Partagez | 
 

 [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Lun 9 Avr - 19:38

Construire sa place

Après avoir rencontré le Ranmaru en compagnie de ses amis et du Dog, après avoir pu profiter de son pouvoir de guérison pour arranger le visage de son artificière et après avoir dispenser un entrainement et une leçon de haki à l’intéressé, la verte avait finalement mis les voiles pour se rendre sur la voie 3. Enfin, mis les voiles, elle se déplaçait en balaine-île donc il n’était pas question de voile mais bref, elle avait donc lancé Bulle en direction de la voie 3 et, plus particulièrement, vers les alentours de l’île d’Alabasta. Il s’agissait là d’un endroit où la maudite avait posé le pied à plusieurs reprises et, plus encore, le lieu d’où était originaire la belle Bulle. Si cette destination aurait pu représenter un pèlerinage du beau cétacé mené par ses propriétaires et maîtresses, il n’était en réalité que le résultat d’un coup de fil donné avant que la verte ne prenne part à la réunion avec Erwin et Mori.

En effet, bien des jours plus tôt, Kanäe avait enfin utilisé un numéro de denden mushi qu’elle avait obtenu par le biais du réseau de Kim et de ses attaches nouvelles au sein de l’inquisition ; celui d’une femme d’importance, Tenshi Taya. La nouvellement nommée impératrice de l’île des amazones, une île que convoitait la Zoan avant, était aujourd’hui une figure puissante aussi bien politiquement que militairement. Elle avait été l’alliée de l’inquisition par le biais du leader du mouvement, elle avait rencontré la Toupex à une époque où elle dépendait encore des ordres de Ghetis Archer mais aujourd’hui toutes les choses avaient changé. Erwin et Tenshi s’étaient apparemment éloignés, la verte n’avait plus de lien avec le Kurohebi et aujourd’hui, MidoriSasori avait des ambitions nouvelles pour l’avenir.

Elle profitait des moyens de l’inquisition, de l’aura d’Erwin ainsi que de nouveaux liens personnels avec certains meneurs, comme Eken Sor depuis les évènements de l’île prison d’Ezra. Certes elle gagnait en influence mais n’en restait pas moins, aux yeux de monde, qu’une membre de l’inquisition qui n’avait que des liens mineurs. Si, un jour, le rouquin devenait le nouvel Arias, la verte se devait de prendre une place de bras droit ou de bras gauche et leur seul lien de proximité ne pouvait lui offrir cette légitimité. Non, il n’y avait pas quarante solutions, la principale concernée devait apprendre et construire son réseau, se faire des alliés et des relations qui n’étaient pas celles de son leader. Pour se faire, l’intéressé avait effectivement pensé à la sabreuse sauvage que pouvait être la belle Taya pour nouer une relation d’alliance qui serait tout autant profitable à l’une qu’à l’autre.

Elle n'était pas venue au nom du roux, pour faire de la Taya une alliée de l'inquisition mais bel et bien son alliée à elle, elle se présentait en son nom et s'engageait elle avant tout.

Elle l’avait donc appelé et était parvenue, après une discussion rapide, à obtenir une rencontre ; presque une audience si l’on considérait le statut impérial que revêtait aujourd’hui l’argentée. Après quelques tergiversations sur les occupations de chacune, les deux femmes étaient arrivées à un compromis, à un lieu de rencontre neutre où la verte serait celle qui se rendrait sur le navire de l’autre. Elle était celle qui sollicitait cette entrevue, rien de plus normal au fait qu’elle doive se déplacer plus que son interlocutrice. La voie 3 de Grand Line avait donc été choisie, une rencontre maritime et inimaginable pour autrui, à l’abri des oreilles et des regards. En arrivant donc sur le trajet reliant Alabasta à Longring Longland, la maudite fit reprendre surface à la baleine-île et comptait maintenant sur le sonar de l’imposante bête pour dénicher le navire des amazones. Tenshi avait été mise au courant du moyen de locomotion de son éventuelle future alliée pour éviter qu’elle n’ait le réflexe de la découper lors d’un premier coup d’œil. Un assaut qui conclurait plus que rapidement une possibilité d’alliance et qui débuterait très probablement une guerre entre les deux figures féminines.

Finalement, et après plusieurs minutes à la surface, la bande de la Toupex vint à sortir pour venir se poser sur le crâne énorme de la bête. Kim et Lili semblaient les plus calmes, tranquillement posées sur chacune des extrémités du groupe en attendant de voir une voile, en particulier Lili qui était quand même la navigatrice de l’équipe. Au centre, Kanäe scrutait l’horizon, excitée à l’idée de cette rencontre mais concentrée sur l’objectif qu’elle s’était imposée, elle était probablement la plus angoissée. Sur ses épaules trônait fièrement un petit bout de femme à la chevelure verte qui s’amusait à former une tresse-couronne dans les cheveux de la cheffe, Nana avait bien compris les tenants et les aboutissants de la rencontre mais s’en moquait un peu. La politique n’était pas son domaine, l’argumentation non plus et tant qu’elle pouvait rester avec l’ex-mouette, les choses allaient bien pour elle. Enfin, il y avait l’artificière, Sayara, qui arborait avec élégance son beau visage nouvellement retrouvé et qui attendait, plus que toutes les autres, le moment de la rencontre. Homosexuelle assumée aux penchants affirmés pour la drague, la rouge n’avait qu’une envie : poser le pied sur le navire des guerrières pour commencer à chercher la femme de sa vie.

Lili, t’es sûre qu’on est au bon endroit ? On les voit pas là ? Elles sont où ? Tu penses qu’elles sont si belles que ça ?


Calme toi perverse, on est au bon endroit. Elles devraient pas tarder et dis-toi qu’elles nous verrons avant qu’on ne les voit : elles ont un navire et nous une baleine-île.


Copines !


Bon, vous allez nous saouler longtemps là ? Elles vont arriver.


Sayara excitée comme une puce, Lili très terre à terre, Nana ayant particulièrement hâte de rencontrer du monde et Kanäe stressée ; Kim était finalement la seule sur la réserve. Pourtant, toutes attendaient leurs interlocutrices avec une certaine impatience.

©️ Codé par Kari Crown


Bon, petit point lvl pour la forme.

Nana est lvl 35
Sayara est lvl 28
Lili est lvl 27 (gravement blessée à l'épaule)
Kim est lvl 24

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mar 10 Avr - 0:23




L'ange et le scorpion

    Les yeux rivés vers l’horizon, je gardai un regard posé vers ce qui m’attendait au plus loin. Une future alliance. Non, il ne s’agissait pas de cette liaison avec cette proche d’Erwin dont je voulais parler, mais bien d’un tout autre objectif. L’alliance avec Kaminoke qui s’annonçait sous un beau jour. Du moins, c’était ce que j’espérais. Les informations que j’avais réussies à extirper d’Akapable me semblaient bien suffisantes pour gagner sa confiance. Toutefois, ce chasseur de primes n’était pas un incapable, loin de là. J’allais également devoir aider cette femme à brouiller les pistes pour que l’homme la perde de vue. Je ne voudrais pas de suite égarer une toute nouvelle alliée.

    Quoi qu’il en soit, je m’emportais quelque peu. Pour le moment, je n’avais aucune alliance. J’étais presque seule sur ces mers, avec pour seul soutien les Amazones. Sans elles, je serais réellement seule. Il m'aurait resté peut-être Zeke. La solitude me collait à la peau, même lorsque je tentai de la fuir. À croire que je n’étais faite que pour ça. Après tout, si je ne la cherchais pas de moi-même, tous les éléments de ce monde s’arrangeaient pour essayer de m’arracher toute compagnie. En commençant par cette attaque d’Impel Down durant laquelle Erwin et Kyoshiro auraient bien pu y passer, en passant par ces quelques attaques contre Amazon Lily et ses habitantes durant lesquelles certaines avaient bien perdues la vie et en continuant par ce seul ami qu’il me restait de mon enfance, qu’on m’avait violemment arraché pour en faire un esclave.

    Détournant le regard, je me dirigeai vers l’intérieur du navire, indiquant aux femmes présentes de me prévenir dès qu’elles apercevraient Kanäe. Après tout, cette rencontre n’allait pas tarder à se produire et je me devais d’accueillir notre invitée de la meilleure façon possible. En avais-je seulement envie ? Pas vraiment. Après tout, il s’agissait bien de cette personne qui avait soutenu Erwin dans sa folle aventure vers la mort. Je me devais peut-être de mettre un peu mes sentiments de côté pour cette fois.

    M’installant dans un coin sombre du navire, j’envisageai de commencer à nettoyer mes armes avec soin. Cela pouvait prendre beaucoup de temps et je l’entreprenais avant une réunion tout de même quelque peu important. Je n’eus même pas le temps de me mettre à cette besogne qu’une Amazone arriva déjà, m’annonçant qu’elle apercevait la femme aux cheveux verts. Soupirant, je replaçai mes armes à ma ceinture. Hors de question de me désarmer auprès de cette personne.

    Le temps que je sorte, nous étions déjà assez proches de l’île-baleine. Un moyen de transport surprenant, mais tout autant que le navire des Kujas, tirés par de gros serpents.

    - Approchez-vous qu’elles puissent monter sur le navire.

    Aussitôt dit, aussitôt fait. Et les voilà désormais assez proche du navire des Amazones pour pouvoir y poser le pied. Mon regard était posé sur la Kanäe. J’essayais de déceler en elle la moindre parcelle d’animosité. Mais j’étais presque persuadée qu’elle ne venait pas en tant qu’ennemie. Toutefois, j’avais du mal à saisir l’intérêt qu’elle portait à ma personne alors qu’elle pouvait parfaitement profiter de la renommée d’Erwin pour faire sa vie. Je restais méfiante sur ses réelles intentions.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mar 10 Avr - 13:15

Rencontre

Alors que le groupe semblait regardé dans tous les sens, toujours sans rien voir, se fut finalement la moins attentive de toute qui parvint à voir la première le navire Kuja. Enfin, voir ou ressentir, car en tout état de cause, ce fut Nana qui, un doigt pointé vers l’horizon, annonça l’arrivée des futurs interlocutrices de la verte. Dans la direction indiquée se distinguait effectivement un point noir de petite taille qui grossissait à vue d’œil pour finalement prendre la forme d’un bateau tracté par deux bêtes merveilleuses, deux serpents aquatiques apparemment. Haki de l’observation ou œil particulièrement efficace, la petite végétale ne s’était donc pas trompée et son intuition avait été la bonne.

Une fois le point à l’horizon repéré, les réactions avaient été diverses. Nana achevait tranquillement la natte-couronne qu’elle faisait dans les cheveux de la verte, une très belle coiffure pour un rendez-vous important. Kim, qui enregistrait déjà les premières informations qu’elle pouvait avoir, comme le moyen de transport et, lorsqu’elles arrivèrent à porter de vue, l’ampleur de l’équipage. La lancière, Lili, prit un parti bien différent et se recula pour retourner près de l’évent de la baleine-île : elle serait la seule du groupe à ne pas se rendre sur le navire amazone. Elle ne se sentait pas nécessaire dans la négociation et si les choses dégénéraient, sa blessure ferait d’elle un boulet. Puis, la plus surexcitée de toutes : Sayara. La rouge sautillait sur place en détaillant l’intégralité des corps et des silhouettes qui apparaissaient petit à petit devant elle. Plus qu’une enfant dans un parc d’attraction, elle semblait maintenant incontrôlable mais la fibre de la drague lui fit subitement changé son fusil d’épaule lorsque les dernières manœuvres s’opéraient : elle devait paraitre mystérieuse, presque inabordable. Enfin, Kanäe, qui ne mouftait pas, concentrée sur l’objectif et, étrangement, de moins en moins stressée. Bulle et le navire terminait leur danse pour se retrouver l’un à côté de l’autre et permettre l’accession à l’embarcation par le groupe de la maudite, et finalement, le stress disparut totalement lorsque la Toupex vit le regard de la Taya.

Amicale ? Surement pas. L’impératrice semblait méfiante quant à cette demande de rencontre impromptue et sur cette entrevue en pleine mer. Elle portait ses armes, ce qui n’étonna finalement que très peu l’ex-mouette qui, elle aussi, serait équipée en conséquence en posant le pied sur le navire ; enfin, équipée…

Bientôt, le groupe féminin sauta de la tête du cétacé qui s’était en grande partie immergé pour rendre l’accès plus simple. Kanäe avait été la première à fouler le plancher du pont des amazones, Nana toujours fièrement installée sur ses épaules. Elles avaient été suivies de Sayara et Kim alors que Lili regardait la scène d’un œil attentif et dubitatif. Pour les amazones, à première vue, aucune des visiteuses ne semblait armée. La Toupex ne portait aucune arme, aucune sacoche et des vêtements bien trop près du corps pour qu’ils puissent dissimuler la moindre mauvaise surprise. La seconde Toupex, l’adoptée Nana, portait une petite sacoche au côté, trop petite pour contenir une arme blanche autre qu’un couteau de taille modeste ou, éventuellement, un petit révolver. Kim, quant à elle, ne portait absolument rien de dangereux, comme sa supérieure, à cela près que sa tenue était bien trop légère pour que l’on y cache un simple couteau suisse, cela ne faisait aucun doute, elle ne portait aucune arme. Enfin, l’artificière était celle qui pouvait sembler la plus équipée en matière d’arme. Si aucune n’était visible directement, la belle portait d’une sacoche de bonne taille sur chacun de ses côtés, chacune d’elle semblant relativement chargée.

Pourtant, et au final, malgré les apparences, toute la troupe, sauf Kim, était armée. Nana avait ses fidèles pop-greens dans sa petite sacoche, suffisamment pour noyer l’embarcation sous un déluge de plantes grimpantes et autres épineux en tout genre. Sayara était probablement la plus dangereuse en termes de destruction pure, ses sacoches étant complétement remplies de ses bombes en tout genre, bien qu’elle ne comptait pas spécialement s’en servir. Et enfin, la dernière, la Zoan. Sa malédiction n’était pas un secret pour la Taya qui avait vu les transformations maudites sur Whiskey Peak plusieurs mois dans le passé, elle savait donc que la principale arme de cette révolutionnaire était son corps et sa malédiction.

Quoiqu’il en soit, et bien consciente d’être scrutée sous toutes les coutures, la verte ne prit pas le temps de détailler tout l’équipage féminin lui faisant face et, à peine le pied sur le navire Kuja, elle s’avança en direction de la meneuse. Une inconnue, Tenshi l’était mais en partie seulement. Lors de leur rencontre sur l’île du Lundren, les deux femmes avaient pu converser légèrement, la sabreuse ayant servi de bouclier à la Zoan au cours de l’échange musclé entre Erwin et Ghetis. Aujourd’hui, le rapport de force n’était plus le même, elles avaient sans doute progressé toutes les deux, mais la maudite avait changé de fond en comble, si bien qu’elle ne se présentait plus comme la jeune femme à protéger mais comme une guerrière qui comptait se battre pour ses convictions. Elle progressa donc d’un pas sûr, toujours sa protégée sur les épaules et se planta rapidement devant l’impératrice, un sourire franc aux lèvres.

Impératrice Taya. Contente de vous revoir dans des circonstances moins… difficiles. Je vous présente Nana, ma protégée, ma chargée d’information Kim et mon artificière Sayara. La jeune brune sur ma baleine-île est ma navigatrice Lili.


Lors de leur dernière et première rencontre, elles étaient dans des camps opposés, ce qui n’était plus le cas aujourd’hui. L’Archer n’était plus le supérieur de la Toupex et le Lundren n’était plus son ennemi. Les choses pouvaient donc s’appréhender de façon plus détendue. Pour autant, la Toupex comptait bien ne pas perdre de temps et ne pas en faire perdre à l’amazone.

J’ ai sollicité cette entrevue pour vous proposer une alliance entre vous et moi. Je pense que nous pourrions en tirer toutes deux un certain profit aussi bien personnel qu’économique et militaire. Mais avant tout, je tiens à préciser une chose. Je crois avoir compris que vos relations avec Erwin Dog se sont distendues, il ne m’en a pas expliqué la cause, ce sont vos histoires. Je suis effectivement membre de son organisation, mais je ne viens pas en son nom ou en celui de l’inquisition. En cas d’accord entre nous, je ne l’engagerai pas, ni même l’inquisition. Je suis ici en mon nom et je n’engagerai que mes forces et moi-même.


Kanäe avait évoqué le contexte de base mais pensait bien que son interlocutrice majeure ne tarderait pas à la questionner sur les origines de cette soudaine envie.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mer 11 Avr - 17:30




L'ange et le scorpion

    Sur le navire Kujas, les femmes avaient soudainement cessé toute activité pour se concentrer sur le petit groupe. Toutes avaient évidemment étaient mises au courant de leur arrivée et leur montée sur le navire. Toutes savaient bien que les personnes que j’accueillais n’étaient pas celles en qui j’avais le plus confiance. Kanäe, ancienne alliée de Ghetis Archer, avait fait partie des forces du Gouvernement et leur avaient apporté son soutien. L’erreur était humaine, certes, mais je ne pouvais m’empêcher de me méfier d’elle pour cette simple raison. Le Gouvernement pouvait utiliser toutes sortes de fourberie pour me prendre en tenaille et je me devais de faire preuve de prudence. Mettre sa confiance en quelqu’un n’était pas facile pas les temps qui courent.

    Les figures les plus importantes de ce navire étaient certainement Hana, Mailinh et Orphen. Les deux premières, encore bien inconnues du gouvernement, étaient sœurs. Elles m’avaient apporté leur soutien pour accéder à la succession du trône d’Amazon Lily. Je leur devais beaucoup et je les savais plus que fidèles. La dernière, ancienne espionne du Gouvernement et traitresse était, contre toute attente, encore dans les rangs des Amazones. Elle n’était que très peu appréciée en raison de son passif, pourtant, elle avait de précieuses informations et j’avais décidé de la garder sous mon aile. Peut-être étais-je en train de subir une manipulation de grande ampleur, mais Orphen, à elle seule, ne pouvait pas faire grand-chose, et le Gouvernement l’avait clairement abandonné lors de notre dernier affrontement à son encontre. Pour le moment, elle n’avait rien fait pour éveiller mes soupçons, même si je portais un regard très attentif sur cette dernière. Proche de moi, elle était moins dangereuse que vagabondant sur le monde. Elle avait trop d’informations précieuses à mes yeux et menaçantes pour le peuple amazone.

    Kanäe fut la première à monter sur le bateau, avec ce qui ressemblait à une petite fille, sur ses épaules. Ce n’était probablement pas une enfant. Ce monde m’avait appris à me méfier des apparences. Ce fut ensuite au tour d’une femme aux longs cheveux rouges de monter et enfin à celle aux cheveux blancs. Ces femmes m’étaient toutes inconnues. Je détaillai chacune d’entre elles, tentant de jauger leur force et leurs capacités, ne me souciant guère du fait que certaines d’entre elles pouvaient bien être armées. Si une bataille devait éclater, ce seul fait n’y changerait pas grand-chose.

    Posant mes bras sur mes hanches, je fixai les femmes s’approcher et leur laisser la parole en premier. Après tout, c’était bien la verte qui demandait cette audience. À ce seul geste, je remarquai que les deux sœurs s’étaient approchées de moi de quelques pas, probablement pour prévenir de la moindre offensive et pour pouvoir réagir au plus vite. Précaution peut-être inutile. Prenant la parole, l’ancienne gouvernementale me présenta son petit groupe. Je retenais rapidement le nom de chacune des personnes présentes et adressais un rapide sourire à ces dernières en guise de bienvenu, avant de reporter mon regard sur la Révolutionnaire, protagoniste de cette rencontre.

    N’attendant pas la moindre réponse de ma part, elle avait directement commencé à aborder le sujet pour lequel elle était venue. Elle souhaitait me proposer une alliance dont elle ne doutait que nous tirerions des bénéfices importants. Je ne savais d’où elle tenait une telle certitude, mais je gardais mes questions pour moi pour le moment, écoutant attentivement la suite de son discours. Elle précisa alors qu’elle ne venait pas pour établir un rapprochement entre ma personne et celle d’Erwin. Pourtant, le fait même qu’elle ait à me le dire éveilla en moi quelques soupçons. Peut-être infondés. Elle avait pris la parole de manière très formelle et s’était adressé à moi en me vouvoyant. Cela ne m’avait pas manqué et me surprenait fortement. Après tout, elle n’avait aucune raison d’agir de la sorte. Elle souhaitait certainement obtenir mes faveurs plus rapidement par ce biais, mais elle installait une distance entre nous qui me dérangeait. Croisant les bras, je laissai peser quelques secondes de silence avant de prendre finalement la parole :

    - Vous êtes bien courageuses de vous présenter de la sorte devant moi. Connaissant votre passif et vos relations, tout devrait me pousser à refuser votre proposition. Vous avez trahi le Gouvernement, c’est un geste honorable et brave, mais cela demeure une trahison. Vous l’avez fait en attaquant la célèbre prison d’Impel Down, n’est-ce pas ? Qui vous a poussé à agir de la sorte ?

    Elle devait bien se douter de la réponse que j’attendais de sa part. Après tout, il s’agit très probablement d’une idée d’Erwin dans laquelle il l’avait engagé.

    - Quels sont réellement vos objectifs ? Vous marchez dans l’ombre d’un homme, je ne vous connais que par le biais de ce dernier et ses réelles intentions me sont totalement inconnues. Pourquoi vouloir faire de moi votre alliée ? Vous a-t-on chuchoté l’idée à l’oreille ? Ou bien s’agit-il de mon armée ?

    Le silence pesa à nouveau sur l’audience. Les Amazones étaient particulièrement silencieuses et elles étaient pendues sur les lèvres de mon interlocutrice, attendant sa réaction avec une impatience non dissimulée.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mer 11 Avr - 18:22

Histoire de confiance

Si la Zoan était celle qui diposait d’un dard sur ce navire, il ne faisait que peu de doute qu’il y en avait une autre qui n’hésitait pas à piquer pour protéger son nom, ses relations et ses intérêts ; à savoir la Taya. Tout dans le comportement de cette femme, à part son rapide sourire de présentation, laissait à croire qu’elle était dure, fermée et intransigeante. Cette posture étonna assez largement la maudite qui l’avait connu beaucoup plus douce et docile sur Whiskey Peak malgré leurs appartenances à deux camps opposés à cette époque. Etaient-ce les ombres d’Erwin et Ghetis qui planaient au-dessus de cette rencontre ? Quoiqu’il en soit, la verte comptait bien les balayer.

La blanche lui avait parlé sur un ton très circonstancié et cherchait clairement à démêler le vrai du faux, à savoir quelle était la raison première de cette entrevue, et surtout si la Toupex n’essayait pas de la piéger d’une manière ou d’autre autre. Pour le coup, ce n’était effectivement pas le cas et les intentions de l’initiatrice de la rencontre étaient tout à fait nobles, ne restait plus qu’à trouver les mots pour l’expliquer à l’impératrice amazone. Pour ce faire, il semblait évident que les courbettes et les ronds de jambe ne serviraient à rien, tant mieux ce n’était pas le genre de Kanäe d’opérer de la sorte. Avant d’être deux leaders, elles étaient toutes les deux des guerrières et c’est ainsi qu’elle comptait aborder cette rencontre.

Courageux ? Je ne crois pas, je nous pense seulement suffisamment civilisées pour parler calmement sans nous sauter dessus ; sauf erreur, nous avions eu un bon contact il y a des mois de cela. Certes, le contexte était différent et comme vous l’avez souligné j’étais gouvernementale à l’époque… Probablement ma plus grosse erreur quand j’y réfléchis mais bon, ces années de marine m’ont permis de forger celle que je suis aujourd’hui.


Jetant un œil à l’horizon, vers la mer, la Toupex vérifia que rien n’était en vue, et si quelque chose l’était, la vigie amazone aurait tôt fait de prévenir tout le monde. Elle n’avait pas envie d’être dérangée par des pirates ou autres chasseurs de prime en quête de richesse qui chercherait à coffrer plusieurs têtes primées comme pouvaient l’être celles de l’épéiste, de la Zoan et de l’artificière. En regardant la mer l’espace d’un instant, les épaules encore un peu soulevés de la maudite se détendirent totalement, preuve finalement qu’elle ne se sentait pas en danger. Au sens logistique du terme, si une bataille éclatait, elle serait effectivement dans de beaux draps mais elle avait cette idée fixe que cette entrevue n’irait pas aussi loin. Quoiqu’il en soit, après une ou deux secondes de silence, elle reprit et aborda le second sujet : l’attaque d’Impel Down.

Pour répondre, oui j’ai effectivement trahi le gouvernement mondial en me joignant à Erwin et Fenice Nakata dans l’assaut mené contre Impel Down, malheureusement, le pouvoir de Satan m’a impacté d’une telle façon que je n’ai pu y demeurer bien longtemps. S’agissant de l’origine de ma présence, je n’y suis pas allée sur demande du Dog, au contraire : j’y suis allé pour m’assurer qu’il ne lui arrive rien. Je le considère comme un frère, et lorsqu’un frère vous annonce qu’il part pour la prison la plus dangereuse des mers, on ne le laisse pas partir seul. Je suis une traitresse, j’en ai conscience, mais je ne trahis que ceux qui ne partagent pas mes idéaux : ce n’était pas le cas du gouvernement mondial.


Kanäe marqua une pause pour laisser à l’intégralité de son auditoire, assez nombreux, le temps d’assimiler les quelques informations qu’elle avait pu distribuer. Puis, elle reprit pour conclure le chapitre des questions posées par la meneuse.

S’agissant de mes objectifs, ils sont nombreux aujourd’hui mais se recoupent tous en un point essentiel : je souhaite redonner sa liberté aux peuples. Pour y parvenir, il me faudra affronter le gouvernement mondial ou, à tout le moins, le faire changer, évoluer. Et c’est en cela que je me suis présentée au peuple des amazones et à vous ; à toi, Tenshi Taya. L’idée n’est pas venue d’ailleurs et certainement pas d’Erwin s’il s’agissait du sens de la question. Le fait est qu’il grandit au sein de la révolution et je ne compte pas rester dans l’ombre de son nom. Effectivement, l’armée des amazones est un paramètre plus qu’intéressant dans la conclusion d’une alliance entre nous. Ne nous mentons pas, il est plus agréable d’avoir un allié avec des moyens qu’un allié démuni. Pour autant, je suis initialement venu pour revoir cette femme qui m’avait fait bonne impression à Whiskey Peak. Celle qui s’était indignée, au même titre que moi, des agissements de l’Archer. Je pense que nos idées et nos intérêts convergent, voilà la raison de ma présence ici.


Les choses étaient clairs mais la Toupex ne termina pas, elle irait plus loin pour bien faire comprendre à Tenshi que leur lien éventuel ne serait que personnel.

A titre personnel, j’envisage de porter la révolution, et mes alliés, jusqu'au bout. Pour se faire, je dois me construire un nom, me forger une réputation et me trouver des alliés puissants sur lesquels je pourrai baser une confiance pleine et entière ; pas ceux d'Erwin, pas ceux de l'inquisition, les miens. La confiance n’est pas chose facile à donner aujourd’hui, j’en ai récemment fait les frais. Alors, Tenshi Taya, ai-je raison de penser que je peux te faire confiance ?


Elle s’arrêta là, laissant alors s’installer un silence que seule la principale concernée pourrait rompre.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Jeu 12 Avr - 13:58




L'ange et le scorpion

    Jetant un coup d’œil vers le côté, je ne manquai pas de remarquer le regard d’Orphen sur la verte. Un regard attristé. Elle s’était probablement reconnue dans mon discours. La trahison et le Gouvernement lui étaient tous deux biens connus, et elle savait que je lui avais offert une grande chance et une occasion sans pareille de se refaire. Mais je lisais également beaucoup d’incompréhension. Probablement parce qu’elle cherchait à savoir pourquoi elle avait eu droit à une seconde chance et pourquoi je ne la laisserais pas à mon interlocutrice.

    La verte entama alors sa réponse, affirmant que nous nous étions bien entendus lors de notre première rencontre. En y réfléchissant, les choses avaient bien changées. Je n’étais plus du tout la même personne et elle devait s’en douter. J’avais pris plus d’indépendance et je m’étais fortement endurcie. Elle appuya alors sur l’erreur qu’elle avait commise en rejoignant les forces gouvernementales.

    Elle enchaina sur le sujet de l’attaque d’Impel Down. Elle me précisa qu’elle n’avait pu y demeurer bien longtemps, mais cela ne faisait pas une grande différence à mes yeux. Elle ajouta que ce n’était pas à la demande d’Erwin qu’elle était venue, mais seulement car elle s’inquiétait pour ce dernier et qu’elle ne voulait pas le préserver. Après tout, n’aurais-je pas fait la même chose si j’avais été mise au courant ? Mais c’est bien là que je résidais toute la différence. Je n’avais même pas été mise au courant, forcée à apprendre la nouvelle dans la presse. Fermant les yeux pour chasser ces mauvais souvenirs de mon esprit, l’avenir du Dog ne me concernait plus. Qu’il aille se faire tuer !

    Ouvrant à nouveau les yeux, je savais que l’image de la verte ne cesserait de me ramener à cela. S’allier à une personne qui ne faisait que me faire revenir en arrière, était-ce une bonne idée ? Concernant l’objectif principal de la demoiselle, il semblait bien noble : redonner la liberté. Une chose était certaine, elle souhaitait s’opposer de front au Gouvernement et avait bien l’intention de l’affronter. Du moins, c’était ce que j’espérais. Elle avait pour idée fixe que nous avions les mêmes objectifs. Les mêmes idées. Mais cela avait bien changé depuis Whiskey Peak. Elle avait gardé cette image douce et agréable de moi. Une vision un peu édulcorée et sage d’une Tenshi qui ne savait pas bien ce qu’elle faisait dans ce monde et qui pataugeait simplement pour sortir la tête de l’eau. J’étais toujours aussi vagabonde, mais mes envies s’étaient clarifiées.

    Si Kanäe cherchait de quoi se faire un nom, gagner des voix auprès du peuple, elle avait peut-être frappé à la bonne porte… Ou peut-être pas. Elle cherchait des alliés de confiance et elle m’interrogeait sur ma fiabilité. C’était à moi de la convaincre de croire en moi désormais ?

    - Il est vrai que nous n’étions pas en froid à l’époque de Whiskey Peak. Mais beaucoup de choses se sont passées depuis et j’ai beaucoup changé. Tu dis avoir voulu protéger ton frère, c’est honorable. Mais j’y vois surtout une grande capacité à mettre cet individu au premier plan de toutes tes actions. À t’entendre, tu n’as attaqué Impel Down que pour protéger ton frère. Tu as abandonné le Gouvernement, qui t’avais offert sa confiance, pour préserver cet homme. Je n’ai pas envie d’avoir pour alliée une femme qui défendra les intérêts d’un seul. Je vois bien où ira toujours ta fidélité.

    Marquant un silence, je venais tout juste de presque lui refuser cette alliance. Plus elle tentait de s’en sortir, plus elle se dirigeait droit vers le fond du trou. Justifier cette attaque pour la défense d’un seul n’était certainement pas la meilleure idée qu’elle aurait pu avoir.

    - Redonner la liberté aux peuples n’est pas une tâche facile et tu n’y arriveras probablement jamais. Les peuples se contentent très souvent de ce qu’ils ont et ne se préoccupent pas de toutes ces histoires de Révolution et de Gouvernement. Ils vivent, simplement. Tu souhaites libérer un peuple qui ne souhaite pas s’émanciper ?

    Soupirant, j’avais l’impression de faire une leçon de morale. Je n’avais pas envie de faire ça et j’avais l’impression que cette entrevue perdait tout son sens.

    - Tu as un objectif beaucoup trop vague, je ne t’aiderai pas à libérer les peuples car cela ne veut rien dire à mes yeux.

    Au moins, c’était clair. Elle n’avait qu’à trouver quelque chose de plus précis pour me convaincre ou à abandonner l’idée de s’allier à ma personne. Si elle ne trouvait rien de mieux pour me convaincre, cette entrevue risquait de se clore ainsi.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<




Dernière édition par Tenshi Taya le Sam 21 Avr - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Jeu 12 Avr - 16:56

Forte tête

Au fur et à mesure des interventions de l’impératrice, la Toupex comprenait que la tâche ne serait pas aussi aisée qu’elle avait pu l’imaginer. Cette femme était une forte tête et campait sur des positions qui semblaient un peu étrangères à la maudite elle-même, la première d’entre elle étant un certain roux qui revenait sans cesse sur la table malgré le topo initial de la verte. Finalement, une explication commençait à emporter le cœur de cette dernière qui comprenait un peu plus les vieilles rancœurs qui pouvaient exister dans le cœur de la Taya. Ses arguments étaient certes fondés, à commencer par le projet bien trop utopiste qu’affichait habituellement la chasseresse mais par-dessus tout, Kanäe se demandait si son appartenance n’était un frein plus grand que ce qu’elle avait pu imaginer. Pourtant, elle était là, elle avait fait le chemin jusqu’ici pour trouver une alliée et ne comptait pas lâcher le morceau aussi facilement.

Elle l’écouta donc patiemment jusqu’au bout sans se départir d’un sérieux maintenant plus que justifié par la situation épineuse dépeinte par cette meneuse féminine intransigeante. Pouvait-elle être autrement ? Pouvait-elle se permettre d’être douce et influençable devant cette position qui était maintenant la sienne ? Probablement pas. Pourtant, impératrice ou pas, il semblait venu le temps d’adopter sa position : fermée et dure.

Ainsi, lorsque le silence revint et que la parole revint à l’ex-mouette, le visage de cette dernière se durcit légèrement : l’heure n’était plus aux sourires et à la rigolade amicale. Des quelques paroles qu’elle avait pu distribuer, la sabreuse n’en avait perçu que ce qu’elle souhaitait entendre, en revenant toujours sur la base de sa rancœur : Erwin. La blanche lui rentrait dedans avec une certaine finesse mais le résultat était le même. De l’autre côté de la table se trouvait donc la Zoan, peu versée dans l’art de la politique et qui venait finalement comme elle l’était : avec ses vices et ses forces. Comme Tenshi, elle aborderait la suite du débat avec plus de force mais probablement avec moins de tact, elle était une combattante avant tout, pas une politicienne.

Tu as raison, beaucoup de choses ont changé, j’ai changé, toi aussi ainsi que nos relations. Tu ne sembles cependant pas encline à entendre le fond de ma pensée, tes rancœurs évidentes contre Erwin sont peut-être justifiées, peut-être pas, mais je n’ai pas ma place entre vous. Contrairement à ce que tu penses avoir compris, je n’ai pas trahi le gouvernement pour une personne, j’ai participé à un assaut pour celle-ci ; comme tu l’aurais fait si Zeke Lundren t’appelait ou si Erwin et les autres t’avaient sollicité. Quoiqu’il en soit, cet épisode fait partie du passé et ne change en rien ce qui a pu être ma position à l’encontre du gouvernement mondial. Comme tu l’as dit, il m’a accordé sa confiance mais la confiance se doit d’être mutuelle Tenshi et, en l’occurrence, le gouvernement n’avait pas la mienne. J’y suis entrée très jeune et ne voyait ce groupe que comme le moyen d’arriver à atteindre un objectif rapidement, c’était une erreur de toute évidence.


La verte marqua alors un temps de pause, comme rattrapée par son passé elle revit le jour de son incorporation. Orpheline en quête de vengeance, elle s’était finalement tournée vers les personnes pouvant lui apporter le plus de moyen. A cette époque, la justice pour autrui ne lui importait que peu, elle ne cherchait que la justice pour elle-même, mais finalement les choses avaient changé.

Au fil du temps, et après quelques rencontres, il s’est avéré que la façon de faire du gouvernement ne convenait pas à ma façon de penser, alors pourquoi accorder de la confiance à quelque chose que je condamne ? Non, ce n’était pas possible. La révolution a été une voix plus forte que celle du gouvernement, plus en adéquation avec mes idées. Quant à ma fidélité, ne soit pas si exigüe. Tu es alliée à Zeke Lundren et impératrice des Amazones, tu as été l’alliée du Dog et tu avais un lien avec Ghetis. Ta fidélité n’est pas unique, alors pourquoi la mienne la serait. Je suis membre de l’inquisition, c’est vrai. Mais je suis aussi la conseillère de l’impératrice de Momorio, je me suis engagée pour lui et je ne compte pas trahir ma promesse, de la même façon que je ne trahirai pas celle que je te ferai si nous aboutissons à une entente.


Le premier point, celui des affinités et de la fidélité, était éclairci, enfin il ne restait plus qu’à l’espérer. Venait donc un second point, celui des objectifs. Et à ce titre, si l’une s’était dévoilée, l’autre n’avait encore rien dit.

S’agissant de mes objectifs, j’ai conscience de leur caractère utopiste et les certains peuples ont besoin d’un cadre. Mais penses-tu que tous les peuples des îles affiliées au gouvernement ou à tel ou tel personne soit heureux de sa condition ? J’en doute. Tu m’as questionné sur mes objectifs, je t’ai parlé de leur finalité. Si tu souhaites aborder du concret, de l’immédiat, très bien. Je souhaite renverser Centes Decima et son groupuscule, je veux porter mes idées au plus haut pour représenter un monde alternatif de gouvernance, je veux me faire un nom et un réseau suffisant pour mettre mes alliés à l’abri des dangers et, accessoirement, je ne serais pas contre le fait de voir tomber quelques têtes. Konan, Ren Tao, Ronald Ezra ou Sayouri Taka pour l’exemple.


Kanäe sentait bien que la discussion ne prenait pas un bon sens. Elle était venue sans alliance et pouvait repartir avec ce même néant. Alors, si tout était perdu, autant lancer ses dernières forces dans la bataille non ? Trop fière, trop entêtée ? Peut-être, mais la verte ne comptait pas lâcher le morceau si facilement.

Dis-moi Tenshi, quels sont tes objectifs ? As-tu complétement changé depuis Whiskey Peak et es-tu devenue une tueuse sans cœur ? Si c’est le cas, effectivement, je me suis trompée et nous n’avons plus rien pour nous rapprocher.


©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Lun 16 Avr - 18:21




L'ange et le scorpion

    Mon interlocutrice avait l’air de comprendre que je n’allais pas céder aussi facilement à sa demande. Je me montrais méfiante à son égard, mais, par-dessus tout, je me montrais intransigeante vis-à-vis de ses propos. Elle était peut-être quelque peu maladroite dans ce qu’elle disait, ou ne se rendait pas compte de l’impact de ses mots, mais je percevais toutes ces erreurs comme des failles possibles qui pourraient, un jour ou l’autre, la conduire à me trahir.

    La verte chercha alors à justifier son comportement et ses paroles, instant sur le fait qu’elle n’avait pas trahi le gouvernement au nom d’un seul, mais qu’elle avait seulement attaqué Impel Down pour celui-ci. Pourtant, c’était bien cet événement qui marquait sa trahison. Aurait-elle trahi le Gouvernement d’une autre façon ? Personne ne saurait le dire. Elle ajouta ensuite que la Marine n’avait été pour elle qu’un moyen, et non un idéal. Elle était entrée dans cette institution sans y croire réellement. Elle avait intégré les forces du Gouvernement simplement pour pouvoir y grandir et y progresser, sans réellement y trouver entière satisfaction. Une erreur, probablement, oui. Mais après tout, beaucoup de gens étaient comme elle et ne nourrissait aucun désir particulier lors de leur incorporation au sein des forces de l’ordre. Il cherchait simplement salaire pour eux et leur famille, et parfois action et vengeance.

    S’en suivit un discours sur la non-unicité de sa fidélité. Elle n’avait probablement pas tort sur le fait que celle-ci ne devait pas nécessairement être unique. Toutefois, je savais qu’elle donnerait toujours la priorité à la même personne, au-delà de tout idéal qu’elle visait. Je ne pouvais la critiquer pour cela. Après tout, n’étais-je pas également prête à tout pour préserver les Amazones ? Probablement.

    Pour justifier son désir de « libérer les peuples », elle expliqua que tout le monde n’était certainement pas content de sa position. Elle privilégiait par conséquent les mécontents aux heureux. Elle voyait le Bien selon sa propre définition et voulait certainement le répandre autour d’elle. Pourtant, elle semblait ignorer que souvent, les pires tyrans de ce monde sont des hommes pensant faire le Bien autour d’eux. Offrir de la joie aux Hommes. Abordant de façon plus concrète ses objectifs, elle voulait renverser bien des gens. En commençant par Centes Décima jusqu’à Ren Tao, en passant par Konan. Elles voulaient probablement voir tomber les plus sanguinaires de ce monde.

    Elle m’interrogea enfin sur mes intentions et me demanda si j’étais devenue une tueuse sans cœur. Cela m’arracha un sourire mesquin.

    - Je comprends bien tes propos. Tu as rejoint le Gouvernement pour y grandir. Tu n’es pas la première et tu ne seras pas la dernière. Tu l’as utilisé pour servir ta cause. Qu’est-ce qui me prouve que je ne suis pas le même genre d’outil pour toi ?

    Question qui me paraissait intéressante à l’attente de ce qui venait de s’être dit entre nous.

    - Tu as cité quelques noms de personnages connus. Pourtant, parmi tous ces gens, aucun ne m’intéresse particulièrement. Les Décimas sont, jusqu’à présent, le groupuscule qui me laisse le plus tranquille, je ne vois pas pourquoi je devrais engager une guerre contre ces derniers. Konan et Ren Tao ne sont que des hors-la-loi sans importance, du moment qu’ils ne me gênent pas dans mes projets. Quant à Ezra Ronald, il n’est intéressant que par sa place dans le Gouvernement.

    Marquant un temps d’arrêt, je n’évoquais pas le dernier nom qu’elle m’avait donné pour la simple et bonne raison que cela ne me faisait que me répéter encore une fois.

    - Je ne suis pas une tueuse sanguinaire, je n’attaque pas ce qui ne s’en prend pas à moi, contrairement à toi visiblement. Tu me questionnes sur mes objectifs et je vais te répondre très simplement, mais de façon tout aussi vague que toi. Je veux la liberté. Non par pour tous. Je la veux pour moi et ceux qui me suivront. Je me fiche bien de l’offrir à celui qui ne se préoccupe pas de l’obtenir. Je n’ai toujours voulu que ça. Ce serait mal me connaitre que de croire autre chose. Et pour le moment, le seul obstacle à l’obtention de cette liberté, c’est le Gouvernement Mondial.

    Restant silencieuse l’espace de quelques secondes, je laissai le temps à la femme d’intégrer mes paroles.

    - Je suppose que tu as compris. Tout ce que je souhaite, c’est renverser le Gouvernement pour enfin pouvoir être tranquille. Ne pas craindre de voir débarquer à tout instant un fou furieux, prêt à me trancher en morceaux au nom d’une idéologie infondée.

    Peut-être aurais-je dû commencer par cela. Je ne doutais pas que cela risque de refroidir la verte quant à conclure une alliance avec ma personne.




_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Lun 16 Avr - 21:41

Carte sur table

La première des réponses de la sabreuse arracha un sourire clairement amusé à la verte, celle-ci comprenant bien que la blanche était indubitablement une personne incroyablement prudente. Pourtant, encore et toujours, la maudite ne comptait pas spécialement chercher LA bonne réponse mais seulement à parler avec ses mots à elle : de la vérité. Effectivement, le gouvernement avait été un moyen avant une fin et la chose pouvait se reproduire ; mais alors, les choses avaient tant évolué.

Toi, un outil ? Comprends moi bien, qu’il s’agisse de toi ou de n’importe quelle autre personne qui pourrait devenir mon allié, je ne suis plus la même personne et j’ai tout simplement trouvé ma place. A l’époque de mon incorporation je n’avais que quatorze ans, le monde m’était totalement inconnu, je n’avais aucune renommée et surtout, aucun allié. Aujourd’hui, j’en ai vingt-cinq, mes rancœurs passées contre l’assassin de mon clan n’existent plus, j’ai des alliés et de la renommée. Outre ma parole d’honneur Tenshi, je ne peux que t’inviter à te poser une question : quel est mon intérêt à venir quémander une alliance après des amazones alors que je ne suis plus démunie ? Je souhaite bénéficier de votre force et vous offrir la mienne en retour, tout simplement. Et, en tout état de cause, la confiance s’acquiert avec le temps, je saurai gagner la tienne s’il le faut.


Elle revint ensuite sur les ennemis qu’avait pu lister la belle verte et donna son avis sur chacun d’entre eux. Or, aucun des noms mentionnés ne semblaient attirer la rage ou l’envie d’en découdre de l’experte des lames. Malgré tout, ces noms précis n’avaient été donné que dans le cadre d’une question sur les objectifs de la Toupex, si la Taya ne comptait pas les découper personnellement, la maudite ne lui en tiendrait pas rigueur. D’ailleurs, elle ne la sollicitait pas pour cela mais bien pour établir une relation sur le long terme. Mais enfin, l’impératrice se détacha de ce que voulait son interlocutrice pour enfin parler de ses propres envies et de ses projets personnels : renverser la plus haute des instances de ce monde, rien que ça. Mais ce qui étonna le plus la belle était encore le fait que, si les chemins et les cibles n’étaient pas les mêmes, les deux guerrières recherchaient deux choses identiques : la liberté.

Ne te méprend pas, je suis une révolutionnaire avant tout et, en l’occurrence, le but premier de la révolution est de défier l’autorité du gouvernement mondial pour finalement le renverser. La paix et la liberté ne pourront exister tant que le gouvernement mènera cette politique d’expansion et de contrôle total. Pour tout te dire, et j’avoue ne jamais en avoir parlé à personne d’autre que mes amies ici présentes, l’évènement qui a emporté cette conviction révolutionnaire n’est pas l’attaque d’Imepl Down en elle-même mais une image. Soumise au pouvoir de Satan, je suis tombée très bas dans les tréfonds de mon âme, prisonnière d’une noirceur qui avait été la mienne. Confrontée à toutes mes terreurs, une image de la marine m’était apparue en esprit. Une femme aux yeux bandés, vêtue avec luxe, l’air hautain et qui tenait mes amis au bout d’une chaine épaisse et mon frère par la gorge. La marine, et a fortiori le gouvernement mondial, m’est apparue comme un problème, récemment cristallisé par la visage d’un homme fou et sadique : Ronald Ezra. Plus tard, quand mes esprits me sont revenus, l’image est réapparue, bien moins impressionnante et représentant la marine que je souhaitais voir. Cette même femme rongée par le temps, le bandeau rogné et les yeux crevés, les chaines rouillées et brisées : à genoux. Tu l’auras compris, si je considère certaines menaces comme imminentes, le gouvernement mondial n’en reste pas moins un ennemi à abattre.


Après s’être expliquée sur sa position face au gouvernement, la Zoan reprit son souffle et laissa, à son tour, son interlocutrice peser le pour et le contre des déclarations nouvelles. Parler de ces images du gouvernement chamboulait un peu la verte qui se revoyait alors au sixième étage de la prison sous-marine, impuissante. Depuis, elle avait encore grandi, comme du moment de son incorporation à la marine jusqu’au jour de sa trahison. En tant que femme criminelle, elle avait choisi de jouer ses cartes petit à petit mais de n’en cacher aucune lorsqu’elle parlait à des alliés.

Quand je parle de menaces imminentes, et même si tu ne les partages pas pour l’heure, je parle de personnes comme Centes Decima. Tu ne t’en plains pas car il te laisse tranquille, mais s’il renverse le gouvernement lui-même, tu n’auras pas la paix, pas avec lui. Enfin, c’est assez peu probable en tous les cas. Quoiqu’il en soit, à titre personnel, je ne peux le renverser, et encore moins seule. Que tu sois une ennemie farouche et assumée du gouvernement ne représente pas un frein pour moi, au contraire c’est un avantage car une fois les decimas vaincus, le gouvernement s’intéressera pleinement à la révolution et à ses membres : à moi entre autres. Aussi, ma demande ne change pas, je souhaite toujours m’allier à toi. Si tu es réticente, je peux le comprendre, nous ne nous connaissons que très peu. Je te demande seulement de considérer ma proposition et les avantages mutuels que nous pourrions en tirer.


Bien évidemment qu’elle n’allait pas lâcher le morceau, et finalement, Tenshi ne pouvait refuser sans considérer la demande car après tout, si Kanäe ne pouvait renverser les decimas ou le gouvernement par elle-même, seule ; l’amazone n’y parviendrait pas plus.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mer 18 Avr - 18:39




L'ange et le scorpion

    La révolutionnaire, une fois encore, tenta de défendre son choix de rejoindre le Gouvernement et de le trahir par la suite. Elle avait rejoint cette institution alors qu’elle était encore très jeune. Seulement quatorze ans. Cet âge ne lui paraissait peut-être pas mature, pourtant, c’est à ce même âge que j’avais commencé ma vie. Six ans pour une vie, c’était court, et pourtant, je n’avais jamais voulu rejoindre le Gouvernement de mon plein gré. Peut-être parce que ce dernier ne m’avait toujours renvoyé qu’une image principalement négative.

    La femme était tout de même restée fidèle à la Marine durant une dizaine d’années. Ce qui était conséquent. Je n’avais pas eu besoin d’autant de temps. Enfin, peu importe. Si elle souhaitait s’opposer au Gouvernement, je ne pourrais refuser d’y apporter mon aide, surtout si cela m’aidait à remporter des combats contre cette institution.

    Elle continua par me rassurer sur ses intentions qui étaient également de renverser le Gouvernement pour établir un nouveau régime, probablement plus égalitaire selon sa vision. Elle évoqua ensuite son expérience à Impel Down et la vision qu’elle y avait eue. Elle était visiblement apeuré de voir ses amis et sa famille sous le joug d’êtres méprisants et méprisables. Elle craignait de voir le Gouvernement lui voler tout ce qu’elle avait. Et pour cette raison, elle souhaitait l’écraser. Elle voulait d’un monde libre en forçant les autres à adopter sa doctrine. J’avais longtemps aussi été ce genre d’idéaliste.

    Elle enchaina sur Centes Décimas et son groupuscule. Si je n’y voyais pas une menace directe, elle pensait que cela risquait de le devenir. Elle n’avait probablement pas tort. Après tout, s’ils convoitaient le pouvoir, si je volais ce dernier, je serai dans leur viseur et je ne tarderai pas en payer le prix. Mais je préférais, pour le moment, me concentrer sur un unique ennemi plutôt que m’éparpiller. Je n’avais pas encore assez de force pour cela. Ma rancœur envers le Gouvernement ne freinait pas la jeune femme, même si je ne souhaitais m’opposer à personne d’autre.

    - Je n’offre pas ma confiance à première âme venue. Cela ne me regarde plus uniquement. J’espère que tu en as bien conscience. Je me dois d’être particulièrement prudente. Si je suis prête à me sacrifier pour biens des causes, je ne souhaite pas sacrifier les autres pour ces dernières, sans être certaine de leurs convictions. À quoi serais-tu prête pour renverser le Gouvernement ? Pour offrir cette liberté si utopique ?

    Marquant un instant de pause, je gardai une expression particulièrement fermée pour m’exprimer.

    - J’ose espérer que tu as conscience que tes amis, ton frère ou n’importe qui te soutenant vivra probablement bien des souffrances, mourra peut-être et subira des tortures que tu n’oserais même pas imaginer. J’ose espérer que tu es prête à vivre de telles choses.

    Tapotant doucement le pommeau d’un de mes katanas, je songeai furtivement à ce qui s’était passé sur Shabondy. Si elle avait encore la chance de ne pas avoir eu à vivre de telles pertes, je n’avais, quant à moi, pas oublié que Marijoa faisait partie du chemin que j’allais emporter pour y récupérer un très vieil ami. Il n’était peut-être plus en vie, il ne devait même pas deviner que je viendrai un jour l’aider. Toutefois, s’il avait un quelconque moyen de suivre les actualités, peut-être saura-t-il que j’étais encore en vie et prête à en découdre avec les forces de l’ordre. Je ne pouvais que l’espérer.

    - Il est certain que les Décimas deviendront un jour un obstacle. Je préfère ne pas jouer sur plusieurs terrains à la fois pour le moment, mes forces restent très limitées. Tu as peut-être beaucoup d’alliés, mais c’est bien loin d’être mon cas.

    Jetant un coup d’œil vers Orphen, je lisais dans son regard qu’elle n’aurait jamais hésité et qu’elle aurait donné une réponse positive à la demande de la Révolutionnaire. Les deux sœurs, quant à elles, semblaient plus sceptiques, doutant probablement des bénéfices d’une telle alliance et de la puissance de notre interlocutrice.

    - Si tu me demandes de l’aide, j’accepterai de te la donner uniquement si cela nourrit mon intérêt. Et si j’ai besoin de ton aide, je n’hésiterai donc pas à t’appeler. Toutefois, si un jour, il s’avère que nos désirs divergent et s’opposent, je n’hésiterai pas à te faire face.

    C’était un demi-oui. Après tout, j’affirmai clairement que nous n’étions pas forcés d’obtenir la confiance de l’autre ou de lui offrir sa fidélité. Cela correspondait parfaitement à ce que j’attendais d’elle. Pas assez proche de moi pour me faire du mal, pas assez loin pour ne m’être d’aucune utilité.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<




Dernière édition par Tenshi Taya le Sam 21 Avr - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Mer 18 Avr - 19:36

Vers une issue favorable

Finalement, après une négociation qui s’était annoncée difficile, après une Taya particulièrement fermée et opaque et après de légères envies de baisser les bras, l’ex-mouette entrevit la lumière au bout du tunnel : un demi-oui. Malgré tout, il n’y avait pas eu que de la joie et des bonnes choses dans les interventions de la blanche. En réalité, toutes ces paroles démontraient bien à quel point la sabreuse prenait son rôle d’impératrice à cœur. Elle était plus qu’une cheffe d’organisation mais bel et bien une cheffe d’état, si elle se trompait, si elle accordait sa confiance à la mauvaise personne ou agissait d’une façon critiquable ; elle pouvait perdre l’intégralité de ces sujets. Prendre le devant, la lumière et les décisions pouvait être une chose agréable, grisante et dont on pouvait tirer une grande fierté, certes, mais cela impliquait une bonne part de responsabilité.

La Toupex repensa ainsi aux différents acteurs qu’elle avait connus et connaissait et qui tenait ce rôle de leader. Erwin avec l’inquisition, Ghetis avec la couronne, Eken Sor avec la révolution de West Blue, Fenice Nakata avec son équipage et même l’idiot de Kain avec le sien… Tous ne pouvaient prendre des décisions qu’en pensant à eux et à leurs préoccupations personnelles. Tenshi était d’ailleurs dans une position plus poussée : elle disposait de moins d’alliés et de plus de tête à protéger. Ce constat amena Kanäe à se faire une réflexion qu’elle ne s’était jamais imposée : le leadership de masse n’était pas fait pour tout le monde.

Regardant à ses côtés, elle sourit en voyant qu’elle était entourée, elle aussi. Pourtant, ces décisions n’étaient pas de la même importance et n’emportaient pas les mêmes conséquences que celles des leaders auxquels elle avait pu penser. Sentant les mains de Nana s’affairer de nouveau dans ses cheveux, la maudite du scorpion comprit que sa place n’était pas celle de cheffe mais davantage celle de personne de confiance ; de bras droit ou de bras gauche probablement. D’ailleurs, en tous les cas, elle ne comptait pas briguer le trône maintenant froid d’Arias, elle avait déjà choisi son candidat pour le titre.

Enfin, et se disant qu’elle avait gardé le silence trop longtemps, la révolutionnaire reprit.

Le gouvernement est un ennemi qu’il faudra abattre un jour ou l’autre, nous sommes d’accord. Pour se faire, je devrai affronter des têtes connues, des anciens amis, une ancienne famille et l’homme qui m’a recueilli lors de mon intégration. J’en suis consciente, et j’ai d’ores et déjà pris ma décision : le jour J, je les affronterai, je les vaincrai et, s’il le faut, je les mettrai hors d'état, quitte à les tuer.


Au fond d’elle, la primée espérait ne jamais avoir à en arriver à de telles extrémités et, en cas d’affrontements, elle tenterait de préserver leurs vies pour en faire des prisonniers. Elle repensait évidemment à Bart et Tsuki, ceux qui l’avaient accueilli des années plus tôt ou encore à Caligula Spown, le contre-amiral. Pourtant, elle le savait, s’ils l’empêchaient d’avancer elle ne pourrait pas faire autrement que les mettre hors d’état de nuire. La mort d’un proche, ce sentiment qu’avait évoqué l’impératrice, elle ne le connaissait que trop bien.

Crois-moi, je connais la sensation de la perte d’un être cher. Le gouvernement mondial, et une crevure de tireuse d’élite notamment, m’ont récemment enlevé l’un des êtres qui comptait le plus à mes yeux, Nor…


Soudain, prise par les souvenirs de la bête volante ou simplement par un coup du sort, la verte s’écroula pour finir à genoux sur les planches du navire des amazones, les mains sur les tempes : une grimace figée sur le visage. Ce maudit haki de l’observation semblait prendre un plaisir immense à jouer avec le mental de sa titulaire, à la briser quelques secondes lorsqu’il ne fallait pas. Elle prit son mal en patience autant que possible, laissant quelques secondes s’écouler, peut-être une minute : elle n’en avait pas vraiment conscience. Puis, enfin, lorsque la douleur se dissipa, elle se releva avec le peu d’élégance qui pouvait lui rester et s’expliqua ; que sa nouvelle alliée ne croit pas en une maladie incapacitante.

Excuse-moi, je me suis récemment éveillée au haki de l’observation, il me donne encore un peu de fil à retordre. Quoiqu’il en soit, je disais simplement que j’ai perdu des proches, un certain nombre. J’ai conscience du fait que je peux en perdre d’autres mais je ferai tout mon possible pour qu’une telle chose ne se reproduise pas.


Plantant finalement ses iris verts dans le rouge des yeux de la belle, la Toupex revint sur la simili alliance qui commençait à prendre forme. Elle était venue sans rien et repartait, dans tous les cas, avec un engagement d’aide commun, ce qui n’était ni plus ni moins que le début de toute relation d’alliance totale. Si la blanche lui avait offert sa confiance pleine et entière, Kanäe l’aurait accepté mais aurait trouvé ça louche. Ici, tout était plus clair.

Aussi, dans les termes que tu as pu utiliser, je ferai également mon possible pour te préserver, toi et tes alliés. Cet engagement d’aide réciproque est un début, j’espère que chacune d’entre nous pourra gagner la confiance de l’autre. Pour le reste, je ne peux te contredire Tenshi, si nous venions à nous opposer je serai contrainte de t’affronter. Je me donnerai à fond, à tout le moins par respect.


La touche la plus sombre avait donc été évacuée sur une promesse bien moins sympathique. Si d’aventures, Tenshi Taya et Kanäe Toupex devaient s’affronter, le combat sera violent.

Décrispant un peu ses traits et cherchant un sujet plus léger, la Toupex décida de parler de son bastion, de cet endroit si spécial que pouvait être l’île de Momorio.

Dans le cadre de notre entente, si tu viens à passer non-loin de Shabondy et que tu y cherches un pied à terre pour te reposer. Rends-toi sur l’île des Okamas, Momorio, vous y serez bien reçues, toi et tes amies.


Espérait-elle un laisser-passer sur Amazon Lily ? Non pas vraiment. La maudite ne se baladait que très peu, voire jamais, sur Calm Belt après tout. Malgré tout, elle n’en oubliait pas qu’elle était à l’origine de la rencontre et que les premiers pas seraient probablement de son fait. Dans le cadre d’une alliance plus poussée, elle espérait pouvoir instaurer un échange commercial entre les deux territoires alors autant commencé à le vendre.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Ven 20 Avr - 21:36




L'ange et le scorpion

    La révolutionnaire était visiblement consciente de ce qu’allait impliquer son engagement dans l’opposition au gouvernement. Elle se sentait même prête à affronter d’anciens alliés et amis. Le serait-elle seulement ? Entre nos ambitions folles et nos réels désirs, il y avait comme un gouffre. Je ne savais s’il elle serait capable, un jour, de le franchir.

    Elle évoqua ensuite le fait qu’elle avait déjà eu à perdre des êtres aimés. À ces mots, elle s’écroula sur le sol, comme soudainement incapable de faire le moindre mouvement supplémentaire. Nullement impressionné par ce qui se déroulait devant mes yeux, je la fixais à genoux sans lui apporter mon aide. Après tout, ses amies ne l’avaient pas non plus fait et ce n’était pas à moi de la soutenir. J’attendais donc, stoïque, les quelques secondes nécessaires pour que l’intervenante reprenne ses esprits.

    Elle expliqua que cela n’était que le fruit de son Haki de l’Observation récemment éveillé. C’était une information intéressante. Un éveil de Haki n’était jamais anodin. La plupart des femmes sur Amazone Lily connaissait bien ce pouvoir. Elles n’étaient donc pas étrangères aux douleurs que cela pouvait causer.

    À ma grande surprise, Kanäe était plutôt disposée à accepter ma proposition et reconnaissait, elle-même, qu’elle m’affronterait si elle le devait. Je m’étais plutôt attendue à un « tant pis ». Elle termina enfin par me suggérer de visiter l’île des Okamas, Momorio, si je passais aux alentours de Shabondy. Je n’avais pas l’intention de m’y rendre avant un certain temps. Du moins, cela n’apparaissait pas encore dans mes projets.

    - Malheureusement, je ne peux te faire une proposition similaire. Amazon Lily n’est une terre d’accueil que pour les Kujas et je n’ai aucun autre endroit où t’accueillir.

    Hochant les épaules, cela n’avait réellement pas d’importance. Elle devait avoir bien des endroits où elle pouvait se rendre en étant certaine d’y trouver alliés et sécurité.

    - J’espère que tu seras capable d’affronter tes anciens alliés. Tu n’as pas l’air d’en douter, mais la réalité est parfois plus difficile que ce qu’on peut penser. Affronter d’anciens amis n’est pas forcément une tâche aisée, même lorsqu’on se croit guidé par un objectif plus fort. Enfin, je suppose que tu es assez grande pour savoir ce que tu fais.

    Faisant un pas en direction de la femme, je tendais ma main vers cette dernière. Je n’affichais aucun sourire, aucune expression positive. Je n’avais pas envie de lui offrir l’impression que nous devions de grands alliés et encore moins des amies. Ce n’était pas d’elle dont j’avais besoin, elle pouvait seulement m’être utile de façon momentanée et je n’avais pas l’intention de la retarder ici plus longtemps.

    - Je suppose que nous pouvons conclure notre discussion là-dessus. À moins que tu n’aies autre chose à ajouter.

    Quant à moi, je n’avais rien de plus à dire. Je n’étais certainement pas la personne la plus accueillante et la verte n’avait certainement pas manqué de le remarqué. Son image, ancrée au souvenir d’Erwin, n’était pas la bienvenue sur ce navire. Je ne pouvais lui en tenir vigueur, et pourtant, je ne pouvais m’empêcher de la voir comme l’une des personnes qui n’avait pas su empêcher ce que je ressentais encore aujourd’hui comme une trahison. Je ne pouvais m’empêcher de croire, qu’au finalement, elle finirait par agir comme lui. Après tout, il ne pouvait pas être si différent.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1812
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Sam 21 Avr - 13:23

Rencontre fructueuse

Malgré l’absence de réciprocité d’accueil sur les bastions de chacune des deux guerrières, la maudite du scorpion ne sembla pas vexée ou même étonnée. Outre le fait que la Taya semblait être plus que prudente, elle se doutait bien qu’un territoire excentré comme Amazon Lily n’était pas forcement une île offrant un service touristique de premier ordre ; chose que la révolutionnaire commençait à mettre en place sur Momorio. Aussi, elle ne tint pas rigueur à la blanche de cette absence de droit de villégiature et lui intima qu’elle pouvait comprendre cette position.

Je comprends, je ne suis pas une amazone et je comprends qu’Amazon Lily ne puisse accueillir tous les voyageurs du coin. D’ailleurs, je dois avouer que je ne passe pas souvent sur Calm Belt en tous les cas.


Le sujet défila pour arriver à celui des futurs affrontements contre d’anciens alliés, mais là aussi, elle ne se froissa pas spécialement : il n’y en avait par ailleurs aucune raison. Contrairement au sujet précédent, la Toupex n’ajouta rien à l’intervention de l’impératrice. Serait-elle capable d’affronter un ancien allié ? Oui sans aucun doute. Pourrait-elle le tuer ? Il s’agissait d’une question différente mais la réponse serait très probablement également positive, une fin justifie certains moyens. En l’occurrence, l’objectif était le même, faire chuter certains puissants. Et pour ce faire, il fallait faire des sacrifices et se faire plaisir pour d’autres cas beaucoup plus particuliers.

Quoiqu’il en soit, et alors que Nana était déjà réinstallée sur les épaules de sa « grande sœur », cette dernière vit sa nouvelle « alliée » s’approcher pour scellé leur alliance dans la sacrosainte poignée de main. Tradition connue et geste symbolique, le visage de la sabreuse n’en restait pas moins fermé ; aussi aimable et avenante qu’une porte de prison donc. Cette position amusait Kanäe, elle comprenait cet état d’esprit pour l’avoir entretenu pendant plus d’une dizaine d’années. Les derniers mois de vie révolutionnaire l’avait adouci alors peut-être qu’avec le temps, ces deux femmes là apprendraient à se connaitre et à s’apprécier. Pour l’heure, cette poignée de main semblait crucial entérinait un premier contact et une première promesse verbale. La Zoan s’avança donc d’un pas à son tour et vint saisir la main de la blanche pour la serrer avec fermeté mais douceur tout en affichant un sourire léger. Contrairement à la seconde, la verte ne comptait pas se parquer dans un mur de froideur et de distance, elle resterait elle-même et n’allait pas renier le fait qu’elle était l’origine de la rencontre. Pourquoi se montrer hostile en ce cas ?

Enfin, après ce discret premier contact physique, l’épéiste proposa d’en finir pour cette première entrevue. Un instant finalement très éphémère mais néanmoins particulièrement intéressant. Ne souhaitant donc pas la déranger plus longtemps et la laisser vaquer à ses occupations, l’inquisitrice adopta une position similaire.

Effectivement, je pense qu’il est temps de nous séparer pour le moment.


Kim s’avança alors et tendant un papier à la Taya tout en lui adressant une mine beaucoup plus méfiante que celle de la Toupex. Habituée aux réunions informatives et à la méfiance, elle préférait garder quelques réserves face à cette alliance tant que celle-ci n’avait pas fait ses preuves. Après tout, ses propres débuts avec l’ex-mouette avaient été compliqués jusqu’à que cette dernière s’illustre et rattrape ses erreurs. Sur le bout de papier en question se trouvait donc le numéro de la verte et plus généralement, celle de sa petite bande, donc Kim gérait majoritairement les communications. Une fois la papier transmis, la blonde regarda la verte et lui laissa reprendre la parole.

Voici notre numéro, n’hésite pas, toi et tes amazones, à nous appeler si vous avez besoin d’aide, d’un appui ou d’autres moyens. Nous répondrons présentes, dans la mesure du possible. Sur ce, je te remercie pour ton temps et pour la confiance que tu m’accordes dans cette entreprise. J’imagine que nous nous reverrons prochainement.


Après les divers au revoir de circonstances, et éventuellement la récupération du numéro des Kujas, la maudite sauterait en compagnie de son équipe sur le haut du crâne de Bulle, émergée depuis quelques instants, avant de disparaitre dans ses entrailles. L’instant suivant, les amazones pourraient voir l’animal disparaitre dans les fonds marins et une large ombre s’éloigner à un rythme soutenu est régulier.

A l’intérieur de la baleine, une personne en particulier semblait particulièrement heureuse : Sayara. La belle rouge s’était rincée l’œil pendant de longues minutes et rêvait déjà de l’instant où elle pourrait revoir ses beautés merveilleuses. Elle espérait une ambiance plus amicale et plus douce qui lui permettrait de se lancer à l’assaut des sentiments et des corps de cette bande de femme. Oh, elle allait leur faire vivre des choses inconnus, inavouables pour certaines.

A ses côtés, Lili avait retrouvé ses amies et sollicitaient des informations que Kim lui livrait sans détour pour finalement finir par :

Enfin, on verra ce que ça donne mais c’est une rencontre intéressante.


Assise sur le sol meuble, adossée à Arnold, l’ours géant de la ménagerie, la Toupex avait échangé les rôles avec la seconde Toupex pour leur atelier coiffure. La pression était redescendue et le tress avait disparu. Au final, Kanäe était plutôt satisfaite de cette entente presque cordiale qui, si elle s’avérait « intéressante », pourrait se révéler plus que profitable sur le long terme. Elle n’avait pas triché, elle n’avait pas menti et pensait chacun des mots qu’elle avait pu dire à la blanche. Elle éprouvait maintenant une certaine excitation de se lancer dans d’autres aventures mais aussi, de retrouver cette femme pour construire un lien plus fort. Malgré tout, il y avait d’autres choses à régler, de vieilles choses à éclaircir et de nouvelles à découvrir. En discutant avec la Kuja, la maudite s’était rappeler qu’elle n’avait pas parlé à quelqu’un depuis un certain temps et qu’elle se devait de renouer le contact avant d’éventuellement le croiser sur un champ de bataille.

Kim, tu peux me retrouver le numéro de Caligula Spown s’il te plait ? Je pense qu’il est temps que je parle avec lui.


Elle essayerait de le contacter de temps en temps jusqu’à y parvenir. Elle ne savait pas dans quel état il était et surtout quelle était sa position face à la trahison de la verte : une rencontre en face à face semblant alors assez peu profitable.

Finalement, plus qu’une simple alliance, l’inquisitrice repartait avec de nouvelles idées, de nouveaux projets et un avenir rempli de promesses.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1378
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 82.110.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   Sam 21 Avr - 23:41




L'ange et le scorpion

    Ne proposant aucun asile à mon interlocutrice, cette dernière ne s’en offensa nullement. Elle qui ne passait que très rarement sur Calm Belt n’avait pas besoin d’y trouver un refuge. Après tout, ce n’était pas commun de se balader sur Calm Belt. Cette mer n’était navigable que par une poignée de groupes, même si ce nombre allait en croissant avec les apparitions de nouvelles technologies, toujours plus développées.

    Tendant mon bras vers ma nouvelle « alliée », cette dernière saisit ma main de la sienne pour la serrer avec un franc sourire. Je me demandais bien ce qui pouvait se dérouler dans sa tête à cet instant précis. Etait-il si réjouissant de s’allier avec moi dans ces termes ? Je n’en étais pas certaine. Il ne s’agissait pas d’une réelle alliance, plus d’un « Appelle-moi, on verra bien », ce qu’elle aurait déjà pu faire sans avoir à parcourir tant de kilomètres. Elle devait probablement ressentir cela comme un premier pas. Avais-je l’intention d’approfondir ma relation avec cette dernière ? Non, certainement pas. Elle demeurait liée à l’Inquisition. J’avais le désir d’offrir la liberté à ceux qui me suivaient, pas à elle, ni à la Révolution.

    Elle n’avait rien à dire de plus. Elle allait simplement partir en me laissant un bout de papier avec différents numéros. Au moins, j’avais gagné ça. De mon côté, je n’avais rien à lui donner réellement, elle avait su trouver d’elle-même les informations pour me contacter, probablement grâce à son frère. Toutefois, je fis signe à une des Amazones de m’apporter de quoi écrire. Griffonnant sur un morceau de papier quelques numéros, j’en profitai pour lui donner différents moyens d’entrer en contact avec moi, notamment en lui offrant de quoi contacter un certain nombre d’Amazones qui m’étaient proches. Lui donnant à mon tour ce papier, l’affaire se conclut ainsi et la femme s’en alla aussi vite qu’elle était apparut à l’horizon.

    J’indiquai alors aux amazones que nous pouvions à notre tour nous remettre en route pour voguer vers une nouvelle alliée. Un autre type d’alliance, probablement cette fois-ci plus importante. Orphen fut la première à se diriger dans ma direction.

    - Tu as bien fait d’accepter, nous allons avoir besoin d’alliés. Le Gouvernement est bien trop dangereux pour nous.

    Hochant la tête positivement, Orphen s’éloigna l’instant d’après, heureuse de pouvoir compter sur une nouvelle potentielle alliance. Les deux sœurs, me fixant, n’avait pas l’air aussi rassuré. Elle craignait de voir Kanäe nous trahir. Probablement à raison. Elles connaissaient ma rancœur envers le Dog et étaient également réticentes à l’idée de s’approcher à nouveau de ce dernier, n’y voyant qu’un dangereux personnage, prêt à tout pour exploiter son prochain. Elles craignaient très certainement, comme moi, que tout ceci n’était qu’un sombre stratagème orchestré par le Révolutionnaire. Après tout, n’avait-il déjà par cherché à me manipuler en me mettant à la tête d’Amazon Lily ? N’y avait-il pas vu l’opportunité d’avoir l’Impératrice des Kujas en tant qu’ami et grande alliée de la Révolution ? Il devait y avoir des espionnes du Dog dans mes rangs, à n’en pas douter. Il avait déjà réussi à infiltrer les Amazones, bien avant que je n’arrive à la tête de ces dernières, et je me méfiais de lui comme de la peste. Qui sait quel serait son prochain coup ? Peut-être que, désormais, il voulait faire de Kanäe la nouvelle Impératrice pour assurer sa domination sur le Monde. Ou bien étais-je juste paranoïaque et trop concentrée sur ma colère pour réfléchir à cela sainement.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] L'ange et le scorpion (Pv Tenshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Le roi scorpion
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3-