Partagez | 
 

 Un invité de marque ! [PV Aggadon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Ven 15 Déc - 16:34





Repas tout en noblesse !


Ce soir était un soir de liesse. Dehors, la neige tombait à petits flocons sur l'île de Notebouque. La période des fêtes de fin d'année approchait à grands pas, et à ce titre, une île commerçante comme celle-ci ne pouvait pas rater l'occasion ! Au dehors, les bâtiments avaient tous été transformés, métamorphosés par diverses décorations festives, afin de taper dans l'oeil des passants. Certains commerçants prenaient un plaisir naïf à se déguiser afin d'adopter des attitudes et looks symboliques de cette période de froid. Lorsqu'il était arrivé au Crabe-Repu, tôt dans la journée, le Coffe avait du esquiver savamment un traineau lancé par des enfants imprudents. Certes, les rues étaient loin d'être coincées par le givre... mais il n'en restait pas moins que les sols, emmitouflés dans une couche cotonneuse de neige, apportaient leur lot de glissades à tout un chacun.

Dans le restaurant même, l'heure était à la bonhommie et aux discussions. Entre eux, les cuisiniers parlaient gaiement. Que feraient-ils pour la fin de l'année ? Allaient-ils voyager un peu, pendant une période de congés bien méritée ? Resteraient-ils pour tenir le restaurant durant ce laps de temps unique en son genre ? Avaient-ils d'autres projets ? On discutait de tout. La famille, les amis... de son côté, Heziel se contentait de sourire un peu tristement. Il aurait aimé revoir sa famille... mais il ne pouvait pas se permettre ce genre de voyage. Il devait d'abord terminer sa formation et devenir un cuistancier accompli. Et puis, il attendait toujours que Kain vienne le chercher... cette promesse, bien que folle, était loin d'avoir quitté son esprit d'enfant, et avait survécu dans son esprit d'adulte. Parfois, il regardait par l'un des hublots de l'enseigne, stratégiquement placée avec vue sur le port, cherchant le pavillon au cache-oeil qui l'arracherait de sa condition pour une vie d'aventures.

- Moi ? Heu... je vais sans doute rester ici, comme d'habitude !

La question l'avait un peu pris de court. Il était habitué à ce que ces questionnements volent entre les membres de l'équipe de cuisine, mais sa discrétion et son humilité avaient tendance à le tirer hors de la ligne de mire des curieux. Pas cette fois... face à cette réponse, ses collègues rirent de bon cœur et le charrièrent sans gêne, lui disant que si il continuait comme ça, on pourrait aussi lui installer un lit pour dormir devant ses fourneaux. Il accueillit ces railleries mignonnes avec un sourire gêné, se frottant l'arrière de la tête. Ils n'avaient peut-être pas tort... mais... c'est qu'il aimait tellement cuisiner ! En plus, ce moment de l'année lui offrait le droit de déployer sa créativité afin de sublimer des plats nouveaux, extravagants et toujours meilleurs. Une vraie aubaine pour quiconque avait l'ambition de devenir une pointure dans le domaine culinaire. Une fois que l'attention se fut déplacée de lui à un autre maitre-coq, il retourna à la préparation de son plat : foie gras d'autruche, les mêmes qu'il avait pu autrefois croiser sur Cubeba, frostberries fraichement cueillies, pain aux graines torréfiées et accompagnement de crudités. Une entrée modeste dans l'estomac mais formidable en bouche, qui ferait un heureux bientôt dans la grande salle rectangulaire où les clients discutaient joyeusement en dégustant les spécialités de l'île.



_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Ven 15 Déc - 18:41






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





C’est… La… Fête !!!

Aggaddon débarquait sur l’île de Notebouque, le sourire aux lèvres. Voilà un froid glacial, amical et bienvenue comme il convenait. Les yeux rivés sur l’île qui se présentait à lui, il laissa le Black Egg aux soins de Vazguardia pour se diriger vers la ville. Le charme des fêtes avait plongé la cité dans un envoutement de douceur et joyeuserie. Une symphonie mirobolante se perdait dans les cieux. Tout suintait l’allégresse et la prospérité. D’un pas décidé, le Médixès se dirigea vers les frivoles festivités aux immanentes générosités. Portant ses tenues habituelles, accueillant le vent hivernal à plein poumon, il saluait poliment tout le monde pour cacher l’inimitié jaillissant de ses entrailles. Ils les auraient tous éventrer un à un pour les punir de jouir de cette maudite, assertorique, démoniaque liberté asservissant les consciences de ces âmes en quête d’un bonheur superficiel convenu. Le destin de cette entité malveillante assertorique et rongeuse de damnés devait se jouer dans les doigts du destin du mathématicien souhaitant rendre apodictique sa tyrannie suprême pour éradiquer toute trace de liberté, faisant alors régner la paix sur une humanité jusque-là erratique. Le regard foudroyant de fausse bonté les visages animés par un rire sincère et bon, Aggaddon poursuivait sur sa voie couvrant par ses manières distinguées nobiliaires la voie sanglante qu’il arpentait.

Usant de ses talents d’acrobate pour esquiver esthétiquement une boule de neige, il s’approcha du Crabe-Repu afin de s’y sustenter dans une certaine délectation exquise, ayant entendu grand bien de ses mets. D’un geste mirifique, l’éminent jeune mathématicien pénétra les lieux en saluant gracieusement ses hôtes.

-Bonsoir. Je me présente. Seigneur Aggaddon Séraphin Hyppolyte Apollinaire Médixès de North Blue. Je suis intéressé par la qualité gastronomique de votre enseigne qui a sut atteindre mes oreilles. J’ai hâte de gouter ces délices, lança-t-il à un serveur. Je ne demande qu’une simple table s’il vous plait, peu m’importe qu’il y ait du monde autour. Mes manières me donne peut-être un air présomptueux, mais sachez que je ne suis qu’un client comme les autres ni plus ni moins. Je ne ne considère en aucun cas que je suis supérieur à qui que ce soit dans cette salle.

En réalité, même s’il pensait ces mots, le Médixès considérait être un peu plus au-dessus de la moyenne, l’équité parfaite étant purement un état théorique. De plus, ses rêves de conquêtes du monde n’étaient ni poussés par un désir de gloire ni corollaire à un sentiment de mérite, mais provenait bel et bien de l’espoir d’avoir imaginé abstraitement un système qui pourrait apporter la prospérité et remettre l’importance du bien commun devant celle de l’individu.

S’assaillant là où on lui indiquait d’aller, il plongea son esprit dans les réflexions qu’il avait interrompu en débarquant en attendant qu’on lui apporte le menu. La démonstration de la connexité de SO_n(R) qu’il venait de mettre sur pied était généralisable algorithmiquement à d’autres ensembles matriciels comme SL_n(R). Il y avait quelques petits points à modifier, mais l’homéomorphisme servant à transférer la connexité sur le quotient pour ensuite justifier la connexité du groupe ambiant était central.



©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Jeu 18 Jan - 13:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mar 19 Déc - 14:39





Repas tout en noblesse !


En salle, les regards se tournèrent vers le Médixès tandis qu'il effectuait son extravagante présentation. Tantôt circonspects, tantôt interloqués, tantôt impressionnés, les différents clients s'étaient tous détournés de leur repas l'espace d'un instant pour observer cet étrange numéro. Il fallait bien dire que son auteur n'était pas moins intriguant : vêtu de son apparat unique, maniéré d'une façon tout aussi originale et prétendant répondre au titre de Seigneur, cet homme venu de North Blue savait soigner ses entrées... de son côté, le serveur qui s'était instinctivement rapproché de lui, un calepin et un crayon à la main, reprit bien vite son professionnalisme. Il avait été pris au dépourvu par ce déluge de propos mais n'en restait pas moins un fier membre du Crabe-Repu !

- Bienvenue au Crabe-Repu, monsieur. Si vous voulez bien me suivre.

L'invitant d'une courbette, il se retourna séance tenante et avança au travers de la pièce. Montant quatre marches qui l'amenèrent à une petite estrade située à mi-chemin entre l'entrée et le comptoir de réception et de boisson, il indiqua au noble une tablée qui devrait lui convenir, lui offrant assez d'espace pour se sentir à l'aise. Ronde, elle était recouverte d'une nappe blanche finement tissée, aux motifs hivernaux, qui contrastait avec les serviettes et la bougie rouges placées par dessus. Une assiette immaculée était déjà arrangée, les couverts placés de chaque côté, couteau vers l'intérieur pour éviter au maximum les mouvements malencontreux. Un verre à vin vide patientait à côté de son homologue servant à accueillir de l'eau. Les chaises étaient à moitié tirées afin de faciliter le mouvement des clients, les serveurs n'ayant pas toujours le loisir d'installer les hôtes en période de fête. Ainsi, pendant que Aggadon s'installerait, le serveur se munirait d'une carte avant de lui faire la présentation.

- Aujourd'hui, nous avons plusieurs spécialités à vous offrir. Dans un premier temps, le Mont-Rouge graavilohi et sa salade de saison en entrée. Un arrivage frais prévu pour les fêtes, cuisiné par nos chefs passionnés ! En plat principal, vous pouvez vous tourner vers la fricassée de coq et chapon au miel et au muscat, à moins que vous ne préfériez la surprise du chef Coffe. En dessert, le sapin glacé saura ravir vos yeux et vos papilles, si vous aimez le citron et le chocolat !

Ce faisant, il lui tendit également la carte reprenant les plats plus "ordinaires" du Crabe-Repu. Soupes, poissons, viandes blanches et rouges, desserts traditionnels et glaces en tout genre... ainsi qu'une carte des vins qui, à cette époque de l'année, pouvait se targuer d'une composition particulièrement parfumée et prestigieuse. Des imports aux labels reconnus aux productions plus locales, uniques et limitées dans le temps, il n'y avait aucun doute quant à la pluralité gustative proposée par l'enseigne ce soir-là. La carte se renouvelant tous les trois jours dans ce laps de temps festif, c'était une véritable farandole de goûts et de propositions alléchantes qui se produisait au sein du restaurant. Une farandole dont Heziel et ses camarades étaient les meneurs incontestés, cachés dans leur antre sacro-saint pour produire toujours plus de magie derrière leurs ustensiles.

- Dois-je vous servir quelque chose à boire, monsieur ?

En répondant par l'affirmative, Aggadon recevrait de la part du serveur la boisson demandée à la carte. Le temps que le Médixès fasse son choix, il pourrait au moins siroter un apéritif agréable. De son côté, dans les cuisines, le Coffe s'essuya le front d'un air satisfait devant l'une de ses fameuses "surprises". Au départ, le chef Pandzani était réticent à le laisser faire comme bon lui semblait aux périodes importantes comme celle-ci. Il avait mis deux ans à gagner entièrement la confiance du vieux maitre des fourneaux, et pour cause ! L'aventure avait un prix, même en cuisine. Désormais, il était de notoriété publique à Notebouque que les périodes comme Noël étaient porteuses non seulement des sentiments et traditions inhérents, mais également de tout l'art culinaire du futur pugiliste... qui, à chaque fois, parvenait à faire mieux que les ans précédents. Restait à voir si cela tenterait l'éternel.

- La farce est parfaite !


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 20 Déc - 3:18






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Le mathématicien ne preta pas attention aux regards porté sur lui. Il vit alors l’un des serveurs se rapprocher de lui et l’inviter à le suivre. La décoration du lieu était des plus agréables. Le Médixès ne regrettait pas son choix pour l’instant, espérant que cela ne change pas. Une fois les marches franchies, ils arrivèrent à l’une des tables de cette estrade. L’emplacement choisit était optimal, la satisfaction était encore au rendez-vous. Tout était déjà prêt pour s’y installer. La préparation des lieux était donc de qualité. S’assaillant promptement, Aggaddon écouta les suggestions émises par son guide culinaire attitré pour le choix du menu. Un sourire coquin apparut sur les lèvres de l’éminent savant.

-Et bien je vais suivre vos sages conseils et prendre tout ceci. Le Mont-Rouge avec sa salade, la fricassée ainsi que la surprise du chef Coffe et pour terminer ce fameux sapin glacé. J’ai hâte de découvrir ces saveurs qui m’ont l’air exquise, répondit le nobliau en appuyant fortement sur le double choix de plat.

Il n’était pas de nature gourmande, mais curieuse. Il voulait découvrir quelle était ce plat mystère et ne pas passez à côté de l’appétissant plat à base de coq. En fonction de son jugement sur la soirée, il pourrait être tenté de passer la nuit en ville pour revenir le lendemain midi, voir le lendemain soir, en quête d’autres gouts avec le reste de la carte. Il jeta alors un regard sur la carte des vins. Grand amateur de ce breuvage, il fut ravi par la sélection faite ici. Décidément, cette soirée s’annonçait onirique. Dès que le serveur eut finit sa question, l’acrobate répondit avec une patience feinte.

-Je voudrais un verre d’Itelzbulger Stein de Micqueot afin de me préparer avec une valeur sûre provenant de ma contrée marine et j’enchaînerais bien avec ce légendaire nectar dont on m’a dit tant de bien et que l’on importe rarement à North Blue : le Palais Margaux De Richebourg, dont j'ai cru entendre que des sceaux de cire avec les armoiries du Château Margaux se trouvant sur l'épaule des bouteilles servait à prouver leur authenticité. Plusieurs vins prestigieux viennent du Château Margaux, mais le Palais est le plus mythique, notamment grâce à la qualité exceptionnelle du raisin donnant l'arome de ce vin d'excellence produit sur le petit domaine viticole de Richebourg, rattaché à ce vignoble depuis sa fondation, désormais protégé dans l'enceinte même du bastion des Margaux. Je finirais la dégustation par le merveilleux Haut Château d’Yquem qui est une véritable merveille faisant partit de mes boissons préférées. Il n'a rien à envier aux autres cuvés mythologiques, il fait partit des meilleurs vins liquoreux au monde.

Il attendait une présentation exemplaire de ces produits angéliques. Le Médixès envisageait d’acheter plusieurs bouteilles de ces grands crus dans ce paradis œnologique si le restaurait était à la hauteur de ses attentes. Il se demanda quelques secondes s'il n'aurait pas dut demander un peu de Fort Margaux, de Château Margaux ou de Jardin Margaux afin de comparer les différentes productions de l'un des plus influents lieux du monde des vignobles dont le Palais De Richebourg était considéré comme la quintessence de l'art de la riche famille nobiliaire. Le jeune savant à la chevelure d’ébène disséqua du regard la salle pendant un moment afin de voir quel genre de clients venaient là ainsi que l’expression de ceux entamant leur plat. Peut être irait-il féliciter le chef s’il se régalait afin de faire hommage au travail des cuisiniers.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 20 Déc - 15:23





Repas tout en noblesse !


Telle que le suggérait la stature de son interlocuteur, ce dernier sembla désireux de céder à la curiosité sans tenir compte des dépenses que cela allait entraîner. Ecoutant avec sérieux l'homme aux apparences nobles citer ses choix, le serveur nota l'ensemble sur une petite feuille de son carnet en prenant soin de préciser que l'individu souhaitait deux plats et non pas un seul : à la fois la fricassée de coq et chapon au miel et au muscat, mais également la surprise du chef Coffe ! Un choix qui ravirait sans doute le brun lorsqu'il aurait l'occasion de reprendre son expérimentation pour un nouveau client... peut-être que ce dernier aurait droit à une touche de fantaisie supplémentaire ! Après tout, si il mangeait déjà de la volaille, il fallait soit rester dans le thème, soit aller à l'opposé... dans les deux cas, une modification à la volée de la recette s'imposait. En dessert, le sapin ne serait qu'une formalité, malgré son apparence qui envoyait du rêve.

Le Médixès s'avéra également être fin connaisseur en matière de vin : quoi de plus naturel pour quelqu'un qui avait l'air d'être aussi fin gastronome que lui ? Les goûts en matière de liqueur, d'alcool et de boisson étaient souvent très représentatifs de l'extraction sociale des concernés. Le peuple préférait souvent les boissons houblonnées ou fortement fermentées, capables d'endiguer leurs soucis du quotidien et d'adoucir leurs sens pour les plonger dans une forte euphorie à un prix relativement raisonnable. Les individus de la haute, eux, préféraient les breuvages plus subtils et raffinés : ceux qui appelaient à avoir un palais expérimenté et à briller en société. Prenant note des différents choix de son client, le serveur s'affairerait donc à lui rapporter les boissons demandées les unes après les autres. Il s'inclina respectueusement avant d'aller transmettre la commande et de partir quérir une bouteille d'Itelzbulger Stein, dont il verserait un fond dans un verre propre et rutilant afin de permettre à Aggadon de goûter le breuvage dans un premier temps. Une fois l'aval donné, il servirait le verre convenu au riche visiteur.

Autour de ce dernier, les autres hôtes du fameux restaurant étaient retournés à leurs plats aussi divers que variés. Des sourires s'affichaient sur la plupart des visages, quand ce n'était pas de l'émotion ou de la surprise : les saveurs transmises par l'équipe passionnée et compétente du Crabe-Repu semblaient comme toujours faire mouche. Après tout, ce n'était pas pour rien que cet établissement restait la référence absolue sur Notebouque et aux alentours depuis plusieurs dizaines d'années déjà... de son côté, même si il avait du abandonner le confort du cocon familial, Heziel n'aurait jamais pu rêver d'une meilleure opportunité pour faire ce qu'il aimait. Cuisiner bien, et cuisiner pour de bonnes raisons. Il remerciait chaque jour le ciel d'avoir ainsi eu accès à cette formation unique au monde. Une formation qui l'avait placé au rang de maitre cuisinier : un titre qu'il défendait avec conviction et amour. Aussi, lorsqu'une commande arriva pour la table huit, un long sourire s'étira sur le faciès du noiraud. Mont-Rouge graavilohi, fricassée du jour, sa surprise, et sapin glacé... parfait !

S'attaquant immédiatement à l'entrée, il se saisit d'une pièce de poisson aux couleurs vivaces qui semblaient refléter la lumière d'une façon unique. Le Mont-Rouge était un poisson des bas-fonds assez particulier, qui se mettait à briller de façon vive lorsqu'il se sentait menacé. Une lueur rouge particulièrement puissante capable de désorienter la plupart des prédateurs. Cela le rendait surtout très visible des pêcheurs qui, par le biais de stratagèmes basés sur les sons, n'hésitaient pas à lui faire peur pour le repérer facilement. Hélas pour elle, cette poiscaille n'était que peu douée pour fuir et il était facile de la récupérer dans des filets solides... comme le saumon, il se préparait en pavé, en filet ou en tranches fines principalement. Les goûts étaient relativement proches, mais la fraicheur du Mont-Rouge s'accompagnait d'une pointe sucrée due à sa consommation massive de baies sous-marines : un ton parfait pour les fêtes de fin d'année, donc.

Bientôt, le Coffe se retrouva avec une composition fort appétissante dans les mains : de fins filets de Mont-Rouge brillants et frais se reposaient sur une couche de salade de chou rouge, elle même relevée avec des oignons, des cerneaux de noix, du sel, du poivre et du vinaigre balsamique. Un morceau de pain grillé et une noix de beurre étaient à disposition pour savourer le poisson "à la tartine" si nécessaire. Un quart de citron à presser était également disponible. Le plat fut envoyé en salle, où il arriverait auprès du Médixès avec, si telle était sa volonté, un nouveau verre de vin à sa convenance, y compris le fameux palais Margaux de Richebourg qui serait encore une fois présenté de façon élégante au client, avec pré-dégustation en amont.

De son côté, le Coffe s'attaqua à la préparation de sa surprise.

- Hmmm... quelque chose de plus marin. Et fruité... frais. Oui, c'est ça ! Mais également léger, à déguster avant le chapon...


_________________








Dernière édition par Heziel Coffe le Jeu 21 Déc - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 20 Déc - 17:43






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Les réactions multiples des divers clients rassurèrent l’ancien noble dans ses espoirs. Une grande réputation, des invités contents, une carte des vins remplis de grands noms de l’œnologie, des mets raffinés… Cet établissement semblait avoir tout pour lui plaire. Il était peut-être tombé là sur une merveille de gastronomie. Son enthousiasme lui fit même oublier que Jodonone, Vazguardia et Charles devaient être entrain de diner dans un lieu plus modeste. Il n’y penserait même peut être pas jusqu’à quitter le bâtiment alors qu’il comptait initialement leur ramener quelques choses de fin et succulent.

Le Médixès observa le serveur apporter le vin qu’il connaissait fort bien, un classique célèbre de Micqueot. Présentation distinguée, à la fois sobre et élégante. Il prit en bouche une partie du fluide, retrouvant ces saveurs bien connues, et d’un signe de tête fit comprendre qu’il validait le choix. D’un sourire, il salua l’homme qui s’en retourna à la continuation de son service. Il savoura doucement chaque gorgé en patientant dans un calme olympien. Voyant le plat arriver, il sentit l’envie grandir en lui. La présentation était digne de tout ce qu’il avait pu observer jusqu’alors.

-Je désirerais attendre les plats principaux avant de gouter à cette boisson de légende qu’est le Palais Margaux de Richebourg, répondit-il, ayant justement fait attention à sa consommation afin de ne pas se retrouver à court de breuvage au moment de déguster l’entrée.

Le regard d’Aggaddon vadrouilla sur l’assiette. Il se munit des couverts afin de commencer. Il amena à sa bouche un morceau de filet avec un peu de la salade harmonieusement composée. Il ferma les yeux. Une myriade de sensations vint agiter les papilles du délicat mathématicien. Après quelques mastications discrètes, il finit par avaler le tout en contenant sa satisfaction qui transparaissait par son regard scintillant d’une gourmandise inhabituelle chez lui. D’un geste doux, il pressa élégamment le quart de citron afin de comparer le goût. Il continua à disséquer ce qui lui avait été servi, engloutissant de plus en plus rapidement la proposition gustative sans pour autant changer ses manières distinguées. Terminant bientôt cette ouverture sur la cuisine du Crabe-Repu, il plaça la noix de beurre sur l’ultime morceau du filet et savoura ce délice. Il posa alors la fourchette et le couteau, trépignant d’impatience quant à la suite de cette aventure.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 21 Déc - 14:47





Repas tout en noblesse !


Aggadon n'était sans doute pas au bout de ses surprises. Alors qu'au dehors une neige de plus en plus tenace venait uniformiser Notebouque de sa beauté immaculée, en cuisine, le Coffe s'affairait consciencieusement. Il lui fallait trouver quelque chose qui ferait parfaitement le lien entre cette entrée aux attraits marins et le plat principal à base de volaille, de miel et de muscat, qui promettait d'offrir un goût plus fondant et corsé. Du point de vue du cuistancier, il devait conserver un peu de sucre dans sa prochaine préparation, en faire une sorte de mise en bouche fruitée qui préparerait le palais du consommateur à la suite... à la base, sa surprise se composait de poule farcie aux cèpes, avec une sauce chorizo, le tout accompagné de riz et finement assaisonné avec un tout petit peu de vinaigrette. Néanmoins, il devait modifier cela instamment : ça ne collait pas assez au Mont-Rouge graavilohi à son goût.

Il se lança donc dans la préparation d'un autre plat, plus délicat : il commença par faire caraméliser légèrement des abricots, sans pour autant leur retirer leur jus ou les assécher. Les découpant en deux, il décida de les farcir avec du thon blanc, dont le goût et la consistance collerait parfaitement aux abricots avec une mayonnaise très légère de son crû. Le sucre des abricots et de la caramélisation produite serait une passerelle indéniable entre l'entrée et le plat à base de volaille, lui aussi sucré. Il disposa également quelques émincés de panais dans l'assiette, qui pourraient servir à donner un peu de consistance et de corps au plat. Pour accompagner le tout, une salade commune à base de mesclun et de roquette, de tomates et d'oignons. Cela permettrait un plat équilibré, fruité, au sucré-salé savamment étudié, tout en disposant de la matière nécessaire pour caler un peu d'espace dans l'estomac. L'ensemble de cette fantaisie gustative n'était malgré tout pas très lourde, et il y aurait sans doute de la place restante pour le plat du jour, retravaillé en termes de proportions.

- Allez, hop !

La proposition culinaire partie des cuisines, elle fut récupérée par le serveur qui prenait un soin tout particulier à satisfaire ce client original : non seulement, le noble avait l'air assez sympathique, ce qui était relativement rare : de plus, il était curieux et n'hésitait pas à dépenser, ce qui en faisait donc un invité de marque ! Humainement parlant comme commercialement parlant, le Crabe-Repu avait tout intérêt à satisfaire la soif de découvertes gustatives du Médixès. Déposant son plat devant lui après avoir traversé la salle avec une aisance gracieuse, il se recula d'un pas avant de reprendre une attitude stoïque.

- Voici la surprise du chef Coffe, monsieur : Abricots caramélisés et farcis au thon blanc, émincés de panais et salade. Si vous voulez bien m'excuser...

Il retournerait par la suite chercher le fameux vin dont Aggadon voulait tant goûter les subtilités, avant de reprendre la cérémonie oenologique sempiternelle de la dégustation préalable pour finalement servir un verre du fameux Palais Margaux de Richebourg. Une merveille, à n'en pas douter, qui saurait ravir les papilles de cet illustre consommateur par son caractère assumé, sa robe chatoyante et son cépage d'origine d'exception.

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 21 Déc - 18:07






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe



Aggaddon attendait patiemment l’arrivé du premier plat. Il ne mettait plus en doute la qualité de l’établissement. Le repas tant désiré lui fut alors apporté avec une présentation toujours aussi élégante. Abricots caramélisés et farcis au thon blanc, émincés de panais et salade… Fort intéressant. Le mathématicien n’imaginait absolument pas quel goût pouvait ressortir d’un tel mélange et faisait entièrement confiance au fameux chef Coffe. Le Médixès attendit patiemment le retour de l’habile serveur dont la prestance de déplacement retranscrivait bien le professionnalisme de l’établissement. C’est alors qu’on la lui montra… La fameuse bouteille, la légende, le mythe… Elle arborait un magnifique parchemin recouvert avec sobriété et classe du nom de la boisson ainsi que de la fameuse propriété de la famille Margaux dessiné à la manière d’une gravure avec de l’encre argenté. Devant la représentation de la fameuse bâtisse, cachant une partie de quelques-unes des colonnes, une couche de feuille d’or représentait un somptueux calice. Il s’agissait là d’une marque signifiant que la bouteille était bel et bien de provenance Richebourgeoise. On tendit alors au savant le verre contenant le fameux fluide à l’apparence ravissante. L’amateur œnologique le porta à ses lèvres.




Ses yeux brillèrent d’une intensité solaire. L’expression de son visage était indescriptible. Le breuvage coula dans sa bouche, puis dans sa gorge, réveillant sur son passage chaque fragment de l’âme du consommateur. Une larme perla au coin de son œil.

-C’est… C’est… Magique… C’est un véritable trésor, la quintessence du vin…

Les sensations provoqué par le féérique Palais Margaux De Richebourg avait atteint les profondeurs de cet homme qui souhaitait pourtant perdre son humanité. Comment résister à un tel chef d’œuvre ? Heureusement qu’il avait choisis le Haut Château d’Yquem pour finir le tout. C’était bien le seul liquide pouvant ne pas paraître fade après la consommation de cette vision de paradis à la Dionysos. En effet, le caractère licoreux de la boisson d’or et d’ambre pourrait adoucir la fin de cette dégustation mirifique après le passage de la sommité mythologique de l’œnologie. En grand connaisseur, il avait donc parfaitement choisi les vignobles pour jouer avec le charme que le vin de Richebourg lui produisait.

Aggaddon se souvint soudainement qu’il avait un plat à déguster. Il le fit alors de la même manière que l’entrée. Chaque bouché le conquérait un peu plus. Une myriade de saveurs se bousculé en bouche, relevé parfois par le majestueux vin. Le repas semblait guider par une étonnante continuité culinaire, ce qui n’était pas pour déplaire au Médixès. Au moment d’achever son assiette en engloutissant délicatement le dernier abricot, il se laissa aller à un petit commentaire.

-C’est décidément un vrai régal.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 4 Jan - 19:26





Repas tout en noblesse !


- La suite arrive !

- Sans faute pour l'instant ! Continue, Heziel !

Un simple sourire répondit au compliment de son compagnon, alors que le brun s'en retournait à ses préparations. Considérant le temps de cuisson du coq et du chapon, Heziel avait rusé habilement : du moins le pensait-il ! Il avait tout simplement préparé en gros. Ainsi, c'était une énorme cocotte minute qui trônait au milieu de la cuisine, dans laquelle la fricassée de coq avait été préparée dans des proportions gargantuesques. Non loin, un autre ustensile titanesque contenait la fricassée de chapon au miel et au muscat. Les deux goûts se mariant à merveille, il suffisait de savamment préparer l'assiette de façon à la fois élégante et gourmande pour laisser aux clients l'immense plaisir de mélanger les saveurs eux-même. Et cela marchait plutôt bien : les deux contenants se vidaient à vue d’œil ! Aussi, lorsque le Médixès eut fini son plat, le serveur pu presque immédiatement récupérer la nouvelle préparation.

L'assiette était tout simplement royale : un dôme de riz blanc, parfait dans les proportions, tenait une compagnie discrète aux deux fricassées qui, si elles étaient très proches, ne se mélangeaient pas : c'était une question de millimètre près. L'adresse des serveurs avait également un rôle important à jouer : si le plat était manipulé de façon peu adroite, les deux ingrédients risquaient de se mélanger plus tôt que prévu. Si ça ne gâchait pas le plat en soit, cela restait une infamie aux yeux des consommateurs les plus avisés, qui trouveraient dans ces deux parts d'une même pièce une sorte de synergie magnétique, comme si les atomes même composant la nourriture tentaient de se joindre sans jamais y parvenir, n'attendant que le bon vouloir du gourmet qui s'occuperait de leur sort. Fumante, onctueuse et parfumée, cette assiette n'appelait qu'à un but : être dévorée avec tout l'appétit qu'il se devait !

C'est avec une expertise non cachée que le plat fut portée jusqu'à la vue et à la table de son prestigieux propriétaire. Il pourrait ainsi en apprécier tous les contours, en humer toutes les subtilités gastronomiques et olfactives, avant de finalement passer à l'attaque. Néanmoins, cela n'était pas la fin : il lui restait une boisson particulière à goûter, boisson qui irait parfaitement avec la volaille proposée. Le plat restait malgré tout relativement léger : dosé afin d'obtenir sa place légitime auprès de l'entrée et du premier plat de résistance dans l'estomac de Aggadon.

- Monsieur, le Haut Château d'Yquem.

Dévoilant une bouteille de verre relativement simple d'apparence, avec pour simple label la provenance du nectar qui l'habitait, le serveur se doutait que son client ne serait pas dupe : il ne fallait pas se fier à la simple bouteille. Ce vin, l'un des rares vins au monde à pouvoir profiter des caractéristiques aromatiques d'un champignon spécifique, n'avait en effet rien à envier aux meilleurs de sa catégorie. L'arôme à la fois sucré et acide en résultant n'en était que plus prestigieux encore. Il était à dire vrai rare qu'ils eurent à déboucher une bouteille de pareille envergure : néanmoins, quelques fins œnologues passaient parfois au Crabe-Repu, permettant à ces merveilles exotiques d'exprimer tout leur potentiel. Encore une fois, le rituel de la dégustation aurait lieu afin de valider le breuvage.

- Bonne dégustation, monsieur.


_________________








Dernière édition par Heziel Coffe le Jeu 11 Jan - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 11 Jan - 0:59






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Aggaddon accepta de se soumettre une nouvelle fois à la cérémonie œnologique afin de pouvoir consommer le roi des licoreux. Son caractère spécial et sa puissance sucré parviendrait à être agréable même après le passage du liquide mythique précédemment avalé. La bouteille était toujours aussi sobre, dégageant une prestance à la fois classique, simple et subtile.

-Merci mon brave, lança le savant à l’intention de l’habile serveur en guise de félicitation pour ce service qui avait permis de conserver la majesté du plat.

Son regard vadrouilla sur l’assiette à la composition harmonieuse. Un équilibre mathématique se dégageait du tout, aussi bien dans les limites infinitésimales que dans les proportions utilisées. Le Médixès savait que la cuisine était un art qui pouvait allier les différentes sciences pour tirer un profit royal de leurs prouesses. La biologie était importante pour le choix des ingrédients, la physique et la chimie jouaient leurs rôles dans la liaison entre les gouts et le traitement des produits, les mathématiques dans l’esthétisation de la gastronomie … C’était un véritable délice visuel. Il regarda à droite et à gauche afin de savoir si certains de ses voisins s’intéressaient également à cette œuvre. Il se doutait que face à cela, certaines personnes n’oseraient pas y toucher de peur de gâcher la magnificence du visuel. Néanmoins, le goût était tout aussi important et Aggaddon porta à sa bouche une première part délicate du plat afin de ne pas briser l’harmonie de l’assiette.

Ce fut la profusion de sensations. Les saveurs se mariaient parfaitement pour former un tout à la fois cohérent, exotique et surprenant. Sans même qu’il s’en rende compte, le Médixès avait fermé les yeux afin d’ignorer tout autres sens que le goût. C’était une merveille. Même avec une grande connaissance des produits travaillés, il fallait du talent pour arriver à un tel résultat ! Il sentit alors quelque chose sur sa joue. Il n’y prêta pas attention, préférant s’intéresser aux saveurs exquises. Heureusement, car s’il avait découvert que des larmes de plaisir coulaient le long de son visage, il se serait maudit et serait entré dans une rage noire. Le verre de Haut Château d’Yquem releva une note acidulée tout en déversant ses touches sucrées.

Des lustres luminescents brillaient pour éclairé le palais mental du mathématicien. Tout le mobilier imaginaire c'était mit à danser en l'honneur de cette mélodie magique aux pouvoirs exaltants. La finesse d'une création culinaire pouvait emporter bien des hommes dans des paradis oniriques ne souffrant d'aucune forme de vice ou de malheur. Les peintures aux murs s'animaient pour valser aux grés de la symphonie harmonique transportant Aggaddon dans un tourbillon de mouvements inventés. Une myriade d'instruments s'ajoutait à chaque instant pour former un gigantesque orchestre. L'ode enchanteur séduisait les papilles de celui qui désirait perdre son humanité par une bien élégante façon.

Les fleuves mirifiques se déversaient dans les vallées intestinales pour former l'une des plus grandes fêtes jamais organisés dans ce pays imaginaire. Créatures fantastiques et monstres mythologiques se regroupaient autour des parts d'un festin propageant les saveurs offertent par le Coffe au travers des landes spirituels via ces rivières enchantés par les sorts arcaniques alimentaires d'Heziel. Nul doute était à surgir quant au génie de cet incroyable mage émérite de la gastronomie.

Au sein de la bouche du jeune homme se bousculait les plus appétissants mets si savamment traité avec une passion dévorante par le chef cuisinier qui recevrait tout les remerciments du noble pour le meilleur repas de sa vie. C'était un fait, le repas était extraordinaire, grandiose, angéliques, divin !

C’est ainsi que se suivirent les bouchées, avec toujours plus d’émerveillements. De nouvelles sensations émergés étonnement à chaque fois. Malheureusement, au bout d’un moment, il arriva à la fin de ce plat. Ses dents se refermèrent sur une fourchette où était absente toute trace de nourriture. Il ouvrit alors les yeux et découvrit l’absence de matière dans l’assiette. Il s’était laissé porté par le grandiose de cet ouvrage d’artiste et n’avait pas vu le temps passer, sa langue dansant un ballet avec la nourriture.

-Quelle expérience… murmura-t-il dubitatif.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Lun 15 Jan - 9:07





Repas tout en noblesse !


- Pour le dessert, je vais m'en occuper.

- Tu en es certain ? C'est que...

- Ahah, ne t'en fais pas pour moi, Vivien ! Tu sais, j'ai été serveur, moi aussi.

Vivien était un bon gars. Du haut de ses dix-huit ans, il était serviable, sérieux, professionnel et n'hésitait pas à mettre les bouchées doubles quand il le fallait. Ses parents n'étaient guère riches ou influents, ils étaient de simples menuisiers qui vivaient d'un commerce parfois difficile avec les charpentiers de l'île. Même si ces derniers récupéraient la part du lion sur les réparations de navires, les parents du jeune serveur continuaient à travailler avec obstination. Ils avaient tout misé sur l'avenir de leur fils : des cours de cuisine, une éducation aussi complète que possible, un petit appartement au coin de la rue Pilate pour qu'il développe son autonomie. Il était jeune, mais très mûr. Quelque part, Heziel se revoyait en lui, quelques années plus tôt, débarquant sans même être majeur sur une île dont il ne connaissait rien... et où le chef Pandzani allait tout lui apprendre. Même si sa famille lui manquait, il devait admettre qu'être principalement livré à soi même, avec un peu de bonne guidance, ça développait le cortex.

- Bon, eh bien... d'accord alors.

- Pas d'inquiétudes !

Un clin d'oeil au jeune homme blond sembla termina d'écraser ses craintes. Il s'en retourna à d'autres occupations tandis que le maitre-coq s'emparait d'un plat avec une grande précaution. Le sapin glacé était une exclusivité de cette partie de l'année, changé maintes fois, retravaillé tout autant, mais jamais exclu des desserts phare de noël. Il se déplaça avec une certaine finesse vers la double porte, prit son temps pour l'ouvrir délicatement, et dévoila alors aux yeux de la salle l'un de ces fameux délices sucrés.

C'est ainsi que, sous certains murmures admiratifs et des compliments à moitié engloutis par le bruit ambiant, le Coffe s'avança vers la table où se situait Aggadon avec un plat qui semblait tout droit sortir d'un compte. Dans l'assiette, comme si il tenait sur des racines invisibles, un petit sapin très détaillé tenait droit vers le plafond. À sa couleur, il était visiblement fait d'une crème glacée citronnée, qui dégageait presque une sorte de buée féerique aux alentours de ce qu'auraient du être les "feuilles" du sapin. Ces dernières étaient d'ailleurs napées d'une très légère couche de chocolat noir, qui s'était solidifié instantanément sur la glace, presque cristallisé comme un magnifique bijou de gourmandise. Dans l'assiette en elle même, quelques tracés festifs au chocolat noir ainsi qu'une petite vignette comestible indiquant "joyeuses fêtes !" ponctuaient la scène culinaire d'une appétissante touche d'originalité. S'approchant de la table, détaillant rapidement son hôte avec un sourire aimable, le futur forban déposa le grand final de ce repas prestigieux devant son client. La structure, intacte, ne demandait qu'à être mangée : après tout, elle ne tiendrait pas longtemps hors des cuisines conditionnées du Crabe-Repu.

- Je vous remercie pour votre patience. Monsieur, voici votre sapin glacé ! J'espère qu'il saura ravir vos papilles.

Il observerait alors son interlocuteur, et il analyserait ses réactions premières. Il était souvent facile de savoir si quelqu'un était ouvert à la discussion : Pandzani lui avait toujours dit que "les gens qui aiment ce qu'ils mangent sont les gens les plus honnêtes". Avec le temps, son apprenti avait transformé cela en une généralité. Il prenait souvent le temps de discuter avec les clients qui prenaient le sapin glacé, car il fallait avouer qu'il s'agissait de l'ultime dessert du Crabe-Repu et que son prix n'était pas forcément accessible à tous. De plus, ça lui permettait de se changer un peu les idées. Si il sentait que le Médixès s'ouvrait à la discussion, alors il resterait là, debout, à s'entretenir avec lui en bonne et due forme.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Lun 15 Jan - 12:32






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Aggaddon observa le serveur s’en allait avec l’assiette ayant contenu le plat transcendant. Il attendit ainsi que la pièce finale surgisse des cuisines pour une ultime confrontation. Il fit tourner le liquide ambré dans son verre. Si ses souvenirs étaient juste, se seraient aux saveurs de citron et chocolat. Le Haut Château d’Yquem se marierai bien avec ce dessert selon lui. Le Médixès observa du coin de l’œil les portes s’entrouvrir pour dévoiler l’œuvre final. Celle-ci était posé sur un plat et se dressait avec raffinement pour faire envie à tous les gourmands dans la salle de se jeter sur la délicate proposition culinaire. Le dessert fut posé devant lui, prêt à être dégusté. Le Médixès observa la personne ayant jouer le rôle de serveur cette fois-ci.

-C’est moi qui vous remercie pour votre temps monsieur. J’aurais aimé revoir le serveur pour lui offrir un pourboire, mais je verrais cela tout à l’heure.

Il coupa de manière respectueuse et codifié le sapin glacé, faisant à nouveau preuve de ses manières distingués issues de son éducation rigoureuse de famille seigneuriale. Voyant qu’Heziel restait debout, il haussa un sourcil avant d’avaler la première bouchée. Un sourire en coin apparut sur ses lèvres ainsi que quelques étincelles dans ses yeux. Le gout n’était pas aussi parfait que l’autre, mais n’en demeurait pas moins excellent. L’utilisation d’un superlatif pour montre le ressentit plus minime que le sublime second plat en disait long sur la splendeur et la qualité de ce repas paradisiaque.

-Si vous voulez, vous pouvez vous assoir avec moi plutôt que de rester debout. Je vous inviterais bien à déguster un peu de ce formidable dessert, mais j’imagine bien que cela ne rentre pas dans les codes de la maison. Vous devez être le chef Coffe. Si c’est le cas, sachez que jusque-là c’est un sans-faute et que j’ai dégusté le meilleur repas de ma vie. Comme on dit, « vous feriez un malheur » dans un palais. Je recommanderais indéniablement cet établissement à mes amis.

Terminant sa phrase, il enfourna soigneusement un autre morceau de sapin citronné dans sa bouche, le chocolat se craquelant sous la dent pour le plus grand plaisir du nobliau. Écoutant ce que lui répondrait le cuisinier, il attrapa son verre pour prendre quelques gouttes de cette ambroisie.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Lun 15 Jan - 20:03





Repas tout en noblesse !


- Je suis effectivement le chef Coffe. Heziel Coffe. Enchanté de faire votre connaissance ! Vous me voyez ravi d'avoir su vous combler. Avec votre permission...

Si il n'allait effectivement pas partager le dessert avec son client, il n'en manquait pas moins que l'ambiance était assez détendue dans le restaurant, et ce de manière générale. Aussi se permit-il avec l'aval de son interlocuteur de tirer une chaise pour s'y installer, s'asseyant sobrement avant d'observer un peu plus attentivement l'homme aux allures de noblesse incarnée. Heziel était fort ignorant alors de ce qui existait au delà de son East Blue natale, et il avait encore plus de mal à comprendre les codes qui caractérisaient les différentes classes sociales. Cela ne changeait pas que ce drôle d'oiseau, dans toute son élégance, arborait des vêtements qu'il n'avait jusqu'alors vu que dans la boutique de Zara, à des prix assez exorbitants, et seulement à quelques occasions. Aussi, sentant à sa verve que le dégustateur aux apparences riches était ouvert à la discussion, il la prolongea tout naturellement.

- Si je puis me permettre, vous contrastez avec la majorité des gens que l'on croise ici. Seriez-vous de voyage, à tout hasard ?

Dans l'attente de son ami d'enfance et de l'accomplissement de leur promesse, le cuistancier des mers était fort friand des histoires qu'il pouvait entendre de par la bouche des baroudeurs. La plupart du temps, il entendait des rumeurs qui entretenaient son ignorance naïve, mais il lui arrivait parfois d'avoir une conversation constructive qui lui enseignait de véritables connaissances. Néanmoins, son savoir se limitait bien malheureusement à la mer dans laquelle il était né. À cette époque encore, les autres mers de ce grand océan qui composait le monde étaient pour lui nimbées de mystères. Il espérait fortement que cet individu fringuant et coloré lui apporterait des histoires sur lesquelles cogiter, des récits ou encore des informations sur ce qui pouvait bien se passer au delà de Calm Belt et de Red Line. Sans doute vivait-il dans un grand château, avec de beaux chandeliers illuminant le plafond comme des étoiles ! En tout cas, ses manières, sa posture, sa tenue et sa façon de parler... tout semblait indiquer une extraction noble, une éducation rondement menée et un contrôle de soi fluide et mesuré.

À dire vrai, notre chef avait déjà rencontré plusieurs personnes spéciales dans ce restaurant. Certains souvenirs étaient fort heureux et agréables... d'autres un peu moins, et une fois, il avait carrément du virer un vieux sénile d'un coup de pied dans les fesses. Cette rencontre-ci semblait commencer sur de bonnes bases : il avait satisfait l'appétit de l'homme en face de lui, et il ne voyait rien en cet individu qui lui donne un mauvais feeling. Alors autant se poser confortablement sur une chaise et profiter un peu de l'instant présent ! De toute manière, ses camarades pouvaient bien se passer de lui quelques instants, non ?


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Lun 15 Jan - 21:08






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





-Si je puis me permettre, vous contrastez avec la majorité des gens que l'on croise ici. Seriez-vous de voyage, à tout hasard ?

Un sourire apparut sur le visage d’Aggaddon qui s’apprêta à partir dans une petite explication pour le chef Heziel en déposant les couverts qu’il avait en main.

-Oui, je contraste généralement avec la majorité des gens par où je passe. Je suis fils de marquis voyez-vous et la spécificité de mon île au niveau politique et que chacune des seigneuries et en soit une monarchie, mais utiliser quatre dénominations pour les nommer était plus simple : baronet, marquisat, comté, duché c’est plus facile à utiliser et à distinguer que quatre royaumes de petite taille. Enfin c’est peu important. J’ai reçu une éducation de la noblesse qui m’a été profitable, je ne parle pas en terme financier, même si concrètement oui j’ai eu accès à plus de fonds, mais en termes de savoirs et d’arts. Je suis devenu mathématicien voyez-vous. Je m’intéresse à toutes les sciences et à tous les arts, mais je suis principalement concentré sur les maths. Je comprends les gens qui n’aime pas ça, mais c’est ma passion à moi, certainement comme vous pour la cuisine. Tous les goûts sont dans la nature et à chacun son talent, sa passion. Parmi les héritages que j’ai de mon éducation, j’apprécie énormément ce genre de tenues que je trouve élégantes et qui ne passe malheureusement pas inaperçu. Là aussi c’est un goût personnel. Et enfin oui je voyage. Mon frère ainé est devenu l’actuel marquis et, après un différent, j’ai décidé de partir afin de faire des rencontres et apprendre beaucoup plus de choses. Étant originaire de North Blue, j’aime beaucoup le froid. Je ne me sens pas dépayser ici en cette saison me direz-vous, mais South Blue a été un enfer pour moi ! Il y fait bien trop chaud. En plus, j’ai eu la merveilleuse idée de débarquer à Friends Island où se trouve un volcan. J’ai cru mourir pendant toute la durée de l’escale ! Je suis un peu partit dans tout les sens, veuillez m’excuser. Un matheux a l’habitude d’explorer toutes les possibilités à partir des éléments qu’il a même lorsqu’il ne s’agit pas du développement central. Et vous, d’où vendez-vous ? Qu’est ce qui vous à conduit ici plutôt que dans un palais suite aux exigences d’un sordide roi ayant gouté un de vos plat et fait un caprice en voulant vous avoir dans sa « collection » de cuisinier ?

Espérant une réponse complète, le savant se replongea avec raffinement dans la dégustation du sapin.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mar 16 Jan - 10:28





Repas tout en noblesse !


Le cuistancier marin resta pendu aux livres du noble durant toute la durée de son monologue, ingérant ses paroles comme autant de petites capsules de connaissances et d'imagination, fixant le plus de notion possible. Il n'aurait jamais imaginé qu'une île puisse être divisée en plusieurs royaumes ! Ça tombait pourtant sous le sens, mais voilà : notre cuisinier n'avait pour l'instant jamais connu que des régimes comme celui de Goa, ou encore des îles neutres, indépendantes et autonomes comme sa Mormoilnoeud natale, Notebouque ou encore Cubeba. De ce fait, il avait des difficultés relative à imaginer ce que pouvait donner un territoire séparé en plusieurs "marquisats" ou "duchés" comme son interlocuteur le détaillait.

Ce dernier lui expliqua ensuite qu'il s'était tourné dans le domaine des mathématiques, même si son éducation riche aussi bien d'atouts financiers que d'atouts intellectuels l'avait amené à étudier et apprécier toutes les formes d'art et toutes les sciences. De cela, le Coffe ne fut pas vraiment surpris : du moins, même si il n'était pas de ceux qui auraient su passer une nuit entière devant une feuille pour le plaisir de résoudre une équation récalcitrante, il entendait parfaitement l'utilité indéniable des sciences dans l'art... et des mathématiques dans les sciences au sens général : le chef Pandzani lui avait plusieurs fois parlé d'un de ses grands amis, l'un des cuisiniers les plus proéminents de Grand Line, qui utilisait ses connaissances en chimie, en physique et en mathématiques pour pour créer des plats qui sortaient tout simplement du domaine de la simple cuisine et devenaient de véritables œuvres d'art. Même si le noiraud n'avait foncièrement jamais été d'accord avec cette pratique, considérant que l'instinct était le meilleur des outils de mesure lorsqu'on se trouvait au fourneau, il ne pouvait que respecter l'engouement de certaines personnes pour ces matières qui lui restaient obscures.

Et son invité était un voyageur, en effet ! Venait de North Blue... une mer qui, selon ce qu'avait pu entendre le Coffe, était si froide que l'on pouvait y perdre ses orteils en l'espace de quelques heures si l'on était imprudent ! Pourtant, l'homme qui finissait de déguster son dessert n'avait rien d'un esquimau, et il se disait être dans son élément en cette saison. C'est sans doute qu'il ne devait pas non plus faire SI froid que cela... ce qui n'était pas plus mal. Mais il était également allé à South Blue, notamment sur Friends Island ! Il y avait même trouvé un volcan ! Décidément, les autres mers avaient l'air bien plus magiques et aventureuses que son East Blue natale, bercée dans sa tranquillité relative. Restant songeur, il fut quelque peu surpris par le retournement de conversation et montra une légère gêne, celle qui le caractérisait alors souvent, se frottant l'arrière du crâne avant de répondre.

- Oh, moi ? Eh bien... il n'y a pas grand chose à savoir. Je viens de Mormoilnoeud, une île minuscule située dans le sillage de l'île de Dawn. J'ai grandi là-bas en compagnie de mon meilleur ami et de ma petite soeur. Lorsque j'avais dix ans, nous avons eu quelques soucis avec des pirates, et je me suis mis à cuisiner avec cette époque pour apporter un peu de baume au coeur des habitants qui avaient défendu notre foyer. Je tiens cela de ma mère.

Il se détendit passablement en pensant au souvenir agréable de sa génitrice. Sa famille lui revint en tête à nouveau, sur une note plus douce et réconfortante qu'à l'accoutumée. Emilia devait avoir bien grandi... il espérait qu'elle ne frayait pas avec des garçons qui l'emmèneraient dans des ennuis pas possibles ! Son père devait toujours être aussi rigoureux dans les champs et sa mère devait encore tenir la baraque de son caractère bien trempé. En tout cas, il se persuadait dur comme fer qu'ils allaient bien. Après tout, depuis l'assaut des forbans, les villageois avaient formé une milice plus régulière et si ils avaient survécu à une attaque, ils pouvaient en repousser d'autres... d'autant que cette île ne présentait aucun intérêt pour ceux qui y étaient étrangers.

- J'ai continué à pousser mes capacités en cuisine, jusqu'au jour où le chef Pandzani m'a remarqué alors qu'il faisait escale sur notre île. J'avais quinze ans. Il m'a emmené ici et à fait de moi son apprenti. Et me voilà !

Il se garda bien de préciser qu'il pratiquait également les arts martiaux, et qu'il avait tendance à être un peu plus fort que la moyenne : ces détails n'avaient pas vraiment de place dans une conversation civilisée, selon lui, et il n'aimait pas tout dévoiler de but en blanc non plus. Quant à sa promesse avec le borgne... eh bien, il n'était pas forcément intelligent de crier sur tous les toits que devenir pirate était dans son planning à long termes.

- Je n'ai pas ma place auprès de quelqu'un de riche ou d'influent en particulier. Ma cuisine appartient à tout le monde : même si nous devons bien gagner notre vie, je le fais pour rendre les gens heureux avant tout. Et il m'arrive même de faire quelques ristournes ou même d'offrir certains repas. Un peu trop, selon le chef...

Il sembla réfléchir quelques instants, se demandant bien en quoi Pandzani trouvait cela excessif. Enfin, au prix où ils nourrissaient la population... quatre ou cinq repas par jour d'offerts, ça n'était pas une si grosse perte, si ? Surtout qu'avec la montagne de pourboires qu'ils encaissaient régulièrement, ils sortaient tout de même gagnants du calcul. Puis il reprit.

- Et puis, je suis bien ici. C'est un bel endroit et je suis bien content d'y mettre mes talents à disposition ! Même si c'est une vie bien moins aventureuse que se promener dans le sillage d'un volcan ou parcourir le monde...

Il avait hâte, en réalité. Car un jour, ce serait son tour : et il pourrait alors librement traverser Red Line et vivre l'aventure de sa vie.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mar 16 Jan - 18:10






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Aggaddon écouta avec attention le récit de la vie de ce cuisinier fort sympathique. La géographie faisant partie des matières dans lequel il avait des connaissances, il situa l’île de Dawn sans mal même s’il n’y avait jamais mis les pieds. Le pauvre Heziel avait donc vécu sous l’oppression de pirates qui devait à priori ne pas avoir d’honneur pour malmener ainsi la population. Le fait qu’il tirait de sa mère l’envie de cuisiner pour réconforter les gens était intéressant, la génétique étant un domaine de recherche des plus complexes. Il n’y avait cependant pas de quoi poser des questions pour disséquer tous les corollaires caractériels de la mère au fils. Une telle étude isolée ne donnerait rien de probant, le mathématicien savait bien que le quantificateur existentiel était la négation du quantificateur universel. Cela induisait de manière plus explicite que le contre-exemple pouvait prouver qu’une propriété n’est pas absolu et que l’exemple en lui-même ne pouvait s’étendre en universalité. Les propos suivants indiquaient que le Coffe n’était peut-être pas le chef dirigeant toutes les cuisines de l’établissement. En tout cas, ce Pandzani avait su déceler le potentiel d’un jeune garçon de quinze ans pour en faire un maître en la matière. Ce qu’Heziel ajouta par la suite semblait dire qu’il n’avait pas la volonté de servir un puissant, ce qui était totalement compréhensible, même si ce qu’Aggaddon voulait savoir était s’il avait déjà reçu des propositions et si on avait essayé de lui forcer la main. La générosité du Coffe ne se limitait également pas à la gastronomie. Ses mots confirmèrent également qu’il n’était pas le chef en chef du restaurant. Voyant que l’homme terminait de raconter sa vie plutôt paisible, le Médixès décida de rebondir sur sa dernière phrase.

-Une vie aventureuse n’ait pas de tout repos et trouver des lieux comme ici pour se ressourcer est un grand plaisir. Parfois il vaut mieux se poser que de tenter de trop persister. En plus, j’imagine que vous devais voir du monde passer. Cela doit vous faire des connaissances, des relations…. De quoi peut-être trouver un jour le moyen de voyager, lança-t-il avant de faire un clin d’œil. Ici au moins vous ne devez pas être confronté à la mort de connaissances, de compagnons de voyage… Beaucoup font les frais de leur envie de découverte… L’expédition archéologique à laquelle j’ai participé quelques temps avant mon escale à Friends Island, que j’ai mentionné plus tôt, en est un très bon exemple… Si vous voulez je peux vous raconter, mais c’est une longue histoire et vous avez peut-être fort à faire… Vos collègues doivent vous attendre. Je peux peut-être vous retrouvez après votre service si vous voulez que je vous raconte quelques aventures dont celle-ci.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 17 Jan - 11:09





Repas tout en noblesse !


- Oh, vous avez sans doute raison... même si cela doit être au moins aussi enrichissant que difficile, pas vrai ? En tout cas, ce serait un plaisir que d'entendre un peu plus de vos histoires, et cette expédition pique ma curiosité ! Mon service est bientôt terminé, de toute manière. Je vous rejoindrai à ce moment là, je suis déjà en train de faire des heures supplémentaires donc le restaurant ne sera pas fermé ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas.

Des heures supplémentaires, oui. Heziel en faisait presque tous les jours, lorsqu'il n'avait pas besoin de consacrer plus de temps à son entraînement martial ou à des passions plus bénignes. Il était aux fourneaux depuis la matinée... une journée de plus de dix heures, d'ores et déjà. Mais pour lui, ça ne faisait pas vraiment de différence : oh, pour sûr, il dormirait comme un bébé ce soir, à poings fermés et la conscience tranquille face au travail bien accompli ! Mais autrement, il ne s'embêtait pas avec certaines remarques disant qu'il ne fallait pas trop mêler le privé et le professionnel. Pour lui, cette passion, c'était une partie intégrante de son être. À partir de là, pourquoi aurait-il fallu qu'il se limite à des concepts comme "les horaires" ou "ménager sa vie privée" ?

- Si vous voulez bien m'excuser...

Il retourna dans la cuisine, tout guilleret. Cette fin de soirée s'annonçait intéressante. Oh, il ne pourrait malheureusement pas rester sur le pied de guerre bien tard, l'impact de sa journée éreintante le rattrapant sans doute assez vite dans le procédé. Mais ils pourraient avoir une discussion intéressante. Reprenant le travail avec concentration et rigueur, sans oublier une petite pincée de tranquillité, le Coffe fit ce qu'il savait faire le mieux : magnifier les plats qui étaient préparé dans cet antre de la gourmandise et de la gastronomie de East Blue. Pendant ce temps, les différents serveurs du Crabe-Repu se tiendraient bien entendu à la disposition des clients et donc, du Médixès. Ce dernier pourrait d'ailleurs facilement repérer Vivien dans la foule, qui, à part quelques mouvements trahissant une expérience encore jeune sans pour autant causer de catastrophe ou d'insatisfaction, ferait parfaitement son travail.

Une quarantaine de minutes plus tard, au cours desquelles le Coffe avait eu l'occasion d'apprendre l'identité de son hôte - n'étant à l'origine pas présent lors de son introduction dans le restaurant - qui ne manqua pas de lui donner le tournis la première fois. Il y avait... trop de prénoms ! Néanmoins, il aurait été bien malpoli de faire les choses à moitié, aussi tenta-t-il d'en retenir un maximum par bienséance. Pour le moment, "Monsieur Médixès" ferait parfaitement l'affaire. Se retirant à l'arrière des cuisines, Heziel s'octroya une rapide toilette afin de paraitre plus présentable vis à vis de son interlocuteur aux nobles origines, avant d'enfiler ses vêtements habituels, simples et sobres : une chemise blanche, un jean délavé, des souliers et une ceinture de cuir à la boucle somme toute banale. De retour des tréfonds du restaurant, qui bénéficiait d'installations particulièrement poussées de par sa fortune, Heziel se dirigerait donc vers Aggadon si il le trouvait à la même place, avant de s'installer. Il attraperait par la suite un serveur de passage pour proposer à l'originaire du marquisat une autre boisson, si il le désirait.

- Arno ! Je vais te prendre une bière. Un petit demi de Chwouffe, s'il te plait. Vous désirez quelque chose, Monsieur Médixès ?

Bien entendu, il prendrait en charge le prix des consommations. Il était déjà en balance positive sur sa douzaine... alors ça ne risquait pas de le mettre dans le rouge ! Même si cela ne changeait rien dans les faits, il était plus agréable de converser entre hommes assis à une même table qu'entre cuisinier et client, et offrir à boire pouvait aider en ce sens. Même si c'était une boisson sans alcool.

- Une belle aubaine pour moi que de vous rencontrer, d'ailleurs. Rien de tel qu'une discussion stimulante et une bonne boisson fraiche pour finir ma journée de travail, ahah !

Ainsi, il laissait tout loisir à celui qui endosserait bientôt le rôle de "l’Éternel" de reprendre leur échange là où ils l'avaient laissé...


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 17 Jan - 13:43






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





-Ne vous inquiétez pas pour moi chef Coffe, bonne fin de service lança Aggaddon en levant son verre dans la direction de l’homme qui se levait.

Aggaddon appela alors l’homme qui l’avait servi depuis le début de la soirée.

-Je voudrais vous remercier pour votre service mon cher. Voici pour vous.

D’un geste simple et sobre, il attrapa une bourse et la donna au serveur en lui faisant un sourire.

-Si vous aviez le temps de me rapporter un digestif se serait gentil. Je vous fais confiance pour le choix.

C’est ainsi que le Médixès attendit patiemment, dégustant petit à petit la fin de son verre une fois le digestif consommé. Pour passer le temps, il se replongea dans la théorie des nombres. Deux formes quadratiques définies positives réduites sont toujours non équivalentes. De plus, il n’existe qu’un nombre fini de classes d’équivalence de formes quadratiques de discriminant strictement négatif donné. Ce nombre est dit nombre de classes et est égal au nombre de triplets solutions, avec un couple dans les entiers naturels non nul et un entier relatif, de l’équation du discriminant tel que le premier entier naturel non nul soit inférieur ou égal à la racine du tiers de l’opposé du discriminant. Ensuite, l’entier n est représenté proprement par une des formes quadratiques ayant pour déterminant delta si et seulement si l’équation delta congru à k au carré modulo 4n admet une solution. Mais ce qui était surtout amusant c’est que tout entier naturel s’écrit comme somme de quatre carrés parfaits et pour p un nombre premier différent de deux, c’est-à-dire impair, il existe x et y deux entiers relatifs tel que 1 plus x au carré plus y au carré soit congru à 0 modulo p. Toutes les démonstrations n’étaient pas des plus triviales, mais pour le mathématicien cela n’avait rien de sorcier.

Sortant de ses réflexions et de la succession de démonstrations mentales, il regarda Heziel s’approcher et s’assoir en face de lui. Le Médixès se força à lancer un sourire chaleureux à son hôte.

-Pour moi ce sera un dernier verre de vin… Un Romanée de Comté millésime 1480 si vous en avez.

Il écouta les paroles adorables du Coffe en ayant un sourire en coin.

-Vous me voyez ravi que notre discussion vous aiguaye à ce point… Vous vouliez que je parle de mon expédition à Tezcatlipoca c’est ça ? Une aventure marquante... Vous vous attendez à quel genre de récit ?

Aggaddon avait prit un air joueur en voulant ainsi faire languir le chef.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 17 Jan - 15:00





Repas tout en noblesse !


- Hum... de mémoire, nous n'en avons pas en stock.

Eh oui. La perfection relevait de l'imaginaire : il fallait bien que ça coince quelque part ! Toute enseigne avait ses limites et celles du Crabe-Repu restaient proportionnellement fort réalistes vis à vis de son épanouissement. Néanmoins, cela n'empêchait pas les restaurateurs de jouer de finesse pour satisfaire la clientèle ! Arno, l'air perplexe, parvint néanmoins à emprunter le bon chemin de réflexion. La synergie entre les chefs cuisiniers de l'établissement et les serveurs allait bien au delà qu'un simple travail d'équipe : chacun apprenait de l'autre.

- Il nous faudrait un autre grand cru, un rouge aux tanins souples et à l'arôme floral...

- Hmhmm... et qu'avons nous en stock, qui soit de plus produit très proche de la Romanée tant convoitée ?

- Hmm... oh, je sais ! Monsieur, puis-je vous proposer à la place un Grand-Echezeaux ?

Ces deux vins étaient très similaires : deux rouges très fruités et floraux, assez ronds en bouche, qui étaient produits à partir de cépages récoltés dans une proximité assez effarante. En d'autres termes : si le fin Oenologue sentirait la différence de par son palais entraîné, il ne pourrait cependant pas être déçu tant la ressemblance serait frappante. Ils disposaient justement d'un millésime 1483 qui n'attendait que d'être dégusté. Diantre, ce vin était même plus vieux que Heziel. Bon, après, il était encore jeune, il fallait dire... ne restait qu'à Aggadon le loisir d'accepter ou de décliner la proposition alternative.

Mais voilà qu'une question particulièrement stimulante en termes d'imagination vint frapper son esprit comme une lance en plein coeur. Comment imaginait-il cette escale, ces fouilles dont il connaitrait bientôt les détails ? C'était excitant ! Il se creusa les méninges, s'imaginant ce que ça pouvait être. Une expédition archéologique... c'était pour de vieux objets, non ? Des ruines... une tombe, peut-être ! Potentiellement des pièges vicieux laissés par un peuple ancien... des dangers tapis dans l'ombre ! Ou alors, un simple site de fouille assez banal, avec quelques pelles, quelques pinceaux et des gens qui suent toute la journée sous un soleil de plomb, à nettoyer des vieux ossements... mouai, c'était moins intéressant comme ça. Il préférait la première option ! Et puis, "Tetzatlipoca"... ça ne pouvait qu'être une aventure.

- Eh bien... Ça sonne comme une vieille ville... des ruines, peut-être ? Une expédition mêlant doigté, énigmes et réflexion, potentiellement un peu de grabuge... en clair, quelque chose de palpitant, pour ne pas dire peut-être mouvementé !

Il attendit patiemment de voir ce que son interlocuteur lui répondrait... il avait hâte d'en savoir plus sur ce fameux cortège archéologique !


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Mer 17 Jan - 20:00






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe



-Va pour l’Echezeaux. Je m’y attendais un peu, le cuvée Romanée de 1480 est très rare à trouver… Il me semble que seul cinq cents bouteilles avaient été produite…

Aggaddon n’était plus trop exigeant au niveau boisson. Après tout ce qu’il avait traversé durant son repas, il ne pouvait absolument rien reproché à l’enseigne.

-Oui c’est exactement ce genre d’aventure…

Il inspira un grand coup avant de commencer son récit.




-Tout commença après mon départ de North Blue. Je fis quelques escales avant de m’arrêt à l’île nommé Kawaii Kazan Shima. À peine ai-je débarqué que j’aperçu un bateau se préparant à partir. C’est alors que j’ai fait la rencontre du corps expéditionnaire. Il était dirigé par l’archéologue Maximilien de la Vérendrye dont la famille s’intéressait depuis longtemps à l’île de Tezcatlipoca, même avant que son peuple ne se soit fait décimer… à priori par le Gouvernement Mondial… Il y avait également la biologiste Mila Gorbova, l’assistant du professeur la Vérendrye et jeune étudiant Andrew Stockia. Un homme dénommé Yaroth Tardigan était chargé de la sécurité. C’est à quai qu’ils m’ont fait part de leurs projets ainsi que de leurs ennemis. Le système universitaire du lieu où enseignait Maximilien était très corrompu et de nombreux membres avaient intégré la pègre. Un livre pouvant les aidés dans leurs recherches aller être mis en vente ce jour-là, selon un contact de Mila infiltré dans le réseau. J’ai proposé mon aide pour effectuer moi-même le vol, ayant quelques talents particuliers d’acrobate s’avérant fort utile pour la discrétion. Un étudiant, héritier d’une famille importante et faisant partit des quatre dirigeants d’une organisation criminelle nommé South Blood, soupçonnait Maximilien et Mila, savant qu’ils s’agissaient des rebelles du système. Pour faire court, c’est ainsi que j’ai été accepté dans la mission. John Sacramento, un ancien pirate devenu esclave de la pègre, parvint à fuir son maître et à monter à bord de la caravelle juste avant le départ pour Tezcatlipoca. Nous ne doutions pas alors de ce que nous allions affronter. De plus, comme je l’ai précisé précédemment, étant habitué au froid, je devais lutter contre la chaleur qui m’assaillait sur cette mer estival.

Il marqua une première pause avant d’enchaîner directement.

-Nous avons débarquer au début de la nuit suivante. Préférant ne pas se hâter, nous avons camper sur la plage plutôt que de foncer tête baisser dans l’inconnu. La traversée de la jungle ne fut cependant pas des plus simples. Le danger était omniprésent… Araignées tueuses, serpents assassins, jaguar se déplaçant d’arbres en arbres, vers s’infiltrant dans sa victime durant son sommeil, insectes à la fois étrange et dangereux, plantes carnivores, caïman, canyons infranchissables, torrent aux courants puissants, chaleur étouffante… Mis à part le décor naturel et la beauté des paysages, absolument tout était hostile dans cette forêt tropicale où chaque mètre à franchir semblait être un obstacle insurmontable. Rien que sur les quelques jours où nous avons traversée la forêt, nous avons perdu plusieurs des nôtres… Ça a été très éprouvant… Resté attentif à chaque instant pour éviter les assauts de la nature alors que notre repos ne pouvait être total, la moindre chose pouvant être une menace… À se demander comment les aborigènes pouvaient vivre dans un tel monde sauvage, hostile et où la moindre erreur peut être synonyme de mort…

Il repensa quelques instants aux visages des hommes ayant perdu la vie sans jamais atteindre l’objectif de l’expédition.

-Au beau milieu de l’après-midi du sixième jour, après des centaines de mètres de marches, Maximilien poussa une branche et découvrit une superbe pyramide en pierre caché au milieu d’une clairière. Perdu dans les arbres alentours, on pouvait deviner la présence d’autres temples pyramidaux dont un qui dépassait les cimes car elle avait été bâtie sur une des rares collines de l'île. La vue de ces édifices tout à fait extraordinaire nous charma, moi et Maximilien. Nous sommes restés ébahit face à la splendeur extrême et mythique qui se dégageait de cet ensemble. Les ruines grandiose, magique voir phénoménal d’une civilisation aussi ancienne qu’inconnu était là devant nos yeux pétillant de joie et d’allégresse. L’art architectural de toute une culture nous avait séduit simultanément et ce n'était pas tous ce que nous allions y découvrir qui allait estomper notre bonheur. Mila elle avait déjà été depuis bien longtemps ravi des études qu’elle avait put mener sur la faune et la flore. Avant d’explorer le temple principal, nous avons décidé de découvrir le reste des ruines. Avec Maximilien, nous avons découvert dans un spéos un système solaire qui était parfaitement valide. Après quelques pérégrinations, nous sommes revenues à la pyramide principale où je me suis attelé à résoudre une énigme traduite via le livre que j’avais volé. Derrière le problème proposé se caché un système à sept équations et huit inconnus, solvable en une heure de calculs. Après avoir utilisé l’hypothèse triangulaire facilement, celle sur le carré représentait quelque chose de bien plus complexe puisque cela m’a poussé à résoudre une équation de Pell-Fermat. Après quelques recherches, j’ai découvert que les aborigènes comptaient en base vingt. J’ai dû donc réadapter la solution pour parvenir à trouver le code qui, une fois le mécanisme d’ouverture découvert et comprit, permit d’ouvrir le mur. Nous sommes alors descendus à l’étage suivant qui proposait une énigme de logique et un labyrinthe. Andrew et moi étions ensemble et nous fument les derniers à parvenir au center. Les autres avaient réussi, au prix de pas mal de réflexions, à trouvé la réponse sans mon aide. C’est à partir de là que les choses se sont corsés.

Il avala une gorgée du doux liquide dans son verre.




-Les épreuves suivantes pouvaient s’avérer mortels et seuls les volontaires furent conviés à poursuivre la descente de la pyramide. Après avoir dit au revoir à nos compagnons, nous nous sommes placés sur une plaque qui s’enfonça alors que le reste du sol disparaissait dans les murs, dévoilant le vide devant nous qui étions rattaché à un grand pilier central grâce à notre plateforme. Le but était de sauter dans un bassin d’eau en contrebas tout en évitant les tiges de pierre qui faisait barrage. Nous avons perdu un homme et un autre a vu sa colonne vertébrale se briser, le condamnant à la paraplégie… Nous sommes ensuite descendus pour nous confronter à l’ultime épreuve de la pyramide, la plus horrible, la plus meurtrière… La plaque sur laquelle nous nous sommes placés, en face des portes menant au tombeau, s’est enfoncé dans les profondeurs de la terre. Nous avons alors découvert une chose à la fois merveille et monstrueuse… Une entité mécanique appelé Pachacamac. Il y avait des pierres luminescentes qui nous permettait de découvrir une pièce gigantesque où des centaines voir des milliers de rouages et de mécanismes de toutes tailles se mirent à bouger. Quatre bras gargantuesques sont sorti des côtés du plateau carrés sur lequel nous étions alors que les mains du buste géant sculpté devant nous fondirent sur nous. Un chef d’œuvre de mécanique et de précision pour fonctionner après tant d’années. C’était abominable. Les bras bougeaient pour tenter de nous aplatir, s’écria le Médixès les yeux remplis de l’horreur et du désespoir ressentit lors de cet affrontement titanesque contre un système de défense incroyablement sophistiqué. Nous avons découvert qu’au sommet de chacun des tours se trouvant aux coins du plateau il y avait un dalle sur laquelle appuyer, ce qui arrêtais le buste. Malheureusement, le pauvre Andrew a été compressé au sol par un bras géant et un autre homme a littéralement était balayé, s’envolant jusqu’au plafond où il s’est écrasé… Arrêté ces bras mécaniques n’a pas été une mince affaire. Il fallait grimper sur eux, alors qu’il passait d’une phase à l’autre régulièrement, afin d’abaisser un levier. Après cela, le mécanisme rétracter le membre géant et une fois que les quatre eurent disparu, la possibilité de monter nous a été offerte. Nous avons emporté le corps de Andrew avec nous…

Ses souvenirs de cette épreuve étaient encore gravé dans sa chaire et dans son esprit. La sensation d’impuissance, de punition, de désespoir qu’ils avaient ressentit le tourmentait dans certains rêves.

-Je vais quand même te décrire au mieux, le meilleur moment de l’expédition. Après tous ces tristes sacrifices et ces épreuves, les portes du mausolée se sont ouvertes devant nous, lâcha le mathématicien en buvant une nouvelle gorgée du délicieux fluide.




- Une sublime lumière jaillit du plafond et se répandit dans les cristaux et miroirs présent pour irradier la pièce comme un astre céleste. Au milieu de la salle se trouvait un magnifique sarcophage de jade aux reflets d’émeraude dont tout le contour était gravé d’une fresque, laissant apparaître en un endroit en trois glyphes le nom de Quetzalcóatl dans l’écriture aborigène. C’était le tombeau de leur divinité principale, surnommé « le dieu né homme » qui pouvait faire apparaître le soleil à sa guise selon les mythes que nous avions pris le temps de décrypter. Les parois de la pièce étaient plongées dans la pénombre et recelés biens des secrets. Des gemmes étincelantes y étaient incrustés, des peintures aux couleurs vives racontaient la vie de la divinité reposant en ces lieux et des coffres de marbres ornés de bas-reliefs pour se fondre dans les murs recélaient les richesses spirituelles de tout un peuple, des quipus aux masques rituels. En face de la porte désormais ouverte, une immense représentation de la déité Serpent à Plumes, forme divine de Quetzalcoàlt, était intégré au mur. De chaque côté, un brasero c’étaient allumé grâce au système intelligent des architectes, permettant ainsi de mieux contempler la sculpture. Devant elle se trouvait un parchemin plié en bandes à la manière d’un accordéon posé sur un petit piédestal entre deux statuettes du Serpent à Plumes.

Les yeux du Médixès brillait d’un bonheur sans fin alors que les images du tombeau traversaient son esprit à la vitesse de la lumière.




-C’était un véritable trésor culturel dont nous nous sommes délectés. Cela avait pour nous bien plus de valeur que les joyaux ou l’or, la connaissance primant sur le reste. Nous nous sommes délectés de chaque instant passé là… Il fallait cependant quitter les lieux au-bout d’un moment. En remontant, grâce aux divers moyen prévu à cet effet, nous avons rejoint notre groupe dans la salle centrale du dédale pour faire une horrible découverte… Nous avions été trahis. Surpasser par le nombre et la force des hommes de l’organisation South Blood, nous furent tous capturé… Sauf Yaroth, le responsable de la sécurité qui s’avérait être l’espion à la solde de nos ennemis depuis tout ce temps et depuis ses années de service auprès de Maximilien… Quand je me suis réveillé, ayant été assommé dans ma résistance, j’ai dû faire face à l’amer vérité… Nous étions dans un piteux états et enfermés dans des cages en plein milieu de la jungle dans le camp de nos ennemis qui avaient postés des gardes un peu partout pour tenter de repousser le danger de la Nature. Après je ne sais combien de temps de captivité, nous avons mis un plan en place pour nous libérer, grâce à l’aide du perroquet apprivoisé de Maximilien. La course poursuite à travers la jungle a était une véritable horreur, mais lorsque notre vie et en jeu nous repoussons parfois nos limites. Je me suis confronté à Yaroth pour gagner du temps pendant que les autres préparaient le navire. J’ai été contraint de le tuer et abandonner son corps avant que le reste de nos ennemis n’arrive.

Se remettant de ces éprouvants souvenirs, il finit son verre d’une traite.

-Nous sommes revenu à Kawaii Kazan Shima où Maximilien prépara la statuette qu’il avait récupéré afin de compléter son étude avec et présenté ses travaux à ses collègues, tout en citant l’implication de son élève dont la participation aurait dû permettre à la réussite de l’expédition de faire vaciller les préjugés du système éducatif corrompu faisant privilégier le sang sur le potentiel. Malheureusement, le vieux pirate John fut assassiné alors qu’il tentait de protéger l’objet. Après une coutre enquête, j’ai fini par retrouver les personnes impliquées. Comme attendu, South Blood était dans le coup, mais également l’ancien maître de John. Malheureusement, je ne faisais pas le poids face à l’un de leur dirigeant. Par miracle, j’ai réussi à fuir. J’ai atteint la demeure de Maximilien où se trouvait aussi Mila. Je leur ai tout expliqué et leur ait dit de fuir et disparaître le plus loin possible de South Blue, leur suggérant quelques destinations. Les hommes de l’organisation criminelle étaient déjà en effet en marche et l’incendie qui consuma les recherches et travaux de Maximilien fut déclencher quelques instants à peine après que je leur ai fait ma proposition de départ. L’archéologue n’eut que peu de temps pour sauver quelques dossiers chers à son cœur. Nous avons quitté le port avec mon sloop et je les aie déposés sur une autre île en leur souhaitant bonne chance. Nous tentons de garder contact comme nous le pouvons, mais notre traque par South Blood nous lient les poignets…

C’est ainsi qu’il termina son histoire, la mine triste et le regard plongé dans son verre vide.

©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Jeu 18 Jan - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 18 Jan - 9:05





Repas tout en noblesse !


Tel un enfant qui écoutait une histoire, Heziel resta concentré sur chaque parole de Aggadon, laissant sa verve, sa gestuelle et l'intonation de sa voix l'emmener dans une contrée qu'il n'avait jamais vue, pas même sur une carte... comme si il y était. Il s'imaginait l'intrigue prenant place dans une université véreuse, avec un grand bâtiment au style architectural ancien, un dôme imposant et des colonnades entre lesquelles discutailleraient des hommes de science, d'histoire ou encore de lettres. Il s'imaginait le départ pour une expédition possiblement sans retour, le campement sur une plage avec la fraicheur de l'air salin et la beauté des étoiles... puis la chute en enfer ! Une forêt dense, des animaux démesurés et avides de chair, une végétation dangereuse et des reliefs traitres... pour finalement voir le Graal. Les magnifiques pyramides antiques dans lesquelles se trouvaient le secret dont les explorateurs rêvaient. Les épreuves tendues, horribles même, faisant appel à la moindre once de concentration de la part d'un Médixès qui racontait son récit avec fougue et interprétation... tant et si bien que bientôt, Heziel ne fut plus le seul à l'écouter. Des oreilles se perdaient à droite et à gauche, déviant sur les propos du noble. Fort heureusement, le passage sur South Blood fut raconté avec une voix moindre : cette fin de l'histoire était bien austère, si ce n'était sombre.

Bien entendu, durant les passages concernant les mathématiques, le Coffe se contenta d'écouter sans comprendre un traitre mot, attendant tout simplement un dénouement qui serait consommable par son esprit. Après tout, il n'avait jamais été un très grand scientifique, ni particulièrement meilleur qu'un autre en calculs... alors les mathématiques théoriques, ça relevait du domaine de l'impossible pour lui. Cela étant, l'originaire du Marquisat de Médixès prouva au moins une chose de par ces phrases qui, si elles recelaient sans doute d'informations palpitantes pour un autre mathématicien étaient apparues comme fort mystiques pour le Coffe, montraient clairement que sans ces compétences il aurait été coincé. Voyant que son interlocuteur se perdait dans le vague, l'air un peu triste et l'enthousiasme éteint, le pugiliste en profita pour réfléchir aux tenants et aux aboutissants de cette aventure. Certes, ils avaient trouvé ce qu'ils cherchaient... certes, ils avaient vécu des moments palpitants et uniques. Mais ils avaient aussi perdu des camarades, parfois dans des circonstances tout à fait malencontreuses, et ils étaient désormais traqués par plus gros qu'eux. Effectivement... l'aventure requérait son lot de sacrifices.

Pour Heziel, néanmoins, cela n’entachait pas l'entrain dont il pourrait faire preuve dans ce genre de cas. Après tout, il avait déjà vécu son lot de petites péripéties également, même si il ne s'en rendait pas vraiment compte. Mais sa vie était loin d'être celle d'un cuistancier ordinaire. Cependant, ce qu'il attendait, c'était de pouvoir enfin partir à la conquête de cet océan regorgeant de fantaisies... là, à portée de main. Du moins le pensait-il.

- Eh bien... wow, c'était une sacrée expérience. Le genre de chose qui marque.

Il sirota une bonne portion de sa Chwouffe, comme si le récit détaillé par l'homme se tenant en face de lui lui avait donné soif alors même qu'il n'avait pas parlé une seule fois. Peut-être était-ce le fait de s'imaginer le climat chaud de l'île ?

- Je suis sûr que vos aventures vous lient pour toujours, d'une façon ou d'une autre. Si vous voulez mon avis... je pense que ce lien, c'est un autre trésor que vous avez récupéré là-bas. À ceci près que vous l'avez produit vous même, ce trésor..

Il le pensait réellement : lui qui était de nature alors si joviale, insouciante et sincère se liait facilement aux autres personnes. Cela serait à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse, plus tard. Mais de son point de vue, cette relation que le Médixès avait bâtie avec ses camarades d'expédition était quelque chose qu'il devrait garder près de son coeur.

- À côté de ça, mes quelques vadrouilles ne sont effectivement pas bien éclatantes ! Elles peuvent... cependant avoir le mérite d'être comiques.

De nombreux souvenirs lui revinrent en tête assez rapidement. Il se rendit rapidement compte qu'avant même de venir à Notebouque, Kain et lui avaient vécu leur lot de péripéties sur Mormoilnoeud... il se rappela fugacement de Nakata Fenice, ce jeune mousse de la Marine qu'ils avaient eu l'occasion d'accueillir le temps d'une journée. Que devenait-il ? Avançait-il dans la Marine ? Deviendrait-il vraiment Amiral pour botter les fesses de Kain ? Tant de questions... un seul avenir pour y répondre !


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Jeu 18 Jan - 13:49






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Le mathématicien fut satisfait de la manière dont il avait résumé cette aventure qui ferait toujours partit des plus marquantes de sa vie. Le Coffe semblait également avoir apprécié. Être le centre l’attention plaisait plutôt à Aggaddon qui considérait se trouvait supérieur à la majorité vis-à-vis de plusieurs droites vectorielles de l’espace généralisé de la collectivité humaine, tel que l’axe du savoir ou encore l’axe de la souplesse. Être supérieur de manière général ne voulait rien dire selon lui, créé une relation d’ordre totale sur un tel ensemble en englobant toutes les caractéristiques sans se fixer sur une n’était pas réalisable.

-Oui, ce genre d’expérience reste gravé dans la peau pour toujours.

Il était vrai que des années plus tard, il repenserait encore à ces événements, replongeant dans l’exotisme féérique parfaite de cette île dangereuse aux secrets merveilleux.

-Et dire que de ce que nous avons appris, ceux qui faisait ce parcours du temps de ce peuple désirait devenir des Mus, des genres de grands héros dont la place dans l’au-delà est assurés par les épreuves réussies pour ressortir vivant des profondeurs du temple. Rien que la première dans la salle au sommet de la pyramide était très complexe vu le niveau mathématique requis. Si certains aborigènes de ce peuple sont parvenus à effectuer tout cela, ils ne devaient pas être nombreux. Je soupçonne également que la première épreuve ait put être détourné au fur et à mesure des siècles, les gardiens pouvant très bien mémoriser le « code » d’ouverture…

Il lança un regard sur le reste de la salle qui se vidait petit à petit.

-Oui cela créé un lien fort de traverser ces épreuves ensembles. Nous avons malheureusement dut nous réparer pour éparpiller les pistes.

Malgré cette relation né au sein de l’adversité, Aggaddon, sous le couvert du masque de L’éternel et refusant de laisser ses émotions prendre le dessus, tuerais quelques années plus tard Mila au cours d’une mission très importante pour ses projets. Il en tirerait aucun remords, mais au moment de quitter les lieux lanceraient un regard vers le ciel en espérant qu’elle serait heureuse aux côtés d’Andrew, l’étudiant mort durant leur expédition.

-Des vadrouilles comiques ? Haha. Je vous en prie, chacun à son tour… À vous de m’en raconter une.

Il lança un sourire à son interlocuteur avant de s’enfoncer dans son siège. En fonction de ce qui lui était raconté, il se pourrait bien qu’il parte pour Mormoilneoud avant de rentrer à North Blue sur la piste de l’un de ses frère aînés.



©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Dim 21 Jan - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Dim 21 Jan - 19:12





Repas tout en noblesse !


Le Coffe sourit paisiblement aux diverses réponses de son interlocuteur. Il était apaisé de voir qu'il avait réussi à provoquer quelques réactions suite à ses propos, afin de détourner l'attention de Aggadon des pensées néfastes qui semblaient le préoccuper. Finalement, lorsque le noble lui demanda de fournir sa part de travail dans la discussion en évoquant une de ces aventures amusantes qu'il avait bien pu vivre, Heziel sourit d'une façon mal assurée avant de gratter l'arrière de son crâne. Il y avait une petite pelletée d'histoires dont il se souvenait... mais une lui revint en tête. Elle était d'une certaine légèreté, s'étant produite alors qu'il n'avait que quinze ans.

- Eh bien... j'en ai bien une qui me revient...

Il termina partiellement sa boisson avant de la déposer devant lui dans un petit tintement. Il lui restait assez de Chwouffe pour se désaltérer un peu après avoir terminé son récit. Il appréciait particulièrement cette bière : elle était fraîche, goutue, pas foncièrement chère, en plus d'être brassée de façon fort authentique. Parfaite pour passer ce genre de moment éphémère où deux êtres conversaient et échangeaient, tout en sachant pertinemment qu'ils ne se reverraient peut-être jamais. La soirée touchait à sa fin... sans pouvoir réellement se retenir, Heziel bailla tout en couvrant sa bouche avant de faire une petite grimace amusée, marquant sa propre surprise. Il s'était surmené aujourd'hui... la conversation arriverait sans doute bientôt à son terme.

Dans un premier temps, le Coffe expliqua au Médixès la position géographique de l'île de Mormoilnoeud avec un peu plus d'exactitude, avant de lui décrire son foyer tel qu'il s'en souvenait : un petit village côtier contenant moins d'une quarantaine d'habitants, un commerce maritime peu développé mais bien présent, une communauté autonome grâce à des récoltes rigoureusement gérées et des gens travailleurs. Quelques commerces comme un boucher, un poissonnier, un ébéniste ou encore un tisserand. Des échanges basés sur le troc et non pas sur la valeur monétaire des choses, en grande partie, et une population soudée. Quelques plaines, bordant une épaisse forêt recouvrant les deux tiers de l'île, dans laquelle il était possible de trouver de nombreux animaux : sangliers, tigres, loups, singes... et surtout, les fuchiens : de terribles chiens pratiquant les arts martiaux et disposant d'un temple en pleine forêt. Il détailla sa relation avec Kain, expliquant qu'ils étaient amis d'enfance et qu'ils avaient toujours chevauché d'aventure en aventure ensemble. Comme cette fois-là, qu'il attaqua finalement.

- ... nous étions en train de regarder le large avec Kain. Je lui avais amené des gâteaux, comme je savais qu'il les aimait et qu'il avait toujours faim. Puis nous avons vu un navire de la Marine : le plus grand que j'ai jamais vu, à l'époque... ils débarquaient sur Mormoilnoeud pour se reposer, prendre quelques provisions, puis repartir en mer.

Il avait alors fait la connaissance d'un jeune mousse de la Marine... Nakata Fenice.

- Nous avons fait la connaissance d'un jeune mousse de la Marine, avec qui on s'est lancés un défi : partir à la chasse et ramener le plus gros gibier possible ! Au départ, c'était difficile. Kain faisait trop de bruit ! Les oiseaux et le petit gibier s'enfuyaient tous. Finalement, j'ai aperçu une ombre dans un arbre : on a tenté de la courser, avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'un fuchien ! Le seul soucis, c'est que c'était un petit... et la maman n'a pas vraiment apprécié notre geste.

Il s'installa sur ses coudes, plus confortablement. Les signes de fatigue devenaient un peu plus évidents, mais il restait malgré tout assez enjoué à l'idée de parler un peu de cette aventure enfantine. Il s'exprimait ainsi avec une certaine verve, joignant les gestes à la parole à l'image de l'homme venu de North Blue.

- Elle a essayé de nous tuer, bien entendu ! Le mousse a été mis hors jeu tout de suite, quant à Kain et moi... on avait un peu plus l'habitude, mais mes souvenirs s'arrêtent au moment où la mère a cassé le plateau que j'avais rangé dans mon sac. Kain m'a raconté plus tard que visiblement, j'ai fait passer un sale quart d'heure à l'animal avant qu'il ne puisse l'achever. J'ai... toujours détesté qu'on casse de la vaisselle, depuis ce jour. Bizarre, pas vrai ?

Il bailla à nouveau.

- Ensuite, on a tous mangé chez moi, puisqu'on était effectivement revenus de la chasse -sans vainqueur- avec un beau paquet de viande... j'ai eu l'occasion de tout cuisiner pour mes amis. Quant on s'est quittés, le petit de la Marine nous a promis qu'il deviendrait Amiral. Après tout, nous nous prenions alors pour des pirates... de bons pirates.

Cela avait continué jusqu'à aujourd'hui. Ce rêve. Un jour, Heziel le savait : il serait un forban. Un forban qui n'aurait pas honte de s'assumer.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 438
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
135/200  (135/200)
Berrys: 25.366.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Dim 21 Jan - 19:56






Un invité de marque !
feat Heziel Coffe





Le mathématicien observa son interlocuteur sélectionner l’histoire à raconter et se fit bon spectateur après avoir été surpris partiellement du bâillement du chef. Il avait dû travailler durement pendant cette lourde journée. La description de l’île natal du Coffe intéressa le Médixès et la position géographique précise fournit lui permit d’envisager quelle serait sa future destination, certainement l’ultime avant de rentrer à North Blue. Il écouta aussi également les détails qu’Heziel offrait sur Kain. Peut être le rencontrerait-il, donc autant en savoir un peu plus sur lui. Si le cuisinier avait évoqué le nom de Nakata Fenice en parlant du mousse, ce serait avec surprise que, quelques mois plus tard à Shivering Island, le savant se serait souvenu de l’histoire du Coffe lors de sa rencontre très agréable avec le phénix qui lui permettrait de parler un peu de géopolitique et du futur. Aggaddon laissa s’échapper quelques petits ricanements aux passages amusants de cette anecdote proposé par Heziel.

-La vaisselle ? C’est amusant. C’était en effet un bien joli petit récit. J’ajouterais qu’il n’y a aucune honte à s’être imaginé d’être pirate, commença à murmurer le savant. Comme vous le dite, certains flibustiers sont « bon », ont un honneur et savent faire la part des choses. Mais le concept même de piraterie est forcément pousser par des extrémistes se servant de la liberté offerte pour laisser ressortir les travers humains.

Il se redressa dans son siège et plongea son regard dans celui de son interlocuteur.

-Vous m’avez l’air bien fatigué mon cher. Je pense qu’il est venu l’heure pour vous de vous retirer. J’imagine que vous avez beaucoup travaillé aujourd’hui et cela commence à se ressentir. J’ai été ravi de pouvoir discuté avec vous. Je me souviendrais toujours de ce repas d’exception que vous m’avez ainsi préparé. J’espère que nous nous recroiserons sur les routes de la vie.

En fonction de ce qu’avez put répondre le cuisinier à ses phrases précédentes, il rajouterait certainement quelque chose à ce « au revoir » avant de serrer la main du chef et de profiter de la fin de soirée dans ce restaurant.




©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1383
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 57.931.000 B

MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   Lun 22 Jan - 19:31





Repas tout en noblesse !


Les paroles de Aggadon firent chaud au coeur du cuistancier marin. Une personne ouverte d'esprit, ça ne faisait pas de mal. Là où la majorité des gens pensaient sans détour que la piraterie était synonyme de sauvagerie, le noble adoptait une position beaucoup plus raisonnée et amicale : il y avait des extrémistes partout, en effet. Certains flibustiers étaient dotés d'une conscience bien plus pointue que certains officiers de la Marine... tout comme l'inverse était vrai. Il n'y avait pas de mal ou de bien inné, juste des circonstances et des personnes différentes. Cela ne fit que conforter le Coffe dans son rêve : après tout, il n'avait jamais évoqué la moindre réticence à le poursuivre.

- En effet... pour ma part, c'est une vie aussi respectable qu'une autre, bien que fortement différente. Et je dois avouer que ça ne me déplairait pas forcément.

Il fit un petit sourire à son interlocuteur avant de sentir une chape de plomb sur sa tête. La fatigue commençait à lui peser... sans doute la bière aidait-elle aussi. Son invité le remarqua rapidement et lui proposa de laisser la discussion où elle en était, peut-être pour une autre fois. Cette idée était plaisante. D'un signe de la tête qui transpirait d'une certaine énergie, sans doute dégagée par l'idée même de revoir cet homme avec lequel il avait pris plaisir à converser, le brun fit usage de ses dernières forces en train de s'éteindre pour se relever dignement avant de saluer avec respect le Médixès.

- Ce fut un plaisir ! J'espère vous revoir. Si nous nous retrouvons, je vous préparerai à nouveau un petit plat, ce sera pour moi. Et comme vous voyagez pas mal, si d'aventure vous passez à Mormoilnoeud... eh bien, passez mon bonjour à ce grand dadais de Kain si vous l'y trouvez. Vous verrez, il est véritablement unique.

Il serra la main de son hôte avant de prendre congés respectueusement, retournant dans l'arrière cuisine, non sans adresser un aurevoir à l'originaire du marquisat et aux différents serveurs. Les bras de morphée l'appelaient... définitivement, il n'avait pas gâché sa journée. Qui savait alors dans quelles conditions il retrouverait sa nouvelle connaissance à l'éducation raffinée ? Sans doute pas lui ! En vérité, il ne s'attendrait surement pas à le revoir dans les circonstances que la vie s'apprêtait à leur imposer...


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un invité de marque ! [PV Aggadon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un invité de marque ! [PV Aggadon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-