Partagez | 
 

 [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3624
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Sam 24 Fév - 20:17

Le roi d'Akapolis City [1]

- Est-ce un oiseau ?
- Est-ce un avion ?
- Non, c'est... Som Tawyer !


Som Tawyer

Les regards émerveillés des personnes qui habitaient dans ce village pittoresque étaient concentrés sur la seule célébrité locale : le célèbre aventurier et joueur de Boufball, qui avait remporté avec son équipe la coupe trois années d'affilé ! C'était incroyable qu'un tel homme puisse se trouver en ces terres. Et pourtant, les journaux avaient annoncé le début de sa tournée peu de temps auparavant. Il était prévu qu'il passe par « Mackinli » trois jours plus tard. De toute évidence, les informations étaient erronées puisqu'il était arrivé avec de l'avance, avant dans son dos un deltaplane, sautant de la falaise pour venir atterrir avec toute la grâce qui lui était permise sur le toit d'une maison.

Erwin l'observait avec curiosité. Il ne regardait pas très souvent le journal, ce qui le rendait incapable de comprendre l'émerveillement qui résultait de l'arrivée d'un tel héro du quotidien. Il aurait été nommé dans le Canard Déchaîné « Autochtone du mois ! » sur Luvneel.

- C'est quoi un avion ? Demanda-t-il à la personne qui avait parlé de cet étrange objet.
- Oh, c'est... Ah, ma mémoire me joue des tours petits. T'arrêtes avec tes questions à la con ? ET LE RESPECT ?!

Il sortit une savate de sa poche pour la lancer sur le rouquin qui esquiva aisément sans plus porter attention au vieux fou. Il avait du inventer ce mot, qu'importe. Se tournant en direction de l'homme aux cheveux blonds qui venait d'arriver et se faisait acclamer par la foule, Erwin fut interpellé par sa présence en un lieu aussi reculé. Il était vraiment si connu qu'il pouvait se permettre de faire un tour dans des villages reculés à l'autre bout du monde, sur Grand Line ? Haussant les épaules, le jeune homme arrêta de se questionner et se concentra plutôt sur ce qui l'intéressait : trouver un cheval pour partir vers le village suivant. Il y avait bien une possibilité de louer un canasson dans cette ville de malheur...

En réalité, il espérait simplement ne pas être pris au dépourvu par la présence de cet aventurier. En général, la demande dans tous les domaines explosaient en présence d'une célébrité, ce qui rendait difficile aux gérants d'accorder à tout le monde ce qu'il voulait. Et ce fut le cas : plus un cheval de libre avant deux jours. Il était donc condamné à passer deux journées entières en ces lieux. Soupirant, le jeune homme se dirigea vers l'auberge où il avait toujours sa chambre de réservée. Il pénétra dans les lieux, tandis que l'aubergiste semblait occupé à partager les places dans les dortoirs d'urgence.

- Oh, fais attention, gamin.

Le rouquin venait de cogner à une masse étrangement dure. C'était le fameux joueur de Boufball en personne qui lui jetait un regard hautain qu'il n'appréciait absolument pas. Pourtant, lorsqu'il aperçut la tête du jeune homme, un sourire vint s'installer sur ses lèvres de prétentieux, et il épousseta les cheveux du garçon.

- Tu cherches pas du boulot, gamin ? J'aurais besoin de main d’œuvre pour préparer ma chambre, et tout ça.
- Sans façon.

Erwin passa à côté de l'homme après avoir écarté sa main. Il ne comptait pas servir de larbin à qui que ce soit, ce soir ou un autre soir. Bah tiens, comme s'il allait faire le boulot des autres !

Un sourire encore ancré sur le visage, Tawyer prit la peine de passer un chiffon sur ses mains avant de se diriger vers une arrière-salle de l'auberge. Elle avait été réservée par le Boufballeur qui attendait un certain nombre de personnes, du gratin... Pour ses affaires en lien avec le monde underground. Il comptait bien mettre la main sur elle : l'épée de Damoclès, celle qui permettait de devenir le roi d'Akapolis City, l'île-casino !
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 250
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
159/200  (159/200)
Berrys: 275.844.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Lun 26 Fév - 1:47


Calèche Fantôme!

Un Centimètre !

Un souffle chaud vint caresser le cou du blond, l'air se pressant contre sa peau en faisant trembler la goutte de sueur qui y ruisselait lentement. Un frisson naquit dans son échine tandis que tous ses muscles se tendaient, comme réalisant un effort surhumain.

Deux Centimètres !

Ses paupières s'ouvrirent dévoilant deux pupilles rouges totalement dilatées, fixant devant elles dans une intensité palpable. Ses poils se hérissèrent tandis que le frisson parcourait son corps, ne laissant que l'envie derrière lui.

Trois Centimètres !

Ses yeux captèrent le regard de l'homme devant lui tandis que la surprise laissait place à la peur, une bouche s'ouvrit comme par réflexe sans produire aucun son. Un soubresaut vint secouer son bras, remontant de son poignet pour agiter chaque muscle, brisant presque la perfection de la scène.

Quatre Centimètres !

Une mèche de cheveux retomba sur son visage, glissant lentement sur sa tempe pour couper sa vision un instant. Ses lèvres se mirent à trembler d'excitation, ses dents blanches immaculées venant alors mordre sa lèvre inférieure pour y laisser apparaître un liquide carmin.

Cinq Centimètres !

Ses yeux écarquillés vinrent capter la résignation dans le regard de sa victime tandis que sa lame s'enfonçait encore un peu plus, progressant lentement vers sûrement vers le coeur de sa cible. Une nouvelle convulsion ébranla les deux hommes qui oscillèrent de concert. Une goutte de sueur ruissela entre les poils hérissés de la Main Silencieuse en provoquant un nouveau frisson qui s'étendit dans son corps.

Quinze Centimètres !

La lame pénétra le corps d'un coup sec, brisant instantanément l'état de transe dans lequel était le Satsujin, permettant au Sairento de reprendre le contrôle. La calèche dans laquelle il se trouvait avançait avec vitesse sur un chemin cabossé, et il semblait clair que les aspérités de la route ne permettait pas à un meurtrier de s'adonner à son loisir correctement. Le supplice de l'autre passager s'était écourté de quelques instants heureusement pour celui-ci. Certes la mort était encore là mais l'assassin avait laissé suffisamment de cadavre derrière lui pour savoir que dans ces instants, une seconde pouvait durer des années ! Le maudit se rejeta en arrière sur la banquette, ses muscles se relâchant finalement tandis qu'il respirait rapidement, comme essouflé par son action. Le meurtre en lui-même n'avait rien de spécial, il en avait effectué des centaines de la sorte, mais le combat mental avait été bien plus épuisant. C'était pour cela qu'il demeurait seul, chaque intéraction risquait de se transformer en massacre, et après deux heures enfermé avec cet inconnu, alors qu'il luttait pour contenir son double, une remarque avait suffi à faire sortir le Satsujin. Le Sairento avait peut-être reprit le contrôle pour l'instant mais il sentait encore l'autre roder dans son esprit, absolument pas rassasié de ce meurtre. Le sang appelait le sang et à ce stade seule une tuerie aurait pu totalement calmer le tueur en un instant.




Une nouvelle aspérité secoua la cabine, projetant le corps sans vie à terre sans que la Main Silencieuse n'y prête la moindre attention. Lui aussi réclamait du sang ! Les frissons provoquées par le premier assassinat avaient développé l'envie en lui et son corps tout entier réclamait une nouvelle dose, comme une drogue dont il n'aurait pu se sevrer. Ôtant la zone de silence qui recouvrait la cabine il ouvrit la porte violemment, captant aussitôt l'attention du chauffeur qui le regarda d'un oeil interrogatif, ne pouvant néanmoins réagir avant qu'une lame ne vienne se ficher dans sa gorge, traversant sa trachée pour ressortir recouverte de sang de l'autre côté. Les chevaux semblèrent s'agiter devant ce déchainement de violence, et probablement la perte de leur maître, et accélérèrent soudain. Le Silencieux fut alors surpris par cette accélération soudaine et perdit ses appuis, tombant de la calèche pour rouler sur le sol. Se redressant rapidement il épousseta ses vêtements en les tapant de sa main avant de reposer ses yeux sur son moyen de transport qui fonçait au loin, emportant avec lui deux cadavres et leurs bagages. Les chevaux n'étaient déjà plus qu'à quelques mètres de la prochaine ville, probablement y seraient-ils stoppés et que la panique s'emparerait bien vite des habitants. Un attroupement allait se créer, les hommes, les femmes, les enfants, tous allaient se masser autour des nouveaux arrivants, tous sortiraient pour qu'il puisse les massacrer. A cette simple idée la folie du Satsujin réapparue, sa langue vint cueillir une goutte de sang sur sa lèvre inférieure tandis que son sourire carnassier demeurait bien présent. Rengainant ses Saïs il se mit alors à marcher d'un pas décidé, sans courir pour autant, avançant simplement tel le fléau inéluctable qui allait s'abattre sur cette ville sans histoire.


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3624
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Lun 26 Fév - 10:31

Le roi d'Akapolis City [2]

Le regard du rouquin se porta sur le plafond, ses mains croisés derrière sa tête, ses pieds nus dans le vide. Il balayait l'air, absent, sentant que les choses étaient bien calmes. Avec un petit sourire sur le visage il pensa à ses dernières aventures qui s'étaient déroulées sur une île voisine, où il avait pu rencontrer une tribu indigène qui croyait aux esprits de la nature et qui avait une fâcheuse tendance à proposer « Tché-Tché » (une sorte de danse rituelle très importante) ou la mort... Et bien souvent, pour une obscure raison, les visiteurs choisissaient la mort. Ah, quel beau souvenir avait-il pourtant eu de son escapade à cet endroit-là !

Alors même qu'il restait absent, la tête dans les nuages, un cri retentirait dans la ville. Il mettrait alors pied à terre, sentant le bois à même le sol, et se dirigerait vers la fenêtre. Une calèche venait d'arriver... Cela n'aurait pas été étrange si le cocher n'était pas arrivé avec la gorge éventrée. Il était mort, de toute évidence. « Bravo, Sherlock », se dit le jeune homme en fermant les yeux. Les massacres étaient monnaie courante à certains endroits. Alors même qu'il déglutissait, Erwin vint Som Tawyer sortir en trombe de l'auberge pour se diriger vers le lieu du massacre.

Mettant ses chaussures en vitesse, le rouquin descendit les escaliers de l'auberge en trombe et sortit dans la rue, inquiété par les événements. On venait à peine de calmer les chevaux lorsqu'il débarqua et observa le célèbre joueur de Boufball prendre en charge la situation. Il avait un calme olympien, même pour un athlète, ce qui rendait les choses plus faciles pour le rouquin. Celui-ci put s'approcher de la scène et observer les divers corps qui étaient sortis de la calèche. Qui étaient-ils ? Nul ne le savait... Mais Som usa vivement de sa célébrité pour appeler les habitants à garder leur calme et à prendre en charge la situation.

La panique n'avait pas pris.


Trick

À l'orée du village, un homme s'avançait tranquillement. Il était à lui seul le prélude à un massacre de bien plus grande ampleur. Ses talents d'assassin n'étaient plus à prouver, et il était l'homme qu'il fallait pour mettre un terme aux petites histoires qui allaient se dérouler sur cette île. S'approchant d'un pas lest et avec un regard de braise de cette pointure dans son domaine, le hors-la-loi nommé « Trick » s'éclaircit la gorge et éviterait toute attaque qui pourrait être lancée sur lui avant de prendre la parole, sur un ton sinon condescendant au moins connaisseur. Il avait vu de quoi le Satsujin était capable.

- Monsieur, vos actes m'interpellent. Sachez que je suis admiratif, mais qu'une attaque directe sur ce village de toute apparence calme n'entraînerait que votre mort.

Inéluctable. C'était un peu ce qu'il cherchait à dire, mais dans le métier la mort se trouvait de toutes les manières au bout du chemin. Que ce soit le sien, ou celui de quelqu'un d'autre. Trick ne prit pas de gants pour continuer dans sa présentation des faits dont il informait son interlocuteur, avec intérêt.

- Som Tawyer est ici. Il pourrait vous exterminer avec le petit doigt, sauf si vous arriviez à l'assassiner discrètement. Peu importe, j'ai un contrat pour vous. Je cherche à m'emparer d'un bien précieux, et j'ai besoin de protection... Et de me débarrasser de quelques concurrents. Intéressé ?

Il ne voudrait qu'un « Oui » comme réponse, mais le paiement serait de toute évidence assez conséquent pour qu'il puisse moduler sa pensée. Avec un sourire narquois, il envisagea de faire tourner cet homme en bourrique puis se dit que c'était une mauvaise idée. Il ne voulait pas finir comme étant le dindon de la farce.
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 250
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
159/200  (159/200)
Berrys: 275.844.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Lun 26 Fév - 16:35


Marche Funèbre !


La Main Silencieuse poursuivait sa marche funeste sans prêter attention à l’individu qui était apparu à l’orée de la ville. L’homme était bien vêtu, un costard, une chemise et une cravate venaient ponctués une coiffure soignée et un regard sérieux. Un businessman à n’en pas douter, mais pas de ceux qu’avait l’habitude de côtoyer l’assassin, probablement de ceux qui pensaient que rien ne peut les atteindre, placés tout en haut de leur tour d’ivoire à contempler la misère du monde. Ces hommes jouaient une partie d’échec constante avec les vies du peuple, s’amusant des échecs des autres et se félicitant de leurs réussites. Ces hommes payaient bien paraissait-il, pourtant avec le Sairento ils ne s’étaient jamais retrouvés du bon côté de la lame. Pour autant aucune arme ne fut sortie, aucune intention agressive supplémentaire n’eut lieu, simplement cette marche inexorable vers le bain de sang à venir. L’inconnu s’était mis à parler, ses lèvres s’agitant dans une frénésie incompréhensible et visiblement infinie alors qu’aucun son ne parvenait à son destinataire. Le maudit était une nouvelle fois cloîtré dans un mur de silence, son pouvoir le coupant de l’extérieur pour le laisser sombrer dans sa folie silencieuse, destructrice, mortelle.

Ses yeux se baissèrent pour regarder ses pieds avancer, comme animés d’une routine presque robotique, ils avançaient par réflexe, parce que le Satsujin l’ordonnait, parce que le Sairento le suppliait, parce que le Sang l’appelait ! La sensation était nouvelle, jamais il n’avait été conscient lors d’une de ses crises auparavant, mais sa récente acceptation du fou meurtrier en lui permettait finalement de ne plus manquer des mois entiers de sa vie. Désormais il demeurait présent, pour le meilleur comme pour le pire, tentant de rattraper le Satsujin lorsque celui-ci prenait trop le dessus. Ils étaient un seul et même être, et pourtant deux individus, leur goût pour le sang les rapprochait, les complétait mais la différence demeurait, l’un était un homme, quoi qu’on puisse en dire, l’autre ne gardait plus en lui d’humanité que la capacité de parole qu’il empruntait parfois au Sairento. Les deux tueurs, l’unique assassin, tous avançaient dans une démarche commune digne d’un zombie, comme progressant sans but précis. Néanmoins lorsque son regard se redressa, venant cueillir celui de son interlocuteur pour s’y ficher nul doute n’était permis. Le but était bien là, immuable, ancestral, bestial ! Digne d’une mère protégeant son petit, ou d’un accro cherchant sa dose, rien ne saurait le faire dévier.

Si l’épisode de la calèche avait pu faire sortir de sa transe le Silencieux il y était désormais totalement de retour, embrassant sa folie comme une part entière de lui-même, car c’était là sa réalité. Il était fou ! Il était par-delà même la folie ! La folie était son quotidien, sa réalité, son existence, la folie était sa raison ! La folie était son être de son cœur à chaque extrémité de son corps, il incarnait la folie. Non il n’était pas fou ! Il était la folie ! Mais il était encore bien plus que ça ! Il était la Main Silencieuse, celle qui précédait la Grande Faucheuse, celle qui prenait sans rien donner en retour, il était l’ultime et dernier visage qu’avaient vu et que verraient tant d’humains. Il était la Mort !

Son regard se reposa sur l’homme qui continuait à s’agiter désormais à peine à quelques mètres de lui. Il ne l’entendait pas mais le simple fait de le voir parler, produire un bruit, l’énervait au plus haut point. Il le fixa quelques instants tout en avançant, cet homme n’était-il pas fou ?! S’agitant sans aucun but dès lors que ses paroles lui étaient enlevées, se postant là devant lui comme s’il pouvait le stopper, comme s’il pouvait empêcher ce qui était déjà écrit. Ne fallait-il pas être fou pour converser avec la Mort ?! Pour ne pas reconnaître l’aura qui entourait le blondinet, pour ne pas voir l’ombre qui planait derrière lui ?







Il cligna des paupières, s’enfermant un instant dans l’obscurité de son être, un paradis calme et silencieux que seules venaient briser les sensations de l’air sur sa peau. Lorsqu’il recouvrit la vue il avait augmenté sa zone de silence, formant un cercle qui englobait désormais celui qui était venu à sa rencontre. Il aurait beau s’égosiller tant qu’il voudrait même lui n’entendrait plus rien de ce qu’il disait tant que le pouvoir du Sairento perdurerait. Continuant sa progression il passa à la droite de l’inconnu sans un regard, son attention toujours fixée sur la ville dont il commençait désormais à apercevoir quelques habitants. La main droite du Satsujin se porta lentement au niveau de sa taille tandis que l’excitation montait encore d’un cran. Le sang appelait le sang, et il ne tarderait pas à répondre à présent.




Dernière édition par Sairento Satsujin le Mar 27 Fév - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3624
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Mar 27 Fév - 13:04

Le roi d'Akapolis City [3]


Som Tawyer

Les bruits de la ville enveloppaient les intentions du Tawyer tandis qu'il menait les personnels même de la justice. Il semblait plus sûr de lui que l'homme qui avait été nommé pour gérer les crimes et qui, à part quelques vols à l'étalage, n'avait jamais pu montrer ses talents de détective – qu'il n'avait de toute évidence pas. Erwin observa avec curiosité la scène, jusqu'au moment où son regard fut attiré par quelques détails : les corps lui rappelaient quelque chose, quelque chose qui se situait au niveau de sa mémoire profonde. Il n'était pas étranger à ces scènes de massacre. Il avait l'impression qu'elles laissaient émaner une sorte de ténébreux aura... Qui disparut quand des draps vinrent recouvrir l'intégrité de la victime.

Un pâle sourire, un peu faible, un peu disparate vint recouvrir les lèvres du rouquin qui s'abandonna à une sorte de mélancolie. Il se demandait si ces personnes allaient trouver la paix ou toute autre forme de salut. Récemment, il avait de plus en plus entendu parler du Constantinisme qui offrait la parole divine, qui était prêché dans le Gouvernement Mondial. Une religion, un culte, une croyance, qu'importe, tout manquait d'intérêt. Il pria pourtant pour que leurs âmes ne disparaissent pas inutilement. Puis, dans un dernier temps, il se retourna vers l'auberge et s'apprêta à y rentrer.

Alors un bruit, une sorte d'avertissement, capta son attention. C'était l'observation naïve d'un enfant qui annonçait l'approche d'un homme à présent visible. Cet homme, il n'était pas comme les autres. Son expression, ce qu'il renvoyait, ça n'inspirait rien de bon. La mère et l'enfant le comprirent tous deux, mais seule la première agit : elle ramena son fils dans la maison et ferma la porte, sans alerter quiconque. La survie personnelle avant tout.

Observant de loin l'étrange personne, aux côtés de qui un homme en costume commença à s'agiter et mimer des hurlements énervés, le rouquin essaya de comprendre ce qui se déroulait. Il essaya, encore une fois... Sans pour autant « savoir ».

- C'est un meurtre, mais par qui a-t-il été perpétré ?
- La calèche vient de l'orée de la ville. Il doit y avoir des indices là-bas, Monsieur Tawyer.

L'inspecteur avait émis une hypothèse tout à fait plausible. « Il n'a pas volé son titre, celui-là ! » fit remarquer une tierce personne. Quand bien même aurait-il eu tort, il n'en était pas moins à présent pertinent pour le joueur de Boufball. Certes, ses activités véreuses l'obligeaient à prendre des gants dans ses interactions pour ne pas trop se faire remarquer, mais il pouvait aussi prendre du temps... Et répondre aux propositions de la populace. Sans elle, il n'était après tout qu'un joueur sans célébrité, et la célébrité, c'était essentiel à ses yeux. Il réglerait l'histoire de l'épée plus tard !

- Je vais aller vérifier !

Et il se dirigea vers l'orée de la ville, au moment où le Satsujin s'approchait. À ce moment-là, Trick avait commencé à remarquer que le son ne sortait plus de sa bouche. Il avait commencé à s'énerver, ne comprenant pas d'où venait le problème, ne saisissant pas pourquoi il ne produisait plus de sons. Enfin, si, il comprit... Il comprit qu'il s'agissait de l’œuvre d'un fruit du démon, car il n'envisageait pas qu'une technique soit suffisamment puissante pour couper la barrière du son.

Enfin, Som Tawyer fronça les sourcils en regardant l'homme. Il commença à bouger les lèvres, mais il était entré dans sa bulle. Il comprit rapidement que les choses n'étaient pas à son avantage ici, et pourtant, cet homme, ce spécialiste du Boufball, était aussi un puissant combattant. De quoi remettre à sa place n'importe quel impertinent qui voudrait lui opposer de la résistance... Du moins le pensait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 250
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
159/200  (159/200)
Berrys: 275.844.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Lun 28 Mai - 2:50


Petite Bombe !


Le Satsujin s'arrêta finalement après quelque pas tandis qu'un nouveau venu se présentait désormais à lui, une nouvelle personne pénétrant dans sa zone de silence et tentant d'en rompre la quiétude. Le visage de l'assassin se pencha légèrement sur la droite d'un air absent, ses yeux rouge totalement exorbités semblant à la fois observer l'inconnu qui osait lui couper la route et la ville qui se trouvait derrière lui. C'était déjà le deuxième individu à venir vers lui alors qu'il n'avait même pas atteint la lisière de la ville, ses futures victimes venaient à lui comme des mouches attirées par un pot de miel. Dans tous les cas elles tomberaient de la même manière ! Rien ne se passa pendant quelques secondes la tension montant tandis que le maudit demeurait totalement statique, n'esquissant pas le moindre geste, même son ventre ne trahissant aucun mouvement comme s'il s'était subitement arrêté de respirer. Puis sans prévenir sa main placée au niveau de sa taille se leva subitement, lançant un couteau légèrement derrière lui sans que son regard ne dévie un instant. Il avait aperçu du coin de l'oeil le premier homme à être venu à sa rencontre tenter de s'approcher de lui à nouveau. Captant ses agitements et protestations silencieuses comme autant de perturbations au sein de son palais silencieux. Alors il avait agit, prenant la solution qu'il utilisait le plus souvent pour tous ses problèmes, le meurtre. Le couteau lancé vers le cou de l'individu sans même le regarder plus que cela, se fiant à sa sphère et à ses capacités de tireur d'élite pour agir, viendrait sectionner sa carotide et le tuerait en quelques secondes.

Mais déjà il n'y prêtait plus la moindre attention, sa main gauche semblant fouiller un instant dans son large manteau avant de se stopper, l'homme demeurant immobile une nouvelle fois si ce n'était le large sourire qui apparu sur son visage. D'un geste presque nonchalant il sortit la main de sa poche, lançant un objet de la taille d'une balle de tennis devant lui à la manière d'une boule de pétanque. L'action effectuée presque comme si de rien était, comme il aurait lancé un bout de pain devant lui, dénottait totalement avec la dangerosité de l'objet qu'il venait d'envoyer droit sur celui qui lui barrait le chemin. La petite bombe que Som Tawyer allait voir arriver sur lui n'avait certes pas la capacité de détruire un bâtiment, mais elle ferait largement assez de dégât à l'individu s'il l'encaissait de plein fouet. Et si jamais il tentait de la dévier de sa trajectoire il risquait d'avoir une malheureuse surprise, les petits bijoux de l'assassin étaient réglés pour exploser seulement quelques secondes après l'activation. Et celui-ci avait bien entendu calculer la force de son lancer pour que l'explosion se produise en atteignant sa cible.

Sans plus attendre le résultat de son offensive qui ne produirait aucun son, l'explosion se retrouvant contenue dans sa sphère de silence, la Main Silencieuse changea alors totalement d'attitude. Le Hors-La-Loi avait désormais sorti ses deux Saïs s'était mis en position de combat, visiblement prêt à en découdre alors même que la folie semblait soudainement disparaître quelque peu. Pourtant celle-ci demeurait bel et bien présente et au lieu de vouloir contourner l'explosion et l'homme qui lui avait fait barrage il partit finalement à la suite de sa petite bombe. Il huma l'air tandis que son large sourire semblait coller à son visage, attendant simplement le souffle chaud de l'explosion, la morsure cruelle de la chaleur qui viendrait lui apporter l'adrénaline qu'il aimait tant, celle qui annoncerait le massacre et le chaos de ces lieux.


Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3624
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   Sam 16 Juin - 11:59

Le roi d'Akapolis City [4]

- Es-tu surpris ?

Le rouquin secoua la tête de gauche à droite. Il n'était pas étonné, tout au plus un peu interpellé par l'étrangeté de la situation. À une trentaine de mètres du village, une explosion avait bloqué leur champ visuel : en revanche, aucun son ne leur était parvenu. Le jeune homme se demandait s'il s'agissait d'un spectacle quelconque ou d'un affrontement réel. Dans ce dernier cas, il allait falloir faire évacuer le village au plus vite pour éviter qu'il ne soit pris dans ces gueguères stupides qui agitaient le monde underground.

Soupir las. Le regard toujours braqué sur la scène, Erwin se demanda comment les choses allaient évoluer... Et il ne fut pas déçu, car, l'air commença à être brassé dans la bulle de silence et finalement les trois silhouettes apparurent à nouveau. Se figeant, le garçon ne pouvait qu'apercevoir ce qu'il se passait là-bas, sans comprendre les enjeux. Il se tourna vers quelques membres du village présents à ses côtés et leur conseilla d'évacuer. Ils eurent quelques instants d'hésitation, puis finalement acquiescèrent : ils allaient se diriger vers le sud de l'île.

D'ici quelques minutes, lorsque l'affrontement serait à son paroxysme, les premiers villageois auraient déjà quitté l'enclos mortuaire dans lequel ils étaient parqués, tels des bêtes en attente d'être abattues.


Som Tawyer

Som Tawyer avait rapidement reconnu la personne aux côtés du Satsujin, mais pas l'assassin en lui-même. Il s'était étrangement acclimaté au monde dans lequel il évoluait à présent, bon gré mal gré. Quelques semaines plus tôt, il avait découvert la présence de Trisk dans un bordel, et avait réussi à soutirer des informations de l'un de ses gardes. Ainsi, quand il se fit attaquer, l'homme d'affaire se contenta de s'affaisser pour esquiver l'attaque. De son côté, Som vit la bombe partir à toute allure dans sa direction et sembla ne pas s'y intéresser outre mesure. La bombe explosa près de lui et souleva un nuage de poussière qui masqua l'intérieur de la bulle, sans se limiter pourtant aux contours dessinés par le pouvoir du maudit.

Quand ce dernier s'élança en direction de son adversaire, celui-ci avait déjà fendu la moitié de la distance qui le séparait de l'assassin. Il était à peine égratigné par l'explosion, et semblait d'ailleurs avoir encore beaucoup de répondant à donner. Le joueur de Boufbawll s'était amusé à augmenté la solidité de son corps, mais surtout à apprendre une variante du Tekkai, une technique puissante utilisée par certaines membres du Gouvernement Mondial. Quand il arriva sur Sairento, il finit de fendre la fumée et utilisa la surprise pour abattre un coup de poing sur le visage de son adversaire.

Il était loin d'être un mauvais combattant : quand son poing s'abattit en direction de l'ennemi, au dernier moment l'air qu'il emmena avec lui balaya la fumée. Trisk s'était à peine relevé qu'il avait senti que son corps vacillait à nouveau. Il se pencha et pesta silencieusement. Un combat sans un bruit, sans une parole plus haute que l'autre. Les insultes, provocations et petits jeux de ce genre n'avaient pas leur place aux côtés de cet assassin en puissance.

S'attardant sur sa technique, le Tawyer continua à se propulser avec force, et attention vis à vis des mouvements du garçon.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Le roi d'Akapolis City [Pv : Sairento]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Paradise City
» City of Heroes Freedom
» My Fairy Tale || RPG City/fantastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-