Partagez | 
 

 Père Castor #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Père Castor #1   Sam 25 Nov 2017 - 17:42

Il était une fois est un jeu de société où le but du jeu est de raconté une histoire. Ainsi, j'ai voulu adapté le récit qui est sorti d'une partie en RP. Voici les cartes utilisées dans une partie qui comptait donc Bonnie, Rainbow et moi même.

Image résultat du jeu:
 





Père Castor #1



Alors que le soleil se couchait au loin, une journée banale se terminait, une fois de plus, sur l’ile de Toroa pour la famille Gratz. Toute la petite famille, unie par une même volonté : l’histoire du papy. Tous les petits enfants étaient partis se coucher de bonne heure et pour cause ! C’était l’heure de la fabuleuse histoire à dormir debout de Nils.

Nils avait toujours eu du mal avec ce moment là. Tout au moins, c’est ce qu’il faisait croire : en réalité, il attendait chaque semaine ce petit moment privilégié avec ses petits enfants qui en avaient fait un véritable rituel.


- Pépé Nils ! Raconte nous une histoire…
- Même deux histoires !
- Pépé Nils ! Met tes lunettes et lis nous tout !
- Oui ! On t’écoutera bien !


Chaque fois, l’ancêtre prenait le même livre. Chaque fois, le grand-père s’asseyait près du lit de ses petits enfants. Chaque fois, Nils jetait le livre en l’air et faisait de la place : pris au jeu, il en faisait des tonnes et des caisses… pour le plus grand bonheur de ses petits monstres d’amour.

Le vieil homme n’avait jamais eu besoin de suivre les péripéties des livres, il se nourrissait exclusivement de son imagination particulièrement riche et fertile. Il était parfois dit que ça manquait de cohérence mais au final, il y avait toujours une morale. S’installant comme à son habitude, c’est ainsi que le récit commença.



Il était une fois...
Dans le pays imaginaire de l’ancêtre, il existait un petit village reculé et sans histoire. Terre fertile comme à Toroa, les quelques familles qui y habitaient s’étaient lancés dans la production de kakis, un fruit exotique particulièrement doux et sucré. Seulement voilà… un beau jour, le village se rendit compte que la culture de ce doux fruit ne permettait plus de subvenir à leurs besoins.

La cause ? Une malédiction s’était abattue sur le village et des fruits disparaissaient chaque nuit toujours un peu plus. Un soir, une brume épaisse s’éleva dans les airs et plongea le village entier dans un brouillard opaque, lorsque soudainement…

Le vieillard sortit une cape de sous ses vêtements et l’enfila pour simuler des ailes. Mettant ses doigts dans la bouche, il poussa un hurlement guttural.


Un dragon !
Le dragon s’appelait « Loviglobe » et était en réalité particulièrement attaché au régime alimentaire de kakis, bons pour le transit d’après lui.

En parlant de Transit, le vieillard eu un léger souci de l’ordre de son propre transit intestinal. Une légère flatulence, plus sonore qu’odorante, vint troubler son récit. Afin de trouver la cohérence et faire passer ça du mieux qu’il put, Nils accusa le dragon et son transit : la brume était en réalité le résultat d’une flatulence permanente, d’ou le besoin en kakis de Loviglobe.

Des petits rires d’enfants se firent entendre tandis que le vieillard en profitait pour reprendre son souffle. Changeant de position, il alla dans un coin de la chambre pour imiter deux autres personnages, beaucoup plus petits.

Un frère et une sœur habitant le village en eurent bien vite marre de cette situation et pour pouvoir s’assurer un avenir, ils décidèrent de concert de prendre les choses en main. La culture des kakis, ça ne leur disait pas vraiment grand chose, raison pour laquelle les deux enfants avaient suivi des études de médecine.


Aussi vite ? C'est pas censé être des enfants ?

La médecine c’est pas pareil à l’époque, na ! Donc… les enfants allèrent voir Loviglobe et…
Il fallut plusieurs jours aux deux bambins pour ausculter le dragon dans le but de lui venir en aide. Des analyses poussées avaient été faites malgré les outils de l’époque et la révélation tomba finalement plus vite que prévu : qui avait pu raconter au dragon que les kakis étaient bons avait menti.

Forts de cette révélation, les deux jeunes gens ne pouvaient rien faire pour le dragon qui était maintenant empoisonné. Il ne leur restait alors qu’une seule solution : parler à leurs parents. Les deux parents écoutèrent attentivement les révélations des enfants et une seule chose leur vint finalement en tête : les jeunes avaient raison. La famille devait partir, et le plus tôt serait le mieux…


Maintenant au lit !
Malgré le râle de protestation des jeunes petits-enfants, Nils ne continua pas son récit cette nuit là… il faudrait attendre le lendemain pour avoir la suite de l’histoire.





Dernière édition par Nils Gratz le Dim 26 Nov 2017 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: Père Castor #1   Dim 26 Nov 2017 - 10:00




Père Castor #1



Le lendemain soir, la même scène eut lieu dans la ferme des Gratz. Nils, bien trop content de pouvoir continuer son récit, se jeta une nouvelle dans des scénettes grandiloquentes du théâtre qui pouvait avoir lieu dans sa tête..


La discussion avait été longue…
Pourtant ! La petite famille ainsi réunie en était venue à la même conclusion : le kaki avait fait son temps et il était temps de partir pour une nouvelle contrée. Les parents avaient cependant émis plusieurs objections quant à cet éventuel départ. Une moue contrainte avait même percé plus d’une fois sur leurs visages respectifs tandis que la décision était actée.

C’était donc en famille, frère, sœur et parents, que le voyage débuta. Le route fut longue jusqu’au royaume voisin et une désagréable sensation les taraudait. Au bout de plusieurs jours, des copeaux de bois en guise de pluie indiquèrent à la petite famille qu’ils avaient atteint le nouveau royaume : le royaume de la menuiserie, fabricante de chaises.

Il fallut encore deux jours à la famille pour arriver au palais mais alors que le groupe pénétra dans le hall, les parents se stoppèrent. Les enfants marquèrent alors un arrêt eux aussi pour se tourner vers leurs parents visiblement mal à l’aise.

Nils marqua un petit temps pour imiter une sorte de discussion houleuse entre les parents et les enfants. Comme si tout semblait partir en vrille, les voix commencèrent à s’élever et il fallut attendre l’intervention de la grand-mère pour remettre de l’ordre dans tout ça. Nils se rattrapa alors comme il put.


Oui ! C’est la mamie qui avait suivi la famille ! Elle était intervenue dans la conversation alors que tout semblait perdu…
Regardant Linedea repartir de la chambre, Nils en conclut que la grand-mère de l’histoire était repartie elle aussi, devant les yeux écarquillés des enfants.

L’origine de la dispute concernait les parents : en réalité, ils étaient au centre de tout un complot en lien avec le royaume de la menuiserie fabricante de chaise. En effet, lorsque les arbres à kakis étaient en mauvais état ou malades, ils déportaient le bois pour ce royaume. Les parents étaient membres du cartel hors la loi de bois d’arbre kakis ! Depuis toujours, les parents avaient choisi de partir de en direction du royaume en s’y assurant un véritable avenir, ils s’étaient même dits prêts à renverser le pouvoir en place pour être de véritables rois et seigneurs en ces terres !

Les enfants commencèrent peu à peu à prendre peur devant un Nils qui s’enflammait de cette vision mégalomaniaque. Un rire machiavélique arriva à son tour et Ginny pleura finalement. Nils dut tout de suite changer de plan pour éviter le retour de mamie Linedea et reprendre de façon la plus cohérente possible !


Ah mais non non non ! En fait… euh… la discussion s’est tenue devant les gardes du palais !
- C’est qu’ils devaient être cons ces parents…

Un regard noir à Chloé plus tard Nils reprit son récit comme si de rien n’était.

Après que la grand-mère soit venue calmer le jeu pour finalement repartir comme elle était venue, les gardes vinrent mettre en cause cette tentative de révolution.


- Attends, attends… c’est pas logique papy. Comment ils faisaient les parents ?

Alphonse était décidément plutôt malin pour son âge. Bien qu’assez peureux, il avait néanmoins un esprit critique affuté et tout laissait croire que rien n’allait pour lui. Il se devait de réagir, même s’il mettait finalement le grand-père dans une situation plus que douteuse…


Je… euh… je… c’est à dire que…
Totalement hésitant, le vieillard fit ce que tout bon grand-père aurait fait pour ne pas perdre la face.


Bon allez ! Au lit ! La suite demain !
Malgré un vent de protestation, les enfants se couchèrent finalement tandis que Nils en profiterait pour ruminer son histoire un peu plus loin dans le salon.



Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1685
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: Père Castor #1   Dim 26 Nov 2017 - 11:16




Père Castor #1



Plusieurs heures passèrent tandis que Nils était avec un digestif sur la table du salon. Faisant tourner le breuvage dans son verre, il ruminait son histoire pour savoir comment s’en dépatouille et surtout, quelle morale lui donner ? Plusieurs lui vinrent en tête mais c’est finalement comme une révélation que tout arriva ! Il avait la suite et la fin de son histoire ! Posant son verre en trombe, il courut comme il put en direction de la chambre des enfants qu’il ouvrit à la volée.

Une guerre ? Des champs en feu ? Non. Simplement un grand-père qui avait peur d’oublier le reste de son histoire. C’était donc avec les enfants à moitié endormis que Nils continua son récit.



JE SAIS POURQUOI !
En réalité, les parents avaient créé un réseau sous-terrain pour acheminer le bois depuis le village des kakis jusqu’au royaume de la menuiserie fabricante de chaises. Finalement, c’est grâce aux parents que les enfants ont pu suivre des études de médecines et ainsi se sortir du marasme dans lequel ils s’étaient tous plongés. Seulement voilà, discuter ainsi devant les gardes du palais, malgré que la réconciliation soit en bonne voie… discuter de rébellion et de comment destituer le roi en place devant ces personnages… ça relevait de la folie !

Bien vite encerclée, la famille entama les négociations. Les jeunes avaient beau avoir fait des études de médecine, ça ne les avait pas empêché d’être un peu limités sur leur discernement. Les gardes pointèrent alors leurs armes dans leurs directions. Les parents prirent soudainement peur et c’est tout naturellement, en bons voyous qu’ils étaient, qu’ils se dédouanèrent en levant les mains.



C’est pas nous, c’est eux !
Les gardes ne comprirent alors pas vraiment la réaction des parents mais après tout. Si des adultes étaient aussi sûrs d’eux, alors c’est qu’ils devaient avoir raison ! C’était donc tout naturellement que les enfants furent emprisonnés et jetés au cachot.

Plusieurs semaines passèrent ainsi. Les parents furent récompensés de leurs efforts : en ayant apporté du bois depuis des années au royaume de la menuiserie et en ayant déjoué le complot orchestré par les enfants, ils avaient su rejoindre la haute hiérarchie du royaume, quand… tout à coup !


Une tempête hors du commun !
Cette tempête vint balayer le royaume. Le roi y laissa sa santé mentale et perdit mêe sa couronne qui s’envola dans les airs. Seulement les parents des enfants emprisonnés étaient parvenus à sauver une nouvelle fois le royaume. Pour les en remercier, il fut nécessaire de les promouvoir au même titre que le roi. Ainsi, un royaume gouverné par les parents ainsi que le roi, fut proclamé.

La mère, une fois qu’elle eut accompli son rêve en profita pour tromper son mari qu’elle ne voyait plus vraiment. A quoi lui servait un tel individu si ce dernier n’était plus au dessus d’elle ? Pire encore… une petite princesse naquit de l’union de l’ancien roi unique et de la nouvelle reine ! L’ex-père, fou de rage, en profita pour retourner dans les geôles voir ses anciens enfants. Le premier fils était décédé parce qu’oublié et la seconde était sur le point d’y passer. Le père se laissa aller à la vengeance, décidant de partager la couche de sa propre fille en échange d’un peu de nourriture et…


Ahem...
Un toussotement vint rompre le récit du grand-père. Cette fois-ci, il était allé trop loin. Non content d’avoir réveillé les enfants qui étaient maintenant tétanisés de cette histoire qui semblait n’en plus finir, il était en plus sur le point de traumatiser bien des esprits. Heureusement que Linedea intervint bien vite pour le remettre à sa place.

D’un parfait claquement, elle frappa le sommet du crane du vieillard qui écarquilla les yeux avant de s’écrouler au sol et de se faire trainer de force pour rejoindre lui aussi son lit… bien qu’il y avait fort à parier que ce serait le canapé pour lui ce soir : il empestait l’alcool. Nils ne pouvait se résoudre à laisser son histoire sans morale et termina alors qu’il s’en allait de la chambre des enfants.



Ce qui prouve qu’on doit toujours choisir son compagnon avec soin ! Que ce soit sa femme ou son homme… on est jamais à l’abris d’une tromperie pour un royaume de menuiserie !
Et voilà : dix ans de thérapies nécessaires.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Père Castor #1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Père Castor #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de Toroa-