Partagez | 
 

 [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Ven 12 Jan - 19:41

Un héritage de Wa


Une effervescence monstrueuse défferlait sur Senzai Sazoka autrefois colonisé par un contingent provenant de Wa dont la majorité des habitants descendait. L’île d’à peine deux milles habitants était en proie à un trouble immense. L’arrivé d’un homme se faisant passé pour le Nebula Musashi Oda et lui ressemblant physiquement avait atisé le feu de la guerre et prit la tête du mouvement séparatiste. La rébellion se faisait déjà sentir depuis quelques temps, le sosie n’eut donc qu’à mettre le feu aux poudres. Le Yogun, dirigeant de l’île, avait tenté par de nombreux moyens de maintenir la paix. Il avait donc envoyer un homme pour parlementer dans le paisible village cotier Senzo. Malheureusement, le chef rebelle tua l’émissaire et déclara officiellement la guerre civile. L’armée se concentrant depuis sur le conflit, Senzo tomba aux mains des bandits de la forêt, depuis bien longtemps cachés dans un repère connu d’uniquement eux, qui décidèrent d’en faire leur quartier-général. Dans le même temps, un groupe de pirates jadis chassé de Senzai Sazoka revint au port de l’île nommé Yuhako et décida d’en prendre le contrôle en voyant la petit cité sans protection. Les habitants de Sazaï Hoshi, capitale de cette petite société vivant majoritairement en autarcie, était partagé entre fuir leurs terres ravagé par la mort ou resté et combattre la rebellion. À cause des combats ayant lieu dans les champs, la production agricole chutait de manière alarmante et une crise alimentaire aurait bientôt lieu si rien n’était fait pour stopper le conflit. Une semaine était passé quand le Yogun décida d’envoyer une missive à un colonel de la Marine qu’il connaissait dans l’espoir de recevoir du renfort.

C’est ce jour là qu’Aggaddon débarqua sur l’île. Ne sachant absolument de l’état politique de ce petit pays isolé, il comptait simplement se ressourcer après les événements de Seppen Town. La Royal Snow Battle avait vraiment été éprouvante. L’intervention d’une personne engagé par une organisation criminelle de South Blue a qui le Médixès avait causé du tort lui avait valu de se faire transpercer le poumon. Il se serait bien passé d’une telle guerre. Néanmoins, avant qu’il ne se rende compte du bazar dans lequel il s’apprétait à se mettre, il allait devoir faire face à quelques hommes du capitaine pirate. Le mathématicien garda une main sur sa rapière en voyant ces hommes louches s’approcher du sloop dont il descendait avec de Vazguardia sa compagne de voyage. Les rues semblaient très peu peuplé et l’aspect pitoyables des deux brigands ne colaient pas avec l’état des maisons qui n’avait pas encore eu le temps de dépérir.

-Pour rester à quai, il faut payer mon brave, entama le premier.

-Trois millions de berrys l’heure ma poule, ricanna le second.

Un sourire crispé apparut sur le visage du savant. D’un geste vif, il trancha la gorge d’un des deux malandrins avant de pousser l’autre avec un coup de pied pour ensuite enfoncé sa lame dans le ventre du bandit. Il fronça les sourcils, envoya un regard vers Vazguardia pour faire un hochement de tête, puis avança vers le cœur de ce village.




Le tonnerre rèsonne dans les cieux

Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 14 Jan - 16:03

Ravitaillement et Retrouvailles..


Cela devait être une escale plutôt courte de la part du navire des Psychos Circus sur cette île, après tout le nouvel équipage venait tout juste de quitter Dwarf Town avec deux grands et beaux blessés. Si c'était Sakuga qui était aux commandes du navire ce n'était uniquement parce que deux parmi les trois idiots qu'ils l'avaient recruté, se trouvait dans un profond sommeil. Le jeune homme devait alors sous les conseils avisés de Kizuro, le médecin de l'équipage s'arrêter sur la petite île de Senzai Sazoka afin de se ravitailler en provision pour la suite du voyage. L'ange ne savait pas que cette île, était le paradis sur North Blue des samourais et autres shoguns et donc l'endroit rêvé pour une bonne aventure de bretteurs sur North Blue.

Ayant accosté depuis le quai était pris comme d'une effervescence sans pareille, ou plutôt des complications, l'île avait l'air moins calme que ce que Kizuro m'avait décrit avant d'aller faire sa sieste. Non seulement l'ange était seul pour ravitailler le navire mais en plus de ça, le port avait l'air d'être assiégé par un groupuscule d'individus malveillants. L'ange venait à peine de descendre de son navire qu'il se fit aggresser par un petit brigand de seconde zone si on en croyait les apparences.

" - Le prix pour rester ici c'est 3 millions de Berries et que ça saute, dit-il. "

L'ange possédait cette somme sur lui mais ce n'était pas pour payer une quelconque dotation pour ne serait-ce que de rester à quai, c'était pour acheter des provisions et ainsi pouvoir repartir direction East Blue et ainsi rejoindre ce capitaine qui était absent. Le jeune homme n'avait pas envie de perdre son temps et ainsi vaincre son adversaire au plus rapidement possible mais cela allait devoir attendre.

" - Et si j'ai pas envie de payer il se passe quoi ?"

Le Keigo laissait sa fierté parler à sa place, il était prêt à tout pour ne pas payer même à devoir tuer celui qui était en face de lui. Le malandrin sauta alors sur l'ange en dégainant sa lame, dommage pour lui il venait de signer son arrêt de mort... L'ange avait fait en sorte pour laisser le moins de salissures possibles sur les vêtements après avoir tailladé son adversaire. Il était trop faible pour lui bien trop faible.

Après avoir pris soin de nettoyer sa lame, l'ange prit la direction du village. Il ne semblait pas être peuplé de trop de personnes, les maisons étaient toute pour la plupart fermés. Encore à la recherche d'alimentation, pendant un instant l'homme croisait une jeune femme et un homme. Il en était certains, l'ombre de cette homme, il la connaissait déjà. Les vieux souvenirs des premiers jours sur les Blues lui revenaient, le Friends.

" - Médixès ?"

Sakuga n'en n'était pas sûr mais dans tous les cas, il n'avait peut-être pas tord si c'était le cas...

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 14 Jan - 23:57


Au nom du Yogun !!!



Commandant Satoro Kosamazu

-Mon seigneur ! On nous rapporte que les bandits s’approchent par le sud ! Ils ont l’air de vouloir s’en prendre à la capitale, déclara un soldat en rattrapant le commandant qui marchait dans un couloir.

-Vous êtes entrain de me dire que je dois aller les affronter c’est ça ? Bien bien … Dîtes à mes troupes que l’on change nos plans et que l’on reste protéger la cité.

Accélérant le pas, Kosamazu du clan Satoro attendit que le messager soit partit pour grommeler en serrant le poing.

-Moi qui était ravi de cette guerre pour être promu général à la place de Yanshi… Si je reste à l’écart des combats face aux rebelles je ne pourrais pas l’humilier et le ridiculiser… C’est moi qui dirigerait l’armée ! Quoi qu’il en coûte… Je vais prendre mes meilleurs hommes, mes disciples, pour allez écraser directement ces brigands et partir sur le front avant que Yanshi n’ait le temps de terminer d’établir la stratégie générale avec le Yogun. En mettant seul à cet guerre civil, je prouverais mes capacités et que je surpasse de loin cet imbécile de général !!!


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA





L'Esprit de
la Révolte


Natoka "Lance Bambou"

-Capitaine Natoka ! Je viens au rapport… Un seul des éclaireurs envoyés hier est revenu… Les autres sont morts. Une partie des bandits semblent se diriger vers le Nord. L’émissaire survivant ne sait donc pas s’ils ont accepté notre proposition d’alliance ou s’il s’agit d’un mouvement afin de piller la capitale.

-Les civils ne doivent pas être touché et si la capitale était ravagé cela ferait beaucoup de mal à notre royaume. Il est hors de question de les laisser faire sans s’assurer de l’alliance ou qu’il s’agisse d’un mouvement de diversion pour nos troupes. Transmet rapidement mes ordres à cinq cavaliers pour qu’il se mettent directement en route ! Il n’y a pas une minute à perdre.

« Lance Bambou » observa le soldat s’en aller et attrapa sa naginata. S’il avait rejoint la rébellion c’est pour donner un nouveau souffle à ce pays. Il était hors de question qu’il laisse l’affrontement contre le Yogun semer d’avantage le trouble sur ces terres. La chute du village de Senzo désormais en ruine l’avait profondément bouleversé. Il n’avait pas appris que sa famille et sa maison était aux mains de pirates au port de Yuhako, la régence des flibustiers étant parvenu à empêcher tout message de sortir du village. Natoka, savant qu'il avait encore une heure ou deux avant le début de la bataille contre les forces adverses, interpela un autre homme.

-Qu’une dizaine d’hommes vienne avec moi. Nous allons en profiter pour attaquer Senzo et délivrer les ruines du joug de ces malandrins !



Un héritage de Wa


Aggaddon avança promptement en restant sur la défensive. Ses pas ne faisait aucun bruit. Il savait maîtriser son poids pour ne pas de faire entendre des ennemis grâce à ses aptitudes qui faisait de lui un acrobate. Sa lame pénétra un forban par le dos au niveau du poumon. Son ami se retourna alors et en quelques instants sa gorge fut tranchée. Ces adversaires n’avait certainement jamais appris à se battre et n’était que du menu-fretin. D’un coup d’œil, il observa la mairie. Un pavillon noir arborant un crâne recouvert d’un cache œil et deux katana croisé flottait au vent juste devant. C’était certainement la tanière de ces flibustiers qui se rendraient ou périraient par l’acier tranchant et les balles de plomb. Il indiqua à Vazguardia de garder le Black Egg, leur petit sloop, avant de s’approcher du lieu ciblé. Une voix l’interpella, le coupant net dans son action. Le Médixès tourna la tête vers un blondinet. Son sourcil se leva légèrement. Cette tête lui disait quelque chose. Il cherche dans son palais mental pendant quelques instants avant de s’écrier surpris :

-Sakuga Keigo ?! Que fais-tu ici ? J’ai bien peur que ce ne soit pas le moment de prendre des nouvelles. J’imagine que toi aussi tu as rencontré ces malandrins qui semblent contrôler la ville. Je ne sais pas toi, mais ce drapeau m’a l’air d’être un gros indice sur le lieu qu’ils ont choisi comme repère. Une petite escarmouche avec moi pour leur filer la correction de leur vie… voir de leur mort, ça te tente ?

Que le séraphin réponde par l’affirmation ou la négation, il irait en direction de la mairie, ce grand bâtiment du style architectural sukiya-zukuri. Un coup d’épée suffirait à déchiqueter la porte et faire face aux minables opposants, seul le capitaine étant suffisamment fort pour tenter de résister à un assaut d’Aggaddon ou de Sakuga. Un sourire illuminerait le visage du nobliau en voyant la peur se répandre de visage en visage. Il détestait les forbans sans honneur qui faisait honte à de valeureux pirates tel que Nakata.



Shinshishi, Taoga "le Borgne éborgneur"


Le second de Taoga, Shinshishi, observa l'entré fracassante du ou des assaillants, la réponse du Keigo étant déterminante sur le nombre. Ayant un mauvais pressentiment, il fit signe à quelques uns de ses hommes de le suivre à l'extérieur. Il souhaitait contourner le bâtiment et tenter de les attaquer dans le dos tout en conservant la possibilité de retournait à leur jonque à deux mats pour fuir si la situation dégénérait. Le capitaine, en revanche, s'approcha des intrus.

-Pourquoi diable venez-vous perturber cette petite sauterie, lâcha-t-il dans un ricanement en montrant de la main une femme dénudé jusque là caché par des malfrats s' "amusant" avec elle de manière obscène. Vous voulez-vous joindre à nous ou vous souhaité juste mourir en désobéissant AUX ORDRES QUE J'AI DONNÉ À TOUTE LA VILLE !!!

Le son de sa voix était monté graduellement jusqu'à ce qu'il vocifère de colère en dégainant son katana le visage rongé par la colère et l'halène empestant l'alcool. Taoga ne semblait pas bien supporter le rhum.    





Le tonnerre rèsonne dans les cieux


Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 


Dernière édition par Aggaddon Médixès le Ven 15 Juin - 8:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Ven 19 Jan - 21:12

Que la bataille commence


L'ange n'avait pas eu le temps de répondre à la question du Méddixès qu'il était déjà parti en direction de la mairie de la petite ville. Il y est vrai que l'ange mise à part une bonne dose de combat jusqu'à plus soif . Encore une fois, ce noble était bel et bien pressé pensait notre protagoniste. L'ange ne s'était pas beaucoup battu sur Dwarf Town et il fallait régler ce problème par une belle aventure aujourd'hui, Kizuro ne lui en voudrait pas après tout.

L'originaire d'Angel Island suivait donc le noble escrimeur jusqu'au repaire de la personne qui l'avait agressé en ce début de journée, il était ici pour en découdre ou plutôt pour s'amuser. Dégainant sa belle épée qui était son symbole, Sakuga sauta derrière Aggaddon. Face à eux, plusieurs pirates prêt à en découdre. Cela était parfait pour se chauffer pour les prochains jours.

" - Les petites sauteries avec les femmes ne m'intéressent pas spécialement par contre trancher vos gorges, il n'y a aucun problème à ça ! "

L'ange aimait provoquer ses adversaires en duel, il espérait attirer le chef du groupe vers lui pour le combattre et prouver qu'il était bien plus fort que cet odieux personnage. Sans plus attendre, il fonça vers un pirate pour essayer de le trancher proprement, il abattait son épée de la façon la plus lourde qui soit sur la tête de son adversaire.

Un style de combat vachement brutale au premier regard mais c'était uniquement pour attirer les attaques des autres pirates présents qui n'allaient évidemment pas se laisser faire, il s'agissait d'une question d'honneur. Sakuga ne faisait pas réellement attention à ce que ferait Aggaddon mais il essayait un maximum de protéger les arrières de l'éternel pour prouver son statut d'excellent sabreur...

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Sam 20 Jan - 0:02


Au nom du Yogun !!!



Général Ashamoto Yanshi, Yogun Yorotomo Maritama

-Je vous en conjure mon seigneur.

-Il en est hors de question !


Le chef du clan Ashamoto tentait tant bien que mal à convaincre son seigneur…

-Tous les civils sont enfermé dans la capitale, les uns accueillant les autres ayant perdu leurs villages et demeures. Cette situation est invivable pour eux… Laisser les partir pour le port de Yuhako où ils seront en sécurité hors du conflit contre les rebelles.

-Général ! J’ai dit que je refusais. Si un seul de ces prétendus innocents s’avérait rejoindre l’avis du camp ennemi et qu’il venait grossir leur rang, ce serait inadmissible. Nous devons conserver l’avantage numérique !

-Mon Yogun… S’il vous plait…

-Il n’y a quand les faisant garder par vos hommes que nous pourrons nous assurer qu’aucun d’entre eux nous trahisse. Je refuse de céder ma place à cet homme.

-La population voit déjà d’un mauvaise œil sa condition, en faisant ainsi vous allez la pousser à se révolter et rejoindre l’ennemi, tout l’inverse que ce que vous désirez.

-Kosamazu est bien plus loyal que vous Yanshi.


Le samouraï prit sa tête entre ses mains. Cela n’avait aucun sens.

-Mon Yogun… Kosamazu est un ambitieux qui résout tous les problèmes par la violence… C’est bien pour cela que c’est moi que vous avez choisis comme général.

-Nous somme en guerre, je n’ai plus de temps pour m’adonner à vous écouter. Voyez ce que cela à fait. Vous êtes la cause de cette rébellion !

-Je vous avez pourtant prévenu des répercussions de certaines de vos décisions, mais vous avez refusé d’admettre que vous avez tort. La situation actuelle montre que c’est moi qui avait raison. Regardez la vérité en face Maritama ! Ce pays ne veut plus de votre politique trop stricte et en demandant beaucoup trop aux paysans… Pourquoi pensez-vous que tant de jeunes quittent l’île ? Entre la révolution, le doute s’installant dans nos rangs et votre stratégie bien trop frontale, nous allons droit dans le mur.

-YANSHI !!! C’en est trop ! J’ai envoyé un émissaire pour faire de la diplomatie, cela n’a pas marché. Il a voulu la guerre totale et il l’aura. Lorsqu’on s’attaque à l’honneur du clan Yorotomo il faut s’attendre aux conséquences. J’irais moi-même commander les troupes sur le front si tu t’en révèles incapable. Tes propos font penser que tu pourrais nous trahir à tout instant.

-Sauf votre respect, monseigneur, je me battrais corps et âme pour vous. Malgré vos décisions que je juge inapproprié, vous êtes l’incarnation de nos origines de Wa no kuni et le symbole du pouvoir. Vous voir chuter serait synonyme de nous voir dépossédé de la seul chose que nous avons, nos origines…

-… Bien… Suivez-moi général…



©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Un héritage de Wa


Aggaddon observa son partenaire foncer droit dans la masse pour mettre en avant ses qualités de castagn……… d’épéiste. Il sortit donc sa rapière et trancha sans mal la tête de l’homme en face de lui. En voyant le mouvement du nobliau, Shinshishi, le second de l’équipage pirate, prit peur et détala comme un lapin avec ceux qui l’avait suivi. Ils n’avaient pas affaire à des plaisantins, c’était du sérieux avec ces deux-là. Persuadé de la défaite imminente, le petit groupe mit les voiles pendant qu’à l’intérieur, le Médixès planta sa lame dans le coup d’un autre adversaire. Inspirant profondément, il plia ses jambes dans le sol et se propulsa vers l’avant en faisant un mouvement ample avec le bras. Ce n’était pas la peine d’avoir recours à des techniques très complexe face à ces hommes… Mais leur nombre, une petite trentaine, était plutôt problématique. Ainsi, le mathématicien, après avoir blessé quatre ennemis et en avoir tué deux, décida de combattre sérieusement et déplaça la main qu’il maintenait jusqu’alors dans son dos. Avec flegme, il esquiva sans soucis une attaque avant de frapper l’assaillant entre les jambes avec un coup de pied. C’est le moment que la femme choisit pour s’enfuir.

-Rev’nez là les poulettes ! siffla le capitaine Taoga avant de dégainer son arme et approcher Sakuga, visiblement trop ivre pour remarquer qu'il n'y avait pas plusieurs femmes qui fuyaient, mais bien une seule. Qu'est ce' t'as à me regarder comme une patate au milieu du pif ! Un t'chien a pas le droit de r'garder une saucisse ? V'eins te batter mon saloupio.. J'vais déglinguez ta mère avec mes roubignoles. T'vas voir l'asperge des mers citronnées... Hik !

-Je te laisse, déclara Aggaddon à l’intention du Keigo.

Le savant détourna une attaque, plantant la lance ennemie dans le mur, avant de plonger sa lame dans le ventre de sa cible. Il fit un pas de côté pour esquiver une épée et donna un coup de poing dans le visage du pirate. Ces hommes avaient un niveau suffisamment bas pour qu’il fasse des dégâts conséquents au corps à corps, il n’allait donc pas s’en priver. L’ancien noble sauta sur place et déplia sa jambe dans les airs pour frapper un autre au visage. Il atterrit ensuite sur ses mains, lui permettant de donner une impulsion pour bondir. Il écarta les jambes, ayant la tête en bas, pour attraper entre ses pieds la tête d’un adversaire qui fut entrainé ainsi par le poids du Médixès jusqu’au sol. Aggaddon effectua une roulade avant de sortir un pistolet à silex, tirant une balle dans l’ennemi le plus proche. Un véritable jeu d’enfant ces sous-fifres. Ils avaient l’air d’à peine s’avoir tenir une arme dans leur main. Ils avaient dû plus menacer qu’attaquer. Il tourna sur lui-même en s’abaissant pour balayer le sol avec sa jambe, faisant chuter les hommes qui l’entourait. Ils avaient bientôt fini ce message. Le temps que Sakuga s’occupe du capitaine, il en aurait certainement fini avec ses proies.


Le tonnerre rèsonne dans les cieux


Je te laisse PNJiser le capitaine pour le duel ^^

Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 4 Fév - 15:31

Où sont les autres adversaires ?
Sakuga avait foncé dans le tas, il était prêt à se battre après tout les petites bagarres de Dwarf Town n’était que des échauffements et des mise en bouche. Aujourd’hui c’était une autre bataille qui commençait pour l’ange et il était bien préparé à en profiter. Les petits membres de cette équipage pirate n’étaient pas à sa hauteur ou sa prestance de combat. L’ange n’arrêtait pas de les broyer dans de grands coups bruts de lames.

«  - Ferme-là vieux porc, dit l’ange avec une grande assurance. »

Décidément les histoires de viol, c’était pas la tasse de thé de notre protagoniste, il était à la place de la jeune femme il y a quelques années quand il était arrivé à Mirror Ball. Aggaddon avait notifié à notre héros qu’il lui laissait le roi des pervers. L’ange ne se fit pas attendre et fonça sur l’intéressé, il espérait qu’un combat épique l’attendait.

L’ange donna alors un grand coup de lame pour tenter de jauger la force du Samourai.
Malheureusement pour notre héros, il n’espérait pas que la résistance allait être aussi faible de la part du bretteur. Sans doute qu’il ne s’attendait pas à ce que l’ange y mette tant de forces dans son coup. Le Samourai fut déséquilibré par la première offensive avant d’essayer de riposter en dégainant un second sabre et en visant les jambes de notre héros. Le temps de réaction de Sakuga allait devoir être millimétré si il voulait parer ce coup, il sautillait alors sur place. Le but de cette manœuvre d’esquive était de se déplacer très rapidement afin de faire perdre à Taoga son second sabre. Le style de Taoga était extrêmement brouillon et pas assez maîtrisé, cela était dommage pour quelqu’un qui est né sur une île où le bushido était une pratique courante.

Plus le combat durait, plus les gestes de Sakuga s’affinaient. Ses esquives devenaient plus franches, ses parades plus rapides, son adversaire n’était décidément pas à sa hauteur. Le vieux pervers commençait à se fatiguer à agiter ses deux sabres dans tous les sens afin de blesser notre héros.

«  - T’es vraiment faible, je vois pas comment des hommes ont pu te suivre et accepter de rejoindre ta petite troupe. »

C’est ainsi que se termina le combat de Sakuga contre Taoga par une frappe clair et franche de notre ange qui blessa clairement les bras du Samourai. Il fallait l’admettre le comble pour un épéiste c’était de ne plus pouvoir manier ses armes. Maintenant que le combat était terminé, l’ange se tourna alors vers Aggaddon et attendait que le comte finisse de nettoyer le reste des cafards.
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Jeu 8 Fév - 21:34



L'Esprit de
la Révolte


Sosie de Musashi Oda

D’un mouvement vif et précis, le chef de la rébellion repoussa les attaques de six des soldats qu’il entrainait. Avec un seul pas de côté, il esquiva une attaque au katana avant de désarmer le rebelle, tourner sur lui-même et placer la lame au niveau de la gorge de cet ennemi. Se retournant promptement et aisément, il para sans difficulté un nouveau coup avant d’effecteur une pirouette en arrière afin d’éviter un autre assaut. De là, il plaça sa lame à l’horizontale derrière-lui et, en quelques instants, se retrouva de l’autre côté du terrain avant de rengainer son arme dans un mouvement élégant. Il jeta un regard par-dessus son épaule, attendit quelques secondes et donna un coup de pieds dans le menton d’un de ses hommes qui fonçait vers lui. Il observa alors tous les rebelles étalés au sol qui avaient gouté au plat de sa lame.

-L’entrainement est terminé. Vous avez encore des progrès à faire, mais le temps nous manque. Que tout le monde se prépare. L’assaut final est pour aujourd’hui !, lança le chef.

Le sosie s’enfonça alors dans sa tente pour s’assoir et soupirer. S’il ne se pressait pas, la supercherie serait bientôt découverte et les forces de la Marine qui viendrait pour vérifier leurs doutes sur son identité lui assénerait une victoire fulgurante. Il était loin d’avoir le niveau du véritable Musashi Oda. Pour que cela influence le moins possible le court des événements, la guerre devait prendre fin au plus vite. C’est dans ce but qu’il souhaitait lancer l’ultime bataille durant cette journée, la peur de l’arrivée de gouvernementaux lui rongeant littéralement les entrailles. Une attaque surprise minutieusement préparé aurait été bien plus efficace en ayant au préalable lancé des raids pour affaiblir les différentes troupes ennemies et cela le désespérait de devoir accélérer la cadence. Depuis le début des affrontements, le savoir faire du général Yanshi avait permis à l’armée du Yogun de prendre l’avantage et seul sa propre intervention avait pu empêcher la déroute complète des troupes rebelles. Pour le sosie, Satoro Kosamazu ne semblait pas être une grande menace, mais plutôt une tête brûlée se pensant apte à foncer dans le tas. Pour gagner, il devrait éliminer Yanshi, c’était la seule stratégie prédéfinie qu’il s’imposait dans cette bataille. Une fois le général vaincu, Kasoya et Natoka, les deux officiers de la rébellion, pourrait certainement s’occuper de gérer les troupes pendant que le faux Musashi Oda foncerait en direction du Yogun et révélerait l’histoire se cachant derrière l’accession au trône de cette famille d’usurpateurs. Il serra des dents et tapa la table du poing. Plus que quelques heures le séparaient de ce dénouement. Il devait rétablir l’honneur de sa famille ! Il se saisit de son arme qui s’entoura d’électricité pendant une ou deux seconde, le temps qu’il calme son esprit.

-Bon… Il faut que je m’occupe des ultimes préparatifs.



Un héritage de Wa


Aggaddon jeta un regard en direction de Sakuga et du capitaine qui semblait ne pas être excessivement fort. Le Keigo n’aurait certainement pas besoin de son aide pour éliminer ce pirate de pacotille. Le Médixès, quant à lui, esquiva irrespectueusement les deux attaques qui lui était porté. Un des forbans abattit alors une massue à l’arrière du crâne du nobliau. Ce dernier se retourna pour adresser un regard noir à l’homme qui n’avait pas suffisement de force pour effectuer des dommages au savant de cette manière. La lame de la rapière ouvrit en deux le poumon du malotru en quelques instants. La résistance du flibustier était vaine. En prenant appui sur le mur après cette action, Aggaddon effectua une roue en l’air pour que ses genoux atterrissent sur les épaules d’un des pirates s’approchant de lui. Se laissant basculer vers l’avant, les pieds du Médixès percutèrent le visage du forban qui fut ainsi entrainé vers l’arrière et termina donc au sol en passant par-dessus le nobliau qui s’était tracté vers l’avant avec ses mains après son mouvement de bascule. Un sourire apparut au coin des lèvres de l’ancien noble qui tourna sur lui-même en se relevant, lacérant et tranchant les corps à porté de sa rapière. Il ne restait presqu’aucun de ces marins d’eaux chaotiques.

-Ah ! Tu as fini on dirait, lança-t-il en parant un coup de coutelas.

D’un geste, il repoussa l’attaque et plongea sa lame dans l’épaule du minable qui lâcha son arme. Il regarda alors tout les flibustiers mis hors d’état de nuire, dont le capitaine qui se lamentait de son état en fondant en larmes comme une vraie « donzelle », et se sentit satisfait.

-Quittez ce port avant que l’envie de terminer le travail vienne me démanger, souffla le Médixès.

Alors que les pirates quittaient les lieux, un vieil s’approcha de la mairie.

-Vous nous avez sauvé de ces malfrats ! Un grand merci à vous. Avec la guerre qui ravage notre pays, nous n’avions aucun moyen de contacter l’armée pour nous débarrasser d’eux.

-Une guerre ?
s’exclama le mathématicien.

-Oui… Une rébellion a éclaté, dirigé par un pirate du nom de Musashi Oda. Le Yogun a envoyé des missives pour recevoir des renforts et que l’on vienne arrêter ce bandit des mers de ce que je sais. Le camp des rebelles se trouve approximativement au nord. Pour aller à la capitale il vous suffira de suivre le chemin qui part du village vers l’ouest, même si la rébellion doit avoir installé des barrages depuis le début du conflit. À dire que quelques jours ont suffit pour que l’île sombre dans le chaos… Vu que vous avez vaincu ces pirates, peut-être pourrez-vous venir en aide aux habitants de Senzo au sud pendant que les combats continuent ? J’ai ouïe dire que des bandits se cachaient là-bas et maintenaient des survivants en otages…

-Qu’en penses-tu ? Où devrions nous nous rendre selon toi ?
demanda alors le Médixès à son acolyte du jour.



Le tonnerre résonne dans les cieux


Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 11 Mar - 0:10

Un plan ?!
Une guerre civile ? Un champ de bataille sans précédent entre des rebelles et un gouvernement prêt à tout pour détruire la rebellion. Voici un plan qu’aurait sans doute adoré Raki, mais ce n’était pas la tasse de thé de notre protagoniste qui voulait juste de l’action et affronter de plus puissants adversaires. Le but étant de s’améliorer et d’être connu, plus on entendait parler de quelqu’un dans le monde plus il allait connu et plus il allait attirer les curieux et les adversaires de grande envergure. Si l’ange n’avait clairement pas de préférence, il voulait surtout tâter des beaux combats et des affrontements qu’il pourrait raconter à ses enfants.

«  - Une guerre civile hmm ? J’ai un plan en tête, que dirais-tu de mettre fin à tout ça ? »

Sakuga n’était pas un sauveur, ni un héros mais aujourd’hui il avait envie de l’être ou plutôt d’être une figure pour le peuple de cette île. Le pirate rangea alors sa lame avant de sortir de la bâtisse. L’homme devait attendre son partenaire du jour, il pensait alors au plan qui venait de germer dans son esprit. Il allait bien sûr taire cette histoire pour les membres de son équipage, cela allait être son fait d’arme et bravoure. L’ange avait déjà en tête une multitude de stratagèmes, une multitude de plans pour pouvoir atteindre son objectif du jour et en tirer le plus de profit. Son partenaire allait sûrement apprécier son idée dès qu’il aura posé une question sur celui-ci .

« - Hey mon vieil ami, faut qu’on trouve la position du camp des rebelles c’est la première étape de mon plan tu me suis ? »

Tout allait dépendre de la réponse du mathématicien, la direction qu’allais prendre notre ingénieur. Il en attendait beaucoup de son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 11 Mar - 2:44

Un héritage de Wa


-Mettre fin à tout cela ? Bien évidemment que je suis partant. Cela pourrait me permettre d’établir des liens avec la force qui sera ensuite en place afin de réaliser mes projets pour le marquisat de Médixès. Que compte tu faire précisément ? Nous manquons d’informations sur les factions. Déterminer qui est en tort selon nous dans cette histoire nécessiterait de se renseigner davantage.

Ce serait en effet un énorme avantage pour le nobliau de pouvoir compter sur une nation, si petite soit-elle, comme allié pour lancer la reconquête de sa patrie. L’ange disait avoir un plan, mais est-ce que ce dernier était viable. Si les pirates présents au port n’était absolument pas au niveau des deux alliés devenus héros du village, ils n’étaient absolument pas représentatifs du niveau des hommes des deux camps s’affrontant dans cette guerre civile, toutes les troupes ayant été engagés dans l’affrontement en laissant les villes deux cités du littoral sans protection. Le mathématicien et l’ange était-il assez fort pour se confronter aux dangers de la guerre sur cette île ? Pouvait-il à eux seuls faire pencher la balance pour un camp ? C’était dur à dire.

-La position du camp des rebelles ? Si l’on se fie aux informations du vieillard, il se trouverait au nord. Il nous suffit de nous repérer grâce au Soleil pour nous y diriger. Je pense que le camp doit quand même être conséquent s’ils parviennent à tenir tête à l’armée en place. Je pense qu’il ne devrait pas être compliqué à trouver. Allons-bon. Je te suis, cher ami.

Le Médixès avait un peu forcé sur l’usage du mot ami, puisqu’il n’en a pas vraiment en réalité. Il souhaitait par cela se montrer aimable avec cet allié s’avérant précieux. Ils se mettraient donc en route et, en allant vers le nord, ne tarderait pas à apercevoir des palissades en rondins de bois taillés en pointe en leur sommet. Derrière, on pouvait vaguement distinguer les tentes des hommes, femmes et enfants ayant rejoint la rébellion pour se battre et reprendre ces terres au souverain prétendument décadent mais officiel de cet état en perdition. En allant vers l’entrée, ils se feraient interpeller par deux gardes prêt à sonner l’alerte au moindre faux pas.

-Qui êtes-vous ? demanda l’un d’entre eux.

-Pouvons-nous faire confiance à leur réponse de toute manière ? se questionna l’autre.

Les regards des deux soldats étaient braqués sur eux. Le mathématicien décida de laisser son collaborateur répondre. S’il parvenait à convaincre les deux gardes qu’ils souhaitaient s’allier au groupe révolutionnaire, ils seraient amenés au fameux dirigeant de la rébellion, le prétendu Musashi Oda. Dans le cas contraire, l’alerte serait envoyé et les deux compagnons devraient faire face à toute une faction.

Le tonnerre résonne dans les cieux

Les conséquences de ton choix de la destination, à savoir le camp des rebelles, seront donnés au prochain tour.
(Bien entendu tu peux PNJiser les 2 gardes)

Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Mer 13 Juin - 17:39

Il faut parfois savoir négocier
Marchant en direction du Nord de la nation de Senzai Sazoka, l’ange prenait son temps à marcher tout en faisant attention à là où il mettait ses pieds. Bien qu’il était accompagné du marquis de Médixès, le plan de l’ingénieur n’avait que quelques étapes simples, rien ne bien de compliqué cela allait plus se jouer à la tromperie plutôt qu’aux grandes batailles. Après tout, ils n’étaient que deux et arrêter une guerre à deux, cela était plutôt complexe. Le plan de Sakuga se déroulait en deux étapes, la première était d’infiltrer le camp des rebelles. La seconde étape, et bien, selon notre héros elle méritait un peu plus de réflexion et d’analyses des forces en places.

«  Nous sommes bientôt arrivés non ? J’espère que tu es prêt, Aggaddon cela risque d’être physique, pour les prochaines étapes. »

C’était après avoir marché quelques instants, que le duo arrivait alors au niveau du camp des rebelles. Des palissades en bois, des gardes à l’entrée, l’endroit avait bien l’air de ne pas être si éphémère que ça, il fallait oublier une quelconque plan B qui consisterais à détruire l’endroit. L’ange avançait un peu plus devant les gardes qui interpellaient le duo, la force ou la vitesse n’avait rien à faire ici. C’était plutôt des mots qu’il fallait trouver, des mots nets capable de gagner la confiance de ses deux individus.

«  - Je me présente Sakuga Keigo et voici mon ami Aggaddon Médixès, nous sommes ce qu’on pourrait appeler des sortes de mercenaires ou plutôt plus particulièrement des guerriers itinérants. Nous sommes venus, nous entretenir avec votre chef, Musashi Oda afin de bien vouloir lui proposer nos humbles services. »

L’ingénieur employait un langage assez respectueux et distingué afin de rendre la proposition qui était faite assez crédible. Posant sa main gauche sur la garde de son arme, avant de la jeter au sol, le but de ce signe était que le Keigo acceptait de discuter pacifiquement. S’asseyant au sol derrière son arme, Sakuga approchait délicatement ses mains à ses genoux afin de les poser.

« - Nous pouvons même discuter avec lui ici si vous le voulez bien ? N’est-ce pas mon très cher collègue ? »

S’adressant à Aggaddon, il espérait que le marquis avait compris qu’il fallait jouer le jeu et être assez humble afin de se faire recevoir par le fameux Musashi Oda…  
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Ven 15 Juin - 8:06



L'Esprit de
la Révolte



Inobuga, Satoro Kosamazu, Natoka

La situation au village de Senzo était assez extraordinaire. Les quelques rebelles menés par Natoka tentaient de mener la cadence contre les troupes du commandant Satoro Kosamazu de l’armée du souverain de l’île. Au milieu de cela, la troupe de bandits de la forêt qui se chargeait de protéger les ruines de la ville, réhabiliter en quartier général des brigands, alors que leur chef était partie en forêt et que l’autre lieutenant se préparait à attaquer la capitale. En vérité, Inobuga voulait rejoindre l’un des deux camps et quitter cette fichue troupe de hors-la-loi avec les cinq hommes qui lui étaient fidèle. Il n’avait cependant pas déterminé quel camp il pourrait bien rejoindre. Face à ce choix cornélien, il finit par simplement lutter pour survivre face aux hommes du commandant Satoro alors qu’avec son soutien le noble aurait pu écraser complétement Natoka. Assurément, la présence d’un groupe tiers tel qu’Aggaddon et Sakuga aurait permit à Inobuga de rejoindre l’une des deux factions en l’aiguillant dans sa décision ou en l’amenant à faire le choix inverse en fonction de la situation dans laquelle les deux étrangers l’auraient plongé. En l’état, il ne pouvait simplement pas lutter. Sa lance tournoyait de manière mystique autour de lui en s’enfonçant rapidement de temps à autres dans un soldat alors que ses hommes tombaient comme des mouches.

-ET MERDE ! beugla-t-il en essayant de rallier les hommes de Natoka pour leur prêter main forte puisque c’était la seule échappatoire qui lui restait, sachant éperdument que le chef des brigands avait remarqué ses envies de quitter le groupuscule et ne lui viendrait pas en aide.

Alors que sa lance fusait pour essayait de frayer un chemin aux quelques survivants de sa troupe, il se concentrait sur l’objectif que représentait Natoka. Soudain, sa vision se troubla, ses mouvements s’arrêtèrent. C’était ça la mort ? Cette ombre qui se répandait dans son champ de vision pour venir jusqu’à l’étrangler. Et dire qu’il avait passé sa vie à regretter sa condition de bandit, mais qu’il n’osait pas s’extirper de sa condition à cause de son père qui n’était autre que Mutaoshi Hotokoka "le Marécageux", le fameux chef des brigands de la forêt. Alors que l’occasion de mener une véritable vie à la lumière du jour avec une famille à chérir et un foyer à protéger tout en arrêtant définitivement de se battre apparaissait enfin à lui avec cette guerre civile… Il finissait ses jours ici. La dernière chose qu’il vit avant que ses yeux ne se ferment fut la lame du Satoro recouverte de sang. Sa gorge avait été tranché d’un geste net et précis par le commandant en quête de promotion, se débarrassant ainsi de ce qu’il jugeait être une menace pour le pays. Les têtes des deux scélérats qui tentaient de rejoindre les révoltés ne tardèrent pas à tomber à leur tour sous le poids du surnombre qui les entouraient.

La défaite arrivait clairement pour Natoka… Il n’avait pas le choix, il devait tout tenter pour que le plus des siens survivent. C’était la masse quo portait la révolution, pas un bourgeois comme lui qui avait fait ses armes au château en compagnie du reste de la noblesse. Il se devait de disparaître avec le reste de ce système corrompu par la bourgeoisie actuelle de l’île. Pour que le printemps apparaisse, pour que souffle le vent du renouveau, il devait disparaître sous les cendres du gouvernement actuelle afin qu’un nouveau Yogun plus juste s’élève. L’homme fit donc face aux ennemis en donnant un ultime ordre à ses troupes.

-Retournez tout de suite au campement. Je vais vous faire gagner du temps.

-Chef…

-Faîtes ce que je vous dis !


Adressant un dernier regard à l’un des piliers de la Révolution, les soldats s’éclipsèrent, les larmes aux yeux. La lance de bambou de Natoka voltigeait en repoussant la plèbe qui tentait de l’approcher. Le commandant jaillit à toute vitesse, mais sa lame fut repoussée par un mouvement précis du révolutionnaire. En un contre un, ils faisaient jeu égal… Mais bien évidement le Satoro n’hésitait pas à faire appel à ses soldats pour blesser Natoka qui était pris par ce duel. Le commandant maintenait bien trop la pression sur les épaules de son adversaire pour que celui-ci ne parvienne à tenter de contrer les offensives des assaillants qui l’entourait…



Un héritage de Wa


Aggaddon était resté silencieux face aux remarques de Sakuga durant le voyage. L’homme était jovial et sympathique, donc il ne parlait pour ne rien dire. Habitué au langage de cour royal rempli de sous-entendus et d’intrigues, cela était dépaysant certes, mais puisque le jeune homme cherchait à se libérer de toutes attaches sentimentales, cela avait tendance à l’agacer. Néanmoins, il ne fit mine de rien puisque c’était habituel. Il n’aimait personne, ne faisait confiance à personne, n’appréciait que rarement la compagnie d’autres personnes. Il devait donc jouer en permanence la comédie. Arrivés devant les deux gardes, ce fut l’ange qui prit la parole, surprenant plus ou moins le mathématicien qui allait s’exprimer. Au moins, il utilisait un langage approprié pour ce cas-ci. Il manquait encore une touche de solennité pour que cela soit véritablement aboutit, mais pour un pirate notoire c’était déjà très bien. Et puis… Sakuga avait déjà démontré son utilité, son efficacité et ses capacités d’adaptation par le passé, alors finalement ce n’était pas si étonnant que ça. Néanmoins, utiliser un langage distingué face à des révolutionnaires était-il vraiment la solution ? De plus, la tenue du Médixès indiquait clairement sa classe sociale et une certaine aisance financière. Il allait certainement devoir gagner la confiance de ce fameux Musashi Oda de la même manière qu’il s’était rapproché d’Erwin Dog, en se battant pour sa cause. Cependant, pour l’heure il devait imiter son collègue sinon son intervention n’aurait aucun sens aux yeux des deux gardes. Le nobliau extirpa donc sa rapière de son fourreau avant de la planter dans la terre après quelques mouvements de poignets qui firent décrire à la lame plusieurs cercles. Il fit ensuite tomber ses pistolets à silex au sol.

-Je pense que de tel formalité incombe plus au monde dont je suis originaire qu’à une armée contrainte de résider au milieu de la campagne. Vue l’état des choses, je pense que nous n’avons guère besoin de pareille cérémonie pour nous adresser d’hommes à hommes… Mais bien évidement, il ne dépend que de l’éminent Oda de choisir s’il souhaite nous recevoir au cœur de son humble camp afin que nous puissions discuter avec lui.

Les deux hommes s’occupant de l’entrée restèrent un instant silencieux en se jetant des regards. Ils étaient clairement mal à l’aise.

-Bien… Si c’est comme ça.

-On vous laisse entrer mais on garde vos armes.

-Fouille les quand même pour vérifier qu’ils ne cachent rien d’autres. Ils pourraient être des assassins recrutés par le Yogun !

-Pas bête !


Après une fouille sommaire, les deux étrangers se firent alors escorter jusqu’au milieu du camp sous le regard intrigué des rebelles. Bientôt, la silhouette du leader du mouvement s’extirpa de l’intérieur de sa tente pour s’adresser aux visiteurs.

-Qu’avons-nous là ? Que me vaux ce plaisir ? Je suis Musashi Oda, enchanté. Alors … Qui êtes-vous ?

Le tonnerre résonne dans les cieux


Première conséquence du choix de la destination : Victoire du Commandant Satoro Kosamazu à Senzo en écartant toutes possibilités pour qu'Inobuga rejoigne l'une des deux factions.

Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 256
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
13/120  (13/120)
Berrys: 6.604.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Dim 17 Juin - 22:48

Bluff ?


Pour l’instant le plan de Sakuga avait parfaitement fonctionné, Aggaddon semblait avoir compris que l’ange voulait discuter et négocier avec le chef de la rébellion du pays. Si le plan du bretteur lui semblait alors imparfait, il fallait qu’il le soit et exécuté de la meilleure des façons. Suivant les gardes qui avaient alors récupéré les armes, Sakuga commençait déjà à préparer ses répliques intérieurement. Il espérait qu’Aggaddon soit réactif, une manœuvre aussi grosse risquerait d’attirer des problèmes si les mots sont mal gérés et pas assez dosés.

Avec l’arrivée de Musashi Oda, quelques doutes commençaient à naître dans l’esprit de l’ange. Celui-ci manquait de quelque chose, d’une certaine prestance, il avait fort à parier que cet homme qui se tenait à présent en face de lui n’était pas le vrai Musashi Oda. Une autre idée qui pouvait se greffer au plan de Sakuga venait d’émerger dans sa tête. Il savait maintenant quoi dire quoi faire.

«  Ravi de vous rencontrer en chair et en os, Musashi Oda. Moi je ne suis qu’un humble mercenaire venant de Grand Line, mon nom est Sakuga Keigo. J’ai rarement vu un homme aussi confiant accueillant dans son camp lors d’une guerre civile, 2 personnes se disant mercenaires aussi confiant voyez-vous. Il est clair que j’aurais pu être un spécialiste de l’assassinat à main nue et vous tuer à votre apparition devant nous. Heureusement que ce n’est pas le cas, vous direz à vos gardes qu’il y a un très gros problème de sécurité ici quand même. »

L’ange était à la fois franc et fourbe sur ce coup-là, il attendait que son partenaire réagisse lui aussi devant toute cette mascarade. L’ange ne faisait pas réellement tomber le masque, il mettait en évidence le fait que ce fameux Musashi Oda n’avait l’air que d’être un amateur en matière de gestion de sa propre sécurité. Soit il avait affaire au véritable pirate, soit il avait affaire à un sosie qui n’était pas conscient qu’à tout moment la marine pourrait approcher des terres de Senzai Sazoka. Quoique le Médixès ajouterai au propos ou que Musashi Oda répondrait, Sakuga allait déjà mettre en place la seconde partie de son plan.

«  Que diriez-vous de signer un petit contrat qui pourrais vous faire gagner cette guerre et ainsi le pays vous appartiendrai. Ce que je propose est une solution certes fourbe mais qui dépasse peut-être tout ce que vous pourriez imaginer à l’heure actuelle. »

Sakuga voulait juste faire enfermer ce type, il était peut-être un leader d’une rébellion mais son plan consistait juste à faire preuve d’humanité ? Non cela était bien plus complexe, il allait le faire tomber tout droit dans la gueule du Yogun quelqu’en soit le prix...
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 450
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
59/250  (59/250)
Berrys: 25.805.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   Lun 18 Juin - 0:16



Un destin
scellé



Etakoda, Satoro Kosamazu

Caché derrière un buisson, Etakoda observait le Commandant Satoro Kosamazu revenir de son excursion à Senzo. Cela ne pouvait que signifier que le fils du chef était mort. Peut-être n’avait-il pas trahi les bandits au final. Cela importait peu. Tout se passait comme prévu. Un soldat s’approcha du Satoro pour le tenir au courant de ce qui se passait.

-Monseigneur ! Le Yogun a été très surpris d’apprendre que vous étiez parti à Senzo. Les troupes sont déjà en chemin pour le camp de la rébellion. Le Yogun a l’intention de les exterminer jusqu’au dernier !

-Il est partit sans moi ! Vite, rejoignons notre seigneur !


Le commandant fit volteface pour mener la charge. Son heure de gloire allez enfin venir. Les troupes quittèrent rapidement les lieux, laissant la capitale sans défense. C’était exactement ce qu’imaginait les bandits. Le Yogun se moquait totalement d’eux et les ignoraient. Il était ainsi évident qu’il ne prendrait pas la peine de protéger les lieux. Un sourire émergea sur le visage des scélérats qui se retournèrent pour lancer un regard vers le boss.




Mutaoshi Hotokoka "le Marécageux"

-En avant. Pillons et détruisons cette ville.



Un héritage de Wa




Sosie de Musashi Oda, Shinshishi


En sortant de la tente, le pirate Shinshishi se réfugia derrière le leader du mouvement rebelle.

-C’est donc eux les deux hommes que tu as évoqués ? Et bien ne t’inquiète pas. Comme convenu, nous acceptons que vous vous joigniez à nous et nous pardonnons vos crimes si vous participez corps et âmes à la bataille. Enfin, ceci étant fait, va voir Kasoya et il te dira ce que tu devra faire durant les trente prochaines minutes avant que nous partions affronter le Yogun.

Le sosie se tourna à nouveau vers les deux nouveaux venus, lançant un regard haineux à Sakuga qui venait de prendre la parole. Il allait intervenir quand Aggaddon prit la parole.

-Je t’en prie. Il doit faire avec des habitants non formés au combat. C’est normal qu’avec ce type de soldats la sécurité peut-être défaillante. Peut-être ne donne-t-il pas les consignes adéquates. C’es tout.

Le Médixès le sentait mal. Que tentait de faire le Keigo ? Pourquoi s’attirer les foudres de cet homme en plein milieu de son camp sous le regard de partisans qui croient dure comme fer à sa vision des choses ? Le nobliau serra les dents en faisant un pas en arrière. Prêt à toutes les trahisons en cas de force majeur, si le prétendu Oda, qui en effet ne dégageait pas l’aura d’un supernova, s’en prenait à eux, il ne se retiendrait pas pour se retourner contre Sakuga est rejoindre le mouvement de la révolution. Ce mathématicien vicieux était ainsi fait. Il n’avait confiance en personne et ne prêtait attention à ses alliés que tant que ces derniers se révélait utile. C’est d’ailleurs pour cela qu’il avait tué lui-même ses plus proches camarades à Muzika. Le Keigo renchérit en proposant un contrat de mercenariat. Le leader de la révolte garda une mine sombre avant de relever la tête tout en posant une main sur le manche de son katana.

-Nous ne disposons d’aucun fonds financier pour vous payer. Nous ne pouvons qu’accepter les intentions venant des habitants eux même. Chaque personne ici présente à payer lui-même son équipement. Si vous refusez de nous aider car vous ne serez pas payer, c’est tout naturel puisque c’est la nature même de votre métier, mais il est hors de question que je vous laisse allez proposer la même chose au Yogun.

La foudre se matérialisa autour du fourreau de Raijun que l’homme dégaina rapidement, suivit de la majorité des hommes présents qui pointèrent leurs armes en direction du binôme. Usant de sa vitesse surhumaine, le meneur des révolutionnaires s’approcha en un instant du Keigo qui semblait être le meneur du duo vu qu’il s’imposait sur l’autre, chose qui tenait au fait que le Médixès ne parvenait pas à saisir le plan du pirate.

-Si vous voulez vous en sortir vivant, partez de cette île sans attendre alors que nous gardons un œil sur vous.

Le tonnerre résonne dans les cieux


Seconde conséquence du choix : La capitale sans défense se fait attaquer par les bandits de la forêt.

Carte de l'île :
 
Forces des factions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Un héritage de Wa (feat Sakuga Keigo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sakuga Keigo [Fiche Technique]
» Que fera Préval pour protéger son héritage politique ?
» Célébrons la mise à jour 1.2 : Héritage
» Voyage vers Dol Amroth, l'héritage d'une lignée
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-