Partagez | 
 

 Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]   Mar 19 Déc 2017 - 16:27






Le chasseur sachant chasser...


Paire-du en forêt



Pendant le trajet, mon compère semblait enfin se délier la langue concernant ce qu’il venait d’observer. Il semblait connaître la base des fruits du démon, ce qui restait plutôt rare dans les parages. Et d’une certaine façon, les utilisateurs maudits avaient une tendance à se rencontrer… Je ne pouvais pas être certain pour Misuto, mais si je repensais à ce que j’ai vécu sur Mirror Ball… De tous les habitants sur l’île, il y a eu une confrontation entre les deux utilisateurs de fruits. Sur la mer, j’avais rencontré un marine qui en possédait un également. Et ce entièrement par hasard ! Qui sait si je n’en avais pas croisé d’autres qui ne se sont jamais présentés ? Ou des gens que je connaissais qui ne m’ont jamais montré leurs pouvoirs ! Personnellement, je persiste à croire qu’une des conséquences de posséder un fruit du démon, c’est de se diriger vers les autres détenteurs. Regarder les grands équipages de pirate par exemple. On peut facilement en retrouver au moins un ou deux si ce n’est pas plus ! Peut-être que je m’imaginais des trucs, mais bon… J’avais ma petite idée pour Misuto. Je répondais donc très honnêtement à sa question.

- À toi de décider. Personnellement, je ne me souviens pas l’avoir mangé… Du coup, je pourrais très bien être le résultat d’une expérience ayant mal tournée ! Mais comme je ne peux pas nager, j’imagine que j’ai vraiment mangé un fruit…

Je ne disais que la simple vérité ! De tous les souvenirs que je me souvenais, je n’en avais pas un seul concernant le fruit. Je ne savais même pas quelle forme qu’il possédait ! Je me demande d’ailleurs comment on me l’a fait manger… C’était peut-être vrai que j’étais une aberration de la nature, créer par un savant fou désirant créer l’être ultime… Il devait être vraiment déçu de voir que c’était un panda roux ! Mais ce n’était pas très important. J’ai grandi avec ce pouvoir qui était devenu plus qu’une seconde nature. Que je sois sous forme humaine ou animale, je me sentais bien dans ma peau.

Un craquement se fit entendre, une branche sèche venait d’être brisée tout près. Me retournant brusquement, prêt à me transformer en un instant face à une nouvelle menace, je ne pouvais m’empêcher de lancer un étrange regard face à ce qui se trouvait devant moi. C’était une sorte de petit cochon poilu, rond comme un ballon. Avec des petites papattes, un petit museau et deux minuscules défenses. Lorsque je m’étais retourné brusquement, il levait la tête tout en lançant un petit couinement. Il semblait tout à fait normal en fait. Enfin, à l’exception du petit drapeau écrit "Attrapez-moi pour trouver votre chemin" qui était placé sur un harnais sur le dos de l’animal. La forêt était immense et pour trouver une fleur, c’était probablement très difficile. Enfin, c’est ce que j’imaginais. Regarder chaque fleur, une par une, dans dix hectares de forêt… On pouvait y passer la journée aisément ! Bon, comme nous étions deux, ça irait deux fois plus vite. Mais une demi-journée, ça fait long quand même ! Mais si les cochons pouvaient trouver des truffes, pourquoi pas une fleur ?

- Chic chic chic ! On a un guide et un bon repas pour la suite !

Je fis le premier mouvement, bondissant vers le sanglier. Celui-ci me regardait, alors que je chargeais, tout en continuant son repas. Dans ma fouge, je n’avais pas vu le piège devant moi. Une corde s’attacha autour de mon pied et, aussi vite qu’une pointe de tarte disparaissait dans mon assiette, j’étais déjà loin du sol. Je n’étais pas sûr, mais j’étais persuadé que le sanglier se moquait de moi… C’est ça, bondit un peu plus loin ! Si ça se trouve, il y avait des pièges partout dans la forêt ! De quoi ajouter du piquant… Je grognais un peu, principalement par frustration, avant de sortir mes griffes pour couper cette corde. Attends que je t’attrape, je vais faire des côtelettes de sanglier et du bacon en prime !




Revenir en haut Aller en bas
Misuto

avatar
Messages : 125

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
98/100  (98/100)
Berrys: 3.858.000 B

MessageSujet: Re: Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]   Ven 29 Déc 2017 - 0:26



Un chasseur sachant chassé...
Montre le chemin !!!




La réponse du jeune garçon, bien que franche, fut très étrange. Il n’avait aucun souvenir de l’arrivée de son pouvoir, pourtant ce genre de chose est plutôt un fait marquant dans une vie. Enfin cela dépend certainement du type de capacité possédé, mais en l’occurrence pour lui, se transformer en animal, c’est une chose peu banale.

Notre conversation coupa court lorsqu’un bruit se fit entendre non loin de nous. Nous étions tous deux sur nos gardes, il pouvait s’agir encore une fois de ce binôme voulant nous piquer nos objets, si c’était le cas, ces types étaient vraiment très persévérant, ce qui, en soi, était une qualité. Mais si c’était le cas, alors ils allaient prendre de nouveau une raclé et cette fois-ci je comptais m’en mêler comme il fallait.

Je fus donc légèrement déçu lorsqu’un simple petit cochon se révéla, enfin, il était pas si simple que ça puisqu’il portait sur lui un message nous invitant à le suivre, ce qui sembla ravir mon jeune partenaire qui voyait dans cette étrange apparition, un guide vers notre huitième objet.
Pour ma part, je restais un peu plus méfiant que lui, mais je suivis le mouvement.

Cependant notre escapade ne fut que de courte durée puisque Pumori se retrouva en à peine quelques secondes à plusieurs mètres au-dessus du sol, il venait de tomber dans un piège, l’un des plus vieux du monde.
Je ne pus m’empêcher de sourire. Cela faisait la deuxième fois depuis notre rencontre que ce gamin arrivait à m’arracher ce genre de rictus, chose bien rare me concernant. Il pouvait être fier de lui, même s’il ne le saurait certainement jamais.

Je posai ma main sur la garde de mon couteau pour lui venir en aide, mais je pus rapidement constater qu’il n’en avait nullement besoin, usant de son pouvoir animal pour se libérer.

En y réfléchissant un peu, ce piège n’était certainement pas isolé, il devait y en avoir pleins d’autres dans cette immense forêt, rendant la tâche plus difficile malgré l’aide de notre ami porcin.
C’était donc à mon tour de jouer ma carte, mais pour ça, il me fallait dévoiler mes capacités à mon partenaire, mais selon moi, je pouvais lui faire assez confiance dorénavant pour ça. Et puis, je m’étais jurer de tout faire pour gagner, je n’avais donc pas le choix.

C’est donc avec un brin d’humour que j’indiquai à mon partenaire que je prenais le relais.

- Aller petit, laisse faire les grandes personnes maintenant !

J’espérais qu’il n’allait pas prendre cette remarque trop mal, je n’étais pas un habitué de l’humour.

- Suis moi, mais garde tes distances, j’ouvre le chemin.

Je me lançai donc à la suite du porcinet, prêt à déclencher tous les pièges sur mon passage. D’ailleurs le premier ne se fit pas attendre longtemps… Tandis que je courrais, j’entrai en contact avec un fil au sol qui libéra un énorme rondin de bois qui se dirigea alors tout droit sur ma personne. C’est alors que j’activais mon pouvoir.

Untouchable

Un halo jaune m’entoura alors et le morceau de bois me traversa littéralement. J’espérais que Pumori avait gardé suffisamment de distance pour le voir arriver à son tour et l’éviter, je me permis tout de même de l’alerter du danger au cas où.

- Attention derrière !

C’est ainsi que je passais à travers de tous les pièges que nous rencontrâmes : nuée de fléchettes, marais mouvant, chute d’arbres et bien d’autres sans encombres.
Je venais d’ouvrir une voie royal à mon camarade qui n’avait, normalement, plus qu’à passer derrière moi en toute sécurité, jusqu’à enfin arriver à la fleur tant convoitée.

Il ne nous restait alors plus que deux objets à trouver et j’étais sûr qu’on avait encore toutes nos chances de gagner.


Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]   Mer 10 Jan 2018 - 16:05






Le chasseur sachant chaser…


Re-pair-é les dangers


Une grande tristesse m’envahit. C’était honteux de se faire piéger de cette façon ! Heureusement, ce n’était pas un piège très complexe ni très difficile à contrer. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire "pneumonoultramicroscopiqueilicovolcanoconiose", je taillais mes liens avant de retomber au sol. Ne me regarder pas comme ça, j’avais besoin d’un peu de temps et j’ai pris le plus long mot que je connaissais ! Alors que je retombais sur mes pattes, je regardais le petit cochon sauvage. Oh, une part de moi réclamait de rester calme, l’autre désirait du bacon ! Mais avant que je ne puisse choisir la marche à suivre, Misuto m’arrêta pour me dire qu’il prenait les devants. Je le laissais donc passer, non sans railler gentiment ses paroles :

-Aller, utilise ton pouvoir de grande personne pour éviter les pièges ! J’ai hâte de voir si ça fonctionne !

Moi, rancunier ? Pfff, jamais de la vie ! Ce n’est pas comme si j’avais déjà mentionné ce fait pendant l’affrontement avec les forbans ! Ceci dit, une partie de moi avait bien hâte de voir comment il s’en sortirait… Je ne pense pas que Misuto avait simplement dit ses mots s’il n’avait pas un ou deux tours dans son sac. Enfin, je fais une petite remarque pour ajouter qu’il y avait plein d’objets dans notre sac, mais aucun tour ! Dans la pire des situations, j’aurais un gros sourire s’il s’agissait de paroles vides. Sinon, peut-être que nous pourrons suivre notre guide sans trop de difficulté ? Selon ses instructions, je restais à bonne distance derrière lui alors que nous continuons notre passage dans la forêt. Après seulement quelques pas, mon compère fut traversé de part en part par un énorme tronc d’arbre. J’étais assez loin pour éviter, mais ce n’était pas vraiment un danger pour moi ; j’étais assez petit pour éviter le tronc d’arbre de toute façon.

Par contre, je regardais avec de grands yeux mon partenaire. Il semblait un peu plus jaune qu’auparavant, mais il venait surtout d’éviter un piège sans bouger le petit doigt. On dirait que lui aussi possédait un pouvoir des plus étranges ! Ce n’était pas difficile de comprendre ce qui se passait. Je savais même quel était son fruit ! C’était évident : halo jaune, intangibilité… C’était un homme fantôme ! C’était probablement ça ! Quoique… Il n’était pas vraiment transparent… Et il ne volait pas… Et il ne laissait pas la moindre trace d’ectoplasme par terre ou sur le tronc d’arbre ! Curieux, très curieux.

Je continuais de marcher derrière mon coéquipier, mon esprit maintenant occupé à me poser une autre question. Après avoir vu des fléchettes, l’énorme tronc d’arbre et sable mouvant, je me demandais si ses pièges étaient vraiment une partie intégrale du circuit… Je veux dire que si certains d’entre eux étaient risibles, comme le premier que j’ai rencontré, d’autres étaient carrément dangereux… Voir mortel ! Est-ce que quelqu’un avait piégé la forêt pour empêcher les autres participants d’y accéder facilement ? C’était presque diabolique ! Ou bien les organisateurs de l’évènement voulaient vraiment tuer les participants… Tout était possible après tout. Mais grâce à notre guide, à l’invulnérabilité de mon compère et avec mes encouragements, nous étions enfin arrivés devant la fleur tant convoitée. Caressant la tête du petit porc, j’ajoutais néanmoins quelques mots qui le fit prendre la poudre d’escampette.

-Aller, je suis de bonne humeur ! Je te laisse dix minutes avant de te chasser et de te faire cuire sur la broche !

Bon, je n’avais pas réellement comme but de le poursuivre. Mais comme il s’était bien pris ma tête plus tôt, je lui rendais la pareille ! Je regardais le prochain objet sur notre liste : un gantelet de métal. Un peu comme ceux que des soldats pouvaient portés lorsqu’ils étaient au service d’un monarque ! Enfin, je trouvais qu’ils ressemblaient surtout à des boites de conserve, mais c’étaient des boites de conserve qui avaient de la classe ! Je me demandais si ses armures étaient vraiment faites avec des conserves recyclées… Ça devait être marrant de voir des gens en armure qui porte des logos d’une compagnie de petit pois ou de sauce tomate ! Je vérifierais si je peux le voir sur le gant lorsque nous l’aurons en main propre ! Mais pour ça, je devais lire la prochaine énigme.

-On peut couper à travers, mais également être dans celui-ci. Si certains sont le théâtre de faits d’armes, d’autres font partis du quotidien.

J’avais bien une idée pour celle-ci, mais nous devions sortir de cette forêt ! Je pense même que l’endroit est très près !






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]   Jeu 12 Avr 2018 - 20:57






Le chasseur sachant chaser…


Qui paire gagne !


Le reste de notre épreuve se déroula comme on peut le penser: à courir sans relâche tout en luttant contre les tricheurs les plus effrontés. Après notre randonnée en forêt, plusieurs groupes avaient décidé de nous chercher des noises, une fois de plus. Puisqu’ils ne pensaient pas réussir à nous attraper par leurs propres moyens, ils avaient quai-mander de nouveaux renforts. Ou dit-on guay-monder ? Dans tous les cas, ils avaient invité des amis supplémentaires. Et ça, je ne l’avais pas vraiment bien pris. Nous leur avons laissé un tas de chance depuis le début de cette journée, mais il semblerait que quelques personnes n’ont pas d’instinct de survie. Un chaton serait plus sage que ses derniers ! Et face à face avec deux utilisateurs de fruit du démon, le résultat fut une défaite écrasante. Avec Misuto qui pouvait les passer en passoire, il était bien difficile de nous toucher. J’étais agile et le pouvoir de mon compère était très étrange. Trop étrange pour que de simples types ne puissent trouver une réponse adéquate.

Malgré la facilité de la chose, Misuto décida de ne pas prendre les autres objets de notre chasse au trésor que nos assaillants possédaient. J’étais contre l’idée personnellement : ils nous ont attaqués pour prendre le fruit de notre labeur, alors ce n’était que justice de leur prendre ce qu’ils avaient ! Si on joue avec le feu, faut accepter que l’on se brûle ! Mais bon, je n’allais pas m’acharner sur le sujet avec lui. Mon partenaire avait déjà choisi et nous perdrions trop de temps à en discuter. C’est avec entrain que nous continuons notre chemin, cette fois sans d’autres mauvais tours. Ce qui était à la fois satisfaisant et… décevant ? Ne le prenez pas mal, c’était bien de faire la chasse au trésor sans interruption, mais… maintenant, tout semblait incroyablement fade. Les objets demeuraient cachés et, à condition d’utiliser sa tête, l’un de nous trouvait la solution.

Au final, sans grande surprise, nous sommes arrivés en premier. Je dis sans grande surprise parce que les différents groupes avaient souvent perdu un grand nombre d’objets à ses voleurs du dimanche. Bien que nous ne soyons pas cette journée, ils ont ruiné le moral et l’envie de jouer d’une bonne partie des compétiteurs. Ce qui était navrant… Si je les recroisais, je leur donnerais un bon coup de pied de la part des équipes ayant abandonné ! Remarque, Misuto devait être content : son pari avait bien fonctionné et il avait gagné un sacré montant. Chose promise, chose due, je devenais l’heureux propriétaire d’une nouvelle paire de souliers, avec un cap d’acier, et étais payer la modique somme de 1 berrys ! Oui je sais, avec tant d’argent, il était difficile de savoir en quoi le dépenser. Puisque mon ventre était encore bien rempli, après toutes ses tartes, je décidais de retourner sur le navire de la Doskoi Panda afin de me reposer de cette journée. Après quelques paroles, j’avais quitté Misuto. Je ne savais pas où il voulait se rendre, mais une partie de moi se demandait si je le recroiserais un jour.

L’océan est peut-être vaste, mais le monde est très petit lorsqu’il s’agit de recroiser les gens que l’on connaît !






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chasseur sachant chasser... Coopération infantile [PV Pumori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un chasseur sachant chasser
» Un chasseur sachant chasser (2ème partie) (A P. DiVeneris)
» Un chasseur sachant chasser sans son chien ▬ Casey
» Un chasseur sachant chassé ...
» Coopération Marchande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Archipel des Gekko-