Partagez | 
 

 [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
PNJ (Civil)

avatar
Messages : 160

MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   Ven 26 Oct - 14:02



Doros et Garlan.

S'ils avaient été indemnes, en bonne santé et parfaitement libre de leurs mouvements, Doros et Garlan auraient sans doute a minima essayé d'opposer une quelconque résistance à leurs assaillants : en l'occurrence, ils eurent tout juste le temps de reconnaître le profil et la voix du vice-amiral Archer qu'ils étaient déjà mis à mal par ses assauts et par ceux de sa subordonnée. Ils eurent tôt fait de les immobiliser totalement et, dès lors, les deux membres de la garde royale n'eurent rien d'autre à faire que respirer pesamment afin de récupérer un semblant de consistance, tout cela devant le regard abasourdi, sinon dépité de leur ancien monarque. Ce dernier ne s'attendait pas bien sûr à être tiré d'affaire par ses deux hommes de main, à demi-affamé et assoiffé, et violemment affaiblis à cause de la captivité dont ils faisaient les frais... Mais il ne s'était pas non plus attendu à ce que la chose soit aussi précipitée, sinon bâclée. Il n'avait pas assisté à la défaite express de Doros lors de l'arrivée des forces du Gouvernement Mondial et espérait vainement que deux de ses plus puissants subordonnés seraient au moins en mesure de tenir les envahisseurs en respect : il s'était lourdement fourvoyé et, désormais, il n'avait rien d'autre à faire que désespérer, dans son coin. L'idée de s'offusquer et de se débattre lui traversa bien évidemment l'esprit mais il la réprima sans plus y penser, songeant qu'il n'obtiendrait d'une telle posture rien de bien positif. A contrario, cela risquait de jouer en sa défaveur : les agents de la Marine devaient déjà avoir une opinion bien négative de sa personne, alors s'il faisait montre d'arrogance et d'autorité, il était irrémédiablement perdu... Alors que les intrus commençaient à mettre en exergue leurs malédictions étranges, à commencer par l'inconnue non affiliée à la Couronne qui semblait dérouler des souvenirs et en prendre possession, l'ancien Roi parvint à comprendre où lesdits intrus semblaient vouloir en venir et se mit à trembler d'énervement et de frustration. Ils allaient s'emparer de ses sujets, en plus de son Royaume... C'était un affront conséquent, impardonnable, et l'impuissance dans laquelle il était prostré ne faisait que rajouter un brin de colère à laquelle il ne pouvait se soustraire. Finalement, lorsque les souvenirs des deux gardes furent gommés et modifiés, ces derniers semblèrent se détendre quelque peu : il allait sans dire qu'il en faudrait davantage pour susciter chez eux un sentiment indéfectible et infini de loyauté à l'égard de Ghetis Archer, puisque les souvenirs que Vénus venait d'ajouter n'étaient pas réellement précis et qu'ils se basaient simplement sur des ressentis abstraits, mais ils se tiendraient néanmoins à carreaux durant les premiers mois, soit le temps nécessaire pour qu'il puisse faire montre de ses compétences et de ses atouts. En attendant, sauf en cas de bévue imprévue, ils ne se rebelleraient pas et appliqueraient les ordres à la lettre, sans les discuter, comme ils auraient pu le faire face à Daedjin du temps où il était encore le Monarque de ces terres...

-Comment osez-vous... Vous troublez notre paix, vous vous emparez de nos terres, vous soumettez notre peuple, et vous vous prétendez défenseurs des petites gens ? Vous êtes détestables... Vice-Amiral, je prie pour que Centes Decima écrase votre pathétique Gouvernement. C'est la seule chose que je peux vous souhaiter : d'être relégué au rang des fugitifs que vous traquez et piétinez sans la moindre pitié.

Kitamura Daedjin n'avait jamais été réputé comme étant quelqu'un de loquace et d'éloquent, mais la colère le poussait à des excès dont il aurait pu se targuer, en d'autres circonstances. Il aurait pu, bien sûr, conserver le silence et se contenter de subir la situation sans piper mot : il savait, d'une certaine manière, qu'aucune tirade ne pourrait lui rendre honneur ou le sauver, dans une situation de cet acabit. Néanmoins, il s'était dit qu'il valait mieux cracher son venin tant qu'il en avait encore l'opportunité : il savait que son tour allait venir, même si ses deux gardes étaient passés avant, puisqu'ils étaient en tant que guerriers sans nul doute plus importants aux yeux de Ghetis Archer que l'ancien Monarque qu'il était. Quant à savoir s'il avait parlé avec franchise ou si c'était simplement la haine qui l'avait dévoré, c'était là une question des plus épineuses et que lui-même ne pouvait pas forcément éclairer. Tout ce dont il était sûr et certain, c'était que ces quelques gouvernementaux avaient attiré sur sa dynastie plus de ruine que tous les félons Decimas réunis : en somme, Centes aurait apparemment été un moindre mal pour Kitamura Island. Les dires d'Alerin, quelque peu provocateurs, lui revinrent à l'esprit et l'émurent un instant : jusqu'à, bien sûr, ce qu'il se souvienne que son frère avait ployé l'échine devant les intrus dès qu'il en avait eu l'opportunité. Toutefois, il devait admettre que son frère cadet avait eu raison : il aurait dû prendre une décision plus tôt, prendre part aux conflits des mers bleues avant que ces derniers ne viennent s'emparer de son île... Prendre les devants lui aurait sans doute évité la vie de mensonges qu'il allait devoir mener, sans jamais avoir conscience d'avoir été dupé. Oh, bien sûr, finir sa vie en tant que simple sujet ne le traumatisait guère : il avait souvent réfléchi à la possibilité de se retirer de la vie politique pour laisser enfin place à son fils aîné, déjà vieillissant. Lui-même, courbé sous le poids des années, n'était plus aussi réactif et charismatique qu'auparavant... Toutefois, ce qui lui faisait mal, c'était de finir sa vie au service d'un homme qui l'avait dupé. Ghetis Archer était un monstre et il en méritait tous les outrages. La damnation, c'était tout ce que Kitamura Daedjin lui souhaitait...

Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1915
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   Sam 27 Oct - 4:31

Ore Sama Wa Kami

Ore Wa Kurohebi Da !





Pour la plus grande surprise de l’Archer, mais également son plus grand bonheur, la modification des mémoires des deux gardes se fit sans accrochages particuliers. Le Vairon faisant ainsi glisser sous sa bannière deux hommes entrainés qui viendraient placer l’île dans une cadre bien plus sécurisé. Même si cela gênait un peu le vice-amiral, il fallait avouer que cette malédiction venait de rectifier son entrée en scène tonitruante. Il regrettait un peu cette façon de faire, mais prenait pour leçon cette scène. Il devait revoir sa façon de conquérir les îles du ciel. Tous les êtres célestes ne souhaitaient pas être protégés par un homme qui démontrait simplement sa force et ses moyens. Il fallait démontrer plusieurs choses, mais également susciter un sentiment positif.

Il allait donc revoir sa façon de faire pour la conquête importante d’Angel Island. Il lui faudrait une entrée en scène allant dans le sens de la Marine Céleste, mais aussi dans celui du peuple d’Angel Island. Cela créait donc une double difficulté dont il devrait s’acquitter.

Cependant, cela n’était pas à l’ordre du jour, pour le moment il devait achever cette vile besogne en changea la mémoire du monarque. Le changement de mémoire avait placé dans un état de somnolence ou de détente les deux gardes, l’effet d’un retrait de mémoire semblait être une chose particulièrement éprouvante pour le corps manifestement.

Posant un regard dédaigneux sur le monarque suite à ses quelques paroles, le Vairon secoua la tête songeant qu’il n’allait peut-être pas regretter cette ultime étape. S’approchant du noble, Ghetis le saisit directement par la gorge avant de le soulever commençant à serrer l’étreinte de sa main, sans excès, ne souhaitant pas pour autant le tuer.

- Tes prières sont vaines. Les prières sont généralement adressées à un dieu. Cependant, sur la mer blanche, le dieu se nomme Ghetis Archer.

Alors il apposa son regard bicolore dans le sien, faisant preuve d’un impérialisme nouveau, une mine qui devait sans doute naître du nouveau statut dont s’imprégnait petit à petit le vice-amiral.

- Je suis le nouveau dieu de la mer blanche et au fond de toi, tu l’as déjà accepté. Au fond de toi tu as déjà assimilé cet état de fait, car tu sais que je fais le bien de cette île.

Les derniers mots furent choisis avec parcimonie, le Kurohebi ayant déjà visualisé la façon dont il ferait découper la mémoire du souverain. Il n’allait pas seulement en faire un sujet, il allait en faire un soumis heureux et craintif.

- Il faut effacer de sa mémoire chaque moment où il a fit preuve d’excès d’orgueil, d’excès de zèle ou d’arrogance. Bref, tout moment où il s’est imposer comme leader ou homme orgueilleux. Ainsi il ne lui restera que des souvenirs de joie, de crainte et autres, mais pas un seul trait de force mentale.

En faisant un homme perdre ce qui avait fait de lui un leader imposant, on changeait drastiquement sa mentalité, l’Archer n’ayant guère envie d’imaginer son comportement si ce genre de souvenirs lui étaient effacés si promptement.

- Je suppose qu’il y a bien un jour où tu as voulu déléguer ton trône à quelqu’un. Nous prendrons ce jour le plus récent et remplaceront ce quelqu’un par « le Gouvernement ». Nous collerons ensuite un souvenir de ton frère parlant de mon arrivée sur la mer blanche. Il semblait peu surpris de son arrivée, il s’y était donc préparé lui. Enfin, à ce dernier souvenir nous collerons l’instant où je me suis installé au trône ainsi que la phrase que je viens de prononcer sur le fait que tu m’as déjà accepté inconsciemment comme dieu et sait que je viens en aide au peuple.

En clair, la Nostradame, en prenant un souvenir où l’homme pensait se retirer de la vie politique et la céder à son fils, elle changerait ledit « fils » par « le Gouvernement », permettant d’instiller dans la mémoire de l’homme le fait qu’il souhaitait léguer son peuple au gouvernement. Par la suite elle regrouperait à cela les moments où Alerin exprimait la nécessité de prendre parti dans cette guerre entre Gouvernement et Décima, puis conclurait par des moments qui montreraient à Daedjin qu’il avait ainsi accepté l’Archer comme successeur.

Bien évidemment, cela ne ferait pas de lui un sujet entièrement soumis et dévoué, mais cela le rendrait bien plus coopératif.

- Pense à vérifier à nouveau les mémoires de Doros et Garlan, même s'ils sont calmes et détendus par ton fruit on ne sait jamais, s'il y a un souvenir qui vient de s'imprimer par rapport à ce qui vient de se passer supprime le je te prie. Il ne fallait rien laisser au hasard.

Une fois ceci fait Ghetis et Venus quittèrent le cachot. Le Vairon, donnant l’ordre à ses hommes de reconduire Doros, Garlan et Daedjin à leurs quartiers quand ils auraient retrouvé leur pleine contenance. Pour l’instant ils étaient dans les vapes grâce au pouvoir de la mémoire, alors il ne servait à rien de les déplacer dès maintenant, ils ne feraient pas un pas. Bien entendu, l’Archer ne mentionna pas l’utilisation du pouvoir de la membre du Cipher Pol, mais indiqua à ses hommes qu’il faudrait malgré tout surveiller pendant quelques temps les trois individus.

Ainsi, le soleil se leva paisiblement, le recensement des gardes pouvant ainsi commencer, ce qui permettrait à l’Archer de connaître les hommes de la garde et leurs différents besoins. Ils avaient pu les rendre plus ou moins disciplinés, alors il n’avait pas besoin d’utiliser le pouvoir de Venus à leur encontre, tout comme il ne comptait pas l’utiliser sur Falon ou Alerin.

Ce pouvoir était terriblement puissant et permettait de nettoyer les bavures de façon efficace. Il permettait potentiellement d’assujettir un homme selon les souvenirs existants avant modification et offrait un large panel de possibilité. Un jour, le Vairon y aurait peut-être recours sur lui-même qui sait.

Pouvoir oublier certaines choses représentait un grand luxe pour un guerrier au passé riche. Néanmoins, une autre idée germa dans son esprit. Une idée qu’il mettrait à profit dans le futur, sans doute.

Une fois la nuit tombée à nouveau, il se retrouverait seul à seul avec la membre du Cipher Pol sur son bateau, avant son départ.

- Entre les hommes de Saint Constantin qui m’ont rendu deux services en quelques jours et maintenant le Cipher Pol… Il semblerait que je me rapproche de toutes les instances les plus sombres du gouvernement. Je suppose que maintenant tu vas effacer de ma mémoire tout souvenir de ton pouvoir ou ton passage n’est-ce pas ? Dit Ghetis d’un ton amusé, qui ne cachait qu’un soulagement évident.

Le duo se trouvant à l’arrière du bateau pouvait s’échanger quelques mots.

DEV NERD GIRL



Bientôt la conclusion pour Venus et moi, nous allons faire un tour de plus avant de nous séparer, mais tu peux conclure de ton côté Nak' !
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 128
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
78/120  (78/120)
Berrys: 4.453.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   Sam 27 Oct - 14:49







Répondre à la Guerre


Heureux les cœurs purs, car ils verront la grâce


Vénus demeura en retrait durant l’altercation entre le souverain céleste et le vice-amiral, mais arqua les sourcils en entendant Ghetis Archer se proclamer dieu de la mer blanche. Pour elle, il n’y avait qu’une destinée possible : ce dieu factice servirait de pantin aux seuls véritables monarques de l’univers. L’orgueil dont il pouvait faire preuve serait balayé tôt ou tard par les habitants de la terre sainte qui, elle le croyait fermement, perdrait son nom de Marijoa pour devenir « Constantinople », liturgiquement Konstantinoupolis, voulant dire, étymologiquement parlant, « ville de Constantin ». Le grand messie des dieux méritait de voir son nom recouvrir celle que l’on avait donné à cette ville sacrée depuis des siècles, puisque Constantin apportait avec lui la paix et la soumission qu’il offrait généreusement à tous les humains et deviendrait ainsi le symbole, l’émissaire et le messager des déités et donc le lien le plus concret entre les humains et ces entités. Il était donc logique pour la compréhension de tous qu’une telle chose soit mise en œuvre un jour ou l’autre, selon la fanatique. En tout cas, si l’Archer parlait sérieusement de devenir un dieu pour le peuple angélique, il faudrait un jour s’occuper de lui et elle ne manquerait pas d’en parler avec ses amis constantinistes faisant partit des plus fervent partisans du Dragon Céleste, pour ne pas dire les plus extrêmes.

La Nostradame écouta les instructions de l’officier de la Marine pour le cas de l'ancien maître de Kitamura, puis fit craquer ses doigts en râlant à moitié.

-Pour faire ça sur toute sa vie cela va me prendre un bon moment, il faudrait songer à renvoyer les deux autres pour éviter qu’il ne reprenne leurs esprits d’ici là. Et, sauf tout le respect que je dois à un homme de votre rang militairement parlant, je connais mon travail et ne pas faire de vérifications serait purement suicidaire dans tous les cas. Je vais donc procéder sur eux et vous devrez les mettre à l’écart pour tout le temps que va prendre ce cas-ci.

Elle procéderait comme elle venait de le dire, vérifiant la mémoire des deux guerriers qu’elle sectionnerait d’un nouveau segment si cela était nécessaire avant de se tourner vers le dirigeant. Elle plongerait sa main dans son crâne pour tirer, tirer, tirer et encore tirer sur la pellicule pour dérouler toute la vie du seigneur jusqu’au début de son adolescence, prenant le temps qu’il faut pour une telle opération même s’il devait être conséquent. Ceci fait, elle couperait et déplacerait les souvenirs en fonction des indications de Ghetis en faisant des allés et venus entre diverses parties de la bobine qui ainsi exposé devait recouvrir presque tout le sol de la salle.

Une fois ceci fait, fatigué par l’utilisation intensive de son pouvoir en profondeur sur ces mémoires, elle se retirerait pour se reposer avant de prendre le bateau le soir même afin de retourner à Enies Lobby pour reprendre l’entrainement et potentiellement des missions. Elle fut étonnée de se voir rejoins par le vice-amiral en personne qui s’adressa à elle, pas forcément pour son plus grand plaisir. Elle répondrait à voix basse en surveillant constamment de ne pas être entendu.

-Que sous-entendez-vous par les plus « sombres » instances ? Les Constantinistes forment la partie la plus vertueuse du Gouvernement Mondial et je considère personnellement que toutes les personnes qui ne sont pas de notre idéologie ne sont pas en mesure de pleinement comprendre la nature de la mission qui nous a été confié par Marijoa pour rétablir, faute d’avoir pu maintenir, l’ordre mondial. En ce qui concerne votre mémoire, soyez sans crainte. Vous avez fait appel au Cipher Pol 9 en personne et vous possédez un grade très élevé dans votre hiérarchie, ce qui m’incite à penser que vous connaissiez déjà notre existence. Je n’ai pas donc d’obligation de m’effacer de votre esprit étant donné que le secret de mon organisation prévaut sur celui de mon pouvoir. Si vous êtes dans notre camp et que vous connaissez déjà le CP9, je n’ai pas de raison particulière de soustraire à votre mémoire le mien par conséquent, raisonnement qui s’inverse en ce qui concerne nos adversaires de manière logique. Ainsi, tant que vous ne trahissez aucune de ces deux révélations, vous n’aurez rien à craindre.

Elle marqua un temps de pause avant d’achever sa prise de parole.

-Un conseil messire Archer, ne vous faites pas ennemi de Constantin durant votre conquête du ciel. Demeurez militaire et non souverain, car la vanité du monarque ne sied pas à un serviteur de la Terre Sainte qui doit œuvrer dans les intérêts mondiaux.

Codage par Libella sur Graphiorum



Résumé :
 


Dernière édition par Vénus Nostradame le Jeu 8 Nov - 3:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1915
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   Dim 28 Oct - 6:53

Ore Sama Wa Kami

Ore Wa Kurohebi Da !




La dernière action immiscée par l’Archer se couronna ainsi par un large succès, faisait grandement plaisir à l’homme désormais leader incontesté de Kitamura. Il lui faudrait encore un peu de temps pour faire ses preuves et instaurer un climat de paix sur l’ensemble de l’île, mais la situation actuelle l’arrangeait déjà, l’île ne serait pas un frein pour son avancement dans son projet.

Cependant, une chose marqua le Vairon, subitement la Nostradame se montrait prompt à fournir des réponses un poil trop franches à son goût, comme si elle commençait à le placer sur un niveau équivalent au sien. Elle obéissait aux ordres sans piper mots depuis le début et désormais, elle répondait.

Néanmoins, l’Archer ne releva pas jusqu’à sa nouvelle prise de parole sur le bateau. Une prise de parole qui trancha clairement son camp, mais également ses idéaux profonds. Elle vouait à ce Constantin une foi sans faille qui en devenait même gangréneuse tant elle partait rapidement dans des réponses profondes, jusqu’à ce que la jeune femme ne donne un conseil de vie à l’Archer, conseil qui sonnait presque comme une menace.

Se retournant, pour planter son regard entier à la demoiselle, le Vairon arqua un sourcil pour prendre la parole d’un ton grave.

- « Sombres », car il s’agit de groupuscules majoritairement cachés qui ne se montrent que rarement. Les adeptes du Constantinisme émergent depuis peu, vous ne pouvez le nier. Même si le mouvement existe, sans doute depuis fort longtemps, mais connait un pic depuis une récente période. Je ne remettais pas en question votre action, inutile de paraître si offensive dans vos propos, une bataille d’opinion n’a pas lieu d’être.

Il coupait court à tout débat stérile en agissant ainsi. Ghetis avait perdu son frère dans un mouvement religieux similaire et connaissait donc les discussions redondantes.

Hunter Island, île d’origine du paternel, dormait quelque part dans le Nouveau Monde… Là-bas, existait une tribu reclus de trappeurs, mais aussi un village plus industrialisé de chasseurs de primes. Une partie des habitants dudit village vouait un culte sans faille à une entité chaotique se réincarnant dans le corps d’un habitant tous les dix ans. Noctis Archer, défunt frère de Ghetis, fut l’un de ces nombreux élus. Adoubé de tous sans raison apparente le Musicos s’enfonça dans une vie sinueuse, au grand désarroi de son ainé.

Cependant, Ghetis n’avait pas encore conclus sa prise de parole, croisant les bras pour finalement secouer négativement la tête.

- Je sers la Justice et uniquement la Justice. Aussi longtemps que Constantin ira en ce sens, il trouvera en moi un allié. De plus, j’ai une dette envers le Vice-Amiral Cruz. Quant au fait de demeurer miliaire et non souverain… Il n’est un secret pour aucune instance du Gouvernement que l’homme dirigeant la mer céleste est appelé « Dieu » par le peuple des anges. Alors diriger cette mer implique nécessaire une casquette de souverain et de militaire.

Alors il décida d’enchainer sans perdre de temps, autant son manteau de Vice-Amiral, pour en exhiber le dos aux yeux de la Cipher Pol, affichant l’emblème « Justice ».

- Je ne suis pas serviteur de la Terre Sainte, mais apôtre de la Justice Paisible. Sur mon cœur trône l’emblème de la Marine en signe de reconnaissance envers l’aide qu’elle m’a apporté. Sur mon dos réside la croix du Gouvernement Mondial, montrant que je porte sur mes épaules le poids de la Justice.

Plaçant à nouveau le manteau à la façon d’une cape il pointa du doigt l’horizon d’une voix vive et pleine d’énergie.

- Je ne voue ma vie à aucun mortel. Je ne rêve que d’une chose, une mer paisible où mes enfants et petits-enfants pourront voguer en toute quiétude.

Si Constantin pouvait offrir cela à La Couronne, il pourrait y voir un allié, dans le cas contraire La Couronne passerait toujours avant toute chose. L’Archer avait perdu sa relation avec sa fille pour les beaux yeux du Gouvernement et cela n’arriverait plus jamais, désormais il se consacrait à ses enfants. Leur offrir un avenir radieux était la chose qui le poussait à devenir Amiral.


- Cependant une chose est vrai, c’est bel et bien pour l’instance mondial que j’étends la Marine jusqu’au ciel. Votre pouvoir semble être très utile dans ce cas, ainsi si cela ne vous dérange pas, j’aimerais pouvoir faire de nouveau appel à vous dans le futur. Les adeptes de Saint Constantin se placent de plus en plus fréquemment sur ma route, il doit donc y avoir une raison à cela.

C’était un fait, le Vice-Amiral Cruz avait permis le transport d’Etsu Ogawa vers Marijoa et Constantin lui-même avait réglé la situation de Powder Island. Désormais cette femme venait en aide à La Couronne de façon directe, alors il y avait sans doute une raison à cette présence multiple dans un court laps de temps.

DEV NERD GIRL



Les derniers postes vont à Nak, du coup il arrête ici !
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 128
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
78/120  (78/120)
Berrys: 4.453.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   Dim 28 Oct - 15:07







Répondre à la Guerre


La voix du Ciel


Vénus demeura muette et stoïque, conservant les mains jointes derrière son dos, en attendant que le volubile vice-amiral, qui était non pas son supérieur mais un employeur temporaire, termine sa longue prise de parole de blasphémateur. Ella patienta, patienta encore tandis que le flot de paroles plus ou moins stérile l’entoure sans pour autant la toucher d’une quelconque façon que ce soit. Elle offrit donc juste une réponse plus courte pour conclure de son côté sans se lancer dans le débat stérile qui aurait put les atteindre, la demoiselle sachant pertinemment que les non Constantinistes étaient des têtes de mules s’entêtant dans le mensonge. Elle éluderait les éléments qui pour elles n’avaient absolument aucune pertinence, comme la fameuse défense d’une « Justice » alors qu’il revenait aux dieux de définir ce principe mouvant selon leur bon vouloir.

-Tout les membres des institutions ne s’intéressent pas à cette mer blanche dont vous vous occupez. De plus, ce n’est pas le titre qui fait le monarque mais le roi qui marque sa volonté comme étant souveraine. Je ne parlais pas que du titre de Dieu mais aussi de l’attitude que vous avez montré face à l’ancien maître de cette île. Et vous avez raison, tant que nos intérêts convergent, nous vous apporterons de l’aide. Si vous voulez faire de nouveau appel à moi, procédez de la même manière que cette fois-ci. Si cela ne vous dérange pas vice-amiral, je vais me retirer de cette conversation pour préparer les manœuvres pour le départ. Passez une bonne soirée et à bientôt.

Une fois une réponse obtenu, elle ferait volteface et se dirigerait vers le gaillard avant, soulagé d’en avoir fini avec cet impotent qu’elle n’appréciait pas du tout. Dire qu’il fallait démarcher avec ce genre de bougre dans cette époque de crise. C’était aberrant. Certes les constantinistes pourraient se porter en allié de l’Archer en ce temps-ci, mais il semblait évident que s’il conservait la même façon d’être cette relation ne serait que de l’opportunisme réciproque et non une quelconque alliance ou confiance. Ce n’était pas un allié, mais un collaborateur. D’ailleurs, la Nostradame parlerait de l’attitude qu’avait adopté Ghetis face au dirigeant de Kitamura à ses camarades constantinistes afin qu’ils se fassent une idée du personnage et qu'elle puisse voir s'ils aboutissaient à la même vision qu'elle, dans la limite de ce qu'elle pouvait dire sans bien évidemment parler de tout les détails secrets qui pourraient compromettre l'intégrité du CP9 et sa couverture de femme en éternelle tentative d'insertion dans un CP qui faisait des missions pour le compte d'agents qu'elle connaissait afin de gagner en expérience et prouver sa valeur pour qu'elle soit choisit. Vénus avait horreur de tout ceux qui se disaient « noble » ou qui étalaient une vie monarchique ou un besoin d’affirmer territorialement leur force. Ce n’étaient que des plébéiens comme les autres qui avaient renoncé à la servitude de la divinité pour se consacrer à une pale imitation de leurs véritables gouvernant qu’ils enviaient pour la majorité. Ainsi, si jamais Constantin avait besoin d’imposer sa volonté à tous ces païens au sein de la Marine, elle n’hésiterait pas à altérer leurs mémoires et l’Archer serait dans la liste. Ah que non elle ne l’aimait pas du tout celui-là, ce profiteur qui se montrait utile en rattachant ses victoires personnelles aux victoires du Gouvernement Mondial. Elle espérait ne plus avoir affaire à lui avant un moment et pouvoir s’en retourner à ses missions de Cipher Pol, là où elle pouvait même tisser des liens avec les nons constantinistes, comme Lidy Olsen dont l’intérêt pour la pérennité du Gouvernement Mondial intéressait la Nostradame qui voyait là la possibilité de nouer une relation plus solide et confiante entre elles même si la barrière de la vérité et de la clairvoyance les séparerait toujours. Enfin, ce travail lui avait au moins permit de juger des idéaux de l’Archer, pour la plus grande déception de Vénus. Pouvait-elle en attendre plus d’un ancien chasseur de primes de toute manière ? Non, il siait bien à son ancienne profession.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] Répondre à la guerre. [PV La Couronne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Guerre coloniale] Conquête du Sahara Occidental par les armées espagnols. [VICTOIRE ESPAGNOLE]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Les Îles Célestes :: Kitamura Island-