Partagez
 

 Premier Briefing. [PV Daisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeMer 6 Juin - 11:45


Premier Briefing. [PV Daisuke] 948731Wakai
Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka.

Une poignée de jours s'étaient écoulés depuis leurs entraînements âpres et tumultueux. Les blessés avaient été remis sur pied grâce aux soins particuliers apportés par la Section Scientifique attachée à Marineford et les dégâts matériels, causés par les conflits qu'ils avaient engagés, avaient également en grande majorité été rattrapés par le personnel compétent dont jouissait le Quartier Général de la Marine. Ce n'était pas la première fois qu'une lutte même amicale avait pu déboucher à de gros dommages, dans le coin : les marines les plus hauts-gradés n'étaient pas célèbres pour leur tendresse ou leur prévenance, sur le champ de bataille, et ils tâchaient de retranscrire ce comportement aussi fidèlement que possible, y compris à l'entraînement. L'amiral avait eu le temps de s'entretenir avec Chairoka et avec ses collègues à plus d'une reprise afin de tenir tout ce beau monde au courant des affinités qui s'étaient tissées au sein de son unité et des compétences que chacun avait usé avec plus ou moins d'habileté et d'intelligence, une fois précipité dans la tourmente d'un combat armé et de plus haletants. Les vices-amiraux Emy Ortenssia et Alion Keternel étaient retourner parfaire leurs compétences afin d'évacuer la frustration dès qu'ils l'avaient pu : s'ils n'avaient ni l'un ni l'autre eut à subir de véritable blessure, ils n'en avaient pas moins été écartés ou vaincus par leurs assaillants, pourtant moins gradés qu'eux. Emy avait été immobilisée à cause des efforts conjugués des contres-amiraux Cuthvine et Roncia, du sergent-chef Aurola et surtout de la colonelle Tempesky qui, pourtant, étaient pour l'immense majorité censés se confronter à Alion... Et ce même Alion, justement, avait par la suite été entravé et avait été contraint de laisser ses ennemis s'enfuir, ce qui signifiait une défaite en bonne et due forme. Autrement dit ? Si l'épéiste avait perdu la bataille, il avait su continuer à combattre jusqu'à la fin. Sa collègue, quant à elle, avait techniquement gagné sa bataille puisque ses ennemis n'avaient pas su s'enfuir... Sauf qu'elle n'en avait pas moins été écartée promptement du conflit. L'un comme l'autre portaient donc les stigmates cuisants et cinglants de leur intrépidité et de leur légèreté... Ils avaient sous-estimé les bas-gradés qui constituaient à leurs côtés l'escouade Anti-Decima et ne pouvaient que s'en mordre les doigts. Voilà qui allait leur donner une raison fameuse de continuer à persévérer...

Sorafuka avait donc été le seul des trois hauts-gradés à triompher de manière éclatante... Et c'était, de son point de vue, le meilleur des résultats envisageables. Tout d'abord parce qu'il encourageait les bas gradés sous ses ordres : ils venaient de comprendre qu'en luttant conjointement, qu'en s'entraidant continuellement et systématiquement, ils maximisaient leurs chances de s'en tirer victorieux y compris face à des pointures susceptibles des les broyer menu en combat singulier. D'un autre côté, ils n'oubliaient pas qu'ils étaient, pour l'heure, doté de capacités trop faibles pour tenir tête aux pointures les plus redoutables que comportaient les rangs Decima... Ensuite, Alion et Emy avaient pu obtenir une leçon d'humilité et possédaient toutes les raisons de monde de remettre en cause leur propre puissance. Si Wakai Tsuki n'était pas certain que cette donnée serait d'une importance cruciale une fois qu'ils seraient envoyés sur le terrain, il imaginait sans peine qu'elle pourrait les inviter à la prudence... Un exploit en soi, considérant le tempérament parfois tapageur qui était le leur. Enfin, l'amiral avait pu asseoir irrémédiablement son autorité sur toute la petite bande, y compris les deux vices-amiraux, plus revêches et plus opiniâtres que le reste de la petite bande, en prouvant qu'il était capable de les vaincre tous en ne dévoilant pourtant qu'une petite parcelle de ses compétences. C'était tout ce dont il avait besoin pour cimenter leur formation, et pour les apprêter aux luttes qui allaient certainement venir sous peu : si le Monarque s'était fait tranquille, ces derniers temps, il n'avait jamais vraiment cessé d'agir et ses alliés, notamment, avaient eu l'occasion maintes fois de faire parler d'eux. Kokuwo Makui était mort, et c'était une épine dotée du pied de la justice... Mais il en restait malheureusement bien d'autres dont il fallait s'occuper dans les plus brefs délais. Et cela allait être leur travail, en collaboration étroite avec les services de l'AOI dont les effectifs commençaient à être dépassés par la situation.

Avec gravité et sérénité, comme à l'accoutumée, il pénétra dans le bureau qui leur avait été attribué et s'installa tranquillement derrière le bureau. Il avait convié ses subordonnés à le rejoindre via un appel généralisé dans toute la base : ils n'allaient certainement pas tarder à se présenter. Le grand jour était enfin arrivé : le premier ordre de déploiement. Une mission routinière pour leur permettre d'entrée dans le grand bain progressivement, mais également particulièrement cruciale. Ils n'avaient pas le droit à l'erreur, puisque cette occasion allait justement devoir prouver à la face du monde que leur escouade avait une raison d'exister... Sorafuka savait pertinemment que sa place d'amiral n'était maintenue que tant qu'il avait une certaine légitimité à ce titre. Chairoka l'appréciait et allait tout faire pour le couvrir, d'autant plus qu'elle ne portait guère Sergueï, le désormais troisième amiral, en haute estime... Sauf qu'un scandale médiatique risquait de tous les mener droit vers une impasse. Si les citoyens commençaient à douter de son efficacité et du bien fondé de leur équipe de choc, ils risquaient bien rapidement de se retrouver dos au mur et de voir leur existence même questionnée y compris par leurs propres alliés. Les Cipher Pol, par exemple, étaient pour une partie d'entre eux sans cesse à la recherche d'une plus grande influence et d'une responsabilité plus conséquente. S'ils pouvaient s'emparer de cette affaire afin de le décrédibiliser personnellement, ils pouvaient éventuellement tenter de jouer sur leur renommée pour affaiblir la Marine au profit d'autres institutions, donc... Tout un jeu politique qui déplaisait grandement à l'épéiste prodige qui, par conséquent, préférait partir du principe que leur première mission allait être un succès des plus retentissants. Tant qu'ils demeuraient raisonnables et tant qu'ils ne péchaient pas de confiance, ou d'arrogance, tout irait pour le mieux...

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1272
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue38/75Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue103/350Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 123.598.000 B

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeMer 6 Juin - 16:51

« Premier briefing »
Feat MJ
C’était sans doute les nuits les plus tranquilles et paisibles qu’il avait pu vivre depuis des lustres. Il n’avait pas hésité à rester couché plus que nécessaire, pour profiter un peu de ce repos salvateur. Ils avaient eu de la chance, le beau temps avait accompagné leur détente et ils avaient pu bénéficier d’une température clémente. Daisuke avait profité de ces quelques jours pour se balader au milieu des officiers de la marine présent sur l’ile.

Il avait pu voir la diversité des familles vivant à proximité du quartier général. En effet, c’était ici que vivait la plupart des familles des gradés de la marine. Sans doute que les avoir dans un lieu aussi sécurisé permettait aux soldats de voyager à travers les mers l’esprit serein. Quand bien même, Daisuke n’avait jamais eu le sentiment que ses proches puissent un jour être menacé par sa réputation. En effet, à chaque fois qu’elle grandissait, il mettait un point d’honneur, sans vraiment le chercher, à la détruire. La dernière preuve en l’état était bien Baltigo et la destruction massive de l’armée gouvernementale.

Le jour du premier rendez-vous avec le reste de l’escouade, Daisuke s’était levé de très bonne humeur. A vrai dire, il y avait de quoi, après un bon repos et de la bonne nourriture, il n’y avait rien qui pourrait briser cette spirale vertueuse qui commençait à se dessiner dans sa vie. Ainsi, alors même qu’il préparait ses affaires, sortant la plupart de ses armes de leurs étuis, il n’eut que des pensées pleines de gaieté en tête.

« Alors, c’est parti ? »

Se parlant à haute voix, c’était surtout aux souvenirs de ses amis perdus qu’il discutait. Plus particulièrement à Yasuyoshi et Kazuma, à qui les armes qu’il utilisait appartenaient. Pour ce qui était des colts, il avait pris l’habitude de s’en servir, mes ses blessures du côté gauche de son corps lui avait refusé leur utilisation. En effet, ils étaient faits pour travailler en duo. L’un ne fonctionnait réellement que si l’autre était utilisé en synergie. En plus de cela, sa quête vengeresse lui avait corrompu l’esprit et il ne s’imaginait plus digne de porter les armes de son meilleur ami décédé.

Quant au sniper, du frère de Kazuma, c’était d’un commun accord avec l’autre blond, qu’ils avaient décidé de le laisser dans la chambre du défunt. C’était là leur seul souvenir physique de sa présence à bord, mais alors que l’équipage fut démantelé de force, Daisuke était revenu et, avec le respect de Firo, il l’avait récupéré. Une nouvelle arme, une réminiscence de son passé avec les deux frères, faisait maintenant parti de sa nouvelle vie.

Il les démonta chacun leur tour, commençant par le sniper. Il le nettoya de fond en comble et continua avec les colts puis le Desert Eagle. A vrai dire, cette routine, il avait laissé tomber il y a longtemps, lorsqu’il ne vivait que de sa folie punitive et sans s’en rendre compte ses armes avaient perdu en efficacité.

« Je suis désolé, les amis… Vous me manquez. »

Il resserra les différentes sacoches qui lui permettait de transporter ses chargeurs et chargea ses différentes armes comme s’il se préparait à un combat imminent. Il devait reprendre certains automatismes, du coup, il s’était entrainé à faire toute cette suite de manœuvre depuis qu’il avait reçu la permission de se lever. Ainsi, il était préparé, les gants installés au bout de chaque bras et les rollers bien placés à ses pieds.

Ce revêtement étrange, plus sa longue mallette contenant son fusil, le changeait totalement. Il n’était plus du tout capuchonné et, sous sa grande veste, se trouvait une tenue de marine flambant neuve. C’était un tout nouvel homme qui sortit de sa chambre et qui s’engageait en direction de la salle de réunion. Plus aucune trace de fumée ne le démarquait et il marchait comme un fier soldat de la marine, se forçant tout de même à ne pas boiter à cause des quelques douleurs encore présentes sur sa partie gauche.

Il ne croisa personne sur la route, à croire que tout le monde était déjà arrivé. Il pensait pourtant être l’un des premiers à arriver, car il se présentait quelques minutes avant le rendez-vous. Il avait repris rapidement une routine habituelle et avait déjà une démarche naturelle. Il lui avait fallu plusieurs heures, lorsqu’il s’était levé la première fois, pour arriver à marcher correctement. Maintenant, il n’hésitait plus, il avançait sans vraiment y réfléchir, c’était comme le vélo, fallait dire. Quand on sait marcher, on sait marcher !

« Bonjour ! Fit-il, en rentrant. »

Il voulu se présenter, mais il se retint immédiatement. Il savait pertinemment qu’on l’attendait et, même s’il ne savait pas qui était déjà présent, il avait conscience que la plupart pouvait prévoir son arrivé. Du coup, toujours équipé de ses armes, il entra dans la salle de réunion, prêt à écouter ce qu’on avait à lui dire…

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Premier Briefing. [PV Daisuke] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeLun 11 Juin - 10:54


Premier Briefing. [PV Daisuke] 948731Wakai
Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka.

-Installez-vous, sergent-chef.

Sorafuka avait accueilli l'arrivée de son subordonné d'un simple et strict signe de la tête avant de lui indiquer l'une des chaises laissées vacantes dans le bureau où abondaient les têtes célèbres. L'immense majorité des membres de l'escouade anti-Decimas se trouvaient ici, deux d'entre eux mis-à-part : les vices-amiraux Emy Ortenssia et Alion Keternel. Et pour cause : leur présence n'était pas requise. En tant qu'amiral, le sabreur prestigieux avait déjà un poids largement suffisant, en tant que tel, pour conduire l'opération qu'ils allaient mener et qui ne se basait que sur des ébauches, que sur des pensées maigres et des craintes encore embryonnaires. La présence Decimas n'était pas avérée, et il valait mieux donc conserver deux pointures sur Marineford dans le cas de figure où une autre menace apparaîtrait, plus tangible et plus colossale. D'autant plus que les deux vices-amiraux dont il était question avaient avant toute autre chose besoin de parfaire leurs compétences et de développer les capacités qui allaient à l'avenir faire leur gloire et leur renommée. Leur rôle était trop important pour contrer et bloquer les troupes de Centes... Si tous les autres membres devaient à tout prix apprendre à se connaître et à combattre côte-à-côte, Tsuki n'était pas sot et savait pertinemment que les deux fortes têtes n'accepteraient pas aisément de travailler main dans la main avec leurs subordonnés. Ils étaient arrogants, tout deux, et il valait donc mieux leur prouver de façon éclatante que tous méritaient leur place au sein de l'escouade plutôt que de forcer une collaboration qui pouvait éventuellement déboucher à un échec et à un lot de conséquences plus ou moins déplorables, a fortiori si tout cela avait lieu directement sur le champ de bataille. Tandis qu'Eileena ébauchait un signe discret de la main à l'attention du logia pour lui souhaiter le bonjour, l'amiral Sorafuka reprit d'une voix posée et tempérée :

-Vous êtes tous plus ou moins remis de vos blessures. Et cela tombe bien. Nous venons de recevoir notre premier ordre de mission. C'est une mission routinière, pour l'instant, et qui ne se base que sur des informations très approximatives... Mais c'est une mission qu'il nous faudra à tout prix mener à bien. La presse mondiale aura les yeux rivés sur nous et je doute que le Cipher Pol 8 ne déploie de gargantuesques efforts pour nous couvrir si nous échouons. Nous ne devons pas couvrir la Marine d'opprobre.

Plusieurs personnes dans la salle, à commencer par les contre-amiraux Roncia et Cuthvine, firent un geste positif de la tête pour communiquer leur accord direct et concret. Ils étaient tous assez déterminés et décidés à l'idée de mener une première mission à son terme, a fortiori si celle-ci s'avérait assez simple, en fin de compte. Ils étaient nombreux et ils commençaient, petit-à-petit, à se connaître. Grâce à l'entraînement, plusieurs d'entre eux pouvaient d'ores et déjà s'adresser une confiance grande et mutuelle... Leurs pouvoirs pouvaient fonctionner de concert pour donner des résultats grandioses, et ils possédaient tous une certaine volonté, une certaine détermination susceptible de les pousser à réaliser des exploits. Il allait sans dire que personne n'était véritablement fébrile, pas même Eileena qui, de son côté, se contenta d'arborer un regard austère et sérieux. Elle se concentrait sur la mission qui allait leur être octroyée et voulait, une nouvelle fois, faire de son mieux pour prouver qu'elle était également capable d'être un élément utile et efficace sur le terrain. Elle avait été un poids mort pour Daisuke et Mark durant l'entraînement, et elle entendait bien inverser la tendance au fur et à mesure des aventures qui seraient les leurs... En revanche, tous semblaient quelque peu nerveux et c'était pour le coup chose absolument naturelle. Les informations qui allaient leur être octroyées par leur supérieur allaient sans doute leur permettre de cerner la situation et de s'apaiser quelque peu, bien sûr, mais en attendant, ils allaient devoir conserver un brin de patience et de sérénité. Fort heureusement, Wakai Tsuki n'était pas homme à ménager le suspens et à faire traîner les réunions en longueur de manière interminable : il était un soldat, un homme de terrain, et il le prouva bien assez tôt en revenant d'entrée de jeu dans le vif du sujet.

-Nos services de renseignements ont décelé des troubles politiques au sein d'un petit royaume proche de Marineford. Il est d'une importance plus que dérisoire mais si les Decimas s'en emparent, ils risquaient d'avoir une voie d'accès toute trouvée pour nous atteindre frontalement. Il n'y a que peu de chances pour qu'ils soient effectivement de la partie, mais mieux vaut prévenir que guérir... Et, dans tous les cas, nous aurons sans doute des criminels à interpeller et à capturer. Notre mission sera donc, par extension, de garantir la pérennité du pouvoir en place s'il nous semble en accord avec nos idéaux, ou de le chasser momentanément. Il ne sera pas dans nos fonctions d'attribuer une succession, en revanche.

Une mission de routine, en fin de compte : se pointer sur une île, mener l'enquête, trouver les criminels qui semblaient contribuer au désordre local qui s'y installait actuellement, et tâcher d'aboutir à une situation plus stable et plus saine à partir de laquelle la vie pourrait reprendre ses droits plus tranquillement. Si les Decimas n'étaient pas là, il y avait néanmoins fort à parier que les gradés réunis auraient tout de même de quoi mettre leurs capacités au défi... Ils étaient sur Grand Line, après tout, et même des contre-amiraux compétents pouvaient trouver des ennemis susceptibles de leur opposer farouche résistance. Fort heureusement, la présence de l'amiral Sorafuka, plus grand épéiste actuellement en place au sein de la Marine, allait sans nul doute contribuer à leur donner un semblant de courage et de conviction.

-Notre destination, donc, sera le Royaume de Tesk. Vous avez des questions ?

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1272
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue38/75Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue103/350Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 123.598.000 B

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeLun 11 Juin - 14:51

« Premier briefing »
Feat MJ
Il n’était pas vraiment fait pour ce genre d’évènement. Il aurait préféré être simplement convoqué pour partir directement à la chasse aux Décimas, mais c’était probablement de cette manière que les choses devaient se passer. Il n’avait jamais fait parti d’un tout, mis à part lors de l’attaque sur Baltigo, et ne savait donc pas réellement comment ça devait se dérouler. Après tout, il était resté un long moment en tant que simple capitaine d’un bateau, sans pour autant avoir de grandes responsabilités. Certes, il avait été promu jusqu’au rang de contre-amiral, mais c’était surtout grâce à ses actions lors de la grande guerre et autres aventures. Ce n’était clairement pas pour ses prouesses stratégiques ou ses affinités avec les autres membres du gouvernement qui l’avait fait monter aussi haut dans la hiérarchie.

Pour autant, il n’en restait pas moins aussi impliqué et fit en sorte d’être le plus enclin à la discussion possible. A vrai dire, il réalisait que ce n’était pas seul que les choses pouvaient être changée et il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour aider ses collègues et protéger les civils. Ainsi, lorsque l’amiral Sorafuka proposa d’aller à un Royaume, non loin de Marineford, Daisuke ne pu qu’accepter la situation. D’après les dires du plus haut gradé présent, les forces en place étaient chahutés et ils devaient s’assurer de la non présence des décimas. En réalité, c’était plus un travail classique pour un groupe de la marine, pas nécessairement visant le groupe de Centes, qu’ils allaient effectuer.

Alors, bien que l’existence d’une corrélation entre les rumeurs et la possibilité que les Décimas soient derrière tout ça soit possible, leur mission était des plus banales. Cela ne voulait en aucun cas dire que le blond ne comprenait pas le bien fondé de cette mission, c’était avant tout un test, une mise à l’épreuve, sur le terrain. Une bonne façon de consolider les fondations qu’ils avaient pu installer lors de leur entrainement. C’était le meilleur moyen de tester les différentes aptitudes et les caractères de chacun lors d’une situation réelle et non imaginé. Ils seraient projetés sur le terrain, avec des instructions précises, que le sabreur de légende ne tarda pas à évoquer.

Insistant sur le fait que cette mission, bien que basique, était d’une importance capitale pour le futur même de l’escouade, Sorafuka entacha la conversation de la présence éventuelle de la presse et des moyens que devrait mettre en œuvre le Cipher Pole pour leur éviter une déconvenue mondiale. Daisuke resta silencieux, dès l’instant où il s’était installé et écoutait avec attention les dires de son supérieur. Il avait remarqué que les deux vice-amiraux n’étaient pas là, probablement étaient-il réquisitionnés pour une autre mission ou tout autre raison. Qui plus est, l’amiral n’en fit pas mention, cela voulait donc dire qu’il n’avait pas l’intention de les avoir avec eux pour cette aventure. Le blond resta donc muet sur ce sujet.

C’est quand le monologue s’attarda sur les dernières informations concernant la mission que le Sergent-chef tiqua intérieurement. Ils avaient pour but de protéger le pouvoir en place si, et seulement si, il était en accord avec celui du gouvernement. Autant dire que l’avis du peuple n’était pas du tout demandé, voire même écrasé s’il s’avérait être opposé à la fermeté qu’on leur imposait. C’était là une chose que Daisuke n’aimait pas. Bien qu’il ne pût que réprouver ce genre de comportement, il se laissa cependant entrainer dans cette histoire, car il s’était fait un serment. Il devait comprendre comment fonctionnait les choses, en haut, pour éventuellement pouvoir changer les choses, ultérieurement.

Il ne montrait rien, physiquement, sachant pertinemment que ses intentions n’étaient pas agressives. Il voulait simplement faire le bien autour de lui et, s’il fallait passer par ce genre de mission pour y arriver, il le ferait, que ça lui plaise ou non. C’était un tout nouvel homme, bien plus mur et qui, bien qu’il ne fût pas fier de participer à ce genre de « mascarade », ferait tout pour obéir aux ordres qu’on lui donnerait. Les choses n’étaient pas très compliqués, quand même, et il espérait qu’il n’ait pas à faire à des civils en colère, ou qu’il soit obligé de faire des choses qui le répugnait. Ils allaient aller sur une autre île, imposer leurs visions des choses, pour traquer des méchants pas beau… C’était tout ce qu’il fallait comprendre de cette réunion. Voilà pourquoi il n’aimait pas ce genre de réunion. On n’apprenait que des mauvaises choses…

Il espérait aussi que ce soit réellement les Décimas qui étaient derrière tout ça, car une fois qu’il en aurait fini avec eux, il pourrait avoir une conversation plus que claire avec l’amirale en chef… Mais ça, ça allait encore attendre…

« On part quand ? Interrogea-t-il l’amiral, l’air serein. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Premier Briefing. [PV Daisuke] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeLun 11 Juin - 20:54


Premier Briefing. [PV Daisuke] 948731Wakai
Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka.

Le premier et le seul membre de l'escouade anti-Decima à répondre à l'amiral après son invitation à lui soumettre les questions qui pouvaient les habiter fut Daisuke. Et l'interrogation qu'il décida d'offrir à son supérieur eut le don d'amener sur le faciès de la majorité de ses camarades un sourire mélange d'amusement et d'engouement... Si certains supérieurs auraient pu assimiler cela à une espèce d'irrespect, ou à une marque d'impertinence modérée, ce ne fut absolument pas le cas de l'amiral Sorafuka qui comprenait sans peine que la majorité des marines, y compris hauts gradés, étaient avant toute autre chose des hommes d'actions qui ne s'épanouissaient jamais ailleurs que sur un champ de bataille. Et pour cause : il en faisait partie intégrante, lui aussi. L'interrogation de l'homme-fumée, donc, était partagée par bon nombre de leurs camarades... Et par lui, également. Il n'était guère nécessaire d'allonger cette discussion outre mesure : les informations capitales avaient d'ores et déjà été livrées et quant au reste, les représentants de Marineford nageait pour l'heure en pleine inconnue. Ils ne pouvaient pas savoir ce qui avait cours sur Tesk tant qu'ils n'y mettaient pas les pieds, et les quelques enquêteurs préliminaires qui avaient pu s'y rendre n'avaient pour l'heure rien décelé de bien marquant, mis-à-part la présence de quelques primés discrets, chose pas forcément extravagante et déroutante lorsqu'on considérait que cette île se trouvait sur Grand Line, non loin de l'Archipel Shabondy. En d'autres termes, c'était un lieu accessible pour beaucoup de raclures en tout genre et tant qu'ils ne commettaient pas d'impair ou de délits quelconques, la priorité ne leur serait pas donnée... Quant aux hypothétiques troubles politiques qui secouaient ledit Royaume, Wakai Tsuki aurait été bien en peine de les expliciter davantage. On sentait des tensions, selon les quelques rapports évasifs et nébuleux qu'on avait pu leur adresser. Quelques figures politiques avaient disparu, et on les avait dit en voyage... Ce genre de petits mystères commençaient à s’engrainer, à se multiplier et à s'unir pour former une énigme opaque qu'il valait mieux résoudre et tirer au clair. Si les Decimas étaient derrière tout cela, il y avait fort à parier qu'ils fomentaient quelque chose de louche... Et si, pour une fois, Centes était innocent et étranger à l'affaire, alors la Marine aurait au moins de faire le tri quant aux grands pontes de cette île voisine de leur plus grand Quartier Général.

-D'ici une demie-heure. Un navire est en train d'être affrété pour nous, au port. Le trajet sera assez rapide, alors profitez-en pour préparer toutes vos armes. On se retrouve là-bas.

Comme on leur proposait subtilement de quitter le bureau sans plus attendre, l'immense majorité des gradés se redressèrent aussi sec et la salle commença à se vider d'emblée. Eileena, quant à elle, profita de l'occasion et de l'agitation alentour pour se rapprocher de Daisuke, qu'elle n'avait pas eu la chance de côtoyer autant qu'elle aurait pu l'espérer de prime abord : ces derniers temps, elle avait passé le plus clair de son temps à s'entraîner alors que lui avait eu à subir la fin de sa convalescence, dont il semblait désormais être plus ou moins sorti. Il n'était plus aussi brumeux et intangible qu'à son arrivée, et il avait retrouvé une certaine assurance, une certaine prestance qui laissait sous entendre un corps en moins piteux état qu'à l'origine. Les médecins de Marineford étaient décidément très doués, et il était rassurant de savoir qu'il était possible de compter sur eux pour être rafistolé en cas de pépins...

-Tout va bien ? Je suis contente de te voir à nouveau sur pieds !

Elle, de son côté, avait évidemment l'air radieuse. Elle était du genre à se donner du mal en entraînement mais elle veillait à ne pas tomber dans l'excès : elle ne devait pas s'épuiser inutilement si elle espérait progresser promptement. S'exténuer, c'était empêcher son corps de tirer profit des épreuves que l'on avait à affronter... Elle ne fut toutefois pas la seule à se rapprocher du sergent-chef tout juste remis sur pieds : les deux amis contre-amiraux, Lochal et Mark, se rapprochèrent bientôt de ce petite duo pour saluer Daisuke d'une poignée de mains franches et pour le gratifier de quelques paroles cordiales et bienveillantes.

-Content de vous constater en pleine forme, sergent-chef. Vous serez de la partie, j'espère ?
-Lochal m'a raconté comment vous avez tenu tête à Alion... J'aurais aimé être là pour voir ça. Je ferai en sorte d'en être, la prochaine fois !

L'un comme l'autre avaient également eu le temps de se remettre pleinement de leurs émotions et des blessures qu'ils avaient eu à encaisser et à endurer lors de cet entraînement pour le moins houleux. Ils se sentaient à nouveau d'attaque, prêts à se confronter à leurs ennemis, quelle que soit leur véritable nature... Et même si les deux vices-amiraux n'étaient pas de la partie, savoir que l'amiral en personne pourrait leur offrir un coup de main non négligeable était une source de réconfort colossale. Quant au reste, ils ne savaient que trop bien, l'un comme l'autre, que le contre-amiral Jeffer Bartheo était également un combattant robuste et expérimenté... En d'autres termes, ils avaient la plus ferme des convictions que ni Alion, ni Emy n'étaient en l'occurrence indispensables pour mener cette mission routinière à bien. A contrario, la réussir sans bénéficier de l'appui direct de ces deux pointures, c'était s'offrir d'autant plus de crédit aux yeux du grand public... La présence de l'amiral pourrait leur être utile pour coordonner les efforts et chapeauter l'opération en tant que telle mais les deux gradés espéraient bien offrir à leur supérieur de quoi être fier et honoré de compter parmi ses rangs des subordonnés de ce calibre. Ils allaient donner de leur mieux, donc...

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1272
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue38/75Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue103/350Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 123.598.000 B

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeMer 13 Juin - 16:40

« Premier briefing »
Feat MJ
Il n’était vraiment pas fait pour ce genre de situation. Que ce soit des réunions remplis de gouvernementaux, ou juste une discussion avec ceux-là même, c’était difficile pour lui de rester serein. Autant affronter une dizaine de primés à la suite, c’était pour lui une chose plus simple, dans ses cordes et tellement plus rafraichissant. Pourtant, il sentait au fond de lui que là était sa place. Il regrettait effectivement son passé en tant que capitaine où il n’était entouré que de ses amis proches. Que ce soit l’équipe avec Kazuma ou celle avec Sue et compagnie, il avait toujours été en quelque sorte celui qui donnait les ordres… Et force était de reconnaitre que ça ne lui avait pas fait que du bien.

Autant dire qu’il vivait en ce moment une nouvelle vie, un passage obligé pour aller de l’avant, se persuadait-il. Bref, même si la situation ne lui déplaisait pas, il ne se sentait pas très bien et avait tout fait pour écourter la réunion même. A quoi bon, de toute manière, en savoir plus que le strict minimum. Ce n’était qu’une mission routinière, qui n’avait pas de particularités spéciales. De fait, autant y aller avec les seuls détails donnés par l’amiral. Ce n’était pas plus compliqué que ça. Sa remarque, d’ailleurs, sembla passer comme une lettre à la poste et la plupart de l’assemblée ressentait sans doute un même sentiment.

Une fois qu’il s’était relevé, il se rendit vite compte que ses souhaits de rester un peu en retrait n’allaient pas se réaliser. En effet, il se retrouva vite entouré par les membres de l’escouade avec lesquels il avait eu l’occasion de travailler lors de l’entrainement. De la bonne entente présente durant l’examen, il restait encore quelques réminiscences de cet évènement et leur camaraderie s’était élargie en dehors du cadre de l’entrainement. Si les choses pouvaient de bonne augure, Daisuke avait du mal à oublier ses amis… Accepteraient-ils qu’il se fasse de nouvelles connaissances ? Qu’il aille de l’avant. Nakata lui avait donné une grosse partie de la réponse, mais il ne pouvait pas arrêter de se poser des questions.

De toute manière, il était assez facile à aborder et a aucun moment il n’avait montré ses hésitations. Il avait serré les mains consécutives de Lochal et Mark sans montrer de tourment, restant le plus souriant qu’il pouvait.

« Oui, ca va beaucoup mieux ! Ca fait même bizarre de pouvoir réutiliser les membres que je ne pouvais pas utiliser jusqu’à il y a peu. C’est assez triste, en réalité, que je sois pas passé par là avant… J’aurais pu faire tellement plus… »

Il laissa alors les deux hommes approcher après avoir répondu rapidement à la jeune femme. Ils avaient bel et bien l’air de deux amis. Ils lui faisaient penser à Kazuma et Yasuyoshi. Autant dire que leur vision avait quelque chose de nostalgique qui rendait le blond un peu amer. Toutes les informations qu’il avait pu apprendre depuis son arrivé à Marineford le conforté dans son désir de se rapprocher du gouvernement. S’il avait fait des choix plus mur, moins personnel, sans doute qu’il aurait pu faire quelque chose pour ses amis. Que ce soit sur Baltigo où il avait perdu Ibuki et Pyramid, ou quelques temps après avec Kazuma et Okita, sur Shabondy. S’il avait laissé sa fierté de côté et accepté d’obéir aux ordres, gentiment, docilement, il serait sans doute dans une situation bien différente aujourd’hui.

Qui sait, peut-être serait-il devenu un vice-amiral respecté, au lieu d’un sergent-chef presque réprouvé. Que s’était-il passé… Bref.

« Plus que prêt à y aller, voyez, dit-il montra sa mallette à Lochal. Je ferais de mon mieux pour ne pas vous ralentir, puis se tournant vers Mark, c’était très impressionnant, oui. Personnellement, je ne souhaite pas me retrouver face à Alion de si-tôt, ah ah… »

Les différentes têtes d’affiche de l’escouade avaient fait de l’effet au blond, en commençant par le vice-amiral Keternel. Autant dire qu’il valait mieux l’avoir de son côté plutôt qu’en face. C’était un constat accablant pour le sergent-chef, mais il ferait tout ce qui était possible pour rattraper le retard qu’il avait accumulé. Alors, même s’il ne serait pas présent lors de la mission, sa présence serait là, derrière lui, à lui rappeler sans cesse l’écart qui les séparait.

Il ferait de son mieux pour ses convictions, mais aussi pour montrer qu’il n’était pas un poids mort. Il tourna son regard vers l’homme-araignée avant de reprendre.

« C’est grâce à vous, contre-amiral, que nous avons pu réussir l’entrainement. Je vous en remercie. Je tacherais de ne pas être un poids pour vous lors de cette mission. »

Il se tourna alors vers la jeune colonelle, la gratifiant d’un grand sourire. En réalité, il état peut être plus content qu’il ne se le disait intérieurement…
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Premier Briefing. [PV Daisuke] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeMer 13 Juin - 20:42


Premier Briefing. [PV Daisuke] Bambie10Premier Briefing. [PV Daisuke] Bleach10
Colonelle Eileena Tempesky et Contre-amiral Lochal Roncia.

Un sourire apaisé naquit sur les lèvres de Wakai Tsuki tandis qu'il observait l'échange qu'entretenaient ses quatre subordonnés, non sans demeurer réservé lui-même, légèrement en retrait. Un petit noyau dur commençait à se constituer et il était amusant de constater qu'il se formait autour de Daisuke Aurola, que nul n'aurait pourtant destiné à devenir une espèce d'aimant autour desquels les autres membres de l'escouade finiraient par graviter... Il était parti avec un fameux malus, après tout : Baltigo était un point noir que beaucoup auraient considéré comme étant indélébile. Il s'était couvert d'opprobre, pour le meilleur comme pour le pire, en décidant de suivre la voie qui lui était chère... Et cela aurait dû lui octroyer de grandes difficultés sur un point de vue diplomatique, en temps normal. Sauf que ses relations ne semblaient guère entachées, au regard de cet attroupement formé parce quatuor à la fois atypique et étonnamment prometteur. Deux contre-amiraux talentueux, doués pour fonctionner en symbiose et dotés de pouvoirs plutôt particuliers, un sergent-chef rétrogradé mais aux compétences diverses et solides, et une colonelle prometteuse, capable d'user de sa peinture comme d'une arme véritable... Il allait sans dire que leurs capacités respectives pouvaient finir par les placer au centre d'unités toutes entières amenées à tirer profit de leurs profils spécifiques sur le champ de bataille. Et s'il était, factuellement, plus jeune qu'eux, il remarquait que la majorité d'entre eux étaient récents quant à l'exercice de leurs fonctions. Il allait sans dire que plusieurs finiraient vices-amiraux, s'ils n'y parvenaient pas tous... Et que l'un d'entre eux aurait éventuellement la chance, à terme, de briguer un poste d'amiral. Si la chance leur en était donnée, et s'ils parvenaient à mettre des bâtons dans les roues de Centes, bien sûr... L'amiral s'esquivait tout juste, à pas feutrés, que Lochal répondait aux dires de Daisuke avec une humilité qui l'honorait largement.

-Oh, non, non. Si vous n'étiez pas intervenus, tous les trois, Emy m'aurait broyée... Je n'ai fait que vous rendre la pareille, vraiment. Je n'aurais rien pu faire, sans un coup de main de votre part.

C'était une vérité indubitable et dont tout un chacun, au sein de ce quatuor hétéroclite, avait très amplement conscience en l'occurrence : ils n'étaient pas suffisamment puissants pour tenir tête à un vice-amiral du calibre d'Alion ou d'Emy, pour l'heure. Surtout pas en combat singulier. Néanmoins, ils avaient compris quelque chose de fondamental, au cours de cet entraînement : leur plus grande force, actuellement, c'était l'entraide, et leurs pouvoirs étaient étonnamment complémentaires s'ils les utilisaient conjointement avec leur matière grise... Tout était une question d'équilibre entre réflexion et improvisation. S'ils devaient toujours se tenir prêts face à l'adversité, s'ils devaient toujours conserver la main sur les conflits qu'ils enduraient et s'ils ne devaient jamais se laisser prendre de court, ce qui impliquait nécessairement de se montrer aussi clairvoyant et visionnaire que possible, ils devaient également agir avec un bon sens du timing et avec une intelligence immédiate irréprochable. C'était grâce à cela que Mark et Daisuke avaient mis à profit la fumée de l'un pour camoufler le disque de l'autre, par exemple...

-On ferait mieux de se mettre en route, sans quoi le navire risque de partir sans nous !

Eileena gloussa avant de prendre la direction de la porte, se mettant à marcher à la suite de leurs collègues qui s'étaient déjà précipités hors de la salle. Tout le monde avait l'air d'avoir hâte de se rendre sur le champ de bataille, d'une manière ou d'une autre. La chose risquait d'être délicate, certes, et nul n'était assez inconséquent pour l'ignorer : ils étaient tous des gradés et disposaient tous de responsabilités, ainsi qu'un certain nombre de faits d'armes, après tout... mais ils n'en étaient pas moins enjoués à l'idée de mettre au défi l'escouade qu'ils formaient tout juste, encore embryonnaire, et qui risquait de marquer les mémoires si tout se déroulait tel qu'ils l'escomptaient. Ils étaient un pari dressé par Chairoka en personne, sinon par les Cinq Étoiles qui avaient eu leur importance quant à la nomination de Wakai Tsuki au titre d'Amiral attaché à la disparition des Decimas... Et ils étaient déterminés à l'idée de rendre honneur à la décision de ces hautes autorités absolues en matière de Marine et de Gouvernement Mondial. Si eux leur adressaient toute leur confiance, ils ne pouvaient pas la bafouer, après tout... Ils n'en avaient pas le droit ! Il en allait de leur légitimité, en tant que soldats... Pourtant, une chose surprenait la Tempesky qui, après quelques pas, adressa finalement une interrogation à l'encontre de ses collègues hommes.

-C'est quand même surprenant que les deux vices-amiraux ne fassent pas partie de l'équipe pour notre première mission...
-J'imagine qu'ils ne sont pas indispensables, compte tenu du fait que notre mission a l'air d'être une précaution.

C'était le contre-amiral Cuthvine qui lui avait répondu nonchalamment, non sans un haussement d'épaules au passage. Il n'allait pas dire que le vice-amiral Keternel allait lui manquer : cela aurait été mentir compte tenu du fait que leurs maigres interactions, jusqu'à présent, s'étaient arrêtés à quelques coups échangés au cours de l'entraînement... Néanmoins, il concevait le fait que la présence de ces deux prodiges aurait pu avoir un quelque chose de rassérénant pour la colonelle, qui ne disposait pas d'autant de répondant que les trois gradés qui l'accompagnaient. Elle se reposait essentiellement sur son art de la peinture, chose qui ne lui permettait pas forcément de se défendre décemment si elle était frontalement exposée, et si nul n'était susceptible de lui prêter main forte... Ainsi, moins ils étaient nombreux, et plus elle risquait de se retrouver isolée en cas de véritables pépins. Il tâcha donc de la rassurer quelque peu, quoi qu'indirectement, tandis que leurs pas les guidaient hors du Quartier Général et tandis qu'ils s'aventuraient sur la grande place, en direction des quais qui entouraient l'île.

-J'imagine que cette fois encore, on risque de rester plutôt groupés... Si tel est le cas, et si on peut choisir nos affiliations, on pourrait tenter de rester ensemble. On a de quoi se compléter...

Après tout, lui et Lochal se connaissaient depuis belle lurette et avaient souvent combattu ensemble. Il avait dû travailler de concert avec Eileena et Daisuke durant l'entraînement de bienvenu, et ce dernier ainsi que Lochal avaient également eu l'occasion d'affronter leurs adversaires côte-à-côte... Leur alliance était ainsi toute trouvée.

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1272
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue38/75Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue103/350Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 123.598.000 B

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeJeu 14 Juin - 0:35

« Premier briefing »
Feat MJ
Après la rapide présentation de leur future mission, les quatre gradés s’étaient réunis, laissant partir les autres vers le bateau. Leur discussion tournait, bien évidemment, autour de l’entrainement auquel ils avaient tous quatre participer et à la tournure des évènements. La mission était, pour eux, comme un saut dans le grand bain, bien que pour eux l’idée d’aller sur le terrain était plus qu’une formalité que cette pseudo réunion. A vrai dire, elle avait été si rapide et si précise qu’elle convenait au mieux à l’Aurola qui préférait bien plus cela qu’une rencontre au sommet, comme à Marijoa, juste après Baltigo.

Autant dire qu’il était en quelque sorte sur la même longueur d’onde que leur supérieur direct, Sorafuka. Ils préféraient être concis, quitte à être direct et sans fioriture. En tout cas, ils avaient vite fait leur affaire et se dirigeait tous en direction du bateau, qui n’allait pas les attendre selon les dires de l’un d’entre eux. Cela était bien évidemment une blague, car ils savaient pertinemment qu’il n’était là que pour eux et que, s’il y avait un retard, il serait toujours là. Mais bon, c’était sans doute un moyen de faire la parlotte pour un des gradés. A vrai dire, c’était quelque peu étonnant que leur relation se soit créée aussi aisément. Cela prouvait encore une fois qu’ils n’étaient pas là pour faire ami-ami, mais bel et bien se rapprocher un maximum pour tenter de créer des affinités rapidement.

C’était du moins l’avis de Daisuke, même s’il n’en avait pas conscience en l’état et qu’il appréciait juste le moment présent. Il récolterait ce genre de sentiment plus tard, lorsque les deux hommes et la colonelle l’aurait laissé. Quand l’absence du vice-amiral Alion et la vice-amirale Ortenssia tomba dans la conversation, le sergent-chef resta silencieux, écoutant attentivement les raisons évoquées par Mark. D’après lui, leur présence n’était pas indispensable, voire inutile. Expliquant que la mission n’était qu’une mesure de prévention, il semblait qu’il ait raison. Néanmoins, il y avait un bémol que le moins gradé de l’assemblée ne tarda pas à évoquer.

« Je comprends bien qu’ils ne soiten pas indispensables à la mission, mais je ne comprends pas le but. Peut-être ont-ils une mission différente, en rapport avec les Décimas. Encore que… C’est peut-être un nouveau test. Voir comment on évolue sans eux. »

L’idée d’un autre test était la seule raison qu’il suggéra, cependant il avait en tête d’autres théories totalement différentes. De toute évidence, il n’était pas très chaud à l’idée de travailler directement avec les deux vice-amiraux. En même temps, leurs seules interactions étaient relativement négatives, que ce soit lors de leur première rencontre où les deux haut-gradé l’avaient regardé de haut ou lors de l’entrainement où ils étaient carrément adversaires directs. Cela n’aidait pas, à contrario avec les trois autres, à créer des liens.

Il avait cependant conscience que leur présence, même lors d’une mission de si basse importance, aurait pu être un soutien au moral des plus important. Alors, il regrettait un peu leur absence, bien que l’amiral, les trois contre-amiraux et les trois autres colonels étaient là. Leur escouade était fin prête à partir et la dernière étape de la conversation, lors de la traversée de la grande place, entama les préparatifs de la mission.

« Ce serait bien que l’on puisse être ensemble, tous les quatre, c’est vrai. Mais je ne pense pas que ce soit réellement la meilleure option possible. En fait, je pense que c’est même la moins intéressante pour l’escouade. Désolé de faire mon rabat-joie, mais… »

Ce qu’il pensait, c’était qu’il valait mieux s’intégrer dans le groupe, en totalité. Certes, il était évident que des sous-groupes se formeraient au sein même de l’équipe, néanmoins, il fallait quand même être proche de tous ces membres. Il connaissait la plupart des capacités des trois personnes qu’il côtoyait actuellement, mais quid des trois autres ? Il se rappelait qu’à peine de leur nom et de leur grade. Il pouvait les reconnaitre, grâce à leur voix avec son Haki de l’empathie, ou par leur physique, mais il ne connaissait rien d’eux. C’était pour cette raison que, dans le fait d’une simple mission routinière, il pensait qu’il valait mieux mixer un peu les groupes qui se façonnaient déjà pour une meilleure intégration au sein de la brigade.

« … Je crois qu’il vaut mieux se rapprocher de ceux qu’on ne connait pas trop, surtout lors d’une mission comme celle-ci, où le seul danger est celui, omniprésent, de Grand Line. »

En effet, la route de tous les périls était connue pour être la plus dangereuse – après le nouveau monde – de toute la planète. Le jeune Aurola avait pu rencontrer tout un tas de mauvais pas et c’en était chaque fois tiré, avec plus ou moins de brio. Pour autant, et même s’il le savait, il ne fallait pas sous-estimer la présence des forbans, même à proximité de Marineford… Surtout à proximité de Marineford. Car il fallait être soit fou, déséquilibré ou bien intrépide et orgueilleux pour s’attaquer à un royaume aussi près de la grande base militaire. Et c’était souvent ce genre de personne qui se trouvait être les plus dangereuse sur cette mer.

Ils ne pouvaient pas savoir sur quoi ils allaient tomber, mais ils avaient avec eux deux des plus puissants combattants de la marine. L’amiral Sorafuka n’était pas de ceux qui abandonner ses amis, il l’avait prouvé plusieurs fois. Ils pouvaient avoir confiance et, comme dit plus haut, ils n’étaient pas loin de Marineford. Si jamais un danger plus qu’important venait à se profiler, les renforts ne tarderaient pas…
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Premier Briefing. [PV Daisuke] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeJeu 14 Juin - 9:41


Premier Briefing. [PV Daisuke] Bambie10Premier Briefing. [PV Daisuke] Bleach10
Colonelle Eileena Tempesky et Contre-amiral Lochal Roncia.

-Je me demandais aussi s'ils n'avaient pas été choisi pour une autre raison... Je veux dire... Tu es le seul, Daisuke, à t'être porté volontaire parmi nous trois. Et c'est principalement parce que tu avais disparu jusqu'alors. Peut-être qu'Alion et Emy ont été choisis, eux aussi...

L'idée d'Eileena était à la fois simple et limpide : elle songeait que les deux vices-amiraux avaient pu être choisi pour leurs capacités, comme cela avait vraisemblablement été le cas pour elle et pour les deux contre-amiraux qui complétaient l'actuel quatuor. Si tel était le cas, alors il avait peut-être été décidé de les maintenir à l'écart du champ de bataille pour une raison ou pour une autre... Leur laisser le temps de progresser, éventuellement, et d'affiner leurs compétences au fil du temps. Ou bien les préserver autant que possible, et empêcher Centes de se renseigner à leur sujet avant que leur intervention ne soit absolument nécessaire... Il y avait plusieurs pistes mais, en l'état des choses, la colonelle ne pouvait malheureusement pas en privilégier une parmi toutes celles-ci. Sans doute Wakai Tsuki possédait-il la clé de cette énigme... mais il devait être le seul à en savoir long quant à cet affaire, les deux principaux intéressés mis-à-part. En attendant, cela ne changeait pas grand chose à la perspective de leur prochaine mission, sur Tesk, qui demeurait inchangée. Que leurs deux supérieurs soient là, ou qu'ils soient absents, les membres de l'escouade anti-Decima allaient devoir se donner aussi ardemment que possible afin de dénicher la vérité et d'agir en conséquence. Petit-à-petit, ils auraient sans doute des bribes d'informations supplémentaires afin d'en savoir davantage quant aux raisons qui auraient maintenues ce binôme monstrueux à l'écart de leurs expéditions... La curiosité n'aboutissait généralement à rien, au sien de la marine. Seul le temps pourrait les remercier. S'il y avait bien quelqu'un qui savait ce qu'il faisait, ici, à Marineford, c'était bien Chairoka...

Vint ensuite la discussion à propos des différents contingents qui pouvaient être formés au sein même de l'escouade. Même si le fin mot de l'affaire finirait probablement par revenir à Wakai Tsuki, Daisuke avança un autre son de cloche, tout en admettant que l'idée de travailler avec les trois gouvernementaux qui marchaient à ses côtés aurait grandement pu lui plaire. A ses mots, les trois militaires qui l'écoutaient hochèrent mollement de la tête, semblant a minima convaincus par ses dires, sans pour autant y éprouver un franc bonheur. Il avait raison : pour l'heure, ils risquaient de s'ostraciser et de couper les ponts avec le reste de cette fine équipe s'ils persistaient à combattre en comité restreint... Le travail entériné par Chairoka et Sorafuka lors du premier entraînement ne devait pas se réduire à une seule passade : ils devaient continuer à se donner du mal pour apprendre d'autrui, pour générer des enchaînements imparables et destructeurs. Les trois gradés restants, les deux vices-amiraux bien entendu exceptés, devaient disposer de capacités intéressantes. Le contre-amiral Jeffer Bartheo et le colonel Daar-San, à titre d'exemple, avaient été capables de tenir tête à l'amiral en personne... Certes, cela n'avait été que de courte durée et le dit amiral n'avait pas même pris la peine de dégainer son katana fétiche, mais que deux gradés de ce calibre soient susceptibles de retenir et d'entraver un amiral était déjà une preuve flagrante de leurs compétences et de leur professionnalisme. Quant à la colonelle Jahay, elle était encore l'inconnue de leur petite faction : d'où l'importance de se renseigner un tant soit peu à son sujet, que cela soit sur le Royaume de Tesk ou par la suite, au cours d'un autre entraînement convivial. Dans tous les cas, il allait sans dire qu'ils risquaient de toute manière d'avoir l'occasion de sympathiser par la suite... Pour l'heure, c'était l'amiral qui aurait le fin mot de l'affaire, et comme à chaque fois. Il était assez pertinent pour savoir ce dont leur groupe avait besoin, et s'il fallait à tout prix le scinder, pour savoir comment rendre les équipes distinctes aussi équilibrées et prometteuses que possible...

-Tu as peut-être raison, oui... Mais on n'aura peut-être même pas à se séparer, en fin de compte. Dans le cas contraire, ils auraient sûrement ramené Alion pour mener l'une des deux équipes... Non ?

L'hypothèse de Mark était assez judicieuse, du point de vue d'Eileena : elle ne voyait pas trop qui pouvait prétendre au poste de chef par substitution, afin de remplacer Wakai Tsuki qui ne pouvait logiquement mener qu'un seul groupe, dans le cas d'une division de l'escouade. Les trois contre-amiraux étaient à la fois compétents et respectables, certes, mais ils ne semblaient pas prêts à assurer ce genre de responsabilités sur le terrain... Ils manquaient d'une aura, d'un prestige ou d'un charisme quelconque. C'était comme si elle imaginait d'instinct qu'ils ne seraient pas capables de prendre les bonnes décisions en temps et en heure... Peut-être se montrait-elle simplement paranoïaque et pessimiste : après tout, le Cuthvine, entre autres, avait prouvé qu'il était capable d'user de son cerveau, même si son impulsivité lorsqu'il s'était rué sur Emy pour venir en aide à Lochal avait bien failli lui jouer des tours. Peut-être le contre-amiral Bartheo, qu'elle connaissait moins, était-il plus apte à mener ce genre d'opérations, et à conserver son sang froid en toutes circonstances ?
Comme ils n'en finissaient plus d'avancer, ils furent bientôt portés jusqu'au navire où des matelots s'affairaient. Ils n'allaient pas avoir à manœuvrer l'embarcation par leurs propres moyens, visiblement... C'était un soulagement pour la colonelle Tempesky, qui n'avait jamais été très à l'aise en haute mer. A l'origine, elle s'était destinée à une carrière relativement statique, coincée derrière une rangées de bureaux à s'occuper de la logistique et des préparatifs tactiques en tout genre... En détaillant quelque peu le navire qui les attendait, et en remarquant que l'amiral ne s'y trouvait pas encore, à l'instar des trois autres membres de l'escouade, et qu'ils étaient par conséquent les premiers arrivés, elle rajouta quelques mots d'une voix qui reflétait une once d'anxiété.

-On y est... Et on risque de se mettre bientôt en route.

Qu'allaient-ils trouver, sur Tesk ? Quel genre de danger allaient-ils devoir braver ? Elle avait peine à croire que de dangereux hors-la-loi puissent sévir sur une île aussi proche du plus grand Quartier Général de la Marine... Toutefois, elle ne pouvait pas se résoudre à baisser sa garde naïvement. Même si la mission risquait de n'être que diplomatique, et même s'ils allaient sans doute passer l'essentiel de leur temps sur l'île à chercher à mettre la main sur des informations diverses et variées pour contenter l'appétit de l'amirale-en-chef, force était d'admettre que la moindre erreur risquait d'être fatale non pas à sa seule personne, mais aussi à l'ensemble de ses camarades. Elle n'avait pas le droit de se montrer insouciante tant qu'elle n'était pas capable d'assurer sa propre sécurité, par ses propres moyens...

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1272
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue38/75Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue103/350Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 123.598.000 B

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeVen 15 Juin - 16:26

« Premier briefing »
Feat MJ
Discuter des différentes possibilités qui s’offraient à eux une fois arrivé au royaume de Tesk avait montré au quatuor qu’ils avaient chacun leurs manières de penser. Les choses semblaient inquiéter la plupart des membres et pour cause, c’était une sorte de baptême du feu pour eux. Et la pression que leur avait mis l’amiral, en ce qui concernait la presse et l’opinion publique les concernant, avait de quoi les tourmenter. Pour autant, il n’y avait rien de bien dangereux qui pourrait leur arriver en réalité. Ils étaient si proches de Marineford que seul des fous ou des gens bien organisés pouvaient s’en prendre à eux. Le royaume de Tesk n’était, d’après les dires de Sorafuka, qu’un petit royaume sans importance, alors pourquoi s’en faire…

Leur conversation les menait lentement, mais sûrement en direction de leur bateau. La jeune femme lui avait fait la remarque, un peu plus tôt, concernant sa venue dans l’escouade. A ce qu’elle disait, ce n’était pas seulement elle, mais la plupart des membres de l’équipe qui avait été sélectionné pour la composer. Qu’il était en quelque sorte une exception et il comprenait très chèrement cette possibilité. Aurait-il fait ce choix, à l’époque où il était encore capitaine d’équipage, accompagné de Kazuma et compagnie, ou même lorsqu’il était un peu plus discret, avec Sue et les autres ? Probablement que non, c’était la réponse la plus plausible, évidemment. Et, bien qu’il le comprît, il ne se sentait pas plus valeureux qu’un autre, simplement là au moment où les choses se faisaient. Autant dire que c’était une volonté autre que la sienne qui l’avait conduit ici et il l’acceptait, sans se poser plus de question que cela.

« C’est possible, oui, mais vous êtes tous, pour la plupart, des hauts-gradés. Je ne vois pas le problème à se balader par paire, ou par petit groupe en tout cas. Même sans le soutien d’une grande tête d’affiche comme l’amiral ou l’un des vice-amiraux. »

Répondant à la question du contre-amiral, sans réellement se rendre compte qu’il pouvait faire inquiéter encore un peu plus la jeune colonelle. A vrai dire, c’était plutôt un compliment qu’il lançait à leur encontre, plutôt qu’une réponse positive. Pour lui, il n’y avait rien qui devait les troubler, habitué à voyager sur Grand Line et à affronter les difficultés dès qu’elles arrivaient. Souriant un peu, il affichait une sérénité assez rare chez lui.

« Dans tous les cas, ce n’est pas maintenant qu’il faut s’imaginer comment va être la mission. Nous verrons bien ce qui nous attendra au Royaume de Tesk au moment où on y sera. Tout ira bien, pas besoin de s’inquiéter, vous verrez. »

Cette affirmation, il se la répétait intérieurement. Se persuadant tout seul de cette vérité qu’il s’imposait. A vrai dire, c’était le seul moyen qu’il avait pour continuer d’avancer. En parlant d’avancer, ils arrivèrent au bateau et le choc fut soudain, pour le blond… Ce bateau. Il resta figé un instant en voyant l’imposant navire de la marine. La coque, si puissante, si gargantuesque qu’ils paraissaient insignifiants à ses côtés, paraissait des plus solides. LA couleur caractéristique du groupuscule gouvernemental l’ornait de part en part et toute la majestuosité de l’armée l’entourait. Le contraste entre celui-ci et les derniers qu’il avait pu voir était saisissant. Baltigo. Cette journée, gravée à jamais dans sa mémoire, lui revint immédiatement en tête. Il avait vu tant de ces magnifiques structures s’effondrer sous la puissance d’un océan déchainé par la violence de l’impact qu’il avait été l’un des principaux instigateurs. Ayant laissé passer Arias et sa faculté de maudit, il avait permis au chef révolutionnaire de détruire la flotte entière envoyée là pour l’arrêter. Autant dire qu’il ne voyait pas là une puissance écrasante, mais plus un simple amas de bois et de métal fabriqué pour servir de chair à canon. Rien de plus qu’un cercueil géant en sursis.

Il resta là, immobile, un moment, se remémorant des souvenirs difficiles, sans dire un mot. Ce fut un moment compliqué pour le jeune homme, mais il sortit de sa stupeur quand une voix vint le réveiller de sa torpeur.

« Oui… »

Le bateau sortit de son esprit un instant et il se rappela alors son recrutement, sur Alabasta. Il se souvint aussi de ses premiers jours avec Pyramid, Ibuki et compagnie. Il avait déjà eu une vie bien remplie et maintenant il n’avait presque plus rien… Il regarda une nouvelle fois le bateau, puis il balaya d’un revers d’esprit les mauvais souvenirs qu’il en avait. Il fallait partir sur un nouveau chemin, tout le passé devait y rester et il devait aller de l’avant. Il ne l’oubliait pas, il faisait avec…

« Et bien, c’est l’heure ! Allons-y !»

Tentant de reprendre du poil de la bête, il sauta énergiquement sur le pont du navire. Avec une facilité déconcertante, il atterrit au centre même du bateau, grâce à sa légèreté. Il ne fit aucun bruit et put, un tout petit instant, se retrouver au centre sans que personne ne le remarque. Il put alors voir les matelots s’affairer à faire les derniers préparatifs…

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Premier Briefing. [PV Daisuke] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 721

Feuille de personnage
Niveau:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Premier Briefing. [PV Daisuke] Left_bar_bleue0/0Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitimeVen 15 Juin - 17:11


Premier Briefing. [PV Daisuke] Bambie10Premier Briefing. [PV Daisuke] Bleach10
Colonelle Eileena Tempesky et Contre-amiral Lochal Roncia.

Daisuke restait étonnamment optimiste quant à leurs chances de réussite, manifestement : s'il se servait d'une banalité en guise de support, il déployait un argumentaire assez rassurant, considérant simplement que leurs grades, qui allaient de paire avec une certaine puissance et un professionnalisme indéniable, pouvait leur offrir une certaine liberté d'action. Possible... En tout cas tant que les menaces n'étaient pas dûment identifiées et tant que ces dernières n'étaient pas simplement hors de portée de leurs compétences individuelles. Il semblait capital, en tout cas, de ne pas trop se perdre de vue et de ne surtout pas s'isoler : si l'un d'entre eux était assailli mais qu'il était incapable de riposter par ses propres moyens, il devait pouvoir compter sur un autre des membres de l'escouade pour lui venir en aide. Toutefois, comme le logia le souligna bien assez vite, il n'était guère nécessaire de tirer des plans sur la comète : la chose risquait de leur apparaître bien assez tôt, en fin de compte. Après tout, ils n'avaient absolument aucune idée de l'identité exacte des potentiels trouble-fêtes qui semaient apparemment le désordre sur le Royaume de Tesk. Qui étaient-ils ? Combien étaient-ils ? Si la menace qu'ils incarnaient étaient bel et bien fondée, étaient-ils liés à des poissons plus gros, à des criminels qui brassaient des armées ou des équipages si compétents qu'ils pouvaient faire pâlir l'amirauté de honte et de crainte ? A priori, rares étaient ceux qui s'amusaient à s'immiscer dans le monde de la politique. S'il y avait bel et bien un commanditaire, il s'agissait potentiellement soit de Centes Decima, soit d'un révolutionnaire obscur, à l'instar, par exemple, de Yoko Ceresa. L'un comme l'autre étaient de solides criminels, susceptibles de causer des torts au Gouvernement Mondial tout entier s'ils étaient sous-estimés... Mais partir du principe que l'un ou l'autre de ces hors-la-loi se trouvait derrière le désordre ou même qu'il y prenait part d'une manière plus ou moins officieuse, c'était tâtonner à l'aveugle dans un labyrinthe des plus chaotiques. C'était contribuer à se mettre la pression... Eileena, donc, fit en sorte de retrouver un semblant de naïveté et de quiétude avant que leur navire ne se mette en route. De toute manière, ses responsabilités étaient encore très relatives : à côté d'un amiral, sa voix ne pesait pas bien lourd et c'était, pour l'heure, une sacrée chance. Elle ne savait pas comment Wakai Tsuki, pourtant si jeune, pouvait affronter une telle situation sans montrer le moindre signe de peur ou d'angoisse... Il avait pourtant déjà été capturé par Centes Decima, et relégué au rang de pion, privé de tout libre arbitre et de toute conscience. Que cette expérience sordide ne l'obsède pas davantage était une preuve flagrante de son sérieux...

-Les voilà.

Lochal, qui s'était retourné vers le Quartier Général, détailla sans peine les silhouettes de leurs trois collègues qui avançaient à pas placides dans leur direction. Étaient-ils allés chercher des armes ou avaient-ils réalisé un détour pour une autre raison obscure ? Le contre-amiral s'en fichait pas mal, dans l'absolu : ce que signifiait leur arrivée pour le moins imminente, c'était surtout que la mission risquait de s'enclencher d'un instant à l'autre. Le seul homme qu'ils attendaient encore, en fin de compte, c'était le responsable de leur escouade : et l'amiral Sorafuka, vêtu de son manteau distinctif, ne tarda guère à pointer le bout de son nez à son tour. Son allure quasiment princière et son teint serein eurent tôt fait d'apaiser Eileena qui lui trouvait sans nul doute un certain charisme : on était loin de l'image que l'on se faisait habituellement des gradés, à savoir de vieux loups de mer à l'intelligence intacte mais au corps balafré par des années de batailles âpres. Force était d'admettre que, du haut de sa vingtaine d'années à peine entamée, le sabreur était probablement aussi talentueux et prodigieux que séduisant...

Premier Briefing. [PV Daisuke] 948731Wakai
Wakai Tsuki, alias Amiral Sorafuka.

-Je vois que tout le monde est ici. Partons sans plus tarder, dans ce cas. Les vœux de succès de l'amirale-en-chef nous accompagnent...

Chairoka ne s'était pas donnée la peine de se déplacer pour saluer le départ de ses fringants subalternes : à vrai dire, elle estimait que la mission qu'ils avaient à livrer n'était guère plus que routinière et qu'elle servait juste à rassurer l'opinion publique quant à la puissance colossale dont disposait toujours les forces de la Marine. Elle serait probablement plus alerte et plus maternelle quand de véritables menaces pointeraient à l'horizon, ou tout simplement lorsque Sorafuka et ses collègues auraient à croiser le fer avec de véritables émissaires Decima. En attendant, cette expédition n'était ni plus ni moins que le prolongement de leur entraînement, à la suite de leurs rencontres houleuses.
L'ancre fut levée immédiatement et les voiles, quant à elles, s'abaissèrent sèchement, se gonflant momentanément à la suite d'une bourrasque de bonne augure. La mer était clémente et le ciel d'une pureté inégalée : les gouvernementaux allaient pouvoir avancer bon train et, à ce rythme, la chose serait réglée promptement. Leurs ennemis, s'ils existaient, risquaient même de ne pas les voir arriver... L'Amiral comptait effectivement sur l'effet de surprise pour désordonner les criminels qui, apparemment, contribuaient à semer un joyeux désordre au sein du système politique vétuste de Tesk. Remettre un peu d'ordre là-dedans serait sans doute d'une utilité certaine et palpable...  

-Contre-amiral Cuthvine ? En cas d'extrême nécessité, et si je suis indisposé pour donner les ordres, vous vous en chargerez à ma place. Contre-amiral Roncia, vous suivez. Contre-amiral Bartheo, vous complétez le tableau.

Voilà qui réglait le problème de savoir à qui échoueraient les responsabilités si l'Amiral, pour une raison ou pour une autre, ne pouvait plus les assumer. Eileena eut un sentiment de soulagement face à cette remarque : il était prévoyait et préférait prendre des mesures de précaution, mais sa décision n'était pas sotte. Mark était effectivement quelqu'un de sage et de compétent, selon les résultats obtenus lors de l'entraînement... Elle n'avait donc pas la moindre raison de remettre en cause ses décisions.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Premier Briefing. [PV Daisuke] Empty
MessageSujet: Re: Premier Briefing. [PV Daisuke]   Premier Briefing. [PV Daisuke] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier Briefing. [PV Daisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» suggestions au futur premier ministre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-