Partagez | 
 

 [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mar 26 Sep - 10:47

La terre promise
feat. Nils


Nook Yamaka, 13 ans et demi, actuellement commis de cuisine sur le navire de de Kiama l’ouragan : institution mondiale de la cuisine. La cheffe de 75 ans, mais qui en faisait facilement 105, avait négocié, et il fallait alors comprendre, imposer, un arrêt sur l’île de Bathtop. Il s’agissait d’une île connue et reconnue sur la mer probablement la plus froide du globe pour son climat gelé mais la présence très importante de bain chaud. La destination était prisée par de nombreux vieillards cherchant à calmer leurs douleurs lombaires et à éventuellement trouver une épaule accueillante pour terminer leurs vieux jours. Oui, beaucoup des visiteurs avaient dû déplorer la perte d’un être cher et espérait donc pouvoir renouer avec le succès et d’autres plaisirs plus… charnels.

L’île, si elle était fréquentée par les vieux, l’était aussi par des jeunes gens en quête de repos, des jeunes femmes en plein enterrement de vie de jeune fille ou des belles déprimées cherchant à retrouver un époux après un divorce difficile. En somme, il s’agissait là d’un terrain de chasse à la nudité parfait pour le Pervcook qui avait manifesté son contentement auprès de sa capitaine. « Quelle belle idée », « oh oui cheffe, profitez bien », « On pourrait y rester quelques semaines au lieu de quelques jours Madame », « Je suis sûr qu’il y a beaucoup à apprendre ici… enfin en cuisine hein. ». Tous les prétextes étaient bons pour permettre au jeune pervers de prolonger le séjour et ainsi de multiplier les possibilités de voyeurisme. Malheureusement, la vieille était inflexible : trois jours ! Pas un de moins mais surtout pas un de plus. Ainsi, et avant même de parvenir à ce lieu de villégiature, la gamin avait préparé son plan de bataille : repérage des lieux, ciblage des jeunes femmes, intrusion, exécution et éventuellement, fuite vers le port.

Tout était finalement prévu pour que les choses se passent au mieux et que le gosse puisse repartir de l’île en toute quiétude. Il ne devait simplement pas se tromper et tomber en plein milieu d’un bain de vieille. Car oui, s’il était relativement naïf sur certains aspects, le cuistot devenait un grand sage lorsqu’il s’agissait de l’art noble de la perversion, du voyeurisme et du matage. Il avait donc prévu un temps relativement important, presque une demi-journée de perdu, dans le repérage des lieux.

Enfin, lorsque le navire accosta sur la côte de Bathtop, le blondinet ne perdit pas de temps et faussa compagnie à la troupe pour courir en direction de la zone principale de baignade, là où toutes les plus grosses enseignes de bain public avaient placé leurs intérêts. Excentrée à l'ouest de l'île, la zone bénéficiait d'une sécurité élevée mais promettait un profit certain pour tout pervers chanceux. Devant l’empressement de son subordonné, Kiama ricana en parlant à son second qui était également son petit frère de 69 ans.

- Ah regarde ce petit salaud. Il va encore aller courir les jupons. Enfin... Aller regarder en dessous surtout.


Oui, tout était dit !
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 11:39




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Nils Gratz, le super-héros. Sur cette ile qu’il avait investie depuis quelques jours seulement, le vieillard était devenu une véritable légende vivante. Membre de la marine émérite, puissant guerrier pourfendeur de perversité, il avait même hérité d’un surnom pour ses actes de bravoures. Nils Gratz, le Pervator.

L’ile ne faisait plus du tout aussi bon vivre depuis que le grand-père officiait et pour cause ! Repaire des pervers en tous genres, centre même de la dépravation de la jeunesse, le vieillard s’était senti investi d’une mission hors du commun et salvatrice : empêcher les jeunes et sauver les femmes en détresse devant la recrudescence de voyeurisme et de perversion. Ses yeux étaient devenus de véritables radars à pervers, ses muscles transpiraient lorsqu’il mettait en action ses plans tous plus retords les uns que les autres et bien des mystères entouraient la légende.

Tous les jeunes attrapés pour voyeurisme ou perversion s’étaient retrouvés avec une marque indélébile le temps de leur voyage : une magnifique trace de main rouge sur les fesses, signe d’une fessée exemplaire. D’autres disaient même que le vieil homme fauchait l’âme des plus dépravés pour les remettre dans le droit chemin. Enfin, certains établissements en étaient même venus à réaliser une pancarte avec l’inscription suivante : « Etablissement sous surveillance de Pervator ».

Le seul inconvénient pour le vieillard, qui était encore assoupi dans l’auberge et qui se levait difficilement pour sa rude journée, était que sa renommée ne lui permettait pas de passer inaperçu. Il avait eu beau user de différents stratagèmes, il lui en fallait maintenant un nouveau pour tenter de soigner cette recrudescence de dépravation.

Ainsi, c’est avec une nouvelle idée en tête qu’il passa un long moment dans la salle de bain. Teignant sa barbe, installant une perruque, se maquillant, collant ses poils pour les faire passer inaperçus, Nils était maintenant méconnaissable. Sortant de la salle de bain avec de longs cils et un rouge à lèvre particulièrement voyant, il s’habilla avec une longue robe et des ballerines malgré le froid. Si jamais il attrapait un jeune dépravé, il lui faudrait alors courir vite.

En sortant de l’établissement, l’ancêtre alors incognito, arborait sa faux dans son dos. Il ne devait pas s’appuyer dessus pour paraitre le plus discret possible. Heureusement que la légende avait eu le don de booster le commerce de l’ile : plusieurs hommes et femmes se baladaient maintenant avec une faux en plastique sur eux.

Soufflant un instant, le vieillard s’installa finalement sur un banc d’où il pouvait observer plusieurs entrées dérobées. Un journal entre les mains, sa mission du jour commençait et il ne tarderait pas à avoir une piste. Perdu dans ses pensées, il en vint à se demander s’il ne devait pas donner des cours d’éducation pour les jeunes… vu comme la nouvelle génération avait tendance à se perdre, cette idée ne semblait pas être particulièrement mauvaise. Soupirant et souriant à la fois, le vieillard baissa discrètement le journal un instant : une première cible semblait se présenter à lui. Brun, un chapeau sur la tête, assez gras pour son âge, le jeune homme risquait de passer un sale moment.

Repliant le journal, Nils avança discrètement et lentement, à l’abri de tous les regards, laissant ainsi l’homme entrer dans une petite ruelle. Ce qu’il cherchait était simple, le flagrant délit. Aspergeant sa main de talc coloré en rouge, Pervator préparait sa prise.




Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 14:15

Pervator vs Pervcook
feat. Nils


- Pervator ? C’est quoi cette merde ...


Nook venait d’arriver sur la place donnant sur l’entrée de plusieurs établissements de bain public et avait prévu un repérage de quelques heures pour choisir sa cible : l’établissement dans lequel les jeunes femmes se pressaient le plus finalement. Il souhaitait majoritairement éviter deux choses : les bains fréquentés par les hommes mais aussi, et surtout, les lieux visités en majeure partie par les vieilles cherchant à se débarrasser de leurs maux de dos ; à l’image de Kamia. Mais alors qu’il s’attendait à se prélasser tranquillement sur un banc en observant le trafic humain, le pervers remarqua une petite pancarte sur l’une des devantures, d’ailleurs un peu plus loin sur un second bâtiment figurait le même avertissement. C’était la chose qui avait surpris le jeune voyeur… Pervator ? Qui c’est celui-là. Aussi, il décida de se rencarder sur le sujet de l’avertissement auprès de la population locale.

Il s’approcha d’une vieille qui s’amusait à nourrir des pigeons tranquillement et la dérangea dans son exercice préféré.

- Pardon Mamie, j’ai une question. Je viens d’arriver et j’ai déjà vu plein d’avertissement sur un certain Pervator. Qui c’est ce con ?


Offusquée par la manière de parler du gosse, la vieille fit une mine déconfite et réprobatrice avant de prendre la parole.

- Dites donc jeune homme ! Ne parlez pas comme ça de notre sauveur ! Pour répondre à ta question, il s’agit d’un homme qui punit les pervers qui s’amusement à épier les jeunes femmes dans les bains publics. Il porte une grande faux dans le dos et fauche les âmes des salauds ! Mais bon, un gamin comme toi n’a rien à craindre, tu as une bonne tête !


Le Yamaka parut à son tour offusqué par les dires de la vieille, il attendait le jour où il serait connu pour être le plus grand pervers de toutes les mers, enfin connu sous un pseudo, sinon tout le monde se méfierait de lui. Il avait pensé à pas mal de noms mais celui qu’il avait choisi était celui par lequel on le nommait dans sa jeunesse : Pervcook. Si trop de monde connaissait ce nom, il partirait sur autre chose, quelque chose comme « Captain Oppai » ou un truc du genre, enfin... Pour l’heure il était davantage préoccupé par l’existence de ce dénommé « Pervator » ; il s’agissait là d’un grain de sable dans son mécanisme bien huilé.

- Ah c’est … cool. Et il est où ce mec ?


La grand-mère décida de ne pas relever ce manque de respect vis-à-vis du héros et répondit directement à la question, inquiète elle-même de la disparition du sauveur.

- Justement, personne ne l’a vu aujourd’hui. Beaucoup ont peur qu’il ait disparu comme il était arrivé, ce serait une catastrophe pour notre communauté.


Ah ! Enfin une bonne nouvelle, le justicier anti-pervers avait donc probablement quitté les lieux et au moment parfait. Nook remercia donc la mamie et se dirigea de nouveau vers son banc. Il fut néanmoins interpellé par une vieille mamie et un jeune obèse. La vieille était ni plus ni moins dégueulasse et semblait maintenant se diriger vers le gros, une lueur malsaine dans l’œil.

©️ Codé par Kari Crown



Dernière édition par Nook Yamaka le Dim 1 Oct - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 15:10




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Le jeune grassouillet avançait facilement dans la ruelle et alors qu’il aurait pu continuer sa route, il s’arrêta près d’une clôture en bois. Des volutes de fumée provenaient de l’autre côté et d’un geste hasardeux, bien que néanmoins expert, il parvint à se hisser sans un bruit au-dessus pour y faire dépasser sa tignasse et son œil pervers. Scrutant la vapeur qui se dégageait de la source, le jeune vicieux posa son œil sur une divine créature…

- Ah qu’il est beau ! Qu’il est beau le lavabo !

Les quelques paroles à peine audibles pour lui-même avaient eu le don de l’exciter un peu et il laissa libre court à ses fantasmes les plus fous en observant une vieille un peu plus loin dans le bain. Une moue désapprobatrice sur le visage, il ne put que continuer sa petite chanson pour lui-même.

- Ah qu’il est laid, qu’il est laid le bidet !


Tentant d’affermir sa prise pour s’y sentir le plus à l’aise, je le jeune gras du bide commençait à baver tandis que son excitation montait encore pour atteindre bientôt un paroxysme encore inégalé. Les jeunes pré-pubères ne méritaient pas une telle vision… et Pervator veillait au grain. D’un seul bond silencieux, Nils saisit l’homme par les chevilles pour le faire tomber au sol dans un bruit sourd et discret.

Il ne fallut qu’une seule seconde au Pervator pour infliger sa punition divine. Un cri des plus stridents venait de retentir dans l’allée et Nils n’avait plus de temps à perdre. Ni une, ni deux, il profita du très court laps de temps pour s’enfuir sans que personne ne le remarque. La seule chose qu’il était possible de remarquer était potentiellement une ombre au loin qui disparut tel un mirage.

Le cri avait vite alerté les femmes qui s’empressèrent de reprendre leurs affaires pour rentrer avant que plusieurs voix n’accourent dans la ruelle sombre, de l’autre côté de la clôture. Au sol, en plein milieu, gisait le jeune grassouillet avec la larme à l’œil. Pire que ça, il pleurait à chaude larme. Une magnifique marque rouge en forme de main sur le postérieur avait marqué ses habits tandis qu’il proférait des propos incompréhensibles.

- C’était Pervator… je suis déso… promis je recommen…


Incapable de finir ses phrases, le jeune homme semblait tétanisé. Avait-il vu le diable ? Le coup de la fessée avait été des plus virulents et alors qu’il tentait tant bien que mal de se relever, il subit dès lors l’opprobre de la plèbe qui venait le retrouver pour espérer voir Pervator. Des « bien fait ! », des « tu l’as mérité ! » ainsi que des « sale môme ! » parcouraient l’assemblée et le grassouillet ne put se résoudre à une honte si grande. Courant en boitant à l’opposé de la foule, il disparaitrait bien vite, guéri de sa maladie… du moins c’était ce que Pervator espérait en secret, bien loin de se douter qu’une rébellion était sur le point de mettre en place.

Sa guérison avait été si soudaine. En réalité, Pervator venait de passer à la vitesse supérieure : la guérison automatique devait passer par un traumatisme. Seuls les gens attentifs auraient pu le remarquer : une nouvelle trace jouait office de signature pour le super-héros, une marque de rouge-à-lèvres sur la bouche des victimes.

Entrant dans une cabine Denden à l’abri des regards, le vieillard sortit sa nouvelle arme de son sac à main avant de se badigeonner le visage en quête de sa prochaine victime. Le jour dernier pour les pervers de la jeunesse était proche !



Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 20:15

Jouer de ses talents
feat. Nils


La vieille un peu bizarre et le gros complétement bizarre s’étaient tous les deux évaporés dans l’ombre d’une ruelle se trouvant entre deux établissements de baignade. Il devait s’agir là de deux habitants de l’île qui rentraient chez eux en passant par des impasses dérobées. Devant cette évidence, le Pervcook laissa tomber et se remit en position sur son banc pour reprendre son repérage quand il fut, une nouvelle fois, dérangé par une activité au sein de la ruelle. Pour le coup, il y avait pas mal de monde et il semblait y avoir une bonne animation. Peut-être un duo de jeunes femmes dénudées s’amusaient à se gicler de l’eau à l’arrière de ce majestueux bâtiment, cet immeuble abritant autant de corps nus.

- Oh ... S’il te plait dieu pervers !


Sans attendre il reprit la route dudit endroit en se faufilant entre tous les badauds. Il entendit alors les quelques mots affolés du débile au sol. Pervator l’avait choppé quand il matait ?

Nook commença à étudier les lieux, ses yeux habitués à rechercher n’importe quel passage pour mater, entrainés à voir chaque bout de peau dévoilé servaient maintenant à reconstituer ce qui avait dû avoir lieu ici. Il repéra alors une petite lucarne ou un tuyau d’où s’échappait une légère fumée blanche, une preuve de l’évacuation de la chaleur des bains. Il ne faisait donc peu de doute que le gros avait grimpé pour atteindre l’évacuation de vapeur et matait depuis ce point… Pff, quel amateur. Le cuistot trouvait au moins trois ou quatre désavantages à épier les femmes depuis ce point de vue précis : trop exposé à l’extérieur, trop voyant de l’intérieur, trop prévisible et bien évidemment, trop inconfortable. Rien ne valait un petit coin étriqué où l’on pouvait se tenir allongé tout en profitant de la nudité d’une multitude de femme en pleine fleur de l’âge…

Enfin, le second objet de vérification du gamin se trouvait sur le corps de pervers en herbe. Il avait la fesse à l’air avec une grosse marque de main et du rouge à lèvre sur la tronche, apparemment la justice du Pervator évoluait et ces méthodes de punition aussi. Tout ça amusait le jeune Yamaka qui se revoyait prendre des volées monumentales par les femmes suffisamment rapides et malignes pour le voir et l’attraper… la belle époque.

Quoiqu’il en soit, quand le gros détala, le forban en devenir retourna à son poste de surveillance et se mit à réfléchir : en plus de prendre quelques précautions nécessaires pour cette mission de voyeurisme, il allait devoir pousser sa logique un peu plus loin. Il fallait éviter cet abruti de Pervator, d’ailleurs il se demandait à quoi il ressemblait. Il avait vu une vieille rentrée dans la ruelle mais ce n’était clairement pas elle… Quoique, elle avait aussi une faux dans le dos mais ça semblait être un phénomène de mode ici-bas. Le temps passait et ses pensées précautionneuses se mêlèrent à son excitation profonde, il voyait clairement que les belles jeunes femmes entraient dans un établissement portant l’enseigne « La Douce Ecume ». C’était donc là qu’il fallait se rendre. Il avait un plan en bêton, quelque chose de fait main et qui allait faire appel à toute l’ingéniosité et la technique d’un gamin de douze ans à la perversion sans limite.

- Alors, quel bain je dois éviter si je veux pas te trouver dans un conduit d’évacuation ?


Nook releva la tête pour se retrouver face à face avec sa cheffe de cuisine, il était dévoilé mais savait pertinemment que sa perversité amusait beaucoup la vieille prodige de la cuisine.

- Ah, évitez la douce écume, c’est là que vont les belles et jeunes femmes. Vous vous sentiriez bien seule là-dedans.


Pas vexée outre mesure, l’ouragan aux cheveux blancs se mit à rire et disparu un peu plus loin sous une enseigne pendante : « Aux vertèbres de jeunot ». Le cuistot suivit le mouvement et alla en direction du siège de ses désirs et se présenta à la personne se trouvant à l’accueil.

- Salut ! Je suis cuisnier, vous ne cherchez pasun commis de cuisine pour l’hôtel au-dessus du bain ? J’ai des recommandations et je suis issu d’une famille de gastronome, alors ? .


Et oui, son plan était parfait. Il savait que beaucoup des complexes hôteliers du coin cherchaient des saisonniers en permanence pour toutes sortes de tâches. Alors autant jouer sur ses talents non ?
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 21:44




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Un nouveau grand cri s’était fait entendre pas plus d’une heure après l’altercation du jeunot. Fier de lui, le vieillard avançait dans sa mission divine. Disparaissant une nouvelle fois au coin d’une rue, il en profita pour rentrer dans la chambre qu’il avait louée. Soupirant d’aise en s’installant confortablement, il estimait avoir passé une belle matinée à pacifier les jeunots malotrus qui peuplaient de plus en plus cette ile merveilleuse.

Passant un certain temps sous la douche, c’est dans sa forme de Pervator habituelle que Nils entreprit de descendre de nouveau en ville. Il fut bien vite salué par de nombreux fans et dut signer nombre d’autographes, la plupart du temps pour de vieilles grands-mères. Midi approcha cependant assez vite et l’après-midi risquait d’être bien chargée : en effet, les malpolis de dépravés de la jeunesse semblaient ne pas trop apprécier le matin. Sans doute n’avaient-ils pas connu le véritable travail et c’est en pensant à cela que l’ancêtre soupira de désespoir. Un jour viendrait où il inculquerait le travail bien fait à ces petites têtes bien vides !

Nils se balada alors sur la place avec sa faux en guise de cane comme à son habitude. Vêtu de ses vêtements habituels de Pervator, qui n’étaient autre que ceux qu’il avait coutume de porter en tant que Lieutenant de la marine, le docteur pensa alors que faire de la prévention semblait nécessaire. Un simple acte de présence, montrer que la Justice, avec un « J » majuscule, permettrait ainsi de calmer les esprits les plus échaudés de toute l’ile. C’est fier de lui tel un coq en pâte que Nils décida de partir manger. En réalité, se montrer sous sa véritable apparence lui permettait la plupart du temps de manger à l’œil et il n’avait aucunement l’intention de s’en priver !

Parce que les hasards font particulièrement bien les choses, ce fut sans une once de d’inquiétude que Pervator, le grand, entra dans l’établissement de « la douce écume ». Une entrée fracassante digne de ce nom. Tout de suite, les patrons vinrent à proposer la meilleure table au client du jour. Nils prit alors un air des plus gênés avant de se laisser aller comme il avait initialement prévu de le faire.


Non… non voyons… c’est trop… mais si vous insistez…
Prenant la carte, le vieillard avait une faim de loup. Avec toutes ces péripéties depuis quelques jours, il avait besoin de forces pour pouvoir mener à bien sa mission. Savoir que l’ile lui en était redevable lui était peut-être un peu monté à la tête. Quoiqu’il puisse en être, Pervator profita de l’instant présent pour demander deux entrées avant un magnifique plat de poisson cru. Il espérait sincèrement ne pas être déçu avant de devoir reprendre le travail dans une heure ou deux tout au plus.

Il ne restait surtout plus qu’à espérer que vient ne vienne gâcher ce merveilleux moment de détente. Installant sa serviette blanche en guise de bavoir, Nils attendait ainsi ses plats, prêt à les dévorer !





Dernière édition par Nils Gratz le Ven 6 Oct - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Dim 1 Oct - 22:57

Retour aux fourneaux
feat. Nils


- Oh seigneur ! Vous êtes cuisinier ??? Nous ne savions pas comment faire. Notre chef a attrapé une vilaine gastroentérite il y a quelques jours. Plus de la moitié de notre staff cuisine est sur le carreau. Nous avons posté une annonce ce matin mais n’attendions pas une réponse si rapide. Quand pouvez-vous commencer et quelles sont vos conditions ?


Très honnêtement, Nook s’attendait à une place de serveur, de technicien de surface, de plongeur ou éventuellement de commis mais on lui proposait maintenant une place de cuisinier, sa qualification première. Le gamin avait des compétences équivalentes, si ce n’étaient supérieures, à bon nombre de chef cuisinier d’établissements bien côtés. Sa mère, et principale formatrice, avait été l’une des professionnelles les plus en vue avant de rejoindre la faction révolutionnaire, et le gamin avait hérité du talent familial. Ce fut donc fier de sa position qu’il profita cette situation favorable pour étaler ses conditions.

- Je peux commencer de suite, je reste quelques jours sur l’île. Le temps pour votre titulaire de se remettre quoi… Pour mes conditions, je veux un hébergement et un accès gratuit et sans restrictions aux bains...



Oh oui, sans restrictions, sans aucune restrictions… Secrètement, il espérait un accès visuel aux bains féminins mais ce dernier ne semblait pas exister car les chargés d’accueil, et parmi eux l’un des propriétaires, acceptèrent avec une réserve évidente.

- Ces conditions conviennent mais vous ne pourrez bien évidemment pas accéder aux bains réservés aux femmes. Cependant, avant de vous placez en service actif, nous nous devons d’examiner et évaluer vos compétences.


Un plat simple et efficace plus tard, les gouteurs étaient séduits et plaçaient le Pervcook parmi l’équipe de cuisine. Effectivement, les effectifs étaient très peu élevés et obligeaient même les cuisiniers à s’occuper eux-mêmes du service des plats qu’ils envoyaient.

Ce fut donc dans ce contexte que le service débuta et se passa plus que tranquillement pour un Nook habitué au rush des navires de combat de la révolution. Enfin, tranquillement jusqu’à ce que l’un des propriétaires de l’établissement n’entre avec une commande à la main.

- Messieurs ! Nous avons la chance d’accueillir Pervator ce midi. En l’absence de notre chef, j’estime que vous avez tous des compétences équivalentes...


Réplique qui fit rire le Yamaka, il savait pertinemment qu’il était meilleur que bon nombre de ces mecs près de lui…

- je vais donc vous laisser choisir qui élaborera les plats de notre héros.


Confiant comme jamais, le gamin avait le sourire aux lèvres. Il avait là le moyen de voir la tête de cette terreur et aussi de le mettre dans sa poche. En cas de problème plus tard, il pouvait toujours la carte de la connaissance ou autre, à voir.

- Donne patron, je prends.


Il attrapa alors le billet de commande de la main de son nouvel et temporaire employeur pour se mettre aux fourneaux.

- Deux entrées et un sashimi ? C’est tout, pas plus de renseignements ? Ça tombe bien, j’ai vu un truc sympa en réserve, eheh.


Sans plus attendre, il commença ses découpes et ses préparations en vue de l’élaboration des deux entrée qu’il allait servir en même temps. Une entrée chaude et une entrée froide, de quoi le ravir et l’occuper pendant qu’il se mettait sur le plat principal… une saleté demandant un doigté tout particulier.

La majorité des autres cuisiniers observait les gestes précis et rapides d’un gamin qu’il pensait complétement nul, il avait découpé les légumes et le foie gras à une vitesse monstrueuse. L’établissement était côté sur l’île et ne pouvait se permettre de servir des plats médiocres alors Nook sortait des produits de qualité et d’une certaine noblesse pour l’entrée chaude, alors que pour l’entrée froide, il avait décidé de tabler sur l’authenticité.

Les deux assiettes furent prêtes en l’espace d’une grosse dizaine de minutes alors que de telles préparations pouvaient prendre jusqu’à plus de trente minutes pour un cuisinier aux compétences moyennes. Il saisit donc ses préparations et passa lui-même en salle en quête de la table 36, il s’attendait à voir un monstre de bataille aux rouges à lèvre. Une véritable montagne de muscl…

- C’est quoi ce bordel !?


Il venait de voir la table 36… Un petit vieux tout seul, enfin seul avec sa faux. Il n’arrivait pas à croire que le fléau des voyeurs était ce petit papi tout rabougri qui attendait sa pitance tranquillement. En plus de ça, et selon les pensées du gamin, ce vieux avait passablement l’air débile. Il accomplit néanmoins sa mission et approcha de la table.

- Monsieur Pervator ?


Après avoir eu confirmation, il énoncerait les intitules.

- Ce midi, nous vous proposons en guise d’introduction un foie gras poêlé et son émulsion de girole et truffe. Pour votre seconde entrée, nous vous proposons un potager gourmand. Ce plat est composé de légumes de saison simplement travaillés et assemblés. Ce duo de plat vous apportera de l’énergie pour toute une journée ; tout ce qu’il vous faut pour attraper des voyeurs.



Tous, sauf un en définitif.

Après avoir recueilli des éventuels remarques, il repartirait en cuisine en laissant le vieux déguster ses plats. Le second étant bardé de fibre d’ailleurs, parfait pour le transit.
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Ven 6 Oct - 17:51




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Le bavoir en guise de protection, les babines alléchées, Nils était paré pour pouvoir prendre le maximum de forces. S’emparant de son couteau et de sa fourchette, les plats étaient pour le moins merveilleux. Arquant les sourcils, l’ancêtre regarda tour à tour les plats et le jeune garçon qu’il finit par dévisager de haut en bas. C’était bien sa veine ça ! A peine fallait-il qu’il trouve une bonne auberge que déjà un « p’tit cuistot » en venait à mettre son grain de sel.

Se retenant de lui envoyer sa phrase fétiche dans les dents, à savoir « t’as cru que j’avais plus de dent pour me forcer à manger avec les yeux ? », le grand-père écouta avec attention le discours du jeune homme bien qu’il n’en comprit pas un traitre mot. Nils, joueur pour l’heure en profita pour darder un regard des plus machiavéliques.


Ouai ! T’es le prochain !
En vérité, Nils jouait beaucoup de sa réputation et aimait beaucoup sortir ce genre de phrase. En réalité, il n’avait aucun moyen de savoir s’il serait le prochain ou non. De toute évidence même, le jeune homme paraissait propre sous tous rapports, il n’y avait justement aucune raison de le suspecter. Attendant un instant avant d’exploser de rire, Nils exulta enfin.


Haha ! Mais non ! J’plaisante !
Plus rien de l’arrêtait, il en tambourinait presque la table de sa pitrerie et de sa bêtise. Bien trop occupé sur sa blague, il ne prêta absolument aucune réaction au jeune homme. Finalement, contre toute attente, Nils enchérit une seconde fois : un air sérieux, un regard perçant, plus une once de rire. Le vieillard était parvenu à reprendre son sérieux en un éclair.


Ou peut-être pas…
C’en devenait presque machiavélique pour la mouette qui profita encore de quelques secondes de répit et de blanc avant d’exploser de rire une nouvelle fois. Aimant torturer les jeunes, le docteur Gratz en avait simplement profité pour s’amuser un peu. Quoi de plus normal pour un vieillard de son âge ! Absolument absent puisque concentré sur sa propre blague, il ne porta de nouveau aucune attention à ce qu’il pouvait se passer avec le jeune homme.

Le congédiant finalement, avec un merci, pour attaquer ses plats, Nils venait de s’ouvrir l’appétit. Le plat était, malheureusement, aussi bon que beau. Rien à redire là-dessus. C’était clairement dommage qu’un jeune talent ne prenne finalement autant de temps que pour faire des couleurs dans des plats alors qu’il semblait si doué. Ah ! De son temps, il ne passait pas autant de temps à penser à ce qui était beau ou non. Les anciens avaient bien d’autres priorités pardi.

Nils repensa enfin au jeune cuisinier qui lui avait apporté ses plats un fois qu’il les eu fini. Il y était peut être allé un peu fort. Un cure-dent dans les mains et le ventre qu’à moitié plein, Nils en profita pour se débarbouiller avant d’attaquer la suite. C’était qu’avec l’énergie qu’il devait dépenser pour sa mission : il avait besoin de bien manger !




Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Sam 7 Oct - 14:39

Un plat... mortel
feat. Nils


Nook était passé de la peur à la pitié pour revenir ensuite à la frayeur et enfin retomber dans l’embarras avant de détaler. Le vieux lui avait fait peur, il avait été sûr pendant un instant que l’ancêtre avait découvert ses penchants érotiques, mais non, il ne faisait que plaisanter. Cet humour-là était un peu gênant pour les autres, ou en tout cas pour le Yamaka : il ne voyait pas vraiment où le grand-père voulait en venir.

Quoiqu’il en soit, poussant de nouveau la porte de la cuisine, le sourire aux lèvres, le jeune cuistot partit dans la réserve et revint avec un poisson tout à fait spécial : un fugu. Ce poisson était connu par tous les cuisiniers pour sa complexité de préparation. S’il n’était pas bien préparé, le plat était mortel ; mortel au sens propre. En effet, le fugu possédait un poison extrêmement puissant qui pouvait tuer la victime en quelques heures. Cependant, à l’inverse de ce côté mortifère, ce poisson avait une saveur inégalable. Pour honorer son client, et pour le fun, le gamin avait décidé de profiter de la carte blanche que lui laissait le vieux pour préparer un sashimi de Fugu. D’ailleurs, s’il le ratait, chose impossible selon lui, il tuerait son principal ennemi et rival sur cette île paradisiaque ; enfin si le paradis était une île où il faisait hyper froid quoi.

Il entreprit donc le bestiau tout en revêtant des gants, pour éviter lui-même tout empoisonnement, et commença à l’ouvrir pour le vider et le détailler. Ce travail méritait et exigeait une grande précision et un grand sens culinaire, en somme aucun autre cuisinier présent ici ne pouvait accomplir le prodige que réalisait en ce moment même le gamin. A côté de la découpe de ce poisson, le cuisinier lança la cuisson d’un riz blanc ainsi que d’un bouillon destiné à accompagner le riz et le poisson. Tout cela n’était que du menu fretin comparé à ce poisson délicieux et dangereux.

Enfin, après plusieurs longues minutes de préparation, le plat était fin prêt ; prêt à être servi à cet ancêtre. Mais il y avait un souci, dans la découpe, il avait laissé passer une fibre du poisson où se trouvait du poison. Quelle erreur ! Le prodige avait effectivement coupé un millimètre trop loin au niveau de l’abdomen et avait ainsi contaminé l’intégralité de la pièce de poissonnerie, du riz et du bouillon. Si le poison n’allait ne pas altérer le goût cela avait des conséquences. La partie était certes infime, mais suffisait à faucher la vie du dégustant. Bon au pire, tant pis pour le vieux après tout.

Si Pervcook savait cela possible, le blondinet ne le craignait pas trop ; mais ce qu’il ignorait, en plus de son erreur, était la parfaite immunité du vieux à toute sorte de poison ; grâce à cela le vieux pourrait déguster ce poisson à la saveur inégalable, à lui d’évacuer le poison comme il le voulait finalement.

Tout souriant, le gamin se rendit en salle, assiette à la main et se planta devant la table de son client privilégié.

- Sashimi de fugu !



Il déposa l’assiette et attendit pour assister à la dégustation et pour, notamment recueillir les lauriers de son travail magistral. Eventuellement pour proposer un dessert aussi. Il se voyait bien tenter d’alcooliser le vieux, sciemment cette fois-ci, pour le mettre hors-jeu.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Sam 7 Oct - 18:04




Bains, perversion et vieux : tout un programme



L’entrée avait été un régal et en réalité, le vieil homme semblait déjà repu. Lorsque Nils vit arriver le sashimi de fugu, il ne put que déglutir un instant. Fixant le jeune homme dans les yeux avant de le remercier poliment, il se souvint de son dernier repas du genre. C’était sur une petite ile d’East Blue et bon sang que ça lui rappelait des souvenirs. Il y avait fait la rencontre d’un autre cuisinier qu’il avait fini par embrasser goulûment avant de le rejoindre aux toilettes.

Ce jour-là, il avait empoisonné tout un restaurant et c’est avec un frisson que le vieillard repoussa d’abord le plat lorsqu’il fut seul. Finalement, comme une expérience, il se saisit d’un premier sashimi qu’il porta à la bouche. La même saveur, le même parfum délicat, aucun doute, c’était bel et bien du Fugu. Soupirant d’aise, le vieillard cherchait à savoir s’il faisait une allergie ou non : sa dernière expérience avait été, pour le moins, tout sauf concluante. Les toilettes devaient toujours y être sinistrées à coup sûr.

Le gout somptueux poussa le grand-père à terminer le plat malgré sa première réticence. Malheureusement pour lui, ses intestins se remirent à faire des leurs et sans crier gare, c’est une véritable pétarade qui entra dans l’estomac du vieillard.

Discrètement, il partit aux toilettes comme il avait pu le faire par le passé. Il ne fallait pas que sa réputation n’en souffre de trop ! Après tout, il était le Pervator !

____________

Il fallut finalement quelques heures au vieillard pour s’en remettre. Le poison n’avait jamais été un problème de vie ou de mort pour lui, cependant l’ingestion semblait parfois pénible sans qu’il ne sache vraiment qu’il s’agissait bien de cela. Depuis cet épisode, Nils ne fut plus capable de savourer du fugu.

L’après-midi, bien que riche en émotion et en odeur, fut beaucoup moins riche en terme d’arrestations. Bloqué à cause de ses intestins, il n’avait pu mener à bien sa mission et avait dû s’excuser pour avoir failli à sa mission. De nombreux jeunes pervers avaient eu vent de l’incapacité du Pervator et en avaient profité pour se venger. Dépité par cet état de fait, Nils broyait du noir quand une idée de génie lui vint.

Il passa l’ensemble de la nuit qui se profilait pour penser son plan dans les moindres détails… accessoirement pour récupérer également. Cette nuit serait ainsi laissée sans surveillance mais le lendemain serait la plus grosse opération anti-perverse jamais enregistrée sur l’ile.

Aidé par quelques dirigeants, le vieillard fit placarder un bon nombre d’affiches le lendemain matin. Une soirée spéciale allait être organisée pour célébrer l’arrivée de Pervator. Toutes les plus belles femmes y auraient une entrée gratuite et… le bain masculin serait, certes cher, mais accessible à prix réduit également. Nils avait choisi un endroit assez connu pour être justement facile d’accès. A la « bulle de mousse », de nombreux cas avaient déjà été rapportés de voyeurisme. Le patron en aurait même eu conscience mais était attiré par l’appât du gain. Les entrées pour les hommes avaient décollé jusqu’à ce que les femmes ne se rendent compte de la supercherie.

Au final, presque plus personne n’y mettait les pieds. Il s’agissait donc de faire la grande réouverture avec les femmes les plus somptueuses de toute l’ile. La réputation de l’endroit n’était plus à faire et deux discours prenaient place dans la ville. D’un côté, il aurait augmenté la sécurité des femmes, de l’autre, on racontait qu’il n’en était rien et qu’elles risquaient d’être bien plus vulnérables…

Dans tous les cas, les serres du Pervator rodaient. Bien que visibles, l’appât du gain risquait d’être bien trop gros pour certains pervers de l’ile.




Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Lun 9 Oct - 11:43

Une trop belle occasion
feat. Nils


Le repas s’était donc terminé de façon prématurée, Nook avait été congédié par le chasseur de pervers et avait finalement retrouvé la cuisine qui l’accueillerait pour encore quelques jours. Finissant, quelques petites heures plus tard, son service et l’entretien quotidien d’une cuisine de cet acabit, le pervers remonta dans sa chambre et mit son plan en place. Pour commencer, il devait avoir une idée de la disposition des bains féminins et, n’ayant pas accès à ces derniers, il lui fallait un modèle de comparaison.

Le Pervcook se rendit donc dans sa chambre pour récupérer tout le nécessaire avant de partir pour une zone qu’il connaissait bien mais détestait tout autant : les bains masculins. Non pas que le jeune homme avait peur de la nudité ou était particulièrement pudique, il détestait voir s’étaler sous ses yeux cette bande de corps d’hommes nus. Il ne comprenait pas comment le merveilleux corps féminin avait peut pu être créé sur le même modèle banal du corps masculin. Personnellement, s’il se trouvait plutôt pas mal et pouvait reconnaitre une certaine beauté chez certains autres hommes, le corps de ces personnes ne l’intéressait absolument pas ; bien au contraire. Alors se retrouver forcer de trôner au milieu de tant de gens nu le dérangeait beaucoup ; s’il y avait au moins une femme…

Enfin bref, une fois arrivée dans cette salle de mise à nu, le jeune se dévêtit pour enfin finir dans la zone principale : les bains. Essayant d’esquiver du regard tous les occupants de la pièce, il chercha un moyen d’accéder à la zone du côté des femmes ou, au moins, un moyen d’entrée extérieur dans la zone des femmes. Son œil expert remarqua alors plusieurs possibilités.

Effectivement, les établissements de cette île avaient pris des mesures de protection contre les pervers mais à en juger par les installations, ils n’avaient probablement dû faire face qu’à une bande de novice. D’ailleurs, le vrai pro du voyeurisme ne se faisait pas prendre, et aucune mesure ne pouvait alors être prise. En l’espèce, le traditionnel mur de bambou qui séparait les deux bains avait été remplacé par un mur entier, faisant de chacun des lieux de repos, un endroit autonome de l’autre, à l’instar de deux maisons mitoyennes. Passer par les bains masculins pour atteindre leur homologue féminin était impossible sans capacité d’intangibilité physique. Si seulement il avait le fruit de l’invisibilité, des portes ou encore du passe-muraille…

Enfin bref, le reste de son analyse porta sur les points faibles de la structure masculine, des faiblesses qui devaient bien évidemment se retrouver au sein de sa propre cible. Il nota à ce titre la voie d’entrée d’eau, une cascade artificielle qui ne pouvait être praticable ; une voie de sortie de l’eau, impraticable également et deux voies de sorties de la vapeur. Une mécanique difficilement praticable mais jouable et une autre, naturelle : une lucarne donnant sur l’extérieur mais probablement difficile d’accès. Une fois la salle analysée, et faisant mine de prendre un peu de repos dans le bain central, le jeune pervers échafaudait son plan machiavélique mais un problème persistait : Pervator. Après le sketch du midi et sa soudaine disparition, le Yamaka se demandait si le vieux ne lui collait pas au train. Il l’avait reconnu comme pervers le midi, même s’il agissait sur le ton de l’humour aucun doute n’était permis. Alors, le Pervcook, souhaitant passé à l’action dès le soir même, remis son plan à plus tard, histoire de noyer le poisson si le vieux Gratz était dans le coin.

A l’heure du service du soir, il retourna donc en cuisine et régala des clients et des clientes de son art culinaire. A ce qu’on disait, le chasseur de voyeur était introuvable, invisible ; probablement menait-il sa guerre dans l’ombre.

La nuit suivante fut pleine de repos pour Nook qui avait enfin décidé de passer à l’action dans son petit établissement le lendemain. Il avait fait le choix de la sortie de vapeur mécanique. Il avait l’habitude de se faufiler dans les tuyaux d’évacuation et pourrait alors se rincer l’œil tranquillement sans risquer d’être vu par un passant en extérieur.

Heureux de sa machination, il dormit comme un bébé et se réveilla de bonne heure pour aller assurer la préparation du petit déjeuner. Des nuits courtes et un effort constant, la vie de cuisinier en navire de guerre l’avait habitué à ce rythme de vie. S’il s’était levé joyeux, sa jovialité laissa rapidement place à l’effroi en apprenant par l’un des commis de cuisine que des affiches annonçant une « Lady’s Night » à la « Bulle de mousse » et une soirée moitié prix pour les hommes avaient été placardées dans toute la ville.

SI, effectivement, cela pouvait apparaitre comme une bonne nouvelle pour les voyeurs de base qui allaient tous se ruer là-bas, Nook y voyait là un vrai danger. Non seulement parce que son plan tombait à l’eau, la plupart des femmes déserteraient les bains payants pour cette nuit gratuite mais aussi parce qu’une telle annonce attirerait tous les pervers novice de l’île. Ses abrutis allaient tous venir et tenter le tout pour le tout dans le seul but d’apercevoir une cuisse, une côte ou comble de la joie ; un sein.

Au cours du service du matin, le futur forban se rencarda sur cette soirée et sur l’établissement auprès de ces collègues. Il apprit donc qu’il s’agissait là d’une soirée surprise, rien n’ayant été organisé de la sorte là-bas depuis très longtemps et rien ne l’annonçait. Il put également savoir que l’établissement ne bénéficiait que de très peu de sécurité concernant le voyeurisme, de très nombreux cas y étant été rapportés mais aucune mesure n’ayant été prise. Tout cela interrogeait le jeune.

Quel était la raison pour laquelle les hauts pontes de l’île prendraient un risque élevé, en pleine saison, pour organiser une soirée à affluence dans l’endroit le moins précautionneux de la ville. On disait que la sécurité était imprenable, on disait aussi qu’aucune mesure supplémentaire n’avait été prise.. Tout cela s’expliquait clairement par la présence d’un renfort supplémentaire, d’un homme : PERVATOR ! Si Nook ne pouvait ignorer cela, il ne pouvait pas non plus laisser cette occasion passée, ce coup pouvait être le plus grand de sa vie : un véritable banquet de nudité féminine.

Son choix était fait, il braverait tous les dangers et il irait. Mais attention, jamais sans un plan. Il était certes jeune, mais en matière de perversité, il était un maître.

Ici, son honneur de pervers était en jeu.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Lun 9 Oct - 17:09




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Nils avait travaillé toute la matinée. Toute la ville était en effervescence avec cette grande occasion du soir et le vieillard comptait bien mettre un point d’orgue à son chef d’œuvre. Vers onze heures, les premières inquiétudes s’étaient montrées dans les rues. L’établissement ne jouissant pas d’une très bonne réputation, il était normal de mettre en avant un argument de poids pour la soirée. A midi, toute la ville aurait été au courant : Pervator serait là.

Le grand et l’unique avait voulu faire fuiter cette information que tardivement. Laisser le temps aux pervers d’avoir une montée d’adrénaline en échaffaudant un plan, même minable pour enfin leur retirer l’eau de la bouche au dernier instant. Rassurer la population, inquiéter les pervers du coin et faire monter la « hype » de cet évènement avaient été minutieusement pensés. Confiant dans son projet, il avait même préparé un nouveau gadget pour l’occasion. De quoi frapper fort et vite avec la recrudescence qu’il y aurait le soir venu.

Dans les bureaux principaux du batiment, de nombreux grands noms de bains s’étaient vu associés à l’évènement. Une réunion organisée pour l’opération « Déperversitor ». Nils regarda tour à tour chacun des hommes et femmes présents dans la salle avant de présenter son dispositif.


L’heure est grave. Nous sommes prêts pour l’opération : toutes les femmes auront les parapluies trafiqués. A l’aide des ballons installés au-dessus, elles les lâcheront tous au moment opportun et en même temps. On fera monter l’attente avec un défilé pour entrer dans le bain avec quelques femmes complices, elles seront cachées par les parapluies.
Souriant et avec un regard sombre, l’ancêtre déplia la carte de l’établissement pour désigner l’emplacement du défilé. Il s’agissait simplement du trajet du bâtiment jusqu’au bain. Si les pervers avaient trouvé une cachette efficace, ils seraient surement pris par la frustration de ne rien pouvoir voir avant la libération des parapluies.

Tous les membres de la réunion étaient suspendus aux lèvres du vieillard retord. Une femme un peu plus angoissée argua finalement qu’il s’agissait pour les femmes de faire les appâts.

Certes… cependant, dès que les parapluies seront libérés, un fumigène prendra place au milieu du bain pour cacher tout le monde… et c’est là que j’interviendrai.
L’œil brillant, le grand-père présenta son arme : une tapette à mouche trafiquée en forme de main au bout. Soudainement, une couleur violette se forma et la malédiction de l’ancêtre se mit en action.


Cette nouvelle technique est une invention de ma part… si je parviens à toucher un pervers avec ça… il ne pourra jamais se retenir de devoir aller aux toilettes.
La réunion monta d’un cran. Certaines personnes trouvèrent l’idée géniale tandis que d’autres étaient bien plus sceptiques. La fête risquait d’être gâchée si jamais des incontinents rendaient l’état des bains impraticables. Tapant avec sa faux contre le sol pour récupérer le silence, Nils expliqua finalement la fin de son plan.


La vrai soirée ne débutera qu’après… c’est l’ouverture en quelques sortes.



Elsa Mirin


Sortant de l’ombre, une sublime femme avec une cigarette aussi longue qu’un bras finit par prendre la parole.

- C’est vrai. La vraie soirée aura lieu juste après chez moi. Mes femmes s’occuperont de secourir toutes celles qui auront accepté de se prêter au jeu. Elles ne risqueront rien… vous pensez bien que le grand Pervator ne mettrait pas sa réputation en jeu sinon hein ?

Mirin Elsa était une femme assez peu connue sur l’ile mais jouissait d’une réputation particulière. En effet, elle avait connu le Pervator dans ses débuts : les premières exactions du vieillard avaient été réalisées dans son établissement. Depuis, elle avait renforcé la sécurité au niveau maximum. Chiens de garde, gardes du corps, le tout en gardant le cadre idylique dans le quartier riche de la ville. Situé juste à côté de son manoir personnel, la femme était réputée pour y tenir le plus grand standing des bains.

Devant le silence qui s’en suivit, Mirin continua son petit monologue juste après avoir recracher un peu de fumée.

- Mes femmes seront dans la salle arrière de l’établissement initialement prévu. Certaines se prêteront au jeu pour être au cœur même et intervenir au plus vite… les autres attendront le déploiement des parapluies. Des questions ?

Le regard froid de la mégère ne permit aucun doute. Observant finalement Nils de haut en bas, elle sortit de la salle avec quelques sous-fifres. L’ancêtre haussa finalement les épaules avant de continuer la réunion. La décoration et la supercherie se voulait parfaite.

La soirée allait maintenant débuter.




Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mar 10 Oct - 17:49

Le bal des voyeurs
feat. Nils


Le service du matin terminé, le cuistot avait délaissé sa chambre et ses tentatives de voyeurisme au sein de son établissement pour partir en exploration sur les lieux des festivités du soir. Il avait ainsi fait un tour d’établissement, depuis l’extérieur pour faire un état des lieux tout en observant, dès qu’il le pouvait, à l’intérieur. Le bâtiment étant en plein préparatif, personne ne s’y trouvait et aucune garde extérieure ne semblait être présente à cette heure trop peu tardive.

Les choses se précisaient autour de la “Bulle douce” sans qu’aucune information ne filtre davantage. Aucune, pas exactement. Aux alentours de onze heures trente, alors que Nook retournait au turbin, il fut pris dans l’écoute d’une conversation entre deux très belles femmes. Ces dernières parlaient de leur envie de profiter de la “Lady’s night” mais de leur peur face à la réputation de l’établissement et à la présence de très nombreux pervers. C’est alors que la vendeuse de bijoux fantaisies devant laquelle les deux belles parlaient leur indiqua qu’il n’y avait plus de souci ; que le protecteur de la vertu féminine serait de la partie et empêcherait tout agissement tendancieux de la part des jeunes pervers de l’île.

Le nom de ce protecteur sonna pour le jeune Yamaka comme un glas mortel emportant sa première conviction : Pervator serait effectivement présent. Certes, il l’avait vu et savait maintenant que ce n’était qu’un petit vieux donc en cas d’appréhension, il aurait juste à courir aussi vite qu’il le pouvait. Le problème ici n’était pas la théorie, mais bien la pratique. Beaucoup de ses compatriotes voyeur avaient déjà succombé au “baiser” mortel de ce chasseur, il devait donc avoir un atout ; il devait tous les avoir sur le fait.

Assurant son service du midi, Nook réfléchissait aussi vite qu’il le pouvait. Il avait vu l’établissement prévu pour la soirée et comprenait maintenant les rumeurs autour de celui-ci : la sécurité y laissait plus qu’à désirer. Les bains n’étaient séparés que par une clôture vieille, branlante et trouée par endroit ; l’évacuation de vapeur se faisait au moyen de l’ouverture de nombreuses lucarnes donnant sur l’extérieur à hauteur relativement accessible ; le système de canalisation était accessible depuis le couloir et enfin, les moyens humains de protection ne semblaient pas élevé du tout. Tout cela offrait un panel de choix au pervers ; mais il s’agissait de choix médiocres que Nook ne pouvait accepter en présence du Pervator. Il savait que la facilité serait synonyme d’arrestation et de passage à tabac par ce vieux chelou.

Quoiqu’il en soit, son choix se porta finalement sur une chose inattendue, relativement difficile d’accès et permettant une fuite discrète et multidirectionnelle : le plafond. Dans ce genre d’installation, le plafond devait être assez large et isolé pour que la vapeur ne vienne pas endommagé le sol de l’étage supérieur. Nook allait donc, par un moyen ou un autre, se frayer un chemin à l’intérieur de cet espace et pourrait ainsi mater en toute tranquillité ; il devait seulement trouver comment y accéder mais avait déjà quelques idées. Notamment celle de louer la chambre au-dessus des bains et découper le plancher à l’aide de son fidèle Choko.

Malheureusement, une nouvelle vint briser son rêve en fin d’après-midi, alors qu’il allait partir en direction de l’établissement d’accueil, quelque chose de prévisible, logique même, mais qu’il avait oublié avec toute l’excitation de la soirée en prévision : le service du soir.

Sa position de chef cuisinier lui imposait d’assurer tous les services de la journée auprès de l’établissement qi lui avait accordé sa confiance. Son honneur de cuisinier, connu, surpassait son honneur de pervers, inconnu du grand public, et l’obligeait donc à se présenter en retard à la soirée. Il arriverait après plusieurs longues dizaines de minute de début et allait donc louper non seulement le début des festivités, mais aussi la chance de s’installer dans son plafond à l’abri des regards. Son plan balayé, il allait donc devoir improvisé en temps et en heure.

***

Les festivités n’allaient plus tardé et beaucoup de jeune gens avide de fesse se trouvaient maintenant aux alentours et dans l’établissement accueillant cette grande fête. Tous avaient entendu parler de Pervator et beaucoup savaient qu’il serait présent. Mais tous, sans exception, se croyaient plus malins que ce vieux croûton et imaginaient pouvoir lui échapper en cas de problème.

Les jeunes frères Molisso, rouquins de père en fils, se trouvaient tous les trois à l’extérieur du bâtiment, pendus au rebord des fenêtres, attendant l’entrée des belles dans le bain leur étant réservé.

Jay Loeil, pervers émérite, avait quant à lui fait preuve d’un grande ingéniosité en réussissant à se faufiler dans l’établissement le matin même et en délogeant un panneau protégeant les murs. Il avait alors creusé dans le mur pour ensuite se cacher derrière le panneau qu’il avait précédemment bougé tout en perçant un petit trou pour que son seul oeil valide puisse voir à travers et mater les jeunes femmes nues qui passaient dans le couloir avant d’entrer dans le bain. La planque était excellente et difficilement trouvable, mais les fumigènes prévus par le vieux allaient très probablement l’enfumé, le forçant à quitter son abri à ce moment -là.

Une foule de pervers en herbe attendait l’ouverture de la soirée pour se rendre directement dans le bain des hommes et pour profiter des nombreux interstices qu’offrait la clôture de séparation.

Il fallait encore ajouter à celà, le voyeur numéro un de l’île; celui qui faisait trembler les propriétaires de bain et qui se faisait connaître sous le nom de “Pervultima”. L’homme en question avait réalisé le plan que Nook avait preparé. Il avait loué la chambre de l’étage du dessus, avait arraché les planches et retiré une partie de l’isolant pour s’y installé. Si personne n’entrait dans la chambre, il était en bonne position, sinon...

Enfin, Pervator aurait également les voyeurs plus qu’amateur qui tenteraient des échappés dans le couloir des femmes en forçant l’entrée, ceux qui essayeraient de passer par-dessus la clôture et les traditionnels pervers travestis.

Tous ceux-ci, contrairement aux autres, ne préparaient souvent rien du tout et ne s’étaient pas mis en place bien avant le début des festivités.


Spoiler:
 


Dernière édition par Nook Yamaka le Mer 18 Oct - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Lun 16 Oct - 11:57




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Tout était en place. Les femmes de la grande mégère étaient en position et le défilé allait pouvoir commencer. Des lumières commençaient à inonder le ciel éclairé et la musique commençait déjà à prendre une ampleur considérable. Tous ceux qui n’avaient pas la chance d’être sur les lieux pour le grand événement risquaient fortement de baver devant tant d’animation.

Nils, de son côté, avait les yeux grands ouverts et bien qu’il n’ait jamais vraiment été capable de percevoir les moindres détails de toute une population de voyeur, il était tout de même parvenu à enregistrer la position de quelques uns des individus trop voyants, voire bien trop déguisés.


Amateurs...
Le vieillard souriait devant l’incompétence de certains. Plissant les yeux un instant, il soupira alors qu’il reconnaissait de loin quelques jeunes pervers qu’il avait déjà pu appréhender. Visiblement, sa méthode de cure n’était pas suffisante et ne prévenait pas de la récidive.

- La sublime Esmeria !

L’animatrice était déjà en train de faire entrer les plus belles femmes dans l’eau, sans doutes complices elles aussi. Certaines en profitaient même pour jouer avec le parapluie, dévoilant quelques parties de leurs corps. Visiblement, cela leur plaisait d’être ainsi regardées. Etrange…

Enfin, les dernières actrices entrèrent dans l’eau et un décompte commença. Ce décompte avait plusieurs utilités : permettre à Nils de savoir quand il devait précisément intervenir mais également augmenter la tension dans le pantalon des jeunes voyeurs. Les techniciennes, quant à elles, sauraient alors actionner le dispositif fumigène.

Déjà plusieurs petites têtes trépignaient d’impatience et se faisaient de plus en plus visibles. L’œil aguerri de l’expert qu’était l’ancêtre n’attendait plus que de passer à l’action. Soudainement, les volutes de fumées s’extirpèrent alors que les parapluies se dégageaient. Certaines femmes, plus exhibitionnistes que d’autres en avaient profité pour laisser le parapluie quelques secondes avant.

Nils entra alors en scène. Plus rapide qu’à l’accoutumée, il se déplaça aisément dans les différents lieux qu’il avait pu repérer. Une tape d’un côté puis de l’autre, un déplacement furtif vers une autre victime. C’étaient maintenant plusieurs cris qui parvenaient de l’endroit tandis que les femmes commençaient déjà à être évacuées vers le lieu de rencontre. Nils venait de réaliser un excellent travail. Pervator était revenu en un seul clin d’œil pour administrer une fessée monumentale au pervers le mieux caché dans le mur. Ayant usé de son fruit du démon pour mieux le maitriser, il avait même fait un joli trou dans le mur pour le sortir.

En revanche, Pervator n’était pas parvenu à rencontrer Pervultima qui s’était sans doute parfaitement rincé l’œil malgré une rencontre pour le moins déroutante.



Elsa Mirin


Adossée au mur de la chambre, la mégère laissa tomber la cendre au sol tandis que les cris retentissaient.

- Tu t’es bien amusé ?

Le ton était particulièrement froid. Pris la main dans le sac, le jeune homme risquait de passer un sale quart d’heure. Néanmoins, la femme approcha de Pervultima avant de poursuivre sur le même ton.

- Ca fait un moment que je te cherche…

Malgré le ton froid, Elsa Mirin était en réalité particulièrement intéressée par le jeune homme. Son trafic sur l’ile, bien caché, était en réalité tout autre que celui des bains. A la base, elle faisait justement profiter les jeunes voyeurs à pratiquer leur art. Son établissement pourtant réputé recelait de cachettes en tout genres particulièrement discrètes. Seulement, une vieille écharde s’était glissé dans son pieds depuis quelques jours.

- Aide moi à mettre Pervator hors course.

Le message était clair, elle jouait double-jeu.


__________________________


Des applaudissements furent entendus quelques minutes plus tard. La prise avait été exceptionnelle. Pervator fatigua quelque peu : user de son pouvoir tout en tentant d’être le plus rapide possible avait eu le don de le mettre hors service pour la soirée à coup sûr. En réalité, Nils comptait bien en profiter pour se relaxer du mieux qu’il pourrait maintenant que son coup d’éclat avait été une réussite.

Après avoir remercier les derniers organisateurs, le vieillard en profita pour se diriger vers le manoir des bains de Mirin. La véritable soirée enjouée allait pouvoir commencer et Nils avait bien besoin de repos maintenant.





Tu peux PnJser Mirin et Pervultima à ta guise bien évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Lun 16 Oct - 18:51

Un tournant inattendu
feat. Nils


Décimés… Il avait tous été décimés par l’œil expert, la main leste et la fougue vieillissante de Pervator et chacun regrettait maintenant de s’être laissé embarquer dans cette histoire. Le planqué du mur, les frères rouquins, les amateurs au mur et les travestis avaient maintenant tous un point commun : il posait culotte.

Tous ou presque avait subi le poison honteux du chasseur de pervers et avaient décidé d’abandonner le poste pour se ruer aux toilettes. D’ailleurs, certains d’entre eux n’avaient pas eu le temps d’arriver si loin et avaient dû se résigner à se soulager dans leurs atours ou dans un buisson ; aux vues et aux sues de beaucoup. Lorsque les passants, membres du défilé et autorités de l’île croisaient un voyeur, ce dernier se faisait huer, bousculer, flageller mais surtout moquer. L’opération était un succès intégral, et finalement, à part l’un des frères rouquin qui avait eu la chance d’apercevoir un sein et un voyeur amateur du mur qui avait entrevu une cuisse, tous rentraient malades mais aussi, et surtout, bredouilles.

Tous, sauf un. Pervultima, avait profité d’un spectacle magnifique depuis sa planque élaborée. Il avait tout vu, ou presque. Si le nuage de fumée a pu troubler son observation, son plaisir et aussi, il fallait l’avouer, avait ramolli la bosse dans son pantalon, il avait pu justement prendre son pied. Il avait vu des poitrines magnifiques, des hanches galbées, des fesses harmonieuses jusqu’à des zones intimes traditionnelles ou à la coupe plus tropicale. Tout cela était un coup de maître, probablement son chef d’œuvre si l’on oubliait l’île des nudistes qu’il avait foulé il y a peu. Enfin, il n’y avait eu là pas besoin de ruse, simplement de marcher tranquillement au milieu des femmes dénudées. Pourtant, alors qu’il s’apprêtait à ressortir de son trou tout sourire, il entendit une voix provenir de la chambre qu’il avait loué… Personne ne respectait donc son intimité… quelle honte.

Pourtant, si beaucoup auraient été pris de panique, le voyeur ultime de l’île se redressa tranquillement pour découvrir celle qui venait de le déranger. Le visage et l’accoutrement de la femme qui se tenait devant lui ne l’étonna finalement que très peu, il la connaissait. Des rumeurs tournaient parmi les voyageurs fortunés et pervers: une maîtresse de bain exhibait ses visiteuses en offrant des places « premiums » à ses clients pervers. Pourtant, il y avait là un loup selon le pervers en chef ; beaucoup avaient parlé de créatures somptueuses et avaient donné des descriptions très proches. Si l’on recoupait les informations, on pouvait arriver à une conclusion, finalité à laquelle Pervultima avait souscrit : en plus d’exhiber ses clientes « amateurs », la tenancière exposait ses propres filles, probablement grassement rémunérées et aux tendances exhibitionnistes assumées.

Quoiqu’il en soit, se redressant totalement et dévoilant alors la tension qui touchait le tissu de son entrejambe, l’homme déjà mûr sourit et sembla heureux de cette rencontre. Lorsqu’elle lui demanda s’il s’était amusé, il lui répondit simplement et honnêtement.

- Oh que oui, très beau spectacle.


Calme en apparence ? Oh non, il l’était bel et bien ; pour la simple et bonne raison que si la femme avait un dossier contre lui, lui aussi savait la vérité sur son compte.

Puis, vint la proposition qui fit presque jouir de plaisir le voyeur : anéantir Pervator ensemble ? Quelle joie !

- C’est une plaisanterie ? Bien sûr que j’accepte, me débarrasser de mon plus grand ennemi tout en m’alliant à toi et ton réseau, que pourrais-je espérer de plus ?


Se pinçant les lèvres d’un air malicieux, le brun aux cheveux grisonnant commença sa négociation. Bien sûr, il n’allait pas prendre davantage de risque et mettre son identité en jeu contre Pervator sans contrepartie.

- Cependant, si je t’aide à vaincre ce vieux grincheux, j’espère bien recevoir un cadeau. Je souhaite avoir un accès illimité et gratuit à ton établissement et à tes prestations spécifiques. Précisons que je ne veux pas de tes filles, uniquement des clientes amatrices et timides ; elles sont beaucoup plus charmantes à observer que tes exhibitionnistes en puissance.


La balle était maintenant dans le camp de la tenancière du bain huppé qui pouvait s’offrir les services d’un homme spécialisé dans la dissimulation et dans le voyeurisme. Un homme qui pouvait détruire la réputation du chasseur de pervers ; car oui, il avait déjà un plan.

***
Nook s’ennuyait ferme… Un véritable cuisinier ne pouvait déserter son poste avant la fin d’un service. Cette fin était définie soit par l’absence de client à l’heure définie, soit par la dernière commande d’un client tardif. En l’espèce, on se dirigeait clairement vers la première solution pour la simple et bonne raison que ce service était cinq fois plus léger que celui de la veille. En effet, le restaurant affichait complet quasiment tous les soirs mais ce soir, les réservations n’étaient pas honorées. L’explication était assez simple : les gens avaient préféré profiter des bains à tarif réduit que d’un restaurant qui était cher, et surtout, toujours présent le lendemain.

Quoiqu’il en soit, Nook soupirait entre les trois plats qu’il avait à prendre en charge. Son seul plaisir était celui de savoir que les choses allaient bientôt bouger : qu’il pourrait enfin tenter sa chance dans l’espionnage des femmes dénudées.

Cependant, alors que tout cela touchait à sa fin, le patron de l’établissement entra en cuisine pour délivrer une information plus que précieuse pour le Pervcook.

- Oh chers amis, si vous saviez... Je viens d’apprendre que la soirée de bain venait d’être déplacée au bain de Madame Mirin. C’est parfait, ces bains sont beaucoup plus aptes à recevoir une soirée de gala comme celle-ci. La sécurité y est très fiable, et je pense que notre grand Pervator sera présent.


Nook grimaça clairement… Un établissement à la sécurité élevé prenait donc le relai de celui à l’absence presque total de précautions. Il se demandait pourquoi un tel changement avait été opéré et pensa immédiatement à une possibilité plus qu’intéressante : Pervator serait-il absent ?

En effet, en l’absence du chasseur, les hauts pontes de l’île avaient peut-être renforcé la sécurité en changeant d’enseigne.

Les minutes passèrent et Nook put enfin raccrocher le tablier et remonter dans sa chambre. Il lui fallait récupérer quelques affaires avant de pouvoir se diriger sereinement vers le bain de la Mirin, persuadé que Nils avait déserté.

©️ Codé par Kari Crown


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mer 18 Oct - 15:02




Bains, perversion et vieux : tout un programme





Elsa Mirin


- Evidemment…

Un sourire en coin, Elsa Mirin n’hésita pas à aller dans le sens de Pervultima. Rassurée que tout se passait selon ses désirs, elle expliqua alors que sa mission serait des plus simples : attirer l’œil du grand-père lorsqu’il prendrait son bain au sein du manoir. Il lui fallait quelqu’un dans le bain pour le rassurer. Un homme bien évidemment assez retord pour mettre en place un piège pour le vieillard sénile.

Par la suite, Elsa en profiterait alors pour remettre les bonnes enseignes en place. Sa technique était en réalité très simple : profiter du fait de la présence de Pervultima et de Pervator pour les mettre tous les deux hors course. En jouant un jeu triple, elle s’assurait finalement le succès de son établissement.

Montrer Pervator sous le jour d’un véritable pervers en association avec le pervers le plus réputé de l’ile et le plus sournois lui permettrait d’asseoir sa notoriété mais surtout celle de son bain. En acceptant sa mission, le jeune homme s’était de lui-même dirigé dans le piège de la grande madone de l’ile.

Se frottant les mains intérieurement, la grande patronne du marché de la perversion semblait avoir prévu son coup depuis longtemps.

____________

De son côté, Nils était plutôt enjoué bien que très fatigué. Il ne lui fallut que quelques minutes pour se présenter à Elsa au sein du manoir. Peu regardant et peu écoutant de façon générale, le vieillard se laissa totalement guidé.

D’abord applaudi lors de son entrée dans la grande bâtisse sécurisée, un petit discours fut organisé pour remercier les participants et les participantes principalement. Le genre de cérémonie que l’ancêtre aurait certainement apprécié dans un temps différent mais il n’aspirait désormais qu’à une seule chose : pouvoir se reposer.

Acquiesçant silencieusement à la plupart des paroles des invités et des jeunes demoiselles, ne rechignant pas à signer un autographe ou à poser pour la postérité, c’est finalement Elsa elle-même qui vint proposer d’aller se prélasser dans le bain où Pervultima l’attendrait très certainement, prêt à mettre son propre plan en exécution.

Nils ne se fit pas prier pour s’exécuter. Enfin rassuré de pouvoir prendre du bon temps, il en profita pour aller aux vestiaires se déshabiller pour finalement récupérer sa serviette et s’installer dans les sources chaudes.

Depuis les quelques jours qu’il était présent sur l’ile, c’était la première fois qu’il profitait véritablement des bains. En entrant dans le jardin privé parfaitement décoré et étrangement bien protégé, le vieillard se glissa dans l’eau en poussant un soupir de soulagement.

Enfin du repos… un peu simplet et fatigué, le vieillard ne fit pas vraiment attention à savoir s’il était seul ou non. Dans tous les cas, le plan de la vielle mégère était en marche et il ne faudrait guère de temps pour que des femmes ne finissent par arriver dans le même bain que celui du vieillard. Ayant inversé les pancartes, Nils agirait alors le plus rapidement possible… cherchant alors à se cacher du mieux qu’il pourrait dans le bain.





Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mer 18 Oct - 16:53

Trahison en chaine
feat. Nils


Pervultima écouta le plan de la Mirin mais restait légèrement prostré devant celui-ci, il servirait d’homme de confiance au vieux mais dans quel objectif ? Se rapprocher de lui pour ensuite le trahir ? L’écouter pour déterrer des secrets honteux et s’en servir contre lui ? Prendre des photos troublantes de l’anatomie d’un homme que l’âge avait largement frappé ? Il ne comprenait pas vraiment mais avait déjà une foule d’idée en tête.

Pourtant, toutes ses idées faisaient pâle figure à côté de son plan initial, à savoir le faire prendre là où lui même avait rendu la justice. Finalement, la propriétaire du bain et le pervers ultime, malin et habitué aux magouilles perverses en tout genre, avaient eu la même idée. La vieille patronne avait seulement les moyens de réaliser son plan alors que Pervultima aurait dû jouer d’inventivité pour le bloquer dans des bains féminins. Quoiqu’il en soit, le brun d’âge mûr se plaça à la suite de sa comparse pour se rendre sur les lieux de la fête à venir. Sur le trajet, ses noirs desseins prenaient forme : il comptait doubler la vieille pour la pousser à la démission, à l’exil, à l’incarcération ou mieux encore : à la crise cardiaque.

En effet, il comptait profiter du plan de la cruelle femme pour lui donner le coup de grâce. Il serait l’homme qui révélerait le vrai visage de Pervator et la vérité sur les agissements honteux et pervers de la presque mère maquerelle. Une fois cela fait, et en guise de reconnaissance par le peuple de l’île, il tenterait par tous les moyens de récupérer l’établissement sans chef du fait de ses agissements et d’en devenir lui-même le propriétaire. Il ne lui resterait plus qu’à profiter de ses longues années de voyeurisme gratuit à domicile. Pour se faire, rien de plus simple : lancer le Pervator sur la piste des “places premiums”, l’y enfermer et aller dénoncer un pseudo arrangement entre le vieux chasseur et la vieille rombière. Pervator serait alors qualifié de pervers et la tenancière serait arrêtée pour voyeurisme et commerce illégal. Rien qu’à y penser, l’homme frétillait de joie.

Il savait, de part le réseau secret de la perversion sur l’île, qu’une des places premiums était justement accessible par le bain des hommes et donnait une vue cachée sur celui des femmes, il ne restait plus qu’à bloquer le pépé dedans. Si tout semblait parfait, Pervultima était fait, car il ne se doutait pas que Mirin jouait, elle aussi, double jeu ; enfin triple dans son cas.

Une fois sur place, et suivant donc la pancarte directionnelle, il s’installa dans le bain qu’il pensait être celui des hommes, et profita en attendant l’arrivée de Nils. Enfin, il finit par entrer et son plan pu se mettre à exécution.

- C'est vous Monsieur Pervator ?


Attendant une réponse positive, faisant mine de rien connaître au monde obscur du voyeurisme, il continuerait une fois confirmation.

- Je suis l’un des employés de Madame Mirin. Nous pensons avoir détecté un voyeur et attendions votre arrivée pour régler les choses, ma patronne m’a dit de vous attendre dans ce bain. Venez, il semble que le pervers ait aménagé une cachette donnant sur les bains féminins.


Suite à ces révélations, le menteur se leva, espérant être suivi par le vieux et désigna un endroit du mur où devait se trouver une porte dissimulée. Problème en l’espèce : il n’y en avait pas, la porte se trouvant de l’autre côté dans le bain des hommes. Malheureusement, il était trop tard; et alors qu’il chercherait, seul ou avec le Gratz, la cachette, il entendrait des voix féminines approcher d’eux... Etait-ce la fin de sa brillante carrière ?


***
Nook, qui avait pris de l’avance sur le duo Mirin-Pervultima en pleine conversation, était arrivé avant le gros de la troupe à l’établissement sécurisé. Il avait alors dû constater la présence de nombreux gardes, de chien et d’un système de surveillance de premier ordre. S’il n’en était pas à son coup d’essai, il devait bien avouer n’avoir jamais connu une telle résistance auparavant et ne pas savoir comment faire pour entrer. Il se mit en place derrière un mur, attendant le moment parfait pour se mettre en action : une diversion quelconque qui lui permettrait d’entrer dans ce lieu paradisiaque.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mer 18 Oct - 20:49




Bains, perversion et vieux : tout un programme



Une bulle… deux bulles… trois bulles…. Nils profitait véritablement de son temps pour souffler. Quelle ne fut pas sa surprise de voir le jeune homme lui proposer une association. Bien qu’il n’eut pas vraiment la tête à se confronter de nouveau à divers pervers, Nils soupira avant de suivre quelque peu maladroitement le jeune Pervultima, toujours inconscient de qui il pouvait être.

Rien n’était pourtant visible : aucune cache et pour cause, il était du mauvais côté ! Il ne fallut pas longtemps pour que le plan de la madone n’entre en action. Pervultima n’avait, de fait, pas eu le temps de se préparer ou de trouver un plan de secours pour échapper à la clairvoyance de la grande Elsa Mirin.

Soudain, des cris de femmes retentirent à l’unisson. Vraisemblablement, ce n’était pas que la première femme qui entra dans le bain qui fut surprise mais bien plusieurs femmes en même temps. En réalité, la plupart des femmes étaient en réalité sous la coupe de Elsa Mirin et, pour la plupart, étaient de réelles exhibitionnistes. Clara en profita même pour dévoiler un peu plus qu’une jambe sous l’œil avisé de Pervultima et de la célébrité montante. Pas d’étonnement quant au fait de vouloir voir le Nils hors course ! Bien qu’il aurait du s’en douter, le vieillard ne s’en était pas douté une seconde et il le regretta maintenant amèrement.

De son côté, c’est surtout Pervultima qui sembla déchanter. D’abord convaincu de pouvoir faire double jeu, il ne s’était tout simplement pas attendu à ce que la mégère soit en fait présente dans tous les coups retords.

Le grand-père chercha bien à s’expliquer mais la couleur rouge de son visage, tel une écrevisse, fut bien plus révélateur que n’importe quel discours qu’il aurait pu faire en cet instant.

« C’est Pervator ! C’est lui le plus pervers de tous ! » était plus ou moins le seul slogan qui parvenait aux oreilles de l’ancêtre. La mouette avait beau tout faire pour essayer de se justifier et pour montrer patte blanche, rien ne prenait et le pire était à venir. Bientôt, c’était Mirin accompagnée de l’ensemble de la délégation du plan qui vint rejoindre les bains : aucun homme présent bien évidemment mais la tenue pour le moins déconcertante de l’ancêtre eut le don de mettre hors d’elles les femmes qui se mirent alors à hurler à la mort du grand-père pour duperie.

Nils tenta alors de s’enfuir comme il put. Sautant sur le crane de Pervultima de façon désordonnée, il tentait désespérément de fuir par dessus le grillage mais bientôt, ce serait les chiens qui viendraient le cueillir. Confondu en excuses et en explications, Pervator et Pervultima étaient tout simplement en train de s’étriper pour savoir lequel des deux allait en ressortir vivant. Finalement, Elsa Mirin entra dans l’arène pour prendre un ton des plus autoritaire.

- Que ces deux malotrus soient bannis de l’ile !

Il fallait une solution et vite ! Ou un miracle…






Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mer 18 Oct - 23:08

Triomphe
feat. Nils


Oh joie ! Plaisir intense ! Orgasme des sens et régale des yeux ! Enfin … Enfin Nook avait réussi à se rincer l’œil sur cette île si spéciale, et attention, il n’avait pas maté des filles moches mais bien des supers canons pas farouches qui n‘hésitait pas à mettre la cuisse en avant ; et pas que la cuisse d’ailleurs.

En effet, le malheur des uns faisait très clairement le bonheur des autres et lorsque les cris avaient retentis, tous les gardes s’étaient précipités à l’intérieur pour constater l’état de la chose. Profitant de la faille immense laissée par tout cela, le Pervcook avait suivi et avait suivi les gardes, tout en gardant un minimum de raison et en restant à l’abri des coins. Après plusieurs couloirs, le jeune homme entra dans la salle de change, celle qui permettait aux jeunes femmes de troquer des atours toujours trop opaques pour une simple serviette souvent trop courte. Il avait ainsi suivi tout ce beau petit monde jusqu’au cœur de l’action : les bains. S’étalaient alors devant ses yeux émerveillés des corps magnifiques et somptueux mais aussi, un corps beaucoup plus vieux et rabougri ; en plus c’était un homme.

Malgré tout, et malgré l’horreur d’un tel physique, le Yamaka souriait comme rarement ; peu importe qu’elle soit payée pour ça, démonstratrice habituée et assumée ou qu’elle soit amatrice, le jeune pervers profitait de cet étalage de beauté et de formes généreuses. Il était au bard de lâcher un « Oh putain ! » mais en tant que pervers averti, il s’en retint. Il n’était pas là à son coup d’essai mais avait souvent eu la chance d’espionner des femmes moins pulpeuses. S’il ne pouvait se décider entre ces femmes ou des féminités plus communes, cela lui plaisait beaucoup de voir des physiques différents, surtout quand ceux-là se laissaient découvrir tranquillement.

Quoiqu’il en soit, s’il profitait du spectacle en se trouvant le dos des hauts pontes et de la majorité des jeunes femmes, à noter que l’une l’avait remarqué et s’amusait à lui montrer ses courbes et son fessier majestueux ; il se trouvait dans la ligne de vue des pervers dénommés quelques instants plus tôt. Le cuisinier pensait être à l’abri étant donné que le vieux avait très probablement d’autres chats à fouetter en cet instant précis. D’ailleurs, le petit brun se demandait qui était le couillon qui était à côté de son cauchemar ancien.

Quoiqu’il en soit, il vivait un beau moment : il avait triomphé sur la nudité féminine mais aussi sur Pervultima et Pervator. Enfin, dans son imagination.
©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Jeu 19 Oct - 20:02




Bains, perversion et vieux : tout un programme



« Oh le salop ! », « oh le goujat ! », « j’en étais sûr ! »… Nils était dans de beaux draps. A peine s’était-il retourné que son cœur ne fit qu’une seule embardée. Portant sa main à sa poitrine, le vieillard eut un sursaut et mit un certain temps à comprendre ce qu’il pouvait bien être en train de se passer autour de lui.

Visiblement, il n’était pas non plus le seul à subir les affres d’un cerveau mal paramétré car même Pervultima semblait pour le moins dérouté par ce qu’il était en train de se passer. Tout partait à volo. Les premières paroles du grand-père ne furent pas vraiment convaincantes et de loin. Bredouillant quelques mots sans réelle cohérence et sans réel message à délivrer, Nils gesticula dans tous les sens pour essayer de prouver sa bonne foi.

Malheureusement, la vue de telles beautés eut le don d’émoustiller un tantinet le grand-père. Bien qu’il ne soit pas véritablement porté sur la chose, une femme reste une femme.

Divaguant à peine quelques secondes, l’ancêtre fut rattrapé par une vision de sa femme avec un rouleau à pâtisserie. Secouant énergiquement la tête, Nils reprit le cours de sa pensée et chercha l’explication la plus sensée. Rien ne venait. Cherchant du regard dans toutes les directions, Nils ne put que voir un sourire en coin de la part de Elsa Mirin.


C’est elle qui m’a dit de prendre un bain et de venir ici…
Incompréhensible. Inacceptable. Comment pouvait-il se défendre de cette manière alors que le bain indiquait clairement celui des femmes ? Bafouillant de nouveau, Nils n’avait plus le choix… il devait fuir, vite et loin.

- C’est pas moi ! C’est lui qui m’a entrainé !

L’ancêtre jeta alors un regard noir à Pervultima qui était simplement en train de pleurer avec un excellent jeu d’acteur. Les sourcils froncés, le cerveau de Pervator était en ébullition, non pas à cause des bains, mais principalement pour tenter de trouver une solution ou de simplement comprendre comment ce tas de fumier avait pu se présenter à lui aussi simplement.

Le vieillard n’avait plus le choix. Obligé de partir vite et loin, ses vacances venaient de prendre fin. Plutôt que de rester dans les parages et risquer de voir sa notoriété partir en fumée alors qu’il avait tout fait depuis quelques jours pour la bâtir, courut en direction de la barrière la plus proche.

Soudain, il activa son fruit du démon. Fou de rage, il n’y avait qu’une seule solution possible. Il n’avait pas pu se tromper tout simplement, il aurait été seul dans le bain… le fait qu’un autre homme ait été présent indiquait clairement un coup monté. Son coup de filet quelques heures auparavant avait dû énerver de plus gros poissons et ils devaient sans doute être en train de regarder… c’était certain.

Un tube extravagant pris de l’ampleur dans les airs et un Venom Road prit place pour se diriger vers le port de la ville le plus vite possible. Ainsi dupé, Nils s’était fait avoir comme un bleu. S’élevant dans les airs, il se figea pour fixer les alentours mais fut incapable de voir quoique soit. Au sol des cris de terreurs avait pris place, les femmes rentraient à l’intérieur, pour le plus grand malheur d’éventuels pervers présents et pour le plus grand bonheur de Pervultima qui en profita pour s’éclipser aussi vite qu’il put.

Elsa Mirin, quant à elle, éclata de rire. Elle comprenait enfin le pouvoir du vieillard et pourquoi certains de ses plus fidèles amants avaient en réalité eu une tourista du feu de dieu. Adepte des fruits du démon, elle en connaissait les propriétés.

Le ciel se déforma une nouvelle fois et une tête difforme prit place dans le tube. Pas à l’aise avec une telle technique et un tel art de la sculpture, ce fut une tête plutôt sobre et hideuse qui prit place avant que le vieillard ne prenne la parole sur un ton plus grave qu’à son habitude. Fixant dans toutes les directions, il voulait s’assurer d’être vu de tous et principalement de son ennemi du jour.


Qui que tu sois, je te retrouverai, je te purifierai… tu retourneras sur le droit chemin !
Dans une explosion assez conséquente de poison, le tube s’envola avec Nils en direction du port. S’écrasant dans une ruelle, la ville entière semblait plus ou moins sous le choc. Les premières rumeurs d’un Pervator pervers étaient en train de faire le tour de l’ile. C’était comme si Elsa Mirin avait finalement tout prévu.


Revenir en haut Aller en bas
Nook Yamaka
Pervcook
avatar
Messages : 165
Race : Humain âgé de 15 ans
Équipage : Tengoku No Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
104/120  (104/120)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mar 24 Oct - 9:34

Cauchemar
feat. Nils


Oh qu’il était bien le jeune gamin, il se trouvait toujours dans son angle de vue agréable, pour ne pas dire parfait, et continuait à mater la scène et en particulier la jeune femme très exhibitionniste qui en dévoilait toujours plus en souriant. Un jeu de regard était né entre cette inconnue et le Pervcook et s’il ne s’agissait pour elle que d’un amusement temporaire qu’elle serait heureuse de reproduire devant un autre le lendemain, le Yamaka ne lui en tint pas rigueur et profita de chaque instant. Il en oubliait presque le vieux Gratz, le piège dont il avait été victime et le mec totalement étranger qui pleurait à chaude larme. Cependant, lorsque les femmes se mirent à se retourner pour rentrer dans le bâtiment, à l’abri des regards, le cuistot dû lui aussi se résoudre à fuir les lieux. Il usa donc de toute sa vitesse tout en percevant, au moment de son départ, un ultime clin d’œil de la part de la belle brune qui lui avait laissé entrevoir un petit bout de paradis.

Une fois arrivé à la porte d’entrée, il bifurqua dans la petite ruelle adjacente et assista à un spectacle qui le pétrifia. Pervator se trouvait dans une sorte de tube violet à l’aspect plus ou moins liquide pour finir par créer cette tête terrifiante. En réalité, Nook se trouvait juste en dessous de la position du vieux qui commençait à créer quelque chose de différent, un visage hideux qui créait la peur chez le jeune homme.

- C’est quoi cette mer…


Ses genoux jouaient des castagnettes et sa langue commençait à pendre de sa bouche devant ce spectacle horrible. S’il connaissait les fruits du démon, il n’eut pas la présence de relier ce phénomène à l’exercice du pouvoir de l’une de ces magnificences de la nature. Il ne douterait probablement jamais même s’il allait en faire les fruits… justement.

En effet, lorsque le papy fit éclater sa tête de poison, juste derrière son speech que, plus encore, Nook prit pour lui ; plusieurs gouttelettes de substance étaient tombées sur lui, causant quasi-immédiatement chez lui des maux de ventre violents. Reprenant le chemin de son hôtel, il ressentit rapidement de très violentes contractions stomacales qui le poussa à changer son itinéraire et à se rendre au bateau révolutionnaire qui était plus proche. Il pensait que le discours et la démonstration de Nils avaient suffi à lui retourner le ventre, n’imaginant pas que cela venait du poison.

Se tenant le ventre, passant devant la mamie gestionnaire de la cuisine du navire qui se trouvait sur le pont, il lui notifia qu’il se sentait très mal avant de disparaitre dans les commodités du navire. Le pauvre Pervcook allait y rester un bon moment et garderait, à vie, ce souvenir de Nils Gratz qui devenait l’un de ses deux seuls cauchemars.

©️ Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1684
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
205/350  (205/350)
Berrys: 63.957.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   Mar 24 Oct - 17:03




Bains, perversion et vieux : tout un programme



L’arrivée près du port fut plutôt douloureuse pour l’ancêtre qui voyait s’envoler une potentielle retraite aux frais de la princesse. Pouvoir rester sur cette ile lui aurait surement plu un bon moment : la « surveillance et protection » d’un tel endroit n’avait jamais nécessité beaucoup de compétences. Le vieillard aurait très certainement voulu rejoindre sa femme un de ces jours mais cela lui semblait pour le moins être la meilleure idée. Si seulement ce coup de fourbe ne lui avait pas subtilisé tous ses rêves les plus fous !

Arrivant dans le port, Nils retira le poison en l’absorbant avant d’opérer caché. Accroupi dans une ruelle, l’ancêtre regardait dans toutes les directions. La rumeur avait déjà fait le tour de l’ile et, se mordillant les lèvres, Nils ne put que s’en vouloir à lui même.

Soudain, alors qu’il se recroquevillait une nouvelle fois pour qu’un passant ne puisse pas le voir, une voix plus féminine retentit derrière lui.

- La rumeur disait donc vrai ? Pervator serait en réalité un véritable génie de la perversité ?

Surpris, le Gratz se retourna à vive allure avant de découvrir le monstre qu’il n’aurait jamais soupçonné. Rejetant de la fumée alors qu’il tentait de se relever, Elsa Mirin eut un sourire des plus machiavéliques. Elle laissa tomber sa cendre tout en évitant le vieillard du regard. Aucun doute, elle cherchait à savourer sa victoire…


J’ai été piégé ! C’est pas moi ! Vous me connaissez ma p’tite…
Elsa écarquilla les yeux. Comment est ce qu’il pouvait être possible d’être abruti à ce point ? Nils n’avait visiblement pas compris le double ou triple jeu de la mégère, il tentait même de la convaincre de son innocence ? Mirin tiqua finalement : que c’était pénible de devoir expliquer des plans aux personnes faibles d’esprit. Vraiment, elle avait véritablement surestimé Pervator, et de loin !

Retroussant les lèvres, la mégère soupira en se massant les tempes. Elle commença alors à expliquer le commencement avec l’arrivée de Nils sur l’ile. Un long monologue s’annonçait alors. Absolument pas d’humeur après ce qu’il venait de lui arriver, Nils se mit négligemment un doigt dans le nez avant de se désintéresser totalement de Mirin et de son récit. Dommage pour elle : elle avait même fermé les yeux pour montrer à quel point elle pouvait être brillante.

Le docteur Gratz réalisa finalement. Au loin, un navire sembla s’illuminer dans son esprit : une simple petite embarcation lui tendait les bras. Elsa Mirin fut alors abandonnée sur place même si elle s’en rendit compte. Folle de rage, elle exulta finalement et lança le plus fort qu’elle put un « IL EST LA ! ».

Soudainement poursuivi, Nils alla au plus rapide et mit très vite les voiles. Bien plus lent qu’un officier de la marine, il fut bien vite rattrapé par une foule en colère qui lui jeta alors des tomates à outrance… allant jusqu’à en prendre une en pleine poire alors qu’il prenait le large.


Sales gosses… A mon âge…
Ruminant encore de ce qu’il venait de perdre, Nils s’était mis à rouspéter une nouvelle fois envers les jeunes. Si seulement il avait su qui avait été derrière ce coup fourré !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Bains, perversion et vieux : tout un programme (ft Nils)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Festival Estival : tout le programme ! (3 - 15 juillet)
» Empêchement d'une tentative de squattage et accueil d'un petit zombi égaré ... Tout un programme quoi. (PV Shishi-sensei ♥)
» « Mets-toi tout nu, si t'es un homme... » (17.06.11 à 14h37)
» Vieux Nokia 3310 d'Alex ♥
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-