Partagez | 
 

 [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 25 Juin - 19:17



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Pour Nathaniel, un nouveau voyage commençait et celui-ci, pourrait être bien plus dangereux encore que tous ceux qu'il a entreprit jusqu'à présent. Son oncle, Vayne, l'avait mis en garde sur la menace qui pesait sur la famille Black. Une menace resurgie du passé, qui avait autrefois été écartée. La haine s'accentue avec la frustration et le temps est son pire ennemi. Nate n'était pas prêt, mais le pirate de renom ne pensait pas revoir son neveu si tôt. Contraint d'agir et vite, il devait guider le garçon sur la prochaine étape de son périple. Jeté dans un navire sans plus d'explications, Nathaniel faisait voile vers un lieu reculé et totalement inconnu. Tout ce qu'avait pu lui dire Vayne, c'est qu'il s'agissait d'une île à l'abri des regards. Sauf malchance, jamais il ne devrait croiser la route de la Marine ou du Gouvernement. Bien sûr, il ignorait à quel point la poisse suivait le pirate excentrique. La chance n'est jamais de son côté, il pourrait tout aussi bien croiser un Empereur sur cette île. Vayne l'ignorait bien évidemment, comment pouvait-il imaginer que son neveu était un vrai chat noir.
Les trois marins qui manœuvrait le petit navire de pêche avait été grassement payé, assez pour ne poser aucune question. Pas même discuter avec leur passager, qui s'ennuyait ferme. Heureusement, pas pour longtemps, puisqu'au loin se dessinait sa destination. Nate aperçu quelques bâtisses de fortune sur la plage, mais surtout, une jungle luxuriante. Son oncle ne lui avait pas menti, cet endroit était aussi mystérieux que magnifique. Chaloupe à la mer, le jeune pirate prit la direction de la plage. Non loin des structures qu'il avait aperçues.


Coconutty, une île qui se tient loin des conflits que l'on peut trouver sur North Blue. La raison ? L'endroit ne présente aucun intérêt. Pas même sur le plan stratégique. C'est donc là que se rendait Nathaniel et seul. Les marins étaient restés sur le navire, avec pour ordre de rester quoi qu'il arrive. Ordres donnés par Vayne, mais le garçon était persuadé de les voir détaller au moindre problème. Heureusement, l'île semblait paisible. Encore plus quand il pénétrait dans le village sur la plage. Chacun leur tour, les habitants sortirent de leurs abris de pailles. Rudimentaires, ces habitations résistaient pourtant au vent marin qui soufflait fort sur cette partie de North Blue.
Chaleureusement accueillit, les autochtones n'avaient pas la chance de recevoir de visiteurs. Nathaniel était peut-être le premier depuis des siècles. Communiquer avec eux s'avéra être la tâche la plus ardue, aucun d'eux ne parlait un langage qu'il connaissait. Sauf un homme, le chef du village. Il fut conduit auprès de lui par les habitants, alors qu'il tentait encore de comprendre.

Bienvenue à toi, homme de l'océan, lança le chef qui s'inclina pour saluer son invité.
Merci, réplica Nate qui à son tour s'inclina, je cherche…
— Je sais ce que toi cherche, mais ici tu ne le trouveras pas.


Impossible, Vayne avait été très précis dans ses indications et les marins avaient respectés à la lettre les directives. Tout ce voyage pour quoi, profiter du ciel bleu et du sable fin ? Non, en réalité, ce que voulait dire le chef, c'est que ce n'est pas ici-même qu'il trouvera ce qu'il cherche. Il ne tarde pas à s'expliquer en voyant la déception du garçon.

— Va plus loin dans la jungle, toi devoir trouver le marais aux totems, mais prend garde, la mort rôde sur l'île…

Le chef pointa du doigt le volcan qui surplombe l'île. Visiblement sur le point d'entrer en éruption, il était dangereux de se trouver dans la jungle au même moment. D'ailleurs, il lui conseillait de rester parmi eux quelques jours. Le temps que la catastrophe passe. Nathaniel n'a pas le temps, bien que l'invitation soit des plus tentante. C'est avec respect qu'il décline l'offre et sans plus attendre, qu'il s'enfonce dans la jungle.
Trouver son chemin à travers cette végétation épaisse n'est pas aisée et c'est un peu au hasard, que le pirate excentrique trouve son chemin. Choisissant de suivre un tracé récent à travers la jungle, il finit par trouver l'endroit mentionné par le chef.


Planté au milieu d'un marais à l'atmosphère onirique, plusieurs totems. Semblables à ceux taillés dans la pierre qu'il avait croisé à son arrivée. C'était surréaliste comme endroit, presque effrayant. Nate pouvait sentir quelque chose de puissant émaner de ce lieu – ou bien était-ce simplement son imagination après des heures de marche. Toujours est-il qu'il était là où il devait être, mais il ignorait encore ce qu'il cherchait.

— Eh oh, il y a quelqu'un ?

Le moindre bruit accentuait un peu plus la paranoïa du jeune pirate. Il venait même à se demander s'il n'allait pas finir au fond de ce marais ou pire encore, dévoré par les habitants de l'île. Une quête de puissance, mais à quel prix. Nathaniel doutait de plus en plus de la raison de sa présence et même s'il avait envie de rebrousser chemin, une étrange force le poussait à rester. C'était peut-être aussi le fait qu'il avait mis des heures à arriver là et que, s'il fait demi-tour maintenant, jamais il ne retrouvera son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Jeu 28 Juin - 9:10


    - Papy, tiens bon.

La tempête battait son plein. L'homme était en train de mourir dans la pauvre caravelle décrépie qui leur servait d'embarcation. Sur North Blue, deux temps existaient : catastrophique, ou glacial. Le beau fixe ? Des larmes aux yeux, la jeune femme observait le vieillard qui l'avait sorti de son enfer pour l'amener sur les mers bleus. Il lui avait appris tout ce qu'il savait, et seules les ailes d'ange dans le dos de la demoiselle étaient encore le signe de son appartenance à un peuple déchu. Elle passait une serviette mouillée sur le front du mourant, tandis que les ballottements de l'eau venaient cueillir ses derniers souffles.

Les larmes n'en finirent plus. Au petit matin, le corps du vieil homme était déjà froid.

Cette nuit là, sur l'île où avait élu domicile Nathaniel, de la fumée se dégagea au loin d'une embarcation, après avoir été embrasé par une flèche. Des habitants purent trouver sur la plage, quelques heures plus tard, les ailes ensanglantées d'un ange déchu.


Matthis

Dans la forêt, accueillante mais marécageuse, régnait une atmosphère étrangement étouffante. Les lieux n'étaient habités que par des tribus indigènes qui avaient élu domicile suite à de nombreuses colonisations successives. Des totems avaient été créés, tels des épouvantails, pour effrayer les visages. Les visages en peine dénaturaient un paysage rare sur cette mer, et on avait du mal à croire être encore sur North Blue.

Adossé aux fourrés, un homme observait un être s'avancer au sein de cet habitat hostile. Il souriait, caché, amusé. Finalement, il se laissa tombé sur l'herbe encore humide de la rosée, et dégaina un bâton d'une solidité douteuse. Ses habits étaient typiques de l'île : pagne en paille, qui recouvrait son sexe, une épaisse peau d'animal qui lui recouvrait le haut des bras, les épaules et le dos, laissant un torse sculpté à vue, et une coupe de cheveux impeccable – à une mèche près. Il avait les pieds nus, couverts de blessures. Lance à la main, il paraissait assez menaçant.

    - Qui es-tu et que fais sur nos terres ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Jeu 28 Juin - 12:36



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Pas un seul bruit, même pas un murmure ou le bruit de sa respiration, pourtant, Nathaniel voit arriver un autochtone. Celui-ci se fait bien plus menaçant que ceux rencontrés sur la plage. Armé d'une lance, il est loin de paraitre pacifiste de prime abord. Prévoyant, le garçon lève les bras en signe de reddition et affiche malgré tout, un sourire. Mieux vaut jouer la carte de la prudence, d'autant plus si c'est bien celui qu'il cherche. En réalité, son oncle a été plus que vague sur le sujet. Trop peut-être. Le premier inconnu qu'il croise pourrait lui promettre monts et merveilles pour le tromper. Nate le suivrait surement – et c'est seulement au fond d'une cellule crasseuse qu'il se posera des questions. L'homme qui lui faisait face affichait un physique athlétique et n'avait pas l'air maladroit avec sa lance. Néanmoins, bien qu'il soit semblable aux premiers habitants qu'il a croisés, le jeune pirate se demande s'il avait toujours vécu ici. Celui-ci semblait soigner son apparence. Pour impressionner qui ? Les serpents et les singes peut-être. Une pensée qui ne manqua pas de faire sourire un peu plus le garçon. Qui fini par répondre à cet homme, ne serait-ce que pour tenter de justifier sa présence.

— Je me suis perdu ? Répond maladroitement Nathaniel, pour être honnête, je n'en sais rien, j'ai suivi les conseils de mon oncle, qui m'a indiqué cet endroit… où j'espère trouver la force de mener les batailles à venir.

D'abord assez léger, le pirate excentrique reprit rapidement son sérieux, confiant malgré lui ce qu'il avait toujours nié. Il avait toujours refusé de participer aux guerres qui ravageaient les mers, mais visiblement, il n'a pas le choix. Nate n'est pas du genre à se cacher, encore moins si l'action se pointe à l'horizon. Autant prendre les devants. La meilleure des stratégies a toujours été l'attaque, c'est pour ça qu'il a toujours mis le premier coup. Hormis les ennuis que cela lui a trop souvent causé, il s'en est toujours tiré. La chance ne lui sourira pas toujours et c'est pour cette raison qu'il est venu se perdre au milieu de ces marécages. Pour une quête de puissance, mais pas n'importe laquelle. Le jeune pirate n'est pas comme les autres, la facilité, très peu pour lui. S'il doit combattre, alors ce sera à la force de ses poings et non à l'aide d'un Fruit du Démon ou d'un sabre au tranchant légendaire.

— Écoute, tout ce que je sais, c'est qu'on m'a parlé d'une ancienne tribu, mais c'est tout ce que je sais, explique-t-il d'abord sans jamais baisser les bras, aide-moi à trouver ce que je cherche, s'il te plait et sinon, je repartirais comme je suis venu, sans faire d'histoires…

Faisant une courte pause, Nate ignore comment il doit se présenter, sous quel nom. Son oncle semblait accorder beaucoup d'importance à cette initiale. Sauf que le jeune pirate lui, ignore tout à ce sujet, comme une bonne partie de son passé. Une première pour lui, qui décide de conclure sa tirade avec honnêteté.

— Au fait, pour ce que ça vaut, moi c'est Nat… Black D. Nathaniel.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Ven 29 Juin - 0:33



Matthis

C'était un jeune homme bien souriant qu'il avait en face de lui. Pendant un instant, ce sourire déstabilisant fit baisser sa garde au lancier qui, en peu de temps, reprit conscience de l'inconscience de sa pensée. Comment comptait-il vivre dans un monde aussi hostile s'il se laissait amadoué par le premier chaton abandonné qui passait dans les parages ? Les herbes hautes, la forêt, l'humidité propice aux insectes, tout sur cette île semblait hostile à la vie humaine, propice aux animaux embusqués, féroces, qui avaient suscité chez certains un style de combat semblable à leurs prédateurs. Avec un air finalement sérieux, les deux hommes quittèrent leur excentricité propre pour coller au sérieux de la situation. Quand le jeune homme parla d'une « ancienne tribu » cela fit tiquer le combattant qui fronça les sourcils.

    - Ton oncle est un ami de Baba ?

Il posait la question, intrigué, mais il avait déjà la réponse : ce garçon n'en avait fichtrement aucune idée. Il ne pourrait pas lui dire, si ce n'était à cause de sa quête de puissance, pourquoi il était venu dans cet endroit, pour qui. Au final, Baba était la plus ancienne membre de leur communauté. Quatre générations s'étaient succédé depuis son arrivée en ces lieux. La vieille femme trouvait dans sa famille actuelle le réconfort d'une vie de tourments, où la société des hommes avait été bien trop pénible à supporter. S'excentrer, créer ses propres liens avec la nature, ça avait pris un certain temps mais elle y était parvenue. À la sueur de son front.

    - Je vais te mener à Baba, elle saura quoi faire.

Alors il invita Nathaniel à ouvrir la marche, sans se présenter. Son nom avait peu d'importance, puisqu'il ne comptait pas faire ami-ami avec cet homme. Au final, même le D. ne semblait être qu'une particule sans importance. Daniel ? Dorothée ? Qu'importe ce deuxième prénom.

Se dirigeant vers l'intérieur des terres, le cœur de l'île, les herbes hautes laissèrent place progressivement à des toits en paille séchée, renforcés de terre et de feuilles de palmier. Ces maisonnées étaient très pratiques pour éviter aux giboulées saisonnières de détruire les habitations. Et quand le temps devenait trop chaud, certains bâtiments avaient été conçus pour accueillir les personnes de sorte à faire circuler un vent frais entre leurs corps usés.

La vie du village contrastait entièrement avec son isolement. De nombreuses femmes, et de nombreux hommes portaient des peaux de bêtes sur leurs dos, ou vivaient torse nus, peinturés avec de nombreux signes d'une simplicité effarante : cercles, triangles en tout genre, sans apparents liens. Un marché était installé perpétuellement sur la place centrale, et une soixantaine de personnes vivait ici paisiblement, dans cet idylle particulier.

La grande tente était installée au milieu de cette masse de vivants. Quelques personnes dévisagèrent Nathaniel sur le chemin, comme s'il était une attraction de foire. Les enfants se cachaient derrière leurs parents tandis que quelques hommes armés se crispaient sur le passage de l'étranger.

    - Nous y sommes. Je n'entre pas.

Quand il entrerait, Nathaniel découvrirait une vieille femme au visage fermé. Elle ne dirait pas un mot, et le laisserait prendre la parole en premier.


Baba
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Ven 29 Juin - 17:54



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Facile ? C'était l'impression que ça donnait, mais Nathaniel préférait rester sur ses gardes. Le respect dont il a fait preuve semble faire écho chez cet inconnu. Une bonne chose, car il aurait été déçu de devoir quitter l'île sans obtenir ce qu'il était cherché. La force, ce n'était pas une option face à cet homme. Relevant la mention de l'oncle du garçon, leur destination semble toute trouvée pour ce lancier vêtu d'un pagne. Baba. Ouvrant la marche, Nate laissa son esprit vagabonder et venait à s'interroger sur cette personne. Cela pouvait être un oracle, un chaman ou tout simplement l'ancien de la tribu. Pour lui, ce qui apparaissait comme une certitude, c'est qu'il s'agissait d'une personne importante. Sans doute celui ou celle qui décidera s'il est digne ou non de suivre cet enseignement ancestral.
L'avenir était incertain pour le pirate excentrique, mais qui oublia tout quand, au milieu de la jungle, il découvrit un village. Habitations de fortunes, sans doute fabriqué à la sueur de leurs propriétaires. Nathaniel avait du mal à croire que des gens pouvaient vivre là, au beau milieu de l'île. Coupé du monde et préférant se tenir à l'écart des guerres, mais surtout des hommes. Difficile de leur en vouloir, le jeune pirate aimerait lui aussi se retirer au fin fond d'une île paradisiaque. Laissant sur les mers ses problèmes et ses rêves, mais il ne tiendra pas une semaine. L'action, le danger et l'adrénaline que ça procure, c'est ça, ce qui lui fait prendre tous les risques. Rester là entouré d'arbres à regarder sa vie défiler, très peu pour lui. Néanmoins, ça ne l'empêchait pas de respecter ces gens.
Habitué à voir les regards glisser sur lui, Nate rejoignit une grande tente au centre du village. Sans jamais perdre sa concentration, alors qu'il était fasciné par la communauté qui l'entourait. L'inconnu l'invita à entrer, mais sans le suivre. Une grande inspiration plus tard, le jeune pirate était à l'intérieur. Il découvrit enfin qui était Baba. C'était une femme âgée, sans doute bien plus qu'il ne le sera jamais. Pour le pirate excentrique, c'était un honneur de rencontrer la doyenne de cette tribu. À point tel, qu'il était intimidé en sa présence. Puisqu'il était l'étranger sur leurs terres, c'était à lui de se présenter. Sauf qu'il ignorait comment procéder, alors il fit ça à l'instinct, comme d'habitude.

— Bonjour, commence par lâcher timidement Nathaniel, c'est un honneur de vous rencontrer et cela va surement vous paraitre étrange, mais je ne suis pas sûr de savoir ce que je cherche…

C'est un savoir ancien qu'il est venu chercher, mais face à cette femme, il n'est plus sûr de rien. Son oncle l'a envoyé en terre inconnu, rencontrer des gens qui, de prime abord, ne porte pas les étrangers dans leur cœur.

— J'oubli mes bonnes manières, reprend-t-il à la hâte, Nathaniel Black et je suis sur vos terres sur les conseils de mon oncle Vayne.

La réputation de son oncle n'était plus à faire, mais ce n'était pas pour autant un gage de sécurité. Les actes qu'il a perpétré sur les mers sont divers et variés, parfois sanglants, parfois juste. Tout ce que Nate sait de l'équipage qu'il dirigeait, c'est qu'il se battait farouchement contre la Marine et le Gouvernement Mondial. Pour autant, il n'avait aucune idée des liens qu'il pouvait entretenir avec cette femme, encore moins si elle l'avait un jour connu. Peut-être même qu'il donnait le nom de son oncle pour rien, mais il était là, alors autant abattre toutes ses cartes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 1:02



Baba

Baba était une femme centenaire : elle était à l'origine de ce village, et mourrait tandis qu'il continuerait à s'étendre. Générations après générations, on avait loué son savoir, et on l'avait remercié de sa sagesse. Aujourd'hui, elle était le triste reflet d'une jeunesse égarée, d'une vieillesse acceptée. Quand ses yeux à demi-clos, fatigués, se tournèrent vers le jeune homme qui venait d'entrer, elle eut un léger moment d'hésitation. Puis elle lui accorda un sourire encourageant pour qu'il s'exprime sans crainte : ce qu'il fit.

La façon qu'il avait de s'exprimer était franche. Elle plaisait à la vieille dame dont la mémoire défaillante l'empêchait de ce souvenir de cet oncle dont il parlait. Avec un air concerné, elle répondit à Nathaniel, d'une voix lente.

    - Je suis Baba, l'aïeule de ce village. J'ai vécu longtemps, et énormément de choses... Je ne me souviens malheureusement plus de ton oncle.

Elle porta sa main sur un fruit qu'elle apporta lentement, tremblante, à sa bouche. Le jus dégoulina sur elle, et une partie de sa peau fut tâchée. Elle sembla contrainte, un peu interpellée et en oublia la présence de Nathaniel qui pourrait prendre ce temps pour observer l'intérieur de la hutte. Cet endroit possédait un certain charme : il y avait des toiles faites main qui ornaient les murs, et certaines rappelaient une atmosphère nuageuse. Des toiles qui avaient, elles aussi, un certain âge.

Baba sourit pâlement en relevant la tête et en les regardant.

    - J'aime ces paysages volatiles...

Elle se tut de nouveaux. Il y avait aussi des poteries. Le sol était recouvert de tapis en pailles, colorés. Certains coins étaient aménagés pour s'y allonger, d'autres pour garder des objets de valeur ou des médicaments. Il n'y avait pas d'apparats spécifiques, mais quelques tenues de cérémonie étaient gardés sur des mannequins de fortune. Elles étaient composées de bijoux, de plumes et autres bizarreries qui ne semblaient pas appartenir à cette mer.

    - Es-tu venu pour la puissance ? Pourquoi la rechercher ?

Finalement, les wagons s'étaient raccrochés.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 9:36



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Prévisible, la doyenne du village n'avait plus souvenirs de Vayne. Bien sûr que Nathaniel est déçu, lui qui pensait avoir quelques informations sur son oncle. Il sait néanmoins que, quand on atteint l'âge de Baba, ont fini inexorablement par oublier des choses. Tout le savoir accumulé au cours de sa vie, cela avait de quoi donner le vertige. Le pirate excentrique était d'autant plus impressionné. Nombre de questions se bousculent dans sa tête, mais il n'ose pas les poser. Manquer de respect à cette femme, serait pour lui impardonnable. Pour le simple fait qu'elle est encore parmi les vivants après tant d'années et après ce qu'elle a vécue, elle mérite le respect. Les jeunes oublient trop souvent que les anciens possèdent un savoir précieux. Si seulement certains pouvaient s'en inspirer, le monde ne serait peut-être pas aussi sombre. Nate fouille son passé, il a donc la plus grande admiration pour cette doyenne qui a dû voir autant d'horreur que de bonté chez les hommes.
La tente dans laquelle il se trouvait en était très certainement la preuve. Le jeune pirate laissa son regard vagabonder. Baba et sa tribu avaient accumulés des vestiges de divers horizons. Trophées ? Récompenses ? Ou simplement offrandes ? Difficile à dire, mais c'était l'histoire du monde qui défilait sous les yeux de Nathaniel. Impressionné, il manqua presque d'écouter la vieille femme. Tout comme lui, elle semblait apprécier le décor qui les entourait. Pour autant, elle ne perdit pas le fil de la conversation et y revint rapidement, en s'intéressant un peu plus aux motivations du garçon. Pourquoi rechercher la puissance ? La question est légitime et si jusqu'à présent Nate n'était pas sûr de sa réponse. Face à Baba, il semble convaincu.

— Le passé, quoi que l'on fasse, revient toujours pour nous hanter, explique le garçon avec un timide sourire, et j'ai toujours cru que ce serait le miens qui aurait ma peau, mais visiblement, je dois aussi faire face aux démons de ma famille…

Soupir presque imperceptible, Nathaniel accepte malgré tout ce fardeau. La famille qu'il a retrouvée, il est prêt à se battre pour elle et prendre des vies s'il le faut. Reste à savoir jusqu'où il sera prêt à aller, étant donné que son adversaire ne reculera devant rien par vengeance.

— J'ai grandi dans un monde où il valait mieux frapper le premier, pour vivre un jour de plus, alors quand ces démons resurgiront du passé pour réclamer mon âme, je tiens à être prêt.

Une réponse tout en image et philosophie, mais c'est ainsi que Nate voit les choses. Le rendu était très théâtral, mais c'était sa façon à lui de voir les choses. Quant à savoir si Baba allait oui ou non accepter cette réponse, c'était une autre question. Chaque chose en son temps. Le pirate excentrique n'a aucun regret, il est franc et parle avec son cœur. Pour une fois, ce serait dommage que ça lui fasse défaut.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 15:24



Baba, Mathis

Encore une fois, sagement, la vieille dame écouta les péripéties de son interlocuteur et continuait d'arborer un petit sourire ému sur les lèvres. Elle aimait le physique de ce jeune homme qui lui rappelait sa jeunesse, et celle de ses amis. Cependant, elle le distinguait mal. Le temps avait eu raison de son acuité visuelle, et elle n'était plus que l'ombre d'elle-même.

    - Il existe d'autres manières que de porter le premier coup, expliqua-t-elle avec une langueur d'une extrême sagacité. Mais ce n'est pas ce qui t'intéresse... Ma tribu peut t'apporter une réponse à ta question.

Elle se leva doucement. Son corps était de toute évidence un nœud constant de courbature, et elle avançait pourtant avec une certaine vélocité. Ses gestes tremblants laissaient place à une maîtrise de ses muscles encore extraordinaire pour son âge. Sa vieillesse s'effaçait quelques instants au profit d'un dynamisme nouveau. Sourire aux lèvres, la jeune femme se tourna vers l'interpellé et lui fit signe de le suivre. Lorsqu'ils sortirent de la maisonnette, le village entier sembla se figer de stupeur. Quelques marmonnements lui feraient comprendre qu'il était inhabituel de voir la vieille dame sortir, et certains enfants semblaient découvrir une idole qu'ils n'avaient jamais croisé.

Avant même qu'ils n'eurent le temps de faire trois pas, le garde de l'entrée revint, relativement tendu. Il tendit une canne à son aïeule et, sans un mot, dirigea Nathaniel vers le terrain. C'était un terrain vaste, avec quelques mannequins d'entraînement et de vastes espacés délimités pour les duels. La vieille dame, arrivant sur le terrain, lâcha sa canne et découvrit son dos. Des cicatrices au niveau des omoplates indiquaient la disparition d'ailes autrefois chéries. Cette vision bouleversa à nouveau le garde qui, détournant le regard, expliqua ce qu'il en était :

    - Un jour, une ange et son père sont descendus du ciel. Lorsqu'ils arrivèrent sur les mers bleus, ils découvrirent des merveilles, mais... Leurs défenses n'étaient pas prêtes pour accueillir les maladies des hommes. Si la jeune fille se rétablit vite, le vieil homme mourut dans ses bras lors d'une tempête. Elle brûla son corps et son navire, et s'arracha les ailes en guise de punition pour n'avoir réussi à sauver son paternel.

Il s'arrêta là dans les explications. Baba avait une histoire lourde, et c'était la sienne. Depuis, de manière systématique, les anges de l'île s'arrachaient les ailes. De générations en générations elles avaient fini par s'effacer de leurs gênes, comme une réponse à leurs pénibles rituels.

    - Si nous avons oublié nos racines, reprit la vieille dame lentement. Nous n'avons en rien oublié notre art de guerre shandia. Le Seni Perang Shandia est composé de cinq voix, ou styles.


En même temps qu'elle parlait, son corps bougea. Proche d'un mannequin d'entraînement, ses gestes se firent vifs et précis. Trois coups suffirent à la vieille dame pour réduire en miettes le pauvre morceau de bois. Il explosa, comme si le choc insoutenable s'était propagé dans son corps. Se retournant, elle semblait avoir pris quelques années de moins, galvanisée par le combat.

    - Gaya Dari Aslan, le Style du Lion, s'émerveilla le jeune homme qui observait la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 17:21



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Imaginer que cette tribu pouvait apporter la puissance à ce pirate excentrique, il était bien le seul à le croire. Porté par un instinct qui ne l'a que rarement trompé, il est persuadé que parmi ces gens se trouvent les combattants qu'il recherche. Bien sûr que la puissance s'acquiert de diverses façons et que, comme l'a souligné Baba, il existe bien d'autres moyens pour porter le premier coup. Sauf que Nathaniel se refuse à utiliser des pouvoirs qui le dépasse. Toute sa vie, c'est avec ses poings qu'il s'est battu. C'est de cette même façon, qu'il veut trouver la puissance. Aucune arme, si ce n'est son propre corps. Jamais il ne l'a trompé jusque-là, alors ce sera cette voie ou aucune autre.
Les paroles du jeune pirate trouvèrent finalement écho chez la doyenne, qui le guida jusqu'à l'extérieur de la tente. Un spectacle étonnant se déroula sous ses yeux. Le regard que ce peuple avait envers Baba, ça avait de quoi lui donner des frissons. Cela allait au-delà du respect qu'ils pouvaient avoir envers cette vieille femme qui les a vu grandir. Maintenant persuadé qu'il est au bon endroit, Nate suit son guide qui se déplace à son rythme à l'aide d'une canne. Plus tôt, il n'avait pas eu le temps de découvrir le village. Sous ses yeux, se dévoile un style de vie très minimaliste, mais ces gens ont tout ce dont ils ont besoin. D'ailleurs, ils s'en sortent bien mieux que certains qui ont tout ce qu'ils veulent.
Nathaniel va de surprises en surprises et quand Baba dévoile les deux cicatrices dans son dos, il se fige. Une seconde, peut-être deux, avant qu'il se reprenne. Surpris, il pense d'abord à la torture ou à une bataille. Il n'en n'est rien, en réalité, ce qui a causé ces cicatrices dépasse tout ce que le garçon aurait pu imaginer. Infliger un tel châtiment à son corps, cela est impensable. Par tous les moyens, il tente de se montrer impassible, il ne le put. Comment ne pas être touché par cette vision et l'histoire qui émane de cette vieille femme. Le pirate excentrique pensait avoir souffert, mais ce n'est rien comparé à la doyenne de ce village.
Place à la démonstration pour Baba, qui passe sans tarder des paroles aux actes. L'aisance avec laquelle ce corps vieillissant et fragile se déplaçait une fois en action, c'était tout bonnement impressionnant. Nate avait beau se repasser la scène dans sa tête, ça relevait du surnaturel. Quelques coups lui ont suffit à exploser un morceau de bois. Voilà ce qu'il recherche en venant si loin sur North Blue.

— Si vous me permettez d'être franc… je suis sur le cul, lâche Nathaniel avec admiration, j'ai croisé des combattants maudits par les eaux, d'autres qui se battent avec des sabres, mais ça, ça dépasse tout ce que j'ai pu imaginer.

Le jeune pirate ne peut décrocher de son large sourire, impatient de savoir si, lui aussi, il peut espérer un jour atteindre ce niveau. La tâche s'annonçait ardue, compte tenu de l'âge de Baba, qui sait combien de temps cela lui prendra. Néanmoins, cela n'entache pas sa détermination. Convaincu par cette démonstration, c'est avec un enthousiasme contenu qu'il se lance.

— J'ignore si cela me permettra de vaincre l'ennemi qui m'attends, mais je serais plus qu'honoré si vous acceptiez de m'enseigner cet art, le Seni Perang Shandia, et je sais bien que je suis un étranger sur vos terres, mais je ferais tout pour être digne de cet enseignement.

Un sérieux rare chez le jeune pirate, qui était sans doute provoqué par tout ce qu'il avait vécu depuis qu'il a posé le pied sur cette île. L'étrange guerrier dans la jungle, cette tribu et surtout, Baba. Une poignée de secondes lui avait suffit pour se passionner pour cet Art de guerre Shandia.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 18:27



Baba, Mathis

La vieille dame était entre deux états : elle avait ses jours, comme disaient les autres « anciens » du village, d'une vingtaine d'année ses benjamins. Avec sa puissance, elle avait été capable de protéger son foyer et ceux qui y habitaient. Jamais un seul de ses camarades n'avait péri sous le coup d'une invasion : que ce soit les pirates ou les brigands, ceux qui avaient tenté de les piller ou de les détruire s'étaient retrouvé face à cette force de la nature. Fort était d'admettre que la puissance qu'elle dégageait avait de quoi impressionner, et même donner envie. Cependant, peu de personnes avaient eu l'insigne honneur d'apprendre les arts de guerres Shandia en sa compagnie... Pourtant, le garçon en face d'elle, celui qui avait requis son aide, était d'une nature autre. Il possédait ce « quelque chose en plus » qu'elle n'aurait su définir.

Avec un air sage, elle acquiesça simplement. Se levant, elle fit signe au jeune homme de l'accompagner. D'un côté du village, il y avait le terrain d'entraînement. Plus en hauteur, niché sur une colline, un bâtiment visible de la mer surplombait les alentours. Lorsqu'ils y arrivèrent après quelques minutes de marche où la vieille dame transmit quelques paroles de l'histoire de Shandia à ce jeune garçon, ils purent voir en ce sein un homme qui, contre toute attente... Enseignait aux jeunes âmes dans une classe. Il était en train de leur apprendre la lecture et l'écriture. Cet homme était le petit-fils de Baba, Nara.

    - Baba ! Fit-il. Et... un invité ? Les enfants, levez-vous.

Les enfants se levèrent et saluèrent Nathaniel d'une même voix polie.

    - Vous êtes...
    - Nathaniel, répondit Timmy avec empressement. Baba veut lui transmettre les Arts.
    Je vois... Tu peux aller t'asseoir au fond, je vais t'apporter ce qu'il te faut.

L'érudit désigna d'un geste de la main le fond de la classe. Il continua son cours durant lequel les élèves décomposaient les signes présents sur le tableau. De la phonologie, axée lecture, avec une pointe de combinatoire. Parfois, les lettres se rencontraient. Timmy, au fond de la classe, expliqua que les enfants étaient là une heure par jour pour la lecture, et qu'ils revenaient apprendre quelques autres notions les mercredi, en milieu de semaine.

Au bout de quelques minutes, les élèves commencèrent à travailler en groupe, manipulant des lettres mobiles dans le but d'apprendre à eux-mêmes former des sons. L'amusement était là pour certains, d'autres semblaient se désintéresser de la tâche mais, motivés par leurs camarades, finissaient par péniblement s'y impliquer. Pendant ce temps, Nara arriva avec une pile de bouquin. Il posa les huit ouvrages sur la table, faisant trembler celle-ci au passage.

    - La première étape de l'apprentissage passe par la maîtrise des os. J'imagine que Baba commence par sa spécialité, le Style du Lion. Pour ce faire, il faut connaître les os les plus fragiles du corps qui seront tes cibles prioritaires. Pour les coups et la précision, tu feras des séances spéciales avec Timmy.

Baba acquiesça et souhaita « bonne chance » au jeune garçon qui pourrait se plonger dans ces livres fastidieux et longs... Pour compléter son apprentissage, Timmy lui ferait toucher chacun des os uns à uns pour qu'il les repère avec précision.

Première étape : apprentissage d'une notion. Je te laisse décrire le chemin que Nathaniel parcourt, en sachant qu'il ne maîtrisera que les bases à la fin de son entraînement. Tu peux aller jusqu'au combat avec Timmy et le PNJiser jusque là (où je reprendrai la main).
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Sam 30 Juin - 22:40



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


La tâche s'annonçait colossale, à ce sujet le jeune pirate s'était fait une raison. Sauf qu'il était loin d'imaginer ce qui l'attendait, alors qu'il suivit Baba à travers la jungle. Contant l'histoire de Shandia au fil des minutes qui s'écoulaient, Nathaniel écoutait avec attention. Les histoires, ça le connait, combien ont bercées son enfance alors qu'il se débattait dans les rues de Hell's Water. Celle-ci plus qu'aucune autre, avait un côté épique. Bien plus que tout ce qu'il avait pu entendre. Partager ça avec la doyenne du village, c'était pour lui un privilège. Au fond de lui, il doutait, inévitablement. Il pensait qu'il n'était pas digne de cette attention. Simple étranger sur ces terres, il était venu, convaincu qu'il pourrait acquérir la puissance qu'il convoite tant. Au cœur de ce village et aux côtés de Baba, il a découvert que vouloir, n'était pas pouvoir. La destination de cette marche en était la preuve. L'ambleur du travail qui attend le pirate excentrique, dépasse ce qu'il a imaginé. Apercevant l'un des membres du village donner des cours à des élèves, il comprend trop tard, que la théorie sera de la partie. Le point faible du garçon, qui assimile bien plus facilement la pratique.
L'homme qui s'était improvisé professeur pour ses jeunes élèves fut surpris par cette visite. Nul besoin de se présenter, le dénommé Timmy le fait pour lui. Une chance, car fait rare, Nathaniel était sans voix. Il ne soupçonnait pas tout ce que cachait l'île. Lui qui avait fuit les bancs de l'école très tôt, c'était une surprise de voir ces enfants si assidus. Bien que certains soient plus distrait, ce qui ne manqua pas de lui rappeler sa propre scolarité. Toujours sans un mot, mais avec un respect digne de l'accueil de ce peuple, le jeune pirate rejoint le fond de la salle. D'un œil curieux, il observe son environnement, un sourire amusé. Il déchante rapidement quand, Nara, le professeur, vint déposer une pile de bouquin sur sa table. Nate se décomposa à mesure qu'il compta les ouvrages. Les encouragements de la doyenne du village furent bien accueillis par le garçon, qui en avait grand besoin. Une quête de puissance qui ne se fera pas sans difficultés, mais s'il voulait que ce soit facile, il ne serait pas là. Il aurait mangé un Fruit du Démon et serait parti conquérir le monde. Non, Nathaniel voulait faire les choses comme il l'a toujours fait. Baba avait à peine tourné le dos, qu'il se mit au travail en saisissant le premier ouvrage au-dessus de la pile.

Le monde autour du pirate excentrique disparait et rapidement, il se met à l'œuvre. Chaque passage important est relu plusieurs fois, quitte à s'abimer les yeux encore et encore. Un passage trop compliqué, il l'analyse et le décortique, pour comprendre. Heureusement qu'il avait été forcé d'apprendre à lire et que son instructrice, une pensionnaire du bordel où il a grandi, était si cultivée. Il se souvient avoir passé des heures sur une chaise, alors qu'il aurait pu être dans les rues à faire les poches. Souvenirs qui ne font que gonfler sa détermination. Dès qu'il termine un livre, il le relit en entier, puis le dépose soigneusement sur le coin de la table. Les jours qui suivent, Nate les passe à étudier. Jours et nuits, sans jamais manquer les heures de sommeil nécessaires pour tenir la cadence. L'étude du Seni Perang Shandia n'était pas la seule chose qui le fascinait. À mesure qu'il passait du temps parmi ses hôtes, ils se découvraient un peu plus. Plutôt froids et distants au début, l'enthousiasme et l'énergie du pirate excentrique brisa la glace. Loin d'être l'un des leurs, il était au moins accepté sur ces terres reculées. Un sentiment nouveau naquit en lui, indescriptible pour le moment. La générosité de ce peuple était une source d'inspiration pour ce garçon, qui n'avait connu que la criminalité. Les livres de Nara lui apprenaient de nombreuses choses, mais la plus grande expérience, fut parmi les habitants. L'entraide, la camaraderie ou encore le partage des tâches. Jamais le jeune pirate n'avait connu ça, c'était pour lui une découverte. Il n'hésitait pas à donner un coup de main, alors même qu'il était épuisé à étudier toute la journée.
C'était loin d'être une partie de plaisir et s'il douta dès le troisième ouvrages, il trouva la force de poursuivre en observant Nara avec sa jeune classe. Canaliser l'énergie de ces enfants n'était pas une mince affaire. Nathaniel était bien heureux de ne pas être à la place de cet instructeur. Pourtant, il vint à penser que, peut-être un jour, lui aussi devra à son tour prodiguer son savoir. L'idée le fait sourire et lui donne assez de courage pour se remettre au travail. Au fil de ses lectures, le jeune pirate découvre les innombrables possibilités qu'offre ce style de combat unique. Le Seni Perang Shandia permet d'exploiter une faiblesse commune à toutes créatures vivantes : la fragilité du corps. Nul besoin de sabre, de feu ou de foudre, lorsqu'on sait où frapper. Bien sûr, ces ouvrages expliquent à de nombreuses reprises, que chaque être vivant sur cette terre est différent. Certains ont une constitution bien supérieure à la moyenne. Au-delà de ça, les livres parle aussi de pouvoirs qui améliore le corps de leur possesseur. Tout y est soigneusement décrit et si, c'est un calvaire pour Nathaniel au début, cela devient plus facile vers le sixième ouvrage. Les premières informations assimilées lui permettent d'appréhender les suivantes avec plus de facilité. Si bien que, sans s'en apercevoir, il est à court de savoir.
Les bases du Seni Perang Shandia sont complexes, mais surtout nombreuses, de part les os qui compose le corps humain. Venir à bout de ces livres n'est que la première étape et le pirate excentrique le sait. Plus il étudiait, plus il comprenait que, pour parvenir à maîtriser ce style de combat, il fallait un investissement de tous les instants. L'entraînement était constant, ne serait-ce que pour assimiler toutes les bases. La curiosité provoquait chez Nate une étonnante soif de savoir – et surtout nouvelle pour lui. Tout ce qu'il avait appris ne concernait que le Gaya dari Aslan, le Style du Lion. Baba avait mentionné cinq voies, mais si la tâche s'annonçait ardue, c'est avant tout les possibilités qui s'offraient à Nathaniel qu'il aperçut en premier lieu. Décidément, il ne regrettait pas son voyager. Voir un tel pouvoir se perdre, il s'y refusait. S'il survit aux épreuves qui l'attendent, il se fait la promesse de transmettre ce savoir à quiconque aura le courage de se lancer. Pour l'heure, il en est loin et si la théorie est plus ou moins acquise, il reste encore au jeune pirate la pratique. Un domaine qu'il pense maîtriser, mais avec tout ce qu'il a lu, il n'est pas au bout de ses peines. Partageant un repas avec les habitants sur un ton léger avant une bonne nuit de sommeil, il ne peut s'empêcher de rêvasser alors que ses yeux vagabondent sur le ciel étoilé.
Aux premières lueurs du jour, Nathaniel se réveille parmi les premiers. Il constate avec surprise que sur le terrain d'entraînement, Timmy l'attend déjà. Un sourire aux lèvres, il semble impatient de débuter. Quel que peu nerveux, le jeune pirate prend place, visiblement tendu.

— Détend toi un peu, tu veux ? L'esprit doit être aussi affuté que ton corps, alors ne laisse pas tes doutes et tes craintes te dominer, prodigue Timmy comme une première leçon.
— C'est que, après tout ce que j'ai lu, je ne sais pas si j'en serais capable, avoue presque honteusement Nate, mais si je doute, ma volonté elle, est inébranlable.
— Intéressant, voyons ça alors…


Sans plus attendre, Timmy débute l'entraînement. Un temps d'adaptation fut nécessaire pour Nathaniel, qui peina pour transiter de la théorie à la pratique. Il devait se souvenir de tout ce qu'il avait lu sur le sujet. Quand bien même il avait lu et relu les huit ouvrages, il devait trouver les bonnes réponses. C'était loin d'être joué pour le pirate excentrique, qui après seulement un certain temps, parvint à suivre la cadence. Timmy n'en avait pas l'air comme ça, mais il était très investi dans sa tâche d'instructeur. Physiquement dépassé, Nate ne tarda pas à montrer les premiers signes de fatigues. Découvrir chaque point faible du corps humain demandait une grande précision. Fatigué, mais toujours debout, le garçon suivit les conseils de son mentor.
Une chose est sûre, la détermination du jeune pirate elle, était intacte. Répéter encore et encore les mêmes mouvements, provoque une fatigue continue. Un geste répété est pourtant le meilleur moyen de l'assimiler. Bien que perplexe au départ, Nate est forcé de l'admettre. Comme pour les livres, les premiers pas sont difficiles, mais après, ça se déroule de mieux en mieux. Les journées sont longues et le repos de courte durée, mais il est assidu et ne lâche rien. Surpassant ses propres limites, il parvient à comprendre les bases du Style du Lion. La force n'est pas à négligé lorsqu'on porte un coup, mais c'est la précision qui fait toute la différence. Habitué à un style plus brouillon, c'est bien ce dernier point qui pèche chez lui. Trop impatient et brutal, Timmy doit le rappeler à l'ordre plusieurs fois pour qu'il retrouve sa concentration. Le travail et les conseils de son instructeur paient, Nathaniel est de plus en plus affuté. La précision n'est pas parfaite et il se précipite encore trop sur son ennemi au goût de Timmy, mais les progrès sont là. Les jours se sont enchaînés, devenant des semaines. Jamais le pirate excentrique n'a failli et il a montré toute son implication. Tant sur la théorie, qu'aux côtés de son instructeur. La pratique régulière, que ce soit par l'entraînement ou le combat, lui permettra de parfaire sa technique. Une bonne connaissance de son ennemi est un point clé pour la victoire. C'est quelque chose que développera naturellement le jeune pirate. Au fil de sa compréhension et bien plus tard, de sa maîtrise du Seni Perang Shandia, il parviendra en une seconde, à trouver le point faible d'un adversaire. Seul la patience et l'entraînement, donneront à Nathaniel la puissance qu'il convoite tant.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 2 Juil - 7:31



Mathis

Peu connaissaient les îles célestes, mais après son séjour sur cette île, Nathaniel en aurait au moins les légendes et les contours. Lorsqu'on lui apprenait des choses sur son style de combat, on lui parla des anciens guerriers qui le maîtrisaient et de l'équilibre supplémentaire que leurs ailes leurs offraient. Un véritable avantage lorsqu'il s'agissait de modifier sa posture, mais un désavantage contre des adversaires fourbes. Ainsi, Timmy accompagna le jeune homme dans la découverte de son corps et de celui d'autrui, d'une manière tout à fait innocente. Il lui enseigna donc à son échelle comment broyer les os du corps de simples coups de poings, même s'il ne s'agissait pas de sa spécialité. La connaissance, c'est le pouvoir. Nara n'avait que cet enseignement à la bouche, et offrait quelques brides de savoir à son jeune disciple les jours où il n'était pas occupé à courir après le bien-être de ses élèves.

Quand il fut suffisamment au point, le guerrier Shandia, qui n'en était pas originaire, se tourna vers lui pour lui annoncer :

    - Battons-nous.

Enfin une partie intéressante. Il lui avoua, sans problèmes, car la confiance était de mise, que son corps était particulier. Il avait développé un retour à la vie qui faisait de lui le parfait phénomène pour ce type d'expérience : un retour à la vie des os. Si en réalité c'était un petit peu plus compliqué que cela, il n'éluda pas. La seule obligation par rapport à un combat réel était de ne pas toucher l'os de l'oreille, le plus fragile qu'il connaisse, pour qu'il ne perde pas l'usage de son ouïe. En dehors de cela, il pouvait frapper aux endroits les plus sensibles sans soucis.

Se mettant en position, Timmy avait lui développé un autre style de combat. Il utilisait des objets pour se battre, et c'était un des styles dont le jeune homme pourrait entendre. Pourtant, il avait le droit de porter le second coup. Plus en hauteur, Baba avait élu domicile hors de sa maisonnée pour observer la scène. Ses yeux étaient peu aiguisés, mais elle suivait le combat grâce à une toute autre technique.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 2 Juil - 18:42



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


L'entraînement n'était pas encore terminé et si Timmy avait donné toutes les clés à son jeune disciple. Nathaniel n'avait plus qu'à les utiliser. Bien sûr, au début ce sera encore brouillon et approximatif, alors mieux vaut s'y mettre tout de suite. Pour cela, un petit combat était organisé, rien de mieux pour parapher le séjour du jeune pirate sur cette île. Loin d'être à l'aise à l'idée de se battre contre Timmy, qu'il avait appris à apprécier, il n'avait pour autant rien perdu de sa détermination. Face à son adversaire du jour, il était souriant – bien que loin d'être confiant. Le combat, c'est ce qu'il avait toujours connu. Chaque fois qu'il se battait, c'était pour survivre et il avait pris l'habitude de se donner à fond. Nate n'en attendait pas moins de son adversaire.

— Et s'il te plait, ne me ménage pas, lance-t-il avec une étonnante certitude.

Prenant finalement place, il se sait observé et très certainement jugé et vu sa position, il avait tout à prouver. La pression était de son côté et non celui de Timmy, adepte du Seni Perang Shandia.
Tout se bousculait dans la tête de Nathaniel et il lui était impossible de se concentrer. Dès qu'il a le signal, il s'élance et se précipite, comme il le fait toujours. Sauf qu'à quelques pas de son adversaire, il se penche en avant pour abaisser son centre de gravité. Objectif : Place un premier coup dans les côtes de son adversaire et jouer la carte de la surprise. Plutôt osé comme attaque, mais il tente sa chance. Il veut frapper pour faire mal et tenter de déstabiliser son adversaire. Sans jamais oublier les enseignements de Timmy, il cherche à allier précision et force, mais c'est plus difficile qu'il n'y parait. Surtout face à un adversaire aussi affuté que celui-ci. Prendre tous les risques dès la première attaque, c'est ce que lui avait déconseillé son mentor. Difficile de chasser les bonnes habitudes, mais aux yeux du pirate excentrique, l'attaque est la meilleure des défenses.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Dim 8 Juil - 10:03



Mathis

Lorsque les mains de Nathaniel vinrent parcourir la distance qui le séparait du corps du descendant Shandia, ce dernier n'eut aucun mal à comprendre la trajectoire qui lui était donnée d'observer. D'un geste simple et sec, il écarta les deux bras au niveau des poignets et se servit du temps qui lui était octroyé pour repousser son ennemi avec les paumes de sa main. Une technique qui n'était pas du même art, et qui avait le mérite de ne pas blesser le Black, même si cela lui couperait la respiration un instant. Fronçant les sourcils, le Shandia lâcha :

    - Ne t'ais-je rien appris ? Les côtes ne sont pas les os qu'il faut viser en premier. L'impatience ne te mènera qu'à faire des erreurs.

L'oreille interne était un bien meilleur choix, en général. Les os de l'oreille détruits, ils permettaient de déstabiliser l'adversaire de manière très, très efficace. La technique de Baba s'appelait « Mimi no Hakai », la destruction de l'oreille. Un coup circulaire... Et une attaque en deux temps, pour modifier l'attention de l'ennemi. C'était là l'une des plus puissantes ouvertures, étonnante si on n'en connaissait pas la teneur et encore plus efficace contre les idiots que les autres.

    - Continuons, fit-il finalement.

Et cette fois-ci ce fut lui qui attaqua. S'il était en train de modérer sa puissance, il fut rapidement capable de contourner son ennemi par la droite. Quand il serait à sa hauteur, il se servirait de ses jambes pour le balayer, lui faisant perdre l'équilibre avant d'utiliser son poing pour attaquer son flanc sans viser d'os. Il utilisait définitivement d'autres attaques, de sorte à ne pas handicaper le garçon.

Mathis est niveau 30.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Dim 8 Juil - 18:34



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Bien évidemment, l'impatience de Nathaniel fut récompensée par une riposte aisée de son adversaire. Mathis était loin d'être amateur dans cet art et le garçon le savait pourtant. La leçon fut plus douloureuse que la précédente. Si son mentor et adversaire faisait preuve de retenue, ses coups n'en restaient pas moins efficace. Plaçant simplement sa paume en guise de riposte, il coupa la respiration de Nate. Reculant d'un pas pour reprendre son souffle, il eut tout juste le temps de se remettre, que Mathis parti à l'assaut cette fois-ci. Sans oublier de rappeler les détails de leur entraînement, ce qui avait le don d'énerver le pirate excentrique. Bien sûr qu'il se souvenait de ça, mais il était têtu, persuadé qu'il pourrait gagner avec ses propres techniques. Rapidement, il allait déchanter et s'apercevoir que pour gagner, il fallait bien plus que de la force.
Passant sur son flanc droit, Mathis passe à l'offensive. Nathaniel s'attend un coup de poing, alors qu'il met un coup de pied circulaire pour le faire trébucher. Au sol, il vit le coup arriver, sans pour autant pouvoir l'esquiver. La rapidité d'exécution était très certainement loin du niveau de Mathis, mais Nate n'était pas dans le combat. Toujours la tête ailleurs, comme d'habitude. Roulant sur le sol malgré la douleur, il tient à se relever. Quitte à grimacer de douleur.

— C'est tout ce que tu as ? J'ai connus des femmes qui frappaient plus fort que toi, lâcha le garçon qui se fend d'un sourire provocateur.

Les restes des rues de Hell's Water sont tenaces. La provocation permettait parfois, de déstabiliser un adversaire. Mathis n'était surement pas de ceux-là, il se dégageait constament de lui une certaine sérénité. Pour en venir à bout, Nathaniel allait devoir suivre son enseignement à la lettre.
Côtes douloureuses ou pas, le pirate excentrique repart à l'attaque. Feintant la même attaque que la première, il tente de passer sur le côté. Pas complètement, s'offrant un angle d'attaque peu évident. Plaçant cette fois-ci un coup circulaire à l'oreille de Mathis. Peu de chance que cela passe, mais ça valait le coup d'essayer. D'autant qu'il ne comptait pas en rester là, si ça passait, il enchaînerait. Contrairement à Mathis, il ne comptait faire dans la demi-mesure. Désireux d'impressionner le Shandia, il tenait aussi à se convaincre qu'il était capable de réussir dans cet art. Nathaniel avait un mal fou à se faire à ces techniques. Aussi puissantes soient-elles, elles étaient bien trop complexes pour lui. Une remarque qu'il avait eut dès ses premiers pas en cuisine et aujourd'hui, il ne se voit pas naviguer sur les mers, sans jamais être derrière les fourneaux.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 9 Juil - 17:43



Baba, Mathis

Le coup circulaire était l'un de ceux que Mathis attendit, et il le laissa faire. La précision dont il fit preuve, et la force qu'il mit dans son coup furent toutes deux récompensées par un craquement. Il avait visé le bon os, et la vision du guerrier devint flou tandis qu'il entamait déjà la reconstruction grâce à son retour à la vie. Son sang n'aurait pas le temps de gorger l'endroit pour le rendre difficile guérissable sans opération : c'était là son grand avantage. Finalement, l'homme sourit en s'éloignant d'un large pas, et en se mettant en garde. Un claquement de main interrompit finalement ce qu'il faisait, et Baba observa les jeunes hommes. Elle se maintenait debout grâce à une canne : de toute évidence, la venue de cet étranger en ville lui avait fait regagner de la vigueur. Elle était heureuse qu'il puisse observer ses apprentissages.

    - Tu as su apprendre ce style en relativement peu de temps, mais sache qu'il t'en reste quatre autres à maîtriser. Quatre voies qui te sont ouvertes. Le Style du Lion était le premier, et tu perfectionneras ta maîtrise avec le temps. Si tu décides de t'y dédier, tu deviendras le plus grand maître en ce domaine, pour peu que tu en aies les capacités.

Elle pensait au premier maître de cet art qu'elle avait rencontré. Quand on s'associait à un style des arts Shandia, on devenait tellement versé dans celui-ci que les coups étaient dévastateurs. Ils pouvaient manquer de variété devant certains ennemis, mais elle était certainement qu'il pourrait s'agir d'une possibilité que de n'évoluer que dans une branche, ou deux. Maîtriser les cinq voies donnerait cependant accès à une palette si importante qu'elle était très tentante.

    - Cependant, tu peux aussi chercher la variété des coups. Tu peux désirer apprendre des autres voies pour renforcer la tienne, ou les combiner au combat. Cela demande une grande flexibilité et te permettra d'évoluer dans cet art qu'est l'Art de Guerre Shandia.

Finalement, elle laissait un choix au jeune homme. Quand elle aurait entendu sa réponse, quelle qu'elle soit, elle ajouterait.

    - La connaissance est précieuse. Je vais donc te parler des arts qui s'offrent à toi pour faire mûrir ta réflexion.

Ainsi, lorsqu'il serait prêt, elle lui parlerait des quatre autres voies. Du Seni Perang Shandia. Le Gaya dari Qartal, ou style de l'aigle, était connu pour se reposer essentiellement sur le jeu de jambes. Le secret de cet art résidait dans ses techniques aériennes mortelles. Pour une maîtrise parfaite, il fallait imaginer dépasser les limites du corps lui-même, ce qui semblait impossible pour un homme ou un ange, mais qui avait déjà été accompli par un grand maître de cet art.

Le Gaya dari Ular, ou style du serpent, est un style vicieux, nécessitant des techniques d'arme blanches. Il se concentre sur la section des différents tendons et ligaments, et s'appuie sur la vitesse et précision de son utilisateur pour désarticuler progressivement l'adversaire. Très utile pour immobiliser un adversaire sans que celui-ci puisse rétorquer, mais à un très haut niveau de combat, il semblait difficile de l'utiliser pour lui-même sans compléter... Quoique cela n'avait pas encore été essayé.

Le Gaya dari Beruang était un quatrième style : le style de l'ours. En attrapant leurs adversaires, et en maintenant une prise sur ces derniers, les maîtres de ce style étaient capable d'asséner des techniques très violentes. Habileté, et force étaient deux maîtres mots de cet art. Seul bémol, les Beruang s'épuisaient vite. Elle avait entendu parler d'un style chez les humains qui ressemblait beaucoup au Gaya dari Beruang : le catch.

Quant au dernier style, le Gaya dari Hutan, ou style du Coyote, était beaucoup moins usité. Il s'agissait d'un ensemble de coups tordus, d'attaques sournoises, que les hommes utilisaient pour gagner le combat à n'importe quel prix. Il suffisait d'être imprévisible pour obtenir la victoire. Il fallait en user lorsqu'un ennemi ne pouvait être vaincu avec honneur...

Une fois qu'elle eut terminé ses explications, la vieille femme demanda finalement quelle décision prenait l'élève de l'île. Elle lui laisserait du temps pour faire son choix, s'il en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Mar 10 Juil - 10:36



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Focalisé sur son adversaire et avec une concentration retrouvée, Nathaniel se surprend lui-même en touchant sa cible. Le coup porté semble presque trop parfait à ses yeux, puisqu'il voit son adversaire et mentor reculer d'un pas. Une ruse ? Le jeune pirate se tient prêt à remettre ça, déterminé à prouver sa valeur. Sauf qu'il a déjà prouvé de quoi il était capable, sans même s'en rendre compte. Baba avait assisté au combat et l'interrompit, se tenant sur une canne non loin de là. Situation inédite pour Nate, qui n'a pas pour habitude de laisser un adversaire debout – ou de finir lui-même sur ses deux jambes. Retrouvant finalement son calme, il esquisse un sourire amusé. Nul doute que Mathis aurait pu aisément le mettre à terre, mais il a préféré le laisser approcher. Pour lui prouver quelque chose ? Peu importe la raison, cela avait fait mouche et le pirate excentrique semblait tout de suite plus souriant. Loin d'être prêt, il savait maintenant qu'il pouvait se lancer corps et âme dans le Seni Perang Shandia.
La sagesse de Baba était toujours écoutée avec attention par Nathaniel, qui a le plus grand respect pour cette vieille femme. Quatre autres voies, portant le tout à cinq voies. Voilà qui est intéressant, mais la doyenne du village confesse que la tâche s'annoncer ardue. C'est pour cette raison qu'elle explique à Nate qu'il peut choisir entre : se perfectionner dans un art, voir deux, ou diversifier son style et tenter de tous les maîtriser. Dit comme ainsi, cela semblait long et difficile, mais c'est justement ce qu'il recherchait. La décision était prise, mais le jeune pirate prit le temps d'écouter Baba. Elle décortiqua brièvement chaque style, forces et faiblesses comprises.
Le temps, c'était une valeur assez floue pour Nathaniel, qui n'en avait pas besoin pour prendre une décision. Porté par son instinct, il ne tarde pas à donner une réponse à Baba.

— Les possibilités du Style du Lion sont plutôt intéressantes, mais la perspective de combattre avec un style aussi diversifié et complet que laisse entrevoir la connaissance des cinq styles, me fait inévitablement craquer, dit finalement Nathaniel avec un large sourire.

Cela allait peut-être lui demander des mois, des années ou peut-être même plusieurs vies, mais il était sûr de lui. Tout porte à croire que c'est une décision prise hâtivement, mais il semble convaincu. Le Seni Perang Shandia est un art redoutable, il a su l'apprendre à ses dépens. Tout maîtriser relève peut-être du rêve, mais s'il y parvient, il pourrait bien être un combattant redoutable sur les mers.

— Ma décision est prise Baba, je veux maîtriser tous les styles du Seni Perang Shandia, quitte à devoir y passer plusieurs vies !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Mar 10 Juil - 22:59



Baba, Mathis

Ce garçon était si spontané... Il lui rappelait sa jeunesse, et elle ne put s'empêcher de laisser un sourire s'étirer le long de ses fines lèvres ridées. Le visage de Baba était émerveillé par tant de fougue, et elle considéra qu'il avait fait un choix juste. Un guerrier avait su maîtriser ces cinq voix, et si elle ne l'avait pas connu, les légendes racontaient qu'il était d'une puissance effroyable. Elle aussi aurait aimé apprendre toutes les voix... Malheureusement elle n'avait pas eu cette chance. Sur les cinq voies, elle avait maîtrisé le Style du Lion et s'était initiée aux Styles de l'Aigle et du Serpent. Elle avait la base, l'essentiel de ce qu'on pouvait proposer. Bien sûr, elle n'était pas la plus à même de tout enseigner.

    - Je vais t'aider à apprendre les bases du style de l'Aigle et du Serpent. Pour les deux autres styles, il te faudra trouver d'autres maîtres au court de tes pérégrinations.

Elle invita le jeune homme à la suivre à nouveau. Son corps avait conservé sa force, cependant le style de l'Aigle demandait bien plus. Elle se dirigea donc vers une maison légèrement à l'écart du village, où l'une de ses filles vivait. Pourquoi étaient-ils exclus ? En réalité, c'était leur propre souhait : ils avaient refusé de se couper les ailes. Ils avaient refusé de prendre part à cette scarification rituelle de leur village. C'était un choix que Baba avait toujours respecté, mais que d'autres avaient blâmé comme un acte de trahison.

Lorsqu'elle arriva devant la porte de la maison, celle-ci était en parfait état. Elle bénéficiait d'une très belle vue en direction de la mer, et d'une grande terrasse où étaient installés un homme d'une cinquantaine d'années et son fils. C'était le gendre de Baba, un natif du coin qui n'avait lui ni ailes, ni signes distinctif. Un faible homme qui avait su conquérir le cœur d'une puissante femme.



Lala

    - Baba ! Hurla une femme dans sa cinquantaine qui s'élança vers la vieille dame pour l'enlacer. Oh, Baba, tu m'as manqué ! J'ai cru que tu étais morte !
    - Ahah, ne m'enterre pas trop tôt. Je t'ai amené un élève... Il aimerait que tu lui transmettes ton savoir.

Elle sourit et invita les différentes personnes à rejoindre sa table. Quand son dos fut tourné, on pouvait apercevoir de belles petites ailes blanches. Elle avoua bien rapidement ne pas être une maîtresse dans le style mais que ce qu'elle savait, elle serait ravie de le lui apprendre... En échange d'un petit service. Il s'agissait simplement d'aller récolter quelques vivres au plus haut de la montagne. C'était aussi en s'élevant et en observant le monde du point de vue du ciel qu'on commençait à s'imprégner de ce style.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Jeu 12 Juil - 18:32



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


La vie de pirate avait toujours été une certitude pour Nathaniel, qui ne regrettait absolument pas son choix alors qu'il venait d'apprendre un style de combat si particulier. Déterminé, il était prêt à se lancer corps et âme dans le Seni Perang Shandia et peut-être un jour, terrasser ses plus terribles ennemis. La loi du plus fort, voilà tout ce qu'il avait connu jusque-là. Pour un jeune pirate qui veut que son simple nom fasse baisser les armes d'une armée, cette notion reste à jamais ancrée et guide ses pas.
Baba avait déjà été d'une aide précieuse et si Nate s'était déjà fait à l'idée de devoir quitter cet endroit unique pour d'autres aventures, il fut ravi d'apprendre que c'était loin d'être terminé. La doyenne du village lui donnait la possibilité d'apprendre les bases de deux nouveaux styles. Celui de l'aigle et celui du serpent. Voilà qui était suffisant pour gonfler à bloc la motivation du pirate excentrique.
Suivant Baba dans le silence, il rejoint un recoin de l'île à l'écart du village. Une maison est érigée là, offrant une vue surprenante sur l'île. Nathaniel n'a pas le temps de s'y attarder, il poursuit son chemin et rejoint la vieille femme à l'intérieur. Pour son âge, c'est qu'elle marche vite. Mieux vaut ne pas la perde de vue s'il ne veut pas s'égarer.
À l'intérieur, il rencontre un homme et visiblement, lui non plus n'a pas d'ailes dans le dos. Serait-ce lui son nouveau mentor ? Ou peut-être le jeune homme à ses côtés ? Non, une autre Shandia fit son apparition, mais il y avait quelque chose différent chez elle. Quand ils s'installèrent à la table, elle laissa entrevoir des ailes dans le dos. Malgré lui, les yeux du jeune pirate s'écarquiller. Tout de suite gênée, il s'excusa brièvement avec un sourire gêné.
Nathaniel avait du mal à imaginer qu'il n'était pas en plein rêve. L'hospitalité et la bienveillance des gens sur cette île, c'était aussi surprenant que gratifiant. Quand il repense à Hell's Water ou quelques-unes de ses aventures, il peine à croire que des gens comme ça existe toujours. Cela suffit à redonner foi en l'humanité, bien que ces derniers se rapproche bien plus des êtres célestes que des humains. Si c'est cela leur secret, alors hommes et femmes qui sillonnent les mers feraient bien de s'en inspirer.
Nouveau mentor, nouvelle méthode. Pour le plus grand plaisir de Nate, qui était plus motivé que jamais à prouver sa valeur. Après tout, c'était le moins qu'il puisse faire pour remercier l'accueil de ce peuple si chaleureux.

— Madame, je suis votre obligé, ne serait-ce que pour l'accueil que j'ai reçu, mais avant tout, pour l'expérience que j'ai vécu sur ces terres, explique Nathaniel avec un grand respect, là d'où je viens, les valeurs que vous affiché n'existe pas et pourtant, le monde se porterait bien mieux avec ne serait-ce qu'un dixième du savoir des Shandias.

Le pirate excentrique n'était pas du genre à lancer ce genre de paroles à la légère, il le pensait. Tout ce qu'il avait appris sur ce peuple, leur coutume et le style de vie. C'était à des lieux de ce qu'il avait toujours connu. Pourtant, sur ces terres reculées, il ne s'est jamais senti plus libre. Cela pourrait lui donner des ailes – à défaut d'en avoir des vraies comme ses hôtes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Jeu 19 Juil - 10:09



Lala

« Je suis votre obligé ». Ce jeune homme était charmant : ce fut la première impression que Lala en eut. Elle sourit avec une véritable admiration. Elle n'avait jamais vraiment quitté son île, sinon pour de courts voyages. Quand elle amena son invité à s'installer, elle lui servit une boisson ainsi qu'à Baba. Après l'avoir écouté, elle lui fit donc signe de l'accompagner. L'épreuve devait se dérouler vers le haut de la montagne, en solitaire. La découverte de l'altitude était quelque chose qu'il devait apprendre lui-même, sans quoi si on le poussait cela pourrait être traumatisant pour son pauvre petit être.

Les vivres en question étaient des fleurs de certaines espèces, décrites et dessinées sur un bout de papier, qui frôlaient les montagnes abruptes et les chemins déplaisant. Une certaine habileté était requise et il fallait parfois tordre son corps dans tous les sens pour réussir à atteindre ce qu'elle recherchait. Il y avait aussi d'autres plantes, dont certaines plantes grimpantes, résistantes au froid et à la pression, dont la partie mangeable se trouvait à l'opposé de la base.

En regardant le paysage, le jeune homme pourrait observer de très belles variétés d'arbres à des centaines de mètres plus bas. Il y avait de quoi avoir le vertige ! Qui aurait donc cru que la terre ferme pourrait un jour se trouver aussi loin ? La beauté du paysage était sensationnelle, mais ce qu'il était recherché ici, c'était l'impression de grandeur...

Une fois qu'il aurait terminé son épreuve, il pourrait revenir donner ce qu'il avait trouvé à Lala.

Tu peux décrire l'épreuve et aller jusqu'au retour.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 23 Juil - 17:11



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Au pied de la montagne, l’ascension semblait impossible alors que les vertigineux sommets se dessinaient à peine. Nathaniel n’était pas du genre à reculer devant pareil défi. Peut-être qu’il échouera et peut-être même qu’on retrouvera son corps ici-même alors qu’il contemple l’immensité de cette montagne – baignant dans une marre de sang et de chair. Peu importe, il ne veut pas se défiler avant d’avoir essayé. Tout au long de sa vie, il avait relevé nombre de défi et celui-ci ne serait pas le dernier, ça, il en était convaincu. Réunissant tout son courage, il se mit en marche et si le premier sentier était une partie de plaisir. Notamment parce qu’il était large et agréable avec cette douce brise qui fouette le visage du jeune pirate. La suite en revanche, devenait vite un parcours du combattant. Parcours sinueux et étroit, il fallu faire preuve d’une certaine agilité. Heureusement, Nate était assez svelte, mais il était grand. Parfois, il dû ramper sous des racines aussi grosses que lui pour se frayer un chemin. Le plus dur était à venir, mais pour se redonner du courage, il lui suffisait de jeter un coup d’œil à la vue que se faisait de plus en plus majestueuse.
Jamais il n’a eu le vertige et pourtant, on pourrait croire qu’il n’a jamais eu le loisir de fréquenter les hauteurs sur Hell’s Water. Sauf qu’il a quelques souvenirs de poursuites sur les toits de la ville. Mieux valait alors avoir le pied sûr et ne pas avoir peur de tomber. Les toits glissants n’étaient pas propices à ce genre d’exercice, mais ça aura au moins eu le mérite de travailler réflexes et agilités. Tout ce qui lui faut pour la suite de cette ascension. Parfois, il sentier n’en était plus un et Nathaniel devait s’aider de la roche pour poursuivre. Quand d’autres fois, c’est à l’aide de lianes solides qu’il parvenait à passer à l’étage supérieur. La vue, l’effort ou encore la fatigue et le soleil, malgré toutes les contraintes de cette montée, il n’en oubliait pas sa mission première : les plantes. D’ailleurs, l’une d’elles poussaient à fleur de montagne, sur des ronces aux épines aussi tranchantes qu’un sabre. Le pirate excentrique s’écorcha la main et manqua même de perdre son deuxième œil, mais parvint à récupérer la précieuse plante. Prenant soin de la déposer au fond de sa besace, il ne tarda pas à reprendre sa route.
Une épreuve bien différente de la précédente, mais tout aussi instructive. Rejoindre de telles hauteurs, offrait à l’île un côté onirique. Les arbres colorés de cette jungle luxuriante le laissaient rêveur alors qu’au bord du sentier, il prenait une pause bien méritée. Pieds dans le vide et regard sur l’horizon, il pensait inévitablement à ce qui l’attendait sur les mers. Tant d’aventures encore à vivre et si un jour Nate parvient à se faire un nom, c’est ici que tout aura commencé. Une gorgée d’eau pour économiser les vivres qu’on lui avait précieusement offert et le voilà à nouveau en route. Revigoré par cet arrêt bienvenu, c’est avec entrain qu’il traverse les obstacles à venir. Lala l’avait mis en garde sur la difficulté du parcours, mais il ne s’attendait certainement pas à ça. Le pirate excentrique positivait : au moins pas besoin de trouver son chemin. Il préfère de loin arpenter cette montagne, plutôt que fouiller la jungle. Persuadé que dans cette végétation il se perdrait à deux pas du village.
L’air se faisait maintenant plus lourd et Nathaniel devait s’y reprendre à deux fois pour retrouver son souffle. Loin d’être irrespirable, l’altitude avait pour effet de l’affaiblir à chaque effort. Rendant sa tâche plus difficile encore, alors qu’il ne lui restait plus qu’une plante à trouver. Chacun de ses pas l’épuisait un peu plus, mais il poursuivait, sans jamais se plaindre. Un ultime exploit était nécessaire pour attendre le plus haut de cette montagne. Haut d’un peu plus de dix mètres, cette façade rocailleuse et tranchante ne laisse pas de place à l’erreur. Réunissant tout son courage, Nate s’élance. Il vérifie ses prises plusieurs fois, pour s’assurer qu’elles sont sûres. Cela lui prend un temps fou pour seulement dix mètres et au sommet, il manque même de tomber. Grâce à un réflexe venu d’ailleurs, il se rattrape et se hisse en grognant. À bout de souffle, les yeux rivés sur les quelques nuages qui viennent se mêler au ciel bleu. Il est stupéfait par cet exploit.

— J’espère que la descente sera plus facile, soupir Nathaniel avant de se relever et de profiter enfin de la vue, nom de…

Face à lui, l’immensité de la mer. Au loin, il aperçoit même un navire qui s’éloigne. Très certainement un marchand, les cales remplit de denrées exotiques. Trouvant la force de se lever, il regard plus bas. Tant il est haut, il n’aperçoit plus le pied de la montagne. Néanmoins ce qu’il voit lui suffit. Une vue parfaite sur une jungle qui s’étend presque sous ses pieds.
L’espace d’une seconde, il ferme les yeux. Il s’imagine alors sauter dans le vide et planer au-dessus de cette jungle luxuriante. Pensée naïve et légère, qui prend fin quand un cri strident se fait entendre. Nathaniel se retourne brusquement, pour voir que dans le creux formé par le reste de la montagne siège un volatil à l’allure aussi majestueuse, que dangereuse. Au plumage bleu et orange, cet oiseau fait presque deux fois sa taille. Pensant être la cible de ce cri insupportable, le pirate excentrique se met à l’abri quand une ombre apparait au-dessus de lui. Un autre oiseau, bien plus gros cette fois-ci. La créature qui l’a interpelé n’était qu’un oisillon, l’oiseau qui vient d’arriver lui, est presque aussi gros que le navire qui l’a conduit sur cette île. Doté d’un épais plumage, cet oiseau aux couleurs vives ne semble pas dérangé par le vent glacial qui ne s’interrompt jamais à une telle hauteur. Prenant le temps d’admirer le spectacle, il aperçoit derrière le nid ce qu’il convoite.
Tandis que la mère nourrit son petit, Nathaniel rase le mur qui lui égratigne le dos pour se faufiler jusqu’à la plante. Par miracle, il parvient jusqu’à son objectif. Prenant soin de couper la plante et de la place dans son sac, il se retourne et fait maintenant face à l’oiseau. Haut de plusieurs mètres, cette créature pourrait lui arracher les bras et les jambes d’un simple coup de bec. Quant à ses griffes, elles sont semblables à des sabres tellement elles sont grandes.

— Hello, la forme ? Lance Nate avec nonchalance, je ne faisais que passer ok ? Alors j’y vais hein, tente le jeune pirate qui ne fait pas un pas.

Rebroussant chemin, il voit alors que la créature l’imite. Un pas sur l’autre côté et la créature en fait autant. Le pirate excentrique tente de s’avancer, mais plutôt que de l’imiter, l’oiseau pousse un cri plus inquiétant encore que celui de sa progéniture. Nathaniel tente le tout pour le tout, s’élance et glisse entre les pattes du volatil. Glissant jusqu’au bord qu’il avait eut tant de mal à franchir, il est à deux doigts de faire le grand saut qu’il imaginait précédemment. Saisissant in-extremis une liane pour éviter le pire. Sauf que la chute n’était peut-être pas le plus dangereux, l’oiseau bleu et orange se rue sur lui en poussant un nouveau cri. Au même moment, la liane cède, mais Nate ne chute pas tout de suite. Elle s’enroule à la patte du volatil, le faisant trébucher et tomber lui aussi. Sauf que contrairement au jeune pirate, elle ne tarde pas à se remettre d’aplomb en un coup d’aile. Un heureux hasard fait que le rouquin se retrouve sur le dos de l’oiseau. Une situation qui est loin d’être au goût de ce dernier, qui tente de se débarrasser de son passager en vain.

— T’as pas finis oui ?! S’exclame Nathaniel qui tient fermement le plumage de l’animal, tout ce que je veux, c’est retrouver la terre ferme moi !

Pour seul réponse, un énième cri strident. Déterminé à se débarrasser de ce gêneur, l’oiseau fait une piquée vers le sol. Le pirate excentrique voit revenir la jungle plus vite que prévue. Freinant sa course avec une habilité impressionnante, le volatil rase la cime des arbres. Elle est alors interpelée par les rires du garçon sur son dos, visiblement ravi de cette expérience. Sauf que Nate est rattrapé par la fatigue et alors que l’oiseau bleu remonte vers le ciel, le garçon chute pour de bon. Contre toutes-attentes, le volatil fait demi-tour pour récupérer le jeune pirate. Faisant preuve de plus de finesse cette fois-ci, la créature dépose soigneusement son passager sur la terre ferme. Seulement à quelques pas de la maison de Lala. Toujours conscient, Nathaniel voit l’oiseau bleu retrouver le sommet de la montagne. Reconnaissant, il affiche un large sourire à son attention. Bien sûr, il ne va certainement pas comprendre, mais c’est le mieux qu’il puisse faire.
Le corps endoloris, le pirate excentrique se relève malgré tout brusquement. Pas le temps de s’inquiéter de la douleur, il s’aperçoit trop tard que son sac à disparu. Regardant autour de lui, il voit que son précieux butin n’était qu’à une pognée de mètres de lui. Un soupir de soulagement témoigne de cette aventure exceptionnelle, mais dont la fin arrive à point nommé. Si Baba et sa fille ne sont pas alertées par ce qui vient de se passer, Nathaniel réunira son courage et les retrouvera à l’intérieur. Dans tous les cas, il est arrivé au bout de cette épreuve, même si plus d’une fois, il a manqué de mourir. L’expérience qu’il a vécue, surpasse de loin le danger dans lequel il s’est élancé. Si l’ascension lui procura un bonheur indescriptible, c’est voler avec cet oiseau qui lui offrit les plus grandes émotions. Un sentiment de liberté l’a envahi quand il fendait l’air, accroché au plumage de ce volatil. Il a encore du mal à croire qu’il s’en soit sortie en un seul morceau et c’est à cette créature qu’il le doit. Une chance, sinon, il ne serait plus qu’une bouillie sanguinolente à l’heure qu’il est.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Ven 27 Juil - 12:13



Lala

    - Alors, qu'est-ce que tu as ressenti ? Qu'est-ce qui t'as donné envie de... ?

La voix de Lala, surexcitée, résonnait tandis qu'on venait panser les blessures du jeune pirate excentrique. Ce dernier avait réussi l'épreuve haut la main, même si les événements qui l'avaient composé avaient été plus tumultueux que pour les jeunes de l'île souhaitant apprendre cet art. S'il racontait les faits, il obtiendrait des « Oh ! » et des « Ah ! » admiratifs. C'était une véritable réussite pour lui.

Tandis qu'on laisserait un peu de repos au jeune homme, Lala finirait par s'approcher de lui, cette fois-ci munie d'un bracelet. Il y avait un aigle gravé dessus. Il s'agissait d'un animal exceptionnel ! Elle était sûre que ce garçon le méritait, car il avait cette flamme qu'eux ne pouvaient avoir sur cette île : celle de l'aventure. C'était le symbole qu'elle avait donné à son fils, un jeune garçon aux ailes d'anges qui s'était exilé dans le but de retourner à leurs racines.

    - Si tu le rencontres un jour, il sera plus à même de t'aider si tu lui montres ce bracelet.

Elle sourit et attendit que Nathaniel soit remis de cette aventure. On lui offrit un grand festin au milieu du village où tous furent conviés. Les tables occupaient la place centrale tandis que le chef et ses commis s'étaient mis en quatre pour offrir les meilleures denrées. Le lendemain, l'entrainement pourrait commencer. Il s'agissait d'élever son corps, de lui apprendre à sauter le plus haut possible, de ressentir les mouvements de l'air et de les accompagner. Lala ressemblait à une hirondelle plus qu'à un aigle, car elle n'avait pas la hargne du combat. Cependant, Nathaniel la possédait peut-être.

Elle lui apprendrait sa technique fétiche : « La Coup de l'Ange  », qui était une technique où l'utilisateur sautait dans les airs pour donner un coup de rotatif, comme une roue dans les airs, permettant d'atteindre la nuque de l'ennemi avec son talon et de se servir de l'adversaire comme appui pour s'élever encore plus haut.

Leur affrontement serait simple. Un combat tout en finesse et en dextérité où le jeune homme pourrait expérimenter ce qu'il désirait.

Si tu vas aux îles célestes tu pourras rencontrer un PNJ recrutable grâce au bracelet donné par Lala.
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Mer 1 Aoû - 17:03



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


Une aventure digne de ce nom est toujours faite d'inattendu et celle-ci sera à jamais gravé dans la mémoire de Nathaniel. Il se revoit encore, chevauchant cet oiseau tant bien que mal. Puis la chute, la peut, l'adrénaline et l'excitation. Tout en même temps. Un sentiment qui, plus que jamais, l'a fait se sentir vivant. Comment décrire ça à Lala ? Qui semblait-intéressé avant tout par le vécu du jeune pirate, que par la réussite de sa tâche. Jamais il n'aurait imaginé vivre pareille expérience sur les mers. C'était indescriptible tant c'était unique et complètement dingue. Nate tente avec ses mots de conter ce qui vient de lui arriver. Fatigué et le corps encore endolori, mais ça n'empêche pas son récit d'être animé par une réelle passion.

— Jamais je n'avais vécu pareille aventure ! Commence-t-il par dévoiler, plus je montais et plus c'était difficile, mais il me suffisait de jeter un œil par de-là l'horizon et là… je ne sais pas, on voit le monde est si vaste et alors, on se sent tout petit !

Un auditoire qui buvait ses paroles, une Lala impressionnée, que demander de mieux ? Le pirate excentrique était déjà aux anges, alors quand il vit cette dernière lui confier un présent à la fin de son récit, le pauvre ne savait plus où se mettre. Une breloque finement gravée d'un aigle, mais c'était pour lui un présent inestimable. Contre-coup de ses péripéties, il était submergé par l'émotion. C'est avec un large sourire qu'il remercia Lala et s'il se fit si silencieux, c'était pour ne pas craquer. Les yeux humides et la voix tremblante, il n'osait rien dire de peur de se laisser aller au sentimentalisme.

— Lala, c'est trop, je… je te promets sur mon nom que, quoi qu'il advienne, je gagnerais les îles célestes et je trouverais ton fils, pour parfaire mon entraînement, mais surtout pour lui dire à quel point sa mère est exceptionnelle.

Nathaniel ne pesait pas ses mots et c'était dit avec le cœur, chamboulé par tout ce qui pouvait lui traverser la tête à cet instant précis. Séchant une larme qui perle sur sa joue, il regarde le bracelet d'un peu plus près et le met à son poignet droit. Un présent qui lui rappellera son aventure auprès des Shandia, un peuple qui aurait tant à offrir si le monde n'était pas si hostile et tourné vers la haine.
La journée était loin d'être terminée pour le jeune pirate, qui avait maintenant droit à un grand festin. Il refusait de croire que c'était en son honneur et pourtant, c'était bien lui le centre d'attention. Remis de son ascension, puis de sa descente, Nate se laissait enivrer par la fête. Contant son histoire à qui lui demandait, certains l'écoutait pour la dixième ou la vingtième fois. Au milieu de tout ça, il prenait même le temps de discuter avec Baba et Lala, quand il n'était pas trainé par les enfants qui voulaient jouer avec lui. C'était un étranger à son arrivée et maintenant, il a l'impression de faire partie de ce peuple. Il aime à le penser en tous cas, car ils lui ont offert ce que personne avant ne lui avait donné : un sentiment de sérénité. L'ambiance était la même que sur Hell's Water quand les conditions s'y prêtait, mais aux premières lueurs du jour, le danger frappait déjà à la porte. Auprès des Shandia, il n'y a que les animaux de la jungle à son réveil. La fête a été mémorable et c'est la tête pleine de souvenirs, que Nathaniel rejoint Lala. Pas tout à fait remis de ses péripéties, mais assez pour suivre un nouvel entraînement. Il en faut plus pour abattre la détermination du pirate excentrique.

— Bonjour Lala, dit-il d'abord d'une voix timide et précédé d'un sourire, quelle fête, non ? C'était génial !

L'enthousiasme prend vite le pas et c'est un Nate tout sourire qui se tient prêt pour cette nouvelle journée. Peut-être moins périlleuse, mais certainement tout aussi instructive. Le Style de l'Aigle semblait si élégant et dévastateur à la fois, que ça lui donnait des ailes. Une chose est sûre, il a hâte de s'y mettre, même s'il doute pouvoir atteindre les mêmes hauteurs que son mentor du jour. Contrairement à elle, il n'a pas d'aile, mais pour prendre de la hauteur, il suffit d'être agile et malin. À croire que c'est fait pour Nathaniel.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 13 Aoû - 19:48

[quote="PNJ [Civils]"]


Lala

Lala appréciait réellement le garçon. Elle n'était pas comme Baba qui avait l'âge contre elle. D'un air assez sérieux, elle accueillit pourtant Nathaniel, et quand ils auraient terminé l'affrontement, et qu'elle lui aurait enseigné ce qu'elle pouvait, elle s’assiérait sur le sol. Le style de l'Aigle réclamait agilité, et un contrôle très important des tendons et des articulations. C'était une spécialité qui requerrait beaucoup de maîtrise, une maîtrise qui s'acquérait avec le temps. Un air tendre sur le visage, elle finit par soupirer.

    - J'aimerais que tu apprennes ces techniques... Reprenons.

La première partie de l'entraînement était de s'élever le plus haut possible, pour tenter d'esquiver les assauts de Lala. À chaque fois qu'il tenterait de l'approcher, de sauter le plus haut possible, elle lui prendrait la jambe pour le ramener au sol. Il ne serait pas blessé, mais la violence de l'approche était telle qu'elle pourrait lui paraître un peu brutale. En soit, il devait contourner le problème. Il devait faire un salto avant, et utiliser son pied pour se servir du cou de son ennemie comme tremplin. En situation, il n'aurait pas le temps de réfléchir. C'était une sorte de « Coup spécial », une attaque difficile à maîtriser.

Quand il s'en approcherait suffisamment, après des heures ou des jours, elle espérait qu'il utiliserait les sensations qu'il avait ressenti en haut de la montagne pour l'aider. L'intellligence du combat était quelque chose qu'on ne pouvait acquérir qu'au fil des expériences. Les sauts permettaient de se rapprocher du ciel.

    - Le style de l'Aigle est difficile, mais celui du Serpent... Et bien, tu vas avoir affaire à un tout autre type d'énergumène. J'espère que tu es prêt. C'est le fils de Baba, mon frère, Jaja, qui maîtrise cet art... Enfin, encore faut-il que tu te fasses accepté de lui. Il est dans une grotte.

Elle frissonnait rien qu'en évoquant son nom. Jaja était un homme fourbe, vicieux. Il n'utilisait que des coups aux armes blanches, ce qui demandait une maîtrise d'une grande variétés d'attaques. Elle n'avait pas envie de laisser le petit y aller, mais c'était une requête de Baba. L'homme n'avait pas participé aux festivités. Il était simplement... un peu trop réservé.

Tu peux faire l'entraînement et aller jusqu'à la grotte.
PS : Je suis désolé pour le retard Mad J'avais pas vu !
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Black
Pirate
avatar
Messages : 94
Race : Humain
Équipage : Aucun, pour le moment !

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
101/120  (101/120)
Berrys: 1.816.000 B

MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   Lun 10 Sep - 11:23



Nathaniel Black

À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.


L'entraînement prit une toute autre dimension avec Lala, qui se montrait plus démonstrative. Un passage obligatoire pour Nate, qui devait tenait réellement à maîtriser ce style. Plus facile à dire qu'à faire, surtout quand son mentor prend son rôle à cœur. L'exercice était simple en soi, mais en pratique, ça ne l'était plus. Le jeune disciple du Seni Perang devait redoubler de prudence, car Lala ne laissait passer aucune erreur et il allait l'apprendre, tête la première dans le sol.
Pour Nathaniel qui a passé son temps à vagabonder dans les rues de Hell's Water. Tant sur les toits, qu'au milieu des décombres qui garnissaient les rues. S'élever n'est pas le problème, là où ça pêche, c'est sur le timing, l'impulsion ou encore la technique. Une certaine constante s'installait dès lors qu'il apprenait un nouveau style. Il pouvait le faire aisément, mais s'entêtait à vouloir jouer selon ses propres règles. Autant dire que le résultat était loin d'être brillant.
Le premier jour fut un calvaire pour le pirate excentrique. La fatigue commençait à se faire sentir, mais ça, il pouvait gérer. Son corps souffrait de quelques éraflures, mais ce n'était que superficiel. Lala ne cherchait pas à lui faire mal, elle voulait qu'il apprenne aussi vite qu'il ne pouvait. Sauf que c'est un style qui demande des années pour être perfectionné. Certains ne parviennent pas au bout, même après une vie passée à s'entraîner. Pour arrêter le jeune pirate, il en fallait bien plus et il allait le prouver.
Deuxième jour et c'est un air de déjà-vu qui sonne pour la première heure. Nathaniel met beaucoup d'implication, tant que Lala n'a pas besoin d'intervenir. Il sait ce qu'il fait bien et ce qu'il fait mal, en revanche, ce qu'il n'arrive pas à faire, c'est s'améliorer. C'est quand elle va pour le conseiller, que Nate se révèle. Le calme retrouvé, il se fait plus sérieux dans ses mouvements. La différence est notable, mais pas assez pour que son mentor le laisse aux mains du prochain Shandia.
Les efforts de Nate son récompensé pour le troisième jour, lors duquel il brille. Le soir, alors qu'on soignait les égratignures sur sa peau à l'aide d'un onguent, on lui prodigua au passage quelques conseils. Le garçon soupçonnait Lala d'être derrière ça, mais il n'en fit rien et se contenta de les appliquer. Plusieurs fois, il manqua de surprendre Lala et s'élever assez haut pour esquiver ses attaques. Encore trop juste, mais cela n'enlevait rien à la progression.

— Je sais que je peux y arriver, on essaie encore, s'il te plait.

Le pirate excentrique est à bout de souffle et tout son corps le fait souffrir, mais il tient à poursuivre. Lala soupira, mais acquiesça d'un signe de tête. Chacun des mouvements de Nathaniel tirait sur ses muscles endolorit. Pourtant, la persévérance dont il fit preuve eut le résultat escompté. Plus encore, puisque la manœuvre était parfaite. Un salto en avant, un appui sur son ennemi et le voilà qui s'élève. La réception est mauvaise et il manque de se faire mal, mais affiche un large sourire alors qu'il s'écrase au sol.
Chaque style de combat à travers les mers possède ses forces et ses faiblesses. Le Seni Perang lui, combine les points forts de plusieurs arts martiaux, pour proposer un style très complet. Cela n'empêche pas de souffrir de quelques défauts. Par exemple, cela demande un investissement constant. Nate l'a encore appris la veille, car ce n'est qu'en allant jusqu'au bout de ses forces, qu'il est parvenu à réaliser la technique que tenait à lui enseigner Lala. Un premier pas, sur une route sinueuse et longue. Heureusement, Nathaniel n'est pas de ceux qui se reposent sur leurs acquis.
L'expérience est cent fois plus gratifiante que l'exercice en lui-même pour le jeune pirate. Jamais il n'aurait pensé vivre tante de choses en venant sur ce petit bout d'île perdu sur North Blue. Certes, c'est avec les bases d'un art ancien et mystérieux qu'il va quitter l'île, mais surtout des souvenirs pleins la tête. Les gens qu'il a rencontré, ce qu'il a vécu, tout ça, c'est le véritable enseignement. C'est grandi qu'il s'en ira pour de nouvelles aventures, non sans un regard en arrière avec le cœur lourd.
L'heure du départ n'avait pas encore sonné, comme le repos. Nathaniel après une bonne nuit de repos, avait droit à un dernier tête à tête avec Lala. La suite se passait à l'écart du village et quelque chose dans la voix de la Shandia inquiéta le pirate excentrique. Le prochain mentor était loin d'être aussi chaleureux et accueillant que pouvait l'être Lala ou Baba. C'était pourtant le fils de cette dernière, mais il vivait reclus depuis si longtemps.  Il en fallait plus pour Nathaniel, qui affichait son plus beau sourire avant de se mettre en route.
C'est au pied de la montagne que le jeune pirate découvrit une grotte, non sans mal puisqu'il a dû traverser l'épaisse jungle avant ça. Habitué des lieux, il a fini par repérer les sentiers tracés à travers la végétation. Pour se repérer, mais aussi rejoindre sa destination sans se perdre. Lala l'avait mis en garde, plusieurs fois, sur son frère, Jaja. Un homme fourbe et vicieux. Le genre de personne que Nate a longtemps côtoyé sur Hell's Water. Là où une victoire est une victoire, peu importe la manière. Coup de couteau dans le dos, dix contre un. Il en avait vu des choses dans les rues crasseuses de cette ville. D'ailleurs il ne va pas s'en cacher, mais il a dû lui aussi user de roublardise pour arriver à ses fins. Rien de très brillant, mais pour survivre, mieux vaut mettre son honneur de côté parfois.

— Eh oh, il y a quelqu'un ?

Aucune réponse si ce n'est son écho, alors que Nathaniel pénètre dans la grotte avec prudence. Priant pour que Jaja soit au courant de son arrivée, sinon, qui sait ce qu'il pourrait bien penser. Voir débarquer un étranger pourrait déclencher les hostilités. Comment lui en vouloir, le jeune pirate n'aimerait pas voir un inconnu passer sa porte – aussi amical soit-il avec son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] À la conquête du Seni Perang Shandia, l'Art de Guerre Shandia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-