Partagez | 
 

 [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Dim 24 Déc - 11:12

La marchande de miel [1]

La rosée s'était installée suite à une nuit humide. Le vent soufflait sur l'île d'Alazédian : les fleurs avaient commencé à éclore tandis que les arbres semblaient reprendre progressivement de leur superbe. C'était une saison agréable, plaisante. Les caresses de la brise matinale venaient rendre le paysage encore plus beau qu'auparavant. Un sourire sur le visage, une jeune fille sortait d'une cabane, un panier d'osier à la main. Qu'allait-elle faire dans les bois, seule, à cette heure-là ? Quelle était son histoire ?

Ses pas légers l'emmenaient minute après minute plus profondément encore dans les ténèbres de la forêt. La soleil ne pénétrait pas les épaisses fumées noirâtre qui semblaient se dégager de ce lieu, sinon pour donner un relief aux objets qui s'y trouvaient. Plus loin, ce n'était qu'à la forte lumière rouge qui émanait de la lanterne qu'elle venait de prendre qu'on pouvait apercevoir la créature se déplacer dans le noir.

Quand la lumière se stabilisa, s'arrêta, elle sembla se porter devant un visage jusqu'alors inconnu. C'était le visage d'une femme, une femme aux milles et unes splendeurs. Il était pâle, comme une tasse de porcelaine sur laquelle on aurait apposé un vernis d'une couleur humaine. Puis, quand elle descendit l'objet, la demoiselle fit découvrir l'absence total de corps en dessous de ce magnifique travail travail d'orfèvre. Il s'agissait là d'une pièce de maître, accroché à un tronc d'arbre.

En sortant de la forêt, guillerette, les traits du visage se mouvant de sa nouvelle splendeur, la jeune femme avait changé de tête. C'était celle qui, au plus profond des bois, semblait s'être adonné à un sortilège néfaste. Elle se nommait « Oswald ». Pas de nom de famille, juste un prénom. Ses yeux pétillants de joie s'ouvrirent sur le monde, tandis qu'elle souriait à pleines dents. Elles étaient d'un blanc immaculé.

- Tu es jolie, tu es belle, la fraîcheur du printemps te va à merveille...

Sa maison était un peu retirée du village. Elle s'éleva d'un pas amusé vers les lieux si chéris, portant avec elle son panier en osier, recouvert d'une belle nappe à carreaux blancs et rouges.

___________________

Il s'étirait de tout son saoul sur le port de l'île. C'était... Alazédian. Une île connue pour deux choses : ses fleurs et son miel. Des apiculteurs avaient élu domicile sur les côtes, et on pouvait voir des abeilles qui vaquaient un peu partout au-dessus des champs de fleur. Le juste équilibre trouvé par les habitants permettait une certaine prospérité à l'île, qui partageait aussi un peu du commerce de pêche avec d'autres contrées. « C'est un endroit agréable pour y finir sa vie » avait dit un homme d'un certain âge dans le navire marchand qui les avait menés jusqu'ici.

Le rouquin s'était contenté d'acquiescer. Il n'était pas très à l'aise pour l'instant avec ces sujets : qu'importe l'âge, il ne savait comment l'aborder. Il n'avait pourtant pas pris peur, loin de là. Son envie de s'aventurer un peu partout était toujours plus forte, ces derniers temps. C'était ainsi qu'East Blue lui offrait de parfaits paysages pour se détendre, et malgré tout profiter de l'environnement.

- Bon... Où est-ce que je vais bien pouvoir aller ?

Observant le village, il comprit que celui-ci ne devait pas abriter plus de trois-cent habitants. C'était assez petit, mais assez grand pour posséder les principaux métiers : poissonnier, fruitier, boucher, tout était choisi pour contribuer à l'équilibre de l'île. Il y avait même deux auberges et un bar ! De quoi permettre au rouquin de se poser quelque part. S'élançant dans la ville, il continua sa route qui le mènerait bientôt sur les traces d'une jeune femme pas comme les autres...

Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Dim 24 Déc - 14:05

Petite Escale toute calme
Sakuga avait beaucoup voyagé mais n'avait jamais posé pied sur une telle île avant aujourd'hui... Il n'était pas arrivé sur East Blue depuis bien longtemps mais il allait découvrir l'une des îles les plus atypiques de l'océan. Le jeune vagabond avait échoué sur l'île d'Alazédian, son navire de fortune avait encore lâché et cela allait prendre du temps avant de pouvoir quitter l'île. Le paysage de l'île était vraiment à couper le souffle, et l'odeur qu'il se dégageait pouvait remplir le coeur de n'importe qui de bonheur. Il le pensait vraiment, quitte à s'échouer quelque part, le sort avait été clément avec lui et avait choisi une bien belle escale pour le voyageur qu'il était.

Il prit alors son courage à deux mains et le jeune homme se mit à essayer de rafistoler son navire, il lui manquait quelques matériaux mais l'intention était là. Le bretteur du ciel savait décidément qu'est-ce qui lui manquait. Il lui manquait de quoi rafistoler ou solidifier la voile de sa chaloupe. Le navire l'avait accompagné depuis tant d'années, c'était un peu ce qui lui restait de ses méandres quand il venait de descendre du ciel. Le jeune se leva donc de son atelier improvisé, quoiqu'il se passe avant d'aller chercher de quoi finir de réparer son navire, il fallait le cacher. Même si le climat de l'île n'était pas propice à habiter beaucoup de criminels, sait-on jamais il fallait quand même protéger cette chaloupe de tout larcin.

Quand Sakuga avait enfin fini de cacher sa chaloupe, il prit donc route vers la fumée qu'on pouvait apercevoir depuis le ciel. Cela devait être une cheminée d'un atelier, là-bas il pourrait trouver de quoi finir de réparer son navire. L'ange ne savait pas, qu'une petite aventure l'attendait aujourd'hui, il pensait sûrement pouvoir se reposer et prendre du bon temps avant de repartir en quêtes de combats dantesques et d'aventures mémorables. Cette escale allait ,peut-être, être moins calme que prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mar 26 Déc - 15:45

La marchande de miel [2]

La main de la douce jeune femme frôla l'épaule du rouquin quand celui-ci entra dans l'échoppe de miel. Elle venait tout juste de déposer sa caisse sur le comptoir, qu'à peine on se frayait un chemin dans sa boutique. Aujourd'hui, ce n'était pas un courtisan qui la suivait, mais bien un client, et elle comptait gagner son beurre sur le nectar qu'elle vendait. Un sourire amical para alors ses lèvres, tandis que son allure légère se déplaça jusqu'au garçon. Elle était charmante. Elle s'appelait Miranda, et était née dans une famille d'apiculteurs de l'île. Ses mères étaient deux personnes qu'elle jugeait comme étant « fantastiques » et qui l'engageaient le temps de cette période peu chargée pour tenir la boutique en leur absence. D'habitude, elle était plus portée à l'élevage du bétail, mais aujourd'hui, elle était une « simple » marchande de miel.

- Puis-je vous aider ? Demanda-t-elle au jeune homme avec un sourire resplendissant.

Erwin se retourna et lui renvoya la même expression de profonde joie de vivre. Il était ravi d'être ici, sur East Blue, et de découvrir des spécialités locales. Ainsi, il parla de la texture et de l'arôme de ce met délicieux qu'était le miel. Ce ne fut qu'au bout d'une dizaine de minutes qu'il se décida à prendre un pot à son goût, et qu'il le régla avec quelques unes des économies qu'il avait mises de côté pour son séjour. Lorsqu'il sortit de la boutique, il croisa à peine la demoiselle qui y entrait, munie de son panier en osier.

- Il y a des disparitions, vous dîtes ? Impossible, laissa entendre l'un des hommes qui buvait son café en terrasse. Nous l'aurions su, c'est évident...
- Ce serait de jeunes filles isolées, des voyageuses la plupart du temps...

Assis sur l'estrade en bois d'un café, Erwin avait commencé à digérer son repas du midi. Il somnolait au moment où la conversation commença, mais les voix de plus en plus élevées de ces hommes finirent par le réveiller. Grommelant, il comprit les quelques paroles qui suivirent dans la conversation et réussit à rattacher le fil. Des disparitions, il y en avait tout le temps. Des personnes qui s'en allaient sans prévenir, des enlèvements pour former le marché aux esclaves, qu'importe, tout était possible. S'étirant, le rouquin observa le ciel sans se poser de question : ce type d'événement était banal.

- Apparemment, Miranda aurait disparu plus tôt dans la journée, marmonna l'un des hommes en se tirant le bout de la barbe.
- Miranda ? La petite marchande de miel ? Elle n'a pas l'habitude de quitter son poste, ouais, et pourtant la boutique est fermée...

Deux regards inquiets s'échangèrent. Au bout de quelques secondes, ils fermèrent les yeux, soupirèrent et passèrent à un autre sujet. Ce n'était pas comme s'ils étaient enquêteurs, ou tout autre bêtise dans le genre. Erwin arrêta de suivre à ce moment-là, et continua à rêvasser. C'était sans compter sur le cri qui fut perçu de la place centrale, arrivant jusqu'au café dans une rue adjacente. Le rouquin se leva brusquement, et s'élança en direction des décibels les plus élevés. Il s'arrêta à proximité de l'origine du son, et put assister à l'horreur de la situation. Quelques morceaux d'un corps sans tête avait été déposés autour de la fontaine. Personne n'avait rien vu, avant qu'apparaissent à tous ce spectacle d'une horreur peu commune.

- Savez-vous ce qu'il s'est passé ? Demanda le jeune homme à la personne la plus proche de lui.

Il attendit une réponse, le regard consterné par cette dure réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mer 27 Déc - 0:20

Je cherches une Tisseuse !
Prenant son temps pour admirer le paysage, l'ingénieur réfléchissait à ses futurs projets sur East Blue, trouver un équipage peut-être ce serait intéressant. Il devait se hâter vite pour réparer son navire, de grandes choses l'attendaient, de belles batailles et de beaux récits d'aventures à conter à sa belle. L'originaire de Skypiea continua sa route vers le petit village portuaire de l'île, c'était une petite trotte à pied mais dans tous les cas c'était plutôt reposant comparé à toutes les méandres qu'il avait vécu pour arriver à East Blue.


Une fois sur les lieux du village, le jeune prit son temps pour admirer un peu l'architecture. Les maisons avaient toute un sacré caractère et on pouvait dire qu'elles avaient un peu de charme. Il devait faire bon vivre ici, pensait l'ange. Le jeune homme chercha donc du regard, un atelier où il pourrait acheter de quoi subvenir à ses besoins. Etant bredouille de ses recherches, l'ange prit alors la direction d'un café pour demander où il pourrait trouver un atelier de couturière pour re-travailler la voile de son navire de fortune afin de quitter l'île et de reprendre ses aventures.
Une fois dans le petit café et après avoir demandé qu'on lui offre une tasse de leur meilleur capuchino, l'ange prit son courage à deux mains pour demander à la tenancière où pourrait-il trouver une bonne couturière pour l'aider dans son petit souci technique.

" - Excusez-moi, Mme pourriez-vous m'indiquer où pourrais-je trouver une couturière ou une tisseuse, j'ai la voile de mon bâteau à réparer mais je n'ai pas assez de tissu pour la rafistoler. " Dit l'ange avec tant de gentillesse dans ces paroles.

Cette île avait bel et bien un effet sur lui, il était calme et poli, à croire qu'elle le rendait doux comme un agneau. La tenancière lui indiqua, que la seule couturière qu'elle connaissait sur l'île avait son atelier où elle travaillait se trouvait sur la place centrale. Finissant sa boisson et remerciant la charmante femme, Sakuga se leva et se mit alors en route pour la place centrale de l'île.

C'est ainsi qu'il découvrit la scène du drame... Des morceaux d'un cadavre répandu autour d'une fontaine, c'était "poétique" ? Cette île n'était peut-être pas l'escale calme que Sakuga attendait. Il était d'abord tétanisé devant la scène avant qu'une voix dans sa tête lui dise que c'était sa chance de se faire remarquer sur East Blue. Le jeune homme prit alors son courage à deux mains et avança plus proche pour essayer de savoir de quelle sexe était la victime. C'était déjà une information de prise.
Il se tourna alors vers un rouquin qui semblait être dérouté par la scène, et qui voulait savoir ce qu'il s'était passé ici, avant de lui dire ses mots :

" - Hé toi le Roux, c'est pas le moment de rester révâssé à demander ce qui s'est passé, c'est évident que c'est un meurtre plutôt dégoûtant qu'il y a eu. "

Prenant sa respiration et son ton le plus sérieux, Sakuga prit un regard grave. La victime était une femme, pas besoin d'avoir le visage pour ça. Maintenant il fallait se poser plus de questions sur le pourquoi du comment. Trop de questions s'enmêlaient dans la tête du jeune homme en même temps que la voix qui lui disait de saisir cette occasion pour montrer qu'il pouvait être un héros...


Dernière édition par Sakuga Keigo le Mar 3 Juil - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Sam 30 Déc - 10:56

La marchande de miel [3]

À peine avait-il posé sa question qu'on venait de le traiter comme un imbécile. En réalité, son air béa et ses grands yeux globuleux qui s'interrogeaient sur la situation ne devaient pas y être pour rien. Fronçant les sourcils, le jeune homme serra les mains jusqu'au ce que ses phalanges deviennent blanches, puis il les relâcha. Cette scène était des plus macabres. Un meurtre, une jeune femme découpée en morceaux, secs de toute évidence, rien n'était plus horrible que cela. Et pourtant, les récentes rumeurs d'enlèvement étaient peut-être liées à ce constat. Il fallait qu'il partage l'information, qu'il se remette de ses émotions... Avec une main tremblante, Erwin s'avança tandis que d'autres reculaient. Il déglutit.

- C'est... peut-être une des personnes qui a été enlevé. Il n'y a pas la tête, alors... Je ne sais pas pourquoi.

Il se toucha le crâne en fronçant les sourcils et s'assit sur un petit poteau. Il ne comprenait pas tellement la situation, mais un autre jeune homme sortit de la foule, un habit de détective sur le dos. C'était un garçon d'une vingtaine d'années, à tout casser, avec une pipe éteinte dans la bouche. Il s'avança tout en faisant mine de faire sortir du tabac de son appareil à fumer... En vain, puisqu'il était vide. Le menton haut, il se tourna vers la foule et commença son show :

- Mesdames et Messieurs, le grand détective Oudoni est sur la place ! Je vais mener l'enquête et résoudre ce crime !

Les regards n'étaient ni méfiants, ni consternés : apparemment cette scène était habituelle puisque la plupart se contentèrent de lâcher des soupirs désabusés. Sortant une loupe de sa poche, le détective s'approcha du corps avec une expertise qui, à n'en pas douter, allait casser des briques... Et il ne manqua pas d'enfoncer des portes ouvertes sous le regard interrogateur du rouquin. « C'est un cadavre ! » avait-il déclaré sur le ton le plus convaincu du monde. Oui, c'était bien un cadavre, génie !

- Mes deux assistants et moi-même allons résoudre l'enquête ! Je vous le... promets !

Et il prit une pose des plus ridicules. Une main sur le visage, le jeune homme soupira avant de se diriger vers le détective pour refuser son offre... Ce qu'il n'eut pas le temps de faire, puisque ce dernier s'était approché de son second « assistant » du jour. Apparemment, il avait envie de résoudre la grande question derrière cette enquête : « Qui ? ». Pour Erwin, c'était plus secondaire. « Qui ? » c'était la question de la justice. « Pourquoi ? » était celle qu'il conservait en tête. La bouche close, il regarda la petite scène avant de lancer sur un ton désabusé :

- Par où commencer...
- Très bonne question, Assistant n°2 ! Peux-tu y répondre, assistant n°1 ?
- Je m'appelle Erwin...
- Oh, tu te rebiffes déjà ! Sache que nous allons mener une grande enquête... l'enquête de notre vie ! Pourquoi cette demoiselle dans la fleur de l'âge s'est-elle faite assassinée, sa tête retirée et le reste désassemblé ?! Qui a donc fait ça...

Un long soupir s'échappa du rouquin. Il ne serait tranquille qu'une fois qu'il aurait répondu à ces questions... Se tournant vers celui qui avait pourtant pris l'initiative des questionnements, il attendit une réponse de sa part.


Oudoni est exubérant et c'est comme ça qu'il faudrait l'incarner !
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mer 3 Jan - 18:01

Y'a rien à voir
Le "grand" détective que venais de rencontrer Sakuga lui paraissait vachement énervant, un personnage qui ne savait que s'exprimer fortement avant d'agir. Un type de personne que Sakuga n'appréciait pas forcément. L'ange se contenta de réfléchir par où chercher des indices en premier lieu, selon ce qu'avait le roux nommé Erwin, il s'agissait de victime de disparitions qui sévissaient sur l'île. L'île qui semblait si calme en premier abord, subissaient des disparitions de personnes isolées depuis un certain temps entendaient-on dans la foule. C'est alors que l'originaire des îles célestes prit alors ce qu'il restait de sa voile à réparer et essaya alors de cacher aux yeux du public le corps de la victime.

" - On circule y'a plus rien à voir... ", dit-il en essayant de garder son sang-froid. Le détective Oudoni qu'il s'appelait, s'exprima encore une fois à la fois de la façon très démonstrative dont il avait sûrement le secret :

" - Ecoutez-moi peuple d'Alazédian, je vous promets de résoudre ce mystère pour que demain dès l'aube vous pourrez juger le coupable et son horrible crime ! Parole d'Oudoni, maintenant mes assistants et moi-même, nous aimerions un peu de calme autour de la scène du crime !

- Je ne suis pas votre assis...

- Ah on se calme ! On a du travail, parle pour dire que tu as trouvé des indices pas pour me contredire ! "

Ce type tapait vraiment sur le système de Sakuga, l'épéiste se retenait de déverser tout son énervement sur lui. Quoiqu'il en soit, l'ange se leva et essayait de réfléchir sans faire attention au détective. Pour résoudre ce mystère, il fallait trouver la tête du cadavre. Son idée n'était pas si mauvaise mais alors comment faire ? Retrouver une tête au beau milieu d'un village et puis le cadavre n'aurait pas pu apparaître comme ça au beau milieu de la place sans que quelqu'un ait pu remarquer quelque chose.

" - Il faut trouver la tête et aussi il faut se poser la question de comment quelqu'un aurait pu déposer le cadavre ici sans se faire remarquer. Il n'a pas pu apparaître comme par magie. "

L'ange attendait des retours de sa proposition, le détective allait encore sûrement dire des choses insensées et parler de lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Ven 16 Fév - 15:05

La marchande de miel [4]

Les questions posées par le nouvel intervenant étaient pertinentes. En réalité, elles étaient assez ciblées sur de la recherche de données, et cela convenait à Erwin qui, dans sa tête - encore accrochée à son cou -, n'envisageait pas le déroulé de l'enquête. Un peu vexé de s'être fait coupé l'herbe sous le pied, l'investigateur principal qui voulait mener les recherches fit mine d'acquiescer avant de chercher à y apporter une légère modification... Que le rouquin n'entendit jamais, déjà parti interrogé quelques personnes qui habitaient dans les environs. Il toqua à une première porte et ce fut une vieille femme presque aveugle qui lui ouvrit. Ses yeux étaient blancs, d'un blancs vieillissant, un peu tâché par la vie. Elle lui sourit quand il arriva et dit dans un débit assez lent :

- Que faîtes-vous ici, jeune garçon ?
- Euh.... Je... Je viens pour obtenir des informations... Il y a eu un événement sordide, un corps dépareillé.
- Oh... C'était donc ça le bruit. J'ai entendu quelque chose de sourd provenir de la fontaine. Un bruit sourd, de l'eau qui bougeait.

Erwin la remercia et se dirigea vers la fontaine, observant son fond avec intérêt. Il ne pouvait pas voir précisément ce qu'il recherchait, mais peut-être que Sakuga aurait plus de chances de son côté s'il s'intéressait aux bonnes personnes...

Le détective Oudoni avait l'air assez heureux de voir que ses deux assistants s'étaient mis au travail. Il n'aurait qu'a s'attribuer tous les mérites après coup, quand l'enquête serait résolue. C'était ce qu'il faisait toujours : il trouvait des pigeons qui pouvaient l'intéresser et il leur coupait l'herbe sous le pied au dernier moment en les ayant présenté comme ses assistants. S'il croyait les habitants d'ici crédules, ceux-ci acceptaient juste son excentricité avec une certaine patience. Le crime du « Cochon Rouge » avait été sa plus grande enquête jusqu'à présent. Il se souvenait de chacune de ses victoires et commença à rêvasser sur la future statue qu'on érigerait à son image quand il serait devenu la figure prédominante de l'île. Peut-être deviendrait-il même maire un jour...

- Mon garçon, vous cherchez des indices n'est-ce pas ? Je vais vous raconter ce que j'ai vu !

C'était un vieil homme un peu bourru, les épaules droites et le corps assez imposant. Il semblait avoir exercé dans le bâtiment dans sa prime jeunesse. Il raconta ainsi ce qu'il avait pu observer à Sakuga : il avait entendu un bruit sourd, et lorsqu'il était revenu sur la place pour découvrir le corps de la demoiselle, la statue au milieu de la fontaine tournait encore légèrement. Des bulles sortaient de l'eau, comme si de l'air en grande quantité provenait du fond de la fontaine. Il ne soupçonnait rien, mais il décrivait des faits.

- Tu devrais retourner sur la place de la fontaine, peut-être que tu trouveras d'autres indices. À mon avis, le nœud du problème s'y trouve.

Il n'était pas intéressé par résoudre lui-même l'enquête et lorsqu'il se retourna, un simple signe de la main lui permit de mettre fin à leur conversation. Peut-être qu'en observant la statue, il pourrait avoir des informations supplémentaires. Pourquoi n'en avait-il pas parlé plus tôt ? Sûrement à cause du choc du cadavre au sol. Cette demoiselle, il ne la connaissait pas... Ou du moins il l'espérait. Pas cette pauvre petite marchande de miel quand même...

Erwin était toujours au niveau de la fontaine, et attendait que Sakuga ait terminé son enquête. Une fois qu'il le verrait revenir, il lui transmettrait ce qu'il soupçonnait : il y avait quelque chose dans la fontaine, un passage secret ou autre, qui avait permis à la personne qui s'était infiltrée de déposer les morceaux de cadavre sans se faire repérer. Il allait falloir tenter quelque chose, mais quoi ?


Je résume comme ça fait un moment : Erwin et Sakuga ont rencontré un personnage exhubérant, le détective Oudoni, sur la scène d'un crime. Un corps démembré, celui d'une jeune fille, a été déposé en pleine journée sur la place de la fontaine qui semblait alors très peu fréquenté. L'enquête commence donc !
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mer 13 Juin - 18:14

Un Passage Secret ?
La recherche d’informations de la nouvelle équipe d’enquêteurs commençait alors, Sakuga demandait à peu près à tous les passants ce qu’ils avaient vu ou plutôt qu’est-ce qu’ils faisaient avant la découverte sordide. Il arrêta donc une jeune femme apeuré par la découverte du cadavre, elle était assez bronzé avec des cheveux argentés, elle devait faire dans la trentaine d’années.

« - Hum, excusez-moi Madame, que faisiez-vous avant de vous rendre compte qu’il y avait un cadavre au niveau de la fontaine et est-ce qu’il y a quelque chose avec cette fontaine qui vous semble étrange ?, s’adressait alors notre ingénieur qui avait sorti une clé à molette de son sac et qui s’amusait à la faire tournoyer dans sa main.

- A vrai dire, avant que cette pauvre fille fut découverte je m’apprêtais à rejoindre ma maison afin de déposer mes courses. Concernant cette fontaine c’est arrivé déjà plusieurs fois que la statue en son centre me paraisse différente que d’habitude ou plutôt qu’elle ne soit pas dans sa position habituelle enfin bon, j’espère que cela vous aidera dans votre enquête. »

La femme s’en alla donc sur ses mots, dans la tête de Sakuga, un schéma commençait déjà à se mettre en place. Le forban possédait un indice, la statue parfois changeait de position même si cela pouvait paraître très léger si on en croit les propos de la femme. C’est alors qu’un homme plutôt bourru interpella notre ange de service, il avait un certain âge et devait connaître les lieux depuis un bout de temps.

« - Oui bien sûr que je cherche des indices, je veux bien vous écouter, vous serez d’une grande aide ! », s’adressa alors Sakuga à l’homme. Selon les dires de cet homme, il avait entendu un bruit sourd venant de la fontaine et quand il était arrivé sur les lieux du crime, il avait remarqué qu’au niveau de la statue au milieu de la fontaine, elle pivotait légèrement. L’autre point qui était important à  noter, était le fait que des bulles sortaient de l’eau et éclataient à sa surface. Une fois que l’homme s’en était allé, Sakuga réfléchissait alors un bon coup de nouveau. Un mécanisme devait se cacher sous la statue de la fontaine, un mécanisme par lequel le meurtrier aurait pu s’échapper. Il devrait avoir quelque chose de quoi l’actionner ou plutôt accéder à ce passage et ensuite résoudre cette enquête.

Nourri de toutes ces nouvelles informations, Sakuga se rendit de nouveau proche de la fontaine et de ses deux compagnons de fortunes. Il était près à exposer ses idées aux deux autres afin de savoir ce qu’ils avaient trouvés eux comme indices.

«  - Hmm, la statue de la fontaine est très clairement louche avec deux témoignages, j’ai pu en déduire qu’elle permettrait d’accéder à un autre endroit ou plutôt sur les traces de l’éventuel meurtrier ou de ses complices. »

C’était tout ce que l’ancien soldat de la marine pouvait en déduire à ce stade. Il attendait des confirmations venant de celui qui prétendait être son chef et d’Erwin de nouvelles informations, afin de pouvoir commencer à travailler pour ouvrir peut-être un passage sous la statue.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Sam 16 Juin - 17:10

La marchande de miel [5]

Ils avaient recoupé les mêmes informations. À la vue de Sakuga, l'inspecteur en chef exulta : il était ravi de la tournure des événements et ne put s'empêcher de s'extasier devant la précision des informations que ses deux compères avaient récolté. Lui-même n'était pas assez doué. Étrangement, à ses questions les gens répondaient toujours à côté, si on ne lui ordonnait pas de dégager le plancher sous peine de recevoir un soufflet dans les côtes. Qu'importe, aujourd'hui il était près de résoudre son enquête ! La victoire appelait la victoire, et bientôt il aurait à sa solde une armée d'enquêteurs débutants qui feraient le sale boulot pour lui tandis qu'il en tirerait toute la gloire ! Son petit ricanement laissait peu de doutes quant à ses arrières-pensées, mais Erwin n'y prêta pas attention : il invita Sakuga à toucher la statue pour qu'ils puissent découvrir comment actionner le mécanisme. Ça ne devait pas être trop évident, dans l'idée... Et ce ne fut qu'après quelques minutes de recherches qu'il découvrit ce qu'il désirait.

- Ah, éloignez-vous, lâcha-t-il.

Lui-même se retira de la fontaine tandis que la statue vacilla légèrement sur la gauche et qu'un socle, qu'on ne voyait pas de l'extérieur, s'éleva dans la fontaine. Il y avait alors un petit passage autour duquel l'eau continuait son cycle. Quand l'enquêteur essaya de cacher sa surprise, un grand cri de joie sortit de la trachée du rouquin qui félicita nonchalement les personnes autour de lui. Alors, le grand Oudoni prit la parole :

- Grâce à mes indications nous avons trouvé cet accès dans la fontaine ! À présent, Assistant n°1, Assistant n°2, en avant! Passez en premier.

Erwin haussa les épaules, tandis qu'il interrogeait du regard l'épéiste pour voir s'il voulait prendre les devants. S'il se décidait au quart de tour il le laisserait passer en premier, sinon il n'aurait pas d'hésitation devant la dangerosité de la situation. Quoiqu'il en soit, les trois hommes seraient catapultés dans une sorte de souterrain qui se prolongeait sous toute la ville, et plus loin encore. Un souterrain ? Disons plutôt un labyrinthe qui laissait peu de place au doute : il s'agissait d'un mécanisme spécialement conçu pour entrer par effraction dans les maisons des habitants sans se faire remarquer. Plus aucune intimité... Mais où va le monde ?!

Les yeux du jeune homme se posèrent sur les murs sombres qu'il éclaira rapidement en embrasant une torche, usant de son pouvoir pour se téléporter immédiatement auprès d'un combustible – un volcan quelconque – tandis qu'il s'était saisi d'une torche attachée à un mur.

- Intéressant, fit Oudoni. Comment vous avez fait pour embraser ceci ?
- Je me demande si ça a été creusé à la main. On dirait plutôt des striures dues à des pattes de taupes...

La réflexion était assez intéressante, se dit l'enquêteur. Il en oublia totalement sa question initiale et tenta de répondre à cela. La direction des striures permettrait de remonter à l'origine de ces tunnels, et ils pourraient trouver au bout du chemin, après plusieurs dizaines de minutes de marche, une échelle en bois qui, posée contre un mur de terre, permettait de monter jusqu'à une trappe fermée d'un verrou. Impossible de l'ouvrir sans utiliser une force anormale, une arme ou une clef...

Sur les déambulations, étrangement, après quelques détours, quelques carrefours, Oudoni regarda autour de lui pour n'apercevoir plus que les ténèbres. Quelque chose commença à l'angoisser, puis il remarqua enfin ce qui le dérangeait : il était perdu, seul. Il venait de perdre ses assistants... « Oh zut ! » se dit-il intérieurement.

Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Ven 29 Juin - 0:05

Un Tunnel
Manipulant la statue avec Erwin, ce mécanisme semblait intéressant pour l’ingénieur, une statue qui mènerais à un tunnel. C’était assez classique mais cela avait toujours son charme, l’ingénieur réfléchissait déjà dans sa tête à plusieurs mécanismes de ce type piégés et qui pourrais protéger un lieu assez particulier. Une fois qu’il aurait quitté l’île, il se mettrais à concevoir des diverses plans pour reproduire le mécanisme qui était ici. Après un moment, Erwin avait trouvé la solution au problème, il y avait visiblement tout un souterrain en dessous de la ville et plus encore. Cette île regorgeait visiblement de secrets et n’était peut-être pas si paisible qu’elle n’en avait l’air.

«  - Je passe devant. », dit l’épéiste d’un air sec. Il voulait s’engouffrer plus loin, cette affaire commençait réellement à l’intéresser.

Le tunnel semblait très sombre, il y avait un manque clair et net de luminosité dans ce souterrain, il fallait trouver un moyen pour s’éclairer. Saisissant sa Dial-Blade, Sakuga activa la puissance du dial pour réchauffer la lame au point de pouvoir embrasser un morceau de planche avec lequel se promenait l’épéiste dans son sac. De l’autre côté, Erwin semblait lui aussi avoir trouvé un moyen plus que rapide pour allumer une torche. Les murs de l’endroit semblait avoir été creusé par des griffes comme ci une créature ou quelqu’un usant d’un fruit du démon aurait creusé ce tunnel.

«  - Suivant ses traces de striures, elles nous mèneront bien quelque part après tout. »

Engageant le pas tout en suivant les striures, le groupe avançait dans la pénombre. Sakuga n’aimait pas beaucoup cette petite ambiance du tunnel assez froide, un meurtre avait réuni aujourd’hui ses jeunes hommes. Quitte à marcher pendant un bon moment pourquoi pas discuter ?

« - Hé t’as allumé cette torche bien vite dis-moi comment tu as fait ? »

L’ange parlait sincèrement, il cherchait un moyen clair d’engager la conversation et de détendre un peu cette atmosphère assez tendu due à cette enquête. Quoiqu’il en était de la réponse du jeune rouquin, le bilcan allait enchaîner en se présentant d’une manière plus conforme et clair.

« - Sinon j’m’appelle Sakuga. Et j’viens de Skypiea, une île céleste. Bien que je n’en ai peut-être pas l’air, je suis un ange. Et toi tu viens d’où ? », continuait le bretteur.

L’ange avait déjà remarqué la disparition de leur pseudo-chef mais il avait très clairement rien à faire du cas de cet homme. Si il y lui étais arrivé quelque chose de grave, il aurait crié après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Sam 30 Juin - 0:31

La marchande de miel [6]

La ballade un peu sombre semblait intéresser le jeune homme, puisqu'il commença à poser des questions à son homologue. Les deux étaient dans une situation similaire : emportés de force dans une aventure qui, si elle n'était pas la leur, revêtait un aspect presque héroïque. Le rouquin se fichait de l'héroïsme : il aurait très bien pu s'en passer. Qui dit héro, dit problème à résoudre, et généralement il ne s'agissait pas d'aider un chat à descendre d'un arbre... Avec un air rêveur, Erwin continuait d'avancer les couloirs aux étranges striures, quand la voix de l'autre assistant résonna à ses côtés. Il leva un sourcil en écoutant attentivement qu'il avait à lui demander, et hésita avant de répondre. Finalement, il ne mit pas longtemps à dévoiler le pot-au-rose, dans le but de gagner la confiance de l'individu en face de lui :

- Je suis allé dans un volcan. J'ai mangé le Shun Shun no Mi, qui me permet de me téléporter.

C'était assez succinct mais qu'avait-il d'autre à dire ? Lui, Sakuga, l'avait sûrement allumé grâce à un système inclus dans son épée, mais il ne se posa pas trop de questions : il n'était pas intéressé par toutes les manières de faire du feu. En revanche, la suite fut bien plus intéressante. Skypéa... Le jeune homme esquissa un sourire amusé mais essaya de le perdre bien rapidement avec d'acquiescer simplement par un « Oh ! ». Un ange ?! En tout cas, il avait effectivement une tête d'ange. Les jeunes hommes blonds étaient souvent associés à des figures divines.

- Je viens de Grand Line pour ma part, je suis originaire d'une île pas si loin que ça de Shabaody. Je m'appelle Erwin Dog.

« Pas si loin que ça » mais à quelques jours de navire quand même. En tout cas, tous deux illustres inconnus qu'ils étaient pouvaient s'être enterrés dans une affaire qui promettait d'être bien sordide. Rêveur, le rouquin continua sa route sans remarquer la disparition de l'enquêteur. Il était concentré sur l'idée qu'ils allaient peut-être assister à d'horribles spectacles à l'orée de ce tunnel...

Enfin, le bout du tunnel. Se retournant, il aperçut que leur prestidigitateur avait disparu comme à son habitude : il n'avait fait qu'acte de présence et n'avait été impliqué que légèrement dans les grandes découvertes. Alors, il ne serait pas là pour voir la suite.

- On va devoir se hisser, fit le jeune homme en désignant une échelle.

Elle semblait donner sur une trappe : classique. En haut, l'inconnu. Ils pouvaient encore reculer... Et lorsqu'ils seraient à l'étage, une chose étrange leur apparaîtrait sous les yeux : une cabane tout à fait standard, avec un certain standing. Quelques têtes d'animaux accrochées aux murs, deux pièces dont la chambre et la pièce de vie, un réchaud, une cheminée... Le fauteuil, unique moyen de s'asseoir, semblait indiquer que la personne qui vivait ici vivait seule.

- Qui va là ?
- Oh, je...


Le rouquin se retourna et découvrit avec horreur un visage totalement rougi par la chair qu'on voyait à sa surface. Une grande brûlée... Il fallait reculer, mais sous l'état de choc il ne put rien dire. C'était son camarade qui allait devoir réagir. Les arcades baissées, leur interlocutrice semblait prudemment s'inquiéter de ce qui se déroulait chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Lun 2 Juil - 3:32

Vision d'horreur
Cet homme se nommait donc Erwin Dog et avait mangé un fruit du démon. Cela intriguait assez le jeune homme, dans sa vie il en avait vu des fruits du démons et il se doutait qu’un tel fruit était utile pour voyager ou pour se déplacer. Sakuga continuait à avancer, écoutant le peu de choses qu’Erwin avait à lui dire. Il venait lui aussi de Grand Line, la route de tout les dangers, quelqu’un venant de Grand Line qui prenait son temps sur les Blues, ce n’était pas rare dans le monde dans lequel nos protagonistes vivaient.

«  Dans tous les cas, mon escale ici est raté on dirait. Moi qui venait juste réparer ma petite embarcation. »

Des banalités encore pour l’ange, il avait besoin de détendre l’atmosphère qui était bel et bien sordide. En y repensant, ils avaient tous les deux été pris au dépourvus et ils étaient tout les deux maintenant coincés dans cette histoire de meurtre. L’enquête les avait mené dans ce tunnel à la recherche d’un éventuel assassin qui sévissait sur un archipel paradisiaque et tranquille. C’est alors que le bout du tunnel se présentait enfin à eux, il était temps pour les deux « assistants » de déceler cette énigme.

«  Je te laisse passer devant. », dit alors le céleste.

Il ne ressentait pas vraiment la peur mais plutôt un fâcheux pressentiment qui lui disait de ne pas passer par cette trappe en premier. Et celui-ci semblait s’avérer être vrai quand le Dog semblait reculer brusquement après être passé devant le Keigo. Ce n’était qu’une cabane banale après tout…

« Je ? Euh... », l’ange perdait sa voix devant l’horrible vision que donnait la femme avec son apparence.

Il essayait de se remettre de cette vision d’horreur avant de reprendre la parole.

« Nous sommes venues du village pour régler un souci d’ordre morbide. »

Se tenant prêt à agir à tout moment au vu de l’apparence de la femme, l’épéiste gardait la main sur son épée près à la dégainer pour se battre contre la maîtresse de ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Lun 2 Juil - 7:16

La marchande de miel [7]

- Oh ! Une affaire morbide, dîtes-vous ?! Quel malheur. Asseyez-vous, que nous en parlions.

La dame était d'une laideur due à sa difformité, mais sa voix posée donnait malgré tout un certain calme. Peu surprise de voir des invités s'immiscer dans sa demeure, elle invita les deux hommes à prendre place là où ils le désiraient – une malle semblait servir de second fauteuil, recouvert d'une couverture près d'une table basse. Sa voix était déformée par les nombreuses transformations que le temps avait pu lui offrir. Ses cordes vibraient bien plus bas que dans sa jeunesse où elle était connue pour avoir une voix divine, sur l'île. Cependant, on l'avait recluse depuis ce temps-là.

Restant à vue des deux hommes, elle alluma un réchaud et commença à faire bouillir une certaine quantité d'eau, proposant des thés ou tisanes qu'elle avait en stock. Elle les énuméra, comme émue par ce partage dont elle était en train de faire preuve. Sa silhouette tremblotait par moment : on sentait que sous ses vêtements, le reste de sa structure était en piteux état. Cela fendait le cœur d'un Erwin sensible. Ainsi, quand elle toussota, ce ne fut que pour affaisser son dos. Chaque geste qui pouvait paraître menaçant n'était qu'une marque de faiblesse supplémentaire de la pauvre femme.

- Ma sœur ne devrait plus tarde à revenir, expliqua la petite dame en souriant. Elle vend des choses au marché pour nous rapporter de quoi nous sustenter. C'est une très bonne tisseuse !
- Tisseuse, vous dîtes ? Interpella le rouquin.
- Oui, elle fait des broderies d'une précision exemplaire, et d'une habileté folle.

Son visage au fur et à mesure de la conversation laissait place à différentes expressions. La joie était portée par de fine lèvre dégarnies qui s'étiraient vers le haut, tandis que l'inquiétude était marquée par des arcanes froncées. Le rouquin investiguait sans qu'elle ne le sache : il lui expliqua l'enquête tout en observant ses réactions étonnées. Elle déplora que ce n'était pas les seules disparitions qui devaient se produire sur l'île : la forêt regorgeait de pertes en tout genre, il y avait de cela dix ans, lorsqu'elle-même perdit son apparence durant le Grand Feu qui en détruisit une partie. Depuis, grâce aux techniques de botaniste de Maston Gonnier, un célèbre professeur en la matière, la forêt avait retrouvée son origine.

- Au fait, comment est votre sœur ?
- Oh, vous voulez dire, par rapport à moi? Elle est très jolie ! Son visage est toujours lisse.

Un sourire envieux mais bienveillant s'étira à nouveau. Le rouquin déployait tous ses efforts pour ne pas donner le fond de sa pensée. Dehors, des bruits de pas lourds se firent entendre, se déplaçant vers la forêt. L'infirme regarda le groupe et expliqua que cela arrivait souvent, mais Erwin se leva à ce moment-là.

- Je vous remercie de votre hospitalité... Sakuga, je pense que nous devrions aller voir ce qui se passe dehors.
- Êtes-vous sûr de ne pas vouloir une autre tasse ?

En toute vraisemblance, si cette dame n'était pas au courant de ce qui se déroulait, c'était sûrement parce qu'elle se masquait un peu la vue. À défaut d'avoir perdu ses yeux, elle avait détruit toute forme de réalité ces dernières années. Erwin l'observa et lui sourit. Il secoua la tête, sortit de la maisonnée et observa un corps relativement fin traînant celui d'une jeune marchande de miel dans les ténèbres de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mar 3 Juil - 2:22

Tasse de Thé
La femme semblait être finalement contrairement à ce que son apparence pouvait laisser penser une excellente hôte et qui ne voulait que le bien des deux jeunes enquêteurs en herbes. Elle avait l’air de ne plus être toute fraîche et elle avait visiblement bien vécue. Elle rappelait à Sakuga, le vieux d’Angel Island, qu’est-ce qu’il aurait bien pu devenir aujourd’hui ? Il n’en avait véritablement aucune idée et l’ange se retrouvait nostalgique.

Récupérant avec précaution le thé que la femme proposait à ses « invités », le céleste portait alors à ses lèvres la boisson. Elle était d’un goût si doux, si exquis qu’il n’en croyait ses papilles gustatives. La vieille femme savait recevoir, l’ange se sentait comme chez lui et elle avait l’air d’être vraiment accueillante derrière son visage meurtri certainement par un incendie ou un contact rapproché avec une flamme qui devait être assez vive.

«  Je serais ravi de rencontrer votre sœur Mme. Quel est votre nom ? Je me présente Sakuga, je ne suis que de passage dans le coin, je suis moi-même à la recherche de quelqu’un capable de m’aider à réparer ma voile pour que je puisse repartir en voyage à travers le monde. Enfin cela c’était avant que je sois pris dans cette histoire. », dit-alors le Keigo.

Il sirota tranquillement son verre pendant que le Dog expliquait l’affaire à leur hôte. Selon les dires de cette femme, visiblement les disparitions sur cette île n’étaient pas du tout une affaire récente. Il y en avait déjà eu quelques une sur une longue période. L’origine de ce visage si abîmée de la femme venait d’une incendie qui avait touché la forêt de l’île. Cette forêt avait repris son apparence d’origine grâce aux miracles de la science d’un professeur spécialisé en botanique. On ne pouvait pas arrêter le progrès se disait Sakuga en souriant, un jour lui aussi réaliserait une prouesse pareille mais avec les dials.

«  Oh mais quelles sont ses bruits venant de la forêt ? »

Ces bruits étaient assez forts et assez puissants pour laisser penser à des pas lourds, comme ci quelque chose s’approchait de la bâtisse. La maîtresse de maison expliqua alors au duo que ceci était dans les habitudes de la forêt. Finissant alors sa tasse d’une seule traite, Sakuga suivit alors le mouvement d’Erwin pour se lever à son tour.

«  J’aimerais bien pouvoir reprendre une petite tasse mais visiblement le devoir m’appelle. Je reviendrais Madame ! »

Sortant de la cabane, Sakuga vit alors un corps assez fin et quelque chose ou plutôt quelqu’un se faire traîner par celui-ci. Le duo tenait le tueur ? Peut-être bien. Dégainant alors sa lame depuis son dos, Sakuga s’approchait petit à petit de ce personnage qui s’approchait à son tour.

« Hmm qu’est-ce que vous faites ? »

Une question assez basique pour la personne qui avançait vers le duo. Sakuga était prêt à se battre à tout moment après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mar 3 Juil - 22:16

La marchande de miel [8]

La forêt semblait être sombre. Au loin, Erwin ne distinguait qu’une pâle silhouette, mais en s’approchant il put enfin en dessiner les contours. Une jeune femme tenait quelqu’un d’une main ferme, par les cheveux. Celle qu’elle tenait était évanouie… Elle portait le tabard de la boutique qui vendait du miel : il s’agissait donc sûrement de Miranda, la fameuse marchande de miel qui avait été évoquée dans les péripéties du jeune homme. Celui-ci haussa un sourcil interrogatif tandis qu’il se tournait vers le Keigo, dont la voix sage fut entendue par tous les participants à la scène. Bref, efficace, et même direct : sans l’instant de réflexion au début, il aurait pu atteindre les oscars de la spontanéité. Pour, tout cela était légitime : ils ne pouvaient pas deviner quelles étaient les intentions de la femme qui tirait son homologue féminin par les cheveux. Se tournant, elle affichait un regard noir, et vide. Elle ressemblait à un de ces zombies dont parlaient les histoires d’horreur. Erwin frissonna.

- Des visages… Je veux… Plus… De… Visages.

Brusquement, son apparence changea. Elle grandit un petit peu et prit les allures d’un homme. Puis, successivement, ses visages et sa taille changèrent. La « voleuse de visages ». Le rouquin avait entendu une histoire sur elle : c’était une femme qui avait le pouvoir de prendre n’importe quel faciès et de l’apposer sur le sien. Il fronça les sourcils : ainsi donc, c’était cette créature dont il ne savait rien ? Peut-être une maudite, peut-être une autre forme de pouvoir… Un retour à la vie ? Pour changer sa corpulence, il y avait cette possibilité aussi. Mais les visages… Oui, il s’agissait sûrement d’une malédiction. Sur ses gardes, le rouquin prit un air sérieux et déterminé : s’il fallait se battre, il risquait bien d’être de la partie.

Quand bien même eut-il voulu se battre, une voix ténébreuse continua à résonner. Si le corps semblait s’éloigner, chaque pas qu’il pouvait faire ne le rapprochait pas. L’impression que les ténèbres engloutissaient leur interlocuteur était très forte…

- Je suis tous ceux que j’ai pris. Tous ceux que j’ai tué.

La prise du visage équivalait à la mort ? Intéressant à savoir ! Erwin finit par froncer les sourcils et décida d’user de son pouvoir pour au moins sauver la marchande de miel d’un funeste destin : en vain. L’idée qu’il avait eu ne fit que le transporter… Au même endroit que là d’où il venait. Ou du moins, il y avait toujours la même distance entre lui et cette créature. Observant les alentours, il déglutit et lâcha à Sakuga :

- Je crois qu’elle est en train d’user une de ses facultés sur nous. C’est une Paramécia, mais... une paramécia étrange.

Oui, très étrange. Elle possédait des aptitudes qui auraient pu la rapprocher du Zoan Mythique, pourtant le jeune homme était persuadé qu’il ne s’agissait pas de cela. Que pouvait bien être son fruit ? une fois qu’il le saurait, il pourrait définir un plan d’action, mais pas avant. Plusieurs hypothèses traversèrent son esprit mais celle du vol d’identité était le plus plausible. Mêlé à… De l’hypnose, bien sûr. Il les avait trop fixés, elle et les ténèbres. En faisant cela, c’était presque comme s’il avait donné la permission à son pouvoir de l’ensorceler.

Les ténèbres masquaient les mouvements de cette femme qui pourtant étaient perçus au compte-goutte par le cerveau. La profondeur n’était dû qu’à cette maîtrise des mouvements. Un sourire sur le visage, le rouquin se crut victorieux et lâcha son hypothèse à son allié. Il lui dit ce qu’il pensait, et ajouta :

- Essaye de t’en défaire en utilisant de la lumière, si tu en as sur toi !

A cet instant, s’échapper n’était pas une solution. Il lui fallait juste… Mettre le feu aux broussailles.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Lun 9 Juil - 2:51

Darkness
Approchant de plus en plus derrière Erwin de la femme qui sortait de la forêt. Il y avait quelque chose d’étrange avec elle, quelque chose d’incroyablement étrange. Elle avait un aspect qui semblait assez effrayant, assez glauque dans sa manière de se déplacer. La première fois que Sakuga entendit la jeune femme ouvrir la bouche, elle venait de déclarer qu’elle voulait plus de visages. Le lien se fit très rapidement dans l’esprit de notre héros, c’était à coup sûr elle qui avait commis la série de meurtres sur l’île. Après tout, il ne manquait que la tête au cadavre qui avait été retrouvé au village.

« Erwin je crois bien qu’on tiens notre meurtrier. »

C’était sans attendre que l’épéiste dégaina alors son arme prêt à se battre contre la jeune femme. Il se mit alors en garde, prêt à utiliser toute sa force si la jeune femme leur sautait dessus. Décidément le Keigo n’aimait pas les utilisateurs de fruits du démons, ça rendait ses personnes tellement étranges ou tellement puissants à la fois. Suivant avec attention, les consignes d’Erwin, l’ange usa de la force de son Heat-Dial combiné à celle de sa lame pour mettre à feu les quelques buissons qui se trouvaient sur le côté devant la femme. « Désolé Madame », pensait alors le bilcan quand il vit les flammes commencer à se danser autour de leur adversaire. La vieille femme qui vivait dans la petite cabane à côté ne méritait pas de voir de nouveau la forêt, être brûler encore une fois.  S’approchant progressivement de la femme-maudite, le Keigo usa d’un mouvement assez directe pour la prendre en lutte avec son épée. Il contrebalancerais la force de la femme grâce à la grandeur de la lame et sa force laissant ainsi une marge de manœuvre à Erwin.

« J’espère que tu vas pas me regarder sans rien faire. »

Il aimait pas rester en place et il ne voulait pas que son partenaire « assistant » reste à le regarder pendant qu’il faisait une bonne partie du travail. Et dire que cette escale n’était que pour réparer sa voile après une tempête. Cela faisait partie de l’aventure et des épreuves qu’il y avait dans la vie d’aventurier après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Lun 9 Juil - 18:16

La marchande de miel [9]

La lumière vint briser l'illusion. Du moins, l'hypnose. Erwin acquiesça alors : il pouvait enfin percevoir réellement les distances qui étaient devant lui. Fronçant les sourcils, il se décida à se projeter sans relâches : lorsqu'il apparut auprès de la marchande de miel, il toucha l'épaule de cette dernière et la ramena à ses côtés à l'orée de la forêt. Elle semblait doucement avoir du mal à se réveiller que déjà Sakuga entamait un combat. Erwin voulut repartir immédiatement mais la terreur de la jeune femme qui avait quitté les bras de sa ravisseuse poussa cette dernière à attraper le poignet du jeune homme et à l'immobiliser. Elle dit sur un ton pressée :

- Que... Que se passe-t-il ici ?
- Tu as été enlevée par une femme qui voulait ton visage, et on t'a sauvé. En gros. Je peux ?


Il désigna d'un regard son poignet et elle le lâcha en rougissant. Elle était de toute évidence confuse. L'enquête était résolue, pourtant, et le rouquin se dirigea en direction de Sakuga, profitant de la lumière pour avaler la distance en un rien de temps. De toute évidence, lorsqu'elle s'était enfoncée dans les ténèbres, la maudite avait commencé à les amener vers sa grotte et elle continua cela en repoussant ses ennemis. Elle usa d'une dague qu'elle possédait à sa ceinture, recouverte de sang sec, certainement celui de ses victimes. Et tandis que progressivement elle se laissait aller dans la forêt, les flammes vinrent dévoiler un spectacle d'une horreur sans pareil...

- Des visages, lâcha le roux.

Il observa les visages de jeune femme, fripés par l'utilisation, qui trônaient sur le sol. Le monstre qu'elle était devenue en usant d'un pouvoir bien trop grand avait réuni ici les traits de personnes innocentes, et qui n'étaient que les souvenirs lointains d'une jeunesse perdue. Se mordillant la lèvre, Erwin tenta d'attraper la demoiselle mais celle-ci était vive. Elle offrirait certainement au Keigo un combat qu'il pourrait gagner à force d'ouvertures...

Quand bien même le rouquin aurait aimé l'aider, il semblait que sans armes il était d'une inutilité flagrante. Au moins, il pouvait faire mine d'attaquer l'ennemie pour créer des ouvertures, ce qui fonctionnerait un temps. Quand il aurait terminé ses assauts répétés, il pourrait au moins dire qu'il avait « participé » au combat.

L'antre était aussi composée d'un autel devant lequel quelques outils étaient posés. Si Erwin ne le comprit pas, Sakuga pourrait sûrement noté que la créature voulait s'approcher de cet endroit et se saisir de ces outils, sûrement dans le but d'obtenir un meilleur attirail. Et effectivement, si elle réussissait à atteindre cet attirail, elle l'utiliserait en guise de projectile pour blesser ses adversaires. Elle prendrait la poudre sur l'autel pour les endormir, puis les tuer. Un coup de couteau en plein cœur, c'était vite fait. Bien sûr, elle ne désirait pas prendre leurs visages. Seule la jeunesse et la beauté d'une femme l'intéressaient...

Plus loin, l'enquêteur avait trouvé une autre sortie. Il avait cherché à ouvrir la trappe et au bout de quelques coups d'épaules affolés et d'un cri presque féminin, il était parvenu à ses fins. Alors, se hissant à l'extérieur, il avait pu penser qu'il avait frôlé la mort. Le cri d'une jeune fille attira cependant son attention : devait-il aller à sa rescousse ou courir dans le sens opposé ? S'approcher représentait un risque modéré... Oui, il allait faire ça : s'il observait une situation à risque, il se barrerait. Sinon, il prendrait une nouvelle fois tous les honneurs.

La marchande de miel se souvenait de peu de choses. La cliente était entrée, son visage avait commencé à se décrépir devant elle et lorsqu'elle était revenue à elle la première fois, un visage noir l'observait. Il s'agissait de l'absence même de traits qui l'avait frappée... Et angoissée.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Dim 22 Juil - 19:05

Combat !
Le pouvoir d’Erwin semblait être assez utile dans la situation, il avait réussi à extirper la victime de la créature directement. C’était néanmoins un combat plutôt difficile qui attendait visiblement le Keigo, les réflexes martiales de la créature étaient assez impressionnants. Elle avait su dégainer avec une bonne vitesse, une dague qu’elle tenait à la ceinture  et opposait une bonne résistance à l’ange. Elle recula d’un bond après un deuxième choc entre les deux lames. Appliquant un peu son geste, Sakuga essayait une nouvelle fois de déséquilibrer la créature, il prenait appui sur ses jambes pour tenter de propulser son corps en avant. Le but de cette unique manœuvre était déséquilibrer son adversaire pour se créer une nouvelle ouverture.

Après tout à l’époque, le style de combat de l’épéiste consistait surtout à abuser de l’allonge de sa lame pour essayer de prendre l’avantage sur ses ennemis. C’était là que résidait la puissance de la Dial-Blade, non pas dans le Heat-Dial qui y était inséré. La longueur de la lame lui permettait de prendre avantage facilement dans un combat où seulement la force pure était nécessaire. Cela avait pour l’instant ces défauts, le principal défaut étant la vitesse de l’ange dans un combat singulier. Cependant le Keigo répétait tellement souvent les mêmes mouvements pour attaquer que son adversaire n’avait pas réellement le temps de contre-attaquer. « La meilleure défense c’est l’attaque ! » pensait-il, avait-il raison ? Le temps saurait s’en charger. 

Au fur et à mesure des manœuvres d’attaque répétés par Sakuga, son adversaire du jour semblait réussir à déplacer le combat aisément vers son antre. C’était là encore l’une des faiblesses de la stratégie qu’avait adopté le blond,  même si la créature avait l’air d’être vide d’humanité elle n’avait pas réellement l’air d’être vide de bon sens. Après un nouveau choc entre les lames des deux combattants, Sakuga commençait à s’essouffler un peu. Quelques gouttes de sueur vinrent caresser le visage de l’homme qui observait maintenant d’un œil, l’antre où la créature semblait reculer. Il y avait à l’intérieur de cette caverne plusieurs outils et objets tranchants, le but de la créature semblait clair.

Elle voulait déplacer le combat dans un endroit où elle pourrait prendre l’avantage de la distance et d’ensuite exécuter ses adversaires. Sakuga essayait de faire tourner assez vite les engrenages qui lui servaient de méninges, pour trouver un moyen de contrecarrer cette stratégie assez vil et lâche de leur adversaire. Le seul moyen que le blond avait trouvé n’était pas des plus aisés. Il risquait d’y passer un quart d’heure mais il n’y avait rien de mieux à faire. Usant encore une fois d’un bond en prenant appui sur ses jambes, Sakuga essayait tout simple de déséquilibrer la créature. Là où sa lame décrivait un mouvement pour trancher le buste de son adversaire, le Keigo tenterait en prenant appui sur le sol avec une main non occupée de donner un coup de pied circulaire à la créature. Le but de celui-ci était de faire celle-ci ne plus être sur des appuis suffisant pour rester debout, ce qui laisserait certainement une ouverture au Dog de maîtriser la créature ou plutôt d’aider à l’immobiliser. La principale faille de cette stratégie n’était autre que le fait que l’ange se mettait à découvert et prêt à recevoir une lame que le maudit venait de réussir à atteindre pour lui balancer en plein abdomen…
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Ven 27 Juil - 10:49

La marchande de miel [10]

Un combat intense se jouait entre deux combattants d'un niveau relativement égal. Les Blues ne possédaient pas les plus puissantes personnes de cette terre, mais elles avaient le mérite d'accueillir une variété remarquable de personnes habiles. Concentré sur la tâche qui lui incombait, le rouquin était mué par un besoin absolu de réussir à opposer une résistance symbolique qui déconcentrerait son adversaire et offrirait des ouvertures à son allié. En vain. La bataille semblait aller dans le sens de leur ennemi qui avait réussi à les attirer au début de son territoire. Cette créature sans visage était d'une complexité rare, mais elle avait surtout un besoin particulier de sang, de mort, qui ne devait pas être lié à sa malédiction.

Pour esquiver l'attaque du Keigo, la créature s'était poussée sur le côté et en arrière dans un même déplacement. Elle avait simplement décris un mouvement rapide, aisé à comprendre. Le décrypter ne relevait pas de la sorcellerie, cependant dans l'action, elle comptait sur le fait que son jeune adversaire ne maîtriserait pas tous ses mouvements. Ce fut ce moment de haute concentration qui lui valut une ouverture : le rouquin qui s'était tenu à carreaux un court instant avait finalement sauté sur l'ennemie pour l'immobiliser. La technique d'autant plus simple que suicidaire dans d'autres cas fonctionna à merveille. Il atterrit sur la femme qui laissa échapper un cri bestial, tristement bestial.

- Bonne nuit ! Hurla le rouquin en lui prenant la tête et en la lui mettant cognant contre le sol.

Je m'appelle Marylin. Je vivais avec ma sœur et mes parents, mais un jour, des bandits nous ont attaqué et ont brûlé notre maison. Ma sœur en est sortie défigurée. Mes parents... Ils n'en sont juste pas sortis. J'ai été battue, violée, humiliée. Pour me venger, j'ai mangé le fruit du démon qu'ils gardaient précieusement dans le but de le revendre. Il m'a octroyé les pouvoirs du fruit des visages. Je pouvais prendre n'importe quel visage, simplement en le voyant, et modifier mes traits. Cependant, cela n'était pas suffisant. Cela était... sans sens. Ma sœur n'avait plus rien, et je voulais lui offrir le meilleur. Dans ma quête du plus beau minois qui puisse surpasser celui qu'elle avait, je me suis perdue. Je ne sais plus qui je suis suis, sinon « La Voleuse de visages ».

Le visage ne se cogna que contre de la terre, mais ce fut suffisant pour calmer leur adversaire qui grogna à nouveau. Le poids du jeune homme était assez important pour la maintenir immobile. Il sourit, fier de sa réussite, et lorgna sur son acolyte. Ils avaient réussi à l'immobiliser... Et pouvaient donc observer autour d'eux une forêt de visages. Combien y en avait-il ? Difficile de compter. Cependant, cela donnait une idée des disparitions et des personnes qui avaient pu être entraînés dans cette sordide affaire. Le fourrée bruissa alors, tandis qu'une personne finit par sortir de ceux-ci.

- Oh, ma sœur... Qu'es-tu devenue ?
- Li...ly...Li....ly...Li...ly...Li...ly.


La femme aux apparences difformes lâcha quelques larmes qui coulèrent le long des plissures de son visage tandis qu'elle s'effondrait à terre. Elle avait finalement compris. Elle le savait depuis longtemps, mais comment en vouloir à la seule personne qui était venue à elle ? Progressivement, Marilyn avait fondu en cette créature. Le rouquin lui même ne put retenir quelques larmes de compassion. Il fallait cependant emmener cette créature à la marine, et qu'elle soit enfermée à Impel Down pour les nombreux meurtres qu'elle avait perpétré à l'encontre de voyageur, peut-être civils.

Reniflant, les jeunes hommes verraient bientôt l'inspecteur arriver en trombes pour prendre les lauriers de la gloire. Et quelle gloire que d'arracher à une sœur sa moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Dim 5 Aoû - 19:30

Darkness
Le rouquin avait su arrêter la créature maudite par un fruit du démon grâce à une manœuvre plus qu’audacieuse. La créature gisait encore un peu au sol, elle grognait. Le combat avait été très court mais assez intense, la fatigue parcourait tout le corps du bilcan. Le temps s’était comme arrêté, cette journée qui se devait d’être plus paisible. Cette journée avait bel et bien dérapé et tout cela à cause de cette affaire sordide…

Prenant le temps de regarder autour de lui, lentement voyant tout les visages qui peuplaient l’endroit. L’intensité du combat et de l’affrontement avait emporté, le blond qui découvrait l’horreur qui l’entourait. Tant de vies arrachés par la simple volonté de cette créature, baissant le visage devant ce spectacle si sordide si affreux, le Keigo ne put s’empêcher de souffler un bon coup. Rengainant son arme dans son dos, le Keigo cracha une belle gerbe de salive au sol avant de pester les mots suivant au Dog :

«  - Et maintenant on fait quoi ? On attends ? »

Il était plutôt désemparé par la situation actuelle, il tenait le criminel mais peut-être que les événements les dépassaient ? Rien n’était bien sûr. Ce n’était pas sans attendre que quelques instants qu’un bruit se fit entendre venant de l’entrée de l’antre de la créature. C’était la vieille femme qui les avait accueilli quelques minutes plus tôt dans sa petite cabane. Des larmes parcouraient le visage si abîmés par la dureté de la vie de la chère dame, des liens commençaient bel et bien à se faire dans la tête de notre héros. La vieille femme si accueillante avait pour sœur, cette créature si horrible, cette créature qui avait arraché tant de vies. Le coeur du Keigo fondait un peu lui aussi pour des raisons qui paraissaient évidentes, cette enquête allait briser une famille. Une famille brisée à cause d’un fruit d’un démon, cela rappelait une époque bien sombre pour le bilcan.

«  - Lâche-moi père !!! Lâche-moi !!! », l’obscurité reprenait le dessus dans les pensées du Keigo. Serrant alors ses doigts dans la peau de ses bras de plus en plus forts, des larmes parcouraient maintenant aussi le visage de l’ange. Ses vieux démons apparaissaient de nouveau, sa peur la plus profonde de revoir le visage de cet homme qui lui avait donné la vie mais qui l’avait aussi privé de sa famille. Le Keigo tremblait tellement qu’il ne fit même pas tant que ça attention à l’arrivée de son présumé chef pour cette enquête. L’homme observait la scène d’un œil amusé, il allait profiter de la tragédie de la scène pour déchirer cette famille.

« - Bon Assistant n°1 Assistant n°2 ! Qu’est-ce que vous attendez attacher moi cette créature voleuse de visage, ne restez pas là à poiroter sans rien faire ! », dit-il avec un ton assez hautain comme à son habitude.

Cette réflexion sortait un peu l’esprit du Keigo du monde de sombres souvenirs. Elle faisait ressentir à l’ange, une immense colère, cet homme était véritablement sans scrupules et voulaient atteindre ses objectifs par dessus tout. Une humanité c’était trop demandé dans le monde actuel ? Relevant doucement sa tête, la colère montait, elle gravissait tout l’être de Sakuga avant que celui-ci n’ouvre sa bouche. Encore un soupir… Encore un soupir…

«  - FERME-LAAAAAA !»
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3484
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Mar 7 Aoû - 2:03

La marchande de miel [11]

La remarque de trop. Le regard noir, le rouquin se tourna en direction de l’enquêteur qui s’amusait de cette situation. Il le débectait. Il détestait cette attitude, et le cri du Keigo fut salvateur puisqu’il exprima toute la rage qu’ils possédaient à cet instant. Cet homme n’aimait que la gloire, il n’était amoureux que de ces lauriers sans jamais comprendre la peine de ces victimes. C’était un être de la pire espèce : celle de l’humanité sans cœur. Le jeune homme se dirigea vers lui instinctivement. Il n’était pas violent, de base, mais le cri de son allié avait déclenché en lui une réaction sauvage tandis que leur « maître d’enquête » semblait impatient de répliquer. Le poing du jeune homme se ficha dans la joue de son interlocuteur tandis que celui-ci tombait à terre, en même temps que les dernières larmes du maudit. Il les sécha lentement.

- On ne peut pas laisser cette femme dans la nature… Elle a commis trop de meurtres. Nous devons la livrer aux autorités. Je suis désolé, fit le rouquin en direction de la sœur.

Celle-ci ne put que acquiescer mollement. De toutes les manières, qu’avait-elle à perdre à présent ? Elle était seule, et elle le resterait : son visage lui interdisait une vie sociale dont elle ne pouvait que rêver. Elle pensait que ses blessures la rendaient horrible, et qu’elle n’était plus que le reflet d’un monstre, vaguement dessiné dans une flaque de boue. Le rouquin réfléchit quelques instants. Il observera l’enquêteur au sol, et lui ferait signe de déguerpir. S’il ne demanderait pas son reste, il se jura qu’un jour il se vengerait des deux hommes. Pour le maudit, cela entra par une oreille et sortit par l’autre : de toutes les manières, il n’en aurait sûrement jamais les moyens.

Quelques longues secondes passèrent avant que le rouquin ne s’approche de son homologue féminine aux pouvoirs si particuliers. Il donnerait alors rendez-vous au pirate en face de lui au milieu de la ville d’ici une heure et demie. Il fallait qu’ils discutent de quelque chose, s’il avait le temps. En attendant, il s’occuperait de témoigner et de laisser la maudite rejoindre les geôles. Serait-elle envoyée à Impel Down ? Il n’en avait aucune idée. Dans le lot des morts, des civils venaient gonfler les chiffres, et même certaines personnes dont le visage n’avait pas été volé. A certains moments, les pulsions meurtrières arrivaient malheureusement sans compensation derrière. Elle avait des éclats d’humanité qui la poussaient à ne pas finir le travail aussi.

S’il retrouvait le Keigo, il lui dirait d’abord :

- Merci. Je pense que sans toi cette femme m’aurait piégé… Si un jour je peux te rendre service, n'hésite pas.

Il lui passerait à ce moment là son numéro d'escargophone.

- J’aimerais faire quelque chose pour sa sœur. Isolée comme elle est, elle risquait de virer à la folie. Penses-tu que les villageois pourront l’accueillir ?

Il avait peur, et s’il écouterait la réponse de son camarade d’infortune, il faudrait aussi prendre en compte son propre avis et sa propre envie d’essayer. Ainsi, pour se donner du courage, il irait au contact de la population et discuterait un peu avec elle. Les choses avanceraient progressivement. Quand ils auraient terminé leur plaidoirie en faveur de cette femme isolée, ils pourraient se diriger vers le port où un bateau était amarré. Le rouquin voulait quitter l’île et il saluerait finalement l’épéiste. On avait nettoyé la forêt de ses visages et retrouvé la plupart des identités : on n’avait plus besoin du rouquin. Celui-ci se contenta de sourire avec pâleur au moment du départ, un sourire faible et obligé.

- Cette île ne va pas me manquer. Où va-ton, capitaine ? Demanderait-il en montant à bord.
- L’Archipel de Konomi… Mais apparemment, faîtes attention en débarquant là-bas : on dit que les hommes-poissons qui y habitent dépècent la peau des humains vivants !
- Ça fera un peu redondant… Bon, en route.


Et il disparaîtrait avec le navire, une enquête résolue… avec des regrets.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 312
Race : Ange
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
79/120  (79/120)
Berrys: 8.280.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   Jeu 9 Aoû - 20:37

A la prochaine...
Le Dog semblait être du même avis que le Keigo, cet homme semblait vouloir le succès la gloire à tout prix. Même si en quelque sorte Sakuga cherchait lui aussi le succès, les foules qui l’adoraient ou le craignaient. Il n’allait pas l’acquérir en volant le succès à d’autres personnes comme voulait le faire cet « inspecteur ». Sakuga s’écroula donc sur ses fesses au sol, il méritait un repos guérisseur.

Il repensait à cette journée qui venait de se dérouler, le Keigo avait cherché et s’était battu pour trouver un meurtrier. Derrière cette histoire sordide, il n’y avait plus aucune chose à faire hormis attendre. Attendre ou se bouger pour ramener la jeune femme aux autorités compétentes pour qu’elle soit arrêtée. Écoutant que d’une oreille le Dog, il avait compris le rendez-vous, dans une heure et demie au milieu de la ville. Une fois que le Dog s’en serait allé avec la maudite, le blond se relèverait doucement et approcherait de la vieille femme.

« - Écoutez, j’comprends comment c’est difficile de perdre un proche surtout quelqu’un de votre famille. Ne partez surtout pas en quête de vengeance, cela ne sert à rien. », disait-il en tremblotant.

Il fallait qu’il trouve une solution pour cette femme, elle n’avait que trop souffert de la perte de ses parents puis de la perte de sa sœur. Les fruits du démons pouvaient avoir une emprise et un pouvoir trop dévastateur, cela était presque effrayant. Il raccompagna alors la vieille femme dans sa petite maison avant de prendre lentement un chemin qui semblait mener vers la ville. Il réfléchissait une solution pour que cette femme ne puisse pas vivre seule.

Voyant le Dog être bien au rendez-vous, Sakuga se contenta alors de récupérer le numéro de cet homme. Ils avaient vécus une mésaventure ensemble et seraient à jamais liés par cette histoire et cette rencontre. Le Dog avait lui aussi pensé à un moyen pour faire en sorte que la femme ne vive pas seule à l’avenir.

« - Je ne peux qu’approuver cette idée, mieux vaut pour elle de vivre ici plutôt que recluse. La solitude ne bonifie jamais quelqu’un... »

Le Keigo fit un signe de la main au rouquin, il allait le laisser plaidoyer en la faveur de la femme. Il allait regarder les visages des villageois devant cette pauvre femme. Certains avaient l’air méfiants, d’autres aussi tristes que de l’histoire de l’exilée. Après avoir accompagné le rouquin au port de l’île, l’ange de Bilca lui adressait un petit signe de la main avant de s’en aller. Il n’avait finalement pas pu réparer la voile de son navire, mais cela lui importait peu. Il avait une petite force dans les bras, il allait devoir pagayer…

« Quelle journée de merde. », disait-il à voix haute avant de prendre la mer vers une autre île...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - La marchande de miel [Pv : Sakuga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MAIGRET DE CANARD AUX POMMES ET MIEL
» Madeleines au miel de lavande
» Gaufres elfiques au miel de fleur
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]
» Alvéole De Lily-Miel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-