Partagez | 
 

 [FB] Jamais 203 ! (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Ven 10 Nov - 18:44






Jamais 203 !
Solo



Aggaddon Médixès

Enfin ! Luvneel apparaissait à l’horizon. Le voyage n’avait pas été de tout repos. Aggaddon et Vazguardia étaient tous les deux fatigués des manœuvres qu’ils avaient effectués pour maintenir le Black Egg à flots. Ils s’écroulèrent d’un seul coup. S’endormant paisiblement. Le sloop dériva donc jusqu’au port, laissant le temps aux deux hors-la-loi de récupérer un peu. La raison de leur venue était simple. L’éternel avait un rendez-vous au Fight Club. Bien évidemment, ne connaissant pas l’identité secrète d’Aggaddon au sein de la pègre, Vazguardia avait été difficile à convaincre. L’ancien noble avait donc proposé qu’elle profite de ses moments libres pour faire le tour de l’île ainsi que l’arpenter. Il traversa la ville avec un pas lourd. La fatigue était encore bien présente en lui. Les bâtiments défilaient dans son champ de vision et pourtant il avait l’impression de ne pas avancer. Était-ce dû au fait que les maisons étaient homéomorphes ou simplement le manque de sommeil ?




Aggaddon se gifla pour s’extraire de sa torpeur et admira le marché. Cela respirait la joie et la gaité. Pour une fois, il ne philosopha pas sur la rudesse du monde et la corrélation entre liberté et quête du bonheur. Se laissant porter par la bonne humeur ambiante, il joua avec le chien d’un musicien de la rue et se surpris lui-même en donnant un berry à l’artiste. Les étales étaient recouvertes de divers fruits et légumes ainsi que d’objets et de bibelots en tout genre. Les enfants riaient de bon cœur en s’amusant dans les jupons de leurs mères qui elles-mêmes gloussaient en discutant de tout et de rien. Les rayons chaleureux de l’astre solaire caressaient cet endroit comme pour étreindre chacun des participants de l’événement, clients comme vendeurs. Pourquoi Aggaddon se laissait-il embarquaer par l’apparente allégresse du marché ? Il semblait pourtant isomorphe à toutes les autres foires dans le genre. Une partie de lui-même luttait pour se libérer de l’emprise démoniaque de cette ambiance festive. Il se laissa cependant divaguer à regarder les étales et parler avec quelques marchands. Une pièce de théâtre comique était effectuée par une troupe amateure et ce pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Aggaddon avait rarement autant prêté attention à l’animation qui pouvait régner dans une ville. Est-ce que leur insouciance et la simplicité de ces moments leurs permettaient de se détacher de toutes attentes pour simplement profiter du moment présent, tout comme il était en train de le faire ? Est-ce que dans ces moment-là, l’esprit est tellement captivé par l’observation de phénomène extérieur, ayant, pour ce marché, une caractéristique d’amusement, que la conscience et le raisonnement passe suffisamment au second plan pour laisser l’humain retourner à un état primaire libéré du joug de la raison ? Aggaddon était persuadé que cet oubli de sa propre conscience, ce retour régressif vers un état plus animal de la pensé, était ce qui se rapprochait le plus du bonheur.

Il sortit de ces festivités hebdomadairement récurrentes pour reprendre son trajet vers le Fight Club. Avant d’entrer dans l’humble établissement il sa cacha dans un coin sombre dans le but de revêtir la tenue de L’éternel. Il pénétra dans ce coin parfaitement non recommandable, puis rejoignit Lorenzio Mistrio. Ce jeune avocat avait demandé au légendaire Ahra Manyu, pseudonyme d’origine de l’identité secrète du prétendu immortel de la pègre, de l’aider à éliminer son rival car le futur procès tournerait forcément à la défaveur du jeunot. Aggaddon ne c'était pas trop prit la tête pour une mission si peu importante et déposa le sac contenant la tête de l’adversaire de Lorenzio sur la table à côté de lui. Le jeune avocat détourna les yeux du combat qui avait lieu et sur lequel il avait misé gros pour observer ce qu’il restait de son ennemi juré.

-C’est bien lui, déclara l’aîné de la famille Mistrio.

-Où est mon argent ? demanda la voix modifié et métallique sortant du masque de L’éternel.

-Cela dépend. Si celui qui est gauche gagne, vous remportez le pactole, sinon il faudra attendre ma prochaine rentrée d’argent.

Aggaddon attrapa la cigarette que Lorenzio allait porter à sa bouche. Il l’écrasa délicatement sur le smoking de l’avocat.

-Pense-tu réellement pouvoir ne pas payer ta dette ? lança Ahra Manyu en approchant son visage masqué à quelques centimètres de celui de son client.

-Si je perds je me referai plus tard.




L’agent de l’ombre n’allait pas laisser un nouvel arrivant dans le monde de la pègre jouer avec lui. Il servirait d’exemple pour rappeler aux potentiels clients qui se trouvaient là qu’on ne se jouait pas de L’éternel. Aggaddon attrapa les cheveux de Lorenzio et vint plaquer le visage du jeunot sur la table, lui faisant ainsi faire face à la tête décapitée de son rival. L’éternel tira son adversaire en arrière ce qui eut pour effet de le faire chuter. Il effectua un joli saut acrobatique durant lequel il dégaina sa machette. Après avoir tourné sur lui-même autour d’un axe horizontal, il planta la lame dans le sol entre les deux visages. Reposant ses pieds sur le sol, il effectua un mouvement rotatif avec sa main, faisant pivoter son arme d’un quart de tour avant de dessiner un demi-cercle dans l’espace avec. Lorenzio, affolé, avait esquiver en roulant sur sol. Grâce à la maîtrise de son poids, Aggaddon positionna son corps pour faire un angle de trente degrés entre ses jambes et le sol. Avançant d’abord lentement, puis accélérant au fur et à mesure, il se dirigea vers l’avocat. Les coups de machettes raclaient le sol. Au moment d’arriver à portée de sa cible, Ahra Manyu donna un coup d’estoc. La lame s’enfonça dans l’épaule de Lorenzio jusqu’à ressortir pour pénétrer le mur. L’éternel effectua un nouveau saut, en commençant dos à sa proie. Il se retourna dans les airs pour atterrir à pieds joints sur le manche de sa propre arme. Répartissant convenablement son poids, il se pencha en avant pour rapprocher son masque du visage du jeunot.

-Tu sais ce qu’il va t’arriver si je n’ai pas mon argent ce soir.

N’attendant aucune réponse, Aggaddon effectua un saut périlleux arrière. Il attrapa directement la machette, la sortit du corps de sa cible avec un mouvement vif et se retourna pour sortir. C’est alors que le cœur d’Aggaddon accéléra. L’un de ses frères était là. C’était Zuhong, le troisième de la fratrie. Il fit signe de le suivre à l’extérieur. Prit de court, L’éternel s’exécuta et rejoignit son grand frère.

-Ziedrich ! Cela fait deux ans que tu ne nous as pas contacté ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Pourquoi ne rentre-tu pas au marquisat ? demanda Zuhong.

Ziedrich était le second des frères dans l’ordre des naissances. Aggaddon avait récupéré l’identité de L’éternel après l’avoir tué. Les deux autres savaient donc. Il allait falloir improviser.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Sam 11 Nov - 3:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Sam 11 Nov - 0:55



Jamais
203 !

En amenant L'éternel à l'extérieur, Zuhong repensa à son départ quelques semaines auparavant...






Zuhong Médixès , Akothopis Médixès

Akothopis, l'actuel marquis de Médixès, était avachis dans son siège. Il porta une étrange mixture à ses lèvres et soupira. La maladie l'avait affaibli, mais il s'entêtait à gérer les affaires de la compagnie marchande. Zuhong faisait tout son possible pour l'aidait, mais Akothopis refusait qu'on l'assiste.

-Notre stratégie devrait marcher, commença le marquis. Nous allons tenter d'augmenter l'influence qu'a la compagnie sur les ports des alentours. Notre arrangement avec l'armateur La Belladonna devrait également nous être profitable. Il est tout aussi déterminé que nous à mettre la main sur Aggaddon puisque sa fille à déserté la Marine à ses côtés. Le fait d'étendre nos partenariats commerciaux va lui permettre d'augmenter son champ d'action pour tenter de les localiser.

-Pour devenir l'état le plus puissant de North Blue, nous allons devoir nous heurter à la Révolution. Il vaudrait mieux se préparer, répondit Zuhong.

Le marquis joignit ses mains et observa longuement l'une de ses feuilles avant de poursuivre.

-Nous devons à tout prit retrouver Ziedrich pour se servir de ses contacts dans la pègre et de l'image de "L'éternel". Nous pourrons ainsi amasser des partisans. Prendre le contrôle des Révolutionnaires est un projet ambitieux nécessitant des années de préparations. Il va falloir attendre, obtenir et placer des pions.

-Je peux me charger de retrouver Ziedrich grand frère.

-Nous ne sommes plus que deux, je refuse de perdre mon bras droit. Les intrigues du monde souterrain sont faîtes pour y rester. Tu n'es pas assez expérimenté dans le domaine pour gérer ça et j'ai besoin d'assistant ici.


Vexé et poussé par son orgueil, Zuhong s'affirma.

-Je te prouverais ce dont je suis capable, lança-t-il avant de se diriger vers la porte.

-Dans ce cas... Tu as intérêt à ne pas échouer. Il en vas de l'honneur et la réputation de notre famille. Je n'accepterai pas de te revoir tant qu'il ne sera pas avec toi.

Le second d'Akothopis disparu dans le couloir sans savoir que l'homme qu'il servait allait retrouver sa femme pour une nouvelle fois la contraindre, essayant à tout pris d'avoir un héritier. L'autre chose qu'il ignorait, c'était que le marquis prendrait sous peu un autre conseiller à cause de l'absence de Zuhong, ne pouvant se passer d'assistant.




Zuhong se sentait fier d'avoir réussi à retrouver son frère. Il allait pouvoir prouver à l'aîné qu'il pouvait agir seul sur le terrain. Cependant, il fallait mettre les choses au clair. Lui qui avait passé sa vie au second plan ne devait plus se contenter de conseiller, il devait agir par lui même !

-Ziedrich ! Cela fait deux ans que tu ne nous as pas contacté ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Pourquoi ne rentre-tu pas au marquisat ? demanda-t-il.

Il ne bougea pas, attendant une réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Sam 18 Nov - 17:45






Jamais 203 !
Solo



Aggaddon Médixès

L'ancien noble prit quelques instants pour réfléchir à une réponse valable.

-J’ai retrouvé la trace d’Aggaddon et depuis je le suis à la trace comme je peux, en continuant de remplir mon rôle dans la pègre. Pour éviter de me faire repérer et ne pas vous mettre en danger j’ai coupé les ponts.

-… D’accord. Ce n’est pas un coin très fréquentable. Reparlons de cela ce soir. Retrouve-moi sur les quais vers minuit, nous irons dans ma chambre d’hôtel.


Sans que L’éternel ait eu le temps de répondre, Zuhong fila vers deux compagnons, l’un portant une armure dans le style de celle de Ka no kuni et l’autre une tenue traditionnelle du même pays. Le second commença à s’approcher en ignorant le troisième des frères Médixès.

-Voilà des mois que je te cherche L’éternel ! La dernière fois, tu as refusé mon offre. Tu vas en payer le prix !

Il se retourna pour partir en direction de son garde du corps et du frère d’Aggaddon. Ce dernier le dévisagea en demandant ce qu’il avait dit. Ils s’éloignèrent rapidement pendant que des hommes sortaient du Fight Club pour en découdre avec celui qui avait fracassé l’avocat.




-Dis-nous le masqué, tu te prends pour qui à semer la zizanie dans nos coins de jeu et de défoulement, s’emporta le meneur des cinq membres de la pègre.

-Kayl… C’est L’éternel ce mec…


Le chef observa son confrère, puis regarda Aggaddon.

-Pffff… Peu importe.

Il s’approcha en courant, glaive à la main, et sauta. Il fut directement empalé sur la machette de l’agent de l’ombre sous le regard ahurit des gens présents. Celui qui avait informer le meneur de l’identité de L’éternel soupira et embrocha l’un de ses comparses avec sa lance, préférant rallier le camp d’un membre assez connu des habitués de la pègre de North Blue. Ahra Manyu glissa sur le sol pour tacler un adversaire. Il se recroquevilla ensuite pour effectuer une roue sans les mains qu’il termina en passant ses jambes autour du cou d’une de ses proies. Il fit le cochon pendu, obligeant l’ennemi à se pencher en avant. Il se servit de cet instant pour se décrocher, poser ses mains au sol, joindre les deux pieds et enfin les amener à la rencontre du torse de sa cible qui dessina une parabole dans les airs avant de réattérir. Pendant ce lapse de temps, Aggaddon c’était relevé et fit un saut, durant lequel il effectua une pirouette, pour atterrir en plantant sa machette dans la poitrine de celui qu’il dominait. L’homme taclé quelques instants avant se releva précipitamment. Malheureusement pour lui, une balle se logea dans son crâne. L’éternel rangea le pistolet dont le canon fumait encore. Le nouvel allié qu’Aggaddon c’était fait maintenait fermement le membre de la pègre embroché.

-J’abrégerais tes souffrances si tu me raconte des choses intéressantes, notamment sur l’homme qui me parlait discuter juste avant que vous ne m’interpeliez, questionna la voix métallique modifié par le masque de L’éternel.

-Euh… Euh… Il s’agit de Lihang Tsei, un bourgeois de Ka no kuni qui a été expulsé de chez lui à cause de ses magouilles et qui a investi Luvneel dans le but de se faire une place de choix dans la pègre de l’île. Je n’en sais pas plus je le jure !

-Qui est le grand gaillard qui l’accompagne ?

-Son homme de main. Je crois qu’il se nomme Chu Yuong.

-Bien… Merci. Je vais te libérer de la vie.


Ahra Manyu fit signe à son nouvel allié d’enlever la lance et de plaquer le mourant au sol, visage vers le haut. Celui qui agonisait ne comprenait pas ce qui se passait jusqu’à ce que son bourreau approche l’un de ses pistolets. Le canon compressa l’œil dans l’écho des hurlements de douleur. Une fois que l’arme eut enfin atteint l’autre bout de l’orbite, Aggaddon appuya sur la gâchette, mettant fin au supplice. Le masqué se retourna vers son partenaire du jour.

-Quel est ton nom.

-Je suis Isco Abbreza monsieur ! Ravi de vous rencontrer. Certains prennent votre existence pour une légende, mais nous avons aujourd’hui la preuve que L’éternel existe bel et bien.

-… Merci pour ces compliments. Je n’ai que peu de relations avec Luvneel… Cela vous intéresserait-il d’établir un lien professionnel entre nous ? Vous serez mon informateur sur cette île.

-J’en serai heureux monsieur !

-Dans ce cas, que sais-tu sur ce Lihang Tsei ?




©️ Jawilsia sur Never Utopia



Dernière édition par Aggaddon Médixès le Sam 18 Nov - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Sam 18 Nov - 21:18



Jamais
203 !




Lihang Tsei , Chu Yuong

Zuhong était ligoté sur une chaise au cœur du manoir de Lihang Tsei. La décoration intérieure était dans un style typiquement asiatique alors qu’il s’agissait d’une construction en briques. Certains meubles étaient éventrés, tout comme un tableau représentant le pays des deux habitants de la demeure. Le regard colérique de l’originaire de Ka no kuni scrutait son otage avec minutie. Le prisonnier se débattait en essayant de comprendre ce que ses compagnons lui faisaient.

-Tu refuses donc de dire quel est ton lien avec L’éternel ? Tu sembles avoir un contrat avec lui de toute façon, vu la ténacité dont tu as fait preuve dans tes recherches pour le retrouver. Je dois avouer que cela a été une aubaine de tomber sur toi, cela a permis d’élargir le champ des recherches et de tomber sur lui aujourd’hui. Comme j’ai l’ouïe fine, j’ai entendu que tu lui as donné rendez-vous sur les quais. Je vais en profiter pour me débarrasser de lui.

-Qu’est-ce qu’il vous a fait ?
demanda Zuhong.

-Il y a quatre ans, il m’a manqué de respect en refusant une proposition. Il doit payer ! Personne n’a le droit de me rabaisser ! N’est-ce pas Chu !

Le second de Lihang fit oui de la tête.

-Tu vois ! Même lui il est d’accord. Je vais éliminer un à un tous ceux qui ont oser se croire supérieur à moi ! Je terminerai par Ka no kuni. Le pays entier brûlera sous les flammes de la guerre civile que j’instiguerais. Le brasier engloutira ces hommes qui m’ont exilé sous prétexte que mes affaires seraient nuisibles au pays alors que j’allais le rendre plus prospère que jamais. Leurs cris retentiront jusqu’au ciel d’où la foudre jaillira pour les punir.

-Alors tout ceci n’est qu’une histoire de vengeance ?

-C’est une version simplifiée de la réalité, mais c’est ce que vous pouvez retenir. Maintenant, tenez-vous tranquille !


Il abattit son éventail à côté du visage de Zuhong.

-Les moments que nous avons passé ensemble n’était donc rien pour vous ?

-Votre vie n’a aucune valeur pour moi, alors éviter de me mettre sur les nerfs. Je n’ai fait que me servir de vous pour faciliter mes recherches. L’éternel est la cinquième des personnes que je traque pour m’avoir rabaissé. C’est devenu presqu’une routine désormais et se jouer des gens pour arriver à mes fins ne me fait désormais plus rien. Chu ! Va faire tes préparatifs pendant que je vais écrire de quoi organiser un départ pour le Marquisat de Médixès.

-Que comptez-vous faire ?
s’emporta le frère du marquis.

-Du calme voyons. Ce sera pour vous ramener, que ce soit mort ou vif. Assez ! Je me retire.

Son homme de main s’inclina et brandit sa naginata en avançant vers l’entrée de la bâtisse. Il lança un regard dehors et se précipita vers le bureau de Lihang. L’éternel et son acolyte du jour discutaient pas loin de là. Isco et l’originaire de Ka no kuni avaient travaillé ensemble avec bien d’autres membres de la pègre sur une extorsion de fond. Les réunions s’étant passé dans la demeure de Lihang, Isco savait certaines choses sur les lieux. Le propriétaire du manoir ricana.

-Et bien ! Si c’est lui qui vient à moi ! Qu’il entre et me démontre l’étendue de son immortalité en affrontant mon très cher Chu. KANONOKANONOKANONO !!!

Son rire s'incrusta dans les pensés de Zuhong.




Dernière édition par Aggaddon Médixès le Dim 19 Nov - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Dim 19 Nov - 1:15






Jamais 203 !
Solo



Aggaddon Médixès

-Tu me conseil donc de passer par la cheminé pour entrer alors qu’il l’a condamné ? lança L’éternel.

-Oui. J’ai cru comprendre, en discutant avec celui qui s’est occupé des travaux de décoration de la maison qui est un artisan réputé au sein de la pègre de l’île, que derrière les murs et plafonds apparents de la pièce se trouve des couloirs étroits. En effet, les murs en briques et ceux de l’intérieur ne pas sont pas en contact à de nombreux endroits.

-… Merci de tes conseils. Va ! Je te recontacterais en temps voulu.

-À vos ordres.





Aggaddon s’approcha du bâtiment. Il le contourna, passant dans la ruelle sombre entre les deux manoirs voisins, et utilisa ses talents d’acrobate à l’écart des yeux curieux. Il monta sur le toit en sautant d’un mur d’une bâtisse à l’autre. Il s’approcha discrètement de la cheminé en vérifiant que personne ne regardait les toits. C’est à ce moment précis qu’il décida de garder son frère en vie, lors de leur rencontre prochaine, temporairement pour en savoir plus sur la situation du marquisat ainsi que découvrir si Zuhong était au courant de la survie d’Argunis. Il glissa dans le cheminé, arrivant dans ce qui restait du foyer, dans un renfoncement de l’un des fameux couloirs étroits. La poussière et les toiles d’araignées régnaient en maître sur l’environnement. Grâce à son agilité, il parvint à se déplacer en longeant les murs, mais il devait avancer à tâtons dans ce noir des plus profonds. Il atteignit un escalier qu’il monta doucement, évitant sans le savoir d’écraser quelques araignées par ci par là. Une faible lumière émanait du haut du mur en haut des marches. L’éternel grimpa et se retrouva dans un faux plafond et compris pourquoi ces couloirs existaient. Ils servaient à amener de l’air depuis les différents trous ornant le manoir, que ce soit la cheminé ou ceux créés à la place des fenêtres. Cela permettait de légèrement climatiser le lieu via des hélices disposés dans cet entredeux où il se trouvait. Le faux plafond, parsemé de trous carrés, et le vrai plafond étant fait avec le même bois, d’en bas la distinction était difficile à faire. L’éternel se pencha discrètement et examina ce qui se passait en bas.

-Qu’est-ce qu’il fait ? Il devrait déjà être entré ! s’énervait le maître des lieux. Il n’est pas encore revenu ?

Son homme de main fit non de la tête. Aggaddon balada son visage dans l’intérieur de la pièce principale et vit son frère attaché à une chaise. Ils avaient pourtant l’air d’être camarades à la sortie du Fight Club. Qu’est ce qui c’était passé entre son frangin et cette vermine de Lihang ? Puisque de tous les frères Médixès, Zuhong était le plus sociable, le savant se doutait que cela venait de l’originaire de Ka no kuni. Sa détermination s’intensifia. Il attendit, attendit, attendit… Énervé, Lihang monta les escaliers en direction de son otage. Passant en dessous de la partie du faux plafond où se trouvait l’agent de l’ombre, ce dernier profita de l’instant pour sauter sur sa proie. Il arriva en posant ses deux pieds sur le dos de la victime. La machette se planta dans l’épaule de la cible.

-Quoi ?!!! hurla l’ambitieux Lihang en sentant la douleur le traversait.

Il avala la moitié des sonorités de son interjection à cause de la souffrance. Chu Yuong se retourna brusquement pour rejoindre son seigneur. Ahra Manyu avait peu de temps pour s’assurer de la mort de sa proie. Utilisant la position de son arme, il fit un saut périlleux tout en effectuant un mouvement de main. Le bras de Lihang tomba au sol. Aggaddon se retourna dans les airs, en usant de son savoir-faire dans l’escrime acrobatique, pour donner un coup de pied au visage de son ennemi. Cela lui donnerait quelques secondes supplémentaires avant l’arrivée de Chu. Il sauta immédiatement après s’être réceptionné pour atterrir devant Lihang qui n’était pas encore totalement relevé. D’un mouvement fluide, il trancha le bras restant avant de tourner sur lui-même et détacher le tronc des jambes. Il planta sa machette dans un poumon, puis dans l’autre avant de faire volteface. Sans avoir le temps de réagir, il reçut un coup de poing de Chu. L’éternel fit un vol plané et se retrouva encastré dans le mur. L’homme de main s’agenouilla à côté de son maître, posa la main sur la poitrine de ce dernier et ferma les yeux. Lihang luttait contre la mort, refusant de laisser une tentative d’assassinat aussi violente impuni. Du sang jaillissait de sa bouche alors qu’il tentait de respirer, mais ses poumons se vidaient par les plaies ouvertes. Son regard passa des yeux de Chu au plafond, puis du plafond au néant. Son cœur s’arrêta. Chu brandit sa naginata, prêt à abattre son courroux sur l’agent de l’ombre. Dans son regard brûlait le feu de la haine.




-Tu tenais donc réellement à ce type ? demanda L’éternel en s’extrayant du mur.

Chu ne répondit pas, se contentant de resserrer son poing sur son arme. Il comptait bien venger la mort de la personne qui l’avait recueilli, lui un muet. Lihang était la seule personne qui l’avait accepté tel qu’il était et lui avait permis d’apprendre à manier la lance. Alors qu’il s’apprêtait à charger, les voix moqueuses des spectres de son passé bourdonnaient dans son crâne, faisant grandir la rage qui l’habitait en cet instant. L’envie de meurtre lui monta à la tête. Les tambours de la guerre résonnaient dans son esprit. Il fit tournoyer sa naginata pour l’abattre violemment devant lui. Une lame d’air alla fracasser ce qu’il restait du mur, ouvrant un accès aux couloirs étroits. Chu charga, lance en avant prête à empaler son ennemi juré. Aggaddon s’abaissa et donna un coup de coude pour dévier l’arme alors qu’il se trouvait juste en dessous. Il prit appuis sur le mur de l’escalier pour ensuite monter sur la naginata. Grâce à son poids, l’arme se planta dans le sol. L’éternel donna un coup de machette en direction de son adversaire. Chu se retrouva avec une cicatrice sur le nez. Néanmoins, il contracta ses muscles et tira l’arme du sol, déstabilisant au passage Ahra Manyu qui laissa échapper sa surprise.

-Oula !

L’homme de main de Lihang effectua un mouvement horizontal avec la naginata. Aggaddon fut obliger de sauter. Il se servit de l’arme planter dans le mur de l’escalier pour rejoindre le dit escalier. Montant les marches quatre à quatre, il fit demi-tour pour sauter alors que Chu allait à son tour monter. À l’atterrissage, l’acrobate donna un coup de pied au visage de son ennemi pour prendre appui et effectuer un saut périlleux. Durant celui-ci, il plaça toute sa force dans ses bras pour donner une attaque verticale puissante. Chu leva sa naginata et para la lame de la machette avec le manche. L’ancien noble posa sa main sur la hallebarde et s’en servit comme appui pour faire le poirier sur une main. Au moment où il sentit le second de Lihang bouger, il plia son bras et donna une impulsion pour effectuer une pirouette en l’air. Il alla vers l’avant pour arriver dans le dos de son adversaire. Il déplia alors les jambes qui percutèrent la colonne de Chu. Le guerrier tomba en avant et l’une des marches lui percuta le front. De son côté, Ahra Manyu sentait qu’il épuisait toute son énergie. Il ne pourrait pas faire plus d’une ou deux acrobaties durant cet affrontement. L’homme à la naginata se prépara pour la passe décisive. Ils foncèrent l’un vers l’autre. À chaque choc entre la lance et la machette, Aggaddon reculait un peu vu la différence de force brut. Les impacts faisaient vibrer les lames. Zuhong était fixé à sa chaise. Ne pouvant pas agir, il devait se contenter de regarder en priant la victoire de son frère, même s’il ignorait qu’il se trompait sur l’identité du frère en question. L’éternel tomba à la renverse et roula en arrière sur le sol de la pièce principal. Il esquiva au dernier moment l’attaque vertical de Chu. La naginata se retrouva bloquer dans le plancher. Saisissant l’occasion, l’agent de l’ombre abattit sa machette sur un des poignets de son ennemi. Prenant ainsi l’avantage, il effectua un ultime saut durant lequel il trancha la tête de Chu au moment de passer au niveau de l’épaule de l’homme de main de Lihang. L’armure et la tête tombèrent au sol en même temps. Essoufflé, Ahra Manyu se rattrapa maladroitement et se retrouva à quatre pattes. Il traîna son corps jusqu’à son frère dans le but de le détacher.




©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   Dim 19 Nov - 15:27



Jamais
203 !

Zuhong Médixès

Zuhong profita de sa liberté fraichement retrouvé pour s’étirer. Il se pencha ensuite sur son frère.

-Ça va aller ? demanda-t-il

-Oui oui… Ne t’inquiète pas. Je vais juste rester là pour reprendre des forces.

-Cela me fait plaisir de te revoir Ziedrich…


Il s’assaillit à côté de L’éternel, espérant enfin tout savoir sur les aventures de son frangin, vu qu’il devait rester là en attendant le rétablissement de l’agent de l’ombre.

-Qu’a tu vécu depuis ton départ du marquisat pour te rendre à Muzika ? demanda Zuhong.

-Bien des choses… La recherche d’Aggaddon m’a obligé à accepter différents contrats. Rien de bien fascinant. Si ! Une fois je me suis occupé d’une bande de pirates obèses qui s’amusait à voler quand les propriétaires étaient absents. Cela changeait pas mal. Comment se porte Akothopis ?

-Ma foi, plutôt mal. Au moment de mon départ il était malade. Il se surmène pas mal puisqu’il gère désormais la compagnie navale ainsi que les relations avec les trois autres seigneuries. Ahura Mazda ne lui facilite pas la tâche.


Aggaddon repensa alors au baron Mazda, l’homme qui était lieutenant-colonel au temps où lui-même était mousse. Comme l’ancien noble s’en doutait, Ahura était devenu le colonel de la base et serait ravi de capturer l’ancien déserteur pour faciliter la réalisation de ses ambitions.

-Ziedrich… Nous avons absolument besoin de tes contacts et de ton image pour obtenir davantage de partisans. Si nous voulons prendre le dessus sur les différents camps de North Blue et devenir l’état le plus influent, c’est essentiel.

-Je comprends bien Zuhong… Cela va prendre du temps et quelques manipulations, mais ça devrait se faire.


Aggaddon hésitait. Devait-il se servir de cette opportunité pour rentrer au marquisat et se débarrasser de son frère ainé ? Cela impliquait de nombreux paramètres et variables, ce que le savant n’aimait pas malgré ses connaissances en statistiques et en probabilités. Non… Prendre du temps supplémentaire n’était pas grave, tant que les chances de réussite était optimum. Il allait donc assassiner Zuhong.

-Dis-moi… Te souviens-tu d'Argunis ? Le précepteur d’Aggaddon. Il serait encore en vie. Tu as des informations là-dessus ?

-Mais, Ziedrich, c’est toi qui m’avais vaguement évoqué ça dans une lettre. Nous avions été surpris et nous espérions que pourrais régler le problème.

-Justement, je voulais savoir si de votre côté vous aviez trouvé des trucs
, tenta de se rattraper l’ancien noble.

-Il a envoyé certain de ses hommes pour tenter de prendre le contrôle du château… Heureusement ils n’étaient pas de taille contre Akothopis.

-Je vois… Je pense que c’est bon. Allons discuter plus confortablement à ton hôtel. Tu m’aides ?


Zuhong tendit la main vers son frère. Ce dernier attrapa sa machette dont il se servit comme d’une canne pour se relever. Il tourna son poignet et l’enfonça dans celui qui l’aidait. Le regard de ce dernier se tourna vers le masque de L’éternel. L’agent de l’ombre posa sa main dessus et le retira, dévoilant le visage d’Aggaddon. Son regard était froid et sévère. La victime sentit le métal glacé dans son corps, la douleur de la trahison et l'assurance de son assassin.

-Non ! Mon dieu ! … Comment as-tu ? … Comment oses-tu ? … lança Zuhong terroriser.

Le savant déposa tranquillement le mourant sur le sol.

-Tu vas pouvoir retrouver Ziedrich et ensemble vous admirerez ma victoire sur Akothopis. Vous allez admirer le nouveau marquis.

-Traître … Charogne ! …
pesta celui qui agonisait. Tu devrais… avoir… Urgh… honte !

-Je suis le Seigneur Aggaddon Médixès. Ma cause passe avant tout. Adieu, Zuhong.


Il retira la tenue de L’éternel en se dirigeant vers l’entrée, l'agent spectral de la pègre laissant son frère mourir en tête à tête avec ses regrets. Aggaddon avait ainsi tuer de ses propres mains trois membre de fratrie. Il ne ressentait aucune satisfaction ni aucun remord, étant trop concentrer sur son objectif et habituer à repousser ce genre de sentiments dans sa quête pour perdre son humanité. De plus, Aggaddon n'avait jamais créé de liens profonds avec Zuhong.

Il n'en restait désormais plus qu'un... Le plus fort d'entre eux... L'aîné, le Marquis de Médixès : Akothopis, celui qui lui avait appris l'escrime.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Jamais 203 ! (Solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Jamais 203 ! (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre[Solo]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Royaume de Luvneel-