Partagez | 
 

 [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 197
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mar 8 Mai - 10:55

Doutes !
feat. TnS


Apparemment, le papy naval n’était pas aussi sûr des prouesses professionnelles que pouvaient réaliser Lara que le reste de l’équipage, ou que Nook, plus particulièrement. Quand il aborda le sujet d’une éventuelle aide extérieure et alors que Alidia était retenue par la main salvatrice de Damon, une moue mitigée prit place sur le visage encore légèrement enfantin du « cuisinier officiel numéro un de l’équipage de Fenice Nakata, Tengoku no Seigi ». Il attendit que le vieux descende de l’immense bâtiment naval pour enfin prendre la parole et éclaircir un point qu’il trouvait presque honteux.

- Bah ça va, il s’emmerde pas papy. Il va faire du recrutement pour nous maintenant ? Pas sûr que la capitaine accepte aussi facilement…


En réalité, le cuistot était encore tout jeune dans l’équipage et ne connaissait pas aussi bien le capitaine que d’autres forbans comme Damon ou Alidia. Non, en réalité, il ne savait pas comment allait réagir le phénix mais pensait avant tout à ses propres préoccupations. Ingénieur naval … Il ne devait y avoir que des brutes qui faisaient des boulots comme ça, pas de belles et délicates jeunes femmes au teint rosé et aux courbes affolantes. Bon ok, chaque principe avait son exception mais l’équipage pirate avait déjà eu son exception avec Lara et le corps de métier des charpentiers. Alors deux coups de pot de suite, ça semblait beaucoup trop beau pour être vrai. Il n’y avait aucun doute que cette fois, ils n’allaient pas y couper, il allait encore récupérer un bourrin bodybuildé qui ferait probablement passer Hiko pour une fillette en pleine fleur de l’âge.

Décidément, entre l'épisode coquin interrompu par la blondinette de l'équipage au moment de l'apogée suprême, la triste mine de Kari et l'arrivée potentielle d'un nouvel homme sur le navire, il semblait bien que la journée annoncée comme prometteuse virait au cauchemar. Le Yamaka commençait à se poser des questions : pourquoi son dieu pervers lui tournait-il le dos en une journée si belle ? Pourquoi ne lui avait-il pas offert un harem sur ce navire neuf ? Était-ce le prix à payer pour avoir fait le choix de l'exclusivité avec la belle charpentière ?

Cette situation, l’audace de papy naval, les doutes de Nook et les hésitations d’Alidia, clairement, ça jetait un petit froid sur le pont du tout nouveau destrier du groupe. C’est alors qu’une voix douce comme la rosée matinale sur les champs de fleur de East Blue se laissa entendre, celle de Lara qui donnait enfin son avis ; son avis professionnel.

- Je pense que c’est une bonne chose... Enfin, je suis charpentière et si des pièces du navire cassent, je peux réparer. Mais uniquement des systèmes simples. Je ne suis pas ingénieure et je n’ai pas la moindre idée de la marche à suivre pour réactiver un système de revêtement cassé, pour réincarcéré un brise-glace défait ou autre… Un ingénieur naval serait une bonne chose.


La voix de la raison, à n’en pas douter, mais cette raison ne plaisait pas au pervers en chef de l’équipage. D’ailleurs, si la faucheuse avait donné un avis pro, elle n’en oubliait pas le perso et espérait que l’ingénieur en question serait un monstre masculin sur lequel son aimé n’irait pas lorgner à la première occasion…

Quoiqu’il en soit, le cuistot resterait calme et silencieux, à ruminer ses doutes et ses peurs dans son coin jusqu’au retour de l’inconnu charpentier. Il priait pour un miracle, juste un tout petit !

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1670
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mar 8 Mai - 16:13

   
Kibo no Felicity
pv Équipage | Shabaody




Avoir un esprit rêveur et porté sur l'imaginaire était un atout indéniable lorsqu'un individu voulait plonger dans le monde merveilleux de la musique, mais était-ce obligatoire de posséder de telles capacités ? Le jeune épéiste n'en savait trop rien car la sensibilité artistique ne l'avait pas encore frôlé jusqu'à présent, mais le fait de côtoyer quotidiennement son capitaine lui avait donné l'envie d'explorer d'autres choses afin que sa vie ne tourne pas uniquement autour de la voie du bushido. Après tout qu'y pourrait-il y avoir de mal à s'ouvrir à la nouvelle, à ouvrir les yeux et regarder le monde autrement qu'à travers les yeux d'un sabreur ? Car il était bien plus que cela, ou du moins aimait-il à croire que c'était le cas. Il ne pouvait pas se définir uniquement par son seul talent de la maîtrise du sabre, même avec sa modestie naturelle il ne pouvait pas croire que sa personnalité soit réduite à son talent pour trancher la chair avec un outil de mort : il voulait et devait être bien plus que cela.
Alors oui il avait accepté de suivre son capitaine jusqu'aux portes de ce monde musical en espérant qu'il y fasse une découverte aussi merveilleuse que révélatrice mais, lorsqu'aucun déclic ne se produisit au moment de franchir les portes, l'épéiste sut que cela tout serait un peu plus compliqué que prévu. À l'inverse de son capitaine il était prêt à découvrir la musique sur le tard et, contrairement aux jeunes prodiges qui étaient bercés dans ce milieu dés leur plus tendre enfance, Kyoshiro avait grandi dans un environnement strict à la discipline rigide comme tous les samouraïs en devenir. Il allait donc devoir faire coïncider deux univers diamétralement opposés, il allait devoir ouvrir un pan de sa personnalité pour accueillir la musique et les émotions que celle-ci véhiculait. Plus facile à dire qu'à faire, apparemment, mais le bretteur n'allait pas baisser les bras pour autant. Il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent, ce n'était pas prêt de commencer.

Alors que le épéiste laissait ses doigts traîner sur les notes pour s'habituer au son que chacune d'entre elles produisit, il observa d'un coup de l’œil la demoiselle rentrer dans la pièce ce qui ne manqua pas de le faire sourire. Cela pouvait paraître insignifiant mais le fait qu'elle soit ici était un important pas en avant de sa part, une façon de montrer que malgré sa timidité et sa réserve elle était prête à essayer de s'ouvrir. Bien entendu c'était logique qu'elle s'ouvre en petit comité pour commencer, chaque chose en son temps, mais c'était un effort qui méritait d'être salué.
Alors que le guerrier allait reporter son attention sur le piano il entendit quelques paroles provenir de la demoiselle, ce qui ne manqua pas de le surprendre. Certes elle était timide et faisait l'effort de se joindre au groupe, mais là à fredonner ? À chanter ? C'était aussi impressionnant qu'admirable. Un peu maladroitement, suivant le mouvement de son capitaine qui tint à se joindre au chant, le jeune épéiste pianota quelques touches parfois deux par deux en essayant de ne pas trop jurer avec le son de la mélodie. Bien entendu c'était très grossier et cela allait lui demander de nombreux mois de pratique avant qu'il fasse quelque chose de correct, mais ne fallait-il pas commencer par quelque par ?

Au bout de quelques instants les festivités prirent fin lorsque le capitaine décida de rejoindre le reste de ses camarades, décision assez sage au vu du temps passé dans cette pièce. Emboîtant le pas du Phénix, Kyoshiro se contenta d'apposer doucement sa main sur l'épaule de la demoiselle, en passant, comme pour la remerciant de sa participation et reconnaître l'effort qu'elle venait de faire. Si elle continuait dans cette direction, il ne lui faudrait pas longtemps avant de s'ouvrir totalement et révéler la richesse de sa personnalité.



© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 395
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
96/200  (96/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Dim 13 Mai - 16:12

Kibo no
Felicity
Feat. Tengoku no Seigi

Hey Boy In The Pines (Where Did You Sleep Last Night cover) - Daniel Farrant & Mark Rawson
Elle était loin, quelque part, sur la mer froide de North Blue, sur une petite île recouverte d’un épais manteau de neige. Il faisait nuit, une nuit sans l’ombre d’un nuage, glaciale, dont la lune, dans son dernier quartier, éclairait faiblement les quelques petits toits eux aussi masqués par une couverture de poudreuse encore fraîche. Le vent était levé, fouettant le paysage de ses caresses, entraînant les flocons dans une danse endiablée, les projetant contre les murs et les fenêtres.

Un bâtiment semblait bien occupé. Il y régnait une chaleur, émanant à la fois de l’énorme feu de cheminée qui brûlait près d’un comptoir, et à la fois de la foule qui le peuplait. Il y avait même de la buée qui était apparue aux vitres. Kari, comme beaucoup d’autres, s’était réfugiée là, s’accaparant une petite table dans un coin, bien à l’abri au chaud. Le bar, puisque c’en était un, n’était pas extrêmement grand, tout en bois vêtu, du plancher au plafond, en passant par les immenses rondins qui composaient les murs et le mobilier. Des bougies, disposées çà et là sur les tables et le comptoir, complétaient l’éclairage fourni par le feu de cheminée. Il se dégageait de la pièce une ambiance chaleureuse, tamisée et propice à l’intimité, de quoi contenter Kari pour les quelques heures qu’elle avait finalement passées en ces lieux.

Si la plupart des gens s’étaient réunis autour de tables, un petit groupe de quatre était à l’écart, au plus éloigné de l’entrée. Des instruments ils avaient, sur une petite estrade en bois, ils se tenaient.

C’était comme si elle y était encore. L’odeur âcre de tabac et de la fumée du bois de la cheminée qui se mélangeait sans délicatesse aux relents d’alcool, les voix, les verres qui s’entrechoquent, les raclements de chaise, les pas. Et cette mélodie, qu’on voulait discrète mais qui absorbait les bruits de fond, celle à laquelle personne ne semblait prêter attention, mais si elle s’arrêtait, il semblerait manquer quelque chose.

Kari l’avait écoutée sans trop faire attention, comme la plupart des clients ce soir-là. Pourtant, c’était resté ancré dans sa mémoire, enfoui jusqu’à ce qu’une série de notes le fasse ressortir.

Tandis que des paroles commençaient à sortir de sa bouche d’une voix faible, ses pensées étaient tournées ailleurs. Ce n’était ni juste, ni faux, elle ne chantait pas assez fort pour qu’on puisse juger ses talents en la matière, surtout qu’elle n’en avait pas vraiment.

La rousse ne s’aperçut pas de suite qu’autour d’elle, des instruments s’étaient mis à jouer, guidés aussi bien par des doigts habiles qu’hasardeux, l’accompagnant dans une mélodie qu’elle était sûrement la seule du trio à connaître.

Là où son esprit errait, ce n’était pas qu’une guitare et un piano qui jouaient, il y avait aussi une basse et même une batterie. Deux instruments qui, eux aussi, essayaient de se faire discrets mais étaient essentiels puisque c’étaient eux qui bâtissaient le rythme. Et c’est bien connu, les meilleurs bassistes sont ceux que l’on n’entend pas…

Sa mémoire n’avait retenu qu’un couplet. Ou peut-être bien que c’était un refrain… Quoi qu’il en soit, l’ancienne chasseuse de primes ne chantonna pas bien longtemps, elle s’arrêta lorsque son souvenir commença à devenir flou, ce qui la ramena, un peu malgré elle, au présent.

Elle fut presque surprise d’entendre encore une guitare et un piano jouer et rapidement ouvrit les yeux. Le décor d’un hiver froid laissait la place à un autre intérieur de bois, qui pourtant n’avait rien à voir : une salle de musique. Le navire. Tout lui revint presque instantanément et ses yeux se dirigèrent rapidement vers ses deux compères, en même temps qu’elle se rendait réellement compte de ce qu’elle venait de faire. S’était-elle laissée aller pendant un petit instant ? S’était-elle ouverte, certes en comité restreint, à d’autres ?

La rouquine les écouta silencieusement jouer jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent, retombant dans l’ombre et l’oubli dont elle avait l’habitude. Etre au centre des projecteurs, ce n’était pas son truc. Pourtant, lorsqu’ils quittèrent la pièce pour rejoindre les autres sur le pont, elle fut une nouvelle fois le centre de l’attention de quelqu’un d’autre. Lorsque Kyoshiro posa sa main un bref instant sur son épaule, la Crown tourna le regard vers lui. Et tandis qu’elle cherchait un sens à son geste, elle suivit les deux hommes en direction de l’extérieur.
Codé par Kari Crown


Du côté de mes pnjs, pas grand chose, ils ne bougent pas.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14678
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
942/1000  (942/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Dim 13 Mai - 20:51

img_rp
Kibo no Felicity.
feat. TnS
Présent



La frustration de Nook, si elle fut bel et bien comprise et cernée par la majorité des membres de l'équipage, demeura dans un premier temps sans réponse orale. La majorité des pirates ne savaient effectivement qu'en penser précisément. Certes, Nakata n'était guère le genre d'homme à se laisser mener à la baguette, tant son rôle de capitaine lui tenait à cœur et tant il se donnait de la peine pour leur assurer des lendemains plus radieux, mais ils devaient justement remarquer qu'à ce titre, la proposition du contre-maître demeurait alléchante. Un tel navire serait un talon d'Achille grossier et béant, aisé à exploiter de la part de leurs ennemis s'ils ne prenaient pas des précautions et des dispositions préalable. S'ils manquaient de main d'oeuvre pour le manœuvrer, ou s'ils multipliaient les bavures sans savoir les réparer, ils risquaient forcément tôt ou tard d'en arriver à un point de non retour... Et, dans l'optique d'éviter un échec qui serait trop sanglant, force était d'admettre qu'il valait mieux prendre les devants. Chose que le Phoenix lui-même avait su cerner, avec le temps, n'ayant guère un tempérament suffisamment capricieux ou orgueilleux pour le pousser à croire que le Nouveau Monde n'attendait qu'une seule et unique chose : qu'il vienne y asseoir son autorité. De facto, tous semblaient admettre qu'il était plausible que l'artiste se penche a minima sérieusement, voire religieusement, sur la proposition qui allait leur être formulée... Quelle qu'elle soit. Car, pour l'heure, rien de trop loquace n'avait encore été annoncé : le vieillard s'était simplement esquivé en grommelant quelques grossières précisions, qui demeuraient en l'état relativement énigmatiques. Dans tous les cas, la majorité des forbans, justement, ne semblaient guère s'accorder et s'aligner sur l'avis du cuisinier. En revanche, les dires plus responsables de Lara furent plus largement approuvés : quelques hochements de tête se firent remarquer, et Damon croisa les bras en fermant les paupières avant de renchérir, tranquillement.


De toute manière, nous avons déjà deux cuisiniers. Rien ne nous empêche de doubler chaque profession. Laissons-le s'expliquer davantage... Nous sommes ses clients, de toute manière. Il n'a aucun intérêt à nous faire un cadeau empoisonné.


Des clients, et pas n'importe lesquels. Les Supernovas, dans le coin, étaient certainement innombrables... Mais ceux qui dépassaient les 500 millions de berrys et qui avaient ouvertement travaillé au nom du Gouvernement Mondial, allant jusqu'à tenir Centes Decima en échec, en revanche, étaient probablement nettement moins nombreux. Dans l'absolu, les charpentiers de Galley-la Company n'étaient clairement pas des enfants de cœur : ils devaient être extrêmement bien placés pour savoir comment le monde de la piraterie fonctionnait, et quelles règles parfois intransigeantes et implacables les régissaient. Ils savaient sans aucun doute se défendre... mais au point de tenir un équipage comme Tengoku no Seigi en échec ? Hautement improbable. Du coup, Damon estimait simplement qu'ils n'avaient dans les faits pas d'autre posture à aborder que celle de l'attente. D'une attente sereine et tranquille... Posture à laquelle l'immense majorité des criminels réunis sur le pont principal s'étaient résignés à embrasser lorsque la porte pivota à nouveau, pour dévoiler cette fois-ci les têtes des trois forbans qui, jusque-là, étaient encore en vadrouille.
Le Fenice, en voyant ses subalternes ainsi réunis, ne tarda guère à cligner des paupières, comprenant sans peine que lui, Kyoshiro et Kari étaient attendus depuis quelques instants déjà. Il afficha un léger sourire amusé mais ne se donna guère le mal de s'excuser, songeant qu'ils avaient de toute manière bien plus urgent à traiter, à en croire le silence lourd qui trônait au-dessus de l'assemblée.



Et ben. Vous tirez une de ces tronches... Vous vouliez un bateau plaqué or, c'est ça ?


La raillerie fit mouche : Alidia leva les yeux au ciel, exaspérée, tandis que Ruthven ricanait bassement dans son coin, l'idée semblant le conquérir aisément. Ce fut toutefois le vigie qui répondit en premier, désignant deux silhouettes qui s'en revenaient auprès de la titanesque embarcation à allure modérée.



On s'occupait de marchander pendant que tu baillais aux corneilles. On n'a pas de ristournes, mais c'est tout comme.


Interloqué et étonné, le musicien scruta les deux silhouettes qui grimpaient déjà le long de la passerelle, s'en revenant à leur hauteur pour les interpeller. Le premier était le contre-maître au teint halé qui leur avait présenté leur nouveau navire en premier lieu, et il était suivi d'une silhouette à la fois plus fluette et plus gracile, laquelle semblait purement et simplement flotter plutôt que marcher. Le zoan comprit bien promptement que c'était causé par la bulle sur laquelle cette jeune femme semblait assise... Jeune femme qui, par ailleurs, était manifestement dépourvue de jambes, celles-ci ayant été troquées par une longue queue épaisse et couverte d'écailles. Une sirène ? Il était plutôt rare d'en croiser sur Shabondy, tant le commerce d'esclaves était désastreux pour ces populations avidement prisées par les Tenryubitos et toutes les autres raclures qui possédaient plus d'argent que d'empathie ou de codes moraux... Un bref froncement de sourcils déforma le faciès du mythique à cette pensée, mais il parvint à se ressaisir assez vite : il n'était guère l'heure de laisser ses pensées divaguer et, en responsable de l'équipage fiable et digne de ce nom, il s'avançait déjà pour questionner le colossal charpentier quant à l'objet de la présence d'une si fluette créature lorsqu'il coupa court à ses questionnements en les anticipant lucidement.

Vous voici ! Je vous présente Lapis. Elle travaille pour moi depuis quelques années. Les gens la foutent tranquille. Rares sont ceux qui veulent des représailles avec Galley-la Company... Malheureusement, vous avez dû entendre parler de la guerre dans laquelle le Royaume des Hommes-Poissons s'est lancé ? Ils se sont mis à l'idée de s'en prendre à Erika... Lapis a de la famille, là-bas. Vous pourriez l'escorter jusque là-bas, pour qu'elle s'assure qu'ils sont tous en sécurité ? Elle est douée, comme ingénieure navale. Elle saura vous apprendre à manier le navire et à utiliser son attirail.


Je... Je serai discrète ! J'ai beaucoup entendu parler de vous et... Je serais honorée de pouvoir faire le trajet à vos côtés...


Puisqu'il ne s'attendait guère à une telle révélation, qu'il n'avait eu pas l'ombre d'une chance d'anticiper, l'ancien capitaine corsaire pivota pour faire face aux regards de ses subalternes, tâchant d'en savoir un peu plus sur cette situation inattendue sans les interroger frontalement à ce sujet. S'il ne s'attarda guère sur le cas Nook, qu'il devinait pétillant et enthousiaste comme il avait rarement pu l'être, il prêta en revanche bien plus d'attention à Damon et à Alidia, qui se contentèrent grossièrement de hausser les épaules nonchalamment. Au moins, ils ne semblaient pas vraiment être opposés à la perspective d'un recrutement supplémentaire... Il fallait pourtant souligner le fait que bien des pirates avaient déjà pu faire leur entrée au sein de l'équipage, sur l'Archipel. Mais comme la proposition du contre-maître demeurait plutôt avantageuse et comme il n'avait personne de qualifié pour remplir l'office d'ingénieur, pour l'heure, l'artiste ne tarda guère à pivoter à nouveau pour faire face aux deux commerçants qu'il gratifia d'un sourire radieux et d'un hochement de la tête convaincu.



Très bien ! Je n'ai aucune raison de refuser une offre aussi alléchante. Sois la bienvenue, Lapis.


Il allait sans dire qu'elle allait être chaudement accueillie par au moins l'un des pirates...




Comme c'est un présent, il y a un turn order et un délai (de cinq jours) en sachant qu'éééééévidemment, on est pas là pour s'emmerder et se virer du RP. Donc si y a le moindre problème, la moindre remarque, si vous avez besoin de décaler votre tour, si vous ne postez pas durant un tour... Ben je suis là !

Donc, voici le turn order :
Nakata - Kyoshiro - Kari - Nook.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 197
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Dim 13 Mai - 23:05

Motivation ultime
feat. TnS


Concrètement, la situation de Nook pouvait se résumer aisément : il faisait la gueule. Il regardait les autres se complaire de l’hypothèse de se retrouver encore avec une brutasse sans cervelle probablement nommée Gégé ou Ryu-quelque chose en l’honneur de son célèbre souffle alcoolique après les heures du soir passées. Un imbécile aux bras aussi gros que le corps entier du cuistot en chef et à l’intellect aussi massif que le tissu qui couvrait le fessier merveilleux de Lara en ce jour de découverte : bien trop mince. Les dires de Damon n’arrangèrent en rien son état tant est si bien que le maudit de la laine sortit une brioche qu’il avait dans sa poche et commença à la boulotter dans son coin. Derrière les autres membres de l’équipage, s’il remarqua l’arrivée du phénix, du logia et de la belle Crown, il ne sourit même pas à la phrase d’introduction de son capitaine. Il n’ajouta aucune remarque aux explications de Damon et aux hésitations de Nakata, le tout en mâchant lentement la belle pâte aérée qu’il avait produit le matin même.

Dans son esprit, tous les griefs étaient tournés contre ce vieux charpentier naval et contre son dieu pervers qui se jouait encore une fois de lui. Lui donner tant et lui prendre davantage encore… Et si sa belle Lara tombait amoureuse de ce nouvel élément au métier si similaire au sien ? Si à force de travailler de concert, la faucheuse cédait aux avances et aux remarques lubriques de cette crevure d’ingé…

- Oh bordel à ...


Il n’avait fait attention à rien et donc pas au duo qui progressait gentiment vers le pont du navire des Tengoku no Seigi. Il n’avait pas vu le charpentier bronzé fouler le pont en bois et encore moins le petit bon aquatique qui flottait à ses côtés, toute timide devant les mythes qui s’étalaient devant elle. Puis soudain, mû par sa curiosité naturelle il avait fini par jeter un œil et fut ni plus ni moins terrassé. Son cœur manqua un battement, son œil se figea et sa gorge se serra autour d’une mie de brioche qui passa de travers et fit toussoter le pauvre et faible pervers que pouvait être le Yamaka. Prit par cette soudaine quinte de toux, le jeunot tomba sur le sol du navire à genoux avant de cracher ses poumons en direction du pont immaculé de la nouvelle embarcation pirate. Si le moment n’était pas agréable, loin de là, le brun allait parfaitement bien. Au milieu de la violence de ses spasmes, il retrouva l’intégralité de sa ferveur et remercia finalement son dieu pour tous les bienfaits qu’il lui adressait. Il s’excusait de toutes les pensées noires qu’il avait pu avoir dans les instants précédents et lui promis de l’honorer chaque jour du reste de sa vie du mieux qu’il pouvait.

Après quelques secondes de bataille contre son corps, Nook reprit de l’aplomb sous le regard inquiet de Lara qui avait également tiré les leçons d’une telle arrivée qui vit finalement son aimé avancer vers le vieux charpentier et vers la belle ingénieure. Soudainement jalouse, et ignorante des nouvelles résolutions exclusives du maudit à son encontre, elle décida de prendre immédiatement les devants en coupant le pas fier du gourmet en se présentant devant la nouvelle visiteuse.

- Enchantée de te connaitre, je suis Lara, la charpentière de l’équipe. Nous allons travailler ensemble, et j’espère que nous deviendrons de très grandes amies.


Reste proche de tes amis mais encore plus de tes ennemis hein ? L’argentée comptait bien appliquer cette stratégie au maximum pour surveiller son amoureux secret et pour mettre dans sa poche la petite nouvelle… Une sirène… Sérieusement, elle devait avoir pour concurrente une sirène…

Derrière elle, Nook ne se démonta pas et ravirait probablement les attentes de tous les membres de l’équipage qui le savait très… accueillant, avec les nouvelles. Lui non plus n’en revenait pas d’ailleurs… une sirène ! UNE SIRENE QUOI ! Contrairement à certains autres des forbans, le jeunot avait déjà rencontré des sirènes et autres hommes-poissons qu’il avait eu le loisir de croiser de temps à autre dans les bases révolutionnaires. Pour autant, jamais il ne se lassait de la beauté naturelle de ses créatures de rêve.

- Mademoiselle, je suis également enchanté de vous rencontrer ! Je suis Nook, chef cuisinier de l’équipage de Tengoku no Seigi. Je m’imposerai donc comme devoir, et comme plaisir, de vous ravir au quotidien.


Quel homme mes aïeux, mais quel homme ! Nook savait parler aux femmes… Une femme en particulier aimait l'écouter parler mais n'appréciait pas beaucoup les dernières paroles de Pervcook.
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 395
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
96/200  (96/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mar 15 Mai - 21:33

Kibo no
Felicity
Feat. Tengoku no Seigi

The Man Who Can’t Be Moved - The Script
Aldero Crown dardait un œil observateur sur la scène, les bras croisés sur son torse. Si dans un premier temps la situation lui avait parue hautement improbable et sujette à quelques douces moqueries, elle n’en restait pas moins un problème sérieux.

Ingénieur naval hein ? Il ne doutait pas un seul instant que c’était un atout essentiel sur un navire, encore plus quand celui-ci était gigantesque et qu’il allait voguer sur les eaux du Nouveau Monde. Ce n’est pas pour rien que la première moitié de Grand Line était surnommée « le Paradis » non ? Et eux allaient se jeter tout droit dans l’Enfer. Plus il y pensait, plus la présence d’un ingénieur naval lui semblait plus que nécessaire. Tout comme ils avaient besoin d’un navigateur, d’un médecin, d’un cuisinier, bref, d’un beau petit monde capable de soutenir les autres et d’apporter une assistance non négociable avec ses talents.

Maintenant, si le vieux contremaître avait quelqu’un qui avait les compétences requises pour ce poste, soit. Ce n’était pas lui que ça allait déranger, même si sur le coup, il se promit de garder un œil méfiant sur la personne qui allait peut-être leur servir d’ingénieur naval, quand bien même Damon avait émis une idée rationnelle.

De toute évidence, les trois retardataires étaient attendus. Très attendus, même. Trop attendus au goût de Kari qui scruta la petite assemblée avec d’un air curieux et interrogateur. Son regard croisa celui de son mentor dont la bouche se déforma en un léger rictus après avoir entendu la réplique emplie de sarcasme du capitaine.

La jeune femme, elle, ne s’en formalisa pas, ça n’eut même pas l’air de lui faire décrocher le moindre sourire. Et de toute façon, elle n’eut pas plus le temps que ça d’y penser, puisque son attention fut attirée par les deux silhouettes qui s’approchaient. Si la première lui était connue, elle fut surprise quant à la deuxième.

Une sirène. En chair, en os et en écailles, une créature dont la rouquine avait entendu parler mais sans jamais en rencontrer une seule. Et voilà que ça arrivait, sur la terre ferme en plus.

Lorsque Nook et Lara s’approchèrent de la nouvelle venue, Aldero en profita pour faire quelques pas en direction de Kari, fixant son œil gris sur le visage de sa protégée, suivi de la petite tontatta, qui elle avait le regard rivé sur Lapis.

Une lueur dans les deux orbes couleur émeraude le dérangeait. Les restes, ou les prémices, il n’en savait trop rien, de quelque chose qu’il avait déjà vu. Il connaissait assez bien la manieuse de couteaux pour pouvoir affirmer que de toute évidence, un truc avait cloché ou allait clocher. Aussi, il chercha un moyen de détourner son attention.
- Une sirène hein ? Et bien. Pourquoi pas.
C’était la première chose qui lui était venue à l’esprit. L’ancienne chasseuse ne put s’empêcher de lui offrir un faible sourire. C’était si maladroit de la part de son mentor que c’en était risible. Pourtant, intérieurement, elle le remercia. Elle se doutait qu’il n’avait pas lancé la conversation pour rien, surtout quand on connaissait le bonhomme. Il avait sûrement vu quelque chose, dans ses yeux, sur son visage, un vilain débris de sa détresse passagère qui n’était pas encore parti. Mais il n’avait pas posé de questions.
- Oui, une sirène, répondit Kari avec un ton plus léger.
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14678
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
942/1000  (942/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mer 16 Mai - 11:12

img_rp
Kibo no Felicity.
feat. TnS
Présent



Comme le capitaine en personne avait donné son aval, la majorité des pirates se contentèrent d'accueillir la sirène d'un sourire bienveillant et de quelques paroles de rigueur, sans pour autant s'appesantir outre mesure. L'ambiance n'était pas encore très festive, et c'était compréhensible. Il allait leur falloir encore quelques aventures pour tisser des liens durables et pérennes entre eux tous... Mis-à-part le ciment dur de l'équipage et quelques uns des pirates qui s'avéraient plus vivants et plus énergiques, la majorité ne se connaissaient finalement que très peu. Aussi la perspective d'accueillir une nouvelle tête ne les enthousiasmait pas outre mesure... Exception faite de Nook, bien entendu, qui se dirigea immédiatement vers la sirène pour la couvrir de mots doux, le tout sous la surveillance assidue de Lara que Lapis avait accueillie avec un grand sourire, aimable et amical.



Je te remercie... Je ferai en sorte de ne pas te gêner !


Elle faisait preuve d'une grâce et d'une humilité qui firent fondre les quelques forbans masculins susceptibles d'assister de loin à cet échange. Il en était un, au sein de cette petite assemblée, qui semblait d'ailleurs plus mesquin que les autres... Mais pas foncièrement à l'attention de la nouvelle recrue, qu'il gratifiait également d'un sourire de bienvenue. Non, celui que Ruthven avait envie de malmener quelque peu, c'était le jeune cuisinier un brin trop érotique et lubrique. Ne pouvant résister à l'occasion de lui faire un sale coup, et ayant d'ores et déjà remarqué la proximité de la charpentière et du cuistot en question, le vampire s'approcha nonchalamment et gaiement avant de tendre une main à Lapis. La sirène la serra sans trop hésiter, toujours aussi spontanée, et il se présenta en quelques mots avant de glisser une petit pique au marmot, histoire de rajouter un brin d'ambiance et de festivités à cette arrivée dans l'équipage qu'il jugeait trop léthargique et quiète.



Salut ! Je suis Ruthven. Je vois que tu as déjà fait la connaissance de notre petit couple fétiche...


Jeu, set et match. Face à Lara, Nook allait forcément être terriblement gêné par le qualificatif dont le vampire venait de l'affubler. S'il assumait et revendiquait ce couple, il allait forcément se couper la possibilité de courtiser Lapis... Et il risquait en plus d'irriter la charpentière. A contrario, s'il protestait énergiquement, comme la logique l'aurait voulu puisqu'ils n'étaient, à sa connaissance à tout le moins, pas encore en couple, alors ladite charpentière risquait de voir le désir d'indépendance du cuisinier d'un bien mauvais œil... Peut-être imaginerait-elle qu'elle ne lui plaisait pas ? Dans tous les cas, l'ancien noble venait de trouver un petit jeu des plus désopilants : l'homme-laine avait trop souvent été taquin à son égard ces derniers temps et il était grand temps de lui retourner la politesse afin de lui montrer que les adultes aussi savaient donner des coups !

De l'autre côté du petit contingent, Nakata tâcha de ne pas prêter attention à la dispute qui risquait de naître, une fois n'est pas coutume. Il se concentra davantage sur les quelques directives du contre-maître qui lui glissa les conditions d'utilisations du navire les plus élémentaires. Malgré son tonnage excessif, et la stabilité qui allait forcément de paire avec son imposante stature, le canon ne devait pas être utilisé dans des situations trop chaotiques. Mieux valait encore arrêter l'embarcation avant de faire feu : si elle en venait à chavirer, il serait effectivement quasiment impossible de la récupérer, compte tenu de son poids initial. Le Phoenix hocha simplement la tête, prenant conscience de ce fait inévitable, et songea qu'en temps d'intempéries, il vaudrait donc mieux miser sur les compétences naturellement destructrices de son second pour semer la désolation au sein des rangs ennemis. Nul besoin d'artifices quand on pouvait puiser le pouvoir à sa source, dans les faits... Natalia fut également mise au courant des particularités liées à la navigation d'un ouvrage si massif, compte tenu du fait qu'elle n'avait jamais eu la chance de tenir la barre d'un tel bâtiment naval. En bref, toutes les formalités furent abordées, et vinrent ensuite les détails de la mise à l'eau.


Il sera totalement fini d'ici deux trois jours, grand maximum. Il ne reste qu'une poignée de finitions... Pour le revêtement, je laisserai tout loisir à Lapis de vous expliquer comment ça fonctionne en détail. Ce qui fait qu'il ne vous reste plus qu'une seule et unique chose à décider.


Le Fenice, pas très au fait des différentes étapes de la création d'un navire, se contenta d'arquer un sourcil. Il comprit intuitivement juste avant que le contre-maître ne tende un doigt en direction de quelques pots de peinture, positionnés à bâbord, sur le pont du gigantesque bâtiment naval. Le baptême... Il devait désormais choisir un nom à ce fier navire, qui les emmènerait jusqu'aux confins du Nouveau Monde et leur permettrait d'exploiter un océan qu'ils n'avaient jusque-là jamais eu l'audace d'explorer. C'était un exercice périlleux que de nommer une chose jusqu'à sa disparition... Et c'était d'autant plus vrai pour un homme de lettres tel que l'artiste lui-même, qui accordait une importance toute particulière à ce genre de détails. Il fallait que tout un chacun sache qu'il s'agissait là du navire des Tengokus no Seigi, sans même détailler la voile ou le pavillon qu'il arborait fièrement. Il fallait par conséquent qu'il s'agisse d'un reflet de l'état d'esprit de l'équipage tout entier, et des valeurs qu'ils avaient la prétention de vouloir défendre... Un sourire éclatant vint prendre place sur les lèvres de l'ancien corsaire qui, sans l'ombre d'un doute, répondit avec une fierté altière et joyeuse qui sautait aux yeux.




Il s'appellera le Kibo no Felicity.





Comme c'est un présent, il y a un turn order et un délai (de cinq jours) en sachant qu'éééééévidemment, on est pas là pour s'emmerder et se virer du RP. Donc si y a le moindre problème, la moindre remarque, si vous avez besoin de décaler votre tour, si vous ne postez pas durant un tour... Ben je suis là !

Donc, voici le turn order :
Nakata - Kyoshiro - Kari - Nook.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 197
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mer 16 Mai - 16:55

L’honneur de l’amour
feat. TnS


Alors que Nook avait parfaitement introduit sa personne, sa profession et son désir de combler les attentes de la belle sirène, il fut dérangé par un inopportun, un mec qu’il ne pouvait pas blairer en plus. Comble de l’ironie, cerise sur le gâteau, pompon sur la Garonne ou encore cerise sur le pompon comme pourraient dire quelques abrutis, le personnage d’importance plus que secondaire se permettait de mettre ses camarades adorés dans une position inconfortable. Enfin, c’était probablement son intention. Manque de pot, on ne pouvait mettre Nook mal à l’aise ou dans une position inconfortable. Ce Ruthven de Lionmachin avait-il rampé dans un conduit d’évacuation des vapeurs d’eau pour mater des sublimes créatures ? Avait-il tenu la position accroupie pendant plusieurs heures pour profiter d’un spectacle lubrique de premier ordre ? Pensait-il pouvoir encaisser une volée incalculable de claques féminines pour avoir bafouer leur intimité ? Non, le Yamaka ne le pensait pas. Alors comment cette raclure, ce personnage random, cet inutile pouvait oser s’attaquer à l’honneur d’une personne aussi exceptionnelle que Lara.

Car finalement, si l’un des deux visés était bien dans l’embarras, il s’agissait bien évidemment de la charpentière qui conservait encore jalousement le secret de ses douces affections pour le cuistot. Rougissant à l’extrême, la pauvre faucheuse se trouvait maintenant dans une situation délicate que Pervcook put remarquer sans trop de mal. Alors, le cuisinier officiel des Tengoku no Seigi vit rouge ; comment pouvait-on ainsi porter atteinte à l’intégrité de la femme pour laquelle renierait les autres, sauf visuellement évidemment. Il reporta alors son attention sur le suceur de sang et s’approcha de lui pour venir lui faire face.

- Parle pas de chose que tu connais pas Ed et retourne te faire gerber dessus, il parait que t’aimes ça.


Cette dernière remarque, particulièrement bien inspirée, faisait référence à un épisode récent de la vie de l’équipage forban et qui avait précédé le recrutement d’un des nouveaux membres de l’équipage. A l’issue d’une petite promenade, les criminels étaient tombés sur des hors-la-loi et notamment sur une jeune femme qui combattait ses ennemis en leur vomissant dessus : un épisode merveilleux pour Ruthven. L’homme avait été largement touché, sous le regard dégouté de Nook, et avait fini par se mettre en position fœtal sous l’effet étrange et inexpliqué des secrétions de la femme en question.

« Ed », surnommé ainsi par le Yamaka suite à une vieille saga pourrie dont il avait entendu parler mettant en scène l’histoire d’amour naze entre un vampire et une humaine, avait alors été sauvé par celui qu’il avait osé attaquer en ce jour de réjouissance. Cependant, le jeune homme n’était pas du style à se laisser faire, et encore moins par un abruti dans le style de celui-là.

- Et tu feras gaffe ce soir en mangeant, j’ai prévu un plat à base d’ail, faudrait pas que tu claques.


Oh ce coup bas ! Après la remarque sur les souvenirs dégueulasses et douloureux, le jeunot attaquait avec le classique qui marchait en tout temps : la stigmatisation raciale !

Ce n’était pas spécialement le genre de Nook de s’en prendre à quelqu’un sérieusement mais pour le coup le faux noble avait fait une erreur. Il n’était pas ami avec le cuistot et se permettait des remarques et, plus grave, incluait des personnes qui n’avaient rien demandé dans leur petite guerre qui durait depuis quelques semaines. Alors, comme pour rassurer Lara et lui remettre un peu de baume au cœur tout en avouant ses désirs d’exclusivité à demi-mot, le pervers ajouta une remarque aussi bien à l’attention du De Lioncourt qu’à celle de la belle argentée.

- Et tu sauras que je serai plus que fier et honoré si une femme aussi belle et intelligente que Lara-san me faisait l’honneur de me choisir pour compagnon. Baka.


Et alors qu’il se retournait en souriant vers la principale intéressée, le paramecia dut faire usage de sa malédiction et de son agilité pour sauver une situation maintenant inattendue : la perte de connaissance de la faucheuse. Totalement chamboulée par l’annonce publique de celui qu’elle aimait et à qui elle plaisait apparemment, la belle ne put que céder devant la force de ses sentiments et s’était évanouie de bonheur. Elle tomba alors en direction du pont, face vers le bois solide de l’ouvrage mais fut accueillie par une belle, soyeuse et douce couche de laine : celle de son amour secret. Ce dernier jeta un dernier regard haineux vers Ruthven alors que sa laine entourait Lara et la soulevait dans les airs avant de réagir à l’annonce de son capitaine et de tirer sa révérence.

- Très beau nom capitaine. Je me permets d’y aller, je vais emmener Lara quelque part pour qu’elle puisse reprendre ses esprits. Notre nouvelle collègue et elle pourront sans doute parler boulot demain, on a encore le temps avant de partir apparemment.


Il salua la sirène qu’il retrouverait prochainement et descendit du navire pour offrir une situation plus confortable à l’inconsciente qu’il portait dans son sillage à l’aide d’un bras de laine. Le nom du navire, honnêtement, il s’en foutait un peu. La cuisine était bien au-delà de ses espérances, la salle de bain des filles était agréable et sa cabine était voisine de celle de Lara : il ne lui en fallait pas plus.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 395
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
96/200  (96/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mar 22 Mai - 12:01

Kibo no
Felicity
Feat. Tengoku no Seigi

Broken Bones - Kaleo
Kari continuait d’observer la nouvelle venue, Lapis, d’un œil attentif, sans trop s’approcher pour l’instant, laissant les autres s’avancer pour venir la saluer. Une petite voix près de son oreille s’exclama :
- Elle est jolie !
Hinami avait entretemps grimpé sur l’épaule de la rousse et dévisageait la sirène, intriguée par cette dernière. La rouquine tourna légèrement la tête du côté de la tontatta avant d’acquiescer d’un petit hochement de tête.
- On va lui dire bonjour ?
Un petit sourire finit par apparaître sur les lèvres de la Crown. Emotionnellement elle n’était pas au plus haut de sa forme et elle se demandait même si le tout petit brin de femme sur son épaule avait remarqué quoi que ce soit et avait la décence de ne pas faire de remarque là-dessus. Non… Bien sûr que non. Hinami était la personne la plus spontanée que Kari côtoyait. Si elle s’était aperçue de quelque chose, elle l’aurait sans doute questionnée, ou à défaut prononcé quelques mots gentils. En dépit de sa petite taille, la jeune tontatta aux cheveux violets avait un cœur bien plus gros que celui de la Crown.
- Ça serait bien, ouais. Et surtout c’est plus poli que de rester dans son coin.
La manieuse de dagues tourna vivement la tête vers le deuxième Crown, qui venait tout juste de parler et qui la fixait avec un petit sourire sournois. Il pouvait bien parler puisque lui aussi avait tendance à préférer la solitude. Encore une vieille habitude qu’ils avaient en commun…

Enfin, l’ancienne chasseuse de primes sentait que derrière sa pique et la façon dont il la poussait à aller voir les autres se cachait surtout un message : change-toi les idées. C’était un comportement plutôt honorable et presque surprenant venant de sa part.

Kari s’avança donc, pressée discrètement par ses deux camarades. Elle entendit rapidement l’échange entre le jeune Nook et Ruthven, sans pour autant avoir les références évoquées par le cuisinier. Et d’abord, pourquoi l’appeler Ed, hein ?

La rouquine avait subi l’attitude très dragueuse de son collègue cuistot dès leur rencontre et elle savait qu’elle était loin d’être la seule. Pourtant, les dernières paroles du Yamaka, celles qui firent plonger Lara dans les bras de l’inconscience, lui parurent pour le moins inattendues tout comme la réaction de la charpentière. L’ex chasseuse de primes laissa son regard passer de Ruthven à Nook rapidement, en passant par le corps inanimé de Lara. Avait-elle raté quelque chose ?

Quoi qu’il en soit, Kari profita du moment pour s’approcher doucement de Lapis et lui offrir un petit sourire.
- Je m’appelle Kari, voici Hinami et Aldero, dit-elle en désignant ses deux compères d’un léger mouvement de tête. Bienvenue Lapis.
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

avatar
Messages : 138

Feuille de personnage
Niveau:
10000/75  (10000/75)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   Mar 22 Mai - 16:10



Hasabusa Damon et Ruthven de Lioncourt.

« Kibo no Felicity. »



-Quelle mouche l'a piquée, encore ? Cet abruti...

Damon avait froncé les sourcils en voyant Nook leur fausser compagnie, après avoir été surpris par la dureté et la virulence des propos qu'il avait destiné à Ruthven. Il s'était montré caustique et acerbe, bien plus que cela ne l'arrêtait généralement admis entre deux membres d'un même équipage, par ailleurs. Grâce au ciel, Nakata n'en sembla rien remarquer ou ne sembla dans l'absolument pas y prêter une attention toute particulière : peut-être demeurait-il davantage focalisé sur l'arrivée de la sirène dans leurs rangs, ou bien sur l'acquisition de ce nouveau navire en lui-même... Le vigie, de son côté, qui avait déjà eu la charge de l'entraînement du jeune cuisinier durant la première partie de leur trajet commun, songea qu'il profiterait d'une occasion proche pour converser un peu avec le luron lubrique, dans l'optique d'en savoir davantage quant aux raisons de la véhémence communiquée si spontanément à la suite d'une phrase prononcée par le vampire qui, dans l'absolu, avait semblé anodine et même innocente. Tout le monde avait remarqué que la charpentière tournait avec insistance autour du cuistot, dans les faits : cela sautait aux yeux pour quiconque vivait avec eux... Lors même, d'ailleurs, que Lara n'avait rejoint l'équipage que depuis quelques jours. Il valait mieux éviter de laisser une éventuelle inimitié croître exagérément, donc. D'autant plus que là où ils allaient, ils se devaient d'être irréprochables et unis face à l'adversité. Des tensions pouvaient leur causer du tort... Comme le capitaine avait dans les faits trop de tâches à gérer et comme il était, parmi les vieux membres, le seul qui connaissait plus ou moins correctement le marmot, le vigie se promit donc de le questionner à ce sujet dès lors que l'occasion lui serait fournie.
Ruthven, de son côté, ne sembla guère chamboulé par la riposte acide de son petit camarade : il se contenta d'afficher un sourire narquois d'un bout à l'autre de ses petites déclarations, ravi de voir que sa petite provocation avait touché au but, et que le résultat était même plus concluant qu'espéré initialement. Finalement, il se désintéressa assez vivement du marmot et de la charpentière et haussa nonchalamment les épaules, pivotant juste à temps pour entendre la discussion s'amorcer entre Kari et Lapis. Les nouvelles recrues semblaient vouloir sympathiser sans plus attendre et dans les faits, c'était plutôt étonnant : si le vampire avait dû parier sur quelqu'un, il n'aurait pas songé que c'était la rouquine qui, d'entre tous les membres de Tengoku no Seigi, allait ainsi prendre les devants... Il se tint toutefois à distance, observant les échanges sans vraiment y prendre part, de même qu'Hiko qui s'approcha de quelques pas en gratifiant la nouvelle venue d'un hochement de la tête serein et cordial.

-Merci. Merci beaucoup.

Lapis avait poliment détaillé les visages des trois nouveaux arrivants, sans s'attarder excessivement, dans le but de ne pas les froisser et de ne pas les incommoder. Ensuite, elle joignit ses mains et afficha un air radieux, heureuse et soulagée de voir que même les membres d'un si grand équipage conservaient un semblant d'ouverture et de tolérance. Elle n'avait pas été très rassurée, de prime abord, mais constatait en fin de compte que ses craintes n'avaient peut-être pas été très fondées. Elle avait juste imaginé que les candidats devaient être innombrables, et que le Phoenix devait passer son temps à se montrer sec pour chasser le moindre des moucherons qui lui tournait autour, trop attirés par la perspective d'un avenir offert au sein de la grande piraterie...
La seule qui, finalement, semblait encore dans une posture relativement défiante vis-à-vis de l'arrivée de cette nouvelle tête au sein de l'équipage était Alidia. Pas particulièrement hostile à l'égard de la sirène pour autant, elle ne pouvait s'empêcher de la lorgner d'un air sérieux, bras croisés. Elle pouvait quasiment avoir des allures de pimbêches, dans de telles circonstances, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de songer au fait que certaines de nouvelles têtes pouvaient vouloir leur nuire. Lapis avait l'air adorable, sans nul doute, mais Nakata accordait sa confiance bien trop aisément. Méliandre l'avait souligné des mois auparavant et depuis, l'équipage n'avait eu de cesse de s'étendre, d'escale en escale... Que diable leur réservait l'avenir ? D'une trahison, la pêcheuse n'était pas certaine que le Phoenix pourrait s'en remettre. Il était un noble cœur, et il fallait bien que quelqu'un veille à ce qu'il ne se fasse pas duper sottement... Car les tensions naissantes entre Nook et Ruthven en étaient un bon indicateur. Tout le monde ne pouvait pas s'entendre et plus l'équipage croissait puissamment et brusquement, plus les liens tissés entre les membres différents se trouvaient être rudimentaires et ténus. Pourrait-elle avoir autant confiance en Aldero Crown qu'en Damon ou qu'en Kyoshiro, une fois qu'ils seraient sur le Nouveau Monde ? Malheureusement, elle était quasiment certaine de devoir répondre par la négative...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Kibo no Felicity. [TnS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Présent] Kibo no Felicity. [TnS]
» Felicity Jones avatars 200x320 pixels
» Ouvrez la cage aux oiseaux [Kibo]
» Elizabeth Olsen & Felicity Jones crackship
» Course... Assée matinale. {Feat. Alex Parker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-