Partagez
 

 Suivez le guide [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeJeu 8 Mar - 16:41



Un combat prédestiné ?!
La marche silencieuse de l'histoire !

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄


Un mois plus tôt.

« Bon ! Je suis prêt à accepter tes excuses pour l’affront que tu fais à ma famille, si tu poses tes armes et que tu la ferme gentiment !
- Tu crois vraiment que je vais m’excuser auprès d’une sous-merde comme toi ? Ta famille… Je n’en ai rien à carrer. Si tu pouvais simplement la fermer et me laisser passer, je dois profiter de ma visite et ce n’est pas avec un gars comme toi que je vais passer une bonne journée ! »

L’instant d’après, alors qu’il tenait son arme entre les mains, nous nous faisions face, sans prendre en compte tout ce qui pouvait se passer autour de nous. Sur nos deux visages, un sourire se dessinait, c’était clair, nous étions faits pour cela, un combat sans réel enjeu, un engagement sans raisonnement disproportionné. Nous étions deux simples combattants en manque d’action qui voulait simplement se défouler sur le premier challenger venu. Quelqu’un capable de nous faire ressentir cette sensation que l’on ne pouvait avoir que lorsque l’on se taper dessus avec quelqu’un de fort – comme nous en tout cas.

Nous ne restâmes pas longtemps immobiles, mais je ne me souviens pas qui engagea réellement les hostilités…

Deux jours plus tard.

Je n’avais pas vu le temps passer. Nous avions combattu pendant plus de trente heures et ce fut la faim qui eut le dernier mot. Je ne sais pas qui de nous deux avait vraiment eu l’avantage, ni même si le combat en lui-même fut intéressant, mais en rentrant au village, je me sentais clairement bien. Je ne saurais dire cependant si j’allais mieux qu’avant le combat, mais mon esprit combatif avait repris le dessus et j’étais d’humeur à en découdre, face à n’importe qui. Encore fallait-il que je mange !

Nous marchions en direction du village, mal en point, quand nos regards se croisèrent. J’étais sûr qu’il avait envie de me dire quelque chose, mais il fallut attendre que nous arrivions aux portes du village pour qu’il daigne dire un mot.

« T’es un idiot, mais tu es fort.
- Répète un peu ! Lançai-je alors, mais juste après je tombais au sol, de fatigue. Tu te fous de ma gueule, ajoutai-je, la tête collée par terre, tu veux que je te fracasse !
- Tu ne serais pas capable de m’approcher dans ton état. »
Il faisait le malin, mais il était dans un état tout aussi déplorable, il tenait à peine debout et se servait de son arme comme d’une béquille. Il continuait alors à avancer tandis que je galérais à me relever, j’avais alors deux bonnes longueurs de retard, mais j’intensifiait mes pas pour tenter de le rattraper. Ce fut la première fois que j’eu autant de mal à marcher, mais je sentais la distance disparaitre et je fus, à quelques dizaines de mètres du village, à sa droite, un air triomphant sur le visage.

Après un « pff », il tourna la tête et tenta d’accélérer le pas, mais je tins bon, puis il essaya d’aller encore plus vite. Nous recommencions l’opération deux ou trois fois avant de n’en plus pouvoir du tout. Il me restait juste assez d’énergie pour marcher le plus calmement au monde – et lui aussi. Aucun de nous n’ayant pris l’ascendant sur l’autre, nous arrivions juste devant panneau qui indiquait l’entrée du village.

Sans même me souvenir de la règle interdisant les armes dans le village, j’avançais inconsciemment en direction dudit patelin.

« Oy ! T’as pas oublié quelque chose, abruti ?! Les armes sont interdites dans le village. Donne-moi ton sabre, et tu pourras rentrer sans problème.
- Tu te paies encore ma tête, j’ai l’impression. Tu sais ce que j’en fais de ta règle ?! Je me la fous au…
- Koff koff… »

L’homme qui surgit face à moi était à peine plus petit que moi, mais avait une prestance toute autre. Lui aussi portait une arme et il venait du village. J’allais dire quelque chose, mais il commença à parler avant que je ne pu dire un mot.

« Ce sont les règles de ce village, mon petit. Fit-il. Je suis le père de ce gamin et notre famille est la seule autorisée à porter une arme dans le village. Nous sommes en quelques sortes les garants de la sécurité des villageois – même s’ils n’en ont pas vraiment besoins. Genishi est un peu précipité et il ne sait pas très bien s’exprimer avec les nouveaux venus. Ces manières ne sont pas des plus distinguées, je l’accorde, mais il ne faisait que respecter les règles du village… J’ai très bien conscience que je me répète, cependant c’est pour que ça rentre dans ta petite tête de vaurien, les armes sont interdites et je vais te demander de nous remettre toutes tes armes, Vincent. C’est bien ton prénom ? »



Dernière édition par Vincent W. Turen le Lun 26 Mar - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeVen 9 Mar - 14:04

C’est un vent de panique qui se ferait bientôt entendre sur une île sans histoires. L’Ookami était arrivé quelques heures plus tard par un navire marchand, en compagnie de sa joyeuse troupe de joyeux lurons. Chacun semblait s’ancrer dans l’idée un peu dépassée que cette île resplendissant par sa culture n’allait pas leur apporter grand-chose, à l’exception de Bayt, l’homme-chèvre, qui, dans toute sa sagesse, proposait de faire le tour des dojos et d’y découvrir de nouveaux styles de combat… « Beeeh ». Il s’agissait donc du seul membre du groupe souriant… D’autant plus qu’ils s’apprêtaient à entrer sur un territoire qu’ils ne maîtrisaient pas, source de stress pour le plus jeune des membres de leur troupe toute récente, Jean-Gab.

    - J’imagine que t’es un peu stressé, gamin, alors écoute mes conseils : évite les personnes qui portent des robes, ce sont des créatures démoniaques qui veulent manger les enfants…
    - Et ne t’approche pas trop des hommes qui portent un sabre, ils sont capables de te découper en rondelles à la moindre occasion !

Les avertissements successifs de Karim et de son ami ingénieur naval Finn étaient là pour effrayer leur crédule victime. Ils prenaient plaisir à le martyriser sans raisons. Seule Achounne, la femme-chien, était plus aimable que les autres avec ce marmot : elle lui caressa la tête d’un geste bienveillant qu’il refusa d’un revers de la main. Lui, le Roi de la Coline, avait encore son honneur.

Ainsi cette joyeuse troupe composée de trois hommes animaux et de trois humains avançait tranquillement en direction de Shimotsuki, ayant abordé par un port annexe. Ils étaient vêtus les uns comme des pouilleux, les autres comme des sagouins. Leurs vêtements déchirés laissaient penser à des sans-abris, état dans lequel étaient plongé « Le Vieux » et le gamin.

    - Continuons d’avance, « Beeeh », fit Bayt en voyant ses camarades traîner des pieds.

Des six membres qui composaient leur groupe, deux venaient du Nouveau Monde, Karim et lui-même, une venait de Saba, deux du Grey Terminal… Quant à Finn, il était hypothétiquement issu de Water Seven, cependant quelque chose laissait penser qu’il n’était en réalité pas de cette origine, et juste un autre naufragé attaché à cette phénoménale ville-fontaine.

Le regard absent, Karim observa les contours de la ville se dessiner au loin. Personne à l’horizon… Ouais, personne, enfin à l’exception d’épéistes qui portaient à leur ceinture des bokken d’entraînement. Par réflexe, Jean-Gabriel recula et déglutit, mais la main d’Achounne l’obligea à avancer avec bienveillance.

    - Oh, et ils aiment bien manger les enfants une fois qu’ils les ont tannés avec leurs lames, ajouta brusquement Finn, se retournant nonchalamment.

Ni une, ni deux, Jean-Gab se retourna et courut à toute vitesse vers le port d’où ils étaient arrivés, sous les expressions hilares de Karim et de son compagnon. Le long soupir d’Achounne laissa entendre qu’elle était désagréablement surprise par cette attitude… Ou à défaut d’être surprise, déjà exaspérée.

    - Vous n’êtes que des gamins, fit-elle en se retournant.

La timide femme-chien se dirigea alors dans la direction qu’avait prise Jean-Gabriel. Le regard taquin, Finn l’observa un instant avant de se diriger vers elle, la suivant avec une idée de toute évidence « démoniaque » en tête. Karim haussa alors simplement les épaules : il n’allait pas leur courir après. Il voulait entrer dans ce village, et potentiellement affronter d’autres personnes sûrement plus fortes que lui. C’était là une des seules manières qu’il avait de s’améliorer…

Ils furent donc trois à sa présenter à la lisière du village : le vieux, Bayt et Karim. Lorsqu’ils s’adressèrent aux gardes, ces derniers les dévisagèrent en observant leurs haillons.

    - Avant tout, y’a un putain de bar dans c’te trou paumé ? Demanda le loup avec un sourire carnassier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeLun 12 Mar - 0:04



Un combat prédestiné ?!
La marche silencieuse de l'histoire !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️


« Merci pour le repas ! Lançai-je avant de me carapater à toute allure. C’était super bon. »

Je sorti du mieux que mes jambes pouvaient et me dirigeai en direction de Shimotsuki. Völun, le père de l’autre taré, m’avait expliqué dans les grandes lignes comment et pourquoi les choses étaient comme cela dans leur village et ensuite il m’avait montré les différents avis de recherche qu’il y avait à nos noms, Raki, Sakuga et moi. Voilà d’où venait ma précipitation, car dans mon combat contre l’autre abruti, j’avais totalement oublié les autres… et je n’imaginais pas ce qui était arrivé.

Je partais donc en direction du village réputé pour ses dojos et, traversant le pont que l’on avait détruit quelques jours plus tôt, je me répétais qu’ils m’attendaient surement sur le bateau et que j’allais simplement me prendre une rouste en arrivant. Je courrais lentement, mais c’était ce que je pouvais faire de mieux – quoique j’aurais pu aller un peu plus vite, mais je ne m’inquiétais vraiment. Je traversais alors la forêt que nous avions parcourus avec Akira durant l’aller, et je vis rapidement le village se dessiner non loin.

Dans mes souvenirs, nous nous étions amarrés non loin du village, mais à l’écart des habitations, de sorte à ne pas être trop remarquable. Même si nous n’étions pas encore véritablement connus aux yeux du grand public, nous ne voulions pas nous faire remarquer, voilà pourquoi nous avions optés pour cette solution. Sans doute était-ce Sakuga qui avait eu cette idée, je ne m’en souvenais plus, mais ce n’était pas ça qui me trottait le plus dans la tête à ce moment-là. Non, tout ce que je voulais, c’était de les retrouver.

« Voilà ! »

Croisant deux trois personnes à l’entrée du village auxquelles je ne faisais pas attention, j’arrivais au bateau. Je sentis alors mon cœur se serrer alors qu’un silence de mort l’entourait. Ni une ni deux, je bondissais sur le pont – tout aussi silencieux. Aucune trace du chat ou du blond. Même les deux baraqués avaient disparus. Je descendis dans la cuisine, fouillant chaque chambre, chaque recoin, sans trouver aucune trace de leur présence.

Lorsqu’enfin, je retrouvai l’air extérieur, en haut des dernières marches de la cale, je savais qu’il s’était passé quelque chose…

Quelques centaines de pas sur le pont plus tard, je comprenais enfin la situation, qui me paraissait bien plus grave que ce qu’elle n’était. Ils s’étaient peut-être fait capturer par la marine et ils étaient sans doute en direction d’Impel Down. Juste la pensée de cet endroit me répugnait encore – bien plus que la présence de Morihei.
Ces hommes, mes amis, qui m’avaient presque fait oublier mon ancien maitre… Je ne pouvais pas les perdre, pas maintenant, pas comme ça. Une fois encore, je me précipitais, mais cette fois hors du bateau. Je devais les retrouver, et vite !

Je sautais par-dessus le bastingage et pris la direction de la ville. Shimotsuki était réputé pour ses Dojos, mais ce n’était pas là-bas que je trouverais les réponses que je cherchais. Non, c’était dans des endroits mon catholiques, moins « sacrés » et tout le monde sait où l’on trouve le plus d’informations : les tavernes !

J’accourais à la première qui passait sous mon regard, mais celle-ci semblait trop propre, du genre à accueillir trop de marine pour être honnête. Je me déportais alors vers une, un peu plus loin, qui correspondait clairement à mes attentes. Pas trop crasseuse, mais pas trop nette non plus. Juste ce qu’il me fallait. J’entrai donc en quête d’information. La seconde d’après j’étais accoudé au comptoir réclamant mon remontant.

« Ça arrive, oui ?! »


Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeVen 22 Juin - 14:00

La ville, un endroit fort fréquenté par les habitants de l'île, n'était pas moins presque déserte dans ces temps de journée. Les rares passants observaient les Gaikokujins, comme ils les appelaient, d'un regard fort peu aimable. Pour se mêler aux gens du peuple, eut-il fallu une arme, ici interdite, ou une apparence typique – des cheveux noirs, un kimono, par exemple. Cependant, l'enjeu n'était pas de s'intégrer, bien au contraire. Il ne comptait pas s'accaparer cette île, et encore moins en faire un lieu de visite régulier : ce qu'il désirait, c'était boire un peu, se battre et foutre le camp. Avec un sourire mesquin, il se dirigea vers le bar que leur avait recommandé après quelques instants d'insistance les gardes.

Désarmés, bien que n'ayant besoin de rien d'autre que leur corps pour affronter le monde, les trois hommes arrivèrent au niveau du bar avec une certaine ivresse dans les veines d'au moins deux d'entre eux, attirés par l'alcool – le vieux parce que ça faisait des décennies qu'il ne buvait que la piquette, et Karim parce que s'il avait quitté l'alcoolisme, il aimait toujours autant se torcher la gueule de temps à autre. Quand il observa les différents choix, il se dit que sans Finn à ses côtés au quotidien, il ne pourrait pas se permettre ces excès. Il effaça cette pensée, et commanda simplement une pinte. Les deux autres hommes prirent la même chose.

    - Tu veux affronter des gars ou juste te faire défoncer la goule ? Charia le vieil homme en observant le loup engloutir une partie de sa bière.
    - Pour un Ookami, tu n'es pas un exemple à suivre. Enfin, quoique vous avez toujours été des bons vivants.

Le loup haussa les épaules. Il s'en foutait d'être un bon vivant ou pas : il s'en foutait tout autant de son clan. Il n'y avait que son fils qui l'intéressait. Avec un air renfermé, il ne répondit ni à l'une, ni l'autre des altercations. On le laissa en paix tandis qu'il réfléchissait à qui il allait provoquer en duel. Après tout, dans une taverne comme ça, s'il y avait les déchets de la ville, il y avait aussi quelques personnes qui venaient redorer l'aspect de ce établissement miteux.

Après quelques observations faites par son esprit aiguisé, le jeune homme-animal fut déçu de constater qu'il n'y avait personne qui répondait à ses attentes. Personne d'assez fort pour lui foutre une raclée, et personne d'assez fort non plus pour l'emporter dans un affrontement titanesque, plaisant à bien des égards. Il n'apprendrait rien de ces ivrognes qui venaient picoler en plein milieu d'après-midi.

Brusquement, un homme débarqua. Il avait l'allure un peu plus fier que les autres. Si Bayt tiqua directement, le vieux ne porta pas son attention sur lui et continua de siroter sa pinte, dégustant presque jusqu'aux larmes les saveurs pourtant certainement coupées à l'eau. Il n'avait rien bu d'aussi bon depuis longtemps !

    - On dirait que t'as trouvé ton poisson...
    - Ouais, s'amusa le loup. J'vais l'affronter, lui.

Ils l'entendirent passer commande. Karim se leva, et se dirigea vers le comptoir. Il s'assit là-bas, et se tourna vers le nouveau venu. Bayt et le vieux avaient commencé à discuter d'un autre sujet moins intéressant.

Quand l'homme-loup souriait, c'était rarement de bonne augure. Ses canines étaient visibles, à peine plus aiguisées que celles d'un humain. Parfois, il sentait le besoin de mâchouiller des choses, mais il avait souvent ce qu'il lui fallait pour augmenter la force de sa mâchoire. Il pouvait broyer des choses avec ça...

    - Toi, t'as l'air assez fort. On se bastonne ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeLun 2 Juil - 15:11



Un combat prédestiné ?!
La marche silencieuse de l'histoire !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️



J’avais besoin de ces informations. Où étaient-ils ? Je n’avais pas pu trouver le moindre mot sur le bateau et rien ne montrait qu’ils étaient partis précipitamment. Non, au contraire, c’était comme si tout avait été préparé, du moins, c’était ce qui en ressortait. Je n’en revenais pas. Ils n’avaient pas pu partir si brusquement, de manière aussi préparée. Pour moi, la seule solution était qu’ils s’étaient fait avoir par plus gros qu’eux, sans doute la marine, et qu’ils avaient fait le ménage. C’était bien là la façon de travailler du gouvernement.

A cette époque, je n’avais aucune connaissance du Cipher Pole, de l’AOI. Pour moi, les seuls véritables adversaires gouvernementaux étaient les marines et leur satané amirauté. Autant dire que je n’étais pas bien informé, mais cela n’allait pas tarder à changer et c’était sur cette île que mon évolution débuterait, mais ce n’était pas ce jour-là… Oh non !

« Hein ?! »

Alors que je venais de recevoir mon verre, à peine rempli de cette mauvaise imitation de whisky, je reçu la visite, pas réellement enjôleuse, d’un jeune gars. Je ne remarquai pas immédiatement ses oreilles, ni les autres machins spécifiques à sa race, mais ses canines étaient pour le moins évidentes. Je reconnaissais ce regard et sa proposition ne pouvait être plus explicite : il voulait se battre. Je connaissais bien ce genre de gamin, toujours à l’affut d’un combat excitant, d’une paire de coup échangée à l’écart du voisinage ou d’une rixe entre une bande de jeune. C’était ma routine, à vrai dire, quand j’étais encore plus jeune, et j’n’avais pas vraiment vieilli depuis.

Je n’étais pas du genre à me la jouer, à l’époque, même si j’avais de quoi me vanter. Pourtant, je savais très bien que, peu importe ce que je dirais, il ne laisserait pas tomber. Je pouvais tout imaginer, je ne voyais qu’un scénario possible : la baston. En même temps… On était au milieu d’une taverne, en plein après-midi. Autant dire que les probabilités étaient pour une bonne tatane.

« Castagner du gamin… Ca m’enchante pas, mais bon… On fait ça où ? »

J’avais pas vraiment le temps de m’amuser, autant passer les préliminaires. J’enfilai mon verre en une gorgée répugnante. Je reviendrais pas dans cette chiotte qu’ils osaient appeler taverne et me tourna vers l’homme-loup. Je ne pouvais tout simplement pas entamer les hostilités, alors je me contentais d’un simple affrontement du regard. Je n’étais pas réellement doué pour ce genre d’investissement, préférant nettement un bon combat à coup de sabre ou de poing, plus honnête et beaucoup plus parlant. Cependant, je préférais lui laisser l’avantage du terrain et aussi la main, de sorte à ne pas être considéré comme un goujat.

A ce moment-là, je n’aimais pas ce village. Je n’avais pas encore trouvé ce que je recherchais vraiment et mon seul but était de retrouver Raki et les autres. Autant dire que j’étais pressé, le combat n’en serait que plus expédié… Le pauvre. Il allait manger.

« C’est quand tu veux, petit. Je vais pas attendre toute la journée, tu sais… »

J’avais combattu pendant des heures entières il n’y avait pas si longtemps et je savais que je n’étais pas au meilleur de ma forme, mais un petit échauffouré n’allait pas me tuer, hein. Après avoir Genishi et son père, je n’imaginais pas affronter un autre type. C’était tellement soudain que s’en devenait risible et tout en me laissant aller à un petit sourire malsain, je sentis de nouveau ce petit frisson qui arrive juste avant un petit combat agréable.

J’allais m’amuser, c’était certain. Restait à savoir combien de temps il allait réussir à me distraire, le gamin. Il ne serait probablement pas au niveau du protecteur du village, mais à main nu, tout le monde pouvait m’apporter un petit quelque chose, surtout si je le laissais faire un petit peu. Je me sentais prêt à accueillir son premier coup, peu importe d’où il venait…

Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeSam 7 Juil - 23:05

Ookami un jour, Ookami toujours. La marque de fabrique de ce clan : la bêtise. Lorsqu’il ne combattait pas, ce garçon était un abruti fini qui ne pensait qu’à boire et à d’autres choses moins audibles. Ainsi, lorsqu’il entra dans ce bar et décida de boire la piquette qu’ils y servaient, il n’en fut pas moins attiré par l’odeur de la baston qui se profilait : une odeur de sueur mêlée à celle du sang, auquel il attachait une certaine forme d’importance mitigée. Lorsqu’il affrontait un enfant, par exemple, il n’avait pas besoin de ces sensations. Seules restaient le profit d’un combat de chair, d’un affrontement de corps différents. Quant aux femmes, il ne les différenciait pas des hommes : à chacun le même traitement. Ce n’était d’ailleurs pas de la cruauté que cette paisible sensation en lien avec le sang, c’était inscrit dans ses valeurs et il y prenait autant de plaisir qu’à affronter sans faire couler une goutte.

    - J’ai vingt-cinq...
    - Vingt-sept, corrigea Bayt de sa table, assez promptement.
    - Vingt-sept ans, connard, lâcha avec un arrière-goût amer le vulgaire homme à l’apparence relativement juvénile.

Effectivement, on ne lui donnait pas sa vingtaine bien entamée, c’était parce que ses gênes donnaient l’impression qu’il vieillissait peu. Lorsqu’il avait eu soixante ans, son père semblait en faire trente. Bien sûr, il était dans l’exceptionnel, mais c’était une illustration rapide de ce qu’on pouvait appeler « une chance » dans bien des situations… Ce qui lui desservait aujourd’hui car il avait le malheur d’être face à un homme hautain. Montrant les dents, il faillit grogner de façon primale, mais ne fit que se retourner pour indiquer l’extérieur. Ils n’allaient pas se battre ici, bien que ce bar doive en avoir vu d’autres.

Lorsqu’ils furent sortis, si on l’avait bien suivi, les deux hommes se retrouveraient relativement seuls. Les rues avaient été désertées en raison d’une intempérie : des nuages menaçaient d’éclater à l’horizon. C’était souvent le signe que des toits dans ce type de village allaient être infiltrés. Lorsqu’il étudiait la charpenterie, l’Ookami avait mis au point un système permettant d’alléger le poids de l’eau sur les bâtiments, en fonction des matériaux présents sur l’île. Ici, le bambou semblait tout à fait approprié. Il se laissa partir à cette divagation, et une fois que son ennemi serait sorti de la taverne, le jeune homme le regarderait avec le même regard qu’il apportait toujours lors d’un combat : celui d’une bête féroce, incontrôlable et enivrée.

Il aimait la sensation qui se promettait à lui. Sans prendre de posture particulière, lorgnant instinctivement sur les ouvertures de l’opposant, le blond décida de faire très attention au sabre de celui-ci. Il avait déjà affronté des sabreurs qui utilisaient leur arme comme une rallonge, pour maintenir à distance les combattants dans son genre. Cependant, sa vivacité et son habileté lui permettaient bien souvent de se frayer un chemin jusqu’aux articulations.

Il commença par là : ses poings vinrent parcourir la distance qui le séparait du coude de son opposant, se servant d’une attaque sur le flanc pour lui asséner un coup puissant et déstabilisant. Une fois qu’il aurait atteint le coude, il se servirait de la douleur provoquée pour envoyer une attaque sur le flanc de son ennemi, un nouveau coup de poing où il mettrait une bonne partie de sa force. Bien sûr, cela avait toutes les chances d’échouer : Karim n’avait pris aucunement en compte l’écart existant entre lui et l’épéiste. Qui plus est, insulter son adversaire n’était peut-être pas la meilleure des mises en bouches.

Dans le bar, les deux alliés de Karim avaient décidé de ne pas s’embêter à l’épauler. Ils continuaient simplement à siroter leur boisson, discutant du « bon vieux temps », celui où « les jeunes avaient encore un peu de respect pour leurs ainés ».


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeLun 23 Juil - 20:36



Le coup fatidique ?!
La réponse de Vincent approche !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️



Le fond du problème était bien plus complexe qu’une rixe entre gars après une dispute dans un bar. En réalité, j’en avais rien à foutre du gamin qui avait une mentalité d’un attardé de six ans. « Taper… Taper… ». Autant dire que j’en aurais vite fait le tour, de cet énergumène. Pourtant, tandis qu’il me laissait au bar et qu’il partait dehors pour m’attendre et espérer me mettre une rouste, je méditais un instant sur ma situation.

Comment j’avais pu perdre la trace de mes amis, alors que rien ne prédestinait une situation pareille. Nous venions juste d’avoir un groupe soudé. Certes, cela n’avait pas été fait dans les meilleures conditions, je pouvais l’accorder, mais les choses semblaient aller dans le meilleur sens qu’elles pouvaient aller, alors pourquoi. Pourquoi l’équipage se serait-il disloqué de cette manière. Bon, bien sûr, j’avais une petite idée sur pourquoi Raki avait disparu, étant donné que j’avais déjà rencontré sa sœur bien aimée – qualité que je ne connaissais pas encore chez elle.

Je râlais une dernière fois avant de me lever et de me diriger vers l’extérieur à mon tour. Raki et les autres attendraient. Ca me faisait chier, mais le branleur qu’était l’homme-animal était en proie à des envies de combats non dissimulées et je n’y pouvais absolument rien. Aurais-je dû faire semblant d’être une vermine lâche et inintéressante pour qu’il me fiche la paix ? Probablement que ça aurait eu sur ce gars un effet assez intéressant, mais… Je n’étais ni lâche ni inintéressant et encore moins une vermine. Je laissais donc ma quête du moment de côté, de toute manière, je ne parviendrais pas à l’avoir par la diplomatie.

Une fois dehors, bien que le soleil n’apparaissait pas totalement, on pouvait l’apercevoir entre les différents feuillages qui surplombaient cette partie du village. Cela représentait une stèle très impressionniste qui me rappelait les quelques souvenirs qui me restait de ma conversation entretenue avec Akira quelques jours auparavant. C’était drôle comme les discussions amenaient plus de changement qu’une bonne paire de claque. Pour autant, je ne me priverais pas sur le gamin qui me précédait.

Bien que, plusieurs secondes avant, j’étais resté stoïque lorsqu’il m’annonça avoir plus de la vingtaine, je ne pu m’empêcher de sourire quand je le regardai avec plus d’insistance. Ces différentes marques, prouvant qu’il n’était pas tout à fait humain, m’interpelèrent réellement à ce moment-là. Ses différences ne me permirent pas de garder mon sérieux plus longtemps et, après avoir retenu au maximum le rire qui me démangeait, je sorti une grande exclamation suivit de quelques mots provocateurs.

« Ecoute… T’as vraiment l’air du gamin, malgré ton âge supposé… »

J’étais sans doute tout aussi inapte à la diplomatie que mon adversaire du moment, alors quand il tenta de me frapper, je ne bougeais pas et attendit, tout simplement. Je le voyais bouger et à aucun moment je ne ressentis vraiment une once de méchanceté émaner de cet homme. Il voulait se battre, mais ce n’était qu’un plaisir pour lui, rien de foncièrement vindicatif, alors, je pris les coups sans rechigner. Prétextant un mauvais coup, mon sabre fusa contre le mur d’une des maisons adjacentes et je me vis expulser par la puissance du coup à plusieurs mètres au loin. Il n’était clairement pas aussi fort que Raki, par exemple, mais il mettait des tatanes assez expéditives, le petit. Glissant au sol sur plusieurs longueurs, je gardais le sourire qui était dessiné sur le visage avant de me relever lentement, feintant une vigueur disparue.

L’attaque avait beau n’être qu’un simple coup de poing sur mon flan, quelques gouttes de sang perlèrent de ma bouche, que j’essuyais simplement, du revers de la manche.

« Et bien, gamin. C’est tout ce que t’as ?! »

Encore de la provocation ! C’était bel et bien ce qui me caractérisait à l’époque, et pour cause, j’étais, à l’image de l’autre, un gamin en manque de rigueur et de reconnaissance. Alors, même si ma nonchalance verbale était véridique, ma position « d’affaiblie » était celle qui pouvait le plus porter à confusion. Je ne cachais à personne qui me connaissait mon plaisir à me faire passer pour quelqu’un d’autre et paraitre bien touché par une telle attaque me faisait jubiler intérieurement.

Bien évidemment, le coup avait été robuste, précis et imposant, mais il n’avait pas la vigueur nécessaire pour me faire autant vaciller. Dans cet état, j’attendrais la prochaine attaque, l’assaut dans lequel il donnerait tout, pour en finir rapidement, et ce serait là que je donnerais le coup qui lui montrerait la différence qui nous séparait.



PS : je me suis sans doute un peu perdu, je crois avoir raconté deux fois le même truc, entre ce post et le précédent, mais du coup, il se passe pas mal de chose dans sa tête à ce moment-là entre son combat contre Genishi, la disparition de Raki et compagnie. Ca méritait bien un peu plus d'explication que dans le précédent post. Bref, j'espère ne pas m'être contredit et que j'ai quand même pu te donner matière à réflexion. En tout cas, amuse toi bien, Vincent te laisse faire... Pour l'instant =)
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeDim 29 Juil - 11:10

Il n'y avait pas de revendications dans les combats que Karim faisait. Il n'était pas là pour hurler qu'il était le plus fort, ou le plus quelque chose. Il n'était qu'un triste combattant qui voulait retrouver son fils et qui s'oubliait dans le combat et le sang. D'ailleurs, quand il commença à attaquer son nouvel adversaire, il ne prit pas la peine de se demander s'il avait le niveau. C'était une certitude : il était au même niveau que ce gars-là. Il était même peut-être meilleur, mais va savoir, il avait vu quelque chose chez lui... Qui lorsqu'il commença son assaut, l'effraya. « Il est plus fort. ». Ses instincts le lui hurlaient sans qu'il ne puisse s'arrêter. Il aimait trop ça... l'idée qu'il puisse s'oublier dans une bataille perdue d'avance. À l'intérieur du bar, le vieux et Bayt continuaient de siroter leurs boissons. L'homme-chèvre n'interviendrait que si la vie de son jeune poulain était mise en danger. Il ne ferait pas d'autres concessions : il fallait qu'il apprenne de ses erreurs.

    - T'es gonflé, salaud, balança le loup en souriant.

La vue du sang faisait gonfler son sentiment vindicatif. Il savait que son adversaire s'était laissé faire, il savait que ce n'était pas un type de ce niveau qui pourrait être au tapis, et pourtant une pointe d'agacement naquit dans cette réussite. On l'avait laissé réussir. Il détestait ça, qu'importe l'état de la personne en face de lui, qu'importe qu'il serve de punching-ball pour gamins, qu'importe, qu'importe... Il était déjà exaspéré. Se baissant, il utilisa un coup qu'il n'avait pas l'habitude de donner. C'était d'ailleurs surprenant car cela était à la limite de ce que le loup était capable de donner : un coup bas en bon et due forme. Il se baissa donc, et se propulsa là où on aurait pu attendre une balayette. Sa tête vint cueillir les parties génitales de son adversaire tandis qu'il se sentait agacé par le combat. Qu'il ait réussi ou non, l'homme-loup se décalerait en arrière pour lâcher sur un désagréable :

    - T'es qu'un branquignole ! Un putain de salopard ! Tu crois que j'ai envie d'me faire un gars dans ton genre ?! Montre-moi vraiment c'que t'as dans le ventre !

La confiance était une chose qu'on pouvait donner aveuglément à quelqu'un. Karim n'en était pas là. Il voulait juste affronter ce mec, l'ayant jaugé dans sa stature. Il ne l'avait pas ébranlé, et alors ? Tout ce qui l'intéressait, c'était de sentir ce frisson, ce bienfait du combat sur son corps... Et il en était privé quand son adversaire ne se montrait pas au top de sa forme. Il était pensif, incapable d'offrir à Karim ce qu'il était venu chercher. Crachant par terre, l'homme-loup viendrait se mettre en position, attendant qu'on lui offre le coup de grâce. Ce serait sûrement rapide, pas assez pour qu'il ne puisse le suivre des yeux mais assez pour qu'il ne puisse pas réagir. Il s'y attendait. Un coup simple, non mortel. Si les intentions étaient de tuer, Bayt viendrait se mettre en travers de la route de l'ennemi pour l'arrêter : l'homme-chèvre était un combattant du Nouveau Monde, et il en possédait encore quelques relents. Cependant, ce n'était pas lui qui affrontait l'épéiste aujourd'hui, c'était Karim Ookami. Et le loup était en colère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeSam 29 Sep - 11:18



C'est Sale !
La riposte de Vincent "est en marche" !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️



La simple idée de me battre m’exaspérait. J’avais accepté l’affront de cette énergumène pour la seule raison que je ne connaissais que trop bien son cas. Il n’aurait pas accepté mon refus et m’imaginer en train de négocier pour arrêter cette escarmouche me rendait encore plus nauséeux. Cependant, dans cette échauffourée, je trouvais une porte de salut. Je sentais que de toute évidence, le combat ne serait pas équitable s’il n’était pas biaisé par un léger coup de pouce en la faveur de l’homme-loup.

Et, bien que je pensais avoir bien joué la comédie, il prouva le contraire en remettant en cause ma sincérité. Il n’avait pas tort, en effet. La première série de coup qu’il me porta me sonna légèrement, mais pas assez pour me faire vaciller outre mesure et je me sentis un peu déçu de la prestation du jeune homme. Pour autant, je restais cohérent par rapport à mes principes révélés plus tôt, je le laisserais attaquer une seule et dernière fois. Et lors même qu’il lancerait l’assaut, je le contrerais avec vivacité et je ferais en sorte d’en terminer avec cette situation désagréable.

J’avais encore dans l’espoir de retrouver mes amis et je ferais de mon mieux pour y parvenir. Dans cet optique, je laissais l’homme-animal me fondre dessus à une vitesse plus que mesurée. Néanmoins, je fus décontenancé par la teneur de son attaque et, sans pouvoir bien saisir les tenants et les aboutissants d’une telle « prouesse ». Sans comprendre pourquoi, je me retrouvais au sol, les deux genoux à terre, les bras entrelacés non loin de mes parties génitales.

L’enfoiré. Bougrement efficace, je n’avais rien vu venir et c’était sans doute le seul moyen qu’il avait trouvé pour me faire ouvrir les yeux sur sa présence. Dans cette position totalement abracadabrantesque, je souffrais le martyr. Reposant les mains sur le sol, pendant sa petite tirade, provoquant en moi un regain d’énergie, je me relevais tant bien que mal tandis qu’il terminait de m’insulter.

« Tu vas salement manger, petit con… »

Il m’avait fait très mal, le bougre et je n’arrivais plus à réfléchir aussi sereinement. Au moins, il avait réussi à me faire oublier l’équipage. C’était une bonne chose… Enfin, pour moi. Pour lui, c’était une autre paire de manche, car j’allais enfin bouger.

Dans l’instant d’après, comme pour accuser le coup, je me frottais le visage, pour en retirer les moindres fragments de salive qu’avait pu occasionner ma douleur. Je devais avoir une face des plus sinistre, car la douleur me parcourait encore le corps. Quel manque de fair-play ! Mais pouvais-je réellement lui en vouloir ? Clairement : Oui ! C’était un coup de traitre, une attaque sans fondement. Il allait subir mon courroux !

Terrible, ma contre-attaque intervint immédiatement après. A main nue, je ne pouvais rien faire d’autre que mettre des tatanes de l’espace pour lui faire mordre la poussière et c’est dans cette optique que, en m’approchant vélocement de sa pauvre carcasse encore en état, je frappais dans sa direction avec un « Ultimapoing » des familles ! Un truc bien dégueulasse, sans aucune forme d’esthétisme. Il voulait taper, il allait être servi !

Et si cela ne suffisait pas, mon assaut se poursuivrait par un « Ultimawashi » de la mort qui tue. Un truc bien badass, qui l’enverrait probablement valser à une bonne dizaine de mètre s’il ne l’évitait ou ne le parait pas. En tout cas, il venait de réveiller la bête qui était en moi, il n’allait pas regretter d’avoir voulu se castagner.



PS : C'est ça de pas répondre pendant plus de deux mois... C'est difficile de se remettre dedans. J'espère que cela te plaira et que tu auras matière à répondre, car j'ai été... très long à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeMar 23 Oct - 11:18

La douleur de cette contre-attaque semblait parcourir le corps du Ookami qui était rentré dans le mur d’une maison, à présent fissuré. Sa tête à l’envers, il écarquillait les yeux, juste abruti par le coup. Comment s’était-il retrouvé ici ? Il n’avait pas suivi le coup en entier, et cela ne semblait pas l’inquiéter outre mesure, ce gars. Il cligna des yeux, se contentant de se relever avec difficulté en époussetant ses habits. Le mec s’y était mis sérieusement, et ça promettait une belle et simple marave en bonne et due forme. Comme ce qu’il subissait sur le Nouveau Monde : parfois du même accabbit, parfois pire. Il lui était arrivé de s’évanouir au bout du premier coup là-bas, mais aujourd’hui son corps avait gagné un peu en résistance. Ouais, il pouvait le subir.

Son regard sidéré laissa place à un regard de pur plaisir. Il sourit, d’un sourire carnassier et peu rassurant. La façon dont il s’élança à nouveau prouvant qu’il prenait en compte la vivacité de son adversaire : il était plus en biais pour éviter les attaques frontales, attaquant presque en zig-zag. Cela, il ne faisait pas de manière réfléchie, beaucoup plus naturellement, comme s’il était inconscient de quelle stratégie employer, mais qu’il en employait une. Si l’écart n’avait pas été aussi important entre son adversaire et lui, ça aurait sûrement pu marcher.

Cette fois-ci, il se tint muet. Il n’était pas en état de parler – à vrai dire, les deux coups l’avaient un peu assommé. Quand il arriva au niveau de son adversaire, qu’il s’apprêtait à porter son coup et sûrement à se faire contrer, une explosion retentit dans la rue. Il ne sembla pas prêt à arrêter son attaque pour autant, comme s’il se fichait de ce qui se passait à proximité. Ce fut Bayt, l’homme-chèvre, qui ouvrit la bouche pour dire sur un ton faussement énergique, en observant la scène :

    - Je crois qu’il y a un problème, beeeh.

Cela n’empêcha pas Karim de continuer son attaque contre vents et marrées.

_____________________

Sur le port de l’île, Finn avait finalement attrapé le chieur de Jean-Gab qui s’était barré dans tous les sens, et avait tenté d’amadouer la femme-chien avec qui il voulait passer l’après-midi. Leur relation semblait bien plus compliquée que prévu, il voyait en elle à la fois une « maman » mais aussi une sorte de « femme » qu’il désirait du haut de ses petites années. Il avait même tenté de refourguer des tenues à sa pauvre victime pour la déshabiller quand il le désirait. Ça n’avait fort heureusement pas fonctionné, puisque celle-ci n’était pas bête, à défaut d’être très intelligente.

Brusquement, les oreilles de Aichounne se relevèrent, et elle les bougea tandis que Finn avait déjà son regard dirigé vers l’explosion.

    - Il s’est passé quoi là-bas ?
    - Je pense qu’on n’a qu’une seule manière de le découvrir.

Il prit Jean-Gab sur son dos et se dirigea vers le lieu de l’explosion.

_____________________

L’explosion avait eu lieu dans un cadre calme. En réalité, la taverne ne subissait jamais de désagrément. C’était aujourd’hui la seule exception : quand un homme était rentré et avait commandé une chope de « Bière au foin » et que le tavernier s’était empressé de lui ramener de la « Bière à l’orge », le client avait pété un câble. Les insultes avaient fusé des deux côtés, et brusquement une partie d’échec s’était enclenchée. Lorsqu’il eut perdu la partie, le client partit de l’auberge, et le gaz qu’avait oublié d’éteindre l’homme explosa au contact du feu présent dans la casserole. En soit, l’explosion n’était là que pour décontenancer l’adversaire de l’Ookami, mais ça celui-ci ne le savait pas, et le principal intéressé non plus.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeMar 23 Oct - 11:53



Une explosion ?!
Et alors ! Le combat avant tout !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️



Comme je disais, il n’allait pas être déçu. L’ultimawashi, un coup des plus standards en réalité, venait de faire des merveilles. Je n’avais pas ressenti une telle jouissance de voir mon adversaire voler après un simple coup de pied que je n’arrêtais pas mon mouvement, tellement sûr qu’il éviterait ou le parerait. Le vent qui souffla fit se soulever la poussière à des mètres à la ronde me laissant seul au milieu de ce mini ouragan. La fureur du dragon !

Chaque fois que j’utilisais cette attaque, je ressentais au plus profond de moi une force brute qui voulait se libérer, et je comprendrais un jour que cela faisait simplement parti de mon fort intérieur. Une bête féroce, prête à tout pour sortir. Je souriais à mon tour, certain que le combat serait terminé après une telle envolée, pourtant j’entendis rapidement le jeune homme sortir des décombres, presque comme si de rien n’était. Le sourire dont il fit preuve alors me rasséréna quelque peu, au moins, je ne l’avais pas tué.

« T’as l’air solide, gamin. Lançai-je répondant à son sourire carnassier. »

L’homme loup ne tarda pas, pour le coup, à revenir à la charge. Evoluant au rythme des combats, nous étions tous les deux des chiens enragés, cela se voyait. Je ne pouvais clairement plus refuser l’affrontement et sans m’en rendre véritablement compte, j’étais en position de combat. Un instant, même, je voulus y aller à fond, ne lui laisser aucune chance. Son aura était telle que je ne pouvais pas me leurrer, il donnait tout son cœur à la tâche, comment pourrais-je le regarder en face si je me limitais moi-même ? Ce n’était pas non plus le moment de se divertir, je devais retrouver mes amis. Néanmoins… L’envie de faire perdurer le combat était plus forte que mes sentiments, à vrai dire, le combat commençait véritablement à m’intéresser et je ne voulais pas en terminer aussi rapidement qu’auparavant.

Et c’est là que l’explosion eut lieu…

//Flash-Back//

Alors que nous venions de passer à une autre étape de l’entrainement, je sentais que Johnattan arrivait à ses limites physiques. Je ne sais pas pourquoi cet affrontement contre l’homme-bête me remémora les exercices que je faisais faire à mon apprenti. A cet instant, tandis qu’il commençait à perdre le fil de mes attaques, le jeune garçon entendit le gars qu’Ishtar venait d’envoyer valser dans notre direction et relâcha sans concentration… Et paf ! Il a du garder les stigmates moraux de cette attaque. Ah ça y est… Je me souviens pourquoi j’y repensais…

« Règle de base, commençai-je, toujours resté concentré sur ton adversaire… C’est pourtant simple, non… Si tu veux regarder ailleurs, tu t’éloignes ou tu fais en sorte d’avoir assez de temps pour le faire…
- Ouais, je sais bien… Répondit-il »

Je savais bien aussi… Pourtant…

//Fin du Flash-back//

Oui, je le savais… Mais je ne pu m’empêcher de regarder en direction de la taverne de laquelle venait de souffler un vent assez violent pour détruire les vitres. L’explosion avait résonné dans ma tête, juste avant le coup du gamin. Fais chier. Je tressaillis un instant, ça faisait un mal de chien, mais qu’est ce que ça faisait du bien ! L’assaut de l’homme-loup me fit reculer de plusieurs mètres, je tins cependant bon. Il fallait un peu plus pour me faire tomber, oh oui. Néanmoins, il avait réussi à m’atteindre, cela ne faisait qu’augmenter l’animosité que j’avais envers lui… A moins que ce ne soit du respect.

« Et bien, gamin, t’es vraiment plus costaud qu’il n’y parait. Aller… Viens ! »

Faisant fi de l’explosion, je restais serein face à l’adversité qu’il m’offrait. « Ouais, viens… Je t’attends » me disais-je alors intérieurement.



PS : Petit rappel du RP en cours avec Ishtar histoire de bien faire ~
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeMar 23 Oct - 14:45


Un condamné à mort n’avait le droit à son dernier repas que s’il vainquait l’homme le plus faible du clan. C’était la loi : le plus faible n’avait alors pas le droit de manger. Des années durant, Karim ne faisait pas partie de ceux qui étaient considérés comme « forts » ou « faibles », il avait l’immunité de la jeunesse. Puis, vint le jour où son clan le décréta « Être le plus faible parmi les Ookami ». Plus faible, encore plus faible, toujours plus faible. Il combattait les condamnés à mort qui se réjouissaient de la faiblesse de leur adversaire, de sa décrépitude. Puis, un jour, il parvint à endiguer cette perdition, en partant, en s’enfuyant au loin. Il avait vogué, sur le Nouveau Monde, découvrant des îles où il était toujours moins puissant, puis était allé sur Grand Line…

C’était là où il avait commencé à se sentir à sa place. Il avait appris à construire des navires, à monter des charpentes, à tailler du bois et des pièces pour créer les plus belles pièces navales du monde… Enfin, du moins, pour y parvenir. Et c’était ces mêmes mains qui donnaient des coups, qui assénaient de nombreuses attaques. Sans jamais réussir à surpasser.

Aujourd’hui encore, il se savait plus faible que son adversaire. Il était pourtant loin de se douter de l’écart qui les séparait, et quand il réussit à donner un nouveau coup, il fut satisfait de voir que celui-ci atteignit sa cible. Le sourire carnassier continuait à poindre sur ses lèvres, quand il décida de lancer un ultime assaut pour défaire son adversaire. Cette fois-ci, finit les coups de chance, il comptait bien montrer de quel bois il se chauffait. Alors que l’explosion ne l’avait pas atteint – comme quoi on ne voit que ce qu’on veut – il profita du recul de son adversaire pour s’élancer sur lui.

    - J’arrive, fit-il avec un sourire.

Et comme par instinct, il se déporta sur le côté. L’objectif n’était plus de l’avoir « à la loyale » mais de l’avoir tout court. Il lui balança de la terre qu’il attrapa d’une main négligente au sol, comme pour l’aveugler, et continua sa route pour choper l’homme au bras et le balancer par-dessus son épaule, à la simple aide de sa force d’homme-loup. Il ne savait pas si ça allait fonctionner, mais il l’espérait bien. Ainsi, quand il tenta de faire ce geste, il ne s’attendait pas, si cela arrivait, à une forte résistance.

_____________________

Le trio qui avait quitté le port quelques instants plus tôt courut sur le chemin qui était censé les mener à la ville. Ils étaient inquiets : une explosion, c’était sûrement à cause de Karim. S’ils n’étaient en réalité pas inquiets quant à la sécurité de leur « capitaine » - pour peu qu’il le soit, il était surtout la glue qui les collait ensemble – ils avaient envie de faire en sorte qu’il ne blesse personne par inconscience. L’espoir que Bayt et le Vieux l’arrêtent était toujours présent, mais… comment faire confiance à ces deux ivrognes ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeJeu 1 Nov - 15:12



C'est là que ça se termine ?!
Un post à 600 mots !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️


Le plaisir. Intense et fulgurant. Je pourrais en parler pendant des heures, vous faire part des différents affrontements qui m’avaient marqué tant physiquement que mentalement, brulés au fer rouge au plus profond de mes souvenirs. Je pourrais vous dire à quel point certains d’entre eux m’avait touché, transformé et lesquels m’avaient blessé, tourmentés des semaines durant. Pourtant, et à l’instar de ce combat, je serais bref.

L’homme-loup fonçait dans ma direction, une nouvelle fois. Il avait réussi à se sortir des décombres et les coups que je lui avais asséné ne semblèrent pas le déranger outre mesure. Pour le coup, il revint avec plus de hargne qu’auparavant et, si on devait en faire une scène où on devait noter les différences, elle serait la plus facile à trouver. Néanmoins, comme je le disais, il y en avait plusieurs, des différences. Si sa grogne était prépondérante, ma maitrise n’était pas en reste. Observant ses gestes avec attention, je le vis se détourner de sa route en un instant, s’écartant sur le côté, comme pour essayer de me prendre à revers.

« C’est déjà plus intéressant, la. Rajoutai-je tandis qu’il attrapait une poignée de terre pour me la balancer à la figure. »

Il ne saisit alors pas mon mouvement rapide – enfin je suppose – car il n’arrêta pas son attaque. Si son objectif était de m’attraper le bras, il aurait raison, cependant j’avais bien compris qu’il avait une autre chose en tête et bien que j’avais pu parer sa précédente action, je le laissais m’agripper. Le geste rapide de la main avait déplacé l’amoncellement de terre qu’il m’avait projeté au visage en direction d’un mur en arrière.

Cependant, ce fut sa projection que j’allais faire défaillir. En effet, bien cramponné au sol, je ne bougeai pas d’un centimètre lorsqu’il tenta de me faire voltiger. Usant de toutes mes forces pour le contrer, j’affichai sur mon beau visage martelé un grand sourire. Il était venu, il l’avait vu… Mais il ne vaincrai pas aujourd’hui non plus. C’était le moment de passer à l’action. Avec vivacité, je tentai de défaire sa prise pour le prendre à son jeu et l’attraper par le bras.

Ma projection ne viserait pas un mur ou une quelconque fabrication humaine, non. J’ambitionnai exclusivement le ciel. L’escamoter à des mètres de haut pour nuire à ses tentatives de fuite. D’abord, le surprendre, puis le défaire. Si mes deux premières actions fonctionnèrent, je le suivrais dès lors dans l’espace. Situés à plusieurs tailles d’homme du sol, Je le frôlerais presque pour arriver juste au-dessus de lui.

« C’est là que ça se termine. »

Sérieux, pour une fois, jusqu’au bout, j’entamai alors les derniers mouvements de cette rixe improvisée. Il avait revigoré l’âme de combattant que je mettais des jours à perdre en la compagnie des membres de mon équipage. Il allait payer les pots cassés qu’il avait mis tant d’entrain à détruire. Certes, il n’était responsable d’aucun de mes tourments. Il n’était pas non plus l’instigateur du départ de mes amis, ni même le coupable d’une quelconque véritable attaque à mon égard, mais il serait jugé par la férocité de notre différence accablante de niveau. Il allait être écrasé par le fossé qui nous séparait et il ne s’en relèverait que grandit. En soit, je lui faisais une faveur, en retour de celle qui m’avait offerte en me provoquant. C’était, en jouant quelque peu sur les mots, une fleur que je lui faisais.

C’est alors que je frappai. Un nouvel enchainement de coup dévastateur. Il allait les sentir passer et, tandis que je redescendais à mon tour au sol, je.

Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeDim 17 Fév - 14:17


Il écarquilla les yeux en sentant son corps s’élever dans les airs, et cracha de la bile quand il rejoignit le sol quelques instants plus tard, impuissant devant l’enchaînement de cet adversaire. Son corps tout entier sentit la pression qui s’exerçait sur lui. Il toussa fortement et vomit le peu de repas qu’il lui restait sur le sol : c’était les yeux ouverts d’incertitude qu’il se releva. Cela ne lui ressemblait pas de douter, mais il avait l’impression de se retrouver face à ces condamnés à morts, ceux qui sur son île lui mettaient la raclée de par son incompétence. Avait-il seulement amélioré son aptitude au combat d’un iota depuis le temps ? Il n’était plus face à ces carnassiers qui menaçaient de le tuer à tout instant, et pourtant.

Il venait de se relever, et ses jambes lui firent défaut. Son corps tout entier pesait bien trop lourd. Comment allait-il faire pour vaincre un ennemi avec un tel écart de puissance ? Il ne le pouvait pas, pas seul en tout cas.

    - Espèce d’abruti, je vais te dé… Keuf, keuf…
    - Cela suffit.

Bayt se positionna devant l’Ookami. Il avait une posture tout à fait différent : plus sûr de lui, mais dégageant aussi quelque chose que l’homme-loup ne voyait pas : une puissance qui était issue des guerriers du Nouveau Monde. Il inspirait le calme par sa seule présence, ou du moins l’espérait-il. Lorsqu’il jeta un coup d’œil à Vincent, il s’apprêta à entamer une tirade, mais la main de Karim vint le pousser sur le côté.

    - J’ai… pas… terminé…
    - T’es têtu, gamin, balança Le Vieux avec un sourire amusé. Laisse-le, il va brouter le sol, ahah.

Le protecteur de l’Ookami s’éloigna. C’était peut-être la seule raison qui le poussait à rester auprès de ce gringalet : sa volonté à toute épreuve, plus importante que celle de l’actuel leader de leur clan. Il ferait le parfait remplaçant… Ou du moins, c’était ce qu’il se murmurait. Se tournant en direction du vioque, il le rejoignit et laissa l’homme-loup se relever, essoufflé, face à un adversaire encore en pleine forme.

Il n’ajouta pas un mot en direction de son adversaire, et son silence était plus parlant que n’importe laquelle de ses insultes : il le reconnaissait comme un adversaire digne de ce nom pour qu’il concentre la moindre parcelle d’énergie à le défaire. Avec des pas désordonnés et une vitesse qui frisait le ridicule, il s’élança vers son adversaire. S’élança ? Non, il tituba. Il n’avait plus réellement les forces, mais il avait encore la volonté d’affronter l’ennemi. S’il sentait une intention meurtrière, l’homme-chèvre interviendrait pour protéger l’héritier légitime du clan Ookami. Il devait s’assurer que tout se passe comme sur des roulettes… En tout cas, il devait essayer.

_________________

Plus loin, sur le chemin qui menait au village, les trois coureurs s’étaient mis à accélérer, encore une fois. Finn, Aichounne et Jean-Gab avaient un peu peur que les choses ne deviennent incontrôlables. Karim se montrait souvent têtu, et surtout imprévisible. Certes, il encaissait plutôt bien les coups, ce n’était malgré tout pas sa spécialité.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeDim 17 Mar - 19:48



La fin du combat !?
Un pari sur l'avenir !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️


Successivement, les choses se passaient relativement bien. Je parle bien évidemment de mon combat. Si de ce côté les choses paraissaient aller dans le bon sens, je ressentais en moi une sorte de vide, la personne en face de moi aurait dû être à minima un adversaire de l’équipage. Au contraire, je me défoulais sur la première personne survenue, comme un chien à qui on avait retiré sa baballe… Je détestais cette idée que je pouvais me faire de moi, mais cela me faisait quand même un bien fou. Comme si j’appréciais faire du mal à une personne sans aucune raison apparente.

Bon, pour le coup, c’était lui qui était venu me voir pour me tamponner, il s’était retrouvé face à une muraille pour l’instant infranchissable, mais je pouvais au moins reconnaitre en ce type une sorte de fougue, la même qui m’animait sûrement lorsque je me battais pour de vrai. Ne ressentant pas de réelle envie d’en finir avec lui, je retins légèrement mon dernier coup. A vrai dire, je ne savais pas du tout dans quelle situation je pouvais me trouver. Mes amis avaient disparu et seul notre bateau était présent sur l’ile.

« Pas mal. Ajoutai-je une fois sur pied, tandis qu’il se relevait tant bien que mal. »

C’est là qu’un autre type prit l’ascendant sur le trio composé d’un homme-chèvre, d’un vieux et d’un gamin. Le gars, à la stature bien plus respectable que le taré qui lui servait – semblerait-il – de chef, s’était interposé, comme protecteur. Lui aussi voulait en découdre avec moi ? Dans l’état actuel, j’étais prêt à affronter quiconque passait sa main devant moi. L’adrénaline, la rancœur, la peur de l’abandon, etc… Tout ça jouait en défaveur pour le gamin qui, tandis qu’il peinait déjà à marcher, insista pour prolonger le combat. Je répétais un « pas mal » dans ma tête, même si cela relevait plus de la bêtise que de l’héroïsme ou du courage.

Je restais silencieux, immobile jusqu’à ce que je vis approcher. En réalité, même si son action pouvait avoir un minimum de sens, je pensais sincèrement qu’il ne pouvait déjà plus me voir et vu son état, les coups qu’il tenterait de me porter n’aurait véritablement aucun effet. Il était temps pour lui de comprendre l’ampleur du mur qui se tenait face à lui. Alors, je me remémorai furtivement des passages de ma vie d’antan ou même récente. Les adversaires impossibles à vaincre, j’en avais affronté à la pelle et j’en étais toujours ressortis plus fort. Souvent par chance, d’autre fois par malice, mais généralement, je savais m’arrêter… Ou pas. Non, il avait raison. Ne jamais renoncer. C’était ce qui nous forger, nous, les hommes de sang. Une excitation nouvelle apparaissait progressivement. S’il survivait à diverses rixes sanglantes supplémentaires, il pourrait clairement arriver à ma hauteur, ça se sentait.

Même si le combat qu’on venait de mener n’était qu’une simple bataille de poing pour moi, il s’en relèverait, pour devenir plus fort. La douleur et l’entrainement, voilà ce qui nous faisait avancer et j’allais lui donner une leçon, toute à la hauteur de sa persévérance.

« Viens ! Approche ! Avec tout ce que tu as, gamin ! »

La frappe qu’il allait vivre – et je sais déjà plus ce que j’avais en tête au départ – allait clairement le sonner. Je n’allais pas le laisser aux portes de la mort, mais aux portes de l’inconscience. Et, même si son ami homme-chèvre me semblait plus intéressant sur le terme physique, l’obstination du gamin m’interpelait bien plus. J’allais lui offrir la gloire de ce combat, gloire éphémère qu’il avait bien méritée. Un coup dans le bide, des plus simplistes, mais exécuté à une vitesse que le jeune gars n’aurait pas la chance de voir venir. Un poing salvateur, en somme, qui viendrait probablement le perdre dans un noir profond, où il pourrait réfléchir à tout le chemin qu’il avait encore à parcourir pour me rattraper.

Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeMer 20 Mar - 17:16

Il avançait, titubant. L’homme-loup était un imbécile : tous ceux qui le connaissaient ne pouvaient nier cette certitude. C’était un idiot qui attirait d’autres idiots idéalistes autour de lui. Pas de ce type d’idéalistes qui pullulaient dans l’orgueilleuse et faible Révolution d’Arias, mais bien ces gars qui mordaient la vie à pleines dents, débarrassés de leurs péchés, débarrassés de la niaiserie d’une vie dénue de fautes. L’Ookami n’était pas un exemple de bonté, mais il était un exemple de témérité. Là où elle pouvait s’avérer dangereuse, elle était porteuse d’une simple vérité : « N’abandonne jamais. ». Ces paroles psalmodiées des années durant avaient renforcées la volonté du loup qui grognait en avançant. Quand il arriva à la portée du poing de son adversaire, celui-ci restait flou et incontestablement trop loin pour être atteint. Alors l’attaque qu’il subit fut puissante, pas suffisamment pour le tuer, mais assez pour l’envoyer voler sur quelques mètres avant qu’il ne s’étale au sol, soulevant de la poussière autour de lui.

    - Cela suffit, marmonna l’homme-chèvre en fronçant les sourcils.

Il s’approcha du jeune homme dont le corps était en piteux état. De toute évidence, il allait lui falloir plusieurs jours pour récupérer, ou à minima une nuit complète de repos. Il n’y était pas allé de main morte, cependant les os cassés n’étaient pas exactement au rendez-vous. Un soulagement parcourut le regard de Bayt qui lorgna sur l’épéiste. Il prit Karim dans ses bras et le souleva, avant de s’adresser à l’homme qui venait de gagner ce combat, bien trop déséquilibré de toute évidence.

    - Toi, tu es… triste, renfermé. Ce gamin t’aura peut-être appris quelque chose : je l’espèce en tout cas.

Il se retourna et s’éloigna vers l’auberge qui allait les accueillir pour la nuit. L’Ookami n’était pas prêt de se réveiller. Pourtant, quelque chose survint, ou plusieurs trois personnes qui se trouvaient sur le port et avaient déboulé, inquiets, dans le village. Ils étaient tous trois intrigués par Karim, et s’approchèrent tout en demandant de ses nouvelles. Ils étaient bruyants, et autour de l’homme-loup, une aura de bienveillance commença à rayonner. Sa famille était là, à son chevet. Jean-Gab se moquait de lui, non sans avoir d’abord vérifié qu’il n’était pas dans un état grave, tandis qu’Aichounne le réprimandait, soulagée. Le regard aimant de Finn ne laissait aucun doute sur sa relation avec le blond, tandis que Bayt faisait office de protecteur. Le Vieux, dernier membre de cet improbable bande, se positionnait plus en retrait, un regard serein sur le groupe.

La famille pénétra l’auberge la plus proche – qui n’avait pas explosé – et viendrait s’y servir quelques rafraichissements, tandis que l’Ookami se remettrait dans une chambre de son affrontement. Il lui faudrait la fin de la journée et la nuit suivante pour se relever, non sans sentir des courbatures qui ne l’empêcheraient pas de prendre une petite chope sur le dos de son compagnon. Finn s’approcherait de son lit, au petit matin, le regardant avec inquiétude :

    - Qu’est-ce que tu essayes de te prouver quand tu fais ça ?
    - Je suis encore trop faible… J’vais pouvoir aider personne comme ça…
    - Et tu n’aideras pas plus de gens si tu meurs au combat. Il va falloir apprendre à lâcher le morceau à certains moments.

Ils se défièrent un instant du regard, mais leurs yeux finirent par s’enlacer et leur étreinte, douloureuse, se resserra progressivement. Les deux hommes avaient l’air sereins : tant qu’ils étaient ensemble, rien ne pouvait leur arriver.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue182/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (182/220)
Berrys: 67.634.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeJeu 21 Mar - 16:43



Une nouvelle rencontre fortuite ?!
La raison de la sédentarisation de Vincent !

♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️♦️


L’homme-chèvre accueilli mon dernier coup de la manière dont je m’attendais. A vrai dire, ce qu’il venait de dire était une vérité à la fois cruelle et sans appel, le combat était terminé et je n’aurais pas continué à frapper le pauvre gars. En tout cas, pas dans ces conditions. Une autre fois, peut-être, j’aurais pu continuer à l’enchainer. Pour diverses raisons, que ce soit pour une rancœur personnelle, une haine incontrôlée ou un sursaut de colère, j’étais capable de ce genre d’atrocité, mais pas aujourd’hui. Et pas sur un type pareil.

« Oui. C’est terminé. »

Même s’il se relevait, j’avais terminé mon sermon physique et j’espérais qu’il aurait appris quelque chose de cet affrontement. Moi, j’étais serein, presque comme toujours. Il avait réussi à me redonner espoir en l’avenir, me ressemblant un peu, à l’époque où j’étais aussi jeune que lui – du moins physiquement, hein – et que ma hargne ne s’était pas évaporée au fil des rencontres. D’ailleurs, le « protecteur » du gamin me fit une réflexion qui m’étonna immédiatement. J’étais « triste », « renfermé ». Sur le coup, je ne saisissais pas du tout ce qu’il voulait dire. En fait, je ne m’étais jamais senti triste ou tout ce qu’il avait pu dire et me questionnant sur ce que l’homme-animal pouvait m’apprendre, je les vis s’éloigner.

« Comment ça… Triste ? »

Je pétais le feu, ouais ! Un petit combat de ce style, même s’il manquait un peu d’adversité, était toujours bon pour le moral. J’en étais persuadé, ou j’essayais de m’en persuader, à minima. Un sourire à la fois fier et presque forcé se forgeait lentement sur mon visage tandis qu’ils approchaient tous les trois de la taverne dont on venait de sortir. C’est là qu’ils furent rejoints par un autre trio qui semblaient proches de l’Ookami. En réalité, sur le coup, je pris un coup au moral. Voir une si belle complicité entre eux avait de quoi vous rendre jaloux, même un peu, pourtant ce sentiment s’envola rapidement. Oui, ce fut un sentiment de bien-être, je savais que ce genre de relation m’était aussi accessible, et alors qu’il avait réussir à me faire oublier l’absence de Raki, Sakuga, Akira et les autres durant le combat, leur fraternité évidente eut tendance à me remémorer des souvenirs à la fois joyeux et triste.

J’étais seul, c’était un fait. Triste, je ne sais pas, mais ce n’était pas jouasse. Je les suivais après pour prendre un ou deux verres supplémentaires, peut-être pour oublier, peut-être pour me dépêtrer de se sentiment d’abandon. Comment j’aurais pu faire autrement, de toute manière ?

« La même chose que toute à l’heure. En espérant que personne d’autres ne me fasse chier. »

C’est au moment où je jetais cette réflexion à la gueule du tenancier que la jolie brune entra dans la taverne. Silencieuse et à la limite de la sournoiserie, elle s’approcha du bar pour commander à son tour. Elle était plutôt jolie, avec ses deux nattes. Je me souviendrais toujours la première fois où j’ai vu son doux visage. Wakaba venait d’entrer dans la taverne et dans ma vie. Un grand moment, s’il en était.

« C’est toi ? Qui s’est battu contre Genishi pendant trois jours ? T’as pas l’air si fort que ça, pourtant !
- Tu te fous de moi, là ? Tu… »

Elle rigola doucement, un rire narquois… Elle se moquait clairement de moi. J’étais dans des dispositions assez adéquates pour accepter ce genre de moquerie et, en réalité, j’étais peut-être un peu subjugué par la jolie demoiselle. Finalement, je ne me souviens pas très bien du reste de la conversation, mais je sais que c’était à partir de ce moment-là que j’avais décidé de rester sur Shimotsuki, au moins pour quelques temps.

Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 281
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue32/75Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Suivez le guide [FB]  Left_bar_bleue8/220Suivez le guide [FB]  Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 345.000 B

Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitimeVen 22 Mar - 18:18

Il se passa quelques heures, quelques jours peut-être. L’Ookami se trouvait sur l’île pour s’y reposer à présent, et plus pour y trouver un défi – mais est-ce que ça avait seulement été l’objectif à un moment ou à un autre ? Son regard se perdait dans l’immensité du ciel bleu tandis qu’il claironnait qu’il allait s’entraîner le matin même. En réalité : la flemme. Il s’en foutait de tous ces gars qui voulaient l’aider à s’améliorer, aujourd’hui tout ce qu’il désirait c’était être tranquille et ruminer seul dans son coin. Il n’allait pas se mêler à un quelconque conflit, ou un truc dans le genre. Trop bon trop con, qu’il se disait. Il valait mieux qu’il ne s’y attarde pas.

Ce fut à ce moment précis, au moment où il pensait que rien ne pouvait lui arriver qu’il vit s’ouvrir devant lui cette fermeture éclair. Celle-ci, la seule, l’unique. Il fronça les sourcils : c’était juste un espace noir qui venait de déchirer l’espace. Il se mordit les lèvres en se demandant ce que c’était, puis il commença à se lever et à en faire le tour. Il fallait qu’il sache : comme d’habitude, la maladie de la curiosité, celle qui le menait dans des situations incompréhensibles, l’habitait. Il en fit le tour et s’y engouffra : elle se referma derrière lui, brusque et sans équivoque.

______________________

    - Alors, tu vas vouloir m’faire croire qu’il était dans un château ce gars ?
    - Celui-là, on s’en fout, fit Karim en pointant du doigt l’adversaire qu’li avait vaincu quelques minutes plus tôt, au prix de douleurs qu’il ne voulait s’avouer à présent.

Le jeune homme était revenu après une bataille ardue à laquelle personne ne voulait croire. Tout le monde savait qu’il faisait semblant de s’entraîner, alors il fallait bien qu’on lui fasse réaliser qu’il mythonait jusqu’au bout. Shalon s’avança, fier homme-bouc de son état. Lui avait une prestance que son homologue animal n’avait pas. Son calme était olympien, tant et si bien que Karim ne put se laisser emporter.

    - Il dit vrai. Nous avons affronté les suppôts de Centes dans un lieu nommé « Mars ».
    - Aaaah, d’accord !
    - Si c’est lui qui le dit, tu le crois ? Putain, quel enfoiré ! Hurla Karim sur Jean-Gab.

Le bonhomme ne lui donnait aucun répit, et si les deux s’hurlèrent dessus, ce fut le Vieux qui vint rassurer Shalon, ancien prisonnier d’Impel Down, sur cet événement : ça ne se passait pas plus de six ou sept fois par jour, en général, sauf quand Karim n’avait pas mangé le matin ou que le gamin était de mauvais poil. Il leur arrivait de se chercher toute la journée. Le bouc soupira avant de se dire que de toutes les manières, cette relation ne faisait pas l’entièreté de l’homme devant lui. Ce qu’il avait observé à Mars, c’était un combat qui avait la possibilité de progresser. Il serait peut-être l’un des piliers de ce progrès : en tout cas, il fallait avouer qu’il n’allait pas épiloguer longtemps. L’alcool commençait à couler à flot dans la taverne, et ils avaient une victoire à fêter : une victoire que le monde ignorerait sûrement pendant longtemps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Suivez le guide [FB]  Empty
MessageSujet: Re: Suivez le guide [FB]    Suivez le guide [FB]  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Suivez le guide [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Shimotsuki Town-