Le Deal du moment : -50%
Nouvel Echo Dot (4e génération), ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 

 [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMer 6 Déc - 17:30

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Ils avaient quitté Graou Island dès les premières lueurs du soleil à l'horizon. Le blondinet était davantage motivé par son ambition de se changer les idées plutôt que par la perspective d'être enfermé dans la dimension de Mewi Tagle, à la vérité : la douleur naissante de sa rupture avec Holly s'était faite vive et tenace, et il avait passé la nuit la plus désastreuse depuis longtemps, un exploit si l'on considérait pourtant le peu de sommeil qu'il s'accordait en temps normal. Si, avec ce très bref recul, il comprenait aisément les motivations de la Rose, Nakata ne pouvait qu'en souffrir davantage encore. Ce n'était assurément pas la première fois qu'on lui retirait quelque chose ou quelqu'un qui lui semblait capital pour assurer son bien-être à cause de ses velléités grandioses et louables. Il avait choisi de sacrifier son bonheur personnel depuis bien longtemps, mais y renoncer à intervalles réguliers ne cessait de le tourmenter et de raviver en lui des agonies qu'il aurait préféré laisser dormir. Ce n'était évidemment pas la première fois qu'il rompait, ayant toujours eu la fâcheuse habitude de courir les dames, mais il avait cru que la relation qu'il entretenait avec la botaniste était plus saine, plus profonde et plus palpitante que toutes les autres réunies. Un sentiment renforcé par le regret exprimé à demi-mot par la Wate, à la faveur de leur dernière entrevue nocturne... Tout s'était effondré lors même qu'il n'envisageait pas cela comme étant une possibilité. C'était la toute première fois qu'il entendait parler d'une personne qui, sans mourir, perdait l'usage de sa malédiction. Un véritable désastre, tant pour l'homme que pour le capitaine, au passage : il perdait un soutien indéfectible et de taille, à l'influence a minima similaire à celle de Damon, et qui comptait parmi les membres originaux de Tengoku no Seigi. L'équipage tout entier perdait avec elle un pan de son histoire, pan qui entraînait avec lui les résidus demeurant de la présence d'Hato et de Méliandre, qui avaient déjà, à leurs manières, fait leurs adieux à l'ancien Schichibukai. Le Fenice se voyait donc contraint à souffrir en silence, le couteau ne cessant de se remuer dans la plaie. Graou Island, qui avait été le lieu de leur dernière rencontre, tous ensemble, lui semblait dorénavant clairement moins hospitalière et bien moins propice à l'épanouissement personnel. Chaque mur, chaque maison, chaque bosquet lui remémorait les souvenirs qu'ils avaient tous en commun. Il se surprenait parfois à croire puissamment que l'un de ses anciens compagnons d'infortune finirait par surgir de derrière un arbre ou d'un roc, lui lançant l'une des piques vantardes dont ils avaient le secret. Mais rien de tout cela n'arrivait... A demi brisé, le Phoenix devait donc faire face à une blessure contre laquelle il ne pouvait pas se prémunir, envers et contre sa malédiction légendaire. Palpable ironie, si l'on considérait que même un bras arraché ne lui faisait pas peur...

Mais il était un artiste, un acteur, tant dans ses habitudes les plus tenaces que dans le plus profond de sa fibre. Il avait pour habitude de déformer ses véritables sentiments, de gommer son mal être fréquent pour le muer en une joie de vivre certes fausse, mais respirant néanmoins l'authenticité trompeuse. Comme à l'accoutumée, il savait sa peine de cœur passagère, temporaire. Le philosophe qui l'habitait choisissait donc humblement de la cantonner à son être plutôt que de la partager à ceux qui l'entouraient, quitte à leur causer une détresse empathique regrettable. Nakata savait pertinemment que tout ce dont il souffrait aujourd'hui finirait progressivement par s'estomper, s'évanouissant dans les nimbes brumeuses des aventures qui éclaireraient son lendemain. Il devait tout simplement se jeter corps et âme dans les jours qui s'offraient bien volontiers à lui, s'élancer en direction du Nouveau Monde afin de tromper la douleur, le temps qu'elle accepte de lui fausser compagnie, naturellement et doucement. C'était un chemin de croix pénible et long, mais qu'il avait arpenté plus d'une fois. C'était son calvaire, ce à quoi il s'était destiné depuis qu'il avait fait à la communauté humaine le don le plus absolu : le don de soi. Il ne pouvait plus s'abaisser à sa simple humanité, à son individualité crasse, à sa petite personne, dans son égoïsme et son égocentrisme. Il était bien plus que cela, et représentait, symbolisait, cristallisait et incarnait tant et tant d'espoirs et de chimères utopiques qu'il ne pouvait s'autoriser à baisser les bras pour une peine qui ne le concernait que lui. Le Fenice voyait, sentait bien que tout ce qui l'entourait le dépassait, de ses actes passés à sa réputation à venir. Tout ce qu'il avait construit, ce petit empire au sommet duquel il toisait les rêves désormais si proches et autrefois si inaccessibles, tout cela lui intimait de se concentrer sur la seule drogue qui l'avait jamais séduit : les autres. Il se devait de continuer à lutter, de continuer à se battre, ne fut-ce que dans l'objectif de rendre à Holly le monde qu'elle méritait : un univers stable, bienveillant, chaleureux, où chaque humain aurait une place suffisante pour s'épanouir et se transformer en la plus belle des roses.

Ses ailes battirent la voûte céleste avec d'autant plus d'ardeur tandis que la silhouette de l'Aldébaran se détachait enfin, au loin, de Time End. Habitude crasse : Damon avait levé l'ancre au moment même où la lumière crépusculaire se teintait de noir, lors même que Méliandre n'occupait plus le gouvernail. La vampire avait forcé les pirates à se teinter d'habitudes paradoxales qui, désormais, avaient imprégné leurs automatismes... Un sourire embué d'amertume aurait eu tôt fait d'engloutir le visage du mythique si ce dernier n'avait pas à cet instant précis revêtit son apparence aviaire, l'empêchant de pêcher d'émotions. Il se cantonna donc à une simple prise de parole, destinée à son second qui l'accompagnait depuis leur départ :

-Juste là. Tu peux les rejoindre, j'arrive.

L'Aldébaran, qui se détachait de l'hivernale Time End, offrit à Damon l'opportunité délectable d'écarter Natalia du gouvernail, ce qu'il fit sans l'ombre d'une hésitation. Il s'y plaça alors, laissant à Alidia le luxe de s'affairer aux cordages, ce qu'elle fit sans piper mot. Le brun épéiste n'eut aucun mal à remarquer l'arrivée des deux êtes de lumières, dont les halos si particuliers captèrent son attention et offrirent à son visage un sourire épanoui. Il était grand temps de tous se retrouver, et d'offrir aux deux héros du jour l'accueil qu'ils méritaient.
©️ Gasmask


En gros : après que Natalia ait fait quitter l'île à l'Aldébaran, Damon récupère le gouvernail. Là-dessus, Kyoshiro et Nak arrivent !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue47/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue226/750[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMer 6 Déc - 20:45

Énièmes retrouvailles
pv TnS | Time End




Le jeune épéiste n'avait rien d'un fin psychologue et était bien incapable de lire à travers les apparences trompeuses dans lesquelles son capitaine se drapait pour éviter de diffuser son mal être à ses compagnons. Bien entendu il remarquait que le phénix n'était pas aussi pétillant que d'habitude mais, mettant cela sur le compte des récents événements et de leur grosse opération à Impel Down, le lumineux épéiste ne chercha pas vraiment à en savoir plus. Après tout, qui pourrait lui en vouloir ? L'existence de cet équipage semblait être composée d'une succession interminables de batailles entrecoupées de brefs moments d'accalmie, avant de recommencer encore et encore et encore. Cela n'était pas une existence que Kyoshiro pouvait souhaiter à qui que ce soit mais il avait récemment accepté la nécessité que cela soit fait pas quelqu'un.
Quelqu'un devait être l'instrument du changement, quelqu'un devait amorcer une transition vers un monde meilleur et plus juste. Si son capitaine semblait déterminé à tout sacrifier pour y arriver, à commencer par sa propre personne, son bras-droit devait miser au moins autant que lui : tout. Il savait que ce serait une vie faite de souffrances et de sacrifices, il commençait à réaliser à quel point son existence à venir deviendrait terrible, mais il ne pouvait plus reculer à présent. Il était prêt à sacrifier sa vie pour que quelqu'un d'autre n'ait pas à le faire et, si cela voulait dire renoncer à toute forme de bonheur, si c'était le prix à payer pour amorcer ce changement, il paierait volontiers.

Cela pouvait semblait être en contradiction avec l'homme pétillant et plein de vie que ses compagnons connaissaient mais les responsabilités finissaient forcément par changer un homme. Il aurait aimé pouvoir vivre vieux et passer ses derniers instants sur une île isolée, Tenshi à ses côtés, mais leur éloignement forcé ne faisait que creuser un peu plus l'écart entre les deux mondes auxquels ils appartenaient à présent. Comment expliquer le silence radio autrement ? Comment expliquer que le cœur de l'épéiste ne battait plus pour la demoiselle mais battait bien à l'unisson avec ceux de tous ses compagnons, vers leur but commun ? L'épéiste n'y connaissait peut-être rien en relations amoureuses, mais il savait reconnaître quand une chose perdait en importance à ses yeux, même si cela lui coûtait de devoir l'admettre.
Mais aujourd'hui ce qui le préoccupait n'était pas son absence d'affection envers la demoiselle qui avait autrefois fait battre son cœur mais bien le chemin vers lequel il se dirigeait. Il revenait d'une opération périlleuse et savait que l'équipage tout entier venait de dessiner une énorme cible sur eux et leur navire.
Il était illusoire d'espérer que les représailles ne pointeraient pas le bout de leur nez et, conscient de ce constat, le logia de la lumière était préoccupé par l'avenir des Tengokus. Ils se dirigeaient tous à présent vers le Nouveau Monde, cette mer de tous les dangers où la destruction n'était jamais bien loin. Si on ajoutait cela le fait qu'ils n'avaient plus le soutien du gouvernement mondial et la protection du titre du Phénix, cela ne présageait rien de bon.

Sortant de ses pensées en écoutant la voix de son capitaine parvenir à ses oreilles, le garçon ne répondit rien et atterrit sur le pont du navire, la masse scintillante perdant peu à peu en éclat à mesure qu'elle reprenait forme humaine. Si les plus jeunes éléments de l'équipage seraient certainement surpris par cette arrivée très aveuglante, les plus anciens ne seraient pas lus perturbés que cela : ils commençaient à connaître l'énergumène.
S'affublant d'un petit sourire discret qui n'était nullement sincère, usé simplement pour donner le change, le maudit posa ses mains sur ses sabres à sa ceinture en s'avançant dans la direction de Damon et de ses autres camarades. Il n'était pas forcément d'humeur à célébrer son retour en grandes pompes mais, de toute façon, il n'avait pas vraiment son mot à dire là-dedans.




© ANARCISS sur epicode

Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeJeu 7 Déc - 17:12

Retrouvailles odorantes
feat. TnS


L’excursion sur Time End était terminée et le groupe d’exploration avait ramené de quoi sustenter l’intégralité de l’équipage pour un certain temps. Malgré tout, les animaux chassés sur place ne pouvaient être consommés en l’état et méritaient un traitement particulier de la part d’un expert en la matière, en l’espèce : Nook. Hiko, le médecin et montre de puissance brute de l’équipage avait été sollicité par son jeune compagnon pour acheminer les denrées du pont aux cuisines où le cuistot avait prévu de s’occuper des dites pièces. La masse de travail sur les bestiaux n’était pas des plus légères car il fallait retirer la peau sans l’abimer pour éventuellement s’en resservir à d’autres fins, tailler les bons morceaux, réserver les parties moins utiles, saler la viande à mettre au froid et commencer à préparer un repas complet pour la soirée.

Le jeune brun s’était donc retrouvé avec quatres bestiaux immenses, au milieu de sa cuisine, alignés sur le sol de carrelage et n’avait pas attendu une seconde pour faire son office. Il avait opéré une profonde incision dans le premier gibier pour retirer toutes les parties qui ne pouvaient être consommées, à l’image de l’appareil digestif et autres abats immangeables. Lorsqu’il avait ouvert le poitrail de sa première cible à l’aide de Choko, son fidèle Wakizashi reconverti depuis peu en grand couteau de cuisine, une odeur pestilentielle s’était répandue dans la pièce. Ayant l’habitude de se charger de ce type de besogne, Pervcook avait prévu le coup et avait déjà ouvert toutes les ouvertures extérieures dont disposait son espace de travail. Etrangement, et si la majorité de l’équipage aurait probablement rendu son déjeuner avec cette odeur, cette dernière ne dérangeait pas le jeune outre mesure. Encore une fois, il était habitué et avait déjà travaillé des produits à l’odeur peut séduisante ; ce qui était finalement un défi de premier ordre pour tout cuisinier : sublimer un mets aux abords dégoutants.

Quelques dizaines de minutes passèrent ainsi durant lesquels l’intérimaire des Tengoku no Seigi avait pu passer de sanglier en sanglier pour finalement finir l’étape de retrait de tout ce qui ne pouvait être utilisé. Ce fut alors qu’il terminait la dernière des bêtes que le ralliement fut annoncé sur le pont, quelqu’un appelait pour une raison ou une autre. S’il avait d’abord pu penser à une nouvelle frasque d’Ayato, le maudit se déplaça quand même en espérant que l’une des femmes de l’équipage avait eu une soudaine envie de faire du naturisme. Fort de cette espérance, il ne prit que quelques secondes pour rallier le pont de l’Aldébaran.

Il ouvrit alors la porte avec fracas, dévoilant à tous un tablier maculé de sang, des avants bras dans le même état et emprunté d’une odeur peu sympathique voire même repoussante et les cheveux en bataille suite au combat qu’il avait mené contre des tripes et autres estomacs. S’il se dévoilait dans une tenue, une présentation et une position assez inconfortable, cela pouvait être contrebalancé par le large sourire qu’il venait d’affiché : les deux têtes d’affiche de l’équipage étaient enfin rentrés. Ill accourut auprès de l’homme de lumière, premier embarqué, pour l’accueillir aussi bien qu’il le pouvait tout en espérant ne pas trop l’incommoder avec les effluves qu’il dégageait.

- Kyoshiro-sama, je suis content de vous revoir ! L’excursion s’est bien passée ?


Nook avait lâché ça avec un naturel et une candeur défiant absolument toute concurrence, comme si le phénix et le logia étaient partis en classe verte sur une île naturiste. Enfin non, car si cela avait été le cas, il aurait été largement vexé de ne pas avoir été invité.

Quoiqu’il en soit, le respect et la joie du jeunot étaient sincère, il proposa donc immédiatement aux arrivants de se mettre à leur service.

- Vous avez faim ou soif ? Je peux vous faire un truc express.



©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeLun 18 Déc - 16:41

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Après avoir appelé le reste des membres de l'équipage présents sur l'Aldébaran, Damon quitta le gouvernail en s'assurant que le cap était le bon puis s'approcha de l'endroit où Kyoshiro vint se poser dans un éclat puissamment lumineux, aveuglant momentanément les pirates aux alentours. Lorsque la puissance du virulent halo fut enfin estompée, le brun s'approcha davantage du bras droit de l'équipage pour lui tendre une main franche et bienveillante, offrant par la même un sourire brave et sincère. Il appréciait la compagnie du sabreur car ils étaient similaires sur un certain nombre de points : le maniement de leurs lames respectives devaient honorer leurs codes moraux et éthiques très stricts, ils étaient assez introspectifs et fonctionnaient par l'analyse plus que par l'émotion, et ils avaient de surcroît voués leurs vies à la réalisation des ambitions grandioses de leur capitaine. C'était donc un réel plaisir que de constater son retour, puisqu'il savait qu'il s'agissait là d'un camarade compétent, puissant et fiable... Ils allaient avoir besoin de compter les uns sur les autres pour survivre au Nouveau Monde et inquiéter les Yonkous de manière durable. Il agrémenta donc ce geste fraternel de quelques mots chaleureux quoique légèrement railleurs tandis que des entrailles du navire émergeaient quelques têtes plus ou moins empressées et plus ou moins dubitatives.

-Salut, Kyoshiro. Heureux de te revoir. Nakata t'as encore traîné dans de beaux draps, on dirait... T'es entier ?

Alidia fut la seconde à s'extraire de l'intérieur du navire, juste après Nook qu'elle laissa toutefois prendre de l'avance. Très pudique et pas franchement du genre à se laisser aller à des extériorisations sentimentales, elle croisa les bras tout en restant à distance, congratulant néanmoins son camarade pour ses efforts considérables d'un sourire enthousiaste. Elle était d'autant plus satisfaite que cela signifiait pour elle un retour à la normale dans ses obligations et ses impératifs : elle avait été l'une des deux figures d'autorité de substitution avec le départ du bras-droit et du capitaine, et ce poids n'avait eu de cesse de lui causer des désagréments puisque comme à l'accoutumée, Damon avait mis un point d'honneur à s'occuper de son rôle de vigie en demeurant à l'Aldébaran jour après jour. Voilà donc que revenait son rôle de simple membre de l'équipage... Ce qui allait lui permettre d'affronter leurs péripéties avec d'autant plus de légèreté et de simplicité. Si elle avait pu réaliser une chose durant ces quelques semaines d'absence du Phoenix, c'était qu'elle n'enviait aucunement son influence et son rôle capital au sein de l'Empire qu'il se forgeait : il se causait bien trop d'ennuis et de soucis... Qui risquaient indéniablement d'être reportés sur Kyoshiro en temps et en heure.

Une autre tête put alors surgir à la faveur du crépuscule : Hiko, le médecin, s'était extirpé de ses livres et de ses études en entendant les éclats de voix de Damon et de Nook. Il avait laissé sa large hache dans sa cabine en devinant les intonations positives de celles-ci, mais s'était néanmoins paré de son sourire bienveillant habituel qu'il conserva en s'approchant de Kyoshiro. C'était la première fois qu'il rencontrait le bras-droit, de même que le capitaine qui continuait à s'approcher du navire, loin dans les cieux... Mais il sut du premier regard qu'ils allaient se plaire : ils avaient tous les deux un côté reposant et tranquille, à l'instar du vigie d'ailleurs. Il se contenta donc d'enfouir ses bras dans ses manches amples tout en se rapprochant légèrement des retrouvailles, en demeurant néanmoins délicatement à une distance raisonnable de celles-ci : il n'avait pas à s'imposer au beau milieu des échanges qui allaient s'en suivre, puisque sa condition de nouveau membre l'excluait des relations que les forbans avaient pu tisser autrefois. Poliment, il se présenta néanmoins au logia en inclinant légèrement la tête en signe d'humilité :

-Enchanté. Je m'appelle Hiko. Je suis médecin.

Ce fut à cet instant que l'ancien Schichibukai parvint enfin à se poser à même le pont, atterrissant puissamment mais prestement en dispersant d'un coup d'un seul les nuées de flammes qui composaient alors son corps : il retrouva son enveloppe charnelle habituelle et plaça sur son visage exténué un sourire aussi heureux et bienveillant que possible. Si Damon se rendit immédiatement compte du fait que quelque chose n'allait pas, c'était principalement car il était l'un des plus vieux compagnons de route du mythique : ils se connaissaient après tout depuis des années et avaient traversé ensemble bien des laborieuses épopées, comme des moments de joie gratifiants et régénérateurs. Il crut néanmoins que cela était dû à la quantité incommensurable de travail dont le Phoenix avait hérité à la suite de son escapade à Impel Down : il mit donc ses doutes de côté. Alidia elle-même ne fut pas capable de percevoir la détresse de son capitaine : elle ne le connaissait pas assez, et n'était de toute manière pas assez douée en matière d'empathie et de compréhension psychique pour en arriver aussi simplement à de telles conclusions. Elle décocha néanmoins un nouveau signe de la tête à l'intention du Fenice, qui le lui rendit bien volontiers. La douleur liée au départ d'Holly s'atténua pour la première fois depuis qu'elle était venue se greffer sur son cœur : il était enfin de retour... Chez lui.

-Yosh ! Tout le monde va bien ?
©️ Gasmask


Hiko et Alidia rejoignent aussi le pont, et Nak arrive à son tour !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue47/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue226/750[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeLun 18 Déc - 19:33

Énièmes retrouvailles
pv TnS | Time End




Même si le jeune homme n'était pas du genre à parler de lui-même, préférant rassurer les autres plutôt que d'être rassuré, il devait bien avouer que son nouveau rôle n'allait pas l'aider. Il avait beau faire bonne figure et sourire la plupart du temps, autant pour se rassurer lui-même que pour mettre ses camarades en confiance, lui aussi était assailli de doutes et d'incertitudes quant à son avenir. Qui n'en avait pas ? Il n'avait pas d'ambition, ne savait pas que faire de sa propre vie et n'était connu que comme le bras-droit d'un homme bien plus grand que lui : comment ne pas avoir des doutes dans ces conditions ? Il avait beau se persuader que suivre son capitaine était la chose à faire, il n'avait pas de véritable objectif bien à lui, il ne faisait que suivre celui d'un autre. Si auparavant il n'aurait pas faire part de ces questions-là pour ne pas embêter les autres, aujourd'hui il ne pouvait plus le faire car son nouveau rôle ne le lui permettait plus.
Qui suivrait au combat un homme peu sûr de lui ? Qui marcherait sur un pont aux fondations branlantes ? À présent il se devait de faire bonne figure en permanence et de ne craquer personne, pas même son capitaine. Il devait être comme la falaise sur laquelle viendraient s'éclater de puissantes vagues : inébranlable, imperturbable.
L'espace d'un instant le garçon regretta presque la présence de Erwin ou de Tenshi, deux personnes auprès de qui il aurait pu se lâcher sans crainte de jugement, mais l'un était loin de ses yeux et l'autre bien trop loin de son cœur à présent. Kyoshiro avait connu bon nombre de bataille sans faillir, sans doute et, étrangement, cette incertitude le mettait plus mal à l'aise que toutes ses batailles réunies. Un grand samouraï presque terrassé par son propre cœur, ridicule.

En voyant la forme du navire de l'équipage se dessiner devant lui, le garçon laissa de côté ces pensées et prit forme sur le pont, prenant soin de reprendre rapidement forme humaine pour ne pas trop éblouir ses compagnons. Serrant la main de Damon en le gratifiant d'un sourire discret et absent de toute réelle sincérité, n'ayant pas vraiment le cœur à rire malgré le fait qu'il était de retour parmi les siens. Il rebondit sur les paroles de son camarade d'un :

 « Content de te revoir, aussi. Ça faisait longtemps. »


Depuis combien de temps n'avait-il pas été réuni avec tout l'équipage ? Le sabreur n'aurait même pas su répondre à cette question, preuve que cela faisait bien trop longtemps. Depuis son retour sur Graou Island ? Avant son combat au Colisée et son départ pour Wa no Kuni ? Quoi qu'il en soit, cela devait se compter en semaines.
Puis ce fut au tour de l'un des plus récents membres de l'équipage de faire son apparition et, si Kyoshiro ne le connaissait que trop peu, le maudit savait au moins que ce garçon était très serviable. Ce dernier rappelait à Kyoshiro comment il pouvait être dans sa prime jeunesse, curieux de tout et désireux de plaire à tout le monde. Comment lui en vouloir ? Tentant de répondre à la première question du garçon sans rentrer dans les détails, le lumineux épéiste se contenta de lâcher un :

 « C'était...intense. »


Que pouvait-il dire qui se rapprocherait de la vérité, sans rentrer dans les détails ? Il ne pouvait pas parler de sa difficulté à choisir quel prisonnier libérer ou nno, il ne pouvait pas parler de la rage qu'il avait subitement ressenti en plein combat, il ne pouvait pas non plus parler du combat en lui-même. Pourquoi ? Parce qu'il fallait y être pour comprendre, parce qu'il ne souhaitait à personne de finir dans un tel lieu.

 « Un verre d'eau, si cela ne te dérange pas. »


Le garçon voulait faire plaisir et l'ancien candide ne se voyait pas de refuser cette proposition. Il n'avait pas très soif mais, surtout, il avait l'estomac noué depuis les préparatifs de l'attaque sur Impel Down. L'épéiste avait pensé que ce nœud provenait de son anxiété face à l'importance de cette opération mais, en constatant que le nœud était toujours là à leur retour, il en conclut qu'il s'agissait d'autre chose. Il était inquiet pour le futur de l'équipage sur le Nouveau Monde et, entre hier et aujourd'hui, ce stress l'avait empêché d'ingérer quoi que ce soit. Il n'avait pas faim.

Peut-être que maintenant que tous étaient là cela changerait, maintenant que le capitaine était arrivé l'ambiance allait se détendre et tous allaient pouvoir souffler un peu. Peut-être.


© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMar 19 Déc - 20:05

Une bonne impression ?
feat. TnS


A peine le lumineux avait demandé que le cuisinier avait disparu en direction du ventre du navire et plus précisément de la cuisine dans le but de remettre d’aplomb les deux monstres de TnS. Car s’il comptait bien remplir la demande de Kyoshiro, il n’avait pas oublié que son capitaine, le Fenice, suivait le mouvement et que, lui aussi, devrait avoir une soif digne d’une traversée du désert. Peut-être même plus encore dans son cas étant donné que le mythique était en combustion totale depuis plusieurs heures ; le Yamaka n’imaginant pas que son capitaine était probablement immunisé contre les affres de la chaleur.

Quoiqu’il en soit, et si le logia n’avait demandé qu’un verre d’eau, le prodige culinaire ne pouvait se permettre de servir à ses deux supérieurs quelque chose d’aussi désespérément commun qu’un peu d’eau du robinet, non il allait faire mieux tout en restant simple et léger. Il attrapa ainsi un citron un peu étrange qui trônait fièrement au-dessus de la corbeille de fruit et l’ouvrit en deux pour en extraire une belle concentration de jus. Le citron n’était pas un agrume classique mais quelque chose au goût extrêmement sucré et qui permettait de préparer de merveilleuses boissons sucrées et citronnées, en l’occurrence, une citronnade douce et légèrement acidulée. Le jeune homme avait pensé faire quelque chose de plus festifs en ajoutant de l’alcool à sa préparation mais pensait que cet ajout serait inopportun aux vues de l’état des deux arrivants.

Il termina donc son cocktail simple et envoya ses deux verres sur un plateau avant d’enquiller les escaliers qu’il avait emprunté quelques instants plus tôt et revenir sur le pont de l’Aldébaran où se trouvait maintenant son volatile supérieur. Il se présenta sans attendre devant l’épéiste et le phénix pour leur servir les deux citronnades qu’il venait de préparer. Chacun des verres comportait une petite brochette de fruit pour éventuellement remplir un estomac vide, tout en précisant à ces hommes qu’ils ne devaient pas se sentir obligé de tout consommer.

- Si vous désirez autre chose, n’hésitez pas.


Dans toute cette agitation, le pervers avait un peu oublié qu’il sentait les tripes de sangliers et que cela pouvait réellement incommoder les autres membres de la troupe, à commencer par la douce Alicia ou par l’énigmatique Nakata. S’il avait bien conscience de l’obligation de faire bonne impression, la tâche de cuisinier le poussait parfois à se retrouver dans des situations plus épineuses socialement qu’à l’accoutumé. Il resterait donc planté au milieu de ses collègues pour célébrer le retour des deux forbans sauf ordres contraires avec un réflexion persistante en tête : le menu du soir.

En effet, depuis leur départ, Nook s’était promis de fêter le retour des combattants en préparant un véritable festin le moment venu. Cette soirée allait être sous le signe de l’opulence alimentaire pour les habitants de l’Aldébaran.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMer 20 Déc - 17:42

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Après avoir salué Kyoshiro, Damon s'approcha de son vieil ami pour lui offrir une étreinte spontanée et chaleureuse. C'était rassurant de les savoir à nouveau à leurs côtés : la trahison de Nakata avait créé un retentissement conséquent à travers le Monde, et le blondinet avait ainsi dû se générer un certain nombre d'opposants puissants et redoutables, prêts à tout pour lui faire payer cet affront supplémentaire lancé à la face du Gouvernement Mondial. L'Aldébaran risquait inévitablement d'être pris pour cible dans les mois à venir, et il valait mieux qu'ils soient nombreux à son bord pour le protéger lorsque cela aurait lieu. Même s'il était confiant en ses propres capacités, le brun ne savait que trop bien qu'un fossé de plus en plus conséquent le séparait de son capitaine et des autres cadors qui arpentaient Grand Line... Fossé qu'il n'arriverait malheureusement jamais à combler. Pas défaitiste pour autant, il gardait à l'esprit qu'il aurait nécessairement son importance dans les batailles à venir, ne fut-ce que pour protéger les membres les plus faibles de l'équipage, ou les plus inexpérimentés. Nook, Ruthven et Natalia semblaient en être, mais Ayato également à sa manière, même s'il aurait préféré mourir que de l'affirmer. Le clown se reposait bien trop sur sa malédiction, comme un bon nombre de maudits, et pouvait donc offrir de colossales ouvertures à des opposants pragmatiques et perspicaces... Bref, l'heure n'était pas aux pensées sombres : leurs deux supérieurs directs étaient de retour parmi eux, et il était grand temps d'en savoir davantage sur les aventures qu'ils avaient vécu. Certes, le duo lumineux devait être globalement exténué, mais il pourrait se remettre de leurs émotions bien assez tôt : la route prévoyait d'être tranquille jusqu'à Shabondy, puisque le ciel clair n'avait guère l'air d'être porteur de quelconques intempéries. Le Fenice posa finalement son regard sur Hiko qui s'inclina poliment, paupières fermées, en signe de respect, tandis que son vigie lui fournissait un très grossier résumé des nouveautés :

-Ouais, on va mieux que vous, sans doute. C'est Hiko, un médecin. Il nous a rejoint à Area Eleven. Il est... plutôt puissant, et c'est peu de le dire. On a aussi recruté une navigatrice, sur Time End, et... Faut que tu la vois.

Sceptique, le Phoenix plissa les yeux en scrutant Damon. Son vieil ami n'avait pas pour habitude de s'enticher de la première venue, aussi comprit-il que ses dires n'avaient pas la moindre trace de perversité ou de malice. Enfin, dans l'état des choses, la raison de son air énigmatique importait peu : prévalait l'imminence de l'arrivée de Nook, ce gamin peu dégourdi qu'ils avaient recueilli à Graou Island et qui devait s'entraîner ardemment avec le vigie pour être à la hauteur des espérances du mythique. Ce dernier, citronnades en main, s'approcha tour-à-tour de Kyoshiro puis du blondinet pour leur offrir un rafraîchissement, en se tenant à leur disposition s'ils avaient besoin de quoi que ce soit d'autre. Le capitaine de Tengoku no Seigi le remercia d'un bref sourire, profitant du verre qu'il lui tendait sans plus attendre. Ils avaient passé un long moment dans les airs, et l'expérience s'avérait éreintante, même s'il avait l'habitude de voler durant des heures et des heures... Son endurance était bien plus performante qu'à l'époque, mais la tension accumulée ces derniers jours ne jouait malheureusement pas en sa faveur. Enfin, maintenant qu'ils étaient à bord de l'Aldébaran, il allait pouvoir retrouver sa cabine et sa couchette bien assez tôt.

Là-dessus, la porte s'ouvrit à nouveau, dévoilant la silhouette de Ruthven, le vampire de jour, qu'ils avaient recruté à Graou Island en même temps que Nook. S'il ne le connaissait que très peu, Nakata savait qu'il s'agissait là d'un type à forte tête, au tempérament relativement sanguin mais qui, surtout, possédait un certain orgueil. Il fut rassuré de le voir tranquille, placide, presque assagi : il avait dû en baver aussi, à sa manière. Damon n'était probablement pas le capitaine idéal... Mais un excellent soutien, c'était du bon sens. Si le maudit du mythique devinait sans peine que le vigie avait amélioré drastiquement les compétences du garnement cuisinier, il imaginait aussi aisément qu'il en avait fait baver au vampire pour lui apprendre les rudiments de la modestie. Ou alors c'était Alidia qui s'était chargée de cette pénible corvée ? Dans un cas comme dans l'autre, lorsque son camarade lui fit un signe de la main, il y répondit par un grand sourire et pivota, pour à nouveau faire face à son vigie. Il prit alors la parole, à nouveau léger et plaisant.

-Et donc ? Où est l'autre nouvelle recrue ?

D'un signe de la tête, Damon lui indiqua la porte par laquelle Ruthven venait de surgir. Dubitatif, le Fenice pivota sur lui-même pour mirer la personne qui s'en extirpait. C'était une jeune femme à la peau étonnamment blanche qui lui apparut. Les éclats lunaires lui conféraient une aura surprenamment pure, et si ce n'était l'impression de naïveté dont elle irradiait, impressionnée par la présence de deux si illustres pirates, elle était en quasiment tout point similaire à l'une des plus chères amies du Phoenix.
Elle était le portrait craché de Méliandre...
©️ Gasmask


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Mer 3 Jan - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue47/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue226/750[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMer 20 Déc - 23:59

Énièmes retrouvailles
pv TnS | Time End




Tout honnête et franc qu'il était le jeune homme avait toujours eu toutes les difficultés du monde à garder pour lui ce qu'il pensait ou ressentait réellement, quand il était gêné cela se voyait comme le nez au milieu de la figure et même chose lorsque la joie l'irradiait. C'était plus fort que lui il n'arrivait pas à mentir à ceux qui l'entouraient et, plus général, on pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. Mais alors comment faire lorsqu'il était d'une humeur exécrable et que ses camarades attendaient de lui qu'il réchauffe l'ambiance ? Que faire lorsqu'on attendait de lui du soutien et qu'on ne trouvait finalement que doute et introspection ? Auparavant il aurait pu s'enfermer dans sa cabine jusqu'à ce que le sourire lui revienne mais, dorénavant, il allait devoir se faire beaucoup plus présent au sein de l'équipage. C'était le dur labeur de tout meneur d'hommes, devoir enterrer ses propres doutes pour que ceux-ci ne viennent pas empoisonner ses camarades, devoir faire bonne figure même si son âme était sur le point d'être déchirée, devoir tenir bon et faire bonne figure même pendant la plus violente des tempêtes.

Il aurait bien voulu pouvoir se passer d'une telle tâche mais malheureusement cela allait de paire avec ses nouvelles responsabilités dont il ne pouvait se débarrasser. Plus il avançait et plus il réalisait que la vie n'était pas toute rose, mais c'était cette difficulté qui rendait les petits moments de bonheur autrement plus précieux. Se tournant vers son camarade Damon qu'il n'avait pas vu depuis une éternité, Kyoshiro vint aux nouvelles en demandant :

 « Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Mis à part les nouvelles recrues. »


Tournant la tête vers le garçon qui lui amena autre chose que ce qu'il avait demandé, se demandant en quoi c'était compliqué de lui apporter un simple verre d'eau, l'épéiste hocha la tête en signe de remerciement discret sans avoir le cœur à afficher un sourire. Si l'épéiste n'avait qu'une hâte c'était de retrouver son lit ou de prendre une douche chaude pour évacuer toute cette tension qui lui nouait les épaules et l'estomac, mais pour l'heure il devait encore rester un peu sur le pont et se familiariser avec les nouvelles têtes.
Balayant la foule pour voir une tête ou deux qui ne lui étaient pas familières, c'est lorsque la vampire fit son apparition que le jeune homme s'immobilisa enfin. Il n'avait croisé Méliandre que plusieurs fois mais, aussi bien au niveau du teint que de l'apparence générale, cette nouvelle venue avait quelque chose qui lui rappelait la précédente vampire de l'équipage. Quelle était son histoire ? Le maudit la saurait en temps voulu, pour l'heure il se contenta d'un hochement de tête discret dans la direction de la demoiselle, comme salutations discrètes.

Se tournant vers Damon de nouveau, Kyoshiro s'enquit de la progression du navire d'un :

 « Dans combien de temps serons-nous à destination ? »


Bien évidemment que le jeune homme se forçait à faire la conversation pour faire bonne figure, il se fichait de savoir combien de jours il devrait attendre sur le navire avant d'arriver à Shabaody, mais que pouvait-il dire d'autres ? Tous semblaient si discrets et si tendus que Kyoshiro ne savait pas par où commencer.


© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeJeu 21 Déc - 9:55

Un festin
feat. TnS


Nook servit ses créations, réceptionna les remerciements discrets des deux têtes de liste de l’équipage et vint se placer non-loin du docteur de l’équipage, toujours inconscient de la puissance de l’odeur qu’il dégageait. S’il appréciait réellement le puissant médecin, là il ne lui délivra pas un mot, loin d’être fâché, le cuisinier en période d’essai réfléchissait clairement à ce qu’il allait préparer à ses nakamas pour le festin qui s’annonçait. Il disposait de quelques belles denrées et en particulier des énormes sangliers qu’ils avaient chassé quelques heures plus tôt sur l’île de Time End.

Du gibier… cette viande avait un goût extrêmement puissant et méritait un traitement spécial pour finir par ravir les papilles des dégustant. Ne pouvant se permettre de simplement présenter une terrine ou autre pâté de sanglier à son capitaine pour son grand retour, le Pervcook dû fouiller bien loin dans ses souvenirs pour trouver la recette idéale. Ce fut alors qu’il se souvint des animaux qui se trouvaient maintenant éventrés et salés sur son sol de cuisine, il avait déjà eu affaire à des bêtes de ce genre et il les avait donc préparé avec l’aide de son chef de l’époque : sa propre mère. Tout lui revenait alors en flot d’image, d’odeur, de goût, de conseil et de sourire : il revoyait le sourire que sa mère affichait lorsqu’elle voyait son fils et ses autres convives goûter et apprécier le plat qu’elle avait pu préparer. La mère Yamaka, malgré son talent reconnu dans une partie du monde et les centaines de couverts servis chaque jour, restait une femme simple qui aimait voir les gens prendre du plaisir.

Aussi, toujours bercé par ce flux de souvenir, il quitta le pont sans même faire attention à ce qu’il se passait, lâchant seulement une indication à Alidia qui se trouvait encore non loin de la porte.

- Je vais préparer le diner, pourrais-tu demander à tout le monde d’être à table pour 20h.


Il n’attendit pas la moindre réponse et disparut ensuite derrière le panneau de bois qu’était la porte menant aux entrailles du navire et donc, à la cuisine. Il descendit les escaliers calmement et finit par arriver devant son office, sourire aux lèvres : il avait sa recette. Entrant dans son antre, il prit une profonde respiration et remarqua alors qu’il sentait aussi mauvais que les entrailles des bestiaux qu’il venait de vider. Si les déchets en question avait déjà été balancés à la mer pour nourrir les poissons, lui était encore présent. Consciencieux, et bien au courant qu’une telle odeur pourrait perturber les aliments qu’il considérait tant, le Yamaka se dépêcha de partir prendre une douche dans la salle de bain du navire tout en se remémorant chaque étape des plats qu’il allait présenter le soir. Il avait fait son choix : service en quatre plats. Une entrée froide, une entrée chaude, un plat principal et un dessert.

Avant même de se lancer, il le savait, son plat serait l’élément central, la décharge émotionnelle sublime qui viendrait emporter le cœur de tous à bord. Il devrait bientôt faire ses preuves en tant que combattant, il le savait, mais partir avec un bon atout culinaire ne pouvait que lui offrir des points supplémentaires dans le cœur du phénix.

De retour dans sa cuisine, il fit le vide, se saisit d’un cuissot qu’il avait déjà détaillé et commença…

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMer 3 Jan - 16:12

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Tandis que Nook s'en retournait à ses cuisines, Alidia acquiesçant à sa simple demande, Damon entreprit de répondre aux interrogations de Kyoshiro d'un ton naturel et posé. Il avait hâte d'observer d'un peu plus près les progrès colossaux qui avaient très fort probablement été ceux du désormais bras droit de Tengoku no Seigi : c'était en se confrontant à plus puissant que soi qu'on parvenait toujours à apprendre, à assimiler et à appliquer de nouvelles méthodes de combat, de nouvelles astuces, qu'on développait de nouveaux mécanismes ou de nouvelles techniques plus pertinentes ou plus acérées... Si l'homme lumière avait toujours été puissant, d'aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, il y avait fort à parier que ce constat avait été drastiquement amélioré durant les périples qui avaient jonché sa vie, récemment. Alors oui, les deux égides de l'équipage étaient certainement à bout de force aujourd'hui, exténués et dépités, sinon déprimés par les difficultés qu'ils avaient rencontré et qui avaient certainement manqué de les broyer... Mais ils allaient s'en relever plus forts et plus déterminés que jamais. C'était de ce genre d'expériences dont les autres membres d'équipage, Nook tout particulièrement, avaient absolument besoin avant d'arpenter en profondeur le Nouveau Monde... Le vigie lui-même avait conscience de n'avoir progressé que très modérément ces derniers temps. Et pour cause : depuis Alabasta, il n'avait pas eu à livrer le moindre combat âpre et franc, dangereux et millimétré. Il n'avait pas spécifiquement hâte de retourner sur un champ de bataille sabre tiré, mais il n'était pas sot et savait pertinemment que cela finirait par arriver. L'objectif du Phoenix l'obligeait, après tout... Ils allaient peut-être pouvoir profiter des jours à venir pour se tester les uns les autres avant de passer aux choses sérieuses. Ce serait appréciable et indubitablement instructif, comme expérience. Cela leur permettrait de surcroît de savoir à quoi s'attendre de la part de leurs alliés... A défaut de savoir ce dont étaient capables leurs futurs rivaux et adversaires. Une sécurité non négligeable, donc.

-Pas grand chose. Les marines nous ont foutu la paix, jusque-là. J'imagine que le trajet sera calme jusqu'à l'île des Hommes-Poissons, en fait... On y arrivera d'ici un ou deux jours, maximum.

Là-dessus, il pivota pour scruter Natalia qui, toujours aussi impressionnée, était désormais poussée par une Alidia étonnamment souriante, sinon espiègle, dans la direction du capitaine et du bras-droit. Nakata n'avait jusque-là pas pipé mot, les yeux toujours aussi ronds. Il avait bien conscience que sa conduite n'était probablement pas du genre à mettre leur nouvelle camarade en confiance et que son comportement la poussait à être dans une position de malaise d'autant plus exacerbée, mais il avait bien du mal à ôter de son esprit l'image tenace et pugnace de la jeune vampire qui l'avait malmenée durant de si longs mois. Sa séparation brutale avec Holly et l'expérience peu plaisante qu'il avait enduré à Impel Down face aux ténèbres de Satan avaient remué en lui tout un tas de couteaux profondément plantés, ressassant ses démons et le ramenant à ses doutes les plus intrinsèques, les plus immanents et les plus triviaux. Méliandre en faisait nécessairement partie, et s'il ne pouvait décemment pas considérer qu'elle et lui avaient été les meilleurs amis du monde, ils avaient fait partie intégrante de la vie de l'autre des semaines durant, pendant lesquelles ils avaient évidemment entrepris de s'influencer, de se livrer leurs visions du monde plus ou moins naïves, plus ou moins désabusées, plus ou moins acerbes, plus ou moins bienveillantes. En finalité, ne demeuraient que peu de choses de cette relation acide, vénéneuse et dévorante, sinon des regrets en cascades et des incertitudes crasses. Le souffle court, sinon coupé, le capitaine demeura parfaitement immobile tandis que la nouvelle recrue, enfin présentée aux deux nouveaux arrivants, à quelques pas des deux figures de la piraterie seulement, se courba précipitamment pour leur afficher son respect le plus absolu. Elle bégaya ensuite, essayant de se présenter promptement et efficacement, comme si la moindre seconde empruntée à leur temps aurait été de trop.

-Je.... je... Je suis Natalia... Je suis enchant... enchantée de vous rencontrer !

Force était d'admettre que sur la psyché, elle et la vampire n'avait à ce titre pas de grands points communs... Pour l'heure, néanmoins. Car le musicien se souvenait sans la moindre difficulté de sa rencontre avec Méliandre. Si cette dernière n'avait jamais été aussi angoissée et peu confiante que la nouvelle navigatrice, elle n'avait pas toujours brillé par son agressivité et par son ardent tempérament. Elle avait durant quelques jours été une compagne de voyage tout-à-fait agréable, probablement grâce à la proximité d'Hato auprès duquel elle semblait naturellement trouver la paix... Restait à savoir si, sur le long terme, la nouvelle arrivante se montrerait aussi hostile aux idéaux louables qu'incarnait l'équipage... Ou si elle allait pouvoir se lier durablement d'amitié avec eux. Reprenant bien péniblement son sang froid et revenant enfin à lui-même, s'extirpant péniblement de ses pensées, l'artiste secoua énergiquement la tête et répondit à l'angoisse de la demoiselle par un sourire chaleureux :

-Yo ! Sois la bienvenue. J'espère que Damon et les autres ne t'ont pas trop mis la pression.

Le principal intéressé soupira, faussement vexé en se grattant la chevelure, tandis qu'Alidia souriait avec un amusement grandissant. Elle avait d'ores et déjà hâte de voir comment réagirait le Phoenix lorsque la navigatrice poserait ses mains sur le gouvernail... Et que son tempérament changerait du tout au tout.
©️ Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue47/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue226/750[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeJeu 4 Jan - 0:48

Énièmes retrouvailles
pv TnS | Time End




Petit à petit l'effervescence liée au retour des deux fils prodigues finirait par se dissiper et, bientôt, l'équipage reprendrait son fonctionnement normal. Chacun retournerait à son poste respectif et, puisque le jeune épéiste ne possédait pas de rôle bien défini, il se contenterait de rester dans ses quartiers et de réfléchir sur la suite des événements. Oh oui il savait bien que toutes les réflexions du monde ne permettraient pas de repousser les obstacles qui se mettraient sur sa route, sa seule option était de devenir toujours plus fort et pour cela, malheureusement, participer à d'autres combats était inévitable. Se battre pour que, un jour, ses camarades et lui-même n'aient plus besoin de le faire : était-ce cela la marche à suivre ? Si c'était le cas alors, comme il en avait fait part à Erwin avant son départ, Kyoshiro avait l'impression de ne jamais voir le bout de ce sombre tunnel.
Le garçon commençait à peine à réaliser les énormes progrès effectués durant les derniers mois mais, même en sachant cela, il imaginait la route restante comme incroyablement longue. À quel point devrait-il devenir puissant pour éviter que le malheur et la mort ne puissent plus s'approcher de l'équipage dont il avait la charge? Car oui, aussi illusoire que cela pouvait être, Kyoshiro ne désirait rien de plus fort que de protéger ses camarades de tous les maux du monde.
Valises sous les yeux, épaules tombantes, sourire fatigué, malgré les meilleures intentions du monde le jeune homme n'arrivait que très difficilement à faire illusoire. Quiconque le connaissait pouvait deviner les efforts intenses faits dans le seul but de maintenir les apparences et, en se forçant ainsi, il ne faisait que tirer un peu plus fort que la corde. Mais une nuit complète de repos suffirait-elle à soigner ses muscles fatigues et recharger ses batteries ? En partie oui, mais la fatigue était aussi psychologique et celle-ci avait besoin d'un autre genre de repos pour de dissiper, un repos qui ne lui serait plus permis une fois sur le Nouveau Monde.

La solution était très simple : il devait arrêter de se poser autant de question et de s'auto-flageller autant à chaque fois qu'il devait prendre les armes. Il était un diplomate ayant choisi de suivre un homme désireux de se battre pour changer les choses : comment pouvait-il espérer s'en tirer sans se battre à son tour ? Mais alors pour cela lui semblait-il aussi difficilement douloureux ? Car il était un homme de paix avant d'être un pirate, car il était un samouraï tout autant qu'un diplomate et que ces contradictions finiraient par le déchirer de l'intérieur. Paix ou guerre ? Mots ou armes ? Comment pouvait-il concilier les deux ? C'était la grande question qui régissait sa vie.

D'une oreille absente le jeune homme écouta son camarade lui expliquer qu'ils avaient été assez tranquillement récemment. En entendant le nom de l'île des hommes-poissons le garçon ne put que répondre platement :

 « Je vois, merci pour l'info. »


Le jeune homme n'oubliait pas les paroles du navigateur du Roi des Pirates, il savait que quelqu'un l'attendait sur cette île et c'était l'une des choses que le faisaient tenir. Qui était cette personne ? Pourquoi cette responsabilité incombait-elle désormais à Kyoshiro, en plus de tout le reste ? Cela aussi il n'en connaissait pas la réponse.
Se tournant vers la nouvelle arrivante, voyant que le capitaine restait désespérément silencieux, le jeune homme s'avança et, se forçant à sourire jusqu'à tirer un peu plus ses traits fatigués, pencha la tête en avant en signe de salutations discrètes :

 « Autant de formalisme n'est pas nécessaire, je vous l'assure. Kyoshiro, enchanté de faire votre connaissance. »


Réalisait-il à quel point ce formalisme et cette timitidé étaient sa marque de fabrique, la plupart du temps ? Quelques mots plus tôt il avait été à la place de cette demoiselle, aussi comprenait-il très à bien à quel point elle pouvait se sentir stressée ou à quel point elle voulait bien faire. Tâchant de détendre un peu l'atmosphère, il poursuivit et conclut par :

 « J'espère que l'équipage vous a bien accueillie. »




© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeVen 5 Jan - 19:55

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Elle se mettait la pression, mais les deux cadors l'enjoignirent rapidement et conjointement de ne pas trop s'en faire à leur sujet. Elle sembla ainsi retrouver quelques couleurs, quoi que demeurant tout de même assez pâle, et se redressa lentement pour scruter ces deux grands pirates d'un air ébahi et presque honoré. Elle avait l'air d'être de bonne volonté, et cela, Nakata l'appréciait énormément. Ils allaient avoir besoin de volontaires déterminés pour venir à bout du Nouveau Monde et y laisser leur marque durablement, après tout... Et il leur restait encore a minima quelques jours, selon les dires de Damon, avant de savoir si oui ou non chacun avait sa place au sein de Tengoku no Seigi. Un temps que le capitaine espérait mettre à profit pour en apprendre davantage sur les deux nouveaux venus, mais aussi et surtout sur Ruthven, qu'il ne connaissait finalement que très peu, et pour s'entretenir avec le vigie et Alidia au sujet de Nook et des aventures qu'ils avaient vécu sur le trajet. S'il était pressé d'en savoir davantage, il devait néanmoins prendre son mal en patience : il n'était pas en état pour converser de sujets lourds et qui nécessitaient une certaine concentration. L'heure était à la relaxation, si tant est qu'une telle chose fut envisageable : se changer les idées et reposer leurs corps et leurs esprits meurtris, c'était là le devoir des deux guerriers. Une brève œillade permit au mythique de se rencontrer qu'un tel repos ferait également le plus grand bien à l'homme lumière. Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de discuter de tout ce qui venait d'advenir non plus, mais le capitaine savait que le moment viendrait tôt ou tard où ils prendraient le temps de s'expliquer, si la nécessité s'en faisait ressentir d'un côté ou de l'autre. Pour le moment, le Fenice était pleinement satisfait du comportement qu'avait adopté son comparse dans la prison infernale, et demeurait également réjoui de son tempérament diplomate et tempéré qui lui avait permis d'obtenir notamment le soutien de Titia Lae, la Nebula qu'ils avaient libéré et qui risquait fort de leur être utile dans la bataille qu'ils auraient à mener face au vieil Empereur. Au final, peu importait le sujet qu'abordait l'artiste en son fort intérieur, c'était les péripéties qui les guettaient par-delà Red Line qui finissaient par le hanter... Secouant à nouveau la tête pour revenir à l'instant présent, il offrit un sourire chaleureux et réconfortant à Natalia tandis que celle-ci, libérée de sa crainte, prenait la parole plus librement et plus franchement.

-Tout le monde a été très gentil...
-J'en doute pas.

Là-dessus, le capitaine de l'équipage pivota pour se rapprocher de Kyoshiro. Il posa une main fraternelle sur l'épaule de son collègue et lui offrit à son tour un sourire chaleureux, souhaitant lui communiquer la confiance renouvelée qu'il entretenait à son égard et le contentement sinon la fierté qu'il ressentait quant aux actions entreprises les heures et les jours précédents.

-Prends le temps de te reposer, et ne te malmène pas. T'as fait du bon boulot, Kyoshiro. Merci.

Exprimer sa gratitude était bien la moindre des choses que le Phoenix pouvait faire dans de telles circonstances. Il avait conscience d'être un capitaine compliqué à vivre, ayant pour habitude tenace et crasse de ne jamais bouder quelques péripéties, et de se précipiter parfois même dans la gueule du loup aux dépens de ses camarades qui, malheureusement, ne jouissaient pas de son invulnérabilité. Il tenait donc, de temps à autres, à rappeler aux siens que le rôle qui était le leur était tout aussi indispensable que ne l'était le sien... C'était d'autant plus vrai pour Kyoshiro, que Nakata devinait sans grand mal tiraillé et las des aventures palpitantes qui avaient été les leurs. Suivre le mythique n'était assurément pas de tout repos, nul n'aurait pu le nier... Mais restaient les faits : ils avaient effectivement accomplis un travail faramineux, colossal, et avec un brio rare ainsi qu'une efficacité désarçonnante. Le Monde entier parlait d'eux, et c'était bien mérité : jusqu'au dernier moment, ils s'étaient donnés un mal de chien, quitte à en souffrir et à repousser les limites de leurs propres corps. Ce qu'ils avaient réalisé allait assurément rester gravé dans les annales comme étant la première fois que la glorieuse prison d'Impel Down avait été souillée et envahie par une force contre laquelle même son directeur avait été impuissant... Un acte de renom, dont ils puiseraient fierté et énergie dans les mois voire les années à venir.
Là-dessus, le Fenice laissa son collègue et ami en tournant à nouveau les talons, s'écartant légèrement du petit groupe en leur offrant à nouveau quelques paroles. Il avait entendu la demande de Nook à Alidia, et ne tarda guère à la remémorer aux oreilles de tout le monde : ils n'allaient tout de même pas faire attendre leur cuisinier.

-Je vais me poser un peu dans ma cabine. Je reviens pour le repas. 20h. A toute.

Il ignora le regard que Damon lui portait, à la fois curieux et interrogatif, et franchit le pas de la porte d'un pas franc et empressé qui ne diminua qu'une fois celle de sa cabine close dans son dos. Là, il s'adossa contre cette dernière, le souffle profond et le cœur vide. L'apparition soudaine de Natalia, qui avait ramené Méliandre dans l'esprit déjà meurtri du blondinet, n'avait guère arrangé son état psychique. Il avait plus que besoin d'une pause... Il s'avança le pas lourd jusqu'à son lit, sur lequel il s'affala sans conviction. S'il avait la certitude inébranlable d'avoir avancé de plus d'un pas en direction de son objectif, Nakata n'en était pas moins séché, épuisé, fourbu et harassé. Pour la première fois depuis des lustres, il n'était pas mécontent d'avoir droit à quelques jours d'un repos bien mérité. Malheureusement, il devinait les prochaines péripéties d'autant plus troubles et âpres... Il n'eut pas le temps de s'appesantir sur son fatalisme naissant qu'un cri strident le tira de ses songes. Il se redressa prestement, juste à temps pour tendre son bras gauche, sur lequel Element, son faucon, vint s'installer en prenant garde à ne pas lui lacérer la peau. Et malgré toute la fatigue, il trouva tout de même le courage de sourire au bel animal, lui caressant le crâne d'un doigt délicat :

-Yo, p'tite tête.
©️ Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeSam 6 Jan - 15:09

Quintéssence
feat. TnS


En principe, un banquet sous entendait la présentation de multiples plats variés et constitués de nombreux ingrédients tous plus nobles les uns que les autres. Problème : en mer, sur un navire accueillant un nombre non-négligeable de personne, après un long moment sans autre ravitaillement que quelques sangliers de bonne taille, il était complétement débile de faire un banquet. Si le cuisinier de l’équipage en question prenait souvent les choses « par-dessus la jambe », il n’en était pas de même lorsqu’il s’agissait de la matière culinaire. Nook avait été élevé dans la tradition cuisinière selon laquelle on ne jouait pas avec la nourriture, on ne gâchait pas la nourriture et on ne surestimait jamais les stocks. Accessoirement, il y avait aussi la règle selon laquelle « rien ne se perd, tout se transforme » mais qui n’est pas spécialement pertinente dans notre cas d’espèce.

En considération de ces divers éléments, le jeune forban avait fait le choix de ne préparer que quelques plats, un service complet en quatre plats : amuse-bouche, entrée, plat et dessert. Si l’on disait souvent que l’on conservait le souvenir de la dernière bouchée, et que le dessert était le plus important, le prodige avait fait un choix différent en l’espèce. Ses supérieurs étaient épuisés, ils avaient beaucoup combattu, beaucoup voyagé et beaucoup patienté pour retrouver les leurs. Aussi, il fut décidé, de manière unilatérale, que le repas serait magnifié par un plat en particulier ; quelque chose qui allait concentrer toute la quintessence de la chose et où les autres mets ne seraient au service que de cette réalisation. Pour ce dessert si important, il avait une idée, quelque chose d’exceptionnel dans la réalisation et qui servirait aussi bien le plat que Kyoshiro assistait le phénix.

Un amuse-bouche froid et incroyablement doux pour préparer l’organe gustatif au choc futur, tout en le chemisant d’une douce enveloppe glacée et goûteuse. Quelque chose qui ne devait contenir aucune trace animale permettant ainsi au plat de gibier, viande puissante, de révéler un coup tout à fait somptueux dès la première bouchée. Le choix du praticien se tourna donc immédiatement vers une soupe de légume froide, assaisonné à la perfection et accompagné de fines branches de verdure. Tomate, carotte et quelques légumes tout aussi peu nobles mais qui assurait un plat léger qui ne remplissait pas trop durement l’estomac. De plus, ce plat nécessitait assez peu de préparations et permettrait à Nook de gérer au mieux le plat ambitieux et le dessert technique qu’il projetait déjà.

Ensuite, une entrée chaude et tout aussi légère. Cela viendrait habituer la bouche du dégustant à la sensation de chaleur tout en lui laissant suffisamment d’appétit pour le clou du spectacle. Pour ce premier plat chaud, Nook décida de prendre un contrepied à la chose qui venait, quelque chose qui laisserait un impact brut au goût de la viande : un poisson léger. Le pervers en chef avait la chance d’être à bord d’un bateau et, de par son métier marin, avec une certaine expérience en matière de pêche. Chaque jour, au matin, lorsque la température de l’eau commençait à monter en surface et lorsque les poissons cherchaient un peu de chaleur, il se trouvait là, canne à la main et enchainait les prises plus ou moins intéressantes. Parmi elle, la veille, deux magnifiques loups s’étaient laissé prendre pour la plus grande joie du jeune forban. Nook les avait détaillés, salés et envoyés au froid en attendant le jour de leur sortie : ce jour était apparemment arrivé. Il souhaitait dresser de façon simple, efficace, épurée comme si le poisson sortait de l’eau, comme le sanglier de la forêt. Il y joindrait un fin bouillon vert et léger qui rappellerait évidemment le goût forestier si caractéristique de la viande principale.

Puis, la quintessence, l’œuvre majeure, l’apothéose : le sanglier fraîchement chassé. Le croûte de sel qu’il avait préparé juste avant de partir sur le pont avait parfaitement prise et faisait maintenant office de doux drap de soie pour cette viande rouge de sang. Nook ne perdit pas une seconde et enfourna la chose. En principe, la cuisson sous croûte de sel devait persister jusqu’au service mais Nook avait sa propre technique. Il enfournait sous croûte et venait la briser au milieu de la cuisson pour ne laisser que le sel qui pouvait couler dans la sauce ainsi libérée. De cette façon, le goût du sel ne prenait le pas sur rien et restait l’esclave de la chair animale. Une fois cuit, il saisirait la viande et la détaillerait en très petit morceau pour monter une pièce magistrale en présentation. Les morceaux, dégoulinant de graisse animal salée et de jus de cuisson, seraient alors directement posés sur un lit de riz sauté et craquant qui viendrait se ramollir au contact des gouttes de jus. A l’extrémité de l’assiette, séparés de deux centimètres au sein du riz, de petits cubes de gelés fonderaient tranquillement pour venir inonder l’accompagnement d’une nouvelle saveur : des cubes de gelés de champignon : quelque chose d’élaborer et difficile à produire.

Enfin le dernier plat au service de l’œuvre majeur : le dessert. Il sortait après ce plat de viande très forestier, brute et végétale, il ne pouvait donc agresser l’harmonie du menu avec quelque chose d’aussi commun que du chocolat ou encore de la vanille. Face à ce constat, il sourit et alla immédiatement chercher le chocolat et la vanille qu’il gardait en stock. Définitivement, il aimait s’amuser. Un sourire sadique aux lèvres, il prit également de très nombreux fruits pour venir savamment associé le goût et l’essence des fruits au chocolat et à la vanille. Il ne l’avait jamais fait et comptait bien tester : il allait complétement dénaturer le goût du chocolat noir et brut pour venir l’infuser littéralement de saveurs fruités sans incorporer le moindre morceau de fruit à l’intérieur du corps chocolaté. Il s’agissait là de préparations atrocement longues et particulièrement technique, un plaisir pour Pervcook en somme.

Toutes ses recettes et préparations en tête, Nook commença. Les ingrédients volaient dans tous les sens, les ustensiles étaient tous en l’air, maintenus par les bras de laine du maudit pendant que ce dernier fixait toute son attention sur les premiers dressages qu’il avait à faire, et précédemment, sur la déstructuration du chocolat et des fruits pour enfin pouvoir restructurer le tout ensemble. Des dizaines de goûts et d’arômes commençaient à danser dans l’air de la cuisine du tireur fou des femmes qui officiait dans cette cuisine. Si les préparations et les bras de laine se multipliaient, le cuisinier semblait porter une attention certaine sur chacune des zones de son lieu de travail. Il n’avait que deux yeux, comme la majorité des gens, mais ceux-ci semblaient habités d’une vie démoniaque : passant de l’un à l’autre des postes de travail avec une facilité et une agilité déconcertante. Une vie de perversion à mater les femmes au milieu de zones brumeuses aidaient, certes. Le tout se passait pour le mieux malgré l’armée de serviteurs, tout allait bien, tout était sous contrôle et pour cause.

Le Pervcook n’ignorait absolument pas ce qui pouvait se jouer dans cette cuisine. Il n’était pas seulement un cuisinier qui devait satisfaire des clients et qui pouvait se permettre de sortir des plats simplement excellent. Non, aujourd’hui, pour le retour des chefs, il devait absolument produire des productions merveilleuses, des choses qui devaient emporter le cœur, le corps et l’esprit de chacun des membres de Tengoku no Seigi. En plus de tout, il s’agissait du premier repas de Natalia sur le navire du phénix alors autant montré tous ses atouts rapidement. Le but était donc plus que simple : clouer Nakata et Kyoshiro sur leurs chaises.

Après plusieurs heures de préparation, l’heure fatidique sonnait : vingt heures moins dix. Nook termina la touche ultime, chargea l’intégralité des plats sur son chariot de service et traversa tranquillement le navire en direction de la grande salle à manger des forbans, sifflotant, il ne savait pas si ses plats seraient exceptionnels mais le dès étaient déjà jetés.

Une fois dans la salle, alors vide de toute présence, heureusement, il étala devant chaque siège quatre assiettes dans l’ordre dans lequel elle devait être dégustées. Tout était prêt lorsque vingt heures sonna. Une fois chaque convive installé, le Yamaka énoncerait donc les plats :

- Bouillon des forêts hivernales


[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] 06577c10
- Loup aux essences végétales


[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Poisso10
- Sanglier sauvage sur lit croustillant


[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Shokug10
- Mignardise aux fruits noirs


[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Tylych13
©️ Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue47/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue226/750[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeDim 7 Jan - 14:18

Énièmes retrouvailles
pv TnS | Time End




Même si le jeune homme n'était pas le dernier arrivant dans l'équipe il se rappelait très bien dans quel état d'esprit il était dans les premiers jours, juste après avoir incorporé l'équipage sur Graou Island de nombreux mois auparavant. Il ne savait pas trop quoi dire ou faire par peur d'être plus une gêne qu'autre chose, il était stressé et désirait bien faire plus que toute autre chose pour bien se faire voir. Même s'il n'avait rencontré la demoiselle que depuis quelque seconde il n'avait qu'à poser ses yeux sur sa posture ou les expressions de son visage pour savoir qu'elle était stressée et intimidée, probablement autant par la nouveauté que par la réputation du capitaine qui devait d'arriver. Se battre au côté d'un ancien Shichibukai, détenteur du fruit du Phénix et qui venait très récemment de se mettre tout le gouvernement mondial à dos : comment ne pas stresser devant un homme d'un tel calibre ?
C'était justement parce qu'il savait ce que c'était, peut-être plus que n'importe qui ici, que le jeune homme avait à cœur de rassurer la demoiselle. Certes il avait un peu l'esprit ailleurs ces derniers temps, quiconque le connaissant aurait pu aisément le deviner, mais cela ne le détournait pas de ses obligations pour autant. Voyant que la demoiselle reprenait du poil de la bête, sachant qu'il lui faudrait du temps avant que cette pression ne s'estompe, il laissa son capitaine reprendre la conversation. Que pouvait-il faire de plus pour le moment ? Le temps était la seule chose nécessaire à la demoiselle en ce moment. Se tournant vers ses camarades, le jeune homme prit la décision de retourner à ses quartiers le temps que le repas soit prêt. Il avait fait son maximum pour se mêler à la foule et faire bonne figure mais, comme une branche semblant sur le point de se briser, il estimait avoir atteint ses limites pour le moment.

Alors qu'il entamait son premier pas vers un repos bien mérité, il sentit une main sur son épaule et, tournant la tête pour en identifier la source, posa ses yeux fatigués sur son capitaine venu le remercier de son travail. Était-ce l'air fatigué du jeune homme qui poussait le Phénix à montrer de la gratitude comme rarement il pouvait le faire, ou prenait-il simplement conscience des récents efforts de son nouveau bras-droit ? Quelle que soit la réponse, cela mettait toujours du baume au cœur de savoir ses efforts reconnus.
Essayant vainement de bomber le torse pour se donner une contenance, trop fatigué pour faire semblant bien longtemps, le garçon rétorqua :

 « Merci. Si ça ne dérange pas, je vais aller dormir un peu. Je reviendrai pour manger. »


La démarche lourde, le garçon se dirigea vers sa cabine et, une fois la porte fermée, se laissa chuter sur le matelas avant de laisser la fatigue prendre le contrôle de son cœur. En l'espace de quelques minutes seulement il plongea dans un profond sommeil réparateur. Pas des cauchemars, pas de rêves, pas d'insomnies : son esprit semblait enfin comprendre ce dont son corps avait réellement besoin. Durant les heures qui suivirent tout finit par s'envoler. Ses regrets, ses remords, ses incertitudes, ses inquiétudes. Son esprit plongé vers des fonds plus obscurs où toutes ces pensées toxiques étaient absentes.
Puis, au bout de plusieurs heures qui défilèrent avec la rapidité d'un claquement de doigt, le jeune homme fut réveillé par un de ses camarades afin de remplir son estomac. Cela faisait tellement de temps que le jeune homme mangeait sur le pouce qu'il ne réalisa pas à quel point cela lui manquait de bien manger. Ou tout du moins il ne le réalisa que lorsqu'il prit la première gorgée du bouillon préparé par le petit nouveau. Dire que c'était bon aurait été une insulte aux efforts du jeune garçon, c'était tout bonnement délicieux et cette explosion de saveur prit le jeune maudit de court. En l'espace de quelques secondes le lumineux réalisa enfin à quel point il mangeait mal depuis quelques semaines, à quel point il n'avait jamais mangé de plat préparé avec attention depuis une éternité.
Si son corps n'était pas encore totalement reposé, celui-ci nécessitant plus que de courtes heures de sommeil pour recharger ses batteries, ces plats remplirent l'épéiste d'une énergie nouvelle. S'enfonçant dans sa chaise comme s'il accusait le coup de cette surprenante découverte culinaire, il lui fallut une bonne minute avant de réussir à former un avis clair :

 « C'est...bluffant. Bravo. »



© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMar 9 Jan - 13:22

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Si, après ses retrouvailles avec ses animaux, le capitaine de Tengoku no Seigi prit bel et bien le temps de s'allonger pour tenter de récupérer son énergie, il ne parvint pas vraiment à trouver le sommeil. Trop de choses le tracassaient encore, et il avait toujours eu un mal fou à faire une sieste. Tournoyant et soupirant dans son lit, il finit par capituler et se contenta d'aller s'asseoir face à la seule fenêtre de sa cabine, qui lui offrait l'avantage indéniable d'avoir une vue sur la mer qui s'étendait à l'horizon. Pour l'heure, celle-ci semblait clémente et placide, offrant à l'équipage l'opportunité de progresser promptement. C'était une bonne chose : mieux valait quitter Paradise tant que la marine ne se jetait pas à leurs trousses à corps perdu, dans une course poursuite pénible et harassante. Il y avait fort à parier que les hautes instances du Gouvernement Mondial tenteraient quelque chose contre eux s'ils s'attardaient de trop, après l'affront qu'ils avaient commis en pénétrant à Impel Down et, surtout, en ressortant de la millénaire prison entiers et victorieux. Quelques réminiscences de son combat face à Satan resurgirent spontanément, et l'artiste martial les gomma d'un simple soupir. Le pouvoir ténébreux et glauque de cet adversaire hors du commun l'avait marqué, c'était indéniable, et il se demandait avec le recul s'il aurait été capable de venir à bout du directeur d'Impel Down, dans le cas de figure où le combat se serait prolongé de trop. Rien n'était moins sûr, même s'il songeait finalement pouvoir obtenir le dernier mot vis-à-vis de ses compétences martiales et athlétiques : Satan conservait l'avantage psychologique... Donnée importante dans un combat singulier, surtout en territoire adverse. Enfin, l'assaut était dorénavant derrière lui, et il n'était guère nécessaire de rester prostré sur cette désormais chimère du passé : il fallait aller de l'avant, et se préparer aux adversaires qui seraient les siens dans les semaines sinon les mois à venir. S'ils n'étaient pas tous aussi redoutables que le Diable, une bonne part d'entre eux l'étaient quasiment plus... Hadès Tenryon en tête de fil, bien entendu. L'ancien corsaire allait devoir parachever les entraînements de ses compagnons avant de se lancer dans une guerre ouverte avec le terrible Yonkou, car même s'il s'était fait un bon nombre d'alliés depuis l'assaut de Baltigo, ceux-là n'allaient pas forcément lui permettre de triompher en grandes pompes. Son propre équipage devait être paré à toutes éventualités... Et suffisamment mordant pour tenir le rythme y compris face à des cadors du Nouveau Monde.

Dans tous les cas, lorsqu'on vint le chercher, c'est à grand joie que l'ex Capitaine Corsaire quitta sa chambre pour s'en retourner à la salle à manger, retrouvant très vite la compagnie de ses collègues et amis. Il prit place machinalement, mécaniquement, l'esprit diverti par la pensée de quelques corvées, et ne remarqua qu'après coup la somptuosité des plats disposés devant lui. D'un œil rond et surpris, Nakata arpenta la table d'un regard circulaire avant de se rendre compte que la seule personne susceptible de préparer un tel banquet était nécessairement Nook. A moins que l'une des nouvelles recrues ne se soit découvert un talent indéniable pour la cuisine, c'était la seule hypothèse envisageable : Damon avait toujours été doué comme un pied et ratait systématiquement ce qu'il entreprenait en la matière, et Alidia elle-même n'avait jamais été capable de préparer quelque chose qui soit à la fois comestible et bon. Sans piper mot, le blondinet décida de passer à la dégustation, songeant que l'apparence était une chose mais que le goût en était généralement une autre... Et il ne fut pas déçu. La première gorgée du bouillon le réchauffa davantage qu'une pinte d'une bière forte, tout en stimulant ses papilles qui, avec avidité, ne purent qu'en demander davantage. Cela faisait longtemps que le capitaine n'avait pas pu déguster un plat préparé si finement, et il avait presque l'impression que le Yamaka lui-même s'était tellement investi dans la préparation de ces plats qu'il avait très largement transcendé ce dont il était capable à l'époque de son recrutement, sur Graou Island. Silencieux, le musicien écouta d'une oreille attentive les compliments de Kyoshiro, et remarqua sans le moindre mal que quelques discussions bon enfant naissaient de part et d'autres de la table. Ruthven, Damon, Alidia et Hiko, qui avaient déjà eu l'occasion d'expérimenter les dons du garnement en la matière, conversaient joyeusement en laissant les trois autres forbans à leur découverte, leur jetant de temps à autres des regards curieux pour découvrir l'ampleur de leur satisfaction. Le Fenice prit une autre gorgée du chaleureux breuvage puis, à la manière de son bras droit, formula la première phrase qui lui passait par l'esprit, non sans une fascination non feinte à l'égard des autres assiettes remplies et disposées devant lui :

-Ouais... C'est vraiment bon.

Natalia elle-même semblait grandement apprécier ces mets, même si elle n'était pas aussi prompte à le signaler que les deux autres nouveaux arrivants. Le teint légèrement rosée, comme honorée par ces victuailles qu'on venait de lui offrir, elle en vint néanmoins à adresser un "merci" discret et ravissant à l'intention de Nook, qui attira sur le visage de Nakata un sourire amusé. Le pauvre cuisinier risquait d'être dans tous ses états, à la suite d'un remerciement formulé d'une manière aussi mignonne...
Là-dessus, l'ancien Schichibukai s'en retourna à l'appréciation de ces mets onctueux, écoutant d'un air bienveillant les échanges de ses camarades sans avoir la force ni l'énergie d'y prendre part : malgré l'aspect régénérant de ce repas, il sentait encore et toujours qu'un long repos était inévitable pour retrouver sa pleine forme.
©️ Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMar 9 Jan - 14:58

Vers un CDI ?
feat. TnS



Dans les premiers instants de repas, et heureux de voir tout le monde relativement à l'heure pour déguster ce qu'il avait mis plusieurs heures à préparer, le jeune cuistot ne détacha pas le regard de ses convives. Il ne mangeait pas, ne regardait pas son assiette et n'avait même pas saisi ses couverts. La seule chose d'importance pour lui était l'observation et l'espoir de voir des mines heureuses et réjouies au moment des premières bouchées. Il ne se permettrait de goûter qu'une fois avoir vu la première réaction de chacun, un moment crucial.

En effet, la mère Yamaka avait enseigné à son fils une règle qui ne souffrait aucune contradiction : « Un homme peut dire ce qu'il souhaite sur ta cuisine après dégustation, il peut mentir pour te rabaisser ou pour te flatter, mais une première expression culinaire ne pouvait être falsifiée ». Ainsi il balaya du regard l'assemblée, son œil de pervers endurci parviendrait à capter, sans trop de difficultés, les réactions qui pourraient s'étendre devant lui. En réalité, il n'y avait qu'une personne qu'il n'épiait pas : le docteur de l'équipage. En peu de temps, ils s'étaient liés d'une réelle complicité et le cuisinier savait que son collègue balourd appréciait grandement les bienfaits de sa cuisine.

Pour le reste, si l'on pouvait pensé qu'il regardait en priorité les femmes, ce qui était le cas en règle générale, à cet instant précis le jeunot plaçait chaque autre personne sur un pied d'égalité ; même Ruthven alors qu'il ne pouvait pas l'encadrer. La raison était très simple et ne faisait aucun doute : il devait faire un carton plein. Ce repas, plus encore que celui du jour de sa rencontre avec le phénix, était d'une importance capitale. Nakata allait bientôt demander à observer les progrès combattants du brun mais il ne s'agissait définitivement pas de son meilleur atout, il se devait donc de prouver non pas qu'il était utile : mais qu'il était indispensable. Aussi, lorsque tous portèrent leur première cuillère à leur bouche, Nook se permit un sourire léger. Il l'avait vu, chez chacun d'entre eux. Qu'il s'agisse d'un léger sourire, d'un air amusé, d'une légère crispation de surprise au niveau de la mâchoire, d'un petit roulé de l'œil ou d'un franc et puissant bruit de satisfaction chez Hiko ; il l'avait vu partout. Finalement, le plus discret avait été le capitaine mais son second coup de cuillère rapide ne faisait pas vraiment de doute sur son contentement.

Le premier à donner un avis était donc le lumineux second de l'équipage, alors que Nook n'avait toujours pas goûté. « Bluffant », c'est le mot qui résonna vraiment dans l'esprit de congratulé et qui le ravissait par-dessus tout. Bon, excellent, démentiel, « à se taper le cul par terre » ; tout ça était très sympathique et très bien mais bluffant, surprenant, amusant, innovateur... Il s'agissait là d'adjectifs qu'un cuisinier aimait entendre, cela prouvait que sa cuisine n'était pas seulement appréciable mais qu'elle créait chez le dégustant un sentiment de surprise, de nouveauté ou de plaisir inattendu. Ce mot lui faisait réellement chaud au coeur, surtout venant de la part de cet homme.

Puis, alors que les langues se déliaient, la nourriture ayant redonner de l'énergie à tout la tablée, le prodige prit enfin sa première cuillerée, l'œil toujours fixé sur sa principale préoccupation : le Fenice. Lorsque le liquide chaud entra dans sa bouche, Pervcook se sentit bien. Comme pour les autres, la première impression ne souffrait aucune exception, il avait légèrement souri. Il avait goûté son plat tout au long de la préparation mais maintenant, il était terminé. Et ce qui lui faisait réellement plaisir n'était pas tant le goût de son œuvre mais plutôt le sentiment de bonne humeur que ce dernier pouvait transmettre autour de la table. Il poursuivit donc sa dégustation pour enfin entendre la voix du capitaine résonner dans la salle à propos de son premier plat.

Un commentaire en apparence très simple mais tellement précieux. Fenice Nakata, ex-shishibukai et criminel de premier ordre, pirate émérite, acceptait de reconnaître son art culinaire. Il n'était encore qu'un simple « intérimaire » chez TnS mais il semblait bien s'approcher un peu plus de l'oscar que représentait une titularisation. Sobrement, et en bon professionnel qu'il était, il le remercia tout en espérant que le reste du menu le conquière davantage.

- Merci Capitaine.


Après tout, il avait tout conçu pour que les sensations, les envies et le plaisir viennent dépasser les limites au moment de la conclusion, au moment où le dessert serait achevé. Ses réalisations mettraient à nu les convives, il le fallait.

Pourtant, s'il semblait déjà au summum de la joie, un nouveau commentaire, discret, à peine audible, vint emporter son cœur et ses convictions : Natalia venait de le remercier. Immédiatement, et changeant totalement de cible d'attention, il se reporta en souriant vers la belle navigatrice. Ici, le sourire n'était plus timide ou professionnel ; oh non, il était entré en « mode drague ». Affichant donc sa mine de loveur, le Yamaka fit une promesse à la belle blanche.

- Natalia, je peux vous promettre de tout donner pour vous ravir un peu plus chaque jour.


La phrase, bien évidemment, était bourrée de sous-entendu et le jeune salaud ne visait pas que l'épanouissement culinaire. Si elle avait un jour besoin d'aide pour lui savonner le dos, il le ferait avec un grand plaisir ; pour rendre service hein !

Quoiqu'il en soit, Nook entreprit d'enchainer les plats qu'il avait concocter tout en participant activement aux discussions légères qui se jouaient à table. Son oeil continuait à virevolter d'un dégustant à l'autre, en particulier lorsqu'un d'entre eux attaquait le plat le plus important : le sanglier.

Lorsque tout fut avalé, Pervcook se glissa dans un blanc pour venir poser la question qui lui brûlait les lèvres. Il ne visait ici pas uniquement le capitaine mais bien tout le monde, il attendait un avis objectif de la part de tous et même de ceux qui avaient l'habitude de sa cuisine. Après tout, un compliment d'Alidia était toujours bon à prendre.

- Alors ? Le repas vous a plu ?


©️ Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeLun 15 Jan - 15:20

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Le repas se poursuivit à bonne allure, l'ambiance s'allégeant progressivement tandis que les conversations naissaient de part et d'autre de la grande tablée de pirates. Si Kyoshiro et le capitaine étaient indéniablement plus discrets que les autres, dû à l'état de fatigue et d'exténuation dont ils souffraient et duquel ils ne seraient guéris qu'après quelques bonnes nuit d'un sommeil généreux, lourd et réparateur, Nakata ne se priva néanmoins pas pour se mêler à quelques conversations ou pour épier les autres. Il sourit donc d'un air amusé à la suite de la phrase balourde et perverse du jeune cuisinier à l'intention de Natalia, à laquelle celle-ci répondit après un instant d'hésitations porté par son apparente timidité dans des termes simples mais non dénués de répartie : elle déclara simplement qu'elle doutait qu'il ait tout ce qu'il fallait pour la satisfaire au jour le jour. Une lucidité hors norme de la part d'une jeune femme aussi gracile et en apparence si facilement impressionnable attira bien vite l'hilarité chez Damon et Ruthven ainsi qu'un sourire mesquin sur les lèvres d'Alidia, heureuse de voir que la navigatrice n'allait pas se laisser faire par les habitudes malsaines du plus jeune élément de cette joyeuse bande. Quelques temps plus tard, les deux nouveaux arrivants eurent à renseigner leurs camarades quant aux dangers qu'ils avaient affronté à Impel Down et quant aux alliés qu'ils avaient obtenu à la suite des libérations dont ils s'étaient rendus coupables. Si le musicien songeait raisonnablement qu'il n'y avait au final pas grand chose d'exceptionnel à ressasser à ce sujet, il prit toutefois la peine de tout expliquer posément, songeant qu'il s'agissait de la moindre des choses : après tout, Damon et Alidia notamment avaient accepté d'être exclus de ce coup redoutable malgré leur ancienneté au sein des Tengoku no Seigi et ce sans poser la moindre question... Ils méritaient l'un comme l'autre la plus stricte des vérités. Le Fenice s'en retourna ensuite à l'appréciation du repas du jeune cuistot, non sans profiter des quelques récits dont il eut droit, notamment de la part d'Alidia qui souhaitait le briefer sobrement au sujet des nouveaux arrivants et des contextes inhérents à leurs recrutements. Le Phoenix en profita sagement, et le repas fut finalement comme un merveilleux lien leur permettant de se retrouver tous ensemble afin de remettre leurs aventures à plat, dans l'objectif de repartir sur de bonnes bases. Une étape incontournable avant de s'élancer sur le Nouveau Monde, si hostile et si dangereux : mieux valait profiter de la quiétude ambiante afin de resserrer leurs amitiés avant de voir ces sentiments mis à rude épreuve.

Finalement, lorsque les assiettes furent pour leur immense majorité vides de toute substance, et lorsque les discussions commencèrent à tarir progressivement, le jeune Nook reprit du poil de la bête et demanda à l'assemblée ce qu'ils avaient pu penser du repas. Si les congratulations d'Hiko, de Damon et de Natalia ne furent pas longues à venir, ainsi que celles plus mesurées d'Alidia, Ruthven ne s'empêcha pas une légère boutade en qualifiant le festin de "juste passable", un sourire mesquin et faussement acerbe sur les lèvres. Le capitaine ne fit que peu de cas de cette provocation et livra sa propre analyse du repas, l'air franchement satisfait et contenté.

-Ça faisait longtemps que je n'avais pas pu manger quelque chose d'aussi complet et d'aussi agréable. C'est encore meilleur que ça ne l'était à Graou. Tu places la barre haute.

L'ancien capitaine corsaire se souvenait sans grand mal de la première rencontre qu'il avait eu avec les plats du cuisinier. Il ne s'était passé que quelques jours depuis, mais il allait sans dire que Nook s'était beaucoup entraîné et à bien des égards pour se montrer à la hauteur de ses ambitions. C'était tout à son honneur, mais le capitaine pirate attendait surtout de voir ses compétences en matière martiale : c'était sa capacité à combattre ou à tout le moins à se maintenir en sécurité qui allaient lui permettre de maintenir sa présence au sein de Tengoku no Seigi ou le forcer à les quitter. Dans tous les cas, cet exercice devrait attendre quelques temps encore : le Fenice ne se sentait ni le courage, ni la force de mettre les compétences du marmot à l'épreuve d'entrée de jeu. Ils s'occuperaient de cette petite formalité sur l'Archipel Shabondy, où le cuisinier pourrait repartir plus aisément si la décision était finalement prise de ne pas l'emporter avec eux jusqu'au Nouveau Monde. Puisqu'il s'agissait de toute manière d'une escale inévitable, le Phoenix préférait y retarder l'ensemble de leurs gros impératifs, afin de profiter de quelques jours d'un repos réparateur et franchement mérité...
Damon, Ruthven et Hiko semblèrent par la suite vouloir prolonger le repas par une dégustation de quelques alcools, récupérés lors de leur passage sur Area Eleven. Le blondinet accepta sans trop hésiter de se joindre à eux : il avait besoin de se changer un peu les idées. Restait à savoir si le reste de l'équipage allait vouloir prendre part aux festivités...
©️ Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeMar 16 Jan - 11:36

Motivation ultime
feat. TnS et Ayato


- Bah tu vois Ed, j’ai jamais vu un mec trouvant un plat passable se jeter autant sur la suite, rigolo donc. La prochaine fois, je te garderai un vers de sang de sanglier dans un tonneau.


Pour les autres, et avant que Nakata ne donne son avis, le jeune cuisinier remercia l’assemblée des dégustant. Il avait beaucoup donné et était heureux de voir ses probables futures collègues apprécier les mets qu’il pouvait leur servir au quotidien. Il ne pouvait pas décemment le cacher : il ressentait une forte et véritable fierté de pouvoir non seulement offrir ses plats à des personnes de ce niveau mais aussi, de les voir apprécier ce qu'il pouvait faire avec ses jeunes mains et son talent familial.

Mais enfin, le capitaine volatile vint à donner son avis. « Placer la barre haute »… Un compliment timoré mais encourageant car il fit sourire le gourmet qui n’attendit pas bien longtemps pour lui répondre.

- Je vous remercie capitaine ... J’espère que la barre pourra monter encore plus haut.


Il avait satisfait l’unanimité des convives sur un plat de gibier, domaine qui n’était pas sa première spécialité, il attendait le jour où il pourrait enfin travailler sur sa denrée signature : les fruits de mer. Déviances perverse ou pas, le Yamaka était imbattable lorsque le domaine d’expertise touchait aux fruits de mer, molusques et autres crustacés. Pourtant, il ne développa pas ce point et reprit un tour complet de la table pour débarrasser les assiettes tout en souriant légérement aux idées qui pouvaient déjà lui venir en tête s'agissant de ses futurs créations. Depuis peu, il envisageait l'achat de nouveaux appareils de cuisine pour faire des choses innovantes et relativement inattendu. Une fois membre à part entière de l'équipage, il comptait bien demandé à son capitaine d'investir dans un contenant à azote liquide et dans quelques bouteilles dudit produit. Il ne voulait pas se mettre à la cuisine moléculaire mais avait toujours voulu "tenter des trucs". La candeur, si elle pouvait être mignonne à voir, n'avait pour Pervcook, assez peu de limites. Dans son passé, et encore aujourd'hui, il avait tenté de nombreuses associations plus que foireuses qui avaient toujours collé une courante magistrale à sa sœur : de beaux souvenirs familiaux selon lui. Ses projets étaient grands et l'équipage du phénix allait probablement en héberger un bon paquet.

Il finit par entendre la proposition de digestif du Doc Hiko. Il ne dit rien et partit en cuisine avant de revenir avec trois bouteilles en verre, totalement vierge de tout étiquetage et aux contenants de couleurs différentes.

- Doc, range tes saletés commerciales et goûtez moi ça.


Et oui membres de Tengoku no Seigi, votre stagiaire cuisine était un jeune homme qui avait exploré l’intégralité des possibilités culinaires et donc, forcément, l’art noble de l’œnologie et des spiritueux en tout genre. Lors d’un long stage sur un navire révolutionnaire, il avait pu rencontrer un chef de cuisine passionné par la création de boissons alcoolisées. Malgré le jeune âge de son stagiaire, onze ans à l’époque, le boss n’hésitait pas à faire goûter le gosse. Après plusieurs maux de tête, différents passages aux commodités et autres erreurs alcooliques, le jeunot s’était forgé une résistance plus qu’honorable aux boissons alcoolisées ; de telle sorte que beaucoup de soûlard cinquantenaires ou de jeunes bimbos à la vingtaine ne parvenaient pas à le coucher.

Alors, après avoir posé sur la table ses propres créations, il les détailla les unes après les autres : une bouteille au contenu couleur rose légèrement translucide, une seconde au liquide très sombre et une dernière totalement translucide.

- Bon, en plus de la merde de la boutique de Time End, je vous propose un vin de fruits rouges des bois, une liqueur de noix et une eau de vie de mirabelle. Attention, c’est plutôt traitre ; sauf le dernier qui est assez franc.


Le tout était effectivement très doux malgré une teneur alcoolique assez élevé cela étant dû à la forte concentration de sucre, l’eau de vie était cependant très claire avec ses dégustants : elle envoyait fort et permettait un nettoyage bien rapide de l’appareil digestif. Quoiqu’il en soit, sortir ces créations maison n’était pas une action hasardeuse, il montrait encore aux autres forbans que son domaine de compétence n’avait que peu de limite dans le domaine culinaire. S'il marquait quelques points supplémentaires, cela pourrait éventuellement rattraper d’éventuelles erreurs dans ses tests martiaux.

Pourtant, une idée perverse et beaucoup trop soudaine pour être dénuée de fausses intentions vint traverser l'esprit de Nook. Il attrapa la bouteille d'eau de vie, la débouchonna et la tendit au dessus de la table en portant le regard sur un cible bien particulière.

- Natalia, fêtons ton arrivée !


Peut-être parviendrait-il à la saouler et à la faire danser nue sur la table ?
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue52/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue879/1000[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeJeu 18 Jan - 1:37

Énièmes retrouvailles.
feat. TnS
C'est trop facile de s'appuyer sur les autres, un jour on se retrouve dans un champ de béquilles. Jacques Godbout.



Les alcools apportés par Nook permirent aux quelques volontaires d'abreuver très généreusement le repas, afin de le terminer sur une touche plus festive. Si le cuistot avait comme à l'accoutumée tenté de profiter de la situation pour se rincer l’œil, il n'en fut malheureusement rien : Natalia accepta bien quelques verres, mais sembla peu prompte à tenir l'alcool. Elle en vint finalement à s'assoupir, après avoir retrouvé un tempérament plus naturel et avoir été plus en confiance quelques minutes durant. Alidia, qui était restée sobre à peu de choses près, décida dès lors de s'éclipser en emmenant la navigatrice avec elle. Ne restèrent désormais plus que les hommes qui, comité restreint, eurent néanmoins l'occasion déguster sévèrement. Ruthven alla vomir ses tripes par-dessus le bastingage à deux reprises avant de réussir à s'endormir sur une chaise, à demi assommé. Hiko, après s'être assuré que son collègue ne risquait rien, alla à son tour s'allonger un moment. Petit-à-petit, la salle à manger se vida finalement de tous ses occupants, et Nakata décida de sortir sur le pont afin de prendre un peu d'air, toujours ivre. Là, son chemin l'amena jusqu'à l'une des rambardes contre laquelle il s'accouda franchement, prenant garde cependant à ne point chuter. Il aurait été stupide de tomber en pleine mer dans de telles conditions : il n'était pas convaincu que quelqu'un soit encore suffisamment sobre pour venir le chercher, si cela avait lieu. Il profita de la quiétude nocturne en songeant à l'équipage et aux divers liens dont il avait pu être témoin. Ruthven et Nook, s'ils se vannaient très volontiers, semblaient finalement s'apprécier. Quoi de plus logique ? Ils avaient fait leur entrée officielle dans l'équipage au même moment, même si le garnement n'était encore et toujours qu'en période d'essai. Ce dernier semblait d'ailleurs plutôt bien s'entendre avec Hiko, mais force était d'admettre que le médecin avait un don pour attirer l'amitié et la sympathie. Son aura reposante et sage avait tendance à en faire un être de confiance, et le capitaine en avait la conviction la plus inébranlable lors même qu'il ne l'avait côtoyé que durant quelques heures, tout au plus. Alidia, fidèle à sa carapace de neutralité, ne semblait s'être approchée que de la petite nouvelle navigatrice, probablement à cause de son sexe plus que de son comportement. Damon, cependant, avait manifestement réussi à se lier d'amitié avec plusieurs des membres d'équipage. Et c'était une bonne chose.

De manière générale, le Fenice était assez optimiste quant à la suite des opérations, dans de telles circonstances. S'ils pouvaient tous s'adresser une pleine confiance et combattre côte-à-côte en demeurant fidèles à leurs amitiés et à leurs ambitions, peu de menaces subsisteraient véritablement. Kyoshiro et le blondinet auraient encore besoin d'un petit peu de temps pour trouver leurs repères au sein de sa joyeuse bande, même si le musicien à la popularité indéniable avait déjà bien sérieusement entamé cette tâche durant cette soirée particulièrement enivrée.

-C'est pas conseillé de rester dehors en pleine nuit, après avoir picolé autant.
-C'est pas conseillé d'entrer à Impel Down pour y foutre le bordel. J'ai passé l'âge d'écouter les conseils des gens raisonnables.

Le vigie pouffa face à la répartie de son vieil ami qui avait rétorqué du tac au tac. Il s'approcha finalement du blondinet et l'imita, prenant place à ses côtés, coudes sur le bastingage. Ils scrutèrent l'étendue sombre un long moment avant que le brun ne décide finalement de rompre ce silence lourd :

-Tu penses que Méliandre reviendra ?
-Non.

La sentence était tombée comme un couperet. Damon ne releva pas cette subite négation, et demeura immobile, pensif. Il ne pouvait décemment pas dire qu'il avait jamais été proche de l'ancienne navigatrice de Tengoku no Seigi. Elle avait toujours été beaucoup trop instable et beaucoup trop sauvage... Il n'appréciait pas vraiment les personnes intenables, a fortiori lorsque les circonstances nécessitaient de rester soudés les uns les autres. Mais il devait admettre qu'elle avait été une membre à part entière de l'équipage, à l'ancienneté même supérieure à la sienne... Cela ne pouvait qu'heurter la sensibilité du Phoenix, et surtout sa fierté. Tournant les talons, le vigie posa son bassin contre la rambarde et posa une main sur l'épaule du capitaine qui, quant à lui, n'avait pas bougé. Il prononça quelques paroles avant de le laisser seul, prodiguant comme à l'accoutumée des conseils rassurants et revigorants.

-Tu as fait tout ton possible. Tu n'as pas à t'en vouloir à son sujet. Sans Hato, elle n'était qu'une bombe à retardement. Elle ne pouvait pas rester parmi nous.

Pour le coup, Nakata ne pouvait pas vraiment nier la lucidité de son vieil ami. Il ne savait que trop bien que sa propre amitié conflictuelle entretenue avec Méliandre depuis des mois avait toujours été sujette à une destruction imminente. Leurs visions des choses étaient bien trop opposées... Tandis que leurs passés et leurs vécus, eux, étaient bien trop similaires. Leur façon contradictoire de réagir à des événements similaires les avait condamné à s’entre-déchirer, en l'absence d'Hato pour les départager. Sa désertion surprise n'avait été qu'une formalité, à partir de la mort de l'ancien bras droit de l'équipage... Sans son frère d'arme, ni sa navigatrice, l'artiste s'était souvent senti esseulé. A plus d'un titre. Mais il pouvait enfin relever la tête, plus ou moins dignement. Une nouvelle bande était constituée, moins colérique, moins hétérogène.
Son rôle était désormais d'en protéger les membres, fut-ce au péril de sa propre existence.
©️ Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue28/75[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Left_bar_bleue10/120[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitimeJeu 18 Jan - 11:12

Trouver sa place
feat. TnS


- Amateurs...


Quelques temps après le début de la dégustation de produits alcoolisés, les divers membres de Tengoku no Seigi commençait à céder les uns après les autres, à commencer par le vampire de jour, ce qui entraina un moquerie de son éternel rival.

- Bah ouais Ed, c'est pas un truc de fillette ce que je fais...


Quel gâchis... Ce bon alcool maison qui finissait dans l'océan, et à deux reprises en plus... Enfin, le cuisinier producteur de spiritueux n'allait clairement pas aller récupérer les fruits des régurgitations du fragile d'estomac. Au moins, si les autres n'en menaient pas large, ils ne vomissaient pas. Devant le sommeil apparent de Natalia, Nook s'était proposé pour la ramener dans sa cabine, la mettre en tenue de nuit et la border, mais bien évidemment, Alidia avait pris les devants et avait encore jouer sa rabat-joie. Un jour il l'aurait, l'une ou l'autre peu importe, mais il l'aurait !

S'agissant du fier docteur, le compagnon d'aventure de Nook, il tint bon un certain temps, rivalisant un moment avec le cadet de l'équipage mais finit par aller se coucher avant même que son opposant ne soit enivrer. Au final, il n'avait plus rester que le cuistot et le capitaine qu'il avait finalement laissé pour retrouver sa cuisine. C'était donc dans ce contexte que le cuistot rangeait ses alcools en souriant devant l'amateurisme alcoolique de ses éventuels futurs Nakamas. Certes, il avait de l'entrainement et se moquer d'eux de cette façon n'était pas charitable. Ruthven n'avait vomi que deux fois ce qui, en considérant ce qu'il avait bu, était tout à fait honorable. Dans ses premiers essais, le pervers avait ressorti ses excès en nombre beaucoup plus important. D'ailleurs, sur le navire révolutionnaire de l'époque, il s'était forgé une petite légende : il était connu comme le gosse qui a vomi dix sept fois en une seule nuit. Un exploit incroyable selon certains, une honte sans borne selon le capitaine.

Quoiqu'il en soit, afféré dans la vaisselle, le rangement et le nettoyage de sa cuisine, Pervcook repensait à la soirée qui venait de se dérouler et ressentait une émotion intense et chaleureuse. Pour la première fois dans l'équipage, et depuis qu'il avait quitté le cocon familial, le Yamaka se sentait complètement à l'aise, il se sentait chez lui. Avec le temps, il était parvenu à s'intégrer et à se faire apprécier de la majorité des membres d'équipage, y compris d'Alidia, ce qui n'était pas une mince affaire. Seul Ayato, peu apprecié de la plupart pour son comportement restait une cause d'interrogation et de sentiments ambivalents. Enfin, Nook aurait résumé cela par un avis beaucoup plus tranché : « Il pouvait pas le blairer ». Même Ruthven, qu'il surnommait Ed suite à une vieille histoire de vampire qui draguait des humaines et qui vivait le jour, n'était pas complètement dénué d'intérêt ; il était juste un peu concon mais on lui en voulait pas.

Cette vie lui plaisait, cet équipage lui plaisait et leur compagnie lui apportait un sentiment d'accomplissement qu'il n'avait que rarement ressenti. Il aurait probablement aimé voir plus de femme, estimant que c'était majoritairement « la fête à la saucisse » mais chaque chose en son temps. Il aurait bien l'occasion de prôner la parité auprès de son leader si ce dernier l'acceptait comme membre définitif.

Une fois qu'il eut terminé, et avant de penser à aller se coucher, le gourmet décida de monter sur le pont pour remercier directement le ciel, et son dieu pervers, de l'attention quotidienne qu'il lui portait et du plaisir qu'il lui offrait. Il avala donc les marches menant au pont et, en poussant doucement la porte, il entendit la voix de son sensei, Damon. La vigie et le capitaine parlaient d'une femme !

«  YES ! » pensa le jeunot. Mais il fut rapidement déçu en comprenant que cette personne ne reviendrait pas. Bah voilà, encore et toujours des bonshommes... Il devait vraiment se pencher davantage sur le dossier Natalia avant d'être condamné à rester vierge pour encore dix ans !

Pourtant, en écoutant les deux amis, Pervcook ressentit un profond malêtre, peut-être même une certaine mélancolie. Comprenant qu'il était de trop dans ce tableau, il fit marche arrière et retourna à sa cabine pour prier sa divinité coquine.

Peut-être que Natalia aimait pratiquer le somnambulisme nue alors une petite prière valait toujours le coup !
©️ Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]   [FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Énièmes retrouvailles. [PV TnS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Time End-