Partagez | 
 

 On arrive !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elric
Aspirant CP5
avatar
Messages : 36

Feuille de personnage
Niveau:
9/75  (9/75)
Expériences:
21/50  (21/50)
Berrys: 50.000 B

MessageSujet: On arrive !   Mar 26 Déc - 3:45

Bats toi !



- Aspirant Shadrack ! Notre navire vient d'arriver au port, devons-nous réveiller l'aspirant Elric ?


Shadrack était sur là tète de proue du navire, il scruta l'horizon et l'emplacement du soleil. Il regarda son cadran solaire, il était quatorze heures de l'après-midi. Elric la grosse enclume dormait encore, le navire du Cipher Pol Number 5 avait besoin de ravitaillement. Depuis une semaine les vivres commençaient à manquer, Shadrack ordonna a tous les hommes de venir avec lui en ville.

- Mais aspirant, si le navire subissait une attaque durant notre absence ?


Shadrack enfila son casque, il regarda le soldat apeuré. Shadrack se mit à rire.

- Hahaha ! Ne t'inquiète pas, n'oublie pas qu'un tigre féroce dort sur ce navire.


Les troupes suivaient Shadrack en direction de la ville la plus proche, ils marchaient quelque temps. Les environs de l'île étaient couverts d'une forêt danse, un chemin tracé par des humains, conduisaient nos amis à leur destination. Ils entraient dans la ville, plutôt un village de pêcheur. Ils furent bien accueillis par les villageois, le chef du village offrit même une tasse de thé a nos amis. Mais juste le temps de se reposer, nos amis repartent de suite. Il fallait une journée de marche pour traverser l'île et arrivé a la capitale du royaume, en tout trois villages en plus de celui qu'ils avaient dû traverser les attendaient.

- Allons-y les gars, tout le monde est prêt !?


- Non mon aspirant ! Jeff urine avec Peter et John.


Shadrack mit sa main sur le visage et souffla un grand coup.

- Qu'ils se dépêchent, on n'a pas toute la journée devant nous.


Après les effectifs au complet, nos amis repartaient pour le deuxième village. Sur la route qui était similaire à la première, ils croisaient un ours brun colossal. Il fonça droit sur eux, les militaires sortaient leur pistolet et visaient l'ours qui approchait à grande vitesse. Shadrack ordonna à ses troupes de se mettre en formation, certaines étaient sur les genoux et d'autre à côté de Shadrack prêt a fusilier l'ours. La bave à la bouche, il sauta en direction de nos amis, Shadrack avait la main en l'air. L'ours retomba sur ses pattes, en faisant trembler le sol. Il n'était plus qu'à quelques centimètres des soldats, ils attendaient la permission de faire feu. L'ours reprit sa course, Shadrack abaissa sa main.

- Feu !


Les militaires tirent des salves de balles sur l'ours brun, il tomba après quelques pas devant Shadrack. Il était mort, Shadrack et ses hommes devaient se dépêcher de traverser ce chemin. La route reprise nos compagnons fiers de leur exploit, chatonnait tous en cœur. Le deuxième village était déjà visible, nos soldats et notre Shadrack arrivaient au deuxième village, un village de marchand. Nos amis furent accueillis hostilement, les villageois avaient pris nos amis pour des bandits. Malgré toutes les paroles de Shadrack pour nier leur appartenance au groupe des bandits, rien n'y fait. Ils furent chassés du village par la force, enfin ils avaient pris la fuite pour éviter d'avoir recours à la force contre des civils qui eux ne se privent pas de ce privilège. Fatiguer par tant d'épreuves, les braves du CP 5 passèrent la nuit dans la forêt humide et sombre. À leur réveil, de bons matins, ils partirent le cœur en joie.

En espérant que les vivres qu'ils leur restaient ne s'épuisant pas avant le troisième village, Shadrack et ses hommes marchaient longtemps sur un chemin couvert de caillasse. Certains hommes avaient mal aux pieds au point d'enlever leurs chaussures, ils demandèrent une petite pause. Shadrack refusa la pause et reprirent la route, ils devaient atteindre la capitale de l'île avant la soirée et aussi acheter de quoi pouvoir manger pendant un mois. Donc le chemin qui conduisant aux troisièmes villages étaient sans embûche, mais d'une longueur à faire renoncer n'importe homme sans volonté. Une chaleur intense tapée ce jour-là sur l'île, certains soldats avaient mis leur T-shirt en boule autour de leur tête. Shadrack dans son armure cuisait à petit feu, il restait digne et continua d'avancer. Après l'effort le réconfort, le troisième village était devant nos soldats et notre cuirassé épuisé. À peine avoir mis le pied dans le village Shadrack tomba d'épuisement, ses soldats l'avaient retenu avant qu'il ne touche le sol. Les habitants du village regardèrent nos amis qui suppliaient de l'aide, certains tournèrent la tête et d'autre fermèrent les yeux. "Mais c'est le problème avec ce village, avec tous ses villages !" Se demandèrent les soldats avec des larmes aux yeux et les poings serrés.

- Notre ami ne va pas bien ! Aidez-le ! Je vous en supplie, a genou s'il le faut !


Mais le discourt d'un soldat, ne changeait rien aux intentions des habitants. Ils faisaient comme si de rien n'était, ils reprisaient leur activité. Un soldat énervé et épuisé prit en otage une enfant, il demanda de l'aide en échange de la vie de la petite. Mais rien, même pas un sentiment de peur de la part de la petite fillette de dix ans. Elle regarda le soldat droit dans les yeux, elle était prête, non elle avait accepté la mort sans-souci. Shadrack ouvrit les yeux, il se releva, le soleil éblouissait son armure. Il demande aux habitants du village un peu de nourriture et d'eau, ils se mirent tous à genou devant les villageois. Leur visage était de marbre, mais une fillette en jupe et en claquette apporta de l'eau dans une bouteille et la posa devant Shadrack. Il remercia la petite, puis lui et ses hommes qui faisaient partie quand même du gouvernement. Mais ils étaient ici incognitos, ce royaume appartient à la révolution. Si on apprenait que des membres du gouvernement étaient sur l'île, la chasse à l'homme serait déclaré. Shadrack partit avec ses soldats assoiffé, les villageois étaient hostiles avec les étrangers. Mais il fallait les comprendre, les attaques de pirates et de bandits étaient incessante, avant l'arrivée de la révolution. Nos amis prirent une pause à quelques mètres du village sur des rochers, certain assoiffé léchaient les rochers pour le calcium. D'autre sucer carrément des feuilles d'arbres, pour leur humidité encore présente. Shadrack prit une gorgée de la bouteille de la petite fille, une bouteille d'un litre. Il lança le reste à ses hommes en leur disant.

- Ceci est notre dernière bouteille d'eau, ne fait pas n'importe quoi avec.


Un soldat prit la parole en ce levant, devant ses camarades assis.

- Si monsieur Elric serait venu nous ne mourrions surement pas de soif ni de faim, nous aurions dû demander au village des pécheurs de quoi vivre.


Shadrack tomba sur les fesses et ferma les yeux, les soldats firent de même. La fatigue emporta plusieurs hommes dans le sommeil du juste, d'autre devaient faire la vigie au cas où une attaque par surprise arriverait. La nuit n'était même pas tombé, il était d'après le cadran solaire de Shadrack, onze heures du matin. Dans les buissons, se cachaient des bandits sans foi ni loi, prêt a égorgé nos amis. Shadrack ouvrit les yeux après dix minutes de sieste, il donna des coups de pied aux autres pour qu'il se réveille. Ils reprirent la route pour la dernière fois, ils buvaient de l'eau chacun leur tour. La bouteille était presque vide, sur le chemin dans les buissons. Sorti une dizaine de bandits et des hors la loi, ils vivaient dans la forêt à cause de la révolution. Des bandits de grand chemin, contre des hommes du gouvernement. Shadrack demanda à ses hommes de se battre dos a dos, les bandits entouraient notre groupe. Dix soldats dos à dos, les bandits ses amateurs sautèrent sans réfléchir sur les soldats, sabre à la main. Shadrack sorti son revolver et tira une balle dans la tête d'un bandit, les bandits fut étonné de la cruauté et du sang-froid de l'homme. Leur tour arrivèrent, ils furent fusiliers de tout coter par les soldats. Aucun survivant, Shadrack fouillait avec ses hommes les bandits. Sur eux ils trouvaient des gourdes remplit d'eau fraîche, ils buvaient à cœur joie.

- Messieurs ! Je vous annonce officiellement que le dernier village se trouve derrière cette pente.


Les soldats marchèrent les uns derrières les autres, Shadrack menant les troupes vers la victoire. Ils traversèrent la pente, pour arriver devant le dernier petit village. Méfiants depuis le temps, les soldats avaient les armes à la main. Shadrack fut prêt à intervenir en cas de danger, ils étaient en plein milieu du village. Mais personne n'était au village, au début les soldats frappèrent aux portes de chaque maison. Mais rien mise à part une odeur immonde qui régnait dans l'air, notre groupe du CP 5 prirent une dernière pause avant de rejoindre Luvneel la capitale de l'île. La nuit tombait rapidement, mais il fallait voyager de nuit pour arriver à temps a Luvneel. Ils quittèrent le village, mais ils n'avaient jamais su, que les habitants avaient été brûlés vif par les bandits de l'île. La route cette fois-ci était des plus simples, un chemin tracé avec de la terre plate dessus sur les côtés pas de forêt, mais des plaines magnifiques. Nos soldats et notre aspirant arrivèrent finalement aux portes du royaume de Luvnell, ils tapèrent à la porte. Un garde ouvrit une petite porte et demanda les raisons de leur venus à Luvneel, Shadrack pris la parole.


- Non sommes venus pour chercher de quoi nous nourrir et étanché notre soif, ouvrez nous s'il vous plaît. La route a été longue et dure, mes hommes et moi-même nous sommes vos invités.


Le garde demanda à Shadrack par quel chemin sont-ils passaient.

- Mais vous êtes passé par où ? Pour avoir autant marché, ne me dîtes pas que vous aviez traversé les petits patelins ?


- C'était la seule route praticable, surtout la plus proche de notre position.


Le garde sorti une carte de l'île, il demanda à Shadrack de pointer l'endroit où ils ont amarré leur navire. Shadrack pointa du doigt le sud de l'île, le garde compris alors tout le chemin qu'ils avaient fait depuis la plage au sud jusqu'à la capitale. Ils les laissaient rentrés avec un grand sourire, Shadrack et ses hommes tenaient à peine sur leurs jambes. La porte de la capitale du royaume de Luvneel s'ouvrit des deux côtés , ils entrèrent dans la ville épuisés par ce voyage. Le garde demanda à ses hommes de les conduire à l'hôtel le plus proche, ils passaient deux jours à dormir. Mais une question doit vous brûler les lèvres, Elric il devient quoi dans cette histoire ? Cela fait tout de même quatre jours qu'ils sont partis de la plage, ne vous inquiété pas le chapitre d'Elric arrivera bientôt.



Mais revenons à notre Shadrack, qui après deux jours de repos. Repris du poil de la bête, avec ses soldats ils achetèrent plusieurs provisions et boisson pour tenir au moins deux mois en mer. En plus de cela, Shadrack dut retrouver un informateur dans la ville de Luvneel, il trouva après quelques heures de recherche son informateur dans un bistro. Shadrack posa ses fesses sur un tabouret à côté de son indic, l'homme reconnu l'aspirant et lui glissa discrètement une enveloppe dans un compartiment de son armure. Il finissait sa bière et paya avant de partir il disait dans l'oreille discrètement de Shadrack, " Dans cette enveloppe, il y a tous les noms des renégats de la marine et du gouvernement, qui est passé dans le camp des révolutionnaires." Puis il partit lentement, Shadrack n'avait pas pu poser ses questions à l'homme. Leur travail était accompli, ils avaient les vivres et la lettre. Ils pouvaient repartir dans un avenir proche, dans la rue marcha Shadrack fier de lui et heureux d'être dans une ville telle que Luvneel encore en monarchie. Il voulait profiter d'être en repos pour prendre du bon temps, Shadrack entra dans une boutique puis il acheta un Den Den Muchi All Seas, il repartit heureux de son achat.

Pendant ce temps sur la plage du sud :


- Roar !


Elric vint à peine de se réveiller, il avait dormi quatre jours. Il sortit de sa cabine, le capitaine le regarda avec des yeux stupéfait. Il lui disait " Mais vous avez dormi quatre jours ! Vos camarades sont déjà partis pour la ville de Luveneel !" Elric ouvrit la bouche et mit sa main devant et bailla, il regardait les alentours de l'île. Au loin des ombres approchèrent, elles prennent forme humaine. Pas moins de vingt bandits et quelques criminels descendit vers le navire, avec ambition de prendre le navire. Le capitaine sorti un bazooka devant Elric, ce dernier le regarda.

- Bande de fumier ! Vous voulez mon navire hein ! Prenez déjà ça !


Il tira en rafale trois coups de Bazooka, trois roquettes explosèrent sur le chemin des bandits. Certains étaient morts et blessé, mais la moitié était encore debout. Le capitaine a bout de souffle ce tenai la poitrine, il en avait trop fait. Elric sauta du navire, il atterrit sur le sable. Devant lui pas moins de quinze bandits et criminelles armées jusqu'aux dents, ils fonçaient sur le navire. Elric hurla ce qui déstabilisa quelques hommes, il courut avec assurance l'épaule en avant. Il rentrait dans la foule de bandits, certains volaient au contact du tigre. Les bandits avaient beau essayer toutes les techniques possibles pour tuer Elric, mais rien ne fut efficace. Elric massacra des dizaines de bandits à mains nues, les derniers n'étaient plus que cinq. Ils tiraient sur Elric, mais notre champion se protégea avec les corps des bandits inconscient. Les temps qu'il recharge leurs armes, Elric utilisa une de ses techniques favorites. Il saute dans les airs droits sur les derniers bandits, ils commencèrent à courir vers le bateau.

- Patte du fauve ! Roar !


- Arg !!!!!!!


Les corps des cinq furent déchiquetés, tailladés de partout. Les mains d'Elric couverts de sang. Le capitaine soulageait demanda à Elric de rester un peu en bas pour être certain qu'ils sont inoffensifs. Shadrack appela Elric avec son Escargophone, il lui disait " Alors, boss t'es réveillé, nous avons fini notre travail..." Le capitaine répondit à la place d'Elric " Euh non, Elric s'est occupé de quelques gêneurs, mais tien je te le passe." Le capitaine lança l'Escargophone à Elric, il répondit.

- Roar ! Au rapport Aspirant Shadrack !


- Ne hurle pas comme ça, je suis incognito. Bon tout ça pour dire que je ramène une lettre est un nouveau Den Den Mushi, le nôtre semble en mauvais état. Nous serons de retour dans environ deux jours, bons à plus il se fait tard.


- Roar ! Ok, fait pas de bêtise !


Deux jours plus tard, le groupe qui avait pris un autre chemin pour revenir jusqu'au navire. Arrivaient avec des sacs énormes sur leur dos, ils reprisaient la mer par la suite.


Technique utilisé


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
 

On arrive !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Elle arrive !!!
» Arrive en furie [PV Céline]
» J'arrive pour tous vous embêter ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Royaume de Luvneel-