Partagez | 
 

 De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 11 Déc - 23:53

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Il l'avait pris de vitesse, ça oui. Mais Groogal n'était pas pour autant né de la dernière pluie : il utilisait également un fruit du démon de type zoan mythique, et le blondinet savait ce que cela sous-entendait. Son opposant décida intelligemment d'appliquer une stratégie aux antipodes de celle utilisée par le Phoenix pour demeurer droit et inébranlable : il joua carte sur tables et misa tout particulièrement sur sa solidité et sur sa défense, rendant les attaques frontales de Nakata manifestement vaines. Cependant, l'artiste était loin de sembler dépité, ou seulement découragé face à son offensive nulle : il avait compris qu'il était effectivement capable de surpasser son opposant en terme de vitesse, une constatation déjà dressée mais qui faisait dorénavant office d'affirmation. Certes, c'était une donnée trop maigre pour lui offrir la victoire sur un plateau d'argent, mais le musicien y voyait néanmoins un atout considérable : cela signifiait que sa décision était la bonne, et qu'en améliorant toujours davantage sa célérité, il pouvait être capable non seulement d'esquiver les assauts du vieillard, mais aussi et surtout de riposter en temps et en heure. Une relative bonne nouvelle, donc, tandis que la tranche de sa main fracassait le dos du vieil homme sans lui laisser de séquelles apparentes. Face à réplique du chasseur, le forban décida donc tout naturellement de continuer à miser sur ce qui semblait jouer en sa faveur : sa souplesse vive et sa réactivité innée. Un bond habile lui permit de tournoyer au-dessus du membre tendu du Madoka, évitant l'offensive dans une acrobatie tapageuse et volontairement arrogante qui l'éloigna de quelques pas. Il s'apprêtait d'ores et déjà à repartir à l'assaut lorsque son interlocuteur légendaire le mit en garde : le Fenice prit donc la décision de reculer d'un bond, s'octroyant une marge de sécurité généreuse pour pouvoir réagir en temps et en heure à la moindre action de son ennemi. La métamorphose dudit ennemi, d'ailleurs, ne l'étonna guère : il était évident qu'un combattant expérimenté irait user tous les atouts offensifs que pouvait lui octroyer sa malédiction pour obtenir des compétences mortifères et destructrices aux yeux de ses ennemis. Néanmoins, cela n'allait pas en soi lui permettre de prendre l'ascendant... Et il avait plutôt intérêt à se tenir aux aguets.

Le regard de l'ancien corsaire s'égara néanmoins : il avait beau faire fi de ses inquiétudes depuis le début de sa petite rixe, il ne pouvait décemment pas abandonner Nook et Kari à leur sort, sans se soucier du déroulement de leur affrontement à intervalles réguliers. Si une simple œillade lui permit de comprendre que la situation s'avérait épineuse pour le duo peu orthodoxe, elle servit également à Groogal qui parvint à se servir de cet instant de faiblesse pour se projeter dans le dos du second mythique. Les paupières de Nakata s'écarquillèrent tandis que les griffes de l'ancêtre, majestueuses, menaçaient de lui fendre le crâne d'un instant à l'autre. Comprenant qu'il ne s'agissait pas là d'une blessure que pourrait soigner aisément son Phoenix, il misa tout sur l'esquive de dernière minute : il courba son corps avec virulence et soudaineté, laissant les sabres improvisés frôler son oreille tout en dispersant une mèche de sa chevelure dorée au gré du vent. S'il avait eu d'excellents réflexes quant à cette offensive, le musicien ailé n'était malheureusement pas en posture avantageuse, et il l'apprit à ses dépens lorsque l'aile soudain invoquée stabilisa le Madoka et que le pied de celui-là le fracassa frontalement, l'envoyant valser à une vitesse tout bonnement ahurissante. Si son premier réflexe fut instantanément de libérer son corps des carcans qu'il avait lui-même imposé, sacrifiant sa résistance et sa force au profit de sa vitesse et de son agilité, il vint néanmoins un chouïa trop tard : le mal était fait. Le sang battait ses tempes et son crâne lui sonnait comme rarement il avait sonné. L'invocation prompte des flammèches bleues parvint à guérir son mal sans trop de difficultés, mais il eut toutefois l'occasion d'endurer un nouveau rouler-bouler théâtral et grandiose, échouant sa course dans la silhouette gargantuesque du Yarukiman le plus proche. A demi enfoncé dans l'écorce, le Fenice entreprit alors d'en sortir, le tout en poussant de généreux jurons : ce n'était pas la première fois qu'il était surpris par un assaillant, mais il était rare qu'il se laisse aller à un tel amateurisme sur le champ de bataille. Sa puérile inattention n'allait aider personne...

Finalement, l'ancien Schichibukai secoua énergiquement la tête, la vidant des pensées parasites et retrouvant sa pleine concentration. Il avait de la chance que Groogal ait un niveau tout au plus similaire au sien : dans le cas de figure où il aurait eu affaire à un ennemi plus redoutable, il aurait sans aucun doute passé un bien sale quatre d'heure, Phoenix ou pas. Machinalement, tout en s'approchant à nouveau de l'adversaire à pas mesurés, il fit craquer les os de sa nuque en réalisant de larges rotations de la tête. Une fois cet exercice basique achevé, une nuée de flammes naquirent depuis son torse et s'étendirent sur la totalité de son corps, le muant en un gigantesque brasero. Ses doigts grandirent sur une trentaine de centimètres, se métamorphosant en serres acérées, tandis que son regard se parait d'un or pur. Deux de ses mèches de cheveux s'allongèrent, encadrant son visage puis s'égarant sur son torse. Le reste de son corps, ensuite, retrouva sa forme initiale. Il était prêt à croiser le fer... Littéralement.

-Taifū .

Il était très rare qu'il use de cette forme hybride, qu'il avait surnommée Diable en rapport à l'air particulièrement démoniaque et malveillant qu'elle lui conférait. Mais c'était son meilleur moyen de tenir têtes aux sabreurs... Et, quand bien même Groogal n'en était pas littéralement un, son fruit du démon lui octroyait les mêmes fantaisies que celui de Nakata. Restait à savoir lequel de ces deux experts du corps-à-corps était le meilleur, lames en main... Un puissant bond permit au Phoenix de rejoindre l'ancêtre en un rien de temps. Ses serres se couvrirent de l'épaisse plaque noire et, sans crier gare, il se mit à tournoyer. Il risquait de lacérer le torse du chasseur à de multiples reprises, si celui-ci ne réagissait pas à temps...


Nak prend un coup, s'envole, mais revient plus fort. L'histoire de sa vie.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 188
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 12 Déc - 9:46

Surprise équestre
feat. Nak, Kari et le MJ sauvage


- Eh bah bordel.


Quoi de plus clair finalement pour résumer la situation d’une belle et gracieuse jeune femme qui semblait prendre un énorme dragon pour ni plus ni moins qu’un vulgaire canasson ? Enfin, un canasson avec des ailes, une queue, des écailles, des grosses dents et qui crache du feu ; une monture améliorée quoi. Au sol, Nook faisait majoritairement attention à ce qu’il pouvait se passer en l’air, mais fut tirer de la contemplation de la rousse lorsqu’il sentit une chaleur toujours plus proche et une légère sensation de brûlure désagréable.

Baissant les yeux, le cuistot commença à s’exister tout seul en remarquant que sa veste était tout simplement en train de commencer à cramer et que le bas de son pantalon avait été raccourci par une légère flamme circonscrite lors de ses soubresauts. Dans une grimace de tristesse, le pervers commença à se dévêtir et arracha sa veste et sa fidèle chemise blanche pour finalement finir torse nu avec un pantalon qui allait aux fraises. Cette tenue nouvelle dérangeait grandement l’intéressé qui, en tant qu’homme à femme, apportait un certain soin à sa présentation chaque jour et se retrouver dans cet accoutrement lui posait réellement un problème. S’il rencontrait la femme de sa vie, cette dernière pourrait avoir une horrible image de lui et ça, il ne pouvait le supporter. Doucement, le curseur qui était sur « Gérer la bestiole en survivant en attendant le retour du phénix » se déverrouillait et tirait vers la position « frapper cette saloperie de sac à main jusqu’à ce qu’il y passe ».

Pourtant, et le forban ne s'en rendait peut-être pas encore compte, mais torse nu ; il en jetait maintenant. L'entrainement intensif de Damon avait sculpté le corps de son jeune apprenti un peu plus chaque jour pour finalement en faire un jeune homme au physique avantageux qui pouvait attirer la femme de sa vie. Tout cela, il n'en avait pas conscience.

S’il commençait à s’énerver, il n’en oubliait pas moins les circonstances et son mental prit le relai à son tour. Il était jeune certes, mais la voie du pervers obligeait ses adeptes à conserver une concentration optimale en tout moment, même lorsque le premier plan de voyeurisme échouait, le pervers ne pouvait perdre son sang-froid, il devait toujours continuer à innover pour atteindre le Graal. Conscient de cela, Nook vit que le gros lézard était occupé avec la belle demoiselle pour le moment, ce qui pouvait lui laisser un peu de temps pour préparer le retour de l’écailleux au sol. Il scruta son environnement, comme il l’aurait fait au milieu d’une foule pour cibler toutes les femmes dignes de son intérêt et vint à poser son regard sur son capitaine. Nook vit alors que le phénix ne se retenait pas, il utilisait et déployait une puissance comme jamais il n’en avait vu et lançait toutes ses forces dans la bataille ; à l’image de son cuistot lorsqu’il voulait vraiment mater une femme : le Yamaka savait qu’il fallait mettre toutes les chances de son côté. Pour la forme, il avait envie de tirer une balle dans le poitrail de son ennemi mais avait remarqué que la zone en question, quoique visée et touchée plus tôt, ne portait pas de marque de blessure. Son mur de laine couvrait son champ de vision au moment des tirs mais il comprenait maintenant que ses balles ne perçaient pas la cuirasse de l’animal mythique.

Prenant une soudaine conscience de cet élément et cherchant à améliorer ses chances, Nook reporta son intérêt sur un autre intervenant qu’il avait laissé tranquille depuis quelques secondes, sous prétexte que Monsieur n’était pas bien : le Cornu. Il courut en sa direction pour le rejoindre au plus vite, tout en canardant la bestiole pour se couvrir lui-même si, et uniquement si, celle-ci décidait de redescendre pour croquer un bout de Pervcook. Si non, il ne comptait pas attirer son attention, la belle rousse devait être douée pour le rodéo.

- Bon mon pote, on a besoin de toi, comment je peux faire pour t’aider ? Si t’as besoin d’un appui pour tenir debout, je t’en ferai un en laine mais faut que tu viennes. En échange, je te promets de protéger tes alliés, surtout la petite brune là-bas.


Même en situation de crise, jamais le pervers ne devait perdre le sens des priorités. Le Cornu semblait être un combattant d’un bon niveau, la preuve : il était le seul à encore être conscient après avoir été tabassé par le Madoka. Il ne faisait aucun doute que cet homme-démon pouvait représenter un véritable intérêt et Nook devait le rallier à leur cause pour ce combat. Protéger les inconscients était ce qu’il avait de mieux à offrir en échange pour le moment… Le plan du jeune stratège dépravé se mettait doucement en place car après tout, pour réussir une bonne infiltration et s’offrir une belle séance de matage, il ne fallait pas hésiter à multiplier les forces.

Enfin, il réfléchissait encore à une solution pour percer la défense écailleuse de son opposant tout en attendant la réponse de son possible allié blessé. C’est alors que l’aspect socialement condamnable ne lui fut plus d’aucune utilité. Les enseignements du Dieu pervers avaient des applications multiples et cela, le cuisiner commençait à s’en rendre compte. Etude de son environnement, discrétion, œil affuté, conservation du sang-froid, résistance accrue aux griffures de femmes énervées : le petit Nook avait finalement plus de ressource que ce qu’il pouvait imaginer. Cependant, face à une peau écailleuse dure, la voie du pervers ne pouvait rien.

La voie du pervers non, mais le talent du cuisinier oui. En effet, en tant que cuisinier accompli, le jeune homme avait déjà eu affaire à des bêtes à la peau dure, à la peau résistante à un couteau de cuisine banale. Alors, sa mère lui avait un jour donné un conseil en pareil situation : s’attaquer aux parties molles ou exposées. La bête ne devait pas avoir de parties molles, mais des exposées il en avait, il fallait donc les viser pour que les balles puissent passer… Il tenterait cela si la piste du Cornu restait une impasse.
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 13 Déc - 19:54

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Faux Power - Really Slow Motion

Kari s’accrochait comme elle le pouvait au dos de la créature mythique, s’aplatissant le plus possible contre la peau écailleuse qui venait vraisemblablement de remarquer sa présence à en croire les mouvements furieux qui agitaient la bête. C’était à prévoir que la vouivre n’allait pas aimer cette visiteuse inopportune, misérable insecte sur le dos d’un géant.
L’un des constats positifs auquel pensa la Crown sur l’instant fut qu’au moins, elle était à l’abri des flammes dévastatrices. Enfin, pour l’instant.

Le décollage du dragon la fit glisser légèrement. La rousse s’évertua à s’accrocher encore plus à la vouivre qui se redressait à la verticale et commençait à tournoyer dans les airs. De tout son corps Kari Crown embrassait la peau écailleuse, enlaçant avec ses jambes une portion du dos, profitant au maximum des courbes naturelles et des mouvements des muscles de son involontaire monture, agrippant avec ses mains les écailles en essayant de profiter de la moindre aspérité telles des griffes cherchant un point faible à accrocher. C’était dans des occasions comme celle-là qu’on avait envie de dire que la nature faisait les choses imparfaitement et que cette imperfection pouvait servir.

La position adoptée par l’ancienne chasseuse de primes était précaire et elle le savait. Mais avait-elle un autre choix ? Si elle lâchait prise maintenant, non seulement la chute serait rude, mais en plus son geste n’aurait servi à rien, sinon à enrager encore plus la bête.

Son regard fixa les cieux vers lesquels semblait la trimballer la vouivre. Le décor environnant dansant autour d’elle à vive allure à cause des mouvements de sa monture sauvage commençait à lui donner le tournis. Kari ferma les yeux en serrant les dents et pressa sa tête contre le dos écailleux. A chaque coup d’aile propulsant l’étrange duo encore plus haut sa prise instable la faisait glisser de quelques centimètres vers le bas. C’était sans compter les coups de gueule qu’on essayait de lui donner et qu’elle ne pourrait éviter si la vouivre réussissait à se contorsionner habilement.

La rouquine n’avait plus le choix, elle devait faire quelque chose avait que la bestiole ne la croque en guise d’amuse-gueule ou avant de tomber dans le vide. Et vite, parce que plus ils montaient, plus la chute avait le risque d’être fatale.

Un souffle sortit de sa bouche. Elle ne devait pas penser à ça maintenant, pas imaginer à quoi un corps humain pouvait ressembler une fois au sol après une chute comme la sienne.
Encore un battement d’aile puissant, encore une perte de quelques centimètres sur sa position initiale sur le dos de la créature. Ouvrant soudainement les yeux, la Crown resta le regard rivé à la grosse écaille face à son visage. Elle avait une idée… risquée, certes, mais qui valait le coup. Seule condition à la réussite : Kari devait être rapide dans ses gestes. Raffermissant ses mains sur ses prises provisoires, elle se concentra, récapitulant son plan dans sa tête et calculant son coup pour ne pas se rater.

Puis, elle lâcha une main qui se dirigea prestement vers l’un de ses fourreaux pour en tirer un couteau, alors que ses jambes se ramenaient légèrement sous elle pour la propulser dans les airs, mouvement également appuyé par la main restée accrochée, tout en tournant son corps pour atterrir de face sur son objectif. Le plan était simple : profiter du tournoiement de la créature pour sauter sur l’une de ses ailes. Si la vouivre tournait dans le sens horaire d’une montre, alors Kari sauterait sur l’aile droite, si c’était dans le sens anti-horaire, elle sauterait sur la gauche.

Si, jusque-là, son plan fonctionnait, alors elle réagirait le plus rapidement possible à son atterrissage en ne perdant pas de temps à s’accrocher à un quelconque appui, elle planterait juste son couteau dans la membrane de l’aile de toute la force dont elle pouvait faire preuve sur le moment, ramènerait ensuite sa seconde main sur le manche pour s’y accrocher et profiterait de la gravité pour trancher la membrane jusqu’à sa terminaison avant de terminer sa course dans une chute vertigineuse.

De toute façon, que son plan réussisse ou non, son saut garantissait une chute vers le sol de l’archipel. Alors elle tomberait, le vent sifflant à ses oreilles, sa veste gonflée par l’air, les cheveux comme animés d’une vie propre et le cri qui sortirait de sa gorge ne devrait pas passer inaperçu.
Codé par Kari Crown


_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 33

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 20 Déc - 15:56



Groogal Madoka, le Mythique

Si le Phoenix ne s'en était pas encore rendu compte, l'affrontement était presque unilatéral. Les quelques débordements de l'ancien corsaire se firent bien rapidement inefficaces, à présent que l'ancien avait pu observer la manière dont il se battait. Il alliait des réflexes hors du commun à une agilité exceptionnelle. C'était là deux atouts qu'il était facile d'identifier, et malheureusement pour lui l'adaptabilité de Groogal était le socle de sa puissance. Dans de rares cas, il n'avait pu parvenir à défaire totalement ses adversaires, à cela on lui devait quelques défaites. Quand l'écart était aussi peu important cependant, il avait immédiatement le dessus. Il doutait qu'un tel avorton puisse venir à bout de sa puissance, et s'il ne ferait rien pour lui faciliter la tâche, il espérait minutieusement que chacune des attaques du pirate franchirait ses lignes de défense. Trop prévisible. Trop imbus de lui-même. C'était deux des défauts de la jeunesse, et quand la nouvelle forme du puissant maudit apparut, elle fut suivi par un bref souffle de dépit. Leurs formes étaient identiques sur certains points...

    - Le combat à l'épée n'est pas fait pour nous, les Zoans. Nous perdons en efficacité dans ces moments-là. Ces formes sont en réalité des échappatoires à des combats contre des opposants qu'on ne peut atteindre directement.

Cette petite leçon était un conseil pour l'avenir. Peut-être l'homme l'entendrait-il, ou resterait-il prostré dans sa misérable inconscience. Après un bref temps d'observation, le mythique arrêta le premier coup de son adversaire. Encore une fois, il n'usait de son Haki que sur la partie qui subissait le choc. En réalité, cette opération était d'autant plus intrigante que ce faisant il était à égalité avec le Phoenix sur le plan de l'armement. S'il observait cela, il pourrait considérer qu'un long entraînement restait encore à parcourir sur la maîtrise de ses aptitudes particulières.

Une danse de l'épée commença alors, tandis que Groogal échangeait des coups avec son adversaire : il n'était jamais blessé, anticipant chacun de ses mouvements, et ne blessa jamais. Cela n'était après tout pas le but de cette rencontre. Dans cet échange, il commença à penser que cet homme était assez puissant mais qu'il manquait de quelque chose qu'il n'avait pas encore vu jusqu'ici. Quelque chose que lui-même ne possédait pas forcément, à certains égards.

Il voulut voir sa réaction quand, interrompant l'échange, le vieillard prit sa forme totale pour s'envoler dans les airs... Et lui cracher une épaisse boule de feu à la figure. Bien sûr, la vitesse du jet fut telle qu'il était difficile de l'esquiver... Et pourquoi le maudit se serait donné cette peine ? Il était après tout l'un des plus aptes à répondre à une telle attaque. Cela serait peut-être une nouvelle preuve de son côté imbu de sa personne, car une des deux du mythique venait de céder, libérant une matière hautement toxique qui viendrait ralentir les processus cognitifs de son adversaire, mêlée à son souffle de feu.

C'était l'un des petits atouts qu'il conservait dans sa manche, et qu'il n'utilisait que rarement. L'insidieuse substance viendrait s'étendre autour du feu, et resterait dans l'air tant que celui-ci n'aurait pas été nettoyé.


Une Vouivre

Plus loin, l'affrontement avec la vouivre semblait mener Kari à utiliser un subterfuge doué d'une habileté peu commune dans l'usage de ses lames. Celles-ci transpercèrent bientôt les membranes qui composaient l'aile droite de la créature qui commença une chute libre jusqu'au sol en émettant un cri de douleur intenable. Elle fit voler sa seconde aile pour se stabiliser avant d'arriver au sol, et se posa en crachant une salve de feu vers Kari, son corps étant de toutes les manières résistant à la chaleur. Quand la jeune fille se serait éloignés, la créature ramènerait à elle son aile blessée et attendrait en silence que son adversaire parte. C'était quelque chose qu'elle ne pouvait pas spécialement combattre pour l'instant.

Quand « The Rock » accepta le soutien de Nook, il ne s'attendait pas à ce que le ciel s'assombrisse. Une vingtaine de créatures semblaient avoir émergé dans les cieux, comme si elles avaient toujours été là. En réalité, au-dessus des nuages, difficile de les voir. Et à présent qu'elles avaient entendu le cri de douleur de la vouivre, elles rappliquaient comme un seul être. Plusieurs d'entre elles vinrent se poser autour des primés capturés, rendant l'accès difficile. Elles n'attaquèrent cependant pas... Pour l'instant.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Les wyvernes sont niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 21 Déc - 1:11

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



La constatation de la vieille vouivre vis-à-vis des formes hybrides qu'ils revêtaient tout deux attira un sourire ironique sur les lèvres du jeune Phoenix. C'était un fait indéniable : eux, combattants aux corps-à-corps, étaient bien loin d'exceller en la matière et il aurait été illusoire d'espérer pouvoir faire face à l'un des leurs en usant d'un tel artifice. Dans les faits, Nakata, ancien sabreur, était également très bien placé pour savoir qu'utiliser une telle forme face à un Mifune aurait pu être qualifié purement et simplement de comportement suicidaire. Mais il était deux cas, entre tous, où l'usage d'une forme telle que celle-ci pouvait s'avérer salvateur. Deux cas qu'il avait déjà vécu... Le premier était de tenir tête à une personne moins forte que lui et qui, justement, combattait principalement au corps-à-corps. C'était à titre d'exemple le cas de Yorkshire Mendela. Certes, le mythique n'avait pas été en mesure de prendre l'ascendant avec cette forme hybride, mais elle lui avait donné l'opportunité de se mouvoir plus librement sur le champ de bataille... Et c'était en grande partie elle qui lui avait permis de sauver la vie d'Elisabeth en repoussant temporairement Mozero. Le second cas, c'était celui qui se présentait à cet instant. Il n'était pas encore assez confiant en son haki de l'armement : il savait pertinemment qu'il manquait d'expertise en la matière, quand bien même son don inné lui permettait de combler le fossé et d'estomper les différences qui l'écartaient de ses aînés. Il ne se sentait pas capable de faire directement face aux assauts de Groogal en présentant ses poings, même renforcés d'une plaque noire défensive : présenter ses serres, c'était autrement plus sécuritaire. Autrement dit, le Fenice prenait tout simplement la décision, à cet instant précis, de jouer la carte de la sécurité et du gain de temps. Il n'espérait évidemment pas venir à bout de son opposant par une bête bataille d'endurance, mais il souhaitait avant toute autre chose donner l'opportunité à Nook et à Kari de s'écarter en emmenant les victimes du vieux chasseur avec eux. Si le combat qu'ils livraient venait à dégénérer, le grove tout entier n'y survivrait pas... Sans compter qu'ils seraient bien plus en sécurité avec Damon, si d'hypothétiques renforts décidaient de pointer le bout de leur nez en constatant les dégâts.

Dans tous les cas, leur échange tranchant s'acheva purement et simplement sur une ex aequo : le vieillard n'avait manifestement pas la patience de la prolonger outre mesure et brisa le contact régulier et monotone en s'élevant droit vers les cieux, revêtant d'un coup d'un seul sa forme totale. Une nouvelle fois, le constat que le blondinet pouvait tirer de cet échange était sans appel : il avait un léger avantage en terme de vitesse et d'agilité, mais son opposant était à la fois plus expérimenté et plus stable. L'usage parcimonieux et chirurgical qu'il faisait de son haki de l'armement avait un quelque chose de constamment désarçonnant, même si le Phoenix commençait à y être habitué : lui qui en avait toujours fait un usage volontairement outrancier et qui avait par ailleurs toujours fait face à des ennemis qui en usaient sans la moindre retenue commençait à songer à d'autres manières de l'utiliser et de le mettre à profit. Mozero, tout comme lui, avait tendance à le dispenser par vagues entières dans des offensives destructrices. William Lancaster prenait le parti d'en recouvrir de très larges pans de son corps de logia, générant des défenses colossales et impénétrables. Et Madoka Groogal, quant à lui, se contentait de narguer ceux qui l'assaillaient en usant seulement la quantité qui était nécessaire afin d'assurer sa protection... Une preuve, s'il en fallait vraiment une, de l'expérience du chasseur de prime qui avait assurément vécu des batailles longues de plusieurs heures par le passé. Sinon de plusieurs jours.

Mais si ce prodigieux usage du haki l'intéressait grandement, il allait en pratique devoir s'y pencher un petit peu plus tard : dans l'immédiat, un problème de taille s'élançait droit dans sa direction, fulminant et grondant. Un déluge de flammes menaçait de le carboniser s'il demeurait à sa place. S'il ne craignait concrètement pas l'offensive que lui projetait Groogal, Nakata était néanmoins assez sage pour savoir ne fut-ce que d'instinct qu'un vieux loup tel que celui qui lui tenait tête n'allait pas dépenser son énergie inutilement. Une seule hypothèse, donc : la vouivre avait une idée derrière la tête. Les hypothèses, du point de vue du Phoenix, étaient multiples. Tenter une esquive, même si la chose risquait de s'avérer compliquée, ne fut-ce que partielle, aurait été certainement la plus raisonnable. Mais il était quelqu'un de profondément intrépide, sinon d'absolument inconscient, grisé par l'invulnérabilité qui était la sienne et par son insatiable désir de connaître l'ardeur des combats. Il balaya donc cette option sans même l'envisager sérieusement, considérant que quelle que soit l'idée de son opposant, il aurait encore le temps d'ajuster sa stratégie à l'avenir, en fonction des actions qui suivraient. La deuxième option était tout simplement d'encaisser, stoïque. S'il avait avec le temps développé une résistance à la douleur exemplaire, le musicien n'était fort heureusement pas encore tombé dans les travers du masochisme : il préférait donc se dispenser l'agonie futile qu'il aurait ressenti en se voyant plongé d'un coup d'un seul dans une mer de flammes. La troisième option, qu'il appliqua finalement, consistait en une bête et simple parade. Il reprit forme humaine en un éclair puis, sans crier gare, transforma ses deux bras en ailes gigantesques et azurées : sa forme hybride était la mieux taillée pour faire face à un assaut aussi colossal. Sans plus attendre, le Fenice les expédia au devant du danger, hurlant quelques mots avec une conviction quasiment palpable.

-Honoo no tate !

Il érigea donc par le biais de ses ailes incandescentes une barrière de fortune, qu'il confronta immédiatement à la vague de feu qui menaçait de le carboniser d'un instant à l'autre. Il n'eut aucun mal à tenir la position, affichant même un sourire satisfait et relativement arrogant, tandis que les flammes s'entremêlaient et se dispersaient tout autour de lui, dans un mélange d'or, de pourpre et d'azur. Sa satisfaction fut néanmoins d'assez courte durée : il inhala sans s'en rendre compte le poison toxique du vieillard et sentit petit-à-petit son esprit divaguer. Il avait comme la fâcheuse impression de voir trouble, ou à tout le moins de sentir sa conscience petit-à-petit altérée par un corps étranger... La supposition de la théorie de l'empoisonnement s'imposa d'elle-même tandis que l'ancien Schichibukai se souvint du statut de mythe qu'incarnait la créature de l'ancien. Il avait nécessairement des artifices cachés et plus ou moins efficaces... Mieux valait donc cesser de s'exposer si généreusement aux flammes de l'ancêtre, qui était à coup sûr responsables de ce léger flottement. Et pour s'en prémunir, le Fenice prit la décision d'appliquer la quatrième et ultime option qui lui avait traversée la tête initialement au moment de faire face à ce brasero vorace.

Imitant ses bras, le reste de son corps ne tarda guère à s'enflammer, lui permettant ainsi de revêtir sa forme totale. Ainsi métamorphosé, il n'avait absolument plus à craindre les flammes que projetait la vouivre, qui lui passaient tout bonnement à travers... Et il se rua donc en direction de l'être draconique d'un battement d'ailes surpuissant. Lorsqu'il serait enfin en mesure d'engager le conflit, il recouvrirait ses serres de haki et utiliserait Tsume eien, menaçant ainsi de creuser de profonds sillons au sein des écailles du vieillard. Il resterait néanmoins alerte et aux aguets : il n'oubliait pas que le lézard avait incontestablement les moyens de riposter à une telle ruée...


Je bloque, puis je traverse, puis j'attaque !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 188
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 21 Déc - 9:32

Meute surprise
feat. Nak, Kari et le MJ sauvage


Alors qu’il aidait le cornu à se remettre debout, je jeune brun n’avait pas vraiment éloigné son œil expert de la rousse et la bête qu’elle chevauchait. Ses capacités de rodéo semblaient donc bel et bien avérées et en tant que bon pervers, il ne pouvait s’empêcher d’espérer être un jour à la place du dragon, avec beaucoup de vêtements et de velléités. Puis, il le vit, ce mouvement plus ou moins suicidaire, celle dague pénétrer et lacérer la chair de l’immense bête et la rousse se présentant à la mort par une chute qu’elle ne pouvait contrôler. Immédiatement, et alors sans même faire attention au hurlement de douleur de la bête, Nook lâcha ses révolvers et posa ses deux mains au sol et créa son traditionnel tapis de laine, signe qu’il préparait l’une de ses œuvres maudites à une certaine distance de lui et qu’il devait créé le lien entre lui et la zone ciblée.

Le tapis avança donc rapidement jusqu’au point de chute estimé de la rouquine. La laine commença alors à s’agglutiner et à monter très rapidement pour finalement venir former deux épais coussins de laine qui n’auraient aucun mal à réceptionner Kari sans qu’elle n’air à subir aucun dégâts. Si, les habitudes ayant la vie dure, les coussins de Nook avaient clairement la forme d’une paire de sein, ils n’en restaient pas moins un atout de taille dans ce genre de situation.

D’ailleurs, en parlant de taille, Nook évaluait cette poitrine à un bon gros 120 D/E, si l’on proportionnait la création à taille plus humaine. Si cette précision peut paraitre dérisoire, elle n’en restait pas moins primordial pour le cuisinier en période d’essai des Tengoku no Seigi. Après tout, Damon avait souvent dit à Nook durant son entrainement que la rigueur était essentielle, il se devait donc de quantifier la masse et l’aspect de laine qu’il créait ; c’était évident.

Quoiqu’il en soit, le pervers vit ensuite l’épais souffle ardent fondre sur la belle qui serait encore dans sa création « Oppai » si elle n’avait pas encore pris l’initiative de bouger. Alors, il modifierait la forme de sa création pour que celle-ci vienne recouvrir la combattante et ainsi formé un nouveau dôme de protection. Il espérait de tout cœur que cela suffirait à protéger celle qui avait définitivement placé le curseur de cet affrontement sur « poutrer le bestiau ».

Cette victoire était extrêmement lourde de sens pour un Nook qui, finalement, ne pouvait s’empêcher de se réjouir : avec un tel exploit, Fenice Nakata serait obligé de remarquer ses capacités et l’intégrerait ainsi dans son équipage. Après tout, Ruthven, le vampire de jour, avait été accepté et il ne servait pas spécialement à grand-chose – selon Pervcook du moins. Cette joie immense se mua alors lorsque remarquant les nombreuses tâches d’ombres sur le sol, choses auxquelles il n’avait pas fait attention avant étant donné qu’il cherchait à sauver la Crown. Relevant la tête, il vit avec horreur que le premier dragon n’était pas le seul compagnon qu’avait emmené le chasseur de prime.

Embêté, Nook intervint pour d’instinct pour se résumer à lui-même la situation et pour placer un petit taquet au Madoka.

- Vache… Il se prend pour Peter ou quoi....



Pour les profanes, ce « Peter » était un personnage fictif créé dans un jeu auquel jouait le Pervcook dans sa jeunesse. Il était en réalité le maître d’une organisation annoncée comme le « Conseil des 4 » mais qui contenait 5 membres si l’on incluait le dénommé Peter. Or, la spécificité de cet homme était les compagnons de type dragon, une vraie tannée pour le joueur non-averti qui n’avait pas pensé à prendre un allié glacial !

Nook adopta donc la position du joueur non-averti devant tant de bêtes mythique qui ne semblaient pas hostiles pour le moment : il prit son mal en patience tout en cherchant une solution.

©️ Codé par Kari Crown


techs:
 

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 7 Jan - 19:14

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Nothin' Like This - The Phantoms
Le cri de Kari fut occulté par un hurlement diantrement plus puissant, animal et empli de douleur. La jeune femme n’esquissa même pas un sourire alors que de toute évidence, elle venait de marquer un point contre la vouivre. A vrai dire, son esprit était plutôt concentré sur sa chute. Si rien ne l’arrêtait, son dos allait heurter le sol en premier au mieux, sinon ce serait l’arrière de son crâne. Il allait sans dire qu’elle n’était même pas sûre de survivre à la chute.

C’est toujours dans ce genre de situation où le temps donne l’impression de se distordre pour l’acteur principal de l’événement et ses éventuels observateurs. Si, pour la majorité du reste du monde, la chute de Kari n’équivalait qu’à quelques secondes dans leurs vies, tout au plus plusieurs dizaines de secondes, pour la rouquine la descente semblait interminable, d’autant plus qu’elle n’avait aucune précision sur la distance qui la séparait de l’impact, ses deux yeux d’émeraude ne pouvant qu’observer, et encore, observer était un bien grand mot à la vitesse à laquelle elle tombait, le feuillage des mangroves s’éloigner un peu plus à chaque instant.

Le vent sifflait à ses oreilles, sa vue se brouillant de temps à autre, occultée par une mèche volatile de cheveux. Elle n’arrivait pas à réfléchir, trop d’éléments extérieurs la perturbaient et le fait de ne pas savoir quand son corps allait rencontrer la surface du sol dans une étreinte mortelle ou presque la dérangeait. La demoiselle ferma les yeux.

Si d’autres, comme une rumeur le racontait, voyaient leur vie défiler devant leurs yeux à l’approche de la mort, Kari Crown, elle, n’avait rien de tout ça, au contraire, tout était fouillis dans sa tête et l’empêchait de penser à quelque chose en particulier et de se concentrer.

Enfin, son dos heurta quelque chose, qui, si la jeune femme avait pris le temps de s’étonner et n’était pas occupée à se demander si elle allait mourir ou non, semblait bien plus mou que la terre ferme. La pirate s’enfonça même dedans, la matière salvatrice amortissant sa chute. Alors elle ouvrit les yeux, restant groggy sur les coussins de laine de Nook. La jeune femme prit une position assise, se remettant doucement de ses émotions et se massa quelques instants le dos : même si l’œuvre de Nook avait permis un atterrissage moins rude que prévu, le premier contact entre la laine et le corps de la demoiselle avait laissé une douleur dans sa chair à l’endroit de l’impact.

Un mouvement lui fit lever la tête pour tomber sur la gueule de la vouivre grande ouverte, une lueur orangée éclairant le fond de sa gorge et n’augurant rien de bon. L’ex chasseuse de primes ouvrit de grands yeux sans pour autant esquisser un geste, encore secouée par sa chute. Tout se passait tellement vite. Alors qu’elle venait sûrement d’échapper à la mort grâce à la création de Nook, Kari Crown allait finir rôtie par une vouivre en colère ?

Encore une fois, le jeune homme tenta de la sauver en remodelant les coussins pour construire un nouveau dôme dans le but de protéger la rousse. Une nouvelle fois, la chaleur monta subitement accompagnée d’une odeur de brûlé désagréable. Espérant que son abri tienne le choc, la Crown attendit que le jet de flamme prenne fin, ne pouvant faire guère plus depuis sa position.

Quand la salve serait terminée et si la guerrière aux yeux d’émeraude s’en sortait en un morceau, elle quitterait la création de Nook en se laissant tomber doucement au sol et marcherait tranquillement en direction du cuistot et de Jack profitant de la courte promenade pour reprendre définitivement ses esprits.
(c) Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 33

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 11 Jan - 23:49



Groogal Madoka, le Mythique

« Pourquoi n'avait-il pas directement usé de cette forme là ? ». Le chasseur de prime avait connaissance d'un grand nombre d'informations sur le Fenice, et s'il jouait avec lui pour le moment, il semblait surtout concentré sur les stratégies que son adversaire employait. L'attaque frontale restait sa seule réponse : décevante, intrépide mais en même temps touchante. Il s'avançait vers le vieillard dont les ailles lui permettaient de stagner dans les airs avec une prestance peu commune à ceux de sa race. Il était plus imposant que la vouivre déposée tranquillement sur le Groove.

Lorsqu'il sentit les intentions du Fenice, il réfléchit quelques courts instants à la stratégie à employer. Il fallait le laisser venir, décider au dernier moment pour troubler son Haki. Les intentions hostiles étaient évidentes, mais c'était la prédiction de l'action qui laisserait à désirer s'il prenait son adversaire de court. Comme l'oiseau de flammes était prévisible, son ennemi serait imprévisible...

Enfin, les serres menacèrent de déchiqueter la Vouivre. Quand ce fut le cas, Groogal reprit étrangement forme humaine. Il diminua de volume, ce qui empêcherait dans le pire des cas de lui infliger des blessures trop grandes à son échelle, et d'être une cible trop facile. Cependant, la particularité vint du fait qu'il changea de forme au dernier moment. Ses mains vinrent attraper la base des serres de son adversaire, avant qu'il ne prenne une nouvelle forme hybride : c'était son avant-dernière forme. La défense et le renvoi, la défense pure, l'attaque, et à présent une forme avant des ailes. La première. Il semblait de toute évidence mécontent de l'utiliser, mais il se servit de la puissance de ses protubérances pour repousser son adversaire et l'empêcher d'avancer. Son visage s'était transformé en une gueule de Vouivre pour l'occasion, et il était sûrement capable de cracher du feu, cependant ce n'était toujours pas ce qui l'intéressait : il pouvait profiter de l'état de faiblesse provoquer par le poison pour répliquer avec violence.

Soulevant son adversaire, il le jeta vers le sol pour démontrer son imprudence. Il changea instantanément de forme pour revenir avec ses griffes en forme d'épée, non sans s'être au préalable projeté à une vitesse supérieure à sa chute grâce à ses ailes. Il comptait transpercer le torse du Phoenix à plusieurs endroits. Il n'insisterait cependant finalement pas, s'il voyait qu'il risquait de tuer le corsaire : ce n'était absolument pas son objectif, sinon l'immobiliser et lui donner une leçon d'humilité. Et cela, par les précautions prises pour ne pas attenter à sa vie, l'oiseau de flamme pourrait le remarquer.


Jack, « The Rock », primé à 349.000.000 Berrys

Les créatures de laine du cuisinier étaient surprenantes et efficaces. Quand il réussit à sauver la jeune femme, « The Rock » le regarda avec un air à la fois ébahi et un peu intrigué : ces créations avaient un goût de victoire dans le cœur d'un homme. Il ne put que sourire tandis que son esprit revint progressivement vers ses camarades d'équipages, capturés par Groogal. Il tenta de bouger, et reprit finalement goût à marcher. Ses pas étaient encore hésitants tandis qu'il s'approchait des deux pirates, et il maugréa :

    - Tant qu'elles attaquent pas, on devrait se rapprocher de mes camarades.

D'un geste brusque, il tapota l'épaule de Nook et faillit la lui démettre sans même le remarquer. Jack était quelqu'un de maladroit, un peu bourrin et surtout facilement distrait. Il regarda son équipage à quelques centaines de mètres de là, et observa la distance à parcourir. Lui se terrait dans un mutisme total, ce qui ne serait peut-être pas le cas de ses deux compagnons d'infortunes.

De l'autre côté, les primés capturés et leurs compagnons étaient menottés, toujours à moitié évanouis ou à moitié hors de combat. Cependant, progressivement, quelques uns d'entre eux reprenaient connaissance, attirés par le bruit des combats qui s'intensifiaient.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Les wyvernes sont niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 13 Jan - 14:55

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Il avait été balayé, une nouvelle fois. Groogal maîtrisait son fruit du démon comme le blondinet avait rarement pu le constater chez l'un de ses adversaires. A sa connaissance, seul Akainu, alias William Lancaster, était un maudit plus compétent et plus performant que son vénérable adversaire actuel. Les métamorphoses à répétition de la vouivre l'avaient désarçonné, et son haki de l'observation ne lui avait été pour l'occasion pas vraiment d'une grande aide, puisqu'il était d'ores et déjà au contact lorsque l'enchaînement s'était profilé à l'horizon. Nakata avait donc encaissé le coup et s'était mis à tournoyer dans les airs, vifs et habile, avant de retrouver sa forme bipède lui offrant les membres inférieurs du phoenix mais son corps habituel. Son objectif ? Retomber sur les pieds et user de ses membres particulièrement efficients pour se projeter droit à la rencontre du vieillard, qui avait pris le parti de le suivre de près. Malheureusement, le gaz étourdissant qu'il avait à son insu inhalé décida de le faire déchanter à cet instant précis : avec la vitesse de chute et la rotation en elle-même, le calcul était particulièrement complexe et il n'avait pas une marge d'erreur suffisante pour la rattraper. Plutôt que de retomber courbé, directement sur la plante des pattes, l'ancien corsaire eut donc la nécessité de poser les deux mains au sol, ainsi que les genoux. Cela n'avait l'air de rien, mais c'était un déséquilibre crucial dans un moment aussi crucial : tout s'enchaînait à une vitesse faramineuse, tant et si bien que le commun des mortels n'aurait peut-être pas même été capable de suivre cette scène du regard. Ainsi donc, le Phoenix savait pertinemment qu'il n'avait aucunement l'occasion de répliquer pour renvoyer à l'ancestral chasseur de primes la puissance et le potentiel brut de sa charge héroïque. Il aurait pu tenter d'esquiver sans grande peine, dans cette posture, mais aurait dû à ce titre compromettre la suite de l'affrontement en se plaçant volontairement dans une posture précaire : il devait effectivement soit tourner le dos à l'ennemi, soit demeurer à demi à genoux, ce qui n'aidait guère pour reprendre l'ascendant face à un adversaire aussi mordant et aussi redoutable. Bloquer avec brio non plus n'était pas envisageable. Avec la rapidité que la vouivre avait acquise en se propulsant droit dans sa direction, le choc serait bien trop virulent à encaisser pour le capitaine de Tengoku no Seigi, qui ne possédait pas les appuis pour s'y opposer malgré sa force extravagante. Ne demeurait donc plus qu'une option, qui n'était possible qu'à cause de son fruit du démon... Ne réfléchissant pas une seule seconde, le Fenice posa genoux à terre et, contre toute attente, interposa ses avants-bras sur la trajectoire des serres adverses sans même chercher à les parer : ses bras ne se recouvrirent pas de haki. Seule une plaque, maigrelette, fit son apparition au niveau des épaules du forban pour empêcher les lames morbides de pénétrer trop en avant dans sa chaire... Mais cette plaque n'était elle-même pas suffisamment dense pour opposer parfaite résistance : ce ne serait là qu'un frein. Une défense outrageusement précaire, mais volontaire : l'ancien Schichibukai avait bien compris la leçon que voulait lui inculquer le chasseur de primes...

Ainsi, lorsque les griffes pénétrèrent ses avents-bras, elles n'eurent comme envisagé aucun mal à les traverser de part en part, projetant tout autour du mythique une quantité de sang remarquable qui fut pourtant noyée par celle qui émergea de ses épaules un instant plus tard. Les mâchoires crispées, desquelles s'éleva pourtant un cri étouffé de douleur et d'agonie, le légendaire jeta un regard acéré et mesquin en direction du vieillard, accompagnant cette défense apparemment précaire de sa part d'une provocation de rigueur.

-Je suis le seul qui peux tenter quelque chose d'aussi stupide, d'aussi idiot et d'aussi inconscient sans pâlir de honte... Et je suis surtout le seul qui peux en profiter pour arracher la victoire même dans les situations les plus désespérées ! Tōshu... KIKAN JU !


Il avait tiré un enseignement capital de son combat face à Mendela : son propre corps pouvait servir de piège dans lequel s'engouffraient ses ennemis sans la moindre méfiance, naïvement, en songeant que la blessure qu'ils pourraient lui infliger finirait par lui être fatale. Cette fois-ci, le zoan qui lui tenait tête avait bien malgré lui coincé ses serres dans les avants-bras et dans les épaules du capitaine corsaire, laissant son buste et son abdomen dans un état d'exposition déplorable et grossier. Il pouvait bien entendu changer de forme pour tenter d'en tirer profit, mais Nakata le savait mieux que quiconque : un changement de forme hybride ne se réalisait pas d'un claquement de doigts et quand bien même il avait peut-être le temps de se métamorphoser avant d'encaisser le premier assaut, le vieillard n'avait cette fois-ci pas le temps de se soustraire à l'assaut ravageur du capitaine pirate après une telle transformation. Oui, pour la première fois de l'affrontement, le Phoenix allait montrer à la Vouivre ce dont il était capable : il était inconscient, fou, incohérent, naïf et stupide... Mais c'était précisément pour cela qu'il avait toujours donné énormément de fil à retordre à ses ennemis, même à ceux qui le surplombaient dans tous les domaines.
Le musicien se redressa prestement, se collant presque au vieillard, ne demeurant tout au plus qu'à une vingtaine de centimètres de lui. Sa jambe droite se couvrit d'une plaque furieuse du haki de l'armement et il tenta de percuter l'ancêtre de plein fouet, avec une puissance démesurée, gargantuesque. Il en faudrait plus pour mettre à terre une telle figure, une telle légende, mais le mythique était précisément prêt à lui en fournir plus. Il n'était pas revenu sur Shabondy pour courber l'échine. Il n'avait pas à nouveau traversé ce maudit océan, qui lui avait pris tant et tant d'êtres chers, l'avait privé de foultitudes de souvenirs délicieux pour l'accabler d'une nuée encore plus gigantesque de réminiscences glaciales, atroces et amères dans le seul but de trouver un endroit où mourir. Il n'était plus le même que la première fois où il avait élu domicile ici bas, brisé et tourmenté, après avoir été sauvé par le sacrifice de Raphaël et de ses anciens compagnons. Non... Il avait parcouru un tel chemin et réalisé de tels exploits qu'il ne pouvait tout bêtement pas se permettre de capituler à la première difficulté rencontrée. Groogal n'était ni le plus rapide, ni le plus fort, ni le plus résistant ni même le plus endurant des hommes qui avaient croisé le fer avec lui. Il était simplement le plus sage, le plus lucide, le plus expérimenté. Et, comme tous les autres, il allait regretter d'avoir croisé la route du Phoenix...

Si son premier assaut portait, rien n'allait pouvoir empêcher le Fenice de se livrer à l'un de ses enchaînements les plus dévastateurs : il percuterait le vieillard et l'enverrait valser, mais dans le seul but de le projeter à nouveau, encore plus puissamment, quelques mètres plus loin. Ses blessures n'auraient toujours pas fini de cicatriser que le corps du chasseur de prime rencontrerait un grove... Lequel ne résisterait sans doute pas au choc cyclopéen et à la force titanesque déployée par l'ancien corsaire, tant dans ses coups directs que dans les ondes funestes qui en naissaient. Quelque soit le résultat d'un tel affrontement, Shabondy en porterait les marques à tout jamais...


En gros : Nak se laisse planter volontairement pour bloquer les griffes de Groogal, et donc ses bras, pour montrer que lui aussi est capable d'être absolument imprévisible.
Ensuite, il cumule deux techniques complètement bourrines pour fracasser Groogal de plein fouet. Si Groogal encaisse il a bien entendu les moyens d'y résister, mais le Yarukiman derrière va franchement pas beaucoup apprécier...

Lvl 36 : Kikan jū : Nakata, en forme humaine simple, utilise sa vitesse pour se retrouver face à l'ennemi. Il lui donne un coup de pied dans l'abdomen dans le but de le faire reculer. L'adversaire n'a pas le temps de s'arrêter que le blond le frappe une nouvelle fois dans la même manière. Il continue ainsi inlassablement, traçant simplement une ligne droite. Le but et d'arriver à un mur ou à une surface dur pour frapper son ennemi contre celle-là afin de le mettre hors service. La force des chocs est incroyable.
Lvl 41 : Tōshu : Même technique que Sasayaku. Cependant, l'adversaire sera propulsé violemment, et en plus des dégâts que son corps subira par le coup se posera le problème de la réception. La projection est telle que le corps propulsé peut dépasser le mur du son (auquel cas, si sa constitution physique et son endurance ne suivent pas, il explose...)

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 188
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 15 Jan - 11:24

Diversion ?
feat. TnS


Pervcook avait vu, avec un certain soulagement, la belle rousse tomber dans son lit de laine et être protégé de ce dernier par le flot de feu qui s’abattait sur elle. A peine la bête avait-elle terminé que le maudit rouvrit immédiatement son cocon de laine pour éviter que la belle ne souffre trop de la chaleur ou ne soit blessée par le feu qui commençait à consumer sa matière. Elle ne tarderait pas à les rejoindre et ensemble, sans se séparer, il pourrait éventuellement réfléchir à un plan. Mais pour l’heure…

- Oh doucement tonton ! J’suis cuisinier, pas catcheur.


Le cornu venait de lui défoncer l’épaule à tel point que le jeunot se demandait s’il ne lui avait péter un os. Il était con ou quoi ce mec ? En le regardant, et le toisant d’un regard inquisiteur forçant sur son œil expert de pervers, le pervers ne put que donner plus de crédibilité à son point de vue. Beaucoup de muscles, peu de vêtements et donc, très probablement assez peu de cervelle ; mais dans le fond, le cuisinier devait avouer que le personnage l’amusait. Aussi, après avoir accusé le coup, il se joignit à lui et confirma ses projets.

- Ouais autant pas les cogner... Y’en a beaucoup trop. Je te suis cornu. Ça vous va Mademoiselle ?


Si elle acceptait, alors le trio rejoindrait effectivement l’équipage du cornu, dans l’attente d’un évènement nouveau : un moyen de s’en sortir et éventuellement, de retourner à l’Aldébaran. En attendant, et s’il gardait toujours un œil sur les reptiles, Nook reportait régulièrement ses attention sur deux zones de l’environnement.

La première, évidemment, le combat entre Nakata et ce mec qui avait aussi apparemment une malédiction de type Zoan, et qui soulevait une intensité que le jeune pervers n’avait alors jamais pu observer. Le phénix se donnait à fond, il sacrifiait sa chair et son mental pour vaincre et pourtant, le chasseur de prime ne semblait pas enclin à fléchir. De plus en plus, le Yamaka se rendait très clairement compte que son capitaine aurait du mal à les sortir de là, du mal à vaincre Groogal et surtout, serait-il seulement capable d’ailleurs de prendre en charge ses alliés une fois cet affrontement terminé. Le prodige culinaire ne le savait pas et commençait à s’inquiéter pour son deuxième poste d’attention.

Beaucoup l’auront compris à cet instant, le second poste d’attention du pervers était bel et bien le corps de cette somptueuse rouquine. Si la chute lui avait donc un peu blessé la pauvre beauté, le Yamaka ne lui trouvait aucune aspérité physique : elle était tout simplement parfaite. Oh … si seulement un tel petit lot rejoignait TnS, il pourrait alors se donner à fond pour la faire tomber amoureuse de lui. Il pourrait lui préparer de bons peti…

- Oh putain, j’ai une idée. Si on leur donner de quoi s’occuper, ces lézards nous foutrons peut-être la paix et on pourra partir.


Nook n’avait rien pour faire à manger sur lui, mais l’idée générale, celle de la diversion devait-être explorée. Il présenta donc des yeux ronds à la manieuse de dague pour voir si elle avait des idées plus précises. En terme de nourriture, il n’avait qu’une seule chose : deux paniers repas élaborés pour lui et le phénix et dont il comptait gratifier son capitaine après leur entrainement. Dans le pire des cas, il y avait encore la possibilité pour lui de recourir à son fruit du démon et de créer quelque chose qui pourrait les cacher de la vue des bêtes.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 1 Fév - 23:14

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

No Good - Kaleo
Une main passa rapidement dans la chevelure rousse, remettant maladroitement les mèches désordonnées à leur place. Fermant brièvement les yeux, l’ex chasseuse de primes chercha à se reconcentrer sur la présente situation. Il fallait dire que sa chute lui avait fait légèrement oublier ce qu’il se passait dans son environnement.

Ses deux orbes couleur émeraude réapparurent, explorant rapidement les alentours. Ils restèrent fixer un court instant sur le combat faisant rage entre le Fenice et le chasseur de primes avant de se poser sur la horde de wyvernes se voulant gardiennes des pirates capturés par Groogal mais qui semblaient rester pacifiques, du moins pour l’instant. Avisant le jeune cuisinier en compagnie du supernova, Kari Crown se dirigea vers eux, le regard sautant de temps à autre vers les créatures ailées afin de surveiller leur attitude.
- Ouais autant pas les cogner… Y en a beaucoup trop. Je te suis cornu. Ça vous va Mademoiselle ?
Arrivant juste à temps pour entendre la phrase prononcée par celui qui venait une fois de plus de lui sauver la vie, la rouquine hocha la tête en affichant un sourire. Elle n’avait pas vraiment envie de devoir encore affronter une vingtaine d’exemplaires d’un modèle réduit de la vouivre qu’elle venait de battre. Et encore, battre était un grand mot, ne l’ayant que contrainte à abandonner le combat alors que la bestiole n’aurait pu faire qu’une bouchée d’elle.

Après, peut-être que la vouivre avait tout simplement eu peur de la si petite créature qu’était Kari comparée à elle, une petite créature qui avait réussi à tirer avantage du corps ailé de son opposant.

Passant une main dans son dos et frottant légèrement la peau endolorie, elle écouta Nook formuler son idée avant de le voir la fixer en silence avec des yeux ronds. La pirate l’observa, le rejoignant momentanément dans son silence qui pouvait commencer à paraître étrange. Puis, un soupir franchit la barrière de ses lèvres et son regard se tourna vers les wyvernes.

Que fallait-il pour occuper ces bestioles ? Surtout, qu’avaient-ils qui pouvaient les tenir à l’écart sans les forcer à opter pour un comportement agressif ? Ce qui venait à l’esprit de l’ancienne chasseuse, c’était le mot « sauvage ». Ces reptiles étaient des bêtes sauvages. Et les bêtes sauvages, ça cherche à se nourrir. Et à vue de nez, la rousse classerait les wyvernes dans la catégorie des prédateurs.
- Il faudrait un appât, commença-t-elle. Quelque chose qui pourrait leur plaire et qui sentirait bon… de la viande. A moins qu’elles ne soient herbivores, mais j’ai un doute. On doit les faire dégager du chemin, donc possiblement avoir l’appât sur un côté, pour que l’on puisse continuer d’avancer.
Elle prit une pause, avant de continuer, développant son plan au fur et à mesure que les idées lui venaient :
- Bien sûr, il ne faudrait montrer aucun geste agressif. Je n’ai pas vraiment envie de me retrouver avec ces bestioles face à moi, j’ai eu ma dose de reptile pour aujourd’hui. On pourrait même faire une sorte de piège avec ton pouvoir, dit-t-elle en se tournant vers Nook. Un tapis de laine, l’appât dessus, et hop, quand elles sont dessus tu les enfermes. Enfin, pas sûr que ce ne soit une bonne idée. Si elles arrivent à s’échapper ou à s’enfuir avant d’être prises au piège, elles vont nous en vouloir.
Laissant place à un petit silence, elle fixa tour à tour ses deux compagnons du jour, attendant leurs avis.
(c) Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 33

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 10 Fév - 9:22



Groogal Madoka, le Mythique

La stratégie du Fenice fut étonnante. Elle était d'une simplicité et d'une abnégation profonde, à la différence avec le mérite qu'avaient les grands guerriers qu'il savait que ses blessures ne seraient que très temporaires. En un rien de temps, il avait employé quelque chose que le vieillard venait de lui apprendre : contrer l'observation par des actions de dernière minute. C'était là un grand talent que d'apprendre avec autant de vivacité... Et ça le rendait toujours plus intéressant. Le vieil homme sourit tandis qu'il sentit le corps de son adversaire le projeter au loin, détruisant l'arbre dans lequel sa forme résistance vint s'enfoncer à une vitesse bien surhumaine. Il en ressortit en un rien de temps, avant d'apparaître au côté de Nakata, sous sa forme humaine. Ses intentions hostiles s'étaient totalement évaporées, et il semblait n'être ni blessé, ni épuisé par cet affrontement.

    - Tu as un talent certain. Il est presque aussi grand que ton orgueil, et cependant pas encore assez...

Cette assertion n'était pas discutable. Les choix du phoenix étaient portés par son seul fruit, et il était encore un enfant qui avait du mal à imaginer qu'il puisse perdre un combat. Il ne se serait pas aventuré contre des pointures telles que Sergueï ou Chairoka, mais il possédait, il en était à présent certain, le défaut qui faisait se hisser les grands avant de les obliger à tomber de leur piédestal. C'était une des différences qu'il avait avec Hadès : cet homme choisissait les batailles qu'il pouvait gagner.

    - Tu vas continuer d'évoluer, et je vais mourir, Phoenix. Ma fin est proche, et inéluctable. Je suis actuellement à la recherche de quelqu'un qui pourra succéder à la tête de mon domaine. De tous ceux que j'ai affronté jusqu'à présent, tu es le seul qui ait eu le mérite d'apprendre de notre affrontement.


Il se tut quelques instants et fit signe à ses créatures de ne pas intervenir dans la libération des pirates qui, s'ils retrouvaient progressivement leur liberté, ne sembleraient pas maintenir une quelconque haine à l'égard de Groogal. Au contraire, la crainte montrerait clairement qu'ils n'étaient pas prêts à croiser à nouveau le fer avec lui. Même les fiers capitaines resteraient en retrait.

    - Le Gouvernement Mondial n'a plus rien à m'offrir. L'Alliance des Chasseurs de Prime non plus. Je cherche mon héritier, moi qui suis sans enfants et sans famille.

Durant sa longue vie, la question de l'accouplement n'avait pas été au centre de ses préoccupations. Bien au contraire, il l'avait évacuée très rapidement, au point de ne plus y faire attention depuis belle lurette. Il avait vécu bien plus longtemps que la majorité des humains qui peuplaient cette terre, mais il n'y laisserait qu'un maigre héritage, une légende qui inspirerait quelques générations avant de se taire dans le tumulte des nouvelles têtes de proue. Il voulait que ses dernières actions tiennent le monde en haleine, il voulait du spectaculaire, il voulait une sage idée qui inspire de manière positive ceux qui resteront, selon ses propres idéaux.

Et il était allé à la recherche de cet être qui pourrait combler son désir de succession. Il avait testé Kyo Kara, qu'il avait vaincu sans mal, il avait affronté Temochida, il était même allé se frotte à l'indomptable Doji qui n'avait rien appris de leur affrontement. Chacun le décevait. Akiko avait été la seule à le satisfaire, mais elle avait refusé en blocs ce qu'il désirait qu'elle fasse. Elle s'était rebiffée à l'idée d'avoir la moindre responsabilité, elle qui était solitaire.

D'un air assez fermé, la vouivre mythique ferma les yeux. Les batailles futures ne seraient bientôt plus les siennes. Il appréciait la témérité de celui à qui il s'était opposé, et cependant il le savait encore trop orgueilleux. Il n'avait connu la défaite que dans de rares occasions, et ses adversaires l'écrasaient simplement ou le décevaient grandement. Un combat épique, dans lequel il serait obligé d'aller au bout de ses forces, c'était ce qui lui manquait. Il avait des camarades, bientôt une armée, il ne lui manquerait plus que la sagesse.

    - Si cela ne te dérange pas, je souhaite t'observer durant mes derniers mois d'existence.

Encore un masque de fermeté, inexpressif.

Les wyvernes s'étaient reculées, retournant progressivement dans les cieux tandis que la rage du combat arrêtait de menace Shabaody. L'arbre qui avait permis au Groove de tenir des années durant tombait à une vitesse modérée, et les branches brisaient les bulles qui se hissaient dans les airs sur leur passage. Un sourire sur les lèvres, « The Rock » retrouva sa vigueur et se dirigea vers sa seconde, avant de tomber misérablement sur le sol. Ils allaient pouvoir être libérés rapidement.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Les wyvernes sont niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 10 Fév - 23:31

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Les coups de pieds s'enchaînèrent, furieux et fulgurants, projetant son illustre adversaire en arrière avec une puissance faramineuse et démentielle. Le vieillard ne parvint pas à lutter à temps, s'il s'y essaya à tout le moins, et termina sa course encastré dans l'un des Yarukimans dont l'écorce vola brusquement en éclats, dans un craquement sonore monumental et de bien mauvais augure pour ce grove sempiternel. Allait-il se remettre d'une telle blessure ? Rien n'était moins sûr... D'autant que l'ex capitaine corsaire n'était pas prêt à s'arrêter en si bon chemin. Il le savait : il s'était certes livré à un enchaînement colossal, délivrant une puissance titanesque en très peu de temps, surclassant totalement son opposant quant à sa vitesse, mais Nakata n'en faisait pas moins face à l'un des plus redoutables guerriers du monde actuel. Il aurait été illusoire de le vaincre d'une passe d'arme aussi simplette et qui, au final, se reposait pour la majorité sur son ardeur et sa force brute... Néanmoins, fort heureusement, le Phoenix avait bien d'autres cordes à son arc que sa robustesse légendaire. Comme pour le prouver, alors que son ennemi finissait tout juste son vol plané, il déposa un poing au sol, courbant ses genoux et fermant les paupières pour se concentrer aussi durement que possible. D'un coup d'un seul, une légère brise vint secouer sa chevelure dorée, la faisant vibrer et l'animant d'une manière presque féerique. Puis, petit-à-petit, inexorablement, ce vent si particulier et si mystérieux l'enroba, agitant le tissu qui le couvrait et s'extériorisant progressivement, semblant gronder dans un tumulte croissant à chaque seconde qui s'écoulait. C'était l'une de ses arcanes fétiches, et le Fenice était prêt à en user pour la toute première fois de sa carrière. Il ne la maîtrisait pas depuis longtemps, aussi était-il pratiquement certain qu'il s'agissait là de l'un de ses meilleurs mouvements, ou en tout cas de l'un de ceux qui lui permettait de déployer son potentiel le plus destructeur. Cependant, il semblait que ce ne serait pas ce jour-ci qui le verrait se défouler pleinement, car lorsque la vouivre revint à l'attaque, toute intention hostile semblait l'avoir désertée...
Sceptique puis incompréhensif, le capitaine de Tengoku no Seigi n'en chassa pas moins ce vent déroutant qui l'englobait avant de se redresser pour lorgner le vieillard d'un regard scrutateur et inquisiteur. Lorsque celui-ci prit la parole une première fois, soulignant tout aussi bien le talent du zoan que sa fierté, ce dernier ne put s'empêcher d'afficher un air légèrement agacé, quoiqu'encore bon enfant.

-C'est un compliment, ou une insulte ?


En tout cas, le vieil homme ne tarda guère à faire montre de bon enfant en conviant ses monstruosités ailées à cesser de tourmenter Nook et la rouquine. Quelque peu soulagé, le capitaine de Tengoku no Seigi offrit à son matelot un sourire satisfait, sachant qu'ils auraient tôt ou tard l'occasion de s'appesantir plus franchement sur cette aventure-là, puis reporta son attention sur Groogal qui évoquait sa fin de vie et son ultime objectif. Trouver quelqu'un pour lui succéder ? C'était un souhait assez particulier, d'autant plus qu'il n'était pas évoqué à n'importe qui. Nakata n'était pas le plus discret des forbans de la nouvelle ère et il lui paraissait remarquablement impensable qu'il soit approché par un chasseur de primes de cet envergure dans ce but. Cependant, il n'avait jamais eu le loisir de reprocher à l'ancêtre une virulence excessive ou une assiduité irréprochable sur le champ de bataille. La seule fois où il avait eu le loisir de combattre à ses côtés, c'était à Baltigo, et la vouivre avait à cette occasion été davantage un atout du Gouvernement Mondial qu'un combattant à part entière. Il n'en restait pas moins que ce vieil homme demeurait particulièrement nébuleux, dans l'état des choses, et qu'il n'avait pas foncièrement l'air prompt à offrir au blondinet des renseignements plus tangibles quant à la suite des opérations et à sa demande en elle-même. Lorsque le Madooka en vint au fait, demandant au Phoenix la permission de l'observer durant les mois à venir, ce dernier cligna des yeux, assez abasourdi par une telle demande. Il ne l'avait clairement pas vu venir, pour le coup... Quoiqu'atterré, il retrouva bien vite son bagout habituel et son aisance oratoire, qui le poussèrent à faire montre dans un premier temps d'un réalisme quasiment cynique.

-S'il s'agissait juste de m'observer, j'imagine que les journaux suffiraient amplement. Je doute que la marine cesse de couvrir mes hauts-faits, sur le Nouveau Monde comme ailleurs. Donc il doit y avoir autre chose...

Le Fenice ne s'enflammait pas. Il ne voyait pas Groogal l'accompagner le temps de quelques aventures, fut-ce pour se divertir et tenter de redécouvrir les émotions de sa lointaine jeunesse. Il n'en était pas à ce genre de basses considérations, le capitaine des Tengoku no Seigi en éprouvait à ce titre l'inébranlable certitude... Non, d'une manière ou d'une autre, le Phoenix avait l'impression que l'ancêtre souhaitait lui demander un service. Ou peut-être simplement un échange de bons procédés... Mais, dans un cas comme dans l'autre, le forban ne pouvait pas se permettre d'approuver sans en connaître les tenants et les aboutissants. Aussi reprit-il une posture plus droite et scruta-t-il son ancien adversaire d'un regard suspicieux, s'attendant à tout et à n'importe quoi.

-Alors ? Comment puis-je aider le vénérable Madooka Groogal ?

Restait à savoir quelle réponse lui offrirait le chasseur de primes. Dans l'état des choses, le blondinet n'en était pas moins toujours sur ses gardes : son haki de l'observation, aux aguets, lui permettrait de découvrir une intention malsaine si jamais elle était formulée à son encontre. Même s'il ne pensait pas la Vouivre fourbe et hypocrite au point de tenter un acte de lâcheté pareille, mieux valait être paré à toute éventualité... Il n'était pas arrivé jusqu'ici en redoublant d'audace naïve et de témérité stupide, contrairement à ce que l'on pouvait penser de prime abord. Même s'il admettait bien volontiers que ces qualités-là l'avaient aidé à plus d'une reprise...



En gros : Discussion.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant




Dernière édition par Fenice Nakata le Mer 21 Fév - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 188
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 11 Fév - 10:22

A deux doigts !
feat. TnS


Alors que le calme était tombé sur la zone de combat impliquant le cuistot, la belle rousse et le cornu ; l’ardeur du combat semblait à son paroxysme s’agissant de l’échange entre les deux mythiques. Nook jeta un nouveau regard vers son capitaine et vit que ce dernier avait fort à faire, qu’il ne pourrait dons pas les aider dans l’immédiat. Il se tourna donc une nouvelle fois vers sa camarade rousse et alla lui livrer son projet le plus simplement du monde. Après tout, si nous étions sur un statu quo, le jeune forban n’en oubliait pas moins qu’il avait une mission de la plus haute importance : libérer tous les petits forbans mis à mal par le Madooka. Il fallait donc trouver une solution, un plan de génie.

Il n’avait pas suffisamment de viande pour les distraire, sauf à éventrer le cornu et à le laisser se faire dévorer par les autres lézards. Seul problème, Nook était pas tout à fait dans le trip de l’assassinat gratuit, en plus de ça, il y avait des femmes non loin et ça pouvait faire mauvais genre. Il en revint donc à sa pensée initiale, à son chef d’œuvre pervers, à sa diversion aux mœurs discutables : il allait proposer à la rousse de dénuder entièrement. Toujours partant du principe que les cracheurs de feu étaient des mâles qui vivaient avec un vieux garçon, il imaginait que la vue d’une femme dans son plus simple appareil donnerait leur donnerait suffisamment d’occupation pour en oublier le reste.

Certes, il s’agissait d’un plan idiot au possible mais il était finalement mué davantage par les passions du jeunot, au pire rien ne changerait et Nook se rinçait l’œil ; au mieux, son plan fonctionnait. Il ouvrit donc la bouche, prêt à délivrer son stratagème lorsque, en jetant un dernier regard vers son capitaine, il le vit en pleine discussion. L’instant d’après, il vit même les assaillants écailleux retourner peu à peu dans les airs ; et avec eux, son plan pour profiter d’une vue imprenable sur les formes de la rousse.

Devait-il se réjouir d’être enfin à l’abri ou devait-il pleurer sur ce plan si bien conçu. Car oui, il en était certain, Kari n’aurait pu refuser, elle se serait exécutée forte de l’expérience stratégique de celui qui lui avait pas deux fois sauvé la mise. Il tourna ses pensées vers son dieu, cette entité perverse implacable qui distribuait les grands plaisirs comme les petits tracas ; il comprit qu’il était mis à l’épreuve. Pour profiter d’une vision de paradis avec la Crown, il devrait se donner plus de mal, aller plus loin dans les limites de la perversion.

Soufflant donc de déception, il abandonna sa prière et vit le cornu choir sur le sol poussiéreux du groove qui avait accueilli le choc entre deux titans. Il s’approcha du cornu et de sa seconde, surtout de la seconde d’ailleurs, et créa plusieurs bras de laine directement en contact avec le bas de sa colonne vertébrale, comme s’il s’agissait d’une multitude de queue. Les appendices créés se dirigèrent ensuite vers les victimes de Groogal pour les attraper et les emmener vers le navire de Tengoku no Seigi, à l’abri de toute nouvelle déconvenue.

Il ne pouvait pas déranger son capitaine pour le moment, il ne sollicita donc que la beauté flamboyante à ses côtés.

- Mademoiselle, on ferait mieux de laisser le capitaine parlementer et de prendre tout ce beau petit monde pour les emmener ailleurs. On ne sait jamais, si les dragons reviennent… J’ai utilisé beaucoup de laine et je n’ai plus beaucoup d’énergie, si vous pouviez ramasser les deux là-bas encore par terre, ça m’arrangerait.


Nook avait déjà récupéré une bonne partie des victimes et désignait maintenant deux blessés, les derniers encore au sol. Malgré l’utilité de sa malédiction dans ce genre de circonstance, il devait avouer une réelle lassitude : les usages multiples de son fruit du démon l’avaient épuisé.

Une question tournait cependant en boucle dans sa tête. Malgré la fatigue, l’excitation du combat, le besoin de sauvetage ou ses envies perverses ; il ne pouvait arrêter de se demander s’il était accepté dans l’équipage du phénix. Sa démonstration avait-elle suffi ?

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 17 Fév - 22:27

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Kings - Tribe Society
Attendant encore une réaction de la part de ses deux acolytes quant à son plan, la rouquine les observait tour à tour. Elle remarqua le regard de Nook couler en direction du Fenice.
- Alors ? les pressa-t-elle. Je n’ai pas d’autres idées, mais si vous avez des propositions, je vous écoute.
En réalité, Kari Crown avait bien du mal à envisager une solution payante. Celle qu’elle avait proposée ne la satisfaisait pas pleinement, étant donné qu’il y avait plusieurs paramètres à prendre en compte, dont deux inconnus : il fallait trouver un appât, pas sûr qu’ils aient quelque chose sur le moment, ensuite, il aurait fallu que cela plaise aux bestioles. Bref, plus la chasseuse tournait et retournait sa stratégie dans sa tête, plus elle lui semblait difficile à accomplir.

Soupirant, elle tourna le regard vers les wyvernes pour les voir reculer puis s’envoler dans le ciel. Avec étonnement, la rousse interrogea du regard ses deux compagnons, même si au fond d’elle elle se doutait qu’ils n’avaient pas non plus de réponse. Alors, elle jeta un coup d’œil du côté des deux mythiques et s’aperçut qu’ils ne se battaient plus. Cela avait-il un rapport ? Peut-être.

Ses yeux vert émeraude suivirent le mouvement du cornu, qui visiblement pouvait se mouvoir seul. Lorsqu’il s’effondra au sol, la pirate leva les yeux au ciel. En voilà encore un qui pensait pouvoir faire plus qu’il ne pouvait. Hélas, c’était une chose que la jeune demoiselle ne comprenait pas. En fait, cela l’agaçait.

Reportant son regard sur son plus jeune camarade du jour, elle l’écouta et acquiesça à la fin de son discours. La rouquine se dirigea ensuite vers les deux individus désignés par le maudit de la laine.

Elle n’était pas assez forte physiquement pour supporter deux personnes et n’avait pas non plus un quelconque pouvoir pouvant l’aider dans cette situation.

En soupirant, elle s’agenouilla vers le premier pirate désigné. S’ils étaient entravés, elle couperait les liens avec l’un de ses couteaux, sinon elle attraperait l’un des deux individus et l’aiderait à se relever en le laissant s’appuyer sur elle, qu’il soit inconscient ou non. Elle passerait son bras autour de sa taille et se débrouillerait pour que le haut du corps prenne appui sur ses épaules de jeune femme puis le trainerait là où Nook avait emmené les autres. Pour le second, Kari reviendrait le chercher après si personne ne l’aidait.
Codé par Kari Crown


Petit post mais pas grand-chose à faire de plus pour l'instant.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 33

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 19 Fév - 22:00



Groogal Madoka, le Mythique

    - Tes hauts-faits entrent dans l'équation, mais ils ne sont pas le seul élément que je souhaite observer chez toi.

La parole de Groogal suivit de près celle du Fenice. Il arborait l'air digne d'un centenaire que le monde avait cessé de surprendre. Chaque élément qui rythmait ses journées ne lui permettait plus de s'amuser de manière correcte. Il avait longtemps perdu l'envie même de se battre aux côtés de quelqu'un d'autre, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait quitter sa solitude qui s'étalait depuis trois décennies... Depuis cet événement tragique qui avait brisé la jolie mélodie qui paraît ses journées. Il aurait pu sourire à l'évocation du visage qui lui resterait à jamais en mémoire, cependant son visage restait figé sur ce que tous interprétait comme un sentiment de condescendance. Et pourtant, le Haki de Nakata pourrait remarquer la marque de tristesse qui rendait sa voix emprunte d'un quelque chose de touchant. Comme si la seule défense de cet homme était sa vision du monde, et qu'elle avait chuté avec l'annonce de sa mort imminente.

    - Il ne me tarde pas de rejoindre mes aïeux, cependant ils me réclament. Je ne souhaite rien car je ne peux rien t'offrir, sinon te léguer mon fardeau, mon domaine... Il s'agit d'une île située aux confins du Nouveau Monde. Elle a besoin d'une protection bienveillante, et j'aimerais savoir si tu peux la lui offrir, Fenice. Connaître tes hauts-faits ne m'aidera pas à savoir de quoi tu es fait. J'aimerais donc vous accompagner temporairement, avant de me recueillir dans mon tombeau.

Il disait « vous » car il parlait bien de son équipage. C'était une proposition ouverte, bien sûr, et qui semblait tombée du ciel. Elle était pourtant mûrement réfléchie. Il ne pouvait pas éternellement sacrifier le temps qu'il lui restait : accompagner le Fenice et ses hommes aurait le mérite de clôturer son histoire.


Green, « The Little Bullet », primé à 271.000.000 Berrys.

« The Rock » retrouva avec joie sa camarade qui avait encore du mal à rester éveillée. Elle était portée par le chemin de laine qu'avait créé un autre humain, et qui permettait de transporter les membres de l'équipage du cornu. Rapidement, les deux autres équipages rejoindraient eux aussi les quartiers des Tengoku no Seigi, avec la certitude pour ces derniers de rester en un seul morceau... Et il eut été bien saut l'homme qui amena sans crainte « The Little Bullet » là où personne ne l'attendait. S'éveillant, la créature se tourna sur sa droite puis sur sa gauche. Elle s'éleva dans les airs et observa les hommes et femmes qui le suivaient en train de se faire transporter vers un navire qu'il ne connaissait pas... Il ne pouvait pas laisser faire ça.

    - Forme Beast : Murderer Knife !
Spoiler:
 

Et il prit une nouvelle forme, à peu près de la même taille tandis que sa voix rauque résonnait. Le couteau qu'il venait d'obtenir était lui aussi issu de sa forme, de même que les vêtements qui représentaient en réalité une partie de sa peau. Il tourna sa lanterne vers la laine, usa du couteau pour allumer la flamme et lança une lame de feu sur le maudit qui contrôlait de son corps ce flux de laine. À distance, il pouvait quand bien même l'arrêter et sauver ses compagnons d'équipage.


Groogal est niveau 49.
Green est niveau 34.
La Vouivre est niveau 28.
Les wyvernes sont niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 188
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 20 Fév - 13:17

L'ange salvateur
feat. TnS et MJ


Nook avançait tranquillement vers le bel Aldébaran où l’attendait probablement la vigie de l’équipage. La situation était calme, stable. La belle rousse le suivait sans rechigner, le groupe de victime de Groogal était en voie de sauvetage et surtout, le Madoka lui-même semblait en avoir fini dans ses intentions belliqueuses. Aussi, en marchant gentiment vers sa destination, ses « queues de laine » agrippant toujours les blessés, le jeune cuistot commença à penser à sa divinité perverse ; encore une fois. Il le remerciait d’avoir veiller sur lui pendant ce combat, d’avoir fait intervenir une jeune femme aussi belle que la rousse et si coopérative, d’avoir permis à son capitaine d’en sortir indemne et surtout, surtout, d’avoir placé sur son chemin la seconde du cornu : une pauvre blessée dont il allait falloir s’occuper dans les plus brefs délais.

Déjà, son cerveau lubrique divaguait et mettait en scène un Nook infirmier ou docteur devant une jeune femme timide en apparence mais incroyablement décomplexée, lui présentant aisément chaque partie de son corps pour qu’elle soit soignée et étudiée. D’un point de vue externe, cela se traduisait pas le sourire pervers habituel de Nook : une expression qui pouvait en effrayer plus d’un, en amuser certains et en faire fondre une. Certes, son scénario ne semblait que peu probable mais sait-on jamais ! Il avait vaincu une vouivre quand même ! Son dieu pourrait bien lui envoyer un petit cadeau de récompense, une petite vision de paradis. Le Yamaka était un fidèle adepte des préceptes de cette entité divine aux mœurs discutables après tout.

Pourtant, et alors que tout semblait idéal dans le monde érotique de Nook, le jeunot fut tiré de son palace mental de luxure par un cri, un truc parlant de « Beast » ou un truc comme ça. Instinctivement, et craignant le retour d’une bête volante, le cuisinier se retourna et vit alors une espèce de nain encapuchonné dans les airs. Pourtant, ce ne fut pas se premier détail qui retint son attention, mais bien le second : une lame flamboyante qui lui arrivait dessus.

Le forban n’était pas un combattant expérimenté, il n’avait pas tué des dizaines de personnes ; il n’en avait même pas tué une. Pourtant, si ce corps d’amateur ne put bouger devant le danger, son œil entraîné par des années de voyeurisme put percevoir la lame bien distinctement, ce qui fut la plus horrible des choses pour lui. S’il avait été transpercé sans voir la menace, il n’aurait pas eu à vivre l’appréhension, la menace de la mort, mais là il la vit arriver. Trop jeune, trop inexpérimenté, trop impertinent mais surtout trop faible, Nook resta là, la lame bien trop rapide pour qu’il puisse l’esquiver. L’espace d’un instant, il crut voir sa petite vie défiler devant ses yeux, il revit en mémoire toutes les femmes nues qu’il avait pu mater, toutes les femmes habillées qu’il avait pu convoiter et toutes femmes nues ou habillées qu’il avait pu respecter. Il lui semblait finalement que ses ultimes pensées allaient vers deux personnes : sa mère et son capitaine.

Apparemment, Fenice Nakata s’était trompé lorsqu’il avait accepté de le prendre, le phénix n’aurait plus de cuisinier dans les quelques secondes suivantes. Et sa mère, pauvre femme qui allait perdre son fils, son enfant préféré et son héritage le plus prometteur dans le monde culinaire.

Nook, les yeux ronds de surprise et d’appréhension observa la trajectoire de la lame s’approchant inexorablement de lui en redoutant le moment où elle frapperait, une seconde lui paraissait une éternité. En réalité, il y avait peu de chances qu’il y passe sur le coup mais de son point de vue, il était déjà sûr de ravaler son ticket. Il n’avait pas envie d’y passer. Pas maintenant, pas si jeune ; pas sans avoir connu la chaleur d’une femme, le plaisir du véritable amour et la joie de transmettre ses techniques perverses à ses enfants. Non, il trouvait qu’il était trop tôt, mais que pouvait-il y faire ? L’aventure, la vie de pirate, rejoindre un criminel comme Nakata, cela représentait des risques. Alors, il sentit la faux de la mort le happer et il la vit : la faux… Une faux tenue par une ombre à peine plus petite que lui, c’était… UNE FEMME ?

***

Elle avait parcouru des dizaines d’îles, des centaines de villages et surtout, des milliers de lieux marins pour finalement avoir une piste, la piste de son amour tant recherché. L’archipel Shaboady, dernière destination connue de l’ex-capitaine corsaire Nakata Fenice et de son équipage. Enfin, elle allait le retrouver.

Remontant la piste, elle finit par poser le pied sur l’archipel, avait parcouru de nombreux groves et avait fini par repérer un navire : l’Aldébaran. Puis des bruits de combats, des hurlements de bêtes furieuses qui l’avaient mené jusqu’à une clairière où elle le revit enfin : Nook Yamaka, cuisinier intérimaire au sein de l’équipage du Supernova, en prise avec une sorte de dragon. Trop intimidée, trop anxieuse et trop heureuse de voir son homme en pleine action, elle resta là, cachée sous le couvert d’un buisson. Elle avait alors repéré la rousse, Kari Crown, et vint à déprimer : son amour était-il déjà pris ?

Enfin, elle l’avait entendu l’appeler « Mademoiselle », preuve qu’il ne la connaissait pas plus que ça. Elle l’avait vu, victorieux, charitable et prêt à porter le fardeau de ses corps inanimés jusqu’à son navire pour les prendre en charge : quel chevalier. Elle commençait à imaginer plusieurs scénarios pour faire son entrée et décida finalement de ne pas se présenter à son aimé, pas si tôt : elle serait bien trop bouleversée pour articuler trois mots. Aussi, elle avait fait un autre choix, celui d’attendre la fin de la conversation entre le phénix et la vouivre qui l’avaient sans doute déjà repérée grâce à leur haki.

Pourtant, l’œil toujours rivé sur sa cible, vers celui qui faisait battre son petit cœur, elle vit l’impensable : un des sauvés bougeait, il se réveillait et… le menaçait ? Elle vit la transformation, le couteau, la lanterne et n’attendit pas un instant de plus.

Se servant de la force surhumaine qu’elle avait développé au sein de sa profession, elle poussa sur ses jambes pour se propulser le plus vite possible vers la zone de danger. Toute faux sortie, elle s’immisça entre le projectile enflammé et le corps maintenant menacé de celui qu’elle comptait bien conquérir. Elle présentait le large côté de son arme pour parer le coup, une arme noire ébène, infusée du haki de l’armement de sa propriétaire. Elle ne connaissait pas le niveau de celui qu’elle pensait maintenant affronter mais était prête à le découper en petits morceaux s’il tentait encore de toucher à son bébé. Son but était donc clair : parer la lame enflammée et se tenir prêt à l’assaut si la boule de poil ne se calmait pas.

Mue par un sentiment de confiance et de rage, la douce voix de la faucheuse se fit alors entendre.

- Tu ne le toucheras pas.





***


Nook n’en revenait pas, quelqu’un venait de s’interposer. Et quel quelqu’un ! Une femme magnifique, enfin au dos magnifique vu qu’il ne voyait que ça, à la longue chevelure blanche et à la peau pâle. Il trouvait en elle une certaine harmonie et, en même temps que son apparition, il oublia le risque imminent de mort qui pesait sur lui. Il se perdait finalement dans le mouvement merveilleux de la cascade immaculée qui ondulait sur ses épaules et dans son dos. Et cette voix ! Douce, charmante, élégante et si féminine…

Un ange ? Il était mort finalement ? S’il était au paradis et qu’elle restait avec lui, la situation pouvait lui convenir !

Pourtant, si le coup fonctionnait, il serait rappelé à la réalité par le bruit métallique de la lame contre la faux. Ce ne serait qu’alors qu’il reprendrait ses esprits et interviendrait ; en restant quand même dans le dos de la faucheuse.

- Oh mon pote ! M’attaque pas je suis de ton côté ! Tu crois que je me fais chier à porter tes amis pourquoi ?


Il afficherait ensuite un sourire de lover à la demoiselle, il fallait bien la remercier non ?
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 21 Fév - 11:47

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Le vieillard énigmatique ne tarda guère à se montrer plus loquace et intelligible, même s'il semblait encore et toujours raffoler des prises de parole pour le moins laconique. L'artiste comprit sans grande peine le sous-entendu tout juste voilé qui trônait derrière la première réponse qui lui fut objectée, mais il attendit d'en savoir davantage avant d'y répondre de quelque manière que ce fut. Sa curiosité fut bientôt épanchée et il comprit davantage où le vieillard voulait en venir : il souhaitait lui transmettre une part de son héritage qui tenait manifestement plus du devoir et du labeur qu'autre chose, et voulait à ce titre frayer un moment aux côtés de Tengoku no Seigi afin de l'observer à l'oeuvre. Pour Nakata, qui n'attendait que de se rendre sur le Nouveau Monde pour entamer un conflit ouvert contre les troupes d'Hadès Tenryon, le plus âgé des Empereurs, une telle proposition était nécessaire alléchante. Ce chasseur de primes là n'était pas qu'un combattant talentueux et doué d'une expérience à en faire pâlir même le vénérable Yonkou : c'était aussi et surtout un atout colossal en matière de guerre tactique et logistique, comme en témoignait sa seule présence à Baltigo, malgré son indépendance vis-à-vis du Gouvernement Mondial. C'était un allié de taille pour la Marine et leurs pairs, qui avait avec le temps su s'imposer comme monument de la justice y compris du point de vue de pointures telles que Chairoka... Autrement dit, le capitaine pirate était convaincu de pouvoir l'utiliser à bon escient s'il voguait à leurs côtés sur les mers houleuses du Nouveau Monde. Et puis, ce ne serait ni plus ni moins qu'une contrepartie équitable, non ? Le fringant Phoenix s'assurait d'offrir à l'antique Vouivre un repos d'une quiétude olympienne, en veillant et en protégeant son héritage jusqu'à sa propre disparition...
Oui... Sauf que. Sauf que le mythique n'était pas certain de pouvoir s'encombrer d'une telle charge, qu'il n'avait aucunement la certitude que cela ne serait pas davantage un frein qu'un soutien indéfectible. Au final, le vieux chasseur de primes n'avait pas vraiment déclaré vouloir leur prêter main forte dans leurs aventures à venir non plus, et le Fenice ne pouvait guère se permettre de s'engager à de tels sujets sans en connaître tous les tenants, les aboutissants, mais aussi et surtout les risques qui en découlaient abondamment. C'était le Nouveau Monde, et chaque décision, même dérisoire, pouvait pousser Tengoku no Seigi au bord d'un gouffre désespérément abyssal... A la moindre occasion qu'il entrapercevrait, ce fourbe de Tenryon sauterait de la faille pour leur infliger un coup morbide : il était célèbre pour cette qualité-là, après tout. Pour éviter de n'avoir à s'engager dans des termes si évasifs, le glorieux pirate de la Nouvelle Ere toisa donc son immémorial aîné pour lui objecter une réponse d'une franchise sourde et éclatante.

-Je ne veux pas régner. Je ne veux même pas posséder, m'attribuer ou arracher quelques biens que ce soit, autant aux dépens d'autrui que sans provoquer la moindre once de souffrance. Je ne suis pas homme de pouvoir. Je suis plutôt... Un protecteur. Un garant, un héraut des droits et des libertés que les petites gens ne peuvent pas s'octroyer par leur propre force. Si veiller sur ton île ne m'empêchera pas de leur apporter mon indéfectible protection, alors je serai ravi d'en apprendre un peu plus pour te permettre de partir en paix. Mais dans le cas contraire... Je suis navré, mais je ne pourrai pas me le permettre. Je ne me bats plus pour moi, plus depuis quelques années.

Il s'était montré plus exhaustif et exact que le vieil homme, lui exposant une once de sa personnalité et de ses ambitions au travers de cette brève tirade enflammée. Malheureusement, leur échange risquait fort de devoir s'interrompre, dans l'état des choses : des intentions hostiles se manifestèrent du côté de Nook et de Kari, et si le forban pivota sèchement, le corps en alerte et les muscles raidit, il s'apaisa finalement en remarquant que la jeune femme discrète depuis le début des hostilités avait su s'imposer pour prêter main forte au jeune cuisinier, lui évitant une balafre des plus douloureuses. Néanmoins, le capitaine de Tengoku no Seigi aurait été un bien piteux supérieur si cela lui avait suffi pour retrouver son aise et le dialogue avec la Vouivre sans plus de considérations pour la suite des événements : l'adversaire n'avait pas été neutralisé et, à en juger par sa vitesse ainsi que ses pouvoirs pour le moins désarçonnant, il ne s'agissait pas d'un ennemi à la hauteur du marmot. Pas encore, à tout le moins... Aussi le blondinet prit-il la parole à nouveau, plus précipitamment que la première fois mais toujours en destination du vieillard.

-Tu es le bienvenu sur notre navire, si tes intentions hostiles à notre égard ont définitivement été tuées. J'imagine que nous aurons d'autres occasions de converser sur l'objet de ta venue, si tel est le cas. Dans le cas contraire, et bien... Je te remercie pour ce bref affrontement. J'avais grand besoin de me défouler quelque peu.

Ce que le Phoenix se garda de dire, mais qui semblait dans le fond relativement évident, c'était qu'il avait également trouvé une source d'inspiration ineffable en matière de haki chez son vénérable opposant. Le fait d'user de l'armement si précisément, au centimètre près, pour éviter de dépenses inutiles... Nakata possédait d'ores et déjà une endurance colossale qui, mise en exergue par l'utilisation quasiment suicidaire qu'il faisait de son fruit du démon, lui assurait très fréquemment une victoire sur le long terme y compris face à des ennemis plus puissants que lui. Sauf que l'apprentissage que venait de lui inculquer l'ancêtre risquait d'encore améliorer ce constat-là... Groogal était un combattant doué et expérimenté, sans nul doute, mais son domaine d'expertise n'était pas l'armement. C'était l'observation, et l'ancien Schichibukai ne le savait que trop bien, lui qui avait pris part aux événements guerriers de Baltigo... Autrement dit, avec le temps et l'exercice, le blondinet ne désespérait pas d'arriver à user du haki aussi sagement et parcimonieusement que le vieux chasseur de primes.
Dans tous les cas, il attendrait la réponse du Madoka, à moins que la bête ne réitère un mouvement agressif à l'intention de Nook, de Kari, ou de l'un des blessés dont ils assuraient le rapatriement. Si la bestiole se faisait à nouveau menaçante, et bien... Le phoenix lui monterait que c'était une sotte idée que de s'en prendre à l'un de ses subordonnés, a fortiori lorsqu'il était présent !



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 3 Mar - 20:39

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Far Horizons - TES V : Skyrim OST
Le regard de la Crown survolait les corps des pirates pris en charge par Nook, entités reliées au jeune homme par ses fils de laine et qui se mouvaient grâce à son pouvoir. L’ex chasseuse s’émerveilla un court instant devant le spectacle, comparant les corps plongés dans une torpeur silencieuse à des pantins dont les ficelles étaient tenues par un marionnettiste, en l’occurrence Nook, qui les animait d’une certaine façon.

Elle n’avait pas besoin de réfléchir longtemps pour décréter qu’un tel pouvoir était très utile dans le cas présent. Il n’y avait qu’à voir comment le jeune garçon emmenait plusieurs pirates avec une facilité presque déconcertante, ne semblant en rien demander de gros efforts physiques, alors qu’elle, peinait à traîner un seul homme. Et encore heureux, il n’était pas aussi baraqué que ça.

Soupirant, son regard se rivant sur la silhouette de Nook sur le côté, la rouquine, légèrement en retrait, fit une légère pause, s’arrêtant pour stabiliser sa prise et resserrer son étreinte sur le corps amorphe qu’elle tirait. Son bras droit au complet commençait à devenir douloureux, du poignet au haut de l’épaule, ses muscles n’appréciant guère cet effort prolongé.

Kari ne savait pas si le plus à plaindre était le malheureux se baladant au pays des songes qu’elle traînait comme elle pouvait ou bien elle qui misérait à tirer ce pauvre corps.
Tout ce qu’elle espérait, c’était arriver vite à destination et poser à terre ce fardeau humain qui l’encombrait. Pour le coup, elle en était presque à jalouser la facilité qu’avait Nook à effectuer la même tâche grâce à son fruit.

Perdue au milieu de ses pensées, l’ex chasseuse de primes ne releva la tête que lorsqu’une voix inconnue prononça quelques mots brefs. Promenant son regard sur son environnement, ayant d’abord cru rêver, elle ne vit que trop tard la nouvelle forme que prit la petite créature couverte de poils. En fait, elle n’avait même pas remarqué la transformation, si bien qu’elle pensa à un nouvel ennemi venu de Dieu sait où.

Plus important, elle ne chercha pas à approfondir sa réflexion puisque la bestiole envoya une lame de feu en direction de Nook. Précaution ou non, elle ne savait pas qui était visé par l‘attaque, tout ce qu’elle voyait était que cela venait dans leur direction. La Crown, mue par un réflexe, lâcha soudainement le pirate qu’elle portait avant de se laisser tomber au sol, amortissant le choc de ses avant-bras. Sa réaction était sûrement tardive, voire en retard par rapport à l’attaque.

Lorsqu’elle releva les yeux, se rappelant soudainement que le jeune garçon maudit n’était pas loin, elle leva les yeux vers lui avant de couler un regard vers l’autre jeune damoiselle qui venait de faire irruption comme un cheveu sur la soupe. Encore qu’un cheveu dans son bouillon devait être dérangeant, cette nouvelle arrivante ne l’était pas du tout, au contraire : elle semblait se dresser entre Nook et la créature, rempart solide et impromptu, divine créature salvatrice arrivée du néant, protectrice du jeune maudit qui, sans elle, serait possiblement mal en point à l’heure qu’il est.

Kari l’observait, surprise, encore plaquée contre le sol, se tordant le cou pour observer la scène, oubliant le corps inanimé qu’elle avait brusquement lâché et qui était à quelques centimètres d’elle seulement.

Puis, retrouvant le fil de ses pensées, la jeune femme aux yeux d’émeraude se releva prestement avant de se dresser aux côtés de cette inconnue, face à la drôle de créature.
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 33

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 4 Mar - 17:27


Le choc des lames retentit sur une centaine de mètres à la ronde. La puissance propulsa un grand nombre de souffles, tandis que Groogal se contentait de lorgner de l’œil. Puis brusquement le Murderer Knife reprit sa forme initiale, une petite boule de poils qui lévitait dans les airs. Il regarda avec étonnement les personnes en face de lui : il avait encore compris tout de travers trop vite. Se mettant les mains sur la tête, il fit mine de s’affoler en hurlant à tue-tête : « Zut, zut, zut ! Pardooooon ! ». Ses hommes se réveillant au fur et à mesure à cause du choc se mirent à rire avec un étonnant amusement de cette situation. « Ah, ce bon vieux Green, dirent-ils en se tournant les uns vers les autres.

Les excuses faites, la petite créature ainsi que les autres membres de l’équipage s’informèrent de la situation. Ce fut The Rock qui leur fit l’éloge de leurs sauveurs. Une bien belle ovation vint accompagner les nouveaux arrivants : Nook fut transporté dans les airs au même titre que Kari. Nakata, trop loin, n’eut pas à subir le même traitement.


Groogal Madoka, le Mythique

    - Je t’en remercie aussi.

Et il se tut. Il accompagnerait le Fenice et prendrait place sur le pont. Ses interactions seraient brèves, sinon pour se présenter et présenter sans voiles les motifs qui le poussaient à suivre l’équipage. Les membres de la piraterie qu’il avait battu n’oseraient pas le regarder, mais ils avaient tout de même une dette éternelle envers les Tengoku no Seigi.


Jack, « The Rock », primé à 349.000.000 Berrys, Monique, « The Peach Princess », primée à 201.000.000 Berrys

    - Ni moi, ni mes hommes n’avons pour vocation de devenir Empereur ou Seigneur des Pirates… Nous compter parmi vos alliés serait certainement bénéfique. Est-ce que vous ne formeriez pas une flotte, par hasard ? Rit The Rock en se tournant vers le Fenice dont il avait pu observer les prouesses.
    - Ouais, on est trop chanmés en plus ! Rajouta Peach avec engouement.


Green, « The Little Bullet », primé à 271.000.000 Berrys.

    - Je… je suis confus pour mon attitude déplorable, fit Green avec un air réellement dépité. J’espère que vous me pardonnerez un jour ! Mes hommes et moi sommes à votre service si vous avez besoin un jour de nos services !


Takeshi« The Fisherman », primé à 192.000.000 Berys

    - J’dois avouer que c’est pas tous les jours qu’on rencontre un ancien corsaire et un chasseur de prime de l’ancien génération, desu ! Lâcha Takeru avec un sourire jusqu’aux oreilles. J’suis des vôtres, et mes gars aussi. On vous suivra pas à la botte, mais si vous avez b’soin d’aide, on s’ra là !

Les équipages respectifs acquiescèrent avec un air amical. Ils allaient, si Nakata l’accepter, former une partie de son alliance sur le Nouveau Monde. Tous avaient pour vocation de s’y rendre, pour diverses raisons, d’autant plus importantes que maintenant Sergueï s’en était échappé… Et cette ruée vers le Nouveau Monde se ferait sentir à bien des niveaux : pirates comme hors-la-lois voyaient là une occasion de briller hors des coups de la marine. Ils n’en oubliaient pas les dangers de cet endroit hostile, mais qu’étaient-ils contrairement à la plus grande menace que le monde underground ait porté depuis le génie de Kamiji ?

Plus loin, Jean-Charles partait en titubant, le cœur encore bondissant dans sa poitrine.


Groogal est niveau 49.
Green est niveau 34.
La Vouivre est niveau 28.
Les wyvernes sont niveau ??

Les Supernovas (Qui seront Nebulas) sont de potentiels alliés. Ils ne seront pas des PNJs.
Groogal te suivra et les interactions potentielles devront être gérées par le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14570
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
727/1000  (727/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 4 Mar - 18:43

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



L'intervention de l'inconnue s'était avérée efficace au possible : Nook avait été tiré d'affaire et le capitaine, à la fois satisfait et rassuré, pu se rapprocher du reste de la petite bande notamment constituée des pirates vaincus par Groogal en glissant ses mains dans ses poches, un sourire franc et chaleureux sur les lèvres. Tout ce tumulte s'était en finalité plutôt bien terminé : même s'il n'était pas certain que la demande inédite du vieux chasseur de prime aboutisse sur quoi que ce soit de conséquent, Nakata n'en était pas moins lucide quant à cette conclusion bienheureuse qui était la leur. Outre Nook qui avait semblé faire montre d'un tempérament à la fois lucide et combatif, et qui avait su se montrer utile sans pour autant demeurer trop impétueux ou trop imprudent, les forbans qu'ils avaient pu tirer de leur très brève captivité avaient l'air d'être de bons bougres, volontaires et dynamiques, susceptibles de leur donner un coup de main y compris sur le Nouveau Monde, si la situation le nécessitait. La preuve en fut apportée par les dires de plusieurs d'entre eux, que le Phoenix parvint à vaguement reconnaître, de vue, après un examen plus ou moins approfondi. Il s'agissait de primés relativement célèbres, sur Paradise... Et même s'il n'avait pour l'heure pas vraiment eu le temps de s'appesantir sur les nouveautés au sein de la nouvelle ère de la piraterie, ayant été débordé par les coups colossaux qu'il avait préparé jusqu'au point culminant qu'avait été l'intrusion à Impel Down, l'ancien capitaine corsaire n'en était pas moins guilleret et radieux de savoir que ces types étaient prêts à leur rendre service en retour du coup de main qu'ils venaient de leur filer en tenant tête au vieux mythique et à ses vouivres. Quand bien même ces gars ne faisaient pas le poids contre Groogal, ils pourraient néanmoins être d'utiles compagnons d'infortune si Tengoku no Seigi éprouvait le besoin de s'entourer de gros bras... Aussi le Fenice prit-il la peine de leur adresser quelques mots bienveillants, toujours aussi souriant et cordial, sans pour autant insister sur le moindre des valeureux forbans réunis à ses côtés.

-Je serais ravi d'accepter votre offre. On n'est jamais trop, à naviguer côte-à-côte dans le Nouveau Monde... Si vous le souhaitez, vous pouvez venir à notre navire pour vous remettre quelque peu de vos blessures. Sinon, à défaut de vous y reposer, je pourrais au moins vous offrir mon numéro d'escargophone.

Ceci étant dit, le légendaire blondinet avait encore deux personnes en particulier à qui adresser quelques mots. Fier et droit, ne présentant ni cicatrice ni même ecchymose à la suite du combat pourtant titanesque qu'il avait livré face à l'ancêtre et qui avait eu le don de malmener une bonne partie de sa tenue vestimentaire, l'ancien corsaire s'avança donc parmi les forbans pour arriver finalement au niveau de Kari, à qui il accorda un sourire plus amical que jusque-là, lui tendant sans hésitations aucune une main franche et sincère qu'il agrémenta de quelques mots.

-C'est la deuxième fois que je te croise et la deuxième fois, quoiqu'indirectement, qu'on combat côte-à-côte. Mais je n'ai jamais eu l'occasion de me présenter en bonne et due forme. Nakata. Si tu te trouves ici, à moins que ce ne soit le hasard qui ait guidé tes pas, c'est que tu as réfléchi à la proposition que je t'avais faite sur Time End... Pas vrai ?

Le musicien espérait bien entendu qu'elle réponde par l'affirmative. Malheureusement, il n'avait guère plus de temps à lui accorder, dans l'état des choses : Damon, resté seul à l'Aldébaran, devait attendre leur retour depuis quelques longues minutes et devait même commencer à s'inquiéter. Ainsi, soucieux de couper court à toute discussion hypothétique, ou plutôt souhaitant les remettre à plus tard, le mythique s'excusa gracieusement auprès de l'incandescente rouquine, non sans congratuler la jeune femme qui s'était interposée instinctivement et solidement pour sauver la mise de Nook d'un hochement de la tête affable et redevable.

-J'espère que tu ne m'en voudras pas trop de remettre notre petite discussion à plus tard. J'ai un gamin à réveiller.

Sur cette raillerie plaisantine et bon enfant, le prestigieux capitaine s'approcha de Nook, non sans lui dédier au passage un bref mais symbolique hochement de la tête. Le garnement s'était bien débrouillé : s'il n'avait pas eu précisément l'occasion de scruter l'évolution de sa lutte, étant focalisé sur celle qu'il avait lui-même à mener, l'artiste n'en était pas moins bluffé par les compétences du cuisinier juvénile et par son inventivité en matière de malédiction. Il avait su tirer profit de ses capacités surprenantes assez rapidement, et avec une pertinence remarquable... Damon avait bien fait son boulot, une fois de plus. Allant jusqu'à poser une main quasiment fraternelle sur l'épaule du Yamaka, le Phoenix prit à nouveau la parole, non sans sembler encore plus réjoui qu'auparavant.

-Bien joué, Nook. Tu t'en es bien sorti. Rentrons, maintenant.

Et, sans plus attendre, le légendaire contourna le marmot pour se mettre en chemin, menant le ban avec conviction et détermination. Cette petite sauterie improvisée avait eu le don de le mettre en forme et de lui souffler tout un tas d'idées quant à l'évolution hypothétique de sa maîtrise de l'armement. Il avait encore beaucoup à apprendre, c'était un fait indéniable... Et, fort heureusement, il avait encore un long moment pour progresser devant lui. Certes, ses responsabilités n'allaient pas tarder à l'accabler, dès lors qu'ils seraient catapultés dans le Nouveau Monde par le biais de l'île des Hommes-Poissons... Mais il osait espérer qu'elles lui laisseraient envers et contre tout suffisamment de temps libre pour parfaire ses compétences d'artiste martial flamboyant.


Fin du RP pour ma part !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 372
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 10 Mar - 22:45

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

From Past to Present - TES V : Skyrim OST
La petite boule de poils que fixait Kari se confondait nerveusement en excuses, tandis que la rousse se remettait de sa surprise. Finalement, ce qu’elle avait pris pour un inconnu et un nouvel ennemi n’était rien qu’une méprise, même si, sans l’intervention inopinée de la damoiselle à la blanche chevelure, il y aurait pu avoir de lourds dommages : rien que le choc entre les deux lames put renseigner Kari là-dessus.

L’ancienne chasseuse de primes tourna le regard vers son jeune camarade de combat du jour, un léger sourire sur les lèvres. Nul doute qu’il lui avait sauvé la vie plusieurs fois aujourd’hui, travaillant en équipe avec une parfaite inconnue qui s’était trouvée là… au bon moment. Avec le recul, même que leur coopération s’était plutôt bien passée, chacun se servant de ses points forts pour aider l’autre, ce qui avait permis de mettre hors-jeu la vouivre sans trop de casse.

Sa réflexion fut perturbée par la soudaine agitation régnant à présent autour d’elle : les acclamations fusaient et son corps finit par ne plus toucher le sol tandis qu’on la transportait dans les airs, Nook semblant subir le même sort à ses côtés, tels deux héros ovationnés par une foule, ce qu’ils étaient peut-être, à la vérité…

La situation arracha un second sourire aux lèvres de la Crown. Elle n’était pas habituée à ce genre de choses, tant les acclamations que le simple statut de héros : ce n’était pas pour elle, elle n’aidait pas les gens, elle ne leur faisait pas confiance, elle… Son sourire disparut doucement. Et pourtant si, elle avait aidé Nook, elle avait aidé Mori sur Time End. Elle ne voulait pas le penser, mais elle leur avait fait un minimum confiance : ils s’étaient protégés mutuellement.

La rouquine secoua légèrement la tête. Ce n’était ni l’endroit ni le moment pour penser à cela et se poser encore de multiples questions. Déjà que certaines interrogations revenaient souvent dans ses pensées depuis son aventure sur Time End.

Finalement, elle fut reposée au sol et vit alors s’approcher le Fenice. Elle le regarda arriver vers elle et nota un léger changement quant à leur dernière rencontre : un sourire amical. Kari le dévisagea. Rien n’indiquait qu’il venait de mener un féroce combat contre une pointure dans la chasse à la prime : pas une seule cicatrice toute fraîche, pas d’égratignure, même pas la moindre formation d’une ecchymose.

La Crown répondit à sa poignée de main, écoutant par la même occasion ce qu’il avait à dire. Nakata. Juste son prénom, ce que la pirate perçut comme une marque de familiarité. La bouche de la jeune femme se plissa légèrement en un début de sourire. Et non, c’était bien le hasard qui les avait amenés à se rencontrer de nouveau.

Elle avait eu matière à penser depuis son aventure sur Time End et elle avait un peu mis de côté la proposition qui lui avait été faite là-bas. Néanmoins, si la première fois elle avait déclinée poliment l’invitation, la remettant éventuellement plus tard, cette fois elle se sentit hésitante. Elle avait retrouvé Aldero et désormais n’avait plus que comme vague objectif de voyager.
- Kari. Kari Crown. A vrai dire, je ne pensais pas que vous étiez aux Shabondy, lâcha la demoiselle pour répondre à son interrogation.
Lorsque le blond se dirigea vers Nook, l’ex chasseuse de primes en profita pour se replonger dans ses pensées. Les maigres souvenirs qu’elle gardait d’avoir passé quelques semaines en compagnie d’un équipage n’étaient pas très glorieux. Parce que son premier but avec eux avait été de quitter Luvneel, qu’elle ne leur avait jamais fait confiance, qu’elle ne s’était jamais attachée à eux. Avait-elle seulement envie de retenter l’expérience ?

Reprenant contact avec la réalité et son environnement, elle remarqua la troupe nouvellement formée s’éloigner, groupe que Kari suivit en silence.
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» De surprise en surprise [Kathleen]
» De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-