Partagez | 
 

 [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 543

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Jeu 14 Juin - 15:06




Valen.

-Jetez l'ancre !

Ils y étaient. Ils étaient enfin arrivés. Mielnisk, une île perdue du Nouveau Monde, positionnée non loin du territoire actuellement sous domination de l'Alliance des Chasseurs de Primes, glorieusement menée au combat par le célébrissime Mijushike Hojo, le seul homme susceptible de tenir Eko Taka et son armée de samourais en échec depuis des années. L'endroit où la Vivre Card de Thalassa Zang, fils aîné et héritier de Thalassa Yang, ainsi que père du futur marié, Thalassa Shang, les avait mené. C'était ici que l'homme en question les attendait en compagnie du géniteur de la gracieuse fiancée de Shang... Et c'était à partir d'ici que les choses risquaient fort de se corser quelque peu. Valen travaillait au service de l'étoile depuis près de deux ans, désormais : il avait été déniché au sein des troupes de la Marine où il ne s'épanouissait guère jusqu'alors, malgré ses compétences apparentes en tant qu'épéiste et meneur d'homme. Il était un colonel, à l'époque, un gradé quelconque, comme on en croisait des centaines, sinon des milliers, voguant innocemment sur les flots à la recherche d'un brigand à liquider... On lui avait octroyé une seconde chance. L'opportunité de viser un destin plus grand, plus enthousiasmant. Et il avait accepté sans trop se poser de questions... Il avait petit-à-petit pu faire montre de ses talents divers, et avait fini par retenir l'attention du vieillard tant et si bien qu'il avait été nommé pour guider l'escorte du mariage, jusqu'à l'arrivée à Mielnisk, désormais effective. S'il ne savait pas trop quels étaient les dangers qui les menaçaient, il ne pouvait pas les ignorer totalement : il se trouvait à bord de leur navire tant de têtes gradées et relativement célèbres qu'il pensait, à juste titre, que leur route risquait fort de croiser celles de quelques péripéties. Pourtant, il lui semblait complètement inconcevable d'attaquer une embarcation telle que la leur, une fois qu'elle serait lancée sur le trajet retour, en direction de Mariejoa. Car elle risquait d'abriter un monstre que même les Empereurs étaient disposés à redouter, en combat singulier... Le type de personnages qu'il valait mieux conserver loin de ça, si on entendait pouvoir vivre longuement et joyeusement.

D'ailleurs, la passerelle fut à peine installée entre les quais poussiéreux et le bastingage que les deux silhouettes les plus importantes de cette escorte apparurent, surgissant d'une baraque proche à pas tranquilles, toute une cohorte de gardes sur leurs talons. La majorité de ces hommes étaient attachés au père de Sunelia, la future mariée : ils étaient donc des criminels avec tout ce que cela impliquait, de la mine patibulaire aux tenues garnies d'armes en tout genre. Néanmoins, le type qui, d'entre tous, était sans conteste le plus effrayant, et celui qui, de surcroît, disposait de la plus imposante des présences n'était nul autre que le fils de Thalassa Yang lui-même... En l'observant de plus en plus distinctement, Valen ne put s'empêcher de tressaillir. Ce n'était pas la première fois qu'il le détaillait de la sorte mais comme toujours, il ne pouvait s'empêcher de sentir un sentiment d'oppression lui coller furieusement à la peau, comme pour l'empêcher de respirer. Bon sang, ce type était capable de vous tuer rien que par le biais de son regard, lequel semblait quasiment appeler à la violence...



Thalassa Zang et Arenam Odio.

Le père de Shang, d'un pas décidé, se mit à gravir la passerelle le premier non sans darder les marines regroupés d'un regard franc et d'un sourire railleur, quasiment provocateur. Il avait l'air terriblement inconséquent, au contraire de son propre paternel dont la gravité et la solennité contribuait à forger une réputation de solide diplomate. L'évidence était la suivante : si celui qu'on décrivait généralement comme étant le futur héritier de Thalassa Yang n'était probablement pas un idiot, il était avant toute autre chose un guerrier, un homme doté d'un solide esprit martial, de sens aiguisés et d'un courage inqualifiable. Il semblait aux antipodes de son jeune frère, Vang, lequel restait quasiment systématiquement à Mariejoa pour seconder leur paternel au sein de ses affaires coutumières. La fratrie recelait donc d'un certain nombre de profils à la fois distincts et redoutables, chose qui prouvait que Yang avait certainement nourrie longtemps l'ambition de créer cette famille démentielle qu'il s'était offerte, et qu'il y était parvenu. Si Odio, de son côté, n'avait rien de misérable ou de loqueteux, il ne parvenait clairement pas à imposer sa carrure aux côtés d'un type aussi remarquable et à la réputation aussi colossale. Car Zang n'était assurément pas le premier venu. Il avait longtemps servi au sein de la Marine, étant bien plus âgé que ses frères : il en était arrivé à sa sixième décennie, après tout... Et même si cela remontait à quelques années auparavant, même si cela avait été plutôt bref, il avait effectivement servi au sein des plus hautes strates de Marineford, en tant qu'amiral. Depuis, on le considérait comme étant la principale force de frappe des Thalassa : il était celui dont le domaine de prédilection était le Nouveau Monde, et le seul qui semblait susceptible de rire au nez et à la barbe des Yonkous sans craindre leurs représailles. Non, pire encore : il semblait vouloir susciter leurs représailles. Comme si rien ne le fascinait plus qu'un combat âpre, quelle qu'en soit l'issue...

-Vous êtes l'escorte, donc... Très jeunes, tous. Bien. Bon courage à vous.

Il avait pris la parole d'une voix ferme et implacable, comme s'il n'invitait ni aux présentations, ni à la discussion, et que l'opinion des personnes qui se trouvaient face à lui ne lui importaient absolument pas. Très directif, il se contenta de faire signe à Odio de lui suivre, lequel s'exécuta sans plus tarder non sans toutefois adresser un signe de la tête cordial aux présumés gardes de cette escorte. Il semblait apaisé de pouvoir compter sur le professionnalisme de toute une myriade d'agents du Gouvernement Mondial, même s'il demeurait insatisfait de ne pas pouvoir observer de très haut-gradé à la réputation solidement établie. Il allait devoir s'en satisfaire, toutefois, et il allait y parvenir : Zang, seul, suffisamment amplement à assurer sa protection, de toute manière...



En gros, le trajet jusqu'à l'île de Mielnisk, où vous récupérez Zang et Odio, se déroule sans peine. Là-dessus, vous pouvez vous en retourner à Mariejoa et votre véritable mission commence donc.
Le trajet ne dure pas très longtemps : une douzaine d'heures, tout au plus. C'est vraiment à l'entrée du Nouveau Monde, quoi.

D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Et sinon ben... J'ai fait le tour ?
En cas de questions, vous savez où me trouver !
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 339
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Dim 17 Juin - 1:54



L'héritier de l'étoile.






Mielnisk ? Voilà une ile dont le nom ne me dit absolument rien. Elle a beau être au bord du nouveau monde, je me rends compte que celui-ci n’est en réalité qu’un immense océan d’inconnu à mes yeux et à ceux de la marine. Rien avoir avec le nom de Thalassa Zang. Bien que cela remonte à quelques années maintenant, sa réputation le précède et il ne faut pas être particulièrement malin pour se rappeler des dernières générations d’amiraux. Le bateau est bondé de gradés en tous genres, mais nous faisons tous pâle figure à côté des noms présents. En réalité, je me demande même le but de notre présence ici. En cas d’attaque d’un ennemi qui pourrait réellement embêter le Thalassa, nous ne pourrions servir que de chaire à canon. Après tout, elle est peut-être là notre utilité…

L’ancien amiral représente tout ce que je n’aime pas. Il parait violent, plus prompt à communiquer avec ses poings que sa tête. Et pourtant un homme qui a été amiral se doit d’allier génie militaire et puissance de combat. Il n’est pas seul. L’homme à ses côté est surement le père de la jeune mariée. Bien plus sobre que ce que je me suis imaginé. Difficile de croire qu’il représente un empire entier du nouveau monde suffisamment important que pour susciter la convoitise d’une étoile, et pourtant…





Enfin bref. Dans le meilleur des cas, je n’aurais rien à faire pendant les 12 prochaines heures. Une escorte n’est utile qu’en cas d’attaque. Je me tourne en direction de Sia qui m’a accompagnée pour cette mission désireuse de mettre les pieds dans le nouveau monde. Elle semble émoustillée par les personnalités qui l’entourent. Il est vrai que Sia n’a pas pour habitude de se trouver face à genre de célébrités.

Usant finalement de mon adresse légendaire, j’attrape une corde du bastingage pour me faufiler entre les filets. Je virevolte pour finalement atterrir au post de vigie. Sia ne tarde pas à m’y rejoindre, mettant simplement plus de temps pour grimper jusqu’ici. Le poste de vigie est le plus haut du bateau… Ben oui, forcément, c’est tout l’intérêt d’un vigie. C’est aussi lui qui est chargé de la surveillance, c’est donc un point stratégique bien qu’évident. C’est donc sans plus tarder que je me mets à surveiller l’horizon.

Qui plus est, d’ici je peux surveiller, en plus de la mer, l’entièreté du bateau. Lors d’une mission aussi importante, à la place de nos ennemis potentiels, j’aurais probablement tenté d’infiltrer un espion parmi les membres de l’équipage d’une façon ou d’une autre. C’est pourquoi, après avoir fait des recherches préalables, j’avais mémorisé le nom de chaque membre de l’équipage et des différentes personnes susceptibles de se trouver sur le bateau. En plus de ça, je peux voir n’importe quel agissement suspect d’ici et Sia double ma vision ! Que les choses sérieuses commencent !




Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1881
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
11/750  (11/750)
Berrys: 8.903.252.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 19 Juin - 17:51

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Agon Akem, Colonel niveau 40. Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37.


- Misère… Pourquoi je suis ici… Kitisiri est sur la mer blanche.

Marmonna un Agon pensif, songeant à celle qu’il aimait d’un amour non réciproque. Il ne se trouvait pas dans cette embarcation par plaisir. Il s’y trouvait par obligation. Ghetis avait pour ambition d’en faire un homme bien plus célèbre, voir même lui offrir une montée en grade. C’était la meilleure façon pour le Vairon d’assurer la pérennité de l’équipage même en dehors des  îles célestes.

Le choix avait été rude, mais Agon était de loin le meilleur trancheur de l’équipage. Qui plus est, il maitrisait déjà l’art de la guerre, ayant activement participé à la bataille de Drum, ce qui lui valut son grade de Colonel. Aujourd’hui son capitaine nourrissait l’ambition d’en faire un membre de l’amirauté envers et contre tout. Bien entendu il convoitait simplement un poste de contre-amiral, mais c’était déjà amplement suffisant.

S’étirant longuement, l’homme se tenant à la rambarde du bateau observait plutôt sa hache bien rangée dans son étui. Il était blasé, mais connaissait l’importance de ce projet, c’est pourquoi il e trouvait dans ce convoi spécial. En dépit d’un manque flagrant de sérieux son mantra était à l’affût de toute chose dès l’instant où ils durent effectuer la fameuse escale permettant de récupérer le Thalassa Zang.

Il s’agissait certes du père de Shang, un homme que Ghetis respectait, mais les autres individus l’accompagnant paraissait bien plus dangereux eux... Leur style atypique créait un sentiment d’insécurité chez le trancheur, si bien qu’il restait sur le qui-vive.

Son masque posé sur ses lèvres comme toujours, il leva ses yeux vers Sheira, assise sur la rambarde.

Cette  blonde toute joyeuse observait avec impatience, ayant hâte de voir les personnes qui pénétreraient le navire. Elle avait aussi été envoyée dans cet objectif de gain de renommée, Sheira n’étant encore qu’une simple commandante, qu’elle passe colonelle serait une très bonne chose pour elle et l’équipage.

La tireuse d’élite de l’équipage vivait la vie avec plaisir et avait hâte de voir ce mariage. Ses deux armes à feu bien nouer à la ceinture de sa jupe, son nombril à vue, cette femme plantureuse ressemblait trait pour trait au stéréotype de la blonde, à la différence qu’elle n’était aucunement idiote, mais au contraire perspicace. C’est pour cette même raison qu’elle apprit à s’amuser de la vie.

- Ils ont l’air amusant. Peut-être que ce mariage sera encore plus spécial. Ghetis aurait mieux fait de venir. Il rate quelque chose.

Et c’était une évidence, le Vairon aurait aimé se confronter, même par un regard à un ex-amiral. Cela lui aurait permis de voir quel était la puissance d’un Thalassa rendu au poste qu’il convoitait.

Néanmoins, une autre occasion de rencontrer le paternel se présenterait. Après tout Ghetis devait d’abord se mesurer au fils avant de vouloir rencontrer le père.

[b]- Nous sommes quand même nombreux pour un mariage qui devrait inspirer la crainte à toute instance tu ne trouves pas Sheira ?
- Il faut croire que nous ne sommes jamais à l’abri d’une attaque… J’aurais dû venir avec un de nos oiseaux, ça m’aurait permis de survoler le navire.
- Et moi j’aurais dû rester dans le ciel.
- Mais non, il va forcémnt se passer quelque chose d’intéressant, c’est un mariage spécial.
- Mouais… Depuis la guerre je n’ai pas eu de vrais combats, Jaya était assez facile à aborder.
- Tu vois. Alors j’espère que le poison de ta hache est prêt à faire fondre le moindre ennemi.
- Question bête…..
- Réponse bête ! Compléta la blondientte.

Bien entendu le duo parlait entre eux, ne s’exprimant pas trop bruyamment pour ne pas gêner les autres. C’est avec cette légèreté qu’ils continuèrent à observer les nouveaux arrivants, toujours en retrait sur leur rambarde.


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 507
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Ven 22 Juin - 17:02

Pensive




Colonelle Violet Nowaki, soeur de Taito Nowaki.


Elle était là, sur le pont. Immobile depuis son arrivée, la colonel ne pipait pas un mot. Pure observatrice, celle-ci regardait les différentes figures qui faisaient place dans ce lieu prestigieux. La demoiselle regrettait ne pas avoir pu revoir son frère, mais c’est ainsi. L’épéiste c’est fait peur quand elle a apprit que son frère allait se battre dans cette histoire de dimension... Mais que de soulagement en apprenant que tous s’en étaient sortit sans trop de mal apparent. En revanche, elle était déçue de ne pas pouvoir retrouver son frère ne serait-ce que pendant quelques heures, car aussi discret cela soit-il, elle lui manque. Heureusement, pour éviter de sombrer dans la nostalgie et les pensées trop obscures, la belle demoiselle pouvait s’appuyer sur la présence de l’extravertie Logan. Une connaissance fait toujours plaisir à voir n’est-ce pas ? Ainsi rassurée, la demoiselle observait les horizons et les personnes sur place.

Combattants au corps à corps, artilleurs ou épéistes, bien des “ classes “ différentes se trouvaient là. Difficile de croire qu’une attaque aurait peut-être lieu plus tard... Qui serait assez fou pour tenter de s’en prendre à la marine ainsi composée ? Pourtant, malgré cette pensée positive, la demoiselle elle n’en oubliait pas la réalité : certaines personnes sont prêtes à tout pour gagner peu... Des criminels sont parfois sans scrupules ou n’ont rien à perdre, alors tant qu’à faire... Il ne fallait pas exclure la moindre hypothèse qui pourrait mettre en danger plus d’une personne.

Restant aux aguets donc, la Nowaki se faisait discrète pour ne pas dire absente. Bien du monde était présent sur ce navire et peu nombreuses étaient les chances d’avoir des ennuis directement. En revanche, quand les festivités commenceront, pour sûr qu’il faudra avoir l’oeil. Et ce n’est pas Violet et sa lame qui allaient manquer à l’appel, bien au contraire. Caressant le manche de sa lame fétiche, la demoiselle réfléchissait à bien des choses.

En effet, outre cette mission, bien des nouvelles étaient arrivées à ses oreilles et une en particulier semblait la tarauder. Une affiche “ Wanted “ l’avait intrigué : Shiki M. Eiki. En voyant le poster, celle-ci avait marquer un temps d’arrêt. S’agit-il de “ ce “ Eiki ? Celui qu’elle a brièvement connue sur Wa No Kuni ? Si tel était le cas, elle n’en serait que plus dérouté et son frère aussi. Pour cause... Il était connu jusqu’à preuve du contraire comme un enfant sage, très sage, trop sage même... Aurait-il vraiment succombé à la facilité de ce monde ? À la débauche et à la destruction qu’on peut désirer commettre ? Pour elle, cette histoire de “ tueur blanc “ qui avait éliminé bien des marines ça ne pouvais pas être vrai. Mais alors comment c’est-il retrouver avec ce poster ? La demoiselle se dit qu’il faudrait creuser un peu sur le sujet pour comprendre ce dernier.
Pourtant, à côté de cette triste vérité, la demoiselle était comme heureuse de savoir qu’une “ connaissance “ se trouvait quelque part sur les mers. Preuve que le monde évolue, que tout n’est pas rester à Wa. Qui sait si leurs chemins se rencontreront un jour ou l’autre ?

Divaguant dans ses pensées, la demoiselle soupira quelque peu, replaçant une mèche de cheveux correctement en lorgnant du regard ces êtres de haut rang qui étaient désormais à bord.    


Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Taito Nowaki le Mar 26 Juin - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 323

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
20/350  (20/350)
Berrys: 16.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Dim 24 Juin - 20:46

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Le grand jour était arrivé. J’avais été convié, ainsi que d’autres, à faire partie d’une large escorte jusqu’au Nouveau Monde afin d’accompagner l’un des héritiers de la noble famille Thalassa pour son mariage. Avant cela, j’avais juste eu le temps de me remettre de l’affrontement contre Taito en guise d’entraînement qui m’avait mis dans un sale état. Certes, j’avais déjà connu bien pire, mais son coup recouvert d’Armement bien placé ne m’avait pas laissé dans une bonne situation. Si bien que mon oncle avait été obligé de me ramener et de s’occuper de s’occuper de moi pour que je puisse reprendre du poil de la bête avant de partir. Mais aujourd’hui, je me sentais déjà mieux. Toutefois, je ressentais tout de même encore cette douleur dans mon torse, signe de cette blessure, et malgré ça j’étais bien déterminé à ne pas me laisser avoir si les choses venaient à mal tourner.

De ce fait, je me trouvais sur un immense navire en présence de bien des personnes plus ou moins puissantes et également plus ou moins renommées. On avait d’ailleurs notamment eu la chance d’accueillir deux personnages dont l’un était particulièrement célèbre : Thalassa Zang. Il était le père du marié et sa réputation n’était clairement plus à prouver. Un homme puissant qu’il valait mieux avoir de son côté plutôt que du côté opposé.

« Eh bien, on dirait qu’il y a quelques belles pointures ici, hein Syph ? »

Tournant lentement la tête en direction de Styff après avoir admiré tout ce beau monde, je répondis sur un ton particulièrement calme.

« Oui. Je ne sais pas vraiment si c’est une bonne ou une mauvaise chose. Ça pourrait être l’occasion pour un groupe mal intentionné de se débarrasser de quelques têtes du Gouvernement Mondial, avec un peu d’organisation. »

J’avais prononcé ces paroles comme s’il s’agissait de simples mots banaux, sans grande importance. Et pourtant, je parlais bien là d’une embuscade ou bien tout simplement d’une attaque de grande envergure ayant pour but de fragiliser la « Justice » incarnée par le Gouvernement. Certaines personnes auraient pu afficher un air stressé ou même paniqué en imaginant cette possibilité, mais ce n’était pas mon cas. Il était vrai que depuis un moment déjà, je n’avais plus l’habitude de réagir comme avant, avant que tous les précédents événements ne se produisent. Il arrivait que certains me considèrent presque comme un robot, une arme servant à obéir aux ordres et répandre la Justice dans le monde entier. Mais personnellement, je ne me considérais pas spécialement comme tel.

Au-delà de ça, était-ce réellement le cas ? Étais-je devenu un instrument, aveuglé et dénué d’humanité ?

awful pour Epicode


Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 543

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 26 Juin - 16:29




Valen.

Chacun s'en était prestement retourné à son poste et à ses occupations. Dans les faits, ce voyage n'était censé n'être rien d'autre qu'une banale formalité, dont les gouvernementaux s'affranchissaient au nom du prestige de la famille Thalassa. Leur proximité avec Mariejoa empêchait les Empereurs d'agir librement et de les menacer frontalement, d'autant plus qu'Eko Taka avait fort à faire avec Mijushike Hojo et qu'Erika Orato, quant à elle, était actuellement confrontée par Kyo Kara. Tengen et Hadès auraient bien été susceptibles de s'en prendre à eux si la chose avait pu revêtir un quelconque intérêt, à leurs yeux : sauf que la protection rapprochée du paternel de la future mariée, assurée par Zang en personne, avait de quoi refroidir les ardeurs même des plus proches lieutenants des impétueux Yonkous. Abattre un amiral n'était pas chose aisée : et le fils aîné de Yang n'était pas arrivé au sommet de la Marine fortuitement, à l'instar d'un John Pacifique. Non, il avait mérité son grade, et sa foultitude d'exploits durant ses quelques années de service le prouvaient amplement... Ainsi, tenter de le mettre à bas nécessitait un déploiement de troupes colossales qui, du point de vue d'un regard extérieur, était tout bonnement risible considérant les possibles débouchées de ce mariage politique. Dans le pire des cas, les Thalassa allaient effectivement réussir, sous la houlette et les conseils pertinents d'Arenam Odio, à augmenter leur influence au sein du Nouveau Monde... Et alors ? Tant que la menace Decima planait encore, le Gouvernement Mondial ne risquait pas d'étendre ses frontières au-delà du raisonnable. Les îles les plus menacées étaient donc à la rigueur les possessions civiles, détachées de tout influence externe, et les possessions révolutionnaires gouvernées par Andromède, laquelle n'avait assurément pas les moyens de nuire à cette escorte rassemblée à ce jour. En bref ? Seuls les rivaux d'Odio étaient susceptibles de leur glisser des bâtons dans les roues. Tenter un assassinat sur sa personne pour s'accaparer les fruits de son business, c'était le stratagème qu'ils avaient imaginé et qui avait poussé ce criminel à accepter l'union qui allait être bientôt formulée, directement en Terre Sainte. Allaient-ils toutefois prendre le risque d'attaquer l'embarcation dépêchée par l'Étoile sur le trajet du retour ? La réponse ne tarda guère à pointer le bout de son nez et Valen, comme les autres passagers, se rendit bientôt compte du fait que des voiles noires pointaient à l'horizon. Des voiles drapées des symboles des pires crapules que les flots du Nouveau Monde recelaient actuellement : des mercenaires, pour l'essentiel, capables de se parjurer pour une somme rondelette...

-A bâbord ! Et à tribord ! Bordel de merde... Ils sont partout !


Thalassa Zang et Arenam Odio.

-Les enflures... Pourquoi maintenant ?!
-Hahaha ! Les futés !
-Qu'est-ce qui vous fait rire ? Ils vont nous cerner et nous couler par le fond !
-S'ils avaient attaqué sur la terre ferme, je les aurais tous tué, seul !

Zang semblait hilare, malgré la menace qui planait réellement sur leur escorte. Les navires adverses qui s'approchaient de toute part et à vive allure s'élevaient facilement à une douzaine d'embarcations, et la majorité d'entre elles abritaient des têtes fameuses, appartenant à des cartels et à des organisations parfois rivales, parfois plutôt alliées. Mais voir autant de têtes célèbres du mercenariat et de la chasse aux gouvernementaux rassemblés en une seule flottille avait de quoi glacer le sang d'Odio : ses ennemis avaient dû débourser des milliards pour s'offrir les services de cette élite du monde criminel ! De son côté, le Thalassa savait qu'il n'allait être que d'une aide relativement modeste, dans la mesure où ils étaient parfaitement encerclés. Comme il l'avait justement souligné, sur la terre ferme, affronter un tel lot d'ennemis n'était pour lui ni plus ni moins qu'un jeu d'enfant : il avait l'habitude de souffrir d'un sous-nombre grossier sur le champ de bataille, et cela ne le gênait pas outre-mesure. En revanche, le fait qu'ils aient attendu pour les assaillir en haute mer prouvait qu'ils étaient au courant pour sa nature de maudit et qu'ils entendait bien en tirer un profit maximum... Ils n'allaient pas s'approcher, ou alors seulement sporadiquement pour tenter d'occasionner autant de dommages que possible sur la coque du navire qui les portait. Ils voulaient les noyer, tuer les survivants et pêcher les cadavres pour offrir les dépouilles au plus offrant... Tactique simpliste au possible mais qui risquait fort de toucher au but si l'escorte n'était pas capable d'assurer le rôle pour lequel on l'avait appelée. Sauf que si ces types avaient été sélectionnés par son père, Zang avait toutes les raisons du monde de leur adresser sa confiance également : aussi se contenta-t-il, dans un premier temps, de demeurer volontairement en retrait. Il bouillait d'envie de se jeter dans la mêlée pour voir ce dont leurs adversaires étaient faits, mais il avait conscience du fait qu'observer la jeunesse dans l'effervescence des préparatifs pouvait également s'avérer formateur... Peut-être que l'un d'entre eux réussirait à l'impressionner ?


Alan "le Prince", Chef des Mercenaires "Umi no uta", et Hannybal Sepharide, capitaine des "Seagull Eaters", primé à 265.000.000 berrys.

A bâbord, Alan, le chef des Mercenaires Umi no uta, était l'une des têtes tristement célèbres issues de l'île des Hommes-Poissons. Il prétendait être un membre de la famille royale, arrière petit-fils du frère d'un monarque quelconque, par le passé. Si nul n'avait jamais pu vérifier la véracité de ses dires, force était d'admettre qu'il était tout de même quelqu'un d'assez altier, qui inspirait une certaine forme de respect. Il avait su s'attirer l'admiration de plusieurs hommes de main vaillants et compétents et ils avaient tous ensemble formé une guilde qui offrait ses services aux employeurs les plus généreux. Ils étaient redoutables, en haute mer, puisque Alan était un membre de la peuplade des sirènes. Une bonne frange de son équipage était également constituée d'autres ressortissants des peuples amphibiens, chose qui risquait de les rendre particulièrement redoutables s'ils parvenaient à s'approcher excessivement.
Hannybal, contrairement à Alan, disposait quant à lui d'une réputation plus sinistre. On le savait ouvertement engagé contre les troupes de la Marine et, plus largement, du Gouvernement Mondial. Le nom de son équipage venait d'une habitude tenace et cauchemardesque : il consommait ses ennemis après les avoir tué sur le champ de bataille. Il s'agissait également, autrefois, d'un chasseur de primes : il avait simplement décidé de retourner sa veste en considérant qu'il valait mieux se trouver du côté des criminels plutôt que de celui des justiciers, en tout cas sur le Nouveau Monde. Il disposait également d'un équipage à la réputation solide, et son navire disposait de canons frontaux similaires à ceux qu'on trouvait sur les embarcations de guerre monumentales du Quartier Général de la Marine.
Ces deux belligérants menaient donc le flanc gauche : ils chargeaient à toute allure, en première ligne, et risquaient d'engager les hostilités d'une minute à l'autre, probablement légèrement avant les ennemis situés à tribord qui avançaient plus raisonnablement. La flottille ennemie renvoyait donc une image d'elle relativement désorganisée : restait à savoir si c'était feint, ou si leurs affiliations distinctes avaient eu raison de leurs accords préalables.


Haendrick, capitaine des Rotte Pirate, primé à 200.000.000 berrys, et Belezbuth, chef du Quintet Infernal, primé à 365.000.000 berrys.

A tribord, les quelques têtes célèbres qui émergeaient au lointain n'étaient pas pourvues d'une réputation beaucoup moins solide. Haendrick était, à titre d'exemple, capitaine de deux embarcations qui voguaient vigoureusement en direction du navire de l'escorte de l'Arenam. Il s'était fait un nom en traversant Paradise puis en parvenant sur le Nouveau Monde où il avait su conserver une place relativement sécurisante d'outsider : aucun Yonkou n'avait pour l'instant tenté de l'assimiler de force à sa flotte et lui, de son côté, avait évidemment eu la décence et l'intelligence de ne pas provoquer des ennemis qui auraient été susceptibles de le briser sans la moindre difficulté. En d'autres termes, il n'était pas vraiment un gros poisson dans le coin, mais il en était conscient et c'était probablement là sa plus grande force : il était capable de surgir et de frapper promptement, puisque personne ne le surveillait jamais. Mais il disposait surtout d'un équipage dispatché sur deux bateaux, donc, et qui comptait plus d'une centaine de matelots rompus à l'exercice des batailles navales... Une armada plus que modeste, certes, mais qui s'intégrait facilement aux embuscades telles que celle-ci, communément avec d'autres groupuscules criminels.
Belezbuth, en revanche, était bien plus détonnant au milieu de ce paysage. Son embarcation à lui était plus fluette, et il n'était, dans son équipage, que cinq membres en le comptant. Ils étaient une force de frappe considérable, toutefois, et étaient cinq mercenaires parmi les plus prisés du Nouveau Monde : bon nombre de Royaumes avaient recours à leurs services hors de prix pour se débarrasser d'une armée adverse trop tenace ou trop aventureuse. Si sur l'océan, ils risquaient d'avoir moins de poids que l'équipage d'Haendrick ou que les hommes-poissons d'Alan, ils risquaient toutefois de devenir de solides assaillants dans le cadre d'un abordage... Raison pour laquelle il valait mieux tenter de les conserver à distance, a fortiori tant que le reste des criminels étaient encore libres de leurs mouvements et donc capables de pilonner sans relâcha la position gouvernementale.



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.

Résumé : Le principe est le suivant : vous êtes à nouveau en haute mer et pouf, six navires à bâbord, six navires à tribord, ils vous foncent dessus pour vous couler. Odio panique un peu, Velen est complètement sidéré et Zang se marre, puis vous regarde faire. Simple comme bonjour !
Et j'en profite pour présenter quelques ennemis, bien sûr. Ce sont les plus célèbres de part et d'autre, mais il y a quelques autres têtes d'affiche que je présenterai au tour prochain : pour l'heure, ils sont encore assez loin, même s'ils se rapprochent vite, et ils ne peuvent donc pas engager le conflit.

Lvls :
Côté gentils :
Thalassa Zang est lvl ???
Arenam Odio est lvl ???
Les gardes d'Odio sont lvl ???
Velen est lvl ???
Les matelots gouvernementaux sont lvls ???

Côté méchants :
Alan est lvl ???
Hannybal est lvl ???
Haendrick est lvl ???
Belezbuth est lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 339
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Ven 29 Juin - 13:00



L'héritier de l'étoile.






Dans la foule je peux observer quelques visages connus. Notamment Violet, compagnon d’arme et soeur de mon capitaine. Sypher Wenham, jeune homme à l’histoire étrange dont j’ai entendu parler par Caligula lors de nos divers voyages. Le trajet semble bien se passer pour l’instant mais comme on pouvait s’y attendre, ce genre de calme est éphémère. Des navires à gauche, des navires à droite. Des ennemis partout en somme. Zang, lui semble profiter du spectacle. Comme ci il voulait que l’on se charge des ennemis sans lui, histoire de nous évaluer. Je me laisse aller à un long soupire, toujours perché en haut du post d’observation. Les traversées de la marine sont rarement sans encombres.

Bon, analysons rapidement la situation. À gauche ; des hommes poissons qui peuvent être très dangereux en haute mer et un équipage de cannibales avec des canons monstrueux. À droite, un mec plutôt discret sur nouveau monde mais armé d’une masse d’homme assez importante et cinq adversaires de taille à côté qu’il est préférable de garder loin.

D’un mouvement habitué, je saute du haut de la vigie pour laisser mes pieds s’entremêler et se démêler dans les cordes pour atterrir presque sans un bruit sur le pont, à côté du gouvernail et de la personne qui est chargée de diriger le bateau. J’ai eu la chance d’avoir une vue plus panoramique que mes comparses. Il faut prendre les choses en main sans perdre de temps ! Je m’adresse à l’équipage de manière générale sachant très bien que certains auront d’autres idées et plus particulièrement à la personne qui tient le gouvernail.

« Les bateaux à bâbords sont plus proche que ceux à tribord. Tourne le bateau à bâbord toute, droit sur les hommes poissons ! Les canonniers ; au fond du bateau. On ne doit pas laisser le Quintet Infernal s’approcher. Pareil pour les Rotte Pirate, ces deux équipages mis ensemble allient nombre et puissance ; il ne faut pas les laisser nous aborder. »

Si le bateau se tourne à 90° en direction des hommes poissons, nous ferrons dos aux deux autres équipages. On va se rapprocher des Umi no uta et des Seagull Eaters pour engager le combat rapproché avec les hommes poissons et le combat mi-distance avec Hannybal. Si les canons vont au fond du bateau, ils pourront tirer et essayer de couler les deux autres.

« Ceux qui peuvent attaquer à distance, allez à la proue et visez l’équipage de Hannybal pour engager un combat à mi-distance avec eux. Les spécialistes du corps a corps, gardez les hommes poissons à l’oeil, ils sont bien plus fort dans l’eau donc il faut les en faire sortir et les empêcher de détruire notre propre bateau ! Il faut aussi quelqu’un qui peut repousser les boulets de canons et autres projectiles devant, on doit se méfier des canons frontaux de Hannybal et dans une moindre mesure il nous faudrait aussi une personne capable de repousser les boulets à l’arrière mais c’est moins primordial ! »

Au moins les différents soldats qui sont un peu perdu ou désorganisés savent où aller et quoi faire. Je sais que certains n’en feront qu’a leurs tête et c’est pour le mieux ! Il y a surement des personnes ici qui ont des pouvoirs inimaginable et qui savent mieux les utiliser par eux même. Quant à Sia, elle reste simplement en retrait, en attendant de pouvoir utiliser ses talents de médecin, tout en espérant ne pas avoir besoins d’y recourir.






Résumé:
 


Dernière édition par Logan V. Seyfried le Jeu 5 Juil - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 507
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 3 Juil - 12:24

Pensive




Colonelle Violet Nowaki, soeur de Taito Nowaki.


Ce voyage se passait bien, jusqu’à ce que l’inévitable arriva. Comme prévu, une attaque allait avoir lieu, en revanche, la forme était pour le moins... Imprévue. Un, deux... Trois ... Combien de navires apparaissaient ainsi ? La chose était sidérante et il est difficile de ne pas paniquer. Sentant son coeur battre, la guerrière de Wa reprit son souffle en pensant immédiatement à son frère. Mourir ici ? Impossible, il en est hors de question. Personne ici ne peut se permettre de mourir quel que soit l’ennemi qui se présente. Ces gens ont beau être nombreux, le chiffre ne signifie rien quand on est organisé. Ainsi donc, alors que la pression commençait à se faire ressentir, la jeune femme aida directement son compagnon “ Logan “ en donnant aussi des instructions.

“ Restez calme. Rejoignez votre poste et préparez vous à la bataille. “

Jouant le rôle de soutient pour le moment, la demoiselle tentait de garder les esprits calmes. Si les soldats paniquaient, ils risquaient de faire des erreurs et en un rien de temps, la situation peut devenir chaotique. Il fallait à tout prix éviter cela. Ainsi, elle tentait de redonner du courage aux troupes avant d’aller vers la proue. Les attaquants n’étaient pas de simples rookies, visiblement ils étaient bien décidé à nous faire voir le fond... Impensable.

Montant sur la tête de proue, la jeune femme observait les lieux et les ennemis qui allaient nous faire face. Le logia du soldat Wenham serait aussi d’une utilité exemplaire. Malgré la situation imprévue, les chances étaient de notre côté c’est certain. Restant zen, la miss observait de qui il s’agissait en face et en voyant des hommes poissons, elle ravala sa salive. Cette race avait l’avantage dans l’eau. Il fallait donc limiter leur avancée par cet endroit. Peu de nous pouvaient lutter sous l’eau, aussi donc, il fallait rendre l’eau impossible d’accès pour eux. Du gel ? De l’empoisonnement ? ... Empoisonnement ? Une minute !

“ Soldat Wenham !!! Pouvez vous créer une sève toxique ? “

Restais à voir quelle genre de sève il pouvait créer et la distance de son possible assaut, cependant, elle lui expliqua l’idée, à savoir rendre impossible l’approcha par la mer. Bien entendu, il fallait s’assurer que l’eau soit intoxiqué en profondeur et sur un large périmètre. Quoi que... S’ils arrivaient à “ manier “ l’eau, il serait con de goûter à notre propre médecine.

Se mettant en équilibre sur la proue, la jeune femme dégaina sa lame noire comme l’encre et respira lentement. Se concentrant en douceur, elle écoutait le bruit de l’eau qui était secoué par le navire qui tranchait l’eau sur son passage. Le calme avant la tempête se disait-elle. Re ouvrant les yeux, elle fit alors une chose simple : trancher devant elle. Une lame d’air conséquente fonça vers les mâts du navire de Alan. Restais à voir quelle serait leur réponse.   


Codage par Libella sur Graphiorum



tech utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 323

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
20/350  (20/350)
Berrys: 16.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mer 4 Juil - 17:26

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Alors que nous avancions tranquillement en mer pour revenir à Marijoa, un homme se mit à crier pour alerter toutes les troupes. D’après ses dires, plusieurs navires semblaient se rapprocher de notre position, et ce de tous les côtés. Bizarrement, cela ne m’étonnait pas plus que ça. Après tout, j’avais bien dit juste avant que le fait de regrouper des personnes de renommée sur un seul et même bateau n’était guère la meilleure des idées. On ne pouvait que s’attirer les foudres du ciel, de cette manière. Mais « ce qui est fait, est fait » comme on dit. Nous allions donc devoir agir en conséquence et surtout ne pas se laisser engloutir par la panique. Il était vrai que les forbans étaient nombreux, mais nous l’étions également. Restait donc à savoir si tout le monde allait pouvoir faire son travail et montrer sa valeur au reste de « l’équipage » . C’était mon cas, en toute honnêteté. Si je souhaitais redorer le blason, je n’avais pas d’autre choix que d’impressionner ceux qui m’entouraient, et particulièrement Zang, la légende.

Par conséquent, alors que je pouvais clairement discerner deux équipages à bâbord et deux autres à tribord à l’aide de mon sniper, je pris quelque temps pour réfléchir et mettre en place un début de stratégie. A gauche se trouvaient des hommes poissons, sans doute capable de repousser mes assauts avec aisance en manipulant l’eau environnante. Ils n’étaient donc pas les meilleures cibles à désigner. De ce fait, en mon âme et conscience, je décidai de plutôt me focaliser sur les équipages de droite. Toutefois, juste avant que je ne puisse commencer à passer à l’action, j’entendis une jeune femme crier mon nom en me demandant s’il m’était possible d’utiliser de la sève toxique. Bien évidemment que je le pouvais. En revanche, ce n’était pas encore le moment. J’avais déjà quelque chose d’autre en tête pour l’heure.

« C’est Contre-Amiral Wenham, mademoiselle. Respectez votre hiérarchie. En ce qui concerne la sève, oui c’est une de mes nombreuses possibilités. Toutefois, j’ai un début de plan exécuter. »

« Montre-leur, Syph. Quand on aura l’occasion de les atteindre au corps-à-corps, je serai plus efficace. En attendant.. »

Sur ces mots, Styff fixa son regard sur l’équipage des Seagull Eaters et se concentra en levant son pied droit. Puis, après plusieurs secondes de « charge », il frappa d’un coup sec à l’horizontale, projetant une terrifiante lame d’air de plusieurs mètres de long et suffisamment épaisse pour trancher net un navire en deux, même à cette distance.

De mon côté, je créai aussi vite que possible un immense dragon de sève sur lequel je vins me placer pour « fusionner ». Ce faisant, je le fis décoller et me dirigeai en direction des assaillants à tribord tout en montant dans les airs de façon à former une parabole. A ce moment-là, mon objectif était extrêmement simple. Une fois suffisamment haut tout en me trouvant au-dessus des navires, je lâcherais une multitude de boules de sève remplies de balles capables de libérer un nuage de fumée noire. Dans tous les cas, les projectiles finiraient par exploser et répandre le gaz comme prévu, même s’ils venaient à être détruits, tranchés, ou quoi que ce soit d’autre. Et c’est à ce moment-là que je laisserais le dragon retomber en piqué avec un seul et unique but : exploser. Rempli de balles explosives, il provoquerait une explosion inimaginable en tenant compte de la forte propagation causée par la fumée noire.


« C’est l’heure de briller. »

En prononçant ces mots, je me déliai du dragon en bondissant dans les airs de façon à retourner au navire de la Marine en utilisant le Kamisori. Cela servirait notamment à me mettre en sécurité.

awful pour Epicode


Aloooooors !

On va faire simple pour les explications. En gros, Styff concentre un puissant Rankyaku dans sa jambe et le balance en visant le navire des Seagull. La lame d'air est très large et a suffisamment de puissance pour trancher un navire en deux, même à longue distance.

De son côté, Sypher crée son dragon de sève et s'envole avec en prenant une trajectoire parabolique en visant les deux équipages de droite. En vol, le dragon largue des boules de sève remplies de balles qui, en explosant, répandent une fumée noire capable de détoner à la moindre étincelle tout en propageant l'explosion. Elles servent donc "d'apéritif" si on peut dire, sachant que même en étant tranchées, détruites ou quoi que ce soit, elles libéreront quand même le gaz autour des navires. Ensuite, lorsque le dragon redescend (donc à la deuxième phase de la trajectoire parabolique), Syph s'en dissocie pour le laisser tomber en piqué et se retire en Kamisori. L'objectif dans tout ça est que le dragon finisse par exploser soit de lui même, soit par une attaque quelconque provenant des mercenaires et provoque une explosion sans pareille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1881
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
11/750  (11/750)
Berrys: 8.903.252.528 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Sam 7 Juil - 17:04

Héritier de l'étoile

Ore Wa Kurohebi Da !





Agon Akem, Colonel niveau 40. Sheira Tisnoc, Commandante niveau 37.

Une chose était sûre et certaine, comme à chaque constitution de nouvelles équipes marines, la première cohésion allait être difficile. Il fallait que chacun comprenne les capacités d’autrui, mais aussi leur mentalité, ce qui serait loin d’être facile. Malgré tout, le groupe n’allait pas tarder à avoir une bonne cohésion s’était évident.

Ainsi, lorsque les navires apparurent, les réactions dans le duo furent très opposées ! Agon soupira un grand coup, s’accoudant à la rambarde du navire avec une légère pensée pour Kitisiri. Il aurait pu être sur une belle mer de nuages avec son âme sœur au lieu d’être ici.

- Blablabla c’est une escorte de Cinq Etoile, blablabla t’auras rien à craindre Agon. Merci Ghetis, merci.

Dit le trancheur, tout en autant son arme de son étui métallique, pour révéler son arme fétiche à l’image d’un personnage célèbre dans un autre univers. La hache en alliage révélant de somptueux trous disparates. De ces derniers suintaient un liquide violacé, suivi d’un gaz léger.

Cette arme empoisonnée avait la particularité de faire fondre ce qu’elle touchait, d’où son intérêt entre les mains du Colonel Agon Akem.

[colo=darkred]- Allez… C’est parti… Wouw.[/color]
- Wouhou !! Des ennemis !! Je vais pouvoir me dégourdir les jambes !
Ajouta la jeune femme avec bien plus d’entrain !

Par ailleurs, elle avait tiqué à la remarque de Zang et fut prise d’un beau petit rire. S’adressant alors à Zang de sa voix enjôleuse, elle allait satisfaire les envies du guerrier dans quelques instants.

- Mais Monsieur Thalassa, je peux vous offrir la terre ferme sur un plateau. Il suffisait de demander. Elle interpella un mousse en chemin.

- Vite, dans ma chambre mon stock de balles, trois caisses. Dit-elle en s’approchant du Thalassa, ses armes à la main.

De son côté Agon observa la situation, allant lentement prêt de la tireuse d’élite ayant rejoint Zang.

- Il parait logique d’attaquer rapidement ceux à tribord. Attaquer les hommes poissons à distance n’aurait aucun sens… Ils vont bloquer toutes nos tentatives. Enfin… Je pense que Sypher la deviner depuis le temps qu’il navigue avec Ghetis.

C’est à cette instant, que le trancheur vit un dragon naître sur le bateau, soupirant en marmonnant « tel père, tel fils hein ». Ghetis avait son dragon et son fils aîné aussi visiblement.

En revanche, une chose agaça passablement le Colonel, qui était l’imbécile qui avait ordonné de foncer sur un navire d’hommes-poissons directement ? Foncer sur une escouade à l’aise dans un milieu aquatique sans avoir complètement écrasé l’autre croupe qui pouvait les prendre en tenaille sans difficulté ?

Ce fut sans la moindre hésitation qu’il retira sa chaussure et la balança à la tronche du fautif roux.

- Toi la ferme. Dans quelle bataille tu fonces sur un ennemi alors que l’autre peut te prendre à revers. Laisse le bateau comme il est et laisse les venir à nous. C’est la meilleure façon de contre-attaquer. C’est toi le mec que Cali a dit de surveiller c’est ça ?

Retirant son autre chaussure pour être plus à l’aise, sans doute, le brun prit la parole une dernière fois.

- Sypher s’occupera de premier contact avec les navires à tribord. Sheira aidera Zang et nous les non-aptes au combat longue distance, nous devront contrer les assauts aquatiques des hommes-poissons.

Agon sortait de la guerre de Drum, il avait livré une longue bataille sur des bateaux. Alors ce genre de situation ne lui était pas du tout étranger. C’était sans aucun doute pour cette raison que Ghetis l’avait à nouveau placé sur un bateau, plutôt que faire appel à Pride par exemple.

Néanmoins, rien ne disait que les directives du Colonel seraient mieux suivi que celle du Colonel des Mad Dogs. Agon le savait pertinemment, c'est pourquoi il avait lancé sa chaussure sur le Lango, pour le décrédibiliser un minimum, ou en tout cas créer une confusion entre son ordre et le sien. Ce qui mènerait le bateau à ne pas bouger sauf si Zang ou une autre personne en décidait autrement.

Sypher lança l’assaut peu après cette scène, tandis qu’une première caisse fut ramenée à Sheira qui n’y prêta attention, se focalisant sur la seconde caisse qu’elle ouvrit, remplissant rapidement ses armes à feux de vingt balles chacune, soit un total de quarante. Elle remplit également sa sacoche de différentes munitions.






- Vous pouvez déjà bondir Monsieur Thalassa, la mer ne foulera pas une seule fois vos chevilles !

La jeune femme fit alors un bon agile, tournoyant dans les airs, avant de gravir le mât du bateau avec une souplesse déconcertante. Depuis ce haut poste, elle vint alors mitrailler la mer avec ses deux armes à feu, ayant la particularité d’être de véritable mitrailleuse longue portée. Néanmoins ce n’était pas là son unique talent !

- We Are F*ckin Super Star

Les premières balles avaient poussé un peu plus loin du navire, la femme supposant que Zang pourrait sauter jusque-là ! Les balles germant en de petites îles végétales ! Une astucieuse version miniature de Boyn inventée par l’Archer ! Ainsi plusieurs ilots virent le jour l’un après l’autre. Et lorsque la portée vint à manquer les dernières balles prirent le relai de façon judicieuse.

Elles ricochèrent sur les derniers ilots et vinrent éclore ainsi juste devant elles ! Cela avait ainsi créé une agglutination d’une quarantaine d’îles liant le navire marine à la flotte à tribord.

Puis d’un coup la jeune femme fusionna ses deux armes en un grand sniper ! Sypher l’aurait vite remarqué, ces armes à feu étaient une version améliorée des révolvers de Noctis Archer.

- Vous pouvez y aller ! Je tire assurément plus vite qu’un homme-poisson forme une vague d’eau. Je vous ouvrirai un pont si jamais vous souhaitez revenir au navire !

Il n’avait pas besoin d’en rajouter davantage ! Le combat pouvait commencer !

- Let’s Play !

A ces mots la jeune femme fusilla avec son sniper les mâts de chacun des navires à tribord, ou la position où ils devaient être si le nuage explosif de Sypher ne s’était pas encore dispersé. Son but était, au choix, d’activer l’explosion de masse de Sypher s’il y avait eu un raté, ou alors mettre le feu aux voiles et couper l’avancée des navires en question.

En vérité, le duo de La Couronne comptait sur le Wenham et le Thalassa pour contrer un éventuel assaut des hommes-poissons. Bien entendu, Agon comptait sur ses propres capacités, mais aussi celle de Violet, puisqu’elle était sabreuse.


DEV NERD GIRL



Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 543

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Lun 9 Juil - 21:32




Valen et Thalassa Zang.

Le colonel Seyfried avait pris les choses bien en main dès l'apparition au large des navires ennemis : il semblait vouloir guider la procession gouvernementale d'une main de fer, et c'était chose rassurante pour les matelots qui voyaient en lui une figure d'autorité stable et fiable. Son sérieux apparent et son sang froid en faisaient un repère au milieu de la bataille qui risquait d'éclater d'une minute à l'autre, d'autant plus incontournable que l'ancien amiral ne semblait guère vouloir endosser le rôle qui aurait pourtant dû lui revenir de droit. Toutefois, le peu de cohésion que Logan parvint à susciter se fracasse brusquement lorsqu'un homme de même grade prit la parole à son tour, prononçant des paroles dont la teneur allait à l'encontre même des propos tenus par Logan. Lorsqu'Agon décréta qu'il valait mieux tenir leur position en évitant de se jeter dans la gueule du loup, plusieurs marines cessèrent momentanément leurs activités, interloqués. L'embarcation gouvernementale perdit de sa rapidité, et les canonniers, pour la plupart hébétés, n'en finirent plus d'échanger des regards incompréhensifs tandis que leurs supérieurs commençaient apparemment à se montrer grossiers l'un envers l'autre. Si les responsables de l'escorte n'étaient en eux-mêmes pas certains quant à la marche à suivre, comment diable les matelots pouvaient en avoir une moindre idée ? La plupart des soldats se mirent donc insidieusement à paniquer : leur professionnalisme et leur discipline leurs permettaient de conserver leur calme, bien sûr, mais ils n'en étaient pas moins hagards et alertes, incapables d'entreprendre la moindre action fructueuse tant qu'on ne se décidait pas réellement quant à la marche à suivre. Malheureusement, pendant ce temps, les ennemis progressaient de plus en plus vivement et cela, d'autres gradés semblaient bel et bien l'avoir compris... Lorsqu'une jeune femme s'approcha de lui afin de lui destiner quelques paroles, non sans un brin d’espièglerie que Zang accueillit avec un sourire qu'il souhaitait amical mais qui, comme toutes les expressions que son faciès buriné véhiculait, semblait inquiétant et de bien mauvaise augure.

-Voilà une charmante jeune femme qui sait quoi faire, et quand le faire...

Lorsque le tapis végétal commença à apparaître à même l'océan, le Thalassa se contenta de bondir sur la première des fleurs, continuant à sourire à pleines dents. Il profita du contact de ses pieds avec les pétales et se délecta de la vision des navires criminels qui, au loin, s'approchaient dangereusement. Des grands noms, dans le lot... Une bataille qui risquait de s'avérer divertissante. S'il décidait d'y prendre part frontalement, en tout cas... Pour l'heure, cela ne semblait pas vraiment être à l'ordre du jour : il se contenta de lever un regard vers les cieux tandis qu'une silhouette massive se détachait du navire du Gouvernement Mondial pour s'envoler puissamment, en direction des embarcations ennemies. Ces gamins possédaient des facultés intéressantes, et plutôt atypiques, force était de l'admettre...


Alan "le Prince", Chef des Mercenaires "Umi no uta", et Hannybal Sepharide, capitaine des "Seagull Eaters", primé à 265.000.000 berrys.

Deux lames d'air : une pour chacune des embarcations en tête de la flottille à bâbord. Les criminels s'étaient attendus à être les cibles d'invectives de cette envergure, bien sûr, puisque les gouvernementaux raffolaient de ce type de manoeuvres... Pourtant, pas le moindre des mercenaires ne semblait être réellement affolé à la vue de ces projectiles vrombissants qui menaçaient de fendre le bois d'un coup d'un seul. Factuellement, une pluie de boulets aurait été assurément plus redoutable... Les sabres n'étaient pas faits pour attaquer à distance. Quiconque ayant navigué sur le Nouveau Monde le savait pertinemment : à moins de s'appeler Mifune, Eko Taka ou Tobun Temochida, aucun épéiste ne pouvait prétendre à prendre l'ascendant par le biais d'artifices de cette envergure au sein d'une bataille navale. Les hors-la-loi ne tardèrent pas à s'activer pour le prouver, d'ailleurs... Le premier à réagir fut Hannybal. Le capitaine des Seagull Eaters, remarquant que le projectile qui menaçait son bateau semblait être particulièrement large et qu'il risquait d'occasion de réels dégâts sur la coque de son embarcation fétiche, attrapa le manche de son fouet long d'une bonne trentaine de mètres. Un mouvement ample et d'une précision infinie catapulta la langue de cuir droit en direction du rankyaku, et le cuir en question eut tôt fait de se couvrir d'un revêtement noir comme la nuit qui ne fit qu'accentuer sa sombreur habituelle. Lorsque la rencontre eut lieu, elle fut sans appel : le rankyaku explosa sans plus de cérémonie et se dispersa dans les airs tandis que les pirates poursuivaient leur progression affolante, les canons chargés et prêts à cracher sur l'ennemi bleu une première cohorte de boulets.

-Allez, bande de crevures ! On se bouge le fion, ou l'un d'entre vous nous servira d'amuse-gueule avant ces saloperies de chiennes !
-Quel manque de délicatesse... J'aurais préféré ne pas travailler avec un monstre pareil...

C'était Alan qui, sur le navire voisin, avait soufflé ces quelques mots, plus pour lui que pour son compagnon d'infortune qui ne l'entendit même pas. Pour le coup, le représentant du peuple des sirènes était assez estomaqué de devoir faire cause commune avec des crapules de bas étage... Mais il n'était pas du genre à faire la fine bouche. Le rôle de son équipage était central, crucial, et ils allaient pouvoir s'octroyer un large pactole si tout se déroulait comme ils l'envisageaient de prime abord. S'ils parvenaient à se débarrasser de la lame d'air qui les menaçait, en tout cas...


Ethan, bras-droit des Mercenaires "Umi no uta".

-Uchimizu !

Alan n'était pas la seule tête à craindre au sein de la bande de mercenaires qu'il emmenait sur le champ de bataille : son bras-droit, Ethan, faisait également partie du peuple des sirènes et disposait également d'aptitudes redoutables, notamment dans le domaine du maniement des liquides. Il le démontra en expédiant sans plus tarder une bulle d'eau à vive allure à la rencontre d'une lame d'air projetée par la gradée Nowaki. Les deux projectiles se rencontrèrent et éclatèrent en hauteur, sans plus de cérémonies, tandis que le bras-droit des Umi no Uta se mettait à sourire à pleines dents en lorgnant dans la direction de ladite gradée. Pour le coup, la perspective de cette bataille navale lui plaisait tout particulièrement : ce n'était ni un conflit trop aisé qu'ils allaient pouvoir livrer avec une insolence impunie, ni une guerre trop épineuse face à laquelle ils risquaient d'être fracassés d'un instant à l'autre, pris entre deux feux dont ils ne pouvaient qu'apprécier la virulence... Oui, ils avaient de quoi être des acteurs dignes de ce nom, et des acteurs de tout premier plan ! Pour cela, ils n'avaient plus qu'à commencer à conduire une riposte... Et les mots qu'il prononça allèrent précisément en ce sens, attirant sur le visage d'Alan un sourire radieux et même légèrement provocateur.

-Allez-y, patron. Je protège le navire.
-Très bien ! Allez, les gars ! C'est parti !

Le Prince sauta à l'eau en un plongeon gracieux et, instantanément, une bonne frange des hommes-poissons et des sirènes qui composaient sa bande l'imita, sautant sans plus tarder et prenant la route vers les profondeurs à vive allure. Voilà d'où venait leur notoriété : ils utilisaient leurs avantages raciaux à tort et à travers, et ils excellaient en haute mer, chose qui leur permettait de triompher d'un grand nombre de leurs opposants sans jamais craindre de réelles ripostes.
Hannybal, en remarquant que ses collègues risquaient de lui voler le beau rôle, ne tarda guère à grommeler en songeant que ces saloperies d'amphibiens auraient été bien plus utiles en salade. Il ne perdit toutefois pas l'occasion de briller et engagea précipitamment les hostilités, démontrant la puissance et la précision de ses canons frontaux, perfectionnés par les quelques ingénieurs qu'il avait sous ses ordres.

-Feu !

Malgré la distance, qui empêchaient clairement des canons standards de faire mouche, les boulets allaient être crachés avec une force si extraordinaire qu'ils n'allaient pas tarder à s'élever dans les cieux pour finalement retomber sur le pont de l'embarcation du Gouvernement Mondial. Si personne ne les arrêtait avant, c'était un déluge de flammes qui risquait de commencer son ballet : pas de survivants, les cadavres fumants suffiraient amplement...


Haendrick, capitaine des Rotte Pirate, primé à 200.000.000 berrys, et Belezbuth, chef du Quintet Infernal, primé à 365.000.000 berrys.

-C'est quoi ce truc, cap'tain ?
-J'en sais rien, mais je vais pas attendre qu'il nous boulote pour réagir...

Avec amusement, Haendrick tira son pistolet de son étui et le chargea de ses balles les plus redoutables. En bataille navale, le plus important, c'était généralement de venir à bout du navire ennemi... Navire qui, en règle générale, était constitué de bois. Mieux valait donc savoir venir à bout de cette matière légère, flexible, solide, mais dotée de tout un tas de points faibles qu'il était aisé d'exploiter pour peu qu'on soit suffisamment armé pour ce faire... Le primé avec un sourire malicieux, se mit à fermer sa paupière gauche et à lever son canon en direction de la dantesque créature qui leur parvenait à vive allure. Encore une petite seconde... Il appuya sur la détente brutalement, et son pistolet se mit à vomir une balle dans une explosion de poudre et d'étincelles. La balle en question, en vérité un réservoir, sembla s'enflammer en plein dans les airs... Et ce fut finalement un trait de feu d'une précision remarquable qui fondit se fraya un chemin jusqu'au dragon tandis qu'il se mettait à cracher ses projectiles. Si rien n'était fait, la chose allait évidemment exploser en plein vol, au même titre que l'immense majorité des sphères qu'elle crachait et qui n'allait ainsi pas pouvoir entraver les déplacements de la flotte criminelle... Mais le capitaine des Rotte Pirates n'allait pas s'arrêter en si bon chemin : dans la foulée, il pointa son pistolet en direction de la silhouette qui s'en retournait vers le navire marine à grandes enjambées, droit dans les cieux. Qu'il sache courir dans les airs ne désarçonnait pas le pirate outre mesure : il n'avait qu'à l'allumer... Un autre trait de feu jaillit donc, menaçant de percuter Sypher en plein dos s'il ne prenait pas garde et s'il ne prenait pas ses dispositions pour s'extraire de la trajectoire de cette riposte vindicative.

-Bordel de.. C'est quoi cette merde ?

En face aussi, il y avait un tireur... Et un bon. La balle que la tireuse venait de projeter en direction du second navire d'Haendrick avait fait mouche : elle percuta effectivement le mât et l'explosion qui en résultat fut si soudaine et si brutale que l'embarcation commença momentanément à péricliter. Il était encore trop tôt pour les enterrer, bien sûr, d'autant plus que les subordonnés du capitaine pirate étaient d'excellents navigateurs, mais ils allaient avoir du mal à s'en remettre à temps : le conflit armé était imminent, après tout... Les autres balles tirées par Sheira, en revanche, furent moins utiles : toutes furent interceptées par des boulets qui, recouverts de haki et propulsés vigoureusement, les repoussèrent juste à temps. Belezbuth, qui était à l'origine de ces tirs, se mit à grommeler en remarquant que Thalassa Zang se dressait d'ores et déjà à l'horizon, sa toison blanche se détachant quelque peu de la coque de l'embarcation du Gouvernement Mondial. Si ce vieux type était capable de livrer bataille, il allait rapidement devenir leur plus gros ennui, loin devant cette tireuse pénible et précise...

-Je sais pas ce que veulent faire les autres, mais nous, on contourne.

Hors de question de se jeter dans la gueule du coup : même lui et son Quintet n'étaient pas de taille à se frotter à un amiral de l'ancien ère et il n'était pas assez sot pour imaginer le contraire. Tant pis, donc, s'ils perdaient un peu de temps ou s'ils rompaient la formation... C'était là la moindre des précautions pour éviter de couler dans la minute.



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.


Résumé : Zang parle avec Sheira et saute sur les pop mais ne part pas sur le front de suite. La confusion règne à bord de votre navire, à cause d'Agon et de Logan. La progression s'arrête, oui, mais les soldats sont paumés et ne savent pas quoi faire !

A bâbord : protection puis riposte. Hannybal et Ethan bloquent les lames d'air. Les canons d'Hannybal tirent une première fois et menacent le pont de votre navire. Alan et une partie des hommes-poissons sautent à l'eau.

A tribord : Haendrick tire des traits de feu : un premier sur le dragon et les sphères qu'ils crachent. Si tout se passe bien, le dragon et la majorité des sphères éclatent simplement. Ensuite, il vise Sypher et essaye de lui tirer dessus.
Comme l'ordre des tirs de Sheira n'était pas précisé j'ai considéré qu'elle tirait d'abord sur le second navire des Rotte Pirates, qui, sévèrement touché, est pour l'heure débouté. Belezbuth réussit à bloquer tous les autres tirs, seul, puis son petit bateau se détache du reste du contingent hors-la-loi : il veut contourner Zang pour éviter de s'y frotter.

Lvls :
Côté gentils :
Thalassa Zang est lvl ???
Arenam Odio est lvl ???
Les gardes d'Odio sont lvl ???
Velen est lvl ???
Les matelots gouvernementaux sont lvls 15

Côté méchants :
A bâbord :
Alan est lvl ???
Ethan est lvl 31
Hannybal est lvl 33

A tribord :
Haendrick est lvl 36
Belezbuth est lvl 40
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 323

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
20/350  (20/350)
Berrys: 16.068.521 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Sam 14 Juil - 10:41

L'héritier de l'étoile

Feat Mini-Event

Alors que je venais de quitter le dos de mon dragon, je ne fus que peu surpris de constater le plan d’action des forbans. En effet, l’un des capitaines sortit un revolver qu’il chargea ensuite relativement rapidement tout en regardant en l’air. Puis, lorsqu’il se mit à tirer, un puissant jet de flammes se propagea dans l’air, visant très clairement la créature volante avec l’intention de s’en débarrasser. Malheureusement, n’étant plus lié à celle-ci, je ne pouvais strictement rien faire pour l’en protéger. C’est pourquoi, en un instant, elle explosa dans un boucan sourd, provoquant une de nombreuses détonations en présence de la fumée noire. Toutefois, même si mon premier plan n’avait pas fonctionné comme je l’aurais voulu, les explosions avaient permis de libérer de la sève toxique, retombant sur les navires et leurs alentours telle une pluie corrosive.

C’était déjà bien, d’une certaine façon. En revanche, ce bandit n’avait pas terminé sa riposte. Peu de temps après ça, il décida de tirer une seconde fois mais en me visant directement cette fois. Bon, ce n’était pas un souci, loin de là, mais ça allait me laisser l’opportunité de passer à autre chose. Voyant donc le trait de feu arriver à toute vitesse, je fis simplement en sorte de m’écarter pour le laisser passer, lançant ensuite directement un regard en direction des navires à bâbord. Les hommes-poissons avaient sauté à l’eau, sans doute avec l’objectif de s’en prendre au navire Gouvernemental. Mais malheureusement, je ne pouvais pas y faire grand-chose en l’état. J’espérais donc que les autres puissent le protéger.

« J’ai pas d’autre choix. Si on veut ressortir vivants de cette embuscade, je vais devoir m’occuper personnellement de certains. »

Tournant justement la tête vers les autres, je fis un signe à Styff, en espérant qu’il comprenne ce que je voulais. C’est alors qu’il s’élança d’un bond du pont du bateau pour rapidement me rejoindre dans les airs en utilisant le Kamisori.

« J’imagine que tu veux te rapprocher d’eux pour t’en débarrasser plus rapidement, c’est ça ? »

« Exact. Occupe-toi de l’homme-poisson, je me charge de l’autre. »

« Entendu. »

Sur ces mots, il se dirigea en direction du navire des hommes-poissons tandis que j’allais sur celui des Seagull. Nous nous devions de les battre au plus vite afin d’offrir la victoire au Gouvernement. Si le reste du grand équipage formé pour l’escorte était capable de bien faire son travail de son côté, la suite s’avérerai joyeuse. Formant ainsi rapidement deux bras de sève au niveau de mes épaules, je fis en sorte de viser sans plus attendre les différents mâts du navire en les étirant de façon à les percuter avec force. L’objectif était tout simplement d’empêcher l’embarcation de pouvoir naviguer correctement si jamais l’équipage parvenait à fuir. Mais ce n’était pas tout, bondissant à toute vitesse en Kamisori, je fis en sorte de retomber presque en piqué sur le pont tout en cherchant à creuser le bois grâce à une sève durcie sous mes pieds.

De son côté, Styff arriva plus calmement, se rapprochant simplement d’Ethan avant de foncer en ligne droite par les airs en utilisant le Tekkai tout en recouvrant son poing d’une couche de Haki. Tout comme moi, il cherchait à percer la coque du navire le plus possible pour au final le faire couler.

awful pour Epicode


HRP IMPORTANT : Ghetis devait passer en premier ce tour-ci, mais son tour a finalement sauté (délai supplémentaire compris). Du coup, comme on l'avait prévu entre nous, je passe maintenant (en deuxième donc). Logan suivra normalement, puis Taito pour terminer.

Tour très simple :

Sypher évite le trait de feu d'Haendrick puis décide d'attaquer directement Hannybal et son navire, en se déportant finalement à bâbord. Styff le rejoint et s'occupe quant à lui du navire où se trouve Ethan.

En arrivant chacun de leur côté, ils essaient de saboter violemment les embarcations avec leurs talents respectifs, restant toutefois prêts à affronter leurs adversaires.

Sypher:
 

Styff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 339
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Mar 17 Juil - 5:28



L'héritier de l'étoile.






Alors que je suis sur le pont pour placer correctement tous les pions à dispositions, j’entends un peu plus Violet et Sypher discuter de manière peu commune pour le milieu d’un combat. Je regarde d’un oeil dubitatif le fameux contre-amiral Wenham… Il cherche à compenser un truc ou quoi ? Apparement, selon lui, il est plus urgent de rappeler à tout le monde son grade plutôt que de s’occuper des ennemis qui nous foncent dessus en masse.

« Sauf votre respect, contre-amiral Wenham, nous avons plus urgent à faire que de débattre sur la hiérarchie. Peu importe le grade, si les idées sont bonnes, elles méritent d’être écoutées. »

Je met un accents ironique sur les mots ‘’contre-amiral’’ en ajoutant un discret clin d’oeil à Violet en prenant bien attention à ce que Sypher ne s’en rende compte. Non mais sérieusement ; encore un bateau remplis de bon nombre d’abrutis. Ces soldats qui ont gravis les échelons juste par la force de leurs points ont toujours eu le dons de m’énerver. Ils représentent un poison pour le bien de la marine. Rien de plus que de la chaire à canon, bonne à être dirigée.

Vient ensuite le tour d’Agon. Alors, lui aussi, il mérite deux bonne baffes. Clairement, son plan est stupide et ses arguments absolument inutiles ; mais le pire de tous, c’est qu’il semble ne pas comprendre le concept d’anarchie. La ou les soldats auraient pu trouver une certaine utilité dans la bataille et nous aider, ils sont maintenant à l’arrêt au milieu du pont sans savoir quoi faire. Absolument idiot. Et maintenant, grâce au fameux Agon, nous sommes dans le pire cas possible. A ne pas attaquer les hommes poissons directement, ceux ci sont maintenant dans l’eau et, comme le veut leur race, ils sont donc maintenant presque 10 fois plus fort. Ils sont plus rapides que nous aussi et rien ne les empêches de s’attaquer petit à petit à notre navire. D’un revers de main, je renvois la chaussure, passablement énervé.

« Que tous ceux qui ne font rien protègent le bateau. Et non, colonel Akem, rester immobile est bien la pire chose à faire. »

Ça relève même du suicide car nous serions obligé d’affronter tout le monde en même temps. C’est toujours comme ça ; ils foncent tête baissée, tous autant qu’ils sont ! Je dois toujours ramasser les pots cassé derrière en essayant de limiter un maximum les dégâts et je finis toujours par affronter des adversaires restants, qu’ils soient adaptés à mon style de combat ou non. Insupportable. Tout ce que je vois, c’est que ce fameux contre-amiral Wenham, apparemment si fier de lui, s’attaque à l’adversaire le plus faible de toute la horde d’ennemis, me laissant encore une fois gérer les plus fort. Glorieux.

« Très bien, dans ce cas, virage à tribord, nous n’avons pas le temps de nous battre entre nous. Direction Haendrick et les Rotte Pirates. Que tous les canons tirent à volonté sur le Quintat Infernal pour les couler ! Les combattants au corps à corps, tenez vous pret ! La rencontre avec les Rotte Pirates est imminente mais normalement ils seront endommagés par le dragon. Rappelez vous qu’un soldat mort est un soldat inutile. »

Cela devrait convenir à Agon qui évitera peut etre cette fois-ci de semer le chaos. Le Quintat Infernal, quant à lui, semble fuir Zang. Nous devons garder une distance de sécurité avec eux. Même s’ils sont aussi à tribord, ils dévient ; nous approcher de l’autre navire devrait donc garder cette distance intacte.

Bref, quoi qu’il en soit et fort heureusement, Violet semble stratégiquement bien placée pour repousser avec facilité les tirs du canon d’Hannybal. Connaissant ses capacités d’escrimeur, ça devrait se passer sans soucis. Y’a bien assez de monde qui se charge de la gauche et je suis apparemment seul pour la droite… Avec comme seul allier un dragon de sève.

Je suis sur le pont, prêt à bondir. Je peux me servir de la création de Sypher comme diversion. Usant du geppou, je suis le dragon de pret. Très vite, les projectiles commencent à fuser dans sa direction pour l’empêcher de remplir pleinement sa mission. Je ne l’entends cependant pas de cette oreille.




Un monstre indescriptible vient d’apparaitre devant le dragon de sève. Il intercepte le tir de feu à main nue pour le rediriger avec une aisance certaine en direction du bateau du Quintat infernal, sans perdre la moindre puissance. Le dragon de sève devrait être sauvé et pourrait donc normalement remplir pleinement sa fonction ; à savoir l’empoissonnement mais aussi l’explosion sur le bateau !

« Dommage pour vous. »

La véritable force d’un combattant, c’est de savoir utiliser le terrain et saisir les opportunités. Ce monstre, c’est en réalité moi sous ma forme la plus puissante. Avec cette apparence, je ne crains aucune attaque qui implique le feu, mieux  ; je les transformes en avantages. Je ne suis plus moi même. Un sourire carnassier déforme mon visage. L’excitation du combat est une chose bien étrange. Ces changements que je ressens en moi depuis l’ingestions du BEAST, ces pulsions animales… Elles ont le dons de réveiller quelque chose de nouveau que je tente de réprimer au maximum ; l’amour du combat.

Un pyro-dial dans chaque main. Je prépare clairement quelque chose de démentiel. Je laisse le dragon continuer sa course tout en restant toujours à proximité de notre propre bateau. Je protège toujours l’animal de sève mais il n’est pas ma priorité. Grâce au geppou, je reste en hauteur par rapport à la mer au dessus de notre bateau pour pouvoir le protéger efficacement. Je me laisse aller à quelques mots exaspéré sans doute audible par les personnes encore présentes sur le bateau avant de reprendre de la hauteur.

« Ils font tous l’erreur de quitter le navire sans se demander ce qui va arriver à l’équipage et au représentant de la famille Arenam… Un tel manque de professionnalisme et du sens des priorités est impardonnable pour des soldats de ce grade. »

Finalement, une fois que le dragon a atteint sa cible, je libère les pyro-dials dans leurs entièreté, laissant ainsi s’échapper une quantité de feu absolument irréelle, ceux-ci étant chargés à fond. Comme-ci ce n’était pas assez, j’en révèle encore deux autres que je vide à nouveau entièrement. L’horizon est maintenant faites de deux océans ; l’eau en bas et une mer de feu dans le ciel.

Je plonge mes mains qui n’ont rien d’humaine directement dans les flammes sans craindre de brulure. Très rapidement, des dizaines voir une centaine de grenades, uniquement constitués de feu, plongent en direction de l’embarcation du Quintat Infernal. Celles-ci exploserons à la seconde ou elles rentrerons en contact avec le bateau ou une attaque. Ce n’est cependant que l’entrée en matière. Au dessus de ma tête, quelque chose de bien plus terrifiant se prépare. C’est aussi une grenade… Cependant sa taille n’a absolument rien de réelle. Elle est gigantesque, bien plus grande que le bateau lui même, bien plus grande qu’un géant. Sa chaleur semble excessive. Elle se concentre de plus en plus, devient de plus en plus rouge. Mon visage se crispe sous l’effort alors que, à l’image d’un genkidama enflammé, je la lance avec force et vitesse sur Belezbuth ; aucune embarcation ne peut résister à ça.

L’avantage de cette attaque, en plus d’être excessivement destructrice, c’est qu’elle est impossible à renvoyer dans la mesure ou j’ai un contrôle totale sur ce feu. Je reste toujours à proximité du bateau pour pouvoir le protéger en cas de coup dure. Je viens littéralement de bombarder un navire avec des langues de flammes brulantes. J'ai toutes les chances de les avoir coulés avec cette attaque et dans le cas contraire, j'ai sans doute pu leur infliger de lourds dégâts. Au cas ou je garde quelques flammes dans les aires à proximité, il faut être prudent.






Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 507
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Sam 21 Juil - 16:46

Pensive




Colonelle Violet Nowaki, soeur de Taito Nowaki.


Le champs de bataille se dessinait de plus en plus à mesure que les navires avançaient sur ces eaux. Calme pour le moment, pour sûr que bientôt l’air serait saccadé de mauvaises ondes et la mer se mettra à bouger. Toujours sur la tête de proue, la demoiselle s’accroupissait quelque peu pour garder un équilibre à toute épreuve, peu importe le mouvement du navire aussi capricieux soit-il. La demoiselle avait désormais l’opportunité de briller et elle n’allait pas se retenir pour montrer ses talents lors de cette bataille navale. Ce genre d’événement est plutôt rare et avouons le, les défis n’étaient pas une chose déconcertante pour la belle, au contraire. Fille de Wa, même si c’est elle qui a suivit la voie de l’épée contre le gré de son père, celle-ci est une femme aussi fière que son frère, une habitante du pays des Samouraïs.

Tenant fermement le manche de son arme favorite, son regard commençait à se faire perçant. À défaut d’avoir cette fameuse aptitude nommée “ haki “, celle-ci avait un regard perçant et pour l’heure, elle tentait de combler son “ manque “ via un regard des plus attentif. La moindre vague de trop était analysé en plus des mouvements ennemis. Tentant d’avoir un regard global sur la scène, elle ne pu qu’entendre les bruits de canons qui crachaient leurs boulets. Hors de question d’être emmené par le fonds si facilement.

Tandis que ses collègues s’occupaient déjà en partit de ça tout en lançant une contre-offensive, la jeune femme remarqua brièvement le saut de certaines personnes dans l’eau. Les hommes poissons allaient faire des siennes. Pas le temps de trop penser à cela, les boulets menaçaient d’endommager le navire. Ni une ni deux, la demoiselle compta les boulets qui n’étaient pas prit en charge et sauta dans les airs. Fine femme certes, mais pas dénudée de talents pour autant...

D’un geste fluide et précis, elle trancha dans diverses directions. Des lames d’air allaient à la rencontre des boulets de canon les séparant alors en deux afin qu’ils continuent leurs courses pour finir dans l’eau. Le message était clair, tant qu’elle serait là, nul boulet n’arriverait à toucher de front ce navire. Retombant sur la proue, la demoiselle garda sa lame à la main et regarda les alentours. Ses compagnons n’allaient pas de main morte sur l’offensive. Il fallait en aucun cas relâcher la pression, bien au contraire. Faire preuve d’ardeur dès le début signifiait la présence de nerfs d’acier et qui sait si cela ne pourrais pas décourager l’adversaire. Même en surnombre, ils ne peuvent rien contre nous. La qualité est toujours meilleur que la quantité. Ainsi donc, la demoiselle se concentra pour tenter de repérer des formes dans l’eau. Aussi, donna-t-elle quelques directives en espérant ne pas embrouiller qui que ce soit.

“ Il me faudrait l’assistance d’un ou plusieurs artilleurs ! “


Espérant que quelques personnes pourraient répondre présent. En effet, il serait utile de pouvoir frapper dès la première attaque possible venant de la mer.   


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

tech utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 543

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   Hier à 23:17




Thalassa Zang et Valen.

-Hein ? Encore un changement de cap ? Ils se décident, ou... ?

Zang était encore en train de s'amuser sur les espèces de nénuphars géants lorsqu'il avait remarqué que le navire gouvernemental se tournait une fois de plus, s'en retournant à l'encontre de la flottille qui progressait vivement à tribord. Il était grand temps de choisir des cibles et de s'y tenir durablement... Du point de vue de l'ancien amiral, la posture hésitante de ses collègues et de ces jeunes hères n'avait rien de bien reluisante : elle renvoyait l'image d'une escorte prostrée et terrifiée qui ne savait littéralement plus où donner de la tête afin de garantir la sécurité d'Arenam Odio... Alors, pourquoi son paternel les avait-il choisi, eux, spécifiquement ? Ils cachaient quelque chose ? Pour l'instant, une poignée d'entre eux avaient fait montre de capacités intéressantes, mais la puissance ne suffisait pas pour s'attirer la sympathie du vieux Thalassa. Son fils aîné ne le savait que trop bien : il avait dû persévérer toute sa vie durant pour être respecté par son paternel, et il avait comme la curieuse impression, de temps à autres, qu'il n'était toujours pas réellement digne de son futur rôle de chef de la famille. Un peu comme si son propre père lui reprochait son manque flagrant d'amour pour les procédures et les montagnes de formalités solennelles et de bals galants qu'on livrait à Mariejoa pour toutes les occasions qu'on parvenait à dénicher... Le militaire, donc, s'était attendu à découvrir de la pertinence et un esprit vif chez ces jeunes gens qui, jusqu'à présent, montraient surtout une confusion peu glorieuse. Restait à voir si ce comportement inattendu allait prendre leurs adversaires de court... En attendant, l'ancien amiral ne savait lui-même plus trop où donner de la tête : manifestement, les justiciers se sentaient capables de s'occuper de la flotte à tribord, puisqu'ils maintenaient dorénavant le cap dans cette direction...

-Bon. Ben autant mater, pour l'instant.

Il aurait bien le temps d'intervenir a posteriori, si les choses semblaient se gâter, après tout... Et puis, il imaginait sans peine que leurs ennemis feraient tout, à l'instar du Quintet Infernal, pour rester loin de lui. S'ils avaient l'occasion de le laisser tranquille pour s'éviter ses représailles, sans doute feraient-ils tous mine de l'ignorer et de ne pas le voir...

-Vous avez entendu ? Vous cinq, rejoignez la colonelle et tenez-vous à son entière disposition ! Et vous, on se magne pour déplier les voiles ! On doit reprendre de la vitesse de toute urgence !

Et pour cause... S'ils ne se dépêchaient pas, ils allaient bientôt être rattrapés par les navires qui avaient été lancés à vive allure, à bâbord ! Velen tâchait de coordonner les hommes et de les revigorer quelque peu, mais les disputes auxquelles les gradés s'étaient livrés en place publique n'avaient guère permis à la masse des soldats de prendre confiance et d'aborder les luttes à venir de façon sereine. Fort heureusement, les envoyés des Thalassa semblaient davantage exceller dans le domaine martial plutôt que dans le domaine stratégique : plusieurs d'entre eux mirent en exergue leurs compétences respectives et cet espèce de festival eut tôt fait de fournir aux matelots une bonne raison de redoubler de motivation et d'énergie. De toute manière, nul ne l'ignorait : la bataille âpre qui s'annonçait, si elle s'achevait sur un échec, serait synonyme de mort pour la plupart d'entre eux... Cette raison, à elle seule, avait de quoi galvaniser plus d'un esprit défaitiste.


Hannybal Sepharide, capitaine des "Seagull Eaters", primé à 265.000.000 berrys, et Ethan, bras-droit des Mercenaires "Umi no uta".

-Voilà qu'il débarque... Concentrez-vous sur leur navire. Continuez de le noyer sous les boulets. Je m'occupe de ce boulet-là.

Un logia. Hannybal ne savait pas encore précisément quel était son pouvoir, mais à en croire son incommensurable pouvoir de création, c'était l'une des seules hypothèses réellement envisageables, avec elle des paramecias générateurs... Sauf que le capitaine pirate préférait amplement partir sur du pessimisme afin de s'assurer une bonne surprise, dans le meilleur des cas. Les logias étaient particulièrement pénibles à gérer, y compris en haute mer : et ce maudit-ci, en prime, semblait savoir nager... Le hors-la-loi grommela tandis que le type se jetait à la rencontre de son embarcation et tâchait de destiner à ses mâts des coups de poings amplifiés par son pouvoir. Effectivement, il semblait capable de déformer son corps et de l'utiliser offensivement sur de très larges surfaces... Génération, transformation : il cochait de plus en plus de cases. Une belle épine dans le pied du pirate en prévision ! Ce dernier, toutefois, ne se laissa pas faire : le premier mât venait tout juste de se faire percuter violemment qu'il envoya son fouet, toujours couvert d'un revêtement du haki de l'armement, en direction du second bras pour l'entourer fermement et l'intercepter dans son mouvement belliqueux. S'il y parvenait, il surenchérirait sans plus tarder en engageant un mouvement circulaire des plus vigoureux. L'objectif ? Entraîner le maudit dans une projectile qu'il aurait à subir afin de le propulser droit vers l'océan. S'il parvenait à l'immerger, ils se débarrasseraient de ce maudit une bonne fois pour toutes : les hommes-poissons auraient tôt fait de le remarquer et de le mettre en pièces, après tout.

Côté hommes-poissons, justement, un autre adversaire se rapprochait dangereusement, comme une balle noirâtre fendant les cieux à la recherche d'une embarcation à perforer. Si la plupart des mercenaires semblèrent anticiper cet assaut, un seul fut réellement capable de réagir à temps... Et ce fut une riposte relativement maigre. Constatant la vivacité de cet adversaire et sa rapidité apparente, Ethan se mit à tiquer : il eut un mouvement de recul et... laissa l'ennemi passer. Si tout se passait bien, le gouvernemental allait effectivement percuter leur coque une première fois pour pénétrer dans les entrailles de l'embarcation. Alors, l'homme-poisson n'aurait qu'à user de l'eau qui coulait encore le long de son corps : il enverrait depuis le pont un nouvel uchimizu, traversant le bois à ses pieds sans l'ombre d'une hésitation. Tant pis pour les réparations : ils savaient pertinemment, en acceptant ce boulot, qu'ils n'allaient pas le mener au succès sans sacrifices...


Belezbuth, chef du Quintet Infernal, primé à 365.000.000 berrys, et Memphisto, navigateur du Quintet Infernal, primé à 240.000.000 berrys.

-Ben voyons. Moi qui pensais qu'on allait nous foutre la paix...

Belezbuth grognait, mais pas sans raison : voilà qu'une myriade de boules de feu étaient projetées dans leur direction... S'écarter n'était donc pas suffisant : au contraire, ces mouettes audacieuses semblaient songer qu'ils étaient devenues des proies faciles qu'il valait mieux évincer de toute urgence. C'était là un touchant mélange de réalisme et de naïveté... S'ils voulaient venir à bout du Quintet Infernal, ils allaient devoir s'en donner les moyens. Tant que l'ancien amiral, par exemple, n'essayait même pas de prendre part à ce conflit, c'était peine perdue... Tout en ordonnant à son navigateur de maintenir le cap sans prêter attention aux offensives qui les ciblaient directement, le chef demanda à ses autres subordonnés de ramener toujours plus de boulets de leur maigre cale. Ils risquaient d'arriver promptement à bout des réserves... Heureusement qu'ils disposaient d'un moyen digne de ce nom de les reconstituer en un claquement de doigts. Il posa ses mains sur les deux premiers projectiles et, sans plus attendre, les projeta en direction des grenades qu'on leur destinait. Puis il augmenta sans peine la cadence, au rythme des assauts ennemis : cela n'avait rien de complexe et pour l'heure, il se contentait de demeurer sur une position défensive. C'était la priorité : conserver leurs distances et veiller sur l'évolution du conflit pour taper brusquement et intelligemment au moment opportun. Sauf que bientôt, l'insecte lent qui tentait de les bombarder sans relâche leur destina un assaut autrement plus épineux de part sa taille imposante...

-Tout ça pour nous ? Trop aimable.

Malgré la pique, l'homme-cornu était sceptique. Avait-il les moyens de parer cet espèce de soleil miniature ? Difficile à dire. L'esquive, en revanche, était envisageable... En forçant l'allure du navire, ils pouvaient tenter de se placer hors de portée entre le début du lancer et l'arrivée de cette boule incandescente. Toutefois, et contre toute attente, ils n'en eurent jamais véritablement l'occasion... Et pour cause : l'astre n'avait pas avalé la moitié de la distance qui le séparait de l'embarcation du Quintet que des dizaines et des dizaines de lances d'eau s'élevèrent de la surface des océans, ne tardant guère à retomber comme une pluie drue et continue sur les flammes. Si la chaleur de celles-ci suffirent à tenir les flots en respect l'espace d'un instant, elles furent bientôt happées par l'océan tout entier et disparurent... non sans dégager, au passage, un épais voile de brume qui risquait d'envelopper le champ de bataille tout entier. Voilà qui allait rendre les déplacements de tout un chacun d'autant plus illisible...


Hollow, Assassin au Service du "Bras Armé".

-Le contre-amiral Wenham... Voilà une cible qui me donnerait bien du prestige...

Hollow n'était pas convaincu du bien fondé de sa présence, ici bas. Ses hommes de main actuels n'étaient pas beaucoup plus déterminés que lui, par ailleurs : la plupart n'étaient que du grouillot de bas étage, qu'une poignée de mercenaires qu'on avait dépêché pour le mener à bon port. Il était un assassin professionnel mais il n'avait, à ce titre, pas réellement pour coutume d'officier au cours de batailles. Il avait eu du mal à réprimer ses pulsions pendant que la cible était restée à terre, sagement, recluse sur son île en compagnie d'un ex-amiral... Cela aurait été autrement plus facile pour lui de se montrer utile. Car s'il était un excellent assassin, en témoignait son anonymat malgré sa liste de macchabées abandonnés dans des caniveaux dispersés au travers du Nouveau Monde, il n'était pas réellement un combattant ni même un stratège hors pair. Pas, en tout cas, lorsqu'il perdait l'avantage de la surprise ou qu'il avait à craindre une infériorité numérique quelconque... Sauf qu'en l'occurrence, Sypher Wenham avait pris la décision de se rapprocher de lui-même. Autant dire qu'Hollow allait conserver un œil sur son combat : s'il percevait l'opportunité d'intervenir, il le ferait sans l'ombre d'une hésitation.



D'un point de vue administratif, comme d'hab, vous avez 72h pour poster, +24 de délai exceptionnel en cas de stricte nécessité. L'ordre, par défaut, est le suivant :
Logan V. Seyfried - Ghetis Archer - Taito Nowaki - Sypher Wenham.


Résumé : Zang glande, Velen donne des ordres.

A bâbord : Sypher pète un premier mât mais Hannybal essaye d'attraper son second bras d'un coup de fouet par la suite, pour le projeter vers l'océan.
Les canons font à nouveau feu.
Ethan laisse Styff rentrer dans la coque, puis utilise un uchimizu pour l'avoir d'en haut, en demeurant caché grâce... Au pont qu'il détruit, en fait.

A tribord : Les navires progressent. Hannybal bloque les grenades, puis les hommes-poissons qu'Alan a embarqué avec lui bloquent l'espèce de soleil. Du coup, un épais brouillard se lève et englobe tout le champ de bataille, petit-à-petit.
Avant qu'il ne se développe, voilà à quoi ressemble le champ de bataille, justement.
Spoiler:
 

Vous êtes l'étoile bleu. A bâbord (gauche) :
Le navire des HPs est le losange rouge.
Le navire d'Hannybal est le losange brun.
Le navire d'Hollow est le losange orange.

A tribord (droite) :
Le navire de Belezbuth est le cercle jaune.
Le premier navire d'Haendrick est le cercle gris. Le second est le rouge et il n'avance plus vraiment, il de laisse ballotter, pour l'heure.

Lvls :
Côté gentils :
Thalassa Zang est lvl ???
Arenam Odio est lvl ???
Les gardes d'Odio sont lvl ???
Velen est lvl ???
Les matelots gouvernementaux sont lvls 15

Côté méchants :
A bâbord :
Alan est lvl ???
Ethan est lvl 31
Hannybal est lvl 33
Hollow est lvl ???

A tribord :
Haendrick est lvl 36
Belezbuth est lvl 40
Memphisto est lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event] L'Héritier de l'Étoile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-