Partagez | 
 

 De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 13 Nov - 16:31

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



La rupture avec Holly s'était avérée plus dure à vivre qu'il ne l'aurait redouté dans ses pires cauchemars. Avec lenteur, esseulé et las, plongé dans l'obscurité omniprésente de son bureau, le Phoenix avait constaté le sang glacé qu'elle était à la vérité l'une des dernières choses qui demeurait des origines de son équipage, aux côtés de Damon lui-même qui n'était pourtant arrivé que légèrement plus tardivement. Autrement dit, il n'avait pas seulement dû faire face au deuil de son amour, mais aussi et surtout à celui du Tengoku no Seigi primordial. C'était certainement pour cela qu'il l'avait aussi durement vécu, additionné au fait qu'il était quasiment certain de ne plus jamais revoir la rose. Il ne se berçait pas d'illusion : son voyage était encore long, semé d'embûches, et rien d'autre que la mort ne l'attendait en finalité... Car il avait dédié sa vie à la cause qu'il servait, et qu'il n'était pas sot au point de croire que tout finirait par s'arranger mécaniquement et bienheureusement. Certes, il n'avait jamais fait part de ces doutes et de ces peurs à quiconque, car il souhaitait avant toute autre chose se concentrer sur les obstacles imminent, mais la relation qu'il entretenait alors avec Holly était un moyen simple et efficace de détourner son regard de son nihilisme refréné tout en trompant son malheur et en enchantant ses pénibles journées. Sans être totalement négatif et tout en sachant que son état finirait par s'améliorer, le moral du mythique n'était donc pas au beau fixe. C'était pour cela qu'il s'était attelé à se surcharger de travail, afin d'oublier momentanément la douleur de cette séparation encore trop fraîche. Les responsabilités qui étaient les siennes ne pouvaient pas attendre qu'il se remette totalement de cette déconvenue fortuite, malheureusement...

D'autant plus que ce qui se profilait à l'horizon était à la vérité à la fois palpitant, captivant et angoissant. Il était sur le point de franchir un cap que Raphaël lui-même, son mentor et modèle, n'avait jamais osé dépasser. Il était sur le point de s'élancer sur le Nouveau Monde, en quête de nouveaux défis et de nouveaux ennemis... La foultitude de contacts qu'il avait pu dresser sur Shabondy quelques mois auparavant, quand il y avait brièvement habité, lui avait à ce titre été de grand secours. Il n'avait eu aucun mal à recontacter l'un de ses vieux amis, Gama, ancien pirate, qui lui avait immédiatement indiqué le revêteur le plus compétent de l'archipel. L'objectif était évidemment de confier l'Aldébaran à un artisan de qualité pour éviter une déconvenue fatale d'entrée de jeu : descendre vers l'île des Hommes-Poissons n'était pas un périple de tout repos, et il demandait certaines précautions que les non-initiés ignoraient trop fréquemment. L'ancien Schichibukai avait plusieurs fois vu de ses propres yeux le résultat de la pression océanique sur des bulles trop peu fiables : les carcasses de quelques épaves se fracassaient parfois si sèchement que seuls des morceaux de cadavres remontaient jusqu'à la surface. Rien de très jovial, donc, et une priorité absolue du capitaine était donc d'assurer la sécurité des siens tandis qu'ils descendraient jusqu'à la lointaine île. Nakata avait également profité de l'occasion pour rendre une très prompte visite à Sila, la sœur de Gama, avec qui il avait autrefois eu une relation plus qu'amicale : elle lui avait aimablement donné une adresse afin de se procurer un trilog pose, dont il avait vaguement entendu parler sans jamais tâcher d'en savoir davantage. Il n'avait eu aucun mal à mettre la main sur le marchand en question, et savait dorénavant comment fonctionnait cet étrange log pose. Ne restait plus qu'à mettre au défi sa fiabilité pour se frayer un chemin au travers de l'océan le plus houleux du monde...

Mais pour l'heure, une autre priorité l'attendait. Alors que la majorité de l'équipage s'en était allée balader parmi les groves de Shabondy, Nakata, Damon et Nook étaient restés en retrait, auprès de leur navire et de l'artisan qui en prenait grand soin. Il souhaitait bien entendu s'assurer du sérieux de l'artisan, mais aussi et surtout constater les progrès du jeune garçon qu'il avait laissé quelques courtes semaines plus tôt entre les mains expertes de son lieutenant. Il était question de l'améliorer afin qu'il soit capable de se défendre lui-même sur le Nouveau Monde... Le blondinet, s'il allait assurément être sévère dans l'examen des compétences de son hypothétique subordonné, restait néanmoins ouvert d'esprit et réaliste. Il ne s'attendait pas à un miracle : le cuistot partait de loin, n'ayant aucune véritable compétence au moment de leur rencontre. Restait à savoir si les progrès qu'il avait réalisé allaient l'enchanter... Ou bien le dépiter au plus haut point.
Le corsaire se mit donc face à l'adolescent, à une bonne quinzaine de mètres, et entreprit tout bêtement de se mettre en garde sous le regard inquisiteur de Damon. Il adressa au marmot un simple hochement de la tête qu'il ponctua d'une invitation à mettre en pratique ses capacités diverses sans plus attendre :

-C'est quand tu veux.


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 13 Nov - 18:17

Confrontation décisive
feat. Nak et Kari


Depuis quelques jours, la vie de Nook avait grandement changé. Si Damon devait souvent le trainer en entrainement depuis le départ de Graou Island, c’était depuis peu le pervers qui trainait son professeur à la tâche. Il se réveillait tôt pour préparer le petit-déjeuner de tous et sollicitait ensuite les bons conseils de la vigie de l’équipage pour qu’il le passe à tabac. Car oui, si Nook ne combattait plus au corps à corps, il se prenait des fessées monumentales de la part de cet épéiste qui maîtrisait mieux que lui les arts combattifs. Pourtant, de déculottée en déculottée, Pervcook s’améliorait et arrivait à transcender ses limites pour donner toujours plus. Malgré la fatigue de ces nombreux combats, le Yamaka en demandait toujours plus et demandait à être pris en charge plusieurs fois par jour. Parfois, il laissait Damon tranquille et sollicitait les conseils et les coups d’Alidia ou d’Hiko. En réalité, il ne se rapprochait jamais de plusieurs personnes seulement : Ruthven et surtout Ayato.

S’il ne détestait pas le vampire de jour, il ne le reconnaissait pas non plus comme un leader. Bien au contraire, selon le cuisinier, Ruthven était un membre de TnS bien loin derrière Damon ou Alidia, comme lui-même d’ailleurs. S’agissant de l’Akuma, la donne était clairement différente. Il ne l’aimait pas. S’il était présent sur l’Aldébaran grâce à lui et s’il lui avait trouvé un certain talent assez rapidement, les frasques et les caprices du magicien l’exaspéraient complétement. Cela aurait été probablement différent s’il avait été une femme, mais la nature lui avait donné quelque chose en trop pour plaire au jeune homme.

Enfin, quoiqu’il en soit, cet entrainement plus qu’intensif avait été stoppé par le retour de ses deux idoles, le capitaine de Tengoku no Seigi et son second. Les fiers guerriers d’Impel Down étaient revenus victorieux, glorifiés et largement primés. Face à ces retours, au banquet qu’il avait préparé et à l’excitation des nouvelles aventures, Nook s’était entrainé seul. Il avait cherché à améliorer sa visée, son œil et sa maîtrise des armes à feu. Aujourd’hui, le brun savait viser plus que convenablement et se débrouillait plutôt bien pour toucher des cibles en mouvement ; pauvres oiseaux qui avaient subi son courroux et avait fini avec du plomb dans l’aile puis dans la casserole.

Au final, le jour fatidique était arrivé sur le sol de l’archipel de Shabaody et pendant que beaucoup avaient déserté, l’apprenti combattant devait maintenant faire ses preuves contre celui qu’il estimait plus que quiconque. Au moment où le blond l’avait invité à se joindre à lui pour combattre, il l’avait donc suivit en espérant être à la hauteur. Il savait que Damon regarderait et ne voulait pas décevoir son mentor.

Aussi, en se retrouvant devant le phénix, le visage de celui qui prenait tout avec légèreté se transforma pour devenir dur et sérieux. En y repensant, Nook n’avait jamais été aussi sérieux de toute sa vie, même pas en planifiant ses exactions perverses. Devant l’appel de Nakata et son invitation à débuter, le maudit se pencha et enleva ses chaussures pour les mettre de côté, bien évidemment cela avait un but précis qui apparut aux yeux du Zoan quelques instants plus tard et qui ne manquerait probablement pas de l’étonner. En effet, le Fenice était parti pour la prison sous-marine quelques jours avant que son cuisinier intérimaire n’obtienne lui-même son paramecia et si Damon ne lui avait rien dit, il découvrirait cela sur le coup.

Sans plus attendre, la production rosâtre de l’artiste culinaire émana non pas de ses mains mais bien de ses pieds. Restant en contact avec le sol, la laine de Nook se dirigea vers son adversaire mais néanmoins allié assez rapidement et se décolla du sol sans plus de cérémonie pour former une vague de laine assez peu large mais suffisamment pour soustraire Nook à la vue de son capitaine.

Dès que le contact visuel serait coupé, Pervcook dégainerait ses deux revolvers et tirerait quatre balles à l’endroit où se trouvait le phénix avant d’être caché par la vague. En plus des balles, Nakata devait encore faire avec cette vague de laine qui, si elle le touchait, viendrait le recouvrir. Alors Nook la resserrerait autour de sa cible pour le bloquer et ensuite le canarder.

A défaut, s’il esquivait tout en partant vers le côté, Nook tirerait dessus avec un feu nourrit.

©️ Codé par Kari Crown

Techs utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 15 Nov - 16:14

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Dès les touts premiers instants du conflit amical qui les opposait tout deux, Nakata sentit que les choses n'allaient pas s'écouler aussi naturellement qu'il n'aurait pu le penser de prime abord. Il risquait pour tout dire d'aller de surprise en surprise, et il n'était d'ailleurs pas homme à sous-estimer la qualité du travail fourni par ses subordonnés. Damon avait toujours été un entraîneur compétent, en témoignait son ancien rôle au sein de la Révolution : il était doué pour se glisser dans la peau de ses élèves et pour cerner leurs limites et leurs points forts. Il avait très certainement demandé à Nook de redoubler d'intelligence et de ruse, considérant que c'était sur ces qualités là que le blondinet allait être le plus sévère... A juste titre. Le Phoenix ne savait que trop bien que le gamin n'avait ni la force physique, ni la vitesse et encore moins l'endurance d'un combattant moyen du Nouveau Monde. Il n'avait de surcroît montré absolument aucun signe de contrôle de quelque haki que ce soit lors de leur première brève rencontre, ce qui sous-entendait à ce sujet qu'il était dans le meilleur des cas un pur débutant, et dans le pire qu'il n'y avait pas été initié du tout. Pour se montrer utile, le marmot allait donc devoir prouver son intelligence et sa malice : l'équipage était composé d'un certain nombre de puissants combattants susceptibles de surveiller ses arrières, mais il lui fallait a minima se montrer sage et raisonnable pour éviter de les embourber davantage dans une situation des plus inextricables. Cependant, il y avait une chose que le musicien n'avait pas envisagée : que le jeune garçon qui lui faisait face soit en vérité un maudit. Pourtant, cette hypothèse fut bel et bien validée dès la première seconde de leur rixe, lorsque le Yamaka se mit à générer un flot conséquent d'une matière rosâtre que le mythique analysa promptement comme étant une sorte de textile. A priori, cela ressemblait, de loin tout du moins, à de la laine... Ce qui excluait momentanément la malédiction du garnement de la catégorie des zoans. Quant à savoir s'il s'agissait d'un paramecia ou d'un logia, le Fenice ne pouvait pas le juger avec si peu d'informations : bon nombre de paramecias permettaient de générer leur matière à l'extérieur de leur corps, à l'instar des logias. Le seul moyen de mettre le doigt sur la vérité, c'était encore de percuter directement le jeune homme pour savoir de quoi il était fait... Cette idée allait cependant devoir attendre : un véritable mur se dressait face à lui et le forçait à prendre une décision vive et efficace. Son haki de l'observation lui permit également de se renseigner quant aux intentions du moujingue malgré l'obstacle visuel qu'il avait savamment dressé : il comptait le trouer à l'aide d'armes à feu en utilisant la laine comme un gigantesque voile. Pas stupide, a priori, le cuistot.

Il allait cependant devoir faire mieux s'il espérait définitivement bluffer l'ancien Schichibukai. Ce dernier avait constaté que son hypothétique subordonné était capable d'attaquer ou, à défaut, de livrer une petite diversion pour offrir une ouverture à ses camarades. C'était un excellent point, mais il devait dorénavant tester les capacités défensives du marmot. Ce dernier s'attendait certainement à ce que Nakata surgisse par l'un des côtés du mur de laine pour le prendre à revers tout en évitant son premier assaut frontal... C'était une grossière erreur. Car dans le Nouveau Monde, comme sur Grand Line, bon nombre d'ennemis étaient capables de voler ou, à tout le moins, d'utiliser les airs comme champ de bataille, l'artiste ne réfléchit pas un instant de plus. Ses bras se transformèrent en aile et une bulle blanche pâle se mit à tourbillonner tout autour de son pied droit. Avec un sourire mesquin, Damon se rendit compte en un instant que le capitaine ne souhaitait pas ménager son jeune apprenti... C'était une excellente chose pour lui donner une petite idée de la foultitude de compétences qui existaient de part le monde. Ainsi, les ailes bleutées battirent les airs avec virulence, projetant aisément le légendaire par-dessus le mur rosâtre. Dès lors que Nook fut une cible visuelle envisageable et dès lors que plus rien ne se dressa entre eux deux, le Fenice battit l'air d'un puissant coup de pied, expédiant la bulle de haki droit en direction du garnement. Son haki avancé lui permettait de toucher des ennemis intangibles, et ce même à distance : ainsi, même s'il était un logia, le Yamaka n'allait pas pouvoir s'en sortir sans bouger ni réagir. Cependant, le leader de Tengoku no Seigi n'avait bien entendu pas recouru à la totalité de sa force brute : l'objectif n'était pas de placer le marmot dans une chambre d'hôtel, mais bel et bien de le confronter directement pour savoir ce dont il était capable. S'il n'était pas susceptible d'éviter ou de parer cet assaut, il allait tout simplement réaliser une bonne série de rouler-bouler... Et pourrait par la suite repartir à l'attaque.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 15 Nov - 17:01

Armes inégales
feat. Nak et Kari


Lorsqu’il vit son capitaine prendre le chemin des airs, le jeune cuisinier se pinça la lèvre inférieure, il s’en voulait de n’avoir pas envisagé cette possibilité alors qu’il connaissait parfaitement l’existence de la malédiction de son supérieur. Légèrement surpris, il pointa son arme en direction du blond mais il était déjà trop tard et le phénix venait d’envoyer quelque chose en sa direction. Il ne savait pas de quoi il s’agissait mais estimait beaucoup trop l’ancien capitaine corsaire pour s’amuser à encaisser. Aussi, l’épais lien de laine qui persistait entre le créateur et création céda entrainant la chute de la vague. Ceci permit à Nook de reprendre la laine proche de lui pour la remodeler et s’en servir de tampon entre le projectile du blond et lui-même.

La laine existant déjà, Nook put alors immédiatement créer une protection avant d’être touché. Ainsi, immédiatement après l’abandon de la vague de laine, le résidu toujours lié à Nook se souleva et vint l’envelopper pour former une armure de laine épaisse qui allait amortir le choc de l’attaque du capitaine pirate. Bien évidemment, cela ne suffirait pas à encaisser l’attaque sans plus de cérémonie et lorsque le projectile toucha, le Yamaka ressentit toute la puissance de l’homme qu’il idolâtrait, et pourtant il se doutait bien que celui-ci retenait ses coups. Quoiqu’il en soit, le résultat fut celui prévu par l’attaquant : l’assaut projeta le cuisinier dans les airs.

Sans attendre, et devant le péril immédiat que représentait un nouveau choc au sol malgré son armure, Nook tendit la main vers l’endroit où il allait s’écraser. La matière maudite de l’armure se dissipa et convergea vers le membre tendu pour finalement se projeter au sol et former un grand coussin de laine à la forme plutôt évocatrice. En effet, même au milieu d’un combat qu’il savait perdu d’avance mais où il devait tout donner, la nature perverse du maudit ressurgit et modela les coussins d’amortissement en une belle et opulente poitrine. Nakata serait peut-être gêné ou exaspéré par cette technique mais elle relevait du véritable cuistot des Tengoku no Seigi, il ne choisissait finalement pas qui il était. D’ailleurs, l’objectif final de la technique était atteint lorsque le pervers vint s’étaler dans l’épaisse masse de matière créée et pu alors retomber avec la plus grande des douceurs.

S’il ressentait maintenant une certaine douleur au niveau des côtes, endroit où il avait pris le coup, Pervcook ne perdit pas un seul instant et pointa directement son arme sur son entraineur de l’heure. Encore allongé dans son matelas de laine, il appuya trois fois sur la gâchette et libéra ainsi trois balles en direction du blondinet encore dans les airs. A l’issue de cette salve, le Yamaka ne se releva pas mais resta allongé. Il savait que son adversaire allait esquiver et savait aussi qu’il allait devoir reprendre la main en tirant encore tout en gardant une possibilité de défense. En l’occurrence, le jeune avait retrouvé le contact physique de son élément et pouvait donc s’en resservir à volonté et le modeler selon son désir pour se protéger.

Si Nakata réattaquait sans transition, Nook se servirait de ses « Oppai » pour créer quelque chose de défensif, plus encore, le paramecia planifiait son prochain assaut, quelque chose qui nécessitait de la laine. Aussi, sa matière commençait à s’échapper en abondance de ses pieds et du bas de son dos pour venir se mêler à celle des coussins. Pour garder une surprise, Nook compressait sa création au maximum. Il ne se doutait alors pas que son entraineur pouvait tout savoir de ses projets à l’aide de son haki.

En écoutant les projets de son subordonné, Nakata saurait alors qu’une fois sa prochaine attaque envoyée, Nook avait l’intention de libérer une grande quantité de laine pour masquer une bonne partie de la zone, cette technique qu’il avait lui-même appelé « le bain public ».

©️ Codé par Kari Crown


Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1417

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 19 Nov - 17:52


Une explosion retentit près d'une taverne. Vous entendez le bruit de ce qui semble être le résultat d'une courte mais intense confrontation. De la fumée se dégage de l'endroit d'où provient le sauvage événement.

Vous aventurerez-vous près de l'endroit où s'est produit le sinistre spectacle qui vient couvrir l'Archipel d'un gris nuage ?

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 19 Nov - 21:35

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Bien évidemment, Nook ne fut pas capable de se prémunir de l'entièreté des dégâts qui découlèrent de l'offensive surprise du blondinet, mais il parvint néanmoins à en amenuiser les conséquences par le biais de son fruit du démon : la matière rosâtre qu'il générait abondamment depuis quelques instants se métamorphosa en un ersatz d'armure large et épaisse qui put ainsi lui permettre d'éviter a minima un rouler bouler douloureux. Il ne perdit d'ailleurs pas le nord, et anticipa la chute qu'il risquait de réaliser, ayant promptement pris son envol à la suite de ce déferlement de puissance imprévu, en générant à nouveau une large quantité de laines pour façonner comme deux espèces de coussins, grossièrement à l'effigie d'une poitrine féminine. Si Damon tiqua, exaspéré par ce tempérament oisif qui éloignait finalement le jeune maudit de son combat et des véritables raisons de sa posture pour le moins périlleuse, le blondinet en revanche n'afficha pas la moindre expression faciale. Il ne jugeait pas la forme, mais l'efficacité des mouvements du garnement pour estimer vaguement ses capacités, sa ruse et sa réactivité. Ces points-là risquaient d'être les plus importants s'il franchissait Red Line à leurs côtés, car c'étaient ceux-là qui pourraient finalement lui sauver la vie dans une situation précaire... Et, pour l'heure, même s'il manquait assurément d'expérience et d'arguments offensifs, il savait à tout le moins prendre soin de sa propre intégrité physique pour s'empêcher bien des calvaires. Nakata constata également le sens de la revanche du jeune garçon lorsque ce dernier, tout juste en sécurité perché sur sa création, tenta de lui tirer dessus pour l'abattre sans plus attendre. C'était une bonne chose, car cela insinuait chez Nook une certaine volonté et une certaine vigueur, qui le poussaient à outrepasser ses compétences initiales afin de se rendre plus redoutable. Néanmoins, cela n'inversa clairement pas la vapeur de leur petit entraînement : le maudit retrouva d'un coup d'un seul son corps humain et chuta en direction du sol où il put se réceptionner agilement et prestement, laissant tout bêtement les balles siffler loin au-dessus de son crâne. Il se redressa ensuite calmement pour observer la suite des événements, et n'eut qu'à réaliser quelques pas sur le côté pour éviter la suite des assauts à distance de son jeune subordonné. Le haki de l'observation induisait un combat à sens unique en la matière...

Le Fenice s'apprêtait ensuite à repartir à l'assaut lorsqu'une puissante détonation eut lieu, quelque part non loin sur l'Archipel Shabondy. S'il fronça les sourcils dans un premier temps en demeurant concentré sur son adversaire initial, il interrompit finalement cette démonstration de force pour fixer le nuage sombre et de bien mauvaise augure d'un regard impérial et inquisiteur. Certes, les groves n'avaient jamais été connus pour leur tranquillité ou leur quiétude, et les marines avaient fréquemment fort à faire pour y maintenir paix et sécurité, mais il était rare qu'un conflit ne dégénère au point de nécessiter l'utilisation d'explosifs. Peut-être s'agissait-il là d'un simple combat entre pirates trop fiers et trop fieffés... Ou bien d'une traque gouvernementale, à la recherche d'un nouveau criminel à abattre. D'un naturel entremetteur, le mythique avait forte envie d'aller y semer son grain de sel, mais il devait admettre que la chose n'était pas nécessairement raisonnable : il venait après tout d'être tout juste primé à plus de 500 millions de berrys et risquait à ce titre d'attirer plus d'un regard. C'était pour ce faire qu'il était originellement resté à l'Aldébaran, aux côtés du vigie et du cuisinier : l'entraînement de ce dernier n'était finalement qu'un prétexte et il aurait pu aisément être retardé, étant donné que la préparation de la bulle protectrice par l'artisan revêteur risquait de toute manière de les retenir ici encore quelques heures durant a minima. Cependant, au-delà de l'hypothétique aventure qui fumait non loin, tant elle semblait bouillonner d'impatience en les attendant, c'était peut-être la meilleure opportunité qu'aurait l'ancien Schichibukai pour mettre au défi les compétences de Nook. Certes, la chose n'était pas forcément très raisonnable et pouvait tout-à-fait dégénérer, mais si le cuisinier était bel et bien décidé à l'idée de les accompagner par-delà l'île des Hommes-Poissons, il devait à tout le moins être déterminé à affronter les multiples dangers de Paradise la tête haute. Et puis, dans le pire des cas, le Phoenix serait là pour veiller au grain... Autant dire que les menaces hypothétiques n'étaient que très discrètes et relatives. Il était le plus grand danger actuellement présent sur tout Shabondy... L'artiste n'eut besoin que d'un regard pour se mettre d'accord avec son vigie, qui afficha un sourire faussement exaspéré, comme si la tenace habitude du blondinet à foutre la merde constamment le gênait de quelque manière que ce fut :

-C'est bon, allez-y, je m'occupe du navire.
-Parfait. Nook ? On y va.

Restait à savoir ce qu'ils allaient trouver au bout du chemin... Mais le Phoenix souhaitait y aller à pieds. Pas question d'attirer toute l'attention en brillant de milles feux dans le ciel verdâtre du gargantuesque archipel : si rien d'important ne figurait en bout de route, il n'était guère nécessaire de rameuter la quasi totalité des effectifs locaux du Gouvernement Mondial sur l'Aldéraban... Si tant est que les troupes du Gouvernement Mondiale furent tentées à l'idée de subir une énième monumentale déculottée.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Lun 20 Nov - 17:27

Surprise explosive
feat. Nak, Kari et... le MJ sauvage !


Quel homme incroyable ! L’esprit de Nook ne tarissait pas d’éloge devant le style monumental et impressionnant de son capitaine. Bon, il fallait dire que le gosse ne savait rien du haki de l’observation et mettait les esquives de son maitre sur le compte de son expérience et de son talent naturel. A chaque balle à laquelle il se dérobait, un mot lourd de sens retentissait dans l’esprit juvénile du cuistot pirate : « Vache ! ».

Ainsi, lorsqu’il vit, encore une fois, le phénix esquivé les balles en abandonnant sa forme volante et remettre le couvert en roulant au sol, le brun hésita entre l’admiration totale et le découragement intégral. Pourtant, s’il avait parfaitement conscience de ne pas pouvoir vaincre, ou même toucher son supérieur, le pervers avait aussi une ambition très claire : montrer ce dont il était capable. Il s’était fait la promesse d’épater son chef blond et allait lui montrer toute l’expérience que Damon lui avait permis d’engranger. Aussi, après la double démonstration du Fenice, le jeune homme l’avait déjà remis dans sa ligne de mire et s’apprêtait à mêler ses coups de feu au pouvoir de son fruit du démon. Il comptait arroser la zone de projectile tout en disparaissant dans une femme de laine gigantesque qui avait pour but de le protéger : sa gardienne. Cette technique nécessitait une quantité de line non-négligeable et pour se faire, Nook n’avait qu’à libérer toute la matière qu’il condensait depuis quelques instants.

Cependant, au moment où il s’apprêtait à tout relâcher, un bruit sourd et relativement lointain se fit entendre. C’est alors que Nook fit quelque chose de nouveau pour lui. En principe, il se serait retourné vers l’origine du bruit et aurait complétement délaissé son combat au prix d’un autre intérêt. En l’espèce, Pervcook ne le fit pas. A la place, il garda un œil sur son capitaine, toujours son arme pointé sur lui et esquissa un regard rapide vers la direction bruyante pour voir s’il était menacé par un danger immédiat. Cela ne semblait pas être le cas et il reporta immédiatement sa pleine et totale attention vers son entrainement.

Cette attitude nouvelle provenait en réalité de la discipline assez dure que Damon avait transmis à son élève au cours de leurs nombreux entrainements. Il lui avait appris qu’à l’occasion d’un combat, les combattants devaient toujours restés concentrés sur leur adversaire et qu’à défaut, cela pouvait leur coûter la vie. Il s’agissait là d’une notion relativement logique que le Yamaka avait relativement bien enregistré et assimilé. Il avait aussi appliqué la leçon : « Quand ça chauffe derrière toi, vérifie que tu risques rien ». Il l’avait inconsciemment et n’avait donc pas idée des automatismes qu’il avait pris, pourtant, s’il l’avait remarqué il aurait été heureux de montrer à la vigie tous les fruits de ses leçons.

Enfin, se retournant vers son incandescent capitaine, il vit que ce dernier s’était totalement détendu et lui proposait maintenant de partir à l’aventure. Souriant autant qu’il lui était possible, Nook se redressa et rangea ses revolvers dans sa ceinture, il n’était pas du genre à porter des holsters de cow-boy. Simultanément, toute la laine qui se trouvait au sol, toujours relié à son créateur, commençait à se retirer et à revenir en Nook, comme absorber par ce dernier. Il rejoignit alors Nakata et lui répondit avec enthousiasme et excitation.

- Je vous suis capitaine !


Un rêve… il vivait un rêve ! Il rêvait de rejoindre ce forban depuis quelques temps déjà et voilà que maintenant il allait se balader à son côté pour vivre d’épiques aventures et – Nook l’espérait de tout cœur – déchainer un maximum les passions féminines !

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 404
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
5/200  (5/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 21 Nov - 18:11

De Surprise
En Surprise
Feat. Nakata & Nook

Only One - The Score
Kari Crown soupira, réajustant sa position pour mieux porter le paquet qu’elle tenait et qui contenait quelques provisions pour les jours à venir. Cela faisait un petit moment qu’elle et ses désormais deux compagnons de route étaient sur l’archipel. La rousse avait en effet choisi de prendre son temps pour préparer leur prochain voyage, temps qu’elle avait rarement eu dans son ancienne vie de chasseuse de primes.

Malheureusement, temps étant aussi synonyme d’argent, le petit trio allait bientôt devoir partir : l’hébergement, si pour dépanner quelques nuits, était une option envisageable, il l’était un peu moins sur une longue durée, tout comme les repas pris à l’auberge. Les économies de la demoiselle commençaient doucement à pâtir de leur train de vie et la pirate avait fini par préparer elle-même les repas des trois aventuriers, ce qui revenait bien moins cher qu’un déjeuner dans un restaurant.

C’était donc pour cette raison qu’elle portait contre elle un sac en papier kraft rempli de produits frais prêts à être cuisinés puis mangés. Son regard vert émeraude se posa sur le dos de l’homme qui ouvrait la marche parmi une foule dense en jouant des coudes et des épaules. Sa silhouette était tellement familière à la Crown, à la fois enterrée dans des souvenirs flous et réellement présente sous ses yeux. Elle l’avait retrouvé une dizaine de jours auparavant, cet homme qui l’avait jadis abandonnée. Malgré leurs retrouvailles houleuses, elle ne savait toujours pas comment agir avec lui. La rousse avait tellement perdu l‘habitude d’avoir quelqu’un avec elle, hormis Hinami qu’elle ne connaissait que depuis un an et qui était relativement discrète quand elle le voulait. Leur nouvelle relation était donc hésitante, chacun essayant d’à nouveau apprivoiser l’autre à sa manière : ils devaient réapprendre à se connaître, et surtout, réapprendre à se faire confiance, ce qui n’était pas simple. Le temps et leurs aventures solitaires les avaient changés, interféré dans leur vision du monde, réparti des secrets et des blessures au fond de leur âme et sur leur corps.


Hinami
Ils avancèrent encore, prenant un chemin moins peuplé, ce qui permit à Kari de venir marcher à la même hauteur que son mentor. Ils continuèrent leur route en silence, jusqu’à ce qu’un bruit sourd retentisse. La rousse s’arrêta aussitôt. Elle sentit quelque chose se mouvoir sur sa tête.

Hinami, la tontatta qui était présentement juchée sur le crâne de l’ex chasseuse de primes et assise sur un coussin de cheveux d’une couleur flamboyante somnolait, bercée par le pas régulier de la plus grande des deux femmes. Le bruit la sortit de sa torpeur brusquement, un peu trop brusquement même puisqu’elle tomba tête la première dans le sac de courses, disparaissant entre une botte de carottes et des pommes.

La rouquine, quant à elle, fronça les sourcils. Elle avait directement reconnu le son d’une explosion pour l’avoir entendu plusieurs fois par le passé. Le regard émeraude se tourna vers l’endroit, lointain, d’où avait semblé parvenir le bruit. Elle se rapprocha de son mentor, Aldero Crown, et sans plus de cérémonie, le chargea de son fardeau.


Aldero Crown
- Tiens. Restez ici et surtout, veille sur elle, dit-elle en pointant du doigt la petite tontatta qui tentait de sortir du sac.
Et l’ancienne chasseuse de primes tourna les talons sans plus d’explications, se dirigeant vers le lieu de l’explosion. Le brun suivit sa silhouette du regard, un léger sourire sur le coin des lèvres. Puis son unique œil valide glissa jusqu’à croiser le regard d’Hinami et le sourire se mua en un soupir.
Codé par Kari Crown


_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 35

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 21 Nov - 19:07



Jean-Charles
    - Putain, la maison... Mémééééééé !

Jean-Charles était en pleurs devant la maison de sa grand-mère. Elle venait de partir en fumée, d'exploser à grands coups d'affrontement entre un vieillard à la peau mat et une centaine de pirates de plusieurs équipages différents. Tous étaient à terre, mais seuls quelques uns, une douzaine, était ligoté par terre. C'était eux, les saletés de primé qui venaient de prendre la vie de mémé. Se retournant, celui qu'on surnommait « L'Ivrogne », lui-même primé à 13.000.000 de berrys suite à ses exactions contre les locaux de la marine – très répétées les soirs de beuverie – commença à marcher vers le seul « homme » qui tenait encore debout. Il allait lui faire sa fête, putain ! Et s'il n'avait pas eu un coup dans le nez, il aurait pu remarquer un détail intéressant. Cet homme n'était autre que l'une des trois figures les plus importantes du monde des chasseurs de primes. Aux côtés de Mijushike et de Jasmine, la plus ancienne tête de proue de ces arracheurs de sous, Groogal Madoka, surnommé «Le Mythique », trônait aux côtés de quatre Supernovas et de leurs subordonnés.

Spoiler:
 


Jack, « The Rock », primé à 349.000.000 Berrys

Le premier Supernova n'était pas des moindres. Jack « The Rock » avait traversé Paradise avant d'aller sur le Nouveau Monde. Il en était revenu suite à une débâcle avec son équipage, mais avait voyagé sur plusieurs îles de la partie la plus dangereuse de Grand Line. Il connaissait quelques routes qu'avaient emprunté le Seigneur des Pirates de son vivant, et si son rêve n'était pas de finir ses jours dans le rôle de son idole, il voulait au moins emprunter le chemin de la liberté qu'il avait tracé. Primé à 349.000.000 de Berrys, il releva la tête, du sang coulant le long de ses lèvres. Encore debout, c'était sûrement celui qui avait donné le plus de fil à retordre à Groogal si on en croyait la carrure et l'air revêche.

On le savait valeureux et brave, mais assez peu précautionneux dans ses gestes. C'était un éléphant dans un magasin de porcelaine, et s'il ne voulait jamais faire du mal, il était trop souvent le désastre qui s'abattait sur les îles qu'il visitait.


Monique, « The Peach Princess », primée à 201.000.000 Berrys

C'était pour cela que Monique, « The Peach Princess », aussi surnommée P.P par ses camarades, avait décidé de le seconder : pour calmer ses ardeurs à coup d'épée magique. Cette femme à présent primée à 201.000.000 de Berrys, avait du caractère, et un lourd passé dans la noblesse de South Blue. Autrefois, on la considérait comme l'icône de la perfection, l'amabilité incarnée. Elle apprit cependant bien vite à se défendre avec son frère, et on la surnomma plus tard la princesse au teint de pêche, et en petits caractères à la lame aiguisée. Déçue de ne plus trouver d'adversaires à sa hauteur sur South Blue, elle partit pour Grand Line où elle rencontra Jack « The Rock ». Cet homme avait été une véritable bénédiction, mais aujourd'hui, ils étaient tombés sur plus fort qu'eux.


Takeshi« The Fisherman », primé à 192.000.000 Berys

Loin des clichés, proche de la réalité de ce que pouvait être un gars cool, Takeshi « The Fisherman » partait d'une apparence banale qu'il avait forgé pour devenir extrêmement populaire. Il faisait régulièrement la couverture des magasines de pêche clandestins, et on lui avait décerné le titre de Mister Beau Gosse 1504. Primé à 192.000.000 de Berrys, c'était la tête d'affiche la moins primée du groupe. Et pourtant, son aptitude à contrôler l'eau au corps à corps, bien connue de tous, avait été une vraie plaie pour le chasseur de prime. Celui-ci ne semblait cependant pas essoufflé le moins du monde. La plupart des autres primés étaient cependant sans importance, à l'exception d'une petite boule de poils qui avait réuni autour de lui un certain nombre de pirates.


Green, « The Little Bullet », primé à 271.000.000 Berrys.

Green, « The Little Bullet ». Prime : 271.000.000 de Berrys. Il était à vrai dire très improbable que cette créature ait une quelconque importance, cependant étrangement il se passait toujours quelque chose autour de lui, comme si la chance était modifiée à chacune de ses actions. Cela ne l'avait pas empêché d'être écrasé par la puissance de la Vouivre.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 22 Nov - 14:11

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



-Et ben. Il s'est fait plaisir. Ça ne sert à rien de nous cacher, Nook. Il sait déjà que nous sommes là. Il le sait depuis le début.

Madoka Groogal. L'une des plus grosses pointures du Nouveau Monde, à laquelle se mêlait une dimension quasiment historique... Ce type était connu depuis des décennies et officiait au sommet de la chaîne des chasseurs de primes depuis presque autant de temps. Il avait dû en combattre, des forbans : des Yonkous en décadence au seul Seigneur des Pirates, des rookies effrontés aux vieux loups de mers expérimentés... En passant très certainement par les Schichibukais déchus ou renégats. Pour avoir eu l'occasion de participer à ses côtés à l'opération de Baltigo, le Phoenix était bien placé pour savoir que sa réputation n'était pas usurpée et que le Gouvernement Mondial lui-même comptait beaucoup sur sa collaboration fréquente. Ce type possédait, selon ce qu'il avait pu en comprendre, un haki de l'observation tellement performant et entraîné qu'il était capable de sonder des îles à des dizaines de kilomètres pour y déceler une voix qu'il traquait. Et comme il avait forcément d'ores et déjà entendu la voix du blondinet, il savait depuis belle lurette que le félon et ses compagnons d'infortune se trouvaient sur l'Archipel Shabondy... Cette omniscience s'accompagnait d'un autre constat, plus galvanisant et plus électrisant encore que le premier : ce vieillard était une montagne de puissance brute et de force dense. L'état dans lequel étaient plongés les myriades de forbans qui avaient tenté de lui faire face le prouvait bien assez : à l'exception de Jack "The Rock", que Nakata parvint sans trop de difficultés, tous les primés semblaient être placés hors d'état de nuire. Et même le fameux Nebula n'était pas forcément en très grande forme... Autant dire que tout ce beau monde venait de voir sa carrière s'achever aussi brutalement que férocement. A moins que quelqu'un ne leur offre une petite porte de sortie... D'un mouvement conjoint des épaules, le capitaine se délesta de son manteau ample, laissant celui-ci retomber à même le sol. Il fit craquer les jointures de ses doigts puis frappa sa main droite dans la paume de sa main gauche avant d'adresser quelques paroles supplémentaires à Nook tout en restant focalisé sur l'ancêtre.

-Va libérer tout ce beau monde pendant que je te couvre. Dis à ceux qui peuvent fuir de le faire. Indique leur le navire s'ils n'ont nulle part où aller. Je vais te faire gagner un peu de temps.

Deux ailes bleutées naquirent soudainement sur ses omoplates et il s'éleva promptement dans les cieux avant de retomber à quelques mètres seulement de Groogal, juste devant Jack à qui il décerna un regard amical et un sourire chaleureux. L'objectif était de lui faire passer un message simple : de s'occuper de ses camarades et de prendre le temps de panser ses propres blessures. Car s'il était quasiment certain de pouvoir tenir tête au vieux chasseur de primes, le Fenice n'était en revanche pas certain de pouvoir triompher sur le long terme... Et encore moins de pouvoir s'occuper des hypothétiques renforts qui pourraient finir par fournir un soutien à la vouivre. Néanmoins, il était encore envisageable que la situation trouve une issue satisfaisante pour tout le monde : finalement, le légendaire n'espérait qu'une seule et unique chose, c'était que le vieux chasseur allait accepter de déposer les armes sans tenter de se frotter à lui. Après tout, l'un comme l'autre savaient que le jeu n'en valait pas la chandelle : le blondinet ne valait que 550 millions de berrys, une somme que pouvait rassembler son homologue maudit bien plus aisément qu'en lui tenant tête. La seule chose que le vieil homme pouvait s'octroyer en le terrassant, c'était une faveur du Gouvernement Mondial... Chose qu'il avait déjà tout naturellement de part son passé dense et les multitudes d'exploit dont il s'était rendu porteur. Tranchant donc avec l'image habituelle qu'il renvoyait, celle d'un jeune combattant ardent et qui courrait sans cesse après les conflits et les péripéties, le capitaine de Tengoku no Seigi se concentra sur le dialogue et le discours, tentant avant toute autre chose d'appliquer ses compétences en matière de diplomatie pour désamorcer la situation avant qu'elle n'éclate entre ses doigts.

-Madoka Groogal ! Un privilège. Je n'ai jamais eu l'occasion de converser avec vous aussi personnellement. Je pensais que vous luttiez contre Eko Taka aux côtés de Mijushike Hojo... L'Empereur est déjà tombé ?

Question rhétorique, dont la réponse était évidemment négative, mais qui induisait une autre interrogation qui faisait davantage de sens : quelle était la véritable raison de la venue du gros lézard en ces terres voisines du Nouveau Monde ? Car l'ancien Schichibukai se doutait d'entrée de jeu qu'il ne s'agissait pas d'une simple course poursuite avec ces quelques pointures : Groogal avait sans doute bien mieux et bien plus constructif à faire que de s'embêter à combattre des forbans qui n'étaient même pas célèbres pour une envisageable lubie du sang et de brutalité. En d'autres termes, l'artiste demandait tout simplement à son interlocuteur s'il était disposé à le renseigner quant à la véritable raison de sa présence ici bas... Une subtilité qui aurait pu échapper à un crétin digne de Mozero, mais qui allait indéniablement faire mouche chez le chasseur de primes. "Ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces", songea vivement le Fenice, qui s'attendait à une réponse bien plus spirituelle que sa question elle-même...

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 22 Nov - 18:27

Surprise sanglante
feat. Nak, Kari et le MJ Sauvage


- Ah ouais le salaud ! Il se met bien lui. Mais comment il peut savoir qu’on est là ?


Quel mystère pour le jeune prodige de la cuisine que de comprendre comment ce vieux étrange pouvait déjà savoir que le phénix et son nakama étaient sur place. Ils étaient encore un peu loin, pas forcément ultra visible et surtout, arrivait au milieu d’un théâtre sanglant. Evident donc que le vieux n’avait pu les voir… Décidemment, il ne comprenait rien. Bon certes, à certaines occasions, ses camarades parlaient Haki sur l’Aldébaran , mais lorsque cela arrivait, Nook ne comprenant pas, il se perdait dans la contemplation des poitrines d’Alidia et de Natalia ; sujet qui le passionnait. Aussi, s’il connaissait ce « fluide perceptif » de nom, il ne savait absolument pas quelles étaient les implications d’un tel pouvoir.

Pourtant, si le capitaine le disait, le cuistot le prenait pour acquis. Il ne chercha donc pas à discuter plus longtemps et imita quelques instants son supérieur dans l’observation du champ de bataille. Sur les quatre que venait apparemment de dérouiller papy, il n’y en avait plus qu’un de vaillant ; et par vaillant le pervers voulait dire encore conscient. Son regard se posa d’abord, bien évidemment, sur la belle petite brunette qui se trouvait parmi les inconscients. Cette jeune femme lui plaisait beaucoup, un charme naturel, un air d’innocence marqué, un corps sculpté et, surtout, une tenue très courte. Parmi la gente féminine, et s’il les aimait toutes, le Yamaka aimait avant tout les femmes qui ne laissaient que peu de place à l’imaginatif masculin. Celle-ci, si elle avait bien couvert la partie haute de son corps, avait clairement délaissé le tissu sur le partie basse, entrainant ainsi le regard expert du brun.


Oh qu’il aimait ce spectacle… Mais bientôt, il dut abandonner ce paradis pour obéir aux ordres de son idole qui avait décidé de partir au combat.

- Je m’en occupe capitaine.


Ce ne fut qu’alors qu’il perçut les deux autres corps inanimés. Si le brun ne retint pas vraiment son intention, l’autre « chose » le fit légèrement bloquer. Il s’agissait ni plus ni moins d’une boule de poil qui s’apparentait plus à la peluche qu’à l’être vivant, enfin selon notre jeune héros. Enfin… Nakata avait demandé que tout ce beau monde soit évacué donc il allait le faire.

Se penchant alors en direction du sol, il porta son œil vers la rencontre des deux mythiques pour voir si le vieux ne décidait pas d’attaquer Pervcook. Il avait de fortes chances que l’artiste blond ne le laisse pas faire et permettrait à son apprenti d’évacuer les autres. Aussi, lorsque les paumes du maudit entrèrent en contact avec le plancher des vaches, sa matière commença à se rependre en forme de chemin laineux et en direction des trois inconscients. Son projet était assez simple : les attraper avec le tapis de laine et les ramener tous à lui.

Pour le dernier, le seul qui était encore conscient, et pendant que son œuvre maudite arrivait sur ses alliés, l’amoureux de toutes les femmes décida de le laisser faire tout en le prévenant de la nouvelle donne.

- OH ! LE CORNU ! Bouge-toi, on y va.


Nul doute que « Le Cornu » en question avait reconnu l’intervenant qui faisait maintenant face à son bourreau. Nook allait reculer en compagnie de ceux qu’il avait récupérer mais ne pouvait forcer le dernier à les suivre. Surtout si l’on considérait la différence de puissance colossale entre cet inconnu et le cuisinier des Tengoku no Seigi.

©️ Codé par Kari Crown


Techs utilisées :
 


Dernière édition par Nook Yamaka le Mar 28 Nov - 14:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 404
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
5/200  (5/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 23 Nov - 19:11

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Nocturne Op.9 No.2 - Chopin
Elle s’était laissée guider par la fumée qui montait dans le ciel, rencontrant sur le chemin quelques bulles transparentes propres à l’archipel Shabondy. Arrivée sur les lieux de l’explosion, Kari Crown se tint à distance de tout ce monde qui semblait être au centre de l’agitation, reconnaissant plusieurs visages pour les avoir vus dans les journaux ou sur des avis de recherche.

Le spectacle qui s’offrit à ses yeux lui arracha un léger sourire. Un chasseur de primes, et pas n’importe lequel, des pirates et elle, présence sans doute insignifiante pour eux mais qui n’en restait pas moins une ancienne chasseuse reléguée au rang de criminel. Ressentait-elle une once d’ironie quant à la composition de ce tableau ? Peut-être, mais ce n’était là que la réalité : un chasseur de primes et des primés, un chasseur et quelques proies.

Son regard parcourut les environs, avant de s’arrêter sur deux silhouettes, dont une qui ne lui était pas méconnue. Cette fois, ce ne fut pas un sourire qui déforma sa bouche mais un murmure :
- Tiens donc.

Et dire qu’elle l’avait croisé sur Time End dans les mois précédents, qu’elle avait, comme beaucoup de monde, appris son acte de trahison envers le Gouvernement dans les journaux, voilà qu’elle le retrouvait de nouveau, ici et maintenant. La rousse ne le quitta pas des yeux du moment où il enleva son manteau et sembla adresser quelques mots au jeune garçon près de lui jusqu’à la question qu’il posa à Groogal.

Cela allait-il dégénérer ? Ne ferait-elle pas mieux de partir ? Après tout, elle était juste venue jeter un coup d’œil et le combat qui allait peut-être s’engager entre les deux mythiques ne la concernait pas.

Son regard émeraude coula en direction de ce qui semblait être un camarade du Fenice qui venait de s’adresser à Jack. La pirate s’étonna un instant de cette sorte de tapis qu’il avait fait jaillir à ses pieds : c’était sans doute un maudit, même si elle n’avait pas cherché à comprendre la nature de son fruit. Elle n’en avait ni l’envie, ni le temps.

En revanche, ce qu’il comptait faire l’intéressa : si elle se fiait aux quelques mots prononcés pour interpeller le cornu, il voulait éloigner ce dernier de l’endroit. Etait-ce pour éviter les dégâts collatéraux que la supposée confrontation entre l’ex Capitaine Corsaire et le chasseur de primes allait engendrer ? Le garçon connaissait-il Jack ? La matière produite semblait se diriger vers d’autres primés. Voulait-il également les éloigner ? Il n’y arriverait peut-être pas seul.

Kari Crown avança alors d’un pas rapide vers le jeune maudit. Elle s’arrêta près de lui, laissant un bon mètre entre eux et lui adressa un sourire rassurant avant de demander :
- Besoin d’aide ?
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 35

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 23 Nov - 23:57



Groogal Madoka, le Mythique

    - Je t'attendais, gamin.

Le vieillard avait les épaules droites, le regard perdu mais franc qui se posa soudain sur le Phoenix pour s'éclaircir. Groogal ne semblait pas avoir d'intentions hostiles à cet instant précis, et il n'en montra pas. Son pouvoir incommensurable avait longtemps été l'un des piliers de la réussite du Gouvernement Mondial. Aujourd'hui, il ne restait plus qu'un vague intérêt pécuniaire dont il n'avait que faire, et un monde qui, il le sentait, ne serait bientôt plus le sien. Le constat était triste, mais malgré sa longévité plus haute que la moyenne et son corps en parfait état, ses cent-trente-et-une années sur Grand Line lui pesaient. Les dragons chantaient déjà ses louages, et les vouivres récitaient son chant funèbre sur l'île qu'il habitait sur le Nouveau Monde. Il n'enviait pourtant pas l'immortel en face de lui : cet homme possédait un fardeau que lui n'avait pas. La mort était une douce récompense après une vie bien remplie, et dans un corps fatigué.

    - Je ne suis pas voué à la cause de l'Alliance des Chasseurs de Primes, révéla simplement le Mythique en observant avec intérêt le gamin obéir aux ordres du gamin le plus âgé. Et des Empereurs, j'en ai vu tomber. Ce n'est pas le premier, ce ne sera pas le dernier. Cela ne pique plus mon intérêt depuis longtemps.

Il ne poursuivit pas sa phrase qui aurait pourtant montré tout l'intérêt de sa situation sur cette île. On l'avait appelé, pour qu'il fasse partie d'un des assauts menés contre Eko et sa flotte. Il avait lui-même participé à la chute de plusieurs Empereurs sur le Nouveau Monde. Il avait organisé le pouvoir de la piraterie comme il l'entendait, et lors de la période faible de celle-ci, on avait vanté ses louanges quant aux actes qui avaient permis d'en arriver là. Puis était arrivé Roger. Ah, ce bon vieux Gol. Sa mort était un acte manqué, inéluctable cependant.

Avec le temps, on verrait que chaque fois qu'un grand homme avait atteint le pouvoir, il était passé par Groogal. Erika, Hadès, Tengen et même Eko avaient du l'affronter dans de furieux combats. À leur tour, ils avaient fui, vaincu, surpassé et apaisé le vieillard. Il se targuait d'avoir pu mettre à mal plusieurs des grandes figures du monde obscur actuel, et les légendes, les rumeurs, rapportent sa légendaire force.

    - Je suis ici pour toi. Je devais t'attirer, te capturer et te livrer à Impel Down... La première étape fut facile à accomplir.

Il soupira. Chaque grand homme dans le monde de la piraterie l'avait affronté à un moment ou à un autre. Chaque figure de la piraterie avait frotté ses armes aux siennes. Il fut le plus puissant Chasseur de Prime que le monde ait jamais porté, aujourd'hui surpassé, mais restera sûrement le seul homme ayant été capable de survivre et de continuer à combattre malgré les défaites, malgré les victoires.

    - Commençons, veux-tu.

Il se mit en garde. Sa position était issue de son art, et présentait un certain nombre d'ouverture. Ses tempes se gonflèrent subitement tandis que son regard était forcé sur le Fenice. Chaque grand homme dans le monde de la piraterie l'avait affronté. S'il survivait, le Fenice pourrait se targuer d'en faire partie.


Une Vouivre

Le « Cornu » fronça les sourcils et se releva avec difficulté. Il avait entendu le blond et il avait entendu son acolyte. Il fallait libérer ses compagnons, et c'était un jeu d'enfant à vrai dire. Enfin, c'était censé l'être. Le ciel s'assombrit au-dessus du gamin, et tout à coup, entre lui et les prisonniers se posa une superbe créature dont le cri strident retentit à plusieurs grooves à la ronde. Le message était clair : il fallait se frotter à la majestueuse vouivre s'ils voulaient passer. Du haut de ses cinq mètres, et de ses quinze mètres de long, cette espèce de dragon était sûrement la plus grosse créature qu'ils aient vu jusqu'à présent. Ses yeux glaçaient le sang de ceux qui les croisaient, et quand elle se mettait à crier, l'envie de fuir prenait la plupart de ses adversaire.


Jean-Machin s'est reculé en te voyant arriver, parce que son instinct lui dit que ça pue. Groogal n'y fait pas attention IRP alors je ne l'ai pas mentionné.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 28 Nov - 13:43

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Tandis que Groogal lui révélait la fragilité qui émanait de son alliance manifestement très brève et temporaire avec Mijushike Hojo, le blondinet conserva son haki de l'observation bien alerte et braqué sur la scène qui se déroulait derrière lui. Ainsi, il n'eut aucun mal à percevoir la précaution immédiate du gamin qui usa de son fruit du démon, pas plus que l'arrivée imprévue d'une demoiselle qu'il avait déjà eu l'occasion de côtoyer... Time End, c'était là-bas qu'il l'avait vue. Pour le coup, l'ancien Schichibukai ne la connaissait que très peu, trop peu même, mais il savait néanmoins lui faire confiance pour donner un coup de main salvateur au jeune adolescent. Coup de main qui apparut bientôt comme inévitable : une vouivre se mit à fendre les cieux dans la direction des criminels de basse renommée, certainement dans l'optique de les empêcher de prendre la tangente en compagnie des proies du vieillard. Cependant, le Phoenix n'eut aucunement l'occasion de leur prêter main forte : dans le même temps, le chasseur de primes avait décidé de lui faire part de ses intentions hostiles. Il s'était ensuite lentement mis en garde, patientant calmement et placidement face à son désormais adversaire... Par politesse, ce dernier prit la parole, se délectant de la vision qu'il avait avec un sourire néanmoins impertinent et agaçant, comme à l'accoutumée.

-Je suis touché. Je ne pensais pas que le glorieux Madoka Groogal perdrait ne fut-ce qu'un dixième de seconde à me combattre... Le jeu n'en vaut pas la chandelle. Mais soit. De toute manière... L'impertinence n'y changera rien, non ?

S'il n'en avait pas nécessairement l'air, Nakata était fin psychologue. Son impertinence, sa faculté à toujours friser avec la provocation ouverte et à pousser ses interlocuteurs à l'énervement était un atout dont il jouissait grassement en prévision d'un conflit, qu'il soit moral, idéologique ou tout bêtement physique. L'objectif était évidemment de pousser à la colère : à une colère noire et sourde, qui dépossédait l'esprit de sa lucidité et de sa précision, qui rendait moins acerbe mais plus impulsif. Cela lui permettait de se faciliter la tâche en toute occasion... Mais il avait cette fois-ci la plus ferme des convictions que jamais un tel atout ne fonctionnerait sur une telle pointure. Groogal en avait très probablement vu d'autres... Et des meilleurs que lui, en la matière tout du moins. Le capitaine de Tengoku no Seigi, avec un sourire qui effaça toute sa candeur agressive, se plaça également en garde en détaillant l'ancêtre d'un regard critique et pénétrant. Ce vieil homme avait combattu des dizaines et des dizaines de pirates plus puissants, plus influents, plus expérimentés et même plus vifs qu'il ne le serait jamais... Et il continuait à arborer une posture aussi imparfaite, aussi incorrecte ? Ses appuis, les positions de ses mains, de ses coudes, l'orientation de ses bras, le fléchissement de ses genoux, la légère cambrure de sa colonne vertébrale... En analysant un traître instant l'apparence que renvoyait le mystique, le forban avait soulevé tant et tant de faiblesses visuelles évidentes qu'il n'était même pas capable de les compter. Une chose était désormais claire et certaine, aux yeux du Fenice : il n'était pas celui qui, ici, se moquait le plus de son adversaire...

-Subtil... Pas même besoin de la parole pour asticoter... Je prends des notes.

A partir de là, la plus grossière erreur qu'aurait pu faire le Phoenix aurait été de se jeter à corps perdu dans la bataille et dans l'effervescence qui battait sa poitrine, de s'abandonner à cette lutte âpre sans précaution aucune, d'ignorer ses sens qui, aux aguets, lui intimaient catégoriquement de se méfier encore davantage de l'ancêtre que d'Akainu lui-même. Et ce fut précisément ce qu'il fit... Les ailes bleutées prirent place sur ses omoplates et battirent violemment la cadence en le projetant droit en direction de son adversaire, les poings noircis par son haki de l'armement. Le premier constat qu'on aurait pu dresser aurait donc été celui de l'idiotie... Mais le second s'avérait en finalité bien plus mitigé que cela. Car en se jetant ouvertement dans les failles que lui indiquait la position de Groogal, le blondinet lui hurlait qu'il le prenait à la légère. Dans cette première partie de la bataille, où l'objectif était de se moquer de son assaillant, le blondinet s'octroyait une très large avance... Et entendait bien ne pas la lâcher de si tôt. Car l'ancêtre comprendrait bien vite qu'il n'avait pas affaire aux mêmes olibrius décérébrés, écervelés et impétueux que ceux qui, autrefois, avaient pu se jeter sur lui de la même manière et sans la moindre précaution apparente. Il avait affaire au Phoenix... A l'homme qui avait combattu William Lancaster, à celui qui avait contraint Yorkishire Mendela à la fuite sous les assauts incessants de Mozero, à celui qui avait vaincu le réceptacle de Wakai Tsuki, à celui qui avait mis fin à la carrière sombre d'Harushige, à celui qui avait tenu tête à Satan jusque dans sa demeure. Oui, une fois de plus, Madoka Groogal avait face à lui un cador. Et pas simplement le rookie débutant et maladroit qu'il aurait pu croiser seulement deux ans auparavant, sur ce même archipel...

-Saisho no kokoromi !

Au dernier moment, plutôt que de se jeter sur Groogal frontalement, le blondinet orienta violemment ses ailes de sorte qu'il entame une espèce de saut périlleux. Une fois positionné la tête en bas, son poing droit percuta le sol, générant une large onde de choc et creusant dans ce dernier un généreux cratère. Mais il avait frappé de manière à se catapulter littéralement dans la direction du vieillard, améliorant d'autant plus la rapide charge qu'il avait embrassée, et prouvant à son ennemi qu'il n'avait pas nécessairement besoin de son fruit du démon pour être considéré comme quelqu'un de dangereux : son simple cerveau lui suffisait. Car l'impulsion supplémentaire qu'il s'était octroyée lui donna également l'opportunité de compléter sa rotation aérienne : lestement, il se plaça bientôt à l'horizontale, présentant son pied droit tendu et couvert du haki de l'armement au visage du vieux chasseur.

-Supairarukikku !

Des arcanes qui, si elles étaient utilisées indépendamment, semblaient simples et faiblardes mais qui, une fois placées mises bout à bout, devenaient monstrueuses et destructrices... C'était cela, l'atout du style de combat de Nakata. Il ne s'agissait guère de puissance brute infernale et incontrôlable, quoiqu'il fut largement capable de se livrer à un tel exercice, mais d'enchaînements incessants et mortifères pour quiconque s'y exposait sans précaution aucune. S'il ne réagissait pas vivement, Groogal serait le premier à s'en rendre compte.



En gros : sous forme d'ange (deux ailes dans le dos) Nak se projette droit sur Groogal. Mais à mi-distance, il utilise ses ailes pour orienter sa course : il se retourne. Là, il frappe le sol avec son poing. Deux objectifs : le premier, empêcher Groogal de s'approcher pour profiter de l'ouverture en générant une onde de choc. Le second, se propulser d'autant plus vite et terminer sa rotation pour présenter son pied droit au visage du vieil homme.
Et bon appétit bien sûr.

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mar 28 Nov - 14:43

Mauvaise surprise
feat. Nak, Kari et le MJ Sauvage


Lorsqu'il avait entendu cette voix féminine, le Yamaka s'était retourné avec empressement pour voir à qui il avait affaire ; alors, son cœur fit un saut fatal pour reprendre son battement l'instant suivant. Devant lui, jeune homme aux cheveux bruns et au corps sculpté par les entrainements incessants, se tenait une jeune femme à la chevelure de feu et au corps absolument sublime. Le cuisinier lui-même, loin d'être avare de compliment lorsqu'il visait la gente féminine, aurait pu qualifier cette femme de parfaite. Si la perfection est un terme subjectif qui dépend de l'appréciation de chacun et de chacune, Pervcook avait une conception assez large de cette notion. Aussi, beaucoup, si ce n'est toutes les femmes, entraient dans la catégorie des belles au physique parfait.

Pourtant, cette charmante inconnue avec quelque chose en plus, quelque chose de spécifique : un caractère physique unique qui plaisait encore plus à l'amoureux des femmes. Chaque demoiselle qu'il croisait avec un trait particulier le fascinait au point qu'il en devienne obnubilé. Pour la navigatrice de Tengoku no Seigi par exemple, il s'agissait bien évidement de ce caractère bipolaire qui faisait vaciller la femme entre jeune ingénu et maîtresse autoritaire. Pour Alidia encore, il s'agissait de la distance et de la froideur qu'elle entretenait toujours autour d'elle. Pour cette rouge enfin, il s'agissait de son assurance, de sa désinvolture mais aussi, pour en revenir au physique, de cette cicatrice qu'elle arborait au niveau de l'œil. Si certaines représentantes du genre féminin aimaient les hommes marqués par les combats, Nook devait avoué que ce caractère ne lui déplaisait pas chez les femmes ; il leur attribuait ainsi une certaine force qui ne manquait pas de parachever son amour.

Devant ce constat total, le prodige culinaire afficha un sourire charmeur et répondit finalement à la proposition d'aide de la belle.

C'est moi qui me ferai un plaisir de vous aider belle inconnue.



Malheureusement, alors que le dragueur allait conquérir le cœur de son interlocutrice – il en était certain – quelque chose vint l'obliger à rompre le contact visuel. Sa laine n'avait pas encore attrapé ses cibles et le cornu se relevait à peine mais déjà un obstacle de choix se présentait à lui. Il s'agissait ni plus ni moins aux yeux du jeune cuistot que d'un dragon ; rien que ça. S'il était trop inexpérimenté en principe pour faire la différence entre une vouivre et un simple dragon, le jeune homme s'en serait moqué de toute façon : seul importait le constat oral qu'il fit alors l'instant suivant.

Oh bordel à cul...


Même dans ses expressions personnelles, l'intérimaire de TnS restait un fervent adorateur du dieu pervers et louait les mérites de l'anatomie qu'il avait confié aux femmes.

Quoiqu'il en soit, il ne put en dire plus et resta complètement bouche-bée devant la bestiole qui venait de se poser à quelques mètres de lui mais surtout, entre sa laine et ses cibles. S'il était étonné, il n'était pas spécialement pétrifié de terreur ou de stupeur. Tout au long de sa courte vie, et notamment grâce à ses expériences de voyeurisme, le jeune avait vécu de grands rebondissements.

Il avait vu des choses merveilleuses ou au contraire totalement horrible ; il avait été débusqué, pourchassé, maltraité et frappé par des hordes de femmes dévêtues et en avait pourtant tiré un plaisir fou ; ce n'était donc pas un simple dragon, aussi terrifiant soit-il, qui allait le mettre sur le carreau. D'ailleurs, si l'on prenait l'échelle des causes de pétrification de Nook, il était davantage bouleversé par la vue d'une poitrine harmonieusement parfaite que par celle de ce qui n'était finalement qu'un gros lézard avec des ailes.

Plus encore, Pervcook ne pouvait se permettre de rester immobile et inactif car il savait très bien qu'il était en probation et que survivre à un tel bestiaux lui assurait une place définitive aux côtés du blond aux ailes de feu. A cet instant, le gourmet plaçait effectivement le curseur de ses objectifs sur « survivre à ce monstre le temps que Nakata ou qu'un autre débarque pour le transformer en sac à main » que sur « poutrer le morceau et en faire de jolies bottes pour Natalia ». Dressant donc un inventaire succin des forces présentes, il se retourna de nouveau vers la belle rouge et lui sortit cette fois-ci un sourire blasé mais encourageant.

Finalement, je dis pas non à un petit coup de main !


Il aurait certes préféré autre chose qu'un coup de main mais ne se voyait pas poursuivre sa parade amoureuse dans une telle situation.

Puis, il s'adressa à la dernière personne qui pouvait encore être susceptible de les aider : le cornu.

OH ! Le Cornu ! Tu m'entends ? Faudrait peut-être qu'on bosse ensemble sur ce coup-là !


Enfin, en prévision d'un futur assaut de l'écailleux ennemi, Nook commença à ramener à lui ses trois tapis de laine qui ne pouvaient de toute façon plus progresser vers les inconscients. Son but était clair : former un mur épais et dense avec la laine déjà générée pour parer à une éventuelle attaque physique ou à un souffle ardent. Le cas échéant, la laine prendrait feu mais pourrait contenir un minimum de flamme et pourrait permettre au maudit de prendre ses jambes à son coup. Il éviterait le déluge brulant et pourrait à son tour passer à l'offensive à l'aide ses révolvers ; et il l'espérait : de ses alliés.
©️ Codé par Kari Crown


Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 404
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
5/200  (5/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 29 Nov - 22:19

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

The Dragonborn Comes - Malukah

Le sourire de la jeune femme ne faiblit pas même lorsque le jeune homme qu’elle avait interpellé lui parla. Pourtant, intérieurement, elle était agacée. Le sourire enjôleur qui lui faisait face et la mention de « belle inconnue » lui suffisaient pour placer une étiquette de dragueur à son interlocuteur, qui semblait bien plus jeune qu’elle en plus. Lentement, elle passa ses doigts sur une mèche de cheveux roux qu’elle rabattit soigneusement derrière son oreille, toujours souriante, du moins en apparence.

Elle en avait connu, des hommes comme ça, principalement sur les Blues. Des don Juan, tellement aveuglés par leurs tentatives de séduction malheureusement vaines sur Kari Crown, que cette dernière pouvait les manipuler à sa guise. Acte vil et mesquin, il n’en restait pas moins un geste survivaliste pour la jeune femme : vivre en solitaire comme elle l’avait fait jusqu’à présent, sans accorder la moindre confiance à quiconque, n’était pas sans danger, surtout pour elle. Elle était loin d’égaler la force masculine, elle était loin de la puissance des monstres dont regorgeait le monde, elle n’était qu’une jeune femme. Mais une femme rusée, qui savait jouer avec les mots, les sentiments, les gestes. Elle arrivait à manipuler des gens pour les rabattre de son côté, elle arrivait à mettre le doigt sur la graine qui sèmerait une discorde, elle appuyait là où cela pouvait blesser. Et elle arrivait à survivre comme ça, malgré le doute sur sa façon de faire qui grandissait de plus en plus en elle depuis quelques temps.

La pirate cligna des yeux rapidement, alors qu’elle réfléchissait à comment profiter de la situation qui se profilait à l’horizon. En quoi ce garçon pourrait-il lui être utile ? Kari ne put penser longtemps à la réponse, et pour cause, une bête énorme venait de se poser là devant eux, séparant la belle rousse et son chevalier servant de ceux que ce dernier comptait libérer.

La miss aux yeux d’émeraude recula machinalement d’un pas avant de froncer les sourcils. La créature avait une silhouette familière, qu’elle identifia comme un dragon aisément pour en avoir déjà vu deux spécimens de près. Cependant, quelques détails et traits semblaient différents. Aussi, Kari se demanda un court instant s’il existait plusieurs espèces de dragons, tout comme il existait plusieurs espèces de chiens.
- Et merde, lâcha-t-elle finalement, cessant ses réflexions inutiles sur l’instant.
L’ex chasseuse de primes avait à présent deux possibilités : fuir, abandonnant sans regret le jeune homme qu’elle avait rencontré ou faire face à ses côtés et l’aider dans sa quête. Si la première option lui paraissait, au premier abord, la plus sûre, elle ne l’était en réalité pas tant que ça. Et si le majestueux reptile profitait du fait qu’elle ait le dos tourné pour l’attaquer ? Après tout, elle ne devait être qu’une vulgaire proie pour lui.
- Très bien, répondit-elle finalement à son désormais camarade d’infortune.
Contemplant l’imposante créature, la Crown sortit deux de ses couteaux de leurs fourreaux, un dans chaque main.
- Vu le gabarit, cela serait fort possible qu’elle ne soit pas très rapide sur la terre ferme, fit-elle remarquer en pointant du bout d’une de ses lames la vouivre. Essayons de voir et… d’être plus rapide qu’elle.
Gardant un œil attentif sur le reptile massif, Kari se préparait à user de l’un de ses couteaux pour créer une lame d’air horizontale en direction du poitrail de la bestiole. Et pour ça, elle attendrait que soit le jeune homme, soit le cornu qu’il avait interpellé attaque pour profiter de l’ouverture.
Codé par Kari Crown


Techniques:
 

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 35

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Ven 1 Déc - 20:22



Groogal Madoka, le Mythique

Une telle parade, un tel florilège de mouvements... Le Phoenix comptait-il s'épuiser avant même d'avoir commencé le combat ? Le vieillard laissa échapper un soupir. Il en avait combattu de jeunes ennemis, des impétueux et des téméraires, et tous avaient un point en commun : ils gaspillaient leur énergie à vue d’œil. Était-il au moins au courant que son fruit lui permettait de se régénérer mais qu'il ne rendait pas pour autant invincible ? À son niveau de maîtrise, il était bien triste qu'il n'en profite pas pour se montrer plus malin. Il croyait sûrement utiliser pleinement ses capacités, mais le monstre qu'était Groogal allait lui prouver qu'il avait tort.

L'onde de choc ne le déstabilisa pas, il ne broncha même pas. Le sol bougeait pourtant sous lui, ce qui semblait être la seule façon possible de réagir, mais un coup de pied et l'onde fut court-circuitée. Il n'eut pas besoin d'y mettre beaucoup de force, seulement une précision effroyable. S'ils étaient nés à la même époque, les deux combattants auraient pu être des égaux en tout point. Cependant l'un subissait les affres de la jeunesse et l'autre ceux de la jeunesse. La triste réalité les appelait tous deux à se mettre en position de faiblesse dans une situation ou une autre.

Profitant de l'attaque de son adversaire, il interrompit celle-ci simplement de son avant-bras. Il sembla le renforcer un instant au Haki de l'Armement, comme celui de son adversaire était, mais la surface recouverte était d'autant plus précise que seule la partie que Nakata touchait était teintée de la couleur sombre, ainsi invisible à son œil. Il se fatiguait moins à ne se protéger que partiellement : c'était là l'avantage que son expérience lui donnait, car elle lui permettait ce genre de jeux de convenance. Ainsi, quand le choc lié à la rencontre de leurs corps vint balayer l'air autour d'eux, provoquant ce qu'on pouvait appeler un « choc des titans », les deux combattants pouvaient se douter que l'ascendant n'était pas encore acquis.

Rectifiant sa position, Groogal ferma toutes les ouvertures qu'il avait offert un instant plus tôt. Sa posture n'avait pourtant pas changé de grand chose, il s'était simplement poussé sur le côté. Quand il regarda en direction de son adversaire, il fit suivre son mouvement de main et l'aborda au niveau du cou, en lui envoyant une simple attaque censée le repousser du plat de la main. Cette attaque serait vive, et précise, comme toutes celles du vieillard qui ne perdait pas de temps en mondanités.

    - Tu as encore tant de choses à apprendre... Et si peu de temps, fit le vieillard avec un soupir las.


Une Vouivre

Plus loin, la vouivre accueillit l'hostilité qu'on risquait de lui montrer avec une certaine prévision. Elle ne regarda ses proies que pour se demander laquelle d'entre elle allait l'ennuyer le plus. Il était sûr que le « Cornu » était un danger, mais Groogal en avait suffisamment pris soin pour qu'il soit largement en-dessous de son niveau actuel. Quant aux autres... Bah, il n'y avait pas de choix à faire. Le cri de la créature fit tomber l'homme-bête au sol, et tandis que le hurlement retentissait sur plusieurs grooves aux alentours... elle cracha un immense et chaud jet de flamme vers les deux opposants qui se présentaient à elle.

    - Aux abris, cracha « The Rock » en s'élançant en arrière.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 3 Déc - 18:45

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Un combat, c'était avant toute autre chose un moyen d'estimer l'expertise de son opposant et de la mesurer à la sienne. Si, d'instinct, le Fenice pouvait déjà tirer toutes sortes d'indications des rumeurs et des légendes qu'il avait pu entendre au sujet de son ennemi séculaire, le premier échange lui permit indéniablement de peaufiner son savoir et d'obtenir une nuée d'autres renseignements qui lui seraient ainsi utiles en temps voulu. Ainsi, lorsque l'ancêtre parvint à bloquer son onde de choc sans le moindre mal puis qu'il contra son offensive en déployant du haki de l'armement sur une zone savamment millimétrée, le blondinet comprit deux choses : premièrement, son ascendant en terme de force brute était dans le meilleur des cas dérisoire et deuxièmement, quant à la question de l'utilisation du haki, l'expérience dont jouissait Groogal lui fournissait une avance confortable et admirable. Savoir user d'une plaque si restreinte pour l'opposer à un assaut relevait d'un talent incroyable en matière d'esprit analytique et de réactivité que le Phoenix ne pouvait que reconnaître modestement. Néanmoins, il lui restait encore un certain nombre d'atouts à utiliser sans modération aucune... Car cette première passe d'armes s'était finalement soldée par un résultat globalement satisfaisant : certes, le vieux chasseur n'avait pas eu à subir le moindre dégâts, mais il n'avait pas déployé une puissance insurmontable aux yeux de son flamboyant opposant. Nakata, de son côté, s'adapta donc brutalement lorsque la main du vieil homme tenta de le cueillir en pleine gorge pour le réexpédier d'où il venait : il interposa ses deux bras libres comme une croix sur la trajectoire de l'offensive et les couvrit d'armement afin de contrecarrer totalement le danger que représentait cette attaque. Cela ne l'empêcha néanmoins pas d'être projeté avec virulence, et il esquissa un sourire amusé tandis qu'il était renvoyé d'où il venait.

Cette lutte promettait d'être âpre... Et à tout le moins éducative. Tout combat dont il tirait un enseignement, même minime, était fructueux et valait la peine d'être enduré... Il avait sur le coup la sourde certitude que cet affrontement n'y ferait pas exception.

L'ancien Schichibukai, toujours en pleine projection, décida de reprendre la tournure de la situation bien en mains. Il usa à nouveau de ses ailes dorsales pour reprendre le contrôle de sa folle course et permit ainsi à son corps de retrouver une posture verticale habituelle. Il planta ses pieds sur le sol et, soudainement, changea de forme hybride. Il opta pour Kashi : ses ailes se dispersèrent en un éclair mais ses jambes, quant à elles, prirent l'apparence de pattes aviaires. Les gerbes de serres qui éclurent à ses pieds lui permirent de freiner puissamment son recul et il tenta d'accompagner cette précaution d'un nouvel assaut. L'objectif ? Maintenir Groogal Madoka bien à sa place en l'empêchant de le prendre de court ou, au contraire, de s'écarter trop loin. Toute trace de haki de l'armement disparut soudainement du corps de Nakata et deux sphères blanchâtres se formèrent bientôt autour de ses poings, tourbillonnantes de manière instable et irrégulière. Il les brandit alors et martela les cieux avec véhémence, expédiant une nuée de ces petites boules droit en direction de l'ancêtre.

-Tenohira no dansu, Tōei !

L'utilisation de son haki de l'armement avancé n'était pas un moyen de mettre le chasseur de primes en danger : le mythique imaginait raisonnablement que ce dernier trouverait bien vite une défense à leur opposer pour s'en prémunir. La force de ces projectiles n'excédant pas un coup de poing régulier du maudit légendaire, l'impact qu'ils auraient sur le corps du vieillard serait dans le meilleur des cas dérisoires... Sauf que pour le coup, le forban jouait davantage sur l'effet de surprise qu'une telle attaque pouvait générer. Un haki avancé était une chose rare, et utilisé à distance chez un combattant expérimenté et taillé pour le corps-à-corps avait toujours de quoi désarçonner, ne fut-ce qu'un dixième de seconde... Et un tel égarement de la part du chasseur pouvait lui permettre de prendre l'ascendant. Sa posture témoigna bientôt de son ambition musclée, au même titre que sa voix : il se recroquevilla sur lui-même tandis que ses jambes, pliées, semblaient croître en volume. En vérité, le Fenice en faisait guère plus que bander ses muscles... Jusqu'à l'excès. Ses serres se couvrirent bientôt d'une couverture noire tandis qu'il cessait la pluie qui menaçait Groogal et il murmura quelques mots, prémices d'un assaut nettement plus virulent que le précédent.

-Suishin Doraggu...

Ses jambes se tendirent alors comme des ressorts et il fut projeté en direction du vieillard à une vitesse tout bonnement ahurissante : derrière lui, des morceaux de terre furent arrachés de leurs positions et les branches ancestrales et colossales d'un Yarukiman elles-mêmes semblèrent osciller devant un tel déferlement de puissance. Tandis qu'il présentait ses serres en avant pour tenter d'empaler le vieillard en plein torse, et tandis que son sillon dessinait un fin nuage de poussières volatiles, l'effervescent garnement répondit à la lassitude nostalgique de l'ancêtre avec une envie d'en découdre quasiment palpable et tangible.

-Si peu de temps ? Quelques heures sont plus qu'un luxe !

Pour lui qui avait toujours vécu dans l'empressement et ce depuis ses débuts dans la piraterie, les progrès dans un laps de temps chronométrés n'avaient jamais été rien d'autre qu'une vaste plaisanterie. Il avait eu à parfaire ses compétences à chaque instant, à mettre son corps à l'épreuve des entraînements les plus drastiques pour se montrer à la hauteur de la tâche qui l'incombait et des responsabilités qui en découlaient. Harushige, Takeo, Mozero, Akainu... Tous ces combats l'avaient forcé à se remettre en question de manière certaine et évidente, à tel point qu'il s'était par la suite senti obligé de repenser sa manière de combattre et de se mettre en péril à chaque instant. Il avait finalement choisi la voie du progrès, et s'y était fidèlement tenu des années durant. Restait qu'il avait réalisé plus de progrès en quelques mois que l'immense majorité des hommes dans leur vie toute entière... Et que cela n'était pas prêt d'être fini. Car s'il sentait qu'il parvenait petit à petit à une limite infranchissable, celle au-delà de laquelle son corps ne pourrait plus jamais s'améliorer, il savait encore que cette frontière était bien loin de son état actuel... Et qu'il lui fallait l'atteindre au plus vite, a fortiori lorsqu'ils écumeraient le Nouveau Monde, parmi les Nebulas et les Yonkous.



Nak bloque l'attaque de Groogal et est repoussé en arrière. Il change de forme, transforme ses pieds en pattes et les utilise pour freiner. Pendant ce temps, il canarde Groogal avec son haki avancé, puis il s'élance droit vers lui pour l'empaler, serres en avant. En somme, le même assaut que précédemment... Mais nettement plus dangereux et ce sous tous les aspects !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 3 Déc - 22:12

Surprise chaleureuse
feat. Nak, Kari et le MJ Sauvage


Lorsque le cou de la bestiole se contracta, signe d’un hurlement ou pire, le cuistot anticipa et resserra soudainement tous les tapis de laine qu’il avait alors soulevé autour de lui en un mur de laine incurvé. Il avait entendu des histoires sur les dragons, comme tout le monde finalement. Selon lui, ces saletés crachaient du feu et en tant que cuisinier, il avait l’habitude des flammes. Le choix d’incurver son mur était dans l’hypothèse d’un souffle ardent. Ainsi les flammes ne buteraient pas sur le mur mais se diffuseraient vers l’extérieur. De cette façon, le mur tiendrait plus longtemps et souffrirait un peu moins de la fournaise.

Il avait par ailleurs remarqué que la belle rouge n’était pas en reste et était venue elle aussi sous le couvert de la matière salvatrice du plus jeune.

Leur réaction fut heureuses et le Yamaka s’en rendit compte lorsqu’il sentit la chaleur monter derrière son mur de laine et qu’il vit celui ci s’enflammer de plus en plus puissamment. Devant ce triste constat, sa matière n’étant pas insensible au feu, le maudit commença à produire de la laine en continue. Ses pieds diffusaient de la matière qui constituait la partie basse du mur et ses mains généraient la partie haute. De plus, pour ralentir la combustion, Nook modifia la nature de sa création et abandonna cette laine douce et rose pour une matière beaucoup plus rugueuse et de couleur blanche.

Il savait sa matière vulnérable et cherchait ainsi à gagner du temps. En effet, malgré la quantité de laine dont il disposait au départ et sa création constante, Pervcook savait qu’un moment ou à un autre le jet de flamme viendrait percer sa défense et les exposer lui et la belle rouge au flot ardent. De plus, le prodige culinaire était cantonné à la Défense, s’il abandonnait l’utilisation avec l’une de ses mains pour saisir l’un de ses revolvers, il s’exposait à perdre plus rapidement le bénéfice de ce mur. Il devait donc compter sur ses deux alliés pour s’occuper de le distraire.

Une fois le bestiaux à bout de souffle ou distrait, il pourrait envisager à passer à l’attaque. Il se permit donc de motiver, avec grand respect, son seul acolyte non soumis à une apocalypse ardente.

OH LE CORNU ! Tu veux bien te sortir les doigts ou ... ? On va finir rôti nous. 


Par a priori, il avait exclut Kari de la possibilité d’attaque. Non pas qu’il sous estimait les femmes, au contraire, il ne voyait pas comment cette dernière pouvait changer la donne avec ses petites dagues. Finalement, en y repensant, il vint a trouver une solution possible.

Mademoiselle, attrapez un de mes revolvers dans ma ceinture et tirer devant nous, les balles sont plus performantes que le feu, elles traverseront la laine. 


C’était une proposition comme une autre mais si la Crown avait un autre moyen de distraire et d’asticoter la bête, il ne s’en plaindrait pas.

D’ailleurs, peut-être la vouivre était aussi un mâle pervers ! Nook se demanda alors s’il ne pouvait demander à la jeune femme à ses côtés de se dénuder pour attirer l’intention de reptile volant. Après tout, le gros lézard vivait au service d’un vieil homme et ne devait pas voir des femmes si belles en tenue d’Eve tous les jours. Si le premier plan ne fonctionnait pas, il soumettrait probablement cette idée.

Le dieu pervers leur sourirait peut-être !
©️ Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 404
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
5/200  (5/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Mer 6 Déc - 20:51

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Tooth and Claw - TES V : Skyrim OST


Hinami & Aldero Crown

Le cri glaçant et quelque peu lointain qui s’éleva dans les airs fit relever la tête à Aldero Crown.
- C’était quoi ? l’interrogea Hinami d’une voix tremblante.
- Aucune idée.
L’ancien chasseur transféra le poids du sac qu’il portait sur un bras, libérant ainsi l’une de ses mains. Il enleva le chapeau de cow-boy qui trônait sur le sommet de sa tête avant de le remettre, geste machinal qui trahissait une légère inquiétude, non pas pour lui, mais pour Kari.

Quoi qu’il se passe là-bas, la jeune femme ne lui avait laissé guère le choix en lui demandant de veiller sur la tontatta. Son œil gris acier se fixa sur la petite en kimono qui, agitée, tournait la tête dans tous les sens, dépassant tout juste des rebords en papier du sac. Et même s’il le voulait, même s’il souhaitait aller jeter un coup d’œil là où était partie la rousse, il ne pouvait pas, pas sans abandonner Hinami et les courses dans un coin et pas sans arme. Sans fusil, ou à défaut pistolet, il n’était que piètre combattant et servirait sans doute à rien… alors autant veiller sur sa camarade aux cheveux violets et… espérer. Que Kari Crown s’en sorte indemne. Et qu’elle lui revienne.

__________________________________


De nouveau, le cri de la vouivre fit bouger d’un pas l’ex chasseuse de primes , qui se rapprocha un peu plus de Nook, voyant sans doute en lui et sur l’instant une présence rassurante vu qu’il ne semblait pas être hostile, contrairement au reptile qui leur faisait face. De plus, la barrière incurvée de laine qu’il produisait pourrait également lui servir d’abri pour ce qu’il se préparait.

Lorsqu’elle entendit le crépitement assourdissant du jet de flammes, qu’elle sentit la chaleur provenant de l’autre côté et qu’une horrible odeur de brûlé lui monta au nez, elle sut qu’elle avait bien fait, se demandant toutefois si le mur construit et que s’efforçait de consolider à chaque instant le jeune homme tiendrait le coup. Son seul réconfort fut de penser qu’au moins, elle n’était pas seul dans le pétrin.

Kari écouta la proposition de son jeune camarade d’infortune avant d’esquisser un rapide sourire dérangé qu’il ne remarquerait sans doute pas puisqu’il était déjà bien occupé. Les armes à feu et elle, c’était une longue histoire hostile, qu’on pouvait décemment résumer en quelques mots : Kari Crown n’était pas du tout douée avec, au grand dam de son mentor pour qui c’était le contraire. Il avait pourtant essayé, pendant des mois, des années à lui enseigner leur maniement, mais rien n’y faisait, à croire que les armes elles-mêmes n’aimaient pas la rousse.

Elle soupira. Après, on ne lui avait pas demandé de viser, si ? Son regard descendit sur ses mains, crispées sur les deux couteaux qu’elle tenait encore.
- J’ai une autre idée, souffla-t-elle en guise de réponse.
Idée qui revenait quasiment à la même chose, au point près que cette fois-ci, elle maîtrisait ses armes. Se déplaçant légèrement sur le côté pour ne pas risquer de blesser son camarade tout en restant derrière le mur de laine salvateur, la pirate effectua quelques mouvements rapides avec ses deux mains, cherchant à créer une série de petites lames d’air en direction de la barrière de laine et surtout, de ce qui se trouvait derrière. La finesse des lames d’air devrait permettre à Nook de consolider les trous engendrés assez rapidement s’il le souhaitait.

La belle rousse savait bien que son attaque ne blesserait quasiment pas la vouivre, et au pire, elle n’aurait que des égratignures, mais c’était le plan. Ce qu’elle voulait, elle, c’était la distraire, que la bête arrête de vouloir les rôtir ou bien que le cornu profite de ce laps de temps pour leur venir en aide. Et de cette dernière, ils en avaient bien besoin.
Codé par Kari Crown


Techniques:
 

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 35

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Jeu 7 Déc - 23:13



Groogal Madoka, le Mythique

Chacun des mouvements du Phoenix était usé, vu et revu. Il utilisait ses formes avec cependant une certaine finesse et une justesse exemplaire : si la maîtrise de son fruit du démon pouvait être à parfaire, il avait loin derrière lui ses premiers écueils. Ainsi, il maîtrisait un certain nombre de transformations avec une remarquable habileté. Dans un premier temps, le vieillard observa avec une remarquable attention les gestes du maudit qui lui faisait face, puis il se concentra sur ses intentions. Il arborait un style bien prédictible même sans Haki de l'Observation, car chacun de ses gestes semblait précautionneusement inscrit dans sa mémoire. Pour l'instant, il laissait assez peu de places à l'improvisation. Ses enchaînements tout aussi remarquables qu'ils pouvaient l'être n'étaient pas encore assez spontanés. Il lui fallait plus de spontanéité.

    - Intéressant, marmonna-t-il en voyant le Haki de l'Armement venir sur lui.

Le premier coup fut compliqué à encaisser, car il ne s'attendait pas à une telle puissance. Il comprit bien vite de quoi il s'agissait et couvrit ses zones visées de plaques de Haki, qui repoussaient l'attaque à distance sans être pénétrées. Ce n'était pas au vieux singe qu'on apprenait à faire la grimace, ni à se défendre de ce type d'assauts. Et quand une nouvelle forme lui permit de se projeter sur le vieillard, ce dernier comprit qu'il ne pouvait plus camper sur ses positions : une si vive allure était forcément dangereuse, même pour lui, surtout si on comptait lui lacérer le torse.

Courbant le dos, l'homme qu'il était se transforma et se recouvrit d'écailles. Il gonfla et devint un hybride dont les caractéristiques étaient entre celles de la vouivre et de l'humanoïde. Quand il mit son avant-bras devant lui, les griffes qui s'y frottèrent ne firent pas la moindre égratignure, et le choc de l'attaque fut totalement absorbé... Avant d'être retourné par le second bras qui avait emmagasiné dans les écailles l'énergie de la première attaque, comme un effet de rebond encore plus virulent. Le Phoenix goutterait à sa propre force et à celle du Mythique combinées. Avec un air calme, il reprendrait sa forme humaine. Il n'avait toujours pas bougé.

    - C'est tout ce que tu as, Phoenix ?

Ils étaient pourtant de puissance équivalente, cela se sentait dans les échanges, mais l'expérience et la précision de Groogal jouaient en sa faveur. Avec un air concentré, il attendait les prochains mouvements de son adversaire avec impatience... Une impatience qui commençait à se lire sur ses traits, tant l'effervescence du combat commençait à le prendre.


Une Vouivre

D'un autre côté, la Vouivre avait commencé à cracher son jet de flamme sur ses petits opposants. Un mur de laine s'était alors mis à apparaître de nul part, et le flux de feu continuait de s'abattre de manière ininterrompue. Soudain, une plus puissante attaque flamboyante commença à déferler, mais rapidement elle fut interrompue par les lames d'air de la rousse. Celles-ci percèrent le mur et vinrent écorcher la gueule béante de la vouivre. Elle hurla un petit peu, puis s'élança dans les airs pour contourner le mur. Elle avait attaqué d'en haut, dans un premier temps.

Le jet de flamme s'abattrait alors sur la tête de ses adversaires, et elle atterrirait juste à leur gauche. Ses pattes s'enfonceraient dans la mousse tandis que l'odeur de brûlé devrait commencer à alerter les personnes les plus proches. Jean-Charles, qui observait la scène, s'était mis à courir en arrière pour esquiver remarquablement bien les léchouilles qui menaçaient de se perdre sur le Groove. Quant au Cornu, il n'était toujours pas en état de se battre. Il le fit remarquer à Nook par un grognement quand celui-ci lui fit une remarque.

Atterrissant sur le sol, la vouivre émit un cri et tenta d'aller cueillir dans sa gueule la roussette avec pour intention de l'avaler toute crue, au niveau de la taille.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14701
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
175/1000  (175/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Ven 8 Déc - 18:08

De surprise en surprise.
feat. Nook Yamaka et Kari Crown
Ça soulage le coeur de couler tous ensemble. Publius Syrus.



Comme il avait bien pu l'imaginer, le vieillard n'eut aucunement l'occasion de se défiler face à sa ruée énergique, tout entravé qu'il avait été par le déferlement du haki avancé du blondinet. Une telle arcane était un atout considérable dans la manche du Phoenix, quand bien même l'effet de surprise n'était valable qu'une seule et unique fois dans un combat d'un tel calibre. Restait à mettre cette fois-ci à profit... Et, à son grand dam, ce ne fut pour le coup pas vraiment le cas : face à cette situation qui semblait à première vue désespérée, Groogal conserva son calme et décida tout simplement d'user de son fruit du démon... Chose qui était, dans les faits, déjà une petite victoire en soi pour l'ancien corsaire qui afficha un sourire franc et ravi. Et si l'on aurait pu croire que ce sourire serait gommé d'un coup d'un seul par l'expertise et l'habileté de son opposant, il n'en fut rien : Nakata comprit à l'instant même où son assaut se soldait par un cuisant échec que l'adversaire allait en profiter pour répliquer derechef. L'inverse aurait été assurément étonnant... Sinon complètement déraisonnable. Une telle opportunité ne se présenterait pas deux fois, pas face à un expert du corps-à-corps telle que l'ancien Schichibukai... Et, à dire vrai, elle ne s'était pas présentée du tout. Alors même que le chasseur pensait certainement qu'il s'agissait là d'un moyen fracassant de prendre l'ascendant, le sourire du Phoenix ne dépérit pas un seul instant : au contraire, il se fortifia largement tandis que l'autre bras de la vouivre manquait de le faucher d'un instant à l'autre. Son haki de l'armement ne lui aurait été d'aucun secours, il avait la pertinence nécessaire pour cerner ce triste état de fait sans grand mal... En revanche, il était un domaine dans lequel l'artiste était encore et toujours plus expérimenté que dans le maniement du fluide : son fruit du démon. Le zoan mythique modela sa forme en un éclair, passant de la chimère au chevalier. Les flammes naquirent de son corps tout entier, semblant à l’œil nu l'épaissir, même s'il n'en était rien : seules les flammèches, étonnamment dorées, dansaient au point de lui fournir une carrure plus impressionnante. Dans cette forme, le Fenice ne se donna pas le moindre mal : il ne tenta même pas d'intercepter le coup qu'allait lui porter la vouivre en utilisant ses bras, et se contenta de laisser l'offensive venir à lui. C'était la première fois qu'il utilisait une forme pour faire face à une attaque aussi particulière... Et il était étonnamment serein.

Mais il avait ses raisons : si le coup le percuta bel et bien, l'envoyant bouler sur des centaines de mètres, le poussant à se fracasser au sol à de multiples reprises, il ne demeura au sol un court instant guère plus que pour se donner le temps de réfléchir à la suite des événements. Par la suite, il retrouva sa forme humaine et afficha un corps parfaitement sain, qui ne portait pas la moindre trace de blessure ou de contusion malgré l'extraordinaire vol plané dont il avait été victime. Il se permit même un bâillement ostensible et provocateur avant d'adresser depuis sa lointaine position quelques palabres arrogantes à son vieil ennemi.

-C'est tout ce que je montre, Vouivre.

Ce n'était pas la peine d'entamer les hostilités en grandes pompes, dans un tel affrontement. Nakata le savait d'expérience, puisqu'il avait d'ores et déjà eu l'occasion de croiser le fer avec bon nombre d'opposants compétents et redoutables, ne fut-ce qu'à leur manière ou dans leurs domaines respectifs. En l'occurrence, c'était certainement la toute première fois qu'il se frottait frontalement à un homme qu'on aurait aisément pu ériger au rang de légende, mais cela ne l'empêcher pas d'afficher un orgueil éclatant, un panache déroutant et une assurance désarçonnante : il était né pour le combat, là où Groogal avait été forgé pour se battre. C'était son expérience immémorielle et sempiternelle qui conférait sa force au chasseur et le rendait aussi à la fois féroce et sage... Là où, pour le forban, tout était pratiquement inné. Bien sûr, l'entraînement et la persévérance lui avaient permis de gommer l'essentiel de ses défauts et de ses ouvertures avec le temps, de même que seul l'effort constant et prolongé lui avait permis d'atteindre un tel niveau tant physique que mental, mais il n'en était pas moins trempé d'un acier rare et redoutable... Il était de la race de ceux qui combattaient par essence, et pas par souhait ou par fatalité.
Cependant, leurs premières passes d'armes avaient eu le don de démontrer à l'impertinent gamin que terrasser son opposant n'allait pas être chose aisée et qu'il n'allait pas réaliser tel exploit d'un claquement de doigts. Il allait devoir progresser par étape... Et, petit-à-petit, dévoiler son plein potentiel. Son visage se couvrit d'une expression plus sereine et sérieuse, ses yeux se plissèrent en extériorisant la concentration qui l'habitait, et son corps se mit lentement mais inexorablement en garde tandis qu'il laissait le vent porter quelques murmures.

-Voie finale, seiatsu. Karayoka, sokudo.

Alors même qu'il avait pour habitude tenace d'améliorer tant la force que la vitesse lors de combats d'une telle intensité, le Phoenix avait cette fois-ci décidé de se focaliser sur sa vitesse et son agilité. Certes, cela allait amenuiser sa résistance aux dégâts directs et sa force brute, mais il avait la certitude qu'il allait plus facilement parvenir à prendre Groogal de vitesse qu'à le vaincre en appliquant la célébrissime méthode qu'il appliquait machinalement dans la majorité de ses combats : celle du bourrin. Sa stratégie, cette fois-ci, allait donc être différente... Et plus redoutable, certainement, y compris pour un zoan expert au corps-à-corps tel que le vieillard qui lui faisait face. S'il ne prenait pas garde, le Madoka risquait de mordre la poussière en deux temps trois mouvements...

Comme pour joindre la passé aux actes, le Fenice se mit soudainement en action. Cependant, contrairement à sa ruée mécanique et en ligne droite précédente, il se mit d'abord à courir en direction de son adversaire avant de disparaître purement et simplement, grâce à sa vitesse désormais décuplée. Il réapparut une demie seconde plus tard dans le dos de Groogal, les deux genoux recouverts du haki de l'armement, et prêt à porter le premier coup d'un enchaînement qui, s'il n'était pas brisé de toute urgence, risquait de s'avérer plus que destructeur.

-Daburu hiza !

L'objectif était le suivant : bondir jusqu'à percuter les deux omoplates d'un vieillard d'une offensive conjointe. Si celle-ci touchait à son but, force était d'admettre que le vieux chasseur allait passer un sale quart d'heure, car à peine à nouveau sur pied, le forban renchérirait avec Tenohira no dansu, percutant à d'innombrables reprises le dos de son opposant du plat de ses mains, avant d'expédier le pauvre homme dans le décor d'un Te no ejji en fracassant frontalement sa colonne vertébrale...


Aller, je sors le presque grand jeu !
Après avoir encaissé totalement l'attaque de Groogal, Nak se relève et retrouve forme humaine. Là-dessus, il augmente sa vitesse et son agilité, aux dépens de sa force et de sa résistance physique (en considérant que son fruit gommera cette petite lacune). Puis il se rue sur Groogal avant d'utiliser sa première attaque : il disparaît et, à la vérité, le contourne à une vitesse ahurissante. S'en suit le premier véritable enchaînement : un double coup de genoux dans les omoplates pour déstabiliser Groogal et fragiliser tant son dos que ses bras, une succession de frappes sèches et soudaines sur l'ensemble de son dos pour entamer ses défenses, et un coup virulent du tranchant de la main pour fracasser sa colonne vertébrale.
Bon, je me doute que ça n'ira pas jusque-là, mais sait-on jamais !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 199
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Ven 8 Déc - 23:14

Surprise ailée
feat. Nak, Kari et le MJ sauvage


Le bestiau se mit à hurler derrière le rideau de laine suite à l’assaut aérien lancé par la belle rousse, corrélativement le pervers avait senti une baisse significative de la chaleur extérieure et avait bien compris que son jet ardent s’était interrompu. Il ouvrit donc une légère brèche dans son mur pour retrouver une visibilité correcte et voir où allait le monstre qui leur faisait face, cette ouverture permettrait également à la rouquine qui l’accompagnait de suivre le mouvement de l’imposant reptile et de réagir en conséquence. Plus encore, le maudit profita de cette pause pour recharger son stock de laine et n’interrompit pas sa création continue qu’il ajoutait sans cesse au mur ouvert qui flambait encore. A échéance, il commençait déjà à envisager une certaine utilité à ce feu qui se propageait sans cesse au sein de la matière générée, il ne comptait pas laisser ce brasier sans but et cherchait à l’utiliser.

Pour l’heure cependant, le Yamaka ne put cependant mettre son plan à exécution et du reprendre une position défensive devant le flot de flamme qui se pointait sur lui et Kari. L’ouverture dans le mur avait finalement pas été très longue, suffisamment pour voir ma menace avant que Nook n’agisse pour détourner le flot. Ainsi, il récupéra l’intégralité de la laine qu’il avait généré, toujours cette matière blanche et rugueuse, pour créer une nouvelle forme : quelque chose de beaucoup plus massif qui viendrait entourer totalement les deux combattants.

En effet, rassemblant toute la laine et laissant la partie encore ardente vers l’extérieur, Nook commença à sculpter une dome juste au-dessus de sa tête et de celle de la Crown. Encore une fois, la forme incurvée de la création allait permettre une meilleure diffusion de l’apocalypse brûlante vers l’extérieur et allait causer de lourd dommage sur les environs autour du dôme. Heureusement, l’attaque n’était que temporaire et la bête viendrait bientôt atterrir et hurler comme une démente, notifiant qu’elle en avait fini pour un temps ce déluge qui commençait à énerver Nook. Pervcook en profiterait alors pour mettre en place son plan.

Il abandonna toute génération de laine et remit sa création en mouvement à l’aide d’une seule de ses mains et dégaina enfin l’une de ses révolvers pour passer à l’offensive. Il concentra toute la laine de la gardienne qui pouvait lui rester sous forme d’une vague relativement restreinte en termes de taille et la lança à l’assaut de celui qui avait incendié sa matière. Ainsi, non seulement le lézard serait handicapé par la masse de laine qu’il se prendrait, mais il serait touché et en partie aveuglé par les flammes et la fumée qui se dégageait de la laine. Dans le même temps, il pointa son arme en direction du poitrail de la bête en visa son chargeur à une vitesse monumentale pour envoyer le maximum de projectile dans le buffet de l’écailleux.

Il se retourna encore vers son acolyte à la crinière de feu pour lui demander une aide matérielle si elle ne l’avait pas déjà prodiguée.

- Si ma vague le touche, il sera gênée, vous pourrez en profiter pour attaquer mademoiselle.


Tout à fait étrangement, Nook commençait à prendre un certain plaisir au sein de ce combat. Il gardait bien évidemment sous le pied une éventuelle demande de naturisme de Kari si cela pouvait distraire la vouivre. D’ailleurs, si elle engageait le combat de proximité, Pervcook espérait qu’elle ne puisse esquiver les coups du dragon que très légèrement, les armes de la bête pourraient alors dévêtir la belle avec un peu de chance !

Il avait les mains prises certes, mais son esprit priait le dieu pervers plus que jamais.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 404
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
5/200  (5/200)
Berrys: 37.964.000 B

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Sam 9 Déc - 21:06

De Surprise
En Suprise
Feat. Nakata & Nook

Watch the Skies - TES V : Skyrim OST

Le cri de la vouivre suite à son attaque arracha un soupir de satisfaction à Kari qui regagna un peu d’espoir quant au sort de son jeune camarade et elle. Le coup qu’elle avait envoyé vers la bête avait porté ses fruits et ils venaient enfin de gagner une petite bataille en quelque sorte, ce qui était peut-être un grand pas dans leur combat.

Depuis le début des hostilités ils étaient en position défensive, réussissant à survivre aux flammes du reptile grâce à la malédiction de Nook. Ils devaient désormais répondre aux attaques de l’immense bestiole et inverser la tendance.

Déjà, la vouivre s’était élevée dans les airs pour les asperger de nouveau d’un brasier ardent. Quand elle remarqua la gorge se teinter d’une lueur orangée, présage d’une nouvelle attaque, l’ancienne chasseuse de primes eut le réflexe de passer un bras au-dessus sa tête dans l’idée de se protéger, réflexe bien inutile contre un cône de feu projeté sur ses cibles qui n’étaient autre qu’elle et le jeune homme au fruit de la laine.

Sauf que Nook tentait une fois de plus de les protéger. Tous les deux. La jeune femme laissa son bras reprendre sa place le long de son corps et un murmure, ou plutôt un soupir, sortit de sa bouche :
- Merci.
La chaleur écrasante finit par disparaître, tout comme les crépitements du feu calcinant la mousse et les racines autour d’eux propres au sol des groves. Il devait sans doute subsister quelques restes de flammes et des cendres ainsi qu’une terrible odeur de brûlé, mais ce n’était pas le genre de détail dont Kari se souciait sur l’instant. Non, elle regardait plutôt la vouivre qui avait atterri sur sa gauche, plus imposante et plus près que jamais.

Il fallait attaquer. Maintenant. C’était ce que lui criait sa raison. Pendant que le monstre écailleux était à terre, accessible, et avant une nouvelle gerbe de flammes. Jetant un rapide coup d’œil à son camarade d’infortune et le voyant jeter la déferlante de laine qui venait de leur servir de rempart en direction du monstre écailleux, la Crown décida d’agir. Elle devait profiter de la diversion du jeune cuisinier pour attaquer.

Rangeant ses deux couteaux dans leurs fourreaux, elle s’élança, courant en direction de la bête, faisant une courbe pour éviter d’être à portée de sa tête et surtout de ses mâchoires. Si rien ne l’arrêtait, elle profiterait de son bref élan pour bondir sur la patte la plus proche de la vouivre et grimper jusqu’à la base de son épaule pour se retrouver sur le haut de son dos et s’y plaquer.
Codé par Kari Crown

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [CdP]

avatar
Messages : 35

MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   Dim 10 Déc - 19:34



Groogal Madoka, le Mythique

Avec une vivacité qui n'avait rien de commune, Nakata fendit l'air avec une remarquable vitesse, si bien que cette fois-ci, Groogal ne put réagir et contrer immédiatement. Cette fois-ci, il se décida à prendre une apparence plus défensive, l'une de ses formes qu'il ne sortait que pour les adversaires dont il craignait la puissance des coups. Sa transformation fut si vive qu'elle précéda le premier impact. Un coup puissant, cependant il fut suivi par une protection inébranlable, celle que possédait la cuirasse d'un dragon liée au Haki de l'Armement. Plus épais, ses omoplates et le reste de son dos étaient recouverts d'une couche d'écaille défensive et purement réservées à cet effet. Il avait du concéder une grande partie de sa vivacité pour répondre au besoin qui était celui de sa défense.

    - Allons donc, tu es bien vigoureux.

Lorsque le coup tranchant tenta de couper sa colonne vertébrale, il ne moufta pas. Il se contenta d'encaisser à nouveau. Cette fois-ci, il allait devoir bouger, et il reprit brusquement forme humaine. Cette action lui permit de diminuer drastiquement sa masse, et il en profita pour allonger son pied qui irait rencontrer l'estomac du phoenix dans une sorte de mawashi geri. Recouvert de Haki, il avait pour simple et unique but d'éloigner le phoenix. Il avait été obligé de bouger de quelques centimètres pour préparer son attaque.

    - Il est temps de commencer, lança-t-il en rétablissant son équilibre. Laisse-moi te montrer ce dont nous sommes capables, nous, les plus anciens combattants que ce monde ait porté.

Et il prit une troisième forme. Si la première avait la capacité d'encaisser et de renvoyer, la deuxième était clairement plus défensive. Il n'était donc pas étonnant qu'il ait une forme d'attaque pure et simple. Ses griffes devinrent proéminentes, sa gueule se transforma en celle d'une vouivre, tandis que ses membres s'élancèrent. On pouvait noter pour la troisième fois l'absence d'ailes dans son dos. Il ne semblait être très friand de cette particularité de son zoan, puisqu'il s'agissait à leur niveau d'un désavantage plus que d'une vertu. Donner le moindre avantage à ceux qu'il combattait n'était pas dans ses objectifs.

S'appuyant sur le sol, il usa du même subterfuge qu'avait usé son adversaire, c'est à dire qu'il se déplaça derrière lui à très grande vitesse. Assez en tout cas pour qu'il ait le temps, grâce au contrôle que les années lui offrait, de changer de point de vue au dernier moment. Il apparut non pas juste derrière son adversaire mais dans les airs, au niveau de son crâne. Sa décision avait été instantanée et ses intentions changèrent au dernier moment. D'un geste sec, il usa de ses griffes pour scalper le haut du crâne de son adversaire. Il rétablirait ensuite son équilibre dans les airs grâce à une seconde d'apparition de ses ailes, qui disparaîtraient par la suite, et irait donner un coup sur la tête de l'ancien capitaine corsaire.


Une Vouivre

Si la balle rebondit contre les écailles de la créature, la fumée dégagée vint effectivement masquée sa vue et elle eut du mal à distinguer sa proie. Quand elle sentit quelque chose lui monter dessus, elle n'apprécia pas réellement la sensation. Le dragon n'était pas du genre à aimer qu'on lui fasse ce type de surprise, et se débattit avec une certaine virulence. Pour éviter, finalement, que la créature sur son dos ait de bien mauvaises idées, la vouivre s'élança dans les airs avec un geste bien plus puissant que d'habitude : le feu se ravira au déplacement de l'air et ce fut ainsi qu'il commença à lécher les vêtements du Yamaka.

Dans les airs, la vouivre était telle une créature du ciel qui souhaitait se débarrasser d'un moucheron de la terre. Elle tournoya sur elle même d'abord à la verticale, puis à l'horizontale. Elle voulait absolument se débarrasser de la jeune femme qui avait élu domicile sur son corps. Aux tournoiements s'ajouteraient quelques coups de gueule vers de la demoiselle, parfois vains en raison de sa position.


Groogal est niveau 49.
La Vouivre est niveau 28.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» De surprise en surprise [Kathleen]
» De surprise en surprise. [PV Nook et Kari]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-