Partagez | 
 

 Voyage, lendemain de folie. [PV Lili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: Voyage, lendemain de folie. [PV Lili]   Ven 18 Mai - 13:40




Just hear your voice



Une chose semblait établie. C'est qu'elle n'était pas la seule que l'idée de retrouver l'autre réjouissait même si la demoiselle peinait encore pour le moment à prendre pleinement conscience de cette vérité. Oui, ils n'auraient plus à se sentir pressés par le temps à l'avenir. Ils n'auraient plus à chercher un moment de disponible chez l'un et chez l'autre pour pouvoir partager quelques instants comme celui-ci. Lorsqu'il auraient envie de discuter, tant qu'il n'y avait pas matière plus urgente dont il fallait se charger, le duo aurait juste à aller voir l'autre. Ce serait plus facile pour apprendre à se connaître car en effet, malgré leur proximité apparente, Lilianna se rendait bien compte qu'elle ne savait pas grand chose de lui. Dans un mois, elle pourrait lui poser pleins de questions aussi superficielles pourraient-elles sembler comme savoir par exemple quelle est sa pâtisserie préférée.

Elle acquiesça de nouveau lorsqu'il lui proposa de le joindre en cas de besoin. Oui, elle garderait cette information dans un coin de sa tête. Mais déjà elle se promettait de ne décrocher ce den den mushi que dans un cas vraiment urgent. Un mois... ce n'était pas si long après tout. Et si par le plus grand des malheurs, elle finissait vraiment dans un sale état, il serait de toute manière difficile de le joindre. Non pas qu'elle prévoyait un entraînement suicidaire. Mais en arrivant ici, la blondinette ne savait pas encore ce qui l'attendrait ou à quel point ce serait difficile. Avait-il lu dans ses pensées d'ailleurs car le phénix lui conseilla de ne pas négliger le repos.

- Je ne sais pas encore quelle forme va prendre mon entraînement mais d'accord... je ferai attention. Je ne peux plus vraiment me permettre de prendre de trop grands risques désormais.

Elle n'était pas sûre de connaître la politique de Nakata concernant ce qu'il approuvait ou non. Avant de passer l'appel, Lilianna avait en tête comme programme pour le lendemain de se mettre à la recherche des habitants de cette île et de commencer sur le champ. En revanche, elle n'avait jamais réellement pris en considération les risques éventuels et ne craignait pas de se pousser à bout. Certes elle avait pris avec elle de quoi soigner ses plaies mais avant d'appeler le phénix et elle s'en rendit compte alors qu'ils abordaient ce sujet, elle ne s'était fixée aucune limite. Pourquoi s'en rendait-elle compte maintenant ? Tout simplement parce qu'elle avait un endroit où aller ensuite, une personne à retrouver qui l'attendait et de nouvelles personnes à rencontrer. Il y avait un quelque chose par la suite qui ne demandait qu'à être vécu. Et pour cela, il lui fallait faire le nécessaire pour pouvoir repartir de Kuraigana en un seul morceau de préférence.

Et comme son ami l'avait si bien dit, le repos était une chose primordiale. La jeune femme devait se reposer un peu si elle voulait profiter au maximum de son séjour pour s'améliorer. Un mois. Cette date revenait sans cesse dans son esprit. Il y avait une limite de temps. Chaque jour serait compté. Aussi, même si elle sentit un certain pincement au cœur d'en arriver là, elle savait qu'il lui fallait temporairement se séparer du blondinet. Rien qui ne la réjouissait. Même si elle n'avait pu profiter que de sa voix, celle-ci avait été un précieux réconfort. Les mots du forban avaient su l'atteindre et l'accompagner. Néanmoins, toutes les bonnes choses ont une fin. La doctoresse garda le silence un moment, peinant à raccrocher la première, à mettre fin elle même à leur échange.

- Je... je devrais aller me reposer un peu d'ailleurs. J'aimerais commencer dès demain. Je suppose qu'on se retrouvera dans un mois.

Voilà, c'était dit. D'une certaine manière elle se sentait soulagée de l'avoir fait parce qu'il était impensable qu'ils restent et l'un et l'autre encore accrochés à cette discussion pour les heures à venir. Et si ce n'était pas elle qui l'avait interrompu, quelque chose d'autre aurait fini par le faire. Une fois cette phase passée, elle se sentit un peu plus détendue et relâcha un peu les épaules avant de continuer.

- Ce ne sera pas si long. Tu m'attendras d'accord ?



Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14767
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Voyage, lendemain de folie. [PV Lili]   Ven 18 Mai - 15:37

img_rp
Voyage, lendemain de folie.
Den Den.
feat Lilianna



Leur discussion touchait à son terme et, contre toute attente, le Phoenix sentit une certaine amertume s'insinuer en lui et lui serrer gorge et poitrine. Pourquoi se sentait-il si mal-à-l'aise à l'idée de raccrocher ? C'était assez évident. Il avait désormais la certitude qu'elle n'allait pas aussi bien qu'il aurait pu l'espérer... Qu'elle avait besoin d'une épaule sur laquelle se reposer, et qu'elle avait besoin de panser ses plaies. Il aurait aimé pouvoir l'aider, mais comment le faire davantage que par l'offre qu'il avait d'ores et déjà formulée ? L'idée folle de prendre la direction de Kuraigana sans plus tarder pour passer le mois à venir à ses côtés faillit bien le saisir, vertigineusement enchanteresse, mais il tint bon et ne s'abandonna pas à cette impulsion pourtant délicieuse. Il avait trop à faire, et la construction d'un nouveau navire nécessitait sa présence auprès de ses pairs. Sans compter le fait que Tengoku no Seigi s'était passé de sa présence pendant trop longtemps : son statut de fondateur en suffisait pas à asseoir sa légitimité en tant que capitaine, et il devait avant toute autre chose être un meneur d'hommes au quotidien s'il entendait imposer le respect et l'autorité. Le blondinet ne pouvait pas éternellement se reposer sur Damon ou sur Kyoshiro pour assurer la régence et parler en son nom... Ils étaient de confiance, certes, et assez compétents de surcroît pour qu'il n'éprouve pas le moindre doute au sujet de leurs agissements, mais ils n'en étaient pas moins, eux aussi, ses subordonnés. A l'époque où tant de nouveaux visages commençaient tout juste à s'intégrer, c'était ici qu'était la présence du zoan mythique, et nulle part ailleurs. Il avait été suffisamment égoïste ces derniers temps, même s'il avait finalement été loin d'agir dans son propre intérêt et pour son propre bonheur...
Aussi se fit-il une raison, et décida-t-il de ne pas tergiverser davantage, de ne plus tourner autour du pot. Lui et Lilianna devaient cesser de se parler, momentanément, jusqu'à ce que leurs retrouvailles ne soient actées. Au final, ça n'était qu'une brève attente, comparativement aux longues années qu'ils avaient déjà su vivre, séparément... Et cela avait eu le mérite de ressasser chez lui une succession de souvenirs tous plus tendres et facétieux les uns que les autres, même s'ils étaient désormais obscurcis par une ombre impalpable et impersonnelle, qu'il ne pouvait pas chasser de ses propres bras, de ses propres ailes. Sa dernière question ne fit par ailleurs qu'accentuer son sourire bienveillant, comme si la réponse était si naturelle qu'elle en devenait tacite. Il se décida néanmoins à la formuler de vive voix, sachant pertinemment qu'il valait mieux, parfois, prendre la peine de déclamer même les plus anodines des banalités.



Bien sûr que je t'attendrai, Lilianna. Je serai là, quand tu arriveras. Promis.


Il eut, bien malgré lui, un soupir lent et langoureux à l'approche de la fin de leur appel. Nakata se retint d'expliciter la raison de cette expiration soudaine, ne souhaitant pas retenir la doctoresse au combiné au-delà du raisonnable. Elle avait fort à faire, et il le savait instinctivement : elle n'était pas du genre à ménager ses efforts et à se montrer paresseuse. C'était probablement d'autant plus vrai considérant les motivations qui étaient aujourd'hui les siennes. Au sortir de son deuil, le Phoenix s'était entraîné comme il avait rarement pu le faire. Au final, c'était même relativement incorrect de sa part que d'exiger d'elle qu'elle se modère : il ne l'avait pas fait, lui non plus. Il s'était poussé à bout, s'était évertué à parfaire le moindre de ses gestes, à fortifier et tonifier le moindre de ses muscles. Sans le fruit du démon qui était le sien, et ses capacités régénératrices hors normes, serait-il encore et toujours de ce monde ? Probablement pas. Car en fin de compte, son style de combat tout entier se reposait sur un acharnement et un surmenage qui lui correspondaient totalement. Il brisait ses os, froissait ses muscles et tiraillait ses tendons au moindre de ses mouvements, exploitant les compétences de son corps jusqu'à leurs plus lointaines limites, jusqu'aux confins du soutenable... Lilianna, qui n'avait pas la chance d'être dotée d'un tel atout, risquait d'être plus limitée que lui, à ce titre. Il espérait donc que ses capacités de doctoresses suffiraient à rétablir l'équilibre, et à l'empêcher de réaliser une bêtise auto-destructrice...



Repose-toi bien, dans ce cas. Et prends soin de toi. A bientôt...


Il lui laissa l'opportunité de lui répondre avant de raccrocher, puis demeura droit, débile et immobile, campé au milieu de ce Yarukiman Mangrove, à observer les branches qui le surplombaient et les bulles qui s'y hissaient, paresseusement. Un frisson l'ébranla face à la perspective qu'elle le rejoigne dans un futur si proche, si perceptible, et il se passa une main dans la chevelure en tâchant de conserver son esprit hors d'une ébullition dévorante. Il allait avoir grand besoin de s'occuper afin d'éviter d'y penser constamment, à compté de ce jour...



_________________
“Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.”


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Voyage, lendemain de folie. [PV Lili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» La folie des BAM ! [FINI]
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Den Den Mushi-