Partagez | 
 

 [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mer 20 Déc - 0:29





DESTRUCTION.



Klaus Clamely, membre fondateur d'Evolve


- Oui ! OUI !

Un rire dément succéda au premier cri de rage du Coffe alors que ses yeux s'étaient désormais ouverts, tels deux miroirs prêts à se briser sous une pression venue d'ailleurs. Tournant rapidement autour de la table, Klaus recula lorsque la première main du second de l'équipage du Borgne se libéra de ses liens, pourtant d'une solidité spectaculaire. Cherchant à attraper quelque chose, ou quelqu'un, l'écume aux lèvres, Heziel s'échinait désormais à se libérer de sa prison. De son côté, le scientifique semblait comblé alors que la bête se mettait sur ses gardes. Klaus écarta les bras, tentant presque d'y accueillir une réussite impromptue, une découverte inespérée. Un sujet qui comblerait ses attentes. Un nouveau rugissement plus puissant que le précédent émana des entrailles du Coffe alors que toute la table d'opération se pliait sous la tension de son corps en souffrance. Le plafond trembla. Puis le brun riva ses yeux dans ceux de son tortionnaire... des yeux d'un vert émeraude chaotique. Des yeux qui débordaient de furie.

Alors que les machines commençaient à dysfonctionner dans le dos du chercheur, le rongeur de l'équipage s'étant enfui en profitant de la cohue provoquée par le pugiliste pour faire un joyeux bordel, ce dernier poussa un cri qui n'avait rien d'humain. Sa tête bascula vers l'arrière puissamment alors que Klaus se mettait bien à l'abri derrière la cage en alliage, qui se scella derrière lui. Dans le coin de la pièce, l'expérience encore vivante mais bien atrocement métamorphosée commença à paniquer alors qu'au centre, comme possédé, le Coffe se tournait et se retournait comme un diable en ravageant la table d'opération. Il ne parvenait plus à formuler le moindre mot. La bave qui s'échappait de sa bouche ne faisant qu'accentuer la folie de ses yeux luminescents. Bientôt, tout son corps se mit à briller de cette même couleur alors que dans ses veines, une horreur prenait vie. Puis une explosion puissante ravagea l'intérieur de la cage, plongeant l'ensemble de la pièce dans une fumée épaisse et ébranlant l'intégralité du château.

Une masse sombre s'éleva au travers du voile opaque. Un corps colossal, qui atteignit facilement les abords de la cage et du plafond sous lequel il était entreposé. Deux prunelles d'un vert incandescent percèrent au travers du nuage, se fixant sur la bête et son maître. Malgré la taille impressionnante du chien de garde de Clamely, même lui paraissait désormais bien timoré face à la chose qui était apparue dans la geôle d'expérimentation. Un grognement rauque et sonore fit presque trembler les murs de la pièce alors que deux énormes mains s'emparaient des barreaux de la prison qui devaient en contenir le propriétaire, commençant à les broyer comme des fétus de paille. D'un geste vif, observant la force terrifiante qu'il venait de créer, Klaus appuya sur le bouton servant à activer le système de sécurité de la cage... sans effet. Interloqué, un instant de panique se saisissant de lui, il ressaya alors que dans son dos, la seule barrière retenant le mastodonte cédait sous sa puissance. Pas de courant... où était l'électricité ?!

- ... RRRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Le rugissement puissant triompha des bruits ambiants alors que son origine triomphait de sa geôle timorée. Des éclats d'alliage allèrent se ficher un peu partout alors que le sol tremblait franchement, projetant presque Klaus face contre les pavés froids de son antre diabolique. Son animal fidèle se plaça entre lui et le nouveau danger alors que le scientifique constatait avec horreur la dégradation de sa machinerie : comment avait-il pu être aussi négligent ! Il se retourna et comprit alors la terrible vérité, qui était tout à la fois aussi excitante qu'horrifiante : c'était sa meilleure réussite. Celle à laquelle il risquait fortement de ne pas survivre si il restait ici. Sans réfléchir, il prit ses jambes à son cou sous le regard verdoyant du titan, qui réagit avec une célérité surprenante : un bras musculeux et recouvert d'une peau épaisse tenta immédiatement de l'attraper alors qu'un grognement guttural marquait le réveil progressif de cette calamité venue de façon innommable au monde. La créature à la solde du professeur s'élança alors et mordit dans la chair offerte, provoquant un rugissement de douleur qui ébranla toute la bâtisse, en plus d'être audible à des kilomètres à la ronde.

- Je n'avais pas prévu... ça !

S'étant extirpé de son laboratoire alors qu'à l'intérieur, les deux monstres se livraient le début d'une lutte sans merci, Klaus entreprit de courir à en perdre haleine jusqu'aux étages inférieurs. Il devait sortir d'ici impérativement. Au diable ses recherches précédentes : il l'avait trouvé. Il avait trouvé le spécimen qu'il lui fallait ! Si il parvenait à s'enfuir d'ici, alors il pourrait reconstituer un nouveau projet... en retrouvant ce chaînon manquant dans son équation. Pour l'heure, il devait échapper à la chose qu'il avait créé... et alors que ces pensées le turlupinaient, alors que les murs et le plafond tremblaient au rythme de rugissements effarants, il fut pris de court par l'explosion violente du mur sur sa droite. Son fidèle protecteur venait de traverser plusieurs parois et termina sa course au travers des vitraux qui ornaient la façade du château de Mont-Esquieu. Après une chute d'une bonne dizaine de mètres de haut, il s'écrasa lourdement sur les pavés... blessé mais pas encore vaincu.

- GGRRRRRHHHH....

- Nnngh... que...

Des pas lourds firent résonner les pierres à ses pieds. Au plafond, les lustres tanguèrent. Des armures décoratives s'affaissèrent alors que, transperçant l'entrée sommaire qu'il venait de créer dans la paroi, la chose se présentait à lui dans un déluge de caillasse et d'objets diverses. Elle se tourna vers lui, le jaugeant de ses yeux qui brûlaient de haine. Il recula, tomba à la renverse, tâtonna le sol pour tenter de reculer sur la paume de ses mains. Bientôt, il fut acculé contre le mur, alors que l'énorme visage se rapprochait de lui. Il pouvait le détailler, maintenant : beaucoup de ses caractéristiques rappelaient le faciès du forban d'origine. Seule sa mâchoire, étrangement segmentée en deux parties, constituait un élément "difforme", en plus des lèvres inexistantes. Du reste... cela restait étrangement humain, pour un si terrible monstre. Et alors qu'un grognement s'échappait de la bête, en train de lever son poing massif vers lui, Klaus céda à la fatalité.

- Héhé... héhéhé... au moins elle est vivante. J'ai réussi...

Le pied massif du colosse brisa quelques pavés alors qu'en bas du château, son adversaire initial peinait à se relever. Klaus prit une grande inspiration, attendant que le marteau de la mort ne s'abatte sur son sort.

- ... Ma créature... mon guerrier...

Le poing amorça une descente létale, alors que son bourreau hurlait si puissamment que certains vitraux déjà endommagés se brisèrent.

- ... Mon juggernaut !

L'impact fut d'une puissance si terrible que c'est toute la façade avant du château qui s'écroula sous la puissance du coup. De toutes part, des failles se mirent à lézarder les murs, pour finalement les réduire à l'état de gravats sans nom. Des pièces entières furent ensevelies, prenant au dépourvu tous les résidents de l'endroit. La masse musculeuse et puissante que constituait le Juggernaut s'extirpa de la fumée dans un bond prodigieux avant d’atterrir en contrebas sur la créature en train de se redresser. Il la plaqua au sol dans un impact retentissant, soulevant la terre autour d'eux sur une bonne vingtaine de mètres, déracinant les arbres et réduisant à néant les structures qui se dressaient là depuis des siècles. Puis ses poings commencèrent à frapper sans relâche la bête à moitié morte. Tout ce qui comptait, c'était la rage. Tout ce qu'il pouvait écouter, c'était l'angoisse et la colère. Tout ce qu'il pouvait comprendre, c'était qu'il devait tout détruire pour que le calme revienne. Présentement, Heziel Coffe n'existait plus : seul restait le Juggernaut, fidèle champion du chaos et de la destruction que seuls les Dokugan seraient présentement en mesure d'arrêter.

Car après avoir terrassé la créature qui avait autrefois vaincu son alter-ego humain, le géant furibond se tourna vers le village, rendu encore plus fou par les voix qui émanaient de cette direction. Incapable de comprendre les émotions négatives et le brouhaha qu'il entendait, il saisit sa tête massive de ses doigts épais avant de lâcher un autre hurlement colérique qui balaya les alentours. Cet endroit... il n'aimait pas cet endroit. Il devait détruire cet endroit.

Il devait tout détruire !




HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori, Kraehe.

La bête est lâchée. Bonne chance !



_________________






Dernière édition par Heziel Coffe le Mer 10 Jan - 9:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Jeu 28 Déc - 17:46





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


~Lucky Hope~

Alors que la bataille était destinée à prendre une nouvelle ampleur, l'enchaînement d'événements fortuits avait amené l'interloquance du borgne. Il contempla notamment l'envolée de l'homme au parapluie avec un certain amusement. Le départ inopiné de Kart Dumonde aurait normalement dû accaparer son attention et Kain s'en s'aurait voulu de ne pas pouvoir continuer ce combat. L'explosion au niveau du château Mont-Esquieu était des plus inquiétant. Tout être doué d'un minimum de jugeotte aurait pris les jambes à son cou en entendant le cri de la bête qui venait d'être lâchée dans la nature, mais ce n'était évidemment pas le cas pour le pirate qui sentit un désir irrésistible d'aller dans la mauvaise direction. Souriant, il commença à courir vers le bruit, prêt à en découdre.

Lucky Hope qui était toujours en position vit le borgne lui courir dessus. C'était avec un grand étonnement d'ailleurs que ce mystérieux personnage constata la ruée du pirate. Kain était tellement fort qu'il savait depuis le début où était sa position pourtant minitieusement choisie. Secouant sa tête, Lucky se releva au garde à vous, ne manqua pas de faire sursauter son nouveau supérieur. Ce fut dans un silence contemplateur et une ambiance à la limite du mortiphère que nos deux protagonistes se scrutaient l'un l'autre. L'armure de Lucky Hope qui ne laissait rien présager si ce n'était spéculations multiples sur sa personne ne laissa le pirate dans son stoïcisme de tantôt. Des étoiles pleins les mirettes, il bégaya quelques mots avant de laisser libre-court à son imagination.

Kain : Tu-tu... Tu es un robot ?

Lucky : N-non Valentine-sama, il s'agit d'une armure !

Les mots qui partaient depuis ce qui s'apparentait à un microphone termina d'achever le borgne qui s'écroula, heureux, de la mousse dans les lèvres. C'en était trop pour son pauvre petit coeur. La réaction de Lucky fut tout autre malheureusement, le personnage masqué pensait avoir malencontreusement assassiné son capitaine par la pensée. Mais grâce à un massage cardiaque rondement mené, le pirate revint à la vie et se releva. Il lui fallut quelques secondes supplémentaires pour se remettre de ses émotions. Il était temps pour lui de reprendre sa route vers le monstre. S'époussetant la terre qui s'était accumulée sur son humble postérieur, il fit un signe de la main afin de savoir si oui ou non, Lucky se joindrait à la fête qui s'annonçait. Le personnage masqué hésita et commença à jouer avec ses index, empreint d'une timidité native l'exposant à un choix décisif.

Lucky : Je crois que je vais.... Oui, je vais me joindre à vous Valentine-sa...

Trop tard, la silhouette de Kain était déjà toute petite, fonçant dans les arbres à la recherche de la bête...


En ville


L'agitation était palpable depuis cette nouvelle explosion au niveau du château et ce nouveau cri monstrueux n'annonçait rien de bon. Nathan était en train de jouer avec sa barbe, si une telle bête approchait du village, vu la puissance de sa voix, nul doutes qu'il serait capable de réduire cette zone en charpie. Nathan et Jaimy avaient une simili-attitude et restaient stoïques, réfléchissant à la meilleure marche à suivre.

Nathan : C'est simple, il faut se demander ce qu'aulait fait Kain dans cette situation...

...

Nathan : On doit se dépêcher ! Il n'y a pas de temps à peldle ou le capitaine va encole une fois lécolter tous les lauliers de la gloile.

Ce fut sur ces quelques mots que Jaimy et Nathan commencèrent leurs marches en direction de la forêt. Le musicien, l'air amusé lâcha une petite boutade avant de prendre un pas plus cadencé.

Jaimy : Après tout, l'ordre de Kain tient toujours : protéger les habitants. Ce serait dommage de faillir à ses ordres doesn't it ?

~De retour à Kain ~

La course effrenée du borgne arrivait à son terme, son unique oeil ne pouvait pas le tromper. La bête se trouvait face au pirate et elle semblait plutôt paumée. Saisi d'une folie, le capitaine attrapa l'arbre le plus proche et eut recours à sa vigueur exceptionnelle afin d'arracher le pauvre végétal qui n'avait rien demandé. Effectuant une rotation sur lui-même, Kain lança l'arbre de toutes ses forces en direction du colosse qui lui faisait face. Il l'avait fait avec un certain brio, pile poil pour arriver dans la figure de ce monstre. Le pirate croisa les bras, se tenant debout face à lui et hurlant une ultime tirade pendant que l'arbre était encore dans les airs.

Kain : HOY, REGARDE PAR LA L'AFFREUX !


@Heziel Coffe


Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Lun 8 Jan - 17:50

Unleash the Beast


Pas de repos pour les braves





La poussière venait juste de retomber sur la ville dévastée par l'assaut nocturne de l'armée cauchemardesque, dont les rues jonchées de débris matériels et humains, charriaient vers la place centrale les senteurs des incendies qui ravageaient toujours les bâtiments, telles les artères sinueuses ramenant leur contenu au cœur.
Et au milieu de cette place centrale, allongé de tout son long sur les pavés de pierres sales et glacés, un homme s'était écroulé, les bras en croix. Ses yeux grand ouverts contemplaient le ciel endormi où quelques étoiles s'étaient miraculeusement allumées, profitant d'un éclaircissement inespéré de la chape de brume qui avait engloutie l'île entière à la tombée du jour. On aurait pu le croire mort si l'on ne prêtait pas attention au mince filet de buée qui s'échappait sporadiquement de ses lèvres entrouvertes avec la rigueur d'un métronome. L'expression figée sur son visage transi semblait résulter d'un subtil mélange de surprise et de peur, comme s'il avait été récemment confronté à une expérience surnaturelle qui l'avait profondément transcendé. Il demeurait inanimé malgré les effort du beau brin de femme qui, agenouillée à son chevet, lui tenait la main en appelant son nom.

Était-ce à cause du combat aux proportions bibliques qu'ils avaient livré un peu plus tôt contre ce mastodonte armé d'une tronçonneuse démentielle ?

Ou alors...

Le sourire niais et béat qui s'afficha alors sur le visage de Tony ne pouvait plus porter à confusion : c'était l'expression emblématique du mâle dont les capacités cérébrales ont été vaincues par une belle femme. Présentement, c'était le baiser sur la joue prodigué par la cadette Coffe qui avait fait disjoncté le cerveau du forgeron, qui baignait désormais dans une espèce de rêve cotonneux sucré où tout était rose et... interdit aux mineurs ! L'effet était encore renforcé par l'héroïne involontaire de ces fantasmes lubriques qui, à son corps défendant (si l'on peut dire), s'était penché encore d'avantage sur son patient, révélant un décolleté dans lequel le regard du forgeron se perdit. Le sang jaillit de son nez comme d'un tonneau percé, au grand dam de son infirmière de fortune.

Une salve d'applaudissements perça le silence glacé de la nuit.

"WHOOOUUHOUUUU !!! WOUAAAH C'EST MORTEEEL !!! C'était mortel !!!"

La Coffe se retourna prestement, et le charme fut rompu.

Tony se redressa gauchement, clignant des yeux en essuyant d'un revers de poignet le sang qui ruisselait de son tarin, en même temps que le filet de bave qui suintait de la commissure de ses lèvres. Une bonne cinquantaine d'habitants du cru s'étaient extirpés des décombres, et s'étaient massés sur la place, applaudissant à tout rompre les deux pirates stupéfaits. Les meneurs de cet liesse collective semblait être deux hommes passablement chiffonnés placés en tête de file, et dont l'enthousiasme contagieux entraînait la foule de pécores qui remerciaient les forbans du fond du cœur.
L'un était bedonnant et portait un gambison rouge sous une cotte de mailles, l'autre avait les cheveux et la barbe poivre et sel, et était vêtu d'un pourpoint en cuir doublé de lin teinté de bleu ; tous deux portaient une épée à la ceinture, ce qui ne manqua pas d'intriguer le forgeron : ce type de lame était fort rare sur les mers, souvent délaissées par les marins à cause de leur taille et forme peu pratiques pour se battre dans les coursives exiguës des navires.



"Ah ouais franchement, c'était mortel"

"Du grand art, vraiment ! Ce coup avec la chaîne, là... "

"Vraiment magnifique ! Improviser comme ça avec le premier objet redondant qui vous tombe sous la main..."

Les pirates eurent un instant d'incompréhension.

"Pardon : un objet ... ?"

"Un objet redondant. Un objet qui blesse, quoi... Quoi, c'est pas comme ça qu'on dit ?"

Le gros se retourna vers le petit comme s'il avait compris quelque chose de crucial.

"Ah mais attendez ! Une chaîne ne présente pas de prospérités ! Donc, elle est lisse ! "

Contrairement aux deux artisans, le barbu sembla comprendre.

"Aaaaaaaaaaaah !!! Mais c'est encore plus balèze alors ! Il a réussi à lui trouver une utilisation périmétrique !"

"Eh carrément !!!"

Tony et Emilia se regardèrent, complètement perdus par ce discours abscons.

"Okay... Excusez-moi, mais vous êtes qui au juste ?"

Les deux énergumènes se désignèrent l'un l'autre du doigt, bombant fièrement le torse.

"C'est mon frère, Chi !"

"Et c'est mon frère, Che !"

"Nan, en fait c'est pourri quand on se présente comme ça. On dirait le début d'un petit spectacle..."

"Ah bon ? je trouve que ça change un peu ... "

Là dessus et à la grande surprise du forgeron, c'est Emilia qui prit la parole en se grattant le menton pour donner son avis sur cette question inopinée.

"C'est peut-être parce que vous vous montrez avec les mains... On dirait que vous allez chanter une chanson derrière. "

Ce à quoi le prénommé Che acquiesça.

"Ouais voilà ! C'est trop pourri on laisse tomber. "

Courbaturé, épuisé après son combat contre Saw et sentant se pointer une migraine de tous les diables, Tony préféra couper court à cet imprévu qu'il sentait déraper de façon exponentielle.

"Bon, c'est pas qu'on a des choses à faire, mais qu'est ce que vous voulez exactement ?"

À la stupéfaction générale, les deux énergumènes dégainèrent leurs épées avant de les planter dans le sol, mettant genou à terre en pressant leur front contre la garde de leur arme, ce que Tony identifia sans peine comme un signe d'allégeance.

"Vous et la demoiselle là, vous êtes vraiment trop puissants. Vos techniques de combats, elles en jettent un max !"

"Nous, ça fait des années qu'on s'entraîne pour atteindre la perfection. Avec vous, on apprendrai au moins deux ou trois fois plus vite..."

"Ouais. On est p'tet pas encore des pros, mais c'est ça notre force : on explique un truc une fois, et tac ! C'est rentré !"

"Allez soyez chouette ! On a personne pour naviguer depuis qu'on nous largué ici..."

"On jure de vous suivre... "

"… et de vous aider si on peut ! "

Un ange passa...

Puis Che fit claquer sa langue d'agacement avant de se tourner vers Emilia.

"Vous voyez ? Là c'est pareil ! Dés qu'il y en a un qui finit la phrase de l'autre, on dirais qu'on a répété une petite scénette ! "

Mais avant que la belle n'ait eut le temps d'éclater de rire, et avant que Tony n'ait eut le temps d'enfouir son visage dans ses mains, le rugissement assourdissant d'une bête qui ne pouvait qu'être gargantuesque (au moins) ébranla l'atmosphère, glaçant d'effroi l'assemblée qui succomba aussitôt à une puissante envie d'aller voir ailleurs si l'air était meilleur.

"J'voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s'annonce pas super..."

Les deux pirates échangèrent un regard, et au terme d'une conversation muette, décidèrent d'un commun accord d'aller voir ce qui se tramait. Tony laisserait la preste charpentière ouvrir la voie, ménageant ses forces avant la suite. Voyant leur nouveau meneur charger vers la forêt en les laissant sur place, les deux bretteurs firent de grands signes désespérés.

"Eh ! Attendez nous !"

"Notre frère Poi est dans la forêt ! Faut qu'on vienne avec vous !"

Un troisième dans le même genre ? Mais c'était la coalition des glandus ! Enfin, s'il ne s'était pas fait dépecer par les bestioles qui traînaient sur cette île de malheur. Sans s'arrêter, Tony se retourna à moitié pour hurler aux deux hurluberlus.

"Faut que je trouve mon capitaine avant tout ! Vous ne feriez que nous gêner ! Restez là et protégez les villageois, on retrouvera votre frangin ! Et gardez un œil sur le seul bateau amarré au port si vous le pouvez !!!"

Ils semblèrent hésiter un instant, puis haussèrent les épaules.

"… Bon ben si c'est un ordre direct... On vous attends ! Revenez vite..."

"… et faites attention à vous !"

"Sans déconner, faut arrêter de faire des phrases à deux là ! On dirait vraiment deux gros débiles !"

Ce tout ce que le forgeron entendit, disparaissant à l'angle d'une rue.
Il ne mit pas longtemps à atteindre la bordure du village, où l'attendait la charpentière. Le grand blond lui en su gré : malgré sa volonté, son combat l'avait passablement éreinté, et il ne pourrait soutenir une cadence rapide. Les artisans coupèrent à travers champs, mettant le cap sur l'orée des bois. Tony faisait entièrement confiance aux sens aiguisés d'Emilia pour les guider dans la bonne direction et les alerter de toute présence suspecte dans les environs. La terre trembla légèrement, les hurlements redoublèrent, mais pourtant, leur source restait encore hors de vue. Les épaules massives du forgeron s'affaissèrent sous le poids de la lassitude et la perspective d'un combat encore plus dangereux.

"C'que j'en ai marre, mais c'que j'en ai marre..."

Ils s'enfoncèrent dans la forêt, prestement mais sans se presser. Il leur faudrait probablement un peu de temps pour arriver sur les lieux.

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mer 10 Jan - 2:11






Unleash the beast


C’est un zoan, un médecin, une scientifique et un ogre rat qui sont dans un bar et…


Oh, je sais ce que vous devez penser… Comment est-ce qu’un enfant comme moi pouvait soulever un être aussi grand et lourd sous ses épaules ? Je sortais des décombres avec un Ogronch qui était dans un très mauvais état. Le pauvre, je me sentais vraiment mal de ne pas être resté avec lui…Revenons un peu en arrière pour quelques moments. Ma mission était de sauver mes camarades. Je n’avais pas encore retrouvé Heziel, mais le hasard fait bien les choses. Avec un peu de chance, j’avais réussi à retrouver et à libérer Kraehe de cette prison. Personne ne se doute que le concierge peut être un traitre ! J’en avais également profité pour libérer une autre prisonnière qui était dans une cellule. Elle était un peu plus grande que moi, ce qui m’énervait un peu, mais elle semblait sympa. Enfin, entre un ou deux jargons techniques. Par contre, après avoir libéré la scientifique et le médecin de leurs cages, nous devions partir. Un grand tremblement se fit ressentir, quelques pierres nous tombaient déjà sur la tête. Heureusement, moi et Kraehe étions encore plus ou moins en bon état pour courir. Sans un mot, Maxime ajouta rapidement:

L’intégrité structurale du bâtiment semble compromise, le château est très ancien et il y a quatre-vingt-quinze virgules zéro neuf pour cent de chance que l’on soit écrasé par les deux étages qui se trouvent au-dessus de notre tête.

Pffffff ! J’ai déjà vu piii-

Je m’arrêtais dans ma phrase, ainsi que dans ma course. Je tendais un bras vers l’arrière, bloquant ainsi le chemin à mes deux compères. Un pan de mur venait de céder et de tomber devant moi. Ce n’était pas passé loin, mais ce n’était pas quelque chose de négatif. Si le truc m’avait écrasé, je ne dis pas, mais cette fois-ci ce n’était pas le cas ! Comme nous étions au premier étage, à peine plus haut que les égouts, nous étions au niveau du sol. Ce trou était en fait notre billet pour la sortie !

-re… Ce n’était pas passé loin celui-là !

J’étais prêt à courir vers l’extérieur et prendre de l’air frais, afin d’oublier l’odeur des rats puants et celle des squelettes poussiéreux, mais une chose me retenait. J’avais fait une promesse au seul homme-rat qui avait un peu de conscience et le seul qui ne puait pas. Enfin, je ne sais pas si c’était vraiment le cas, mais lui je l’aimais bien contrairement aux autres. Je ne pense pas que l’écroulement du château soit de sa faute… Mon instinct me disait de faire vite ! Je fis signe à mes deux compagnons de sortir : j’avais encore quelque chose à faire avant qu’il ne soit trop tard !

Je courrais donc vers ce qui me semblait être la sortie que j’avais empruntée. À ma grande stupéfaction et à mon grand désarroi, je pouvais voir un énorme homme-rat qui baignait presque dans son propre sang. Les tunnels semblaient s’écrouler, ce n’était qu’avec une chance inouïe que l’ogre rat avait survécu jusqu’à ce moment. Mais pourtant, alors que je descendais ce qui restait de l’échelle, je voyais bien qu’il était mal en point. Plus que les petites blessures sur le reste de son corps, une plus importante était visible. Partant du cou vers le ventre, celle-ci donnait froid dans le dos. La peau d’Ogronch était très épaisse : la force et la finesse de l’épéiste pouvaient se voir rapidement. Mais sans attendre, je soulevais le mastodonte sur mon dos avant de remonter l’échelle sous ma forme hybride. Je m’assurais qu’il soit bien attaché sur mon dos, grâce à ma queue, avant de faire mon ascension.

Alors que le bâtiment tombait, j’étais à l’extérieur avec cet immense gaillard sur les épaules. J’avais bien dit que je reviendrais ! Même si j’espérais que ce soit dans de meilleures circonstances… J’étais bien content de m’être entrainé sous le régime de Kain ! Ce n’était pas facile, mais je parvenais à le transporter malgré tout grâce à ma forme semi-animale. La situation n’était cependant pas très encourageante… Pas seulement parce que le château s’était écroulé, ni parce que je trainais avec moi un homme très blessé… Mais les cris d’une bête qui retentissaient pendant les évènements que j’avais décrits m’inquiétaient. Similaires, mais différents de ceux de la créature de la forêt.

J’ai besoin d’un service… J’ai fait une promesse à Ogronch, mais je ne sais pas comment le soigner. Avec tes connaissances Kraehe et avec ton intelligence Max, je suis sûr que vous pouvez réussir ! Je vais rester ici pour retrouver Heziel, mais vous devriez retourner au navire pour le soigner. Je ne sais pas comment ils vont réagir au village si on apporte un homme-rat…

Il y eut un petit moment de silence, alors que je posais Ogronch sur les épaules de Kraehe et de Max. Cette dernière ne prit pas de temps avant de flancher et de mettre par terre l’ogre rat. Ah oui… J’avais oublié que j’étais un peu plus fort que la moyenne… Désolé Max ! Ceci dit, après un regard qui disait "très drôle, je sais aussi faire des blagues qui te mettront dans l’embarras", elle se redressa alors que les os de son dos craquèrent légèrement.

J’espère que tu es plus fort que tu en as l’air, m’sieur Kraehe… Parce que sans robot et après un emprisonnement prolongé, je suis beaucoup plus faible que j’en ai l’air…

Le nouveau duo disparaissait de mon champ de vision, avec le médecin utilisant son pouvoir pour créer une fine couche de glace sur le sol, permettant de faire glisser le blesser au sol. Je respirais un bon coup avant de me diriger vers les décombres. Cependant, un autre cri attira mon attention avant que je ne me dirige vers cette pile de rocher instable. Cette fois-ci, c’était le cri non pas d’un monstre, mais la provocation d’un capitaine en colère. Caressant mon bras toujours endolori, je repensais à ce qu’Heziel m’avait dit… De ne pas prendre de risques encensés et de penser à mon propre état avant celui des autres. Ou disait-on recenser ? Enfin, des risques contre toute logique. Je ne savais pas si je tiendrais promesse, mais je pourrais réfléchir à tout ça plus tard… Pour le moment, je devais voir où était Kain et trouver la chose qu’il venait de menacer !




Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mer 10 Jan - 9:13





DESTRUCTION.



Emilia Coffe


- Cette chose...

Suite à un nouveau hurlement, Emilia s'était figée sur place alors même qu'ils progressaient avec Tony d'un bon pas au travers de la forêt. La situation pressait : la Coffe en était consciente, pourtant, elle se sentait presque incapable d'avancer en l'instant présent, submergée par une vague de sensations toxiques. Elle n'aurait pas su reconnaitre la signature vitale de la créature qui était désormais en liberté... mais elle avait clairement décelé la voix de Kain quittant son périmètre d'application du Haki de l'observation pour aller à la rencontre de la chose. Et alors qu'ils se rapprochaient, alors qu'elle parvenait enfin à ressentir les intentions de la bête que le colosse avait entreprit d'affronter, un terrible frisson lui parcourut l'échine. Elle resta immobile puis porta une main sur l'une de ses épaules, serrant le tissu qui la recouvrait avec angoisse.

- ... je ne savais pas qu'une telle intensité pouvait exister... pas dans le désir de destruction...

Se fixer sur cette voix distordue et l'analyser, c'était comme se mettre nu devant un énorme four chauffé à blanc et laisser la chaleur résiduelle calciner lentement sa peau. Elle avait déjà rencontré des gens aux intentions néfastes : leurs voix, quand ils s'apprêtaient à passer à l'acte, transpiraient alors de cet écho nauséabond qui lui permettait de ne pas se faire avoir. Là, c'était d'un tout autre calibre. Jamais elle n'aurait cru possible qu'un être vivant, aussi enragé fut-il, puisse à ce point désirer détruire. Elle secoua la tête et se mit à courir en direction des rugissements monstrueux.

- Kain... il est en danger !

Comme pour lui donner raison, un nouveau rugissement titanesque vint animer les feuilles des arbres d'un souffle léger, mais présent... juste avant que, quelques secondes plus tard, la terre ne tremble suite à un choc colossal. Au loin, le fracas assourdissant fut suppléé par le bruit des arbres s'affaissant et s'écrasant au sol, tandis qu'un nuage de poussière s'élevait dans le ciel. La belle brune manqua de peu de vaciller sur ses pieds alors qu'elle avalait difficilement sa salive. Quelle calamité allaient-ils devoir affronter ?


- quelques secondes plus tôt, du côté du Borgne et de la bête ... -


Lorsque le capitaine pirate l'avait provoqué, le mastodonte s'était retourné vivement, presque comme un prédateur qui aurait fixé son regard au moindre signe de vie d'une proie. Il avait cherché du regard cette chose qui hurlait, cette chose qui l'irritait. Ce nouveau bruit dans sa tête qui venait s'ajouter à toutes les signatures de vie de la faune environnante, ainsi que du village de Londo. Ce brouhaha qui le rendait malade, qui le rendait fou. Fou de rage. Il voulait que ça cesse. Pour que ça cesse, il devait faire en sorte que les voix se taisent. La seule façon que la montagne de muscles enragée connaissait de remplir cet objectif... c'était de tout raser.

- BWRRRAAAAA-

Son cri fut coupé par l'impact virulent d'un arbre qui s'enfonça dans son visage massif. Un arbre de bonne taille, déraciné et lancé par l'homme sismique avec une force suffisante pour faire faire un pas de recul au Juggernaut. Dans une pluie de fragments de bois et de copeaux d'écorce, le végétal se perdit dans le dos du titan de colère, la plus grosse partie encore intacte allant se loger dans la façade déjà en ruine. Les deux mains épaisses de la monstruosité vinrent se loger contre son visage déformé par une fureur indicible, comme si elle tentait d'apaiser la douleur de l'impact... en réalité, elle essayait juste d'arracher les voix qui hurlaient dans son esprit, sans succès. Un grognement rauque et puissant monta dans sa gorge, avant qu'elle n'effectue un pas en avant en écartant violemment les bras de chaque côté. Le cri qui s'extirpa des entrailles du géant fut d'une violence totalement inouïe. Comme si une dizaine de canons venaient de faire feu en simultané, un son d'une puissance surnaturelle se répandit sur toute l'île alors qu'une bourrasque balayait la zone contenant le Valentine D. et son adversaire. Un vent qui aurait presque pu être semblable à celui d'une tempête, qui alla faire vibrer les feuilles des arbres, faire fuir la vermine terrée dans les fourrés, et prévenir les autres membres de l'équipage des Dokugan...

Ce combat-ci n'aurait rien à voir avec le précédent.

- GWAAAAAARRRRRRHHHHHH !

Dans un déploiement de puissance brute qui saurait sans doute interloquer le capitaine aux cheveux immaculés, la créature se jeta sur lui dans un bond vindicatif. Sous son poids et sous la tension de ses jambes d'acier, le sol à son point de départ s'effrita et se fissura comme de la terre meuble. Bientôt, la distance séparant le géant de sa cible fut engloutie par les capacités physiques hors normes du ravageur. Malgré ses trois mètres presque atteints, même Valentine D. Kain passait pour un nain à ses côtés... mais là n'était pas le problème : usuellement, le Borgne n'avait aucune difficulté à se défaire des adversaires plus grands que lui. Bien souvent, le déluge de force implacable qu'il était capable de déclencher en venait facilement à bout. Mais cette fois, les choses risquaient d'être fortement différentes.

Dans un mouvement qui transpirait d'une agressivité sans commune mesure, le bras droit de la catastrophe ambulante s'arma dans son dos, avant qu'un coup de poing d'une puissance démesurée ne vienne frapper le Gura ningen de plein fouet. Dans tous les cas, l'impact du coup ferait trembler les environs dans leur intégralité, ne manquant pas de prévenir les autres protagonistes de ce qui les attendait. Si le Borgne venait par miracle à esquiver l'assaut d'une vélocité surprenante, alors il serait sans doute assiégé par la tourmente de pierre, de terre et de troncs brisés générée par le point d'impact, tandis que les arbres se coucheraient tout autour d'eux. Si il subissait le choc de plein fouet... il risquait fortement de s'enfoncer si profondément dans le sol que même un clou se serait avoué plus chanceux.




HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori. [+Kraehe]

Juggy se jette sur Kain pour l'enfoncer dans le sol comme un piquet de camping.



_________________




Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Jeu 18 Jan - 11:35





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



La petite provocation du borgne avait eut l’effet escompté, son sourire narquois habituel apparut sur son visage. Il décroisa les bras et d’un simple geste de ses doigts lui fit signe de se ramener. Ce gros tas allait bien voir ce qui lui attendait. Une patate chargée de Gura allait arriver et il allait se la prendre à pleines dents. Mais ce fut sans compter sur la vélocité de la bête que Kain fut surpris, ne lui laissant pas le temps de réagir promptement. À peine avait-il eut le temps de cligner des yeux que le juggernaut se trouvait déjà au-dessus de lui, bras droit prêt à frapper. Le capitaine déploya également son bras dans le but de rencontrer le poing de son homologue gigantesque.

Kain: KAISHIN!

Les poings des deux protagonistes se rencontrèrent à leur point culminant. Le terme de cataclysmique n’aurait pas été suffisant pour caractériser la destruction qui entraîna ce simple échange entre les duellistes. L’air se fissura au niveau du poing d’impact et la terre se mit à trembler dans un hurlement métaphorique. Le poing que Kain venait d’utiliser avait été capable de raser une flotte entière en créant un tsunami d’une trentaine de mètres de haut, mais également de ravager un pétale de l’archipel de Boyn. Cette fois-ci, il venait de l’utiliser à bout portant contre le Juggernaut !

Les esprits chagrins et les végétariens avaient de quoi râler avec l’échange de ces deux brutasses. Le sol ne fut pas le seul touché par cet impact. Le pirate et son adversaire devinrent l’épicentre d’un séisme colossal qui parvint jusqu’aux abords de la forêt. La terre se fissura de part et d’autre et les arbres qui étaient enracinés depuis des centaines d’années pour certains volaient en éclats comme s’ils n’étaient rien. Le choc atteignit le château Klamely qui se trouvait en arrière-plan de la bataille, une fissure montant le long des collines environnantes. La terre se mit à bouger de manière anarchique avant d’éclater de part et d’autre dans une envolée d’arbre environnants. Les oiseaux furent probablement les seuls à s’en sortir plus ou moins indemnes pour la plupart. La forêt était en émois et disparaissait dans un périmètre titanesque autour des deux combattants. Ce fut cependant l’endroit sur lequel reposait Kain qui fut le plus touché par l’impact. Une crevasse colossale se forma sous les pieds du borgne et, malgré sa tentative de battements d’ailes et n’étant pas un oiseau, le pirate tomba dans un hurlement. Il tendit sa main en direction du juggernaut qui se trouvait au-dessus de lui comme pour essayer de l’attraper, mais il sombra dans les profondeurs de la terre. La fissure nouvellement créée était tellement profonde qu’on ne pouvait plus voir le capitaine des Dokugans. Disparut, mort ? Personne ne savait ce qui advenait de lui.

~Du côté de Lucky Hope ~

Se tenant le casque entre les mains, le mystérieux personnage poussa un cri étonnement aigu malgré le haut-parleur par lequel il ou elle s’exprimait. Ce fut à ce moment-là que Nathan et Jaimy arrivèrent. Tous constatèrent avec effroi la destruction causée par leur capitaine. Il n’y avait plus une seconde à perdre. Étonnement la magie de l’équipage opéra encore. Ils se regardèrent tous les trois les yeux dans les yeux, et d’un simple hochement de tête, se mirent à courir en direction de l’épicentre du séisme afin de retrouver leur capitaine...


@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Dim 21 Jan - 15:35






Unleash the beast


Un cratère qui a du caractère


Trouver l’endroit où se trouvait Kain était aussi difficile que de retrouver de l’eau dans l’océan. Le capitaine n’avait pas l’habitude d’être discret, que ce soit dans une situation normale ou lors d’un combat à mort avec un être gigantesque. Car oui, c’est bel et bien ce que je pouvais voir un peu plus loin. J’arrivais le plus rapidement possible, mais je venais à peine de le retrouver qu’il était déjà dans une situation très difficile. Près d’un mur en ruine, probablement depuis quelques minutes à peine, je pouvais observer de loin le fameux coup. Avec Kain, j’étais plus ou moins habitué de vivre des tremblements de terre et des séismes de tout genre. Mais aujourd’hui, c’était le résultat de la rencontre des deux opposants qui avait produit tant de dégâts. Avant même de voir le résultat, je pouvais sentir quelques goûters de sueurs froides sur mon front lors que je déglutissais un excès de salive. Les alarmes s’activaient de ma tête, mon cerveau me disait de rebrousser chemin au plus vite. Je pense même qu’une partie de moi disait de partir, me cacher sous un rocher et ressortir uniquement dans une semaine. Cette puissance n’était pas humaine… Cette créature était pire que la première ! Si elle n’était pas plus rapide, sa force brute était démentielle ! Je ne pouvais pas tout voir de l’endroit où j’étais, mais Kain semblait avoir disparu. Comme s’il avait été planté dans le sol ! Que pouvais-je faire contre une telle menace ? Kain était l’une des personnes les plus fortes que je connaissais… Et il avait été vaincu d’un seul coup ?

Ouais…. Non. Hors de question que je saute dans la mêlée.

Je… Je pense que… Que j’ai une vision… Un souvenir… Le souvenir d’une rencontre… Très douloureuse… J’avais l’impression que le combat avec Nakata me hanterait jusqu’à la fin de mes jours… Mais cette puissance… La scène devant moi me rappelait beaucoup ce que j’avais vécu. Un être d’une force colossale qui arrivait pour simplement nous détruire. Et cette fois, cette personne était un monstre sans contrôle ni même sans la moindre capacité de raisonnement… Je tentais de réfléchir : si Kain était ici, peut-être que les autres membres de l’équipage n’étaient pas bien loin. Enfin, sauf Kraehe qui retournait au navire et Heziel qui était encore introuvable… Du coup, il restait… Moi, Tony, Jaymi et Nathan… Oh punaise, ce n’était pas gagner ! Contre un tel monstre, j’imaginais l’équipage entier contre lui en même temps !

Cependant, j’avais un plan. Ce n’était pas le plus beau, le plus sage, ni le meilleur, mais c’était un plan. Si je ne fais rien, cette abomination se dirigerait vers Londo et commencerait probablement un massacre ! Je réagissais au quart de tour, profitant du moment de calme avant la tempête pour me saisir d’un énorme rocher. Enfin, un morceau du mur qui était tombé il y a quelques minutes. Puis, j’utilisais ma queue comme ressort pour le propulser directement sur ma cible ! Heureusement, ce n’était pas une cible très difficile à toucher. Mais j’imaginais que les résultats seraient mitigés, en termes d’efficacité. Mon plan était de l’attirer de nouveau dans le château, forçant une course poursuite dans le bâtiment en ruine. Avec tous les trous dans les murs, je pouvais facilement me glisser à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment. J’imaginais que le monstre tenterait de tout détruire, ce qui pouvait me laisser assez de temps pour fuir si l’on rencontrait des hommes-rats ou d’autres résidents.

C’est avec un tel plan que le rocher fut propulsé. S’il ne bougeait pas, j’étais sûr de le toucher ! Il suffirait de courir ensuite… Ce qui n’était pas toujours aussi simple qu’il n’y parait…




Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Ven 26 Jan - 11:15





DESTRUCTION.



Emilia Coffe


- Tony ! TONY !

Ils avaient été pris de surprise, tous les deux. Alors qu'ils progressaient vers l'intérieur de la forêt, et vers le Borgne dont la voix était devenue de plus en plus claire, l'environnement s'était déchaîné dans un déluge de terre, de bois et de colère. Le choc causé par la rencontre des poings du capitaine de l'équipage du Borgne et du berserker colossal avait provoqué une destruction égale à celle de Boyn... si ce n'était pire. Devant elle, la Coffe avait vu se dresser un véritable mur de poussière, une déferlante de débris en tous genres qui avaient formé une barrière quasiment opaque. Elle s'était mise à l'abri comme elle le pouvait... mais son abri n'avait pas tenu. Évitant de peu d'être écrasée par un tronc massif, elle se redressait à peine, appelant et cherchant des yeux son camarade. La forêt avait été complètement décimée. Les arbres étaient couchés, brisés. la terre retournée par endroit. L'île toute entière avait été ébranlée par l'assaut et au loin, grâce à la vue dégagée suite au face à face brutal des deux combattants, de multiples signes affirmaient l'impact colossal de l'échange. Les flots s'étaient agités aux abords de l'île, une nuée d'oiseaux gigantesque s'évaporait dans le ciel, et la poussière dégagée par l'effondrement de certains bâtiments de Londo grimpait lentement et sinueusement.

Elle devait faire vite. Elle pouvait la voir, désormais : cette créature immonde qui semblait désormais être seule, au loin. Qu'était-il arrivé à Kain ? Tout ça était catastrophique. Elle se mit donc en quête du forgeron, qu'elle rechercha via son haki de l'observation après de longues secondes passées à récupérer son calme, afin de le tirer des débris. Au moins, il était vivant... et visiblement en bon état. Restait à l'aider à s'extirper de là.


- Pendant ce temps... -


- GGGRRRRHH....

Compressant son bras de sa deuxième main libre, la chose semblait souffrir. Un rugissement plus tard, c'était un fait avéré : la frappe titanesque du Valentine D. était loin d'avoir laissé indifférent le monstrueux destructeur. Les ondes sismiques provoquées ainsi s'était propagées dans son poing, puis ses articulations et ses muscles, provoquant des dégâts nombreux que le Juggernaut ressentait désormais pleinement. Néanmoins, cela n'avait fait qu'accentuer son courroux : hurlant de rage, il frappa furieusement sur le sol, dans les fragments de roche et de bois autour de lui, tournant et retournant ce qui l'entourait sans manquer d'envoyer quelques roches en contrebas. De quoi en ajouter à la peine de l'homme séisme, déjà tombé dans l'abîme...

- RRGHH-

Ressentant un choc dans son dos avant de se retourner avec vivacité, laissant les éclats minéraux s'écraser à ses pieds, Pumori aurait certainement l'impression d'avoir envoyé une balle de golf dans un mur de briques. Derrière la vision rougie par la haine et la colère, les yeux du titan cherchèrent avidement la raison de cette agression, à laquelle ses instincts lui hurlaient de répondre promptement.


Il croisa alors cette étrange petite chose qui courait désormais dans le sens inverse, à une vitesse relativement importante. Néanmoins, si l'armoire à glace sauvage avait perdu en agilité, en souplesse et en technique, elle n'en restait pas moins plus puissante que le Coffe ne le serait jamais. Ponctuant le dos du gamin d'un féroce grognement, la bête décolla du sol en arrachant ce qui se trouvait sur ses pieds. Sa puissance et sa masse, couplées à une vigueur déraisonnée, la changèrent rapidement en un boulet de canon géant qui rattraperait bien assez tôt le Mousse. Néanmoins, celui-ci parvint à son objectif : il était entré dans les ruines de Mont-Esquieu... restait à voir si le reste de son plan marcherait. En tout cas, il avait effectivement fait gagner du temps à tous le monde.

De son côté, le ravageur aux allures de catastrophe naturelle commença à dévaster tout ce qui lui passait à portée de main. Bientôt, il se perdit dans sa rage. Si il avait le jeune zoan dans son champ de vision, il tenterait de s'en prendre à lui : autrement, il continuerait à frapper dans les murs, à détruire des pièces entières d'un simple geste, jusqu'à ce que l'intégralité de la bâtisse se soit effondrée... qu'il fut encore dedans ou non n'avait aucune sorte d'importance. Il en faudrait bien plus pour espérer se débarrasser de lui. Et c'est ainsi qu'à chaque coup de poing, à chaque piétinement, à chaque coup de tête, l'endroit s'écroulait de plus en plus. Des pans entiers de la forteresse s'affaissaient sur eux-mêmes, de nombreuses pièces se retrouvaient enterrées en l'espace de quelques instants, tandis que la boule de fureur continuait à frapper inlassablement, sans montrer de signe de fatigue. À chaque seconde de plus passée dans les lieux, le p'tit rouge augmentait ses risques de trouver une fin prématurée et violente. Pumori s'en sortirait-il seulement ?




HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori. [+Kraehe]

Le tour de Tony étant passé, je me suis permis de MJser un peu !
Emilia cherche Tony dans les décombres de la forêt. Tu n'as subi aucune blessure, y'a juste un arbre qui a du te tomber de traviole dessus mais rien de grave te concernant ! De ce fait, Emilia ne prend pas immédiatement part au combat.

Kain, si tu es en contrebas, quelques rochers te tombent sans doute sur le museau.

Juggy, quant à lui, se lance à la poursuite de Pumori et commence à pulvériser ce qui reste du château. Pumo a grosso modo gagné un tour avec son subterfuge, mais les dégâts causés par la bête sont très importants dans le décor.


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mar 30 Jan - 0:25





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Le capitaine pirate était bien incapable d’arrêter sa chute en l’état. Le cataclysme qu’avait provoqué l’échange de leurs coups avait été bien plus dévastateur que ce à quoi il s’attendait. Son bras était endoloris par l’assaut et une vive douleur lui tiraillait actuellement le bras. Aussi, Kain se rappela momentanément les entraînements terrifiants que lui avait infligé son papy lorsqu’il était petit. Notamment d’un épisode où il avait dû escalader une montagne avec un seul bras, l’autre étant accroché dans son dos avant d’être jeté dans un précipice avec pour seule récompense le sourire narquois de son vieux.

Mais le temps avait changé et Kain n’était pas prêt d’abandonner aussi facilement la bataille ! Il arma son poing derrière lui, le chargeant très légèrement de Gura avant de frapper dans une paroi qui se trouvait à proximité. Son poing s’enfonça et l’utilisation du pouvoir de son fruit provoqua suffisamment de tremblements pour lui permettre de l’enfoncer dans la terre molle et chaude sans la réduire en miette comme il était de coutume avec le Dokugan. Cela lui permit momentanément de ralentir, puis de stopper in fine sa chute. Son bras enfoncé ainsi dans la paroi faisait preuve d’une vigueur inouïe. S’il n’était pas capable d’utiliser son esprit du muscle, son épaule se serait aisément disloquée dans la chute. Mais ce qui devait arriver arriva. Dans ce qui pouvait s’apparenter à un acharnement effréné, une chute de pierres et de troncs d’arbres étaient en train d’arriver. Kain posa ses pieds de part et d’autres de son bras qui était enfoncé. Son bras était encore trop faible pour pouvoir écarter ou briser les objets tombant. Il avait cependant une technique dans son arsenal qui faisait l’affaire dans une telle situation.

Ses muscles gonflèrent instantanément et se bloquèrent à ce qui pouvait s’apparenter leur apogée. Lui qui ressemblait déjà à un gorille prenait désormais l’apparence d’un véritable monstre de muscles. Il s’agissait du Jouheki, une technique qui s’apparentait de très près au fameux Tekkai des gouvernementaux. Grâce à son esprit du muscle, il était ainsi capable de rentrer dans une étrange stase qui le rendait très résistant aux attaques classiques. Une simple chute d’arbre pour Kain n’était finalement qu’une broutille pour lui. Bien qu’il n’y avait pas la force contondante nécessaire pour pouvoir briser ces objets, il sembla qu’ils heurtèrent un véritable rocher dans les entrailles de l’île. Les objets divers continuant ainsi leur chute inexorable alors que le borgne était toujours accroché à sa pauvre paroi. Il dû attendre quelques secondes supplémentaires avant de finalement constater que plus aucun objet ne s’apprêtait à tomber davantage en sa direction. Il inspira un grand coup, il ne lui restait plus qu’à remonter à la surface… Ce qui n’était peut-être pas une si mince affaire au final. Cela allait lui prendre du temps. Temps dont il manquait.


@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Jeu 1 Fév - 20:33






Unleash the Beast


La fièvre de la danse


Ce n’était finalement pas très difficile d’obtenir l’attention d’un tel monstre. Pas besoin de lui crier des obscénités, pas besoin de lui tirer la langue, même pas besoin de dire que sa mère est tellement grosse que Grand Line n’était pas assez grande pour lui servir de ceinture ! En même temps, c’était très facile de voir que la créature était principalement motivée par une soif de destruction et par sa grande colère. Je n’étais donc pas réellement surpris de le voir se lancer à mes trousses et je commençais déjà à m’enfuir dans les ruines du château. Un rugissement plus tard, je savais qu’il se retrouverait bien vite derrière moi. C’est ça le truc quand on est fort : on ne court pas très vite, mais on peut se lancer dans une charge très facilement !

Derrière moi, un bon nombre de murs, de piliers et de statue étaient décimés. Le fracas de la pierre, le craquement sec du bois, la torsion du métal… J’étais bien content de ne pas entendre l’émiettement de mes os ! De toute ma vie, je ne pensais pas avoir vu quelque chose avec une force brute aussi importante ! Kain était assez bourrin, mais sa force titanesque pouvait s’expliquer par l’entrainement et aussi par ses pouvoirs. Mais ce monstre… Il y avait bien Heziel qui étaient super fort aussi. D’ailleurs, en pensant à lui, je remarquais un truc… Ils n’avaient pas un peu la même coupe de cheveux, lui et le monstre ? Est-ce que c’est une coïncidence ou…

Un nouveau hurlement se fit entendre, ce qui coupa net ma réflexion. Je devais rapidement quitter cet endroit. Si ce n’était pas les décombres qui pouvaient me tomber sur la tête et les habitants en panique du château, ce serait le monstre qui me chassait qui aura ma peau ! Et puisque je n’avais pas envie de devenir un liquide, je devais semer ce monstre. J’avais des billes, mais je me doutais qu’elles puissent ralentir le mastodonte. Elles seraient réduites en miettes sous ses pieds ! Et si je lui lançais de toutes mes forces, je ne sais pas si elles traverseraient la peau probablement épaisse du monstre. Je devais utiliser ma vitesse et l’élément de surprise pour me sortir de ce pétrin. Je décidais alors de jouer le grand jeu. Rapidement, je sortais un bonbon que je plaçais dans ma bouche sans le croquer. Ce serait pour plus tard. Ensuite, je me concentrais pour utiliser une de mes bottes secrètes : le Zanzō dansu. Le plus grand risque était de tourner autour de la créature voulant ma destruction. Mais avec toutes les Pumori imaginaires visibles, pouvait-il vraiment trouver le bon ?

Dès qu’il avancerait vers moi ou l’une de mes sept illusions (un à chaque point cardinaux et un à chaque intersection (nord-est, sud-est, ect)), je bondirais vers l’arrière tout en croquant la friandise que je possédais. Alors que son attaque serait enclenchée, je n’avais qu’à me diriger vers la sortie : un pan de mur éclater vers le sud. Si le monstre était intelligent, il devinerait que j’étais donc la cible la plus près de la sortie. Et après ce fameux bond, je donnerais dix petits coups au sol pour me déplacer sans être aperçu. Je pensais peut-être me cacher sur le toit ou, si j’étais repérer, fuir une nouvelle fois. Mais cette fois, la forêt me semblait plus sécuritaire. Je devais simplement ne pas me diriger trop près du cratère… Ce serait bête que Kain retombe lorsqu’il sortirait de ce trou !

Ou pire : que l’on me donne un coup de pied au torse pour que je tombe dans le trou sans fond !






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 3 Fév - 4:44

Unleash the Beast


Face the Apocalypse





Tout s'était passé très vite : Le sol s'était mis à trembler avec une telle violence que l'air lui même semblait s'être solidifié. Puis la terre s'était soulevée et, tel un raz de marée, avait déferlée sur les deux pirates, les noyant sous un déluge informe de rocs et d'arbres. Tony tentait tant bien que mal de protéger Emilia de l'enfer qui s'abattaient sur eux lorsque venu de nulle part, un curieux bonhomme aux longs cheveux argentés traversa les airs en hurlant de détresse avant d'atterrir dans les bras du forgeron. La seconde de surprise qui résultat de cette rencontre impromptue suffit à déconcentrer le grand blond qui fut submergé par le cataclysme.

Quant l'enfer cessa, Tony était purement et simplement enterré vivant sous une montagne de troncs et de rochers, et avait la très nette impression d'être une brique au pied d'un mur (c'est d'ailleurs au pied du mur qu'on voit le mieux le mur). Ne sachant différencier le haut du bas et ne pouvant prendre un appui convenable, il lui était impossible de se dégager, du moins sans écraser le vieil homme enseveli avec lui, ou risquer de faire s'écrouler la masse de débris qu'ils avaient au dessus de la tête. N'ayant que la place de remuer les orteils et la nuque, il vérifia que tout était en place, et fut soulagé de ne compter aucune blessure sérieuse. La malédiction du forgeron lui avait encore une fois sauvée la vie. Il s'adressa alors à l'infortuné bonhomme qui lui était tombé dessus comme une pomme de pin.



"La vache... Rien de cassé ?"

"Sans déconner, c'est quoi ce chantier ?!? J'étais tranquillement en train de cueillir des champignons, et là, BOUM !!! La moitié de la forêt qui fout le camp..."


"Ah ça... quant on connaît pas, il faut se méfier avec les champignons..."

La façon de s'exprimer du vieillard déclencha un déclic dans la mémoire de Tony.

"Dis moi... Tu serai pas le grand frère du duo comique là ? Chi et Chon ?"

"Chi et Che ?!? Oui, comment vous le savez ? Je m'appelle Poi."

"On s'est croisés en ville, ils m'ont dit que leur grand frère était dans la forêt... Mais on s'en fout de ça ! T'as vu ce qui a provoqué tout ce merdier ?"

"Ah ça oui, et de trop près si vous voulez mon avis ! J'ai passé la nuit planqué sous une souche de platane pour échapper aux bestiaux bizarre qui sillonnent l'île, alors je peux vous dire que j'ai comparé : Ce monstre là n'a rien à voir !!! Vous avez entendu ce rugissement ??? Ça a dut porter jusqu'à Red Line...
Faudrait vraiment être idiot pour s'approcher de ce truc... D'ailleurs, je me demande ce qui est passé par la tête du gros mec avec un cache-œil qui lui a sauté dessus ?! Enfin, à part sa colonne vertébrale, j'entends...
"


"Kain ??? Voilà qui explique tout..."

Le Gura no Ningen était sur place, et la vague de destruction qui s'était abattue sur l'île était donc le fruit de sa rencontre avec cette créature encore hypothétique. Ainsi donc, c'était encore une fois la faute de Kain ! Mais Tony n'eut pas le loisir d'y réfléchir d'avantage. La voix d'Emilia lui parvint à travers la masse de décombres minéraux, et avec le concours de la charpentière, les deux hommes eurent tôt fait de se dégager. Le spectacle de désolation qui s'offrit aux yeux du forgeron le laissèrent sans voix, ébahi par tant de carnage. Boyn, à côté, c'était de la rigolade. Le grand blond pensa aussitôt que rien ni personne ne pouvait survivre à ça...

Puis il le vit, traversant les centaines de mètres comme on saute une flaque d'eau, se ruant sur les ruines du château, pulvérisant les murs de pierres comme s'ils étaient faits de papier.

...Là, s'en était trop. Il y avait un portail démoniaque ouvert quelque part sur cette île de malheur, ce n'était pas possible autrement...

"Ah nan mais vous vous foutez d'moi ..."

La lassitude, les courbatures et le poids des efforts qu'il avait fourni jusque là pesèrent tout à coup beaucoup plus lourd sur les épaules démesurées du Stronghold, qui se sentit soudain ridiculement faible et petit face à la montagne qui se dressait devant lui. Il le sentait, la puissance de ce nouvel adversaire dépassait de loin tout ce qu'il avait put connaître. Poi, quant à lui, s'était promptement relevé, épousseté, avait relevé le bas de sa longue robe brune, et prenait déjà ses jambes à son cou en traçant la route vers la ville.

"Nope, très peu pour moi ! Demandez moi des renseignements sur les traces de sanglier et les variétés de champignons tant que vous voulez, mais ça, ça n'a rien à foutre dans une forêt, c'est pas mon rayon !"

Et en moins de temps qu'il n'en faut à un courtier pour perdre vos économies, il avait disparu, permettant à Tony de réfléchir tranquillement à la manière dont il pourrait bien s'y prendre pour terrasser ce titan sorti de nulle part...

"Où est Kain ?"

Cette pensé frappa le forgeron comme un éclair. Poi avait dit que le borgne s'en était pris au mastodonte, mais il n'était visible nulle part sur ce paysage désormais quasi lunaire. Emilia désigna du doigt le cratère fumant qui s'étendait un peu plus loin, et le blondin compris dans la foulée ce que cela impliquait : Le capitaine s'en était pris une. Ce simple fait déclencha un frisson dans l'épine dorsale de Tony qui se précipitait déjà à la rescousse, Emilia sur ses talons. Arrivés au bord du trou béant qui déchirait la croûte terrestre comme une vilaine balafre, le duo tomba nez à nez avec Jaymi et Nathan, chiffonnés eux aussi à la suite du tsunami terrestre. Tous les regards plongèrent dans les abysses pour y découvrir un Kain peinant à remonter, le bras enfoncé dans la terre, et les quatre pirates lâchèrent de concert un soupir de soulagement avant de se retourner vers le mastodonte qui continuait, au loin, de piétiner méticuleusement ce qu'il restait du château. Il fallait agir vite, mais il fallait aussi agir intelligemment. Plissant les yeux, Tony pris quelques secondes pour analyser les mouvements chaotiques du monstre enragé. Il faudrait agir vite.

"Ce bestiau est balèze... Si Kain a pas réussi à l'étendre, c'est pas la peine l'attaquer un par un, on va se faire éclater. Mais il a pas l'air super coordonné, alors y'a peut-être moyen de le déséquilibrer. Si on se agit tous ensemble..."

L'artisan ne termina pas sa phrase, se contentant d'un regard inquiet à l'adresse d'Emilia. Si la puissance brute du capitaine n'avait pas suffit, alors même avec une cohésion de groupe parfaite, les chances de venir à bout d'une telle force de la nature se situaient quelque part entre "minces" et "nulles".
Pris d'une soudaine inspiration, le forgeron tendit la main vers Nathan.

"Nathan, donne moi ta pioche ! "

Après avoir levé un sourcil broussailleux, le nain obtempéra. Instinctivement, Tony se mit à distribuer les ordres comme un chef d'atelier distribue les consignes de montage.

"Merci ! Maintenant, si tu pouvais courir jusqu'au navire et me ramener autant de boulets de canon que possible, je crois que je peux bricoler un truc qui nous aiderait... Si je suis encore en vie d'ici là.
Jaymi, j'espère que t'as changé tes cordes, parce que c'est le moment de faire cracher les watts !!! Si jamais il lui prend l'envie d'aller faire un tour en ville, il y aura des centaines de morts, alors rends le sourd et aveugle à toute autre chose en mouvement. Avec Emilia, vous êtes bien plus forts et rapides que moi : lancez-lui des trucs sur la courge, mais évitez autant que possible de l'engager au corps à corps ! Soyez plus malins que lui, ça devrait pas être compliqué. Dispersez vous, tournez lui autour et essayez de gagner du temps pendant que je sors Kain de là !
"


Les forbans opinèrent du chef, et chacun partit au pas de course. Sans perdre une seconde, Tony dégrafa la ceinture qui maintenait sa veste close, puis en noua solidement l'extrémité au manche de la pioche, confectionnant ainsi un grappin de fortune, avant de sauter dans le vide. Durant sa chute, il le fit tournoyer avant de l'envoyer dans la paroi où il se ficha profondément. Le forgeron resserra sa prise autour de la fibre de lin et, désormais bien arrimé, fondit sur Kain tel un singe au bout d'une liane, en lui tendant sa main libre.

"C'est pas le moment de glander, on a besoin de notre capitaine !!!"

Le plan était simple : arracher le capitaine au mur de terre, et profiter de l'élan pour se propulser mutuellement vers le sommet, en s'aidant au besoin du Hot Road. Une fois sortis, les deux pirates pourrait prendre le temps de souffler, et réfléchir à un angle d'attaque.
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Dim 4 Fév - 19:12





DESTRUCTION.



Emilia Coffe & Jaymi Andriks


- Facile à dire, hein !

À dire vrai, Emilia se sentait profondément mal à l'aise. C'était peut-être à cause du fait que Kain était en train de remonter une crevasse qui semblait toute prête à l'emmener droit en enfer... ou encore parce que la créature qu'elle observait au loin détruisait ce qu'il restait du château comme un chien de chasse qui s'enfonce dans un château de carte ? Peut-être était-ce la voix furieuse qu'elle ressentait du fond de cette chose, mais qui lui semblait étrangement familière... pas comme si elle l'avait déjà entendu. Plutôt comme si elle connaissait des voix similaires. Cela lui rappelait Mormoilnoeud... c'était totalement inexplicable. Elle ne comprenait pas en quoi cette abomination pouvait bien lui sembler si proche alors même que son essence lui semblait inconnue. Jetant un coup d'oeil au musicien qui acquiesça, tandis que le Stronghold se jetait dans la gueule du loup pour sauver le Valentine D. , elle n'obtint de lui qu'un hochement sec de la tête. Jaymi était prêt à en découdre et avait d'ores et déjà dégainé sa guitare électrique.

- RAAAHHHHH !

Dans le peu de ruines qui restaient du château, la situation devenait tendue pour le jeune mousse. Usant de son adresse et de sa petite taille, il parvenait tant bien que mal à esquiver les poings puissants et vindicatifs de la chose. Néanmoins, un constat amer pourrait rapidement illuminer son esprit d'une lumière bien glauque : malgré sa taille, la bête n'était en aucun cas pataude... et si son manque cruel d'intellect l'empêchait de réaliser des mouvements complexes, elle n'en restait pas moins incroyablement vivace ! Lorsque les différents Pumori apparurent, brouillant sa vision, le mastodonte souffla sa colère avant de frapper de toutes ses forces dans l'un des mirages. Si le coup n'avait pas atteint le p'tit rouge, il n'en restait pas moins que l'onde de choc dégagée l'atteindrait sans doute... comme celle des deux coups suivants : sans pour autant remettre sa sécurité en cause, il n'en restait pas moins que ce serait comme être bousculé par des rafales de vent d'une violence inouïe. Voyant que ses mains attrapaient du vide, que ses doigts s'enfonçaient dans les dalles, et alors même que le bâtiment tout entier s'affaissait sur lui, le Juggernaut sembla s'animer d'une furie nouvelle. Hurlant si fort qu'on l'entendrait sur toute l'île, il leva ses deux poings au dessus de sa tête. Les premiers débris commençaient à tomber sur lui lorsque le marteau de chair s'abattit avec une puissance monumentale au sol.

- BWWWAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRHHHH !

Le reste fut un carnage sans précédent pour tout Sobel.

L'onde dégagée par la puissance brute de la créature, qui venait de mettre toute sa force dans le coup, souffla littéralement le château comme si on y avait lâché une véritable bombe. Les débris qui lui tombaient quelques secondes plus tôt sur le coin de la gueule s'envolèrent dans les cieux, comme si la bâtisse entière avait été prise d'une violente éruption explosive. Le château de Mont-Esquieu fut définitivement rayé de la carte, avec ses habitants paniqués et ses secrets enfouis. Quant à Pumori ? La bête l'avait perdu de vue, mais une chose était certaine : quelques furent ses précautions, il ne pouvait pas fuir une destruction si massive. Même en trouvant un abri, il aurait sans doute été soufflé par le choc, subissant cette fois une déconfiture bien plus douloureuse... du côté de Tony et de Kain, des craquelures inquiétantes commenceraient à apparaître autour d'eux, signifiant que la faille risquait de s'élargir d'un instant à l'autre. Ils n'avaient plus qu'à prier pour que le Hot Road du Stronghold fasse l'affaire, car rien n'était moins sûr que la prise du grappin de fortune installé un peu plus tôt.

Jaymi était resté pantois devant une telle déferlante de force brute. Il n'avait jamais vu pareille destruction. Du moins, pas sans prix. Et voilà désormais qu'au cœur d'un cratère nouvelle formé, la créature se redressaient en grognant. Si il n'avait pas été fin observateur, il aurait bien eu du mal à déceler l'inconfort dans son bras gauche, qui commençait d'ailleurs à s'estomper. Malgré sa puissance, Kain n'avait pas réussi à handicaper le géant de colère de façon définitive. Néanmoins, les Dokugan gardaient pour eux leur intellect, les résultantes du choc entre le Borgne et le monstre... ainsi que leur unité. Il leur faudrait clairement jouer d'intelligence, ou de la force de leur leader, si ils désiraient l'emporter. À partir de maintenant, chaque erreur pouvait devenir fatale dans ce combat. Un coup direct signifiait un aller simple dans les bras de Morphée, si ce n'était pire. D'ailleurs, le chef des forbans pourrait aisément en témoigner à cause des sensations dans ses bras pourtant plus solides que le titane le mieux travaillé.

- Fuck... move out, mec ! Qu'est-ce que tu attends ?!

Reprenant sa course, tentant d'éloigner le colossal char d'assaut vivant des deux pirates en train de remonter la crevasse, il glissa sur le sol avant de sortir sa guitare électrique. La faisant tournoyer dans ses mains, il la récupéra dans un crissement musical avant de se tourner vers la bête qui l'observait déjà, à deux doigts de se jeter en sa direction.

- Bouffe moi ça, Shithead !

Un riff puissant, vivifiant et explosif s'échappa de son instrument, emplissant l'air et supplantant le bruit lancinant des décombres continuant de s'écrouler et des derniers débris s'écrasant au sol. Le Juggernaut perdit totalement le contrôle du peu de retenue qui lui restait : ce son insupportable, mêlé à toutes les voix que son Haki de l'observation lui faisait entendre, devint tout bonnement impossible à subir. Un rugissement marqua le passage du titan dans une colère encore plus noire, alors qu'il avalait la distance le séparant du zicos au travers d'enjambées surpuissantes. Serrant les dents le guitariste accentua le son alors que l'impact semblait imminent. Les carottes étaient-elles cuites, cette fois ?

Alors qu'il commençait à sérieusement penser que sa vie risquait de se terminer de façon plutôt brutale, constatant que malgré la possibilité qu'il avait de passer sous les jambes du géant il risquait fort de ne pas avoir le temps de le faire proprement, la providence lui offrit le salut tant attendu. Un pan de mur relativement épais s'enfonça dans le crâne du monstre furieux, qui se retourna après avoir porté un coup approximatif vers le joueur de gratte. Si il n'était pas encore assez gavé de subir ce genre d'assauts à distance, alors ce serait sûrement le cas désormais ! Jaymi, de son côté, avait réussi à amortir le choc : projeté par la vague de force brute dégagée par l'impact, il parvint néanmoins à se mettre momentanément à l'abri et hors de vue, caché derrière la carcasse d'un arbre épais et fendu en deux.

- Hé, par ici !

Emilia ne croyait pas si bien dire. Pour sa part, elle avait progressé vers le cœur de l'île, soit vers les restes de la forteresse désormais réduite en miettes. Lorsque le Juggernaut sauta, elle resta pantoise de constater qu'il arrivait droit sur elle. Un simple saut... heureusement pour elle, elle n'était pas en reste ! Sautant sur le côté, observant les frappes chaotiques de la chose avant qu'elles n'arrivent dans le monde réel, elle esquiva la majeure partie de la contre attaque et parvint même à glisser un puissant coup de pied dans l'épaule droite du gigantesque berserk. Cela étant, la douleur dans sa cheville lui indiqua rapidement que c'était une très mauvaise façon d'envisager le conflit : elle avait la force de le gêner, certes. Mais son propre corps tiendrait-il, face à ce bloc de béton armé mobile ?

- KKRRRHHHHHHH...!

Puis vint le drame. Réagissant une seconde trop tard, malgré le fait que l'attaque fut prévisible, elle ne pu que garder de ses bras et serrer les dents. Le choc fut d'une violence qu'elle n'avait jusque là jamais expérimentée, en aucun cas. Le dos de la main massive du ravageur la percuta brutalement, l'envoyant s'écraser comme un boulet de canon de l'autre côté même de la crevasse. Elle fit plusieurs roulade et tonneaux, se stabilisant pendant quelques instants, avant de perdre totalement le contrôle de la situation. Sa tête lui tournait, le goût ferreux du sang emplissait sa gorge de façon pernicieuse, et les sons devinrent rapidement un fouillis inaudible, une mélasse sonore impossible à consommer. Un énième choc lui fit perdre connaissance alors qu'elle s'enfonçait dans un tronc d'arbre : victoire par KO pour le béhémoth, qui n'avait eu besoin que d'une attaque puissante pour envoyer la jeune Coffe dans les vapes.




HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori. [+Kraehe]

Le Juggernaut souffle complètement le château après que Pumori ait commencé à s'enfuir, le prenant dans l'onde de choc dégagée par sa force (et ça pique assez sévèrement). La faille risque de s'agrandir, et les appuis de Tony et Kain risquent de céder : gambatte, Tony !

Jaymi reprend l'attention du monstre au travers d'un bon riff. Lorsqu'il va se faire démolir, Emilia attire à son tour le mastodonte avec un lancer de mur. Cela étant, ça s'avère cher payé pour elle : elle subit un assaut furieux et en sort KO. Reste à voir si elle se relèvera plus tard.


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Jeu 8 Fév - 10:11





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain était toujours en train de galérer avec sa remontée, mais l’équipage en qui il avait une confiance absolue avait su ne pas le décevoir une fois de plus. Tony se jeta dans le vide et s’accrocha avec un certain maestro non-loin de Kain afin de l’aider à s’extirper de cette impasse. Souriant, le borgne sentait que les picotements dans son bras suite à cet échange avec le colosse étaient en train de disparaître. Tandis que les deux comparses étaient en train de se mettre en place pour s’extirper de cette crevasse mortelle, on pouvait remarquer le regard hagard du capitaine pirate. Etait-il contre tout et pour tout en train de réfléchir à… un plan ?!

Malgré les secousses provoquées par le titan qui leur faisait face, grâce à l’aide de Tony, Kain parvint sans encombres jusqu’à la sortie de la fissure terrestre et il put finalement constater le désastre qu’il avait causé en si peu de temps. C’était avec un certain effroi que le pirate voyait avec quelle aisance ce monstre était capable de réduire en charpies un tel édifice sans l’aide d’un quelconque fruit. De la puissance brute à l’état pur qui devait être mis en déroute coûte que coûte. Peu importait si les habitants de ce village se retrouvaient sans le toit. Mieux valait les retrouver vivant que mort et le pirate se sentait étrangement responsable pour les sévices de ce monstre. Quelque chose de familier lui faisait un léger « tic » dans l’esprit malgré sa première rencontre avec cette bestiole.

Kain:Je vais le ralentir quelques instants. Je vais utiliser une nouvelle technique pour lui régler son compte. Empêchez le d’aller sur le village pendant ce laps de temps, je m’occuperai du reste ! Fuyez tant que vous le pourrez ! Agrippez vous, c’est un ordre!

Kain étendit ses bras de part et d’autres et se mit légèrement de profil, se tournant en direction du colosse. Sa veste qu’il avait toujours posé sur les épaules s’envola sous ce léger mouvement dévoilant le corps saillant recouvert déjà de cicatrices diverses dont il avait hérité depuis les débuts de son entraînement jusqu’à aujourd’hui. Le pirate avait légèrement fléchit ses jambes avant de fermer son poing droit et leva sa main gauche au-dessous de sa tête tout en fixant toujours le juggernaut.

Kain: Gura gura no seiken.

Ses métacarpes de la main gauche se mirent en mouvement, mais d’une manière particulière. Peut importait ce que faisait l’équipage à ce moment-là, ils avaient dû ressentir comme une étrange pression, comme si quelque chose venait de saisir leur être entier à cet instant précis. Nul doute que les paroles de leur chef allait prendre tout son sens à cet instant précis. Mais à peine avaient-ils eut probablement le temps de s’en rendre compte que le borgne avait terminé « d’agripper » ce quelque chose. Le pirate abaissa alors violemment son bras dans un « Uryaaah » qui ne laisserait probablement pas le juggernaut indifférent. La totalité de la zone dans laquelle ils se trouvaient allant par-delà le château et entamant largement ce qui restait de la forêt furent s’en dessus-dessous… Littéralement. Hormis le capitaine qui restait bel et bien en place tout ce qui se trouvait largement dans les alentours sembla comme perdre l’équilibre. Soudainement, alors qu’ils étaient bel et bien sur la terre ferme, leur tête se retrouvait vers le bas, les arbres étaient déracinés, les ruines du château étaient subitement dans les airs. Et automatiquement, le juggernaut était devenu une cible momentanément facile.

Kain: Gura gura no YAMA !

Le pirate frappa le sol et ce qui en sortit aurait probablement tué insidieusement un être humain banal qui aurait été bel et bien sans défense face à un tel enchaînement de techniques. Des pics de roches sortirent tel une marée de serpents qui auraient attendues le bon moment pour venir déloger leur proie, s’élevant toutes avec pour seule optique de terrasser le monstre qui leur faisait face. L’enchaînement des attaques avait été naturel, très peu de temps s’était ainsi écoulé entre les deux techniques et l’effet de surprise allait probablement jouer. La rangée de pics avait pour but second, après effectivement une tentative pour le blesser, de le repousser le plus loin possible. En effet, Kain était devenu suffisamment fort pour le faire se déplacer aisément sur une distance d’un bon kilomètre s’il ne réagissait pas. De son côté, le pirate ne prit pas le temps de regarder ses compagnons et de voir s’ils allaient bien, l’heure n’était pas aux inquiétudes.


Kain: Préparez-vous ! Il me faut désormais un peu de temps ! Après quoi… Fuyez et protégez les habitants!

Kain recroquevilla à nouveau avant de s’affaisser, légèrement penché en avant. Il avait ses deux poings fermés, paume vers le ciel et touchait presque ses genoux avec ses coudes. Ainsi semi-roulé en boule il se focaliser un maximum afin d’utiliser le plein potentiel du fruit des secousses. De la sueur commençait à perlait de son front sous l’effort, cet exercice était l’un des plus durs qu’il n’avait jamais fait jusqu’à aujourd’hui. Pire encore, il ne l’avait jamais montré à son équipage, pas même à Heziel.


@Heziel Coffe



Kain sort, il vous fait une washmachine et lance une montagne de pics à l’attention du juggy avant de se mettre en position de l’homme constipé.
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Ven 9 Fév - 20:10






Unleash the Beast


Je crois que c’est pas censé être comme ça…


Bon, le plan n’avais pas exactement fonctionné comme prévu… Mais l’avantage était simplement que j’étais encore en vie ! Enfin, je crois… Ceci dit, il y avait un petit problème qui se présentait… Mais je remonte un peu dans le temps pour expliquer ce qui s’est produit.

Le monstre était fort et rapide, beaucoup plus qu’on ne pourrait le croire. Heureusement, j’avais pris mes précautions ! Ma stratégie reposait surtout sur la confusion, ce qui fonctionnait très bien ! Enfin, dans la mesure où il était trop stupide pour comprendre que la majorité des Pumori(s) devant lui étaient des faux. Malheureusement, cette créature était tellement forte que ses attaques créaient des ondes de choc. Pour ne pas dire que ses attaques résonnaient sur son environnement. Des bourraques se levaient avec chaque coup, ce qui me fit perdre pied. Mais pire encore, ce petit jeu que nous jouions était très dangereux pour moi… Tout ce qui nous entourait pouvait s’écrouler ! Et malheureusement, c’est ce qui se produisit très rapidement…

Le constat était clair : je ne fais simplement pas le poids face à cet adversaire aussi coriace. Me préparant au pire, c’est-à-dire une attaque directe de ce mastodonte pendant que, je me plaçais en position défensive. Tentant une nouvelle fois d’activé le fameux haki, je plaçais mes bras en croix pour bloquer les futures attaques. Tête caché derrière mes deux bras, j’espérais que ce soit suffisant pour résister à cette attaque. Cependant, le coup ne vint jamais réellement. Alors que mon corps reculait, causé par la puissance du vent dégagé, ce fut les différents débris qui m’atteignirent. Mais malgré mes meilleures tentatives, mes bras n’étaient pas aussi solides que le corps de Tony et je ressentais déjà la douleur parcourir mon corps. Mais mon entrainement portait ses fruits : contrairement aux attaques du chasseur de prime, rien ne semblait être cassé.

Mais alors qu’une douleur indescriptible me fit pousser un cri de colère, mon hurlement était beaucoup plus faible que celui de la bête effectuait au même moment. Des larmes des coulaient des yeux alors que je poussais plusieurs jurons :

-Saperlipopette ! Punaise ! Ventre-saint-gris ! Christophe !

Alors que notre adversaire bondissait plus loin, je regardais derrière moi. Si mon corps était meurtri, il y avait un endroit où je n’étais pas habitué d’être touché. Je regardais donc, avec un regard empli de colère et de douleur, l’énorme morceau de pilier qui était tombé sur ma queue de panda roux. Mon premier réflexe, principalement causé par la surprise et la panique causé par cette attaque, était de tirer sur ma queue afin de la libérer. Cependant, plutôt que de ce dépêtré de ce problème, celle-ci semblait s’allonger tout en devenant de plus en plus fine. Ce n’est qu’après avoir retrouvé mes esprits que je poussais ce débris pour ensuite observer les dégâts. Je pouvais toujours la bouger, bien que c’était très étrange… En quelques instants, je réfléchissais aux différentes possibilités qui s’offraient à moi. Tant de potentiel ! Bien que j’aurais bien apprécié que ce soit fait sans la moindre douleur. Et contrairement aux autres tentatives que j’avais effectuées auparavant, mon corps demeurait stable !

J’avais déjà fait des tests pour tenter de changer de forme, en tant qu’hybride. Malheureusement, rien qui ne pouvait durer plus que quelques millisecondes. Mais cette fois, je conservais cette nouvelle forme sans effort ! Ma réflexion fut coupée court par un avertissement, lancé par le capitaine. Je pouvais déjà imaginer les ravages qui seraient causés ici. Puisque je me sentais complètement inutile, je préférais donc quitter les décombres et suivre le conseil de Kain. Je n’étais pas du genre à m’enfuir simplement parce que j’avais peur, mais je n’étais pas assez téméraire pour rester entre deux puissances titanesques !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 10 Fév - 5:16

Unleash the Beast


Parce que le Monde Bouge





Lorsque le grappin de fortune se décrocha bêtement de la paroi terreuse, sous les effets d'une secousse d'origine inconnue mais aisément devinable, Tony sentit ses entrailles se dérober sous l'effet de la perte d'élan et du déséquilibre qui s'ensuivirent, ce qui lui arracha une grimace improbable. Néanmoins, son rictus de surprise se mua rapidement en expression de détermination. Il réagit promptement, envoyant toute la puissance à sa disposition dans ses jambes pour lutter contre la gravité, entraînant avec détermination (et un cri de rage) son capitaine qui comptait sur lui.

"Hot Roaaaaaaaaad !!!"

Mettant en application la technique qu'il avait développé avec Heziel, il bondit sur l'air, chaque pas retentissant comme un coup de fusil. Autant sortir de la faille fut relativement facile, autant l'atterrissage fut quelque peu hasardeux... Mais quelques roulés-boulés plus tard, les deux pirates respiraient l'air libre, prêts à en découdre (Tony respirait plus fort que de raison tout de même : c'est qu'il pèse son poids, le borgne !!!). Les deux colosses eurent un instant d'abattement devant le déferlement de puissance déchaînée par le mastodonte, qui dominait ce combat de la tête et des épaules, au sens propre comme au figuré.

Le Valentine D. exposa son plan, brièvement mais clairement, et le Stronghold ne se le fit pas répéter deux fois : Le temps allait méchamment se gâter dans les minutes qui venaient, et mieux valaient pour les simples mortels de laisser les deux forces de la nature s'expliquer entre eux. C'est avec un goût amer de défaite et d'impuissance dans la bouche que le forgeron se rendit à l'évidence et opina du chef pour signaler son obédience à son capitaine. Tony bondit aussitôt pour s'éloigner autant que possible du Gura Gura no Ningen qui allait bientôt devenir l'épicentre d'un chaos sans nom...

… Lorsque du coin de l'œil, il vit Emilia se prendre un revers de main patriarcal qui lui fit mal sur plusieurs générations. Les yeux écarquillés de surprise et d'horreur, le forgeron ne put retenir un hurlement tandis qu'il se jetait sur la pauvrette qui traversait arbres et rocs tel un missile.

"ÉMILIAAAAAAA !!! "

Usant de l'équivalent du Soru (qu'il avait appelé Hot Pulse, histoire de varier), le grand fut sur elle au moment où le Borgne déclenchait sa technique. Le blond sentit quelque chose en lui être happé par une force invisible, comme si un crochet le tirait par le nombril depuis son dos. Instinctivement, il agrippa la frêle brunette évanouie et s'enroula autour d'elle.

La suite fut un tel chaos que le décrire avec précision serait aussi long que fastidieux. Toujours est-il que lorsque Tony se releva, il eut la nette impression de sortir d'une essoreuse. Baissant les yeux sur le corps meurtri mais néanmoins toujours entier de la charpentière, il sentit plus qu'il ne vit les gouttes de son propre sang ruisseler sur la belle endormie telle la pluie sur une fleur abandonnée. Il avait tout encaissé pour elle. Sa vue se brouilla momentanément. Alors qu'il se sentit défaillir, son esprit se raccrocha in extremis et, porté par sa prodigieuse endurance, il parvint à repousser la douleur. Au loin, il devina la silhouette trouble du géant qui encaissait la seconde attaque de l'homme sismique, ne voyant qui prenait ou non l'avantage. C'est alors que la voix de son capitaine lui parvint malgré la distance : il avait besoin de temps.

Le cœur du forgeron s'embrasa d'un soudain courroux. Cela faisait trois fois. Trois fois qu'il se retrouvait impuissant contre un ennemi incommensurablement plus puissant que lui ; trois fois qu'il ne devait sa survie qu'à l'intervention opportune de ses nakamas.

Ce à quoi il répondit avec un grognement bestial, instictif.

"Temeeeeeeee...."

Grognement qui s'adressait tout autant au borgne qu'au titan ; qu'à Dieu et à la Terre entière. Il déposa précautionneusement la cadette Coffe au sol, se redressa, fit un pas en direction du Juggernaut qui se relevait déjà, et se campa sur ses pieds, jambes écartés, levant sa paume gauche pour mettre le monstre en joue. Il mobilisa ses dernières forces en un concentré de chaleur et d'énergie qu'il accumula dans son épaule, puis dans son biceps, puis dans son avant-bras, puis dans son poing : ce serait sa dernière attaque, après quoi, il n'aurait plus que la force de courir et, s'il le fallait, d'encaisser un dernier choc pour protéger le charpentière.
Grinçant des dents, Tony régla la hausse, et attendit le moment opportun : celui ou le regard du titan accrocherait le Valentine, et où il pousserait un énième hurlement bestial. C'était son style...

"Achtundachtzig Kaliber... PANZER KANNON !!!"

Et le coup de canon ébranla l'air tandis que le Stronghold venait de tirer son dernier obus. La distance amenuiserait quelque peu l'impact, mais la chaleur et le bruit qui lui arriveraient en pleine tête seraient bien suffisants pour déconcentrer la bête quelques secondes. C'était bien le maximum qu'il pouvait faire, et il risquait gros car si le monstre se prenait la lubie de lui sauter dessus, s'en était fini. Il n'y avait plus qu'à espérer que Jaymi sorte un ultime solo au bon moment.
C'est pour cela que Tony n'attendit même pas de voir les résultats de son action : à peine le coup fut-il parti qu'il avait ramassé Émilia, avait tourné les talons et courrait à en perdre haleine en direction de ce qui lui semblait être la ville.

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 10 Fév - 10:36





DESTRUCTION.



Jaymi Andriks


- Fuckfuckfuckfuckfuck...!

S'étant remis en mouvement, Jaymi avait bel et bien assisté à la sévère défaite de la soeur du cuisinier, qui s'était envolée comme une balle de tennis de l'autre côté de la crevasse. Il avait également vu le retour de son capitaine, prêt à en découdre aux côtés du forgeron, qui s'était immédiatement jeté en direction de la brune pour lui porter secours. Alors qu'est-ce qui le rendait si pressé, si paniqué ? La sensation qui le prenait aux tripes tout simplement. Cela faisait un moment que Jaymi voyageait aux côtés des Borgnes, qu'il était l'un des leurs. L'idée fugace qu'il était, au final, l'un des cinq premiers membres lui passa à l'esprit, mais elle ne fit que corroborer ce qu'il pressentait : Kain allait se déchaîner, et avec lui, une partie de cette île risquait de ne plus jamais être la même. Considérant la puissance à laquelle ils étaient confrontés, le combat risquait d'être à la fois bref et intense. Le maudit du gura gura no mi n'était pas spécialiste des combats de longue haleine : son pouvoir lui permettait souvent de finir ses adversaires en l'espace d'une attaque portante, voire de quelques coups tout au plus. Mais visiblement, c'était également le cas de ce colosse qui, au moment où le blond entretenait ses pensées, se retournait en direction du capitaine pirate.

- RRAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !

- Shitfuckshitfuckshitfuckshitfu-

Soudain chaos, catastrophe inopinée. La sensation dans ses tripes se fit plus oppressante que jamais. Il cru pendant un instant qu'il allait rendre son déjeuner, mais il n'en fit rien : de toute manière, avec l'assaut précédent, il n'avait rien dans l'estomac. Il perdit soudainement l'équilibre, se retrouvant la tête en bas alors qu'il agitait ses bras pour retrouver une prise. Le Valentine D. venait d'utiliser une technique puissante de son arsenal, qui avait retourné l'intégralité du terrain se situant entre la faille qui les séparait de Londo et les ruines de Mont-Esquieu. Serrant les dents et les fesses, le zicos parvint finalement à retrouver un pied d'appui solide, non sans au préalable être tombé comme une larve. Alors qu'il s'apprêtait à protester, il observa l'assaut du maître des séismes sur son opposant titanesque et ne pipa mot. Il le savait : il aurait bien fait de décamper, lui aussi. Et très vite.

De son côté, le dévastateur avait continué sa route avant de pousser un énième hurlement enragé en direction du forban lui faisant face. Puis, le coup de Kain avait porté : perdant momentanément l'équilibre, la créature avait été entraînée dans le nuage de gravats, de débris de terre et de morceaux d'arbres. Si elle n'avait pas été complètement retournée par la technique, elle s'était néanmoins retrouvée en l'air et était désormais la cible des attaques monumentales du détenteur de la volonté du D. , ce qui canalisait le peu d'attention dont elle était capable de faire preuve. Le Juggernaut continua de mugir de façon effrénée alors que les coups pleuvaient en sa direction. Les premiers firent aisément mouche, le repoussant sur une bonne cinquantaine de mètres avant qu'il ne se décide de manière colérique à frapper en tout sens. Ses poings eurent tôt fait de réduire les aiguilles de terre en charpie, mais l'assaut eut le mérite de le conserver au même endroit quelques instants.

Lorsqu'il retomba finalement au sol, lourdement, avide de repartir au contact, le géant grogna sourdement. La haine gonflait en lui, comme un torrent de poison dans ses veines. Les sédatifs injectés plus tôt au noiraud dont il avait pris le corps, déjà fortement estompés par sa nature surpuissante, s'étaient totalement dissipés. Comme une valve ouverte alors qu'elle retenait une pression démentielle, toute la rage dont le monstre était capable de faire preuve s'extériorisa en un seul puissant rugissement de défi. Une rafale de vent balaya les alentours alors qu'il se jetait vers l'avant, faisant usage de toute sa force brute pour se rapprocher le plus rapidement possible du Valentine D. en train de préparer son atout pour poursuivre le combat.

Un premier projectile l'atteint en pleine tête, explosant contre sa peau épaisse, l'aveuglant momentanément. Il grogna, tituba partiellement durant sa course, puis reprit un rythme plus soutenu. Sa vision lui revenant, il ne parvint pas à faire le lien entre cet assaut et le Stronghold : ce dernier étant en train de fuir de l'autre côté de la crevasse, l'intellect hautement limité de la bête n'associait ça qu'à une nuisance de plus en train de s'agiter dans son entourage. Son visage légèrement noirci par l'explosion se tourna à nouveau vers le borgne qui n'avait pas bougé d'un poil, mais qui transpirait la dangerosité : de toutes les voix s'acharnant dans sa tête, et sans qu'il ait pu la reconnaître pour autant, la plus oppressante venait de sa direction. C'était cet élément du décor qui le gênait le plus, c'était ce point dans son champ de vision qu'il avait le plus envie de détruire pour l'heure : il n'écoutait que ça, son envie de destruction. Envie dont Kain était le malencontreux objet pour l'heure.

Alors qu'il atteignait à nouveau une vitesse de croisière, un son insupportable vint à nouveau lui vriller les tympans : le Andriks avait à nouveau utilisé ses talents à la guitare électrique pour produire un riff puissant et majestueux, qui avait frappé de plein fouet l'ouïe du titan. Se bouchant les oreilles momentanément, l'alter ego du cuisinier attrapa un rocher au passage de son sprint et le poussa violemment en direction du blondinet. Ce dernier n'eut guère le temps d'esquiver proprement, mais il parvint néanmoins à s'extraire de la zone d'impact. Roulant plusieurs fois sur lui même, ayant sans doute perdu une côte ou deux dans la cohue, il se releva malgré tout avant d'utiliser son panneau de signalisation comme une perche pour passer de l'autre côté de l'abîme créé au milieu de Sobel.

- On compte sur toi, captain !

Il ne restait plus qu'eux deux. D'un côté, un homme capable de soulever des montagnes aussi bien par sa volonté que par ses compétences démoniaques. Un homme qui chérissait son équipage, ses amis, sa famille. Un homme qui n'avait qu'un seul objectif : devenir le seigneur des pirates et être libre de voguer où il lui plairait, de rencontrer qu'il il désirerait et de tisser des liens au travers de ce vaste monde. De l'autre... son antithèse parfaite. Un monstre de force brute qui ne pouvait que détruire, plongé dans une folie furieuse permanente, traumatisé et marqué par une douleur qu'il n'oublierait jamais et qui l'avait vu venir au monde. Une aberration qui n'aurait jamais du voir le jour, un fardeau, une malédiction qui briserait bientôt la vie que son hôte connaissait, qui le distordrait de façon définitive. Sans le savoir réellement, l'homme aux cheveux immaculés s'apprêtait à donner son maximum pour vaincre et mettre hors d'état de nuire une abomination qui n'était autre que son ami d'enfance. Sans qu'il en eut conscience, Heziel était actuellement le moteur de la destruction de ses amis, du ravage de l'île de Sobel. Tant de conséquences... pas le temps ni les moyens d'y réfléchir. Les deux challengers allaient bientôt se rencontrer dans un clash monumental et il était certain que l'île entière serait à jamais marquée par leur affrontement.



HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori. [+Kraehe]

Pumori n'ayant rien fait d'offensif, Juggernaut l'ignore et se tourne vers les autres.

L'attaque de Kain fait perdre son équilibre au colosse, mais il reste néanmoins dans une posture relativement adéquate pour se défendre. Il est repoussé sur une centaine de mètres et revient à la charge.

Le coup de Tony fait mouche, mais Juggy ne fait pas le lien entre le forgeron et l'assaut (il a été momentanément aveuglé et est trop bête pour recoller les morceaux). Tony peut donc s'enfuir aisément avec Emilia.

Jaymi fait un solo, se prend presque un rocher puis fuit à son tour.

La bête se jette sur Kain.

Jaymi fait un solo et se barre en laissant Kain régler ce bordel.


_________________




Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 10 Fév - 18:37





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain: Arigato,  mina… Grâce à vous, le gura va… AAAAAAAAAAAH!

Tous les muscles du colosse des Dokugans se contractèrent à l’unisson et ce fut dans un hurlement déchirant que la préparation de sa technique prit fin. Grâce au travail d’équipe légendaire de son équipage il avait été à même de devenir littéralement le Gura no ningen. Un concentré du pouvoir de son fruit se mit à sortir de tout son corps, jaillissant tel un geyser des pores de sa peau. Ce qui restait des alentours se mettait à trembler et à se désagréger comme si le temps s’accélérait entraînant ainsi une érosion ahurissante. Ses cheveux se dressèrent au-dessus de sa tête. L’énergie continue du Gura qui s’échappait du pirate fissurait l’air de manière aléatoire de son corps, donnant l’impression qu’il était constamment enveloppé de petits éclairs qui faisaient ce bruit si particulier quand le capitaine se déchaînait.

Kain: Kain wa Godo modo no ichi desu : Gaia.

Kain releva son buste et regardait la créature déchaînée se rapprocher à grand pas. On ne put le remarquer que durant une petite seconde tout au plus, mais la simple respiration du pirate provoquait des tremblements de terre. Au point que cela devenait un exercice difficile de se contenter de rester debout. Le regard vif et plein de détermination, le pirate ne souriait plus. Il déplaça légèrement ses jambes et posa son pied droit derrière son homologue opposé ce qui provoqua une fissure béante au niveau de ce dernier. Puis, l’instant d’après, le pirate disparut. Il venait d’utiliser son bolt pour se retrouvait face à son adversaire. L’homme dont chaque mouvement était devenu un séisme apparut au niveau des chevilles du titan, il s’était jeté en avant les deux pieds joints, entrant en percussion directe avec le tibia du monstre. Le choc qui s’ensuivit dévasta largement les alentours, créant une arène gigantesque où les deux gladiateurs s’engageaient dans un affrontement sans merci.

La colère du mastodonte se faisant, hurla de douleur, mais il lui en fallait bien plus pour le mettre hors d’état de nuire. D’un geste vif et dénué de toute délicatesse sa main vola grande ouverte en direction du pirate de la même manière que l’on ferait pour dégager un insecte qui serait venu vous piquer à la jambe. Le coup fut plus difficile à porter qu’il n’y paru initialement, frapper le borgne dans cet état équivaut à toucher à pleines mains l’épicentre d’un séisme et la violence du choc qui venait d’atteindre le pirate en eut été amoindris. Ce qui ne l’empêcha pas d’aller s’écraser pour autant dans les parois qui avaient été crées par le choc de l’instant d’avant. Alors qu’un nuage de poussière était apparut à l’impact, le juggernaut ne laissa pas le borgne le temps de respirer, ce dernier s’étant déjà jeté sur l’endroit où il avait été tantôt envoyé avant de s’acharner de la même manière qu’il fit avec le château sur la terre qui semblait bien molle. Son unique but était la destruction radicale du pirate et il aurait probablement été réduit en charpie s’il ne s’était pas dégagé des décombres l’instant d’avant !

Kain était déjà dans son dos à ce moment-là ! Amoché, il avait l’arcade sourcilière qui recouvrait entièrement la moitié de sa figure d’un liquide rougeâtre. Le pirate se jeta sur le juggernaut et attrapa à plein bras la jambe déjà meurtris du monstre. Les tremblements qu’il devait ressentir dans sa guibolle en auraient probablement fait pleurer plus d’uns.

Kain: ORRRRAAAAAA!

Contractant tous ses muscles, il fit un pivot sur lui-même en prenant la peine de soulever la monstruosité plus grande que le pirate. Il profita de l’élan pour relâcher son étreinte et envoyer la créature dans le ciel avant de reprendre appui sur le monceau de terre en fin de vie. L’utilisation de son bolt fit disparaître la plateforme sur laquelle il se retrouvait avant de se retrouver l’instant suivant au niveau du ventre de son adversaire, les poings fermés.

Kain: Soshite… Ora, Ora, Ora, Ora, Ora, Ora, Ora, Ora, Ora, Ora ….. Ora Ora!

Alors qu’ils étaient en train de tomber tous deux, Kain frappait continuellement de toutes ses forces le ventre de la créature. Chaque impact provoquait un séisme qui finissait de réduire l’île en charpie, l’atteinte du niveau du sol n’arrêta pas la folie furieuse du capitaine qui continuait de s’acharner frénétiquement sur le ventre de cette monstruosité alors qu’ils étaient en train de s’enfoncer dans ce qui s’apparentait à la terre ferme quelques instants auparavant. Il était impossible de savoir ce qui se passait à l’intérieur, mais quelque chose sortit un peu plus loin dans une explosion à la suite d’un hurlement colossale. Ce qui sortit plus loin fut le corps du capitaine qui vola avant d’atterrir mollement dans la terre, provoquant de nouvelles ondes sismiques dans son roulé-boulé !

@Heziel Coffe



HRP : BASTONNNNNNNN

Ps : on a convenu pour se pnjiser mutuellement dans ce poste et celui qui suit avec Heziel.
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Dim 11 Fév - 6:18






Unleash the Beast


Trop de puissance



Je bondissais donc le plus rapidement possible, ce qui était plutôt étrange avec les changements qui s’étaient effectués. Je n’arrivais pas nécessairement à bien contrôler la distance parcourue à chaque bond, qui était beaucoup plus haut qu’auparavant. Mais après quelques sauts, j’adaptais rapidement mon nouveau style pour me propulser très rapidement. Je regardais néanmoins tout le grabuge qui se produisait et je pouvais dire que je me sentais… inutile. Je me sentais impuissant contre les monstres sur cette île, ce qui me décourageait grandement. Mais le combat était encore en cours et s’il y a une chose que je pouvais faire, c’était aider les autres membres de l’équipage.

Avec Tony et Jaymi en fuite, je les rattrapaient rapidement. Heureusement, Kraehe, Maxime et Ogronch étaient loin d’ici. Avec les blessures de l’homme-rat et le statut non-combattant de l’ingénieure, autant qu’ils ne soient pas présent ! J’avais moi-même du mal à résister à de telles attaques… J’étais très content de voir mes autres compères en bon état ! À l’exception d’Heziel, je savais plus ou moins où étaient tous les dokugans. Je bondissais donc près de Tony, profitant d’un dernier élan avant de commencer à courir à ses côtés. Cependant, quel ne fut pas ma surprise de voir qu’il transportait une personne dans ses bras. Je ne connaissais pas la demoiselle qui était inconsciente dans ses bras, mais elle semblait s’être battue contre le monstre et ne pas en être décédé ! Ce qui était vraiment incroyable, si on y réfléchissait bien. Par contre, elle était dans les vapes, ce qui pouvait être dangereux avec les bêtes dans la forêt. Je lançais donc un petit message rapidement :

- Heureux de voir que tu vas bien ! Sinon, c’est qui elle ? C’est marrant, elle ressemble un peu à Heziel ! Elle a les même cheveux et…

Je m’arrêtais là dans mon raisonnement. Si Tony me donnait une réponse, je l’écoutais probablement avec une oreille distraite. Quelque chose venait de me revenir en tête, quelque chose que j’avais mis de côté lorsque le monstre m’attaquait. C’est vrai qu’ils avaient un air similaire… Enfin, autant qu’un monstre pouvait ressembler à un humain ! Et c’est à ce moment que j’avais l’impression de tout comprendre. Un moment de lucidité parmi tant d’autre… Bon sang, je comprends maintenant pourquoi ce monstre me semblait être aussi familier !

C’était le frère d’Heziel ! Musique dramatique dans ma tête, je vous prie.

Non, je plaçais rapidement l’idée de côté. Impossible qu’Heziel ait un frère dont j’ignorais l’existence. Il avait bien une sœur, ça je le savais, mais pas un autre frère inconnu. Par contre, il faut penser que nous étions dans les ruines du château d’un savant complètement dijoncté. Ou disjoncté lorsqu’on n’a pas la moutarde qui nous monte au nez. Ce monstre ressemblait un peu à notre cuisinier, mais uniquement avec beaucoup d’imagination. J’en arrivais à la conclusion qu’une expérience avait permis d’utiliser Heziel comme modèle afin d’en créer un clone machiavélique. Bon, perso, j’imagine plutôt quelqu’un de méchant avec une petite barbiche… Imaginer Kain avec une barbiche, c’est carrément l’anti-futur-roi-des-pirates !

-Sinon, une idée pour s’occuper de ce problème ? Je lui ai déjà lancé des rochers et tenter de l’entrainer dans un bâtiment en ruine, mais ça n’a pas fonctionné ! Je suis à court d’idée après avoir combattu des hommes-rats et libérer des prisonniers de Nathanaël Oswald Cratius of Wonderlands, Roi des vaches du Wonderlands, bourreau sanguinaire à la hallebarde…

La liste s’allongeait quelque peu, mais elle permettrait peut-être à Tony de trouver une ou deux bonnes idées pour aider le capitaine… Et de préférence loin du champ de bataille !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mer 14 Fév - 10:34

Unleash the Beast


The End of the World (as we know it)





Courant à perdre haleine à travers la plaine désolée, soufflant comme un bœuf en portant le corps évanoui de la cadette Coffe pourtant frêle et légère comme la brise du matin, Tony manqua être jeté à terre par la secousse qui ébranla le sol, témoin de la violence du choc qui venait d'avoir lieu dans son dos. Risquant un coup d'œil par dessus son épaule, le judoxeur réalisa avec soulagement que non seulement le monstre l'avait complètement ignoré, mais qu'avec le concours de Jaymi (qui venait de le rejoindre dans sa fuite), ils avaient réussi à gagner du temps pour leur capitaine qui n'avait désormais plus grand chose d'humain. Même avec la distance, le grand blond avait l'impression que l'air lui même se déformait sous la puissance incommensurable emmagasinée par le détenteur du Gura Gura. Sans vraiment se l'expliquer, l'artisan avait presque de la peine pour le titan enragé, vu ce qu'il allait se manger dans la tronche. Néanmoins, une curieuse sensation lui nouait les entrailles depuis le début de cet affrontement. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond, sans qu'il parvienne à en comprendre la raison.

De l'acide dans les veines, la mort entre les dents, le forgeron s'autorisa à ralentir un peu la cadence trottinant tout en récupérant son souffle autant que possible, avant que son cœur ne lâche... Autant dire que l'apparition surprise de Pumori manqua de lui faire sortir de la poitrine.

"Bwaaaaah !!! Pumo-kun !!! T'es en vie ?!?!"

Voir le p'tit rouge en un seul morceau (bien que légèrement égratigné lui aussi) le rassura grandement. Le marmouse ne semblait pas spécialement traumatisé, prenant même la peine de noter la ressemblance entre la brune et son frère... Tony réalisa alors qu'il ne l'avait pas vu depuis que l'équipage s'était séparé. Était-ce il a des heures ? Des jours ? Le temps lui avait paru durer une éternité, s'étirer à l'infini. Sans cesser de courir, haletant à qui mieux-mieux, il répondit au mousse.

"T'as l'œil, dis donc ! C'est sa sœur, Emilia..."

Derrière eux, le combat entre les deux Mastodontes prenait des proportions bibliques, dont les dommages collatéraux risquaient fort de s'étendre au village, voir à l'île tout entière. La terre tremblait sous les pieds de l'équipage à mesure que les deux protagonistes réécrivaient la topographie de ce côté de Grand Line, se déplaçant désormais si vite que même le regard acéré de Tony n'arrivait plus à les suivre. Il se sentait comme un insecte devant un tel déchaînement de puissance brute, et la question du jeune mousse ne fit qu'accentuer ce constat amer : toute l'ingéniosité du forgeron ne suffirait pas à combler un tel fossé. À un moment donné, quant on n'est pas de taille, on est pas de taille. C'est donc la gorge serrée qu'il répondit au préadolescent.

"J'avais bien dans l'idée de fondre les boulets de canons du navire pour fabriquer un filet brûlant mais... Non Pumo, aucune idée. Tout ce qu'on peut faire, c'est s'en remettre au capitaine."

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1548
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
419/500  (419/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Mer 14 Fév - 15:36





DESTRUCTION.


Alors que beaucoup auraient conjecturé que la situation ne pouvait pas être pire, le destin semblait s'amuser à placer ses pions dans une foultitude de combinaisons de plus en plus néfastes. Parvenant presque à la hauteur du capitaine pirate, la créature de colère et de haine avait levé le poing, considérant sans doute l'option de l'enfoncer à nouveau dans le sol comme elle s'était déjà montrée capable de le faire. Néanmoins, la douleur qui ponctua son tibia, irradiant jusqu'à son crâne et se répandant dans l'intégralité de son corps comme un poison diffus, lui arracha rapidement un mugissement de tourment alors que Kain avait finalement passé la vitesse supérieure. Utilisant les pouvoirs terrifiants de son fruit du démon, il était devenu l'incarnation même d'un séisme vivant, se déplaçant et frappant dans les crépitements blanchâtres propres au Gura Gura no Mi, ravageant ce qu'il restait de cette partie de Sobel dans un ballet spectaculaire de destruction massive.

Les deux condensés de force brute s'étaient jetés dans un combat sans précédent pour l'équipage des Dokugan. Jamais jusqu'à maintenant le capitaine n'avait-il eu à puiser autant dans ses limites. Jamais jusqu'à présent un adversaire aussi colossal et coriace que le Juggernaut n'avait engagé un combat à mort aussi vindicatif avec le borgne. Cela se traduisait dans l'impact de chaque coup, dans la résonance de chaque hurlement enragé du titan, dans la façon dont la terre s'envolait vers le ciel et dont les arbres étaient réduits en charpie. La douleur qui se frayait un chemin jusque dans la poitrine du monstrueux géant ne faisait qu'accentuer sa rage inégalée et sans aucune logique : en conséquence, si chaque assaut brave, splendide de pouvoir et violent comme jamais du Valentine D. prélevait son tribu, chaque contre attaque empirait l'état du combat. Les coups du destructeur se faisaient plus puissants encore, alors qu'il changeait le châtiment physique qui lui était infligé en carburant à sa colère.

L'île ? Elle venait de subir des destructions sans précédent. Si le port de Londo et ses environs étaient tout relativement protégés du combat, malgré de nombreux dégâts en ville qui continuaient de s'accroître, la partie dans laquelle évoluaient les deux challengers n'était plus qu'un champ de ruine. Une portion non négligeable de cette dernière avait déjà rejoint les flots, s'enfonçant dans les entrailles de la mer sous les coups répétés du Supernova et de son antagoniste sans répit. Des monts s'étaient écroulés, des prairies avaient été rasées, la forêt avait été encore plus défigurée que précédemment. De nombreuses failles parsemaient un sol écharpé et torturé, tandis que des cratères à la superficie impressionnante ponctuaient la croûte terrestre comme autant d'éclats de météores sur la Lune.

- GGGGRRHHHHH !

S'étant extirpé du trou dans lequel il avait été enfoncé de force par les terribles volontés sismiques de son adversaire, le géant volait désormais au travers du ciel, emporté dans son élan, amorçant une descente de son saut fabuleux vers l'épicentre de ses problèmes : le pirate à l'oeil unique qui se redressait déjà de sa dégringolade, elle même provoquée par un revers peu amène de son opposant. Les genoux pliés, le titanesque mutant enfonça le corps du Borgne de plusieurs mètres dans le sol, la force dégagée par l'impact soulevant le corps du boucanier aux cheveux immaculés une fois que le poids de son ennemi eut disparu de sa poitrine. Enchaînant avec un nouveau coup de poing, le géant lui fit traverser plusieurs rochers avant de se courir à sa suite, dévastant tout sur son passage, rugissant de plus belle à l'attention de qui l'entendrait dans les lieues à la ronde : ici, il réduirait tout en charpie. Il continuerait jusqu'à ce que ses os se disloquent jusqu'à ce que son sang cesse de couler, jusqu'à ce que sa conscience le quitte. La terrible fureur qui l'habitait n'était pas limitée par la raison ou par un corps frêle. Non, il était un véritable train furibond, lancé à toute berzingue, qui ne s'arrêterait que lorsqu'on lui opposerait un mur suffisamment solide pour ce faire.

Un coup de poing vit le cueillir en plein visage alors qu'il courait encore : l'homme sismique s'était relevé et avait effectué un nouveau Bolt vers son faciès, le prenant à revers. Le vent soulevé par la claque balaya les alentours, la terre se fissura à nouveau, et un nouveau pan de l'île se désolidarisa du reste. Un coup de pied reprit la bête à l'épaule, et elle tituba sur le côté avant de se retourner pour se saisir du pirate par l'intégralité de son corps. Sa main l'inonda de messages de douleur, des messages que le Juggernaut n'écoutait pas, son état de folie meurtrière étant déjà bien trop avancé pour cela. Abattant Kain au sol, il commença à le recouvrir de coups de poing et de pied, s'acharnant sans la moindre once de pitié ou de décence, laissant déferler sa rage sans commune mesure sur cette chose agaçante et puissante qui l'avait tant blessé.

Son bras gauche fut soudain transpercé de signaux nerveux que même le colosse ne pouvait pas ignorer : rageant, hurlant son mal, il recula d'un bon pas alors que le Valentine D. plus amoché que jamais parvenais à s'extirper du cratère que son corps avait creusé. Il venait de porter un coup sismique particulièrement puissant et vigoureux pour s'opposer aux parpaings gigantesques qui le fracassaient depuis plusieurs secondes. Laissant son bras retomber mollement, ce dernier étant totalement inutilisable en l'état, les fibres musculaires endolories et déchirées jouant les notes d'une mélodie douloureuse en son sein, le titan prit pour la première fois un petit instant pour observer son adversaire. Il fit un pas mal assuré sur le côté, puis revint à une situation stable. Devant lui, le capitaine haletait et peinait à tenir debout. Ils enchaînaient les coups depuis un temps bien trop long et poussaient tous deux leur corps au-delà de leurs limites. La bête sembla faillir pour la première fois, sombrant vers l'avant...

- Rrrh... Rrh... RRRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAHHHH !

Se reprenant, dévalant la distance qui les séparait et prenant au dépourvu un Kain qui touchait au fond de ses réserves, le mastodonte rendu fou par les supplices qu'il avait subi s'empara de la tête du capitaine de sa main et la compressa comme un fruit trop mûr. Si la boîte crânienne du capitaine du Dokugan no Ichimi était heureusement plus solide qu'elle n'était pleine, il laissa s'échapper un hurlement de douleur et de vindicte alors que le monstre l'emportait dans une course titanesque et destructrice droit vers Londo, sautant les failles comme on saute une haie, enfonçant le corps de son adversaire à chaque occasion dans le décor, totalement oublieux de son corps qui se craquelait et qui se détruisait à petit feu. Alors que le manieur d'ancre infligeant de sévères coups de poing au poignet à sa portée, amenuisant petit à petit les défenses du véritable char d'assaut lancé à toute allure sur la cité déjà bien entamée, les Dokugan qui auraient sans doute eu le temps de se rendre jusqu'à Londo dans leur hâte auraient tôt fait de voir la masse de muscle se dirigeait vers-eux en trainant le corps de leur leader dans la terre meuble, l'utilisant pour tracer un sillon chaotique sur son chemin... lui faisant très certainement perdre connaissance dans le procédé.

Puis, finalement, son deuxième bras rendant l'âme, il lâcha finalement le capitaine devant lui avant de lui asséner un coup de pied d'une puissance tout bonnement prodigieuse, lui faisant traverser plusieurs bâtiments et creuser une voie de désastre en plein coeur de Londo. Poursuivant sa course tout en continuant de pousser ses cris désordonnés et emplis de haine, le titan perdit finalement connaissance à mi-chemin, s'écrasant aux abords de la cité dans un fracas retentissant, un ultime cri se mourant dans sa gorge alors que la conscience le quittait pour de bon.


Le calme revint. Un calme morbide. Un calme malsain. Sur l'île de Sobel, toute vie semblait avoir été chassée par le combat cataclysmique qui venait de se dérouler sous les yeux des habitants effarés. Ces derniers, terrés dans des abris de fortune, serrés les uns contre les autres, prirent finalement le risque de se montrer au dehors. Ce qu'ils virent amena des pleurs et de l'effroi sur leurs visages. Leur ville avait été anéantie. Leur île n'était plus que l'ombre d'elle même. Cette attaque avait été celle de trop... et tandis qu'ils se mettaient à déambuler dans les rues, cherchant à rassembler les pots cassés de leur existence, l'équipage du Borgne aurait l'occasion de faire une terrible découverte.

Là où se trouvait préalablement le corps inanimé du géant de colère, une forme beaucoup plus petite et timorée avait repris place. Nu comme un vers et à même le sol, Heziel reposait là, inconscient et couvert de bleus et de blessures. Les mêmes blessures dont il avait hérité au travers de son affrontement avec le Borgne. Il était la bête qui venait d'attenter à leur vie. Il était le mal qui venait de forcer Kain à sortir le grand jeu. Il était l'une des causes de la destruction de Sobel. Heureusement, ses amis avaient été là pour l'empêcher de parvenir à la cité... quel massacre aurait-il pu alors perpétrer dans une ville sans défense ? La respiration faible, le corps roué de coups, le poul timide, il n'était désormais plus un danger mais ne semblait clairement pas prêt de se réveiller. Les plus observateurs pourraient remarquer qu'il semblait également avoir pris quelques centimètres... c'était le cas de le dire : les expériences du Clamely laisseraient une marque indélébile sur son sujet favoris, y compris sous sa forme humaine. Il venait de gagner une bonne tête de haut, à n'en pas douter. Son corps bleui par les impacts montrait malgré tout une musculature relativement plus dessinée et marquée. C'en était fini du cuistancier banal aux allures d'homme de tous les jours...

Ce qui était certain, c'est qu'après un combat pareil, le capitaine et son second allaient avoir besoin de soins... ainsi que la cadette Coffe, qui n'avait toujours pas repris connaissance, chose qui ne manquerait pas d'inquiéter le Stronghold. Si les villageois venaient à faire le lien entre le Coffe et leur Némesis d'un peu plus tôt, comment réagiraient-ils ? En tout cas, dans la peine et la bataille, le brun qui ne souhaitait un peu plus tôt que passer l'arme à gauche avait enfin trouvé un peu de répit... dont il devrait affronter les conséquences dès son réveil.



HRP :

ordre de passage : non défini.
Participants : Kain, Tony, Pumori. [+Kraehe]

Le combat fait rage entre les deux protagonistes. Il se solde par un double K.O qui a emporté la majorité de l'île dans son sillage.

Heziel reprend forme humaine aux abords de la ville, après que le titan s'y soit finalement écrasé, épuisé et blessé. Vous pouvez remarquer que les blessures se transposent et qu'il a prit une bonne tête de haut. Il a besoin de soins, tout comme Emilia et sans doute Kain.

PNJsation vue avec lui au passage !

C'est la fin du RP pour moi ! Merci à tous !



_________________




Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Jeu 15 Fév - 3:16






Unleash the Beast


Redessiner la carte

Une partie de moi était satisfaite d’avoir découvert l’affiliation de la jeune femme dans les bras de Tony. C’était vraiment la sœur d’Heziel ! Si ce n’était pas de la situation actuelle, je serais probablement en train de passer un commentaire concernant la fuite du forgepentier avec la sœur de notre cuisinier dans les bras. Ceci dit, ce n’était pas un grand moment de réjouissance alors que Tony confirmait qu’ils étaient bel et bien impuissants face au conflit des mastodontes…

-Dommage… Je suis à sec en ce qui concerne les idées…

Alors que nous continuons notre course, j’avais encore une fois ce sentiment d’être simplement inutile. Heureusement, le capitaine était présent pour être l’homme de la situation. Et pourtant, si je ne savais pas que Kain était de notre côté, la scène qui s’offrait à nous était des plus effroyable. Le moindre coup détruisait l’environnement dans lequel nous étions et un tremblement de terre semblait être présent en permanence. Sur la sombre île de Sobel, ce combat serait probablement raconté pendant des années… Les ruines du château seraient pointées pour faire peur aux enfants et adultes de tout âge ! Car oui, même les adultes craindraient qu’un tel évènement se reproduise. L’éruption d’un volcan n’était pas aussi violent !

Et pourtant, alors que mon espoir était centré sur Kain, la vision qui s’offrait à moi me glaça le sang. Un cri effroyable, mélangeant colère, douleur et haine, me fit tourner la tête. Ce n’était pourtant pas le dernier cri de la créature, tombant inconscient, qui était produit. Alors que la créature poursuivait sa course, il utilisait chaque occasion pour asséner des coups à Kain. Si ce dernier était encore en vie, il était difficile de le savoir. Il me semblait bien qu’il eût donné plusieurs coups, mais il fut alors botté comme un vulgaire ballon de foot dans la cité. Par réflexe, bien que la distance fût plutôt éloignée, je bondissais sur le côté pour éviter d’être entre Kain et un mur.

La Dokugan Airline n’avait jamais été aussi dangereuse et le vol plané du capitaine était une catastrophe dans tous les sens du terme. Il y avait des avalanches qui avaient fait moins de dégâts que cet impact. Les maisons et les autres bâtiments tombaient comme de vulgaires châteaux de cartes. Je grimaçais sans aucune retenue, imaginant sans peine qu’il était peut-être préférable pour le capitaine d’être inconscient actuellement. Peu importe si les gens disaient qu’il n’avait pas de cerveau, le sien avait peut-être décidé de s’endormir pour éviter de ressentir toute cette douleur. Le capitaine venait d’être vaincu… Je tournais donc mon regard vers le monstre derrière nous… Il était blessé, on avait peut-être encore une chance ! Et Kain était solide, peut-être qu’il se relèverait !

Puis, c’était le coup de théâtre. Le juggernaut tomba à son tour, incapable de continuer à semer le chaos et la destruction. Un autre séisme se fit entendre, cette fois-ci provoqué par la chute d’un corps. Je soupirais de soulagement : je n’avais aucune confiance en mes talents et mon instinct me disait que je pouvais facilement mourir dans un affrontement contre ce monstre. Je gardais mon regard sur notre adversaire avant que mon sang ne se glace totalement. Petit à petit, ce mastodonte diminuait de taille pour révéler sa véritable identité. Ébahit, incapable de prononcer le moindre son pendant quelques secondes, les pièces du puzzle étaient en place. La ressemblance, ce sentiment qui ne m’avait pas quitté… Heziel ??? C’était toi ?!? Qu’est-ce qu’ils t’ont fait ?

Les remords pouvaient attendre alors que j’entendais les clameurs provenant de la ville. Bien vite, un ou deux curieux viendraient ici pour tenter de comprendre ce qui s’était produit. Nous devions faire vite ! Même si Kain avait causé des dégâts à l’île, c’était de la légitime défense ! Mais pour le monstre… J’imaginais une exécution sommaire sans la moindre question. Ce n’était pas le temps de me perdre dans mes idées. Je devais agir maintenant ou regretter mon inaction pour les prochaines années !

-Jaymi ! Tony ! Récupérer Kain avant de vous rendre sur le navire ! Je vais m’occuper d’Heziel !

Je bondissais donc vers le cuisinier, n’ayant pas encore repris sa taille normale. Il était plus grand qu’auparavant, mais je me disais que ça disparaitrait bientôt. Il était dans un sale état… Pour être honnête, il était dans un état aussi déplorable qu’une personne ayant subi la colère de Kain ! Détachant le chandail à ma taille pour couvrir autant que possible notre compère, j’utilisais ma nouvelle forme hybride pour former un support sur lequel je pouvais transporter Heziel. Rapidement, je quittais les lieux comme un voleur, m’assurant que personne ne me regarde. Je me dirigeais vers le navire aussi vite que possible. Enfin, aussi vite que mes jambes le pouvant sans être indélicates. Heziel n’avait pas eu une excellente journée et il était probablement aussi amoché que Kain si ce n’est plus.

J’étais très amer. Je me sentais plus que coupable sur tout ce qui s’était produit. Je n’avais pas réussi à sauver le moindre de mes camarades… Je me cachais de plus en plus derrière les autres, incapable d’agir par moi-même lorsque c’était le bon moment ! Je me jurais que ce serait la dernière fois. Plus jamais je ne serais inutile ! Si j’étais plus fort, peut-être qu’Heziel ne se serait jamais fait kidnapper ! Si seulement nous n’avions jamais visité cette foutue forêt… Mais les regrets ne devaient pas me laisser abattre. Je devais m’assurer, alors que le capitaine et le second étaient inconscients, qu’ils reçoivent les traitements adéquats. Kraehe serait probablement débordé avant autant de blessés…

C’était ironique… Il y a quelques jours, c’est moi qui étais à l’infirmerie… Cette fois, j’étais celui qui veillerait sur les autres pendant leur repos. Une bien maigre récompense tout compte fait…






Rp terminé pour Pumori !
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 17 Fév - 20:46

Unleash the Beast


Recoller les morceaux





La lutte s'éternisait entre les deux dieux de la destruction, au frais bien évidemment de l'intégrité géologique et archéologique du coin. Les yeux grands ouverts pour ne pas perdre une miette de ce spectacle de destruction massive morbide et excitant à la fois, les pirates venaient d'arriver à la limite de la ville, dont certains bâtiments payaient déjà les frais des répliques de l'affrontement titanesque qui se jouait plus loin. Même le retour de Nathan, les bras chargés d'une montagne de boulets de canon, ne changea rien à l'affaire. Le constat était aussi amers que les cœurs étaient lourds : l'équipage était réduit à l'impuissance, simples spectateurs à la gorge nouée d'angoisse encourageant bien futilement leur champion.

Tony eut un léger vertige après que, pour chasser une goutte de son propre sang qui venait de couler dans son œil gauche en lui brouillant momentanément la vue, il eut secoué la tête un peu trop violemment. Bien qu'il ne se douta pas un instant des pensées négatives du mousse, il nourrissait les mêmes dans son propre esprit tourmenté. Regardant la belle évanouie dans ses bras, il ressassait les derniers instants, se flagellant d'avoir donné les directives responsables de l'état de la charpentière dont la respiration se faisait de plus en plus difficile. Quel idiot il avait été ! Encore une fois, il n'avait pas été à la hauteur, n'avait pas pu protéger ses camarades, et avait dut compter sur la force des autres pour lui sauver la mise. Oui, en cet instant, il se sentait non seulement inutile, mais honteux de sa propre faiblesse qui remettait sa propre légitimité en tant que pirate.

Et c'est alors que tout se termina. Un coup de poing cosmique changea le Borgne en boulet de canon qui vint embrasser avec les ratiches l'un des derniers bâtiments encore debout, ne laissant au forgeron que le temps de se retourner pour protéger la cadette Coffe des débris et gravats qui volèrent en tous sens. Dans un nuage de poussière, l'on devinait la silhouette massive de Kain, qui semblait se reposer dans les décombres qui faisaient une litière improvisée tout à fait viable quant on n'est pas très regardant sur la dureté du matelas. C'était officiel : le combattant le plus puissant de l'équipage venait de se manger un K.O des familles, ce qui ne manqua pas de déclencher un petit frisson dans les cervicales des forbans qui entrevirent subrepticement un morceau d'avenir peu reluisant.
Mais le destin semblait avoir équilibré les choses, et alors que Tony s'apprêtait à réciter les dernières prières traditionnelles pour préparer le repos de son âme, ce fut au tour du mastodonte de mordre la poussière dans un fracas proportionnel à sa masse.

Et LÀ , ce fut le drame.

Sous les yeux ébahis des trois pirates, le corps distordu du titan se résorba, muta dans une danse contre-nature, rapetissant pour reprendre les traits de sa véritable identité : Heziel.
Tony n'en crut pas ses yeux, doutant même un instant d'avoir perdu connaissance et halluciner complètement. Ce n'était PAS possible ! Comment ? Par quel miracle ? Ou quelle sorcellerie diabolique ?!? Le forgeron n'eut pas le temps d'y réfléchir plus avant que Pumori, vif comme l'éclair, se précipita en exhortant les deux blondinets à se magner d'évacuer Kain. Tony faillit rétorquer, mais en entendant les villageois s'extirper des ruines de leur ville, il comprit rapidement le danger que le cuistot et le capitaine courraient. C'est donc avec un goût acide dans la bouche qu'il laissa le mousse disparaître avant que quiconque puisse faire apercevoir le cuistot. Un signe de tête plus tard, Jaymi et le nain comprenaient la situation à son tour, et commença à trimballer le corps massif du Valentine, Tony ayant déjà les bras pris par Emilia et n'osait pas la mettre sur son épaule pour ne pas risquer d'aggraver ses blessures. Autant dire qu'après le combat d'enfer, la tâche était ardue...

"Tiens, tu vois ? Je t'avais dit qu'ils étaient trop forts !"

Les frères Poichiche, enfin réunis, apparurent au détour de ce qui avait été autrefois une boutique, désignant les pirates du doigt en leur faisant de grands signes, les félicitant pour leurs prouesses et les abreuvant de propos sans queue ni tête. Tony en profita pour leur suggérer qu'au lieu de faire chier le monde, ils feraient mieux de les aider à trimballer le capitaine s'ils voulaient quitter cette île. Un haussement d'épaules plus tard, les trois compères pliaient sous la masse de Kain, portant main forte à Jaymi pour le rapatrier à bord du Youthful Demon. Quelle ne fut pas sa surprise d'y retrouver un Kraehe amoché et à deux doigts du coma, accompagné d'une toute jeune fille aux allures de garçon manqué et d'un homme rat aux muscles hypertrophiés. Tony se fit la réflexion que l'espace manquerait bientôt à bord du navire.

Capitaine : K.O
Second : K.O

En l'absence des principaux officiers, organiser le départ fut un tantisoit compliqué. Tous les préparatifs et ravitaillements n'étaient pas faits, mais il était hors de question de rester sur cette île compte tenu de tout le bordel qui s'y étaient déroulé. Ce n'était qu'une question de temps avant que la Marine, des chasseurs de primes ou une quelconque autre organisation à la con parmi les milliers qui voulaient la peau des Dokugan ne soit avertie et ne débarque pour venir perturber le repos des guerriers des mers.

Alors que le soleil pointait à l'extrémité orientale de l'océan et que les alizés gonflaient les voiles du navire qui emmenaient les pirates loin de Sobel, Tony, accoudé au bastingage, alluma une cigarette. Les événements qui s'étaient déroulés ces dernières 48h auraient des répercussions, sur le monde et sur la famille de forbans elle-même, que le forgeron et ses compagnons ne mesuraient pas encore pleinement, mais qu'une sourde angoisse tenaillant leurs entrailles matérialisait fort bien.

"Oh monde de merde..."

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek


Et voilà, terminé pour Tony aussi. Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 687
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   Sam 9 Juin - 23:23





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !        




~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain était toujours dans le coma. Broyer du noir, parfaitement inconscient, du moins, c’est ce que les spectateurs du Seigneur des pirates pouvaient penser. Jamais le capitaine n’avait mené jusqu’alors une bataille aussi rude. Une lutte fratricide entre deux êtres qui avaient grandi, joué, pleuré et combattu ensemble depuis leur plus jeune âge. Jamais Kain ne s’était battu avec autant de ferveur et jamais il n’avait été réduit à si peu. Un tas de chair qui ne faisait que respirer, incapable de lever le petit doigt. Plusieurs jours passèrent avant que le borgne ne cligne finalement de l’oeil. Entièrement recouvert de bandage, il se trouvait dans un lit, incapable de bouger. La faim qui le tiraillait ne signifiait rien à côté du terrible malaise qu’il ressentait. Le navire était d’un calme effrayant pour un équipage aussi joyeux que celui des Dokugan. Les nouvelles ne tardèrent pas à arriver et, impuissant comme il l’avait été depuis le début, la seule chose qu’il put faire fut de pleurer. Cloué dans son lit, incapable de hurler sous peine de lui relancer la douleur de ses nombreuses côtes qui avaient été fêlées durant son dernier combat...

La convalescence fut complexe, alors que Kain était toujours incapable de bouger avec son fidèle compagnon hamster parlant à ses côtés qui lui changeait régulièrement certains bandages, il dû assister au départ de ses nakamas les uns après les autres. Pour diverses raisons, les retrouvailles avec Emilia furent de courte durée. Elle n’avait pas pu accepter le départ inopiné de son grand frère et avait décidé de prendre congés quelques temps. Plusieurs jours plus tard, c’était le mousse des Dokugans qui avait décidé de lever les voiles. Partir en quête dans l’espoir de retrouver les traces d’Heziel. Le sentiment de déshonneur qui envahissait le capitaine fit entrer l’équipage dans une période de crises sans pareil. Il ne faisait aucun doutes que l’avenir même des Dokugans était remise en question pour le pirate. Après tout, quel capitaine peut se targuer de devenir le Seigneur des Pirates si ses compagnons décidaient de tourner les talons. Un espoir, un idéal avait été brisé lors de leurs péripéties sur cette île.

Il lui fallut encore quelques temps pour pouvoir être à nouveau capable de marcher et de fermer le poing. Le temps avait filé et l’équipage voguait toujours sur les océans, suivant inlassablement l’aiguille du log pose. Ils avaient été chanceux, car ils n’avaient encore croisé aucun navire hostile dans les environs. Le calme après la tempête.

Il lui fallut du temps, mais Kain comprit au fond de lui qu’il s’agissait de la bonne décision. En l’état actuel, il n’était tout bonnement capable de protéger aucun de ses nakamas. Ses expériences récentes lui avaient prouvé à quel point il était un incapable. Au-delà de l’accomplissement de son rêve, le pirate avait enfin compris une chose. Ce qu’il souhaitait par-dessus tout, c’était de voyager avec ces nakamas qu’il considérait comme sa famille. Les protéger au cours de leur périple était tout ce qui importait et pour ce faire, il devenait devenir plus fort, bien plus fort. Ses décisions hasardeuses avaient entraîné l’équipage dans des situations rocambolesques, mais avec leur montée en renommée, les dangers étaient désormais multiples et véritables. Nul doute que Kain n’était que vecteur d’ennui pour son équipage en l’état. C’était ainsi que lors d’une réunion où tous partagèrent un repas sobre, Nathan étant devenu le cuistot en chef depuis le départ d’Heziel, le capitaine des Dokugans annonça la séparation temporaire de l’équipage. Un point de rendez-vous fut donné à tous les membres présents. Un an, c’était le délai qui était donné à tout un chacun pour s’améliorer chacun de son côté. Leur lieu de rendez-vous n’était autre que la célébrissime île de Water Seven. Et après une brève entrevue avec Nescafé, Kain avait un plan extrêmement simplifié à suivre pour pouvoir transmettre le message à ses nakamas qui étaient déjà partis. C’était sur ces notes que l’équipage des Dokugans fut officiellement dissout de manière temporaire…


TO BE CONTINUED.




@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Unleash the Beast. [PV Dokugan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Beast Below [OneShot 162X]
» The Beauty & the Beast
» Itchi
» The Beast!
» (n°15) Une bonne nuit de sommeil! On peut toujours espérer, non? [PV Beast]+ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3-