Partagez
 

 Ma Bohème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 134
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ma Bohème Left_bar_bleue30/75Ma Bohème Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Ma Bohème Left_bar_bleue4/200Ma Bohème Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.450.000 B

Ma Bohème Empty
MessageSujet: Ma Bohème   Ma Bohème Icon_minitimeSam 2 Juin - 18:32


   

   

   
Sans regret

   
Solo  

 




 Sans regret, le cœur pourtant lourd, la petite gnome serra son baluchon contre elle. L’aube n’étirait qu’à peine ses rayons sur la petite île de Dwarf Town. Les yeux bienveillants de Zylphia se déposèrent une fois ultime sur la ville encore ensommeillée. La nature elle-même ne s’était éveillée. Seul le bruissement d’une brise matinale animait les rues. L’air doux, à cette heure si précoce, annonçait une chaleur pesante pour le reste de la journée.  Elle ne versa aucune larme, ne sourit pas non plus. Sa famille lui manquerait, mais le charme de l’amour et de la liberté avaient eu raison d’elle. Elle ne pouvait plus rester là, dans la minuscule vie qui l’enfermait. Ses rêves se réaliseraient un jour, à l’unique condition de s’évader. Zylphia leva le visage vers l’Arbre des Miracles, cet ancêtre qui régnait et veillait depuis toujours sur tous ses semblables. Les rayons naissants perçaient son feuillage, venant baigner la cité de leur délicate tiédeur. Les lèvres de la gnomette se redressèrent face à ce paysage fantastique. Jamais elle ne l’oublierait.

Elle s’apprêtait à reprendre la route lorsqu’une silhouette s’extirpa de l’une des maisonnettes. Reuben avait toujours aimé la fraicheur et le calme du matin. Chaque jour, il sortait avant que les rues ne se changent en une insupportable fourmilière, pour profiter un peu de la ville comme il l’aimait. Et ce matin, comme tous les autres, il répétait son petit rituel. En choisissant de partir si tôt, la benjamine espérait ne rencontrer personne. Ses yeux s’embrumèrent lorsqu’ils découvrirent le jeune gnome, au loin, qui ne l’avait pas encore vue. Il était le seul au courant de son départ. Mais les adieux de la veille avaient été suffisamment bouleversants ; le dire à nouveau, même une seule fois, lui était impossible. Vite, elle se retourna sans promettre de revenir. Reuben ne vit que de longues mèches blondes s’effaçant dans les bois. Il n’avait jamais porté sa sœur à haute estime, et pourtant, glissant ses mains dans ses poches, il ne put s’empêcher de sourire : enfin, cette gamine vivait.

   

_________________
A mighty pain to love it is,
And 't is a pain that pain to miss;
But of all pains, the greatest pain
It is to love, but love in vain.

―Abraham Cowley

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma Bohème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Dwarf Town-