Partagez | 
 

 [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Jeu 24 Mai - 15:10







La Quête de l'Enquête


Vénus voguait sur North Blue à bord d’un vaisseau de la Marine sous une fausse identité. En tant que nouvelle agente du Cipher Pol 9, elle n’avait pas d’existence officielle et s’inventait ainsi un nom pour chaque possibilité de rôle. En tant que membre de la Marine, elle était la lieutenante Anna Labbaye, jeune officier servant la cause du Gouvernement Mondial avec ardeur manquant d’expérience. C’est ainsi qu’elle venait sur la mer froide du Grand Nord afin de retrouver un agent du Cipher Pol 4 qui aurait disparu avec certaines informations qu’il aurait intercepté puisque c’était ses animaux qui servait de relais. L’île d’Okalmoa se trouvait dans le périmètre de recherche et il était donc du devoir de la jeune espionne récemment promu de participer aux fouilles en allant sur cette île. En effet, le CP9 n’allait pas l’envoyé directement sur des missions majeures et, en conséquence, préférait la voir s’occuper des traîtres, ou potentiels traîtres, des Cipher Pol et de la Marine des Blues avant de la ramener à Grandline, sachant que certains gradés de l’armée navale étaient également sur le coup.

-Commandant Orglawd ! Nous arrivons en vue d’Okalmoa ! lança l’homme à la vigie en agitant frénétiquement sa longue vue ornée d’une jolie mouette dessinée par sa fille dessus.

-Bien préparez le navire à accoster.

Joule Orglawd était un capitaine de navire tout ce qu’il y avait de plus basique. Affilié à une base mineure, il n’avait aucun exploit militaire particulier à part l’arrestation de deux ou trois ou quatre capitaine pirates en pleine meurt, mais la prime de ces derniers ne dépassait pas, individuellement, les neuf millions de berrys. Pour passer inaperçu, Vénus avait donc choisi cet officier et sa caraque. Elle s’était donc arrangée pour que le commandant reçoive des instructions lui demandant de faire le tour des villes se trouvant dans le périmètre de recherche du traitre du Cipher Pol 4, Merca Anelie. Elle allait avoir deux ou trois jours à chaque île visitée pour vérifier que Merca ne se trouvait pas là.

-Pourrais-je vous parlez quelques minutes lieutenante Labbaye ? demanda l’Orglawd alors que son bateau, l’Old Dawn, était entrain d’être amarrer à quai.

-Bien sur mon commandant, répondit la Nostradame en suivant le capitaine dans sa cabine.

-Je voudrais vous charger d’aller à la rencontre de la base de la Marine locale pendant que je m’occupe d’aller ravitailler le cuisinier en viandes et en légumes. C’est juste pour les prévenir que je passerai les saluer rapidement pour justifier ma présence. Ce sont que des formalités de formes, mais j’entends bien les respecter.

-Bien mon commandant. Je m’en charge dès maintenant.


La demoiselle s’inclina promptement pour prendre congé et se faufila en direction du pont inférieure afin de récupérer son manteau de la justice qu’elle posa sur ses épaules afin de s’en servir comme la majorité des officiers, c’est-à-dire comme une cape arborant des épaulettes militaires et le mot « Justice » au niveau du dos. Réajustant sa veste et a chemise blanche, la demoiselle ajouta sa cravate noire sur laquelle se trouvait, en blanc, l’égide de la Marine. La Nostradame remonta ainsi sur le pont supérieur pour sauter au-dessus du bastingage. Atterrissant sur le sol en pliant les jambes, elle demanda à des passants la direction de la base locale. Se dirigeant donc vers celle-ci, elle capta une discussion entre des amis, ce qui l’obligea à ralentir le pas pour saisir davantage de lots, même si elle ne parvenait pas à capter des phrases entières.

-Oui… … … parait que plusieurs cadavres…

-… que fait le colonel ? …

-Moi… … monte la garde… visite...

-Estelle prétends… mais... ... ... sécurité…


Fronçant les sourcils, Vénus avait l’impression que tout ceci sentait le meurtre, mais savoir autre chose s’avérait difficile. Elle n’aurait qu’à proposer son aide sur l’affaire après avoir transmis le message du commandant Orglawd. Il était intolérable que des criminels s’en tire alors qu’ils défiaient la sainte autorité absolue des divins dragons célestes. Celle qui se faisait appeler Anna en ce moment reprit sa route et ne tarda pas à rejoindre la base de la Marine devant laquelle elle s’arrêta quelques instants.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Vénus Nostradame le Mer 8 Aoû - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Dim 27 Mai - 14:38

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Laissons de côté le jeune Christopher en plein entraînement avec son maître pour revenir en arrière, une année complète en arrière pour être précis, quelques jours à peine après que le talent du futur héros soit enfin reconnu par ses pairs. Enfin après des mois et des mois de gardes interminables le jeune homme avait enfin réussi à se faire reconnaître en méritant enfin sa première promotion au grade de sergent. Certes sa promotion serait sans doute venue bien plus tôt s'il n'avait pas pris la sale habitude de rejeter l'autorité en refusant les quêtes qui lui semblaient ennuyeuses au possible, mais c'était bien le propre de tout héros que de ne pas se tremper dans le conformisme. Il osait dire non, il osait faire passer ses désirs avant tout le reste et c'était cette singularité qui le ferait sortir du lot : il en était persuadé !
Il se voyait donc déjà partir à la chasse aux mécréants sur l'île, à poursuivre le moindre contrevenant aux lois et perturbateur de l'ordre public, la réalité le cloua bien vite au sol en lui rappelant que sur une île aussi petite que celle-ci rien de palpitant ne se passait jamais. Certes l'île avait bien subi une attaque de pirates mais cela remontait à plusieurs années en arrière, depuis le calme était revenu ainsi que l'ennui qui allait avec. Qu'à cela ne tienne, il trouverait bien d'autres moyens de gagner de l'expérience pour quitter ce trou perdu !

- Merci encore jeune homme, sans vous je n'aurai pas pu le récupérer.

Drapé de son uniforme impeccablement blanc légèrement ouvert vers le haut, afin de s'aérer et laisser le haut de son torse à l'air libre, le jeune homme tendit précautionneusement à la mamie face à lui son précieux félin. Celui-ci avait eu la bonne idée de sauter d'arbre en arbre jusqu'à ne plus vouloir redescendre, pour le plus grand malheureusement de la septuagénaire laissant l'inquiétude avoir raison d'elle. Souriant comme à son habitude, le marine remit donc le félin à sa propriétaire tout en répondant :

- C'est tout naturel, madame. Je suis là pour ça. Si vous avez encore besoin d'aide, vous savez où me trouver.

Tournant les talons pour se diriger vers la base, en chemin Christopher serra fermement son poing comme pour contrôler la satisfaction qui montait en lui.

- Et hop, dans la poche les points d'expérience. Vite fait, bien fait.

Quelques instants plus tard  il arriva donc à l'entrée de la base de la marine qui était gardée par l'un de ses camarades, un grand blondinet aussi épais qu'une asperge. Ce dernier était affalé contre le mur d'enceinte, laissant sa lance se reposer tout contre son épaule : ah elle était belle la garde ! Fort heureusement l'arrivée du nouveau sergent extirpa le garde de son ennui mortel. Ne pouvant retenir un bâillement franc et large, il ouvrit donc la discussion avec le nouveau sous-officier.

- Alors, ça a été ?
- Comme sur des roulettes. Au fait, t'oublies pas un peu le « sergent » à la fin de ta phrase ?
- Ouais, ouais. Au fait t'as entendu la nouvelle ? 'Paraît qu'un nouveau cadavre a été repéré ce matin. Je me demande qui ils vont mettre sur le coup.
- Encore un ? Bordel pourquoi ils ne m'ont pas choisi ? Ça serait déjà réglé !  
- Rêve pas trop, pour une fois qu'un truc se passe ici ils vont le refiler à un haut gradé. Pas à de la bleusaille.
- Bleusaille toi-même. Ils n'ont juste pas encore ouvert les yeux, ils finiront pas se rendre à l'évidence. Je suis forcément le meilleur choix.
- Eh oh, je connais ce regard. 'Va pas encore emmerder le patron. J'n'ai pas envie d'encore partager ta corvée de chiottes.

En plus de refuser les quêtes qui lui semblaient indignes d'un héros tel que lui Christopher avait pris la sale habitude d'aller voir ses supérieurs afin de se proposer pour des missions ou des patrouilles à travers l'île, pour l'occuper et gagner assez de réputation pour pouvoir passer à la zone suivante. Cela ne serait pas vraiment un problème en soit s'il n''était pas incroyablement têtu, revenant à la charge encore et encore jusqu'à recevoir gain de cause ou punition appropriée. Les officiers de la base avaient suffisamment à faire sans avoir un pot de colle les collant sans cesse à longueur de journée, simplement parce qu'il s'ennuyait. Oh oui le jeune Crawford en avait récuré des toilettes !
Mais bientôt, à force d'entendre son camarade tenter de le dissuader d'aller parler au colonel de la base, ce fut l'effet totalement inverse qui eut lieu. Une étincelle d'intérêt jaillit à travers les prunelles de Chris qui tourna les talons en direction des portes de la base : direction le bureau du patron !

- Homme de peu de foi. Là ce sera différent, j'en suis sûr. Allez tu m'as motivé, j'y vais !

Malheureusement une autre arrivée capta l'attention du blondinet qui, par la même occasion, titilla l'intérêt du Crawford. Qui était cette femme qui arrivait là ? Il n'y avait pas de renfort prévu en ce moment ou alors les deux marines n'avaient pas été mis au courant. Ce fut avec son habituel ahuri que le second garde se redressa, s'écarta son mur avant de lancer à l'attention de la nouvelle :

- On peut vous aider ?

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Dim 27 Mai - 15:45







La Quête de l'Enquête


Ayant entraperçu le garde discuté avec quelqu’un qui n’avait pas tardé à s’enfoncer dans la base, la Nostradame fronça les sourcils avant de s’approcher du repère de la Marine en ces lieux. En marchant, elle lança des regards un peu partout afin d’observer le quotidien des gens de cet île qui ne semblait pas vraiment sortir du lot. Il n’y avait que cette histoire de cadavres se baladant de murmures en murmures qui semblait réellement palpitante. Son manteau de la justice flottant à même ses épaules à la manière de sa chevelure cuivrée alors qu’elle arrivait à destination, elle scruta le garde qui réagit finalement à sa présence en la questionnant sur ce que l’on pouvait faire pour elle. Drole de manière de saluer un collègue.

-… Et bien vous pouvez m’aider en me laissant entré et en m’indiquant le bureau d’un gradé. Je suis la lieutenante Anna Labbaye et je me porte émissaire du commandant Joule Orglawd, capitaine de l’Old Dawn, qui s’est amarré à quai. Je dois prévenir que mon commandant viendra justifier sa présence au port d’ici peu.

Sans plus de formes ou de cérémonies, sans attendre une quelconque réponse de ce soldat qui, d’apparence, semblait être bien trop lunaire, Vénus s’engagea dans la base en quête d’un bureau. Elle erra ainsi en questionnant quelques soldats suspicieux. Suivant finalement les traces, sans le savoir, de Christopher, elle se dirigea vers l’office d’un certain gradé où elle n’hésiterait pas à demander de se mettre sur l’affaire des cadavres malgré qu’elle ne soit pas affilié à cette base, cela lui permettrait peut-être en outre de traverser la ville et de retrouver sa cible, traitre des Cipher Pol. Si elle croisait le Crawford, que ce soit avant d’entrer dans le bureau ou à l’intérieur, elle le saluerait d’un signe de la tête, puis irait se tourner vers le gradé afin de faire son rapport.

-Bonjour. Excusez-moi de débarquer ainsi à l’improviste, mais le commandant Joule Orglawd de la base de Mazda m’a demandé de vous rapporter le fait que son navire est à quai et qu’il passera justifier sa présence sous peu. Ceci n’est qu’une des nombreuses escales du périple qu’il doit effectuer pour rallier l’île de la Gorge Polaire.

Elle attendrait ainsi la réponse du responsable qu’elle était venu chercher avant de reprendre la parole une fois qu’il aurait fini.

-Si je puis me permettre, j’ai entendu quelques rumeurs au sujet de meurtres en traversant la ville. N’étant pas utile au navire de mon commandant, j’aimerai me joindre à l’enquête afin de vous aider du mieux possible.

Si Christopher était encore là, peut être capterait-il ça comme une quête lié à la principale, après tout même parmi les quêtes annexes il y avait des risques que cela s’inspire du contexte sans amener à sa résolution et puisse donc paraître faire partir intégrante de la trame centrale. Le mystère pour la demoiselle qu’elle ignorait elle-même était l’implication du Crawford, était-il essentiel et que lui apporterait-il qu’un autre membre de la Marine présent dans la base ne pourrait pas lui offrir ? L’agente du Cipher Pol 9 était néanmoins assuré d’une chose, son pouvoir sur les souvenirs s’avérerait un avantage certains et en cas de pépins elle pourrait tout à fait se soustraire à la mémoire des gens avec qui elle pourrait collaborer en s’imposant d’elle-même sur cette enquête, si l’officier acceptait de la placer dessus. Le destin de cette partie passait-il par un binôme qui ne se connaissait pour l’heure que de vue ou cela n’était-il qu’une péripétie sans importance que les deux personnes oublieraient d’ici quelques autres aventures ? La réponse était dans les mains de l’officier ainsi que dans celle du Crawford.

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Dim 27 Mai - 22:10

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Sur une île aussi petite que celle-ci rien ne se passait vraiment, Okalmoa ne recelait pas de ressources particulièrement précieuses si bien que presque aucun navire marchand ne passait dans les parages. Les seules visites occasionnelles étaient celles de marines qui passaient par là pour une visite de routine ou d'éventuels voyageurs qui ne faisaient qu'escale sur cette île mineure avant de rejoindre une route commerciale plus fréquentée. Comment leur en vouloir ? Okalmoa était un trou paumé où les désirs de gloire et de carrière étaient morts nés, si bien que les rares marines en poste ici étaient conscients de ne sans doute jamais monter en grade. La plupart d'entre eux étaient relativement à l'aise avec ce concept pour la sécurité et le salaire que cela incluait, mais l'un d'entre eux ne laisserait pas ses désirs de gloire se faire écraser si facilement. Ainsi, si Christopher était déjà en route pour le bureau de son commandant, l'autre marine se redressa de toute sa hauteur en attendant le garde de la demoiselle face à lui. Claquant les talons de ses bottes en une posture de garde-à-vous classique, il ne manqua pas de montrer la porte d'entrée avant de répondre :

-  Entrez donc, lieutenante Labbaye. Le commandant saura vous recevoir. Son bureau est au premier étage, première porte à droite.

Oh oui le blondinet était curieux de savoir ce que venait faire ce navire ici aujourd'hui, mais son intérêt était aussi fluctuant que sa flemme si bien que la question se serait envolée dés que la demoiselle aurait disparue de son champ de vision. Il était ainsi, passant d'un extrême à l'autre sans problème. De son côté le jeune Christopher se présenta devant le bureau du commandant et frappa, ne posant la main sur la poignée qu'au moment où son patron l'y invita. Tournant la tête il posa les yeux sur une demoiselle qui lui était inconnue et apparemment gradée, lui répondant par un salut très sommaire. Laissant sa galanterie prendre le dessus pour que la demoiselle passe en première, le nouveau sergent lui emboîta le pas et resta silencieusement en retrait le temps qu'elle se présente.
Le commandant derrière son bureau ne se montra pas particulièrement expression mais hocha la tête à la mention de son collègue le commandant Orglawd, répondant :

- C'est noté. Ma porte lui est ouverte. 

Puis vint le moment pour la demoiselle de se mettre en avant pour proposer ses services dans l'enquête en cours. Le commandant fut sur le point de répondre par l'affirmative lorsque son subordonné énergique rentra an scène.

- Ah non ! J'suis déjà bien galant de vous laisser passer en première alors que j'étais là d'abord, je n'vais pas en plus vous laisser me piquer le beau rôle !
- De quoi s'agit-il cette fois, sergent ?  
- J'étais justement venu me proposer pour l'enquête, rapport au nouveau cadavre découvert ce matin. Vous aurez bien besoin d'un esprit brillant pour boucler cette affaire.
- Dois-je vous rappeler une nouvelle fois que mon bureau n'est pas celui des réclamations ? Je pensais que vous aviez compris, la dernière fois. 
- Quoi ?! Et pourquoi est-ce qu'elle peut se proposer et pas moi, d'abord ?

Commençant à sentir la moutarde lui monter au nez comme à chaque fois que le sergent ouvrait la bouche, commençant à regretter de lui avoir accordé sa récente promotion, l'officier se leva promptement de son siège et frappa du point sur la table.

- Parce qu'au moins elle, elle ne vient pas me faire chier tous les quatre matins !  

Cela aurait pu couper le sifflet à d'autres marines moins téméraire mais c'était bien mal connaître Christopher qui, rebondissant sur ce refus, était sur le point de renchérir lorsque son commandant lui intima le silence d'un signe de la main. Oh non cela n'allait pas recommencer comme la semaine dernière, il n'allait pas s'énerver pour si peu et profiterait de cette occasion pour avoir temporairement la paix. Christopher n'était pas le plus malin de ses hommes mais peut-être que la demoiselle saurait le canaliser. Après tout elle devait certainement mériter son rang.

- Allez, c'est bon, vous m'avez saoulé. Vous travaillerez ensemble dans la résolution de cette affaire. Je veux de la discrétion, si cela dépasse la simple rumeur nous risquons d'avoir un mouvement de panique sur les bras.  

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Lun 28 Mai - 1:05







La Quête de l'Enquête


Restant calme et posée, la demoiselle à la chevelure de cuivre fut plus ou moins stupéfaite de voir un sergent, une personne donc moins gradée qu’elle-même dans son rôle actuel, intervenir dans une discussion entre gradés de rangs inférieurs. C’était un manquement à l’ordre naturelle des choses telle qu’il avait été instauré par les dieux vivants de Marijoa depuis des générations. Contester le système établit par ceux portant le noble titre de « Saints » était une faute très grave aux yeux de la constantiniste extrémiste. Cependant, en ces temps troublé, on ne pouvait pas se permettre d’abattre toutes les personnes dans le camp de Marijoa mettant en défaut l’absolutisme du Gouvernement Mondial et de sa structure. Chaque élément au sein de la Marine ou des Cipher Pol si impure ou hérétique soit-il pouvait être toléré si sa contribution le permettait. Si le commandant qu’elle avait en face d’elle, ou un de ses prédécesseurs puisqu’elle ignorait les tenants et aboutissants de cet événements, avait donné à Christopher une promotion, c’était que ce dernier avait bien jouer son rôle. Elle demeura donc stoïque, attendant la fin de la dispute assez virulente et en regardant d’un mauvais œil le contestataire troublant à son échelle l’ordre mondial. C’était l’extrémisme de sa façon de penser et de sa foi absolue en Constantin qui l’amenait à ainsi considérer certaines personnes ou à porter des jugements durs, voir injustes, sur des membres de sa propre faction.

De ses yeux, elle scruta le visage exaspéré du commandant qui semblait ne pas parvenir à gérer le sergent. La solution était pourtant facile à prendre pour régler le problème : mettre les deux personnes en collaboration sur l’affaire. C’est justement ce que le responsable de la base déclara avant que le Crawford ne parvienne à émettre une nouvelle protestation remplie de désinvolture. L’espionne du Cipher Pol 9 ne doutait pas du succès de la mission, se considérant protégée par la volonté divine des Dragons Célestes, mais émettait bien plus de réserve sur la polyvalence de leur binôme. Cependant, il fallait s’y faire, comme d’habitude lorsque la Nostradame devait prendre un nouveau rôle pour les besoins de son métier et de ses missions. Tâchant de garder un visage sérieux, pour ne pas dire inexpressif, elle répondit au commandant.

-Cela me convient. Il faut trouver le responsable avant que cela ne s’ébruite trop. Cela pourrait mettre à mal la crédibilité de la Marine et, par ce fait, du Gouvernement Mondial au sein de cette île. Il est hors de question qu’un assassin mette à mal la légitimité que nous avons ainsi que la confiance des habitants dans la sécurité que nous leur offrons. Si jamais il perdre cette confiance, les conséquences pourraient s’avérer désastreuse. Il serait intolérable que la Révolution ne parvienne à nos portes en profitant de la situation. Où pouvons-nous trouver les informations déjà recueillit sur l’affaire ?

Elle tendrait ensuite la main vers Christopher tout en plongeant son regard dans le sien.

-Je me nomme Anna Labbaye, même si vous le savez déjà, et vous cher collaborateur ?

Attendant une réponse et qu’ils se serrent la main, elle conclurait tout en invitant le Crawford à sortir d’un geste de la main.

-Bien, nous allons nous mettre au travail sur le champ. Sergent, si vous tenez tant que ça à prouver votre valeur ou vous impliquer dans l’enquête, c’est le moment ou jamais de montrer ce dont vous êtes capable.

Avant de sortir, elle tourna légèrement la tête vers le responsable de la base.

-Je tacherai de le canaliser comme je peux, profiter en pour avancer sur vos autres tâches mon commandant.

Rattrapant son collègue du jour, elle entama la discussion en affichant soudainement un visage souriant et bien plus jovial.

-Pfiou. Tant de formalisme et de solennité. Bon, si nous travaillons ensemble, autant bien nous entendre en profitant de ne pas être embêté par les autres. Qu’est ce qui t’a amené à travailler ici ? L’île semble paisible et tu à l’air d’aimer quand il se passe des choses, cela ne doit pas être facile à gérer.

Elle tentait de l’amadouer en se montrant sympathique. Cela lui permettrait de définir la marche à suivre pour la suite des événements afin d’éviter que cela ne créé trop d’étincelles. Il valait mieux que la collaboration se passe bien, sinon elle n’aurait pas l’occasion d’enquêté en simultané au sujet du traitre des Cipher Pol après qui elle courrait. Et puis… Ce serai dommage de devoir effacer une partie de la mémoire de ce brave garçon alors que c’est un hérétique, n’est-ce pas Saint Constantin ?

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Ven 1 Juin - 21:59

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Pour des raisons plus qu'évidentes le jeune homme n'avait pas l'habitude de travailler en équipe, d'une part parce que rares étaient les personnes à pouvoir supporter son tempérament de feu et, dans une plus large mesure, parce qu'il détestait devoir se séparer d'une partie de la gloire pour la donner à une autre personne beaucoup moins méritante que lui. Après tout avez-vous déjà vu un chevalier laisser son écuyer tuer le dragon à sa place ? C'était évidemment impensable et aussi la raison pour laquelle, même en patrouille, Christopher fonçait sans hésiter vers le danger ou l'action se déroulant devant lui afin d'y être le premier et d'engranger tous les points d'expérience sans partage. Ce n'était pas en étant généreux et altruiste qu'il allait grimper de niveau, qu'il allait pouvoir enfin quitter ce cailloux perturber vers des horizons plus mortellement intéressants.
Christopher était donc rentré dans le bureau de son supérieur d'un pas ferme et décidé, déterminé à cette fois ne pas reculer même quand son supérieur hausserait le ton pour l'inviter à récurer de nouveau les toilettes de la base. Pourquoi ? Parce que rien n'arrivait sans sacrifice et que si le jeune homme voulait obtenir enfin une quête un peu plus intéressante que chercher un chat dans un arbre il allait devoir suer et surtout donner de sa personne. C'était un bien mince prix à payer pour arpenter le chemin de la gloire.

Cependant aujourd'hui le très jeune sergent était en face d'un dilemme de taille qui demanderait autant de réflexion que d'abnégation. En effet, non content de ne pas accéder à sa requête, le commandant exigea que la nouvelle venue et le futur héros travaillent ensemble dans la résolution de cette enquête. Vous vous demandez sûrement d'où pouvait bien venir le dilemme mentionné plus tôt. C'était très simple. D'un côté il avait la possibilité de faire faux bond à l'inconnue pour résoudre la quête en cours  et tirer la couverture à lui seul, engrangeant ainsi la totalité des points d'expérience, ou bien de choisir l'option la plus sage et sûre en partageant les gains. Si l'esprit du jeune homme se tourna évidemment et naturellement vers la première option pour des raisons évidentes, un petit morceau de son esprit l'invita à observer plus attentivement les gains de la seconde option. En effet si Christopher désobéissait encore à son commandant il se ferait de nouveau déboîter comme jamais, en plus de récurer les toilettes pendant un mois complet, mais pour une quête de cette envergure il perdrait sans doute bon nombre de points de réputation envers cette faction. Était-ce vraiment ce qu'il voulait ? Pas vraiment car un tel gain ne ferait peut-être que rallonger son séjour ici, car aucune autre base de la marine correctement gérée ne voudrait d'un homme avec autant d'infractions au règlement et à la hiérarchie que le jeune Crawford.

Cela lui faisait mal de l'admettre mais, pour le coup, il allait devoir laisser on ego légèrement en retrait pour lui permettre d'obtenir des gains substantiels dont il serait extrêmement friand. Il laissa donc la demoiselle prendre la parole et, lorsqu'elle évoqua les informations concernant l'affaire, le commandant tendit un dossier au Crawford tout en répondant :

- Il n'y en a pas, justement. Victimes différentes sans connexion apparente à part leur présence sur cette île. Pas de témoin. Tout ce que nous avons pu relever ce sont les causes des morts. Suffocation, cervicales brisées ou blessures à l'arme blanche. Si cette raclure est toute seule, elle sait innover et ne se limite pas à un seul schéma d'action.  

Attrapant le dossier sans se faire attendre, Chris posa les yeux sur la main tendue de la demoiselle sans la serrer pour autant. Non mais elle avait cru quoi ? Que le futur héros serrait la main des paysans comme s'ils étaient leur ego ? Non ce serait une insulte envers sa glorieuse destinée que de se rabaisser à leur niveau. Bombant le torse, il lâcha donc avec aplomb :

- Moi ? Je suis Christopher Elias Crawford ! Sergent de la marine et futur héros mondialement reconnu ! Notez bien m...

- Mais vous allez la fermer, Crawford ?! Foutez le camp !!   

Ne demandant pas son reste, ce fut d'un air absent que le garçon répondit aux dernières paroles de son camarade du jour :

- Votre sollicitude est mal placée. Je me serais occupé de cette affaire en un rien de temps.

Le jeune pugiliste avait toujours bien mieux travaillé tout seul et cela ne risquait pas de changer de sitôt et, même si la demoiselle pouvait être compétente, il ne désirait pas l'avoir dans les pattes tout le reste de la journée. Que faire pour qu'elle le laisse tranquille ? Il n'avait pas encore d'idée mais cela finirait forcément par venir. Écoutant la demoiselle essayer d'en apprendre un peu plus sur lui, c'est avec un intérêt évident qu'il répondit :

- Je suis né ici, mais j'aspire à des horizons plus glorieux et palpitants. Évidemment.

Avant même de sortir de l'intérieure de la base le futur héros bifurqua et rentra dans une salle de réunion désespérément vide, celle-ci composée d'une large table et de quelques chaises à la qualité assez précaire tout autour. S'approchant de la table il commença à étaler les différentes photos des victimes présentes dans le dossier, ainsi que la carte de l'île pointant les différentes positions géographiques des victimes.

- Bon, un petit coup d’œil aux photos ne ferait pas de mal. Pour savoir ce qu'on a.


Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Sam 2 Juin - 0:05







La Quête de l'Enquête


Bon... Apparament il n’avait pas envie de collaborer avec elle. Se retenant de dire quoi que ce soit en réfrénant l’envie d’exterminer cet hérétique osant défier quelqu’un née à Marijoa, la ville des dieux où elle avait passé les premières années de sa vie en héritant d’une fascination sans borne pour les Dragons Célestes. Elle avait été surprise que l’enquête piétine autant, mais ce refus de la part de ce membre de la plèbe des Blues l’agaçait suffisement pour effacer l’inutilité primaire des informations transmises par le commandant. Enfin, la demoiselle était ainsi faite. Héritière de l’idéologie des nobles de la Terre Sainte ainsi que fanatique du Constantinisme, elle n’aimait que les autres dévots et les originaires de la ville mère du Gouvernement Mondial. Pour tout le reste de la planète, elle trouvait intérieurement toujours quelque chose à redire et le Crawford était davantage exposé que les autres personnes qu’elle avait croisé jusqu’à présent en ces terres… À vrai dire, même le commandant n’était pas assez sérieux à son gout et le garde en poste à l’entrée de la base manquait de dynamisme pour faire un soldat décent. Elle se moquait bien que l’humain soit fait d’imperfection, seul les plus fidèles aux Saints et les personnes se dédiant à la perfection méritait de vivre dans le monde des dieux de Marijoa selon la jeune agente du Cipher Pol 9. Elle était donc totalement apte à travailler avec des gens qu’elle détestait et ne serait pas moins impliqués pour autant.

Découvrant le nom de Christopher, elle lâcha un sourire, comme si elle était ravie de l’apprendre. Une fois sortit, elle répondit à son camarade du jour qui était décidément bien énervant comme la plupart des gueux travaillant dans la Marine sans se soucier de la formidable religion de Constantin, pour ainsi dire le porte-parole de toute une génération de dieux, un genre de messie s’élevant pour ramener l’ordre dans ce monde chaotique.

-C’est plus car j’avais peur de m’ennuyer que je me suis proposer, ce n’est pas réellement de la sollicitude vu que je me doutais bien que vous réussiriez à résoudre la situation par vous-même.

Hochant la tête en écoutant le sergent parler un peu de lui, elle comprit qu’il n’y avait rien de très palpitant à faire sur cette île et compatissait plus ou moins avec la frustration qu’il pouvait ressentir. Il était normal qu'une personne expérimenté ait envie de passer rapidement la phase de tutoriel après tout ! Cependant, c’était peut-être le châtiment des Dragons Célestes pour cette âme qui manquait peut-être de foi en la puissante hégémonie de Marijoa.

-Je comprends parfaitement que vous ayez de tels ambitions vu la ville et la tranquillité qu’on lui prête. Je suis née à Saint Poplar pour ma part. Etant à l’origine basé à Marineford de mon côté, je ne sais pas si je parviendrais à vivre dans un contexte aussi calme. L’agitation incessante, aussi bien celle administrative que celle des envois en missions, me manquerai bien vite. Mais bon, vous vous plairiez peut-être pas avec le grade de lieutenant là-bas, vu que l'on est au bas de l'échelle et traités quasiment comme des simples soldats. Enfin, j’espère que vous parviendrez à réaliser votre vœu et que vous pourrez vous épanouir sur cette mer ou même peut-être sur Grandline ! D’ailleurs, je vous laisserai tous les bénéfices honorifiques de la mission pour que cela vienne jouer en votre faveur pour une monté en grade… Enfin si ça vous tente. Pour moi de toutes manières, je ne pense pas que cela changera quoi que ce soit une fois que je retournerais sur Grandline.

Et hop ! Un petit mensonge et une autre tentative de contenter son collaborateur pour être tranquille durant l’investigation. Voyant l’homme bifurquer, elle le suivit en saluant aimablement les autres personnes qu’elle avait put croiser, en se retenant bien évidemment de commenter le fait qu’elle trouvait qu’ils n’étaient absolument pas entrainés physiquement. Tant de soldats incapables ! Heureusement qu’il y avait quelques officiers suffisement qualifiés pour gérer ce genre de base. Il y avait certainement un colonel qui était un bon combattant et qui pouvait anéantir à lui seul toutes les menaces se présentant à ce coin paumé des Blues. Les matelots devaient ainsi se languir et profiter de cette vie simple et peu risquée. Quelle bande de couards et quel ramassis de cloporte agitant indignement l’égide de la Marine ! Pénétrant dans la salle de réunion, elle aurait bien aimé sur la table pour se donner un semblant d’aspect « rebelle » ou « non conventionnelle », mais vu la qualité de celle-ci elle n’aurait certainement pas supporté plus de dix kilos avant de céder. Vénus, alias Anna Labbaye, s’approcha donc pour observer les photographies analysant en quelques instants la carte, elle émit quelques hypothèses.

-… Apparament, il agit la nuit vu ce qu’ils portent sur eux. Il n’y a pas de traces d’affrontement, donc le ou les tueurs, ne sait-on jamais, mettent en confiance les victimes ou les attaques par surprise. La première hypothèse semble plus probable vu la localisation de certains meurtres qui permettent d’entendre quelqu’un s’approcher avec l’écho des pavés, que j’ai pu observer en arrivant, ou des tuiles. Si c’était la seconde option, l’assassin serait très silencieux ou suffisement puissant être fulgurant. Ce serait donc un combattant aguerri ce qui est difficile à trouver ici d’après ce que je sais.

Elle marqua une pause d’une second en réfléchissant.

-Vu l’aspect erratique des localisations de meurtres, il n’a pas de lieu prédéfini où il attaque. Toutes les professions incluant donc de se déplacer durant la nuit à travers la ville pourrait servir de couvertures au meurtrier. Enfin, pour le mode opératoire, l’assassin se cherche un style et les blessures ne sont pas très nets. Il n’a pas l’air d’être un expert dans le domaine de la mise à mort rapide et précise.

Elle parlait en connaissance de cause, puisque les agents du Cipher Pol 9 avait des compétences d’assassinat et connaissaient bien cette matière. Elle tourna alors la tête vers son camarade détective du jour.

-Quel est ton avis ? Tu vois autre chose ou tu saurais aiguiller certaines des réflexions que j’ai eu ?

Il fallait vite qu’ils terminent cette partie car elle devait arpenter la ville afin de voir si John Turnright, le traitre du Cipher Pol 4, était présent sur l’île. Enfin… Il l’avait été durant l’assaut pirate lancé par Marek, un hors-la-loi, et Facciorni, un magnat de la ville, qui avait été stoppé par une étrangère ailée et le garde du corps de la famille Kudo, Tylor V. Alexander, qui était fortement lié à Christopher… En Effet, le Turnright faisait partie des criminels réunis pour lancer l’assaut.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Mer 6 Juin - 23:39

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Contrairement à ce qu'on pourrait croire si le jeune Christopher harcelait sans cesse son supérieur pour l'assigner à de plus intéressantes missions, au risque de prendre un autre blâme s'ajoutant à une pile déjà grandissante, ce n'était pas parce que son seul but était de faire tourner en bourrique le commandant de la base, ce n'était pas pour tester les limites de son supérieur jusqu'à lui faire perdre son sang-froid. Telle n'était pas son intention, après tout qu'en avait-il à faire qu'un simple personne non-joueur pète ou non les plombs, du moment que le futur héros obtenait ce qu'il voulait ? Non, s'il agissait de la sorte en revenant quotidiennement à la charge c'était parce qu'il avait l'intime conviction de savoir mieux que personne ce qu'il méritait réellement et, à ce titre, supérieur hiérarchique ou non, il trouvait cela logique de conseiller le commandant de la marche quant à la bonne répartition des missions. Où était le problème ? Certes le commandant en question ne semblait pas aussi ouvert d'esprit que son subordonné mais cela n'empêcherait pas le concerné de recommencer encore et encore, chaque jour, jusqu'à ce que sa vraie et glorieuse valeur saute enfin aux yeux de son supérieur. N'étant guère patient il espérait ne pas devoir répéter ces opérations pendant trop longtemps, sans quoi il devrait décider de quitter cette zone sans avoir fait toutes les quêtes disponibles.
Ainsi donc on lui coltinait une lieutenante sortie de nulle part et qui allait certainement chercher à lui voler toute la gloire ou, au moins, lui piquer une partie des points d'expériences simplement en étant à côté de lui. Mais avait-il vraiment le choix ? Abandonner la quête était clairement impensable, mais croyez bien que cela lui faisait du mal de devoir partager la couverture avec un personnage secondaire sans la moindre importance. Un personnage contextuel tout au plus qui, assurément, disparaîtrait une fois cette mission terminée et validée.
Pourquoi devrait-il se soucier de la raison de la présence de cette demoiselle ? S'ennuyait-elle ? Grand bien lui en fasse mais cela n'attendrirait pas le futur héros pour le moment qui, à l'heure actuelle, n'avait d'yeux que pour la récompense de fin de quête et rien d'autre. Pour l'heure, arpentant les couloirs de la base, Christopher n'écoutait qu'à moitié la demoiselle lui expliquait qu'elle comprenait son désir d'ambition au vu de l'horrible calme qui régnait ici, lui souhaitant d'ailleurs de réussir dans son entreprise. Si le futur héros n'avait pas vraiment besoin du soutien d'un personnage secondaire il ne crachait jamais sur des paroles réconfortantes, ce fut donc avec un ton assuré et absent de tout doute qu'il répondit :

- Je ne m'en fais pas. Ça arrivera forcément, il ne peut en être autrement.

Ce qu'il y avait de bien avec le jeune pugiliste c'était que le doute ne semblait avoir aucune emprise sur lui et son mental d'acier. Certes il lui arrivait comme tout le monde de se poser des questions mais la principale d'entre elles consistait à se demander d'ici combien de temps est-ce que ses exploits seraient enfin reconnus à leur juste valeur. Il n'avait aucune doute que son heure arriverait forcément mais il se demandait simplement : quand ?
Alors que le jeune homme se dirigeait vers la salle de réunion il fut intrigué par la fin de speech de la gradée qui, apparemment, par manque d'intérêt ou ne trouvant pas le gain intéressant, semblait désireuse de laisser toute la couverture et la gloire à son camarade du jour. Certes le sergent aurait bien trouvé le moyen d'arriver au final au même résultat mais savoir qu'il n'aurait pas à lutter pour cela, eh bien, pour tout dire, c'était assez plaisant. Arquant un sourcil de surprise, sa réponse ne se fit évidemment pas attendre.

- Vraiment ? Le geste est apprécié. J'accepte, bien entendu.  

Quelques instants plus tard les deux marines étaient penchés sur les photos à examiner les corps des victimes pour y trouver le moindre indice, la moindre piste, ce qui fut un échec partiel. Certes l'absence de marques de lutte suggérait une attaque à surprise ou bien le fait que la victime connaisse son agresseur mais ce dernier point ne rendait l'affaire que plus floue. Pourquoi ? Parce qu'ici tout le monde se connaissait. Entourant son menton de sa main droite en une pose pensive, le jeune homme répondit aux analyses de sa camarade du jour.

- Pas de marques de lutte ou de blessures défensives. C'est surtout ça qui m'intrigue, plus que les lieux des agressions.  

Avait-il quoi que ce soit de plus à ajouter pour guider l'enquête ? Non, pas vraiment car si ces photos avaient été suffisamment révélatrices des mesures auraient déjà été prises, l'intervention du futur héros n'aurait pas été nécessaire.

- Pas vraiment, ces photos ne peuvent rien nous apprendre de plus. On a affaire à un individu qui, en plus de se chercher sur le plan du mode opératoire, semble se fondre dans son décor. Il va falloir le débusquer, le problème c'est de savoir comment.

Se levant tout en laissant là les photos étalées sur la table, ayant tenu tout ce qu'il jugeait nécessaire pour le bien de la mission, Christopher plongea ses mains dans les poches et se dirigea vers la sortie tout en faisant une proposition d'un air absent.

- Le plus simple serait de patrouiller jusqu'à ce qu'il fasse une nouvelle victime, mais à mon avis le commandant ne va pas apprécier.

Oh le pugiliste se fichai pas mal de la mort de quelques villageois anonymes, cependant plus nombreuses étaient les victimes et plus grand était le risque qu'une panique se propage. À ce moment-là il serait impossible de trouver l'assassin dans tout ce merdier. Le mieux était de garder l'effet de surprise pour que le meurtrier ne se sente pas traqué. Plus facile à faire, évidemment. Soudainement, en passant la porte de sortie de la base, le garçon eut une idée.


- Vous pourriez jouer l'appât,  non ? Une jeune femme sans défense, se promenant toute seule la nuit. On peut difficilement trouver une cible plus facile.
Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Jeu 7 Juin - 1:23







La Quête de l'Enquête


L’acceptation de sa proposition avait semblé satisfaire le sergent. Vénus était donc sur la bonne voie, mais c’était loin d’être gagné vu que Christopher semblait être pourvu d’un caractère assez fort. Même si chacun d’eux l’ignoraient, entre elle qui méprisait tout les non-constantiniste pour des motifs très souvent futiles et lui qui prenait les autres pour de simples PNJs de RPG alors qu’il se trouvait dans un MMO, ils faisaient une sacrée équipe. En tout cas, ce n’était pas aujourd’hui qu’elle arrêterait de mépriser toute cette « plèbe ». D’ailleurs, plus le temps passait, plus elle jugeait sévèrement les gens. C’était comme ça depuis qu’elle avait arrêté elle-même son mentor, l’homme qui lui avait beaucoup appris depuis ses quatre ans. Elle avait dû se retenir de le tuer en se disant qu’Impel Down serait un meilleur moyen qu’il se repentisse de son hérésie. Au-delà de son désir d’intégrer le Cipher Pol 0 et de servir personnellement la déité suprême, Saint Constantin, la demoiselle avait un fantasme malsain : un génocide de tous les humains refusant de considérer l’absolu puissance sacré du Gouvernement Mondial et ignorant la légitimité des êtres suprêmes à gouverner ce monde. Elle aimerait tellement pouvoir arracher le cœur des quatre empereurs et les offrir sur un plateau d’argent, avec le Nouveau Monde, aux saintes mains des monarques de Marijoa pendant que, derrière elle au cœur d’un brasier millénaire, les hérésiarques payeraient enfin pour leur démoniaque sacrilège, pour leurs pensées d’apostasie ! Mais cela n’était que les doux rêves de la jeune demoiselle qui devrait attendre que la Fleur de la Mort s’épanouisse avant de venir récolter les âmes des satanistes.

Examinant encore les photos alors que le sergent ajoutait ce qu’il avait à dire, la prétendue lieutenante Labbaye se disait qu’il lui serait très pratique de pouvoir aller fouiller dans les souvenirs des morts pour découvrir la vérité sur ces événements, mais cela serait de toute manière beaucoup trop facile et manquerait de piquant. De plus, elle n’avait guère envie de régler cette histoire rapidement vue qu’elle désirait se servir de cela comme argument pour arpenter la ville et retrouver John Turnright pour le bien de sa mission. Bien entendue, aucunes spécificités sur Okalmoa fut cité comme pouvant aiguiller davantage les réflexions du binôme. La demoiselle avait pris la parole la première puisqu’elle était la supérieure de l’équipe, mais au fond elle ne doutait pas que toutes ces informations avaient déjà été déduite durant le prétraitement du dossier. Le colonel Detrakov aurait pu résoudre l’affaire rapidement sinon. La jeune agente tourna la tête pour observer le Crawford faire demi-tour. Ils pouvaient enfin partir traverser la ville ? La proposition de patrouilles du sergent était amusante même si elle comportait un aspect chance très centrale pour la réussite de la mission. Ce n’était pas l’idée de voir des innocents mourir qui l’embêtait, c’était la remise en cause du Gouvernement Mondial qui pourrait en découler au sein de la population. Pour le coup, ce qu’elle avait dit au commandant à ce sujet était quelque chose qu’elle pensait et craignait. La Nostradame s’imaginait déjà courir de toit en toit à la recherche du tueur. Si elle maîtrisait déjà pleinement tous les aspects du Rokushiki, elle aurait pu couvrir une grande zone à coups de Soru et de Geppou, mais il n’en était rien pour l’heure. C’est alors que le Crawford suggéra une idée beaucoup plus intéressante, beaucoup plus amusante ! Ramenant sa tête au-dessus des photographies, se laissant emporté par le sentiment qui la traversait, elle se mit à ricaner avec une lueur machiavélique dans le regard. Si elle était bien plus forte, une aura transmettant son envie de tuer aurait même put émaner d’elle. Que c’était grisant de pouvoir faire face à l’hérésie avant de la réduire en bouillie. Elle cessa de rire, puis se dirigea vers le sergent.

-Cette idée me plait ! Je te propose que l’on se retrouve ce soir dans la rue la plus proche de la base, enfin si tu désires bien recevoir tous les lauriers de cette enquête, sinon je pourrais essayer de m’en occuper toute seule. Tu n’auras qu’à me suivre en avançant discrètement sur les toits je pense, lança-t-elle avant de sourire au Crawford avant de disparaître en se dirigeant vers l'extérieure pour commencer ses recherches.

Si c’était pour autre chose que collaborer avec cet homme pour le bien de ses rapports avec la base locale, elle s’en serait moquer. Elle n’allait clairement pas aller jusqu’à effacer son existence de la mémoire des hommes de la base pour qu’ils reçoivent toute la gloire. Elle se moquait éperdument de ce Christopher qui embêtait ses supérieurs. Enfin, ça aurait-été lui ou un autre, elle n’aurait pas été très différente sur sa façon de juger. L’orgueil de la foi fanatique étouffe la clairvoyance de la vérité après tout.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Sam 9 Juin - 21:26

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Ceux qui connaissaient véritablement le jeune homme, aussi peu nombreux soient-ils, pourraient vous assurer que cette future légende n'était jamais aussi à l'aise et à l'esprit affûté que lorsque l'adrénaline pompait à travers ses veines, que lorsque la fièvre du combat montait en lui comme une irrépressible bouffée de chaleur. Il avait beau ne pas être belliqueux par essence, car les héros étaient des sauveteurs  plutôt que des bellicistes, il ne se sentait jamais aussi vivant et important que quand l'appel du devoir résonnait intensément dans ses oreilles. Que pouvait-il y faire ? Il pouvait dire sans problème qu'il avait cela dans le sang et que, clairement, il ne se verrait jamais mener aucune autre vie que celle d'un futur héros en quête de gloire. Pourquoi donc vous parler de tout cela ? Parce qu'ici le jeune homme était en face d'une affaire qui, pour une fois, allait requérir l'usage de son cerveau plutôt que de ses points, le sortant clairement de sa zone de confort sans pour autant qu'il s'en plaigne le moins du monde.
La plupart de ses frères d'armes ne voyaient en Christopher qu'un bourrin beaucoup trop sûr de lui et avide de gloire, une fusée qui finirait par s'écraser contre un mur tôt ou tard, à croire que seul son mentor était à même de voir à travers ce voile d'arrogance et de stupide vaillance. Car effectivement avant d'être un pugiliste le futur héros avait été un rôliste, s'étant imprégné de l'esprit tactique nécessaire à la création de plans de batailles et autres stratégies nécessaires pour une victoire écrasante. Pourquoi ? Parce que jouer était amusant, mais gagner ? C'était bien là que si situait l'extase, il n'y avait rien de comparable au fait de surplomber un adversaire vaincu en bombant le torse, posant sur ce triste sir un regard suintant le mépris et la supériorité.

Certes il aurait largement préféré que son travail se limite à la traque d'un individu déjà identifié, cela aurait été beaucoup plus simple et expéditif, mais il avait fini par accepter que les quêtes les plus pénibles étaient généralement parmi celles rapportant le plus de points d'expériences. Après analyse de la situation, n'ayant pas le moindre indice sur l'auteur de ces meurtres, le jeune Crawford avait pensé à une option peu héroïque mais qui pourrait au moins forcer la raclure à sortir de son trou sans pour autant mettre en danger la vie d'autres civils ou leur mettre la puce à l'oreille.
Même si la notion de danger lui passait largement au-dessus de la tête, il était tout de même conscient du caractère très aléatoires des chances de réussites de ce plan. Le tueur pourrait très bien choisir de jeter son dévolu sur n'importe quelle autre personne sortant seule ce soir-là, son action tomberait alors à l'eau. Malgré tout il fallait bien commencer par quelque part, la première idée qu'il avait était généralement la meilleure.

À l'image de n'importe quelle frêle demoiselle en détresse à la recherche d'un mâle fort,  le héros s'était attendu à se manger un refus de la part de la gradée du jour, son acceptation ne manqua donc pas de surprendre le jeune. Vraiment ? Décidément ce n'était pas une PNJ comme les autres, son caractère était moins scripté et ennuyeux que ses congénères. Alors que la lieutenante donnait rendez-vous au futur héros proche de la base, le concerné tint à la corriger avant qu'elle ne parte.

- Je te conseille de t'éloigner un peu plus de la base, le meurtrier ne se risquerait pas à agir si proche des autorités. Commençons par les rues en périphérie de la ville. Moins de monde, moins de chances pour lui d'être repéré.

laissant ensuite la lieutenante filer, désireux de retourner dans ses quartiers pour revêtir quelque chose de plus passe-partout pour une opération qui nécessitait de la discrétion, le marine fut alpagué par sun collègue de tout à l'heure toujours en faction devant l'entrée de la base.

- Alors, ça a donné quoi ? De retour aux chiottes ?
- Je ne devrais pas t'en parler mais....en fait si, j'ai eu la mission ! Alors, qui avait raison ?  
- T'es sérieux ? Cette chance de cocu ! Franchement !
- Le talent, rien que le talent.  
- C'est ça, ouais. Bon alors, accouche. T'as des infos ?
- C'est secret comme mission, tu sais. Je ne devrais pas en parler.
- Tu vas pas encore me laisser en plan comme ça, si ? Vas-y, aboule les infos. J'me fais chier ici !
- Combien de berries ?
- Tu vas m'extorquer en plus ? Tu sais très bien que je n'ai pas une thune.
- Pas d'argent, pas d'info. C'est dommage. Allez salut, looser !  

Ignorant les insultes qui fusèrent à la suite de cette réplique, Chris retourna donc jusque dans ses quartiers afin de se préparer aussi bien mentalement que physiquement à ce qui l'attendait. Il allait devoir se montrer ingénieux et, surtout, discret. Existait-il seulement une version discrète de Christopher ? La réponse ne tarderait pas à se montrer.

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Sam 9 Juin - 23:12







La Quête de l'Enquête


Vénus, en s’en allant, adressa quelques dernières paroles à son confrère.

-C’était pour se retrouver plus facilement avant de s’enfoncer plus loin dans la ville, surtout que je connais mal l’île. Enfin, je me souviendrais de la carte pour m’y retrouver ! À plus tard !

Elle quitta les lieux rapidement sans pour autant se presser. Saluant d’un sourire le garde affecté à la surveillance de l’entrée, l’agente du Cipher Pol 9 s’éloigna en s’enfonçant dans les rues. En effet, pour visualiser précisément la carte… elle n’avait qu’à dérouler sa propre bobine pour regarder sur la pellicule la représentation d’Okalmoa. Ce pouvoir était pratique pour exploiter sa propre mémoire courte quand il était question de chose aussi complexe. Mémorisait restait cependant très important puisqu’elle ne pouvait pas se permettre de perdre du temps pour faire cette manipulation à chaque fois, sans parler du fait qu’elle devait être discrète et ne pas dévoiler sa malédiction. Retournant finalement au vaisseau, elle informa le commandant Orgwald de la situation, à la fois de la réussite de la mission triviale qu’il lui avait confiée ainsi que l’enquête sur laquelle on l’avait placé. S’enfonçant dans la cale, elle se changea tranquillement, enfilant un jean, une chemisette grise ainsi qu’un manteau et une écharpe. Après avoir mis ses talons hauts, elle descendit que navire avant de disparaître au cœur des ruelles de la cité. Elle c’était changé directement pour éviter que trop de monde, et potentiellement le tueur, ne la reconnaisse durant ses allez et venus précédant la stratégie nocturne, car une lieutenante qui se balade en ville ce n’était pas très discret.

Les bruits des talons touchant les pavés résonnaient alors que le soleil venait de se coucher à l’horizon, laissant dans son sillon un ultime halo oranger qui vint bercer les cieux avant que la noirceur de la nuit ne se répande… Cette douce obscurité tant appréciée de ces assassins attaquant dans l’ombre. C’était au cœur des ténèbres que s’épanouissait pleinement ces êtres agissants au nom de la lumière et devant retenir leur véritable personnalité tout au long des journées afin de ne pas trahir l’existence du CP9 ainsi que leurs propres affiliations et compétences. Cependant, aujourd’hui était un cas particulier où la demoiselle devait se plonger dans un tout autre rôle alors même qu’elle n’avait pas trouvé à la moindre trace de John Turnright.

Les joues de la Nostradame était légèrement rouge et son regard était hésitant. Sans quitter le masque d’habitante perdue, elle cherchait de temps à autres Christopher du regard, pour savoir s’il l’avait trouvé ou s’il la suivait. Son pas, manquant d’assurance, laisser entendre à toute personne mal intentionnée qui pourrait s’approcher qu’elle était vulnérable et qu’elle ferait, par conséquence, une cible facile pour le tueur. Lequel de ces misérables plébéiens de la mer du nord, ceux de celles du sud étant pour la plupart dévouer de manière juste au Constantinisme, avait oser enfreindre les commandements et lois de la sacrosainte entité politique suprême, absolue et universelle de cette planète. La jeune femme déambulait donc, s’arrêtant et prenant son temps avant de tourner pour bien faire ressortir l’indécision. Il n’y avait plus qu’à attendre l’arrivée de l’ennemi.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Mer 13 Juin - 20:57

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Ce  fut tout de noir vêtu que le jeune homme s'extirpa de l'entrée de la base de la marine. En passant devant les portes il jeta même un coup d'oeil pour trouver son camarade de tout à l'heure mais, devant cette absence, le futur héros en conclut qu'il devait avoir terminé sa garde pour aujourd'hui. Après tout n'était-il pas levé depuis ce matin, immobile au même poste ? Ce genre de tâche nécessitait une bonne dose d'abnégation qui forçait le respect mais, pour l'heure, Christopher ne désirait pas s'attarder sur des détails sans importance. Une mission de la plus haute importance lui avait été confiée à force d’acharnement et de persuasion, une mission qui lui donnerait certainement de nombreux points de réputation avec cette faction, l'aidant ainsi dans son passage vers la zone suivante. Ce fut donc vêtu d'un pantalon noir et d'une veste à manches longues de la même couleur que le futur héros s'engouffra dans les rues d'une ville qu'il connaissait littéralement par cœur, se demandant au fond de lui à quoi pourrait bien ressembler cet individu  qui en avait après les vies de ces innocents.
La nuit était à présent tombée et les ruelles n'étaient éclairées que par les lumières faiblardes des quelques lampadaires disséminés çà et là, bien trop peu nombreux pour repousser efficacement les ténèbres. Usant d'une échelle à l'arrière d'une boutique, le pugiliste grimpa sur le premier toit qui fut à sa portée avant de prendre de la hauteur pour augmenter son champ de vision et, surtout, son champ d'action. Devant le spectacle des ténèbres omniprésentes il reposa ses poings fermés contre ses hanches tout en réfléchissant à voix haute.

- Bon, va pas falloir foirer mon test de  furtivité.

Tout ici était à fait de caractéristiques et de jets de dés réussis, toute situation favorable pouvait être renversée sur un simple échec et il espérait que ce ne serait pas le cas aujourd'hui. Certes la furtivité n'était pas sa compétence favorite mais, du fait de sa caractéristique élevée en agilité, il comptait bien s'en sortir brillamment. Bondissant de toit en toit sur la pointe des pieds, tendant l'oreille pour capter les pas de sa camarade du jour, un sourire discret s'afficha sur le visage du rôliste quand ses yeux se posèrent sur la silhouette métamorphosée de sa camarade du jour. Alors comme ça elle se déguisait pour rentrer dans le personne ? Bien ! Enfin une qui avait tout compris !
Suivant la demoiselle de haut, pendant quelques minutes, ce fut au croisement de plusieurs ruelles que l'ouïe du garçon capta le bruit caractéristique d'un raclement de verre contre de la pierre. Un objet était-il tombé ou était-ce le bruit du prédateur tendant de faire monter la peur dans l'esprit de sa proie ? Pas le temps de réfléchir ! Ni une ni deux, voyons une silhouette titubante s'extirpa des épaisses ténèbres, Christopher bondit de son toit et percuta la silhouette avant de la plaquer contre le mur le plus proche.

- Naha ! Je te tiens !   

Si de prime abord l'homme semblait ne pas être en pleine possession de ses moyens, autant à cause  démarchée incertaine que de la bouteille qu'il tenait fermement dans la main droite, le marine ne se laissa pas impression pour autant par cette apparence trompeuse.

- Hein ?  Guèz gue zé ?  
-  Tu ne feras plus de mal à personne ! Direction la prison !  

Attrapant le malotru par le col tout en se saisissant de l'autre main, probablement sous le regard de la nouvelle gardée, le jeune sergent s'en alla ramener le criminel à la base malgré ses protestations.

- Zé dingue za. On beut même blus z'balader dranquille.  
- Ton costume d'ivrogne ne trompe personne, surtout pas moi !   
- Ivrogne ? Debuis quand z'est un crime de boire ? J'fais c'que j'veux !  

Reculant le visage de quelques centimètres, le marine jaugea son prisonnier de la tête au pied en essayant d'ignorer son odorat qui le suppliait de se tenir encore plus éloigné de ce supposé ivrogne. Oh il pouvait bien se déguiser comme il voulait, cela ne changeait pas le fait que son attitude louche faisait de lui le principal suspect pour le moment.

- Je dois dire que tu es doué en déguisement, racaille. Mais même cet haleine de rat crevé ne te sauvera pas  !   

Allez, zou, direction la prise ! Voilà une affaire rondement menée...apparemment.
Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Jeu 14 Juin - 0:14







La Quête de l'Enquête


Vénus se retourna légèrement pour observer d’un air détachée l’arrestation de l’ivrogne. Cet hérétique était-il sérieux ? Toutes les personnes qu’elle croiserait était bien de potentiel suspect, mais de là à arrêter la première personne rencontré… Il avait l’air d’être quelqu’un qui aimait se hâter, pourtant c’était possiblement ce genre de quête où il fallait analysait ce que l’on avait pour désigner le coupable sans que l’on nous révèle si on a fait le bon ou mauvais choix. Bien sûr l’option que l’intervention soit scrypter était tout à fait envisageable, mais mon probable aux yeux de la demoiselle. Au moins, si le sergent ramenait cet homme à la base, il n’y aurait pas de risque qu’il se fasse remarquer et fasse capoter le tout. Dans le doute que la personne interpellée soit véritablement l’assassin, la demoiselle fit mine d’être surprise par l’intervention musclé de Christopher. Hésitante, elle se tâtait à partir ou à se diriger vers le sergent. Elle prit finalement la seconde option qui serait suivit de la première. La prétendument lieutenante basée à Marineford s’approcha pas à pas, s’arrêtant à deux ou trois reprises pour marquer le doute, puis arriva au niveau du Crawford.

-Excusez-moi monsieur de la Marine, qu’est-ce que ce monsieur à fait ?

Elle attendrait d’obtenir une réponse même si plusieurs étaient possible… C’était le principe des dialogues à choix multiples après tout ! Si l’élève d’Alexander déclarait que la mission était finie et qu’elle n’avait plus à faire semblant, elle ferait mine de ne pas comprendre avant de reculer nerveusement et s’en aller. S’il lui expliquait que c’était le meurtrier, elle donnerait l’impression d’être stupéfaite avant de dire qu’elle devait se hâter de rentrer en prétextant que cette histoire de tueur lui faisait peur. S’il se contentait de dire de circuler, elle hausserait les épaules avant de reprendre sa route tranquillement. Dans tous les cas, elle lancerait un regard en arrière en s’en allant, observant si le Crawford allait réellement envoyer directement ce premier suspect en prison. Enfin… Si elle était seule, elle pourrait user de son pouvoir pour vérifier la mémoire des gens, même si c’était moins drôle que de frapper là où il faut un criminel pour qu’il crie pitié avant de lui dire que « La miséricorde du Gouvernement Mondial était ta possibilité de vivre reclus loin de ton hérésie. Puisque tu as agi malgré tout, il n’y a aucune raison de te prendre en pitié. »

Tremblotant et transpirant de peur, enfin c’est ce qu’elle voulait faire croire au tueur qui était hypothétiquement en liberté, elle continua de s’enfoncer plus profondément dans Okalmoa en espérant tomber sur un nouveau suspect. S’arrêtant de temps à autres, elle jetait des coups d’œil à droit ou à gauche pour faire semblant d’être perdue. L’agent du Cipher Pol secret se demandait ce que faisait Christopher. La suivait-il ? Avait-il bel et bien envoyé l’ivrogne derrière les barreaux ? Difficile à dire. Elle aurait bien envoyé un message dans le chat pour prendre des nouvelles, mais c’était prendre des risques inutiles, surtout qu'il avait l'air de préférer avancé en solo. Il était donc probable qu'il ait désactivé ces paramètres là… Vénus se tourna vers l’endroit d’où provenait un grincement et observa la silhouette. Une cinématique en pareille moment ? Est-ce que c’était pour la déstabiliser ou était-ce quelque chose d’important et primordiale. Elle fronça les sourcils en s’approchant de la personne qui lâcha soudainement de manière bruyante et grossière :

-Salut ma poulette ! Hik ! Tu viens danser ? J’vais t’faire tourner comme un Ellie-coop-terre héhéhé ! J’sais même pas ce que ça veut dire ! Hik !

La Nostradame se retint de lever les yeux au ciel pour filer et échapper au vieux marin pervers qui semblait être dans un état similaire à l’autre homme que le Crawford avait arrêté. Décidément…


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Mar 19 Juin - 22:25

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Malgré toute la meilleure volonté du monde il était clair que le jeune homme n'avait pas tiré la meilleure caractéristique du monde, en intelligence, au moment de sa naissance, ce qui ne l'empêchait pas d'être plein de bonne volonté pour autant. Il avait passé tellement de temps en poste devant la base, à attendre encore et encore, à espérer pouvoir enfin faire ses preuves, qu'il était prêt à tout faire pour réussir sa première réelle mission depuis sa promotion. Peut-être était-il même prêt à trop en faire, apparemment. Impétueux comme à son habitude, pour le plus grand désespoir de ses supérieurs et de son maître, Christopher fonça donc sur la première silhouette louche venu en espérant être assez chanceux pour tomber d'entrée de eu sur le criminel en cavale. Malheureusement il rata son jet de chance et ne s'en rendit pas compte immédiatement, étant fermement persuadé que l'homme en face de lui était en train de jouer la comédie pour essayer de brouiller les pistes, mais son jet de persuasion ne pourrait être qu'un échec cuisant face à l'intelligence supérieure du Crawwford !
Ce dernier, sur le point d'amener le pochtron en prison, fut interrompu par l'arrivée de la demoiselle qui était toujours dans la peau de son personnage. Décidément elle ne ferait pas si une mauvaise rôliste que cela. Lorsqu'elle demanda la raison de l'arrestation de cet alcoolique notoire, la réponse fut sans appel.

- Ivresse sur la voie publique et tentative d'agression sur votre personne, mademoiselle.
- J'suis bas ivre !  J'étais zuste parti pisser tranquille !
- Assez de mensonges ! Avoue !

Malheureusement à force de trop secouer le suspect, arriva ce qui devait forcément arriver. Ledit suspect ne put en supporter davantage et déversa par terre le contenu de son estomac, éclaboussant au passage les belles chaussures noires du héros. Quoi ??? Si avec ces tâches ces chaussures ne perdaient pas leur bonus en charisme, ce serait un véritable miracle.

- Raah, mes chaussures ! T'es sérieux ? Allez dégage, pochtron !

Laissant l'alcoolique partir à coup de pied dans l'arrière-train, Christopher tenta vainement de nettoyer ses chaussures qui puaient à présent la mort. Il ne remarqua que plus tard la demoiselle ayant presque disparu de son champ de vision, avant de tenter de la rattraper. Quelle ne fut pas la surprise du marine de voir encore un autre alcoolique à l’œuvre. Encore énervé par le précédet amateur de boissons fortes, sa réaction fut sans appel.

- Encore un autre, mais vous vous êtes donné le mot ?  
- Kess tu veux, toi ? Tu vois pas qu'on discute ?   
- Et une tarte dans la tronche, ça va te dessaouler ?  
- Ah non, pas la tête ! Pas la tête !    

Fort heureusement seul menacer de frapper en levant le point suffit à réussir son jet d'intimidation, faisant fuir le Don Juan avec cinq grammes dans chaque poche. Regardant l'homme partir sans demander son reste, avec sa démarche aussi incertaine qu'alcoolisée, Christopher tendit l'oreille pour capter un cri strident qui perça la tranquillité de cette nuit. Ni une, ni deux, il se rua à vive allure à travers les ruelles en direction du fruit. Une autre victime ? Allait-il arriver à temps ?

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Mer 20 Juin - 0:41







La Quête de l'Enquête


Il devait y avoir un bar ou une taverne dans le coin, c’était la solution la plus probable aux yeux de la demoiselle qui faisait face à l’ivrogne dont le degré d’alcoolémie n’était plus à prouver. Décidément, c'était pas son jour. Tomber sur des êtres aussi insignifiant, des parias inutiles, était un ralentissement conséquent pour la mission que devait remplir le binôme improvisé pour cette enquête. Encore, si le traitre des Cipher Pol qu'elle cherchait était du genre à écumer les bars, elle pourrait davantage porter intérêt à ces hommes, mais la chose étant que John Turnright ne buvait pas, ne supportant pas le gout de l'alcool.

-Laissez-moi tranquille monsieur ! À l’aide ! lâcha-t-elle en reculant et en imitant une personne sans défense, pliant les jambes et portant ses mains sur sa tête comme-ci était d’une quelconque utilité défensive.

La Nostradame fit volteface pour faire semblant de chercher de l’aide auprès du membre de la Marine dont elle avait plus ou moins officiellement la garde, enfin c’était la façon dont elle voyait la chose vis-à-vis des intentions du commandant de la base qui l’avait associé à elle pour cette enquête. La jeune femme observa le Crawford voler à son secours. Elle fit volteface pour observer cet arrêt bien mené par le jeune officier. Affichant une mine surprise, elle s’approcha du membre de la Marine qui arrêtait déjà une seconde personne en cette journée.

-Merci infiniment monsieur le veilleur. Je vous revaudrai ça un de ses jours. Merci ! Merci beaucoup !

C’est alors qu’un cri strident retentit dans les ruelles bercés par le calme nocturne sous les rayons apaisant d’une lune ronde et complète. La Nostradame prit une mine surprise et effrayé. Il y avait un moyen de rester dans son rôle sans se faire griller tout en allant voir ce qu’il se passait. Elle observa Christopher filait vers l’origine du bruit. Faisant comme si elle était prise de panique, se disant qu’elle devait avoir l’air d’une cruche mais que c’était approprié pour devenir une cible de choix, elle s’élança à la poursuite du sergent.

-Ne me laissez pas seule ! Attendez-moi !

La jeune demoiselle courrait sur les pavés, cherchant à rattraper son acolyte du jour tout en mettant en avant une démarche affolé. Intérieurement, elle fronça les sourcils. Il allait bien trop vite pour qu’elle le rattrape comme ça, mais il était hors de question qu’elle sorte de son rôle. Ce qui devait arriver arriva. Elle se fit distancer par son camarade et se retrouva seule au milieu d’un dédale de ruelles dont elle ne connaissait quasi rien. La constantiniste essayait bien sûr de se souvenir du plan des lieux qu’elle avait vu, mais elle n’avait aucun moyen de savoir où elle se trouvait ce qui l’empêchait d’utiliser ce souvenir de manière efficace. Bon, il fallait y aller au petit bonheur la chance en espérant. Si elle n’était pas en train de jouer la comédie, elle aurait pu grimper sur les toits, mais en tant que faible et fragile civile, elle ne pouvait pas faire une chose pareille. Les ombres des écriteaux qui se balançait recouvrait certains murs alors qu’un silence inquiétant régnait. Les villes peu peuplés et mal éclairés de nuit pouvaient devenir inquiétante et propice à la paranoïa. Le tueur devait exploiter cela afin d’effrayer ses victimes… ou en tirer parti. L’agente du Cipher Pol se demanda ce que faisait le Crawford en cet instant.

-Vous vous êtes perdu mademoiselle ? Vous avez besoin d’aide ?

Vénus se retourna vers la silhouette de la personne qui avait prit la parole. Un autre membre de la Marine en service qui sa baladait ici ? Etait-ce l’une des mesures prisent par la base locale pour lutter contre l’accroissement du nombre de morts ?

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Dim 24 Juin - 13:28

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


D'expérience le futur héros savait que c'était lorsque la nuit était la plus sombre et que les braves gens dormaient les poings fermés que les pires crapules de la société sortaient, dévoilaient leurs vrais visages et répandaient leur malice comme le toxique des poisons à travers toutes les couches de la société. Si ce constat ne générait qu'un sentiment de dégoût chez ce futur guerrier de renom, préférant largement un bon combat en face à face à une traque à travers les ténèbres, force était de constater qu'il prenait goût à cette petite traque nocturne. En effet il ne se passait pratiquement jamais rien sur son île natale et, de ce fait, ses patrouilles matinales étaient généralement d'un ennui mortel, car les récupérations de chats coincés dans des arbres ou aider les grands-mères avec leurs courses n'étaient pas des actes dignes d'un homme de la trempe du pugiliste.
S'il avait été en odeur de sainteté auprès de son supérieur, ce qui n'était définitivement pas le cas, le jeune Crawford n'aurait pas hésité à demander à être de garde durant la nuit et pouvoir effectuer des patrouilles nocturnes avec ses nouveaux subordonnés. Ce n'était peut-être pas ce qu'il préférait mais si travailler de nuit signifiait enfin d'avoir un peu d'action et de faire face à la lie de l'humanité, alors il était prêt à vivre en décalé pour pouvoir enfin faire ses preuves et quitter ce trou perdu. Car tel était son objectif, il n'avait pas oublié qu'au-delà des frontières de cette île paisible se trouvaient d'autres îles plus dangereuses qui n'attendaient que l'arrivée providentielle d'un homme de la trempe du rôliste.

Aujourd’hui était sa chance, peut-être même sa première action d'éclat qui irait pavé la route de sa glorieuse ascension. Qui pouvait dire de quoi demain serait fait ? Mais bon, pour l'heure si l'esprit de Christopher était focalisée sur le fait d'appréhender le responsable des récents meurtres de cette île, pour l'instant il n'avait pas été très chanceux. Certes l'ivresse sur la voie publique était également condamnable concernant le respect des bonnes mœurs, mais ce n'était en rien comparable avec le fait d'ôter une vie. Aujourd'hui Christopher Elias Crawford visait gros et n'avait pas le temps de s'arrêter pour du menu fretin, il laissait cette base besogne de ramassage de pochtrons aux non-gradés.

S'étant débarrassé des deux pochtrons de façon assez expéditive, hésitant à revenir les cueillir une fois le tueur appréhendé, le futur héros fut attiré par un cri strident au milieu de la nuit, symbole d'une détresse évidente qui nécessitait son intervention. Ni une ni deux, sentant l'appel de l'héroïsme sonner dans ses oreilles, oubliant même sa camarade juste à côté de lui, il bondit sans réfléchir dans la direction du cri.
Il y avait beaucoup de choses que le pugiliste n'était pas mais agile et rapide n'en faisaient pas partie, en effet il laissa ici ses grandes jambes le porter à vive allure à travers les ruelles de la ville, avec efficacité. Chris avait grandi ici et connaissait chaque petit recoin de cette île si bien qu'il lui était impossible de se perdre, aussi avala t-il les distances qui le séparaient de cette voix sans jamais craindre de s'égarer. Malheureusement, en tournant une énième fois et en posant les yeux sur la frêle jeune femme responsable de ce cri, la réaction du héros en herbe ne se fit pas attendre.

- Et merde.

La jeune femme semblait avoir été effrayée, certes, mais elle n'était aucunement menacée à part par cette saleté de matou qui était sortie de l'ombre sans prévenir. Quoi ? C'était tout ? Elle criait à la mort juste parce qu'elle avait été surprise ? Mais....mais attendez, n'était-ce pas le matou de la mamie de tout à l'heure ? Mais qu'est-ce qu'il fichait encore dehors ? Raaah mais comment était-ce possible d'être aussi négligent ? Toutes ces questions tournoyaient dans l'esprit du jeune homme qui, tournant les talons face à cette menace inexistence, revint sur ses pas. Seulement voilà, alors que l'appel du héros s'envolait aux quatre vents et que la réalité reprenait ses droits, un seul sentiment demeurait.

- Je crois que j'ai oublié quelque chose...

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Lun 25 Juin - 1:58







La Quête de l'Enquête



Adrien McCloud

L’espionne membre de la section de frappe chirurgicale des Cipher Pol observa l’homme en face d’elle durant quelques instants. Membre de la Marine. Epéiste d’après l’arme à sa ceinture. Sans grade particulier vu l’absence de galons. Une plaque servant d’engagement se trouvait sur son torde au niveau du poumon gauche. Son visage était souriant et jovial, bien trop pour cette femme dont répandre la mort au nom de l’absolutisme du Gouvernement Mondial était l’une des plus saintes missions. Elle y trouvait quelque chose de malsain, comme s’il prenait du plaisir et qu’il ne jouait pas la comédie, à l’inverse d’elle. Comment pouvait-il apprécier tomber sur une inconnue dans la rue au point de sourire ainsi. Cependant, il reprit bientôt un air sérieux, amenuisant temporairement les doutes de la demoiselle au sujet de ce jeune homme.

-En effet, je me suis égarée dans ces rues à cause de la nuit noire. J’ai du mal à me repérer… Pourriez-vous m’aider à rentrer chez moi ?

-Mais bien évidemment mademoiselle. Par où habitez-vous ?

-Dans la rue de mimolette.

-Ah oui ! Vous vous êtes bien perdu en effet !


Elle se mit à rougir comme par gène ou par honte. Elle avait sorti le nom d’une rue qu’elle avait retenu en entrant dans ce véritable dédale. Vu qu’elle avait quelques suspicions au sujet de ce soldat de la Marine faisant cette ronde de nuit, elle voulait l’amener dans une ruelle sombre, à l’écart des regards indiscrets et du possible retour du Crawford, afin de pouvoir plonger dans ses souvenirs dans le but de vérifier s’il ne détenait pas une quelconque information importante au sujet de cette enquête… Peut-être était-il même le meurtrier… Après tout, s’ils étaient chargés de l’enquête avec le sergent Christopher, ils auraient été informer des rondes mises en place pour protéger la population non ? À moins que son collègue aurait oublié de la mettre au courant. La Shinigami serra le poing qu’elle avait placé sur sa poitrine de manière fébrile et timide. Elle remonta jusqu’à sa traversé de la base de la Marine afin de voir si elle n’avait pas croisé ce jeune homme. Non, rien. Elle ne se souvenait pas avoir croiser le McCloud. Cependant, elle voulait vérifier si c’était normal qu’Adrien se balade ainsi dans les rues, même si elle ignorait son identité. La Nostradame, aka Anna Labbaye, chercha désormais les noms et les grades inscrits dans la salle de réunion et en choisit un.

-C’est le commandant Hardy qui vous a chargé de surveiller les rues ? C’est un homme si prévenant… Il parait qu’il se passe des choses étranges…

-C’est effectivement ça et ne vous inquiétez pas, nous avons la situation bien en main.


Cette réponse conforta Vénus dans ses suspicions. Néanmoins, elle ne pourrait en être certaine que si ce jeune homme l’attaquait ou si elle trouvait quoi que ce soit dans ses souvenirs. En effet, les jugements hâtifs étaient peu fiables, elle avait déjà pu en faire l’expérience une ou deux fois par le passé, surtout dans un climat tendu comme celui-ci où tout le monde pouvait se soupçonner, la menace planant en permanence au-dessus de tous et pouvant transformer les plus faible mentalement en paranoïaques. Concentrant ses sens aiguisés par les treize dernières années qu’elle avait passé à s’entrainer pour user de son corps comme d’une arme et maîtriser le rokushiki afin de régir dès qu’elle se sentirait menacé, elle avançait lentement afin de ne pas trahir sa comédie et en se donnant quelques mimiques de timidité. Restait à savoir si elle parviendrait à une rue sombre avant de recroiser Christopher qui pourrait soit l’aider, soit s’arrêter à un préjugé, aussi bien en concluant qu’il s’agit de l’assassin ou tout à fait l’inverse et ceux de manière catégorique. Elle ne savait pas trop quoi attendre de lui dans cette situation, vu son empressement à finir les quêtes du didacticiel pour débloquer les vraies zones.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Ven 29 Juin - 0:13

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Dire que le jeune marine était stupide aurait été un raccourci aussi rapide qu'érronné car ce n'était pas le cas, même si ses actes tendaient parfois à prouver le contraire. En effet bon nombre de ses camarades ne voyaient en lui qu'une tête brûlée qui ne pouvait pas penser à plus d'une chose à la fois, incapable d'établir une stratégie différente du simple fait de foncer dans le tas, mais la réalité était un peu plus complexe que cela. En effet de par son expérience de rôliste le jeune homme était un assez bon stratège sans pour autant être le meilleur dans sa catégorie, il était capable de préparer des plans de batailles et de prévoir plusieurs scénarios possibles pour s'adapter aux éventualités les plus probables. Malheureusement une fois dans le feu de l'action il avait un défaut majeur, il se laissait facilement emporter par la fureur du moment et se laissait aller à un élan héroïque, oubliant parfois ses stratégies finalement préparées.
C'était là l'un de ses défauts qui avait déjà été identifié et, avec l'aide de son mentor, le jeune marine faisait son possible pour rester concentré sur plusieurs éléments à la fois mais ce n'était clairement pas chose facile pour une tête brûlée de son gabarit. Aujourd'hui par exemple il aurait dû réfléchir avant de foncer tête baissée à l'écoute d'un cri sorti de nulle part, il aurait dû s'assurer que la demoiselle pouvait être en capacité de le suivre au lieu de foncer comme un coureur de fond. Mais que pouvait-il y faire ? Le devoir l'appeler si intensément qu'il ne pouvait freiner et rater cet instant héroïque, il ne pouvait pas rater cette opportunité d'être le sauver s'extirpant des ténèbres pour sauver la demoiselle détresse. Clairement pas !

Bon d'accord au final cet instant héroïque eut l'effet d'un pet de lapin, pour être honnête, mais Christopher n'était pas omniscient et, pour réussir, il se devait de bondir sur chaque opportunité au risque de rater l'occasion qui le propulserait jusqu'au sommet de la gloire.

Réalisant enfin qu'il avait laissé la demoiselle derrière lui, ce fut à grandes enjambées que le futur héros arpenta le chemin en sens inverse, comptant les secondes en se demandant s'il n'avait pas fait une grave erreur en oubliant la gradée derrière. Certes elle devait savoir se défendre un minimum, à n'en pas douter, mais il s'agissait aussi d'une femme et de ce fait son niveau d'utilité pouvait clairement être mis en doute. Fort heureusement Christopher aperçut enfin la demoiselle au détour d'un croisement mais, étrangement, elle n'était pas seule.

Encore un autre alcoolique cherchant à se faire botter le cul ? Apparemment et ce ne fut qu'en approchant du duo que le Crawford identifia l'intrus.

- Hey McLoose, qu'est-ce que tu fous là ? Tu n'veux pas laisser la demoiselle tranquille ?

Oui, si on laissait de côté ses supérieurs le jeune homme était toujours très franc avec ses collègues et subordonnés, probablement parce qu'ils ne revêtaient pas la moindre importance à ses yeux. Si le marine au surnom ridicule sembla surpris de voir ici Christopher, sans doute parce qu'il n'avait pas été averti de sa présence lors de la préparation de la patrouille du soir, il salua son collègue et commença à tourner les talons pour poursuivre sa patrouille. Après tout il n'y avait aucun intérêt à ce que deux gardiens de la paix s'occupent d'une seule personne, leur présence était trop précieuse pour cela.
Hochant la tête en direction de la demoiselle en guise d'une discrète salutation, le jeune pugiliste s'immobilisa juste avant que son collègue ne disparaisse au détour du croisement à quelques mètres de là. Fronçant les sourcils en se plongeant dans une réflexion intense, essayant de creuser le point qui le dérangeait depuis quelques secondes, il brisa le silence qui s'était fébrilement installé avec sa toute dernière tirade.

- Non mais attends, McLoose. Tu n'étais pas de patrouille, ce soir. Qu'est-ce que tu glandes ici ?

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Ven 29 Juin - 0:46







La Quête de l'Enquête




Adrien McCloud

Vénus vit son collègue apparaître au loin. Merde ! Elle ne pouvait absolument pas sortir la pellicule mémorielle du McCloud en présence de l’autre énergumène de mouette. Bon, il allait falloir improviser et voir si ce que pouvait dire Christopher s’avérerait utile dans la situation actuelle. La prétendue lieutenante Labbaye resta en retrait en observant la scène. Adrien ne pouvait qu’obéir à son supérieur et cela se confirma bientôt puisque… Non, mais… Une seconde… McCloud n’avait pas l’air que surpris de croiser le sergent Crawford, c’était comme s’il était soudain plus nerveux dans ses gestes et dans son départ rapide. Elle avait étudié les comportements humains afin de parfaire son jeu d’actrice et d’espionne et, même si elle était loin d’être une experte en la matière, elle voyait là que cela embêtait le soldat que son supérieur se trouve là. Etait-ce car il avait dévié de sa route de ronde ? Qu’il n’aurait pas dû ainsi converser avec une civile durant ses heures de patrouilles ? Qu’il ait peur de se faire réprimander en somme ? Ou cela cachait la peur d’être découvert ? Le doute de la demoiselle grandissait seconde après seconde. Elle se mit à marcher en direction du garde, histoire de pouvoir le suivre de loin encore quelques temps, ses pas raisonnants fébrilement sur les pavés. L’assassine ne remarqua pas l’air pensif de son partenaire… Puis vint une déclaration qui eu l’effet d’un coup de tonnerre. La Nostradame écarquilla les yeux pendant que le McCloud s’immobilisait. Voilà tout l’intérêt de la participation de Christopher cristallisé en un seul instant. Il avait connaissance d’informations que n’avait pas l’espionne. Ni une ni deux, elle s’élança à toute allure, quittant le voile de sa comédie, pour poursuivre Adrien qui lâcha une phrase avant de prendre ses jambes à son cou lorsqu’il dépassa le coin du mur où il sortit du champ de vision du sergent.

-C’est du bénévolat.

Clairement, pour l’agente du Cipher Pol 9, cela ne se tenait pas. Ses suspicions étaient trop grandes et elle avait besoin de vérifier si oui ou non cet homme était impliqué. Alors qu’elle tournait pour voir le McCloud continuait sa course, un autre doute l’envahit. Est-ce que la Crawford ne serait-il pas lui aussi lié à ces meurtres. Peut-être que son insistance venait de là ? Elle ne savait rien de lui après tout ? Chaque personne en mesure de patrouiller innocemment les jours des homicides pouvaient s’avérer suspects, mais toutes les mouettes devenaient des candidats lorsque l’on considérait qu’on pouvait faire croire qu’on patrouillait ou qu’on aider les soldats bénévolement alors que ce n’est pas son tour. Tout ces démonistes qui refusaient de se soumettre à l'absolutisme universel des divines entités olympiennes de Marijoa… Ils étaient tous souillés jusqu'au plus profond de leurs âmes… Ils avaient le mal en eux qui était prêt à les corrompre, se retrouvant dans chacun des blasphèmes quotidiens qu'ils faisaient aux déités suprêmes. Tout meurtre non justifié par la cause du Gouvernement Mondial était un crime passible des enfers incandescents d'Impel Down et la Nostradame ne pensait qu'à une chose, faire payer au meurtrier en lui offrant cette peine capitale.

Elle jeta un regard derrière elle pour voir si son acolyte suivait le mouvement. Ses années d’entrainement pour maitriser le rokushiki s’avérait utile car, même si elle ne maîtrisait pas le Soru pour l’instant, elle se déplaçait bien plus vite que des personnes lambdas. Vénus gagnait de plus en plus de mètres sur sa proie, tant et si bien que si Christopher n’était pas plus rapide qu’elle, elle ne tarderait pas à sauter pour saisir son crâne et venir le planter dans le mur le plus proche, l’encastrant ensuite à moitié dans la paroi en usant de ses bras comme lors de ses entrainements au Tekkai, sans bouger d’aucune façon son emprise sur la tête, alors qu’elle s’apprêtait à fouiller la mémoire du McCloud en sélectionnant la date d’un des meurtres. Qu’allait faire le Crawford ? Et surtout, était-ce vraiment lui le jeune Adrien le meurtrier ? … C'est ce qu'elle allait découvrir dans quelques instants.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Ven 29 Juin - 9:43

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


Ayant été tour à tour joueur et Maître du Jeu le futur héros savait très bien à quel point le créateur d'un scénario pouvait être retors et fourbe, mettant en place des pièges et obstacles afin de mettre à mal la détermination et l'inventivité de ses joueurs les moins expérimentés. C'était pour cela que, sans pour autant tomber dans la paranoïa, le pugiliste avait toujours ses sens en alerte et restait toujours aux aguets quelle que puisse être la situation. En effet il s'était fait avoir trop de fois par le passé, lors d'interminables parties avec ses camarades de classe, pour pouvoir encore tomber dans le panneau et cette expérience de l'échec avait forgé son esprit affûté pour se préparer toujours au pire. Certes la plupart du temps il fonçait droit face au danger car la méthode la plus directe était la plus efficace, selon lui, mais il n'oubliait pas qu'à tout moment le Maître du Jeu pourrait essayer de la lui mettre à l'envers.

C'était cette méfiance constate qui avait poussé le futur héros, ici, à s'immobiliser après avoir croisé le chemin de ce personnage secondaire appartenant à la même faction que lui. Si la future légende ne prenait guère la peine de connaître le background de chacun de ces personnages, car ce ne serait bien qu'une pure perte de temps, il ne retenait pas moins les détails importants pour la réalisation de sa mission. Dans le cas présent il avait été s'enquérir du nom des marines chargés des patrouilles du soir, ce jour-là, afin de ne pas s'étonner de leur présence et de se préparer à une éventuelle rencontre avec eux, mais en fouillant dans sa mémoire il ne se souvenait pas d'avoir retenu le nom de McBidule. Était-ce un oubli de sa part lié au fait qu'il n'accordait pas la moindre importance à des êtres tels que celui-ci ? C'était une possibilité plus que probable, pour être franc, mais il ne pouvait accepter d'avoir été aussi négligeant en oubliant un nom de la liste.
Ce n'était pas dramatique en soi, assurément pas, mais s'il commençait à oublier des informations secondaires des quêtes importantes alors qu'oublierait-il ensuite ? Les conditions-même du succès de ses quêtes ? Non, il était trop jeune pour commencer à perdre la mémoire, il ne pouvait accepter sa responsabilité dans cet oubli.

Fort heureusement ses doutes furent dissipés lorsque le jeune marine avoua être ici volontairement, ce qui était clairement tout à son honneur. Assurément un tel dévouement ne pourrait être que remarqué par les instances supérieures, ce qui vaudrait des bons points à son dossier. Par contre si le front du sergent se fronça soudainement ce qui ne fut pas parce qu'il ne crut pas les paroles de l'autre, mais pour un élément qui manquait à son explication.

- Et le « sergent » à la fin, ça te ferait mal au cul ?

Certes le jeune homme n'était sergent que depuis très peu de temps et avait encore du mal à le faire accepter par ses collègues, mais désormais chaque occasion était bonne pour leur rappeler qu'il était leur supérieur à présent. Seulement voilà le non-gradé ici présent ne sembla pas vouloir se corriger et disparut au détour du croisement devant, faisant preuve d'un évident manque de respect face à son nouveau supérieur.

- Eh oh, je te cause McMachin !

Les mains plonger dans les poches c'est à une allure lente que le garçon suivi la demoiselle et le marine en espérant les rattraper. Bien entendu à cette allure l'espionne aurait tout le loisir de fouiller dans la tête du non-gradé sans que Christopher ne puisse s'en rendre compte, ce dernier arriverait quelques instants auprès la bataille pour voir la miss bien trop proche du marine.

- Un problème, miss ?

En fouillant les souvenirs elle trouverait trace d'un autre marine, non-gradé également, ayant demandé à Adrien d'échanger sa ronde du soir avec lui, plus tôt dans la journée. En effet ce soir-là il avait apparemment rendez-vous avec sa nouvelle copine et ne pouvait rater cela pour rien au monde, il avait donc proposé d'échanger sa ronde avec la prochaine d'Adrien et celui-ci avait gentiment accepté. Restait à savoir ce que la demoiselle ferait d'une telle information.

Isalia (c) 16

Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Ven 29 Juin - 16:23







La Quête de l'Enquête



Adrien McCloud, Willelme Radovick

La main de l’agente du Cipher Pol 9 maintenait fermement le crâne enfoncé dans le mur. Le Crawford trainait et c’était tant mieux ! Elle virevoltait de date en date dans les souvenirs du McCloud, voyant clairement qu’il était arrivé sur certaine scène de crimes, mais qu’il n’était en rien le meurtrier. Elle n’avait pas le temps de trainer, visionnant la mémoire à presque la même vitesse que celui qui s’écoulait dans le monde normal, et changer donc régulièrement pour fouiller émotivement. La Nostradame se plongea lors dans cette journée même afin de découvrir pourquoi il faisait une telle patrouille et fit une découverte des plus intéressantes…

-Salut Willelme ! Comment ça va ? Tu fais parti de la ronde de ce soir à ce que j’ai vu.

-Ouai… M’en parle pas… J’ai un rendez-vous avec ma copine et j’vais devoir annuler. S’il y avait pas cette foutue histoire de meurtrier, j’suis sûr qu’on serait pas autant mobiliser et que j’aurais put y aller.


Le Radovick, ancien mercenaire qui avait décidé de se remettre sur le droit chemin tout en se tenant loin des conflits en intégrant la Marine d’Okalmoa, prenait sa tête entre ses mains en soupirant. Adrien, toujours prompte à aider ses camarades et la population était attristé de voir son collègue dans un tel état de désespoir.

-Euh.. Ecoute Willelme… Si tu veux… Je peux te remplacer…

-C’est vrai ?! Tu ferais ça ?!

-Bah… oui…

-Tu me sauve l’ami ! Je te revaudrais ça. Pas un mot aux autres hein. Ça reste entre nous
, rajouta le Radovick en se levant précipitamment, le soulagement se lisant sur son visage.

-Oui d’accord. Je ferai attention à ne pas croiser quelqu’un d’autre de la maison pour pas que cela se sache.

-Merci encore !
lâcha le mercenaire avant de détaler à toute vitesse.

Cette scène apparament assez banale et qui justifiait la présence du McCloud fit froncer les sourcils à la demoiselle. Ce Willelme… Elle l’avait déjà vu… L’espionne retourna aux souvenirs des moments où Adrien avait atteint les scènes de crime. L’ancien mercenaire était en effet toujours présent lui aussi.

-Salut Willelme ! T’es encore arrivé en premier ? C’est déjà la cinquième fois en huit homicides.

-Ouai ! Mais cette-fois si j’ai aperçu le tueur de loin qui s’en allait. Je me suis précipité sur cette pauvre femme, mais il était déjà trop tard…

-C’est pour ça que tu es couvert de sang. Triste historie. Il faut tout faire pour protéger la population de ce tueur…


La membre des Cipher Pol arrêta sa lecture. C’était trop de petits détails… Etait-ce ce Radovick le coupable ? Son absence de ce soir était-elle lié à cela ? Pourtant les fois précédentes il avait débarqué en tenue de la Marine… Peut-être y avait-il une raison à cela…  Le problème demeurait que si c’était bien lui le tueur, elle ne pouvait pas se servir de sa malédiction pour extraire la pellicule et le prouver, ce serait compromettre ses couvertures et ses pouvoirs qui demeurait une arme utile pour le Cipher Pol 9 et les Constantinistes. Bwarf… Elle pourrait prendre un ou deux morceaux de la pellicule, faire inculper McCloud à sa place et assassiner Willelme, avec les souvenirs envoyés à ses supérieurs comme preuve à l’appui, en faisant passer cela pour un acte de vengeance d’Adrien. Oui, cela pouvait se tenir, mais il fallait qu’elle s’assure à posteriori des potentiels alibis que le McCloud pouvait fournir. Elle aurait encore tout le temps de potasser ce genre de solution en route, pour l’heure, elle frappa à nouveau le mur avec la tête du soldat qui tomba inconscient au sol sous les yeux de Christopher qui venait de la rejoindre.

-Il prétend remplacer un dénommé Willelme pour sa ronde, mais qu’il trouve ce soldat suspect. Nous devrions peut-être nous intéresser à son cas pour voir s’il n’est pas un suspect potentiel. Et j’ai assomé celui-ci car je ne suis pas convaincu de son innocence pour autant. De plus, je préfère éviter, s’il est le tueur, de le laisser monter un plan pour s’innocenter davantage. Un avis mon cher collaborateur ?

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Dim 1 Juil - 17:51

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


En règle générale le jeune homme considérait tous ceux qui croisaient sa route comme des personnages secondaires sans importance, des pions posés sur sa route afin d'agrémenter ce monde d'un peu de vie et, parfois, afin de lui fournir quelques quêtes à même de le faire progresser dans son héroïque cheminement. Quoi qu'il puisse en être réellement le futur héros ne portait pas la moindre considération pour aucun de ses supposés congénères, seul sa propre personne avait réellement de l'importance car, à ses yeux, il était la seule personne réellement vivante dans ce monde. Tous les autres n'étaient là que pour l'aider dans sa recherche de la gloire ou, à défaut, pour se mettre sur son chemin afin d'être vaincu pour que le Crawford ne s'en trouve qu'encore plus grandi et magnifique.
De vous à moi il se fichait donc pas mal de connaître la raison de la présence de son collègue, tout comme il s'en cognait réellement que la jeune gradée connaisse un funeste ou radieux destin, seul lui importait la résolution de la quête et la récompense qu'il y avait tout au bout. Bien entendu la résolution de cette quête passait aussi par la protection de la gradée à ses côtés, ou du moins était-ce ce qu'il supposait, si bien qu'il devrait rester tout prés d'elle sans pour autant ressentir la moindre once d'inquiétude à son sujet. Il ne s'agissait là que de son devoir, juste de son devoir et rien d'autre car lui et lui seul comptait vraiment dans ce monde.

Désireux de ne pas perdre de vue la demoiselle, lui emboîtant le pas sans montrer de franc intérêt dans cette démonstration, Christopher écarquilla des yeux de surprise en voyant la demoiselle fracasser le crâne du marine pour l'envoyer précipitamment rejoindre Morphée. Elle avait beau être un personnage seconde elle semblait avoir un tempérament intéressant, d'autant plus que ses méthodes portaient ses fruits car elles lui permirent de récupérer quelques précieuses informations et, surtout, d'obtenir un nom. Écoutant la demoiselle demander son avis à son camarade du jour, le futur héros posa les yeux sur le marine inconscient avant de formuler une réponse.

- Tu as bien fait. Vu la violence du coup, il ne se réveillera pas avant un moment.  

Réfléchissant aux souvenirs qu'il pouvait avoir de ce marine, Christopher se rappela vaguement ce personnage secondaire s'être vanté de s'être dégoté une copine très belle afin d'attiser la jalousie de ses collègues. Certes la demoiselle en question n'était pas vilaine mais pas assez intéressante pour attiser la convoitise du futur héros, quoi qu'il en soit le pugiliste savait vers qui se diriger pour obtenir la position approximative du mystérieux marine.

- Willelme, hein ? Je sais qui saura nous dire où il se trouve.  

Invitant la gradée à le suivre jusqu'au lieu de résidence de la belle Linda, la fameuse copine du Rado-machin, ce fut à vive allure que le Crawford arpenta les rues jusqu'à arriver devant une petite maisonnée jouxtant la boucherie de l'île. Frappant fermement du poing sur la porte, à deux reprises, le Chris n'eut pas à attendre bien longtemps et ce fut un homme massif et bourru qui lui ouvrit. En effet la belle Linda était la fille du boucher de l'île et, puisqu'elle était encore assez jeune, elle devait encore vivre chez ses parents. Si le boucher à la bedaine proéminente ne vit pas d'un très bon œil qu'on frappe chez lui à une heure aussi tardive, il se décrispa quelque peu en reconnaissant rapidement son interlocuteur.

- Bonsoir monsieur Khom, j'espère ne pas vous avoir réveillé. Est-ce que Linda est là ? J'ai quelque chose d'important à lui demander, ce ne sera pas long.

Si le jeune homme n'avait pas très bonne réputation auprès de ses supérieurs pour des raisons évidentes, la réaction des autres habitants de l'île était complètement différente. En effet le jeune combattant n'en faisait peut-être qu'à sa tête mais il volait toujours au secours des nécessiteux, quelles que puisses être ses motivations réelles. Aussi était-il très apprécié de ses congénères et, dans le cas présent, le boucher hocha la tête et partit chercher sa fille. D'ici peu la belle arriverait et le duo pourrait lui demander où se trouvait son petit copain car, assurément, il était initialement de patrouille ce soir et ne pouvait déjà être retourné à la base.

Bientôt ils auraient plus de réponses. Bientôt.

Isalia (c) 16


Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Lun 2 Juil - 2:19







La Quête de l'Enquête


La Constantiniste suivit sont acolyte, possesseur des informations sur ce fameux Willelme qu’elle venait de voir dans les souvenirs d’Adrien McCloud, à travers les rues d’Okalmoa. Décidément, ce genre de villes passibles se transformait en village abandonné à la nuit tombé. Peu de mondes dans les rues, des façades non éclairés. Peut-être que certaines personnes se retrouvaient angoissés en de tels lieux. La peur était un outil très important… Cela était d’ailleurs très utile dans le métier de la demoiselle qui ne pouvait penser généralement qu’à deux choses, la réussite de la mission qui lui était confié et les Dragons Célestes, incluant ainsi les prières du Constantinisme. L’agente profita d’ailleurs de cette intermède pour en faire une, s’en referrant aux saints de ce monde ainsi qu’aux fameuses statues qui se tenaient de chaque côté de l’escalier de Marijoa, enfin celles qu’elle avait en souvenir de son départ de Marijoa pour être entrainé par Dash afin d’en arriver là où elle en était… Dash qu’elle n’avait pas hésité à arrêter elle-même lors de sa trahison, ne montrant aucune émotion face à ce profanateur et hérésiarque qui ne méritait plus aucune considération de la part de la Constantiniste extrémiste. Assurément, il lui arrivait de repenser à cet homme, priant pour qu’ils souffrent de mille maux des mains de Satan dans les profondeurs abyssales de la célèbre prison-sous-marine du Gouvernement Mondial qui était même parvenu à repousser un assaut d’Erika, la seule femme parmi le quatuor des empereurs pirates régnant sur le Nouveau Monde, des conspirateurs mettant en défaut l’autorité absolue de Marijoa sur tout une mer qui s’avérait être la plus dangereuse et inconnue du globe. De tels lieux et exotismes devraient profités aux dieux et non pas à cette bande de païens sans âmes ni chance d’atteindre la postérité et le paradis. Ils crouleront sous le poids de leur propre oubli tout comme tous ces forbans ignares se bousculant pour prendre leurs places afin d’avoir leur petit quart d’heure de gloire. Et dire que de telle engeance vivaient en liberté au travers du globe à cause de l’infame Gol D. Roger, ce démon qui avait osé proférait devant les yeux de la jeune demoiselle sa phrase célèbre qui avait engendré un chaos et une anarchie sans précédent qui avait profité à plus d’un. Konan, Tengen, Arias, Centes… Tous ces gens avaient bien usé de ce climat pour s’amuser ou tirer profit de la situation. Ils méritaient tous autant qu’ils étaient de se faire pendre. Si seulement un loyal constantiniste pouvait régner sur la pègre à la place de ces criminelles… Si seulement… Ah ! Apparament, ils étaient arrivés.

Une boucherie ? Et bien oui, cela se prêtait bien au sort qui attendait le possible meurtrier contestant la justice divine. La demoiselle resta silencieuse, laissant son comparse, bien plus connu qu’elle des civils de cette île où elle venait de débarquer, demandait audience auprès de la demoiselle avec qui le suspect devait avoir rendez-vous ce soir… Restait à voir ce qui allait en ressortir et si le Crawford connaissait suffisement cette jeune femme pour faciliter l’échange.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
avatar
Messages : 44

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 1.100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Lun 2 Juil - 23:12

La quête de l'enquête

Vénus Nostradame &  Christopher E. Crawford


En règle générale dans une opération dirigée par la marine c'était bien le respect de la hiérarchie qui primait avant tout, c'était bien l'officier supérieur qui était en charge de la prise de décision et de la répartition des rôles. Le jeune pugiliste avait beau ne pas appliquer ce respect il en avait pourtant parfaitement connaissance, il savait que cette faction était très portée sur le respect militaire si bien qu'il avait cru que la lieutenante voudrait se charger d'interroger la fille du boucher. Déjà elle semblait elle aussi être une femme et de ce fait le contact se ferait sans doute de façon plus fluide, mais elle était la supérieure et de ce fait il lui revenait  le droit de faire ce que bon lui semblerait des informations collectées auprès de la fille du boucher. Mais non, apparemment comme n'importe quel personnage secondaire cette demoiselle avait décidé d'être inutile jusqu'au bout, laissant le futur héros faire tout le travail.
Était-ce vraiment surprenant, sachant qu'elle avait accepté de laisser toute la gloire au jeune sergent ? Pas vraiment car aucune récompense n'était accessible sans effort, il aurait bien aimé que sa tâche du jour consiste à botter des culs mais une bonne enquête et traque à l'ancienne n'était pas mal non plus.  Bon eh bien tant pis, il allait devoir tout faire tout seul, jusqu'au bout. Bientôt en lieu et place d'un bon gros bouher bourru apparut une belle demoiselle à la chevelure dorée tombant sur ses épaules, souriant en reconnaissant le jeune homme avait qui elle avait passé une partie de sa scolarité.
C'était bien là l'avantage de vivre sur une petite île, tout le monde se connaissait d'une façon ou d'une autre et tous les jeunes étaient assez proches les uns des autres. Certes Linda et Christopher n'avaient jamais été amis à proprement parler mais il se connaissaient un peu, c'était amplement suffisant pour débuter une conversation.

- Salut Linda, je ne te dérange pas ?    
- Pas du tout, Chris. Qu'est-ce que tu fais ici ?
- Tu sais où je peux trouver ton chéri ? C'est en rapport avec le boulot, j'ai quelque chose à lui demander. 
- Ah c'est bête, tu viens de le rater. Il viens juste de partir, tu veux que j'aille le chercher ?  
- Ça va aller, c'est gentil. Je m'en charge. Tu sais pas où il est parti ?
- Vers les rues commerçantes. Il a dit vouloir m'acheter un cadeau, il est trop chou.
- Parfait, merci. Je ne te dérange pas plus longtemps. Bonne soirée !

Suivant la direction indiquée par la fille du boucher, le jeune homme débuta donc une course rapide sans même vérifier su l'autre marine était derrière lui. Après tout en quoi était-ce important ? Il n'avait plus besoin d'elle, plus besoin qu'elle joue l'appât et, de ce fait, il pouvait très bien boucler la mission tout seul.

- Chris ! Si tu le vois acheter une bague de fiançailles dis-lui d'oublier cette idée ! Je n'ai pas envie que mon père lui tombe dessus !  

Décidément elle avait beau être très jolie elle n'en restait pas moins bête comme ses pieds. N'avait-elle pas réfléchi au fait que tous les commerces – ou presque – étaient fermés à une heure aussi tardive ? Apparemment non car sinon elle se serait rappelée que seules quelques épiceries étaient ouvertes assez tard le soir, rien où le marine pourrait trouver un bijou en tout cas. Se servant de ses puissantes jambes le pugiliste fonça donc à travers les rues de la ville en sachant très bien où se trouvaient les commerces, espérant qu'à partir de cette zone il trouverait une autre piste pour trouver le marine. L'espoir était bien le cœur de tout.

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
avatar
Messages : 117
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
75/100  (75/100)
Berrys: 253.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   Mar 3 Juil - 20:25







La Quête de l'Enquête


La demoiselle ne tarda pas à apparaître dans l’encadrement de la porte. Le suspect n’était donc pas là ? Il pouvait très bien se trouver quelque part dans la maison du boucher. La prétendue lieutenante du Quartier Général de la Marine ne regretta pas son choix de laisser Christopher parler, ce dernier semblant bien connaître la jeune femme. C’était un atout considérable qui se montra rapidement efficace, le Crawford recevant rapidement les informations voulus. La dernière réplique de la dénommée Linda interpella Vénus de manière brutale. Elle était si cruche que ça celle-là ? D’où Willelme allait trouver un commerce ouvert à cette heure-ci ? S’il parvenait à lui rapporter quelque chose, c’était forcément un objet volé à une victime. C’était l’amour qui l’aveuglait ? Quelle sentiment puéril et inutile ! Seule la ferveur envers les Dragons Célestes était pure dans ce monde. Même les émotions et sentiments supposément positif ne faisait qu’enivrer l’esprit pour le détourner de la vérité et la clairvoyance. Heureusement que le Constantinisme existait pour remettre sur le droit chemin certaines personnes en quête de rédemption. Ni une ni deux, la demoiselle eut la même réaction que son collègue et se dirigea dans la direction indiquée, usant une nouvelle fois de son entrainement au soru pour gagner en vitesse.

Elle ne comptait pas se laisser devancer par le Christopher qui était normalement sous son commandement. Comment elle l’avait pressenti avec l’altercation avec le commandant, le sergent n’en faisait qu’à sa tête. Bien entendue, elle ignorait elle ignorait qu’il la pensait inutile et heureusement d’ailleurs ! Elle lui aurait certainement enlever toute sa mémoire de cette journée en faisant croire qu’il s’était prit un violent coup en rentrant dans un mur… Mais en vérité, il était tout aussi certains que le jeune officier n’aurait pas apprécier la manière dont la constantiniste le considérait… Quoi qu’avec son caractère dédaigneux, dû à son impression d’être le seul PJ du jeu, il aurait peut-être ignoré la chose en se disant qu’elle n’avait aucune importance. Ce n’était au final que futile puisque les deux acolytes ne pouvaient pas lire dans les pensées des autres… Ils ne s’appelaient pas Lidy Olsen après tout ! Comment ça qui c’est celle-là ? C’est une agente que Vénus avait vu connecté au chat des Cipher Pol une fois… Elle était dans l’une des 10 guildes de cette sous-partie de la faction, ce qui était logique car il était obligatoire de rejoindre l’une d’entre elle pour intégrer le groupe entier. Enfin, tout cela n’était que des questions d’interfaces et de navigation dans les menus du jeu… Des choses peu intéressantes en somme.

La Nostradame demeura donc aux côtés du Crawford afin de rallier le quartier marchand pour trouver une nouvelle piste. Interroger les épiciers encore ouverts n’auraient aucun intérêt car ceux-ci ne devaient prêter attention que sur un moyen d’attendre qu’un client débarque afin de rentabiliser leur temps, ce qui arrivait régulièrement car, avec cette possibilité, certaines personnes aimaient venir chercher ce dont-ils avaient besoin et ce qu’ils avaient oublié d’acheter à des heures avancés… Enfin c’était le cas avant la vague de crimes qui avait fait se rarifier les balades de nuit à cause des rumeurs inquiétantes qui se propageait. Assurément il faudrait trouver quelque chose de plus concret. S’il n’y avait rien, Vénus pourrait toujours grimper au toit et survoler les rues à toute vitesse à la recherche de la silhouette de Willelme. Néanmoins, il serait bien plus pratique que le suspect soit encore en vue du quartier des commerçants, cela offrirait davantage de temps aux deux enquêteurs pour stopper une potentielle tentative de meurtre.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] La Quête de l'Enquête (feat Christopher E. Crawford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-