Partagez | 
 

 [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 2 Avr - 17:23




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Loaya Island possédait beaucoup d’ingrédient qui faisait un îlot tropicale réussi. Arborant pour seul végétation naturelle quelques palmiers, l’île possédait une particularité assez étonnante. Des légumes d’une qualité exceptionnelle pouvaient pousser dans le sable spécial qui recouvrait toute l’île. En revanche, toutes les tentatives de faire pousser des fruits s’étaient soldé par des échecs cuisants. Cela attira l’attention d’un groupuscule criminel qui imposa sa loi en ces lieux. Le Cartel de Loaya ainsi créé s’occupait d’échanger les fameux légumes et de l’argent contre des fruits importés pour ensuite exporter ces spécialités de l’île. Cela faisait désormais vingt ans que l’unique village de l’île était soumise à cette loi et ce n’est pas les vagabonds passant de temps à autres qui montraient une quelconque volonté d’aider les habitants. Une partie de la population terrorisée avait tenté, quelques mois plus tôt, de fuir l’île en volant une caravelle du Cartel fruitier. Cette fuite fut avortée par l’organisation qui châtia les rebelles à sa manière en les fouettant en place publique et en attachant les chefs du mouvement attaché à des poteaux en bois au large. Pour autant, les villageois commençaient à retrouver une certaine joie de vivre puisque cet événement avait amené le Cartel à remettre en question sa manière de faire et avait décidé d’offrir plus de liberté aux habitants.

C’est par une belle après-midi ensoleillée que le navire marchand qui amenait Ishtar à Jaya, ayant accepté de prendre la guerrière par peur que les rumeurs sur le fait que la paix y soit revenue soit fausse, s’arrêta à cette île sans réel histoire afin de s’approvisionner. Descendant de l’embarcation, la bilcane observa le village depuis le ponton grâce à ses presque trois mètres de hauteurs. Pour ne pas gêner le reste de l’équipage avec ses quatre grandes ailes provenant d’une malformation génétique, elle s’avança en direction d’une sorte de petit marché où les différents pécheurs de Loaya Island offrait aux habitants de quoi se sustenter en plus des quelques légumes qui n’était pas donné au Cartel, les fruits étant conserver comme des mets de qualité à savourer. Les yeux de l’ange se posèrent sur un homme baraqué en costume qui s’avançait entre les habitations, des huttes créoles dont certaines étaient sur pilotis même sur le sable, des légumes ayant été placé sous la maison. Son accoutrement noir détonnait avec le reste des habitants, ce qui poussa la De Lérhane à froncer les sourcils. Il devait certainement se diriger vers l’une des maisons en bois ressemblant à un petit entrepôt. Derrière ces bâtiments, on pouvait aussi apercevoir le siège du Cartel, une demeure joliment décorée n’aillant rien à envier à la majorité des habitations de maîtres de plantations.

L’ancienne révolutionnaire se dirigea vers un commerçant afin de lui acheter trois jolis poissons qu’elle se hâta de rapporter au cuisinier du navire marchand afin que celui-ci leur concocte un plat différent de d’habitude. Elle revint ensuite au marché et se promena en regardant tout ce petit monde vivre plutôt paisiblement. Dans ces moments, l’oppression des trafiquants ne se faisait que peu ressentir et la vie suivait son cours de manière presque paradisiaque. Discutant avec l’un des pêcheurs, Ishtar se fit indiquer l’exploitation de légumes massive, situer à une centaine de mètres du village.

-Faites attention, c’est le Cartel de l’île qui la gère.

-La Cartel ?
s’interrogea la Décima qui n’était pas du tout en mission.

-Oui, c’est un groupe qui nous exploite pour leur petit commerce. Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de nous rebeller contre eux. Leur chef est trop fort pour nous…

-Donc vous vous laisser faire ?!

-Nous n’avons pas le choix ma grande dame.

-Hmmmm. Merci de ces informations. Je vais voir si je ne peux pas faire quelques choses.


Un petit contingent de mafieux se prenant pour les rois d’une île et dont le dirigeant était un bon combattant ? C’était un défi intéressant et cela permettrait de venir en aide à ces malheureux. Pour savoir si elle avait sa chance, elle devrait quand même observer ce fameux Cartel de Loaya. C’est dans cet objectif qu’elle se dirigea vers la grande résidence de l’île sans se douter que les trafiquants recevaient une cargaison contenant une surprise placé là par une personne ayant tenté de démanteler le trafic et s’étant fait rattraper par les ennuis. Il avait ainsi caché quelque chose d'important pour empêcher les criminels de Maisetsu Island, les sbires de Loaya étant rattaché aux Ouroboros, de bénéficier de son pouvoir.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Mar 3 Avr - 2:09

Danger insoupçonné



Sa voix raisonne. Elle prononce mon nom encore et encore. Elle devient de plus en plus audible comme si un écho avait lieu. Encore ? Elle est-là ?

“ Eto’ ... Etoooo’ ... ETOOO !!! “
“ WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!! “

Me réveillant sursaut de mon petit sommeil, je surpris la plupart des marins sur ce bateau. Jamais ils n’avaient vu un tel réveil en force. Laissant le vieil homme propriétaire de ce navire tuer la distance entre nous, il se penche pour alors me bombarder de questions en tout genre. Entre ma femme qui me harcèle même dans mes rêves et lui avec ses paroles... On ne peut pas me foutre la paix à la fin ?!!! Je pose mes mains sur ma tête avant de finir par laisser exploser ma voix.

“ ASSEZ !!!! “

Le croûton ne manque pas de sursauter sur le coup. Pendant un bref instant je l’ai presque imaginé faire un arrêt cardiaque. Me redressant vivement, je m’excusais pour alors prier ce dernier de me laisser du temps libre. Expliquant brièvement que j’avais des “ soucis “, il ne lui en fallut pas plus pour me foutre la paix une bonne fois pour toute. Allant vers le bord du navire, je regardais alors l’horizon et m’y perdais dans sa contemplation. Après un moment d’absence je revins à moi pour vérifier comme souvent s’il n’y a rien à droite puis à gauche. Aucune femme à ma poursuite, on dirais bien que j’ai un peu de répit. Soupirant de soulagement, voilà que la vigie s’exprima à haute voix, annonçant qu’au loin une île apparaissait. Heureux d’apprendre que j’allais pouvoir toucher la terre ferme, j’attendais avec impatience que nous fassions escale sur cet endroit inconnu de ma personne.

M’étirant grandement, je posais rapidement les pieds sur le sol et m’empressais de m’en aller. Le vieil homme me prévenait que d’ici quelques heures il repartirait avec ou sans moi. Notant cette petite donnée, je me dis que cette escale serait parfaite pour me racheter des habits. Une belle veste et un chapeau étaient une priorité pour moi. Tentant de faire la connaissance de quelques personnes locales, j’appris bien vite la spécialité de cette île, ce qui m’enchantais au plus haut point. Manque de pot, on oubliais de préciser certains détails, telle l’existence d’un fameux cartel.

“ Hmmm... Et je pourrais cuisiner vos produits ? Cela me ferais plaisir de pouvoir travailler vos produits. En échange de quoi, vous pourriez peut-être m’en donner quelques uns au passage ? “

Trouvant l’offre sympathique, le local de l’île accepta et m’emmena alors vers sa hutte. Allant prévenir ses autres compagnons, la nouvelle commençait à gagner les alentours, gagnant aussi en intensité. En effet, moi qui avais proposé une simple démonstration, s’était une véritable rumeur comme quoi quelqu’un allait offrir un festin qui circulait dans les environs.

Isolé dans la “ cuisine “ , je faisais avec les moyens du bord, malheureusement... Je me rendis compte que je n’avais pas assez d’aubergine pour réaliser mon caviar. Grognant de mécontentement, je me dis qu’il allait falloir faire autrement. Mais tandis que je faisais les cents pas dans le lieu, voilà que j’entendis des discussions de dehors. N’entendant pas tout, je ne comprenais que certains mots tel que “ jardin, potager et légumes de qualité supérieur “. Hm ? Il y a un potager dans le coin ? Les citoyens ne m’en voudraient pas si j’osais me servir si ? Ni une ni deux, j’écrivais un petit message que je laissais sur plan de travail et partais de là.
“ Je me suis absenté, je vais prendre quelques légumes dans le gros potager. Je reviens dès que possible.”

Loin d’imaginer à qui j’allais “ m’attaquer “ sans le savoir, j’avançais sur cette île et me dirigeais vers un endroit dangereux. Ce n’est qu’après avoir repéré un endroit coloré que je pris la direction du fameux “ potager “. Les apparences sont parfois trompeuses, mais à l’heure actuelle je l’oubliais, grandement enfoncé dans mon délire de faire un bon repas à ces habitants afin de repartir d’ici avec quelques vivres.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Mar 3 Avr - 3:16




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Ishtar avança pas à pas jusqu’à atteindre l’entrée du grand terrain du Cartel surveillée par deux hommes de mains en costard-cravate. L’un d’eux voulut s’approcher de la demoiselle. La bilcane amena le crâne du sbire à la rencontre de celui de l’autre homme. Elle observa les deux corps tomber piteusement au sol, assommés. Avant de se diriger vers la résidence au cœur du domaine, elle voulait faire un tour dans ces genres d’entrepôts de petite taille afin d’en apprendre plus sur le trafic s’étant fermement implanté ici. Elle passa donc la porte de la construction le plus discrètement qu’elle pouvait. Malheureusement, c’était insuffisant. Voilà qu’elle faisait face à cinq hommes armés de pistolets qui la tenait en joug. Ni une ni deux, l’ange se jeta sur le côté pour éviter la salve de tir. Avec sa taille non négligeable et ses ailes imposantes, se cacher derrière les tonneaux ne serait pas aisé. Il fallait donc qu’elle passe à l’assaut une fois relevé. Les pas des sbires qui se déplaçaient gagnaient déjà ses oreilles. L’Archange du Typhon soupira et passa en forme hybride. Ses jambes se réunirent pour former une queue alors qu’elle grandissait en conservant sa corpulence. Les écailles ventrales apparaissaient pendant que les plumes poussaient. Se servant de ses habilités de serpent, la bilcane referma son appendice sur les jambes d’un premier combattant. Elle serra si fort que se dernier cru que ses os et muscules s’étaient retrouvé broyé.

Se faufilant pour contourner les hommes de mains, la maudite se jeta sur eux, renversant au passage un tonneau plein de légumes sur le sol. En un coup de poing, elle envoya valser un premier combattant, puis fit face aux tirs grâce à ses écailles protectrices. Ces agents servaient plu à faire de la maintenance qu’autre chose apparament. Aucun d’eux n’offrait de véritable résistance à l’ancienne révolutionnaire. Ce n’était guère étonnant qu’ils aient recourt à des armes à feu pour protéger l’endroit. Alors qu’elle donne un coup de tête dans le visage du dernier larbin, elle se faufila dans les poutres qui servait à soutenir la toiture. Demeurant en forme hybride pour s’enrouler autour de la structure en restant silencieuse, elle observa avec ses pupilles dorées de Serpent à Plumes un autre groupe d’hommes entrer. Ils avaient été alertés par les coups de feu et venait voir ce qu’il se passait. Derrière eux, d’autres hommes de main amenait les barils de fruits de la dernière cargaison, celle qui abritait la surprise…


Thardisious

Le chef du groupuscule de trafiquants n’était autre qu’un semi-géant en armure à la longue barbe tombante. Mercenaire de métier, ses employeurs Ouroboros de Maisetsu Island lui avait demandé de veiller sur les sbires envoyés sur cette petite île. Il se chargeait donc de diriger les opérations tout en s’ennuyant mortellement, Loaya ne regorgeant pas vraiment d’activité divertissante pour un fêtard tel que lui. Demeurant dans la jolie maison de maître construite pour lui, il scrutait le village depuis son balcon. Peut-être y ferait-il un tour. De manière aimable, et surtout pour éviter les représailles, un habitant arriva en courant. Thardisious savait que si ses hommes l’avaient laissé passer c’était qu’il y avait une raison… À moins qu’il s’agissait là d’un acte de rébellion.

-Monsieur ! Un étranger descendu de l’un des trois navires à quais propose de faire un grand festin à partir de nos produits locaux. Est-ce que cela vous tenterait de venir ?

-Bien évidement que ça m’intéresse ! Enfin quelque chose pour se changer de ce quotidien ronflant ! ZOUWAWA !


L’immense mercenaire passa par-dessus la balustrade pour atterrir sur le sol en créant un petit nuage de sable à ses pieds. Ce dernier se dissipa en à peine une vingtaine de seconde alors que le civil emmenait vers l’endroit où Etowaru était censé cuisiner.







©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Jeu 5 Avr - 3:09

Danger insoupçonné



Avançant à pas de loup vers la zone qui semblait être le fameux grand potager, je n’avais nullement noté le fait que ce dernier était une propriété privée et pour cause, aucun garde n’était à son poste. Entrant comme si de rien était, je ne me concentrais par sur le bâtiment où des gens semblaient entrer gros colis, mais je détournais plutôt mon regard vers le coin potager à l’air libre. Immédiatement, mes yeux se mirent à briller.

“ Wooooooooooooow “

Mes pupilles prirent presque des formes de coeur devant ces merveilles de la nature. En effet, alors que théoriquement le climat ne s’y prête pas, il y avait là de magnifiques aubergines, mais pas que !!!! Des tomates, des courgettes et même des concombres. Me pourléchant les lèvres en voyant ce miracle de la nature je vins à m’accroupir pour alors me saisir d’un peu de sable. Je ne comprenais immédiatement la magie de ce dernier, mais je travaillais la poigne que j’avais prise, ressentant son humidité. Le sol, c’est la vie. Regardant à droite puis à gauche, je vérifiais que personne ne soit là pour finalement me permettre de prendre une tomate. Trop ronde et rouge pour ne pas être tentante, je me laissais aller à mon petit pêché mignon : goûter. Il est dommage que je n’ai pas de pain grillé et de fleur de sel sur moi, mais la déguster nature était tout aussi bon. Croquant à pleine dent dans cette tomate donc, je fus immédiatement submergé par l’émotion. Elles étaient parfaites en terme de maturité, un peu fermes mais pas trop et le jus... Ce jus bordel.... Un peu de cette essence de tomate et une bonne huile d’olive et c’est l’assaisonnement parfait pour une salade. Manquant de jouir sur place, je terminais mon petit repas improvisé pour commencer à cueillir ce dont j’avais besoin. Finalement, plutôt qu’un caviar d’aubergine, j’allais opter pour une ratatouille à ma façon. Une partie des légumes seraient taillées en brunoise, sautée avec du beurre puis mixé pour faire la base, puis le reste des légumes seront taillés en lamelles et tout ça terminé au four. Pour sûr, ce sera un régal. J’avais hâte de commencer mon oeuvre, mais voilà.... Du bruit attira mon attention.

“ Hm ? “

Des coups de feu retentissaient dans le bâtiment non loin de là. Une fusillade ? Non, il n’y avait pas d’échanges visiblement, c’est juste une ou deux personnes qui tirent. Un meurtre ? Devais-je y aller ? Ou est-ce peut-être un piège de ma femme pour m’attirer ? Me laissant aller à mes théorie fumeuses, je me remémorais le fait que ma femme ne pourrait pas être si ingénieuse et pour cause, elle était trop sauvage pour se servir d’arme à feu. Bref, essayant de me convaincre d’aller voir, je me mis à avoir une autre théorie.

Et si le bâtiment cachait d’autres trésors culinaires ? Ce serais un malheur qu’une bataille détruise ces si belles offrandes de la nature pour nous. Hors de question !!! N’écoutant que mon amour des produits de ce bas monde, je me dirigeais donc vers bâtiment en faisant attention aux alentours. Il serait idiot de se prendre une balle perdue n’est-ce pas ? Restant en retrait, je me fis renverser par un garde en costume qui semblait essayer de fuir. Tombant le le cul au sol, je vins à redresser le regard vers l’homme qui semblait clairement paniqué et suspicieux à mon égard. Plissant le regard, je vins à essayer de l’embrouiller.

“ Oh euuuh... Disons qu’Horace m’a dit de venir, mais avant je devais passer voir Klyde, qui lui-même voulait voir Spike qui revenait de chez sa grand-mère Catherine. Oh !!! Une poule à trois tête sur un âne !!! “

Pointant un doigt vers la droite, quand l’homme eut l’idiote idée de regarder dans la fameuse direction, moi, je me faufilais entre ses cuisses pour alors essayer de me cacher dans ce fameux entrepôt, loin d’imaginer l’étendue du bordel. C’est donc dans une caisse de poires que je trouvais refuge et encore une fois, alors que je me devais de me faire discret...

“ HMMMMM !!! “

J’avais goûté une de ces poires importée et s’était une TUERIE !


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Jeu 5 Avr - 3:53




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Les sbires fouillaient les lieux de fond en comble. Le destin inéluctable était clair, il finirait par la trouver. De toute manière, elle s’était faite bien trop remarquer avec ces coups de feu pour que sa présence s’efface de la conscience des hommes de main. Elle se jeta, toujours sous forme hybride, sur un groupe de trois personnes fouillant un baril non loin de sa position. Le mouvement de queue qu’elle effectua en l’air amena violement son appendice sur ses adversaires qui traversèrent la pièce. L’un d’eux se mit à fuir. Alors qu’elle zigzaguait dans la fureur des balles plomb à l’aide d’une souplesse qui lui était conféré par la forme de serpent, la maudite usa de son immense force pour frapper en pleine poitrine le plus costaud des minables hommes de mains. Décidément, ils étaient bien ennuyeux comme adversaire. Dans un mouvement de retrait préparant une nouvelle percée, ses pupilles de reptile se posèrent sur l’étranger qui venait de sauter dans une caisse. Surprise, la blonde n’esquiva pas la volée de balle qui la repoussèrent en percutant ses écailles ventrales. La qualité de leurs projectiles était à revoir pour espérer passer la défense d’un zoan… Surtout un zoan de nature mythologique. Avec un sourire étrange, la bilcane évolua, perdant complétement ses ailes pour devenir un serpent d’une dizaine de mètres de long au dos recouvert de plumes aux reflets d’émeraude d’un vert plus pure que le pelage des quetzals. Rampant sur le sol, les parois, le plafond, tout en utilisant sa faculté de voler, Ishtar vint percuter les différents adversaires afin de les repousser. En un saut, elle jaillit sur la caisse où se trouvait Etowaru, reprenant petit à petit sa forme humaine. Sa main plongea dans l’amas de poire pour saisir le cuisinier qu’elle tenterait de balancer sur sa droite dans une nuée de fruits. Dans l’instant qui suivit, un des sbires tira sur le contenant qui fut traversé de part en part, touchant l’ange à la cuisse dans sa tentative de se projeter sur le côté. Elle vint se fracasser sur le mur le plus proche avant de se relever avec un air de défi. La femme à la chevelure dorée lança un regard au Ryori.

Pliant ses jambes, enfonçant son poids dans le sol, la De Lérhane se propulsa vers l’avant pour enfoncer son poing dans la cage thoracique du soldat du Cartel. Se sentant chuter vers l’avant et souffrir à cause de la balle dans son sa jambe, l’Archange du Typhon passa en forme hybride pour ramper. Serrant les dents pointues de serpent, elle plaqua au sol un des sbires qui se retrouva rapidement assommé à cause du choc avec le sol. Elle se releva tant bien que mal sous forme humaine haletant et dirigea de nouveaux ses prunelles vers le cuisinier afin de voir ce qu’il avait fait entre temps. S’il avait combattu, l’entrepôt aurait été nettoyer des consciences malveillantes, mais ce ne serai pas suffisant pour démanteler le réseau du trafic. Dans le cas contraire, elle se retrouverait contrainte d’affronter les quelques derniers adversaires avant de s’occuper de cette blessure pour éviter qu’elle ne s’aggrave. Peu importe les circonstances, elle s’adresserait finalement à Etowaru pour le sonder.

-Un peu de chou avec vos poires ? en se forçant à sourire pour essayer de paraître amical tout en restant sur ses gardes dans l’éventualité qu’il serait également un ennemi. Que faites-vous ici ?

Il était facile de deviner que la cavalerie allait arriver. Peut-être qu'il s'agirait des combattants d'élite cette fois-ci. Et dire qu'elle s'était blessé pour protéger cet homme. Au moins, vu son comportement à l'arrivée dans l'entrepôt, il ne devait s'agir d'un des alliés de ces sbires... À moins qu'il essayait de la prendre en traitre... Elle plissa les yeux en décortiquant visuellement le cuisinier. De plus, elle commençait à s'habituer à la sensation de la blessure qui se révélait être mineur bien que génante.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Ven 6 Avr - 3:01

Danger insoupçonné



Ces poires étaient un vrai délice. Je n’avais rien prévu jusqu’à maintenant dans ce que je voulais faire pour les habitants, mais maintenant que j’ai dégusté cette merveille, une nouvelle idée me vient : crumble poire/chocolat. Pour se faire, rien de plus simple. Dans un premier temps, on fait fondre un peu de beurre jusqu’à ce qu’il devienne noisette. Attention !!! Noisette... Pas cramé. Le but est de laisser le beurre devenir un peu mousseux et attendre qu’il se mette à chanter et changer légèrement de couleur. Le nom “ noisette “ vient du fait qu’à ce stade il dégage une légère odeur de ce fameux fruit à coque. Bref, une fois le beurre à ce stade, il faut mettre les poires pelées et taillées en dé dedans et les faire revenir gentiment. Avec la chaleur ces dernières vont rendre du jus et avec le beurre se lier et former une sauce qu’il va falloir laisser réduire afin d’enrober les poires. Une fois fondantes et délicieuse il suffit de mettre de côté ces sublimes poires et les mettre dans un récipient individuel ( pour ceux qui n’aiment pas partager ) ou un gros plat ( pour les âmes charitables ). Il ne reste plus qu’à réaliser un crumble sucré basique et pour cela il suffit de mélanger 150 grammes de farine avec 120 grammes de beurre mou et 50 grammes sucre, jusqu’à avoir une texture sablonneuse. Attention à ne pas trop travailler ce mélange, sans quoi le beurre va trop fondre avec la chaleur de vos mains et cela va devenir trop mou... Cuire au four de “ sable “ jusqu’à ce qu’il ait une couleur dorée et montez votre dessert gourmand. Sur les poires chaudes, cassez du chocolat et recouvrer ensuite de crumble puis mangez immédiatement. Oh !!! Et la crème ? Car oui, pour ton vrai gourmand qui se respecte, ce dessert mérite une touche de folie et pour cela, rien de mieux qu’un peu de crème épaisse. Le fruité de la poire, la douceur du chocolat, le craquant du crumble et la rondeur de la crème vous donnera une sensation jouissive en bouche... Et l’estomac ne fera que confirmer cette impression.

“ Hmmmmm “


Bavant rien qu’à cette idée de petit encas, je remarquais que trop tardivement qu’on me chopais par le col. Oups, on m’a découvert ? Ne remarquant pas tout de suite le physique et les transformations de la personne qui m’attrapait je restais calme, jusqu’à me faire balancer. Me heurtant contre un mur j’étais sonné quelques instants avant de me retrouver avec deux gardes visiblement intrigués par mon cas. Couteau à la main, ils ne semblaient pas vouloir me dire bonjour.

“ Euuuuh..... Une poire ? “

Montrant le fruit divin à mes deux opposants, je me redressais difficilement avant d’essayer de calmer les tensions. Ils parlaient de “ complicité “, mais moi je ne comprenais rien à leur verbiage. De ce fait, plus préoccupé par le fait qu’ils étaient armés que par leurs paroles, je lançais la poire vers le gars le plus proche de moi et lui retirer son arme des mains. Mon autre main reprit le fruit avant qu’il ne soit détruit sur place et j’envoyais un coup de pied dans le ventre de l’homme désarmé. Surprenant son collègue, je mis en joug la lame que j’avais en main comme pour le menacer. Sérieux en apparence, je ne savais vraiment pas quoi faire dans ce genre de moment car... J’ai jamais menacé qui que ce soit avec un couteau ? Hey les mecs, je suis cuisinier moi, pas assassin !!! Dire “ tu es une merde, va plus vite, tu es un simple commis inutile “ je sais faire, mais, mettre un couteau sous la gorge d’autrui ça c’est tout nouveau hein !!!

“ On pourrais pas... Je sais pas moi.... Goûter cette poire et discuter ? “

L’homme me fonçait dessus en guise de réponse et je reculais pour me retrouvé contre le mur. Merde !!! M’écartant à cause de la surprise, cette chance me fit esquiver le coup du garde et j’en profitais immédiatement pour lui décrocher une droite qui le sonna sur le coup. Ouf... Et maintenant ? Je sursautais quand une voix se fit entendre et je me retournais vers la personne de tout à l’heure. Du chou disait-elle ? Grimaçant quelque peu, je vins à me faire honnête.

“ Je ne suis pas très ‘ mariage pour tous ‘ entre les fruits et légumes.... “

Quelle idée que voilà. Roulant des yeux, je fixais son regard pour alors chercher à comprendre ce que tout se foutoir. Hein ? Elle me pose “ the “ question ? Je vins à froncer les sourcils et pointer la personne d’un index, appuyant ce dernier sur son torse.

“ Hey, c’est à moi de dire ça !!!! Moi je suis venu pour cueillir des légumes et j’ai entendu du bruit. Et quand j’ose entrer, je me retrouve au milieu d’une véritable guérilla... Alors je te le demande, qu’est-ce que TU fais ici ? Tu voles ces travailleurs ? Tu viens te restaurer ? Bon... Ok, ces fruits et légumes sont délicieux donc je peux comprendre. Mais plus sérieusement, tu fais quoi ? “

J’exposais un petit souci : mon point de vue. En effet, à l’heure actuelle, je me pensais victime d’un quiproquo avec ces gardes et elle, elle était la possible méchante de l’histoire. Restais à voir ce que serait sa version des choses ?

“ Bref, faisons vite, j’ai des truc sur le feu... Au sens propre. “

Maintenant que j’y repense, j’avais laisser des aubergines dans le four et il ne me restais plus que 25 minutes avant que celles-ci ne soient trop cuites, ce qui serait un scandale. Les aubergines avaient été coupées en deux, la chaire quadrillée afin d’imbiber cette dernière avec de l’huile et assaisonnées avec du sel, poivre, de l’ail et du thym. Il suffit ensuite de reformer l’aubergine, emballer dans de l’aluminium et passer le tout 45 minutes au four. Elles ressortent délicieuses et fondantes à souhait. À déguster sans modération avec des toasts ou une bonne viande. Miam.

“ Moi c’est Etowaru et toi ? Miss-je-casse-la-gueule-à-des-gardiens ? “


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Ven 6 Avr - 4:15




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Vue sa réaction, cet homme devait être un civil perdu sur l’île. Cela l’étonnerait fortement qu’un agent de ce fameux Cartel vienne ainsi mentir. Puis même si c’était le cas, aurait-elle vraiment à le craindre vu que les autres n’étaient pas d’exceptionnel combattants ? Clairement pas. De plus, elle n’était pas du genre à mentir, en dehors du fait qu’elle appartenait au décima, même si en général elle passait plutôt la question sous silence. Elle connaissait l’animosité des gens envers cette faction qu’elle avait rejoint plus sur un coup de tête qu’autre chose au final, mais elle faisait avec et ça lui offrait des perspectives plus libres que sous la Révolution d’Arias en tant que soldate en attente de missions.

-Et bien excusez-moi si vous trouvez la question déplacez. Je suis Ishtar De Lérhane. En discutant avec les habitants j’ai appris qu’une organisation qui se fait appeler le Cartel « exploite » les habitants de l’île pour faire du commerce. Je n’ai pas attendu dans savoir plus avant de venir combattre dans le but de vaincre leur chef et mettre fin à leur tyrannie. À priori, vu que nous sommes sur leur territoire, vous êtes également entrain d’enfreindre leurs règles.

La blonde s’arrêta quelques instant passant son regard sur l’intérieur de l’entrepôt qui était sans dessus dessous après ce combat des plus bref contre des hommes de mains peu entrainé. Vu qu’il s’agissait d’une île de civils exploités et avec un intérêt relatif, les Ourobos semblaient n’avoir pas prit la peine d’y dépêcher des hommes très qualifiés en dehors du mercenaire qu’ils avaient placé à la tête de l’île. Au moins ce trafic avait permis à Etowanu de découvrir ces succulentes poires dont il pourrait peut-être découvrir la provenance sur la caisse, en espérant que le tir n’avait pas justement touché la caisse à cette endroit précis.

-Si vous ne voulez que prendre des légumes ou déguster ces fruits, vous pouvait à loisir désormais. Je ne désire pas…

Alors qu’elle se dirigeait vers la sortie, elle soupira. La bilcane se retourna doucement pour regarder de nouveau le cuisinier et lui lancer un sourire en coin.

-Désolé si tout ceci vous importune. Je peux comprendre que tout le monde ne cherche pas à venir en aide aux autres de la même manière et que ma passion pour le combat est un peu à côté de la norme, mais j’espère que vous accepterez mes excuses.

Ishtar sortie par la porte, laissant derrière elle un vrai bazar de corps d’hommes de mains. Elle boitait légèrement à cause de la blessure à sa jambe.

-Vous devriez vous dépêcher si vous avez des choses sur le feu. Bonne cuisine.

La De Lérhane étendit ses ailes pleinement avant de se mettre à marcher en direction de la grande demeure au milieu du terrain. Elle trainait des pieds en marchant dans le sable humide et doux de Loaya Island. Ses pensées se tournèrent vers sa famille se trouvant toujours à Bilca, enfin presqu’entièrement, mais elle l’ignorait encore à ce moment-là. L’ange se demanda où pouvait se trouvait les survivants de l’équipage du Centaurus et ce que faisait Yufina, sa mentore depuis qu’elle avait rejoint l’armée du monarque de Merveille. La voilà qu’elle se baladait sur une île alors que la possibilité de remonté vers la mer céleste s’offrait à elle à Jaya. Entre son envie de s’améliorer, d’affronter des ennemis plus fort et le manque de sa famille, c’était dur de choisir. Même après avoir combattu, le doute persistait dans son esprit. Elle serra les dents et observa l’entaille. Peut-être devrait-elle aller trouver un médecin avant que cela n’empire, mais cela laisserait aux hommes assommés l’occasion de se réveiller et de lancer l’alerte. Elle ne pouvait pas se permettre de mettre en danger la vie des habitants…. Cependant, en s’occupant rapidement de la blessure, elle pourrait plus facilement se battre contre les forces qui pourraient être envoyé afin de la chercher… Il y avait aussi le cuisinier qui était en danger dans ce cas. Ishtar ne comptait pas l’abandonner comme cela en ignorant ce dont il était capable, même s’il s’était apparament bien débrouiller face à quelques agents du Cartel.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Ven 6 Avr - 16:02

Danger insoupçonné



Les combats terminés, je me demandais bien ce que cette demoiselle faisait ici. Après tout elle m’avait demander certes, mais de nous deux, c’est elle la plus louche. Entre ses capacités de transformation et le fait qu’elle ait mise K.O toutes ces personnes... Mais finalement elle mit les points sur les “ i “ et mit de la lumière là où il avait de l’ombre pour moi. Oh ? Ces gens font partit d’un cartel ? Et ce groupuscule emmerde les civils ? Je vins à grimacer légèrement.

“ Il faut prévenir la marine... Ou les forcer à se rebeller.. “

La marine est censée s’occuper de ce genre d’affaire non ? Mais visiblement non, elle s’en fou, alors je proposais aussi la rébellion car jusqu’à preuve du contraire, le cartel n’est pas une armée si ? Avec un peu de chance les habitants seraient assez nombreux pour repousser le cartel. Idée simple mais qui marche bien souvent, exception faite pour les cuisines. En effet, si toute ma brigade contestait mon autorité, je serais le premier à dire d’aller se faire voir. Avec moi c’est “ marche ou crève “, point. Bref, haussant les épaules je vins à me faire assez clair quant à mes décisions.

“ Je vais ramener ces fruits et légumes aux villageois et préparer le repas. J’en toucherais deux mots aux habitants une fois le repas effectué. “

Loin d’imaginer que j’allais avoir des surprises, c’est quelque peu naïf que je regardais la demoiselle s’en aller. D’où vient-elle ? Qui est-elle ? Tant de questions demeuraient sans réponses, mais je ne perdais pas espoir. Prenant une large caisse, je la remplis avec mes provisions de tout à l’heure et j’y ajoutais de ces fabuleuses poires prenant une poire bien étrange sans même le remarquer. En effet, une d’elle semblait avoir des écailles à la place de la peau classique.

Me trimballant le colis bien chargé, je revenais de ce “ potager “ comme une fleur ne réalisant pas ce que j’avais fais. Pourtant, ce n’est pas faute de la Bilca de m’avoir dit que j’allais avoir des ennuis. Retournant vers la “ cuisine “, je vins à voir des gens qui semblaient m’attendre et avant même qu’on me questionne sur ces denrées que je ramenais, je vins à froncer les sourcils.

“ Non mais c’est quoi ce bordel ? Vous venez saboter mes recettes ou quoi ?!! Foutez moi le camps de la cuisine. Si vous êtes un commis j’ai pas besoin, allez du vent. “

Et tandis que je m’apprêtais à réellement m’énerver, voilà qu’une ombre imposante semblait m’engloutir. Hm ? Me retournant doucement, mes yeux s’écarquillaient sur le coup. Une sorte d’homme en armure ancienne me surplombait d’un bon mètre entier. Ravalant ma salive, je vins à sourire en douceur me forçant bien entendu et tenter de ... Calmer les choses.

“ Oh bien sûr on peut s’arranger si vous ... Voulez un cour particulier ? “

Dans quelle merde je me suis mis moi ? Observant l’armure du semi-géant je ne faisais pas de gestes brusques et posais mon colis sur le plan de travail attendant une réaction de ces personnes qui me semblaient de plus en plus hostile.

“ Hmmmm... Permettez que ... Je retire les aubergines du four. “


Me grattant la joue, je cherchais de quoi me sortir de là et bien des idées commençaient à naitre dans ma tête. Après tout, la cuisine est un peu comme ma maison non ? Une louche qui traîne, une planche à découper, un couteau... Bien des ustensiles pouvaient devenir des armes et je n’allais pas me priver.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 8 Avr - 1:46




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



La De Lérhane n’était pas très encline à l’idée de demander à la Marine de s’en occuper. Cela imposerait plusieurs journées supplémentaires de tyrannie sur les habitants de l’île. Pour défendre l’île, il était indéniable qu’il faudrait cependant une affiliation suffisement importante pour décourager les brigands et autres forbans à s’attaquer à ces lieux. Ce serai aux habitants d’en décider une fois libérer du joug de l’oppression. En tant que guerrière, elle refusait de ne pas se battre lorsque de telles injustices avaient lieu. Quant à les forcer à se rebeller… Non, l’homme auquel elle avait parlée semblait résolu à subir ce climat à cause de la force de leur chef. Il fallait l’éliminer au plus vite pour que les habitants puissent reprendre les rênes de Loaya Island en repoussant le Cartel. C’était là toutes les réflexions que se faisait la bilcane en se dirigeant vers le village.

Ses yeux se perdirent dans l’océan et les dunes. Les plus beaux paradis terrestres pouvaient être tellement exploité par les êtres humains. C’était d’un triste. Les ambitions sombres et les désirs d’avancées technologiques pouvait amener à gaspiller et perdre cette beauté naturelle pour arrivée à quelque chose de plus profitable aux humains ou à une personne particulière. L’homme voulait plier Dame Nature à ses propres besoins. C’était un aspect égocentrique des espèces dotées d’une conscience et d’une raison. Certains lieux comme Bilca demeuraient des bastions de ce maintien du naturel au-dessus de l’homme, chose que Ghetis Archer viendrait certainement remettre en cause avec son fameux projet d’unification de la mer blanche dont elle entendrait parler une fois arrivée à Jaya. Détournant le regard, elle aperçut alors le cuisinier qui faisait face à une personne d’une taille similaire, voir encore supérieur, à elle. Il y avait réellement des personnes extraordinaires sur Grandline qui ferait halluciner les hommes des Blues. En un sens, avec ses quatre ailes et sa taille bien au-dessus de la moyenne, elle était l’une de ces curiosités exotiques des grandes mers des hémisphères.




Thardisious

Thardissious observa d’un mauvais œil cet étranger qui était parvenu à amoindrir la garde de sa demeure en prétextant s’occuper de cuisiner de bons plats pour toute la ville. Quelle approche originale ! Ce petit malin allait payer pour s’être introduit sur le territoire des Ouroboros et avoir porter ses hommes à la défaite. Le sbire qui était venu l’avertir pointa Etowaru du doigt en explicitant qu’il s’agit de cette personne. Des habitants non loin de là se mordaient les ombres en ayant peur pour l’étranger qui avait désiré les sustenter avec un repas de haut vol. Les yeux du semi-géant brillaient de désir.

Il avait été envoyé ici pour soumettre la population et protéger le commerce des fruits et légumes, mais il s’était terriblement ennuyé des mois durant. Il avait donc fini par s’entrainer régulièrement, histoire de passer le temps. Ainsi il était devenu du bien plus fort que ce qu’il était autrefois en tant que mercenaire au service des Ouroboros, devenant un véritable combattant aguerri. En rajoutant à cela son armure épaisse et de très bonne facture, il s’était construit une image d’être invincible, confinant les habitants à leur tâche sans aucun espoir de rébellion. Il était venu l’heure de s’affirmer encore davantage et de s’amuser un peu en titillant cet invité inattendu.

-Alors on part s’amuser avec mes gars et on revient comme une fleur ? Et en plus on se paye le luxe de sortir une ânerie ? Est-ce que je veux un cours particulier ? Non… Toi, tu en veux un de torture ! Oublie tes aubergines et viens rencontrer mon poing !

Ishtar sauta alors pour ceinturer Etowaru et le sauver de l’attaque du semi-géant. Même si le cuisinier avait suffisement de réflexe pour éviter le coup, elle se serait élancée. Ils, ou elle si le Ryori avait esquivé par ses propres moyens, roulèrent au sol sur le côté alors que Thardissious domina les lieux par sa stature imposante.






©️ By Halloween



Thardissious lvl 25


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 8 Avr - 16:52

Danger insoupçonné



Des fois, il faut savoir fermer sa gueule. Ce genre de logique je l’applique tout les jours avec ceux qui travaillent avec moi. Malheureusement tout bon médecin doit avoir goûté à sa propre médecine. Ce détail je l’avais clairement oublié... Mais heureusement, le destin avait voulu que le retour à la réalité soit bien brutal. En effet, dans la pièce se trouvait le tyran des lieux et autant le dire, il n’était pas le genre que je pourrais “ battre “ en blablatant ou en étant imposant en terme de voix. Bon sang de bonsoir... Dans quelle merde me suis-je fourré moi ? Ravalant ma salive, je le voyais me fixer et j’écoutais ses paroles lassantes par la suite. Oh oh... Pendant quelques secondes, je devenais tout blanc car cet homme me faisait penser à ma femme. Je croirais la voir en train de m’approcher, craquant ses phalanges tout en me disant “ Chéri, je vais te masser le dos... Approche “. Quoi que.. Lui, il avait clairement l’intention de me briser la colonne plutôt que lui faire du bien me disais-je.

“ Euuuh... On peut ... S’arranger ? “

Mais le poing partit vers moi. Je m’apprêtais à me jeter sur le côté mais quelque chose me fit me déplacer avant. Oh ? Un sauveur ? Ou une sauveuse ? Regardant de qui il s’agissait, je cru reconnaitre la femme de tout à l’heure aux capacités de transformations.

“ Oh ? On peut dire ... Que tu tombes quand il faut. “

Quelque peu rassuré, je jetais un coup d’oeil vers le demi-géant qui était un peu à l’étroit ici. Malheureusement son coup de poing avait complétement écrasé le plan de travail autrefois derrière moi et ... Tout ce qui se trouve dessus. Admirant quelques fruits être écrasés, je sentis mon sang ne faire qu’un tour.

“ Mais... Mais... “

Clignant des yeux, je cru devenir dingue. Il se rendait compte de ce qu’il venait de faire ? Certes ce ne sont que des fruits, mais pour les avoir goûtés... Se battre dans une cuisine n’est pas une chose raisonnable, mais il faut parfois s’y faire. Jetant un coup d’oeil autour de moi, je vis que des ustensiles avaient volés proche de nous et je me saisis de mes armes tel un chevalier. Mon bouclier et épée en main, c’est avec un couvercle de gamelle plutôt large et d’une grande louche que je me présentais face à ces hommes décidés à visiblement foutre le bordel.

“ .... J’ai fais une connerie il semblerait. Ok. Vous m’en voulez, ok. Mais !!! Je refuse de me battre ici c’est clair ? Alors toi, toi, toi, et toi l’homme ne boîte de conserve, vous allez foutre le camps de cette cuisine, c’est clair ? “

Autrefois presque timide, là, ils avaient touchés une corde sensible. Et tandis qu’un garde avançait avec un couteau, je parais son coup avec mon couvercle et répondais immédiatement avec un coup de louche directement dans la tronche. Titubant sur place, je finissais mon adversaire avec un coup de “ bouclier “ directement dans le ventre, l’envoyant rejoindre ses autres copains. Bien décidé à ne pas laisser ces gens m’emmerder longtemps, je me reculais pour aller vers l’extérieur tout en m’adressant à la demoiselle.

“ Un... Coup de main est-il... Possible ? “


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 8 Avr - 17:47




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Thardisious

Le semi-géant fronça les sourcils sous son casque en observant les deux personnes ayant attaqués son entrepôt esquiver son coup. S’il n’était pas autant à l’étroit et à genoux pour entrer dans l’atelier culinaire, il aurait certainement pu se débrouiller mieux que ça pour rattraper le coup. Il grommela entre ses dents en jetant un regard vers ses hommes afin de leur ordonner d’attaquer le cuisinier et l’ange. Thardisious savait qu’avec un peu de force il pourrait pulvériser les murs de cette pièce qui avait déjà une grande ouverture vers l’extérieur qui pouvait servir de comptoir, ouverture par laquelle Ishtar avait découvert la situation d’Etowaru. Le mercenaire décida donc de pulvériser cette petite bâtisse afin d’être plus à l’aise et de pouvoir écraser ses adversaires comme des insectes, chose qu’il rêvait de faire depuis qu’il avait constater une augmentation de sa force et de ses capacités. Lorsqu’il se fit traiter de boite de conserve, comprenant que son ennemi ne supportait pas se battre dans cet endroit, un sourire vicieux se dessina sur ses lèvres.

-Et bien ! Nous allons réduire à néant toute la pièce qu’est ce que tu en penses mécréant ?

Il envoya alors son poing dans le but de fracasser à la fois le four et le mur situé derrière. Se relevant péniblement, sa jambe blessée tremblant frénétiquement durant le mouvement, Ishtar se jeta sur le semi-géant alors que le Ryori s’occupait de repousser son assaillant. Prenant sa forme hybride, la maudite percuta Thardisious qui chuta en arrière, traversant littéralement le mur et le plancher pour se retrouver à moitié coincé dans la paroi détruite. Il lui faudrait déblayer des parties du mur pour parvenir à se relever et sortir de cette situation. Il avait sous-estimé le handicap d’un combat en espace restreint. L’ange, de son côté, utilisait ses capacités de serpent pour ramper sur le sol et réduire les inconvénients liés à sa taille démesuré. Faire un saut avec le corps à l’horizontal s’était révélé peu compliqué, alors en se déplaçant dans une positions spatiales similaire elle gagnait en efficacité. Sachant pertinemment qu’elle ne ferait pas le poids seul contre cette brute de la nature, qui tentait de se redresser en plaçant ses mains sur le bord du trou que son passage avait formé alors que les matériaux de construction cédé sous la pression de sa main, elle décida de s’occuper de deux ou trois sbires en balayant l’air avec un violent coup de queue qui vint les frapper en pleine poitrine, les propulsant par-dessus le fameux comptoir. Il fallait que ce combat ne s’éternise pas car combattre avec sa plaie commençait à l’agacer, la douleur s’amplifiant petit à petit. Elle commençait même à penser que du sable s’était déposé dessus.

-Je vous aide comme je peux, répondit-elle au cuisinier. Nous devrions profiter que ses mouvements soient réduit par le fait que la pièce ne soit pas à sa taille pour tenter de prendre l’ascendant sur ce chevalier.

-Ces murs ne tiendront pas longtemps sous mes coups
, déclara le mercenaire en continuant ses tentatives pour se sortir de sa situation compliqué.

-Si le fait que l’on combatte dans la cuisine vous gêne vraiment, nous devrions chercher un autre lieu exigüe, lança la bilcane à Etowaru.

Il n’y avait pas de doute à avoir sur le fait qu’il parviendrait d’ici une trentaine de seconde à sortir de là pour se remettre en position de combat. Il ne restait qu’à savoir si l’idée de trouvait un endroit où avoir l’avantage satisfaisait le cuisinier ou s’il préférait se risquer à affronter cette brute à l’air libre, là où il serait libre de ses mouvements.






©️ By Halloween



Thardissious lvl 25


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 8 Avr - 23:27

Danger insoupçonné



La cuisine c’est sacré. Pour certains religieux - pour ne pas dire tous - c’est un sacrilège que menacer la maison de dieu, alors il en est de même pour moi mais avec une cuisine. Cet endroit est censée être un lieu de paix, aucune bataille outre entre cuisinier ne peut avoir lieu. De ce fait quand l’homme boite de conserve menaça de réduire à néant cette zone, je ne pu sentir mon sang ne faire qu’un tour. Non mais il plaisante là ? Alors devinez mon état quand je le vis fracasser le fou où se trouvait les aubergines qui s’apprêtaient à devenir délicieuses. M’immobilisant totalement, on pourrais croire voir un soldat qui vient de voir un amour mourir devant ses yeux. Il ... Il a osé faire ça ? Non seulement il me nargue, mais en plus il met vraiment en application ses dires ?

Autrefois terrifié à l’idée de fuir celui-ci, c’est en constatant son handicap et en ayant été titillé que je me sentais pousser des ailes. La rage m’habitait. Un autre homme m’approcha mais comme son autre collègue il reçu la punition divine qu’il méritait. Par le pouvoir de la “ sainte-louche “ je lui fracassais le crâne et admirais le semi-géant tenter de s’enfuir pour être plus à l’aise. Il a pulvérisé mes efforts et pense pouvoir s’en sortir ?

“ HEY !!! Le gros dindon en conserve !!! Tu crois aller où là ? “

Alors que ma comparse me proposait de l’emmener ailleurs mais le conserver dans un endroit spartiate pour garder notre avantage, je ne semblais plus répondre de rien. Aussi risqué cela soit-il, je me remémorais les entrainements de ma femme et essayais de la copier. Quand elle chasse ou se bat, elle semble être une simple brute primaire. Il n’y a pas de style de combat, mais une vivacité et force brute hors du commun.
Courant vers l’homme en armure, je sautais pour arriver dans son dos et tenter de me saisir de son casque.

“ Minute papillon... Tu vas rester faire de la mise en place vu comment tu as détruit la mienne. “

Comme un forcené, je frappais son casque avec ma louche aussi inefficace cela soit-il. La seule chose gênante et réelle qui pourrait l’emmerder était le fait qu’à force de frapper du métal contre du métal, le son pour lui devait être chiant. Répétant mon action des dizaines de fois, on pourrais croire que j’avais l’espoir de fendre son casque aussi impossible cela soit-il.

“ Je t’ai dis qu’on reste là !!! Tu te rends compte de ta connerie ? Tu as empêcher la fin de cuisson de mes aubergines. Elles auraient fait un sublime caviar dont tout le monde aurais pu se régaler. HEIN ?!!! “

Grimpant sur lui en essayant de pas me faire éjecter en cas de tentative de rodéo, je vins alors à lâcher mon arme pour arriver à sa nuque et tenter de retirer avec mes deux mains son casque jusqu’à ce qu’une idée me vienne en tête. Oh ...

“ ... V ATTACK !!! “

D’un geste vif , je mis mes doigts dans les trous de son casque pour lui permettre de voir. Le but était bien sûr de “poker” ses yeux et lui faire mal, si ce n’est pas lui crever les yeux si j’y allais trop fort sur ce coup...


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 9 Avr - 0:54




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Thardisious

Thardisious se sentait humilié d’avoir été ainsi si facilement piégé par une simple poussée. Alors qu’Ishtar observait Etowaru se dirigeait, louche en main, vers le mercenaire en armure en comprenant qu’elle n’aurait pas de réponse, le semi-géant s’énervait en grommelant sous son casque. Il devait sortir de là en vitesse. Le cuisinier parla de « mise en place » ou quelque chose dans le genre. Mais si, ne s’étant jamais intéressé véritablement à la cuisine, il ne comprenait pas ce que cela pouvait bien dire, Thardisious semblait convaincu qu’il se faisait rabaisser par ce gringalet. C’était inacceptable. Véritablement, indubitablement, irrémédiablement inacceptable ! Grommelant avec rage sous son casque, le mercenaire au service des Ouroboros s’activa encore plus à s’extraire de là pour foutre une raclé monumentale à cette serpillère mouvante. Cependant, quelques instants plus tard, la louche venait marteler son heaume, créant ainsi par résonnance un véritable enfer pour le semi-géant qui ne parvenait même plus à penser. Il aurait voulu tenter le retirer soit même, mais, avec l’oreille interne perturbé comme elle l’était à ce moment-là, il ne pouvait y parvenir et ses mouvements de bras étaient floue. La bilcane, quant à elle, observa interloquer la scène en compagnie de deux hommes de mains tout aussi surpris. Secouant vivement la tête pour se reprendre, elle assena aisément des coups de queue sur leur crâne pour les envoyer directement dans les bras de Morphée.

L’ange s’approcha du cœur de l’action en essayant de comprendre ce que comptait faire le cuisinier au final. C’est le moment que choisit Etowaru pour sa « V attack ». Voyant les deux doigts s’approcher de ses orbites à la manière d’une fatalité, Thardisious bascula tout son poids en arrière, arrêtant ainsi de tenter de se redresser. Ses épaules arrivèrent au niveau du sable avec rapidité et force, l’entrainant dans une roulade en arrière juste avant que les deux doigts ne viennent toucher les paupières closes par la peur du mercenaire. Peut-être le Ryori s'enverraient quelques mètres plus loin durant le mouvement s'il se propulsait, vu qu'avec sa masse le semi-géant prendrait plus de temps que quelqu'un de normal pour la roulade. Les deux se retrouvaient ainsi à l'extérieur de la cuisine. Thardisious, encore sonné par ce qui venait de se passer, tenta tant bien que mal de se relever sans avoir d’équilibre, ce qui le fit basculer sur le côté durant sa tentative. Les habitants observaient la scène. Voyant leur tyran en difficultés, l’espoir naquit en eux. L’un d’eux tourna la tête pour observer les renforts arrivés. Certains d’entre eux faisaient partie des sbires vaincus dans l’entrepôt.

-Soutenons nos héros qui combatte Thardisious ! Occupons-nous des hommes de mains !

Ceux qui avait prit confiance en observant l’affrontement suivirent le civil ayant prit la parole alors que les autres se tâtaient encore. C’était loin d’être gagné après tout. Ishtar sortit de la cuisine pour profiter que le semi-géant ne soit plus maître de ses moyens pour le plaquer au sol. Donnant un uppercut en faisant appel à toute sa force, elle frappa le plastron de l’homme qui vacillait encore et qui tomba à la renverse. Secouant la tête en étant allongé au sol, il reprit possession de ses moyens et leva son bras quasi instinctivement en comprenant ce qu’il venait de se passer. Le poing du mercenaire vint percuter la maudite en forme hybride qui vola dans les airs pour retomber lourdement quatre mètres plus loin. Si Etowaru voulait agir, il avait une fenêtre pendant tout ce temps où le mercenaire tenterait de nouveau de se relever.






©️ By Halloween



Thardissious lvl 25


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 9 Avr - 1:31

Danger insoupçonné



Ce mec se rendait-il compte de ses actes ? Il n’a pas juste démolit un four, mais il a carrément détruit mon travail... Ce n’est pas juste une aubergine au four, c’est un cycle de vie entier qu’il a détruit. Il pense à celui qui a planter cette aubergine ? Celui qui a prit soin d’elle pour la faire pousser ? Puis moi qui voulais la cuisiner ? Non, bien sûr que non... Ce gros lard allait payer pour ses crimes. Oui, je dis “ crime “ car à mes yeux s’en sont clairement de très graves. Ainsi donc, je me ruais sur lui avec la ferme intention de lui apprendre les bonnes manières. Frappant encore et encore, j’improvisais un rodéo d’enfer sur cette conserve géante, mais je n’avais pas prévu qu’il tente une esquive par l’arrière. De ce fait, je me fis surprendre et ne pouvais pas totalement me préparer à son assaut à cause d’un simple détail : mon chapeau. Lors de son mouvement, celui-ci se barrait et je libérais une main pour l’attraper, m’empêchant de fuir. Attendez... Depuis quand j’ai retrouver mon chapeau ? ... Je venais d’avoir un faux réflexe, convaincu de l’avoir encore sur ma tête depuis tout ce temps, alors que je l’avais oublié au Baratie.

Pris par surprise donc, me retrouvais plaqué et compressé au sol par monsieur la conserve. Wow... En un clin d’oeil, j’avais l’impression de subir un massage de ma chère femme. Ce n’est pas une simple caresse; non, elle, elle vous brise les os sur place et là, j’avais l’impression que ma cage thoracique se brisait sur place ainsi que mon crâne. Étalé comme une crêpe au sol, j’avais des spasmes de douleur alors que je comptais les étoiles.

“ .. A... Aiiiie.... “


Restant ainsi un moment, je revoyais presque ma femme oser me sourire après ce genre de séance de torture. Après quelques minutes, alors que les gens autour commençaient à s’activer pour nous aider, et ma collègue faire du bon travail, moi, je regagnais mes esprits sentant bien des membres me faire mal. Posant mes yeux sur mon couvre-chef, je vins à le voir totalement... Attendez ? Il est où ? Un peu troublé par toutes ces actions un peu trop violentes pour moi, je le pensais écrasé sans capter qu’il n’était tout simplement pas là et je vins à grincer des dents.

“ ...La cuisine ... Et maintenant mon chapeau ?!!! “

Me redressant difficilement, je sentais mes muscles endoloris me dire de ne pas insister, mais je n’en fis rien, poussé par une adrénaline toute nouvelle.

“ Attends tu vas voir... “

Retournant dans ce qui restais de la cuisine, je pris un véritable arsenal. Un rouleau à pâtisserie, une fourchette diapason et une planche à découpée plutôt grande. Une fois armé, je vis l’homme se débattre avec ma compagne du jour et l’envoyer valser. Une ouverture magistrale se présentait devant moi et je la saisis sans plus attendre. Tournant sur moi-même, je lançais la planche comme un frisbee vers son casque et commençais à courser vers lui. Espérant encore une fois l’avoir sonné, je dégainais mon rouleau à pâtisserie pour commencer à viser comme un batteur au baseball.

“ Homeruuuuuuuuun !!! “

Et paf, d’un coup, je frappa sur le côté du casque comme si j’espérais dévisser sa tête de ses épaules, bien qu’il n’en serais rien. À ma ceinture dans mon dos se cachait la fourchette diapason, cachée telle une arme secrète. Il allait en voir de toutes les couleurs ce gros lard, quitte à me dépasser.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 9 Avr - 2:06




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Thardisious

Voilà que le cuisinier revenait à la charge. Quant est ce qu’on lui laisserait le temps de se remettre sur ses pieds bon sang de bon soir ! Il ne pouvait pas lutter décemment dans ces conditions horribles. Serrant les dents, il s’apprêtait à lancer directement un assaut vers Etowaru une fois qu’il se serai redresser, mais un nouvel impact l’empêcha de se relever… Encore… La planche qui venait de le toucher ne le sonna pas, mais il resta quelque instant sans bouger à comprendre la situation et pourquoi sa tête avait tourné pivoter d’un quart de tour. Ainsi, le projectile s’était montré fort utile. Ishtar, de son côté, observait le retour au combat du cuisinier en souffrant de la frappe puissante qu’elle avait subi. Elle devrait patienter encore un peu avant de pouvoir venir aider le Ryori. Au moment où Thardisious ramena sa tête en direction de son assaillant, il écarquilla les yeux en constatant que celui-ci était déjà prêt à le toucher. Le rouleau à pâtisserie vint s’éclater sur le casque, déformant ce dernier en créant une fosse. La tête du semi-géant tourna à nouveau d’un quart de tour. Prenant une seconde à comprendre comment il se faisait martyriser par ces deux combattants sans qu’ils n’aient la force nécessaire pour le mettre réellement en difficulté sur le plan physique. Comment pouvait-il ainsi se laisser faire ? Le manque d’expérience avec sa puissance nouvelle était-il un si grand handicap. Rageant dans sa barbe, il lâcha quelques insultes tout en pivotant pour amener son poing colossal à la rencontre du cuisinier, qui venait de malmener son précieux heaume qu’il possédait depuis une quinzaine d’années, dans un uppercut mémorable. Son cœur était consumé par la colère. C’était un souvenir de l’une de ses plus grosses batailles.

-Espèce de putes à louche bouffeuse de légumes ! Va crever connard de révolutionnaire à la noix !

Les bras tremblants, la blonde aux pupilles d’argent en forme hybride se servit de ses bras comme appui pour remonter. Elle vacilla, encore sonné par le coup qu’elle avait reçu. Le combat s’éternisait trop. Entre sa blessure et ça, la De Lérhane était consciente de ne pas pouvoir tenir encore de longues minutes. Ne parvenant pas réellement à voir ce qu’il se passait au niveau du mercenaire et d’Etowaru, elle s’adressa aux habitants encore spectateur de la bataille.

-Si vous avez un médecin, j’aimerai qu’il s’occupe de moi dès que la bataille sera fini. Je pairai bien évidement.

La bilcane se mit donc à ramper dans le sable en serrant les dents pour éviter de penser à la douleur afin de venir en renfort du cuisinier qui luttait de toutes ses forces contre le despote de Loaya Island qui tenterait d’écraser sous son poing le Ryori si celui-ci c’était pris l’uppercut précédent.






©️ By Halloween



Thardissious lvl 25


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 9 Avr - 2:23

Danger insoupçonné



Papa m’a toujours dit “ action - réaction “. Dès qu’on fait un truc, il se passe toujours une suite logique à tout ça. C’est tout aussi vrai en cuisine que dans la vie de tout les jours. De ce fait, cet homme m’avait attaqué, alors je contre-attaquais en guise de réponse. Ma planche lui fit faire un détournement d’un quart de tour ce qui me permis une approche rapide. Quand il remit sa tête correctement, je lui fis faire un quart de tour dans l’autre sens pour ne pas faire de jaloux. Et toc !!! Pensant que ça allais le calmer, je ne vis guère son coup venir et de ce fais, j’écoutais ses paroles pensant qu’elles étaient toutes pour moi.

“ Hein ?!! Je suis cuisinier espèce de cocotte minute ambulante !!! Tu as de la moisissure dans les yeux ou quoi ?!! “

Mon attention fut attirée par quelque chose de gros et quand son poing me frappa de plein fouet, je crachais du sang tout en trouvant la force de m’agripper à son poing. Grandement étourdis par son coup, je me maintenais à son poing miraculeusement jusqu’à ce qu’il commence à l’agiter dans tout les sens pour me dégager de là. Sentant que j’allais lâcher, c’est pendant une brève seconde de répit que je me saisis de ma fourchette diapason pour alors viser une zone peu couverte lors de mouvements : l’articulation des coudes. Visant l’intérieur du coude droit, je plantais méchamment l’objet dans cet endroit avant de me faire propulser dans la cuisine de nouveau, fracassant le plan de travail où se trouvait les poires que j’avais ramenées. Totalement sonné, des civils se ramenaient comme s’ils étaient un entraineur d’un boxeur. Malheureusement, j’étais dans les vapes et incapable de me remettre au combat... Comptant bougies, chandeliers et autres affabulations de mon esprits, je manquais de tourner de l’oeil tant il m’avait secoué là. Ma rage retombait.

“ ... Bwaaaah... Ça tourne .... “

Essayant d’aligner quelques pensées, une simple idée me vint en tête, mais ça allait être aux civils de faire ça, oser et espérer que ça marche. Ce mec est dans une armure, alors quoi de mieux que s’en servir comme piège et le mener à sa fin ? Un truc de ce genre ne se retire pas comme un tee-shirt alors...
Quand j’arrivais à aligner plus de deux mots logiques, je vins à balbutier quelques paroles à mes “ médecins “ improvisés.

“ ... Alcool... Torchon... Flamme... .... Visage .... “

L’idée était simple : coktail molotov. Le but était que le torchon brûle et que quand la bouteille éclate sur lui, le liquide prenne feu et s’infiltre dans son armure. Il se retrouverait piégé par sa propre armure en plus de s’imbiber de ce liquide enflammé. Commençant à presque perdre conscience, je respirais un grand coup avant de finalement fermer les yeux. Bonne nuit ce bas monde...


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 9 Avr - 2:58




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Thardisious

Ishtar constata avec amertume la situation précaire dans laquelle se trouvait Etowaru. Tharidisious semblait reprendre le dessus, mais c’était sans compter sur l’utilisation de la fourchette diapason qui arracha un cri de douleur au semi-géant. Suite à cela, dans un mouvement ample et avec toute sa force, le mercenaire balança le cuisinier vers son atelier culinaire qui se trouvait désormais dans un piètre état. Le tyran continua de se diriger vers cet énergumène vers qui il avait tourné toute sa rage du moment suite à ses actions. Retirant la fourchette de son bras, il essaya de faire quelque mouvement avec et fut contraint de constater sa perte de mobilité. Cela accrut encore son envie de faire souffrir cet homme. Malheureusement pour lui, en se focalisant sur le Ryori, il en oubliait la De Lérhane qui se trouvait désormais derrière lui. Elle s’élança sur les épaules de la boite de conserve ambulante comme l’appelait Etowaru, enroulant sa queue autour du bras du serviteur des Ouroboros afin qu’il ne puisse pas la repousser. Elle resserra petit à petit son étau sur le membre de Tharidisious, le comprimant sous l’armure alors qu’elle amenait son poing avec toute sa force jusqu’à son heaume, déformant le casque presque symétriquement avec ce qu’avait réussi à faire le cuisinier peu avant.

Le focus du semi-géant changea. Il tourna lentement son visage vers la maudite qui le défiait en restant accroché à son bras et qui l’engourdissait. La blonde aux pupilles dorées du Serpent à Plumes réussissait là son pari : ralentir le mastodonte pour qu’Etowaru puisse revenir lui aussi à la charge, ne se doutant pas qu’il était au bord de la défaite. Néanmoins, cela offrait clairement le temps aux civils de s’occuper de la préparation du fameux cocktail Molotov potentiellement salvateur. Grâce à la réduction de mouvement de son bras découlant de la fourchette planté, Thardisious ne parvenait pas à le bouger pour venir frapper la maudite qui paralysait l’autre. Son flux sanguin se retrouvait altérer par la compression, il devait serrer les dents constamment pour éviter d’hurler de souffrance. La bilcane profita de cette impossibilité d’action du mercenaire pour lui retirer son casque, dévoilant un visage de vieillard marqué par le temps et à la chevelure aussi blanche que sa barbe. Ses traits jadis carrés commençaient à céder leur place aux courbes de la peau flasque et tombante. Il avait un entrainement extrêmement bien conçu pour continuer de progresser à son âge.

Passant outre l’aspect du visage, la guerrière vint mordre avec ses dents acérées de serpent la joue de Thardisious. Ce dernier posa un genou à terre. Face à ces deux adversaires, voilà qu’il s’inclinait physiquement. Leur ténacité couplée à son orgueil, qui l’avait amené à négliger la stratégie pour se concentrer que sur un plaisir cathartique d’expiation de sa colère, leurs avaient permis de prendre l’ascendant sur lui. Il avait été si stupide. Ce n’était cependant pas fini, faisant appel à toute sa puissance, il parvint à bouger son bras et frapper le sol avec. La queue d’Ishtar se retrouva compressé à plusieurs endroits ce qui la força à lâcher et tomber sur le sol. Elle reprit forme humaine et se mit à lutter pour rester consciente. Elle trouvait avoir bien combattu et espérait que ce n’était pas la défaite qui les attendaient. Elle essayer de faire bouger son corps pour essayer de réitérer sa tactique qui avait bien fonctionner afin d’en finir avec ce despote, mais elle n’y parvenait pas. Elle tourna la tête pour regarder dans la direction de la cuisine.






©️ By Halloween



Thardissious lvl 23 (Moins 1 lvl à cause de la blessure au bras et moins 1 lvl pour les fourmillements persistants dans l'autre)


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Ven 13 Avr - 2:43

Danger insoupçonné



Des idées, il faut en avoir bien souvent dans ce bas monde. Et là, à force de se battre, je me devais de déléguer tout ça... En effet, ma conscience s’envolait doucement mais sûrement. Que faire donc outre cramer ce mec ? On dit qu’il ne faut pas jouer avec le feu, mais pour gagner peut-être allais-je faire exception à la règle. Montrant quoi prendre aux civils déterminés à ne pas rendre vain le “ soulèvement “ du jour, ils firent donc des fameux coktails avant que je m’endorme.

Portés par un espoir plutôt étonnant, les gens admiraient la seconde protagoniste tomber d’épuisement visiblement. Ils devaient agir, sans quoi, le vil personnage de l’histoire allait sans doute reprendre l’avantage. Hors de question. Armés de bouteilles trafiquées donc, les villageois cherchaient à viser avant de tirer les objets vers le méchant. Et l’effet était étonnant... Jamais ils n’auraient imaginés que l’alcool qui prends feu serait si féroce. L’explosion de la bouteille libérait le liquide qui prenait feu au contact du torchon allumé avec soin. Le résultat était un liquide inflammable qui n’avait aucun mal à se rependre dans l’armure de l’armoire à glace et ainsi le piéger avec sa propre défense de fer.

Admirant la scène, ils n’auraient jamais imaginés voir le fameux Thardisious se rouler par terre tant l’effet était immédiat. La cocotte minute cuisait sur place en poussant des hurlements de douleur visiblement et aussi cruel cela soit-il, cela mettais du baume au coeur des villageois. Il souffrait autant qu’il avait fait souffrir les habitants de cette île. Si bien qu’il en allait même jusqu’à supplier qu’on l’aide à s’en sortir. À ce rythme, incapable de retirer son armure - n’ayant pas prévu un système pour la retirer en urgence - l’homme était un homme cuit à l’étouffé...

Les villageois faisant ce qu’ils devaient faire pour être sûr de ne plus être emmerdés donc, ils prirent par la suite soin de leurs “ sauveurs “ attendant leurs réveils respectif. Et pour ma part, je me réveillais quelques heures plus tard avec un mal de crâne digne des plus grosses cuites après un bon service du soir.

“ Ma têeeeeeete putain. “

Me redressant quelque peu, je cherchais à me repérer, mais en vain... C’est un habitant de l’île qui m’expliqua un peu ce qui s’était passé et de ce fais, j’étais mis au courant de ce qui c’est déroulé. Visiblement, l’armure géante a bien servis de four pour l’homme et il a été secouru au final de peu par quelques uns de ses hommes restant. Cependant, plutôt que laisser celui-ci se reposer et préparer un retour en force, les gens se sont fait comprendre, jurant qu’ils ne se laisseront plus faire par ce fameux Cartel. Est-ce la fin de toute cette histoire ? Pas vraiment, car rien ne prouve que le Cartel ne reviendra pas, mais pour l’heure, ils sont tranquille me disais-je. Me reposant sur le matelas où j’étais allongé avec soin, je vins alors à chercher du regard l’autre personne m’ayant aidé.

“ Où... Où est l’autre ? “


On me pointa une direction, dans une pièce voisine visiblement. Tentant de me redresser, je titubais quelque peu et vins même à pousser quelques jurons.

“ Taiiiiiiiin’.... Ça fait mal.... “


Pestant contre mes douleurs dans le dos et mon crâne, j’attendais donc le réveil de la demoiselle histoire d’au moins la remercier.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Ven 13 Avr - 3:58




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Les souvenirs de la De Lérhane se tournèrent vers la scène horrible de la défaite de l’homme ayant tourmenté l’île pendant si longtemps. Le feu rongeant jusqu’à la fierté du guerrier pour ne laisser qu’un visage marqué par la mort. Même s’il avait survécu, il y avait peu de chance pour qu’il décide de demeurer dans le monde des affaires. Les ravages du temps l’emporteraient belle et bien sur ce coup-là. Soupirant, Ishtar secoua la tête. Son corps n’était plus parcouru de spasmes, elle pouvait donc se lever. S’activant, elle fit attention à ne pas faire de gestes trop brusques pour éviter des souffrances inutiles. Elle grimaça plusieurs fois, mais ne laissa pas la douleur prendre le dessus.

La demoiselle aux prunelles d’acier avait fini épuiser à la fin de l’affrontement et n’avait sombré dans le sommeil qu’après, permettant à l’un des médecins du village de s’occuper d’elle. La blonde se demanda ce qu’il adviendrait de l’une une fois qu’elle et le cuisinier seraient parti. Le Cartel mènerait-il un assaut massif sur le village afin de récupérer l’exploitation ? Devait-elle proposer aux villageois de se rallier à la bannière de Centes Décima pour assurer leurs protections ? Non… Il y avait moyen que certains officiers aux services du monarque aient le même genre d’idée que ces criminels de Maisetsu Island. Peut-être vaudrait-il mieux qu’elle leur propose d’envoyer une demande d’affiliation à la Marine. Certes, un tribut pouvait leur être demandé afin de renflouer les rangs de la Marine avec de nouveaux soldats, mais leur sécurité serait assurée. Contacté la révolution pouvait également être envisageable, mais la bilcane n’était pas convaincue que cela soit une menace suffisante pour repousser les Ouroboros. De plus, rien ne garantissait que les membres de la Révolution ne contraindrait pas les habitants à prendre les armes. En ces temps de crise mondiale, aucune faction ne pouvait assurer la prospérité d’une île sans demander de contrepartie. Elle pensa alors à son village d’origine qui se trouvait bien loin de toutes ces préoccupations des mers bleues. Même si la paix ne régnait pas forcément dans le ciel, gérer des problèmes locaux était plus facile que s’occuper de ceux internationaux.

Mettant de côté ses pensées troubles, la demoiselle remercia les gens qui l’avait aidé le plus chaleureusement qu’elle pouvait, puis alla s’assoir à une table en espérant pouvoir manger quelque chose. Se reposant patiemment, assise là sur la chaise, elle se demanda si elle n’attendrait pas quelques heures avant de reprendre sa route en remontant sur le navire marchand. Peut-être aurait-elle l’occasion de discuter un peu avec ce cuistot assez efficace avec qui elle avait improvisé un duo. Cela lui rappelait sa rencontre avec Karim Ookami, même si pour le coup l’adversité s’était révélé moins étendue puisque ce n’était pas un équipage d’un Supernova. Cela se ressentait aussi dans le fait qu’elle était dans un bien moins piètre état que ce jour là. L’Archange du Typhon avait cependant cru comprendre qu’Etowaru n’était pas aussi intéressé par le fait de combattre que l’était Karim ou elle-même.

Portant ses yeux sur l’encadrement de la porte, elle aperçu le Ryori entrer en ronchonnant. Etait-il déjà levé auparavant et aurait demandé à ce qu’on l’informe du réveil de la bilcane ? Ce n’était peut-être que le hasard de se lever à peu prêt en même temps. Levant le bras, elle invita le cuisinier à la rejoindre pour papoter comme elle l’espérais.

-Alors comment ça va ? Pas trop mal partout ? demanda-t-elle en se doutant de la réponse aux vus des quelques jurons qu’il avait lâché. Tu pense que l’on devrait leur dire de s’allier à la Marine pour vivre en sécurité et en paix ?  






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 15 Avr - 15:27

Danger insoupçonné



On peut le dire, ça fait pas du bien de se réveiller avec ce genre de mal... Mais bon, je devais sans doute m’estimer heureux de ne rien avoir de cassé ? Cette brute m’avait bien malmené pendant notre combat maintenant que j’y repense. Soupirant de lassitude, je regardais donc la demoiselle aux pouvoirs étranges qui était réveillée. Approchant d’elle, je me mis sur une chaise pour ne pas souffrir d’avantage et la laissa entamer la discussion. Souriant en coin, je m’étirais avant de m’arrêter en entendant un os craquer légèrement.

“ Disons... Que je me suis sentis dans de meilleurs formes... “

Rigolant quelque peu, je ne faisais que dire la vérité pour le coup. Je cherchais quoi dire quand finalement c’est elle qui réussit à me poser une colle. Est-ce que les civils devaient demander de l’aide aux marines ? En un sens oui, mais est-ce une bonne chose ? Devenir indépendant est une mauvaise chose selon moi, mais au fond, c’est moi qui avais eu cette idée... De ce fais, me mettant à réfléchir en douceur je vins finalement à donner ma réponse.

“ Je ne sais pas trop quoi penser. Les marines s’ils acceptent de prendre ne charge l’île serait un bon moyen d’éviter ce genre d’organisation de pulluler sur l’île... Mais est-ce que ce serais suffisant ? Même la marine est de nature corrompue et qui sait si elle ne tenterait pas d’en profiter en échange de leur protection ? ... Je ne sais pas.. Quoi qu’on fasse, ce sera toujours un mal pour un bien. “

Roulant des yeux, malgré mes paroles qui faisaient preuve de compassion, intérieurement je n’en avais pas trop m’en foutant un peu. Seule la nourriture de l’île m’intéressait au fond. Ainsi donc, alors qu’on aurais pu continuer de discuter de ça, je passais rapidement du coq à l’âne aussi surprenant cela soit-il.

“ ... Hmmm... Je crois qu’il reste des tonnes de poires. On pourrais préparer un truc pour ces villageois non ? “

Toujours aussi motivé à aider ces villageois, j’attendais l’avis de l’inconnue avant de doucement avancer mon idée.

“ Vu mon état... Une commis ne sera pas de refus huhu... À moins que tu es peur de cuisiner ? “

Ricanant avec un presque air de défi, j’avais cru comprendre qu’elle aimait les bastons, alors en soit, un défi de ce genre serait comme une bataille non ? Résister à la pression, sentir l’adrénaline parcourir ses veines etc... Après tout, il n’y a pas que quand on combat qu’on peut ressentir tout ça; oh que non même. Lui laissant le temps de réfléchir, je commençais à m’eclipser pour aller voir l’état de la cuisine et soupirer. Plutôt qu’un crumble, peut-être qu’un simple mélange de poire et de chocolat allait suffire. Oh ? Et pourquoi pas des poires pochées ? Oh oui, voilà une idée divine me disais-je. Approchant du gros panier restant, je me saisis d’une poire. Tient... Elle semblait bien étrange... Haussant les épaules, je m’empressais de retirer la peau et la coeur avant de la plonger dans un sirop fait d’une part d’eau pour le double de sucre. Autant dire que si je pèse un kilos d’eau, j’ajoute à celle-ci deux kilos de sucre et porte tout ça à ébullition. Plongeant le fruit dans ce liquide, je la laissais cuire avant la retirer et n’y tenant pas, j’osais goûter avant que quelqu’un ne me voit.
Portant le fruit poché à mes lèvres, je croquais dedans et la surprise fut immense.

“ C’est ... DEGUEULASSE !!! “

Recrachant le fruit, je vins à m’étonner à éclater le reste au sol avant de me diriger en urgence vers un lavabo. Phuaaa... Quel goût immonde, on dirais un mélange entre des épices mal dosés et du sucre et une texture pâteuse. Beurk... Aussi étonnant cela soit-il, c’est bien au sens propre que je me savonnais la langue sans vérifier si des gens viendraient dans le coin.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Dim 15 Avr - 23:06




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Les propos du cuisinier vinrent confirmer les paroles de la De Lérhane de manière assez directe. Pour ce qui était du sujet de l’affiliation, il semblait qu’Etowaru était dans la même impasse quelle. Leurs avis étaient plus que similaire sur le sujet et aucune solution véritablement viable et parfaite semblait se profiler. Il resterait donc à choisir le moins pire à défaut d’avoir un meilleur, avec toute la connotation bénéfique qui y est sous-entendu bien évidement.

-Je suis d’accord, c’est un sujet nettement problématique…

Apparament son interlocuteur ne souhaitait pas prolonger la discussion sur le sujet et vira de bord presque immédiatement afin de voguer vers une autre conversation bien moins sérieuse et moins lourde de conséquences. C’est avec une certaine compréhension que la bilcane céda le gouvernail de leur discussion. Il aborda le sujet de la nourriture, chose toute naturelle pour le cuisinier qu’il était. Sa remarque à la fois pertinente et preuve de l’attention qu’il offrait aux aliments.

-Oui nous pourrions, déclara la demoiselle assez perplexe quant à l’inclusion subtile intrinsèque au pronom « on », perplexité qu’elle manifesta par un haussement de sourcil assez discret.

Il comptait la mettre à contribution ? Elle n’avait jamais pris le temps d’apprendre à cuisiner et se suffisait de bien peu, consommant des matières alimentaires premières et brutes lors de long voyages, comme les fruits et légumes justement par exemple. La remarque suivante fit prendre tout son sens à la question précédente. En effet ses capacités motrices avaient dû être réduites suite à l’affrontement contre Thardisious. Même si elle doutait être réellement d’une grande aide, la guerrière comptait bien accepter la proposition afin de rester solidaire avec la personne qui s’était battu à ses côtés, c’était le moindre des respects pour celui-ci ainsi qu’une marque de remercîments des plus originales.

-J’aurais décliner l’offre afin d’éviter de proposer à ces aimables villageois de déguster quelques choses que j’aurai préparé alors qu’ils pourraient se sustenter avec les délices d’un expert en la matière… Cependant je ne puis que vous rendre l’appareil pour votre soutien et vous aidez à compenser votre état. J’essaierai de faire de mon mieux pour palier à mon manque de savoir faire en cuisine pour vous servir au mieux de commis.

N’y connaissant vraiment rien au monde de la restauration, que ce soit par le fait que Bilca forme une communauté assez restreinte ne nécessitant pas de telles préparations pour les repas ou qu’elle ne se soit pas attardé sur le côté préparation de l’’art culinaire depuis son arrivée sur les mers bleues, l’ange ne saisissait pas la notion de bataille que souhaitait sous-entendre le Ryori.

La blonde aux pupilles argentées se leva à la suite du cuisinier et le suivit sans faire trop de bruits, se concentrant principalement sur le fait de ne pas faire de mouvements brusques qui pourrait ralentir son rétablissement complet. Pénétrant dans l’antre de la gastronomie, elle resta sur place quelques instants en observant ses ailes. Elle espérait que ces dernières ne viendraient pas renverser toutes les préparations si elle se retournait ou pivotait. Intrigué, elle posa ensuite son regard sur le fruit qu’attrapait Etowaru. Ses yeux écarquillés, elle tenta de prévenir le cuistot, mais son moment de flottement avait été fatal dans cette entreprise. La bilcane soupire avant de poser une main sur son visage alors que le Ryori filait en hurlant de dégout en direction du matériel de nettoyage pour se laver la langue. Quelle cruche elle faisait. Si elle avait réagi plus tôt elle aurait pu lui éviter d’être un maudit des flots, il aurait au moins eu le choix. La réaction face au goût du fruit ne pouvait lui rappeler que sa propre expérience personnelle même si le fruit était tout à fait différent de par son aspect, et évidemment par les pouvoirs qu’ils confèrent.

-Je suis désolé, mais il semblerait que vous ayez mangé un fruit du démon. Je me demande quel pouvoir vous avez gagné. Ça va aller ? demanda-t-elle sincèrement inquiète pour l’homme en espérant que sa réaction ne soit pas trop virulente.

En effet, certains partait en quête de ces mets démoniaques offrant puissance et parfois gloire à celui qui en mangerait un. Néanmoins, beaucoup se moquer de cela préféraient vivre simplement sans le poids de la malédiction. Restait à savoir dans quelle catégorie se trouvait Etowaru.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 16 Avr - 0:06

Danger insoupçonné



Quelle horreur. Jamais je n’avais osé mettre dans ma bouche une telle chose. Même la fois où ma femme m’a fait goûter des coléoptères était moins pire. Là, le goût était un mix des pires choses que l’on puisse goûter. Ignoble, dégueulasse, immonde, tout simplement infecte !!! Ainsi donc, je me rinçais la langue plusieurs fois et appliquais aussi du savon sur mon membre buccale afin d’effacer ce goût incroyablement mauvais de mon esprit. J’avais tellement été dégoûté que j’aurais préféré souffrir d’agueusie plutôt que manger “ ça “.

Tandis que de loin la situation pouvait paraitre drôle, voilà que ma commis ouvrit sa gueule pour me dire de quoi je souffrais. Hm ? Tout en continuant de nettoyer ma langue, je marmonnais quelques paroles à peine compréhensibles.

“ Un fuit ‘u ‘uoi ? “

En effet, j’avais eu de bref échos sur la chose, mais ma théorie à ce sujet était limitée. De ce fait, alors que ma comparse semblait en savoir des choses, moi, j’étais un ignorant incapable de dire ce dont j’étais désormais capable. Tentant donc de me remettre les idées en place, je vins à grogner quelque peu, ne remarquant pas un petit quelque chose qui se mettait à pousser dans mon dos. En effet, la miss avait tout le loisir de voir ce que moi je ne pouvais pas admirer, une sorte de queue recouverte d’écailles voyait le jour sans que je m’en rende compte.
Terminant mon rinçage de bouche donc, je vins à me retourner vers elle pour alors essayer de reprendre mes esprits.

“ Ouai beeeeen, plus jamais je toucherais à ça. “


Loin d’imaginer que je n’avais pas le choix, au risque d’imploser pour des raisons obscures, je vins à revenir proche du plan de travail. Admirant ces fruits divins - jusqu’à preuve du contraire - je vins donc à croiser son regard et m’étonner.

“ Hm ? Il y a un problème ? “

Suivant son regard, je me retournais sans pouvoir admirer mon excroissance caudale, mais heureusement, au bout d’un moment, un mouvement de queue me fit voir la chose, ou du moins quelques instants, me forçant à trouver une surface réfléchissante pour admirer le problème.

“ ... C.... C’EST QUOI ?!!! RETIREZ MOI CE TRUC !!! ENLEVEZ LE !!! “

Commençant à paniquer, ce n’est qu’après quelques secondes que je semblais disparaitre. En réalité, sans réellement contrôler la transformation, je devenais un petit animal tout mignon à première vue. Pas des plus énorme, un pangolin se trouvait dans la pièce. Regardant partout, je semblais chercher mon propre reflet, incapable de le trouver. Merde merde merde... Je hurlais de panique mais ne laissais entendre qu’un petit cri “ mignon “. Ne maîtrisant nullement mon nouveau “ don “, je ne savais même pas parler et donc devenais un simple animal. Finalement, je me roulais en boule, devenant comme un véritable ballon de foot au milieu de la pièce.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Lun 16 Avr - 15:20




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Vu la réaction du cuistot, ce dernier ne savait pas de quoi elle parlait. Il était vrai que de nombreuses personnes ignoraient l’existence de pareils fruits prétendument démoniaques, mais sur Grandline cela était presque monnaie courante de croiser un maudit depuis que Roger avait lancé une vague de piraterie sans précédent et que différentes factions s’en donnaient à cœur joie, les décimas et les révolutionnaires en première ligne. C’est sur ce constat que la bilcane ne pipa mot, se contentant d’observer le cuisinier afin de déterminer quel fruit zoan il avait ingurgiter. Oui, un zoan, car avec la queue qui venait de lui pousser il y avait de grande chance que ce soit cela.

-Vous avez intérêt si vous voulez éviter d’exploser en mangeant un autre fruit maudit. Quant à celui-ci, les effets sont déjà là… déclara-t-elle en fronçant mentalement les sourcils, réfléchissant à quel animal le Ryori incarnerait jusqu’à sa mort.

Il découvrit alors, suivant le regard de la De Lérhane avant de rechercher son reflet, cette nouvelle partie de son corps dont il n’avait somme toute pas remarquer l’apparition. Bien évidemment, c’est la panique qui gagna Etowaru, chose parfaitement compréhensible. Se métamorphoser subitement était quelque chose de déconcertant et de très flippant lorsque l’on en ignorait la cause. Nul doute que la peur de ne pas pouvoir revenir à son état humain rongeait déjà son esprit. Face à la panique du cuistot, l’ange ne put qu’intervenir. Se mettant à genoux au sol pour être proche de la bête, elle s’adressa au cuisinier en espérant parvenir à le délivrer de son incompréhension et de cette forme.

-Calmez-vous. Je sais bien que c’est étrange à vivre et que vous devez être paniqué de découvrir cela, mais si vous céder à la peur vous ne parviendrez pas à vous contrôler et à reprendre forme humaine. Le fruit que vous avez mangé est un fruit du démon de type zoan. Cela veut dire qu’en goutant ne serait-ce qu’une bouchée de ce fruit vous avez obtenu la capacité de vous transformer en un animal, que ce soit partiellement comme avec votre queue ou totalement comme maintenant. Il vous faut vous calmer pour pouvoir tenter d’apprivoiser cette capacité afin que la transformation suive votre volonté et non votre affolement. Tout dépend de votre mental. En domptant votre pouvoir, vous pourrez en faire usage comme moi durant le combat de tout à l’heure.

Elle resta-là, tentant de le calmer petit à petit afin qu’il reprenne ses moyens et puisse revenir à une forme humaine. S’il y parvenait, la bilcane lui fournirait des explications sur ces fruits particuliers, vénérés par les uns, ignorés par les autres.

-Il existe de nombreux fruits, mais ils sont malgré tout très rares. Grâce aux informations que j’ai récupérée depuis tout ce temps, il semblerait qu’il n’y ait qu’un fruit de chaque type sur cette planète et que lorsqu’une personne acquiert les pouvoirs du fruit, en mangeant même rien qu’une infime partie, le reste du fruit ne donne aucun pouvoir même s’il conserve son gout horrible. À ce qu’il parait, c’est lorsqu’un maudit meurt que le fruit réapparait quelque par sur terre. Enfin, tout cela est assez obscur, c’est très mystérieux. Le Gouvernement Mondial doit en savoir plus grâce à sa division scientifique, mais ils n’en parlent pas. Dommage pour vous que vous l’ayez mangé si son pouvoir ne vous intéresse pas, ça se vend une vraie fortune en général.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Jeu 19 Avr - 16:03

Danger insoupçonné



Bordel ! Bordel ! Bordel ! J’ai une queue, des écailles et des griffes. Je suis quoi ? Il se passe quoi là ? Tout petit sur le sol, j’étais roulé en boule et dieu que c’est bizarre comme sensation. En plus je ne vois rien... Tsss, c’est quoi tout ce bazar ? Après un moment à me poser bien des questions, j’entends une voix qui semble chercher à discuter avec moi, mais seul un bruit étrange sors de ma bouche. Commençant à redevenir normal et non roulé sur moi-même, je vins à fixer la demoiselle. Je la comprenais, mais elle non visiblement... Plissant les yeux, je tentais de rassembler des pensées positives pour reprendre forme humaine et tandis qu’elle terminait son petit dialogue, je vins à reprendre forme humaine... Ou du moins, je le pensais. En effet, je ressemblais à une personne physique, mais une queue et des écailles se trouvaient sur mon corps, tel une armure.

“ Une fortune du gen ... HEY !!! C’QUOI !!! 3

Admirant mon corps transformé partiellement, je vins à me faire surprendre par ma queue qui se baladait dans tout les sens. Pas encore habitué à ces drôles de sensations, je vins à grogner et finalement tenter de me calmer de plus belle.

“ Une fortune du genre combien de Berrys ? Cent mille ? “

Loin d’imaginer qu’il s’agissait de millions voir de milliards, j’attendais sa réponse avant de me gratter un bras alors que je reprenais en douceur forme humaine de façon assez hasardeuse.

“ Hmmm... Et ... Supposons que je m’y fasse pas... Hmm.... Il y a un moyen de se soigner de ça ? Se débarrasser de ce genre de problème ? Ou c’est genre je vais me coltiner ce souci jusqu’à la fin de ma vie ? Et... Je suis quoi au juste du coup ? “

Me grattant la tête, je me rendis compte de ma condition physique et soufflais de soulagement. Pfiou... Moi qui pensais finir ainsi jusqu’à la fin de ma vie, me voilà soulagé. Me concentrant en douceur, je me disais que ma femme me lâcherait peut-être si j’étais un “ monstre “ ou une personne trop “ spéciale “ pour elle. Mettant de côté ce facteur, je reposais mon attention sur elle avant de revenir à nos moutons.

“ Il faut finir les poires... Depêchons nous !!! “



Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   Jeu 19 Avr - 18:58




feat Etowaru Ryori

Salade de fruits, jolie, jolie



Ayant terminé son laïus, la bilcane plongeait dans sa mémoire pour voir si elle n’avait pas oublié d’informations basiques et capitales au sujet des fruits du démon, ce qui s’avérait être le cas.

-Ah oui ! J’allais presque oublier… Ceux possédant le pouvoir d’un fruit du démon ne peuvent plus nager et se sente affaiblis lorsqu’ils sont immergés, même en partie, dans de l’eau. Le Gouvernement Mondial possède également un granit spécial pouvant annuler les pouvoirs des maudits tant que le contact avec la matière est maintenu.

Elle pensait avoir fait globalement le tour, espérant ne pas avoir été trop concise en voulant que ce soit digeste, ce qui aurait peut-être l’effet inverse à celui escompté. Un sourire en coin, Ishtar fut soulagé de voir le cuisinier se métamorphoser pour venir à une forme hybride. Elle n‘avait aucun doute sur le fait qu’il s’agisse d’un zoan, en ayant également mangé un, mais elle tentait de mettre le doigt sur le nom de l’animal. Loin d’être une experte en biologie et donc en étude de la faune, il lui semblait avoir déjà vu ce genre d’animal durant ses voyages, peut-être à South Blue. Rien n’a faire, ça ne voulait pas venir. Alors qu’elle regardait le Ryori tenter de se calmer après avoir observé sa queue, elle continuait de chercher, mais apparament elle le faisait dans le vide. Il termina donc sa question à laquelle elle répondit assez mécaniquement, continuant encore réfléchir en même temps.

-De ce que je sais, en général on table sur des centaines de millions et, lorsqu’il s’agit de fruit reconnue comme puissant ou d’une catégorie rare comme les logias et les zoans mythiques, ça peut monter au-dessus du milliard je crois. Il y a un livre, une sorte de catalogue, qui en liste une bonne partie ce qui permet d’évaluer les fruits. Si c’est en dehors de ce bouquin c’est compliqué à évaluer du coup.

Voyant qu’Etowaru reprenait forme humaine en arrivant finalement à se calmer, elle lui tendit une main tout en écoutant le questionnement du cuistot.

-Normalement c’est un pouvoir que vous aurez jusqu’à votre mort. J’ai entendu des rumeurs sur un homme qui serait en mesure d’enlever aux maudits leurs malédictions, mais c’est assez flou et je ne suis pas certaine que cela soit fondé. Quant à ce que vous êtes… Je connais cet animal, mais je n’arrive plus à trouver le nom…

S’il accepter une aide pour se relever, Ishtar tirerait avec la main qu’elle avait tendue pour le remettre sur ses pieds. Hochant la tête en entendant la remarque sur les poires à terminer, la De Lérhane se remit au travail en continuant encore de réfléchir à ce qu’était devenu le Ryori. Suivant les indications que lui donnerait le chef aussi bien qu’elle pouvait le faire, elle ferait quelques maladresses à cause de son inexpérience. Au bout d’un moment elle s’exclamerait finalement en se figeant sur place :

-Un pangolin ! C’est ça ! Vous êtes devenu un homme-pangolin !

Se rendant compte qu’elle avait cessée de travailler, elle se remettrait au travail immédiatement en regardant le cuisinier en coin afin d’observer sa réaction et sa potentielle réponse.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Salade de fruits, jolie, jolie (feat Etowaru Ryori)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Salade de Poings jolie jolie ! [PV Canary]
» Joli-Trou, une localité succulente
» RED LIKE ROSES FILLS MY DREAMS × Sony ♥
» Un beau texte sur notre société pas jolie jolie...
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-