Partagez | 
 

 OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Sam 7 Avr - 22:51


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron

La main du semi-géant frappa, vive, puissante et destructrice, emportant tout sur son passage. Un immense craquement se fit entendre tandis que la glace se brisait sous le choc et qu'une longue fissure apparaissait sur les mètres qui le précédaient. Plaçant ses mains dans les interstices il tira soudain dans un fracas énorme pour extraire les blocs de banquise qui retombèrent sur le côté, libérant enfin un passage pour le navire bloqué par la glace. D'un bond il était déjà de retour sur le pont du bateau, ses yeux venant finalement se poser sur l'île de Yakoutie Island dont la banquise les séparait encore d'une trentaine de mètres. Il y était déjà passé dans ses jeunes années, un temps si lointain qu'il doutait même que le plus vieux habitant de l'Île l'ait vécu. Néanmoins si ses intentions avaient pu être pacifique à l'époque, l'homme et ses alliés cherchant surtout un refuge contre le froid ambiant, aujourd'hui il venait en croisade ! A peine un an auparavant une criminelle de North Blue les avait contactée afin de se faire un peu d'argent et Dead-End lui avait donné pour mission de recruter une personne qu'ils avaient repéré, n'ayant pas encore la capacité d'agir sur cette mer comme ils le souhaitaient. La mission s'était soldée par un échec et le rapport de la mission avait déclaré la cible en question comme morte. En soit cela pouvait arriver, et s'ils avaient tenté de contacter cet individu mieux valait le voir mort qu'à pouvoir dévoiler des informations sur une organisation secrète ayant tenté de le recruter. C'était le problème des premières missions qu'ils avaient effectués via des personnes extérieures, des informations avaient pu filtrer à cause d'une mauvaise organisation, et désormais il fallait rattraper les bourdes d'antan.

L'affaire du jour n'avait rien d'une bourde et aurait probablement pu être exécuté par un criminel extérieur à leur organisation mais après les erreurs d'antan il semblait clair que leur entrée sur une nouvelle mer devait être faîtes par de vrais agents de Dead-End. Car c'était bien de cela qu'il était question aujourd'hui, lancer l'implantation du groupuscule secret sur North Blue par un acte majeur. Ils avaient tâtonnés dans un premier temps, tentant d'établir de premières bases sur cette mer via des interventions extérieures, au final  rien n'avait fonctionnés. Désormais leur organisation disposait de bases solides et lançait donc une politique d'expansion importante grâce aux informations accumulées par le passé, et donner un coup à ses concurrents était une pratique courante pour bien pénétrer le marché. Or cette île semblait renfermer un Marché Noir particulièrement secret et mystérieux, au point même que peu de gens semblent en connaître l'existence, et encore moins la localisation exacte. Décrochant un Den Den Mushi le sage composa le numéro d'un aspirant au poste d'agent au sein de Dead-End, une personne qui allait se retrouver au milieu d'un joyeux bordel pour sa mission d'entrée dans l'organisation. Attendant que le combiné ne soit décroché il déclara finalement :

Au port dans cinq minutes.

Raccrochant sans plus de cérémonies il jeta un œil derrière lui en direction de celui qui observait ses actions en silence, caché dans l'ombre du mat sur lequel il semblait adossé. Les agents présents aujourd'hui agissaient incognito et étaient inconnus des habitants de North Blue, ils agiraient sans déclarer leur appartenance à Dead-End, là était le maître mot, que leur mission soit un succès ou un échec en aucun cas l'organisme ne devait y être lié. Se reconcentrant finalement sur la glace qui se présentait à nouveau devant le navire il sauta sur la banquise, sa main en forme de griffe tandis qu'il allait user une nouvelle fois du Ryusoken pour leur frayer un chemin à travers l'étendue gelée.

Ce rp n'est pas une conquête pour le moment mais une attaque de boutique, Kokuro Elina est donc prévenu en privé par moi-même de cette attaque et décidera d'y répondre ou non. La règle d'une semaine de délai ne s'applique donc pas.

Résumé:
 
Omicron = lvl ??


Dernière édition par Dead-End le Jeu 14 Juin - 8:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Unbearable
avatar
Messages : 115
Race : Humain
Équipage : Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 4.631.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Lun 9 Avr - 21:30

OPA Agressive
Feat. Dead-End



Tenue de Big Bear




Le masque carrelé était moins confortable que celui qu’il portait habituellement. Plus dense, plus lourd, plus chaud, avec une liberté de vision et de mouvement nettement limitée ; il lui convenait tout simplement beaucoup moins. Et c’était là une bonne chose, à vrai dire. Big Bear n’était pas Eden Chapter, et Eden Chapter n’était pas Big Bear. Le criminel se devait d’avoir un tempérament tout autre que le fossoyeur : plus attentif, plus réfléchi, plus sérieux. La tenue formait un obstacle qu’il était donc forcé de se concentrer pour surpasser, le plaçant déjà dans les bonnes dispositions pour cela. A l’image des moines qui dormaient sur des lits de pierre pour garder leur esprit affûté, l’inconfort du nouvel arrivant dans la pègre serait l’un de ses principaux atouts.

Une cigarette allumée à la main, il était assis jambes croisées dans la neige, adossé à la façade d’une maison en bordure de la petite ville. Devant lui se dressaient les montagnes, des amas noirs et blancs se détachant sur le ciel bleu. Leur taille impressionnante l’avait mis mal à l’aise, dès son tout premier pas sur l’île. Il ne pouvait s’empêcher d’imaginer le nombre écrasant de pauvres âmes qui y étaient décédées, et dont le corps congelé, perdu au fond d’une crevasse, ne serait jamais retrouvé. Tous ces pauvres gens condamnés à passer l’éternité dans un enfer glacé, sans le moindre espoir de rédemption. C’était si malheureux.

D’un geste mélancolique, il porta la cigarette aux lèvres du masque, pour se rendre compte une fois de plus qu’il ne parvenait pas à aspirer la fumée à travers celui-ci. Un détail qu’il lui faudrait régler, malgré tout, une fois qu’il aurait quitté cet endroit ; ce qui allait selon toute attente bientôt lui être accordé.

Résigné, il écrasa la cigarette contre le sol neigeux. Un dernier travail lui restait à accomplir, et il pourrait s’éloigner de la masse écrasante de ses montagnes maudites. Ce serait d’ailleurs mieux pour tout le monde ; le climat polaire réussissait très peu à Mr Bongs. Les sorties à l’air libre du singe devaient se compter sur les doigts des deux mains, depuis leur arrivée sur la mer septentrionale.

A l’intérieur du grand hall, posé sur la table centrale, son escargophone se mit à beugler. Big Bear ne broncha pas ; après quelques secondes d’attente, ce fut une voix enfantine qui répondit à l’agent.


Mic-Mac

-Allô ?

Quelques instants plus tard, le bambin reposa le combiné, les deux sourcils relevés à défaut de ne savoir en hausser qu’un.

-C’était qui ?
-Euuuh, je sais pas, j’ai pas compris… Sans doute une erreur !

Le grand homme haussa les épaules, le regard toujours perdu dans l’angoissant paysage. Il n’avait pas le temps de s’occuper de badauds incapables de composer un numéro correct ; il attendait sous peu un appel autrement plus important. En effet, l’heure à laquelle il devait rencontrer ses nouveaux employeurs approchait à grand pas. Afin qu’il puisse être contacté facilement, il était impératif que le Den Den Mushi reste libre de tout parasitage de ce genre.

Patient, il sortit de la poche de son costume une cigarette roulée.




Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mar 10 Avr - 11:23

OPA Agressive.














Kim raccrocha le combiné après s'être entretenu avec la patronne. Il se gratta la tête tout en soupirant devant le savon qu'il venait de se faire passer, tout ça à cause de l'autre empoté qu'on lui avait collé comme partenaire. Un débutant, un couillon de première qui pensait tout savoir du haut de ses vingts petites années. Un mètre quatre vingt de bêtise surmonté d'une tignasse blonde et de deux yeux bruns à la con. Ron qu'il s'appelait. Selon le vétéran, Ron ferait jamais long feu dans le monde sous-terrain. Bien trop sûr de lui du haut de son inexpérience.


- Bah... T'avais peut être raison, en fait, tenta de s'excuser maladroitement la bleusaille.
- Ta gueule, le bleu, déclara Kim sans aucune animosité.


L'espion taciturne sortit une cigarette de sa poche et l'alluma tout en se relevant. Kim avait de la bouteille lui, après vingt années de service en temps qu'espion auprès de divers petits magnats de North Blue. Son physique commun et passe partout - petit brun aux yeux noirs sans éclat - lui avait permis de survivre des années durant, de même que son sérieux et sa prudence naturelles. Il avait atterri sur Yakoutie pour suivre Tetsujin après que le vieux lui ait fait forte impression. Alors si même le vieux renard suivait cette Elina, il l'acceptait comme nouvelle patronne. Mais il n'aimait pas se faire engueuler. Encore moins quand la faute n'était pas la sienne. Après, il comprenait que Ron n'ait pas voulu l'appeler pour rien. C'est que la « protectrice de l'île » pouvait avoir sale caractère ! M'enfin, c'était plus le problème, maintenant fallait tenter de réparer les pots cassés.


- T'as entendu les ordres, on se bouge.
- On appelle pas l'autre vieux avant ?
- Un peu de respect, p'tit merdeux ! le corrigea Kim avec un regard assassin. On appelle Tetsujin-san en chemin pour pas perdre de temps, puis on évacue les civils par précaution.
- Et si c'est vraiment des marchands ?
- Et si c'en est pas ? T'y as réfléchi, au moins, à ce qui allait se passer si les civils se retrouvaient coincés au beau milieu d'un combat avec ce machin là ?


Ici Kim désigna de sa cigarette fumante le mastodonte qui brisait la glace à main nue pour avancer. Il secoua la tête et commença à descendre de sa planque haut perchée, sur les collines environnant la ville. Il composa le numéro tout en tirant sur sa clope et, une fois la voix de l'homme chauve qu'il respectait tant au bout du fil, déclara sobrement :


- Tetsujin-san, c'est Kim. On a peut être des soucis du coté de Rinekin, je vais vous faire le topo. La patronne est déjà au courant et vous demande de passer un coup de fil à « nos amis de North Blue » si nécessaire.
- Oh... Et bien, en quoi cela serait nécessaire selon-toi, Kim ?
- J'vais vous faire le topo, patron.


Les vieilles habitudes avaient la vie dure. Tout en marchant au pas de course vers le petit village de pêcheurs, le duo retranscrit à l'ancien maître du marché noir tout ce qu'il avaient vu et leur entretien avec la nouvelle maîtresse locale, Jorogumo.




Elina avançait bon train. Elle espérait que Francis pourrait suivre son rythme soutenu, mais il était hors de question qu'un autre épisode tel que celui de Corgus, ce satané criminel primé à vingt millions de Berrys, ne vienne ravager son île. De plus, selon les rumeurs qu'elle avait pu glaner, ce nouvel arrivant sur Yakoutie excellait dans l'art du tir à distance. Aussi, si elle le semait mais qu'il arrivait à suivre ses traces pour prendre position à l'écart, ils pourraient peut être surprendre leurs visiteurs si les choses tournaient mal. En effet, jouir du soutien d'un tireur embusqué faisait toujours son petit effet.

L'araignée laissa là ces prédictions pessimistes. Malgré l'incompétence notoire de ses deux espions, il était possible que leur bourde ne se révèle pas si catastrophique. La probabilité pour que leurs invités soient effectivement des marchands n'était pas nulle, bien que recourir à pareille démonstration de force pour braver la glace la laissait sceptique. D'habitude, les commerçants préféraient étaler leur richesse et leur pouvoir par autant de manœuvres ostentatoires afin de montrer à qui le voulait ô combien leurs affaires s'avéraient fructueuses. Ainsi, un navire équipé d'une coque flambant neuve pour briser la glace seyait bien mieux à ce genre de personnage qu'un géant, ou un semi géant, pour avancer par à coup, brutalement et bruyamment. D'ailleurs, ce genre d'être à moitié surnaturel n'était que très rare sur les Blues ! Ces marchands opulents avaient donc pu se payer les services d'un de leurs semblables ? Et quand bien même, pourquoi accoster dans un petit village reculé pour faire du commerce ? N'était-ce pas bien plus indiqué de joindre directement le coeur d'une cité afin d'échanger rapidement des biens contre des espèces sonnantes et trébuchantes, avant de repartir sans tarder vers d'autres affaires alléchantes ?

Car après tout, le credo de tout marchand qui se respectait était et avait toujours été « le temps, c'est de l'argent ».

Plus elle y pensait et moins cette histoire lui plaisait. La Zoan avait toujours été de nature prudente et, une fois n'était pas coutume, elle allait s'assurer que rien ni personne ne vienne la déranger sur son île.


- Pressons-nous, Francis, déclara-t-elle à haute voix en accélérant encore un peu.






Résumé :
Francis et Elina partent dire bonjour (avec l'accord HRP de Francis). Suite à la discussion avec Dead End HRP, l'accostage se situe à l'Est de l'ile. J'ai donc pris un point à l'Est sur la carte déjà établie et éloigné de la capitale.



Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 75
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
76/120  (76/120)
Berrys: 151.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mar 10 Avr - 12:37

”A new Band to play with”




- Vous savez ce que j'aime le plus, à Yakoutie ? Répondit-il, apparemment détendu. Le silence, et les grandes landes dégagées.

Malgré la vitesse naturelle de la Zoan, qui avait pendant un temps semé son nouvel acolyte, ce dernier s'était finalement rapproché de sa hauteur pour courir à ses côtés. Elle ne déployait pas toutes ses forces, ce qui n'était pas plus mal... elle en aurait besoin pour le ballet à venir, possiblement. Quant au tireur ? Il savait user de ses guiboles. Un artiste insaisissable comme lui, qui passait son temps à frapper de façon chirurgicale avant de finalement s'évaporer comme un songe, nécessitait un jeu de jambes impeccable. À défaut d'être doté d'une force surhumaine, d'être capable de frapper vite et fort de coups de paume dévastateurs ou encore d'être doué d'une quelconque aptitude psychique, le Levignac partait d'un postulat basique d'une banalité effarante pour magnifier son art. Des armes à feu, un placement intelligent, une ruse sans bornes et une absence totale de moralité : voilà ce qui faisait de lui un tueur expérimenté et habile. Pas un quelconque don du divin, si le divin existait vraiment.

Il risquait fortement de pouvoir prouver son utilité lors de cette petite rencontre, si ces invités indésirables et indésirés se présentaient effectivement sous un jour offensant...ou offensif. La topographie de Yakoutie Island était une bénédiction pour le sniper flegmatique et imaginatif qu'était le Maestro. De grands endroits dégagés, très peu de couverts, une résonance excellente qui saurait amplifier et embellir le son de chaque coup de feu... oui, c'était un endroit idéal pour dévoiler ses aptitudes dans le domaine des concerts. Pour cela, il devait d'abord se contenter de suivre cette tueuse de sang froid qui l'avait plongé dans un état d'extase si grandiose... il avait hâte de la voir à l’œuvre, cela sans chaînes pour la restreindre. Cela promettait des chorégraphies aussi sinistres que délicieuses.

- Dame Elina... vous qui représentez la justice, ici... commença-t-il malicieusement. ... quelle sanction doit-on appliquer pour un quelconque individu qui, odieusement, menacerait la paix et la sécurité des bons citoyens de Yakoutie Island ?

Il pensait déjà connaitre la réponse... car malgré son tact, sa prudence et son esprit froid et analytique, la Jorogumo lui avait montré une chose : la mort était pour elle aussi naturelle à administrer qu'une tape sur l'épaule d'un bon camarade. Elle ne craignait pas de se salir les mains, ce qui était la raison précise de sa fascination sinistre. À ses côtés, il pouvait déjà se l'imaginer... un grand opéra à l'intrigue romanesque et profonde, entre rebondissements effarants et scènes morbides, dans lesquels viendraient se mêler des émotions et des sentiments multiples et percutants. Il en était certain, désormais : son errance se devait d'être mise de côté, sans quoi il louperait fort certainement de grandes occasions de briller et de faire connaître son art unique, ultime et sans équivalent. Bientôt, le Levignac ferait pleuvoir sur les intrus ses meilleures salutations.

Progressant à bon rythme, les hors-la-loi arriveraient d'un instant à l'autre au petit village côtier. Dès lors, ils se sépareraient fort certainement après un minimum de concertation : l'expert en tir le savait pertinemment, sa présence aux côtés de l'araignée ne ferait que la ralentir, en plus de la forcer à se préoccuper de sa survie s'ils venaient à faire équipe en cas de pépin. Non... sa place était ailleurs. En hauteur, là où il pourrait couvrir sa nouvelle alliée du jour et traiter de façon expéditive toute cible se montrant trop peu prudente à son goût.

- La neige sera lourde, aujourd'hui, commenta-t-il avec un sourire dans la voix.

Dans les méandres torturées de son âme corrompue, des faisceaux carmins se tissaient avec allégresse et voracité... tandis que les ovations imaginaires d'un public tant chéri retentissaient devant son génie indiscutable, lui même bien ridicule vis-à-vis de la force de l'Art.


Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Jeu 12 Avr - 3:15


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron


Après quelques minutes de casse-glace Omicron fut le premier à fouler la terre gelée de Yakoutie Island. Se retournant pour observer le navire qui mettrait quelques secondes de plus à accoster il en profita pour réajuster ses vêtements avant d'observer le peu d'activités du port où ils venaient de débarquer. Ce petit village pouvait avoir l'air d'un trou paumé quand on le voyait ainsi, en même temps après le périple pour l'atteindre à travers la banquise ils auraient été surpris d'y voir une agitation débordante. En réalité le Semi-Géant se demandait si c'était la meilleure idée de venir dans ce coin reculé pour leur objectif, leur arrivée serait probablement remarquée contrairement à une arrivée par le port principal. Mais son supérieur avait préféré agir de la sorte, sans réellement lui en communiquer la raison. Il était vrai que si leur arrivée n'était pas révélée à la capitale ils passeraient particulièrement inaperçu lors de leur arrivée dans la capitale. Et puis un port aussi petit devait probablement être bien moins surveillé que le port principal. Aussi une arrivée de la sorte dans un endroit quasiment désert permettrait de récupérer le prétendant à un poste d'agent au sein de Dead-End bien plus facilement qu'au milieu de la foule. Ils pourraient probablement discuter plus en détails de ses capacités, envies et objectifs, ainsi que de l'affaire qui les amenait ici aujourd'hui. Néanmoins une certaine déception emplit l'homme lorsqu'il constata son absence. Ces jeunes n'avaient décidément pas la même notion du temps que les anciennes génération, et la ponctualité semblait être un concept leur étant totalement étranger.

Le bruit des marins s'agitant sur le pont du bateau qui s'apprêtait à s'amarrer le tira de sa courte observation, Omicron jetant un regard vers le mat du navire pour constater que l'ombre qui y était quelques minutes auparavant avait disparu. Secouant la tête tandis que le froid venait lui glacer le sang il décida de profiter du temps que mettrait les soldats à attacher le navire pour s'avancer dans le village. Effectuant quelques pas en retrouvant sa lenteur habituelle tandis que ses bottes s'enfonçaient dans la neige en craquant il s'arrêta finalement avec un frisson qui parcouru tout son corps, se disant alors à lui-même :

Quand le cœur est froid, Eternue le poing.


Résumé:
 
Omicron = lvl ??


Dernière édition par Dead-End le Mer 30 Mai - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Unbearable
avatar
Messages : 115
Race : Humain
Équipage : Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 4.631.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Ven 13 Avr - 20:44

OPA Agressive
Feat. Dead-End, Tsukiyo


Une autre cigarette à peine entamée vint s’écraser dans la neige aux côtés de sa grande sœur. Il souffla longuement, observant la buée qui s’échappait de son masque dans l’air hivernal. Peu confortable elle pouvait être, mais si sa nouvelle tête avait pris l’idée de l’empêcher de fumer, ils n’allaient pas tomber d’accord. Et si elle se mettait le vieux fossoyeur à dos, la peluche perdrait bien rapidement ce rictus moqueur et carnassier qu’elle affectionnait.

Il tourna la tête, sentant une légère pression sur son bras. Mr Bongs le regardait d’un air sévère, secouant légèrement la tête. Il indiqua du doigt la direction du port, puis montra son poignet, ne laissant que peu de doutes sur le message à passer.

Big Bear soupira. Si les personnes qu’il devait rencontrer se trouvaient déjà ici, il était assez déplacé de leur part de ne pas l’en avoir prévenu. Il les attendait depuis un bon moment déjà, la moindre des choses était donc de se signaler. Il se réprima cependant de tout commentaire ; au moins quelqu’un avait eu la présence d’esprit de venir l’en informer. Si les enfants n’avaient aucune idée de ce qui allait se passer, la situation étant de toute façon probablement trop complexe pour eux, le singe savait tout ce qu’il y avait à savoir sur la nouvelle occupation de son ami. Même s’il avait comme toujours ses réserves en la matière, il avait néanmoins été d’une grande aide, dans la planification et la gestion de ce passe-temps incongru. Ce n’était de toute façon pas une surprise ; s’il avait fallu désigner un cerveau dans le duo, le choix était parfaitement évident.

S’appuyant d’une main au sol, il se redressa sans se hâter de ses trois mètres de haut, avant de s’étirer longuement. Il réprima un grognement lorsque la douleur de ses côtes, blessées quelques semaines auparavant, se fit plus forte, et porta une main à son flanc droit, sentant du bout des doigts les bandages qui l’enserraient sous son costume noir.

Se retournant ensuite pour observer son reflet dans la fenêtre de la maison à laquelle il était jusque là adossé, il tira doucement sur le bras de la veste pour en effacer les quelques plis, tourna de façon quasi-imperceptible le masque qui lui semblait légèrement de travers puis, se sentant fin prêt, tandis une main ouverte, paume vers le haut, vers son acolyte simiesque. Après un rapide regard aux alentours pour s’assurer que personne ne les observait, celui-ci accepta l’invitation et disparut dans les couloirs du château.

Big Bear se mit alors en route d’un pas aussi lent qu’à son habitude, mais beaucoup moins négligé ; il s’agissait tout de même de montrer au monde une image bien plus sérieuse et droite de lui-même. Il prenait donc gare, sur conseil du singe, à soigner aussi bien sa démarche que sa gestuelle ou sa façon de parler. Cela lui permettrait également, d’après son compagnon, de ne pas pouvoir être reconnu si facilement. Il avait pris la peine de se rendre méconnaissable avec une nouvelle tenue qui le métamorphosait complètement, alors il était préférable que ce ne soit pas fait en vain.

Il arriva un peu moins d’une minute plus tard au port du petit village, pratiquement désert. Après un rapide regard aux rares personnes qui s’y trouvaient, il se dirigea vers celui vers qui tous les yeux semblaient s’arrêter, sûr de lui.

-Eh bien ! C’est pas faute de vous avoir attendu, n’est-ce-pas ? Vous penserez peut-être à prévenir de votre arrivée, la prochaine fois… Ou peut-être étais-je sensé le deviner ?

Sa voix pouvait sembler un rien hésitante par moment, le vieil homme n’étant pas franchement habitué à un parler si riche et étudié, mais le message était passé. Il était plus que temps que les jeunes découvrent un tant soit peu le sens du mot respect.

Quelque part au fond de la forteresse, Mr Bongs frappa rageusement du poing sur un mur, le faisant tiquer.





Résumé & Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Sam 14 Avr - 17:03

OPA Agressive.














Cinq minutes. C'était tout ce qu'il avait fallu au duo de criminels pour organiser l'évacuation en urgence de Rinekin, petit village de pêcheur excentré. À dire vrai, certains villageois un peu plus frileux - ou un brin plus habitués aux rackets des pirates et bandits - avaient déjà commencé à filer à la vue du mastodonte brisant la glace à main nue. L'histoire récente du criminel Corgus, feu hors la loi primé à vingt millions de Berrys, était encore toute fraîche dans l'esprit de Yakoutie, et malgré la confiance qu'ils vouaient à Elina, certains villageois préféraient les bons vieux remèdes : fuir et se cacher. Aussi, les deux espions avaient à peine eu à aviver quelques lueurs de peur en colportant les rumeurs d'une attaque imminente, que les citoyens prenaient déjà la poudre d'escampette !

Peut être ne s'en était-il pas encore rendu compte, mais le colosse arpenterait donc des rues vides de tout civil. Ces derniers s'étaient retranchés dans les villes avoisinantes, tant et si bien que la population actuelle de Rinekin se réduirait à deux camps : celui de la protectrice de l'île, et celui de ses ennemis. En tout cas, c'était ainsi que le vieux renard avait décidé de réagir. Même s'il n'avait aucune preuve que ce fameux navire n'appartenait pas à des marchands, il était bien plus simple de lancer une fausse alerte et de se répandre en excuses pour le dérangement, que de déplorer de multiples pertes civiles par manque de prudence.

Fiers de leur travail rapide, Kim et et Ron se retiraient d'ores et déjà vers leur planque habituelle, dans les collines avoisinantes. Ils reprirent leur discussion avec Tetsujin afin de le garder au courant, ce afin qu'il puisse réagir au quart de tour si une information cruciale lui parvenait. Elle avait beau s'en défendre, le vieux renard savait qu'Elina ne parviendrait pas toujours à repousser tous ses assaillants. Viendrait forcément le jour où une troupe un peu plus organisée ou chanceuse pourrait la mettre à mal... Ce pourquoi ils avaient conclu plusieurs alliances avec des criminels triés sur le volet. Pour l'heure, le vieil homme espérait ne pas avoir besoin de passer un coup de fil délicat afin de quémander en extrême urgence des renforts.

Après tout, il fallait rester optimiste ! Peut être n'étaient-ce pas là les prémices d'une attaque, mais d'une visite de courtoisie ? Néanmoins, tout comme la jeune Zoan, le vieux criminel restait sceptique sur la manière de procéder... Il espérait simplement que l'avenir lui donnerait tort.




La question rhétorique de Francis la laissa sans voix. Cet homme arrivait à garder son sang froid dans cette situation, assez tout du moins pour lui servir une étude du terrain et lui faire part du coup de coeur qui semblait l'avoir frappé ? Francis Levignac se montrait de plus en plus énigmatique aux yeux de l'araignée. Certes, Yakoutie ne représentait rien pour lui, ce qui expliquait son manque d'angoisse à l'idée de perdre quoi que ce fut : il ne possédait rien de valeur ici, si ce n'était sa propre vie. Mais alors qu'ils cheminaient vers un possible danger, il se permettait de divaguer sur la beauté du paysage ? Cela ne faisait aucun sens pour l'esprit froid et pragmatique de la jeune femme ! Cependant, la transition qu'il glissa habilement lui fit reprendre ses bonnes vieilles habitudes : cet homme était malin. La question de la fameuse "sanction" ayant déjà trouvé réponse dans l'esprit de l'artiste subtil, la Zoan en était certaine.

Elle ne se priva pas de le lui faire remarquer, un sourire égayant peu à peu son visage face à cet homme étrange :


- Vous connaissez déjà ma réponse, Francis, j'en suis certaine. Sinon pourquoi sentirais-je tant de fougue et d'impatience à travers cette autre interrogation muette ?


Son sourire mourut en même temps qu'elle retrouvait son sérieux :


- S'ils venaient à faire preuve de la moindre animosité... Ne vous retenez pas, car je ne le ferai pas moi-même.


Malgré son air confiant, la Zoan pestait en son for intérieur. Il fallait que les péripéties s’enchaînent aujourd'hui ! Gérer une simple bande de bandits qui avaient profité d'un peu de relâchement était une chose, mais devoir en plus s'occuper d'une possible menace non identifiée ne lui plaisait pas. Elle avait beau espérer qu'il s'agisse là d'une simple visite commerciale, son cerveau ne pouvait s'empêcher d'imaginer des ennemis tapis dans chaque coin d'ombre. Elle avait toujours couvert ses traces, lorsqu'elle se déplaçait en tant que Jorogumo. En dehors de son équipage, les personnes connaissant son secret se comptaient sur les doigts d'une main. Aussi, la probabilité qu'il s'agisse de concurrents du monde de l'ombre demeurait trop faible pour être vraiment prise en compte. Sans aucun doute s'agissait-il là de pirates ayant eu vent de quelques rumeurs selon lesquelles la protectrice de Yakoutie Island avait été envoyée à l'hôpital par Corgus... et ils comptaient sans doute profiter de sa convalescence pour perpétrer quelques rapines sous le couvert d'un pseudo convoi de négociants, afin d'endormir toute méfiance. La manœuvre était vieille comme le monde pour ces immondes forbans !

Elle allait se rappeler à leur bons souvenirs, afin d'éviter tout débordement sur son île à l'avenir.


- La neige sera lourde, aujourd'hui, commenta Francis d'un air guilleret.


Il ne croyait pas si bien dire.






Résumé :
Kim et Ron (PNJ lvl 1) ont procédé à l'évacuation en extrême urgence et continuent leur discussion au Den Den Mushi.
Elina et Francis sont toujours en chemin, mais arriveront bientôt. Ils discutent pour passer le temps !



Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 75
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
76/120  (76/120)
Berrys: 151.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Lun 16 Avr - 22:31

”A new Band to play with”




Des frissons d'extase parcoururent discrètement le corps du Levignac alors que la demoiselle énonçait ses volontés et ses attentes en ce qui concernait son comportement. Il répondit par un simple soupir amusé, qui marquait son approbation et une réponse toute aussi implicite à la question également rhétorique de la Kokuro : bien entendu, qu'il connaissait déjà sa position. Néanmoins, l'entendre était d'autant plus satisfaisant, transportant, transcendant... entendre cette voix qui enrobait d'une chaleur attrayante et pourtant pleine de poison des propos aussi acérés et froids que la lame d'un poignard posée contre une gorge. Et ce regard ! Oui... c'était cela... c'était ce regard ! À nouveau, lorsque le sourire trompeur de l'araignée avait quitté son visage, ses yeux s'étaient vidés de toute cette énergie que la vie prodiguait à ses malencontreux enfants. Ses prunelles s'étaient faites acier alors qu'elle évoquait le châtiment qui serait prodigué à ceux qui tentaient de se mettre en travers de sa route et de l'attaquer sur son propre territoire.

C'était pour cela qu'il la suivait, depuis une petite heure déjà.

Elle avait quelque chose de charmant dans le sinistre, de beau dans la laideur, de séduisant dans l'effrayant. Elle était froide, calculatrice, analytique, prête à tout : il en avait d'ores et déjà la certitude. Elle était une véritable veuve noire comme il en avait rarement rencontré, une femme de poigne qui savait jouer de ses atouts pour se présenter sous un jour rassurant avant de vous planter ses crocs dans la jugulaire. Elle avait le potentiel pour être ce qu'il cherchait depuis longtemps : une muse digne de ce nom. Jusque là, aucune personne ne s'était montrée aussi percutante avec lui : elles étaient toutes trop brutes, trop peu subtiles, trop directes ou monotones. Il avait vu de nombreux tueurs, de nombreuses tueuses, mais il n'avait jamais pu profiter d'une proximité telle avec une menace pareille. Là où les gens se laissaient attirer par les charmes faussés de la Jorogumo, Francis était justement fasciné par la face cachée de l'iceberg.

- bien entendu, avait-il simplement répondu avec diligence à la deuxième assertion de la brune.

Ils continuèrent ainsi leur route jusqu'à arriver dans ce village déserté. Dommage, pensa-t-il sans s'en formaliser. Cela faisait bien moins de spectateurs pour un spectacle de qualité... le diable des arts pouvait emporter ces ignorants dans un tourment éternel, s'il existait seulement : en enfer, le fait d'avoir raté sa représentation les hanterait certainement jusqu'à la fin des temps. Les rues vides renvoyaient une image pesante, glauque et assez édifiante pour l'artiste balistique : les scènes commençant dans le silence avait toujours plus d'accroche. Une bonne attaque ne pouvait que provoquer une meilleure résonance : le secret était dans la précision de la sonorité, sa longueur et sa rythmique. L'absence de public serait donc largement compensée par un décor plus adéquat. La musique de ses armes serait encore plus pure, plus magnifique... oui, il saurait s'en accommoder.

- C'est ici que je vous laisse, Dame Elina, dit-il simplement lorsqu'ils arrivèrent à un croisement. Loin de moi l'idée de gâcher votre ballet par ma présence. Je serai au balcon...

Il pointa du doigt une direction que la Kokuro reconnaîtrait sans mal, considérant ses plans récents pour rénover et améliorer l'île de Yakoutie Island. Du côté du Maestro, le choix était tout trouvé : il devait se rendre là... il aurait encore un peu de chemin à parcourir, mais une fois sur place, il pourrait libérer toute l'ampleur de son talent pour couvrir la prestation d'Elina de la manière la plus gracieuse, vicieuse et fatale possible. Vérifiant seulement que l'assassine avait remarqué sa volonté de se séparer, il disparaîtrait ensuite dans les ruelles adjacentes, partant trouver son lieu de préparation.



Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Dim 29 Avr - 15:10


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron

Les yeux d'Omicron se posèrent sur le large masque d'ours qui se présentait à lui, visiblement porté par un humain à la carrure particulièrement imposante. Un instant ses doigts semblèrent se resserrer, comme prêt à frapper l'impudent qui s'adressait à lui de la sorte mais dans une nouvelle expiration le Semi-Géant se détendit simplement comme si de rien était. Son regard parcourut la ville en silence, en observant vaguement les rues de celle-ci, totalement désertes. Le centenaire fit alors une moue légèrement déçue de ne pas avoir de comité d'accueil avec qui bavarder avant de finalement déclarer :

Le calme et la mesure sont politesse en tout pays ! Mais ce calme là est bien trop imprévu.

Finalement les yeux d'Omicron se baissèrent pour toiser celui qui s'était présenté à lui et qu'il dépassait d'un bon mètre de haut. Demeurant immobile un instant avant de s'avancer lentement vers le centre de la ville, ses mains venant se cacher dans ses manches tandis qu'il entamait sa progression presque religieuse à l'allure que lui donnait cette posture souvent adoptée par les moines. Il passa ainsi à côté de l'inconnu sans aucune réponse concrète, se concentrant simplement sur son avancée tandis qu'il retournait à ses méditations personnelles, si l'homme le suivait il l'entendrait murmurer :

Le calme est la préface de l'indifférence... Le calme est la puissance des forts !


Agent Dead-End Inconnu

Une ombre continuait de monter en hauteur dans les cieux de Yakoutie Island, faisant fi du froid qui attaquait chacun de ses membres en dépit de ses habits rembourrés. Il sembla se stopper un instant pour observer les montagnes gigantesques qui semblaient le toiser de leur imposante stature tandis qu'il luttait d'ores et déjà avec les sommets des plus petites d'entre elles. Finalement son regard se reposa sur le sol où venait d'accoster le navire, il avait pu repérer des mouvements en sortie de la ville à peine quelques minutes auparavant. Quelque chose ne tournait pas rond, la présence d'Omicron, aussi étonnante soit-elle, n'aurait pas du faire fuir ces villageois de la sorte, il devait y avoir autre chose. Dans un rire qui se dispersa avec les vents des hauteurs il reprit sa progression, si la ville avait été évacué Omicron risquait d'avoir fort à faire très vite, mieux valait ne pas traîner.


Résumé:
 
Omicron = lvl ??
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mar 1 Mai - 20:45

OPA Agressive.














Quelques minutes après leur échange insolite, les deux hors la loi arrivèrent dans les collines jouxtant Rinekin. Elina savait que les deux idiots qui avaient causé ce retard devaient se cacher dans les parages pour épier la situation, mais peu lui importait. La dernière chose à faire était de révéler leur position, si tant est qu'elle l'eut connue, en se dirigeant vers eux. D'ailleurs, que pouvaient-ils bien lui apporter de plus, à présent ? Non. Elle devait accueillir ses invités comme il se devait. S'il s'agissait d'honnêtes marchands, elle en aurait bien vite le cœur net et retournerait à sa traque des bandits dans les montagnes. Mais dans le cas contraire...

Francis la tira de ses sombres pensées en lui signifiant qu'il allait prendre de la hauteur, en bon tireur d'élite qu'il était. De son doigt tendu, il lui montra un petit immeuble de trois étages, jouissant d'une vue imprenable sur les pauvres rues principales de ce hameau. La plupart des maisons ne s'élevant que sur un ou deux paliers, l'instinct de Francis l'avait poussé à rechercher une niche avantageuse, tandis qu'elle même n'irait pas par quatre chemins. Alors qu'elle se trouvait encore sur les collines avoisinantes, les ruelles lui apparaissaient clairement et, par la même occasion, les deux seules âmes qui étaient encore présentes dans Rinekin. Le semi-géant demeurait inratable du haut de ses plusieurs mètres de haut. Sa vue n'étant pas aussi perçante que celle d'un rapace, la Zoan repéra tout juste une autre personne à ses cotés sans pouvoir rien n'en détailler pour l'heure. Mais peu lui importait : elle avait localisé les gêneurs.


- Entendu, Francis, déclara-t-elle en pointant du doigt les deux intrus. Gardez l'oeil ouvert, je vais aller accueillir nos deux joyeux larrons.


Sans un mot de plus, les deux hors-la-lois se séparèrent en hâte. À grandes foulées, la protectrice de l'île s'aventura vers la fameuse allée. Son long manteau de fourrure noire voletait derrière elle, tandis que sa robe de soie noire fendue sur le coté bruissait en rythme avec ses pas. Lorsqu'enfin elle parviendrait à hauteur de ces deux inconnus, elle ralentirait et les interpellerait de la sorte :


- Il est rare de croiser des nouvelles têtes si loin de la capitale. Que me vaut le plaisir, messieurs... ?


Fidèle à ses bonnes vieilles habitudes, l'araignée serait à l’affût du moindre signe de duplicité. Les visages, les mimiques, les postures et les tons des voix de ces deux hommes hétéroclites seraient passés en revue dans son esprit habitué depuis le plus jeune âge à jouer dans le monde des mensonges. Son cœur battait encore la chamade après cette course improvisée, à moins qu'elle ne le doive au stress de cette rencontre à l'issue incertaine ? Dans tous les cas, ce fut les sens aux aguets qu'Elina tenta d'obtenir des explications sur cette intrusion inopinée.




Kim et Ron gardaient la communication avec Tetsujin ouverte, selon les directives du patriarche de l'organisation, et lui relataient tous les événements qu'ils pouvaient déceler grâce à leur longue vue. Jusqu'à lors, ils n'avaient rien de bien méchant à se mettre sous la dent au final... au point où Ron se permit même une petite remarque :


- Franchement, tout ce bazar pour ça...
- Prudence est mère de sûreté, répliqua instantanément le vieil homme. Si vous pensez que la protectrice de l'île ne s'est pas attirée les foudres des criminels locaux, après en avoir décimé une grande partie... vous êtes bien naïf. Jusqu'à preuve du contraire, tout navire sans pavillon et inconnu de l'île est à considérer comme un danger potentiel.
- C'est pas un peu trop de prudence pour pas grand chose ? insista Ron du haut de ses vingts printemps.


Le ton du vieux renard se durcit instantanément :


- Jeune homme, lorsque vous aurez survécu à autant de tentatives d'assassinat que moi, je prendrai en compte votre avis. En attendant, nous nous passerons de vos jérémiades. Restez concentrés et prévenez-moi en temps réel de tout changement.
- Bien, patron, répondit Kim pour couper court.


Ron afficha une moue boudeuse et croisa les bras avant de s'éloigner de quelques pas. Parce qu'il était jeune, personne ne l'écoutait. C'était quand même rien qu'un navire isolé ; quel mal ça pouvait bien faire, un pauvre bateau ? De son coté, Kim prenait son rôle d'informateur très au sérieux. D'expérience, il savait qu'une des plus vieille ruse au monde consistait à s'afficher sans la moindre trace d'animosité, afin de mieux poignarder sa cible par derrière. De plus, Tetsujin lui avait rappelé un détail important : la nouvelle selon laquelle Elina avait été envoyée à l’hôpital suite au combat contre Corgus datait d'à peine quelques jours ! S'il avait été un ennemi... il n'aurait jamais laissé passer pareille occasion. Aussi, faisant fi des grommellements de son jeune acolyte, Kim retraçait tous les mouvements du semi-géant et de cet homme étrange attifé d'une... tête d'ours ? Pour l'heure, ils semblaient simplement discuter et visiter la ville fantôme... mais qui pouvait dire ce que leur réserverait la suite des événements ?


- La patronne vient d'arriver. Je crois qu'elle était accompagnée d'un homme que j'ai jamais vu.
- Tiens donc... Décrivez-le moi, Kim. Je suis curieux de découvrir ce qu'elle nous a déniché cette fois-ci.






Résumé :
Kim et Ron (PNJ lvl 1) observent la scène de loin, dans les collines environnant Rinekin, avec une longue vue. Ils tiennent le marché noir au courant via Den Den Mushi en temps réel.
Elina et Francis se séparent. En arrivant, Elina a pu repérer la rue dans laquelle le semi géant était et se dirige donc vers celle-ci. Si rien ne l'en empêche, elle entamera la discussion en demandant la raison de la venue de ces visiteurs et leur identité.



Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Unbearable
avatar
Messages : 115
Race : Humain
Équipage : Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 4.631.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mer 9 Mai - 20:25

OPA Agressive
Feat. Dead-End, Tsukiyo


L’homme le dépassait largement en taille. C’était assez rare pour être noté, et n’était, de mémoire d’ours, jamais arrivé depuis qu’il avait quitté Grand Line, plusieurs années auparavant.
Il le fixa en silence, semblant accepter ses remontrances sans broncher. Il n’avait pas besoin de parler ; sa tête baissée, ses lèvres serrées, ses bras nerveux, tout cela était suffisant au vieil ours pour être certain de la consternation de son vis-à-vis. C’était déjà ça. Il hocha donc doucement la tête, acceptant les excuses silencieuses de son supérieur, tandis que celui-ci s’efforçait de regarder ailleurs.

Il écouta le commentaire de l’homme, visiblement fort enclin à changer de sujet, avant de lui-même lancer un long regard aux alentours, constatant effectivement le calme plat qui régnait dans la petite ville. Il n’allait pas s’en plaindre ; c’était le genre d’ambiance qui lui remontait toujours le moral. Il inspira une large bouffée d’air froid puis fouilla dans sa poche quelques instants pour allumer une nouvelle cigarette, sur laquelle il ne tenta même pas de tirer une bouffée. Revenant au grand homme, il haussa les épaules, un léger sourire aux lèvres sous le rictus de son masque.

-C’est vrai que c’est plutôt agréable… Une bonne surprise s’il en est !

Lorsque son interlocuteur, après lui avoir accordé un nouveau regard compréhensif suite à sa réponse, entama sa marche lente sur le sol enneigé, l’ours le fixa quelques instants, pensif, avant de hausser les épaules une fois de plus et de lui emboîter le pas. Son nouveau patron avait quelque chose de particulier, mais qui ne déplaisait pas forcément au vieil homme, malgré la mauvaise impression initiale ; il était rare d’observer chez les jeunes un telle tenue et un tel sérieux… C’était quelque chose que le fossoyeur appréciait… Et qui fut confirmé par la réflexion qui suivit.

Baissant les yeux sur le mégot qui se consumait lentement entre ses doigts, il se tut pendant plusieurs secondes, avant de rétorquer d’une voix légère.

-Ca, je ne vous le fais pas dire. Si seulement votre génération était plus consciente de cela… On vivrait dans un monde bien plus ordonné.








Résumé & Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 75
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
76/120  (76/120)
Berrys: 151.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mer 30 Mai - 12:01


”A new Band to play with”






- Et dans cette valse, tes cheveux... éclairent mon âme, cadeau des cieux... chantonnait-il en déployant son Epilogue . Amour pour toi, amour pour deux ? Qu'importe tant que je suis amoureux...

La scène aurait presque pu être touchante, d'autant plus que la voix maitrisée et suave du tireur d'élite apportait un cachet indéniable à ces quelques paroles tirées d'une chanson de sa jeunesse. Néanmoins, le fait qu'il fut en train d'assembler un fusil de précision capable d'ôter la vie à quelqu'un en un battement de cil, ainsi que la position dans laquelle il se trouvait, étaient des preuves de l'événement potentiellement néfaste à venir. Malgré l'air fredonné par le timbre chantant et agréable caché derrière la barrière souriante de porcelaine, son corps tout entier dégageait en cet instant une sorte de grâce malsaine, une beauté macabre dont l'indéniable caractère harmonieux n'était égalé que par la tension meurtrière qui s'échappait des pores de sa peau. Tel un bouffon sordide s'apprêtant à faire son numéro devant un roi qui ne porterait plus sa couronne bien longtemps, Francis souriait derrière son masque alors qu'un nouveau cliquètement indiquait la fin de ses premières manipulations.

L'endroit ? Il était le meilleur qu'il aurait pu trouver, indéniablement. Sur trois étages, plusieurs appartements étaient répartis. La structure était récente : cela ne pouvait qu'assurer à celui qui l'utilisait désormais comme planque qu'elle ne faillirait pas au premier choc venu. Abandonné à la hâte par des civils auxquels l'ordre d'évacuer avait été donné, le deux pièces dans lequel il se trouvait actuellement regorgeait d'intérêt : quatre fenêtres réparties sur les deux salles, lui permettant de voir vers la mer ainsi que sur les côtés. Quelques boites de conserve ainsi qu'un peu de fil de fer avaient suffit à créer un petit système d'alarme improvisé, placé au niveau de la porte d'entrée. Quelques verres brisés dans l'ensemble des deux pièces l'informeraient d'une approche furtive. La façade était dotée d'assez de relief pour être escaladée, mais également pour servir d'ultime perche en cas de chute : quant à la hauteur, elle était assez bonne pour qu'il puisse voir la scène se déroulant en contrebas, ainsi que les cieux environnants... ce qui ne manqua pas de lui arracher un petit sifflement, lorsqu'il constata une forme singulière en train d'emprunter la voie aérienne alors même qu'il vérifiait les cieux par simple habitude amenée par l'expérience.

- Drôle d'oiseau que voilà... espérons qu'il ne tente rien d'idiot, remarqua-t-il avant de caler son œil droit contre le viseur de son arme . Quant à nos amis hauts en couleur, souhaitons leurs d'offrir une performance satisfaisante...

Il n'avait aucune raison de s'en prendre à la personne qui semblait actuellement braver les cieux, bien à sa surprise : néanmoins, il était évident qu'il conservait un avantage dans cette situation... la hauteur de l'individu en question, qui devait bien voler par un moyen spécifique. S'il parvenait à le faire chuter d'aussi haut, plus dur serait le voyage. En tout cas, il devait davantage se concentrer sur les deux hommes faisant actuellement face à la Kokuro et avec lesquels elle s'apprêtait à engager la "discussion". Le grand gaillard faisait une cible d'une facilité déconcertante... était-ce là un géant ? Non... les géants étaient plus grands encore. Cela étant, il y avait peut-être une ascendance. Les bizarreries étaient tellement nombreuses dans ce monde aux mystères multiples que cela n'aurait au final été que peu déconcertant. Quant au deuxième, qui était également d'une taille assez imposante... cette tête d'ours avait un certain charme. Était-ce du synthétique ? En tout cas, on pouvait difficilement faire plus inexpressif.

Les deux étaient dans son viseur et, à la vue de ses propres aptitudes, ils avaient tout intérêt à se tenir tranquille s'ils ne voulaient pas finir percés comme de malencontreuses cruches défectueuses. Il jetterait des coups d'oeil réguliers au niveau de l'invité surprise qui bravait le froid mordant des hauteurs de Yakoutie, sans hésiter une seule seconde à tirer s'il le devait.

La tension était à son comble, le spectacle allait commencer...




HRP:
 


Dernière édition par Francis Levignac le Mer 13 Juin - 22:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Jeu 31 Mai - 20:11


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron

Omicron se stoppa en entendant la réflexion de son compère, se tournant alors vers lui pour le toiser dans le silence de toute sa hauteur. Il ne connaissait en rien l'âge de l'individu mais savait pertinemment que celui-ci était plus jeune que lui, quand bien même il eut fait partie des personnes âgés de sa race. En un siècle sur cette terre il n'avait jamais rencontré d'humains ayant vécu plus de cent ans, leurs corps trop fragiles et leur fâcheuse tendance à se faire la guerre étaient probablement responsable de cela. Pourtant ils proliféraient de plus en plus sur la surface du globe. D'une voix sincère et lourde de réflexion il déclara alors :

Ma génération a précédé la votre de plusieurs décennies. Et si ce sont vos ancêtres qui ont plantés les graines de la décadence de ce monde c'est bien votre génération qui les a cultivé. La génération actuelle est peut-être impétueuse mais au moins elle tente de réparer vos erreurs.

Sans attendre de réponse le Semi-Géant reprit son avancée, forçant son pas afin d'avancer de manière plus rapide qu'à l'accoutumée. Il était un roc de sang froid mais une pointe d'agacement avait transpiré de son discours, il n'avait rien contre lui mais les discours moralisateurs de ceux qui n'y connaissaient rien avaient le don de le faire sortir de sa gentillesse habituelle. Pour autant il ne montrait aucun signe d'énervement, s'arrêtant même pour arborer un large sourire amical à la jeune femme qui se dirigeait vers eux en les interpelant. Sans prêter plus attention à l'homme à la tête d'Ours il déclara alors :

Vous êtes-venu de la capitale juste pour nous ? Seriez-vous donc la responsable de tout cela ?

Il déformait ses propos car elle n'avait rien dit de la sorte mais cela s'avérait souvent une méthode détournée particulièrement efficace pour subtiliser des informations à l'allure anodine. En parlant il avait désigné les alentours, vide et silencieux alors qu'une activité débordante aurait dû avoir lieu à cette heure. Néanmoins avant de la laisser répondre il écarta les bras avant de déclarer, se désignant lui et l'homme qui l'accompagnait :

Nous sommes là pour affaire. Nous souhaitons acheter un produit particulièrement difficile à trouver, et on nous a dit qu'ici se trouvait un marché particulièrement difficile à trouver.



Seta Panto/Omega

Deux silhouettes parvenant sur la ville en courant intriguèrent le Mime qui se stoppa finalement pour revenir à l'orée de la ville, survolant les premières maisons. Le duo de nouveaux-venus sembla se séparer, la jeune femme se dirigeant vers Omicron tandis que l'homme pénétrait dans une maison à étages. Omega se laissa tomber de plusieurs mètres afin d'avoir une meilleure vue des événements, son haki surveillant avec attention la position de l'homme entré dans le bâtiment. Celui-ci sembla effectuer quelques préparatifs, restant dans le bâtiment sans en sortir, pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'il s'agissait là d'un sniper. Reportant son attention sur la seconde personne qui ne semblait pas se montrer agressive dans son approche d'Omicron et de l'aspirant Dead-End il en vint à se dire que cela était plus une mesure de sécurité qu'une véritable volonté de tuer. Néanmoins l'abandon de la ville et la présence de ces deux individus pouvaient amener à penser qu'ils s'agissaient là des personnes qu'ils recherchaient, les responsables de l'île ou du moins du Marché qu'ils souhaitaient trouver. Le large sourire du maudit sembla se renforcer tandis qu'il comprenait qu'il n'aurait peut-être finalement pas à se rendre à la capitale pour obtenir ce qu'il désirait. Baissant son regard en direction du bâtiment où il vit un instant la silhouette de celui qui devait désormais tenir ses alliés en joue il s'écarta lentement dans le ciel, de manière à être momentanément masqué par le toit, obligeant le sniper à changer de place ou à se pencher dangereusement pour l'apercevoir. Le temps qu'il effectue cela il serait déjà trop tard !

D'un geste soudain Seta se propulsa vers le bas, ses bras s'étendant sur ses côtés, se muant en ailes mimées qu'il rapprocha de son torse tandis qu'il descendait en piqué. Finalement arrivant sur le rebord du toit il étendit les bras, sa vitesse se réduisant en un instant pour qu'il s'arrête finalement. Son talon venant frapper le rebord tandis qu'il effectuait une roulade, ses pointes de pied vinrent s'accrocher au rebord du toit, son pouvoir les retenant tels des crochets, tandis que son visage apparaissait désormais par l'ouverture de la fenêtre. Voyant les choses de haut en bas il observa l'homme en question de plus prêt, détaillant les traits de celui-ci et de son masque tout en déclarant d'un air de faux-reproche suivi de son rire empreint de folie :

C'est pas bien d'espionner les gens.


Résumé:
 
Techniques:
 
Omicron = lvl ??
Omega = lvl ??


Dernière édition par Dead-End le Jeu 14 Juin - 9:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Unbearable
avatar
Messages : 115
Race : Humain
Équipage : Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 4.631.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Sam 2 Juin - 23:05

OPA Agressive
Feat. Dead-End, Tsukiyo


La réaction du grand homme chauve ne se fit pas attendre, et provoqua un haussement de sourcil sous le masque d’ours. Il n’appréciait visiblement pas que l’on critique la génération dont il était issu ; un trait d’ailleurs bien typique de la jeunesse dont il était question. Le vieux fossoyeur ressentit une pointe de déception. Il avait cru, durant les premiers instants de la conversation, que son nouveau patron était un brin plus sage que ses congénères. Hélas, il semblait finalement de la même trempe que tous les autres : un gamin susceptible, incapable de supporter la moindre pointe de critique constructive. Bien triste.

-Si ça vous fait plaisir, oui. N’empêche qu’à votre âge, on savait se tenir un minimum. Votre génération, vous passez votre temps à courir dans tous les sens et à semer le chaos partout où vous posez le pied. Mais bon, c’est sans doute notre faute, n’est-ce pas ? Ahlalala… Peut-être que vous comprendrez, quand vous aurez mes années.

L’Eden ignorait totalement l’âge aussi bien que la race du semi-géant ; inconsciemment, il avait complètement éludé la première partie de sa réplique, puisque celle-ci ne l’arrangeait pas le moins du monde.

Le chauve s’étant détourné pour reprendre son chemin avant la fin de sa tirade, l’ours put sans la moindre once de doute percevoir cela comme une preuve de sa victoire par les mots. Il n’était jamais désagréable de remettre un petit jeune arrogant à sa place. D’un geste satisfait, il porta sa main à la bouche du masque et tenta une fois de plus, en vain, de tirer une bouffée de fumée, avant d’emboîter à nouveau le pas à son supérieur.

Il ne vit pas arriver la jeune femme, avant qu’elle ne s’adresse à eux. Il la fixa, silencieux, tandis que le chauve faisait mine de répondre à ses questions. Cette beauté froide aux cheveux noirs de jais avait quelque chose qui l’intriguait. D’une certaine façon, elle lui rappelait sa propre fille. Si Page avait vécu plus longtemps, peut-être aurait-elle pu grandir pour devenir une belle jeune femme forte comme celle ci. Ah, la vie était une chose cruelle.

Il s’avança d’un pas, une fois qu’Omicron eut terminé ses explications. Sa leçon n’avait apparemment pas été suffisante. L’homme manquait gravement de politesse et de tact ; un traitement qu’aurait amplement mérité une créature aussi blanche et pure que celle qui se trouvait devant eux. Passant devant son supérieur, il prit la parole, armé de la ferme intention de corriger cela.

-Tout comme l’a dit mon collègue. Si vous voulez bien excuser sa rudesse, il est sans doute perturbé par votre charme. On me nomme Big Bear, très ravi de faire votre connaissance, mademoiselle… ?

Tandis qu’il finissait de parler, il présenta sa paume ouverte à la jeune femme, tentant de délicatement saisir la main de celle-ci. Si elle l’acceptait, il la porterait doucement jusqu’au rictus moqueur qui faisait office de bouche au masque d’ours. Si elle refusait le baise-main, il attendrait quelques instants, avant de simplement remettre sa main dans la poche de son costume, attendant la suite.








Résumé & Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mar 5 Juin - 16:28

OPA Agressive.














L'araignée resta pantoise devant les réactions de ces deux énergumènes. Elle devait être en train de rêver... Tant l'attitude rustre du semi géant que celle plus chevaleresque de ce « Big Bear » l'estomaquèrent. Elle cligna des yeux plusieurs fois, avant de réagir promptement. Elina retira poliment sa main, la soustrayant à ce baise main en bonne et due forme, avant de répondre d'une voix cordiale :


- Mes excuses, Big Bear, mais je ne peux accéder à votre requête. Vous m'en voyez navrée, compte tenu de vos manières irréprochables. Comme vous le faites si bien remarquer, les présentations sont de mise et j'en ai moi-même oublié la plus élémentaire des politesse.


La Zoan planta son regard d'un noir profond vers la localisation incertaine des prunelles de cette homme attifé d'une tête d'ours :


- Je me nomme Kokuro Elina. Je suis la protectrice de Yakoutie Island et, par le fait, vous comprendrez sans mal la raison de mon refus, j'imagine ? À nouveau, vous m'en voyez désolée.


Ce faisant, elle inclina légèrement le buste en direction de cet homme à l’accoutrement étrange. Sans crier gare, la jeune femme fusa à pleine vitesse entre les jambes du semi-géant. Malheureusement pour lui, elle ne se contenta pas d'un simple bond, mais le coupla à une transformation instantanée en une petite araignée. La technique produisait la plupart du temps la sensation suivante : Elina disparaissait à un endroit pour réapparaître plus loin. Si sa robe en soie noire avait été confectionnée grâce à son fruit du démon, c'était pour qu'elle suive ses transformations et ne la laisse pas nue lorsqu'elle réapparaissait. En revanche, son manteau de fourrure resta sur place et sembla s'affaisser sur lui même. Avant même qu'il n'atteigne le sol, Elina était déjà réapparue derrière les jambes du semi géant et avait tenté de sectionner tendons et ligaments de sa jambe au niveau du genou droit. Il n'était d'ailleurs pas anodin qu'elle ait choisi la jambe droite, souvent jambe d'appel pour les êtres humains.


- Rankyaku ! scanda-t-elle d'un ton sévère.


Elle se tenait prête à lire la réponse de son adversaire gargantuesque, afin d'accompagner la tentative d'esquive et réduire une de ses jambes en charpie. Ce faisant, elle s'assurait qu'il ne ne puisse plus fuir et se soustraire à ses responsabilités. Quel toupet ! D'abord lui manquer de respect ainsi, puis la questionner sans vergogne sur le marché noir de l'île ? Seuls les criminels qu'elle choisissait étaient autorisés à rentrer dans son marché noir, après avoir subi une enquête approfondie via son réseau d'espionnage. Il s'agissait d'une question de vie ou de mort pour elle, compte tenu du fait qu'elle jouait un double jeu. Elina demandait systématiquement une revue de tous les membres de l'équipage ou de l'organisation avec qui elle pourrait potentiellement commercer, précisément afin d'éviter ce genre de situation. Et quand bien même étaient-ils approuvés, ils prenaient rendez-vous avec Tetsujin, tandis qu'Elina, Shiro et Seika ne s'affichaient de nouveau dans la ville basse qu'après que ses clients se soient tous éclipsés. S'ils désiraient parler à « Jorogumo », elle prenait uniquement son apparence de Zoan hybride et faisait régulièrement des apparitions en temps qu'Elina sur des créneaux très rapprochés, ou prétextait un voyage d'affaire de la protectrice de l'île pour expliquer son absence.

Ainsi, elle avait réussi à ce que personne ne fasse le lien entre la protectrice de l'île, Kokuro Elina, et la nouvelle patronne du marché noir « Jorogumo ». Le processus demeurait lent et fastidieux, lui faisait parfois louper des opérations juteuses... mais le résultat était là : elle prospérait. Lentement et surement, telle une véritable araignée, elle étendait son réseau avec des personnes de confiance.

Cet homme ne faisait pas partie de la liste. Elle se serait souvenu d'un semi-géant ! Ils n'avaient donc pas passés d'accords préalables, ce qui signifiait qu'ils n'étaient pas des criminels alliés. Il s'agissait donc d'un gêneur à minima, d'un concurrent ou d'un ennemi dans le pire des cas. Ergo ? La seule réponse valable dans cette situation était la suivante : capture et interrogatoire, afin d'aviser de la suite des opérations concernant ces invités impromptus. Elle ne se garda pas d'en informer son adversaire :


- Quant à votre autre demande, elle est également rejetée !





Le vieux renard ricana un bref instant, avant d'être pris d'un fou rire incontrôlable. Le masque d'ivoire, le poncho, l'allure élancée et gracieuse... Elle avait recruté le tireur d'élite qui avait perpétré des dizaines de massacres de par North Blue avant de disparaître sans crier gare. Francis Levignac, rien que ça ! Le vieux renard reprit peu à peu son calme lorsqu'un de ses hommes du marché noir frappa à la porte de son bureau. Il leva les yeux pour découvrir John, un trentenaire brun un peu bedonnant, qui jouait les rôles d'espion et d'aide administratif lorsqu'il n'était pas en mission.


- Patron, communication urgente pour vous. Je vous passe un deuxième Den Den Mushi pour un double appel ?
- Oui, merci John, déclara sobrement l'ancêtre. Continuez de surveiller la scène Kim, Ron. Prévenez moi immédiatement en cas de changement.


Tetsujin attrapa le combiné tendu par John avant que celui ne sorte en refermant la porte derrière lui. Le vieil homme chauve écouta la voix au bout du fil, avant de ricaner derechef. Leur opération sur Dwarf Town était effectivement prévue pour bientôt et, semblait-il, leurs alliés étaient en avance. Arborant toujours un sourire, Tetsujin reprit cordialement la discussion :


- Vous pouvez sans aucun problème utiliser les moyens de l'île pour soigner votre subordonnée. Quant à rencontrer de nouveau notre amie commune, elle est malheureusement occupée pour le moment. Ne vous en faites pas : elle devrait être de retour ce soir sur la capitale, si tout se passe bien. J'ai déjà votre numéro et je vous rappellerai en cas de changement.


Après avoir répondu éventuellement à quelques autres questions, le vieil homme raccrocherait pour se concentrer sur l'autre situation potentiellement épineuse qu'il devait gérer.

De leur coté, Ron et Kim surveillaient les alentours. En réalité, Kim faisait tout le travail pendant que Ron boudait. Il furetait partout sauf dans les directions que l'on souhaitait le voir surveiller... et pour cause ! Selon lui tout cela ne rimait à rien et c'était de la perte de temps. En faire tout un plat pour une bande de marchands ? Franchement ? Lorsqu'il avait été approché pour travailler pour le marché noir local, il avait été enchanté ! Contrairement à bons nombres d'autres mondes souterrains, celui-ci avait toujours été enveloppé d'une aura bien plus inaccessible et cachottière. Mis à part les employés, personne ne savait comment y accéder et aucun membre n'était autorisé à révéler qu'il en faisait partie... Tout le processus fonctionnait sur le bouche à oreille, les coups de fils anonymes et les rumeurs, mais "la maison tournait".

Alors surveiller des marchands, c'était pas ce à quoi il s'était attendu ! Il était tellement dégoutté qu'il en était venu à regarder les mouettes qui, elle au moins, pouvaient vivre comme elles l'entendaient. Il avait alors repéré un drôle d'oiseau qui volait bizarrement, tout à ses jérémiades mentales, lorsque soudain « l'action » qu'il appelait tant de ses vœux survint... depuis le ciel. La tache sombre fondit tel un rapace vers sa proie en direction de l'immeuble à trois étages où s'était réfugié le type qui accompagnait la patronne. Mais à mesure que l'ombre descendait en piqué, la gorge de Ron se serrait. Ce n'était pas une mouette, pas plus qu'un rapace... c'était un putain d'être humain !


- Qu'est ce que... MAIS C'EST QUOI CE TRUC ?! ne put-il s'empêcher d'hurler en pointant du doigt l'homme qui allait entamer la discussion avec Francis.


Immédiatement, Kim pointa la longue vue vers l'endroit désigné par son collègue et hoqueta en découvrant un être humain.


- Comment il est arrivé là ?!
- Il volait comme un oiseau ! PUTAIN ! Il volait depuis tout à l'heure ! C'est possible de voler pour un être humain ? BORDEL ! Je savais pas !
- Ta gueule le bleu ! pressa Kim en collant un taquet à l'intéressé. Tu vas nous faire repérer si ta voix porte.


En quelques instants, le cerveau de Kim fonctionna à plein régime. Il était impossible de voler pour un être humain. Alors s'il volait, y'avait pas trente six solutions : il devait avoir mangé un Zoan oiseau, comme la patronne avait mangé un Zoan araignée. Et s'il avait repéré l'homme qui accompagnait la patronne et l'avait coincé de la sorte... c'était pas pour tailler une bavette !


- Patron ! s'exclama soudain Kim. Ils ont un Zoan oiseau en plus du semi géant. Il a l'air de juste discuter avec le gars qui accompagnait la patronne pour le moment.
- Que fait la principale intéressée ?
- Elle... Oh merde ! Elle a engagé le combat ! Qu'est ce qu'on fait patron ?


Tetsujin sourit de nouveau, avant de calmer le jeu :


- Aucun problème. J'ai juste un coup de fil à passer. Continuez de rester cachés et de me rapporter les informations au fur et à mesure.


Le vieux renard composa le numéro qu'il avait recueilli quelques secondes plus tôt. Apparemment, les retrouvailles seraient bien plus rapides que prévues !






Résumé :
Omicron > Elina est officiellement reconnue sur North Blue comme une civile, protectrice de l'île, qui traque les criminels. Du coup lorsque tu lui parles de marché noir, bah elle attaque. La justification globale est en réalité un peu plus complexe, en lien également avec sa peur de se faire démasquer comme criminelle, mais la finalité est la même : elle te range coté ennemis. Elle passe dernière Omicron à toute vitesse et tente de lui sectionner les tendons et ligaments du genou droit d'un Rankyaku.

Techniques utilisées :
Shunpo: (lvl 28)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre en forme hybride. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.

Rankyaku: (lvl 20)
Technique apprise après un dur combat contre une famille d'assassins. Elle consiste à trancher l'air avec son pied et de créer une véritable lame d'air pour blesser son adversaire.


Eden > Elina éconduit poliment Big Bear, en lui expliquant la raison, puis sans crier gare attaque Omicron.

Kim et Ron (PNJ lvl 1) observent la scène de loin, dans les collines environnant Rinekin, avec une longue vue. Ils rapportent à Tetsujin le fait qu'un Zoan volant ait accosté Francis et qu'Elina ait débuté les hostilités.


Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Dim 10 Juin - 17:05

Yakoutie, une vieille histoire

Les choses s’enchainaient à un rythme certain depuis les événements de l’île prison de West Blue des suites de laquelle la verte avait connu une augmentation substantielle du montant de sa prime ainsi que le gain des faveurs de la révolution de la mer de l’Ouest et de son dirigeant. Des retrouvailles avec Erwin, un séjour sur son île natale, la rencontre avec Nana, l’alliance avec Tenshi Taya, les soins apportés au visage de Sayara : beaucoup d’évènements en peu de temps. Finalement, et après stress et autres activités peu reposantes, la maudite avait fait le choix de prendre un peu de repos avant de s’engager dans un autre projet au nom de l’inquisition. Il ne s’agissait pas là d’un projet uniquement mené par le groupe révolutionnaire mais bel et bien d’une mission en partenariat avec les forces d’une alliée du Dog et vieille connaissance de la Toupex : Kokuro Elina. La Zoan avait donc fini par abandonner les mers de GrandLine pour retourner sur l’océan froid de North Blue dans le but d’y retrouver celle qu’elle avait pu rencontrer des années auparavant. Ayant prévenu les hommes de la brune quelques jours plutôt de leur arrivée en avance, la verte avait également sollicité de ses futurs hôtes la possibilité de recourir aux soins proposés sur l’île pour remettre l’épaule de Lily en état à l’aide d’un dispositif mécanique.

Quoiqu’il en soit, et forte de ses projets en tout genre, le groupe de la mouette avait une fois de plus traversé RedLine et avait finalement échoué dans les eaux froides de la mer du Nord, des eaux que la Bulle semblait particulièrement apprécier. Confortablement installée dans le ventre chaud du cétacé gigantesque, la navigatrice de la bande, Lily justement, suivait l’avancée qui était la leur sur la carte des environs. Un sourire aux lèvres, elle était heureuse de voir que Bulle maintenait un rythme plus que correct et qu’elle se rapprochait toujours un peu plus de la récupération de son épaule. Puis vint le temps de prévenir le reste de la bande, Yakoutie n’était plus très loin, plus loin du tout…

Kana, Saya, Nana, Kim ! On arrive bientôt, faudrait peut-être appeler nan ?  


Une par une, ou par deux étant donné que la petite Nana ne quittait que rarement les épaules de sa sœur adoptive à la chevelure verte, les différentes femmes composant le groupe arrivèrent dans la salle commune et se rassemblèrent autour du denden mushi situé en permanence dans cette salle. Meyki, la chienne-louve de Kanäe se trouvait aux premières loges et lorgnaient sur le gastéropode de communication avec toujours la même question en boucle dans son crane animal « quel goût ce machin peut bien avoir ? ». Remuant la queue et tirant allégrement la langue, la belle canidé à la fourrure blanche vit finalement l’objet lui être dérobé sous le nez par la main de sa maîtresse qui composa le numéro fournit par Camille Zem bien des semaines auparavant. Les tonalités d’attente habituelles passées, une voix masculine se manifesta, invitant alors la traitresse à décliner son identité.

Bonjour, Kanäe Toupex à l’appareil. Je suis à quelques minutes seulement de l’île et de Taisetsu. Kokuro Elina est-elle disponible ? La prise en charge médicale de ma subordonnée est également toujours possible ?  


Kanäe se tut alors et attendit la réponse de son interlocuteur, un homme qu’elle ne connaissait pas en tous les cas et apprit par la même que si la prise en charge médicale ne posait aucune difficulté, assurant encore le sourire de la lancière blessée, les retrouvailles avec la gardienne de l’île allait devoir attendre un peu plus longtemps.

Bien, je vois. N’hésitez pas à me recontacter si mon assistance est souhaitée.


Raccrochant, l’ex-mouette reporta son attention sur le reste de la bande et nota les sourires de chacune d’entre elle. Sayara et Kim avaient toutes les deux hâte de poser le pied sur l’île gérée par la Kokuro, la première pour aller draguer des jeunes femmes et la seconde pour refaire le plein de potins, anecdotes et informations sur la marche du monde. Lily était quant à elle tout excitée à l’idée d’être ni plus ni moins « réparée » grâce à une pièce technologique qui lui permettrait de pousser son maniement de la lance au-delà des limites du corps humain. Enfin, Nana souriant avec une candeur enfantine plus que touchante, ne comprenant pas tout de la situation mais voyant que toutes ses grandes sœurs ici présentes se réjouissaient à l’idée d’arriver. Sans trop attendre, le groupe se divisa et toutes retournèrent dans leur chambre pour préparer leur arrivée, à l’exception de Kim qui, prévoyante, avait fini tous les préparatifs. Déjà Bulle entrait dans le bras de mer qui menait à la capitale de l’île hivernale, dépassant par le côté la ville de Rinekin et arrivant à l’exact Sud de Shinaya lorsque l’appareil de communication se remit à sonner. Cette fois, ce fut Kim qui décrocha et qui prit connaissance de la situation : apparemment Elina était aux prises avec des inconnus sur les rivages Est de l’île, à Rinekin justement.

J’en informe immédiatement Kanäe. Veuillez patienter.  


L’espionne sonna alors un nouveau rassemblement et tint au courant sa patronne tout en lui précisant que le vieux au téléphone leur laissait un choix libre quant à leur destination. Il informait plus qu’il ne sollicitait leur aide.

Si Elina a besoin de mon aide, je vais la lui apporter. Lily, dit à Bulle de rejoindre le rivage le plus proche, je rejoindrai Rinekin à pied en compagnie de Nana. Sayara et Kim, vous accompagnez Lily jusqu’à la capitale, il est inutile que nous y allions toutes. Ne vous occupez pas de nous, je vous recontacterai quand les choses seront plus claires. Kim, je te laisse gérer l’aspect relationnel avec les représentants politiques d’Elina.  


Sans trop attendre, la blessée courut en direction de l’extérieur de la maison et utilisa l’habituelle corne qu’utilisaient les jeunes femmes pour donner ses ordres à Bulle. La belle baleine abandonna donc son cap et vint accoster sur le rivage entre Taisetsu et Rinekin. Kim informa le subordonné de la maitresse de l’île de la décision de sa propre supérieure et bientôt Nana et Kanäe posèrent le pied sur l’île hivernale. Enfin, Kanäe y posa le pied, Nana toujours assise sur ses épaules, les deux femmes emmitouflées dans un gros manteau. Bulle repartait en direction de la capitale alors que les deux vertes débutaient leur sprint vers Rinekin.

©️ Codé par Kari Crown
 

Coucou c'est moi !

Résumé:
 

Considérant que Kana est un plus près qu'Elina au moment de son départ et avec les niveaux en plus, elle fera le trajet en un tour et arrivera donc à Rinekin au prochain tour.

Nana est lvl 35

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 75
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
76/120  (76/120)
Berrys: 151.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mer 13 Juin - 22:50


”A new Band to play with”






Les choses se déroulèrent très vite... peut-être un peu trop au goût de l'artiste. Tout était pourtant si bien engagé ! Sa position était parfaite, son angle de vue exquis, décrivant aussi bien la danse gracieuse de la chevelure de Elina Kokuro que l'approche placide et lente de ses prochains interlocuteurs, qui pouvaient tout simplement se changer en cibles pour son canon à tout instant. L'air était frais, aussi frais qu'on pouvait l'espérer à Yakoutie Island. Le vent était léger, dansant : parfait pour les tirs en cloche ou les petits effets de style. Il avait glissé plusieurs fois son oeil avisé sur la forme dans le ciel, mais il n'avait rien pu faire pour autant. Avant que la discussion ne tourne au vinaigre entre la Kokuro et ses invités, avant qu'il ne puisse faire usage de ses indéniables talents, avant que la foule n'ovationne, la menace s'était abattue sur lui. L'ombre avait fondu, prédatrice et vigoureuse, sifflant au travers des nuages glacés comme un oiseau des grands froids. Il s'était figé, laissant son regard vaquer sur cet ange de la mort tombant des cieux.

Bah, de toute manière, s'il était si rapide que ça, il était inutile qu'il tente quoi que ce soit. Il ne parviendrait pas à lever son arme à temps : elle était puissante, souveraine et gracieuse dans son travail, mais elle avait le fâcheux désavantage d'être assez lourde et peu maniable. Normalement, il aurait pu se réorienter et tirer ce pigeon étrange sans la moindre difficulté... mais force était admettre qu'il était complètement dépassé. Ce n'était pas la première fois de sa vie, cependant : mais c'était certainement l'une des plus éclatantes. Allait-il mourir ? C'était coquasse. Voilà qu'il pensait trouver un second souffle à l'éternel spectacle qu'était sa vie, retrouver la flamme de la représentation... et pourtant, il se retrouvait dans une situation où mourir lui semblait tout à fait naturel.

- Ah, mince, dit-il simplement en relâchant ses épaules .

Puis plus rien. Il s'attendait à subir une attaque qui lui ôterait la vie, ou tout du moins l’entraînerait dans l'inconscience. Peut-être chuter du bâtiment ? C'eut été poétique... monter si haut pour décéder suite à un passage par dessus le rebord de la fenêtre. Mais son étrange visiteur s'était contenté de se poser devant lui, sans pour autant l'agresser : une remarque plus tard, Francis détaillait l'inconnu avec un intérêt non feint. Quelle était cette énergumène qui le corrigeait sur ses manières apparemment bien rustres ? Et quel accoutrement ! D'où sortait-il ? Il n'avait pas d'ailes, pourtant il avait bien cru le voir voler comme un oiseau, avec les mêmes mouvements... quant à son visage, sans doute effrayant pour quelqu'un de normal, il lui trouvait une harmonie assez prenante dans les tons et les couleurs. Un autre intermittent du spectacle ? Il reprit donc la parole sans bouger.

- Tomber du ciel pour rentrer par la fenêtre n'est pas exactement ce qu'on considérerait comme une bonne manière, répondit-il malicieusement. Mais ni vous ni moi n'avons tendance à suivre les us et coutumes, n'est-ce pas ?

C'était une affirmation osée, mais il était difficile de penser que cet homme s'intégrait facilement aux codes de la société après la petite démonstration technique qu'il venait d'effectuer. De plus, son rire n'avait rien de bien rassurant... ils étaient similaires sur plusieurs points, à première vue. Chose qui ne le rendait pas plus sympathique aux yeux de l'artiste macabre : juste moins ennuyeux.

- Quelle sorte de costume est-ce là ? déclara-t-il en pointant du doigt les habits de son étrange visiteur. Êtes vous saltimbanque ? Clown, peut-être ? J'ai toujours aimé les artistes de rue, ils ont cette façon d'égayer votre journée même quand tout va mal !

Il ponctua sa phrase d'un petit rire, tout en soupirant à la fin de celui-ci. Il ne montrait aucun signe de peur... à dire vrai, il n'en éprouvait pas : sa vie n'était qu'une grande succession de scène et il ne savait pas quand arriverait la finale de son histoire. En attendant, il ne pouvait qu'en profiter au maximum, non sans donner un peu de piquant à son existence ! Quant à sa nouvelle comparse... il se voyait bien embêté de ne pas pouvoir la couvrir comme convenu, mais il était fort peu avisé de retourner à la lunette de son fusil sans autre forme de salutations avec un individu aussi dangereux à son côté. Elle devrait se débrouiller toute seule... au moins le temps qu'il se débarrasse de ce plaisantin fort intriguant.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Jeu 14 Juin - 9:33


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron

Omicron observa la jeune femme qui éconduisait son partenaire du jour, avant d'entamer les présentations. Elle était particulièrement belle de ce qu'il comprenait des critères humains et il ne doutait pas que sa présence puisse émoustiller quelques peu l'agent présent à ses côtés aujourd'hui. Néanmoins lui restait de marbre comme à son habitude, il en avait vu bien d'autres et se trouvait bien plus proche des Géants que des Hommes sur cet aspect, et ceux-ci ne faisaient que rarement l'amour, raison pour laquelle leur population ne croissait pas drastiquement en dépit de leur longévité. Celle qui les accueillait en apparence chaleureusement n'inspirait néanmoins aucune confiance au vieux briscard. Si un siècle passé sur cette terre lui avait bien appris quelque chose c'était que cette situation était loin d'être normale et qu'il valait mieux demeurer sur ses gardes. Ainsi dès lors que la jeune femme s'inclina légèrement devant lui comme pour le saluer il l'imita, penchant son buste en avant et pliant quelque peu ses genoux. S'il était paranoïaque et que rien ne se passait il se contenterait de poursuivre sa courbette, mais s'il voyait juste et qu'un danger le menaçait il n'aurait alors qu'à bondir. C'est alors que la jeune femme s'élança vers l'avant, le corps du semi-Géant se tendant tandis que celle-ci disparaissait à sa vue, ne laissant derrière elle que son manteau de fourrure. Aussitôt sans réfléchir l'Officier de Dead-End bondit sur sa gauche, à l'opposé de l'homme avec la tête d'Ours, ne sachant que trop bien qu'une disparition aussi soudaine ne pouvait généralement qu'annoncer une apparition du même acabit.

Cette réaction presque réflexe ne lui permit pas d'esquiver l'assaut de celle qui réapparu dans son dos, frappant avec une agilité digne de sa beauté, lui permettant simplement de gagner quelques dixièmes de secondes. Juste assez pour que son bras droit puisse frapper ! Sa main se resserra, prenant la forme d'une griffe qu'il lança en direction du membre qui menaçait sa jambe droite. Si Omicron était particulièrement lent dans ses déplacements et actions quotidiennes cela tranchait d'autant plus avec la vitesse dont il faisait preuve lors d'un affrontement, néanmoins la vitesse de son adversaire du jour demeurait bien supérieure. L'assaut vint frapper son genou sur le côté, le Ryusoken du Semi-Géant parvenant simplement à dévier celui-ci, demeurant trop lent pour le stopper complètement. D'un autre bond il s'éloigna, se remettant face à son assaillante tandis que du sang apparaissait sur sa jambe droite désormais affublé d'une grande balafre partant de son genou et remontant le long de sa cuisse. Serrant les dents face à la douleur dans sa jambe qui demeurait néanmoins utilisable il déclara alors d'une voix sifflante :

Drôle de manière d'accueillir des marchands... Si vous êtes venus nous voler vous allez être bien reçu !


Seta Panto/Omega

Le visage d'Omega sembla soudain s'illuminer aux paroles de l'homme qui lui faisait face, un collègue artiste ! Quelqu'un qui avait assez de goût pour l'identifier comme tel juste en le voyant, certainement une personne qui saurait apprécier son talent et ses œuvres. D'une voix presque enjouée il répondit alors :

Peintre en réalité ! Spécialiste des œuvres éphémères pour ne rien vous cacher ! Un peu comme vous non ?!

Le Mime n'avait pas bougé d'un pouce, demeurant suspendue la tête en bas, son visage et ses épaules restant les seules parties de son corps visibles par la fenêtre. En prononçant sa dernière question il avait laissé apparaître son bras droit pour désigner le fusil du sniper. Si l'homme était un artiste tout comme lui cela ne pouvait être que son outil de travail, et quoi de plus éphémère qu'une balle traversant une boîte crânienne dans une gerbe de sang. Un sourire apparu sur son visage à cette idée tandis qu'il semblait presque visualiser la scène, tenté de demander à l'inconnu une petite démonstration de ses talents. Néanmoins son sourire disparu dès qu'il jeta un coup d'œil derrière lui, ses yeux captant la situation de ses alliés qui tournait au combat tandis qu'il lâchait un soupir. Aussitôt ses pieds se détachèrent du rebord, l'homme commençant à tomber en basculant son corps de manière à refaire passer ses pieds en dessous, se retrouvant à l'endroit tandis qu'il parvenait au bas de la fenêtre. Son bras droit tendu agrippa alors le fusil posé sur le bord de la fenêtre tandis qu'il lançait à son propriétaire :

Je vous emprunte ça, rejoignez-nous pour le récupérer.

Sans prêter attention à la réaction de l'individu il se contenterait de tirer sur l'arme, si la surprise était de mise l'homme la lâcherait probablement et devrait courir après lui pour les rejoindre au cœur des événements. Mais s'il y restait accroché de toutes ses forces il risquait de passer par dessus la fenêtre, dès lors il vaudrait mieux pour lui qu'il ne se débatte pas trop et se contente de demeurer accrocher au maudit, après tout si celui-ci lâchait l'arme l'homme s'écraserait par terre, bien que ça eut certainement fait un très beau tableau. Sans se préoccuper de cela Omega se contenterait d'utiliser son fruit en battant des bras afin de stopper sa chute et s'élever à nouveau dans les airs, se mettant finalement à courir dans le ciel après quelques mètres afin d'avancer plus rapidement vers Omicron.


Résumé:
 
Techniques:
 
Omicron = lvl 32
Omega = lvl ??
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Unbearable
avatar
Messages : 115
Race : Humain
Équipage : Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 4.631.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Dim 24 Juin - 17:48

OPA Agressive
Feat. Dead-End, Tsukiyo




Big Bear hocha doucement la tête en écoutant la réponse de la jeune femme. Elle semblait faire preuve d’une politesse dont manquait cruellement son autre vis-à-vis, ainsi que d’un certain bon sens, expliquant calmement les raisons de son refus ; ils étaient effectivement des intrus, des nuisibles, des adversaires qu’Elina, en tant que protectrice de l’île, ne pouvait pas laisser entrer. Tout cela était d’une logique implacable ! Ils ne pouvaient donc que s’incliner, Omicron lui-même ne pourrait pas le contester. Claquant des mains d’un air entendu, il inclina le menton avant de se tourner vers son supérieur en haussant les épaules.

-Bon, et bien vous avez entendu la dame, c’est fichu ! On n’a plus qu’à faire demi-t…

Il ne termina pas sa phrase. La petite femme qui se tenait face à lui un instant plus tôt se trouvait à présent à un tout autre endroit, fauchant les jambes de l’homme auquel il s’adressait d’un geste si vif qu’il peina à le discerner. Sous la surprise, le grand ours eut un mouvement de recul et perdit l’équilibre. Ses fesses heurtèrent rudement le sol, lui arrachant un grognement sourd lorsque le choc réveilla une fois de plus la douleur de ses côtes, et la cigarette soigneusement roulée s’écrasa mollement dans la neige avant de s’y éteindre. Il lui accorda l’espace d’un instant un regard désolé, avant de tousser bruyamment. Décidément, ces jeunes gens étaient pleines de surprises.

La réaction d’Omicron à l’attaque, contre toute attente, lui sembla cependant parfaitement sensée. Si dans sa chute, il n’avait pas pu voir la réplique de l’homme, il entendit sa réponse, étonnamment  mesurée compte tenu de ce qu’il venait de se passer. Jouer les innocents, une idée simple mais néanmoins tout à fait appropriée, qui avait le mérite de placer la jeune femme en tort, maintenant qu’elle avait porté le premier coup. L’officier n’avait peut-être pas le crâne si vide que cela, en fin de compte. Se redressant difficilement, s’appuyant de ses coudes sur le sol enneigé, le vieil homme hocha la tête en approbation.

-Mon collègue a raison Mademoiselle Elina, ce n’est pas un comportement digne d’une jeune fille aussi polie que vous. Nous n’avons aucune mauvaise intention, vous le devinez bien.

C’était bien entendu là un mensonge, et si les inflexions de sa voix pouvaient le trahir, le grand homme n’en saurait rien. Le ton un rien hésitant qui traversait le masque de tissu ne l’était par ailleurs pas considérablement plus que depuis le début de la conversation, peu habitué qu’était le vieux fossoyeur à user d’un parler aussi soutenu et attentif.

Une fois debout, il épousseta son costume noir du plat de la main, nettoyant la neige qui le maculait, avant de se diriger d’un pas tranquille vers le manteau de fourrure qui traînait tristement au sol pour en faire de même avec celui-ci. Si Eden Chapter n’avait jamais compris la coquetterie qui poussait une personne bien vivante à se parer de vêtements si voyants et luxueux, Big Bear, lui, se devait de connaître le valeur que l’on accordait à l’argent et à toutes ses émanations. Selon toute évidence, cela semblait être une composante primordiale à sa percée dans le monde de la pègre. Le manteau semblait être un accessoire de grande valeur, il se devait donc de le traiter comme tel.

Si rien n’avait drastiquement évolué dans la situation qui se déroulait devant lui pour le prendre de court, le grand ours s’avancerait donc à gestes toujours aussi lents vers l’affrontement qui avait commencé, levant l’habit de fourrure à hauteur d’homme, avec la ferme intention de le reposer délicatement sur les épaules de sa possesseuse.

-Calmons nous donc, calmons nous. Si nous pouvions simplement discuter tranquillement, je suis sûr que nous arriverons très vite à une entente.

Comme il l’expliquait au semi-géant quelques secondes plus tôt, cette génération était si prompte à se battre et à causer des problèmes. Il fallait bien que quelqu’un de plus sage soit là pour leur montrer comment résoudre une telle situation dans la sérénité, sans précipitation.





Résumé & Techniques:
 

Dead-End a l'autorisation de PNJser Chapter pendant mon absence.
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Mar 26 Juin - 21:45

OPA Agressive.














Formé à l'art du combat, précautionneux et réactif malgré son apparente nonchalance. Voilà ce que le bref échange avait permis à la Zoan d'élucider concernant son invité surprise. Alors que Big Bear avait engagé la conversation sans même se méfier un seul instant, selon toute vraisemblance le semi-géant était resté sur ses gardes. Sans doute à cause du village vide et de ses viles intentions ? Mais cela, Elina s'en contrefichait. Elle n'y était pas allée de main morte en passant derrière lui de la plus sournoise des façons avant de l'attaquer en traître mais, pourtant, il avait réussi à minimiser l'ampleur des dégâts ! Ce pseudo marchand, comme il persistait à vouloir se faire appeler, allait être ennuyeux à gérer malgré sa jambe en piteux état.

Un sourire froid s'étira sur le visage d'Elina en entendant l'argumentaire fallacieux des deux hommes, ce à quoi elle ne tarda pas à répondre d'un ton à moitié amusé :


- Allons. Nous savons tous qu'aucun marchand respectable n'avouerait à mi-mots qu'il recherche un marché noir. En tout cas, pas depuis le décret Decima. Cessez ces enfantillages, voulez-vous ?


Perdant tout humour, son ton reprit des notes bien plus glaciales alors que son sourire disparaissait :


- La seule chose dont je souhaite vous délester est de votre liberté, vils hors-la-loi que vous êtes. Et une fois captifs, croyez-moi, vous finirez par me révéler à quel réseau vous appartenez. J'en ai vu d'autres.


Un bref instant Elina regarda les deux hommes, malgré tout elle-même sur ses gardes. Elle laissa l'homme coiffé d'une tête d'ours ramasser son manteau, mais l'arrêta d'une voix douce alors qu'il souhaitait, de toute évidence, se rapprocher d'elle :


- Restez où vous êtes, Big Bear. Si vous tentez de vous rapprocher, je serai contrainte d'attaquer de nouveau. Si vous souhaitez parler, faites le depuis votre position.


Elle écouta donc son plaidoyer prônant une fin pacifique à cette entrevue. Malheureusement, malgré ses bonnes intentions, ce pauvre diable était bien loin du compte. Elina ne pouvait absolument pas se permettre de laisser repartir ces hommes, pas sans des informations cruciales les concernant. Elle avait suffisamment de groupuscules ennemis à gérer pour le moment, alors autant ne pas en laisser un autre entrer dans la danse sans avoir une longueur d'avance sur lui. Lorsque l'homme se tut, l'araignée lança d'une voix calme et mesurée :


- Très bien. Je vous laisse donc le choix. Continuez de me prendre pour une idiote, résistez, ou bien tentez de fuir... et vous finirez en piteux état. Résignez-vous à ne plus repartir de cette île avant d'avoir absolument tout avoué... et vous resterez en un seul morceau.


Malgré les apparences et les paroles d'Elina qui se voulaient réconciliantes après ses actes condamnables moralement, le semi-géant n'avait guère le choix en réalité. Il n'avait nulle part où fuir et, quand bien-même, la Zoan s'était assurée qu'il ne puisse plus lui échapper ainsi estropié. S'il refusait de coopérer, ses possibilités restantes s’avéraient bien maigres : lui dévoiler un atout dans sa manche pour la surprendre, compter sur un allié pour l'aider - même si elle doutait fort que Big Bear puisse déplacer aisément une telle masse - ou bien résister par lui-même.

Mais cela dit, pour venir sur ses terres par la petite porte et, selon toute évidence, tenter d'infiltrer ou d'entrer en contact avec son marché noir, ces hommes devaient être un minimum préparés. Ce qui signifiait qu'ils n'abandonneraient pas pour si peu ! À l’affût du moindre signe de duplicité, la protectrice de Yakoutie Island restait sur le qui-vive, prête à réagir au quart de tour au moindre signe suspect. Ses sens aux aguets faisaient peu à peu monter sa tension psychique, à mesure qu'elle tentait d'imaginer tous les scénarios possibles et, surtout, alors qu'elle gardait non seulement les deux hommes, mais aussi tout son environnement sous surveillance. Une vieille habitude qu'elle avait prise il y a bien longtemps, lorsqu'elle s'était jurée de ne pas mourir stupidement.




Le vieil homme ricanait sous cape. Il y avait de cela plusieurs mois, il avait passé un pacte avec la nouvelle tête pensante du marché noir local pour lui céder l'empire qu'il avait jadis créé et étendu lui-même, avant de le voir péricliter peu à peu. Faute d'une figure de proue derrière qui se rallier, les criminels se laissaient souvent aller à leurs bas instincts : l'arrogance et l'ambition demeuraient monnaie courante dans ce milieu. Or donc, il avait accepté de retourner dans l'ombre, d'endosser le costume d'éminence grise pour une femme aussi froide que cet océan. En échange, en sus d'une somme d'argent non négligeable, Tetsujin ne lui avait demandé qu'une seule chose : « distrayez-moi ». En son temps, ce vieil homme avait connu la gloire, l'ivresse de la victoire, l'euphorie du pouvoir ; mais également la peur de la chute qui accompagnait irrémédiablement une telle ascension, les doutes qu'il entretenait chaque jour et, finalement, l'ennui qu'était devenu peu à peu l'administration d'une telle entreprise. Même les multiples tentatives d'assassinat ne le surprenaient plus guère, à l'époque !

Il en était venu à lentement décliner, lui aussi.

Son empire s'était amoindri, son influence faite plus ténue et, peu à peu, le renard grisonnant avait perdu de sa superbe. Tant et si bien qu'il avait fini par tomber dans l'oubli, loin de l'agitation sous cape du monde de l'ombre. Puisqu'il n'avait jamais rien connu d'autre, il avait continué de gérer son marché noir... ou plutôt de le regarder dépérir peu à peu. Il s'était résigné à son sort, lorsqu'elle était apparue en compagnie d'un officier de la marine. Puisqu'elle était, à cette époque, fiancée au marine fraîchement arrivé, quelle n'avait pas été sa surprise lorsqu'il avait compris sa véritable nature ! Véritable serpent réchauffé dans le sein du protecteur d'antan de Yakoutie, cette jeune femme était entrée en possession d'une rareté, même de son point de vue : un fruit du démon. Et elle lui avait fait miroiter bien plus en quelques jours à peine. Dès lors, une étincelle s'était rallumée et, lorsqu'Elina était revenue des années plus tard, Tetsujin s'était déjà résolu à lui céder son bien le plus cher.

Et à la regarder s'élever.


« Pour l'heure, vous restez fidèle à tous vos engagements, Jorogumo ! », ricanait-il en pensée.


Depuis quand n'avait-il plus connu pareille chaleur sur cette île morne ? Depuis quand les rouages usées et grinçants de son marché noir ne s'étaient-ils pas frottés à ceux bien huilés du monde de l'ombre ? À quand remontait la dernière fois où il avait réellement été en danger ? Ah ! Malgré son âge avancé, Tetsujin frémissait à cette idée. Après toutes ces années à se laisser aller... il en avait presque oublié le frisson, l'adrénaline, la vie trépidante qu'un criminel digne de ce nom se devait de chevaucher en riant ! L'ancêtre n'aurait jamais cru jouir d'une deuxième jeunesse aussi tardive qu'enrichissante. Pour cela, il remerciait cette jeune femme ambitieuse... raison pour laquelle il lui procurait tout son soutien.

La voix de Kim le tira de ses pensées :


- Patron, le gars au Zoan commence à voler en direction de la patronne.
- Fort bien. Continuez de surveiller les lieux et de me décrire ce que vous apercevez, la suite devrait être intéressante.


Confortablement installé dans son fauteuil, le vieux renard souriait, prêt à être diverti une fois de plus par la femme-araignée de North Blue.






Résumé :
Elina demande à Chapter de s'arrêter après qu'il ait ramassé son manteau, pour l'empêcher d'approcher plus d'elle. J'ai considéré que tu tentais malgré tout d'apaiser la situation et de prôner le pacifisme, malgré mon intervention, et j'ai continué en ce sens. Si ce n'est pas le cas fais moi signe et je modifierai si besoin.

Du coup Elina écoute le plaidoyer de Chapter et cesse d'attaquer. Elle propose un deal à Omicron et Chapter : tout avouer sur les véritables raisons de leur présence, leurs intentions futures, leurs affiliations... bref : lui révéler toutes les informations qu'elle souhaite en échange de leurs vies. Elle précise également que s'ils tentent de fuir, de résister ou de la prendre pour une idiote plus longtemps, elle mettra fin au deal.



Kim et Ron (PNJ lvl 1) observent la scène de loin, dans les collines environnant Rinekin, avec une longue vue. Ils rapportent à Tetsujin le fait qu'un Zoan volant se dirige à présent vers Elina.

Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Dim 1 Juil - 20:36

Arrivée innopinée

Sur les épaules de sa grande sœur adoptive, la petite Nana voyait le paysage défiler à une vitesse ahurissante, bien plus vite que si elle avait elle-même couru pour rejoindre leur destination. D’ailleurs, la Zoan elle-même ne courrait pas et ne faisait finalement que profiter de la queue que lui conférait sa forme zoan pour enchainer sa technique de « saut de scorpion au ras du sol et donc, finalement, se projeter vers l’avant à de très nombreuses reprises. De cette façon, le duo, toujours emmitouflé dans ses vêtements bien chauds, avançait à un rythme conséquent. Sans prendre le temps de deviser ou de répondre à ces multiples onomatopées de surprise, la verte s’obligeait à maintenir un rythme soutenu dans le but de rapidement rejoindre Elina, ne sachant pas si l’alliée de l’inquisition était ou  non en grand danger. Sur ses épaules donc, Nana regardait le paysage blanc et lâchait régulièrement des « OH » ou des « AH » de contentement. En effet, la petite avait vécu la majeure partie de sa vie sur des îles tropicales et n’avait donc vu ses premiers flocons que très récemment, au moment où Bulle avait franchi la frontière de roche rouge pour se jeter dans North Blue. Cette Blues avait finalement représenté une découverte totale pour la plus petite des Toupex qui ressentait finalement les effets du froid mais qui s’en amusait. En plus de cela, Kim avait découpé un manteau d’adulte pour lui faire une doudoune bien chaude et à sa taille. Elle profita donc du voyage jusqu’à ce qu’enfin elle aperçut les contours d’une ville devant elles.

Ajoutant alors à ses perceptions physiques les perceptions mentales de son haki de l’observation, la petite végétale ne sentit d’abord aucune autre présence que celles de Kanäe et d’elle-même. Puis, à mesure que la ville approchait au rythme des propulsions de la maudite, Nana trouva étrange qu’elle ne ressente toujours aucune présence, pourtant elle avait bien compris que les villes contenaient souvent beaucoup de voix. Elle le notifia à sa supérieure à l’aide d’une intervention intraduisible et par-dessous tout intranscriptible que seule la destinataire comprit, en substance au moins.

Elina a dû faire évacuer lorsque le risque s’est présenté. Continue à rester attentive, on devrait bientôt tomber sur des voix, au moins celle d’Elina si elle en a déjà fini ou celles de ses assassins s’ils ont eu raison d’elle.  


Il s’agissait là d’une hypothèse qui embêterait la traitresse de façon plus que négligeable et qui l’obligerait à revoir ses plans immédiats, notamment s’agissant de Dwarf Town. Plus encore, l’inquisition y perdrait une alliée apparemment précieuse et Yakoutie, une protectrice impliquée. Stressant donc légèrement, la Toupex fut finalement délivrée par une nouvelle tape sur l’épaule de la part de la femme-plante à l’apparence d’enfant : elle venait de percevoir des présences : sept pour être précise. Elle indiqua notamment deux voix très excentrés, les espions du vieux au téléphone mais elle l’ignorait, puis les deux voix les plus proches d’elles, à sa monture de l’instant qui changea légèrement de cap pour suivre la nouvelle destination indiquée et finalement arrivée en vue d’une scène plutôt atypique et déstabilisante.

Atypique parce qu’elle vit un homme, ou une femme, arpenté le ciel à l’image d’un oiseau mais en n’usant ni d’un geppou, ni d’un Zoan volant ; preuve en était l’absence totale de partie animale sur cet individu. Ce qui ajoutait finalement ce caractère atypique à cette action peu commune étant sans nul doute le fait que le volant en question tenait une arme de précision et un homme qui était accroché au bout du fusil susnommé. Sans trop forcer, il semblait bien vu la position du second larron, que ce transport n’était pas consenti, en tout cas pas totalement, et que le tireur s’était retrouvé là un peu contraint et forcé par un tractant qui luttait pour s’en défaire ou qui, au contraire, l’emmenait sciemment avec lui ; difficile à dire. Quoiqu’il en soit, ce ne fut pas cette image qui donna à la chose son aspect déroutant mais bel et bien le fait que les deux individus n’étaient pas des inconnues pour l’ex-mouette.

Cet homme maquillé, ou cette femme maquillée, tel un mime, et qui semblait donc mener cette danse aérienne, Kanäe le connaissait pour la simple et bonne raison qu’elle avait eu affaire à lui peu de temps dans le passé. Enfin, pas à lui directement mais à un homme qu’il avait accompagné avant les évènements marquant de l’île prison d’Ezra Ronald. En effet, durant son séjour et la réunion révolutionnaire de Las Camp, la maudite avait eu l’occasion de rencontrer un ancien révolutionnaire aux relations mitigées en la personne de Kabayochi Kiru. L’homme s’était alors clairement attiré les foudres de la Brendao, seconde d’Eken Sor, et était finalement reparti avec un homme à lui délivré par la défunte révolutionnaire Aurore Pandore. En l’occurrence, le forban primé s’était présenté en compagnie de plusieurs de ses associés et, notamment, de cette énergumène volant. Affilié à Kiru, il n’était donc pas un homme d’Elina et devait donc représenté le danger qui pesait sur la gestionnaire de l’île.

Pour le second intervenant, il fallut à la verte quelques instants pour parcourir ses souvenirs et ses quelques années de service gouvernemental pour finalement remettre un nom sur un masque : Francis Levignac, l’artiste sanglant qui avait décimé un petit groupe de hors-la-loi dans un hangar avant de mettre quelques petits bâtons dans les roues des gouvernementaux envoyés sur place. Par cette troupe de marine figurait notre chère Kanäe qui avait fini blessée suite à une explosion provoqué par celui qui se faisait maintenant trainer dans les airs. Celui-ci, elle ne savait pas s’il était affilié à X ou à Y et donc, s’il était ou non dans le camp de la protectrice des lieux. Dans le doute, elle préférait le considérer comme un ennemi et lui réserver un traitement identique que celui prévu pour le mime volant.

Nana, enferme les, on va devoir savoir qui est avec qui… Quelle idiote, j’aurais dû demander au vieux au téléphone.


Sans trop attendre quoique ce soit, et bénéficiant de la vitesse plus importante de sa grande sœur, la petite Nana sortit de sa sacoche une petite graine qu’elle expédia en direction de ses cibles. A l’impact, cette petite graine viendrait libérer des lianes épaisses et résistantes qui formeraient une structure ronde semblable à une petite cellule dans laquelle les deux OVNI pourraient être maintenus en détention le temps de tirer cela au clair. Si d’aventures, le mime venait à esquiver, il serait alors charger directement par une Toupex lancée à pleine vitesse et qui viendrait le cueillir d’un coup de pince violent sur le crane.

De fait, le combattant relié au Kabayochi serait alors également descendu au sol, mais d’une façon plus musclée que par le biais de la cellule végétale de Nana.

***

Bulle avait elle aussi bien avancer et entrait finalement au port de la capitale. Ouvrant la gueule, elle libéra le trio de femme qui n’avait pas suivi la supérieure de la bande et qui avait pour mission d’établir le contact avec les forces de Kokuro Elina. Elle déboulerait donc dans les lieux, cherchant du regard le contact qu’elles devaient rencontrer.
©️ Codé par Kari Crown


Kana arrive donc à Rinekin et est aiguillée par Nana vers le duo Seta/Francis. Nana tente de les enfermer dans une petite cellule végétale, si elle fail, Kana frappe Seta avec un coup de pince des familles pour l'envoyer vers le sol, fort.

Techniques:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Jeu 12 Juil - 7:38


OPA Agressive !







Tsuyo Kazu/Omicron

Qui a parlé de respectable ?

Un sourire mauvais apparu sur le visage d'Omicron en prononçant ces mots, il n'était pas dupe, l'accalmie dont il bénéficiait ne changerait rien et ses mots ne le feraient pas non plus. Pour autant il ne croyait pas au manège de celle qui se présentait en protectrice de l'île, les plaçant en tant que grands méchants criminels. Tout ce manège, cette ville vide, cette apparition soudaine de la combattante et cette attitude agressive ne prouvaient qu'une seule et unique chose, quelque chose ne tournait pas rond chez celle qui leur faisait face, elle cachait quelque chose. Néanmoins il poursuivit rapidement sa phrase :

Nous sommes ici car on nous a dit pouvoir y trouver un Fruit du Démon, nous avons amené l'argent pour nous le procurer.

La Kokuro ne pourrait percevoir aucun mensonge dans les propos du Semi-Géant, la totalité des informations qu'il venait d'énoncer étant totalement vraies. Bien entendu il ne disait pas tout et ne dévoilait pas la totalité de ses cartes mais il doutait de toute manière que les autres raisons de la présence lui soient de la moindre utilité en cet instant précis, probablement plus aptes à le desservir. Il était déjà prêt à essuyer un nouvel assaut de la part de la guerrière quand la voix d'Omega s'éleva, semblant comme mettre en pause la tension de l'instant. Le regard d'Omicron passa rapidement sur Big Bear qui n'avait pas bougé à ses côtés avant de se poser sur les nouveaux arrivants, subitement devenus le centre d'attention.



Seta Panto/Omega

Le regard d'Omega se baissa vers son passager clandestin sans paraître le moins du monde surpris ou gêné par la présence de celui-ci. Un large sourire apparu sur le visage du maudit tandis que l'homme accroché à son fusil paraissait soit bien trop effrayé par la hauteur ou conscient de sa position pour se débattre. Avec un petit rire il lui lança alors :

On peut dire que vous y tenez à ce fusil hein ?

Son sourire disparu alors tandis qu'il apercevait un mouvement rapide, une masse progressant à une vitesse exceptionnelle, parvenir à l'entrée de la ville. Par réflexe il sauta de côté pour mieux observer le potentiel danger au moment où un objet vint frapper l'homme qui accompagnait sa course aérienne. Le choc retint le bras du maudit qui laissa simplement ses doigts glisser pour lâcher le sniper qui se retrouva aussitôt enfermé dans une boule végétale semblant particulièrement résistante. Sans attendre de comprendre ce qu'il se passait Seta commença à s'élever dans les airs, gagnant de plus en plus de hauteur tandis que la masse qu'il avait vu quelques instants plus tôt le manquait de peu, frappant l'air à peine un mètre sous sa position. Il l'avait échappé belle tandis que déjà son assaillant commençait à retomber vers le sol, la seule raison pour laquelle il avait pu esquiver cet assaut étant son réflexe de prendre de la hauteur en cas de danger, s'éloigner du sol limitait toujours les possibilités adverses. Il serra les dents tandis que son regard s'attardait sur celui qui avait décidé de l'attaquer de la sorte, un adversaire qui semblait particulièrement puissant, bien trop pour cette partie du monde. Ou plutôt une adversaire ! Il lui fallut quelques instants à trouver ce visage familier avant que ses souvenirs ne croisent ses connaissances sur les criminels de ce monde. Il ne l'avait jamais vu utiliser son fruit et pourtant il avait déjà croisé la Verte, sur Las Camp en accompagnant Mr A il avait croisé le chemin de la Révolutionnaire liée au Dog. Omega pesta sur sa malchance, la jeune femme était une combattante reconnue et redoutée, probablement trop forte pour lui. Mais surtout elle le reconnaitrait facilement, probablement était-ce déjà le cas. Alors pourquoi l'attaquer ainsi en traitre ? Le Dog avait-il perdu tout honneur au point où il était prêt à tourner une nouvelle fois le dos au Golem pour lui déclarer la guerre ? L'agent de Dead-End sembla hésiter un instant avant de lever ses bras en l'air en signe de pacifisme tandis qu'il se laissait descendre en direction de la nouvelle arrivante, se rapprochant par la même occasion à une dizaine de mètres de ses deux alliés et leur assaillante qui paraissait également avoir stoppé son attitude agressive, pour l'instant tout du moins. Alors qu'il n'était plus qu'à quelques mètres de haut il déclara en conservant son attitude d'apaisement, d'une voix assez forte pour que tous l'entendent :

La Révolution est-elle donc tombée si bas qu'elle se comporte comme le Gouvernement Mondial ? Ou bien le Dog veut-il se faire un nouvel ennemi ?! Nous avons posé le pied sur cette île sans le moindre signe agressif et déjà trois d'entre vous ont tentés de nous tuer ! Des explications ?


Résumé:
 
Omicron = lvl 32
Omega = lvl 37
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Sam 14 Juil - 19:38

OPA Agressive.














- Qui a parlé de respectable ?

Cette simple réponse, couplée au sourire mauvais qui s'étirait peu à peu sur le visage du semi-géant finirent de confirmer les soupçons d'Elina : cet empoté venait de révéler son véritable visage d'une manière aussi univoque que définitive. Le voilà qui tentait pourtant d'appeler à un troc pour un fruit du démon ? Comme si ces biens rares et précieuses se trouvaient dans les commerces locaux entre les bananes et les pommes ! En aucun cas un marchand civil n'aurait pu se procurer un fruit du démon, en tout cas pas sur une ile aussi pauvre que Yakoutie, en proie à des attaques de bandits et de pirates jusqu'à lors incessantes. Cela ne signifiait qu'une chose : un criminel attendait de passer un accord avec ces deux nouveaux venus. L'araignée avait en sainte horreur qu'on la traite comme une idiote, et cet homme semblait prendre un malin plaisir à se moquer éperdument d'elle... un peu plus à chaque tirade.

Alors qu'elle s'apprêtait à dire le fond de sa pensée à ce semi géant au nom inconnu, un mouvement éclair attira son attention sur le coté. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant une tierce personne à laquelle était accrochée Francis ! Nouvel arrivant qui, en plus d'être attifé d'une bien étrange manière, semblait voler ? Il battait les bras en tenant pourtant le fusil de Francis et le Maestro par la même occasion ? De quelle force considérable devait il receler pour parvenir à pareil exploit ? Mais les surprises s’enchaînèrent... de plus en plus désagréables. Une attaque sortie de nulle part enferma le tireur d'Elite dans une chrysalide, tandis que l'homme volant esquivait une attaque que la Zoan devina à peine !

Une sueur froide commença à couler le long du dos de la jeune femme.

Le cerveau d'Elina entra en ébullition. Elle n'avait pu qu'entrevoir l'attaque si rapide qui avait visé le couple improbable nouvellement arrivé... alors que l'être androgyne qui portait Francis jusqu'à présent avait réussi à esquiver l'attaque, ce qui prouvait qu'il était peut être plus expérimenté qu'elle. Du coin de l'oeil, elle avait vu une forme hybride témoignant d'un utilisateur de fruit du démon de plus entrer en scène à une vitesse qui la dépassait ; mais son attention était bien plus accaparée par une donnée primordiale : Francis venait d'être capturé ! Elle balaya la zone de son regard noir et plissa les yeux en comptant le nombre d'ennemis. Son acolyte du jour à présent enchevêtré dans une prison végétale, Jorogumo se retrouvait à trois ennemis confirmés contre elle, et potentiellement deux autres ! Car si les deux nouveaux protagonistes avaient semblé attaquer tant Francis que l'homme non identifié... cela ne signifiait en rien qu'ils seraient dans son camp. Donc Elina pouvait se retrouver à se battre à cinq contre un. La situation venait de passer de peu enchantante à cauchemardesque en un battement de cil !





La jeune femme serra le poing jusqu'à s'en faire saigner. La mâchoire crispée, elle sentit le contrôle de la situation lui échapper totalement lorsque son Haki de l'Observation refit surface sans crier gare, perforant son crane de milles aiguilles douloureuses. Les nombreuses voix auxquelles elle commençait à peine à s'habituer lui renvoyaient de multiples échos insoutenables qu'elle n'arrivait toujours pas à trier, et encore moins à analyser ! Nombre d'être vivants, potentielles viles intentions, sentiments et volontés... elle ne percevait rien de tout cela. Rien qu'un chaos informe qui balaya sa concentration l'espace d'un instant.

Un instant de doute, de peur et de rage de se voir réduite à l'impuissance sur son propre territoire... un bref instant, où son statut de protectrice de l'île sembla vaciller, prêt à s'écrouler tel un chateau de carte construit minutieusement et que ces pauvres cloportes auraient balayé d'un revers malhabile !


« Hors de question ! », enragea-t-elle en pensée.


Son poing serré sembla cuire, en proie à des fourmillements douloureux et inexplicables. Le sang gouttait peu à peu sur la neige, à mesure que sa colère et ces sensations dérangeantes gagnaient en intensité. Non. Elle n'allait pas tomber. Elle allait réduire en charpie toutes les âmes qui l'entouraient, les briser une à une et les réduire au silence. L'attaquer sur son propre territoire ? Sur SON île ?! Misérables avortons ! L'araignée fulminait et peinait à garder la raison, la prudence qui la caractérisaient pourtant si souvent. Elle revoyait le sourire moqueur du semi géant, se repassait dans sa tête ce que, à présent, elle comprenait être toutes les moqueries qu'il lui avait réservées. Oser se payer sa tête de la sorte !

Ses pupilles se dilatèrent, gonflées par une rage sans borne de s'être faite dupée de la sorte. Ses traits crispés prirent des tons sombres et toute chaleur quitta ses prunelles lorsqu'elle posa son regard noir sur l'être qui voletait à quelques mètres au dessus d'elle. Ces hommes allaient tout gâcher. Ils allaient ruiner ses plans, mettre sa vie en péril et risquer de détruire ce qu'elle s'échinait à créer : son empire florissant. Les lèvres de ce misérable cloporte avaient beau bouger, elle n'entendait rien du venin qu'il souhaitait déverser. La tête emplie d'une cacophonie sans nom, revenue à des instincts bassement primaires, Elina ne raisonnait plus : elle comptait simplement survivre. Se battre, défendre son empire et sa vie... puis briser celles de ces intrus aussi odieusement arrogants. Qu'il ose, lui aussi, tenter de l'amadouer en adoptant une pseudo posture amicale lui fit voir rouge.


- Impardonnable, grinça-t-elle entre ses dents.


Son poing se crispa de nouveau, laissant une goutte de sang de plus tomber sur la neige. Les paresthésies gagnèrent encore en intensité, attisant l'ire incandescente qui consumait peu à peu la raison d'Elina. Une autre goutte de sang perla, roula paresseusement sur un de ses doigts, hésita, puis se décrocha elle aussi. À peine avait-t-elle quitté la chaleur de cette main serrée que la Zoan avait disparu de nouveau, sautant de toutes ses forces pour rejoindre cet illuminé qui la narguait en voletant ! Elle sauta à pleine vitesse contre les parois de deux maisons attenantes à de multiples reprises, jusqu'à arriver sur le toit d'une d'entre elle. Elle bondit alors de nouveau pour avaler la majeure partie de la distance les séparant. La Zoan lui lança deux lames d'air en croix qui tourbillonnèrent jusqu'à lui, afin de lui retirer ce maudit air faussement pacifique qu'il arborait. Elle avait vu le véritable visage de son acolyte, mais cet idiot continuait de la ridiculiser ! Elina allait apprendre à ce pauvre moucheron ce qu'il en coûtait de se moquer d'une araignée au milieu de sa toile.

Malgré toute sa rage et sa fougue, Elina n'avait évidemment pas pu atteindre son but et engager le corps à corps avec ce diable volant. Elle commença à tomber, voyant sa cible s'éloigner peu à peu... Mais à peine la lente course de la gravité débutée qu'Elina tenterait de le cueillir grâce à deux lassos de toilacier qu'elle tisserait sur ses poignets humains. Voilà bien longtemps que la maîtrise de son fruit du démon lui permettait de tisser de la toile sans passer par une forme hybride. La quantité était certes réduite, mais l'effet de surprise en valait la peine. Et elle doutait que quiconque s'attende à la voir tenter d'atteindre sa cible hors de portée de ses bras.


- Kousatsu !


Une fois potentiellement emprisonné dans sa toile et ramené sur la terre ferme, l'araignée aurait tot fait de lui faire ravaler ses dents !




- Ça bouge sévèrement, patron ! lança Kim, une grosse goutte de sueur commençant a perler dans sa nuque. Deux nouvelles personnes viennent de se pointer et attaquent à la fois le Zoan et l'homme qui accompagnait la patronne !


Si Kim semblait anxieux, Ron arborait une mine déconfite. Presque livide et en sueur, le jeune espion mesurait seulement à présent toute la portée de son manque de sérieux. Et si la patronne mourait à cause de lui ? Ses collègues le buteraient dans la foulée, c'était sur ! À cinq contre un elle n'avait aucune chance ! Mais bien vite, la voix de Tetsujin le sortit de sa tourmente :


- Ce sont les renforts, simplement j'ai du omettre de leur préciser nos effectifs. Ne vous en faites pas, je suis certain qu'ils règleront bien vite cette bévue et maitriseront les suspects.
- La patronne se lance à l'attaque de l'homme volant !
- Ah ! La fougue de la jeunesse ! ricanna à moitié Tetsujin.


Le vieux renard, contrairement à la femme araignée, savait que les deux nouveaux arrivants étaient de leur coté. Il était donc bien plus serein que la Zoan et profitait pleinement du spectacle.






Résumé :
Elina est prise de court avec toutes les actions successives ce qui, couplé à toutes ses cogitations et ses sentiments, relance son Haki de l'Observation. Elle comprend qu'elle s'est faite rouler et qu'elle est potentiellement réellement en danger. Elle enrage et décide de se battre pour sa vie et de détruire tous ceux qui ont pénétré sur son territoire. Je tente donc un éveil de Haki de l'armement.

Elina attaque Seta : elle saute sur les parois de deux maisons attenantes (à la Prince of Persia) et une fois sur le toit bondit vers Seta. Le saut est bien sur trop court pour arriver au corps à corps, alors elle lance une double attaque :

- Un Rankyaku spécial.
- Une technique de toile avec chaque bras pour tenter d'enserrer au moins un membre de Seta dans de la toilacier.


Kim et Ron (PNJ lvl 1) observent la scène de loin, dans les collines environnant Rinekin, avec une longue vue. Ils rapportent à Tetsujin que les combats reprennent.

Carte de Yakoutie :
Spoiler:
 


Techniques utilisées:

Rankyaku: (lvl 20)
Technique apprise après un dur combat contre une famille d'assassins. Elle consiste à trancher l'air avec son pied et de créer une véritable lame d'air pour blesser son adversaire.
- Toutes les formes.
- Variation: Rankyaku « Diez »: (lvl 31)
Deux Rankyakus lancés en forme de croix qui tournoient sur eux-mêmes.


Kousatsu : (lvl 17)
Elina entre-tisse plusieurs fils en un câble assez résistant, et s’en sert pour étrangler sa proie par surprise. Si elle le désire, la victime peut tenter de briser le fil, étant donné qu’il est un peu moins solide qu’une corde de violon. L’autre solution consiste, bien sûr, à s’en prendre directement à l’assassin. Elina peut également s’en servir comme d’un lasso et tenter d’emprisonner un membre de son adversaire.
Variation : (lvl 30) :Utilise un câble d’acier à la place. Peut toujours être brisé, mais le personnage doit pouvoir se défaire de l’acier...
NB: Toilacier: (lvl 30)
Un fil d’une solidité extrême, comparable à un câble d’acier ! Sa capacité de portance et sa résistance sont très importantes. Ne peut pas être utilisé par les formes restreintes aux fils « de base ».
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Lun 16 Juil - 10:16

Team work

Lorsqu’elles arrivèrent sur le port de la capitale de Yakoutie Island, et accessoirement à l’endroit où Lily pourrait recevoir des soins et où Kim pourrait engager les négociations stratégiques, les filles attendirent un émissaire mais ne tombèrent d’abord sur personne. Tant pis, elles n’avaient prévu de leur arrivée que tardivement et comprenait bien que dans un contexte d’attaque extérieure, les subordonnés de Kokuro Elina avait d’autres chats à fouetter. Elles sollicitèrent donc rapidement d’un marchand des docks la direction de la mairie ou de tout autre endroit où officiait l’administration de la protectrice de l’île avant de se diriger dans cette direction sans être trop certaines de trouver leur bonheur à l’issue de la voie. Dans tous les cas, la verte était partie en soutien de la cheffe des lieux et reviendrait donc avec la plus haute des instances de l’île.

Au milieu du trio, la petite brune à l’épaule inlassablement bandé depuis plusieurs semaines trépignait d’impatience, elle savait que sa mobilité pourrait lui être redonnée sur cette île par l’implantation d’un système mécanique. En plus de ça, l’idée de se transformer en humaine-mécanique lui plaisait énormément, enfin probablement jusqu’à une certaine limite.

***

Au cours de sa charge aérienne, la traitresse vit rapidement le mime se délester de son paquet et s’en servir comme une sorte de bouclier pour encaisser la graine-cage qui les visait tous les deux. De cette façon, celui que la Toupex avait pu identifier comme étant l’artiste Francis Levignac tomba vers le sol, bien prisonnier d’une magnifique cage de racines épaisses et résistantes. En tombant au sol, la cage ne se brisa pas mais son habitant dut encaisser le choc violent qui le plongea dans l’inconscience de façon temporaire. Nan le ressentit immédiatement et se contenta de cette situation où ils avaient un potentiel ennemi de moins à gérer. Surtout aux vues de la suite des événements.

Alors que le coup paraissait déjà porté en l’état, la perte de son boulet et l’anticipation de la cible des deux vertes lui permit de réaliser une esquive, certes très juste, mais une esquive néanmoins. Être esquivée par un adversaire, Kanäe en avait déjà fait les frais et cela n’était finalement qu’une situation assez banale qui n’avait pas à faire plaisir ou à frustrer l’un des combattants, il ne s’agissait que du fait de repousser l’heure où le premier coup serait donné. Pourtant, si l’inquisitrice grimaça une fois sa pince passée dans le vide, ce fut bel et bien une sensation bien plus douloureuse qui vint la cueillir alors qu’elle débutait sa chute vers le sol. En temps normal, après un tel saut du scorpion, elle aurait pu se réceptionner sans la moindre difficulté à l’aide de ses jambes ou de sa queue mais cette fois, elle ne fut simplement pas en capacité de le faire.

En effet, comme pour se moquer d’elle ou se jouer d’elle, son haki de l’observation encore incontrôlé réagit à l’affront du mime et vint rappeler son existence à une ancienne mouette qui ne put que le subir et perdre ses moyens en plein air. Le sol se rapprochait inexorablement et le mental de la maudite subissait un assaut tonitruant qu’elle commençait à ne connaitre que trop bien. Au fil des attaques de ce haki, elle avait senti la puissance des migraines diminuer au fur et à mesure si bien qu’aujourd’hui elle la trouvait moins handicapante, moins douloureuse et surtout moins déroutante qu’au jour de sa première crise. Pourtant, il n’en restait pas moins une abomination au cours de laquelle sa titulaire ressentait un brouhaha horrible dans son crane qui semblait prêt à exploser. Si elle avait pu hurler par le passé à cause d’une telle sensation, elle se contentait aujourd’hui de grimacer assez fortement et de grogner de douleur ou de rage. En l’espèce, aujourd’hui, il s’agissait d’un grognement qui mêlait les deux sensations : la douleur de cette attaque sur l’esprit et la rage du combat qui s’annonçait dès maintenant. Pourtant, bien que déterminée, cette intrusion inconnue source de déconcentration ne lui permit pas d’aborder son atterrissage par elle-même, une chose que la petite Nana, toujours sur les épaules de Kanäe comprit rapidement grâce à son propre haki de l’observation, totalement maîtrisé dans son cas précis. Elle réagit donc pour elles deux et lança en direction du sol une nouvelle graine qui explosa immédiatement en libérant une énorme fleur au cœur assez ample et large. Les deux vertes s’écrasèrent alors quasi-instantanément dedans en soulevant seulement une petite pluie d’étamines.

L’instant suivant, le mime volant pourrait voir les deux Toupex se redresser sans avoir subi le moindre dommage, la plus grande le regard tourné vers lui en lançant un regard noir. SI son haki de l’observation commençait à se calmer, la crise étant sur le déclin, la maudite n’avait pu saisir qu’une brève partie de l’intervention orale du subordonné du Kabayochi et semblait pourtant largement amusé par la situation. Il parlait, osait parler même, de la destination des révolutionnaires, du comportement du Dog et de ses réelles intentions. Si son discours aurait pu trouver le chemin de la raison de Kanäe qui se serait alors contenté de simplement restreindre ses mouvements le temps de tirer cette histoire au clair, qu’un subordonné d’un assassin de civil comme Kabayochi M. Kiru se permette de telles remarques ne la fit que sourire. Ironiquement, le maudit du mime se sentait légitime de parler d’attaques gratuites et de nouveaux ennemis pour Erwin alors que son propre chef avait été exclu de la révolution et avait été mis à l’écart par Eken Sor pour justement avoir dépassé certaine frontière et causé la mort d’innocentes personnes, il y avait donc de quoi sourire. S’apprêtant donc à répondre à son interlocuteur de l’heure, la maudite fut interrompue par l’intervention d’une femme qu’elle ne connaissait que trop bien et qu’elle n’avait alors pas encore remarqué : Kokuro Elina. La protectrice de l’île n’avait pas fait dans la dentelle et s’attaquait clairement au mime volant avec une violence réelle, témoin grandiose de la position de Seta en tant qu’ennemi de l’alliée de l’inquisition.

La Zoan du scorpion, l’esprit enfin libéré des pulsions destructrices de son haki adressa un regard bourré de sens à Nana qui comprit immédiatement et s’arma d’une nouvelle pop-green qu’elle lança clairement en direction du seul ennemi identifié clairement. S’il esquivait les lames volantes et les toiles, son attention ne pourrait lui permettre de passer entre toutes les mailles du filet, Nana lancerait alors sa pop-green qui libérerait en vol une tête de canidé en racine extrêmement résistante cherchant à faucher le mime en plein vol. Si ce dernier ne pouvait esquiver les toiles et se retrouvait restreint dans ses mouvements, Nana ferait à l’identique bien consciente que les possibilités d’esquive étaient alors bien moins grande.

Pourtant, le danger final et réel ne venait pas de cette pop-green offensive mais bel et bien du dernier élement de cette attaque combinée à trois : la traitresse verte. Celle-ci avait suivi le départ de la graine de sa sœur adoptive pour venir cueillir son ennemi en fonction de la situation. Impacté par une attaque ou non, restreint par la toile ou non, Kanäe ne comptait pas manquer son coup une deuxième fois, elle sauta donc pour atteindre son ennemi qui avait fait l’erreur de redescendre en altitude pour venir, une nouvelle fois, tenter de lui porter un coup au niveau de l’épaule droite cette fois-ci. Corrélativement, la poche à venin terminant la queue de la Zoan viendrait elle aussi porter une menace en visant les côtes gauches de l’ennemi, ce qui l’expédierait vers le sol et lui briserait quelques os. Le premier coup visait à empêcher l’oiseau de reprendre son vol en lui brisant une aile, la seconde à l’empêcher de fuir en l’handicapant durement. Si son premier coup touchait, la pince, Seta serait envoyé vers le sol et s’y écraserait, la queue du scorpion ne trouverait alors plus de cible.

Si l’entreprise était couronnée de succès, la révolutionnaire retrouverait le plancher des vaches et ferait face à son alliée Kokuro Elina. Elle reprendrait alors totalement forme humaine et s’adresserait à elle, lui faisant comprendre par la même que l’heure des retrouvailles était arrivée.

Elina, c’est un plaisir de te revoir.


©️ Codé par Kari Crown
 

Alors ! C'est long mais y'a pas mal de choses ! Les filles arrivent donc à la capitale et se dirige vers la mairie ou l'équivalent.

Pour Kana et Nana > Après l'esquive de Seta, le haki de l'obs de Kana se réveille et l'empêche de retomber proprement, Nana s'occupe donc de l’atterrissage avec un pop. Elles se relèvent ensemble sans bobos et voient Elina passer à l'action, elles décident donc de l'aider. Que Seta se fasse toucher ou pas par les attaques d'Elina, Nana lui balance un pop green offensif et Kana suit la graine pour cueillir le mime en cas d'esquive ou en remettre une couche en cas d'attaque encaissée. Elle vise principalement l'épaule droite pour la lui casser et subsidiairement les côtes pour le même but. Des blessures handicapantes pour mettre Seta en arrêt.

Techniques :
 

Nana est lvl 35

La PNJisation et l'inconscience de Francis ont été vues avec Heziel avant son départ !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 654.168.000 B

MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   Lun 23 Juil - 6:32


OPA Agressive !







Seta Panto/Omega - Tsuyo Kazu/Omicron

Omega laissa un soupir s'échapper de sa bouche tandis qu'il observait celle qui avait attaqué Omicron quelques instants plus tôt se mettre en action. Un air résigné apparu sur son visage tandis qu'il ne modifia en rien son comportement, conservant ses mains en l'air en signe de paix sans tenter la moindre esquive. Les deux lames d'air le frappèrent de plein fouet, tranchant son corps dans un léger jet de sang, le forçant à reculer quelque peu sous le choc. Serrant les dents sous la douleur le Mime se redressa malgré tout, s'assurant à tout instant de garder ses mains toujours au dessus de sa tête bien visible. Il demeura une nouvelle fois sans la moindre réaction lorsque les fils de la jeune femme vinrent s'enrouler autour de ses poignets, amenant finalement ses mains vers l'avant de manière forcée. Son corps bascula en avant sous l'impulsion, son assaillante l'entrainant vers le sol dans sa propre chute sans qu'il n'y oppose la moindre résistance. Néanmoins alors qu'il commençait à peine à tomber vers la terrer ferme il se retrouva fauché en plein vol par une nouvelle attaque, un bloc de racines à la forme d'un chien venant le frapper violemment, le choc venant briser les entraves de l'araignée et projeter Seta en arrière. Alors que la douleur se répandait déjà dans la totalité du corps de l'agent de Dead-End il fut frappé une nouvelle fois, cette fois-ci avec une force largement supérieure aux coups précédents, projeté vers le sol en un éclair. Il sentit ses organes s'aplatir contre la terre, le maudit crachant du sang tandis que la douleur se répandait en lui. Une certitude germa alors dans son esprit, même s'il avait esquivé toutes les attaques précédentes celle-ci à elle seule aurait suffit à le mettre quasiment hors-jeu, confirmation s'il en fallait que la Toupex était une combattante d'une toute autre trempe.

L'homme qui venait d'être tabassé en arborant un signe de paix tenta de se redresser, commençant aussitôt à cracher du sang alors que la douleur qui le terrassa lui confirmait qu'il avait quelques côtes cassées. Serrant les dents malgré la souffrance qui le tourmentait il rassembla toutes ses forces pour se redresser, relevant aussitôt les mains en l'air, s'en tenant à ce geste universellement reconnu que ceux qui l'entourait avaient choisi d'ignorer. Il ne ressemblait déjà plus à rien, couvert de sang avec des plaies largement visible, levant les bras presque comme une supplique alors qu'il était à moitié courbé par la douleur. S'il avait pu paraître dangereux quelques secondes plus tôt ce n'était désormais clairement plus le cas, il paraissait déjà difficile pour lui de se tenir encore debout en son état, alors se battre. Néanmoins ce fut la voix d'Omicron qui brisa le silence alors installé :

Nous avons donc une femme affiliée au Gouvernement Mondial et une femme affiliée à la Révolution qui tabassent un homme n'ayant montré aucun signe agressif malgré le fait qu'il vienne clairement en paix. Magnifique !

Le semi-géant n'avait pas bougé de l'endroit où il se trouvait au moment de la première attaque de celle qui s'était présentée comme la protectrice de Yakoutie Island, étant ainsi donc une alliée de la Marine. Néanmoins il tenait à présent un escarméra entre ses mains, pointé sur son collègue alors qu'il venait de filmer la totalité de la scène. Celle-ci venait probablement d'être diffusé sur la plupart des écrans des bases Dead-End existantes et les enregistrements effectués par les soldats de l'organisation selon la procédure assureraient ainsi de conserver ces images, peu importe ce qu'il leur arriverait. Sans bouger d'un pouce en observant toujours les combattants placés autour de son confrère il poursuivit alors :

Je répète donc la question, pour quelle raison nous nous faisons attaquer sans raison de la sorte ?

Son regard alterna entre les visages des trois jeunes femmes qui s'opposaient à eux, bien qu'il n'ait pas esquissé le moindre assaut pour le moment. Visiblement les deux femmes ayant frappé directement Omega se connaissaient, peut-être d'avant que la Toupex ne trahisse le Gouvernement Mondial. Finalement alors que Big Bear demeurait étonnamment immobile et muet, probablement pour le mieux, il finit par préciser :

Navré pour l'escarméra mais c'est juste au cas où vous décidiez de nous tuer sans raison également.

Résumé:
 
Omicron = lvl 32
Omega = lvl 37
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]   

Revenir en haut Aller en bas
 

OPA Agressive [Présent Pv Eden Chapter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Yakoutie Island-