Partagez | 
 

 [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 17:59

    - Finn, tu peux me gratter le dos ?
    - Et puis quoi encore ?!

Le jeune humain regardait son compagnon avec une certaine animosité. Il n'avait pas l'intention de lui faire des papouilles ou des trucs dans le genre alors qu'ils étaient dans un bar de révolutionnaires, en train de se servir une bonne pinte de bière. C'était un peu exceptionnel, d'ailleurs, qu'ils boivent ensemble. D'habitude, l'ingénieur naval qu'était le jeune Finn s'abstenait de participer aux beuveries, mais ils fêtaient leur premier indice vers l'île du clan Ookami. C'était une morceau de parchemin récolté à la sueur de leurs fronts. Une petite merveille en soit, puisqu'elle contenait une partie des coordonnées qui leur permettrait de rejoindre le lieu de vie où se trouvait le fils de Karim.

Un sourire narquois sur le visage, le jeune homme-loup passa sa main dans la crinière de son camarade et trinqua avec lui. Ils étaient en train de rire aux éclats, dérangeant les airs minés dans le bar. Arias était mort quelques semaines plus tôt, et plus personne ne semblait avoir envie de sourire à la vie depuis. Ce n'était pas pour autant que le charpentier allait se prostrer dans le silence. Seul bar à la ronde ? Tant pis pour les habitués !

    - Faîtes un peu moins de bruit, y'en a qui aimeraient profiter du silence...
    - Reste chez toi, si tu veux profiter du silence, vieil homme, lâcha avec un air enivré l'homme-loup. C'est la fête ! Ahah !

Les airs malheureux des révolutionnaires se levèrent en direction du garçon tandis que certains commençaient à ressentir une petite animosité à son égard. Il n'aimait pas les humains, et son respect à leur égard était limité, y compris celui qui concernait leur deuil. Finn se contenta de hausser les épaules, affichant un air neutre. Maintenant que son ami était lancé, il serait difficile de l'arrêter. Quand bien même, ceux qui ne le connaissaient pas allaient certainement essayer de le faire sortir d'ici, il se défendrait à tous les coups.

    - Mais ta gueule, espèce de sale clebs ! Hurla une femme qui sortit de sa torpeur, les yeux rougis par la tristesse.

Elle était mécontente de la tournure des événements, et comment lui en vouloir ? Alors qu'elle s'avançait vers l'Ookami, ce dernier ne fit que remarquer sa présence au dernier moment. Elle lui envoya un coup de talon dans la mâchoire, et il le sentit passer. Projeté sur quelques mètres, il parcourut la salle avant de casser une table adossée au mur. Il se secoua la tête et sortit une série d'injure à l'adresse de la révolutionnaire qui venait d'embrasser son visage à coup de savates.

Finn s'était quant à lui brusquement levé, le dos droit et l'air frustré. Il n'aimait pas la tournure des événements... Et ce ne fut pas pour s'arranger quand la voix de Karim s'éleva dans la pièce avec un ton provocateur.

    - Qu'est-ce que vous avez, putain ?! C'est parce que votre tête de bélier est morte que vous êtes dans cet état ?! Vous n'êtes que des enfants, incapables de se débrouiller sans un putain de père à vos côtés !
    - Karim, attent...
    - Venez vous fritter, aller !

Il n'attendit pas qu'on lui donne l'autorisation que déjà il cassa une chaise au sol pour en récupérer uniquement un pied. Il allait leur montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 18:43

Une triste ambiance régnait dans les rangs de l'Armée Révolutionnaire depuis la chute de Baltigo et la mort d'Arias. Rare étaient les soldats qui, comme le jeune Kardorn parvenait à garer la tête haute et la même motivation à se battre contre leur ennemi. En ayant marre de rester dans ses quartiers, et de voir tous ses alliés la tête jusque par terre, il décida de sortir. Peut être qu'aller boire un verre lui changerait les idées et il pourrait croiser des personnes heureuses de vivre. Enfilant sa fidèle veste et ses mitaines, le jeune Révolutionnaire se dirigea vers la ville. Alors qu'il sortait du camp, il remarqua que le temps était tout aussi maussade que l'ambiance. Ce n'état pas pour arranger les choses. Enfin bref...Alors qu'après plusieurs minutes de marche, il était arrivé à destination, il s'arrêta dans le premier bar qu'il aperçut. Il entra alors sans trop se poser de questions et la première chose qu'il vit fut une silhouette qui vola à travers le bar sur plusieurs mètres pour s'écraser sur une table. Euh...Pourquoi ? Pourquoi ce genre de situation devait-elle toujours tomber sur lui ?

Kardorn remarqua que la personne qui venait de voler (littéralement) était en fait un homme-loup. Restant calme, il leva un sourcil interrogateur et curieux à l'égard de ce dernier. L'homme-loup prononça alors une série d'injures à l'égard de celle qui était responsable de son baptême de l'air sans aucune retenue. Le soldat Révolutionnaire ne put s'empêcher de sourire en entendant ce mélodieux flot de paroles. Après tout, il aurait certainement eu la même réaction. C'est alors que cet homme-loup s'adressa à l'assemblée du bar et Kardorn remarqua qu'il n'était pas seul. Il était accompagné d'un jeune humain installé au bar qui avait tenté de prendre la parole pour calmer son compagnon. "Venez vous fritter, aller !" étaient les derniers mots prononcés par la créature. Cet homme-loup était fou ? Provoquer les Révolutionnaires dans une telle situation ? Le Révolutionnaire remarqua alors un mouvement de foule : une majeure partie des personnes présentes se levaient de leur chaise. Il poussa alors un soupir...La plupart étaient des civils, bien incapables de mener la moindre bataille et certainement minés par l'alcool...Alors qu'un homme se ruait vers l'homme-loup, notre héros pointa son index et son majeur vers l'avant et créa une minuscule zone bleue destinée uniquement au fou furieux qui chargeait. La scène fut plutôt hilarante à regarder. L'homme sprinta en arrière et s'effondra au sol, emportant avec lui une table ou non. Kardorn désactiva aussitôt sa zone. Tous les regards se tournèrent vers lui, et les personnes s'étant levées reculèrent. Certaines d'entre elles même se rassirent calmement. Le jeune homme continua de marcher et se planta devant l'homme-loup, affichant le même air las et légèrement suffisant qu'à l'accoutumée.

"Et bien et bien...J'entre et je te vois voler...Je ne peux pas te laisser fritter ces pauvres gens. Mais si tu tiens vraiment à te battre, tu as trouvé ton homme..."


Kardorn enroula alors sa fidèle chaîne autour de son bras droit. L'homme-loup face à lui avait l'air plutôt déterminé...
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 19:44

Lorsque la personne qui se dirigea vers lui sembla prête à l'abattre, l'Ookami eut une réaction similaire à son adversaire et tenta de foncer sur lui... Se prenant immanquablement le mur qui se situait derrière, au point d'en lâcher le pied de chaise dans sa main. Comment avait-il fait pour se faire mettre aussi bas que terre en si peu de temps ? Confondre les directions... Arf, ça faisait un mal de chien. Il ne remarqua qu'à ce moment la personne qui se trouvait à l'entrée de la taverne : un homme aux cornes de taureau... Ce fut à ce moment-là que les révolutionnaires commencèrent à se calmer. Finn soupira, laissant un œil traîner en direction du nouveau venu. Sa présence n'était pas anodine, puisqu'elle semblait attendrir les foules. Et quand il le vit s'avancer vers l'Ookami, l'ingénieur naval eut un mouvement vers celui-ci, comme dans le but de le protéger. Il s'arrêta cependant alors que l'air suffisant, las de cet homme se porta sur sur le loup.

    - T'es pas un homme-bête, toi.

Il venait de le renifler de près, en se relevant. Cette simple constatation amena un rictus à l'homme-loup. Il considérait vraiment les humains comme une espèce inférieure, alors ceux qui tentaient d'imiter les siens... C'était vraiment de drôles de zigottos. Que ce soit par respect ou par habitude, ils n'étaient pas « assez bien » ou tout simplement « incompétents » dans l'esprit du sauvage.

    - Mais j'vais m'fritter avec toi. Tes potes ont l'air de te respecter, on va voir si tu vaux le coup.

Un sourire se détacha des lèvres de l'homme-loup qui serra les poings. Certains retinrent leurs souffles tandis qu'ils espéraient voir la bataille se tenir dans ces lieux, mais une main vint se poser sur l'épaule de la tête blonde. Quand il tourna le regard, il aperçut Finn qui lui faisait un signe négatif, balançant son crâne de droite à gauche. Il aurait pu rétorquer quelque chose de virulent, mais un simple « Pas ici » résonna pour briser le silence pesant.

En gros, ça voulait dire « Si tu veux faire ça, fais le dehors »... C'était vrai qu'avec l'espace qu'il y avait à l'extérieur, il pourrait agir avec plus de flexibilité. Acquiesçant, non pas confiant mais écoutant de toutes les manières le seul humain qui comptait, il se dirigea vers l'extérieur, bousculant au passage quelques uns des révolutionnaires présents dans la taverne.

À l'extérieur, un petit vent froid venait caresser la forêt alentour. La taverne se situait en bordure de la ville, étonnement. Elle s'était installée quelques temps après le reste des habitations, ce qui justifiait son emplacement mal choisi... Et pourtant, les hommes et les femmes venaient dans le seul endroit utile pour picoler sur l'île.

    - On va faire ça ici ! Lâcha avec hargne le jeune homme.

Ils étaient seulement sortis à quelques mètres devant l'auberge, suivis par un Finn assez fatigué de la situation. Voir Karim se battre était toujours un spectacle plutôt affligeant. Ainsi, lorsqu'il s'élança vers son ennemi sans prévenir, il sembla sérieusement décidé à se fritter. Ses pieds le portèrent à s'élancer avec son habileté d'homme-animal, et à tenter un coup de pied aérien dans le visage de son opposant. L'attaque avait le mérite d'être franche, pour commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 20:43

T'es pas un homme-bête. Quel étrange jeu de mot, pensa le jeune Révolutionnaire. L'homme-loup avait décidé de finalement se battre. Bien, si tel était son souhait et si ça pouvait éviter de blesser les civils inutilement...Kardorn allait proposer de se battre à l'extérieur, mais il fut prit de vitesse par le jeune compagnon de celui qui allait être son opposant dans quelques minutes. Il les laissa sortir en premier et leva les yeux au ciel lorsque l'homme-loup bouscula plusieurs civils. Ces derniers suivirent le soldat Révolutionnaire des yeux lorsqu'il emboîta le pas au jeune humain et à l'homme-bête. Ils se retrouvèrent alors dehors. La pluie avait finalement cessé pour laisser sa place à un léger vent. Tant mieux ! La pluie, Kardorn en avait horreur. Lui qui comptait passer une journée tranquille...C'était plutôt raté ! D'autant plus que l'homme-loup semblait être un grand nerveux. Bah, ça représentait un challenge de plus !

Sans qu'il s'y attende, l'homme-loup s'élança vers lui à pleine vitesse, le pied en avant. Surpris, Kardorn leva son bras où sa chaîne était enroulé et se protégea du coup destiné à sa mâchoire. Sous l'effet de l'impact et de la surprise, Kardorn glissa de quelques mètres vers l'arrière. Une fois stabilisé, il croisa le regard de son adversaire, son œil droit toujours fermé, et le même sourire sur ses lèvres. Il examina ensuite le bras qui venait d'absorber le choc. Heureusement que sa chaîne était toujours prête à l'utilisation. Ce coup aurait pu faire bien plus mal que ça. Bien ! Donc, première analyse : ennemi rapide et fourbe sans aucun doute. Kardorn poussa alors un léger soupir.

"Eh, t'attaques comme ça sans prévenir ? C'est pas vraiment comme ça que je vois les duels...Va falloir mieux faire...Montre les crocs un peu !"

Le jeune soldat de l'Armée Révolutionnaire prenait toujours soin de provoquer ses ennemis. Non seulement, ça l'amusait beaucoup, mais en plus, l'ennemi se retrouvait parfois déconcentré. Il fallait juste voir si c'était le style de cet homme-loup de répondre à la provocation. Kardorn laissa du mou à sa chaîne afin de passer à l'attaque. Il s'élança à son tour vers l'homme-animal, aussi vite que ses jambes le lui permettait et en un revers de la main il élança sa chaîne, visant à son tour la mâchoire de son ennemi. Sans savoir si son assaut avait réellement porté ses fruits, il finit sa course en taclant visant les jambes de son opposant. Si le premier assaut avait porté, le second aurait la chance de porter ses fruits. En revanche, si le premier avait été écarté, le tacle aurait le mérite de surprendre. Finissant sa glissade, le Révolutionnaire se rétablit en une roulade et se remit face à l'homme-loup, concentrant sa force et contractant ses muscles, prêt à esquiver ou à encaisser un nouveau coup. Il savait pertinemment que de telles attaques n'auraient pas raison de cet homme-loup. Il avait bien trop de détermination et d'envie de se battre pour se laisser abattre si facilement...

"Allez, montre-moi un peu ce que t'as dans le ventre, prononça Kardorn en un sourire de défi."


Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 21:48

L'attaque surprise avait au moins permis de tester la résistance de son adversaire et de tâter de sa chaîne. Ainsi donc, il se battait avec une telle arme... C'était intéressant, puisqu'elle présentait plusieurs atouts auxquels le blond ne réfléchit pas immédiatement. Il laissait son instinct parler. Ainsi lorsque la provocation arriva, il ne put qu'émettre une sourire carnassier, porté par des dents relativement lisse. Il ne possédait pas de canines si proéminentes que ça : elles faisaient très humaines. C'était une des tares qu'il semblait porter en lui. Ainsi, il n'en fit pas état malgré tout et se tut, concentrant son esprit sur les actes de son ennemi. Il était un peu moins rapide que lui, mais il gardait une pluralité des compétences qui lui apportait un net avantage à leur « niveau ».

Ainsi, la chaîne dans sa première utilisation fut vive et arriva jusqu'au niveau de la mâchoire du jeune homme-loup. Tandis que l'attaque était esquivée d'un simple mouvement du bassin, le tacle arriva alors que la confiance de Karim en ses propres capacités déteignait sur son style de combat. Il se sentit basculer en avant, usant de ses bras et sa souplesse pour se rattraper sur ses mains et faire le poirier. Il put alors observer la roulade de son opposant, à l'envers. L'homme-loup était mu par une étrange patience en cet instant. Il observait son adversaire avec une religieuse attention, et ainsi celui-ci put se remettre en action. La provocation qu'il lança atteignit à nouveau le garçon qui se rebiffa pour une nouvelle attaque.

À son habitude, il était du type à foncer dans le tas. Là encore, il voulait se contraindre à passer à l'action mais son esprit d'analyse avait perçu quelque chose plus tôt. Il se demandait quand la perception des directions allait à nouveau lui faire défaut, et si c'était du à lui-même ou à quelqu'un d'autre... Fermant les poings, il se porta à l'assaut de son adversaire.

    - On dirait que Karim a réalisé quelque chose, marmonna Finn à l'écart du combat.

Le jeune humain avait observé son ami avec une attention particulière. Il trouvait son comportement étrange, et la façon dont il agissait laissait sous-entendre pour qui le connaissait bien qu'il n'agissait pas « à l'impulsion ». Il prenait cet affrontement au sérieux... Ce qui rendait les choses encore plus intéressantes.

Les poings fermés, il s'élança vers l'humain aux cornes, et son premier coup avait pour but de le toucher de plein fouet. Il voulait lui faire lever sa défense, sa chaîne. C'était en utilisant sa propre arme qu'il comptait tromper son ennemi. Ainsi, ses gestes étaient tout désignés : la première attaque obligerait l'ennemi à se défendre grâce à sa vivacité. Dans un second temps, ses pas le porteraient à se rapprocher du corps à corps, et sa seconde main s'emparerait du bout de la chaîne. Il s'en servirait alors pour faire passer son ennemi par dessus son épaule, et le plaquer au sol. Quand ce serait fait, son dernier mouvement serait d'écraser son épaule motrice, dans le seul but de le maintenir à terre.

Il comptait bien en faire baver à son opposant, et pour ça il utiliserait sa vivacité, plutôt que la pluralité des compétences qu'il ne possédait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mar 26 Déc - 23:18

Impressionnant...Cet homme-loup n'était donc pas aussi impulsif qu'il l'avait montré précédemment. Le combat n'allait être que plus intéressant en ce cas ! L'ennemi de Kardorn semblait doté d'une souplesse impressionnante. Comme il s'y attendait, les deux précédents assauts avaient été esquivés, non sans un certain style. Mieux valait ne pas prendre cet homme-animal à la légère. Le combat était en train de devenir sérieux et le loup humain affichait un sourire carnassier. Le Gyaku Gyaku no Mi allait sans aucun doute se montrer utile lors des prochains échanges de coups. Kardorn remarqua que l'homme-loup face à lui semblait particulièrement concentré. L'ennemi s'élança une fois de plus vers le Révolutionnaire. Il semblait avoir un plan d'attaque ! Heureusement que Kardorn avait prévu le coup et préparé son corps. Cet assaut s'annonçait rude pour lui !

L'attaque arriva frontalement sur le jeune soldat qui n'eut d'autre choix que d'esquiver d'un pas de côté. Quelle vitesse ! S'il se lassait prendre par surprise, il allait sans aucun doute être touché ! Alors qu'il terminait son esquive, il sentit quelque chose d'anormal au bout de son bras droit. Son ennemi venait d'attraper sa chaîne. Kardorn poussa un grognement...Depuis combien d'années se battait-il avec cette arme et combien de fois s'était-il déjà fait avoir ? Alors qu'il passait par-dessus l'épaule de son ennemi, son majeur et son index de la main gauche se tendirent vers l'avant, créant la zone bleutée de 50m². C'est alors qu'au lieu de s'écraser au sol, il fut envoyer dans les airs et l'homme-loup donna un coup de pied vers le haut d'un air décidé. Sans doute celui-ci ne devait pas se diriger dans cette direction. Bien entendu, Kardorn était hors d'atteinte et se rétablit en un salto au sol. Pfiou...Le pire avait été évité...Cependant, une telle défense n'avait pas été sans conséquence...En effet, créer la zone dans ces conditions demandait de puiser directement dans ses réserves et il ne pouvait cacher qu'il commençait à être essoufflé. Néanmoins, la zone était créée à présent et il était capable de se mouvoir à l'intérieur comme bon lui semblait.

Le révolutionnaire ouvrit alors son œil droit. C'était le signe que le combat était sérieux pour lui aussi. Il gardait cependant toujours son sourire aux lèvres. Il était important de montrer à l'ennemi qu'il ne doutait pas une seule seconde de lui. Kardorn avait déjà prévu son prochain assaut, son instinct l'avait guidé. Renforçant sa concentration afin de ne pas faire d'erreurs de direction à cause de son fruit, le jeune soldat s'élança. Son poing droit levé visait la tête de son adversaire. Par la suite il exécuta un salto vrillé lui permettant de se retrouver derrière son ennemi et déroula sa chaîne utilisant sa technique Snake Chain. La chaîne allait s'enrouler autour du corps de l'homme-loup et l'attirer vers Kardorn afin que celui-ci écrase son pied sur le visage de son ennemi. La zone autour d'eux était toujours active, et le Révolutionnaire doutait fortement d'une capacité d’adaptation très rapide à cet assaut mêlé au Fruit de l'Inversion.

*Je ne peux attaquer de cette manière indéfiniment. Il va falloir que je m'économise pour la suite...pensa Kardorn.*

Par chance, son Fruit du Démon lui conférait une bonne défense de base. Serait-ce suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 13:20

« Encore ». La drôle de sensation qu'il avait de perdre ses sens s'était à nouveau faite sentir. Il inversait les directions bon gré, mal gré, et ce n'était pas pour lui plaire puisque ses attaques ne se portaient plus à la personne qu'il désirait atteindre. Avec un juron bien placé, il tenta de regarder devant lui... et regarda derrière, observant Finn qui semblait analyser la scène avec une certaine curiosité. De l'extérieur, Karim avait juste l'air de quelqu'un de perdu, qui faisait des gestes dans le vide, affrontant des moulins à vent et des épouvantails à côté d'un ennemi bel et bien réel. C'était cette image qui resta dans l'esprit de l'ingénieur naval tandis que l'assaut suivant se préparait.

    - Merde, c'est quoi ce bin's ?! Grommela l'homme-loup en se retournant, inversant de lui-même une direction cette fois-ci.

L'enjeu était de taille : il devait percevoir son adversaire, reprendre le contrôle des directions, et pour éviter de subir il se devait absolument d'être plus futé que l'ennemi... Ce qui semblait peine perdu quand on connaissait la bestiole bouffie d'instincts qu'était l'Ookami.

L'assaut de l'ennemi commença. S'il attaquait de devant... Cela voulait dire qu'il subirait l'attaque de derrière, non ? Ou inversement... Le temps de réfléchir, l'homme aux fausses cornes était déjà sur lui. Qu'importe, il fallait esquiver. Compressant son corps, Karim se contenta de rejoindre le sol sans bouger. Il esquiva ainsi le coup du révolutionnaire in extremis, soufflant et commençant à suer à grosses gouttes. S'il fallait en plus qu'il mette en place une stratégie en combat...

Ce n'est cependant que lorsqu'il sentit la chaîne s'enrouler autour de lui que le loup frémit. Il s'était fait piéger comme un bleu à ne pas prendre gare à la situation dans son intégralité... Et il allait rapidement en payer le prix. Le pied de son adversaire vint s'écraser sur son visage, lui enfonçant violemment et déclenchant par la même occasion un saignement vif. C'était l'occasion.

Il ne comprenait pas pourquoi, mais son instinct lui dit d'attraper son adversaire au niveau de la cheville, ce qu'il fit sans mal. En oubliant les directions, il était capable d'adapter son mouvement à son objectif : quel que soit ce pouvoir, il présentait une faille quand les corps se touchaient, car les gestes étaient mus par le besoin d'attraper l'ennemi. Et une fois qu'il eut la cheville entre ses deux mains... Il l'envoya en l'air. Du moins, c'est ce qu'il crut dans un premier temps, mais l'inversement des directions le fit diriger son adversaire vers le sol, ce qui aurait pour effet de lui faire perdre l'équilibre.

Ce n'était pas tout, car il comptait bien lui sauter dessus pour lui foutre son poing dans la figure. Objectif simple, réalisation complexe. Les mains du Ookami vinrent attraper du vide : il venait de sauter derrière lui... « Et merde », jura-t-il intérieurement. Il ne comprenait toujours pas comment ça fonctionnait. Le haut devenait le bas, le bas le haut, la gauche la droite... Arf, ça lui faisait mal à la tête.

    - Putain ! Hurla-t-il en rasant l'air devant lui d'un coup qui aurait pu casser une côte à un homme banal.

Il était frustré d'échouer ses coups, et il était à présent à la merci de son adversaire qui, sûrement, ne se ferait plus attraper une seconde fois. Sa chance s'était évanouie, et ses options de victoire avec elles... à moins que le révolutionnaire ne tente un nouveau coup au corps à corps. Les oreilles aux aguets, Karim ferma les yeux. Qu'importe les directions, il se concentrerait sur les bruits des pas, sur ses instincts. Il n'avait pas besoin de ses yeux pour combattre, se persuada-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 15:14

Décidément, cet homme-loup était plein de surprises ! Il était parvenu à esquiver le premier assaut de justesse. Cependant, la suite étant plus complexe, il prit de plein fouet le pied de Kardorn. Le Révolutionnaire afficha à ce moment précis un large sourire, qui disparut rapidement lorsque son ennemi lui attrapa la cheville et le précipita au sol. N'ayant pas réellement le temps de réagir, Kardorn sentit sa chaîne se dérouler du corps de l'adversaire et il s'écrasa au sol sans pouvoir se rétablir comme il l'aurait voulu. Sa tête tapa le sol en premier et il roula comme il put par la suite pour amortir le choc. Quelle vitesse cet homme-animal ! Sans plus réfléchir, le jeune soldat s'écarta de son adversaire aussi vite qu'il le put avant de le voir sauter en arrière et donner un coup dans le vide que le rebel n'aurait certainement pas aimé côtoyer...Bordel...Kardorn était un guerrier polyvalent. De ce fait, il était capable de se débrouiller à peu près dans toutes les situations, mais s'il tombait sur un spécialiste du corps à corps comme ça semblait être le cas ici...Une stratégie plus approfondie était à mettre au point et la combiner avec son Fruit du Démon semblait être la clé. Sans ce dernier, le jeune Révolutionnaire n'aurait certainement pas tenu tête à cet homme-loup. Il fallait vraiment qu'il renforce son corps. L'assaut suivant fut préparé en un éclair dans la tête de Kardorn.

Il remarqua que son adversaire venait de fermer les yeux, sans doute pour ne pas se faire tromper par sa propre vue. Voilà qui n'était pas stupide. Hélas pour lui, ce ne serait peut être pas suffisant face à la technique Messy Surprise de Kardorn. Alors qu'il s'apprêtait à lancer son assaut, il sentit un liquide chaud couler sur son visage. Levant sa main et touchant la zone blessée, il s'aperçut qu'il s'agissait de son arcade. C'était certainement dû à sa précédente chute. Super ! Quoi de mieux que d'avoir du sang plein les yeux en combat. D'instinct, Kardorn s'essuya d'un revers de manche mais le sang continuait de couler. Décidant de l'ignorer, le jeune homme s'élança. La technique qu'il allait utiliser allait lui coûter beaucoup en endurance, mais tant pis...Si l'assaut portait, l'homme-loup n'en sortirait pas totalement indemne. Alors qu'il courait vers son ennemi, il esquissa un mouvement pour viser la tête de son ennemi. Il désactiva alors soudainement la zone à l'aide de sa main libre et son mouvement ainsi que la chaîne changèrent brusquement de direction, ayant pour but de s'enrouler autour des jambes de l'homme-bête. Ne cherchant pas à comprendre plus loin, Kardorn décida d'utiliser ses bonnes vieilles cornes et chargea de front l'abdomen de son opposant, tête baissée, tel un taureau ! L'homme-loup ne pourrait pas esquiver cette-fois ci. La désactivation de la zone le prendrait certainement par surprise ! Il en était pratiquement certain !

Le jeune Révolutionnaire finit alors sa course en roulant à terre, sa chaîne déroulée à côté de lui. Il se releva tant bien que mal de son assaut. Il sentait son cœur battre fort dans sa poitrine. Il posa alors un genou à terre. Bordel...Il y avait longtemps qu'il n'avait pas fournit tant d'effort avec son Fruit du Démon. Il devait absolument progresser ! Le soldat se releva alors, affichant toujours le même sourire.

*Une seule zone...C'est tout ce que je peux créer à présent, et beaucoup moins grande qu'avant...Je ne la tiendrai pas plus de quelques secondes...Ça s'annonce difficile...pensa Kardorn.*

Ce combat commençait à être intense, voire trop, mais il ne voulait pas perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 17:09

L'ennemi avait chuté. Les narines de Karim se contractèrent tandis que le bruit de la chute provenait d'une direction incertaine. Comment être sûr de quoique ce soit avec son pouvoir ? Pourtant, les yeux fermés, l'homme-loup était devenu plus efficace dans ce combat. Son ennemi pouvait en penser ce qu'il voulait, il allait faire confiance à son instinct : il entendait l'air se déplacer, cédant sa majestueuse place au corps de l'homme aux cornes. Le révolutionnaire avait confiance en sa polyvalence, et quel que fut son pouvoir, il était désormais certain de gagner avec ses artifices. La chaîne commença à se déplacer, et l'ennemi approchait à nouveau avec une vivacité qui dépassait de loin celle des soldats de base. Elle fendit l'air... Et changea soudain de sens, comme si les choses redevenaient normales.

Karim n'en avait cure. Ses narines se rebiffèrent à nouveau. Il sentit les chaînes s'enrouler autour de ses jambes, et il se laissa faire avec une sorte d'abnégation qui ne lui ressemblait pas. C'était à ce point-là qu'il était sérieux quant à cet affrontement. L'ennemi avançait tête baissée, et les yeux fermés, l'homme-loup arrivait parfaitement à le localiser. Il en avait saisi les contours... L'arcade sanguinolente lui indiquant la voix. C'était elle la clef : l'odeur du sang lui donnait un clair avantage.

Au moment où son opposant fut sur lui, le charpentier avait déjà commencé un mouvement du poing. Celui-ci vint frapper le menton de l'adversaire au moment où les cornes approchaient du torse de l'homme-loup, coupant son mouvement d'un simple contact. Il devrait de ce faire l'éjecter en arrière, transporté légèrement sur le devant à cause des chaînes à ses pieds. Il se dégagerait alors vivement de sa prison de fer avant de reculer et de reprendre une position de combat. Ses yeux se rouvriraient, tandis qu'il essuierait d'un coup de manche la sueur sur son front.

    - Quel enfoiré... Putain...

Il ne l'avait pas senti sur le coup mais deux petites pointes de sang perlèrent à travers ses vêtements sur son torse. Les cornes l'avaient éraflé. C'était assez courant pour lui d'obtenir ce type de petites blessures... Il avait cependant du mal à admettre que son opposant lui donnait autant de fil à retordre. Bah, les techniques qu'il utilisait étaient sûrement due à une sorte de pouvoir, ça pouvait être un peu n'importe quoi...

    - Pourquoi se bat-il encore ? Marmonna une révolutionnaire qui assistait à la scène aux côtés de Finn. Il a perdu, ça se voit...

L'ingénieur naval regardait son ami avec la tendresse dont il savait faire preuve, et l'esprit d'analyse qu'on lui enviait souvent. Il n'était pas réellement le cerveau du groupe : tous deux se laissaient emportés à proportion presque égales dans les pires situations. Cependant, il avait un atout supplémentaire, c'était son éducation. Il pouvait prendre les éléments et les analyser tel qu'il l'avait fait toute sa vie, et tel qu'il avait formé son cerveau. L'homme-loup était beaucoup plus mu par l'instinct.

    - Il se bat pour vous montrer que vous avez tort de vous apitoyer, lâcha le jeune humain en fermant les yeux. Votre Arias est mort... Vous non.

Il se tut. Il n'avait rien de plus à rajouter : ce n'était pas à lui de leur faire la leçon. Karim était du genre franc, et direct. Il ne pensait pas réellement se battre pour montrer aux révolutionnaires que se morfondre ne servait à rien, évidemment. Il se battait parce qu'il avait envie de se battre.

L'homme-loup s'élança alors une dernière fois en direction de son adversaire. Il avait retrouvé ses sens correctement ordonnés, et il semblait avoir l'intention de s'en servir. S'élançant vers son ennemi, il ouvrit ses poings, appuya ses paumes sur le sol et s'élança derrière son adversaire. Son poing se dirigea alors dans le dos de celui-ci, dans le but de le mettre à terre d'un simple et puissant coup de poing.
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 17:53

L'assaut n'avait pas porté ses fruits...Kardorn était tout juste parvenu à érafler son ennemi et il avait reçu un joli coup au menton qui l'avait expulsé à terre. Secouant légèrement la tête au sol, le Révolutionnaire remarqua que son arcade saignait toujours et à présent sa joue était éraflée elle aussi. Pfff...Était-il rouillé à ce point là ? Où cet opposant était-il trop fort pour lui ? Kardorn ne put s'empêcher de sourire de nouveau. C'était un combat comme il les aimait, que de défi ! Cependant, regarder la réalité en face était devenu nécessaire. L'affrontement ne tournait clairement pas en sa faveur...Il entendit alors une femme demander au loin pourquoi il se battait encore. Le soldat ne put s'empêcher de pousser un léger soupir. Le jeune humain qui accompagnait l'homme-loup avait pris la peine de répondre à sa place. Tant mieux...Kardorn aurait certainement répondu de manière un peu plus cinglante. Il se releva alors doucement. Il fallait à présent qu'il puise dans ses réserves pour tenir face au nouvel assaut et il savait pertinemment qu'il allait créer une dernière zone pour se sauver. Hors de question de perdre la face !

L'homme-loup semblait plus décidé que jamais et s'élança vers Kardorn qui affichait toujours le même sourire, malgré les blessures sur son visage. L'ennemi sauta au dessus du Révolutionnaire et ce dernier profita pile de ce moment pour créer une zone qui allait entourer uniquement les deux combattants. En fait, c'était tout ce qui lui restait pour son Fruit du Démon. Son utilisation à répétition était vraiment éprouvante. Kardorn s'avança alors en un léger saut dans sa zone, dans la bonne direction et son adversaire se retrouva à frapper dans le mauvais sens. Un petit rire s'échappa alors des lèvres de notre jeune héros. La zone du Gyaku Gyaku no Mi se désactiva toute seule sans que Kardorn l'eut commandée. Il se retourna donc pour faire face à l'homme-loup. Impossible de porter ne serait-ce qu'un assaut dans la minute. Il fallait qu'il retrouve des forces. Et mieux valait garder ses distances et rester sur la défensive. Il enroula sa chaîne autour de son bras comme il fallait afin que cette dernière ne puisse servir à l'ennemi encore une fois. Le Révolutionnaire avait la respiration haletante et le sang le gênait. Il s'essuya une fois de plus d'un revers de manche et fixa son opposant.

"Pas encore...Désolé pour toi il va falloir faire mieux...Utilise un peu ta tête..."

Kardorn avait beau faire le malin, il se savait en très mauvais posture. Se défendre promettait d'être compliqué. Au moins, sa chaîne entièrement repliée sur son bras lui permettrait d'encaisser les coups plus facilement. Il était une vraie tête de mule. Abandonner ne faisait pas parti de son vocabulaire !
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 18:29

Il avait frappé dans le vide. Encore. C'était presque décourageant à certains égards. Les sourcils froncés, le jeune homme-loup fit blanchir ses phalanges en fermant ses poings. Il n'aimait définitivement pas la manière dont les choses se déroulaient, elles étaient bien trop à son désavantage. Cependant, la fatigue était visible sur les traits de son adversaire, ce qui mettait Karim de relativement bonne humeur. Il ne devait pas avoir l'air frais, lui non plus, avec son taux d'alcool dans le sang et la sueur qui coulait sur son corps. Marmonnant une insulte à l'adresse de son opposant, celui-ci était déjà en train de le provoquer à nouveau. Il était vraiment très emmerdant, et de toute évidence son pouvoir était encore plus énervant. D'un geste moins fluide qu'auparavant, l'homme-loup décida de ne pas laisser le révolutionnaire se reposer. Il se jeta à nouveau dans la mêlée...

Son premier coup était cette fois-ci muni d'une force un peu plus grande, et les trois coups de poing qui suivirent semblaient décidés à briser sa défense. Il avançait, obligeant son ennemi à reculer avec la même marge pour de manœuvre pour se protéger. Il allait l'acculer, peu importe ce qu'il disait. Au moment opportun, il attraperait son ennemi, et lui offrirait ce qu'il désirait. Ses doigts se délieraient, tandis qu'ils viendraient agripper le bras de l'adversaire. Au lieu de le faire danser, il comptait bien le faire vibrer... Sa tête s'avança alors et d'un coup, d'un seul, il utilisa son crâne pour le cogner contre celui de l'homme aux fausses cornes.

L'attaque était belle et bien stupide, d'un point de vue extérieur. Les béliers avaient tendance à se blesser eux-mêmes, tant et si bien qu'il était possible qu'ils se rendent inconscients par leur propre bêtise. C'était le cas de Karim qui, dans son geste, risquait de perdre plus qu'il n'avait à gagner.

    - La tête... Il a pas intérêt à trop s'amocher, marmonna Finn qui le regardait cette fois-ci avec une certaine exaspération.

C'était lui qui s'endormait le soir à ses côtés ensuite. C'était lui, et lui seul, qui avait le privilège de pouvoir observer son visage lorsqu'il s'endormait. Alors s'il s'amusait à le rendre difforme pour le plaisir de se battre... Un long soupir lui échappa. Au final, sa pensée était assez superficiel. Il voyait le sourire carnassier que portait son ami, il voyait l'amusement et pourtant le sérieux de cet affrontement. Il y mettait tout son cœur. C'était un beau spectacle que les deux hommes offraient, et il touchait à sa fin. Tandis que son crâne irait percuté celui de son adversaire, le choc provoquerait beaucoup d'effet sur l'homme-loup. Il serait amené à tituber en arrière, sentant les cloches sonner, les petits oiseaux chanter, avant de s'effondrer sur le sol. Si son coup parvenait à toucher sa cible, il ne pourrait plus poursuivre le combat : une fois encore, il n'aurait pas su doser sa force.

Les révolutionnaires se mettraient alors à grommeler quelques insultes, et pourtant leurs regards seraient emplis d'une petite pointe d'admiration. Ils n'avaient plus l'habitude de voir des personnes mettre autant de cœur dans un affrontement. La mort de leur leader les avait éteint, ou du moins on avait lancé sur leur flamme un étouffant seau de sable. Et sous les grains, pourtant, un résidu de flamme continuait à battre son plein. Ils étaient en train de sentir celui-ci chauffer à nouveau leurs esprits.

    - S'il le fait, lui...

La petite voix d'un homme de l'armée révolutionnaire parvint à percer la cohue ambiante. Les portes du bar ouvertes un instant durant auraient pu masquer ses paroles, mais ceux qui l'avaient entendu espérèrent. Si lui pouvait se battre, eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Kardorn

avatar
Messages : 32
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
11/100  (11/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 19:08

Comme Kardorn l'avait prévu, l'homme-loup repassait à l'attaque et avait bien noté qu'il commençait à fatiguer. Alors que le premier assaut allait entrer en collision avec la tête du Révolutionnaire, celui-ci mit son bras en opposition et le choc le fit reculer. L'homme-loup semblait donner tout ce qu'il avait, bien décidé à finir le combat. Les trois coups de poing suivant ne purent tous être parés. Le premier fut arrêté tant bien que mal par la chaîne qui fut écartée, puis le second porta ses fruits dans l'abdomen et enfin le troisième vint s'écraser contre le bras gauche de Kardorn qui tenta tant bien que mal de le parer et ressentit plus de douleur qu'autre chose. Son souffle était à moitié coupé et il ne voyait plus vraiment clair. Il sentit alors les doigts de l'homme-loup se saisir de son bras gauche et le rapprocher de lui. Aïe...Un choc frontal au sens propre du terme. Kardorn concentra tout ce qu'il put dans son front pour se défendre mais le choc état trop puissant pour son état.

Les fronts des deux protagonistes s'entre-choquèrent et le Révolutionnaire fut expulsé immédiatement en arrière et tomba au sol, sur le dos. Au sol sur le dos, ça sonnait comme des notes de musique dans l'esprit de Kardorn. Hum ! Ok, si ce genre de phrase lui venait à l'esprit c'est qu'il était certainement en train de s'évanouir. Il essaya de se relever mais son corps lui fit comprendre qu'il valait mieux rester allongé. Tout son corps était endolori et ses muscles semblaient contractés de partout. Il entendit au loin quelques voix mais fut bien incapable de discerner de quoi il s'agissait. Des insultes ? Peut être...Si tel était le cas, décidément, ça fusait aujourd'hui ! Quelle étrange journée il venait de vivre ! En tout cas, son adversaire l'avait soit laissé là, soit abandonné, soit était tombé lui aussi. Kardorn ferma les yeux et sentit un léger vent sur son visage. Il savait au fond de lui que ce petit duel avait montré aux Révolutionnaires qu'il fallait continuer de se battre. La cause était loin d'être perdue, et des talents existaient encore au sein de cette organisation !

Il sentit soudain des bras le soulever et au vu du léger choc qu'il subit après, il se douta qu'on venait de le poser sur une épaule, tel un vulgaire sac de patates. Celui qui l'avait ramassé était sans doute un autre soldat où un plus haut gradé. Ce qu'il allait prendre en rentrant au camp pour s'être battu en public ! Bah, tant pis, ça valait le coup après tout...Cet homme-loup avait un été un ennemi plus qu'honorable, Kardorn savait pertinemment qu'il n'avait pas gagné. Avant de s'évanouir pour de bon, il put prononcer une phrase en espérant que son ennemi l'entende.

"On se reverra et je serai pas aussi gentil..."

Il se sentit alors partir et ne chercha pas à résister. Il avait besoin de repos et de soin. Le combat était à présent terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

avatar
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
16/75  (16/75)
Expériences:
25/100  (25/100)
Berrys: 133.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   Mer 27 Déc - 19:38

L'affrontement arrivait à son terme, quand enfin l'homme-loup s'étendit sur le sol. Il était un peu fatigué, il devait l'avouer, et s'il n'arrivait plus à bouger il entendit clairement la menace de son adversaire. Ils auraient l'occasion de se retrouver, de s'opposer à nouveau l'un à l'autre. C'était certains, ils l'espéraient l'un comme l'autre d'une certaine manière. Le sourire sur les lèvres, Karim ferma les yeux. Il ne se réveilla que quelques heures plus tard dans une chambre d'auberge. Son corps avait été nettoyé et pansé. Nu comme un vers, il sentit la chaleur d'une main son visage. Il s'empressa de l'attraper, et à l'odeur sut qu'il s'agissait de Finn. Embrassant les doigts de son ami, il ouvrit un œil : la lumière fut violente à son égard.

    - T'es vraiment un imbécile...

La voix de l'ingénieur naval fusait comme une pique que le loup ignora. Il attira le jeune homme vers lui et le serra dans ses bras. Ce geste de tendresse n'était pas anodin, c'était le signe qu'il s'était clairement bien amusé. Il avait l'air d'être même très content de la situation, malgré la bosse qu'il allait se coltiner pendant quelques jours ou semaines et sa peau un peu amochée.

Patientant une heure durant, le souffle de l'homme-loup redevint régulier tandis que ses yeux se fermèrent. Il s'était endormi. C'était une bonne chose, car à présent il pouvait se reposer pleinement. Ainsi, quand les deux hommes se réveillèrent à nouveau, ils se mirent autour d'une table où du pain et du beurre avaient été disposés, à côté de deux verres de lait. Un sourire sur les lèvres, Karim chuchota quelques mots doux à Finn. Il était d'excellente humeur, ce qui fit sourire son ami.

    - Bon, on a passé une bonne soirée... Maintenant, il va falloir qu'on trouve...

Le loup renifla l'air et se dirigea vers son sac pour en sortir le morceau de parchemin qui s'y trouvait. Il avait eu peur de le déchirer quelques temps plus tôt, mais il avait finalement réussi à mettre la main dessus. Il y avait un emblème qui y était dessiné, ainsi qu'une partie des coordonnées dont ils avaient besoin.

Il leur fallait à présent trouver un navigateur capable de leur indiquer dans quelle direction aller... à supposer que ce soit des coordonnées précises. Peut-être étaient-elles liées à une carte maritime du Nouveau Monde qu'avait créé le clan Ookami. Cela serait embêtant, puisqu'il faudrait en plus mettre la main sur cette fameuse carte... Le regard perdu, le jeune homme rêvait de cette aventure. Touchant le bout de parchemin, il marmonna quelques jurons inaudibles que Finn comprit pourtant, et qui lui arrachèrent à son tour un sourire.

    - J'ai besoin de retrouver mon fils. J'en ai vraiment besoin...
    - Tu feras un super père, lui lança l'ingénieur en l'embrassant sur le front après avoir bu son verre.

Il lui caressa les cheveux et alla plonger sur ses plans de navires. Malgré sa désertion de la Galley-La Company, il était toujours amoureux de la construction navale. Karim, lui, n'arrivait à s'y remettre que ponctuellement. Il avait le génie de la construction, et ne le déployait pas pour l'instant... Par flegme. Fermant les yeux, il pensa à son fils. Il n'abandonnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Les enfants d'Arias [Pv : Kardorn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Haiti : protéger les enfants, une nécessité
» Dominicanie: Proposition sur les enfants d'immigrants illega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-