Partagez
 

 Manu Militari. [PV Daisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeJeu 31 Mai - 11:01


Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Bambie10
Colonelle Eileena Tempesky.

Un sourire mince mais attendri vint garnir les traits de la colonelle tandis qu'elle entendait les regrets assumés de Daisuke et prononcés de vive voix. Si elle ne le connaissait pas encore assez pour comprendre totalement ce qu'il entendait par là, elle comprenait en revanche qu'elle et le reste de leurs compagnons avaient fait forte impression, de son point de vue, et qu'il ne regrettait pas cette nouvelle affectation. C'était une bonne chose : tous avaient semblé satisfaits de cette expérience, exception faite, évidemment, des deux vices-amiraux à cause desquels la victoire de leur équipe avait été possible. Même Wakai Tsuki n'avait pu s'empêcher de sourire en apprenant qu'Eileena avait été capable de traîner ses deux collègues jusqu'au bureau... Et la jeune femme comprenait maintenant sans trop de peine ce qu'était le véritable objectif de l'amirale-en-chef et du jeune Sorafuka derrière cet exercice inédit. Ils voulaient pousser les bas-gradés à se serrer les coudes, et offrir aux deux vices-amiraux une hypothétique leçon d'humilité afin de leur rappeler que la force prodigieuse dont ils étaient affublés ne suffisait pas à garantir la réussite, sur un champ de bataille, face à des ennemis en surnombre... A ce titre, cette fin avait probablement été la plus éclatante et la plus pertinente possible. Après tout, Alion et Emy, s'ils avaient décidé de prendre leurs ennemis au sérieux, auraient sans nul doute eut les compétences nécessaires pour les terrasser ou, a minima, les tenir en échec... Cela ne s'était pas déroulé ainsi, car ils avaient sans cesse cru que les coups d'éclats des groupes leurs faisant face tenaient davantage du miracle que de l'efficacité réelle. De surcroît, l'épéiste n'avait pas voulu venir en aide à sa consœur, piégée dans une toile de Lochal et recouverte d'un symbole peinturluré de la Tempesky. Cela avait été sanctionné violemment puisqu'au final, c'était lui qui avait échoué à inculquer les bonnes manières à ses trois assaillants... Leurs supérieurs, de fait, n'avaient pas été capables de se coordonner, contrairement à eux. Ce n'était d'ailleurs qu'une fois que l'amiral et le vice-amiral avaient commencé à lutter de concert que deux des trois groupes avaient été balayé sans avoir la moindre chance de s'extirper du champ de bataille... De quoi prouver à l'escouade nouvellement formée que l'entraide serait leur première arme et qu'ils ne devaient pas se résoudre à combattre en solitaire. La colonelle était ravie d'avoir obtenu cette petite leçon : elle n'avait désormais plus qu'à progresser vaillamment pour devenir au moins aussi utile que les contre-amiraux qui avaient été la pierre angulaire de la majeure partie de leurs stratégies.

Vint ensuite l'aveu au sujet de Chairoka, qui sembla estomaquer et désarçonner puissamment Daisuke. Lorsque celui-ci, curieux et effaré, demanda davantage de précisions à la colonelle, cette dernière se contenta de cligner des yeux un peu stupéfaite. Puis elle vint placer son index droit sur son menton en levant son regard jusqu'au plafond, prenant une mine songeuse en tâchant de se souvenir de ce qu'Asya Lida avait bien pu lui souffler. Cette femme était assez mystérieuse, de part son austérité : elle ne laissait jamais transparaître ses véritables émotions et il était, de facto, assez complexe de savoir précisément les intentions qui l'animaient. De plus, Eileena n'avait pas été très sereine durant cette visite succincte... Elle n'avait guère prêté attention aux détails et à la conduite de sa supérieure. Aussi se sentit-elle bientôt incapable de fournir quelques renseignements au sergent-chef, se contentant de hausser les épaules machinalement.

-Je ne sais pas trop. Elle avait simplement l'air de vouloir vérifier comment vous alliez... Elle a dû entendre parler de la fin de l'entraînement et en profiter pour passer dans le coin, histoire de s'entretenir avec l'amiral Sorafuka... Enfin, j'imagine. Elle n'a pas été très bavarde. Elle m'a juste demandé comment les faits s'étaient déroulés, de notre côté.

Chairoka était perfectionniste et minutieuse. Elle voulait savoir si les troupes sélectionnées pour s'élancer au contact des Decimas étaient prêtes et parées à toute éventualité... Elle voulait se renseigner quant à leurs comportements, puisqu'elle avait déjà connaissance de leurs capacités respectives et qu'elle avait probablement pris part à l'élaboration des trois groupes... Savait-elle que leurs profils étaient susceptibles d'accrocher ? Avec un brin de réflexion, Eileena se souvint que c'était également elle qui lui avait donné l'ordre d'aller chercher le logia lors de son arrivée... Avait-elle songé d'entrée de jeu que la colonelle était la plus à même de se lier d'amitié avec lui, et qu'elle allait ainsi devenir un point de passage pour permettre au sergent-chef de gagner la faveur du reste de la petite bande ? Cela semblait tiré par les cheveux mais lorsqu'on connaissait la lucidité, sinon la clairvoyance de la plus haute responsable des forces armées de la Marine, c'était assurément réaliste, ou en tout cas relativement plausible...

-En tout cas, on va pouvoir rester ici encore quelques jours... Tu pourras peut-être lui poser toutes ces questions directement, qui sait !

Que pensait-il de l'amirale-en-chef ? Était-ce le prestige de son uniforme qui le surprenait, ou entretenait-il à son égard des pensées plus secrètes et plus intimes ? Comme quasiment tous les gradés, la colonelle avait entendu parler des événements survenus à Baltigo. Elle savait vaguement que les choses avaient dégénérées et que Daisuke avait été tenu responsable... Que Chairoka, quant à elle, avait été sévèrement blessée et qu'elle n'avait su s'en remettre que grâce aux bons services de la Section Scientifique. Quant au reste, il était bien difficile de glaner plus de renseignements... En apprendrait-elle davantage en continuant à côtoyer le logia de la fumée ? Pour l'heure, en tout cas, la peintre ne se sentait pas assez proche de lui pour persister et le questionner davantage. Elle allait donc se contenter des maigres informations qu'elle avait en sa possession... Et de l'hypothétique réponse que son collègue était susceptible de lui apporter, bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1268
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue38/75Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue103/350Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 119.598.000 B

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Juin - 15:28

« Manu Militari »
Feat MJ
L’amiral Sorafuka. C’était sans doute celui dont il avait le moins entendu parler. Probablement parce qu’il était plus intéressé par le style de combat de l’amirale Midoritaka et qu’il avait côtoyé Pacifique durant plusieurs affrontements. Cela étant, il avait fait montre d’une extrême puissance lors de l’entrainement et c’était sans doute lui qui paraissait le plus dangereux dans l’escouade. Et pour dire, il avait été capable de se mesurer à des adversaires bien plus coriaces que le logia sans pour autant devoir sortir son arme de son fourreau. Autant dire que c’était celui qui avait fait le plus d’effet au sergent-chef durant l’examen, même si leur rencontre n’avait duré qu’un instant.

Daisuke se souvenait très bien de sa prestance et de sa droiture. Il n’avait fait que quelques gestes, mais ils étaient imprégnés dans la mémoire du blond. Néanmoins, les autres n’en restaient pas moins tout aussi intéressant.

« Peut-être, oui. Fit-il, pensif. Je n’imaginais pas qu’un tel rassemblement était possible. J’ai vraiment été surpris par la puissance des autres. D’ailleurs, j’ai ressenti une nette cassure, entre ceux qui parviennent à maitriser le haki de l’armement et les autres… Je me suis senti plusieurs fois inutile… Heureusement qu’il y avait Mark ou Lochal, sinon je n’aurais rien pu faire… »

Désolé, le jeune homme perdit sa bonne humeur. Il semblait prendre conscience qu’il n’y avait pas qu’Alion qui était bien supérieur à lui, mais qu’ils étaient tous, à fortiori l’amiral, bien plus fort que lui. Certes, il pouvait rivaliser avec quelques-uns, mais la plupart le dominerait probablement. Il se remémora rapidement l’entièreté des divers pouvoirs qu’il avait pu apercevoir durant l’entrainement. Un Zoan, deux Paramecias, le Color Trap de la colonelle. Mais ce qui n’échappait pas au blond était surtout l’utilisation des Hakis. Celui de l’armement lui avait probablement fait le plus d’effet, car il se rendait compte que ses assauts, bien que pouvant être qualifié de puissant, n’avaient eu quasiment aucun effet sur le corps recouvert de plaque noirâtre de l’amiral.

Il se souvenait de la puissance dévastatrice qu’il avait pu user sur Baltigo à l’encontre de l’amirale-en-chef et se rappelait très bien l’état dans lequel il l’avait mise. Des choses qui, bien lointaine, restait gravées dans sa mémoire. Cet arcane physique rendait le corps de ses utilisateurs aussi solide que l’acier et le Tekkai de Daisuke n’était pour ainsi dire qu’une pale copie de ce qu’était réellement capable de faire un Haki de l’armement. Il resta silencieux un moment, avant de reprendre avec un peu plus d’entrain.

« Eileena. Pourquoi avoir choisi de rejoindre cette escouade ? »

En posant cette question à haute voix, il se la posait aussi à lui-même. Est-ce que les raisons qu’ils se donnaient étaient réellement les bonnes ou se voilait-il tout simplement la face ? Une sorte de fuite en avant en quelques sortes. Pour autant, ses principes restaient les mêmes et, bien qu’il s’était promis d’obéir aux ordres sans poser de questions, il se demandait quand même ce qui pouvait motiver chacun d’entre eux. Partir à la chasse aux Décimas était, d’après lui, le travail de l’AOI, c’était pour cette raison qu’il avait voulu les rejoindre lors de sa discussion avec Chairoka. Cependant, elle lui avait proposé une alternative. Rejoindre une petite équipe, composée pour l’occasion, et traquant les membres de l’organisation de Centes. Autant dire que ses raisons, bien que propulsée par la conversation avec Asya Lida, ne pouvaient que converger dans cette direction.

A plusieurs reprises il avait eu affaire avec les Décimas. Que ce soit sur Shabondy, ou plus récemment face à l’ancien amiral. Il n’avait jamais vraiment à faire face à leur puissance réelle. Il avait juste été là, lors d’une de leur mission et s’était interposé. A vrai dire, il savait qu’ils étaient la principale menace actuelle du gouvernement et que s’il parvenait à enrayer leurs actions, il pourrait trouver un moyen de contrecarrer les plans de l’amirale-en-chef. Donc, il était venu dans cette escouade pour faire tomber Chairoka… En tout cas, c’était son but au départ. Maintenant, il doutait. Voir tant de gens suivre un même objectif, un même but, avait vite fait de le rendre moins agressif à l’encontre de la chef d’armée. Il restait nuancé, attendant la réponse de la jeune femme.

Il considérait déjà tous les membres de son escouade comme d’allié potentiel, mais connaitre leurs objectifs pourrait, à mesure de les côtoyer, les rapprocher bien plus. Il espérait qu’ils aient tous des raisons salvatrices qu’une simple vengeance personnelle ou, comme lui, des envies cachées qui les mèneraient, à terme, à peut être se déchirer…

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Juin - 17:35


Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Bambie10
Colonelle Eileena Tempesky.

Lorsqu'elle entendit parler du haki de l'armement, la colonelle se contenta d'hocher la tête placidement, sans prononcer de remarque particulière ni tenter d'y répondre aucunement. Elle ne s'y connaissait pas assez, dans ce domaine : elle était néophyte, voire y était, pour l'heure, encore totalement hermétique. Elle ne souffrait pourtant pas d'ignorance : elle avait une idée plus ou moins précise de ce que représentaient ces styles de combat et de leurs utilités diverses, ainsi que de l'habileté et de l'entraînement qu'ils demandaient afin d'être utilisés à bon escient. Ce n'était pas une aptitude qu'on développait par hasard, manifestement... En rejoignant l'escouade Anti-Decima, elle avait su d'entrée de jeu qu'elle risquait de se confronter à ce type de pouvoirs de plus en plus fréquemment. C'était pénible à imaginer, puisque cela la plaçait automatiquement en position d'infériorité vis-à-vis de ses ennemis et que cela risquait de la réduire à l'état de boulets pour ses alliés, mais c'était également encourageant dans la mesure où cela lui permettait d'obtenir un objectif tangible en ligne de mire. Éveiller ces deux pouvoirs et parvenir à les maîtriser... Eileena savait que plusieurs gradés, y compris au sein de l'escouade, n'en possédaient pas ou qu'un seul. A sa connaissance, seuls Jeffer, Alion, Emy et Tsuki étaient capables d'exceller dans les deux simultanément. Cela n'empêchait néanmoins pas Mark, Daisuke et Lochal, à titre d'exemple, d'avoir une longueur d'avance généreuse sur elle... En plus de corps plus efficaces et de sens plus aiguisés, bien entendu. Ils méritaient leurs grades, tous, ainsi que les responsabilités qui y étaient accolées. C'était un fait indéniable contre lequel elle n'aurait jamais osé s'élever. Elle avait, en revanche, l'impression d'être arrivée ici par hasard... Et ce fut une impression qui fut d'autant plus tonifiée et fortifiée lorsque l'homme fumée lui demanda quelle était la raison de sa présence au sein de leur fine équipe. Malheureusement, elle n'eut aucune glorieuse motivation à lui annoncer : et pour cause, elle n'avait aucun fait d'arme particulier à son actif, pas plus que de querelles vives à entretenir ou que de raison d'en vouloir au Monarque personnellement. Non, tout cela n'était à ses yeux pas vraiment à l'ordre du jour...

-Je ne l'ai pas choisi. J'ai été appelée à le faire. Comme le Colors Trap permet d'atteindre les pions efficacement, j'ai été choisie pour y être formée, en échange de ma loyauté pour ce corps expéditionnaire. Je ne l'ai pas subie. C'est un privilège, pour moi. Mais... Disons que ça m'est tombé dessus, plus qu'autre chose.

Ce n'était pas une fatalité et effectivement, elle était plutôt honorée à l'idée de gravir ainsi les échelons grâce à ce qui n'était à l'origine ni plus ni moins qu'un passe-temps. Elle n'était vraiment pas destinée à devenir célèbre grâce à sa peinture... Mais c'était potentiellement ce qui était en passe d'advenir si tout se déroulait tel que Chairoka l'espérait. En tout cas, cela entraînait fatalement un sentiment paradoxal et contradictoire chez la jeune colonelle qui ne pouvait que se sentir mal-à-l'aise face à un homme tel que Daisuke Aurola, le héros déchus, qui avait certainement choisi par acquis de conscience de s'intégrer à ce corps armé et à qui on avait ouvert toutes les portes sans hésiter. Certes, Wakai Tsuki n'avait probablement pas matière à faire la fine bouche : rares étaient les hauts-gradés qui étaient susceptibles d'intégrer cette formation pour se confronter directement aux Decimas, avec tous les risques que cela impliquait... Néanmoins, cela signifiait beaucoup dans le sens où même avec la bavure commise à Baltigo, le logia était toujours auréolé d'un prestige tel qu'on lui faisait immédiatement confiance dès lors qu'il décidait de rejoindre une escouade de ce type. Cela prouvait le nombre de ses faits d'armes et ses compétences reconnues tant par ses pairs que par ses supérieurs... Et il n'était pas le seul ! Beaucoup avaient décidé de rejoindre l'escouade par leur volonté propre, à commencer par les deux vices-amiraux. Ils étaient déjà des pierres angulaires de leur petit groupe... Autant dire qu'ils étaient à mille lieux de la pauvre Tempesky qui tâcha de ne pas se morfondre, en amenant l'Aurola à répondre à la question qu'il avait lui-même posée un instant auparavant.

-Mais toi ? Pourquoi l'avoir choisi ? Tu aurais pu remonter les grades plus sereinement, non ? Surtout vu l'état dans lequel tu étais...

Cela ne semblait effectivement vraiment pas raisonnable que de s'élancer dans un conflit armé avec les Decimas sans être absolument irréprochable du point de vue de son intégrité physique... Et pourtant ! Il s'était même jeté dans l'entraînement sans y réfléchir à deux fois. Certes, c'était potentiellement le moyen le plus radical envisageable pour découvrir les limites de son propre corps et le seuil de sa tolérance à l'épuisement... Mais cela n'en restait pas moins complètement irresponsable, puisque cela aurait pu lui laisser de graves séquelles susceptibles de compliquer grandement son retour aux hautes strates de la Marine. Enfin... Tout s'était déroulé pour le mieux. Et il ne restait désormais plus qu'à laisser venir leur première excursion sur le terrain, qui risquait de mener à une opération musclée et périlleuse. Ou peut-être Chairoka allait-elle les ménager afin de leur permettre, à leur rythme, d'améliorer leur cohésion de groupe ? Possible, mais pas certain. L'amirale-en-chef demeurait assez sévère et austère : le travail devait être fait en temps et en heure. Il était impensable de laisser les Decimas grossir leurs rangs éternellement sans prendre de mesure pour contrecarrer leurs mouvements, lors même qu'une escouade spécialement dédiée à leur répression baillait aux corneilles à Marineford... En d'autres termes, il y avait fort à parier que leur groupe deviendrait plus ou moins l'égal d'une faction de mercenaires : ils seraient envoyés lorsqu'on aurait besoin d'eux et seraient pourvus de tâches parfois complexes et dangereuses parce que personne d'autre n'était mieux indiqué qu'eux pour les remplir à leur place.

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1268
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue38/75Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue103/350Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 119.598.000 B

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Juin - 18:24

« Manu Militari »
Feat MJ
Les choses étaient différentes pour chacun et les désirs du blond étaient à ceci près l’exact opposé de ceux de la jeune femme. A vrai dire, ses intentions premières n’étaient pas réellement des plus honnêtes. Il se posait d’ailleurs bien souvent la question. Etait-il réellement quelqu’un de bien ? Faire le bien pour de mauvaises raisons était-il véritablement une bonne action. Dans les faits, il se focalisait sur le positif. En s’occupant personnellement des Décimas, il rendait le monde à la fois plus sûr et plus sain. C’était la partie émergée de l’iceberg que représentait ses volontés.

Bien qu’il eût envie de lui révéler toutes ses pensées, le sergent-chef resta songeur un moment, comme attiré par un vide inexistant. Il cherchait ses mots, pour être à la fois honnête et mesuré, sans pour autant dévoiler se véritables intentions.

« Les Décimas sont la plus grande menace actuelle. J’en ai parlé avec l’amirale-en-chef avant de venir, c’est elle qui m’a proposé le poste. J’en ai déduit que ma place devait être ici. Je voulais surtout en apprendre plus sur elle et sur sa manière de voir les choses. En réalité, j’aimerais mieux la connaitre, et ne pas me baser que sur quelques faits d’armes. »

De plus, il doutait énormément de la légitimité de l’amirale-en-chef. Elle était là uniquement parce que les Décimas existaient. Sans eux, elle n’aurait pas eu, selon lui, le luxe de siéger sur le plus haut fauteuil de l’amirauté. Sans eux, elle ne serait qu’une simple stratège au service d’un homme autrement plus indiqué. Bien qu’il ne connût pas l’ancien amiral-en-chef, il savait Asya Lida en dessous, sinon elle aurait été à sa place bien avant. C’était là sa manière de voir les choses. Pour autant, ce qu’il disait à la colonelle était vrai. Il voulait apprendre à mieux la connaitre, la cerner, pour se faire une idée plus véritable de celle qu’on nommait Chairoka.

« J’ai perdu mes amis, récemment. Je ne trouvais pas réellement de sens à mon existence. »

Il doutait aussi de la sincérité des actes de la marine. Tout un tas de choses l’avaient forcé à oublier son passé gouvernemental et à retourner sa veste, devenant ainsi un simple civil en quête de vengeance. Néanmoins, en quelques paroles bien prononcées, par de bonne personne, et il avait retrouvé un semblant d’espoir. Le monde n’était pas perdu, et il avait trouvé, au sein de cette équipe, une raison d’espérer. Voir autant de gens passionné, voulant sauver son prochain, l’avait requinqué.

Néanmoins, apprendre que la jeune femme avait été plus convoqué qu’invité l’exaspéra un tantinet. Bien qu’il n’en fit pas la remarque, il resta vague quant à ses réponses.

« L’amirale-en-chef m’a proposé, comme je l’ai déjà dit, de rejoindre cette escouade… Et j’ai pensé que c’était le moins que je puisse faire pour… pour la remercier d’avoir accepté de me reprendre dans la marine… J’ai eu un gros passage à vide et je ferais tout pour rattraper le retard que j’ai accumulé. »

Ses intentions, bien que masqués, étaient véritablement son moteur. Bien qu’au départ il n’avait qu’antipathie à l’encontre de la plus haute place de la marine, il savait que ses idées étaient à nuancés. Quant bien même elle était dans son tort, elle n’en demeurait pas moins la seule personne capable d’arrêter les Décimas définitivement.

Il avait choisi de revenir dans la marine, aussi, pour sa famille, ses amis toujours en vie. Ceux-là même qui se sentaient abandonnés. Sue, Firo… Ils étaient restés sur Shabondy une fois que le blond était reparti à l’aventure. Que faisaient-ils, à l’heure actuelle ? S’il ne doutait pas que le médecin était resté fidèle à sa place, il savait que la jeune rousse avait déjà dû s’en aller. Elle n’était pas du genre à rester dans un même coin très longtemps et tandis qu’il la forçait à l’accompagner, il savait qu’elle était bien plus indépendante qu’elle ne le montrait.

Que ferait-il si on lui demandait, là, de l’arrêter ? Serait-il capable de surmonter ses sentiments et la mettre au fer ? Ou bien agirait-il de la même manière qu’il aurait agi en sa compagnie ? Sa confusion pouvait se voir à son visage. Il était devenu plus dur, tout en restant serein. On aurait pu voir un peu de nostalgie le recouvrir, avait-il fait le bon choix ?

« Du coup, voilà… C’est pourquoi je suis ici. C’est pas très glorieux, mais je veux agir pour mon prochain, et je pense que c’est ici que je peux y arriver au mieux. Avec toi… Avec vous tous. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeMar 5 Juin - 17:48


Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Bambie10
Colonelle Eileena Tempesky.

Il avait l'air de beaucoup réfléchir et de beaucoup se questionner : ce fut en tout cas la première constatation d'Eileena à la suite de sa question plutôt anodine. Il semblait remettre en cause la position de Chairoka elle-même, de manière relativement voilée, et vouloir en apprendre davantage à son sujet, sur la personne qu'elle était. De surcroît, il avait l'air plutôt déboussolé à cause de ses pertes récentes, qui attristèrent profondément la demoiselle. Certes, elle était heureuse d'avoir quelqu'un comme Daisuke au sein de l'escouade, sachant pertinemment qu'elle pouvait compter sur lui comme étant quelqu'un de fiable, mais elle aurait grandement préféré qu'il n'ait pas été contraint à les rejoindre en voyant la majorité des siens périr... Ce qui, pour le coup, semblait être le cas. On ne vivait pas sur les mers sans courir des risques et c'était d'autant plus vrai pour les justiciers qu'ils étaient et qui devaient mettre leurs vies en péril si cela permettait de protéger le commun des mortels. Un tel dévouement, aux frontières du morbide, ne pouvait qu'aboutir à d'innombrables désastres de temps à autres... Quant au reste, les motivations du logia semblait être relativement banales et attendues, venant d'un ancien aussi haut gradé. Il avait l'air d'être persévérant et courageux s'il acceptait de s'en prendre aux Decimas tout en sachant pertinemment quels étaient les risques encourus... D'autant plus qu'il avait perdu un bon nombre des siens ces derniers temps. Ou peut-être estimait-il ne plus rien avoir à perdre de plus ? Cette idée força la colonelle à froncer les sourcils, même si elle ne pipa mot, estimant que ça n'était pas à elle d'aborder ce sujet et qu'elle n'était pas assez proche de son interlocuteur pour bafouer l'intimité de ses pensées de la sorte. Elle espérait simplement qu'il ne réaliserait pas d'acte brave mais inconscient, sur le champ de bataille : leur petite formation trouvait péniblement ses marques et ils avaient tous besoin les uns des autres pour garantir leur survie et leurs succès à venir. Si l'amirale-en-chef elle-même avait décidé de le confronter et de l'inviter à rejoindre la fine équipe, c'était bien qu'elle croyait en ses compétences et qu'elle songeait qu'il pouvait amener quelque chose à leur formation... Dans le cas contraire, elle n'aurait probablement pas pris la peine de le lui demander, pas après la blessure qu'il lui avait causé à Baltigo. Elle était magnanime et pragmatique, certes... Mais pas folle à lier.

-Je trouve ça glorieux, personnellement. Il y a beaucoup de manière de faire parler de soi quand on est dans la marine. Tu aurais pu rester au cap Jumeaux et arrêter les équipages pirates les moins prometteurs, ou tenter d'achever certains monceaux mourants de la Révolution. En te confrontant aux Decimas, tu t'en prends à un ennemi redoutable et qui a de quoi répliquer... Le faire sans arrière-pensée, ni y être obligé, c'est plutôt noble !

Si elle avait été à sa place, aurait-elle spontanément décidé de rejoindre l'escouade ? Si on lui en avait simplement fait la proposition, sans même chercher à la convaincre davantage ? Probablement pas. Elle n'était pas une femme de terrain... C'était une carrière toute fraîche et toute récente qui s'offrait à elle, à bras ouverts. Allait-elle réussir à tirer son épingle du jeu ? Difficile à dire. Mais c'était précisément parce qu'on lui avait forcé la main et qu'on lui avait proposé de tirer profit de son art, jusqu'alors relégué au rang de simple loisir, qu'elle avait fini par obéir aux ordres, non sans renâcler de prime abord. Toutefois, a posteriori, elle ne regrettait pas. Certes, leurs supérieurs, Alion et Emy tout particulièrement, semblaient être de fortes têtes dotées de caractères peu avantageux... Mais la majorité des membres de l'escouade qu'elle avait pu rencontrer et avec lesquels elle avait promptement pu travailler semblaient être doués de tempéraments louables et serviables. Daisuke lui-même n'y faisait pas exception... Un léger sourire vint éclore sur les lèvres d'Eileena qui, finalement, s'étira ostensiblement. Elle aussi avait grand besoin d'un brin de repos, et on lui avait décerné une chambre, à l'extérieur du Quartier Général, près des appartements que les familles des gradés locaux occupaient en ville. Elle se redressa donc, non sans gratifier le logia de quelques paroles supplémentaires.

-Désolée, mais je vais te fausser compagnie. Je commence à fatiguer. Profites-en pour te reposer ! On se revoit bientôt, de toute manière, j'imagine.

Elle ne tarda guère à lui destiner un bref signe de la main, cordial et amical, avant de prendre la direction de la sortie. Elle avait également grand besoin d'une douche et, éventuellement, d'une repas digne de ce nom : cela faisait plusieurs jours qu'elle négligeait ses besoins les plus élémentaires et elle savait évidemment que ce n'était pas la meilleure méthode pour progresser sur le long terme... Une fois qu'elle aurait récupéré, elle serait en mesure de reprendre de plus belle l'exercice et l'entraînement assidu qui l'attendait. Restait néanmoins qu'elle avait grand besoin d'exceller dans le maniement d'une arme ou, à défaut, de son corps : sa peinture ne pouvait pas être utile en toutes circonstances et elle craignait d'être désarmée, un jour ou l'autre. Tant qu'elle ne possédait pas de haki pour la prémunir de ce type de désagrément en la prévenant de toute menace ou en lui permettant de dresser son corps comme un bouclier infranchissable, elle préférait posséder d'autres cordes à son arc afin de ne plus jamais se sentir aussi démunie que face à Alion. Un long chemin l'attendait encore avant d'être digne du grade dont on l'avait affublé et des responsabilités qui étaient les siennes au sein de cette escouade...

Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1268
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue38/75Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Left_bar_bleue103/350Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 119.598.000 B

Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitimeMar 5 Juin - 19:21

« Manu Militari »
Feat MJ
Noble. Oui, ça aurait pu l’être. Mais comme elle le disait si bien, c’était s’il n’y avait pas d’arrière pensé. Il n’était plus le glorieux et courageux jeune homme qu’il était. Il avait fini par comprendre, à force de tromperie et de corruption, que rien n’était véritablement pur et blanc dans ce monde. Il fallait faire des concessions, plus ou moins importante, pour parvenir à ses fins, quelles qu’elles soient. Bien que ses intentions étaient motivées par un désir de rendre sa justice, elles n’en demeuraient pas moins quelques peu malhonnêtes et parlait de noblesse ou de gloire n’avait rien à voir.

Il resta silencieux, légèrement soucieux de comment elle pourrait réagir à la vérité. Serait-elle plongée dans un océan de doute ? Perdrait-elle, elle aussi, la foi en ce gouvernement qu’il représentait ? A vrai dire, il ne pensait pas réellement à tout ça aussi précisément que ces mots pouvaient le laisser paraitre. Ce n’était que fugace, une rapide introspection, qu’il balaya d’un revers de réflexion. Non, il n’était pas mauvais en soi, mais il devait garder ses projets secrets. Bien qu’ils n’étaient pas foncièrement mauvais, ils avaient le mérite de s’attaquer à la plus haute place de la marine.

Cependant, il tiqua plus sur les différentes solutions qu’avait indiqué la jeune femme. S’attaquer à la révolution. Il y avait déjà pensé, par contre cela voulait aussi dire qu’il se mettrait face à face avec des gens qu’il affectionnait. Il aurait pu se retrouver en face de son frère, de Zora ou même d’Erwin. Bien qu’à l’époque il ne savait pas qui était le roux, il avait appris depuis la débâcle de Baltigo qu’il était devenu un grand homme de la révolution. Autant dire qu’il y avait des gens qui, alors qu’ils partageaient un point de vue identique, auraient pu lui poser des questions de conscience. Et il en était de même pour les pirates. Le jeune homme avait, jusqu’à très peu de temps auparavant, une politique assez différente de la plupart des marines. Il ne voyait pas les pirates comme des ennemis de l’état, mais comme des hommes libres de naviguer au grès du vent. Certes, il condamnait tout acte belliqueux et toute transgression des lois morales, mais il préférait faire confiance à la nature humaine pour se réguler elle-même, il y avait des dangers bien plus importants que des pirates en quête du One Piece.


« Oui, je ne peux que te rejoindre sur ce point. Ajouta-t-il, avant qu’elle ne se lève, acceptant les compliments avec bon cœur. J’aurais pu faire d’autres choix, c’est vrai… »

A y regarder de plus près, c’était vrai, il avait eu le choix. Il aurait très bien pu abandonner tout simplement sa vie de justicier et voguer en quête de liberté aussi, ou il aurait aussi eu la possibilité de rejoindre la révolution de son frère ou même celle connue de tous, l’inquisition. A vrai dire, ses choix étaient multiples, mais il avait fait le sien et il ne regrettait pas encore. Peut-être qu’un jour, tandis qu’il chasserait les Décimas, il pourrait rencontrer un ou plusieurs personnages cités plus haut et regretterait-il son choix lorsqu’on lui ordonnerait de s’en occuper aussi. Encore une fois, ces idées ne passèrent que très rapidement dans sa tête, fusant entre ces commentaires internes et ses envies de repos. Il se releva un peu sur son lit, pour remettre son oreiller correctement.

« Je pense oui. Repose-toi bien. Et encore merci. »

Ses mots, sincères, vinrent terminer la conversation agréable qu’il avait eu avec la jeune femme. Cela faisait un moment déjà qu’il n’avait pas eu ce genre d’intervention. Certes, son face à face avec le phénix lui avait remonté le moral et avait fait qu’il en soit ici aujourd’hui, mais c’était différent. Une fois que la jeune colonelle fut sortie de la chambre, il soupira de contentement puis se laissa de nouveau plonger dans le lit. Il leva son bras gauche, encore totalement bandé et le rapprocha de son œil.

« Alors comme ça je vais pouvoir l’utiliser à nouveau… Comme avant. »

Ce fut sans doute, pour lui, la plus difficile des choses à accepter. Il n’avait vraiment aucun mal à se souvenir de comment ses blessures lui avaient été infligées. Arias, Chairoka, Wave, les cinq légendes et le restes des troupes révolutionnaires et marines en étaient les parfaits témoins de son acte et bien que nombre d’informations purent s’échapper de la débâcle, il restait certaines choses que Daisuke voulait encore soulever.

La discussion avec Chairoka aurait pour but premier de découvrir comment elle réfléchit et apprendre d’elle au maximum, pour devenir un homme digne de son poste, mais aussi pour avoir des réponses, sur Chairoka, sur Zora et sur toutes les personnes qu’il jugeait bon de « secourir ». A vrai dire, il avait cette idée depuis plusieurs mois déjà. A quoi bon sauver Wave si c’était pour que plus tard elle soit enfermée ? D’ailleurs, lorsqu’il avait fait ses recherches, il avait aussi appris que son « amie » Zora était elle aussi impliquée dans des affaires qui l’avaient menées directement à Impel Down. Autant dire que ses enjeux protecteurs étaient aussi une de ses priorités… Quand est-ce qu’ils pourraient se rencontrer, lui et Asya Lida ?!

Il se laissa aller ensuite à un sommeil profond et étonnamment réparateur. Curieusement, il ne laissa pas son âme vaguer à des occupations malsaines et aucun cauchemar ne vint le perturber. Seules des visions positives vinrent le bercer dans son lit d’hôpital.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Manu Militari. [PV Daisuke]   Manu Militari. [PV Daisuke] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Manu Militari. [PV Daisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Restons de glace face aux efforts magmatiques qui partent en fumé [PV Daisuke Aurola et Shiffer G. Lisianna] [CLOS]
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» lesz reçit ecrits de libin c etait bien
» Rémission de Daisuke
» hoville premier cross de la saison 2012 premier reportage ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-