Partagez | 
 

 [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
49/1000  (49/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Sam 24 Fév - 19:56

Kidnapping en règles [1]


Rocky Perkins

- Papy !

Rocky Perkins venait d'arriver dans le village où habitaient actuellement ses petits-enfants et sa fille. Celle-ci n'avait jamais adhéré aux idéaux révolutionnaires du vieil homme, mais elle avait accepté qu'il continue dans cette voie, même si il l'avait délaissée pendant l'enfance. Touchant du doigt le problème qu'elle rencontrait, il s'était un jour demandé s'il ne devrait pas arrêter tous ces simagrées. Cependant il devait s'avouer que ce qu'il faisait, sa quête pour permettre à ses descendants de stabiliser leurs vies tranquilles, était d'autant plus nécessaire que le pouvoir du Gouvernement Mondial grimpait années après années tandis que celui de la Révolution d'Arias stagnait. Les territoires conquis étaient maigres, et ils avaient assez peu de ressources.

- Papy, il y a un monsieur qui est venu nous rendre visite !

Pendant ses tribulations alors qu'il arrivait à peine sur East Blue, un jeune garçon aux cheveux roux, plutôt petit, avait rencontré la route de cette étrange famille et s'était fait invité à rester entre les murs de cette maisonnette. Les briques qui se situaient sur le toit, autrefois ravagées, avaient retrouvé leur place grâce à son travail acharné. Les enfants tout comme leur mère en étaient reconnaissants. Ce petit bout d'homme les aidait depuis une semaine à présent, et il semblait prêt à reprendre la route pour de nouvelles aventures.

Le vieillard entra dans le bâtiment et observa sa fille en train de mettre la table tandis que le garçon était aux fourneaux. Il s'agissait d'un jeune homme bien bâti malgré sa taille. Il n'était pas « très » grand, même si au final il n'était pas très petit non plus. Il sourit au vieillard qui entra tandis que la jeune fille, Anna Perkins, sauta au cou de son père pour l'enlacer. Elle sourit.

- Père ! Cela fait si longtemps !
- J'ai... pu prendre un congé. De mon... travail.
- Ne t'en fais pas, il est au courant. Ce jeune garçon n'a rien contre les révolutionnaires. Assis-toi, je vais rajouter un couvert.

Le jeune homme ajouta quelques ingrédients pour augmenter la quantité. Les récoltes avaient été bonnes dernièrement en raison d'un temps propice à la bonne pousse de certains aliments. Le plaisir de manger des radis frais avec du beurre salé permit de mettre l'invité de bonne humeur. C'était l'une de ses entrées favorites. Laissant cuire le soupé, il alla s'asseoir en compagnie de la petite famille.

- Comment t'appelles-tu, au fait, mon garçon ?
- Moi ? Fit le jeune homme surpris. Oh, Erwin Dog, monsieur.

Il était poli avec tout ça ! Dommage qu'il soit si jeune, sinon il aurait fait un gendre idéal pour sa fille...


Commandant Takeru

- Alors, qu'est-ce que vous faîtes ?! J'entends pas ! Plus fort !

Le Commandant Takeru était sur le pont de son navire. Il entraînait ses hommes avec la plus grande des fermetés, les faisant composer avec son caractère fort et impétueux. Ils avaient été envoyés en mission pour récupérer les familles des révolutionnaires qui habitaient aux quatre coins des Blues, dans le seul et unique but de menacer les dits-révolutionnaires. S'il n'adhérait pas à cet idéologie, il était bien obligé de répondre aux ordres. Deux choses étaient importantes pour lui : la justice et le combat d'hommes. Il avait l'un avait le Gouvernement, et l'autre avec les échaffourrées qu'il menait régulièrement. Menacer quelqu'un ? Bah ! Autant le défoncer directement !

- Allez, plus de pompes ! Je vous entends pas crier !

Les marines n'avaient pas la vie facile avec lui...

Revenir en haut Aller en bas
Choryo Supai
Matelot
avatar
Messages : 57
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
89/100  (89/100)
Berrys: 11.750.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Lun 26 Fév - 9:36


Escouade de Choc !







Kyaaaaaaaaah !

Le jeune marine sursauta en criant tandis qu’un lapin sortait d’un buisson à quelques mètres devant lui, l’animal accéléra soudain en entendant le cri. Comme quoi il n’avait pas tort d’agir de la sorte, s’il provoquait la même réaction chez un adversaire dangereux le jour où ce serait celui-ci qui sortirait du buisson il aurait tout gagné. Certes cela était peu probable mais Choryo s’en était convaincu ainsi, de toute manière ses réactions demeuraient une réponse incontrôlée à sa peur constante, alors autant lui trouver une utilité. Un rire gras s’éleva alors à côté de lui tandis que le soldat qui l’accompagnait riait finalement aux éclats, manquant presque de s’étouffer. Niji était particulièrement corpulent et avait dû passer bien plus de temps à la cantine qu’en salle de remise en forme. D’habitude ils étaient trois mais leur dernier compère avait pour particularité d’être souvent malade, et avait donc dû rester au lit pour la journée. Un peureux maladif, un malade constant absent et un obèse pour qui marcher semblait déjà être une épreuve, pas de doutes ils formaient une véritable équipe de choc !

En réalité ils avaient été envoyés en patrouille par le chef de la base au vu de l’arrivée imminente du Commandant Takeru sur l’île. S’ils étaient tolérés par les membres du Quartier Général ici leurs lacunes évidentes risquaient de ne pas trop plaire au Commandant, surtout s’il n’était pas de bonne humeur, cacher la misère comme on dit. Néanmoins Choryo n’était pas dupe, la présence du gradé dans ces terres reculées ne pouvait que correspondre à une opération spécifique, et s’ils n’y étaient pas associés ils demeureraient inutiles. Ainsi avant la patrouille le maudit était parvenu à récupérer un ordre de mission dans le bureau du Lieutenant, peu de détails y étaient inscrit sinon le nom de quelques familles à consulter et ramener au Quartier Général pour interrogatoire. Certaines avaient été repassées en couleur et il avait simplement pris les informations de la première qu’il avait vu. S’ils parvenaient à ramener ne serait-ce que ces personnes pour l’arrivée de Takeru ils feraient une superbe première impression et leur permettraient de gagner un temps précieux. Cette mission était simple comme bonjour, aller voir des civils sans histoires et les escorter jusqu’à la base. Même lui n’avait peur de rien dans ce qui les attendait aujourd’hui !

Les deux hommes s’arrêtèrent devant une porte de maison quelques minutes plus tard, Niji semblant soit continuer de pouffer de la situation précédente, soit être totalement essoufflé par l’effort qu’avait demandé un tel déplacement, probablement un peu des deux. Cognant à la porte en voulant se donner une consistance Choryo déclara d’une voix qu’il voulu forte et autoritaire, sans réellement y parvenir :

Gouvernement Mondial ouvrez ! Nous voulons parler avec la famille Perkins !

Malgré un ton à la limite de l’hésitation ou de l’excuse la phrase était sortie comme tirée d’un roman policier, probablement que sans voir les deux énergumènes positionnés à la porte on pouvait s’imaginer bien des choses. Néanmoins l’insécurité et le manque de courage maladif du soldat gouvernemental le poussa à ajouter un faible et timide dernier mot qui serait probablement à peine audible de l’intérieur :

S’il-vous plait…


Dernière édition par Choryo Supai le Mar 27 Fév - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
49/1000  (49/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Lun 26 Fév - 17:22

Kidnapping en règles [2]

On toquait à la porte et l'injonction ne tarda pas. Ce fut le regard de Rocky, plus vif que celui des autres membres de l'habitacle, qui se dirigea vers l'endroit qui semblait indiquer l'arrivée de la marine. Ses moustaches se dressèrent et commencèrent de manière très faible à s'étendre autour autour de lui. Personne ne sembla le remarquer, à l'exception du rouquin qui était bien moins inquiet que les quatre autres. Il se leva et fit signe au révolutionnaire et à ses descendants de se taire. Il devait y avoir une raison derrière ce mandat, cependant il ne souhaitait pas qu'elle soit donnée. Ainsi, alors même qu'il entrebâillait la porte, que le souper sur la table était encore chaud, il lança d'une voix très aimable :

- Excusez-moi un instant, je mets des sous-vêtements et des habits et j'arrive.

Il fit alors mine de s'habiller avec les moyens du bord, déplaçant quelques tiroirs au passage, ce qui laissa le temps aux habitants de se cacher. Il n'y avait pas beaucoup d'endroit pour disparaître, cependant derrière le canapé ou dans un placard, c'était largement suffisant. S'ils rentraient, il faudrait de toutes les manières les combattre, pensa le vieil homme qui sera son petit-fils contre lui pour faire cesser ses tremblements.

Alors, Erwin Dog ouvrit la porte. Il affichait un bâillement et sortit de la maison en s'étirant avant de refermer la porte derrière lui. Il justifia cela par « Il vaut mieux ne pas laisser entrer de courant d'air sinon le bois de la cheminée n'aura servi à rien. ». Aucune fumée ne sortait de la dite cheminée, mais c'était un détail auquel il ne pensa pas. Il se contenta de sourire bêtement avant de se présenter aux deux hommes, l'un gros et l'autre maigre, qui se trouvaient devant lui. Cette scène se déroulait bien avant que le rouquin ne soit connu...

- Oh, messieurs, vous voulez que ma mère, ma sœur et moi venions ? Vous tombez mal ! Elles sont parties en vacances avant-hier.... J'avoue que j'aurais du le signaler à la mairie, mais j'ai eu un peu la flemme.

Il s'étira. Si les marines n'étaient pas habitués à faire du porte à porte, ils ne verraient pas le subterfuge qu'il était en train de monter. En revanche, le rouquin sourit de toutes ses dents, blanches, à ses interlocuteurs, comme pour les charmer. Il n'avait pas encore saisi pourquoi il se mettait en danger comme cela, mais il savait qu'il pourrait s'en tirer à bon compte si c'était lui qu'il voulait voir. Peut-être avaient-ils besoin d'informations sur un criminel. Ce ne serait pas la première fois après tout...

Oh, et au diable, il fallait qu'il leur pose la question directement s'il voulait savoir ce qu'ils venaient faire ici. Élevant la voix à un niveau sonore qui chercherait à couvrir le vent qui venait de se lever, comme lors d'un dialogue de sourds, le jeune rouquin demanda avec tout le respect du monde :

- Que me voulez-vous donc ? Si je peux faire quelque chose pour vous aider, n'hésitez pas !

L'air s'agitait de plus en plus. Il faisait un peu plus froid que quelques minutes auparavant. Ah, c'était un temps qu'il verrait bientôt lorsqu'il irait sur North Blue et qu'il pourrait voyager en ces diverses contrées neigeuses encore inexplorées ! L'ambition de parcourir les quatre mers bleues serait alors accomplie et il pourrait revenir sur Grand Line. Peut-être que plus tard, son âme d'explorateur lui dicterait de prendre le large pour le Nouveau Monde. Tant d'ambitions, si peu de temps... Il se contenta de sourire et de continuer à attendre les injonctions du Gouvernement Mondial.

Revenir en haut Aller en bas
Choryo Supai
Matelot
avatar
Messages : 57
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
89/100  (89/100)
Berrys: 11.750.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Mer 28 Fév - 11:54


Un Peu de Rab !







Un long silence avait suivi l’injonction du jeune marine tandis que l’angoisse était rapidement montée en lui. Pour quelle raison un Commandant extérieur à l’Île pouvait-il vouloir voir cette famille ? Et pourquoi voulait-il que tous soient amenés à la base ? Certes on ne leur demander pas de réfléchir aux ordres, et en réalité on ne leur avait même pas demandé d’être ici à cet instant, mais l’angoisse demeurait. Y avait-il un bandit dans cette maison ?! Probablement un hors-la-loi assoiffé de sang que toute la famille défendrait jusqu’à la mort. Un lourd regret s’empara alors de lui, il se voyait déjà massacré sur le pas de la porte, ses tripes observant le ciel hors de son corps sans qu’il n’ait pu sortir son arme. Ce fut alors l’espoir qui augmenta au fur et à mesure que les secondes défilaient lentement, et s’il n’y avait personne ? Ça arrangerait tout le monde s’il n’y avait personne ! Il commençait à se convaincre de pouvoir s’en sortir de la sorte lorsque la porte s’agita soudainement, prouvant la présence de quelqu’un à cet endroit et le faisant sursauter. Il serait probablement parti en courant avant même d’avoir pu apercevoir la personne en question si la corpulence de son collègue n’avait empêché l’efficacité d’une telle entreprise. Néanmoins la tête aux cheveux roux qui apparut dans l’entrebâillement de la porte le calma un instant, le ton de la voix de cet homme et son visage semblaient amicaux et il voyait difficilement comment un tel être aurait pu le tuer sur place, naïveté quand tu nous tiens.

Rassuré par son interlocuteur mais néanmoins quelque peu gêné en se rendant compte de l’intrusion qu’il effectuait à l’instant dans la vie privée de cet homme il se recula un peu afin de le laisser sortir, prêtant une oreille distraite à l’explication de la fermeture de la porte. Ecoutant les explications du jeune homme le marine bu ses paroles comme du petit lait, n’en remettant en cause absolument aucune tandis que la confiance semblait revenir en lui. Revigoré par cet échange visiblement exempt de toutes tensions il répondit d’un ton bien trop joyeux pour la mission qu’il était censé effectuer :

Ah donc il n’y a que vous ? Mince on avait besoin de toute la famille, on devait vous emmener au Quartier Général pour un témoignage ou un entretien je crois. Bon j’imagine que si vous pouvez venir ça sera déjà ça.

Choryo arborait un large sourire amical qui tirait sa source à la satisfaction qu’il avait d’ores et déjà de mener à bien sa mission. Certes il n’aurait ramené qu’un seul membre de la famille mais il éviterait le déplacement d’une patrouille. Au moins on ne pourrait pas dire que l’escouade de choc avait été inutile aujourd’hui ! D’une voix toujours aussi joyeuse il déclara alors :

Bien suivez-nous ça ne durera pas longtemps, un entretien de routine et quelques papiers à signer probablement.

Déjà il avait tourné les talons pour ouvrir la marche et retourner jusqu’à la base, un large sourire scotché sur son visage. Néanmoins la voix de son collègue s’éleva alors pour stopper son avancée :

Vous êtes tout seul ? En tout cas ça sent rudement bon chez vous ! Vous devez bien avoir un peu de rab pour un soldat affamé non ?

Niji des étoiles dans les yeux et la langue se léchant déjà les babines s’était penché vers la porte de la maison, ayant commencé à l’ouvrir pour avoir de nouveau accès aux douces effluves que son nez d’expert avait capté auparavant. Certes il cassait là toutes les règles de courtoisie mais dès lors qu’il était question de nourriture Choryo n’était même pas sûr qu’il y ait encore des règles pour le corpulent marine.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
49/1000  (49/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Sam 3 Mar - 17:35

Kidnapping en règles [3]

« Ouf, ils y croient. ». L'idée que le marine ait pu y croire était une libération pour le rouquin qui sentait le sentiment du devoir accompli. Il ne put s'empêcher de surenchérir par une petite blague pour agrémenter la conversation, cependant celle-ci était d'autant plus tendancieuse qu'elle était inopinée et il fit mine d'être simplement maladroit dans ses propos. Les apparences, toujours les apparences. Quand bien même l'homme en face de lui était timide, son camarade l'était beaucoup moins. Il n'hésita pas longtemps avant de tourner la poignée pour entrer, faisant presque blémir Erwin. Cependant, la porte ne voulut pas s'ouvrir. Elle ne bougeait pas d'un millimètre : Rocky Perkins avait tout simplement usé des poils de sa moustache pour la retenir, et empêcher des intrus de pénétrer dans l'habitacle.

« Vite, vite, il faut trouver quelque chose... » pensa Erwin à toute vitesse. Cependant, la seule chose qui sortit, et qui sembla arborer un regard embêté :

Oh, la porte coince parfois... C'est dommage que ça tombe aujourd'hui. Mieux vaut y aller maintenant.

Il n’avait pas de réelle explication à ce phénomène, mais il se doutait qu’avec la naïveté des deux hommes qui devaient s’occuper de son cas, il était évident qu’ils laisseraient faire. Enfin, l’odeur de la nourriture commençait à disparaître. Les plats étaient moins chauds, ce qui rendait la diffusion des odeurs moins importante. La fragrance du plat, dont le goût était donné par les légumes qui s’y trouvaient et non par le peu de viande qu’on pouvait y discerner, commençaient à disparaître, inéluctablement. Le rouquin se demanda s’il devait continuer à négocier, cependant le bruit d’un navire qui sonnait son arrivée attira son attention. Il contourna légèrement la maison dont les volets étaient majoritairement fermés, pour apercevoir un panache de fumée qui se hissait en haut de la colline qui surplombait la maisonnée.

- Que se passe-t-il là-bas ? Maugréa le rouquin avant de se retourner en souriant. Allons-y ! Il ne faudrait pas être en retard.

En retard où ? Il ne savait même pas pourquoi ils étaient venus le chercher. Réfléchissant quelques instants, il se contenterait s’il le fallait de suivre les deux marines jusqu’à la base. De là, ils décideraient de son sort, même s’il était d’avis de ne pas se laisser faire.


Commandant Takeru

Plus loin, au port où se trouvait la base marine de maigre envergure, le Commandant Takeru venait d’entamer les manœuvres d’amarrage après avoir fait savoir à toute l’île qu’il arrivait. Son navire n’était absolument pas aussi important que les navires de guerre qui pullulaient sur les mers en ce moment, mais il arborait une certaine classe. Les mousses qui descendirent du bateau se dépêchèrent de se mettre au garde à vous pour faire une haie d’honneur au jeune homme.

- Commandant, heureux de vous voir ici, fit un vieil homme qui se tenait sur sa canne, portant le symbole de la marine et de son grade dans son dos.

Le Commandant Hinochi était à la tête de la base de cette île depuis déjà plusieurs décennies. C’était un homme gentil et laxiste, qui n’était animé que par la bonté de son cœur. Il ne refusait pas foncièrement de prendre sa retraite, cependant une bonne partie de l’île comptait sur sa bonté pour ne pas finir en pâté au gouvernement mondial. Bien sûr, il combattait la criminalité, mais pas toujours les criminels… C’était pour cela qu’en ces lieux se trouvaient parmi les familles les plus instruites d’East Blue.

- Commandant Hinochi, je suis venu pour répondre aux ordres.
- Oh, oui, je regrette tout cela, malheureusement…
- Moi aussi, Commandant, moi aussi…

S’ils étaient tous deux d’accord, aucun n’envisageait de désobéir aux ordres. Ils étaient des soldats dévoués et de fiers combattants. Pour l’honneur du Gouvernement Mondial, ils déterreraient toutes les familles affiliées à des criminels sur l’île en espérant que cela permettrait, à terme, de permettre de faire moins de morts.

Revenir en haut Aller en bas
Choryo Supai
Matelot
avatar
Messages : 57
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
89/100  (89/100)
Berrys: 11.750.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Lun 28 Mai - 4:38


Au Rapport !







Choryo paru presque soulagé lorsque la porte résista à Niji, l'empêchant de pénétrer à l'intérieur de la maison et de dévaliser le repas de cet innocent. Il n'aurait probablement pas su comment gérer la chose si tel avait été le cas car même s'ils faisaient partie de la même organisation et étaient des amis il ne se serait pas risqué à se placer entre un bout de nourriture et son collègue. Le jeune marine voulu commencer à s'excuser auprès de celui qu'ils étaient venus déranger chez lui lorsqu'un bruit de sirène de navire résonna au loin, captant aussitôt l'attention des trois individus. Observant la réaction particulièrement joyeuse et énergique du prétendu fils Perkins Choryo se détendit encore un peu plus. L'homme ne paraissait pas le moins du monde dérangé par leur requête et paraissait prêt à les accompagner en conservant une humeur joviale. Le maudit s'autorisa même un sourire à cette pensée, effectuant une petite marche rapide afin de passer en tête de la troupe tandis que son proéminent collègue fermait la marche, prenant rapidement quelques mètres de retard. Choryo réfréna son euphorie et ralentit le rythme afin que l'homme du gouvernement mondial puisse les suivre, mais il demeurait particulièrement heureux, se disant à lui-même que vraiment cela n'était pas si compliqué d'être un bon soldat de la marine.

Tu crois qu'on peut faire un tour par une auberge pour manger un bout ?

On est en mission Niji on a pas le temps !

Oui mais je suis plus efficace quand j'ai pas faim.

T'as tout le temps faim ! De toute façon on arrive dans quelques minutes.

Rassuré par la réaction de celui qu'ils étaient venu chercher aujourd'hui Choryo réagissait presque avec autorité à la complainte de son collègue. Il se surprenait à marcher d'une démarche sûr de lui en se découvrant une capacité nouvelle à se sentir confiant. Il allait arriver quasiment en héros alors que tous seraient en train de se faire réprimander et haranguer par le Commandant Takeru que sa réputation précédait. Mais lorsque celui-ci les verrait revenir en ayant d'ores et déjà rempli une partie de la mission, ne s'étant pas contenté de se tourner les pouces et agissant tandis que les autres attendaient. Ils seraient félicités et cités en exemple, ils deviendraient des figures de la compagnie et enfin serait reconnu pour leur juste valeur. Avec cet acte de bravoure et d'efficacité Choryo pourrait probablement négocier un poste plus haut placé, sur le chemin de ses ambitions politiques. Un poste où il n'aurait pas à retourner sur le terrain.

Après quelques minutes ils parvinrent finalement à la base, les trois hommes y pénétrant en ordre de marche tranquillement sous les yeux du garde confus. Finalement alors que le trio disparaissait derrière la porte le soldat posté à la porte sembla soudain sortir de sa léthargie, se levant pour leur courir après, les stoppant tandis qu'ils parvenaient au niveau de la cour où le Commandant Takeru venait d'arriver. Sans réfléchir il tenta de rattraper la boulette qu'il venait de commettre en laissant les deux pires soldats de la garnison rentrer dans la base et foncer droit sur le Commandant le plus strict des environs :

Attendez ! Vous ne pouvez pas rentrer ! Vous devez repartir en ronde sur l'île !

Finalement tandis que Choryo s'arrêtait devant cet appel le soldat se stoppa également, apercevant l'homme qui venait d'arriver sur l'île à la tête de son navire et regrettant aussitôt de s'être rendu le centre de l'attention par son intervention. Sans prêter attention à sa réaction désormais apeurée ou gênée le jeune marine déclara d'une voix forte afin que tous l'entendent en continuant d'arborer un large sourire :

Ne t'inquiètes pas camarade nous escortons simplement Monsieur Perkins pour les entretiens d'aujourd'hui. Tu peux retourner à ton poste.

Encore une fois cette autorité mal placée, héritée de ses origines bourgeoises, venait lui donner un air de gradé ou de personne charismatique là où ne résidait habituellement que la peur et l'angoisse. Se retournant finalement vers la cour où se trouvait une multitude de marines il ressentit finalement la même sensation que le soldat quelques secondes plus tôt. Devenu le centre de l'attention il sentit son cœur se s'accélérer dans sa poitrine tandis qu'il sentait la panique monter en lui. Mais qu'avait-il fait ?!
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
49/1000  (49/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   Sam 16 Juin - 16:20

Kidnapping en règles [4]

Les regards curieux des marines dévisagèrent le visage du « fils Perkins ». Les marines de cette île avaient l'habitude de faire des rondes, et ils ne se souvenaient pas de ce visage. Il n'était clairement pas quelqu'un d'ici. Sa peau était légèrement trop bronzée, un détail qui ne trompait pas pour les habitués de ce climat – bien que la pigmentation de la peau était un véritable mystère, ils le considéraient comme un indice. Et pourtant, devant le Commandant Takeru, qui aimait que ses hommes soient au top, personne ne fit la remarque. Ils laissèrent juste le garçon passer et dévisager les hauts gradés de l'endroit. Ce fut Hinochi qui tiqua en premier lieu : lui n'avait rien à perdre à cause d'une erreur de ses subordonnés et se devait, bien au contraire, de la réparer.

S'avançant, il s'attendait parfaitement à la réaction qui devait suivre : le garde-à-vous. Si cela se faisait, il laisserait ses soldats se mettre au repos et sinon il leur rappellerait de le faire. Erwin le fixa, et ils échangèrent un regard curieusement similaire. Un regard relativement bienveillant, et pourtant méfiant. « De qui s'agit-il ? » pensèrent-ils tous les deux.

- Tu n'es pas de l'île, n'est-ce pas ?

Le regard du garçon se porta sur le groupe de marines qui venait de l'ammener, comme désolé du sort qu'ils allaient sûrement subir. Pourtant, il ne dit rien d'autre : sa couverture était – déjà – découverte. Le Commandant aurait pu demander immédiatement de quelle famille il s'agissait, mais il n'était pas du genre à se presser. Après tout, si ces personnes devaient quitter l'île, c'était déjà fait : le temps de prendre un navire caché parmi les récifs, et ils disparaissaient pour toujours. Takeru arriva à hauteur des soldats et du faux-Perkins. Ce dernier laissa échapper un sourire gêné, mais il ne se prit pas une flambée d'injures ou de remarques contrairement à ce qu'il aurait pu croire. Un simple rire gras vint l'accueillir.

- Qu'est-ce qu'il a fait ce gamin ?

Oh, c'était vrai qu'ils ne savaient pas qu'il était venu parce qu'on l'avait ramené en tant que membre d'une famille hors-la-loi. Si le Commandant Hinochi était sûrement au courant, Takeru non. Un bon point sur lequel il ne pouvait malheureusement pas jouer vu le nombre d'intervenants. Erwin se contenta donc de rester muet. Pas par refus de l'autorité, mais comme un enfant qu'on vient de prendre la main dans le sac. C'était au tour des soldats de se justifier sur la situation.

Plus loin, un autre groupe de marine, composé de trois hommes de toute évidence pédants, avait ramené une famille : trois enfants et un homme, de toute évidence le père, qui commandait à ses petits gentiment de l'accompagner. Il semblait craintif et, en arrivant au niveau du Commandant, ils firent au garde à vous :

- Lieutenant Marx, j'ai ramené la famille de la révolutionnaire Olena.
- …


Le silence accueillit cette nouvelle. Les commandants ne se réjouirent pas mais lui indiquèrent de rejoindre la cellule. Le groupe, de toute évidence, semblait satisfait de mettre le premier groupe en prison. C'était à cause de ce lieutenant que l'île risquait de se faire arracher une partie de sa population : il était arrivé quelques semaines plus tôt et son rapport avait alerté quelques pourris à Marineford. Quelle merde.

Se retournant vers le groupe, il accueillit la réponse de l'un de leur membres pour justifier l'arrivée d'Erwin. S'il leur indiquait qu'ils étaient revenus avec un membre de la famille Perkins, le Commandant démentirait gentiment et sans réprimande, leur faisant remarquer qu'ils venaient de se faire avoir en beauté.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Kidnapping en règles [Pv : Choryo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le Cap-Haitien gronde aussi sa colère contre le kidnapping
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» [règles] Grot bastos et unité
» [Questions de règles] Transports assignés / Unité SM séparée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-