Partagez | 
 

 [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsumi Kudo
Lieutenant
avatar
Messages : 27
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
30/100  (30/100)
Berrys: 7.100.000 B

MessageSujet: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Jeu 28 Juin - 20:28



L'enjeu de quelques années
With Kanäe Toupex





Une cage dorée dont on ne voit pas les barreaux ? Ou un oiseau restant volontairement dans une cage où il suffit de pousser la porte ?

Dans un fauteuil d'époque, se trouvait une enfant. Le livre posé sur les genoux, un coude posé sur les accotoirs recouvert d'un velours rouge qui tapissait également le dossier, de sorte à pouvoir reposer sa tête sur sa main, elle parcourait les mots, les uns après les autres avec une fluidité surprenante compte tenu de ce qu'elle lisait. Ses pieds, chaussés de petites bottines noires, ne touchaient pas le sol du fait de sa petite taille. Ils pendaient dans le vide et pour se faire, son dos ne pouvait toucher le dossier. Si elle avait désiré à un moment donné s'adosser, il lui aurait fallu se retrouver avec les jambes tendues devant elle. Voilà qui donnait donner quelques indications quant à la taille de l'enfant. À douze ans, d'autres enfants filles ou garçons, la dépassaient déjà d'une bonne tête. Mais cette comparaison était rarement observable de ses propres yeux puisque Natsumi restait pratiquement toujours au domaine. Lorsqu'elle quittait le manoir, c'était à peine pour s'aventurer dans la cour du jardin, sous le belvédère qu'elle appréciait particulièrement, et où elle retrouvait celui qui était son seul camarade de jeu et ami, Ianos Detrakov, le fils du colonel gérant la base marine se trouvant sur cette île. Un nombre d'amis restreint donc mais il était préférable selon l'enfant d'avoir un très bon ami que plusieurs connaissances.

C'était d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles la demoiselle manquait de contacts sociaux. Pour un être de son âge, la petite noble tenait des raisonnements en décalage avec le mode de pensées des autres enfants. Or, elle se sentait incapable de s'épanouir en faisant semblant de s'amuser avec eux et à leurs gens, sans que de toute manière ils ne cherchent jamais en retour à la comprendre. Son temps, elle préférait le mettre à profit pour apprendre plus de choses, et son champ d'études était des plus polyvalents. Un jour, elle s'intéressait aux étoiles, le jour d'après à la biologie, l'autre encore à de la philosophie. Elle pouvait dévorer tout ce qui lui tombait entre les mains et qui était à porté de ses connaissances. En cela, la bibliothèque était un lieu qu'elle connaissait très bien. Les hautes fenêtres donnaient sur le côté de la maison, soit sur le fameux belvédère. De ces ouvertures passaient la lumière du jour éclairant la pièce, les étagères en bois sombre et le fauteuil où se trouvait la demoiselle. Lorsque l'astre solaire n'offrait plus assez de luminosité à la tombée du jour, des chandeliers muraux en bronze, finement ouvragés, prenaient la relève pour éclairer la pièce, offrant une ambiance plus tamisée et un décor plus mystérieux.

Aujourd'hui serait sûrement l'une de ces journées à rester enfermée. Il n'était pas prévu que Ianos passe au manoir. Le garçon qu'elle connaissait maintenant depuis environs deux ans, était revenu à maintes reprises passer des après-midi ou des matinées en sa compagnie. Il lui montrait des choses intéressants, elle pouvait converser avec lui de toutes sortes de sujets. Même lorsqu'il ne connaissait pas quelque chose, il écoutait toujours avec une certaine envie d'apprendre. Et à l'inverse, elle avait découvert des choses qu'elle ignorait grâce à lui. Lorsqu'il était présent, la vie de la Kudo devenait un peu moins morose et elle avait pris l'habitude même si elle restait difficilement lisible à ce sujet, d'attendre leurs rencontres avec une pointe d'intérêt. Est-ce qu'elle trouverait une autre manière d'occuper cette journée et de lui apporter quelques couleurs ? Elle n'était pas très optimiste à ce sujet mais en restant enfermée, elle ne risquait pas de voir tomber une réponse du ciel. Peut-être après sa lecture irait-elle faire un petit tour dans le manoir. Avec un peu de chances, Natsumi trouverait de quoi faire. Sa mère aurait peut-être un peu de temps à lui accorder pour une partie d'échec même si elle en doutait fort. Elle devait sûrement travailler dans son bureau, tout comme son père. Les gardes du corps étaient à leur poste et ce qui n'étaient pas assignés à un emplacement fixe avaient des rondes de patrouilles à mener. Le tout était géré par le chef des gardes du corps : Alexander V. Tylor. Et dans la demeure, les domestiques étaient affairés à leur tâche, les cuisiniers devaient sûrement décider du souper, les femmes de chambres à leurs activités respectives, la gouvernante à s'assurer que le tout était fait impeccablement, comme toujours. C'était une petite ruche où chacun avait ses tâches à accomplir, une occupation à laquelle s'adonner. Tout le monde sauf elle. Dans cet immense manoir, la poupée aux cheveux sables avait l'impression d'être seule à déambuler sans raison précise.

Elle était trop jeune et trop inexpérimentée pour avoir sa place dans toute cette activité, au même titre que les adultes. Elle en avait bien conscience. Tout ce qu'elle pouvait faire à l'heure actuelle, c'était de poursuivre son éducation, se cultiver, affuter son raisonnement. Un jour, elle trouverait peut-être sa place dans cette ruche et à ce moment-là, peut-être que ce sentiment d'ennui permanent finirait par s'estomper. Rien de certain toutefois.

Mais tout de même. Si on pouvait lui accorder de quoi égayer ses journées de temps en temps d'ici là, elle ne le refuserait pas.


©️ Natsumi Kudo

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Lun 2 Juil - 10:38

Okalmoa

Dans le port d’Okalmoa, un navire de guerre de la marine venait d’accoster dans la plus grande des sérénités et dans le plus grand des calmes. Probablement habitués à voir le navire personnel du Colonel Detrakov, les civils pourraient alors remarqués que le navire qui venait d’arriver était d’une taille légèrement plus imposante que  celui de la figure d’autorité locale. Puis, finalement, deux individus descendirent de la passerelle pour rejoindre le plancher des vaches, les deux en plein discussion.



Tu peux m’expliquer pourquoi tu m’emmènes toujours avec toi quand on va dans des îles aussi…. Reculées ?


La cadette, une jeune femme aux cheveux verts semblait un peu contrariée de se trouver sur la petite île de North Blue. Agée de dix-sept ans, la Toupex se trouvait dans la période de « l’âge con » qu’elle n’imposait finalement qu’à une seule et unique personne : son mentor, le commandant Bartholomew Jonas.

Oh ma petite fleur, ne dis pas ça. Okalmoa est une belle petite île. Et tu sais bien que je n’aime pas voyagé seul. Tu me tiens donc compagnie et ça te permet de découvrir le monde, le charme de petites terres comme celle-ci.  En plus de ça, montre toi plus souple, nous sommes invités par le colonel, Detrakov est un vieil ami, ça fait un bail que je l’avais pas vu.  


La chasseresse verte afficha alors une moue davantage contrariée et adressa à son supérieur un regard blasé. Il faisait toujours ça, l’emmener dans des coins pourris pour aller voir de vieux potes pendant qu’elle s’ennuyait ferme et ne demandait qu’une chose : rentrer à la caserne. Pas qu’elle y soit attendue grandement mais au moins, elle était chez elle et retrouvait sa place de tyran castrateur auprès de la gente masculine de ladite caserne.

TU as été invité. Que je sois là où pas, le colonel s’en fout pas mal je pense. Bon, on va faire comme d’habitude, je prends un Den Den, tu m’appelles quand tu as fini et on se retrouve ici. Evite de picoler autant qu’à  que la semaine dernière, ça fait mauvais genre un commandant en visite qui se soutient grâce à une recrue qui pourrait être sa fille.


Riant aux éclats, le plus ancien du duo repensa effectivement à sa visite sur une petite île de GrandLine la semaine passée où un autre vieil ami et lui s’étaient mis une cuite maison, digne des plus grands. Kanäe avait alors récupéré le barbu chez le Contre-Amiral qui avait servi les verres et avait dû plus ou moins porter Bart jusqu’à leur navire. Pourtant, ce ne fut pas sur ce point que revint le vieux.

Mais tu es ma fille ma petite fleur ! Appelle-moi si tu as le moindre souci, et par pitié, évite de t’attirer des ennuis. Entre les bras de jeunes hommes entreprenants cassés, les destructions matérielles et autres, mon compte commence à être dans le rouge.  


La remarque amusa le jeune femme qui, effectivement, avait la main un peu leste de temps en temps, elle supportait mal que l’on vienne l’aborder ou la draguer et réagissait donc en conséquence.

Je ferai de mon mieux…


Se séparant finalement, la gouvernementale parcourut la petite ville assez rapidement sans lui trouver de réel intérêt. Il s’agissait là d’un territoire comme les autres, d’une petite ville comme il y en avait tant… Pourtant, quelque chose attira l’œil de la mouette après quelques longues minutes de marche : un imposant manoir au style particulièrement gracieux. S’approchant donc de la bâtisse en question, la future révolutionnaire finit par entrer dans le domaine sans qu’aucun des gardes ne puisse la voir. Décidemment, même la garde n’était pas terrible par ici. Elle entra donc sans trop d’encombre et s’aventura dans les jardins de la demeure pour respirer le parfum des plantes et observer la végétation locale : son domaine d’expertise. Finalement, en entendant un bruit derrière elle, la Toupex se retourna brusquement et heurta quelque chose qui vint se briser au sol. Terrifiée à l’idée d’avoir encore fait une gaffe monumentale, elle n’osa pas se retourner pour voir ce qu’elle venait de casser.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
avatar
Messages : 27
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
30/100  (30/100)
Berrys: 7.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Mer 4 Juil - 20:11



L'enjeu de quelques années
With Kanäe Toupex





Une page achevée, la demoiselle posa le livre près de la petite table ronde se trouvant à côté du fauteuil et se leva pour s'étirer. Elle était là depuis plusieurs heures et malgré son goût pour la lecture, pour le savoir en tout genre, son jeune âge lui intimait de devoir agrémenter ses sessions de quelques pauses. Elle en avait déjà constaté la nécessité par le passé. À trop vouloir en faire, on devient contre-productif. Il faut laisser le temps au cerveau d'assimiler les données qui lui sont fournies. L'enfant se dirigea donc vers l'une des fenêtres et s'assit sur le rebord. De là, elle avait une vision sur une partie des jardins. Ceux-ci étaient entretenus par leur jardinier qui prenait son travail très à cœur. Ses capacités dans le domaine lui accordaient une parfaite confiance de la part de Fuyumi. Il était autorisé à prendre toutes les décisions lié à l'aménagement et à l'entretien des jardins. Le choix des plantes, leur disposition, leur santé, le quadragénaire s'occupait de tout et c'était à lui que la famille de Natsumi devait ces jardins somptueux. Lors d'évènements se déroulant au manoir, de repas importants ou quand ils accueillaient des invités, c'était cet amoureux des plantes qui coupaient lui-même les fleurs avec grand soin et participaient aux compositions florales qui allaient par la suite trôner sur les tables ou autres meubles.

Ce sanctuaire de plantes était aujourd'hui foulé par des pieds étrangers. De son poste d'observation, Natsumi suivait du regard une jeune femme qu'elle voyait pour la première fois. Ses parents devaient-ils recevoir de la visite aujourd'hui ? Si c'était le cas, elle l'ignorait. De plus, l'inconnue ne semblait pas bien âgée. Mais se limiter à cette simple supposition en se basant sur son visuel aurait été une erreur. Aussi préféra-t-elle mettre de côté les estimations hasardeuses sur l'âge de la femme pour se concentrer sur la raison de sa présence de ce côté de la maison et qui plus est sans être accompagnée. Était-elle égarée ? Quand bien même il y avait des gardes autour du manoir ? Si elle avait désiré trouver quelqu'un pour lui indiquer le chemin, elle n'aurait pas eu de difficultés à le faire. Les prunelles émeraudes suivirent l'errance de la demoiselle aux longs cheveux verts au travers des haies. Une voleuse n'aurait pas autant traînassé.

Intriguée, la jeune femme quitta sa place considérant qu'il serait distrayant d'aller voir d'un peu plus près cette promeneuse. La poupée aux cheveux sables eut à peine le temps de descendre les escaliers, sortir de la maison et se rendre aux jardins qu'un évènement eut le temps de se produire. Devant ses yeux, le résultat du désastre. Son regard alla des débris aux sols, à la potentielle coupable. La Kudo s’avança tranquillement de quelques pas, en direction de la demoiselle avant de prononcer quelques paroles d'une voix posée.

- Hmmm... quel désordre avons-nous là.

Quelques pas supplémentaires permirent à Natsumi de se rapprocher encore, évitant au passage quelques gravats qui s'étaient dispersés. Ses yeux se posèrent sur les restes de ce qui avait été encore un peu plus tôt, un hippocampe sculpté dans de la pierre blanche, trônant sur une colonne du même matériau, elle aussi en piteux état. Si la fille aux cheveux verts se retournait, elle verrait la jumelle de cette sculpture un peu plus loin et pourrait en apprécier l'ouvrage. Un œuvre qu'un adulte pouvait entourer de ses bras et avoisinant les un mètre soixante-dix de hauteur. Les deux chevaux de mer marquaient l'entrée d'un petit chemin à travers le jardin.

- La destruction de biens personnels peut être considéré comme un délit. À moins que nous parlions ici d'un accident.

L'enfant de douze ans qui venait de s'exprimer releva les prunelles vers son interlocutrice, observant longuement celle-ci sans ciller. Elle examinait la jeune femme, sa réaction face aux paroles prononcées. Nier sa responsabilité même accidentelle ? S'emporter contre la petite noble ? L'ignorer ? S'enfuir à toutes jambes ? Quel genre de personne lui faisait face ? En dehors de Ianos, du personnel de maison et de ses parents, l'enfant ne côtoyait pas souvent du monde et c'était une occasion inespérée de modifier une journée qui s’annonçait aussi monotone que les précédentes -sauf lorsque le cornu venait la tirer de son ennui-. Si la jeune femme ne décidait pas de lui fausser compagnie trop vite, Natsumi poursuivrait avec une question des plus évidentes dans ce genre de situations.

- Pourrais-je vous demander qui vous êtes et ce que vous faites seule ici ? Comprenez que si je n'ai pas de réponses, je vais être obligée d'alerter les gardes.


©️ Natsumi Kudo

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Jeu 5 Juil - 19:50

Mauvais karma

Devant son erreur, la jeune recrue du gouvernement ne put bouger, elle se sentit coupable d’abord puis imagina la réaction de Bart lorsqu’il apprendrait que sa petite fleur avait encore fait des siennes. Alors certes, il s’agissait là d’un accident mais si le vieux devait rembourser, il n’allait clairement pas être content. Il avait toujours la possibilité de passer ça en « note de frais » ou dommage collatéral d’opération mais les justifications seraient difficiles à trouver et au final, la dette lui retomberait encore dessus. Déjà honteuse d’avoir encore cassé quelque chose chez des inconnus, une voix vint amener une belle rougeur aux joues de la jeune Toupex qui se retourna lentement pour découvrir le visage enfantin d’une blondinette. Pire que tout, la petite avait tout vu et l’identifiait clairement comme la personne à l’origine de cette figurine brisée au sol. Comme pour aggraver un tableau déjà horrible, la petite se montra particulièrement procédurière en avançant les conséquences juridiques d’un tel acte, sauf s’il est accidentel.

Ne réfléchissant pas bien longtemps, et connaissant les lois plutôt bien également, la verte tenta de reprendre un minimum de consistance et fit face du mieux qu’elle put à cette jeune femme qu’elle dépassait facilement d’une bonne tête. Elle était membre du gouvernement après tout alors on la croirait évidemment si elle disait qu’il s’agissait d’un accident. Et d’ailleurs, Bart avait toujours été très clair sur un point : il fallait toujours assumer ses erreurs.

Oui c’est évidemment accidentel ! J’étais simplement venue voir ces fleurs, je suis botaniste et elles sont magnifiques, malheureusement je n’ai pas vu la sculpture.  


S’arrêtant soudainement, elle se demanda l’espace d’un instant à qui elle avait affaire. La tenue de poupée de cette jeune femme était bien trop soignée et son attitude bien trop parfaite pour qu’elle ne soit qu’une jardinière ou une bonne de ce manoir énorme. Alors, plusieurs possibilités, elle pouvait-être une membre de la famille habitant ces lieux ou une invitée extérieure qui se baladait là au-hasard. Dans les deux-cas, sa question sur l’identité de la Toupex semblait légitime et la principale visée ne put que s’y soumettre. L’espace d’un instant, elle pensa à donner un faux nom à son interlocutrice mais bien rapidement, elle se résigna à dévoiler sa véritable identité. Si son mentor avait découvert que sa précieuse apprentie avait menti pour couvrir ses erreurs, il en serait mort de honte.

Je m’appelle Kanäe, je suis une recrue de la marine. Je m’excuse sincèrement pour  avoir brisé cette statue. Elle vous appartient ?  


Il s’agissait là du moyen le plus rapide et le moins direct pour savoir qui était la petite blondinette. De cette façon, la verte avançait son premier pion dans trop dévoiler les pièces importantes de son jeu mais restait également dans les bonnes grâces de la propriétaire des lieux si celle-ci ne lui en voulait pas trop pour l’accident qui venait de se produire. Puis, comme pour se faire pardonner, elle zieuta vers un coin du petit massif floral devant ses yeux et pointa du doigt des petites fleurs bleues plantées au milieu de différentes autres variétés.

Ces fleurs là-bas, elles viennent d’être plantées mais vous devriez demander au jardinier de rapidement les enlever. Il s’agit de Phileas Exctasiosis et par Phileas Amorusis, l’erreur et souvent commise. Si la seconde magnifie souvent une composition comme la vôtre, la première a la particularité de diffuser dans lettre des spores que les autres plantes ne peuvent supporter. Si votre jardinier les laisse ici, votre parterre sera totalement détruit dans les dix jours, sauf les Phileas, évidemment.  


Cette petite étude botanique rapide avait en réalité un double objectif. Tout d’abord, se montrer agréable et tenter de réparer l’erreur commise plus tôt en sauvant une partie des plantations de la zone. Puis, une telle spécificité florale ne pouvait être connue, et surtout repérée, que par une véritable connaisseuse du monde de la botanique et de l’herboristerie. En soit, cela validait la version de base que la mouette avait pu donner à la dragonne en devenir. Elle n’espérait maintenant plus qu’une chose : que cette jeune femme ne fasse pas prévenir la garde et la base gouvernementale locale ; sinon Bart allait encore avoir des ennuis.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
avatar
Messages : 27
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
30/100  (30/100)
Berrys: 7.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Ven 6 Juil - 23:13



L'enjeu de quelques années
With Kanäe Toupex





Ainsi donc, elle avait fait le choix de reconnaître son tort. C'était tout à son honneur. Faute avouée, à moitié pardonné selon un certain proverbe. Quant au fait qu'elle soit botaniste, si l'on en croyait ses dires, il était compréhensible que le jardin ait attiré son attention. Cela toutefois, n'expliquait pas entièrement la raison de sa présence au domaine sans une escorte quelconque. Une question à laquelle l'enfant espérait bien avoir une réponse dans les prochaines minutes. La jeune femme aux cheveux verts semblait plutôt coopérative pour l'heure. Aussi, Natsumi put mettre un nom sur le ravissant visage qui lui faisait face. Kanäe... Celle-ci lui apprit également faire partie de la marine. Se pourrait-il qu'elle soit en visite ou venue rejoindre les rangs des soldats d'Okalmoa ? La possibilité qu'elle se soit égarée en voulant se rendre au QG n'était pas de zéro. Si ce n'était que cela, la poupée aux cheveux sables pourrait la reconduire à bon port. Un peu plus tard peut-être. La Kudo n'avait pas tous les jours l'occasion de discuter avec une nouvelle personne.

- Elles ne m'appartiennent pas à proprement parler. C'est ma mère qui les a fait sculpter. Je m'appelle Natsumi Kudo et les jardins où vous vous trouvez de même que la demeure ici présente sont à mes parents.

Décliner son identité en retour était la moindre des politesses d'autant qu'elle n'avait aucune raison de vouloir dissimuler cette information. Et puis, si elle comptait converser un peu plus longtemps avec notre malchanceuse de service, un nom pouvait s'avérer pratique. Natsumi s'apprêtait à ajouter quelque chose lorsque son interlocutrice pointa en direction d'un massif de fleurs. Suivant du regard, ce qui lui était indiqué, elle eut droit à un aperçu des connaissances de l'adolescente. La future stratège s'approcha, passa devant la botaniste et se pencha pour inspecter les fameuses fleurs. Son propre savoir n'était pas encore assez vaste pour savoir si ses paroles dans le domaine étaient véridiques ou si elle cherchait à l'entourlouper. Mais il y avait une chose ou deux qu'elle avait pu constater. La Toupex avait au moins quelques notions de jardinage ou a minima était assez observatrice pour avoir énoncé une information que la Kudo pouvait elle-même confirmer pour l'avoir vu depuis la fenêtre de la bibliothèque : le jardinier avait planté ces fleurs la veille. Après s'être redressée, Natsumi retourna vers l'adolescente, et s'arrêta face à elle laissant une distance courtoise  entre elles deux.

- Vous avez raison. Elles ont été plantées hier. Je ne peux que vous remercier de ces informations et vous assurez que le message sera transmis à notre jardinier.

L'homme risquait d'être surpris en voyant qu'une personne avait déceler une erreur là où lui n'en avait pas vu. Consacrant beaucoup de son temps à cultiver son savoir sur les plantes avec le même soin qu'il cultivait celle-ci, le jardinier de la famille pouvait se vanter d'avoir une expérience que seule une poignée d'autres personnes sur Okalmoa pouvait égaler. Heureusement, l'homme avait l'avantage de compter l'humilité et l'ouverture d'esprit dans ses qualités, ce qui lui permettait d'accueillir toute critique constructive de façon positive. La poupée aux yeux émeraudes nota dans un coin de son esprit de ne pas tarder à lui faire parvenir le message. Mais pour le moment, elle devait reporter son attention sur la situation présente. Esquissant un léger quart de tour en direction du manoir, la petite noble jeta un dernier regard aux gravats avant de reporter son attention sur Kanäe.

- Nous ferions mieux de continuer à parler dans ma chambre. Je suppose que vous préféreriez éviter les ennuis dans la mesure du possible. En demeurant ici, quelqu'un finirait par nous tomber dessus. Libre à vous de rester. Si en revanche vous décidez de m'accompagner, vous serez, sauf changement de ma part, mon invitée et n'aurez rien à craindre.

Sur ces mots, elle se mettrait en marche tranquillement, pour retourner comme elle venait de l'énoncer, en direction de sa chambre. La botaniste pouvait en effet décider de prendre racine au risque de se faire prendre la main dans le sac par un domestique ou une sentinelle, ce qui risquait de causer plus de désordre. Dans le cas où elle décidait de suivre la Kudo, celle-ci entrerait dans la maison par une autre porte que celle de l'entrée où elles risquaient de croiser plus de gardes et attirer des questions intempestives. Si les deux femmes croisèrent bien quelques domestiques dans la demeure, la petite se contenta d'agir comme à la accoutumée et fit même un tour par les cuisines pour demander à ce qu'on monte dans sa chambre du thé et quelques biscuits. Plusieurs battements de paupières curieux dévisagèrent bien cette invitée qu'ils n'avaient jamais vu, Natsumi n'invitant généralement pas grand monde hormis le fils du colonel Detrakov. Mais celle-ci se contenta de dire la vérité à savoir qu'elles venaient de se rencontrer, que Kanäe était nouvelle et que celle-ci avait accepté d'accorder un peu de son temps à la petite noble pour converser. Cette dernière ne jugea pas le besoin de détailler toute l'affaire. Et de fait, les domestiques n'en demandèrent pas davantage car même s'ils avaient peu l'habitude de voir leur jeune maîtresse en compagnie de quelqu'un, celle-ci restait avant tout une enfant à leur yeux.

Une fois cette petite étape passée, elle guiderait son invitée au sein du manoir. Toutes deux monteraient les larges escaliers de pierre menant au second étage. Là, elles traverseraient un couloir, le bruit de leurs pas étouffés par un tapis s'étendant sur plusieurs mètres de long. La décoration n'était pas faste, Fuyumi n'aimant pas particulièrement les intérieurs débordant de fournitures dont le seul but était d'étaler sa richesse. Selon elle en plus, l'esthétisme dans ce genre de cas laissait à désirer. Elle, préférait orner ses couloirs de vases finement décorés où trônaient de splendides bouquets de fleurs. Pour ce qui était des murs, on pouvait observer quelques tableaux ici et là représentant le plus souvent des paysages. Dans l'ensemble, la maîtresse de maison préférait donc miser sur un intérieur sobre mais élégant. Que ce soit la couleur des peintures ou les lignes d'arabesques, les tapis, les tentures et rideaux, les objets, l'endroit tout entier reflétait le travail fourni par la maîtresse de maison pour rendre cet endroit ce qu'il était aujourd'hui. Sa fille s'arrêta devant les portes menant à sa chambre, qu'elle ouvrit pour ensuite laisser Kanäe passer la première. Elle refermerait ensuite derrière elles et mènerait la belle aux cheveux vert en direction de son petit salon ou deux canapés se faisaient face, accompagnés de quelques fauteuils entourant une petite table basse en bois. Il y avait suffisamment d'espace entre le tout pour permettre à tous de s'installer.

- Prenez place où bon vous semble.


©️ Natsumi Kudo

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Sam 7 Juil - 21:05

Clémence

Ainsi donc la jeune recrue de la marine ne s’était pas trompée s’agissant de son interlocutrice blonde, elle n’était pas une simple visiteuse comme elle mais bel et bien une habituée des lieux et, plus encore, la fille des propriétaires. Il semblait évident alors que la future dragonne n’allait pas passer l’éponge si facilement à moins qu’elle soit d’une grandeur d’âme sans borne. Malheureusement, elle paraissait assez traditionnelle dans son comportement, pour ne pas dire « old school » et Kanäe s’attendait déjà à devoir s’expliquer devant le maître des lieux et son épouse. Mais alors qu’elle cherchait déjà quel argument opposé au patriarche de la famille elle vit la petite passer devant elle pour rejoindre la zone de plantation et regarder les fleurs ciblés par la verte quelques instants plus tard. Si sa maladresse avait fait mouche aujourd’hui, sa connaissance botanique ne semblait pas en reste non plus et avait intéressé la Kudo : tant mieux, quelque chose de gagné. Si elle pouvait au moins sauver les fleurs, c’était toujours ça de pris et ça permettrait d’excuser en partie sa faute en cas de convocation parentale.

Malgré tout, ce fut contre toute attente que la plus jeune invita son ainée à la suivre et à poursuive leur discussion à l’intérieur, dans une zone non dangereuse, à l’abri des regards : dans sa chambre. L’occasion était trop belle de pouvoir quitter la zone de dégâts et avec l’assentiment, plus encore l’invitation du seul témoin possible. « Pas vu, pas pris », la verte n’était prise sur le fait que par Natsumi, si la future stratège ne disait rien, elle ne serait pas inquiétée, un évènement de force majeur serait alors vu comme le déclencheur de la chute de cette imposante sculpture. Aussi, ce fut avec une logique à toute épreuve que l’ancienne mouette accepta la proposition et faussa compagnie au cheval marin brisé pour se rendre à l’intérieur en compagnie de l’une des maîtres des lieux.

Une fois à l’intérieur, elle fut encore plus étonnée mais également heureuse de voir que la petite blondinette ne faisait pas les choses à moitié et prévoyait même une collation de l’après-midi. Plus encore, la Toupex fut totalement subjuguée par l’architecture et le goût décoratif qui trônait en ces lieux. Des manoirs et des villas, la future révolutionnaire en avait vu un bon nombre mais celle-ci était tout bonnement magnifique, à l’image de la statue brisée dans le jardin. Durant toute leur petite escapade à l’intérieur, et avant de rejoindre la chambre à coucher de la Kudo, les yeux de la verte se baladèrent de droite à gauche dans jamais s’arrêter. Chez Bart, mentor et une sorte de père adoptif, il n’y avait pas le dixième de luxe qui existait ici, sans parler de son village natal qui ferait figure d’écurie à côté d’une bâtisse. Il ne faisait donc aucun doute que la famille Kudo était d’une richesse patrimoniale tout à fait intéressante. Pourtant, cette impression ressortait de l’épurement général : tout faisait riche mais rien ne le montrait, preuve d’un certain bon goût.

Puis enfin, les futures Zoan entrèrent dans la chambre de la cadette qui relevait davantage d’un appartement complet que d’une chambre, la jeune invitant l’ainé à prendre place quelque part. Sur le coup, en observant le choix de canapés et fauteuils qui s’offraient à elle, la mouette eut un semi-réflexe en s’y dirigeant vers le tapis situé en –dessous de la table, pour s’y asseoir, vieilles habitudes d’une vie passée. Pourtant, comme se rappelant finalement qu’elle n’était pas, ou plus, chez les sauvages, elle prit place dans l’un des fauteuils avec une certaine élégance et s’adressa enfin à son hôte en la tutoyant, elle était la plus vieille après tout.

Dis-moi, tu n’as peur de rien ? Je pourrais être une voleuse, une gouvernementale sans foi ni loi ou quelques choses dans ce genre. En tous les cas, je te remercie pour ton silence et ton invitation.


Elle prit alors le temps de détailler la salle lentement pour remarquer qu’ici aussi, tout était assez sobre mais respirait néanmoins la richesse et le luxe, preuve en était le confort du siège où s’était assise Kanäe.

Tu es seule ici ?


La question, presque sortie de nulle part, n’était finalement le témoin que d’un élément qui sautait aux yeux : Natsumi semblait bien solitaire.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
avatar
Messages : 27
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
30/100  (30/100)
Berrys: 7.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Ven 13 Juil - 13:34



L'enjeu de quelques années
With Kanäe Toupex





Pendant plusieurs secondes, Natsumi se contenta d'observer son invitée, méditant la remarque. C'était une jeune femme plutôt directe pour aborder aussi franchement la question. Évidemment, le risque d'avoir fait entrer une personne qui ne serait pas digne de confiance était bien là. Le fait que celle-ci ait peut-être pénétré illégalement sur leur terrain n'avait pas été évincé de son esprit. La demoiselle se tenant sur le canapé pourrait très bien être un as de la manipulation et avoir façonné toute cette histoire. Pas un traître mot de ce qu'elle avait révélé, jusqu'à son propre nom pouvait s'avérer réel. Pourtant, la Kudo l'avait fait entrer dans le manoir, dans ses appartements et invitée à s'assoir dans l'un des canapés. Pourquoi ? Était-ce dû à la naïveté de l'enfance ? Difficile d'y croire venant de cette demoiselle précoce. Optant pour une certaine franchise, la poupée aux cheveux sable pris place face à Kanäe, décidant d'apporter une réponse globale aux questions qu'on venait de lui poser. Et cette réponse débuta par une question qu'elle renvoya à la fille aux cheveux verts.

- Seule ? Que considérez-vous être seule ? Je ne suis pas seule dans cette maison comme vous l'aurez constaté en chemin. En revanche, je suis la seule enfant de mes parents. Ou peut-être vouliez-vous parler de mon état d'esprit ? Est-on seul quand on commence à se sentir seul ou quand on nous a laissé seul ?

Une grande répétition de ce terme employé par la botaniste pour lui montrer à quel point sa question pouvait être vague et interprétée de plusieurs manières différentes. Être seule ou se sentir seule. Le premier était infondé. La joueuse d'échec n'était pas seule. Nombres de personnes vivaient dans cette demeure, avec qui elle entretenait des interactions quotidiennes. On s'occupait de ce petit être fragile qu'elle était et de fait, elle était loin d'être isolée, sans recours. Le second cas, l'enfant l'avait en effet vécu à un moment donné. Un sentiment d'abandon qu'elle ne se niait pas avoir ressenti à une époque et peu importe le nombre de domestiques qui l'entouraient. Désormais, cette émotion se présentait plus rarement. Il lui arrivait d'éprouver cette solitude en quelques occasions et il lui prenait dans ce genre de cas, l'envie d'aller toquer aux portes du bureau de celle qui l'avait mise au monde. Rien de comparable, toutefois, aux crises qu'elle avait pu faire auparavant. Aujourd'hui, elle se contentait d'accepter certains faits petits à petits, et avait de moins en moins besoin de s'y efforcer. Retenant un léger soupir en présence de la recrue marine, Natsumi reporta son attention sur cette dernière, laissant s'en aller les minces divagations dont elle fut l'objet.

- Dire que je m'ennuyais conviendrait mieux. Je vous ais aperçu de là où je me trouvais et je me suis dis que vous aborder rendrait cette journée un peu différente des autres.

Posant la tête gracieusement sur le dos de sa main, ses prunelles calmes et assurées plongèrent dans celles de l'adolescente.

- Mais je ne m'attendais pas à ce que vous m'offriez une opportunité comme celle-ci...

Quelques coups discrets à la porte interrompirent la petite noble qui s'excusa auprès de la Toupex avant de se lever pour aller ouvrir. Un temps mort qui permettrait à la jeune femme de s'attarder sur les dernières paroles de son hôte et éventuellement de chercher quelle signification elles revêtaient. Assurément rien de bon. Pendant ce temps, Natsumi récupérait le plateau, faisant passer dans un même temps à la domestique les informations que la future révolutionnaire lui avait communiqué au sujet des plantes. Elle se fit assurer que le message serait communiqué au plus vite avant de voir la femme venue les servir prendre congé. Ainsi, d'une pierre deux coups. D'une part, elle s'était occupée comme promis de renseigner le jardinier. Et de l'autre, elle allait être tranquille avec Kanäe. La présence d'une tierce personne pourrait empêcher l'enfant de converser en toute quiétude avec sa nouvelle connaissance, surtout si elles venaient à reparler de l'accident survenu dans le jardin. Or, la jeune Kudo y comptait bien.

Déposant le plateau sur la table basse en bois trônant aux centres des canapés et fauteuils, la jeune femme commença à servir une première tasse de thé pour la botaniste. Un geste qu'elle avait vu faire à maintes reprises et qu'elle devait également savoir exécuter à la perfection. Élégance et raffinement. Un devoir mais aussi un atout selon sa mère, qui lui serait sans doute utile dans plus d'une situation. Une fois la petite tasse en porcelaine prête, Natsumi la disposa devant l'adolescente aux cheveux verts avant de se servir à son tour. Entre elles, sur le plateau, disposés dans une assiette, un assortiment de biscuits et de madeleines, la sucrière contenant le condiment sous forme de petits cubes et un pot contenant de la crème permettant aux deux filles d'assaisonner leur boisson à leur convenance. D'un point de vue extérieur, les éléments d'un petit goûter tout ce qu'il y a de plus banal entre les demoiselles. Le sujet de la conversation, lui, vint en revanche les ramener à la raison pour laquelle elles se trouvaient ici.

- Pour en revenir au sujet, l'invitation est tout à fait naturelle. Vous êtes après tout mon invitée jusqu'à preuve du contraire. C'est le moins que je puisse faire. Mon silence en revanche demandera une petite implication de votre part.

La Kudo reprit place avant de se pencher pour se saisir de sa propre tasse dans laquelle elle ajouta un sucre et un peu de crème. Elle mélangea le tout délicatement d'une petite cuillère qu'elle reposa ensuite sur sa soucoupe avant de prendre la tasse entre ses doigts et de souffler dessus. S'interrompant un moment, la futur zoan mythique leva les yeux vers Kanäe, ajoutant quelques précisions.

- Soyons d'accord, je ne vous demande pas de l'argent.

Portant la tasse à ses lèvres après avoir repoussé encore un peu la légère fumée d'un nouveau souffle, Natsumi but une gorgée de son thé vert. Elle ne reprit la parole qu'après avoir reposé sa tasse délicatement, chaque geste réalisé sans empressement. À quoi bon être pressé quand il n'y en avait pas la nécessité ?

- Comme je vous l'ai dis un peu plus tôt, reprit l'enfant en regardant le contenu de sa tasse, je m'ennuie terriblement. Si vous acceptiez de m'accorder un peu de votre temps, que vous m'aidiez à me divertir, votre petite maladresse pourrait rester notre secret.


©️ Natsumi Kudo

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   Mar 17 Juil - 11:10

Contrepartie

Lorsqu’elle lui répondit, Kanäe écouta presque religieusement la petite poupée parfaite qui se trouvait devant elle et se fit plusieurs remarques devant un tel comportement : cette gosse n’était pas une gamine normale pour son jeune âge. Elle avait une pensée extrêmement plus profonde que des personnes du double de son âge, elle était probablement bien plus sage et bien plus réfléchie qu’une jeune Toupex qui s’immisçait chez les gens pour voir leur jardin et qui explosait des statues sans doute hors de prix… Sa façon de s’exprimer, son étude approfondie des choses, la rhétorique qu’elle soulevait, les questions philosophiques qu’elle semblait travailler ; tout permettait déjà de déceler en elle une future calculatrice de haute volée, une stratège hors pair.

Pourtant, si elle le cachait parfaitement et si cela ne l’atteignait peut-être pas autant que Kanäe pouvait l’imaginer, la jeune mouette ne put que regretter de voir une telle enfant abandonnée en quelques sortes par ses géniteurs. Ce constat attristait un peu la jeune chasseresse qui avait elle-même perdu ses parents mais qui avait pu retrouver un semblant de famille auprès de son mentor actuel, Bartholomew Jonas. Comment une enfant pouvait-elle aller bien si elle était seule non pas dans sa maison mais bien dans son sœur ? Etait-ce la raison de sa maturité ? La future révolutionnaire voyait en cet intellect apparent la nécessité de combler un vide, de prendre le dessus sur une solitude bien trop imposante pour simplement être comblée par des activités infantiles. Même si elle avait pu se montrer direct, la recrute gouvernementale ne rajouta rien, de peur de blesser son interlocutrice et de la froisser définitivement. Elle l’écouta donc parler, parler de son ennui et de l’occasion de divertissement qu’avait pu lui offrir la mouette en pénétrant chez eux. Lentement mais sûrement, la verte comprit qu’elle avait été une aubaine pour la petite et que celle-ci ne la dénonçait pas pour la simple et bonne raison qu’elle trouvait un intérêt à toute l’affaire, du moins c’est ce qu’elle pensait. Elle faisait ainsi de la jeune poupée un monstre de calcul qui envisageait toutes les possibilités qui s’offraient à elle pour gérer n’importe quelle situation et cela amusait finalement beaucoup la combattante.

Cet amusement se mua finalement en interrogation lorsque la jeune blonde laissa une question en suspens lorsque quelques coups se firent entendre à la porte. Sur le coup, Kanäe se raidit légèrement en ayant peur de voir débarquer un garde ou l’un des parents qui viendrait demandé réparation pour la statue brisée, un souci pour la recrue passablement gênée. Elle se détendit alors rapidement lorsqu’elle vit qu’il ne s’agissait que d’un serviteur qui apportait la collation que la jeune Natsumi avait commandé plus tôt. Elle ne toucha d’abord ni le thé, ni les biscuits, ni aucun des sucres ou crème présente, elle attendit le verdict de la propriétaire qui tomba finalement : une contrepartie. Entre ses interventions, la petite Kudo ménageait un suspens aussi haletant qu’agaçant mais qui faisait partie d’un jeu qui plaisait intensément à la future maudite du scorpion : la chasse. Elle voyait en cet échange une partie de chasse où, pour une fois, elle n’était pas le chasseur mais bel et bien le chassé : le daim blessé sur la piste duquel s’était lancée une chasseuse méthodique et maligne.

L’argent ? Kanäe n’y pensa pas une seconde. Pourquoi une jeune fille qui ne manquait apparemment de rien aurait sollicité une somme d’argent ? Non, elle savait que la contrepartie se ferait par l’accomplissement d’un service personnalisé. Alors, lorsque la demande finale tomba, un sourire apparut sur le visage de l’adolescente à la chevelure verte qui se penchait finalement pour attraper sa tasse et enfin siroter une première lapée de thé, nature évidemment. Comme son interlocutrice, elle prit le temps de déguster avant de reposer la pièce de porcelaine avec une certaine douceur et une certaine lenteur. Elle se redressa et prit la parole mais ménagea le suspens, elle aussi : le daim fera un peu courir le chasseur.

Ce thé est excellent, j’en bois beaucoup et partout pourtant il s’agit probablement de l’un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de goûter.


En complimentant sa camarade de la sorte, la maudite se rappela d’un épisode sur une petite île de GrandLine où elle avait pu goûter un thé exceptionnel dans une espèce de vieille gargote : la diamant sous le charbon. Puis, ayant bien profité de ses souvenirs et de l’attente instaurée, elle reprit.

Je t’accorderai de mon temps avec plaisir. Je suis ici pour quelques longues heures et je n’ai rien à faire de particulier, je suis toute à toi ! Comme ça ma… maladresse ne causera de torts à personne et pas à mon mentor surtout… Que voudrais-tu faire ?


Accorder son temps, pas de souci, mais elles n’allaient peut-être pas se regarder dans le blanc des yeux toute l’après-midi ?

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]L'enjeu de quelques années[Pv: Kana - Natsumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)
» Nos années pensions - Refusé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-