Partagez | 
 

 [Groupe 2] - Mars Reboot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1361

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 12 Jan - 18:08



Un tremblement vint briser la tranquillité des habitants de Mars. Que se passait-il ? Nul ne le savait... Cependant les choses allaient commencer à bouger, à changer. Brutalement, au milieu d'un grand hall qui semblait mener vers d'inquiétantes ténèbres des deux côtés, au loin, des dizaines de portails s'ouvrirent successivement. Un brin de folie était entré dans les cloisons froides de la suprême bâtisse, reconstruite en laboratoire de folles expériences après la destruction causée par les précédents jeux de Mars. Depuis, aucun n'avait eu lieu en raison de ces travaux qui avaient mobilisé plus d'une centaine d'ouvriers compétents.

Pour certains, il s'agissait d'un monde à part, pour d'autres d'une destination choisie. Quoiqu'il en soit, l'amplitude du pouvoir de la célèbre Kokuwo Nala n'avait jamais été aussi importante. Quelque part dans ce laboratoire se trouvait peut-être la réponse derrière les événements qui se tramaient ici... Et lorsqu'un homme torse nu, bombé, entra d'un air fier à travers une brèche, ses mains vinrent se coller à sa taille et il dévisagea l'intérieur du château sans grand intérêt. Brusquement sa fermeture éclair se brisa. Il ne se retourna pas, trop intéressé par ce qu'il se passait ici.


Pantheon, primé à 135.000.000 B.

« Le Colosse du Colisée », Pantheon. Cet homme était un hors-la-lois dont la prime avait dépassé les cent millions à cause de ses combats clandestins qui entraînaient parfois la mort d'officiers de la marine. Il détonait par une puissance remarquable et une adaptabilité sans failles aux demandes de ses employeurs, le jour, mais la nuit il devenait une bête de scène, incapable de résister à un bon combat. Calme, il semblait analyser les choses avec pragmatisme, et ne fut donc pas surpris en voyant deux autres figures de ce monde rentrer par deux brèches différentes.

    - La Pucelle de Marijoa.


La Pucelle de Marijoa, Icare Nors, primé à 24.000.000 B.

Les termes étaient exacts et employés avec une certaine fascination. Il était rare de voir une noble débarquer au milieu d'un endroit aussi marqué par la guerre que Mars. Pourtant, cette vieille femme était sans nul doute l'une des personnes les plus célèbres dans sa ville natale. Elle portait sur elle une croix du Constantinisme, et regarda avec dédain les deux hommes qui lui faisaient face. Elle se fichait de leur faction : sa virginité avait assez duré du haut de ses soixante-douze ans. Elle cherchait un mâle ardent, qui puisse être prêt à lui ôter sa ceinture de chasteté. Posant sa canne violemment sur le sol elle balança sèchement :

    - Dieu m'avait promis l'amour par cette faille, je l'attends !

Un sourire en coin, le seul révolutionnaire de la pièce se décoinça. Icare Nors était peu connu, et à vrai dire il avait tout à envier aux deux pointures qui lui faisaient face. Il portait dans son un glaive et sur les épaules une tenue assez peu élaborée, composée d'un drap qu'il avait attaché avec des épingles. Il se contenta de soupirer en observant les failles qui les avait menés, la Pucelle et lui, se refermer.

    - On est coincé ici...
    - Monsieur, vous êtes un gentil ?


Nomi

La douce voix d'une enfant retentit lorsqu'une énième faille éclata. Les trois protagonistes qui étaient déjà arrivés laissèrent échapper un écho de surprise tandis que la fillette tenait dans sa main une corde à sauter. Elle était jeune, tout au plus douze ans, et elle portait pourtant déjà les stigmates d'une vie bien remplie. Son regard n'était pas affolé, concentré même. Sa voix était fluette mais on sentait qu'elle avait les épaules pour tenir dans cette situation désespérée : pas physiquement, mais mentalement. Alors qu'elle croisait le regard d'Icare, elle balança sur un ton dénué d'émotions :

    - La guerre peut même enlever un testicule aux meilleurs, hein Icare ?

Elle se tut lorsque le révolutionnaire déglutit. D'autres portails continuaient de s'ouvrir inlassablement. Faisant arriver de nouveaux protagonistes.



Résumé : Vous arrivez par des ouvertures à différents endroits du long et grand couloirs aux extrémités sombres qui s'offre à vous. Pas de portes, pas de fenêtres. Des lumières artificielles pour éclairer les lieux où vous vous trouvez.

Pour l'ordre : Nils Gratz - Zylphia - Zeke Lundren - Kitchiro - Drake.
Vous avez 72h pour poster, si vous n'avez pas le temps, prévenez-moi pour passer votre tour et prévenez la personne après vous. Si vous switchez vos tours, prévenez-moi aussi juste pour qu'il y ait une trace quelque part. Boîte à MP d'Erwin Dog.


Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 12 Jan - 18:59




Mars Reboot



Une serviette. Tout avait commencé avec une simple serviette. A la base, c’était Misuto qui l’avait dégueulassée mais Nils, à l’aide d’un parfait quiproquo s’était persuadé qu’il était responsable de ce grand massacre. Pauvre petit tissu blanc… « qu’il repose en paix » s’était alors mis à penser le vieillard.

Le Gratz fut le premier à avoir sauté dans le portail qui était apparu non loin du navire du Compost. Entre l’inconnu et le danger de Mama, le vieillard n’avait eu d’autres choix que de sauter les deux pieds en avant. Le trajet fut pour le moins tourmenté et la réception d’autant plus difficile. Devant lui s’étalait un couloi à perte de vue avec des lumières artificielle… et merde ! Comment faire pour se planquer lorsque rien ne le permettait ?

Etalé à même le sol car incapable de se réceptionner correctement, l’ancêtre pesta contre ses rhumatismes avant de se relever d’un bond. Il s’était pas mal fortifié avec le temps depuis les nombreuses aventures vécues avec la marine… comme quoi malgré son âge avancé, Nils n’en restait pas moins un homme à prendre en considération.

Pas le temps de niaiser ! Il fallait réagir au plus vite et partir se cacher le plus rapidement possible car déjà, la fermeture éclair semblait résister à se refermer. Peu sûr de l’endroit où il avait atterri, le grand-père se mit à détaler comme il n’avait jamais pu le faire auparavant… entre le tché tché et la mort, il avait choisi !



VIENS LA SALE CREVURE DE GRATZ ! J’VAIS T’BOUFFER !
La fermeture éclair trembla sous l’apparition de Mama Ité avec sa marmite et sa louche à la main. Elle voyait rouge la pauvre : Nils était responsable de la mort inopinée de la serviette. Bien qu’il ne s’agissait que d’une serviette en papier, comment ce sale vieillard avait pu mettre en péril l’autorité de la grosse dame de la cantine au sein même de sa cuisine ! N’avait-il pas honte ? Complètement insouciante quant à l’endroit ou elle se trouvait, Mama Ité aperçut le vieillard au loin et commença alors sa course effreinée au point d’en faire trembler le sol comme un dinosaure : il allait y avoir des blessés aujourd’hui… et sans doute du ragout de vieux.

Bien vite, plusieurs personnes traversèrent également le portail avant que celui-ci ne se referme précipitamment dans un bruit caractéristique. Sans doute que ce dernier n’avait pas prévu qu’autant de personnes traversent cet espace… Les membres les plus influents du Compost se trouvèrent ainsi dans un long couloir qui partait des deux côtés. Dans un sens, les deux protagonistes qui avaient pris les devants… de l’autre, toujours le même couloir.




Dieu me l’a dit. C’est par là.
Après un simple haussement de sourcil des membres de l’équipage, les différents protagonistes ne s’étonnèrent pas de cette réaction outre mesure. En effet, c’était assez habituel pour Le Compost. Jean-Pierre Mont-Nostie, accompagné d’Ipère Palnore et de Clepe Tomane se dirigèrent dès lors de l’autre côté sans même adresser la parole aux autres… Après tout : quand Dieu le dit, c’est qu’il y a une raison non ?


Le temps s'est couvert... tu trouves pas Clepe ?
Forcément, les groupe des trois anciens n'avait même pas réalisé qu'il était maintenant à l'intérieur d'un bâtiment, attribuant le manque de lumière naturelle au fait qu'ils étaient simplement sans doute le soir. Marchant avec les mains dans le dos comme si de rien était, ils ne faisaient que suivre le grand prêtre du Compost en discutant de tout et de rien.




Les moustiquaires et Ella Tagay étaient restés sur place. Une brillante idée leur traversa l’esprit. Un long couloir… de par en par… l’occasion était trop bonne pour la rater. La jeune femme-poisson prit son temps pour admirer les nouveaux murs : que de belles et nouvelles toiles pour y pratiquer son art le plus puissant ! Adepte du Color Trap bien qu’elle n’y connaissait absolument rien, elle commença à sortir ses outils pour dessiner diverses choses sur les murs. De leur côté, les moustiquaires firent un conciliabule efficace : il fallait saisir l’occasion !

- EN FORMATION !

Et voilà… le Mégazord était lancé pour une ligne droite… combien de mètres pouvaient ils ainsi parcourir sans se vautrer misérablement ? Se lançant à la poursuite du grand-père et de la grosse dame, le Quatuor déjanté chercherait alors à rattraper à vive allure le duo déjà loin devant… Jone Snow ne put faire autrement que de sauter sur l’occasion pour accélerer la cadence alors qu’il était sous le ventre du Zoan.


Insecte droit devant ! T’as vu ?!
Et voilà. Une étoile brilla dans le trio et ils accélérèrent encore. Si quelqu’un se trouvait sur le chemin, il aurait donc vu passer un vieillard avec une canne, une grosse dame flippante et un animal très étrange… quel début de journée épatant !

Soudain, le mégazord se prit les pates dans des débris qu’il n’avait pu prévoir et commença alors son inexorable chute. Il fallait espérer que personne ne se trouvait devant.





Résumé : C'est l'bordel dès le premier tour.

Groupe 1 : Nils suivi de Mama suivi du Mégazord (Riri, Fifi, Loulou et Snow)
Groupe 2 : Partant de l'autre côté, Tomane, Palnore et Mont-Nostie
Groupe 3 : Ella Tagay qui est restée sur place pour faire des dessins


PNJ présents :

Jone Snow - Niveau 30
Ipère Palnore - Niveau 30
Clepe Tomane - Niveau 28
Ité Manjtou - Niveau 32
Riri / Fifi / Loulou - Niveau 27 / 23 / 25
Jean Pierre Mont-Nostie - Niveau 31
Ella Tagay - Niveau 21

Actualisation prévue en cours d'événement en fonction des notas en attente.

EDIT 2 vu avec Erwin : Je rappelle juste que Nils ne porte pas son uniforme de contre-amiral vu que ça fait lien avec le présent précédent où on a introduit l'arrivée à Mars. Il ne porte qu'une salopette tout à fait normale ce qui peut donner l'impression d'un hors la loi poursuivi par Mama et le mégazord.

Techniques:
 


Dernière édition par Nils Gratz le Sam 13 Jan - 10:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 100
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 12 Jan - 21:02


Adieu le monde !
feat. plein de monde !


Le majordome, ou le capitaine, avait sauté en premier dans le trou, soudain pris d’une frayeur inexpliquée. Puis, Zylphia les regarda tous le suivre, tour à tour, soit avec une haine mortelle pour Nils, soit par simple envie. Qu’est-ce qui leur prenait, à tous ?! En voyant l’énorme portail apparaître, la gnomette était restée bouche bée, incapable de comprendre ce qu’il se passait sous ses yeux. En réalité, plus que surprise, la petite fée était apeurée par la chose. On aurait dit une énorme bouche, qui ne demandait qu’à les dévorer, tous. Alors, quand Jone Snow, avant de sauter, invita sa nouvelle collègue à le rejoindre, « t’as vu », Zylphia ne put que tendre le bras pour tenter de le retenir. La chose les avait tous happés, et il ne restait plus qu’elle, seule, toute seule, sur une île inconnue. Toute seule. « Toute seule », répéta-t-elle plusieurs fois à voix basse, le regard plongé dans le portail qui semblait l’aspirer. Alors, elle se décida, et plongea à son tour, laissant perler une petite larme derrière elle, en dernier souvenir d’elle sur cette Terre, si elle ne revenait pas. Lors de son saut, elle appela :

- Atten-

Le portail, juste après son passage, se referma. La suite de son cri se termina de l’autre côté, dans un long couloir illuminé de quelques lampadaires aveuglants.

- -dez-mooooiiiiiiiii !

Quelle idée avait-elle eu, de rejoindre la marine. Depuis son arrivée dans l’équipage, qui datait de la journée-même, elle avait manqué la mort de peu, et pas qu’une fois ! Les moustiquaires, avec leur Mégazord, avaient tenté de l’éliminer sous prétexte qu’elle ressemblait un peu trop à un insecte – mais c’était une fée ! Puis il y avait aussi la grosse dame de la cantine, qu’elle soupçonnait d’avoir voulu la dévorer. Bien qu’après elle se soit occupée de la gnomette comme de son propre enfant, en lui offrant un bain de soupe au chou, leur première rencontre avait été effrayante, pour Zylphia. Et le gabarit de Mama Ité n’y était pas pour rien. Enfin, Jone aussi avait failli la boire dans sa soupe, involontairement. Alors, parfois, et c’était tout à fait justifié, elle se disait qu’elle aurait mieux fait de rester chez elle, au chaud. Mais là-bas, elle n’aurait jamais connu autant d’émotions ! Elle se faisait une raison. Après tout, dans deux jours ce serait oublié. Et puis, elle s’entendait assez bien avec ceux qu’elle avait déjà croisés. Sans compter qu’elle n’effaçait pas de son esprit sa grande ambition : celle de trouver l’amour. Peut-être que ce prince, elle le trouverait là, derrière ce portail. Même si l’endroit était un peu glauque pour un rendez-vous amoureux, qui savait ce que le hasard lui réservait ?

Somme toute, les bonnes raisons de se trouver ici n’étaient pas réunies. Mais à présent, elle y était, et il n’y avait aucun billet retour. En voyant tout le groupe partir devant, Zylphia tenta de les suivre. Elle avait beau essayé, elle n’arrivait pas à se faire remarquer par le Megazord. Et c’était sûrement mieux ainsi : dans le cas inverse, elle n’aurait pas fait long feu.

Ainsi, lorsqu’elle arriva à leur niveau, elle bondit sur l’arrière-train de la gazelle, se poussant dans les airs grâce à ses petites ailes, et se colla dessus. La sensation chatouilla Riri, mais il n’y prêta pas plus d’attention. Malgré l’odeur, là où elle était, Zylphia était en sécurité. Elle profitait du trajet sans risquer de finir en hachis parmentier. Sur les fesses du Megazord, la gnomette était, en quelques sortes, la cerise sur le gâteau.

Mais soudain, de façon plus que prévisible, le Megazord se prit les pattes dans les pattes, si bien que tous furent expulsés de Riri, qui se retrouva la figure à terre et le postérieur devant. La gnomette fut propulsée vers l'avant, et son corps s'envola comme une fusée jusqu'à ce qu'il retombe mollement, rebondissant plusieurs fois contre le sol. Dans son vol, Zylphia n'avait rien pu comprendre des événements, et lorsqu'elle s'écrasa, elle était seule, perdue. Elle fit quelques pas en avant, avant de se retrouver, à nouveau, face aux deux tunnels du départ. Droite ou gauche ? Par où étaient-ils passés, déjà ? Impossible de s'en souvenir. Par où devait-on aller, dans un labyrinthe ?

Toujours à...

- Je fais de la bouillie pour mes petits cochons : pour un, pour deux, pour trois, pour quatre, pour cinq, pour six, pour sept, pour huit, pour neuf, bœuf ! Ici !

La gnomette, plaçant toute sa confiance dans ce plouf-plouf, battit des ailes au fort fort que possible, pour rejoindre au plus vite ses compagnons de voyages. Sans se douter qu'au bout du tunnel, loin de retrouver Jone Snow et les autres, se trouvaient trois petits vieux en balade.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Révolutionnaire
avatar
Messages : 546
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Dim 14 Jan - 11:27




Tout s'était rapidement enchaîné. J'étais passé de Berk Town à un endroit que je ne croyais plus revoir, et ce, d'un clignement d'œil. Enfin, tout n'était pas si simple...
J'en avais eu assez de faire des allers et retours inutiles, ainsi avais-je donc pris la décision de continuer ma progression sur les mers au-delà de Kuraigana, ce qui me permettrait d'accomplir mes plans, et surtout de toujours plus me rapprocher de Wanokuni, la terre de mes ancêtres. Le vent m'avait alors porté sur Berk Town, à dos de dragon. Et là, ce fut le bordel. Fafnir échappa à ma vigilance pour traverser dangereusement le ciel, jusqu'à tomber nez-à-nez avec un second dragon. Évidemment, il eut pour envie de défendre son territoire, et c'est là que la situation devint tendu, alors même que je n'étais pas venu sur cette île pour faire des frasques. Il fallut donc éviter qu'un petit dragon ne se fasse égorger en plein vol comme un vulgaire poulet, d'autant plus qu'il était accompagné de son maître. Maître qui, comme par un heureux hasard, était un homme avec qui je partageais déjà quelques faits d'armes : raison de plus pour éviter qu'il ne se fasse tuer par une bête qui était censée être sous ma responsabilité. C'est ainsi que je retrouvais sur ma route le jeune Kitchiro Nagami, confrère révolutionnaire, avec cette malédiction totalement étrange de pouvoir générer et se transformer lui-même en fantôme. Résumé très rapide, mais non moins très foireux de la situation antérieure : des retrouvailles pour le moins mouvementées, pour faire encore plus simple. 

« J'aurais pas cru retrouver un vieux compagnon d'armes sur ce caillou. Content, moi aussi, de retrouver quelqu'un avec qui j'ai failli passer l'arme à gauche ou me retrouver au fond d'Impel Down ! Ah non non, Fafnir c'est pas vraiment de la rivalité, il veut juste montrer qu'il en a les plus grosses, c'pas pareil. »

Et comme si l'univers était doté d'un sens du timing ultra-précis, c'est à ce moment exact, comme réglé avec la minutie d'une montre... Que tout partit vulgairement en couille. Une déchirure apparut derrière Kitchiro, comme si quelqu'un avait simplement ouvert l'espace, pour y laisser une anomalie. Une déchirure qui nous narguait, nous défiait... Une déchirure que je ne connaissais que trop bien. Comme hypnotisé, je poussai la jeune grenouille en l'écartant de mon bras gauche, et mon bras droit alla chercher Shûsui. Je m'en étais approché en sortant ma lame noire de son fourreau. L'histoire se répétait. Je connaissais cette déchirure, qui ressemblait d'autant plus à une fermeture éclaire qu'autre chose. Une telle anomalie s'était déjà présentée à moi, alors encore sur le Cap des Jumeaux. Mes souvenirs étaient encore frais : j'étais en duel contre Mori. Il s'agissait de la seule façon de gagner le Siège de Mars, soit le château de Makui. Et la seule personne qui pouvait générer une telle entrée n'était autre que sa sœur, Nala. Des pensées défilèrent alors dans mon esprit. Les combats, sanglants pour la plupart, les guerriers tombés au combat... Lorn. Mais pourquoi était-elle apparue ici, devant moi ? Etait-ce véritablement un hasard, une nouvelle fois ? De toute façon, les questions sans réponses ne m'intéressaient pas. Si le frère et la sœur n'était pas morts, j'allais personnellement m'occuper de leurs cas, et prendre le soin de leur couper chaque membre au cas où ils reviendraient encore une fois. Ils n'allaient pas s'en sortir à si bon compte, pas cette fois. Et puis, on s'était bien amusé la dernière fois, autant retourner y couper des têtes !

« Une mission improvisée entre soldats de la révolution, ça te tente ? Viens, et couvre moi, t'as le pouvoir parfait pour ça. La dernière fois que j'suis entré dans le Siège de Mars, ça a vite dégénérer, prépare toi. Ca va chier. »

Sans lui laisser le choix, je m'engouffrais dans le passage : il n'aurait qu'à me suivre. Comme si j'avais simplement franchi le pas d'une porte, j'arrivais dans une pièce, alors même que je n'avais fait qu'un pas. Même si le mot le plus adéquat n'était pas une porte, ni une pièce, mais une autre dimension... Un long couloir, sombre, et sans ouvertures aucune, avec seulement quelque pâles lumières artificielles : je n'étais pas dans la salle du trône. À vrai dire, ayant été dans le château lors de mon dernier passage ici, je ne connaissais même pas cette pièce. Plusieurs individus étaient déjà présents de part et d'autre de la salle, et comme un félin sur ses gardes, je restais aux aguets. J'étais beaucoup plus fort que la dernière fois où j'avais croisé le fer entre les murs du siège de Mars, puisqu'il était certain que nous y étions, et cette fois-ci, je ne laisserai absolument rien passer. Shûsui se tenait fièrement dans ma main, déjà prête à me défendre. Je ne connaissais pas ces personnes présentes. Toutefois, plus que jamais, je n'allais faire preuve d'aucune diplomatie. 

« Kitchiro, d'après toi, qui d'entre nous deux attire le plus les ennuis ? Ca fera la seconde fois qu'on plonge la tête la première dans un aussi gros bordel... »






Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1603
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
113/350  (113/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mer 17 Jan - 1:41

MARS REDUX


Les événements post Sweety Peak s'étaient enchaînés rapidement, presque trop rapidement à vrai dire. Entre ce mec bien louche évadé de prison s'étant accroché au dernier moment à l'échelle de corde de son zeppelin et sa séparation temporaire avec Tenshi et Kitchiro, le Lundren devait avouer qu'il avait mis un petit moment à se ressaisir. Malgré tout, les choses avaient tournées pour le mieux. En effet, il s'avérait que leur passager clandestin semblait intéressé par leur petite organisation. Ses raisons pour vouloir le rejoindre ? Il aimait foutre le bordel et se voyait bien poursuivre ce noble objectif avec les Badlands Outlaws. Apparemment ils avaient « l'air sympas » aux yeux du fouteur de merde terroriste, une observation que le hors-la-loi ne pu voir que comme un compliment. Reprenant la route vers Whiskey Peak avec ses hommes, l'ingénieur reçu quelques agréables surprises durant le trajet. Apparemment, son nouveau partenaire en affaire possédait non-seulement un réseau d'information privilégié, mais aussi un accès à quelques factions révolutionnaires possédant un certain poids dans la région. Tout allait comme sur des roulettes et l'ingénieur venait par le fait même de déterminer la suite de ses plans grâce à cette nouvelle information... Dû moins jusqu'à ce qu'il arrive à Whiskey Peak et qu'une brèche dimensionnelle s'ouvre sous ses yeux...

Esquissant un sourire en coin, l'ingénieur commença à jouer avec deux de ses bombes dans l'une de ses poches de manière nerveuse. Voilà que ça recommençait. Étais-ce une invitation personnelle de la rousse parce qu'il lui avait posé un lapin quelques jours auparavant ou s'agissait-il d'un autre défi du Makui face au monde ? Peut-être cherchait-il de nouvelle recrues et s'était souvenu de leur petite interaction ? Nan, probablement pas. Tant mieux car il n'était pas intéressé... Enfin, dans tous les cas il ne pouvait pas cracher sur cette opportunité. C'était... Le destin peut-être. Il ne pouvait pas échapper à son passé et ces connards ne le lâcheraient pas de si tôt malheureusement. Jetant un œil à son nouveau partenaire de crime, l'ingénieur pensa que si ce mec l'avait rejoint parce qu'il aimait le voir foutre le bordel, il n'allait pas être déçu. Il était temps de faire du ménage dans son passé, et la meilleure manière de procéder restait de tout faire péter.

-Hoy Kitch.

Ayant sorti son den den mushi pour appeler le jeune à la toque de grenouille, l'ingénieur commença à l'adresser de manière familière, presque trop détendu étant donné ce qu'il s’apprêtait à aller faire.

-Bon je te résume la situation, y a une sorte de... Brèche dimensionnelle qui s'est ouverte devant moi. J'y vais avec les autres, pas garanti que je revienne alors... Hm ?

S'arrêtant dans ses instructions, il eu la surprise d'apprendre que son partenaire était dans la même situation que lui, même si ce dernier n'avait probablement pas eu l'occasion de vivre cette expérience par le passé. Coïncidence ? Probablement. Dans tous les cas, si lui aussi prévoyait de traverser le portail, il aurait du renfort pour la suite des choses. Tant mieux. Autant y aller en force, après tout il n'était plus l'homme qu'il avait été lors de sa première visite au siège de Mars, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'il devait prendre ça à la légère. Après tout, si Kitchiro faisait lui aussi face à un portail, ça ne pouvait vouloir dire qu'une chose, les jeux de Mars avaient recommencés. Parfait. Cette fois il ne raterait pas l'opportunité de bien faire chier ces emmerdeurs, après tout ils étaient venu le faire chier sur son île et ça il n'appréciait pas plus que ça.

-C'est bon, on se retrouve de l'autre côté dès que possible alors. Fait attention.

Rassemblant rapidement ses hommes dans ses poches après leur avoir expliqué le plan de bataille, l'ingénieur sautant dans la brèche qui resta ouverte encore une bonne minute sans broncher. Cette fois, ce ne fut pas un cèdre luxuriant qui l'accueilli de l'autre côté, mais bien un vaste couloir éclairant de manière glauque les murs de ce qui ressemblait bien au château de Mars qu'il avait visité longtemps auparavant. Comme d'hab', d'autres brèches et d'autres gens étaient arrivés avant lui. Entre le vieux sénile et la bande d'attardés courant partout, seul deux visages retinrent son attention. Le premier fut celui de Kitchiro sans trop de surprise. Coup de bol, il n'avait pas été séparé de son seul allié dans cette sale histoire. Le second par contre... L'ingénieur avait esquissé un autre sourire en coin en reconnaissant le visage de l'épéiste qu'il avait autrefois croisé le temps d'un bref voyage. Ce mec se baladait autrefois avec Mitsu, ce pirate qui l'avait généreusement escorté par-delà Grand Line il y avait déjà bien longtemps. Pour être honnête son passage sur ce navire avait été de courte de durée, mais il n'avait pas pu oublier le visage de l'épéiste, ce dernier étant relativement... Facile à identifier. Pas de chance il n'arrivait plus à se rappeler de son nom. Enfin qu'importe, il doutait fortement que le sabreur le reconnaîtrait vu la transformation massive qu'il avait subit depuis ces dernières années. Entre la vis qu'il avait planté dans le crâne, les cicatrices et autres changements physiques qu'il avait subit sous le bistouri du doc Sullivan, cette relation préexistante ne serait probablement pas soulevé durant les événements à venir. Enfin, l'ingénieur devait bien admettre que cette vision lui filait un certain coup de nostalgie... Mais passons. Il n'était pas venu dans cet horrible château pour se remémorer de bons souvenir, mais bien pour tuer les mauvais...

Faisant signe à Kitchiro de le suivre sans rien dire, s'engagea dans le long couloir, attendant que les brèches dimensionnelles se referment pour se rapprocher d'un des murs et l'inspecter de plus près. Première étape de ce jeu à la con : Trouver un moyen de sortir du jeu. En supposant que ce soit possible avec cette conne casqué qui devait les observer encore maintenant...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 361
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mer 17 Jan - 14:35




«Mars ? Un nouveau champ de bataille ? »



Kitchiro commençait à douter de son « Aura » à chaque fois qu'il posait le pied sur une île des événements étranges et dangereux se produisaient. Sweat Peaks devait être juste une extraction de prisonniers en route vers Impel Down et tout est partie en couilles ! Des membres de l'amirauté ont commencés à chasser tout les hors la loi du secteur à savoir les Badlands Outlaws mais aussi la bande de Ren Tao. Et maintenant sur Berk Town, alors que La Grenouille devait simplement récupérer des documents sur le déchiffrage des ponéghyphes et potentiellement abattre un soldat du gouvernement envoyé pour récupérer et détruire les documents. Le révolutionnaire dû museler un dragon qu'il connaissait de vue, celui de Drake le porteur de Shûsui. Le point positif était que les deux hommes étaient en bon terme et que le dragon était sur le point de se calmer, celui de Kitchiro était caché et attendait que son cavalier lui donne l'ordre de bouger de nouveau.

Mais avec le temps les soucis n'arrivaient plus les uns après les autres ! Ils arrivaient tous en même temps ! Alors que Kitchiro était sur le point d'ouvrir la conversation et de rattraper le temps perdu avec son compagnon d'arme une déchirure s'ouvrit dans son dos. Le bruit qui en découla fit frisonner La Grenouille, qui se retourna fouet à la main prêt à en découdre de nouveau. Ce demandant se qu'il pouvait sortir de ce trou Kitchiro fut rapidement éclairé par la lanterne de Drake qui a déjà connu cette situation : Il s'agissait d'un passage pour le siège de Mars.
D'après le sabreur Kitchiro avait le pouvoir parfait pour entrer dans ce monde et couvrir de nouveau Drake des ennemis dont il ne pouvait pas couper la tête sur le champ.

Finalement, comme ci le monde entier voulait que Kitchiro passe le pas et retourne dans un bordel sans nom, Zeke Lundren appela le garçon pour lui dire qu'il allait quitter ce monde durant un moment mais qu'il n'était pas sûr de revenir. C'est alors que Kitchiro comprit que les deux membres des Badlands Outlaws étaient convoqués au Siège de Mars.

Drake n'attendit pas, il poussa Kitchiro et s'élança dans la brèche l'arme à la main. Il savait que le Siège de Mars était dangereux mais cet épéiste était un poil fou ! Mais c'était un homme bien et surtout il avait rejoins la révolution récemment d'après ses dires.

Yorick, c'est Kitchiro. Je suis sur Berk, Notos est caché, un autre dragon surveille l'île. Je pars dans une autre dimension quelques temps. Si je reviens pas, je te laisse Typhon prend contact et rejoins Tenshi Taya. Elle saura te guider nous avons les mêmes objectifs au final. A plus tard

Kitchiro venait de prévenir l'un de ses amis qui était resté dans la nacelle, même si il ne comptait pas mourir aujourd'hui le danger et l'inconnu était au rendez vous. Ni une ni deux Kitchiro sauta dans la déchirure qui se referma peu de temps après son passage. En un saut Kitchiro avait quittait le monde obscur et froid de Berk Town pour un couloir glauque, courant à perte de vue avec pour celle source de lumière une pâle lumière artificielle.

Malgré l'aspect inhospitalier du couloir il y avait beaucoup de monde eux aussi arrivés par des déchirure qui se refermaient les unes après les autres piégeant tout le monde dans ce couloir. A peine arrivé que Drake faisait déjà de l'humour, qui des deux hommes était un aimant à ennui ?

Qui de nous deux mmmhh. Je pense que c'est moi j'étais sur Sweat Peaks récement, c'était un bordel sans nom avec Karast et Yasaak un contre et vice amiral de la Marine. Et Maintenant ça. Mais tu as l'air de connaître les lieux ?

Puis en pointant du doigt un homme en blouse blanche et une vis dans la tête Kitchiro reprit la parole sans caché sa joie de revoir son partenaire :

L'homme en blouse blanche là-bas, c'est le chef de l'organisation où je travaille. On peut lui faire confiance il est de notre côté... par contre les autres aucune idée.

Il y avait beaucoup à faire dans ce couloir, entre les gens qui se couraient après, les gens qui restaient statiques comme des statues prêt à bondir sur le moindre morceaux de viandes et le reste Kitchiro était en euphorie. Sans chercher à comprendre le pourquoi du comment le garçon voulait simplement savoir dans quelle direction allait. Gauche ou droite ? Pour cela il envoya deux fantômes espions dans les deux directions, en prenant soin de les envoyer en suivant le plafond pour ne pas effrayer les personnes présentes et devenir une cible ou une menace.



Codage de gaki sur Epicode

Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1361

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Jeu 18 Jan - 19:34


Lancés sur leur trajectoire, deux fantômes s'apprêtaient à aller explorer les méandres des couloirs. Ils étaient là pour récolter des informations et si le premier, celui de droite, arriva dans une grande salle où se trouvait un grand nombre d'appareils expérimentaux, entourés de scientifiques en action, celui de gauche ne vit pas sa fin arrivée. Il fut détruit sans sommation par une étrange force qui semblait émaner des entrailles du château de Mars. Avec une telle puissance, il valait mieux emprunter le couloir de droite pour obtenir des informations... Ce n'était sans compter sur l'arrivée des vieillards du Compost et des autres joyeux lurons qui composaient leur bande.

Alors que la créature hybride composée des différents membres de l'équipage se heurtait à un pavé qui devait dépasser sur le sol, ou à leur propre stupidité, une faille s'ouvrit et les attrapa tous les quatre. Ils retournèrent ainsi à leur point d'origine, avec chance, sur l'île où avait amarré leur navire. Leur séjour avait été court, mais telles étaient les lois de Mars : le hasard faisait aussi sa part des choses.


Dasha
    - Excusez-moiiiiii !

La voix d'un enfant résonna en provenance de la droite, tandis qu'il s'avançait à une vitesse impressionnante, ses pieds se flouant devant les personnes qui se trouvaient dans le couloir. À l'exception de la Pucelle de Marijoa dont le regard était happé par le Gratz, les autres arrivants dont la présence avait été ignorée tournèrent leur tête vers le nouvel arrivant. C'était un garçonnet, sûrement encore plus jeune que Nomi. Celle-ci s'avança innocemment et le regarda dans les yeux. Elle recula en fronçant les sourcils avant de se mordiller la lèvre et d'afficher un air boudeur.

    - Je suis en retard, en retard, en retard ! Lâcha-t-il avec insistance. L'heure est grave ! L'heure est graaaaave ! Nala ne résiste pas. Elle ne résiste plus ! Mars est perdu !

Avec un effet mélodramatique, il se dirigea à vif pas vers la gauche. C'était une information relativement importante à noter : la gauche ! Si la droite semblait sûre et permettrait de récolter des informations dans le meilleur des cas, la gauche était la voie de l'action et de l'aventure. Un nouveau portail s'ouvrit et dévoila une nouvelle arrivante.


Misande & Pantheon, primés à 213.000.000 & 135.000.000 B.

Le regard d'Icare se crispa tandis que la nouvelle arrivante dévoilait son étrange visage recousu. Il s'agissait d'une révolutionnaire, Misande, elle aussi, mais d'une autre nature : elle faisait partie de l'armée extrémiste de Sayouri Taka. Sa haine envers le Gouvernement Mondial l'avait poussée à engendrer le chaos sur quelques îles en compagnie de son leader, et elle s'était amusée à rendre la vie dure à quelques membres de l'amirauté. Pour sa peine, elle avait hérité de la coquette somme de 213.000.000 de berrys, faisant d'elle la première tête d'affiche du groupe à présent. Elle lorgna sur ses camarades de jeu tandis qu'un rire cristallin et amusé résonna dans le couloir.

    - Alors, que se passe-t-il ici ? Lança-t-elle d'un air euphorique.
    - Nous sommes dans le Château de Makui, à l'intérieur du fruit du démon de sa sœur, Kokuwo Nala, lâcha Pantheon, le hors-la-loi primé, avec un certain stoïcisme.

Il semblait connaître ces lieux puisqu'il avait arrêté de les dévisager, et d'un air serein, observa les différentes directions proposées.

    - Tu en sais beaucoup, Colosse, s'avança la demoiselle révolutionnaire avec suspicion.
    - Les abruties comme toi ne comprennent pas ce genre de chose... Bah, qu'importe. Nous sommes peut-être coincés dans un autre Jeu de Mars, mais il est plus probable que ce soit une erreur. Par où se diriger ? Marmonna le primé.

Tandis qu'il réfléchissait, dans les laboratoires de Mars se déroulaient de bien sombres expériences...



Résumé : Les composants du Megazord sortent du château par une faille, et une nouvelle personne arrive dans les lieux. Vous devez avancer vers un lieu ou l'autre.

Pour l'ordre : Nils Gratz - Zylphia - Zeke Lundren - Kitchiro - Drake.
Vous avez 72h pour poster, si vous n'avez pas le temps, prévenez-moi pour passer votre tour et prévenez la personne après vous. Si vous switchez vos tours, prévenez-moi aussi juste pour qu'il y ait une trace quelque part. Boîte à MP d'Erwin Dog.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 19 Jan - 16:28




Mars Reboot







Arrrrr...
- Rivés !

Regardant à droite et à gauche malgré leur état sonné. Les pauvres moustiquaires, ainsi que Jone Snow, ne comprirent absolument pas ce qui venait de se jouer. Retrouvant leur point de départ devant le navire, les jeunes comparses furent accueillis en héros sur le navire qui se demandait ce qu’il se passait. Il n’y avait plus qu’un lieutenant un peu déboussolé pour maintenir l’ordre sur le navire, de quoi désarçonner bien des hommes présents. Heureusement, en guise d’insubordination, le pire qui ait été visible fut une sieste supplémentaire en plus des sept réglementaires par jour. Tout irait bien dorénavant… ou irait en pire… en réalité, c’était encore impossible de savoir pour l’heure.




TU VAS VOIR ! CA FAIT DU BIEN DU BOUILLON COMME CREME D’EPILATION !
Nils fatiguait déjà de voir la jeune femme le rattraper. Les deux gouvernementaux étaient d’ailleurs bien plus près l’un de l’autre : Nils s’était résolu à asseoir son autorité et s’était retourné un instant pour faire face à Mama Ité. Il avait pointé le doigt en l’air… avant de se raviser et de se remettre à courir. La grosse dame était quand même une effrayante personne, personne ne pouvait douter de ça.

La continuité du couloir restait néanmoins inquiétante et une douleur explosa le crane de l’ancêtre qui tenta de s’accouder au mur. Voir le diable en personne en la personne de Mama Ité l’espace d’une seconde l’avait tout bonnement effrayé et alors qu’il avait tenté de comprendre ses intentions, la douleur était devenue insupportable. S’appuyant un instant contre le mur pour se ressaisir, c’était l’instant de trop et les yeux de Mama brillèrent au dessus de l’épaule du vieillard.

Un coup terrible de sa louche accompagnée de sa marmite accompagna le vieillard dans un vol plané en direction de la gauche. Le danger constant, Nils était tout bonnement inconscient de ce qui l’attendait. Est-ce que Mama Ité venait de perpétrer un meurtre ? Dans le feu de l’action, la grosse dame se mit à poursuivre son swing pour tenter de le rattraper comme il se devait.

Un bouton de la salopette déboutonné, c’est le visage en larme que Nils fit son entrée le plus loin possible à gauche. Presque en train de lécher le sol, si d’autres personnes étaient présentes, alors elles ne verraient qu’un corps vieux et ridé s’affaler au sol comme une belle grosse bouse avant de glisser. Qui avait bien pu laisser un cadavre se pointer comme ça ? Le talent Gratzien pour simuler la mort, Nils l’avait peaufiner tout du long de sa vie, il fallait espérer que ça ne le mettrait pas trop en danger. Au pire des cas, Mama viendrait lui sauver les miches… encore une fois !



De son côté, Ella venait de finaliser son plus beau chef-d’œuvre. Sur le mur trônait une magnifique sirène rouge et or avec des reflets bleutés. Toute fière d’elle, elle en avait même profité pour dessiner des coquillages de sa ville natale. Une larme aurait pu couler le long de sa joue tandis qu’elle admirait son œuvre. Sûre d’elle, elle pensa qu’il manquait quelque chose et, comme pour vérifier ses dires, la jeune demoiselle en profita pour dessiner un prince charmant qui lui ferait la cour un peu plus à gauche… Non ! Beaucoup plus à gauche !

Empruntant donc la voix de gauche, la jeune femme-poisson n’alla pas jusqu’au bout du couloir mais s’arrêta avant pour dessiner un magnifique prince. Dans ses mains, il porterait le poids de tout l’avenir du monde et de sa tendre amoureuse. Une perle nacrée trônerait fièrement au creux de sa main tandis qu’il aurait un genoux au sol… rien à dire, la jeune mouette était particulièrement fière de ses nouvelles toiles !






Résumé : On continue le bordel !

Groupe 1 : Nils suivi de Mama
Groupe 2 : Ella Tagay



PNJ présents :

Jone Snow - Niveau 30
Ipère Palnore - Niveau 30
Clepe Tomane - Niveau 28
Ité Manjtou - Niveau 32
Riri / Fifi / Loulou - Niveau 28 / 24 / 26
Jean Pierre Mont-Nostie - Niveau 32
Ella Tagay - Niveau 22

Actualisation prévue en cours d'événement en fonction des notas en attente.

Je rappelle juste que Nils ne porte pas son uniforme de contre-amiral vu que ça fait lien avec le présent précédent où on a introduit l'arrivée à Mars. Il ne porte qu'une salopette tout à fait normale ce qui peut donner l'impression d'un hors la loi poursuivi par Mama et le mégazord.
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 100
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 19 Jan - 21:47


Amen
feat. plein de monde !


H éééééhhhoooOOOOOOOOOoooooooooo !

Un objet volant non identifié passa à toute vitesse au-dessus des trois petits vieux. Si Ipère, somnolant, l’avait à peine remarqué, Mont-Nostie ne manqua pas d’interpréter la chose comme un signe de divin, qui ne faisait que confirmer ses dires :

- Nous sommes sur le chemin de la vie. Dieu nous guide !

Dieu, dans toute la grandeur de sa bonté, les aiderait à les faire sortir de ce labyrinthe, c’était certain. Emu par l’acte de l’Etre divin, le prêtre leva la tête vers les cieux, limités par un plafond en pierres éclairé artificiellement, et lui susurra un « merci » qui exprimait toute sa reconnaissance.

Mais les affaires divines n’intéressaient pas le Clèpe Tomane, dont l’attention s’était figée sur le pendentif du prêtre. Le dos courbé, il avait placé ses yeux juste en face du buste orné de son compagnon d’arme, le regard brillant d’envie. Pendant ce temps, Ipère était tombé à plat ventre ; le seul signe de vie qu’il donnait était un vrombissement sourd. Clèpe Tomane ne s’en préoccupa pas, trop absorbé par le pendentif. Il était vrai que la croix brillait de mille feux. Elle avait dû être travaillée dans de l’argent, ou sinon, un alliage de grande qualité. Mais le bijou n’était rien à côté de la ficelle en jute qui le retenait.

- Ceci est de grande valeur… affirma-t-il en caressant la corde. De très grande valeur…

Mont-Nostie, gêné, même offusqué par les câlineries de l’autre, recula brusquement, avant de monter le menton au plafond :

- Pardonnez-le, Seigneur, c’est une brebis égarée. Nous le ramènerons sur le droit chemin.

Puis il s’adressa à la brebis :

- Allons, allons, trêves de sottises. Nous devons réveiller Ipère, il faut avancer.

Au fond de lui, il espérait tant que Dieu les guide vers lui, vers sa sainteté, pour qu’ils le servent au côté des anges. C’était certain : Dieu ne les envoyait pas là par hasard. Mais à peine eut-il terminé de parler que le signe divin revint à eux. Zylphia, essoufflée, posa rapidement son derrière sur le sol pour reposer ses ailes, tout en soufflant :

- Ah, vous êtes là, vous ! Ils sont où les autres ? Je vais les chercher. Non, en fait, je reste avec vous, sinon je vais encore me perdre. Mais vous savez où ils sont ? On va où, du coup ?

La gnomette se releva, comme si ces quelques secondes de pauses avaient suffi à la remettre d’aplomb. Il fallait aller quelque part, même si elle ne savait pas où. Mais s’ils restaient ici, c’était certain qu’elle ne rencontrerait jamais son prince charmant. Et ça, elle ne pouvait pas se le permettre.

Mont-Nostie n’avait pas encore été présenté à Zylphia, et la réciproque était vraie. Alors, pour le prêtre, la présence de la petite fée manqua de le faire s’évanouir. Comment était-ce possible ? Mais dans quel monde se trouvaient-ils ? La chose était merveilleuse, un accomplissement de la volonté divine, elle avait été envoyée pour les guider. Alors il se jeta à genoux aux pieds de Zylphia, sans pouvoir éviter de la dépasser d’un mètre.

- Oh, désolée, bonjour, moi c’est Zylphia ! dit la gnomette qui avait oublié de se présenter. A vrai dire, elle n’avait qu’aperçu Ipère et Clèpe sur le navire, mais elle ne douta pas que le troisième était avec eux.

- Ô Zylphia, créature divine, nous vous remercions d’être notre guide !

A côté d’eux, Clèpe n’avait pas lâché le morceau. Ce bout de ficelle avait volé son cœur, et il semblait ne plus pouvoir vivre sans. Alors il tenta le tout pour le tout, et tendit la main vers le pendentif du prêtre. Celui-ci répliqua sans attendre en assénant une tape sur la main du voleur, agacé. Ce dernier retira ses doigts bien vite, rageant intérieurement de ne pas avoir pris possession de la ficelle. Embarrassé de cette démonstration de violence face à l’ange envoyé de Dieu, Mont-Nostie s’excusa :

- Ne vous préoccupez pas de ce pécheur, je vous promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour l’aider à se repentir.

- Euuuuh… ça marche ! répondit Zylphia pour être polie, sans comprendre. Mais du coup, on va où ?

- Nous vous suivrons où vous le désirez. Mais nous avons besoin de votre aide, s’il vous plaît. Notre ami s’est endormi, il faudrait le réveiller pour poursuivre notre route.

Zylphia ne vit pas d’inconvénient à aller réveiller le bonhomme, même si elle ne comprenait pas pourquoi les deux autres ne s’en occupaient pas. L’explication vint tout naturellement, lorsque la gnomette se mit à hurler dans les oreilles du dormeur, sans réponse.

Mont-Nostie n’hésita pas à faire appel à la voix de Dieu, pour trouver une solution :

- Vous pourriez guider ses pas, et nous vous suivrons.

Le prêtre expliqua la machination. Et il ne fallut que quelques minutes à Zylphia pour prendre le coup de main. Ainsi, le groupe se retrouva avec, en queue, le prêtre qui combattait pour ne pas voir sa croix dérobée par Clèpe, et en tête, Zylphia, assise sur la tête d’Ipère toujours endormi, tirant les cheveux du vieux pour diriger sa marche, poursuivant la route dans le seul chemin qui leur était offert.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1603
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
113/350  (113/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mar 23 Jan - 18:50

MARS REDUX


Examinant avec attention le mur du tunnel, l'ingénieur s'interrogeait sur la possibilité de percer une surface aussi solide avec ses explosifs sans risquer de créer un éboulement ou de tuer tout le monde ici présent. S'échapper de ce couloir aux options binaires sévèrement limitées semblait pour le moment être une priorité aux yeux du hors-la-loi, après tout cette situation avait simplement été créé pour suivre les règles du petit jeu de Mars, en sortir permettrait donc par définition d'éviter les mauvaises surprises. Sa réflexion fut toutefois interrompue par l'utilisation du pouvoir fantomatique de son partenaire. Regardant les deux ectoplasmes filer de chaque côtés du couloir, l'ingénieur considéra avec attention le pouvoir de son camarade qu'il était bien content d'avoir de son côté. Ce ne fut que lorsque l'un des fantômes explosa que leur situation fut clairement exposée aux yeux de l'ingénieur. Quelque chose de bien dangereux se trouvait plus loin à leur gauche, alors que le côté droit paraissait plus sécuritaire. Encore un dilemme. Choisir une direction allait s'avérer difficile, surtout si son partenaire était incapable d'utiliser son pouvoir dans une telle zone. En fait, ce premier choix devait définir toute la raison même de sa venu ici. Était-il là en tant qu'observateur ou en tant qu'acteur ? Il était bien venu avec l'intention de changer un minimum les événements de Mars cette fois, mais est-ce que cela devait nécessairement vouloir dire qu'il cherchait à prendre des risques inutiles ? Repensant à la réflexion qu'il avait eu sur Whiskey Peak, l'ingénieur se rappela la conclusion à laquelle il en était venu. Agir de manière téméraire ne lui servirait à rien, mais ça ne voulait certainement pas dire qu'il ne devait pas prendre de risque. Il devait faire face à l'adversité et la combattre à sa façon, pas foncer dans le tas comme un imbécile. C'est avec cette réflexion en tête qu'il s'engagea dans la voix de gauche en faisant signe à son partenaire de le suivre, une décision qui fut presque immédiatement renforcé par un gamin s'engageant dans le même passage que lui. À l'entendre il semblait connecter à Mars d'une manière ou d'une autre, un élément qui aurait pu le surprendre s'il n'avait pas déjà vu le genre d'individus étranges pouvant se trouver dans l'enceinte de ce château.

-Ah non petit, tu reste ici.

Se retournant vers Kitchiro, l'ingénieur balança une bombe de colle sans regarder sur le gamin courant derrière lui. Laissant son lancé être guidé par son haki, il passa immédiatement à l'étape suivante en s'adressant au responsable de son réseau logistique.

-Bien, je sais qu'il semble y avoir un truc louche dans le coin qui affecte ton pouvoir, mais j'aurais besoin que tu fasse un peu de reconnaissance aux alentours. Vérifie les couloirs et ce qui se trouve derrière ces murs si possible, on va avoir besoin d'un maximum d'- hm ?

Coupé dans son élan par l'ouverture d'une nouvelle brèche, le hors-la-loi constata avec une certaine satisfaction l'arrivé de deux nouveaux concurrents ayant déjà l'air plus... Saints d'esprit que les autres. Enfin ils semblaient au moins être capables de retrouver leur chemin dans un couloir eux, ce qui ne semblait pas être le cas des personnes âgées arrivées avant lui. S'il ne reconnu pas sur le coup le colosse aux peintures de guerre, la donzelle qui apparu au même moment attira bel et bien son attention. En effet, ayant eu à sa disposition un informateur de qualité et beaucoup trop de temps à perdre durant son voyage de retour à Whiskey Peak, l'ingénieur en avait profité pour planifier et comprendre ses cibles du moment, la révolution. Sa petite analyse du rapport de pouvoir au sein de la révolution l'avait mené à quelques conclusions. Pour le moment son allié principal au sein de la révolution demeurait ce fameux Erwin Dog, que ce soit en raison des antécédents qu'il avait avec lui ou de son positionnement géographique, ce type semblait pour l'heure être la personne la plus facile d'accès dans le lot. Par définition cela mettrait son plan en opposition à un homme comme Kichiko Jonas qui était donc à exclure de sa liste d'alliés potentiels pour le moment. En dehors de ces deux groupes principaux, il ne restait que Yoko Ceresa, Vadim Oulanov et Sayouri Taka comme alliés potentiels, la dernière étant visiblement devenue complètement folle à l'issue de Baltigo. C'est pourquoi il avait pu reconnaître Misande comme étant, selon les dires de Po Popo, l'une des lieutenante sous les ordres de la furie. Sayouri ne constituait pas la meilleure alliée possible, mais elle restait un contact particulièrement utile en cas d'affrontement avec la marine... Il devrait garder cette fille à l’œil.

-Bon, tunnel de la mort c'est parti. Cette fois je verrai si on peux pas faire sauter ce putain de château et tout ce qui se trouve dedans une bonne fois pour toute. Faudrait juste éclaircir les choses rapidement avec ce gamin. Qu'est-ce qu'il allait faire hein ?


Orientant cette question en direction de l'endroit où il avait balancé sa bombe collante, il n'était pas très clair si le Lundren s'adressait au gamin ou s'il s'agissait plutôt d'une question qu'il se posait à lui-même, dans tous les cas il n'avait guère envie de perdre son temps sur un interrogatoire.





Action:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 361
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mer 24 Jan - 1:14




«Mars ? Un nouveau champ de bataille ? »



Peu de temps après avoir traversé la fermeture éclair Kitchiro avait fait un tour de la pièce, plusieurs primés, Zeke, Drake des inconnus des gens bruyants, une gamine à l'attitude plutôt sereine malgré l'activité du couloir et pour finir un autre gosse qui courait dans le couloir comme un dératé.
Aussitôt l'instinct de La Grenouille l'avait poussé à envoyer deux fantômes dans les extrémités de couloir. Alors que celui de droite renvoyait des informations relativement claires et simples, celle du deuxième surprit Kitchiro.
En effet pendant que le premier voyait des scientifiques travaillant sur des machines complexes, dans une salle plutôt banale et ressemblant à celle du couloir. Le second disparut, comme écraser par un force inconnu, se qu'il fit sursauter Kitchiro qui était lié à son fantôme.


Comment c'est possible ? Il est intangible. Seul du haki ou du granit peut le détruire de cette manière... surtout si brusquement. pensa Kitchiro.

Mais une mauvaise nouvelle ne vient pas seule. Alors qu'une force étrange venait de pulvériser le fantôme une autre force ou alors une coïncidence fait que la chimère qui courrait dans le couloir trébucha et se fit avaler par une fermeture éclair.
Toute cette activité superflue fut vite effacé par le commandement à Zeke Lundren, il n'avait pas l'air affolé, il savait quoi faire et chercher à rejoindre un point où il pouvait avoir un repère dans ce monde poche. Faisant confiance à son chef le révolutionnaire suivit le scientifique du côté gauche, même si il n'avait pas vraiment d'idée si il pouvait recommencer à produire des fantômes et même se qu'il pouvait y avoir au bout.
Alors que les deux hommes commencèrent à se diriger vers le côté glauque Zeke décida d'immobiliser le garçon qui courrait dans la même direction. Kitchiro était l'as dans la manche d'un joueur de poker, tout comme à Sweat Peaks l'héritier de Lunas était l’œil des Bandlands Outlaws. Certains il était moins imposant que le fameux Panthéon ou que le guerrier maniant le glaive, mais son fruit était un nid à problèmes, Drake le savait aussi.
Zeke demanda à son as de jouer son rôle, dévoiler le terrain et y repérer les brèches, tel un sonar Kitchiro était là pour mener son chef à bonne destination. Aussitôt Kitchiro projeta des fantômes espions dans toutes les directions. Dans le plafond et le plancher, devant eux ( donc dans le couloir de gauche) et sur les côtés. De plus il laissa le fantôme de droite continuer à explorer. Avec 6 fantômes Le révolutionnaire devenait omnipotent, mais cela prenait aussi beaucoup de concentration, beaucoup d'images et d'informations. A tel point que l'apparition d'une autre révolutionnaire devenait minime.

Kitchiro préféra laisser Zeke parler et prendre les rennes de l'expédition pendant que lui passait en revu chaque couloir chaque tête chaque centimètres du laboratoire.

Zeke je scanne la zone dans les grandes directions. Je vais éviter de courir dans ce couloir, beaucoup de choses se passe déjà ici. Je veux pas trébucher comme la chimère et disparaître.

Intérieurement Kitchiro espérait que Drake allait le suivre, il avait l'air d'avoir un objectif ici. Si il pouvait l'aider à l'atteindre et en faire un allié. Le garçon voulait s'entourer de personnes de confiance pouvant le défendre surtout si il devait quitter son corps.



Codage de gaki sur Epicode

Résumé:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Révolutionnaire
avatar
Messages : 546
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Sam 27 Jan - 16:14




Tout plein de monde, mais personne d'immédiatement menaçant. C'était à la fois une bonne nouvelle et un bémol. Si j'étais ici, c'était clairement pour réduire à néant la lignée des Kokuwo, mais il n'y avait que des nouveaux arrivants. Les jeux de Mars avaient quelque chose de malsain, et c'était pour dire, je l'admettais moi-même ! La plupart d'entre eux ne savaient probablement pas ce qui les attendait ici, à moins qu'ils n'aient eux-mêmes participé et survécu à la première édition. Ce n'était pas non plus dit qu'il survivraient à ceux-ci. Au fond, c'était peut-être cette malsanité qui m'appelait. Kitchiro avait beau dire qu'il était celui qui attirait les problèmes, mais pour le coup, malgré ma question, il n'était pas le seul. J'étais un aimant à bordel à moi tout seul. Il était inconcevable pour moi de passer dans un lieu sans y laisser ma trace. Et cette trace s'avérait prendre la forme de foutoirs monumentaux. Vivez d'aventures, qu'ils disaient... Enfin, pour l'instant, il fallait déjà déterminer où nous nous trouvions. Je ne reconnais pas cette pièce, et cette structure plus généralement, il était peu probable que nous nous trouvions dans le château. D'autant plus qu'il s'agissait du bastion de Makui, arriver au château et n'avoir aucun comité d'accueil ? Inconcevable. Surtout pour un homme aussi orgueilleux que lui. On ne pouvait qu'être orgueilleux et imbu de soi-même pour quitter une institution comme celle qu'est la Marine, devenir un paria, s'isoler dans une dimension régie par une malédiction, y dresser toute une structure à sa gloire, et y faire dérouler des jeux sanglants. Ce mec était taré. Et j'étais moi-même taré. J'aimais bien les gens tarés. Mais il n'y avait pas autant de place dans le monde pour autant de tarés...

« Bienvenue au Siège de Mars, le domaine de Kokuwo Makui, dans une dimension créée par la malédiction de sa sœur, Kokuwo Nala. J'ai été invité lors des premiers jeux de Mars, un beau bordel, assez sanglant, beaucoup de morts. Et ça m'plait pas d'y être invité à nouveau. Ca me donne envie d'aller nettoyer la zone et faire couler un peu de sang. Normalement, y'a trois zones, un château, un jardin, et une prison, la prison a été rasée lors des premiers jeux, le château, si on y était vraiment, le comité d'accueil serait déjà venu nous faire chier, le jardin est à ciel ouvert. Et puis avec le temps, la structure du Siège a pu changer... » Rétorquais-je alors à Kitchiro.

Se faisant, je me rapprochai de l'énorme façade qui nous tenait tête. Ce mur avait l'air solide... Pas une faille, rien. Je doutais de pouvoir le faire simplement s'effondrer pour continuer vers le château... Et pourtant, ce n'était pas l'envie qui me manquait d'essayer. Mon pouce avait déjà commencé à faire sortir Shûsui de son fourreau. Mais je me ravisais au-dernier moment. Autant jouer le jeu. Je jetai alors un regard vers la gauche, puis un vers la droite. Deux choix, le dilemme n'était pas si compliqué. Je m'avançai vers Kitchiro tout en réfléchissant. Dans tout ce toutim, on avait au moins un potentiel allié. Effectivement, la Grenouille avait eu la chance de retrouver le chef de son organisation en ces lieux. Un homme à la tête étrange, mais dont j'avais très vaguement l'impression de connaître, comme une intuition... Peut-être me faisais-je aussi des idées. Toujours était-il que nous pouvions, dans l'immédiat, formé un groupe de trois personnes où l'on pouvions avoir confiance. De mon expérience au siège de Mars, l'union faisait clairement la force : ce fut en nous entraidant Mori, Lorn, paix à son âme, et moi, que nous pûmes avancer tant bien que mal dans le château. Je ne connaissais pas les capacités du boss du Kitchiro, mais je savais que le jeune révolutionnaire faisait un allié certain du fait de sa malédiction, un parfait soutient, alors que pour ma part, j'étais plutôt un parfait bourrin. S'agissant de « l'homme à la vis dans le crâne », je savais reconnaître ceux qui savaient se débrouiller sur le champ de bataille d'un simple coup d'oeil, et ce mec en faisait visiblement partie. 

« C'est bon à savoir qu'on ait des alliés, ce qui est nécessaire dans ce trou à rat, c'est l'expérience qui parle. »

Kitchiro avait alors lancé ses fantômes en sentinelles pour ouvrir la voie. Le résultat fut sans appel : il y eut un couloir qui allait être beaucoup plus éprouvant à être traversé. Et ceci fut confirmé par un gamin qui traça comme une flèche à côté de nous, toujours vers la gauche, en précisant quelques paroles qui eurent le mérite d'attirer mon attention. Mars était perdue ? Alors autant aider à le faire tomber. Pour faire s'effondrer un mur, il suffisait juste d'enlever la bonne pierre. En un clignement d'oeil je me retrouvais auprès du révolutionnaire et de son chef, m'incrustant presque parmi eux. Plus on était de fous, plus on riait !

« 'Lut ! Enchanté, tout ça, moi c'est Drake, tout ça. J'ai vu que t'étais le pote à Kitchiro, donc ça fait au moins deux personnes à qui j'peux faire confiance. J'vous propose d'y aller pour enfin détruire ce putain de Siège de Mars, ça m'ferait plaisir. »

Une brèche s'ouvrit alors devant nous, et deux nouveaux arrivants pointèrent leurs nez. Il ne me fallut que très peu de temps pour comprendre à qui j'avais à faire. Une figure importante de la révolution, Misande... Quand bien même j'étais relativement fraichement débarqué dans une armée révolutionnaire déchirée en interne, et que je n'arrivais pas totalement à en saisir tous les enjeux, et outre la faction de Kichiko, une en particulier avait attiré mon attention. Celle de Sayouri Taka, soit la portion extrémiste de la révolution : une qui m'intéressait particulièrement. J'avais rejoint Kichiko par pur opportunisme alors que je ne comprenais pas encore cette guerre idéologique en interne, mais leur direction ne me convenait clairement pas. Il était bien de vouloir rendre sa grandeur à la révolution, mais se contenter de concentrer ses forces pour toujours plus renforcer son bastion n'était clairement pas la meilleure stratégie : l'on savait ce qu'il était arrivé au dernier véritable bastion de la révolution, Baltigo... Il n'avait pas fait long feu sous les bottes et les balles de la Marine. Pourquoi se contenter de se renforcer, quand on pouvait détruire le problème à sa source ? J'avais peut-être choisi la mauvaise faction au sein même de la révolution, et c'était une chance que j'allais peut-être devoir surveiller du coin de l'œil. Le principe d'une révolution était de se battre, pas de jouer à la meilleure défense. 

Je regardai alors Kitchiro scanner la zone, et je décidai même d'y mettre un peu du mien. Je sortis ainsi Yubashiri, et alors qu'un léger crépitement se fit autour de la lame, celle-ci prit une teinte bleutée avant de s'entourer de sa robe de foudre. Je libérai ensuite une lame d'air électrifiée droit vers moi, pour tenter d'émettre un peu de lumière dans ce couloir obscur. Si quelqu'un décidait d'arrêter le slash, ce qui ne serait à priori pas bien difficile, l'on pourrait au moins mettre un visage sur le danger qui nous guettait. Et ce danger, j'allais simplement lui exploser la gueule. D'autre part, je restai à niveau de Kitchiro pour pouvoir pallier à toutes éventualités. Après tout, avant tant de fantômes sentinelles, son attention devait être moindre. Il serait dommage de le perdre alors même que rien n'avait déjà commencé. 

« Embrasse le danger mon gars, cours et saute dans le tas, c'comme ça que tu te sentiras vivant ! C'est pas comme ça qu'on est censé fonctionner à la révolution ? » L'humour, même quand la situation devenait aussi tendue qu'un string...







Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1361

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Jeu 1 Fév - 20:02


C'était sans mal que Dasha avait esquivé la bombe collante qui lui était adressée, ne la déviant cependant pas. Le lapin blanc rejoignait son terrier à grande vitesse, affolé. Il avait l'air de ne pas se faire de ses adversaires, ni même de l'utilisation abusive du pouvoir de Kitchiro. Ce dernier put avoir un aperçu relativement clair des environs : en dehors les jardins. L'ancien labyrinthe avait été réinvesti en différents arrangements floraux de toute beauté, quelques uns assez mouvants pour donner la chair de poule. Les sculptures d'arbustes étaient d'assez mauvais goût par ailleurs, ce qui dépiterait sûrement l'explorateur.

D'un autre côté, il avait pu apercevoir, que les étages n'étaient pas très intéressants. C'était des laboratoires quelconques qui ne présentaient d'autres intérêts que quelques notes de recherches assez complexes à comprendre, avec des calculs à n'en plus finir. Il aurait fallu un expert en mathématiques pour saisir l'intérêt de ces écrits quelconques.

Ses fantômes purent explorer les sous-sols, des zones intéressantes... De ce qu'ils purent en voir. En se dirigeant vers la droite, ils furent détruits par des attaques plongées dans l'obscurité, tandis que vers la gauche ils purent observer une douzaine de gardes qui jouaient au poker. Au sous-sol suivant, avec une brutalité sans pareille, une créature imperceptible vêtue d'une capuche s'attaqua à la projection astrale... Et la fendit en deux, comme armée de granit marin. Cela mettrait un grand coup au révolutionnaire qui devrait arrêter son exploration pour l'instant.

Dans le couloir qu'empruntait le vieillard, rien de particulier. La lame électrique de Drake explora les environs un long moment avant de s'évanouir dans le vide, là où elle fut accueillie par un contre expert, se dissipant sans laisser d'image. Cependant plus les aventuriers avançaient vers la gauche, plus ils menaçaient d'arriver à destination.

    - Tu en as mis du temps, Gratz.
Spoiler:
 

La voix cinglante d'une femme assise sur un échafaud transperçait l'air. Elle était assise, caressant sur ses genoux les cheveux roux d'une jeune femme qui semblait si naïve que c'était rêvée que d'avoir une telle personne dans cette ancienne prison. Un sourire amusé, elle continua à mettre sa main dans les cheveux de la demoiselle, faisant à peine attention au vieillard. Soudain, sa main attrapa la demoiselle par la chevelure, ce qui ne sembla pas la réveiller, et elle la projeta savamment sur la croix qui se trouvait au niveau de l'échafaud, l'attachant grâce à des liens rétractables à la croix. Deux autres, vides, étaient positionnées à droite et à gauche.


Syrilia Frijia, primée à 150.000.000 B.

Au pied de la structure en bois se trouvait une femme à la chevelure écarlate, dont le sabre était encore pointé en direction du couloir. Elle le positionna sur son épaule, comme exaspérée. La personne qu'elle attendait n'était pas là. D'autres étaient cependant arrivés et pourraient sûrement la divertir en patientant. Il s'agissait de célébrités dans leur genre : La Pucelle de Marijoa suivait de près Nils Gratz avec un regard béa, tandis que Panthéon et Icare étaient tous deux légèrement en retrait.


Nomi

Nomi, elle, était restée aux côtés du Lundren. Elle observait l'homme qui semblait vouloir opérer de manière stratégique. Cherchant le contact visuel, elle en l'obtint qu'après quelques secondes. Là, elle eut une expression fermée. Se mordillant les lèvres, elle se tourna vers l'obscurité qui menait jusqu'à la lumière d'une salle éclairée, au loin, mais dont les habitants n'étaient de là pas encore visibles.

    - Tu as tué un homme ici. Un vieillard. Une vague erreur de dosage ?

Elle lui sourit.

Des escaliers se trouvaient derrière l'échafaud. Là-bas, une demi-douzaine de personnes attendaient, ayant apparemment pour ordre de ne pas agir immédiatement. Parmi eux, un homme en costard, mais aussi une très élégante femme.



Résumé : Gratz & Zilphia avancent, une surprise au bout du chemin.
Kitchiro scanne la zone, il n'arrive pas jusqu'à Syrilia. Par contre il a une vision globale de l'endroit (Je rajouterai une carte).

Les retards étaient prévenus, posts à prendre en compte, par contre à partir de maintenant le délai sera strict.
Pour l'ordre : Nils Gratz - Zylphia - Zeke Lundren - Kitchiro - Drake.
Vous avez 72h pour poster, si vous n'avez pas le temps, prévenez-moi pour passer votre tour et prévenez la personne après vous. Si vous switchez vos tours, prévenez-moi aussi juste pour qu'il y ait une trace quelque part. Boîte à MP d'Erwin Dog.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 2 Fév - 10:10




Mars Reboot



Le vieillard était particulièrement fier de lui. Parvenir à semer la grosse dame malgré sa condition physique de sale vioque, il aurait eu de quoi écrire un véritable bouquin sur le fait que la vieillesse n’était que dans la tête ! Fier de lui, il en profita même pour ralentir le pas et sourire devant son exploit. Se resservant de son bâton comme d’une canne, le contre-amiral remarqua alors seulement à cet instant qu’il avait été suivi par une bien séduisante vieille dame. Faisant un léger non de la tête, elle ne lui inspirait en réalité pas vraiment confiance. A dire vrai, elle possédait un regard à faire pâlir le plus grand « pote » de tous les temps. Le Gratz repensa alors à son ancien ami et « copilote » pour des missions périlleuses, un sourire se dessina de nouveau tandis qu’il revoyait Bart Stinesone à tenter de draguer mille et une jeunes femmes… ah ! La bonne époque !

Perdu dans ses pensées, il ne remarqua même pas qu’il arrivait dans une pièce un peu plus grande. Toujours tout sourire, c’est finalement les paroles d’une certaine Melinda qui le sortit de sa stupeur.

Le noir. Total et infini. Ce qui ne sembla durer qu’une seconde pour l’ensemble des protagonistes dura en réalité une éternité pour l’ancêtre. Nils avait arrêté d’avancer, il avait arrêté de bouger et certainement de respirer. Un haut le cœur lui fit faire une embardée tandis qu’il en lâcha son bâton. Là, devant lui, Ginny. A portée de main, à quelques mètres à peine… la chevelure rose de la fillette venait de couper le souffle de l’ancêtre qui ne se remettait tout simplement pas de cette situation. Des larmes sans le moindre se mirent à couler le long de ses joues. Il était heureux, cette Melinda venait de lui apporter son aide… ce que la marine n’avait pas fait en plusieurs années, Melinda venait de le lui apporter en seulement quelques secondes alors qu’ils venaient de se rencontrer.

Soudain, Nils vit son cou être saisi et ramené à terre dans un tremblement. Une pression incommensurable prête à lui décrocher l’accroche entre tête et buste vint le sortir une nouvelle fois de sa béatitude.


ALORS VIEUX SCHNOK ?! TU CROYAIS VRAIMENT QU’T’ALLAIS T’EN TIRER ?!
Voyant que l’ancêtre ne se débattait absolument pas, la grosse dame relâcha quelque peu son étreinte comme étonnée. Quoi de plus normal pour Mama Ité : habituellement, Nils répliquait ou tentait de se débattre par tous les moyens. Le vieillard avait même été jusqu’à franchir un portail inconnu pour se sortir des griffes de la cuisinière. Pourquoi diable changeait-il comme ça ?


Bah qu’est ce que t’as ? T’as vu la vierge ?
Elle ne croyait pas si bien dire. D’une part, cette réplique permettait de penser à un miracle pour le vieillard qui opina du chef à sa déclaration mais la pauvre pucelle de Marie-Joa risquait de se sentir viser. En réalité, le vieil homme n’en avait que faire : des larmes à n’en plus finir, un sourire jusqu’aux oreilles, Nils s’apprêta à remercier le plus clairement du monde cette femme qui lui avait apporté plus de bonheur que n’importe quel membre du gouvernement mondial. Mama Ité relâcha son emprise totalement pour permettre au vieillard de s’avancer un peu plus vers Melinda.

C’est alors qu’elle prit la jeune fille par les cheveux avant de la balancer. Une main à sa poitrine, Nils sentit ses organes se liquéfier tandis qu’il voyait sa petite-fille se mettre dans une position des plus inconfortables. Le regard perdu, il ne pouvait détacher els yeux de son cher et tendre enfant. Soudainement pris d’une violente migraine, Nils ne sut quoi faire : une main sur le cœur, une main sur la tête, décidément… la vieillesse n’avait pas que du bon. Il avait voulu parler, il avait voulu la rejoindre mais rien ne se passa, seule la douleur le fit mettre un genou à terre. La douleur terrible de voir un de ses enfants traités de la sorte en plus d’être atteint de ces migraines devenues maintenant chroniques.

La douleur le coupa de la réalité et son regard se baissa sur le sol. Nils se retrouvait seul, désabusé, c’était l’ascenseur émotionnel. La douleur s’estompa bien plus vite qu’il ne l’eut cru et il pensa alors se relever. Cependant, il était parti, dans un rêve, dans une imagination débordante, le capitaine Gratz était momentanément sur répondeur, comme absent. Il tremblait comme s’il s’était trouvé sur North Blue.




Ité Manjtou s’approcha alors de Nils pour le soutenir. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait mais en observant attentivement les visages, elle put voir une certaine ressemblance entre son capitaine et la fille. De même… c’était pas comme si Nils avait été intarissable sur sa famille depuis le début du voyage. Elle comprenait enfin ce qu’il se passait… c’était une prise d’otages.

Le regard fermé, presque noir. Ité enleva son simple manteau de sergent de la marine pour le déposer sur les épaules de Nils. Elle n’accorda alors que peu d’importance à ce qu’il se passait autour d’elle mais avait l’esprit particulièrement alerte. Un sourire compatissant qu’il ne pouvait voir, elle récupéra alors sa louche et sa marmite pour regarder dans les yeux Melinda. Beaucoup des membres du Compost avaient pu voir Mama en colère, beaucoup auraient alors dégluti. En revanche, personne ne l’avait vu avec un regard pareil. Aucune once de sympathie n’émanait de la grosse dame, sa carrure imposante laissa alors sa marmite se reposer au sol dans un bruit sourd.


Personne ne touche aux Gratz. Y a que moi qui ai le droit.

La discussion venait de s’entamer mais était en réalité déjà fermée, il fallait espérer que quelqu’un aurait suffisamment de lucidité pour calmer Mama sinon un drame affreux risquait de se produire. Les conditions étaient réunies pour qu’une épreuve insurmontable ait lieu et, pour le coup, Mama ne semblait pas vraiment être la bonne solution pour ce genre de situations.




Finito !
Quel chef d’œuvre quand même que cette peinture. Absolument totalement fière de ce qu’elle venait de réaliser, la jeune femme poisson parcourut alors un tout petit peu de chemin dans la direction qu’avait pris Nils Gratz afin de faire une nouvelle toile. Si jamais quelqu’un passait dans ce couloir, il aurait alors été capable de voir de somptueuses fresques mettant en scène des stickmen et des animaux étranges dans des situations loufoques. Rien de logique et rien de beau en réalité, la plupart des dessins étant souillés par l’encre de la femme poisson. Décidément, elle semblait vraiment bonne à rien.





Résumé : Nils est out, Mama est pas contente, Ella dessine. Utilisation Haki Observation.

Groupe 1 : Nils suivi de Mama
Groupe 2 : Ella Tagay



PNJ présents :

Jone Snow - Niveau 30
Ipère Palnore - Niveau 30
Clepe Tomane - Niveau 28
Ité Manjtou - Niveau 32
Riri / Fifi / Loulou - Niveau 28 / 24 / 26
Jean Pierre Mont-Nostie - Niveau 32
Ella Tagay - Niveau 22

Actualisation prévue en cours d'événement en fonction des notas en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 100
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 2 Fév - 22:05


Pour l'humour de Dieu !
feat. plein de monde !


Voilà quelques minutes que le groupe s’était mis en marche. Au bout de la deuxième minute, à la trente-sixième seconde de silence, Zylphia soupira. La lenteur des vieillards la rendait folle. Ils avançaient, petit pas par petit pas, frottant leurs chaussures bruyamment contre le sol, et se plaignaient toutes les cinq secondes, d’un râle, de leurs maux de dos. Terrible vieillesse pour les uns, terrible ennui pour l’autre. Et le pire, dans cette histoire, c’est qu’ils ne savaient pas quand est-ce qu’ils trouveraient la sortie de ce couloir infini, ni sur quel genre de lieu elle donnerait.

Soudain, la gnomette éleva la voix, alors qu’une idée lui traversait la tête :

- Hé ! On pourrait faire un jeu, pour faire passer le trajet plus vite !

- HEEEIIIN ? Ohhahaoohuh.. zzzz….

Ipère, soudainement réveillé par la rupture du silence, venait de se rendormir.

- Bonne idée, déclara Mont-Nostie, qui, depuis sa rencontre avec Zylphia, lui vouait un culte en pensant qu’il s’agissait d’une envoyée de Dieu. A quoi joue-t-on ?

- Pierre, feuille, ciseaux ?

Clèpe et le prêtre acquiescèrent en cœur, et, avant que le jeu ne commence, Mont-Ostie avertit ses adversaires :

- Gare à vous, je suis imbattable à ce jeu !

« Si Dieu le veut… » murmura-t-il ensuite, honteux de se montrer fier pour un simple jeu. Cette démonstration était d’une bassesse sans nom. Et les trois compagnons commencèrent le jeu. « Un, deux, trois, pierre, feuille, ciseau ! ». Alors que Clèpe tendait la main, Zylphia tira les cheveux de son destrier, qui apporta son poing serré, ne laissant sortir que l’index et le majeur.

- Ciseaux !
- Feuille !
- Sacrifice rédempteur !

Clèpe et Zylphia tournèrent brusquement la tête vers Mont-Nostie, pour le découvrir, les index croisés, formant une croix.

- Je vous l’avais dit, je suis imbattable ! Rien n’est plus puissant que le don de soi du Christ ! Enfin si, certainement Dieu, mais ce serait un blasphème que de mêler le Seigneur à nos infantiles distractions. Et… pour son fils, c’est un blasphème ? Oh non… !

Mais, pendant qu’il débattait seul sur le caractère blasphématoire de son choix au jeu, Zylphia, mécontente de ne pas gagner, laissa son visage afficher un sourire malicieux. Mimant le mouvement de ciseaux avec les doigts d’Ipère, la gnomette le fit s’approcher d’abord de la feuille, pour la couper dans son imaginaire, puis de la croix. Là, on put voir l’homme endormi crisper son visage, sous la direction de Zylphia, car il tentait tant bien que mal de découper la croix en doigts du prêtre, plus résistante qu’une simple feuille. Mais lorsque le prêtre s’en rendit compte, il était trop tard. Sa croix était vaincue.

- Gagné ! triompha la gnomette, alors qu’Ipère, encore et toujours assoupi, battait l’air de ses poings en signe de victoire.

- Non… non ! C’est un blasphème ! Ou… Ou… Est-ce que les créatures divines ont le droit de rire du Messie ? Oui, oui, sûrement, ce doit être ça, l’humour du Ciel… Que je suis bête.

Mont-Nostie, honteux d’avoir douté de la pureté et de la sainteté de l’envoyée, fit trois fois le signe de croix et récita en vitesse, à voix basse, quelques prières pour se faire pardonner. Après quoi il s’excusa directement auprès de Zylphia, qui, encore une fois, ne comprit pas vraiment ce que voulait le prêtre. Elle se contenta de lui offrir un sourire, posant la main d’Ipère sur sa tête pour la tapoter maladroitement, et lui répondit qu’il était tout excusé.

La marche, un peu plus animée à présent, dura encore quelques instants. Et lorsqu’enfin, Zylphia, de ses jeunes yeux, devina une lumière pointer au bout de ce tunnel infini, elle pointa du doigt d’Ipère la sortie, encourageant les autres à la suivre :

- Ca y est ! On va enfin pouvoir respirer. Parce qu’on étouffe, ici, c’est vraiment tout petit.

Clèpe Tomane plissa les yeux en réponse, et tout le groupe, pour rejoindre au plus vite le bout du couloir, se mit au trot… en traînant des pieds, et en se plaignant de maux de dos.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 361
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Lun 5 Fév - 21:53




«Mars ? Un nouveau champ de bataille ? »



Pour la première fois Kitchiro était bien entouré dès le début de l'exploration des lieux, les mésaventures de Sweat Peaks lui avait donné un avant goût d'une erreur de placement sur un champ de bataille. Tout comme sur île prise d'assaut par les marines qui cherchaient à capturer un géant.
Ce jour là il avait reçu un coup étourdissant de la part d'un contre amiral « le Stratège » de son surnom. Mais aujourd’hui était un nouveau jour et cette fois il comptait prouver au monde son utilité et sa place dans la scène mondiale.

Drake expliqua à la Grenouille qu'ils venaient d'entrer dans le domaine des Kokuwo, un ancien membre de l'amirauté avait construit un monde à sa gloire avec l'aide de sa sœur. Là dernière fois que des portes se sont ouvertes pour leur domaine un jeu macabre c'était déroulé causant la mort de nombreux guerriers et innocents.
Peu de temps après avoir rejoins son chef que Kitchiro pu voir à quel point ce lieu pouvait être dangereux, car un simple gamin pouvait esquivé une bombe collante lancé par Zeke lui-même sans la moindre difficulté. Heureusement le garçon était trop pressé de disparaître dans le noir et laissa le trio sans réponse.

Le rôle de Kitchiro était donc de guider le trio dans ce dédale de couloir et de repérer les pièges et embuscades que le groupe pouvait croiser. Le garçon avait une grande confiance en Zeke et Drake, les deux hommes étaient de bon combattants et connaissait les possibilités des pouvoirs du révolutionnaire : ils étaient complémentaires. Durant son sondage Kitchiro nota mentalement tout les détails qu'ils pouvaient retenir pour les retranscrire or des fantômes subir des attaques masqués qui secoua un peu l'invocateur.

Relevant le regard, Kitchiro fit un signe de la main pour conjurer le sort, et renvoyer les fantômes.

Au dessus il y a des jardins, mais le jardinier doit être un guignol c'est plutôt laid et de mauvais goût, sauf certains coin qui est pas trop mal, mais il y a aucune âme qui y vivent. Les les étages sont vraiment désert et vide, quelques broutilles de scientifiques avec des calculs à rallonge. Au sous sol à gauche il y a des gardes qui jouent au poker, ils n'ont pas l'air de vouloir bouger. Par contre l'étage d'en dessous j'ai eu une frayeur sans nom, une ombre encapuchonné à sauvagement attaqué mon fantôme et la détruit sans problème, j'ai bien peur qu'il y a eu utilisation de Haki ou de granit marin. À droite mon fantôme a encore été détruit sans que je puisse voir quelques choses. Quelques chose ou quelqu'un essaye de me rendre aveugle en détruisant mes fantômes dans des zones clés.

Finalement Kitchiro regarda autour de lui, durant son moment d'absence de nouvelles personnes
étaient arrivés, Drake était maintenant tout près de lui prêt à se battre et sûrement à défendre la Grenouille. Il était content d'avoir des alliés de confiance car dans ce lieu c'était primordiale.
La fillette était pas loin de Zeke, le groupe était donc maintenant un quarto ?

Piqué par la curiosité Kitchiro questionna la nouvelle arrivante :

Salut jeune fille. Comment tu t'appelles et où était tu avant d'arriver dans ce lieu inconnu et lugubre ? Moi c'est Kitchiro Nagami avec le sabreur on arrive de Grand Line.

malgré l'aspect juvénile de la fillette Kitchiro n'était pas dupe, les gens présents dans ce couloir n'était pas là par hasard et la fille n'avait pas l'air très inquiète d'être dans un lieu lugubre.
Finalement Kitchiro s'en remit à Zeke quand à la direction à prendre. Le chef de l'organisation était bon pour élaborer des plans, même si parfois ils étaient complexes ou loufoques ils partaient généralement leur fruit. Il resta dans au centre du groupe entre le sabreur et l'artificier.


Codage de gaki sur Epicode

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1603
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
113/350  (113/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Ven 9 Fév - 9:18

MARS REDUX


Fixant encore les nouveaux arrivants, l'ingénieur fut interpellé par ses voisins, tous ayant une information pertinente à lui communiquer. Déjà le rapport de Kitchiro, malgré le fait que son sondage avait été partiellement interrompu, l'avait déjà informé de la présence d'un sous-sol. Il devrait le prendre en considération, après tout ça offrait une opportunité de changer la donne en cas de problème. L'autre détail qu'il retint fut celui de Drake qui, pour le coup, ne semblait pas se souvenir de lui. Tant mieux, autant garder cette information de côté pour le moment, après tout il ne savait pas exactement comment l'homme aurait réagit, en supposant même qu'il aurait eu la moindre réaction. Enfin, il avait été plutôt direct et... Étrangement poli, ce qui fit hausser un sourcil à l'ingénieur. Il n'avait pas énormément de souvenirs de l'homme, mais les souvenirs qu'il avait de lui le dépeignaient plus comme un brute épaisse que comme un épéiste plutôt enjoué. Probablement juste une question de contexte. Se frottant l'arrière de la tête, il hésita un moment sur sa réponse avant de se laisser aller à quelque chose de simple.

-Ouais bon... Je suis pas spécifiquement venu pour détruire leur groupe, mais j'ai bien des raisons de vouloir les voir se faire pulvériser alors... Pourquoi pas.

Se retournant nonchalamment, l'ingénieur posa une charge explosive sur l'un des murs du tunnel, sentant un regard ennuyant posé sur lui. Tournant la tête, il remarqua qu'une gamine aux cheveux blancs le dévisageait depuis tout à l'heure sans broncher. Si pour le coup il avait cru qu'elle s''était ramené avec la bande de vieux cinglés, il semblait plutôt qu'elle soit arrivé ici seule ou que son partenaire l'ai abandonné... Raté. Elle était avec Mars. Sa petite phrase à peine voilé ne l'avait même étonné, bien au contraire son visage était resté parfaitement stoïque, fixant la gamine sans le moindre intérêt. Ce contact visuel désintéressé dura quelques secondes avant que l'ingénieur ne fasse que tourner la tête pour regarder son explosif et l'activer.

-Vous êtes marrants les gens de Mars, vous déclarez la guerre à des gens que vous n'avez jamais rencontré et quand vous perdez des gens vous chialez...

Continuant son chemin dans le couloir, l'inventeur commença à poser des charges explosives le long du mur en marchant de la manière la plus nonchalante qui soit. Il révélait plus ou moins à tous les gens autour de lui le pouvoir de son fruit du démon, mais ça n'était pas comme s'il avait déjà vraiment tenté de le cacher au final. Il s'arrêta finalement dans son élan pour se retourner et jeter un dernier coup d’œil à la gamine avant de passer à autre chose.

-Oh et pour répondre à ta question, j'ai mesuré chaque gramme de poudre dans cette bombe. Le seul truc que j'ai mal calculé c'est la résistance de vos lieutenants...

Reprenant son chemin, il continua de poser ses charges explosives le long du mur jusqu'à voir la sortie du long couloir un peu plus loin. Il arriverait incessamment, avec seulement un peu de retard sur les autres compétiteurs de ce petit événement. Pas la peine de se presser après tout, dans ce genre de situation il valait mieux avancer avec prudence...







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1361

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Jeu 15 Fév - 18:09



Nomi

La petite fille tourna la tête. La prenait-il pour une habitante de cet étrange château ? Oh, c'était normal, à vrai dire elle n'était pas très à l'aise lorsqu'elle utilisait son don. Elle se contenta de sourire en suivant l'ingénieur qui s'avançait immanquablement vers sa mort. C'était du moi ce que cet endroit semblait dire : les murs allaient sauter avec ses chances de survie, tandis qu'il défiait les puissants membres de l'organisation sous le contrôle Décima. Avec un air détaché, elle répondit cependant à Kitchiro qui lui semblait bien plus sympathique que ce rabat-joie d'homme-cyborg-maudit.

    - Je viens du Grey Terminal, je suis une habitante d'East Blue, répondit-elle avec un sourire enchanteur. Je m'appelle Nomi !

C'était bien rare qu'on s'intéresse à elle. Là où elle habitait, les adultes ne lui voulaient que du mal et aucun ne prenait la peine de s'intéresser à son identité, car on considérait qu'elle n'en avait sûrement pas. Elle continua à suivre les joyeux lurons jusqu'au moment où elle arriva au niveau de la salle qui accueillait le drame du Gratz. Alors même que la présence du Lundren se faisait de plus en plus sentir, la poigne de l'épéiste se renforçait et elle n'hésita pas un seul instant. Une large lame d'air trancha le vif au moment même où elle aperçut l'homme à qui elle allait donner la mort.


Syrilia Frijia, primée à 150.000.000 B, Misande, primée à 213.000.000 B.

    - LUNDREEEEEEEN ! Hurla-t-elle de toutes ses forces.

La révolutionnaire qui suivait le cortège depuis quelques instants fut étonnée de ce déploiement de puissance, mais elle fut en réalité la seule capable de suivre les mouvements de la rousse tandis qu'elle attaquait l'ingénieur. Cet homme était peut-être un primé de bas-étages, mais il leur serait utile pour résoudre l'équation de Mars. Elle n'hésita pas longtemps, et s'interposa entre la lame d'air et sa cible, la brisant avec difficulté mais parvenant malgré tout à ses fins.


Mélinda Bocage

Ce fut le regard perçant et inquisiteur de Mélinda qui s'assit sur Mama Ité. Elle la dévisagea quelques instants, sans comprendre ce qu'on lui reprochait réellement. Pour l'instant, elle ne leur avait fait aucun mal. Bien malgré elle, évidemment : son objectif n'était pas un secret, et elle l'annonça sans sourciller :

    - On dirait que nous avons tous nos bêtes noires. Je vais prendre la vie de ce Gratz, là-bas. Ne t'interpose pas, ville femme.

Et elle descendit de l'échafaud. Sortant de l'ombre, Anatole avala la distance qui le séparait de sa demoiselle en détresse tandis que des gardes commençaient à former un arc de cercle dans la pièce, comme pour prendre d'assaut le groupe d'aventuriers qui s'était immiscé dans Mars.

    - C'est un heureux hasard que nous soyons réunis ici, lâcha-t-elle avec amusement. Je croyais que je mettrais plus de temps à te retrouver, mais soit, ce sera une affaire vite expédiée. Je vais me venger, Gratz. Tu vas payer pour ton crime.

Elle sortit une épingle à cheveux de derrière sa tête, et se mit en position, tandis qu'elle s'apprêtait à se lancer à l'assaut. Les différents intervenants ne comprenaient pas trop dans quel cirque ils étaient entrés, mais ils n'avaient pas l'intention de s'immiscer dans un combat qui ne les regardait pas. Ce n'était pas le cas de tous, puisque la Pucelle de Marijoa s'avança et lâcha d'une voix trainante :

    - Tu ne prendras pas mon futur mari !
    - Ouais, la vieille a raison, t'es de Mars, toi aussi, hein ?! Lâcha sur un ton provocateur Icare.

Mais déjà l'assaut avait commencé et des hommes s'élancèrent comme dans une cohue vers les marines. Pourtant, ils étaient loin de se douter de ce qui les attendait. Anatole, de son côté, ne fit qu'observer dans un premier temps.


Chefs des Scientifiques de Mars, Hinata Scale & Maxou

    - Nous sommes à l'aube de grandes découvertes scientifiques ! Magnez vous le fion, bande de trous du cul !

Le laboratoire principal était en effervescence tandis que l'une de ses deux directrices menait la danse sur le pied de guerre. Mars était équipé à la pointe de la technologie, à la pointe de la chimie, et menait des recherches d'une envergure toute autre que celle qu'on pouvait connaître ailleurs. C'était là la vision de l'ancienne membre de la section scientifique, Hinata Scale. Elle avait longtemps appartenu au gouvernement mondial avant de se rendre compte que leurs idéaux n'étaient pas les siens. Sa trahison était d'autant plus surprenante qu'elle avait emporté avec elle le projet « Ultima Arma », ainsi que toutes les pièces dudit dossier, laissant ses collègues dans l'embarras le plus profond.

D'un sourire cynique et un peu provocateur, elle avait pris la tête des opérations. Sa spécialité, c'était la mécanique, tandis que son collègue était plus tourné vers la chimie. Ah, d'ailleurs, il semblait se bouger un petit peu. Il avait dans une fiole un cocktail détonnant qu'il souhaitait tester sur les intrus qu'on leur avait signalé. Cet homme était particulier : jamais connu, il avait été recruté sur Drum où il avait mené une série d'expérience sur les lapins des neiges, les faisant muter à une vitesse impressionnante. Il avait des bases en anatomie, ce qui lui permettait de modifier à sa guise quelques composantes du corps humain en les ciblant.

Lorsqu'ils virent arriver les marines, les scientifiques qui s'activaient se crispèrent. Pourtant personne ne leva la tête tandis que la cheffe se dirigeait vers eux avec un air supérieur.

    - Que faîtes-vous ici, intrus à qui la miséricorde ne sera pas accordée ?! Déclinez vos sombres et inutiles identités !



Résumé : Zeke est protégé par la révolutionnaire, Misande, qui interrompt l'attaque de Syrilia. Je considère que Kitchiro est à ses côtés mais il peut aussi se mêler à l'affrontement contre les marines. Mélinda s'approche de Gratz, mais ce sont finalement ses hommes qui attaquent le groupe de marines.
Zylphia et les autres PNJs arrivent de l'autre côté et tombent sur les scientifiques. Plein de machines en action, toussa.

Les hommes de Mélinda sont niveau 25. Il y en a pas mal, assez pour tous vous occuper.

Les retards étaient prévenus, posts à prendre en compte, par contre à partir de maintenant le délai sera strict.
Pour l'ordre : Nils Gratz - Zylphia - Zeke Lundren - Kitchiro - Drake (1 tour loupé sans prévenir).
Vous avez 72h pour poster, si vous n'avez pas le temps, prévenez-moi pour passer votre tour et prévenez la personne après vous. Si vous switchez vos tours, prévenez-moi aussi juste pour qu'il y ait une trace quelque part. Boîte à MP d'Erwin Dog.
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 100
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Dim 18 Fév - 21:26


Pour l'humour de Dieu !
feat. plein de monde !


Lorsque les quatre compagnons se trouvèrent face aux scientifiques, aucun ne se montra agressif face aux menaces de la femme. Sans surprise, Mont-Nostie releva la tête au ciel, murmurant une courte prière, dans laquelle il demanda à ce qu’on pardonne la naïveté de la savante. Puis lorsque son attention revint vers les mortels, il s’adressa à celle-là :

- Nous sommes ici accompagnés d’une créature céleste ; la miséricorde du Seigneur nous a déjà été accordée, elle en est la preuve.

Pour appuyer ses paroles, il présenta la gnomette sur la tête d’Ipère d’un geste de la main, invitant l’inconnue à suivre du regard son geste. Seulement, tout ce qu’elle trouva fut un vieillard endormi en train de s’écrouler sur le sol. La petite fée s’était précipitée sur le deuxième scientifique, des cœurs à la place des yeux. Comme il était beau, comme il était parfait. Des lunettes, des cheveux bruns, et l’air intelligent, tout pile comme dans son rêve ! Il lui ressemblait comme deux gouttes d’eau, à l’Homme de ses rêves. Comme quoi, entrer dans la Marine, ça avait bien été ça, la solution. Après tout ce temps à voyager à travers le monde, elle l’avait enfin trouvé. L’amour de sa vie, juste sous ses yeux, elle avait peine à y croire. Mais tout était bien trop réel pour que ce ne fusse qu’un rêve. Elle ne pouvait pas risquer de le voir fuir. Alors elle avait lâché son vieux, pour lui bondir dessus. Et dans son envol, elle tenta de lui voler un baiser.

- MON AMOUUUUUUR !

Le prêtre, honteux de l’attitude de son guide divin, tenta de détourner l’attention de la scientifique, pour qu’elle ne se préoccupe pas des petits écarts de la fée.

- Hum… sinon… Je suis le prêtre Mont-Ostie, et voici, endormi, mon compagnon d’armes Ipère Palnore, et là, Clèpe Tomane.

Mais Clèpe n’était pas là non plus. L’attention du vieillard, jusqu’alors portée sur le pendentif du prêtre, s’était déplacée vers un nouvel objet. Il se dirigea, sous le regard hébété de Mont-Ostie, à petits pas traînant sur le sol, vers le jeune chimiste, passant avec lenteur à côté de la femme qui les avait accostés. Clèpe Tomane répétait sans cesse, en un murmure : « Ceci est de graaaande valeur… grande valeuuur… ». Ses yeux étaient bloqués vers la fiole du jeunot, et plus précisément, sur les graduations gravées sur le verre. C’était sûr, cette fois, c’était ça, qu’il voulait.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mer 21 Fév - 21:37




Mars Reboot







C'est en rempart que la grosse dame s'érigea entre le vieillard et la belle dame. De toute évidence, une histoire les tiraillait et, bien trop curieuse vu qu'habituée à entendre tous les ragots au sein de sa cuisine, Mama Ité ne put s'empêcher de poser la question que tous attendaient.


Papy ? Il a fait un crime ?
Même son air éberlué laissait à penser que personne au sein du Compost ne comprendrait ce qui se passait en cet instant. Le seul crime qu'il avait commis était d'avoir délaissé sa famille et il s'en voulait plus que tout au monde. Soudain, tout s'éclaira pour la grosse dame mais l'assaut commença. Quelques hommes vinrent en direction du vieillard et c'est un coup de marmite qu'ils risquait de recevoir. Le second allait lui aussi se prendre un magnifique coup de louche.

Mama Ité faisait preuve d'une certaine grâce, contre toute attentes. Des gestes amples, sveltes... et carrément surpuissants. Sa force surhumaine avait le don, au moindre impact, d'envoyer valser les corps comme on enverrait un légume au robot mixeur, une invention qui viendrait d'ici quelques années, c'était certain. Seulement voilà : Nils ne semblait pas reprendre du poil de la bête et restait avachi au sol, encore plus prostré qu'au tout début. Mama Ité n'eut d'autre choix que d'appeler à l'aide. Avec le Compost, elle avait compris que tout n'était pas une question d'âge et que les anciens avaient du répondant. Appelant la Pucelle de MarieJoa, Mama Ité espérait que cette dernière savait se battre.


Mamie ! Viens nous filer un coup de main !
Papy... mamie... risquait-elle de se sentir pousser des ailes ?

De son côté, Nils sentit toujours plus fort les douleurs dans son crâne... pire encore, il voyait de nouveau la scène de son départ. En plus des terribles maux de têtes, de nombreuses larmes coulaient désormais sur son visage. Le vieillard ne tenait plus : lui qui avait tout fait pour protéger sa famille et qui avait échoué, c'était lui qui était responsable de tout et il était tout à fait prêt à recevoir sa punition.

En Melinda, il ne perçut en réalité que ce qu'il pouvait. Cette dernière était pour le moins flou et son assurance lui rappelait une seule et unique personne : la femme de son fils... tout au moins, son ex-femme et sa belle-fille, mère de ses petits-enfants. Et si c'était elle ? Et si c'était celle qui venait aujourd'hui réclamer vengeance et réparation ?

Nils avait commis un crime impardonnable en ne parvenant pas à protéger ses enfants, et aujourd'hui, celle qu'il avait tant accusé par le passé était revenue. Elle, elle était parvenue à retrouver ses enfants. Elle, elle avait réussi là où l'ancêtre avait échoué. Aujourd'hui, il allait devoir en payer le prix.

Avachi et en larme, il ne résista pas aux éventuels coups qu'il recevait. Non : c'était certain, le vieillard était prêt à recevoir sa sentence... était-ce bien sa belle-fille ? Dans tous les cas, il ne pourrait pas la blesser si jamais c'était bel et bien le cas. Encore en larmes, le Gratz ne put s'empêcher de hurler son désespoir pour tenter de couvrir les bruits de combat. Certes, Melinda n'avait pas encore pris part aux hostilités... mais il se mit à quatre pattes comme pour s'excuser du plus profond de son âme.


Je suis désolé... je... je... je ne pensais pas que ça finirait comme ça... pitié pardonne moi... je pensais pouvoir tout assumer, pouvoir tous les protéger... pardonne moi !
C'en était déplorant. Le vieillard avait juste relevé la tête pour tenter de croiser le regard de Melinda... ou tout au moins de regarder dans sa direction, étant incapable de voir quoique ce puisse être avec la vue autant brouillée.

Dans tous les cas, Nils semblait perdu, comme envouté. Avait-il retrouvé un autre membre de sa famille. Tournant la tête vers le corps de Ginny encore inconsciente, il ne put s'empêcher de redoubler de tristesse : il donnerait sa vie pour ses petits enfants... seuls vestiges de sa famille.




Bon ! Où est ce qu'ils sont tous passés ?
La jeune femme poisson se gratta la tête un instant avant de contempler une nouvelle fois le décors. Ah, c'était certain : ses oeuvres d'arts risquaient de mettre à mal bien des conventionnels si jamais ils passaient dans le coin. Pire encore, pour peu qu'un inconnu ne se prenne au jeu de la découverte des grottes de Lascau, il y trouverait le récit d'une vie déjà bien remplie en plus d'un fléchage direct vers Nils et Mama. Décidément, Ella n'en faisait qu'à sa tête et était bien incapable de réfléchir de façon conventionnelle.

En quelques minutes, elle parvint au niveau des autres et se cacha pour ne pas attirer l'attention. De toute façon, avec son gris de l'ennui, elle passerait inaperçue... non ?

Oh wait...





Résumé : Nils est out, Mama est pas contente, Ella arrive. Utilisation Haki Observation toujours en cours.

Groupe 1 : Nils suivi de Mama
Groupe 2 : Ella Tagay



PNJ présents :

Jone Snow - Niveau 30
Ipère Palnore - Niveau 30
Clepe Tomane - Niveau 28
Ité Manjtou - Niveau 32
Riri / Fifi / Loulou - Niveau 28 / 24 / 26
Jean Pierre Mont-Nostie - Niveau 32
Ella Tagay - Niveau 22

Actualisation prévue en cours d'événement en fonction des notas en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1603
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
113/350  (113/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Dim 25 Fév - 6:36

MARS REDUX


Laissant la gamine et Kitchiro discuter plus loin derrière, l'ingénieur arriva bien vite dans l'unique pièce figurant au bout du couloir. Malheureusement ce qui l'accueilli dès qu'il eu les deux pieds dans la pièce fut le cri strident d'une harpie gueulant son nom à tu tête avant de promptement lui balancer une lame d'air à la gueule. Coup de bol, il semblait bien que l'ingénieur se soit fait des alliés sans même s'en rendre compte durant son petit passage dans la couloir. En effet, la révolutionnaire qui avait capté son attention quelques minutes plus tôt avait décidé de s'interposer entre l'attaque lancé et lui, un signe positif des choses à venir. Devait-il lui dire de ne pas l'embêter et de le laisser régler cette histoire lui-même ? Le dilemme auquel il avait fait face à Whiskey Peak lui revint en tête brièvement. Il n'était pas ici pour jouer les héros ou le grand pirate suicidaire, il était là pour gagner. S'il devait tuer cette emmerdeuse il le ferait à sa façon, et ça n'excluait pas un peu d'aide des contextuelle de ses alliés du moment. Enfin bref, même si les hostilités avaient déjà commencés, ça ne voulait pas dire qu'il ne fallait pas prendre la peine de saluer la donzelle. Après tout, il s'était écoulé tellement de temps depuis leur dernière rencontre en face en face, il ne pouvait pas exactement faire comme si de rien n'était.

-Yop ma petite furie. Désolé d'avoir dû te poser un lapin à Little Garden, mais bon je suppose que maintenant ça n'a plus trop d'importance hein ?

Il était étrangement calme compte tenu du stress que cette situation lui avait occasionné quelques semaines auparavant. Était-ce parce qu'il avait un coup de pouce ? Non pas exactement, après tout il avait originalement pris la décision d'affronter la sabreuse sanguinaire en solitaire. Non la différence était dans la furie de son opposante. Pour une raison qui lui échappait, la rage de l'épéiste ne l'avait jamais touchée plus que ça, seule la perspective de se faire trucider avait réussie à le stresser un tant soi peu. À vrai dire, comparé au contre-amiral Karast, cette cinglé avait plus l'air d'une enfant énervé que d'une bête sanguinaire... Une enfant avec un bazooka certes, mais une enfant tout de même.

-Au fait, tu devrais essayer de parler plus souvent. Honnêtement j'ai l'impression que c'est la première fois que j’entends ta voix et ça m'a presque fait sauter les tympans, j'ai vu mieux comme première impression...

Jetant un coup d’œil à son environnement, l'ingénieur analysa vite fait ce qui se trouvait autour de lui. Entre la grosse femme défendant le vieux écroulé en pleurs d'une armée de troufions et les deux femmes glandant sur échafaud, l'ingénieur devait admettre qu'il avait l'impression d'avoir manqué un épisode. Enfin, même s'il n'avait aucune idée de l'identité de ces pauvres bougres, il savait au moins qu'ils s'opposaient à Mars et ça lui suffisait amplement. Même s'il risquait d'être bien occupé avec la rousse, il n'oubliait pas pour autant que sur le plan macro il s'agissait toujours d'une guerre contre Mars. Bref, leurs adversaires du jour étaient une bande de merdeux et deux femmes au penchant dramatique, ça allait être intéressant...

-Bon on démarre ?

Presque aussitôt l'ingénieur plongeât ses mains agiles dans ses poches avant d'en sortir trois bombes et de les balancer successivement. La première visait le cœur de la mêlé de soldats de Mars à la con, une explosion qui risquait assurément de créer un joli trou béant dans leurs rangs. Les deux dernières s'étaient quant à elles entrechoqués en plein vol pour changer soudainement de trajectoire, visant à la fois Syrilia et l'échafaud bâti au centre de la pièce. Le doigt posé sur le détonateur glissé sous sa peau, l'ingénieur ouvrait le bal avec un grand boum à n'en pas douter...

-Oh... Au fait, merci pour le coup de main, je te le revaudrai. Glissa-t-il à l'oreille de Misande une fraction de seconde avant l'explosion retentissante.





boumboum:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kitchiro Nagami
La Grenouille Fantôme
avatar
Messages : 361
Race : Humain
Équipage : Bandlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
75/120  (75/120)
Berrys: 190.389.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Mer 28 Fév - 3:50




«Mars ? Un nouveau champ de bataille ? »



Pas à pas Kitchiro et son groupe s'approchait d'un lieu à l'atmosphère chargé, comme ampli d'une certaine folie et d'une nervosité palpable. Seule la jeune fille faisait tâche dans ce décor, elle qui était si douce et petite, au milieu d'un escadron de pirate et de révolutionnaire possédant de belles primes et des aptitudes dangereuses.

La gamine semblait contente que Kitchiro s'intéresse à elle. Elle venait de East Blue, plus précisément de Grey Terminal, le lieu avait mauvaise réputation car il s'agissait d'une immense décharge, mais la jeune Nomi n'avait pas l'air s'en soucier et d'avoir peur que l'on la juger. En plus de Nomi Kitchiro était entouré d'autres personnes qui avaient l'air beaucoup plus apte à se battre même si au fond il savait que c'était chacun pour soi. Du moins pour eux, Kitchiro était prêt à se battre au côté de Zeke et de Drake dans lesquels il avait confiance les autres n'était pour l'instant que des alliés de circonstances et La Grenouille devait connaître leur identité et leur intention avant de risquer sa vie pour eux.

À la seconde où Zeke posa le pied dans la salle, une voix « féminine » déchira les tympans du groupe ; sa voix était remplie de rage et colère. Avant même que le révolutionnaire ne mette une tête sur la propriétaire de la voix, une large lame d'air fendit l'air dans leur direction. Avec une rapidité étonnante l'une des nouvelles alliée des Badlands Outlaws s'interposa et finit par briser la lame d'air en dispersant toute l'énergie. Avec un peu de retard par rapport à l'action Kitchiro se mit aussitôt en position de combat, se plaçant naturellement devant Nomi et dégainant son fouet en projettant deux fantômes espions, l'un derniers lui pour couvrir sa seule issue de secours et l'autre devant pour identifier les failles ennemis.

La jeune fille lui rappelait son jeune frère qu'il avait laissé caché sur l’une des îles de la révolution, loin des griffes d'un gouvernement corrompu et cupide. La tension venait d'augmenter encore d'un cran, il y avait désormais beaucoup de personnes autour d'eux, en plus des nouveaux arrivants il y avait un vieillard écroulé au sol avec une grosse dame en colère. En un regard Kitchiro comprit que la bonne femme et le vieillard n'était pas une menace au contraire, ils faisaient face aux mêmes problèmes qu'eux. La rousse, la fille au cheveux blancs et tout leur acolytes étaient devenu des menaces aux yeux de Kitchiro qui ne tarda pas à faire savoir qu'il était prêt :

La rousse était la cible principale, sa force était très dangereuse en vue de la puissance de sa lame d'air, alors Kitchiro chargea trois fantômes pouvant la rendre défaitiste de la neutraliser, l'un passa dans le sol et les deux autres de chaque coté. Finalement voyant son chef utiliser des bombes contre le reste des subalternes le jeune garçon imita son chef et utilisa des plusieurs fantômes Enfer pour causer un maximum de dégâts et faire place nette.

Nomi, tu ne doit pas être ici par hasard, tu sait te battre ou tu as une particularité qui pourrait nous aider dans cette situation ? Je ferais en sorte de te couvrir on doit rester souder.

Merci pour la protection, essayons de passer cet obstacle ensemble nous aurons plus de chance pour la suite. dit Kitchiro à l'intention de Melisande et indirectement aux autres pour les inciter à combattre à l'unisson.

La priorité pour Kitchiro était maintenant de contrôler le champ de bataille et d'obtenir les informations permettant à son groupe de se battre dans les meilleurs conditions et rester en arrière derrière des combattants aimant le corps à corps tel que Drake qui allait sûrement sauter dans la mêlée vu son penchant pour les combats épiques et bordéliques.





Codage de gaki sur Epicode

Résumé:
 

Technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1361

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Jeu 1 Mar - 19:39



Chefs des Scientifiques de Mars, Hinata Scale & Maxou

    - Osez-vous contredire ma parole suprême, pauvres manants ?! S'exclama la scientifique avec un air supérieur. Vous me tuez, vous me sidérez ! Sortez d'ici, ou Mars n'aura pas de pitié pour vous !

Elle parlait sûrement dans le vide. Des quatre allumés qui étaient arrivés, le prêtre était le seul à tenter une interaction « normale ». Bien sûr, ils étaient arrivés des failles qui s'étaient ouvertes un peu partout à cause du pouvoir de Nala. Tout sourire, le jeune femme semblait cependant continuer à se croire toute puissante. Elle émit un rire scandé, quand tout à coup le sort sembla continuer à s'acharner sur elle. Un homme passait à même le sol, inutile déchet de l'humanité. Elle le remarqua, lui, mais pas son collègue. Enfin, dans un premier temps. Ses murmures vinrent le trahir, et elle lui jeta un coup d’œil mécontent, l'interpellant avec une si vive méchanceté qu'on aurait cru qu'elle détestait le monde entier :

    - Pauvre enflure, soumets-toi devant le tout puissant Pistolet X-12-22-46 édition Y.

Elle saisit un pistolet à proximité et tira sur l'homme qui tentait de passer ses défenses, sans remarquer la gnome. La balle qui fut tirée était d'une constitution spéciale. Elle lançait une telle quantité de gaz hilarant qu'elle pouvait faire tomber un homme dans les pommes. Le problème, et il fut visible à la tête blême des autres scientifiques qui se reculèrent promptement et s'élancèrent vers la porte massive qui menait vers les jardins.

L'explosion allait rapidement envahir les lieux, mais déjà avait-elle mis un masque, de même que Maxou qui, d'un simple geste de la main, avec intercepté la gnome. Il mit au creux de sa main, intéressé par sa structure, et lança sur un ton très sérieux mais ponctué d'un bâillement :

    - Je suis Maxou. Est-ce que tu veux que je te rende plus grande ?



La Pucelle de Marijoa
    - Elle.... Elle m'a appelée Mamie ? Oh, mes aïeux !

Des cœurs étaient en train de pousser dans les orifices de la vieille dame qui, d'un coup, se sentit pousser des ailes. Elle fit craquer son dos, de sorte à former un écho, et commença un geste ample vers les ennemis qui se trouvaient à proximité du vieil homme. D'un seul coup, tous semblèrent pris d'une sorte de terreur pure. Ils étaient tétanisés... C'était la technique de cette femme qui avait agi. Le brise-esprit était un effrayant pouvoir puisqu'il permettait, durant un temps, de fendre l'esprit de ses adversaires. S'ils ne possédaient pas une puissante volonté, ils étaient tout bonnement mis hors combat. En revanche, si leur volonté, si leur force d'esprit était suffisante, ils pouvaient résister, bien qu'affaiblis comme lors d'un assaut physique.

La pucelle de Marijoa était fort heureusement une alliée de poids, qui, concentrée, sur sa première tâche, n'eut malheureusement pas l'occasion de voir passer les premières attaques. La bombe explosa alors, accompagnée des fantômes qui finirent de décimer l'armée devant eux.


Mélinda Bocage

Lorsque Mélinda observa la scène, elle était encore en pleine contemplation de l'état dans lequel Nils Gratz avait été plongé. Un sourire sadique perçait sur son visage tandis qu'elle fixait son regard sur l'homme qu'elle souhaitait torturer. Ce ne fut ainsi qu'au dernier moment qu'elle comprit que l'assaut de Zeke Lundren était dangereux pour elle. Tandis que Syrilia s'était contenté de détruire la bombe à distance d'un simple geste du sabre, elle ne pouvait pas réagir aussi promptement pour se sauver et mettre hors de danger sa poulain. Ce fut donc Anatole, qui s'était détaché du groupe, qui arriva au niveau de la bombe et commença à la renvoyer au moment où elle explosa. Il sentit une brûlure au niveau de ses jambes et ne put retenir un grognement de douleur.

    - Imbécile ! Et ce Gratz, ce Gratz ! Pas foutu de sauver sa petite-fille ! Pas foutu de s'énerver ! Mets-toi en colère, affronte-moi ! Je te buterai, je le vengerai. Je vengerai mon bien-aimé Gränt !

Elle, l'amante de cet homme, avait prévu de venger la capture de son bien-aimé. Elle allait lui faire payer cher...


Syrilia Frijia, primée à 150.000.000 B, Misande, primée à 213.000.000 B.

Syrilia observait la scène froidement, et son regard transperçait Misande qui alla jusqu'à se demander si le jeu en valait la chandelle. Cependant, reculer à présent était inutile. Elle avait aidé son ennemi, elle était à présent une cible. Alors même qu'elle s'apprêtait à se relancer à l'assaut suite à la bombe de Zeke, pour profiter de l'écran de fumée, une lame d'air, encore une, traversa la salle et vint s'abattre sur la révolutionnaire. Elle sentit son corps voltiger vers le mur et s'y écraser violemment. Si elle ne fut pas coupée en deux, elle le devait simplement à sa résistance naturelle. « Cette femme est une brute » pensa-t-elle en observant le corps se déplacer à toute vitesse.

Le Lundren n'aurait pas le temps de réagir. Elle allait viser la tête. Elle allait le tuer. Il n'était pas encore assez fort, largement trop faible même. Il n'aurait pas le temps de progresser à ce rythme-là. Et tandis que ces pensées occupaient l'esprit de Misande, Syrilia s'approchait inexorablement. Elle visait immédiatement non pas la tête mais l'épaule du Lundren, avec une lame recouverte de Haki de l'Armement. L'écran de fumée avait été à son avantage, et elle comptait bien annihiler son adversaire rapidement, mais aussi en le faisant souffrir...



Résumé : La Pucelle agit et les bombes dézinguent les hommes de Mélinda. Panthéon et Icare n'ont pas le temps d'intervenir, de fait. Misande se fait repousser et Zeke attaquer de front (elle est plus rapide que les fantômes pour le moment donc ils sont inutiles ce tour-ci).
Pour Zylphia, la scientifique fout un gaz hilarante qui commence à envahir la pièce.

Les hommes de Mélinda sont niveau 25. Il y en a pas mal, assez pour tous vous occuper.

Syrilia - Niveau 43
Misande - Niveau 40
Anatole - Niveau 37
Yvonne, La Pucelle de Marijoa - Niveau 37
Hinata Scale - Niveau 32
Maxou - Niveau 28
Mélinda Bocage - Niveau ??

Les retards étaient prévenus, posts à prendre en compte, merci !
Pour l'ordre : Nils Gratz - Zylphia - Zeke Lundren - Kitchiro
Drake a quitté le groupe.
Vous avez 72h pour poster, si vous n'avez pas le temps, prévenez-moi pour passer votre tour et prévenez la personne après vous. Si vous switchez vos tours, prévenez-moi aussi juste pour qu'il y ait une trace quelque part. Boîte à MP d'Erwin Dog.
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 100
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
59/200  (59/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Sam 3 Mar - 12:45


Amen
feat. plein de monde !


S… Suprême ?! s’exclama Mont-Nostie.

Comment cette femme, simple mortelle qu’elle était, une poussière parmi toutes les autres, osait-elle se penser égale au créateur ? Ca tenait du blasphème ! Elle ne réalisait pas à quel point ses paroles avaient été offensantes, pour le prêtre. Il serra les poings, contenant tout de même sa colère. Après tout, qui était-il, lui, pour la juger ? Malgré l’attitude fort méprisante et condamnable de la jeune femme, le prêtre se refusa à penser que la scientifique, lorsque son heure viendrait, serait envoyée en Enfer. En tant que serviteur de Dieu, son devoir était de la ramener sur le droit chemin. La violence, qu’elle fût des mots ou du corps, ne résoudrait rien : il devait tenter, soutenu par sa foi en Dieu, d’éteindre l’orgueil qui habitait cette brebis perdue.

Seulement, il n’eut le temps de rien. Clèpe, en tentant de se frayer un chemin à côté d’elle, n’avait pas réussi à dépasser la demoiselle. Encore pire : il l’avait énervée ! Clèpe tourna le visage vers elle, ahuri, alors qu’elle braillait quelques viles menaces à son égard, juste à côté de lui.

- Hein ?
demanda le vieillard, dont l’audition n’était pas une qualité.

Néanmoins, lorsqu’il la vit attraper l’arme dont elle venait de parler, le vieillard n’eut qu’un réflexe. Brusquement, son corps tout entier se crispa, ses muscles se contractèrent, et il sembla se transformer en une statue tant son immobilité était totale. Mont-Nostie ouvrit deux grands yeux, effrayé pour son ami. Si Clèpe ne faisait rien pour se sauver, il risquait cher !

- Tekkaï !

Au moment où la balle partit, le corps de Clèpe, tout raide qu’il était, se rendit aussi dur que du fer. Sous les yeux ébahis de Mont-Ostie, la balle ricocha contre le vieux voleur, dont seul le regard s’était déplacé pour défier la gamine prétentieuse. Comme si on pouvait venir à bout de lui si facilement ! Il n’était pas né de la dernière pluie, et ce n’était pas cette sale gosse qui allait lui ordonner quoi que ce soit. Dès que la menace fut partie, le vieux se détendit, lui aussi agacé par le comportement peu courtois de la scientifique :

- Les anciens sont de grande valeur, c’est pour ça qu’il faut les respecter, jeune fille.

Mais Clèpe avait crié victoire trop vite. Avant même d’avoir pu finir sa phrase, un gaz s’était étendu juste à côté d’eux, depuis la balle. La scientifique avait prévu le coup, et s’était emparé d’un masque à gaz pour ne pas être contaminée. Le petit vieux, surpris, n’eut qu’un court instant pour prendre sa respiration, et la retint en se bouchant le nez d’une main. Il savait qu’il ne tiendrait pas longtemps, peut-être avait-il même déjà respiré du gaz, mais il n’avait pas dit son dernier mot : il fit quelques petits pas vers la demoiselle, et de sa main libre, attrapa la lanière qui retenait le masque sur le visage de la fille. S’il arrivait à lui dérober, il n’aurait qu’à le mettre pour survivre.

De son côté, Mont-Ostie, effrayé par le gaz, avait attrapé la jambe de son compagnon endormi pour tenter de fuir le plus loin possible du gaz qui s’étalait derrière lui. Le prêtre traina comme il put Ipère avec lui, retenant sa respiration tant qu’il se pensait trop près du gaz. Seulement, avec ces grands couloirs, il avait peur de se perdre. Tout ce qu’il savait, c’était qu’en faisant demi-tour, il ne trouverait rien d’autre qu’un long couloir. Et si la scientifique voulait se battre, il devrait réveiller Ipère : lui, au contraire du prêtre, savait donner des coups !

Enfin, derrière tout ce chahut, le visage de la gnomette, qui s’était retrouvée dans les mains de son cher et tendre, se voyait de plus en plus radieux. Bon, elle n’avait pas eu son baiser, mais elle comprenait que tout ça allait un peu vite. C’était bien son genre, de s’emballer comme ça. Mais, peut-être mieux qu’un amour pour la vie, le dénommé Maxou venait de lui faire la plus belle des demandes : voulait-elle devenir plus grande ? A cet instant, ses yeux brillèrent, son visage s’illumina, et il lui sembla que le monde s’était arrêté un instant, juste pour elle. Grandir, devenir une belle grande femme, blonde avec ses yeux d’argents. Comme elle prendrait soin, de son corps, encore plus qu’à présent, si elle était une femme. Les hommes la verraient enfin, et plus jamais elle n’aurait besoin d’être jalouse de toutes les autres. Décidemment, elle n’en doutait plus : rejoindre la marine avait été le meilleur de ses choix. Elle remercia le ciel de lui avoir fait rencontrer Marley, celle qui l’avait poussée à se faire engager.

- O… Oui !
bégaya-t-elle sous toute la joie qui l’inondait.

- Zylphia, protégez-vous ! hurla le prêtre, de loin, qui ne pouvait plus retenir son souffle.

La gnomette tourna le visage derrière elle, avant de découvrir le gaz qui s’étendait jusqu’à elle. Ce fichu gaz venait gâcher son plus grand moment de bonheur. Ce n’était franchement pas le moment : il risquait d’abîmer ses cheveux. Elle ne pouvait pas risquer de commencer sa vie de femme avec le moindre défaut. Alors, brusquement, elle fit jaillir de ses mains du fil de soie, dans lequel elle s’enroula en toute vitesse, pour se couvrir dans tout son entier. Une fois à l’abris, elle n’avait plus qu’à attendre qu’on lui dise de sortir, et cette fois, rien ne l’empêcherait de devenir une femme. Ne restait plus qu’à espérer que son cocon la protège du gaz.

- Chrysalide !



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



En résumé ! Mont-Nostie fuit quand il voit le gaz, il emporte Ipère avec lui. Clèpe utilise une technique pour ne pas être blessé par la balle (ou il essaye ? :c), puis pour échapper au gaz, s'il est pas déjà contaminé, il essaye de piquer le masque de la scientifique. Zylphia accepte la proposition de Maxou, et elle essaye de se protéger du gaz en formant un cocon.

Techniques utilisées :

Pour Clèpe :
Tekkaï (niveau 18) : L'utilisateur devient aussi dur que le fer, c'est un durcissement des muscle qui empêche l'utilisateur de bouger mais augmente grandement la défense.

Pour Zyzy :
Chrysalide : Zylphia s’enferme dans un cocon en soie confectionné par ses soins, pour se transformer en chrysalide. Avec un fil de soie fabriqué au préalable, elle s’accroche sur la surface de son choix. Elle peut ensuite prendre la couleur de son support et se cacher ou laisser traîner tranquillement son attention parmi les passants. Les cocons ont des oreilles !
(Niveau 15)
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   Dim 11 Mar - 19:19




Mars Reboot




Les explosions retentirent et mirent le grand-père dans une situation délicate. La respiration coupée, tout s'enchaina dans son esprit. Cette fois-ci, il vit une horrible situation se produire pile devant ses yeux. Des hommes tomber, des personnes le protéger... mais surtout des personnes protéger sa petite fille alors que c'était à lui de le faire. Non, il ne pouvait pas le supporter davantage, il ne pouvait pas faire en sorte de se laisser abattre comme ça. Il devait analyser la situation et vite.

L'avantage du contre-amiral restait ses capacités qui restaient, pour la plupart, méconnues de bien des personnes. Et pour cause ! Peu de personnes avaient encore eu affaire avec le poison. Depuis peu, il était même capable de créer des répliques de poison. La fumée ? Le poison ? Des répliques ? C'était pourtant évident !

Une volonté nouvelle anima alors le vieillard qui se sentit pousser des ailes. Nils n'avait jamais été véritablement un abruti : en réalité, il aimait beaucoup en jouer et ça avait eu le don de lui offrir des opportunités extraordinaires en plus d'aventures particulièrement rocambolesques. Non, il avait une idée et il fallait que Mama le comprenne... en plus de ses nouveaux alliés.

Mieux : il avait un plan et il fallait que beaucoup de personnes jouent le jeu. Malgré l'écran de fumée, le vieillard offrit un regard déterminé à Mama. Tout irait très vite : le danger était présent. Des explosions, de virulentes attaques, des risques importants étaient présents dans cette pièce. Nils avait retrouvé une de ses petites filles, la tentation était beaucoup trop grande, il fallait agit puis fuir au plus vite !





"Qu'est ce qu'il me veut pépé ?"

C'était la seule pensée qui traversa l'esprit de la grosse dame tandis que le capitaine du Compost lui offrait un clin d'oeil des plus suspicieux. Il fallut plusieurs secondes à la cuisinière de l'équipage pour comprendre où il venait en venir : il l'aimait !

Elle bloqua un instant avant de finalement se reprendre également. Elle était désespérée, certes, mais pas suicidaires : vouloir se taper le capitaine, malgré la promotion canapé, risquait surtout de lui apporter des ennuis. Un frisson parcourut son échine tandis qu'elle observa le grand père agir pour la première fois de l'altercation.

Etrangement, Nils agit particulièrement vite il se redressa et, à l'aide de l'écran de fumée, produisit un double d'Alphonse à sa place en poison. Assis, il pourrait ainsi le faire passer pour lui même avant d'opérer son plan. Ce fut à ce moment là que Mama comprit et agit en conséquence. Continuant des mouvements pour faire en sorte d'attaquer et de camoufler le grand-père, elle tenta de toucher le corps de la pucelle de MarieJoa pour lui indiquer le fait qu'ils partaient quitte à la prendre sous son bras. La protection des vioques : ça restait tout de même de son domaine, non ?

De son côté, Nils tenterait alors de récupérer le corps inerte de sa petite fille en la remplaçant par un double de poison. La supercherie aurait des chances de fonctionner. Après tout, pouvait-on penser qu'un vieillard serait rapide alors qu'il démontrait tout le contraire depuis le début ? L'effet de surprise, le bluff, tout allait à l'encontre de ce qui pouvait se jouer au sein de Mars : le plan avait des chances de fonctionner !

Agile, gracile, Nils avait repris du poil de la bête. Ainsi, il prendrait sa petite fille sous le bras avant de fuir en direction du couloir avec l'aide de Mama Ité. Après tout, il restait une chance d'ouvrir un portail non ? Qu'est ce qui pouvait se trouver de l'autre coté du couloir ? Toutes ces questions avaient potentiellement une chance de trouver une réponse. Pourvu que le plan fonctionne et que l'écran de fumée reste en place !




Qu'est ce que ?
La jeune femme écarquilla les yeux devant la fumée qui venait de s'installer dans la pièce. L'artiste qui sommeillait en elle ne put s'empêcher de réagir et de le faire vite : avec un pinceau, elle dessina un symbole sur le mur à la sortie de la pièce avant de prendre la fuite vers l'autre côté du couloir... tout semblait exploser de ce côté, c'était bien trop dangereux pour elle !

Bien qu'elle était une quiche totale en color-trap, le dessin risquait de laisser penser à une terrible attaque ! Si jamais quelqu'un s'y laissait prendre, il risquait simplement de penser à mal... pour cela, il faudrait encore qu'il connaisse l'existence de cette technique : chose que le grand-père n'avait pas. L'excès de connaissance pouvait être nocive après tout...




Tout d'abord, grippe+congrès, ce retard ne se reproduira plus et a été vu avec le MJ. Mais oui, je vous prie de m'excuser pour ce léger désagrément.

Résumé : Nils crée un double de poison d'Alphonse à sa place pour faire illusion. Il crée un autre double de poison à la place de Ginny avant de tenter de fuir (pour ça il faut que le plan fonctionne quoi).

Mama essaie d'aider la pucelle pour la sortir de la et pas se retrouver seule (toujours si le plan fonctionne).

Ella, essaie d'utiliser l'art du color trap qu'elle ne maitrise pas pour ralentir d'éventuels poursuivants... en réalité, il faut savoir ce que c'est pour se dire qu'on pourra pas passer : ceux qui ne connaissent pas le color trap ne sont pas affectés puisque, de toute façon, c'est du bluff.


Technique :
 


PNJ présents :

Jone Snow - Niveau 30
Ipère Palnore - Niveau 30
Clepe Tomane - Niveau 28
Ité Manjtou - Niveau 32
Riri / Fifi / Loulou - Niveau 28 / 24 / 26
Jean Pierre Mont-Nostie - Niveau 32
Ella Tagay - Niveau 22

Actualisation prévue en cours d'événement en fonction des notas en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Groupe 2] - Mars Reboot   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Groupe 2] - Mars Reboot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars :: Laboratoire-