Partagez
 

 Alchimie Singulière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Etsu Ogawa
Ghetis Archer's Property
Etsu Ogawa
Messages : 191
Race : Humaine
Équipage : La Couronne (sauf si je meurs)

Feuille de personnage
Niveau:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue24/75Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue11/120Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (11/120)
Berrys: 7.374.000 B

Alchimie Singulière - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Alchimie Singulière   Alchimie Singulière - Page 3 Icon_minitimeMer 30 Mai - 21:38

Le futur


Je n’aurais plus besoin de fréquenter de telles gens. De telles gens. Même si notre histoire s’était terminée assez tragiquement, surtout pour lui, je ne pouvais pas lui en vouloir. Ogawa n’était ni bon, ni mauvais. Il le disait lui-même, d’ailleurs. Lorsqu’il me félicitait, je le remerciais de sa gentillesse, et il répondait toujours qu’il n’était pas gentil. Juste honnête, sincère. Et que je savais très bien qu’il n’était pas gentil. C’était vrai. Il me félicitait car mes efforts l’avaient aidé à parvenir à ses fins. Par-dessus tout, il était uniquement intéressé par la connaissance pure. C’était peut-être ça, que j’aimais, aussi. Mes grands-parents, et Maman aussi, étaient très attachés à la paix, à la vie, au bonheur. Au Bien. Et c’était fatiguant, de toujours agir comme un ange. Là, avec Ogawa, il n’y avait plus de bien, plus de mal. Nous voulions juste en savoir plus, en découvrir plus. Et peu importait le reste. Tant pis si le savoir ne faisait pas le bonheur, tant pis s’il ne pouvait pas amener la paix, tant pis si nous découvrions que le monde n’était pas juste. Car il ne l’était pas.

Et jusqu’à ce jour, vivant sans aimer, loin des miens, j’avais fait de la connaissance ma raison de vivre. J’étais une scientifique, une chimiste ; je n’étais faite que pour apprendre. Puis j’avais rencontré Massy. Et voilà qu’à nouveau, j’aimais. J’avais une nouvelle famille. Et je voulais son bien, sa propre paix, son bonheur. Un petit coin de paradis, une maison, des enfants. Avec mon Massy, sur East Blue. Je nous imaginais déjà dans un petit bungalow, proche de la mer. Nous aurions les pieds dans le sable dès le matin, et nous nous embrasserions comme deux adolescents sous le couché du Soleil. Nous vivrions de nos propres ressources, sans avoir à se soucier du reste du monde, ni du passé. Sur une île déserte, sans voisins chiants, sans personne. Juste tous les deux. Et, nous improvisant Adam et Eve, nous repeuplerions notre petite terre, pour refaire le monde à notre façon.
 
Ursule. Notre premier bébé s’appellera Ursule, c’est non négociable.

Je souris à Massy, sans en dire plus. Mais j’étais sérieuse, pour le prénom. Parce qu’il était plutôt drôle. Après tout, un prénom avec lequel on n’en bavait pas, c’était pas un bon prénom. Et pour ça, « Ursule » était le prénom parfait. « Ursule, j’t’encule ! ». Enfin, je voyais mal Massy dire ça à ses propres enfants. D’ailleurs, je préférais ne pas encore penser à leur reproduction, sur notre petit Eden. J’avais tout le loisir d’attendre la majorité sexuelle de nos enfants encore pas nés. Et avant que je n’oublie, même si c’était impossible, je commençai à me pencher vers Massy, un sourire traversant mon visage d’une oreille à l’autre. Avec toutes ces histoires, on avait oublié le plus important. Je glissai un baiser dans son cou, toute proche de lui, avant de souffler à son oreille :
 
Et si nous nous y mettions maintenant ?

©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 539
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue29/75Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue94/200Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

Alchimie Singulière - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Alchimie Singulière   Alchimie Singulière - Page 3 Icon_minitimeJeu 31 Mai - 2:48



Alchimie singulière
La déclaration spontanée et irrévocable d’Etsu étonna pas mal son époux. Déjà que ce dernier n’était pas sûr qu’elle accepterait, alors qu’elle ait déjà un nom pour le premier bébé… Il n’y a pas à dire, c’était vraiment surprenant. D’autant plus que ce n’était pas n’importe quel prénom que la chimiste avait choisi. « Ursule », c’était un peu bizarre comme choix… D’où cela pouvait-il bien provenir, tiens ? Alors que Massy réfléchissait à cette question sa bien-aimée se fit plus entreprenante, se rapprochant de lui pour l’embrasser. Ses intentions - claires comme de l’eau de roche -, firent rougir comme jamais auparavant le maudit. Sa température corporelle augmenta en conséquence à tel point que quelques gouttelettes de sang perlèrent de son nez. Il était tellement brûlant à cause de la honte que sa dulcinée devait le sentir, vu comment elle était collée à lui. Certes, le bretteur lui avait dit qu’ils feraient ce qu’elle voulait après avoir appris à se connaître, mais il ne pensait pas qu’ils en arriveraient… là. Enfin, maintenant qu’il y réfléchissait, ce n’était pas si surprenant. Après tout, sa femme avait montré explicitement ce qu’elle voulait faire quelques minutes plus tôt…

-« Je ne peux pas dire non… » Pensa-t-il, déconcerté. « Elle serait si déçue si je le faisais… Et puis je suis celui qui a évoqué les enfants… J’enchaîne les gourdes aujourd’hui, ce n’est pas possible ! »

Le jeune homme, inexpérimenté à plus d’un titre, n’avait pas spécialement envie de débuter une relation, sa toute première qui plus est, de la sorte. Il voulait d’abord apprendre à mieux connaître son âme sœur, à chérir ses qualités, et à accepter ses défauts. Pour lui, finir au lit ne se devait pas d’être une banalité ou une routine, mais juste une action anodine comme une autre. Attendez… Si ça devait être anodin, pourquoi en faisait-il tout un plat en ce moment ? Peut-être qu’au final… Il ne faisait que se chercher des excuses pour refuser ? Oui, ça devait être ça… En vérité, le sabreur était effrayé… Il craignait l’inconnu, il était terrifié à l’idée de ne pas être à la hauteur de l’être tant aimé, il avait peur qu’Etsu ne le laisse tomber à cause de son manque d’inexpérience et bien d’autres choses encore… Mais le kangourou avait tort de s’en faire pour si peu, il commençait tout juste à le réaliser. L’amour que lui portait sa chère et tendre était sincère, elle l’avait déjà prouvé à maintes reprises. Continuer de douter d’elle après les événements de cette nuit ne relevait que de l’insulte pure et dure. Avec cette idée en tête, le pirate secoua légèrement la tête de droite à gauche avant de s’essuyer le nez. Puis, dans un mouvement qu’il commençait à maîtriser vu le nombre de fois qu’il l’avait répété dans cette journée, il embrassa passionnément l’amour de sa vie. Quant à la suite de cette nuit, il y ait des choses que même moi je ne puis vous conter…



Le lendemain matin, certains cuistots purent constater avec une surprise non-dissimulée qu’un client c’était glissé en douce dans leur cuisine. Il avait l’air euphorique et préparait, avec une technique qui laissait franchement à désirer à leur goût, un petit déjeuner assez copieux. Ce dernier était composé de toasts grillés, de jus d’orange, d’œufs au plat, de pate à tartiner, de crêpes, de gaufres, et de bien d’autres choses qui figuraient normalement au menu de l’hôtel. Un des cuisiniers prit son courage à deux mains et alla demander des comptes à l’intrus qui lui répondit avec joie qu’il ne faisait que passer. Lorsque Massy s’en alla des lieux, les pauvres travailleurs ne purent que constater l’étendue des dégâts… Ce type avait salopé leur plan de travail comme ce n’était pas permis. Le pire, c’était que leur patron, qui venait inspecter l’état des lieux pour s’assurer de la qualité de service de son établissement, leur avait passé un savon en pensant qu’ils étaient responsables de tout ça. Ainsi, tandis que les pauvres hommes tâchaient tant bien que mal de nettoyer tout ça, le jeune marié apportait joyeusement le petit déjeuner à son épouse, encore endormie au moment de son départ. Si elle était encore endormie à son arrivée, il attendrait, assis sur une chaise, qu’elle se réveille. Profitant de ce moment de tranquillité pour contempler son doux visage d’angelot. Quoi qu’il en soit, il accueillerait avec enthousiasme le réveil de son Etsu chérie :

-« Bonjour mon ange ! Bien dormie ? »

Une fois les trivialités passées, l’Umbra offrirait un grand sourire à sa belle avant de lui montrer ce qu’il avait dû mettre au moins trente bonnes minutes à préparer.

-« Je nous ais préparé un petit déjeuner ! Bon appétit ma petite chimiste en sucre ! »

Ainsi, Massy rejoindrait Etsu au lit et il l’inviterait à partager avec lui leur premier petit déjeuner en amoureux. Ce petit geste, sans doute anodin pour la plupart des gens, était un remerciement pour celle qui lui avait permis de passer sa première nuit sans cauchemars depuis des années. En effet, ce geste symbolisait pour lui le véritable début de sa nouvelle vie. Non, de leur nouvelle vie.



Code by Edward Lawrence



Petite PNJisation avec l'autorisation de Zyzy (qui doit être rudement fier de son coup).


Dernière édition par Massy Umbra le Mer 27 Juin - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etsu Ogawa
Ghetis Archer's Property
Etsu Ogawa
Messages : 191
Race : Humaine
Équipage : La Couronne (sauf si je meurs)

Feuille de personnage
Niveau:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue24/75Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue11/120Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (11/120)
Berrys: 7.374.000 B

Alchimie Singulière - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Alchimie Singulière   Alchimie Singulière - Page 3 Icon_minitimeJeu 31 Mai - 21:53

Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy

PTIT DEJ




Woaw. Non, plutôt… WOAW ! Il n’avait vraiment jamais eu d’aventures ? Ce garçon avait de l’avenir. J’étais si fière d’être son épouse. Si c’était bien là sa première fois, c’était qu’il pouvait progresser. Quand j’y repensais… quelles lèvres, quelles mains, quel déhanché, quel engin ! Alors j’imaginais, après quelques fois, ce qu’il serait capable de faire. Plus qu’un don, il détenait un pouvoir sans limites au creux de ses mains. Ou au bout de ses doigts. Enfin, l’acte est un bon somnifère. Surtout quand il était bien fait. Alors, cette nuit-là, j’avais dormi comme un bébé.

Je ne me réveillai qu’au petit matin, ou un peu plus tard, découvrant mes jambes à côté de ma tête, le popotin et le dos soulevés. Il n’y avait pas de meilleure position pour dormir. Ça tirait le dos, les cuisses, et même si ça écrasait un peu la tête, les étirements me mettaient en forme dès le réveil. Je clignai plusieurs fois des paupières, la vision du matin encore embrumée. Les souvenirs du jour passé s’éveillaient avec les sens. Mes yeux se déposèrent doucement sur mon époux, à qui j’offris le premier sourire de la journée, histoire d’accompagner les rayons de soleil qui tapaient à la fenêtre. Comme il était beau, mon petit mari. Mais il me fallait encore quelques minutes à comater, avant de pouvoir profiter pleinement de lui tout entier. Ainsi, à sa question, je ne répondis que pas un grommellement joyeux.

En réalité, j’étais heureuse de me réveiller là, avec lui à mes côtés. Tout ça, ce n’était pas juste un rêve. C’était pour de vrai. Je n’osais même pas imaginer dans quel état je me serais levée, si jamais tout ça n’avait été que le fruit de mes fantasmes. Non, tout était là, bien en place, chacun dans son rôle, comme le jour précédent. Tout était bien.

 
Je nous ai préparé un petit-déjeuner ! Bon appétit ma petite chimiste en sucre !

Je me roulais en boule, les jambes toujours sur la tête, gémissant pour signifier que je n’étais pas encore tout à fait réveillée. Un instant se passa dans le silence, sans que je ne bouge. Puis, sortant ma tête du nid que formait mes jambes, je souris à mon Massy, alors que le bout de mon nez frétillait.
 
P’TIT DEEEEEJ’ ! hurlai-je en sautant sur le matelas.

Mes pieds atterrirent au beau milieu du plateau préparé avec amour. Le pied droit, dont les orteils avaient marqué de leurs empreintes les toasts, se cogna contre le verre de jus d’orange, qui se renversa vers Massy. Le pied gauche, lui, planta son talon dans les œufs au plat. Je glissai en arrière, et, de justesse, réussit à me rattraper sur le pied droit, le déposant dans le matelas. Seulement, ce dernier, trop mou pour représenter une plateforme fiable, m’obligea à sauter du lit. La plante de mon pied atterrit sur une fourchette qui avait été renversée, m’arrachant un petit cri, alors que je bondissais sur l’autre jambe. Mais à force de sauter dans tous les sens, j’avais perdu mon centre de gravité, et, penchant contre mon gré vers l’arrière, me cognai la tête contre le bois clair de notre lit à baldaquin. Là, je me repartis vers l’avant, frottant ma tête alors qu’à nouveau, mon pied se posa sur la fourchette. Cette fois, je m’élançai vers l’avant, pour éviter une rebelote. Sauvée ? Non, car mes chevilles se prirent dans les vêtements que j’avais laissé au sol. Alors que, les bras pendus vers l’avant, j’essayais d’attraper les habits à droite, puis à gauche, faisant tourner uniquement mon buste, ma perte d’équilibre m’entraîna droit vers la fenêtre.

Cette fois, pour de bon, je tombai vers l’arrière. Mon dos brisa la vitre, et mon corps entier fut happé par le vide. J’eus le temps de glisser un « Oups ! » à mon amour, avant de m’effacer de la pièce. Heureusement, l’idée de me transformer caressa mon esprit, et ce ne fut qu’un amas gazeux qui explosa sur le sol. C’était quand même mieux que mes entrailles.

Que d’émotions, pour ce premier réveil en amoureux ! Et quand bien même mon ventre gargouillait, maintenant que j’étais en bas, ce n’était plus la peine de remonter. Ainsi, que mon tendre fût ou non penché à la fenêtre, je me reformai en l’appelant :
 
Mon Massy, mon Massy ! On y va ?!

Je n’avais qu’une hâte : rejoindre East Blue, la plus calme des mers, pour y planter le drapeau de l’amour.


©️ By Halloween sur Never-Utopia



Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 539
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue29/75Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
Alchimie Singulière - Page 3 Left_bar_bleue94/200Alchimie Singulière - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

Alchimie Singulière - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Alchimie Singulière   Alchimie Singulière - Page 3 Icon_minitimeVen 1 Juin - 1:27



Alchimie singulière
Stupéfait, voilà ce qu’était Massy. En quelques instants à peine, le petit-déjeuner qu’il avait préparé avec amour avait été piétiné et éparpillé aux quatre coins de la pièce. Il s’était donné corps et âme dedans pour satisfaire sa bien-aimée, et elle n’aurait même pas l’occasion d’en prendre une seule bouchée… S’il n’y avait que ça, le sabreur aurait pu l’accepter, mais le fait est que non, ce n’était pas tout. Etsu venait de passer par la fenêtre… Plusieurs secondes passèrent avant que le maudit ne réalise cet état de fait. Dans un réflexe un peu tardif, le jeune marié se précipita pour voir si sa chère et tendre allait bien… Ce qui ne devait pas être le cas vu la hauteur à laquelle ils se trouvaient. Quel abruti ! Comment avait-il pu rester paralyser devant un tel spectacle ? Pourquoi n’avait-il pas tenté d’aider sa femme ? Et, surtout, comment pourrait-il se pardonner de l’avoir laissé chuter potentiellement vers sa mort ? Le pirate avait juré de la chérir et de la protéger à peine une demi-journée plus tôt, et il n’y était finalement pas arrivé… Un raté, voilà ce qu’il était !

Alors que l’Umbra peinait à regarder en bas de peur de voir le corps sans vie et désarticulé de sa femme, la voix de cette dernière retentit. Étonné et n’y croyant pas réellement au début, il réussit à rassembler assez de courage pour vérifier. À sa grande surprise, sa belle ne semblait pas avoir la moindre égratignure. Comment était-ce possible ? Un miracle sans doute ! Oui, ça devait être sa condition angélique qui l’avait protégée. Attendez, quoi ? Non, ça n’avait aucun sens… Ceci devait plutôt être lié aux pouvoirs de sa chimiste adorée. Si c’était le cas, ça confirmerait bel et bien le fait qu’Etsu ait mangé un fruit de type logia.

-« Très bien ! » Répondit-il à sa belle. « Laisse-moi juste le temps de ramener les bagages et de payer pour la chambre ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Enfin, façon de parler. Il avait quand même fallu quelques minutes pour nettoyer sommairement les lieux, ranger toutes leurs affaires, trouver une position adéquate pour tout porter en une fois, et bien entendu payer leur séjour. Ce dernier point avait d’ailleurs légèrement fait grimacer le bretteur qui ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi cher. Cependant, il tâcha de ne rien laisser paraître auprès de sa bien-aimée. Inutile de lui plomber le moral alors que leur long voyage ne faisait que commencer. C’est ainsi que Massy - qui portait tout tel un gentleman, ou plutôt tel un mulet dans ce cas précis - arriva tout sourire devant la jeune fille aux cheveux roses. Une fois à ses côtés, il posa momentanément leurs affaires et s’agenouilla devant l’amour de sa vie avant de prononcer ces quelques mots :

-« Veux-tu aller jusqu’au bout du monde à mes côtés ? »

Comme il s’y attendait, la réponse de son épouse fut positive. Il se releva, lui adressa un énorme sourire sincère, et souleva leurs effets personnels de sa main gauche. De la droite, Massy attrapa celle d’Etsu et ils s’en allèrent main dans la main vers les mers de l’est, leurs silhouettes baignées par les doux rayons orangés de l’aube.

-« Je t’aime à la folie Etsu Ando ! » Dit le jeune homme sur le chemin. « Je souhaite que nous restions ensemble jusqu'à la fin de nos jours ! »




Pendant ce temps, deux personnes sur une barque s’éveillaient lentement, bercés par les mouvements continus de l’onde et ses multiples clapotis. La première, une jeune fille en débardeur à la chevelure brune, bailla ostensiblement en observant l’île au loin. La seconde, un vieillard à la toison grisonnante, fixait avec une déception non-dissimulée la bouteille vide de liqueur qui se trouvait à ses pieds. Une certaine inquiétude naquit chez la brune alors qu’elle se rendait compte de quelque chose d’essentiel :

-« Si Massy n’est pas là ça veut dire que… »
-« Personne n’est là pour préparer le p’tit-déj’ ? » Tenta Erik, encore un peu pataud.
-« Exactement ! » S’exclama Bell, tout d’un coup plus sérieuse. « Mais ça veut aussi dire qu’il s’est fait avoir par le charme de l’île… Tu crois qu’on aurait dû le prévenir ? »
-« Bof… » Répondit mollement l’intéressé. « Ni toi ni moi n’étions prêts à nous risquer là-bas après la dernière fois… Alors autant envoyer le seul qui n’aurait à priori aucune raison de refuser. »
-« Oui, mais c’était un peu bas, non ? » S’enquit le médecin, culpabilisant quelque peu.
-« Quelle importance ? » Fit le navigateur. « Ce n’est pas comme si on l’avait envoyé à l’abattoir. Au pire, qu’est-ce qu’il risque ? Une partie de jambes en l’air ? »
-« Erik ! » S’indigna la tireuse, toute rouge de honte.
-« Bah quoi ? » Soupira le vieil homme. « On est tous passés par là, c’est cette île à la con qui veut ça. »
-« Je… J’imagine… » Acquiesça Bell, pas très fière des souvenirs de son dernier passage en ces lieux. « Tu crois qu’il va revenir bientôt ? »
-« Qui sait ? » Lança Erik, pensif. « J’espère bien, en tout cas. Ce n'est pas que la daube du gamin me manque, mais je commence à avoir faim. »

À plusieurs kilomètres de là, un jeune homme éternua si fort qu’il manqua de faire tomber les multiples sacs qu’il portait à bout de bras.



Code by Edward Lawrence



Petite PNJisation avec l'accord d'Etsu. Merci à elle pour ce superbe RP !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Alchimie Singulière - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Alchimie Singulière   Alchimie Singulière - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Alchimie Singulière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Attraction Town-