Partagez | 
 

 [Groupe 3] - Mars Reboot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 30 Mar - 2:23



Mars

Un fin sourire se dessina sur les lèvres de Massy en entendant la petite plaisanterie de son amie. Elle n’avait apparemment rien perdu de son entrain habituel, même si le bretteur perçut une petite hésitation sur le visage de la jeune femme. Si elle avait quelque chose sur le cœur, elle ne voulait visiblement pas en parler avec lui. Enfin, ce n’était de toute façon pas le moment pour ça, il y avait bien plus urgent à faire, comme s’occuper de ses satanées blessures. Un froncement de sourcil et une certaine lassitude de la part de son interlocutrice accompagnèrent la demande de soins du maudit. La doctoresse, d’une voix quelque peu autoritaire, lui interdit de partir tant qu’elle ne l’aurait pas soigné en profondeur. Aussi, elle le força à adopter une position assise plus convenable que celle qu’il avait auparavant. Le sabreur aux yeux particuliers pouffa de rire devant ce comportement. Pour éviter de vexer son la blonde, il lui expliqua directement la raison de son geste :

-« Haha. C’est marrant, tu me rappelles Bell ! Elle a exactement la même attitude autoritaire dans ces moments-là… J’imagine que tous les bons médecins ont ce trait de caractère. »

Comme on pouvait s’y attendre de la part d’une personne compétente comme Lilianna, elle s’occupa en priorité du plus grave, c’est-à-dire le dos. Elle s’agenouilla derrière l'épéiste et le prévint que cela allait faire un tantinet mal. Un sourire nerveux du kangourou suivit cette remarque tandis qu’il se retenait difficilement de ne pas pousser un hurlement de douleur. Ça aussi, c’était une manie que la blonde et la brune partageaient : minimiser la douleur du patient. Car oui, le zoan n’allait pas mentir, arracher la flèche était encore plus douloureux que de la faire entrer… Malheureusement, il ne pouvait pas dire qu’il ne l’avait pas cherché en restant aussi près de son adversaire. Mais bon, c’était là le prix de sa victoire et il devait l’accepter. Le jeune homme décida donc que ceci lui servirait de leçon : à l’avenir, il éviterait d’improviser n’importe comment.

Lorsque son amie lui demanda de retirer ses vêtements, l’Umbra obtempéra malgré une pointe de gêne qu’il savait assez irrationnelle au final. Il retira donc la partie supérieure de la seule chose qu’il portait : sa combinaison de Death Shade. La doctoresse avait confondu le vêtement avec une veste, mais l’épéiste ne lui en tint absolument pas rigueur. Après tout, il était vrai que pour un œil non-aguerri, sa combinaison pouvait facilement être confondue avec l'habit en question à cause de son style reflétant la veste fétiche du marsupial. Le nettoyage des plaies fut assez douloureux aussi pour le jeune homme, mais il tint bon là encore. Après un moment qui parut une éternité pour Massy, la femme médecin décida enfin de lui appliquer des bandages. Une fois ce processus terminé, elle s’occupa de la blessure à l’épaule, faisant faire quelques mouvements à son patient pour s’assurer que son bras allait bien. Au moment où la Windspell s’apprêtait à partir, le bretteur fit son ultime requête à la blonde qui, contre toutes attentes, accepta.

-« Merci, je te revaudrais ça ! » Lui sourit-il.

Pendant que son amie s’afférait sur le quatrième général, le kangourou se releva et saisit son sabre de la main gauche. C’était une chance que sa maîtrise de l’art du combat à deux lames l’ait conduit à devenir ambidextre. Cela avait franchement ses avantages dans la vie de tous les jours, ou tout simplement dans des situations comme celles-ci. Fort heureusement, aucun ennemi ne vint avant que la jeune femme n’ait terminé de prodiguer les soins nécessaires à Antonio. Aussi, la doctoresse put donc s’en aller soigner Sakuga sans problèmes. Apparemment, la bataille touchait à sa fin, et l’équipe des ennemis de Mars était bien partie pour emporter la victoire. Malheureusement, une multitude de pas synchronisés vinrent prouver à Massy que c’était encore loin d’être terminé. Un nouvel arrivant fit son entrée dans la salle avec une véritable petite armée. Il s’agissait très probablement du plus gradé des généraux si on en jugeait par sa prestance et son assurance qui rappelaient au maudit celles d'Anatole.


-« Bon sang ! » Jura le zoan. « Bien sûr que cela ne pouvait pas être aussi facile que ça ! »

Tandis que Shalon entrait enfin en action pour faire face au sabreur aguerri, la Ravi se dressait face aux sbires de ce dernier pour gagner du temps en faveur de Lilianna. La Nebula étant blessée, le pirate aux cheveux noir de jais se devait de lui filer un petit coup de main. D’autant plus que ces crapules s’étaient mises dans l’idée de s’attaquer à ses amis ! Bon, il ne connaissait pas vraiment Sakuga et la fille aux goûts bizarres, mais chacun d’eux lui avait sauvé la vie d’une manière ou d’une autre, et pour lui, c'était amplement suffisant pour les considérer comme des camarades. Une nouvelle détermination naquit dans les yeux du maudit qui s’empressa dans la mesure du possible de rallier la dépouille de Yakazana. Une fois sur place, il se baissa, grimaça de douleur à cause de son dos, et saisit le sabre du colosse. Par le plus grand des hasards, il se trouvait que lui et le deuxième général avaient les mêmes goûts en termes d’épées. Ce n’était pas plus mal puisque ça dispensait le zoan d’aggraver l’état du Tamohari, en partant du principe qu’il soit toujours vivant, et ça lui évitait de perdre du temps à extraire la lame de l’épaule ennemie.

C’est alors qu’une voix peu familière retentit derrière lui. Se retournant vers la personne qui avait dit ça, le jeune homme comprit qu’il s’agissait d’Aseri. La mercenaire voulait apparemment être payée dès maintenant. Ne voyait-elle donc pas que ce n’était pas le bon moment pour ça ? Le combat faisait encore rage et tout ce qui l’intéressait, c’était son porte-monnaie ? Était-elle vraiment si vénale que sa propre vie lui paraissait secondaire ? Enfin, le sabreur se garda bien de lui dire tout ça en face ou de lui montrer que sa demande le gênait. Maintenant, le problème était de savoir comment il allait répondre à la borgne. Il n’avait malheureusement pas le moindre berry sur lui à l’heure actuelle, même s’il entendait bien payer cette femme. Après tout, il n’avait qu’une parole, surtout qu’il ne savait pas mentir… Soutenant le regard de la primée, il décida de lui dire la stricte vérité :

-« Bon, je vais être honnête avec toi, je n’ai pas d’argent sur moi actuellement. Cependant, je compte bel et bien te payer, tu peux m’accompagner à la sortie de Mars pour ça. Oh, et ne t’inquiète pas, je ne compte pas te la faire à l’envers. Je n’ai pas réellement envie de t’affronter prochainement. Si tu ne tiens pas m’accompagner, je peux toujours te donner mon numéro de Den Den Mushi et on réglera ça plus tard… »

Une fois ces quelques mots prononcés, le jeune homme prendrait sa forme hybride et se dépêcherait de rejoindre Jade qui combattait toute seule l’armée de Carian. La jeune femme à la crinière écarlate ne dirait certainement pas non à des renforts vu son état. Toutefois, Massy avait un mauvais pressentiment, il s’attendait à ce que la mercenaire le poignarde dans le dos à tout instant. C’était plus de la paranoïa qu’autre chose, mais le fait est que ses sens étaient en ébullition. Le maudit était à l’affût du moindre coup en traître d’Aseri. Ainsi, si jamais elle tentait de lui lancer un couteau, il esquiverait et contre-attaquerait avec trois lames d’air du bras gauche la visant à chaque fois. Cependant, si elle allait au corps-à-corps, il ne pourrait très probablement pas esquiver, mais elle signerait sans aucun doute son arrêt de mort. La queue du kangourou s’enroulerait autour de sa jambe pour la faire trébucher, ou tout du moins l’empêcher de fuir, et il la finirait d’une estocade ventrale suivie d’un coup de garde de son autre épée en plein visage. Cela devrait être amplement suffisant pour la mettre hors d’état de nuire. Dans le cas où la tueuse à gages ne ferait rien contre lui, alors le maudit commencerait tout simplement à faire tâter de ses sabres les soldats de Mars. Le bretteur faucherait tous les ennemis qui le sépareraient de la Ravi, et une fois à côté de celle-ci, il lui dirait :

-« J’ai cru remarquer que ces malotrus t’importunaient, alors j’ai pris la liberté d’en mettre quelques-uns au tapis. Bref, je couvre tes arrières et tu couvres les miennes, qu’en dis-tu ? »



Code by Edward Lawrence



Résumé : Massy réagit aux soins de Lilianna et à l'arrivée de Carian & cie. Il révèle à Aseri qu'il n'a pas d'argent sur lui actuellement mais lui propose de l'accompagner à la sortie de Mars pour son paiement, ou de lui donner son numéro de Den Den Mushi pour en parler après. Il passe ensuite en forme hybride et se dirige aussi rapidement que possible (il est bien sûr ralenti par son dos) vers Jade. Cependant, sa paranoïa le pousse à se méfier d'une éventuelle attaque en traître d'Aseri. Si elle lance des couteaux, il arrive à esquiver à temps et contre attaque avec trois lames d'air de la main gauche. Si elle arrive au corps-à-corps, il n'est pas assez rapide pour esquiver mais enroule sa queue autour de la jambe de la mercenaire pour la faire trébucher ou simplement l'empêcher de fuir, de là il lui plante son sabre gauche dans le ventre et frappe son visage avec la garde du droit(le coup est bien sûr moins rapide que d'habitude pour ce bras). Si elle ne fait rien, alors il se fraye un chemin jusqu'à Jade en fauchant tous les ennemis qui lui bloquent le passage, et lui propose de se battre dos à dos.

Techniques utilisées :
Spoiler:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Lun 2 Avr - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Sam 31 Mar - 13:16



~ Mars Reboot ~


Passer la porte et avancer ou tourner le dos et fuir ? La décision qui mène à un nouveau monde


Arrivée auprès de Sakuga, elle s'était agenouillée et avait déposé son sac non loin. D'abord, ses prunelles se portèrent sur le visage de son patient. Celui-ci était encore conscient malgré les multiples blessures dont il avait été victime durant son combat. La demoiselle vit ses lèvres bouger et entendit le jeune homme se présenter et lui demander des soins. Une demande non un ordre. Ce blondinet qui avait dans un premier temps hérissé le poil de la doctoresse, de par son attitude précédente alors qu'ils venaient juste d'arriver et se rencontrer. Était-ce parce qu'il craignait la mort ou sa vraie facette, l'autre n'étant qu'un manteau de mensonge qu'il avait revêtu par méfiance. Allez savoir. Lilianna avait de toute manière prévue de lui venir en aide mais il était vrai qu'elle le trouvait plus agréable désormais. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire doux et sincère alors qu'elle lui répondit à son tour.

- Je vais faire mon possible.

Elle se mit à l'examiner plus en détail. Son faciès afficha une expression plus sérieuse et concentrée tandis qu'elle parcourait des yeux les plaies externes. Tout en se faisant, elle continua la conversation, aussi bien pour décliner son identité par politesse que pour donner une occupation au blessé.

- Je m'appelle Lilianna. Je suis médecin, ce qui tombe plutôt bien dans ton cas. D'ailleurs, si tu me permets, on va te retirer ton haut. Attention, ne fais pas de mouvements trop brusques.

La demoiselle l'assista donc dans cette tâche afin que, comme pour Massy, elle puisse travailler plus aisément. Elle aurait pu tout aussi bien déchirer le tissu pour s'octroyer la place nécessaire à ses manipulations mais elle doutait que le jeune homme ait sur lui un habit de rechange et qui sait s'il l'aurait bien pris. Pourtant, hormis de simplement lui cacher la vue, la Windspell ne souhaitait pas voir le vêtement se coller à la plaie au risque d'y laisser quelques fibres ou de l'infecter de quelque manière que ce fut. Une fois le jeune homme torse-nu, elle le laisserait se rallonger et commencerait à reprendrait son examen. Une zone de peau un tantinet bleuie notamment attirerait son attention à l'endroit où le poing de Yakazana l'avait impacté. Du bout des doigts, elle tâtonnerait doucement, observant dans un même temps les réactions de Sakuga. Un froncement de sourcil viendrait prendre place sur son visage. Tenant toujours au courant l'intéressé, elle expliqua ce qu'elle avait relevé de cet examen.

- Tu as subi un coup important à cet endroit non ? Certaines de tes côtes sont cassées. Malheureusement pour cela, on ne va pas pouvoir faire grand chose. Les os ne se ressoudent pas par magie. Le temps et le repos seront tes meilleurs alliés. En ce qui concerne cette immense balafre, on peut s'en occuper dès à présent.

Ce fut à ce moment-là que Julia les rejoignit, jugeant à son tour l'état de l'épéiste. Mais elle ne s'arrêta pas à de simples constatations. Elle s'installa à son tour, de l'autre côté du blondinet, face à notre amnésique favorite, proposant à celle-ci son assistance. D'un sourire, elle accueillit la nouvelle venue qui elle le pensait, était une alliée. La scientifique l'avait en effet déjà aidé peu de temps auparavant contre Ardo. La demoiselle n'avait donc aucune raison de ne pas lui accorder sa confiance.

- Merci. Ton aide sera la bienvenue. Si tu pouvais commencer à nettoyer un peu la plaie ça me ferait gagner du temps.

Ouvrant son sac et farfouillant dedans, elle sortit ce dont Julia aurait besoin et le mit à sa disposition. Ensuite, elle replongea la main dans son sac et en ressortit une petite bouteille contenant un peu d'un liquide transparent. La jeune femme en avait amené avec elle au cas où suur Kuraigana en même temps que le matériel de suture qu'elle sortit juste après. À la vérité, tout ce sac avait été préparé en prévision de ce qu'elle voulait faire sur l'île, ne sachant pas à quel point cela serait difficile ou ignorant l'état dans lequel elle se retrouverait. Ses réserves avaient été bien entamées à cause des présents évènements et elle ne savait pas ce qui surviendrait lorsqu'elle retournerait sur Kuraigana mais tant pis. Il fallait penser au présent et pour le moment, ce n'était pas elle qui avait le plus besoin de ce matériel mais ses compagnons d'infortunes. Aussi, elle hésita à peine quand elle prépara l'injection. Jetant un regard au jeune homme qui pourrait peut-être éprouver quelques doutes finalement, elle le rassura en lui jetant un rapide regard.

- Ne t'inquiètes pas. Ce n'est qu'un anesthésiant. L'anesthésie est simplement locale et malheureusement pour toi, elle ne durera pas plus d'un quart d'heure mais cela devrait rendre les soins moins pénibles.

Le médecin réalisa deux injections. La première se fit au niveau du pectoral droit et la seconde dans le droit de l'abdomen. Ainsi, elle pouvait couvrir la zone de la blessure causée par le général de Mars. Le temps de laisser le produit agir, elle prépara son fil et son aiguille. Elle évalua la longueur totale du fil et arriva à une constatation malheureuse. Celui-ci ne serait pas assez long pour lui permettre une suture parfaite. La blondinette n'avait en effet pas prévu, même pour sa propre personne, l'éventualité de devoir soigner pareille plaie. Soit, cela devrait être suffisant pour ramener ensemble les bords de la plaie et lui éviter de perdre trop de sang ou d'aggraver son cas mais le tout serait moins solide que ce qui aurait normalement été le cas. Lilianna préféra d'ailleurs l'avertir tout de suite au cas où celui-ci aurait en tête quelque folie pour la suite des évènements.

- Bon, je préfère te prévenir. Je n'ai pas la quantité de fil suffisante pour une blessure de cette taille. Je peux tout de même te faire une suture mais elle sera bien moins solide que ce que j'aimerais qu'elle soit. Aussi, s'il-te-plaît, ne fais pas de folies parce que si tu détruis les sutures, je ne pourrais pas te recoudre une deuxième fois.

Alors qu'elle reportait son attention sur la plaie, elle constata que Julia avait fait un travail soigneux et qu'elle n'avait pas besoin de revenir dessus. La plaie était déjà plus propre et la pirate pourrait directement se mettre au travail. Ce qu'elle fit sans perdre un instant supplémentaire. Sur ce point, la scientifique ne pourrait en revanche que peu l'aider parce que la manipulation du fil et de l'aiguille nécessitait contrairement à ce qu'on aurait pu l'imaginer, une certaine technique. Cependant, Lilianna lui demanda de préparer de quoi recouvrir la plaie pour éviter à celle-ci d'être trop exposée. L'affaire en soi ne fut pas bien longue. La doctoresse de par sa fonction avait acquis une certaine dextérité relative à sa fonction et bientôt, les deux bords de la blessure s'étaient retrouvés, maintenus ensemble par un solide fil noir. Une fois cela achevé, elle reposa son matériel puis nettoya une nouvelle fois la plaie avec l'aide de Julia. Toutes deux entreprirent ensuite d'enrouler Sakuga dans des bandages.

Elle vérifia ensuite les autres potentielles blessures, s'assura aussi du reste de ses fonctions vitales. La jeune femme avait fait ce qu'elle avait pu pour lui en l'état des choses. Avant de se redresser, elle passa la main sous la nuque du blondinet, l'invitant à redresser un tantinet la tête le temps qu'elle pose son sac sous celle-ci en guise de coussin. Ce n'était peut-être pas le plus confortable mais ce serait mieux que rien.


- Essaie de te reposer ne serait-ce qu'un peu. Ce serait bien si on pouvait se défaire des opposants restants seuls mais ce n'est pas impossible que nous ayons besoin de toutes les mains disponibles. Alors, au cas où les choses tourneraient mal, essaie de recouvrer tes forces le plus possible.

Sur ses mots, elle se redressa et commença à s'éloigner. Les nouveaux renforts étaient arrivés et il semblait tout aussi fort si ce n'est plus que ceux qu'ils avaient déjà affrontés. L'épéiste à l'allure svelte qui combattait présentement l'homme bête immobile depuis le début, semblait à craindre. Trop même. En le regardant pendant un moment bouger, il lui sembla que Carian était plus fort que ne l'était Ardo et la jeune femme n'était pas sotte. Elle doutait de pouvoir se défaire de lui toute seule. À l'instar du travail d'équipe qu'elle et Jade avaient fournies pour vaincre le lancier, le médecin jugea qu'il serait préférable une nouvelle fois de favoriser la supériorité numérique et la collaboration. D'ailleurs Massy semblait avoir eut la même idée puisqu'il se frayait un chemin vers la combattante à la chevelure écarlate. Voyant que sa partenaire allait avoir une aide, Lilianna regarda donc ce qu'elle pouvait bien faire. Elle s’avança donc prudemment sans passer au beau milieu du champ de bataille. C'est ainsi qu'elle se rendit compte à un moment donné qu'un troisième combat avait lieu plus loin. Curieuse, elle se dirigea vers celui-ci et découvrit un jeune homme en train de se débattre avec un adversaire à la carrure plutôt imposante. Ce premier semblait être une gêne pour le second mais rien ne garantissait sa victoire. La demoiselle, en effet, ne donnait pas cher de sa peau si Arata venait à porter quelques attaques bien placées à Karim. Aussi, lorsqu'elle aurait rejoint l'homme bête, le katana de nouveau dégainé, elle lui demanderait en toute sincérité.

- Serais-tu contre un peu d'aide ?

Après tout, la réussite de la coopération tenait de l'acceptation des deux parties et Lilianna ne tenait pas spécialement à affronter et ce tas de muscles et ce combattant à l'agilité bestial en même temps. Mais si ce dernier était de leur côté, les deux têtes blondes pourraient dans un premier temps s'associer pour mettre le Tomoe en échec avant de se retourner contre l'autre général. Du moins, c'est ce qu'elle envisageait être une solution. Après tout, plusieurs personnes de leur côté étaient blessées et/ou fatiguées. Arata semblait avoir été affaibli mais qui pouvait savoir ce que lui et son collègue leur réservait comme surprise. S'ils agissaient en solo, ils pourraient très bien tous autant qu'ils étaient, s'en mordre les doigts.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 315
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
113/120  (113/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 2 Avr - 18:53

C'est l'heure du cerveau d'agir !
La charmante demoiselle qui allait le soigner se prénommait donc Lilianna et elle allait soigner notre ange de service. La demoiselle avait commencé à prendre en charge notre héros, il en avait conscience si il ne se tenait pas tranquille il allait certainement passer l’arme à gauche. Le Keigo se laissait donc soigner par les mains expertes. Il grinçait un peu des dents à chaque fois qu’elle passait ses mains sur les blessures. Décidément, notre ange avait bien du mal avec les femmes, quand c’était Kizuro qui s’occupait de lui, il arrivait à se détendre mais là c’était impossible.
Qui plus est qu’il se faisait désormais soigner pas par une mais par deux jolies brins de beauté. Notre ange allait plutôt passer l’arme à gauche de se faire soigner par des jolies filles plutôt que de rester en vie.

Quoiqu’il en soit l’ange jetta alors un coup d’œil vers le combat de l’homme-bouc qui semblait perdre en vitesse au fur et à mesure que l’affrontement continuait contre celui qui semblait être le chef des généraux de Mars. Une idée qui venait de germer dans l’esprit de notre héros, un moyen d’en finir avec cet affrontement ou plutôt un moyen de le faciliter assez pour que tout le monde puisse avoir un maximum de répit.

«  - Excuse-moi Julia que tu t’appelles t’es bien une scientifique toi aussi nan ? J’aurais besoin de ton aide, est-ce que tu pourrais fouiller dans mon sac normalement ma boîte à outils est dedans . »

L’ange demandait de l’aide à la scientifique, si il ne pouvait plus utiliser sa puissance physique et ses techniques de bretteurs, il allait utiliser ses talents d’ingénieur pour aider du mieux qu’il pouvait les autres. En espérant qu’on allait lui passer son sac et ses outils, il se mettrais au travail, il devait réactiver un mécanisme qu’il s’était promis de ne plus utiliser avant qu’il n’ait atteins un niveau suffisant sans avoir besoin d’utiliser ceci. Si le Keigo n’était pas spécialement en état de se battre, créer des choses par contre il en est capable. Fermant les yeux et se rappelant toute ses aventures avant aujourd’hui, il allait essayer de régler un problème de manière simple et efficace ou plutôt pour régler ce souci de fatigue et de différences de forces entre les différents acteurs de ce combat.

«  - Si tu veux, tu peux m’aider j’ai pas mal d’idée derrière la tête pour en finir vite fait et bien fait ! »,Dit-il en s’adressant à Julia .

L’ange regarda alors sa Dial-Blade et se mit alors au travail dessus… Il allait la remettre à son état d’origine ou du moins la rendre aussi dangereuse qu’elle était à l’origine….


Résumé : Saku se tient tranquille pendant qu'on le prends en charge, il est plutôt sous le charme de Lili et Julia donc il est tranquille, après avoir regardé le combat de Shalon contre Carian, Saku demande alors à Julia de lui passer ses affaires et se mets au travail sur sa Dial-Blade pour remettre le Heat-Dial dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 107

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 2 Avr - 22:33

Le loup solitaire, bien entouré ces derniers temps, avait réussi à atteindre un œil de sa cible. Il arborait la victoire avec le délicat toucher du sang sur ses doigts. C'était une véritable aubaine, un moyen si plaisant de vivre la future mort de son adversaire. Un sourire s'élargit sur son visage tandis qu'il empruntait presque un petit cri de victoire qui ne fut que de courte durée. Le point de son adversaire vint le balayer et l'envoyer valser à une vitesse éblouissante. Il sentit son corps voltiger comme une poupée de chiffon. Lorsqu'il entra en contact avec le sol, quelques mètres plus loin, quelques unes de ses côtes s'étaient déjà fêlées sous l'action de son adversaire. Peut-être que l'une d'entre elle était brisée, à vrai dire qu'il ne ressentait pas la douleur de manière aussi prononcée que prévue : l'adrénaline faisait le reste.

Titubant un bref instant, il se remit sur ses pieds. Il avait de toute évidence affaire à un adversaire suffisamment puissant pour l'emmerder, mais pas assez pour le tuer en un coup. Enfin, quoique s'il subissait encore quelques attaques dans le genre de plein fouet, il pourrait y laisser la peau. Mais bon, comme disait si bien l'adage, ne jamais vendre la peau du loup avant de l'avoir tué... Ou quelque chose comme ça, bref.

    - Un peu d'aide ? Le bouc en aura plus besoin que moi. Je peux au moins le retenir le temps que vous preniez soin de l'autre taré...

C'était du coin de l'oeil que Karim avait pu analyser la situation et prendre la décision qui s'imposait. Il avait pu observer les premiers temps la demoiselle faire face à son adversaire, en compagnie de l'autre femme au caractère dur. Souriant, l'Ookami lâcha une dernière phrase avant de repartir à l'assaut :

    - Je te rejoins dès que j'ai fini ici, humaine.

Bien qu'il n'y croyait pas. Au moins, il avait divisé le champ de vision de son adversaire, ce qui lui donnait un avantage considérable. Il ne lui restait plus qu'à profiter de sa vitesse, et de l'adrénaline qui ne tarderait pas à devenir insuffisant pour ignorer la douleur. Ainsi, même si la belle ignorait sa demande, et il ne lui en voudrait pas, il déciderait tout simplement de profiter de derniers instants de faiblesse de son ennemi pour le contourner de son côté aveugle. Il ne lui faudrait que quelques instants pour accomplir cette opération relativement aisée, et quiconque pouvait profiter d'un tel moment pour le prendre de faire. En réalité, il y avait de quoi l'achever dès à présent... Pour un duo, pas pour une personne seule.

Se targuant d'être malgré tout un combattant au corps à corps, le loup s'élança sur sa proie avec une déconcertante aisance. Il se forçait, de toute évidence. « Putain de contrecoup » se dirait-il dans sa tête tandis que la première réelle douleur viendrait freiner ses mouvements au dernier moment.

Sautant derrière son adversaire, Karim mettrait tout son poids au niveau de ce dernier pour que, combiné à l'action du boulet, il tombe vers l'avant. Il réaliserait alors un coup d'une puissance relativement importante... Pour frapper sa colonne vertébrale. Il fallait le briser en deux, lui faire réaliser que l'ère de sa toute puissance était terminée. À plusieurs reprises, il s'acharnerait sur le même point, de sorte à le fragiliser...

Citation :
Karim se prend un coup dans les côtes. Il utilise l'angle mort de son ennemi pour le prendre par derrière, le faire chavirer et s'acharner sur sa colonne vertébrale.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1413

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Mer 4 Avr - 11:47




Aseri, mercenaire primée à 33.444.555 berrys, et Ravi Jade, Nebula, primée à 299.000.000 berrys.

Elle aurait pu tenter de l'attaquer dans le dos, mais elle n'en fit rien. Pourquoi ? Par peur de représailles ? Pas vraiment. Massy n'aurait eu aucune chance de lui rétorquer judicieusement, dans une telle posture : il avait grossièrement ouvert sa garde en lui tournant le dos, et Aseri n'était pas une tueuse en série célèbre pour rien. Elle était parfaitement capable d'user d'un coup létal pour le tuer subitement, sans qu'il ne puisse lui répondre d'aucune sorte. Et, contrairement à ce que le kangourou semblait penser à son sujet, elle avait encore un certain nombre de cordes à son arc qu'elle ne prévoyait pas d'utiliser ici, au sein du siège de Mars... Non, ce qui vraiment la força à demeurer immobile et à passer l'éponge cette fois-ci, ce fut le fait que tuer le kangourou ne l'aurait pas payée davantage que de le laisser en vie. Elle estimait avoir les compétences nécessaires pour intenter à sa vie même s'il était en pleine forme : autrement dit, lorsqu'ils sortiraient d'ici, elle pourrait surveiller ses faits et gestes jusqu'à ce qu'il lui offre son dû. Un bref coup d’œil en direction de Sakuga suffit à lui faire froncer les sourcils, curieuse de savoir si le blondinet avait davantage d'honneur et de fierté que son compagnon tout de noir vêtu. Elle n'aurait pas dû se jeter dans la mêlée avant de percevoir une avance de leur part... La situation ne l'avait pas aidée à réagir en temps et en heure, à cause de la précipitation, mais elle entendait bien se rattraper à l'avenir en les forçant à payer, un jour ou l'autre. De toute manière, leur dette était inscrite, et elle la conservait dans un petit coin de sa tête jusqu'à ce qu'elle soit dûment payée... Quant au reste, elle n'avait plus qu'à savoir ce qu'elle allait bien pouvoir faire ici bas, le temps que le conflit cesse de s’entériner et enfin s'estompe. Le patron des lieux affilié à Kokuwo Makui continuait à tenir tête à l'homme-bête sans rencontrer de franc succès jusque-là. Ils disposaient peut-être de plusieurs dizaines de secondes avant que son avantage ne soit irrémédiable et acté sur son assaillant pondéré... Temps qu'ils devaient mettre à profit. La blondinette était allée rejoindre l'homme-loup contre le dernier général encore debout, exception faite de Carian... Et les sbires avaient à faire à Jade et à Massy. Autrement dit ? Il n'y avait aucune urgence. La mercenaire se contenta donc de s'agenouiller à son tour, posant ses mains sur ses cuisses en regardant les affrontements se prolonger. Nul besoin de s'essouffler : si elle en ressentait l'avis, elle aurait l'occasion d'être utile face au premier général, manifestement plus débrouillard que ses sbires.

De son côté, Jade parvenait à s'occuper de la piétaille sans trop de soucis : elle était une pirate du Nouveau Monde et, même diminuée, elle disposait de capacités analytiques et réactives de l'ordre du divin, du point de vue de soldats de cette faiblesse et de cette lenteur. Elle était capable d'anticiper la moindre de leurs actions, de détourner leurs fusils avant qu'ils n'aient l'occasion de tirer, et surtout de les trancher avec une puissance éblouissante. Ainsi, lorsque Massy vint à son tour faire parler ses lames, la plupart des soldats se mirent à tressaillir et prirent la décision temporairement salvatrice de s'écarter de ce duo d'acier certes improbable, mais néanmoins redoutable de leur point de vue. La Ravi, de son côté, se contenta de jeter un regard relativement mauvais de son œil unique à l'homme-kangourou et de lui rétorquer avec sa froideur coutumière, prouvant qu'il faudrait plus de quelques passes d'armes pour gagner son estime et son affection.

-Je n'ai pas besoin que tu couvres mes arrières. Et je ne couvrirai pas les tiennes.

Était-ce un défi ? Possible. Pour l'épéiste à la crinière ardente, ces rigolos là n'étaient ni plus ni moins qu'une espèce de formalité dont elle n'allait pas tarder à se délester, avec ou sans l'aide du nouvel intervenant. Restait à savoir si ce dernier était aussi compétent qu'elle ou si, à cause de ses blessures notamment, il risquait de devenir un poids mort. Loin de s'en soucier, songeant que de toute façon, s'il succombait à de tels sous-fifres, il ne serait à l'évidence d'aucune aide face à Cairan, la Nebula s'en retourna à l'action, balayant trois de ses adversaires d'un simple mouvement circulaire et horizontal, par le biais de la largeur disproportionnée de sa claymore. Son regard papillonna un court instant jusqu'à Shalon, dont les gestes précis et méticuleux demeuraient focalisés sur la défense et l'esquive. Encore quelques instants, c'était manifestement ce qu'il pouvait leur offrir... Et c'était ce qu'elle entendait bien mettre à profit, d'une manière ou d'une autre.


Vive Julia, la Pile, Membre d'une Division de la Section Scientifique.

Face à l'expertise manifeste de Lilianna qui décida d'engager les soins, Julia se plaça docilement et humblement en second plan et s'en tint à ce que l'autre blondinette lui demandait, tâchant de la seconder au mieux. Après tout, même si elle était membre d'une division de la Section, elle n'était pas forcément doctoresse de profession, contrairement à la jeune pirate. De surcroît, la Pile n'était en vérité pas entrée dans la Section Scientifique sur base de son génie en la matière, mais bel et bien de son adhésion au corps des gardes et des protecteurs de ces savants au service du Gouvernement Mondial. En d'autres termes, même s'il lui arrivait parfois d'offrir des coups de main, elle n'était que très rarement susceptible de se mettre au premier plan pour mener ce genre d'opérations d'elle-même... L'opération, au final, put se dérouler sans encombre : certes, le temps remplirait avant toute autre chose son office, mais pour l'heure, l'état de Sakuga était à tout le moins stabilisé. Restait à voir s'il allait résister à l'appel du conflit ou s'il allait tâcher de se reposer au maximum afin de recouvrer ses forces : actuellement, mieux valait qu'il restreigne ses mouvements. Ainsi, alors que la Vive s'apprêtait à s'en retourner au conflit et alors que la doctoresse contournait les combats pour aller prêter main forte face à l'ennemi de l'autre côté des portes, la demande de l'épéiste coupa la première dans son élan et elle cligna des yeux, quelque peu hébétée, avant d'opiner du chef avec conviction et satisfaction.

-D'accord ! Je vais t'aider !

Elle ne pouvait que l'encourager s'il décidait de revêtir un rôle plus secondaire, de soutien : après tout, son état physique devait nécessairement le conduire à demeurer en retrait. Un bref coup d’œil en direction de Massy, de Jade et surtout de Shalon permit à la scientifique de se rasséréner quelque peu : pour le moment, la situation était sous contrôle de leurs côtés, et elle ne pouvait dans l'absolu pas leur être d'une grande aide. Autant aider le blessé, s'il était effectivement en mesure de créer quelque chose qui puisse les mener à la victoire...


Tomoe Arata.

Il sentait tout un côté de son visage poisseux mais, au-delà de la douleur, ce qui l'emmerdait vraiment, c'était l'arrivée apparente de l'une des alliés du loup. Même si ce dernier avait l'air de vouloir livrer bataille seul, Arata ne pouvait dans ce cas de figure qu'être aux aguets. Ce foutu clébard était déjà suffisamment insaisissable tout seul... Alors y rajouter une autre combattante ? Il préférait ne pas y songer, et se concentrer sur la course de son assaillant qui, s'il avait bel et bien été durement touché par sa réplique, semblait encore et toujours être en mesure de crapahuter et de virevolter avec une aisance remarquable. Le Général pesta un instant durant, tâchant de se concentrer sur la course folle de son opposant sans pour autant ignorer l'épéiste qui pouvait tenter de profiter d'une ouverture : la suite des événements allait être particulièrement cruciale et il allait devoir lutter avec un soin tout particulier des détails s'il ne voulait pas perdre aussi lamentablement que le reste de ses compagnons. Carian comptait sur lui, et il entendait bien ne pas le décevoir... Alors certes, le loup était plus rapide et plus agile qu'il ne le serait potentiellement jamais, la faute à leurs carrures assurément différentes, mais il possédait encore et toujours l'avantage de la force physique et de la robustesse. Les coups qu'il avait déjà pu endurer n'y changeait rien : un impact de sa part équivalait à une dizaine de celle de son ennemi. Tant qu'il ne laissait donc pas le loisir à Karim d'atteindre des points plus fragiles, il pouvait conserver l'ascendant... Cette perspective força le Tomoe à serrer le boulet dans sa main droite tout en suivant la course folle de son ennemi du regard. Lorsque celui-ci se déroba dans son angle mort, le général, combattant sage, parvint à comprendre les objectifs de l'homme-bête instinctivement. S'il ne fut pas assez réactif pour empêcher l'intrus de le toucher, il le fut néanmoins suffisamment pour éviter une grossière et aberrante déconvenue.

Car si la première bousculade du loup parvint bel et bien à le toucher, et si le coup qui s'en suivit pu également atteindre la colonne vertébrale du colosse, ce ne fut pas suffisant pour l'incapaciter irrémédiablement : certes, un grognement rauque quitta ses lèvres, mais les mouvements d'Arata n'en furent pas moins mordants et intelligents. Vif et virulent, il pivota en tendant son bras droit, menaçant donc Karim d'une offensive circulaire et horizontal pour le cueillir d'un coup de boulet en plein dans les côtes. Le Général venait de comprendre qu'il s'agissait là d'une lutte sur le long terme : la solidité et la puissance brute contre la vitesse et la souplesse. Il était donc prêt à en tirer profit jusqu'à ce que son assaillant réalise la moindre erreur, qui pourrait d'avérer fatale...



Vous avez 72h pour poster, chacun votre tour. L'ordre est le suivant :
Massy - Lilianna - Sakuga - Karim.
Vous pouvez changer de place à tout moment avec l'un de vos camarades, à condition évidemment d'être tous les deux d'accord et d'en avertir le MJ (moi, Nakata /o/), que ce soit par skype, par MP...
Si vous ne pouvez pas poster un tour, n'hésitez pas à me prévenir au préalable aussi, histoire qu'on perde le mois de temps possible. Dans le cas d'une absence involontaire au dernier moment, ne vous inquiétez pas, glissez moi juste un petit MP et je m'organiserai jusqu'à votre retour Wink

Dans l'ordre :
Massy > Aseri laisse couler, mais demeure en retrait pour l'instant. Peut-être qu'elle réfléchit, peut-être qu'elle se repose, peut-être qu'elle fait la gueule et qu'elle arrête de combattre tant qu'elle n'est pas payée... Qui sait ! Ensuite, Jade retourne à l'assaut. Je ne précise pas mais les soldats sont trop faibles pour vous opposer la moindre résistance. Tu peux, de fait, les PNJiser. Vous avez les capacités nécessaires pour les achever durant le tour prochain (mais à la fin du tour prochain, vous n'aurez pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre de vraiment constructif ^^).

Sakuga > Julia reste à tes côtés et, conformément à ta demande, te soutient !

Karim Lilianna > Karim touche Arata mais pas assez sévèrement : ses appuis étaient bons, cette fois-ci, et il était préparé au choc et qui ne le fait donc pas tomber. Le coup dans la colonne entame sa résistant mais n'en vient pas de suite à bout. Quant au reste, il réagit en tournoyant pour frapper Karim sèchement, en utilisant le boulet au corps-à-corps, sans le lancer.

Jade est niveau 36. (Lvl 21 considérant ses blessures)
Carian Mervault est niveau 26.
Shalon est niveau 24.
Yakazana est niveau 23.
Julia est niveau 20.
Arata est niveau 20.
Ardo est niveau 20.
Antonio est niveau 19.

Aseri est niveau 18.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Jeu 5 Avr - 0:30



Mars
Apparemment, Jade ne semblait pas être très chaude à l’idée de coopérer avec Massy. Était-ce par simple fierté ou bien ne lui faisait-elle pas confiance ? À moins qu’elle ne le perçoive plus comme une gêne qu’autre chose ? Si c’était le cas, le maudit allait se faire une joie de lui prouver que blessure ou non, il n’était pas à prendre à la légère. C’est donc avec un petit sourire de défi qu’il haussa son épaule valide, la gauche, et répondit à la Ravi :

-« Très bien, comme tu veux. Ce n’est pas comme si ça allait changer quoi que ce soit à l’issue de ce combat. »

Une fois cela fait, il s’avança vers les hommes à l’opposé de la Nebula qui, il n’en doutait pas, devrait être capable de se charger de ses ennemis. En parlant de ces sous-fifres, le kangourou devait avouer qu’ils n’étaient pas totalement idiots. Après tout, ils avaient eu la présence d’esprit de s’éloigner lorsqu’il était venu seconder l’épéiste à la chevelure écarlate. Encore maintenant, ils hésitaient à lancer l’assaut alors que leur adversaire s’approchait dangereusement. Soit ils avaient déjà compris que leurs chances de l'emporter étaient nulles, soit ils étaient tétanisés par la peur… Dans les deux cas, cela ne rendrait la tâche que plus facile au zoan. Alors, un tireur un peu en retrait s’activa pour le mettre en joue. Arquant un sourcil, le jeune homme ne put s’empêcher de ressentir une certaine forme de respect pour lui, le seul soldat du lot ayant un minimum de courage apparemment. Cependant, son assaut n’était pas moins voué à l’échec, comme le prouva l’Umbra qui, d’une simple lame d’air, lui fit mordre la poussière.

-« À qui le tour ? » Lança-t-il sans perdre son léger sourire.

Cette action et les paroles qui suivirent réveillèrent les autres soldats de leur transe. Ce faisant, la première vague déferla sur le sabreur qui se prépara à les mettre hors d’état de nuire eux aussi. La vraie bataille commençait maintenant, et elle risquait d’être assez difficile… Pour les représentants de Mars, cela va de soi. Pour ouvrir le bal, un épéiste tenta une grossière attaque frontale, qu’avait-il donc derrière la tête ? L’Umbra eut bien vite sa réponse sous la forme de deux de ses camarades essayant de profiter de sa parade pour le prendre en tenaille par les côtés. En théorie, c’était une très bonne stratégie. En pratique, c’était tout simplement stupide puisque le marsupial n’avait qu’à repousser le premier puis sauter en arrière pour esquiver. Ce qu’il fit d’ailleurs, laissant les deux imprudents s’empaler tous seuls. Franchement, s’ils étaient tous aussi stupides, le bretteur ferait aussi bien d’aller aider l’homme bête… Un homme placé à quelques mètres derrière lui saisit cette opportunité, c'est-à-dire le léger manque d'attention du maudit. D’un bond, il tenta de trancher le pirate d’un coup de taille vertical. Ça aurait peut-être pu marcher s’il ne s’était pas mis à crier comme un abruti qu’il allait venger ses frères d’armes. D’un pas chassé sur le côté, Death Shade évita l’attaque surprise pas si surprenante.

-« Petit conseil d’ami : les attaques en traître sont plus efficaces si on reste silencieux. » Soupira-t-il, atterré.

La bonne parole répandue, Massy se contenta d’un simple coup de coude pour éloigner l’ennemi qui tomba à genoux, se tordant de douleur. Les compagnons du soldat ne tardèrent apparemment pas à appliquer ce conseil, d’ailleurs. Un petit groupe de tireurs un peu en arrière mirent le marsupial en joue tandis que le premier épéiste, celui qu’il avait repoussé un peu plus tôt, retentait sa chance. Le maudit, ayant remarqué du coin de l'œil leur petit manège, para le sabre de son adversaire puis, par réflexe, se décala de sorte à se trouver pile derrière lui. En toute logique, cela devrait amplement suffire à décourager les fusilleurs qui arrêteraient leur offensive par peur de blesser l’un des leurs. Malheureusement, le zoan s’était lourdement trompé puisque ses ennemis avaient continué leur assaut, criblant de balles le pauvre type devant lui. Alors que son bouclier humain tombait irrémédiablement au sol, une profonde colère envahissait le bretteur pâle. Comment pouvaient-ils sacrifier aussi facilement leurs camarades juste pour le toucher ? Cela le dépassait complètement, mais il n’allait pas laisser une telle action impunie.

L’Umbra avait un code d’honneur peu orthodoxe sur certains points, mais ça ne l'empêchait pas de valoriser grandement le concept d'amitié. De ce fait, il ne supportait en aucun cas les personnes prêtes à sacrifier leurs compagnons pour arriver à leurs fins, ce qui expliquait sa réaction assez disproportionnée. En effet, le zoan s’était mis en tête de faire payer les coupables de ce meurtre, et pour ce faire, il s’était mis à courir vers eux à toute vitesse. Naturellement, les concernés paniquèrent rapidement en voyant cet homme kangourou de deux mètres de haut leur foncer dessus. Aussi, leur premier réflexe fut bien évidemment de faire feu sur les seuls endroits qui leur garantiraient d'arrêter le monstre : sa tête et sa poitrine. En réponse, le marsupial reprit forme humaine sans arrêter sa charge, le prémunissant ainsi des balles mortelles. Une fois à portée des tireurs, le maudit se retransforma en Kangaman et n’hésita pas une seule seconde quant à la marche à suivre. Déviant le fusil du plus proche grâce au sabre de sa main droite, le jeune homme trancha le soldat avec sa lame gauche avant de le projeter violemment sur ses comparses d’un coup de pied. Cependant, tous ces mouvements brusques ne furent pas sans conséquences, comme le souligna son léger grognement de souffrance. En effet, il fut pris d’atroces douleurs au niveau du dos, et comme un malheur ne vient jamais seul, deux de ses ennemis en profitèrent pour essayer de l'achever. On pouvait facilement lire une certaine assurance sur leurs visages alors qu'ils abattaient leurs sabres sur le marsupial endolori.

-« Il… en faudra plus… pour m’arrêter. » Leur dit-il, toujours sous le coup de la douleur, en parant in extremis leurs attaques.

Comme le disait si bien le proverbe : on ne vend jamais la peau du kangourou avant de l'avoir tué. Ce dernier le prouva donc en repoussant ses assaillants, un peu plus difficilement avec celui sur sa droite, puis se mit en position défensive. L’épéiste aux pupilles particulières avait beau dire ce qu’il voulait, se prendre un coup de la sorte, même de la part de faiblards comme eux, ne lui ferait pas du bien. De plus, il y avait un autre avantage à rester sur la défensive : ne pas trop solliciter son dos. Il avait mis de côté son état seulement quelques instants et avait failli le payer très cher. Enfin, son erreur avait eu au moins un point positif : lui rappeler ses limites. Si cette leçon n’allait pas s’avérer incroyablement utile contre ce qu'il restait de ces types-là, elle serait sans aucun doute salvatrice lorsque viendrait le moment d’affronter le premier général. Oui, apprendre de ses échecs dans le but de devenir assez fort pour faire une véritable différence… C’était encore la meilleure solution pour être en mesure de réaliser son rêve un jour. Et dire qu’il devait cette réalisation à la dérouillée que lui avait filée le garde du corps de Mélinda… C’en était tellement risible que Massy ne put s’empêcher de se laisser aller à petit rire sincère avant de murmurer pour lui-même :

-« Gare à toi, Anatole ! La prochaine fois qu’on se rencontrera, je serais capable de tenir plus de cinq secondes face à toi ! »



Code by Edward Lawrence



Bon, j'ai pu me libérer le temps d'écrire ça, par contre je n'ai pas trop le temps de relire pour l'instant, du coup désolé pour les possibles fautes. Je corrigerais ça quand j'en aurais le temps.

Edit: Relu, amélioré et corrigé ^^

Résumé : Massy hausse une épaule en voyant le manque de coopération de Jade puis affronte les soldats. Il s'occupe des premiers sans problème puis charge trois tireurs en oubliant ses blessures. Après s'en être débarrassé, son dos commence à lui faire mal et il manque de se faire blesser par deux sabreurs. Il les repousse (en galérant un peu avec le bras à l'épaule blessée), puis passe sur la défensive en retenant la leçon. Oh, et il se met à rigoler à la fin sans que qui que ce soit ne puisse vraiment comprendre pourquoi. (A moins que Jade ait une bonne ouïe.)

Techniques :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 6 Avr - 16:21



~ Mars Reboot ~


Passer la porte et avancer ou tourner le dos et fuir ? La décision qui mène à un nouveau monde


Le bouc ? Lilianna tourna la tête vers celui-ci, regardant où ils en étaient de leur côté. À dire vrai, aucun des deux combattants n'avait pris l'avantage sur l'autre présentement. Carian n'était pas mauvais mais Shalon se montrant prudent et jouant sur la défensive, il arrivait à lui tenir tête à lui seul. Pour combien de temps, nul ne saurait le dire. En revanche, la blondinette doutait que le combat contre ce général de Mars s'achèverait avant celui de Karim. Constatation qui empêcha notre amnésique favorite de quitter les lieux. En effet, Arata et son jeune opposant étant plus vifs et virulents dans leur manière de combattre, la joute pouvait rapidement tourner en faveur de l'un des deux. Et si elle ne voulait pas spécialement manquer de confiance en l'un de ses coéquipiers, c'était chose dangereuse que de repartir. S'il arrivait que ce soit le Tomoe qui l'emporte, non seulement l'équipe des intrus de Mars se verrait privée d'un guerrier, mais en plus, ils devraient certainement gérer cette masse musculaire en plus de l'autre épéiste. Situation peu enviable. C'est pourquoi Lilianna ne put se résoudre à lui tourner le dos. En espérant que son nouveau partenaire de combat ne lui en tiendrait pas rigueur.

La question maintenant était de savoir comment elle pourrait apporter une aide pertinente à l'homme bête. Arata étant doté d'une bonne constitution, la demoiselle n'était pas friande à l'idée de recevoir un coup de sa part. Et sa masse musculaire n'en faisait pas automatiquement un phénomène de lenteur même si, sur ce plan Karim et elle pouvaient lui être supérieur, surtout à deux. En effet, avec un œil en moins, le subordonné de Makui ne pourrait constamment suivre le duo du regard. Essayer de profiter des angles morts de leur adversaire pour pouvoir lui porter des attaques était une stratégie presque trop simple mais efficace si bien exécuté. Toutefois, à moins d'atteindre un point vital, il serait difficile de le mettre hors d'état de nuire avec une seule attaque. Il faudrait éventuellement l'avoir à l'usure.

Dans un premier temps, voyant que leur ennemi s'acharnait sur le loup qui avait visé son dos, le menaçant d'un instant à l'autre d'un coup de boulet, Lilianna décida d'intervenir. Épée en main, elle s’élança vers le Tomoe, la pointe de la lame dirigée vers la main tenant le boulet. Si elle le pouvait, la doctoresse lui infligerait une blessure à la main, de sorte à limiter l'utilisation de son arme principale. Il avait encore d'autres projectiles du genre à sa ceinture et empêcher leur opposant de les jeter voire même de les tenir leur fournirait un bon avantage. Avec une incapacité suffisante, il serait forcé a minima de changer de main ou de tactique. Restait à savoir s'il la verrait arriver. Cependant, la jeune femme se tenait prête. Elle avait failli faire l'erreur une fois en prenant un ennemi par derrière de sous-estimer son attention. Ardo le lui avait appris. Aussi, les yeux fixés sur l'homme aux boulets, elle se tenait prête à avorter son propre assaut et à esquiver un potentiel contre de l'ennemi. Si cela arrivait, elle aurait au moins la petite victoire d'avoir temporairement détourné son attention de Karim qui aurait un peu plus le champ libre pour agir. De son côté, même si son attaque échouait, elle n'en resterait pas là et attendrait une nouvelle opportunité, enchaînant pendant ce temps quelques attaques basiques à l'épée, visant davantage les mains quand ce n'était le ventre, le cœur ou la jugulaire si elle voyait une opportunité de le faire. Après tout, il n'était pas question d'attendre dans la passivité. La Windspell forcerait les ouvertures à être plus fréquentes peut-être plus dangereuses pour Arata et ce, que les coups les plus féroces soient finalement portés par elle-même ou par le loup.


- Désolée, dirait-elle pour Karim dès lors qu'elle aurait déjà attiré l'attention de l'adversaire et donc plus besoin de se montrer particulièrement silencieuse. Je me suis juste dis que plus vite tu aurais fini, plus vite tu pourrais nous rejoindre. Nous irons l'aider ensemble.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 315
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
113/120  (113/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 9 Avr - 21:52

Le cerveau est meilleur que les muscles
Les mains de Sakuga travaillaient sans cesse, le mécanisme de sa Dial-Blade en avait pris un choc. Il n’avait jamais révisé son bijou avant aujourd’hui et il fallait qu’il fasse vite, tout était dans le système d’ancrages des Dials qui était pas mal endommagé. Il fallait le réparer ou du moins le rafistoler assez bien pour que la solide arme retrouve à moitié sa puissance d’antan. Ce n’était pas pour le Keigo mais bien pour vaincre cet adversaire qui avait l’air de mettre à mal l’homme-bouc. Le cerveau de l’ange bossait aussi pas mal il avait déjà dans sa tête un plan d’une arme de poing capable de renforcer considérablement les assauts de l’homme-loup contre son adversaire lui qui semblait aussi en difficulté. C’était l’heure de prouver au monde son premier amour, l’amour de la création d’armes.

Il regardait alors la blonde nommé Julia et s’adressait à elle avec la plus grande gentillesse du monde :

«  - Donc j’aimerais que tu récupères le gantelet en acier du cadavre que j’ai laissé non loin et j’aurais aussi besoin d’un pistolet. », dit-il.

Il essayait de rester le plus calme possible avant d’insérer le Heat-Dial dans la Dial-Blade, la lame avait perdu son système de 4 dials pour en laisser un seul et le Heat-Dial ne pourrais certainement pas être remplacé à l’avenir. Il fallait maintenant le transporter au front pour que quelqu’un apte à combattre puisse l’utiliser. L’épéiste avait besoin d’un postier, et Aseri semblait apte à prendre ce poste.

« - La mercenaire, j’ai promis que j’allais te payer et je le ferais j’ai la totalité de mon argent sur moi et je te paierais mais je ne t’ai toujours pas donné d’ordres donc les voici ! Je veux que t’amène cette lame à l’homme-kangourou là-bas dis lui que c’est un cadeau et fais très attention c’est lourd ! Je te demanderais de me rendre plusieurs autres services plus tard à part si tu veux une autre compensation financière. »

Si la Pile lui avait ramené ce qu’il avait demandé, le blond se mettrait alors à concevoir une nouvelle arme afin de rendre plus « fort » temporairement ses alliés du jour. Ce n’était que des solutions de secours mais il avait un autre plan dans sa tête pour essayer de terrasser ses adversaires ou plutôt de les déplacer à un autre endroit mais pour ça il aurait besoin d’encore plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 107

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Mar 10 Avr - 19:44

Bien sûr, il était évident que l'Ookami n'avait pas l'ascendant total sur son ennemi, et que s'il venait à gagner ce ne serait qu'au prix de quelques blessures supplémentaires, et peut-être même d'un coma temporaire. Il n'en était pas moins impulsé par l'adrénaline et l'envie d'en découdre. Le caractère sanguin de Karim offrait un tout autre éventail de possibilités et de provocation à son ennemi. Y serait-il très réceptif ? Cela dépendait de son humeur. Parfois, il considérait que la provocation faisait partie du jeu du combat, mais il fallait en venir à insulter son inconnu de fils, ou son compagnon pour qu'il ne pète un câble. Sourire carnassier, épaules droites, l'Ookami avait porté un premier coup sur son ennemi. Quand celui-ci le remarqua, il commença sa course effrénée dont profita l'humaine qui ignora son conseil... En réalité, il n'en avait rien à foutre. Il considérait qu'un combat restait un combat, et qu'il n'avait pas à être mené « à la loyale ». Preuve en était des multiples fruits du démon qui pouvaient vaquer sur les mers et qui déséquilibraient les rapports de force.

Quand la course du boulet commença, le loup en profita pour lui-même provoquer son ennemi. Il fallait qu'il garde son attention focalisé sur lui. C'est à dire... Qu'il allait devoir s'offrir une opportunité de finir dans le décor, ou d'accompagner la course du boulet. La présence de l'humaine changeait la donne et les stratégies à employer : Karim était assez intuitif pour le comprendre, et pas assez bête pour risquer sa vie et celle d'une alliée.

    - Coup du Titan ! Hurla-t-il, dirigeant son poing... vers le boulet, pour l'intercepter.

L'attaque semblait prétendre à une force qu'il n'aurait jusqu'alors pas encore dévoilé, de quoi donner une confiance exacerbée à son adversaire. Envisager la victoire et détruire un boulet en acier, c'était bien là une technique de combattant expérimenté... Bien qu'en réalité, si la course du boulet continuait et que l'attaque de la femme portait, la course de l'acier serait interrompue. La distraction fonctionnerait, mais s'avancer vers la destruction de son bras armé n'était pas dans les objectifs de la journée du loup qui, dans un mouvement du corps, fit flancher celui-ci pour le porter à terre.

Si l'ennemi avait continué sa course, il pourrait continuer celle-ci à cause de la force cinétique engendrée et difficilement contrôlable. Dans le pire des cas, le poignet de Karim ne serait pas assez vif pour esquiver totalement l'attaque mais le fait de se laisser tomber lui sauverait le reste du corps. Permettre une ouverture était l'intention principale de la bête... Et s'il réussissait, il se retrouverait à terre, allongé en quelques sortes sur le sol.

Alors, pour éviter de se faire écraser, il roulerait sur le côté et se relèverait en observant son adversaire, et prêtant une petite attention à son alliée. Lancer une attaque, l'interrompre, esquiver. Une bien grande consommation d'énergie, et surtout, un mouvement risqué. Il soufflait de manière pesante...

Si son alliée réussissait à en placer une, il lui répondrait avec un air réjoui :

    - Il n'y a pas de combats honnêtes, juste des combats. J'sais plus pourquoi on se bat, mais on se bat.

Il ne pourrait pour l'instant rien tenter d'autre : sa côte brisée lui faisait mal, et il sentait qu'insister pendant l'instant suivant lui rendrait la tâche bien compliqué lorsqu'il devrait guérir.

Citation :
Karim fait diversion pour permettre à Lilianna d'optimiser son attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1413

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 13 Avr - 10:37




Ravi Jade, Nebula, primée à 299.000.000 berrys.

Ce n'étaient que de pathétiques soldats qui tâchaient là de leur tenir tête, conformément aux ordres de leur patron : ils n'étaient en aucun cas à la hauteur de ce qui les attendaient. Un simple coup d’œil distrait et vaguement attentif suffit à la jeune femme pour comprendre sereinement et tranquillement que Massy était plutôt doué, et qu'il savait se défendre. Il avait déjà montré une certaine maîtrise de son art face à Yakazana et Antonio, certes, et il avait l'air de supplanter son style à l'épée par une utilisation plutôt correcte de son fruit du démon, mais il n'en manquait pas moins de prudence... Jade était-elle toutefois bien placée pour le critiquer sur ce plan ? Pas vraiment. Lors même qu'elle aurait dû se tenir tranquille, Ardo ayant été suffisamment robuste pour la forcer à user de ses compétences dont l'étendue était indéniablement scellée par la grotesque blessure qui la balafrait, elle préférait se rendre utile en libérant le chemin de la piétaille afin qu'ils puissent par la suite se concentrer sur celui qui semblait être le plus acéré et le plus efficace des généraux... Stupide, et Lilianna n'aurait pas manqué de le lui faire remarquer. En faisant grincer ses dents, enragée de se savoir encore et toujours blessée à un moment pourtant si crucial, la Nebula balaya promptement trois des hommes qui tentaient de l'attaquer conjointement, comme si le nombre pouvait compenser le talent. Ils furent expédiés contre un autre de leurs collègues et les quatre pauvres types s'écrasèrent en arrière plan, contre un mur qui se fissura tandis que craquaient généreusement leurs os exposés. Mais la Ravi ne se focalisa guère sur ces pauvres hères : elle avait d'autres cibles, qui trépassèrent sans lui opposer de véritable résistance non plus. Quelques tireurs tentèrent bien de l'abattre à distance, mais elle demeurait assez réactive pour les en empêcher : sa large claymore fut interposée et les balles ricochèrent contre elle sans jamais menacer de toucher sa manieuse. Finalement, elle avala la trop maigre distance de sécurité qui la séparait de ces types et en trancha deux d'un mouvement horizontal avant d'attraper le fusil d'un troisième. Usant de sa force monumentale, elle le désarma en tirant sur le canon d'un coup sec et lui offrit un coup de crosse en plein visage, fracturant son crâne sans plus de cérémonie. Et puisqu'elle avait désormais deux armes en main, la rouquine récupéra le fusil dans le bon sens et, tranquillement, se mit à tirer sur un épéiste qui tentait de lui bondir dessus pour l'arrêter dans sa folie meurtrière.

Avec ce dont Massy s'était également rendu coupable et le large pan de combattants qu'elle avait déjà pu nettoyer a priori, le plus gros du travail était désormais fait et rondement mené : ne restaient plus qu'une poignée d'hommes qui furent balayés par la force brute de la pirate, comme tous les autres. Ce ne fut qu'à cet instant précis qu'elle se permit de remercier vaguement l'homme-kangourou, à sa manière et sans vraiment lui accorder d'attention véritable.

-Tu te débrouilles, j'imagine.

Son œil unique se dirigea plutôt vers l'affrontement qui opposait Shalon et Carian, et qui prenait définitivement des allures de sens unique : l'homme-bouc avait subi ses premières blessures. Certes, celles-ci étaient encore dérisoires et principalement visuelles, mais on ne pouvait nier le fait que le combattant au corps-à-corps était de plus en plus lent et de moins en moins agile. Il n'avait pas l'habitude de combattre ? Plausible. Probable. Peut-être comptait-il généralement sur la vitesse pour terrasser ses adversaires sans avoir à leur tenir tête... Une telle stratégie ne pouvait pas fonctionner face au Général dont la lame demeurait efficace et redoutable. Si elle était dans un parfait état, Jade aurait pu le terrasser en quelques mouvements seulement... Mais ça n'était pas le cas, et cet affrontement risquait fort d'être particulièrement périlleux. Sans trop réfléchir pour autant, elle se mit en route, jetant son fusil au sol pour conserver sa claymore et demeurer concentrée sur l'essentiel.


Vive Julia, la Pile, Membre d'une Division de la Section Scientifique et Aseri, mercenaire primée à 33.444.555 berrys.

-Okay ! Laisse-moi m'en charger !

Aller chercher le gant du gros gars, et un pistolet. C'était un travail ingrat que beaucoup de membres de la Section Scientifique auraient abhorré réaliser, mais qui ne la dérangeait pas vraiment : elle avait l'habitude d'être d'une aide physique et matérielle plus qu'intellectuelle, tant elle évoluait dans un domaine rempli de génies en tout genre. Elle était simplement volontaire, pétillante et de emplie d'une conviction à toute épreuve : de fait, donner un coup de main, fut-il dérisoire, lui offrait une fierté indicible dont elle se réjouissait à chaque instant. La jeune femme prit donc la direction première du gros corps du défunt Général en bondissant presque, tout sourire malgré la situation apparemment désastreuse dans laquelle elle se trouvait. Elle s'était retrouvée au beau milieu du siège de Mars, un endroit où trônait un renégat du Gouvernement Mondial qu'elle servait de son côté avec discipline... Elle aurait pu être effrayée, mais il n'en était rien. La petite bande d'intrus qu'ils s'étaient constituée commençait à prendre ses marques, et ils en arrivaient à combattre ensemble et à commencer à s'apprécier, d'une certaine manière. Elle en était convaincue : leur entraide ne faisait que naître, et elle ne tarderait pas à connaître une nouvelle étape. Mervault Carian était encore debout, et il semblait être un opposant de premier choix pour les meilleurs combattants qui se trouvaient de leur côté... Aussi Julia estimait-elle qu'elle devait se donner autant de mal que possible afin d'apprêter les préparatifs que Sakuga voulait mettre à profit.

De son côté, Aseri ne manqua pas de se rapprocher quelque peu lorsqu'il l'interpella. Elle n'était pas méfiante, pour le coup, mais plutôt curieuse. A la vérité, elle ne perdait jamais ni son sang froid, ni son attention : c'étaient là deux qualités absolument indispensables pour des mercenaires de sa trempe, habitués aux missions d'assassinat contre des ennemis parfois bien plus compétents qu'elle. Cela ne l'empêchait pas de s'approcher, donc, et elle le fit bien assez tôt pour finalement découvrir la tâche que le blondinet souhaitait lui faire réaliser. Une simple livraison ? Rien de bien compliqué, que l'arme soit lourde ou non... Cependant, elle avait du mal à gommer l'amertume qui s'était installée dans sa bouche après l'aveu de Massy. Elle n'avait pas été payée pour un premier travail et avait décidé, par prudence et sécurité, de laisser passer cet affront ? C'était déjà généreux de sa part. Alors imaginer qu'on puisse se moquer d'elle une seconde fois avait tendance à l'énerver sans même qu'elle ne soit confronté de façon frontale à cette hypothèse acide. Demeurant campée à quelques pas du blessé ingénieur, elle fronça les sourcils dans une mimique sceptique et ne tarda guère à lui répondre en décochant des propos prévisibles.

-Si tu as la totalité de ton argent sur toi, donne-moi une avance. Deux millions de berrys. Tu me donneras le reste quand tu seras satisfait.

C'était un échange assez honnête et qui allait permettre à la demoiselle d'oublier momentanément que Massy avait bien réussi à la lui mettre à l'envers. Restait à savoir s'il convenait à Sakuga : si c'était le cas et si le sabreur blessé lui offrait l'argent ainsi que l'épée, elle pourrait l'apporter à l'homme-kangourou dans la foulée, même s'il rejoignait le combat qui opposait Carian à Shalon. Dans le cas contraire, il y avait fort à parier que la mercenaire n'accepterait pas de jouer la carte de la parfaite petite livreuse...
Julia, de son côté, ramènerait bien assez tôt ce que Sakuga venait de lui commander : ce n'étaient pas les armes à feu qui manquaient ici bas, après tout. Lorsqu'elle reviendrait à ses côtés, donc, elle lui offrirait le gant et le pistolet en question et s'agenouillerait près de lui, toujours le visage couvert d'un sourire euphorique, et tâcherait de lui offrir un soutien qualitatif dans les opérations à venir.


Tomoe Arata.

Il allait l'éclater. Ce type voulait vraiment tenter de bloquer son boulet d'un coup de poing ? Quel abruti ! Malgré la douleur et la rage qui s'exacerbaient mutuellement depuis quelques instants, Arata vint offrir à son visage un sourire démentiel et de bien mauvaise augure. Ce foutu homme-loup était rapide et insaisissable, on ne pouvait pas le lui ôter... Mais il était dénué d'une force véritable, d'une puissance colossale qui lui aurait permis d'encaisser le coup de boulet frontalement, et ce sans broncher. Il courrait à sa perte... Cette certitude vif et ses sens déboussolés par la perte de l'un de ses yeux empêchèrent le général de se rendre compte du traquenard dans lequel il s'engouffrait à temps : ce ne fut que lorsqu'un éclair argenté gratifia sa main droite d'une coupure douloureuse qu'il se rendit compte du piège qui s'était à nouveau resserré autour de lui. Cette gamine venait de l'attaquer subrepticement, et venait de profiter de la folie apparente de Karim ! Les dents du colosse se serrèrent d'autant plus volontiers et, soudainement, il lâcha le boulet auquel il avait déjà conféré une énergie cinétique conséquente. Le projectile poursuivit sa course, mais l'homme-bête parvint à s'en prémunir au dernier moment, se jetant sur le sol : la sphère d'acier alla donc se figer contre un mur qui en trembla, se fissurant allègrement, laissant présager des dommages que Karim aurait pu encaisser s'il avait effectivement tenté de bloquer un tel assaut. Si le Tomoe eut besoin de temps pour reprendre pleinement le contrôle de sa course à cause du pivot vif qu'il était jusqu'ici en train d'effectuer, il comprit qu'il allait devoir faire des sacrifices s'il espérait que l'intervention de Lilianna ne soit pas simplement meurtrière : il se contenta donc, dans un premier temps, de bloquer les coups d'épée comme il le pouvait... De son bras droit. Lorsqu'il put enfin reculer précipitamment en attrapant un boulet de sa main gauche, libérant ainsi son œil crevé de son seul bouclier, son bras droit avait été lézardé tant de fois et si violemment qu'il était absolument incapable de le bouger. Un œil, un bras... Cet affrontement commençait à lui peser, et il sentait déjà qu'il commençait à perdre connaissance, sous l'effet des blessures accumulées promptement.

Mais avait-il le choix ? Non. Les autres généraux étaient morts, pour le peu qu'il avait bien pu en deviner : ces deux gars espéraient très certainement le tuer à son tour. C'était hors de question. Sa contre-attaque se fit donc en deux temps, et il allait tout miser sur la riposte : il commença par balancer son boulet d'acier en direction de Lilianna, faisant fi de la distance qui les séparait. Deux options : soit elle l'avait poursuivi pour l'acculer, auquel cas éviter le projectile lui serait compliqué, mais elle pouvait tout aussi bien achever le général d'un coup d'un seul... Soit elle était restée à distance, auprès de Karim, et la chose pourrait alors la surprendre et l'occuper sans vraiment la mettre en péril. Dans tous les cas, s'il entrapercevait dans la garde de cette bretteuse une ouverture d'un millimètre, Arata tâcherait de s'y engouffrer : il foncerait droit vers Karim, son premier ennemi, pour lui offrir un direct du gauche en plein ventre. Un coup qui manquait de raffinement, à n'en pas douter...



Vous avez 72h pour poster, chacun votre tour. L'ordre est le suivant :
Massy - Lilianna - Sakuga - Karim.
Vous pouvez changer de place à tout moment avec l'un de vos camarades, à condition évidemment d'être tous les deux d'accord et d'en avertir le MJ (moi, Nakata /o/), que ce soit par skype, par MP...
Si vous ne pouvez pas poster un tour, n'hésitez pas à me prévenir au préalable aussi, histoire qu'on perde le mois de temps possible. Dans le cas d'une absence involontaire au dernier moment, ne vous inquiétez pas, glissez moi juste un petit MP et je m'organiserai jusqu'à votre retour Wink

Dans l'ordre :
Massy > A deux, vous pouvez donc tous les vaincre : c'est chose faite ! Du coup, Jade fonce sur le combat entre Carian et Shalon.

Sakuga > Aseri accepte contre deux millions de berrys d'avance. Si tu acceptes, Massy peut récupérer l'arme immédiatement. Sinon, Aseri refusera !
Julia fait ce que tu lui as demandé de faire et revient ensuite pour continuer à te supporter. ^^

Karim Lilianna > Karim réussit à esquiver le boulet grâce à l'intervention de Lili, qui surenchérit comme sous-entendu dans son poste. Je considère qu'Arata peut (tout en s'écartant) bloquer les coups d'épée mais... Avec son bras, certes massif, mais pas suffisamment pour tenir bon. Son bras droit est donc désormais amorphe. Là-dessus, selon le comportement de Lili, il réagit en lançant un boulet : soit elle l'a suivi de près, et elle va avoir du mal à l'esquiver seule mais en contrepartie il n'a plus rien pour se défendre, soit elle est restée légèrement à l'écart et esquiver sera plus facile mais il attaquera en revanche Karim avec un direct assez solide !

Jade est niveau 36. (Lvl 21 considérant ses blessures)
Carian Mervault est niveau 26.
Shalon est niveau 23.
Yakazana est niveau 23.
Julia est niveau 20.
Arata est niveau 20.
Ardo est niveau 20.
Antonio est niveau 19.

Aseri est niveau 18.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 315
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
113/120  (113/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 16 Avr - 6:12

Fini le repos
Pendant que la Pile lui ramenait tout ce qu’il avait besoin et qu’il discutait avec Aseri, l’esprit du Keigo n’arrêtait pas de mettre de mettre en place des mécanismes divers. Il voyait déjà plusieurs façons d’assister au mieux, l’élimination des derniers adversaires qui se tenait dans la salle et surtout vaincre le Carian et Arata. Il n’y avait que deux solutions efficaces et rapides pour l’ange, la première consistait à créer une arme capable de blesser gravement le Carian afin qu’il soit assez handicapé qu’il soit éliminé, la seconde solution tenait plus de l’idée assez suicidaire mais cela pouvait marcher. Dans tous les cas, Sakuga obéissait alors à Aseri qui lui donna alors une avance de 2 millions de Berries pour qu’elle puisse effectuer la livraison.
Maintenant que la Pile était revenu avec ce que lui avait demandé le bretteur, ils pouvaient tout les deux se mettre à travailler. Elle faisait partie de la section scientifique et le Keigo ne faisait pas trop attention de son grade dans la marine.

«  - Tu peux m’aider, ça va pas être la meilleure création de tout les temps mais je pense que ça peut aider à vaincre le colosse là-bas ? Tiens bien le gantelet, j’vais essayer de « souder » à moitié le pistolet dessus. Mon objectif est simple, on va d’abord tenter de transformer ce simple gantelet en métal en arme à feu pour combiner la force de l’impact d’un coup de poing avec les dégâts d’un pistolet à bout portant. »

Tout expliquant ses projets à la Pile, Sakuga imaginait déjà une autre surprise et celle-ci serait encore une solution de secours mais il espérait qu’elle soit efficace pour vaincre le Carian qui semblait être l’adversaire final de cette aventure. Essayant de finir au plus vite ce gantelet qui allait devenir si spécial, l’ange espérait que l’un de ses plans allaient marcher. Il se leva alors, il s’était assez reposer sous ses lauriers. Il allait pas seulement donner la main à la pâte de manière statique.

«  - Je sais que mes blessures ne sont pas guéris, ça je l’ai compris mais il y a des choses que je veux faire moi-même. Ce gantelet est peut-être pas à ma taille mais tiens donne le à l’homme-loup il en fera un meilleur usage que moi. »

Après avoir prononcé ses mots en direction de Julia, Sakuga commença alors à se déplacer vers les primés mort au combat à Mars, non seulement pour les vider de leur affaire mais aussi pour soigneusement découper leur tête du cadavre. Il en avait besoin pour plus tard pour montrer qu’il pouvais lui aussi être sauver un jour. Il récupérait aussi tout ce qu’il avait vu d’un coin d’oeil assez intéressant pour au moins essayer de comprendre le fonctionnement, il pensait bien sûr à la lance d’Ardo. Si l’arme fonctionnait comme il le pensait, le Keigo avait déjà trouvé le meilleur moyen de vaincre Carian ou plutôt il avait une solution plutôt efficace.


Saku travaille sur le gantelet et envoie le gantelet vers Karim qui ne pourra le recevoir qu'au prochain tour. Il prends ensuite soin de récupérer la tête des cadavres primés, ainsi que la lance d'Ardo afin de l'inspecter pour savoir comment elle produisait des flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 16 Avr - 14:38



~ Mars Reboot ~


Passer la porte et avancer ou tourner le dos et fuir ? La décision qui mène à un nouveau monde


Il n'y a pas de combats honnêtes, juste des combats. En quelques sortes, Lilianna devait donner raison à son coéquipier. Il n'y avait pas de place pour un "Ce n'est pas juste" dans les affrontements. Les motivations de se battre ici à Mars étaient certainement différentes et peut-être en d'autres temps et lieux, chacun aurait su pourquoi la personne à côté se battait. Mais pour tous ces combattants, la finalité était la même. Sortir victorieux. Pourquoi la blondinette se battait-elle dans les faits ? Parce qu'elle ne voulait pas mourir ? Parce qu'elle avait choisi de vivre et d'honorer ceux tombés au combat ? Parce qu'elle avait une personne à retrouver ? Que ceux qui souhaitaient déduire une réponse s'y essaient.

La doctoresse après avoir réussi à porter quelques coups sur le bras d'Arata vit le membre de ce dernier retomber lourdement. Mais il aurait été trop beau de croire que l'histoire s'achèverait ainsi. À n'en pas douter, le général de Mars ne lâcherait pas prise avant d'avoir été poussé à bout, dût-il y laisser la vie. Dans l'incapacité de se servir de son bras droit, l'ennemi décida donc de saisir un boulet de sa main gauche. Ce n'était probablement pas sa main principale mais se dire qu'il devenait inapte à combattre aurait été imprudent. Mais cela avait au moins pour avantage d'avoir abaissé la ligne de défense qu'il s'était précédemment construite de ce bras. Le seul hic dans l'affaire, c'est qu'en essayant de l'acculer, elle l'avait suivi. Or, il semblait bien déterminé à prôner l'offensive au risque de prendre un coup, obligeant la pirate à interrompre ses assauts. Pilant sur place, elle vit le colosse esquisser son mouvement pour lui envoyer un boulet qui, à cette distance, ne manquerait pas de la blesser sérieusement. Par instinct de survie, elle avait donc cessé de réduire la distance entre eux et ce n'est qu'un réflexe salvateur qui la fit se jeter sur le côté. Le médecin sentit contre sa jambe, même au travers de la botte, le déplacement d'air provoqué par le projectile qui l'avait frôlé, manquant à peu de chose près de lui casser une jambe.

Dans cette action précipitée, elle n'avait aucunement contrôlé son atterrissage et alla donc s'écraser au sol, frottant contre celui-ci pendant un ou deux mètres. La jeune femme sentit son cœur battre un peu plus rapidement sous l'adrénaline et se rappela qu'elle n'avait pas respiré depuis plusieurs secondes. Elle reprit donc une inspiration et se redressa. Effrayant. Combattre avait quelque chose d'effrayant. Après tout, ce n'était pas une chose à laquelle elle était si habituée. C'était un fait. Ces gens pouvaient la tuer. Non, ils avaient concrètement une intention de tuer. Et c'est pour cela qu'elle faisait de son mieux. L'épéiste aux yeux framboises refusait de mourir ici. C'est pourquoi, elle ne pouvait laisser sa peur la dominer au point de la paralyser. L'ennemi ne demanderait pas mieux que de se faire ainsi offrir sa proie sur un plateau d'argent. Le calme et la réflexion étaient ses alliés. Tant qu'elle contrôlait ses sentiments et ses peurs personnels pour lutter efficacement, elle aurait potentiellement une chance de s'en sortir. De plus, elle n'était pas seule. Comme lors de son combat avec Ardo où elle avait assisté Jade, Karim faisait front avec elle. À deux, ils pouvaient venir à bout du Tomoe. Mais l'homme-loup semblait avoir pris quelques dégâts et il aurait été dangereux pour lui de se retrouver dans la ligne de mire du colosse. À l'inverse, Lilianna était encore en état et se sentait donc capable -du moins l'espérait-elle- d'esquiver les coups de son opposant. Comme Jade qui était devenu un appât involontaire face à Ardo, notre amnésique favorite pensait qu'en attirant volontairement l'attention du général de Mars, Karim pourrait trouver une ouverture et le finir.

Elle chercha le regard du blondinet, se demandant s'il comprendrait ce qu'elle comptait faire. Il n'était peut-être pas télépathe mais bon combattant alors si elle agissait d'une certaine manière, elle comptait bien qu'ayant compris ou non, il saurait profiter de l'occasion. C'est avec cette pensée en tête qu'elle resserra sa prise sur son arme et se dirigea vers Arata, avant qu'il ne lui prenne l'envie de se saisir d'un nouveau boulet. D'ailleurs, cela venait de lui donner une idée fugace mais peut-être envisageable. Et si elle le dépossédait de ses projectiles ? En attaquant à la ceinture, il devait y avoir une manière de couper ce qui retenait les boulets. Pour sa part, elle serait bien contente de se débarrasser de cette menace et si le Tomoe ne voulait pas perdre ses armes, il lui faudrait se focaliser sur cette petite créature agile et irritante qui ne manquerait pas de chercher la bonne occasion.

En se dirigeant de nouveau vers son ennemi, l'objectif de Lilianna était fixé et si elle arrivait à attirer l'attention du colosse, elle se déplacerait de sorte à ce qu'il tourne le dos à Karim. C'est tout ce qu'elle pouvait faire pour lui. Si l'opposant décidait malgré tout de se concentrer sur le jeune homme, elle ne se priverait pas pour à son tour, profiter d'une situation de prise en sandwich pour l'attaquer dans le dos.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 16 Avr - 22:16



Mars

En réaction à la position défensive de Massy, l’un des gardes qu’il venait de repousser le chargea sans détour tandis que son compagnon, plus réfléchi, recula en attendant des renforts. Le malheureux soldat trop impétueux ne tarda cependant pas à regretter son geste puisque le kangourou, non-content de parer l’attaque lui étant destiné, le projeta d’un coup de pied sec sur un tireur en retrait. À cette contre-attaque sans pitié, les soldats décidèrent de redoubler d’efforts pour vaincre leur ennemi. Si dans les faits, aucun d’entre eux n’avait ne serait-ce que l’ombre d’une chance de remporter ce combat seul, leur nombre était un atout non-négligeable. Cinq d’entre eux se mirent d’accord d'un mouvement de tête se voulant discret, puis chargèrent leur cible. Deux d’entre eux lançaient l’assaut par la gauche, deux autres par la droite, et un dernier par-derrière. Le but de la manœuvre étant évidemment de distraire assez longtemps le maudit pour pouvoir lui porter un coup fatal dans le dos. Comme prévu, le bretteur blessé opposa à leurs sabres ses propres lames dans une parade parfaite.

À lui seul, le monstre n’avait aucun mal à tenir en échec quatre hommes en même temps, et cela malgré son épaule amochée. Était-ce là sa force naturelle ou bien celle conférée par ses étranges pouvoirs ? Le meneur de l’assaut ne tarda guère à chasser cette question de son esprit pour se concentrer de nouveau sur la bataille. Ce n’était pas encore fini, il fallait le distraire assez longtemps pour que leur camarade assène le coup de grâce. D'ailleurs, l’épéiste chargé de cette tâche de la plus haute importance arrivait au niveau de la bête. Un léger sourire se dessina sur le visage du chef. C’était terminé, et ils avaient gagné. Le nodachi vengeur du soldat s’éleva, prêt à redescendre pour se planter dans la nuque de leur adversaire. Cependant, les laquais de Mars déchantèrent bien vite lorsque la queue du marsupial vint frapper avec violence l’entrejambe de son prétendu bourreau qui retomba au sol, paralysé par la douleur. Les quatre sabreurs furent choqués en constatant cela. Comment était-ce possible ? Comment avait-il pu déjouer ce plan-là ? La réponse à ces questions, le concerné les donna bien vite et de façon indirecte :

-« Second conseil d’ami : évitez les hochements de tête lorsque vous planifier un assaut de ce genre, c’est beaucoup trop voyant. »
-« MAIS CE N’EST PAS POSSIBLE ! » Hurla avec rage l’un des hommes à sa gauche. « CE TYPE N’EST PAS HUMAIN ! »
-« Bravo petit génie. » Félicita sarcastiquement l’Umbra. « Mais dis moi, qu’est-ce qui t’a mis la puce à l’oreille ? La queue ou les poils de kangourou ? »

Cette moquerie fut celle de trop pour l’épéiste énervé qui se désengagea momentanément de la lutte avec l'ennemi. Il avait vraisemblablement dans l’idée de profiter du fait que le monstre soit occupé avec ses compagnons pour porter un coup. Malheureusement, il y avait une chose essentielle que le soldat avait oublié de prendre en compte dans son calcul : son camarade n’était pas assez fort pour s’opposer seul au bras du bretteur aux pupilles particulières. Ainsi, ce dernier n’eut aucun problème à passer outre la mauvaise garde de l’homme à sa gauche. Le malheureux finit avec une belle entaille au ventre tandis que l’inconscient à ses côtés put goûter à une blessure similaire. Bien sûr, en voyant que leur adversaire était en pleine possession de son second bras, les combattants à sa droite esquissèrent un mouvement de recul. Toutefois, ils ne furent pas assez rapides dans leur fuite et durent encaisser à leur tour des dégâts suffisants pour les faire tomber dans les pommes. D’un second coup de queue, Massy assomma le guerrier encore tordu douleur derrière lui, puis se tourna vers les quatre derniers soldats encore debout.

-« Bon, et si nous mettions un terme à cette bataille monotone ? » Lança-t-il à leur attention.

Prudents, les épéistes décidèrent de se disperser autour du zoan, visiblement décidé à leur laisser l’initiative. Lorsqu’ils furent positionnés aux quatre coins de la créature mi-homme mi-kangourou, ils foncèrent tête baissée dans l’espoir de le toucher d’une quelconque façon. Cette disposition, elle devrait leur assurer de porter au moins un coup, n’est-ce pas ? Cet espoir dérisoire, Death Shade le piétina sans ménagement, littéralement. D’un bond qu’il avait préparé dès la dispersion de ses adversaires, il évita de justesse leurs lames et contre-attaqua de la manière la plus efficace possible. Ses jambes frappèrent les visages des combattants à l’est et à l’ouest tandis que la queue et les sabres finirent les deux derniers. Toutefois, à cause de la douleur qui s’était de nouveau propagée dans son dos, le jeune homme ne put s’empêcher de grimacer légèrement en atterrissant au sol. Une fois ses souffrances calmées, il poussa un soupir de soulagement en constatant que c’était terminé, il avait vaincu tous les soldats. Voyant que la Ravi avait encore quelques ennemis de son côté, il s’apprêta à la rejoindre, mais s’arrêta net en plein chemin. Son ouïe un poil plus développée que celle d’un être humain lambda lui avait indiqué un bruit suspect venant de sa gauche. Regardant dans cette direction, il put constater sans peine le tireur boiteux qui venait tout juste de le mettre en joue. Instinctivement, le maudit réalisa un mouvement preste de son sabre gauche, créant une lame d’air qui faucha le malheureux. En toute logique, Massy aurait dû continuer sa route après cela, mais à la place, il s’était arrêté, interpellé par quelque chose :

-« Cette lame d’air… Elle était différente de celles que je fais d’habitude… Plus grande, plus puissante… Aurais-je trouvé là une meilleure position pour lancer ma technique ? »

La réponse à cette question, le maudit la découvrirait sans doute après les événements de Mars, lorsqu’il aurait pris le temps nécessaire pour s’entraîner correctement. En attendant, il réitéra quelque fois son geste pour tâcher de mémoriser le mouvement de poignet. Il ne serait sans doute plus capable de recréer une telle attaque pour le combat à venir, mais il venait sans le savoir de découvrir la technique qu’il appellerait plus tard « Wind Cross ». Le temps qu’il finisse sa petite séance d’entraînement improvisée, la Ravi en avait fini avec ses opposants. Elle s’approcha de lui et lui adressa quelques paroles avant de commencer à avancer vers Carian.

-« Merci, toi aussi. J’imagine. » Lui répondit Massy, se demandant vaguement si c’était sa façon à elle de le remercier.

Ces quelques mots prononcés, le maudit se mit lui aussi en route pour ce qui s’annonçait être son dernier combat à Mars… En espérant que ce ne soit pas le dernier tout court. Cependant, alors qu’il n’avait fait que quelques pas, il fut interpellé par une jeune femme dont la voix commençait à lui être familière : Aseri. Apparemment, elle avait un cadeau à lui offrir de la part du dénommé Sakuga. Il s’agissait d’une épée à deux mains. Le kangourou plissa les yeux et considéra le fait de l’utiliser pour la bataille à venir. D’un côté, il n’était pas très expérimenté dans le maniement d’autres lames que les katanas ou autres sabres du genre. D’un autre, il devait reconnaître que son style à deux sabres ne lui serait sans doute que très peu utile face à quelqu’un de visiblement plus fort et plus rapide que lui. De ce fait, il valait mieux miser sur le fait qu’il arriverait à porter un ou deux coups monstrueux à Carian plutôt qu’une multitude de petites blessures… C’est donc sans hésitation ou presque que le zoan rengaina ses deux armes de prédilection pour saisir celle que lui tendait la mercenaire. Par habitude, il tenta dans un premier temps de la manier avec seulement un bras. Malheureusement, il dut se rendre à l’évidence bien vite : même sous forme Kangaman, il n’avait pas la force nécessaire pour faire cela sans s’épuiser rapidement. Ainsi, le jeune homme dut se résoudre à la manier avec les deux bras, comme il le faisait parfois avec un katana.

-« Merci. » Lança-t-il à l’adresse de la livreuse. « Au fait, je sais que ce n’est pas le meilleur moment pour en parler, mais t’es-tu décidée sur le moyen de payement ? M’accompagnes-tu à la sortie de Mars ou bien se donne-t-on rendez-vous quelque part via Den Den Mushi ? À moins que tu n’ais une meilleure idée. Si oui, je suis toute ouïe. »

Si la mercenaire avait effectivement une meilleure proposition à lui soumettre, alors il prendrait le temps de l’écouter. Si elle voulait l’accompagner à la fin de ces événements, alors il acquiescerait tout simplement. Enfin, si elle voulait régler cela via Den Den Mushi, il lui donnerait son numéro sur-le-champ. Dans les trois cas, il répondrait dans la foulée avant de reprendre son chemin vers celui qu’il pensait être le premier général des lieux.



Code by Edward Lawrence



Résumé : Massy tape sur des soldats pour changer et arrive par un pur hasard à lancer une lame d'air plus puissante que celles dont il a l'habitude, mais ne comprend pas vraiment comment il a fait. Il répond à Jade de la même manière qu'elle puis est interpellé par Aseri juste avant de se mettre en route pour combattre Carian (PNJisation vue avec le MJ, bien sûr ^^). Il hésite un peu puis prend l'arme et remercie vaguement Aseri avant de lui demander si elle s'est décidée pour le moyen de payement. Il réagit en fonction de sa réponse puis continue son chemin.


Ps : Pour la lame d'air plus puissante, c'est juste une sorte de justification pour l'acquisition de la technique Wind Cross au lvl 20, donc probablement juste après Mars. Mon perso n'en tire bien sûr aucun bénéfice sur ce RP-ci. Cependant, si c'est incohérent avec le système établi par le forum, je peux supprimer ce passage sans problème, il suffit de me MP.
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 107

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Jeu 19 Avr - 21:15

« Fais le ou ne le fais pas... Mais il n'y a pas d'essai. »... Les mots de Finn résonnaient dans la tête de Karim tandis qu'il savourait doucement la petite victoire qu'il venait d'avoir. Son putain de poignet était encore entier, quand bien même avait-il été prêt à le sacrifier. Bonne nouvelle. Un sourire sur le visage, le doyen de la connerie des Ookami s'extirpa de sa position peu avantageuse pour rejoindre Lilianna... Ou en réalité le crut-il, mais elle avait lancé un assaut puissant contre leur adversaire et l'avait handicapé d'un bras. Un bras, un œil, il n'allait bientôt plus rien rester de ce pauvre homme. Le sourire carnassier de Karim sembla annoncer qu'il avait bien quelque chose en tête, mais contrairement à son adversaire, il n'envisageait pas de le tuer. S'il en arrivait à cette extrémité, ce serait par pure bêtise, ou par erreur. La mort était un des sacrilèges qui rendait le monde bien terrible... Bon, torturer, d'accord, mais tuer ? Il n'était pas un sauvage !

Lorsqu'il vit la jeune femme valdinguer et reprendre sa contenance, le loup fut satisfait de la position qu'ils avaient. Ils n'étaient pas très proches, du fait de ses déplacements hasardeux, et ça rendait leurs mouvements relativement imprévisibles pour leur adversaire borgne. Quelle belle idée avait-il eu de lui crever un œil (mais il ne l'avait pas tué!). Les accidents, tiens.

Dirigeant son insaisissable regard en direction de leur adversaire, il eut la même idée que la jeune femme blonde, ou du moins le pensa-t-il : il allait servir de distraction pendant qu'elle l'attaquerait en profitant de son attaque pour en finir avec lui. Bien sûr serait-il une proie de choix, en venant à exhiber la colère de son adversaire du à leur précédent affrontement qui lui avait coûté un œil.

Hargneux, mais pas bête pour autant, l'Ookami se dirigea en frôlant le sol, discret, vers son adversaire. Il venait de voir la blonde lancer une offensive qui venait de changer ses plans et qui l'obligea à adopter une autre méthode, sans réellement y penser. Seconde option : c'était lui qui allait en finir avec leur putain d'adversaire. Ce baraqué irait bientôt rejoindre les bras de Morphée. Ses camarades étaient morts, mais lui n'aurait pas ce plaisir de la main de Karim.

Il fallut alors profiter de deux choses : l'assaut de Lilianna, un tantinet plus rapide que le sien, et l'angle mort de son adversaire. Quand elle serait sur lui, l'homme-loup aurait parcouru trois quart de la distance qui le séparait de sa cible. Ainsi, en profitant de son œil crevé, et de son agilité d'homme-loup, il arriverait sur le flanc de son adversaire... Puis dans son dos. De là, il sauterait sur son dos pour le déséquilibrer vers l'avant, attraperait ses cheveux, mettrait tout son poids sur l'ennemi... Pour finir par lui fracasser le crâne sur le sol en hurlant :

    - Crève pas, connard, j'en n'ai pas fini avec toi !

Et il le laisserait rejoindre le pays des rêves, si l'attaque ne l'avait pas simplement achevé d'une commotion cérébrale. Il risquait sinon de tenter de le recruter par la suite, pour avoir de gros bras avec lui. Un homme comme lui, fidèle soldat qui cherchait à suivre un chef, c'était ce qu'il lui fallait. Bon, il lui avait crevé un œil, mais étrangement le loup ne voyait pas le problème : c'était des choses qui arrivaient.

Citation :
Karim utilise la diversion de Lilianna pour sauter sur son adversaire en utilisant son angle mort, mettre son poids, l'attirer vers le sol et lui fracasser la tête contre le sol mais sans vouloir le tuer, juste jusqu'à ce qu'il s'évanouisse.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1413

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 20 Avr - 12:05




Vive Julia, la Pile, Membre d'une Division de la Section Scientifique, et Tomoe Arata.

-Hmm... j'imagine que c'est jouable, mais ça ne marchera qu'une seule fois...

L'idée de Sakuga n'était pas sotte et pour le coup, Julia en percevait très nettement les intérêts. Effectivement, utilisée à bon escient, une telle arme pouvait renverser la vapeur et permettre à leur équipe d'asseoir encore davantage sa domination sur les ennemis qui se dressaient actuellement sur leur chemin... Mais cela aurait nécessité des heures d'un travail minutieux et précautionneux pour aboutir sur un résultat véritablement concluant. Là, à la hâte et sans matériel suffisamment sophistiqué, la conclusion serait simple : les soudures ne tiendraient pas et éclateraient au moins choc un peu trop brutal. Autrement dit : dès lors que l'un d'entre eux aurait utilisé cette arme, elle serait inutilisable jusqu'à nouvel ordre... C'était un pari plutôt précaire et périlleux, mais que la jeune femme était de son côté prête à encourir. Elle n'avait pas les capacités nécessaires pour utiliser un tel objet brillamment, mais elle pouvait au moins mettre la main à la pâte pour en concrétiser la confection... Cela fut promptement chose faite, d'ailleurs : grâce au soutien de Sakuga et à sa propre expertise, ils parvinrent rapidement à mettre ce prototype sur pied. Si elle eut bel et bien un sourire ravi et radieux que vint prendre place sur son visage, ce dernier était nuancé. Certes, le glorieux sentiment d'avoir élaboré une arme nouvelle était bel et bien présent mais, comme imaginé au préalable, la chose n'allait pas pouvoir servir à maintes reprises... Tandis que le blondinet lui faisait part de son ambition de continuer à agir d'une manière un petit peu plus active, elle fronça les sourcils, peu satisfaite à cette idée. Elle était l'une des deux doctoresses à avoir pris soin de ses blessures, après tout : comment aurait-elle pu être satisfaite de le voir s'élancer au-devant de problèmes potentiellement plus graves ? Pourtant, elle se mit docilement en route, non sans lui destiner quelques remontrances au passage, tandis qu'elle s'éloignait.

-Tu fais comme tu veux, mais n'essaye rien de stupide ! Ou tu te recoudras tout seul !

C'était un mensonge éhonté, bien entendu : elle n'était pas du genre à laisser un homme tremper dans son propre sang, fut-il suicidaire. Elle espérait simplement que Lilianna et elle n'auraient pas à se pencher à nouveau sur son cas : s'il était accablé de blessure supplémentaires, après tout, il risquait peut-être bien d'y passer pour de bon.

De son côté, Arata sentit que la chose échappait définitivement et irrémédiablement à tout contrôle : la blondinet, preste et agile, parvint à se soustraire de son offensive juste à temps, comme il avait pu le craindre. Elle était en meilleure forme que lui, en plus d'être plus rapide et plus véloce... En combat singulier, il aurait eu ses chances, mais il avait encore le cloporte à surveiller s'il espérait s'en tirer en un seul morceau... Plus ou moins indemne. A quel point son bras avait-il été endommagé ? Parviendrait-il à jamais revoir quelque couleur que ce fut de son œil abîmé ? Deux questions désastreuses qu'il préférait pour l'heure botter en touche : il aurait bien assez de temps pour s'appesantir au sujet des conséquences de ce duel lorsqu'il dévisagerait les cadavres brisés de ces deux gamins...
Il eut tout juste le temps d'attraper un nouveau boulet d'acier que Lilianna bondissait dans sa direction, l'empêchant d'en user dans l'immédiat. Elle était tenace... Grommelant et serrant les dents, le colosse tâcha de bloquer la lame par le biais de son boulet, qu'il tenait fermement malgré l'exténuation croissante dont il était la malencontreuse victime. Son esprit, quant à lui, divaguait et fulminait tour-à-tour dans le vain but de trouver une astuce ou un moyen d'inverser la tendance. Il n'en fut malheureusement pas capable, pas à temps : il négligea complètement l'approche de Karim, moins dangereux a priori que la lame acérée de la blondinette qui l'acculait efficacement. Il sentit que l'homme-bête lui attrapait le crâne un instant trop tard : un moment après, il mordait le sol avec virulence, relâchant une nouvelle gerbe de sang supplémentaire tandis que Julia, les yeux ronds, parvenait à la hauteur des combattants en comprenant tristement qu'elle était arrivée trop tard. Un autre général venait d'être défait... Et elle tenait bêtement son gantelet, dépitée de ne pas pouvoir le voir à l'ouvrage d'entrée de jeu.


Aseri, mercenaire primée à 33.444.555 berrys.

La livraison effectuée, Aseri s'apprêtait d'ores et déjà à retourner auprès de Sakuga pour exiger la suite du paiement, ou tout simplement pour obtenir une nouvelle directive, aussi docile que son étiquette de mercenaire pouvait bien le laisser sous-entendre, mais fut interrompue par la question de Massy qu'elle darda d'un regard neutre, mais néanmoins curieux. Elle était méfiante : c'était dans sa nature de hors-la-loi même, après tout. Combien d'employeurs avaient déjà essayé de la faire disparaître en même temps que ses cibles, pour n'avoir pas le moindre témoin de leurs sordides exactions ? Trop. Elle ne se souvenait pas de tous leurs noms et de tous leurs visages, mais savait pourtant pertinemment que la majorité d'entre eux en étaient morts. C'était une règle tacite dans le monde underground : ne jamais tenter de s'en prendre à un tueur à gage. Le kangourou était-il assez sot pour l'ignorer ? Possible. Probable, même. Mais la tueuse n'en était pas spécialement angoissée pour autant. Certes, il était talentueux et débrouillard, mais elle avait déjà une idée très précise de ses compétences et de ses atouts... Ainsi que de ses faiblesses, à commencer par les blessures qui devaient tirailler son dos. Pouvait-il en dire autant à son sujet ? Non. De fait, sa décision fut plutôt aisée à prendre : elle ne comptait pas sur un paiement différé, pas plus qu'elle ne comptait blanchir son ardoise et effacer la somme qu'il lui devait dûment. Le meilleur moyen de procéder était encore le plus simple...

-Je viendrai avec toi.

Concise et rapide, elle allait à l'essentiel, il pouvait en juger. Elle savait qu'il avait encore fort à faire : il entendait manifestement s'en prendre au Premier Général en personne, mettant sa force au service de leur petite alliance fortuite... Avait-il la moindre chance d'en ressortir vainqueur, ou même vivant ? Difficile à dire de son point de vue. Mais elle n'allait pas mettre sa propre existence en péril pour aider un employeur ne lui devant que quelques millions de berrys, après tout : le jeu n'en valait pas la chandelle.


Mervault Carian, primé à 40.000.000 berrys, et Ravi Jade, Nebula, primée à 299.000.000 berrys.

Shalon avait été un opposant brillant sur le court terme. Il avait poussé Carian à l'attaquer, jouant avec le feu en lui faisant constamment croire à des ouvertures avant de les refermer puissamment et habilement, démontrant une expérience et une agilité hors du commun d'instant en instant. Néanmoins, cela lui demandait manifestement une concentration excessive et des efforts qui l'étaient tout autant : l'homme-bête n'avait à l'évidence plus l'habitude de combattre aussi longuement, et semblait dorénavant éreinté. Au contraire, le Premier Général de Mars semblait encore en pleine forme : les poings de son assaillant ne l'avaient pas menacés à un seul instant, et il était encore indemne. Il allait sans dire que le conflit avait pris une direction unilatérale depuis belle lurette, et que ce constat n'était pas près de changer de quelque manière que ce fut... D'ailleurs, l'ancien prisonnier d'Impel Down ne tarda guère à réaliser une erreur pour le moins regrettable : mésestimant une feinte de son adversaire, il pivota d'un pas sur le côté lorsque ce dernier menaça de lui fendre le crâne d'un mouvement exagérément ample. Il ne comprit que trop tard que le Mervault avait encore le temps de l'ajuster... Et qu'il le fit. Ses appuis étaient encore trop mauvais et trop précaires pour lui permettre de s'enfuir totalement : la seule solution semblait donc être de tâcher d'intercepter la lame avec ses avants-bras, en priant pour qu'ils ne soient pas traversés comme pouvait l'être du beurre. Ou ça l'aurait été s'il avait dû livrer bataille seul : une voix ne tarda guère à résonner, impérieuse, lui fournissant un ordre qu'il exécuta sans broncher d'aucune sorte.

-Baisse-toi !

La gigantesque claymore de Jade fendit les cieux avec une virulence extrême, interceptant la lame de Carian juste avant que cette dernière n'atteigne le crâne d'un Shalon véritablement recroquevillée. La Nebula était blessée, certes : elle n'en était pas moins d'une force et d'une robustesse mordante. Le Premier Général n'en fut qu'un témoin parmi tant d'autres : elle déploya tant de puissance dans ce coup simpliste et circulaire qu'il en fut catapulté vers l'arrière. Une série d'acrobaties et de glissades plus tard, il se redressait posément, encore intact, sain et sauf, mais néanmoins secoué par cette projection inattendue et désarçonnante. La rouquine, de son côté, pestait à nouveau en se tenant les côtes. C'était là un ennemi qu'elle ne pouvait pas terrasser en bridant ses capacités... Elle allait devoir compter sur les autres ou se donner davantage de mal si elle espérait remporter la victoire. Elle devait se rendre à l'évidence : ce n'était pas aujourd'hui qu'elle pourrait tuer Makui...



Vous avez 72h pour poster, chacun votre tour. L'ordre est le suivant :
Massy - Lilianna - Sakuga - Karim.
Vous pouvez changer de place à tout moment avec l'un de vos camarades, à condition évidemment d'être tous les deux d'accord et d'en avertir le MJ (moi, Nakata /o/), que ce soit par skype, par MP...
Si vous ne pouvez pas poster un tour, n'hésitez pas à me prévenir au préalable aussi, histoire qu'on perde le mois de temps possible. Dans le cas d'une absence involontaire au dernier moment, ne vous inquiétez pas, glissez moi juste un petit MP et je m'organiserai jusqu'à votre retour Wink

Dans l'ordre :
Saku > Julia acquiesce et part en direction du combat. Toi, de ton côté, tu peux te rendre compte du fait que la lance fonctionne par un ingénieux système de pression sur le manche. Il est possible d'appuyer un petit peu plus sur le manche, ce qui semble causer un appel d'air : la lance est creuse, et c'est ainsi que le dial s'actionne. Par contre, tu comprends que réussir à l'utiliser comme Ardo le faisait demande énormément de doigté et d'entraînement. Tu n'en es pas capable sans analyse plus poussée, tu risquerais de cramer tes amis ou d'endommager le dispositif ! (Enfin, tu peux toujours essayer...)

Karim et Lilianna > Votre manœuvre fonctionne et Arata, déjà en piteux état, n'arrive pas à suivre vos mouvement conjointement. Il se concentre sur Lilianna, plus dangereuse de son point de vue, et se fait effectivement fracasser le crâne à même le sol. Là-dessus, Julia arrive trop tard. Il est KO !

Massy > Aseri accepte de te suivre hors de Mars quand tout sera fini !

Tout le monde > Shalon est sur le point de se faire exécuter quand Jade intervient en repoussant Carian. Ils se toisent, mais ne s'attaquent pas. Dernière ligne droite : les choses sérieuses s'annoncent !

Jade est niveau 36. (Lvl 21 considérant ses blessures)
Carian Mervault est niveau 26.
Shalon est niveau 23.
Yakazana est niveau 23.
Julia est niveau 20.
Arata est niveau 20.
Ardo est niveau 20.
Antonio est niveau 19.

Aseri est niveau 18.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Sam 21 Avr - 0:40



Mars

Massy, se réjouissant de la réponse à la fois courte et concise de son interlocutrice, fit de son mieux pour rattraper Jade. Cependant, comme on pouvait s’y attendre, sa blessure et le poids de l’arme dans ses mains ainsi que l’avance considérable de la pirate à la crinière écarlate l’empêchèrent d’arriver à temps. Ainsi, le temps qu’il soit au niveau de la Nebula, cette dernière avait eu tout le loisir de repousser Carian à plusieurs mètres en arrière. Le maudit se retint difficilement de pousser un sifflement tant il était impressionné par la force dont disposait encore la blessée. Être capable de réaliser un tel exploit dans un état tel que le sien… Elle devait être au moins aussi forte qu’Anatole… En d’autres termes, s’il arrivait à lui tenir tête, alors il pourrait en faire de même avec le garde du corps. Non, attendez, pourquoi pensait-il à ça dans un moment pareil ? Peut-être qu’il était un peu trop obnubilé par sa revanche ? Oui, c’était très probable.

Si le jeune homme avait conscience qu’il prenait tout ceci un peu trop au sérieux, ce n’était pas plus mal. Il y avait un peu tendance à tout prendre à la légère lorsqu’il ne s’enflammait pas, donc cette obsession l’aiderait sans doute à ne pas trop se dissiper lors des entraînements. Toutefois, elle était plus un frein qu’autre chose à ce moment précis car, mine de rien, il n’allait pas trop avoir l’occasion de devenir plus fort si leur ennemi le tranchant en deux. Tâchant de se concentrer sur ce qui importait vraiment pour l’instant, le kangourou fit de son mieux pour trouver un plan d’attaque. D’habitude, c’était la première chose qu’il faisait lors d’un combat, mais il devait avouer que depuis la défaite cuisante qui l’avait conduit à Mars, il carburait plus à l’adrénaline et à l’instinct de survie qu’à la stratégie. Estelle ne serait pas très fière de lui si elle venait à apprendre cela. Quoi qu’il en soit, le zoan avait une petite idée de comment ils pourraient mettre à mal leur adversaire.

-« Bon, écoutez, j’ai un plan. » Dit-il à voix basse à ses coéquipiers d’infortune. « Libre à vous de le suivre ou non, mais gardez à l’esprit que dans nos états respectifs, on a aucune chance de vaincre ce type si on ne se coordonne pas un minimum. »

Prenant une grande inspiration, l’ancien esclave fit de son mieux pour résumer autant que possible son idée, bien plus complète que de prime abord :

-« Après la démonstration dont a fait preuve Jade, l’ennemi la prendra certainement pour cible. Donc, je propose qu’elle serve d’appât et le charge pendant que je la suis avec Shalon. Au dernier moment, quand ce type s’apprête à la frapper, elle usera du même déplacement instantané qu’avec Ardo pour se retrouver sur sa gauche et contre-attaquer. Pris par l’élan de son attaque, le géneral ne devrait pas être en mesure de se prémunir à temps de celle de Jade. Cependant, si c’est le cas, je serais là pour le punir sévèrement s’il tente de parer ou d’esquiver. Quant à Shalon, il sera là pour nous sauver la mise s'il fait quelque chose nous mettant en danger. Qu’en dîtes-vous ? »

L’Umbra voyait deux cas de figure à partir de ce moment-là : soit ses alliés acceptaient le plan, soit ils le rejetaient. Dans le premier cas, le bretteur aux pupilles en spirale se tiendrait pile à quelque mètres derrière Jade tandis qu’il inciterait l’homme-bête à courir un peu plus loin à sa droite. Lorsqu’ils seraient assez proches de Carian, le marsupial s’arrêterait net et banderait les muscles d’une de ses jambes au maximum tout en tenant sa nouvelle arme dans la main. Là, il appuierait sur le bouton qu’il avait repéré sur la garde de son arme, enflammant à sa grande surprise la lame, puis réagirait en fonction de ce que ferait l’ennemi. S’il se montrait assez rapide pour attaquer la Ravi sans qu’elle ne puisse esquiver, alors le kangourou bondirait par-dessus cette dernière grâce à une de ses jambes, donnerait un coup de pied au visage de l’adversaire avec l’autre, puis tenterait de planter son épée dans l’épaule ennemie.

Si comme prévu, le général tentait de se défendre ou d’esquiver d’une quelconque manière, alors le zoan lancerait deux lames d’air successives sur l’ennemi, une visant la tête, une autre ciblant une jambe. Enfin, si jamais leur adversaire tentait d’attaquer de nouveau la Ravi ou bien de s’occuper de Massy, ce dernier userait de la puissance stockée dans sa jambe pour se projeter avec virulence vers l’ennemi et l’empaler. Logiquement, au vu de la différence de taille de leurs deux épées, Carian devrait être touché avant le kangourou. De plus, Jade serait probablement là pour le punir d’un coup dans le dos s’il arrivait quand même à passer outre la portée des deux armes. Sans oublier Shalon qui pourrait peut-être lui sauver la mise en cas de danger. En clair, à moins d’être suicidaire, leur adversaire ne devrait pas choisir cette option, normalement. Bien sûr, toutes les diverses possibilités imaginées par l’amateur de jeux de stratégie ne serviraient absolument à rien si ses alliés du moment refusaient de coopérer. Dans ce cas-là, il baisserait la tête, dépité, et se tiendrait prêt à esquiver une possible attaque de Carian. Si celle-ci ne venait jamais, alors il en profiterait pour se reposer un petit instant.



Code by Edward Lawrence



Résumé : Massy passe en mode stratège (il était temps xD) et imagine un plan très complet qu'il résume rapidement à Jade et Shalon. En gros, ça consiste à ce que Jade charge Carian dans un premier temps, et que Massy avance pile derrière elle alors que Shalon se tient prêt à intervenir en cas de pépin. La Ravi est censée esquiver l'attaque de l'ennemi avec un Soru qui la placerait sur la gauche pour une contre-attaque parfaite. Une fois proches de l'adversaire et avant que Jade ne disparaisse Massy bandera les muscles d'une de ses jambes avec Mega Kick et se tiendra prêt à agir selon les actions du général. Donc, il a imaginé trois grands scénarios à partir de là. Le premier : Carian attaque Jade avant qu'elle ne puisse utiliser son Soru, alors Massy saute au-dessus de celle-ci et tente d'infliger un coup de pied au visage du général avant de planter son épée dans l'épaule ennemie. Le deuxième : Ravi réussit à esquiver et Carian tente de parer/esquiver le coup, alors Massy balance deux lames d'air enflammées à l'ennemi, une visant sa tête et l'autre sa jambe. Le troisième : Jade réussit et Carian fonce sur Massy pour esquiver l'attaque de la rouquine et tenter de surprendre ses adversaires. Dans le dernier cas, le kangourou tente la même chose qu'avec Antonio, sauf que cette fois-ci c'est lui qui a l'avantage de la portée grâce à la longueur de son épée. Si Carian passe outre cet avantage, Massy compte sur Shalon pour lui sauver la mise, et sur Jade pour profiter du dos tourné par l'ennemi. Enfin, Death Shade est dépité si ses alliés ne veulent pas suivre son plan, il boude un peu et se tient prêt à esquiver une possible attaque de Carian.

Techniques utilisées :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 23 Avr - 13:33



~ Mars Reboot ~


Passer la porte et avancer ou tourner le dos et fuir ? La décision qui mène à un nouveau monde


C'est avec un certain soulagement que la blondinette constata en s'approchant prudemment, que Arata ne leur poserait plus de problèmes. Le coup de grâce que Karim lui avait infligé l'avait envoyé dans le monde des songes. Chose normal si on avait pu être témoin comme elle, de la force avec laquelle sa tête avait frappé le sol.

- Eh bien, je suppose qu'on peut considérer avoir vaincu de ce côté-ci. Tu te sens encore en état de te battre ?

Question adressée à son partenaire qu'elle jugeait du regard, cherchant à trouver sa propre réponse. Mais des yeux ne pouvaient décemment tout déceler. Vu de l'extérieur, celui dont elle s'était occupée un peu plus tôt était la personne de leur groupe ayant pris le plus de dégâts. Mais il y avait des choses contre lesquelles elle ne pouvait que peu de choses voire rien du tout. La doctoresse était incapable de ressouder des os en un claquement de doigt, tout comme elle était incapable d'effacer miraculeusement la fatigue de ses coéquipiers. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de les soulager le plus possible en les empêchant de forcer davantage et ainsi leur permettre de conserver leurs forces, comme elle l'avait fait avec Jade. Pouvait-elle en faire plus ? Si la demoiselle avait été capable de combattre seule le dernier général, elle aurait pu encourager les blessés à simplement récupérer. Malheureusement, c'était loin d'être le cas. Elle avait pu observer un peu leur dernier adversaire. Or, le verdict était sans appel : il était meilleur qu'elle. Jusqu'à quel point, elle l'ignorait et c'est bien pour cela qu'elle estimait que plus ils auraient de l'aide, mieux ils se porteraient.

- Il reste encore au moins un combattant très fort de leur côté. Je rejoins les autres, voir ce que je peux faire... En tout cas, ton aide sera la bienvenue.

Qu'il la suive dès à présent pour rejoindre les autres, décide de venir plus tard ou pas du tout, cela n'enlèverait rien à la véracité de cette dernière phrase. S'il la suivait, ce serait un signe de reconnaissance. S'il décidait de repousser son arrivée, il pourrait le percevoir comme une invitation à venir quand il le souhaiterait. Même en plein milieu du combat, leur petit groupe ne serait probablement pas mécontent d'accueillir un nouveau guerrier.

Sur ces mots, la jeune femme commencerait à tourner les talons. Ces quelques minutes de répit lui avaient permis de reprendre un peu son souffle après le combat. Courir dans tous les sens et combattre n'était pas de tout repos et il fallait bien qu'elle s'octroie elle aussi, de courtes pauses pour se reprendre. Ce n'est qu'en tournant la tête, prête à repartir qu'elle vit une belle jeune femme blonde avec une sorte de gant dans les bras et en train de les regarder. Cette même demoiselle qui lui était venue en aide avec Ardo. Était-elle venue leur prêter main forte une nouvelle fois ? Avait-elle quelque chose à dire ? Lilianna verrait donc sa pause se rallonger un peu, le temps qu'elle et Karim découvrent la raison qui avait mené Julia jusqu'à eux.


~ ~ ~ ~ ~


Lorsqu'elle arriverait dans la salle, seule ou accompagnée, la Windspell avancerait vers la Ravi qu'elle repérerait la première grâce à sa chevelure écarlate et son immense claymore. Elle la rejoindrait après s'être assurée de connaître également la position de leur opposant, peu encline à l'idée de subir un assaut auquel elle ne se serait pas attendue. Elle se posterait non loin de Jade avec qui elle avait déjà fait équipe. Sachant que l'heure n'était pas aux grands discours mais cherchant à obtenir quelques informations rapidement sur l'état des choses et surtout du combat puisque le seul ennemi restant était Carian, le médecin demanderait simplement :

- Comment cela se présente ?






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 107

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 27 Avr - 13:50

La victoire n'était ni amère, ni douce. Elle avait simplement le goût d'une victoire arrachée. Laissant sa victime borgne évanouie sur le sol, cet ennemi de trois mètres incapable de coordonner des gestes fluides, le jeune homme se retourna vers la demoiselle dont il ne connaissait pas le nom, et prit la parole pour répondre à sa simple question :

    - Ouais, je peux m'battre. On va maraver cet enfoiré, et j'me barre.

Comment ? Où ? Il n'en avait aucune idée. À vrai dire, il doutait de rentrer là où il était parti. Avec un sourire insatisfait sur le visage, il s'étira et sentit la douleur dans ses côtes revenir. Qu'importe, il l'ignora simplement et reprit sa route à pas lents. Il ne décida pas immédiatement de rejoindre les autres. La plupart étaient humains, c'était des êtres en lesquels il n'avait pas confiance. Si le bouc méritait un peu plus qu'il le considère, et que la jeune femme avait prouvé sa valeur aux yeux du charpentier, il n'en restait pas moins désabusé.

Alors, il observa Jade échanger quelques coups avec cet homme dont il ne connaissait pas l'existence avant aujourd'hui, et qui tomberait dans l'oubli après. Il était encore en bon état, et en un contre un, aucun d'entre eux ne pourrait réussir à le vaincre. C'était comme une évidence. Rien que la présence qu'il dégageait inspirait l'idée du fol écart qui existait entre eux. Une goutte de sueur perla le long du cou de Karim, tandis que ses dents vinrent grincer. Il n'allait pas se mêler aux humains, et pour preuve il n'écouta pas leur plan... Cependant, il ne fallait oublier qu'il était de caractère sanguin. Il savait que le surnombre leur serait bénéfique.

    - Toi, fit-il en direction de l'ingénieure du Gouvernement Mondial. Couvre la nana, avec la grosse épée avec ta putain d'arme. Elle doit pas crever... Et c'est quoi cet outil ?

Il désigna le gantelet du doigt. Si elle daignait lui expliquer son fonctionnement, il lui demanderait de le lui transmettre pour qu'il puisse s'en servir au moment opportun. Les coups en douce, dans le dos, pouvaient être d'une efficacité remarquable. C'était sur cette base qu'il utiliserait la diversion qu'il observerait pour attaquer son adversaire et l'abattre. Et qu'importe qu'il ait le gantelet ou non, il rentrerait dans le combat sans avoir écouté le plan. Il n'était pas le seul puisque les mouvements de Jade étaient aussi imprévisibles que les siens ou ceux de l'ingénieure, dont les attaques à distance étaient un véritable atout à leur réussite.

Karim grogna avant de se lancer à nouveau dans l'action. L'épéiste de tout à l'heure possédait l'avantage de la vitesse sur lui en forme Zoan, mais en forme humaine, l'homme-loup avait l'avantage de la race. Il se déplacerait avec vivacité, pour contourner son ennemi. Encore une fois, il voudrait le prendre par derrière. Lui fracasser le dos ? Très peu pour lui. Il dirigerait l'attaque vers l'épaule de son bras moteur, celui dont il se servait pour combattre. Il fallait l'affaiblir, avant de l'achever – et encore, il considérait que la mort n'était pas la fin qu'il recherchait et entendait par là le mettre dans les vapes.

Citation :
Si le gantelet est explicité, Karim le prend sinon il part à l'assaut sans. Il attend une ouverture en adaptant sa posture en fonction de Jade et Massy (Pour le moment). Il vise l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1413

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Ven 27 Avr - 22:10




Vive Julia, la Pile, Membre d'une Division de la Section Scientifique.

-Ah ! Je... Oui ! C'est un gantelet pistolet ! Ça devrait marcher... je crois. Au moins une fois...

Malgré son désappointement passé, il s'était rapidement ressaisie et requinquée : elle se devait de demeurer souriante, pétillante et énergique, car ses alliés d'infortune n'avaient pas besoin qu'elle se morfonde pour une idiotie pareille. Arata était tombé avant qu'elle ne puisse leur fournir l'arme qu'ils avaient créé, Sakuga et elle ? Et alors ? L'arme pourrait toujours servir à l'avenir : elle devait mettre de côté cette légère pointe aigre de frustration pour se concentrer de manière optimale sur le défi qui les attendait encore. Le premier général était encore en état, et même en bon état... En plus d'être manifestement un fameux combattant, susceptible de pousser tout le monde à agir de concert. C'était une vision glorieuse et enthousiasmante, sinon même passionnante. Elle devait apporter sa contribution, fut-elle modeste... Aussi prit-elle le parti d'aider le loup à se pourvoir de sa nouvelle arme en la lui passant au poignet avant de s'en retourner à la suite de Lilianna, qui avait ainsi eu le temps de prendre un petit peu d'avance sur le duo. Les affaires n'allaient en tout cas pas tarder à se corser pour l'ensemble des combattants, et tout le monde semblait en avoir l'intime certitude... Autant dire qu'ils pouvaient pour l'heure s'adresser une confiance aveugle mutuellement : ils étaient tous dans la même galère, et luttaient tous face à la même menace. Enfin, exception faite, apparemment, d'Aseri qui, de son côté, demeurait sagement en retrait, ne souhaitant probablement pas se mettre en danger dans un combat frontal dont elle ne pouvait pas maîtriser grand chose... Mais la demoiselle de la Section n'en avait que cure : elle savait désormais quel était son rôle et entendait bien mettre ses maigres compétences au service du bien commun. Protéger Ravi Jade ? Rien de bien compliqué, considérant le fait que la Nebula semblait de toute manière bel et bien capable de se protéger elle-même...


Mervault Carian, primé à 40.000.000 berrys, et Ravi Jade, Nebula, primée à 299.000.000 berrys.

Il avait été repoussé ? Pas forcément désarçonnant, considérant que celle qui l'avait éloigné par la force était primé à quasiment trois cent millions... Mais elle semblait être en piteux état, et il ne pouvait qu'en éprouver une franche satisfaction. En temps normal, il n'aurait pas eu l'ombre d'une chance contre elle... Toutefois, Carian n'était pas fou et s'il demeurait particulièrement sobre et maître de ses émotions, il n'en était pas moins capable de songer et de réfléchir avec une sobriété exemplaire. Quel était le vrai danger de ce groupe d'ennemis hétérogènes, et venus de bien des horizons différents et distincts ? C'était assez évident, à dire vrai : leur nombre. Ses subordonnés n'avaient pas été écrasés, terrassés par une force supérieure et invincible, transcendantale... Ils avaient été vaincus par un groupe d'ennemis certes peu disciplinés et même probablement peu coordonnés, mais néanmoins trop vifs et insaisissables pour être foudroyés à leur tour. Qu'est-ce qui pouvait, de son point de vue, être la pire des suites pour ce petite affrontement, donc ? La réponse était assez simple : qu'ils se mettent à se coordonner et à entremêler leurs efforts. Il devait les pousser à se montrer brouillons et solitaires, jouer sur le fait qu'ils ne se connaissaient pas encore suffisamment pour lutter de concert instinctivement... Et cela ne pouvait passer que par une seule et unique chose : tuer dans l’œuf toute tentative de conversation ou de mise en place d'un plan, d'un stratagème, fut-il grossier et imprécis.
C'est pour cela que Shalon et Jade n'eurent pas l'occasion de répondre à Massy : parce qu'ils n'eurent pas le loisir de se concentrer seulement sur ce qu'il disait. Les choses se déroulèrent en deux temps. D'abord, la silhouette du gardien de Mars disparut, réapparaissant momentanément quelques mètres plus loin, sur la droite du trio. Jade avait été capable de suivre ce mouvement virulent et puissant des yeux, et ne tarda guère à en avertir ses deux collègues... Avant de s'interrompre. Un second déplacement vif eut lieu et au moment où elle en prit conscience, son corps affaibli lui hurlait un constat douloureux : Carian était juste devant elle, entre Shalon et Massy. Le Premier Général, froid comme la glace, impassible au possible, lui jeta un regard quasiment sans vie avant de lui expédier un coup d'estoc en visant son cœur, bien trop rapide pour que ni l'homme-kangourou, ni l'homme-bête ne puisse parvenir à réagir. La rouquine, en revanche, en fut capable : les déplacements du Mervault étaient certes rapides à souhait, et brusques de surcroît, mais sa vue avait été accoutumée à de bien plus formidables exploits sur le Nouveau Monde. Elle plaça donc sa claymore sur la trajectoire de l'attaque, comme une défense inexpugnable, et se contenta donc d'être repoussée sèchement vers l'arrière, sur une bonne dizaine de mètres. Elle afficha alors un sourire grinçant, quasiment certaine du fait que son ennemi l'avait prise à partie dans le but de lui rendre l'affront qu'elle avait commis en l'expédiant à l'écart un petit peu plus tôt. Elle le lui rendrait bien assez vite...

-Ça va. Je vais juste de demander une seule chose. Après ce combat, récupère-moi et soigne-moi. Je peux te faire confiance ?

Lilianna était revenue se placer à ses côtés, signe rassurant quant au fait que l'autre général avait probablement été précipité à terre. Jade, quant à elle, s'était contentée de lui adresser quelques mots en orientant vers la blondinette son œil unique paré d'une sincérité surprenante, presque chaleureuse. Elle savait qu'elle risquait de forcer sur son corps plus que de raison pour la suite de cet affrontement et qu'elle allait, par conséquent, avoir grand besoin de soins... Et la doctoresse était plus ou moins la seule en qui la rouquine avait réellement confiance, au fil des petites péripéties survenues ici bas, au siège de Mars. Aussi, si ladite doctoresse acceptait, la Ravi ne tarderait guère à s'élancer en direction de Carian une fois de plus, tâchant de rejoindre les autres avant qu'ils ne soient taillés en pièces.

Du côté de Carian, de Massy et de Shalon, les choses allaient bon train... Ou plutôt de mal en pis pour la bande d'explorateurs qui, pour l'heure, souffrait encore cruellement d'un manque d'échange et de dialogue, par la faute même de leur agresseur. Comme ils étaient de part et d'autres de l'ennemi, l'homme-bête tenta de s'en prendre à lui en imaginant que l'homme-kangourou en ferait au moins autant... Mais il fut coupé dans son élan par un coup de pied qui le tint en respect. Dans le même temps, le subordonné de Makui fit virevolter son épée et la ramena d'un geste concis, expert et circulaire droit vers Massy, menaçant de lui trancher la gorge d'un instant à l'autre s'il ne réagissait pas avec intelligence et habileté. Voilà qui sonnait le début d'un affrontement nettement plus dangereux que les précédents...



Vous avez 72h pour poster, chacun votre tour. L'ordre est le suivant :
Massy - Lilianna - Sakuga - Karim.
Vous pouvez changer de place à tout moment avec l'un de vos camarades, à condition évidemment d'être tous les deux d'accord et d'en avertir le MJ (moi, Nakata /o/), que ce soit par skype, par MP...
Si vous ne pouvez pas poster un tour, n'hésitez pas à me prévenir au préalable aussi, histoire qu'on perde le mois de temps possible. Dans le cas d'une absence involontaire au dernier moment, ne vous inquiétez pas, glissez moi juste un petit MP et je m'organiserai jusqu'à votre retour Wink

Dans l'ordre :
Karim > J'ai considéré que t'arrivais un peu tard (puisque y a le trajet à parcourir + le dialogue) pour attaquer d'entrée de jeu, d'autant que les conditions dans lesquelles tu portais ton coup ont quand même changées ! En tout cas, Julia t'a filé le gant.

Lilianna > Un peu court pour toi mais quand tu arrives aux côtés de Jade, elle a été écarté et te demande surtout un coup de main pour l'après-conflit. En attendant, elle te laisse la suivre, évidemment, et semble simplement te faire confiance quant à la suite !

Massy > Evidemment, Carian ne te laisse pas l'occasion de décrire ton petit plan en paix ^^ Il use d'un double soru : un premier pour se décaler sur votre flanc et un second pour se rapprocher de Jade, trop vite pour que toi et Shalon ne puissiez réagir efficacement. Il en profite pour éloigner Jade d'un estoc puis vous attaque, toi et Shalon, simultanément. A Shalon, un simple coup de pied pour le forcer à reculer, même modérément. A toi, un coup d'épée horizontal, plus redoutable, bien entendu ! Mais compte tenu de sa posture et du fait que, contrairement à l'offensive de Jade, il est moins imprévisible, tu peux évidemment tenter une parade ou une esquive ^^

Jade est niveau 36. (Lvl 21 considérant ses blessures)
Carian Mervault est niveau 26.
Shalon est niveau 23.
Yakazana est niveau 23.
Julia est niveau 20.
Arata est niveau 20.
Ardo est niveau 20.
Antonio est niveau 19.

Aseri est niveau 18.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Dim 29 Avr - 0:51



Mars

Son plan, le maudit n’eut pas le loisir de l’expliquer entièrement. La Nebula l’interrompit pour les prévenir lui et l’homme bête du déplacement instantané de leur ennemi. Alors, lui aussi en était capable ? Quel adversaire terrifiant… Il l’était d’autant plus que lorsque Massy et Shalon se tournèrent dans la direction indiquée par Jade, ils ne virent absolument rien. Dans le tumulte et l’incompréhension du moment, l’ouïe développée du zoan l’attira sur le son de l’air fendu derrière lui. Une seconde fois, il se retourna, et put constater avec horreur et impuissance que la sabreuse primée était la cible d’une attaque mortelle. C’était trop juste, il ne pourrait rien faire pour la sauver… Cependant, il pouvait tenter de la venger ! Mettant toute sa force et toute sa rage à profit, l’ancien esclave se mit en tête de trancher Carian en deux au niveau du flanc. Dans le même temps, la femme à la chevelure écarlate réussit à se protéger in extremis, mais fut projetée au loin.

Le jeune musicien n’avait même pas encore initié son attaque lorsque le général éjecta son tout premier adversaire d’un coup de pied, reportant inévitablement son attention sur le kangourou. Sa lame se rapprochait dangereusement de la gorge de ce dernier avec la ferme intention de sonner son glas. Le bruit de l’air fendu par l’acier sonnait comme un requiem aux oreilles du descendant du clan de l’ombre qui réalisait peu à peu son décès prochain. En cette journée damnée, il avait échappé à la mort à maintes reprises. Toutefois, sa fin était véritablement arrivée cette fois-ci, il en était persuadé… Après tout, que pouvait-il faire contre un ennemi infiniment plus rapide et plus fort qu’il ne le serait jamais ? Oui… Il vivait là ses derniers instants, c’était une certitude. Devant ce triste constat, l’Umbra baissa la tête en attente du moment fatidique. Aujourd’hui, il allait… Il allait… Il allait…

-« RESSAISIS-TOI BORDEL ! » Hurla-t-il en son fort intérieur.


Des combats difficiles, il en avait mené des dizaines, alors pourquoi restait-il planté là à trembler comme une feuille ? Il était Death Shade, défenseur de la veuve et de l’orphelin ! Il était confronté à la mort presque tous les jours, alors pourquoi fallait-il qu’il la craigne autant ? Cette peur irrationnelle qui le paralysait à chaque fois qu’il frôlait d’un peu trop près la faucheuse… C’était bien elle qui allait venir à bout de lui s’il ne s’en débarrassait pas rapidement ! Cette réalisation essentielle fut salvatrice pour le bretteur vêtu de noir qui releva la tête. Dans un élan de courage inattendu, il regarda Carian, le symbole actuel de ses craintes, droit dans les yeux avec un air de défi non-dissimulé. Dans son regard, on ne pouvait lire ni colère, ni haine, juste une profonde ténacité et une bravoure nouvellement acquise. Il raffermit sa prise sur son arme et entreprit la taillade vengeresse qu’il avait imaginée quelques instants plus tôt.

Le premier général verrait sans doute là l’assaut désespéré d’un condamné à mort, mais il n’en était absolument rien. Cette action spontanée n’était pas dénuée de tout sens ou menée sans aucune sorte de plan derrière. Massy était loin d’être sot au point de croire qu’il pourrait frapper cet adversaire-là avant d’être décapité. D’autant plus que son attaque avait été menée avec un retard non-négligeable. Il n’y avait aucune chance que l’épée à deux mains frappe avant le katana, c’était une évidence. Cependant, cette infériorité apparente avait un avantage certain : celui de mettre le premier général totalement en confiance. Sûr de sa réussite prochaine, il en viendrait probablement à sous-estimer le marsupial qu’il estimerait sans doute comme déjà mort. Ce serait précisément à ce moment-là, lorsque le sabre du guerrier de Mars s’apprêterait à faire couler le sang du maudit, que ce dernier reprendrait forme humaine. Le coup mortel évité via cette perte de taille inopinée, il ne suffirait plus qu’à mener à bien sa contre-attaque. Et dire que ce stratagème ingénieux était le fruit d’une improvisation totale… C’était bien la première fois que l’Umbra improvisait de façon réfléchie, cette pensée lui arracha un petit sourire amusé.

Toutefois, le kangourou ne tarderait pas à découvrir une faille majeure dans la deuxième partie de son plan : le poids de l’arme du Keigo. Cela lui était totalement sorti de la tête, mais il ne pouvait pas manier correctement cette épée sous forme humaine, elle était trop lourde pour lui. Quelle plaie ! Il allait manquer une occasion en or de blesser Carian juste pour un petit oubli de rien du tout… Non ! Il ne pouvait pas accepter ça ! Dans un effort qui allait vraisemblablement au-delà du seuil conseillé par Lilianna, le bretteur continua son attaque en s’efforçant de garder une trajectoire plus ou moins droite. Malheureusement, il y avait des choses que même la détermination ne pouvait pas changer, et les lois de la physique en faisaient partie. Même en donnant tout ce qu’il avait, le sabreur aux pupilles particulières ne pouvait pas lutter contre la lourdeur de l'objet accentuée par la gravité. Cependant, ses efforts seraient loin d’être vains puisqu’ils lui permettraient au moins de toucher la cuisse du serviteur de Makui. Certes, une grande partie de la force initiale du coup serait perdue dans le processus, mais cela devrait au moins suffire à atteindre l’os du général.

-« Les blessés te saluent. » Lâcherait le descendant du clan de l’ombre en cas de réussite.

Alors que l’acier se fraierait un chemin à travers la chair de l’ennemi, un son imperceptible pour la plupart, semblable à une déchirure, serait entendu par le zoan qui ne tarderait pas à déchanter. Tandis qu’il serait en proie à une vive douleur, la prise de son bras droit se ferait de plus en plus incertaine jusqu’à ce qu’il lâche totalement et se mettre tout bonnement à pendre comme s’il était désarticulé. À ses souffrances difficilement soutenables, Massy conclurait qu’il avait trop forcé sur son membre et qu’il avait rouvert sa blessure. Ce n’était absolument pas prévu, ça ! Il n’avait aucune chance de tenir tête aussi frontalement à l’ennemi avec un seul bras. Ce constat tout à fait simple conduirait le maudit à faire deux choses brèves mais néanmoins essentielles. La première consisterait à activer le dispositif de l’épée qu’il avait remarqué un peu plus tôt. Quant à la deuxième, il s’agissait tout simplement de s’éloigner le plus rapidement possible en espérant que l’effet de l’arme servirait de diversion pour couvrir sa fuite.

-« Par pitié, faites que ça explose ou un truc dans le genre. » Prierait-il intérieurement tout en réalisant un bond qui, en théorie, mettrait quelques mètres entre lui et Carian.


Le souhait de l’Umbra ne se réaliserait finalement pas, mais le premier général aurait quand même droit à quelque chose d’effectivement très gênant. La lame chaufferait en un rien de temps avant de littéralement se recouvrir de flammes qui rongeraient de l’intérieur le subordonné de Makui. Si ce dernier ne prenait pas le temps nécessaire pour déloger l’arme plantée dans sa cuisse, le feu se propagerait sans doute sur ses vêtements, en plus d’empirer l’état déjà critique de sa jambe. En d’autres termes, cela devrait laisser assez de répit au kangourou pour qu’il puisse dégainer un de ses sabres de son seul bras valide et, surtout, atterrir au sol. S’il pouvait effectivement faire la première action en l’air, il n’aurait aucun appui lui permettant une bonne garde. De ce fait, si son adversaire se mettait en tête de se focaliser sur lui en mettant de côté sa blessure de plus en plus grave, le maudit ne pourrait absolument rien faire pour se protéger pleinement. Cependant, il partirait au moins avec la satisfaction d’avoir infligé un affront cuisant à son ennemi qui ne manquerait pas de l’oublier de sitôt.

-« C’EST LE MOMENT OU JAMAIS DE L’ATTAQUER ! » Hurlerait Massy de toutes ses forces quel que soit l'état de Carian.

Après ça, si le sabreur de Mars voulait en finir avec lui, Death Shade se contenterait simplement de regarder son adversaire dans les yeux avant de lâcher d’un ton à la fois moqueur et résigné :

-« On se retrouve en enfer. »



Code by Edward Lawrence



Résumé : Massy commence une attaque sous forme hybride et attend le dernier moment pour se transformer en être humain. Ce faisant, il évite le coup et continue son assaut mais se rend compte que l'épée est trop lourde. Il insiste, forçant beaucoup sur son bras blessé, et réussit quand même à mener à bien son attaque. Cependant, elle dévie et se plantera donc dans la cuisse du général si elle réussit. Malheureusement, c'était l'effort de trop et le bras droit de Massy le lâche. Si l'épée s'est bel et bien plantée dans la chair de Carian, le kangourou active le dispositif enflammé de l'épée comme diversion et s'enfuit d'un bond. Si possible, il dégaine son sabre dans les airs, mais ses chances de pouvoir se protéger avec sont quasi-nulles s'il n'atterrit pas au sol. Finalement, quoi qu'il arrive, il encourage ses coéquipiers à profiter de la possible blessure de Carian/du fait que son attention soit focalisée sur lui pour lui asséner un ou deux coups.
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna Windspell
Pirate
avatar
Messages : 222
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
52/120  (52/120)
Berrys: 60.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 30 Avr - 10:46



~ Mars Reboot ~


Passer la porte et avancer ou tourner le dos et fuir ? La décision qui mène à un nouveau monde


Il ne faisait aucun doute que si la situation l'imposait, Jade irait au-delà du raisonnable et mettrait son corps à l'épreuve pour leur permettre d'accéder à la victoire. Étrangement, Lilianna ne protesta pas et se contenta de regarder la rouquine quelques secondes avant de lui rendre un sourire sincère et amical.

- Est-ce que tu penses vraiment que je repartirais d'ici en te laissant derrière, blessée ?

Son comportement parlait de lui-même. Évidemment, le médecin ne laisserait pas cette jeune femme agoniser toute seule dans ce château. De plus, à ce stade du "jeu", il fallait se résigner. Protester se révélait futile et occasionnerait une perte de temps pour le duo. Carian n'était probablement pas un adversaire à vaincre seul. Même à deux, les chances de victoires ne devaient pas être bien hautes. Or, la demoiselle savait se montrer pragmatique. Si d'une part, elle ne voulait pas voir ses compagnons d'infortune forcer inutilement, elle reconnaissait également que certains cas l'obligeait. Et quel était le meilleur cas de figure ? Celui de mettre à mal son corps au risque de rallonger sa période de convalescence mais en ayant remporté leur combat ? Ou celui qui les verrait ne peut-être jamais sortir d'ici ?

La blondinette n'hésiterait donc pas avant de s'élancer avec l'épéiste vers Carian, se concentrant sur ce qu'elle espérait être le dernier des combats à mener. Le général avait pris Massy pour cible et risquait à tout instant de lui porter un coup peut-être fatal si personne n'intervenait. La doctoresse n'attendrait pas de savoir si le kangourou réussirait seul à esquiver ou non car si ce n'était pas le cas, il serait le premier à tomber. Et même si elle ne connaissait pas le zoan plus que cela, elle l'avait assez fréquenté pour l'apprécier. Voir l'une de ses relations être emportée une fois de plus sous ses yeux lui serait difficilement supportable. Elle ne voulait plus être impuissante. Imperceptiblement ses doigts se serrèrent plus forts sur le manche de son katana tandis que la jeune femme, un peu avant d'arrivé à la hauteur de son adversaire, emprunta une voie différente de celle de la Ravi. C'est comme cela qu'elles avaient procédé la première fois et dans le cas présent, il était préférable de se laisser une liberté de mouvement suffisante. Lilianna passerait donc à bonne distance dans le dos de Carian pour rejoindre l'autre côté et attaquer selon un angle différent de celui de Jade.

Une fois placée, elle achèverait de réduire la distance entre elle et l'ennemi. Même si crier et se faire remarquer n'étaient pas à l'ordre du jour, le fait d'être repéré par le Mervault n'était pas dérangeant. Au contraire, il valait mieux forcer sa concentrations sur plusieurs cibles que sur une unique. De toute manière, Lilianna doutait d'avoir les capacités suffisantes pour réussir à s'approcher sans attirer son attention. En revanche, les sens aux aguets, la jeune femme resterait à l'affût des mouvements ennemis. Si elle parvenait jusqu'à eux sans que le subordonné de Makui ne modifie son attaque, la lame de la Windspell s'abaissait vers le bras de ce dernier pour l'y forcer. Qu'il pare ou qu'il esquive, mais le but était de porter assistance à Massy. La jeune femme serait tout aussi satisfaite si le général cessait son mouvement avant qu'elle n'arrive pour mieux l'accueillir. Dans un cas, comme dans l'autre, elle misait ce premier objectif sur le sauvetage du kangourou, restant prudente mais ayant confiance en Jade avec qui elle avait déjà fait équipe pour intervenir. Après tout, l'inactivité ne sied guère à une femme de son genre.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 315
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
113/120  (113/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Lun 30 Avr - 14:23

La dernière ligne droite
Ses alliés avaient besoin de lui au plus vite, Saku’ ne serait peut-être pas capable d’utiliser cette arme dans son état actuel mais il restait quelque chose à faire avec ceci. Ce système de pression était certes ingénieux mais il y avait quelque chose à faire avec cela. C’est un travail de chirurgien que l’ingénieur du ciel se permettait de commencer à l’heure actuelle, c’était plutôt le temps qu’il lui manquait. Impossible pour lui de créer une arme maniable rapidement même pour les débutants mais il préparait quand même une solution capable de définitivement renverser le cours de la bataille.

Les blessures ne l’aidaient certes pas et il n’allait pas aller au front avec mais il y avait bien ça qu’il pourrait faire. Créer une bombe à retardement d’urgence c’est pas une petite affaire mais il allait réussir ou plutôt le Keigo l’espérait. Son idée n’avait rien de compliqué en soit, il devait le faire avec doigté. Son but premier était d’avant tout créer un système de propulsion stable avant toute chose. Une fois le bout de la lance propulsé, elle devra être capable d’exploser au contact de Carian et pas sur le chemin ou sur l’un de ses alliés de fortune.
Des paroles résonnaient dans la tête de Keigo, des paroles qui semblaient dater d’une bonne vingtaine d’années.

«  - Par ses actes, un homme devient un héros,
Par sa mort, un héros devient une légende,
Avec le temps, une légende devient un mythe,
En apprenant des mythes, un homme est poussé à réaliser des actes. »

C’était aujourd’hui ou jamais, sinon le sang qu’il avait versé ici allait être versé pour rien. Son héroïsme devra être reconnu aujourd’hui ici et maintenant. Tout en travaillant sur cette future bombe expulsable, l’homme qu’il était aujourd’hui avait besoin d’arrêter de se prouver d’être quelqu’un et juste agir pour sa survie, la survie de ses alliés de fortune. La survie de tout le monde sauf de ceux qui les attaquent avant de tuer. Le jugement par le feu allait bientôt tomber…


Tout d'abord désolé pour la semaine dernière j'étais pas mal occupé ^^',
Pour résumer :
Keigo travaille sur la lance de la manière à la transformer (si il peut) en bombe expulsable !
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 107

Feuille de personnage
Niveau:
20/75  (20/75)
Expériences:
83/100  (83/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Mer 2 Mai - 11:45

S'il n'avait pas réussi à mener une offensive en raison de la distance qui le séparait de l'autre gars dont il ne connaissait absolument rien, Karim s'était rendu compte qu'il pouvait utiliser une arme dont il ne savait pas grand chose mais qui, si elle avait été créée par un ingénieur, pouvait être aussi utile que l'artillerie d'un navire qu'il se serait occupé d'installer. La pensée même d'avoir entre les mains une puissante force de frappe le revigorait, et il comptait bien l'utiliser contre son adversaire. Bien sûr, quelques éléments l'handicapaient : il n'était pas aussi vivace et en bon état que son opposant, et il était accompagné d'une bande d'estropiés, de blessés qui avaient l'air en tout aussi mauvais état que lui, voire pire pour certains. La femme à la chevelure rousse en tête, bien évidemment... Bah, ils allaient au moins avoir le mérite de jouer sur le surnombre pour gagner.

Sourire en coin. Karim pensa à toutes les possibilités qui lui étaient offertes, ou du moins son inconscient les analysa. Il observa le coup de leur ennemi qui atteignit l'homme-bouc et la tentative de décapitation qui en résulta sur l'autre épéiste. Violent. Il n'allait pas intervenir maintenant. Le coup était trop bien... Ah, la blonde intervenait. Peut-être que... Non.

Il devait attendre une opportunité. Il ne les connaissait pas encore, et pourtant il comprenait : la prudence et le soutien de la femme aux cheveux blonds, l'agressivité du gars aux cheveux bruns... Il lui fallait jouer sur ces paramètres. Bien sûr, il ne pouvait pas anticiper les actions de personnes qui ne connaissait pas, mais ils pouvaient agir de concert. Ils pouvaient proposer sans parler les scénarios les plus envisageables et risquer d'y perdre un membre...

    - Tout à fait dans mes cordes, marmonna l'Ookami en regardant l'appareil à son bras.

Un coup et il pourrait peut-être le mettre à terre. Un coup, et ce serait fini. Il était plutôt dans le dos de leur ennemi, là où il s'attendrait à être frappé. Il fallait être imprévisible, il fallait être grandiose. Un sourire carnassier paraîtrait sur ses lèvres tandis qu'il observerait un mouvement d'épée de Massy. Il n'anticiperait pas la lourdeur de l'arme qui empêcherait la bonne poursuite de l'action du kangourou, et s'il s'élança sur le flanc arrière de l'ennemi, dans un angle qu'il pouvait anticiper sauf si le nombre d'information qu'il recevait était trop élevé, ce ne fut que pour user d'un coup de pied retourné dans son dos, et potentiellement le déséquilibré de concert avec Massy et Lilianna. S'il réussissait à le déséquilibrer, il n'hésiterait pas à actionner l'arme que Julia lui avait remise pour transpercer le torse de l'ennemi tandis qu'il serait à terre, même s'il devait se faire transpercer dans des zones non vitales par l'arme de son ennemi.

À la guerre, comme à la guerre.

Citation :
Karim attaque par le flanc arrière et tente de déséquilibrer Carian pour l'attaquer avec l'arme de Julia dans la foulée.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1413

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Mer 2 Mai - 14:41




Mervault Carian, primé à 40.000.000 berrys, et Ravi Jade, Nebula, primée à 299.000.000 berrys.
L'idée du Mervault était la suivant. Certes, ses camarades et subordonnés étaient tombés, les uns après les autres, mais ils n'en avaient pas moins apporté leur pierre à l'édifice qu'il allait tâcher de parachever. Ardo était mort, mais avait mis Lilianna en danger et avait surtout poussé Jade à user de son corps, plus que de raison. Antonio n'était plus, mais il avait perforé Massy grâce à l'énergie du désespoir, plaçant le kangourou dans un état préoccupant et précaire. Yakazana avait disparu, mais il avait au passage fourni à Sakuga des cicatrices qui ne manqueraient pas de garnir son corps durant les longues années à venir. Arata avait succombé à son tour, mais non sans bataillé rageusement et fournissant à Karim notamment quelques coups dont les conséquences, quoique relativement discrètes, pouvaient être exploitées. En d'autres termes, si tous ses subordonnés avaient failli à leur tâche, ils n'en avaient pas moins fait de leur mieux pour la mener brillamment à sa fin... En tant que premier général de Mars, il n'avait plus qu'un seul et unique boulot : leur faire honneur en mettant à mort ceux qu'ils avaient déjà exténués, blessés, harassés, harcelés et tourmentés. C'était assurément une tâche périlleuse, et il le comprit instinctivement lors de ce premier assaut groupé : Shalon avait su demeurer tranquille jusqu'au moment opportun, Jade conservait une robustesse phénoménale et remarquable, et Massy semblait bien décidé à jouer de son instinct pour survivre jusqu'au lendemain... Le but de Carian était donc tout naturel, et assez prévisible : venir à bout des éléments les plus faibles, dans un premier lieu, pour isoler les puissants et les terrasser à leur tour. De tous ceux qui s'étaient approchés de lui, c'était indéniablement l'homme-kangourou qui était pour l'heure le plus chancelant... Ou, à défaut, le plus fragile. En venir à bout serait donc moins complexe que de triompher de l'homme-bête ou que de l'épéiste à la crinière de feu. Et ce fut donc sur lui qu'il jeta majoritairement son dévolu, en usant de sa lame pour tenter de lui trancher la gorge d'un coup d'un seul.

Lorsque l'épée de Massy se mit à le menacer, Carian ne sembla pas effaré ou étonné un traître instant. A contrario, il conserva simplement et sereinement son sang froid, analysant cette réaction typique pour un homme à bout de souffle et précipité face au présage funeste d'un destin pour le moins précaire. La défense par l'attaque... Mener un assaut frontal pour pousser l'ennemi à se rétracter et à se replier, même momentanément, était quasiment un réflexe bestial. Combien de passifs herbivores avaient eu l'occasion de se rebiffer contre leur agresseur carnassier, en voyant leur ultime heure sonner ? Toutefois, ce stratagème ne pouvait marcher que dans deux uniques cas de figure. Première possibilité : cet espèce de bluff fonctionnait et l'assaillant, terrifié à l'idée de voir sa propre intégrité physique en péril, reculait précipitamment, voire prenait purement et simplement la tangente. Réaction fréquente, dans le règne animale... Mais qui n'était guère d'actualité. Le Premier Général de Mars n'était pas devenu l'un des subordonnés favoris de Kokuwo Makui en jouant de couardise et de lâcheté : il n'avait pas peur d'être blessé, en aucun cas. Seconde possibilité : l'agresseur, trop confiant en la solidité de ses crocs et de son cuir, oubliait malencontreusement sa simple nature de mortel et, contre toute attente, s'exposait davantage encore. Oui, si le Premier Général avait laissé parler son sang et son cœur, son adrénaline qui n'en finissait plus de l'inonder, il aurait pu se consacrer sur l'offensive en considérant très bêtement qu'il allait frapper le premier, compte tenu de sa vitesse et de son expertise en tout point supérieurs à ceux de l'homme-kangourou qui, de surcroît, demeurait blessé. Sauf qu'à nouveau, il n'était pas qu'une espèce de boule de nerfs et de muscles, taillée par l'arrogance... Il était plus humble, plus pragmatique, plus tranquille, et c'était précisément cela qui faisait sa force. En un éclair, il comprit que même si la tête de l'Umbra volait, la lame tomberait envers et contre tout en direction de sa jambe... Et qu'il était stupide, par conséquent, de reposer son action uniquement sur l'offensive. De facto, l'épée du Mervault tranchait tout juste l'air, sous la surprise générale, au-dessus de la tête d'un Massy à nouveau sous forme humaine qu'il fit violemment et sèchement tournoyer son bassin, entraînant le bas de son corps dans une rotation à quart de cercle. Mouvement léger, sinon même dérisoire... Mais pourtant suffisant, car le corps de son ennemi ne mentait pas.

Certes, la métamorphose avait été judicieuse et maligne. Carian n'avait guère pour habitude tenace celle d'être confrontée à des utilisateurs de fruits du démon de type zoan : aussi n'avait-il pas eu la présence d'esprit d'anticiper cette esquive pour le moins inhabituelle et peu orthodoxe. Toutefois, il était un fait éclatant qu'elle n'écartait pas, et qu'elle pouvait même, sous un certain aspect, mettre en lumière : Massy et lui ne jouaient absolument pas dans la même cour. Déjà avec son corps en état de marche impeccable, l'homme-kangourou ne lui arrivait possiblement qu'à la cheville, et encore : ils ne possédaient ni la même expérience, ni une habileté proche. En tout point, ou presque, le bretteur avait confortablement l'ascendant... Sauf quant à l'imprévisibilité des métamorphoses du maudit qui, en elles-mêmes, étaient d'une certaine manière un aveu indéniable de faiblesse et d'impuissance. S'il en avait été capable, il aurait plutôt tâché d'opposer sa propre lame à celle du Premier Général, plutôt que de passer par une méthode aussi imprévisibles, certes, mais surtout aussi risquée... Et si le sbire de Makui s'en était rendu compte un instant seulement auparavant, que ce serait-il passé ? Il aurait très certainement pu gommer son coup, et faire voler la tête de son assaillant, sans l'ombre d'un doute...
Dans tous les cas, un autre facteur s'ajoutait à leur petite rixe pour achever de donner l'avantage au Mervault : la vaillance de Massy l'avait poussée à passer de combat en combat et d'ennemi en ennemi, là où le Premier Général, quant à lui, n'avait eu affaire qu'à un Shalon certes tenace, mais néanmoins très passif. Leur endurance, déjà inéquitable, n'était donc pas entamée de la même manière... Et cela octroyait à Carian suffisamment de marge pour qu'il puisse se permettre ce genre d'esquives in extremis. L'épée de Massy rencontra donc le sol et, sec et vif, le Général vint placer son pied dessus pour la bloquer irrémédiablement, ayant déjà remarqué la difficulté que son opposant avait à la manier sous sa forme humaine.

Et maintenant venait la consécration. Antonio ne serait finalement pas mort en vain : son agresseur principal allait trouver la même fin sinistre à souhait. Toutefois, Carian n'eut malheureusement pas l'occasion de le tuer : plusieurs choses s'enchaînèrent qui poussèrent le Général à perdre sa concentration et son sang froid, et à laisser le zoan s'écarter précipitamment dans le but sage de s'éloigner d'une hypothétique riposte, qui planait sur sa tête comme une épée de damoclès. D'abord, les flammes que dégagea la lame sous son pied la força à modifier sa position sous le coup de la surprise : s'il sentit quelques gerbes lui pourlécher la jambe, il n'en fut aucunement blessé néanmoins et retrouva bien vite la concentration perdue. Là-dessus, il fut en mesure de remarquer les deux demoiselles qui semblaient vouloir venir en aide à leur camarade désormais éloigné : comme Lilianna et Jade l'attaquaient simultanément, de part et d'autre, et qu'il avait été déstabilisé de manière certes quasiment infime mais néanmoins suffisante pour l'empêcher de jouer d'une simple esquive, il eut un choix pénible mais nécessaire à conduire. Il changea sa lame de main et bloqué la claymore monumentale de la rouquine d'un geste virulent. Quant à l'arme de la doctoresse, il n'eut rien de mieux à faire qu'interposer son avant-bras dans un geste tout bonnement incompréhensible pour le commun des mortels, et qui lui arracha par ailleurs un cri de douleur. L'épée pénétra sa chaire et buta contre son os, mais cessa là sa course redoutable et menaçante : la blondinette n'allait pas pouvoir lui nuire davantage de si tôt.

Sauf qu'à nouveau, un autre insecte tâcha d'ajouter sa piqûre à l'équation : Karim parvint à bondir dans son dos pour lui réserver un coup de pied qui, non content de le déséquilibrer à nouveau, manquant même de le faire tomber en avant, le fit grommeler. En effet, Carian fut contraint de bouger, malgré lui, remuant d'autant plus la lame de Lilianna encore planter dans son membre... De quoi communiquer à son corps tout entier une vague de douleur difficilement discrète mais dont il fit pourtant fi, autant que faire se put, avant de réagir par l'offensive.
Sa réaction fut en deux temps : tout d'abord, il repoussa légèrement la doctoresse en secouant son bras, quitte à souffrir davantage encore de la blessure qu'elle venait de lui infliger. Avec un peu de chance, cette dernière allait ôter son arme de la plaie, ou même reculer d'un pas, surprise par la bestialité qui émanait encore du Général malgré sa blessure pour le moins sérieuse. Ensuite, il décolla légèrement sa lame de la claymore de Jade pour l'y réexpédier de plus belle, générant cette fois-ci une lame d'air au passage. Il usa dans le même temps du coup de pied de Karim pour pivoter et tournoyer. Le but était le suivant : réaliser un tour sur lui-même tout en général une vaste lame d'air, dans le but d'offrir à ses multiples assaillants une offensive multi-directionnelle.

Si la rouquine fut capable de bloquer cet assaut, elle n'en fut pas moins contrainte à reculer : ce qui permit, de ce fait, à Carian de poursuivre l'assaut qu'il voulait meurtrier. Sauf qu'il avait ignoré un autre combattant : Shalon, de son côté, se précipita à la rencontre de Karim et de Lilianna qu'il empoigna puissamment, les rabattant sur le sol en même temps que lui-même pour leur permettre d'esquiver la lame d'air qui risquait, sinon, de les traverser de part en part. Tout cela risquait de se passer en un instant, mais grâce à leur jeu d'équipe, les intrus pourraient peut-être finalement venir à bout du Mervault...



Vous avez 72h pour poster, chacun votre tour. L'ordre est le suivant :
Massy - Lilianna - Sakuga - Karim.
Vous pouvez changer de place à tout moment avec l'un de vos camarades, à condition évidemment d'être tous les deux d'accord et d'en avertir le MJ (moi, Nakata /o/), que ce soit par skype, par MP...
Si vous ne pouvez pas poster un tour, n'hésitez pas à me prévenir au préalable aussi, histoire qu'on perde le mois de temps possible. Dans le cas d'une absence involontaire au dernier moment, ne vous inquiétez pas, glissez moi juste un petit MP et je m'organiserai jusqu'à votre retour Wink

Comabt de ouf tout ça
J'ai un peu expédié la fin faut que je me casse dans vingt minutes
Des bisous !

Le résumé est aux abonnés absents, je vous mets juste les notes de mon écrit après l'esquive de Massy :
Carian s'apprête à attaquer Massy
Interrompu et déconcentré par les flammes de l'épée
Lilianna sur sa droite, bloque avec le bras, Jade sur sa gauche, bloque avec l'épée.
Karim frappe le dos.
Déstabilisé, libère son bras en tirant, amorce un demi-tour en balançant une lame d'air : repousse Jade, Shalon saute sur Karim et Lili pour les plaquer au sol.

Sakuga, tu vois ça de loin et tu comprends que modifier l'arme serait compliqué, dangereux, et te prendrait de toute façon trop de temps : le combat est parti pour être intense et bref plutôt qu'interminable et serré. A toi de voir comment tu réagis !

Jade est niveau 36. (Lvl 21 considérant ses blessures)
Carian Mervault est niveau 26.
Shalon est niveau 23.
Yakazana est niveau 23.
Julia est niveau 20.
Arata est niveau 20.
Ardo est niveau 20.
Antonio est niveau 19.

Aseri est niveau 18.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 273
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
81/120  (81/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   Mer 2 Mai - 23:36



Mars

Massy saisissait de plus en plus le gouffre immense qui le séparait de son adversaire. Même en étant dans une position plus qu’avantageuse, Carian n’avait pas baissé sa garde et avait réussi à esquiver le coup du jeune homme. Ainsi, ce dernier avait rouvert sa blessure pour absolument rien du tout… Pire encore, le premier général avait profité de ce moment de faiblesse pour poser un pied sur la lame désormais au sol. Dans ces conditions, le zoan se retrouvait dans l’incapacité de la soulever ne serait-ce que d’un millimètre. Cerise sur le gâteau, le subordonné de Makui préparait une nouvelle attaque qui, à coup sûr, ne manquerait pas de faire mouche cette fois-ci. Une situation aussi désespérée n’aurait pas manqué d’atteindre le moral du pirate dans le passé, mais cette époque-là était révolue. L’Umbra ne serait plus jamais freiné par ses craintes et ses doutes, ainsi en avait-il décidé quelques instants auparavant. Dans un ultime espoir de retourner la situation, le maudit activa le dispositif qu’il avait remarqué sur son arme un peu plus tôt. Quel qu’en soit l’effet, le descendant du clan de l’ombre ne pouvait qu’espérer que cela soit utile. Par chance, cette simple pression de bouton eut des répercussions plus que majeures sur la suite des événements.

En effet, l’acier de l’arme, ou quelle que fut la matière dans laquelle elle avait été forgée, se recouvra d’une couche de flammes qui força l’épéiste d’en face à retirer sa jambe dans la précipitation. Ce déséquilibre infime permit à Jade et à Lilianna de retirer leur épingle du jeu. D’ailleurs, cette dernière y était arrivée particulièrement bien puisqu’elle avait réussi à enfoncer profondément son épée dans le bras du Mervault, trop occupé à parer l’assaut de Jade. Saisissant cette chance inouïe que ses alliés lui offraient, Massy ne demanda pas son reste pour s’éloigner comme il se devait de l’affrontement qui avait failli lui coûter la vie par deux fois déjà. Le temps qu’il atterrisse au sol après son bond, l’homme-loup avait déjà infligé à leur ennemi commun un coup dans le dos. Cependant, Carian ne semblait absolument pas apprécier l’acharnement de ses adversaires à son encontre, ce qui était plutôt logique en fin de compte. D’un mouvement fluide qui laissait entrevoir toute son expérience, il repoussa les deux femmes qui lui posaient problème, créant au passage une lame d’air phénoménale autour de lui.

L’ancien esclave ne put s’empêcher de pousser un léger sifflement d’admiration devant cette technique réalisée à la perfection. Il espérait sincèrement être en mesure de faire quelque chose de similaire, un jour. Enfin, ce n’était pas le moment de complimenter son ennemi, mais plutôt d’éviter son assaut ! D’un mouvement brusque mais nécessaire, le musicien se baissa juste à temps pour éviter l’attaque qui aurait peut-être pu sonner son glas. Profitant de sa position idéale pour un coup bas, littéralement, le sabreur aux pupilles particulières enchaîna deux lames d’air dont le bruit était totalement couvert par celle du général de Mars. Massy doutait que ces attaques-là puissent réellement blesser un guerrier de ce calibre. C’était pour cette raison que le kangourou avait décidé de faire quelque chose de nettement plus vicieux avec ses projectiles : mettre le feu au pantalon du sabreur. Cette action pour le moins originale lui était venue à l’idée en voyant que leur adversaire ne s’était pas beaucoup éloigné de l’épée enflammée. Ainsi, le choix de tirer le maximum possible du cadeau de Sakuga s’était imposé de lui-même dans l’esprit en ébullition de Massy. Les lames d’air du zoan frôleraient donc de très près l’arme au sol et, en toute logique, devraient s’enflammer à leur tour avant de finir leur course sur chacune des jambes de Carian. Avec un peu de chance, ce dernier serait trop occupé par les vraies menaces - à savoir Jade, Lilianna, et Karim - pour faire attention à de pauvres projectiles tranchants d’apparence assez faible.

-« Je commence à prendre goût à l’improvisation, moi. » Pensa le kangourou, un petit sourire en coin aux lèvres.

Que ses Little Wind Beat touchent au but ou non, le combattant ayant vaincu Antonio commencerait à bander autant que faire se peut les muscles de sa jambe droite, préparant ainsi un assaut qu’il pourrait ou ne pourrait pas réaliser selon la suite du combat. Cependant, si le Mervault décidait de s’attaquer à lui sous peu, le marsupial userait de l’énergie stockée dans son membre inférieur pour réaliser une esquive de dernière minute.



Code by Edward Lawrence



Résumé : Massy se baisse pour esquiver la lame d'air et fait l'action la plus loufoque de l'event jusque-là : il tire deux lames d'air qui passent près de l'épée enflammée pour mettre le feu au pantalon de Carian (avouez que c'est culoté xD).Que cela marche ou non, Massy bande les muscles de sa jambe droite pour une attaque qui surviendra peut-être au prochain tour. Si Carian l'attaque ce tour-ci, alors il usera du Mega Kick pour réaliser une esquive de dernière minute.

Techniques utilisées :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Groupe 3] - Mars Reboot   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Groupe 3] - Mars Reboot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars :: Château-