Partagez | 
 

 [Conquête] - Build an Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 4 Jan - 10:23


Build an Empire






Je souris face aux mots d’Erwin. Etrange aventure… Etrange, c’est bien le mot ! Après cela, nous voilà re-téléportés au casino. Je ne me ferais jamais à cette téléportation, ça m’angoisse toujours un peu. Je ne sais pourquoi, dans mon esprit j’ai toujours l’impression que je vais me matérialiser à moitié coincée dans une armoire ! Je tourne mon regard vers Katia qui s’exprime avec beaucoup d’assurance. Cette jeunette ne cessera jamais de m’impressionner pour le coup… Le frère et la soeur proposent à Tel de rejoindre l’Inquisition et cela ne m’étonne pas. Lui comme Hert ont chacun quelque chose à apporter, et pas des moindres. Ca serait du gâchis que de les voir glisser entre les doigts. La proposition de rejoindre l’Inquisition vaut aussi pour Hert, et je me permets de le regarder quelque peu. Si le voir combattre a pu m’impressionner, cela le rend plus abordable maintenant qu’il est les deux pieds sur terre. Mais comme on dit, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort… Enfin, le rouquin se tourne vers moi et change de visage, laissant place à une expression bien plus ouverte qui fait immédiatement ressortir un sourire. Je hausse les sourcils quand il parle de talents spéciaux : c’est bien une des premières fois qu’on les reconnait, et je dois bien avouer que ça me booste ! Les indic’ ont plus le don de se faire détester, alors autant profiter d’une appréciable description. Sa proposition est un coup dans le ventre, cependant : me voilà confrontée à la pire de mes peurs, celle de m’attacher à un but et à quelqu’un. A chaque fois que j’ai fait ce choix dans ma vie, ça a fini en eau de boudin, et pourtant mon petit doigt me dit que cette fois-ci encore, je ne pourrai pas lutter contre l’envie de me lancer. Faut dire qu’en même temps, j’avais fait du chemin chez des marine, quoi. Des marine. Une belle paire d’abrutis.

« C’est entendu, je vais profiter de cette journée, et réfléchir sérieusement à ta proposition. C’est une belle opportunité de participer à quelque chose d’aussi important. Dans tous les cas, ça me fait plaisir que tu aies pensé à moi, et je suis heureuse d’avoir pu faire plus ample connaissance ! »

Ma bonne humeur et ma bienveillance ressortent alors, au risque de me faire passer pour une jeune fille mièvre. Mais je le regarde avec une grande détermination, et je me tiens droite de manière assez sérieuse pour qu’il comprenne que je ne prends pas ça à la rigolade. C’est une proposition importante, et je la traiterai comme telle, en prenant soin de peser le pour et le contre et en m’impliquant comme il faut pendant cette journée.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Dernière édition par Rainbow Dieulegrand le Lun 8 Jan - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 213

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 6 Jan - 16:10




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

A peine furent-ils à nouveau dans le casino que Kel s'en retourna, papillonnant, jusqu'au fauteuil qu'il avait quitté quelques instants plus tôt pour s'y affaler d'autant plus volontiers. Il semblait satisfait, sinon véritablement enjoué : tout sourire, et très attentif à tout ce qui l'entourait, il attendait dorénavant la suite des opérations avec un empressement non feint. Hert, quant à lui, demeurait fidèle à lui-même : plus mesuré, il resta en retrait, bras croisés, tandis que le rouquin et la gamine reprenaient la situation en main en leur exposant leurs propositions. Les deux révolutionnaires laissèrent sans hésitations la jeune amie du Dog passer en première, profitant de cette brève entracte pour s'autoriser l'un et l'autre une seconde de réflexion. Bien entendu, ils s'étaient attendus aux offres qui venaient de leur être adressées mais ça n'était pas pour autant qu'ils avaient pu se décider en amont : il s'agissait de se placer dans un état de subordination directe... En d'autres termes, de choisir son camp. S'ils songeaient, l'un comme l'autre, qu'il était grand temps de sortir de leur léthargie pour retourner sur le devant de la scène, au sein des hautes-autorités des mouvements révolutionnaires qui avaient bien pâti de leur absence à la suite de la chute d'Arias, ils n'avaient aucun moyen de savoir si le rouquin était le bon candidat pour les mener jusqu'à la victoire. Certes, de toutes les têtes d'affiches, il était probablement la plus prometteuse... Mais cela n'était pas forcément suffisant pour prendre l'ascendant sur une organisation militaire aussi expérimentée et tenace que la marine. Les amiraux étaient de vaillants opposants, le Daylon lui-même avait su s'en rendre compte de manière frontale et douloureuse... Néanmoins, le premier objectif semblait pour l'heure être de convaincre leurs anciens collègues de se joindre à leur cause, et rejoindre Erwin maintenant, c'était s'assurer une place de choix dans l'organisation Inquisition pour les mois voire les années à venir. Ils avaient souffert de leur inexpérience et de leur jeunesse parmi les troupes d'Arias, et avaient injustement été relégué au second rang là où leur puissance et leur pugnacité auraient dû suffire à les catapulter au rang de maréchaux, dans le meilleur des cas... Mieux valait éviter de commettre la même erreur une deuxième fois. Souhaitant nuancer son allégeance, afin de mettre la situation au clair, le Dynamiteur prit la parole en scrutant Erwin d'un regard perçant et pesant.

-Okay. Très bien. J'irai sur West Blue, puis sur North Blue, en on nom. Mais. Si tu décides un jour de déposer les armes, ou de parlementer, de générer une trêve... C'est ton QG que je ferai sauter. Qu'on soit bien clairs à ce sujet.

Venant de l'un des plus terribles terroristes du monde, la menace n'était pas légère et anodine, et le chef de l'Inquisition allait probablement en prendre conscience. Hert n'était pas une bénédiction, un soutien indéfectible et infaillible sur lequel il pourrait compter jusqu'à la mort : c'était un coup de main provisoire qui, au même titre que ses explosions, pouvait s'avérer destructeur et mortifère. Il était une épée de Damoclès qui, utilisée à mauvais escient, pourrait catapulter le Dog en arrière et réduire la majorité de ses progrès à néant... Mais qui pourrait, dans le même temps, transformer ses ennemis en cendres et lui offrir une occasion inédite d'améliorer ses relations avec les révolutionnaires du Monde entier. Car s'il n'avait pas une côte de popularité effarante, le Dynamiteur avait au moins l'avantage d'être une figure célèbre et respectée : certes, son extrémisme le classait pour beaucoup dans la catégorie des criminels plus que dans celle des libérateurs, mais il n'en restait pas moins un élément efficace et redoutable, tant sur le terrain qu'en superviseur et ingénieur.
Ne restait désormais plus que le Kaylon, l'énigmatique révolutionnaire au zoan mythique. Ce dernier, toujours enjoué, n'avait pas semblé surpris ou déstabilisé par la réponse de son désormais ancien collègue : Hert était paradoxalement assez prévisible, à sa manière. Le loup avait quant à lui l'orgueil de songer qu'il était différent : plus fou, plus surprenant. Son style de combat en lui-même en était un aveu : il aimait prendre l'ascendant, aimait se sentir libre, aimait avoir toujours l'opportunité de choisir où aller et dans quel but. Oui, à la vérité, il avait été un très mauvais commandant pour deux raisons : il était incapable de mener une troupe, songeant qu'il s'agissait davantage d'un poids mort que d'un soutien performant, et était encore plus incapable de suivre des ordres à la lettre, ayant pour crasse habitude d'improviser selon ses instincts. C'était ainsi qu'il avait survécu à Pacifique et à Mijushike, après tout... Après un moment de silence, il décida donc de prendre la parole en fermant les paupières, un sourire toujours en suspend.

-Retour sur le Nouveau Monde, donc. Combattre les chasseurs de primes. On ne peut pas dire que je sois pressé de retrouver Mijushike... Au contraire. Si je le croise, je te préviens, je me casse. Je ne mourrai pas pour ta cause, Erwin. Mais j'accepte de rendre la vie dure à ces chasseurs.

Pour tout dire, il avait hésité jusqu'au dernier instant, mais avait la certitude qu'une telle aventure risquait d'être intéressante à plus d'un rapport. Le Nouveau Monde allait bouger, dans les mois à venir, c'était inévitable : la présence gouvernementale effacée qui y demeurait risquait d'être broyée lorsque la marine se concentrerait sur les Decimas et la Révolution, et les Nebulas ne tarderaient pas à abattre un Yonkou, dans le pire des cas. Peut-être que deux d'entre eux finiraient par succomber. En d'autres termes ? Une guerre totale l'y attendait. Une aubaine pour repousser ses limites...



La dernière réponse des révos ! Je te laisse composer là-dessus, et les autres invités arrivent au tour prochain pour conclure ça en grandes pompes !

Hert devient ton PNJ (je compte sur toi pour le jouer de manière fairplay et cohérente !).
Kel par contre devient PI !
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 6 Jan - 20:32

Build an Empire [10]

Le calme avant la tempête. Alors que les trois interlocuteurs d'Erwin acceptaient à leur échelle les paroles du rouquin, ce dernier remarqua le chemin qu'il avait parcouru depuis le temps. Il était devenu un des révolutionnaires les plus en vogues de la période. Bien sûr, tout cela était éphémère et il pouvait chuter ce jour-même, cependant il était remarquable de penser qu'un tel succès avait pu naître. Surtout qu'Arias était mort moins d'un an plus tôt.... la Révolution unie avec lui. Il recollait les morceaux comme il pouvait, plaçant les remarquables combattants aux endroits stratégiques. Hert serait utile sur West Blue, même si sa présence risquait de ne pas plaire à Sor... Bien qu'utile, cet homme était impétueux et relativement imprévisible. Il n'avait pas les mêmes méthodes que le leader de l'Inquisition... Ce qui n'était pas sans conséquences pour le futur.

Quant à l'ancien Commandant Daylon Kel, il y avait des risques qu'il devienne une épine dans le pied à la Révolution du Nouveau Monde. Cependant sa présence était nécessaire, un atout précieux dans la bataille qui l'opposerait immanquablement aux chasseurs de primes.

- Merci Hert, de cet avertissement... Les négociations ne sont pas au programme, le Gouvernement est trop corrompu pour ça.

Il se tourna vers son nouvel allié qui serait présent sur le Nouveau Monde et lui sourit quand il écouta sa remarque.

- Il n'est pas prévu que tu rencontres Mijushike... J'aurai besoin de toi pour quelqu'un d'autre, mais nous verrons les détails quand les plans seront amenés. À présent, la salle doit être prête... Rainbow, Fay, nous allons pouvoir nous installer si vous voulez bien.

Se dirigeant vers la pièce, il fut suivi de l'horlogère. Si ses invités désiraient partir, il les saluerait bien sûr avant de s'éloigner. Ils n'étaient pas nécessaires pour la suite de la journée, et il serait peut-être même préférable qu'ils ne traînent pas par ici pour les négociations qui allaient s'engager. Leur proposant de les transporter où ils le désiraient, il se laissa aller à un petit instant de réflexion et de souvenir.

L'heure du rendez-vous approchait. Il fallait cependant revenir sur les plans avec ses alliés, et expliquer la situation à Rainbow qui était arrivée sans être mise au courant de la situation. Le petit briefing commença rapidement, car il fallait se hâter. Il laissa Octave, qui devait se trouver dans cette pièce, écouter les brides d'informations tandis qu'il devrait selon toute vraisemblance faire les derniers allers-retours.

Remerciant à nouveau la jeune indic' de prendre en considération sa proposition, il lui indiqua les tenants et aboutissants de cette journée : la branche diplomatie de l'Inquisition allait prendre le contrôle de l'île par le biais économique. Il y avait un grand nombre de moyens employés, dont les dernières conquêtes et les derniers investissements de son organisation, ainsi que les tensions entre la Guilde Marchande et la marine sur cette mer.

La présence d'une force armée inquisitrice était nécessaire pour s'emparer du siège. L'objectif était de ne pas faire de victimes, et de réinvestir les pertes derrière. Pour aider à cette démarche, le Big Five, les cinq commerçants ayant le plus de poids en ces lieux, pourraient être amenés à venir les aider. Il voulait les recruter dans sa branche diplomatie pour qu'ils représentent ses intérêts financiers, et pour que leur expertise permette d'améliorer leurs structures.

Quelques rumeurs courraient sur le Big Five, sur Trader, mais personne ne connaissait leurs existence. Et pourtant, autour de la table ronde, d'ici quelques instants ils seraient installés à discuter leurs intérêts. S'ils refusaient, la conquête s'opérerait malgré tout par un autre biais qu'elle découvrirait plus tard : ils avaient donc tout intérêt à les soutenir. Un large sourire s'élargit sur le visage du rouquin suite à ces confidences, et il attendit que Ju, Miko et Katia accueillent les nouveaux arrivants et les fassent venir s'installer tout en prêtant son pouvoir attentif aux signes extérieurs.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Lun 8 Jan - 9:38


Build an Empire






Il est sans dire qu’Erwin a un bon parler, et voir ce « dynamiteur » prêt à intervenir semble assez bienvenu. Ses paroles, l’idée de mourir pour quelqu’un ou pour une cause d’ailleurs, me laisse perplexe. Il est sûr que dans certaines situations on est prêt à tout abandonner à quelque chose en lequel on croit oui, mais ça n’est pas le cas de Hert. Bien que la raison me paraisse évidente, je me dis qu’il en faudrait tout de même beaucoup pour mourir, même par rapport à la situation. Et malheureusement en me disant ça, je remarque dans le même temps que je suis encore une fois trop insensible aux risques d’une guerre : il est rare voire improbable qu’on y perde personne, si on ne s’y perd pas déjà soi-même. Quant à l’idée qu’évoque Erwin par rapport au Gouvernement trop corrompu, je ne peux m’empêcher de penser qu’il est pire que ça encore. Ces deux jeunes gens condamnés à fuir sont une création mortelle et cruelle, quant à ce scientifique complètement fou, il mériterait une bonne leçon de morale. Tant est que pour la recevoir, il faudrait qu’il soit un minimum humain pour ça, et j’ai un énorme doute là-dessus.

Je suis Erwin et Fay direction la salle des négociations, et écoute le jeune homme avec toute l’attention possible. Il est donc question de prendre l’île par le biais économique, et j’’accueille l’information par un hochement de tête. L’idée de ne pas faire de victimes, bien qu’il s’agisse un peu d’un idéal d’une certaine manière, me parle beaucoup. Dans la suite de ses explications quelque chose m’interpelle totalement, et mon esprit se met soudainement à tourner.

« Les Big Five?… »

Des commerçants, au nombre de cinq bien évidemment. Ce nom me dit quelque chose, mais jamais rencontré les loustics là. Je me redresse encore plus, complètement éveillée. D’un côté je me dis que je suis vraiment arrivée ici limite par magie, et je pense à tout ce sur-place que j’ai fait. Tout ça pendant qu’Erwin faisait des pas de géants en direction de son but. Je serais presque jalouse, si je n’avais pas conscience que c’était sans doute mon destin et que ce dernier m’avait menée jusqu’à ma soeur. Même s’il s’agit plutôt du décès de cette dernière… Je souris à l’idée que la conquête se ferait malgré tout, et ajoute avec calme et détermination :

« S’ils viennent ici, c’est qu’ils pensent pouvoir y gagner autant, non?… »

Ce sont des commerçants, et qui de mieux placés qu’eux pour savoir que le temps est lui-même un investissement? J’ai déjà négocié auprès de marchand par le passé, dans le cadre des affaires de notre petite île d’Azalariane… J’ai certes un certain bagou, ne reste plus qu’à l’adapter à la situation et à aider à faire des merveilles. Je croise les doigts, et me retiens de rabattre ma capuche sur la tête. C’est un vieux réflexe conditionné de quand je me mets en chasse, mais ici, ça ne me sera d’aucune utilité… Cette fois-ci, je parle à découvert.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1416

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 11 Jan - 0:09




Rengu Ellie.

-Hey guys ! C'est quoi ces messes basses ? Tu veux pas nous la mettre à l'envers, Dog, hein !

Comme à son habitude, on remarquait Ellie là où elle passait : elle eut tout juste poussé la porte d'entrée qu'elle pénétrait dans le casino à grands fracas, à grands renforts de gestes et de risettes. Elle avala promptement la distance qui la séparait de son hôte, faisant plus ou moins fi de toutes les autres personnes dans la pièce, et vint lui adresser un high five énergique et enjoué. Puis elle pivota légèrement et resta un court instant à fixer Katia, silencieuse et souriante, avant de poser une main amicale sur la tête de la gamine pour l'ébouriffer avec vigueur. Manifestement, elle se souvenait de la petite fille, à qui elle avait déjà eu affaire... Et semblait l'apprécier, ou à tout le moins songer qu'elle était digne d'intérêt. Ce qui était autant une chose positive que terriblement désastreuse... Dans tous les cas, elle tournoya à nouveau, faisant face aux autres membres du Big Five qui avançaient à allure nettement plus modérée, se mettant à taper du pied et à tapoter sa montre inexistante, au niveau de son poignet. Comme d'habitude, ce n'était pas la patience qui l'étouffait, et elle ne tarda guère à signaler à nouveau ce trait de caractère de manière exagérée, ce qui attira plus d'une moue désappointée :

-Come on, hurry up ! On perd du temps, là !
-Ton empressement ne te rend pas honneur, Ellie... Tu devrais être plus féminine ! Tu serais ravissante !
-Et tu empesterais moins, en t'épargnant des singeries.


Madame Irma et Armani Franceska, Big Five.

La Rengu ne se formalisa pas des dires de ses deux collègues, qui s'avancèrent jusqu'à pouvoir prendre place au sein du groupe. Armani n'attendait pas grand chose de cette énième réunion, qui ne faisait à l'accoutumée que la dévier du rôle qui était le sien et des tâches qui n'attendaient qu'elle. Malheureusement, l'alliance qu'ils entretenaient avec le Dog les obligeait à se présenter à lui de temps à autres, ne fut-ce que pour renouveler les traités... Cependant, elle craignait que cette entrevue ne soit finalement porteuse de bien mauvaises nouvelles, et elle n'était pas ailleurs par la seule à songer cela au sein du Big Five. Erwin Dog avait toutes les raisons du Monde de se sentir en confiance à la suite de ses quelques coups d'éclats. La présence sur Trader de Kel Daylon et d'Hert le Dynamiteur n'avait évidemment pas échappée à leurs systèmes de surveillance et à leurs sbires divers et variés fréquemment terrés au port pour observer les allers et venus. Si le rouquin avait réussi à les convaincre, il venait de gagner deux alliés de poids, à ajouter aux quelques types peu recommandables qu'il avait pu tirer d'Impel Down... En compagnie du Phoenix. Imaginant qu'ils avaient laissé vivre les Raiu no Kaizoku bien trop longtemps pour le bien de leur commerce au travers de ce pirate renégat, Armani déposa un regard calme et concentré sur Irma. Il était compliqué de savoir ce que son collègue imaginait, puisqu'il arborait toujours un air de fausse béatitude... Contrairement à Carrol qui, quant à lui, se montrait fréquemment bien plus expressif.


Draco Rosso et Carrol W. R., Big Five.

-Merci pour l'invitation...
-Ça ressemble bien davantage à une convocation.

La rectification de l'horloger ne manquait guère de piquant. Il jeta un regard neutre, quoi que penchant plus franchement vers la froideur que vers l'extrême sympathie, à leur jeune hôte glorieux à qui tout semblait sourire ces derniers temps. Du quintet, c'était lui, comme d'habitude, qui était le plus méfiant. Effectivement, le Dog était pour l'heure couvert de gloire... Mais il était jeune, bien trop. Pour son propre bien, il aurait été préférable qu'il échoue, qu'il frôle la mort, qu'il condamne la majorité des siens à la prison ou à la potence... L'échec permettait de grandir, bien plus qu'une victoire éclatante et terriblement grisante. S'il pêchait d'orgueil, s'il se sentait invincible, le rouquin allait rendre leur collaboration nettement plus pénible et sous deux aspects. Premièrement, en manquant de prudence, il risquait de compromettre sa réputation actuelle et de souffrir d'une défaite irréversible. Deuxièmement, il pouvait en venir à croire qu'il avait très largement l'avantage sur les cinq commerçants, et qu'il pouvait à ce titre se permettre d'être hautain, autoritaire et agressif... Dans les deux cas, la désillusion risquait de lui être terrible, sinon vitale. Même s'il avait indéniablement pu prendre la tête des mouvements résiduels de la Révolution, il lui restait encore un certain nombre d'efforts à fournir avant de parvenir à égaler la grandeur d'Arias à son apogée. Tant que les forces menées par Jonas, Yoko et Sayouri continuaient à lui échapper, il partait avec un désavantage indéniable et colossal...
En tout cas, c'était dans le camp de l'Inquisition qu'était actuellement la balle. Quoique méfiants, les Big Five s'étaient présentés à la réunion comme demandé par Erwin : ils attendaient de savoir où les tractations allaient bien pouvoir les mener, cette fois-ci.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 11 Jan - 17:18

Build an Empire [11]

Le Big Five n'était pas à proprement parler un « groupe d'amis ». Il s'agissait de commerçants qui possédaient un objectif commun et avançaient dans la même direction. Pour ce faire, chacun avait du mettre pendant longtemps certains traits de caractères de côté, qui ressortaient à l'occasion. Et dans ce lot de personnage tous plus hauts en couleurs les uns que les autres, seul Draco Rosso semblait effacé. Pourtant, il représentait à lui seul l'une des cinq plus grandes fortunes de la ville, ce qui signifiait qu'il avait un intérêt stratégique exceptionnel. L'objectif pour Erwin était simple : il devait en rallier au moins trois sur cinq à l'Inquisition, de préférence Madame Irma, Ellie Rengu et Rosso Draco. Les deux autres étaient remplaçables dans l'idée : Zeke Lundren pourrait prendre l'une de leur place tandis que l'Inquisiton pourrait s'imposer dans le quintet à travers un de ses membres. Il ne pouvait cependant pas avouer chercher le a minima, et ferait le nécessaire pour obtenir l'intégralité de la mise sur laquelle il espérait arriver.

Ainsi, lorsqu'ils arrivèrent, interrompant sa réponse à Rainbow, le rouquin répondit avec engouement au High Five de la charpentière. Elle était comme à son habitude d'un dynamisme exceptionnel ! Le rouquin enviait ce point chez elle : on avait l'impression qu'elle pétillait de mille feu, à en faire pâlir les plus timides. Échangeant un regard compatissant à la remarque de la parfumeuse, le jeune homme les présenta à sa camarade indic' au fur et à mesure de leur arrivée. Chef de l'Entreprise de chantier naval Rengu, Chef de la Guilde des Mercenaires de Trade, égérie de la marque de Parfum... Et les deux derniers qui ne tardèrent pas à arriver, Maître Forgeron et Horloger, vinrent marquer le début de ce qui semblait être les hostilités. Le rouquin n'émit cette fois-ci pas un soupir. Katia se recoiffa et vint prendre place aux côtés de son frère.

- Je m'excuse que vous l'ayez pris de cette manière, Carrol...
- Ne t'excuse pas Katia, l'interrompit Erwin avec un air d'un sérieux qui détonait avec son habituelle sympathie. C'est à moi de le faire. Je ne vous ai pas convoqué, je vous ai invité. Nos accords n'auraient pas pâti d'un refus de votre part : je suis un homme qui tente de respecter sa parole tant qu'il l'a donné. Vous seriez juste passés à côté d'une occasion, je pense..

Le sourire de Ju s'étira sur ses lèvres tandis qu'elle voyait là où d'autres passaient à côté la provocation du rouquin. Il voulait les emmener là où aucun autre n'avait jamais réussi à aller depuis la construction de la Guilde et de son centre névralgique qu'était l'Administration, et sa plombante tour qui régnait au milieu de la capitale. Elle était le sanctuaire d'une élite d'administrateurs qui se contentaient de faire respecter les règles édictées à l'origine, enlisant les marchands dans de nouveaux contrats ou d'ancien, réclamant un du pour faire fonctionner une institution aux bases solides.

Il présenta alors succinctement les personnes présentes à la table. Si Miko, Ken, Hope et Cid s'étaient retirés, Ju servait de représentante au Cristal tandis que Fay était la personne en charge de la branche diplomatique et surtout de sa sous-branche, la branche commerçante de l'Inquisition. Erwin représentait les armées, tandis que la branche d'espionnage était tout simplement sous la direction temporaire de Katia.

- Commençons, fit la sœur du rouquin en lâchant un sourire à la Rengu, comme pour dire qu'elle allait commencer à accélérer les choses. Tout d'abord, comprenez nos objectifs : l'Inquisition nourrit un certain nombre d'ambitions commerciales pour court-circuiter le commerce du Gouvernement Mondial sur les Seas au moment opportun. Il a pour cela besoin de charger un certain nombre d'institutions de cette mission. La Guilde Marchande en fait partie, et elle aura tout à gagner de la liberté de mouvement qu'elle en tirera auprès des révolutionnaires.

C'était un rappel. Une simple piqûre pour remettre leurs hôtes dans l'ambiance où ils les avaient laissé la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Le rouquin affichait alors un masque de neutralité, comme s'il concentrait son intérêt sur un point pragmatique de la situation. Il ne fit état ni des évolutions dans ce domaine, ni de ce leurs ambitions à ce niveau-là.

- Pour une meilleure cohésion, nous avons décidé qu'il était temps que la Guilde Marchande représente vraiment nos intérêts. Nous souhaitons donc hisser des personnes qui représenteront ceux-ci à son sommet...
- Bien sûr, vous avez à y gagner, lâcha le rouquin tandis que sa sœur s'asseyait. Les mines de Dwarf Town ont été rachetées par Tite Live récemment. Bulgemore a été conquis par l'Inquisition, pour permettre un port de transit sur Grand Line à la Guilde, protégé par notre faction. Nous avons la main mise sur les plus grandes réserves de bois de North Blue et comptons étendre notre influence sur d'autres mers très promptement. Vous cherchez des avantages financiers, pour vous propager, nous recherchons des commerçants de renom pour nous représenter. Notre réputation sera la vôtre, et tant qu'ils ne sont pas pénalisant pour les personnes qui produisent, nous écouterons vos termes. Une mine comme celle de Dwarf Town représente un enjeu exceptionnel pour vous deux, Rosso Draco et Caroll.
- Nous vous avons contactés parce que vous gagnerez autant que nous à cette prise de pouvoir, rappela la jeune stratège avec un sourire bienveillant.

Pendant cette prise de parole, Fay avait déballé les titres de propriétés sur les différents commerces, tous au nom de Tite Live. En plus des bénéfices qu'il produisait grâce à son pouvoir, le rouquin était en mesure de proposer une offre alléchante à ses alliés. Il ne s'attendait pas à une réponse immédiate, et leur laisserait le temps de réfléchir. S'emparer du pouvoir par un coup d'état était simple : il suffisait de remplacer ceux qu'ils désiraient par ceux qu'ils souhaitaient voir en figure de proue.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1416

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 13 Jan - 11:46




Carrol W. R., Big Five.

-C'est bien ce qu'il me semblait. C'est une convocation.

Pour le coup, les membres du Big Five semblaient pour ainsi dire franchement mitigés. Irma était à moitié impassible, malgré le sourire bon enfant qui demeurait comme toujours gravé sur son visage : il était bien pénible de savoir ce qu'elle pensait de toute ses affaires sans être dans sa tête, directement. Franceska avait l'air relativement frustrée, mais pas au point de s'opposer à l'échange spontanément. C'était un fait : elle avait toujours été bien plus intéressée par ses parfums et la découverte de nouvelles fragrances que par l'argent et le pouvoir. Tant qu'elle avait de quoi subvenir très confortablement à ses besoins, ce qui lui semblait franchement assuré jusqu'à la mort, elle n'avait aucune raison de chercher plus... Rosso était étonnamment celui que l'idée semblait surprendre le plus. Le menton coincé entre l'index et le pouce, il avait pris une mine profondément pensive, pour la première fois depuis bien longtemps. Il calculait les rendements... Et ceux qu'ils auraient tous pu obtenir s'ils avaient pris la décision de se détacher de l'Inquisition. Pour Ellie, enfin, la situation était certainement la plus parlante : elle était transparente, comme d'habitude, et affichait pour une fois un sourire relativement maussade, qu'elle accompagnait de fréquentes œillades en direction de Carrol. Manifestement, le Big Five n'avait pas tout dit à Erwin, et l'horloger ne tarda pas à renseigner les révolutionnaires dans sa grande bonté... Tout en jetant des éclairs à Katia et à Erwin. A vrai dire, il semblait effectivement être le plus réfractaire à cette idée... Et c'était assez prévisible.

-Quelques coups d'éclats vous ont donné confiance en vous. C'est légitime. Mais pour mettre la main sur la Guilde Marchande, vous avez besoin d'acquérir notre support... Vous ne pouvez pas nous tuer. Les nouveaux venus seront opposés à l'idée dès lors qu'ils se rendront compte que cela reviendra à abandonner le peu d'influence qu'ils auront par chance récoltés suite à la mort de l'un d'entre nous... Donc vous devez avant toute autre chose vous assurer notre loyauté, à nous cinq. Et si cela arrive et que vous avez un meilleur candidat que nous pour vous assurer une structure sans contrôle... Vous nous éliminerez.

Il avait l'air de penser à voix haute, mais cela ne l'empêchait pas d'être incisif et relativement lucide. Il jeta un bref coup d’œil à ses compagnons qui, chose rare, demeuraient tous parfaitement silencieux, Ellie y compris. Rosso n'avait pas l'âme d'un meneur. Il pouvait prendre des décisions ou suivre les leurs, mais n'était généralement pas le moteur du Big Five. Il se pliait plus facilement à la volonté commune que n'importe lequel d'entre eux. Autrement dit ? Il risquait de suivre les plus nombreux... Et donc d'asseoir la légitimité desdits nombreux.
Étonnamment, Franceska était certainement celle dont la loyauté était la plus facile à assurer. Le fruit de la téléportation lui offrait un avantage considérable pour ses petites escapades, y compris sur le Nouveau Monde pour y déceler les plantes les plus rares et les plus importantes pour son petit commerce. Elle n'avait aucune raison de s'opposer à cette espèce de mise sous tutelle, même si cela sapait son autorité en tant que membre du Big Five et gérante de la Guilde Marchande... Puisqu'elle n'avait jamais franchement cherché le pouvoir.
Restait Irma. Les Mercenaires avaient toujours cherché à soutenir le plus offrant. Sa fidélité envers l'Inquisition était presque actée. Permettre aux révolutionnaires d'accroître leur influence sur South Blue, c'était entériner le conflit qui avait été étouffé à la suite de la mort d'Arias, lorsqu'aucune figure locale n'avait été capable de reprendre le flambeau... Et entériner le conflit, c'était promettre encore de bien beaux jours à sa formation de mercenaires qu'elle pourrait alors mettre au service des plus offrants pendant des mois, sinon des années de lutte et de bras de fer. Un business mortifère mais indéniablement juteux.
Et la dernière... C'était Ellie. Si Irma et Franceska étaient du côté d'Erwin, que Rosso demeurait neutre et qu'il y était opposé, il ne restait qu'Ellie pour le soutenir et l'appuyer. Erwin avait besoin des navires de la jeune femme bien plus que des montres qu'il était capable de produire : il était dispensable, pas elle. Pas s'il décidait de se lancer dans une guerre ouverte face à la marine : s'il ne possédait pas l'appui des charpentiers Rengu, il n'aurait aucun moyen d'obtenir des bâtiments navals susceptibles de faire face aux monstres de la marine. D'un autre côté, elle n'avait du coup pas vraiment de raison de s'opposer au deal : il était certain qu'elle y gagnerait au change. Personne ne faisait son travail mieux qu'elle...

L'idée de Carrol était simple : Erwin allait tout faire pour l'évincer, s'ils prenaient place à la tête de la Guilde Marchande. Il avait besoin d'une structure fiable, pas d'alliés hasardeux. Et l'horloger s'était opposé au rouquin bien trop souvent : de tous les membres du Big Five il était certainement celui qui suscitait le plus l'inimitié chez ces révolutionnaires. Autrement dit, si ses collègues acceptaient le deal, il risquait fort d'être celui qui allait y perdre le plus... Sans compter qu'il avait lui-même toujours souhaité se mettre en haut de la Guilde Marchande précisément pour n'avoir plus personne au-dessus de lui. Rester à tout jamais un larbin, un homme à qui on dictait la conduite ? Non merci... Il devait convaincre ses collègues, en leur prouvant que le Dog ne leur était pas nécessaire... Ou plutôt en le poussant à la faute. C'était un quitte ou double.

-Nous gagnons autant que vous gagnez. Admettons. Pour combien de temps ? La guerre est une machine irrépressible. Si notre loyauté montre un signe de défaillance ou si vous avez simplement besoin d'avoir des petits soldats aux ordres pour homogénéiser la Guilde Marchande... L'option la plus logique serait d'écarter l'un ou l'autre d'entre nous pour le remplacer par un véritable sous-fifre. Nous pourrions certainement reprendre l'ascendant sur Trader, aujourd'hui. Tenter un nouveau putsch. Si nous y arrivions, nous n'aurions de compte à rendre à personne... Alors le rachat d'entreprises semblables aux vôtres serait envisageable, même au-delà de South Blue. Alors, quelles preuves avons-nous de votre sincérité ?



Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Ven 19 Jan - 18:57


Build an Empire






J’ai à peine le temps de finir ma phrase que la première personne entre. Disons très simplement que je ne pouvais clairement pas la rater, tellement son arrivée est en fanfare… J’en profite pour saluer sobrement les arrivants, ne voulant pas me mettre en avant. Je les dévisage ni trop ni pas assez, juste ce qu’il faut, et mémorise leurs noms et leurs visages. J’essaye également tant bien que mal de garder un visage impassible, mais il y a tant d’informations qui affluent pour moi qui ne suis pas du tout une habituée que je sens mes mains prêtes à pianoter sur n’importe quoi. Chacun des Big Five a son caractère bien à lui, et c’est à peine si j’arrive à comprendre comment ces personnes ont pu finir par créer quelque chose ensemble. A part le commerce, rien ne pourrait créer de tels liens, si?… Je me retrouve quelque peu dans le caractère d’Ellie, ce qui me est à l’aise, et Madame Irma est un sacré personnage qui me ferait sourire si je me le permettais. Je contrôle mes expressions faciales pour ne rien laisser paraitre pour l’instant de mes pensées, et au final c’est l’horloger qui me rend le plus sceptique. Celui-là, il va donner du fil à retordre, c’est certain… Le genre un peu aigri, style vieux papy jamais content. Ce dernier parle de convocation ! Ben voyons. Je suis le début du dialogue avec toute l’attention que je peux, et tente de suivre les réactions de chacun. Erwin me donne malgré moi envie de rire, et je ne peux m’empêcher de penser qu’il a lui aussi son caractère bien à lui.

C’est Katia qui lance les choses sérieuses, et le match de ping-pong bat alors son plein. Avec Papy l’embrouille, c’est… Papy l’embrouille. Sans le vouloir je fronce les sourcils très légèrement en entendant ses réponses. Certes il me parait logique que l’on puisse douter, mais… Utiliser le mot éliminer? Dit de cette manière, c’est pas top je trouve. Enfin… Je ne connais pas encore trop le personnage, mais c’est assez dédaigneux. Typiquement le genre de personne qui me fait sortir de mes gonds, qui me met hors de moi en temps normal. Mais les affaires sont les affaires. L’homme semble d’une manière uniquement vouloir tirer son épingle du jeu. c’est ce que je pense jusqu’à ce qu’il en arrive à parler de sincérité. Je penche légèrement la tête vers la gauche, et le regarde avec le plus de neutralité possible, et me permets d’intervenir.

« Si je puis me permettre… Je m’avance peut-être, mais je ne pense pas qu’il soit question de sincérité, ou même d’éliminer qui que ce soit. Je peux par contre affirmer avec certitude que du côté du gouvernement l’élimination est d’actualité, quant à la sincérité, elle y est inexistante. »

Je respire lentement, me redressant quelque peu.

« J’ai pu récemment faire des rencontres qui me font penser que le gouvernement s’amuse pendant ce temps-là à utiliser des hommes ou des enfants, et à les gaver de fruits pour en faire des armes. Peut-être avez-vous eu vent d’histoires par rapport à des fruits étranges? Tant est que j’ai pu en constater les conséquences de mes yeux. Des êtres humains transformés en bêtes inhumaines faites uniquement pour tuer, condamnées malgré eux à leur sort impitoyable. La situation est plus qu’urgente, autant que l’intégrité et l’humanité en face a disparu… »

J’ignore à cet instant si ce que je dis peux les toucher en quoi que ce soit, mais humainement je ne me vois pas ne pas mettre en profondeur ce qu’il se passe actuellement. Je fais un geste circulaire pour désigner tout le monde dans la salle.

« A l’inverse… Je trouve personnellement que ce genre de rencontre témoigne de lui-même de l’humanité de chacun. Pour ce qui est de la sincérité, j’ai envie de dire qu’une cause aussi sincère que celle qui est défendue ne peut l’être que par des personnes qui le sont tout autant, si ce n’est plus… »

J’ai un regard pour les personnes près de moi, accordant un léger sourire. Je conclus :

« Comme vous l’avez présumé, vous avez sans doute autant à gagner. En prime, vous aurez l’occasion de vous dire que vous aurez participé à empêcher que vos potentiels clients soient transformés en chair à canon, non?… »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 20 Jan - 12:34

Build an Empire [12]

Si la prise de parole de Caroll frustra Fay, elle laissa de marbre les trois autres membres de l'Inquisition. D'une part, Ju était déjà bien familière au caractère de cet homme : elle le savait froid et avide de pouvoir... Sinon il n'aurait pas mené une insurrection de son propre chef en tentant de dépouiller les ressources de la Guilde. D'autre part, et c'était bien triste, Katia et Erwin avaient déjà eu affaire à plus épineux problème que l'insoumission volontaire de la seconde partie de l'une de leurs conquêtes. L'élimination n'avait jamais été une option, et il s'était amusé à déformer les propos du rouquin pour en faire ce qu'il désirait : des armes pour contrer ses assauts verbaux à l'égard de sa liberté. Quelque chose fit tiquer le jeune homme cependant : « Nous pourrions certainement reprendre l'ascendant sur Trader aujourd'hui. Tenter un nouveau putsch. ». Il n'avait rien affirmé, et les visages fermés ou maussades de ses camarades n'indiquaient en rien les possibilités qu'ils avaient la puissance nécessaire pour le faire actuellement. Soudoyer Mozero ? Certainement. Ils représentaient à eux cinq une puissance financière supérieure à celle de leurs aïeux... Et ils avaient la Guilde des Mercenaires de leur côté. Alors qu'est-ce qui les bloquaient ? Pourquoi n'avaient-ils pas encore opéré ?

Les réflexions du frère et de la sœur furent coupées dans leur élan par l'intervention d'une jeune femme qui en avait dans le ventre. Malgré les pointures à la table, elle prit la parole. Son regard naïf était un vent de fraîcheur qui venait redorer les idéaux des révolutionnaires... Bien loin de ceux des marchands. Le bien-être de leurs clients était loin derrière, et si la menace de la marine était... Oh, la menace de la marine. Bien sûr, c'était peut-être une des clefs. Un putsch affaiblirait la Guilde quelques temps, et si l'équilibre n'était pas rétabli, tout menaçait de s'écrouler.

Le rouquin sourit à la jeune fille aux cheveux arc-en-ciel. Elle était là pour intervenir à son bon vouloir, quitte à faire évoluer leurs négociations. Cependant, dans le silence qui suivit la seconde de sa prise de parole, un Den Den Mushi sonna.

- Je m'éclipse un instant, fit Erwin en se tournant vers la porte.

Il s'agissait de son appareil lié à la surveillance des îles sous la juridiction de l'Inquisition. Il disparut dans le salon tandis que la pièce n'était plus occupée que par les femmes qui menaient dans l'ombre les points stratégiques de la Révolution de North Blue, Fay et Katia, et par la gérante du Cristal. Caroll allait sûrement vouloir profiter de ce moment de battement, la Zoan du Papillon en savait quelque chose. Elle prit alors la parole et lâcha avec un ton convaincu :

- Ce sont des contrats rêvés. Je suis sûr que vous y trouverez votre compte et...
- Allons droit au but, lâcha Katia en l'absence de son frère. Ce n'est pas une question d'orgueil, d'honneur ou de prise de pouvoir : South Blue et la marine, c'est un des enjeux. L'Inquisition peut être tentaculaire, mais la marine menace de s'épandre sur toutes les îles. Elle a déjà pris Paradise Island, le nerf du Marché Noir de cette mer, et elle ne tardera pas à s'attaquer à Trader. Vous le savez, Caroll. Erwin est un combattant avant d'être un commerçant, il est un leader mais un leader conciliant avec ses troupes. Il en oublie parfois d'être sec avec ses interlocuteurs. Rainbow a raison. La marine est sans pitié. La différence avec notre leader, c'est qu'il prendra vos requêtes en considération, vous aidera à et vous laissera vous étendre sur cette mer et les autres, gagner en puissance.

La puissance c'était ce qu'il cherchait. C'était plus ou moins ce qu'ils cherchaient tous. Les entreprises Rengu voulaient s'étendre et atteindre le rang n°1 de la construction navale, les forges pouvaient bénéficier d'une expansion induite par l'expertise de leur leader, la Guilde des mercenaires bénéficiait de toute évidence de grands bénéfices avec une guerre sur South Blue, quant à Caroll, le pouvoir était son objectif, il pourrait trahir les révolutionnaires à n'importe quel moment... Sauf s'il voyait un intérêt à arriver à la tête de la Guilde en ayant un protecteur et un allié. Franceska, de son côté, pouvait les rejoindre pour d'autres raisons qui la regardait... Comme par exemple Flower Island, la base révolutionnaire du Nouveau Monde, qui pourrait venir agrémenter sa gamme de parfums. De là, peut-être que le petit discours de Rainbow serait l'arme qu'il manquait à ce groupe de diplomates.

- Rien ne vous empêche de vous servir de nous, en nous rejoignant jusqu'à ce que nous achevions notre but. Vous bénéficierez de notre aide, de notre protection, et de notre bienveillance dans les accords commerciaux. Vous serez, tous les cinq, en position de force, à la tête de la plus puissante organisation marchande du monde, si cela est votre intérêt. Une fois notre but atteint, les seules règles qui s'appliqueront à vous seront les mêmes qu'à tous les autres : un marché qui permette à tout un chacun de travailler. Quant à la question d'écarter l'un ou l'autre d'entre vous, elle n'est pas d'actualité : vous bénéficiez d'un poids suffisant pour que votre élimination entraîne de trop grosses complications dans nos plans. J'y ai réfléchi, et si Erwin n'a jamais considéré l'idée, je l'ai envisagée. C'est mon rôle en tant que stratège de l'Inquisition...

Le laïus de la jeune fille fut interrompu lorsque Fay déglutit et que la porte s'ouvrit à nouveau. C'était un Erwin bien peu souriant qui rentra alors. Il alla s'installer, soupira et lâcha à Ellie :

- Je pense que je vais avoir une commande à faire pour les entreprises Rengu... Une grosse commande.
- Que se passe-t-il ? Lâcha Miko avec un air renfrogné.
- J'ai du... repositionner nos amis sur North Blue.

Sept navires de guerre, un sur West Blue, le reste sur North Blue. Il allait falloir faire avec. En plus de Paul Titanos... Bah, la marine allait apprendre à ses dépends ce qu'il en coûtait de s'en prendre impunément à une de ses îles. Et elle en avait déjà un avant-goût.

- J'ai eu le temps de réfléchir, fit le rouquin en regardant Caroll, ignorant tout de la prise de parole qui avait eu lieu. Nous vous avons fait une proposition, vous pouvez être intéressés ou réticents, j'aimerais que vous vous exprimiez dessus si vous le voulez bien, ajouta-t-il en faisant signe à tous les membres du Big Five.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1416

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 20 Jan - 23:42




Carrol W. R. et Madame Irma.

-Allons bon.

Si les membres du Big Five avaient tous leur opinion et qu'ils s'apprêtaient d'ores et déjà à la livrer lorsqu'Erwin avait pris la parole, Carrol s'était senti contraint de les en empêcher. Leurs hôtes s'étaient passés la parole avec une certaine habileté, une certaine dextérité, ce qui avait empêché l'horloger de tirer profit de la disparition inopinée du rouquin, apparemment temporairement attiré ailleurs pour régler quelques autres affaires. Dans les faits, il se fichait bien que les membres de l'Inquisition instaurent un climat d'exposé plutôt que celui d'un dialogue véritable, mais il n'avait guère envie d'être exclu du débat. C'était évident : de son point de vue, il en allait à peu de choses près de sa sécurité. Il devait conserver son poste quoi qu'il arrive... Et il continuait à être plutôt fermement convaincu que Dog n'allait pas le maintenir à un poste clé s'il avait l'opportunité de le remplacer par quelqu'un de plus fiable. Cependant, dans l'état des choses, le vieil homme n'avait pas grand chose à objecter aux dires des membres de l'Inquisition : il préféra donc gagner du temps en prenant la parole d'un ton plus posé, plus serein et moins acerbe, à l'attention de Rainbow cette fois-ci.

-Navré, mademoiselle, mais vous vous trompez d'interlocuteurs. Nous ne sommes pas humanistes. Si nous l'étions, nous ne serions pas ici. Nous sommes pragmatiques. Et notre pragmatisme nous informe de deux choses. Premièrement, les cibles d'expérimentations et compagnie que vous avez évoqué ne sont pas nos clients. L'essentiel de notre clientèle est composé de personnages influents et riches... Et secondement, justement, une bonne partie de cette même clientèle est reliée au Gouvernement Mondial, de près ou de loin. La Marine est votre ennemi. Pas le notre. Nous pouvons choisir de nous allier à vous, c'est vrai, mais nous pouvons aussi continuer à vivre comme nous l'avons fait par le passé. Après tout, Trader est restée indépendante même lorsque la puissance militaire de la Marine était au plus haut... Pourquoi, selon vous ?
-Vous êtes une vraie pipelette, Carrol. Ce qu'il veut dire, jeune fille, c'est que nous ne risquons rien, vis-à-vis du Gouvernement. Nous graissons la patte d'un bon nombre de leurs officiers depuis des décennies, pour certains d'entre nous...

Même si officiellement, la Guilde Marchande était en guerre avec le Gouvernement Mondial, elle avait toujours su restreindre ses interactions avec la marine au strict minimum en s'accaparant la loyauté de quelques unes de leurs têtes pensantes. Ces hauts-gradés véreux, ensuite, trouvaient un moyen d'orienter les pensées des justiciers convaincus vers d'autres cibles potentielles... La Révolution, à titre d'exemple. Enfin, c'était une ruse plus vieille qu'eux, et qui leur survivrait très certainement. Le pot de vin était indéniablement l'un de leurs meilleurs atouts, considérant leur richesse absolument écrasante et sujette à bien des désirs. Dans tous les cas, Rainbow avait plus ou moins malgré elle souligné quelque chose d'assez juste... Le Big Five ne pouvait pas se permettre de s'emparer de la Guilde en générant un nouveau conflit intestin, puisque la loyauté des marines véreux était constamment chose incertaine. De fait, ces pots de vin ne suffiraient pas forcément à empêcher les hordes de Chairoka de débarquer si leurs défenses comportaient un trou trop béant...


Draco Rosso et Armani Franceska, Big Five.

-Sans compter le fait que nous ne croyons pas aveuglément à la théorie du méchant Gouvernement Mondial combattu par la pure Révolution. Le manichéisme, c'est pour les enfants, pas pour les marchands. Tous les pouvoirs comportent leurs travers.
-Oui mais... On a toujours été en danger, en bossant avec un Gouv omnipotent...

Draco avait pris la parole, comme enfoncé dans son fauteuil, en tentant d'être aussi discret que possible, mais avait bien entendu vu l'ensemble des regards se tourner dans sa direction. Rah, vraiment, ces réunions, c'était une plaie. Il nota dans un coin de sa tête qu'il devrait tôt ou tard embaucher quelqu'un pour s'y présenter à sa place, afin de garantir ses intérêts d'une manière plus éclatante qu'il n'en était capable lui-même, puis se souvint que Carrol et les autres auraient été susceptibles de soudoyer ledit secrétaire afin de s'emparer de son commerce et de son influence. Mouais, mauvaise idée, du coup. Il fit la moue et soupira de soulagement en remarquant que Carrol n'avait pas dit son dernier mot.

-C'est juste. Et c'est pour ça qu'on a accepté l'aide de l'Inquisition, dans un premier temps. Mais... Il y a autre chose qu'on doit surveiller, maintenant.
-Ah, ouais ! These fuckers !


Rengu Ellie.

Ellie remua, faisant en sorte de récupérer l'attention de tout l'auditoire, puis planta son regard dans celui d'Erwin. Elle avait toujours eu un bon feeling à propos du rouquin. C'était comme ça, c'était dans leurs gênes. Mais franchement, ses sentiments, elle n'en faisait que peu de cas quand les affaires étaient compromises. Bon, pour l'instant, y avait pas mort d'homme, mais justement... C'était peut-être qu'une question de temps. Elle, l'héritière des chantiers navals Rengu, devait avant toute autre chose maintenir l'hégémonie de son empire concurrencé uniquement par l'industrie de Water Seven. En considérant qu'ils n'avaient pas forcément la même influence, puisque la sienne s'étendait majoritairement sur les Seas Blues, elle avait déjà plus ou moins le monopole en la matière. Pas mondial, mais quasiment. Il n'y avait donc pour elle que peu de manières envisageables d'améliorer son business... Et ce que le Dog lui proposait était l'une des dernières options. Sauf que voilà : dans une telle situation, ce qu'elle préférait privilégier, c'était la survie.

-L'autre débile qu'ils appellent Saint Constantin, you know... Il aime pas trop les criminels, révos inclus ! Et le souci, c'est qu'il prend en influence... Et maintenant, il a fucking amiral à ses pieds.

Sergueï Ivanovitch. Dans l'idée, cet officier brillantissime était principalement rattaché à Grand Line et au Nouveau Monde, puisque c'était là-bas qu'il avait joué le plus gros de sa carrière en tant que directeur du Cipher Pol 0... Mais les principales forces de Saint-Constantin, quant à elles, se situaient plutôt au niveau de South Blue. Leur océan. Donc oui, c'était dans leurs intérêts de combattre la montée en puissance de la Marine... Sauf que s'ils se plantaient, aucune seconde chance ne leur serait accordée. Là où l'absolution aurait sans doute été envisageable s'ils avaient adressés quelques bienveillantes offrandes à la sacrosainte grosse tête.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Dim 21 Jan - 12:28

Build an Empire [13]

- Sergueï.

Le nom sortit comme une balle de la bouche du rouquin qui, s'il ne semblait plus très à l'aise dans cette situation, se trouvait dans l'obligation d'expliquer la chose avec un certain doigté. Il ferma les yeux pendant quelques instants avant de se lever. Il n'avait plus d'effet dramatique à donner, plus de belles paroles à envoyer : Ellie Rengu avait mis le doigt sur quelque chose d'important. Ils étaient tous menacés, de près ou de loin. Ils attiraient sur eux une attention qui pouvait leur être néfaste, la même que Yoko avait redouté des mois auparavant lorsqu'elle avait accepté d'entrer en contact avec la Triade, la même que lui-même redoutait en réunissant la Révolution en plusieurs blocs solides et identifiables. S'il pensait que la bonne solution se trouvait dans la direction où il se dirigeait, il n'envisageait pas qu'elle soit sans obstacle... Et un obstacle de taille.

- Le Constantinisme en lui-même est de la bien-pensance, pas si différentes de tous les autres cultes qui existent dans le monde. Le problème c'est que si c'est le culte majoritaire dans le Gouvernement Mondial, il touche aussi le monde de la criminalité.
- Au final, comme pour toute croyance, rajouta Katia, il faut un gourou, un leader.
- S'en prendre à ce Saint-Constantin serait un très mauvais mouvement actuellement. Sergueï en vie, c'est s'exposer à des représailles... Violentes.

C'est Ju qui venait de prendre la parole. Elle regardait le Big Five, comprenant parfaitement la situation dans laquelle ils se trouvaient. Au final, si elle avait accepté de rejoindre Erwin, ce n'était pas pour prendre le contrôle de cette île. Ses intérêts se trouvaient dans le Cristal et sa gestion, tandis que ses idéaux se trouvaient dans son opposition au Gouvernement Mondial. Elle était une commerçante au cœur tendre dans un monde de brutes. Avec un air détaché, elle avoua finalement où se portait son cœur actuellement :

- Le Cristal n'a pas l'intention de supporter une attaque de la marine. Pour l'instant, le statut quo du Royaume de Trader nous convient, à Miko et à moi.
- Ju...

Fay était peinée de cette nouvelle. Les deux femmes faisaient partie de la même branche de l'Inquisition. Il ne manquait pas grand chose, cette fois-ci, pour réussir cette conquête. Cependant la nomination subite d'un Amiral renversait la tendance... Et si tout semblait perdu, le rouquin n'avait pas encore joué toutes ses cartes. Il hésita un instant, regarda sa sœur qui acquiesça et lâcha sur un ton plus que déterminé :

- Pour la Conquête de Trader, nous y repasserons donc. Déséquilibrer la Guilde Marchande n'est pas dans notre intérêt actuellement.

Abandonner était parfois la meilleure solution. C'était quelque part une marque de sagesse, pour les membres de l'Inquisition.

- Tu as soulevé un point important, Ellie : « Saint-Constantin n'aime pas les criminels de toute sorte. ». Vous en êtes à ses yeux.
- Erwin. Finis-en et viens au fait.
- Oh, oui... Vous avez chacun un intérêt particulier. Je vous le propose donc une nouvelle fois : Je souhaite que vous rejoigniez la branche commerçante de l'Inquisition. Cette fois-ci, je pose la question de manière individuelle : vos commerces restent vos propriétés, vous bénéficiez des accords dont nous avons parlé plus tôt et du soutien, et de la protection des nôtres. Que vous fassiez partie du Big Five ne change rien : les deux sont cumulables. En échange, je compterai sur votre expertise pour nous étendre et défendre les intérêts commerciaux de notre organisation, à votre échelle.
- Franceska, nous aurons bientôt une excursion sur Flower Island si cela vous tente, lâcha Fay Rica en se tournant vers la femme aux parfums.
- Ellie, dans tous les cas, finit par dire le rouquin avec un sourire amical à la charpentière, l'Inquisition aura une grosse commande à passer.

Le jeune homme savait que Caroll préférerait rester indépendant, et attendre le bon moment pour se révéler. Il n'espérait pas que Draco Rosso le rejoigne : en réalité il misait beaucoup plus sur Franceska à présent. Avoir son Empire en tant qu'allié direct serait une plus-value. Quant aux deux autres... S'il appréciait beaucoup Ellie, il savait qu'elle avait au final des intérêts limités à s'étendre actuellement. Elle était cependant susceptible d'accepter pour bénéficier du soutien du rouquin, sans les inconvénients de prendre le contrôle de la Guilde et de se mettre en avant. Quant à Madame Irma, elle avait un intérêt particulier à laisser le jeune homme engager des forces dans la guerre. Elle pourrait s'allier pour bien des raisons. Tout comme elle pourrait ne pas le faire pour tout autant de raisons.

Quoiqu'il en soit, cette demande annonçait la fin de la conversation et de cette rencontre.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1416

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Dim 21 Jan - 23:09




Carrol W. R. et Madame Irma.

-Vous connaissez déjà mon point de vue.
-Et je crains, cette fois-ci, d'avoir le même... Mes mercenaires ne peuvent pas faire face à la Marine...

Carrol, déjà frileux à l'origine à l'idée de rejoindre Erwin, pouvait cette fois-ci se prononcer en sa défaveur sans tourner autour du pot ni chercher à convaincre ses collègues de la justesse de ses arguments. Madame Irma, en revanche, semblait peinée par la situation et par le refus qu'elle avait formulé. Combattre le Constantinisme ? C'était hors de question. Pour l'heure, cette religion avait pris trop d'influence au sein du Gouvernement Mondial et malheureusement, si les hautes autorités ne réagissaient pas promptement, cela n'allait pas aller en s'arrangeant... Erwin avait raison : dans l'état des choses, Saint-Constantin aurait toutes les raisons du monde de les percevoir comme étant des criminels. Mais rejoindre la Révolution dans un partenariat, fut-il seulement économique, c'était aggraver leur cas. Et si la Marine était dans une position extrêmement précaire au regard de ses siècles de règne sans partage, force était d'admettre qu'elle disposait encore des ressources nécessaires pour réduire tout Trader en cendres. Mozero était leur appui le plus efficace, et le plus brutal... Mais face à un amiral, aucun membre du Big Five n'était sot au point de croire que la bataille était gagnée d'avance. Dans les faits, ils devaient dorénavant prendre la posture de spectateurs en attendant de savoir quoi faire et comment réagir. L'Inquisition était encore un mouvement jeune, et donc soumis à quelques instabilités plausibles. Jonas et Sor n'appuyaient toujours pas Erwin, et c'était sans parler de Yoko et de Sayouri qui y étaient très fort probablement strictement opposées... Sans parler des Decimas qui, eux aussi, pouvaient s'avérer dangereux du point de vue de la Guilde Marchande. Enfin, le Monde bougeait beaucoup trop vite pour que Madame Irma ne daigne répondre par l'affirmative : dans l'état des choses, ses troupes continueraient donc à soutenir le plus offrant, sans considération pour ses idéaux ou son objectif final.


Draco Rosso et Armani Franceska, Big Five.

-Flower Island... j'imagine que... Je peux vous accompagner...
-J'accepte.

L'hésitation de Franceska tranchait singulièrement avec l'affirmation pure et dure de Draco Rosso. Le forgeron n'avait pas pour coutume d'être aussi décidé et volontaire, mais il estimait à juste titre qu'un travail conjoint avec la Révolution pouvait lui être profitable. D'un point de vue mercantile, bien entendu, mais aussi et surtout parce qu'il n'avait toujours aucune raison véritable d'adresser la moindre once de confiance aux autres membres du quintet. Certes, ils bossaient de concert et ils avaient besoin de lui pour leurs propres affaires, notamment Carrol et Ellie, mais il n'était pas forcément indispensable et avait bien trop tendance à s'effacer à leur profit. Accepter l'offre d'Erwin, c'était non seulement se placer sur le premier plan et se détacher un peu du groupe qu'ils formaient, mais aussi et surtout permettre à la Révolution d'avoir une influence sur son propre commerce. Et c'était précisément ce que Rosso cherchait... Si le Dog était plus ou moins lié à ses affaires, Carrol y réfléchirait à deux fois avant de tenter de lui nuire. Carrol, comme n'importe qui d'autre, d'ailleurs... C'était sans compter le fait qu'il ne portait pas nécessairement le Gouvernement Mondial dans son cœur et qu'il avait tout intérêt à voir les troupes du rouquin grandir : c'était, là aussi, s'assurer un débouché formidable au terme de ce partenariat. Franceska, quant à elle, était évidemment plus mesurée. Elle était prête à aller explorer Flower Islands pendant qu'Erwin traiterait avec la Révolution locale, et presque prête à accepter sa proposition, mais pas d'une manière aussi imprudente et irréfléchie. Là-dessus, ne restait plus qu'un dernier membre du Big Five...


Rengu Ellie.

-Sorry, buddy. Faudra se contenter de mes bateaux, pour l'instant.

Ellie afficha un sourire un peu maussade à l'intention d'Erwin. Elle ne pouvait pas s'engager frontalement dans une telle offre sans garanties tangibles. Tout le monde avait besoin de navires, contrairement aux montres de l'un ou aux parfums de l'autre : si le vent tournait en faveur de Saint-Constantin, elle avait la possibilité de se retirer pour sceller un pacte avec lui. En l'échange d'un contrat juteux et aux tarifs hautement préférentiels, il ne verrait sans doute aucun inconvénient à lui adresser l'absolution... A condition qu'elle ne commence pas à fricoter avec les pires crapules du Monde entier. Vendre des navires à l'Inquisition, c'était une chose : frayer et pactiser avec eux c'en était une autre. Sans compter le fait qu'une vente pouvait toujours être camouflée, et que les contrats avaient sévèrement tendance à disparaître lorsqu'ils étaient peu recommandables... Du coup, pour la demoiselle, il en faisait aucun doute qu'il valait mieux continuer à faire profil bas, le temps que les choses se tassent ou évoluent. Et malheureusement, ce souci n'était pas que celui de Sergueï Ivanovitch : c'était tout un pan de la marine qui entamait une radicalisation vertigineuse, comme pour répondre à la montée en puissance des Decimas... Mieux valait savoir où cette radicalisation allait s'arrêter avant de commettre un impair.



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Lun 22 Jan - 21:57

Build an Empire [14]

Il ne fallait pas oublier que leur soutien était éphémère, lié à sa position... Elle n'était pas si différente de celle de Hert ou de certains autres révolutionnaires dans ses rangs. Le rouquin ne l'oubliait pas : s'il se foirait sévèrement, il perdrait ses alliances, il perdrait même certains de ses membres. Ce n'était pas que Hert : Ju et Miko, Paul Titanos, Camille Zem, tous étaient avec lui « à condition ». Qu'il gagne, qu'il ne fléchisse pas, qu'il devienne le leader qu'il promettait de devenir. C'était des promesses, encore des promesses, toujours des promesses. Et il les tenait. Il surprenait, il dépassait même ce qu'on avait espéré de lui à l'origine. Il s'était hissé parmi les hautes strates de la Révolution. Il était devenu les hautes strates de la Révolution. Ce n'était plus qu'une question de temps, de victoires, avant que le monde ne plie le genou... Et il détestait cette image. Il ne se tenait au-dessus de rien. Il n'était pas le triste leader tyrannique et solitaire qu'on aurait pu penser. Entouré, aimé, il aurait pu se contenter d'user son pouvoir pour sa propre sécurité et celle de ses proches. Il en usait pour combattre ses ennemis du Gouvernement Mondial.

- Je compte sur vous. À présent, Fay, rédige les contrats...

Il se leva, regarda Ellie et lui sourit. Il tenterait un check pour lui dire « Sans rancune ». Il comprenait. Il savait qu'elle se trouvait dans une situation compliquée et sa sagacité n'était plus à démontrer malgré son style exubérant. Il fallait cependant avouer qu'il n'était pas satisfait de sa réponse : il aurait aimé l'avoir à ses côtés. Lui glissant la commande à presque trois milliards de berrys qu'il ne tarderait pas à faire, Erwin mit fin à la rencontre et laissa ses invités sans aller en les saluant. Il était relativement pressé, en raison de l'attaque qui allait très bientôt commencer sur Shivering Island... Regardant Rainbow, il lui sourit et se dirigea vers elle :

- Je suis désolé que cette rencontre ait été si courte, j'aurais aimé que tu puisses observer un peu plus. Maow Rockal est mon contact parmi les espions sur Grand Line, si tu as besoin de quoique ce soit là-bas, contacte-le.

Il lui passa le numéro tout en rappelant le sien et s'éloigna après avoir pris légèrement la jeune femme dans ses bras. Katia vint après cela et expliqua rapidement la situation à la Dieulegrand, pour qu'elle ne se sente pas offensée : Erwin ne voulait pas laisser ses alliés sous les attaques de la marine sans y participer. Un instant, alors qu'il se retournait, la jeune femme pourrait apercevoir un petit sourire excité sur les lèvres du rouquin... Lui qui était autrefois si discret, lui qui ne possédait pas cette présence qu'il imposait à présent, avait changé. Il semblait plus ouvert.

D'un geste simple, Fay sortit de la salle de réunion. Elle regarda Ju et Miko qui étaient restés dans le salon, sans rouvrir le Cristal. Ils avaient l'air de réfléchir à leurs affaires à la vue des paperasses étalées sur la table, et pourtant la jeune horlogère se disait que quelque chose clochait. Elle se dirigea vers eux, tandis que l'homme sursautait.

- Oh, Fay, tu es là...

La voix de la gérante du casino semblait un peu plus frêle. Elle déglutit.

- Qu'y a-t-il ?
- Nous réfléchissions à notre position vis à vis d'Erwin...
- Oh...

Un silence sembla se poser.

- Vous avez des doutes quant à ses capacités de leader.
- Nous en avons quelques-uns. Il est bienveillant, s'il devait être un Roi, ce serait un Roi tendre avec son peuple. Cependant...
- On a peur que cette « tendresse » lui cause des soucis. Katia ne contrebalancera pas éternellement ça.

Les trois révolutionnaires se regardèrent. Il n'y avait que le rouquin pour ne pas voir que sa sœur était la part d'ombre de leur organisation...

- C'est pourtant ça qui nous a attiré...

Ils se turent, en proie à ce dilemme.
PNJs présents:
 
Dernier post pour ma part, merci pour le RP !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] - Build an Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» Empire ork de Charadon
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-