Partagez | 
 

 De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 225
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Ven 2 Fév - 18:43



De médecin à médecin
With Shiki M. Eiki


"Aie confiance. Il est parfois dur de faire face. Mais si tu restes au sol, tu ne verras jamais ce qu'il y a après. Des merveilles t'y attendent peut-être !"


Au milieu de l'océan, une île. Des îles, il y en a beaucoup. Que pouvait avoir celle-ci de particulier par rapport à une autre ? Pour certains, pas grand chose. En vérité, un lieu n'a d'importance que ce qu'on veut bien lui donner. C'est pourquoi lorsqu'une île contient une quantité exploitable d'une ressource x, elle devient un centre d'intérêt. Si par un quelconque hasard, un groupuscule d'une faction ou d'une autre se retrouve sur un territoire donné, celui-ci peut également devenir un centre d'intérêt. Donc finalement, cette petite île sur laquelle Lilianna se trouvait avait certainement de l'importance aux yeux de plusieurs personnes. Peut-être pour la connaissance moyenne de la population locale plus riche qu'à d'autres endroits sur tout ce qui a trait à la biodiversité marine. Ici, la pêche était un art. En rivière, en lacs ou en mer, il y avait plus à savoir que de juste jeter une canne à pêche à attendre que ça morde ou d'attendre que quelques poissons se prennent dans un filet. Non, ici il était coutume de connaître ce que l'on voulait attraper. L'eau parle et les habitants de cette île se sont donnés à l'apprentissage de cette langue particulière. Évidemment, chacun est libre de ne pas suivre cette voie et de parcourir un chemin bien différent. Une partie de la nouvelle génération a déserté cet endroit d'ailleurs alors que la population se fait vieillissante. Toutefois, si vous souhaitez vous initier à la pêche, ces contrées pourraient vous faire vivre une expérience enrichissante.

La blondinette, elle, n'était pas spécialement venue sur ces terres pour cette raison, n'apprenant les spécificités de cette île que dans le bateau qui l'y avait conduit. En vérité, elle ne faisait qu'une escale temporaire car sa destination ne pouvait être rejointe à partir du même navire. Il lui fallait changer en cours de route. Or, le prochain transport qui l'intéressait ne lèverait pas l'ancre avant une semaine, ce qui lui offrait du temps libre. Hormis de visiter un peu les alentours, la demoiselle se dit qu'il serait bon de profiter d'un environnement aussi calme pour s'entraîner un peu avec Mistral. Son cher compagnon à plume savait se montrer à la hauteur et même si ce n'était pas spécialement destiner au combat, travailler leur coordination ne pouvait qu'être en leur faveur. D'autant que les entraînements étaient toujours bénéfiques pour le rapace.


- Alors Mistral, prêt pour l'entraînement ?

L'Elanion répondit à la question de sa maîtresse d'un petit cri enjoué. Pouffant face à la réaction si volontaire du rapace, le médecin donna une impulsion du bras où il reposait pour le lancer à son vol. Celui-ci décolla avec de grands battements d'ailes, prenant de l'altitude. Il ne s'envola néanmoins pas très haut restant approximativement à cinq mètres du sol. De là-haut, il observait sa belle, qui des portes du village, s'engageait le long d'un sentier en direction de la forêt. La pirate avait repéré cette dernière la veille et s'était dis que le terrain conviendrait à merveille pour quelques exercices. C'est comme ça qu'elle décida de ce qui occuperait sa journée du lendemain. La jeune femme s'aventura dans le bois, suivie de la créature au plumage de neige. Elle marcha durant une bonne dizaine de minutes, s'assurant d'être assez loin de sorte à ce qu'ils ne soient pas perturbés. Une fois qu'elle pensa avoir assez marché, Lilianna promena son regard à gauche et à droite à la recherche d'une petite trouée où s'installer. Elle fut satisfaite d'en découvrir une non loin de là.

- Bon, on va commencer par quelques bases, déclara la demoiselle pour elle-même. Puis elle ajouta à l'attention de son Elanion. Mistral droite ! Gauche ! Plonge !

La belle blonde accompagnait chaque ordre vocal de son geste qu'elle avait appris à Mistral à reconnaitre. Ces gestes sûrs, accompagnaient une voix qui d'habitude si douce, tonnait les indications d'une voix forte et nette. Aucune agressivité ne découlait de tout cela. Lilianna qui travaillait avec un animal savait qu'il fallait se montrer clair, savoir ce que l'on voulait et le faire savoir à son partenaire. Si elle ne transmettait pas ses intentions clairement, elle aurait tout simplement désorienté l'animal. Certes Mistral était avec elle depuis assez longtemps pour la comprendre et répondre à ses intentions même si elle se montrait moins précise. Toutefois, il était bon de faire les choses correctement lorsque possible. Or, ils étaient en entraînement, avec personne pour les déranger, alors autant en profiter.






Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 424
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Jeu 15 Fév - 2:53

Blessure mineure.
Le temps avance et les jours ne se ressemblent pas. Soupirant de lassitude, je ne cessais de repenser à ce tournois. Mon “ sensei “ m’avait tant apporté. Désormais, mes voyages avaient un réel but initiatique. Chaque épreuve devenait une leçon de laquelle j’adorais apprendre. Et actuellement, j’en apprenais une autre. Ma blessure me faisait encore mal, signe que je ne l’avais pas nettoyée correctement, il me faudrait refaire ça comme il faut. Pour se faire donc, je me dirigeais vers la forêt à la recherche de plantes aux vertus médicinales. Cueillant un bon nombre de ces dernières, par la suite je me mis à la recherche d’une zone d’eau. M’enfonçant dans la forêt, je finis par entendre des bruits. Curieux de nature, malgré ma blessure saignante qui laissait de fines traces au sol, je cru voir une personne qui semblait s’entraîner. Intrigué au départ, je posais mon regard sur la personne en question, puis finalement, je vins à simplement détourner mon attention pour alors aller ailleurs à la recherche d’un point d’eau.

Sans faire attention, un de mes pieds brisa une branche et fit un léger bruit, mais marchant rapidement, je disparu de là, laissant l’impression sans doute que quelqu’un avait observé et s’était volatilisé. Seules quelques gouttes de sang au sol pourraient permettre à quelqu’un de me pister.
Laissant mes pas me guider vers je ne sais où, j’arrivais enfin vers un petit lac. Observant l’eau de ce dernier, une fois que la clarté de celui-ci fut confirmé, je soupirais d’aise pour alors retirer lentement mon haut. Me déshabillant uniquement en haut, je vins à faire quelques étirement pour confirmer certaines de mes craintes. Mes muscles me faisaient mal, une sensation de picotement envahit ma plaie... Bref, rien de bien gentil. Déroulant le bandeau qui entourait ma plaie, je vins à grogner en voyant que ma blessure au ventre continuait de saigner. Je pourrais m’en plaindre, gémir de douleur, mais bizarrement, je vins à repenser à certaines choses spécifiques pour me remettre en question. Est-ce que “ elle “ elle se plaindrait ? Fermant un bref instant les yeux, je revoyais sa chevelure rose, ses petites cornes et sa peau rose sombre... Doku Fugu... Loin d’imaginer qu’il s’agissait d’un faux nom, je secouais la tête pour revenir à moi. Pourquoi diable je pense encore à elle ?

“ ... Aie... “

Laissant un fin son s’échapper d’entre mes lèvres, je vins à prendre de l’eau pour rincer la zone coupée et je me mis à frotter tant bien que mal la plaie avec les fameuses herbes. Celles-ci avaient un pouvoir purificateur, cependant, je n’avais rien trouver pour la cicatrisation. Je devrais trouver quelqu’un ou quelque chose pour recoudre ma personne. Mais qui hein ? Soupirant en douceur, je vins à me dire que je remettrais ça à plus tard. Ainsi donc, dépliant une nouvelle bande de tissu, je commençais à enrouler mon cors dedans afin d’amoindrir l’écoulement et qui sait, peut-être le stopper entièrement. Tant que je ne faisais pas de gestes brusques, j’étais tranquille en théorie.

Respirant calmement, je me décidais à peut-être méditer... Ce serais un possible moyen de tuer le temps et qui sait, ça allait peut-être m’aider non ? Me mettant en tailleur, déposant mes sabres à côté de moi, je commençais à fermer les yeux et me concentrer sur mon environnement. Le calme.. La solitude... Tout ça ne faisais qu’un et donnais naissance à un néant dans lequel je me baignais tranquillement. Quel... Plaisir ? Mais il n’en faut pas moins pour interrompre ce genre de calme.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 225
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Dim 18 Fév - 20:40



De médecin à médecin
With Shiki M. Eiki


"Aie confiance. Il est parfois dur de faire face. Mais si tu restes au sol, tu ne verras jamais ce qu'il y a après. Des merveilles t'y attendent peut-être !"


Mistral était en vol stationnaire à la cime des arbres, observé du sol par sa maîtresse. Tout à coup, le craquement d'une branche contrasta avec les coutumières sonorités de la forêt. Une différence qui fit se retourner la blondinette, pensant qu'un animal ou autre chose se trouvait à proximité. Personne ne se trouvait là. Du moins pas un humain qui aurait sinon pu tout simplement annoncer sa présence. Quel intérêt à se retourner ainsi si ce n'est de ne pas vouloir être vu ? Or, étant dans un lieu peuplé de faune, la jeune femme pensa plus naturellement à un animal. C'est pourquoi elle resta immobile quelques minutes, les yeux rivés dans la direction dont lui était parvenu le bruit, s'attendant à voir un petit animal comme un renard. Probablement pas un rongeur vu la puissance du craquement. Ce qui impliquait la probabilité de rencontrer un animal plus gros qu'un renard. Peu de chances qu'il fut gigantesque non plus sinon, elle l'aurait au moins aperçut. Un cerf peut-être ? De belle taille mais assez craintif ce qui expliquerait qu'il ait rapidement fuit après coup. Ou peut-être un ours ? Y en avait-il seulement par ici ? La doctoresse fabulait sur l'animal qui aurait pu se trouver là et voyant que rien ne bougeait, décida de faire le premier pas, s’avançant prudemment d'abord. Après tout, elle était de nature plutôt curieuse et c'était typiquement le genre de situations où ce petit trait de caractère se faisait titiller. Parfois, cela mène à quelques complications. Parfois l'intérêt porté trouve récompense. Parfois... souvent en fait, rien en particulier ne survenait. C'est ce qui arriva cette fois-ci. Lilianna s'était rendue jusqu'au buisson, mais aucun cerf ne s'était enfui. Aucun puma ne lui avait sauté à la gorge. Nada. Elle ne s'était pas spécialement attardée, l'Elanion attendant encore dans le ciel, les prochaines indications de sa belle. Cette dernière tourna donc les talons sans avoir jeté un regard plus attentif au sol. Sans quoi, elle aurait vu le petit chemin sanglant.

L'entraînement reprit donc de plus belle. Les deux compagnons avaient passés encore une bonne dizaine de minutes de manœuvre en tout genre avant que la blondinette ne décide finalement qu'une pause était méritée. Le bel oiseau blanc avait fait un travail superbe comme souvent. Aussi, le dernier petit exercice fut un peu différent. Elle attendit que le rapace arrive près d'elle avant de faire sa demande.


- Mistral. Cherche un point d'eau.

La demoiselle avait en effet pensé qu'il serait agréable de prendre un peu de repos à proximité d'une source d'eau. Lac ou rivière, la vue de l'eau avait cet effet apaisant sur l'esprit et de ce qu'elle se souvienne, elle avait toujours plutôt bien aimé cet élément. Peut-être que ça avait joué sur sa présente condition de pirate. On ne pouvait décemment espérer naviguer avec une étendue d'eau à perte de vue si celle-ci avait une tendance naturelle à nous filer le cafard. Or, ce n'était pas son cas et si elle ne pouvait être sûre qu'il y ait une source d'eau à proximité, elle aurait en revanche été ravie que ce soit le cas. Ayant compris la directive, Mistral s'envola haut dans le ciel décrivant des cercles, à la recherche de ce que lui avait demander Lilianna. Celle-ci fut surprise de le voir perdre de l'altitude à nouveau peu de temps après. Certes sa vue de rapace lui apportait des avantages mais s'il avait été aussi rapide, c'est qu'il avait trouvé ce qu'il cherchait non loin d'ici. L'Elanion à queue blanche redescendit suffisamment pour que sa maîtresse puisse le suivre sans trop de difficulté, restant dans son champ de vision. Celle-ci les yeux levé vers le ciel, commença donc à suivre la direction que prenait son ami à plumes. Quand elle ne jetait pas un œil vers le rapace pour s'assurer qu'elle ne se trompait pas de sens, la pirate gardait les yeux sur son chemin, afin d'éviter une rencontre avec un arbre ou tout autre élément de ce bois qui aurait pu lui rappeler à quel point il était imprudent de marcher sans regarder devant soi.

Après une petite marche d'une vingtaine de minutes, à l'allure modeste, n'étant aucunement pressée, Lilianna déboucha sur un lac. Il n'était certainement pas le plus grand existant mais on ne pouvait nier sa splendeur. Les reflets du soleil miroitant à la surface des eaux à cette heure de la journée éblouie les jeune femme l'espace d'un instant. C'est en détournant les yeux pour se protéger de l'intense lumière que Lilianna l’aperçut. Une personne. Humaine. Un jeune homme pour être plus précis. Il était assis quelques mètres plus loin et semblait perdu dans sa méditation à en juger par sa pose. C'était peut-être lui qui était passé à côté de l'endroit où elle s'entraînait avec Mistral. Ce dernier d'ailleurs avait gagné la branche d'un des derniers feuillus avant la petite étendue d'herbe qui finissait dans l'eau. Pendant ce temps, la doctoresse observa l'inconnu. C'est grâce à cela qu'elle put constater qu'une bande entourait son tronc. Une blessure récente ? S'il était bandé, c'est qu'il avait dû être traité déjà. Elle n'allait pas s'incruster sans raisons valables. D'autant qu'il semblait concentré. Certes parler avec quelqu'un aurait pu être sympathique mais elle n'avait aucune intention de le déranger pour cela. Aussi vaqua-t-elle à ses occupations.

Retirant ses bottes, la blondinette marcha jusqu'au bord de l'eau. Elle déposa ses chaussures sur la berge avant de plonger un premier pied dans le lac. Le second suivit quelques secondes plus tard. La vêtement de la belle lui arrivant à mi-cuisse, elle put se permettre d'avancer de sorte à avoir de l'eau jusqu'aux mollets. En de déplaçant, la demoiselle créa un mouvement dans le liquide frais qui égaya leurs oreilles de ses joyeux clapotis. Lilianna prit un peu de cette eau dans ses mains formant une coupelle et se pencha pour se rincer le visage. À cause du mouvement les longs fils d'or de ses cheveux glissèrent de son dos allant baigner leur pointe dans le lac et dissimulant en partie son visage. Si Shiki avait ouvert les yeux, c'est ce qu'il aurait vu, la jeune femme se trouvant quelques mètres plus loin en diagonale par rapport à lui et de profil.







Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 424
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Lun 26 Fév - 14:24

Blessure mineure.
Seul au milieu de cette nature, je me sentais de plus en plus calme malgré mes soucis. Bien qu’une douleur faisait office de dérangement au milieu de ma méditation, je tentais de faire abstraction. Le bruit du vent, les oiseaux et les feuilles qui bougent légèrement au gré du vent... Toutes ces choses formaient une mélodie des plus délicate qui charmait mes tympans. Que faire et que dire hein ? Restant dans ma position “ tailleur “, je cherchais à adoucir ma respiration et l’amoindrir au maximum. Tel était le but de la méditation : se vider l’esprit, atteindre le vide absolu pour laisser alors le temps passer. Autour de nous, rien n’a de l’importance, que ce soit les nuages gris, la brise un peu fraîche. Rien ne peut nous interrompre quand on atteint le stade de calme absolu.

Malheureusement, j’avais beau aimer ce genre d’exercice, il n’est pas rare que je sois déstabilisé par un simple bruit ou un détail et actuellement, un petit truc me fit re-ouvrir les yeux. L’eau avait ondulé comme si quelque chose était entré dedans et cela avait suffi à me faire revenir sur terre.

“ Hm ? “


Osant détourner le regard vers le ou la responsable de cette perturbation, je vis au loin une demoiselle à la chevelure blonde comme les champs de blé.Me focalisant sur ça plutôt qu’admirer le reste et accessoirement me rincer l’oeil, je me perdais dans cette contemplation pour le moins simpliste. Me perdant dans cette petite pause, je revins à moi que quelque secondes plus tard.
Que faire ? Devais-je fuir ? Ou essayer d’entrer en contact avec elle ? Mais alors que je me pensais seul, voilà qu’une chose dans le ciel attira mon attention. Malheureusement, à cause du soleil, je n’arrivais pas à réaliser de quoi il s’agissait. Zut... Sans doute un rapace. Quoi qu’il en soit, après cette petite distraction, j’osais revenir à la belle et me décider. La solitude me pèse et quand bien même cela est plaisant de temps à autre, peut-être que discuter un peu ne me ferait pas de mal ? Du moins, c’est ce que je me disais pour le moment.

En effet, alors que j’allais l’interpeller, je m’arrêtais en bon chemin. Timide ? Hésitant ? Pourquoi diable cela m’arrive-t-il à cet instant ? Détournant les yeux, je vins à essayer de reprendre mon self control et faire abstraction de tout ça. M’étirant légèrement, faisant comme si elle était pas là, je me redressais pour alors approcher de l’eau. Trempant les pieds pour commencer, je vins à me saisir d’un peu de ce liquide frais pour alors l’appliquer sur mon visage puis ma nuque. Le coup de fouet prodigué par la froideur du liquide était si plaisant. J’en gémissais presque de plaisir tant cela me faisais revenir à la dure réalité.
Rassemblant mon courage à deux mains, tandis que je réitérais l’opération sur moi, je vins alors à détourner un peu la tête pour m’adresser à la demoiselle, espérant que ma voix soit assez forte pour se faire entendre.

“ C’est rare de voir des gens s’isoler ici. Que faites vous si ce n’est pas indiscret ? “

Je tentais d’ouvrir le dialogue, mais avouons le, je n’étais pas le plus doué. Tentant de lui offrir un léger sourire, je sentis de l’eau s’écouler sur mon torse et dos et quand ma plaie fut chatouillée par le liquide frais autant le dire que je ressentis comme un electrochoc me faisant légèrement cambrer en avance. Zut.. Cependant, je ne voulais pas affoler ma voisine, alors j’essayais de cacher le plus possibles ces émotions négatives.

“ L’eau est un peu froide non ? “

Noyer le poisson... C’est mal, mais au fond, je préférais ça, discuter plutôt que voir quelqu’un s’inquiéter pour trois fois rien.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 225
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Jeu 1 Mar - 8:47



De médecin à médecin
With Shiki M. Eiki


"Aie confiance. Il est parfois dur de faire face. Mais si tu restes au sol, tu ne verras jamais ce qu'il y a après. Des merveilles t'y attendent peut-être !"


L'eau fraîche sur son visage lui fit le plus grand bien. Bien que la journée ne soit pas spécialement caniculaire, le liquide sur sa peau la revivifia. Tant et si bien qu'elle en oublia temporairement le jeune homme qui méditait plus loin. Tout était si paisible dans cette forêt. Si sa vie avait prit une tournure différente, elle aurait peut-être cherché un petit lac de ce genre et s'y serait construite une petite maison simple où elle aurait coulé des jours paisibles, se déplaçant à domicile pour soigner les gens quand ils en avaient besoin. La demoiselle aurait également accepter de recevoir les gens venus d'ailleurs qui aurait frappé à sa porte pour recevoir son aide. Peut-être un jour, ses journées ressembleront-elles à cela. Quand elle sera lasse d'en avoir trop vu sur les mers. Lasse de toute cette agitation et des dangers qui guettaient sans arrêt. C'était fou de vouloir devenir pirate d'abord. C'était un hasard. C'était devenu son quotidien qu'elle partageait avec ses compagnons. Et maintenant quoi... ? Des souvenirs qui pouvaient à tout moment devenir la cible de sa mémoire joueuse. Si l'envie lui avait pris de se retirer de cette vie et de retourner sur son île natale ou de simplement se reconstruire ailleurs, Lilianna n'avait au final pu se résoudre. Car sa condition de pirate était désormais devenue une part de son identité.

Cette identité prenant la forme d'une jeune femme blonde, aux prunelles rappelant les framboises sauvages, et qui dans un certain angle se reflétait présentement dans l'eau qu'elle tenait entre ses mains. Perdue dans ses pensées qui menaçaient de dévaler vers un territoire plus sombre, la belle n'entendit pas les clapotis que produisit l'étranger en gagnant l'eau à son tour. Ce ne fut que le son d'une voix masculine non loin qui la tira de sa rêverie, laissant au passage l'eau prisonnière de ses mains regagner le lac. Si la surprise avait habillé son visage l'espace de quelques secondes, la jeune femme ne tarda pas à reprendre contenance et à sourire avant de lever les yeux vers le rouquin qui lui faisait face.


- Oh, je m'entraînais avec mon rapace un peu plus loin dans la forêt. Nous avons décidés de nous octroyer une petite pause. Tenez, il est là-bas. Sur la branche.

Sur ces mots, Lilianna tendit le bras, l'index pointé en direction d'un arbre feuillu à la périphérie du boisé. Là, sur une branche, sur fond de feuillage, son interlocuteur serait sans doute capable de voir une tache blanche, puis de distinguer la forme d'un oiseau que l'on devinait plus imposant qu'un passereau. Mistral, posé sur son perchoir, était au repos, observant simplement ce qui se passait autour de lui. Il savourait la petite brise qui de temps à autre, venait ébouriffer quelques plumes blanches, pendant que sa maîtresse se rafraîchissait. Celle-ci ne tarda pas à reporter son attention sur le blessé qui eut un sensible mais sec mouvement de crispation. L'amnésique ne fut pas dupe en voyant de l'eau s'écouler sur le torse nu du rouquin jusqu'aux bandages qui épongeaient les gouttes au fur et à mesure. Ses yeux se posèrent sur la plaie dissimulée, le visage calme et l'air concentrée. Bien que la voix de l'homme se fit entendre à nouveau, peut-être pour ne pas l'inquiéter, peut-être pour éviter d'aborder le sujet, ou un peu des deux, cela n'avait pas empêché la demoiselle de constater son état sur lequel, elle ne tarda à s'enquérir. Déformation professionnelle très certainement. Encore que, pouvait-on parler de déformation professionnelle ? Il s'agissait là de son métier, ni plus ni moins.

- Oui c'est vrai, commença-t-elle en douceur. Et elle doit être d'autant plus saisissante sur vos blessures. Elles sont récentes, est-ce que je me trompe ?

Non seulement la présence direz-vous évidente des bandages sur son corps aurait permis à tout un chacun d'émettre cette hypothèse. Cependant, sa réaction face à l'eau qui s'était aventurée à proximité des plaies lui laissait deviner que celles-ci étaient encore à vif. S'immiscer dans la vie de ce jeune homme n'était pas son intention. Savoir ce qu'il avait pu traverser ces temps-ci ne regardait que lui. Il n'avait pas à livrer sa vie à la première venue. Toutefois, il aurait été aberrant pour la doctoresse de poursuivre une conversation amicale avec quelqu'un qui souffrirait sous ses yeux, comme si de rien n'était. Aussi lui offrit-elle un sourire rassurant pour qu'il n'essaie pas de vouloir absolument l'apaiser.

- Ne vous en faites pas. Ce n'est pas la première fois que je vois une personne blessée. C'est mon métier de les soigner. De fait, me permettez-vous d'examiner cette blessure ? Il serait bon de s'assurer qu'elle ne s'infecte pas.

Sans aborder les raisons qui avaient conduites le jeune homme à la chevelure flamboyante, vers cette blessure, elle s'était contentée de lui proposer un simple examen. Comme il l'avait si bien dit, cette forêt n'était probablement pas l'endroit le plus fréquenté du monde et c'était bien pour cette quiétude que la blondinette s'était entraînée ici. Néanmoins, cet homme n'était pas au mieux de sa forme et s'il lui était arrivé de faiblir, rouvrir la plaie ou toute autre complication, il aurait pu rester longtemps en détresse avant que quelqu'un ne le trouve. Ce n'était pas très prudent de sa part. La demoiselle fit quelques pas et passa devant lui pour se diriger vers la berge. Il n'était pas contraint d'accepter sa proposition. Elle ne le forcerait certainement pas à se faire ausculter. Mais s'il voulait tout du moins continuer à parler, il lui faudrait bien sortir de l'eau à un moment donné. Certes, ils pouvaient converser en étant à une dizaine de mètres l'un de l'autre également. Il leur faudrait juste hausser un tout petit peu plus la voix. C'était à lui de voir.

- Au fait, je m'appelle Lilianna.

S'arrêtant momentanément dans l'eau, celle-ci n'arrivant plus qu'à moitié du niveau où elle arrivait précédemment, le médecin tourna seulement la tête sans se départir d'un sourire convivial. C'était une manière de lui faire comprendre qu'elle ne serait pas outrée qu'il refuse sa proposition et que cela ne les empêchait aucunement de continuer à converser. Après tout, il avait pris la peine de faire le premier pas et d'entamer la discussion. C'est qu'il n'était pas contre. Or, Lilianna non plus. C'était si simple. Alors pourquoi s'en priver ?






Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 424
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Mer 4 Avr - 1:50

Blessure mineure.
Alors qu’au début je voulais être seul, finalement ma vraie nature revenait au galop... Je venais donc tenter de discuter avec la demoiselle comme je pouvais en l’interpellant. Celle-ci sembla étonné que je tente de discuter mais cette surprise ne se fit pas éternelle sur son visage et elle me répondit dans attendre. S’entrainer avec un rapace ? Je n’étais pas ignare au point d’ignorer que la chose se fait, mais j’avais rarement vu cela de mes propres yeux. On peut entrainer un lion ou un félin, un canidé mais les rapaces ... C’est un genre de lien que je ne saurais décrire. Regardant vers la direction qu’elle m’indiquait je terminais par distinguer l’animal majestueux sur son perchoir. Je ne le voyais pas parfaitement mais je l’imaginais sur sa branche, l’air royal.

Un léger sourire naquit sur mes lèvres et j’en devins rêveur. Moi qui suis un habitué de la vie sauvage et des animaux qui peuplent les forêts ou autres lieux naturels, les oiseaux sont les rares espèces que je n’arrive pas à approcher facilement. Mais trêve de rêveries, la belle me fit revenir à moi en parlant de l’eau mais aussi de mes blessures. Arf... Quelle idée que de lui parler ? Voyant qu’elle avait comprit, je me contentais de rougir et détourner le regard avant de poser une main sur le bandage comme pour le cacher avant d’avouer honteusement.

“ ... En effet. “

Et tandis que je m’attendais à un interrogatoire, celle-ci me donna droit à bien plus : de l’attention. Ses yeux laissaient voir une lueur rare qu’on ne croise que dans certains yeux. Visiblement ce n’est pas de la curiosité, mais bien autre chose. Du professionnalisme ? Elle vendait rapidement la mèche et affirmait qu’il s’agissait de son métier. Une médecin ? Souriant alors doucement, je me fis un peu plus ouvert à la demoiselle. Rien ne m’affirme que ce qu’elle dit est vraie, mais à première vue elle ne semble pas être du genre à poignarder qui que ce soit par derrière. Au pire des cas... Elle me tuerait ou ferait empirer mon état et moi, je serais une victime de plus dans ce bas monde. N’est-ce pas misérable ?

“ J’ai... Déjà essayer de nettoyer la plaie avant de la bander... Mais... Si votre expertise peut m’aider... Dans ce cas, soit. “

La laissant approcher donc, je fis de même avançant pour rompre la distance alors qu’elle se présentait. Me mordant une lèvre, j’avais presque l’air d’un animal sauvage apeuré. Mais il n’en est rien. Chassez le naturel, il reviendra au galop. Il me fallait juste regagner ma confiance d’antan. Arrivant et restant à environ un mètre d’elle, j’attendais quelques instants avant de répondre.

“ ... Shiki. “

Regardant l’eau être calme, je finis par regarder la demoiselle. Lilianna ? Je n’avais jamais entendu parler d’elle, me faisant penser qu’elle était une civil. Cherchant un endroit où être tranquille, je vis un coin où se poser et je ne me fis pas prier pour m’y diriger. Allant m’y mettre en tailleur, j’attendais celle-ci. Et quand enfin elle avancerait, je mettrais quelques secondes avant de dévoiler le souci... Dénouant et tirant sur les bandages, je dévoilais lentement mais sûrement un torse et un dos quelque peu meurtris. Rien d’affolant en temps normal, mais un médecin pourrait vite conclure cela : c’est dangereux à la longue.

“ Tu aimes la nature je me trompe ? Ou c’est moi qui m’imagine des choses ? “

Souriant toujours à celle-ci, je me mis à admirer le lac et chercher de nouveau le rapace du regard. Intrigué par ce dernier, je me laissais aller à quelque questions.

“ Hmmm.... Ton rapace... Tu l’entraines depuis ton enfance ? Ou votre relation l’un envers l’autre est récente ? Comment est-ce ? “


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 225
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Lun 16 Avr - 17:05



De médecin à médecin
With Shiki M. Eiki


"Aie confiance. Il est parfois dur de faire face. Mais si tu restes au sol, tu ne verras jamais ce qu'il y a après. Des merveilles t'y attendent peut-être !"


La jeune femme eut un sourire en voyant qu'il était passé devant, regagnant la berge pour s'asseoir. Visiblement, il avait décidé de la laisser jeter un œil à ses blessures. Et en plus de cela, il lui retourna même la politesse de dévoiler son nom. La blondinette sortit de l'eau à son tour et ramena ses affaires jusqu'à l'endroit où Shiki s'était installé. Elle prit place à son tour, regardant le rouquin défaire ses bandages. Lorsque cela fut fait, elle inclina le haut de son corps, penchant la tête sur les blessures pour les regarder de plus près. De ses doigts elle palpa délicatement le torse du blessés, d'abord à une distance prudente des plaies puis en se rapprochant progressivement, restant à l'affut des réactions du jeune homme. Si elle fut étonnée dans un premier temps d'entendre ce genres de questions, elle se reprit néanmoins assez vite. C'était une manière comme une autre de converser après tout et cela lui serait plus agréable de se concentrer sur autre chose que sur l'examen qu'elle menait. Aussi, répondit-elle dans l'ordre à ses interrogations.

- En effet, je ne peux pas dire que je n'aime pas la nature. Je l'aime pour plusieurs raisons. L'une d'elle étant que peu importe les soucis que nous pensons avoir à porter sur nos épaules tout au long de notre vie, la nature suit son cours indifféremment. Ça a quelque chose d'apaisant selon moi. Et aujourd'hui, c'était simplement un cadre idéal pour Mistral et moi nous entraîner.

Lorsqu'elle eut finit d'inspecter son torse, la jeune femme restant sur les genoux, passa dans le dos de Shiki de sorte à pouvoir regarder les quelques plaies qui le couvrait. Elle réitéra ses mouvements, se montrant délicate pour ne lui faire mal inutilement mais n'hésitant pas selon les besoins à exercer un peu plus de pression dans ses mouvements. Après tout, elle savait que c'était pour le bien des gens et qu'il fallait parfois en passer par là. Si elle avait peur de soigner des gens, elle ne serait pas devenue médecin. Heureusement, son patient se montrait plutôt réceptif et se montrait même intéressé de poursuivre la conversation. Revenant devant lui, elle répondit donc en lui retournant son sourire.

- Mistral et moi semble ensemble depuis plusieurs années. Je l'ai connu alors qu'il était encore un juvénile. Il était blessé, au milieu d'une route et a failli se faire écraser par une calèche. Je me suis jetée devant le véhicule pour prévenir un accident. Encore que... d'une certaine manière, j'ai failli en causer un.

Si aujourd'hui, repenser à cette histoire la fit pouffer de rire, les évènements auraient pu prendre une tournure plus malheureuse. Si le hasard ne l'avait pas mis sur la route de l'Elanion à ce moment, le rapace aurait fini ses jours à cette époque. Ou encore, l'intervention de l'enfant aurait pu provoquer un autre accident où elle aurait été impliquée, elle ou encore le conducteur de la calèche. Le ciel soit loué, tout le monde s'en était sorti et c'est à ce moment que Mistral et elle avait débuté ce qui serait une longue amitié.

- Il était blessé et je l'ai gardé chez moi et soigné jusqu'à ce qu'il aille mieux. Mais même après son rétablissement, il a continué à me suivre. S'il devait partir demain, je pense que je me sentirais bien seule.

Se remettant au travail se disant qu'elle pouvait continuer ce qu'elle faisait tout en parlant, la blondinette chercha de quoi traiter la blessure dans son sac.

- En ce qui concerne ta blessure au torse, tu as un petit début d'infection. Rien de bien grave pour le moment mais si tu avais tardé à t'en rendre compte, cela aurait pu se compliquer sur le long terme. Je vais te la désinfecter et refaire un peu ton dos même si de ce côté, je n'ai relevé aucune anomalie. Toutefois, si tu t'en es occupé seul, ça n'a pas dû être facile et au moins, on sera sûr. Au possible, essaie de faire regarder tes blessures à d'autres reprises pour vérifier que la guérison se passe bien.

Se disant, la demoiselle se mit donc au travail et commença à désinfecter la plaie. Shiki avait dit avoir nettoyé mais en fonction de ce qu'il avait utilisé, il avait peut-être été dans l'incapacité de prévenir de l'infection. C'était après tout un mal assez répandu des suites d'une blessure qui n'était pas entièrement traitée comme il l'aurait fallu. Même si cela dépendait de plusieurs facteurs. Voilà pourquoi un suivi médical était généralement de rigueur et que sans médecin de bord sur un navire, les marins pouvaient rapidement succomber. Le jeune homme lui avait dit souffrir mais hormis de la présence évidente d'une coupure dans sa chair, la douleur pouvait être un symptôme d'un début d'infection. Évidemment, Lilianna ne s'était pas appuyé sur cette seule affirmation et avait pour cela observé les coupures de ses propres yeux. Là, elle avait vu les signes caractéristiques d'une inflammation des bords de la plaie. Elle avait également pu juger de la température de la plaie qui était un autre indicateur. Somme toutes, ses connaissances dans le domaine médical et son expérience lui avait permis de tirer ses conclusions. Heureusement pour le blessé, l’absence de pus était une bonne chose.

En même temps qu'elle désinfectait, elle s'assura une dernière fois de ce fait en pinçant la blessure entre les compresses. Non sans avoir au préalable prévenu le roux que cela risquait de faire un peu mal. Mais seul du sang bien rouge s'échappa. Notre amnésique favorite, sérieuse comme toujours quand elle exerçait, faisait preuve de rigueur et d'application dans ses soins. Une fois finie, la blondinette lui demanda de tenir une compresse pressée contre la blessure le temps qu'elle s'occupait de son dos avant l'enrouler à nouveau dans des bandages. Elle avait pu voir de ses yeux les blessures de Shiki et la voix posée, poursuivant leur conversation, Lilianna lui demanda à son tour.

- Tu me dois une question non ? J'ai répondu aux tiennes mais je ne sais rien te concernant à part ton nom. De ce que j'ai compris, tu t'es prodigué toi-même des soins ? Est-ce que tu voyages seul ? Comment en es-tu arrivé à une situation qui t'a mené à recevoir ce genre de blessures ?







Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 424
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Jeu 19 Avr - 15:37

Blessure mineure.
Silencieux par la suite, j’attendais des réponses et la belle blonde ne se fit pas prier pour m’en donner. Elle me racontait sa petite histoire avec son ami volant et je n’étais que charmé par ses paroles. En effet, sa façon de parler était si fluide que j’imaginais ses paroles en même temps qu’elle les disaient. Que ce soit le fait de trouver l’animal blessé, sa guérison ou le fait de le protéger, tout était assez touchant. La voyant d’un oeil nouveau donc, je la laissais par la suite approcher pour examiner mes diverses plaies.

Son jugement était sans appel et je dois avouer que je n’en menais pas large. Un début d’infection ? Heureusement que je l’ai croisée... Qui sait comment ça pourrais tourner si j’avais laisser les choses se faire... Bref, notant son conseil - bien qu’évident - je la remerciais d’un simple regard et d’un sourire complice. Ce dernier disparu quand elle passa quelque chose qui me piqua légèrement la chaire. Même les plus grands guerriers pleurent ou ressentent la douleur physique. Je ne faisais pas exception. Revenant doucement à moi-même, finalement elle me posait diverses questions qui me firent de plus belle sourire.
Terminant de me faire soigner donc, je vins à m’étirer légèrement avant de prendre en main le fourreau de mes épées. L’emmenant à mes genoux, je les déposaient avant de répondre tranquillement à ses paroles.

“ En effet, je suis médecin de base. J’ai appris sur le tas disons, d’où le fait de ne pas avoir réussis à soigner totalement mes plaies. J’utilise généralement des plantes et des moyens assez ... Classiques. Mais je m’améliorerais plus tard. “

Souriant grandement en espérant que ce ne soit pas un simple rêve. L’avenir me le dira. Regardant le ciel, je vins à me faire pensif pendant quelques secondes avant de simplement répondre à son autre interrogation.

“ Je voyage seul en effet. Voyons ça comme un voyage initiatique. J’ai quitter les terre de Wa No Kuni pour traverser les mers et ainsi observer la vie autrement. Je suis un spectateur... J’observe, j’analyse et ... Voilà. Ou du moins... C’est ce que je faisais jusqu’à ce qu’il y a quelques mois. “

Soupirant en douceur, je vins à saisir le fourreau d’une de mes épées et finalement le tenir en douceur. Sans dégainer, je semblais admirer la lame avant de finalement éclairer la demoiselle à ce sujet.

“ ... Ce monde est .... Si beau. Pourtant, malgré nos progrès, nos politiques qui se disent juste... Il y a toujours des choses injustes telle la pauvreté, la misère et la violence qui règne et frappe bien trop de gens. J’ai donc choisis de faire entendre ma voix et tenter de rendre ce monde meilleur.... “

Dit ainsi et avec mes armes, on pourrais croire que j’usais de ces dernières pour forcer la bonne parole, mais je me justifiais afin qu’elle ne se fasse pas d’idées.

“ Je tente d’aider ceux qui en ont besoin, j’essaie de faire en sorte que les gens se sentent mieux autour de moi. Mais parfois, il faut en venir aux armes et ... Je me dois donc de dégainer mes armes, bien que j’ai horreur de ça. Simplement, aussi utopique cela soit-il, j’aimerais que chacun sur la terre et la mer puissent se réveiller sans crainte du lendemain... Que tous aient un avenir et non ne soient lésés à cause d’injustices. C’est un rêve bien sûr, mais si je peux au moins aider à approcher de cet idéal, alors je continuerais de toujours donner de ma personne, quitte à mettre en péril ma propre vie. “

Regardant celle-ci, j’attendais son jugement bien que je connaissais mes torts. Sans doute que je suis trop rêveur, mais ma détermination finirait bien un jour par ... Mener à quelque chose de concret non ?


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 225
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Ven 27 Avr - 15:53



De médecin à médecin
With Shiki M. Eiki


"Aie confiance. Il est parfois dur de faire face. Mais si tu restes au sol, tu ne verras jamais ce qu'il y a après. Des merveilles t'y attendent peut-être !"


Il lui avait répondu même bien plus que ce qu'elle avait imaginé. Mais Lilianna n'en était pas spécialement mécontente. En tant que médecin, elle avait eut l'occasion de soigner d'autres personnes avant lui. Mais chaque nouvelle rencontre et chaque individu qui prenait comme lui le temps de conter un peu de son histoire lui permettait de se souvenir. Des gens différents, aux histoires différentes, aux idées différentes. Il y avait toujours à apprendre. De plus, aussi bête que cela puisse paraître, le fait de discuter avec les patients permettait à la jeune femme de ne pas s'échouer dans la "monotonie" du métier, lui évitait de soigner mécaniquement. La ligne pouvait sembler mince mais selon elle, il y avait une différence fondamentale entre faire preuve de professionnalisme et déshumaniser les gens dont elle s'occupait. Les blessures dont Shiki étaient victimes n'étaient pas juste des blessures. Elles avaient leur propre contexte, quelqu'un qui les avaient causé, pour une raison, et de son côté le rouquin qui les avait subi pour une raison.

C'est ce qu'elle apprit au moins un peu, tout en s'occupant cette fois de son dos. Rapidement, elle découvrit donc la vision idéaliste du jeune homme. Une vision qui ne verrait peut-être jamais le jour de son vivant. Mais qui était-elle pour l'empêcher d'y croire ? Elle-même voulait depuis qu'elle était enfant, devenir médecin et voguer sur les mers pour pouvoir aider le plus de monde possible. Il ne la verrait pas se moquer de lui.


- Tu es ambitieux. Mais ce sont de beaux rêves que tu as là. Je pense que tu es quelqu'un de gentil. Tant que tu as conscience que cette vision reste un idéal sans quoi tu pourrais vivre une grande déception en constatant que tu ne l'atteindras pas.

Elle acheva de nettoyer et revint faire face à Shiki, regardant l'épée qu'il avait posé sur lui puis, rivant ses yeux framboises au sien. Sa phrase ayant pu être interprétée comme étant trop fataliste, elle ajouta quelques mots.

- Je ne dis pas non plus que les choses ne changeront jamais et qu'il est complètement impossible de voir cette vision devenir vraie. Mais selon moi, le plus important réside dans les actions que tu entreprendras avec l'envie de changer le monde de cette manière. Chaque personne que tu as aidé ou que tu aideras... rien n'enlèvera l'aide apportée au moment où elles en avaient besoin.

La blondinette détourna finalement le regard pour attraper quelques bandes et enrouler à nouveau le blessé, couvrant ainsi les blessures désormais pleinement nettoyée. Bien que ses prunelles ne regardent plus le visage de Shiki, elle continua son discours. C'était une personne gentille et pleine d'ambitions. Les personnes qui souhaitaient sincèrement faire le bien pouvaient apporter beaucoup de bien dans ce monde. Mais cette gentillesse pouvait soit les détruire avec le temps ou se muer en autre choses si leur détenteur se montrait trop fragile. Fût-ce qu'un peu, elle pourrait peut-être apporter quelque chose à la voie de ce garçon qu'elle craignait à première vue être encore trop insouciant.

- Je te souhaite de réussir dans ton entreprise. Tu en es déjà venu à la conclusion que l'utilisation des armes était parfois nécessaire, même si tu n'aimes pas cela. Tu continueras certainement à faire d'autres expériences qui parfois t'apporteront le doute. Mais si tu es déterminé, alors petit à petit, tu affineras la voie que tu cherches à emprunter. Je ne suis pas non plus une experte en la matière. Je n'ai probablement pas plus trouvé mon chemin que toi. Mais je pense ce que je viens de te dire et j'essaie souvent d'agir selon ce que je crois être juste. Je ne peux donc que t'encourager à en faire de même.

Une fois le bandage fait, elle s'assit finalement non loin de lui, lui laissant quelques secondes pour ingérer ce qu'elle venait de dire. Et tout naturellement lui vint la prochaine question. Une question générale. Une question qui peut-être encouragerait la réflexion du rouquin. À moins que sa réponse ne soit depuis longtemps décidée.

- Alors ? Que comptes-tu faire maintenant ?







Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 424
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   Mar 14 Aoû - 1:24

Blessure mineure.
Discutant avec elle, je livrais donc ma vision du monde et mes rêves sans craintes d’être jugées. Elle semblait m’écouter et donner son avis. Fataliste ? Non, chacun a juste son avis. Je respecte le sien autant qu’elle respecte la mienne et cela permet d’être en confiance. De plus belle, elle laisse entendre sa voix et explique calmement son opinion tout en justifiant qu’elle ne crache pas sur le mien. Rêveur un bref instant, je souris pour alors reprendre quelques paroles.

“ Nous écrivons notre histoire. “

Certes, peut-être que la finalité ne sera pas retenue de tous. Mais ceux qui auront été en interaction avec nous eux sauront. Me laissant donc soigner, elle terminait les soins et je grognais parfois suite à quelques manoeuvres douloureuses. Tout allait pouvoir s’arranger physiquement non ? Regardant les yeux de la miss, je souris tendrement à celle-ci.
Ce que je compte faire ? Bonne question... La réponse vint d’elle même après avoir compris sa méthode de fonctionner, similaire à la mienne.

“ ... Je vais suivre mon instinct. “

Fixant celle-ci, je lui lançais un regard complice. L’instinct, est aussi parfois ce qui nous guide. Le coeur aussi, mais selon moi les deux étaient alliés. Me redressant un peu, je fis quelques mouvements comme pour vérifier que ces bandages n’allaient pas m’entraver et en effet s’était parfait. M’étirant alors tel un félin, je ne me rendais pas compte du “ spectacle “ que cela pourrait être pour la demoiselle. Après tout, je reste un homme et elle une femme. Remettant mes habits, je vins alors à m’incliner respectueusement face à elle.

“ Merci infiniment pour les soins. Je tenterais de faire plus attention à l’avenir. Quant à nos voies respectives... Je souhaite aussi que tu trouves ta voie rapidement. “

Regardant autour de nous, je vins à chercher du regard son oiseau compagnon et l’admirer une fois de plus. Lui aussi allait grandir et qui sait ce qu’il deviendra une fois bien dressé. Revenant à la médecin, je ne savais pas comment la remercier comme il se doit, aussi, je ne pu que dire des choses classiques, mais diablement sincères.

“ Je t’en dois une et en supposant que je ne peux pas payer ma dette immédiatement... Si tu as besoin de quoi que ce soit un jour, je serais heureux de pouvoir t’aider, quoi que ce soit comme service. “

Droit, honnête, telles étaient mes principales qualités que je démontrais.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De médecin à médecin [FB - PV : Shiki M.Eiki - Lilianna Windspell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Georges D. Hamilton - médecin légiste
» Hazar Erunak, tueur ou médecin?
» RP avec le médecin ?
» Un médecin sans patient
» bonjour a tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 6-