Partagez | 
 

 [FB] Braconnage ! [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 8:55






Braconnage !


Ursidae’s Bay



-Docteur, j’ai un gros problème… Ça fait bien deux ou trois jours que je n’ai pas fermé l’œil. J’essaie bien de dormir, mais à côté des ronflements, de la mauvaise odeur de pied et…

-Hum… Ce n’est pas la première fois que je rencontre cette situation. J’ai exactement ce qu’il vous faut juste ici…

J’étais présentement assis sur le bureau du docteur, en train d’observer la situation. J’avais déjà assisté à cette scène plusieurs fois auparavant. Pendant que le marin continuait d’amplifier ses symptômes, clamant voir des ombres qui tentait de dévorer ses rêves lorsqu’il réussissait à s’assoupir pour quelques instants, j’entendis un énorme "BAAAAAAAAM". En deux temps trois mouvements, le marin était déjà au pays des rêves. Tout en rangeant son "Marteau du marchand de sable" dans son cabinet, le bon vieux docteur demanda ensuite de l’aide à deux assistants pour transporter le patient dans ses quartiers. Depuis que j’étais avec l’équipage, je me posais souvent cette question : pourquoi aucun d’entre eux ne se souvenait de la brutalité des traitements de notre bon vieux docteur ? Quoique… En y réfléchissant bien, à force d’être frappés sur la tête, ils devaient bien perdre une bonne partie de leur mémoire ! Bien que j’espère ne jamais être malade, j’aimais bien le docteur. Cependant, je doutais rencontrer un médecin plus dangereux que lui durant toute ma vie…

Pendant ce temps, un peu plus loin dans East Blue… Un certain Kraehe Kongvist éternuait sans en comprendre la raison.

Bon, remarque que ce n’était pas toujours négatif. Au moins, il avait toujours un moyen pour nous remettre sur pied ! La dernière fois, quand j’avais mal à tête à cause d’un mélange d’alcool et de jus de cactus1, il m’avait donné un sirop sur un morceau de sucre. C’est passer tout seul ! Je me suis super bien rétabli par la suite, ce quoi était une bonne chose ! Bon, ensuite j’ai décidé de manger encore plus de bonbons et j’ai fait une indigestion, mais ce n’est qu’un petit détail parmi tant d’autres.

Nous étions en fin de journée et le reste des matelots avaient le champ libre pour le reste de la journée. Parties de cartes, de domino et de bras de fer se jouaient sur le pont sous les derniers rayons du soleil. Je serais bien avec eux, mais je sentais bien qu’ils ne jouaient pas réglo… Je veux bien croire que je peux gagner une ou deux parties de poker, mais de là à toutes les gagner ? Ils trichent pour que je gagne ! Ça devenait ennuyant à la longue… Du coup, je préférais rester dans l’infirmerie à lire un livre. Lui, il ne tricherait pas au moins ! Et tant qu’il n’y avait personne de blesser, je pouvais utiliser le lit confortable de l’infirmerie. Il y avait bien sûr quelques cas qui se pointaient de temps à autre, mais généralement c’était très calme dans l’infirmerie. Quelques minutes après cette opération difficile et percutante, un nouveau visiteur s’engouffra dans cet antre de la médecine. Tournant la tête de droite à gauche, il semblait chercher quelque chose. Ou, comme je le découvrais, quelqu’un.

-Ah, tient Pumori ! Tu étais la personne que je cherchais ! Je vais avoir besoin de ton aide demain. Mais avant de t’en parler, je dois te demander. Est-ce que tu sais pourquoi cet archipel porte le nom de Bisoromi ?

-Facile ! C’est à cause de la forme de l’archipel ! Elle ressemble à une patte d’un ours !

-Ah, je vois que tu écoutes bien, mais ce n’est qu’une partie de la réponse. En fait, cet archipel est également peuplé d’être mi-hommes, mi-ours. Demain, nous arriverons chez eux à Ursidae’s Bay. Ils ne sont pas très belliqueux, mais ils n’apprécient pas vraiment les visiteurs humains… Tout ça à cause d’individus qui tentent de les capturer. Que ce soit pour leur fourrure ou pour les vendre comme esclaves… Les Marines font beaucoup d’effort pour les déloger, mais sans trop de succès. Ce n’est pas vraiment un problème que l’on peut régler, alors le nôtre est le suivant : sans l’approbation de l’un des membres de la communauté, impossible de faire du commerce ou même de les approcher. Mais sans leur parler, impossible d’améliorer nos relations… Tu vois où je veux en venir Pumori ?

-Un peu mais…

-Très bien ! C’est pour ça que, demain, tu seras notre ambassadeur !

-Moi ???

-Avec tes capacités, ce sera un jeu d’enfant ! Nous n’avons besoin que du premier contact ! Sous ta forme hybride, tu pourras passer pour un homme-bête et ainsi nous introduire. Une fois que la confiance sera établie, certains de nos hommes seront envoyés dans d’autres équipages de la Doskoi Panda et le commerce pourra débuter. Pour être honnête, l’une des raisons pour laquelle tu as été recruté dans l’équipage était pour cette mission. Je te demande seulement de faire de ton mieux, d’accord ?

L’explication demeurait logique. Après tout, engager un mousse sans expérience comportait des risques… On pouvait discipliner un adulte, mais un jeune sans avoir l’air d’un être abject ? C’était un peu plus difficile ! Et puis bon, ce n’est pas comme s’ils m’avaient mal traité pendant le trajet. Je pouvais bien leur rendre un service. J’hochais donc la tête pour confirmer que j’avais bien compris. En bonus, j’allais recevoir la réponse à une de mes plus grandes questions :

Est-ce que les pandas roux étaient considérés comme des ours ? Est-ce que j’en rencontrerais aujourd’hui ?

-----
1-C’était une drôle d’histoire en fait… Ça inclut beaucoup d’hors-la-loi et une très mauvaise décision de leur part… Je pense que je suis devenu une sorte de monstre après les évènements qui se sont produit sur l'île de Blackmarsh.




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 8:57






Braconnage !


Premier contact



Je me réveillais le lendemain sur mon oreiller coincé entre deux meubles. Pour certains, ça peut sembler être un sort très peu enviable, mais j’étais plutôt content de ma situation. Sous ma forme animale, dormir sur un tel oreiller était supérieur au confort d’un simple hamac ! C’est comme si je dormais sur un petit nuage de plume ! Et puis, ça évitait de bien mauvaises situations. Personne n’avait de raison de marcher dans ma direction, donc personne pour tenter de m’écraser ! De plus, en étant ainsi caché, j’étais protégé contre les pires rencontres !1 Lorsque je me suis enfin réveillé, j’étais un peu inquiet de ce que je devais faire aujourd’hui. Être le représentant d’une compagnie, ce n’était pas rien après tout ! Et si je manquais mon coup ? Il n’y avait pas eu de menace ou même de conséquence si j’échouais, mais n’empêche… Juste imaginer le capitaine avec un visage tout triste2 me donnait simplement froid dans le dos ! Mais j’étais quand même confiant ! Après tout, j’étais un zoan et j’étais ce qui s’approchait le plus des hybrides ! J’espérais que mon accent animal ne soit pas trop prononcé quand même. Si je devais parler avec des ours, mon accent panda-rouxien pouvait peut-être être déplaisant !

Mais d’un côté, je me demandais comment ils vivaient ensemble dans cette communauté… Est-ce qu’ils avaient une section réservée à l’apiculture ? Avaient-ils une forêt réservée pour se gratter le dos contre les arbres ? Est-ce que la prise de l’ours était une technique d’autodéfense ou simplement un câlin ici ? Tant de questions, peu de réponses… Avant aujourd’hui ! J’espérais être présentable devant eux. À l’heure du petit-déjeuner, j’ai discuté plus amplement avec notre capitaine pour mettre l’heure à la pendule. Ou les pendules à l’heure. Aujourd’hui, j’étais un jeune hybride dont la famille était originaire du Nouveau-Monde et qui voyage avec la Doskoi Panda. Le capitaine m’avait demandé de glisser des publicités subtiles dans mes propos, mais je ne pensais pas que ce serait possible… Imaginer pendant deux secondes que je discute avec eux et que tout d’un coup je m’écris ''d’ailleurs, penser à acheter nos rideaux qui sont présentement en rabais de trente pourcents sur le prix original !'' Niveau confiance, je ne pense pas que je gagnerais des points, peu importe la beauté de la marchandise vendue…

Du coup, on a formulé un plan sur le côté espiègle et innocent de l’enfant que j’étais. En résumé, soi toi-même, mais ment juste un peu. Exagère les faits ! Pas nécessairement toujours en bien, mais en majorité. Après tout, rien n’était parfait et tenter de dresser un portrait de ce genre reviendrait à causer plus de mal que de bien. Le reste du travail serait fait entre les figures importantes de la communauté de l’île et des marchands sur le navire. Je n’étais que le premier pas, le premier lien finalement qui devait lier les deux groupes. Ce qui était une bonne chose puisque je n’étais pas marchand dans le sang ! La matinée tombait à sa fin lorsque nous avions finalement touché la terre ferme. Sous ma forme hybride, que je conserverais durant tout le voyage si possible, j’utilisais la barque avec quelques marins et le capitaine pour nous diriger vers ce qui semblait être un comité d’accueil…

-----
1-L’une des pires rencontres que j’avais faites était avec un mec ivre mort qui se pensait pirate… Alors qu’il était Marine ! C’était il y a quelques jours à peine… Je pense que c’est surtout parce qu’il a franchi l’ultime limite. Heureusement, j’étais plus rapide que lui et que je possédais une bonne paire de soulier avec des bouts en acier !

2-Vous savez cet air de chien battu avec la petite lèvre tremblotante, la larme à l’œil et presque perpétuellement accompagné de plusieurs bouteilles de rhum vides ? Cet air-là !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 8:58






Braconnage !


Parler au grand ours



Le groupe d’homme-ours qui nous a reçus était sur la défensive. Composés principalement d’ours bruns et noirs, ils avaient probablement comme rôle de protéger leur société. L’équivalent de soldats et de chasseurs mixé en un seul rôle. Ils ne semblaient pas nécessairement contents de nous voir, bien que nous n’ayons pas caché notre venue. Avec la situation actuelle, je les comprenais un peu. Ils étaient beaucoup plus craintifs que menaçants selon moi. Bien qu’ils étaient au moins deux fois plus larges que chaque marin et au moins deux têtes plus grands, ils ne semblaient pas malicieux envers nous. Lorsqu’ils m’ont vu avec eux, ils ont commencé à me regarder, puis à me renifler. Ils murmuraient entre eux pendant quelques instants dans un dialecte que je qualifierais ''d’hybrous'' dans ma tête. Après quelque temps, ils nous firent signe de venir tout en indiquant qu’aucun des marins sur le bateau ne pouvait traverser sur le rivage pour le moment. Le chemin ne fut pas très long, peut-être une heure de marche tout au plus, avant que l’on tombe nez à nez avec le village de nos hôtes.

Mon regard se promenait dans les alentours, plutôt curieux de voir comment ils vivaient. Ils avaient plusieurs maisons faites en tronc d’arbres qui semblaient très confortables et qui, selon mon instinct, étaient parfaites pour hiberner une fois l’automne passé. Il y avait quelques maisons, plus petites, qui étaient presque à la cime des arbres. Je pouvais voir quelques petites frimousses rousses qui me regardaient sur l’un des ponts reliant les petites maisons. Je leur fis de grands coucous, ce qui leur fit malheureusement peur… J’espère que je n’étais pas trop courageux pour un hybride de panda roux ! Ceux-ci me semblaient très craintifs ! Je pourrais explorer l’endroit plus tard, mais pour le moment la tension était plutôt forte. Nous entrions dans la maison du grand chef qui était, à ma grande surprise, un véritable ours. La seule différence était qu’il portait un petit chapeau haut de forme et un monocle. Après un grognement de la part du chef, le capitaine le remercia de son hospitalité et lui dit qu’il voulait bien parler avec lui.

… Attendez… Comment avait-il fait pour comprendre ? Les autres marins aussi d’ailleurs ! Et à voir le regard des soldats qui nous avaient apportés ici, ça ne semblait pas être une mauvaise blague. Le chef continua de grogner, se leva pour se gratter le dos contre le mur avant de lever les pattes dans le ciel pour les remettre par terre. Le capitaine répliqua que ses intentions sont, en effet, pour le commerce et qu’ils n’avaient pas d’armes avec eux. L’ours rugissait, ce à quoi le capitaine lui offrait un remède contre sa mauvaise grippe. J’étais bafoué… Est-ce que j’étais le seul à ne pas comprendre ce qui se produisait ? Comment pouvaient-ils communiquer ? Ce n’est pas un hybride, c’est un véritable ours ! Ils commençaient à avoir une vraie conversation comme si de rien n’était… J’étais probablement la seule personne dans la salle qui ne comprenait que la moitié de ce qui était dit !

Après une quinzaine de minutes interminables, les deux partis étaient d’accord. Alors que le chef des hybrides se roulait sur le sol, il indiquait que nous avions le droit de visiter le village sans être totalement supervisés. En se grattant les oreilles, il dit également que de plus amples détails lors du repas de ce soir. Repas auquel nous étions cordialement invités ! Alors que nous avions le quartier libre, je sortais de cette maison avec un énorme mal de crâne. Je pense que je vais suivre les conseils du chef lorsqu’il me dit, en voyant que j’étais très pâle, de prendre un peu de miel avant d’explorer les environs…




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 8:59






Braconnage !


Mixes et mélanges



Après une bonne rasade de miel, je commençais à explorer les lieux. Les habitants étaient beaucoup plus dynamiques à présent et beaucoup plus sympathiques. Il y avait beaucoup d’ours dans la région et, plus étrangement, plusieurs hybridations qui avaient eu lieu. Par exemple, lorsque maman ours polaire aimait beaucoup papa raton laveur, les bambins résultant de ce mélange étaient très particuliers. Ils ressemblaient à des ours très maigres qui semblaient presque avoir des peintures tribales. Le mélange de panda roux et d’ours noir était également particulier. Il s’agissait vraiment de petits ours aussi agiles que les pandas roux, mais avec une musculature d’ours. Je pourrais parler de la variété impressionnante d’ours résident ici, mais ce serait probablement beaucoup trop long.1 Mais c’est aussi en me promenant avec eux que j’ai enfin compris pourquoi leur chef était véritablement un ours !

En fait, il y a quelques années, un couple hybride a donné naissance à un ours. Bien que les habitants du village m’expliquent que c’était un hybride qui avait un linéage très pur qui l’approchait des leurs ancêtres, je le traduisais littéralement par le fait qu’ils avaient créé un animal. Comme si l’héritage humain avait été entièrement rejeté dans un acte contre les lois de la nature. Ensuite, ça ne réglait pas la question qui me préoccupait : pourquoi tous pouvaient le comprendre ? Sans plus de preuve, j’étais persuadé que c’était le monocle et le chapeau. Aucune autre explication. Et puis, si j’y réfléchissais trop, je finirais probablement par devenir fou, alors je passais à autre chose…

Le village était vraiment en communion avec la nature, c’était très facile de l’observer. Après tout, vivre dans les arbres sans que ceux-ci ne meurent démontre bien l’entretien que l’on y fait. On pouvait également voir différents champs de fleurs dans lesquels quelques ruches pouvaient être vues au centre. On m’avait expliqué que selon la fleur, le miel pouvait changer de goût. Chose à laquelle j’ai d’ailleurs pu goûter; miel au bleuet, miel de sapin, miel d’acacia et j’en passe. Probablement une bonne douzaine de types de miel quoi ! Avec un esprit de marchand, je pouvais déjà voir l’intérêt de faire commerce en échange de ce miel. Produit de luxe quoi ! Et tout ça n’était que le début ! Il y avait aussi différents étangs dans lesquels il y avait des types de poissons qui vivaient à l’intérieur. Au début, je ne pensais pas que c’était très différent de la normale. Les gens pêchent souvent dans les étangs non ? Mais on m’avait expliqué que l’on s’occupait des poissons et qu’il n’y avait pas d’animaux très dangereux qui pouvaient les chasser. Du coup, les quelques étangs produisaient une quantité impressionnante de poisson qui était facilement recueillit. Comme ils avaient des techniques pour faire du poisson salé, c’était aussi très pratique pour faire le plein de provision. Parlant de chasseur, ceux-ci étaient aussi très consciencieux. Il y avait toujours un effort pour ne pas sur chasser un animal, voir même les aider en cas de besoin. Il y avait aussi un tas d’arbre fruitiers qui étaient actifs lors de différentes périodes de l’année, fournissant donc l’île toute l’année, ainsi que les confituriers qui étaient présent.

Je pourrais continuer très longtemps avec ses explications, mais je voyais comment était leur mode de vie. Rien n’était gaspillé, tout était utilisé d’une façon ou d’une autre ! Imaginer une pomme qui est un peu abîmée dans une ville humaine. Généralement, elle serait jetée ou donnée aux animaux dans le pire des cas. Ici, cette pomme pouvait devenir une tarte, être entreposé avec d’autres pommes pour devenir de la confiture ou même pour faire du cidre !2 Pour une compagnie comme la Doskoi Panda, ils pouvaient aisément exportés leurs marchandises pour obtenir produits considérés comme luxueux ! Bien sûr, ce n’était pas la première compagnie qui avait fait affaire à la communauté d’Ursidae’s Bay, ce qui me rassurait. Ce serait bête que ce groupe change drastiquement à cause du commerce !

Pour la majorité de la visite, j’étais seul. Je gambadais de place en place, regardant ce qui était autour de moi et je posais des questions lorsque je voyais un hybrous dans les parages. C’était avec la tête et l’estomac bien remplis que je voyageais dans la forêt. C’était quand même bien aussi. Être en communion avec la nature, avoir…

*SMACK*

-----
1-Par contre, ici c’est beaucoup plus facile ! Avec un petit décompte, on avait bien des ours bruns/blancs/noirs, des pandas normaux et roux, des ratons laveurs et même des paresseux ! Le nombre d’hybrides qui étaient un mélange deux ou même trois héritages différents était très particulier. C’était aussi marrant de voir de gros panda/panda roux. Simple préférence, ils avaient l’air sympa comme tout !

2-D’accord, j’ai menti quand j’ai dit que je ne goûterais plus l’alcool. Comment refuser alors que tout était aussi bon ici ? Ce n’était pas mauvais, il y avait un goût de pomme !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 9:00






Braconnage !


Braconnard



Je revenais après à moi, finalement. J’avais un mal de crâne pas possible et une vilaine bosse qui déformait ma tête. J’étais beaucoup trop détendu, j’avais laissé tomber ma garde au pire moment. Chose qui m’étonnait, je ne l’avais pas vu venir ! Je tentais de me relever, titubant légèrement à l’effort. Lorsque mon regard cessait d’être flou et que mes oreilles ont arrêté de ciller, je pouvais voir que j’étais dans une très mauvaise situation. Décidément, je devais arrêter de me faire capturer par les méchants… Bien que la première fois c’était un choix volontaire, je me retrouvais toujours avec un mal de tête à la fin ! Je pouvais observer la présence d’autres hybrous autour de moi, séparés dans différentes cages. Si certains se débattaient contre les portes verrouillées, d’autres avaient abandonné la lutte. Après un bref regard, je pouvais constater que nous étions dans un souterrain. Avec les racines qui poussaient du plafond, je ne pensais pas me tromper. Je mis mes deux mains sur les barreaux, donnant un bon coup pour tester la solidité de la cage. Elle ne remuait pas d’un pouce… C’était logique, ils tentaient de garder en captivité des hommes-ours après tout. Mon seul soulagement était de constater que cette cage n’était pas en granite marin. Ce serait probablement ma chance pour m’en sortir puisque l’espace entre les barreaux était assez grand. Trop petits pour un humanoïde, mais assez grands pour un panda roux !

Quelques minutes plus tard, j’entendis la grande porte s’ouvrir. Quelques hommes, vêtus comme de vrais chasseurs, narguaient leurs captifs tout en leur donnant de la nourriture. Je ne sais pas si c’était par orgueil ou s’ils savaient que la nourriture était droguée, mais personne n’osait manger. Lorsqu’ils se sont arrêtés devant ma cage, ils ont tenté de me faire un drôle de discours. Du genre ''plus rapidement tu t’habitueras à ta vie d’esclave, moins tu souffriras'' ou bien ''si tu ne coopères pas, on vendra ta fourrure''. Mais plus qu’à leur faible tentative de discours, il y avait une chose qui m’avait fait frémir. Bien que tous deux soient collés à la cage, ils n’avaient aucune odeur ! Pas qu’ils sentaient bon ou mauvais, mais il n’y avait… rien ! Je me fiais régulièrement à mon odorat pour détecter les individus à proximité ou même pour les retracer ! Tous les animaux le font !1 Ce n’était pas une question d’odeur mauvaise ou bonne : ne pas avoir d’odeur, c’est comme si on n’avait pas de présence. Masquer une odeur était possible, mais de là à en s’en débarrasser entièrement ? J’avais de forts doutes sur l’absence d’une supercherie !

Dans tous les cas, je leur fis une belle mine abattue pour qu’ils décident de partir plus rapidement. Je pourrais glisser quelques commentaires désagréables sur leur mode de vie et sur leur absence de beauté intérieure et extérieure, mais ça ne donnerait pas beaucoup de résultats. J’avais bien envie de leur piquer leurs clés, mais quelque chose me disait que ce n’était pas le bon moment. Après tout, j’avais déjà encore bien assez mal à la tête, pas la peine d’insulter les gens pour reprendre des coups. La visite des chasseurs ne perdura pas indéfiniment et ils finirent par quitter la salle, refermant la porte à clé. Je demandais ensuite au plus proche homme-animal si les gardes effectuaient des rondes souvent. À mon grand plaisir, ce n’était pas le cas. Par contre, pour mon déplaisir, c’est parce qu’il y avait un poste de garde de l’autre côté de la porte. La bagarre était donc inévitable… Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais ici, mais je ne prévoyais pas rester indéfiniment ! Surtout que, sans manger, je ne pouvais que m’affaiblir… Je regardais rapidement dans mes poches, constatant tristement que l’on m’avait tout pris.

Ils ont été trop loin… Personne ne prend ma réserve de bonbon !

Silencieusement, je me glissais vers le grillage le plus prêt et je changeais de forme pour m’évader. J’ai finalement réussi à passer après quelques efforts, en me tordant comme le ferait le plus grand des magiciens. Sauf que bon… Comme c’était pour de vrai, j’ai pris plusieurs minutes plutôt que trente secondes. Si au départ personne ne m’avait remarqué, j’ai fini par attirer le regard des autres hybrous. Une fois de l’autre côté des barreaux, je pense que j’ai redonné moral à quelques personnes qui en avaient besoin. Une fois revenu sous ma forme hybride, je sortis mes griffes pour tenter d’ouvrir la serrure de la cage la plus proche. Chose qui semblait être beaucoup moins facile que dans les livres, je dois l’avouer ! Ça me prendrait des plombes ! Non, il devait y avoir un autre moyen… Les clés des gardes me revenaient à l’esprit, mais je devais faire attention. Si j’entrais en fracas dans la salle de garde, rien ne me disait que je ne serais pas blessé. Par contre, si on pouvait en attirer seulement un ou deux ici…

Un plan se formait dans ma tête : j’avais simplement besoin d’une légère diversion. Un énervement général dans la pièce pouvait faire l’affaire. Je me cachais non loin de la porte, prêt à bondir sur les gardes. Si je pouvais les assommer, tant mieux ! Sinon, je devrais me contenter de prendre leurs clés ! Une fois que les cris des hybrous surgissent, la réplique ne se fit pas attendre. Un groupe de quatre hommes arriva sur les lieux. Le bruit des rugissements, des plaintes et des cris me permettaient de bouger sans être détecté. Par contre, pour voler les clés, c’était plus difficile que prévu. Ils étaient divisés en deux groupes, ce qui leur assurait de ne pas être pris au dépourvu. La pièce n’était pas extrêmement grande, donc pas de possibilité de cacher un garde évanoui par la suite. Mais j’étais patient et une opportunité se présenterait tôt ou tard. Ou bien, si ce n’était pas moi, ce serait le reste du groupe qui me l’offrirait. L’un des captifs, un raton laveur, sauta pour attraper le soldat par le col. Ce qui fit paniquer les autres soldats, m’offrant une opportunité pour attaquer à mon tour. Je bondissais sur les épaules du soldat le plus éloigné et j’enroulais ma queue autour de son cou. Aller, c’est l’heure d’aller dormir ! Le bruit ambiant mélangé avec la distraction couvrait mes actions. Pris par surprise, son visage devint aussi rouge qu’une tomate. Incapable d’avertir ses compagnons ou même de lutter contre moi, il perdit connaissance après quelques secondes. Il était encore vivant, enfin je crois. Une fois qu’il était tombé au sol, je coupais la ceinture qui retenait les clés avant de les donner à l’occupant de la cage la plus proche.

La distraction du raton laveur avait bien fonctionné. Par contre, il s’était pris plusieurs mauvais coups par les gardes. Tandis qu’ils narguaient le pauvre malheureux, qui sombrait dans l’inconscience, ce dernier put observer quelque chose qui lui remonta le moral. Alors qu’un fin sourire se dessinait sur ses lèvres, un petit groupe de cinq personnes entouraient les chasseurs. Alors que je me tenais parmi eux, je ne pouvais pas empêcher de simplement poser une petite question qui fit sursauter les braconniers :

-Vous pouvez me rendre service ? Ne bougez pas ! J’ai vraiment envie de voir les effets de la prise de l’ours !

-----
1-Je tiens à m’excuser si j’ai offensé un animal sans nez et/ou odorat avec mon commentaire. Je sais que certains animaux respirent par leur langue ou possède d’autres moyens de détecteur leurs proies et/ou prédateurs. Je ne cherchais pas à blesser la moindre personne, hybride ou zoan, avec mes propos.




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 9:01






Braconnage !


Le grand manitou



Une fois que la bande d’ours avait terminé de se défoulé, les chasseurs étaient devenus méconnaissables. Rapidement, les rôles étaient inversés; les hybrous étaient en liberté pendant que les gardes profitaient d’aménagements cinq étoiles. Nous étions une bonne petite bande, plus d’une vingtaine à vue de nez. Cependant, quelque chose me troublait encore beaucoup. Sans avoir tranchés leurs gorges ou tenter de les manger vivants, nos adversaires avaient néanmoins laissé du sang par terre. Curieusement, il n’y avait pas l’odeur de sang que l’on retrouve naturellement. Sans être nécessairement forte, son absence totale m’était incompréhensible. Je le redisais, il y avait quelque chose de louche. Mais pour le moment, l’heure était à la fuite ! La grande porte fut ouverte et nous quittions enfin notre geôle. Dans le poste de garde, il y avait peut-être six chasseurs. Face à des homme-ours en colère, seuls des cris de souffrance et de terreur s’échappèrent de leur bouche. Après cette bataille, et en prenant compte du raton laveur qui s’était pris une dérouillée auparavant, le groupe n’était pas dans la meilleure des formes…

Après tout, après plusieurs jours sans nourriture, n’importe qui se sentirait à plat. Par contre, relié à cette salle, il y avait une cuisine et un garde-manger. Alors qu’un petit groupe s’occupait d’enfermer les nouveaux captifs, le reste du groupe s’est lancé tête première dans la nourriture. Quant à moi ? Disons que je cherchais l’endroit où était entreposé le matériel confisqué. Bien vite, je trouvais ce que je cherchais et même plus : une armurerie ! Enfin, c’était plutôt un meuble sur lequel quelques armes étaient entreposées, mais c’était tout pareil. Après avoir repris mes effets personnels, principalement mes billes et mes bonbons, j’apportais le reste dans la salle de garde. Armes, matériel, et tout ce que j’avais trouvé étaient redistribués pendant que les homme-animaux se remplissaient l’estomac. Maintenant armé, aussi bien de nouvelles armes que d’un moral en acier, je précautionnais la prudence. Après tout, nous étions sortis de prison… Il y avait le reste de la base a traversée ! Je formulais mes craintes et c’est à ce moment que l’on a fait une pause stratégique.

Tandis que deux ours bien bâtis gardaient l’entrée menant à la salle des gardes, le groupe commença à discuter de la marche à suivre. Principalement, toutes les connaissances que nous avions furent partagées à ce moment. Il n’y avait qu’une seule zone consacrée pour préserver les captifs, donc une seule prison. Le nombre de chasseurs n’était également pas trop élevé, principalement pour rester furtif. Le soulèvement que nous avions commis pouvait aisément briser n’importe quelle barrière ou n’importe quelle défense érigées. Le problème restait leur chef… Et cette question d’odeur. Je n’étais pas le seul à le remarquer et il y a eu un petit débat sur le sujet. Dans mon esprit, c’était une chose très simple : il s’agissait du pouvoir d’un des fruits du démon. Une capacité qui permettait d’enlever les odeurs au premier abord. Est-ce que le fruit possédait d’autres pouvoirs ? Peut-être, peut-être pas. Impossible de le savoir pour l’instant. La seule chose que l’on connaissait sur ce grand chef, surnommé le grand manitou, c’est qu’il était capable d’affronter un homme-ours à main nu et le vaincre par sa force. Sinon, rien d’autre de très concluant…

Après quelques minutes, nous étions d’accord sur la marche à suivre : les chasseurs pouvaient être facilement vaincus, le problème demeurait leur chef. Mais une fois isolé, il serait possible de le combattre avec l’avantage du nombre. Ce n’était pas un plan très poussé, mais nous avions conclu notre discussion très rapidement. Pas le temps d’être stratège quand on est dans le cœur de la base adverse ! Notre marche commença donc, cherchant la sortie. Laissant les grands hybrous ouvrir la marche, maintenant rassasié et armé, je décidais d’aider le raton laveur à marcher vers la sortie. Pendant nos déplacements, on a été embusqué à quelques reprises. Ce manque d’odeur était vraiment un énorme désavantage ! Bien que nous outrepassions ses défis, les blessures se firent de plus en plus nombreuses. Mais les barricades étaient détruites, les portes étaient défoncées et la résistance aplatit. Ce n’est qu’après quelques heures de marche1, nous sommes enfin arrivés à une grande salle circulaire. Je pouvais voir de grandes lampes, des couvercles remplis d’huile desquels s’échappait une fumée blanchâtre, qui éclairait les murs. Murs recouverts de trophées de chasse, aussi bien animaux qu’hybrides… Rapidement, de grands cris emplis de rage et de colère furent lancés par notre avant-garde. Bien que je ne voie pas encore qui nous barrait la route, je pouvais imaginer qui nous barrait la route.

Une fois plus prêt, je pouvais voir le grand manitou. Il devait bien mesurer deux mètres de haut et être aussi large qu’un ours ! Vêtu d’une armure en cuir, on pouvait voir le collier sur lequel des dents agissaient comme trophées. Agissant à la fois comme casque et comme cape, il portait ce qui semblait être la peau d’un hybride entre un ours polaire et un raton laveur. La petite cape était ridicule, elle ne lui arrivait qu’au milieu du dos. Sans arme dans les mains, il avait cependant des gants qui avaient probablement été les pattes d’un ours. Avec les griffes sorties, elles semblaient être très tranchantes. Alors que le groupe entrait dans une rage noire et que les premiers hybrous lançaient l’attaque, le grand manitou commença à éclater d’un rire gras.

- Pauvres imbéciles ! Vous pensez que vous êtes le premier groupe à sortir de vos cages ! Vous avez dix secondes avant que je ne vous fasse mordre la poussière !

Le combat commença et les hybrous étaient prêt à en découdre. Après ce qu’ils avaient vécu, ils étaient très agressifs et n’hésiteraient pas à broyer cet homme qui les narguait. Toujours en riant, il continuait de rigoler alors qu’il bloquait et contre-attaquait les hommes-ours. Tout se passa très vite et, après dix secondes, le premier homme-animal qui était entré dans la pièce s’effondra. Il fut rapidement suivi d’un deuxième, puis d’un troisième avant que le reste du groupe ne tombe également. Je restais surpris par ce dénouement ! Et ma surprise était encore plus grande alors que je tenais encore debout ! Alors que je déposais ma charge sur le sol, je pouvais entendre le manitou qui murmurait quelque chose. Comme quoi, la surprise était partagée…

- La salle est remplie d’un encens qui assomme complètement les hommes-ours. Généralement, la simple odeur fait fuir l’une de ses bêtes ! S’ils ne la sentent pas, ils resteront bêtement face à moi avant de s’effondrer ! Mais toi gamin, tu es encore debout… Tu n’es pas comme eux, n’est-ce pas petit vaurien ?

-----
1-Ah oui, je ne l’ai pas mentionné, mais c’était un véritable bordel de se déplacer dans les souterrains sans carte. Avec les culs-de-sac, les endroits de stockage et les salles de repos, il y avait beaucoup à voir. Je me demandais même comment la construction d’un tel endroit avait été possible…




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 9:02






Braconnage !


Tout tombe à pic



Bien rapidement, notre avantage du nombre venait de considérablement perdre son ampleur. Sans dire que je me retrouvais seul contre un lunatique ! Il y avait aussi un petit problème : mes techniques les plus fortes requièrent beaucoup d’espace si je tente d’agir ! Ou du moins pour empêcher aux innocents de se faire frapper ! Mon adversaire n’avait probablement pas ce problème, ce qui me fit froncer les sourcils. Ma meilleure option était de bouger du groupe inerte et entrainer le combat ailleurs. Un combat au corps à corps serait possible, mais avec la taille de mon ennemi… Autant dire que c’était Ovid et Goldorak ! Heureusement que c’était le petit qui gagnait contre le géant, ça me remontait le moral ! Et tout comme lui, j’avais sur moi quelques billes qui pourraient être utilisées comme pierres. Mais avant tout, il était important de railler un peu mon adversaire. Après tout, un peu de moquerie pour échauffer les esprits ne m’avait jamais vraiment fait de mal !

-Bien sûr que je ne suis pas comme eux. Personne n’est comme moi ! Tu n’as jamais entendu le dicton "chaque personne est unique, exactement comme tous les autres" ? Ça fait réfléchir beaucoup, non ? Je m’en excuse, je ne voulais pas te forcer à utiliser ton cerveau…

Parler philosophie avec cet homme ne m’apporterait rien au niveau intellectuel… Par contre, cette petite pause me permettait de me moquer de lui tout en préparant mon espadrille secrète ! Ou plutôt ma botte secrète : mon masque à gaz !1 Avec le temps et les ennemis, je développais mon arsenal et mes tactiques. Pour quelqu’un de mon âge, j’avais vu des vertes et des pas mûres ! D’ailleurs, l’apparition de mon masque semblait déplaire fortement au grand manitou. Je ne comprenais pas exactement comment fonctionnait son fruit du démon, mais je savais qu’il pouvait dissimuler les odeurs. Et s’il pouvait endormir des hommes-ours de cette façon, il avait peut-être sur lui d’autres moyens de m’assommer sans que je puisse le sentir. Pour ce qui est du reste… Il était grand, probablement fort et portait une armure. Quelque chose me disait qu’il était un peu coriace. Comme il n’avait pas d’arme, à l’exception de ses gants, il devait être adepte du combat au corps à corps. Dans mon imagination, il possédait la puissance et moi la vitesse. Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir.

Rapidement, je pris des billes dans mes poches et je les propulsais le plus fort que je pouvais. Ma technique n’était pas encore au point, mais j’imaginais qu’elles pouvaient faire très mal ! Mes billes furent projetées sur le manitou qui semblait prendre un pas de recul. Elles avaient touché son armure et ne semblaient pas avoir fait beaucoup de dégâts… Pour ne pas dire aucuns. Cependant, la force de l’impact obligeait l’homme à reculer légèrement, comme si on l’avait simplement poussé. Je bondissais sur le côté, m’éloignant finalement du groupe endormi, continuant de lancer mes billes. Cependant, comme je devais fouiller mes poches entre chaque bille, mon adversaire ne restait pas immobile. De plus, une fois qu’il me chargeait, l’impact de mes attaques ne pouvait que le ralentir. Si ce n’était pas de mes tactiques pour changer de forme et de taille au dernier moment, je serais probablement dans un état déplorable. Les marques laissées dans les murs ne me laissaient aucun doute ! Il y avait eu un coup qui avait réussi à effleurer mon épaule, découpant vêtements et chaire par la même occasion. L’une des bretelles de ma paire de salopettes avait cédé, m’obligeant à attacher la seconde en plein combat pour ne pas perdre mon pantalon, et je saignais un peu.2, mais j’avais aussi fait ma marque à quelques reprises sur l’armure du manitou. Je visais principalement le bas du corps, principalement le derrière des jambes. À quelques endroits, on pouvait voir la couleur blanchâtre de sa peau. Une fois que je le priverais de sa mobilité, il finirait par tomber !

C’est à ce moment que, généralement dans les histoires, le héros trouve la force de détruire son adversaire en un seul coup. Que ses efforts sont récompensés par un coup chanceux qui empêche le combat de se prolonger plus que nécessaire. Malheureusement pour moi, il semblerait que je ne sois pas un héros… Détruire une armure à coup de griffe était très, très long ! Et quand mon adversaire avait compris la stratégie, il devenait encore plus difficile d’attaquer son point faible. Ce combat a duré bien trop longtemps. Mon endurance était rivalisé par sa robustesse; ma vitesse par sa force. Un seul coup bien placé de sa part pouvait me vaincre, mais je portais des dizaines de coups avant qu’il réussissait à m’effleurer. Il n’y avait rien de bien glorieux dans ce combat, uniquement de la douleur et de la fatigue. Mes poches étaient vides et je devais parfois bondir un peu plus loin pour ramasser quelques billes encore en état. Mon adversaire en profitait pour reprendre son souffle, ce qui prolongeait le combat. Puis, alors que j’étais à bout de souffle, je vis le colosse poser un genou à terre. Les blessures au niveau de ses jambes, maintenant à découvert, semblaient faire effet. Pris d’un sursaut d’énergie, je lançais ce qui me restait de billes en rafales. Je visais la tête, c’était le bon moment pour l’assommer. C’était entre deux cris de guerre, le mien et le sien, que se termina le combat. Finalement, le grand manitou céda sous la pression et tomba enfin face contre sol. J’étais également dans un état déplorable ; j’étais essoufflé, je saignais d’un peu partout et mes jambes me firent souffrir. Je me rapprochais de lui pour vérifier s’il était bien vaincu. Lorsque j’ai senti son odeur pour la première fois, après que mon masque soit enlevé, je pouvais enfin respirer un bon coup sans la moindre crainte.

-Comme on dit : un chasseur chassant saché dois chavoir saché sans son son scien… Non… Un chasseur sachant chasser dois schavoir saché sans… Oh et puis flute. Tu sais de quoi je parle ! Enfin, si tu étais encore conscient…

-----
1-Un beau masque tout compris porté par l’illustre, le redoutable et l’oubliable capitaine du Bossa Nova. Je veux dire, il était plus petit que moi le bougre et il n’était capable de rien faire sans ses gaz ! Bien qu’il avait des canons à musique sur son navire… C’était classe quand même ! M’enfin, le masque me donnait de la difficulté à parler et à respirer normalement...

2-Je saigne un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout… Un peu, beaucoup… Ça pique quand même !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    Mer 27 Sep - 9:06






Braconnage !


Karakoram



Mon premier effort fut d’éteindre les lampes à huiles avant d’évacuer l’air. En utilisant ma queue comme un ventilateur, l’odeur de cet encens se dissipa rapidement. Néanmoins, je devais encore attendre un bon quart d’heure avant que les premiers hybrous ne reprennent conscience. Lorsqu’ils posèrent le grand manitou dans une cage, c’est à ce moment que je me laissais choir sur le sol. C’était terminé, je pouvais me reposer un peu maintenant. J’hésitais à prendre du sucre pour me remonter le moral, et pour regagner mon énergie, mais le contrecoup n’en valait pas la chandelle. Alors que quelques hommes-ours continuaient de monter la garde, d’autres sont repartis immédiatement au village pour obtenir assistance. Sans partir trop loin des lieux, je suis néanmoins sorti de ce souterrain pour prendre un peu d’air frais. Les reflets de la lune sur la mer étaient un spectacle bien agréable à voir après tout ce temps. Je ne sais pas combien de temps s’est déroulé avant que les soldats du village et quelques marins n’arrivent dans l’endroit. Si certains étaient prêts à combattre les chasseurs rescapés, d’autres étaient simplement arrivés avec de la nourriture et du matériel de premier soin. Même le médoc de notre navire était venu m’aider, me lançant plein de commentaires comme une vraie mère-poule.1

Pour moi, je pense que le véritable choc était de voir arrivé le grand chef. S’étant déplacé lui-même dans toute sa splendeur, il plaça son museau devant le prisonnier. La cage était maintenant à l’extérieur et le grand manitou semblait être dans une colère noire. Pourtant, cette animosité ne semblait pas être envers moi… Agrippant les barres de la cage, il donnait plusieurs coups pour tenter d’ouvrir la porte. Oh que le karma est magnifique parfois; des cages faites sur mesure par cet homme l’empêchaient maintenant de sortir. Alors que l’ours grognait, montrait ses dents et expulsait de l’air bruyamment par son nez, le manitou semblait exploser de colère.

- Oh, c’est ça… C’est toi qui as le beau rôle présentement ! Mais rien de tout ça ne serait arrivé sans toi ! Tout ceci est de ta faute, mon frère !

Je regardais la scène qui se déroulait, alors que les cris et insultes semblaient se poursuivre. Enfin, je dis semblait parce que je ne comprenais pas l’entière subtilité des paroles d’un ours. De plus, mon esprit était fixé sur quelque chose qui l’empêchait de se concentrer sur le reste de la conversation…

- Ah, je comprends ! Deux frères, un entièrement ours et l’autre entièrement humain ! Ça explique vraiment tout ! Ha ha ha… Je pense que… je vais dormir un peu… pour digérer tout ça…
-----

Je me réveillais dans la cabine du médecin, sur le navire qui m’avait accueilli depuis quelques mois déjà. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis endormi, mais il semblerait que ce ne soit pas uniquement un petit somme d’une heure. Mes muscles étaient encore un peu meurtris, mais au moins ne semblaient pas me faire mal. À côté du lit, il y avait un petit coffret ainsi qu’une lettre. Commençant par l’action la plus simple, je prenais la lettre sur laquelle était signé mon nom. En dépliant le morceau de papier, je pouvais y lire l’une des plus belles calligraphies que j’ai eu l’occasion de voir. La lettre se lisait comme suit :

Cher Pumori Fulgen,

Je suis entièrement navré que votre visite dans notre humble communauté se soit déroulée de cette façon. L’entière responsabilité de cet incident retombe lourdement sur mes épaules, de simples excuses ne pourront pas apaiser ma conscience. J’espère néanmoins que cette humble lettre, ainsi qu’un humble présent laissé dans un petit coffret, pourra vous démontrer la reconnaissance que nous avons face à vos actions. Grâce à vos services, un dangereux malfrat est sous les verrous ainsi qu’une solide coopération a été établie en ce jour. Soyez rassuré que mon frère, qui avait disparu depuis des lustres, ait été appréhender par les forces de l’ordre et que justice ait été faite. Malgré les quelques pertes que nous avons subies, et la tristesse qui réside dans nos cœurs, votre interaction a permis de sauver de nombreuses vies de sombres destins. Sachez que vous serez toujours le bienvenu parmi nous et serez toujours un invité de marque.

Signé Bearington, chef et seigneur d’Ursidae’s Bay


P.S. Sans connaître si un lien particulier existe, il m’est venu à l’esprit qu’un homme du nom de Karakoram avait visité notre île il y a plusieurs années. Il n’était pas resté longtemps parmi nous, seulement le temps de boire une tasse de tisane et de refaire ses provisions. J’ignore totalement ses allez et venues, mais puisque vos noms de famille sont identiques, j’ai trouvé la situation plutôt cocasse. Si vous le revoyez, donnez-lui mes respects et dites-lui que je n’ai jamais retrouvé un adversaire aussi doué que lui aux échecs.


-… Quoi ?

-----
1-Ce n’est pas parce que je suis revenu une soirée sous l’effet de l’alcool et de jus de cactus que je suis irresponsable ! Cette fois c’était juste plusieurs coupures, plusieurs esquisse-mauve et un énorme coup de fatigue. Je m’améliore, je le jure !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Braconnage ! [RP Solo]    

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Braconnage ! [RP Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-