Partagez
 

 Dans la cour des presque grands (PV Lidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Juin - 18:30


Dans la cour des presque grands [13]


Le Commandant fut étonnement ouvert. Sûrement cela lui pesait-il d'avoir à porter seul le poids de toute une opération comme celle-ci. Il était cependant très coopérant, et c'était d'autant plus plaisant qu'il pouvait leur donner accès à des endroits... jusqu'alors inaccessibles. Comme ce fameux bureau du Colonel qu'il semblait décrier. Cependant, elle ne pourrait pas avoir le cœur net quant à ces informations si elle n'allait pas elle-même voir sur place. Bien sûr, si leur supérieur était pourri jusqu'à l'os, un simple indice leur suffirait à remonter les pistes sucessives... Et s'il n'avait rien à se reprocher, il leur resterait deux jours pour obtenir ce qu'elles désiraient, si tant est que le Lieutenant n'ait pas tout balancé avant. Beaucoup de suppositions, c'était presque tout ce qu'ils avaient, mais l'enquête suivait un bon cour. Avec autant d'informations, peut-être aurait-elle bientôt la résolution qu'elle espérait...

- Je pense trouver là-bas des informations qui permettront de remonter le passé de la Commandante, ou de compromettre le Colonel si celui-ci s'avère véreux. Il est le seul à avoir accès à ses appartements, il y a forcément un indice...

Elle insistait sur cette possibilité, même si elle semblait assez minime dans les faits. Il valait mieux qu'elles y aillent à deux, d'ailleurs, pour surveiller les appartements et pour fouiller à l'intérieur. L'idée que le Colonel soit impliqué ne lui plaisait pas, mais ce qu'elle chercherait... Oui, elle n'aurait sûrement pas d'autre chance que cette nuit. Dans la confusion d'une demande express, il laisserait tout en brouhaha... Et il fallait bien sûr qu'il quitte sa cabine. Selon leurs informations, du moins ce que l'agente demanda au Commandant, il ne sortait pas de son nid la nuit. Il avait des matelots pour faire des tours de gardes, et ne s'en donnait donc pas la peine. Les Commandants étaient après tout là pour surveiller les petites gens.

Finalement, la jeune femme se contenta de fomenter un plan. Il lui fallait un moyen d'éloigner le principal intéressé de son domicile. Une idée de génie, un plan sans couacs ! Oh, peut-être pourrait-elle... Oui, c'était bien sûr l'une des possibilités.

- Pour éloigner le Colonel de son bureau, pouvez-vous créer une diversion ? Je pense que vous pourrez lui indiquer qu'un élément de l'armement a été saboté et qu'il faut son expertise. Je vous laisse bien sûr faire pour que ça ait l'air réel...

Elle sourit amicalement. Il n'était pas très difficile de trafiquer des armes quand on était habitué à les utiliser, et cela leur achèterait peut-être la dizaine de minutes dont elles avaient besoin pour trouver les dossiers, utiliser un escarméra pour les photographier, et peut-être en tirer les dernières preuves nécessaires... Oui, c'était cela.

Lorsque le Commandant eut accepté ce plan, Margaret et Crystal purent aller se terrer dans un coin où elles furent pas vues. Le pervers leur donna la clef du bureau du Colonel, et alors elles se dirigèrent vers celui-ci lorsqu'il fut enfin vidé de la présence de cet homme...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 10:08




Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman10 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Reytsu10


Le commandant n’en revenait définitivement pas. Après des semaines de recherches solitaires au milieu du tumulte d’une base pourrie par la corruption, il trouvait enfin en renfort qu’il supposait de qualité. Après tout, les deux jeunes femmes avaient réuni suffisamment de pièces pour finir par trouver son tiroir secret, l’ouvrir et croire en son innocence pour s’allier avec lui. L’espace d’un instant, il s’estima chanceux de faire face à deux enquêtrices suffisamment malignes pour ne pas avoir cru la commandante et donc, le confondre lui en tant que coupable. Plus encore, il se remit en question sur sa discrétion et son organisation, car si elles avaient été des espionnes d’Akitchi ou du marchand d’arme, il serait peut-être mort à la même heure. Pourtant, peu importe qui était la taupe en chef, qui tenait les ficelles de cette affaire et qui était le ou la supérieur de Kiri : il allait le trouver et l’arrêter. Il écouta donc le plan de celle qu’il nommait encore Margaret et y acquiesça sans la moindre réserve ou la moindre retenue, il n’avait pas mieux dans tous les cas.

Plongeant donc sa main dans son tiroir plus aussi secret que cela, Ikeasü en ressortit la clé qu’il transmit à ses camarades d’infortune.

-  C’est la clé du bureau du colonel, j’en ai fait une copie il y a trois mois de cela pour… Enfin j’en ai fait une copie quoi.  

Dans ses pensées, Lidy pourrait voir l’origine de cette copie et comprendrait alors que le petit cochon avait fait ainsi pour avoir accès à la volière et ainsi envoyé des lettres enflammées à quelques relations charnelles sur le continent.

Après, sans demander davantage son reste, le commandant sortit en compagnie des filles et se dirigea vers les étages inférieurs, seul, en direction de la salle où il avait travaillé toute les journées : l’armement et la défense de base. Après tout, si une personne pouvait faire croire à un dérèglement de ces unités de défense, c’était bien lui. Plus encore, peu importe qui il croiserait en chemin, aucun matelot ne pouvait lui causer de souci ou l’empêcher de se rendre à destination. Ce fut donc sans encombre et seulement quelques minutes plus tard que le brun à lunette arrivait dans la salle de défense en commençant à pianoter sur des diverses consoles et notamment celles gérant les canons déclarés vides quelques heures auparavant par Margaret et Ikeasu. Tout en installant ses dysfonctionnements, le commandant se munit de son escargophone et composa le numéro de son supérieur. Après un click bien connu des utilisateurs de ces appareils, une voix se fit entendre.


Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Colone10


-   Colonel Araba, j’écoute.    

-  Colonel, c’est Ikeasü. Nous avons un souci de logistique dans la salle de défense. Deux canons sont en dysfonctionnement et je n’arrive pas à régler la situation. Ils semblent bloqués sur une zone précise et pas moyen de les bouger. SI nous sommes attaqués, notre défense sera faillible.    

-   J’arrive.    

Le colonel avait donc mordu à l’hameçon avec une certaine facilité et bientôt son bureau serait libre de toute présence présumée. Le plus haut gradé de la base descendit donc les escaliers à un rythme calme mais néanmoins suffisant pour prêter main forte à son subordonné dans le besoin. Pendant ce temps, les deux espionnes auraient tout le loisir de pénétrer dans le bureau du grand chef grâce à la clé du brun qui fonctionnerait sans le moindre problème. S’il n’avait réussi à mener l’enquête au bout, il s’avérait que le pervers était au moins un excellent soutien logistique. A peine furent-elle entrées que le denden mushi personnel de la Cipher Pol se mettrait à sonner. Une fois que Lidy aurait décroché, sachant bien que peu de personnes avaient ce numéro en principe, elle entendrait une voix féminine et inconnue.

-  Le lieutenant Kiri s’excuse, il ne voulait pas vous embêter, la commandante sera mise en connaissance de cette affaire.  

Si le message n’avait rien de clair pour le profane, l’interlocutrice de la Olsen venait de délivrer quelque chose qui était plus que limpide pour les deux membres de l’escouade de recherche : Kiri avait craché le morceau et avait clairement ciblé Akitchi au titre de son allégeance. La question restait encore de savoir s’il l’avait fait, si rapidement, pour jeter la faute sur un tiers, ou réellement par peur de souffrir. Lidy n’avait pas la moindre idée du procédé utilisé par l’inconnue au bout du fil qui venait de raccrocher. Ses ordres étaient clairs : dès que Lidy avait une preuve suffisante contre qui que ce soit, c’était à elle d’intervenir. Sans cela, elle restait en standby.

Dans la cabine du colonel, les choses semblaient se préciser et le piège se refermait. Sur Akitchi ? Peut-être pas. Car à peine aurait-elle entendu le son de l’appareil qui se raccroche que le duo pourrait entendre une voix accompagnant l’avancée d’une silhouette dans l’ombre : une voix et un visage qu’elles connaissaient.

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12


-   Mesdemoiselles, je ne crois pas que vous ayez l’autorisation de vous trouver ici. Et… votre amie au bout du fil ? De quelle affaire dois-je être mise au courant ? De la disparition du lieutenant Kiri plus tôt dans la soirée ? Un problème à n’en pas douter. Malheureusement, il s’avère que vous êtes un peu trop curieuse, je vais donc devoir me débarrasser de vous. Je regrette que vous ayez entrainé Ikeasü avec vous, il va devoir y passer aussi.    

Décrochant à son tour un escargophone, elle appela quelqu’un en gardant les deux espionnes à l’œil, prête à se défendre.

- Mon amour, soit un bon chien et tue le pervers.  

Au bout du fil, la voix du commandant se fit entendre, un simple « tout de suite » avant que la communication ne coupe. L’enquête semblait maintenant résolue, mais les filles étaient face à un problème nouveau. Avant de monter, elles ne s’étaient pas prémunies en vérifiant la présence d’Akitchi dans sa cabine. Cependant, comme bien souvent le soir, la commandante quittait ses quartiers pour rejoindre ceux de son « chien » : le colonel Araba. Maintenant que tout ce petit monde était rassemblé, il était largement temps d’en finir et de mettre leur petit commerce d’information à l’abri.

La commandante s’avança donc d’un pas et fit une ultime proposition aux deux jeunes femmes qui ne pouvaient que comprendre une chose : un refus ou un geste inconsidéré et la gradée chargeait.

-  J’ai de la peine à gâcher des talents de recherche comme les vôtres alors j’ai une proposition. Demain, notre ravitailleur vient, je vous mets à son bord et il vous emmène directement chez mon patron pour votre incorporation. Qu’en pensez-vous ?    

Accepter était une idée intéressante car elle permettrait à l’agente de se rapprocher du trafiquant cependant, la mission serait alors un échec et rien ne lui garantissait de pouvoir se tirer profit d’une proximité avec le marchand d’arme.



Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 18:20


Dans la cour des presque grands [14]


Lorsqu'elles arrivèrent dans le bureau du Colonel, ouvrirent la porte et la refermèrent, une fois que le gérant des lieux fut parti, les deux demoiselles purent entendre le bruit du Den Den Mushi qui sonnait. Lidy fronça les sourcils, le tira de sa poche et reçut l'appel qui lui indiquait que, effectivement, la Commandante avait été lâchée par l'aide qu'elle recevait. L'agente haussa simplement les épaules : il ne restait plus que quelques pas avant de prouver la culpabilité de leur ennemie. Marmonnant qu'elle préférait être au courant dès à présent, la jeune femme raccrocha le téléphone et observa sa collaboratrice... Avant d'entendre un déplacement, qui la mit sur ses gardes. « Zut ! » pensa la CP6 en observant le visage de la Commandante. Elle n'était pas armée... Sans défense, cela voulait dire. À vrai dire, elle n'avait pas prévu de combattre. Cela l'embêtait bien cette situation...

- Commandante.

Elle se contenta de la saluer. De toute façon, leur « couverture » était foutue, inutile. Ou du moins, bien ébréchée. Elle aurait pu lui faire le même speech qu'à son homologue marine, mais rien ne pouvait réellement l'aider à se sortir de cette situation. Il allait falloir qu'elle obtienne des aveux, ou alors qu'elle capture cette personne... sans en mourir. C'est ainsi qu'elle décida d'activer au début de son discours le matériel d'enregistrement... Et de se mettre en relation avec l'Agent qui était à leurs côtés. Par ailleurs, cet agent était-il issu d'une coopération avec un autre Cipher Pol, plutôt chargé de l'action ? Elle-même ne le savait pas réellement.

Ainsi, à peine eut-elle eu le temps d'obtenir des aveux que la Commandante sur les deux femmes. Elle avait de toute évidence vu, à cause d'une petite maladresse de Lidy, l'escargophone qu'elle sortait. Pestant, la demoiselle se recula, faisant signe à la chasseuse de prime de prendre le relais.

Pendant ce temps, Lidy finit d'actionner le numéro et lâcha dans l'appareil :

- Le Commandant  Ikeasü est essentiel. Il est attaqué.

Elle pourrait donner des informations supplémentaires, si nécessaire. Elle n'avait plus à se cacher à présent : il fallait immobiliser la Commandante à présent et mettre fin à cette mascarade. Quant à savoir si elle faisait ça par bonté de cœur ou par intérêt, rares étaient ceux qui la connaissaient assez pour savoir qu'elle aurait laissé crever le Commandant  Ikeasü s'il n'avait pas représenté un intérêt stratégique.

Kid s'était décidé à bouger pour rejoindre son amie. Cependant, en chemin, il avait entendu des bruits de pas dans le couloir et s'était caché pour les observer. Près de l'armement, se trouvaient le Commandant et le Colonel : de toute évidence, ils étaient là pour régler un problème urgent. C'était étrange : peut-être que ces deux-là étaient de mèche dans l'affaire... Du moins il aurait préféré, car la suite lui parut étrangement défavorable. Il déglutit, tandis que l'appareil sonna et que le Colonel décrochait, un ordre lancé au bord des lèvres.

On lui ordonnait de tuer le Commandant ? Et merde ! Ce n'était pas prévu. Tout nain difforme qu'il était, il aurait préféré que les choses se déroulent différemment. Alors, observant l'environnement, il décida de faire tomber à distance des objets sur la route des assauts du Colonel. Celui-ci pourrait ainsi être gêné en tentant d'attaquer un commandant bien chanceux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 19:21




Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Reytsu10


Lorsque la commandante vit l’escargophone activé par les soins de celle qu’elle avait avant tout pris pour une simple recrue un peu “concon”, elle ne put que se résigner à charger le duo. Elle avait tant œuvré pour que le boss soit heureux de ce système de fuite d’information et d’infiltration pour échouer maintenant que tout était en place et que la mer de l’Ouest devenait de plus en plus calme. Ezra s’était barré et tout le monde était occupé dans les alentours de Nighty Town, tout allait pour le mieux, ce n’était vraiment pas le moment de perdre leur position. Aussi, son objectif était clair : buter Margaret et Crystal. Elle ne s’inquiéta donc pas du sort d’Ikeasü et de  l’appel au secours de l’agente sous couverture, le colonel étant assez fort pour gérer le problème. Elle s’élança donc en direction du premier problème, à savoir Lidy, mais fut bloquer dans sa charge par le second souci : la chasseuse de prime.

Contrairement à son acolyte, Reütsuna avait gardé ses éventails sur elles et était prête à en découdre face à cette commandante qui avait trahi sa confiance. Etant plus à l’aise dans les espaces non-clos, la belle brune n’était pas à son avantage mais son style de combat pourrait tout de même leur permettre de gagner du temps. En effet, et alors que l’Akitchi allait la percuter, la manieuse d’éventail dessina un geste ample dans l’air devant elle qui créa immédiatement une bourrasque de vent qui repoussa de quelques mètres la première assaillante sans pour autant réussir à la renverser. De toute évidence, la victime de l’attaque aérienne avait un équilibre plus que correct et l’habitude des duels. Ne s’attendant pas être à être dérangée dans les appartements du colonel, la commandante n’avait pas pensé devoir livrer bataille cette nuit, pourtant ses armes à elle ne la quittaient jamais.  Prenant un solide appui dans le sol, ce furent ses cheveux violets qui bougèrent et partir d’une seule masse vers le duo féminin dans le but de les capturer sans délai. Lidy pourrait alors voir sa partenaire jeter l’un de ses deux éventails pour en tirer un troisième de sa ceinture, un qui reflétait la lumière de la lune que la fenêtre laissait passer : un éventail de métal.

Avec l’éventail de tissu, la chasseuse s’évertuait à repousser les assauts capillaires alors qu’avec le second, elle coupait les quelques membres faits de cheveux qui parvenaient à tromper sa vigilance. Concrètement, elle était bloquée et ne faisait que gagner du temps : seule, elle ne tiendrait pas bien longtemps.



Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Colone10 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman10


A peine l’ordre était-il tombé que le colonel Araba avait blindé son bras d’une couverture grisâtre et avait foncé sur son subordonné. Par un mot, pas une hésitation, il s’était jeté dessus comme un mort de faim sans que son visage ne laisse apparaitre la moindre expression. Il semblait plus que déterminé à ôter la vie du malheureux Ikeasü qui ne put que se défendre du mieux qu’il pouvait. Il savait que son supérieur maîtrisait le fluide offensif alors que lui n’était qu’aux balbutiements de la maîtrise du fluide perceptif. Il parvenait tout juste à le subir sans tomber au sol, les migraines étant devenues supportables

Quoiqu’il en soit, lorsqu’il vit le bras recouvert arrivé sur lui, le commandant se saisit de sa fidèle ombrelle et s’esquiva sur le côté en poussant du mieux qu’il put le bras de son adversaire à l’aide de son arme. Il l’ouvrit ensuite d’un geste calme et réfléchi avant de la mettre dans son dos et de présenter son buste à son assaillant qui revenait déjà à la charge. Une fois de plus, le brun réussit à repousser l’assaut, mais pas seul. En effet, le colonel s’était ramassé un sceau de récurage en pleine tronche au moment de la phase finale de son assaut et n’avait donc pas pu viser correctement. Le bigleux avait alors profité de ce temps de pause pour s’écarter et essayer de voir d’où venaient les assauts sans y parvenir immédiatement. L’échange se poursuivit, ainsi que la pluie d’objet en tout genre sur le fauve qui commençait à faire avec. Les attaques portaient si bien que l’ombrelle du pauvre gradé finit par être brisée et son genoux balayé par un coup destructeur. Au sol et sans arme, le commandant était maintenant à la merci du colonel qui levait maintenant un poing vainqueur destiné à écraser le crâne de son ancien subordonné. Ce coup-là ferait mal, très mal, trop mal…


***


Dans les couloirs et les escaliers de la base, une ombre avançait vite, très vite. Du port où elle avait établi son « camp de base », elle remontait le bâtiment à une vitesse prodigieuse, il ne lui faudrait plus très longtemps pour rejoindre sa destination. L'escargophone dans la main, toujours en communication.

Reütsuna Ikagami lvl 25 (Maniement des éventails + ouïe surdéveloppée)
Commandant Ikaesü : lvl 29, en très mauvais état (maniement de l’ombrelle)
Commandante Akitchi : lvl 29 (retour à la vie des cheveux)
Colonel Araba : lvl 33 (corps à corps + haki de l’armement)
Lieutenant Kiri : lvl ???
Silhouette inconnu : lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 19:51


Dans la cour des presque grands [15]


Les choses sérieuses commençaient vraiment, et déjà la difficulté s'imposait d'elle-même : les deux femmes ne pouvaient faire front contre la Commandante sans se mettre en difficulté, particulièrement Lidy qui n'était pas rodée au combat. De son côté, la chasseuse de prime semblait être un peu mieux préparée, mais ce n'était pas une grande réussite des deux côtés. Fronçant les sourcils, la mine fermée et le teint blafard, l'Agente du CP6 faisait fonctionner ses méninges à toute allures. Elle n'en conclut qu'une seule chose : il lui fallait, elle aussi, se montrer utile. Lire les pensées était son grand avantage, mais si elle pourrait esquiver avec difficulté les assauts de son ennemie, elle ne pouvait pas la blesser... Oui, il allait donc falloir continuer à repousser ses assauts jusqu'à l'arrivée potentielle des renforts, ou l'affrontement. Si elle s'était faite plus discrète, elle aurait pu la faire parler jusqu'à ce qu'elle en oublie le combat... « Et merde ! » se maudit-elle.

- Attention à ses cheveux ! Lâcha Lidy en se mettant sur ses gardes.

Les assauts étaient concentrés sur Setsuna. Certes, la demoiselle du Cipher Pol n'était pas une combattante émérite, mais elle aurait bientôt le loisir de combattre : il fallait qu'elle se prépare à cette éventualité, et la situation réelle était le meilleur berceau d'apprentissage, bien que le plus dangereux aussi. Elle ferma les yeux un court instant avant de se diriger sur le côté. Elle garda en visu son adversaire, et tenta d'esquiver avec habileté les cheveux qui se promenaient dans la pièce, prévoyant chacun des gestes avant qu'ils n'arrivent, avant même qu'ils ne soient particulièrement dessinés. Elle pouvait prévoir les actions de son ennemie, tant qu'elle la gardait en vue. Et c'était bien là sa plus grande faiblesse, le pensait-elle.

- Un retour à la vie, c'est vraiment une plaie, lâcha-t-elle à la Commandante. Et ces histoires d'agressions de ce pauvre Ikemachin chose, c'était vrai ?

Elle voulait bien sûr attirer son attention, la distraire. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était jouer l'appât. Il fallait qu'elle garde la Commandante en vie, mais pas au prix de la sienne. Ainsi, en esquivant ses assauts, elle l'empêchait de se concentrer sur la chasseuse de prime. Pourvu qu'elle ne lance pas quelque chose qu'elle ne pourrait pas esquiver...

Kid avait les yeux rivés sur le combat. Un combat de maître, qui opposait deux ennemis bien rodés à leurs arts respectifs. Cependant, rapidement le Colonel prit l'ascendant sur le Commandant. Il était potentiellement le meilleur combattant de la base, et cela mit mal à l'aise le pauvre Kid... Qui ne put s'empêcher cependant d'être horrifié lors des derniers assauts. Alors, il sortit de sa cachette. Il tremblait, la peur au ventre, et pourtant son petit être ne montrait aucun signe de haine à l'égard de ce Commandant qui l'avait maltraité.

- Arrêtez-vous ! Nous avons besoin de lui vivant, pour... notre Seigneur. Il le veut vivant. Notre Seigneur... Oh, grand dieu ! Oh grand dieu !

Avant de se lancer en dehors de sa cachette, Kid avait cherché un objet contondant, plutôt léger, ou tranchant, qui ne lui demanderait pas beaucoup de concentration à avoir pour le déplacer. Ainsi, pendant qu'il parlait, il tentait de le diriger vers le flanc de cet ennemi un peu trop puissant pour lui. En espérant qu'il ne serait pas le prochain sur la liste...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 21:00




Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Reytsu10


Margaret n’était pas idiote en tentant à jouer l’appât mais la manœuvre manquait cruellement de subtilité face à l’Akitchi qui était une combattante expérimentée et qui n’avait donc cure de ce que pouvait bien raconter cette idiote. D’ailleurs, même si elle s’était laissé à voir, sa technique de retour à la vie lui permettait des petites spécificités telles qu’une défense/attaque complète et relativement solide. En manipulant une masse plus grande de cheveux, la belle pouvait simplement gérer deux fronts et donc attaquer l’espionne tout en se défendant des assauts de la chasseuse de prime. Pourtant, ce ne fut pas le choix qu’elle fit et usa d’une méthode bien plus innovante, ou à tout le moins inattendue. S’enfermant dans une armure de cheveux violets, la gradée s’avança à pas vifs droit vers la chasseuse de prime en laissant la Olsen dans son dos, de toute façon protégée par une couche capillaire qui la préserverait.

Devant cette masse, les bourrasques de vent et les coups d’éventails métalliques de la brune furent inutiles et bientôt l’assaillante serait sur elle. Lidy semblait hors de danger pour le moment et elle pourrait se questionner sur l’origine de ce mouvement audacieux, à voir s’il n’était qu’une tentative de fuite, un mouvement désespéré ou une manœuvre cachée.


Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Colone10 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman10


Le coup final allait-être donné mais Kid intervint pour bloquer l’élan du colonel. S’il leva la tête l’espace d’une seconde, il n’attendit pas plus pour abattre son point mais fut interrompu par quelque chose qui le mit en rage et qui lui fit reporter son attention l’espace de quelques secondes sur Kid. En effet, le gradé venait de se prendre un tube en métal dans les côtes et mourrait maintenant d’envie de se venger. Pourtant, il ne bougea pas et releva son bras pour en finir avec Ikeasü, après tout l’ordre était bien de le tuer lui. Mais au moment où il allait en finir, une voix féminine se fit entendre dans le dos d’Araba, un seul mot, une unique sentence.

-  Shigan !    

Son haki était sur son bras, il ne pouvait plus le déplacer et ne savait pas où il allait être frappé, de toute façon, il était déjà trop tard : un doigt venait de s’enfoncer dans son dos, transperçant un de ses poumons et faisant choir le colonel qui perdit sa concentration et s’évanouit au sol sans plus de délai. Le coup n’était pas la seule cause de la perte de connaissance, ce n’était pas possible pour un homme de ce niveau, l’assaillante le savait. Ainsi, elle ne stoppa pas sa course et disparut instantanément dans les escaliers de la base, montant toujours plus haut sans même que Kid ou Ikeasü n’ait pu voir son visage. La seule chose qu’il aurait pu capter : quelques couleurs vives sur un crâne bien trop rapide.



Reütsuna Ikagami lvl 25 (Maniement des éventails + ouïe surdéveloppée)
Commandant Ikaesü : lvl 29, en très mauvais état (maniement de l’ombrelle)
Commandante Akitchi : lvl 29 (retour à la vie des cheveux)
Colonel Araba : lvl 33 (corps à corps + haki de l’armement)
Lieutenant Kiri : lvl ???
Silhouette inconnu : lvl 30+ (Maîtrise du Shigan)
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 21:33


Dans la cour des presque grands [16]


Lorsque le Colonel releva le regard, il sembla plus dangereux que jamais. À ce moment-là, Kid craignit pour sa vie. Il était convaincu qu'il allait suivre le Commandant dans son tombeau, quel qu'il soit. Un déglutissement suffit à évoquer sa peur, quand brusquement la donne changea. Son coup avait bien porté, mais c'était le « Shigan » porté dans son dos qui vint modifier le jeu. Ils avaient gagné contre cet homme d'une puissance impressionnante en une fraction de secondes. « Génial » se dit le petit être qui tenta de distinguer, sans succès, la silhouette salvatrice.

Se tournant vers le Commandant, le mousse alla à ses côtés pour observer ses blessures. Pas d'hémorragie ? Bon, il survivrait ! Cependant, il fallait appeler des secours, ce que le petit être ne s'engagerait pas à faire sur l'instant... D'abord, il devait s'assurer que le Colonel était hors d'état de nuire, et il le ligoterait donc avec les moyens du bord. Comme si ça allait changer quelque chose.

Derrière son masque d'ambition, Lidy manquait encore de moyen. Elle y était douloureusement confronté à cet instant-là, et cette vérité venait la cueillir un peu trop tôt à son goût. Il valait mieux qu'elle soit alertée dès à présent... Dans sa profession, elle serait de toute évidence amenée à se battre, et un style de combat qui lui demandait des armes sous le coude n'était de toute évidence pas le plus abordable... Il lui faudrait, si elle survivait, s'entraîner au corps à corps. Intérieurement, elle pesta : elle détestait cette idée.

- Réfléchis, se marmonna-t-elle en voyant s'éloigner son adversaire.

Elle scruta alors ses pensées. Elle préparait un coup spécial, quelque chose qui allait faire très mal et qui, de toute évidence, ne laisserait aucun chance à son alliée. Ce serait embêtant, surtout si la prochaine victime c'était elle. Bien sûr, l'Agente n'avait aucune idée du temps que mettrait la mystérieuse voix à intervenir. Elle n'était pas là en tant qu'apprentie, mais si on lui avait collée une aide, c'était pour palier à son manque de puissance brute. Il fallait qu'elle se démerde sans alors !

À la recherche d'une arme autour d'elle, une idée lui vint. D'abord, elle se saisirait d'un pistolet et vérifierait très aisément s'il était chargé. Puis, sans douter un seul instant, elle lancerait à la chasseuse de prime d'une voix assurée :

- Elle prépare à coup sûr une attaque spéciale ! Recule et pars ! C'est un ordre.

La porte n'était pas fermée à clef, par chance, elle n'avait pas eu le temps de le faire avec l'appel. Si Lidy avait trouvé une arme, le Colonel en ayant peut-être à disposition, elle tirerait sur la Commandante dans le but de la ralentir, de l'obliger à lui apporter plus de crédit qu'elle ne le pouvait. Cette pensée, cette détresse qui se ressentait chez Lidy, c'était le seuil de son impuissance. Elle avait un air assuré et des pensées presque embrouillées. N'était-elle pas faite pour le combat... Du moins c'était ce qu'elle pensait. Avec un air fermé, elle continuerait à tirer, si elle avait trouvé ce qu'elle voulait. Sinon, elle se contenterait de prendre des projectiles, futiles, lourds, et de les envoyer sur son ennemie. Que pouvait-elle faire d'autre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 22:08






Kid assura le coup en ligotant le colonel du mieux qu’il put, une bonne idée si l’on considérait que la sale où ils se trouvaient tous regorgeais de matériaux en tout genre et notamment d’épaisses chaines. S’il avait donc la force physique ou télépathique de les soulever, il pourrait maintenir tranquille le colonel en cas de réveil brutal. A côté de lui, étaler au sol, Ikeasü respirait fébrilement mais respirait quand même. Il était épuisé, avait un bras cassé mais était en vie et il ne savait pas pourquoi. Qui avait arrêté son supérieur ? Son larbin ? La chose lui paraissait impossible, et d’ailleurs, elle l’était.


Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Reytsu10


Si les choses s’étaient arrangées facilement à l’étage de l’armement, les choses empiraient infiniment dans les quartiers du commandant. Plus rapide, plus agile, plus résistante et davantage encore grâce à sa coquille de cheveux, la commandante ignora ni plus ni moins les projectiles en tout genre lancés par la Olsen et finit par rattraper la chasseuse de prime alors que celle-ci ouvrait la porte. Elle l’attira à elle grâce à plusieurs de ses mèches et finit par l’enfermer, en sa compagnie dans une sorte de chrysalide capillaire. La Olsen pourrait alors lire les pensées de la gradée et découvrir quel était le plan de cette dernière. En effet, à travers ses pensées, elle vivait la scène par les yeux de la titulaire du retour à la vie et comprendrait que la garce se contentait d’appliquer ses deux mains sur le visage de la chasseuse de prime. Hypnose tactile, une aptitude rare qui ne pouvait fonctionner que sous certaines conditions et qui demandait un doigté particulièrement méticuleux.  En réalité, sa technique de retour à la vie n’était qu’un artifice, un moyen au service de ce pouvoir hypnotique de grande envergure, ce même pouvoir qui avait fait plier de nombreuses volontés par le passé.

N’ayant donc pas trouvé d’arme à feu, et ses projectils étant inutiles, Lidy comprendrait bien vite qu’elle ne pouvait extraire sa camarade de là et qu’elle allait devoir non plus affronter un mais bien deux adversaires. Comble de l’infortune, elle n’était pas capable de porter un coup à la première alors comment allait-elle faire pour s’opposer à la seconde.

Tout à coup, la chrysalide s’ouvrit et les deux femmes qu’elle abritait firent face à la pauvre CP6 maintenant bien seule. Elle pourrait appeler Reütsuna ou lire dans ses pensées, elle n’obtiendrait aucune réponse et ne percevrait aucune pensée. Puis, lâchant l’ordre comme un couperet, Akitchi sollicita l’impardonnable.

-   Tue-la.  

Se munissant de son éventail en fer, la chasseuse s’avança d’un pas et débuta un geste ample dans l’air. Dans les secondes à venir, une lame d’air verticale et acérée foncerait irrémédiablement vers la Olsen.  

Reütsuna Ikagami lvl 25 (Maniement des éventails + ouïe surdéveloppée). Elle est hypnotisée et attaque Lidy sur l’ordre d’Akitchi.
Commandant Ikaesü : lvl 29, en très mauvais état (maniement de l’ombrelle)
Commandante Akitchi : lvl 29 (retour à la vie des cheveux + Hypnose tactile)
Colonel Araba : lvl 33 (corps à corps + haki de l’armement)
Lieutenant Kiri : lvl ???
Silhouette inconnu : lvl 30+ (Maîtrise du Shigan)
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 22:45


Dans la cour des presque grands [17]


Ce qui se produisit n'était pas dans les plans de la jeune femme. Qu'avait fait la Commandante ? Une technique particulière d'hypnose de toute évidence. Elle avait pris sous son contrôle la jeune femme qui la regardait avec un air ahuri à présent. Ahuri ou absent, au choix. Lidy n'était pas très friande de cette nouvelle « Crystal » qu'elle avait devant elle. Déglutissant, elle constata que son plan avait échoué et qu'elle était à nouveau livré à elle-même, dans une situation dont elle ne pouvait se sortir. Les chances de victoire étaient nulles, alors il fallait qu'elle gagne du temps. En changeant d'emplacement, elle s'était positionnée en direction de la volière, qui était alors peut-être sa seule échappatoire. S'intéressant intérieurement aux souvenirs précis de l'apparition de la commandante, elle n'avait pas vu celle-ci fermer à clef les locaux dont elle provenait : il allait donc falloir jouer sur l'avance que lui octroyait son fruit.

Sans attendre les ordres de la Commandante, Lidy s'éloigna en direction de la volière. Elle renversa au passage ce qui pouvait ralentir le cerveau lent d'une personne sans conscience. Il fallait qu'elle gagne quelques précieuses secondes avant l'arrivée de l'Agente qui avait été affectée aux missions de combat. Elle maudissait la chasseuse de prime incompétente, tout en regrettant d'avoir placé autant d'espoir en elle. S'il ne s'était agit que de sa personne et de la commandante, elle aurait évidemment joué un jeu et aurait peut-être été plus prudente dans ses actions. De toutes les manières, rien ne lui permettait pour l'instant de se croire permis de penser à ce type de considérations : les dés étaient jetés.

- Barrons-nous, fit-elle en s'éloignant vers l'endroit d'où venait la commandante, en fermant la porte et en y jetant ce qu'elle trouvait derrière.

Bien sûr, c'était illusoire de croire qu'elle pourrait les bloquer réellement, mais elle les ralentirait sûrement de ce temps après lequel elle courait. D'un autre côté, il fallait qu'elle réfléchisse : si elles venaient vers elle, peut-être qu'elle devrait révéler quelque chose qui les obligerait à douter encore quelques instants, ou donner une information qui ferait croire qu'elle avait une certaine valeur... Malheureusement, le secret de sa malédiction ne pouvait être transmis. La lame d'air, dans tous les cas esquivée, était encore lente, si Lidy l'avait perçue. Cela signifiait que la chasseuse de prime avait eu la bonne idée de garder un semblant de conscience... Peut-être qu'en lui parlant...

Si la chasseuse de prime continuait sa course, Lidy lui hurlerait son nom : «Reütsuna, arrête ! ». Et dans l'urgence, elle pourrait aussi lancer à la Commandante qu'elle n'était qu'une imbécile de croire qu'elle pourrait taire cette affaire éternellement, mais qu'en échange de sa vie, elle pourrait lui donner des éléments pour continuer ce qu'elle faisait... Ah, elle était définitivement à court d'idée et de moyens si cela ne fonctionnait pas. Après tout, l'Agent Olsen était assez peu dégourdie...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juin - 23:27




Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12 Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Reytsu10


La lame d’air n’effleura même pas le corps frêle de l’agente, la chasseuse encore trop fraichement hypnotisée pour avoir totalement perdu l’intégralité de ses facultés et de son discernement. Il s’agissait là d’un des deux inconvénients de la technique de l’hypnose tactile. Rapide à mettre en place, elle nécessitait néanmoins une exposition longue et répétée pour pouvoir fonctionner avec la plus grande des efficacités. Quant au second inconvénient, il s’agissait là d’un secret que peu de personnes avaient pu percer jusqu’alors.

Quoiqu’il en soit, et prise par le jeu de cette lutte en alliées, la commandante ne put agir suffisamment rapidement pour empêcher la petite proie de se barricader dans la salle voisine : la volière où elle se trouvait en attendant le retour de son cher Araba. En temps normal, ses cheveux lancés en ligne droite auraient pu l’attraper, mais entre la fatigue légère du début de combat et les obstacles lancés sur le chemin par la Olsen, elle n’avait pu se saisir de la fuyarde. Qu’à cela ne tienne, elle pourrait se cacher autant qu’elle le souhaitait, la petite porte en bois ne résisterait pas bien longtemps aux assauts aériens et tranchant de son nouveau petit jouet. D’ailleurs, histoire de parachever son travail hypnotique, et alors même que son esclave tirait une nouvelle lame sur la porte, Akitchi vint poser sa main sur la nuque de la destructrice de porte, renforçant ainsi son esprit sur le mental vacillant de la chasseuse de prime et rendant inefficace les appels de Margaret ebvers Crystal. Enfin, Reütsuna apparamment.

Les piques lancés contre la traitresse par la Cipher Pol amusait et distrayait cette sadique qui voyait là un moment de joie à partager. Elle s’imaginait déjà démembrer cette garce d’espionne à l’aide de ses cheveux et des coups tranchants de sa petite protégée aliénée. Ah, et quand son fier colonel reviendrait, elle pourrait lui ordonner de la faire souffrir, tellement fort… Peut-être ne la tuerait-il pas d’ailleurs, peut-être la rendraient-ils folle avant de l’envoyer dans les tréfonds d’Impel Down. Regardant la seconde lame d’air partir en entamer très largement la porte, dévoilant ainsi les premiers éléments de fortification utilisés par la souris, Akitchi se délecta de l’ivresse à venir. Cette victoire, elle comptait bien la fêter, elle avait protégé son secret, trouvé une nouvelle esclave et avait fait tué ce fumier d’Ikeasü. La victoire ne pouvait être que totale. Puis, vint le temps de la troisième et ultime lame d’air, celle qui découpa la porte et enfonça les défenses matérielles de sa proie. C’était terminé, elle ne pouvait plus se défendre et elle allait y passer. Reütsuna arma son coup et relâcha sa dernière offensive à l’encontre de sa camarade et dorénavant amie… Intérieurement, le peu de raison qui lui restait pleurait la perte de Lidy. La lame décolla de l’éventail, bien plus rapide, et se précipita vers sa cible qui pourrait alors penser que la dernière heure était venue, si proche du but.

Pourtant, un mot viendrait alors lui redonner espoir.

-   TEKKAI !  



Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Cp9_ta10


Les trois femmes ne purent voir d’où le son venait avant que la lame ne se dissipe sur une quatrième intervenante. Cette femme à la chevelure étrange et à la beauté rare n’était connue d’aucune des personnes présentes, pas même de la gradée elle-même. Que pouvait-elle faire ici, et pourquoi avait-elle sauvé cette garce d’espionne. Akitchi fulminait et se demandait comment une telle chose était possible. Sur le coup, elle se saisit de son appareil de communication et appella son Araba, alors que la nouvelle arrivée se tenait droite comme un « I » entre Lidy et Reütsuna, la lame de cette dernière n’ayant pas causé le moindre dommage. Au bout du fil, personne ne décrocha et ce fut finalement la blonde qui répondit à ses interrogations.

-  Ton complice est au sol, c’est terminé. Rends-toi, et je penserai à t’épargner.  

En guise de simple réponse, la commandante ordonna à son jouet de tuer les deux adversaires. La chasseuse de prime n’eut pas le temps de lancer sa première lame que déjà elle fut rejointe d’un vif soru par l’inconnue qui lui envoya un coup de poing violent dans l’estomac. En même temps que les quelques gouttes de sang crachés par cette dernière, la protectrice intervint et s’adressa à Lidy.

-   Agent Olsen, je suis l’agent Tahita Odono du Cipher Pol 9. Confirmez-vous que la commandante Akitchi est le cerveau de cette opération ?  

Méthodique avant tout, elle avait pour ordre de ne coffrer que les personnes nommées spécifiquement par sa collègue du six. Si Lidy confirmait, Tahita lui infligerait une sévère correction à l’aide de la maîtrise des six voies du Rokushiki pour finalement la mettre au sol et la tenir par les cheveux qu’elle couperait d’un Rankyaku au moindre mouvement de ces derniers. Elle laisserait alors tout loisir à la Olsen pour poser les questions qu’elle souhaitait et terminer définitivement cette enquête, en sécurité elle et sa collègue chasseuse de prime maintenant dans les vapes.

Reütsuna Ikagami lvl 25 (Maniement des éventails + ouïe surdéveloppée)
Commandant Ikaesü : lvl 29, en très mauvais état (maniement de l’ombrelle)
Commandante Akitchi : lvl 29 (retour à la vie des cheveux + Hypnose tactile) Si tu l’accuses, elle est mise hors combat.
Colonel Araba : lvl 33 (corps à corps + haki de l’armement)
Lieutenant Kiri : lvl ???
Tahita Odono, agente CP9 : lvl 30+ (Rokushiki)
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 342

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue33/75Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue213/220Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (213/220)
Berrys: 101.189.300 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Juin - 7:58


Dans la cour des presque grands [18]


La porte cédait. « Plus vite ! ». C'était la fin. « Plus vite ! ». Il n'y avait plus de retour en arrière possible : son ennemie voulait sa mort. « Plus vite ! ». La lenteur de la scène se combina à la puissance de l'armure qui vint se mettre en travers du passage de Reutsuna. Les yeux écarquillés, Lidy observait avec stupéfaction l'Agente qui venait de la sauver. Un merci faillit lui échapper mais au final, elle ne faisait que son job. Se contentant de se lever, elle observa sans une once de compassion la chasseuse de prime se faire frapper sèchement avant que les présentations ne soient faites. Si la personne aux cheveux colorés donnait son identité, c'est qu'elle n'avait aucun doutes quant à celle de la commandante, malgré sa demande de confirmation. Alors, d'un simple sourire, d'une simple attaque personnelle, Lidy fit à l'intéressée :

- L'es-tu ?

Dans ses pensées, elle lut que les choses étaient plus compliquées. Mais ça, elle le savait déjà. Elle haussa les épaules, et se contenta de laisser passer quand un « Non » répondit à son interrogation. C'était une question rhétorique et elle désigna cette femme qui l'exaspérait comme une « cible » à capturer. Actuellement, elle n'était pas en état d'être interrogée, et malgré le passage à tabac qui en suivit, elle ne sembla pas être dans de bien meilleures conditions.

Les questions fusèrent alors sans qu'une seule réponse ne soit donnée. Si l'insistance de Lidy semblait s'appuyer sur les micro-expressions qu'elle aurait pu trouver de-ci, de-là, elle se contentait en réalité de lire dans ses pensées, avançant à taton sans dévoiler son pouvoir. Puis, quelques minutes plus tard, dans le silence le plus complet, elle se détourna de la scène et lâcha sur un ton de sentence absolu :

- Elle, le Colonel, le Lieutenant... Une belle branche de gradés. Il y a aussi le ravitailleur qui devrait revenir demain. À capturer, donc. Avec le Commandant nous avons fait le lien : son employeur est très certainement le marchand d'arme, Kasuji Imejo. Il serait intéressant d'utiliser la Commandante pour le capturer, du moins s'en approcher, mais... Ce n'est pas mon boulot. Je ferai mon rapport. C'est évidemment du bon travail, Agente Tahita Odono.

Sans un sourire, Lidy se contenta de ramasser les dernières affaires qu'elle pourrait trouver dans le bureau du Colonel, les derniers indices qui pourraient avoir leur place dans les affaires de la Commandante : liens, transmissions, quelques informations qu'ils auraient pu noter et qui avaient fuité... Plusieurs éléments pourraient venir compléter les aveux et témoignages, tentatives de meurtre qui, déjà, les incriminait pour un trajet direct à Impel Down. Le lieutenant, lui, aurait peut-être la chance d'être envoyé à Tequila Wolf si jamais les auspices étaient bonnes... Quoique cet enfer n'était pas une bénédiction, et de loin.

Au passage, elle appela une unité de soin pour le Commandant, dont elle donnerait les actions, l'investigation passée et les éléments réunis... Elle pourrait aussi lui imputer une partie de son plan, sans pour autant le valoriser : ce qu'elle devait dire était d'une simplicité et d'un manque d'émotion certains. Quant à la chasseuse de prime, elle aussi recevrait des soins. Elle la citerait comme un élément essentiel de la mission, qui avait su se montrer utile en temps et en heure pour couvrir un large panel de suspects. Son inexpérience était rattrapée par une volonté de bien faire, et pourrait l'amener à être utile au Gouvernement Mondial.

Quant à Kid, il eut la part neutre. Elle l'évoqua comme « Une personne qui passait par là, mauvais endroit, mauvais moment. ». Si elle ne cacha pas leur relation et évoqua les faits strictement, elle semblait ne pas vouloir le mettre en avant. Un manque d'ambition pour lui, en soit.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1830

Feuille de personnage
Niveau:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Left_bar_bleue0/0Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Juin - 10:30




Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Comman12


A chaque question que pouvait lui poser l’agente du CP6, la dénommée Akitchi ne fit que nier ou garder le silence, que pouvait-elle faire d’autre ? A première vue, rien ne la reliait encore à son boss ou à une quelconque part de responsabilité dans le fond de l’affaire. Elle avait tenter de tuer la Olsen et le commandant Ikeasü par l’intermédiaire du colonel et risquait déjà la détention à vie pour cela mais jamais elle ne trahirait son cher et tendre supérieur. Pourtant, si aucune question ne trouva de réponse verbale, Lidy aurait toutes les informations qu’elle souhaitait, la commandante pensant être à l’abri dans son esprit : elle se trompait. Son implication sous les ordres générales du trafiquant d’arme, la participation de Kiri, du ravitailleur et la sienne, l’absence de remord ou encore la véritable nature du commandant que l’on pouvait finalement qualifié de petit forceur plutôt que de réel harceleur. Les questions avaient été nombreuses et toutes eurent donc une réponse, aux grands dames de la principale concernée qui ne prenait un coup de genou dans les côtes à chaque négation ou silence. Apparemment, si la CP6 ne plaisantait pas, la CP9 n’était pas en reste non plus.

Alors, lorsque la bleu tira ses conclusions définitives, la captive ne put qu’être effaré, elle avait tout bon, ou presque. Dans toute cette étude de fin de mission, il n’y avait qu’une erreur et un oubli, minime cependant. Elle vit alors la “Margaret” fouiller le bureau de son cher Araba et finalement trouver le dossier de cette dernière, totalement vide de tout document administratif et simplement empli d’une note portant le même sceau que la lettre adressée à Kiri et extraite par Ikeasü : preuve ultime et définitive d’une culpabilité déjà acquise. Malheureusement pour elle, Akitchi avait nié. Elle allait donc passé de sales moments en salle d’interrogatoire très probablement sous la vigilance de la blonde qui la maintenait d’une poigne de fer. Les séances seraient longues, douloureuses et franches pour que finalement, la vérité que Lidy connaissait grâce à son fruit éclate en plein jour : la commandaante Akitchi, Deisa Okin de son véritable nom, était une chienne au service du trafiquant tant recherché et avait détourné de précieuses informations pour son compte. Il se terrait sur une île de petite importance sur West Blue où il avait établi un camp de base solide et sélectif à l’entrée : une vraie petite forteresse de solitude. Mais tout cela, c’était pour plus tard.


Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Cp9_ta10


Pour l’heure, l’assassine du dernier des Cipher Pol adressa un signe de tête amical à sa collègue du six et assomma sa captive d’un violent coup derrière la nuque avant de la mettre sur son épaule et de tourner les talons vers les escaliers.

    - Du bon travail pour vous aussi Agente Olsen. J’espère avoir l’occasion de retravailler avec vous.

Elle ne croyait pas si bien dire...

L’unité de soin pris en charge le commandant blessé ainsi que le colonel maintenu par des liens installés par le nain difforme. Le premier se retrouverait dans un bon lit douillet et l’autre sur le sol crasseux du 3e étage de la prison d’Impel Down.


***


Quelques jours plus tard, le rapport de l’agent Olsen serait traité et transmis à l’agent Ashford qui relaierait l’information à sa hiérarchie directe : le directeur du CP6. Plusieurs mesures furent alors prises conjointement avec la marine. Bien que l’agente ait commis une erreur sur son implication, le pauvre bougre n’ayant trahi sa faction que sous l’empire de l’hypnose tactile, le colonel Araba fut radié et laissé dans les geôles de la prison sous-marine pour traîtrise : le gouvernement n’avait pas besoin de gradé aussi faible et malléable que lui. Sa place de colonel en charge de la base navale 83 fut alors offerte logiquement à l’un des piliers de l’enquête : l’ex-commandant Ikeasü qui ne pouvait maintenant que remercier sa bonne étoile, et l’intervention des Cipher Pol dans sa propre petite enquête. Enfin, pour service rendu efficacement, le Cipher Pol 6 intégra une nouvelle recrue : Reütsuna Ikagami, ex-chasseuse de prime, en tant que soutien de terrain. Si elle était officiellement rattachée au corps de la marine, ses ordres lui étaient directement donné par le Cipher Pol et, plus précisément par sa hiérarchie directe. 

Henry Ashford en avait donc terminé avec les différents intervenants mais avait encore une intéressée à contacter : des félicitations étaient de rigueur pour cette mission s’étant avérée être une réussite quasi-intégrale.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dans la cour des presque grands (PV Lidy)   Dans la cour des presque grands (PV Lidy) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la cour des presque grands (PV Lidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-