Partagez | 
 

 (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Ven 30 Mar - 17:55

Embuscade sur les mers

Faire de l’argent facile n’avait finalement rien de bien compliqué pour un homme, ou une femme, qui n’avait pas de scrupule ; et suffisamment d’hommes pour mettre à mal un petit trio de navire sans aucunes difficultés. Enfin, trois navires…. Un navire commercial ou deux avec une escorte légère quoi, pas non plus trois navires de guerre de la marine menés par un Vice-Amiral belliqueux. Quoiqu’il en soit, ce jour-là, la famille Takuroraru menant la gang des « Taku’s » s’était entendue pour se faire du fric facilement de la façon précédemment évoquée.





Les six frères et sœurs avaient décidé de jeter leur dévolu sur une zone fortement empruntée par tout type d’embarcation mais surtout, par des navires de commerce voulant rallier Grand Line par les Blues, ou inversement d’ailleurs. Il s’agissait bien sûr de tendre une embuscade sur les falaises rouges de Red Line, à l’endroit où toutes les mers se rejoignaient pour permettre le passage vers la mer de tous les périls.

La fratrie avait eu connaissance d’un navire partant de North Blue et qui devait rejoindre la mer de West Blue pour commercer ; la cale chargée de tissu précieux et autres meubles de qualité plus que supérieure. Un navire de transport commercial seul ? Non, loin de là. En réalité, la compagnie d’affrètement avait eu l’excellente idée de camoufler son navire commercial en navire de transport de tourisme au milieu d’un trio naval touristique. Ils avaient donc envoyé trois navires, tous annoncés comme de transport de passager dont un en était réellement un, pour un peu plus de vraisemblance, un était donc le commercial et l’ultime était en réalité une escorte armée. L’escorte armée en question avait été composée des meilleurs soldats de l’entreprise, des hommes aguerris mais pas assez talentueux pour lancer une carrière solo ou pour s’illustrer au sein de vraies batailles.

Ils avaient donc ouvert des places sur le navire touristique, donnant l’illusion d’une petite croisière et offrant une couverture parfaite au véritable objectif. Manque de chance, Purple, l’une des membres de la fratrie hors-la-loi, responsable des communications et services de renseignement, avait eu de bonnes infos. Elle en avait donc informé ses chers frères et sœurs qui attendaient tous maintenant l’arrivée du trio naval. S’ils disposaient d’une armée non-négligeable, plus de trois milliers d’homme, ils avaient préféré jouer la sécurité. En contrebas, de part en part de la falaise, au niveau du pont d’un navire, était parfaitement tendue une chaine monumentale ayant pour premier objectif de détruire les mâts et l’appareillage d’un navire. La théorie était relativement simple : lorsque les navires passeraient, ils allaient se prendre la chaine, perdre tous leurs mâts et restés au milieu du passage, prêt à se prendre directement les quelques autres chaines tendues et à être abordés en toute tranquillité. Les hommes étaient placés un peu partout autour de la zone, prêt à sauter sur les navires et à prendre possession des biens en transit et des propriétés des passagers. Bientôt les navires seraient là.

Malheureusement, il y avait un premier imprévu dont la sœur violette ne put prendre connaissance que quelques minutes auparavant : apparemment, un navire de la marine arrivait exactement au même moment que le trio naval et donc, les défenses bénéficiaient d’un renfort. Au fond, était-ce réellement une mauvaise nouvelle pour la fratrie ou pour les pauvres soldats du gouvernement ?

***


Plus loin de là, dans le sens inverse de l’arrivée des navires, une ombre massive se distinguait au fil de l’océan en avançant à un rythme rapide mais incroyablement constant : un animal marin de très grande taille se baladait. Sous l’eau, une queue massive propulsait une baleine-île gigantesque, le cétacé semblait paisible, heureux et confiant.

Dans son ventre ne trônait pas seulement un estomac rempli d’eau mais bien un petit paradis sous-marin où se trouvait, en plein milieu, une belle maison. Devant l’édifice, plusieurs animaux gambadaient autour d’une femme aux cheveux rouges et à la poitrine généreuse occupée à nourrir toute cette belle ménagerie. A la fenêtre du second se trouvait une brune en pleine lecture, une lance installée juste à son côté, totalement prise dans sa lecture. Pendant de l’avancée de toit, une masse noire bougeait au rythme d’une respiration profonde et régulière : une chauve-souris géante en plein sommeil.

Enfin, dans un bureau, une dernière jeune femme tenait un escargophone à la chevelure verte, un appareil à son effigie :

Bonnie, je te dis que je viens de voir Erwin et l’assemblée des décideurs de l’inquisition pour parler de ton budget et toi tu restes bloqué sur l’état de mon épaule.


Mais Kana-chan, tu sais bien que la santé importe plus que l’argent ! Donc dis moi ma belle, comment va ce petit coquinou d’épaule ?


Il se remet, gentiment. Mais disons que je pense en avoir pour quelques semaines de rémission et il me faudra un spécialiste pour remettre ça définitivement. En attendant, je prends des plantes et je fais avec. Enfin, pas bien grave, j’ai encore un bras valide et je suis droitière donc ça va.


Oh tu es courageuse ma Kana-chan. Tu reviens quand nous voir, on t’a préparé des surprises !


En entendant ces quelques mots, un frisson parcourut le dos de l’ex-mouette. Le dernier cadeau en date avait été une robe odieuse confectionnée par les gentils Okamas qui avait causé des démangeaisons à la principale intéressée pendant des heures. Une seule solution :

Oh Bonnie, Sayara m’appelle, on va bientôt changer de Blues, je dois te laisser.


Sans attendre, elle raccrocha. Techniquement, elle n’avait menti qu’à moitié : la troupe approchait réellement de RedLine.

Encore quelques deux ou trois dizaines de minutes et elles y seraient mais les navires de transport arriveraient au niveau des chaines bien avant.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Ven 30 Mar - 21:05

Tout commence par des adieux
feat. plein de monde !


A
u revoir, Marley, cria Zylphia en saluant son amie de toute sa petite longueur. Merci pour tout ! Prends soin de toi !

Comme la vie était drôlement faite. Marley, qui ne rêvait depuis toujours que de semer justice et paix en ce monde, était celle des deux amies qui était restée sur le port, alors que le navire marine des nouvelles recrues s’en allait. La jeune femme avait réalisé que son rêve, celui de rejoindre la Marine pour faire le bien, n’était pas approprié à son caractère libre et sauvage. Le bien, elle le ferait, elle le savait, mais pas avec le Gouvernement Mondial. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Mais ça ne regardait plus Zylphia.

La gnomette, elle, allégorie de la liberté, de la paix, de la douceur, et de tout ce qui était bon en ce bas monde, avait fait le choix de vouer corps et âme à la Marine, milieu dur et belliqueux. Il fallait de tout pour faire un monde. Seulement, le colonel Bordail, qui avait recruté Zylphia par erreur, savait qu’une part de ce tout entachait l’image du Gouvernement Mondial. Et, en général, cette part obscure de la Marine, ces renégats dont on ne pouvait rien faire, on décidait de les envoyer dans le Compost, sous le commandant du tout nouvellement promu vice-amiral Nils Gratz. Le Compost, à cette époque, naviguait sur les mers de West Blue. C’était là-bas que Zylphia devrait saluer le drapeau, dans le plus grand des secrets, car on ne devait pas connaître l’erreur de Bordail. Officiellement, Zylphia deviendrait une membre du Compost.

Evidemment, la fée ne savait rien de tout ça. Pour elle, son recrutement était tout ce qu’il y avait de plus vrai. Et de plus beau ! Elle plaçait tout son espoir dans la Marine. Si elle avait décidé de passer les examens d’entrée, après tout, c’était grâce à la forte représentation d’hommes au sein de l’armée. Avec autant d’hommes dans l’organisation mondiale, elle ne doutait pas qu’elle trouverait un jour le sien, celui qu’elle aimerait pour toujours.

C’est ainsi qu’en route pour West Blue, elle se retrouva face à un adolescent d’une quinzaine d’années, le sourire jusqu’aux oreilles et les yeux en cœurs. Le pauvre moujingue tentait tant bien que mal d’éviter le regard trop insistant de la gnomette, mais malheureusement, les places qui leur avaient été attribuées étaient pile en face l’une de l’autre. Et durant les quelques jours de voyage qui les menèrent de Seppen Town à Red Line, il vécut un véritable enfer.

La fée avait d’abord appris son nom : Martin. Comme c’était beau, et comme ça sonnait bien, aux oreilles de l’éternelle amoureuse ! Et son charme, son charme ! Ses lunettes ! Tout en lui était parfait. A ceci près qu’il n’était pas consentant. Zylphia ne manquait pas d’attentions pour son tendre. Le matin, elle lui portait toujours un café, qu’elle renversait parfois maladroitement sur le pyjama de Martin. Mais qu’y pouvait-elle ? La tasse était lourde et grande pour la gnomette, si bien qu’elle devait la porter à bout de bras, la posant plusieurs fois sur le sol alors qu’elle glissait de ses mains. Ensuite, une fois qu’il était bien réveillé et habillé, elle apparaissait plusieurs fois sans prévenir devant lui, durant la journée, pour s’assurer qu’il n’ait besoin de rien. Enfin, le soir, il lui arrivait de se glisser dans ses couvertures, pour déposer un baiser sur son front avant d’aller elle-même poser le pied au pays des rêves.

Au début, Martin lui-même trouvait ces petites attentions touchantes. Mais bien vite, il commença à devenir nerveux, paranoïaque même, commençant à voir des papillons partout, et s’il en voyait vraiment un à l’approche d’une île, il se mettait à paniquer. Puis il se mit à sursauter et hurler dès lors qu’on le touchait, pour le moindre service qu’on avait à lui demander. Il tenta bien d’en parler à des amis, à des supérieurs, aussi, mais personne ne le crut. Tout le monde sur le bateau avait entendu parler de Zylphia : c’était une ange plus qu’une gnome, tant sa bonté était grande ! Comment un être aussi pur pouvait-il être accusé d’harcèlement ? En punition, pour avoir calomnié la gnomette, Martin fut de corvée de patates pendant une semaine. Les trois premiers jours étaient déjà passés, durant lesquels Zylphia n’avait pas oublié de lui rendre visite, montrant toujours mieux son amour pour lui.

Un jour, Zylphia entra dans la cale, pour le voir. Leurs regards se croisèrent, et Martin explosa en larme, se tenant la tête de ses deux mains en se balançant. Ni une ni deux, la petite fée plongea vers lui, ne supportant pas les larmes de son amour. Et alors qu’elle câlinait son bras, à défaut de pouvoir enlacer son corps entier, pour le consoler de cette corvée à laquelle il était forcé, un cri retentit sur le pont :

- WAAAAAH ! C’EST QUOI CE TRUC ?! CAPITAINE ! ON A UN PROBLEME !


- TOUT LE MONDE SUR LE PONT !

Toutes les nouvelles recrues se regroupèrent sur le pont, pas tout à fait en ordre, encore tous jeunes dans le métier pour savoir se placer efficacement comme il le fallait. C’était sans compter l’affolement général, lorsque tous les jeunes soldats découvrirent la gigantesque chaîne qui leur barrait la route. De plus, trois navires lui fonçaient dessus, prêts à perdre leurs mâts. Si rien n’était fait, leur bateau connaîtrait le même sort. Mais le capitaine avait beau tenter de se faire entendre et expliquer qu’il fallait jeter l’ancre, les cris effrayés des jeunots qui l’accompagnaient couvraient ses ordres.

Zylphia, elle, ne comprenait rien de ce qui se tramait sur le pont. Avant de monter, elle avait déposé un baiser sur le front de Martin, lui murmurant qu’il valait mieux qu’il se repose ici, plutôt que de rejoindre les autres là-haut. Elle reviendrait vite prendre de ses nouvelles. Et elle était montée, survivant comme elle le pouvait à la forêt de pieds affolés qui s’agitait devant elle. Du haut de ses quinze centimètres, elle ne vit pas les énormes chaînes qui leur faisaient face, camouflées par l’épaisse rambarde du navire.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Dernière édition par Zylphia le Sam 31 Mar - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Sam 31 Mar - 0:22

Déchirure

Purple jubilait, son plan allait être un franc succès malgré la présence de ce navire gouvernemental qui était bien trop en retard pour sauver ne serait-ce qu’un seul des trois navires en approche. Non, de toute évidence, la récolte allait être bonne et les profits pour une telle opération pourraient s’avérer faramineux. A ces côtés, ses cinq frères et sœurs adoptaient tous des positions différentes.

Pink, le frère efféminé, avait une hâte folle de se jeter sur le navire marchand dans le but de le dévaliser, histoire de trouver enfin le somptueux tapis qu’il pourrait mettre dans son salon. Oui, Pink était très tapis et en avait un nombre incalculable, pourtant, au milieu du salon de sa somptueuse villa, il lui manquait toujours sa pièce maîtresse, celle qui apporterait la touche de perfection qui manquait à l’ensemble. Lorsque l’on rentrait dans cette pièce démesurée, on avait une sensation de vide simplement créée par cet ultime espace de sol totalement nu. Bon, en réalité, il était le seul à avoir cette impression, tous les autres membres de la fratrie trouvant qu’il abusait clairement avec ses tapis, plaids, coussins et autres bouts de moquette décoratifs qui trônaient partout dans sa bâtisse. Pour être exhaustif sur cette habitation, il fallait précisé que les six habitaient les uns à côtés des autres dans un alignement parfait de cinq maisons totalement différentes et caractéristiques de chacun. Pour Pink, il s’agissait d’un manoir gigantesque, la plus grande de toutes les maisons.

Ensuite, Purple donc, la stratège aux allures masculines qui, contrairement à son frère, n’avait aucune considération pour la beauté des lieux, la décoration ou autre art de la maison. Non, elle ne vivait que pour et par la communication, l’espionnage et le réseau d’information qu’elle avait pu bâtir. D’un naturel calculateur et franc, elle était le cerveau de la bande et n’hésitait pas à user de la persuasion et de la manipulation sur les membres de sa famille, en particulier sur son bourrin de frère et sa destructrice de sœur. Enfin, considérant sa maison, symbole de leur psyché, elle habitait une villa majoritairement ouverte sur l’extérieur, elle souhaitait tout voir en tout temps.

Ensuite, Blue, évidemment. Elle semblait être la plus sympathique de tous, la plus souriante, la plus avenante, la plus sociable mais en réalité ce n’était que partiellement le cas. En effet, expliquons cela en présentant sa maison : Une maison souterraine, avec une simple entrée de briques noires en extérieur, tenue éclairée par deux flambeaux. A l’intérieur, aucune décoration, peu de meuble et un ensemble particulièrement dur et brut, exactement comme l’était la jeune femme aux apparences joviales. Elle était la numéro deux de la fratrie en terme de puissance mais cachait bien son jeu, les novices ne la prenant que pour la comique.

Le suivant, Red, le leader. Comme très souvent dans les groupuscules colorés, le rouge représentait le meneur, la tête d’affiche ou encore le héros principal. Ici, c’était à peine différent. Red était la mascotte, la tête sur les affiches et celle que l’on devait présenter. Le cerveau et réel leader n’était autre que la sœur spécialisée dans la recherche d’info et le talent combattif résidait principalement chez Blue et le dernier des frères. Donc finalement, Red avait un rôle plus spécialisé, à l’affiche de sa maison aux formes biscornues et aux couleurs criardes : il était la mascotte, le faire valoir, l’homme de paille. Surtout, il était le seul à avoir une prime sur sa tête !

Avant dernière membre de cette joyeuse bande : Green. La dernière sœur, la plus jeune, la plus socialement froide et surtout, la plus intelligente. Contrairement à sa sœur stratége, Green était une jeune fille beaucoup plus plongée dans les choses de la vie, les mystères de l’univers et l’art des lettres et des chiffres. En soit, elle n’avait pour seule utilité dans le groupe que d’avoir un cerveau immense et des mains de génie. Inventeur, elle était notamment celle qui avait assemblé, à l’aide de la force de son jumeau, l’immense chaine qui bloquait la route des navires commerciaux. Pour sa maison enfin, elle la partageait avec son jumeau et ultime membre de la fratrie. Aux apparences de dojo, la maison abritait en réalité, en plus de la partie réservée aux armes et arts martiaux, une bibliothèque immense. Green y passait la majeure partie de son temps pendant que la brute s’entrainait.

Enfin, la brute, Yellow, le guerrier le plus puissant de la fratrie celui qui se cachait toujours derrière l’intelligence de sa jumelle, la violence de sa sœur, les stratégies de la violette ou encore le visage du rouge. En première ligne de combat, on trouvait souvent le rouge qui faisait acte de présence et galvanisait les troupes et le jaune, juste derrière lui d’un pas ou deux : celui qui le protégeait et qui retournait une bataille sans que personne d’autre que lui ne s’en rende compte. Il était rapide, méthodique, puissant et discret : un assassin, ni plus ni moins.

Quoiqu’il en soit, c’était donc ce petit monde qui observa enfin avec sourire les trois navires de tête de prendre la chaine gigantesque dans la tronche et qui apprécia le spectacle qu’offrait le bois explosant à l’impact. Alors, une fois libérés de leurs mâts et autres éléments essentiels à la navigation, les trois embarcations finirent leur course dans les chaines de plus faible importance disposées un peu plus loin pour les stopper. Le navire marine ne devrait plus tarder à se prendre le même piège que déjà les premiers hommes de l’armada Taku se jetait sur les navires blessés, avec en tête de fil Red et son protecteur. Sautant des falaises, courant sur les chaines installées ou à l’aide de cordes et de grappins, les hors-la-loi commençaient déjà à inonder les navires civils. Armé basiquement, les soldats de l’armée menaçaient les différents gardes sans pour autant ouvrir le feu ou trancher la chair ; les ordres étaient clairs : ne tuer qu’après refus d’obtempérer. Les Taku étaient des hommes et des femmes d’affaire qui pouvaient recourir à l’assassinat, pas l’inverse.

Pour la marine, il n’y avait pas quarante solutions : il fallait se sortir les doigts car les combats commenceraient sous peu !

***


La verte qui venait de raccrocher se pencha lentement vers la sa fenêtre pour savoir où l’on en était de ce voyage. La navigatrice de la bande, la belle brune, Lily, lui expliqua qu’elles ne devraient plus être très loin des canaux reliant les Blues au courant ascendant de Reverse Montain et que donc, dans les dix à quinze prochaines minutes, les filles quitteraient North Blue pour retrouver le climat plus clément de la mer de l’Ouest.

De son côté, la Toupex était plus qu’heureuse de quitter la mer froide, cette océan qui lui avait causé bien des douleurs et dont elle gardait toujours le stigmate douloureuse au niveau de l’épaule. Se massant inlassablement la zone blessée, la maudite s’arracha encore une grimace de douleur, son lot quotidien depuis sa dernière rencontre avec l’Archer. Elle n’était pas au top et ne pouvait pas se servir de son bras gauche sans prendre ce qu’il fallait avant pour calmer sa douleur. Et alors même, le médecin lui avait bien précisé que ce n’était pas une bonne chose, mais l’on n’avait pas toujours le choix. Heureusement, Kanäe pouvait compter sur le soutien sans failles de ses deux acolytes de voyage : Lily et Sayara. La première s’inquiétant enfin de la position et la seconde qui avait laissé les animaux pour retrouver son atelier et pour refaire son stock de bombe : on n’était jamais trop prudent.

Pour l’heure tout était calme et paisible, loin de la situation qui avait lieu quelques longueurs plus loin.

©️ Codé par Kari Crown


Purple est lvl 18
Pink est lvl 14
Blue est lvl 32
Red est lvl 8
Green est lvl 24
Yellow est lvl 37

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Sam 31 Mar - 14:07

Les jeunes, de nos jours !
feat. plein de monde !


A
Un coup de feu retentit, et tout l’agitation se tut soudainement, sur le navire. Tous les regards se tournèrent vers le tireur, dont la main armée d’un revolver était toujours levée. La clope au bec, le capitaine Kim put enfin marmonner, lorsque le silence se présenta.

- Fermez les mâts et lâchez l’ancre, lança-t-il en désignant trois hommes pour la première tâche, trois autres pour la seconde. Les autres, armez-vous et mettez-vous en rang. Ici, on n’est plus à Seppen Town, on ne joue plus. Prouvez-moi que la Marine ne s’est pas trompée en vous engageant, bande de bons à rien. SECOUEZ-VOUS !


Capitaine Kim

Les six désignés s’activèrent, tandis que le reste des recrues s’affolaient comme une fourmilière pour retrouver leurs armes. Zylphia ne savait pas tout à fait ce dont il s’agissait. Elle en avait vu, des armes, surtout à Seppen Town. Seulement, elle n’en avait jamais porté, et s’en était encore moins servi. Elle voulut, comme ses compagnons d’armée, attraper une carabine, mais se rendit vite à l’évidence : aucune n’était adaptée ni à sa taille, ni à sa force. Paniquée à l’idée de se faire gronder à cause de cette fichue histoire d’armes, elle fila dans les cuisines du vaisseau pour trouver de quoi faire. Battant des ailes pour s’élever à la hauteur des tiroirs, elle en tira un aussi fort qu’elle le pouvait, réussissant à l’entrouvrir avant que l’effort ne devienne trop important. Là, elle découvrit une floppée de couteaux acérés, dentés ou aiguisés comme jamais. Elle remua la tête de gauche à droite, insatisfaite : sa maman lui avait toujours dit de ne pas toucher aux couteaux, au risque de se blesser avec. Elle repoussa le tiroir pour le ranger, et ouvrit celui du dessous. Dans ce second étaient rangées les cuillères ; ça, c’était une arme parfaite ! La gnomette attrapa la première qui venait, une cuillère à café qui ferait parfaitement l’affaire.

Pendant ce temps, sur le pont, les six recrues s’affairaient. Deux hommes montaient les voiles pour que le vent ne pousse plus le bateau, sous l’œil vigilant du troisième qui leur donnait les consignes. De ce côté-là, tout se passait bien. Pour l’ancre, c’était un peu plus compliqué. Il avait bien fallu les trois mousses pour porter l’ancre massive, deux sur les côtés, un sur le devant. Seulement, au moment de la jeter à la mer, celui qui était à l’avant oublia de se décaler, et fut envoyé aux fonds des océans avec l’ancre.


- AAAAAAAAAH ! PLOUF !


- ZUT, TITO !


Les deux autres se penchèrent au-dessus du garde-corps sans oser plonger, de peur de ne pas retrouver leur ami en un seul morceau. Ils attendirent quelques secondes, sans nouvelle, la chaîne de l’ancre continuant sa folle course vers les fonds marins. Jusqu’à ce qu’elle-même se détache du navire. Les deux comparses virent la chaîne plonger, et s’échangèrent un regard en déglutissant difficilement. Une ombre les écrasa, de derrière ; ils pivotèrent la tête avec lenteur pour découvrir avec horreur le capitaine Kim derrière eux.

- MAIS QUELS CANCRES ! Les jeunes d’aujourd’hui, vous ne savez plus rien faire ! Bon. Allez chercher vos camarades. On aura besoin de tout le monde.


Le capitaine attrapa les deux jeunes par le col, les soulevant au-dessus de lui en leur lançant un terrifiant regard, soufflant une fumée aussi grise que lui sur leurs faces, avant de les balancer à la flotte. Il se retourna ensuite vers tout le reste du groupe, qui avait mis un peu de temps à se placer.

- Nous allons nous prendre cette chaîne de plein fouet. Ceci est une provocation, des personnes tentent de porter atteinte à l’image de la Marine. Je compte sur vous pour leur montrer qui nous sommes ! Ils devront répondre de leurs actes.

Pendant ce temps, les deux matelots jetés par-dessus bord sortirent la tête de l’eau, au même moment que leur ami, qui avait réussi à éviter le pire.

- Titoooo !
s’exclama le plus épais, aux anges.

- J’ai bien cru que tu ne reviendrais pas,
poursuivit le plus petit de la bande, prenant son ami dans ses bras et s’y frottant comme un chat.

- Tout va bien, les amis… Jamais je ne vous abandonnerai, annonça-t-il, triomphant.


Makura, Tito et Yuan

Le trio remonta sur le navire, aidés par deux autres matelots qui en avait reçu l’ordre. Pendant ce temps, sur le pont, tout le monde avait rejoint sa place, parfaitement rangé. Même Zylphia avait pu s’y retrouver. Et tous n’attendaient plus que le fatal instant où le mât serait abattu. Ce n’était plus qu’une question de minutes.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Dim 1 Avr - 21:07

Bataille d'ampleur

Messieurs, Mesdames et Demoiselles, je suis Miaoro Taku, autrement appelé Red, primé à trente-deux millions de berrys et fier de l’être. Rendez-vous et aucun mal de vous sera fait, résistez et vous serez exterminés par ma main destructrice et la force de mon armada.


Sur le navire de tête du trio, le navire de commerce, se trouvaient maintenant les deux frères Taku : Red et Yellow. Précisons d’ailleurs à ce titre que les surnoms colorés des membres de la fratrie n’étaient que des surnoms et rien d’autre. Pink, Purple, Blue, Red, Green et Yellow se nommaient en réalité et respectivement Miari, Miaku, Miachi, Miaoro, Kakisa et Kakima. En l’occurrence, l’homme de paille et le plus puissant des frères se trouvaient tous les deux sur le bateau et étaient prêts à en découdre pour récupérer ce que la sœur stratège avait pu viser. Cependant, ne croyant pas en ces menaces presque surjouées de la part de la tête d’affiche, plusieurs miliciens se tinrent prêt et armèrent leurs fusils pour canarder les deux frères et les quelques deux cents hommes qui les avaient accompagné. Malheureusement pour eux, à peine avaient-ils mis les autres en joug que le frère jaune disparu du dos de son abruti de frangin pour réapparaitre sur le pont du navire de défense. L’instant d’après, le pont s’ouvrait en deux comme une coquille de noix dans un craquement de bois horrible et fatidique sonnant le glas pour de nombreux miliciens qui finissaient à l’eau.

Un simple coup de poing armé d’un poing américain sur le pont avait suffi à briser la surface de bois pourtant épaisse sans la moindre difficulté. L’instant suivant, le destructeur avait retrouvé sa place initiale sous le sourire de son fanfaron de frangin.

Bah voilà, j’avais prévenu. Et dites-vous que je suis trois fois plus puissant que mon frère. Alors, bougez-vous !


Les divers passagers commençaient à se séparer de leurs possessions de valeur pour les donner aux différents soldats de la troupe Taku sans discuter le moindre des ordres du duo, le jaune se disant alors qu’il pourrait bientôt aller dérouiller du gouvernemental, enfin, si personne n’y allait avant lui. Il était un destructeur, un tueur, un homme qui n’avait de l’affection pour personne d’autre que sa sœur jumelle : son seul et unique point faible.

Le plan se déroulait bien, restait plus qu’à espérer que les forces d’interception défonce le navire gouvernemental rapidement, pour éviter que le monstre jaune ne s’en occupe lui-même : un idéal pour les Taku, qui finiraient plus vite, et pour les marins, qui souffriraient nettement moins.

***


Sur les falaises, les forces d’interceptions en question se mettaient en place. La grande majorité de l’armée criminelle s’était divisée et se trouvait sur chacune des pans de la falaise, environ mille hommes de chaque côté, armés de fusil et autres canons, tous mettant en joug le navire du gouvernement mondial et prêt à tirer dès l’instant où les mats tomberaient sur le pont. La ligne d’assaut se trouvait sur le bord de la falaise, fort de leur puissance de feu, il ne pensait pas à la possibilité d’une destruction du bord de falaise, qui causerait leur chute à tous dans les profondeurs marines de Red Line. La mauve, grande stratège qu’elle était, avait tout prévu sauf la présence d’une entité suffisamment puissante pour défoncer le bord du bloc monolithique et causer la chute de cette partie d’armée. Des miliciens de base, des nouvelles recrues de la marine, qui pouvait bien être assez puissant ?

Blue, quant à elle, s’apprêtait également à quitter son perchoir pour se lancer sur le bateau de la marine, elle pouvait enfin se battre et ne pas tout laisser au plus fort du petit groupe familial. Une fois les mâts explosés par la chaine gigantesque, elle sauterait et commencerait le combat, pensant alors qu’elle était la guerrière la plus puissante des environs ; après le pisseux.

Le programme était donc clair, si le navire était pris dans la chaine, il subirait une énorme salve de balle et de boulets de canon suivie d’une descente de la seconde puissance ennemie. Si, par une manœuvre maligne, les gouvernementaux parvenaient à stopper le navire, alors la salve viserait les points de contrôle du bâtiment naval. Dans tous les cas, il y aurait des détonations violentes.

***


Bulle était remonté à la surface et nageait maintenant à demi-immergée seulement, permettant à la navigatrice de voir comment les choses se présentaient sur ce passage difficile. La brune lancière se trouvait accompagnée de Sayara et Kanäe, toutes deux pressées de pouvoir quitter la froideur de North Blue pour un climat plus clément. Equiper d’une longue vue, la brunette se rendit alors compte que quelque chose clochait très clairement dans le passage restreint des falaises rouges.

C’est bizarre, y’a un bouchon j’ai l’impression. Plusieurs navires tous arrêtés les uns à côtés des autres, sans mâts. C’est quoi ce bordel ?


Sayara, étonnée et peu habituée aux rebondissements des mers, eut une réaction plus légère et ne chercha même pas à comprendre le pourquoi du comment.

Bah, avec Bulle on peut passer en dessous nan ?


Si la brune répondit positivement, la supérieure de tout ce petit groupe lui demanda simplement si cette situation pouvait avoir une cause logique et non-tragique, apparemment non. La maudite prit donc la décision la plus évidente pour une révolutionnaire protectrice des intérêts civils.

Allons voir, on perdra pas beaucoup de temps si ce n’est rien, ou rien qui nous intéresse.


Encore quelques minutes, et les filles arriveraient sur les lieux.

©️ Codé par Kari Crown


Purple est lvl 18
Pink est lvl 14
Blue est lvl 32
Red est lvl 8
Green est lvl 24
Yellow est lvl 37

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mar 10 Avr - 10:39

Les boulets sont jetés !
feat. plein de monde !


A
Kim passa ses yeux fatigués sur son éphémère armée. Ce n’était pas la meilleure des promotions. Ces jeunes, ils étaient mous, trop mous. Ils mettaient trop de temps à tout faire, alors que les ordres étaient simples. Etre toujours prêt à se battre, c’était certainement la première des règles. Et ces rejetons n’en semblaient même pas capables. Bordel, on recrutait tout et n’importe quoi, dans la Marine… de son temps, c’était pas comme ça. Mais le capitaine n’avait pas le temps de ressasser le passer, la situation était urgente. Lui-même ne pouvait se permettre de tarder à donner les ordres, d’autant plus si ses soldats étaient lents.

- Vous, vous, et vous !
hurla-t-il en désignant trois rangées de recrues. Vous allez nous débarrasser de ça.

Il pointa la troupe sur la falaise d’un geste de la main, sans même lui accorder un regard. Les jeunes gens s’activèrent sous les ordres braillés de Kim, se bousculant jusqu’en-dessous du pont, où se trouvait l’artillerie. En l’occurrence, c’étaient les canons, qui les intéressaient. Relativement rapidement, pas assez pour le capitaine, les canons furent mis en place. L’une des recrues ne manqua pas de remarquer que les cibles étaient trop hautes pour les canons, et Kim lui répondit d’une claque sur le crâne, avant de rajouter qu’il fallait tirer sur la falaise, crétin, tenter d’en faire tomber le plus possible. Dès qu’ils furent prêts, Kim s’expulsa sur le pont, pour donner les ordres au reste du groupe.

Il vit les chaines s’approcher dangereusement, et n’hésita pas une seconde : il leur expliqua de se coucher sur les bords du pont, et qu’une fois que le mât serait tombé, ils devraient tirer sur ceux qui semblaient être leurs assaillants. Makura, Tito et Yuan ne se firent pas prier. Ils avaient compris qu’on ne plaisantait pas, avec Kim. Le trio se coucha à plat ventre sur le pont, en attendant la suite des ordres.

- Aïeuuuh, Makura, tu m’écrases !


- Pardon
, fit le gros bonhomme, en roulant sur le dos pour libérer son ami.

- Attention, Makura ! Je suis sous toi…

- Oh, désolé,
répondit-il en se tournant sur le ventre.

- MAKURA !!!

Yuan balança son poing contre le bibendum qui s’envola au milieu du navire, où il rebondit contre un invité surprise.

Zylphia, elle, faisait partie du premier groupe. Drôle d’idée, de l’envoyer s’occuper des canons. Mais les ordres étaient les ordres ; et, à vrai dire, la petite fée n’avait même pas pensé que les boulets seraient trop lourds pour elle. Alors elle avait couru avec les autres, et s’était emparée d’un boulet, faisant vibrer ses petites ailes à toute vitesse pour tenter de le soulever… en vain. Elle ferma ses yeux, arrêtant de respirer tandis que ses joues viraient au rouge, priant pour que la force lui vienne soudain. Et, miracle ! Ses prières eurent une réponse. Elle sentit le boulet se décrocher du sol à toute vitesse, comme si des muscles gigantesques venaient de lui pousser. C’était, d’une certaine manière, le cas : un jeune homme, dans la précipitation, n’avait pas remarqué Zylphia et s’était emparé du boulet de la gnomette, s’empressant de le faire rouler dans le canon. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, tout était noir. Elle ne vit que la lumière au bout du tunnel, qu’elle rejoint bien vite.

- FEU !

BOUM !

- HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Aplatie contre le boulet, la gnomette vit sa vie défiler devant ses yeux deux ou trois fois d’affilée. Kim, quant à lui, se demanda ce qu’il se passait. Ce bruit, ce n’était pas normal. De sa vie, jamais il n’avait entendu un boulet siffler ainsi. Mais il n’avait pas le temps de s’en soucier : sur le pont, l’un de ses soldats venait de s’envoler, alors que le mât était en train de se fracasser. Les tirs commencèrent à détonner sur le navire, en direction de la falaise, qu’ils fussent des boulets ou des armes plus légères. Et s’il aurait dû le sanctionner pour son manque de discipline, Kim n’en fit rien. Pour une fois, il remerciait le ciel d’avoir des bons à rien : grâce à Makura, Kim remarqua la présence de la fille aux yeux bleus. Ne semblant pas craindre d’être touché par les balles, il se plaça face à elle, la foudroyant du regard. Que pouvait-elle leur vouloir ?

- Toi et tes amis allez retourner d’où vous venez, gamine.

Makura roula entre les deux pour rejoindre ses amis, calmement.

De son côté, Zylphia avait pu se glisser hors du boulet avant qu’il ne l’écrase contre la falaise. Seulement, elle subit tout de même la suite de son jet, projetée droit vers ceux qui restaient sur la terre, s’étalant de plein fouet sur la face de l’un d’eux.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



EN GROS :
Kim donne des ordres à tout le monde, les recrues sont séparées en deux groupes : les canonniers, et les autres. Zylphia fait partie du premier groupe. Makura, Yuan et Tito sont sur le pont avec les autres. Dès que le mât tombe, Kim donne l'ordre de tirer, et découvre Blue sur le bateau. Tous ceux qui sont encore sur le navire tirent vers la falaise, et Zylphia est envoyée sur la falaise avec un boulet, elle atterrit sur la tête d'un des gars.


Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin épluche des patates
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mar 10 Avr - 18:49

Les 6 têtes

Lorsqu’elle avait vu le gros bonhomme rebondir sur le pont dans sa direction et foncer ni plus ni moins sur elle, Blue lui adressa une douce attention. Elle aurait pu se contenter d’une esquive aux vues de ses facultés mais non, cette sous-merde de gouvernemental menaçait sa belle silhouette de sa bouée ventrale, hors de question de le laisser s’en sortir à si bon compte. Et donc, lorsqu’il arriva à sa portée, elle glissa étrangement ses mains dans ses poches avant d’effectuer un léger saut et d’envoyer un incroyable coup de pied retourné dans le pauvre marine qui, s’il ne mourrait peut-être pas, serait définitivement envoyé par-dessus bord et ne reviendrait pas de sitôt. Devant ce magnifique coup, et l’allégresse de se trouver sur un navire où elle pourrait se défouler, la Taku bleue semblait heureuse, un sourire qui ne disparut même pas lorsqu’elle vit des boulets de canons partirent vers la falaise : une chose qu’avait prévu sa sœur. D’ailleurs, elle allait avoir d’autres chats à fouetter avec l’arrivée de ce gradé qui semblait chaud pour se battre. Elle l’écouta et lui répondit sèchement sans pour autant se départir de son sourire jovial.

Gamine ? T’es un marrant toi. Tu sais à qui tu t’adresses sale merde ? Enfin, bref… Je vais t’exploser.


L’instant d’après elle quitta sa position d’un vif soru pour foncer sur illustre inconnu qu’elle comptait bien faire passer à travers le mât ; ah non quelle idiote, il était déjà tombé. A travers le poste de navigation devrait suffire donc. Sa charge le visait directement, toujours en ayant les mains dans les poches, elle lui tenterait de lui envoyer un titanesque coup de talon au niveau des côtes, sur la gauche, histoire de lui en briser quelques-unes et de l’expulser de la zone sans respect.

***

Sur le navire marchand, Yellow et Red regardaient le déroulé des événements d’un œil attentif. Si le rouge s’en désintéressait un peu, son frère n’avait qu’une hâte, retrouver sa jumelle au plus vite tout en défonçant quelques gouvernementaux. Il ne pouvait cependant pas encore y aller, pas tant que la rapine n’était pas terminée et que son frère si mauvais en combat était exposé. Saleté de rôle de garde du corps… Une aubaine pour les gouvernementaux.

***


Sur la falaise, l’excentrique Pink regardait le navire marchand avec toujours la même excitation, il attendait que ses frères aient libéré le pont pour s’y rendre et chercher son tapis, son précieux, sa pièce maîtresse. Malheureusement, il fut distrait un instant par un bruit fort désagréable : des bruits de canon. Il regarda en contrebas et informa sa sœur, la stratège, de l’arrivée de ce premier danger pour les troupes d’embuscade. Cette dernière lui répondit simplement.

L’avantage d’avoir une armée si grande, mon frère, c’est qu’on peut distraire les ennemis. Oui, ils vont réussir à faire chuter quelques hommes, une centaine s’ils ont de la chance mais nous nous en paieront d’autres avec ce butin. La falaise de Red Line ne s’écroulera pas entièrement pour quelques malheureux boulets. Et pendant ce temps, leurs canons sont occupés à ne rien faire de concret... Les idiots.


Prédiction qui s’avéra exacte quelques instants plus tard lorsque les tirs gouvernementaux vinrent s’échouer dans la pierre rouge, y causant quelques impacts et des tremblements faisant chuter une bonne vingtaine d’homme et quatre canons ; une partie plus qu’infime de la flotte des criminels.

Donc, si sur la falaise tout semblait en parfaite marche, une petite écharde intervint sous la forme d’une … fée ?

En effet, Green, alors qu’elle regardait son frère sur le navire, se prit un objet volant non-identifié en pleine face et s’était alors fait renversée en arrière dans le dos de Pink et Purple qui ne virent rien. La verte, en se relevant, vit alors quelle était la chose, ou plutôt la personne qui l’avait percuté. Femme de science versée dans les mystères de l’univers et des races, elle fut subjuguée par la magnificence du petit être qui venait de lui tomber dessus. Si elle le pouvait, elle la recueillerait doucement au creux de ses mains pour pouvoir l’admirer, tout en s’inquiétant de son état de santé.

Petite fée ? Tu vas bien ?


***


Plus loin, en contrebas de Red Line, une baleine-île commençait à rejoindre le canal qui lui permettrait de quitter la mer du Nord. Sur sa tête, toujours équipée d’une longue vue, la navigatrice brune cherchait à savoir ce qu’il pouvait bien se passer là-haut. Le barrage de bateau l’empêchait de voir correctement le déroulement de la bataille jusqu’au moment où, en s’approchant, elle remarqua la présence de très nombreuses forces sur chacune des falaises entourant le canal.

Merde, y’a une bataille. Une embuscade apparemment. On peut parier sur des marchands qui se font attaquer ou sur des pirates qui ont tendu un piège à la marine.


Derrière, se pinçant les lèvres, la maudite du scorpion informa ses alliées de sa volonté de prendre part à cette bataille si des civiles étaient en danger. Sans attendre, le trio s’équipa. Il serait sur place dans très peu de temps, prêtes à en découdre.

©️ Codé par Kari Crown


Purple est lvl 18
Pink est lvl 14
Blue est lvl 32
Red est lvl 8
Green est lvl 24
Yellow est lvl 37


Du côté de Kana : Kana est lvl 39 environ, lili 25 et Sayara 26.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mer 11 Avr - 11:46

Oups !
feat. plein de monde !


O ui, oui, je crois que ça va… Ils m’ont mise sur un boulet, j’ai bien cru que j’allais y passer !

Zylphia n’avait aucune idée à qui elle s’adressait. Et la méfiance ne faisait pas partie de son vocabulaire. Naïve comme tout, elle n’imaginait pas vraiment tout le mal qui habitait ce monde. Alors, lorsqu’elle avait vu le visage sympathique de la femme qui l’avait recueillie, elle s’était tout de suite mise en confiance. Qui savait ? Ce serait peut-être une nouvelle amie. Zylphia sourit à la demoiselle, rassurée d’être toujours en vie, et heureuse de cette rencontre.

Seulement, bien vite, elle secoua la tête : elle en avait presque oublié ses camarades restés sur le bateau. Et surtout, elle repensa à Kim, qui lui passerait un sacré savon s’il se rendait compte de son absence. Elle n’avait pas vraiment compris ce qu’il se passait sur le navire. Elle se retourna dans la main de Green, pour voir ce qu’il en était. Le mât était tombé, et la gnomette put aussi remarquer la large chaine, les coups de feu qui fusaient vers la falaise, et les autres vaisseaux en mer. La situation était urgente, et la fée l’avait compris : on ne rigolait pas dans la Marine ! Elle devait à tout prix rejoindre son équipage du moment, et retourner à son poste. A nouveau, la gnomette passa son regard vers la demoiselle aux yeux émeraude, pour la prévenir :

- Bon, je dois retourner avec les autres ! Le capitaine Kim ne va pas être très content s’il sait que je suis partie. Au revoir, à bientôt j’espère !

Là, secouant le dos, elle déploya ses belles ailes de papillon et battit l’air avec pour s’envoler. Si rien n’était fait pour l’en empêcher, elle s’en irait bien vite vers le navire pour reprendre son poste.

***

- YAAAAAaaaaaaaaaaaaa… plouf !

Makura s’envola sous les yeux affolés de ses amis. Par chance, le bonhomme ne fut blessé par aucune balle. Ses amis lui crièrent de ne pas remonter de ce côté, car il était bien trop risqué de rejoindre le navire au travers des balles. C’était sans compter la masse qu’il représentait : il aurait été bien trop long à remonter sans craindre de se faire transformer en gruyère. Non, plutôt que de sacrifier inutilement leurs vies, les trois amis décidèrent qu’ils remontraient Makura derrière le poste de navigation, où les tirs ne pouvaient les atteindre. Ainsi, Yuan et Tito rampèrent jusque là-bas, tandis que Makura y flottait. En deux temps trois mouvements, ils lui lancèrent une corde à laquelle il s’agrippa, et tirèrent à deux le paquet.

A mi-chemin, un fracas explosa leurs tympans juste derrière eux. Ils virent le capitaine Kim s’exploser le dos contre le poste, avant d’apercevoir, plus loin, le corps d’une demoiselle plutôt charmante. Mais si belle qu’elle était, elle venait de blesser Kim, et malgré toute l’aigreur de ce type, ses soldats ne pouvaient s’empêcher d’être épris d’affection pour lui. C’était comme un grand-père qui les grondait tout le temps, mais qu’ils ne détestaient pas.

- Vite, vite, remonte gros tas !


Yuan tira un coup sec sur la corde, faisant preuve d’une force herculéenne, et Makura s’envola haut dans les airs, avant de retomber en cloche vers le navire. Là, son derrière se planta dans le pont, le ventre en avant, incapable de sortir tout seul. Mais pour les deux autres, ce n’était pas le plus important, et la position de Makura était même un atout pour eux. Sans attendre, Tito bondit sur les mains liées de Yuan, qui, d’un coup de bras vers le ciel, l’envoya valser dans les airs. Pour la forme, Tito exécuta un magnifique costal aérien, avant de retomber à pieds joints sur le ventre de Makura. Là, il enfonça ses pieds dans son estomac, et rebondit pour se retrouver encore plus haut, se dirigeant droit vers la demoiselle. Dans un salto, il dégaina ses deux guns, prit le temps de lui offrir un clin d’œil et un sourire charmeur en visant ses côtes. Retombant vers le navire comme un piquet, il tira deux fois avec chacune de ses armes. Lui, Tito, deviendrait tireur d’élite. Parce que ça attirait les femmes.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin épluche des patates
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mer 11 Avr - 13:16

Grain de sable

Ouiiiiiii !  J’y vais !  


Ah enfin ! Yellow et Red semblaient avoir fini de faire transférer l’intégralité des occupants du navire marchand sur le navire de transport à sa droite, le navire de protection étant maintenant totalement éventré. Enfin, le frère efféminé pouvait rejoindre le navire et chercher son bonheur dans la cale de ce dernier. Tapis, fourrures, couvertures et autres bibelots l’attendaient bien patiemment au calme, tous attendant d’être l’élu de son cœur et de venir remplir le trou figurant toujours au milieu de son salon. Quoiqu’il en soit, le rose s’élança dans le vide exactement au même moment que la gnomette reprenait son envol,  et retomba plus que lourdement sur le pont de sa cible qui craqua mais tint bon.

Bon, les frangins, je m’occupe de l’inventaire et du … SHOPPING !


Devant les mots de son frère, le jaune sourit, il savait qu’il allait enfin pouvoir retrouver sa jumelle, en faisant un petit arrêt par le navire gouvernemental, histoire d’en dérouiller quelques-uns. La tête d’affiche, pendant ce temps, allait lui aussi mettre les voiles mais pour remonter sur la falaise et retrouver la stratège.

***


Sur la falaise justement, la violette restait incroyablement concentrée. Dans ce couloir nautique, elle avait réussi à placer un millier d’homme sur chacune des parois du corridor et, même si la marine lui en avait enlevé une petite soixantaine depuis le début des tirs, il semblait bien que son plan de tenaille était parfait. Elle et sa sœur, toujours présente sur le haut de RedLine, se trouvait sur la falaise Ouest alors que le gros des tirs s’effectuaient sur l’Est, sens de tir justifié par un armement plus lourd à l’Est justement. Pourtant, si tout semblait bien aller, elle se méfiait, un grain de sable dans celle belle mécanique et les rouages pourraient s’immobiliser pour finir par totalement s’arrêter. Il fallait s’adapter à toute situation, et vite.

Derrière elle, la verte vit la petite fée s’envoler mais ne l’entendit pas de cette oreille, elle voulait la faire sienne, devenir sa maîtresse : une scientifique avec une telle assistante, elle aurait une classe et une renommée internationale. Donc, lorsque la petite quitta le creux de ses mains, la jumelle l’appela tout en portant une main dans son dos pour saisir une arme bien singulière qu’elle ne sortit pas pour le moment.

Attends petite fée ! Reste avec moi, je te traiterai bien, tu auras tout ce que tu veux avec moi !


Si Zylphia refusait, elle sortirait la chose saisie plus tôt : un fusil disposant d’une cartouche plus grande que la gnomette et qui était en réalité un lance-filet. Si elle ne voulait pas la rejoindre, la criminelle l’y forcerait !

***


Sur le navire, la bleue était heureuse d’avoir réussi à porter son coup. Elle ne doutait pas de ses capacités combattives  mais n’avait pu savoir par avance celles de son ennemi, il était possible qu’il soit plus fort qu’elle ; mais apparemment pas. Quoiqu’il en soit, un deuxième larron se présentait maintenant à elle, en lui tirant dessus cette fois.

Amusant !  


Sans trop de difficulté pour une combattante agile comme elle, elle esquiva les balles d’un geste fluide et élégant, les projectiles allant se ficher dans le bois du bastingage. Elle allait pouvoir contre-attaquer, elle allait envoyer ses jambes si fort dans le pauvre tireur que celui-ci ne s’en remettrait pas. Et alors qu’elle allait se projeter, un bruit tonitruant l’obligea à détourner le regard vers l’Est, vers la falaise rouge. Elle vit alors plus d’une centaine d’homme tombés à l’eau en compagnie d’un morceau de roche d’une taille non-négligeable. Elle n’en revenait pas et n’en croyait pas ses yeux, comment de simples boulets de canons avaient pu endommager autant un bloc de roche de cette taille : c’était impossible.

Dans le même temps, sur la falaise opposée, la violette tiquait, apparemment le grain de sable venait d’arriver sous la forme d’une baleine gigantesque apparue plus loin. Elle avait tout vu depuis son perchoir et se demandait finalement comment un animal de cette taille était capable de lancer des projectiles d’air si puissant. Elle avait tout vu, sauf la petite humaine qui se tenait fièrement sur le front de l’animal, une pince à la place de sa main droite.

Enfin, le dernier des frères et sœurs, le jaune, affichait maintenant une mine attristée : apparemment, les retrouvailles avec sa précieuse jumelle allaient devoir attendre. Il se plaça sur le bastingage du navire, celui le plus proche de Bulle.

Qui es-tu ? Que fais-tu là ?  


Kanäe Toupex, révolutionnaire. J’imagine que tu sais pourquoi je suis là maintenant. Je ne vais pas vous laisser dépouiller des civils…


***


Quelques instants plus tôt, Bulle avait accéléré le rythme pour finalement se retrouver assez proche de la zone de blocage, laissant ainsi sa maîtresse se mettre à l’œuvre. Devant la disposition des lieux, la présence de forces ennemies réparties et la différence numérique, la Zoan avait fait le choix de « trancher dans le vif ». Elle avait donc transformé sa main droite en pince de scorpion avant de dessiner un large arc dans l’air. Le mouvement avait libérer une lame d’air large et puissante qui avait emporté une bonne partie de la roche rouge, et des hommes qui s’y trouvaient.

Maintenant, il était temps de passer au tête-à-tête contre le meilleur des combattants de la famille criminelle. Pour ce qui était des forces présentes sur les falaises, un second souci se présenterait vite à eux sous l’apparence d’une belle femme à la poitrine rebondie et à la chevelure rouge portant un lance-grenade sur l’épaule. Le déluge de bombe allait avoir lieu d’ici peu.

©️ Codé par Kari Crown

_________________


Dernière édition par Kanäe Toupex le Mar 29 Mai - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Lun 28 Mai - 23:34

Oups !
feat. plein de monde !


Tito, grâce au ciel, put atterrir sain et sauf juste dans le dos de la femme. Mais il n’en avait pas fini avec elle. Dès que ses pieds touchèrent le sol, il pivota vers la bleue, confiant, les deux guns prêts à la trouer. C’était sans compter que Yuan interviendrait :

- BALLON DU TONNERRE !


Le jeune homme envoya son pied valser dans le bide du plus épais, le lançant dans une série de roulades, à toute vitesse, droit vers la femme et Tito qui se trouvait derrière. Pourtant, Yuan semblait confiant, et sourit à son ami, accompagnant le geste d’un clin d’œil, alors que Makura fusait vers lui. Tito, lui, n’était pas aussi serein.

- WAAAAH !

Il plongea pour éviter l’homme-ballon, car il savait ce qu’il risquait. Après tout, Makura ne devait pas être loin des cent quatre-vingt kilos, et ses formes ne trompaient pas : ce n’était que du gras. Certes, le muscle avait la qualité d’être plus dense et dur, et si Makura l’avait été, le coup aurait été d’une violence brute. Mais la graisse était mesquine. Se retrouver sous le ventre de Makura, c’était s’emprisonner dans une sorte de pâte visqueuse, comme une pâte à pain gigantesque. Très malléable, mais dur de s’en dépatter. Du moins, c'était ce que Tito pensait, d'expérience.

- Putain, Yuan, tu fous quoi ?! En plus il est pourri, ton nom d’attaque.

- Je te permets pas.


- Il a raison…
ronchonna une voix rauque à l’autre bout du navire.

Le capitaine Kim se releva au milieu des quelques planches qu’il avait brisées, tenant à peine debout. A première vue, ses blessures semblaient l’empêcher de rester droit. Après tout, la bleue n’y était pas allée de main morte, avec lui. Seulement, Kim tenait une bouteille dans la main… vide. L’une des recrues, normalement occupée à tirer contre les hommes de la fratrie, retourna le visage vers le capitaine, levant un sourcil. Est-ce qu’il était saoul ? En si peu de temps ? Et où avait-il trouvé cette bouteille ?!

- Tu regardes quoi, toi ?! Va dans la cale me chercher des bouteilles.

Le petit soldat s’exécuta, sans oser rien dire. A côté de ça, Kim claqua sa bouteille contre une planche du navire. Le récipient explosa sur le coup, découvrant de fines lames de verre, menaçantes, au bord desquelles coulait déjà quelques gouttes rouges. Si les trois jeunes hommes n’avaient pas pu venir à bout de cette garce, il s’en occuperait.

***
Lorsque sa nouvelle amie la rappela, Zylphia tourbillonna vers elle, penchant la tête sur le côté sans comprendre ce que la femme cherchait à faire. Et qu’importait ses véritables intentions : elle semblait déçue et triste de ne pas pouvoir profiter plus de la présence de Zylphia. Cela suffisait à déchirer le cœur de la gnomette, maintenant prise dans un dilemme. Devait-elle rejoindre ses compagnons d’armes, avec lesquels elle s’était engagée, ou rester avec la demoiselle, pour ne pas l’attrister ? La petite fée n’aimait pas les choix ; ils impliquaient souvent une déception. Elle posa une main sous son menton, pour mieux réfléchir, fronçant les sourcils. Le battement de ses ailes ralentit, alors qu’elle réfléchissait. Il ralentit, encore et encore, pour diriger toutes les capacités de son cerveau vers ses pensées. Encore… Encore… Et soudain, la gnomette disparut de devant la falaise, arrêtant de battre des ailes, chutant comme une pierre vers le pied de la Red Line.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin épluche des patates
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mar 29 Mai - 11:23

Déluge

Lorsque Blue vit le gros foncer sur elle plus ou moins contre sa volonté, le tout accompagné d’un nom d’attaque étrange, la femme du clan Taku se pencha seulement sur le côté pour voir passer son ennemi-projectile au-dessus de son épaule. Elle ne prit même pas la peine de frapper son assaillant, estimant qu’il allait déjà prendre suffisamment cher avec la projection que son pote venait de lui imposer. Puis enfin, celui qu’elle avait déjà sécher s’était représenté à elle, ivre apparemment. Pourtant, comme la première fois, l’homme semblait confiant alors qu’il venait de prendre une première grosse décharge.

Ouais, le nom de la technique est vraiment pourrie.


Si elle se moquait d’une des bleusailles de l’équipage, elle gardait une concentration totale s’agissant de l’ennemi nouvellement revenu en gardant l’œil fixé sur la bouteille qu’il venait de descendre. Pourquoi boire en plein combat ? Etait-il un adepte de la danse de l’homme ivre, cette technique de combat destructrice ?

Quoiqu’il en soit, la sœurette décida de ne pas laisser à son adversaire le loisir de s’alcooliser davantage et, éventuellement, de gagner en capacité combattive pour finalement devenir un homme totalement imprévisible. Elle s’élança donc en sa direction, usant encore du soru dans un premier temps, en levant la jambe très haut à la fin de la charge pour venir l’abattre de façon descendante sur l’épaule de sa cible, histoire de le faire passer à travers le pont.

***


Sur la falaise, la verte n’en revenait pas, elle était prête à capturer sa nouvelle amie de petite taille mais préférait privilégier la négociation. En l’occurrence, la fée en question ne semblait pas totalement opposée à l’idée de la rejoindre et ce, pour son plus grand plaisir. En tant que personne civilisée, elle lui laissa donc le choix et attendit patiemment en regardant ce petit-être de légende battre des ailes devant elle. De moins en moins vite d’ailleurs, vraiment très peu vite et … vraiment plus. N’ayant alors pas le loisir de tirer son filet, la sœur du plus fort de la fratrie se mit à hurler comme jamais elle ne l’avait fait auparavant, enfin pas depuis un mois et demi où elle avait cru croiser une licorne. Un cri strident qu’une seule et unique personne reconnaissait entre un million.

NON MA FEE !


Immédiatement, toujours prêt à tout pour le bonheur de sa jumelle, le jaune abandonna totalement la Toupex avec qui la conversation avait pu débuter et fendit l’air d’un très vif Kamisori pour finalement tenter de recueillir la fée dans sa main avec douceur. Cependant, en plein ligne droite aérienne, il dut changer d’angle pour sauver celle qui partageait sa vie depuis leur naissance. En effet, et alors même qu’il s’apprêtait à recueillir le corps en chute libre de Zylphia, le combattant entendit encore une fois le cri de sa jumelle et porta le regard à la falaise qui venait d’être impacté par des nombreuses explosions. Si la stratège avait pu se mettre à l’abri en voyant les projectiles arrivés, la verte trop occupée par le sort de Zylphia ne vit pas le coup venir. La partie rocheuse sur laquelle elle se tenait fut lourdement touchée par l’une des bombes de l’artificière révolutionnaire, Sayara. Et si la Taku ne fut pas toucher directement, sa vie était maintenant en danger. En toute logique, son jumeau avait préféré la sauver elle que de récupérer la fée… elle pourrait bien en trouver d’autres. Il attrapa donc sa cible en plein vol et la ramena plus loin sur la falaise, bien plus proche d’une Sayara survoltée. Apparemment, l’inventrice Taku et l’artificière allaient mener une guerre explosive. Pour des raisons de fierté, Yellow décida de ne pas prendre part à la bataille, sachant qu’il avait lui-même une adversaire qui l’attendait en bas.

Où elle est encore ?


Kanäe Toupex avait disparu de la tête de la baleine qui s’était elle-même retirée dans les fonds du canal.

***


Kanäe entendit le cri déchirant d’alerte à la chute, elle vit le départ de son adversaire en devenir ainsi que son changement de cap suite aux dégâts de Sayara pour finir par comprendre que ce petit être ailé était soit un otage de choix, soit un prisonnier fait par la jeune femme rattrapée par le jaune. Aussi, forte des idées révolutionnaires auxquelles elle avait adhéré et de la perspective de sauver une vie innocente, l’ex-mouette prit un lourd appui sur la tête de Bulle et se projeta d’un coup sec en direction de la falaise, au-dessus de l’eau donc, et a fortiori en direction de Zylphia. En pleine charge aérienne, la maudite changea de forme pour faire pousser sa queue de scorpion et s’en servir d’amortisseur une fois la falaise atteinte. De cette façon, elle pourrait contracter immédiatement sa queue pour bondir de nouveau vers une zone sûre, l’un des bateaux se trouvant dans le coin par exemple. Le reste de son corps totalement humain, la Toupex parvint à attraper la petite fée avec sa main valide, non sans une certaine virulence, avant de venir planter sa queue dans la falaise rouge de Red Line. Agissant rapidement pour éviter de tomber à l’eau, elle intima à sa nouvelle passagère de bien se tenir.

Accroche toi, je vais nous ramener sur un navire.


Utilisant donc son « saut du scorpion » à l’horizontale, la traitresse se propulsa une nouvelle fois, réapparaissant à la vue de son principal adversaire, et vint plus ou moins s’écraser sur le pont du navire ouvert en deux par le jaune des instants plus tôt. Si le choc fut rude, la belle eut la grande idée de recouvrir son corps de son armure de scorpion, le tout en protégeant Zylphia. Manque de chance, le choc avait largement réveillé sa douleur à l’épaule gauche.

Elle ouvrit donc la main pour libérer la fée avant de se saisir de l’une de ses pilules et de la croquer. Immédiatement, la douleur disparut, pour un temps seulement et la contrepartie n’allait pas être agréable. Elle se tourna vers la rescapée tout en observant le jaune du coin de l’œil.

Dis-moi petite fée, dans quel camp es-tu ? Qui es-tu ?


Du haut de la falaise amochée, Yellow observait la scène. Cette inconnue avait sauvé l’objet de recherche de sa sœur, il la tuerait donc, mais rapidement.

©️ Codé par Kari Crown


Bon bah c'est le cirque. Blue évite le gros et fonce sur l'alcoolo pour l'enterrer dans le pont, Green a pas le temps de sauver Zylphia et tombe de RedLine après un tir de bombe de sayara, Yellow sauve Green et laisse Zylphia tomber, Kana sauve Zylphia.

Purple est lvl 18
Pink est lvl 14
Blue est lvl 32
Red est lvl 8
Green est lvl 24
Yellow est lvl 37


Du côté de Kana : Kana est lvl 39 environ, lili 25 et Sayara 26.

Techniques et formes:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mer 30 Mai - 23:09

Des copains partout
feat. Kana


Une petite larme perla au coin de l’œil de Yuan, alors que tout le monde se mettait d’accord pour insulter sa technique. Même l’ennemie ! Et, pendant que le jeune homme se laissait accabler par les remarques de tous, Makura s’explosa contre la rembarde du pont, qui craqua bruyamment, manquant de se briser. Par ailleurs, ce furent les os de l’adolescent qui, écrasés sous sa propre masse, faillirent rompre à cause du coup. Comme pour aspirer le choc, l’amas graisseux s’enfonça dans le corps de Makura, qui, d’une seconde à l’autre, passa de la sphère au fil. Dans une seconde, il repartirait dans l’autre sens, droit vers le capitaine Kim. Ce dernier, d’ailleurs, fut une nouvelle fois surpris par la bougresse. En un clin d’œil, elle s’était retrouvée juste devant lui, le pied en l’air, prête à envoyer le capitaine dans le fond des océans.

- Et mer…

Le pied fracassa l’épaule du capitaine, dont tout le corps fut projeté au fond de la cale, juste à côté de la recrue dont le cri fendit les airs. Pendant ce temps, sur le pont, Makura faisait le chemin retour, projeté malgré lui en direction de celle qui avait pris d’assaut le navire. Par ailleurs, dès lors que la demoiselle avait levé la jambe au-dessus de Kim, Tito et Yuan s’étaient tous deux jetés vers elle. Le premier, guns aux poings, tira dangereusement deux balles vers ses côtes, tandis que le second envoyait l’un de ses pieds rencontrer les rotules la belle demoiselle.

Mais sans Kim, arriveraient-ils à la vaincre ?

***

Le monde allait bien vite, pour la gnomette, qui, tout tranquillement, se laissait traîner vers une mort certaine. Retourner avec ses compagnons, à qui elle avait juré fidélité ? Rester avec sa nouvelle amie, pour la consoler ? Comme c’était dur, de choisir ! Et comme elle était bête : elle n’avait qu’à lui demander conseil, à cette amie ! Comme si elle reprenait vie, les ailes de la petite fée papillonnèrent, alors qu’elle se réveillait dans les mains d’une inconnue. Zylphia devint toute rouge, alors qu’elle imaginait le pire. Son amie s’était-elle transformée en scorpion pour la dévorer ?

Malgré le risque qu’elle encourait en restant avec cette prédatrice, Zylphia s’exécuta lorsqu’elle lui demanda de s’accrocher. Elle n’avait aucune idée d’où elle avait atterri, ni comment elle était arrivée là. Elle se laissa porter par les sauts de la demoiselle, profitant de la vue, et se disant, qu’après tout, avec l’offre d’une telle balade, la scorpionne ne devait pas lui vouloir de mal.

Lorsque cette dernière s’arrêta sur un pont saccagé en libérant la fée, Zylphia alla tranquillement s’asseoir sur un tonneau, pour rester à peu près en vue de sa nouvelle compagne. C’était une drôle de journée, qu’elle passait. Alors qu’autour d’elle, c’était la guerre, elle se faisait tout plein de nouveaux amis. D’ailleurs, c’était un peu dommage, un peu triste, que tout le monde se querelle ainsi en une journée si rayonnante. C’était tellement plus simple, d’être amis !

Zylphia observa sa sauveuse sortir une pilule de sa poche. Se mettant en tête qu’il s’agissait de bonbons, elle s’approcha de la demoiselle par de tous petits battements d’ailes. Elle mourrait d’envie d’en avoir, aussi, sans trop oser en réclamer. Son visage, lui, ne pouvait cacher la question : « Je peux en avoir ? ». En effet, derrière son petit sourire, ses joues s’étaient redressées, déjà prêtes à abriter les gourmandises en elles, pour le bon plaisir de la gnomette. C’était sans compter ses yeux brillants d’envie. Et, sans lâcher du regard la demoiselle qui se nourrissait, trop insistante, presque gênante, elle répondit à sa question :

- Je suis Zylphia, et je suis entrée dans la Marine il y a… un, deux, trois… douze, sept… Pas longtemps ! Et toi, t’es qui ? C’est bon ça ?



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin épluche des patates

JEN AI MARRE DES COULEURS J'ARRETE PAS D'OUBLIER LESQUELLES JE METS :@
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Jeu 31 Mai - 12:41

Dépassée

Si la bleue avait eu la joie de voir son coup porté et de faire passer le capitaine de cette embarcation gouvernementale à travers le pont de son propre bateau, elle ne put prendre de repos et fut immédiatement mise face à l’animosité de la bleusaille. Elle vit les balles foncer sur elle et les esquiva de façon plus qu’in extremis, l’une trouant même sa veste au niveau des côtés sans pour autant causer de dommages physiques. Elle vit également le coup de pied arriver au niveau de ses rotules mais prise dans le premier mouvement, elle ne put que sauter pour voir son adversaire glisser en-dessous de son corps surélevé par la hauteur ainsi prise. Cependant, une fois en l’air, sans aucun appui au sol, et sans voir arriver le gros dans son dos, la jeune femme ne put se prémunir de l’assaut et se fit balayée de la zone ; ni plus, ni moins.

En effet, la couche graisseuse qui avait déjà sauvé la vie de Makuri vint à exercer une sorte de pression tampon qui absorba la Taku au moment du choc pour venir ensuite l’expulser mollement. Malgré tout, la vitesse de rebond précédent et l’élan prit par le marine lui avait permis de faire mouche et d’envoyer ainsi la criminelle par-dessus le bastingage du navire. Elle manqua d’ailleurs de tomber à l’eau mais parvint à se rattraper à un canon dépassant de la coque. Il lui faudrait quelques instants pour retrouver le pont et ses ennemis qui auraient le temps de mettre en place une nouvelle stratégie. Ils pourraient alors remarquer une grimace lorsque leur adversaire sollicitait sa jambe gauche. Elle ne foncerait d’ailleurs plus vers eux mais attendrait qu’ils viennent à sa rencontre pour parer et esquiver en bougeant le moins possible.

***


Sur la falaise de Red line, Green et Sayara se menaient une lutte sans merci pour savoir qui parviendrait à estropier l’autre la première. Après un premier tir double de la rouge visant le sol près d’elle et la partie gauche de la cage thoracique de la criminelle, la complice de Kanäe avait constaté que son ennemi utilisait également des armes peu conventionnelles. Elle s’était saisie de deux armes, la première tirant des filets apparemment, dont le premier avait été soufflé par une explosion, et une seconde arme lâchant des billes de métal qui avaient rencontré la seconde des bombes et l’avait fait exploser avant l’heure. Au final, les deux se tiraient dans les pattes sans que l’une ne puisse prendre l’avantage.

Devant cette apparente égalité, le jaune fut rassuré de voir que sa sœur gérait la distance et décida de finalement retourner à ses occupations ; à savoir la récupération de la petite fée et la mise hors d’état de la révolutionnaire qui venait de se pointer. Et alors que celles-ci semblaient discuter sur le pont du navire qu’il avait brisé auparavant, il décida d’interrompre cette charmante réunion en fonçant à l’aide de son Kamisori sur le scorpion.

***

Une membre de la marine ? Intéressant. La Toupex avait été membre de l’institution pendant de très nombreuses années et avait vu des êtres tantôt exceptionnels, tantôt atypiques, tantôt complétement timbrés. Cette jeune femme aux allures de fée semblait clairement se ranger dans la deuxième catégorie. Et son goût curieux pour le bonbon que venait d’avaler l’ex-mouette ne fit que renforcer cette impression dans le cœur de la traitresse.

La pilule ? Non pas terrible, ce n’est pas une friandise c’est un médicament qui m’empêche de ressentir la douleur.


Création maison, la pilule d’inhibition n’était utilisée que rarement par sa créatrice habituellement. Mais du fait de la blessure infligée par l’Archer quelques semaines auparavant, ce petit coup de pouce devenait plus ou moins obligatoire dès que la blessée avait à combattre un adversaire sérieux. Son état allait peut-être en s’arrangeant mais il faudrait encore quelques semaines de repos pour lui permettre de retrouver une pleine mobilité sans douleurs associées.

Quoiqu’il en soit la maudite retint avant tout l’appartenance de la fée et commença à envisager la situation à venir. Elles étaient ennemies par nature mais leur but convergeait en la destruction des criminels, alors devaient-elles et pouvaient-elles travailler ensemble ? Avaient-elles réellement le choix ?

Tu m’as peut-être reconnue, je suis Kanäe Toupex, la révolutionnaire. Je sais que nos factions sont ennemies mais nous avons un problème plus grand à régler. Je vais m’occuper de celui qui arrive et toi, tu devrais aller aider tes amis : les ennemis sont nombreux.


L’instant d’après, Kanäe devait abandonner son interlocutrice et revêtir son armure du scorpion pour bloquer la charge dantesque que le jaune venait de lui opposer. La pilule, à effet rapide, lui permettait de ne pas ressentir la douleur de son épaule gauche, mais les dégâts persistaient. Elle allait devoir éviter de faire appel à ce membre blessé au maximum.

Elle repoussa donc son ennemi à l’aide de sa pince droite et jeta un coup d’œil rapide pour voir si Zylphia n’avait pas été touchée par la charge. Apparemment pas.

Kanäe se reconcentra donc sur son adversaire et haki contre haki, le combat débuta entre les deux adversaires qui se rendaient coup pour coup à l’heure actuelle.

***

Sur la falaise rouge, non-loin des deux explosives combattantes, Purple s’arrachait les cheveux. Tout se passait mal depuis quelques instants : Yellow était aux prises avec une adversaire dont il ne parvenait pas à se défaire suffisamment rapidement, Blue venait d’être touchée, Green était occupée contre un adversaire dangereux, Pink était occupé dans les entrailles du navire et Red… servait à rien. Ce n’était plus un grain de sable dans la mécanique, mais tout le désert.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Dim 1 Juil - 17:37

Martin revient
feat. Kanaë Toupex


Lorsqu’elle apprit que le bonbon n’avait rien d’une friandise, Zylphia fit la moue. Elle n’avait jamais apprécié les médicaments, car, plus que la répugnance gustative qu’ils provoquaient, en avaler un signifiait qu’elle était malade. Ainsi, tant qu’elle ne se soignait pas, la gnomette était certaine de sa bonne santé. Et tout allait pour le mieux.

La vie ne pouvait qu’être rose pour la fée, qui, après tout, s’était promis de toujours être heureuse. Elle l’était d’autant plus que Zylphia venait de rencontrer une célébrité. Kanaë Toupex, la révolutionnaire. Du moins, c’était ainsi que la zoan du scorpion s’était présentée, et préciser qu’elle pouvait être reconnue par la gnomette laissait entendre que son nom était notoire. Dans les yeux de Zylphia éclatait l’admiration ; rencontrer une personnalité n’était pas commun.

- Kanaë Toupex ?! s’exclama-t-elle en s’élevant sur la pointe de ses pieds, comme si elle devait se grandir pour être digne de lui faire face.

Puis, elle déposa les talons sur son socle, grattant son menton d’une main. Il paraissait qu’elles étaient ennemies, mais ça n’était pas le soucis principal de Zylphia, qui n’avait d’ailleurs aucun ennemi. Non, une question plus importante la taraudait :

- Tu es connue ?

Mais la gnomette n’eut jamais la réponse, car suite à un assaut de Yellow, les combats reprirent de plus belle. Epargnée par la charge du bandit, Zylphia s’envola, décidant de suivre le conseil de la révolutionnaire : elle devait rejoindre ses amies. Sa nouvelle compagne l’attendait sur les hauteurs de la falaise, et devait certainement s’inquiéter. Oubliant son engagement pour la Marine, la gnomette remonta la pente sans difficulté, en volant.

Une fois en haut, elle découvrit son amie, restée plantée là, mais quelque chose avait changé en elle… Ses cheveux étaient devenus violets. Et elle avait l’air très en colère, ou très triste, ou un peu des deux. Zylphia s’approcha tout doucement d’elle, un peu intimidée par la mauvaise humeur de la violette.

- Désolée, je me suis un peu perdue. Mais me revoilà !

Suite à ces mots, se voulant rassurante et pensant que le trouble de son amie était dû à la courte absence de Zylphia, cette dernière s’en approcha pour la câliner.

***

Les yeux de Tito s’écarquillèrent lorsqu’à nouveau, la demoiselle réussit à éviter les balles qui auraient dû la transpercer. Elle était trop rapide, trop précise dans ses mouvements, si bien qu’il n’avait réussi qu’à trouer sa veste. C’était sans compter qu’elle avait pu sauter au-dessus de Yuan, qui arrivait juste après. Le geste sauva ses jambes, car sans cela, aucune des trois recrues n’aurait donné cher de ses genoux. Ce ne fut que lorsque Makura vint percuter la demoiselle que l’espoir revint chez le tireur d’élite. Le choc, étrange mélange de violence et de mollesse, expulsa l’ennemie par-dessus bord. Fous de joie, Yuan et Tito commencèrent à bondir dans les bras l’un de l’autre alors que Makura finissait son vol vers l’océan, encore une fois.

Mais leur bonheur ne dura que peu, car les quelques recrues occupées sur le canon qui avait sauvé Blue poussèrent un cri de terreur, s’écartant pour éviter de rencontrer son chemin. Tito et Yuan hurlèrent de même en se détachant, tous leurs poils se hérissant sur leurs corps, alors qu’elle remontait à bord.

- Elle veut pas crever, elle ?!

- On est mal…


Au moins, elle boîtait. C’était déjà ça. Mais ce n’était pas une petite blessure qui la rendrait assez faible pour être vaincue facilement. Faisant face à la bleue, les deux garçons gardaient le visage fermé. Elle était immobile, et ils en profitèrent pour respirer, eux aussi. Même si leur souffle témoignait d’une sérieuse fatigue, proche de l’épuisement, ils n’étaient pas prêts à rendre les armes.

- AAAAAAAAAAAAAAAH ! JE HAIS LES FEMMES ! JE ! HAIS ! LES ! FEEEEEMMES !

Un éclair brilla sur le pont, et, brusquement, une floppée de pommes de terre fusa vers la hors-la-loi. L’assaut passé, on put remarquer un blondinet à lunettes, au visage d’ange, mais dont les cernes et les cheveux hirsutes en disaient beaucoup sur son état mental. En un cri de guerre, il se jeta sur la femme, prêt à lui arracher les yeux s’il le fallait. Mais sa seule arme, pour le moment, était un seau de pommes de terre parfaitement épluchées, qu’il envoya avec force dans la figure de Blue.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin est niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Lun 2 Juil - 9:18

PNJ Perso

Lorsqu’elle remit enfin un pied sur le navire gouvernemental, la bleue eut le déplaisir de voir que ses adversaires n’avaient pas fui. Bien qu’il n’en restait que deux, et pas les deux plus doués d’ailleurs, la Taku avait parfaitement compris que son état ne lui permettrait pas de faire face à des adversaires doués d’un réel talent martial, ou du moins, d’une réelle motivation guerrière. Si elle se contentait de boiter et de cacher au maximum ses grimaces de douleur pour elle, faisant ainsi croire à une blessure de faible importance, la pauvre criminelle souffrait énormément. Aux vues de cette souffrance, elle avait pu estimer s’être brisée une jambe d’une telle façon que celle-ci ne pourrait plus la porter, ou même la supporter. Alors, si les gouvernementaux ne le remarquèrent peut-être pas, la hors-la-loi ne se tenait en réalité que sur une jambe, l’autre donnant simplement l’illusion d’être posée au sol, et se tenait légèrement au bastingage. Avait-elle un autre choix ? Une échappatoire ? Une voie de sortie autre que le temps ? Le temps de voir son frère, le meilleur combattant de la fratrie, se débarrasser de son opposante et venir la sauver. A cet instant, elle jeta un regard en sa direction et elle le vit être propulsé avec violence avant de venir s’encastrer dans la roche rouge de la falaise. Il en ressortit presque de suite mais cela témoignait d’un fait problématique : il n’avait pas le dessus.

Elle décida donc d’attendre. D’attendre d’être attaquée pour simplement se défendre. D’attendre la fin du combat de l’un de ses frères ou de l’une de ses sœurs, pour être sauvée. Elle attendait. Mais ne put finalement attendre que peu de temps car déjà revenait à la charge les gouvernementaux mais par l’intermédiaire d’un inconnu. Entendu son cri de violence, de coming-out, la bleue le vit arriver lui et ses projectiles mais ne put en esquiver quasi-aucun, se contentant de le briser en purée à l’aide de l’une de ses mains : des armes bien moins fortes que ses jambes mais suffisamment pour régler leur sort à des pommes de terre. L’instant suivant, le blondinet était sur elle et adoptait une technique beaucoup moins orthodoxe en agitant son seau vers elle. Elle en esquiva quelques coups mais finit par s’en prendre un au niveau de la hanche. Si le combat continuait, elle perdrait. Restait plus qu’à espérer qu’un nouvel adversaire ne pointe pas le bout de son nez.

***


Sur la falaise, les vaisseaux sanguins des yeux au bord de l’explosion tellement la rage la rongeait, Purple se demandait pourquoi son plan si bien ficelé avait dû être mis à mal par la simple arrivée d’une garce et de son équipe. Plus encore, regardant sa sœur bleue mal en point, elle en venait même à se questionner sur la validité de ces bleusailles du gouvernement. Comment une bande de traines savates pouvaient bien tenir tête à cette sœur pourtant si douée en combat. Perdue dans ses pensées et ses réflexions, elle fut sortie par l’arrivée inopinée d’une fée, d’un gnome ou de toute autre créature mythique de ce genre-là. Zylphia s’adressa à elle comme si elle se connaissait, comme si elles avaient déjà conversé mais ce n’était pas le cas. La stratège n’avait pas que ça à faire et expulsa son interlocutrice d’un simple.

Dégage Gamine, y’a des gens qui bossent ici.  


A quelques dizaines de mètres de là, sur la même falaise, un statu quo s’était installé entre Sayara et Green. Les deux avaient gâché une bonne partie de leur munition en annulant mutuellement les attaques de l’autre. Les explosions de Sayara balayaient les projectiles de la verte alors que les bombes de la première ne parvenaient pas à destination sans connaitre une explosion préalable. Elles se regardaient donc, se jaugeaient, en attendant que l’autre commette la prochaine erreur.

***


En contrebas, la pince de la Zoan venait une nouvelle fois de rencontrer le poing du jaune qui ne faisait pas réellement le poids, pas en terme de puissance brute en tout cas. La Toupex l’avait remarqué en encaissant quelques coups : il disposait d’une bonne puissance mais surtout de capacité de combat à distance assez surprenante pour un homme sans arme. Ainsi, elle ne le laissait pas respirer et repartait toujours un peu plus à l’assaut de cet homme au corps-à-corps, le balayant régulièrement d’un coup de pince blindé de haki de l’armement. Finalement, plus le combat avançait, plus ce jaunâtre faisait montre d’une véritable résistance, se relevant à chaque choque contre RedLine, les navires ou la voie maritime : il semblait intraitable. Pourtant, après quelques échanges supplémentaires, son œil se porta une nouvelle fois vers sa jumelle qui remarqua en position de faiblesse, il grimaça. S’il aimait ses autres frères et sœurs, ils n’étaient rien comparés à la prunelle de ses yeux, sa sœur jumelle. Alors, il abandonna sa garde et calma le jeu avec Kanäe avant de lui proposer un compromis.

Je ne souhaite pas poursuivre. Tu sembles me surpasser et ma jumelle est en danger, je préfère partir. Je te propose donc quelque chose. Tout ça, toute cette entreprise criminelle, cela ne m’importe pas, c’est le rêve de ma sœur, la stratège là-haut. Je te les laisse, elle et mon frère primée. En échange de quoi tu me laisses partir en compagnie de ma jumelle, de notre frère excentrique présent dans ce navire et de mon autre sœur, blessée sur le navire gouvernemental. J’en ai simplement assez de me battre pour ces futilités.  


D’un regard, la maudite put voir que l’homme ne mentait pas. Il lui proposa ensuite de laisser leur armée aux mains du gouvernement et simplement partir, avec les trois êtres dont il avait sollicité la présence à ses côtés pour une vie plus tranquille. L’ex-mouette le dévisagea et accepta.

J’accepte, cependant garde une chose à l’esprit.  Si l’un de vous quatre refait parler de lui en mal, je serai dans l’obligation de vous tuer, tous.  


Un complément transactionnel qui ne fit pas changer d’avis le jaune. Apparemment, ces deux-là semblaient d’accord. Cette bataille touchait-elle réellement à sa fin.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mer 18 Juil - 1:47

De l'amour et des câlins
feat. Kanaë Toupex


Depuis l’enfance, Martin avait été éduqué dans une famille de grande instance, assez pour acquérir les grands principes du bien vivre. Et c’était plein de ses bonnes manières, suivant les traces de son père, de son grand-père et de ses ancêtres sur plusieurs générations, suivant, somme toute, la tradition, que le jeune homme était entré dans la Marine. Le dos droit du garde à vous n’était pour lui que d’un banal usage, et l’obéissance aux ordres, une habitude prise depuis l’enfance. En bref, Martin avait grandi dans l’optique de devenir un soldat, et même plus. Le grade de colonel ou de lieutenant n’aurait pas été de trop pour un homme de son rang.

Et pourtant, en quelques jours de croisière seulement, toute la galanterie de la recrue s’était envolée. Sous les yeux ébahis de ses camarades d’arme, Martin s’acharnait sur la pauvre ennemie, qui, déjà blessée, ne semblait même plus réussir à éviter tous les coups. Ils l’avaient vu monter sur le navire comme un prince, ils le verraient repartir comme un fou. Les cheveux jusqu’alors parfaitement plaqués au crâne de Martin n’avaient plus aucune forme, pointant le ciel de divers épis, semblant boucler à certains endroits, ou encore avoir été arrachés à d’autres. Son regard se perdait, les mouvements des deux yeux ne se suivaient plus. Les gestes de ses bras étaient inutilement grands ; il les leva haut dans le ciel, soulevant son seau comme si rien ne s’y trouvait, pour mieux le rabattre vers le crâne de la demoiselle. Il répétait sans cesse sa haine, parfois pris de quelque psychose :

- JE HAIS LES FEMMES ! LES FEMMES ! Ooh… Un papillon ! NON, PAS LES PAPILLONS ! PAS LES FEMMES ! JE LES HAIS !


Alors il attrapa une pomme de terre dans sa main libre, l’écrasa en partie sous ses doigts crispés, et, toujours à côté de la bleue, envoya la purée contre sa face. Yuan et Tito échangèrent un regard, sans savoir comment réagir. Devaient-ils, finalement, venir en aide à leur ennemie ? Ils haussèrent les épaules : après tout, si Martin en venait à bout, ce n’était plus plus mal. Un peu de repos n’était pas de refus, et ils devaient encore repêcher Makura

***

Les petites oreilles de Zylphia s’abaissèrent aux paroles de sa nouvelle amie. Clairement, elle lui en voulait. Elle semblait occupée à observer tout ce qu’il se passait, et à s’en soucier. La petite fée comprit que rien n’allait pour la tout nouvellement violette, et ce n’était pas sans raison. Après tout, Zylphia aussi éprouvait une légère inquiétude pour ses amis de la Marine, mais elle avait assez confiance en eux pour croire en leur victoire. Ainsi, elle se voulut rassurante en lui murmurant quelques mots :

- Je suis vraiment désolée… S’il te plaît, ne m’en veuille pas. Je vais me rattraper ! Je peux encore rester un peu. Et ne t’en fais pas, les copains sont forts, ils ont même pas peur de… De…

Qui étaient les ennemis ? Zylphia n’en avait pas vraiment d’idée. Peu importait. Elle s’approcha en voletant de la violette sans finir sa phrase, juste pour l’enlacer en se déposant sur son épaule. Après tout, il n’existait pas de meilleur remède que les câlins.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin est niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Mer 18 Juil - 10:36

La fin d’une fratrie

A peine la décision du duo de combattant prise que ces deux-là se divisèrent pour rejoindre les divers fronts d’affrontements et les stopper sans pus de délai. Kanäe rejoignit la falaise, où les explosions et les tirs en tout genre avaient encore lieux, abimant toujours un peu plus le petit morceau de RedLine où se produisaient les échanges. Sayara et Green semblait toujours à égalité sans que l’une d’entre elle n’ait réellement réussi à blesser la seconde. Alors, quand finalement la Zoan à la chevelure verte vint à se mettre entre elles, la Taku eut un haut le cœur : si l’ennemi se trouvait ici, ça ne pouvait dire qu’une chose : son cher et tendre jumeau venait d’être défait. Sur le coup mue par la tristesse et le désespoir d’avoir perdu cette âme sœur, la combattante lâcha ses armes et tomba au sol, à genoux. Des premières larmes baignant le bord de ses yeux, elle était prête à le rejoindre de la main de la révolutionnaire primée qui s’approchait maintenant d’elle.

Cependant, à la place de voir une pince s’abattre sur son corps, elle vit une main tendue en sa direction, une main qu’elle ne saisit d’abord pas, comment aurait-elle pu toucher la meurtrière de son frère adoré.

Ne te mets pas dans un tel état, ton frère et moi avons trouvé un terrain d’entente. Il brise votre fratrie pour que tu aies la vie sauve, toi et deux autres de tes frères et sœurs.


Légérement perdue par la révélation, les choses s’illuminèrent alors lorsque la déprimée vit l’être qu’elle aimait le plus arriver sur le bord de la falaise, leur frère si efféminé sur l’épaule, lui-même portant un tapis de taille impressionnante. Si le rose semblait aux anges d’avoir enfin trouvé la pièce manquante, le jaune était quant à lui plus sur la réserve. Moins expressif de nature, son choix lui pesait mais avait-il une autre alternative ? Son frère rouge était primé et ne serait qu’une source d’ennuis au sein de la vie civile qu’il projetait. Pour leur cœur stratège, elle aimait bien trop le sang pour s’arrêter. Ses plans, ses manipulations, la criminalité ; tout cela semblait inscrit au plus profond de son patrimoine génétique, quelque chose qu’elle ne partageait finalement pas autant que ça avec le reste de la fratrie. Devant l’évidence, Yellow avait fait son choix.

Préparez vos affaires, je vais chercher notre sœur sur le navire gouvernemental et on dégage. Il est temps de dire adieu à tout ça.


Il partit alors dans les airs à l’aide d’un équivalent de geppou et atterrit sur le navire des mouettes en bloquant le jet de purée destiné à sa sœur. Cette arrivée aurait sans doute pu effrayer les marines qui se voyaient alors opposés au meilleur des frères mais ils comprirent vite que celui-ci ne restait pas.

Grande sœur, on a assez combattu je crois. Il est temps…


La bleue boita alors jusqu’à celui qui était venu la sauver et s’accrocha à lui. Elle aussi était fatiguée de cette vie de pillage et espérait vivre des jours tranquilles et heureux en tant que marchande dans une entreprise familiale légale. Mais comme le puissant Taku, elle avait compris que l’on ne faisait pas d’omelette sans casser d’œuf, dommage que les œufs en question sorte de la même nichée qu’elle… Finalement, les élus choisis par le jaune furent rapidement rassemblés sur la falaise de RedLine face à Kanäe et Sayara.

Je te remercie de m’avoir laissé la chance de nous repentir. Si tu le permets, nous partons. Je te laisse donc mon frère et ma sœur, comme promis.


Ils partirent alors sans plus de délai, s’enfonçant dans les zones rocailleuses de la falaise rouge, comme si quelque chose les attendait, leur moyen de transport probablement… Pour le groupe de révolutionnaire, il était temps de récupérer les deux chefs restant, les mercenaires restant baisseraient alors les bras.

Sayara, charge toi du primé et envoie le sur navire des mouettes. Je m’occupe de la stratège.


Pour Sayara, la chose ne fut pas compliquée, son adversaire l’implorant rapidement de le laisser rejoindre le reste de la famille. Pourtant, sans cœur dans la bataille, Sayara l’englua dans une bombe prévue à cet effet avant de placer le corps presque inerte sur son dos. Se servant de sa force, elle balança le colis sur ce qu’il restait de l’embarcation gouvernementale.

Au-dessus de toute la zone, la violette bouillonnait davantage. Elle venait de voir son frère récupérer toute la famille sans comprendre et voilà maintenant qu’ils se faisaient la malle sans elle. Plus encore, cette saloperie de fée-papillon ne la lâchait pas et essayait maintenant la tripoter. Sous la colère, elle leva son bras pour balayer la pauvre créature d’un revers de la main. Lorsque le bras se détendit pour infliger le coup, la violette sentit une main la retenir, se retournant, elle fit face à une tête primée, une révolutionnaire.

Petite fée, viens avec moi, cette personne n’est pas une gentille personne.


Kanäe avait bien compris que la petite Zylphia ne voyait le monde qu’à partir de son petit prisme de gentillesse candide, alors autant correctement choisir ses mots. Peu après, elle n’attendrait pas longtemps pour balancer le stratège sur le navire à l’effigie des mouettes. Reportant alors son attention sur la fée, elle se renseigna sur son état.

Tu vas bien ? Elle ne t’a pas blessé ?


©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Jeu 19 Juil - 22:27

Une célèbre inconnue
feat. Kanaë Toupex


La main de Purple bloquée, Zylphia put atteindre le cou de la demoiselle pour l’enlacer, paupières closes. Elle s’y frotta comme un chaton, alors qu’un léger sourire venait soulever ses lèvres. L’étreinte ne dura pas, car une voix qu’elle reconnut s’éleva pour prévenir la gnomette. Cette dernière, surprise, se détacha du cou de la violette, et fronça les sourcils pour penser. Elle venait de se faire une amie, et voilà que la révolutionnaire lui apprenait que ce n’était pas une personne gentille. Le verdict de la fée tomba en quelques secondes et se fit sans appel : si la renommée Kanäe Toupex le disait, c’était certainement vrai. Après tout, les célébrités ne mentaient pas, c’était connu. Du moins, Zylphia en était persuadée. Elle ne se questionnait pas quant aux raisons d’une telle vérité, mais l’acceptait comme telle. Ainsi, elle se détacha de la violette, voletant pour rejoindre une femme avec qui, au moins, elle pourrait devenir amie.

Néanmoins, une petite remarque lui démangeait les lèvres, car si la Toupex n’avait pas été célèbre, deux fois sa sauveuse et probablement sa nouvelle amie, la gnomette s’en serait bel et bien vexé. Elle plaqua ses minuscules poings contre ses hanches et fit la moue avant d’annoncer :

- Je ne suis pas petite ! C’est vous tous, les humains, qui êtes trop grands.

Une fois l’affirmation dite, toute la gravité de son être se dissipa, laissant place à son enchantement naturel. Elle secoua la tête pour rassurer la révolutionnaire, en réponse à sa seconde question. Zylphia n’était pas blessée, quelle drôle d’idée ! Qui aurait fait une chose pareil ? D’aussi loin que remontaient ses souvenirs – pas très loin, elle n’avait jamais été prise dans une querelle, encore moins dans une bataille ou une guerre. Elle y réfléchit même intensément, mais ne trouva rien.

Puis la fée papillonna autour de sa sauveuse, semblant même danser sur une mélodie qui ne résonnait que dans sa tête, et qu’elle ne partagea que de quelques bribes de doux chantonnements entrecoupés de paroles :

- Lalalaaa… Merci, d’ailleurs ! Lalaa ! Sans toi, peut-être qu’elle m’aurait mangée. Elle se retourna pour tirer la langue à la violette, lui offrant sa plus belle grimace, puis reprit sa valse de plus belle. Lalala lalala… Même si une soupe à la Zylphia, ça doit avoir un drôle de goût ! Je me demande quel goût j’ai…

Un instant, elle s’imagina à la fraise, au chocolat ou au caramel. En tout cas, il était impossible qu’elle fût au chou ou aux épinards. Ca, c’était un goût de vieilles personnes… ou de demoiselles aux cheveux verts. Son attention revint d’ailleurs vers Kanäe. Elle remarqua le bras endommagé de la révolutionnaire, et se souvint de cette histoire de médicaments.

- Lalala lala ! Et toi, tu n’as pas mal ? Ca marche, le médicament ? T’es sûre que c’était pas un bonbon, hein ? demanda-t-elle en se déposant innocemment sur le bras blessé de Kanäe, pour préciser ce dont elle parlait.

***

- Putain, pas un deuxième !

- Vous abusez, Martin allait la finir !


Il fallait dire que le blondinet était bien parti. Alors que la bleue était déjà partie vers son cadet, Martin fit tournoyer son seau ; il paraissait inarrêtable. Makura, qui venait d’être repêché, Tito et Yuan le regardaient inlassablement se battre contre l’air, tandis que les deux frères et sœurs fuyaient en toute quiétude. S’occupant d’un petit thé improvisé, les trois discutaient, alors que les tirs, autour d’eux, poursuivaient tant que les assaillants n’étaient pas vaincus ou rendus.

- Dites, on était pas censés les arrêter ? C’était des criminels, quand même.

- SALE ! VERMINE ! JE VAIS TE BOUFFER LES YEUX ! T’ARRACHER LES DENTS !

- Moi, je suis content qu’ils partent, elle était vraiment dangereuse. Et si son frangin, le machin volant, s’était ramené en plus, on aurait pas fait long feu.

- ET LES REMETTRE A L’ENVERS ! CREVE ! CREVE !

- Oui, oui,
conclut Makura, dont les paroles se faisaient toujours pleines de sagesse.

- Elle est où, cette pute ?! J’vais lui r’faire la face ! ELLE EST OU ?!

- Capitaine Kim, vous n’êtes pas en état… !

Le capitaine boita dangereusement sur le pont, blessé par Blue et prit par les effets de quelques bouteilles ingurgitées à trop grande vitesse. La recrue qu’il avait envoyé à la cale tenta tant bien que mal de le rattraper, mais rien n’y fit : Kim était déterminé. Une petite coulée de sang trouvait sa source au sommet de son crâne quasi-chauve, alors que sa jambe était sérieusement ouverte par le bois qui avait cédé sous le coup de la hors-la-loi. Mais l’alcool aidait à oublier les petits bobos, et en quelques grandes enjambées durant lesquelles il manqua de s’effondrer plusieurs fois, il atteint le jeune Martin. Ce dernier se battait, Kim ne rêvait pas. Et s’il se battait, c’était qu’il y avait de quoi faire. Ainsi, devant les trois comparses, qui s’étaient mis au garde à vous en voyant arriver leur supérieur, Martin et Kim frappaient l’air et le sol, se cognant parfois l’un l’autre, persuadés de venir à bout d’une pauvre estropiée.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin est niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1568
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Sam 28 Juil - 11:10

Grosse prise pour un petit être

Alors que l’éplucheur de patates et le gradé alcoolique semblaient parfaitement combattre ensemble, en équipe, des fantômes inexistants, les deux recevraient bientôt sur eux les corps maintenant inanimés de deux des criminels à l’origine de l’attaque : le rouge et la violette. Une belle prise à n’en pas douter, mais qui en était à l’origine ?

***

La remarque sur la taille de la fée provenant de la petite en question amusa la traitresse qui devait reconnaitre que cette gnomette était rafraichissante au sein d’une marine souvent très sérieuse et procédurière. Elle, elle ne semblait pas prendre les choses au sérieux, s’insérer dans le moule que pouvait représenter le gouvernement mondial et finalement suivre la politique de sa faction. La preuve en était avant tout la joie que semblait éprouver la mini-femme en se trouvant en présence d’une révolutionnaire primée, étrange donc. Là où d’autres gouvernementaux se seraient jetés sur elle pour la mettre à mort sans plus de délais, la fée s’amusait à danser en chantant, une danse qui fit non seulement sourire davantage la maudite mais également sa comparse Sayara qui ne se trouvait pas loin de là. Ultime témoin de la candeur, pour ne pas dire de la bêtise de cette petite et étrange créature, le questionnement philosophique qu’elle pouvait s’imposer quant au goût qu’elle pouvait bien avoir. Il semblait déjà étrange de penser que la tacticienne de la famille Taku ait prévu un repas cannibale mais pousser le vice jusqu’à se demander quel parfum l’on pouvait avoir était un peu trop exotique pour quelqu’un d’aussi terre à terre que notre révolutionnaire.

Si elle était donc un peu « déphasée » de la réalité, la fée n’en était pas pour autant une mauvaise personne, bien au contraire. Et si elle aborda de nouveau la question des sucreries, cela restait fait sous le couvert d’une demande s’agissant de la santé de la criminelle. Certes gouvernementale, la verte en venait à se demander si cet être si particulier avait une quelconque notion des idées de faction et du concept de violence et d’ennemi. Elle s’était engagée dans la marine, apparemment, mais ne semblait même pas en comprendre les implications. Combattre des gens gentils, cela allait lui arriver, des vrais méchants également mais en serait-elle seulement capable ? On ne pouvait vaincre un ennemi à coup de câlin, sauf si celui-ci souffrait d’une phobie extrême à la promiscuité physique. Si son comportement amusait Kanäe, il l’inquiétait également un peu. Une personne si pure, si douce aurait à faire face à de terribles tragédies en tant que membre de la marine, elle pourrait y perdre son innocence et sa candeur : un drame en soi. Malgré tout, pour l’heure, et en lorgnant vers le navire à l’effigie de la mouette, la primée décida de laisser cette jeune femme dans son monde si beau, espérant qu’elle y resterait le plus longtemps possible.

Non ça va, je n’ai pas mal. Oui c’est vraiment un médicament, et si tu veux, je peux même t’en donner un pour les jours où tu souffriras.  


Elle imaginerait alors probablement un mal de crane suite à une glace mangée trop rapidement ou des violents élancements si elle se cognait le petit orteil dans le coin de son lit mais ça, la Toupex s’en moquait. Elle espérait que le médicament qu’elle lui tendrait alors pourrait lui servir un jour, pour fuir ou se battre davantage.

Tu as vu sur votre navire, les deux gros méchants sont KO, tu devrais y aller et dire à tout le monde que tu les as battu avec tes bras musclés ! Ils seront tous fiers de toi.


Si elle acceptait, Kanäe saluerait une dernière fois cette petite ailée et partirait également vers le Bulle pour simplement reprendre sa route en pensant à cette rencontre du troisième type. Il s’agissait probablement de l’une des deux personnes affiliées au gouvernement les plus étranges qu’elle connaissait. Elle, et Nils Gratz : jamais ces deux-là ne devraient être réunis.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   Jeu 9 Aoû - 22:26

Si t'attaques dwarf town je te saigne kana !!!
feat. Kanaë Toupex


Si tu veux, mais j’espère n’avoir jamais à m’en servir !

La gnomette accepta ainsi le présent bienveillant de la Toupex, soutenant non sans peine le médicament dans ses bras. Pour s’assurer que la révolutionnaire ne mentait pas, elle colla son petit nez à la pilule pour en recueillir des arômes sucrés, mais ne récolta que l’odeur maladive caractéristique des médecins et tout ce qui y était lié. Elle ne put s’empêcher une petite moue, et dut s’avouer que pour une fois, le mensonge aurait été plaisant. Mais les cadeaux ne se refusaient pas, et bien que la fée ne s’extasiât pas devant celui-ci, elle le garda après avoir remercié Kanäe.

- Je suis gênée, je n’ai rien à t’offrir, moi…
poursuivit la petite fée. Mais promis, la prochaine fois que nous nous verrons, je te ferai un cadeau !

Ainsi, lorsque vint le temps des séparations, engagé par les dernières paroles de Kanäe, la gnomette s’en alla le cœur léger de sa promesse. Loin d’être une tare, celle-ci certifiait avant tout une nouvelle rencontre entre la fée et sa nouvelle amie.

Pour autant, Zylphia n’avait aucunement l’intention de faire croire à ses camarades d’armes qu’elle avait vaincu qui que ce fût. Après tout, si elle en était physiquement bien incapable, elle n’en avait pas non plus ressenti l’envie. La violence était une notion que la lilliputienne ne maîtrisait pas, et ça n’était que plus vrai pour la fierté d’un acte guerrier.

***

- ELLE EST…

Poum. Poum.

- Quoi c’est qui ça c’est qui ? balbutia le capitaine en louchant sur les deux nouveaux arrivants.

Malgré une inaptitude certaine à diriger son équipage pour le moment, il reconnut un air de famille avec la bleue et n’hésita pas un instant à ordonner leur arrestation. Il allait falloir les questionner ; même s’ils n’étaient pas de mèche avec elle, Kim ne doutait pas qu’ils pourraient au moins leur fournir de précieuses informations sur la criminelle. Du moins, ce fut ce qu’il pensa lorsque les effets de l’alcool s’amenuisèrent. Sur l’instant, sa réflexion ne poussa pas plus loin qu’un : « AGUEUGUEU… HEIN… VENGEANGE ! ». S’il n’avait pas pu arrêter Blue, il s’en prendrait à sa famille.

Mais avant même que l’on ne puisse les emprisonner dans la cale, Zylphia arriva derrière les deux nouveaux, sous les yeux exorbités de tous les soldats. Il fallait exclure Martin, car celui-ci, encore loin de pouvoir échapper au calvaire qu’était Zylphia, arrêta son combat contre le vent pour fuir la fée et se calmer sur quelques épluchures de pommes de terre. Pourtant, alors que quelques recrues s’affairaient à arrêter les hors-la-loi, Kim annonça qu’il fallait fêter dignement la victoire et le courage de la fée. Zylphia eut beau se défendre de ne pas être à l’origine de cette arrestation, la soirée fut arrosée de quelques litrons de bière, de vin, de rhum et autres - de toutes les réserves personnelles du capitaine.

Le lendemain, le sérieux de l’équipage et du capitaine se fit lourd, et il fallut redoubler d’effort pour réparer le navire. Après quelques jours de travaux, le navire, de nouveau sur pieds, reprendrait le chemin vers les mers de l’Ouest, où Zylphia serait accueillie comme nouvelle membre du Compost.



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Kim est niveau 30
Tito est niveau 17
Yuan est niveau 14
Makura est niveau 10
Martin est niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

(FB) Une embuscade de génie [Pv Zyzy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une embuscade oui, mais pour qui?
» morgane • elle sera tigre en embuscade.
» Scénario : Embuscade des warg !
» Embuscade Divine [Campagne]
» Question sur scénario embuscade de chaos dans les rues.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Reverse Mountain-