Partagez | 
 

 [Conquête] - Build an Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 30 Nov - 22:23

Build an Empire [1]

Le « Cristal » était en effervescence. Il avait fermé pour la journée, en raison de la visite d'une quinzaine de révolutionnaires qui s'étaient réunis en ces lieux. Ju et Miko avaient orchestré l'arrivée d'Erwin alors qu'ils avaient été mis dans la confidence moins de quinze minutes avant. Les déplacements du roux ne faisaient pas souvent du bruit, alors s'il voulait arriver en fanfare, c'est qu'il avait prévu quelque chose d'exceptionnel. Ainsi, quand il arriva, la surprise déforma les traits des deux amoureux. Miko s'avança devant sa dulcinée, serrant la main sur sa chaîne. Il relâcha la pression quand il comprit que les personnes en face de lui n'étaient autre que les membres de la Révolution qu'il chérissait : Ken Shuri, récemment libéré d'Impel Down, était la première figure que tout le monde remarquait. Il se baladait avec une chaîne en titane attachée à sa ceinture, et ses 195.000.000 de berrys de prime n'aidaient pas à le faire passer inaperçu. Il avait été autrefois l'une des figures montantes de la marine et avait flirté avec le poste d'Amiral, qu'aujourd'hui il exécrait.

- Vous êtes certains que c'est une bonne idée que je sois venu ? J'ai rien à faire dans ce genre de...
- C'est une nécessité, soupira Katia une énième fois.

Elle ne savait pas que cet homme pouvait s'avérer si têtu lorsqu'il avait une idée en tête, et maintenant qu'elle le voyait, elle n'appréciait pas ce trait de caractère. Se rebiffant, il se dirigea vers un sofa et s'y installa de tout son saoul.

Les autres membres de l'Inquisition, Katia y compris, étaient tous connus de Ju et Miko. Il y avait Fay Rica, la marchande qui s'occupait de gérer les affaires de l'Inquisition, ancienne horlogère de métier et à présent révolutionnaire à plein temps. Elle était, étonnamment, la seule représentante du commerce ici présente. Cette île était réputée pour être un nid de requin en ce qui concernait les affaires, et un peu de renfort n'allait pas être de refus. Malgré tout, le poids financier du Cristal était déjà un atout, en plus des Entrepôts Tite Live qui s'occupaient d'acheminer les marchandises sur diverses îles allant des autres Blues au bout de Paradise, parfois moins éloigné que le sommet de North Blue...

Octave et Cid entrèrent finalement dans l'antre des révolutionnaires, comme si un mauvais coup allait se dérouler ici. Le garçon aux cheveux châtains avait reçu un entraînement de la part de l'ancien mercenaire. Quant à ce dernier, il aimait l'idée que les opérations puissent reprendre sur cette mer. Il allait s'en donner à cœur joie une fois qu'il faudrait se déplacer un peu partout et montrer les dents contre la marine. S'approchant, il s'assit dans un fauteuil à son tour.

- Tout le monde est là, lança Erwin sur un ton plus qu'inspiré. Aujourd'hui, nous allons nous occuper de faire quelque chose que nous n'avons jamais eu à faire avant... Nous allons prendre le contrôle de cette île, mais par le biais de l'économie. Le plan se déroulera par étape... Je laisse Katia vous l'expliquer, pendant ce temps, Octave, peux-tu aller préparer la salle qui servira de lieu de rencontre avec les Big Five, s'il-te-plaît ?

Tandis que le garçon se devrait d'obtempérer aux ordres de son chef pour faire une tâche rébarbative – mais nécessaire – la conversation irait bon train jusqu'à l'arrivée du Big Five, invité à venir s'entretenir dans un lieu qu'ils connaissaient mieux que la plupart. Le Casino était souvent un lieu d'échange, et parfois même le lieu du Marché Noir. Aujourd'hui, exceptionnellement, les affaires se passeraient dans une autre enceinte. Après tout, il ne fallait pas être dérangé.

Quand ils eurent fini d'écouter la prise de parole de la stratège, les membres de l'Inquisition s'échangèrent des regards circonspects. Le plan était-il réellement celui qu'on venait de leur transmettre ? Si c'était le cas, il risquait d'y avoir une grosse part de chance engagée dans l'affaire. Cette stratégie fit grincer des dents les gérants du Casino : ils savaient que ce ne serait pas une bonne chose pour leurs affaires s'ils devaient se mettre le reste de la Guilde à dos. C'était un pari qu'ils allaient devoir peser : ils étaient bien placés pour savoir que le bluff ne portait pas toujours ses fruits.

Quant à Erwin, il avait en tête que quelques personnes supplémentaires allaient répondre à son invitation...
Ce RP fait suite à la demande d'animation faite par ici. Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Lun 4 Déc - 10:07


Build an Empire






Après avoir atterri dans cet espèce de vieux grenier, je n’imaginais pas que le pire était en train d’arriver. Il faut croire que ma discrétion a décidé de me larguer… Mon ventre, complètement vide, a fini par faire un raffut plus puissant que toutes les mers déchaînées, et par me faire griller par un assistant peu conciliant. Je sais qu’on vit à une époque pourrie, mais quand le premier réflexe d’un homme face à une demoiselle débraillée est de tenter de soulever sa jupe, ça donne plus des envies de meurtres qu’autre chose… Armée de ma petite dague, je réplique à ses débuts de gestes mais placés en mettant cette dernière à un endroit sans doute très gênant et stressant pour lui. Au vu de son regard, de son cri de fillette et du recul qu’il prend alors, je dirais qu’il a enfin compris ! Ce second raffut a pour effet de faire venir le mettre du rafiot. Et ce dernier n’a pas non plus l’air de croire son commis innocent. Ouf… Un point pour moi. Un très vieil homme me fait face, ce genre d’homme que j’adore et que je respecte. Un de la vieille école, qui tape sur les doigts des jeunes trop fougueux.

« Excusez-le mademoiselle. Ce jeune n’a aucune éducation, alors j’essaye de lui inculquer, mais comme vous pouvez le constater il est encore loin de la perfection. »

Regardant ma tenue débrayée et la boue dans mes cheveux blonds, il sourit d’un air compatissant. Je ne pense pas qu’il croie que je viens du bidonville d’Armageddon, mais il peut clairement comprendre que mon apparition inopinée dans son petit navire est due à une escapade de fortune.

« Je vais vous passer de quoi vous débarbouiller, nous discuterons après. FRANCIS ! Bouges tes miches et ramènes lui de quoi se faire belle ! Et ne la fait pas attendre ! »

Je souffle, heureuse de voir que le Francis en question a finalement décidé de me montrer le plus grand respect. Je prends quelques moments pour me rendre propre, ne lésinant pas. Il est hors de question que je me pointe boueuse comme une mendiante à Trader… Pas que j’ai de mépris pour les mendiants, bien au contraire, mais comme je ne l’ai pas vu depuis une éternité, j’ai envie de faire bonne figure. Et pour le peu d’ego que j’ai, j’aimerais prouver que je n’ai pas fait que du sur-place pendant tout ce temps… Mes genoux me font mal depuis quelques mois. Je me regarde dans la glace, nue, et remarque tout à coup quelque chose : j’ai… Grandi. Sans aucun doute ma dernière poussée de croissance, vu mon âge. Ca expliquerait ma douleur aux genoux. Très largement. A la vérité, je n’ai pas beaucoup poussé, je n’atteint toujours pas la taille normale d’une fille de mon âge, mais ça me va. Ma petite taille m’a toujours permis d’être discrète, et de me faufiler dans des trous de souris. « Petite souris », comme disais Roberto… Il me manque, l’orphelinat me manque, mais je suis heureuse d’avoir taillé mon chemin. Maintenant que je luis comme un sous-neuf, je m’habille et laisse ma perruque dans mon sac. Si je la remets maintenant, cela pourrait mettre ce vieux monsieur dans l’embarras… Je brouillerai mes traces d’une autre manière. Je rejoins le vieil homme à son poste.

« Je m’excuse de m’être incrustée dans votre bateau sans rien demander… J’étais dans une situation délicate, j’ai pris peur, et je me suis engouffrée en vitesse !

-Ne dis rien de plus, petite. Tout le monde a ses soucis, et moins tu en diras, mieux nous nous porterons tout deux. Comme tu peux le voir, je ne suis pas très riche. Je ne peux ni me permettre d’avoir des ennuis, et pour ce qui est de ma conception de ma vie, je ne veux pas me permettre d’être tenté par l’argent en écoutant ton histoire. Dis-moi juste où je peux te déposer.

-Trader… Merci monsieur. »

Cela faisait une éternité que je n’avais pas entendu ce genre de discours. Il a dû en voir. Je hoche la tête, et nous faisons route pour ma destination, qui par chance se trouve sur son chemin. Il me dépose et je me faufile comme je peux… Lorsque je suis sûre que personne ne peut voir ce que je fais, je sors de mon sac ma perruque, la met sur ma tête, et prend la direction du Casino. Le Cristal… J’aime beaucoup ce nom. Tant est qu’après avoir fini dans le bidonville lors de mon dernier « meeting incongru », je suis heureuse de pouvoir poser mes pieds sur un sol plus stable ! C’est à peine si je m’attendais à recevoir cette invitation, alors quand je pousse la porte timidement, je suis heureuse de voir un visage ami. Un sourire se peint sur mon visage. Erwin ! Ca fait une éternité...

« Désolée d’arriver un peu tard… J’avais du boulot important en chemin. J’ai raté quelque chose? »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 5 Déc - 0:44




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

Octave s'était tout juste esquivé en direction de la salle de réunion que deux figures d'importance avaient fait leur apparition par la grande porte : Kel, l'air enjoué et pressé, souhaitait manifestement passer aux choses sérieuses le plus vite possible. Le seul point commun qu'il semblait en ce moment précis avoir avec Hert était le fait qu'ils avaient tous les deux les mains plongées dans les poches... Car le Dynamiteur semblait en revanche plus revêche, voire plus maussade. Une formalité de ce type ne l'intéressait en aucun cas. Il n'était pas homme à se soumettre à des discours inutiles ou à participer à d'interminables discussions, à s'empêtrer dans des procédures administratives incontournables et lourdes à souhait... Il préférait largement l'odeur de la poudre et les hurlements effrayés des gouvernementaux qui assistaient à ses spectacles pyrotechniques haut en couleur. Légèrement glauque, certainement, mais pas plus que la majorité des terroristes de ce vaste et triste monde : il avait toujours lutté pour la Révolution et avait toujours essayé, dans la mesure du possible tout du moins, de ne pas causer de victimes collatérales trop abondantes. Cela ne le poussait néanmoins pas à se montrer doux et mielleux avec les inconnus qui croisaient son chemin... En témoigna sa réaction lorsqu'il remarqua une petite tête féminine qui bloquait son chemin en direction du Dog. Dédaigneux, il jeta quelques mots agressifs à l'intention de Rainbow, lui balançant à peine un regard arrogant et mesquin.

-Tire-toi de là, si tu veux pas repeindre la pièce avec tes tripes.
-Ola, ola, Hert, doucement ! Excusez-le, mademoiselle. Il est grognon.
-Je t'emmerde, jean-foutre.

Les mains toujours plongées dans les poches, Hert poursuivit sa progression sans plus de cérémonies, n'accordant pas plus d'un regard à son camarade qui, un sourire amusé vissé sur les lèvres, accorda à Rainbow un hochement de la tête amical et bienveillant. Il rattrapa ensuite son retard sur son collègue en grandes pompes et le dépassa même, trottinant jusqu'à Cid dont il serra la main avec une conviction franche, voire même outrancière. L'air enchanté, il prit alors la parole avant d'être immédiatement corrigé par le Dynamiteur qui, bien plus posément, s'arrêta à quelques mètres du groupe en sortant enfin les mains de ses poches, mais dans l'unique optique de croiser les bras d'un air déjà las.

-Erwin ! C'est un plaisir de te rencontrer !
-C'est pas lui crétin. C'est le rouquin.
-Oh. T'es moins cool que dans mes rêves.

La déception qui teinta le visage de Kel sembla adorable de prime abord, mais elle fit tiquer Hert qui leva les yeux au ciel. Ce type avait un don pour se foutre de la gueule de son interlocuteur en douceur, pour toujours flirter avec la limite du raisonnable : on avait toujours l'intime conviction qu'il nous prenait à la légère, sans jamais pouvoir le prouver. Un comportement agaçant, souvent amplifié par son tempérament à première vue benêt et simplet. Au final, des deux célèbres révolutionnaires, il était sûrement celui dont il valait mieux se méfier le plus... Malgré la menace détonante qu'incarnait le blondinet.
Finalement, le Daylon se réorienta et fit plus sérieusement face à Erwin durant une poignée d'instants. Il sembla le jauger d'un regard lourd et calculateur, non sans l'accompagner d'un sourire énigmatique. Il acheva ce prompt examen d'un nouveau hochement de la tête convaincu, puis s'approcha du téléporteur pour lui tendre sa main et ponctuer ce geste chaleureux d'une prise de parole formelle.

-Enchanté, Erwin. Félicitations pour Oulanov. Et toutes mes condoléances. Mijushike est une tête de bite, mais il cogne fort. Essaye de bloquer avec le visage, ça fait moins mal.

Il avait été obligé d'enchaîner sur une petite provocation d'usage, qui se voulait plus humoristique qu'offensante : Kel lui-même avait déjà tenté de tenir tête au Chasseur de Yonkous, comme on l'appelait, sans parvenir franchement à un résultat concluant... Si l'on exceptait les quatre côtes émiettées, la jambe gauche à l'angle carrément artistique et le virulent mal de crâne qui l'avait habité pendant près d'un mois à la suite de cette déculottée en règles. Mais cette humiliation datait désormais de plusieurs années en arrière... Juste avant qu'il ne rencontre Jonas, en vérité. Ces vieux souvenirs ressassés figèrent sur le visage du Daylon un sourire émerveillé qui ne sembla jamais tarir, pas même quand il prit à nouveau la parole, déblatérant sans jamais s'arrêter.

-Oh ! Je m'excuse si on est là un peu tôt. J'ai cru comprendre que t'avais invité plein d'amis et... Ils sont déjà presque tous là, mais Hert est pas très sociable. Il aime pas les gens.
-C'est toi que j'aime pas, connard.
-Tu vois... Je crois qu'il souffre du syndrome de la Tourette. Ou qu'il se prend pour un chien, au choix. Mais qui aboie plus qu'il ne mord.
-Je t'entends. Et va te faire mettre.

Kel avait bien fini sa phrase par quelques murmures, mais ils avaient été prononcé si bruyamment que tout le monde dans le Cristal avait pu en saisir le sens. De plus en plus taquin, il alla s'affaler dans le premier fauteuil vacant qu'il découvrit, croisant ses jambes par-dessus l'un des accoudoirs, et se mit à attendre qu'Erwin ou que quelqu'un d'autre veuille bien prendre les choses en main. Las de ce comportement de malpropre, encore plus douteux que le sien, Hert capitula et s'assit en tailleur à même le sol avant de fermer les paupières, comme s'il était prêt à encaisser la discussion plus qu'à y participer.



Oui, ils sont en forme.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 5 Déc - 6:55

Build an Empire [2]

La déception se lisait sur les traits d'Erwin de manière si prononcée qu'on aurait dit une réponse à l'altercation qu'il venait d'avoir avec Daylon. Ses traits étaient marqués par un fort sentiment de réprobation, quand il comprit bien vite qu'il ne serait pas efficace de faire un discours avec des personnes comme celles-ci. Il fallait aller droit au but. D'un geste vexé, il froissa les notes qu'il avait mises dans sa poche et se tourna. Il soupira un coup pour se retourner. Puis finalement, quand il remarqua le comique de la situation – une fois le choc passé – il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire amusé, bien loin cependant des éclats de rire de la plupart de ses camarades, Cid le premier. Il était flatté, même s'il n'était rien de plus ridicule que la scène qu'on venait de lui apporter. L'avis de recherche d'Erwin était suffisamment connu pour qu'à présent il faille le faire exprès de ne pas le connaître.

- Un peu de respect pour cette jeune femme, lâcha Katia du haut de ses douze ans, le buste en avant, plat, et le regard franc dirigé vers Hert.

Elle donnait l'impression d'être la supérieure hiérarchique de toutes les personnes présentes ici. C'était une bien drôle d'idée, mais ce n'était pas faux : Katia avait un rôle plus qu'important dans l'organisation, et elle avait montré à de nombreuses reprises que ses stratégies étaient payantes. Sans aucun doute avait-elle été le porteur de la plupart des conquêtes de l'Inquisition. Quand elle finit par décrocher de la situation, elle alla se poser aux côtés du rouquin qui finissait de saluer les deux révolutionnaires qui venaient d'arriver. Il remerciait encore Daylon pour ses « précieux conseils » décidant « qui de droite, qui de gauche » il devrait tendre pour restaurer la symétrie de son visage.

Sans traîner, le rouquin finit de saluer Hert avec un sourire amusé mais franc, avant de se diriger vers Rainbow. Elle était là, la jeune fille qu'il avait rencontré des années plus tôt lors de ces péripéties sur East Blue.

- Content de te revoir, Rainbow. Ça ne devrait pas durer trop longtemps, tu n'as encore rien loupé.

Il lui fit une accolade vive et l'invita à s'asseoir aux côtés de Cid qui lui laissait une place. Il ne pouvait pas se montrer trop émotionnel à présent, et comme il comptait être rapide dans ce qu'il avait à dire aux révolutionnaires, il n'aurait pas à la faire patienter bien longtemps.

- Un discours, un discours ! Lança Fay avec malice en observant les réactions de Hert et Daylon.

Elle était commerçante, elle jaugeait la marchandise, rien de mal à ça. En tout cas, c'était assez flagrant pour que Ken et Cid n'abordent des sourires de convenances. Le Shuri était plus primé que Hert, mais il n'avait pas autant fait parler de lui dans la révolutionnaire que le pyrotechnicien. À vrai dire, travailler à ses côtés ne l'intéressait pas foncièrement : il trouvait que les bombes devraient rester dans les poches des ingénieurs qui les créent sans jamais exploser. Avec un petit temps de latence, il maugréa cependant. Il n'était pas particulièrement content d'être là, les discours à deux balles il y avait déjà eu droit.

Ce furent Ju et Miko qui lancèrent finalement la conversation. Les deux amoureux propriétaires du Cristal n'avaient pas envie de voir débarquer le Big Five aussi tôt dans la journée, mais ils étaient surtout mal à l'aise d'avoir une telle réunion de primée dans leur établissement. La dernière fois, ça avait mal fini. Cette fois-ci, ils aimeraient bien que leur bâtiment reste en un seul morceau.

- Va directement au fait, Erwin, lâcha Ju sur un ton directif.
- Pas de « chéri » cette fois-ci ? Tanna Miko avec un air renfrogné.

La dernière fois qu'elle avait parlé au roux, elle s'était trompé. La fatigue, tout ça était trompeur, et elle n'avait pas contrôlé ses mots. Depuis, son amoureux lui faisait une scène à chaque fois qu'elle parlait au jeune homme. Ça allait passer, mais le temps que ça reste, il fallait qu'elle marche sur des œufs et évite tout contact. Même l'annonce tacite du mariage d'Erwin n'avait rien changé, y compris leur refus d'assister à la cérémonie !

- Un jour, vous verrez que je sortirai un super discours, et vous ne vous en remettrez pas ! Lâcha le rouquin à ses camarades de l'Inquisition qui émirent des rires à peine retenus.

La dernière réunion avait ponctué avec une telle foultitude de mondanités qu'il avait failli faire rendre l'âme au Shuri, et avait encaissé les plaintes de nombre de ses camarades. S'il n'était pas aussi ouvert à la discussion, on n'aurait pas remarqué qu'il s'était autant vexé d'être pointé du doigt pour ses préparations. Et il s'était senti blessé de manière plutôt durable. Ainsi, même si ses habitudes revenaient sur le tapis, il se devait d'être concis. Bon, allez, quand faut y aller...

- Hert, en fonction de la fiabilité des informations que j'ai réussi à obtenir, j'aimerais t'avoir dans mes rangs sur le Nouveau Monde pour faire sauter quelques possessions aux chasseurs de prime. Tu vois, il...

Katia tiqua de la langue, et Cid mima un mouvement de toux pour empêcher le rouquin de continuer. Celui-ci fit mine de n'avoir rien entendu, mais s'arrêta net. Il termina tout de même sa phrase par un « il faut des personnes dans ton genre pour faire sauter la baraque. ». Ce fut la Zoan qui reprit derrière.

- Des personnes comme toi, l'Inquisition n'en compte pas dans ses rangs. Et à défaut de nous rejoindre, nous aurons tout de même besoin de tes services. Quant à Daylon...
- Quant à Daylon, répéta Cid.
- Quant à Daylon, enchérit Erwin.

Tous les regards furent dirigés vers l'homme assis sur un des sofas du Cristal. Chacun avait sa petite arrière-pensée sur ce bougre.

- Je ne connais pas tes talents particuliers, finit par lâcher le rouquin. Commandant, combattant, ta réputation peut te permettre de réunir les révolutions de South Blue, et nous pouvons organiser la résistance sur cette mer avec le soutien financier et humain de l'Inquisition. A toi de voir, à moins que tu n'aies déjà une idée précise en tête. Cependant, quelque chose m'intrigue, cette animosité que tu partages avec Jonas, elle vient d'où ?
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 5 Déc - 18:55


Build an Empire






L’avantage d’être plus proche de la couche d’horizon que la plupart des gens, c’est qu’on a une meilleure vision au sol. C’est ainsi que je vis apparaitre, et par conséquent se rapprocher, un pied bien plus grand que le mien. J’aurais terriblement aimé que mon regard soit captivé par mon révolutionnaire préféré, mais à la place mon regard est surtout attiré par ce pied, puis plus précisément deux hommes qui me dépassent. Dont un propose d’utiliser mes tripes pour repeindre la pièce. Mes sourcils et mes yeux agrandis sont une claire preuve de mon étonnement, mais ça n’est rien. Disons qu’avec le temps, je me suis habituée aux ours… Ce que j’adore plus que tout, c’est la tentative carrément veine du pote qui veut rattraper les mots de travers. Et pour en rajouter une couche, je devrais sans doute reconnaitre que cette petite jeunette près d’Erwin a un beau parler en me défendant avec ferveur… Mais quand mon regard s’arrête sur elle, mon coeur s’arrête. Cette fillette ne doit pas pas avoir plus de la moitié de mon âge, oui, c’est certain. BORDEL. C’est aussi certain que le fait qu’elle me dépasse d’un beau centimètre ! BORDEL. Un frisson me remonte le long de la colonne. Elle a de l’allure. Plus que moi. C’est la dèche. Bordel.

« Y’a pas d’mal. »

Je réponds machinalement, en détournant le regard vers tous ces autres gaillards (tous aussi plus grands que moi) qui constituent l’assemblée. C’est que… C’est qu’ça en fait, du peuple ! Et du joli gratin en plus… J’entends des noms par-ci, par-là, identifie quelques personnes notamment les deux types qui viennent d’arriver. Erwin arrive à mon niveau et je revêt mon sourire.

« Contente de te retrouver aussi ! Et contente d’être moins en retard que prévu, c’est presque un miracle… »

Il a changé, je dois le reconnaitre. Plus changé encore que je ne l’aurais cru, surtout… Il a un port de tête plus sûr. Un je ne sais quoi. Un je ne sais quoi, qui donne envie de le suivre d’une certaine manière. En même temps, il en serait pas là si ça n’avait pas été le cas. Il me trouve une place dans l’assemblée, et je lui en suis reconnaissante, sans ça j’aurais été capable de rester plantée à l’endroit où j’étais arrivée. Je me mets au côté du dénommé Cid et me présente auprès de lui avant de me mettre à mon aise, en tailleur. Une belle petite, que je remarque juste maintenant, demande un discours. Je la regarde. Elle ne me voit pas. Mais j’essaye de calculer sa taille. J’essaye très fort. Je souris. Elle a une sacré prestance, cette fille ! Mais ce sont deux autres qui mettent le discours en marche, et j’essaye d’enregistrer les visages de tous à ce moment. Je me retiens de rire à la réplique de l’homme, et me contente de tourner mon regard vers Erwin, en penchant ma tête sur la gauche. Un peu à la manière d’une gosse, en fait… Mais je vois pas vraiment pourquoi j’essayerai de me faire grande, de toutes façons, je dépasserai personne dans la pièce. Même pas Katia… Je l’aurai un jour… Je l’aurai !

J’assiste au « discours » d’Erwin avec attention, mais l’attention en question ne met pas longtemps à virer de bord. Ne connaissant pas exactement le topo, je fronce les sourcils en voyant Katia et Cid interrompre Erwin, et me demande s’il s’agit d’une blague, ou d’un signe de ralliement. Ou quelque chose. Quelque chose pour l’asticoter? J’aurais raté un épisode ? Ah? Le truc, c’est que je me retiens de respirer parce que leurs interventions m’ont juste donné envie d’exploser de rire. Bref. Je suis peut-être un peu trop joviale, je devrais me calmer… Ca fait longtemps aussi, que je ne me suis pas retrouvée au milieu de tant de monde que je ne connaissais pas. J’arrive à reprendre mon calme quand on en vient à Daylon, trois fois. Je suis les mouvements de tête pour regarder le-dit Daylon. Sacré mec. Faudrait que je lui dise bonjour ! Quand il a excusé son pote tout à l’heure, je ne me suis même pas présentée… Tant est que ce type a visiblement des soucis avec un Jonas. Je regarde la scène avec attention, ne me sentant pas concernée par ce débat vu que je ne connais pas les lousitcs. Je baisse légèrement les yeux même. Je n’ai pas envie d’attirer trop l’attention, pas la peine de créer des conflits supplémentaires en croisant le regard de son pote…

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 5 Déc - 20:34




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

S'ils avaient indéniablement attiré l'attention lors de leur entrée remarquée, Kel et Hert surent en revanche se faire plus discret tandis que les autres convives prenaient place ou acclamaient Erwin avec plus ou moins d'ironie et d'engouement. Si le Daylon conservait un sourire mystérieux figé sur les lèvres, n'affichant pas d'émotion particulière et observant la scène en retrait, le Dynamiteur, quant à lui, sembla à nouveau commencer à perdre patience. Ses doigts se mirent à pianoter sur ses cuisses tandis que, toujours en tailleur à même le sol, il dévisageait la moindre des personnes présentes. Puis, progressivement, il se mit à trembler. Pas de manière exagérée, mais de manière perceptible, certainement... C'était un homme d'action, bouillant à l'extrême, qui avait énormément de mal à se contenir. En venant ici, l'ancien célèbre commandant s'était demandé combien de temps il parviendrait à tenir avant de littéralement péter un câble... Manifestement, c'était susceptible d'arriver encore plus vite que prévu. D'un main fébrile et mais paradoxalement assurée, le génie en explosifs s'empara d'un paquet de cigarettes dans une des poches de son jean, faisant au passage tomber sans y prêter d'attention quelques bâtons détonants qui lui valaient son surnom, s'en alluma une puis ôta son masque à gaz habituel. Les convives eurent alors l'occasion d'observer plus précisément le bas de son visage, éternellement marqué par une brûlure abominable d'où surgissaient parfois même un morceau d'os à vif, notamment au niveau du menton. Son boulot de terroriste n'était assurément pas sans risque... Son camarade ne fit aucune remarque et se concentra plutôt sur le rouquin tandis que les deux premières propositions fusaient. Le Dynamiteur fut le premier à y répondre, en jetant un regard franc et direct au Dog, non sans observer avec intérêt la réaction qu'aurait celui-ci face au spectacle purement hideux que représentait son visage.

-Mouais. Aller me perdre sur le Nouveau Monde ? T'as peut-être besoin de quelqu'un comme moi, mais j'ai pas franchement besoin d'aller m'encombrer d'un Mijushike ou d'un Groogal. Et je suis pas rentré dans la Révolution pour sauver les miches des pirates. Si tu veux me convaincre, faudra m'en dire plus.

L'aversion qu'il éprouvait à l'égard du Gouvernement Mondial était certainement célèbre, mais celle qu'il entretenait à l'intention des pirates, certes nettement moins marquée, l'était beaucoup moins. Plus que de la haine, c'était du mépris qu'il leur destinait : il n'aimait pas l'égoïsme malsain qui teintait la moindre de leurs actions. Alors certes, quelques uns des représentants de cette faction faisaient office d'exception, et Eko Taka y figurait peut-être bien, mais cela n'empêchait pas Hert de les voir d'un assez mauvais œil : en s'enfermant sur le Nouveau Monde, ils avaient l'assurance d'une vie peinarde, à tout le moins en ce qui concernait la Marine... Qui, eux, étaient justement les ennemis privilégiés du Dynamiteur. Les ennemis de ses ennemis n'étaient pas forcément ses amis, en somme... Un paradoxe particulier, qui se résumait finalement assez sommairement par la constatation suivante : le révolutionnaire aux explosifs préférait très largement mettre son savoir au défi face à des gradés au service de Chairoka.
Ce fut ensuite à Kel d'affronter la proposition que lui lança le rouquin, mais il préféra avant toute autre chose se concentrer sur les réponses qu'il pouvait aisément apporter. Ses pieds se mirent à battre la mesure tandis que, de plus en plus à l'aise, il jetait à Erwin un regard ravi.

-Le travail de commandant n'a pas été mon boulot préféré, à vrai dire. Considère-moi plutôt comme un électron libre doublé d'un combattant talentueux. Je suis plutôt du genre... Loup solitaire, parce que je me lasse vite de ceux qui ne sont pas des chiens fous.

Le regard appuyé qu'il lança en direction d'Hert fut accueilli chez ce dernier par un majeur franchement tendu, et le Daylon ricana comme un enfant avant de s'en retourner à la réponse qu'il formulait.

-Pour Jonas... C'est une assez longue histoire, pour être franc.
-Et passionnante, comme toutes celles que tu racontes.
-C'est du sarcasme, ça, non ?
-Génie.

Le Dynamiteur avait vaguement maugréé, plus par obligation que par volonté : il s'agissait de rendre la politesse à la mesquinerie déguisée de son comparse plus que de l'humilier publiquement. De toute manière, il était infatigable, en matière de joute verbale : son éclat de rire franc en témoignait bien assez. Faisant fi du manque de respect affiché de son collègue, le jeune révolutionnaire ramena sa pleine attention sur Erwin, et entreprit de lui livrer une version très résumée des faits qui le liaient à Jonas Kichiko.

-Longue histoire. Il a commencé par me piquer ma copine, à l'époque où on était encore des bas gradés. Je revenais du Nouveau Monde, en fait. Du coup, pour me venger, à l'aube d'une mission cruciale pour lui, j'ai fait en sorte qu'il rate son réveil et l'alarme de départ... Et j'ai pris sa place à la dernière minute comme volontaire remplaçant. J'en ai collecté tous les honneurs, ça l'a vexé. Une chose en entraînant une autre, il s'est vengé, et moi aussi...

Les coups bas qu'ils s'étaient infligés par la suite étaient assez innombrables et, pour le coup, la majorité d'entre eux figuraient parmi les meilleurs souvenirs d'un certain nombre de leurs collègues ou supérieurs de l'époque. Il allait sans dire qu'ils faisaient office de troublions, dans la base qu'ils servaient tout deux... Mais finalement, seule la rancœur s'était durablement installée. En même temps, c'était logique : des images nues de Kel avaient été placardées sur l'intégralité des murs de la base pendant une nuit, Jonas avait vomi sur leur supérieur de l'époque après avoir mangé un plat empoisonné, puis Kel avait fait livrer à son appartement des pizzas chaque soir à la même heure, pendant plus d'un an. Leur petite histoire touchante et mignonne s'était finalement arrêtée brutalement quand le Daylon avait failli se faire coffrer par John Pacifique, suite à une fuite quant à l'objectif de la mission qu'il devait réaliser secrètement sur Drum... Bref, une succession de joyeux petits coups de putes, comme on les appelait dans le jargon.

-Mais depuis, les choses ont changé ! Il a gagné en responsabilité, la salope s'est faite crever par Midoritaka, ou enfermer à Impel Down, j'en sais foutre rien. Et puis ben... Je suis là, moi !

La légèreté avec laquelle il avait fini ce petit monologue sordide risquait assurément de jeter un froid dans l'assemblée, mais il n'en avait manifestement que cure. D'ailleurs, il renchérit sans attendre un instant, bien décidé à profiter du calme ambiant pour en revenir aux sujets sérieux.

-Du coup tu comprendras bien que Jonas et moi, on peut pas trop bosser ensemble. Tant que tu me demandes pas de foutre les pieds sur Paradise, je veux bien t'écouter... Mais j'espère que t'as prévu de l'action. Je suis pas aussi taré qu'Hert, mais j'aime pas m'ennuyer non plus.



C'est un demi-échec. Ou une demie-réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 5 Déc - 21:02

Build an Empire [3]

Un regard porté sur le masque de Hert quand il le retira n'empêcha pas Erwin de constater sa blessure et la déformation qu'il avait en bas du visage. Ce n'était pas la pire blessure qu'il ait vu, et il n'y prêta pas plus d'attention à vrai dire. Une fois, il s'était retrouvé devant une vampire écorchée vive. Ça, ça avait le don de vous foutre les boules. Ce spectacle n'était quant à lui pas très intéressant d'autant plus que le Dynamiteur avait laissé tomber quelques bâtons de dynamite à côté de lui. Personne ne sembla réellement s'en formaliser, en revanche Miko et Ju eurent un mouvement de recul. Même s'ils étaient habitués à ce spectacle, il n'en était pas moins repoussant pour eux. Lorsqu'enfin l'homme formula ses paroles, le rouquin ne put s'empêcher d'acquiescer d'un geste de la tête et d'expliquer rapidement ce dont il avait besoin :

- Je n'ai pas réellement besoin que toi, en personne, tu sois sur place en réalité. J'ai besoin d'un cocktail pour chacun des navires de la flotte des chasseurs de primes. C'est tout. Après, l'Inquisition compte frapper fort sur d'autres fronts, y compris les bases marines des Seas Blues : Seppen Town en première ligne.

Sans détour, Erwin avait révélé l'un de ses objectifs les plus évidents. Même le Gouvernement devait craindre de voir tomber son glaive à un moment ou à un autre, mais ils ne se doutaient pas de la puissance qu'il avait jusqu'alors réunis. La plupart de ses alliés agissaient encore dans l'ombre, et les membres de l'Inquisition à porter une affiche de Wanted se comptaient sur les doigts d'une main. Peut-être de deux à présent, à vrai dire. Avec un sourire discret, Erwin ajouta d'une voix franche :

- Chacun de nos mouvements fait parti d'un plan qui permettra de faire tomber le Gouvernement Mondial. Tout ce qui s'est fait jusqu'à présent n'était qu'une prémisse à ce qui s'abattra prochainement.

Laissant Hert réfléchir, et au pire refuser sa proposition – il le recroiserait peut-être à d'autres occasions – le rouquin se tourna vers Kel. Il écouta son récit, affichant une mine successivement surprise, amusée, et inquiète. Il n'était pas du genre à apprécier les chamailleries, mais pis encore, il n'était pas du genre à apprécier voir deux révolutionnaires s'approprier le monde comme un terrain de chamailleries. Bah, ils avaient l'air de ne plus rien vouloir avoir à faire l'un avec l'autre. C'était au moins ça. Un long soupir échappa à Erwin, qui comprit qu'il ne pourrait pas positionner Kel sur une ligne de front ou une autre en l'état. Ce n'était pas possible, tout simplement parce qu'il ne savait pas à quoi s'attendre avec cet ancien commandant de la Révolution, autant sur un plan intellectuel que physique. Une bonne chose en entraînant une autre, il se tourna vers Cid qui fronça les sourcils.

- Je ne peux pas faire de proposition correcte en l'état. Kel, fit le roux en se retournant. Et Hert, j'aimerais tester votre... force au combat. Cela me permettra de peaufiner certaines choses. Voulez-vous m'affronter ?

S'ils acceptaient, ou si l'un d'eux acceptait, ils pourraient se diriger vers un terrain d'entraînement sur l'île – en se téléportant – tandis que Ken Shuri, Miko et Ju resteraient sur place. Bien sûr, Rainbow serait invitée à observer le spectacle, et elle était déjà devenue la coqueluche de Katia qui l'avait abordée avec un certain enthousiasme.

- Dis-moi, tu as quel âge ? J'ai toujours rêvé d'avoir une amie ! Lança-t-elle en sous-entendant « de mon âge »... Ce qui avait le potentiel pour être blessant.

Pendant ce temps, Erwin les laisserait porter le premier coup.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mer 6 Déc - 8:46


Build an Empire






La conversation qui suit ressemble à s’y méprendre à un match de ping pong, et ma tête oscille assez largement entre chaque interlocuteur. Je… Je comprends tout ce qui se passe. Oui. Enfin presque. Mais au oins, j’essaye de comprendre ! La seule chose que je sais, c’est que l’enjeu est plus qu’important. Quand Erwin parle de Seppen Town, ma respiration se bloque un instant. Je découvre tout le plan en même temps, et Seppen Town me parait soudain comme la poule aux oeufs d’or. Si je pouvais y aller… Peut-être que là-bas, ils ont quelque trucs cachés dans leurs dossiers? Plus ça avance, et plus je me dis qu’il faut absolument que je me faufile dans la marine. Que je me trouve un costume. Que je prenne la place de quelqu’un? Il me faut un plan c’est sûr, mais si je pouvais m’infiltrer dans ces locaux là, j’aurais peut-être encore plus de données à exploiter. Bien que j’aie déjà un nom, je ne peux pas aller voir ce type sans avoir un avant-gout certain. J’aimerais lui faire cracher tout ce qu’il sait… C’est un scientifique après tout. Il a voué sa vie à la science, aux découvertes des données, à l’analyse des tissus, à la création et à la transformation peut-être. Mon sang bouillonne à l’intérieur de moi. J’ai soudainement très envie de mettre la main sur un uniforme marine pour mener à bien cette petite enquête. Enfin bon.

La suite du dialogue tient en ce match de ping pong puéril. Jamais vu un truc pareil ! Ils pourraient se marier, voire être déjà mariés ! Après avoir survécu à tout ce palmarès, c’est sûr qu’ils ressemblent à un vieux couple… PIRE. A deux petits vieux, ayant taillé leur vie après leur guerre. Ils seraient partis en lune de miel. Je manque pouffer de rire en regardant mon stupide petit scénario à l’intérieur de ma tête. Et d’ailleurs, c’est tant mieux, parce que vu la tronche de celui qui a baissé son masque… Parce que oui, hein, je peux me retenir de regarder quelqu’un, mais pour un truc aussi gros, c’est difficile de détourner totalement le regard ! Il devrait investir dans des cosmétiques. Le latex, ça fait des merveilles, avec un peu de fond de teint, ça fait des miracles ! Faudrait que je lui passe la carte d’un meuf styliste sur East Blue, il en aurait besoin.

Malgré toute cette animation, et le fait qu’Erwin risque de se battre contre Laurel et Hardy et que je m’en réjouis, le clou du spectacle n’est pas tout ça. Ah non, du tout. Le meilleur de ma journée, ça reste Duchesse Katia. Je me retiens de m’étrangler quand elle me demande mon âge, et me voilà torturée entre l’idée de me vieillir pour détourner la situation, et l’idée de me rajeunir parce que… Elle est trop choupineeeeette ! Je voudrais pas briser le coeur d’une mignonne petite ? Elle n’a visiblement pas beaucoup d’amis et… Ma conscience me dit que c’est inversement proportionnel avec sa taille. Courage, fuyons, et donnons notre âge réel.

« J’ai… J’ai 24 ans. Désolée, ma taille est un peu trompeuse… Et… toi? »

Bon, j’ai arrondit à l’âge supérieur… Moui… Je… Non je ne suis pas lâche ! Je… Je sais plus où j’en suis. Oh mon dieu, c’est ça ! C’est une feinte ! Si ça se trouve, elle est plus âgée que moi, et elle a subi le sort d’une sorcière qui lui a donné l’apparence d’une… Je vais beaucoup trop loin.

Légèrement, je m’avachis. Je vais devoir me faire une raison. Cette gamine est juste plus grande que moi, et je suis coincée dans cette situation, à devoir démêler le vrai du faux. Pire ! Elle pourrait tout à fait ne pas me croire, voire rire à mon affirmation ! Vu ma tronche, après je serais bonne pour pleurer… Dans un espoir, j’ajoute une question avant qu’elle ait pu répondre en espérant détourner la conversation des faits douloureux et… Petits. BORDEEEEEEEEEL.

« Ca n’est pas trop dur pour toi? Vous devez beaucoup voyager, et risquer votre vie tous les jours… »

Sous-entendu : à ton âge, je vendais déjà des infos à des truands, mais faites ce que je dis, pas ce que je fais.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mer 6 Déc - 13:50




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

-Hm. Si c'est juste filer un mélange spécial, c'est faisable, ouais. Mais fais gaffe, Dog, c'est pas un jouet.

Pour illustrer ses propos, Kel sortit une minuscule fiole de son manteau, qu'il exposa à la lumière du plafond et lorgna avec une concentration non feinte. Il était un pyrotechnicien extrêmement qualifié et comptait même certainement parmi les meilleurs au monde, mais il était malheureusement habité d'une habitude malsaine : il travaillait par à-coups, sur des impulsions et les envies du moment. Du coup, il se retrouvait bien souvent à se balader avec des tonnes de produits et de bâtons personnalisés, sans trop se souvenir de leurs effets particuliers... Un seul regard sur la solution qui baignait tranquillement dans le verre attira sur ses lèvres un sourire malsain, et de bien mauvaise augure. Il s'apprêtait à la lancer sur un mur derrière lui lorsqu'il capta les regards relativement inquiets de Miko et de Ju. Avec un haussement d'épaule, il s'en retourna à son allure austère, rangea le flacon et prêta davantage d'intérêt à la suite du plan qu'exposait le rouquin. Seppen Town, hein... Ouais, il voulait juste récupérer les Seas Blues, quoi. Force était d'admettre qu'il avait plus de couilles que ce que voulaient bien admettre ses concurrents directs : se faire ennemi de Mijushike et de Chairoka en même temps, ça relevait même quasiment du suicide pour tout être humain normalement constitué. Mais bon, au moins, il risquait de livrer un peu d'action aux environs immédiats, et ça n'était pas pour déplaire au Dynamiteur qui, finalement, croisa à nouveau les bras et prit la parole d'un ton monocorde :

-Mouais. Pour tout dire, je suis venu ici avec l'intention de t'envoyer chier. Je pensais rejoindre Sayouri. Mais si tu prévoies de faire un peu d'animation, ça me convient aussi. J'aime pas cette pétasse. Elle a juste plus de couilles que Jonas et Sor réunis.

Kel n'était pas le seul à s'être fait des ennemis au sein de leur glorieuse Révolution. Dans le fond, un bon nombre de tensions s'étaient subitement ravivées après qu'Arias ait succombé : c'était lui, véritablement, le ciment qui les avait uni depuis des décennies. Après, Hert et Sayouri ne se détestaient clairement pas aussi viscéralement que le Daylon et le Kichiko... Ils avaient simplement leurs différends, et le blondinet préférait se tenir loin de celle qu'il appelait plus ou moins affectueusement "la pétasse" tant qu'il n'avait pas l'obligation de bosser avec elle.
Mais le plus intéressant, pour l'un comme pour l'autre des invités, ce fut nettement la proposition de s'entraîner directement, en combat réel. Le Dynamiteur était déjà debout lorsque Kel, sur son fauteuil, commença à se redresser en baillant ostensiblement, lançant une petite provocation censée manifester son plein accord.

-J'espère que t'es assez bon pour me réveiller. Si je te butte par inadvertance, tes potes m'en voudront pas trop ? J'ai pas envie de me frapper avec le grand costaud.

Il désigna Cid d'un mouvement de la tête, non sans ponctuer celui-ci d'un sourire railleur. A la vérité, il avait la quasi certitude que personne ici à part le Dog ne pouvait l'inquiéter. Restait à savoir si le chef de l'Inquisition échappait à cette petite règle, ou s'il était aussi faible que les autres...
Lorsqu'ils furent téléportés sur le champ de bataille improvisé, le Daylon s'étira lentement, zieutant les environs pour en prendre bonne connaissance. Un terrain plat, terreux, en plein air... Parfaites conditions pour lui. Ces dernières semblaient en revanche nettement moins ravir le Dynamiteur, qui grommela un bref instant avant d'empoigner son manteau par le sol. Il le secoua violemment, réalisant un geste ample, et une multitude de bâtons d'explosifs s'envolèrent pour quadriller précisément la totalité du terrain. Ces préparatifs de base terminés, il ôta son masque à gaz et récupéra dans ledit manteau tout un tas de petites fioles et d'autres mélanges de son cru, avant de finalement parvenir à se mettre en garde, de simples bille d'acier entre chaque doigt. Avec un sourire amusé, Kel se délecta de la scène et ôta également son casaque avant de se tenir, droit et fier, comme si la perspective d'un combat ne l'effrayait pas plus que ça.

-Excuse-le, il aime beaucoup Mifune, mais pas les épées.
-C'est ta mère que j'aime, bâtard.
-Elle est morte, Hert.
-Ouais, je sais.

Si Hert semblait particulièrement concentré, Kel continuait à afficher un air léger et détendu. Cela changea en revanche violemment lorsqu'Erwin donna le signal du début de l'affrontement...


-C'est part...
-Zhèngquè de qǐshì !

Le Daylon s'était élancé en direction de son opposant, prêt à porter le premier coup, lorsqu'il avait entendu la voix d'Hert dans son dos. Son premier réflexe fut salvateur : une demie-seconde plus tard seulement, il s'élançait puissamment sur le côté, évitant d'un cheveu la ligne d'explosions en chaîne qui se mit à fondre droit en direction du Dog. Ce dernier allait facilement comprendre ce qu'il se passait : si l'on aurait pu croire, de prime abord, que les bâtons de dynamites avaient été disposés aléatoirement, il n'en était finalement rien. Le Dynamiteur était à la fois quelqu'un d'intelligent et de pragmatique : il savait que le moindre détail sur un champ de bataille pouvait conduire à la victoire... Ou à la mort. Et toutes les mèches des bâtons qui menaient jusqu'au rouquin semblaient être disposées en une parfaite ligne droite... Elles s'allumèrent toutes, les uns après les autres, menaçant de détonner jusque sous les pieds du chef de l'Inquisition. Comment ? Hert avait lancé deux des billes qu'il tenait jusque-là, et elles ne cessaient de s'entrechoquer à chaque fois qu'elles croisaient un bâton de dynamite, ce qui produisait les étincelles nécessaires pour enflammer ce dernier... En un instant, Erwin pourrait donc comprendre qu'il se trouvait face à quelqu'un qui aimait avoir le contrôle du terrain, précisément pour mener ses ennemis par le bout du nez.

Le Daylon, quant à lui, entreprit de se redresser en époussetant son pantalon, non sans jeter un regard furieux en direction du Dynamiteur. Il ne se donna néanmoins pas le mal de l'insulter, considérant que cela n'aurait strictement aucun effet : une fois en combat, le pauvre blondinet perdait progressivement tous ses moyens...



Hert est niveau 40. Grosso modo, il a disposé les bâtons de dynamite au sol de manière à pouvoir les allumer en chaîne en lançant deux petites billes qui semblent faites d'acier. Et la chaîne d'explosion te fonce dessus. (Oui, il est subtil)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mer 6 Déc - 14:24

Build an Empire [4]

Arrivés sur le terrain d'entraînement, Cid avait recommandé à Rainbow et Katia de s'éloigner. Il souhaitait avant tout protéger les jeunes femmes. Fay, elle, n'avait pas attendu les conseils de l'ancien mercenaire pour prendre de la hauteur. Le terrain était favorable à un combattant au corps à corps, et loin de favoriser Erwin. Il profitait souvent de chaque dénivelé, de chaque partie de la scène pour se terrer, tirer et surprendre ses ennemis. Il semblait ici aborder une toute autre méthode, moins insidieuse et plus propice à tester les révolutionnaires devant lui. S'il n'était pas maître de la situation, il pourrait au moins prouver qu'il maîtrisait ses propres capacités.

- Je tenterai de ne pas vous faire trop mal, de mon côté, lança le rouquin en haussant les épaules.

Une frappe chirurgicale. Il aurait pu en finir avec ses adversaires en un rien de temps, s'il s'était donné la peine d'utiliser son pouvoir. Et pourtant il n'en fit rien : quand Hert commença avec un feu d'artifice, après avoir lâché son manteau à terre, il surprit toutes les personnes présentes à l'exception de Daylon qui esquiva avec une grande dextérité. Erwin observa méthodiquement les explosions successives et la vitesse des mouvements de son adversaire. Il devait être aussi doué que Cid dans le domaine physique, ou peut-être un tout petit peu moins. Le tireur avait des muscles à en faire pâlir certains combattants au corps à corps après tout.

Alors que les billes s'entrechoquaient pour créer des détonations à la chaîne, c'était la disposition du dispositif qui intéressait le leader de l'Inquisition. Il n'hésita pas un instant, comme si la réponse était inscrite dans ses gênes. Il s'élança directement vers les dynamites posées au sol, allant à la rencontre du danger avec une effarante confiance. Quand il fut enfin à la hauteur de la zone d'explosion, ses pieds le propulsèrent haut dans le ciel et il se servit de la fumée pour masquer sa prise de hauteur. Puis, activant son Haki et tendant ses oreilles, il usa d'une série de lames d'air sur le premier adversaire qui avait engagé une action contre lui : Hert.

Il visait en priorité ses membres moteurs. La petite pluie qui s'abattrait sur lui n'avait rien de mortel, mais bien quelque chose de dangereux. Et pourtant, elle était adaptée aux mouvements vifs qu'il avait fait plus tôt. Le rouquin n'avait pas encore le plaisir de dévoiler tout l'étendu de ses réflexes à ses opposants : il devait d'abord voir de quoi Daylon était capable. Et c'est ainsi qu'il se tourna vers l'homme qui avait esquivé plus tôt l'attaque de son comparse. Reprenant position, il fit passer sa dague gauche en mode Gun. Il lui lança à ses pieds deux Glue Ball, avec la même prévenance qu'il avait eu pour Hert. Cela n'avait rien d'insultant, mais prouvait que son esprit stratégique était en marche : pourquoi dévoiler tous ses atouts dès le début du combat ?

Si ses actions atteignaient leur cible, elles devraient piéger et immobiliser ses deux adversaires. Il devait toujours atterrir au sol, et c'était là qu'il s'attendait à être lui-même attaqué. Une occasion en or pour un Dynamiteur, tandis que la fumée commençait déjà à se dissiper grâce au vent.

Plus loin, Katia observait la scène tout en écoutant Rainbow. Elle était intriguée par la manière dont son frère se comportait. S'il voulait asseoir sa suprématie, pourquoi ne pas déployer immédiatement tous ses réflexes et toute son agilité pour mettre un terme à ce combat rapidement ? La dernière fois, il s'était simplement téléporté derrière Cid pour lui indiquer « T'es mort ! ». Oh... Peut-être qu'il ne voulait pas que le cinglé de dynamiteur tente de se faire sauter pour avoir raison. C'était un raisonnement possible.

- Oh, tu as donc vingt-quatre ans... J'en ai douze moi, lança Katia en se donnant un an de plus.

Elle avait du mal avec son âge, c'était un des freins dans ses relations avec les autres. Sa maturité et son âge... Quand elle serait plus grande, elle réussirait à devenir une personne importante. En attendant, elle usait de son intelligence dans l'ombre de son frère et cela lui convenait. Assistant au spectacle avec une très importante concentration, elle répondait pourtant sans mal aux paroles de l'amie de son frère.

- J'ai toujours vécu dans le monde de la Révolution... Même si j'étais plutôt du genre discrète à l'origine, confia la demoiselle. Quand j'habitais sur Las Camp, ma mère me cachait aux yeux du monde. Plus tard, Erwin m'a appris que j'avais le choix, que j'étais libre.

C'était des termes qu'il avait employé. Elle avait le choix. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Au demeurant, elle appréciait de ne pas être ballottée à nouveau d'île en île sans avoir son mot à dire. Quand elle parlait, même si ses relations étaient compliquées, on l'écoutait. Créer l'Inquisition avec son frère avait été le moyen de réunir des personnes autour de ses idéaux. Et aujourd'hui ces idéaux grandissaient. Le leader de leur mouvement avait compris qu'il pouvait être suivi.

- Et toi, c'est quoi ton histoire ? Erwin m'a transmis quelques mots, cependant j'aimerais l'entendre de ta bouche, sourit la féline avec malice.

Elle aimerait savoir d'où elle venait, mais ce n'était pas important. Elle voulait comprendre les motifs qui la poussaient à venir jusqu'à elle.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 7 Déc - 9:10


Build an Empire






Non seulement c’est Noël pour une indic’ comme moi, d’être au milieu de tous ces beaux bagarreurs, mais je peux les voir en action. Autant dire que j’ai l’habitude de voir beaucoup de choses, mais pas ce genre d’invitation au combat ! Mes yeux brillent d’admiration. Un match amical ! C’est bête à dire, mais ça ne doit pas être plus de la deuxième ou troisième fois que j’en vois un… Toutes ces techniques, c’est juste génial. Mais les combats ne sont pas que corporels. Si on n’a pas un échiquier dans la tête, et si on ne sait pas utiliser et ses avantages et ses points faibles lors d’un combat, on est fini. J’ai souvent utilisé ma petite taille et mon poids faible pour virevolter et glisser dans les doigts de mes adversaires, alors voir un combat basé sur la force me donne aussi des idées. Je vais devoir me battre un jour ou l’autre… Alors je tente de mémoriser quelques astuces. Bien que je ne puisse pas mémoriser les techniques propres à ces messieurs, j’analyse leur mouvements, et leur portée. Si je me retrouve un jours face à des hommes aussi forts que ça, courir vite ne me servira plus… Il faudra que j’apprenne à analyser et prévoir leur mouvement pour survivre. Je souris à l’idée que la manière de se battre de chacun est similaire à sa personnalité. Erwin ressemble à une souris trop amusée de voir les chats tenter de l’attraper. J’imagine que trop bien qu’il est plus fort que ça, mais l’ambiance se prête à ce genre d’action, et plus le combat sera long, plus je pourrais en profiter pour regarder et parler avec Katia.

J’entends tout ce qu’elle me dit, profitant aussi du spectacle dans le même temps que nous discutons. Elle a donc 12 ans… En fait, on a pile 12 ans d’écart. La moitié de mon âge. A cet âge là… Je… Je ne préfère pas y penser. Un souvenir remonte soudainement en moi, sans crier gare. Voilà des années que je n’avais plus pensé à elle. Serait-elle… Fière de moi? Elle était heureuse de me voir devenir indic’. Heureuse de voir que ce que je faisais me plaisait. La jeune fille continue en parlant de sa jeunesse. Je ne comprends pas exactement tout, je vois juste des problèmes de famille… Une mère peut-être trop protectrice? Pour cacher son enfant… Quelles peuvent être les raisons? Je pense à ma mère, à sa folie, et à ma soeur, trop heureuse de devenir une meurtrière comme elle. Bizarrement, je trouve ça plus simple de savoir la nature de ma mère, et trouve la situation de Katia bien plus compliquée. En partie parce qu’elle me rappelle Sora, à l’orphelinat. Personne ne l’avait apportée bébé… Elle était arrivée un jour, avec des vêtements qui cachaient pas mal de choses. Sa mère est passée un jour, et nous avons pris le parti de la cacher, sans trop réfléchir avant. Après cela, Sora nous a avoué qu’elle avait passé son temps dans une chambre sombre, et que sa mère vendait ses vertus, et elle avait réussi à s’enfuir presque par accident. Ses pas l’avaient finalement menée à nous, et elle nous a confié qu’elle n’avait jamais vraiment compris ce que sa mère lui faisait endurer, jusqu’au jour où elle a fini par voir la lumière du jour… Je ne pense pas que Katia ait vécu ce genre de choses, tout du moins je ne l’espère pas, mais quelques fois, on est enfermé dans quelque chose dont on ne peut sortir que si l’on sait qu’on a le droit d’en faire le choix.

Elle me questionne alors sur mon histoire, et je souris à mon tour. Mon histoire n’est ni faite, ni à faire… Maintenant que je connais les tenants et presque tous les aboutissants, la seule chose qui compte est mon objectif. Et j’ignore s’il peut plaire à quelqu’un, et si on me suivrait…

« Je viens d’une petite île sans histoire, où la seule chose qu’il y a c’est un orphelinat et des roses. Je suis indic’ depuis que je suis haute comme trois pommes… »

Je réfléchis tout en appréciant le combat, me demandant quels mots je pouvais utiliser. Pas que je doute que Katia puisse comprendre, au contraire, mais je me demande surtout ce qu’elle est prête à entendre…

« J’ai fini par découvrir que ma mère était une personne très… Noire. Elle semait le chaos, mais maintenant elle n’est plus là pour le faire. Mais ce qui m’importe le plus, c’est que ma mère ait essayé de trouver un fruit du démon pour en faire un mauvais usage. J’ai découvert tout ça très récemment… Et maintenant, je suis en quête d’informations sur les fruits, car je suis maintenant persuadée qu’ils représentent un danger pour ceux qui les mangent. »

Je repense à Shella. C’est une arme comme les autres, oui, elle n’a que trop raison. Mais j’ai continué de réfléchir à ça pour en venir à une autre conclusion.

« D’une certaine manière, ils peuvent ressembler à toutes les autres armes, mais contrairement aux autres, on ne peut pas le retirer comme ça aux humains. Mangés par une mauvaise personne, il n’y a plus de retour en arrière possible, plus une seule rédemption… On est maudits pour la vie. Les fruits s’emparent de notre humanité, et ils en détiennent le sort comme une épée de Damoclès au-dessus. Bien que je sois intimement persuadée qu’il y ait des gens bons en ce monde, comme toi et ton frère, ça n’est pas le cas de tout le monde, et c’est ce qui m’inquiète… Tu en penses quoi? »

En ai-je trop dit, ou pas assez? J’ai préféré ne pas utiliser des mots trop forts concernant tout ça. Mais j’ai fait le choix de me confier tout de même, parce que j’en avais cruellement envie, et la jeune fille me touche. Je me suis adressée à elle comme à une égale. Elle a toujours rêvé d’avoir une amie, et les amies se confient et partagent leur point de vue non?

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 7 Déc - 13:30




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

Hert avait ouvert les hostilités en grandes pompes, mais cet assaut frontal auquel il s'était livré n'allait manifestement pas suffire pour mettre Erwin à terre. L'un comme l'autre des deux opposants du rouquin ne furent pas étonnés face à cette constatation : c'est l'inverse qui aurait été franchement décevant. En revanche, force était d'admettre que le chef de l'Inquisition avait de la suite dans les idées : le fait de masquer ses offensives aurait pu s'avérer destructeur pour le duo de South Blue... Si celui-ci n'avait pas possédé le haki de l'observation de son côté. Le Dynamiteur n'eut donc pas le besoin de scruter à travers le nuage de poussière pour comprendre quelles étaient les intentions de son opposant : il y réagit en grommelant et en plongeant une main empressée dans sa sacoche, y remuant sans grand ménagement les innombrables fioles qui s'y trouvaient. Lorsqu'il en décela une qui pouvait l'arranger dans une telle situation, il l'en extirpa et la lança à ses pieds. Le verre se brisa, répandant à même le sol un produit hautement corrosif qui commença à creuser et à fragiliser le sol. Là-dessus, le pro des explosifs se saisit d'un bâton de dynamite et le lança pour l'encastrer dans le trou qu'il venait tout juste de creuser. Il sauta ensuite précautionneusement en arrière, tout juste après l'avoir allumé. Le résultat fut imminent : la légère inclinaison du bâton permit à la détonation de ce dernier de libérer tout un tas de rocs... Qui furent projetés droit en direction des lames d'air. L'attaque du Dog fut ainsi totalement nullifiée, et le primé se remit en garde, ses billes en acier entre les doigts.

Kel, de son côté, avait promptement compris qu'il serait la seconde cible du rouquin dès lors que la diversion élancée vers Hert remplirait son office : il s'y prépara donc et, grâce à son haki de l'observation, n'eut aucun mal à éviter les deux balles collantes... En se glissant juste en-dessous des projectiles, avec une fluidité et une grâce qui purent immédiatement le définir comme étant un combattant au corps-à-corps plutôt expérimenté. Mais il ne s'arrêta pas en si bon chemin : son collègue avait engagé les hostilités, et il entendait bien y contribuer à sa manière. Il se précipita donc en direction du rouquin alors que celui-ci retombait prestement sur le sol, empêchant par la même le Dynamiteur d'user de ses explosifs... Ou tout du moins l'aurait-il voulu : pas vraiment enchanté à l'idée de bosser en équipe, le professionnel en explosifs renchérit, contraignant le Daylon à bondir en arrière une nouvelle fois, le tout en enchaînant jurons sur jurons.

-Mais putain de merde, tu fais chier, laisse-moi m'amuser !
-Dǎo liú !

Deux billes en acier s'envolèrent dans une courbe elliptique d'une précision extraordinaire. L'objectif ? Faire en sorte qu'elles se rencontrent non pas au niveau d'Erwin, mais juste derrière pour l'obliger à se rapprocher. Toute la subtilité de cette offensive était dans le fait que, dans un second temps, Hert allait lancer une nouvelle fiole en direction du rouquin. Pas dangereuse en elle-même, elle était remplie d'un produit hautement inflammable, qui risquait d'attirer au chef de l'Inquisition toutes les flammes qui seraient générées par la suite. Le Dynamiteur avait compris sans la moindre difficulté que son opposant était capable de se soustraire à ses assauts, et entendait bien le prendre de court la prochaine fois qu'il se tenterait à une esquive aussi chronométrée...
Kel, de son côté, commençait furieusement à avoir l'impression d'être de trop. Malheureusement, le style de combat d'Hert ne laissait pas la part belle à l'improvisation : il était particulièrement complexe d'agir de concert avec un tel agent du chaos, susceptible de générer un véritable enfer si cela lui offrait la victoire. Si le comportement d'Erwin laissait sous-entendre qu'il allait s'en prendre autant à l'un qu'à l'autre des compères, le Daylon ne pouvait pour l'heure pas lui rendre la pareille à moins de se mettre directement et intentionnellement en danger... Ce qui risquait de le desservir plus qu'autre chose, au final. Il décida donc de demeurer sur la défensive, en réalisant que de toute manière, le Dog n'avait aucune raison de tenter de le mettre hors course avant qu'il n'ait fait montre de ses compétences pour le moins particulières : après tout, il voulait les jauger, estimer vaguement leur puissance... Pas les massacrer en règles. Du coup, il n'était pas nécessaire de se jeter dans la gueule du loup : il suffisait de l'attendre pour obtenir un résultat plus ou moins probant.



Hert bloque les lames d'air en utilisant l'environnement pour se faire. Il contre-attaque en générant une explosion derrière toi, pour te forcer à t'avancer vers lui... Et pour t'exposer directement à la fiole inoffensive en l'état qu'il te projette dessus.

Kel reste à distance. Vu l'esquive précise qu'il a réussi, tu comprends sans soucis qu'il est lvl 40+. Mais ça, tu le savais déjà !
Hert est niveau 40.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 7 Déc - 14:22

Build an Empire [5]

L'altercation commençait à devenir intéressante. Erwin avait identifié les principaux atouts de Hert. Il était vif et manipulait le terrain avec une telle facilité... Il s'agissait véritablement de quelqu'un de puissant. À présent, il avait choisi d'attendre qu'il soit à terre pour l'attaquer. Daylon semblait se tenir relativement à distance, mais il fallait garder un œil sur lui. Il ne se mettrait certainement pas en danger... Avec un air sérieux, le rouquin décida d'accélérer un peu la cadence pour affronter le Dynamiteur. Il n'allait pas le tuer, mais il fallait qu'il réussisse à l'éloigner de la zone de combat de manière intentionnelle. Bah, il avait largement le temps de réussir ses coups tranquillement... Après tout aucun d'eux n'était actuellement à fond. Enfin quoique Hert avait l'air de prendre les choses bien à cœur, à la vue de ses attaques.

D'un geste fluide, le rouquin tira une nouvelle balle en direction des billes lancées par le dynamiteur. Une petite explosion retentit, et des éclats allèrent se ficher dans des bâtons de dynamites disséminés sur le terrain. Si la réaction était assez violente, ils risquaient d'exploser et d'amener le jeune homme à réécrire la disposition du terrain. Quant à la fiole, elle n'eut pas le temps de faire un demi-mètre qu'une lame d'air vint la fendre en deux et déversa son liquide au niveau du terrain.

À présent, il fallait qu'il se montre plus agressif. Le liquide était encore à proximité de Hert, et le rouquin n'hésita pas. Il tira à travers le liquide qu'elle rencontra, et gela subitement. Une des petites balles que le rouquin avait l'habitude de ne pas utiliser, mais qui pourrait être très pratique. Il démontrait par là la vivacité et l'anticipation qu'il possédait dans ses mouvements. Ce n'était pas tant gagner le combat qui l'intéressait. S'il démontrait qu'il était apte à mener un combat... Bah, de toutes les manières, il pouvait sûrement déjà en terminer avec Hert.

- Ah, je t'avais presque oublié, fit le rouquin en se tournant vers Daylon et en lui jetant un regard narquois.

Et il dirigea son arme vers lui. Cette fois-ci, l'acte était si évident qu'il aurait pu être assez intriguant de le lancer de visu. Avec une nouvelle balle tirée, le revolver devrait bientôt être rechargé. Régulièrement, le rouquin tournait la roulette pour que les balles correspondent à celles dont il avait besoin avec son pouce.

- Voyons comment tu vas gérer ça.

Et tout à coup, il tira une première balle qui était amenée à être esquivée. Elle viendrait exploser à l'endroit où se trouvait Daylon, et quand la première aurait fait son œuvre, la seconde viendrait suivre à l'endroit où le révolutionnaire comptait esquiver. Le son qui s'en échapperait permettrait alors de réduire son équilibre en touchant son oreille interne à partir des ondes sonores projetées. Il serait alors vulnérable.

Katia sourit à Rainbow. Elle écoutait avec attention son histoire, et cela lui remémora la plupart des conflits dont elle avait elle-même été victime. Elle s'était posée des questions sur les fruits du démon, et quand elle avait mangé le sien, cela avait été un véritable problème. Elle ferma les yeux quand elle comprit qu'elle n'aimait pas son fruit. Elle aurait pourtant du mourir plusieurs fois à cause de lui, mais sans lui aurait-elle été autant en danger ? Bah, ces pouvoirs n'étaient pas utiles. Erwin était pourtant un mauvais exemple, il avait plongé dans une sorte de routine où son pouvoir était devenu un moyen de se battre.

- Les fruits ne sont qu'un moyen comme un autre, mais il est vrai que leur disparition permettrait de réguler quelques problèmes. Arrêter un maudit est plus difficile que d'arrêter un non-maudit.

Elle soupira et finalement quand elle reprit la parole, ce fut pour dire tout haut une évidence :

- Les hommes se tueront toujours entre eux. Nous sommes là pour leur permettre d'obtenir leur liberté, mais nous ne pouvons pas tout contrôler.

Elle s'assit sur un rocher et continua d'observer le combat. Erwin s'amusait un peu, ce qui était étonnant. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu d'adversaires qui soient prêts à l'affronter avec vivacité. Il n'était cependant toujours pas à fond, et ne le serait certainement pas là durant ce combat. Ses adversaires n'étaient pas faibles, mais... Ils n'étaient pas encore à son niveau. Daylon peut-être, il n'avait pas encore dévoilé toutes ses cartes.

- Qu'est-ce que tu aimes dans le fait d'être informatrice ? J'ai l'impression qu'il s'agit de quelque chose d'important pour toi mais... C'est un métier difficile. Qu'est-ce qui t'y passionne ?
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Ven 8 Déc - 8:53


Build an Empire






Il ne manque qu’un thé, des petits gâteaux et l’ombrelle ! La scène me rappelle le bout d’un livre que j’ai lu étant petite : ce dernier relatait des courses de chevaux, et des gens assez fous pour parier. Bien sûr, le héros du livre parvenait à gagner une fortune et pouvait investir après, devant petit à petit l’homme le plus fortuné qu’on ait jamais vu… Les hommes que je regarde ne sont pas des chevaux oui, mais j’ai l’impression d’être devant un jeu. L’enjeu n’est pas celui qu’on croit, ça n’est pas la vitesse et le déroulement d’une certaine manière. C’est le final. Qui finira premier? Qui surprendra l’autre? Je pourrais presque lancer les paris, que tout le monde y participerait? Qui sait ! Je n’avais jamais vu Erwin bouger aussi longtemps et de cette manière, ses mouvements sont radicalement différents que la fois où on s’est retrouvés ensemble, coincés au milieu d’une sale histoire. Je comprends maintenant à quel point l’adrénaline de la survie peut décupler les capacités d’un homme, et je comprends qu’il n’est pas vraiment dans cet état d’esprit. J’aurais pu être paniquée par leur combat, mais du coup je ne m’en sens qu’apaisée : je suis pratiquement certaine que tous maitrisent habilement la situation.

La réaction de Katia est assez surprenante pour moi, et je dois avouer qu’après avoir essuyé un avis contraire, son avis sur les fruits me fait sourire. Ce qu’elle dit en suite me rappelle à quel point je suis utopiste. Ca… Ca n’a pas changé, et ça ne risque malheureusement pas !

« Si les hommes pouvaient tous être uniquement productifs et intelligents, et régler leur conflit en parlant tranquillement autour d’une table, ça serait un monde merveilleux… »

Un rire jaune m’échappe. Je n’aime pas dire ce genre de choses, qui met tous les hommes d’une catégorie dans un sachet, mais… C’est tellement vrai que je ne puis faire autrement. Certains hommes sont des abrutis, et peu importe ce qui se passe, ils trouveront toujours un moyen pour aller taper sur les autres. Quelle modernité, quelle preuve de sagesse… Ca a le don de m’exaspérer au plus haut point. La vie en elle-même est déjà tellement cruelle ! On peut mourir du jour au lendemain, on est déjà des êtres fragiles, et il faut que des écervelés viennent empirer les choses. Il y a toujours quelque chose qui cloche… J’ouvre de grands yeux et hausse les sourcils à la question de Katia que je regarde soudainement, avant de sourire et reporter à nouveau mon attention sur le combat.

« C’est très rare qu’on me pose cette question… Tu es peut-être la deuxième personne à me la poser. C’est un métier difficile en effet… D’une certaine manière, ça met tous les jours ma morale à rude épreuve. »

Qui peut contrôler l’impact de ses paroles? Personnes, et moi encore moins. C’est ce qui a fait de moi une indic’ pas forcément connue… A force de gérer la morale qu’on ma inculqué, j’ai fait des choix qui ont parfois mis l’orphelinat dans une situation de précarité, mais je ne voulais pas avoir le sang de certaines personnes que je jugeaient innocentes à mes yeux.

« Mais… C’est toute ma vie, oui. Je sais pas pourquoi, je suis née pour ça. Me faufiler, courir après les gens ou les infos… Ce qui me plait, ça n’est pas de gagner ma vie avec ça. C’est l’univers des secrets, ça m’a toujours impressionnée. C’est comme un immense tableau, avec des fils rouges, liés, croisés, qui se frôlent ou se démêlent. Quand on les regarde à la fois de près et de loin en tant qu’indic’, on voit un univers parallèle, pas si sombre que ça au final. Sans s’en apercevoir, les secrets de chacun deviennent de merveilleuses histoires des fois. Et quand je regarde ces fils, je suis heureuse de constaté que le malheur ne fait que rapprocher et souder les gens. C’est comme si… Ce côté le plus sombre des hommes les rapprochaient entre eux, alors que tout le monde pense que ça les éloigne. »

Mon coeur se serre un peu. C’est rare que je parle à coeur ouvert de cette manière.

« La révolution en est une parfaite reproduction. Vous êtes recherchés, mais je ne vous vendrais pour rien au monde, parce que je respecte trop vos idéaux. Je n’ai même jamais mis en péril un révolutionnaire. Je vous admire. Je regarde et me souviens de chaque personne, chaque nom. Dans une scène comme celle-là, tout devrait représenter les guerres, mais en tant qu’indic’, je vois des fils qui se croisent, des liens qui se resserrent pour ne faire qu’un, et renverser les choses. Ca peut paraitre bête et inutile à beaucoup de mondes, mais… Je trouve ça incroyablement beau. »

Je rougis un peu d’avoir parlé autant et la regarde en souriant, en repensant aux paroles dites précédemment.

« Tu sais, je n’ai pas d’amies moi non plus. On pourrait le devenir si tu en as envie? Ca me ferait plaisir, vraiment. »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Ven 8 Déc - 22:49




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

Lorsque ses offensives furent toutes les deux aisément déjouées par le rouquin, Hert tiqua et fit claquer sa langue d'un air mécontent, sinon frustré. Il n'aimait pas qu'on lui oppose résistance, surtout pas de la sorte : il comprenait aisément que le Dog avait voulu l'empêcher de continuer à profiter du terrain pour prendre l'ascendant, et il allait donc devoir ruser pour rétablir la situation à son avantage. Comme il était relativement impensable de replacer les bâtons à leurs places manuellement, le Dynamiteur ne tarda guère à replonger sa main dans sa sacoche pour y tirer quatre petites bombes, qui ne présentaient pas du tout le même aspect que les outils qu'il avait utilisé jusqu'à présent. Il s'agissait en vérité de quatre petites sphères, légèrement plus larges que les billes d'acier qu'il utilisait habituellement pour allumer ses bâtons, et qui semblaient couvertes de petites sinuosités. Il ne fallait là rien y voir de spécial : c'était juste un moyen de les reconnaître le plus facilement du monde. D'un seul geste ample, en tournoyant sur lui-même, le professionnel en explosifs les expédia chacune en direction d'un point cardinal tandis que Kel et Erwin se tenaient tête. Estimant qu'il avait encore un petit peu de temps pour parfaire ses préparations, il tira une petite télécommande de la même sacoche et appuya sur l'un des seuls gros boutons qui y étaient présents. Les quatre sphères semblèrent aspirer un long instant avant de relâcher chacune un puissant courant d'air. Ce serait peut-être suffisant pour déstabiliser un être humain proche qui n'aurait pas de bons appuis, mais cela ne suffirait clairement pas à balader les deux autres révolutionnaires... Fort heureusement, d'ailleurs, car l'objectif n'était pas là. Car en réalité, c'étaient les bâtons de dynamite que visait le blondinet : ceux-ci prirent effectivement leur envol, et vinrent gentiment s'entasser au centre de l'arène, permettant ainsi à leur propriétaire de les réexpédier à droite à gauche selon son bon vouloir. Le tout pendant que les deux autres primés continuaient à se foutre gaiement sur la gueule.

-Hmph. C'est pas cool.

L'air faussement blessé qu'arbora le Daylon était clairement placé là pour répondre à la provocation du rouquin par l'esprit. Lorsque ce dernier entama les hostilités entre les deux célèbres révolutionnaires, Kel conserva la tête froide et se souvint promptement de chaque action qu'avait réalisé le tireur durant cette brève entrevue. Difficile d'imaginer ses prochains mouvements, mais son haki de l'observation était suffisant pour lui filer une très large longueur d'avance. Ainsi, lorsque l'objectif d'Erwin fut de lui tirer une balle explosif en plein museau, l'ancien commandant sembla ravi et afficha un sourire exagéré. Son bras droit se recouvrit d'une épaisse plaque du haki de l'armement, arcane qu'il maîtrisait apparemment à un niveau plus que correct. Il présenta sa paume au projectile et le bloqua sans la moindre difficulté, contenant l'explosion et l'encaissant sans encourir le moindre risque. En matière de détonation, Hert lui avait déjà fait vivre bien pire... S'il s'était préservé le luxe de l'esquive, c'était plus par goût de la moquerie que par réelle prédiction : il ne s'attendait pas spécifiquement à ce que le Dog surenchérisse en lui tirant à nouveau dessus. De même, il crut jusqu'au dernière moment qu'il pouvait être capable de contrer cette balle sans la moindre difficulté : le son strident qui parvint à ses tympans et commença à le faire tituber sembla en revanche lui intimer le contraire. Pas bête, il se laissa volontairement choir en avant, récupérant finalement une posture quadrupède afin d'avoir de meilleures chances d'esquive et une position plus stable en cas de nouvelle action hostile de la part du rouquin. Il laissa donc finalement la balle lui passer au-dessus, semblant pour le coup se placer de lui-même dans une position de faiblesse qui ouvrait un certain nombre d'opportunités à son opposant. Restait à savoir si ce dernier allait tenter d'en profiter... ou s'il allait plutôt s'appesantir sur le Dynamiteur qui, dans son coin, semblait être prêt à repartir à l'assaut pour un deuxième round.



Pendant que Kel t'occupe, Hert expédie des petites sphères aux quatre coins de l'arène pour ramener vers le centre tous les bâtons de dynamite. Il rétablit ensuite une position plus propice au combat !

Kel utilise l'armement pour bloquer la première balle, puis se met à quatre pattes pour rester stable malgré le son de la seconde !

Kel est niveau 40+.
Hert est niveau 40.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 9 Déc - 9:35

Build an Empire [6]

Erwin tiqua. Son adversaire n'était décidément pas très joueur. Alors que le Dynamiteur reprenait le contrôle du terrain à l'aide de nouvelles bombes qui possédaient des caractéristiques très intéressantes – sans fil, possédant sûrement un système d'onde pour pouvoir recevoir le signal, ou alors jouant sur un système de lumière... Peu importe – le rouquin se concentrait sur Daylon. Il avait obtenu l'ouverture qu'il souhaitait, et il aurait pu s'y précipiter, mais la balle de son n'avait pas correctement jouée son effet. C'était peine perdu que de tenter d'arriver à une conclusion plaisante pour lui. Il ferma les yeux, soupira et remit ses dagues en position. Il allait laisser Hert reprendre le contrôle du terrain : s'il annihilait chacune de ses possibilités, il ne pourrait jamais observer son plein potentiel. Or, il était en train de le tester.

Avec une vivacité qui augmentait à nouveau, Erwin se dirigea vers Daylon, guns rentrés et dagues sorties. Il se dirigea exprès au corps à corps, et envoya quelques lames d'air avant de commencer à enchaîner quelques coups qu'il pourrait facilement parer. Au milieu des explosifs, il était suffisamment habile pour faire attention à ses deux adversaires. Et pourtant, il le tirait hors de la zone de contrôle du Dynamiteur. Il tentait de le repousser.

Le plan serait simple : avec ses dagues recouvertes successivement d'armement, il tiendrait son adversaire en respect. S'il voyait qu'il possédait un trop important désavantage sur ce terrain, il s'écarterait, mais si le Daylon lui faisait le plaisir de quelques échanges maîtrisés, il ne s'en priverait pas. Écarter le Dynamiteur aurait le don de l'énerver, et cela le pousserait sûrement à agir d'une magistrale explosion. S'il contrôlait la puissance de l'explosion en éloignant le révolutionnaire dont il attaquait les poignets et épaules en priorité, alors il pourrait l'exposer à ce type d'attaque à laquelle il semblait plutôt habitué. Lui-même ne ferait qu'y échapper au dernier moment.

- Je me demande ce que tu vaux vraiment. Pour l'instant, je n'ai qu'une pâle idée de tes capacités, Daylon, tanna Erwin avec un sourire en échangeant quelques coups au corps à corps.

Il savait qu'il maîtrisait un Haki de l'Armement plus efficace que le sien, à n'en pas douter – l'expérience lui accordait ce privilège – mais son observation n'était sûrement pas du même niveau. Il se fourvoyait peut-être, et c'est pour cette raison que ses sens étaient aussi concentrés sur ses gestes, essayant de distinguer un écart entre ce qu'il percevait et ce que son pouvoir lui permettait de sentir. Rien ne serait laissé au hasard... Et la suite de ce combat s'annonçait tout aussi passionnante pour le rouquin qui espérait découvrir de nouvelles manières de combattre.

Une nouvelle fois, Katia écouta avec attention les paroles de son interlocutrice et lui laissait le temps de s'emparer du sujet qui était celui de sa vie. Elle sourit à pleines dents en entendant son passé, mais se renfrogna un peu devant sa vision de la Révolution. Elle était si... idyllique. Les différents mouvements ne se réunissaient pas tous sous l'égide de la bien-pensance. Les admirer à ce point, c'était aussi mettre son monde en danger à la première incartade. Regarder Hert rappelait à Katia qu'il existait des hommes sanguins parmi les leurs, des hommes qui étaient prêts à faire des victimes collatérales si cela s'avérait absolument nécessaire. Elle-même ne pouvait s'y résoudre : si tuer des marines lui semblait envisageable, car ils avaient rejoint un rang pointé d'idéaux, broyer la vie de civils relevait de l'impensable... Mais pas de l'impensé. Elle continua de porter attention à Rainbow quand cette dernière lui parla d'amitié, et cette fois-ci une expression ouverte et impatiente trahit les émotions de la jeune Zoan.

- Oh, ce serait avec plaisir ! Lança-t-elle sous les regards bienveillants de Cid et de Fay.

Les sourires allaient bon train tandis que les bombes d'air ramenaient les dynamites au milieu de la scène. Katia observait son frère avec attention : il était vraiment intriguant. Il n'avait toujours pas utilisé son pouvoir...

- Je ne sais pas si tu as déjà été sur North Blue, mais je serais ravie de te faire visiter quelques îles ! Oh, bien sûr Erwin servira de taxi mais ne t'en fais pas, il a l'habitude !

Elle usait des aptitudes qu'elle avait à disposition, et commença à raconter des histoires sur Shivering Island, Yakoutie, Micqueot, Luvneel, Orphée, tant d'îles qu'elle aurait aimé faire visiter à la jeune fille aux cheveux d'arc-en-ciel. Chacune avait ses caractéristiques, mais ce qui semblait aller dans le sens de toutes, c'était le froid qui régnait sur la mer. Un vent gelé, contrairement à celui chaud de South Blue. La laissant elle-même parler de ses îles préférées ou aborder un autre sujet, Katia semblait apprécier la conversation qui les liait à ce moment.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Dim 10 Déc - 10:20


Build an Empire






La réaction de la jeune femme habille mon visage d’un sourire bienveillant. Je m’attendais à ce qu’elle accepte, mais cette impatience décrit aussi certaines choses. Ce genre de conversations tranquilles est joviale ne sont pas forcément son quotidien à elle, alors que j’ai eu la chance d’en faire l’expérience pendant bien longtemps… Ce genre de situations, c’est ma maison. A défaut de ne pas avoir de famille, à défaut de ne plus avoir autant d’enfants sur qui veiller, c’est un peu bonheur de la voir comme ça. Une des choses les plus tristes au monde, ce sont les jeunes gens qui ne sont plus capables que d’avoir un regard triste et voilé, sans plus jamais sourire face aux petites choses de la vie. Comme beaucoup, elle mérite un monde en paix, et un monde libre, et elle se bat pour. Y’a pas à dire, c’est un sacré petit bout de femme… Enfin. Petit. Façon de parler. Elle se met à parler des voyages, des îles, et je partage avec elle mes maigres souvenirs par rapport aux siens. Le froid, le vent mordant, cela me fait frissonner et rire.

« J’avoue que je n’ai pas rencontré trop de choses extraordinaires pendant mes voyages, si je puis dire. Tes histoires sont bien plus impressionnantes que tout ce que j’ai vu, je dois te le dire ! Mais une fois, alors que je venais de tomber sur un pirate, je me sui retrouvée nez à nez avec des sortes de Kangourous un peu spéciaux… Des kangourous boxeurs ! C’était impressionnant. Une maman qu’on avait croisée et apprivoisée s’est mise en colère parce qu’un mec pas très fréquentable a voulu s’en prendre à nous. Elle est venue à notre rescousse, si tu avais vu sa force ! »

Je suis heureuse de laisser de côté tous mes souvenirs noir. Sa version de Shivering Island est de loin ma préférée, par rapport à la mienne, par exemple. Le froid qui s’insinue quand un mentor nous abandonne, nous laisse errer… mon coeur se serre. Leora, Baba-sama, et enfin… Shun. Disparu, en un rien de temps. A chaque fois que j’avais voulu trouver un mentor, tout avait fini de manière atroce, ne laissant en moi que ce froid qu’elle avait si bien décrit. Le voir par ses yeux me met du baume au coeur, c’est certain. Je pense soudain à autre chose. Une chose évidente qui est obligée de nous suivre pendant les voyages, une chose juste sous nos yeux : le combat.

« Je ne suis pas extrêmement forte… »

Je le dis un peu à la manière d’un confession, et poursuis avec un peu plus de tonus.

« En tant qu’indic’, je sais me faufiler, je sais me cacher avec ma petite taille, je sais ruser et utiliser mon défaut de non-combattante pour me tirer de situations coton. Mais… Si on jour je me retrouve obligée de croiser le fer, c’est clair que je n’aurais pas l’avantage. »

Je ne l’ai encore jamais montrée à personne, seuls ceux qui m’ont vue me défendre connaissent cette arme. Je sors ma dague empoisonnée précautionneusement, et la montre à la jeune fille. Bien que ça soit une arme, elle est pourvue d’une certaine beauté. Les couleurs de la monture font penser au poignard d’une princesse, et je me dis qu’elle pourrait peut-être trouver ça joli.


« C’est mon seul billet de sortie. Elle est empoisonnée, attention. Mais sans elle, je ne serais pas ici… Il faudrait que j’apprenne à me battre, c’est certain ! Et je me demandais… Tu sais te défendre, toi, non? Je veux dire… Je sais qu’Erwin est fort, même si au vu de ce qu’il fait là, il est plus en train de beurrer des sandwichs qu’autre chose. Ma force à moi, c’est cette dague et ma capacité à … Dire courage et fuir ! Haha ! Mais toi? Tu… Tu es maudite aussi? Tu te défends comment, ou c’est quoi ton truc? »

J’avais hésité à lui demander si elle est maudite. A vrai dire, j’avais vaguement compris qu’elle l’était, mais je préfère demander. J’espère que parler de ça ne la dérange pas trop…

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Lun 11 Déc - 17:20




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

Pour Kel, les choses sérieuses semblaient enfin s'annoncer à l'horizon : Erwin avait l'air de vouloir laisser Hert semer ses explosifs à nouveau, ce qui sous-entendait que le rouquin entendait d'abord mettre l'ancien commandant hors d'état de nuire. Un sourire carnassier couvrit les lèvres dudit ex-gradé et il se dressa à nouveau sur ses deux jambes, se plaçant en garde tandis que le rouquin fondait prestement dans sa direction. Un affrontement au corps-à-corps ? Il était réellement sur le point de se lancer dans une lutte rapprochée face à un homme pour qui s'était le style de combat fétiche ? Force était d'admettre qu'il n'avait pas froid aux yeux, mais cela, le Daylon le savait depuis bien longtemps. Restait à savoir si son assurance était déplacée... ou si elle était terriblement fondée. Les lames d'air en guise de mise-en-bouche n'effrayèrent pas l'ennemi du rouquin un traître instant : il les reçut via ses avants-bras, couverts d'une large plaque du haki de l'armement noire comme la nuit. S'en suivirent les échanges rapprochés tant attendus, durant lesquels Kel commença par céder un peu de terrain : il reconnaissait sans mal que le Dog était à la fois plus rapide et plus agile que lui. Il ne pouvait rattraper cet écart que par son expertise, la stabilité de ses appuis et sa résistance physique qui lui permettait de bloquer sans perdre pied ni sans jamais laisser d'ouverture flagrante à exploiter. Néanmoins, demeurer sans cesse sur la défensive en lui convenait pas vraiment : il comprit sans mal que son assaillant voulait l'écarter du Dynamiteur pour les empêcher de se prêter main forte, si une telle éventualité était à craindre, et comprit dans le même temps que ça n'était pas nécessairement dans son intérêt. Certes, il avait encore un bon nombre d'atouts cachés à exploiter pour renverser la situation, mais il n'était pas certain de pouvoir mener la danse en combat singulier... Il se sentit obligé de répondre à la petite pique balancée par son opposant par une provocation d'un bien mauvais présage, dévoilant au passage ses dents qui, étrangement, semblaient davantage revêtir l'aspect de crocs animaux.

-Essaye déjà de rester entier jusqu'à la fin...

Sans crier gare, le Daylon usa alors de son premier pouvoir, le principal. Tout en continuant ses parades, sa peau se couvrit d'un pelage noir et sombre comme la nuit. Il augmenta en taille, gagnant quelques précieux centimètres, mais également en carrure : ses épaules s'allongèrent et ses muscles semblèrent croître à vive allure un instant durant. Une queue touffue prit place dans son bas dos et, s'il garda une posture bipède qui renvoyait directement à la forme hybride d'un zoan quelconque, ses mains comme ses pieds furent soudain ornés de griffes volumineuses et tranchantes comme des rasoirs. Pour parfaire ce tableau désarçonnant, ses crocs dévoilés un instant plus tôt s'allongèrent encore légèrement, au même titre que ses oreilles. Sa toison blanchâtre, quant à elle, vira au noir et ses yeux dardèrent Erwin d'un jaune vif et désagréable. D'aspect, il avait désormais l'air d'être un mélange entre l'homme et le loups. Il était à la vérité bien plus que ça...

-Je suis le maître de la nuit, Dog...

Et comme pour ponctuer ses mots, une brume puissante s'échappa de son corps. Une noirceur soudaine s'abattit sur le champ de bataille et sur les environs, masquant totalement l'aura éclatante du soleil pour ne laisser rien qu'une froideur nocturne, sombre et glauque. Il était absolument impossible d'y voir clairement à plus de six ou sept mètres : on aurait dit que le jour s'était soudain mu en une nuit particulièrement opaque, dont la mer céleste aurait été parcourue d'innombrables nuages denses, obstacles infranchissables pour la lumière des astres lointains. Mais le pire des constats que pourrait dresser Erwin n'était toutefois pas là... Le Daylon, une fois cet exploit réalisé, se projeta violemment en arrière et disparut, se fondant dans la nuit avec l'efficacité d'un loup. Et sa voix, seul indice potentiel quant à sa position, s'effaça également...
Hert, de son côté, venait tout juste de parachever ses préparatifs lorsqu'il fut précipité dans un noir insondable. Atrabilaire au possible, il eut pour premier réflexe d'utiliser deux de ses billes d'acier pour générer des étincelles. Il y parvint, mais celles-ci semblèrent mourir sans parvenir à percer les ténèbres environnantes. Devant ce résultat peu concluant, il grommela et se concentra sur sa maîtrise du haki de l'observation : il parvint à retrouver Erwin sans souci, mais pas Kel. Qu'importe : il prendrait part au conflit même aveugle. Il attrapa une fiole relativement longue dans sa besace et la balança puissamment en direction du rouquin. Son effet ? Le produit qui la composait s'enflammait au contact de l'air... Et si le feu n'allait pas illuminer grand chose, on pouvait raisonnablement parier qu'elle brûlerait envers et contre tout.



Kel possède finalement un fruit du démon de type zoan mythique et, après avoir bloqué tes assauts, projette la nuit tout autour de lui. Sa voix disparaît ensuite.
La nuit englobe tout le terrain d'entraînement et les environs immédiats.

La voix d'Hert est toujours perceptible, tout comme la tienne. Il t'envoie une fiole hautement inflammable à l'aveugle !

Kel est niveau 44.
Hert est niveau 40.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Lun 11 Déc - 19:22

Build an Empire [7]

C'était le regard d'un animal. Une bête qui n'avait rien d'humaine. Erwin n'était pas un expert en légendes d'outre-mer, il était cependant capable de définir que la créature en face de lui n'était pas un ordinaire zoan. Il s'agissait d'un mythique, dont la malédiction lui donnait accès à moult autres aptitudes : celle de créer la nuit dans le cas présent. La dernière chose que vit Daylon fut le sourire du rouquin, dont les gestes ne s'étaient pas faits plus vifs mais s'étaient adaptés à ceux de son ennemi. Il adorait cet enthousiasme dans le combat, il était friand de ces passes d'armes si subtiles et si intenses. Et quand la voix du Daylon disparut, le rouquin se posa diverses questions : s'agissait-il d'un Haki de l'Observation avancé ? Avait-il sous-estimé son adversaire sur ce point-là ? Ou ce fruit était-il un fruit dimensionnel ? Il le saurait bien assez tôt.

- Très drôle, mais le combat est terminé, marmonna le rouquin.

Il n'hésita pas, et son enchaînement fut assez vif pour ressembler à l'un de ceux qu'il pourrait faire en mobilisant encore plus de forces qu'il ne l'avait fait depuis le début du combat. La charge de son revolver fut rapide. Usant de son pouvoir de téléportation, il se souvenait de la place que Hert avait prise. L'homme n'était pas excessivement mobile, mais ce n'était de toutes les manières pas un problème : arriver derrière lui demandait simplement à ce qu'il ait mémorisé le terrain, et il l'avait fait. Il se saisit par le cou du Dynamiteur et usa une nouvelle fois de ses téléportations pour l'amener à une vingtaine de mètres au-dessus du sol.

Sa première action n'était cependant pas terminée. Son arme était déjà pointée vers le sol, alors que son adversaire n'avait sûrement pas encore saisi ce qui venait de lui arriver. La zone d'ombre en bas représentait un réel avantage pour le mythique, mais en dehors de sa zone de confort était-il toujours aussi confortablement loti ? La première balle fut tirée vivement, à trois reprises, à trois visées, et atteindrait le sol un instant plus tard. Elles exploseraient l'intégralité de la zone de combat, les dynamites de Hert avec. Ce serait un feu d'artifice : Erwin s'était servi du terrain de son adversaire contre lui. Il l'avait laissé s'établir et s'il n'avait pas vu la puissance de Daylon, il aurait pu croire qu'une telle attaque allait le tuer. En réalité, c'était un avertissement. Il ne se laisserait pas l'occasion de l'avoir.

Et loin d'être porté par le combat, il enverrait Hert vers le sol et lui tirerait sur ses mains une Glue Ball. Il les rendrait ainsi inapte à se défaire, et grâce à la vivacité dont il faisait preuve, il comptait bien empêcher l'adversaire de s'exprimer. Quand celui-ci atteindrait presque le sol, Erwin le rattraperait par le dos s'il ne tentait pas quelque chose de stupide avant. Et si Daylon avait fait s'évaporer sa zone d'ombre, même s'il n'était pas blessé, il se contenterait d'apparaître pour désigner la fin des hostilités. Cependant, dans le cas où ses adversaires se montraient bien plus coriaces que prévu, il comptait bien leur faire comprendre qu'il avait encore du répondant.

La demoiselle observa la dague avec beaucoup d'intérêt. Elle était captivée, de telle sorte qu'il ne semblait pas inconcevable que cette arme puisse apporter la mort, mais aussi sauver des vies. La vie de Rainbow, tout d'abord, mais peut-être aussi la vie d'autres personnes. Avec un air captivé, elle esquissa quelques gestes passionnés autour de son arme et se ravisa. On ne touchait pas la dague d'une autre femme, c'était malpoli. Avec un air rêveur, elle écouta le reste de l'explication, et comprit la question qu'on lui adressait. Savait-elle se défendre ? C'était là une réalité bien plus compliquée à envisager que ce qu'elle avait déjà abordé.

Elle observa la scène et vit le rouquin apparaître au-dessus de la nuit. Son soupir la suivit, tandis qu'elle comprenait où il voulait en venir. Ainsi le combat serait bientôt terminé, au moins pour le rouquin dont les objectifs étaient remplis. Il aurait quelques explications à fournir à Katia, cependant.

- Je sais me battre, répondit-elle laconiquement dans un premier temps.

Cid sembla intéressé, mais Fay était toujours tournée vers son leader. Elle attendait avec impatience l'issue de cet affrontement : allaient-ils pouvoir compter sur deux alliés supplémentaires, et surtout, seraient-ils en mesure de prendre l'assaut sur Seppen Town ? L'île représentait clairement un enjeu financier, avec Trader, elle serait la seconde île qui permettrait un accès aisé à Reverse Mountain.

- Je suis maudite, par un Zoan... Je pense qu'une démonstration vaut mieux que mille mots.

Elle se transforma alors en féline noire, dans un premier temps, puis en hybride. Sa fourrure avait couvert une partie de son visage, et une partie de son corps, cependant elle restait humanoïde en grande partie. Ses pattes étaient courbées, son corps bombé, svelte, elle possédait une allure féline indéniable. Avec un air ouvert, elle sourit de ses dents pointues à Rainbow, puis reprit sa forme originelle. Son regard croisa celui de l'indic', craignant qu'elle ne prenne peur.

- Au final je ne m'appuie pas que sur mon fruit du démon, mais... Est-ce que ça t'intéresserait qu'on s'entraîne ensemble un de ces jours ? Je suis sûre que j'aurai deux ou trois trucs à t'apprendre, sourit Katia à sa nouvelle amie.
- Oui, et au moins ça te permettra de sortir la tête de tes plans, s'amusa Cid.
- Ou de t'émanciper d'Erwin, lança comme une pique la maudite du Papillon sans détourner son regard passionné du combat.

Comme quoi, Fay avait une oreille qui traînait partout.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 12 Déc - 10:39


Build an Empire






Quand je vois le regard et les gestes de Katia vis à vis de ma dague, je me dis que j’ai eu raison de lui montrer. Si un jour je dois y laisser ma peau, bien que j’espère que ça n’arrive pas, mon voeu serait que la dague lui revienne. C’est un peu bête, mais j’ai découvert cette dague à son âge, et j’ai eu à l’époque le même regard. On est toutes les deux plus semblables que je ne le pensais, malgré les années qui nous séparent. Cette petite est d’une maturité… Je trouve à la fois cela chouette, mais j’aurais aussi vu pour elle une jeunesse plus paisible. Elle se serait bien entendue avec les jeunes de l’île ! Dans tous les cas, je vois les choses se concrétiser au niveau du combat : je le sens, à vue de nez, le vent a tourné ! Un petit quelque chose dans l’air me fait friser la perruque. Enfin bon…

J’ai un regard pour elle quand elle m’annonce savoir se battre. A défaut de savoir exactement comment réagir, je tourne mon regard qui s’attarde un instant sur Cid à qui je souris sans faire attention. C’est vrai que je ne me suis pas trop attardée sur lui depuis le début, mais il m’a l’ai d’être un chouette type, il m’a fait une très bonne impression. Et il est plutôt pas mal, faut dire ce qui est. Rien de comparable par rapport à une certaine personne, mais il en impose. Ah et merde. J’avais dit que je ne penserais pas tant à lui… Mais c’est juste impossible. J’appréhende beaucoup trop nos retrouvailles… Que va-t-il penser de mon revirement? Et lui, a-t-il changé? Sûrement depuis ce temps. Ca serait prétentieux de penser que je sois la seule capable de changer. Sans le vouloir, j’ai eu un instant d’absence et les paroles de Katia me connectent à la réalité, plutôt deux fois qu’une. Elle est donc maudite, et d’un Zoan… Pendant un instant, je revois dans ma tête la transformation de Cello, ses queues terrifiantes malgré son propriétaire. Sans le vouloir, Katia a la même réaction que lui et se transforme, se dévoilant à moi comme il l’a fait il y a moins de 24h. Je la regarde se métamorphoser avec des grands yeux remplis d’admiration. Katia est un chat noir ! Elle passe par plusieurs formes, que je regarde sans arriver cligner des yeux tellement je suis ébahie. Sa fourrure, son allure, tout crie en elle qu’elle connait son fruit, qu’elle sait où elle va… Et je dois bien reconnaître malgré moi que ça lui va comme un gant. Je la trouve mignonne comme tout, même si je garde à l’esprit que les chats ont des griffes. Et les roses ont des épines… Je répond à son sourire félin par un sourire humain, emprunt d’un petit rire léger. Après avoir vu Cello, Katia ne peut pas autant m’impressionner, elle me bluffe cependant.

Sa proposition me fait me redresser, joyeuse. J’en oublie totalement son âge, et le fait qu’une jeune fille veuille m’apprendre des trucs et astuces. Je m’apprête à lui répondre mais c’est sans compter les interventions de Cid et de Fay, qui semblaient avoir absolument tout suivi. Cid me fit rire de manière légère, et aux paroles de Fay, j’avais tourné la tête vers elle en haussant les sourcils, surprise. Un instant je me demande si cette Fay n’est pas un peu… Jalouse? Je ne sais pas quoi répondre, mais l’ambiance me semble gaie et je me sens … Je sais pas trop. En confiance.

« Eh bien… Ca me fait très plaisir que tu me le proposes en tout cas ! Ca serait avec un franc plaisir, même si je dois finir par montrer patte blanche héhé. Si on arrive à le faire, je te cuisinerai en échange une recette qu’on fait souvent sur mon île, c’est une recette qui n’en est jamais partie d’ailleurs. Les ingrédients sont secrets… C’est pas grand chose, mais pour l’instant, je n’ai pas grand chose à offrir d’autre. »

Je regarde à nouveau Cid et Fay, et dans un élan de curiosité pose une question qui risque d’être une des dernières.

« J’espère que vous excuserez ma curiosité, mais… Comment vous vous êtes connus? »

Ca peut sembler une question bête, et c’est sans doute une déformation professionnelle, mais je n’ai pas pu m’en empêcher… Je me gratte la tête, légèrement gênée. Bien entendu la question n'est pas seulement posée aux deux loustics, elle est posée aussi à Katia, à tous en fait.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Jeu 14 Déc - 2:06




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

-Qu'est-ce que... Oï, lâche-moi !

Hert s'était retrouvé largement au-delà de la zone nocturne de son allié, en pleins cieux, et aurait certainement profité de la vue s'il ne s'était pas trouvé dans une situation aussi précaire. Certes, une petite chute ne risquait pas de le tuer, mais les mouvements fulgurants et imprévisibles du Dog l'avaient assurément désarçonné. Il ne s'était pas attendu à être ainsi emporté par son ennemi... Mais il comprit rapidement que son intérêt, pour l'heure, n'était pas de regagner le sol : lorsque le rouquin tira en direction du champ de dynamites, il comprit d'instinct que l'explosion qui allait en naître allait être formidable. Il aurait beaucoup aimé voir ça, mais la nuit demeura pleine et impénétrable, empêchant ainsi les deux révolutionnaires en chute libre d'assister au spectacle de pyrotechnie qui s'y déroulait. En revanche, il apprécia autant le souffle que l'odeur de la poudre qui, s'élevant franchement dans leur direction, parvint à étourdir ses sens en lui procurant une sensation de bien-être colossale. C'était dans ce genre de situations qu'il se sentait le mieux : quand des choses partaient en fumée... Malheureusement, le potentiel destructeur de ce champ de dynamites venait d'être pleinement gâché : il était impossible de toucher Kel d'une telle manière. Si cela avait été le cas, il n'aurait jamais pu survivre aux affrontements qu'il avait mené, en particulier face à Shirokuma... Se taisant toutefois pour laisser l'effet de surprise à son collègue, le Dynamiteur se ressaisit bientôt en remarquant que le rouquin allait le projeter en direction du sol. Il anticipa également le tir de la Glue Ball mais, sans appui tangible, ne parvint pas à l'esquive : il tenta en revanche d'attraper deux longs bâtons attachés sur son buste, dans son T-shirt, mais il parvint à peine à les extraire que ses mains furent soudées ensemble. Il tomba alors, plus longuement qu'il ne l'aurait cru, jusqu'à ce que le rouquin le récupère un instant avant le choc. Il poussa alors un juron généreux et grommela sans conviction :

-C'est bon, j'abandonne.

On aurait pu croire qu'en éliminant l'un des deux révolutionnaires, Erwin avait fait la moitié du chemin... Cela aurait été une manière bien naïve de voir les choses. Car dans une telle pénombre, Hert n'était clairement pas aussi dangereux que le zoan pouvait bien l'être : en vérité, même en temps normal, le Dynamiteur n'avait jamais été capable de seulement blesser son acolyte. Le Daylon, qui avait bien compris que son ami avait été hors d'état de nuire, ne put s'empêcher de sourire, fondu dans le noir. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer entre lui et le chef de l'Inquisition, et c'était un privilège que de pouvoir tenir tête à une telle pointure en combat singulier. L'ancien commandant déplia ses griffes, et, puissamment, se projeta en avant, bondissant d'un coup d'un seul...
Pour finalement surgir dans le dos du Dog, dans son angle mort, lors même que sa voix était toujours aux abonnés absents. Le seul moyen de percevoir son arrivée imminente, c'était de l'entendre ou de le sentir : un exploit pour quiconque n'en avait pas l'habitude. Ses griffes, couvertes de haki, risquaient de lacérer le dos du maudit d'un instant à l'autre... Mais ce ne serait certainement pas le constat qui heurterait le plus la cible de son offensive. Ce qui sautait aux yeux, c'était que malgré l'explosion au centre de laquelle il s'était trouvé, le corps de Kel ne portait pas la moindre blessure, ni la moindre contusion. Les hypothèses à tirer n'étaient pas légions... Mais avaient assurément toutes le mérite de faire froid dans le dos.

Dans tous les cas, si son attaque portait de manière extrêmement efficace, le zoan mythique allait décocher un coup de pied pour éjecter le Dog brutalement. Si son attaque portait de peu, alors il prendrait tout simplement la décision de s'en retourner aux ténèbres d'un bond. Et si son attaque ne portait pas, il allait à tout prix tenter de miser sur l'esquive en retournant se terrer dans son royaume... Le tireur pourrait ainsi facilement comprendre que sa véritable expertise ne se trouvait pas foncièrement dans le combat au corps-à-corps, mais plutôt dans l'utilisation de son fruit du démon et de sa roublardise. S'il se rendait invisible et insaisissable, il semblait être capable de tenir tête à n'importe quel ennemi... Mais il y avait néanmoins des bémols, qu'il se gardait d'expliquait à son opposant, pour l'heure.



Hert capitule. Kel bondit dans ton dos pour te le lacérer horizontalement !

Kel est niveau 44.
Hert est niveau 40.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Ven 15 Déc - 15:54

Build an Empire [8]

Lorsque Hert s'exclut du combat, Erwin le téléporta hors de la zone pour qu'il ne soit pas gêné dans les ténèbres qui occupaient le terrain. Ce n'était pas tant un soucis qu'une épreuve à venir dans laquelle le rouquin s'engageait : défaire un adversaire dont il ne savait rien. Il n'en savait réellement rien ? Non, il s'agissait d'un Zoan Mythique, il avait donc les mêmes désavantages que lui. Il avait par ailleurs un grand nombre de possibilités concernant ses aptitudes, mais elles étaient relativement contraintes. Il avait aussi plusieurs formes sur lesquelles il pouvait s'appuyer. S'il jouait sur le classique : plusieurs formes d'attaque, sûrement avec pour appui la vitesse et la défense, la force et l'agilité, de défense, ou utilisant les caractéristiques de son corps.

Observant les ténèbres autour de lui, Erwin se demanda d'où il allait être attaqué. C'était une question à la fois étrange, et pourtant investie par un certain sens : il devait anticiper ce que son adversaire allait tenter de faire. Il possédait une visibilité assez élevée pour une zone nocturne : environ cinq ou six mètres. C'était largement suffisant pour qu'il réagisse s'il était attaqué de front. Il ne serait donc pas pris d'assaut par ce biais.

Il lui fallait anticiper. L'angle mort était une solution, mais il était large. À cause des ténèbres, son regard cherchait la lumière et réduisait son champs pour percevoir les zones à sa disposition. Il ne pouvait user de son Haki : il allait donc s'en passer. Ses sens seraient ses seuls amis. Ils étaient entraînés, et pourtant peut-être pas assez pour ce qu'il ferait.

Dès qu'il aurait localisé le Zoan, il se mettrait sur le côté pour le laisser passer, du moins seul le bras qui tenterait de le lacérer. Avec son habileté, ce geste lui permettrait de se rapprocher de son adversaire. Il le toucherait alors d'un bras sur le torse pour lui donner l'impression qu'il comptait le téléporter. Cependant, à ce moment-là, il aurait fermé les yeux. Il se concentrerait sur ses sens. Une première balle serait tirée par son autre main : il s'agissait de sa première balle, une balle flash. Il devait savoir si la lumière lui faisait quelque chose.

Puis, d'un geste ferme, il enlacerait la créature après avoir lâché l'une de ses armes sur le sol pour gagner encore en vitesse. Il le téléporterait en dehors de la zone de nuit, pour l'exposer au soleil, dans le ciel, un peu à l'écart de sa zone de nuit pour qu'il ne retombe pas dedans. Puis il se téléporterait seul au sol, de manière à le réceptionner par le ciel avec une balle explosive. Il misait sur son contrôle de l'environnement pour l'affronter, comme Hert plus tôt avait tenté d'aménager le terrain à son goût.

Rainbow avait fait preuve de curiosité, et Katia en était contente. Elle la remercia pour sa promesse de recette et sourit devant tant de gentillesse. Quand la question tomba sur leur rencontre, Hert arriva près d'eux, téléporté par Erwin. Il n'était pas blessé mais ses mains étaient collées entre elles, et Cid se déplaça pour l'en libérer à coup de haki de l'armement. Avec un air un peu neutre, il regarda la jeune fille qui avait posé cette question. La rencontre avec Fay relevait du mystère pour les deux révolutionnaires de l'Inquisition présents ici : ils étaient assez mitigés sur cette question.

- Erwin a ramené Fay un jour, elle est horlogère, et elle a rejoint l'Inquisition dans la branche Diplomatie...

Ils se regardèrent. La diplomatie entourait le commerce, les relations, ainsi que l'image de l'Inquisition. C'était un domaine pris à part, qui permettait de mettre en relation le côté pécuniaire qui semblait assez important à la guerre, et le côté social dont était né le mouvement. Ils finirent cependant par parler de la rencontre avec Cid, qui s'était fait sur cette île-même. Katia et Cid avaient été ennemis avant d'être allié : l'ancien mercenaire était entré dans des affaires d'une organisation ennemie, Génésis, qui avaient loué ses services. Comme il était l'ancien maître d'arme d'Erwin, il les avait rejoint après coup.

Quant à la rencontre de Katia avec son frère... Elle soupira : il leur faudrait plusieurs heures pour ne pas trahir les images qui lui restaient en mémoire. Cependant, elle décrivit les conditions dans lesquelles elle avait vécu sur North Blue, avant que le rouquin ne la trouve. Elle sourit en y repensant.

- Et toi, comment as-tu rencontré Erwin ? Demanda Katia avec un sourire bienveillant.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Dim 17 Déc - 14:34


Build an Empire






Les bagarreurs ont fini par nous rejoindre et je remarque leur arrivée juste après avoir posé ma question. Voilà du beau monde, et je me sens subitement toute petite, à poser mes questions. En même temps, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire d’autre?… C’est le propre de l’indic’ de poser des questions, mais je ne voudrais pas passer pour une opportuniste auprès de ceux qui me connaissent le moins. J’écoute tranquillement la réponse, souriant et hochant la tête. J’ai un sourire gêné quand Katia me retourne la question, et j’ai un regard pour Erwin en repensant à comment il a dû venir à mon secours à l’époque.

« Eh bien… On a essayé de m’enlever, il est venu me filer un coup de main, et on a fini par se retrouver tous les deux au beau milieu d’un trafic d’esclaves pour tout te dire ! »

Je repense aux mecs avec leur tatouage de papillon enflammé, et me rappelle le gout de la fée verte. La première fois que j’en buvais, j’étais pas encore habituée ! Roberto n’avait pas lésiné, on se connaissait seulement depuis quelques temps, il m’avait laissée papoter avec un raconter et ça avait fini par un gros dodo suivi d’une gueule de bois mémorable. Gueule de bois agrémentée d’un savant somnifère.

« Sans compter que le premier regard que j’ai posé sur lui était juste après qu’il m’ait lancé un sceau d’eau froide sur la tête pour me réveiller… Folklorique et inattendu. »

Je ris avec nostalgie. Cette fois là, on a frisé tranquillement la catastrophe, mais…

« Le principal, c’est qu’au bout du compte, on s’en est sortis ! Enfin plus ou moins. Erwin s’est quand même retrouvé avec des menottes en granit autour des poignets ! Et moi, j’avais la gueule de bois du siècle parce qu’en voulant déterrer des infos croustillantes, j’ai fini par me faire assommer par l’alcool. On est tombés sans le vouloir sur un scientifique pas net. Enfin bon… »

L’histoire n’avait pas été de tout repos, c’est sûr. Ca avait été une sacrée aventure, et avoir Erwin à mes côtés m’avait permis de ne pas être vendue, ni de finir en rondelles. Je m’arrête de parler là, ne voulant pas forcément tout ramener constamment à moi maintenant que tout le monde était là. Regardant Erwin, je lève les sourcils et lui lance un regard interrogateur, je m’attends à ce qu’il dise quelque chose.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 204

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Mar 19 Déc - 20:49




Daylon Kel, ancien commandant de la Révolution, 360.000.000 berrys, et Hert "Le Dynamiteur", 115.000.000 berrys.

Lorsqu'Erwin parvint à se soustraire de son offensive d'un habile pas de côté, le loup afficha un sourire mesquin et amusé. Le rouquin était plus agile qu'il n'y paraissait de prime abord, et c'était un excellent point : se reposer trop sur son fruit du démon aurait fini par le conduire à sa perte. Il existait un bon nombre de moyens de priver un maudit de son essence, y compris lorsqu'il s'agissait d'un paramecia aussi traître et aussi évasif. Néanmoins, le zoan mythique conserva son sang froid et fit montre d'une réactivité formidable lorsque la main de l'autre maudit se dirigea droit vers son buste : il recouvrit ce dernier d'une plaque de l'armement brusquement, empêchant ainsi le Dog de le téléporter comme il aurait pu l'espérer. Cependant, il tomba finalement dans le piège tissé par son opposant : ce dernier parvint effectivement à attirer son attention là où il l'escomptait et Kel ne fut pas en capacité de se prémunir efficacement des mouvements qui suivirent. La balle aveuglante le toucha effectivement mais ne sembla ni percer à travers la nuit opaque, ni lui causer une douleur incommensurable ou une désorientation indicible. Il se contenta de tiquer, faisant claquer sa langue contre son palais, étant ainsi incapable d'éviter la suite de l'enchaînement. Lorsqu'il sentit l'autre révolutionnaire l'attraper, il comprit qu'il n'avait plus le temps d'adapter sa défense de haki pour demeurer à sa place : il fut donc contraint d'être téléporté. Et lorsque ses yeux furent à nouveau accoutumés à l'obscurité oppressante qui l'entourait, il se rendit compte qu'il était en pleins cieux... Il chutait droit en direction du sol, et risquait de littéralement tomber sur un os. Il n'avait malheureusement pas le moyen de savoir quand cela se produirait, car contre toute attente, la nuit l'avait suivie : Erwin pouvait donc en conclure qu'il la générait en continue et qu'il était possiblement incapable de la maintenir là où il n'était pas, sous cette forme hybride à tout le moins.

Et le tireur n'eut pas véritablement l'occasion de renchérir par-dessus, car son adversaire zoan retrouva bien vite sa forme humaine : sa nuit se dissipa d'un coup d'un seul, laissant à nouveau le soleil aveugler ceux qui se trouvaient en contrebas. La voix du Daylon fut à nouveau perceptible, et il ne montra absolument aucune hostilité tandis qu'il achevait sa chute en se réceptionnant prestement à même le sol, ses jambes semblant revêtir un court instant un aspect nettement plus animal pour lui permettre d'endurer le choc sans risquer de souffrir de la moindre blessure. Là-dessus, il afficha son sourire toujours aussi mesquin et l'accompagna de quelques paroles faussement admiratives.

-Allons, allons, arrêtons-nous là ! Je préfère conserver mes petits secrets... Et puis je n'ai aucune chance de victoire, sans Hert à mes côtés. Tu es fort, Erwin.
-Fayot.

Oui, Erwin était fort... Mais cela, il s'en était douté avant même le début de l'affrontement. Il avait surtout eu envie de tester les capacités d'adaptation du chef de l'Inquisition, de le confronter à un adversaire inédit pour jauger sa réactivité et sa capacité à modeler ses compétences pour qu'elles s'accordent avec les failles dans les défenses de ses opposants. Et le verdict était à dire vrai assez positif, plus en la matière qu'il ne l'aurait cru : l'inexpérience du garnement nouvellement propulsé sur le devant de la scène semblait concrètement gommée par un esprit analytique fort et une capacité de décisions immédiates efficace.
Dans tous les cas, le zoan savait une chose : il n'avait qu'un seul moyen d'en savoir plus sur Erwin dans une rixe les opposant, et c'était de dévoiler lui-même un certain nombre de ses atouts supplémentaires. Autant laisser le temps organiser les choses de manière plus propice à la découverte... Rien ne pressait, de toute manière. Conscient néanmoins que le rouquin aurait des questions à lui poser, plutôt légitimes, il décida de les anticiper en établissant une prompte définition de son fruit du démon et des compétences qu'il lui octroyait.

-Je possède le fruit du démon Zoan Mythique du loup, modèle Hati. Il me permet de créer la nuit dans mon environnement... Et je le couple avec un haki de l'observation avancé pour me rendre indétectable. Une petite astuce, simplement.

Il allait sans dire qu'il possédait bien d'autres capacités qu'il n'avait pas exploité durant cette petite lutte, mais il ne les avait pas camouflées pour les expliciter l'instant suivant : Erwin devrait donc attendre une autre occasion pour en savoir davantage.



Fin du combat, Kel abandonne !
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3414
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
624/1000  (624/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   Sam 23 Déc - 16:31

Build an Empire [9]

Le combat venait de se terminer que déjà Kel donnait de précieuses informations aux rouquins. La nuit s'était déplacée avec lui et avait obstrué son plan pour le vaincre... Fort heureusement, l'affrontement commençait à durer. Avec un regard sérieux et concentré sur son tout récent opposant, le révolutionnaire chercha à prendre la parole... Puis revint sur sa décision. Cet homme lui avait dévoilé ses aptitudes de combat, c'était un avantage considérable. Lui ne sentait pas le besoin de revenir dessus : la téléportation était la principale raison de sa prime, tandis que son style de combat avait été détaillé lors de leur affrontement. Tous deux étaient à égalité sur ce point-là. Alors le sérieux laissa place à un sourire amusé suite à la remarque de Hert :

- Ravi d'avoir pu t'impressionner. Je pense qu'à présent nous allons pouvoir avancer d'un bon pied. Kel, Hert, j'ai quelques missions qui devraient vous convenir. Revenons au Cristal pour en discuter, si vous voulez bien.

En revenant vers Rainbow, il posa ses yeux sur la jeune femme et lui sourit tandis que Katia narguait son frère avec la nouvelle histoire qu'elle avait en réserve. Le rouquin ne savait vraiment pas y faire avec les femmes, et il se gratterait la tête en lançant un rire franc à l'adresse de ses compagnons.

- C'était une bien étrange aventure. Je suis content de l'avoir vécue à tes côtés, Rainbow.

Une fois qu'il aurait leur accord pour les ramener, il téléporterait toute la joyeuse bande au Casino. Les personnes présentes semblaient s'activer en prévision de la réunion qu'avait organisé Erwin avec le Big Five. Les cinq entités n'étaient de toute évidence pas encore arrivées, ce qui laissait une marge de manœuvre aux révolutionnaires pour s'organiser pour la suite. S'asseyant à leurs places respectives, les membres de l'Inquisition semblaient curieux de savoir ce qu'avait décidé le rouquin. Mais ce ne fut pas lui qui prit la parole, contre toute attente. Katia engagea la conversation avec un air sûr d'elle, après avoir discuté avec Rainbow : elle était elle aussi satisfaite de la tournure des événements.

- Tout d'abord, Kel, bien que tu puisses être d'une utilité excessive sur South Blue pour combattre la marine locale avec acharnement, les combats devraient mieux te convenir sur le Nouveau Monde. Tu peux participer à l'offensive contre les chasseurs de primes...
- Et rejoindre l'Inquisition si le cœur t'en dit. Combattre à nos côtés, nous rejoindre, le choix est tiens mais sache qu'il est là.

Erwin avait pris la parole pour surenchérir, mais c'était surtout Hert qu'il désirait à présent. Le défiguré avait un atout dans sa manche qui était non-négligeable : on s'attendait rarement à voir quelqu'un avec autant d'explosifs dans la poche. Si ce n'était Zeke Lundren, mais ce bougre était une bien autre histoire que le rouquin aimait oublier.

- Quant à toi, Hert, outre la petite demande que je t'ai faite, tu es un homme d'action... Nous lancerons un assaut sur la base de North Blue, Seppen Town, et en prendrons le contrôle juste après l'assaut sur les chasseurs de prime. Il est appréciable de penser que ton aide sera toute choisie. En attendant, la Révolution de West Blue a besoin d'un coup de collier. Quelques attaques bien placées pourraient permettre de détourner l'attention et leur permettre de restaurer leurs forces progressivement.
- Tu peux toi aussi rejoindre l'Inquisition. Ton aide sera plus que bienvenue.

Le rouquin s'attendait à un refus des deux côtés. Il le leur proposait pour leur laisser une porte ouverte, mais ces deux esprits étaient bien trop indépendants : s'affilier, ils l'avaient déjà faits à une autre époque, il n'était à n'en pas douter qu'ils voudraient conserver la marge de liberté qu'Arias leur avait rendu. Malgré tout, cette main tendue n'était pas anodine. Elle préparait un terrain bien plus vaste, qui prendrait place une fois que les révolutionnaires auraient atteints leurs objectifs.

Enfin, il se tourna vers Rainbow et lui sourit. Il se dirigea vers elle et lui lança avec un air enjoué :

- Je sais qu'il est un peu tôt pour en parler mais... je voulais l'accord de Katia. Tes talents spéciaux pourraient vraiment être utiles à la Révolution. Si tu veux, observe-nous aujourd'hui, interviens, participe... Et j'aimerais qu'à l'issue de cette journée, tu puisses me dire si la proposition que je te fais actuellement t'intéresse.

Un sourire encourageant de la part de Katia amena un nouveau soutien à la jeune femme aux couleurs arc-en-ciels. C'était une proposition qu'il lui laissait mûrir : Kel et Hert étaient tous deux dans le circuit depuis longtemps, mais la demoiselle voyait peut-être pour la première fois une telle proposition lui parvenir. Confortablement installés dans leurs fauteuils, pas un seul membre de l'Inquisition ne sembla désapprouver la parole du leader. Seul Ken Shuri porta un regard interrogatif sur ses yeux, mais le murmure de Ju à son oreille lui fit simplement acquiescer. Il semblait ne pas pouvoir se dépâtir de ce côté sérieux.

Si les deux révolutionnaires de South Blue n'appréciaient pas les propositions d'Erwin, il pourrait leur en faire de nouvelles, mais les options étaient limitées. Le pire qui puisse arriver serait de laisser Hert partir aux côtés de Sayouri. Dans ce cas-là... Bah, il s'était juré de tuer cette folle furieuse s'il le fallait, de ses propres mains. Elle faisait des victimes parmi les civils, de manière très intentionnel, et sa perception du bien et du mal avait disparu avec son bien-aimé. Il n'en fallait pas plus pour la considérer comme une ennemie.
Le Cristal est le casino de Trade, la capitale.
PNJs présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Conquête] - Build an Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] - Build an Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-