Partagez | 
 

 [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 22 Nov - 19:53

Recadrage

Norok, relâche un peu la prise, tu vas finir par lui entailler la jambe…



Kanäe, Sayara et Lily


La maudite du scorpion était tranquillement assise sur un tronc d’arbre tombé au sol en compagnie de Sayara juste à son côté. La brune du groupe, Lily, était quant à elle debout juste à côté de Norok et de celui qu’il tenait fermement par la jambe.


Norok


Quelques dizaines de minutes plus tôt, en arrivant sur cette petite île où les belles avaient décidé de s’arrêter pour prendre un peu l’air et sortir de l’estomac colossal de la baleine-île, elles avaient rencontré le jeune homme qui était maintenant gentiment pris dans les crocs de la chauve-souris géante. En effet, juste après le débarquement de la petite troupe, ce jeune rouquin avait remarqué la position de faiblesse de la verte et le mauvais état de son bras encore en écharpe. Il avait également noté que la sacoche accrochée à la ceinture du kimono de l’intéressée était bien fournie et avait donc pour ambition de s’en saisir. Il avait donc suivi le trio pendant quelques instants, sans remarquer le protecteur ailé des jeunes femmes il était passé à l’action et avait arraché le bien de la Toupex. Pourtant, alors qu’il pensait pouvoir enclencher sa course et partir loin de ses cibles, il fut retenu par le col et remarqua avec stupeur que celle qu’il avait essayé de voler n’était pas une pauvre faiblarde.

L’instant d’après, il était projeté au sol et saisi à la cuisse par l’épaisse mâchoire d’un objet volant non identifié. S’en suivit alors une récupération de ses effets personnels par la maudite et une installation de tout ce beau monde en vue d’un petit interrogatoire. Norok avait pour consigne de ne pas blesser son prisonnier mais de seulement le maintenir, l’ex-mouette ne comptait pas condamner une voleur à devenir un estropié sans en savoir plus.

Au cours de la séance de question, la Toupex apprit que le jeune homme était dans le besoin, qu’il n’avait plus de toit sur la tête et qu’il n’avait rien mangé depuis quelques jours. Si beaucoup aurait pensé à un mensonge, l’influence de Norok permettait souvent de faire ressortir la vérité. En l’espèce celui qui n’était finalement qu’un paumé avait su convaincre ses geôlières, entrainant ainsi la demande de Kanäe à son protégé nocturne de relâcher la pression. Lily, la tchatcheuse du groupe, avait ensuite pris le relai et s’était approché de la cible de la fureur de Norok.

Et tu penses pas qu’il y d’autres moyens que le vol pour gagner de l’argent et survivre ? Tu n’as pas pensé à chercher un boulot ou à rejoindre les forces de la révolution d’Eken Sor ?


Devant cette demande, le roux s’enflamma ; il venait de se souvenir de quelque chose. Depuis le début de sa chasse à la sacoche de la Zoan, le criminel de petite volée se disait qu’il avait déjà vu le visage de cette jeune femme à la chevelure verte et lorsque le mot de « révolutionnaire » était sorti, il se remémora une petite affichette.

Vous êtes cette femme ! Celle qui est primée !


Le constat fit sourire aussi bien la principale intéressée que ses deux acolytes : la réputation de la traîtresse commençait à faire son petit bonhomme de chemin. Quoi de plus normal finalement, les Blues ne regorgeant pas de personnes frôlant les cent millions de berrys. Quoiqu’il en soit, après l’amusement passé, la primée en question en vint à confirmer son identité.

C’est cela. Kanäe Toupex.


Prenant un temps de pause pour laisser le pauvre bougre se remettre de l’émotion et prendre la mesure de la chose qu’il avait tenté de faire, elle reprit rapidement pour à son tour essayer de remettre le criminel dans le droit chemin.

Pour ce que tu as fait, je te pardonne pour cette fois. Mais ma camarade n’a pas tort. Le vol est un délit punissable aussi bien par le gouvernement mondial que par la révolution. J’appartiens au second mouvement et suis moi-même une criminelle aux yeux de certains mais il y a d’autres moyens de subsister. Nous allons te libérer, pense à ton avenir et trouve une solution autre que le vol. Si je retombe sur toi en train de voler, je te balance en taule.


La menace était plus que claire et méritait réflexion de la part de celui sur qui elle pesait. Pour le reste, Norok lâcha définitivement sa proie et vint ensuite se poser aux côtés de sa tendre maîtresse blessée.

L’interpellation avait été faite aux vues et aux sues de beaucoup car opérée en pleine rue, pourtant personne n’avait osé intervenir plus tôt, beaucoup ayant remarqué la tentative de délit et estimant que le voleur avait eu ce qu’il méritait.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 22 Nov - 23:55

~ Nova ~

~ Une rencontre fortuite ~


« Zut. Zut. Flûte. Zut ! »

Non loin de paniquer, Nova venait de se réveiller d’un profond sommeil par un seau d’eau salée sur le visage. S’apprêtant à crier sur celui qui venait de la réveiller impunément, elle s’était alors rendu compte qu’elle était encore dans son rêve, puisqu’elle était seule, au beau milieu de West Blue, sur sa barque qui prenait l’eau. Elle n’avait aucune idée de comment cela avait pu arriver, elle n’avait pas subi d’attaque et ne remarquait pas de planche qui ... Ah si, il y avait bien une planche de travers qui ne semblait plus capable de filtrer l’eau.

Un seau à la main, elle vidait l’eau entrante le plus vite possible. Se sentant presque perdue, elle aperçut alors le miracle de la vie : une île inconnue. Elle n’allait donc pas mourir noyée, excellente nouvelle ! Elle dirigea son petit bateau de misère au large de cette terre nouvelle, et ramena ce qui restait de l’amas de bois qui lui servait à flotter sur l’eau plus qu’à naviguer sur la plage. Elle ne vit pas de port à l’horizon, seulement la plage et, vers l’île, une forêt suffisamment dense pour mettre Nova mal à l’aise.

Elle entendit soudain des grognements et vit, à l’orée des arbres au loin, une créature qu’elle ne put reconnaître qui semblait pourchasser un homme puis, une fois attrapé, le ramener certainement dans son antre diabolique pour le dévorer vivant. Nova fit les gros yeux, heureuse de voir que cette île était à l’évidence peuplée et, d’instinct, courut à la rescousse du pauvre homme. Toutefois, elle s’arrêta net dans sa course et se cacha derrière un arbre lorsqu’elle remarqua la présence de trois autres femmes, vers qui la créature se dirigeait. Horrifiée, persuadée qu’elle allait les dévorer également, elle s’apprêta à bondir de sa cachette quand l’une d’elle lui parla comme si c’était un animal de compagnie. La jeune femme inconnue était étrange, aux cheveux verts boisés, elle était sereine et imposante à la fois. Ses deux amies, postées à ses côtés, ne semblaient pas en démordre non plus, bien que l’attention de Nova restait fixée sur la première.

Nova écouta la conversation au lieu de bondir à l’aveuglette. Elle comprit alors que le jeune homme avait tenté de voler la mauvaise personne. Kanäe Toupex semblait être son nom. A l’évidence, elle était primée et connue, bien que Nova n’en ait jamais entendu parler. Elle se qualifia de Révolutionnaire, ce qui troubla Nova. Elle avait enfin l’occasion de rencontrer de quelqu’un de la révolution ! Elle en avait entendu parler et voulait depuis un long moment savoir s’ils avaient des valeurs suffisamment proches des siennes pour travailler en commun à la mise en défaut de certaines têtes du gouvernement qui n’avaient pas leur place sur les sièges de domination mondiale.

Pourtant, il sembla qu’elles étaient sur le point d’assassiner l’homme-voleur, qui expliquait n’avoir pas d’autre choix que de voler – certainement un bobard, mais tout de même il n’avait pas mérité la mort. A nouveau, Nova s’apprêta à bondir de l’arbre derrière lequel elle était cachée pour tenter de sauver la vie de l’homme lorsqu’elle fut à nouveau arrêtée en plein vol par le discours miséricordieux de la demoiselle primée, qui le laissa repartir.

Cette fille plut énormément à Nova, elle sentait une sensation de chaleur à son égard, la poussant à la rencontrer, lui disant qu’elle ne lui ferait aucun mal. Nova reconnaissait là les bienfaits de son Haki de l’Observation qui avait tendance à apparaître de façon aléatoire et décida de suivre son instinct. Elle se dévoila au grand jour et, pensant réussir une entrée magistrale, pria pour qu’elles ne remarquent pas qu’elle était aveuglée par le soleil, étant restée à l’ombre trop longtemps.

« Vous êtes vraiment de la révolution ? » demanda-t-elle, posa sa main sur les sourcils pour y voir quelque chose, ennuyée de n’être pas encore accoutumée à la lumière.

Elle toisa la créature étrange quelques secondes. Elle se tenait aux côtés de la femme qui semblait être sa maîtresse et, au contraire de la demoiselle, paraissait prête à bondir à la moindre occasion, dès que l’ordre le lui serait donné, certainement.

« On peut s’entendre, je pense. Je m’appelle Nova et je cherche de quoi me débarrasser de certains gouvernementaux. » continua-t-elle, affichant un premier sourire et abaissant sa main, enfin habituée aux rayons de soleil.


luckyred.

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Jeu 23 Nov - 10:26

Révolutionnaire en devenir

Lorsque la verte vit sortir la jeune femme du couvert boisé, elle tiqua et afficha une mine oscillant entre l’incompréhension et l’appréhension. Cette inconnue semblait cacher son visage à l’aide de sa main, arborait une chevelure très claire et semblait très clairement se diriger vers le groupe de la Toupex. Sur le coup, et loin d’imaginer à quel point elle se trompait, la maudite du scorpion se demanda si cette jeune femme n’était pas une Thalassa.

Cette famille gouvernementale au sommet de laquelle se trouvait l’une des cinq étoiles du gouvernement en voulait à la traîtresse, elle le savait. C’était notamment suite à l’intervention de l’un de ses membres, Shang, que la révolutionnaire avait du combattre Ghetis Archer et en ressortir avec la blessure qu’elle arborait maintenant. Pourtant, si elle avait déjà porté la main sur son katana, elle retint son coup jusqu’à avoir la certitude de se trouver en présence d’une ennemie ; une chose en particulier la faisant douter : Norok.

En effet, la chauve-souris géante n’avait même pas relever lorsque la jeune femme était apparue, il avait du la repérer depuis longtemps grâce à son sonar animal mais n’avait rien mentionné. L’odeur et le ressenti qu’il avait de cette jeune blonde semblait le mettre en confiance, il ne voyait aucun mal en elle et ne cherchait donc absolument pas à attaquer. Ce comportement faisait douter sa maîtresse qui attendit pour finalement féliciter sa patience au moment où l’arrivante prit la parole. Voyant à l’occasion de son discours qu’elle toisait le protecteur ailé du regard, la maudite passa sa main dans le coup de ce dernier avant de lui répondre.

Oui je suis bien membre de la révolution. Quant à lui, ne t’inquiètes pas, il parait un peu agressif mais ce n’est pas le cas.


Ce fut le moment choisi par Lily pour ajouter un commentaire qui se voulait humoristique mais pourtant chargé d’une certaine vérité.

Pas agressif ça dépend, quand on mange des fruits devant lui hein !


La remarque fit sourire Sayara ainsi que Kanäe qui écouta ensuite la présentation et le but de celle qui s’appelait donc Nova. Apparemment, elle savait ce qu’elle voulait et n’avait pas peur de l’affirmer à haute voix.

Si la majorité des passants attirés par l’appréhension du voleur s’étaient dissipés, quelques uns se trouvaient encore à porter de voix et pouvait donc facilement capter les intentions de la blonde. Cet intervention affirmée et assumée accentua le sourire sur le visage de Kanäe qui disparu dans une grimace lorsqu’elle se releva pour s’approcher de sa nouvelle interlocutrice, sa blessure la relançant à chaque mouvement trop brusque.

Une fois arrivée devant elle, elle lui tendit la main droite pour sceller cette rencontre et se présenter à son tour.

Kanäe Toupex, membre de l’inquisition. Alors comme ça, tu souhaites te débarrasser de certains gouvernementaux mais tu ne sais pas comment faire ? Je comprend cela, tu te doutes bien que moi-même j’ai pour projet d’en destituer certains. Pourtant, il ne mérite pas tous la mort ou l’emprisonnement, certains sont... corrects.


En disant cela, elle pensait à certaines personnes qu’elle avait rencontré dans sa vie gouvernementale, à commencer par son propre mentor ou encore par Caligula Spown, son ami jusqu’à preuve du contraire. Mais du reste, Nova avait raison, beaucoup de personnes méritaient un traitement que la révolution s’évertuait à leur prodiguer ; gouvernementaux, criminels, tyrans : tous étaient visés. Dans cette optique, et étant amusée par cette jeune femme assez frêle, la verte lui proposa de la suivre dans sa marche pour parler de ce projet loin des oreilles indiscrètes. Si elle acceptait, le quatuor de femme accompagné de leur protecteur volant se remettrait en route et s’éloignerait du village quelques instants pour aborder cette ambition révolutionnaire.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Ven 24 Nov - 0:07

~ Nova ~

~ Des nouvelles amies ~


La jeune fille avec des cheveux aux reflets roses avait bel et bien vu juste, elle venait certainement de rajouter une personne de marque dans sa liste de connaissances amicales, voire d’amis dans un temps. Elle était heureuse qu’une femme qui semblait être une figure importante de la révolution pensait comme elle à propos du Gouvernement. Elle avait peur qu’ils ne soient que des soldats anarchistes tuant aveuglément toute personne possédant un brin de pouvoir, mais tel n’était de toute évidence pas le cas. Celle-ci, à l’instar de Nova, pensait que certains pouvaient tout de même mériter leur place et que seuls ceux faisant du tort à la population devaient être destitués. En effet, nombreuses étaient les personnes membres d’organisations officielles telles que la Marine qui avaient des principes aussi respectables que les leurs et à qui elle ne désirait faire aucun mal.

Kanäe proposa de s’éloigner des oreilles indiscrètes et du village pour en parler plus au calme, ce qui étonna Nova qui était persuadée d’être en face d’une forêt. Regardant plus précisément, elle se rendit compte qu’elle n’avait pas tout à fait vu juste. Une rangée d’arbres séparait en effet l’île de la plage, mais ce qu’elle pensait être l’orée d’une forêt dense était en fait une installation qui entourait un petit village dont l’entrée se trouvait juste quelques mètres plus loin, alors hors du champ de vision de Nova avant qu’elle ne rejoigne le groupe de révolutionnaires.

Elle suivit le trio de femmes ainsi que l’horrible créature qui tournait sans cesse la tête vers Nova d’un air méfiant et que la jeune fille ne pouvait s’empêcher de lui renvoyer, malgré les commentaires rassurants de sa maîtresse. De temps à autres, la bête poussait un petit grognement, se tournant vers Nova qui en profitait pour lui tirer la langue, comme si c’était un argument de poids dans une négociation serrée qu’ils tenaient silencieusement depuis tout à l'heure. La bête étant de toute évidence aveugle, elle ne savait pas si elle remarquait seulement qu'elle lui tirait la langue, mais finalement la demoiselle se disait qu'il valait peut-être mieux que la créature ne le sache pas.

Les quatre demoiselles -et la créature étrange- se posèrent ensemble dans une clairière, au calme. Le soleil était encore haut dans le ciel, le temps de dîner devait déjà être passé sans que Nova ait eut l’occasion de manger quoique ce soit. Cela ne l’importait pourtant qu’assez peu car elle avait en face d’elle le premier, et tant attendu, contact avec la rébellion. Nova démarra la conversation, assaillant les trois demoiselles de questions.

« Quel est votre but ? Qu’est-ce que vous faites pour l’atteindre ? Etes-vous nombreux ? Je ne veux pas tuer gratuitement et sans raison ... Avez-vous des lois qui vous sont propres par rapport au meurtre ? Etes-vous un grand groupe organisé ou bien est-ce beaucoup de petits groupes autarciques ? » demanda-t-elle en l’espace de quelques secondes seulement. Elle s’était coupé elle-même la parole, se rendant compte de la quantité immense de questions qu’elle avait été capable de poser en si peu de temps.

Naturellement, une autre question lui brûlait les lèvres, mais elle n’osa pas la poser. Accepteraient-ils quelqu’un qui ne sait pas vraiment se battre, mis à part quelques éléments rudimentaires, dans la révolution ? Malgré ses efforts et ses améliorations nettes, elle ne se sentait pas encore tout à fait le physique d’une combattante, ce qui la faisait douter sur l’utilité propre qu’elle pouvait immédiatement avoir dans la révolution. Après tout, elle n’avait aucun pouvoir, aucune capacité, aucune force, ... Le seul argument qui pouvait éventuellement jouer en sa faveur était son Haki, qu’elle savait potentiellement dévastateur, mais qu’elle était incapable de contrôler.

« ... Y a-t-il des conditions d’admission ... ? » demanda Nova, gênée. C’était la façon la plus subtile qu'elle avait trouvée pour poser sa question, mais elle ne put s’empêcher de s’expliquer juste à la suite. « Je ne suis pas encore vraiment une très grande guerrière, alors je me demandais, vous voyez. » continua-t-elle, restant assez vague sur ses compétences, ne désirant pas réduire ses chances.


luckyred.

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Ven 24 Nov - 15:32

Chacun son tour

Pas si vite, pas si vite !


C’était avec le sourire que la belle vint presque interrompre la petite rose avant que finalement celle-ci ne se calme d’elle-même et pose sa question fatidique. Si elle avait été plus que rapide dans son énumération de question, la verte avait retenu la majorité d’entre elle et envisageait déjà de répondre à chacune d’entre elles ; une par une et calmement. Elle avait également fait le choix de ne répondre à la question la plus importante qu’à la fin de ses explications, notamment pour accompagner la jeune femme dans ce parcours que pouvait être la révolution.

Se mettant à genoux sur l’herbe fraîche, la verte bascula lentement vers l’arrière pour se mettre confortablement assise sur le tapis naturel qu’offrait cette magnifique clairière. Evidemment, le dernier geste plus brusque que les autres lui arracha encore une grimace de douleur qui fit sourire Lily et inquiéta Sayara. La brune savait son amie hors de danger et aimait donc lui attribuer de jolis noms comme « Chochotte », « Pleureuse » ou encore « L’estropiée ». De l’autre côté, la rouge mettait davantage l’accent sur la situation actuelle de la maudite du scorpion et sur l’avenir de cette dernière. Elle savait que sa supérieure allait bientôt agir au soutien de la révolution de West Blue et espérait donc que la rémission serait totale, ou à tout le moins plus avancée, quand arriverait le jour J.

Loin de toutes ces considérations, lançant simplement des regards foudroyant à la lancière et des sourires rassurants à l’artificière, la Toupex prenait la douleur comme elle venait et n’attendait rien de spécial autre que sa guérison dont elle savait déjà qu’elle serait longue et légèrement handicapante. Elle n’en plaisantait pas ouvertement mais ne s’apitoyait pas sur son sort ; l’une ou l’autre de ces attitudes ne rendant pas son épaule plus fonctionnel.

Elle passa donc rapidement sur son épisode de douleur et entreprit de répondre aux questions de cette jeune révolutionnaire en devenir.

Notre but est assez vaste en réalité. Mais pour répondre à ta question, je pense que nous pouvons dire que l’objectif des révolutionnaires est la paix et la liberté des peuples. Cela passe par des affrontements entre nos forces et celle du gouvernement, des criminels, des pirates et plus récemment des Décimas mais surtout par la protection quotidienne des vies civiles. En tout cas, c’est mon premier but personnel.


La première réponse était certes assez vague mais définir le but ultime de la révolution ne pouvait être plus précis. Pour certains révolutionnaires, la primauté était la destruction du gouvernement mondial à tout prix, pour d’autres c’était la libération des peuples opprimés et des îles réduites à la tyrannie d’un homme. Tout dépendait finalement de l’ambition du leader que l’on avait décidé de rejoindre, mais aux yeux de Kanäe, la révolution existait dans un but de paix et de liberté.

Cette multiplicité de but justement entrainait la Zoan sur les questions suivantes de la rose.

Nous sommes relativement nombreux oui et notre faction n’est pas constituée d’un seul courant mais de plusieurs, tous dirigés par un leader aux idéaux personnels. Certains sont plus radicales que d’autres, plus protecteurs que d’autres, plus passifs que d’autres ou, malheureusement, plus sanglants que d’autres. S’agissant de l’inquisition, nous sommes parmi les plus actifs je pense, mais surtout parmi les plus mesurés. Nous ne tuons pas à tout va et n’abattons que ceux qui méritent ce sort. Encore une fois, les civils sont notre priorité.


Elle avait ainsi répondu à plusieurs questions en une, toujours de son propre point de vue et en fonction des idées que pouvaient véhiculer l’inquisition. Elle termina enfin sur les relations entre groupes et sur les « lois » révolutionnaires.

Nos différents courants ne sont pas réellement autarciques. Enfin, nous essayons surtout d’ouvrir les frontières et de nous associer pour mener à bien des projets communs. Pour autant, nous sommes tous, ou presque, respectueux des mêmes intérêts à différentes échelles. Il n’y pas de règles uniques préétablies, ou il n’y en a plus ; mais chacun des leaders à sa ligne de conduite. Erwin Dog, mon supérieur, n’édicte pas de lois à proprement parlé, mais il n’accepte pas tout comportement de la part de ces hommes, heureusement. Au final, s’il n’existe pas vraiment de « lois », il existe des règles.


Enfin, Kanäe entreprit de répondre à la question ultime qui semblait d’ores et déjà brûler les lèvres de la jeune femme : les conditions d’intégration.

Il n’y a pas vraiment de condi…


Crédediou ! V’la qu’vous étiez !



A l’orée de la clairière venait de se présenter un vieil homme armé d’une fourche qu’il brandissait dans tous les sens tout en hurlant des insultes incompréhensibles à tout le groupe se trouvant devant lui.

Si Kanäe ne prit pas la peine de se relever avant d’en savoir plus, Lily avait rapidement repris de la hauteur et avait déjà placé sa main sur la hampe de sa lance ; prête à défendre les autres d’un éventuel coup de fourche. Pourtant, ayant apparemment plus de bouche que de courage, le papy s’arrêta à deux ou trois mètres des jeunes femmes, probablement terrorisé par Norok, et expliqua la raison sa présence.

Oh ! Cé vous qu’avez attrapé le salopiaud du port !? Bah j’aurais bien bsoin d’un tit coup d’main aussi moi ! Voyez, c’est les autes là qui m’ont pris ma Géraldine !


Lily, Sayara et Kanäe étaient plutôt embêtées pour la simple et bonne raison qu’elles n’avaient absolument rien compris. L’accent plus que marqué et le langage plus qu’approximatif de l’homme avait laissé leur sens commun de côté et avait engendré une triple mine déconfite. Au final, Lily se pencha vers Nova pour lui poser une question claire :

Qu’est-ce qu’il a dit ?


Devant cette situation, Kanäe se mit à sourire. Elle allait laisser le petite rose gérer cette situation et comprendre ce qui amenait finalement papy, après tout être révolutionnaire c'était aussi se mettre au service des civils.

©️ Codé par Kari Crown


Pour Nova ::
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Sam 25 Nov - 3:06

~ Nova ~

~ Un papy en colère ~


Jusqu’à présent, les réponses données par Kanäe furent très plaisantes. Apparemment, les révolutionnaires n’étaient pas les anarchistes sanguinaires qu’on laissait entendre. Celles-ci semblaient attacher autant d’importance que Nova à la vie et au bien-être des personnes de bonne foi. Ils semblaient davantage intéressés par la recherche de la paix que de la chute à tout prix du Gouvernement, ce qui se rapprochait bien mieux de la vision des choses que la jeune fille aux cheveux roses pouvait avoir.

Nova sentait pourtant dans ses dires que le courant de la révolution avait désespérément besoin de mains neuves qui était capables de faire avancer les choses, de rallier les groupes et de mener tout le monde ensemble dans la guerre qu’ils menaient avec l’injustice. Bien qu’elle ne se sentît pas prête à mener des armées, Nova se vit déjà l’âme de rallier toute la révolution sous une même bannière. Peut-être celle de cet Erwin Dog, le chef de Kanäe, qu’elle voulut mettre dans sa liste des personnes à rencontrer à tout prix.

Les quatre jeunes filles, assises en cercle, furent alors interrompues par un vieil homme aux cheveux d’une couleur marquant son âge et à la barbe presqu’aussi longue que sa fourche. Lily bondit en le voyant, mais Nova ne s’inquiéta pas. S’il avait eu une intention négative en leur égard, elle se disait qu’elle l’aurait senti arriver. Toutefois, comme son irruption l’avait fait sursauter, il n’avait probablement pas l’intention de leur faire de tort.

Lorsqu’il commença à parler, les trois nouvelles amies de Nova se regardèrent dubitativement, tandis que cette dernière portait un sourire malicieux. L’homme parlait un patois très particulier qu’il était compliqué de comprendre, mais la jeune demoiselle avait déjà eu la chance de côtoyer un parler relativement proche. Cela était d’ailleurs bienheureux, puisqu’aucune des trois autres ne semblaient avoir compris ce qu’il disait. Elle se leva alors, se préparant à mener une rude conversation.

« Il demande notre aide, apparemment » répondit-elle à Lily, puis enchaîna en se tournant vers le vieil homme, se raclant la gorge et prenant un horrible accent quoiqu’étonnamment proche de celui du vieillard :
« Dimi, le barbou, qui qu’c’est, les autes ? »
« Non ti ! c’quelle tchaffie pareil ! E mi c't'Harold, nin si barbou, didjou. Cé les salopiauds din l’grand bo, j’sé nin qui qu’sont mi ! Cé l’eux qui v’ni toudi là, ès’boun ou ‘s monvé volwêr ! » s’exclama-t-il.
« Berdel nin trop, di-sti nos qui c’est, ta Géraldine. »
« Ma ’tite tchotte ! I m’ont co pris ma ‘tite tchotte ! »

Nova, pensive, se gratta le menton. Elle expliqua à ses camarades qu’apparemment, des personnes venues de la forêt étaient entrées chez lui, certainement pendant son absence, et qu’elles lui avaient volé sa Géraldine. Le seul problème, c’est que sa Géraldine est sa « tchotte », ce qui dans le patois que Nova connaissait pouvait avoir deux traductions possibles : sa fille ou sa chèvre. Elle poursuivit en expliquant qu’elle n’était pas du genre à laisser quelqu’un dans le besoin sans rien faire et que quoi qu’il arrive, elle allait jeter un œil à ce problème et tenter de retrouver cette mystérieuse Géraldine. Elle leur demanda de l’accompagner tout de même, espérant ne pas devoir faire ça seule avec le vieil homme au langage aussi bourru.

« Alors c’est qu’elle va m’édi l’èfant ? » demanda-t-il, presque sur le ton de l’impatience.
« En’ vènez ni co m’énerver sti m’ap’ler l’èfant ti, pour sûr j’vi t’édi. » répondit-elle souriante.

Le vieillard fit un petit un mouvement de satisfaction et sauta de joie. Nova n’avait pas eu l’occasion de parler de cette façon depuis bien longtemps, aussi s’étonna-t-elle d’avoir pu mener à bien cette conversation. Elle se retourna vers ses amies, attendant alors une réaction de leur part, espérant ne pas trop les avoir choquées avec sa façon de parler avec le vieillard.


luckyred.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Sam 25 Nov - 18:43

Recadrage


Lorsque la petite rose prit le relai de la conversation, les trois autres femmes furent littéralement bouches bées. Elles se rendirent surtout compte que le vieux avait fait un effort lors de ses deux premières prises de parole et que, devant un ami parlant la même langue, il avait abandonné toute notion de langage commun pour parler ce patois inconnu et particulièrement étrange.

Si Kanäe laissa tomber immédiatement le fil de la conversation, comprenant qu’elle ne pourrait rien comprendre dans tous les cas, Lily quant à elle, cherchait à capter quelques subtilités. Sayara était intriguee et ne comprenait pas pourquoi une langue si spéciale sonnait d’une façon si belle à son oreille.

Loin d’être excitée par la petite, elle trouvait que les mots qu’elle prononçait étaient enchanteurs, qu’ils avaient un certaine rondeur et une belle sonorité. Elle fut donc happée dans la conversation qu’elle écouta attentivement tout du long. Devant cette langue si belle, l’artificiere parvint même à mettre de côté sa peur des hommes et put supporter le regard du vieux. En réalité, les seuls moments de gêne étaient lorsque les mots patois disparaissaient au profit de la traduction effectuée par Nova. A contrario, ils s’agissaient aussi des seules moments où la Toupex retrouvait un véritable intérêt à la scène.

Une fois le tout terminé, et le vieux sur le départ, probablement pour retrouver sa ferme, la verte répondît enfin au regard interrogatif de cette jeune femme pleine d’ambitions.

« Lily, Sayara, retournez en ville et achetez ce dont on a besoin pour le reste du voyage. Norok a pillé les réserves et il n’a plus de fruits. Après retournez auprès de Bulle et reposez-vous avant que nous repartions. Nova, je vais t’accompagner avec Norok. Nous allons aider cet homme si tu le souhaites. »

Sans plus de tergiversations, les deux acolytes de la Toupex se mirent en marche vers le centre ville. La rouge regrettait de ne plus pouvoir entendre cette magnifique accent et ce beau langage. Malgré tout, elle avait bon espoir de revoir un jour cette jeune femme. Pour la brune, c’était autre chose qui lui taquinait l’esprit : elle trouvait ce vieil homme plus que bizarre. Elle avait l’habitude des armes à long manche, étant elle-même lancière et trouvait justement que le vieux paysan tenait sa faux à la manière d’un guerrier plus qu’à celle d’un paysan. Un ancien combattant sans doute.

Sans chercher plus à comprendre, elle disparut de la clairière en ayant hâte de faire sa sieste.

Pour la verte et l’ailé, ils proposèrent à Nova de se mettre en route vers la forêt dans le but de chercher des traces.

Une fois son approbation obtenue, ce qui ne faisait que peu de doute, le groupe se mettrait en route et la verte réengagerait la conversation. Elle avait oublié la dernière question de la rose et partit donc sur autre chose.

« Dis moi, pourquoi souhaites-tu en savoir plus sur nous, pourquoi penser nous rejoindre ? Tu as connu des événements difficiles te conduisant à ce choix ? »

En réalité, leur cible était assez lointaine et les deux belles auraient suffisamment de temps pour deviser en chemin. Elle recueillerait donc la réponse et serait prête à parler de sa propre histoire si Nova le demandait.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Lun 27 Nov - 1:05

~ Nova ~

~ Une histoire sordide ~


Afin d’aider le vieil homme, le groupe de jeunes filles s’était séparé. Lily et Sayara étaient retournées vers une ville dont Nova n’avait que très peu d’informations. De leur côté, l’étrange créature volante ainsi que sa maîtresse aux cheveux verts avaient suivi leur amie à travers la forêt. Le chemin s’annonçait assez long à pieds, elles reprirent leur conversation, suivant d’un peu plus loin le vieillard enjoué d’avoir trouvé des compagnons afin de l’aider.

En entendant la première question de la demoiselle de la nature, Nova eût un dur rictus en se mordant les lèvres. De lourds souvenirs refaisaient surface, dont certains qu’elle aurait tant apprécier pouvoir oublier à jamais, sans en être capable. Au contraire, certains restaient encore très vifs en sa mémoire, particulièrement dans ses rêves.

« Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler de la Skylight Compagny. C’était une entreprise de mode et de mannequinat gérée par la femme considérée comme plus grande styliste des Seas Blue par beaucoup, Skylight en personne. J’ai été mannequin pendant de nombreux mois là-bas. Un politique très important, je ne sais pas encore lequel, l’a financée en grande partie. Malheureusement, ce financement n’était pas pour nos spectacles de danse ou de chant, non. C’était pour des spectacles « privés », comme ils les appelaient, beaucoup plus ... » expliqua Nova, ravalant un semi-sanglot.

« ... intimes... » finit-elle en un soupir, les yeux perdus dans ses souvenirs vivaces. « J’ai mené les autres mannequins, mes amies, avec moi à la mutinerie. J’ai tué Skylight et me suis enfuie. »

Une larme coula sur la joue de Nova. Ces mots étaient incroyablement difficiles à révéler à haute voix, c’était la toute première fois qu’elle s’était permise de partager ce genre de souvenirs avec quelqu'un d'autre que ses propres fantômes. Sur le coup, elle se sentit un peu ridicule. Après tout, elle ne connaissait Kanäe que depuis quelques heures. Pourtant, elle s’était déjà suffisamment sentie à l’aise et proche d’elle pour lui avouer ses démons les plus profonds, malgré sa demande précise par rapport à cela, sans toutefois être rentrée dans les détails des instants les plus douloureux, comme la mort de sa meilleure amie ou ...

Elle chassa ces pensées de son esprit, s’interdisant de commencer à déprimer pour un passé terminé et écrit sur une page tournée il y a bien longtemps. Elle releva la tête et fit un grand sourire sincère à son amie.

« Si je suis partie, c'est parce que je suis à la recherche de la personne à l’origine de cette infamie. Je veux la tuer pour empêcher d’autres personnes de vivre la même chose que moi. Je déteste tuer un être vivant ... Mais celui-là le mérite, de loin. » expliqua-t-elle, le poing serré. « Mon but est d’aider ceux qui ont besoin d’être sauvés. Cela implique dans certains cas de se débarrasser de la source du danger. »

Nova s’étonna elle-même de sa capacité à parfois être aussi sérieuse, voire parfois effrayante quand la colère dont elle disposait était tournée vers quelqu’un en particulier. Ne souhaitant pas tant continuer sur le sujet de son passé, la jeune fille reprit un ton plus enjoué et demanda une réponse en retour de la demoiselle aux cheveux émeraude, qu’en était-il d’elle ? Pourquoi avait-elle rejoint la révolution ? Comment l’avait-elle rejointe ? Puis surtout, qu’en fut-il une fois rejointe, s’y plaisait-elle ? Était-ce ce à quoi elle s’attendait ?


luckyred.



Dernière édition par Nova le Lun 27 Nov - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Lun 27 Nov - 9:44

Une vieille histoire

La verte resta silencieuse tout au long du récit de la jeune rose tout en affichant une mine grave aux passages les plus difficiles de cette tranche de vie. La petite avait apparemment vécu des choses horribles qui touchaient à l’intime le plus profond, quelque chose qui rebutait la Zoan au plus haut point. Si cette Skylight était encore en vie, la Toupex l’aurait probablement mise au-dessus de sa liste en ayant entendu cette histoire et aurait été sans pitié. Ainsi, à la fin de ce récit, ayant vu son interlocutrice pleurer, la maudite mit la main sur son épaule et afficha un léger sourire empathique et rassurant.

Tu as vécu des choses horribles Nova. C’est douloureux, je le comprends très bien mais tu as réagi de la meilleure des façons. Cette femme ne méritait pas de vivre et l’homme qui se trouve derrière tout cela mérite un sort identique. Si, un jour, tu as besoin d’un bras armé pour t’épauler dans cette entreprise, je me propose d’être celui-ci. J’ai rejoint la révolution pour cela. Pour le fait de tuer, c’est malheureux à dire mais tous ces ressentis mauvais s’atténuent et disparaissent avec le temps et l’habitude…


Kanäe n’oubliait pas ce que Nova lui avait confié s’agissant de son passé : le fait qu’elle avait déjà mis à mort une personne. Cette révélation était tout à fait intéressante et pouvait bouleverser une vie ; elle révélait aussi que la révolutionnaire en devenir ne reculait devant rien pour atteindre ses objectifs profonds. Cela trahissait aussi une vérité ancestrale et totale : la vengeance était un sentiment d’une puissance énorme qui permettait à celui qui la ressentait de repousser ses limites. La chasseresse verte avait vécu avec ce même moteur durant de très longues années et si elle y avait renoncé après Impel Down, elle ne savait toujours pas comment elle réagirait devant ses anciens démons. La vengeance l’avait rogné toute une décennie, l’avait fait se replier sur elle-même et l’avait empêché de pleurer la mort de ses proches. Depuis qu’elle s’en était libérée, elle se sentait plus légère et vivait une vie bien plus belle ; elle souhaita donc le faire comprendre à Nova.

Tu sais, la vengeance est une chose terrible qui peut bouleverser une vie. Je sens que tu ne pourras pas t’en détacher si facilement mais n’oublies jamais qu’il ne faut pas vivre pour se venger.


Kanäe fit encore quelques pas en silence, elle mesurait toute la mesure des révélations qu’elle avait recueilli et espérait que la rose réussirait un jour à se détacher de sa vengeance ; même si cela passait par la mise à mort de ce commanditaire de l’ombre.

Elle tourna cette page pour finalement finir par répondre aux interrogations qui avait été soulevées à son propre sujet. Contrairement à Nova qui révélait tout cela pour la première fois, l’ex-gouvernementale s’était confiée sur son passé à de multiples occasions.

C’est une très vieille histoire pour ma part. Il y a environ douze ans, je vivais sur une île reculée de Grand Line avec mon clan. Mon père en était le chef de cette tribu et nous vivions une vie simple et tranquille. Un jour, alors que j’étais à la chasse à l’autre bout de l’île, j’ai entendu des explosions au niveau du village : lorsque j’y suis revenu j’ai retrouvé l’intégralité de mon peuple décimé à l’exception d’un vieux sage. Mon père est mort debout sur le champ de bataille, tué par un criminel qui s’appellerait Gadomasou, comme ma mère.


Kanäe avait beaucoup raconté ce passage de sa vie et si elle ressentait de la tristesse s’agissant de la mort de ses parents alors qu’elle était encore assez jeune, elle savait qu’il s’agissait du passé et qu’il ne pouvait être réécrit. Elle ne versa pas de larmes, resta très linéaire et mena son récit jusqu’au bout.

J’ai ensuite vécu deux ans avec ce vieux sage qui m’a enseigné l’art du combat sur mon île natale. A sa mort, de vieillesse, j’ai quitté mon île et j’ai rejoint la marine. A ce moment-là, je ne pensais qu’à me venger et j’ai cherché la meilleure des solutions. Le gouvernement apparaissait idéal : grande organisation, gros moyens et grande envergure. J’ai été une gouvernementale pendant une dizaine d’année jusqu’à devenir colonelle et attiré les faveurs professionnelles d’une des cinq étoiles. Pourtant, j’ai toujours été alternative au sein de cette faction, je n’en validais pas la totalité et était dégouté par certaines de leurs actions. L’élément déclencheur de ma trahison a été Erwin Dog et notre lien qui m’a conduit à participer à l’attaque de la prison sous-marine. Enfin, pour te répondre clairement, je me sens beaucoup plus légère aujourd’hui et beaucoup plus heureuse, la révolution est ma maison et la marine une erreur.


Alors l’empoisonneuse se mit à sourire d’amusement.

Et tout ça malgré le nombre d’ennemi que je me suis fait en tournant le dos au gouvernement mondial.


Au final, cette ancienne histoire jouait encore un rôle majeur dans sa vie actuelle.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mar 28 Nov - 1:58

~ Nova ~

~ Des passés croisés ~


Très rapidement, la jeune fille aux cheveux émeraudes se démontra particulièrement empathique par rapport au vécu de Nova. Ses mots lui firent beaucoup de bien, elle réussit à l’apaiser et à laisser ses souvenirs retomber dans les profondeurs les plus noires de son cœur. Nova se fit d’ailleurs la réflexion qu’elle eut l’air de s’être fait une véritable amie, lorsque celle-ci se proposa pour l’aider dans sa mission, ce qui sera d’une grande aide, elle en était certaine.

En effet, un jour viendra où Nova se retrouvera devant cet homme et elle savait qu’il lui était interdit de flancher, d’avoir la moindre hésitation ou la moindre pitié. Elle se rappela du discours qu’Aggaddon lui avait fait lorsqu’elle l’avait vu tuer quelqu’un, à sa demande. Il soutenait la même idée que Kanäe : le crime est parfois un bienfait qu’il faut savoir commettre sans trembler.

Lorsque la jeune fille verte lui parla de vengeance, Nova y posa de lourdes réflexions. Pourtant, elle eut une conclusion qui lui ravissait suffisamment : « Une vengeance ... ? C’est possible, je ne peux le nier. Je serai certainement heureuse de pouvoir tomber sur cet homme. Toutefois, ce n’est pas comme cela que je le vois. C’est un devoir, non pas pour un crime qui a été commis envers moi mais pour tous ceux qui le seront envers d’autres personnes. Je ne le fais pas pour me libérer de mes chaînes, mais pour libérer d’autres des leurs. »

La conversation enchaîna rapidement, mais fluidement, vers l’histoire de Kanäe. Celle-ci avait également vécu des événements qu’elle aurait certainement préféré oublier, mais semblait en ce jour mieux les vivre. Nova s’excusa lorsqu’elle entendit parler de la mort de ses parents et pensa aux siens, se demandant ce qu’ils pouvaient faire en ce moment et si elle leur manquait. Evidemment elle leur manquait, ils étaient de très bons parents.

« Que s’était-il passé ? Votre village s’est fait attaquer ? » demanda-t-elle, intéressée.

Nova remarqua par la suite que le nom d’Erwin Dog revint une seconde fois, attisant la curiosité de la jeune demoiselle. Qui était-il ? De toute évidence, il représentait au moins une face importante de la révolution. Si Nova voulait s’intégrer dans ce mouvement, elle se douta que passer par lui allait être une excellente idée.

« Qui est-ce, cet Erwin Dog ? Il est ton chef et ton ami, n’est-ce pas ? Que fait-il actuellement et est-il possible de le rencontrer ? Est-il un homme bien ? »

Alors que Nova écoutait attentivement la réponse de la demoiselle en vert, la forêt devint soudainement bien moins dense et, alors qu’ils s’apprêtaient à entrer dans une sorte de grande clairière, le vieillard, toujours devant les deux amies, se retourna et leur cria d’une voix enjouée :

« On arife au d’bout d’leû roye, les djônes ! J'sé bin j’dois toudi rnéchî, j’s’ai d’bauchî. »*

Nova regarda son amie, se doutant qu’elle n’avait pas compris, puisqu’elle n’avait également pas du tout saisi la fin de la phrase et lui traduisit grossièrement : « Apparemment, nous sommes presque arrivés. »




* Traduction : « On arrive au bout de nos peines, les enfants ! Je sais bien je dois encore nettoyer/ranger, je suis désolé. »


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mar 28 Nov - 10:05

Eclaircissements

La petite rose désirait en savoir un peu plus sur l’attaque de son île bien des années auparavant. La Toupex devait avoué sur ce point qu’elle n’en savait que très peu, elle avait seulement entendu des bruits d’explosion et avait ensuite découvert lors de son retour, son village ravagé, son clan décimé et un navire pirate qui s’éloignait. Ce peu de chose, elle le confia à son acolyte du jour ; l’histoire était connue et la raconter une nouvelle fois n’exposait pas spécialement sa narratrice.

Oui mais à part ce nom et un drapeau à tête de mort je ne dispose d’aucune information. Je ne sais pas pourquoi nous avons été attaqué, je ne sais qui et où est ce Gadomasou et je n’ai jamais découvert le déroulement exact des événements. Qui a attaqué en premier ? Qui a essayé de transiger ?


Le sujet changea alors pour arriver sur le terrain du Dog qui consistait notamment à des questions d’identité sur la personne en question. Alors, la verte fut légèrement étonnée lorsque son interlocutrice lui demanda qui était cet Erwin. Il était vrai que Kanäe avait pour habitude de parler de lui en estimant que la personne à qui elle s’adressait savait de qui il s’agissait, notamment du fait de la prime et de la réputation du révolutionnaire. Quoiqu’il en soit, se retrouver devant une personne qui ne semblait absolument pas connaître les têtes primées avait quelque chose de rafraichissant et reflétait en vérité une belle innocence.

Face à cela, la verte sourit une nouvelle fois et s’apprêtait à répondre lorsqu’elle se rendit compte de son propre état. Pendant des années, la maudite se refusait à exprimer ses émotions et ne souriait que dans des cas assez limités et notamment qu’en présence des gens qu’elle aimait. Depuis sa trahison les choses étaient clairement différentes et elle n’avait plus le poids de ses sentiments ; lui permettant de sourire beaucoup plus souvent. Ce simple retour sur elle-même la fit sourire encore plus et la fit embrayer sur sa réponse.

Oui, Erwin Dog est mon supérieur au sein de la révolution et un proche. Actuellement, je pense qu’il doit s’occuper de l’administration de notre organisation et je pense que tu pourras le rencontrer un jour sans difficulté. Un homme bien ? Je pense qu’il est parmi les meilleurs que je connaisse.


Ce fut alors que le vieux décida de couper court à la discussion pour préciser au duo qu’elles étaient arrivées. Le problème c’est que l’ex-mouette ne savait pas où le papy les emmenait, elle se permit donc de poser la question en demandant la mise en traduction par la professionnelle de l’instant traditionnel.

Tu pourrais lui demander où il nous a emmené ?


En réalité, les deux jeunes femmes arrivaient sur les lieux d’une ferme relativement bien entretenue mais surtout, extrêmement bien équipée. Un tel niveau d’équipement ne pouvait signifier qu’une chose : les affaires devaient bien fonctionner pour le paysan. Une fois sur les lieux, l’homme leur indiquerait un chemin à travers la forêt qu’il fallait emprunter pour espérer trouver les kidnappeurs.

©️ Codé par Kari Crown

La suite:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mar 28 Nov - 22:31

~ Nova ~

~ Un grain de folie ~


« Où c’est qu’on s’brinque ? » demanda Nova.
« I va mou al cinse, c’est ti bin grand alors c’est ti rujîle de vèyi au grangn’ » répondit-il vaguement, laissant presque penser qu’il n’avait même pas entendu la question même en y répondant.

Nova traduisit tout bas à sa partenaire qu’ils étaient apparemment arrivés dans une ferme. Malgré le discours du vieillard qui affirmait avoir des « difficultés à veiller au grain » (ce qui était ironique pour un fermier), la ferme était immense et particulièrement bien fournie en bétail. Amusée, Nova clama à ses camarades que l’homme devait avoir un grain pour dire que la situation était mauvaise mais celui-ci la regarda exaspéré par une blague d’un aussi mauvais goût. Il eut même l’air de se dire que la jeune fille était de la mauvaise graine.

Les nombreux animaux semblaient paisiblement vivre leur vie, sans être perturbés par quoi que ce soit. Le vieil homme s’arrêta près d’une vache, la caressa tendrement, presque en la fixant d’un regard amoureux et surtout inconfortable pour les deux jeunes filles. L’homme se tourna alors vers elles, arborant toujours le même regard qui réussit à donner un frisson à Nova. Celle-ci voulut mettre son grain de sel et faire un commentaire sur sa relation avec sa vache, mais se retint cette fois-ci, de peur d’être inadéquate. Elle pensa qu’elle pouvait dire qu’elle en avait pris de la graine et se mit à rire toute seule. Elle expliquerait avec joie son fou rire solitaire sur le grain à Kanäe si celle-ci lui demandait ce qui se passait, quand l’homme n’entendrait pas.

« Alors sti salopiauds si baguî par là’bo ! » commença le vieil homme, désignant l’autre côté de sa ferme. Nova profita de la lenteur de parole de l’homme pour traduire en temps réel : « Ils sont partis par-là. »
« I m’veulent mon liârd sou l’grind tunnel à ras delle montagne, j’vais né leu bârer tout, dis ! I n’on pon d’dignité ! » lança-t-il, suivit de Nova : « Ils ont demandé une rançon, ou quelque chose comme ça, sous un grand tunnel au bout d’une montagne. »
« J’sai toudi d’bauchî mai j’ai dè’s travay j’peux nin v’nir ‘vec sti djônes. » termina-t-il, toujours traduit : « Il ne veut pas venir avec nous, il aurait beaucoup de travail, apparemment. »

Avant de proposer de se mettre en marche, Nova proposa de casser la graine. Le vieil homme sursauta presque, courut chez lui et revint quelques instants plus tard, deux sandwichs particulièrement bien fournis en main.

« Prin’sti quékchose, c’est d’ma trinche ! » dit-il en leur tendant la nourriture.

Surprise, Nova récupéra son « cadeau » et le mangea très lentement, sentant pourtant son ventre plus heureux à chaque nouvelle bouchée. Elle attendait impatiemment l’instant où quelqu’un remarque sa lenteur pour pouvoir répondre, une larme de rire aux yeux : « Poule qui becquette grain à grain mange tout de même à sa faim. »

Extrêmement fière de ses blagues de la journée, une fois son sandwich terminé, Nova se tourna vers la direction indiquée et s’exclama après un soupir pour se donner du courage :

« Bon, ce n’est pas tout ça, mais il nous a donné du grain à moudre, il va falloir y aller. »


luckyred.

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 29 Nov - 10:46

Fou rire


Vingt années plus tôt sur une île végétale perdu au milieu de Grand Line, une très jeune enfant à la chevelure verte désordonnée regardait son père lui faire des gestes tout à fait étrange. La petite allait bientôt fêter ses cinq ans, avait une bonne maîtrise de la langue mais devait maintenant apprendre la vocabulaire du chasseur. Au sein de ce clan, chasse et connaissance des plantes apparaissaient comme les deux impératifs qui permettaient à la tribu de vivre confortablement et paisiblement. Si la seconde des « matières » avait une visée de confort médical, la première évoquait davantage la survie. Le clan ne pouvait effectivement manger s'il ne chassait pas.

Loin d'être une société dite « primitive », cette communauté restreinte vivait simplement et restait éloignée des affres du monde extérieur ; bien loin des guerres inter-factions et des manipulations de chacun contre son voisin. Aussi, lorsqu'un enfant arrivait en âge d'apporter une contribution réelle à la société, et contrairement aux petits nobles que l'on laissait dans l'oisiveté toute leur vie, le reste du clan prenait en charge sa formation. Soit l'enfant devenait chasseur, ou chasseresse, soit il ou elle devenait herboriste. Pour la cas Kanäe, la chose était un peu différente.

Unique enfant du chef de clan, la verte avait pour ambition et devoir de montrer l'exemple aux autres jeunes, comme le faisait son paternel avec les autres adultes. Il avait donc été entendu que la petite devait participer aussi bien à la chasse qu'aux activités d'herboristerie. Le second des domaines venait naturellement, et sous les conseils de sa mère, la jeune Kanäe devint vite une excellente apprentie. Pour ce qui fut de la chasse, il s'agissait d'une autre histoire. Le gibier était intelligent et attentif, le groupe de chasseur devait communiquer pour parvenir à leur but mais ne pouvait parler sous peine d'alerter la proie. Les trappeurs des âges plus anciens encore avaient donc crée un code de signe pour assurer la communication et la réussite de l'expédition. Justement, il était venu le temps d'enseigner ses signes à la future révolutionnaire. Du haut de ses quatre ans et des poussières, la petite regardait son papa lui expliquer les signes qu'elle trouvait grotesque et qui finalement, l'amusait beaucoup.

Bien des années plus tard, devant un dialogue improbable entre un vieux paysan et une jeune femme, la désormais adulte Kanäe en revint à penser à son enfance et à cet épisode de sa vie. Si elle aurait pu être nostalgique de l'époque, la Zoan en vint à afficher une large sourire amuser et à profiter toujours un peu plus de ses mots qu'elle ne comprenait absolument pas.

Elle avait l'impression de se trouver au plein milieu d'une mauvaise comédie à l'environnement lunaire et où les différents acteurs intervenaient entre eux dans un dialecte qui ne visait qu'à faire rire l'auditoire. Certes, l'inquisitrice bénéficiait des traductions mais en arrivait à un point où elle ne faisait presque plus attention à celle-ci, elle restait happée par l'accent et le dialogue qui s'étalait toujours plus devant elle, toujours au bord du fou rire. Alors, quand la rose se mit à partir dans l'hilarité, l'empoisonneuse ne put se retenir et l'accompagna dans son fou rire sans même chercher à en connaître la raison. Cette raison lui semblait évidente : même la rose devait trouver la situation inédite et cocasse ; elle était donc loin de s'imaginer que son acolyte était partie en crabe pour ses considérations à base de grain mais s'en moquait : au moins elle riait ensemble.

Le dindon de la farce était finalement le pauvre vieux, finalement bien gentil, qui avait apporté de quoi manger aux deux belles et qui se retrouvait finalement devant deux intervenantes hilares sans en comprendre la cause. Kanäe écouta les dernières bribes de conversation en continuant à rire aux larmes, toujours avec l'image de son père se grattant l'oreille pour signifier l'écoute ou faisant des câlins dans les airs pour mentionner une prise en tenaille. Finalement, au milieu de ses soubresauts de rire, elle en vint à comprendre que Nova ne riait pas pour la même raison étant donné qu'elle n'avait jamais connu le père de l'ex-mouette, elle se dit donc qu'il faudrait lui expliquer la cause de cette hilarité. Kanäe ne voulait pas que son acolyte pense qu'elle se moquait du patois qu'elle maîtrisait à la perfection.

Enfin, après avoir récupérer son casse-croute personnel, la maudite se remit en route vers le chemin indiqué par le papy en lui adressant un simple signe de la main en guise d'au revoir.

Une fois à l'écart de la ferme, et son fou rire calmé, Kanäe entreprit d'expliquer sa situation à une Nova qui l'avait très probablement suivi.

Excuse moi pour ce fou rire mais je ne comprenais rien à votre discussion, c'était nerveux et en principe, ça ne m'arrive jamais. Pour tout te dire, en te voyant parler ainsi avec ce papy, j'ai repensé aux leçons de signalétique que me donnait mon père. Il dansait sur place et ça m'amusait beaucoup quand j'étais enfant.


Accompagnant le tout d'un sourire et ayant enfin mis au clair sa propre cause comique, la chasseresse s'intéresserait à l'autre cause de rire : celle de Nova.

Si cette dernière lui expliquait ses jeux de mots intérieurs sur les grains à moudre, avoir un grain et toute autre considération céréalière, l'herboriste bloquerait avant de retomber dans le rire. Si en temps normal cette explication l'aurait simplement fait sourire, son fou rire étant à peine passé lui reviendrait dessus comme un boomerang et la placerait encore dans un état second.

Quoiqu'il en soit, l'ex-colonelle n'avait pas ri autant depuis sa rencontre avec un certain chasseur de prime un peu fou.

©️ Codé par Kari Crown


La suite, épisode 2:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 29 Nov - 15:41

~ Nova ~

~ La balade continue ~


Le rire des deux jeunes demoiselles perçait le silence global de la forêt. Jusqu’alors il n’y avait que quelques oiseaux épars chantant leurs louanges à leur voisinage, malgré la petite quantité d’auditoire qu’ils semblaient avoir. Désormais, les chants calmes des oiseaux étaient presque inaudibles, subjugués par le ton guttural des rires des amies. La jeune verte venait d’expliquer ses raisons, qui semblèrent lointaines, à Nova qui avait pourtant bien ri en imaginant à son tour les scènes expliquées. Celle-ci, une fois qu’elle se remirent de leurs émotions, les fit repartir de plus belle en expliquant tout son schéma de pensées, comme quoi l’expression « vèyi au grangn’ » du vieil homme l’avait lancée dans une folie meurtrière de blagues qu’elle avait eu du mal à calmer. Comprenant alors ses quelques commentaires impromptus, quelques minutes plus tôt, Kanäe explosa à nouveau de rire, ce qui fit repartir celui de Nova qui ne sut se retenir, à son tour.

La midinette, enfin relativement calmée, reprit sa marche d’un pas hésitant et regarda davantage la forêt. Celle-ci était tropicale, abondante en arbres et en couleurs vives. Les oiseaux avaient repris leurs chants mélodieux, mais aucun autre son ne filtrait celui des pas des deux jeunes femmes sur le sol légèrement humide.

Ledit tunnel apparut enfin dans le champ de vision des deux demoiselles. Il représentait la seule construction humaine dans les alentours, hormis la ferme de vieillard plus loin derrière elles. Les briques étaient grossièrement posées les unes sur les autres pour former cette entrée qui ne semblait tenir que par pur hasard. Nova regarda attentivement mais ne vit aucun mouvement dans les alentours, personne ne se trouvait ici, du moins personne de visible. Lançant un regard supplémentaire sur le tunnel, elle remarqua un écriteau en bois à son bord, taillé à la main pour laisser apparaître un message menaçant :

« INTAIRDI DANTRAI »

Nova jeta un rapide regard blasé à son amie pour cet orthographe qui manqua de peu de la rendre aveugle. Quoi qu’il en soit, le plus important était que cet écriteau n’était certainement pas là par hasard, il avait dû être posé là par les malfaiteurs afin d’éloigner des voyageurs opportuns qui pourraient venir perturber leurs plans.

Bien que la pancarte était complètement ridicule, l’obscurité du tunnel mettait Nova mal à l’aise. Soudainement, elle ne se sentait plus tant envieuse de s’y engouffrer, même pour aider le vieillard. Après tout, outre la structure qui a l’air d’être sur le point de s’effondrer dans les cinq prochaines minutes, il y avait également de l’autre côté des personnes capables d’enlever quelqu’un à un vieux paysan pour de l’argent, qui sait les réactions qu’ils pouvaient avoir lorsqu’ils verraient les deux catherinettes ? Nova sentait le mauvais coup arriver, mais récupéra son courage, les poings serrés et n’en démordit pas.

« Bon, il va falloir rentrer là-dedans, je suppose. Les dames d’abord ! » s’exclama-t-elle en riant, écartant son bras pour laisser passer Kanäe.

Pourtant, même si la jeune dame en vert acceptait de prendre le premier pas, Nova l’emboiterait immédiatement et la rattraperait très vite, puisqu’elle ne voulait être ni devant, ni derrière.


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 29 Nov - 17:22

Un passage aux allures de piège !


Les deux belles avaient passé un moment agréable au milieu de cette forêt et malgré la mission apparemment importante qui avait pu leur être confiée et l'empressement du papy à voir ses envoyées rallier les lieux. D'ailleurs, en arrivant devant le tunnel, la Toupex se fit une remarque dans sa tête s'agissant de la proximité et de la facilité d'accès de ce tunnel et de la ferme du vieux. Elles n'avaient fait que suivre une chemin de terre assez large au milieu d'une belle étendue verte, une voie que finalement tout le monde pouvait emprunter et sur laquelle personne ne pouvait se perdre.

Par ailleurs, même si elle riait aux éclats, les vieux réflexes de trappeur de la Zoan revenaient sans cesse et lui avait permis de noter la présence des très nombreuses traces de pas sur le sol poussiéreux de ce chemin de fortune. Il ne faisait aucun doute qu'il y avait du passage et que celui-ci était très régulier. Le plus étonnant restait encore que ces traces étaient perceptibles depuis l'entrée du chemin et certaines allant vers la ferme. Apparemment, le petit vieux devait subir les visites récurrentes si ce n'étaient quotidiennes des kidnappeurs. Finalement, la fille – ou la chèvre – du vieux paysan n'avait peut-être pas été enlevée mais avait fugué pour retrouver son amour hors-la-loi. Peut-être même que l'habitant de ce tunnel n'est pas du tout un criminel mais seulement un ermite.

Toutes les possibilités se bousculaient dans la tête de l'inquisitrice qui fut sortie de ses tergiversations par le retour de sa douleur à l'épaule. Les soubresauts causés par son fou rire avaient sollicité la zone blessée qui lui rappelait maintenant que son corps n'était pas à son meilleur jour. Elle souffrait légèrement mais n'était pas encore débarrassée de la gêne occasionnée par Ghetis Archer quelques jours plus tôt. Ce fut donc en se massant l'épaule que sa main vint se crisper et lui arracher une grimace de douleur. Crispation engendrée par la vue du panneau d'avertissement trônant fièrement sur l'entrée de la mine et qui entraina un sourire moqueur chez la verte.

Je suis certaines qu'ils font fuir certains curieux avec un avertissement comme ça... Très clair.


Ce sourire moqueur s'accentua plus encore devant les réticences de Nova à entrer dans la mine, ce que Kanäe trouvait finalement normal. Malgré l'aventure, elle n'en oubliait pas le fait que la jeune rose était une civile inexpérimentée et, par conséquent, peu habituée à ce genre d'excursion. De l'autre côté, l'herboriste avait l'habitude des grottes, mines et autres passages souterrains sombres qui étaient les zones préférées d'un Norok toujours présent plus haut dans le ciel.

La chauve-souris géante n'avait effectivement rien fait d'autre que suivre les deux jeunes femmes et attendre que sa maîtresse lui notifie son droit à descendre les retrouver ; ce qu'elle fit avant d'entrer dans la grotte d'ailleurs. L'ailé protecteur piqua donc en direction du sol et vint atterrir juste à côté de sa protégée qui lui confia la marche à suivre.

Reste en vol au-dessus de l'entrée et attrape quiconque sort avant nous. Je suis désolée, je sais que tu aimes les tunnels mais j'ai besoin de toi à l'extérieur.


S'il était déçu, personne ne pu le remarquer. Le prédateur nocturne gratifia Kanäe d'un coup de tête amical et Nova d'un signe qu'elle pouvait imaginer être d'encouragement. En réalité, par ce mouvement de tête, il lui disait simplement d'être prudente et surtout de rester derrière la Toupex. L'instant d'après, il s'envola et le scorpion entra dans le boyaux rocheux d'un pas décidé, rejointe quasi-immédiatement par Nova. Après quelques mètres, la verte reprit la parole pour clamer ce qui semblait de plus en plus vrai.

Ce passage a vraiment des allures de piège non ?


La question était plus rhétorique qu'autre chose et trouverait bientôt une réponse. En effet, après environ deux cents mètres de marche supplémentaire, le duo tomberait sur une large salle creusée par l'homme dans la roche. Une dizaine d'hommes les y attendraient, armés de quelques épées de fortune et pistolet du même acabit, totalement prêt à l'arrivée des deux femmes montrant ainsi qu'elles étaient repérées depuis longtemps, ou du moins attendues. Nova, au même titre que Kanäe, pourrait alors reconnaitre l'homme se trouvant le plus au centre et dirigeant apparemment le clan de criminel : il s'agissait du voleur que la Toupex avait maltraité quelques instants plus tôt.

©️ Codé par Kari Crown

la suite, épisode 3:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova

avatar
Messages : 52
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
15/100  (15/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Ven 1 Déc - 1:51

~ Nova ~

~ It's a trap ! ~


Le tunnel était profond et humide, le sol glissant. Les deux femmes s’enfoncèrent dans l’obscurité lorsque Kanäe fit remarquer, à juste titre, que la situation dans laquelle elles s’étaient fourrées ressemblait drôlement à un leurre. En effet, plus Nova y regardait avec attention, plus elle entendait son instinct lui dire de faire demi-tour. Pourtant, elle ne voulait être une couarde et fuir alors que Kanäe aurait sûrement besoin d’elle, aussi utile puisse-t-elle être en cas de mauvaise surprise.

Soudain, elles virent au loin une faible lueur, comme si le tunnel s’achevait. Heureuse, et légèrement soulagée, Nova avança avec plus d’entrain avant de se rendre compte que ce qu’elle avait pensé être une sortie était simplement une autre pièce, sans le moindre doute taillée de la main de l’homme, éclairée çà et là par des torches accrochées aux quatre murs. Quelques hommes étaient installés là, autour d’une table en bois sur laquelle étaient posés des cartes. Ils avaient l’air d’être enfermés là depuis un bon bout de temps, attendant les deux jeunes filles. Debouts, prêts et armés jusqu’aux dents, ils étaient devancés par un homme grand, au visage lisse et étonnamment beau, et aux yeux noirs.


Le (pas tout à fait) Capitaine Flammèche

Alors qu’ils commençaient à ricaner, certainement fiers d’un plain machiavéliquement préparé depuis bien longtemps, l’attention de Nova fut attirée par les cartes étalées sur la table. A l’évidence, ils étaient en train de jouer au poker, selon la disposition des cartes, et celui du fond, qui ricanait le plus fort, était sur le point de gagner la manche avec une très jolie quinte floche.

« HEY ! Je te parle, gamine ! » lança le bel homme.

Nova releva la tête, et s’excusa, le priant de reprendre ses paroles. Elle remarqua qu’elle n’avait absolument pas écouté le début de son discours, bien trop absorbée par un simple jeu de cartes. Elle se demanda pourquoi était-elle autant passionnée en ce moment pourtant si tendu par quelques cartes et un jeu auquel elle n’avait plus touché depuis fort longtemps. Elle n’avait jamais été douée à la belote, elle n’en était même pas spécialement férue, elle n’y touchait que pour faire plaisir aux autres et ...

« Je n’y crois pas, elle ne m’écoute toujours pas !!! » s’énerva l’homme. « On m’appelle Flammèche, et je te préviens que tu as intérêt à rester sage, tu risquerais de regretter m’avoir énervé ! »
« Vous êtes le chef du gang ? »
« Non. » répondit-il sèchement.
« Qu’avez-vous fait à Géraldine ? Où est-elle ? » s’enquit Nova.

L’homme posa les poings sur ses hanches et rigola d’une bonne bouffée d’air, suivi par ses subalternes non-avoués. Il était évidemment leur chef, essayait-il stupidement de cacher sa position ? Il recommença à parler, mais à nouveau, Nova n’écouta plus du tout ses paroles. Elle ressenti une grande douleur au ventre, comme si l’on tambourinait son estomac. Ce n’était de toute évidence pas son Haki de l’observation qui n’avait pas pour habitude de titiller son abdomen. Nova s’accroupit et posa une main au sol, surtout lorsque son Haki s’éveilla réellement et lui fit également mal à la tête.

La jeune demoiselle était agressée de tous les côtés, son ventre brûlait alors que son esprit s’embrouillait dans une mélasse de douleur. Ce n’était clairement pas de bon augure, peut-être son inattention avait été le précurseur de ces maux ? Que lui arrivait-il ? Elle avait beau avoir l’habitude des douleurs au crâne, le ventre était une totale nouveauté pour la jeune demoiselle, qui n’arrivait même plus à regarder ses adversaires. Elle ne put entendre qu’une seule chose de l’homme en face d’elle :

« Je n’en reviens pas. Elle se moque de moi. Elle aurait pu me laisser terminer de parler avant de crever de mal ! » lança-t-il sur un ton moqueur et dédaigneux.


luckyred.

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Ven 1 Déc - 12:59

Manigances

Lorsqu’elle était entrée dans cette imposante salle de roche, le regard de la Toupex s’était instinctivement posé sur le visage classique de celui qui semblait officier comme chef à l’heure actuelle. Tiquant, la Toupex se maudit de ne pas avoir attrapé cette saleté de voleur lorsque Norok le tenait fermement, au moins cela aurait bien déstabilisé son gang et lui aurait permis de ménager un certain effet de surprise sur le reste des débiles qui s’étalaient devant elle.

Enfin, et avant même qu’elle puisse provoquer le brun en charge, ce dernier commença un discours complétement inutile sur l’importance de rester aux aguets, de savoir prendre les précautions nécessaires, d’avoir toujours plusieurs coups d’avance et surtout, de savoir s’entourer pour mener à bien une mission. Si Kanäe écoutait plus en apparence sur le fond, cherchant clairement une solution à cette situation, l’homme aux larges sourcils commença à s’en prendre à une autre personne qui était clairement ailleurs. S’en suivit donc leur accrochage relativement paisible et une révélation incroyable : le nom de l’instigateur principal.

A l’entendre, le vieux fou rire à peine enterrer de la Toupex manqua de pointer le bout de son nez. Capitaine Flammèche ; elle avait rarement entendu de nom aussi peu envieux et aussi ridicule. Lorsque l’on s’attribuait un grade et qu’on créait un nom derrière, si ce dernier n’était pas réellement le sien, il fallait mieux choisir quelque chose d’imposant et de terrifiant, surtout si l’on avait pour ambition de diriger une bande de criminel. Apparemment, Flammèche ne s’était pas embêter avec toutes ces considérations.

S’agissant du grade probablement auto-octroyé, il n’y avait pas grand-chose à redire : Capitaine était une distinction correcte, relativement classe et assez rependue ; « flammèche » par contre… S’il avait une quelconque affinité avec le feu il aurait pu choisir quelque chose de plus imposant, de plus destructeur comme « Capitaine Brasier » ou quelque chose du genre. Enfin, tout cela intéressait la verte de façon plus que relative, d’ailleurs, elle venait de trouver un moyen de dérouiller tout ce joli monde tout en évitant de souffrir au maximum du fait de sa blessure. Alors qu’elle allait mettre son plan en marche, elle vit sa jeune acolyte choir en se tenant le bas ventre se plaçant ainsi dans une position de faiblesse évidente. Devant la détresse de son acolyte, la verte se pencha à son chevet et vint lui poser une main sur le dos. Sur le coup, la maudite pensait que la rose souffrait d’une maladie chronique qui l’asticotait de temps en temps, mais la remarque de « Capitaine Flammèche » la fit douter de l’origine de cette souffrance.

C’est de ta faute ?


La simple question de la Zoan entraina un rire tonitruant de la part du chef ennemi et de l’intégralité de sa petite bande de criminel. Chacun semblait s’amuser à voir souffrir cette jeune innocente, ce qui ne causa pour l’ex-mouette qu’un état d’énervement très avancé. Elle n’avait qu’une envie : exterminer l’intégralité de ces fumiers. Cette envie ne fut que plus grande lorsque, une fois son fou rire passé, la flammèche se confessa et avoua que la rose était dans cet état de son fait, et que, bientôt, la primée elle-même serait dans le même état. Plusieurs hypothèses vinrent caresser l’esprit de la maudite mais se dissipèrent lorsqu’elle vit une nouvelle figure sortir d’une roche amovible juste derrière le capitaine auto-désigné.





Alors, tous le saluèrent avec respect, y compris le brun. A cet instant, tout s’éclaircit du côté de la Toupex : Nova avait été empoisonnée par le sandwich que le vieux avait fourni avant le départ et le brun pensait donc que la verte avait, elle aussi, déguster le cadeau du vieux fermier, une erreur évidemment.

Avant d’envisager de dérouiller tout ce joli monde, la maudite fouilla dans sa sacoche et fourra une pilule dorée dans la bouche de Nova.

Croque ça, ça devrait te faire du bien.


Elle se relèverait et croquerait à son tour dans une pilule de couleur violette pour ce qui allait se passer dans les minutes à venir. Pour le reste, ce fut le vieux qui exerça son droit au chapitre.
©️ Codé par Kari Crown


La suite; épisode 4 (décidément ça devient une saga):
 

Pilules utilisées :
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1816
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
132/500  (132/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   Mer 7 Fév - 18:25

Qui sème le vent récolte les mandales

Après avoir croqué dans la pilule offerte par l’ex-mouette blessée, la jeune révolutionnaire en devenir sombra tranquillement dans un sommeil paisible, les toxines ne tarderaient pas à s’évacuer d’elles-mêmes. Pour l’autre rebelle en présence, les choses étaient beaucoup moins calmes et l’avenir ne ferait que confirmer cette impression de tension. Elle croqua à son tour une pilule qu’elle avala avant de bouger son bras à l’épaule blessée sans grimacer cette fois, le tout en souriant à ses ennemis étendu devant elle.

Manque de chance messieurs. Je n’avais pas faim.


Elle plongea alors sa main dans son sac et en sortit le sandwich offert plus tôt par le vieux paysan, cadeau qu’elle jeta au sol avant de perdre une partie de son apparence humaine, la mêlant à celle d’un scorpion.

Vous avez fait une erreur, et je vais vous le faire payer.


La seconde suivante, la traitresse se trouvait déjà au milieu de la large salle rocheuse, carapace déviant un nombre non-négligeable de balles et pinces fermés fracassant inlassablement les os de ses premières cibles. La combattante avait d’ailleurs évité de s’en prendre rapidement au vieux ou à son jeune commandant, préférant élaguer les rangs criminels en commençant par les petits bras. Finalement, ces hommes n’avaient pas la moindre chance face à une guerrière du niveau de la Toupex, surtout que sa pilule d’inhibition lui faisait oublier sa douleur. Elle avait conscience de son état, se servait majoritairement de son bras valide, le droit, et se contentait de placer son gauche en bouclier. En considération de ces différents éléments, les ennemis furent rapidement décimés pour que ne restent plus debout que les deux cadres de l’organisation.

Affolé, regardant de droite à gauche, Captain Flammèche lâcha soudainement ses armes et s’étala au sol, face contre terre et main tendu vers la destructrice de tous ses espoirs : il n’était qu’une exécutant et ne comptait pas perdre la vie pour un trafic futile. Son patron, à la psyché opposée à celui de son subordonné, souleva son bâton vers l’ex-colonelle en la menaçant dans sa langue dont Nova avait le secret mais alors qu’il l’insultait copieusement, il perdit la maudite de vue, un instant, un seul.

La seconde suivante, il n’avait seulement vu qu’une main humaine recouverte d’une plaque d’ébène s’écraser dans son abdomen, le projetant en arrière avec une puissance et une force non-retenue et entrainant chez lui un majestueux état d’inconscience. L’acte de la belle pouvait paraitre légèrement exagéré mais elle n’avait pas supporté voir sa nouvelle connaissance se faire empoisonner aussi facilement. Sans les compétences en herboristerie de sa collègue, la jeune Nova aurait très probablement trouvé la mort, alors pourquoi se retenir devant une raclure pareille ?

Une fois tout le monde géré, la Zoan décrocha son denden mushi et contacta le reste de son équipe pour qu’elles lui envoient le veilleur nocturne : Norok allait venir récupérer tout ce beau monde et viendrait les larguer dans une taule quelconque, un par un.

Quant à la situation de Nova, Kanäe la ramassa et l’emmena en ville dans un petit hôtel pour qu’elle puisse se reposer tranquillement. Elle resta en sa compagnie jusqu’à son réveil et partit après avoir vérifié une stabilisation de son état.

Au final, en retrouvant le ventre accueillant de Bulle, l’inquisitrice se dit qu’elle avait rencontré une jeune femme intéressante, elle ne méritait clairement pas le sort que le vieux lui avait réservé ou, et même si elle n’en avait pas idée, celui que Fudo lui administrerait quelques jours plus tard.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Ambitions révolutionnaires (Ft Nova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chaos Nova, Double bash...
» [Libre]Speed town ? [Speed Town, Rang D, Révolutionnaires, Construction secrète]
» Plus vite, plus haut, plus fort...Présentation de Nova
» Fiches de personnages ~ Révolutionnaires
» Les membres du Nova Corps | (3/3 libres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-