Partagez | 
 

 [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mer 8 Aoû - 14:18

[quote="Ghetis Archer"]

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !






Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37. Agon, Colonel niveau 40




La situation du trancheur fut assez délicate il fallait bien l’admettre, il s’était catapulté sur le navire du Quintet simplement en choisissant le seul navire que Sheira n’avait pas pris d’assaut et s’était de suite senti menacé. Son haki l’informant des intentions néfastes de ses adversaires, mais également leur nombre réduit à cinq qui prouvait bel et bien leur puissance. Pour voyager à cinq dans un lieu comme celui-ci, il fallait une certaine puissance et notoriété. Le sauvetage par l’ilot végétal paraissait donc évident.

Revenant sur le bateau après le retour de Zang, d’abord en courant avant d’utiliser une propulsion de ses jambes et une redirection grâce à la même tornade que précédemment.

Cela lui permit de revenir sur le bateau de façon bien bredouille, passablement énervé par l’idée de retourner en compagnie du clown qui se prenait pour un capitaine d’équipage. Néanmoins, il n’y avait que le navire du Quintet qui était assez proche et les autres à l’arrière n’étaient clairement pas accessibles…


De son côté, Sheira pesta en voyant qu’aucune de ses attaques n’avaient porté, maudissant cet équipage qui refusait de tomber ! Avoir eu seule Haendrick et son second navire était une chose, mais si elle avait eu le Quintet, elle s’assurait une augmentation en or. Malheureusement, elle n’eut pas ce loisir… Alertée par trois voix marines qui venaient de chuter du bateau suite à l’assaut des hommes-poissons que Logan et Zang s’étaient évertués à bloquer, elle quitta son poste de vigie en un saut acrobatique la ramenant sur un des poteaux de bois horizontaux du mât principal, tournant autour de ce dernier telle une gymnaste, elle s’élança finalement au bord du bateau.  De là elle divisa son arme en deux armes distincts et tira deux balles grappins, liant ainsi les grappins à ses armes à feux.

- Personne ne meurt aujourd’hui ! Attrapez les grappins !

Une fois les deux cordes agripper par les trois hommes Sheira commencerait à tirer pour les ramener vers, Agon arriverait par la suite et de sa force supérieure à la jeune femme il l’aiderait à tirer les trois hommes.  Et ainsi, cela devrait suffire à remonter les trois hommes.

Soufflant un coup, le duo entendit les paroles de la Nowaki et un rictus naquit sur les lèvres de la Tisnoc. Elle donnait des ordres, mais restait proche de chacun. Elle employait les prénoms, demandait à l’un si tout allait bien et intimait ses ordres sous forme de proposition, d’idée. C’était une attitude de leader doux et ferme à la fois.

Il y avait probablement un moyen de mettre son plan à exécution si Sypher et Styff revenait… Ce  brouillard gênant créer par le Beast commençait à devenir embêtant pour eux, surtout que l’ennemi savait qu’ils y étaient… Et avec les hakis omniprésent dans ce genre de guerre, il ne fallait pas espérer être caché par quoi que ce soit, le haki rendait tout le monde détectable.

Malgré tout, l’idée de la jeune femme n’était pas bête, mais pour cela il fallait appeler le Wenham, l’alerter. Une sseule solution pour cela, quémander un den den mushi et faire sonner le Contre-Amiral pour laisser Agon lui intimer une chose simple.

- Reviens Sypher. Ils sont trop nombreux..

Il fallait l’avouer, Agon venait de quitter le navire du Quintet, Sheira avait raté son offensive sur ce même navire et les deux à l’arrière… La protection d’Odio fut assez « juste » grâce à Zang qui s’obstinait à ne pas faire grand-chose… Il valait mieux partir…

Il fallait donc attendre que Sypher revienne pour le grand « coup », mais pendant ce temps, Agon commençait déjà à projeter de grandes bourrasques d’air grâce au plat de sa hache pour gonfler les voiles…

Sheira se creusait la tête quant aux paroles de Violet et ne trouvait pas encore de moyen de fuir d’un coup… Elle pouvait effectivement créer une explosion qui soufflerait le navire, mais elle n’avait pas la puissance de feu de Shura Tisnoc, son père. Lui aurait pu faire décoller ce bateau en un instant, mais elle ne pouvait faire comme ce dernier…

Cela la mena à la présence de Sypher, seul artilleur de masse présent sur le champ de bataille, elle guetterait donc sa venue et une fois celui-ci présent lui dirait d’une voix vive :

- Violet veut qu’on souffle le bateau avec une explosion ! Avec sa coque faite en partie de granit marin il devrait supporter l’explosion si elle n’est pas à bout portant. La casse sera légère, tu n’auras qu’à la colmater avec une sève solide au pire des cas.

L’équipage de La Couronne allait ainsi entrer en action à la demande de la Nowaki.

- Accrochez-vous tous ! Déclara la blonde.

Allant ainsi vers l’avant du navire, elle tira une dizaine de balles ilots, les unes après les autres, le bateau « monterait sur la première ce qui le surélèverait légèrement et là Sheira enchainera les restes des balles, ce qui soulèverait l’avant du bateau d’un coup, telle une voiture montée par un cric ou un vélo effectuant une roue arrière.

- Sypher à toi !

C’était la meilleure posture pour que Sypher puisse ensuite les propulser dans le ciel. C’est en lui que résidait les maigres espoirs de son groupe.

DEV NERD GIRL



Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 346
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 2.890.966.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Dim 12 Aoû - 4:35



L'héritier de l'étoile.





Alors que je m’emplois à défendre l’embarcation, je suis pris de vitesse. Il y a trop d’eau, trop d’ennemis. Trop pour moi tout simplement. Mais qu’est-ce que je fais la finalement ? Je me fiche éperdument du sort d’Odio ou de la marine au sens large. Depuis quand est-ce que je me suis laissé engagé dans ce genre de mission suicide ? Et dire que j’ai rejoint les rangs de soldats pour assurer ma propre sécurité. Ces interrogations causent ma perte. Une seule seconde d’inattention suffit à me faire perdre l’équilibre. Une colonne d’eau me balaye ainsi que trois autres soldats. Si je ne fais rien je vais me faire emporter.

Alors que je glisse dangereusement en direction de l’océan, une main saisit la mienne, qui a repris forme humaine. C’est Sia. Elle vient de m’éviter une mort certaine mais ce n’est pas le cas des trois autres qui passent par-dessus bord. Je ne vois même pas Sheira leur venir en aide. Mes yeux sont fermés. Je refuse de les ouvrir à nouveaux. Ma tête me fait un mal de chien. Des douleurs lancinantes, bien pire qu’une migraine. Bien pire que tout ce que je connais.

D’abord des murmures. De plus en plus fort. Je n’entends plus rien. Plus rien de réel en tout cas. Suis-je en train de devenir fou ? Ce n’est pas le moment. Je ne peux pas me permettre de perdre la tête et pourtant je n’arrive pas à me soustraire à cet étrange sentiment. J’ai mal. Ma tête va exploser. J’entends des voix. Je ne sais pas d’ou elles viennent, combien elles sont et encore moins ce qu’elles cherchent à me dire.

Je tiens ma tête entre mes mains, recroquevillé sur le pont, appuyé sur le mat. Au loin j’entends la voix de Violet. C’est la seule que je peux comprendre. Elle me donne des ordres, tente de nous raisonner mais je n’arrive pas à me concentrer sur elle. Je suis vulnérable. À la moindre attaque s’en est fini et pourtant je n’arrive pas à me ressaisir. C’est pathétique. Je veux juste que ça s’arrête. Ils peuvent tous mourir je m’en fiche. Faites simplement que ça s’arrête.

Sia se penche sur moi. Elle me regarde, essaye de me raisonner. Rien ne fonctionne, je ne suis plus la. Elle me met une claque le plus fort qu’elle peut mais rien n’y fait. Finalement, dans une ultime tentative, elle se penche à mon oreille pour me susurrer un mot. Mon regard change du tout au tout. Elle a effacé les doutes. Je ne sais pas ce qui s’est passé et ma tête me fait toujours aussi mal. Je suis de retour mais je n’ai aucune idée de ce qui a bien pu se passer pendant mon absence.







Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 13 Aoû - 3:08

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Styff avait clairement fait son travail. Net et sans bavure, on ne pouvait guère nier son efficacité dans le domaine du combat. En effet, alors qu’il avait tenté une première fois de perforer le corps de son opposant, il n’avait ensuite pas attendu pour enchaîner sur un deuxième assaut qui allait normalement s’avérer payant – de quoi se débarrasser de l’homme-poisson une bonne fois pour toute. C’est d’ailleurs ce qu’il se passa. Lorsqu’il se propulsa droit devant en utilisant un Soru bien placé, il put atteindre sa position et ainsi apposer ses poings au niveau de sa poitrine pour y exercer une pression sans pareil, endommageant gravement ses organes internes. Selon lui, il n’y avait pas d’autre moyen d’achever cet affrontement plus rapidement qu’à l’heure actuelle, et il avait sans doute raison. De toute façon, je ne pouvais pas douter de ses compétences et de son raisonnement, de mon côté. Seulement, en faisant cela, il s’était mis dans une situation moins avantageuse pour lui. Les dégâts engendrés firent littéralement basculer le navire sous l’eau, emportant le Gouvernemental avec lui.

Et même si celui-ci était parfaitement en mesure de nager, il ne serait jamais assez rapide pour échapper à l’assaut des autres hommes-poissons qui, profitant de leur milieu naturel, ne tardèrent pas à le mitrailler. Actuellement, la seule chose qu’il pouvait faire pour s’en défendre, c’était d’utiliser le Haki de l’Armement. Toutefois, il lui était impossible de recouvrir son corps tout entier. De ce fait, il n’eut d’autre choix que d’essayer de regagner la surface le plus vite possible pour atteindre l’une des parties du navire se trouvant encore à l’air libre. Grâce à ça, il pourrait émerger et s’élancer à l’aide d’un Geppou ou encore d’un Kamisori pour fuir la zone. Malheureusement, comme prévu, il ne put se protéger de toutes les attaques et, faisant au mieux pour ne pas faillir, il décida une nouvelle fois d’user du Tekkai tout en se mouvant.

C’est à ce moment-là qu’une silhouette familière lui vint en aide. Déjà quelque peu blessé par ses assaillants amphibiens, il fut soulagé de sentir une matière d’abord gluante puis solide lui entourer le bassin pour le sortir hors de l’eau.

« Il faut qu’on parte d’ici. J’ai vu que tu as fait du bon boulot. »

« Sypher.. Jamais j’aurais pensé que tu me viendrais en aide un jour. »

Ne répondant pas à ces paroles, je lui permis d’atteindre l’air, le lâchant finalement pour qu’il puisse se déplacer seul.

Bien évidemment, je n’étais pas arrivé en sauveur venu de nulle part. Non. Lorsque j’avais créé ma vague de sève, je n’avais guère tardé avant de bondir pour m’éloigner le plus possible du champ des explosions. Ou du moins je le pensais. En effet, même si j’avais pu voir et sentir ce qu’il se passait autour de Styff – me permettant donc de le localiser et de l’attraper sous l’eau, je n’avais pour autant pas eu le temps de prendre suffisamment de distance. Il allait donc falloir bouger au plus vite et surtout.. se protéger.

« Styff, je vais avoir besoin de toi sur le champ. Je n’aime pas vraiment penser à ce genre de.. posture, mais il va falloir que je te porte sur mon dos. Les explosions vont retentir d’une minute à l’autre et tu es le seul capable de nous en protéger au mieux. Recouvre l’arrière de mon corps d’Armement et utilise ton Tekkai le plus puissant sur toi-même. Je me chargerai de nous sortir de là. »

Comprenant très bien la situation suite à ces quelques explications, il hocha simplement la tête et s’approcha de moi pour exécuter la posture et les gestes demandés. Il n’y avait donc plus qu’à décoller. C’est d’ailleurs à ce moment-là que mon escargophone se mit à sonner. Qui pouvait bien m’appeler à cette heure-ci ? Je n’allais pas tarder à le savoir, mais pour le moment, je n’avais pas vraiment le temps de décrocher. Alors, je le laissai sonner, autant que possible, le temps de nous mettre en sécurité.

Puis, une fois ceci fait, je pus enfin répondre. C’était Agon, l’un des compagnons de Ghetis. Sans plus attendre, il me demanda de rejoindre le navire Gouvernemental pour procéder à une manœuvre de fuite. Enfin, il ne l’avait pas dit comme ça, mais c’était ce que j’en avais compris, plus ou moins. De toute façon, nous n’avions plus vraiment le choix. De ce fait, je m’exécutai, bondissant dans les airs à toute vitesse en entrant dans la brume. Mon Haki de l’Observation me permit de me diriger à l’intérieur, jusqu’à ce que je puisse atterrir sur le pont, là où se trouvait tout le monde.

C’est alors qu’une jeune femme, autre camarade de l’Archer, m’interpella en m’expliquant le plan qu’elle avait en tête. Propulser le navire pour faire une manœuvre d’urgence qui nous permettrait de disparaître d’un seul coup ? Pourquoi pas, il fallait juste espérer que ça fonctionne. Par conséquent, une fois bien à bord, je fis descendre Styff de mon dos et préparai rapidement le nécessaire. A priori, je n’aurais besoin que d’un obus explosif que je n’aurais qu’à lancer moi-même, sans même avoir à user de mon mortier, étant donné la courte distance. La jeune femme prit alors les rennes et tira plusieurs projectiles à la suite, permettant au bâtiment maritime de remonter au niveau de la proue, se plaçant donc à la diagonale par rapport à l’océan. C’est là que je devais intervenir, et elle me le fit comprendre. Ainsi, prenant mon travail très au sérieux dans une situation telle que celle-ci, je fis en sorte de lancer violemment l’obus à l’arrière du navire avant de le faire exploser en tirant une simple balle de revolver une fois à bonne portée. L’objectif était donc, grâce à l’explosion engendrée, de nous propulser et nous servir de la position du bateau pour partir directement dans les airs telle une fusée. Il ne restait maintenant plus qu’à savoir si notre souhait allait bel et bien se réaliser ou non.


awful pour Epicode


Pour faire simple :

Styff se retrouve à l'eau et tente tant bien que mal de rejoindre la surface en utilisant son Haki de l'Armement ainsi que son Tekkai Kenpou pour encaisser au mieux les offensives des hommes-poissons, mais il est tout de même un peu blessé.

Tel un sauveur, Sypher l'attrape sous l'eau (il connait sa position etc grâce à son Haki) à l'aide de sa sève en l'entourant au niveau du bassin et fait en sorte de l'en sortir pour qu'il puisse se mouvoir à nouveau normalement. Puis, il élabore un petit "plan" d'évasion où il demande à Styff de monter sur son dos et d'utiliser son Tekkai le plus puissant sur lui-même, tout en utilisant son Armement sur Syph pour qu'il puisse également être protégé d'une certaine façon. Ainsi, ils s'échappent donc dans les airs en Kamisori en se protégeant du souffle de l'explosion et reçoivent l'appel d'Agon.

De là, ils rejoignent tous deux le navire (Syph se repère dans la brume avec son Haki) et Sypher fait tout simplement ce que Sheira demande pour permettre à tous les Gouvernementaux de quitter la zone.


(Sypher étant dans l'incapacité de poster il m'a envoyé son poste par mp et demander de l'envoyer pour lui voili voilou. )
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

avatar
Messages : 661

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mer 15 Aoû - 19:25




Thalassa Zang et Valen.

L'intervention de Zang avait semblé plus ou moins directement ébranler et remuer les consciences des gouvernementaux, à moins que ne fut celle d'Odio, ironiquement plus musclée et plus intransigeante, qui était en vérité à l'origine du revirement de situation qui s'en suivit d'une manière pour le moins spectaculaire. Le Thalassa, qui avait su repousser momentanément l'assaut qui menaçait le père de la future mariée, remarqua que les éléments de l'escorte qui s'étaient éloignés précipitamment quelques instants auparavant semblaient être en passe de se réunir, et d'agir conjointement afin de les éloigner précipitamment des dangers qui commençaient sournoisement à les encercler et à les oppresser crescendo. C'était tant mieux : il était grand temps d'agir dans un sens ou dans l'autre... L'aîné de l'Étoile, conformément au rôle qui était le sien, se contenta dans un premier temps de conserver son impassibilité et son immobilité coutumière. Il n'était même pas réellement un membre de l'escorte après tout, en fin de compte : certes, sa puissance extraordinaire, édifiante et faramineuse rendait cette position ironique, mais il n'était ni plus ni moins que l'une des figures que les membres de la Marine étaient censés protéger éperdument. Aussi ne pipa-t-il pas mot lorsque la décision fut prise d'accentuer la vivacité de leur fuite d'un coup d'un seul, dans l'espoir salutaire d'échapper brusquement aux cohortes ennemies qui, petit-à-petit, menaçaient de les prendre en étaux une bonne fois pour toutes. Ils avaient troqué leur envie manifeste de gloire et de renommée contre un brin d'humilité ? C'était tant mieux, du point de vue de l'ancien amiral qui, factuellement, se contrefoutait de savoir si leurs ennemis allaient survivre à cette embuscade ou s'ils allaient s'en tirer indemnes. Tant qu'Odio parvenait à bon port, et tant que le mariage pouvait se dérouler sereinement, la mission était une réussite, quels qu'en soit le prix... Et les pertes.

Toutefois, il ne pouvait décemment pas se contenter de demeurer les bras ballants lors même qu'il percevait une menace qui, à l'évidence, échappait aux bleusailles qui organisaient la fuite précipitée. Il était des figures qui, au sein de la flotte adverse, pouvaient nuire à leur fuite, aussi brusque et imprévisible fut-elle... Ce n'était certainement pas le Quintet Infernal, cet agrégat de combattants certes redoutables, mais bien trop lucides, qui allait leur poser problème... Les responsables d'une riposte de la part des criminels ne pouvaient être représentés que par trois des innombrables adversaires de la justice, ce jour-ci. Alan, bien sûr, le prince des sirènes et des hommes-poissons, qui pouvait user de son don aqueux afin de leur compliquer la tâche. Malheureusement, le concernant, même Zang ne pouvait pas faire grand chose... Pas précisément, en tout cas, pas tant qu'il demeurait sagement et intelligemment planqué à plusieurs mètres de profondeur. Les deux autres, en revanche, étaient nettement moins complexes à atteindre... Ainsi donc, alors que les troupes du Gouvernement Mondial s'échinaient à générer un semblant de collaboration qu'il estima non seulement bienvenue mais même rassurante, compte tenu qu'ils étaient censés représenter certains des plus talentueux alliés dont disposait son père en personne, il prit la direction du bastingage et s'y positionna, tranquillement, avant d'étendre son bras droit vers l'arrière. Une demie-seconde plus tard, son poing était tendu face à lui, vers l'horizon, et il avait projeté une masse sombre que nul n'avait seulement pu discerner exactement. Et le brouillard n'y était pour rien...


Enestan "l'Oracle", primé à 240.000.000 berrys, et Menphis "la Lame", primé à 219.000.000 berrys.

-Ils vont s'enfuir par le haut... Positionne ta lame et... Non... Non. C'est un échec.

Il capitula. Il ne chercha même pas à expliquer ce qui les attendait à son comparse, pas plus qu'il ne tâcha de générer un espoir candide qu'il estimait de toute façon terriblement futile : Thalassa Zang allait les attaquer d'ici une poignée de secondes et personne, sur ce champ de bataille maritime, n'était suffisamment habile ou redoutable pour empêcher le naufrage de leur navire. Et, comme il avait pu l'anticiper, une silhouette se mit à surgir du brouillard, l'instant suivant. Cette silhouette, un mannequin de bois quasiment intégralement recouvert du haki de l'armement, fonçait droit vers la coque de leur navire à une allure si preste que même Menphis eut du mal à le suivre du regard. En un claquement de doigt, la chose projetée traversa leur navire de part en part, fracassant leur coque dans un brouhaha épouvantable, lequel estomaqua plus d'un matelot en leur faisant comprendre qu'ils se trouvaient sur une épave en perdition. L'Oracle, las, poussa un soupir en fermant les paupières. Le comportement des agents du Gouvernement Mondial avait changé du tout au tout, d'un coup d'un seul... Et c'était d'autant plus navrant que s'il s'était acharné à livrer bataille, les hors-la-loi auraient forcément pu prendre l'ascendant, à un moment ou à un autre. C'était la menace de Zang qui, jusqu'à présent, avait forcée les criminels à demeurer à distance. Les renforts envoyés par Yang eux-mêmes n'étaient guère une menace, à leurs yeux... Une épine dans le pied, tout au plus. Ils entendaient user de la mer pour mettre en péril la sécurité d'Arenam Odio, et pour pousser l'ancien amiral blanc à choisir entre sa vie et celle de son petit protégé... Chose qui, désormais, paraissait nettement plus ardue si l'escorte parvenait à demeurer unie et soudée.


Alan "le Prince", Chef des Mercenaires "Umi no uta".

D'un coup d'un seul, une chose venait de voir le jour, sous la coque du navire du Gouvernement Mondial : chose qui, si elle semblait titanesque, n'en demeurait pas moins inerte. Une fois de plus, la tireuse semblait faire des siennes mais pour le coup, la raison de ses agissements demeuraient encore franchement incompris du point de vue d'Alan. Ne risquait-elle pas de bloquer brutalement leur progression, en agissant de la sorte ? Si, clairement... C'était contre-intuitif, et trop stupide pour être réel, même si les Marines à bord de ce navire ne lui avaient donné aucune raison de les prendre pour des lumières. Ils n'étaient pas des débutants, sans quoi ils n'auraient simplement pas été envoyés sur le Nouveau Monde afin de sécuriser le transfert d'un criminel influent, lequel devait unir sa fille et héritière au petit-fils direct de l'un des membres des Cinq Etoiles, la plus prestigieuse autorité du Gouvernement Mondial... Tout cela clochait. Et le chef des mercenaires comprit un instant trop tard que cette île, apparue subitement, avait probablement un rôle défensif à jouer. Une explosion eut lieu, et, dans la seconde qui suivit, le peu de la coque qui demeurait encore immergée s'envola brusquement, quittant l'océan irrémédiablement pour lui préférer la voie des cieux. Un décollage ? C'était audacieux... Et pénible, a minima, du point de vue du Prince qui fronça les sourcils tandis que ses subordonnés, désorientés par la détonation, tâchaient de se rapprocher de lui afin d'obtenir quelques directives. Comment procéder ? Il avait remarqué, à quelques centaines de mètres de là, puisque nulle brume n'obstruait son champ de vision sous l'eau, que son propre navire avait été immergé et qu'il était désormais manœuvré par des membres de son équipage amphibie. Il n'allait pas couler aussi simplement, au contraire... Néanmoins, la situation le préoccupait amplement et il semblait déraisonnable de s'élancer à la suite des gouvernementaux sans disposer d'un soutien conséquent, quand bien même ils étaient probablement les mieux taillés pour une poursuite effrénée, en haute mer.

Dents serrées, il prit finalement la décision de s'en retourner brusquement auprès du reste de son équipage. Ceux de ses hommes qui l'avaient suivi jusqu'à présent l'imitèrent sans piper mot, tandis que tout le reste de la flotte, ayant bien évidemment pu suivre l'envol spectaculaire de l'embarcation de la marine, corrigeait sa trajectoire pour se ruer à la suite du navire des bleus aussi promptement que possible... Même s'ils risquaient, à l'évidence, de prendre un sacré retard en l'état des choses.



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Résumé : Tout "petit" poste du coup :
Zang vous laisse faire, et décide de profiter de l'occasion pour s'en prendre à Enestan et à Menphis, qu'il estime possiblement gênant.

Alan est surpris, et n'a pas le temps de réagir. Il laisse tomber la poursuite, pour l'heure, et vous êtes donc momentanément tranquilles. Je vous laisse gérer l'amerrissage !


La carte est pas mis-à-jour : pas le temps. Enfin, elle reste valable, celle-là.
Spoiler:
 

Vous êtes l'étoile bleu. La croix bleue c'est Zang et le truc gris c'est le brouillard.
A bâbord (gauche) :
Le navire des HPs est le losange rouge.
Le navire d'Hannybal est le losange brun.
Le navire d'Hollow est le losange orange.
Le navire de Gareth est le losange rose.

A tribord (droite) :
Le navire de Belezbuth est le cercle jaune.
Le premier navire d'Haendrick est le cercle gris. (Il est retourné, et en train de brûler) Le second est le rouge. (Il est cassé)
Le navire Enestan Menphis est le cercle vert.

Lvls :
Côté gentils :
Thalassa Zang est lvl 45+
Arenam Odio est lvl ???
Les gardes d'Odio sont lvl ???
Valen est lvl 30
Les matelots gouvernementaux sont lvls 15

Côté méchants :
A bâbord :
Alan est lvl 39
Ethan est lvl 31
Les membres de la bande mercenaire Umi no Uta sont lvl 25
Hannybal est lvl 33
Hollow est lvl ??
Gareth est lvl 40
Smash est lvl 35

A tribord :
Haendrick est lvl 36
Enestan est lvl ???
Menphis est lvl ???

Belezbuth est lvl 40
Memphisto est lvl 37
Lilitia est lvl 36
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 350
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Dim 19 Aoû - 14:26

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Nous étions bel et bien sains et saufs. L’explosion des obus ne nous avait finalement pas atteints étant donnés ma vitesse de déplacement ainsi que la protection accordée par Styff. Suite à cela, j’avais tout simplement écouté les « ordres » de la jeune tireuse d’élite, propulsant rapidement le navire dans les airs à l’aide d’un obus explosif. Cela nous avait tout simplement permis de nous écarter du champ de bataille en se rendant majoritairement intouchables. De toute façon désormais, c’était l’une des seules choses que nous pouvions faire. De toute évidence, il était impossible de défaire tous ces ennemis tout en protégeant le bâtiment et ceux se trouvant dessus. Par conséquent, le seul moyen était de fuir, partir le plus loin possible pour pouvoir les semer ou au moins les faire abandonner la chasse.

Donc, une fois dans les airs, j’eus l’idée de prolonger notre voyage autant que possible. Et pour cela, il me fallait ralentir la descente du navire tout en le propulsant à nouveau. Pour avancer, je savais déjà ce qui marcherait puisque je venais déjà de le faire auparavant. En revanche pour la chute, je devais trouver la solution la plus viable pour ne pas nous rendre la tâche plus difficile. A mon sens, il n’y avait qu’une possibilité : le parachute. Oui, il me fallait créer un parachute géant tout en sève. C’est donc ce que je fis dès que j’en eus l’occasion. Le côté élastique que je donnerais permettrait à l’air de s’emmagasiner et ainsi de nous garder suffisamment en hauteur pour ne pas retomber d’un seul coup avec une violence sans pareille.

Et ensuite, je n’avais plus qu’à répéter l’action précédente avec mon obus explosif et ma balle de revolver. Je n’avais de toute façon pas d’autre choix, car un navire volant, descendant tranquillement grâce à un énorme parachute, restait une cible facile pour un éventuel sniper ou autre adversaire pouvant attaquer à grande distance.

« Si c’est dans les cordes de quelqu’un, il va falloir assurer l’amerrissage en amortissant le choc sur l’eau quand le navire finira par retomber. »

awful pour Epicode


Il ne se passe clairement pas grand chose, si ce n'est que Sypher crée une sorte de parachute au-dessus du navire afin de ralentir sa descente le plus possible, et donc lui permettre de planer plus loin. Puis, il tire à nouveau un obus explosif comme précédemment pour propulser le navire encore plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 20 Aoû - 3:40

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37. Agon, Colonel niveau 40




La combinaison des deux tireurs d’élite de La Couronne avait porté ses fruits, permettant au navire gouvernemental de quitter la surface de l’eau pour rejoindre le ciel ! L’explosion eut l’effet d’une vaste propulsion qui permit au navire de se dégager à court terme, mais cela ne suffirait pas éternellement.

Les hommes poissons nageaient extrêmement vite, de ce fait il fallait se maintenir dans les airs le plus longtemps que possible. Ce fut le geste qu’entreprit le Wenham en créant une sorte de parachute de sève pour le navire. Le geste était ingénieux et permettrait au navire de distancer encore l’adversaire, surtout avec le second obus libérer par le Contre-Amiral.

Malgré cela, le geste manquait de finissions, il fallait pouvoir se maintenir en hauteur un long moment pour emporter la victoire ! C’est pour cette raison que Sheira prit la parole.

- Pourquoi ne pas faire de ce navire un navire montgolfière comme l’Eventail de Chasse de La Couronne ?

Le navire de l’équipage était effectivement un navire volant pourvu d’ailes équipées de moteur à vent, mais aussi d’un énorme ballon en forme de dirigeable. C’est une petite prouesse de la part d’un ancien esclave ayant de grand talent de charpentier. Cette construction inspirait présentement la tireuse d’élite et c’est donc sur ce qu’elle allait se baser.

- Vu la largeur du parachute, il faut une source de flamme importante, mais bien maintenu pour ne pas faire fondre la sève, seul la chaleur que provoque la flamme devra nous maintenir. Le pouvoir de Logan devrait faire l’affaire je pense, il n'aura qu'à aller au sommet du bateau, là où j'étais… Pour diriger le navire il faudrait que Sypher confectionne deux voiles de part et d’autres du bateau telles des ailes… Avec sa hache Agon pourra les gonfler pour bien les diriger, Violet aussi.

Elle s’approcha alors du bord du bateau et regardant en dessous de ce dernier… Réfléchissant un instant.

- Pour l’amerrissage ce sera difficile… Mais les pop green devraient nous servir… Ce sera limite, mais ça sera mieux que rien.

Il ne restait qu’une chose à faire pour que le vol soit le plus durable possible et c’est ce sur quoi allait insister Agon cette fois-ci. Il approuvait sans conteste le plan dressé par sa collègue le trouvant logique et dans la continuité de l’initiative prise par l’homme de sève. Il souhaitait simplement mettre en avant un point qui pourrait jouer un rôle dans cette initiative.

- L’idéal est que le navire soit stable… Essayez de vous répartir équitablement de part et d’autres du navire. Gardez le mât principal bien tendu, il permettra au bateau de filer droit devant lui pour le moment.

Il s’était ensuite placé derrière le mât principal et donnait de grands coups à l’aide du plat de son arme pour gonfler cette voile au maximum.

Ces quelques indications devraient suffire amplement. Si l’idée fonctionnait, le navire devrait regagner Marijoa sans encombre pour la fin du trajet.


DEV NERD GIRL



Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 346
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 2.890.966.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 21 Aoû - 3:04



L'héritier de l'étoile.




Un bateau volant ? Pourquoi pas. Après tout, plus rien ne me surprend maintenant. Nous devons trouver une solution pour nous échapper et celle-ci n’est pas pire qu’une autre. J’écoute avec attention les indications de la tireuse d’élite. Mon rôle est simple et définis, c’est très bien ainsi !

« Je peux faire ça. »

Dis-je, la tête encore lancinante. J’attrape les cordages qui pendent sur le pont pour monter le plus haut possible et me placer stratégiquement en dessous du ballon de sève. D’ici je vais pouvoir maitriser notre altitude de manière efficace… Dans l’optique ou tout fonctionnerai comme nous le souhaitons. Une nouvelle fois, je me transforme en monstre contrôleur de flamme. J’ai un dial dans ma main qui va me permettre de mener à bien l’opération.

Ce n’est pas un ballon ordinaire. Sur une vraie montgolfière, j’aurais simplement pu faire un montage pour laisser le dial fonctionner seul… Cependant, dans le cas présent, je vais devoir moduler la puissance constamment. Je dois bien faire attention à ne pas y aller trop fort pour éviter de bruler la sève et en même temps avec une puissance suffisante pour éviter de perdre de la hauteur. Le but cette fois, ce n’est pas de détruire tout sur mon passage à coup de langue de feu.

Je finis donc par m’y mettre le plus rapidement possible. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud et garder notre effet de surprise. Je pose le dial sur le sol et je l’active avec mon pied. De cette façon je peux contrôler le débit tout en gardant les deux mains exploitables pour la manipulation des flammes. Le feu ne doit pas rentrer dans le ballon en lui-même ! Je dois me contenter de réchauffer l’air en dessous pour que celui-ci monte et qu’il nous emporte avec !

Si tout se passait bien, nous devrions gagner en altitude ou au moins ralentir notre chute ! Ça devrait être bien suffisant. Dans le cas ou nous perdrions de l’altitude par manque de puissance, je pourrais toujours prendre mon autre forme. Mais ce n’est envisageable qu’en dernier recours car bien trop dangereux sur notre bateau.







Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ (Gouvernement)

avatar
Messages : 661

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 28 Aoû - 11:56




Thalassa Zang et Valen.

Ils avaient pris leur envol : c'était une chose assez spectaculaire, ou en tout cas relativement inédite, y compris pour Zang dont le sourire amusé dévoila les crocs acérés. Il comprenait désormais vaguement pourquoi son illustre et honorable paternel avait pris la décision surprenante d'adresser sa pleine confiance à une bande de rigolos orgueilleux : du moins jouissaient-ils d'une certaine inventivité, lorsqu'ils décidaient de recentrer leurs efforts et d'agir de concert, par-delà l'animosité qu'ils semblaient se vouer les uns les autres... Profitant de la hauteur qu'ils venaient d'obtenir, sans trop accorder d'importance au contre-amiral Wenham et au stratagème que les autres gouvernementaux mettaient sur pied afin de poursuivre leur périple aérien le plus longtemps possible, le Thalassa jeta un regard sérieux et sévère sur la flottille criminelle qui corrigeait sa trajectoire afin de les prendre en chasse unanimement. L'idée de prendre ainsi de l'altitude s'avérait judicieuse pour éviter de se confronter davantage aux hommes-poissons qui, force était de l'admettre, cristallisaient la plus grande menace qui pouvait peser sur les forces de la Marine ainsi rassemblées... En revanche, cela les transformait en cible aisée, puisque rien ne pouvait les camoufler. Une fois l'effet de surprise estompé, les ennemis tenteraient sans nul doute de les abattre en leur octroyant quelques gentillesses : le lanceur de boulets, par exemple, qui semblait trôner à la tête du Quintet Infernal allait sans nul doute pouvoir s'en donner à cœur joie. Il suffisait après tout de faire tomber le navire d'escorte jusqu'à la surface de l'océan pour l'accabler à nouveau d'une foultitude d'assauts et d'attaques toutes plus virulentes les unes que les autres... Voilà pourquoi l'ancien amiral prit la décision de rester sur l'arrière du navire, jouissant de sa position pour conserver un œil rivé sur l'ensemble des adversaires. Il choisit également de ne pas les attaquer : il aurait certes pu profiter de cette position avantageuse afin de les canarder, auquel cas il aurait probablement su leur causer de lourds dommages, mais il craignait qu'une offensive de la sorte les pousse à quelques actions désespérées. Mieux valait les laisser s'organiser, ironiquement : tant qu'ils avaient l'illusion de posséder la situation bien en main, ils n'allaient pas encourir de risques superflus qui, justement, pouvaient leur donner l'avantage... Un suicidaire pouvait causer bien plus de dégâts qu'un type raisonnable. S'ils estimaient n'avoir plus rien à perdre, ils pouvaient tout-à-fait prendre la décision d'entraîner les gouvernementaux avec eux.


Alan "le Prince" et Ethan, chef et bras-droit des Mercenaires "Umi no uta".

-On va avoir du mal à les atteindre...
-Ils se défendront et se protégeront sans peine, à cette hauteur. On laisse tomber, pour l'instant. Retourne voir les autres. Demande-leur de les suivre d'en bas.
-Je m'y mets directement.

Pour Alan, l'important, c'était surtout de ne pas arrêter de pister le navire transportant la cible. Il était possible que les agents du Gouvernement Mondial fassent pression pour appeler du renfort : un Schichibukai, par exemple, pouvait être mandaté pour leur filer un coup de main. Il était peu probable que Mifune et les deux pestes répondent à un tel appel, mais cet enfoiré d'Abel était toujours suffisamment indomptable et imprévisible pour poser problème... S'il décidait de rendre service aux Thalassa, pour une raison ou pour une autre, la traque était perdue d'avance. Outre les corsaires, les vices-amiraux qui sillonnaient parfois le Nouveau Monde pouvaient évidemment représenter des menaces de grande ampleur. Un seul navire de guerre risquait de leur donner du fil à retordre, même en considérant la flotte qu'ils avaient largement su regrouper afin de lutter pour une cause commune... Mais le plus à craindre, c'était sans nul doute Mijushike Hojo. Oui, il avait fort à faire depuis qu'il avait déclaré une guerre ouverte à Eko Taka, mais ils gagnaient, selon toute vraisemblance et aux dernières nouvelles. Cette victoire pouvait l'amener à se montrer sous un jour irrévérencieux : cela aurait été un affront que d'annihiler des armées criminelles non affiliées à l'empereur aveugle... Cela aurait été prouver qu'il n'avait aucune peine à malmener cet épéiste pourtant renommé et respecté par ses pairs à travers le Monde entier. Voilà pourquoi toute arrivée imminente ou toute approche mystérieuse devait être prise au sérieux et envisagée le plus tôt possible... un rôle qui semblait particulièrement convenir aux hommes-poissons, tant que l'adversaire ne s'en retournait pas au niveau des flots. S'ils jouaient de patience, en tout cas, peut-être finiraient-ils par obtenir une nouvelle occasion de livrer bataille... Le Prince allait faire en sorte de tenir ses troupes mobilisées jusqu'à cet instant.


Gareth "le Foudroyant", capitaine des Desesperate, primé à 338.000.000 berrys.

Ils s'étaient envolés et cherchaient manifestement à se suspendre aussi longuement que possible... C'était plutôt surprenant, comme stratégie, surtout venant des gouvernementaux dont la rigueur habituelle interdisait ce genre de folies et de stratégies désespérées. Pour Gareth, il y avait deux choses à apprendre de cette action relativement invraisemblable : primo, ils étaient prêts à tout pour s'enfuir et réussir leur mission, y compris à mettre leurs compétences individuelles et leurs pouvoirs respectifs en commun, et secundo, ils avaient eu chaud. Ils ne se seraient pas risqués à une telle manœuvre sans excellente raison, et c'était d'autant plus vrai si on considérait qu'ils s'exposaient grossièrement, de la sorte. Le Foudroyant, non sans un sourire carnassier, se rapprocha quelque peu du bastingage pour voir cette silhouette qui, pour l'heure, parvenait à prendre un peu d'avance. Le temps que leur flotte se remette en position et qu'elle reprenne de l'allure, ils risquaient d'être loin... Si rien n'était fait, les gouvernementaux parviendraient aux abords de Mariejoa avant que leurs poursuivants n'aient réussi à les rattraper. C'était l'affaire de quelques heures, tout au plus, mais le capitaine des Desesperate n'avait strictement aucune raison de croire que ses alliés d'infortune seraient en mesure de trouver une solution à ce problème épineux. Les hommes-poissons avaient su démontrer leur compétence mais, malheureusement, une fois qu'on les tirait de leur domaine de prédilection, à savoir la mer, ils étaient aussi impuissants qu'un nouveau-né... Les autres n'avaient été là que pour servir de diversions, dans les meilleurs cas. La couardise du Quintet Infernal, même, était bien loin de leur rendre honneur... L'armée qu'ils constituaient, tous ensemble, n'avait rien de bien unie et de bien déterminée. Ils étaient un agrégat de criminels aux objectifs divers et ils agissaient comme tel, sans réussir à faire front commun de manière pérenne et durable. Lui-même en avait fait un bon exemple, d'ailleurs, en détruisant le navire d'Hannybal afin de protéger le sien...  

-On va tenter quelque chose, dans ce cas...

Une fois de plus, il frappa ses mains l'une contre l'autre puis les écarta progressivement : la lance noire et électrique qui en naquit se mit à frémir tandis qu'il l'empoignait fermement, tendant son bras gauche en direction de l'embarcation volante des gouvernementaux, à l'instar d'un lanceur de javelots. Puis, sèchement, il balança sa création droit dans cette direction : s'ils étaient tous incapables d'agir de concert afin de triompher de l'escorte d'Arenam Odio, le plus intelligent semblait être d'attaquer chacun de son côté... Peut-être allait-il parvenir à briller seul ? S'il faisait tomber la cible, en tout cas, il espérait bien pouvoir récupérer un large pan du butin qu'on venait de leur promettre. Il était hors de question qu'il se contente d'un pactole maigrelet s'il contribuait majoritairement à la mise à mort dont on les avait chargés... Hannybal et Haendrick, par exemple, feraient bien de renoncer à leurs parts s'ils voulaient limiter la casse à leurs seules embarcations.



NB : Désolé du retard, du coup, j'étais en vacances !

D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Résumé : Le parachute tient bon. Par contre, vous ne pouvez pas en faire une montgolfière : le navire est bien trop lourd pour flotter dans les airs avec juste un peu d'air réchauffé. Vous tombez du coup (enfin, vous planez, quoi)
Zang surveille les menaces, à l'arrière du navire.
Les HPs disparaissent sous l'eau.
Gareth vous lance un éclair chargé de haki.


La carte est pas mis-à-jour !
Spoiler:
 

Vous êtes l'étoile bleu. La croix bleue c'est Zang et le truc gris c'est le brouillard.
A bâbord (gauche) :
Le navire des HPs est le losange rouge. (Il est sous l'eau)
Le navire d'Hannybal est le losange brun. (Il est cassé)
Le navire d'Hollow est le losange orange.
Le navire de Gareth est le losange rose.

A tribord (droite) :
Le navire de Belezbuth est le cercle jaune.
Le premier navire d'Haendrick est le cercle gris. (Il est retourné, et en train de brûler) Le second est le rouge. (Il est cassé)
Le navire Enestan Menphis est le cercle vert.


Lvls :
Côté gentils :
Thalassa Zang est lvl 45+
Arenam Odio est lvl ???
Les gardes d'Odio sont lvl ???
Valen est lvl 30
Les matelots gouvernementaux sont lvls 15

Côté méchants :
A bâbord :
Alan est lvl 39
Ethan est lvl 31
Les membres de la bande mercenaire Umi no Uta sont lvl 25
Hannybal est lvl 33
Hollow est lvl ??
Gareth est lvl 40
Smash est lvl 35

A tribord :
Haendrick est lvl 36
Enestan est lvl ???
Menphis est lvl ???

Belezbuth est lvl 40
Memphisto est lvl 37
Lilitia est lvl 36
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 350
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Ven 31 Aoû - 15:22

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

La fuite avait l’air de bien fonctionner pour le moment. Mon parachute de sève permettait au navire Gouvernemental de planer dans les airs à une vitesse encore relativement rapide suite à l’explosion de l’obus. Toutefois, nous ne pouvions pas vraiment faire plus à ce niveau-là. Bien sûr, je pouvais tenter de former des ailes comme le proposait Sheira, mais il me fallait juste le temps d’y réfléchir un peu. Malheureusement, je n’en eus guère la possibilité puisque Styff se mit à crier soudainement, en se tenant près du bord.

« On nous attaque ! »

« Merde. Styff, avec moi ! »

Sans plus attendre, je me rendis au même endroit que lui pour jeter un coup d’oeil rapide à la situation. Effectivement, l’un des forbans semblait vouloir faire tomber le navire plus vite que prévu afin que l’on soit tous à leur merci. Je n’avais donc pas d’autre choix que de tenter d’intercepter l’attaque et ainsi empêcher son plan de fonctionner. Par conséquent, je tendis rapidement mon bras droit en direction de l’éclair noir, donnant ainsi la possibilité à Styff de recouvrir la sève qui allait en sortir d’une plaque de Haki de l’Armement. En effet, une grosse accumulation de sève solide se forma, jusqu’à ce que je sois en mesure de la propulser d’un violent coup en avant. Celle-ci, devenue projectile, fendit les cieux dans l’espoir de contenir l’attaque électrique lancée par notre adversaire. Normalement, ça pourrait marcher. Mais.. Je me devais de penser à tout. C’est pourquoi je recommençai une seconde fois afin d’optimiser nos chances de garder le navire en bon état.  

Mais ce n’était pas tout. Maintenant, il me fallait encore trouver un moyen de nous débarrasser de nos poursuivants une bonne fois pour toute. A mes yeux, il n’y avait qu’une chose à faire : disparaître de leur champ de vision. Et pour cela, j’avais de quoi réussir un coup de maître. Attrapant mon mortier transportable, je fis en sorte de “mitrailler” en-dessous de nous de façon à couvrir un large champ à l’aide d’obus de fumée noire. Celle-ci serait largement suffisante pour nous camoufler sur une bonne distance. Nous n’aurons alors plus qu’à continuer d’avancer du mieux possible pour rejoindre une zone de sécurité.

Et pour cela, j’étais bien décidé à créer ces fameuses ailes de sèves que Sheira avait mentionnées.  

« Espérons que tout ça soit suffisant pour sortir de là. »

awful pour Epicode


Tour de Taito passé.

Sypher se fait aider par Styff pour intercepter l'éclair de Gareth en créant deux gros projectiles de sève recouverts eux aussi d'Armement.

Puis, il tire des obus Smoke Shell 1.0 (Il s'agit d'un immense nuage de fumée épais de couleur noir qui explose à la moindre étincelle ou aide une explosion à se propager) pour créer un très large écran de fumée entre le navire gouvernemental et la flotte ennemie et ainsi se camoufler.

Enfin, il écoute Sheira et crée deux grandes ailes de sève sur chaque côté du navire pour tenter de contrôler sa trajectoire.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 3 Sep - 3:26

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37. Agon, Colonel niveau 40



Le navire gouvernemental était un trop lourd pour être soulevé à la façon de l’Eventail de Chasse de La Couronne, chose assez logique dans un chance, le navire de l’Archer ayant également trois à quatre moteurs à vent complétant le travail du dirigeable, alors qu’il était moins grand que celui qu’employait aujourd’hui l’escorte de Marijoa.

Malgré tout, le navire planait et cela était plus ou moins suffisant, il avait pris une certaine distance avec la projection offerte par l’envol et continuait d’en prendre dans cette chute contrôlée. Néanmoins, le bateau restait à vue et cela était assez gênant, un ennemi s’évertuant à gêner l’escorte par une opération remarquable ! A l’image de certains experts du haki de l’observation comme Mozero, un des criminels venaient de démontrer une maitrise avancée du fluide par la projection de ce qui semblait être un éclair foudroyant !

Les mantras d’Agon ainsi que celui de Sheira furent ainsi alertés par cette menace d’un tout autre genre, les poussant à sonner l’alerte tout comme Styff, alerte que le Contre-Amiral Wenham prit très au sérieux puisqu’il démontra une fois de plus son excellente maitrise de son fruit de type logia !

- Je viens aider ! S’écria Agon.

Prenant le pas à l’instar de ses confrères d’équipage, il s’approcha du bord du navire constatant avec stupeur à l’ingénieuse combinaison faite par Sypher et son bras droit, ce dernier complétant l’absence d’armement du Wenham grâce au sien, chose qui surprit le trancheur n’y ayant jamais pensé. Pourtant le combo était tout à fait logique, Sypher n’ayant pas l’armement il n’y avait pas de conflit entre leur haki sur la surface à recouvrir. Ainsi, c’était une excellente façon de combler la lacune de son camarade.

Arrivant en renfort, Agon supposait une supériorité du haki de l’assaillant sur celui de Styff… Recouvrir un éclair était une chose très rare ! Il fallait donc aider ses camarades ! Pour cela, il projeta une flopée de lames d’air dans le ciel, celles-ci retombant alors comme une pluie au-dessus de l’éclair ! Le Colonel ne se faisait pas la moindre illusion, il n’avait pas la puissance nécessaire pour annuler une telle attaque, n’ayant pas de haki.

Cependant, Agon pouvait réussir à dévier l’éclair avec cette attaque par le haut, elle dévierait l’éclair vers le bas le faisant retomber en pleine mer ! Ce n’était pas volontaire mais en retombant dans la mer l’éclair pourrait foudroyer tous les homme-poissons qui y étaient présents !

Si le coup fonctionnait la flotte marine se débarrasserait d’une partie de leurs assaillants aquatiques !

De suite le Wenham enchaina par la chose la plus logique à faire, puisqu’il masqua complètement la vue des ennemis et offrit à Sheira les ailes qu’elle réclama précédemment. Cette plus grande absorption d’air profiterait au navire, lui permettant de filer sur une plus grande distance et plus rapidement !

Agon pouvait ainsi revenir à son poste et projeter de l’air dans la grande voile.


~

Même si elle avait su redoubler d’ingéniosité depuis le début de la course poursuite, la tireuse n’avait pu être d’un grand secours physique depuis que le navire était dans les airs, de plus elle n’avait pas réagi assez promptement à l’assaut électrique, cette dernière n’ayant pas les balles adéquates à ce moment, elle alla fouiller dans les sacoches de munitions qu’elle s’était faite apportée au tout début de l’embuscade. Dedans elle ressortit trois balles de type « pop ». Elle les ouvrit deux des balles et lança une pop à l’avant du bateau, une à l’arrière, gardant l’autre en réserve.

En poussant, chacune des pop greens firent un bosquet assez large, mais de petite taille. Il avait pour particularité d’absorber une très grande quantité de foudre qu’il reconduisait  directement vers lui. La jeune femme n’en avait pas énormément, la balle étant d’un usage très conditionnel, de ce fait elle était certe dans ses réserves de munitions, mais c’était bien la première fois qu’elle s’en servait. Ghetis lui en avait juste expliqué l’usage.

Ainsi, aussi puissants soient les prochains assauts du pirate foudroyant, ils seraient entièrement absorbés par les arbustes, pour eux cela ne serait qu’une forte pluie.

Elle ne pouvait pas mieux faire quoique…. En réfléchissant elle prit ensuite une dizaine d’autres balles pop dans ses réserves et s’approcha du bord du navire, tirant cinq balles à de bons intervalles. Des sortes de gros robinets végétaux apparaitraient alors, leurs racines pendouillant le long du navire… Sheira ouvrit les valves, puis fit la même opération de l’autre côté du navire.

- Les bosquets absorbent la foudre en grande quantité, quant aux robinets, une fois leurs racines au contact de l’eau ou l’eau dans le sol, ils l’absorbent et la recrachent en gros jets auxquels ils apportent certains poisons. Ici, il s’agira de spores soporifiques. Ils vont se répandre dans l’eau autour de nous dès que nous aurons touché l’eau… Les homme-poissons seront rapidement touchés, les spores se répandront rapidement. De plus il s’agit d’un effet soporifique donc même sans s’endormir, ils seront plus lents et moins efficaces.

Il fallait déjà préparer la riposte après tout, Sheira rechargea ensutie ses armes, prête pour la suite ![/b]

Il ne restait plus qu’à voir à quel point il aurait distancé la flotte ennemie à la fin de leur descente et comment s’articulerait cette fuite extrême.




DEV NERD GIRL



Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

avatar
Messages : 661

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Jeu 6 Sep - 0:53




Thalassa Zang et Gareth "le Foudroyant", capitaine des Desesperate, primé à 338.000.000 berrys.

Le pirate demeurait optimiste, un sourire de prédateur ancré fermement sur le bout des lèvres. Les gouvernementaux volants étaient une cible des plus aisées, de son point de vue, même s'il imaginait sans peine qu'ils finiraient par trouver une riposte ou une protection à appliquer à l'encontre de ses éclairs ravageurs. Ils en firent d'ailleurs la démonstration bien assez tôt et ce, exploit suffisamment impressionnant pour être souligné, sans avoir à s'appuyer outre mesure sur Thalassa Zang : si l'ancien amiral, positionné à l'arrière du navire, avait bien failli prendre les choses en main d'une manière terriblement musclée, il s'était finalement retenu en voyant que les membres de l'escorte, notamment entraînés par le contre-amiral Wenham, semblaient vouloir s'en charger par eux-mêmes. Comme il n'avait pas nécessairement de compétence lui permettant de contrecarrer une offensive aussi large, il fut donc ravi de céder sa place, sans toutefois pouvoir s'empêcher de froncer les sourcils : la chose risquait d'être délicate, puisque ce prénommé Gareth n'était pas célèbre pour faire dans la demie-mesure... La quantité colossale de sève que le logia parvint à générer et le haki qu'y appliqua son collègue en portions pour le moins généreuses parvinrent effectivement à toucher au but, là où les lames d'air du subordonné de Ghetis Archer s'étaient contentées de traverser le champ électrique sans jamais le mettre en péril ou atténuer la violence de son avancée. Les deux éléments se percutèrent de plein fouet, notamment par la faute des hakis de l'armement qui y avaient été respectivement placés... Et les choses sérieuses s'annoncèrent plus violemment que nul n'aurait pu l'imaginer. Car les deux offensives, lorsqu'elles eurent l'occasion de se rencontrer, ne purent qu'exploser en plein vol : confrontées brusquement, les deux assauts pour le moins virulents générèrent une simili onde de choc qui, si elle n'aurait pas été très inquiétante en temps normal, risquait de causer bien du souci aux soldats des Thalassa envoyés sur le Nouveau Monde exceptionnellement... Le navire flottant, en effet, désormais dépourvu d'un appui solide sur la mer, a contrario des bateaux qui le poursuivaient encore incessamment, était indéniablement promis à être quelque peu brinquebalé par les forts vents qui allaient naître de cette détonation... D'autant plus que le logia n'était plus vraiment en état d'agir sur le parachute, ayant pris la décision de se confronter de lui-même à l'attaque qu'on leur destinait alors.

-Bordel... Accrochez-vous ! Vite !

Thalassa Zang fut, comme on pouvait évidemment s'y attendre, le plus éminent et le plus réactif des spectateurs : il comprit que l'onde de choc risquaient malheureusement de les balayer comme un fétu de paille. Si, dans le meilleur des cas, les vents allaient simplement les porter au loin et leur permettre de prolonger drastiquement l'effet de planage dont ils étaient encore emprunts, un événement catastrophe ne pouvait décemment pas être ignoré et il était plausible que leur fébrile parachute cède, ou encore que leur trajectoire les force à rencontrer prématurément les flots qui, plus bas, s'agitaient encore. Toutefois, dans l'immédiat, la plus urgente des priorités était de conserver un appui stable : si quiconque était projeté par-dessus bord, il allait indéniablement finir son existence là. Nul ne pourrait le sauver, dans des conditions aussi chaotiques... D'autant plus que s'ils se séparaient, s'ils cessaient de faire un front uni, les membres du Gouvernement Mondial allaient offrir à leurs innombrables assaillants une envie irrépressible de les noyer à nouveau sous un flot d'offensives... Chose qu'il fallait à tout prix éviter. La réussite n'était pas suffisante, si elle était obtenue au prix de lourds sacrifices : il en allait du prestige des Thalassa. La chose devait se dérouler sans encombre ou, en tout cas, sans victimes de renom...
Lorsque le vent percuta l'embarcation, donc, et comme le fils de l'Étoile l'avait pressenti, leur trajectoire perdit soudainement son caractère longiligne : ils furent ballottés sévèrement, même si nul ne fut projeté par-dessus bord, fort heureusement, du côté des subordonnés de Valen à tout le moins. L'avertissement de l'ancien amiral avait été à la fois assez limpide et prévisionnel pour mettre tout le monde d'accord : et comme il était un homme dont on connaissait à la fois le tempérament exigeant, sinon intransigeant, et le charisme brute, vorace, imposant, aucun des matelots n'avait eu la sottise d'ignorer ses recommandations pour le moins salvatrice. Toutefois, cela risquait de ne pas suffire, à cette allure, tristement : l'embarcation perdait de l'altitude, cela allait sans dire, et elle risquait fort de s'écraser d'un instant à l'autre... Crocs serrés, Zang se mit à songer aux différentes portes de sortie qui s'offraient à lui. Il n'en dénombrait que trop peu, à son goût. Et ce pour deux raisons... La première était évidente : il n'était pas souvent positionné dans ce type de situations, puisqu'il n'avait guère pour habitude tenace de voler à bord d'un navire qui n'était, de surcroît, pas prévu à cet effet. La seconde, c'était que son pouvoir était ironiquement basé sur le détail plutôt que sur le global... Or, impacter la course folle et incontrôlée d'un navire en perdition au beau milieu de nulle part, ce n'était pas fondamentalement le genre de travail qui nécessitait une précision fine et chirurgicale. Ils avaient besoin d'expertise et de doigté, sans nul doute, mais aussi et surtout d'un appui stable ou d'une quantité colossale d'énergie afin d'inverser la vapeur et de les remettre sur un chemin propice à la fuite... Si tout se passait bien, en tout cas, ce serait fort probablement l'ultime opportunité que les envoyés des Thalassa auraient pour briller : s'ils réussissaient effectivement à se rétablir, alors l'attaque de Gareth risquait plutôt de sonner comme un échec cuisant, puisqu'elle aurait offert aux marines l'opportunité de se faire la malle d'autant plus promptement...



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Résumé : Je coupe vos postes : l'explosion qui naît du choc sève/éclair est trop puissante pour n'avoir aucun impact sur votre vol. Vous menacez de vous écraser en contrebas, en pleine mer, si rien n'est fait ! Une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 350
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 10 Sep - 15:54

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Suite à mon assaut défensif pour protéger le navire Gouvernemental et toutes les personnes se trouvant à sur son pont et à l’intérieur, les choses ne s’étaient pas passées comme je le souhaitais. En effet, alors que l’éclair noir du bandit fondait droit en notre direction à une vitesse hallucinante, il fut rapidement intercepté par mes projectiles de sève qui, à son contact, créèrent une explosion surpuissante. En faisant cela, j’avais espéré pouvoir tout simplement le faire disparaître et ainsi nous laisser l’opportunité de fuir. Mais c’était tout le contraire. Certes, le bâtiment maritime n’avait guère été touché mais pour autant.. La réaction provoquée l’avait mis dans une situation quelque peu délicate. La détonation venait ainsi de créer des vents violents, faisant irrémédiablement valdinguer le navire dans les cieux.

Désormais, il fallait trouver une solution coûte que coûte, avant que l’on ne finisse par s’écraser tel un mauvais plat dans une piscine. Le parachute, même si je venais à en récupérer le contrôle, ne s’avérerait peut-être pas suffisant avec cette violence. Il n’était donc plus utile. Réfléchissant alors à toutes les options possibles selon mes diverses capacités, je ne vis qu’une seule chose à faire dans le cas présent. Cependant, cela allait m’empêcher de faire quoi que ce soit d’autre : j’espérais donc pouvoir compter sur les autres membres de l’escorte – même si, bien évidemment, je savais pertinemment que Styff me viendrait en aide en cas de besoin. Par conséquent, sans plus de cérémonie, je pris la parole d’un air confiant afin de redonner espoir aux troupes.


« J’ai une idée pour nous sortir de là, mais il va falloir vous accrocher à ce que vous pouvez. A partir de là.. Faîtes-moi confiance. »

Toutefois, je demeurais assez hésitant en réalité, au plus profond de moi. Je ne pouvais en aucun cas être sûr que ma décision allait nous sauver la vie, mais je devais tout simplement faire de mon mieux. C'est à ce moment-là que je sentis comme une faible aura se manifester, traversant l'entièreté de mon corps tel un courant électrique. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien être ? Jamais je n'avais ressenti une telle chose. Je ne le savais pas encore, mais je venais de m'éveiller à une nouvelle force : le Haki de l'Armement. Alors, lançant ensuite un regard à mes confrères, Logan, Agon, Sheira et Violet en faisant de mon mieux pour paraître sûr de moi, je m’avançai au plus proche du bord du navire. Puis, affichant un regard sérieux, je tendis mes bras en avant jusqu’à laisser s’écouler une quantité monstrueuse de sève. Celle-ci tomba donc du navire tout en s’épaississant, avec pour point de chute la surface de l’océan. Insoluble dans l’eau, elle se contenterait donc de flotter tout en procurant un appui suffisamment important – tout du moins tant que j’en possédais le contrôle. En exécutant cette action, je n’avais qu’un objectif en tête, réaliser une large tour de sève, fermement stabilisée par une sorte d’îlot à sa base, et qui pourrait par ailleurs se coller aux parties non recouvertes de Granit Marin du navire pour le maintenir fermement mais en employant le plus de douceur possible. Ceci fait, il n’y aurait alors plus qu’à manipuler cette tour pour faire redescendre le bâtiment tranquillement sur l’eau pour pouvoir reprendre la route.

Et puis.. Si ce plan fonctionnait mais que les bandits restaient à nos trousses pour autant, il me faudrait alors me charger d’eux à distance, pour gagner du temps et les empêcher d’avancer.

« Matelots, faites voguer le navire en avant toute, et surtout.. Donnez tout ce que vous avez. Il faut que l'on distance ces idiots. »

awful pour Epicode


PS : Accord de Nakata pour allonger la durée du tour car je ne disposais pas encore de ligne internet et que les autres ne pouvaient pas poster non plus.

Sypher examine les différentes possibilités et fait un choix : il décide de supporter le navire en larguant une énorme quantité de sève par le bas jusqu'à former une épaisse tour supportée par une sorte d'îlot. Ensuite, il fait en sorte de maintenir le navire en collant cette sève sur les parties non recouvertes de Granit pour finalement le reposer doucement à la surface de l'eau pour qu'il reprenne sa route normalement.

Au moment de prendre la parole la première fois, lorsqu'il sait qu'il va devoir assumer son choix et, de ce fait, la sécurité de l'équipage, Sypher éveille son Haki de l'Armement (tentative à valider, donc)


Dernière édition par Sypher Wenham le Ven 14 Sep - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Jeu 13 Sep - 0:56

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37. Agon, Colonel niveau 40



La contre attaque orchestrée par l’équipage gouvernemental avait eu un effet assez nuancé vu le choc qui en résultat. Le bateau et sa stabilité tout entière s’en retrouvait menacer, ce qui ne laissait guère de porte de sortie à l’équipage.

La tireuse d’élite aurait bien pu empiler plusieurs îlots végétaux pour permettre au navire de se retrouver sur un coussin tout ce qu’il y avait de plus confortable. Cependant, le contre-amiral Wenham semblait désireux de démontrer son talent. Il n’avait pas encore brillé comme il le fallait pour pouvoir rentrer heureux des suites de cette mission, alors la blondinette esquissa un sourire et resta sur son plan avant le choc produit par l’explosion.

Elle planterait donc les « robinets » ainsi que les bosquets absorbant la foudre en prévision. Pendant ce temps, c’était le Wenham qui assura la casse, formant une sorte de vaste pilier de sève servant de support direct à navire, pour ainsi le reposer lentement vers la mer.

Si l’ennemi tentait une nouvelle projection électrique, elle serait rendue nulle par le bosquet ayant pour vertu de s’en nourrir telle une plante qu’on arrosait. Néanmoins, s’il s’agissait de tout autre offensive, Agon riposterait par quelques lames d’air, mais l’aide du Thalassa ne serait pas de trop dans une situation comme celle-ci…

- Canonnez le moindre projectile qui gênera la descente ! Il faut tenir bon !

C’était un ordre important la situation actuelle ! De plus il fallait être réactif, à la seconde où le navire toucherait la mer, les valves des pop greens robinets s’activerait, les racines plongées dans l’eau pomperait celles-ci pour la recracher par les robinets, déversant des litres d’eau désormais soporifiques !

Les robinets placés autour du bateau recrachant une eau riche en spores soporifiques, de quoi ralentir, faire somnoler ou endormir tout homme poisson situer en dessous. Autour du bateau gouvernemental se répandait ainsi ce liquide quasiment incolore…

C’était un peu la dernière ligne droite, Sheira ne pouvait pas handicaper les hommes poissons outre mesure… Chargeant une dernière balle dans son arme, elle restait à l’affût d’un dernier geste du foudroyant, son haki de l’observation restant attentif aux faits et gestes de l’homme.

- Ils ont intérêt à nous laisser partir y’en a marre ! S’agaçait la blonde face à tant d’insistance de la part des criminels, comme si avoir la famille Thalassa sur leur dos était une bonne chose… Les nebulas semblaient nourrir des projets bien étranges…


DEV NERD GIRL



Ptit poste pour la continuité de mon précédent.

Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

avatar
Messages : 661

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 17 Sep - 14:00




Thalassa Zang et Valen.

Pour Zang, la situation était impressionnante. Pour Valen, elle était désespérée. Le pauvre gouvernemental ne savait pas vraiment où donner de la tête : le navire, au-dessus des flots, commençait à chuter inexorablement et il lui semblait que rien ni personne ne pouvait les soustraire au destin funeste qui les attendait, à la surface du Nouveau Monde. Ils allaient s'écraser, et si quelques miraculés survivaient au choc frontal, ils seraient sans nul doute prestement cueillis par les hommes-poissons qui tâcheraient de les achever au plus vite... Ou de les torturer quelque peu, éventuellement, afin de leur rendre la monnaie de leur pièce. Quoi qu'il en fut, il allait sans dire que l'envoyé des Thalassa était totalement déboussolé : toute cette course poursuite lui semblait aux frontières de l'irréel et la situation avait pris une tournure si étrange et si désarçonnante que rien ni personne ne semblait être en mesure de le rassurer à ce sujet. Il était loin d'être le seul, par ailleurs, à demeurer grandement affolé... La majorité des matelots, qui n'avaient guère pour coutume de survoler les vagues, craignaient de voir dans leur chute vertigineuse une fin de carrière pour le moins prématurée. Le Nouveau Monde était étrange, aussi fabuleux que cauchemardesque, et on le leur avait répété bien suffisamment pour que leur esprit soit imprégné de ce sentiment d'inattendu et d'imprévisible qui régnait en maître ici bas. Cela étant, force était d'admettre que mourir d'une chute en tant que de passagers d'un navire, c'était une chose à laquelle ils avaient bien de la peine à se résoudre. De surcroît lorsqu'ils considéraient le fait que le climat n'y était, cette fois-ci, absolument pour rien : c'étaient les gradés qui avaient cru bon de s'aventurer sur un terrain aussi hasardeux et précaire, et c'étaient eux qui, d'une certaine manière, portaient les conséquences de leurs actions. Aussi, lorsque l'un d'entre eux se mit à déployer de larges quantités de sève pour rétablir un semblant de sérénité et de calme à bord du navire en perdition, Thalassa Zang fronça ses sourcils en cherchant manifestement à comprendre où le marine voulait en venir. Il eut sa réponse peu de temps avant le déroulement des faits, lorsque son haki l'avertit des attentions de Sypher. Il afficha un nouveau sourire, un énième, rendu toujours plus inquiétant par la faute de son faciès carnassier, et se contenta de conserver son accroche sur le bastingage qu'il avait agrippé en songeant que l'idée avancée par le Wenham aurait au moins le mérite d'amortir quelque peu la projection dont ils avaient à souffrir.

Et effectivement, la gigantesque tour de sève permit de ralentir brusquement leur allure trop vive, mais elle parvint de surcroît à les arrêter nettement et à leur permettre de regagner le niveau des vagues plus quiètement. Malheureusement, l'opération leur prit quelques généreux instants qui, dans cette situation, permit aux navires hors-la-loi de rattraper un fragment du retard amoncelé durant les dernières manœuvres musclées et risquées des gouvernementaux. Retard qui, toutefois, demeurait plus que conséquent... Si les matelots s'octroyèrent un instant de répit afin de retrouver leur calme et leur sang froid, ils ne versèrent nullement dans l'insouciance et comprirent bien vite qu'ils n'étaient que momentanément tirés d'affaire : si les ennemis les rattrapaient, ils s'exposaient à nouveau au feu de leurs offensives et risquaient, une fois de plus, de courir au fiasco. Le fils aîné de l'Étoile lorgna donc de leur côté tandis que Valen distribuait quelques ordres supplémentaires, enjoignant ses subordonnés à se montrer plus actifs et effervescents que jamais, malgré les tremblements dont ils étaient encore accablés, pleinement conscients qu'ils étaient d'avoir frôlé la mort de peu, ce jour-ci. Même pour des militaires de leur calibre, frayer aussi intensément avec la notion de danger et d'instabilité, c'était fortement déstabilisant... Fort heureusement, il semblait que les précautions supplémentaires prises par les alliés des Thalassa allaient suffire à leur garantir une fuite paisible et sereine : maintenir les hommes-poissons à distance, notamment, était effectivement une priorité absolue afin de conserver un semblant de contrôle sur la situation. Restait que plusieurs adversaires étaient encore capables de leur nuire, y compris en demeurant à une distance plus que raisonnable... Adversaires qu'il fallait tenir à l’œil jusqu'aux abords de Red Line. Lorsque des autorités compétentes seraient susceptibles de se joindre à la mêlée, il y avait fort à parier que la flottille criminelle se désagrégerait sans demander son reste. En attendant, la méfiance était de mise, mais elle semblait être suffisante pour s'éviter une déconvenue trop brutale.

-Ils doivent avoir leur compte... Je doute qu'ils s'approchent de si tôt. Ils ne s'exposeront pas... Ils n'ont pas suffisamment de solidarité les uns envers les autres pour endosser le rôle de boucs émissaires afin de garantir la réussite de leur mission.

C'était un agrégat de criminels redoutables qu'ils avaient constitué à la hâte afin de tenter d'assassiner Arenam Odio sur le trajet jusqu'à Mariejoa... Mais cela demeurait un agrégat. Leur flotte en comportait toutes les faiblesses, à commencer par leur manque de rigueur et leur absence de détermination commune. Ils n'étaient pas mués non plus par l'instinct de sacrifice et faisaient évidemment passer leurs existences respectives avant la quête dont on les avait chargés communément... S'ils avaient, bien sûr, à plusieurs reprises été contraints d’œuvrer de concert, ils s'étaient en fin de compte généralement contentés d'agir à leur manière sans jamais se coordonner les uns avec les autres. Le Quintet Infernal avait rompu la formation, les hommes-poissons s'étaient élancés vers l'avant puis avaient déserté la ligne de front pour s'en retourner à leur navire, Gareth avait causé la destruction du navire de l'un de ses alliés en considérant que l'opportunité était bonne pour venir à bout de l'un des intrus à son bord... En bref : ils avaient causé leur propre ruine et leurs employeurs, quels que soient leurs identités, risquaient fort d'en être abasourdis et désespérés. Le Gouvernement Mondial avait réussi la mission d'escorte du père de la future mariée et allait, de ce fait, pouvoir augmenter drastiquement son influence au sein des commerces illégaux du Nouveau Monde, notamment dans les zones sous contrôle de la Marine ou des Chasseurs de Primes.

-A cette allure, nous serons bientôt à Mariejoa.



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Résumé : Probablement le dernier tour sauf si vous avez des trucs à rajouter !
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 350
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 18 Sep - 20:47

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Mon plan avait impeccablement fonctionné. C’était magnifique. Au final, j’avais redouté quelque chose qui ne devait sans doute pas être fondé. J’avais tout simplement douté de moi et de mes capacités pendant l’espace d’un instant. Et cette aura qui émanait de mes poings semblait s’être fortement atténuée depuis ce moment-là. Ce sentiment de stress pouvait dès à présent disparaître de mon esprit, et même de mon corps tout entier pour aller plus loin. Désormais, nous n’avions tous plus qu’à continuer notre trajet pour rejoindre Mariejoa, où nous serions en sécurité.

En effet, même si l’action que j’avais menée avait ralenti notre avancée, la distance séparant notre navire de celui de nos assaillants demeurait toujours très convenable. Regardant alors tout autour de moi pour réellement pouvoir constater la situation, je poussai un très léger soupir de soulagement, voyant également le reste de l’équipage retrouver des couleurs. Les matelots n’étaient pas habitués à vivre ce genre d’aventure dans leur vie de tous les jours. Après tout, c’était la première fois pour moi aussi à bord d’un navire volant sans système adapté. Mais cela avait été pour ma part une bonne expérience.

Alors, certes, je n’avais malheureusement pas pu faire tout ce que j’aurais voulu - notamment pendant la bataille – mais pour autant, la mission demeurait un franc succès. C’était donc le principal dans tout ça.

« Nous voilà donc maintenant bel et bien en route pour Mariejoa. J’espère que le reste du voyage sera plus calme que jusqu’à présent. »

« Je l’espère aussi. En tout cas, tu as vraiment fait du bon boulot. Je peux t’assurer que ton père serait fier de toi s’il était encore parmi nous. »

« Père.. Mmh.. »

Demeurant pensif dès la fin de cet échange rapide, le voyage continua sans que je ne m’en rende particulièrement compte. Mon cerveau était comme déconnecté, si bien que Styff ne put s’empêcher de me fixer du coin de l’œil tout en restant à l’affût d’un potentiel problème pouvait survenir à nouveau.

*Et toi Noctis.. Est-ce que tu me regardes d’où tu es ?*

Je levai la tête pour admirer le ciel, dans un calme absolu.

awful pour Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1923
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mer 19 Sep - 5:18

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37. Agon, Colonel niveau 40


La mission semblait s’orienter vers la voie de la réussite, la tentative du Wenham avait fonctionné et sauva littéralement le navire. Il ne restait plus qu’à mettre les voiles et cela faisait grand bien au duo envoyé par Ghetis. Désormais il suffisait de maintenir un haut niveau de sécurité.

La Couronne avait démontré son efficacité à un nouveau Thalassa, mais aussi au Gouvernement Mondial et cela faisait grand bien au trancheur qu’était Agon. Remettant sa hache à son dos et son manteau de colonel à sur ses épaules, il n’avait pas été très efficace, mas un regard fier se posa sur Sheira et Sypher. Ils avaient su se démarquer et cela ferait la fierté de l’Archer quand il l’apprendrait.

La blonde avait réussi à botter un équipage de Nebula seule et avait amorcé la manœuvre de propulsion du bateau. Parallèlement le Wenham avait permis le maintien de la progression aérienne, mais le plus important était le fait qu’il ait permis à l’équipage de conclure cette fuite !

Enfin, il ne fallait pas oublier Violet Nowaki, puisqu’elle avait su rétablir l’ordre sur le navire et donner des ordres fermes et justes pour réorienter le sérieux ainsi que l’unicité de l’escorte.

De son côté Sheira alla à l’arrière du bateau et ne se gêna point pour tirer la langue à la flotte lointaine ! C’était son côté enfantin, mais il était très important de le souligner. Elle revint ainsi à l’avant de l’embarcation… Elle alla prendre des nouvelles des deux marines qu’elle avait sauvés de la noyade lors du choc entre Logan et les homme-poissons, mais aussi Zang.

Après avoir pris de leur nouvelle, elle alla donc vers Zang et lui posa une banale question.

- Dites Monsieur Zang, c’est quoi votre truc ? Votre pouvoir.

S’il avait été quasi impossible pour la jeune femme  de voir clairement les pantins utiliser par le Thalassa, elle l’avait vu se hisser au sommet du nuage de fumée à l’aide de silhouettes presque humaines… De même il avait évincé un des navires ennemis de façon très furtive… Alors il était indéniable qu’il possédait quelque chose, ce qui poussait la curiosité de la blondinette.

Quant à Agon, il s’approcha du brun qu’était Sypher et vint capter les quelques paroles qu’il échangeait avec son acolytes. Alors il répondit d’une voix calme.

- Ton père biologique je ne sais pas… Mais le père Archer sera assurément fier de toi. Il a beau être un peu niai avec son histoire de « père » de tout l’équipage, tu peux être sûr qu’il sera toujours fier de tes réussites dans la Marine.

Et ainsi, il laissa son regard balayer l’horizon, secouant la tête pour se placer à nouveau dans un certain sérieux vis-à-vis de la situation, il ne fallait pas baisser la pression.



DEV NERD GIRL



Mon dernier poste du coup.. qu'importe la réponse de Zang, Sheira sera juste en mode " Wooow".

Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

avatar
Messages : 661

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 24 Sep - 17:39




Thalassa Zang et Valen.

-Hm ? Moi ? Je suis maudit du Ningyō Ningyō no Mi. Un paramecia. Enfin, c'est compliqué à expliquer...

Il n'était pas vraiment un homme de mots : ça, c'était plutôt le rôle de Vang, l'un de ses cadets. Il était homme d'action... Et voilà pourquoi il privilégia promptement l'action et les gestes, ainsi qu'une démonstration en bonne et due forme plutôt qu'un cours oratoire à rallonge qui n'aurait servi qu'à assommer sa pauvre et ravissante interlocutrice. D'un coup sec, il étendit son bras droit... Et de son corps sembla naître une espèce de poupée de bois, dotée de sa musculature exacte, qui se décolla de lui comme un liquide avant de trouver un aspect réellement sylvain. Là-dessus, le pantin sembla demeuré, comme figé, aux côtés de son créateur... Jusqu'à ce que ce dernier se remette à bouger. Son bras droit, qu'il fit retomber sur son flanc, se laissa pendre paresseusement... Et il en alla de même pour le bras droit du pantin qui, avec une exactitude affolante, alla jusqu'à imiter les mouvements les plus infimes de la tête de l'ancien amiral tandis que celui-ci complétait les gestes par quelques palabres, bien impératives pour disperser le peu de mystère qui devait continuer à entourer cette démonstration physique des plus frontales.

-Je peux créer des marionnettes de bois à volonté. Je peux les synchroniser, auquel cas elles suivent le moindre de mes mouvements... Ou les désynchroniser, auquel cas elles se figent dans la dernière posture qu'elles avaient embrassé.

Sur ces entrefaites, il fit un léger mouvement de la tête et la chose animée à ses côtés se pétrifia brutalement, comme si le temps n'avait plus court sur elle : elle était redevenue un bête pantin, telle qu'elle aurait toujours dû l'être, libérée de l'étreinte qu'était la malédiction du Thalassa. Cette malédiction avait longtemps été un atout colossal pour le fils aîné de Zang : parce qu'elle était bien loin des pouvoirs que l'on attendait d'un amiral de la Marine, parce qu'elle semblait à la fois ridicule et risible, il avait souvent pu prendre ses ennemis par surprise et broyer la moindre de leurs espérances d'un coup d'un seul. On ne se le figurait pas avant d'y être confronté mais s'il était possible d'affronter un amiral en combat singulier, en affronter une multitude d'un coup d'un seul était déjà chose plus complexe. Certes, ses pantins n'avaient pas sa résistance physique et n'étaient naturellement pas dotés du haki... Néanmoins, comme ils étaient reliés à son enveloppe charnelle, ils demeuraient susceptibles de se mouvoir aussi vigoureusement que lui. Autrement dit, si le moindre coup porté pouvait les disloquer, ils n'en percutaient pas moins rageusement l'assaillant. Une compétence qui lui avait sauvé la vie à maintes reprises, notamment à cause de son tempérament des plus impulsifs. Combien de fois lui était-il arrivé de se retrouver confronté à un équipage, voire à une flotte de redoutables pirates simultanément ? Voilà précisément pourquoi leurs ennemis avaient attendu qu'ils soient engagés en haute mer avant de lancer l'assaut. Sur un champ de bataille digne de ce nom, Thalassa Zang était quasiment invincible... ou, à tout le moins, le surnombre n'avait strictement aucune chance de l'inquiéter. Il jouissait d'un don d'ubiquité littéral : il pouvait être à plusieurs fois simultanément et la contrainte des mouvements décalqués de ses pantins n'était qu'une formalité à laquelle il avait su s'accommoder avec le temps. Après tout, il pouvait, comme il venait de le montrer, synchroniser et désynchroniser ses pantins à volonté : s'il avait besoin que l'un de ses pantins lui fasse face, il n'avait qu'à le désynchroniser le temps de réaliser un demi-tour et le problème était réglé. C'était un petit jeu périlleux, qu'il avait dû parfaire pendant des années mais qui, du haut de ses soixante ans désormais, ne lui posait plus le moindre problème. A l'instar d'un batteur de talent, il était capable de mouvoir le moindre de ses muscles indépendamment des autres et son esprit, vif et mordant, pouvait tout-à-fait s'attabler sur diverses problématiques simultanément sans qu'il ne s'égare ni ne s'affole jamais. Des nerfs d'acier, des réflexes inhumains, une force physique aberrante et une armée de pantins, voilà tout ce qui avaient jamais fait la gloire de Thalassa Zang et tout ce qui lui permettait, aujourd'hui encore, de s'aventurer sur la mer des Empereurs dans l'impunité la plus absolue. Chose dont bien peu de gouvernementaux et assimilés pouvaient se targuer, d'ailleurs...

-Messieurs dames ! Un appel de Mariejoa. Le contre-amiral Uldarich arrive à notre rencontre... Il était dans les parages. Il garnira l'escorte.

Valen venait d'apprendre cette nouvelle des plus réjouissantes. Le contre-amiral n'était pas forcément réputé ni redouté, mais il était un marine rompu à la navigation aux abords de Mariejoa et il connaissait bien ces eaux. Il disposait de surcroît un armement solide : des canons capables de cracher des boulets à une vitesse faramineuse et une coque en granit marin susceptible de recueillir les projectiles ennemis sans bronche. De quoi assurer leurs arrières dans le cas de figure où la flottille adverse se montrerait plus persistante et opiniâtre que de raison... Ensuite, les choses s'articuleraient de plus en plus sereinement. Seul le climat serait finalement à craindre, jusqu'à ce que leur navire soit en sûreté, tout en haut de l'unique continent, au beau milieu de la ville sainte... Une escale que tous les matelots commençaient à attendre avec impatience, tant il leur semblait avoir frôlé le pire en ce jour de voyage si particulier. Travailler avec les Thalassa était généralement plutôt fructueux mais ça n'était clairement pas de tout repos...

-Et bien... On dirait qu'on va pouvoir se reposer un peu. Je rapporterai toute cette petite aventure à mon paternel, dans les moindres détails. Qui sait... Vous en aurez peut-être un retour dans un futur plus ou moins proche...

Ces dires de Zang furent appuyés par un regard plutôt affirmé qu'il déposa sur Sheira. C'était à prévoir : de toutes les personnes ici réunies, c'était sans nul doute celle dont le grade semblait être le plus sous-estimé. Le contre-amiral Wenham avait pris des risques, qui s'étaient avérés relativement juteux : mais c'était précisément ce que l'on attendait de lui, considérant ses hauts-faits. La situation n'avait guère souri au colonel Agon et si les colonels Seyfried ou Nowaki avaient également su se montrer pertinents, cela avait été relatif et leur aide avait majoritairement réparé les pots cassés. Au final, cette petite expédition avait su prouver au vieux loup blanc une chose qu'il imaginait déjà limpide : cette nouvelle ère ne manquait pas d'engouement et de détermination, mais était en revanche cruellement dénuée d'expérience. Ils avaient besoin d'apprendre, notamment au contact de soldats endurcis... ils avaient le talent. Ils avaient désormais besoin de l'acquis. Ils n'étaient encore finalement ni plus ni moins que des apprentis, que des soldats élèves. Une fois cette vérité outrepassée, transcendée, ils seraient en route directe et franche vers les hautes strates du Gouvernement Mondial, au sein duquel ils laisseraient leur trace.



Dernier poste pour ma part. Enjoy boy'z ! Un nouveau mini-event a ajouter sur votre CV.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-