Partagez | 
 

 La liberté a un prix [Pv : Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Jeu 11 Jan - 16:33



Colonelle Alinda Cormwell


L'attaque d'ongles déviée, la Colonelle sembla tenter de se remettre en position, en vain : son barrage d'ongle fut détruit par la force des hommes-poissons, et elle pesta à nouveau contre ce peuple aux capacités un peu trop gênante. Elle ne put qu'accuser le coup dont elle s'extirpa au dernier moment, ne subissant qu'un léger frottement au niveau du torse. Sa langue tiqua tandis qu'un contingent d'une demi-douzaine de marines arrivaient, s'élançant vers Sayara avec une hargne digne de leur misérable existence : ils étaient là, contraints par les ordres de l'Amirale-en-Chef à se battre pour un sanguinaire en qui ils ne croyaient pas. Cependant, mieux valait cela que de putrides révolutionnaires. Mais alors qu'ils s'élançaient sur la jeune femme, des bruits de menottes attira leurs regards. Un homme au regard vide sortit de sa geôle, tout juste libéré par une petite bombe plaisante. La rouille sur sa cellule était sûrement due à l'exposition prolongée à l'humidité ou à l'atmosphère pesant : ce n'était pas le cas de toutes les geôles de cet endroit de toute évidence.

    - Vous m'faîtes chier, lança-t-il sur un ton exécrable.


Eddison, L'Homonculus.

Cet homme était étranger au bataillon. Du moins, des révolutionnaires, car si l'on cherchait parmi les Wanted des pirates on pourrait y trouver sa tête. Eddison avait été jeté en taule une demi-douzaine de jours plus tôt, en s'approchant trop près de l'île, par le Contre-Amiral Alyxander. Il présentait les séquelles de son combat : trois doigts lui manquaient à la main gauche, bandée par un attirail de fortune d'un de ses camarades. Capitaine pirate de son état, il possédait la modique somme de 45.000.000 de Berrys sur la tête. On le surnommait « L'Homonculus », en raison de son origine sordide : il faisait partie de la génération « Laboratoire » du Gouvernement Mondial, des expériences attribuées à un savant fou qui aurait tenté de créer la vie avec des caractères modifiés. En était ressorti cet homme.

Il attrapa, les mains menottées, la tête de l'un des marines et la cogna violemment contre le mur. Le pauvre homme s'écroula en un rien de temps, tandis que la Colonelle pesta une nouvelle fois sans pour autant s'affoler. Elle usa de ses ongles pour frotter les flancs de son adversaire au corps à corps, quitte à subir un coup : mine de rien, elle avait déjà encaissé pas mal avec Ezra, au point de développer un Tekkai sympathiquement résistant dont elle se munit, information que son ennemi ne pouvait pas posséder.

Et tandis qu'Eddison « fumait ces enfoirés de marines » quelques révolutionnaires sortirent de leurs cellules, le visage altéré par l'angoisse et la peur. Alors la voix de l'un d'entre eux s'éleva :

    - Où est le Commandant Sor ?

Ils attendaient tous la venue de ce sauveur, qui semblait-il était leur dernier espoir.


Lieutenant Souffleur

L'avancement de Pita était faible, et il mettrait plusieurs minutes à arriver jusqu'au navire s'il voulait s'approcher en toute sécurité. Chaque flèche était de plus en plus susceptible de l'atteindre, et malgré sa dextérité il finirait par céder sous la pression. De toutes les manières, les renforts arriveraient sûrement bientôt... Et rien ne fut moins sûr lorsqu'un marine vint lancer au Lieutenant que les révolutionnaires étaient plus coriaces de prévu au large, et qu'il faudrait encore du temps pour que les marines rappliquent en renfort.

    - Ezra les finira tous de toutes les manières, lâcha-t-il bravement.

Et il tira une nouvelle salve. Il devait juste gagner du temps.

L'entrée de la prison était simple : une salle des gardes était disposée sur la droite, vide, avec quelques vestiaires. Il y avait une carte assez détaillée qui permettait de repérer l'agencement, disposée au mur, sans indiquer les localisations des prisonniers. En tout cas, dès qu'elle serait entrée après le sas, Kanaë pourrait apercevoir les premiers révolutionnaires. C'était eux qui étaient là depuis le plus longtemps, depuis la prise de l'île en somme. Un homme au teint pâle et aux cheveux sales se lèverait avec difficulté en la voyant entrer : il s'agissait de Loris, le gardien de la base d'autrefois. Il babillait quelques mots, avant de se reculer. Ce n'était qu'une marine de plus à ses yeux. Il se souvenait de sa renommée et du danger qu'elle pouvait représenter.

Calmement, il ferma les yeux et attendit. Sur la droite se trouvait un long couloir qui menait vers le rire gras d'Ezra. Vers la gauche, le chemin semblait d'emblée plus calme. Kanaë devait faire un choix...

Pita mettra trois tours à rejoindre son adversaire alors qu'il en mettra un à rejoindre la prison.
Pour ce qui est de toi, tu as un choix à faire, en fonction de ton choix contacte-moi pour
définir ce que tu trouves.
Du côté de Norok le combat ne s'intensifie pas.
Pour Blue, l'ennemie l'attaque au Cac. Pour Sayara, elle est aidée par Eddison, un pirate qui semble avoir du répondant. Vous ignorez son niveau.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau ??)
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Jeu 11 Jan - 23:08

Dans l'antre de la hyène

Pita comprenait malgré lui qu’il ne pourrait pas terminer la mission qu’il avait pris auprès de celle qui gérait l’assaut, l’archer n’était peut-être pas de son niveau et serait tombé rapidement au corps-à-corps, le problème était justement d’atteindre cette phase de combat. En l’occurrence, plus l’échange durait, plus l’Okama comprenait qu’un tel exploit était en-dehors de sa portée. Dans une grimace épique, il décida de tourner les talons et de repartir vers le tunnel, vers la verte et vers de nouvelles aventures. Il la rejoindrait vite et pourrait l’assister dans son entreprise.

***
Blue nota le mouvement de son adversaire et vit que cette dernière laissait une ouverture franche en échange d’un coup qui pouvait s’avérer handicapant. S’il aurait aimé esquiver et profiter ensuite de l’ouverture, l’homme-poisson ne peut qu’avouer qu’il devait faire un choix : l’un et l’autre frappait ou les deux esquivaient. Blue contracta donc la zone visée au maximum tout en se décalant autant que possible et envoya son propre coup : ses muscles d’amphibien allaient tout donner pour coucher la colonelle.

Derrière eux, Sayara et l’inconnu finissaient les marines qui semblaient apparemment bien en-dessous du niveau du duo. La rouge avait oublié son androphobie le temps d’un combat et savait qu’elle valait mieux aux yeux de l’ancien emprisonné que les hommes qui l’avait justement mis en détention.

Lily, quant à elle, s’était approchée du groupe de révolutionnaire en quête de réponse sur leurs libérateurs.

Eken Sor gère la diversion révolutionnaire, nous sommes des envoyés de l’Inquisition, des alliés de votre leader. Nous sommes là pour vous libérer. Nous allons libérer tout le monde, notre leader s’occupera de retenir Ronald Ezra.


Immédiatement, et exprimant les paroles de son alliée, Sayara se mit en quête de nouvelles cellules à ouvrir, en espérant que le pirate qu’elle avait libéré allait la suivre, au moins pour continuer « à éclater de la merde de mouette ».

***
Norok volait toujours au-dessus des deux monstres de bataille, il se savait impuissant devant l’armure totale de Sorilon.

***
Kanäe arriva donc dans une salle avec plusieurs cellules et notamment l’une remplie par un homme qui était plus vif et probablement plus important que les autres. Contrairement aux autres d’ailleurs, il s’était levé et avait essayé de voir s’il s’agissait des fameux libérateurs qu’ils attendaient tous. Devant une déception évidente, il verrait bientôt celle qu’il prenait pour une nouvelle gouvernementale se rapprocher de sa cellule. Elle lui demanda alors qui il était et qu’elle n’était pas une gouvernementale mais bien un membre de la révolution envoyée sur place par Eken Sor dans le but de libérer ses alliés. C’est alors que l’homme en question eut une remarque très franche et pleine d’esprit, il demanda simplement pourquoi le leader de la révolution de West Blue n’était pas présent en personne.

Devant une telle interrogation, et même si elle ne le montra pas le moins du monde, la verte devait avouer une certaine gêne et une certaine compréhension des gens qu’elle allait elle-même libérer. En effet, quoi de plus normal pour ces hommes et ces femmes d’entretenir l’espoir d’être libéré par celui en qui ils croyaient tous. Dans le même esprit, constater son absence pouvait être un coup dur, sauf si la belle leur disait quelque chose qu’elle pensait du fond de son être : que le chevalier était ailleurs, à s’occuper de faire gagner du temps à son intervenante extérieure. Aussi, elle n’attendit pas pour lui livrer sa version de l’histoire, celle qu’elle aimait croire.

Si les marines sont si peu nombreux malgré ma présence ici, c’est grâce aux diversions opérées par les forces de la révolution locale. Eken Sor s’occupe de cette diversion et il m’a envoyé ici pour la libération au nom d’une alliance forte entre sa faction et l’Inquisition d’Erwin Dog, dont je suis membre. Vous comprendrez donc que ma présence ici envoie un message au gouvernement mondial, il s’agit du symbole brillant de l’amitié et de l’alliance entre deux mouvements révolutionnaires.


La maudite avait dû être convaincante, l’homme avait rapidement accepté de sortir de sa cellule et de montrer ses réels talents à celle qui représentait peut-être un nouvel espoir. En effet, lorsqu’il se présentait devant une cellule, il l’ouvrait sans aucune difficulté, comme si de rien n’était. Il expliqua alors qu’il possédait la malédiction de la clef et qu’en conséquence, il avait la possibilité d’ouvrir chacune des cellules. Corrélativement à l’exercice de l’homme, la verte perçue des bruits de pas provenant du couloir jusqu’alors calme. En effet, devant elle, s’étendait deux couloirs. L’un calme et l’autre où raisonna un rire sadique et gras, probablement Ezra donc. Pourtant, alors qu’elle se demandait quel chemin prendre, quelque chose dérangea la maudite qui était maintenant sur ses gardes. Elle s’intéressa au maître des clefs, prête à sauter dessus et lui posa une question simple.

Dites-moi, avec cette malédiction, pourquoi ne pas être sorti avant ?


L’homme lui expliqua alors qu’il se savait d’un niveau très inférieur à celui des hommes de la marine et que sortir seul aurait été du suicide. Son ton, son honnêteté et la situation poussèrent Kanäe à le croire. Il fallait maintenant passer à l’étape suivante.

Bon, nous allons prendre le couloir d’où venait le rire sadique, avec de la chance nous tomberons sur Ezra. Ne vous occupez pas de lui et partez libérer les autres prisonniers, je le retiendrai. Vous n’êtes pas sans ignorer l’existence du tunnel de l’autre côté de la grotte, libérez un maximum de révolutionnaire et rendez-vous là-bas, loin de la hyène et moi.


Ils emprunteraient donc le chemin qui était censé mener à Ronald Ezra. Pour le reste, Pita ne tarderait probablement plus à arriver.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Ven 12 Jan - 0:30



Eddison, L'Homonculus.

    - J'ai aucune envie de libérer vos copains. J'me casse, beugla le pirate en s'élançant en direction de la sortie.

Le discours de la jeune femme n'avait de toute évidence pas convaincu le capitaine qui avait pris la poudre d'escampette. Sa liberté était de toute évidence bien plus importante que le reste, et il s'enfouit dans la purée de pois avec ses hommes, libres mais des chaînes aux bras. Alors qu'il s'engageait dans cette fumée un peu trop épaisse, il remarqua que ses hommes disparaissaient progressivement. Une sensation de mal-être le parcourut et il sortit à nouveau de l'étrange fumée en constatant l'horrible vérité : il était revenu à l'intérieur de la prison. Et pas n'importe où : en bas des mêmes escaliers qui l'avait mené vers sa liberté promise. Et constatant que ses collègues avaient subi le même sort, il commença à pester : les choses ne se dérouleraient pas comme prévues.


Colonelle Alinda Cormwell

La Colonelle avait de toute évidence une chance du tonnerre. Alors que sa propre attaque avait touché le flanc droit de son ennemi, lui arrachant au dernier moment quelques gerbes de sang, son Tekkai lui avait permis d'encaisser la majorité des dégâts superflus provoqués par son adversaire. Un filet de sang assez fin coula malgré tout le long de sa joue tandis qu'elle souriait à pleines dents. Son Retour à la Vie lui valait souvent les moqueries de son leader : des ongles, c'était fragile, un peu faible. Elle avait donc obtenu au fur et à mesure la force nécessaire pour les densifier et en faire de véritables lames mortelles. Ainsi, elle fit pousser ceux-ci d'environ trente-cinq centimètres, et lorsqu'elle fut satisfaite de leur longueur, commença à trancher l'air pour les utiliser comme des sabres.

Le combat allait commencer à être intéressant, tandis qu'elle tentait d'abattre horizontalement le second flanc de l'homme poisson.

Si le nom d'Erwin Dog évoqua vaguement quelque chose à Loris, il fut plus satisfait de savoir qu'Eken Sor se souciait encore de leur sort. Il allait pouvoir aider ses camarades avec son pouvoir : ancien gardien de l'île, l'homme possédait un fruit fort peu utile en combat mais salvateur ailleurs. Le fruit des clefs lui permettait de transformer ses doigts en la forme de la clef qu'il fallait pour ouvrir la cellule qu'il visait.


Commandant Brandy

Lorsque les cellules commencèrent à être ouvertes, d'autres révolutionnaires prirent la tangente et se dirigèrent vers la sortie. Laissés pour compte par Kanaë et Loris, ils rencontrèrent bien rapidement le cinquième membre de la troupe des hommes d'Ezra. Fort heureusement ou malheureusement pour eux, Pita parvint au moment où il abattait seulement le troisième révolutionnaire qui rencontrait son chemin.

    - De la viande fraîche, fit-il en en souriant.

Et il fendit la distance en direction de Pita en un rien de temps, usant d'un Soru parfaitement maîtrisé, lié à un coup dans l'estomac qui permettrait de dire bonjour à l'Okama.


Vice-Amiral Ezra

Lorsqu'ils longeraient le couloir, Kanaë et Loris pourraient remarquer que les cellules étaient relativement vides par rapport aux prévisions. Sinon quelques soldats révolutionnaires capturés lors de missions, il n'y avait pas les grands noms que promettait une telle opération. En se dirigeant au rire tonitruant et parfois forcé d'Ezra, ils pourraient parfaitement retrouver leur chemin dans ce petit dédale dont les jonctions étaient bien souvent le trait d'une nouvelle partie de marines.

    - Il n'y a pas de Commandants, alors que je sais que trois d'entre eux se trouvent ici...

Et la réalité était bien celle qu'il voulait partager, mais ses pas les menèrent vers une pièce haute de plafond, plus renfoncées pour le reste que les autres pièces, plus grand, entourée de prisons où s'étaient terrés les prisonniers. En son centre, Ezra était présent, entouré d'un petit contingent de marines. Il y avait derrière lui le sixième de ses alliés qui semblait méditer, en tailleur. Sa quiétude ne fut pas dérangée par l'arrivée des deux protagonistes à qui le Vice-Amiral ne put s'empêcher de dire :

    - La chasse est terminée.

Il attendit que Kanaë lui fonce dessus tandis qu'il gardait un œil intrigué sur Loris. Cet homme était sorti, hein.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau ??)
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Ven 12 Jan - 9:48

Danses mortelles

Il semblait évidemment que l’intégralité de l’île-prison était maintenant prise dans une frénésie combattive et que chacun des intervenants comptait bien donner de sa personne pour faire pencher la balancer de son côté ou de celui de l’autre. Aurore et Sorilon, Blue contre Alinda, Pita contre Brandy et maintenant, le couple phare Kanäe contre Ronald.

***
Dans le ciel de l’île, Norok veillait toujours au grain et assistait toujours à ce qui semblait être un futur match nul. Sorilon était probablement moins fort mais sa défense semblait quasi-imprenable, il avait lâché une goutte de sang qui avait excité les instincts de chasseur de la chauve-souris mais rien de plus. Pourtant, si la retraitée s’épuiserait à attaquer sans cesse, le gouvernemental devait aussi puiser dans ses stocks d’énergie pour maintenir en continue cette armure entière. L’un avait la jeunesse et l’autre l’expérience ; l’expérience et un allié prêt à lui porter main forte au moment opportun.

***
Blue grimaça avant de cracher du sang, il avait été touché alors que son coup avait à peine ébranlé le corps pourtant relativement frêle de son opposante. Il se sentait idiot et se dit qu’il aurait mieux fait d’esquiver plutôt que de confronter leurs deux forces. Pourtant, il avait glané une information : la petite brune maîtrisait le Tekkai ou avant un pouvoir de garde bien précis. Elle appartenait à la section dirigée par un homme connu pour ses habilités au Rokushiki, le tekkai apparaissait donc comme une éventualité plus que probable. Malgré la douleur et la plaie, l’homme-poisson fit preuve de toute son expérience en se ressaisissant immédiatement, il avait encaissé un premier coup et se disperser aurait donné un nouvel avantage à la titulaire du retour à la vie. Cette arme semblait certes ridicule, mais elle était finalement quelque chose de tout à fait utile…

En se faisant cette réflexion, la grenouille revit un moment du combat, le moment où il avait brisé les ongles de son adversaire avec une facilité relative, grâce à la force de son peuple. Une idée lui vint alors, il ne comptait plus seulement user de sa force pour enfoncer le corps de l’ennemi mais bien aussi pour détruire ses armes d’attaques. Aussi, lorsque les ongles-lames de la gradée arrivèrent vers lui dans un mouvement horizontal, Blue se mit en garde et envoya un coup de poing en direction de ses armes, un coup de poing bien spécial. S’il paraissait tout à fait normal en apparence, Blue s’était servi de sa maîtrise de l’art de son peuple, le karaté amphibien, pour faire vibrer les particules d’eau dans l’air et repousser le coup et baisser sa létalité tout en appuyant lui-même avec sa force naturelle. S’il parvenait ainsi à se prémunir du coup qu’il devait encaisser, il ne perdrait pas une seule seconde et profiterait de la proximité entre les intervenants pour porter un nouveau coup à la colonelle. Cette fois, il n’userait pas de son corps, mais de sa technique en condensant rapidement l’eau sous haute pression et en projetant une grenouille aqueuse sur Alinda qui vendrait explosé à son contact.

Non loin de là, Sayara avait poursuivi son chemin pour libérer toujours plus de révolutionnaire et pour éventuellement trouver quelqu’un susceptible de leur prêter main-forte dans ces combats qui s’annonçaient comme particulièrement tendus.

Non loin de l’entrée, Lily avait vu partir le groupe de forban dans le tunnel et les avait finalement vus revenir vers l’escalier et ne comprenait pas pourquoi un tel changement de programme. Le blond avait semblé particulièrement déterminé à mettre les voiles et à ne jamais revenir dans le théâtre de sa captivité. Aussi, en notant leur retour et en prenant en charge les quelques soldats déjà libérés par Sayara, la Nokano s’approcha et le questionna simplement. Dans le fond, elle s’inquiétait. Elle ne pensa pas à la brume mais davantage à une arrivée de renfort qui aurait contraint les forbans à faire demi-tour.

Que se passe-t-il ? Pourquoi revenir ?


S’il lui disait la vérité, la brune lui proposerait alors de se joindre à eux, le temps de cette mission.

J’ai bien compris que la cause révolutionnaire ne vous intéresse pas spécialement, mais là on est tous dans le même bateau. Si vous partez en solo, vous avez une chance non-négligeable de vous faire re-choper par Ezra et je pense pas que vous ayez envie de ça. Aidez-nous à les finir et à libérer nos alliés, après on pourra s’enfuir. Cette brume-là, qui nous empêche de nous enfuir, il y a fort à parier que ça vient d’un des larbins de la hyène, faut le trouver et le buter. Et sinon, on sortira pas l’autre côté, Kanäe doit déjà avoir vaincu le Contre-Amiral du port et son armée.


Lily espérait convaincre les forbans, et si elle ne le savait pas, l’énonciation du fait qu’Alyxander, l’homme qui avait incarcéré l’Homoncules, avait été probablement défait par sa supérieure ne pouvait que l’aider à s’attirer les faveurs du pirate. Enfin, en principe.

***
Lorsque Pita arriva finalement dans la prison, il fut immédiatement accueilli par un avertissement de son haki de l’observation et par la vue d’un total inconnu qui le prenait pour cible. Anticipant le coup, et étant lui-même assez vif, Pita esquiva autant que possible en exécutant un mouvement circulaire vers la gauche. Au milieu dudit mouvement, il arma son bras et le tendit sur le course de son adversaire pour lui faire ce qu’on appelle communément « un coup de la corde à linge ».

Qu’il esquive ou qu’il encaisse, l’Okama se permettrait alors de répondre à la première pique de son ennemi.

J’adorerais me laisser dévorer par toi, mais là j’ai pas trop le temps.


Soudain, Pita nota les quelques révolutionnaires libres non loin de là et les trois cadavres qui jonchaient maintenant le sol. En descendant dans la prison, il était déjà passablement frustré de ne pas avoir rempli sa précédente mission, maintenant, il était simplement hors de lui. Ce prédateur sexy à qui il faisait face avait assassiné ses compagnons, il devait donc payer le prix de ce crime. Il reprit donc le contact avec son ennemi et débuta une série de coup précis de faible intensité qui visait les points sensibles du corps, histoire de bien handicapé l’adversaire. Il gardait toujours son haki de l’observation en soutien pour pouvoir esquiver entre deux coups portés.

***
Dans la grande salle, la verte faisait enfin face à celui qu’elle chassait depuis quelques longues minutes maintenant. La proie était là, juste devant elle, et annonçait déjà la fin de la chasse. Il avait tout à fait raison, la chasse n’avait plus lieu d’être, maintenant c’était la phase la plus brutale qui s’engageait, ce tête à tête qui se clôturerait par la mort ou la défaite de l’un des deux participants.

Gardant l’intégralité de son calme devant cet illustre Vice-Amiral, la verte lui sourit avant de lui répondre, le combat allait s’engager mais elle ne comptait pas se jeter à corps perdu sur l’ennemi.

Il semblerait oui. J’espère que tu ne m’en voudras pas Ronald Ezra, la chasse a été longue et j’ai dû… m’occuper de certains de tes subordonnés. Je te propose de sauter la phase d’observation, entrons directement dans le vif du sujet : toi contre moi.


Elle le provoquait, elle voulait le voir sauter sur elle ; qu’il fasse honneur à sa réputation de charognard destructeur, qu’il vienne à sa rencontre. Puis, comme pour accompagner ses derniers mots, la maudite délaissa sa forme humaine pour prendre celle du Zoan hybride. Elle savait qu’elle avait un autre Zoan devant elle et savait aussi qu’il était en connaissance de sa malédiction alors pourquoi attendre ?

En attendant, et profitant de la distance existant encore entre elle et le blond, la verte scrutait les différentes cellules pour voir qui pouvait s’y trouver : avec de la chance, le maitre des serrures allait reconnaitre quelqu’un. Elle portait aussi un regard dubitatif sur le dernier membre de l’escouade Ezra, cet homme derrière le gradé qui semblait en pleine méditation. Représentait-il un danger ? Probablement, mais dans l’immédiat, elle considérait son adversaire comme beaucoup trop fier pour recevoir la moindre aide dans le duel.

©️ Codé par Kari Crown


Petit recap car Erwin a up 52 et j'avais pas vu.

Blue est 37
Pita est 34
Sayara est 27
Lily et Norok 26

Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Sam 13 Jan - 13:38



Eddison, L'Homonculus.

Sans avoir aucune idée de qui était ce « Contre-Amiral du port », Eddison se dit qu'il avait malgré tout peut-être une chance de s'en sortir s'il restait aux côtés de cette nana, et de sa supérieure... Qui ne semblait pas être là, puisqu'à part l'homme-poisson, personne ne semblait pouvoir rivaliser avec une personne de ce grade. Tiquant, l'Homonculus secoua la tête et expliqua brièvement la situation : ils ne pouvaient pas sortir par là où ils étaient entrés. Quelque chose, une purée de pois, les piégeait. Et à n'en pas douter elle continuerait à les piéger tant qu'ils n'auraient pas trouvé d'où elle venait... Rendant impossible le fait d'aider leurs alliés ou de s'enfuir, qu'importe. Un fruit du démon ? Une technologie inconnue ? Un gaz stagnant qui détournait les sens ? Toutes les hypothèses étaient possibles, cependant la réponse devait se trouver dans la prison. Tandis que la bombardière continuait d'ouvrir des cellules, libérant une partie des révolutionnaires de West Blue, leur fin semblait de plus en plus certaine.

    - On va tous crever ici, marmonna un révolutionnaire qui avait entendu les paroles du pirate, se mordant les lèvres.
    - Certainement, lâcha le capitaine avec un ton désapprobateur. Mais j'compte pas crever ici sans les avoir fait chier. Je sais qu'il y a un Commandant qui est au bout du couloir, par là-bas, fit-il en pointant la direction du doigt.

Il fallait encore s'enfoncer dans la prison, risquer de rencontrer de nouveaux ennemis. C'était un quitte ou double : ils pouvaient aussi s'enfuir et tenter de sauver déjà la majorité de ceux qu'ils venaient de libérer, avant d'entamer une vendetta. Il suffisait que le Commandant de l'Inquisition ne dégage le passage... Ce qui ne semblait pas acquis.


Colonelle Alinda Cormwell

La lutte continuait. Blue et Alinda semblaient déterminés à gagner chacun de leur côté, et tandis que l'attaque de la Colonelle vint à nouveau entamer le flanc de son adversaire, elle n'eut pas le temps d'esquiver ses puissantes grenouilles. Fort heureusement, la condensation dans l'air commençait à diminuer, à changer d'espace, et les flaques au sol à s'amenuiser. La femme ressentit cependant le coup de plein fouet, n'ayant pas le temps de s'en prémunir. Elle fut éjecter au loin, contre un mur, tandis que les soldats qui la suivaient mirent en joue l'homme-poisson.

    - Baissez vos armes ! Lâcha-t-elle en se relevant, son épaule gauche et son ventre abîmés, les vêtements déchiquetés et du sang coulant à ces endroits-là. J'vais m'le faire.

Son regard sanguin annonçait clairement la couleur. Elle n'était pas sous les ordres de Ronald pour rien. D'un geste simple de la main droite, elle envoya des ongles à haute vitesse, cinq, vers son adversaire. Il devrait soit s'en prémunir, soit esquiver. Dans tous les cas, elle s'élancerait sur la nouvelle position de son ennemi. Ses jambes la portaient encore à la perfection, et elle se servirait de son bras encore totalement opérationnel pour créer une lame d'ongle plus grande que la précédente.


Commandant Brandy

Le Commandant Brandy lâcha un juron tandis qu'il sentait le coup de Pita le prendre en plein vol, dans le torse. Il grogna, et se laissa quelques instants pour reprendre, mais son adversaire enchaîna et toucha quelques points sensibles... Lui offrant un plaisir qu'il eut du mal à cacher. Cet homme était un masochiste de première. Il aimait la douleur qui lui provoquait un plaisir fou ! Lâchant un petit clin d’œil malsain à l'Okama, il tituba légèrement avant d'envoyer un Rankyaku sur son adversaire. Son attaque était un peu frêle, un peu tremblante, mais il tenterait tout de même d'enchaîner. Il s'élancerait sur son ennemi en gonflant ses muscles avec difficulté pour lui asséner un puissant coup, recouvert d'un plaque de Haki de l'Armement.


Vice-Amiral Ezra

La transformation subite du Vice-Amiral arriva juste après celle de son opposante. Sous sa forme hybride, son corps était légèrement arc-bouté, rappelant la bosse sur le dos de la hyène. Ses bras et ses jambes semblaient plus sveltes, plus longues, et il avait une grande partie du corps recouvert de la fourrure de son animal totem. Il lâcha son cri agaçant, typique de l'animal qu'il représentait, avant de se jeter corps et âme en direction de Kanaë Toupex, ex-Colonelle de la marine, et à présent macchabée en sursis. Elle ne méritait pas sa compassion, ni une quelconque bien-pensance dont il en disposait pas. Alors qu'il fit trembler l'air autour de lui, une demi-douzaine de prisonniers rejoignirent les barreaux pour assister à l'affrontement. Parmi eux, deux anciens commandants de la Révolution : Molly Orlos, et Locky Lock. Tous deux étaient entourés de capitaines de divisions qui avaient autrefois fait parler d'eux. C'était le jackpot, le gros lot, auquel Kanaë n'aurait peut-être jamais accès.

La puissance du déplacement du Ronald fut suivie par puissant coup de griffe pour traverser le thorax de son adversaire. La précipitation eut cependant raison de cette première attaque puisqu'elle fut interrompue par le rire gras d'un prisonnier qui insultait le Taré. Il se remit en position, attendant que la Toupex profite de ce premier instant d'inattention de sa part pour engager le combat... Mais il partait avec un avantage.

Loris, lui, avait déjà reculé. Il préférait se mettre en sécurité, dans un premier temps, avant de tenter quoique ce soit. Le combat s'annonçait ardu.


Contre-Amiral Sorilon, Aurore Pandore

L'armure totale de Sorilon semblait avoir du mal à tenir, et tandis qu'il jugeait qu'elle n'était plus nécessaire pour continuer le combat, il s'en défit totalement. C'était épuisant d'utiliser le Haki Avancé : il fallait puiser dans des réserves qui empêchaient d'autres actions de se faire. Pour Aurore, le combat avait aussi assez duré. Son flanc était éraflé, mais son adversaire avait aussi subi de lourds dégâts surtout internes.

    - Thunder... Dragon ! Hurla-t-elle en fendant à nouveaux l'air avec sa lance.

Cette fois-ci, le fouet d'électricité vint entourer l'ennemi. Ce n'était pas un contrôle qu'un fruit du démon aurait pu offrir, mais les étincelles étaient bien réelles. Malheureusement, l'avantage était dans son camps pour l'instant et Sorilon pesta. Il sentit sa chair brûler par endroits et dut se concentrer sur de petites plaques de Haki pour se protéger, chose qu'il n'avait jamais du faire auparavant. D'habitude, ses adversaires étaient six pieds sous terre à ce moment-là du combat.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.

Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Sam 13 Jan - 16:54

Espoir de liberté

Sayara s’avança vers le groupe qu’elle venait de libérer, elle vit que Lily et le pirate blond étaient revenus mais surtout, elle entendit quelques révolutionnaires baisser les bras. Si le blond attaquait sur le principe de la vengeance, mourir mais mourir fier, la rouge se planta devant tous ces hommes et prit son courage à deux mains. L’air dur et déterminé, elle prit la parole pour tenter de galvaniser les hommes qu’elle venait de libérer, pour les booster et les porter au secours de la verte et de la raison révolutionnaire.

Ressaisissez-vous ! Eken Sor nous a envoyé ici pour vous libérer et vous allez effectivement mourir si vous ne prenez pas votre en vie en main. Vous êtes des révolutionnaires, comme nous ! Ma supérieure, Kanäe, est probablement en train de mettre sa vie en jeu contre Ronald Ezra uniquement pour vous offrir, pour nous offrir, une chance d’en sortir. Blue se bat de toutes ses forces pour nous, alors respectez-le ! Récupérez un peu de courage, les armes des mouettes que nous venons de mettre hors d’état et aidez-nous à poursuivre le mouvement de libération. Pensez à vos frères et suivez-moi.


Elle comptait bien poursuivre avec l’aide d’un maximum d’allié, le blond qui comptait apparemment juste se venger, et la troupe de libérés si possible pour lui apporter une aide numéraire devant la menace gouvernementale. Pourtant, elle venait de voir que son allié le plus puissant avait encore pris un sale coup, elle se devait de faire quelque chose.

Blue, qui n’était pas si loin, ne prêtait plus attention au discours de la rouge ou à ce qui pouvait se passer à côtés de lui. Il ne se concentrait que sur son combat et sur cette gradée qui le mettait en position délicate. Son allonge représentait un problème plus que présent qui ne faisait que s’intensifié avec la baisse du niveau d’humidité de l’air et de l’eau sur le sol. Bien conscient de ce nouveau problème, l’homme-poisson savait qu’il devait économiser le peu qu’il avait encore à disposition pour un dernier coup aqueux ; un coup qui pourrait s’avérer décisif. En attendant, il comptait se servir de sa puissance corporelle pour tenir la distance, pour prendre l’avantage et pour préparer son ultime mouvement. Aussi, lorsque l’autre élança ses ongles en ligne droite sur la grenouille, celui-ci s’accroupit au sol pour esquiver le coup, jambe en position d’impulsion. Son esquive, si elle pouvait paraître sommaire, fit mouche et les ongles passèrent au-dessus de lui.

Une fois qu’elle se jetterait sur lui, l’homme poisson forcerait au maximum sur la force de ses cuisses pour enfoncer la cage thoracique de la brune tout en cherchant à esquiver la blessure trop grave. Il profiterait d’ailleurs peut-être d’un évènement extérieur. En effet, sur le début de la course de la gradée, avant qu’elle puisse entrer en contact avec le batracien donc, une petite bombe rose avait été lancée et allait exploser à son passage. Sayara voulait offrir un petit avantage à son collègue lors du choc qui allait intervenir. Si la colonelle n’esquivait pas, elle resterait très probablement bloquée sur place ou serait bien ralentie par la surprise rose car une petite masse de colle extra-forte sortirait du dispositif et l’handicaperait à coup sûr.

L’artificière espérait néanmoins que les bleus de la marine seraient immobilisés par le forban blond ou autre avant qu’ils ne pensent à lui envoyer une salve de balle.

***
Pita était énervé, vraiment. Lui, si souriant en temps normal, était incroyablement fermé. Il avait bien noté le plaisir que recevait son ennemi en encaissant ses coups mais il s’en moquait, il pouvait prendre autant son pied qu’il ne voulait : l’Okama comptait bien l’écraser. Ses coups avaient porté, et bientôt, l’autre allait payer les pots cassés : ses articulations le trahiraient, tôt ou tard. Pour l’heure, et lorsqu’il vit le mouvement significatif du rankyaku, dont il maîtrisait un équivalent, il imita son adversaire d’un geste beaucoup plus sûr et expérimenté dans le but d’opposer sa propre force à celle de Brandy.

Les deux lames portées s’annulèrent alors et permit à Pita de recevoir son ennemi sans avoir à se prémunir d’abord de son attaque à distance. Le haki de l’observation du rose lui permit d’anticiper le coup et donc, d’engager une esquive pour éviter d’être frappé par le membre blindé. L’ennemi était affaibli par la série de coup et ses articulations avaient probablement souffert. Aussi, en restant au plus proche de son ennemi suite à son esquive, Pita reprit l’assaut avec virulence et violence. Cette fois, plus de petits coups précis mais bien des coups puissants et handicapants : il vint à joindre des paumes ouvertes pour les envoyer vers la face du gouvernemental. S’il le coup portait et qu’il titubait ou reculait, le révolutionnaire poursuivrait pour essayer d’en finir en portant un énorme coup de genou dans le menton de l’ennemi.

***
L’ouverture ! Elle était là ! Depuis le début, l’armure intégrale du Contre-Amiral était parfaite, implacable et totalement impénétrable mais maintenant ce n’était plus le cas. Norok, grâce à ouïe fine, commençait à percevoir les premiers signes de fatigue chez chacun des combattants, une fatigue qui avait poussé le gouvernemental à rétracter le champ de son armure totale. Il était certes encore protégé mais seulement sur les parties harcelées sans cesse par la foudre de la vieille dame. Le reste de son corps était donc finalement accessible aux assauts d’éléments extérieurs, en tout cas, c’est ce qu’il semblait.

Pourtant, s’il s’était promis de prêter main forte dès que possible, la chauve-souris géante hésitait. Aurore Pandore avait le dessus pour le moment et intervenir pouvait peut-être l’handicapée ou la gênée. Un instant de plus, Norok décida de rester dans les airs, il réduit seulement un petit peu son altitude pour se rapprocher de la zone d’échange, toujours hors de portée des combattants.

***
Elle le vit arriver. Elle le vit sauter sur elle et alors, son regard devint celui d’un bloc de glace, d’un chasseur sans cœur. Plus de sourires sadiques, plus de provocations futiles ou de concours d’égos entre révolutionnaires et mouettes : seulement deux bêtes qui allaient s’étriper. La verte avait bien noté les présences dans les cages, elle se doutait fortement qu’ils s’agissaient là des commandants tant recherchés, d’hommes qui, s’ils n’avaient pas le niveau de leur tortionnaire, seraient d’une grande aide pour la suite des évènements. Elle ne devait pas tressaillir, elle ne devait pas avoir des remords et avait pour première ambition la libération de ces hommes ; ils comptaient sur elle, Eken Sor comptait sur elle et plus important : Erwin comptait sur elle. Le combat allait s’engager et elle comptait bien occuper totalement le maudit gradé pour permettre au maudit des clefs de se réveiller et d’aller libérer le maximum de soutien.

Alors lorsqu’elle vit la charge et cette patte se lever en sa direction, prête à agresser ses côtes, la Toupex s’apprêta à lever sa pince gauche en opposition et releva sa queue pour piquer au moment où son ennemi serait sur elle. Cependant, quelque chose d’improbable se passa en ce début de combat : un révolutionnaire emprisonné réussit à distraire la hyène. Il n’en fallait pas plus à la traitresse pour que celle-ci se jette dans la brèche ainsi ouverte. Elle remplit immédiatement le peu de distance qui la séparait encore du blondinet tout en lançant son dard recouvert d’une franche plaque noire. Aujourd’hui, elle avait amputé un bras, brisé des os et détruit des navires alors elle ne ressentait aucune gêne devant l’hypothèse de transpercer la peau d’un homme et de lui injecter une dose éléphantesque de poison. Quoiqu’il en soit, c’était le centre de l’abdomen d’Erza qui était visé par la tentative d’attaque.

Kanäe avait sciemment visé une zone au centre de gravité assez bas et centralisée par rapport à la largeur du corps, de cette façon, Ronald aurait de beaucoup plus grandes difficultés pour esquiver et son éventuel Kami-e Serait nettement moins efficace. Au cours de son attaque, la maudite avait gardé ses pinces levées mais ne les avaient pas abattu sur son opposant, elle les conservait pour parer ou attaquer une éventuelle patte menaçante de la hyène.

©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Sam 13 Jan - 17:44



Colonelle Alinda Cormwell

Alors que le premier coup sembla ne pas porter ses fruits, les ongles d'Alinda poursuivirent leur route. Elle avait instantanément changé de cible, sachant une défense trop tardive. Son retour à la vie lui permettait d'allonger de manière très importante ses ongles, tant qu'elle bénéficiait de la matrice. Ainsi, lorsqu'ils vinrent déchiqueter l'épaule droite de Lily, ils provoquèrent un soulagement visible sur le visage de la Colonelle qui reçut le coup de l'homme-poisson en plein estomac. Une de ses ennemies venait de perdre l'usage d'un bras : bien. Elle n'était malheureusement pas morte, mais il faudrait s'en contenter car la Colonelle venait de s'étaler sur le sol, le souffle coupé et quelques côtes cassées.

Elle cracha du sang sur le sol, regardant le haut de la prison tandis que de vains coups de fusil étaient tirés par les marines en arrière-plan suite à la défaite de leur cheffe.

Plus loin, les révolutionnaires que Sayara avait tenté de galvaniser s'étaient plongé dans une sorte de mutisme doublé d'une profonde dépression. Elle n'avait obtenu aucun effet : pis encore, ses camarades verts s'étaient mis à croire qu'elle mentait pour tenter de les rassurer, ce qui ne leur laissait pas grand choix. Eddison, lui, ne l'avait pas écoutée et s'était contenté de regarder avec stupeur la jeune femme qui lui avait adressé la parole se faire handicaper. Deux de ses hommes dont le médecin de son équipage vinrent observer l'état de la combattante pour arrêter l'hémorragie au plus vite.


Commandant Brandy

L'attaque de Pita avait atteint son but sans soucis. Il faisait un sans faute devant le Commandant trop brutal pour l'instant. Arrachant quelques jurons à ce dernier, il semblait prendre plaisir et s'il n'avait pas été eunuque, il aurait sûrement ressenti une protubérance gonfler au niveau de son entrejambe. Encaissant à coup de Tekkai le dernier coup, il en ressentit quand bien même les effets et perdit son souffle sur le coup. Cette saleté d'Okama était bien plus impressionnante que prévu.

Sa main vint attraper la jambe de son ennemi au moment où le coup de genou atteignit son menton. Il pesta, un peu sonné, mais avait à nouveau encaissé comme un chef. Il sourit, s'approchant pour enserrer son ennemi dans un câlin recouvert de Haki de l'Armement. Surprenant attaque qui devrait lui permettre de comprimer son adversaire... Et qui avait toutes les chances de réussir, puisqu'il avait réagi avec une vivacité surprenante, compte tenue de son état. C'était imprévisible, suffisamment puissant pour permettre d'atteindre son but. Au passage, il pourrait ainsi briser un bras à ennemi.

Cependant, Pita avait peut-être encore du répondant.


Vice-Amiral Ezra

Kanaë avait réussi à atteindre sa cible avec son dard, se heurtant à une maigre défense de Haki. Il ne put ainsi par insérer son poison, mais sa vivacité avait permis d'entamer les défenses du Vice-Amiral qui, dans un premier temps, fit mine d'être surpris. Puis il se saisit du dard de son adversaire et l'envoya valser. Si la première attaque ne fit pas de dégâts à son ennemie, la déplaçant simplement, la seconde la fit valdinguer sur le sol pour l’aplatir tout simplement.

Il continua son enchaînement avec une certaine vivacité. Son poing se ferma tandis qu'il prit une forme hybride plus épaisse, plus imposante, gonflée en muscles et en masse. Son poing fermé était étonnement gros, et il vint l'abattre sur le sol, sur son adversaire, recouvert de Haki de l'Armement. L'attaque aurait tôt fait d'enfoncer l'ancienne colonelle dans le sol.

Du côté de la diversion menée par l'armée d'Eken Sor, celle-ci continuait sans mal à attirer l'attention des marines.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Alinda est hors-combat mais elle a fait de gros dégâts à l'épaule de Lily, en allongeant ses ongles. Le handicap est permanent sauf guérison par fruit du démon ou cybernétique.
Pita se fait péter un bras, le Commandant lui a sauté dessus pour le serrer dans ses bras en acceptant de prendre cher. Pas de possibilité d'esquiver pour cette attaque.
Concernant Kanaë, son attaque au dard fait de bons dégâts à Ezra mais il enchaîne en lui faisant la misère.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.

Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Dim 14 Jan - 0:24

Blessures en chaine

Enfin…


Blue venait de se laisser tomber sur le derrière sur le sol froid et encore humide de la grotte qui était maintenant légèrement teinté de la couleur de son sang. Il avait été blessé aux deux flancs et se trouvait maintenant complétement vidé, essoufflé certes, mais néanmoins victorieux. Cette colonelle avait été une adversaire plus que vaillante, une combattante qui avait brisé le corps de Blue mais qui représentait un obstacle à abattre. Cependant, le calme apparent qui avait suivi son dernier coup fut immédiatement déchiré par le hurlement de douleur de la pauvre lancière. Se retournant, l’homme-poisson vit alors la pauvre Lily au sol, l’épaule inondée de sang et déjà prise en charge par deux inconnus, des subordonnés du blondinet apparemment. Sayara s’était aussi précipitée aux côtés de son amie et collègue qui ne parvenait pas à retenir ses cris de souffrance.

L’artificière se retourna alors vers Blue, Eddison et les troupes révolutionnaires. Elle comprenait finalement ce que pouvais ressentir le forban, elle avait une envie folle de se venger mais elle ne pouvait pas. La mission passait avant tout, et si elle était finalement un échec, alors Lily avait été blessée pour rien. Aussi, elle s’approcha tout d’abord de Lily et lui fit avaler une première pilule de force. Immédiatement, le rythme respiratoire de la brune ralentit et le sang coula moins abondamment de son épaule malgré la taille toujours égale de la plaie.

Elle se déporta ensuite vers Blue à qui elle tendit une seconde pilule, d’une couleur différente cette fois-ci.

Tiens, c’est une des créations de Kanäe, ça devrait arrêter les saignements et t’aider à cicatriser. Si l’on rencontre un autre ennemi et que tu souhaites te battre, il me reste une pilule permettant d’ignorer les effets de la fatigue.


Avant cette mission, Kanäe avait laissé à son artificière une pilule de chaque parmi ses créations traditionnelles. Sayara avait utilisé celle qui réduisait les effets du poison plus tôt, elle en avait donné une à Lily qui ralentirait le rythme de son organisme et ralentirait les saignements et pour Blue, une pilule curative destiné à la favorisation de la cicatrisation. Par la suite, elle demanderait à plusieurs révolutionnaires de prendre en charge Lily et de la transporter à travers la prison en suivant les combattants. Blue et Sayara reprendrait l’exploration en quête d’hommes à libérer et suivrait les indications de l’Homoncule vers le commandant révolutionnaire dénommé plus tôt.

***
Pita souffrait lui aussi, ses coups avaient porté mais son salaud d’ennemi avait été très lucide et lui avait infligé une étreinte mortelle qu’il ne pouvait plus supporter davantage. Il devait trouver une solution pour s’en sortir, pour s’extirper de cette emprise.

Aussi, et profitant d’un appui au sol, l’Okama se projeta vers l’arrière et se servit de sa souplesse naturelle pour venir écraser la face de son ennemi contre le sol. Une « souplesse » magistrale, à l’image des plus grands catcheurs, qui forcerait, probablement, l’ennemi à lâcher prise. Si l'ennemi lâchait, Pita se releverait immédiatement et essayerait de lui écraser la face à coup de talon.

Si cela ne fonctionnait pas, il offrirait un ultime plaisir sadomasochiste à son ennemi en lui envoyant un coup de genou magistral dans les parties intimes.

***
Si son premier coup avait été un demi-succès, le coup ayant touché et ayant blessé la hyène partiellement, il fallait avouer que le maudit n’était pas une mauvaise patte, il avait su réagir vite et la verte ne put rétracter sa queue sous peine de ne pas le blesser suffisamment. Alors, lorsqu’elle fut soulevée dans les airs elle comprit qu’elle allait être projetée au sol et que, potentiellement, cela allait faire mal. Sans attendre plus longtemps, elle modifia sa forme Zoan pour se blinder au maximum et encaisser plus facilement cette projection au sol. Cette nouvelle forme, l’armure du scorpion, développait au maximum les capacités défensives et elle apparaissait en l’espèce comme le meilleur moyen de s’en sortir sous la prise de Ronald.

Kanäe vit alors qu’elle n’était pas la seule à disposer d’une maîtrise plus que correct de son Zoan lorsque la hyène changea de forme à son tour pour, quant à lui, adopter quelque chose de beaucoup plus offensif. Devant la menace imminente de la masse de muscle arrivant au sol, la traitresse entreprit de se dégager le plus rapidement possible. Elle pensa d’abord à rouler au sol, mais la puissance du coup aurait pu l’atteindre dans tous les cas. Alors, elle entreprit d’esquiver d’une façon relativement inattendue en plantant le bout de sa queue contractée dans le sol et en la détendant avec force pour s’en servir de « propulseur » et s’échapper de la zone d’action du blond rapidement et pouvoir enchainer directement avec violence. Une fois sa glissade contrôlée, elle se releva et utilisa la même technique pour se propulser droit sur l’adversaire. Cette fois, la verte ne présentait plus sa queue mais bel et bien ses deux armes les plus tranchantes.

Le Vice-Amiral avait choisi une forme de puissance, cela ne faisait aucun doute. Elle connaissait les Zoan et savait donc que privilégier l’un des aspects de la malédiction amenuisait l’effet des autres. De même, lorsque que Kanäe se concentrait sur sa défense, elle perdait en vitesse. Selon la même logique, Ezra gagnait en puissante sous cette forme mais devait probablement sacrifier de la vitesse, dû à sa masse, et éventuellement de la défense. Elle comptait donc bien, comme elle l’avait fait pour la colonelle, trancher directement dans le vif.

Le coup d’estoc qui s’annonçait donc était accompagné d’un double blindage : en effet, la verte avait recouvert chacune de ses pinces d’une belle plaque noire de haki de l’armement et chercherait à découper ce qu’elle pourrait sur le corps de son ennemi. Sa queue, pendante dans son sillage, n’attaquerait pas dans un premier temps, elle servirait de dissuasif si Ezra avait pour ambition de contre-attaquer.

Elle n'osait pas regarder pour ne pas perdre son opposant des yeux, mais la Toupex espérait que Loris commence prochainement à libérer des détenus.
©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Dim 14 Jan - 12:02



Lieutenant Last

Conformément aux instructions d'Eddison, les révolutionnaires avaient continué d'avancer dans les couloirs, s'enfonçant dans les prisons en libérant de nouveaux prisonniers. Ils avaient ainsi pu libérer deux capitaines de divisions : Palp Tatin et Vlad. Les deux étaient autrefois sous l'égide d'Arias, avant de se mettre sous celle d'Eken Sor. Ils avaient longtemps voyagé hors de West Blue, mais la promesse d'un havre de paix fermé les avaient poussés à rejoindre le chevalier servant. Ils s'étaient retrouvés capturés suite à deux missions très indépendantes, obstruées par la rencontre d'Ezra. Un sourire sur les lèvres, Palp était encore faible. Il s'avançait avec difficulté, tandis que Vlad semblait un peu plus revigoré.

Leurs hommes avaient été enfermés près d'eux et obéirent aux ordres qu'ils leurs donnèrent lorsqu'il s'agit d'aider les forces inquisitrices. Quelques pas plus tard, cependant, un brouillard semblable à la purée de pois vint engloutir le groupe. Frissonnant, chacun se retrouva seul dans cet univers étrange. Alors une lame s'abattit sur la cuisse de Sayara, la blessant sans prévenir. Elle put alors distinguer la personne qui se trouvait dans cette brume improvisée...

    - Tss. J'aurais pu te tuer en un coup.

Il marqua un instant de silence avant d'observer à nouveau l'artificière. C'était un jeune homme d'une vingtaine d'années, assez fin et qui n'avait pas l'air de faire partie de l'équipage d'Ezra. Pourtant, c'était le cas. Le sixième espoir, possédant le fruit de l'égarement. Il était capable de créer une zone indépendamment de son corps où les gens s'égaraient sans fin. Il était possible de se repérer grâce au Haki de l'Observation bien sûr mais aucune des personnes qu'il avait piégé ne le possédait de toute évidence.

Un large sourire déforma son visage tandis qu'il s'élançait à nouveau vers Sayara. Cette fois-ci, un simple coup vertical suffirait à la blesser mais à l'épaule cette fois-ci. Il aimait jouer avec ses proies, et en cela il était bien digne d'appartenir à cet équipage de tarés...


Commandant Brandy

L'adversaire de Pita sentit son corps se soulever et sa tête se cogner contre le sol avec une violence inouïe. Quand il libéra sa prise, ayant malgré tout réussi à blesser son adversaire, il roula sur le sol pour éviter le second coup qui lui était porté de manière assez prévisible. Sa tête avait commencé à saigner et il sentait que les choses pouvaient aller de mal en pis. Il fendit donc l'air avec son poing... loupant sa cible de manière assez évidente. Lorsqu'il sentit qu'il avait loupé son adversaire, une ouverture s'était laissée voir.


Vice-Amiral Ezra

C'était Ezra qui donnait le plus de fil à retordre. Son bras recouvert de Haki de l'Armement, il arrêta l'attaque de Kanaë sans aucun problème. Il était évident qu'ils possédaient un niveau relativement similaire, mais le Vice-Amiral bénéficiait de deux avantages : une maîtrise du Haki supérieure et une expérience relativement large et plaisante. Il n'était pas « né de la dernière pluie », cependant la fougueuse et intrépide fraîcheur de son adversaire ne lui permettait pas de prendre l'ascendant correctement.

Alors que la Toupex rencontrait donc le blindage de son adversaire, sous sa forme de force, il commença à lancer un coup vers l'ancienne colonelle... Changeant brutalement de forme pour prendre une apparence bien plus svelte, rapidement, et augmentant de ce fait drastiquement la vitesse de son coup. Le changement serait si brutal, si imprévisible qu'il permettrait au Ezra de prendre l'ascendant. La queue du scorpion ne pourrait pas viser correctement... Et quand la rencontre entre les deux combattants se ferait, le Vice-Amiral aurait déjà repoussé son adversaire. Malheureusement, à cause du blindage, il ne pouvait pas user de l'armement lors de son attaque.

    - Je te reconnais un certain intérêt, petite. Tu vas y laisser des dents, rit-il en préparant un nouveau coup.

Immobile, cette fois, il recouvrit ses poings de Haki.


Ex-Commandant Locky Lock

Loris avait réussi à sortir de sa peur et s'était aventuré sur les côtés, ouvrant les premiers cellules avec une certaine force. C'est alors qu'il remarquait une clef qui se trouvait sur un mur à côté de la cellule du Commandant Locky Lock. Il s'en saisit et la mit dans sa poche, avant d'ouvrir l'antre dudit ancien Commandant d'East Blue. Cet homme avait été l'un des rares hommes à vouloir aider cette mer plutôt calme. En réalité, c'était les Constantinistes qui l'avaient capturé récemment... Un Vice-Amiral dont il ne se souvenait pas du nom mais bien du visage. Il avait été offert à Ezra pour remplir un peu ses geôles, pour vexer l'Amirale en Chef de la perte d'une capture immédiate. Originaire de la mer la plus calme du monde, il y avait fait ses armes, et à présent il n'attendait plus qu'à être libéré. Il lorgna sur la personne en train de méditer, mais celle-ci n'ouvrait toujours pas les yeux.

Dirigeant ses hommes vers la sortie, il observa la fureur d'Ezra et déglutit pleinement. Les choses allaient tourner au vinaigre bien, bien rapidement... Pour le pire, surtout. Il fallait partir, et vite.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Sayara est prise dans un brouillard de purée de pois et se fait attaquer. Elle n'arrive pas à localiser ce qui se trouve autour d'elle, comme si elle était égarée.
Concernant Pita, il réussit à se libérer de son ennemi qui, ayant le crâne un peu "fêlé" se trouve une passion pour le Air boxing. Il n'arrive pas à taper Pita et laisse une ouverture.
Pour Kanaë, l'attaque est contrée et il la repousse en changeant de forme. Il prépare quelque chose.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Dim 14 Jan - 15:50

Zoan Vs Zoan

Si lorsqu’elle fut entourée par cette étrange brume la rouge ne savait pas où se mettre et ne comprenait pas réellement ce qui pouvait se passer, elle comprit le danger qui pesait sur elle au moment où sa cuisse avait été lacérée par le métal froid de ce qui devait probablement être un sabre. Pourtant, si elle aurait pu être déstabilisée par ce coup ou affolée par son environnement, l’artificière réagit immédiatement en plongeant la main dans sa fidèle sacoche à bombe. Le plus étrange n’était pas sa réaction, qui ne reflétait qu’une certaine expérience du danger mais davantage la mine qu’elle affichait à ce moment précis. La si timide jeune femme n’était plus que l’ombre d’elle-même : la bataille avait débuté. Réservée, timide ou encore complétement désabusée, elle l’était dans la vie. Mais lorsque le combat venait, la belle se transformait en un réel monstre de bataille. Plus aucune peur des hommes, plus aucune peur des blessures ou de la souffrance, elle se lançait à corps perdu et y prenait un certain plaisir.

Quoiqu’il en soit, et bien consciente de son désavantage dans ce nuage impénétrable, la rouge se devait de réfléchir à la bonne attitude à adopter. De toute évidence, l’adversaire était titulaire d’un moyen de percer son propre brouillard, probablement ce qui était déjà les propriétés de Pita et Aurore : Le haki de l’observation. Sayara le savait, cette aptitude était certes très utile, mais elle n’influait en rien sur les capacités physiques de son titulaire. Alors, finalement, il lui suffisait de bien viser avec une de ses bombes, haki ou pas, cela ne le protégerait pas bien longtemps. Le problème était cependant de savoir comment le prendre dans ses filets explosifs, ou dans ses filets tout court.

Aussi, une idée lui vint finalement en tête : elle attrapa plusieurs de ses bombes collantes et les jeta toutes autour d’elle dans un rayon de deux mètres, si l’autre s’amusait à revenir, il aurait un petit obstacle sur le parcours, et n’étant pas très loin, l’explosive viendrait user de sa force naturelle pour venir lui écraser son poing dans la face.

***
Pita vit son coup de talon manqué mais il vit aussi avec plaisir le coup de Brandy échoué, sans attendre l’Okama s’y engouffra ; sans fioritures et sans hésitation. Le jeune homme, de plus en plus en rage, avait d’abord imaginé sauter et frapper avec les jambes mais il aurait perdu de temps et aurait pu laisser son adversaire se reprendre. Il avait donc choisit un coup plus direct, plus violent et beaucoup plus handicapant.

Il profita du mouvement bâclé de l’ennemi pour prendre un poil de hauteur sur lui et lui envoyer un coup de poing descendant magistral de son seul bras au niveau de la tempe gauche, zone déjà blessé par le coup précédent. Si ce coup-là ne l’envoya pas dans les pommes, il allait le désorienté très fortement. Alors, dans ce cas, Pita viendrait sauter, entourer le cou de l’ennemi avec ses jambes et, se servant de son élan, viendrait le projeter avec une détente sèche directement dans le mur de la prison. Histoire de le mettre KO une bonne fois pour toute.

***
Voir son coup contrer fut une première déconvenue pour la mouette mais se faire repousser après le second mouvement de la hyène était un vrai problème : finalement son assaut avait été parfaitement stérile. La seule bonne chose en l’occurrence était encore la stérilité des quelques actions qu’avaient pu initier le Vice-Amiral de la marine. Cette échange en principe peu important venait de faire prendre conscience d’une chose à la mouette : son niveau était globalement le même que celui de son opposant.

Devant ce constat, le sourire de la verte ne put que réapparaitre sur son visage, il ne fit encore que s’accentuer au moment de l’intervention du blondinet. Un compliment immédiatement gâché par une provocation ? Intéressant… Elle n’avait finalement qu’utiliser la même technique lorsqu’elle avait ouvert les hostilités quelques minutes auparavant. Toujours sérieuse et affichant ce sourire de façade, la verte ne resta pas en reste et répondit à Ronald.

Tu l’as sans doute remarqué Ronald Ezra… Nos niveaux de combat sont plus ou moins équivalents. Alors si je laisse des morceaux de carapace, toi tu y laisseras quelques dents.


L’instant d’après, elle le vit recouvrir ses poings de Haki de l’armement alors qu’il se trouvait toujours dans cette forme hybride de rapidité. La verte estima donc qu’il allait venir au contact en basant tout son assaut sur la vitesse, elle décida donc de l’affronter sur un terrain différent, toujours consciente que s’il privilégiait la vitesse, il allait perdre en force et en résistance. Au même instant, elle se rappela des mots d’Erwin lorsqu’ils avaient partagé un entrainement : elle devait tirer au maximum profit de la diversité de sa malédiction. Ce conseil était d’autant plus vrai que l’ennemi du jour était, lui aussi, un maudit animalier.

Alors, Ronald Ezra pourrait voir la forme hybride simple, et relativement agile de la verte, se modifier au niveau de ses pinces seulement. Celles-ci prendraient bien plus de volume et arriverait à une taille trois fois plus importante que précédemment. Ainsi, la Zoan conserverait l’agilité de sa forme hybride mais gagnait un très gros atout de puissance. En effet, si les pinces avaient grossi, elles étaient également beaucoup plus puissantes que par le passé. Enfin, elle imita Ezra en couvrant ses deux énormes pinces d’une belle plaque de haki de l’armement. Lorsqu’il foncerait sur elle, elle prendrait également une impulsion à l’aide de sa queue pour le rencontrer en pleine course croisée : le choc sera dur et les méga-pinces de Kanäe feraient peut-être la différence : elle comptait bien découper la hyène.

Du reste, elle n'avait pas vu, trop occupée par le combat, que les premières têtes d'affiche révolutionnaire étaient libérées. La priorité était leur libération, ils devaient donc partir au plus vite.
©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Dim 14 Jan - 18:48



Lieutenant Last

S'opposer à Last était une chose que peu de gens avaient fait jusqu'à présent. Deux raisons étaient liées à la condition de cet homme. La première venait du fait qu'on avait tendance à le sous-estimer et donc à lui accorder moins d'attention. La seconde, qu'il ne se lançait pas dans une bataille qu'il n'était pas sûr de gagner. Ainsi, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il remarqua que son adversaire n'était pas aussi peu puissante qu'il l'avait cru. Une ingénieure aurait du se laisser faire, mais elle balançait des bombes qui explosèrent au sol pour libérer de la glue. Lui-même fut pris au piège, rapidement, avant de devoir bloquer une attaque ennemie.

Il répliqua à ce moment-là, usant de son propre poing pour frapper l'estomac de son ennemie et la faire reculer. Si l'attaque ne fut pas très puissante, elle serait enchaînée avec un coup de lame sur l'épaule pour l'empêcher de tenter de le frapper à nouveau.


Commandant Brandy

Le Commandant Brandy sentit à nouveau son corps sous les effets des coups de son adversaire. Il grogna, sentant que son corps le lâchait tandis que l'assaut portait ses fruits. Les révolutionnaires qui avaient assisté au combat se dirigèrent vers Pita, non pas pour l'acclamer devant sa victoire mais pour afficher un air inquiet :

    - On... on part par où ?

La demande était légitime, bien que les prisons dans le couloir d'où venait le Commandant de la marine n'avaient pas toutes été ouvertes. Il s'y trouvait peut-être de nouveaux dangers, et pour l'instant personne n'avait encore été sauvé sur le navire. Par ailleurs, même s'il s'agissait de bâtiments de guerre, arriveraient-ils à évacuer par ce seul navire toutes les personnes qui se trouvaient sur l'île ?


Vice-Amiral Ezra

Un tremblement énorme prit la prison au moment où les deux poings se rencontrèrent. L'erreur tactique de la verte avait été de ne pas amener le combat en extérieur : ici, Ezra profitait d'un avantage de terrain. Il avait aussi à être moins précautionneux que son adversaire, ce qui lui laissait une marge de manœuvre deux fois plus importantes. Si les révolutionnaires crevaient, il n'en avait rien à faire. Ainsi lorsqu'il rencontra avec une puissance phénoménale le poing de Kanaë, il libéra au même moment son Haki de l'Armement Avancé.

Avec une expérience telle que la sienne, comment aurait-il pu en être autrement ? Il avait décidé de détruire son adversaire en un coup, et celle-ci s'opposait à lui sur son terrain. Pas le terrain de prédilection – la maîtrise de son fruit était de là bien meilleure à celle de son Haki – mais sur un terrain qu'il maîtrisait relativement bien. Son pouvoir lui permettait de concentrer une quantité de fluide de l'armement incroyable dans son poing pour relâcher la pression au moment du choc. Ici, elle produisit deux effets : le premier fut de provoquer une onde de choc tout autour de lui, et la seconde de fêler de manière importante la pince de Kanaë qui le rencontra, la droite.

Cependant, lui-même sentit les contrecoups d'une telle rencontre, même s'il ne voulait pas l'admettre. Il comprit que son corps était compressé, que son attaque risquait de faire s'effondrer la prison. Il choisit donc de libérer malgré tout la pression, qui s'en ressentit sous forme d'explosion. Les deux parties furent éjectés aux deux bouts de la pièce, encastrés dans le mur.

Il usa cependant de sa forme de force pour minimiser les dégâts sur son corps, et s'il était épuisé, il n'en était pas moins opérationnel pour un encore long combat. Un sourire carnassier sur le visage, il s'élança à nouveau vers Kanaë. Si elle ne se relevait pas, il lui infligerait le coup final...


Ex-Commandant Locky Lock

Locky Lock n'avait pas les armes pour se battre ici, ainsi il se décida simplement à quitter les lieux avec une quinzaine de ses hommes, tandis que le gardien continuait d'ouvrir les cellules. Lorsque l'explosion fit trembler la prison, il fut lui même un peu transporter en arrière. Il fit un rouler-bouler qui l'empêcha d'aller libérer de nouvelles têtes importantes.

Plus loin, au large, la diversion des révolutionnaires commençait à perdre en intensité.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Sayara réussit à immobiliser le Lieutenant qui pare le coup avec son épée, et qui repousse Sayara pour finir par tenter de lui taillader l'épaule.
Pita gagne son combat.
Kanaë se retrouve avec une pince bien fêlée, et expulsée à un bout de la pièce. Si elle ne réagit pas, elle se fait écraser par Ronald.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Dim 14 Jan - 21:25

La folle explosive

Sayara avait vu son coup être paré mais elle s’en moquait bien pour une seule et bonne raison : elle l’avait choppé. Loin d’être gênée, l’artificière présentait un sourire merveilleux à son opposant, un sourire éclatant et franc au moins égal à ceux qui pouvaient apparaitre sur le visage sadique de la hyène. Sayara venait d’entrer dans une danse bien particulière, une danse qu’elle n’avait pas souvent l’occasion de montrer mais qui était, en réalité, sa grande spécialité : le corps-à-corps. De la part d’une artificière, la chose pouvait paraitre relativement étonnante qu’elle apprécie le combat de proximité mais la Mikao était assez peu conventionnelle et incroyablement audacieuse.

Si Kanäe avait été présente, elle n’aurait pas laissé son acolyte combattre de cette façon, ou uniquement en cas d’extrême nécessité. D’ailleurs, parmi les derniers ordres de la supérieure, les jeunes avaient eu pour ordre de rester ensemble le plus possible et surtout, d’éviter d’envoyer la folle des explosifs au contact direct. Malheureusement, les choses faisaient finalement que celle-ci se retrouvait dans cette position. Le problème avec le corps-à-corps de l’explosive était directement lié à sa maîtrise de son art. Habituée des bombes, des explosions et des soufflent de destruction, la rouge avait une tendance plus que poussée à les utiliser en toutes circonstances ; y compris lorsqu’elle était susceptible de se trouver dans la zone d’effet. Elle avait d’ailleurs affecté à l’unité de déminage de la marine car, en entrainement de combat, elle avait une fâcheuse tendance à faire exploser les mannequins alliés autant que les ennemis. Elle aimait les femmes mais elle aimait ses petites boomeuses plus que tout, alors si elle devait mourir ou s’amputer d’un bras pour elles et par elles, ça ne lui posait pas spécialement de problèmes.

Aussi, il ne lui fallut pas longtemps pour penser à sa prochaine offensive. Devant le coup de lame qui la menaçait, la rouge passa un bras dans son dos fit rapidement coulisser Jason pour l’opposer à la lame de l’ennemi. Poussant sur ses bras grâce à sa force de brute, la jeune femme avait pour ambition de repousser son ennemi déjà englué sur le sol au niveau des pieds. Une fois cela fait, et profitant du recul et de l’engluement, elle présenta la bouche de Jason directement face à l’estomac, presque contre le corps du gradé, et appuya sur la détente.

Devant la mission et le terrain projeté, la rouge avait chargé Jason de trois bombes de faibles puissances, celles qu’elle avait utilisé pour ouvrir les portes. Si les Babydolls n’étaient pas excessivement puissantes, elle suffisait plus qu’amplement à arracher la chair d’un homme. A cette distance, si l’explosion portait, l’épéiste finirait les tripes à l’air.

***
Pita avait gagné, et pour être honnête, il avait presque du mal à en revenir. Après avoir projeté l’ennemi et être retombé lourdement sur son bras cassé, le médecin s’était relevé, avait arraché un morceau de ses vêtements pour se fabriquer une écharpe et y placer son bras. Dans le même temps, il regardait le corps sans activité de celui qu’il venait de vaincre, non loin de là se trouvaient encore les cadavres des trois révolutionnaires mis à mort plus tôt. Malgré la victoire et la joie d’avoir maltraité cet assassin, la rage n’avait pas quitté le corps et l’humeur de l’Okama, il lui en voulait tellement d’avoir mis à mort des alliés.

Pourtant, il dut se ressaisir plus vite qu’il ne l’aurait voulu : des nouveaux membres de la révolution le rejoignaient et le questionnaient sur la suite des événements.

Ce chien ne se trouvait pas là par plaisir, il protégeait quelque chose. Il y a fort à parier que certains de nos frères sont encore emprisonnés de ce côté, suivez-moi. Il est hors de question de les laisser pourrir ici.


Pita s’aventura donc dans ce couloir, en compagnie des quelques hommes et tomba, après quelques mètres, sur une nouvelle cellule habitée par un capitaine de division : Axio, l’érudit. La troupe le libéra rapidement et continua sa progression vers le fond du tunnel. Après quelques instants de marche, et devant le mur final : un spectacle atroce. Devant le mur se trouvait un tas de cadavre de membres de la révolution de West Blue fraichement assassinés. Immédiatement, la rage prit le cœur de Pita qui ne douta pas de l’identité du monstre responsable d’un tel massacre : Brandy, son ancien adversaire.

Malheureusement, et encore une fois, il dut délaisser sa rage pour gérer un autre souci. A sa droite, un escargophone allumé venait de lâcher un : « On a besoin de renforts. Tant pis, demandez à Nighty Town d'en envoyer. ». Estimant que cet appel provenait du port ou d’une autre zone de l’île, Pita se saisit de l’appareil et tenta un coup de bluff pour, au moins, gagner un peu de temps.

Le Vice-Amiral Ezra est entré en action, les forces révolutionnaires sont actuellement en train d’être décimées. Annulez l’envoi de troupes de renfort, le Vice-Amiral pourrait mal le prendre…


Ezra était un sadique beaucoup trop fier, l’Okama le savait pertinemment, alors autant s’en servir en cas de besoin.

***
« Salopard ! »

Lorsque le poing rencontra la pince, entrainant immédiatement l’explosion de source relativement inconnue, la verte se sentit propulser avec une réelle force vers le mur à l’arrière. En principe, l’origine de cette poussée et de la puissance monumentale d’Ezra n’était pas connue par la traitresse, pourtant, elle avait une idée. Elle avait évolué aux côtés de Ghetis Archer, elle évoluait maintenant auprès d’Erwin Dog et était une habituée des ordres internes du gouvernement mondial. Elle savait donc que certaines personnes parvenaient à transcender les limites des hakis… Apparemment, Ronald Ezra y était parvenu dans le cadre de son haki de l’armement. Il devait s’agir là d’une explosion de haki, de quelque chose qui libérait un flux de haki pour repousser les ennemis en les blessant. Preuve en était la carapace de la pince de la verte qui était maintenant fendue, il n’y avait pas été de main morte.

Quoiqu’il en soit et afin de ne pas trop souffrir du choc, la verte fit la même chose que son ennemi et emprunta une nouvelle fois sa forme de défense totale, l’instant d’après elle venait s’éclater dans le mur. Au final, le mur souffrit beaucoup plus que celle qui venait de l’enfoncer, elle eut le souffle coupé et ressenti une certaine douleur dans le dos, mais rien de très grave. Au même titre que son ennemi elle n’y resta pas très longtemps, surtout pour éviter la charge qu’elle allait encaisser prochainement si elle ne bougeait pas. Malgré tout, et en dépit de son état encore très correct, la maudite commençait à fatiguer réellement. Elle avait enchainé plusieurs combats, vaincu un certain nombre d’adversaire et avait lâché pas mal d’énergie. Elle avait déjà une idée pour gérer cela mais n’avait pas le temps : Ezra arrivait.

Il semblait évident qu’il la surpassait en terme de puissance pure, et notamment du fait de cette saleté de Haki de l’armement avancé. Alors, Kanäe ne comptait plus se laisser toucher à moins de pouvoir enfoncer les défenses d’Ezra, elle devait jouer sur son empressement, sur sa confiance en lui-même. Elle attendit donc le dernier moment pour s’écarter de l’assaut et envoya un coup de queue sur le sol pour creuser ce dernier et déséquilibrer l’assaillant. Si cela fonctionnait, la maudite lancerait sa queue à l’assaut du dos du blondinet, son dard toujours inlassablement recouvert de son haki de l’armement.

S’il ne perdait pas un poil d’équilibre du fait du premier coup, elle prendrait un peu de distance et une fois hors de portée, elle enverrait une lame d’air fine et la plus tranchante possible.

©️ Codé par Kari Crown


Jason est le lance-grenade de Sayara

Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Mar 16 Jan - 22:33



Lieutenant Last

C'était une attaque déroutante, une attaque suicide. Elle lançait sa bombe à bout portant, sûre de toucher son adversaire. Seul un miracle aurait pu sauver le Lieutenant qui avait engagé seul un combat perdu d'avance contre toute une armée. Pourtant, il croyait à sa victoire. Il avait plus d'un tour dans son sac : son fruit du démon n'avait pas dévoilé son plein potentiel. Toutes les zones qu'il avait activé avaient cependant sapé la majorité de ses ressources, et elles s'éteindraient avec lui. « La folle aux explosifs », c'est comme ça qu'il aurait aimé nommer son adversaire. Fermant les yeux, il attendit une mort qui arrivait bien trop vite. Il se haïssait, il haïssait son équipage, il n'était pas fait pour être avec eux. Tous les espoirs qu'il avait mis là-dedans...

    - Merde, marmonna-t-il.

L'explosion retentit et fut d'une puissance agréable à constater. Le souffle se dispersa autour de lui, emportant dans un premier temps la vie de Last, le dernier adversaire de cette tragique épopée. Il n'eut pas le temps de souffrir : des morceaux vinrent détruire son cœur et couper ses nerfs. Il était mort avant la fin de l'explosion. Sayara, elle, n'eut pas la chance de s'en sortir indemne : mais elle survécut. Son bras ainsi que son thorax étaient en majorité brûlés, mais c'était surtout son visage qui avait souffert. Une de ses joues était amochée au point qu'on pouvait y apercevoir une partie de la mâchoire, de même ses jolis cheveux rouges avaient disparus sur une partie du crâne. Sa paupière avait sauvé son œil, mais la beauté, éphémère chez tout être humain, avait disparu plus vite que chez d'autres.

Autour d'elle, malheureusement, d'autres blessés étaient à constater. Blue, particulièrement, avait été englué par la précédente attaque. Il n'avait pas vu d'où elle venait, et le temps de le constater, l'explosion lui avait salement amoché un de ses bras : il serait pas apte à déplacer de l'eau plus à même. Deux autres révolutionnaires avaient aussi été happés par le souffle et souffraient de brûlures plus légères. Le brouillard de Last avait été fatal au groupe dans un dernier temps : sortir d'ici sans les talents de l'homme poisson allait s'avérer compliquer, à moins de ne sacrifier les blessés qu'étaient Sayara et son amie.

Cependant, les lieutenants d'Ezra étaient presque tous tombés. À l'exception de Souffleur et de Sorilon, la victoire était acquise. Plus loin dans le couloir, libérer le Commandant Tat Winn serait un jeu d'enfant. Il y aurait aussi plusieurs Capitaines de division, parmi lesquels Haroun et Chippen Dales, ainsi que Lorelaï, une jeune capitaine de division, originaire d'une île ayant subi un Buster Call sur Grand Line, et Darween, un vieil homme, un scientifique de nature qui voulait une diffusion large du savoir.


Ex-Commandant Tat Winn

Tat Winn était assez peu blessé, mais il sentait que son corps ne pouvait pas supporter un combat intense comme celui qu'il avait eu contre Ezra. Il s'était fait réduire en miette à cette époque, et il pensait que le Vice-Amiral avait encore progressé. Il dévoila quelque chose d'effrayant : cet homme possédait un Haki de l'Armement Avancé, capable de concentré une grande quantité de Haki dans sa main, et de la faire exploser ou d'en faire un coup puissant et capable de briser les matières les plus résistantes. Une information qui aurait été utile avant d'affronter l'homme le plus puissant de l'île...


Vice-Amiral Ezra

Toujours immobile, Loris était incapable d'aller aider les autres révolutionnaires. Il déglutit en observant le combat de titans qui se déroulait devant ses yeux. Ezra était d'une toute autre puissance, une puissance qui était liée à l'expérience, et à une maîtrise de son Haki supérieure à celle de son adversaire. Ainsi, la seule situation où il semblait perdre l'avantage se trouvait dans son contrôle de ses pulsions : il aimait le sang, et il voulait faire couler celui de son ennemie.

Mais aujourd'hui... Aujourd'hui était un jour particulier. Il n'était de toute évidence pas là pour détruire tout ce qui se trouvait sur son passage. Il fallait le provoquer, pour lui faire perdre les pédales, c'était normalement le plan de ses adversaires qui, bien trop souvent, se mordaient les doigts de ne pouvoir survivre assez longtemps pour accomplir cela. Aujourd'hui, il réalisait des actions avec un calme olympien pour lui : la preuve en était qu'il avait choisi de faire exploser son Haki Avancé au lieu de détruire le corps de son ennemi, car au point de non-retour il aurait aussi fait s'effondrer la prison. Il se fichait pourtant de tuer les révolutionnaires... Alors qu'est-ce qui le retenait ?

Lorsqu'il arriva au niveau de Kanaë, l'esquive de cette dernière ne le surprit pas plus que cela : il savait que les Zoans étaient plein de ressources. La destruction du sol ne le surprit pas outre mesure lorsqu'il vit la queue du Zoan s'abattre. Il la saisit alors avant la pointe et l'utilisa pour envoyer valser son ennemie contre le mur, et l'encastrer dans ce dernier, une nouvelle fois. Il creusait un peu plus la pierre.

Ayant interrompu l'action de son adversaire, il recouvrit son poing de haki et changea de forme pour devenir à nouveau la brute de puissance qu'il était quelques instants plus tôt. Son poing allait s'abattre alors que son ennemie serait encore sonnée... Et risquait de lui sonner violemment les cloches.

___________________

Une voix... Une voix résonnait à l'autre bout du fil. L'homme qui avait été recruté pour mener les communications était assez nouveau, et il ne reconnaissait pas la personne qui s'adressait à lui. Assez crédulement, il sembla devenir blanc devant la remarquer de celui qui se faisait passer pour un allié d'Ezra. Oui, impossible que cet homme soit défait. Ils n'allaient pas envoyer de renforts... Pas maintenant du moins. Car une fois qu'ils auraient recoupé les informations, ils risquaient de se presser devant cette éventualité. Éteignant la communication, il se mit à cogiter : qu'allait-il pouvoir se faire à manger ce soir ?

Du côté de la diversion, la Révolution venait de mener un coup d'éclat et avait réussi à amener les marines là où ils le désiraient... Ils allaient pouvoir continuer encore quelques temps leurs petites échauffourées fantômes, peut-être le temps pour évacuer la prison... Ou voir la défaite des révolutionnaires.


Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Sayara et Blue sont blessés... !
Concernant Kanaë, elle est dans une situation délicate.
Pour ce qui est de Loris, il n'arrive pas à bouger (Jets de dés insuffisants, pas de bonus)
Pita réussit à convaincre son interlocuteur (Jet de dé suffisant)

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Commandant Tat Winn (Niveau ??) - Prime : 174.000.000 B.
Capitaine de Division Haroun (Niveau 30) - Prime : 89.400.000 B.
Capitaine de Division Chippen Dales (Niveau ??) - Prime : 55.000.000 B.
Capitaine de Division Darween (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Lorelaï (Niveau ??) - Prime : 28.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Capitaine de Division Axio (Niveau ??) - Prime : 2.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Mer 17 Jan - 0:05

Vers la sortie

L’explosion avait fait mal, très mal… Et si le but premier de la chose avait été atteint sans difficulté, le gros problème de l’artificière refit surface au moment de comptabiliser les dégâts. L’ennemi aux brumes était mort et de toute évidence, la sortie était maintenant libre. Cependant, les affaires révolutionnaires n’étaient pas encore terminées, il restait quelques cellules à ouvrir juste derrière la zone ayant connu l’explosion initiée par la rouge.

A cet endroit précis, Blue se relevait maintenant en se tenant le bras avec une large grimace de douleur sur le visage. S’il n’était pas brisé, il sentait bien que son fidèle bras gauche avait souffert de l’explosion qui venait de retentir. Surpassant sa douleur, et voulant établir un inventaire des forces en présence grâce à la dissipation de la fumée, il regarda autour de lui et fut d’abord heureux de voir que le groupe portant Lily était en un seul morceau, de même que le forban blond qui les accompagnait jusqu’alors. Pourtant, en tournant la tête vers l’origine de l’explosion, l’horreur naquit sur son visage. Devant lui s’étalait un cadavre portant un trou béant à la place de l’estomac, l’ennemi, et Sayara, debout et souriante. Il la vit, totalement défigurée, mais souriante comme il ne l’avait jamais vu sourire auparavant. Elle tenait debout mais il s’agissait là d’une posture presque inconsciente : elle tenait debout uniquement parce que son centre de gravité le lui permettait. En effet, la conscience de la rouge était presque partie, elle n’était pas morte mais au bord de l’évanouissement. Finalement, elle plaçait ses dernières forces et sa fureur de rester debout dans ce sourire terrifiant.

Sa bouche était ouverte, comme si elle n’avait d’ores et déjà plus la possibilité de la maîtriser, mais pourtant, un morceau de mâchoire apparente, elle était parvenue à étirer ses lèvres maintenant rouges de sang. Elle l’avait emporté et elle était fière de sa petite boomeuse. Le plus grand bonheur pour une artificière réellement convaincue par la beauté de son art restait le moment où ses créations remplissaient leurs rôles à merveille. Elle était défigurée, certes, mais si elle l’avait su immédiatement, elle n’en aurait rien eu à faire : elle avait gagné, sa Baby-doll avait gagné.

L’instant d’après, ses dernières forces la quittant et son centre de gravité ne suffisant plus, la rouge s’effondra et rejoignit la lancière dans l’inconscience. Bientôt, elle fut prise en charge par quelques bleusailles de la révolution qui semblait relativement peu à l’aise en regardant son corps et son visage mutilés. Non loin d’eux, Blue se relevait finalement avec force et ambition. Il souffrait, il ne pouvait plus se battre et savait qu’il aurait du mal à faire son œuvre au-dehors, mais il semblait bien que l’un des derniers ennemis était tombé. Il poursuivrait donc son chemin vers la zone protégée par la victime de Sayara. Alors, en compagnie des premiers libérés, de l’Homoncules et de ses alliés et des quelques forces dont il disposait encore, il aurait la joie de pouvoir libérer plusieurs des têtes d’affiche révolutionnaires en place. Tat Winn, Haroun et Dales, ils étaient là et retrouvaient maintenant leur liberté de mouvement, pour finalement se trouver dans la grenouille de l’inquisition.

Bonjour à tous, certains me connaissent peut-être, je suis Blue, commandant de l’inquisition. Eken Sor nous a envoyé ici pour vous sauver, nous devons faire vite. Kanäe doit-être en train d’affronter Ronald Ezra, il faut libérer la zone.


Ce fut alors que l’homme-bête parla des aptitudes du Vice-Amiral. En entendant ces quelques mots « Haki avancé », l’amphibien sentit un frisson parcourir sa colonne vertébrale. Certes, le Dog avait confiance dans les capacités de sa sœur, mais là, l’ennemi était d’un tout autre niveau. A tel point que l’homme-poisson se demanda si la traitresse parviendrait à en réchapper. Il ne put s’apitoyer plus longtemps sur le sort de son alliée, ses ordres étaient clairs :

Très bien, toute cette zone a été explorée, repartons, nous avons encore du travail pour nous échapper. J’espère que certains d’entre vous savent nager correctement, j’aurai probablement besoin d’un coup de main.


Alors, si les libérés suivaient, tout ce beau petit monde prendrait le tunnel qui les mènerait vers l’air marin et vers leur éventuel ticket de sortie.

***
Pita avait du mal à y croire lui-même : son initiative avait été couronnée de succès et il était parvenu à gagner encore un peu de temps avant l’arrivée de renfort qui signeraient probablement la fin de cette belle aventure et surtout, la fin des espoirs révolutionnaires. Après tout, s’ils perdaient, la révolution de West Blue en ressortirait encore plus affaiblie qu’auparavant.

Quoiqu’il en soit, après son coup de génie, l’Okama perçut la fin de la communication et ne perdit pas plus de temps. Ce fond de couloir l’effrayait et l’énervait au plus haut point… Tant de vies gâchées pour le plaisir d’un insignifiant gradé de la marine… Il ne le supportait pas. Ce fut donc en compagnie de ses alliés qu’il reprit le chemin inverse en direction du fond de la grotte. Il croiserait probablement Lock et lui proposerait alors de se joindre à lui pour partir au tunnel et entamer la phase de repli. Si l’ex-commandant préférait partir de son côté, alors le rose poursuivrait avec ses troupes vers le fond, et vers le groupe de Blue avec toujours pour premier objectif de libérer les captifs et accessoirement, d’éviter la zone de combat au centre d’où provenait de nombreux bruits sourds.

***
« Maudit sadique »

Juste après avoir éclaté le sol, la verte sentit une prise sur le bout de sa queue et savait qu’il allait encore chercher à la projeter dans un mur comme il avait pu le faire auparavant. S’il était fatigué, cela ne se lisait pas sur ses traits : la hyène semblait non-seulement bien portante mais il était surtout particulièrement concentré. Kanäe le savait, il fallait qu’elle parvienne à le déstabiliser, à l’énerver. Alors, ce blond céderait devant sa soif sanguine et il commettrait des erreurs, peut-être une faute irréparable qui permettrait à la Toupex de prendre un bel avantage.

Alors, elle décida de tenter quelque chose pour l’énerver : de le blesser. Un ennemi aussi fier que lui ne serait probablement pas heureux de voir sa chair ouverte par une vulgaire révolutionnaire : une membre de cette faction qu’il chassait si ardemment. Si elle parvenait à lui faire perdre les pédales, elle pourrait gagner du temps à défaut de la vaincre et alors, elle pourrait plus facilement s’enfuir en cas de danger.

Aussi, avant même de laisser à Ezra la possibilité de la projeter vers la pierre, la verte abandonna sa forme hybride, à l’exception de ses deux pinces. De cette façon, le Vice-Amiral n’avait plus de prise et se retrouvait maintenant les mains vides mais pourtant en position de saisie. La Toupex comptait bien profiter de cette position et de l’effet de surprise causé par son mouvement ; elle comptait briser sa chair et lui rendre le coup qu’elle avait encaissé quelques secondes à peine avant.

Profitant donc de la proximité du corps de son ennemi et ne pouvant pas atteindre les jambes de ce dernier, la verte envoya un puissant coup de pince en direction de l’épaule gauche de son opposant. Son arme naturelle était, bien évidemment, recouvert d’une nouvelle plaque de haki de l’armement, noire comme l’ébène il fallait qu’elle perce : la verte avait appuyé le coup au maximum pour lui donner puissance et vitesse.

Une fois le coup porté ou esquiver, la verte retrouverait donc le plancher des vaches et prendrait de nouveau un peu de distance mais cette fois, elle ne contre-attaquerait pas tout de suite. Elle viendrait interpeler son ennemi et en profiterait pour voir la situation du maître des clefs. Si elle en avait l’occasion sans qu’Ezra la voit faire, elle lui ferait signe de la tête pour qu’il se presse de libérer les quelques autres prisonniers de la zone.

Eh bien, Vice-Amiral, vous êtes réellement un adversaire intéressant. Ca faisait longtemps que je n’avais pas été mise en difficulté comme ça. Enfin, cet abruti d’Archer m’a causé plus de souci mais bon…


Il n’y avait plus qu’à espérer que Ronald ne porte pas Ghetis dans son cœur, si c’était le cas, la comparaison aurait probablement le don de l’énerver. Quoiqu’il en soit, et avant de retourner au front, la verte profiterait de cette intermède pour enfin saisir une pilule à sa ceinture et la croquer. Après ça, elle serait prête à recevoir le maudit.

©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Techniques:
 


Je le précise jamais parce que le MJ le fait, mais les PNJisations des différents intervenants sont toujours vues avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Sam 20 Jan - 15:53



Vice-Amiral Ezra

La plus importante peur de Loris était de se retrouver contraint par Ezra de retourner dans sa prison. Cependant, il ne pouvait se laisser aller. Dans ces demeures froides se trouvaient des révolutionnaires et des capitaines de divisions qui méritaient son intérêt. Il devait les libérer. Lorsqu'il revint enfin à lui-même, il continua sa course en sortant de sa geôle détruite et en allant obtenir la liberté de deux autres personnes d'importance et d'une dizaine d'autres révolutionnaires. Les capitaines de division Cristale, une jeune femme compétente mais en fort mauvais état, et Kylian, un homme assez costaud qui avait fondu pendant son séjour ici, étaient à présent libre et se dirigèrent vers la sortie. Il ne restait plus que quatre hauts dignitaires de ses instances et quelques trentaines de révolutionnaires : il fallait que Kanaë tienne encore quelques temps.

    - Tu ne me battras... JAMAIS ! Hurla Ezra avec un sourire carnassier.

Il sentit son adversaire lui glisser entre les mains. Cet homme n'aimait pas qu'on lui résiste, il détestait même qu'on lui oppose une quelconque résistance. Cependant, il appréciait ce frisson de combat, il appréciait avoir des adversaires à sa hauteur. Ce n'était pas le cas de cette « Kanaë » avec qui il s'occupait très légèrement. Il espérait bien que ses alliés allaient gagner leur combat : en fait son orgueil l'empêchait de penser autrement. Il n'envisageait pas qu'on ait déployé des troupes supérieures aux siennes.

Quand la pince arriva sur lui, il sentit son corps changer de forme mais après coup : la surprise de cette transformation ne lui avait pas permis d'esquiver la coup à temps, et il se retrouva bientôt avec la pince dans son épaule gauche. Fort heureusement, ce n'était pas son épaule directrice, c'était aussi pour cela qu'il avait eu tellement de mal à esquiver. Il grogna un coup et s'éloigna en faisant un bon en arrière. Autour de lui, rien ne comptait. Il observa brusquement la présence de la personne en train de méditer, maudissant son apparition en ces lieux. Sorilon allait de toutes les manières bientôt défaire son adversaire... Il en était certain.

D'un geste vif, il s'élança vers son ennemie en changeant de forme. Fin, habile, agile, il semblait être d'une forme si svelte, si habile que sa vitesse en était décuplée. Ses membres étaient allongés, comme ceux des longs-bras et des longues-jambes à qui il avait emprunté ces caractéristiques : il pouvait trouver plus loin, tandis que son dos voûté accentuait encore la distance qu'il pouvait parcourir. Il abattit une première fois ses membres supérieurs allongés vers l'affreux scorpion qui lui faisait face : recouverts de Haki de l'Armement, ils n'auraient aucun mal à toucher leur ennemi et à lui filer des coups qui seraient contondants et potentiellement très violents, à son image.

Locky Lock aperçut Pita dans les couloirs, décidant de le suivre. Il était en meilleure forme que ses camarades. Il pourrait aider dans les opérations futures d'évacuations... à condition qu'on lui laisse une marge de manœuvre.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Deux nouveaux capitaines de division libérés ! Kanaë est prise d'assaut.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Commandant Tat Winn (Niveau ??) - Prime : 174.000.000 B.
Capitaine de Division Cristale (Niveau ??) - Prime : 102.000.000 B.
Capitaine de Division Haroun (Niveau 30) - Prime : 89.400.000 B.
Capitaine de Division Chippen Dales (Niveau ??) - Prime : 55.000.000 B.
Capitaine de Division Darween (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Kylian (Niveau ??) - Prime : 30.000.000 B.
Capitaine de Division Lorelaï (Niveau ??) - Prime : 28.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Capitaine de Division Axio (Niveau ??) - Prime : 2.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Sam 20 Jan - 17:59

Puissance brute

Il n’avait pas relevé et était directement reparti à l’assaut avec une rage évidente. Cependant, avant de repartir et pendant que l’ex-mouette dégustait sa pilule, elle perçut chez le blond des nombreux regards en direction de la personne qui méditait. Le plus étonnant là-dedans restait encore le fait que la personne en pleine méditation semblait réellement inquiéter la hyène, ou du moins il le gardait à l’œil.

Kanäe traita l’information et se demanda simplement si celui qu’elle avait immédiatement rangé dans la case gouvernement n’était finalement pas un ennemi du blond. Comme le disait le célèbre dicton, l’ennemi de l’ennemi est un ami. Aussi, la verte commença à se poser de réelles questions : cette personne était-elle susceptible de l’air ? Ou était-elle qu’un ennemi supplémentaire et spécifiquement opposé à l’un et à l’autre des deux Zoans ? Elle pouvait prendre le risque ou non…

Quelques temps plus tôt, elle avait fait confiance à une inconnue, elle l’avait accueilli et avait mis en péril une mission révolutionnaire ; au final elle s’était trompée. Aujourd’hui donc, elle ne pouvait se permettre de commettre la même erreur et décida, qu’au même titre qu’Ezra, cette personne devait être considérée comme un ennemi.

Pourtant, elle ne put y réfléchir plus longtemps et vit rapidement que son ennemi se projetait sur elle. Au cours de ses premiers mouvements, la verte nota avec plaisir qu’elle percevait mieux ses mouvements, qu’ils étaient plus souples et que la fatigue qu’elle ressentait jusqu’alors s’était évanouie. Apparemment, la pilule fonctionnait et pourrait jouer son rôle au mieux au sein d’un combat qui s’annonçait comme tonitruant encore pour quelques temps. Le blondinet avait été finalement blessé à l’épaule, il avait dû se fatiguer après sa décharge de haki et les nombreuses transformations dont les deux maudits usaient et abusaient depuis le début des hostilités. Elle décida donc de jouer sur cette fatigue qu’elle ne ressentait plus pour frapper fort, confronter l’opposant, et le forcer à se fatiguer toujours plus. Il avait certes gagné en allonge mais avait corrélativement perdu en puissance. Enfin, Kanäe l’espérait.

A son tour, elle changea de forme pour reprendre une apparence que le blond avait déjà vu plus tôt, sa forme de forme brute : « Mega-pince ». Ici cependant, l’objectif n’était pas seulement de décrocher un énorme coup mais bien de rivaliser sur l’allonge et de prendre l’avantage sur la puissance brute. En effet, si l’allonge de Ronald était bonne, plus grande que celle de Kanäe, une telle forme ne pouvait lui permettre de se défendre efficacement dès lors que le combat rapproché était en engagé. Les grandes jambes et les grands bras prenant ainsi plus de temps à frapper que des membres normaux.

Dans un premier temps, la maudite se servirait de sa nouvelle forme, accentuant la taille de ses pinces, pour les lancers à la rencontre des bras allongés d’Ezra et ainsi, pour les repousser. Elle espérait que sa puissance nouvelle lui permettrait de parer efficacement et de déstabiliser l’ennemi pour qu’ensuite, elle puisse s’approcher. S’il chancelait, elle prendrait alors de l’élan et enverrait de nouveau une lame d’air large et coupante vers le blond. S’il avait perdu l’équilibre, se défendre face à une telle attaque serait plus difficile. Mais en réalité, il n’était pas le seul visé.

Pour parer à toute éventualité, la chasseresse avait visé les deux personnes qu’elle considérait comme des ennemis : Ezra bien évidemment, et la personne en méditation.

Restait à savoir ce que l’attaque donnerait.

***
L’équipe de Blue traversait le tunnel souterrain et allait déboucher d’un moment à l’autre sur la crique. Alors, l’homme-poisson irait à l’eau pour détruire les récifs les plus importants mais tenterait d’avoir l’aide de quelques libérés pour cette entreprise. Sa blessure ne lui permettant pas de réaliser cette tâche seul rapidement : il avait besoin d’aide.

***
Pita était donc suivie par celui qu’il reconnut comme l’une des têtes d’affiche de la révolution. Il savait qu’il avait affaire à un homme recherché, puissant et malin ; sinon il n’aurait pas eu de prime estimée à près de 240 millions de Berrys.

Ils empruntèrent donc le chemin qui rejoignait le groupe de Blue et sur le chemin, ils trouvèrent encore quelques cellules remplies qui n’y restèrent pas longtemps. Une fois tout le monde récupéré, ils continueraient leur chemin, mais Pita briserait le silence pour demander ses impressions à un homme trop valeureux pour être ignoré.

Commandant, nous avons prévu de nous enfuir par la mer en passant par le tunnel sous-marin. Mes collègues ont du libérer tout le monde, ou presque. Nous exfiltrerons tout le monde par navire et partirons ensuite loin de là. Qu’en pensez-vous ?


©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Lun 22 Jan - 21:27



Contre-Amirale Edda

    - Tir et... Feu.

La balle fendit l'air avec une vivacité exemplaire, digne des mérites de la Section Scientifique. Cette arme qu'on avait offerte à la Contre-Amirale Edda. Elle maniait avec une dextérité sans pareil ces armes de longue portée et de haute précision, si les conditions climatiques étaient dans leurs bons jours. Et ce fut le cas, pendant quelques instants, tandis qu'elle se trouvait encore un peu au large de l'île. Une balle vint se ficher dans la tête de la bestiole qui volait autour du combat encore inconnu entre Sorilon et quelqu'un d'autre. Elle s'écraserait quelques instants plus tard, ne laissant pas un seul instant de doute quant à la mort de la créature. Une bonne chose de faite, se dit la jeune femme qui avait quitté Nighty Town quelques heures plus tôt en précipitation, suite au message d'une agente du Cipher Pol 2.

Elle sourit, et commença à viser la révolutionnaire mais le combat rapproché empêchait sa précision de s'appliquer. Contrairement à la chauve-souris presque immobile, les deux adversaires étaient bien trop mouvants. Elle leur ferait la fête... Pour l'instant il fallait se concentrer sur la prison.

    - En avant, camarades ! Hurla-t-elle avec enjouement tandis que les quelques gradés à bord baillaient en l'attente d'action.

Un ennemi de tombé. Les autres suivraient d'ici les prochaines minutes.


Contre-Amiral Sorilon, Aurore Pandore

    - On dirait que les renforts arrivent. Ezra ne va pas être jouasse...

Il était épuisé. Sorilon sentait que ce combat n'était fait que pour durer. La vieille femme bénéficiait d'une expérience supérieure à la sienne, et elle n'usait pas du Haki de l'Armement de la même manière que lui. Il était faible face à ces personnes qui semblaient si pointilleuses dans leur style de combat, quand lui se montrait si brutal. La balle qui avait sifflé, il ne l'avait même pas regardée, mais il l'avait reconnue. Elle faisait partie de l'équipe d'intervention à longue distance de West Blue. Elle n'était pas censée bouger de Nighty Town, mais des informations avaient du lui parvenir. Un sourire amusé sur les lèvres, le Contre-Amiral entama de nouveaux assauts.

    - Je suis désolé de te décevoir mais... Ce combat va se terminer maintenant.

Son ennemi n'avait plus d'armure totale. Il était démuni, épuisé, mais sa folie était égale à celle de son capitaine. La mort ou la victoire, c'était sûrement ses seules options. Il jouissait de ce combat si entraînant, et elle n'hésita pas à le lui faire regretter. Lance en avant, elle la recouvrit d'une large quantité d'éclairs qui viendraient percer le corps de son adversaire en long et en large... Mais qui rencontrèrent soudain une nouvelle fois l'armure totale de son ennemi. Il en avait économisé quelques secondes. Il avait gardé une petite réserve en connaissant ses limites à la perfection pour prendre la vieille révolutionnaire par surprise. Son puissant coup perça la défense de l'ancienne commandante qui voltigea sur plusieurs mètres avant de cracher du sang au sol.

    - Arf... Quelle plaie, fit-elle en se relevant.

Il l'avait drastiquement affaiblie. Elle ne pouvait plus se battre convenablement. Bientôt les canons des renforts viendraient marteler le navire de guerre de la Révolution derrière elle et le coulerait au niveau des pics rocheux. Elle était finie. Elle se battrait, jusqu'au bout, pour laisser le temps aux enfants de s'en tirer.


Vice-Amiral Ezra

Le Vice-Amiral était en position de puissance devant son adversaire, bien plus médiocre. Il ne faisait attention qu'à son combat, se fichant de voir les révolutionnaires sortir de leurs cellules : principalement parce que ses objectifs étaient tout autre. Il savait qu'ils finiraient par tomber sur ses subordonnés et que, dans leur état, cela signifierait leur mort. Seule comptait sa victoire face à cette impertinente verte à qui il ferait mordre la poussière. Ainsi, lorsqu'il opposa à nouveau sa force à celle de son ennemie, il se rendit compte que leurs zoans étaient assez équilibrés sur ce point, bien qu'il bénéficiait de muscles plus efficaces sous sa forme puissance. Il fut légèrement repoussé, mais pas suffisamment pour sortir du champ de la lame d'air qu'il brisa. Il se rendit compte qu'il n'était pas le seul visé et son regard se renfrogna tandis qu'il usait de son Haki de l'Armement sur son bras allongé pour repousser sans mal les pinces de son adversaire et les blesser à nouveau.

    - Sale peste, marmonna-t-il.

Et il s'élança à nouveau vers son adversaire, cette fois-ci en sautant dans les airs pour lui aplatir le crâne. Il lui enverrait un coup de pied dans les pinces pour les dégager, usant de son Observation dans le but de prévoir les mouvements de son ennemie, et userait de l'assurance gagnée dans les airs pour donner un coup de pied d'une puissance importante dans la joue de son adversaire. S'il comptait lui arracher quelques dents, il était bien plus probable qu'il la sonne contre un mur et puisse ainsi tirer profit de la situation. Dans ce cas-là, il prendrait sa forme rapide et irait déchiqueter l'épaule de son adversaire...

____________________

Au loin, l'expédition continuait. Les quelques révolutionnaires sauvés étaient nombreux, mais seuls peu d'entre eux étaient encore en capacité d'aider. Ainsi, ils commencèrent à dégager les pics avec quelques attaques, tandis qu'Eddison fronçait les sourcils. Il n'aimait pas se retrouver au milieu de bien-pensants, très certainement. Pourtant, contrairement à d'habitude, il ferma sa gueule et se contenta de plonger pour détruire les récifs. C'était leur moyen de sortir, et avec tant de personnes compétentes réunies, bientôt le chemin fut libre.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Ezra cherche à te sonner. Il ne reste plus que la Commandante et quelques révolutionnaires de prisonniers.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Commandant Tat Winn (Niveau ??) - Prime : 174.000.000 B.
Capitaine de Division Cristale (Niveau ??) - Prime : 102.000.000 B.
Capitaine de Division Haroun (Niveau 30) - Prime : 89.400.000 B.
Capitaine de Division Chippen Dales (Niveau ??) - Prime : 55.000.000 B.
Capitaine de Division Darween (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Kylian (Niveau ??) - Prime : 30.000.000 B.
Capitaine de Division Lorelaï (Niveau ??) - Prime : 28.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Capitaine de Division Axio (Niveau ??) - Prime : 2.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Mar 23 Jan - 11:21

En quête de dénouement

Le groupe de Pita avait enfin rejoint le groupe de Blue affairé en partie dans l’eau, tout ce beau petit monde semblait bien occupé mais pour le meilleur : les récifs dangereux commençant à choir les uns après les autres. Si les deux commandants de l’inquisition n’eurent pas l’occasion de se croiser, le fluide perceptif de Pita lui permettait de sentir la présence de son collègue. Il fut tout d’abord rassuré avait de tomber sur Lily et son épaule. Il s’approcha à pas lourd vers les quelques médecins libérés qui s’occupaient de la lancière, se présenta et voulut prendre le leadership de la manœuvre lorsque l’un des médecins lui désigna du doigt l’endroit où était allongé un autre corps, lui aussi pris en charge. Le médecin lui expliqua que si les blessures de la brune étaient très profondes, elles ne concernaient que cette épaule. De plus, l’œil expert de l’Okama lui confirma que la pauvre femme ne pourrait plus se servir cette partie motrice des interventions plus poussées. A ce stade de blessure, il n’y avait qu’un miracle pour lui permettre de s’en remettre.

Le plus étonnant pour lui fut donc le moment où le médecin ajouta que la femme aux cheveux rouges était dans un état encore pire que celui de la brunette. Sans attendre, le médecin inquisiteur se précipita aux côtés de Sayara et déglutit à la vue de son corps. Il était professionnel de santé depuis bon nombre d’années, il avait vu beaucoup de chose et, en tant que révolutionnaire, les blessures par explosifs ne lui étaient pas inconnues. Pourtant, la pauvre rouge, une femme qu’il connaissait et appréciait, avait très très clairement morflé. Un bon quart de la masse capillaire brûlée, un bras couvert de brulures, un thorax dans un état pitoyable, une paupière plus qu’amochée et ce visage ! Le docteur souleva un instant le pansement posé sur la joue et vit alors l’ampleur réelle des dégâts : un morceau de chair avait été arrachée par ce qu’il avait deviné être une explosion. Devant l’état de son alliée, il ne put murmurer que quelques mots.

Elle te connait bien.


L’Okama s’était en effet rappelé des quelques mots qu’avait plus lui glisser la verte avant d’arriver. Elle s’était confiée à Blue et à lui en leur demandant, s’ils étaient séparés, de garder un œil salvateur sur ses deux amies. Parmi les demandes et autres explications, la Toupex avait demandé aux commandants d’éviter de laisser Sayara en combat ouvert contre un ennemi combattant à proximité. Pita comprit donc qu’elle était un peu kamikaze et que Blue n’avait pas pu l’en empêcher.

Soudain d’ailleurs, l’homme-poisson sortit de l’eau à l’aide de son seul bras valide et salua son ami rose.

Ah te voilà ! Apparemment, tu as réussi à libérer du monde aussi. Les récifs sont détruits, on peut y aller, où est la petite ?


Bien évidemment, il parlait de Kanäe, et Pita le comprit. S’il était intrigué par la pose de Blue et la blessure évidente de son bras et les éraflures de ses côtés, il ne put en faire état, trop occupé par la phase de fuite qui s’annonçait. Pourtant, il y avait évidemment un problème qui fut exposé assez finalement.

A ton avis : elle se bat. Et vu le bruit des coups que j’ai pu entendre, c’est quelqu’un de puissant, au moins aussi fort qu’elle. On a croisé Sorilon à la surface, Aurore s’en occupe. T’as compris, elle retient Ezra.


Blue grimaça : la majorité des révolutionnaires avaient été libérés, il en restait peut-être quelques-uns et l’un des commandants récemment libéré aurait peut-être parlé de la commandante encore captive. Il fallait donc préparer le départ en attendant l’arrivée de Kanäe et des derniers révolutionnaires. Les deux commandants firent donc avancer leur navire de guerre jusqu’au tunnel et le tinrent prêt à appareiller dès l’arrivée de la Toupex.

Pourtant, au milieu de ces opérations, haki de l’observation toujours actif, Pita perdu le son de la voix de Norok alors qu’il l’entendait constamment jusqu’alors. La fin de cette écoute avait été brutale, soudaine. Et cela ne pouvait pas signifier autre chose que l’extinction définitive : la mort. Il s’approcherait alors de Blue pour lui glisser cette simple information. Les deux hommes seraient alors peinés mais surtout très embêtés, Kanäe ne devait rien savoir avant d’avoir quitté l’île.

Blue, je crois que Norok a été tué.


***


Celle-ci qui justement commençait à se rendre compte de l’état de l’environnement qui était le sien et elle ne put que s’en contenter. La majorité des cellules avaient été ouvertes par les soins de ce maudit des clefs et c’était pour le meilleur car maintenant il fallait penser au repli. Pendant longtemps, la verte avait prévu de combattre la hyène jusqu’à la fin, jusqu’au moment où l’un ou l’autre finirait au sol et hors d’état. Pourtant, depuis les deux derniers assauts, Kanäe avait envisagé une nouvelle fin à ce combat, le choix de la raison : la fuite. Cette hargne du combat n’avait pas occulté son réel objectif qu’était la libération des forces révolutionnaires et l’amélioration de la condition du mouvement dirigé par Eken Sor.

De plus, la danse mortelle à laquelle se livraient les deux zoans évoluait vers plus de violence et d’agressivité, vers la décision de cet affrontement. Les deux derniers assauts justement, ces deux dernières attaques frontales d’Ezra montraient maintenant une certaine volonté d’en finir. Il n’attaquait plus pour blesser ou handicaper mais bien pour détruire le corps de l’adversaire, pour l’empêcher de faire quoique ce soit et l’empêcher d’être un danger par la suite. Pourtant, corrélativement aux risques qu’ils faisaient courir à l’ennemi et à la dangerosité de ses coups, il se mettait aussi en danger et ouvrait de plus en plus de brèche. Enfin, selon la maudite à carapace.

En effet, la dernière attaque était plus que dangereuse et se devait d’être esquivée, comme finalement toutes les précédentes mais avec la spécificité qu’il fallait maintenant préparer la suite, préparer la course vers le navire et donc, handicaper la motricité de Ronald. Aussi, Kanäe joua le bluff. Elle savait que le haki de l’observation, si l’autre le maitrisait, lui permettrait de lire ses mouvements mais cela n’influait en rien sur ses capacités physiques ou sur sa propension à toucher. Non, il s’agissait là d’une aide non-négligeable qui lui porterait main forte s’il était en capacité d’esquiver ou de ses prémunir de nouveaux coups mais là il s’agissait de la réaction de l’ennemi.

Dans un premier temps donc, la verte lança sa pince gauche vers la hyène, pince qui se fit écarter par le premier pied du blond, comme celui-ci l’avait prévu. Le second coup, réel intention première, partit donc en direction de la joue de l’ex-mouette et menaçait de venir lui décrocher la mâchoire. Kanäe poussa le vice à recouvrir la zone visée d’une petite plaque de haki pour conforter le Vice-Amiral dans la réussite de son coup. Mais au dernier moment, au moment où le pied devait entrer en contact avec le haki de l’ex-colonelle, le membre Zoan ne rencontra que de l’air, comme si la belle avait tout simplement disparu. La seconde d’après, elle avait réapparu et commençait déjà à s’élancer vers l’arrière du corps d’Ezra pour porter son coup.

Il y avait fort à parier le gradé ne s’attende pas à ce genre d’esquive, elle ne l’avait pas utilisé et avait gardé cette cartouche intacte pour le moment où celle-ci pouvait se montrer décisive : c’était maintenant le cas. Pour esquiver donc, la Zoan avait eu recours à un procédé plus que simple mais diablement efficace : elle avait adopté sa forme totale et avait donc bénéficié de la petitesse d’un scorpion l’espace d’un extrêmement court instant. Une seconde plus tard, pour éviter de prendre un coup sous cette forme faible, la belle avait repris sa forme hybride et avait rapidement agit en se glissant sans attendre dans le dos d’un gouvernemental en l’air.

En effet, si les assauts aériens avaient le bénéfice de donner une très forte puissance aux attaques, elles contenaient aussi un aspect de latence due à l’inertie aérienne mais aussi, un manque d’appui qui amenuisait largement les possibilités d’esquive. Profitant donc de la latence et de l’absence d’appui, la maudite abandonna ses pinces et toute chose qui pouvait la ralentir pour envoyer un coup de dard d’une rare vivacité à son ennemi. Le dard, pointu à souhait, était recouvert d’une belle plaque noire de haki et visait le bas de dos de l’ennemi. Elle visait cette zone là tout simplement pour éviter un mouvement de balancement des épaules qui permettrait à Ezra de ne pas être touché. Le bassin, en particulier en l’air en plein mouvement offensif, restait souvent très statique et prendrait plus facilement le coup.

A cet endroit, sauf si le dard pénétrait largement et détruisait la colonne vertébrale, le coup ne pourrait pas tuer mais l’injection de poison allait le ralentir à l’avenir et ne lui permettrait pas de gérer une poursuite.

Enfin, et pour assurer l’empoisonnement si Ezra se protégeait suffisamment, la verte s’éloignerait ensuite en lançant au sol, dans les pieds du blond, une petite capsule verte qui éclaterait et libérerait un gaz empoisonné. Moins efficace qu’une injection directe, le gaz avait aussi le don de ralentir les réflexes de l’organisme.

Il ne restait plus qu’à espérer que le gradé allait se faire avoir par l’une ou l’autre des techniques et que le fidèle maudit des clefs avait libéré la commandante encore captive.

©️ Codé par Kari Crown

Résumé:
 

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Mar 23 Jan - 22:34



Contre-Amiral Sorilon, Aurore Pandore


Ils étaient tous deux épuisés. À bout de souffle. Le combat touchait à sa fin, et ils le savaient : la victoire de l'un entrainerait le chute de l'autre. À présent, tout ce que pouvait faire Aurore, c'était gagner du temps en attendant des renforts de la part des révolutionnaires, s'ils avaient survécu, ou la mort. Sorilon était confiant de son côté. Il n'envisageait pas que ses camarades aient perdu au compte-goutte, il envisageait une victoire flamboyante... Cependant, le navire au loin avait été attaqué, vu la fumée qui s'en était dégagé pendant sa propre bataille. Il devait continuer à détruire son adversaire au plus vite. Encore quelques coups, et elle tomberait. Aurore Pandore avait été une redoutable adversaire. Si elle n'exerçait plus dans les rangs de la Révolution depuis quelques temps déjà, ayant pris sa retraite, elle se montrait à peine moins puissante qu'à l'époque où elle avait tenu tête à de nombreux Vices-Amiraux. Lorsqu'elle asséna un nouveau coup de lance, chargé d'une électricité plus légère, il la dévia sans faire attention aux brûlures qu'il gagna sur la main avant de lancer un coup de pied dans le flanc à la vieille.

Elle valsa plus loin. Il avait fait attention à ne pas la positionner près de la falaise. Un sourire carnassier, il s'avança vers sa proie qui avait lâché sa lance. Elle tenta de se relever, s'appuyant sur ses bras plus faibles que jamais, avant que son dos ne se fasse écraser par le pied du Contre-Amiral.

Il était moins sanguinaire que son capitaine, et aurait pu laisser la pauvre vieille femme en vie. Elle lui avait donné du fil à retordre, et il aimait les adversaires plein de vigueur. Fatigué, mais pas stupide, il savait qu'elle serait libérée s'il ne faisait rien.

Il prit sa lance un peu plus loin, et s'approcha de la retraité.

    - Un dernier mot ?
    - Raijin*.

Alors qu'elle disait cela, un sourire parcourut ses lèvres. Un tonnerre gronda dans le ciel et vint s'abattre avec une puissance phénoménale sur le sol. Elle avait prévu ce coup des minutes auparavant, chargeant de chacune de ses attaques l'atmosphère en électricité pour qu'il vienne charger sa lance. Sorilon sentit les éclairs dans l'air le parcourir, lui arrachant un savant hurlement de douleur.

Il tomba au sol.

Elle sourit.

Elle mourut.


Vice-Amiral Ezra

Tous les révolutionnaires de la prison étaient à présent libérés. Loris regardait son travail avec satisfaction tandis que la Commandante quittait la prison, portée habilement par le dernier capitaine de division en lise. Il avait conservé ses forces jusqu'au moment où on le libérerait, et il n'y avait aucun doute que cela portait ses fruits. Personne ne faisait plus attention à l'homme entré en méditation, qui ne semblait pas vouloir bouger de là où il se trouvait. Quand enfin tout le monde fut parti, il lâcha un « Tsss » qui sembla énervé Ezra un court instant. Ce ne fut pas suffisant pour qu'il perde le contrôle de son Haki de l'Observation : il lui permit de prédire la trajectoire de la queue de la verte et de placer une plaque d'Armement à cet endroit pour se protéger.

Se réceptionnant sur le sol, il inhala le gaz empoisonné au sol. Si son corps de Zoan était plus résistant, il sentit un instant de latence tandis que le maudit des clefs quittait la salle. Il pesta à l'adresse de la demoiselle. Ses formes n'étaient pas illimitées, cependant il pouvait encore utiliser sa forme préférée : la forme « poursuite ». Cet homme était un traqueur sanguinaire, à quoi bon user d'un fruit du démon de ce type si ce n'était pas pour posséder une telle capacité.

Sa forme de hyène parut soudain plus animale que précédemment. Il s'élança vers la demoiselle en ayant des pattes plus allongés, sous la forme d'un quadrupède. Son mouvement sembla si vif et élégant qu'on pouvait en oublier le prédateur qu'il était. Il mordrait la cuisse de son ennemie pour l'empêcher de s'enfuir, même si le poison diminuait progressivement l'effet de sa mâchoire. Autant en profiter maintenant....

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Aurore Pandore
Commandate Molly Orlos (Niveau ??) - Prime : 330.000.000 B.
Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Commandant Tat Winn (Niveau ??) - Prime : 174.000.000 B.
Capitaine de Division Cristale (Niveau ??) - Prime : 102.000.000 B.
Capitaine de Division Haroun (Niveau 30) - Prime : 89.400.000 B.
Capitaine de Division Chippen Dales (Niveau ??) - Prime : 55.000.000 B.
Capitaine de Division Darween (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Kylian (Niveau ??) - Prime : 30.000.000 B.
Capitaine de Division Lorelaï (Niveau ??) - Prime : 28.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Capitaine de Division Axio (Niveau ??) - Prime : 2.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.

*Raijin : Dieu du tonnerre
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Mar 23 Jan - 23:48

La fuite

Le groupe du tunnel était prêt, le navire était prêt à partir aux premiers signes de l’arrivée de la dernière commandante et de celle qui livrait bataille pour leur survie. Au sein de troupes révolutionnaires, il y avait probablement une certaine appréhension de voir débarquer le blond à tout moment, mais pourtant personne ne semblait vouloir appareiller dès maintenant. Beaucoup devaient attendre le retour de leur commandante mais aussi de cette inquisitrice qui avait permis les libérations : ou peut-être pas d’ailleurs.

Quoiqu’il en soit, si le doute persistait, les cœurs de Pita et Blue étaient plus que bourrés d’espoir. Ils n’attendaient plus que de voir une tignasse verte arriver au loin, dans l’ombre du tunnel. Toutefois, si elle tardait trop ou si une tignasse blonde se présentait au loin, à portée de voix du Haki de Pita, alors tous se mettraient en branle pour dégager dans les plus brefs délais.

***

Kanäe l’avait vu, enfin, Loris venait d’ouvrir les dernières cages et la salle ne contenait maintenant plus que deux âmes, deux âmes guerrières et combattantes qui souhaitaient très probablement s’entredéchirer jusqu’à ce que l’une d’entre elles se taise à tout jamais. Malheureusement, car il fallait parler de malheur ici, l’ex-mouette savait qu’une telle possibilité ne lui était pas ouverte. Quel dommage… elle l’avait vu inhaler le poison, il était blessé et venait encore de recevoir un coup, même s’il avait pu se prémunir de la piqure grâce à son haki. Les effets du poison allaient diminuer son efficacité avec le temps, et sur la longueur, Kanäe entrevoyait clairement une chance de victoire. Devait-elle rester et donner l’ordre à ses troupes de fuir pour sauver tout le monde ?

Non, sa disparition représenterait une triste nouvelle pour le Dog et cela serait le meilleur moyen de bafouer ses propres idéaux. Elle souhaitait devenir le moyen de repousser les agresseurs et certainement pas une machine de mise à mort. Sa décision était donc prise, il était temps de tirer sa révérence et de fausser compagnie à cette tête brulée d’Ezra. Un jour peut-être, leurs routes se recroiseraient, et alors un combat à mort pourrait s’engager entre le Vice-Amiral et la Toupex.

Le voyant prendre une forme quadrupède et donc probablement basée sur la vitesse pure, Kanäe ne perdit pas une seconde et envoya une lame d’air de grande envergure dans le plafond de la salle pour effondrer le toit naturel et ainsi bloquer le chemin de Ronald. Sans demander son reste, la maudite planta immédiatement sa queue dans le sol et se projeta en direction du tunnel de sortie de la salle, voyant alors que son entreprise avait été couronnée de succès : le chemin était barré et le Zoan allait perdre des instants précieux. Alors, sans attendre, elle se relèverait et partirait jusqu’à arriver au croisement qu’elle avait emprunté avant. Elle venait de la gauche donc le fond de la grotte de trouvait vers la droite. Cependant, avant même de continuer sa route et d’ainsi suivre la commandante et Loris à peine plus loin devant elle, Kanäe lança une seconde lame d’air dans le plafond du couloir, un peu avant l’embranchement : elle cherchait là à créer un deuxième obstacle pour son ennemi.

La zone était bien moins large que la salle qui avait accueilli son combat contre la hyène, la verte usa cette fois d’une lame plus traditionnelle, moins puissante mais suffisamment pour remplir le passage de gravas. Par la suite, elle prendrait donc le chemin du tunnel marin.

Au fond d’elle, si elle portait le même espoir qu’au moment où elle avait posé le pied sur l’île, la verte entretenait un certain stress : ses alliés et elle y arriveraient-ils ? Pourtant, plus étonnamment encore, ce stress ne l’effrayait pas, il la galvanisait, donnant à sa course un rythme plus grand, une puissance de poussée plus intense. Elle avait fui, mais parfois, pour préserver une plus grande cause, le chasseur devait fuir devant sa proie vivante.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1415

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Jeu 25 Jan - 21:40



Vice-Amiral Ezra

Les pas des marines commencèrent à fouler l'île, avec à leur tête la Contre-Amirale Edda. Elle put apercevoir Sorilon qui revenait en marchant, le regard un peu pensif et une partie du corps légèrement brûlée. Il avait survécu grâce à son étonnante résistance à l'attaque de son ennemie... Et il se souviendrait longtemps de cette victoire durement arrachée, d'autant plus plaisante qu'elle lui permettait à nouveau d'asseoir sa suprématie sur les révolutionnaires. Pas un seul homme de cette mer ne pouvait l'inquiéter, il en était certain. Pas un seul ennemi. S'il ne pêchait pas par orgueil, il péchait par un trop grand pragmatisme, loin devant celui du Vice-Amiral qu'il servait. Ses émotions, ses pulsions, si elles étaient présentes, ne prenaient pas le dessus quand il était en danger.

Alors que plus bas, la Toupex réussissait à s'échapper, ses attaques ne vinrent pas faire s'écrouler la salle. Seul le toit s'écroula, et tandis qu'il jetait un regard à la personne en tailleur au milieu du vaste espace de réunion, Ezra se décida à prendre les devants pour s'élancer sur le côté.

Sous sa forme poursuite, plus vif, il n'eut aucun mal à esquiver les successifs écroulements. Il changea de forme vivement : la première fois pour détruire l'éboulement et le passer, la seconde fois pour esquiver les gravats sur son chemin. Sa maîtrise de son Zoan était impressionnante, bien qu'encore incomplète. Il était intuitif, sanguin, impulsif mais diablement efficace dans son jugement, pertinent et impitoyable.

    - Tu ne t'échapperas p...

Un tremblement de terre. Non, la structure avait été affaiblie. Reculant brusquement, le Vice-Amiral regarda à sa droite puis à sa gauche. Il sentit les vibrations dans l'air... Puis comprit. « Saleté » se dit-il. Alors que la Toupex s'avançait vers l'endroit où elle devait évacuer, la Commandante, debout, avait mis sa main devant elle. C'était une femme remarquable, qui possédait un grand nombre de capacités : principalement un fruit du démon qui lui avait valu une prime relativement élevée en peu de temps dans la Révolution.

Le fruit des vibrations lui permettait des merveilles. Grâce à une diffusion large, il lui permettait majoritairement d'intercepter les vibrations et de les comprendre, et ainsi d'anticiper les mouvements, ou de comprendre des messages dans l'air. Cependant, le côté interaction avec les vibrations était bien plus intéressant, bien que bridé : la Commandante était capable de créer des vibrations dans l'air, ce qui agitait celui-ci pour provoquer de puissantes attaques. Celle qu'elle venait de faire avait totalement bouleverser l'équilibre des personnes présentes dans la prison... Y compris celui de Kanaë.

Elle s'était cependant assez rapproché et une personne vint la chercher, non comprise dans le champ de l'attaque, pour l'évacuer. Si elle était restée auprès d'Ezra, elle aurait pu bénéficier d'un instant de faiblesse de son adversaire... Ce n'était cependant pas le cas. À présent, il valait mieux qu'elle s'enfuit. La prenant avec elle, l'homme se dirigea vers Bulle sur qui tous avaient embarqués.

Tandis qu'Ezra fulminait, il reprit sa course.

Les PNJisations du post précédent ont été vues entre Kanaë et le MJ.
Tu peux conclure !

Pour l'instant les forces en présence sur l'île que tu connais sont :

Vice-Amiral Ezra Ronald (Niveau 42) - Fruit de la Hyène - Renommée : 400.000.000 B.
Contre-Amiral Sorilon (Niveau ??)
Contre-Amiral Alyxander (Niveau 33) - Renommée : 89.000.000 B.
Colonelle Alinda Cormwell (Niveau 36) - Renommée : 122.000.000 B.
Colonelle Oxire (Niveau 35) - Renommée : 72.000.000 B.
Commandant Brandy (Niveau 30) - Renommée : 128.000.000 B.
Colonel Brynjol (Niveau 30) - Fruit de l'Araignée Scytodes Thoracica (Assommé) - Renommée - 41.000.000 B.
Lieutenant Souffleur (Niveau 29) - Renommée : 0 B.
Lieutenant Last (Niveau 27) - Renommée : 0 B.

Aurore Pandore
Commandate Molly Orlos (Niveau ??) - Fruit des Vibrations - Prime : 330.000.000 B.
Commandant Locky Lock (Niveau ??) - Prime : 239.000.000 B.
Commandant Tat Winn (Niveau ??) - Prime : 174.000.000 B.
Capitaine de Division Cristale (Niveau ??) - Prime : 102.000.000 B.
Capitaine de Division Haroun (Niveau 30) - Prime : 89.400.000 B.
Capitaine de Division Chippen Dales (Niveau ??) - Prime : 55.000.000 B.
Capitaine de Division Darween (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Capitaine de Division Palp Tatin (Niveau ??) - Prime : 33.000.000 B.
Capitaine de Division Kylian (Niveau ??) - Prime : 30.000.000 B.
Capitaine de Division Lorelaï (Niveau ??) - Prime : 28.000.000 B.
Capitaine de Division Vlad (Niveau ??) - Prime : 12.000.000 B.
Capitaine de Division Axio (Niveau ??) - Prime : 2.000.000 B.
Loris (Niveau 21) - Fruit des clefs - Prime : 0 B.

Eddison (Niveau ??) - Prime : 45.000.000 B.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
60/500  (60/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   Jeu 25 Jan - 23:31

Adieu

Kanäe avait cru faire la différence, pouvoir gagner quelques minutes mais en fait, elle n’avait gagné que quelques secondes et le combat allait très probablement reprendre encore une fois. La verte profiterait le plus possible de son avance pour gagner du terrain jusqu’au navire mais si elle devait s’ériger en bouclier pour bloquer Ezra et sauver ses alliés, elle le ferait.

Pourtant, alors que l’issue semblait déjà donnée, la commandante inconnue fit quelque chose en tendant sa main, l’instant d’après la maudite perdait l’équilibre et aurait perdu tout son élan et la force de sa course si un intervenant externe, un révolutionnaire libéré, n’était pas intervenu. Reprenant donc sa course avec une vélocité immense et en compagnie des derniers prisonniers, la mouette parvint rapidement au tunnel d’accès arrière. En chemin, elle avait croisé le cadavre plus ou moins explosé d’un homme qu’elle ne connaissait ni d’Êve, ni d’Adam ; elle espérait qu’il s’agissait là d’un gouvernemental et que ce n’était pas l’œuvre kamikaze de sa chère Sayara. Bien évidemment, elle avait raison, malheureusement. A contrario, la bonne fortune avait fait en sorte qu’elle se trouvait en compagnie de ces révolutionnaires qui connaissaient l’endroit, l’accès étant assez discret dans la paroi. Le groupe emprunta le couloir jusqu’à ce qu’enfin, la lumière du jour fut visible au fond du boyau rocheux.

L’esprit de Kanäe était à bout, elle n’en revenait tout simplement pas : ils allaient y arriver, ils allaient sortir. Ezra avait été distancé grâce au pouvoir étrange de cette commandante inconnue et n’était même plus en vue. Pourtant, la maudite décida de conclure et d’empêcher toute arrivée inopportune par le tunnel. Elle porta la main à sa ceinture et la referma sur un petit boitier que Sayara lui avait confié avant toute cette expédition, elle attendait maintenant le bon moment.

Un peu plus loin, la voix de Pita raisonna :

Levez les amarres, bougez-vous !


***


Sur le navire, les choses s’accéléraient, le haki de l’observation de l’Okama avait permis à ce dernier de sonner le signal d’alerte : les derniers prisonniers arrivaient enfin et une voix était particulièrement reconnaissable : la Toupex. Un coup d’œil à Blue fit sourire l’homme-poisson, apparemment les choses finissaient plutôt bien, il n’y avait aucune perte dans les rangs révolutionnaires, enfin, une était encore manquante. Aurore Pandore, personne n’y pensa sauf le jeune homme efféminé qui eut un éclair.

Merde, où est Aurore ?


Il fut alors coupé par le saut magistral de la chargée de mission, la traitresse, qui venait de poser pied sur le pont.

Tout le monde est là ? On peut y aller ?


Pita informa alors la verte de l’absence d’Aurore. L’un comme l’autre savait qu’elle avait été abandonnée face à Sorilon et le pire vint en tête de chacun des alliés du Sor : pourtant ils ne pouvaient pas la laisser ici. La Zoan se tourna vers ses camarades de l’inquisition, la rage aux yeux.

Je vais la chercher, barrez-vous. On volera un navire.


Pita la retint par le bras en faisant un signe de négation de la tête. L’inquisition, la révolution et surtout ce groupe, ne pouvait se permettre de perdre Kanäe en plus d’Aurore. Aussi, l’ex-mouette abandonna l’idée à contrecœur, ne sachant pas que la pauvre retraitée avait déjà connu un triste sort. Elle se retourna vers le tunnel et activa le dispositif confié par l’artificière, une explosion retentit et le tunnel s’effondra, aucune chance pour les poursuivants de les suivre maintenant. Pourtant, en activant le dit détonateur, le verte eut un pincement au cœur : elle laissait Aurore derrière elle. Aussi, en sentant le navire bougé, elle eut une ultime pensée pour la vieille révolutionnaire.

« Merci. Merci pour tout Aurore. »

Le navire se mit en route, et une fois les premiers fonds marins atteint, l’épais navire de guerre disparu, happé par une baleine-île qui l’emmena avec ses passagers dans les épais fonds marins et hors de portée de toute poursuite navale.

***

Traversant la gorge de Bulle, la propriétaire de l’animal sentit une grande bouffée de chaleur prendre possession de son corps, elle en avait réchappé et avait réussi à libérer l’intégralité des captifs. Elle se présenta donc devant tous ces hommes et femmes, des fidèles combattants de la liberté et leur promis de rapidement les ramener à leur chef, le preux chevalier. Elle promit également au pirate blond de le déposer sur la première île non-gouvernementale pour que lui et son équipage puissent reprendre leur route, s’il le souhaitait du moins. Mais en détaillant les troupes, la verte nota plusieurs absent, pourtant, Pita semblait avoir sous-entendu que tout le monde était présent. Kanäe s’enquit donc de l’état de ses divers collaborateurs.

Où sont Sayara et Lily ? Et Norok ?


Alors, la gorge de l’Okama se serra d’un coup. Les états des deux jeunes femmes étaient stables mais elles avaient subi des blessures quasi-insoignables ; ou en tout cas sans l’apport de système robotique. Il en tint donc informé leur supérieure directe.

Heu, justement Kanäe. Sayara et Lily ont été blessées assez gravement. Lily a une épaule totalement hors d’état, la tienne est un exemple de perfection par rapport à la sienne. Quant à Sayara, elle a combattu en personne apparemment. Elle a gagné mais elle est assez amochée. Elles sont stables toutes les deux.


En entendant cela, le sourire de joie et de contentement de la maudite disparut derrière l’inquiétude et la culpabilité. C’était elle qui avait emmené ses jeunes femmes sur cette île carcérale et maintenant elle devait en subir les conséquences pour le restant de leurs vies. Pire encore, Kanäe commença à sentir une douleur vive prendre possession de son corps dans sa quasi intégralité, la pilule commençait à perdre ses effets et elle devrait bientôt aller s’allonger pour supporter le contrecoup. Pourtant, avant toute chose, elle s’enquit de l’état de son protecteur : le chasseur nocturne. Devant cette question réitérée, l’Okama afficha une mine déconfite et détourna les yeux pour les fixer au sol. Ce fut alors Blue qui intervint en prenant son courage à deux mains.

Kanäe, je suis désolé. Norok est porté disparu, personne ne l’a vu et il n’a pas donné signe de vie depuis son envol. Compte tenu du contexte, il est probable qu’il soit…


Il ne put terminer sa phrase, il ne pouvait prononcer ce mot. Mais contre toute attente, devant lui, la voix de Kanäe vint briser le silence. Sa voix était étouffée mais aucune larme ne coulait, aucun sanglot, pas le moindre sentiment n’était lisible sur son visage.

Dis-le.


Blue vit alors les mains de la Toupex. Ses poings étaient serrés à l’extrême, les jointures de ses doigts étaient tendues à tel point que cela blanchissait les jointures de ses membres, sa mâchoire était crispée et elle semblait retenir une douleur monstrueuse sans rien dire. Par amitié, par devoir ou par simple devoir de mémoire, l’amphibien prononça le mot qu’il n’avait pu sortir auparavant.

Mort…


De l’extérieur, les deux inquisiteurs ne virent qu’une chose, une Kanäe partir et descendre dans les entrailles du navire où elle rejoindrait l’infirmerie, là où se trouvaient ses deux amies. Elle s’installerait sur une chaise entre les deux couchettes en prenant les mains de chacune des filles. Mais cela n’était qu’un point de vue extérieur.

***

Lorsque l’homme-poisson était intervenu pour la première fois, au ton qu’il avait employé et au choix de ses mots, son interlocutrice avait compris mais elle ne pouvait se contenter d’une telle réponse. L’intégralité de son corps la faisait souffrir mais la douleur passa au second plan l’espace d’un instant. Sa pilule si pratique avait totalement cessé de faire effet et son être entier avait envie de la faire hurler. Pourtant, elle ne pouvait pas, son intérêt était fixé ailleurs, sur le sort de l’être qui la suivait partout, l’un des êtres pour qui elle aurait donné sa vie. Elle avait besoin de l’entendre, elle avait besoin de s’en persuader. Puis, la sentence tomba, un simple mot au milieu d’un brouhaha de libérés heureux d’enfin sortir des geôles d’un tortionnaire sadique. Chacun d’entre eux souffrait des instants de captivité et des séquelles de ces derniers, et pourtant, celle qui devait souffrir le plus physiquement n’avait plus de sensations.

La pilule antifatigue de Kanäe avait totalement cessé de faire effet, ses muscles lui rappelaient alors qu’ils n’étaient pas fait pour supporter une telle intensité mais, contre toute attente, elle n’entendait pas cet avertissement. La douleur corporelle n’avait plus d’importance, elle avait été surplombée coup sur coup par deux douleurs beaucoup plus intenses.

Tout d’abord, en entendant le glas fatidique, une douleur du cœur. La traitresse avait senti son cœur se déchirer et avait revu une dernière fois l’image de son fidèle compagnon, le moment où il avait quitté le groupe pour retrouver Aurore… Quoi de plus normal finalement et le doute était-il permis ? Les deux membres du groupe de Kanäe avaient disparu et avaient été ensemble dans la bataille, ils étaient morts, tous les deux. En sentant cette douleur cardiaque plus sentimentale que physique, elle s’était rappelé la peine de perdre ses parents, son clan. Et pourtant, en ce jour, elle comprit qu’elle souffrait encore plus que devant les corps sans vie de ceux qui l’avaient élevé. Norok avait été un protecteur, un confident, un ami, un frère et, finalement, l’être vivant qui la connaissait le mieux. Maintenant, il n’était plus et il laissait un vide dans le cœur et dans l’existence d’une ancienne colonelle abattue. A l’instant où elle avait ressenti cette douleur de cœur, elle avait senti les larmes monter, elle avait ouvert la bouche pour hurler de chagrin ; mais en l’espace d’un instant elle avait disparu : la douleur s’était évaporée au profit de quelque chose d’autre, quelque chose de tonitruant qui enleva tout autre sensation physique à l’endeuillée.

Son crane avait littéralement implosé sous l’effet d’une pression impérieuse, inconnue et redoutable. Elle n’était plus que l’épicentre d’un circuit désordonné d’impression et de ressenti qu’elle ne pouvait et ne voulait pas capter. Devant une telle douleur, un tel acharnement interne de violence, la maudite ne put rien faire d’autre que de fermer la bouche et de sentir ses larmes redescendre en elle. Elle n’avait plus rien en elle et tellement de chose à la fois : elle s’ouvrait à quelque chose de nouveau mais se fermait au monde qui venait de lui arracher son veilleur nocturne. Inconsciemment, et peut-être parce qu’elle avait prévu de le faire avant de tomber dans cet état, elle prit le chemin des entrailles du navire. La douleur était immense mais elle avait un certain aspect salvateur, elle lui permettait de ne pas ressentir sa peine, mais ça elle n’en avait pas conscience.

Presque KO debout, elle avançait plus par instinct que par volonté jusqu’à ce qu’enfin elle se laisse tomber sur cette chaise, au milieu des corps endormis de ses deux fidèles amies. Inconsciemment, et toujours en proie à ce déferlement de douleur incompréhensible, elle saisit les mains de Sayara et Lily et regarda devant elle, le regard vide et inexpressif. Ce qui se jouait en elle-même était au-delà de sa compréhension alors comment pouvait-elle savoir qu’elle venait de s’ouvrir au haki de l’observation. A milles lieux de là, Kanäe Toupex n’était maintenant qu’une enveloppe de chair déchiré par la peine, la souffrance et un flot incompréhensible s’abattant sur son cerveau.

Elle était là, assise au milieu de deux amis, le regard totalement vide de toute vie et le corps meurtri ; pourtant, elle était vivante et victorieuse. Mais était-ce réellement une victoire ?

Enfin, une larme, unique et solitaire, coula de son œil gauche pour perler sur sa joue. Au milieu de tous le chaos qu’était son esprit, une idée fixe s’était plantée, un simple mot, aussi tranchant que celui que Blue avait prononcé :

« Adieu »

©️ Codé par Kari Crown


Résumé:
 

Bon et bien voilà ma conclusion. Un très très grand merci à Wiwin pour cette anim assez longue, j'ai adoré. Et à de suite pour la suivante finalement XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La liberté a un prix [Pv : Kanaë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La liberté a un prix [Pv : Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La liberté a un prix [pv Felix & Killian Jones]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Remise des Prix à la VBM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-