Partagez | 
 

 [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Sam 3 Mar - 19:44

Ce n’était qu’un pauvre alcoolique sans avenir qui s’était épanché sur le sol de la taverne. Encore une fois, il avait gerbé ses tripes. Oh, bien sûr cette fois-ci par n’importe où : c’était sur les chaussures de ce putain de Supernova à la con : « Mystick », le Ravisseur. L’homme retira rapidement ses savates, finissant pieds nus sur le bois froid et humide de la taverne.

    - Un chien qui vomit sur mes chaussures… Mais quel plaisant petit animal avons-nous là…

D’un geste violent, il mit son pied sur le crâne du blond tourné vers le sol, et l’abattit dans la mare de ce qu’il venait de rendre. Un sourire satisfait se posa sur son visage quand il sentit la main de l’individu lui tenir la cheville pour tenter de la soulever, en vain. Ce n’était qu’un chien, qu’une créature débile et sans intérêt. Qu’importe qu’il le supplie ou qu’il se débatte, il finirait toujours par se plier devant lui. C’était dans l’humiliation de ses adversaires que le Ravisseur trouvait plaisir à s’opposer.

Les autres personnes dans la taverne se contentèrent finalement de détourner le regard. « Ce pochtron l’a bien mérité. » dit l’un, « Il va crever ici. » fit l’autre. Dans tous les cas, les pronostics n’étaient pas les mieux engagés. Finalement, le pied du forban vint faire éclabousser la mare de vomi quand la tête de l’homme-loup roula sur le côté avec le reste de son corps. Il fut surpris de voir qu’il avait utilisé le glissant de la flaque pour s’enfuir, même si cela le fit finalement sourire.

    - Tu penses pouvoir me manquer de respect en t’enfuyant ? Lâcha Mystick avec un air condescendant.

Et il s’avança en direction de l’Ookami, pas à pas, lentement, avant de se retrouver au niveau de celui qui peinait à se relever. Il se tenait la tête avec difficultés, essuyant les traces de quiche de la veille de son visage. Il n’était pas si tard que ça après tout. Quand le premier coup de pied l’atteignit à l’estomac, le loup cracha une partie de ce qui lui restait, principalement de la bile et du sang. Il resta debout quelques instants, avant de finalement lever le regard vers l’homme qui semblait s’amuser comme un petit fou. Il mit un genou à terre, non pas en signe de soumission, mais par sa propre faiblesse.

D’un geste maladroit, il tenta d’attraper le col de son adversaire mais ne put que se saisir du bas de son tee-shirt, lui apportant une couleur orangée écœurante.

    - Espèce de chien, abruti, crève ! Hurla le Supernova.

Il venait de péter un câble. La vue de son habit souillé avait eu le don de le mettre dans tous ses états, et il continua à passer à tabac son le loup. Puis finalement, quand il se fut calmé, il s’en alla à nouveau à sa place. Le corps couvert de marques, Karim se releva au bout d’une dizaine de minute, comme si de rien n’était, et retourna au bar. Il mot quelques piécettes sur le bar, et lâcha un :

    - Une bière…

L’écume à la bouche, il ne jeta pas un regard au Supernova. Celui-ci observa l’homme-loup qui se relevait. Si cela suscitait chez lui un sentiment d’admiration, il y avait aussi un petit sentiment de sadisme derrière tout cela : la phase d’humiliation n’était toujours pas terminée. Quand il eut cette pensée, Mystick ne put retenir un nouveau sourire fou qui fit ricaner ses camarades. Ils imaginaient déjà la scène, se « fendant la poire » en prévision. Une main sur un pistolet, l’homme leva l’arme et la dirigea vers le petit loup.

    - Pam, dit-il en faisant mine de viser sa tête.

Aucune réaction. Ce type de gars, ils avaient le don de l’énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Sam 3 Mar - 21:58




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



Le son des vagues sifflait dans les oreilles de la Bilcane. Cela faisait quelque temps déjà qu’un capitaine révolutionnaire l’avait récupéré, un dénommé Janaffe « P’tit » Barne. Pas spécialement connu, il était chargé de temps à autres de s’occuper d’un lieutenant de la Marine afin de petit à petit affaiblir l’entité suprême de ce monde, ce Gouvernement Mondial se considérant au-dessus de tout. Si l’ange avait décidé de demeurait parmi cette petite escouade c’était principalement pour deux raisons : participer aux conflits et lutter contre une idéologie toute nouvelle pour elle qui avait jusqu’alors vécue dans les cieux, loin de ce monde en proie au chaos. Le Centaurus, la flûte de Janaffe, s’approchait d’un port alors que la lune resplendissait au cœur de la voute céleste. Ishtar aimait se laisser bercer par le navire qui tanguait. C’était quelque chose de tout à fait exotique pour elle après tout. Elle se trouvait donc assise contre le mat, tournée vers bâbord. Elle contemplait les vagues déferlant au milieu de l’immensité océanique. Le « P’tit » Barne s’approcha d’elle afin de s’assoir à ses côtés. Il savait que sa nouvelle recrue n’était pas très bavarde et n’allait pas d’elle-même vers les autres.

-Tu aime la mer ? demanda-t-il en regardant dans la même direction qu’elle.

-Oui… Enfin c’est beau. Dans les nuages, nous n’avons pas ce genre de spectacle. Pour l’instant, je suis toujours autant émerveillée de voir ce que l’eau peux faire quand elle est en quantité si importante.

-Je vois. Tu te plais parmi nous ?

-C’est assez agréable de pouvoir converser avec les membres de l’équipage c’est vrai.

-Tu sais… Tu devrais essayer d’aller un peu plus vers les autres. Chacun de nous, sur ce navire, œuvre en équipe… et tu fais partit de cette équipe désormais.

-Oui.


Le visage de la Bilcane demeurait impassible, pourtant, intérieurement, elle souriait. Ne pas réussir à retransmettre ses émotions était un des effets de son adolescence. Elle avait en effet vécu à l’écart des personnes de son âge à cause de ses « bras » à plumes démesurées situé dans son dos. En effet, Ishtar De Lérhane était né avec une malformation génétique lui offrant non pas deux petites ailettes, mais quatre majestueuses ailes. Malheureusement, elle ne pouvait s’en servir pour voler et, Bilca étant dominé par des oiseaux de malheur, le parallèle avait amené les jeunes gens à ne pas apprécier les différences de celle qui se faisait désormais appeler l’Archange. Pour tenter de briser la glace, prenant les absences de réactions de la demoiselle pour une manifestation de son sentiment de ne pas appartenir à leur troupe, Janaffe essaya de faire une blague.

- Un chien et un homme son sur un bateau. Le chien pète, l'homme tombe à l'eau et se noie. Quelle est la race du chien ?

-Je ne sais pas…

-Un pékinois !
, lança le révolutionnaire en ricanant. Un pet qui noie !

-Euh, je suis désolé, mais je ne connais pas cette race
, répondit la nouvelle recrue en penchant la tête sur le côté en signe d’excuse.

-Bon… grommela le « P’tit » Barne déçu. Peut-être que… Monsieur et Madame Attend ont un fils. Comment s’appelle-t-il ?

-…

-Charles ! Charles Attends !
lança Janaffe avant de rigoler.

Ishtar suivit son camarade… enfin elle en eut l’impression. Son visage était toujours aussi inexpressif alors qu’elle riait intérieurement.

-Pffff… J’ai même pas réussi à t’arracher un sourire.

-Mais si ! Je suis en train de rire là.

-Ah bon ?
questionna le capitaine en levant un sourcil. Pourtant ton visage ne bouge pas. Au moins tu ne risques pas de te retrouver ridé, déclara-t-il en lançant un clin d’œil.

Une nouvelle fois, elle n’afficha aucun sentiment alors qu’elle ricanait dans son esprit. Les propos de cet homme l’ayant sauvé de la noyade lorsqu’elle était tombé du ciel virent alors percuté son cerveau. Elle ne riait effectivement pas. Ses joues prirent une teinte de rouge alors qu’elle baissa le regard vers les planches du sol, l’air gêné. Janaffe soupira et lui donna une petite tape sur l’épaule.

-Nous sommes arrivé à destination. QUARTIER LIBRE À L’AUBE LES GARS ! … et les files aussi, lança-t-il en ricanant de nouveau avant de se diriger vers le gouvernail où l’un de ses subordonnées tenait la barre.

En relevant le regard, l’Archange remarqua qu’effectivement leur navire ralentissait. Se levant, elle aida ses compagnons révolutionnaires à amarrer le Centaurus à quai, s’occupant notamment avec d’autres de carguer les voiles. Comme les autres, elle s’assaillit une fois le travail achevé pour prendre un peu de repos. Grâce à sa force surhumaine et sa taille avantageuse, elle avait produit beaucoup moins d’effort que ses camarades. Elle se leva donc et se dirigea vers le ponton.

-Où vas-tu ? demanda le capitaine sceptique.

-Je vais allez voir ce qu’ils ont en jus de fruits dans les tavernes du coin, répondit la demoiselle en essayant de faire preuve de toute l’amabilité dont elle était capable.

-Si tu n’es pas revenu dans une heure je viens voir si tu n’as pas des ennuis , acquiesça Janaffe.

Ishtar accepta la mise en garde. Elle avança tranquillement dans les rues. Au bout de quelques minutes, elle arriva en face de ce qu’elle cherchait. Espérant que ses ailes ne lui apporteraient pas trop de problèmes, elle ouvrit la porte et pénétra dans l’établissement en découvrant ce qui s’y passait. Un homme venait de faire semblant de tirer sur quelqu’un. Etonné par ce comportement étrange, elle salua brièvement tout le monde de sa voix plutôt suave avant de s’approcher du comptoir en faisant aller ses yeux du tireur au martyr du jour, un pauvre homme-loup, en cherchant une réponse dans le regard du malheureux. Chaque pas était un peu plus difficile. En entrant ainsi, elle s’était retrouvée au centre de l’attention et elle avait l’impression que tout le monde avait les yeux rivés sur ses ailes absolument pas discrète. Une bouffée de chaleur traversa son corps. Au bout de ce périple, cette traversée pourtant si banale, elle se décida à s’adresser au tenancier.

-Qu’avez-vous en jus de fruit ?





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Sam 3 Mar - 23:14

Un bruit, la porte qui s’ouvre, les paroles du Supernova, plus rien. Les regards n’étaient plus tournés vers lui. Qu’importe, Karim n’était pas homme à s’inquiéter ou à prendre en considération l’avis des autres. Il se fichait d’être « mauvais », ou qu’on ait un bon avis sur lui : tout ce qu’il cherchait, c’était à vivre sa petite vie tranquillement, sans jamais être dérangé. Il se contenta de saisir la bière que le tavernier lui tendait et d’ingurgiter quelques gorgées dans son estomac à présent vide. Il avait après tout bu dans pires conditions que celles-ci. L’alcool était pour lui un doux et savant réconfort.

Quand la femme qui venait d’entrer, il ne discernait ici que son visage, arriva au niveau du bar, ce ne fut pas le tavernier qui lui répondit en premier, mais bien Karim. Celui-ci la dévisagea quelques instants sans porter d’attention particulière à ses traits angéliques, et lui lâcha sur un air un tantinet dégoûté :

    - Les jus de fruit sont dégueulasses. L’alcool, y’a que ça de vrai.
    - Tu n’as même pas goûté mes jus de fruit ! Beugla l’homme en réponse avec un air furieux. Ne vas pas répandre ce type de mensonges, abruti ! Nous avons beaucoup de choses, Madame, continua-t-il en lâchant quelques noms de jus tandis que le loup détournait le regard, déjà désintéressé.

Le Supernova s’amusait de la situation. Alors qu’il servait un de ses jus de chaussette à l’ange, si c’était toujours ce que celle-ci souhaitait, l’Ookami finissait sa bière, se leva et croisa ses ailes en s’éloignant vers la sortie sans les fixer. Au moment où il passa devant Mystick, ce dernier saisit Karim par le bras et le fixa avec un air amusé. Il préparait de toute évidence quelque chose. Quand le loup fit mine de se dégager, il raffermit sa prise et attira sa pauvre victime du jour sur ses genoux.

    - On ne manque pas de respect à Mystick, gamin, fit remarquer un membre de l’équipage.

Karim leva les yeux vers le Supernova. Celui-ci se sentait tellement supérieur, tellement puissant qu’il en oubliait les plus simples des défenses. Il pensait avoir asservi sa victime, mais le caractère du loup était désinvolte et indomptable. D’un geste sec, assis sur les genoux du Supernova, il frappa celui-ci avec son crâne. Un coup de boule sec, violent, efficace, à bout portant. Le pirate hurla de douleur tandis que l’homme-animal se relevait, libéré de l’étreinte, pour se diriger vers la sortie. Il s’était aisément rebellé.

« Salopard » pensa le Supernova en se levant à nouveau, le nez cassé. Il prit son arme et visa en tremblotant. Sa première balle alla se ficher dans une poutre près de l’entrée, et la seconde dans l’épaule d’un client lambda. Cela sécha les personnes sur place, mais n’eut pas le don d’arrêter le pas lent et désintéressé de Karim. Il bailla avant de saisir la poignée, mais sentit soudain le canon froid d’un pistolet sur l’arrière de son crâne. Cette fois-ci, la chose était trop tangible, trop réelle.

    - Tu ne me manqueras plus de respect dans l’au-delà, enfoiré.

Il désactiva la sécurité, et s’apprêta à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 0:42




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



La tension. C’était cela. Un climat de tension régnait sur cette pièce complétement sous l'emprise des hommes du Supernova se prenant pour un dieu, s'offrant même le luxe de faire mumuse avec un être humain. Pourtant, la remarque que l’homme-loup avait lancée n’était pas passé non plus. L'ange déchu, comme elle avait été nommé à son arrivée dans la révolution, ne supportait pas les ivrognes ne jurant que par leur sacrosaint alcool. Que des personnes apprécient ce type de boissons, elle pouvait le concevoir, mais en devenir autant dépendant était un véritable gâchis de temps de vie. Ses oreilles toutes ouvertes, l’Archange écouta les diverses propositions du tenancier, souriant mentalement à certaines d’entre elles, en tentant d’ignorer la véhémence des personnes présentes.

-Hey bien… Serait-il possible de faire un jus multifruit à partir de goyave et de vos caboriasses, c’est ça ?

-Oui, c’est ça et c’est possible mademoiselle !


L’homme avait rapidement expliqué que les caboriasses étaient des fruits rond et jaune-orange ne poussant que sur cette île ayant un gout assez particulier ayant un gout se situant approximativement entre les ananas et les fruits de la passion. Ishtar, aimant découvrir l’exotisme des Blues, voulait découvrir des sensations qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion d’explorer. C’était également une grande amatrice de jus depuis son enfance où elle aidait sa mère Leanne à jardiner un peu. Malheureusement, les plantations souffraient souvent des assauts des terribles volatiles tyrannisant Bilca. C’était avec joie qu’elle plongea ses lèvres dans ce nectar qui se retrouva bientôt à faire frémir les papilles de la demoiselle qui pouvait toiser les personnes présentes du haut de ses presque trois mètres si elle venait à se lever. Elle s’apprêtait à demander au tenancier comment était produit ces fruits immanents à l’île ainsi que demander où ils poussaient quand un événement fit monter la tension d’un nouveau cran.

La réaction de Mystick au passage de l’Ookami attira l’œil de la De Lérhane qui, grâce à son impassibilité caractéristique, faisait mine de rien. Ce qui s’enchaîna ensuite surpris plus ou moins l’ange qui n’était pas coutumière des problèmes que pouvait subir les tavernes des mers bleues, n’étant là que depuis peu. Les paroles menaçantes de l’homme d’équipage mirent la Bilcane sur ses gardes. C’est alors que surgit un coup de front brutale et soudain, une tentative de libération rondement mené. Ishtar termina son verre en déposant quelques pièces, généreusement offertes par Janaffe, au tavernier avant de se lever de sa chaise en remerciant aussi sincèrement qu’elle le put cet homme qui lui semblait être le plus aimable parmi les gens dans cette salle.




La course de Karim arriva à son terme après que deux tirs se firent entendre. Le Supernova s’était rapproché de sa proie, déployant, dans une certaine esthétique grossière, son bras afin d’amener le canon à l’arrière du crâne de Karim. Il serait bientôt prêt à faire hurler la poudre, son arme crachant rapidement ses charges de plomb. Un détail avait cependant échappé au forban, trop concentré sur le fuyard pour écouter ses hommes lui annoncer sur un ton des plus banales que la « femme aux jus » lui emboitait le pas. Ishtar avait en effet suivi ce lâche osant tirer sur une personne ayant gagné sa libération par une domination de son adversaire. Le manque de prudence avait été fatal et cela ne justifiait pas de se rabaisser à de tels ignominies pour une vengeance. La tête légèrement baissée en avant, ses prunelles argentées fixant l’être souhaitant passer à l’acte, Ishtar envoya sa main traverser l’espace pour se saisir du crâne du Supernova.

Déployant sa force surhumaine, elle tenterait de l’encastrer dans le mur juste à côté de la porte. Si malgré cela, elle ne parvenait pas le faire bouger, son autre poing filerait en direction de la joue du flibustier pour l’empêcher de tirer là où il le voulait. Ses ailes gênaient certainement la vue de cette scène pour le reste de l’équipage. Cependant, sur cet instant, elle ne pensait qu’au manque d’honneur de cet homme. Ses pupilles de métal déclaraient toute l’inimitié qu’elle ressentait pour ce grotesque personnage ayant si pitoyablement réagit face à la défaite. C’était un être misérable. L’assurance et la fermeté qui se dégageait de la Bilcane permettait d’affirmer qu’elle était prête à en découdre si le flibustier n’avait pas eu son compte. Il se pouvait bien naturellement que cet homme soit plus fort qu’elle, mais il était hors de question de se défilait et de perdre son honneur. Les défaites sont le ciment de la victoire. Chacune d’entre elle est instructive. Il ne restait plus qu’à savoir si Karim était prêt à se battre à ses côtés. Dans le cas où le pitoyable capitaine était vaincu ou se résignait, après un salut de la tête au Ookami, elle retournerait sur sa chaise afin de questionner le tenancier, revenant sur ses interrogations au sujet des caboriasses.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 11:52


Une éternité s’écoula entre le moment où le canon se posa, tremblant de colère, contre le crâne du blond, et le moment il se retira. Le regard de Karim se tournerait alors vers la tête de l’homme qui se situait à présent à côté de lui, encastrée contre le mur. Il n’avait décidément pas de chance : son nez ressemblerait bientôt à un chantier de démolition. Un maigre sourire suffit au loup, carnassier, pour montrer à son adversaire qu’il était satisfait de le voir s’être fait encastré…

Il ne comptait pas laisser couler cet affront. Mystick était un Supernova de par ses actions, non pas sa puissance. Il avait acquis une prime grâce à ses nombreux mais faibles camarades qui, sous ses ordres, terrorisaient des populations entières. S’il les surclassait avec superbe, il n’en était pas moins d’une faiblesse relative, le prouvait ses deux incartades manquées avec les nouveaux qui se trouvaient là. D’un geste de la main, l’Ookami remercia sa sauveuse et s’apprêta à repartir.

    - Vous… Vous… m’avez… Argh… Bande de… Vous… Vous…

Des « Chef, chef ! » étaient martelés à l’autre bout de la salle tandis que l’Ookami ouvrait la porte, souhaitant à nouveau ignorer son pitoyable opposant. Et brusquement, alors qu’il terminait son action, la poignée encore dans les mains, le poing de Mystick se porta jusque sur son visage pour l’envoyer voler à l’autre bout du bar, sur la droite en rentrant. La tête retournée, le regard exaspéré, Karim glissa du mur pour se retrouver allongé sur une table d’où les clients se dépêchèrent de s’en aller pour se recroqueviller ailleurs.

Un maigre sourire perça sur les lèvres de l’Ookami lorsqu’il se saisit d’une bière, toujours allongé, et l’engloutit sans vergogne. Puis il se retourna en direction de cet homme qui semblait avoir pété les plombs et commençait à agresser verbalement la femme. Il la traita d’abrutie finie, d’enquiquineuse en termes moins chastes et de…

    - Monstre ! Espèce de monstre ailé ! Dégage de ma v…

Karim s’était levé pour engloutir la distance qui le séparait de l’homme à l’autre bout de la pièce. Son poing était rapidement devenu plus utile qu’auparavant… Et d’un geste puissant, il envoya le crâne de son adversaire au sol. Son regard annonçait la colère pendant un bref instant. Il ne dit rien, ne justifia pas son acte, puis brusquement un haut-le-cœur le saisit. Il avait bougé trop vite, bien trop vite. Alors ce qu’il contenait dans son estomac, de la bille et de la bière, se déversèrent sur la tête du Supernova sous le regard sidéré de l’assemblée.

Les membres de l’équipage commentaient la scène, spécifiant que jamais au grand jamais, leur capitaine n’avait subi autant d’affronts. A vrai dire, pour eux c’était plutôt cocasse. Ils ne respectaient cet homme que parce qu’il les unissait et leur permettait d’accomplir leurs méfaits sans avoir à en subir la charge et les conséquences. L’Ookami et la Bilcane étaient tous deux des guerriers de maigre envergure par rapport à leur capitaine, mais ils l’avaient blessé. Et cela… cela….

Se relevant brusquement, ce qui éclaboussa une partie des personnes autour de lui, Mystick observa les deux personnes qui se trouvaient relativement près de lui. Il avait les traits déformés par une forme de fureur nouvelle. En somme, tout son monde venait de s’écrouler, et il en reconstruisait les fondations par esprit de vengeance.

    - Je n’ai jamais été autant humilié, lâcha-t-il sur une voix presque aigue. Vous… Je vais vous tuer, tous les deux, bande d’enfoirés congénitaux !

Et il se saisit de sa deuxième arme, un revolver à barillet six, et tira une balle qui, au contact de l’air, s’enflamma et commença à foutre le feu à la taverne. Le tavernier s’affola, mais les dégâts étaient déjà là. En plus, la première balle visait l’ange. « Oups » pensa sans s’en vouloir l’homme-loup en se grattant l’arrière de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 13:29




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



L’homme-loup remercia Ishtar qui lui répondit par un regard un coin qui se voulait amicale. Néanmoins… Il s’avéra plus ou moins intimidant de fermeté pourtant. Elle ne s’en rendait bien évidemment pas compte. Son impassibilité pouvait certes compromettre ses relations sociales, mais elle lui permettait surtout de donner l’impression à ses ennemis d’être un roc solide ne flanchant à aucun moment, conservant son sérieux en permanence. Si c’était involontaire, cela pouvait s’avérer être un avantage psychologique certains sur des adversaires à la volonté vacillante. Sans bouger, elle constata que l’Ookami désirait partir. Elle ne fit rien pour le retenir, se refermant dans son immobilité en attente de la suite de l’affrontement. Il était clair que ce n’était pas fini. La Bilcane avait huit ans d’expériences de combat, même s’il ne s’agissait presque que de défaites, contre les oiseaux géants de son île qui lui paraissait être beaucoup plus fort que ce forban. Elle pouvait donc facilement juger que la résistance de ce Supernova était bien suffisante pour ne pas se faire totalement vaincre par une seule attaque. Ce quel avait pu sentir avec cet assaut unique n’était bien évidement pas assez pour savoir si cet ennemi était plus fort qu’elle ou non. Elle espérait que non. En temps normal, elle serait ravie de tomber sur plus fort qu’elle, mais face à un adversaire si peu respectueux elle ne s’imaginait même pas ce que pourrait faire ce malandrin une fois l’affrontement terminé.

Gardant le menton légèrement baissé, l’Archange balaya la pièce du regard afin d’observer les sous-fifres de ce flibustier s’affoler. Tant d’imprudence, tant d’insistance… C’est ainsi qu’elle vit le poing de Mystick partir bien trop tard. Elle ne pourrait pas intercepter la main avant qu’elle ne touche Karim, mais elle se servirait au moins de cela pour porter une attaque d’opportunité. Attrapant le poignet de son adversaire, elle tenta de le balancer sur une table désertée par quelques clients affolé par l’escarmouche. Si cela échouer, la jeune femme lâcherait sa prise pour faire un mouvement de repli de deux mètres. Ses ailes auraient pu être saisit par un martialiste durant ce mouvement, c’est pour cela que si elle avait jugé que ce pirate était un combattant spécialisé dans le corps à corps elle aurait effectué une série de petites attaques avec ses paumes et clés de bras afin de parvenir ensuite à s’extraire à la kinésphère de Mystick. Eloigné de son ennemi, elle prendrait finalement une seconde pour jeter un regard vers l’Ookami pour voir sa situation. Il avait encore bu ? Sérieusement ? Dans pareille situation ? Cette exaspération se manifesta à travers les prunelles d’argent de la Bilcane qui leva ses yeux au ciel. Elle écouta, toujours impassible, le Supernova la traiter de tous les noms. Enervé par cela, même si ce n’était pas visible, elle lança quelques mots à l’intention de ce pitoyable homme.

-Ce ne sont pas quelques insultes qui sauveront votre honneur. Votre faiblesse réside dans votre manque de concentration et dans votre déshonneur. Ne vous laisser pas consumer par la haine qui rend vos actions plus animales et donc plus prévisibles.

Elle se doutait bien qu’il n’écouterait pas. Elle conclut alors ses paroles par une dernière remarque quelques instants avant que l’Ookami traverse l’espace le séparant de son oppresseur.

-Vous n’êtes pas un guerrier, vous êtes un imbécile.

L’air généré par le déplacement rapide et puissant secoua la chevelure d’or de l’Archange, créant du mouvement au sein de l’impassibilité apparente de la jeune femme. La puissance déployée par cet homme-loup fut surprenante, mais appréciable. Même s’il avait un certain entêtement vis-à-vis de l’alcool, ce devait être une personne honorable sur le plan du combat. Une seule action réaction n’était cependant pas suffisant pour arriver à une telle conclusion. C’est alors que Karim déglutit le contenu de sa pense sur le visage du flibustier, provoquant un haussement de sourcil chez la Bilcane. Ce n’était pas quelque chose qu’elle s’attendait à voir et sa stupeur fut si grande qu’elle se manifesta physiquement.

Elle fit abstraction du bazar ambiant, concentrant son attention sur l’homme qui se relevait. Ses propos étaient pour le moins virulents. Sans crier gare, Mystick sortit un revolver afin de faire feu sur elle. Ishtar fronça les sourcils de concentration. Elle avait bien saisi que c’était elle la cible. Peut-être les paroles qu’elle lui avait jetées l’avait trop blessé dans son orgueil, faisant d’elle la cible prioritaire sur l’homme lui ayant vomi au visage. Elle devait trouver une issue. Il fallait qu’elle fasse en sorte que la blessure ne soit pas mortelle. Le hurlement de la poudre retentit. La De Lérhane tentait déjà de faire un pas de côté afin de tenter une esquive pour prendre la balle à l’épaule quand elle eut une épiphanie. Même si elle ne servait pas d’Ashunera, la claymore de son père, pour combattre, elle pouvait s’avérer utile pour ce genre de situation. L’ange déchu n’y avait pas de suite pensée, pas habitué à se servir de ce souvenir important de sa vie passer dans les cieux. Sa main se porta rapidement sur le manche de l’arme, mesurant presque deux mètres de long, afin que la balle, s’étant alors embrasé, percute la lame. Malheureusement, elle ne fut pas suffisement rapide et le projectile ricocha sur la garde pour se diriger dans une autre direction… Le comptoir qui serait donc la première chose à prendre feu dans cette taverne. Ne plus avoir cette épée d’un poids non négligeable à la taille ou entre ses ailes était une sensation étrange pour la guerrière. Cela n’arrivait que quand elle se couchait normalement. C’est pour cela qu’elle se hâta de rengainer l’arme, retrouvant ainsi son équilibre et sa stabilité. Sans sa force surhumaine, il était certain que conserver une telle arme à ses côtés la pénaliserait en combat. Ishtar avait d’ailleurs noter qu’elle devrait s’entrainer à ne pas l’arborer pour utiliser ses capacités au maximum pour de futurs batailles difficiles. Les membres de l’équipage de ce bandit se demanderait certainement pourquoi elle ne se servait pas d’une telle claymore pour combattre alors qu’elle s’embêtait à la porter. En plus de l’aspect mélancolique, cette arme avait une dimension très symbolique pour la De Lérhane, c’était la marque de sa lutte contre les oiseaux de Bilca et, par cela, l’incarnation de son rêve de devenir la plus grande des guerrières. Il était hors de question qu’elle s’en sépare.

Elle jeta à nouveau un regard au Ookami pour voir s’il avait profité de cette action pour passer à l’offensive. Dans le cas contraire, elle tournerait sur elle-même en s’approchant de cet ennemi avant de lever la jambe, puis la déplier, balayant ainsi l’air jusqu’à ce que son pied vienne à la rencontre de la main tenant l’arme, attaquant perpendiculairement à l’avant-bras le membre tenant le pistolet.






©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 16:09

L’épée était une arme que le loup exécrait. Il ne différenciait pas les claymores des rapières ou des lames à scies : elles étaient toutes des extensions du corps qui avaient pour vocation de détruire celui-ci en le scindant en morceaux. Dans un combat, si tous les coups étaient permis, ils n’en étaient pas moins parfois plus emmerdants qu’autre chose. Ainsi, lorsqu’il observa la lame dévier la balle, la seule réflexion qu’il eut fut qu’un objet si imposant manié par une personne encore plus imposante ne pouvait qu’être un poids mort dans un tel combat. Mieux valait privilégier l’aspect brutal de ce type d’affrontement et conservé les poings.

De l’autre côté, chez le Mystic, la réaction fut toute autre. Il espérait que son adversaire allait lui faire l’affront d’user d’une arme tranchante pour l’incommoder : il se servirait alors de celle-ci pour retourner la force de son adversaire contre elle-même. Quand il s’aperçut qu’elle rangeait son arme, il ne put qu’afficher un air déçu. Trop concentré sur l’ange, il ne sentit qu’au dernier moment le pied de l’Ookami venir lui briser le poignet et ainsi le désarmer. Aucune balle ne partit suite à cela, tandis que le bar s’enflammait sous les hurlements affolés d’une partie des habitués.

Les habitants de cette pauvre île n’étaient que les victimes de ces forbans. Ils étaient sans cesse rabaissés, attaqués, et ils voyaient les leurs se faire décimer sous la contrainte. Ils en avaient plus qu’assez : la protection du Gouvernement Mondial, ils l’espéraient sans jamais l’avoir, ne pouvant offrir qu’une demi-douzaine de jeunes par ans. C’était une trop maigre récompense pour une protection trop importante. La charité, les Colonels qui venaient les visiter ne semblaient pas connaître ça. Pestant devant leur impuissance, certains se mirent à fuir le bar tandis que d’autres allaient chercher de l’eau pour éteindre l’incendie naissant. Un maigre réconfort de solidarité qui ne toucha pas le loup dont le regard était porté, froid, inhumain, vers le Supernova.

Celui-ci recula prestement. Il avait enfin compris, après moult échanges, qu’il ne pourrait pas gagner cet affrontement seul. L’ennemi était « trop puissant », ou du moins avait réussi à l’affaiblir progressivement avec des stratagèmes qu’il ne comprenait pas. Sa main se leva dans le ciel, devant l’air malade de Karim. Quand les ricanements des hommes autour se firent entendre, le capitaine pirate se retourna et commença à prendre la poudre d’escampette. Les quelques personnes encore présentes, en dehors des pirates de l’équipage, avaient blêmi de manière incompréhensible.

    - Les gars, vous savez ce que ça veut dire, hein ?! On rase l’île ! Allez !

L’Ookami se retourna en fronçant les sourcils. Il observa un moment les pirates, ne comprenant pas encore réellement ce qui se passait sinon que sa proie avait disparu. Il ravala sa salive, cracha sur le sol et se tourna vers les hommes qui avaient commencé à bousculer les tables, casser les verres et surtout renverser de la bière. Le tavernier semblait démuni, mais ça, il n’en avait rien à foutre.

    - Ai… Aidez-nous, fit le tavernier en retenant quelques larmes, le feu déjà éteint.

Il s’en fichait de leur situation. Il s’en foutait royalement. Karim n’était pas du genre à apitoyer les gens sur leur sort, mais il avait à présent un compte à régler avec ce fameux « Mystic », ce Supernova à la noix. Se mettant en garde, il se dirigea vers le groupe de pirate qu’il fit tomber comme des quilles.

    - J’suis à bloc ! Hurla le loup en cognant ses poings l’un contre l’autre. Envoyez les ennemis, j’vais en faire des poutres pour la charpente !

Il regarda Ishtar et, sans un mot, s’élança dehors pour poursuivre leur ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 17:41




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



L’ennemi était désarmé, mais le début d’incendie pourrait bientôt prendre la place de cette menace. Voyant que certains des clients fuyaient alors que d’autres tentaient d’aider le tenancier à maîtriser le feu, Ishtar saisit le bras d’un homme d’une quarantaine d’année se dirigeant vers l’extérieur.

-Un navire sans pavillon est amarrer à quai, le Centaurus. Son nom est marqué à tribord de la figure de proue. Montez dessus et alerte le capitaine qu’il y a des pirates dont il faut s’occuper ici. S’il refuse de venir en rétorquant que ce ne sont pas ses affaires, dites-lui qu’Ishtar est déjà sur place. N’oubliez pas. Le nom c’est Ishtar. C’est compris ?

N’attendant pas réellement de réponse de la part de l’habitant de cette ville, elle lâcha son emprise sur son membre afin de le libérer. Espérant que ses amis révolutionnaires pour s’occuper de cette vermine, elle avait la ferme intention de s’occuper du forban avec l’aide de cet homme-loup. Elle était encore assez méfiante à son sujet, mais c’était un allié réactif dont il ne fallait pas sous-estimer la valeur. C’est un sourire en coin qui apparut au coin de l’esprit de l’Archange. C’était excitant ! Malheureusement, c’est une intense déception qui envahit la guerrière au moment où le Supernova, après avoir lever la main vers le ciel comme pour prêter foi solennellement, s’éclipsa. Son œil luisait de l’envie de se battre, de découvrir ce que pouvait encore lui offrir leur adversaire. La révélation qui s’en suivit la fit halluciner. Raser l’île ? Mais c’était de la barbarie de s’en prendre au peuple à cause d’une défaite que l’égo n’a pas accepté ! Elle rageait, le regard tremblant de colère sur la silhouette disparaissant bientôt dehors. La requête du propriétaire du bâtiment atteignit ses oreilles, lui permettant de réaliser les actes complétement déshonorables de ces vermines. Serrant les dents, le visage inexpressif de l’Archange céda sa place à un courroux ravageur. Ses veines palpitaient, son regard révélant ce qu’elle ressentait.

Elle plia les jambes, contracta ses muscles et bondit vers l’avant. Son assaut était presque synchronisé avec celui de Karim en termes de timing. Le poing de la Bilcane frappa de plein fouet un premier pirate qui vola à travers le bâtiment. Tournant sur elle-même, la De Lérhane leva la jambe avant d’abattre son pied sur le torse d’un de ces minables. Ce dernier sentit certains de ses os se briser alors qu’il se retrouvait encastré dans le plancher. Elle bondit à nouveau, s’approchant des quelques ennemis avec un regard horrifique. Ses prunelles d’acier semblaient aussi aiguisées que des lames. Frappant violement le sol, elle déstabilisa ses adversaires avant de donner un coup de pied au niveau de la joue du premier ennemi parmi ces hommes bien alignés. Continuant son mouvement, elle les emporta tous, à la manière de domino, pour les envoyer à la rencontre du mur.

-Venez encore et encore. Nous vous vaincrons les uns après les autres. Vous n’êtes pas des artistes. VOUS NE FAITES QUE DES CONTREFAÇONS !

Son hurlement résonna à la manière d’un écho lointain dans l’esprit des bandits neutralisés. Elle ne supportait pas que l’on déforme l’art de la guerre pour de vil objectif de « plaisance ». Elle se retourna, croisant le regard de l’homme-loup. Elle abaissa un petit peu la tête et la releva, en signe d’approbation. Ils avaient commencé ce combat, ils le finiraient. Elle s’élança à la suite de Karim en balançant au passage sa bourse au tavernier pour qu’il puisse réparer les dégâts de ces sordides événements. Elle espérait que Janaffe était déjà en route avec le reste de l’unité. Il n’y avait aucun doute sur le fait que la capitaine de la petite unité révolutionnaire pourrait prendre l’ascendant rapidement sur tout ces pirates. Elle était prête à éliminer chacun des misérables forbans qui se dresserait sur leur route à Karim et elle.







©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 18:42

Lorsqu’il put observer la beauté des gestes de l’ange, dans toute sa brutalité, le loup ne se rendit pas compte à quel point il était admiratif. Il aimait la force, elle surclassait tout ce qu’il pouvait connaître. Être fort, c’était survivre. Et la survie… Il pensa à son île, à son fils, à ceux qu’il avait abandonné mais balaya tout ça d’un coup en plein dans le visage d’un pirate qui avait été envoyé pour les ralentir.

Dehors, le reste de l’équipage qui se trouvait encore sur le navire de leur capitaine était descendu pour semer la zizanie. Le bâtiment marin se trouvait quelques centaines de mètres plus loin, immense, arborant un drapeau menaçant. S’il aurait été une cible privilégiée en affrontement naval, il ne présentait ici qu’un navire gênant et difficile à aborder. Fronçant les sourcils, le jeune homme vit le pont du navire se rétracter au loin, son capitaine déjà à bord. Il n’allait pas se salir les mains, et en plus il envoyait ses gars en ville pour trucider la populace…

C’était du moins ce qu’ils auraient fait si les révolutionnaires ne menaçaient pas d’arriver à tout instant. A présent, ils commençaient à s’organiser, ayant entendu Ishtar demander à un homme de prévenir un équipage des défenseurs du peuple. Un rire un peu gras résonna en écho jusqu’au loup qui observa un peu le Supernova reclus.

    - Faut lui bousiller sa sale gueule à celui-là… Il m’fait déjà chier.

Il se saisit de la tête d’un pirate qui passait près de lui pour l’éclater contre le sol. Lui donnant un coup de pied pour l’envoyer voler plus loin contre des barils, Karim s’étira et se dirigea vers le navire pirate. Il ne comprenait pas qu’il puisse posséder un si bel ouvrage. Le bois était de qualité, il permettait une flottabilité idéale pour un bâtiment d’un si grande envergure. Bien sûr, en se baladant plus tôt dans la journée, l’Ookami n’y avait pas fait attention. Il se contenta de râler face à sa propre bêtise avant de s’approcher un peu plus proche, démontant quelques hommes au passage pour les jeter à la flotte ou contre un mur peu accueillant.

    - Bon, faut monter là-haut, râla l’Ookami. On fait comment ?

Il n’était pas très doué pour la réflexion. Quand il s’agissait de prendre des décisions spontanées en combat, ça passait, mais dès qu’il devait agir avec un minimum de réflexion derrière, la lumière était éteinte à tous les étages. Si Ishtar l’avait suivi, il l’interrogerait donc de l’œil. Les modalités de leurs échanges étaient principalement non verbales, mais elles lui convenaient : il n’aimait pas parler pour ne rien dire, à part se montrer agressif.

    - Héhé, vous êtes vraiment des imbéciles. Le Cap’tain est un homme qui a su échapper à la marine toutes ces années, vous croyez que vous allez réussir à le vaincre ?
    - J’m’en balek de la marine ! Vociféra Karim en taclant l’homme avec un coup de pied.

Il arriva à atteindre sa cible, derrière lui, qui retint sa respiration. Enfin, après un bref combat, il eut le dessus et jeta l’homme à l’eau sans vergognes. Il se retournerait alors à nouveau vers Ishtar, la questionnant du regard sur les moyens qu’ils avaient de se hisser plus haut dans les retranchements du navire. Les ailes de la bilcane ne semblaient pas opérationnelles, et il ne pourrait pas lui demander de s’en servir : il ne connaissait pas très bien sa race, mais il savait que si des anges étaient munies de telles plumes, ce n’était pas pour fendre les cieux avec… C’était avant tout l’aspect esthétique qui était important. Il en avait rencontré une autre, d’ange, quelques temps plus tôt…
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Dim 4 Mar - 20:32




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



Les rues n’allaient pas tarder à se transformer en un immense champ de bataille où chacun devrait affronter l’adversité avec courage. Traversant aux côtés de Karim la cité afin de retrouver ce foutu Supernova, Ishtar traitait impitoyablement ses ennemis immondes et dangereux. Elle attrapa une tête qu’elle vint plonger dans un mur avant de frapper quelqu’un à l’arrière du crâne d’un coup de pied. Elle avançait à grand pas, se servant de la force de ses jambes pour se propulser un peu plus loin à chaque enjambé. Avec sa grande taille, elle avait certainement prit un peu d’avance sur l’homme-loup. Voyant un combattant arrivant sabre à la main, elle sauta en réunissant ses jambes pour frapper à pied joint cet énergumène en pleine poitrine. À la manière de son collègue de la taverne, il vola sur plusieurs mètres. Cependant, elle n’en avait pas encore fini avec lui. Se relevant, elle courut dans la direction de l’homme déjà hors combat pour l’attraper par la veste. Son bras dessina un arc de cercle. De sa main libre, elle percuta l’estomac du malheureux qui cracha tout ce qui trouvait son ventre dans les airs. Faisant un pas de côté, Ishtar esquiva un tir de fusil de justesse. Elle plongea sa main dans le mur en reprenant sa course. Arrivant à l’extrémité du bâtiment, elle ramena son bras vers l’avant, envoyant des pierres constituant le bâtiment vers le tireur qui s’écroula en recevant l’une d’elle en plein front.

Jaillissant de nulle part, un de ces misérables cloportes sauta d’un toit et assena un coup de coude dans le visage de la Bilcane. Il ne s’était pas attendu à recevoir une réplique aussi rapide et virulente. Après avoir encaissé l’attaque, elle donna un coup de coude au niveau du diaphragme de son ennemi avant de déplier sa jambe et briser le nez de l’assaillant avec la plante du pied. L’adversaire se faisant propulser en arrière par se coup, l’Archange amena son pied sur la paroi du bâtiment afin de se propulser vers l’avant et reprendre sa course à un rythme soutenue. Ces ennemis étaient d’un bien piètre niveau, mais c’était leur nombre qui faisait leur force. Même si elle et Karim dominaient les pirates, il fallait se méfier des fourberies que Mystick pouvait inventer. Une ligne de cinq personnes s’étaient jeté sur elle. La révolutionnaire ferma les yeux, arrêta de marcher et concentra à encaisser les attaques. C’était beaucoup moins perçant que les coups de bec des oiseaux de Bilca. Les poings serrés, les coudes aux côtes, elle accepta la myriade de poings s’abattant sur elle. Elle inspira alors que la douleur commençait à se faire sentir. Rouvrant soudainement un œil, elle abattit son poing de haut en bas en plein dans le crâne d’un de ces types avant de frapper avec la paume de son autre main la poitrine d’un forban. Elle amena son front à la rencontre de celui d’un adversaire avant de saisir ce dernier au cou avec sa main pour l’envoyer sur les autres combattants d’un mouvement de bras. Elle avança encore… encore… encore… Le port était là, à quelques mètres.

Arrivant finalement à destination, la De Lérhane scruta le navire imposant qui faisait face au binôme improvisé à l’origine de cette véritable bataille. Une forteresse flottante de cette ampleur était bel et bien nécessaire pour transporter autant de personnel. La question de l’Ookami arriva aux oreilles de la guerrière qui fronça les sourcils en continuant de disséquer les lieux. Alors que l’homme-loup s’occupait de vaincre un nouvel opposant, l’ange acheva ses observations. Elle nota quand même que ce compagnon de combat avait un style brut mais très bien maitrisé et canaliser. Tout doute sur son efficacité et son honneur de guerrier était envolé pour la Bilcane. Le nouveau regard que porta Karim sur elle fut donc le signal pour qu’elle puisse lui montrer ce dont ils disposaient. Elle indiqua avec ses yeux les toits du comptoir marchand de la compagnie Porto-Kamajou d’où ils pourraient atteindre le mât de beaupré en sautant afin d’arriver directement sur le pont en le descendant. La seconde possibilité était un système élévateur permettant de monter les caisses sur les navires en faisant tourner une manivelle. Il suffirait de donner un grand coup dans cette manivelle pour que toute la corde se déroule et qu’ils montent pendant que la caisse allait se fracassait sur le sol. Le dernier moyen qu’elle avait trouvé été de grimper grâce aux chaînes de l’ancre. Elle attendit de savoir ce que préférait son allié, profitant de l’instant pour envoyer un des flibustiers sur un étale.

-Quand est-ce qu'ils vont comprendre que ce qu'ils font ne sert à rien ? se demanda-t-elle à voix haute.


Janaffe « P’tit » Barne

Paré de sa tenue de combat, Janaffe sortit sur le pont en rangeant sa dague à sa ceinture. Il s’adressa à ses hommes en continuant de marcher.

-Tout le monde est prêt ? Bien. Yulky est déjà partit avec son groupe et Ishtar est déjà dans la mêlée. Allez les gars ! Montrez à ces hors-la-loi qu’elle est la puissance de la justice ! POUR ARIAS !!!!

Il passa par-dessus le bastingage pour atterrir sur le ponton. Entamant sa course, le capitaine du Centaurus fit tomber à l’eau le premier de ses adversaires alors que le dénommé Yulky et quatre autres hommes secouraient les civils attaqués par les bandits en pleine ville. Il soupira avant d’attraper le poing d’un pugiliste. Effectuant une clé de bras, il le soumit au sol avant de planter sa dague dans une bitte d’amarrage. Ses hommes se déployèrent alors sur le quai auquel avait accosté le Centaurus. Serrant les dents, Janaffe partit à la recherche d’Ishtar et de l’homme-loup que lui avait décrit le client de la taverne. Ce dernier se trouvait toujours sur le bateau révolutionnaire d’ailleurs. Il observait les combats en priant pour que les siens aille bien. La peur au ventre, il observa les personnes qu’il avait avertit prendre petit à petit le contrôle de cette zone. Un sourire apparut doucement à ses lèvres au fur et à mesure de l’avancé de l’unité du « P’tit » Barne. Ils avaient leurs chances. La mort ne raserait peut-être pas leur île. Animé d’une volonté nouvelle, le quarantenaire ne pouvait pas rester là les bras croisés. Il descendit et se munit d’une fourche trainant dans un chariot afin de rejoindre ces hommes luttant pour lui. Voyant ce civil rejoindre les révolutionnaires, un autre homme qui fuyait ralentit le pas se muni de la première chose qui lui tomba sur la main pour aller à la rencontre des pirates. Le phénomène de raz-de-marée s’arrêterait certainement au bout d’un moment, mais pour l’heure, les troupes luttant pour la survie de l’île s’accroissaient de minutes en minutes.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 0:14

Le rire gras du Supernova continuait de résonner tandis que les options proposées par Ishtar se dévoilaient sous les yeux sans aucuns doutes peu craintifs de Karim. Celui-ci souriait avec une certaine satisfaction : ils allaient enfin pouvoir avancer. Bien sûr, les deux premières options demandaient une certaine habileté qu’il possédait mais qu’il ne souhaitait pas mettre en œuvre. Son estomac avait été bien trop retourné pour qu’il ne crapahute dans tous les sens, comme ça, sans réel motif. De quelques gestes lests il se déplaça donc vers l’imposante chaîne qui permettait de monter sur le bateau. Son corps entier était une machine de guerre latente… Du moins en temps normal, il pouvait se montrer plutôt intimidant. Là, même s’il était encore hargneux, il pouvait se montrer… Plutôt agressif.

    - Sors de ton trou, espèce de sale rat dégénéré ! Hurlait-il en montant sur la chaine à grands pas.

Le Supernova ne montra pas pour autant le bout de son nez. Ce n’était qu’un faible du point de vue de Karim : cet homme était la définition même de l’homme qui perpétrait des massacres sans se mettre sur le devant de la scène tant qu’ils n’étaient pas finis. A croire qu’il ne méritait pas la prime qui lui était affublée. Ainsi, d’un geste habile, le loup finit par se hisser sur le pont du navire et observer ce qui s’y trouvait.

Mystick avait revêtu une tenue assez voyante. Une grosse armure à vrai dire, comme celles qu’utilisaient les explorateurs pour se diriger vers les fonds marins. Il s’agissait sans nul doute d’une armure mécanisée, qui lui conférait de biens lourdes attaques. A en juger par l’ancre qu’il portait avec aisance sur son épaule, il devait aussi y avoir un amplificateur de puissance et de mouvements.

    - Admire mon pouvoir démentiel ! Hurla le Supernova avec un air satisfait. Cette armure a été créée par un savant fou, que j’ai quelques peu… détroussé, lors d’une partie de poker.
    - J’m’en fous, ramène-toi, lâcha l’Ookami.
    - Comme tu voudras, microbe !

L’ancre sur son épaule bougea avec vivacité. Elle balaya le pont d’où étaient absents l’équipage, visant le loup qui s’y était introduit. Tandis qu’elle emportait tout sur son passage, que ce soit les tables de jeu ou les tonneaux, l’homme-animal ne se laissa pas démonté et se dirigea en courant vers son adversaire. Il remonta la chaine qui prolongeait l’ancre et arriva bien rapidement au niveau de l’armure, fermée. Il lui fallait trouver un moyen de…

Un coup vint le cueillir au moment où il se retrouva proche de son adversaire. Le second poing avait bougé tout seul, ralentissant la progression de l’ancre mais permettant de repousser Karim jusqu’à la rambarde. L’attaque avait été simple mais d’une virulence hors normes, et il faillit recracher ce qui lui restait dans l’estomac. Cependant, sa résistance était bien plus importante qu’on aurait pu le croire au premier abord, et il se releva avec difficulté, mais se releva quand même.

    - Supernova mes couilles… Quand je lui aurai défoncé la gueule, j’irai me bourrer la mienne pour oublier sa misérable face de plouc, ragea l’Ookami.

Il brisa alors un bout de bois qui se trouvait derrière lui, essayant de lui donner une apparence relativement pointue. Il fallait non pas qu’elle puisse transpercer l’armure mais au moins se fendre au niveau de ses articulations. Si l’ange l’avait rejoint, il se tournerait vers elle pour lui indiquer sans un mot qu’il comptait repartir à l’assaut, et qu’il aurait bien besoin d’une diversion. Cette conversation tacite pourrait permettre de faire penser à l’adversaire ce qu’il voudrait bien penser… De toutes les manières, comme Karim le pensait si bien : « J’en ai rien à foutre, j’vais lui pourrir sa tronche de cake. ».
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 1:51




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine

Ni une ni deux, l’Ookami se dirigea vers la solution qu’il avait choisis, ne laissant pas le temps à Ishtar de souligner le fait de devoir rester sur ses gardes. En effet, affronter un ennemi aussi fourbe et barbare sur son propre terrain ne pouvait qu’avantager ce dernier. Il fallait rester attentif à toutes les possibilités de coups fourrées. Commençant sa propre ascension, elle se demanda quels sentiments pouvaient agiter l’esprit de cet homme-loup. En tout cas, il fit rapidement une imprudence en révélant si tôt leur présence au maître des lieux. Heureusement, ce dernier ne laissa pas tomber la chaîne dans la mer. Cela fut un soulagement pour l’Archange de Bilca. Elle s’attendait à tout de la part de ce vil personnage. Néanmoins, il ne réagit absolument pas. Il devait préparer quelque chose. Ce n’était pas bon pour eux. À son tour, sa main se posa sur le bastingage, lui permettant de se tracter sur le pont de l’embarcation.




Face à eux se trouvait le maître de la cérémonie, instigateur du chaos régnant sur l’île. L’heure de l’ignominie avait sonné ! Il avait revêtu une armure de guerre. La De Lérhane n’était pas encore au fait en la matière de la technologie et ce genre de machinerie complexe était difficile à décrypter pour l’ange. Tout ce qu’elle parvenait à en déduire c’était qu’il les prenait au sérieux et que le combat pouvait s’avérer grandiose pour le binôme qui était loin des hautes strates de cette région mouvementé du monde. Elle reconnu également l’ancre que portait le Supernova, découvrant ainsi qu’un tel outil pouvait être transformé en arme par quelqu’un sachant y faire.  

-Montre nous ce dont tu es capable avec cette armure. Tâche de faire preuve d’un peu plus d’honneur que dans la taverne, lança-t-elle juste après le rapide échange entre Mystick et Karim.

Le pirate lança l’assaut. Il envoya son ancre balayer le pont. Voyant l’homme-loup se jeter sur la chaîne, certainement dans le but de se rapprocher de l’adversaire, la Bilcane décida de lui venir en aide. Sans hésiter un instant, son regard déterminé fixant le projectile emportant sur son passage planches et tonneaux. La raison pour laquelle personne ne se trouvait avec eux sur le vaisseau pour les prendre par surprise était désormais bien plus clair. Cela signifiait également qu’une victoire sur le Supernova serait définitive et qu’aucun de ses hommes ne pourrait lui porter assistance. L’ange fit quelque pas et plia ses jambes afin de bien répartir son poids dans le sol. Elle ouvrit les bras et attrapa l’ancre en plein vol. Refermant ses bras, elle continuait de reculer sans pour autant bouger ses pieds, propulser par la puissance de vol du projectile qu’elle tenait. Grâce à ses pieds faisant office de frein ainsi qu’au geste du forban concentré sur l’homme-loup, elle finit par s’immobiliser en maintenant aussi tendu que possible la chaîne pour que Karim puisse atteindre son adversaire. Son étonnement ne fut pas visible sur son visage qui conservait un aspect déterminé. L’Ookami avait été contré. Cela s’annoncer beaucoup plus intéressant. Ayant dégagé le premier gêneur qui ne tarda pas à se relever avec quelques difficultés, Mystick se rendit immédiatement compte que la blonde avait stoppé l’ancre. Cette dernière décida d’anticiper toute manœuvre et enroula l’un de ses bras autour de la chaîne avant de refermer sa main dessus. Pivotant le poignet, elle tira avec sa force surhumaine l’homme en armure dans sa direction. Si cela marchait, elle amènerait son pied à la rencontre du plastron qui se déformerait peut-être sous le coup. Dans le cas contraire, c’était que la force octroyait par l’armure était bien plus grande que ce qu’elle imaginait, surclassant même sa grande force naturelle. Dans les deux cas elle maintiendrait son bras enroulait dans la chaîne, quitte à devoir avancer si Mystick tirait. Elle capta l’indication de Karim du coin de l’œil. Si elle n’avait pas autant de mal à afficher ses émotions, le sourire en coin qu’elle aurait affiché aurait certainement révélé le pot au rose au forban.

Se servant de l’emprise commune qu’avait l’ange et le capitaine sur la chaîne, Ishtar se mit à se tracter plutôt qu’à tirer. Elle s’approcha ainsi de son adversaire plutôt rapidement alors que les lourds anneaux reliant l’ancre au Supernova tombait sur le sol. Elle tenta de donner un coup de poing, mais fut immédiatement contrecarré. Voyant le coup venir, imparable, inéluctable elle écarta les jambes, puis referma ses genoux sur le bras attaquant au moment de se prendre le coup. Mystick partirait avec l’ange propulsé par son coup de poing où resterait sur place en maintenant cette dernière à porté grâce à la prise de cette dernière. Cela laisser certainement une ouverture suffisante à l’Ookami pour frapper.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 12:35

LLa stratégie d’Ishtar était intelligible pour le loup qui comprit rapidement les aboutissants d’un tel projet. Ainsi, il commença à contourner le pirate avec toute la discrétion que sa démarche boiteuse pouvait lui offrir. Ses côtes n’étaient pour l’instant que fêlées et bientôt elles risquaient de se briser sous de nouveaux coups. Cependant, il comptait finir son ennemi en un coup : la victoire était au bout de leur ligne, et ils n’avaient qu’à tirer l’ennemi pour qu’il ne vienne directement s’étouffer entre leurs crocs. Quand bien même aurait-il eu raison, l’Ookami n’était pas conscient de l’ampleur des événements qui touchaient l’île. Il ne savait pas que les révolutionnaires se heurteraient à une résistance plus grande qu’ils ne l’auraient cru.

Lorsque la force surhumaine de l’ange rencontra finalement celle de l’armure, les événements devinrent plus sombres qu’ils ne l’auraient pensé. Le rire du Supernova s’était arrêté, laissant place au calme plat qui précédait la tempête. Un… Deux… Trois instants plus tard, l’attaque de l’ange tomba en eaux de boudin. Alors qu’elle tentait d’attirer son ennemi vers elle, celui-ci ne bougea pas d’un pouce. Malgré tout la force qu’elle pouvait déployer, rien n’y faisait. Il avait réussi à développer de telles capacités que son ingénierie surclassait la force physique brute. Lorsqu’enfin il sembla bouger d’un millimètre, ce ne fut que pour ramener son adversaire ailée vers lui, avec toute la brutalité dont il était capable. Bien qu’il ne soit pas aussi grand qu’elle, le bras mécanique vint l’attraper au visage pour l’écraser et la meurtrir contre le sol, avant qu’un coup de pied surpuissant dans l’estomac ne vienne l’envoyer valser contre le loup qui, dans sa course, n’avait pas réussi à atteindre son adversaire.

Le martèlement de l’ancre contre le sol en bois se voulut guerrier, comme le son d’un tambour de guerre qui galvanisait ses hommes sur le front. Le rire du Supernova résonna alors de tout son saoul tandis qu’il observerait ses deux pitoyables adversaires se relever, s’ils le faisaient.

    - Ne sous-estimez pas les Supernovas, bande d’enfants imbéciles et inutiles… Nous sommes craints par le Gouvernement Mondial car nous sommes les plus dangereux criminels de Grand Line. Le nom de « Mystick » est reconnu sur les mers. Prenez-en de la graine.

Il ricana, et pourtant son ricanement ne fit qu’attiser le semblant de haine que lui vouait l’Ookami. Il cracha du sang à terre, ayant lâché dans sa chute le morceau de bois dont il s’était saisi plus tôt. Son corps était dans un sale état. Bien sûr, il aurait pu croire qu’il était l’homme le plus puissant que le monde ait connu, mais cela n’aurait été qu’une illusion : il se savait faible, pitoyable, et c’était pour cela qu’il avait été obligé de quitter son île. De là où il venait, il faisait partie de la lie de l’humanité.

Mais au moins, il faisait partie de l’humanité, contrairement à cet homme qui tuait sans vergognes, par plaisir. Se battre contre un adversaire consentant pour assouvir ses pulsions, ses instincts, passe encore, mais tuer par simple plaisir, c’était inconcevable. S’il se fichait que la vie des autres soit prise, il n’aimait pas l’idée que ce soit par caprice.

    - Ton nom à la con, j’en ai rien à foutre. Va crever, lâcha le loup.

Il frappa ses poings les uns contre les autres, avec de relever le buste. Il se tenait droit, fier. Un rempart contre la misère ? Cet homme avait osé le faire chier surtout, et s’il n’appréciait pas qu’on inflige la mort par caprice, il était surtout en colère pour ces moments de détente à s’enivrer qu’il avait perdus. Il s’élança une nouvelle fois en direction de l’armure mouvante, et un soupir le coupa dans son élan. L’ancre s’abattit en pleine contre son torse, lancée simplement. Karim sentit quelques-unes de ses côtes se briser, et son sang gicla en dehors de sa bouche. Il traversa la rembarre pour finir sur le port, plus loin. Son regard se fixa sur le ciel. « Et merde. » se dit-il. « Je ne peux plus bouger… ».

    - Bon, finissons-en, lâcha le Supernova sur le pont, s’avançant vers Ishtar.

Et il balança un puissant coup de poing en direction de l’ange.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 17:23




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



Le déroulement des événements mettait le binôme dans une bien mauvaise situation. L’ange percuta l’Ookami, puis roula au sol, une douleur vive lui transperçant ventre. La différence de force du Supernova avec et sans l’armure était incroyable. Ishtar était stupéfaite de voir le Mystick retourner le combat à son avantage. Décidément, le monde était rempli de surprises en tout genre. Elle roula sur le sol et se mis à quatre pattes avant de se relever. Elle sentit également une douleur à l’arrière de son crâne, mais cela passa rapidement. Les sonorités tribales émises par le martèlement de l’ancre encouragèrent la guerrière à continuer le combat. Les rires du pirate, en revanche, n’était que des piaillements insupportables. Encore tremblante, la Bilcane répondit aux paroles de cet adversaire.

-Vous êtes peut-être quelqu’un de fort et important pour l’instant, mais ne sous-estimez par ceux qui vous remplaceront un jour ou l’autre alors que vous vous casserez les dents contre des ennemis bien plus fort que vous. Le monde est rempli de personnes aux aptitudes extraordinaires. Celles qui règnent actuellement sur le Nouveau Monde pourrait vous vaincre d’un claquement de doigt. Ne vous pensez pas au-dessus du lot. Certes vous êtes fort comparé à nous et aux civils, mais dans les strates supérieures, vous n’êtes rien… Et vu comment vous vous battez, j’ai bien peur que jamais vous ne parviendrait à vous élever au-delà. Cela restera une barrière infranchissable pour vous.

Elle le toisa du regard alors que sa respiration lourde redevenait normal. C’était un homme méprisable qui n’avait aucun respect pour ses adversaires. Ce genre de personnes exécrables répugnait la De Lérhane qui ne pouvait s’empêcher de juger ce Supernova prétentieux. Elle assista impuissante à la scène qui suivit. Karim s’était élancé et avait été contré simplement par l’ancre. Il se retrouva propulsé jusqu’à la terre ferme, traversant au passage le bastingage. Sérieux, le pirate déclara avoir décidé d’en finir avec cet affrontement. La défaite était palpable, mais ce n’était pas une raison pour ne pas se donner à fond. La blonde se mit en garde.

-Je vous attends, lança-t-elle sur un air de défi en frappant le sol en rythme avec le pied, recopiant le rythme tribale que son adversaire avait appliqué pour l’ancre.

Le poing puissant de Mystick s’approcha rapidement. L’ange sourit intérieurement. Elle amena son poing en direction de celui de son adversaire avant de le ramener vers elle au dernier moment. Son autre poing vint percuter perpendiculairement l’avant-bras de l’armure mouvante afin de dévier l’attaque. Si cela marchait, elle renverrait sa première main pour venir frapper le visage de l’adversaire. Dans le cas contraire, elle pousserait avec sa force surhumaine l’avant-bras qui demeurerait immobile, permettant ainsi à la Bilcane de partir sur le côté du bras attaquant. Dans les deux cas, elle ferait quelques pas en arrière. Elle sentait l’air de la victoire lui titiller le nez. Elle sentait que c’était faisable, mais la moindre erreur serait fatale et synonyme de défaite. Elle bondit sur le bastingage avant d’appuyer sur un cordage pour sauter encore plus haut en s’orientant vers le pirate, les jambes pliées prêtes à recevoir l’ancre sur les pieds.


Janaffe "P'tit" Barne

Les troupes assaillantes menaient la vie dure aux résistants. Révolutionnaires et civils ayant décidé de se battre se confrontait à une forte opposition de la part des flibustiers. L’avancée écrasante des premières minutes s’étaient retrouvé arrêté par le rassemblement des forces pirates. Seul Janaffe et ses subordonnées parvenaient à prendre le dessus sur les adversaires les attaquant à plusieurs. Le capitaine du Centaurus, sceptique sur l’issue de cette bataille se tourna vers Yulky.

-Prends tout le monde et faîtes le tour pour les prendre à revers. Moi et les autres on s’occupe de les contenir, ordonna l’officier révolutionnaire.

Yulky s’exécuta en prenant la tête des soldats révolutionnaires et civils révoltés par ce qu’il se passait. Il fit le tour des amas de maison alors que les autres subordonnées et le « P’tit » Barne faisait front commun face aux troupes de Mystick. Ils reculaient, mais le temps précieux qu’ils gagnaient se dévoilerait fort utile pour le reste des libérateurs de l’île. Malheureusement, Janaffe fit un faux pas. Une série de coup de poings le frappèrent de plein fouet et il vola jusqu’à une colonne qu’il percuta de plein fouet. Cette dernière, instable à cause des dégradations perpétrés par ces brigands des mers, s’écroula, entrainant avec elle le reste de la structure qui tomba sur le capitaine révolutionnaire, ses loyaux subordonnés et les premières lignes de l’armée du Supernova.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 18:28

Le regard de Karim se portait sur le ciel. Il ne pouvait réellement plus bouger : quelques- uns de ses os étaient brisés, tandis que le reste de son corps tremblait en essayant de se relever. Il n’était qu’une larve présente au sol qui se faisait moquer par le cri des mouettes. Il n’aurait plus manquer qu’il se fasse chier dessus par ces oiseaux de malheur pour qu’il finisse par croire que le destin lui accordait toujours le pire. Un an plus tôt, il était arrivé sur l’archipel Shabaody et y avait rencontré un dénommé « Finn ». Il l’avait suivi jusqu’à Water Seven où il avait commencé un apprentissage en tant que charpentier.

Et après ? Bah, il avait encore fauté. Il avait réussi pendant un temps à arrêter l’alcool, puis il avait replongé. Quand le maître charpentier avait appris ça, il avait jeté Karim comme un vulgaire déchet. Il l’avait bien mérité, cette fois-ci. Un sourire pâle, le jeune homme-loup ferma les yeux. Alors il sentit quelque chose lui tomber sur le front.

    - Vraiment ? Marmonna-t-il. Putain de mouettes ! Beugla-t-il en ouvrant les yeux.

Son regard rencontra brusquement un long filet de bave. Il faillit sursauter, mais se contenta de maugréer quelques insultes en tournant la tête, seule partie de son corps qu’il contrôlait encore. La bave finit de couler sur sa joue, lui passant entre les lèvres et le nez pour finir par terre. Un rire mesquin se fit alors entendre, tandis que la tête d’où provenait le filet se figea dans le champ visuel de l’Ookami.

    - T’es dans un sale état.
    - Ta gueule, Finn… Tu fais quoi là ?
    - Je te ramène à la maison.

L’adolescent était un charpentier, ingénieur de son état qui représentait l’un des jeunes espoirs des chantiers navals de Water Seven. Il n’aurait pas dû se trouver ici, loin de son île, pour retrouver un gars comme lui qui n’en valait pas la peine. Pourtant, il rapprocha son visage du loup qui ne put retenir un rougissement puis un petit « Ah » au moment où il sentit les mains du jeune homme derrière sa tête. Il venait de s’agenouiller au milieu de la bataille, entre les hurlements qu’il ignorait savamment, et les tueries qui se perpétraient. Il ramena la tête de l’Ookami sur ses genoux et caressa les cheveux du jeune homme.

    - Je te déteste, dégage.

Il ne reçut qu’un sourire en réponse. Les deux jeunes hommes s’étaient rapprochés dans l’année qui venait de s’écouler. Les paroles qu’ils s’échangeaient étaient toujours virulentes, cependant elles pouvaient au moins avoir le mérite de montrer leur proximité. Alors qu’un écroulement se fit entendre quelques centaines de mètres plus loin, l’attitude de Finn restait imparablement stoïque. Les deux garçons ne craignaient rien, à présent.

Elle était bien drôle cette donzelle qui lui promettait monts et merveilles pour ne lui offrir qu’un simulacre de combat. Au moins était-elle plus puissant que cet imbécile qui s’était jeté droit sur lui et avait fini sur le port. La défaite qu’il avait goûtée lui resterait longtemps en bouche, et il continuerait de repenser à l’humiliation qu’il avait subie, ce qui satisfaisait grandement le Supernova. Dans un torrent de paroles, l’ange dévoila l’avenir de Mystick qui se contenta d’arrêter de rire, sans pour autant rétorquer quoique ce soit.

Ce n’était plus le moment de parler. Il accueillit le coup de son adversaire dans un premier temps avec la plus grande souplesse qu’il pouvait avoir. Il anticipa son action, et usa de son bras libre pour stopper son attaque. Et tandis qu’il la stoppait avec toute la puissance que son armure était capable de lui offrir, il abattit l’ancre sur son épaule pour la lui briser simplement. Il se fichait à présent de la faire souffrir : seule la victoire l’importait, et le goût amer des paroles de cette fichue énergumène disparaîtrait. Elle avait touché où ça faisait mal, mais elle s’était contentée de s’offrir une mort plus rapide que son collègue.

Quand son épaule aurait cédé sous le poids de l’ancre, le Supernova s’emploierait à jeter au loin l’ange pour qu’elle aille rejoindre l’Ookami sur le port. Il se déplacerait alors vers le bastingage, et y poserait une main victorieuse, l’air supérieur.

    - Misérables microbes, vous n’êtes rien devant le grand Mystick. Périssez ! Périssez ! Périssez ! Ahahah !

Les pirates qui n’avaient pas subi l’écroulement continueraient à gagner du terrain, mais au loin le drapeau d’une entité gouvernementale commencerait à pointer le bout de son nez. Elle ne pouvait pas encore être clairement distinguée, cependant elle promettait la salvation aux quelques personnes qui avaient survécu à ce carnage…
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 19:55




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



L’attaque avait échoué, trop prévisible apparament. Au moins, il prouvait qu’il s’y connaissait en combat. Dommage pour lui qu’il ait besoin d’une telle machinerie pour faire usage de son savoir martial. La puissance octroyée à certains hommes horribles était l’une des pires injustices du monde et de l’art de la Guerre selon la De Lérhane. La supériorité que le Supernova avait gagné grâce à l’armure n’était désormais plus à prouver. Il avait gagné l’affrontement. Le binôme improvisé n’était pas parvenu à prendre le dessus sur l’homme à l’armure mécanique. Pendant un court instant, Ishtar se demanda où se trouvait l’Ookami. Avait-il fui ? Etait-il dans la capacité de revenir combattre ? Etait-il mort ? L’ancre s’abattit sur son épaule, faisant ainsi céder l’omoplate. Elle lâcha un cri de surprise en recevant le choc violent et brutal. Sa force surhumaine lui offrait une certaine résistance supplémentaire, mais rien de suffisement conséquent pour amoindrir cette puissante frappe. Le Supernova la jeta, l’envoyant rejoindre l’homme-loup. Cela ne pouvait pas se terminer comme ça, pas de cette manière. Elle ne voulait pas offrir à son ennemi le plaisir de la voir perdre d’une manière si pitoyable. Cela serait faire honneur à ce personnage irrévérencieux. Avec toute sa puissance, elle tendit son bras et attrapa le bastingage. Elle se tracta sur le pont, fébrile. Ses jambes et ses bras tremblaient sous la douleur et la résonnance du choc précédent. Un véritable sourire illumina son visage alors qu’elle lançait un regard satisfait à son adversaire. Dans ces conditions, elle était prête à accepter son destin et sa défaite.

-Allez… Viens… Je t’attends… Achèves-moi… termina-t-elle dans un ricanement.

Elle inspira avant d’ouvrir les bras et se mettre dans la position de la croix. Dans un dernier geste guerrier, le Supernova balança avec force et virulence sa fameuse ancre en direction de la Bilcane. Les secondes devinrent des minutes alors qu’elle se concentrait sur sa respiration, sur l’air sortant de ses narines, celui entrant dans ses poumons. Elle était dans un état de paix intérieur. Elle demeura là, attendant fermement le moment de l’impact. La brise soulevait ses cheveux, le son des vagues atteignait ses oreilles, les embruns marins se mêlait à l’odeur de la défaite. L’instant arriva. Ce fut un tourbillon de sensations qui la transperça de part en part. L’Archange cracha du sang pendant que le monde tournait autour d’elle, à moins que ce fût elle qui tournait autour du monde. Elle se retrouva propulsé vers le port. Ne changeant pas de position, elle traversa le ciel dans un florilège de souffrances instantanés. Cependant, elle continuait d’afficher un sourire satisfait. Ce qui l’accueillit fut un étale dont la toile amortit sa chute. Le dos en compote, elle était étendue au milieu d’oranges, de salades, d’avocats, d’ananas, de banane et de caboriasses. Difficilement, elle ouvrit les yeux pour observer la voute céleste. Au moins, elle avait survécu. Les douleurs parcourant son corps l’immobilisaient au sol, à l’instar de Karim, elle n’était pas en état de bouger. La seule chose qu’elle put faire c’est tourné la tête en direction de l’homme-loup. Le voyant en compagnie d’un autre homme, elle décida malgré tout de l’interpeller alors que les paroles de Mystick retentissaient.

-Hey ! L’homme-loup… Kof kof… C’était un bel affrontement je trouve. Kof kof… Ça pourrait être sympa de… Kof kof… se faire un duel amical un de ces quatre si on s’en sort.


Janaffe "P'tit" Barne

Janaffe et ses meilleurs hommes sortaient des décombres pendant que les étendards gouvernementaux flottaient non loin de Cabayoshi Island. Le combat s’était déplacé jusqu’au nouveau front où Yulky peinait à contenir l’avancée des pirates. Soupirant en observant quelques forbans survivants sortir des restes du bâtiment écroulé, le « P’tit » Barne se releva et avança en direction de l’endroit où il entendait les combats. Il aperçut alors au bout de la rue un navire imposant. Se concentrant alors qu’il marchait, il parvint à apercevoir le pavillon noir flottant au vent au-dessus du vaisseau de ces envahisseurs. Attrapant l’un des pirates sortant des décombras au col pour le plaquer contre le mur, il pointa du doigt ledit bateau.

-Est-ce votre navire ? Votre chef s’y trouve-t-il ?

Il reçut une réponse affirmative de la part de l’otage qui hocha la tête. Janaffe lâcha son ennemi qui tomba à genou et soupira. Soudainement, le révolutionnaire donna un coup de pied au forban dont la tête traversa la paroi sous le regard médusé de ses camarades qui n’était pas tout à fait en état de se battre. Fronçant les sourcils, le capitaine du Centaurus se mit en marche pour rejoindre le quai où reposait Ishtar et Karim, tous deux défait par le Supernova.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 20:26

    - C’est une bombe cette ange, fit Finn en observant la scène avec un certain sérieux.

Il avait vu la demoiselle dégringoler sur une toile étendue au-dessus d’un étal. Quand le loup comprit qu’elle était vaincue elle aussi, il se demanda si elle avait survécu au dernier assaut. Il ne comprenait pas l’héroïsme ou l’honneur, et il n’avait pas eu l’occasion d’observer attentivement sa folie sous toutes ses coutures. Un autre ennemi l’aurait peut-être achevée, cependant pour une raison assez évidente, le Supernova les avait épargnés. Il n’aimait pas les faibles, non plus ceux qui lui tenaient tête, et pourtant il aimait sentir les personnes humiliées sous sa botte. C’était pour cette raison, pour le goût de défaite dans leurs bouches impies qu’il les laisserait vivre.

Quelques secondes s’écoulèrent entre le temps où Karim réalisa que la guerrière était encore en vie, et le moment où il comprit ses paroles. Il cligna des yeux, tandis que Finn lui caressait la tête avec toute la tendresse dont il était capable. Il sourit, et lâcha un petit rire en comprenant que ces deux personnes s’étaient véritablement bien trouvées.

    - On pourra s’fritter à l’occasion…

Il toussa un peu sentit le sang sortir de sa bouche. Heureusement que Finn lui penchait un peu la tête, sinon il se serait étouffé dans son propre sang… Quelle mort de merde, pensa-t-il tandis que le Supernova se retournait pour observer l’océan du haut de son large trône en bois.

Un air de cor retentit subitement. Alors une déferlante de pirates, tous plus excités les uns que les autres revint au navire tandis que le pont revenait sur le sol. Les uns avaient leurs épées tâchées de sang, les autres jetaient leurs chargeurs vides à terre. Ils avaient tué, pillé, violé, sans même se soucier de savoir si la morale était juste ou non. C’était une sorte de vengeance de la société contre elle-même. Aucun ne sembla cependant vouloir écraser Karim : ils restaient tous à bonne distance Finn, comme si son aura les effrayait, ou les mettait au moins en garde sur ses aptitudes martiales.

    - Eh, Finn, lève-moi, fit Karim sans même adresser une politesse au jeune homme.
    - Ah, tu es si faible que tu ne peux pas le faire tout seul ! Pitoyable ! Se moqua l’ingénieur-naval en aidant le garçon à se lever.

Il ne pouvait pas tenir tout seul, et à vrai dire il était sûr que cette position déplaçait dans son corps plus d’organes que normalement, cependant il lui fallait bien agir. Il observa Ishtar tandis que les pirates s’apprêtaient à lever l’ancre pour quitter l’île, et ainsi fuir les marines dont l’étendard était à présent visible à quelques dizaines de minutes du large. Une petite victoire pour les survivants qui, s’ils n’étaient pas prêts à lâcher une ovation au gouvernement mondial pour leur intervention tardive, se montraient assez soulagés. Quelques familles étaient encore au complet, mais qui n’avait donc pas, à ce moment-là, perdu un fils, un ami, un voisin ?

    - Tu t’appelles Ishtar, c’est ça ? Moi, c’Karim. A l’occasion…

Il toussa et laissa sur le sol une nouvelle trace épaisse de son sang. Bien sûr, c’était normal qu’il soit aussi amoché après le combat qu’il venait de mener contre un adversaire plus puissant que lui. Plus puissant qu’eux. Ils devraient au moins se dire que cette défaite allait leur apprendre quelque chose…

    - On pourra s’battre.
    - Je vais t’emmener voir un médecin, toi. Au fait, est-ce qu’il n’y aurait pas de la place sur votre navire de révolutionnaires pour nous emmener ? Si vous avez un médecin de bord, bien sûr, fit Finn en regardant Ishtar.

Ils allaient peut-être pouvoir partager un petit bout de chemin ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 21:13




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



Le son du cor fendit les cieux, s’étendant au-dessus de l’île presque ravagé par le passage de ces crapules des mers. La De Lérhane sourit intérieurement en parvenant à comprendre ce que lui avait dit Karim. Il s’était retrouvé dans un état plutôt similaire. Elle continuait à crachoter, regardant les misérables forbans rejoindre leur vaisseau afin déguerpir. Vu les bruits provenant de la ville qu’elle avait entendu durant l’échauffourée avec Mystick, l’île devait être dans un bien piètre état. Peut-être que si l’escouade révolutionnaire n’avait été là pour soutenir la population, la cité aurait été complétement annihilé. La Bilcanne entendit les paroles dures de Finn envers l’homme-loup et se décida à lui répondre.

-C’est au moins la preuve qu’il a donné tout ce qu’il avait dans ce combat. C’est un valeureux guerrier, vous devriez plutôt le féliciter.

L’ange avait une bonne opinion de l’Ookami. Il avait beau être le genre de personne à se souler, il avait un certain honneur de combattant. De plus, elle n’aimait pas que l’on décrédibilise les guerriers à cause d’une défaite. Tout le monde devait tôt ou tard y faire face. Accepter de perdre et d’en tirer les conclusions qui s’impose était d’ailleurs une preuve de la maturité de l’esprit combattif d’un homme de guerre selon l’Archange. Au fond, quand aucune condition de morts vient se poser sur le combat, victoire et défaite n’ont que peu d’importance. Le plus important est de tirer tout le potentiel pour que cela fasse une splendide œuvre d’art et que la suivante soit encore plus belle.

Les cris des survivants de la population s’élevèrent aux quatre coins de la ville. Le soulagement général faisait plaisir à entendre. Les hommes de Janaffe s’écroulèrent de fatigue au sol sans se douter qu’ils devraient bientôt se hâter. L’homme-loup, désormais maintenue debout par Finn, se présenta à la révolutionnaire.

-Enchanté Karim… Ravi d’avoir combattu à tes côtés… Kof kof.

Ses toussotements commençaient à s’écarter, mais c’était encore loin d’être gagné. Elle inspira un peu d’air pour répondre à la question de l’ami de l’homme-loup quand quelqu’un d’autre le fit à sa place.


Janaffe "P'tit" Barne

-Il reste de la place, lança assez froidement le capitaine du Centaurus en débarquant.

Lorsque le cor avait retentit, il avait été contraint de s’abriter dans une maison afin de ne pas se faire piétiner par les hordes de pirates provenant de toute la cité qui convergeait vers leur navire. Il fut surpris de voir Ishtar dans un tel état.

-Mais bon sang ! Qui avez-vous affrontez ? demanda-t-il en s’agenouillant à côté de sa nouvelle recrue.

-Un certains Mystick, répondit cette dernière.

-Ah… Je comprends mieux…

-Janaffe… Cet homme s’est battu à mes côtés. J’aimerais que tu acceptes la demande de son ami… Kof kof.

-… Soit
, déclara-t-il en soupirant. Suivez-moi.

Le « P’tit » Barne se saisit du bras de la De Lérhane et l’aida à se relever. Elle sentait encore des fourmillements un peu partout dans son corps même si elle parvenait à bouger les jambes. Janaffe lança un regard vers la mer et constata l’arrivée des troupes marines. Restait à savoir s’ils allaient poursuivre Mystick ou venir en aide aux villageois.

-Hey merde… Va falloir se bouger le cul. Terumi ! Dis à tout le monde se replier au Centaurus.

Le révolutionnaire auquel s’était adressé le capitaine fit volteface et se mit à courir pour aller alerter ses compagnons. Les troupes de Janaffe avaient subi deux pertes et il y avait beaucoup de blessé. Il allait être compliqué de rassembler tout le monde avant le potentiel débarquement gouvernemental. Et dire que c’est eux qui allaient récolter les lauriers alors que c’était la Révolution qui s’était impliqué dans la bataille. Le « P’tit » Barne grinça des dents rien qu’en y pensant. De son côté, Ishtar était bien trop occupé à se concentrer pour boiter. Les deux perdants du combat contre le Supernova ainsi que leurs deux alliés entamèrent donc leur traversée de la ville, le Centaurus attendant leur venue.





©️ By Halloween

[/quote]


Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 21:59

Les paroles d’Ishtar étonnèrent Finn qui ne les souleva cependant pas : il ne disait pas cela par méchanceté ou par dénigrement envers Karim, simplement par une taquinerie mesquine, marque de la relation entre les deux hommes. Quand ils échangèrent un regard, le loup lui fit comprendre qu’ils pouvaient continuer cette discussion plus tard, quand ils seraient à l’abri sur le navire des révolutionnaires. Ainsi, Finn se chargea de transporter son ami à bon port. Il marcha aux côtés de l’ange, portant plus l’apprenti charpentier que celui-ci ne se portait. La route fut dure, mais sans embûches : les marines se dirigeaient clairement vers le village, et allaient porter leur aide aux habitants de l’île. Cela permettrait au moins aux révolutionnaires de prendre la poudre d’escampette sans trop de soucis.

    - Merci, lâcha l’ingénieur naval à Janaffe, sans pour autant lui montrer de réel gratitude sur ses traits.

En montant à bord de l’appareil, les deux hommes le détaillèrent de toute part. Le médecin de bord n’allait pas tarder à s’occuper des cas les plus urgents, et Karim était en tête de liste. Il fallait immobiliser une partie de son corps d’urgence et il aurait besoin d’une opération d’ici quelques dizaines de jours au maximum. De quoi atteindre une prochaine île. En attendant, il pourrait se mouvoir à l’aide de béquilles, s’il ne forçait pas trop.

Bientôt, le navire des révolutionnaires, le Centaurus, quitta l’île en laissant derrière lui une île ravagée. Il faudrait un jour entier de voyage pour que les blessés soient entièrement traités, et un autre jour pour que Karim ne soit capable de se redresser par lui-même. Pendant ce temps, Finn avait commencé à se lier d’amitié avec les hommes à bord, sans pour autant créer de forts liens de proximité. Il aidait dans les tâches quotidiennes, et se montra d’une efficacité remarquable pour réparer avec peu de choses un problème qui avait été trouvé sur la coque.

Enfin, quand Karim se montra sur le pont, il était obligé de s’appuyer une des béquilles improvisées pour se déplacer. La direction prise par le navire ne les arrangeait pas tellement, cependant il y aurait un hôpital sur le chemin, de quoi calmer les angoisses de Finn. Les deux hommes échangèrent un regard tandis que le loup sortait au grand air.

    - T’as mauvaise mine !
    - Ta gueule !

Le grognement de Karim était amical, et il dirigea son regard en direction de l’ange. Si elle se trouvait sur le pont, il pourrait aisément la trouver du regard : ses ailes étaient assez imposantes pour qu’il les remarque. Du moins, cette fois-ci… La première fois qu’il l’avait vue, au bar, il n’avait distingué que les traits de son visage. Sa particularité n’était parvenue que plus tard.

Encore dans un sale état il se dirigerait tout de même vers la femme qu’il avait rencontrée, avec qui il avait combattu et qu’il combattrait certainement quand ses os seraient remis en place par chirurgie, sans que sa vie ne soit pourtant en danger à présent.

    - J’aime pas ça. Perdre. Si je recroise ce gars, je lui défonce sa sale tronche avant qu’il ait le temps d’enfiler son armure à la con.

Il s’arrêterait un instant. Son regard, tourné vers l’océan, montrerait un air à la fois déterminé et sérieux. Il fallait comprendre qu’il n’avait pas de rancune particulière contre le barbarisme qui avait eu lieu, monnaie courante chez certaines tribus, mais qu’il n’appréciait pas la manière dont il avait perdu. Quand il y pensait, comme il avait eu le temps d’y penser pendant plusieurs jours, il était furieux.

    - Tu veux qu’on aille se boire une bière, une fois à terre ? Proposa-t-il.

Finn haussa un sourcil. Apparemment, Karim tenait cette femme en plutôt haute estime. En général, quand il buvait, c’était seul.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 22:43




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



À l’instar de Karim, Ishtar avait été rapidement examiné par le médecin de bord. Elle aurait également besoin d’un peu chirurgie réparatrice pour son épaule. D’ici là, elle devrait porter une attelle particulière afin d’empêcher que l’omoplate s’abime davantage à cause de mouvements du bras. Pendant les deux jours suivant la bataille, Ishtar avait pris pour habitude de s’installer sur le pont, à la proue, afin d’observer les vagues. Elle participa à certaine tâche simple pouvant être réalisé qu’avec un seul bras et discuta avec certains de ses camarades révolutionnaires de ce qui s’était passé au bar et sur le vaisseau de Mystick. Cela lui permit d’un peu plus s’intégrer à l’équipage malgré ses problèmes de sociabilisation. La De Lérhane accepta également d’avoir un entretien avec Janaffe, histoire de pouvoir faire le point. Pour la Bilcane, cette discussion avait peu d’intérêt, mais elle s’y prêta quand même.

Le roulis du navire la berçait alors que les vagues venez s’abattre sur la coque du Centaurus que Finn participer à réparer. Elle avait entendu son capitaine dire qu’il aimerait que l’homme-loup et l’ingénieur naval intègre l’équipage. En réponse, elle avait déclaré au « P’tit » Barne que selon elle il devrait faire face à un refus. Du peu qu’elle pouvait connaître les deux hommes, elle jugeait qu’ils n’étaient pas prêts à intégrer l’armée de la Révolution pour servir Arias. Peut-être se trompait-elle, mais c’était son intime conviction. La blonde tourna soudainement la tête entendant quelqu’un arriver. Elle sourit intérieurement en constant qu’il s’agissait de Karim.

-C’est vrai que la défaite n’est pas quelque chose d’agréable à vivre, mais il faut l’accepter. Puis s’il n’y en avait pas, comment pourrions-nous savourer les victoires, déclara-t-elle en rigolant dans son for intérieur. Il est vrai en revanche que pour le coup, perdre face à cet être odieux est assez… triste. Et si nous le recroisons, je participerai volontiers à ce match retour.

Elle avait prononcé ces mots avec son air impassible. Contrairement à Karim, la barbarie de Mystick avait grandement affecté la Bilcane qui ne supportait pas la gratuité de tel actes irrévérencieux. Ses principes guerriers allaient complétement à l’opposé de cela. Alors que l’Ookami déchiffrait l’horizon. Le vent soulevait légèrement ses cheveux d’or tout en caressant ses joues d’une étreinte salée. La proposition que lança subitement l’homme-loup surpris l’ange qui, intérieurement, eut un mouvement de recul.

-Euh… Oui, si tu veux… Il y a juste à espérer que l’on ne retomba pas sur une bande de pirates notoires aussi lâche.

Elle avait accepté sans pour autant être franchement ravi. L’alcool, ce n’était pas son truc. Elle n’aimait pas ça. Pourtant elle était prête à se forcer pour faire plaisir à ce compagnon de bataille qui pourrait peut-être devenir un ami. Janaffe, quant à lui, se dirigea vers Finn qu’il avait aperçu de loin.

-Bonjour ! Dites-moi, vous m’avez l’air sympathique depuis votre arrivée et votre travail est d’une très grande qualité. Est-ce que cela vous direz d’intégrer l’équipage avec votre protégé ? proposa le capitaine.

Ishtar se tourna vers l’Ookami et fit mine de lever les yeux au ciel. Elle l’avait dit que c’était une mauvaise idée. Rien ne laissait entendre que les deux hommes prêtaient intérêt aux convictions d’Arias.

-Dis-moi Karim, d’où viens-tu ? Comment tu t’étais retrouvé dans cette situation à la taverne ?

Elle demeura un instant silencieuse.

-Dès fois je me demande ce que serait ce monde s’il était en paix. Ce serait certainement très ennuyeux au final. Même en dehors du combat. La technologie tout ça c’est bien, ça facilite la vie… mais si c’est pour que l’on ne sache plus faire les choses soient même. M’enfin… Je vais pas t’ennuyer avec ces réflexions de petit ange qui a vécue toute sa vie dans un petit village prêt de la forêt sans rien connaître du monde des mers bleues.

Elle lança un regard en coin à son interlocuteur pour voir sa réaction.





©️ By Halloween



Dernière édition par Ishtar De Lérhane le Lun 16 Juil - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 23:18

Les clapotis de l’eau contre le navire résonnaient de manière continue contre la coque du navire. Lorsque les paroles de la jeune femme répondirent aux interrogations de l’Ookami, elle ne sembla pas plus emballée que cela par l’idée de boire une bière à ses côtés. Il n’arrivait pas réellement à décrypter le masque qu’était son visage, pourtant il y avait un quelque chose de simple, de naturel dans son attitude. Il haussa les épaules en guise de réponse, se tournant à nouveau vers l’étendue bleutée. Quelques heures encore de voyage et ils arriveraient à destination. Là-bas, après avoir bu une bonne bière, ils se quitteraient en bons termes.

Lorsque Janaffe arriva près du loup, englobant dans sa proposition le charpentier débutant et l’ingénieur naval qui s’était levé pour se mettre aux côtés du blond, ce dernier était encore en train de contempler la mer. Il ne pourrait pas nager pendant quelques temps, c’était là sa seule pensée. En fait, il n’aimait pas vraiment ça, nager. C’était le fait de ne pas pouvoir qui l’embêtait. Quand il ne pouvait plus se mettre en situation, ce qu’il ne pouvait plus faire avait tendance à devenir presque indispensable.

Alors, pour répondre au révolutionnaire, bien que la proposition soit plutôt tournée vers l’ingénieur, Karim n’eut pas dans l’idée de prendre des pinces. Au contraire, il n’en avait rien à faire d’une telle proposition, puisqu’il ne partageait pas les idéaux de cet homme. Sur un ton sec il dit :

    - Qu’est-ce qu’on en a à fou…
    - C’est gentil de proposer, dit Finn avec un sourire, les mains devant la bouche et le nez de son compagnon. Nous avons cependant un travail et un endroit où rentrer.

Quelques secondes suffirent pour couper Karim dans son élan, l’obligeant à reprendre sa respiration de manière exagérée. Lorsqu’il fut remis de cette tentative d’étouffement involontaire, il put écouter les dires de la jeune femme qui avoua sans mal son origine céleste. Elle posa une question au loup qui dut réfléchir quelques instants. Finn, l’oreille aux aguets, souhaitait écouter une fois encore la réponse à cette question qu’on n’avait que trop posé à son ami. Il se mordilla la lèvre avant de répondre :

    - Je suis originaire du Nouveau Monde… Lorsque j’ai quitté mon île, il y a plus d’un an, j’ai essayé de me démerder tout seul. Finn… Il m’a trouvé et il m’a appris un métier.

C’était la réponse à la première question. La place du garçon était considérable pour le loup blond qui n’osait pas s’avouer qu’il était presque devenu indispensable. Son équilibre psychique en dépendait quasiment. Quant à la réponse à la seconde question, Karim expliqua avec des mots crus que cet enfoiré de pirate avait tenté de lui faire la misère juste parce qu’il s’était trouvé sur sa route et que, bourré, il était une cible facile. Il n’évoqua pas sa fugue, il n’évoqua pas non plus les insultes qu’il avait pu lâcher qui avaient mis la poudre au feu à cette situation, non pas parce qu’il en avait honte mais parce qu’elles n’étaient pour lui qu’un détail inutile et encombrant.

Lâchant son sac sur le Supernova, l’Ookami fit preuve d’un vocabulaire fleuri. Il était de ce type de personnes qui n’avaient pas sa langue dans sa poche… Il balbutia finalement quelques insultes avant de ne plus supporter la station debout. Il dut rentrer dans la cale du navire où il prendrait un temps de repos, sa tête sur les genoux de Finn. Les deux garçons n’auraient pas besoin de parler : ils attendraient que la suite du voyage se fasse dans le calme, jusqu’à la prochaine île où, après une bière, quelques échanges amicaux, ils finiraient par quitter Ishtar pour partir vers de nouvelles aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 374
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
111/120  (111/120)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   Lun 5 Mar - 23:57




feat Karim Ookami

Décadence Inhumaine



-Je vois… J’espère que vous y parviendrez sans encombre.

Malgré tous ses efforts pour camoufler sa déception, cette dernière était audible dans la déclaration qu’il venait de faire. Tomber sur de tels éléments était une aubaine. Cela énervait le véritable fan d’Arias qu’il était que les gens ne parviennent pas à comprendre en quoi le grand ponte de la Révolution… Que dire !... la figure de la Révolution, était admirable, extraordinaire, merveilleux. Ce n’était pas pour rien qu’il y avait un portrait d’Arias dans sa cabine. D’ailleurs, Ishtar ne pouvait s’empêcher de fixer cette représentation réaliste du leader du mouvement révolutionnaire. Un tel portrait attire forcément l’œil dans un endroit aussi sobre.

Cela amusa la Bilcane de voir ce petit sketch qui était joué par Finn et Karim, l’ingénieur navale tentant de compenser le manque de tact de l’homme-loup. Cependant, elle demeura une nouvelle fois inexpressive. Ils étaient mignons ensemble ces deux-là en fait. Même si elle avait mal pris la réflexion faite par Finn lorsqu’il était allé soulever son camarade, elle avait fini par comprendre que c’était leur relation qui était bâtit ainsi et qu’il n’y avait aucun véritable reproche dans ces mots.

L’Archange écouta avec attention l’histoire conté par l’Ookami. Malgré son comportement souvent assez sanguin, Karim était attachant. Lorsqu’il commença à lâcher son sac, la demoiselle accueillit le vocabulaire plutôt bien fourni de l’homme-loup à la rigolade, lâchant même un véritable rire à un moment donné, faisant se retourner l’équipage étonné d’entendre cela. Voyant qu’il ne parvenait plus à supporter sa position, elle s’adressa amicalement au Ookami.

-Repose toi bien surtout. On se retrouve pour la bière.

Elle ferma les yeux, puis les rouvrit. C’était l’équivalent d’un sourire et d’un clin d’œil en vérité. Elle le regarda s’éloigner, puis repris son observation de l’horizon avant qu’il soit l’heure d’aller aider le cuisinier à ranger la vaisselle. Les rencontres sur les routes de la vie était décidemment bien surprenante. Elle n’aurait jamais pensé pouvoir apprécier l’homme-loup au moment où il avait critiqué sa demande de jus de fruits. L’affrontement avec le supernova avait décidément était une aussi grande surprise. C’était amusant de voir comment un rien pouvait influencer une existence. Que ce serait-il passé si le Centaurus n’avait pas fait escale à cet endroit ? Cela faisait partit des mystères du temps qui ne pourraient être résolu par l’esprit de la guerrière. Cette dernière se contenta d’observer l’horizon sans y rechercher quoi que ce soit. Peut-être que lorsque l’on ne cherche rien, on peut découvrir ce que l’on aurait même pas imaginé finalement. C’est sur cette nota amusante qu’elle se leva, prenant une grande bouffée d’air marin pour se requinquer. Bientôt, Karim et Finn quitteraient le navire et elle n’aurait qu’un échange autour d’un verre pour connaître un peu mieux ce jeune homme-loup intriguant. Elle commença donc à réfléchir à des questions, histoire d’être prête pour le moment venu, tout en se laissant une marge de manœuvre. Elle caressa de ses doigts le bastingage en continuant de regarder la mer.

-Allez mon beau… Offre-nous cet horizon.






©️ By Halloween



Merci pour ce RP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Décadence inhumaine [Pv : Ishtar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ishtar Jezabel Amélia [Terminée]
» LA NEF D'ISHTAR
» Haïti : les enfants de l'apocalypse..CHERS AMIS CESSONS LA POLITIQUE INHUMAINE
» Kumiko Yakushi [ Finit ]
» Ishtar Hollens - FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-