Partagez
 

 [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 8 Déc - 0:45

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



1502. Cela ne faisait que deux petites années que Roger avait quitté la vie pour élancer sur ses pistes des nuées de forbans, tous plus avides de pouvoir et de richesses les uns que les autres. Le commun des mortels en avait fort souffert, mais pas autant que du Décret Decima, lequel avait envoyé bon nombre d'innocents sur le pilori ou, pire encore, tout droit vers Impel Down. L'assaut de Merveille n'avait pas encore eu lieu, pas plus que celui de Baltigo, qui verrait s'éteindre Arias, le chef de la Révolution. Bien des protagonistes de cette époque à venir n'en étaient d'ailleurs qu'à leur état embryonnaire... Et c'était notamment le cas de cette petite tête blonde qui, les pieds dans la neige, peinait à progresser en frottant énergiquement ses propres bras dans le vain espoir de se réchauffer. Le froid pénétrait chaque pore de sa peau pour s'y insinuer et s'y installer, et ses os eux-mêmes semblaient s'engourdir progressivement envers et contre l'épais manteau qui lui ceignait les épaules. Nakata était un enfant de South Blue, un garçon qui, contrairement à ce que sa chevelure dorée semblait hurler, préférait amplement des températures fortes et estivales à cette espèce d'ère glaciaire perpétuelle qui officiait sur la majorité des îles de North Blue. Alors certes, il écumait ce maudit océan depuis belle lurette dorénavant, puisqu'il avait notamment eu l'occasion d'écumer Luvneel, où il avait affronté le Sergent-Chef Aurola dans un combat qui lui avait valu la modique prime de 25 millions de berrys, ou encore Micqueot où il avait fait la rencontre d'un jeune flûtiste roux à qui il avait eu l'occasion d'apprendre quelques astuces et charmantes mélopées, mais force était d'admettre que Shivering était d'une apathie glacée encore plus saisissante et inébranlable. C'était bien clair, au final : le forban n'avait assurément pas l'impression d'être le bienvenu. Il ne lui fallut guère plus qu'une poignée de minutes ici bas pour se rendre compte qu'il souhaitait en vérité quitter l'île au plus vite. Malheureusement, il n'aurait guère été raisonnable, même pour le Phoenix qu'il incarnait, de reprendre son envol sans faire le plein de vivres et sans se reposer posément. Le Fenice n'avait donc qu'une seule et unique tâche, pour l'heure : trouver un endroit où se reposer et où manger de tout son saoul. Une quête récurrente qu'il avait pour habitude de répéter inlassablement à chaque escale : il préférait largement la compagnie d'ivrognes dans une taverne, même malfamée, plutôt que la solitude angoissante qu'il éprouvait dès lors qu'il quittait la civilisation. Certes, l'artiste qui sommeillait en lui ne boudait jamais un peu d'isolement, mais il était sans cesse obligé de le tromper en invoquant jusqu'à lui des myriades d'animaux ou en brisant le son monocorde qui l'entourait par une mélodie enjouée et guillerette.

De fait, le garnement avait l'habitude de répéter une succession de réflexes viscéraux à chaque fois qu'il foulait une île du pied : tout d'abord trouver une trace traître de civilisation, en profitant de sa vue aérienne que lui offrait son fruit du démon, puis ensuite trouver refuge dans une auberge, un restaurant ou un quelconque autre lieu de vie commune, et enfin sympathiser avec quelques locaux. Lorsque la folie était envisageable, il tentait même de s'octroyer les faveurs d'une donzelle indigène, n'ayant de cesse de courir après les charmes féminins depuis qu'il y avait goûté. Grand romantique, il n'oubliait néanmoins jamais de se montrer galant, et pouvait parfois passer des heures à jouer au Roméo sans jamais espérer rien d'autre qu'un sourire délicat et raffiné. Néanmoins, toutes ces ravissantes et revigorantes images étaient dorénavant bien loin de lui, tandis qu'il avançait péniblement aux abords d'un petit village, évitant les congères où la neige lui arrivait parfois jusqu'à la taille : il ne pensait finalement ni plus ni moins qu'à un grand feu, glorieux et dévorant, pour y roussir jusqu'à décongélation totale. Quelle triste ironie que celle de pouvoir invoquer à volonté des flammes qui ne brûlaient pas... S'il avait été capable de réchauffer les environs, le Phoenix s'en serait sans nul doute donné à cœur joie. Mais cela n'était pas envisageable, et il devait par conséquent agir comme le commun des mortels : en serrant les dents, le temps que cette difficulté éphémère ne laisse place à une quiétude bien méritée. Son salut, pourtant, ne semblait pas vouloir poindre le bout de son nez : dès lors qu'il fut arrivé au sein du petit village, le Fenice parcourut celui-ci du regard avec l'avidité d'un alcoolique qui ne parvenait pas à retrouver sa bouteille favorite. La déception fut d'autant plus grande lorsqu'il remarqua qu'aucun bâtiment n'arborait une enseigne tapageuse, puis considéra que le goût du sobre et du discret des gens du nord y était très probablement pour quelque chose. Il entreprit donc de mettre la main sur un être vivant, imaginant qu'il s'agissait d'un digne départ pour enfin dénicher le saint Graal qu'il convoitait tant et encore plus : un feu de cheminée hospitalier et accueillant.

©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 8 Déc - 16:45






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Les bourrasques gelées de Shivering Island frappèrent le seigneur Aggaddon Médixès de plein fouet comme si l’air froid était pressé de l’étreindre dans ses bras immatériels. Le savant était calme. Il profitait de cet univers de glace. Le natif de North Blue appréciait cette chaleur polaire à laquelle il était habitué depuis son enfance. Se trouvant dans la position du lotus, il s’était replié sur lui-même afin de plonger dans ses souvenirs. Dans cette transe, il souhaitait retrouver la magnificence du mausolée de Quetzalcoalt, cœur de l’aventure qu’il avait vécu à South Blue, cette mer au climat bien trop infernal pour le Médixès, sur Tezcatlipoca, une île ayant jadis abrité une civilisation aborigène. Chaque détail des profondeurs du Temple du Soleil apparaissait dans le royaume de son imagination, permettant à l’ancien noble de revivre la découverte de ces lieux qui lui avait permis de prendre conscience de son affection pour l’art, le plongeant dans un état extatique. Des sculptures aux gravures, de l’ambiance mystique à la lumière solaire ou du majestueux sarcophage aux fringants braséros, tout cela respirait la beauté sobre et archaïque, mais au charme indéniable, provenant des origines religieuses de tout un peuple. Le vent continuait de déferler et les bruissements neigeux comme le déferlement torrentiel du gel résonnaient dans son esprit comme s’il s’agissait de gouttes tombant de stalactites dans une mer apaisée. Aggaddon ouvrit les yeux et longea l’horizon du regard. Il appréciait l’atmosphère sinistre de Shivering Island qui faisait partit de ses destinations préférées.

Après quelques instants de méditation interne, il sortit son carnet et un stylo qu’il plaça sur les tuiles à côté de lui. Il était venu l’heure d’avancé dans ses recherches actuelles. Il abordait alors tout ce qui traitait des équations algébriques. Précisément, ce jour-là il avait entamé une étude sur les extensions finies, les valuations et la complétion. Il relu calmement la conjecture afin de tenter de prouver que pour un corps K complet pour une valuation discrète et E une extension finie de K avec e l’indice de ramification et f le degré résiduel on avait ef=[E :K]. De là, il n’y aurait qu’un pas pour prouver que pour α un élément non nul de E avec v comme valuation de K et w le prolongement à E on a ord_v N_K^E(α)=f(w|v)ord_w α. C’était triviale grâce aux définitions et à la formule |N_K^E(α)|=|α|^(ef). Son regard descendit plus bas sur le corollaire suivant ainsi que sur la première de ses conjectures sur les zéros des polynômes dans les corps complets, à savoir que si g est suffisamment proche de f et que l’ensemble des β_i indexé par l’intervalle d’entier allant de 1 à s sont les racines de g appartenant à α en tenant compte des multiplicités, alors s est la multiplicité de α dans f. Un sourire apparut sur son visage quand il comprit qu’il faudrait démontrer cela par l’absurde. Il fut interrompu dans ses réflexions par une bourrasque qui emporta son stylo. Il leva les yeux au ciel et s’allongea sur la toiture. Se laissant bercer par ses sensations, il laissa s’échapper un flux de paroles.

-Aux confins des âges,
Sur les rives du temps,
De son prestigieux corsage
Jaillira l’héritier, le divin enfant.

Par une Illiade messianique,
Il assiègera la liberté erratique.
Que choit le culte du brahmanisme,
Que se fonde un universel panarabisme.

Dans les paumes sacrificiels
Sera construit l’œuvre immortelle.
Dans la sanctification solennel,
Sera forgé un avenir notionnel.

Portons le cantique suprême
Jusqu’à l’ouïe du pénultième.
L’ultime étant hérétique,
Son anathème est méphitique.

Portons au firmament
Le périple infini.
Esquivons tout embrouillamini.
Évoluons par les psaumes immanents.

Le guide est unique,
Son langage runique,
Sa traduction personnel,
Son message éternel.

Il resta dans cette position, attendant quelques instants pour ouvrir les yeux et se lever.



©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Dim 10 Déc - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeSam 9 Déc - 14:04

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



Sa progression pour le moins hasardeuse fut subitement interrompue lorsque quelques paroles parvinrent à se frayer un chemin jusqu'à son ouïe. D'abord désarçonné, le Phoenix passa quelques instants à lorgner les environs immédiats, pivotant à de nombreuses reprises afin de trouver l'endroit d'où elles provenaient. Il n'y parvint pas vraiment, en tout cas pas de prime abord : personne n'était là, dans la rue. Avec un petit peu plus de concentration et d'attention, il parvint finalement à se rendre compte que le son ne provenait à la vérité non pas de la rue en elle-même, mais bel et bien des hauteurs... Son regard s'orienta mécaniquement vers les toits, et il hésita un bref instant à y monter pour découvrir l'auteur de ces mots. Son hésitation sembla tarir lorsqu'il comprit enfin le sens des mots en eux-mêmes, et leur formation qui n'était assurément pas fruit du hasard : les rimes et la rythmique l'indiquaient bien assez. Nakata, dont le corps transi de froid continuait à implorer pour un peu de chaleur, décida néanmoins de n'écouter que l'artiste qui sommeillait en lui : cette bucolique poésie l'intriguait bien trop pour qu'il ne puisse décemment choisir de l'ignorer et de continuer son petit bonhomme de chemin. Et puis, il venait au final tout juste de mettre les pieds sur Shivering... Il n'allait pas mourir de froid pour si peu ! Sans plus attendre, le mythique transforma donc ses bras en ailes, prenant son envol d'un coup d'un seul pour se retrouver momentanément perché à plusieurs mètres de haut, au niveau des tuiles couvertes de glace et de neige. Là, il n'eut aucun mal à localiser la source de cette mélodieuse élocution : un type était couché là, à même le toit, comme si le temps calamiteux et le froid pénétrant n'avaient aucun impact sur lui. Sans le moindre bruit, le pirate s'approcha de cet illustre inconnu jusqu'à se placer devant lui. Une fois à son tour perché sur la bâtisse, il reprit sa forme humaine habituelle et, toujours sans piper mot, s'accroupit face à cet énigmatique personnage pour le scruter d'un regard curieux et à la limite de l'impolitesse. S'il savait que lorgner ainsi des inconnus n'était guère courtois, le Fenice savait également plus que pertinemment que tirer de sa méditation un artiste était encore plus injuriant. Il s'agissait presque là d'un sévère blasphème... Fort heureusement, son cas de conscience prit promptement fin : l'inconnu sembla sortir de sa transe et, avant qu'il ne panique en observant un autre homme accroupi juste face à lui, à un mètre tout au plus, le zoan mythique s'empressa de lui livrer quelques explications avec un sourire bienveillant vissé aux lèvres.

-Yo ! Je suis Nakata. Désolé si je t'ai dérangé, je t'ai entendu d'en bas, et ça m'a rendu curieux.

S'il ne prêta guère attention à l'aspect de son désormais interlocuteur, ayant l'habitude de croiser des personnes bien plus excentriques ou étranges de part sa condition de forban itinérant, il remarqua en revanche de façon bien plus frappante encore la résistance de ce dernier face au froid. Les assauts d'Éole étaient ici nettement plus virulents qu'en bas, où les murs offraient une protection certes toute relativement, mais clairement appréciable. Rien n'empêchait le gel de cristalliser la crinière du Phoenix, sur un tel piédestal... Ce dernier, réprimant très péniblement un énième frisson déstabilisant, se réchauffa comme il le put en se frottant à nouveau les bras avec une véhémence assumée. Non, définitivement, il n'était pas un enfant de North Blue et se complaisait bien plus sur sa mer natale.

-Alors, t'es poète ? Chanteur, peut-être ? J'aime bien l'art, moi aussi !

Quant à savoir si l'art l'aimait bien, il s'agissait là d'une autre histoire : le jeune Nakata passait le plus clair de son temps à entraîner son corps, bien plus en tout cas que son esprit. Au final, la majorité des notions fondamentales qu'il avait acquises en matière artistique avaient été héritées de ses quelques mois au sein de la Révolution... Autant dire que si l'expérience s'était avérée particulièrement saisissante et intense, elle avait avant toute autre chose été particulièrement courte. En d'autres termes, et même s'il se savait talentueux musicien, le mythique préférait se voir comme un artiste freelance ou amateur que comme un véritable professionnel. Cela le plaçait dans une position d'ailleurs relativement agréable, dans la mesure où il estimait n'avoir de comptes à rendre à personne... Après ses deux prises de paroles aussi spontanées qu'assurées, l'adolescent se rendit compte qu'il n'avait pas encore pris le temps de corriger son tempérament bourrin en matière de social. Il n'était pas du genre à prendre des pincettes, et c'était peut-être cette sincérité déroutante qui lui avait permis de se faire autant d'amis... Et autant d'ennemis. Si son interlocuteur réagissait mal, le Phoenix le comprendrait sans aucun souci et prendrait certainement la décision de lui fausser compagnie pour enfin mettre la main sur un feu de cheminée hospitalier et revigorant. Dans le cas contraire, il allait se donner un malin plaisir à converser avec lui : chaque rencontre était un don, et il fallait en profiter avec avidité.
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeSam 9 Déc - 22:41






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






En se relevant, Aggaddon prit le temps de disséquer du regard l’homme en face de lui. Un blond avec assez de prestance pour se dégager de la masse et s’imposer comme un être différent. La différence était quelque chose de fondamental selon le Médixès. Les gens étranges et aux comportements divergents étaient ceux qui cachés des secrets et des capacités hors de la norme usuel de ce monde. Quelque chose émanait de ce personnage jusque-là énigmatique. Il songea un instant à la possibilité que cela pouvait être une rencontre délétère. Convaincu que la majorité des hommes ne pourraient jamais faire preuve d’apostasie, se contentant d’être apologistes d’une notion bien trop sacralisé, et arborer son idéologie, il devait faire attention à ne pas se découvrir et conserver ses ambitions pour lui seul. Il y avait quand même une philosophie dont il se rapprochait par son approche des domaines nommés par la à la fois douce et sauvage appellation « intellectuel », mais tout cela importait peu ici pour l’instant. C’est alors que l’éclatant jeune homme se présenta pendant qu’une bourrasque vint caresser la chevelure d’obsidienne de l’ancien noble. Ce dernier leva la tête pour profiter davantage de la fraicheur de l’étreinte soyeuse des vents gelés du nord. Ce charmant bonhomme s’appelait donc Nakata. Voilà un choix de nomenclature sociologique peu commun. C’était fort plaisant ! Aggaddon répondit donc au curieux étranger.

-Salutation ! Je suis le seigneur Aggaddon Médixès ! Tu ne me déranges point. C’est rare de croiser des gens intéressés par cette usage du verbe. Je suis donc ravi d’avoir faire poindre en toi une once de curiosité. La curiosité est une caractérisation spirituelle très importante à mon humble avis. Enfin j’aimerais bien savoir comment es-tu monté. Tu dois toi-même posséder des capacités intéressantes pour me rejoindre en ce lieu. Cependant, vu votre réaction au climat de ma chère North Blue je présume qu’il y a peu de chance que vous soyez originaire de cette mer, déclara le savant en observant les frottements frénétiques du Fenice qui tentait péniblement de trouver en cela une source d’énergie thermique. Il y a une auberge possédant une cheminé dans le coin, si vous voulez je vous y emmène pour vous remercier d’avoir écouter mon improvisation.

Sur ces mots, il invita d’un geste son interlocuteur à descendre tout en écoutant sa question et la mise en exergue de son gout pour l’art. Aggaddon sourit avant d’entamer une acrobatie, atterrissant sur ses pieds en bas après avoir vriller deux fois et fait une roulade avant de toucher le sol. Le fait que le Fenice aille de but en blanc ne le dérangeait pas, ça évitait de nombreux détours et divagations qui sont la cause de certains écueils scientifique. Chez quelqu’un n’étant pas foncièrement « un abruti fini », grossièrement parlant, c’était assez intéressant à voir.

-Je suis poète et danseur autodidacte. J’essaie de retranscrire à ma façon le flux psychique traversant tout mon être à l’instant de la construction schématique de la proposition artistique. Ce sont les sensations, la contemplation, l’atmosphère et les diverses visions du monde, philosophique ou non, que je tente de communiquer. C’est pour cela que je me sens le plus à l’aise quand je navigue d’un style de danse à l’autre de ce côté de l’art. Je peux faire s’affronter les différentes visions de la danse ainsi que leurs possibilités et leurs points de concordance et de dissonance via l’aspect somatique. On peut y voir souvent une allégorie ou une isomorphie les reliant aux idéaux, cultures et religions… Sinon en réalité je suis un savant. Mon domaine de prédilection sont les mathématiques dans lesquelles je suis un touche-à-tout, vaquant de l’algèbre à la topologie ou de l’analyse à la théorie de Galois en fonction des épiphanies et de mes envies. Après je m’y connais aussi assez en physique, littérature classique et cetera. Je me suis mit à l’étude de l’ingénierie et de l’archéologie l’an dernier. Même si j’ai toujours apprécié ce qui est ancien, des événements m’ont poussé à m’engouffrer complétement là-dedans. Toutes les matières m’intéressent. Je ne suis pas borné sur l’espace métrique des domaines. C’est pour cela qu’on pourrait me qualifier en quelque sorte d’humaniste. Enfin voilà un peu le résumé de ce que je fais… Et vous ? Je suis vraiment intrigué par la discrétion déployée pour ne pas me sortir de mon état d’inspiration. Comment êtes-vous monté alors ?

Espérant découvrir quelques récits captivants et anecdotes intéressantes sur ce qui lui demeurait encore inconnu, il écouterait avec attention la réponse de Nakata et pointerait du doigt l’auberge dont il avait fait mention lorsque celle-ci apparaitrait, la fumée sortant de la cheminé en pierre.



©️ Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeLun 11 Déc - 0:57

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



C'était un bavard, que la modestie n'étouffait pas ! A moins que la dénomination de seigneur ne soit légitime, comme semblait l'indiquer sa tenue vestimentaire pour le moins excentrique aux yeux du jeune forban ? Dans un cas comme dans l'autre, le blondinet l'aimait bien. Lui-même ne manquait pas d'assurance, et n'avait que très rarement froid aux yeux : il était donc du genre à apprécier la compagnie de ceux qui se présentaient d'une manière aussi altière... A condition qu'ils aient du verbe et de la discussion, ce que semblait avoir cet homme. Nakata l'avait tout juste lancé qu'il se trouvait assailli de précisions en tout genre. Son sourire chaleureux se renforça d'une expression amusée tandis qu'il écoutait la proposition urbaine et bienveillante de son homologue artiste. Trouver un peu de feu et de chaleur ne l'aurait en aucun cas dérangé et, effectivement, sa posture physique en témoignait bien assez. Il ne tenta donc pas de se cacher derrière des courtoisies de façade et assuma la vérité tout en gratifiant le généreux Aggaddon d'un air d'autant plus cordial et souriant.

-J'apprécie la proposition. Je te suis.

Devant l'énergie déployée par le poète aux cheveux sombres pour quitter la toiture, tout en magnificence et en habileté, le Phoenix ne put s'empêcher de siffler d'admiration. Sa personne ne se résumait donc pas qu'à un esprit... Décidément, tous les océans étaient pleins de surprises, et il venait de tomber sur une colossale. S'épargnant les fioritures adroites et tapageuses d'Aggaddon, étant bien trop engourdi pour se risquer à de tels exercices, le pirate de South Blue se contenta de rejoindre le plancher des vaches d'un bond certes agile et gracieux mais néanmoins d'une banalité affligeante. Il parvint finalement juste aux côtés de son désormais guide tandis que celui-ci lui lançait pléthore et foultitudes de précisions quant à sa condition et à son rapport à l'âme. Le Fenice demeura silencieux et à l'écoute, à l'instar d'un enfant face à un professeur, dans une attitude quasi studieuse : il aimait écouter les récits qu'autrui avait à lui apporter davantage même que de livrer sa propre histoire. Cela avait un quelque chose d'enrichissant que d'apprendre à connaître différents profils et différentes histoires... Un quelque chose qui offrait à la fois une visions plus globale de l'humanité et des travers qu'elle pouvait comporter comme des perles qui la composaient individuellement et de leurs indicibles qualités ainsi qu'une bien meilleure compréhension du fonctionnement de la psyché propre à tout un chacun. En l'occurrence, le criminel itinérant avait promptement compris que ce Seigneur était effectivement un homme de verbe, qui semblait vouer sa vie à ses passions. Des domaines que le futur Schichibukai exerçaient lui-même, ou d'autres qui lui étaient assurément plus obscurs et bien moins familier... Lorsque son homologue artiste lui renvoya finalement l'appareil, il ricana un court instant d'un air bon enfant et répondit d'un ton faussement énigmatique :

-Comment je suis monté ? En volant.

A cela, deux possibilités : soit Aggaddon allait penser que le blondinet se fichait de lui, soit il allait comprendre l'insinuation sans pour autant pouvoir mette totalement le doigt sur la vérité. Les fruits du démon de type zoan mythique comptaient parmi les plus rares, plus que les logias eux-mêmes... Le Phoenix n'en avait d'ailleurs jamais rencontré, lui mis à part, et n'avait entendu guère plus que de lointaines rumeurs lorsqu'il officiait au sein de la marine de Grand Line. Autrement dit, si tant est que le noiraud soit capable de comprendre la subtilité, il aurait certainement bien du mal à creuser jusqu'à la vérité. Mais celle-ci finirait par venir : pour l'heure, Nakata préférait se réserver une dose de mystère. Il se pencha donc plus en avant sur sa propre conception de l'art mais, surtout, sur la relation qu'il entretenait avec ce domaine si vaste et si subjectif.

-Les mathématiques et les sciences dures me sont assez... Nébuleuses et occultes, pour parler franchement. En revanche, j'entretiens un rapport bien plus familier avec l'art, de toute sorte. Je suis en premier lieu musicien et chanteur, voire compositeur à mes heures perdues. Je me débrouille très bien au piano, à la guitare, au violon et à la flûte, et j'ai quelques notions de batterie, de violoncelle, de contrebasse... Pour ce qui est de l'écriture, je me cantonne majoritairement aux poèmes, parce que je manque de temps pour coucher des histoires plus longues. J'aime à me croire philosophe... J'aime bien peindre aussi, ou dessiner, et je m'en sors de manière respectable. Quant à la sculpture, je m'y suis essayé aussi, tant sur bois que sur marbre, et ça me plaît également. Mais les résultats sont nettement plus calamiteux.

Ses talents pour la musique et l'écriture remontaient à sa petite enfance, mais son rapport à l'art graphique et à la sculpture ne dataient quant à eux que de sa période révolutionnaire... Soit à tout casser un an plus tôt. Autant dire qu'il avait singulièrement manqué de temps et d'occasion pour s'entraîner depuis, ayant volé d'île en île et de rencontre en rencontre avec l'avidité d'un toxicomane. Incapable de se poser plus de cinq minutes, il avait concrètement délaissé l'art durant plusieurs mois, musique mise-à-part... Et ne comptait de manière générale pas y retourner avant une longue période. Sa vie actuelle lui plaisait, dans ses moments de joie et d'euphorie comme dans ses aspérités tumultueuses et désolantes. Il profita de leur arrivée imminente au sein de l'auberge pour glisser à Aggaddon quelques renseignements confidentiels, qu'il ne valait mieux pas laisser s'ébruiter : il avait l'impression que son interlocuteur, sage, était bien au-delà des guerres de faction qu'imposait machinalement le Gouvernement Mondial.

-On me classe officiellement dans la catégorie des pirates mais... Je préfère me définir moi-même comme étant un aventurier itinérant. Je fais ce que j'estime être bon et juste, voilà tout. Je fais fi de ces carcans stériles que sont la loi et la justice sociétales pour me concentrer sur ma propre éthique, en d'autres termes. Cela m'amène à combattre des criminels, ou bien à tenir tête à des marines véreux, selon ma chance... Ou leur malchance.

Il glissa un sourire évasif à l'autre homme et poussa la porte avec empressement et sans grand ménagement, découvrant enfin l'intérieur de l'agréable bâtisse dont la chaleur ne manqua pas de lui faire afficher un sourire resplendissant. Là-dessus, il se sentit obligé d'apporter quelques précisions à Aggaddon avant de chercher une place pour s'installer confortablement :

-Je viens de South Blue ! J'ai déjà navigué jusqu'à North Blue, mais je n'ai jamais mis les pieds ici. J'ai toujours largement préféré la tiédeur clémente printanière, voire même l'infernale incandescence estivale à ces tourbillons de glace et de blizzard.


©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeLun 11 Déc - 2:42






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






-Comment je suis monté ? En volant.

En entendant cette phrase, le Médixès tourna la tête vers son interlocuteur et leva un sourcil. En volant ? Se fichait-il de lui ? Non. Aggaddon était persuadé qu’il s’agissait là de la vérité. Peut-être était-ce l’œuvre un fruit du démon, ces artefacts démoniques exaltés par les quêteurs de puissance de toutes ères et de tous horizons ? L’ancien noble souhaitait obtenir l’un d’eux un jour afin d’obtenir de nouvelles capacités et de nouvelles possibilités afin d’aboutir à son objectif ultime, installer un despotisme total sur le monde, assouvir les peuples et canaliser les jeux de pouvoirs dans un réseau souterrain comme la pègre pour que règne à jamais la paix. Pour lui, il était nécessaire que l’homme perdre sa faculté à raisonner ou la liberté afin que l’humanité passe avant l’individu dans tous les cas. La première possibilité étant grossièrement farfelue, le jeune homme avait mis mentalement au point un système sensé annihiler la liberté du peuple et permettre de tenir le monde loin des jeux de pouvoirs des intermédiaires. Tout ceci nécessitait énormément de préparation et l’obtention d’une puissance suffisante pour devenir un empereur pirate était intrinsèquement lié à une future domination mondiale. Mais pour l’heure au diable toutes ces projections, cela voulait dire que le blondinet souhaitait conserver certaines choses cachées. C’était tout à son honneur, les prises de précautions étant chéris par l’homme se cachant derrière l’identité de L’éternel, membre de la haute pègre de North Blue par son côté mythologique. Si le Médixès souhaitait savoir la vérité, il devrait mettre son mal en patience et gagner la confiance du Fenice rencontrait au hasard de la destinée. Nakata enchaina sur son rapport à l’art, propos sur lesquels le savant ne tarda pas à rebondir.

-Hahaha ! Cela ne m’étonne guère que vous ne soyez pas familier avec les sciences prétendument exactes, non pas que je ne vous en pense pas capable par un inefficace examen physique exécuté visuellement avec une ignorance emplie de préjugés, mais plutôt par le fait qu’il est aussi peu répandu de croiser des gens qui y sont familier que des compatriotes de l’art. Je pense que chacun possède ses talents et qu’il les met à profit pour vivre sa vie, que ce soit des sciences, du bricolage ou encore du commerce. Tout dépend de l’affinité que développe la personne avec son échappatoire, le domaine qu’il a découvert et où il se sent bien. Il n’y a pas réellement de prestige ou de bizarrerie à ce qu’il s’agisse de mathématiques, de poésie ou de musique et de croiser des gens conversant autour de ces thèmes en pleine rue, c’est simplement qu’il s’agit d’activités captatives moins communes. Et je vois que vous touchez à presque autant de domaines artistiques que moi en matière de sentiers scientifiques. Et disons que dans ma vision des choses, ont pourrait abusivement traiter toutes les activités concentratrices que j’évoque précédemment comme des arts, tant que la personne y met la passion nécessaire. Dans cette optique, je considère de manière déviante que l’on retrouve dans les sciences un vecteur d’expression artistique assez considérable. À part la poésie, je manie un peu le violon, mais c’est plutôt avec un orgue que je joue le mieux. Je ne me suis jamais tenté à la sculpture ou à la peinture, mais ce serait une expérience enrichissante. Nous voilà arrivé à l’auberge. Après vous cher invité !

L’intriguant Fenice divulgua alors sa position pour le moins délicate vis-à-vis de l’entité politique suprême actuel de ce monde avant de pénétrer dans le lieu ainsi que la révélation de son origine. Aggaddon s’empressa de repartir dans un monologue, preuve qu’il se sentait à l’aise en la compagnie de cette étranger féériquement mystérieux, tout en parlant à voix passe afin d’éviter qu’une oreille indiscrète ne viennent capter de quoi se repaitre.

-Tout ceci est ma foi très intéressant. Je dois bien t’avouer que je me moque éperdument de ce genre d’affiliation officiel utilisé par un diktat sur le déclin. Pour répondre à une confession par une confession, j’ai moi-même fait partit de la marine, dans une base perdue et oublié de presque tous. J’ai déserté avec des compagnons et c’est la raison pour laquelle je suis partie loin… Il s’avère que nous somme allez à South Blue. Contrairement à toi, j’apprécie bien plus la puissance glaciaire du vent polaire que les ardentes bourrasques solaires de ta mer natale. Il s’agit, bien entendu, plus d’une question de constitution que d’un véritable sujet à débat. Mais, c’est là-bas que je me suis pris d’affection pour l’archéologie et l’ingénierie au cours de l’exploration d’une île recouverte d’une jungle à l’arborescence végétale mirobolante et à la faune mirifique qui fut habité par une civilisation aborigène qui fut victime d’un génocide dû au Gouvernement Mondial voulant masqué un scandale. Selon l’ancêtre de mon collègue archéologue qui m’a donc communiqué sa passion au travers de cette aventure, et avec qui je maintien une correspondance assez régulière, le peuple autochtone avait réduit en esclavage dans le but d’exploiter leur forêt tropicale pour la construction de nouveaux navires. La richesse architecturale, sociétale et religieuse que nous avons découvert m’a véritablement conquis et introduit à la mécanisation, puis à l’ingénierie. À l’heure actuel, il s’agit de mon parangon de l’exotisme. Enfin, pour en revenir au sujet initial, à savoir la situation géopolitique, j’exècre la catégorisation. Peu m’importe le « camp » de la personne, ce n’est pas son affectation à l’un d’eux qui le définit, mais sa qualité d’être. Ce n’est généralement qu’une caractérisation relative de la personne. D’ailleurs, je juge que le Gouvernement Mondial doit perdre sa suprématie. Ce n’est pas une prise de partie, il est pour l’instant équivalent aux autres à mes yeux, mais cette entité à commis trop d’erreurs et à un passif trop chargé pour fédérer de nouveaux les populations et empêcher que l’anarchie jaillisse. Jusqu’à preuve du contraire, les autres autorités naissant petit à petit, que ce soit les pirates, les hors-la-loi, les révolutionnaires ou le camp discret pour l’instant portant le doux nom de « Décima », sont dans des positions équivalentes en termes de proposition de système à l’heure actuelle. Cela changera certainement dans le futur et viendra peut-être l’heure d’influencer les événements en agissant pour l’un d’eux. Ce sera à voir en temps et heure… Désolé… Je parle beaucoup. Lorsque je pars sur ce genre de sujet j’ai tendance à divaguer. Cela viens certainement de mon côté mathématique, explorer les différentes corrélations en plein milieu d’un développement.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMar 12 Déc - 23:39

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



-Non, ne t'en fais pas, il en faut plus pour m'effrayer. Du rhum, si vous en avez. Sinon, n'importe quel alcool fera l'affaire.

Le blondinet avait lancé sa commande à la volée, au barman qui avait scruté leur entrée d'un œil morne et à demi désintéressé. Là-dessus, le forban invita son interlocuteur à le suivre et se dirigea vers l'une des nombreuses tables vides, positionnée stratégiquement dans l'un des coins de la taverne. Au vu du dernier sujet abordé, mieux valait jouer sur la discrétion et éviter de mêler des poivrots dans une telle discussion : même si un tant soit peu d'exercice et d'adrénaline ne l'effrayaient jamais, Nakata entendait bien passer a minima une nuit complète ici bas pour se requinquer efficacement avant de reprendre son vol. Cela sous-entendait donc une nuit à ne pas causer de troubles majeurs, susceptibles de causer son exclusion de ce pub chaleureux qui avait été si complexe à localiser : sans l'aide bienveillante d'Aggaddon, le pirate y serait probablement encore. Une fois installé, le garçonnet ôta son manteau, profitant de la clémence tempérée qui habitait les lieux pour se nourrir de bouffées de chaleur salvatrices. Il allait avoir besoin d'un petit moment pour cesser de trembler, tant le froid l'avait marqué en profondeur, mais il se sentait déjà nettement mieux. Tandis que leurs commandes peinaient à leur être servies, le Phoenix profita de l'instant qui leur était offert pour en dévoiler un petit peu plus quant à sa propre identité, appréciant la franchise sans détour de son homologue ancien gouvernemental.

-J'ai aussi servi dans la marine, pendant mes jeunes années. Une bonne expérience, avec une fin désastreuse. Je ne pouvais pas rester avec eux. Non pas que j’exècre le Gouvernement Mondial, dans son absolue totalité, mais... Disons que j'ai eu le malheur de croiser la route des Tenryubitos, et qu'une bonne part du crédit que je prêtais à l'amirauté c'est envolé ce jour-là. Je ne peux pas vouer ma vie à une cause que je pense profondément injuste et tyrannique... Je ne me suis pas engagé pour faire de mes concitoyens des esclaves en devenir.

C'était très grossièrement résumé, mais cela avait le mérite de mettre en exergue le principal défaut que le Phoenix trouvait au Gouvernement Mondial. Les Nobles Célestes n'étaient ni plus ni moins que la quintessence de la vanité humaine, des pires méfaits que l'Homme était capable de générer et la cristallisation de tous ses instincts grégaires abominables. S'il ne regrettait pas d'avoir servi dans la marine durant toutes ces années en tant que mousse puis que sergent-chef, le Fenice devait néanmoins reconnaître qu'il aurait préféré se rendre compte de cette pourriture infernale qui gangrenait ce système vicié de l'intérieur plutôt que d'y être confronté d'une manière aussi brutale et froide. Ces moments-là faisaient aisément partie des pires souvenirs gravés en son sein...
Ce fut ce moment-ci que choisit le serveur pour leur apporter leurs consommations, et le musicien blond s'empara de la choppe qu'on lui tendait avec l'avidité d'un alcoolique. Il en avala goulûment un bon quart sans plus attendre avant de frissonner et de toussoter, la trachée généreusement réchauffée par le breuvage tant espéré. Il profita de ce nouveau souffle pour en revenir aux autres alternatives soulignées par Aggaddon qui, à ses yeux, présentaient toutes d'incommensurables failles.

-J'ai servi dans la Révolution, récemment. Que j'ai quittée, à son tour. Je dois rejoindre un ami, d'abord, et... L'idée de servir Arias, le chef de la Révolution, dans un aveuglement absolu, le fait de lui adresser une confiance infinie sans même le connaître n'était pas envisageable, après ce que j'avais vécu au sein de la marine. Quant aux autres... Yonkous, Decimas, criminels, ils sont tous davantage intéressés par leur propre personne et par leurs grandiloquentes fiertés que par le monde civil en lui-même. Or, régner avec une ambition subjective me semble terriblement illégitime, quel qu'en soit le point de vue...

Il n'y avait absolument aucune véritable raison que le pouvoir appartienne davantage à une personne plutôt qu'à une autre, sinon les conventions qui l'imposaient depuis belle lurette. Les hommes ne savaient que se repaître de leurs rites et traditions, au risque de causer d'innombrables malheurs là où ils passaient. La majorité des personnes qui s'emparaient du pouvoir n'y voyaient là qu'un pauvre moyen de mettre enfin la main sur la gloire dont ils avaient tant rêvé, faisant momentanément fi des devoirs dont ils héritaient en même temps. C'était cela, la plus sévère des malédictions humaines : personne n'était capable d'endurer le pouvoir de manière censée et responsable après l'avoir tant désiré. Seuls ceux qui ne bouillonnaient pas de s'en emparer étaient capables de se montrer excellents dirigeants...
Mais ils n'avaient alors en général strictement aucune raison de le devenir.

©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMer 13 Déc - 23:12






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Celui dont le visage se cachait parfois derrière le masque de L’éternel sentit de la satisfaction au fond de lui. Il avait déversé dans un flot continuel un avis précis sur divers points tout en écartant son propre rapport à la liberté, ce concept psychotique enchaînant l’humanité à une veine individualité provoquant davantage de désirs et rêves personnels. Ce n’était que le début de l’ère lancé par Gol D Roger, mais on voyait des preuves de la décadence extrême qui régnait chez les êtres dotés de raison. L’espoir illusoire d’atteindre ses rêves n’était qu’une folie conduisant les hommes à tout abandonné pour d’éphémères récompenses et une gloire totalement inventée par les rêveurs. Le monde devait être diriger d’une main de fer par une tyrannie absolue et sans aucune compassion pour que la paix règne et que le bien commun triomphe. Il était hors de question qu’une quelconque personne découvre son terrible jugement sur tout une race. Les propos de Nakata le renforcèrent dans son point de vue. Les Tenryubitos n’était que des marionnettes représentant ce qu’il se passe lorsque les gens obtiennent tout ce qu’ils veulent. Le Gouvernement Mondial ne pouvait se débarrassait d’eux et s’est laissé gangréner par ces monstrueux être, apogées d’une liberté totale corrompant l’homme jusqu’à son sang. Avec tous les conflits naissants, la créature politique planétaire ultime était loin d’atteindre son périgée, les ténèbres s’apprêtant à l’entourer. Les propos du Fenice sur la Révolution intéressèrent beaucoup plus le Médixès qui ne connaissait cette dernière que de réputation pour l’instant. Une dévotion absolue envers le leader ? Ce serait un premier pas vers un système comme en rêvait Aggaddon. Le savant nota dans un coin de sa note d’essayer d’en apprendre plus sur les révolutionnaires et si l’objectif d’Arias permettrait la création de son utopie pour le moins dystopique aux yeux de la majorité. Les arguments distillés concernant les autres camps ne le touchèrent guère. Cela venait confirmer qu’avant que la possibilité de la chute du Gouvernement Mondial soit apparente, les factions ne pensait qu’à se préserver, par pur égoïsme découlant de la liberté et du désir de vivre. Il espérait que quand viendrait l’heure d’assaillir l’empire de Marijoa, cela raviverait l’intérêt des différents belligérants. L’ancien noble rejoignait donc son confrère artiste sur la futilité extrême d’une régence se fondant sur un but purement personnel. Le dirigeant d’une nation se devait d’être intransigeant et s’occuper en permanence de sa patrie. Quelqu’un désirant cette place pour la gloire et le pouvoir se fourvoyait complétement. La seule ambition à laquelle pouvait aspirer un futur souverain était de faire régner paix et prospérité, peu importe le ressentit des sujets, et au prix de sa propre existence. Ils ne pourraient jamais tous être contentés et en favoriser certains n’était pas une bonne idée, d’où l’idée d’Aggaddon de canaliser les pulsions d’ambitions et de désir des intermédiaires chargé d’incarner et maintenir la souveraineté à l’aide d’un réseau souterrain. Il ne fallait aucunement tenter de se faire apprécier du peuple ou de maintenir une telle situation, cela contraindrait à faire des concessions qui nuirait au pays pour une simple subjectivité mal placé. Voilà pourquoi le Médixès désirait prendre le contrôle de la planète, afin d’éradiquer les visions strictement humaines en permanences influencés par les autres qui gouvernait certains lieux. Il n’avait que faire de la reconnaissance, des éloges ou des privilèges, il souhaitait uniquement instaurer un régime despotique dirigé par un seigneur sans humanité prêt à tous les sacrifices pour faire avancer les espèces vers l’évolution tout en maintenant une paix solidement gardée par la puissance armée.

Le mathématicien dissipa ces pensées qui commencer à le remplir d’adrénaline afin de répondre à son interlocuteur.

-Quel serait le système parfait selon vous dans ce cas ? Et je pense que les idéaux des différentes factions évolueront avec l’entrée en scène de nouveaux acteurs. Nous ne sommes qu’à l’aube de cette ère. Qui sait si le soleil est déjà levant après tout ? Dans un, deux ou trois ans surgira peut être quelqu’un qui bouleversera les rapports de force et proposera quelque chose d’inédit.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Ven 12 Jan - 4:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 15 Déc - 17:17

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



-Il n'y en a pas.

La sentence était tombée comme un couperet à la suite de l'interrogation d'Aggaddon. Elle s'était accompagné d'une véritable métamorphose des traits du faciès du blondinet : son sourire, ses risettes et son ton amical avaient viré du tout au tout, lui rendant une apparence plus sobre, plus sérieuse, plus pragmatique voire plus fataliste. Cela faisait bien longtemps qu'il était arrivé à cette conclusion : il n'était pas utopiste. Aucune société parfaite n'existait, il n'y avait que des systèmes du moindre mal. Toute civilisation choisissait la marche à suivre et toutes ne fondaient pas nécessairement leurs priorités sur les mêmes valeurs... Sécurité, égalité, liberté, sens de la patrie ou de la famille, doctrines religieuses, communautarismes... Ces choix étaient avant toute autre chose affaires de goûts et de vécus : une personne ayant jouit d'une existence aisée sans la moindre mesure n'avait aucune raison d'aboutir aux mêmes conclusions qu'un misérable crève-la-faim tout vêtu de haillons. Pourtant, les ambitions de l'un devaient elles prévaloir sur celles de l'autre ? D'aucune manière, aux yeux de Nakata. C'était la majorité qui devait se prononcer pour mettre en place un système qui ne conviendrait certes pas à tous, mais à tout le moins au plus grand monde. Il y aurait toujours des parias, des exclus, des rebuts, mais l'importance était à la fois de leur fournir une écoute, d'éviter de les marginaliser et d'en réduire le nombre autant que possible. C'était d'autant plus vrai si l'on écartait ces principes et la nécessité de construire une union vaste jusqu'aux autres races humanoïdes : humains étaient déjà suffisamment différents entre eux, alors tenter d'instiller une paix durable voire une vie commune avec les géants, les hommes-cornus et les hommes-poissons pour ne citer qu'eux allait nécessiter d'autant plus de sacrifices et de concessions. L'objectif du Phoenix n'était pas de créer une société parfaite et lisse, sans compromis, où tout un chacun pourrait transcender sa condition initiale et mener sa vie telle qu'il l'entendait, au mépris d'autrui : son objectif était de générer un havre de paix à l'échelle mondiale, et d'offrir à la moindre des formes de vie l'opportunité de jouir d'une existence certes simple, mais épanouissante et heureuse. C'était pour cela que son appartenance à la faction des pirates était aussi sujette à ambiguïté : on pouvait l'imaginer foncièrement opposé aux doctrines de la marine et à la loi martiale actuellement en vigueur... mais ça n'était que partiellement vrai et fondé.

-Si tu veux mon avis, oui, je crois que l'agitation est encore devant nous. Mais je ne vois ni ne verrai jamais la nécessité absolue de détrôner le Gouvernement Mondial dans son absolue totalité. La majorité des vices qu'ils incarnent sont représentés, comme je l'ai dit, par les Tenryubitos. Mais leurs forces sont, quant à elles, massivement constitués d'hommes et de femmes bons, aux principes intacts et aux intentions louables. J'ai rencontré bien plus de soldats tendres et attachants, avenants et protecteurs que de crapules véreuses luttant pour la propagande de leurs propres idéaux. Et les actes de débauche qu'ils couvrent seront toujours d'actualité, quelle que soit l'autorité et quel que soit la figure qui l'incarne. Vouloir tout balayer d'un revers de la main afin d'instaurer un nouvel ordre mondial, en espérant que cela suffirait à laver le cœur des hommes des péchés, de la bassesse morale et de la laideur d'âme... C'est de l'inconscience. Il faut lutter à gommer les imperfections, à estomper leurs impacts. Pas à les masquer, pas à les détruire. Cela ne mènera jamais à rien.

C'était aussi très certainement à ce sujet que le forban possédait le plus de dissensions et de divergences avec la Révolution qu'incarnait Arias : il ne voyait aucune obligation à balayer la marine et à instaurer un nouvel ordre mondial. Faire en sorte que la transition se fasse dans la paix et dans la discussion lui semblait préférable pour éviter les foultitudes de dommages collatéraux qu'impliquaient une guerre ouverte... D'autant plus que seuls les Nobles Célestes posaient problème dans la discussion. Mieux valait dépouiller ces prétendus êtres divins de tous leurs privilèges sans plus attendre et miser tous leurs efforts sur cette crapule céleste plutôt que de se disperser futilement à travers toutes les mers dans le vain objectif de les contester à l'hégémonie de la marine. Une guerre ouverte et des conflits armés n'amèneraient jamais rien de bon, en matière de paix universelle et d'épanouissement absolu... Le Fenice sirota à nouveau le puissant breuvage qu'on lui avait apporté et afficha à nouveau un air plus léger et plus amusé, scrutant le plafond d'un air pensif.

-Mais la solution serait peut-être de miser sur des sociétés de taille plus modeste, plus réduite, et de restreindre les interactions de celles-ci au strict minimum pour empêcher que les tensions n'engendrent des guerres. Un voyageur comme moi ne pourra jamais s'y résoudre, mais j'imagine que l'idée peut être tentante, pour le commun des mortels, trop casanier et immobile. Enfin, je trouve tout de même qu'il serait dommage de se passer d'autrui afin d'assurer son propre bien-être... S'épanouir dans la solitude... Une telle vie me semble à tout le moins paradoxal. Tu trouves pas ?

Restait à savoir ce qu'Aggaddon pouvait bien penser sur le sujet, et quelles étaient les conclusions auxquelles il était parvenu. Dans tous les cas, le musicien d'or allait y prêter une oreille très attentive : il avait hâte d'en savoir davantage sur son interlocuteur, sur ce sujet à la fois si capital et global. C'était bien le seul propos sur lequel tout le monde possédait son propre avis...
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 15 Déc - 20:05






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






La réponse franche et direct fit poindre un malicieux sourire du mathématicien qui ne tarde pas à lâcher un rire contrôlé qui ne modifia que peu son visage. Ce réalisme à la fois navrant et grisant se retrouva tissé entre les doigts de la conscience de Nakata, œuvrant sur sa création intangible, marionnette servile de mots révélateurs. L’éminent Fenice faisait là preuve d’une absence de foi en la perfection, à juste titre cependant. Les êtres dotés de raison étant des atrocités sortit tout droit des affres infernales, êtres maudits par Dame Nature qui leur à offert ce cadeau destructeur engendrant des concepts tel que la guerre, le chaos et le désir personnel, il n’y avait que peu de chance qu’ils puissent tous se retrouver dans une même société. Aggaddon espérait imposer son système et se servir de la force pour contraindre de façon absolu l’humanité à renoncer à tout individualisme. Pour cela, il cherchait un moyen de devenir immortel, mais il ne s’agissait pas de ses priorités directes pour l’heure. Si son système ne convenait pas et échouait, le Médixès avait déjà choisis quelle serait le seul moyen pour faire régner la paix… Exterminer toutes formes d’êtres animé de raison. Une annihilation totale, une destruction complète, un retour à la nature primordiale sans qu’aucun être ne puisse développer de quoi perturber l’harmonie de l’univers. Les idéaux de l’ancien noble étaient pour le moins exacerbant, regorgeant d’une incroyable haine pour la raison humaine, qu’il utilisait pourtant comme unique divertissement, et la liberté. Aggaddon exécrait pleinement la conscience, la considérant comme vaine et vecteur d’apocalypse. L’humain n’avait pas sa place dans l’existence. La vie animal et végétale était largement suffisantes pour créer un équilibre détonnant bien là du désordre total de l’humanité souhaitant déstabiliser chaque parcelle de cette harmonie pour arranger sa propre vie, au nom d’un irrévérencieux et prétendu bonheur que ces hordes d’égoïste souhaitait atteindre. Le bonheur fait partie des plus grandes sources de corruption, pouvant mener des groupuscules à la folie tout comme une religion extrémisée. En son nom était sacrifié beaucoup trop de chose et autrui était négligé. Le mathématicien en plein cas de conscience ne désirait en cet instant poignarder cette horreur métaphysique à laquelle il avait dédié une croisade dès le jour où il avait tué son petit frère.

Aggaddon Séraphin Hyppolyte Apollinaire Médixès écouta avec attention les propos suivant de son interlocuteur afin de construire sa réponse.

-Pour moi, la question de détrôner le Gouvernement Mondial ne tient pas de l’ordre idéologique mais de l’aspect politique afin de construire une nouvelle crédibilité à ce qui lui succéderait. L’affluence croissante de révolutionnaires désigne cette contestation du Gouvernement Mondial. Le passé ne peut être modifié et si la confiance dans les autorités de Marijoa atteignent leur périgée c’est que ces hommes et femmes ne pourront se contenter d’un changement de fond, il leur faudra un changement de forme puisqu’ils ont fait correspondre dans leur esprit le Gouvernement Mondial avec une menace pour eux même. Les deux seraient nécessaire. Cela permettrait d’ailleurs de souligner un renouveau idéologique par sa nouvelle apparence. Si l’on conserve l’aspect officiel, la moindre erreur relevée lancerait une débâcle générale en invoquant le fond alors jadis balayé, mais toujours ancré textuellement dans les gênes d’apparence de l’autorité. Il ne s’agit donc pas là dans mes propos de balayer purement et simplement le système, mais de se servir des erreurs passées pour en tirer les conclusions afin que la nouvelle structure soit meilleure. Tout comme tu le dis, il ne faut pas cachait mais atténué les imperfections. Mais dans tous les cas, le Gouvernement Mondial, tel qu’il est actuellement, ne survivra pas. Que ce soit par une révolution interne, une défaite dans une guerre de masse contre une autre faction ou une transition paisible, il y aura du changement. Je pense cependant que vu les états d’esprits des différents camps, la simple transition ne sera pas possible. Il y a trop d’animosité de part et d’autre du conflit.

L’acrobate repensa aux paroles suivantes de l’homme à la chevelure d’or, qu’il avait lâcher en regardant le plafond, tout en engloutissant une gorgée de vin. Il poursuivit en réfléchissant simultanément à l’émission de ses mots.

-Se concentrer sur des sociétés plus réduites parait intéressant au premier abord, mais cela ne fait que reporter le problème à plus petit échelle. Il est vrai qu’en conséquences les dégâts pourraient être moins grand... Lorsqu’une population ne trouve plus d’ennemi, elle dirige ses critiques vers un sous-groupe d’elle-même. Les guerres seront moins fréquentes, mais les conflits prendront des formes plus internes. Cela amenuit le problème sans le régler, ce serait un pas en avant sur un plan… Mais si tous les pays en venaient alors à cette adversité, cela pourrait-il revenir au-même ? En ce qui concerne la solitude, pour ma part je pense que l’on peut tout à fait y trouver son bien-être. Cela ne dépend que de la personnalité de la personne. J’ai personnellement vécu plus ou moins reclus dans mon monde de livres à construire par ma moi-même une montagne de savoirs. Je n’ai jamais joué avec des gens de mon âge. Je préférais nettement m’orienter vers la lecture et le raisonnement.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeLun 18 Déc - 23:53

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



Il avait rabattu son regard sur Aggaddon tandis que ses lèvres profitaient d'une nouvelle franche gorgée. L'alcool avait fini par porter le coup de grâce au froid qui avait bien manqué de le tétaniser, allégrement épaulé à cette fin par les feux qui crépitaient pour apporter à la taverne une ambiance chaleureuse et indéniablement réconfortante. Il était ainsi d'autant plus facile de se concentrer sur une discussion, ce que le Phoenix fit en redoublant d'attention vis-à-vis des dires de son homologue philosophe : il commençait à véritablement apprécier leur dialogue, trouvant dans les paroles de son interlocuteur des arguments de poids. Nakata n'avait guère pour habitude de se livrer à un débat idéologique avec de nouvelles connaissances : il était un homme de scène, un chanteur qui aimait se livrer dans la globalité de son être, mais n'avait que très rarement l'occasion d'engager les discussions sur de si sujets sérieux. Cela lui changeait, et lui permettait de voir le Médixès d'une autre manière : celle d'un adversaire orateur. Une bonne manière de conserver son esprit affûté n'était-il pas de le confronter sans cesse à d'acerbes contradicteurs ? Ainsi, les analyses à tout le moins correctes de son interlocuteur s'enchaînèrent, tant sur la réputation sévèrement entachée du Gouvernement Mondial que sur les problèmes à plus petites échelles qui pourraient naître d'une gestion politique plus locale. Cependant, il était au minima un point sur lequel le blondinet et l'autre homme avaient trouvé un sujet de discordance : l'imminence de la chute du régime protégée par la marine. S'il laissa Aggaddon terminer, par politesse et par courtoisie, le Fenice s'empressa néanmoins de modérer ses propos en la matière :

-J'ai du mal à croire que le Gouvernement Mondial puisse tomber. Pas dans l'état des choses, en tout cas. Ils possèdent beaucoup d'institutions, dont certaines destinées uniquement à manipuler les masses. Même leurs officiers véreux participent à l'équilibre de leur omnipotence, en s'acoquinant avec des criminels qui, dans le cas contraire, risqueraient de leur poser problèmes... A moins que les Empereurs ne parviennent à se lier d'amitié, ce qui semble fort peu probable, je ne vois personne qui puisse leur tenir tête frontalement. Même la Révolution ne s'y risque pas, et c'est déjà en soi un aveu de faiblesse...

Et s'ils n'étaient pas forcément les plus fiables éléments à la disposition du Gouvernement Mondial, il ne fallait omettre ni les Capitaines Corsaires, puissants forbans influents susceptibles à eux seuls de tenir les Yonkous en respect, ni les Chasseurs de Primes, certes plus discrets mais néanmoins efficace pour réguler la montée en puissance des rookies qui s'agitaient sur toutes les mers depuis la mort de Roger. Aux yeux du Phoenix, les changements étaient effectivement imminents et la montée en puissance de la nouvelle vague de la piraterie risquait fort de pousser la marine dans des retranchements jusqu'alors jamais explorés... Mais il avait peine à croire que ce système s'effondrerait jamais, en tout cas pas de son vivant. C'était peut-être lié à l'ardeur de sa contribution, des années durant : il avait protégé ce système véreux à sa manière et, d'une certaine manière, s'y était trouvé lié jusqu'à la mort. Il gardait d'apaisants souvenirs de cette époque, lors même qu'elle s'était achevée dans le sang et les remords... Le légendaire chassa promptement ces noires pensées de son esprit, revenant à la charge dans la petite joute oratoire et idéologique qu'il entretenait avec une passion assumée :

-Pour ce qui est de la crédibilité du Gouvernement Mondial... Je pense que les années qui vont suivre y bénéficieront beaucoup. Si les pirates et les révolutionnaires se font de plus en plus nombreux... C'est vrai également pour les marines. De manière générale, tout le monde veut prendre part au conflit... Et cela entraînera inévitablement l'apparition de nouveaux héros. C'est déjà bien amorcé, si l'on considère l'âge des nouveaux hauts-gradés. Certains d'entre eux pourraient bien marqué leurs institutions respectives dans les années à venir, et ainsi redorer leurs blasons.

Ils étaient beaucoup à se trouver dans ce cas de figure. C'était par ailleurs l'avenir radieux qu'on destinait à Nakata, avant qu'il ne commette l'horrible crime de trahir les siens. Il était néanmoins encore très loin de l'expérience et de la puissance des meilleurs éléments en la matière, dont certains avaient d'ores et déjà gravi les échelons jusqu'à parvenir à l'amirauté : il n'était qu'un débutant, alors qu'eux semblaient désormais être en mesure d'affronter les pires criminels sans avoir à éprouver la moindre once de frayeur. Un exploit que le zoan espérait pouvoir bientôt être en mesure d'accomplir... Même s'il savait que cela allait nécessiter à minima encore plusieurs années d'un entraînement quotidien des plus assidus. On ne parvenait pas aux sommets sans en avoir escalader les pans, parfois vertigineux...
Restait cependant à savoir si l'apparition et la montée en renommée de ces jeunes officiers prodiges allaient suffire à couvrir les déboires et les exactions des Tenryubitos et des gradés véreux que le Cipher Pol 8, dédié à la censure, ne parviendraient pas à étouffer. En l'occurrence, le musicien croyait bien volontiers qu'ils avaient largement leurs chances : le Gouvernement Mondial était un habitué dans la manipulation de masse. C'était d'ailleurs pour cela qu'il était un ennemi aussi formidables : ceux qui décidaient de prendre les armes à son encontre pouvaient bien être doués d'intentions louables et justes, ils n'en restaient pas moins abhorrés par l'ensemble du monde citoyen dès lors qu'ils étaient pointés du doigt par la myriade de journaux que le Gouvernement Mondial avait à ses ordres.
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMar 19 Déc - 3:18






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Aggaddon observa son interlocuteur développant de nouveaux arguments. Décidément le blondinet avait un petit truc qu’appréciait le mathématicien, mais il ne saurait dire quoi. Cette conversation passionnante exalté l’ancien noble peu habitué à rencontrer des hommes de cette trempe. Un sourire apparut sur son visage alors que les mots de Nakata rentraient dans ses oreilles. L’opinion à laquelle il faisait face était très intéressante.

-Il est vraie que le Gouvernement Mondial dirige la vie politique mondiale, ce qui lui donne une longueur d’avance. En ce qui concerne les empereurs pirates régnant sur le Nouveau Monde, il est en effet peu probable de voir jaillir une alliance… Sauf si de nouveaux personnages au sein de la piraterie viennent à désirer cette place et, souhaitant réellement la chute de Marijoa, s’allie dans cette optique. Imaginez que vous et moi partions vers la mer se trouvant au-delà de Redline, là où ces quatre crapules exercent leur pouvoir, et que nous formions une alliance pour amener le monde vers un nouveau système. Bien évidemment, le règne des Yonkous sur le monde serait très problématique et mènerait à encore plus de chaos… Mais, toujours à partir du postulat que je donne pour l’exemple, si nous vainquions le Gouvernement Mondial pour le réformer en éliminant la pouriture qui la gangrène, puis repartir vers le Nouveau Monde en prétextant que nous voulions uniquement nous débarrasser de l’autorité dominante, il y aurait là moyen de faire croire à un nouvel organisme nait des cendres de l’entité politique suprême actuelle forgé par ceux dont les valeurs n’ont pas été corrompue et sauvé de l’influence néfastes des dragons célestes. Enfin cela nécessiterait d’avoir des pirates de valeurs parmi la masse de la nouvelle vague qui seraient prêt à s’allier pour des valeurs justes. Nous pourrions y aller nous-même, mais je crois que nous sommes, pour l’heure, loin de ce niveau, ricana le Médixès. Cependant, pour revenir plus sérieusement à la résistance du Gouvernement Mondial, je dirai qu’il est difficile d’évaluer cela en n’ayant pas accès à toutes les données au sujet de différentes factions. La nouvelle vague ne se trouve pas qu’à la Marine mais un peu partout, donc difficile à dire… Je reste néanmoins convaincu qu’un jour ou l’autre une de ses forces gagnera suffisamment d’importance pour contrebalancer la puissance de Marijoa, que ce soit dans un an, dans dix ou dans cent. Comme dit précédemment, nous sommes à l’aube. Seul le destin saurait combien de temps durera cette journée. La Révolution a notamment tout son temps pour se mettre en place et instiguer la chute de son opposant. Cela dépendra seulement de si son leader préfère gagner au plus vite, vivre la victoire ou finalement l’assurer. Je me demande quand même comment va évoluer ce conflit dans l’avenir. Est-ce que tout le monde va finir par devoir trancher entre progouvernementaux et antigouvernementaux ? Est-ce que petit à petit nous aboutiront à une guerre mondiale incluant la quasi totalité de la population ? C’est un sacré risque. Le futur est incertain et j’avoue que malgré mes convictions profondes je dois admettre la possibilité que des héros de la Marine parviennent à obtenir de l’influence et améliorer le système tout en redorant son blason. Pour cela il faudra cependant que les révolutionnaires ou d’autre défendeurs d’une vision alternative, aussi bien sur la justice que sur les idéaux fondamentaux, n’aient pas de leur côté obtenue une image équivalente voir supérieur. Il est beaucoup trop tôt pour voir se profiler un gagnant… Mais les probabilités semblent plus ou moins équipotente au final.

Terminant sa nouvelle tirade, il pencha légèrement la tête.

-Nakata… Quelles sont tes objectifs à l’heure actuelle ? Que voudrais-tu comme place en ce monde ? Veux-tu influencer en bien le monde pour qu’il soit tel qu’il pourrait être ? Tu m’intrigue fortement et j’aime cette discussion, mais j’aimerais bien un peu plus en savoir sur toi… Si tu le permets bien entendu. Je comprends très bien que l’on transporte des secrets et que l’on ne révèle pas tout un interlocuteur que l’on connait à peine.

Le jeune homme avait prit une expression sérieuse pour sortir ces mots. Il ne voulait pas trahir par quelconque mimique que lui-même cachait de nombreuses choses au Fenice. Comme il voulait quand même avoir de bonne relation avec le blondinet, voyant que c’était une personne intéressante, cultivé, pensant par elle-même et ayant des valeurs, il espérait malgré tout pouvoir échanger quelques amicalités avec son fougueux interlocuteur.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Mer 20 Déc - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMer 20 Déc - 15:23

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



Les multiples hypothèses qu'Aggaddon formula furent toutes sujettes à réflexion de la part de l'artiste blond. Elles avaient l'intérêt d'être particulièrement pertinentes, même si la majorité d'entre elles risquaient tout simplement de ne jamais survenir... Difficile à croire pour le jeune Phoenix qu'ils parviendraient tout deux à s'imposer comme des figures de la piraterie de cette nouvelle ère, avec la possibilité de fédérer des milliers de leurs semblables sur le Nouveau Monde, au point même de pouvoir prendre la place des Empereurs. Mais au final, même si c'était le cas, Nakata n'était pas certain que la réflexion de son interlocuteur pourrait finir par voir le jour : arriver à un tel niveau induisait inévitablement un lot conséquent de sacrifices, et il était encore plus difficile de croire qu'ils y parviendraient tous les deux indemnes, leurs idéaux toujours aussi fiers et toujours aussi intacts. Même si tel était le cas, rien ne garantissait que les autres pirates auraient des ambitions aussi louables que les leurs... Autrement dit, le seul moyen de générer une union massive des pirates dans la dernière moitié de Grand Line, c'était probablement de régner sur eux. A la manière d'un Seigneur des Pirates... A ce niveau-là, il était peut-être nettement plus simple de raser le Gouvernement Mondial que de mettre la main sur le One Piece pour ensuite attirer vers soi les forbans du monde entier. En bref, ils tournaient en rond, et c'était un bon indice, aux yeux du Phoenix, pour considérer que la marine était effectivement, pour l'heure, plus ou moins intouchable. Sans compter le fait que les Empereurs étaient liés par une rivalité insatiable, et que si l'un d'entre eux décidait d'agir, les autres tenteraient certainement d'en profiter pour mettre fin à sa carrière et à son règne... Le Fenice décida néanmoins de ne pas rebondir sur un tel sujet. De toute façon, réécrire le monde ne les avancerait en rien : à l'heure actuelle, et comme l'avait bien justement souligné Aggaddon, ils ne pouvaient pas y faire grand chose. Ils étaient faibles, et le blondinet était plus que bien placé pour le savoir : malgré son fruit du démon de type mythique, il avait souvent eu l'occasion d'être défait par plus vif, plus puissant, plus réactif ou plus expérimenté que lui. La route vers les sommets était longue, âpre, et semée d'embûches gargantuesques...

Toutefois, après son hypothèse d'une guerre à l'échelle mondiale, qui risquait d'opposer bien plus de deux factions et qui avait le don d'être redoutée par le musicien blond, considérant froidement le nombre d'innocents qui risquaient d'en pâtir et de périr, Aggaddon décida de désamorcer la conversation et de la ramener à des sujets plus triviaux, moins angoissants. Avec ses questions, le forban se rendit effectivement compte du fait qu'ils ignoraient tout l'un de l'autre, tout en ayant pris grand plaisir à débattre sur la politique mondiale et sur la tyrannie qu'exerçait le Gouvernement Mondial. Bien déterminé à l'idée de résoudre cette anomalie et de lever le voile sur son identité ainsi que sur les objectifs qui l'animaient, Nakata afficha un sourire toujours plus décontracté et livra à son interlocuteur quelques précisions quant à sa modeste personne et quant à l'avenir qu'il se dédiait.

-Comme tu le sais, j'ai été marine. C'était une bonne période de ma vie, mais je ne suis pas mécontent qu'elle soit terminée... Même si j'aurais aimé qu'elle le soit de manière moins brutale. Enfin, quoi qu'il en soit, ça m'a permis de rencontrer un homme que tu connais certainement, ne serait-ce que de nom. Raphaël.

Raphaël, Supernova et ancien Shichibukai. C'était un pirate assez célèbre sur la première partie de Grand Line, et tout de même plutôt populaire : son joli minois avait tendance à lui attirer les faveurs de ces dames, et les hommes craignaient le portrait qu'on peignait de lui, à savoir celui d'un homme redoutable, aux compétences destructrices. S'il n'avait pas fait grand chose de marquant, mis-à-part le fait d'arriver au poste de capitaine corsaire et celui de semer la désolation sur plusieurs des groves de Shabondy au moment de sa désertion, il avait néanmoins eu à plusieurs reprises l'occasion de faire parler de lui. Pour quelqu'un comme Aggaddon, qui s'intéressait à la politique mondiale et au Gouvernement, il allait sans dire qu'il devait en avoir entendu parlé, ne fut-ce que vaguement... Toujours fut-il que le Fenice ne s'interrompit qu'un bref instant, pour permettre à son interlocuteur de situer son discours. Il reprit donc une poignée de secondes plus tard, tentant d'exposer une version grossièrement résumée des raisons qui le poussaient à traverser les océans.

-Il s'avère que peu de temps avant ma désertion, je l'ai combattu. Il m'a écrasé, vraiment... C'était la première fois depuis que j'avais mangé mon fruit qu'un type m'a autant malmené. Enfin... Il a décidé de m'épargner. Malgré notre adversité, malgré mon ardeur au combat et la virulence avec laquelle je lui avais tenu tête. Le fait est que... Il aurait pu me considérer comme étant responsable d'un bon nombre de ses souffrances. Il n'en fut rien. Alors, quand j'ai appris qu'il avait quitté le Gouvernement Mondial, j'ai décidé de rompre les vœux qui m'unissaient à la Révolution. Et maintenant, j'attends une bonne occasion pour rejoindre son équipage. Il est animé de sentiments profondément humanistes et... Je pense que c'est le genre d'hommes que j'ai envie d'épauler, entre tous.

Il lui avait causé du tort, et il était désormais grand temps de se racheter, à sa manière. Le meilleur moyen de le faire, c'était encore de lui permettre d'atteindre ses nouveaux objectifs, quels qu'ils furent. Un dévouement hors norme pour un électron libre tel que le Phoenix, qui n'avait guère pour habitude de se mettre au service d'un homme sans trop en savoir à son sujet : son départ de la Révolution en était une bonne preuve. Cependant, les coups qu'ils s'étaient portés avaient pu parler tout aussi efficacement qu'une montagne de monologues : l'artiste était convaincu que les intentions de Raphaël étaient justes, et que son cœur, pur, n'était animé d'aucune rancœur, ni d'aucune haine viscéral. Il était un homme bon, et ses ambitions méritaient d'être portées haut.
Là-dessus, Nakata décida de donner à Aggaddon l'occasion de le renseigner davantage quant à sa propre personne : il lui rendit donc la pareille, d'un sourire éclatant.

-Et toi ? Qu'est-ce que tu espères réaliser ?

©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMer 20 Déc - 19:31






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Le Fenice ne semblait pas vouloir poursuivre le débat enrichissant qu’ils animaient jusqu’alors. Il était en effet préférable de faire une petite pause. Parfois, un instant de calme permet de se rendre compte que l’on sait trop approprier l’idée défendu, empêchant de voir des défauts de raisonnements pouvant pourtant parfois être flagrant. S’arrêter temporairement permettait donc de freiner l’adrénaline de la confrontation argumentaire. Le sourire de Nakata rajouta à l’enjaillement du Médixès. Cela changer des joutes philosophiques qu’avait mené l’ancien noble avec son précepteur entre ses dix ans et ses quinze ans, chacune aboutissant à un énervement ostentatoire. Le musicien semblait tout aussi ravi que lui d’entretenir une telle discussion et également de changer temporairement de sujet pour un peu plus s’attarder sur eux même. Il écouta sagement jusqu’à entendre « Raphaël ».

-Raphaël ?! Le Raphaël ? lâcha Aggaddon sans pouvoir retenir un sourire envieux et conserver un respect d’écoute totale pendant la courte suspension offerte par le blondinet.

Ne désirant pas interrompre le récit de ce personnage de plus en plus fascinant, il demeura dans un apparent calme olympien alors que son esprit bouillonnait d’une rare excitation. Son regard trahissait cependant toute l’émerveillement qu’il ressentait. Il y avait de fortes chances que le phénix voit que le savant avait parfaitement saisit de qui il était fait mention et ce qu’il avait accomplis. Le Fenice allait-il dire qu’il était le fils d’un des empereurs ? À ce stade, ce serait certainement la seule chose qui transcenderait encore ce que ressentait le Médixès à l’égard de son interlocuteur. L’aventure alors décrite par Nakata amusa l’acrobate. La considération que le musicien accordait à Raphaël toucha Aggaddon. En effet, le mathématicien avait beaucoup de respect pour l’homme à la chevelure d’or grâce à leur discussion. Ce qui était explicité ici ne pouvait donc que le convaincre sur le caractère de l’ancien capitaine corsaire. C’est alors que l’ancien noble eut la parole. Il tourna ses yeux vers le feu qui crépitait, comme à la recherche de quelque chose tout en étant emprunt de mélancolie.

-… Pour l’heure, je souhaiterais éliminer les derniers de mes frères qui règnent actuellement sur le marquisat de Médixès. Je sais qu’ils souhaitent faire de notre seigneurie l’état le plus influent de North Blue. Pour cela, ils passent par des moyens peu recommandables et n’ont pas d’idéal immanent à leur ambition ce qui est assez paradoxale de mon point de vue. Ils veulent en quelque sorte le pouvoir juste pour le pouvoir. Ils ne sont malheureusement pas les seuls. Après je devrais prêter attention au baron de Mazda, voisin du marquisat. Il était lieutenant-colonel au temps où j’étais mousse et est devenu le colonel de base que j’ai déserté. Ce sont là mes objectifs actuels. Une fois que je serais devenu officiellement marquis, j’aimerais trouver un moyen pour souligner mon mécontentement au Gouvernement Mondial, mais je ne suis toujours pas certains de la manière optimale pour effectuer ceci… Sur le plus long terme, j’aimerais partir pour le Nouveau Monde et trouver une cause à défendre de mon existence. Serai-je un pirate ? À nouveau un marin ? Un révolutionnaire ? Qui sait ?

Il cachait volontairement le fait qu’il avait déjà trouvé un but à atteindre, son rêve se résumant grossièrement par une monstrueuse dystopie pour ceux n’ayant pas les mêmes priorités que lui. De plus, comme ses frères, il était prêt à user de tous les moyens pour réaliser ses desseins. Ce n’était pas des choses à confier à n’importe qui… D’ailleurs Aggaddon n’en avait parlé à personne et cela n’était pas près de changer.

-L’un de mes rêves seraient de devenir l’un des Yonkous… Mais c’est un rêve. Avant même de songer concrètement à l’atteindre, il faut y être ardemment préparer. Comme souligné précédemment, nous sommes bien trop loin de cette strate monstrueuse pour oser y songer en autre lieu que de la pure fiction.

Il marqua une pause…

-En tout cas, si tu rejoins Raphaël, je suivrais tes aventures avec intérêt. De mon côté, je serais loin de la scène mondiale que touche du doigt certaines personnes comme les corsaires. Je risque de rester dans l’ombre pendant encore un long moment. Le portrait que tu dresse de Raphaël est alléchant pour moi, mais j’ai mes propres actions à mener sur North Blue, je ne pourrais en aucun cas participer à ce genre d’odyssée avant d’avoir pris le contrôle total de mon marquisat. Lorsque je choisirais à mon tour de partir pour porter une cause, peut-être nous recroiserons nous alors sur les flots de la vie. Après nous pourrions éventuellement garder un certains contact grâce aux escargophones bien entendu, si tu le souhaite. Si jamais tu avais besoin d’aide pour une tâche à ma hauteur, je serais certainement enclin à t’aider.

Aggaddon tentait d’être sympathique, désirant vraiment continuer de pouvoir s’entretenir avec Nakata. Il était bien trop rare de tomber sur des gens comme lui. Le Médixès ne tombait pas dans le sentimentalisme, il cherchait à perdre son humanité après tout, néanmoins cela lui semblait important.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Mer 10 Jan - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMar 2 Jan - 15:16

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



Comme l'avait anticipé le mythique, son interlocuteur connaissait bel et bien Raphaël et semblait même, à en croire son apparente fascination et son engouement assumé, le porter en haute estime. Il poursuivit ainsi jusqu'à lui renvoyer la politesse et, tout en s'apprêtant à en savoir un petit peu plus sur ce si mystérieux Aggaddon, profita de cette brève interlude pour boire une nouvelle gorgée d'alcool. Leur discussion prenait définitivement un chemin plaisant. Nakata n'avait guère pour habitude d'aborder des thèmes de fonds avec les quelques rares personnes qu'il croisait sur les Seas Blues lors de ses périples infinis et interminables : en temps normal, il se contentait de sujets plus légers, moins délicats, l'objectif étant bien entendu de ne frustrer personne. Mais son homologue penseur semblait avoir une ouverture d'esprit telle que partager leurs opinions mêmes différentes n'était manifestement en aucun cas vecteur de problèmes. Une liberté d'expression franchement bienvenue, d'autant plus que leur échange n'était finalement ni plus ni moins que le seul intérêt que le Phoenix avait pour l'heure décelé à l'île hivernale de Shivering... Quoi qu'il en fut, ce fut donc au tour de son interlocuteur de se laisser porter par ses mots : il dévoila donc à l'autre artiste son désir de récupérer son marquisat des mains de ses frères. Si un tel aveu aurait pu prendre de court bien des personnes, voire leur glacer le sang, ce n'était pas la première fois que le musicien doré était confronté à ce genre de problèmes. A la vérité, lui qui avait toujours été enfant unique et qui n'avait jamais eu la chance de tisser des liens forts avec sa famille, ayant été adopté, avait bien du mal à faire preuve d'empathie pour se mettre totalement à la place du Médixès : il était plus du genre humaniste que familial. Néanmoins, il parvenait sans peine à comprendre que si le prétendant était prêt à parvenir à ces extrémités, c'était que ses frères étaient effectivement un problème... Vint ensuite le reste du périple prévu, qui semblait projeter Aggaddon dans une incertitude tenace et assez perceptible. Le Fenice lui-même n'avait aucun mal à concevoir ses hésitations et son indécision : il était compliqué, dans un monde tel que le leur, de tirer des plans sur la comète. Le légendaire lui-même n'aurait jamais cru quitter la marine le jour où il y était entré, et encore moins chercher à entrer dans l'équipage d'un ancien capitaine corsaire... Le Destin, s'il existait, était assurément bien facétieux.

Quant à leurs ambitions personnelles, néanmoins, le blondinet devait admettre être battu à plates coutures : Aggaddon souhaitait devenir un Yonkou... L'un des quatre plus grands pirates, et l'un des seuls criminels à pouvoir effrontément tenir tête au Gouvernement Mondiale dans la plus totale des impunités. Autant dire que cet objectif était grandiose, sinon démesuré pour les gamins candides qu'ils semblaient être à cet instant précis : c'était un chemin pavé de cadavres, que beaucoup avaient empruntés avec le même espoir et la même ardeur mais qu'ils avaient été contraints d'abandonner... Vifs ou morts. Le pirate ne pouvait donc qu'apprécier le courage et la détermination de son interlocuteur, lui affichant par la même un sourire chaleureux et presque teinté d'admiration : lui-même n'avait pas le courage ou l'ambition de viser de si hautes strates. Son fruit du démon lui-même en faisait une égide parfaite, le plus impénétrable des boucliers et le plus inébranlable des gardiens... Il se voyait déjà consacrer sa vie à épauler Raphaël pour lui permettre d'asseoir son autorité et d'imposer durablement ses louables idéaux, par la force si nécessaire. Un objectif assurément plus modeste, mais toutefois indispensable : un ancien capitaine corsaire avait forcément son lot d'opposants acerbes et agressifs qui tentaient de lui barrer la route. C'était à ses subordonnés d'assurer sa sécurité, paradoxalement... Et de faire en sorte que son chemin soit le plus agréable et le plus prompt possible.
Enfin, paradoxalement, même si le Médixès se destinait à un chemin autrement plus grandiose que le sien, le Fenice risquait fort d'apparaître sur le devant de la scène en premier : l'exposition médiatique dont il jouirait par le biais de Raphaël risquait effectivement de lui attirer les foudres de la marine, d'autant plus qu'il en était un déserteur. C'est avec ce constat que l'homologue du blondinet souligna qu'il observerait son périple depuis l'ombre. Avec un grand sourire, et après qu'il eut évoqué la possibilité de conserver le contact par den den mushi, le Phoenix acquiesça avec conviction tout en tirant un bout de papier de ses vêtements sur lequel il griffonna rapidement son propre numéro.

-Je serais ravi d'avoir de tes nouvelles, oui. Quant à la querelle qui t'oppose à tes frères... Je t'avoue n'avoir pas les moyens d'en cerner pleinement les tenants et les aboutissants mais j'espère que tu parviendras à tes fins. Qui sait, ça te permettra peut-être d'avoir des revendications sur un titre plus haut...

S'il ne connaissait pas grand chose en matière de haute diplomatie et d'étiquettes, le musicien n'en était pas pour autant absolument inculte : il avait pour habitude de lire les journaux et de se renseigner et savait, à ce titre, que des usurpateurs et des conquérants naissaient presque chaque année sur les différents océans de cette triste planète. Restait à espérer qu'Aggaddon soit du camp des vainqueurs plutôt que de celui des vaincus : c'était un Monde impitoyable et souvent sanglant qu'il s'apprêtait à rejoindre. Lui tendant finalement le morceau de papier sur lequel il avait noté son numéro, Nakata prit à nouveau la parole en affichant un sourire cordial :

-Si tu deviens Yonkou et que Raphaël y parvient également, on pourra même possiblement sceller une alliance de taille. Deux empereurs qui décident d'agir conjointement... Ça pourrait laisser des marques.

C'était bien connu que le plus grand malheur des Empereurs, c'était de ne pas pouvoir agir de concert : c'était grâce à cela que les amiraux et les Schichibukais suffisaient pour maintenir l'ordre et les empêcher de rompre ce si précaire équilibre. Mais que se passerait-il si deux d'entre eux décidaient finalement de cesser les hostilités, voire de se battre côte-à-côte quelques temps durant ? La marine et ses hautes autorités seraient plongés dans une crise sans précédent, les pirates du Monde entier souhaiteraient prendre parti, les criminels de touts horizons y verraient une opportunité juteuse pour faire fructifier leurs commerces en tentant de pousser au conflit ouvert... Oui, tout le monde tenterait d'y mettre son grain de sel, pour le meilleur comme pour le pire. Encore une fois, c'était une hypothèse vivifiante, et qui avait assurément le mérite de laisser songeur même le plus intelligent et le plus pragmatique des combattants...

-Enfin, tu risques d’œuvrer à l'intérieur du Gouvernement Mondial, non ? Les Royaumes tout-à-fait indépendants ne sont pas légions, sur les Seas Blues...

©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMer 10 Jan - 23:08






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Le Médixès accepta gracieusement le présent offert par le Fenice, le numéro de son den den mushi.

-Une alliance entre empereurs pèseraient en effet grandement sur la balance mondial. Cela ouvrirait les portes à de nombreuses choses, aussi bien bénéfiques que mauvaises. Cela pourrait contraindre d’autres antagonistes à s’allier, comme les autres yonkous. Certes il serait alors facile de faire valoir une puissance impressionnante et de l’user à bonne escient, mais les réactions du Gouvernement Mondial pourrait être des plus violentes sans compter la vague de chaos que cela pourrait engendrer. Une nouvelle vague de piraterie pourrait naitre, désirant profiter du focus mondial contre cette alliance pour semer le trouble, tenter de s’imposer ou s’enrichir ou d’essayer d’avancer vers le One Piece. L’union en elle-même pourrait permettre de palier à certains problèmes. Néanmoins, il faudra analyser la situation géopolitique qu’il y aurait à cette époque là pour comparer les pours et les contres et prendre la décision judicieuse qui surviendrait. Il est certains que cette hypothèse pourrait amener le monde vers la grandeur. C’est une idée vraiment intéressante. Par exemple, si l’alliance était tenue secrète d’une manière ou d’une autre en ne communiquant que par des hommes de confiances pour palier à l’espionnage afin de garder secret jusqu’au dernier moment un assaut sur Marijoa, Impel Down, Enies Lobby, Marijoa ou que sais-je encore. Certes les mouvements de flottes seraient repérés, mais il n’y aurait pas le temps nécessaire à préparer une défense convenable, notamment le temps pour faire venir les corsaires manquerait. Mieux, si certains des corsaires y voyaient une opportunité de s’allier aux futurs « vainqueurs », la transition vers un nouveau système pourrait être encore davantage appuyé. Si au préalable les amiraux pouvaient être envoyé loin du lieu de l’attaque, cela assurerait presque la victoire. Sans parler bien évidement des possibilités de sabotage… C’est sûr, cela laisse songeur.

Il reprit une inspiration.

-Pour ce qui est de ma position vis-à-vis du Gouvernement Mondial, en effet j’aurais peut-être la possibilité de grimper les échelons malgré le fais que je veux faire entendre mon mécontentement. Je parviendrais peut-être à y trouver des alliés afin de gagner en influence et essayer de changer les choses depuis l’intérieur. Je peux également tenter m’affilier à la Révolution plutôt qu’à Marijoa, mais pour ce faire je devrais étudier les répercussions que cela aurait. Pour l’heure, je pense que cela pourrait quand même être bénéfique dans l’avenir. Dans le doute, je ne m’y tenterais pas à moins d’une grosse évolution de la situation.

Il se plongea quelques secondes dans le silence afin de réfléchir à nouveau à cela. Trop de paramètres pouvaient impacter le tout. C’était ici aussi trop tôt pour s’assurer de l’utilité d’une affiliation autre que gouvernementale.


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 12 Jan - 21:35

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



Aggaddon avait manifestement tendance à penser à tout ! En écoutant sa prise de parole et ses divagations directes, le blondinet comprit sans trop de mal qu'il s'agissait d'un homme précautionneux, raisonnable, qui tentait de toujours peser le pour et le contre avant de passer à l'action. C'était aussi fascinant qu'effrayant : fascinant car cela nécessitait une rigueur intellectuelle certaine et un pragmatisme analytique conséquent, effrayant car cela renvoyait Nakata à sa propre simplicité et à sa façon légère d'aborder les ennuis lorsqu'ils venaient à lui. Il avait toujours vécu sans trop se soucier des conséquences de ses actes, se contentant tout bêtement d'agir par bonté plus que par intérêt stratégique. Être droit dans ses bottes lui fournissait avant toute autre chose la possibilité de se lever chaque matin en étant fier de lui... Et ça n'avait en soi pas de prix. Restait qu'il était peut-être trop insouciant encore pour se confronter aux hautes strates du pouvoir, ainsi qu'à celles de la criminalité. Il espérait tout simplement qu'à ce titre, Raphaël aurait beaucoup à lui apprendre : le musicien estimait que son futur capitaine, considérant son titre et les responsabilités qui allaient de paire, aurait tout un tas de leçons à lui inculquer pour en faire un homme meilleur. Quant à la suite des événements, l'artiste ne l'envisageait même pas : il était bien trop épicurien pour s'encombrer de doutes et de questions de la sorte. Contrairement au noble qui lui faisait face et avec lequel il conversait, il aimait posséder un sursaut d'adrénaline et un frisson enivrant lorsqu'il se confrontait à une situation qui échappait à son contrôle, à des faits qu'il n'avait pas même pu imaginer. Travailler sous le coup de l'émotion, réagir spontanément, c'était ainsi que le Fenice avait toujours raisonné. Cela venait sans aucun doute de son côté artistique, puisqu'il concevait ses créations comme un moyen d'extérioriser les sentiments auxquels il était en proie... Ses sensations et son affect étaient autrement dit une pierre angulaire de son être tout entier, et il laissait bien souvent ceux-ci conditionner ses réactions.

Là-dessus, le forban s'étira tout en baillant ostensiblement. Le trajet aérien auquel il s'était livré n'avait pas été de tout repos, pas plus que les vents glaciaux qui avaient pénétré sa chaire jusqu'à frigorifier ses os. La rigidité climatique des environs mettait par ailleurs son corps à rude épreuve... Et s'il espérait retrouver sa forme olympienne avant de s'en retourner sur South Blue, il devait s'en donner les moyens. Ainsi prit-il le parti de se redresser, sourire aux lèvres, tout en tendant une main franche et honnête à son interlocuteur.

-J'ai pris grand plaisir à converser avec toi, en tout cas. Je vais aller chercher un endroit où me reposer... Ils doivent bien avoir une ou deux chambres à louer, ici. Merci encore pour ton aide. J'espère que tu parviendras à tes fins.

Pour tout dire, il n'en doutait pas un traître instant. Aggaddon avait l'air sage et intelligent, lucide surtout, ce qui étaient des qualités indéniables pour faire entendre sa voix et imposer son point de vue. S'il avait autant de ressources qu'il n'en avait montré durant l'échange, il pourrait convaincre plus d'un soldat de le suivre lui plutôt que ses frères... Le Fenice se demandait néanmoins jusqu'où son interlocuteur allait bien pouvoir parvenir. Il visait un titre haut, celui que Yonkou, que seule une élite ultra restreinte pouvait approcher de près ou de loin... Il avait indéniablement encore un chemin gargantuesque avant d'y parvenir, et son parcours serait non seulement semé d'embûches, mais aussi et surtout de cadavres. Tant ceux d'ennemis que ceux d'alliés, d'ailleurs... Une pensée sombre, sur laquelle le blondinet ne s'attardait guère. Il n'était pas nécessaire de plomber une rencontre fortuite aussi agréable, d'autant plus qu'ils avaient encore selon toute vraisemblance de longues et belles années devant eux. Tant qu'ils ne pêchaient pas d'orgueil et ne se montraient pas tout-à-fait inconscient, ils auraient très certainement l'occasion de se croiser à nouveau. Les dires qu'ils échangeraient alors serait peut-être emplis d'une clairvoyance renouvelée, et ils s'apprendraient peut-être bien des choses...
Cependant, il restait une chose que le mythique voulait dévoiler à Aggaddon, avant d'aller trouver le repos. Si celui-ci lui avait serré la main, il ne tarderait guère à lui dévoiler l'extérieur d'un bref mouvement de la tête : il n'était guère nécessaire d'attirer la curiosité du badaud outre mesure. Si le nobliau acceptait de le suivre, le pirate l'entraînerait jusqu'au sein du blizzard et, une fois tourmenté par les bourrasques, s'assurerait que personne ne les observe. Puis, quand il serait certain d'être tranquille, son corps s'embraserait littéralement d'un brasero bleu, transformant progressivement la carrure de son corps et son allure globale pour lui conférer un air plus aérien, plus volatil, mais sans néanmoins dégager la moindre chaleur. Le Phoenix s'adresserait alors à Aggaddon en ces termes :

-Lorsque je t'ai dit que je volais, je ne te mentais pas. Je n'aime pas spécialement montrer mon pouvoir d'une manière aussi... Tapageuse, mais ce n'est que justice, compte tenu ce que tu m'as dévoilé de toi.

Resterait à savoir ce que son homologue penseur allait bien pouvoir songer à propos d'une telle transformation. Il arrivait quelquefois qu'on hurle d'épouvante, sur East Blue notamment, où les malédictions ne courraient pas les rues. Mais c'était bien souvent la fascination qu'il suscitait, partout où qu'il aille...
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeVen 12 Jan - 22:53






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Les hypothèses se bousculaient dans sa tête. Les applications définis à partir d’ensembles d’assertions du monde réel avait une véracité assez douteuse et Aggaddon avait peur de ne pas cerner tous les cas de figure. Certes il avait imaginé qu’un ennemi tel que les décimas, qui n’était alors qu’aux prémices de leur organisation bien loin de leur célébrité future, surgirait de l’abime avec des ressources insoupçonnés d’autres factions, mais il était certains que certaines éventualités d’ennemis ou de rivaux lui échappait. Tel des lignes de codes filant dans son palais mental, les conjectures basées sur sa logique mathématiques défilaient. Il cherchait une donnée encore non exploitée et non explorée. Sur le moment rien ne lui vint… mis à part une question purement mathématique. Est-ce que l’ensemble des permutations d’un ensemble E peut être doté d’une topologie ? Il repoussa temporairement ce questionnement afin d’y revenir plus tard. Le Médixès restait très intéressé par le potentiel qu’il voyait chez le Fenice. Peut-être parviendrait-il à sa façon à changer le cours des choses. Une chose était sûr, rare était les personnes ayant tant suscité son intérêt au travers d’une conversation, même parmi ses collègues scientifiques. Cet rencontre resterait toujours dans sa mémoire. Pour le savant, Nakata pouvait réellement devenir un grand homme. Il espérait que les choix qu’il prendrait irait dans le sens du bien-commun. Peut-être n’avait-il pas la même vision des choses. Peut-être n’avait-il pas la même façon d’être. Mais même un esprit aussi focalisé sur un but au point d’être prêt à tout sacrifié sur l’autel de la victoire afin d’effacer ses doutes ne pouvait qu’admettre avoir trouvé là quelqu’un de valeur. Même si lorsqu’il revêtait le masque de L’éternel, les pires partielles de son âme se réveillaient, en opposition aux moments où il se laissait porté par le moment dans un but artistique, il n’éprouvait en réalité aucun plaisir à tuer. Essayer de perdre son humanité l’avait amené à pouvoir se comporter ainsi et à y trouver une satisfaction dans l’avancement de sa quête. Le nobliau aimait se confronter aux autres points de vue, c’était une des meilleures manières de comprendre les autres et d’améliorer son propre raisonnement. Converser avec cet homme l’avait d’une manière enrichie. Si dans le futur, par un hasard de sensations des plus étranges, il se retrouverait à discuter avec une dénommé Zylphia qui deviendrait sans qu’il le comprenne véritablement son amie, peut-être le Médixès parviendrait-il un jour à un peu plus essaye d’accepter les autres et nouer des amitiés, même s’ils les considéreraient certainement comme étant des relations « utiles ».

Le mathématicien observa la gestuelle ensommeillé de son interlocuteur et le vit tendre une main qu’il accepta avec respect et approbation.

-Cela fut également un plaisir pour moi. C’est rare de rencontrer des personnes comme toi. Le hasard fait bien les choses… Si tu cherche une chambre pour passer la nuit, je t’aurais volontiers proposé de dormir sur mon modeste navire, mais le froid de North Blue te glacerait certainement bien vite et t’empêcherait de te reposer. Ayant fait face à la chaleur insupportable de Friends Island, moi qui apprécie l’air glacé du Nord, je peux comprendre la mystérieuse douleur que cela peut engendrer. En revanche, peut-être qu’il y a encore des chambres libres à la vielle auberge. Pour ce qui est de mes frères, ne t’inquiète pas j’ai plus d’un tour dans ma poche.

Il se laissa alors la fantaisie d’ajouter à cela un clin d’œil pour agir de manière davantage amicale. Aggaddon était quelqu’un de patient. Il était prêt à attendre le temps qu’il faut pour trouver le moment où agir. Vaincre ses frères nécessiterait d’avancer ses pions en prenant soin de ne pas les dévoiler à la vue de ses aînés et découvrir les manigances de ces derniers, tout cela grâce à sa double identité d’aventurier savant et d’agent de la pègre. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’un de ses buts était d’accéder à l’immortalité. Il pourrait ainsi préparer des plans s’étendant sur plusieurs siècles. Néanmoins, cela comme ses ambitions de conquête du monde et de devenir Yonkou, ce qui était dans son esprit un stade intermédiaire dans l’évolution de sa mission, étaient des rêves qu’il savait pour l’heure inaccessible. Ce qui en revient à la question de sa patiente.

En apercevant le signe de la tête que lui faisait le Fenice, le Médixès leva un sourcil, puis hocha la tête pour répondre par l’affirmation et la compréhension de l’intention de son interlocuteur. Il suivit le blondinet en silence, attendant de découvrir ce que l’homme rencontré aujourd’hui même souhaité lui dévoiler. Des lumières bleues apparurent sur le corps du musicien pour danser une douce valse avant de devenir un brasier scintillant et non incandescent. Alors que Nakata fit une déclaration quant à ses propos précédents, l’ancien noble ouvrit grand les yeux pour vérifier s’il ne rêvait pas. Quelques secondes de suspension résonnèrent dans le silence du temps. C’est alors que, brusquement, d’un geste vif, Aggaddon sortit une page blanche et se mit à dessiner frénétiquement l’œuvre d’art naturelle qu’il avait devant lui. C’était à n’en pas douter là le pouvoir d’un des plus grâcieux fruit du démon. Il se laissa tomber au sol, roula sur lui-même en ramenant sa jambe pour ensuite se relever et faire quelques sauts sur le côté à cloche-pied. Il ne réfléchissait pas à ses déplacements, il se concentrait à reproduire ce qu’il avait sous les yeux. La religion qu’il tirait du premier L’éternel avait trois grandes déités : le Dragon du Néant, le Phénix d’Argent et Majora. Le premier était l’entité incarnant la destruction, la seconde celle de la création et la divinité suprême de ce panthéon était le dieu de l’harmonie éternelle. Ainsi, pour le Médixès, à l’enfance bercé par le grimoire occulte d’une secte disparue, le dragon et le phénix étaient les deux plus merveilleuses créatures qui soient. Toutes deux majestueuses, la première possédait naturellement la puissance du carnage et la seconde la sagesse de l’océan. Cela n’excluait donc pas l’obtention final de ces deux pouvoirs aux espèces mythologiques. Il approcha alors la main du feu bleu pour constater lui-même l’absence de chaleur et marmonna un peu en écrivant sur sa feuille.

-Base dénombrable de voisinage… Flux sanguin… Cellules spécifiques… Réactions en chaîne…

Il rangea alors le précieux document dans ses affaires avant de lancer un regard au Fenice.

-Quelle grâce, quelle splendeur, quelle morphologie… C’est fascinant ! Tout à fait fascinant ! Une œuvre d’art vivante ! Une merveille de la Nature !


©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue52/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue879/1000[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMar 16 Jan - 14:38

L'art et la neige.
feat. Aggaddon
La jeunesse est un art. Oscar Wilde.



S'il était habitué à surprendre, à impressionner, à fasciner ou à effrayer lorsqu'il revêtait sa forme totale, le blondinet ne faisait que très rarement l'objet d'une réaction aussi viscérale, aussi sincère et aussi spontanée. L'engouement d'Aggaddon pour son apparence aérienne le désarçonna légèrement, et le gêna même un court instant. Il avait l'habitude de se retrouver au centre de l'attention, mais pas d'une telle admiration... Même s'il comprenait sans mal que l'artiste derrière son interlocuteur soit enchanté face à une telle métamorphose insoupçonné. Lui-même considérait sous bien des aspects cette malédiction comme une véritable bénédiction... Tout en comprenant sans mal que n'importe qui d'autre aurait pu se la procurer à sa place. Dans les faits, le mythique n'avait rien eu d'autre que de la chance en décelant ce petit fruit du démon dans la cale d'un navire pirate, lors de l'un de ses premiers abordages en tant que mousse de la marine... Un forban aurait pu le manger avant qu'il ne mette la main dessus, ou un de ses collègues aurait pu se rendre jusqu'à ce trésor insoupçonné avant même qu'il ne pose un pied sur le pont du navire ennemi. Si cette capacité hors norme était bel et bien sienne, elle n'était pas lui pour autant, et cette dissociation lui permettait tout de même de conserver les pieds sur terre et de ne pas inutilement pécher d'orgueil. C'était de ses qualités qu'il puisait sa fierté, de ses talents et de ses ambitions plus que noble. Le reste n'était que poudre aux yeux, n'était qu'apparat cliquant et grotesque. Ainsi, après que le noble l'eut observé sous toutes les coutures et ait intelligemment surveillé les propriétés de son plumage embrasé, comme son absence de chaleur, le blondinet reprit forme humaine avec un sourire amusé et taquin. Il ne résistait pas à l'envie de lui en dire un peu plus quant aux compétences phénoménales qui étaient les siennes, grâce à ce fruit du démon qui lui avait sauvé la mise plus d'une fois : il plaça donc ses mains dans ses poches, prenant son mal en patience en luttant contre le froid qui revenait à la charge franchement, la chaleur incrusté de l'auberge s'étant évaporée depuis lors, et rajouta quelques précisions à l'intention de son interlocuteur.

-Comme tu as pu le constater, mes flammes ne brûlent pas. En revanche, elles apparaissent même lorsque je suis sous forme humaine pour soigner mes blessures et les refermer rapidement... Je ressens toujours la douleur, mais je ne peux plus être meurtri, sauf cas exceptionnels. C'est mon avantage principal.

Un avantage qui l'avait durant longtemps destiné aux plus hautes strates de l'armée régulière de la marine. On le voyait déjà vice-amiral, voire amiral alors qu'il n'avait rien de plus qu'une douzaine d'années, rien de plus que quelques mois de navigation au compteur. Sa progression fulgurante avait souvent fascinée ses supérieurs, qui voyaient chez ce jeune prodige le renouveau de l'institution pour laquelle ils avaient lutté toute leur vie. Étonnamment, Nakata n'avait jamais véritablement suscité la jalousie de ses collègues et de ses supérieurs... Pas à sa connaissance, à tout le moins. Il avait toujours été doué pour s'attirer la sympathie de ses pairs, de toute manière. Il se doutait que, même maintenant qu'il était devenu pirate, un bon nombre de ses anciens collègues auraient aimé le revoir afin d'échanger avec lui, sans la moindre rancœur ni la moindre inimitié. Malheureusement, ils ne pouvaient pas se le permettre... Ni lui, ni eux. Le décret Decima les aurait condamné d'un coup d'un seul : un civil pouvait passer sur l’échafaud pour avoir conversé avec un hors-la-loi, alors un soldat... Si bon nombre de ses amis et contacts de l'époque lui manquaient franchement, le forban ne regrettait au final pas vraiment de les avoir quitté. Chaque chose avait une fin, y compris les expériences les plus plaisantes et les plus mémorables. Il avait trouvé son propre parcours, sa propre carrière, ses propres objectifs... Et s'ils étaient contradictoires avec ceux de l'institution qu'il avait si durement protégée par le passé, il n'avait d'autre choix que de la combattre. Une résignation sage pour un jeune homme de son âge, qui aurait pu verser dans la naïveté et l'utopie à outrance...
Dans tous les cas, le Fenice ne s'attarda guère, après ces quelques précisions. Il n'avait pas envie de repasser un petit quart d'heure groggy devant la cheminée à essayer de se remettre de ce fruit pénétrant et tenace avant d'avoir le bonheur et le soulagement de s'installer dans un lit confortable au possible... Il adressa donc un ultime sourire à Aggaddon et une nouvelle poignée de main franche et bienveillante, ainsi que de nouvelles paroles amicales.

-Merci encore pour ce coup de main. Et bon courage pour la suite. J'espère qu'on se reverra, au hasard de nos pérégrinations...

Dans tous les cas, le futur Schichibukai s'empresserait par la suite de s'en retourner à l'intérieur du bâtiment chauffé : il pourrait se remettre de son précédent voyage éreintant et se préparer à quitter cet océan une bonne fois pour toutes !
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 1306
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue36/75[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Left_bar_bleue238/350[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty_bar_bleue  (238/350)
Berrys: 134.853.000 B

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitimeMar 16 Jan - 19:08






L'art et la neige
feat Fenice Nakata






Le Médixès se gratta le menton en entendant les propos de son interlocuteur.

-Les pouvoirs du phénix s’étende même jusqu’à la forme humaine. C’est intriguant, intéressant et… un « outil » ne devant pas être mis dans toutes les mains. Je suis heureux que ce soit toi qui ait ce pouvoir. Je suis certains que tu seras en faire bonne usage et ne l’utilisera pas comme l’instrument d’une cause injustifié. Quel hasard cette rencontre. Je suis heureux de pouvoir contempler ceci de mes propres yeux. Nul doute qu’avec une telle propriété, tu finisses un jour par être recherché ne serait-ce que pour la menace potentielle que le Gouvernement Mondial verrait en toi. Lorsque ce moment viendra, sache que tu pourras compter sur moi pour trouver de l’aide, même si je me doute que tu disposeras d’autres alliés bienveillants… mais il ne faut pas sous-estimer mes relations et mes ressources, déclara Aggaddon en faisant un clin d’œil au blondinet.

Il se demandait si le Fenice n’avait déjà pas fait les frais de tentative de manipulations. Peut-être même que Raphaël tentait de s’accaparer un allié d’une telle importance… Le mathématicien avait beau douter là-dessus, il faisait confiance à Nakata pour découvrir le pot-au-rose si c’était la réalité. C’était un homme vif et plutôt intelligent, la conversation qu’ils avaient eut l’en avait convaincu. Le Médixès répondit au sourire de son interlocuteur et accepta la généreuse main animée par la bienveillance.

-Je t’en prie Nakata. Bon courage et bonne route à toi. Puisse les vents et la mer t’être favorable. Se retrouver sur le chemin de la vie est une perspective qui m’enchanterait grandement.

Il commença alors à partir dans la direction opposé au bâtiment où se rendait le Fenice.

-Fais attention à toi, le monde est vaste et plein de surprise. J’ai hâte de te voir relever ses défis depuis les ombres.… Passe le bonjour à Raphaël de ma part, même s’il ne me connait pas, ricana le nobliau en profitant du souffle polaire qui roulait sur sa peau, libérant un sentiment de bien-être qui se coupla à l’harmonie intérieur qu’il avait tiré de la conversation enrichissante.

Le savant s’arrêta un instant, tournant la tête dans la direction de sa nouvelle connaissance en souriant.

-Ah ! Au fait, je t’ai déjà payé la chambre pour la nuit en payant les consommations.

Il reprit sa marche, avançant pas à pas dans le blizzard qui se levait.

-Au revoir, monsieur le phénix.

Sa silhouette se fondit dans la neige qui commençait à déferler sur Shivering Island, disparaissant comme un spectre au milieu de la tempête.




Le sourire qui tenait à son visage s’éclipsa petit à petit alors qu’il sautait de toit en toit. Il revêtit en un mouvement fluide sa tunique noir et passa enfin à la raison initiale de son attente précédent sa rencontre avec le Fenice, observer où en était sa cible dans son petit quotidien. Même après un passionnant échange, il ne fallait pas oublier qu'il était important de réaliser ces missions pour la pègre, la croissance de son réseau étant primordiale. Ses yeux se fermèrent quelques instants, le temps qu'il fasse le vide dans son esprit. Il porta l'un de ses trois masques à son visage.

-Il est venu l’heure de mourir monsieur Turnwood.

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Nihi10
Deuxième tenue de L’éternel





©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Empty
MessageSujet: Re: [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]   [FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] L'art et la neige. [PV Aggaddon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Shivering Island-