Partagez | 
 

 [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Mer 27 Juin - 23:52




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Les Landes de Magyarolachia … Une île isolée et discrète affiliée au Gouvernement Mondial, comme la majorité des nations de cette planète, mais se trouvant dans la catégorie des non-intéressantes et non-exploitées. Les Champs du Servage composaient la majorité du pays qui possédait pour seul port officiel trois quais attachés à un bout de terre sur lequel veillait un paysan. En vérité, la majorité des Landes de Magyarolachia étaient composées de plaines où se battaient les herbes sauvages et de champs exploités par les paysans disséminés aux quatre coins des étendues. Il n’y avait guère plus que quelques hameaux en termes de regroupements d’habitations. Au nord-est se dressait cependant une série de montagnes, dont quatre pics qui se démarquaient des autres, donnant naissance au nom de ce lieu : les Quatre Pattes. Entre ces monts, devenus une véritable muraille naturelle, se trouvait un lieu occulte et soumis à bon nombres de légendes locales, la population ne cessant de spéculer à ce sujet. L’Ensclave, mélange des mots « enclave » et « esclave », était le cœur du voïvodat, là où le seigneur de l’île régnait sur la population sans jamais s’occuper d’elle. En effet, le voïvode des Landes de Magyarolachia, souverain absolu de ces lieux, demeurait en sa demeure, le Manoir Brandock, en face d’un lieu qui avait autrefois servi de lieu d’exécution, où l’on empalait les vaincus et prisonniers de guerre sur des lances en bois, et qui, selon les rumeurs, avait été transformé en lieu d’élevage… d’esclaves. Les murmures se répandaient à travers les plaines, immisçant aux oreilles de qui voulait bien l’entendre que le monarque de l’île serait au cœur d’un trafic de plus grande échelle. Ces mythes urbains se répandirent aux îles avoisinantes qui trouvèrent alors enfin quelque chose d’intéressant à dire sur ce pays agricole pauvre et peu peuplé… Et ils étaient loin du compte. Si les voïvodes de l’île ne quittaient plus les Quatre Pattes depuis de nombreuses générations, c’était car l’un d’entre eux était devenu un vampire et sa descendance se transmettait le sang de cette race génération après génération. Ainsi, ils demeuraient à l’abri des rayons du soleil, bien à l’ombre dans les montagnes. Les dirigeants des Landes de Magyarolachia n’ayant jamais prêté une quelconque attention à leur peuple, quelques serfs s’étaient aventurés dans les montagnes et avaient pu entrevoir des scènes étranges…





Seigneur Dracule Hungaria, Prince Morava Hungaria

Les rumeurs n’avaient pas tort. Dracule Hungaria baignait dans le commerce de chair, donc d’esclaves, de sang et d’organes. Non seulement il était complétement intégré, lui et son petit empire de l’ombre, au réseau de Konan, sans y avoir une place de premier plan certes, mais il collaborait avec d’autres camarades vampires bercés dans ce marché lucratif : la voïvode et comtesse Ujlaki Báthory d’East Blue, une des prétendus héritiers du fameux clan ancien et mystique des Báthory, comme son homologue à Trader, Valdor de South Blue, étaient des partenaires réguliers des malversations du souverain de cette île reculée et oubliée. Dans l’optique de servir ses affaires de l’ombre, il avait fait construire un accès dans les sous-sols du château qui menaient à une grotte dans la montagne au bord de la mer qui servait de port secret pour son négoce, y transportant les esclaves qu’il élevait dans la prairie peu recouverte de végétation de l’Ensclave. La tranquillité de l’isolement, l’influence de la pègre et la puissance vampirique avait assuré des décennies durant la sécurité du travail de Dracule qui se voyait désormais aujourd’hui obligé de transmettre petit à petit tout cela à son fils, Morava, digne héritier seigneuriale qui n’en demeurait pas moins instable à cause d’une certaine impulsivité et un sadisme assez poussé. Il arrivait d’ailleurs régulièrement que l’homme ne tue quelques esclaves vampiriques servant de domestiques sous le coup d’une subite envie de martyriser quelqu’un. Il s’était même déjà retourné contre son père, mais il n’avait rien pu faire face à la quintessence des Hungaria qu’incarnait son père qui demeurait l’un des plus puissants seigneurs vampires des Blues, même s’il se trouvait bien loin de Josta Dario qui, à l’époque, demeurait prisonnier dans les bas-fonds secrets et très bien gardés d’Impel Down sous la surveillance de Satan.


Eileen Von Crulow, Mikeilish Zaghurtfiëd

Si Dracule pouvait gérer tout son réseau depuis sa demeure, c’était grâce à l’aide indéfectible de ses deux majordomes qui pouvaient sans problème prendre en charge tout l’aspect administratif du commerce, l’un se chargeant de cela pendant que l’autre coordonnait le reste des domestiques, esclaves vampiriques soumis aux pouvoirs du maître des lieux. Jadis, Eileen et Mikeilish avaient été membres d’une troupe de cirque. Se baladant au travers de West Blue de représentation en représentation, ils avaient été approchés par un vampire de sang-mêlé qui voulait faire d’eux ses esclaves. Le binôme s’était fait soumettre par le pouvoir hypnotique de celui-ci qui usa d’eux comme des assassins qu’il envoyait selon son bon gré exécuter de ci de là quelques missions. Cible d’Eileen, Dracule avait rompu l’hypnose pour placer la demoiselle sous sa coupe avant de récupérer Mikeilish qui avait été envoyé pour récupérer sa camarade. Il les avait ensuite formés lui-même pour affuter leurs sens et aptitudes pour en faire des dignes majordomes de la maison Hungaria. Depuis lors, leur fidélité lui était acquise et ils avaient même reçu l’honneur d’être transformés en vampires par leur maître, une bénédiction pour ces loyaux serviteurs n’ayant jamais failli aux ordres de leur maître, même une fois leur conscience retrouvée. Toutes personnes voulant libérer les esclaves en élevage subiraient ainsi le courroux de ce duo prêt à tout pour protéger les intérêts du trafic de Dracule.




C’était pourtant l’une des intentions d’Ishtar De Lérhane qui débarquait à l’un des quais de ces étranges landes afin de découvrir la vérité sur ce réseau esclavagiste dont elle avait remonté la piste depuis quelques îles plus loin au sud en défendant la population face à ces huluberlus. La bilcane mesurant trois mètres de haut et possédant quatre ailes, particularité issue de malformations génétiques, espérait bien pouvoir libérer les pauvres innocents soumis à ce joug tyrannique. Elle avait beau être désormais une decima, ayant abandonné sa « carrière » au sein de la Révolution d’Arias il y a quelques temps déjà, elle n’était pas en accord avec les méthodes de la majorité de ses confrères et tenait un point d’honneur à protéger ceux qui ne désiraient pas se battre. En effet, une personne prenant partie d’un point de vue armé pour un camp devait prendre conscience des risques que cela impliquait, c’était un genre de pacte implicite aux yeux de la guerrière, mais les civils eux n’avaient en aucun cas le droit d’en pâtir ainsi, que ce soit vis-à-vis des pillages ou de la soumission.

La maudite avança sur le ponton tout en remerciant le pêcheur l’ayant amenée jusqu’ici d’un signe de la main, ayant déjà payé la traversée avant de partir. Elle ne tarda donc pas à faire la rencontre du paysan et de sa famille qui surveillait l’endroit qui pouvait pourtant paraître à l’abandon. En effet, le vieil homme s’occupait davantage de son potager et de ses champs que de l’entretien de ces quais si rarement utiles, les embarcations de pêche de la nation étant en général extirpées hors des eaux par les habitants quand il rentraient d’une excursion non loin des côtes, les civils ne tentant pas d’aller au large. C’était ainsi que l’isolement de cette nation était tangible. Pour les serfs, c’était un véritable microcosme restreint aux prairies sauvages des landes. Se renseignant sur les moyens de se diriger et se déplacer au sein de cet état, le tenancier des pontons lui répliqua qu’il fallait se fier à la nature et qu’environ une fois par mois, les différents habitants partaient en chariots tirés par les bêtes qu’ils élevaient afin de se voir, échanger, troquer et parler. Comprenant qu’elle allait bel et bien devoir se débrouiller par elle-même pour s’orienter à travers ces contrées, elle passa le reste de la journée avec la famille, les aidant dans leurs tâches quotidiennes de ferme afin de mériter le repos chez eux. Se levant aux aurores le lendemain, elle salua ces braves gens avant de s’éloigner dans ce pays où la nature dominait l’homme bien plus que l’homme ne cultivait la terre. C’est ainsi qu’elle erra cinq jours durant à travers les Landes de Magyarolachia, découvrant de temps à autre une maison perdue, parfois abandonnée, dans l’immensité du paysage, avant de tomber sur une personne qui pourrait vraiment lui donner des informations plus intéressantes que de simples rumeurs sur le dirigeant fantôme de cette île qui n’était en réalité aucunement gouvernée.






©️ By Halloween



-Seigneur Dracule Hungaria lvl ??
-Prince Morava Hungaria lvl ??
-Eileen Von Crulow lvl ??
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl ??

Carte de l'île :
 
Carte de l'Ensclave :
 


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Jeu 28 Juin - 20:29



Les chaînes ensanglantées

Au beau milieu de plaines inhospitalières, un petit groupe composé de trois personnes marchait inlassablement. Leurs visages étaient, tout comme leurs corps, couverts par un voile servant sans doute à se protéger des éléments. On devinait à la vitesse des deux personnes en tête de file qu’elles étaient assez jeunes. Quant à l’individu un peu à la traîne, sa démarche faisait directement penser à celle de quelqu'un de plutôt âgé. Il avait d’ailleurs beaucoup de mal à se déplacer à travers les hautes herbes, manquant de trébucher assez souvent à cause des multiples obstacles cachés par la végétation. Cependant, même les deux autres étaient obligés de ralentir le rythme sous peine de mordre la poussière de ces contrées sauvages. Le hurlement du vent sonnant tel les pleurs et les cris d’agonie d’âmes égarées fit froid dans le dos à l’un des voyageurs, une jeune femme pour être exact. Sentant un frisson lui parcourir le corps, elle ne put s’empêcher de demander pour la énième fois de la journée :

-« On est bientôt arrivés ? »
-« Je crois. » Répondit son compagnon de route, qui devait être de sexe masculin si on se fiait à sa voix.
-« Tu crois ? » Répéta le vieillard du groupe, la colère se lisant dans sa voix. « Reconnais tout de suite que tu ne sais pas où on est ! »

La figure encapuchonnée semblant être le chef du cortège s’arrêta pour faire face à celui qui doutait de ses qualités de meneur. Il poussa un énorme soupir de lassitude et défit le foulard enroulé sur ses voies respiratoires en guise de protection contre les nombreux nuages de poussière des environs. Ce faisant, ses deux interlocuteurs purent constater sans peine les traits physiques du sabreur qu’ils côtoyaient déjà depuis plusieurs années, maintenant. Sa peau naturellement très pâle et ses pupilles noires caractéristiques en forme de spirale ne laissaient planer aucun doute quant à l’identité du jeune garçon : Massy Umbra, plus connu sous le nom Death Shade, la bête noire des petites frappes. Ses deux comparses retirèrent eux aussi leurs foulards pour parler avec un peu plus d’aisance, laissant apparaître les traits d’une fille brune aux yeux noisette et d’un vieil homme à la toison grisonnante. En somme, Bell Eversmile et Erik Openheimer.

-« Tu pourrais me faire confiance, pour une fois. » Lança finalement le musicien après quelques minutes de silence. « Je ne sais peut-être pas où nous nous trouvons exactement, mais je sais que nous sommes sur la bonne voie. Cela ne fait aucun doute. »
-« Comment peux-tu en être aussi sûr ? » S’étonna la tireuse en débardeur, toujours peu rassurée. « On marche en ligne droite depuis des jours… Je commence sérieusement à douter qu’on ait assez de provisions pour tenir l’aller et le retour. .. »
-« La petite pimbêche a on ne peut plus raison pour une fois. » Acquiesça gravement le navigateur barbu.
-« Erik… » Grommela la principale intéressée. « J’aimerais te dire à quel point tu es un vieux croûton plus dans le coup, mais ce n’est pas le moment de se disputer, si ? »
-« Hmph. » Fit-il en réponse.

Le bretteur originaire de Grand Line leva les yeux au ciel. Ça commençait à lui courir sur le haricot qu’on mette tout le temps en doute son sens de l’orientation, surtout quand les consignes de base étaient on ne peut plus claires. La famille de fermiers qui les avaient hébergés deux ou trois jours leur avaient pourtant bien indiqué le chemin à suivre pour atteindre leur objectif : la chaîne montagneuse connue sous le nom des « Quatre Pattes ». Pensif, l’Umbra tendit la main vers un Erik qui, en retour, lui lança un regard interrogateur. Soupirant une seconde fois, le maudit ne tarda pas à lui demander plus explicitement l’objet désiré :

-« Ta boussole, je te prie. »

Le navigateur plissa dangereusement des yeux, ne comprenant pas où le jeunot voulait en venir. Il lui accorda néanmoins sa demande, sortant l’outil de son sac pour le remettre à Massy qui étudia la direction vers laquelle pointait l’aiguille. Cette petite vérification lui fit réaliser qu’ils avaient très légèrement dévié de leur trajectoire initiale. Toutefois, cela n’aurait pas changé le fait qu’ils auraient atteint sans problème leur destination. Enfin, c’était le fond de sa pensée, en tout cas. Lorsqu’il révéla cette information agrémentée de son point de vue, le barbu eu du mal à se retenir d’enfoncer le clou. Bell, quant à elle, soupira de soulagement en apprenant qu’ils n’étaient pas aussi perdus qu’on pourrait le croire de prime abord.

-« C’est bon, vous vous sentez mieux ? » Demanda le jeune homme en remettant son foulard.

Ses camarades acquiescèrent, quoiqu’un peu mollement pour Erik. Il était donc temps de reprendre la route vers le Nord-Est, là où se situait la demeure du prétendu esclavagiste qui régnait sur les Landes de Magyarolachia. Beaucoup de rumeurs des plus sordides courraient à son sujet, mais une chose était déjà sûre : le souverain de cette île était loin d'être blanc comme neige. Son traitement dédaigneux du peuple en était la preuve irréfutable. Quant à savoir s’il trempait bel et bien dans les affaires du monde souterrain… Il n’y avait qu’un seul moyen d’en avoir le cœur net : mener une enquête approfondie.

-« Très bien, en route mauvaise troupe. » Lâcha Massy, fixant avec attention l’horizon.

Le zoan était à la recherche d’un ou plusieurs pics rocheux s’élevant à plusieurs mètres au-dessus des terres. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il sentait son instinct animal lui crier de plus en plus fort de rebrousser chemin à mesure qu’ils se rapprochaient de ce que le folklore local appelait « Ensclave ». Serait-ce dû à l’ambiance assez glauque que s’évertuaient à créer les vents soufflant en continue sur les Champs du Servage ? Peut-être. À moins que ce ne soit juste un mauvais pressentiment sans fondement ? Bah ! Il verrait bien une fois sur place.

-« Espérons que cette histoire se termine bien. » Pensa-t-il en apercevant au loin des nuages noirs qui ne présageaient absolument rien de bon.



Code by Edward Lawrence

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Jeu 28 Juin - 21:33




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

Ishtar était assise à la table de Volga qui lui servait un pot-au-feu fait maison. La jeune femme vivait seule au milieu d’un hameau où les autres fermes étaient abandonnés. Lorsque l’ange avait découvert ce lieu, la paysanne lui avait expliqué que durant sa jeunesse, un raid de brigands avait ravagé le pays et que ce regroupement d’habitations en avait été la cible. Elle était la seule survivante et avait vu ses parents mourir sous ses yeux alors qu’elle était cachée dans une armoire. Volga vivait depuis comme tous les autres civils solitaires du pays, sans chercher d’aucune façon à rejoindre d’autre regroupements d’habitants. Dans ces landes où tout le monde vivait par lui-même, comme s’il n’y avait aucune nation, aucun espoir de grande vie, aucune noblesse, Volga avait désiré se venger de l’inactivité du soi-disant voïvode et avait tenté de rejoindre l’Ensclave, mais avait fait demi-tour en découvrant l’amas de personnes réunis dans un enclos géant… La quantité d’esclaves l’avait surprise et choquée, tant et si bien qu’elle n’avait jamais osé y descendre. Terminant de manger, la bilcane posa sa fourchette sur la table et se leva, restant courbé car elle ne pouvait tenir entièrement debout avec sa taille démesurée, et plongea son regard dans celui de la frêle ménagère tout en récapitulant mentalement tout le récit que Volga lui avait fait toute la journée durant.

-Je voudrais rejoindre l’Ensclave pour sauver les esclaves. Toi qui t’y es rendu par trois fois, pourrais-tu m’y amener ? Cela pourra te permettre de te libérer de la peur et de tenter de te venger. Je ne sais pas ce dont est capable votre souverain, mais si tu as vraiment besoin de le combattre pour tourner la page, tente le coup… Mais tu devras être lucide. Si tu vois que tu ne peux rien faire, fuit.

-Je… Je… Vous avez raison dame De Lérhane.

-Appelles moi Ishtar je t’en prie.

-J’ai besoin de tourner la page. Je te mènerai là-bas !


L’ange était assez dubitative devant la facilité avec laquelle son message était passé. Une seule once d’hésitation suivit d’une assurance stupéfiante. C’était… étrange. En tout cas, dès le lendemain, la paysanne prépara ses affaires et conduisit cette expédition improvisée, amenant la De Lérhane jusqu’aux pieds des Quatre Pattes deux jours plus tard. Volga prévint sa camarade de la rudesse de la pente et de la difficulté de l’ascension, néanmoins elle sous-estimait les capacités de l’ancienne révolutionnaire qui utilisait la puissance de ses jambes et l’avantage de sa taille pour parcourir de plus grande distance tout en donnant suffisement de force pour contrebalancer en partie la gravité. La monté se continua ainsi au travers des versants forestiers et des champs de rochers, dans une brume dense qui était percé de temps à autres par les éclairs de nuages noires qui flottaient en hauteur en déversant la pluie plus au sud. Plus cela allait, plus l’ange se conforter dans la vision de tristesse de ce pays. Monotonie, grisaille, absence de vie animale comme humaine, quotidien rébarbatif et j’en passe. Elle avait du mal à se dire qu’autant de gens vivaient de cette manière à travers les Champs du Servage. Pour elle, il y avait tout le potentiel de mener à la dépression bien des personnes amatrices d’actions et d’aventures palpitante. Se gardant bien de faire cette remarque à haute voix afin de respecter la vie que mener sa camarade d’expédition, la guerrière vit bientôt un sommet différent de celui de la Patte Ouest se distinguer. En effet, les points culminant des autres monts de la chaines se mêlait plus ou moins aux parois des Pattes lorsqu’elles étaient observées de loin dans le brouillard. Franchissant finalement les derniers mètres de l’ascension, l’Archange du Typhon observa depuis le sommet de cette montagne naturelle l’enclave au cœur de ces montagnes. Le « manoir », qui tenait à vrai dire plus du château gothique qu’à une bâtisse bourgeoise, faisait en effet face, en contrebas à un champ à la végétation assez rare où l’on voyait des points lointains se mouvoir.

-Nous verrons mieux depuis le promontoire un peu plus bas. Vous comprendrez alors la situation…






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Ven 29 Juin - 18:06



Les chaînes ensanglantées

Homme mystérieux. Femme mystérieuse.

Deux silhouettes venaient d’entamer l’ascension difficile de la chaîne montagneuse entourant les « Quatre Pattes ». Elles ne semblaient cependant pas éprouver la moindre difficulté à escalader la paroi rocheuse qu’ils avaient prise pour cible. Leur équipement y était sans doute pour quelque chose, mais plus que ça, on devinait aisément via leurs gestuelles qu’ils étaient dans une forme physique olympique. Pas un seul mouvement superflu, pas un seul mauvais choix de prise, et une vitesse telle qu’on aurait dit qu’ils s’agissaient d’athlètes en plein entraînement. Toutefois, il n’en était rien. Si on pouvait assez facilement conclure que ces personnes étaient habitués à monter des pentes verticales, les armes qui pendaient à leurs ceintures ne laissaient de place que pour une seule conclusion : ils étaient très loin d’être deux sportifs amateurs de sensations fortes. Et quel que soit leur objectif en ces contrées désolées, il était évident qu’ils ne venaient pas avec des intentions tout à fait pacifiques.

Au bout d’environ une heure d’escalade éreintante, les deux silhouettes finirent par atteindre le sommet où ils s’arrêtèrent pour fixer l’immense demeure lugubre en contrebas. La lumière solaire perçant difficilement à travers les nuages orageux se profilant à l’horizon vint alors illuminer leurs traits, ceux d’un homme et d’une femme. Le premier était grand, il mesurait deux mètres au bas mot, et était vêtu d’une cape ainsi que d’un chapeau semblant tous deux avoir bien vécu. Son visage, constamment renfrogné, lui donnait, couplé à son long sabre et à son accoutrement, un air des plus intimidants. La deuxième, quant à elle, était une femme à la peau extrêmement pâle. Elle avait de magnifiques cheveux châtains qui mettaient en valeur la beauté de son visage, malheureusement ternie par son teint de mort-vivant et son air patibulaire. Deux revolvers argentés trônaient fièrement sur chaque côté de sa ceinture, ainsi que plusieurs poches dont le contenu restait un mystère.

-« Qu’attendons-nous ? » Demanda la tireuse d’élite, impatiente d’en découdre.
-« Horacio. » Fut la seule réponse de son compère.
-« Comme toujours, pffeuh. » Pesta-t-elle en levant les yeux au ciel. « Pourquoi s’embête-t-on à se coltiner ce boulet, déjà ? »

À sa question, l’homme l’accompagnant lui opposa un simple silence qui n’en finit pas de gaver la demoiselle. Cette dernière, horripilée, déversa sa frustration sur un rocher qu’elle frappa de toutes ses forces, le faisant voler en éclats comme si de rien était. Et tandis que le sabreur continuait de fixer avec détermination le manoir situé au beau milieu des montagnes, celle qui était vraisemblablement sa coéquipière s’attelait à trouver une cavité rocheuse où ils pourraient camper en attendant le dénommé Horacio.

Bell Eversmile. Erik Openheimer.

Alors que les trois voyageurs avaient le sommet des « Quatre Pattes » en vue, au loin, un orage éclata. C’était bien leur veine, tiens ! Le vent soufflait si fort que même le foulard de Massy s’était envolé. La pluie, quant à elle, avait mouillé jusqu’aux os Bell et Erik, dont les vêtements n’étaient pas très adaptés pour ce genre de situation. Heureusement, la veste fétiche du maudit l’avait protégé du même sort. Certes, le niveau d’immersion dans l’eau aurait été risible et il n’aurait donc pas perdu trop de force, mais ça n’aurait pas non plus été une expérience agréable. En tout cas, nos héros eurent beaucoup de mal à avancer tandis que tous les éléments semblaient se liguer contre eux. Par chance, ils finirent par apercevoir sur leur chemin une bâtisse apparemment abandonnée. Sans hésiter, ils s’y engouffrèrent et purent enfin profiter d’une pause bien méritée.

Les lieux étaient, comme on pouvait s’y attendre, plutôt mal entretenus. L’ambiance générale était assez glauque vu que l’endroit, qui semblait être une sorte de mélange bizarre entre une maison et une écurie, tombait littéralement en ruines. Les trous dans le plafond et les fenêtres cassées laissaient passer une certaine quantité d’eau qui allait sans doute nourrir dans les jours à venir la moisissure déjà bien présente. Quant aux trous dans le plancher, il n’était pas rare qu’un rat en sorte lorsque l’une des trois personnes s’approchait d'un peu trop près. Enfin, la poussière s’était tellement accumulée dans le coin qu’elle formait désormais une couche si épaisse qu’on n'arrivait même plus à distinguer clairement le sol. En bref, c’était un charmant petit refuge pour passer la nuit, vous en conviendrez.

-« Je me demande si nous ne devrions pas tenter notre chance dehors, finalement… » Ironisa le sabreur en voyant l’état de l'habitation.
-« Vous croyez que ça risque de s’écrouler ? » Demanda Bell, anxieuse.
-« Arrête de dire des sottises, gamine. » Soupira Erik en grelottant un peu à cause du froid. « C’te baraque est moche, mais elle n’est pas prête de nous écraser aujourd’hui tant que les poutres porteuses tiennent, et c’est du solide vu ce que je vois là. »
-« Bon, bah… C’est décidé. » Fit l’Umbra en haussant les épaules. « Nous allons rester ici le temps que l’orage se calme. »
-« Profitons-en pour faire sécher nos vêtements. » Fit le médecin de bord, craignant d'attraper un rhume. « Vous croyez qu’on peut allumer un feu sans risquer d’incendier toute la maison ? »
-« Oui. » Acquiesça le vieillard. « Si on ne fait pas les cons, bien entendu… »



Code by Edward Lawrence

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Ven 29 Juin - 21:21




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

La descente fut plus aisée que la monté, malgré quelques pièges naturels tel les rochers dressés à la manière de canine sur une pente parfois très abrupte. Abordant une partie du versant sur lequel la végétation régnait, le duo improvisé pour cette expédition traversait une forêt qui aurait put donner l’impression d’être hanté. Les loups sauvages observaient les deux femmes avancer, mais la taille démesurément grande de l’ange semblait leur couper l’envie de sauter à la gorge des aventurières… À se demander comment Volga avait bien put passer par là plusieurs fois sans subir d’affreuses blessures qui auraient laissés de grosses cicatrices sur son frêle corps. Ne s’attardant pas davantage sur ce sujet, s’imaginant que la paysanne avait originellement contourné la forêt, la bilcane continua de marcher aux milieux de ces bois lugubres. Les ombres portés des arbres s’étendaient tel des tentacules sur les quelques chemins vacants d’herbes folles et buissons touffus, ne laissant que d’infime filé de lumière toucher les personnes errant en ces lieux en quête d’une sortie. Heureusement que l’inclinaison du sol permettait de servir d’indice sur la direction à suivre pour descendre. Atteignant enfin l’orée de l’aval de la forêt obscur, la De Lérhane se tourna vers sa partenaire.

-Vous avez dû en baver pour venir jusque-là à chaque fois !

-Les bêtes des Quatre Pattes ont toujours été comme ça. Ils observent les gens qui passent sans bouger, comme si quelqu’un voyait à travers leurs yeux. C’est ce que dise les légendes sur ces montagnes en tout cas. C’est un mystère de plus sur les voïvodes de notre pays, les Hungaria ont toujours été très mystérieux pour la population.

-Ah en effet… C’est… troublant…


Plus ça allait, plus le voile énigmatique sur la vérité de cette histoire s’épaississait. Quittant du regard sa camarade aventurière, Ishtar découvrit alors un hibou posté sur ce qu’il restait d’un vieux panneau de signalisation illisible. En effet, il la fixait droit dans les yeux. La decima dirigea à nouveau ses iris vers la forêt et croise les pupilles de plusieurs loups, oiseaux, renard, lapin, cerf et autres animaux forestiers qu’elle n’avait pourtant pas remarquer en progressant à travers les bois, certainement parce qu'avec sa taille bien supérieur à la moyenne ses yeux été placé plus haut et donc, sans faire particulièrement attention, il était difficile de croiser le regard d'une de ces bêtes. Un frisson parcouru la demoiselle face à ces animaux à l’attitude trop humaine et étrange.

Les deux femmes descendirent encore pour arriver au fameux promontoire à mi-hauteur de la Patte Ouest. L’ancienne révolutionnaire s’avança et observa l’étendue du terrain clôturé où progressaient des esclaves, certains se déplaçant même à quatre pattes… donnant un tout nouveau contexte pour comprendre la dénomination de la chaîne des montagnes d’une autre façon, plus proche de celle des maîtres des lieux. En tout cas, il n’y avait pas de meilleur endroit pour croiser d’autres aventuriers qui souhaiteraient mettre un terme à l’esclavagisme de l’Hungaria, se trouvant au croisé de différent chemin de l’érosion au travers des monts occidentaux de cette muraille naturelle. D’ailleurs, il était assez difficile de dire qu’elle heure de la journée il était, mais divers gouffres à travers les nuages tonitruant charger d’éclairs et de pluies laissé apparaître un ciel oranger, crépusculaire. La nuit allait tomber ? Les vampires seraient à l’apogée de leurs capacités en ces conditions…






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 30 Juin - 16:23



Les chaînes ensanglantées

Homme mystérieux. Femme mystérieuse.

-« Tu crois que ce sont des alliées du maître des lieux ? » S’éleva la voix de la tireuse d’élite en voyant Ishtar et Volga, assez loin en contrebas.
-« Non, ou pas encore. » Répondit simplement son compagnon. « La plus grande n’a pas l’air humaine, mais son teint n’est pas celui d’un vampire. Quant à l’autre, on dirait juste une simple paysanne. Il s’agit probablement d’une voyageuse en pèlerinage et de quelqu’un qu’elle paye pour la guider ici. Peut-être une marchande intéressée par un partenariat avec le voïvode. Ou bien la messagère de quelqu’un d’autre. Les scénarios sont bien trop nombreux. Spéculer quant à l’identité de ces personnes serait une perte de temps. Observons-les, et nous déciderons de la marche à suivre en fonction. »
-« Très bien… » Fit sa coéquipière, circonspecte. « Jusqu’à preuve du contraire, je les considère comme des ennemis, personnellement. Sinon, il faudra vraiment que tu me dises un jour comment tu arrives à voir d’aussi loin. C’est à peine si je distingue leur différence de taille, d’ici. »

Encore une fois, le silence accueillit la remarque de la femme qui, horripilée, décida d’aller vaquer à ses occupations en attendant le dernier membre de leur petit groupe. Pendant ce temps, le grand sabreur continuait d’observer au loin les impudentes qui s’engouffraient sans aucun doute dans la gueule du loup, ou plutôt du vampire.

Bell Eversmile. Erik Openheimer.

Cela devait faire au moins deux heures que Massy, Bell, et Erik s’étaient réfugiés dans la bâtisse abandonnée. Ils avaient réussi à allumer un petit feu qu’ils avaient bien sûr entouré de pierres et autres babioles ininflammables pour l’empêcher de se répandre malencontreusement. L’orage commençait à se calmer petit à petit, même si la pluie ne semblait pas prête de s’arrêter avant plusieurs heures encore. Comme prévu, les trois voyageurs avaient retiré leurs vêtements mouillés, c'est-à-dire sa cape protectrice pour le maudit, et tout le reste hormis les sous-vêtements pour les deux autres. Ces derniers avaient d’ailleurs dû se couvrir de plusieurs couvertures pour se protéger du froid et, surtout, cacher leur nudité. Le jeune sabreur estimait que leurs habits seraient secs dans une trentaine de minutes tout au plus, et à ce moment-là, ils seraient en mesure de reprendre la route puisque l’averse était beaucoup plus modérée, désormais.

-« Vous vous sentez d’attaque pour reprendre la route dans une demi-heure ? » Demanda au hasard le kangourou.
-« T’es malade ou quoi, gamin ? » S’enquit Erik en levant les yeux au ciel. « C’est officiel, tu veux ma mort. »
-« Une fois n’est pas coutume, mais je pense qu’il a raison. » Soupira Bell en se blottissant dans sa couverture. « On risque une maladie en voyageant sous la pluie. »
-« Vous êtes sérieux, là ? » S’étonna le zoan. « Nous n’avons pas une minute à perdre si le dirigeant de ces landes est effectivement trempé dans une affaire d’esclavagisme ! »
-« Écoute, gamin. » Lui dit le vieux navigateur en déballant quelques provisions. « De la manière dont je vois les choses, ça ne sert à rien de se dépêcher si c’est pour être à moitié morts une fois là-bas. Au mieux, on n’aiderait personne, au pire, on se ferait capturer aussi. »

Le médecin de bord acquiesça vivement tandis que le jeune homme réfléchit aux sages paroles du vieillard. Ça lui faisait mal de le reconnaître, mais Erik avait raison sur ce point-là : c’était inutile de se presser pour finir dans les filets de l’ennemi. Autant y aller doucement mais sûrement pour… Soudain, plusieurs hennissements retentirent. Massy se releva d’un bond, méfiant, et dégaina l’un de ses sabres. La porte de la bâtisse, semblable à celle d’une écurie, s’ouvrit pour faire place à une dizaine de personnes à cheval, que des hommes. Ils étaient mouillés jusqu’à l’os et portaient tous des sortes d’armures en cuir semblant assez sales malgré toute l’eau qui ruisselait dessus. Leurs visages étaient, pour la plupart en tout cas, couverts de cicatrices diverses et variées. L’un d’eux, probablement le chef de leur petite bande, descendit de cheval et s’avança.

-« Vous n’êtes pas du coin, pas vrai ? » Demanda-t-il.
-« Non, pourquoi ? » S’enquit Bell, interpellée. « Et qui êtes-vous, d’abord ? »
-« Bwahaha ! Vous entendez ça les gars ? » Dit-il, hilare, en se tournant vers ses camarades. « La donzelle demande qui on est ! C’est mignon, vous ne trouvez pas ? »
-« Vous n’avez pas répondu à sa question. » Lança l’Umbra en dégainant son second sabre.
-« Et son petit copain le gringalet veut se battre en plus, non mais c’est trop drôle ! » Ajouta le principal intéressé en rigolant de plus belle.

Ses comparses eux aussi riaient à bouches déployées, ce qui avait le don d’énerver le maudit qui se retint difficilement de leur montrer de quoi le « gringalet » était capable. Cependant, à la surprise générale, un bruit sourd se fit entendre derrière les cavaliers. Le bretteur avait cru voir quelque chose tomber du plafond, mais il n’en était pas très sûr. Certains des hommes leur faisant face se retournèrent pour chercher la provenance de se bruit. C’est alors que - sans que Massy, Bell, et Erik ne comprennent pourquoi - les grands gaillards à cheval blêmirent tous en même temps. Certains poussèrent même des petits cris de stupeurs, semblables à ceux d’une demoiselle en détresse.

-« Quoi, qu’est-ce qu’il y a ? » Demanda leur chef, stupéfait devant les réactions de ses hommes.

Ces derniers firent place pour dégager son champ de vision, laissant apparaître un homme brun portant un chapeau de cowboy et fumant un gros cigare. Autre détail troublant : il portait une espèce de ceinture avec… des gousses d’ail ?

-« Toi… » Murmura le leader du groupe d’un ton à la fois haineux et effrayé. « Qu’est-ce que tu fais là ? Tu nous as suivis, c’est ça ? Enfoiré ! Ça ne t’as pas suffit de buter notre chef et nos camarades ! Fallait que tu viennes finir le boulot… »
-« Héhé, crois le ou non, mais j’ai mieux à faire de ma vie que poursuivre une bande de dégénérés. » Répondit l’inconnu, blasé. « J’étais juste venu faire une petite sieste dans le coin histoire de me reposer. Et j’y arrivais plutôt bien jusqu’à ce que vous veniez vous égosiller dans c’te piaule comme les abrutis que vous êtes. »

Poussant un énorme soupir, il baissa la tête quelques secondes avant d’afficher un sourire mystérieux et de dire :

-« Bon, je vais être magnanime cette fois-ci. Laissez vos chevaux et vos affaires ici, et je consentirais à vous épargner. Ça me semble réglo, qu’en dîtes-vous ? »
-« On accepte. » Répondit leur chef sans hésitation.

Les hommes obtempérèrent et ne se firent pas prier pour s’enfuir par la grande porte. Cependant, alors qu’ils étaient à environ une dizaine de mètres de l’abri de fortune, six coups de feu retentirent suivis, après environ deux secondes de silence, de quatre autres. Dix corps retombèrent lourdement au sol et le tireur souffla sur son arme avant de se retourner.

-« Je ne crois pas que nous ayons été présentés. » Lança-t-il à l’adresse des trois voyageurs.
-« Vous leur avez tiré dans le dos ? » S’étonna Bell. « Qu’est-ce qu’ils ont fait pour mériter ça ? »
-« Banditisme, meurtres en série, viols, et j’en passe. » Rétorqua le concerné. « Ces bandits ont semé la terreur sur les Landes de Magyarolachia pendant des décennies sans que le voïvode
n’intervienne. »
-« Vous les connaissiez ? » Demanda l’Umbra, n’ayant toujours pas rengainé ses armes par méfiance.
-« Ouais, comme l’a dit leur nouveau leader, je les ai décimés il y a de ça un ou deux jours. » Fit le tireur en haussant les épaules. « Ces ordures avaient profité de mon absence pour s’attaquer à une famille qui m’hébergeait. Je vous passe les détails sordides, mais sachez que ça ne les a pas gêné le moins du monde d’ôter la vie d’un enfant et de faire pire à sa mère. Dans ces conditions, je pense que vous comprendrez ma réticence à leur laisser la moindre chance. »
-« Je comprends… » Soupira tristement la jeune femme. « Massy, je ne pense pas que ça soit nécessaire de tenir tes sabres en permanence. »
-« Nous ne le connaissons pas. » Se justifia le principal intéressé.
-« C’est réciproque, gamin, et je te comprends. » Répondit l’homme au chapeau. « Je me présente, Horacio. Et vous êtes ? »
-« Je suis Bell, le jeune homme pâle c’est Massy, et le vieux ronchon silencieux dans le fond c’est Erik. » Répondit le médecin de bord.
-« Hmm, tu pourrais ouvrir la bouche, gamin ? » Demanda soudainement le tireur à l'adresse de l'épéiste.
-« Pourquoi ? » S’étonna le principal intéressé.
-« T’occupes et fais-le, à moins que tu ne veuilles une balle entre les deux yeux ? »

Ces derniers mots avaient été prononcés avec une telle froideur, une telle détermination… Le maudit le sentait très mal, toutefois, il préférait encore obtempérer que de risquer la vie de ses amis en commençant un combat par ici. Ainsi, lorsqu’il ouvrit effectivement la bouche, le dénommé Horacio hocha la tête de bas en haut, puis dit :

-« C’est bon, tu n’es pas l’un d’entre eux. »
-« L’un de qui ? » S’enquit Erik, participant pour la première fois à la conversation.
-« Un vampire, pardi. »

Horacio.



Code by Edward Lawrence



Dernière édition par Massy Umbra le Sam 30 Juin - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 30 Juin - 17:33




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

Ishtar continuait d’observer l’Ensclave en se demandant comment elle pourrait approcher l’endroit sans se faire avoir facilement par des gardes ou similis. Si les animaux de la forêt étaient bien sous la coupe du seigneur des landes, certainement via un pouvoir d’hypnose ou quelque chose du même acabit, elles étaient déjà repérées… Restait à voir comment parvenir à être discrète malgré cela. La maudit jeta un coup d’œil à celle qui lui servait de guide et qui, malgré une constitution qui paraissait faible et des vêtements peu adaptés, s’était déplacé plutôt aisément durant cette traversé des montagnes. L’ange se demandait bien comment elle faisait, trouvant cela de plus en plus étrange qu’une frêle demoiselle passant sa vie à la ferme puisse avoir de tels capacités. Certes le travail paysan était éreintant et formait le corps à la douleur et à l’exercice quotidien, mais de là à pouvoir grimper aisément et descendre une forêt mystique en pente sans arracher ses vêtements ou faire un mauvais pas, c’était incroyable. La decima avait faillit tomber à deux ou trois reprises, mais elle n’avait aucun souvenir de cela pour Volga. S’assaillant au sol tout en continuant de regarder la vallée en se demandant si en volant en Serpent à Plumes elle parviendrait à atteindre le toit du manoir de manière discrète en partant de la Patte Nord.

-Dis Volga… Dans ce genre de demeure de seigneur, il y a des passages secrets non ? Est-ce que quand tu as traversé les pics tu en a déjà vu un ?

-Non désolé… Et toi, dis-moi, qu’est-ce que l’on attend ? On peut pas y aller tout de suite ?


La De Lérhane jeta un regard en quoi à sa camarade. Avec son visage inexpressif qui fixait l’élevage, elle n’avait pas du tout l’air impatiente alors que ces mots étaient, à l’inverse, support de l’idée de partir sans plus tarder.

-Je pense que pour aborder correctement la chose il faut prendre son temps pour savoir comment y aller de manière adéquate.

-Ah… Et donc on y va dans combien de temps ?

-Je ne sais pas encore. Tu as une idée toi depuis les années que tu essayes de t’en rapprocher ?


D’ailleurs… Si la jeune paysanne lui avait dit qu’elle n’avait jamais eu le courage de descendre en voyant les esclaves, pourquoi était-elle soudainement pressée d’y aller ? Il y avait anguille sous roche… À moins que la présence de l’ancienne révolutionnaire lui donnait du courage. Volga répondit rapidement à sa camarade d’expédition.

-Malheureusement non… À vraie dire, je songeais plus souvent à la vie à la ferme. Tu sais… Notre vie tranquille et monotone nous convient plus ou moins, à moi et à la majorité des habitants des Landes. Mais contrairement à eux, j’ai envie que l’on vive en sécurité et qu’un véritable dirigeant gère le pays. Les autres pense juste que ça sert à rien… Ils ont toujours vécu sans qu’on les aide et sont habitués à se gérer tout seul. J’imagine qu’ils n’ont pas envie de changer leurs habitudes malgré le danger de voir des bandits débarquer. Moi, je n’en ai pas envie. J’ai souffert de la mort de mes proches et je veux que ça change !

-Je comprends… On va faire notre possible ! Mais ne soit pas impatiente, il nous faut rester attentives.


Les mots sincères de la pauvre fermière qui demeurait malgré tout stoïque, des années de solitude et de souffrance se cachant certainement en cause de cela, touchèrent l’ange qui redoubla d’intensité de réflexion pour voir comment approcher l’enclos. Se larguer depuis les airs lui semblait quand même être la meilleure solution pour prendre les ennemis par surprise et libérer les esclaves.






©️ By Halloween



-Volga lvl ?? ???


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 30 Juin - 20:33



Les chaînes ensanglantées

Horacio McFlee. Bell Eversmile.

Cela faisait quelques heures depuis que Massy et ses amis avaient rencontré le dénommé Horacio. Il s’était présenté comme chasseur de primes de profession, spécialisé dans la chasse aux vampires. Oui, vous avez bien lu, c’est bel et bien un chasseur de vampires. Apparemment, une femme de cette race lui aurait volé son cœur… et son compte en banque. Depuis, il voue une haine farouche aux personnes telles qu’elle, et il ne rate jamais une occasion de punir celles qui sortent du droit chemin. C’était justement ce qui l’amenait dans les Landes de Magyarolachia. En effet, le voïvode de ces terres laissées à l’abandon appartiendrait à l’espèce qu’il exècre tant. Le tireur savait aussi de source sûre que cet homme trempait dans un commerce plutôt illicite : l’esclavagisme. De ce fait, il avait décidé de réunir quelques-uns de ses confrères les plus talentueux pour attaquer les lieux et mettre un terme aux agissements de ce fou furieux avide de sang.

En apprenant que c’était aussi en quelque sorte le but du bretteur et de ses camarades, le brun n’avait pas hésité à leur proposer de faire chemin faisant. Si Bell avait accepté assez rapidement et qu’Erik avait décidé de s’en remettre à l’Umbra pour ce choix, ce dernier n’était pas réellement chaud à l’idée de voyager avec un inconnu qui avait déjà menacé de lui exploser la cervelle. Toutefois, lorsqu’il proposa de partager avec eux les chevaux des bandits, le maudit se vit obligé d’accepter. Même le dernier des étalons était un moyen de locomotion plus rapide et moins éreintant que la marche à pied. Ces canassons étaient donc la condition sine qua none pour arriver rapidement et sans trop de casse chez le maître de ces landes. Cette hypothèse s’avéra d’ailleurs on ne peut plus vraie puisqu’il n’avait fallu qu’une ou deux heures pour arriver au pied de la chaîne montagneuse des « Quatre Pattes ». Soit un laps de temps dérisoire comparé à ce qu’il aurait fallu compter avec leur moyen de déplacement initial.

Malheureusement, le voyage n’avait pas été pour autant de tout repos. Déjà, ni Massy, ni Erik, ni Bell n’avaient réellement l’habitude de monter un animal pour parcourir une grande distance. De ce fait, ils avaient un peu - beaucoup, en fait - mal aux postérieurs. Comme si cela n’était pas suffisant, Horacio n’avait cessé de faire du gringue à la brune depuis leur départ, ce à quoi elle répondait plutôt positivement, en plus ! Il lui avait même proposé monter avec lui pour « éviter qu’un si joli minois ait à trop souffrir des dangers de l’équitation ». Non mais sérieusement ! C’était quoi cette excuse bidon ? Le pire, c’était que le médecin de bord avait accepté sa foutue proposition ! Il faisait même exprès de faire faire des cabrioles à son cheval histoire d’obliger la brune à se cramponner à lui… Ce type était une véritable plaie pour le sabreur qui avait eu beaucoup de mal à se retenir de lui en coller une en plein chemin.

-« Patience. » Se disait-il en entamant l’ascension des montagnes avec les autres. « Encore un peu à tenir, et tu n’auras plus jamais à supporter cet horripilant personnage. »

En parlant de l’ascension, elle ne fut pas non plus très reposante. Les voyageurs et le parasite avaient dû laisser les chevaux derrière, évidemment, pour escalader une pente très raide. La roche s’effritant pas mal, c’est sans surprise que nos héros manquèrent plus d’une fois de finir aplatis au sol. Le chasseur de primes, lui, semblait plutôt habitué à ce genre d’exercices et n’avait donc aucun problème. Pour vous dire à quel point il était doué dans ce domaine, il avait eu le réflexe de plonger pour rattraper Bell lorsqu’une mauvaise prise l’avait conduite à faire une chute assurément mortelle. Depuis, il lui avait demandé de s’accrocher à sa taille pendant qu’il finissait de parcourir les quelques centaines de mètres les séparant du sommet. Effrayée comme elle était à l’idée de tomber en bas, la tireuse avait bien entendu accepté sa proposition, au grand dam du zoan. Ce dernier n’avait pas trop eu de mal à faire cette escalade puisqu’il était passé sous sa forme Kangaman. En effet, la transformation hybride lui offrait des griffes qui s’étaient avérée assez utiles pour prendre prise là où un simple humain n’aurait pas pu le faire. Quant à Erik, il avait failli mourir une fois, du coup, il s’était décidé, malgré sa fierté personnelle, à demander l’aide du musicien. Son ami n’avait bien sûr pas pu refuser et l’avait attaché à son dos via une corde au niveau de la taille. En clair, seul deux des quatre humains réalisaient vraiment l’ascension, au final.

-« On est enfin arrivés, bébé. » Lança Horacio à l’adresse de sa passagère.

Ça aussi c’était quelque chose que le kangourou détestait chez le chasseur de vampires : sa manie à toujours donner des surnoms affectifs ou non à ses interlocuteurs.

-« T’es pas obligée de me lâcher si tu ne veux pas. » Dit l’homme aux mille-et-une gousses d’ail en faisant un sourire de tombeur à la jeune fille.

Cette dernière était tellement concentrée à s’accrocher à lui par instinct de survie qu’elle n’avait, au début tout du moins, pas remarqué qu’ils étaient arrivés à destination. Lorsqu’elle s’en rendit finalement compte, elle devint aussi rouge qu’une tomate et elle le lâcha avant de se confondre en excuses. Massy leva les yeux au ciel et soupira tellement fort que la brune crut qu’il avait une laryngite. Il passa bien plusieurs minutes à essayer de la convaincre du contraire. Le temps qu’il y arrive, ils étaient entrés dans une forêt assez lugubre aux habitants très étranges. En effet, les animaux y vivant étaient tous en train de les fixer, de les surveiller. Ils faisaient ça côte à côte en plus. Les prédateurs ne daignaient même pas lancer un regard vers les appétissantes proies tout autour d’eux. Ce n’était pas normal, ça…

-« Le voïvode a dû les hypnotiser pour qu’ils lui servent de sentinelles. » Chuchota l’expert en vampires du groupe aussi bas que possible. « Faites attention, des ennemis pourraient surgir de n’importe où. »
-« C’est noté. » Rétorqua Massy d’un ton se voulant neutre.
-« Hmm, arrêtez-vous. » Leur dit soudainement le brun.

Il se baissa alors et examina attentivement le sol avant de dire avec gravité :

-« C’est bien ce que je me disais. »
-« Quoi ? » S’enquit Bell, un peu inquiète par son sérieux.
-« Quelqu’un est passé par ici récemment. » Répondit-il. « La première personne est assez grande et musclée vu la taille et la profondeur de ces traces, certainement un homme. La seconde est frêle et agile, donc une femme. Et vu l’espacement caractéristique des traces, elle doit être plutôt à l’aise dans le coin. »
-« Qu’est-ce qu’on fait ? » Demanda le médecin.
-« On les suit, pardi ! »

L’ambiance déjà glauque des bois était renforcée par les dizaines de paires d’yeux fixant inlassablement les voyageurs. Mais cela devenait encore plus stressant lors de la filature de personnes dont on ne savait presque rien. Ces gens étaient-ils des ennemis ? Si non, alors qui étaient-ils donc ? Que venaient-ils faire ici ? Bien des questions auxquelles Horacio était très pressé de répondre, visiblement. Cela n’était pas véritablement le cas de Massy, mais il avait quand même tenu à ouvrir la marche puisqu’il se considérait comme plus attentif et plus réactif que le tireur d’élite en qui il n’avait absolument pas confiance. Très vite, leur marche les mena jusqu’à leurs cibles qui étaient pour le moins… uniques ? C’était le cas de le dire, effectivement. L’une d’elle mesurait au moins deux mètres de haut et possédait non pas une, mais bel et bien deux paires d’ailes ! Comment était-ce possible ? S’agissait-il d’une maudite ? Ou bien était-ce réellement un ange ?

-« Euh, Horacio ? » Murmura l’Umbra, circonspect, à l’adresse du tireur d’élite.
-« Oui ? » Répondit ce dernier.
-« Vous êtes chasseurs d’anges aussi ? » S’enquit à tout hasard l’épéiste.

Interloqué par cette question, le chasseur de primes poussa sur le côté le gamin, comme il l’appelait, pour vérifier ce qui aurait bien pu susciter une telle réaction. Alors, il ouvrit grand la bouche, stupéfait devant ce qu’il vit. Un ange… Un ange et une nymphe. Deux créatures à la beauté divine. Béat, il donna finalement une réponse au bretteur pâle :

-« Pas encore, mais ça peut s’arranger. »

Il ajusta son chapeau et son blouson pour avoir l’air le plus présentable possible, puis se dirigea de façon assez peu discrète vers les deux êtres surnaturels. Tandis que le musicien haussait les épaules et emboîtait son pas, gardant toutefois une distance de sécurité, Bell et Erik préférèrent rester en retrait, sans pour autant véritablement s’éloigner outre-mesure des deux véritables combattants du groupe.

-« Bien le bonsoir mesdemoiselles ! » Salua le porteur d’ail. « Je me présente le grand : Horacio McFlee. Mais appelez-moi simplement Horacio. Et voici ma fine équipe composée des… »
-« Nous ne sommes pas ton équipe. » Tenta de l’interrompre le kangourou sans grand succès.
-« …meilleurs. Qu’est-ce qui peut donc amener deux magnifiques créatures telles que vous dans un endroit aussi lugubre ? »



Code by Edward Lawrence



Dernière édition par Massy Umbra le Dim 1 Juil - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 30 Juin - 23:37




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

L’ange se retourna en entendant les pas des personnes qui s’approchait, se mettant immédiatement sur la défensive, elle se plaça devant Volga afin de faire rempart. La bilcane craignait en effet qu’il s’agisse là de sbires du seigneur des lieux et n’avait pas l’intention de laisser la paysanne exposée. Alors qu’ils approchaient petit à petit semblant justement venir tout droit de la forêt qui se trouvait en amont plus au nord, elle eut le temps d’observer rapidement à plusieurs reprises ces nouveaux arrivants grâce à ses iris argentées à l’éclat lunaire plus ou moins occulte. Elle se préparait à passer en forme hybride en cas de besoin pour s’envoler en emportant Volga. Les deux femmes de l’expédition ignorant tout des capacités des ces personnes, il valait mieux rester sur ses gardes. Du haut de ses trois mètres, la céleste demoiselle observa le porteur d’ail qui ouvrit la discussion de manière plutôt aimable. La réponse de Massy désamorçant les paroles d’Horacio, qui semblait se flattait lui-même de part ses dénominations à moins que ce soit un homme ayant conservé un tic de sa noblesse déchu, tendit à faire penser qu’ils n’étaient pas sous le contrôle du voïvode, la réaction étant bien trop humaine. Vint alors une nomenclature enjolivée… Etait-ce ça la drague ? L’ange demeurant en expectative durant quelques instants, c’est la fermière qui répondit en premier lui au chasseur de vampire.

-Bonjour, je suis Volga, une paysanne des landes. Enchanté de faire votre connaissance, répondit-elle, semblant réceptrice au charme d’Horacio.

-Enchanté oui… Je suis Ishtar De Lérhane, lança l’archange légèrement embarrassée.  

-Ma camarade ici présente traversait le pays pour essayer de venir en aide aux esclaves et, comme j’ai des comptes à régler avec notre monarque à cause de ce qui s’est jadis passé avec des bandits mais que je n’ai jamais eu le courage d’aller plus loin seule, j’ai décidé de la guider. Même si à la moitié de la hauteur de la Patte Ouest, ce promontoire offre une bonne vue sur l’élevage, comme « on » l’appelle. Regardez par vous-même.

La demoiselle fit quelques pas de côté pour laisser le paysage de cette enclave se dessiner sous les yeux du groupe de nouveaux arrivants. Face au calme et l’assurance de Volga en présence de ces inconnus, Ishtar leva un sourcil.

-Quel est le but de votre venu ? questionna l’ancienne révolutionnaire. Vous n’avez pas vraiment l’air d’être des hommes du maître de cet île… Espérez vous mettre fin à ce réseau d’esclavagiste ? Personnellement, je n’en ai entendu parler que comme une rumeur dans les îles voisines, si vous aviez des informations à partager ça nous arrangerait… Enfin si vous désirez collaborer…

Laissant la possibilité au groupe d’interlocuteurs de répondre, elle ajouterait ensuite la mention implicite de son plan qui ne pouvait pas marcher en de tels conditions.

-J’avais une idée pour atteindre l’Ensclave sans se faire davantage repérer pour avoir un effet de surprise, mais cela ne pourrait pas marcher avec vous. Avez-vous eu le temps de faire le tour des Quatre Pattes ? Si oui, avez-vous trouvé une entrée d’un passage secret ou un endroit plus propice à descendre discrètement sans se faire repérer, que ce soit depuis en bas mais aussi à l’abri du regards de ces animaux mystérieux ?

Plus ça allait, plus elle se rassurait sur le fait qu’il ne s’agisse pas d’acolyte du seigneur vampire. De plus, trouver des alliés en de tels lieux était inopiné et il fallait en profiter. Plus ils étaient nombreux pour cette opération de secours, mieux ce serait. En cela, il y avait même moyen de faire une diversion au manoir pendant que les autres s’occupait d’évacuer les esclaves.






©️ By Halloween



-Volga lvl ?? ???


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Dim 1 Juil - 2:59



Les chaînes ensanglantées

Horacio McFlee.

-« Je suis Massy Umbra. » Se présenta ce dernier, presque soulagé. « Les deux en retrait sont respectivement Bell Eversmile et Erik Opeinheimer. Enchanté de faire la connaissance de personnes à peu près normales. »
-« Serais-tu en train d’insinuer que je suis bien trop génial pour être normal ? » S’enquit Horacio, se sentant visé par la dernière phrase. « Merci, c’est trop gentil. »

En réponse, le maudit leva la tête et les bras au ciel, comme pour lui demander ce qu’il avait bien pu faire pour mériter ça. Au même moment, la doctoresse et le navigateur arrivèrent à peu près au même niveau, ayant compris qu’il n’y avait pas réellement de danger motivant un éloignement.

-« Oh, des bandits vous auraient posé problème, mademoiselle ? » Demanda le porteur d’ail en lançant un regard désolé à Volga. « Y a-t-il plus d’un clan de ces malandrins sur ces landes ? Je vous le demande car, sans me vanter, j’en ai éradiqué toute une bande assez récemment. Une bonne quarantaine, je crois. Mes très chers amis ici présents pourront le confirmer, n’est-ce pas ? »
-« Je confirme surtout que tu as tiré dans le dos d’une dizaine d’entre eux après leur avoir fait croire que tu leur laisserais la vie sauve. » Répondit le bretteur, blasé.
-« Des tueurs de bébés ! J’ai tiré dans le dos de tueurs de bébés, ok ? » Rectifia vigoureusement le chasseur de vampires. « Tuer des raclures de la pire espèce n’est pas un crime. »
-« Techniquement, le meurtre est un crime. » Rétorqua le musicien pâle en haussant les épaules.
-« Je… Je… » Fit le tireur d’élite en levant un doigt, prêt à contredire les faits.

Finalement, il mima un cri, exactement comme son interlocuteur un peu plus tôt, et arracha une de ses gousses d’ail pour la manger. Cela eut visiblement pour effet de le détendre un peu. Une fois totalement calmé, il se tourna vers le zoan et lui dit d’une voix on ne peut plus sérieuse :

-« Estime-toi heureux que j’ai ramené ma bonne vieille ceinture relaxante avec moi. Si je ne l’avais pas eu, tu ne serais probablement déjà plus de ce monde. »
-« Dois-je prendre ceci comme une menace ? » S’enquit le principal intéressé.
-« Non, comme un avertissement. » Fit l’homme au chapeau de cowboy. « Disons juste que je ne suis pas toujours maître de moi-même une fois en colère. »
-« Donc c’est à ça que sert votre ail ? » S’étonna franchement Bell. « À calmer vos nerfs ? »
-« Bah ouais, pourquoi est-ce que je ma fatiguerais à trimballer une ceinture de gousses d’ail, sinon ? »
-« C’est un raisonnement stupide, mais qui se tient bizarrement. » Fit Erik en haussant les épaules.

Blasé, Massy s’avança un peu pour mieux voir « l’Ensclave ». Cette vision… Elle lui donnait la nausée. Combien de centaines de personnes se trouvaient donc entassées là-bas comme du bétail en attente de se rendre à endroit encore pire que l’abattoir ? Il ne saurait le dire avec exactitude, mais dans le fond cela n’avait que peu d’importance. Ce qui importait réellement, c’était qu’ils allaient y mettre un terme dans les plus brefs délais.

-« Moi et mes amis sommes venus pour les mêmes raisons que vous. » Répondit l’épéiste aux pupilles particulières. « L’énergumène avec l’ail, quant à lui, est venue pour tuer le type à l’origine de tout ça par vengeance, ou bien parce que c’est son boulot. Je ne me rappelle plus. »
-« Oh, tu me fais de la peine… » Dit théâtralement Horacio, vexé. « Je me soucie au moins autant que toi du sort de ces malheureuses âmes en peine, tu sais ? Sinon, mon ange, c’est avec plaisir que nous collaborerons, et j’ai effectivement deux ou trois informations qui auraient pu vous échapper. Le voïvode, son héritier, et très probablement - mais là c’est de la pure spéculation - leurs servants les plus fidèles sont des vampires. Au cas où vous ne le savez pas, ça veut dire qu’ils sont affaiblis par les rayons solaires, mais ont une vitesse surhumaine de nuit ainsi que des pouvoirs hypnotiques. C’est notamment à ces derniers que nous devons la horde de groupies épiant nos faits et gestes. »

Il pointa les animaux derrière en prononçant sa dernière phrase. Pendant ce temps, l’Umbra était hésitant quant au fait de ne pas « collaborer » spécialement pour contredire McFlee. Cependant, il finit par mettre sa rancœur de côté pour se concentrer sur le véritable objectif de sa venue ici. Peu lui importait de devoir travailler avec cet abruti si cela permettait à ces pauvres gens de recouvrer leur liberté. Quand finalement vint la question d’Ishtar au sujet d’un passage secret ou d’un endroit un peu plus discret pour se rendre au manoir, aussi bien Massy qu’Horacio arquèrent un sourcil interrogatif en disant respectivement :

-« Votre guide n’est pas censée être la personne qui devrait savoir ce genre de choses ? »
-« Cette chère mademoiselle Volga n’est-elle pas la plus à même de connaître la réponse ? »

Les deux hommes, étonnés, se regardèrent un bref instant avant de finalement décider de qui prendrait la parole via une partie de shifumi. Le sabreur choisit les ciseaux tandis que le tireur prit la pierre. C’était donc une victoire de ce dernier qui expliqua le fond sa pensée en saisissant la main de la fermière avant de s’agenouiller devant elle :

-« La délicate fleur des champs que vous êtes doit bien savoir par où passer. Vous devez être habituée à vous rendre dans les parages, non ? Vous devez même faire preuve d’une habileté et d’une agilité toutes deux remarquables vu l’état de vos magnifiques habits. Pour tout vous dire, vous étiez tellement resplendissante à mon arrivée que je n’ai pu m’empêcher de vous prendre pour une nymphe voyageant de concert avec un ange. Pardonnez ma méprise, d’ailleurs, votre beauté et votre grâce sont bien au-delà de cela. »
-« Ce n’est pas bientôt fini de la mettre mal à l’aise, Don Juan ? » Souffla le perdant du pierre-papier-ciseaux. « Excusez-le, Volga, il ne sait visiblement pas se tenir devant une dame. Sinon, il a raison, à part pour les commentaires sur la beauté. »

Il fallut au moins deux bonnes secondes au maudit pour se rendre compte de sa malencontreuse erreur qu’il tenta de rectifier sur-le-champ :

-« Pas que vous soyez moche, hein ! Vous êtes même très jolie ! Euh, non ! Je voulais dire oui ! Et… je crois que je vais me taire. Oui, ça vaut mieux… Désolé. »
-« Excusez-le, Volga, il ne sait visiblement pas se tenir devant une dame. » Sourit Horacio en se retenant difficilement de ricaner. « Sinon, connaissez-vous oui ou non un chemin comme celui que demande mademoiselle de Lerhane ? »

Homme mystérieux. Femme mystérieuse.

Un fin sourire à peine visible se dessina sur les lèvres du grand sabreur. Le dernier membre de son groupe était enfin arrivé, ce qui voulait dire qu’ils mettraient très bientôt leur plan à exécution. Il considéra l’espace d’un instant la possibilité de révéler cette information à sa coéquipière. Toutefois, il décida finalement de rester silencieux, comme à son habitude. Miliana avait tendance à s’enflammer bien trop vite lorsqu’il s’agissait de chasser des vampires. Bien sûr, cela se comprenait facilement vu son passif avec eux, mais cela n’en restait pas moins une attitude dangereuse aussi bien pour elle que pour ses alliés. Ainsi, elle ne saurait ce qu’il faut qu'en temps voulu, c’est-à-dire lorsque l’homme au chapeau de cowboy aurait accompli sa mission.

-« Alexei ? » L’appela la tireuse, venant tout juste de finir leur campement. « Est-ce qu’Horacio est arrivé ? »

Le silence accueillit sa question.

-« Est-ce que tu veux manger quelque chose ? » Demanda-t-elle un brin horripilée.

Encore le silence.

-« Tu pourrais au moins me répondre, tu sais ?! » S’énerva-t-elle.

Encore et toujours le silence.

-« RAAAAH ! T’es chiant ! » Dit-elle en déversant une fois de plus sa rage sur une paroi rocheuse. « Appelle-moi quand tu auras un minimum de considération pour moi ! »

Un sourire amusé fut la seule réponse à sa déclaration. C'était beaucoup trop facile.



Code by Edward Lawrence



Liste des niveaux :
Spoiler:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Dim 1 Juil - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Dim 1 Juil - 3:43




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

Ishtar observa la scénette et fut assez amusée par la tournure des choses, même si son visage, comme à l’accoutumée, demeurait impassible. Le dénommée Massy semblait partagée une certaine exaspération du comportement rentre dedans du chasseur de vampire, sauf que les heures passés avec ce dernier avaient bien évidemment davantage affecté le zoan kangourou que la mythique qui avait rencontré Horacio à l’instant. Pendant ce temps, Volga semblait sous le charme du McFlee.

-Oui, il y a bien longtemps des bandits ont tués ma famille et mes voisins. Seul moi à survécu. Vous avez vraiment fait ça ? Vous êtes si fort Horacio !

Gobant les paroles de son Roméo alors que celui-ci semblait se chamailler avec l’Umbra, son visage demeurait toujours aussi inexpressif… La De Lérhane se demanda si elle ne partageait pas cela avec la paysanne. Toutes les deux portaient une impassibilité, l’ange luttant contre cela depuis son arrivée sur les mers bleues en se forçant à faire certaines expressions de temps à autres. La bilcane suivit Massy sur le promontoire pour observer l’Ensclave tout en écoutant ce qu’il se disait et en notant que le kangourou partageait les mêmes motivations qu’elle à première vue.

-Des vampires ? Surprenant ! La rumeur était donc fondé, répondit la créature céleste en éludant complétement une quelconque réponse aux compliments d’Horacio, même si cela la flattait car elle faisait attention à son apparence.

Vinrent alors un double questionnement des deux intervenants principales du nouveau groupe d’arrivants, les deux autres demeurant assez en retrait. Avant même qu’elle ne puisse répondre, l’ange fut coupé par le pierre feuille papier ciseaux qui amena directement Horacio aux pieds de Volga, toujours autant réceptive.

-Je suis navré… Comme je le disais à ma camarade, je ne suis jamais allé plus loin qu’ici et je ne connais aucun passage secret. Vous me voyez gêné de devoir accepter autant de compliments d’une personne aussi charmante. Personnellement je pense que l’on devrait filer en ligne droite vers le bas pour arriver tellement vite qu’ils ne pourraient pas réagir.

La fermière tourna alors la tête vers l’Umbra.

-Et ne soyez pas gêné, je vous pardonne aussi charmant garçon. Être entouré de tant de personnes qui peuvent m’aider à mettre fin aux jours de la personne responsable de la mort de ma famille, c’est si émouvant. J’en pleurerai presque. Vous qui semblez si habile Horacio, je voudrai vraiment que vous le tuez pour moi. Tant pis si je ne donne pas le coup de grâce, je préfère que ce soit un homme comme vous.

La De Lérhane resta muette devant cette scène. Elle ne pensait pas que la fermière agirait ainsi en tombant sur des hommes. Les années de solitude certainement… Cela devait la changer d’être autant entourer et elle devait être déboussolé, comme quand Ishtar était tombé de Bilca et s’était retrouver sur le pont du Centaurus face à l’inconnu du monde des mers bleues. En tout cas, il restait à voir si, emporté par les propos de la jeune femme et le feu de la passion, le McFlee partirait au galop vers l’aval afin de porter assistance sans plus tarder aux esclaves en contraignant ses collaborateurs de le suivre, puis de s’occuper du voïvode ou si, au contraire, il répondrait aimablement qu’ils devaient être plus fin que cela pour surprendre les maîtres des lieux. Ishtar aurait la réponse dès les secondes qui suivrait. Dans le cas où la raison l’emporterait, il faudrait trouver un moyen concret de rejoindre l’Ensclave de manière efficace et surprenante.






©️ By Halloween



-Volga lvl ?? ???


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Dim 1 Juil - 14:07



Mars

Horacio McFlee. Bell Eversmile.

Bell fronça les sourcils. Il y avait quelque chose avec cette Volga qui sonnait faux. La propreté de ses vêtements malgré l’ascension ardue des montagnes, son visage si peu expressif, sa façon de toujours insister sur ce qui était arrivé à sa famille… Même son ton en général ne semblait pas naturel et sincère aux oreilles de la femme médecin. Cependant, elle se garda bien de le dire à qui que ce soit, par peur que sa méfiance assez rare pour être soulignée soit prise à tort pour de la jalousie. Massy était très prompt à faire ce genre de conclusions, et Erik ne manquait jamais une occasion de la décrédibiliser. Quant au McFlee… Elle ne le connaissait pas assez pour connaître sa réaction. Au mieux, il la croirait jalouse, et au pire, il la prendrait pour quelqu’un de paranoïaque. La jeune fille ne voulait en aucun cas laisser ce genre d’image d’elle à son interlocuteur, ce serait à l’opposé même de sa philosophie de vie. Ainsi, elle décida tout simplement de garder ses soupçons pour elle et de surveiller la fermière du coin de l’œil, des fois qu’elle ne serait pas ce qu’elle prétendait être.

Pendant ce temps Massy s’était un peu écarté de la conversation après la succession de gaffes qu’il venait de faire. Encore une fois, son manque de tact et son choix de mots tout à fait discutable l’avaient mis dans une situation aussi gênante pour lui que pour son interlocutrice. Et si cette dernière ne semblait pas trop s’en formaliser, il était sûr qu’au contraire, ses mots l’avaient, à minima, mise mal à l’aise. Horacio quant à lui, semblait pensif, mais pour quelle raison exactement ? Nul ne saurait le dire exactement. En vérité, il se demandait si oui ou non il devrait demander l’aide de ses compagnons pour les aiguiller dans la bonne direction. Ils devaient sans doute être postés à un endroit en hauteur d’où Alexei aurait une vision d’ensemble de la clairière et de ses environs. Il était donc le plus à même de leur donner une réponse concrète. Cependant… Et si les deux demoiselles en face de lui étaient de mèche avec le voïvode ? Elles ne semblaient pas vraiment l’être, mais leurs visages si peu expressifs pourraient indiquer une possible hypnose vampirique. Cette mademoiselle de Lerhane, en particulier, semblait suspecte puisqu'elle n'avait pas montré le moindre signe de sensibilité à son charme certain. Si c'était effectivement le cas, il grillerait purement et simplement l’avantage d’une véritable attaque surprise… D’un autre côté, ils risquaient de tomber dans un piège ou de tout simplement finir empalés sur le relief rocheux des « Quatre Pattes » s’ils s’amusaient à avancer de nuit à l’aveuglette.

-« C’est avec plaisir que j’achèverais cette créature démoniaque pour vous, ma douce amie. » Dit finalement l’homme à l’ail en arborant son habituel sourire de tombeur, qui était malheureusement quelque peu contrebalancé par sa récente mauvaise haleine liée à sa méthode de relaxation. « Toutefois, il serait plus judicieux de remettre notre assaut au zénith. Nous ne pouvons pas nous permettre d’avancer sans savoir où nous mettons les pieds, le risque est bien trop grand. De plus, il est déconseillé d’affronter un vampire de nuit, et je suis sûr que si vous êtes impatiente d’en découdre avec ces êtres détestables, vous préférez encore maximiser vos chances de réussite, n’est-ce pas ? »

Il lancerait aussi un regard vers Ishtar pour lui signifier que cette dernière question lui était tout autant destinée. Ici, le but était simple : vérifier si oui ou non ces deux jeunes femmes étaient sous le coup d’une hypnose. Si elles ne l’étaient pas, elles donneraient normalement une réponse logique, c’est-à-dire affronter leurs ennemis en terrain favorable pour les simples mortels qu’ils étaient. Dans le cas contraire, elles préconiseraient sans doute une marche à suivre dénuée de toute logique puisqu’elle avantagerait forcément leurs adversaires : frapper ces suppôts du mal à l’apogée de leur puissance.

-« Ce type est capable de réfléchir de façon logique ? » S’étonna intérieurement l'Umbra en entendant les premières paroles sensées prononcées par le McFlee depuis leur rencontre. « Peut-être qu’il n’est pas si incompétent que je le croyais… »



Code by Edward Lawrence



Liste des niveaux :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Dim 1 Juil - 14:32




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Volga

Ishtar hocha la tête en guise d’affirmation, signifiant au chasseur de vampire qu’elle était de son avis.

-Je suis entièrement d’accord à vous. J’ai déjà spécifier à Volga qu’il fallait se préparer un minimum pour maximiser nos chances de réussite.

Cependant, la fermière ne semblait pas du même avis et son visage prit un air triste, première expression qu’elle affichait depuis la rencontre avec ce groupe d’aventuriers. Alors qu’elle s’écarta un peu de son chevalier servant pour observer la vallée en contrebas, une larme coula de son œil droit. La bilcane en fut une nouvelle fois étonné de ces comportements alternatifs de la demoiselle.

-Devoir encore attendre… Moi qui me faisait une joie d’avoir enfin le courage de faire face à ce seigneur…

La fermière ne sembla jamais terminée sa phrase, terminant sur un écho vibrant, une suspension continue qui ne trouva jamais de réponse. Elle fit un pas en avant, puis un second en observant le manoir en contrebas. Dans des instants d’une lenteur extrême, comme si elle tombait dans les vampes, Volga chuta vers l’avant, inexorablement, de manière immuable. Cela se passa aux ralentis pour le regard de l’archange qui saisit cela au vol. Elle ouvrit la bouche pour crier à Horacio de l’attraper et l’empêcher de chuter, mais s’il essayé, il se retrouverait étrangement attiré avec elle vers l’aval. Les yeux fermés, la paysanne toucha le sol de la pente avec sa tête en emportant toutes personnes qui tenteraient de l’aider. Son corps dégringola la paroi, sa robe se retrouvant arracher par ci par là par des plantes sauvages qui poussaient à même la roche de la Patte Ouest. Ses membres se couvraient petit à petit de bleus, tout comme son visage.

-VOLGA ! hurla l’ange avant que ses yeux ne passe de l’argent à l’or.

Sa peau se transforma en écaille ventrale alors que des plumes d’un vert d’une pureté extrême aux reflets d’émeraude poussaient sur elle et remplacer le plumage de ses ailes. Ses jambes se réunirent pour ne former qu’une seule queue alors que les dents de la demoiselle se rarifièrent tout en devenant acérées comme des lames de couteux. Sa langue bifide passa entre ses lèvres pendant que sa chevelure blonde se transformait en un ensemble de plumes jaunes souples, longues et fines. Elle mesurait désormais quatre mètres et demi de haut, dressé sur sa queue, alors que son corps tout entier atteignait les huit mètres. D’un battement d’ailes, elle s’élança à la poursuite du corps de la pauvre femme et potentiellement des personnes ayant tenté de la sauver. Descendant en piquet, elle ne parvenait pas pourtant à rattraper son retard, constatant à quel point la vitesse d’une chute ajoutée à la gravité était importante. Les ailes de la créatures céleste frémissait alors que le paysage défilait autour d'elle tout comme l'immensité rocheuse de la montagne. Finalement, Volga termina sa course au pied de la montagne, son corps s’arrêtant au milieu de l’herbe à plusieurs mètres de la clôture de l’élevage d’esclaves, deux d’entre eux se trouvant justement accoudé là. Alors que la bilcane arrivait enfin sur le plancher des vaches et s’approchait de la paysanne, cette dernière rouvrit les yeux fébrilement. Elle se redressa lentement, tout son corps tremblant sous la virulence de ce qu’elle venait de traverser. Elle faillit tomber à nouveau d’ailleurs lorsqu’elle découvrit que la douleur à l’un de ses genoux était insupportable. Les deux esclaves accoudés rirent après s’être partagé quelques mots.

-Horacio… murmura la fermière qui recherchait l’homme dont elle avait succombé au charme.

La De Lérhane eu un moment d’immobilité en entendant cela et en captant du regard les deux hommes accoudés à la clôture qui n’avait pas du tout l’air surpris. Cependant… Il était peut-être déjà trop tard.







©️ By Halloween



-Volga lvl ?? ???


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Dim 1 Juil - 20:40



Les chaînes ensanglantées

Horacio McFlee.

Horacio sourit en entendant la réponse positive d’Ishtar, finalement, elle n’était pas hypnotisée. À moins que ce ne soit un piège pour lui faire croire le contraire ? Possible, mais que ça le soit ou non, ils auraient l’avantage au moment de l’attaque puisque ça se passerait de jour, à priori. Cependant, lorsqu’il entendit les paroles de Volga et la vit se rapprocher dangereusement du bord, il fut pris d’un mauvais pressentiment qui fut confirmé par la chute de la demoiselle. Il se jeta dans direction pour la rattraper, mais fut surpris de constater qu’une force invisible l’attirait inexorablement vers « l’Ensclave ». Satané vampire de merde ! Il n’y avait aucun doute là-dessus, cette fille était sous son emprise ! Comment expliquer qu’elle se jette dans le vide ou encore sa propre incapacité à la stopper, sinon ? Le tireur vit Ishtar se transformer en une créature majestueuse et s’envoler à leur secours tandis que Massy prenait les traits d’un animal poilu d'à peu près la même taille, probablement pour faire peu ou prou la même chose. L’espace d’un instant, le brun se demanda combien de personnes dans le coin possédaient encore un fruit du démon de type zoan. Cependant, le McFlee mit cette idée futile de côté. Il devait réfléchir à quelque chose de bien plus important : comment protéger Volga sans finir à moitié mort. Cela s’avéra d’entrée de jeu impossible.

En effet, le nombre de pierres, de buissons, et autres obstacles naturels était bien trop grand. Il aurait bien voulu tenter d’agripper l’un de ses derniers pour arrêter sa course, mais cela reviendrait malheureusement à abandonner la fermière, et c’était quelque chose qu’il ne pouvait décemment pas faire. Il la serra dans ses bras, encaissant le gros des chocs et des blessures, mais au bout d’un moment, son dos rencontra avec virulence un tronc d’arbre. Ce choc fut si violent qu’il en lâcha la pauvre Volga qui continua sa chute jusqu’en bas. Le tireur sombra dans un état second, mi-éveillé et mi-conscient, il ne put qu’observer, impuissant, le corps de cette malheureuse fille dévaler ce qu’il restait de la pente, Ishtar à ses trousses. Une seule pensée lui vint alors à l’esprit : la vengeance. Il tuerait le voïvode de la façon la plus douloureuse qui soit, ça lui ferait passer l’envie de jouer avec l’esprit d’orphelines, tiens…

Massy descendait aussi rapidement que possible, bondissant quand le chemin était dégagé et usant de la puissance de ses jambes pour passer outre les obstacles modestes qui composaient la majorité de ce relief montagneux. Sa vision nocturne en tant que kangourou lui était on ne peut plus utile pour ça, c’était un fait indéniable. Il serait déjà mort une dizaine de fois s’il n’avait pas pu en profiter d’ailleurs, tant cet endroit était dangereux. Il se demandait vaguement comment toute cette situation avait pu dégénérer aussi rapidement… Pourquoi Volga avait-elle avancée vers le vide comme cela ? Et comment se faisait-il que le McFlee n’ait pas pu l’attraper ? Il était capable de monter une foutue pente presque verticale avec Bell sur le dos, le tout sans s’épuiser, et il n’était pas foutu d’arrêter une fille semblant peser quasiment le même poids ? Il y avait anguille sous roche… En parlant de créatures au corps longiligne, Ishtar s’était transformée en une espèce de serpent volant ou un truc du genre. Était-ce dû au pouvoir d’un fruit du démon ? Quelle question, bien sûr que c’était le cas. Et vu la taille surnaturelle de la bestiole, cela devait être un… zoan mythique ? Wow… Ces fruits-là étaient censés être plus rares que les logia eux-mêmes, et elle en possédait un ? Quelle chance elle avait… Et dire que lui, il était le maudit du kangourou… Ceci finit de lui prouver qu’il était réellement malchanceux. Le temps que le maudit se débarrasse de cette pensée pour se concentrer sur ce qui importait vraiment, il était arrivé aux pieds de l’enclos. Dis donc, cette descente avait été rapide ! Par contre, c’était le seul point positif de la chose. En effet, lorsqu’il vit l’état de Volga et l’absence d’Horacio qui devait avoir douillé aussi, il comprit une chose essentielle : ce serait difficile de s’enfuir sans laisser l’un d’eux derrière. Quelle guigne, mais quelle guigne ! L’Umbra reprit forme humaine et passa ses nerfs sur les deux énergumènes dont les visages semblaient trahir leur envie de rire :

-« Qu’est-ce qu’il y a de drôle, vous d’eux ? Et qui êtes-vous ? »

Alexei Van Helldance. Miliana Antoinette de Sylvania.

Alexei soupira en voyant ce spectacle pitoyable. La jeune fille se dirigeait elle-même dans le vide, et Horacio la suivait dans la mort comme un parfait abruti. Soit. Sa mission était de faire diversion, et ceci devrait faire l’affaire. Bien sûr, ils avaient prévu de mettre leur plan à exécution vers l’aube au plus tôt, mais cet idiot ne leur laissait pas le choix. Le Van Helldance et la Sylvania allaient devoir assassiner le voïvode cette nuit-là.

-« Miliana. » Dit-il à sa coéquipière.
-« LALALALA ! Je ne t’entends pas ! » Répondit-elle, encore boudeuse.
-« Il se peut qu’on ait de l’action très prochainement. »
-« Ce n’est pas trop tôt ! » Fit-elle en se relevant d’un bond.

Elle saisit ses deux pistolets et commença à en faire le nettoyage ainsi qu’une vérification de dernière minute pour s’assurer qu’ils ne lui fassent pas faux bond.

-« C’est vraiment trop simple. » Sourit intérieurement son comparse.



Code by Edward Lawrence

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Lun 2 Juil - 0:26




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Allmuhan, Koldrigan
Anciens mercenaires, esclaves en élevage

-Pourquoi on rigole mon petit ? déclara Koldrigan, le plus bourrus de ce binôme de mercenaires qui furent jadis payés pour tuer le voïvode. Tous simplement car ce sont encore des gens qui tombe dans le panneau !

-Tu crois que vous êtes les premiers qui aimeraient délivrer tout les esclaves pas encore vendus qui sont dans cette enclave ? demanda Allmuhan, autrefois stratège avisé qui avait laissé son partenaire déteindre sur lui à cause du désespoir de cette situation.

Les deux hommes indiquèrent de leurs doigts Ishtar et Volga afin d’inciter Massy à regarder dans cette direction.


Volga

Titubant, la fermière avait chuté vers l’avant avec une telle rapidité que l’ange, surprise, ne put éviter de se faire saisir par Volga. Cette dernière, lâchant un soupir inaudible, leva sa tête en sautant. Les lèvres des deux femmes se rencontrèrent alors que la bilcane prenait conscience qu’elle n’était plus en forme hybride. Le regard de l’archange, qui malgré ses doutes grandissant au sujet de la fermière avait une trop grande empathie pour ne pas agir en voyant la chute, se plongea dans celui de la paysanne qui ferma ses paupières pour délivrer un baisé en apparence passionnée pendant que les yeux de la De Lérhane se révulsaient. Des écailles ne tardèrent pas à apparaître sur la peau de Volga qui enroulait sa propre langue bifide autour de la langue humaine de la femme céleste. Prenant appui sur le ventre de la guerrière, la paysanne effectua un salto arrière alors qu’elle était entièrement passé en forme hybride basiliscus, une espèce de lézard.

-Viens ici petit kangourou, ricana la maudite reptilienne.

Les doutes étaient fondé car Volga n’était pas ce qu’elle prétendait être. Son village n’avait jamais été attaqué par des bandits, c’est elle qui avait offert les siens au voïvode pour devenir une vampiresse. Depuis lors, elle demeurait en sa ferme à attendre que les aventuriers souhaitant libérer les esclaves viennent afin de les amener ici et les piéger pour qu’eux même devienne le bétail que vendait le seigneur des lieux. Allmuhan et Koldrigan n’était que deux personnes parmi tant d’autres qui étaient tombé dans le panneau. Rêvant de se venger, ils avaient attendus à chaque fois qu’elle ramène de nouveaux « sauveurs » pour tenter de la tuer… mais en vain. Depuis, il faisait ça uniquement pour que leur vie garde un semblant de légèreté. Rire du malheur des autres était tout ce qui leur restait… Et si tant d’aventuriers tombaient dans les griffes de Volga, l’une des quatre pattes du voïvode Dracule Hungaria, oui la Patte Ouest vous l’aurez compris, c’était car l’homme qui gardait les quelques malheureux pontons servant de quai à cette nation était sous l’hypnose du seigneur vampire et transmettait un sort d’illusion à son ainsi qui guider les malheureux jusqu’à la fameuse ferme de Volga.

En tout cas, la demoiselle regardait avec un sourire mesquin l’Umbra, puis fit un coup de tête sur le côté pour lui montrer Ishtar… L’ange avait le regard vide et le visage plus pale qu’auparavant. Elle se dirigeait vers Massy qui aurait certainement une impression familière en la regardant… L’impression de faire face aux animaux de la forêt qu’ils avaient traversé. Comprenez vous désormais le plaisir cruelle que ressentait Volga à chaque voyage ?

-N'aurait tu pas oublié deux personne là haut ? lança narquoisement la servante des Hungaria.





Yrgvad et Mesmir
Patte Est et Patte Sud

Les deux hommes jaillirent de la forêt à la tête d’une vingtaine de bêtes. Chacun contrôlait une dizaine d’entre eux et ils chevauchaient chacun un ours. Ils auraient bien aimé faire une plus grosse prise, mais il semblait que Volga avait tiré le jackpot. Des personnes suffisement intelligente pour vouloir attaquer l’Ensclave de jour envers et contre les sollicitations de la fermière et non de nuit apparaissaient de temps à autres, contraignant la paysanne à apprendre à faire cette syncope pour entrainer une ou plusieurs personnes en contrebas pendant qu’eux même s’occupait des personnes en haut. D’ailleurs, en tant normal, Mesmire surveillait l’arrivée de nouveaux explorateurs et ne menait pas la charge, mais le fait que le chasseur de vampires mette fin aux jours des bandits, ces candidats qui auraient fait de magnifiques esclaves de bas étages, l’avait poussé à les suivre pour porter assistance à son camarade, laissant à quelqu’un d’autre la tache de s’occuper des autres intrus… Les compagnons d’Horacio n’étaient pas passés inaperçu aux regards des chouettes hypnotisées qui traversaient les cieux des montagnes. En tout cas, les deux vampires ayant eux même vendu leur âme au diable afin de faire partie de cette race arrivaient d’ici quelques instants au niveau de Bell et d’Erik…


Mikeilish Zaghurtfiëd

Mikeilish atterrit subitement auprès d’Alexei et Miliana… Il était arrivé par les airs et avait atterrit en un seul coup, pliant à peine les jambes pour se réceptionner.

-Hum ! Hum ! Bonjour. Vous avez passé une bonne journée ? Je vous ai vu attendre. Cela fait un moment que vous êtes là après tout. Vous avez des connaissances dans le groupe plus bas ? Si vous vous rendez sagement, il y a toujours moyen de vous mettre dans la même cellule en attendant que l’on décide qu’elle éducation d’esclave on va vous donner.

Le majordome était là, les mains derrière le dos, à attendre tranquillement une réponse sans monter un quelconque signe d’hostilité physique malgré les menaces cachés dans ses paroles.


Eileen Von Crulow

-Bonjour !

Eileen sortit du sol, la terre tombant de ses vêtements, au milieu de plusieurs herbes sauvage de stoppa tout mouvement du corps d’Horacio alors qu’il venait de lâcher Volga. Un joli sourire sur son visage, elle regarda Horacio avec un air absent avant de lui poser quelques questions.

-Comment allez-vous ? C’est une belle journée n’est-ce pas ? On a du bol que cet arbre fasse pas mal de victimes du même genre que vous pendant les chutes, c’est un bon repère. Ça vous direz pas de dormir un peu ?

Plus elle parlait plus son visage se rapprochait de celui de l’homme se trouvant dans un état second, ses yeux pénétrant petit à petit l’âme du chasseur de vampire afin de l’hypnotiser, via la compétence naturelle de la vampiresse pour cela, et le faire sombrer dans les bras de Morphée.

-C’est fatiguant n’est-ce pas ? Vous devriez prendre quelques instants de repos avant de continuer la lutte. Je vous assure on se sent bien mieux ? N’est ce pas ?

Si le charme fonctionnait, ces paroles deviendraient finalement un écho lointain.






©️ By Halloween



Mode cauchem… euh mode vampire activé. :-)

-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl ?? ???
-Eileen Von Crulow lvl ?? ???

-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20
-4 ours lvl 12
-8 loups lvl 10
-4 corbeaux lvl 9
-1 écureuil lvl 6
-2 cerf lvl 6
-1 lapin lvl 6

-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Lun 2 Juil - 16:45



Les chaînes ensanglantées


Alexei Van Helldance. Miliana Antoinette de Sylvania.

Alexei resta impassible devant l’arrivée du servant, il ne daigna même pas se retourner pour lui lancer un quelconque regard, une quelconque attention. S’il croyait l’avoir surpris en arrivant, il se fourrait les doigts dans l’œil. Le sabreur avait vu, grâce à sa vision particulièrement développée, les oiseaux de nuit les épiant de temps en temps. Il en avait donc conclu bien avant qu’ils étaient repérés, mais cela ne changeait pas grand-chose au plan, selon lui. Pour l’instant, tout ce qu’il allait faire, c’était profiter du spectacle. Il avait repéré quelque chose de très intéressant au niveau de la pente : une vampiresse essayait d’hypnotiser Horacio. Cela allait s’avérer on ne peut plus jouissif, même le véritable glaçon qu’il était ne pouvait nier cet état de fait. Le grand homme balaya cependant la remarque du nouvel arrivant d’une main avant de dire :

-« Miliana, occupe-t-en, je te prie. »
-« Mais mes pistolets sont encore démontés ! » Se plaignit cette dernière, ayant compris la signification réelle de son geste.
-« Erreur de débutant, pas mon problème. » Répondit-il en souriant légèrement à la vue du McFlee.
-« ORDURE ! » Cracha-t-elle avec une haine non-dissimulée.

Fixant le nouvel arrivant, la tireuse prit un air de chien battu devant lui et, montrant ses atouts d’une façon exagérément flagrante, elle lui proposa sur un ton sensuel :

-« Seriez-vous assez galant pour me laisser terminer ? Je vous le rendrais en na-tu-re. »

Le Van Helldance dû lutter comme jamais pour se retenir de lever les yeux au ciel, ce qui aurait signifié rater en partie la petite sauterie en bas. Il faudrait être vraiment stupide pour tomber dans le panneau, n’est-ce pas ? Ou bien s’appeler Horacio, au choix.


Erik Openheimer

Erik pesta. Comment cette grande asperge, ce tombeur d’opérette, ce gamin stupide, et cette petite pimbêche osaient-ils le laisser tout seul en haut ? Tout ça pour venir au secours d’une conne même pas fichue de regarder où elle mettait les pieds ! Même pas capable de réfléchir tout court, en vérité, puisqu’elle voulait attaquer ce crétin de voïvode de nuit. Alors, l’Openheimer se rendit compte d'une chose de la plus haute importance : ils avaient embarqué toute la nourriture avec eux, ces cons ! En d’autres termes, il était obligé de descendre pour aller les chercher si jamais il voulait manger quelque chose ce soir-là. Soudain, de petits bruits de pas et les mouvements du feuillage qu’il repéra du coin de l’œil l’encouragèrent à se retourner et il vit… Un lapin et un écureuil bizarres…

-« Pff, vous m’avez fait peur. » Soupira-t-il, soulagé. « Remarque, y a moyen de faire un civet de lapin et un petit rôti d’écureuil avec vous… Venez ici, mes petits ! »

Les deux créatures n’eurent pas spécialement l’air d’apprécier les dires du vieillard - à moins que ce ne soit juste leurs ordres d’agir comme ça ? - et se jetèrent sur lui avec une virulence jamais vue de la part de créatures si mignonnes. Ainsi, lorsque Mesmir et Yrgvad arriveraient sur place, ils seraient sans doute surpris de voir un spectacle des plus pitoyables : un vieil homme se faisant mettre une raclée par des boules de poile. En effet, le lagomorphe avait sauté en direction de l’entrejambe du navigateur, le faisant tomber à la renverse tandis que le rongeur le mordillait d’un peu partout, sans pour autant le blesser puisque leur maître le voulaient vivant.

-« Je me rends, je me rends, mais par pitié dîtes leur d’arrêter ! » Supplia-t-il les vampires, se foutant éperdument de leur allure et de leurs montures.


Bell Eversmile.

Bell soupira profondément en descendant précautionneusement la pente sur laquelle tous les autres s’étaient aventurés. Il était devenu quoi, le plan qui consistait à attaquer de jour ? Et tout ça pour une femme pas nette du tout ! À tous les coups, c’était un piège ou quelque chose du genre… Comment se faisait-il que Massy et Horacio soient tombés dedans aussi facilement ? Ishtar, passe encore, elle ne la connaissait pas assez pour la juger, mais le premier était un « stratège » et le second semblait être assez malin. Alors pourquoi ? Comment ? Ces questions, elle n’eut pas trop le temps d’y répondre puisqu’un corbeau se mit à l’attaquer soudainement.

-« Sale bête ! » Cria-t-elle en se faisant picorer la tête. « Qu’est-ce que tu me veux ?! »

L’oiseau de mauvais augure ne lui répondit absolument rien. Bizarre, n’est-ce pas ? Éloignant la créature d’un ample mouvement du bras, la tireuse saisit son arme et mit fin aux jours de l’animal ailé dans un coup de feu qui retentit à travers toute la chaîne de montagnes. Bon... Pour la discrétion, c'était raté, et tout ceci ne lui disait rien de bon. La brune pressa la marche, au risque de trébucher, mais qui sait ? Peut-être qu’il lui arriverait bien pire si elle traînassait dans le coin. En tout cas, elle espérait que le cowboy à l’ail se porte bien. Il avait quand même descendu une très mauvaise pente, et pas de la façon la plus optimale…

Horacio McFlee

Le chasseur de primes était dans une bien mauvaise posture, vous en conviendrez. Ses vêtements était déchirés, sa bonne vieille ceinture d’ail était perdue quelque part, son chapeau avait accompagné Volga en bas, et il était recouvert d’égratignures en tout genre… C’était horrible ! Comment pouvait-il espérer gagner le cœur de qui que ce soit dans un tel état ?! Eh oui, même en étant à peine conscient, Horacio se souciait toujours de son apparence et de son style. C’était à ça que l’on reconnaissait les meilleurs, selon lui. Alors, lorsqu’il aperçut la silhouette floue d’une femme plutôt sale, il ne put que pester intérieurement. De quoi avait-il l’air, maintenant ? Il ne se demanda même pas qui était cette personne et ce qu’elle venait faire ici. Enfin… Jusqu’à ce que leurs visages se rapprochent dangereusement. Ces yeux… Cette voix envoûtante… Cette sensation semblable à l’éloignement de sa propre conscience… Tout ceci lui rappelait quelqu’un… Quelqu’un qu’il aurait aimé tuer de ses propres mains… Ainsi, dans son délire naissant, le tireur associa le visage d’Eileen à celui de celle qu’il avait jadis aimé et qui l’avait trahi de la pire des façons. C’était exactement de cette manière, en l’hypnotisant, qu’elle lui avait soutiré l’endroit où il rangeait tout son argent, et cela après une année entière de vie commune… Ce souvenir des plus douloureux eut aisément raison de sa somnolence, mais ce n'était malheureusement pas tout pour le servante du voïvode.

-« IVANOVAAAAAAAAA ! » Hurla-t-il avec une telle force que les tympans de la Von Crulow le sentiraient passer, toute vampiresse qu’elle était.


Le McFlee sentit la rage monter en lui. Alors que sa conscience reprenait le dessus, il chercha de la main une de ses gousses d’ail, mais tout ce qu’il trouva fut une pierre ayant cette forme caractéristique. Inutile de dire que même s’il l’avait broyé avec ses dents assez facilement, cela n’avait fait qu’accroître son ire vengeresse. Ses yeux s’injectèrent de sang. À ce niveau-là, Eileen pourrait bien essayer de l’assommer d’une façon plus orthodoxe : en le frappant. Malheureusement, si elle tentait cela, elle se rendrait bien vite compte qu’au même titre que les blessures engendrées par la chute, le brun ne ressentirait plus aucune de ses attaques. Effectivement, il était bien trop tard pour l’arrêter en quelques coups seulement, et la raison en était simple : Horacio était énervé. Ses muscles doublèrent alors littéralement de volume, déchirant ce qu’il restait de ses vêtements.

Si un péché capital siérait bien au McFlee, ce n’était ni l’orgueil, ni la luxure, comme on pourrait s’y attendre, mais bel et bien la colère. Le chasseur de primes était de ceux qui ne pouvaient se contrôler lorsqu’ils se laissaient aller à leurs instincts les plus primaires. Lorsque sa rage prenait le dessus, il oubliait absolument tout, que ce soit la façon de se servir d’une arme ou bien qui étaient ces amis et ses ennemis. C’était pour cette dernière raison en particulier qu’il portait toujours sur lui une ceinture d’ail, il s’agissait de la seule chose au monde qui arrivait à le calmer dans ces moments-là. Cependant, il était bien trop tard pour Eileen, de ce côté-là… Elle devrait vraisemblablement fuir, ou bien affronter la boule de nerfs sous ses yeux. La suite allait être on ne peut plus simple. Si la membre de la race vampirique s’était éloignée, alors il en profiterait pour se relever lentement mais sûrement. Toutefois… Si elle se trouvait encore à proximité… Elle le regretterait amèrement. En effet, l’enragé tenterait de saisir un de ses membres - ce qui le broierait probablement vu sa force colossale - avant de donner un coup de poing monumental en direction du visage qu’il exécrait tant. Car oui, Horacio la prenait toujours pour son ex-femme.




Massy se demandait franchement si tout ceci était une blague… Cette frêle jeune fille avait fait une chute potentiellement mortelle, et elle était non-seulement capable de se déplacer à une vitesse folle, mais en plus de bondir assez haut pour… Embrasser passionnément l’ange ?

-« Ok… »

Ça commençait à devenir bizarre, là… Avait-elle fait tout ceci JUSTE pour compter fleurette à cette Ishtar ? Si encore elle avait fait sa déclaration d'amour avant l’attaque, pourquoi pas ? Mais non… Ils étaient en plein milieu du territoire ennemi, et elle se permettait de mettre en danger tout le monde juste pour ça ! C'était on ne peut plus stupide ! Le maudit était révolté par tant d'inconscience, tant d'idiotie, tant de... Alors, il vit les yeux vides de toute émotion arborés par la zoan mythique et là, il
comprit :

-« Ah d’accord… »

Volga était donc de mèche avec l’ennemi… Ça, il ne s’y attendait absolument pas, il devait l’avouer… Remarque, ça expliquait ses habits intacts après l’ascension et ses réactions quelque peu… étonnantes ? Même lui avait fini par remarquer quelque chose, en vérité. Toutefois, il avait mis cela sur le compte de l’excitation. Après tout, qui ne se serait pas laissé envahir par ses sentiments lorsqu’on lui annonçait qu’il était si proche de son but ? Enfin… Il avait mieux à faire, là. Même s'il devait avouer que ça ne lui déplaisait pas forcément de critiquer le jeu d'acteur plutôt mauvais de la traîtresse.

-« Pourquoi n’avez-vous pas prévenu Ishtar plus tôt ? » S’énerva le kangourou en prenant sa forme hybride et en arrachant très rapidement la corde qui retenait le sac sur son dos.

Il saisit ce dernier et se mit ensuite à tournoyer sur lui-même assez rapidement avant de lâcher ce qu’il tenait dans la main, laissant l’objet filer droit vers l’ange. Qu’est-ce qu’il comptait bien faire en faisant cela ? Mystère et boules de gum. Quoi qu’il en soit, il ajouta autre chose aux deux mercenaires en attendant de voir si la base de son plan improvisé avait fonctionné :

-« Et ne me dîtes pas que cela aurait été inutile parce que vous n’en savez absolument rien ! »



Code by Edward Lawrence



Liste des niveaux :
Spoiler:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Sam 7 Juil - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Lun 2 Juil - 18:13




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées




Yrgvad et Mesmir

Mesmir s’approcha d’Erik et fit signe à son camarade de s’occuper de l’autre demoiselle. Le vampire descendu de cheval et assomma le vieil homme d’un coup de pied. Tous les animaux hypnotisés se redirigèrent alors vers Bell, Yrgvad en tête. Il adorait ça, même si le temps où il pouvait décapiter les innocentes lui manquait. En effet, Yrgvad avait sacrifier les siens, comme Volga, mais ces derniers étaient des bandits des landes qui faisait régner leur propre loi. Il avait ainsi été jadis un arracher de tête, un lanceur de hache parcourant ce pays au galop pour voler les denrées des fermiers et paysans et ne valait pas mieux que les raclures qu’Horacio avait exterminées un peu plus tôt. Restait à voir s’il restait un moyen de s’en sortir pour Bell qui était la cible de cette horde.


Mikeilish Zaghurtfiëd

Le majordome, imperturbable face à la scène, opina du chef.

-Soit, j’attendrais que vous ayez fini ma demoiselle.

Il ne craignait absolument pas cette dernière, contrairement à son acolyte qui ne semblait pas intéressé par l’affrontement, et attendait simplement que la chasseuse qui prenait une position mystérieuse, qui ne fit aucun effet à l’ancien artiste de cirque, termine ses affaires. Il avait déjà attendu que Renma ne soit réveiller pour agir. Il se demandait toujours pourquoi le seigneur Hungaria gâchait ainsi de temps à autres des serviteurs et esclaves à qui ils avaient inculqués des capacités comme l’hypnose. C’était comme s’il prenait un malin plaisir à jouer avec les aventuriers qui espérait jouer de chance et ressortir victorieux de leur entreprise.


Renma, Eileen Von Crulow
Esclave hypnotisée et hypnotiseuse, Valet du voïvode Dracule Hungaria

Renma, enterrée dans la montagne comme trois autres esclaves ayant reçu la capacité d’hypnotiser suite à un entrainement de plusieurs mois avec le voïvode, c’était faite passé pour la majordome du domaine, ayant reçu cet ordre d’Eileen elle-même, la plus fidèle servante de Dracule ayant jugé que les aventuriers avaient des informations sur le fait qu’elle-même et son ami du cirque était deux des leaders suppléants du domaine. La Von Crulow fut surprise quand elle ressentit un trouble dans son hypnose. Renma repris conscience à cause du hurlement furieux de Horacio. Ne saisissant pas la situation, elle ne bougea pas pendant quelques secondes… secondes qui furent les dernières de sa vie puisqu’Horacio la tuerait certainement durant l’instant suivant, la prenant pour sa femme. Plusieurs mètres plus haut dans les airs, Eileen, sous sa forme hybride de chauve-souris lavia frons, arrivait à tout allure après avoir déposé Mikeilish au sommet, les deux comparses ayant passé la fin de journée au-dessus des nuages à observer ceux qui faisaient actuellement face à l’homme du binôme vampire. Descendant en flèche, prête à dessiner une parabole pour remonter, elle envoya cinq couteaux de lancé vers Horacio et Renma, se moquant totalement du fait que l’esclave hypnotisée puisse servir de bouclier humain au chasseur de vampire. S’il ne se faisait que légèrement touché par cela, elle se placerai plus loin en contrebas sous forme humaine afin d’affronter cette chose. S’il fonçait vers elle, un déluge de dagues viendrait à sa rencontre jusqu’à ce qu’il soit à quatre mètres, moment où elle s’en irait sous forme totale.


Volga

Ishtar était toujours sous le contrôle du baiser de la mort. Cette capacité développée par Volga depuis qu’elle était vampire était basé sur la production d’hormones sous forme de spore qu’elle transmettait par contact buccale pour controler une personne entièrement. C’était encore plus puissant que l’hypnose et les moyens de se débarrasser de ce contrôle était peu nombreux. L’inconvénient était qu’aussi forte qu’elle puisse l’être, celle qui se faisait passer pour une simple fermière ne pouvait contrôler qu’une personne à la fois et ne pouvait pas user de la malédiction de fruit du démon d’une personne sous sa coupe. D’un claquement de doigt, elle ordonna à la De Lérhane d’esquiver le projectile lancé par Massy. Dans le même temps, la fermière, qui avait fait semblant de s'être briser une jambe pour appâter quelqu'un et utiliser son fameux baiser, usa de son pouvoir d’hypnose, capacité naturelle venant de son appartenance à la race vampirique, en direction de Massy. Contrairement à la majorité des servants de Dracule, elle s’était spécialisée dans un effet particulier dans l’optique des captures d’aventuriers. Horacio, lorsqu’il avait chuté avec elle, comme Ishtar, quand elle avait perdu sa forme hybride sans comprendre comment, en avait fait les frais. En fait, elle se servait de son regard pour faire oublier la réalité le temps d’un instant à sa cible durant laquelle elle prenait le contrôle du corps. Aussi court que ce moment puisse être, les proies se retrouvait déstabiliser le temps de reprendre possession de leur corps. N’ayant pas le temps de faire faire une quelconque action à l’Umbra avant de devoir esquiver le projectile, elle se contenta d’offrir à Massy cette absence durant laquelle Ishtar fonçait vers lui pour lui donner un coup de pied dans le ventre… Mais ce n’était pas la seule personne qui se dirigeait vers le kangourou.




Rune Báthory

Allmuhan et Koldrigan, hypnotisées, s'étaient élancés vers le voyageur. C'était bien le pays des vampires illusionnistes. En effet, dans son action, l'Umbra avait négligé de vérifier derrière lui et n’avait pas repérer les esclaves enchaînés qui venaient de recevoir un ordre de leur gardienne qui se cachait parmi eux depuis tout à l’heure. Profitant de l’instant d’absence promit par Volga, celle qui était en charge de surveiller le bétail et les éduquaient d’une main de fer, Rune, s’approcherait de Massy pour le saisir à l’arrière du crâne. Cette femme n’était pas n’importe qui. En effet, c’était la fille de Dracule et de la mère d’Ujlaki Báthory d’East Blue. Elle avait reçu son droit à l’héritage, amusé de voir le paternel se débattre avec celui qui devenait alors le prince et unique prétendant à la succession. Néanmoins, elle prenait beaucoup de plaisir à torturer les personnes qui entrait sur son territoire. Même si les aventuriers d’aujourd’hui n’y avait pas pénétrer, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser aux délicieux moments qu’elle allait passer à éduquer ces nouveaux venus pour leur faire perdre tout espoir de fuite et leur inculquer quel comportement ils devaient avoir une fois qu’ils auraient un maître.

D’ailleurs, une partie du bétail en question dans le champ observait la débandade des protagonistes, notant la mort d’une des leurs, Renma, sachant qu’elle était la prochaine sur la liste de « fausse Eileen enterré qui se relèverait pour tenter d’hypnotiser une personne ayant essayé de sauver Volga ». Rien que cela leur cassa le moral une nouvelle fois. Même si ceux là leurs offriraient une échappatoire, certains des prisonniers en élevage ne tenterait pas de fuir.

L’objectif de Rune une fois atteint, tous les ennemis aurait la possibilité de frapper Massy pour essayer de l’envoyer dans les tendres et doux bras de Morphée. Il en couterait à tout cela de penser pouvoir mettre un terme à un réseau durable. Si personne n'avait réussi à s'enfuir c'est qu'il y avait une raison. Toutes les forces rassemblés autour de la personnalité qu'était Dracule étaient suffisement conséquente pour faire avorter les évasions et les sauvetages. Si le maître vampire était parvenu à réunir tant de personnes aux compétences dévellopé, c'était notamment à cause de son passé sur Grandline. Ainsi venir à l'improviste en pensant jouer les sauveurs étaient quelque chose de trop présomptueux...






©️ By Halloween



Sous-maîtres du domaine
-Rune Báthory lvl 32 ???
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl ?? ???
-Eileen Von Crulow lvl 29 Lancé de couteaux, Fruit zoan de la chauve souris lavia frons

Serviteurs vampires :
-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20

Esclaves:
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Renma lvl 13 Hypnose
-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12
-4 ours lvl 12
-8 loups lvl 10
-3 corbeaux lvl 9
-1 écureuil lvl 6
-2 cerf lvl 6
-1 lapin lvl 6


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Mar 3 Juil - 3:57



Les chaînes ensanglantées

Miliana Antoinette de Sylvania. Alexei Van Helldance.

Miliana sourit en entendant la réponse du jeune vampire. C’était parfait. Absolument parfait… L’air absente, elle remonta les armes créées par ses soins. Mikeilish pourrait penser qu’elle réfléchissait à une stratégie pour le vaincre ou une autre fantaisie du genre, et il n’aurait pas spécialement tort si c'était le cas. Cependant, il pourrait constater que même la tête ailleurs, cette chasseuse de primes était capable de reconstruire ses pistolets à très grande vitesse. En effet, il ne lui fallut que cinq minutes pour les nettoyer et les remonter, un laps de temps très court pour un entretien du genre. Pendant ce temps, le grand sabreur n’avait pas bougé d’un seul pouce, tout comme il n’avait pas sourcillé un seul instant. Quelle que soit la chose qu’il était en train de regarder en bas, cela devait franchement le captiver.

-« J’ai terminé, mon joli. » Dit la chasseresse en se levant. « Comme promis, je vais te payer en nature. »

Elle sourit mystérieusement à cette remarque et tira six coups sur l’ennemi, soit la totalité du chargeur gauche. Une véritable pluie de balles d’une précision quasi-chirurgicale. En effet, la première visait le cœur, la deuxième comptait transpercer le cerveau, la troisième filait droit vers l’articulation de l’épaule, la quatrième avait pour but de s’enfoncer dans l’estomac, la cinquième devait sectionner le tendon du pied droit, et la dernière visait la garde de la lame de Mikeilish. C’était toujours comme ça que l’ex-reine du royaume de Sylvania entamait ses combats. C’était une routine pour elle, et c’était justement pour cela qu’elle pouvait le faire en se permettant d’avoir la tête ailleurs, comme cette nuit-là. Toutefois, au moment même ou l’ennemi réaliserait la moindre attaque à son encontre, elle serait obligée de se concentrer sur lui, laissant ainsi de côté ce qu’elle faisait depuis tout à l’heure. Quel en serait le résultat ? C’était une très bonne question à laquelle Alexei pourrait répondre sans problème si le vampire daignait regarder dans sa direction.

Bell Eversmile.

Encore des corbeaux ! Cela commençait à être redondant, tiens ! Comme avec le premier, elle les balaya d’un puissant revers de la main, projetant l’un contre un arbre, et repoussant le second qui tâta d’une balle. Cependant, ce n’était malheureusement pas tout… Des loups, des cerfs, et même des ours dont un chevauché par une personne peu rassurante se trouvaient derrière elle ! L’heure n’était visiblement plus au combat, mais à la fuite ! Prenant ses jambes à son cou, elle descendit la pente de la façon la plus idiote qui soit : en courant. Quoique… Rouler était plus stupide, donc il s’agissait de la seconde façon la moins intelligente d’arriver en bas. Ce qui était le cas jusqu’à ce qu’elle trébuche et profite du même voyage que Volga… Ça allait laisser des traces, ça…

Horacio McFlee.

L’homme fou de rage sourit alors qu’il venait d’attraper son ex-femme, lui broyant au passage la jambe. Se relevant lentement sans pour autant lâcher sa proie, il lui asséna un coup d’une violence inouïe au visage. Les plus optimistes diraient, en un sens, que cela avait libéré la pauvre esclave contrôlée d’un sort moins enviable que la mort, mais ce ne serait rien de plus que se voiler la face. Alors, une véritable pluie de dagues vinrent se planter dans le dos du tireur enragé qui ne réagit pas le moins du monde, préférant s’acharner encore plus sur le cadavre de la dénommée Renma. De toute façon, si les projectiles avaient sans doute été projetés avec une grande force, cela était loin d’être suffisant pour percer l’épais mur de muscles qui protégeait les organes vitaux d’Horacio. Même au niveau des saignements, il n’y en avait que très peu vu que les armes étaient restées plantées dans son corps. En clair, une fois que le type au chapeau de cowboy était pris d’une ire vengeresse, rien n’y personne ne risquait de l’arrêter juste avec des projectiles lambdas. Le corps-à-corps était encore la meilleure solution s’il n’y avait le choix qu’entre ces deux options. Toutefois, c’était exactement le point fort de ce tas de muscles, ce qui rendait les choses difficiles lorsqu’on n’était pas soit même doté d’une force peu orthodoxe.

Alors que le McFlee contemplait avec satisfaction le résultat de sa colère infinie, il entendit de lourds battements d’ailes devant lui. Il leva la tête et put constater une femme… Sa femme… COMMENT ? COMMENT ÉTAIT-CE POSSIBLE ? Il avait attrapé Ivanova et l’avait frappée encore et encore, ses restes ensanglantés gisaient à ses pieds… Alors comment pouvait-elle encore le narguer de sa simple présence ? Oh et puis quelle importance ! Il allait écraser celle-là aussi ! L’enragé se saisit de l’arbre qui avait autrefois stoppé sa descente et, usant de sa force surhumaine, le déracina avec un effort modéré. Effort qu’il ne partagea cependant pas pour le soulever alors qu’il chargeait la créature diabolique à l’origine de tous ses malheurs. Une véritable pluie de dagues s’abattit alors sur lui, mais il n’en avait cure. Il ne ressentait aucune douleur, alors pourquoi devrait-il prendre ceci au sérieux ? Bien sûr, le chasseur aurait pu aisément parer ce déluge de projectiles à l’aide de son gourdin improvisé. Cependant, la réflexion était loin d’être son point fort lorsqu’il se laissait envahir par la rage, ce qui l’encouragea à encaisser absolument tout. Bien sûr, les projectiles s’étaient enfoncés plus profondément que les précédents, mais toujours aucun n’avait pu atteindre l’un de ses points vitaux. Pour l’instant, en tout cas…

Au moment où le tireur fou fut à portée d’arbre de sa très chère et tendre épouse, cette dernière eut la bonne idée de s’envoler… Ce qui ne fut pas trop du goût de son « ex-mari ». Ce dernier, qui s’était préparé à l’écraser avec le tronc, usa de toute sa puissance pour jeter son arme sur l’hybride de chauve-souris. S'il n’aurait eu aucune chance de la toucher en temps normal, leur proximité relative lui permettrait peut-être de faire cela si son ennemie ne faisait pas attention, qui sait ? C’était beau de rêver, comme certains le diraient. Horacio vit alors du coin de l’œil quelque chose en train de rouler, ainsi qu’une véritable armée d’animaux la suivant. Cependant, il ne s’en préoccupa guère. Ivanova avait toute son attention et il n’hésiterait pas à réunir toutes ses forces pour bondir vers elle. Son but ? Il était on ne peut plus simple : attraper la femme vampire et la broyer jusqu’à ce que ses restes soient difficilement reconnaissables comme ceux d’un être humain. Y arriverait-il ? Non. Il manquait cruellement de jugeote et, de ce fait, n’avait ni pensé à la différence de vitesse entre lui et un vampire en pleine nuit, ni au fait que le sol ne lui offrirait pas un bon coin d’atterrissage, ce qui le conduirait irrémédiablement à continuer sa chute jusqu’en bas. En clair, si Eileen esquivait le tronc, elle serait tirée d’affaire et serait libre de pourchasser sa proie ou d'en passer à une autre, à moins que…



Un oiseau blanc peu orthodoxe volait au-dessus de l’Ensclave depuis quelques minutes déjà, s’étonnant au passage du véritable océan grouillant qui se trouvait au-dessus du sol. Au départ, il les avait pris pour des nuages orageux ayant flotté au gré des vents jusqu’à arriver là, mais non. Il s’agissait bel et bien d'une nuée d'insectes, plus précisément de mouches, dont les bourdonnements continus et simultanés donnaient lieu à une cacophonie inaudible d’en bas, mais plutôt horripilante pour le rapace. Heureusement, il n’eut pas à supporter cela bien longtemps puisqu’il était arrivé à destination. Enfin, c’était vite dit, car il se trouvait en vérité à environ mille mètres au-dessus du sol. Toutefois, cela ne le gênait absolument pas d’une quelconque manière puisqu’il voyait aussi bien en bas qu’un humain verrait à un mètre. Par exemple, de là où il se trouvait, il voyait que la brune qui accompagnait Horacio avait fait une roulade jusqu'à un tas de buissons ayant amorti sa chute. Du coup, la question qui viendrait sans doute à tout individu en apprenant sa vision était : comment est-ce possible ? Eh bien, ce miracle de la nature était dû aux caractéristiques visuelles tout à fait particulières du Harfang des neiges, une créature qui n’avait assurément rien à faire en ces contrées désolées. Mais ce n’était pas un oiseau comme les autres, vous l’aurez compris. Alors, il commença à grossir, prenant des traits plus humains en plus des ailes sur son dos, puis se laissa chuter avant de prendre la position caractéristique d’un rapace en plein piquet. Cependant, ce qui différenciait le piquet du Harfang ainsi que celui de ses cousins les plus proches - le hibou et la chouette - de celui des autres rapaces, c’était le fait que les plumes de l’animal ne généraient aucune résistance au vent, le rendant tout à fait silencieux en plein vol. Ainsi, c’était une véritable fusée vivante qui se dirigeait vers Eileen à une vitesse surhumaine. Celle-ci serait sans doute trop occupée avec Horacio - qui entamait son bond - pour remarquer à temps Alexei Von Helldance, prêt à la faucher grâce aux serres qui lui servaient d’avant-bras. En clair, à moins que quelqu’un ne lui vienne en aide ou qu’elle ne le remarque d’une quelconque façon, elle allait douiller sévèrement.

-« God’s Blessing ; Death From The Sky. » Murmurerait-il si son attaque portait.


Aucune réponse de la part des deux esclaves, c’était bizarre ça… Massy se perdit dans sa réflexion, en oubliant jusqu’à la raison même de la si grande concentration qu’il venait de perdre. Alors, cette raison se rappela à lui sous la forme d’une colossale femme blonde aussi belle que meurtrière. Inutile de dire qu’il sentit passer le coup de pied en plein estomac et que ce n’était en rien agréable. On aurait pu croire qu’un coup d’une telle puissance le projetterait au loin, mais non. Quelque chose le retenait par la tête, le soulevant légèrement au-dessus du sol… Et quelle que soit cette chose, elle était forte si on en jugeait par la rigueur de sa poigne, peut-être même bien plus forte que l’ange. Cette dernière, d’ailleurs, restait-là, immobile, le regard aussi vide que celui des habitants des bois ayant été hypnotisés. À quoi cette immobilisation soudaine était-elle dû ? Eh bien, c’était simple : le sac du kangourou. En effet, la raison pour laquelle il l’avait jeté sur la zoan mythique était qu’il espérait qu’elle le frappe, libérant ainsi à grande vitesse un nuage d’épices qui auraient irrité ses cavités nasales, ses yeux, sa bouche, et même ses poumons si elle en respirait. De quoi la libérer de l’hypnose, normalement. Malheureusement, elle l'avait esquivé, et le contenu du sac s’était donc dispersé plus lentement lorsque les bocaux s’étaient cassés en heurtant le sol. Ainsi, Volga fut la seule touchée puisqu’elle était bien trop occupée à contrôler Ishtar au lieu de faire attention à ses alentours. De ce fait, les épices, et tout particulièrement la cannelle, étaient suffisantes pour l’empêcher de donner de nouveaux ordres à sa marionnette.

Toutefois, il restait un autre problème sous la forme de deux pantins qui n’étaient vraisemblablement pas ceux de la prétendue fermière : Allmuhan et Koldrigan. Ils avaient profité du fait que l’Umbra soit sonné, légèrement surélevé, et sans défense pour s’acharner sur lui comme on frapperait un punching-ball. Les coups de poing et de pied pleuvaient à son encontre, et s’il mourrait d’envie de les rendre au centuple, le pirate préféra user ses bras pour se protéger un minimum. Lorsque les mercenaires hypnotisés s’arrêtèrent enfin de le malmener, il en était réduit à un corps sanguinolent dont les bras, entièrement bleutés par les dizaines de coups encaissés, pendaient irrémédiablement. Les esclaves contrôlés s’éloignèrent de quelques pas tandis qu’Ishtar - toujours hypnotisée - n’avait ni bougé d'un pouce, ni cillé face à ce spectacle désolant. Finalement, la personne qui tenait Massy le laissa retourner sur la terre ferme, pensant sans doute qu’il en avait eu assez et qu'il s’écroulerait lourdement sur le sol. Et c’était effectivement ce que son corps fatigué menaçait de faire à chaque instant. Cependant, le maudit se refusait à se laisser aller ainsi, pas maintenant, pas encore… Il devait voir le visage de son véritable bourreau, la personne à l'origine de la correction qu'il venait de subir.... Et, surtout, il devait toujours libérer les esclaves...

Reprenant forme humaine sans même s’en rendre compte, il commença à se retourner lentement, très lentement. C’était tout ce dont il était capable vu son état plus que pitoyable. Alors, le zoan la vit. Une belle jeune femme brune aux yeux rouges perçants et au sourire sadique. À ce moment-là, une seule chose lui vint à l’esprit. Une chose stupide, certes, mais que voulez-vous ? Il n’était plus réellement en état de penser de façon logique. À ce stade, la moindre brise pourrait le faire s’écrouler, à la manière d’un château de cartes en proie aux éléments. La seule chose qui faisait encore carburer le jeune homme était sa volonté inébranlable, celle qui l’animait à chaque fois qu’il devait protéger une vie innocente, celle qui lui interdisait de vivre sereinement tant que le bas peuple souffrirait des atrocités perpétrées par des hommes et des femmes comme la demoiselle se tenant devant lui. En bref, seules ses convictions l'empêchaient encore de mordre la poussière comme cela devrait normalement être le cas. L’espace d’une seconde seulement, le regard somnolent que le jeune guerrier possédait se mua en un regard de pur défi accompagné d’une réplique cinglante.

-« Même pas mal. » Dit-il avant de cracher un mélange de salive et surtout de sang sur l’éducatrice de l’Ensclave.

Ce n’était pas non plus l’envie qui lui manquait d’ajouter à Rune qu’il libérerait tous les esclaves de cet endroit et qu’il leur ferait payer tous leurs crimes à elle et ses alliés. Malheureusement, cela lui était impossible. S’il n’y avait pas de véritable limite à sa force d’esprit, ce n’était pas le cas de son enveloppe charnelle. Le simple fait qu’il ait réussi à tenir debout, à se retourner, puis à dire ne serait-ce que trois mots sans balbutier… Cela relevait déjà purement et simplement du miracle. Et même la détermination avait ses limites, des limites que le corps de Massy ne tarda guère à lui rappeler alors qu'il décidait enfin d'arrêter de lutter contre Morphée. En d'autres termes, sa conscience lui échappait véritablement cette fois-ci. Ainsi, lorsqu’il aurait totalement perdu connaissance, il resterait debout l’espace de deux secondes environ, soit le temps nécessaire pour que ses jambes fléchissent. Son irrespect allait sans doute lui attirer plus d'ennuis qu'il n'aurait pu le penser, mais quelle importance ? Le fait est que si leurs ennemis devaient rediriger leur colère sur quelqu’un, Massy serait désormais une cible prioritaire. Au final, cela l'arrangerait car il préférerait largement être le souffre-douleur de ces vampires plutôt que de voir ses amis pris pour cible. Réalisait-il seulement qu’en agissant de la sorte, il risquait aussi de mettre en danger ceux auxquels il tenait ? Non, malheureusement. Il manquait encore à Death Shade la maturité nécessaire pour comprendre le paradoxe qui se cachait derrière ses propres actions.



Code by Edward Lawrence



Hrp : PNJisations vues avec Agga.

Liste des niveaux :
Spoiler:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Dim 8 Juil - 2:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Mar 3 Juil - 12:04




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Mikeilish Zaghurtfiëd

Alors qu'Yrgvad poursuivait inlassablement Bell qui se retrouverait aux prises avec Volga si elle continuait ainsi, Mikeilish, lui, fut content de voir que son adversaire avait fini de remonter en cinq petites minutes qui lui avaient semblé une éternité. C’était en effet le temps que les autres combats se termine et que des premiers renforts arrivent vers lui, si Eileen ne trainait pas comme cela pouvait lui arrivait de faire en faisant joujou avec le corps des esclaves sacrifiés pour de potentiels future marchandise de grande qualité. Armé de ce qui paraissait être une confiance inébranlable et un calme olympien, le majordome sembla faire tournoyer sa dague dans sa main alors que ses paupières se fermèrent. Une, deux, trois, quatre, cinq, six. Six balles. C’était donc tout ? Vu l’assurance qu’avait ce groupe et notamment l’acolyte masculin de cette demoiselle qui la laissait gérer, elle devait cacher autre chose d’autre… Il avait bien fait de prendre ses précautions comme d’habitude, mais pour l’heure, il sembla s’occuper de repousser la salve. C’est ainsi que ses années d’entrainement à parer les couteaux de sa camarade du cirque, s’entrainant toujours quotidiennement à cela avec elle ou en se faisant tirer dessus par un ou deux serviteurs, devenait d’une remarquable utilité. Il parut rouvrir les yeux pour agir afin de contrer une à une toutes les balles que lui avait envoyé la demoiselle. Serait-donc aussi simple ou la carte maîtresse de cette demoiselle se révélerait-elle de manière brutale ? Précautionneusement, le vampire avait fait attention à ne pas faire des mouvements trop puissants afin d’éviter de trancher les projectiles pour éviter qu’un contenu quelconque ne se déverse et lui règle son compte. Peu importe ce qu’il se passait, c’est ce qui en ressortirait de toutes manières. Oui, Mikeilish avait prit ses précautions comme il l’avait spécifié mentalement…


Eileen Von Crulow

De son côté, Eileen s’envola d’un battement d’ailes. Décidément, elle ne voyait pas comment arrêter ce fou furieux sans le tuer pour l’instant. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait face à quelqu’un qui possédait une force surhumaine, mais c’était sa première avec un mode berserk rajouté en prime… Ou en tout cas si elle avait déjà vu des berserkers, la différence de niveau avait fait qu’ils n’avaient pas posé de problèmes… Quoi qu’il lui semblât que Mikeilish lui avait dit avoir affronté un taré qui avait foncé vers lui sans réfléchir, comme s’il avait perdu le contrôle de lui-même. Mis à part cette pensée futile, la demoiselle eut le temps de chercher une tactique pour l’arrêter, car sinon elle aurait simplement eu à lui planter une lame dans le crâne. Sectionner ses tendons peut-être ? Il faudrait ajouter à cela une perte de sang pour que ce soit efficace… Il n’y avait pas trente-six solutions pour cela ! La majordome se déplaça donc juste horizontalement alors que son adversaire entamait un bond. Tournoyant autour de son adversaire à la vitesse maximum de sa forme totale en décrivant un cercle de vingt mètres de diamètre, elle passa en forme hybride et approcha sa main de son tablier qui cachait une quarantaine de couteaux de lancés aussi fin que léger. La Von Crulow envoya une salve de sept de ces projectiles plus en contrebas, bien loin d’Horacio qui ne pouvait de toute manière pas réfléchir à la manœuvre de la majordome au vu de son état psychologique qui ressortait sur son physique. Alors qu’elle se posait sur le sol, Eileen tenta d'atteindre les articulations de son adversaire pour les sectionner et ainsi l’empêcher de faire autre chose que gesticuler. Les armes qu’elle avait envoyé en aval revinrent bientôt vers elle. L0a demoiselle eu bien du mal à les attraper au vol, même via sa forme hybride, tant et si bien que trois des couteaux terminèrent leur course dans la roche. Sans plus attendre, Eileen envoya ces lames devenu noires, recouvertes de haki de l’armement, en direction du torse du berserk ayant perdu la tête.




Rune Báthory

Rune lâcha Massy et ignora magistralement ses paroles et son geste puéril et stupide, se concentrant déjà sur ce qui se passait plus en amont. Il y avait-il un meilleur moyen de faire enrager quelqu’un qui provoquait qu’en ne répondant pas à la provocation ? C’était bien plus provoquant en réalité non ? En vérité, la vampiresse s’en moquait éperdument, cet être insignifiant n’étant qu’une larve de plus qu’elle aurait à dresser pour en faire un gentil petit moucheron bien élevé qui recevrait des décharges électriques par son collier s’il désobéissait. Ah oui ! C’était un maudit. Il faudrait donc ajouter les points de pression en granit marin qui toucherait la peau de l’esclave sur demande. Cela précisait bien que ce type de marchandise était rare et précieux, car d’une qualité autrement supérieure à la moyenne.

Celle qui fut l’héritière toute désigné de Dracule ne savait pas que quelques-unes de ses mouches avaient pu s’accrocher à un genre de rapace qui avait fendu les cieux pour descendre vers le coin où se trouvait la majordome. Ils étaient formés et avaient des ordres clairs après tout, inculqué par les pouvoirs hypnotiques de la demoiselle qui avait un effet considérable et massif sur ces bêtes grâce à son sang. Comme à leur habitude, réagissant aux instructions qu'il avait reçu pour ce genre de cas, ces derniers allaient s’approcher en premier lieu des yeux pour obstruer la vue et tenter de percer la cornée de l’œil avec leurs petites pattes, pendant que les autres se dirigeaient vers les trous disponibles, narines comme bouche ou bec, afin de pénétrer le corps de la cible pour se diriger tout droit vers les poumons. À cette vitesse, la première partie n’était pas réalisable, mais le volatile avait indéniablement respiré quelques-unes de ces petites bêtes. Le harfang sentirait certainement une grosse gêne, l’obligeant peut-être à tousser pour tenter se délivrer de ces créatures qui infestait son corps en progressant en lui pour atteindre les poumons, qui l’empêcherait certainement de mener à terme son projet en ratant la chauve-souris.

La Báthory vit les dagues filer vers elle alors qu’elle attendait de voir le résultat des combats. Elle évita les projectiles aisément alors qu’elle entamait son ascension de la montagne, ce qui la contraignait à redescendre pour s’emparer des armes. Eileen rencontrait donc quelques complications pour arrêter son ennemi de manière simple ? Récupérant les lames qu’elle enduisit de son haki de l’armement qu’elle avait développé en entrainement avec son paternel, elle les renvoya sans viser avant de reprendre sa course pendant que des centaines, voire des milliers, de mouches se dirigeaient vers elle, une grande partie d’entre elles demeurant malgré tout dans le ciel et les montagnes afin de surveiller le domaine.

Rune n’était pas la gardienne en chef des Quatre Pattes et de l’élevage, ainsi que celle que Dracule voulait en héritière, pour rien, c’était elle la plus puissante créature sur cette île reculé, isolé et oublié de bien des gens. Grâce au sang de sa lignée, elle était en mesure d’avoir un contrôle total sur les mouches, la légende racontant même qu’un illustre ancêtre de cette famille vampirique jadis si puissante aurait réussi à répandre la peste grâce à ces bêtes volantes. Ce serait bientôt une petite tornade de ces insectes qui tournoierait dans les airs en attendant ses ordres qui ne tardèrent pas. Le nuage fonça en direction d’Eileen, Horacio et le harfang, même si elle n'avait pas foncièrement conscience de la présence du dernier, afin d’exécuter la stratégie habituelle : enfermé l’ennemi dans un nuage des petites bêtes grouillantes qui recouvrirait les yeux et s’enfoncerait dans le corps de la cible pour remplir ses poumons et l’asphyxier. Pour l’instant, le but était seulement de les amener aux portes de la mort pour les arrêter et les transformer en esclave par la suite. Eileen devrait de son côté prendre sa forme totale pour s’enfuir en évitant de se faire prendre dans le cyclone noir et grouillant. Lutter contre un ennemi innombrable, une entité multiple composé de créature de taille infime, était d’un complexe assez violent et brutal. Lorsque l’on essayait de donner des coups de lame, seul une infime partie d’entre eux subissait l’attaque et les coups physique avaient pour seul effet d’écraser que quelques individus. Une vraie plaie en somme.






©️ By Halloween



Sous-maîtres du domaine
-Rune Báthory lvl 32 Sang des Báthory, Haki de l'armement
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl ?? Anti-tir
-Eileen Von Crulow lvl 29 Lancé de couteaux, Fruit zoan de la chauve souris lavia frons

Serviteurs vampires :
-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20

Esclaves:
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Renma lvl 13 Hypnose
-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12
-4 ours lvl 12
-6 loups lvl 10


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Ven 6 Juil - 18:12



Les chaînes ensanglantées

Miliana Antoinette de Sylvania.

-« Bien joué, beau gosse, mais ce n’est pas terminé ! »

La chasseuse de primes avait dit ça sur un ton enjoué dans lequel on pouvait presque percevoir une once de folie. Cela faisait longtemps que quelqu’un avait réussi à parer toutes ses petites balles comme si de rien n’était. Pourtant, cette salve était la moins redoutable de ses attaques, celle qu’elle utilisait simplement pour vaincre le menu fretin. Cependant, elle n’avait pas affaire à un pauvre sbire de pacotille, non, celui-ci était un vrai ennemi… Parfait… Ça lui donnait une excuse, une très bonne excuse avec ça, pour jouer à son petit jeu préféré. Miliana rangea le pistolet déchargé à sa ceinture et demanda d’une façon presque enfantine :

-« Connais-tu la roulette russe ? »

C’était un jeu qui consistait à parier sa vie en utilisant un fusil dont seulement quelques emplacements étaient chargés. L’ex-noble en était une fervente adepte depuis son exclusion du trône de Sylvania… C’était sa façon à elle de revivre les plus beaux moments de sa vie, ceux passés avec ses filles et son mari, lorsqu’il l’aimait encore. Car oui, cela ne suffisait pas à la jeune femme de se remémorer ces quelques souvenirs heureux, elle voulait simplement les revivre. Pour ça, rien de plus simple : passer entre les doigts crochus de la mort. La tireuse avait cette petite particularité, que beaucoup considéraient comme un mythe, de voir sa vie défiler devant ses yeux à chaque fois qu’elle passait trop près de la faucheuse. Ainsi, elle avait développé l’arme tenue dans sa main droite actuellement, ou plutôt les munitions qu’elle contenait. En tout, il y avait six balles dedans : deux fumigènes aux propriétés soporifiques, deux ayant un dispositif libérant environ deux-cent-mille volts sur un rayon moyen, et deux libérant des explosions au rayon très réduit mais assez puissantes pour réduire en poussière même les os. En clair, une chance sur trois de dormir, une de perdre connaissance de façon douloureuse, et une d’y laisser quelques membres voir la vie… Bien sûr, ce ne serait pas drôle si l’ennemi était le seul à profiter de ce petit plaisir. Pour cette raison, une balle de chaque était conçue de telle sorte à ce qu’elle libère son contenu sur l’utilisateur si jamais elle devait être tirée. En clair, chacun avait autant de chance que l’autre d’y goûter et même le tireur ne pouvait pas savoir à l’avance ce qui allait ressortir de son arme. Très passionnant comme jeu, n’est-ce pas ?


-« Jouons. » Dit la jeune femme avec un sourire dément.

Miliana se mit en position et, non sans laisser s’échapper un petit rire, appuya une première fois sur la gâchette. La balle… partit vers Mikeilish en direction de sa jambe. S’il tentait de la parer ou si elle touchait le sol, elle libérerait une forte décharge électrique sur un rayon assez étendu, de quoi le sonner dans tous les cas s'il était touché. Une fois de plus, la vampiresse appuya sur la gâchette. La balle… ne sortit jamais et électrocuta la tireuse de plein fouet, en plus de réagir avec l’autre électrocution si elle était assez proche, ce qui infligerait donc exactement le même supplice amplifié aux deux personnes si l'homme en faisait les frais le premier. L’illusion d’Alexei créée par les pouvoirs hypnotiques de la tireuse serait rompue à ce moment-là, d'ailleurs. Est-ce que le vampire le remarquerait vu la situation ? À voir. Quoi qu’il en soit, l’ancienne reine dont le corps grésillait légèrement pour une quelconque raison tira de nouveau. La balle… lui explosa à la figure…

-« Oh ouiiiiiii… » Pensa-t-elle tandis que son faciès prenait une expression béate.

Cette sensation, celle de se rapprocher comme jamais de la mort… Elle raviva tous les souvenirs qu’elle s’évertuait à revivre. Elle vécu sa première rencontre avec le roi de Sylvania, leur premier baisé, leurs premiers ébats, leur première fille, leur seconde, et leur troisième - la plus mignonne de toutes. Elle s’extasia devant les bals auxquels elle participait avec la haute noblesse. Elle fut émue de se revoir en train de jouer à la marelle avec ses petites filles. Puis vinrent les mauvais souvenirs… Mais elle s’en fichait éperdument de revoir le vampire d’opérette à l’origine de tous ses malheurs si cela signifiait aussi revoir ses petits moments de bonheur. Retour à la réalité : son cœur n’avait pas lâché d’une crise cardiaque, c’était bon signe parce que les conséquences auraient été catastrophiques pour tout le monde… Malheureusement, son bras droit n’était plus qu’un bout de métal en fusion. Son visage aussi, avait fondu comme neige au soleil devant cette double explosion qui avait dispersé le nuage soporifique bien trop loin pour qu’il ait de l’effet.

-« J’ai perdu, on dirait. » Dit-elle en enlevant son visage fondu.

Se faisant, Mikeilish pourrait sans doute contempler l’ossature d’acier qui constituait en réalité la majeure partie du visage de la femme cyborg.

-« Alors, qu’est-ce qu’il y a au programme, maintenant ? »

Horacio McFlee.

-« IVANOVAAAAAAAA ! » Hurla l’enragé dans sa chute.

Cette pauvre folle qui lui avait volé tous ses biens une fois croyait pouvoir le tuer en prime ? Aucune chance que cela n’arrive ! Dans sa chute, il se protégea instinctivement des premières lames visant ses articulations en usant de ses avants-bras comme bouclier. Comme d’habitude, cela ne lui fit absolument rien du tout de son point de vue, puisque le fou ne ressentait pas la douleur. Alors, il entra en contact assez violemment avec le sol et entama une nouvelle roulade. Cette fois-ci, cependant, il n’eut pas besoin d’un arbre pour s’arrêter puisqu’il planta l’un de ses bras dans la roche pour stopper son inertie. Lentement, il se releva, et encaissa quatre lames au niveau du torse qui s’enfoncèrent profondément, bien plus profondément que toutes les autres… S’EN ÉTAIT ASSEZ ! En plus de lui avoir tout volé, cette pute détruisait peu à peu son image de tombeur avec toutes les futures cicatrices qu’elle lui infligeait.

-« IVANOVAAAAAAA ! » Hurla-t-il encore en bandant la totalité de ses muscles à cause de la rage.

Très vite, son geste délogea de son corps tous les projectiles à l’exception des quatre derniers qui, eux, furent encore plus enfoncés. Sa respiration devint alors saccadée et un filet de sang commença à ruisseler le long de tout son corps. Il se sentait mal, il toussait fort en crachant du sang, et il commençait à voir flou.

-« QU’EST-CE QUE… TU… M’AS FAIT ?! » Demanda-t-il en chargeant la vampiresse malgré son état alarmant.

Malheureusement pour lui, remonter une pente en courant quand vous vous videz de votre sang à une trentaine d’endroits différents et que vos poumons ont été en partie perforés par une dague, ce n’était pas très facile. Ainsi, le chasseur de primes finit par s’écrouler au sol à mi-chemin. Nul doute qu’il allait rendre l’âme très bientôt s’il ne recevait pas les soins adéquats.

-« I…va…no…va… » Murmurerait le McFlee en tendant une main affaiblie vers Eileen.

Bell Eversmile.

Pendant ce temps, Bell atterrissait sur un véritable lit de buissons qui amortirent sa chute. Sonnée et ayant une bonne longueur d’avance sur l’ennemi à cause de la chute, elle tenta de se relever. Manque de bol pour la doctoresse, elle se rendit bien vite compte d’une chose : elle s’était foulé la cheville. Environ deux ou trois minutes après cette constatation, une ribambelle de loups l’encerclèrent et la fixèrent de leur regard vide commun.

-« Gentils les chiens, gentils… » Leur ordonna-t-elle, peu convaincue.

Alexei Van Helldance

Le maudit fut obligé de dévier de sa trajectoire en catastrophe lorsqu’il fut pris d’une envie incessante de tousser. Il retransforma l’une de ses serres en main et la plaça sur sa bouche dans le but d’atténuer le plus possible le son. Cela marcha moyennement, mais heureusement, les vampires en bas étaient trop occupés pour se concentrer sur un pauvre petit bruit de rien du tout comme celui-ci. Sentant quelque chose d’autrement plus gluant que sa salive, le zoan retira sa main de sa bouche et put constater des bouts d’ailes ainsi qu’une substance jaune verdâtre avec des touches de noir… Des entrailles de mouches… Il en avait bel et bien avalé quelques-unes en plein vol, mais il n’aurait jamais cru qu’elles trouveraient la force de remonter de son estomac jusqu’à ses poumons… Quel que soit le manipulateur de ces saletés, il était doué, très doué… Malheureusement, pour lui, Alexei disposait des capacités parfaites pour mettre à mal ses petits larbins. Alors, le chasseur de primes entendit trois choses qui le poussèrent à froncer les sourcils. D’abord, ce fut une explosion du côté de la montagne qu’il venait de quitter… Miliana avait donc commencé sa roulette russe ? Quelle idiote, ce n’était pas le moment… Avait-elle été la victime de l’explosion, ou bien était-ce le vampire ? C’était une véritable colle pour le harfang des neiges qui dû tourner son attention vers Horacio. En effet, ce dernier s’était mis à crier en toussant… Ce n’était pas normal, ça.

Un seul coup d’œil suffit au maudit pour comprendre que la situation du côté de son ami était perdue… Leurs alliés de fortune ne s’en sortaient pas très bien non plus, on dirait… La grande blonde était toujours hypnotisée et le jeune homme pâle avait fini par mordre la poussière malgré son plan audacieux pour se tirer d’affaire. Quant au vieux et à la jeune fille brune, quel que soit leur sort, ils semblaient de toute façon trop faibles pour être d’une quelconque utilité. En d’autres termes, il ne restait plus que lui et Miliana potentiellement… Cependant, le Van Helldance partait directement du principe assez pessimiste que la folle furieuse qui leur servait d’alliée s’était mise hors-jeu toute seule, comme à son habitude… Il était donc seul face au reste des vampires. Il ne doutait pas de pouvoir tuer en deux temps trois mouvements le menu fretin qui s’était attaqué aux compagnons de voyage du McFlee. Malheureusement, cela ne serait en aucun cas aussi facile pour la vampiresse chauve-souris - qui avait joui d’une chance insolente puisqu’elle avait évité de très peu la décapitation - et le major d’homme leur ayant rendu visite. Quant à la femme aux vêtements encore souillés par l’ultime provocation du zoan en noir, il était difficile d’évaluer clairement son niveau… En clair, il y avait beaucoup trop de facteurs inconnus pour qu’il puisse affronter en toute sérénité ces créatures de la nuit… Que lui restait-il comme option, alors ? Il n'eut pas le d'y réfléchir, une fois de plus.

-« Quoi, encore ? » Pensa-t-il en entendant un bourdonnement au-dessus de lui.

Un petit coup d’œil lui fit comprendre qu’une nuée de mouches se dirigeait vers lui. C’était le bouquet… Il hésita un moment à les repousser grâce à une de ses bottes secrètes, mais il se ravisa. Faire ça révélerait à l’ennemi qu’il avait le pouvoir de contrer un de leurs meilleurs atouts assez aisément. Cela les conduirait sans doute à vouloir irrémédiablement sa mort. Ce qu’il ne souhait pas, jusqu’à preuve du contraire. Pour l’instant, il valait mieux jouer la carte de l’impuissance. Le but de ces ordures était d’avoir de nouvelles marchandises. Ils ne cracheraient donc pas sur lui si jamais il était vaincu sans trop de problèmes, n’est-ce pas ? Fermant les yeux, Alexei attendit bien sagement que l’océan de mouches s’abatte sur lui. Sentir ces créatures grouiller sur sa peau, entendre leurs bourdonnements incessants, ressentir leurs tentatives de s’infiltrer dans son corps via son bec… C’était une sensation on ne peut plus désagréable. Cependant, il gardait encore la tête froide puisqu’il se laissait redescendre en bas tout doucement, pour éviter de se blesser. Une fois que les premières toux arrivées, Alexei reprit forme humaine et se laissa tout doucement aller aux bras de Morphée.

-« J’espère ne pas faire fausse route… » Pensa-t-il une dernière fois avant de perdre connaissance.



Code by Edward Lawrence



Liste des niveaux :
Spoiler:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Dim 8 Juil - 2:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Ven 6 Juil - 21:56




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Mikeilish Zaghurtfiëd

Mikeilish resta de marbre face aux propos de Miliana. Cela ne semblait lui faire ni chaud ni froid. Il ne bougeait pas, demeurant stoïque et immobile devant cette demoiselle qui lui faisait office d’adversaire pendant que les mouches pullulaient un peu plus en contrebas.

-Oui, répondit-il brièvement et sèchement à son interlocutrice qui commençait à l’exaspéré.

Il perdait du temps et il devait encore s’occuper de gérer le petit déjeuner nocturne pour la famille seigneuriale, c’est-à-dire Dracule, Rune et Morava. Cependant, il ne fallait pas pour autant négliger le combat. Il restait patient en attendant le moment de la cueillir. Son visage toujours impassible, il ne réagit en aucune façon à la déclaration de Miliana qui voulait jouer. Il se contenta de repousser la balle, purement et simplement. Celle-ci sembla se figer dans le sol… sans émettre d’explosion électrique pendant qu’un écho lointain de tonnerre parvenait à leurs oreilles. Est-ce que la demoiselle comprendrait la raison derrière ce fait ? Elle en était apparament capable aux vues de ses capacités. En tout cas, il arqua un sourcil en la voyant subir un choc électrique, puis exploser. Elle faisait donc partie de ces gens masochistes ? Navrant… Elle s’entendrait peut-être bien avec le prince au fond… Restant serein, il répondit de manière simple.

-Vous vous rendez où vous continuez d’exploser. Les deux me vont. Mais dépêchez-vous, je n’ai pas toute la journée.

Un certain agacement transparaissait dans sa voix, même s’il avait parfaitement conscience que cette femme se moquerait totalement qu’il n’éprouve aucun plaisir dans cet affrontement. C’était souvent cela quand des personnes focalisées sur le sérieux rencontraient des gens qui vivaient pour le fun. L’entente était difficile et les conflits constants… C’était pour ça que Mikeilish avait beaucoup de mal avec Morava et qu’il préférait demeurer avec Rune.


Eileen Von Crulow

Eileen repéra finalement le harfang ainsi que le nuage de mouche qui approchait. Rune décidait de passer à l’action car la majordome lui avait envoyé des couteaux en sollicitant son aide pour le haki ? La Von Crulow craignait de devoir demander pardon à la jeune maîtresse aux prunelles écarlates qui s’occupait des esclaves. Elle s’approcha donc rapidement d’Horacio qui s’écroula finalement très rapidement en songeant au destin de ce dernier. Il semblait être instable, cela ferait donc un bien piètre serviteur pour des clients. Il serait bien mieux en tant que serviteur spécial de Morava pour que celui-ci se défoule durant une de ses envies subites de torturer des gens. Elle agita devant elle un couteau en réfléchissant avant de se rendre compte que ce n’était pas l’une de ses armes de lancés, mais un élément de la vaisselle qu’elle avait emporté afin de dresser la table avant qu’on ne l’informe de l’entrée sur le territoire de nouveaux candidats à l’esclavagisme.

-Oups, fit-elle à haute voix avant de ranger l’objet.

Dans le même temps, Bell se faisait arrêter pour être conduite en cellule où elle arriverait en même temps qu'Erik dans un bon moment. La tempête de mouche s’intensifiait, tant et si bien qu’Eileen décida de s’en aller, passant en forme hybride pour attraper Horacio avec ses pattes, en ramenant le corps inconscient de cet homme à Morava pour le soigner et laisser le prince faire déferler ses besoins les plus immondes sur ce berserker. Des fois, elle se demandait si Rune ne reprendrait pas malgré tout la succession de Dracule en dépit de ses dires de l’éleveuse. C’était bien trop qu’une femme comme elle refuse le trône alors qu’elle s’occupait de tout ce qui concernait le trafic sur l’île pendant que le paternel se concentrait sur les relations avec les clients, comme avec un lieutenant de la Marine corrompu qui détournait pour les vampires un peu de granit marin de temps à autres en échange d’esclaves afin que les esclaves maudits puissent être gérés. Même si cette maîtresse était sadique et hautaine, comme dans cette action où elle envoyait ses mouches déferlaient sur un ennemi sans se préoccuper du destin de la majordome, elle était plus stable que son petit frère. Contournant la tornades de petites bêtes, la Von Crulow se dirigea vers le manoir.




Rune Báthory

Rune grimpait encore et encore la pente en affichant un sourire démoniaque. Voir le spectacle de ses mouches déferlant en une véritable tempête sur leur cible à la manière d’un fléau se répandant en une tempête était un véritable bonheur. Elle appréciait davantage quand elle voyait sa proie se débattre en espérant parvenir à se sauver la vie et sortir du nuage qui bougeait en même temps que la cible, mais elle avait là bien trop de retard pour s’autoriser ce petit plaisir. Recouvrant ses pieds de haki de l’armement, elle se propulsa un peu plus à chaque foulée afin d’atteindre le corps de l’énergumène qui posait problème. Elle vit Eileen s’en aller en emportant sa proie. La vampire de sang-pur fronça alors les sourcils. Qui était la proie de ses mouches dans ce cas ? Il y avait un invité supplémentaire ? Pourtant les relevés aériens des oiseaux avaient noté deux personnes en amont et un groupe de trois, puis quatre, en excluant l’invité de Volga. Rune atteignit finalement le niveau de la tempête de mouches qui avait descendu en même temps que le corps d’Alexei. D’une simple impulsion visuelle, elle fit stopper l’application de son ordre pour voir ce maudit réduit à l’impuissance à cause de la colonie mineure d’insectes qui s’était logé dans ses poumons. D’un claquement de doigts, elle les fit ressortir, la quantité relative ayant empêché d’atteindre l’asphyxie. Rune prit ensuite le pouls pour vérifier qu’elle n’avait pas fait d’erreur et qu’il était encore en vie. C’était faible, mais cela battait toujours. Soulagé, elle attrapa l’homme pour le poser, tel un sac à patate, sur ses épaules. Un petit collier et hop ! Son cas serait à étudier. Il faudra qu’elle demande à ses mouches ce qu’il s’était passé, ces dernières mimant les événements en donnant des formes à leur nuages. La maîtresse vampire démarra donc sa descente, entouré d’un voile impénétrable de créatures qui tournoyaient autour d’elle.





©️ By Halloween



Sous-maîtres du domaine
-Rune Báthory lvl 32 Sang des Báthory, Haki de l'armement
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl 28 Anti-tir
-Eileen Von Crulow lvl 29 Lancé de couteaux, Fruit zoan de la chauve souris lavia frons

Serviteurs vampires :
-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20

Esclaves:
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Renma lvl 13 Hypnose
-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 7 Juil - 1:44



Les chaînes ensanglantées

Miliana Antoinette de Sylvania.

Miliana fit une moue déçue. Depuis le début, ce Mikeilish faisait du surplace en parant la moindre de ses petites attaques. Il ne jouait décidément pas le jeu… L’ex-noble aurait bien voulu lui dire qu’elle allait continuer le combat, mais cela lui était malheureusement impossible. En effet, outre son bras en moins, ses jambes étaient paralysées. En effet, le système robotique que ses collègues inventeurs avaient conçu pour elle était alimenté par l’électricité. Ainsi, les balles électrifiées de sa roulette russe étaient plutôt dangereuses pour son système. Enfin, ce serait le cas si le surplus d’électricité n’était pas automatiquement dirigé vers les jambes qui, pour le coup, étaient bloquées par tant d’énergie. Cette dernière allait finir par être absorbée et réutilisée pour faire fonctionner les membres restants de la femme cyborg. Cependant, cette opération allait prendre un certain temps, ce qui la forçait à rester immobile devant son adversaire. Certes, cela n’aurait pas changé grand-chose tout à l’heure puisqu’elle n’avait absolument pas quitté sa position jusque-là. Toutefois, l’un de ses pistolets était déchargé, et l’autre était parti en fumée. Cela l’obligeait donc à user des diverses armes dissimulées dans son corps pour le corps-à-corps et, bizarrement, c’était compliqué de combattre de la sorte lorsqu’on ne pouvait pas se déplacer. Il y avait bien un moyen de retrouver sa mobilité très rapidement, mais cela ne servirait pas à grand-chose dans cette situation, selon elle. Outre ce petit détail, Alexei lui avait répété sans cesse de se rendre lorsque c’était peine perdue et que l’ennemi vous en laissait l’occasion… Selon lui, c’était une bonne façon de découvrir les points faibles de l’adversaire… Attendre le bon moment et frapper, c’était ça sa doctrine. Inutile de dire que la vampiresse n'était pas trop du genre à suivre une telle idéologie. Quoique...

-« Tu parles, c’est nul comme stratégie ! » Dit-elle à voix haute. « Mais bon, je n’ai pas trop le choix. Allez, je me rends, mon chou. Par contre, tu devras me porter, et je te préviens, je pèse mon poids. Sinon, arrêtes de faire cette tête d’enterrement. Tu devrais apprendre à te décoincer un peu… Je peux t'y aider, si tu veux. »

L’ancienne reine de Sylvania accompagnerait cette dernière déclaration d’un clin d’œil.



Code by Edward Lawrence



Dernière édition par Massy Umbra le Dim 8 Juil - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 7 Juil - 11:19




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Mikeilish Zaghurtfiëd, Eileen Von Crulow

Mikeilish resta immuablement immobile, son expression faciale ne changeant pas d’un iota en dépit des efforts de son adversaire qui semblait rendre les armes. C’est alors que le son d’un combiné d’un mini escargophone que l’on décrocherait parviendrait aux oreilles de Miliana alors que le majordome n’avait en aucun cas bougé.

-Eileen ? Tu as fini ?

-Je viens de ramener l’homme aux gousses d’ail au prince. Tu as besoin que je vienne te chercher ?

-Oui, j’ai un coli que j’aimerai que tu ramènes. Je préfère éviter du perdre du temps car j’ai un mauvais pressentiment. Le temps que tu fasses un aller-retour en volant sera beaucoup plus rapide que si je descends moi-même cette femme en bas… En plus je n’ai pas fini de vérifier le travail des cuisiniers.


-Bien bien.


Le décalage de cet affrontement dû au temps que Miliana avait pris pour remonter ses pistolets amenait ainsi l’option d’une descente rapide et concise via la forme hybride de la majordome qui ne tarderait pas à être effective. Le mirage du Mikeilish immuable se troubla alors qu’il raccrochait l’escargophone. L’image se flouta avant de disparaîtra pendant que l’autre voile se dissipa, laissant progressivement apparaître le véritable vampire qui était assis sur une pierre en faisant tourner sa dague dans sa main comme un stylo. Il prenait souvent ce genre de précaution malgré sa capacité d’anti-tir qui lui permettait de repousser les attaques à distance avec aisance, il valait mieux être prudent avec les entourloupes de certains aventuriers, comme ce groupe de haute volé. Ainsi, Miliana pourrait certainement comprendre l’astuce dont elle s’était servie elle-même pour créer un faux Alexei. En effet, les plus puissants serviteurs du voïvode Dracule Hungaria avaient tous spécialisé leurs capacités d’illusion : Volga avait dévellopé le pouvoir de créer un instant d’absence chez l’adversaire, Eileen pouvait contraindre des personnes préparées pour l’occasion à se faire passer pour elle via leur propre hypnose, Rune avait dévellopé ses pouvoirs héréditaires d’hypnose sur mouches alors que Mikeilish pouvait créer deux voiles mirages, l’un cachant sa présence et l’autre le montrant lui entrain d’agir. Ainsi, toutes les balles que la demoiselle avait lancées avaient purement et simplement traversé le voile, le projectile électrique libérant même son potentiel pour revenir aux oreilles de la demoiselle comme s’il s’agissait du tonnerre.

L’homme attendrait donc l’arrivée de son amie et camarade en surveillant la femme de Sylvania, prêt à repousser une éventuelle nouvelle attaque à distance, grâce à ses aptitudes, ou au corps à corps en usant de sa dague pour créer de violent point d’attaques avec la même force qui servait à repousser les projectiles. La Von Crulow arriva bientôt en amenant un collier. Elle le posa sur le cou de la prisonnière avant d’appuyer sur un bouton d’une toute petite télécommande, libérant ainsi une décharge électrique pour sonner la demoiselle.

-Il faudra lui demander son nom pour étiqueter son numéro d’attribution. Bon tu grimpe Mik’ ?

Demeurant silencieux, il sauta sur le dos de sa consœur qui commença à battre des ailes pour emporter la proie jusqu’au château.

-Je ne sais pas si elle fera une bonne esclave… Elle m’a l’air irrécupérable et désobéissante, demanda le Zaghurtfiëd.

-On aura qu’à la laisser aux bons soins du prince, elle aussi. Si elle finit par devenir sage, il y aura peut-être moyen d’en faire quelque chose. Il faudra demander à Rune.






©️ By Halloween



Sous-maîtres du domaine
-Rune Báthory lvl 32 Sang des Báthory, Haki de l'armement
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl 28 Anti-tir
-Eileen Von Crulow lvl 29 Lancé de couteaux, Fruit zoan de la chauve souris lavia frons

Serviteurs vampires :
-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20

Esclaves:
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Renma lvl 13 Hypnose
-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12[/quote]


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 317
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 7.592.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 7 Juil - 14:58



Les chaînes ensanglantées

Miliana Antoinette de Sylvania.

-« Hola, petiote ! » Fit la chasseuse de primes lorsqu’on lui passa ce qu’elle reconnut comme un collier électrique. « Pas de décharge, ça fait mal et ça va me… »

La suite fut une série de spasmes et de grésillements causés par l’activation du dispositif. La jeune femme perdit alors connaissance, sans pour autant tomber à terre puisque ses jambes immobilisées faisaient un parfait contrepoids. Alors, la servante saisit la cyborg et laissa son comparse grimper sur son dos pour s’envoler. Elle et lui avaient commencé un petit échange de paroles, mais ils n’allaient pas tarder à regretter leur insouciance… En effet, le collier n’avait pas eu l’effet escompté. L’électricité censée assommer Miliana avait été redirigée, comme celle de la balle de sa roulette russe, dans ses jambes paralysées. De ce fait, la tireuse n’avait fait que feindre l’inconscience, même si les spasmes, eux, étaient véridiques. D’ailleurs, elle comptait bien leur rendre au centuple à ces deux-là… Ça faisait un mal de chien les décharges, même pour elle qui devrait y être un peu habituée à force. En tout cas, la jeune femme avait saisi l’occasion pour créer une illusion d’elle-même inconsciente, cachant ainsi ses véritables mouvements. De cette manière, lorsque la chauve-souris sentirait que quelque chose clochait, il serait trop tard… Bien trop tard. Le coude de l’être mi-vampire mi-cybernétique s’approcha rapidement et brusquement de l'estomac - seule partie à portée d'attaque - de la zoan tête en l’air, alors occupée à répondre à son camarade.

La machine avait méticuleusement calculé son geste grâce aux capteurs sensoriels placés dans son dos pour contrer les attaques surprises. Une lame sortie alors soudainement du bras, recouvrant aussi le tranchant de la main et s’étendant à environ une trentaine de centimètres au bout du coude. Le design de cette arme avait été inventé spécialement pour mettre à mal les ennemis croyant pouvoir s’infiltrer derrière l’ex-reine et la frapper sans problème puisque cela lui permettait soit de parer, soit de les transpercer avant qu'ils ne frappent. Dans cette situation, cela allait s’avérer autrement plus utile, surtout en comptant la seconde utilité de ces lames qui allaient effectivement permettre de rendre la monnaie de sa pièce à ces deux individus. Lorsque l'arme pénétrerait la chair de la servante l’adepte des sensations de mort imminente prononcerait rapidement et à voix haute quelque chose dont la signification s’avérerait très vite on ne peut plus claire à ses adversaires :

-« PROTOCOLE ULH-01, ACTIVATION ! »

Tout le surplus d’électricité serait alors relâché d’un coup sur la chauve-souris et, dans une moindre mesure, le vampire sur son dos. La première verrait sans doute ses chances de survie réduites à zéro en prenant compte le fait que l’électricité contenue dans ses balles suffisait à tuer un être humain normal ou bien un vampire. Enfin, c’était l’estimation de la tireuse. Malheureusement, elle avait omis un petit détail : les zoans étaient loin d’être des humains normaux, et il fallait aussi prendre en compte la résistance naturelle de la servante. Au final, tout ce que la cyborg réussit à faire, ce fut blesser et assommer la jeune femme qui atterrirait sans doute au sol. Il ne restait plus qu’à vaincre le second, maintenant, celui qui avait le moins souffert de la décharge.

-« PROTOCOLE FLY-01, ACTIVATION ! » Lança la chasseuse de primes.

Des jets de flamme sortiraient de ses pieds dont elle avait repris le contrôle maintenant que l’énergie en trop avait été évacuée. Se faisant, elle s'extirperait de l’éventuel courroux du vampire mâle, qui serait sans doute encore légèrement ralenti par l’attaque venant d’être encaissée. Cependant, elle ne tarderait pas à lui redonner une chance de la frapper mortellement puisqu’elle chargerait droit sur lui pour le trancher, en apparence en tout cas… C’était le pays des illusionnistes, cela avait été prouvé à maintes reprises, et même si la chasseuse de primes n’en était pas originaire, ce serait bête de ne pas montrer une fois de plus ce dont elle était capable, non ? Ainsi, tandis que la machine prédatrice se rapprocherait de sa proie, l’illusion montrerait à cette dernière une lame prête à lui ouvrir l’estomac. En réalité, ce ne serait pas ça dont il devrait se méfier, mais bel et bien du protocole qu’elle allait activer au tout dernier moment… Soudainement, la femme aux jambes à réacteur ferait volte-face, ses pieds pointant la direction approximative de Mikeilish dont elle était certaine de voir le bon, cette fois-ci. Était-ce réellement le vrai ? Elle en était persuadée, en tout cas.

-« PROTOCOLE FLY-00, ACTIVATION ! »

Des jets de flammes énormes au champ d’action étendu sortiraient tout d’un coup des semelles de l’ancienne noble dans le but de griller son ennemi. Cela ne suffirait sans doute pas à le tuer sur le coup, mais cela devrait au moins le rendre plus ou moins inoffensif assez longtemps pour qu’il goûte au tranchant d’une lame.

-« Ne jamais se fier aux apparences, mon cher vampire. On se revoit en enfer. »

Vous l’aurez compris, Miliana avait fini de jouer, c’était un fait. Depuis le début, elle n’avait cessé de se battre sérieusement, en vérité. Même la roulette russe faisait partie de sa stratégie visant à se décrédibiliser aux yeux de l’ennemi. Certes, la vampiresse en tirait réellement un certain plaisir puisque cela lui permettait de revivre quelques-uns de ses souvenirs, mais c’était surtout pour le côté pratique qu’elle la réalisait. De plus, aucune des balles ne pouvait réellement l’affecter outre mesure sur le long terme vu qu’elle avait une solution de prévu pour chacune d'entre elles. Pour être exact, elle avait deux protocoles différents pour évacuer l’électricité, ses poumons en partie mécaniques filtraient naturellement les gaz dangereux, et la partie avant de son corps était composée de deux couches pour n’y laisser qu’un bras en cas d’explosion. La roulette russe était un risque tout à fait calculé, en somme. L’ex-épouse du roi de Sylvania faisait tout pour avoir l’air d’une jeune femme lunatique, insouciante, peu maline, et un brin masochiste sur les bords. Cela lui permettait d’observer le style de ses adversaires, peu méfiants face à elle, et de leur faire griller quelques-uns de leurs atouts comme les mirages hypnotiques de Mikeilish. Sur papier, elle était effectivement un peu dérangée puisqu’elle perdait presque systématiquement un bras pour cette stratégie. Toutefois, ce n’était rien de plus qu’un sacrifice nécessaire pour gagner. À ses yeux, tous les moyens étaient bons pour éliminer ces créatures répugnantes qui lui avaient pris son pouvoir, son amour, sa famille, et même son humanité. Qu’est-ce qu’étaient un bras et une réputation comparés à la vengeance ? Rien, absolument rien à ses yeux.

Elle avait beau se moquer ouvertement de la doctrine d’Alexei, elle ne la partageait pas moins. C’était d’ailleurs ce qui les avait rapprochés lui et elle au départ. Leurs idéologies similaires en tellement de points les avaient menés à faire équipe ensemble. Elle était le cerveau imprévisible et lui les muscles pragmatiques, un duo fatal. Horacio, quant à lui, ne jouait rien de plus que le rôle de kamikaze, tout juste bon à faire diversion. Malheureusement, leur plan habituel avait échoué, elle s’en était rendu compte au moment même où ils avaient été encerclés. La fuite aurait été préférable, elle le savait. Cependant, le Van Helldance n’était pas homme à abandonner une chasse aussi facilement, et elle aussi. Miliana, n’était pas non plus du genre à abandonner son partenaire, d'ailleurs. Ils avaient donc, en dépit de toute logique, tenté de mener à bien leur assaut. La tireuse savait qu’ils n’y arriveraient pas et, qu’au mieux, ils tueraient juste quelques ennemis avant de tomber. Mais cela lui était égal. Sa propre vie n’avait plus vraiment de valeur à ses yeux, plus depuis que son corps avait été souillé de toutes les manières possibles par un immonde vampire. Qu’elle meurt ou non, peu lui importait tant que c’était en combattant ces satanées créatures nocturnes.



Code by Edward Lawrence



J'ai juste une seule chose à dire : Omae wa mou shindeiru.


Dernière édition par Massy Umbra le Dim 8 Juil - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 598
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
215/250  (215/250)
Berrys: 29.950.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   Sam 7 Juil - 18:51




feat Massy Umbra

Les Chaînes Ensanglantées



Mikeilish Zaghurtfiëd, Eileen Von Crulow

Les deux majordomes, bien trop aveuglé par leurs moultes réussites passées, avaient relâché leur attention et ne tardèrent pas en payer le prix. La Von Crulow sentit le choc violent la traversé psychiquement de part en part, ses couteaux en métal aidant à la circulation de l’électricité et ainsi répartit la décharge sur une plus grande zone. Ne maîtrisant plus son vol qui se maintenait à quelques mètres de la pente, elle traversa les airs en dessinant une courbe, donnant un ou deux coups d’ailes alors qu’elle sombrait dans l’inconscience, pour tenter de se rattraper. Mikeilish, lui, se retrouva projeter encore plus haut, c’étant propulsé avec ses pieds en sentant l’électricité arrivé alors qu’il était debout sur le dos de son amie du cirque. Démunit, il serra les dents en réalisant son erreur. Ses victoires sur tout les groupes d’aventuriers précédant l’avait poussé à endormir sa méfiance une fois la personne capturée. Quel sot ! Que pouvait-il faire pour s’extraire de cette situation périlleuse en plein milieu des airs sans l’aide de sa camarade de toujours ? Il commença ainsi à chuter alors qu’un déluge de flammes vint vers lui. Ne pouvant pas esquiver alors qu’il tombait, il se retrouva en grande partie embrasé, le feu commençant à lui dévorer le visage. Arrivant finalement à quelque centimètre du sol, il vit la silhouette de sa cible s’approchait à toute vitesse. Il était dos au sol et n’avait aucune sortie ! Il fut surpris de la voir faire demi-tour alors qu’il allait se protéger avec sa dague. C’était une potentielle chance de la troubler. Si cela échouait, il ne savait quel nouveau tour de magie elle allait sortir avec son arsenal. Il lança son hypnose se voilant lui-même en faisant apparaître une image de lui-même prêt à l’attaquer juste à côté d’elle pour la déstabiliser. Malgré tout, il vit les flammes fondre vers lui. Il comprit aisément que c’était là sa fin. Son dernier espoir allait à Eileen tout en se disant qu’avec de la chance, cette image finale de lui attaquant la demoiselle pouvait aisément la faire perdre sa trajectoire et permettrait à Rune de la rattraper rapidement, la sang-pur ayant certainement put entendre les flammes et la décharge électrique. C’était là l’un de ses stratagèmes lorsque son pouvoir était découvert, faire croire qu’il était le voile et que l’image était le vraie.

-Je suis désolé maître, murmura-t-il avant de se retrouver carbonisé par le feu, adressant ses dernières pensées à Dracule, notamment en se disant que ce dernier n’aurait pas un repas à la hauteur de d’habitude avec ces empafées de serviteurs cuistots.




Rune Báthory

Rune fit volteface en entendant l’écho des attaques de Milaina. Voyant le corps des deux loyaux serviteurs traversés les airs, impuissants, les veines de la demoiselle doublèrent de volumes. Dans ses yeux bouilla une rage considérable alors que toutes les mouches réparties dans les montagnes se regroupaient autour d’elle, les impulsions mentales de la vampire de sang-pur se répandant au-travers de son hypnose généralisé maintenue depuis des années sur ces créatures. La fureur qu’elle ressentait pour la première fois depuis bien longtemps faisait vibrer son corps. Elle relâcha le cadavre d’Alexei, ordonnant au nuage de demeurer autour de lui afin d’agir en cas de besoin. Elle avait cru voir la Von Crulow tenter de se rattraper en vol, ce qui calma temporairement ses ardeurs. Il fallait qu’elle monte s’occuper elle-même de Miliana et vérifier si les majordomes étaient encore en vie.

Se remémorant la méthode dont son père se servait pour enduire sa hache du fluide, la Báthory transmit son haki de l’armement à ses insectes afin de les protéger avec cette armure noire, puis elle les envoya, comme si elle envoyait un boulet de canon à pleine main. Bientôt les bêtes envahiraient le corps de la chasseuse. En effet, sa partie mécanique n’arriverait pas à passer au travers du haki et les petites bêtes se feraient un plaisir de profiter de son corps pour y créer un nid. La demoiselle grimpa le plsu rapidement possiblement la montagne tout en décrochant son mini-escargophone.

-Mesmir ! Attrape l’homme que j’ai laissé entourer de mouches au passage.

-Bien mademoiselle
, répondit le vampire en soupirant et en faisant demi-tour, alors qu’il conduisait Erik au manoir, avant de raccroche. Voilà qu’en plus je dois me coltiner une proie de Rune avec ces foutus mouches qui vont me faire chier pendant la redescente.

La puissante sang-pur arriva finalement au niveau d’Eileen et prit son pouls. Elle était encore vivante ! Ouf ! Sa colère s’estompa encore un peu alors qu’elle se dirigeait encore plus en amont, envoyant une nouvelle rafale de mouches protégés au haki vers Miliana si celle si n’avaient pas encore eu son compte. Elle tomba bientôt sur le corps de Mikeilish dont il ne restait presque que des cendres. Elle fit une moue triste avant de commenter cette scène.

-Après tant d’années vous avez finalement commis une erreur… Ils ne sont pas une menace aussi grande que je l’eu cru en vous voyant chuter alors… Cela devait arriver un jour ou l’autre. Tu pourras la combattre dès maintenant et pour l’éternité en enfer… Nous nous occuperons de ta sépulture tout à l’heure afin de t’offrir une vraie cérémonie avec les hommages qui sont dû à ton implication et ta loyauté. Repose en paix.

Elle s’occuperait alors de redescendre en emportant la Von Crulow sur son épaule pendant qu'une horde de mouches se mettait en cercle devant la dépouille du Zaghurtfiëd.






©️ By Halloween



Sous-maîtres du domaine
-Rune Báthory lvl 32 Sang des Báthory, Haki de l'armement
-Mikeilish Zaghurtfiëd lvl 28 Anti-tir
-Eileen Von Crulow lvl 29 Lancé de couteaux, Fruit zoan de la chauve souris lavia frons

Serviteurs vampires :
-Volga lvl 24 Baiser de la mort Fruit zoan du basiliscus
-Yrgvad lvl 20
-Mesmir lvl 20

Esclaves:
-Ishtar hypnotisée lvl 22
-Renma lvl 13 Hypnose
-Allmuhan lvl 14
-Koldrigan lvl 12

Au noteur :
 


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Les Chaînes Ensanglantées (feat Massy Umbra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Le canard déchaîné - N°1 - 26/02/2012
» L'Orchidée ensanglantée [Hentaï ?] [PV Gakupo]
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-