Partagez | 
 

 Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Lun 2 Oct - 3:06

Enquête sucrée
Le temps était à l’entrainement. Que faire que faire en attendant une possible mission ? Personne ne semblait mettre de grabuge sur les mers et donc personne n’était à aider. Voguant sur les mers, le “ la gloire “ fendait les mers avec aisance. Ce bijoux de la marine faisait son travail à la perfection a savoir traverser les mers avec rapidité. Que demander de plus ? Lisant divers rapports, j’observais ma soeur qui s’entraînait comme elle pouvait. L’ambiance sur le navire était calme et pour cause, rien n’était à faire et aucun danger à signaler. Alors que faire ? Peut-être devrais-je aller à Marinford pour discuter éventuellement avec certains gradés. Mais alors qu’un air de “ vacances “ commençait à planer, voilà qu’enfin un escargophone se mit à sonner. Immédiatement, je décrochais pour alors être aux nouvelles tant attendues.

“ Taito Nowaki à l’appareil ? “
“ Contre-Amiral, où vous situez-vous ? “
“ Grand-Line... “
“ Rendez vous immédiatement sur l’île d’AggenDas. “
“ Que se passe-t-il ? “
“ Rien n’est sûr, cependant, il parait que de nombreuses disparitions ont eu lieu ces derniers temps. On ne sait pas s’il s’agit d’un canular ou pas, cependant, l’île n’est pas réputée pour être difficile, du coup allez inspecter s’il vous plait. Et faites nous un rapport dès que possible. “
“ ... Entendu. “

Raccrochant immédiatement, je me tournais vers mes compagnons pour indiquer la direction à suivre. Nous y serions d’ici une petite heure à tout casser me disais-je. Pendant ce temps, je vins à faire des recherches sur cette fameuse île et j’obtins que quelques rares informations comme quoi la spécialité de l’île est une mixité culinaire variée, mais surtout en terme de desserts. Une île pour les fins gourmets pâtissiers. Oh ? Suite à cette lecture, je me surpris à avoir faim. Rougissant quelque peu à cette pensée, je me mis à préparer mes affaires tout comme ma soeur qui était d’humeur à travailler dure comme toujours.

Le voyage se passa rapidement et c’est donc sans encombre que nous arrivions sur l’île. Loin d’imaginer certaines présences sur celle-ci, nous mettions comme il faut au port le navire avant de l’immobiliser. Nous ne resterions pas longtemps sur cette île me disais-je, aussi je partis seul avec ma soeur avant de simplement lui intimer de se séparer. Nous allions interroger deux personnes afin d’avoir plus d’informations en peu de temps.
Se faisant, je me dirigeais vers une petite maison où la femme de la victime se trouvait. M’invitant chez elle, j’entamais une brève discussion avant de finalement mettre fin à la rencontre. La femme s’inquiétait et je ne pouvais pas lui faire de promesse, je lui dis donc que je ferais de mon mieux pour l’aider. Sans que je le veuille, celle-ci se faisant plein d’idées et pour cause, selon elle, si j’avais réussis à “ vaincre “ Arias, retrouver son mari serait une formalité...

Rejoignant ma soeur sur la place principal du village, j’échangeais mes informations avec elle, jusqu’à ce qu’on tombe sur un point commun entre nos deux victimes : deux pâtissiers/glaciers. Coïncidence ? Voulant mettre au clair cela, je me dirigeais vers un troisième lieu pour confirmer avec ma soeur une certaine hypothèse. Allant vers une troisième maison, nous fûmes redirigé vers une large boutique où l’homme d’une des victime travaillait refusant d’abandonner son business malgré le malheur qu’il subissait actuellement. Allant donc à la rencontre de Monsieur Frost, nous tentions de lui tirer quelques vers du nez, obtenant enfin confirmations : toutes les personnes étaient pâtissiers/glaciers. Vint donc une question logique.

“ Et... Aviez vous des concurrents ? “
“ ... Non pas vraiment. Seulement peut-être les gérants à l’autre bout du village, Monsieur Glagla... Mais il est jaloux de toutes les personnes du même métier. “

Quand bien même il ne supposait rien, moi, j’eus le déclic et jeta un regard vers ma soeur. Remerciant cet homme, après être sortis, je vins à simplement m’adresser à ma soeur.

“ Allons voir ce fameux glagla... “


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Mar 3 Oct - 16:53





Heu... Il fait pas un peu froid ?


- Raaaah...

C'était vraiment pas de pot ! En plus de pas foncièrement lui plaire... comment cela pouvait-il être aussi difficile ? Ils avaient traversé tout East Blue, survécu à la prise de Loguetown, passé le Reverse Moutain, vaincu les chasseurs de prime de Whisky Peak, survécu aux sirènes de Little Garden, traversé l'océan jusqu'à la voie 3... alors pourquoi ?

Pourquoi était-il IMPOSSIBLE de trouver une bonne crème glacée ?!

D'après les informations de Barbarossa, l'île d'AggenDas était pourtant réputée dans les alentours pour ses vendeurs de glaces et ses pâtissiers redoutés ! En entendant cela, Heziel avait d'ailleurs ressenti cette envie de découverte typique qui le saisissait aux tripes lorsqu'il s'agissait de rencontrer des confrères des arts culinaires... il était d'ailleurs intimement persuadé qu'il parviendrait à apprendre un truc ou deux, même si il n'était pas en reste concernant ses capacités pour faire des sucreries, encore moins froides ! Pourtant, le sort semblait s'acharner sur lui.

Comme à son habitude, il avait proposé aux membres de l'équipage de s'occuper des achats. Cela pour deux raisons : premièrement, il aimait ça, et deuxièmement... il était la seule personne à savoir manipuler de l'argent sans le faire miraculeusement DISPARAITRE dans cette troupe de bras-cassés des économies. Aussi s'était-il mis en tête de faire quelques courses de première nécessité, et de choisir lui même quelles extravagances les Dokugan pouvaient se permettre. Même si les pirates avaient débarqué sur l'île sans foncièrement se cacher, ils n'avaient pour l'heure pas été reconnus : armé de son chapeau de paille -qui faisait paradoxalement partie de son affiche de prime-, le brun passait comme une lettre à la poste dans la foule dense. Les autres pirates de l'équipage n'étaient pas assez primés pour flasher aux yeux des riverains, d'autant plus qu'ils se tenaient tranquilles : Kain, pour sa part, était cloué au lit par une maladie virulente... selon Kraehe, cela avait sans doute un rapport avec la consommation déraisonnée d'algues grimpantes qu'il avait fait quelques jours plus tôt, soit-disant pour "que cha abime pas la coque et pach'que ch'est 'achment bon auchi".

Finalement, les autres forbans l'avaient laissé une fois leurs achats validés par son autorité financière incontestée, soit pour repartir au navire, soit pour visiter le reste de l'île. Le Borgne lui même étant malade, ils n'avaient pas trop à s'inquiéter : pas de grabuge pour eux ! Et c'était tant mieux. Mais maintenant, Heziel se heurtait à un soucis de taille : il voulait trouver une crème glacée pour Pumori. Le p'tit rouge adorait ça... et puis, c'était encore un peu un enfant. Et les enfants aiment les esquimaux et crèmes glacées en tous genres, c'est connu ! Non ? Bah si, d'abord. Trébuchant presque sur un pavé, il s'arrêta devant une énième boutique fermée.

- Raaah, c'est pas vrai !

Il s'approcha doucement de la vitrine fermée et tenta de voir à l'intérieur. Ça semblait bien fermé... les lieux étaient propres, sans doute pas utilisés depuis peu. Assez récent, donc ! Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à fermer leurs boutiques ? Peut-être qu'ils étaient encore là, en fait... en désespoir de cause, il tapa sur la porte d'entrée fermée par un volet, un peu exaspéré.

- Ohéééé ! Y'a quelqu'un ? Hého !

Son acte fut interrompu par une petite voix derrière lui. Celle d'une gamine, dix ans tout au plus, qui pivotait distraitement de droite à gauche tout en le regardant fixement.

- Vous trouverez pas de glace ici... le pâtissier il est plus là.

Se retournant, interloqué, il s'agenouilla à son niveau et soupira.

- C'est bien ma veine... tu sais où je peux trouver un vendeur de crème glacée ici ? Ils sont tous partis, on dirait.

- Oui, ils étaient là, puis pouf, ils étaient plus là... les uns après les autres.

Heziel fronça les sourcils. C'était vachement bizarre comme histoire, quand même... cela ne sentait pas bon. Des gens qui disparaissent les uns après les autres, tous liés par leur profession ? Il avait sans doute mis le doigt sur quelque chose de vraiment louche. Il réfréna néanmoins la voix dans sa tête qui lui intima de trouver le pourquoi du comment de cette histoire. Ses amis l'attendaient, et il ne pouvait pas se jeter à corps perdu dans toutes les enquêtes qui lui tombaient dessus. Cela avait déjà failli lui coûter cher, ainsi qu'à son équipage, alors même qu'ils étaient à Whisky Peak...

- Mais il y a encore Monsieur Glagla ! Lui il n'a pas disparu, et il fait de très bonnes crèmes glacées ! Il est là-bas, pas loin du comptoir à sous. Maman y est tout le temps, au comptoir à sous... c'est depuis qu'elle voit son nouveau copain, et qu'il lui donne des sous quand ils font du sport...

- D'aaaaccord, d'aaaaccord ! C'est bon ! Merci de l'info ! Fais attention à toi, hein petite !

Abandonnant la demoiselle encore trop naïve avec un rire gêné, Heziel extirpa les images adultes et réalistes de son esprit pour se concentrer à nouveau sur sa tâche : trouver une crème glacée, ainsi que ce monsieur Glagla... bon, peut-être qu'il saurait ce qu'il se passait avec les autres disparus ? Non Heziel, non ! Stop ! Se giflant mentalement, il dépassa bientôt la banque (le fameux comptoir à sous, sans doute) et aperçu une enseigne devant laquelle il se ficha comme un piquet avant d'entrer : "Le Glaglacieux", voilà comment elle s'appelait. La vache, ça avait l'air grand pour un établissement de crémier... bah, peut-être qu'elles étaient super bonnes, du coup ! Sur ces pensées, il entama de rentrer dans la bâtisse pour y trouver la fameuse sucrerie.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Mer 4 Oct - 3:08

Enquête sucrée
Ces disparitions n’étaient pas naturelles. Qu’une personne aille faire un voyage ou une fugue sans prévenir, c’est commun, mais que plusieurs personnes disparaissent ET que celles-ci soient toutes des glaciers ou pâtissiers... Quelque chose cloche, c’est certain. Il ne fallait pas se précipiter selon ma soeur, mais moi, j’en étais certain, ce fameux “ Glagla “ avait forcément quelque chose de louche et face aux coïncidences, il se classait naturellement en tête de liste des suspects. Restais à voir si oui ou non cela sera fructueux comme interrogatoire. Avançant à pas très rythmés, nous arrivions en un rien de temps vers le bâtiment censé abriter le fameux glacier détesté de tout ses comparses. Toquant plusieurs fois à la porte, ce n’est qu’en voyant nos uniformes qu’il comprit de quelle faction nous étions. Il nous ouvrit donc la porte sans trop de résistance. Un homme d’un certain âge nous intima d’entrer avant de demander poliment ma raison de notre venue.

“ Je suis le contre-amiral Nowaki et voici ma soeur, la commandante Nowaki. Nous venons... Enquêter sur les disparitions... “

“ Ah... “

L’homme ne semblait pas très heureux d’entendre ça, mais d’un autre côté, quoi de plus normal ? Notant ses mimiques, je me concentrais sur son ton alors que ma soeur se faisait plus naturelle, examinant les lieux. Sa maison était vieille et pourtant, une grosse odeur de sucre se faisait ressentir. Intrigué par une telle senteur, je ne pu retenir une remarque, quitte à passer pour un gourmand avant tout...

“ Quelle odeur. Vous... Préparez quelque chose de bon ? “
“ ... Je fais des tests, quoi de plus normal... Mais ôtez moi d’un doute, vous n’êtes pas des espions hm ? “
“ Non... “
“ Car si tel est le cas, vous pouvez vous carrer vos questions où je pense hein ? J’en ai assez de me faire voler mes concepts ou idées. “

Tandis que j’allais reprendre la parole pour tenter de la lui faire fermer, c’est ma soeur qui posa une main bienveillante sur son épaule pour le rassurer. Lui intimant de se calmer, alors que le vieillard allait répliquer, elle lui affirma que nous n’étions pas là pour voler quoi que ce soit. Usant de sa douceur naturelle quand elle le veut bien, elle remit en état l’homme pour reprendre notre discussion.

“ Nous avons visiter plusieurs de vos comparses et .. Ces derniers... “
“ On disparus, je sais tout le monde est au courant. Tant mieux, ça fera plus de business pour moi... Ça leur apprendra à m’emmerder. “

Fronçant les sourcils, ceci ne pouvait pas être des aveux, ou alors, ce serais l’arrestation du siècle et pourtant, des hypothèses fusaient dans ma tête. La psychologie étant plus pour Violet, elle restait calme, preuve que pour elle, rien ne cloche. Hm ? Je vins donc à essayer de m’écarter de l’homme.

“ Pouvons nous... Aller visiter votre cuisine ? Promis on ne touchera à rien... “

Créant une opportunité d’aller voir un peu la cuisine, c’est donc avec ma soeur que je m’entretenais pour avoir son avis. Selon elle, il n’était pas suspect, ou du moins pas totalement. Certes parfois la franchise est une des meilleurs techniques pour passer inaperçu, mais généralement ce sont des jeunes qui tentent cela. Lui, il semblait plus exprimer son avis comme quoi ces disparitions arrangeaient ses affaires, ni plus, ni moins. Juste une expression claire se sa colère accumulée depuis les années. Notant l’avis de ma soeur donc, je me dis qu’elle devrait rester proche de lui pour le surveiller tandis que moi j’irais patrouiller ailleurs.
Retirant une casserole de sucre qui allait faire du caramel brûlé, je vins à revenir au bonhomme.

“ Dites-nous... Que savez vous de vos comparses disparus ? Avez-vous des liens particuliers avec certains ? “
“ ... Tsss... Frost était un collaborateur pendant un petit temps, hmmm... Rastaspékulos une connaissance et ... Voilà. Tous semblaient travailler sur une nouvelle trouvaille pour préparer la saison d'hiver. Le moment idéal pour les desserts glacés festifs voyez...
Accessoirement si je dois bien vous avouer un truc, j’en veux particulièrement à Ganash... “

“ Ganesh ? ...Le... “
“ Non ! Ganash, pas un de ces pseudos super teubés... Ganash, le propriétaire du magasin de glace spécialisé dans le parfum chocolat. “
“ Oh... Et pourquoi donc ? “
“ ... On étais associés à une époque, mais il m’a lâchement abandonné quand nous avions trouvé une charmante idée. “
“ ... Je vois... “

Comprenant que je ne pourrais rien tirer de bon de lui, je préférais m’éclipser en douce mettant fin à cet entrevue. Mis joyeusement à la porte donc - et ce n’est pas mentir vu comment il claqua la porte - je vins à me gratter la nuque.

“ Bon... Je vais aller patrouiller. Toi violet, je te propose de rester là. Même s’il ne semble pas être le bon homme, reste dans le coin pour surveiller qu’il n’ait pas de visites suspectes ou autre. Si ça se trouve, il n’est pas le fautif, mais ... Complice ? “

Laissant ma soeur accepter cette mission, pour ma part je m’en allais en ville en silence. Ne croisant aucun forban au passage, c’est seulement une rue qui me séparait d’un certain homme pourtant connu. Ma soeur quant à elle s’était “ cachée “ troquant sa veste de marine par un habit plus civil afin de passer inaperçu. Assise sur un banc, elle avait prit un petit calepin pour simplement faire croire qu’elle lisait ou écrivait des notes, ou papillonnait en regardant la nature. Qu’allait-il donc se passer sur cette île aux délices glacés ? Pour l’heure, l’enquête était au point mort.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Mer 4 Oct - 10:41





Heu... Il fait pas un peu froid ?


- Bonjouuuur ?

Il était entré dans l'enseigne, mi-temps hésitant, mi-temps volontaire, observant les petites tables rondes affublées de quelques chaises simples d'un oeil avisé, constatant qu'elles étaient vides. Il avait bien l'impression d'être le seul à se trouver actuellement dans le magasin. Les murs étaient peints en bleu, avec des rayures blanches (ou était-ce en blanc avec des rayures bleues ?), renvoyant une image à la fois étrangement polaire et enfantine. Un pendule à coucou tiquait doucement sur sa gauche, le long du mur, représentant un igloo. Sans doute qu'un pingouin allait en sortir pour faire "coucou" ? Sauf que comme c'était un pingouin, ça marchait moins bien... mais là n'était pas la question. S'avançant sur le carrelage, également blanc et bleu, il s'arrêta net lorsqu'il entendit du bruit venir de dernière le comptoir, d'une arrière pièce dont il ne savait définir le contenu.

- Heu... ?

Soudain, une porte s'ouvrit vivement, l'amenant à presque faire un pas de recul, alors qu'une demoiselle assez ronde, les yeux plissés et le sourire généreux, débarquait derrière le comptoir avec la vitalité d'un bulldozer lancé dans une pente.

- BOOOONJOUUUUR cher client ! Alors, on vient pour une petite glace, une petite crème, une petite douceur ? Hmmmmmm ?

Il resta quelques instants interdit devant la déferlante d'énergie qu'il aurait presque pu ressentir en provenance de la jeune femme. Quelle joie de vivre ! Eh beh ! Un instant, il s'imagina Kain rencontrant cette gente demoiselle, et s'interdit rapidement de continuer dans sa lancée : il était des choses qui ne devaient pas arriver... jamais. Pour le bien de l'humanité, et pour le bien de sa propre patience de surcroit. Il se frotta les cheveux, l'air un peu gêné, affichant son habituel visage humble.

- Eh bien... oui, en fait. Mais tous les autres vendeurs de glace semblent être hors service, alors... on m'a dit que vous en faisiez de très bonnes !

Elle prit un air très grave et se frotta le menton, laissant ses cheveux blonds et bouclés cascader sur ses épaules fortes.

- Ah, ça oui... c'est tragique, tragique, tragique. Personnellement, je n'ai jamais été contre un peu de compétition ! Mais le patron, lui, semble se réjouir de cette hécatombe... d'un autre côté, il s'est souvent fait piquer ses recettes par nos voisins, du coup il ne s'en plaint pas ! Mais bon... c'est quand même tragique, tragique, tragique.

Plaçant les mains dans son dos d'un air un peu innocent, Heziel se réfrénait de lui en demander plus. Non, cela ne le regardait pas... non, il n'avait pas à se lancer dans une énième quête en tant que justicier à la volée ! Mais... merde, ce n'était pas juste ! Ces gens avaient peut-être besoin d'aide. Dans tous les cas, c'était bizarre... mais bon. Il fallait qu'il s'y fasse, le monde était cruel et plein de mauvaises choses, parfois. À l'instant même où il achèterait sa glace, des gens seraient sans doute en train de mourir, ou pire, à l'autre bout de cet océan... il ne pouvait décemment pas régler tous les problèmes du monde tout seul.

- Oh... oui, ça peut se comprendre... il est pas là, le patron, d'ailleurs ?

- Oh, non ! Il est chez lui, à quelques rues d'ici, en train de travailler pour la période d'Hiver. Il ne passe au glaglacieux que lorsqu'il veut surveiller l'état des affaires... il travaille beaucoup, vous savez ! Et en secret, souvent !

Elle s'avança sur le comptoir, lui adressant un clin d'oeil.

- Enfin ! On ne va pas parler de ça toute la journée, mon petit ! Qu'est-ce qui vous tenterait ?

Il n'y avait pas de matière louche dans son retournement de discussion. Elle semblait juste avide de lui vendre un produit qui le marquerait, de lui donner une sucrerie qui le ferait revenir jusqu'ici. Fidéliser son client, quoi. En tout cas, elle n'avait pas l'air de savoir grand chose, ou elle cachait très bien son jeu... mais bon, il n'était pas venu pour ça ! Mince, Heziel ! Observant la carte, il se pencha sur de nombreux noms plus farfelus les uns que les autres, avant de s'arrêter sur une glace dont la composition lui semblait bien plus alléchante que les autres. Une véritable salade de fruit améliorée, version mister freeze, avec une nappe de crème pâtissière parfumée au chocolat au lait et des éclats de noisette ! Il plissa les yeux et s'arracha la langue pour épeler correctement le nom de la glace.

- Je vous prendrai bien une... "Glaglaglobiboulglacée" ?

Éclatant d'un rire franc, sans doute devant sa tête déconfite, elle acquiesça et se mit en quête des différents éléments nécessaires pour créer son petit chef d’œuvre. Quelques minutes plus tard, elle revint avec une magnifique glace en main. La nappe de chocolat, finement travaillée, était presque solidifiée par le froid. En dessous, des couleurs jouaient paresseusement dans un ballet appétissant de mélanges incongrus. Son estomac gargouilla presque immédiatement, alors que dans son esprit, le diable l'emportait sans problème : bah, Pumori n'en saurait rien... c'était une surprise, à la base... il lui en achèterait une autre... après avoir dégustée celle là, par exemple...


------------


S'étant acquitté précédemment de son dû, Heziel avait quitté l'enseigne pour s'engager dans une nouvelle rue, dans laquelle son air béat attirait un peu plus l'attention. Entre quelques "délicieuuuuuux" prononcés avec amour et des gestes dignes d'un gastronome conquis, il se rafraichissait copieusement auprès de son glaglamachinchose. Tant et si bien qu'il ne cherchait même plus à mettre son chapeau de paille... s'attirant quelques regards circonspects.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Mer 4 Oct - 11:42

Enquête sucrée
Cette affaire ne menait nul part. Il fallait trouver un autre fil conducteur ou quelque chose qui pourrait relancer les recherches. Là, nous n’avions sous la main que le fait que des gens spéciaux disparaissaient et que cela faisait le bonheur d’un dernier vendeur encore là. Si j’avais assigné ma soeur à la surveillance c’est pour vérifier l’innocence ou non du suspect, mais aussi et surtout pour éventuellement le protéger. Si ses comparses disparaissaient un à un, nul doute qu’il était le prochain sur la liste. Du moins, si le criminel agit de manière minutieuse et logique...

Me baladant donc en essayant vainement de me dissimuler dans la foule, je traversais les rues sereinement. Rien ne me paraissais suspect et c’est avec lassitude que j’avançais en oubliant un endroit à visiter : la boutique de mister “ Glagla “.
De son côté, ma soeurette continuait de monter la garde. Surveillant les alentours avec soin, elle ne laissait presque rien passer, que ce soit le petit garçon tout mignon, ou la personne lambda qui passait en lisant le journal. Tout semblait sécurisé, mais on n’est jamais à l’abri d’un souci. Vigilante, la demoiselle observait la foule, tenant proche d’elle son appareil de communication. Après quelques minutes à ne rien relâcher, elle dut s’absenter quelques secondes le temps de faire une rapide commission, mais sans le savoir, cela allait lui jouer des tours et pour cause... Alors qu’elle revenait sur son poste d’observation, voilà que quelque chose d’étrange se fit sentir. Une odeur de brûlée commençait à emplir la rue du coin et si on a l’idée de regarder l’endroit d’émission, on peut alors vite remarquer une fumée noire s’échapper de quelques fenêtres de la maison.

Écarquillant les yeux, la commandante ne mit pas plus de deux secondes à bouger. Avec rapidité, elle enfonça la porte principale de la maison pour y accéder. La chaleur commençait déjà à se propager dans la bâtisse et la fumée à embaumer les diverses pièces. Retardant l’inévitable si elle persistait ici, elle se mit à la recherche du glacier qui avait du louper un de ses essais... Une cuisine c’est un lieu risqué il ne faut pas oublier. On manie des couteaux certes, mais aussi le feu et mal contrôlé, cet élément peut vite devenir destructeur. Cherchant l’homme comme elle pouvait, elle cherchait rapidement dans chacune des pièces avant d’arriver à la cuisine. Dans ce joyeux bordel mélangeant air intoxiqué et chaleur elle cru voir une silhouette, mais troublée par l’incendie qui dévorait les entrailles de cette maison elle ne pu réagir quand la silhouette la frappe en plein dans le front, la faisant tomber inconsciente.

De mon côté, ce n’est que quelques secondes plus tard que je vis une fumée noire serpenter dans le ciel. Hm ? Bondissant puissamment je vins à user d’une technique que j’avais apprise pour me déplacer à toute allure pour aller en moins de deux sur le lieu de l’incendie. La maison de Glagla ? Où est Violet ? Fronçant les sourcils, je vins à passer en mode hybride et me propulser comme un boulet de canon vers la maison pour en exploser un de ses murs et entrer dans la demeure en flamme. Toussant à diverses reprises alors que la fumée m’affectait, je me mis à la recherche de ma soeur certain qu’elle était dans le coin. Je ne l’avais pas vue dehors et la porte d’entrée était défoncée. Retournant la maison aussi vite que le feu mangeait les alentours je finis par tomber dans la cuisine où un corps gisait inconscient.

“ VIOLET !!! “

La prenant avec soin, c’est sans tarder que j’explosais les murs qui me faisaient obstacle afin de m’extirper de là et surtout sauver ma soeur qui en avait besoin. Tandis que la maison était désormais morte et impossible à rattraper, je déposais ma soeurette au sol allongée pour l’observer. Vérifiant son pouls, elle étaient encore vivante, et au final, c’est son saignement à la tête qui me fit m’inquiéter d’avantage. Sa chute au sol l’aurait-elle affecté à ce point ? Non... Secouant la tête, je me mettais sur un coin de la place alors que des gens se regroupaient pour admirer le spectacle effroyable que voilà. Aidant ma soeur comme je le pouvais, je faisais en sorte qu’elle retrouve au plus vite ses esprits, oubliant pendant quelques instants cette histoire d’enlèvements.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Mer 4 Oct - 15:03





Heu... Il fait pas un peu froid ?


- Punaise, c'est vraiment trop bon !

Dans un "croc" vorace qui lui valut d'avoir froid aux dents, Heziel reprit une bouchée de sa glace. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas régalé à ce point, d'autant plus sur une friandise ! Décidément, cette glace du Glaglacieux, propriété de M. Glagla, gagnait d'office une place dans son top cinq. Mastiquant à moitié, laissant la chaleur de sa bouche faire le reste du travail sur la matière gelée, il continua de déambuler tout en observant les maisons autour de lui, cherchant un point d'intérêt quelconque à observer. Les bâtisses se ressemblaient toutes, en réalité : assez petites, composées de deux à trois étages maximum. On sentait l'architecte d'origine pas très aérien, dans l'idée.

Soudain, alors qu'il marchait sereinement, une odeur de brûlé percuta ses narines de façon fort désagréable. Reniflant avec un air étonné, il releva les yeux et observa avec désarroi une colonne de fumée noire et opaque qui s'effaçait dans le ciel. Mince ! Un incendie ? Il n'avait pas entendu le bruit d'explosion qui aurait pu lui faire penser que c'était une attaque à la poudre... il s'agissait donc sans doute d'un feu ! D'un bond, il se retrouva sur le toit de l'une des bâtisses adjacentes, avant de mettre sa main en visière. Regardant sa glace avec une moue, il fourra ce qu'il en restait dans sa bouche. Tant pis pour la dégustation, y'avait plus urgent sur le feu ! Ouai... littéralement, en fait.

Non loin de sa position, une maisonnée se consumait. Les flammes léchaient allègrement les parois extérieures de la bâtisse, et le toit lui même commençait à prendre feu. En d'autres termes, il n'y en avait plus pour longtemps... il pesta intérieurement. Son Haki de l'armement aurait pu lui permettre de s'engouffrer dans cet enfer et d'en ressortir indemne... si il arrivait à l'utiliser sur tout son corps ! Encore incapable de créer son armure totale à ce moment là, le Coffe se retrouvait embêté. Il n'avait plus qu'à espérer que les gens avaient été évacués, ce qu'il fit, tandis qu'il se rapprochait de toit en toit. Une pensée lui vint cependant en tête : l'incendie était une chose, mais y avait-il quelque chose dans cette baraque qui pouvait rendre pire la situation ?

Une détonation lui répondit tout naturellement, tandis qu'un pan de la maison explosait, sans doute à cause de conduites de gaz enflammées. Une partie du toit s'extirpa d'ailleurs dans les cieux, avant de retomber lourdement dans la rue.

- Oh pétard !

Ni une, ni deux, il se propulsa depuis le bâtiment jusqu'à l'espace aérien de la maison. Alors que des cris commençaient à résonner en contrebas, sans doute de la part des civils qui se retrouveraient immanquablement dans la trajectoire de chute du morceau de maisonnée, le Coffe s'en saisit en plein air et commença à tourner sur lui même à toute vitesse. Une chance pour lui, ils n'étaient pas si loin de la côte que ça... après tout, les matières glacées étaient difficiles d'exportation, aussi était-il déjà plus utile de se trouver près de l'océan pour diminuer les aléas du transport ! Se contorsionnant, il donna une sévère impulsion des épaules tout en se laissant emporter par son élan, avant de projeter le morceau de bâtiment dans l'océan. Il y aurait sans doute quelques débris à droite à gauche, maaaaiiiiis... au moins, personne ne serait écrasé sous le pan de bâtisse ! Mieux valait de grosses bosses qu'une pierre tombale, pour sûr.

Tandis que le bout de toit s'enfonçait dans l'océan, provoquant au passage une quasi-mort de trouille de la part d'un chalutier qui fit du surf l'espace d'un instant, le brun atterrissait dans les pavés en contrebas. Le feu finissait son office, la maison s'effondrant sur ses fondations devant les yeux choqués des passants, tandis qu'une unité de soldats du feu intervenait finalement pour éviter que la voracité ardente de l'incendie ne s'étende au quartier entier. Inspirant fortement, Heziel prit finalement la parole, son bâton de glace encore dans la bouche.

- Tout le monde va bien ?


_________________








Dernière édition par Heziel Coffe le Ven 24 Nov - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 24 Nov - 2:30

Enquête sucrée
Intérieurement, je paniquais du fait que ma soeur soit dans l’inconscience. La simple possibilité de la perdre me rendait toute chose et pour cause, elle représente ma seule famille. On a beau dire que la marine est comme une grande famille, celle du sang est représentée uniquement par Violet. Mon amour pour elle n’a beau pas se voir, je me demande ce qui se passerait le jour où elle tomberait au combat si cela arrive de mon vivant ? Cette simple pensée sombre fit serrer un de mes poings alors qu’autour le chaos régnait en douceur. Quand il s’agit de ma soeur, plus rien n’a d’importance et cela se voyait à cause du manque de réaction. Les civils s’attroupaient, affolés par cette véritable flambée imprévue.

L’état de ma soeur semblait stable désormais, mais je restais dans mon monde, jusqu’à ce qu’une personne fasse parler d’elle. En effet, je me retournais alors qu’un bruit imposant s’était fait attendre. La silhouette venait de faire un véritable exploit et sauver des civils un peu trop curieux. Posant Violet dans un coin plus sûr, allongé sur un banc, je vins donc à observer le responsable de ce sauvetage. En tant qu’homme de justice, je ne pouvais que le féliciter non ?

“ Poussez-vous s’il vous plait. “


Écartant un peu la foule, j’approchais alors de cet homme alors que celui-ci prenait des nouvelles de la population fraîchement sauvée.

“ Félicitation pour votre interv... “

Mais malheureusement, je ne pu finir ma phrase et pour cause, passant devant moi, je vis clairement de qui il s’agissait. Un homme connu et pour cause, il était primé. Je n’avais en vrai que son nom et sa prime en tête, mais les détails sur cet homme m’échappaient. Ses faits d’arme, l’équipage avec lequel il est, toutes ces choses m’étaient inconnues, mais toujours est-il qu’il est un criminel et une bonne action ne sert pas à rattraper tout ses crimes.

“ ... Heziel Coffe ? “

Tandis que ça sonnais comme une question, je vins à froncer les sourcils laissant clairement certaines intentions se faire voir. Alors que je venais à la base pour le féliciter, je n’allais pas oublier mon rôle et donc ce que je me devais de faire. Cependant, de part la présence de civils autour de nous, je ne pouvais pas l’attaquer, pas sans risquer la vie de civils innocents. Ainsi donc, attendant de voir s’il allait se jouer de cette situation ou pas, je vins à grogner quelques paroles laissant bien voir mes futurs intentions.

“ Je te suis reconnaissant pour ta bonne action, mais je vais devoir t’attraper maintenant... Pirate. Qui plus est, je suppose que tu dois être impliqué dans ces histoires d’enlèvement ? Rends toi immédiatement. “

Le ton bien plus colérique qu’autre chose, je le fusillais sur place alors que les civils étaient invités à se reculer. Se faisant, le champs de bataille commençait à se dégager et annoncer un possible futur coup. Fixant ce forban, je ne pouvais m’empêcher de me sentir énervé en le voyant avec une sucrerie en bouche. En plus de ça n’y aurait-il pas une once d’insolence en ne la jetant pas ou autre ? Ou est-ce moi qui suis arriver trop rapidement sans lui laisser le temps de faire quoi que ce soit ? Totalement à fleur de peau comme on dit, je vins alors à serrer le poing.

“ Je te laisse cinq secondes pour m’expliquer la raison de ta présence, suite à quoi... Je te fais payer pour tes méfaits. Puis tes compagnons suivront ensuite. “

Restais à voir s’il allait vouloir se battre ou s’il était capable de me calmer via la diplomatie. Mais avec ma soeur hors combat pour l’heure, ma raison allait être difficile à retrouver.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 24 Nov - 10:59





Heu... Il fait pas un peu froid ?


- Oh non, pas encore.

C'était sorti tout seul. Après s'être enquit de l'état des citoyens autour de lui, constatant avec plaisir qu'ils étaient juste sonnés et bousculés plus qu'autre chose, le Coffe avait dégluti en voyant l'uniforme de la Marine dans sa proximité immédiate. Si le début avait sonné doucement à ses oreilles, des remerciements n'étant jamais de refus, la suite avait très vite viré à l'habituel discours : "Je dois vous arrêter, rendez-vous, sale pirate". Cela lui rappela sa récente rencontre avec Kanaë Toupex, une autre membre de la hiérarchie armée du Gouvernement Mondial, avec laquelle il s'était frotté aux mêmes soucis. Et tandis que les civils s'écartaient, Heziel observa son interlocuteur avec de grands yeux tout en mâchonnant ce qui restait de son sorbet. Quatre seconde. Trois secondes. Deux secondes. Une seconde.

- Ben... on se promène, pourquoi ?

Hezzy se frotta la tête avec désarroi. Même si le monde entier savait que la piraterie était souvent synonyme d'illégalité, les Dokugan n'étaient clairement pas dans cet état d'esprit. Aussi, il était difficile pour le pugiliste de concevoir que sa présence quelque part fut forcément de mauvaise augure : aussi loin qu'il fut capable de s'en souvenir, il était toujours très courtois, aimable et utile lorsqu'il trouvait un nouvel endroit à visiter... bon, parfois il devait castagner un peu, mais il n'avait rien d'un mauvais bougre ! Puis son esprit tiqua sur le mot "enlèvement" et il rebondit dessus, sans même faire attention à une éventuelle réponse de son interlocuteur dont le manteau... rappelait celui de la petite-amirauté.

- Des j'enlèvements ? Ch'en étais chûr ! Ch'étais trop 'ouche !

Frappant de son poing droit dans sa main gauche, dans une position de 'Eurêka" assez évidente, le Coffe entreprit ensuite de sortir le bâton de glace quasiment nettoyé de toute trace de sucrerie de sa bouche. L'homme en face de lui semblait malgré tout sur les nerfs, en plus d'être un gradé, qui avait sans doute des hommes à sa disposition... mais il lui aurait été fort désavantageux de se mettre les Dokugan à dos dans l'immédiat, surtout si il devait enquêter sur autre chose. Cela étant, il n'était pas impossible que nos forbans furent tout désignés pour faire office de coupables parfaits : auquel cas, Heziel devrait composer non pas avec une méfiance légitime, mais avec un fanatisme aveugle. Là, ça serait devenu problématique.

- Écoute, l'ami, on se balade juste en voyageant sur Grand Line. Vous, vous enquêtez sur des enlèvements. Nous battre ne serait qu'une dépense d'énergie inutile, pour les uns comme les autres. En plus...

Il jeta un regard de coin aux civils qui les observaient avec appréhension.

- Ces gens ont besoin d'un coup de main. Les enlèvements, c'est déjà inquiétant. Si des maisons se mettent à exploser, ce sera pire encore. On pourrait se contenter de trouver qui a fait ça, et faire comme si on ne s'était pas croisés ? Qu'est-ce que tu en dis ?

Les dès étaient jetés. La proposition de Heziel n'avait rien de déraisonnable, d'un point de vue totalement et platement logique. Néanmoins, les relations entre boucaniers et gardiens de l'ordre n'avaient jamais été très cordiales. Comme chats et chiens... autant dire que le cuistancier se préparait à toute éventualité de la part de l'homme lui faisant face.


_________________






Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 24 Nov - 14:36

Enquête sucrée
Un primé reste une ordure. Telle était ma façon de penser jusqu’à maintenant. Là, je me retrouvais donc le fameux cuisinier qui semblait presque avoir un air de touriste. Cherchait-il à narguer ma personne ? Visiblement oui, puisqu’il affirmait se “ balader “. Mon sang bouillonnait en moi et la mandale serait partit s’il n’y avait pas tout ces civils autour de nous. Mais ils se reculaient, donc d’ici peu, je serais libéré de ces “ chaînes “ qui sont le fait de ne devoir blesser personne. D’autre collègues n’auraient pas hésités, mais moi, je tenais à ne pas ajouter une quelconque ligne noire à mon curiculum vitae. Le voilà qui grignotait de plus belle et osa parler la bouche pleine comme si de rien était.

Les Dokugans... Cet équipage tout récent faisait parler de plus ne plus de lui et je ne pouvais pas me permettre de laisser fuir de telles personnes. Mais pour l’heure, avant de penser aux autres membres, je me devais de me concentrer sur le seul face à moi.
Serait-il au courant de ces enlèvements ? Tandis que je l’accusais de complicité, celui-ci faisait preuve de franchise en étant étonné. J’avais beau être énervé, sa surprise n’était pas fausse. Fronçant toujours plus les sourcils, le poing serré, je me mordis une lèvre me retenant d’exploser sur place. Calme Taito... Calme.

Le voilà qui tente de parlementer mais déjà sa part mal... En effet, son simple début de phrase avec “ l’ami “ ça a le don de me faire devenir rouge de colère. Il se fou de moi là ? Sait-il qui je suis ? N’est-il pas au courant de mes habitudes ? Visiblement non... Et tandis qu’il continu de parler, je me concentre sur cette pression qui monte en moi. Loin d’imaginer la totalité de ses crimes ou plutôt méfaits, je vins à grogner de colère alors qu’il terminait son discours.

“ L’ami... ? “

Un silence se fit et mon poing ne cessa de se serrer. Baissant le regard, je tremblais de rage tant son discours - ou plutôt un détail de celui-ci - m’avait mit hors de moi.

“ L’ami ?!! “

Serais-je susceptible ? À peine...

“ Je vais t’en foutre de l’amitié moi !!! “

Usant du tekkai pour durcir mon poing je vins à tenter de le frapper en plein ventre pour le faire reculer. Si le coup connectait, il pourrait ressentir non pas une force équivalente à mon grade, ou du moins pas que, mais bel et bien une résistance importante. Si je pouvais fumer de rage, mon corps le ferait, mais pour l’heure, une lueur sauvage brillait dans mes yeux, démontrant un caractère de prédateur face à une proie désormais.

“ Comment peux-tu prétendre être ami quand par la faute de forbans dans votre genre ma soeur termine dans cet état “

Dis-je en désignant le banc où elle était encore inconsciente.

“ Tant que ces mers seront polluées par votre présence... Jamais on ne pourra être tranquille. Votre simple existence est une plaie pour ce monde. Mais rassure toi.. Je vais faire le ménage et je vais commencer par toi !!! “

Tandis que j’allais enchaîner avec un autre assaut qui promettait d’être aussi violent que le premier, Ma haine envers les brigands refaisait surface et la seule capable de me calmer ou de me “ guider “ rationnellement était dans les vapeurs. Cependant, qui sait si le Coffe n’était pas capable de jouer sur la corde sensible pour s’en sortir. Personne n’avait vraiment tenter sa chance et pour cause, je ne montrais que très rarement mon attachement pour ma soeur, aussi évident cela soit-il.


Codage par Libella sur Graphiorum



tech utlisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 24 Nov - 16:30





Heu... Il fait pas un peu froid ?

Uh-oh, pensa le cuistancier alors que son interlocuteur montait dans les tours suite à la simple prononciation du mot "ami". Certes, Heziel s'attendait à un retour de bâton un peu virulent et agressif, mais il l'aurait ignoré sans le moindre mal tant que ça pouvait permettre un début de paix entre le Marine et lui. De là à penser que ça aurait déclenché une réaction pareille... il y avait un certain fossé. Se préparant à la suite des évènements, le Coffe observa la posture du soldat se modifier, annonçant un coup de poing imminent qui risquait fort de finir dans son estomac. D'un geste vif, le second de l'équipage et pugiliste talentueux réagit dans un réflexe digne d'un diable. Sa main correspondante vint se saisir du poignet du gradé qui l'accusait désormais de tous les mots. Malgré sa confiance en lui, le martialiste comprit rapidement que ce coup n'avait rien de banal : prudence restait mère de sûreté et il n'avait jamais été prompt à démontrer sa force de façon stupide.

Visiblement, cet homme était donc accompagné de sa soeur, qui reposait sur un banc, inconsciente. Sans doute avait elle été soufflée par le choc, ou assommée par un débris ? Il espérait qu'elle aille bien. Ce qui l'embêtait largement plus, c'était le fait que cette affaire lui retombe dessus. L'homme épris de rage risquait bien de faire la sourde oreille, et le cuisinier des mers lui même n'avait qu'une patience limitée pour ce genre de situation : il détestait être accusé à tort, d'autant plus si on ne lui laissait aucunement l'occasion de se défendre. Gardant une poigne égale sur la main du justicier, il planta son regard devenu sérieux dans les prunelles du gardien de la paix. Sa voix s'éleva, porteuse d'un appel à la raison... mais également d'une menace nullement camouflée.

- Pendant que tu t'acharnes, la personne qui a fait ça court toujours. Je n'étais pas là et je n'ai rien à faire avec l'état de ta sœur. Tu es inquiet pour elle et en tant que frère, je le respecte... mais ne m'accuse pas à tort. Le prochain coup que tu me porteras trouveras une réponse beaucoup plus musclée.

Son visage perdait progressivement la chaleur sympathique qui le rendait d'ordinaire attrayant et lumineux. Il restait dans l'attente de la réaction de l'homme aux cheveux blancs. Si ce dernier choisissait la voie du dialogue, alors le Coffe le lâcherait sans attendre, enterrant la hache de guerre de façon au moins momentanée. Si il persistait dans son comportement antagoniste... alors il ferait ce que les circonstances lui imposeraient.



Spoiler:
 



_________________






Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
avatar
Messages : 509
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
246/350  (246/350)
Berrys: 120.532.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 24 Nov - 17:12

Enquête sucrée
Face à ce pirate, je ne pouvais pas ignorer celui-ci. C’est donc lui qui allait subir mon courroux. L’enquête mériterait d’attendre et si par malheur je n’arrive pas à résoudre celle-ci, je pourrais toujours revenir avec ces brigands en guise de compensation. Ainsi donc, j’avais frappé et celui-ci avait intercepté mon coup comme si de rien était. Hein ? De plus belle, mon regard devenait sauvage et la seule qui l’empêchait de prendre des mandales supplémentaires étaient le fait que je lui laissais le bénéfice du doute et qu’il parle. Tendant l’oreille, le voilà qui tente de parlementer correctement. Jouerait-il de cet événement pour négocier une fuite ? Comme si j’allais laisser passer ça... Le mystérieux kidnappeur ET lui finiraient derrière les barreaux ce soir, point.

Gardant le poing serré dans sa prise, je vins à gagner en masse. Ma peau devenait verte, couverte d’écailles et celui-ci pourrait vite comprendre la merde dans laquelle il est. S’il ne me connait pas, il allait vite faire connaissance avec mes diverses capacités et très vite avec ma principale. Quand on voit les armes qui m’accompagnent on pense immédiatement à ce que je sois un artilleur et pourtant, ma vrai force repose dans mon zoan d’une rareté à ne pas négliger. Taito le vélociraptor entre en scène et en forme qui me donnait un certain boost en terme d’offensive ET défense. Loin d’imaginer ses capacités martiales, je vins à grogner de mécontentement.

“ Ne parle pas de respect... Pirate. “

Depuis quand un pirate peut avoir du respect ? Un pirate est une personne qui ne respecte rien. Que ce soit l’intimité d’autrui, ses biens ou des limites... Il se dit libre et dépasser les limites en affirmant n’avoir aucune lois qui l’enchaîne. Les abus sont sans limite avec ces vermines, tous les même. Y compris les Shichibukai, ils ne sont que des privilégiés, mais pour sûr, quand je serais Amiral, ma première mission sera de trouver un moyen d’abolir ces accords ridicules qui ne font que ternir notre image.

Laissant voir au jeune Coffe une belle rangée de dents acérées, mes griffes aussi ne faisaient pas dans la décoration et je vins à planter mon regard devenu reptilien pour voir sa réaction. A-t-il peur ? S’amuse-t-il ? Pendant un instant, j’osais imaginer la possibilité qu’il puisse faire une blague et cette simple imagination me fit grimper dans ma colère maladive. Mais alors que j’allais sans doute l’attaquer aussi violemment que sauvagement, une faible voix se fit entendre.

“ T... Taito... “

Immédiatement, mes iris se dirigeaient vers l’origine de cette appellation et la responsable n’était autre que Violet. Se tenant comme une personne âgée en se servant de son épée comme une canne je vins à presque changer totalement. Ma rage laissait place à de la détresse démontrant au grand jour l’attachement que j’ai avec elle. Plus aucune colère visible, je vins à retirer violemment de la prise du Coffe et approcher de la miss l’empêchant de tomber bêtement alors que je reprenais forme humaine.

“ Tu dois te reposer Violet ! “
“ ... On doit... Boucler cette aff... Affaire. “
“ Mais vu ton état tu ne peux pas être de la partie et ... Je dois arrêter ce forban. “

Grimaçant de douleur, la demoiselle s’était réveillée maladroitement tout à l’heure et avait réussit à entendre les dires du Coffe. Ainsi donc, celle-ci me dit d’un ton clairement faible de part son état.

“ ... Voit s’il... Peut t’aider... La capture sera ... Secondaire. “

Fronçant les sourcils, je cherchais le regard de ma soeur puis finalement, je vins à abdiquer pour cette fois. La maintenant debout, je vins à jeter un bref regard vers le cuisiner des Dokugans. Demander de l’aide à un forban, rien qu’à cette idée j’avais envie de vomir, mais peut-être fallait-il faire avec. M’y résignant, je vins alors à soupirer, alors que ma soeurette retombait dans les vaps’.

“ ... Tsss... “

Gardant mon calme le plus possible, je vins à m’approcher du Coffe et me faire clair.

“ ... Je vais la déposer au port, qu’elle soit prise en charge... Je reviens. Cependant, si je constate que tu essais de t’enfuir, je mobilise toutes les troupes disponibles pour vous coincer ici-même sur le champs.
Si tu veux que je ... M... M’... M’excuse de te désigner à tord... Aide moi. “


Un deal ? Note à moi-même, me laver la langue une fois dans une salle de bain. Si je demandais vraiment de l’aide à ce type, c’est vraiment car ma soeur est plus “ réfléchit “ que moi. Restais à voir si cet homme allait oser négocier ou simplement accepter.


Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1492
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
86/500  (86/500)
Berrys: 61.706.000 B

MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   Ven 8 Déc - 16:06





Heu... Il fait pas un peu froid ?

Si la métamorphose du soldat de la justice avait été surprenante de prime abord, le Coffe n'en avait pas perdu la réalité de sa situation de vue pour autant. Un Zoan... un Zoan préhistorique, qui adoptait une forme de plus en plus animale. Un combat imminent, donc. Malgré une circonférence de poignet bien plus importante que quelques instants plus tôt, Heziel gardait une prise ferme sur la peau devenue écailleuse de son vis à vis. Si il n'avait pas d'autre choix... alors il ferait ce qu'il avait à faire. Ses yeux se vidèrent de chaleur, ses muscles se raidirent, et sa posture changea de façon imperceptible. Il était passé d'une posture défensive à un langage corporel offensif. Il ferait en sorte de frapper le premier. Du moins, c'était le plan de départ : un appel de la demoiselle qui constituait la famille présente de l'homme lui faisant face rompit l'échange antagoniste qui liait le forban et son alter ego militaire.


Il laissa le dénommé Taito se défaire de sa prise sans plus de cérémonie, soupirant doucement d'aise lorsque la menace de l'affrontement s'évapora. Cela pourrait être pris pour un signe de faiblesse, mais il n'en avait cure : un combat aurait forcément impliqué des civils, en plus de n'avoir aucun sens concret. Une paix fragile valait mieux pour le moment. C'est donc en écoutant les paroles empreintes de sagesses de la dénommée Violet qu'Heziel en vint à observer les ruines, désormais quasiment praticables. Les premières preuves se trouveraient indéniablement ici. Aussi, lorsque le gradé lui proposa avec difficulté une entente cordiale le temps de régler cette sombre affaire, le visage du pugiliste pivota vers celui du maudit préhistorique, avant de s'éclairer d'un léger sourire alors qu'il fermait les yeux tout en se massant la nuque.

- On a pas vraiment le choix, pas vrai...

Il pivota à nouveau vers les décombres fumantes, les mains dans les poches, mais bien à l'affut des mouvements dans son dos. On ne lui ferait pas confiance, et il comptait bien rendre la pareille. Néanmoins, ils iraient plus vite en concentrant leurs efforts qu'en se tirant dans les pattes.

- Fais ce que tu as à faire, Marine. Je ne bouge pas d'ici. Peut-être qu'il y aura une trace dans ce tas de gravats.

D'un pas tranquille, il entama une marche mesurée vers la montagne de débris. Sa force lui serait sans doute utile pour rechercher des preuves dans ce foutoir. Dégageant les plus gros pans de mur avec aisance, le cuistancier cherchait avant tout à se repérer dans la baraque : un départ de feu pareil, suivi des explosions constatées, ne pouvait qu'être venu de la cuisine ou d'une machinerie impliquant du combustible. Sachant que l'île d'AggenDas abritait de nombreux fabricateurs de crème glacée, la plupart ayant désormais disparu... ça sentait l'anguille sous roche à plein nez de géant des mers, sans le moindre doute. Se tournant vers les civils, il ne fut pas difficile d'obtenir la réponse à l'une de ses questions primordiales : maison de pâtissier glacier ? Oui. Monsieur Glagla lui même. Tout semblait se recouper : sauf que cette fois, un enlèvement n'avait pas suffi. Rancoeur particulière ? Volonté de se débarrasser des Marines venus enquêter ? De nombreuses possibilités qu'il leur faudrait éclaircir. Pour sa part, le brun commença par chercher une trace de corps quelconque, sans grand succès.




_________________






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Problèmes glacés ( pv Heziel Coffe )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Enfer: Brûlant ou glacé?
» Comment résoudre des problèmes
» Les problèmes n’arrivent jamais seuls [PV Ma maitresse N°1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3-