Partagez | 
 

 Judgement [PV Kiru et Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mar 19 Sep - 7:20




Marcus Armstrong & Francesko Abrahan

Réajustant sa précieuse casquette de baseball, histoire de ne pas recevoir trop de pluie dans les yeux, le batteur de navires continua de scruter l'horizon à la recherche du point de rencontre. Les vagues secouant le navire n'étaient pas sans rappeler les petites tempêtes du Nouveau Monde, probablement un signe du fait qu'ils étaient maintenant très proche de Calm Belt. Les éclairs grondant au sein des épais nuages offraient à la vigie juste assez de visibilité pour voir au loin quelques secondes à intervalle régulier. Cette météo était probablement approprié à la situation, en effet cette rencontre allait être un peu pesante pour tous les gens présents sur ce navire, aussi bien pour les prisonniers que les invités. À vrai dire, même Marcus était quelque peu nerveux. Il était le seul à savoir qui les attendait sur cette île et savait pertinemment que la perte de deux prisonniers en chemin ne lui plairait guère... Le capitaine avait beau se creuser la tête, il ne comprenait toujours pas comment ces deux types avaient pu se suicider dans leur cellule. Selon le médecin de bord, une dose massive de poison avait été retrouvé dans les deux corps encore chauds, signe qu'ils avaient dû faire preuve d'un professionnalisme sans borne en décidant de s'enlever la vie avant leur interrogatoire. Ceux-ci avaient pourtant été fouillés de fond en comble pour éviter ce genre de situation, malheureusement il était trop tard pour y faire quoique ce soit maintenant.

-Encore combien de temps ?...

Apparu comme une ombre menaçante au-dessus de son épaule, l'épéiste masqué était venu questionner subtilement son hôte sur leur destination. Pas de raison de lui révéler quoique ce soit bien entendu, après tout il était pour le moment tout autant invité que prisonnier.

-Nerveux ?

-Évidemment que je suis nerveux ! Vos hommes n'ont pas été fichus de sécuriser convenablement deux personnes inconscientes ! S'ils étaient bien avec la cour décima, notre alibi s'est tout bonnement envolé.

Jetant un rapide coup d’œil à son équipage de bras cassés luttant contre la tempête, le lieutenant ne pu que soupirer légèrement. Une chose était certaine, sa réputation ne s'était pas faite sur le dos des hommes le suivant en mission.

-On a encore quelques suspects... De toute façon ta défense ne repose pas uniquement sur le fait de trouver un coupable. On te demande juste de prouver que tu ne bosse pas avec les décimas.

-Difficile de prouver un négatif... Mais qu'importe, j'ai accepté de me plier à ce processus pour prouver ma bonne foi, je ne peux décemment pas reculer maintenant.

-Ha ! Je peux t'assurer que même si tu tentais de reculer tu n'en aurait pas l'occasion. Mais j'apprécie le sentiment. D'ailleurs tu vas avoir l'occasion de prouver ta dévotion à notre équipage dans très peu de temps...

Pointant à l'horizon, un éclair permis aux deux hommes de voir l'imposante silhouette se dressant en pic vers le ciel tel un long doigt tentant de gratter la voûte céleste. Pike, l'île qui n'était en fait qu'un énorme rocher perdu au milieu de l'océan. Cet endroit n'était typiquement qu'un point de repère parmi tant d'autres pour les marins, un lieu de rencontre pour pirates et révolutionnaires souhaitant rester discrets dans leurs activités illégales. De sa position, Marcus pouvait déjà voir l'énorme navire cubique de Salry s'étant amarré en bordure du lieu de rencontre, chose étrange car il semblait être le seul à être arrivé pour le moment... D'ailleurs parlant de Salry, son sous-fifre devait bien se trouver quelque part sur le pont. Il était temps pour le lieutenant d'aller le prévenir de leur arrivé imminente. Il n'aimait pas laisser ce type se balader comme bon lui semblait sur son navire, mais il lui avait accordé cette permission spéciale au même titre que ce cher Abrahan dans la mesure où il n'était techniquement pas sous ses ordres. Pas de quartier pour les autres par contre, hormis les deux prisonniers s'étant suicidés dans leur propre cellule, le grand brûlé ainsi que trois autres suspects avaient été menottés et balancés avec un sac sur la tête dans leur prison personnelle. Ils étaient probablement désorientés, terrifiés et déshydratés, mais ça ne rendrait l'interrogatoire que plus facile...

-On arrive dans 10 minutes ! Serrez les fesses et que je n'en vois pas un faire une connerie où je vous explose de mes mains !!!


Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Ven 29 Sep - 17:06


Atmosphère Orageuse!


Kiru avait passé la quasi-totalité du voyage dans la cabine qui lui avait été désignée, Marcus s'était semble t'il calmé une fois toutes les péripéties terminées et le fait que le Golem soit un envoyé de Salry lui avait probablement sauvé la mise. Mais le maudit ne s'en félicitait pas pour autant, il aurait à rendre des comptes auprès de celui-ci très vite et Edward demeurait captif sans qu'il puisse l'approcher, et pire, sans qu'il puisse tenter d'éclaircir la situation. Son nakama ne connaissait qu'une faible partie de la situation actuelle de son capitaine, il savait qu'il devait accomplir une mission pour l'équipage de Tengen, mais avait-il compris que Mr A faisait désormais partie de cet équipage ? Les yeux de l'homme allongé sur la couchette s'illuminèrent soudain, il était vrai qu'il venait d'intégrer cet équipage ! Certes la réussite de sa mission demeurait relative mais au final le lien entre Tengen et Abrahan demeurait au moins jusqu'au jugement de celui-ci, même si le navire du pirate avait été perdu la substance de sa mission était là. Et d'après le contrat signé avec Salry c'était ce genre de mission qui l'intègrerait à l'équipage du Yonkou. Il se renfrogna finalement, digérant peu à peu sa prise de conscience, lui aussi allait devoir passer au jugement et certainement pas que celui de Salry, mais nul doute que son jugement allait dépasser de loin les événements récents, s'il rejoignait la flotte il allait devoir y trouver sa place !

Un soldat passa dans le couloir en courant, sortant le Golem de ses pensées qui tourna lentement la tête en direction de la porte, intrigué par cet événement soudain. Reportant finalement son attention sur le plafond il se passa la main sur les yeux tandis qu'il se rendait compte que son état de pensée profonde avait fini par l'endormir. Se redressant alors en position assise il tendit l'oreille quelques instants, sentant peu à peu l'animation monter sur le navire, ils arrivaient à destination ! Aussitôt Kiru se releva, se passant un peu d'eau sur le visage avant de s'habiller et de sortir de sa cabine. Demeurer enfermé ne servait plus à rien désormais, un soldat serait bientôt envoyé le chercher pour l'amener sur le pont. Alors autant prendre le destin de vitesse et s'avancer vers lui à bras ouverts, désormais il n'avait aucun contrôle sur ce qui arrivait et ne pourrait qu'en subir les effets, en tentant d'en tirer profit.

A peine arriva t'il sur le pont que son visage fut fouetté par la pluie battante qui tombait autour de lui, aidée en cela par un vent puissant et froid qui s'insinuait dans chaque recoin du navire. Un large sourire apparu sur le visage du pirate tandis que la tempête faisait rage devant ses yeux, un éclair venant briser l'obscurité des alentours un court instant. Il avait beau être maudit il avait l'âme d'un marin, et cette tempête lui rappelait toutes celles qu'ils avaient essuyés avec son père et l'équipage qu'ils avaient rejoint. D'une manière presque inconsciente plus la tempête qu'ils rencontraient était grosse et plus le souvenir de cette époque se faisait fort, il était insouciant à l'époque, il était encore un enfant à l'époque. Son attention se reconcentra sur les silhouettes qu’il distinguait vaguement sur le pont jusqu’à ce qu’un nouvel éclair ne lui dévoile un court instant l’identité des hommes présents sur le navire. Il repéra alors Marcus et Abrahan côte à côte en train de discuter en observant la direction dans laquelle ils se dirigeaient. Jetant un rapide coup d’œil au-delà de la proue il ne put rien apercevoir dans l’obscurité et se dirigea alors en direction des deux hommes. Parvenant finalement dans leur dos il écouta Marcus annoncer leur arrivée proche, non sans un avertissement qui était probablement autant destiné à l’épéiste qu’au maudit, même si le lieutenant ne s’était peut-être pas rendu compte de sa présence. Esquissant un léger sourire il lança alors d’une voix légèrement enjouée :

Et si je tiens les 10 minutes ?

La phrase avait été jetée sur le ton de la plaisanterie bien qu’il doutait que Marcus apprécie les joies de celle-ci. Il savait pertinemment que l’homme ne l’appréciait pas vraiment et comptait surtout sur la surprise ou une certaine retenue pour ne pas rencontrer son poing. Néanmoins il n’en était pas irresponsable pour autant, et son haki se tenait prêt à le prévenir en cas d’acte d’énervement soudain de la part de leur hôte.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Dim 1 Oct - 20:44











Le néant. Ou du moins, les ténèbres. Cette opacité oppressante qui m’étouffait. Son odeur était infecte, son étreinte, elle, me privait de mes sens primaires. Il m’était difficile de savoir ce qu’il se tramait autour de moi. De nombreuses questions fusaient dans mon esprit embrumé. Où étais-je ? Etais-je vivant ? Mes cogitations semblaient le prouver. Et puis, peu à peu, mes sens m’octroyèrent diverses informations. Des gémissements se faisaient ouïr autour de moi. Je n’étais donc pas seul. Mon équilibre était troublé. Mon corps semblait osciller. Et ce qui ressemblait au grondement des vagues. Ou était-ce un orage ? Des sensations qui me laissaient tout de même présager une traversée maritime.

Et, par-delà ces ténèbres qui se dissipaient lentement, se trouvaient des zones d’un blanc immaculé. Ou plutôt d’un vide insondable. Il y avait des inconnues, des zones de lumières dans cette obscurité. Des incompréhensions, des incohérences. Si je parvenais peu à peu à envisager l’aspect spatial de ma situation, l’aspect temporel demeurait quant à lui totalement abstrait. Combien de temps s’était écoulé ? Quel jour était-on ? Quel mois ? Quelle année ? Combien d’heures s’étaient consumées depuis que j’avais été immobilisé en ces lieux ? Finalement, aucune certitude ne parvenait à se dégager de mes cogitations. Et au fond, tout cela était-il vraiment important ? Je sentais le poids des chaines peser sur mes poignets. Je sentais ce matériau froid des menottes qui m’assujettissait, me privaient de liberté. Et que dire de mon impuissance ? Je me sentais si faible. L’inertie semblait être devenue une propriété de mon enveloppe charnelle. Le moindre mouvement semblait relever du miracle. J’étais au fond du trou.

Emmuré dans cette impuissance, recouvert par cette étouffante obscurité, je me laissais aller au désespoir. Plus rien n’avait d’importance. Ni même le temps qui s’écoulait inlassablement. J’avais été fait prisonnier, je n’étais rien de plus qu’un condamné qui glissait lentement vers son dernier soupir. Quelle était donc ma culpabilité ? Qu’avais-je donc fait pour mériter ce châtiment ? Le désespoir resserra son étreinte sur mon être. Mon temps était sans doute venu. Le constat était sans appel, finalement. Tous les jours allaient à la mort : il ne me restait qu’à attendre que le dernier y arrive. Et cela pouvait très bien être aujourd’hui. Encore quelques instants à patienter et une ombre néfaste viendrait me faucher. Enlisé dans cette acceptation de mon funeste destin, mon esprit se déroba. Des images clignotaient lentement dans mon esprit. Des scènes de ma pathétique existence qui défilaient. Et un homme se dressait parmi ses souvenirs. Et quel homme.


___________________





Une foule de personnes s’était rassemblée en ce jour fatidique. Il s’agissait de la fin d’un règne. Le monarque déchu s’avançait vers sa potence, enchainé par les menottes forgées par ses odieux crimes. Sous les regards d’une foule captivée, il progressait lentement, effectuant ses derniers pas dans le monde des vivants : il traversait le couloir de la mort. Il allait se faire exécuter. J’étais tétanisé devant cette scène tragique. Mon corps tremblait devant cette figure légendaire et sa funeste destinée. Cet homme, aussi grand eût-il été, allait devoir se coucher. Son trépas le plongerait dans l’oubli. Du néant il avait émergé pour devenir un tout, pour briller de son vivant. Et au final, il retournerait au néant. Tel était le sens de la vie.

Pourtant, de mon vivant, je n’avais jamais vu un homme marcher avec autant de dignité, autant de fierté, autant d’orgueil vers son funeste destin. Son pas assuré et son regard déterminé me faisait froid dans le dos. N’était-ce pas lui le condamné à mort ? N’était-ce pas lui qui rendrait aujourd’hui son dernier souffle ? Alors pourquoi cette attitude ? Pourquoi cette assurance ? C’était incompréhensible. Ma vision du monde en était bouleversée. La mort représentait sans doute ma plus grande peur en bas monde. Mais lui, semblait ne pas la craindre. C’était incompréhensible. Et lui, tel le roi qu’il avait été de son vivant, continué à avancer comme tel. Comme si la conquête du monde des vivants ne lui avait pas suffit.

Vint finalement le moment attendu par le monde entier. Les jambes du criminel se dérobèrent sur l’estrade, face à la foule qui inondait la place. Les deux bourreaux armèrent leurs lames. Le condamné, lui, prononça ses derniers mots. A cet instant précis, le temps sembla ralentir.





Et puis, les lames des bourreaux le transpercèrent, lui ôtant son ultime souffle de vie. Et la bombe fut lachée sauvagement, délivrant une détonation sans commune mesure. Un vacarme assourdissant envahit l’île. La foule était en liesse. Quant à moi, j’étais totalement tétanisé. Cet évènement dépassait l’entendement. Cet homme mourant venait à lui seul de faire trembler le monde. Il venait de réaliser l’impensable. Avec ces paroles, il défiait le temps. Comment pourrait-être oublié, désormais ? Mon visage se tordait. Tout devenait flou autour de moi. Ma poitrine était oppressée, mon cœur étouffé. Gol D. Roger s’était éteint. Mais sa volonté, elle, demeurerait immortelle.


___________________





Une intense sensation de froid parcouru mon corps enchainé, gelant tous les atomes de mon être. Quel homme. Je ne pourrais jamais oublier sa mort. Avec le sourire. Comme s’il était content. Comme s’il avait été libéré. Comme s’il avait gagné. Comment pouvait-il se réjouir de son trépas ? Ce souvenir me rongeait, me torturait. En définitive, ce sourire n'avait cessé de me hanter.


Et puis, les traits de mon visage encapuchonné s’animèrent. Mes lèvres se décollèrent lentement. Mes cordes vocales s’agitèrent. Les coins de ma bouche, eux, s’écartèrent peu à peu, comme pour aller envahir ma voute crânienne.

« Wrahahahahahahahahahahahahaha »

Et ce rire dont j’avais le secret déchira le désespoir des lieux dans un vacarme crescendo. Mes compagnons d’infortune furent surpris par cette agitation soudaine de ma part. J’étais fort d’une nouvelle conviction, désormais.





Résumé:
 

_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Lun 6 Nov - 8:04





-Ta gueule...

Foutant un coup de matraque en bois en pleine face du prisonnier cagoulé, le pirate de garde lui avait rapidement fait passer l'envie de ce marrer. Quelle idée de devenir fou dans un moment pareil, non mais.

-Bon aller les gens, on remonte sur le pont, on est presque arrivés.

Attrapant la chaîne qui reliait toutes les menottes, le geôlier traîna le petit groupe avec lui jusqu'au pont en leur donnant les instructions de base. « Faites attention, le sol est mouillé. », « Soyez respectueux, ils n'hésiteront pas à vous jeter par dessus bord. » et plus encore. À vrai dire il leur parlait essentiellement parce qu'il se sentait seul depuis quelques jours, personne n'ayant pris la peine de venir faire une partie de cartes avec lui. Enfin qu'importe. Ils arrivèrent rapidement à l'avant du navire sous une pluie battante, les sacs couvrant la tête des prisonniers s'imbibant rapidement du liquide céleste.



Marcus Armstrong

Ne prenant même pas la peine de regarder le jeune ayant fait sa petite blague, le lieutenant continua de scruter l'horizon à la recherche d''une explication pour ce qu'il voyait.

-Si tu veux un conseil... À ta place je ravalerais mon sens de l'humour, ce mec est encore moins d'humeur à rire que moi...

De dos, le combattant au milieux de cette tempête donnait probablement un air particulièrement lugubre à dire un truc pareil. À vrai dire, il était surtout concentré sur l'île dont le navire se rapprochait de plus en plus. En principe il s'agissait d'un simple pic rocheux relativement impraticable, mais ce n'était pas ce qui se dressait devant le groupe...

-Putain, il est déjà arrivé ?

Le sommet de Pike avait tout bonnement disparu, la formation géologique ayant radicalement changé de forme depuis la dernière venue du pirate à la casquette de baseball. Plusieurs détails commencèrent à apparaître lentement sous le regard de plus en plus sérieux du pirate. En dehors de l'immense morceau de pierre manquant, il était également possible d'observer un tout nouvel escalier sculpté à même la falaise sans la moindre imperfection. N'observant toujours aucun navire hormis celui de Salry, le lieutenant ne pu en déduire qu'une chose, ce cinglé avait fait le trajet à la nage. Enfin qu'importe, ils étaient presque arrivés, il était donc temps de gérer les prisonniers.

-Aller on se réveille ! Si tout se déroule bien vous serez de retour chez vous avant de réaliser que vous vous en êtes sortis... Dans le cas contraire, mes condoléances.

Retirant la cagoule aux quatre guignols se tenant calmement sur le pont, le pirate leur présenta l'île sinistre vers laquelle ils se dirigeaient tous comme un forain présentant sa nouvelle monstruosité. En moins de deux le bateau avait été amarré au pic rocheux et le groupe s'était engagé dans le petit escalier de pierre. Seul Marcus, Abrahan, Kiru et les prisonniers avaient été autorisées à débarquer sur le bout de pierre, leur monté de l'escalier récemment sculpté n'étant rendue que plus glauque sous le regard inquisiteur des hommes de Salry les fixant depuis leur bateau... Ne pouvant voir que le sommet des escaliers eux-même et non ce qui s'y trouvait, le petit groupe d'individu ne pouvait rien voir d'autre que les éclairs fendant le ciel à répétition au-dessus de leur tête. L'arrivé au sommet du pic rocheux n’apaisa en rien la tension qui flottait dans l'air. En effet, plutôt que de tomber immédiatement sur celui qui serait chargé de les juger en cette nuit fatidique, le groupe tomba plutôt sur une petite armée de statues, toutes alignées les unes en face des autres, de manière à former un étroit couloir ne laissant assez de place pour circuler qu'à trois personnes simultanément. S'engageant dans le chemin créé pour son groupe, le lieutenant constata rapidement que chacune des statues avait une apparence différente, mais que toutes représentaient clairement des capitaines de bateau. Si aucun des personnages ne raisonna auprès du lieutenant à prime abord, celui-ci reconnu très clairement les quelques derniers visages se dressant de chaque côté de son groupe une fois arrivé en bout de ligne...

À sa gauche se tenait fièrement un Gol D. Roger figé dans un noir d'ébène et portant ses plus beaux habits. Parmi les autres visages familiers se trouvaient également de nombreux pirates de la dernière ère. Red Jack, Brek le borgne, Finn le sanglant, Fishtank, que de grands noms de la piraterie tous réunis pour observer ce qui allait se dérouler dans les minutes à venir...


Salry & Mortimer Gild

-Hoy les jeunes ! Content que vous soyez arrivés saints et sauf ! J'allais vous faire signer quelques documents avant de débuter, mais... Gild m'a « convaincu » que ce ne serait pas nécessaire...

-...Commençons...

Comme sortis des ténèbres devant eux, les deux hommes se manifestèrent sans crier gare. Le fonctionnaire déjà connu du jeune Kiru se tenait là, appuyé contre l'immense trône de pierre que s'était sculpté à même la montagne un vieillard à l'air aigri. Le silence qui suivit ne fut finalement rompu que par la voix presque tremblante de d'Abrahan.

-Ce type... C'est Mortimer Gild ?!

-Réjouissez vous, c'est pas tout les jours qu'on est jugé par le bras gauche du yonkou le plus fort du Nouveau Monde... Enfin, pour être honnête je crois que vous auriez de meilleures chances de survie en sautant à l'eau au milieu de cette tempête...

Esquissant l'un de ses sourires véreux, le fonctionnaire profita du fait que la pluie se soit lentement calmé pour sortir ses documents personnels et commencer à les feuilleter. Il n'était là qu'à titre d'observateur après tout, il n'avait pas son mot à dire dans cette histoire.

-Et si vous commenciez déjà par vous présenter ?...

Posant son regard grisâtre et froid sur le brun comme s'il attendait une réponse, il était clair que le vieux n'entendait pas rire.



Vous êtes donc face à Salry et au #3 de l'équipage de Tengen, primé à 950M de berrys, surnommé la mort grise par le gouvernement mondial ! Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mar 7 Nov - 16:11


Le Bras Gauche!


Aucun poing n’était venu rencontrer le visage du Golem et c’était déjà en soit une victoire, néanmoins il senti avant même la réponse de Marcus que l’atmosphère s’était subitement alourdie. Il savait que ses interventions humoristiques pouvaient avoir un effet contraire sur les non adeptes mais la voix du lieutenant vint lui confirmer qu’il n’était pour rien dans ce changement soudain. S’avançant aux côtés des deux hommes tandis que leur hôte semblait troublé par ce qu’il voyait il observa plus en détails l’île qui se dressait devant eux. Kiru parcourait West Blue depuis plusieurs années maintenant mais demeurait loin d’en connaître tous les recoins et s’il était déjà venu ici il ne s’en rappelait pas. Dans la tempête les contours de l’île se découpaient difficilement au rythme de leur avancée, mais il semblait clair que le plateau aux apparences peu naturelles au sommet du pic rocheux était leur destination. Reportant son regard sur le blond à la casquette il tenta de percevoir un signe trahissant ses pensées mais ne capta rien. Marcus demeurait solide et imperturbable en apparence pourtant sa voix avait trahi un manque de sérénité. Le maudit doutait néanmoins que Salry ait un tel effet sur le lieutenant, même s’il le respectait assez pour ne pas s’en prendre à son envoyé il était certain que quelqu’un d’autre serait présent pour cette rencontre. Qui que soit leur vis-à-vis à venir il n’avait certainement pas fait le déplacement pour rien. S’attardant sur le navire de Salry il songea à la mission qui lui avait été donnée. Encore un contrat d’une centaine de pages dont il n’avait lu que le résumé très rapidement, en réalité il n’en connaissait pas le contenu détaillé mais il s’était fait une raison. Si son supérieur avait voulu l’avoir il l’avait probablement déjà fait lors du contrat signé initialement, mais dans celui de la mission le Golem n’avait rien vu concernant les dégâts matériels. Son objectif était d’empêcher Marcus de fragiliser l’alliance entre Tengen et Abrahan et de ce qu’il pouvait en voir les deux partis demeuraient alliés même si un jugement était à venir.

Kiru se retourna alors à la suite du capitaine du navire, observant avec retenue les hommes attachés que l’on dévoilait devant lui. Il réprima une envie subite de libérer son nakama en apercevant son visage, on lui avait refusé la possibilité de le voir ou de lui parler et celui-ci devait être dans une confusion totale quant aux derniers événements. Il aurait voulu faire un point pour lui résumer et lui expliquer ce qu’il venait de se passer, mais nul doute que Marcus ne le laisserait pas même s’approcher d’Edward. Il ne lui restait qu’à espérer que Mr H serait assez conscient pour comprendre sa situation et comment s’en sortir ou trop fou pour que ses propos n’incriminent les deux hommes. Ce fut donc en silence et que s’effectua la descente du navire et la montée des escaliers parfaitement taillés dans la pierre. Au cœur de la tempête la colonne réduite qui progressait sur le flanc de la roche avait des allures de procession mortuaire partant droit à l’abattoir. Seul le bruit des flots venant se briser contre les parois brisait le silence pesant qui s’était installé. Mais en réalité si qui que ce soit s’était exprimé sans crier dans ces conditions il ne l’aurait probablement pas entendu. Relevant la tête pour observer le sommet des marches il ne put rien y déceler, ne récoltant que le vent et la pluie fouettant son visage. Continuant à suivre les deux hommes qui le précédaient il laissa échapper un soupir inaudible, de toute façon il n’avait pas vraiment le choix.

Un frissonnement parcouru l’échine du Golem lorsqu’ils parvinrent au sommet, l’homme s’arrêtant un bref instant devant les statues qui se dressaient devant eux. Reprenant sa marche il s’engagea dans le couloir formé par les êtres si bien sculptés qu’ils en paraissaient vivants. Il aurait été aisé de cacher des individus parmi ces statues si ce n’était pour la couleur noire de celles-ci. Regardant du coin de l’œil les visages qui semblaient le scruter il n’en reconnu pour autant aucun avant d’arriver sur les dernières, feu le Roi des Pirates ainsi que les principaux pirates d’une génération éteinte venaient leur présenter un trône à l’allure tout aussi impressionnante. Kiru comprit alors la réaction de Marcus à leur arrivée, un tel aménagement aurait pris des années à des ouvriers surtout au vu de la position du rocher, or si un tel chantier avait eu lieu il en aurait eu connaissance. Quiconque était responsable de cela était à n’en pas douter un individu qu’il fallait craindre et respecter !


Comme pour confirmer ses pensées la voix de Salry résonna devant eux, alors suivi d’une autre voix ferme et autoritaire qui, ne prononçant qu’un seul mot, imposa d’autant plus l’apparition de l’homme sur son trône. Aussitôt le nom prononcé par Salry résonna dans le crâne du maudit qui demeura stoïque en apparence tandis qu’il tentait de saisir l’importance insoupçonnée jusqu’alors qu’avait cet instant. Abrahan visiblement encore plus marqué par cette apparition confirma ce que le Golem avait également compris, Mortimer Gild, le bras gauche de Tengen, se tenait devant eux ! Le conseil de Marcus sur l’humour lui revint alors en tête prenant un sens tout particulier, mais le côté blagueur de Kiru était parti bien loin. Désormais il faudrait être calculateur, chacune de ses paroles allait comptée et une opportunité sans précédent s’ouvrait à lui, il n’avait pas le droit à l’erreur s’il voulait progresser dans ce monde. Sentant alors le regard du vieil homme se poser sur lui il écouta avec attention la phrase que celui-ci prononça, laissant tout de même un léger silence avant sa réponse :

Kabayochi.M.Kiru, ex Commandant de la Révolution de West Blue, Capitaine des Deadly Sins, Stagiaire des Paper Pirates !

L’attitude de Kiru était désormais plus sérieuse tandis qu’il venait de prononcer ces mots sur un ton quasi militaire. Il avait fait le choix de mentionner Deadly Sins, Salry était certainement au courant de cet équipage qui n’avait aucune vocation à demeurer secret et cela permettrait de justifier la présence et l’affiliation d’Edward, tant que celui-ci choisissait de s’en déclarer membre.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mar 7 Nov - 20:03











Mes velléités de démence furent stoppées d’un coup net et mon visage fut déformé par la violence du coup. Un liquide écarlate s’extirpa de mon nez et de ma bouche afin de couler sur la cagoule que l'on m'avait prêté. Le sang s’enflamma au contact du tissu et me permit d’émerger des ténèbres et de songer à la liberté. Ou pas : rien ne s'était produit. Stupéfait par cette issue inattendue, je m’interrogeai sur ses éventuelles causes. Je tentai de me hisser sur mes membres postérieurs. En vain. La faiblesse me consumait, mon corps semblait lourd, l’énergie me manquait. Et je commençai à comprendre mes conditions de détention. Du granit marin ! C’était là la seule explication possible. Et elle faisait froid dans le dos.

Dès lors, deux possibilités avaient fusé dans mon esprit. Soit Kiru avait vendu la mèche et ils étaient au courant de ma malédiction, soit il s’agissait d’une simple précaution de leur part. Et quelle précaution ! Cela démontrait la puissance de cet équipage et leur professionnalisme. D’autre part, cela me rassurait. C’était l’assurance de ne pas me voir péter un câble, littéralement.

Lorsque j’émergeai des ténèbres, je pu respirer une bouffée d’oxygène. Il était agréable de pouvoir enfin happer l’air pur du monde extérieur après avoir été enfermé depuis plusieurs jours. Et puis, je sentis les larmes d’un ciel qui semblait attristé par les évènements. La pluie. J’eus un soupire empreint de fatalité. C’était chiant, la pluie. Cette humidité qui enrayait mes déflagrations, qui souillait la poudre.

Nous fûmes invités à emprunter un petit escalier de pierre sur le pic rocheux contre lequel le bateau était amarré. Une fois au sommet, je fus abattu par la stupéfaction, découvrant un paysage à l’architecture incroyable. Une rangée de statues était disposée de part et d’autre de la voie étroite que nous étions amenés à emprunter. Et quelles statues ! A mesure que je parcourais cette allée d’un pas solennel, des frissons parcoururent mon corps. Et ce n’était clairement pas dû au temps pluvieux. Le coup de grâce me fut porté lorsque j’arrivai au niveau de deux dernières statues. Je n’eus aucun mal à reconnaitre le capitaine pirate qui me toisait de sa renommée, son visage inoubliable, rendu immortel dans ses apparats de pierre. C’était comme si tous ces grands noms s’étaient réunis pour me voir m’immiscer dans la piraterie. Ma grandeur était sur le point de débuter.

Au bout du chemin vers la gloire se tenait deux hommes. L’un d’entre eux voyait ses pupilles être dissimulées derrière les verres obscure de ses lunettes. Une mèche de cheveux lui recouvrait une partie du visage tandis qu’il était habillé d’un solennel costume cravate.

Et puis, mon regard s’attarda sur le second homme. Un éclair sembla vrombir à quelques kilomètres de là. Et, lorsque son nom fut prononça, le temps sembla se figer. Ma tête sembla soudainement bien lourde. Des vertiges voulurent m’accompagner au sol. J’étais tétanisé. Mortimer Gild, le fameux, se tenant devant nous. Un homme incroyable dont les exploits détonnaient à travers le monde. Le supposé numéro trois parmi l’équipage du plus fort du monde. L’homme qui valait presque un milliard. Il me fallut quelques instants pour prendre toute la mesure de ce qui se déroulait sous mes yeux. Et pourtant, il s’agissait bien de la réalité. Une sacrée opportunité était en train de s’offrir à moi.

D’un ton aussi sérieux que sec, le vieil homme ouvrit les hostilités, ciblant en premier lieu le chef de Deadly Sins. Ce dernier se contenta de se présenter simplement, citant son nom et ses fonctions professionnelles. J’eus un sourire intérieur lorsque j’entendis le mot « stagiaire ».

« Edward Lawrence. Commerçant de West Blue spécialisé en pyrotechnie. Et Canonnier des Deadly Sins. »

Fis-je sur un ton calme et mesuré, après que mon supérieur eût achevé sa présentation. Ainsi, nos interlocuteurs sauraient à qui ils avaient à faire : un subordonné de leur « stagiaire ». Suffisant pour évincer la méfiance qui planait sur mes épaules ?




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".


Dernière édition par Edward Lawrence le Mar 5 Déc - 6:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mar 5 Déc - 0:07



Mortimer Gild & Francesko Abrahan

-Et toi ?
-... Moi ?
-Qui d'autre ?

Le sourire qu'afficha Mortimer pinça le cœur de Francesko qui passa progressivement de la surprise à l'énervement. Il comprenait, d'une certaine manière, que le bras gauche de Tengen souhaite se renseigner quant à la sincérité qui animait ses actions... Mais il n'envisageait pas d'être traité de la même manière que les deux autres prisonniers. Il serra brièvement les dents avant de capituler, considérant sagement et intelligemment que protester ne l'amènerait nulle part : théoriquement, le vieil homme allait finir par le relâcher assez vite, puisqu'il n'avait absolument rien à se reprocher... Il s'agissait sûrement plus d'un moyen d'asseoir son autorité d'entrée de jeu et de faire forte impression plutôt que de s'informer profondément des intentions du masqué... Ce dernier croisa donc les bras et, paupières closes, se présenta sobrement devant un Gild qui, calmement, se lissait la moustache entre l'index et le pouce.

-Francesko Abrahan. J'ai rejoint votre flotte et...
-Vous avez organisé la petite sauterie à laquelle ces deux là ont pris part. Bonne idée, que celle d'organiser des soirées sans contrôle de sécurité sérieux et discipliné... MacCran l'Arrogant l'approuverait sûrement. Depuis sa tombe.

L'énonciation de ce vieux pirate poussa Francesko à arquer un sourcil décontenancé avant qu'il ne parvienne à saisir la provocation dans sa globalité. Ce vieillard se fichait de lui... Et pour cause ! MacCran avait été un forban à la réputation solide, ayant vécu sur South Blue un ou deux siècles auparavant... Et qui avait fini par se faire poignarder à mort par quelques gouvernementaux ayant infiltré l'une de ses trop nombreuses beuveries. D'une certaine manière, avec esprit et finesse, Mortimer le renvoyait donc à sa propre inconscience... S'il serra à nouveau dents et poings, n'appréciant guère d'être traité comme un enfant même par un personnage d'une stature si illustre, l'homme au masque demeura néanmoins parfaitement silencieux. Il n'était pas nécessaire de cause du tumulte, en l'occurrence, et il n'avait de toute manière aucun argument solide à opposer aux dires du Gild qui l'accusait ouvertement d'être un inconscient... Après tout, la fête avait justement dégénérée, et il se retrouvait désormais mêlé à une sordide histoire qui incluait les Decimas. Lors même qu'il n'avait strictement rien à se reprocher...
Toujours fut-il que le vieil homme sembla momentanément se désintéresser de son allié. Son regard scruta Kiru, dans un premier temps, avant de se rabattre sur Edward avec d'autant plus d'intensité et de sérieux. Un ancien révolutionnaire et un marchand... Difficile de croire que ces deux types aient décidé de fricoter ensemble par pure amitié. Un long soupir vida la cage thoracique de l'ancien avant qu'il ne s'intéresse à ce duo extravagant et hétérogène davantage :

-J'ai cru comprendre que vous, Kabayochi, aviez été envoyé par Salry... Mais vous, le commerçant ? La coïncidence est assez grosse...

Si cela ne prouvait absolument rien, force était d'admettre que le hasard faisait bien les choses : apparemment, Kiru s'était retrouvé mêlé de force à une petite sauterie à laquelle participait déjà son subordonné... Alors certes, la liste des invités était assez longue et le Kabayochi était une figure d'importance de cet océan révolutionnaire, et il y possédait par conséquent un certain nombre de contacts et d'alliés en tout genre, mais Mortimer préférait avant toute autre chose creuser davantage les tenants et les aboutissants de leur présence à la soirée organisée par Francesko avant d'en savoir plus sur leurs idéaux et leurs objectifs personnels. Après tout, s'ils n'étaient clairement pas les suspects privilégiés pour un hypothétique contact avec Centes Decima, force était d'admettre qu'il y avait des relents louches derrière leurs présences respectives. La plus stricte des prudences intimait donc d'inspecter leurs alibis en profondeur et avec pragmatisme, ne fut-ce que pour assurer à Tengen ce qu'il n'était pas capable de rechercher lui-même : une relative sûreté. Ce n'était effectivement pas le Yonkou, en légendaire irresponsable, qui allait se pencher sur un problème d'une telle envergure de son plein gré... Et Myô avait déjà bien assez de travail à essayer de canaliser l'énergie explosive du capitaine pour éviter qu'il ne se montre contre-productif.
Ce qui n'était pas gagné.



La discussion s'amorce !
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 6 Déc - 11:55









Mortimer Gild. « La mort grise ». Mes yeux se fermèrent, puis se rouvrirent. Il était toujours là. Ce n’était donc pas une hallucination ou autre phénomène irréel. D’une certaine manière, les choses semblaient s’être accélérées. Ce lieu et son atmosphère si particulière… Ce ciel qui tonnait tempêtait tandis que la mer se déchainait dans un tumulte grandissant. Était-ce donc le moment tant attendu ? Était-ce donc la première marche à gravir ? Mon ascension vers les sommets du monde semblait avoir débuté.

Mes pupilles se posèrent sur l’homme gris qui avait déporté son attention sur le capitaine masqué. Pourtant, je ne le pensais pas coupable de quoi que ce soit. En vérité, j’ignorais totalement l’identité des hérétiques. Mis à part les trois larbins qui s’étaient sans doute fait capturer. Mes épaules se haussèrent légèrement. Et puis, Gild se tourna face à nous, armé d’un regard menaçant qui vint attaquer Kiru avant de venir scruter mes âpres contours.

Visiblement, l’homme qui valait presque un milliard suspectait que ma présence à la fête d’Abrahan était une trop grosse coïncidence. Afin d’être en mesure de me défendre, je me forçai à me remémorer les différents évènements qui s’étaient succédé jusqu’à la fête. L’image d’une pluie battante me revint. Deux silhouettes qui progressaient, bientôt rattrapées par une autre. Une enveloppe m’avait été tendue…

« Ma présence à la fête… ? J’ai reçu une invitation au nom d’Edward Lawfence. Une erreur du messager, sans doute. J’aurais sans doute dû refuser… mais mes réflexions m’ont portée vers une autre conclusion… »

Je tentais de me souvenir des raisons pour lesquelles je m’étais infiltré sur ce navire, sur lequel je n’étais pas le bienvenu. Et pourtant, c’était évident. Une coïncidence ? Bien sûr que non ! Pas dans ce monde, gangréné par l’argent, la quête du pouvoir et tant d’autres choses… Mes paupières s’écartèrent de plus belle tandis que mon regard se porta vers le ciel.

« C’était le destin ! Le destin m’a envoyé sur ce navire ! Comment aurais-je pu cracher sur une telle opportunité ?! Je suis un commerçant, un marchand d’armes ! Être invité à une fête où se réuniraient d’importants invités et dont l’hôte fêtait son alliance avec le grand Tengen… ? Une véritable aubaine ! Comment aurais-je pu négliger une telle opportunité de développer mon commerce, de tisser des liens avec des personnes puissantes, influentes… ? Wrahahahahahahaha ! »

La démence semblait s’être emparée de mon être, me forçant à énoncer cet aveu qui mettait en lumière mes ambitions. Le tout ponctué de mon habituel rire, celui qui démontrait ma folie. Pourtant, une telle réponse, bien qu’elle me mettrait sans doute dans une position délicate, pouvait au moins se targuer d’être emplie d’authenticité et de sincérité.


_______________




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 6 Déc - 15:51


Coïncidence?!


Kiru demeura attentif tandis que la conversation se reportait sur Abrahan qui sembla surpris de la demande du bras gauche de Tengen. Mortimer Gild passait en revue toutes les personnes qu’il ne connaissait pas suffisamment, celles qui ne faisaient pas réellement partie de l’équipage du Yonkou, du moins pas encore. Néanmoins le Golem savait à quoi s’en tenir, Francesko avait probablement fait l’objet d’enquêtes poussées et de plusieurs entretiens afin de devenir l’allié de l’un des 4 empereurs. Les suspicions et les questions se reporteraient sans aucun doute rapidement sur les deux membres des Deadly Sins, et le vieux combattant n’apprécierait pas d’avoir fait le voyage pour rien, il allait devoir lui donner du grain à moudre. Néanmoins lorsque l’attention se reporta sur le duo se fut à Edward que le lieutenant s’adressa, mettant en avant la présence des deux hommes sur le navire d’Abrahan. Il n’était pas compliqué de voir où leur juge voulait en venir, qu’il croit où non que le Golem et son allié soient impliqués dans cette affaire Decima il tentait d’observer leurs réactions afin de savoir à quoi s’en tenir. Kiru s’apprêta à répondre avant de se reprendre, la question ne lui était pas destinée et s’il prenait la parole à la place de son explosif compagnon il risquait de paraître sur la défensive, ce qui les desservirait. Tournant alors la tête vers son canonnier il attendit que celui-ci réponde en espérant que sa folie se soit quelque peu calmée.

Ecoutant les propos de son nakama l’homme de pierre arqua un sourcil lorsqu’il entendit que l’invitation ne lui était pas destinée, cette information avait dû se perdre lorsque le maudit lui avait indiqué son invitation à la fête. Mais cela n’avait pas de réelle importance, on avait nombre de fois écorché son nom, surtout à ses débuts, et si le messager lui avait remis cette invitation en main propres ce n’était certainement qu’une faute de frappe sur le papier. Voyant Edward marquer une pause il s’apprêta à poursuivre sa courte explication afin de l’appuyer lorsque la voix de son ami résonna à nouveau, cette fois-ci emprunte du ton caractéristique de sa folie. Se retenant de lever les yeux au ciel en écoutant la déclaration qu’il faisait à l’assemblée il tenta de préparer mentalement une réponse qui, il l’espérait, les laverait de toute suspicion. Lorsque le rire du maudit retentit il se reconcentra finalement sur Mortimer Gild, reprenant aussitôt la parole pour poursuivre les propos de son allié :

Edward m’a prévenu de cette invitation et de sa participation plusieurs jours avant la fête, à ce moment ma présence n’était pas prévue, je n’y avais aucun intérêt.

Laissant son regard dériver sur Salry qui feuilletait quelques feuilles comme à son habitude il effectua une légère pause afin de se remémorer les événements ayant précédé son arrivée sur le navire d’Abrahan avant de reprendre :

J’ai ensuite reçu un ordre de mission hier me donnant un point de rencontre où je devais retrouver Salry ce matin. Ce n’est qu’alors que l’on m’a expliqué mon rôle et que ma présence à cet événement m’a été annoncé. Enfin aux côtés de Marcus tout du moins.

Le Golem s’était repris dans ses propos, sa mission initiale impliquait de s’assurer que le lieutenant aux sautes d’humeurs destructrices ne mette pas en danger l’alliance avec le Francesko. Leur présence à bord n’avait été prévue à aucun moment et ne découlait que de la saute d’humeur de Marcus. Reposant son regard sur le vieil homme il continua :

Ayant alors connaissance de la présence d’un Nakama sur place je l’ai contacté pendant notre trajet afin de lui exposer la situation et de lui demander d’ouvrir l’œil. J’ai pris la liberté de ne pas en informer Salry ou Marcus, la suspicion étant une éventuelle infiltration Decima dans nos rangs Edward ne pouvait qu’en découvrir plus si personne ne pensait être surveillé.

Kiru tourna alors la tête vers Marcus et Abrahan, aucun des deux n’avait encore parlé des deux prisonniers qui étaient mystérieusement morts dans leurs cellules, ces prisonniers qui avait particulièrement été surpris par le bretteur à tenter de lui voler un coffre dans ses quartiers. Intentionnellement le Golem avait quelque peu modifié les suspicions initiales du lieutenant de Tengen, celui-ci pensait à prime abord que le millionnaire était en lien direct avec les Decimas mais au vu des événements il semblait plutôt que certains aient infiltrés son entourage sans qu’il ne s’en aperçoive. Et s’ils avaient pu faire cela rien n’excluait le fait qu’ils aient fait de même avec l’équipage de Tengen, et ainsi pu éliminer des agents capturés devenus gênants.

Nous pourrions probablement en dire plus si les deux principaux prisonniers capturés sur place n’étaient pas morts empoisonnés dans leur cellule pendant le trajet. Pour information Edward était alors enchainé dans une autre cellule et j’avais interdiction de m’approcher des geôles de par notre affiliation commune.

L’ex Commandant Révolutionnaire préférait prendre les devants en répondant à une éventuelle question future, l’occasion qui se présentait à lui de rencontrer le bras gauche du Yonkou était trop importante pour la laisser passer. Et plus vite ils auraient prouvés leur innocence et loyauté envers Tengen, plus vite Kiru pourrait profiter de cette occasion unique pour dépasser le grade de « stagiaire des Paper Pirates ».



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 6 Déc - 18:13



Mortimer Gild & Francesko Abrahan

Les révélations offertes sur un plateau d'argent par cet Edward Lawrence et ce Kabayochi.M.Kiru furent plus pertinentes et plus instructives que Mortimer n'aurait pu l'espérer, dans ses habitudes pragmatiques. Il pensait que le mystère serait levé petit-à-petit, en entrecoupant les témoignages et en isolant les principaux suspects pour exploiter la moindre des coquilles qui se présenterait dans leurs alibis respectifs, mais au lieu de cela, et au lieu de tout simplement chercher à les blanchir de tous soupçons, l'ancien révolutionnaire rejeta d'emblée l'opprobre sur d'autres en livrant à l'ancien des renseignements de taille qui, jusque-là, n'avaient jamais atteint ses esgourdes. Néanmoins, avant cela, le vieillard eut affaire à la démence chronique d'Edward, qu'il lorgna d'un regard sceptique et inquisiteur. Il n'était pas rare que ce genre d'olibrius se présente dans la piraterie, et il en connaissait même actuellement un certain nombre... Le problème, c'est qu'ils s'agissaient de personnes particulièrement instables, tantôt rongées par le désespoir, tantôt par la cruauté ou l'égoïsme. Difficile d'estimer simplement leurs objectifs et de les innocenter efficacement, d'autant plus dans une affaire aussi délicate et aussi possiblement lourde en conséquences. Bien des grands criminels étaient tombés à cause d'un subordonné dément en apparence loyal, quoi que complètement et singulièrement fou. Des forbans, à l'heure actuelle, continuaient à semer le chaos dans le Nouveau Monde et ailleurs en arborant un tempérament aussi chaotique et hasardeux que celui du triste type qui lui faisait face. A commencer par Shouten Doji, à titre d'exemple plus que probant... Autrement dit, s'il avait eu ne fut-ce qu'une vingtaine d'années de moins, le Gild aurait immédiatement sommé à ses ordres de décapiter l'effronté, quitte à commettre un impair : la plus stricte des prudences. Mais comme il s'agissait avant toute autre chose d'un ami de Kiru, et pas d'un forban directement affilié à Tengen, il allait sans dire qu'il n'était pas une menace directe et qu'il n'était certainement pas l'homme qu'ils cherchaient. Ou, à tout le moins, s'il l'était, son capitaine l'était aussi... Le bras gauche de l'homme le plus fort du monde se contenta donc sobrement de prendre la parole, histoire de remettre à sa place ce bambin un brin trop impétueux et ardent.

-Ne t'enflamme pas, gamin. Le destin nous veut plus de mal que de bien. La preuve.

Edward avait peut-être reçu un coup de pouce du destin afin d'intégrer la flotte de Tengen indirectement, mais il allait sans dire que cela, dans l'immédiat, n'était assurément pas bénéfique. Il avait passé quelques durs moments en captivité, pour le peu que Mortimer en savait, et était dorénavant suspecté de trahison ou plutôt, dans son cas précis, d'infiltration, d'espionnage et de complot. Si il était prouvé que son concours avait été apporté à une entreprise aussi funeste, ou même simplement si les soupçons qui pesaient sur lui s'avéraient trop lourds pour être totalement ignorés, alors la conclusion serait assurément sordide pour l'homme explosif lui-même.
Néanmoins, comme son capitaine venait à son tour d'offrir un lot de renseignements d'une importance cruciale pour démêler le vrai du faux, le Gild se montra pensif et se contenta de demander à Salry son approbation quant à la petite histoire qu'avait présenté Kiru. Lorsque ce dernier se contenta d'un simple signe positif de la tête, se retenant curieusement de sortir toute une foule de contrats et de papiers en tout genre, le vieil homme ne perdit pas l'ombre d'un instant et s'appesantit à nouveau sur Abrahan, qui tressaillit un bref instant mais conserva son calme pour s'en retourner à ses fulminations silencieuses.

-Laisser deux prisonniers mourir, lors même qu'ils auraient pu posséder de nombreuses informations... Pas très sérieux. Mais concentrons-nous d'abord sur ce monsieur Lawfence. Il existe, ou vous avez voulu inviter l'Edward ici présent ?
-Il existe. Mon coursier a dû se tromper. Pas étonnant, puisque d'Edward Lawfence est également commerçant.
-Local ?
-Oui.
-Dans quel domaine ?
-Textile.
-Vous le connaissez ?
-Personnellement ? Non. C'était une recommandation indirecte de la part d'un ami.

De deux choses l'une. Soit Abrahan mentait, auquel cas il avait préparé tout ce speetch avec une infinie précision, ce qui semblait incongru compte tenu du fait qu'il innocentait par la même Edward ou rendait son implication dans l'affaire concrètement capillotractée, soit il disait la vérité... Et comme il n'y avait strictement aucune raison pour mentir sur une telle histoire, Mortimer songea raisonnable de considérer que l'invitation d'Edward était effectivement fortuite, et que ce dernier n'avait pas pu planifier les péripéties à l'avance. Il n'en était donc certainement pas la source, sauf si les Decimas l'avaient convaincu après qu'il ait reçu l'invitation... Brute de décoffrage, le Gild enchaîna donc en regardant à nouveau Edward le plus frontalement du monde.

-Avez-vous parlé à quelqu'un d'autre que votre capitaine de votre invitation ?




Kiru, tu n'es pas obligé de poster ce tour-ci, mais tu peux le faire si l'occasion te semble bonne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 6 Déc - 22:33










Mon sang ne fit qu’un tour en entendant la provocation qui m’était adressée : « Ne t’enflamme pas, gamin. » Avait dit l’ancien. Pourtant, je ressentais une irrépressible envie de m’embraser littéralement, soudainement. Cependant, je fus ramené à la réalité par le poids des entraves qui s’accrochaient irrémédiablement à mes poignets. Ce n’était peut-être pas une si mauvaise chose, finalement. Et puis, les mots suivants du légendaire forban vinrent me pourfendre de leur sonorité froide comme la mort. Le destin ne me voulait pas du bien ?! Que…

Mon sang se glaça littéralement après cette insidieuse découverte. Et si tout n’avait été que tromperie depuis le début de ma vie ? Et si je m’étais fourvoyé tout ce temps ? Et si ma vie n’était en fait qu’une introduction à la mort qui m’attendait impatiemment. Non… je ne pouvais accepter de pareilles inepties… C’était impossible ! Pourtant, sa preuve semblait tangible. Comment expliquer ma situation actuelle ? Comment expliquer mon désarroi émotionnel ? Comment expliquer tout ce sang sur mes mains ? Comment expliquer tous ces tumultes qui avaient rythmé négativement ma pitoyable existence. Tout prenait sens si je tenais compte de la maxime de cet homme de sagesse. Alors, à quoi bon continuer de lutter ? Je n’avais qu’à abandonner mon existence éphémère dans une explosion grandiose, en espérant emporter le plus de personnes avec moi. Qu’avais-je donc de mieux à faire, concrètement ?

Mon regard s’abaissa, délesté de ces lueurs autrefois flamboyantes, tandis que ma volonté s’était échue, impuissante face à ma funeste destinée. Et ce fut de ces sombres sentiments que se dégagea enfin ce qui me manquait depuis le début : de la clairvoyance et du sang-froid. J’étais à l’article de la mort. Non à cause d’une blessure quelconque, mais bien grâce à cette menace qui oppressait ma carotide. Cette épée de Damoclès qui planait non loin, prête à s’abattre à tout moment sur mon cou frêle et exposé. Je déglutis avec difficulté. Gild pouvait me tuer à tout moment : c’était une éventualité que je me devais de prendre en compte.

Je fus tiré de ma léthargie psychologique par les palabres pleines de sens qui fuyaient la conversation des deux alliés. Des informations qui m’étaient jusqu’alors inconnues. La mort avait déjà frappé. La mort était partout. Peut-être même qu’elle se tenait en ce moment même derrière moi, prête à cueillir ma vie avec délicatesse, comme une jeune femme le ferait avec une rose. Et, finalement, les dires d’Abrahan ne purent même pas ébranler mon statut de suspect. Mortimer Gild se tourna alors dans ma direction, me décapitant d’un regard longitudinalement gris.

« Je n’ai parlé à personne d’autre de cette invitation. Vous avez ma parole. »

Prononçais-je sans l’ombre d’un doute, tentant une nouvelle fois de m’innocenter. Pourquoi semblaient-ils à ce point me prendre pour un Décima ? Cela avait été la même rengaine avec Marcus. Sans doute s’étaient-ils passé le mot entre collègues, songeais-je. L’humour vaseux caractéristique de l’approche de la mort. Pathétique… Et puis, soudainement, je crus entendre un battement d’ailes. Et une plume oscilla légèrement dans les airs, sous mes yeux interloqués. Voilà qu’une hallucination venait troubler mes sens. La mort était vraiment proche, cette fois. Mon cerveau était touché. Un intense frisson parcourut mon échine. La mort venait de me toucher, j’en étais persuadé ! Les frissons s’intensifièrent. Mes pupilles s’élevèrent une nouvelle fois pour soutenir l’assaut mené par le regard grisâtre qui m’oppressait jusqu’alors. Une nouvelle braise rougeoyante s’était allumée. Plutôt froide, cette fois-ci. Puis, une voix aussi sèche qu’assurée s’extirpa du plus profond de mon être. Des mots exacerbés par cette situation contraignante, stressante. Je venais de perdre patience.

« Je ne suis pas un Décima et je n’aurais rien à voir avec eux tant que je n’aurais pas consumé l’un des leurs dans l’une de mes explosions. Je suis las de vos élucubrations… Sauf votre respect, Gild-sama… Vous dites que deux suspects sont morts pendant que j’étais captif ? Et donc ? Il n’y a rien de suspect là-dedans ? Il est évident que le coupable que vous recherchez a voulu faire disparaitre les preuves. Faire taire ses complices pour éviter qu’ils ne parlent. Le coupable est donc quelqu’un qui avait accès aux cellules du navire de Marcus et qui s’y trouve encore... Il s'est joué de nous tous...»


_______________




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Jeu 7 Déc - 13:52



Mortimer Gild & Francesko Abrahan

-C'est possible. Et même probable, je l'admets.

Edward était comme un petit animal apeuré et acculé. Mortimer voyait presque la peur suintait de tous les pores de sa peau, et ne put s'empêcher de lâcher un sourire amusé face à la tournure de la situation. Désormais, le pauvre suspect semblait tout vouloir mettre en oeuvre pour attirer l'attention des pirates de Tengen sur quelqu'un d'autre... A la vérité, il ne se rendait certainement pas compte qu'il était d'autant plus louche en établissant une telle stratégie. Si le bras gauche de l'homme le plus fort du monde se prostra dans le silence un court instant, ce ne fut que pour remettre un petit peu d'ordre dans toutes les informations qu'il avait pu assimiler durant ces dernières minutes. Il avait effectivement l'impression fâcheuse que quelque chose lui échappait, qu'une donnée insaisissable se jouait de lui et l'empêchait de mettre le doigt sur le fin mot de cette étrange histoire... Mais il avait également conscience du fait que ce Lawrence souhaitait orienter son jugement. Pas étonnant, dans les faits, puisque cela permettait au gamin de s'innocenter et d'offrir des pistes plus douteuses encore au vieillard, mais néanmoins suffisamment trouble et soupçonnable pour être souligné. Ainsi le Gild préféra-t-il mettre les points sur les i avant d'en revenir au sujet principal : chaque occasion était excellente pour offrir à des rookies une petite leçon d'humilité susceptible de leur sauver la mise, un jour ou l'autre...

-Laisse-moi te parler d'Elex le Rouge. C'était un révolutionnaire qui officiait il y a une cinquantaine d'années maintenant. Assez célèbre et influent, on parle fréquemment de lui comme étant le premier Arias. A la vérité, il était nettement plus brutal, et clairement moins fédérateur... Mais le sujet n'est pas là. Elex avait commencé sa carrière par un coup magistral. Il était encore anonyme à l'époque, et possédait un contact dans la base de la marine de Seppen Town, sur North Blue. Un jour, il a décidé d'organiser un attentat en collaboration avec la Révolution locale... Un gros échec. Ils se sont fait prendre, ainsi qu'une trentaine de leurs contacts et alliés. Mais le Gouvernement Mondial n'avait pas de preuve tangible de leurs culpabilités à tous. Du coup, le révolutionnaire infiltré dans la marine s'est rendu dans la prison, a assassiné les moins prometteurs et les moins influents des coupables, en maquillant les meurtres pour faire croire à une attaque extérieure. Tout le monde n'y a vu que du feu : les autorités locales ont cru que les mouvements subversifs de l'époque avaient fait taire leurs véritables alliés pour les empêcher de parler... Ce qui a permis à Elex de plaider son innocence en grande pompe, et d'être libéré dans la foulée. Seppen Town a par la suite connu la vague d'attentats la plus destructrice et mortelle de son histoire. Moralité : il est envisageable que tu cherches à attirer mon attention sur un problème qui n'en est pas un.

Cette hypothèse était palpitante mais, malheureusement, et pour être tout-à-fait franc, Mortimer n'y croyait pas. La raison était assez simple : cela sous-entendait qu'Edward avait un allié dans le bateau prêt à prendre suffisamment de risques pour exécuter des suspects... Alors même que le Lawrence n'était pas le coupable idéal. Beaucoup de risques encourus pour un résultat relatif et discutable, en somme. Mais le Gild ne voyait pas d'obligation stricte à se montrer sincère et transparent dans sa démarche : il ne dévoila donc rien de cette prime conclusion, gardant à l'esprit que le pauvre marchand qui lui faisait face n'était pas totalement innocenté pour autant. Mieux valait en garder sous le coude pour le prendre de court dans le cas de figure où il aurait bel et bien été mêlé à Centes Decima, d'une manière ou d'une autre... Après cette brève interlude, le bras gauche de Tengen se concentra à nouveau sur l'ancien révolutionnaire et tenta de remettre bout-à-bout tous les événements qu'on lui avait conté jusqu'à présent, concernant ces deux petits gars. L'un avait été invité par erreur, l'autre était arrivé à cause de l'agitation et du tempérament ardent de Marcus... L'un avait été retenu captif durant le trajet, et l'autre dans une liberté tout-à-fait relative... Il restait un moyen de mettre leur implication dans cette affaire à profit : les confronter directement.

-L'un d'entre vous deux, messieurs, a-t-il une idée sur l'identité de l'hypothétique coupable ? Avec... Ou sans arguments.



Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Jeu 7 Déc - 16:28


Quelle Accusation?!


Kiru demeura silencieux tandis que les échanges s’enchainaient, son intervention ayant au moins eus le mérite d’approfondir les questions de Gild à Abrahan, relâchant momentanément la pression qui pesait sur son allié. Il sentait à la tournure de la conversation que les soupçons pesant sur lui avaient considérablement diminués cependant il n’en était pas de même pour Edward. Sa jeune recrue ne semblait pas parvenir à se défaire des questions que lui posait le bras gauche de Tengen de manière assez convaincante. A ce niveau le Golem aurait probablement pu s’en sortir avec le bénéfice du doute si son partenaire avait subitement été déclaré coupable mais il ne pouvait se permettre de le laisser risquer un tel jugement. Comme pour confirmer ses pensées l’attention du vieil homme au regard perçant se focalisa de nouveau sur le seul homme de l’assemblée menotté et enchainé, celui-ci avait d’ores et déjà l’allure d’un coupable idéal. Ecoutant les réponses de l’accusé puis du bourreau il serrait les dents tandis que le temps passait, chaque seconde perdue les faisant tourner en rond pour accuser un allié alors que leurs adversaires prospéraient en leur absence. Il fut néanmoins rassuré de voir une certaine raison revenir dans les propos de l’Explosif, sa folie passagère n’aurait probablement fait qu’empirer la situation sans cela. La réponse du lieutenant agaça néanmoins l’ancien Révolutionnaire qui l’avait déjà entendu à de nombreuses reprises par ses anciens compagnons d’armes comme une honte. Pourtant l’homme de pierre l’avait toujours trouvée inspirante, la vision d’une Révolution de cet Elex était probablement bien plus proche de la sienne que celle de tous ceux qu’il avait laissé derrière lui en quittant cette organisation. Finalement captant le regard de Mortimer venir l’englober à nouveau après une courte pause de sa part il écouta avec attention la nouvelle question qui fut posée avant de répondre d’un ton presque blasé :

Aucune idée pour ma part, ou plutôt trop de possibilités pour en sortir une. Il y avait un nombre d’invités extrêmement important sur ce navire, la plupart sont encore présents sur le navire de Marcus mais d’autres sont partis. Peut-être que la liste d’invitation d’Abrahan pourrait nous en dire plus mais celle-ci ne comprend pas les accompagnants. N’importe qui aurait pu infiltrer la fête sans être remarqué.

Kiru avait passé peu de temps sur le navire avec tous les invités, son arrivée ayant été suivie de celle de Marcus et signée la fin de la fête. Néanmoins il le général qui était parti avec le coffre visé par les prisonniers faits plus tôt n’était plus là, et d’autres personnes suffisamment hautes en couleur pour marquer l’esprit semblait manquer à l’appel, ce magicien en tête de liste. Probablement Edward pourrait-il en dire un peu plus, ayant pu observer les comportements de chacun alors que les éventuels infiltrés se croyaient en sécurité. Mais dans tous les cas il savait qu’il y avait peu de chances que sa réponse où celle de son nakama fasse avancer la situation, leur vis-à-vis ne semblait avoir de cesse de tester leurs réactions pour tenter de les confondre. Légèrement agacé par leur condition qui ne semblait pas réellement évoluer il reprit alors la parole :

Nous avons déjà déterminés que nos présences avaient peu de probabilités d’avoir été une machination de notre part. Alors quelles raisons demeurent pour nous suspecter ? Dites-nous donc de quoi nous sommes accusés et les preuves qui appuient cela s’il s’agit de prouver notre innocence.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Ven 8 Déc - 17:58










Gild se contenta d’acquiescer, ce qui était déjà une belle avancée dans le processus qui visait à clamer mon innocence. Pourtant, en voyant son sourire amusé, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il avait autre chose en tête, que je me fourvoyais totalement à son sujet. Et puis, après un court silence, l’homme qui valait presque un milliard entreprit un discours qui semblait se vouloir moralisateur. L’expérimenté pirate évoqua un certain « Elex le Rouge », un nom qui ne me disait absolument rien. Et pour cause, il s’agissait de l’un de ces immondes révolutionnaires… Pourtant, j’écoutai poliment l’histoire narrée par cet illustre homme, fort de son expérience et de sa longévité parmi l’élite de ce monde : après tout, il possédait une certaine légitimité lorsqu’il s’agissait d’enseigner diverses leçons à d’autres pleutres tels que moi.

Lorsqu’il eût terminé son discours, je me retins de réagir naturellement : cet Elex le Rouge était un génie, finalement. J’aurais aimé pouvoir le clamer haut et fort, louer son beau geste, mais il était évident qu’une telle chose ne saurait être reçue positivement par mes interlocuteurs actuels. Mes pensées vagabondèrent vers l’enseignement à tirer de cette histoire. Le révolutionnaire avait commencé sa carrière sur un coup magistral : alors, pourquoi n’en ferais-je pas de même ? Faire tomber le bras gauche de l’homme le plus fort du monde me propulserait indéniablement parmi l’élite de ce monde, et d’une manière remarquable. Des débuts dans la piraterie en grande pompe, sans aucun doute. Un rictus agacé agita les contours taciturnes de mon visage. Ce n’était pas malheureusement pas une hypothèse envisageable. Pourtant, une partie de moi brulait d’accomplir ce geste hostile. Ce vieil hibou décrépi m’agaçait au plus haut point : sa moralité était une pure fadaise, une aberration sans nom. Il me fatiguait ostensiblement avec ses insinuations déplacées, ses soupçons infondés. Je ne me sentais pas respecté pour ce que j’étais par cet homme. Et plus le temps passait, plus ma patience se faisait grignoter. Tôt ou tard, il ne resterait plus rien.

Je fus agréablement surpris de constater que mon capitaine semblait partager mon ressenti. Cette situation était invraisemblable : pourquoi se concentraient-ils sur des hommes aussi loyaux que nous alors que tant d’illustres inconnus s’étaient esquivés, avaient été lavés de tout soupçon sans que je ne pusse en comprendre la raison. Une fois encore, je patientai avant de délivrer mes palabres, avant d’en ôter le maximum de venin. Nous étions tous censés être alliés, après tout.

« Hum… Si je devais accuser quelqu’un, d’un point de vue très subjectif, ce serait le général Zumias. Nous avons eu quelques différends lors de la fête : nous nous sommes confrontés dans un jeu organisé par Abrahan qui offrirait au vainqueur un coffre au contenu très spécial. En jouant sur sa relation privilégiée avec Abrahan, il m’a accusé d’être mêlé à cette affaire, ce qui m’a évincé de la course au coffre. S’il a effectivement quelque chose à se reprocher, c’est un coup brillant de sa part : d’une pierre deux coups. Où est donc ce cher général Zumias ? A-t-il été interrogé en bonne et due forme ? »

Je devinais que ma déclaration ne plairait sans doute pas à Abrahan puisqu’elle le mettrait légèrement en cause. Après tout, il avait défendu le général face à Marcus, clamant son innocence. Je pestai intérieurement. J’étais persuadé, d’une certaine manière, que tout ce que je dirais ne ferait qu’aggraver mon cas. Après tout, n’était pas ainsi que se déroulait cet interrogatoire depuis le début ? Je repris d’une voix toujours aussi agacée, déterminé à donner plus de poids à mon jugement. Non pour forcément convaincre mon auditoire de mon innocence, mais bien pour servir l’intérêt des Papers Pirates : il fallait retrouver ces traitres de Décimas.

« Bien entendu, mon jugement est biaisé par ma relation conflictuelle avec cet homme. Si je devais me prononcer en étant objectif, je pense que je serais forcé de partager l’avis d’Abrahan. Après tout, nous sommes dans le même camp, ainsi j’estime que je dois avoir confiance en son jugement. Et donc, je n’ai pas grand-chose à ajouter, mis à part éventuellement une sorte de magicien suspect aux cheveux roses, mais je n'ai rien sur lui. Je n’ai pas eu le temps de prospecter d’autres suspects ni de rassembler la moindre preuve puisque l’arrivée de Marcus m’a trop rapidement désigné comme suspect à appréhender. »

Terminais-je sur un ton amer. Ces mots n’avaient pas été simples à prononcer, pourtant je misais beaucoup sur eux. J’espérais qu’il agirait comme détonateur afin de débloquer cette harassante situation.


_______________




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".


Dernière édition par Edward Lawrence le Lun 11 Déc - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Sam 9 Déc - 15:24



Mortimer Gild & Francesko Abrahan

-Et quelles raisons me permettraient de vous innocenter, vous et votre collègue, Kabayochi ? Je ne fais pas ça par plaisir, sachez-le. On m'avait averti quant à votre tempérament effervescent. Vous êtes un homme d'action, et je respecte cela. Mais, que cela vous plaise ou non, j'ai la sécurité d'un Empire à garantir...

Il faisait chou blanc. La prise de parole de Kiru, plus prudente qu'autre chose, ne lui permettait pas de tirer de grande constatation. Manifestement, le révolutionnaire était plus las et révolté que réfléchi et lucide. Un tort, dans une telle situation : il aurait dû comprendre qu'il en allait de la sécurité de Tengen et, par extension, autant de la leur que de celle d'un bon nombre d'innocents sur cette Terre déjà bien suffisamment meurtrie. Qui diable pouvait bien deviner ce qu'il adviendrait si Centes parvenait à mettre la main sur le Yonkou afin de le placer sous son emprise ? Sans même parler des subordonnés de l'homme le plus fort du monde, le simple fait de s'octroyer un tel pion allait permettre aux troupes de Merveille de posséder un virulent regain de puissance, lors même que la marine peinait à reprendre l'ascendant dans leurs bras de fer incessants. Si le Liga D. rejoignait les troupes Decimas, peu nombreux seraient ceux qui pourraient continuer à leur tenir tête... A fortiori si l'on comptait Kamiji et Kizaru dans l'équation, aux dernières nouvelles encore affiliés au Monarque. Ces types étaient des plaies, des monstres de puissance, et il n'était pas franchement nécessaire d'en offrir d'autres à ce foutu Roi orgueilleux. Lorsqu'il reporta ensuite son attention sur Edward, le vieillard entendit sa piste et la prit en compte. Certes, il s'agissait là davantage d'une querelle personnelle que d'une réelle éventualité, et elle n'avait au final que très peu de fondements, mais elle avait l'intérêt d'être assumé en tant que telle. Le Lawrence reconnaissait d'entrée de jeu que les griefs qu'il entretenait à l'encontre de ce général étaient subjectifs... Autrement dit, la Mort Grise risquait de continuer à patauger, à ce rythme. Force était d'admettre que ces suspects là ne lui avaient en finalité pas appris grand chose, sinon leur propre version du déroulement de la soirée et la raison de leur venue dans cette petite sauterie aux allures chaotiques. Cependant, la contribution modeste d'Edward fut soudain saccagée toute entière par son impertinence : le Gild le laissa terminer avant de répliquer avec une lassitude palpable, les eux levés vers le plafond de roches.

-Et dire que ça commençait bien. Que le général Zumias soit ici ou non ne vous regarde pas, Lawrence. Pas plus que son possible interrogatoire. Bon sang, les gamins sont d'une inconscience...

C'était dans ce genre de situations qu'il se rendait compte à son insu qu'il avait bien trop vieilli. Ce genre d'erreurs, de comportements impertinents, il en faisait également montre lorsqu'il était un rookie. Mais au final, qu'est-ce qui avait véritablement changé ? Plus que son âge, son grade, sa puissance. C'était peut-être cela qui légitimait ses leçons de morale, au final : il avait acquis une influence et une renommée telles que personne n'osait le contester frontalement lorsqu'il prenait la parole. Un maigre privilège, compte tenu des années passées à sillonner Grand Line et le Nouveau Monde dans tous les sens. Et voilà qu'il se trouvait placé là, sur West Blue, pour jouer les juges au nom du plus imprévisible des Yonkous... La vie de forban n'était assurément pas une sinécure. Après un instant de silence, il fit un simple mouvement de la tête en direction d'un pirate qui était resté en arrière, dans la pièce. Celui-ci s'approcha d'Edward et entreprit de le libérer, tandis que le vieillard renseignait le duo quant à la raison de cette libération soudaine.

-C'est bon, j'en ai assez entendu de vous deux. Vous pouvez partir.
-Et moi ?
-Je n'en ai pas fini avec vous, Abrahan. Pas encore.

L'homme masqué grommela, mais demeura silencieux tandis que le vieillard renvoyait les deux autres pirates d'un geste de la tête. Pour Mortimer, l'innocence de Kabayochi ne faisait aucun doute, depuis avant même le début de l'échange. C'était celle d'Edward qui s'était avérée moins certaine, et même s'il ne possédait actuellement encore aucune franche conviction, il imaginait que ce prétendu marchand était bien trop illuminé pour servir les intérêts d'un hypothétique Roi. Néanmoins, il allait prendre garde aux exactions de ce Lawrence avec attention, à l'avenir. Le moindre comportement louche susceptible de l'affilier aux Decimas risquait donc de signer son arrêt de mort...


Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Lun 11 Déc - 9:53


Rencontre!


Kiru demeura immobile quelques instants tandis que les autres continuaient à parler, la réponse de Gild résonnait dans son crâne tandis qu’il n’y trouvait toujours que le même écho à répondre. Peu importait ce que pensait réellement le lieutenant face à lui, rien ne lui serait réellement permis tant qu’il n’aurait pas prouver son innocence de manière irréfutable. Pour autant il pouvait apporter des dizaines de preuves en sa faveur sans que ses juges ne soient convaincus alors qu’une seule preuve en sa défaveur aurait suffi à le condamner comme coupable à leurs yeux. Chacune de ses réflexions, peu importe par quel bout il l’entamait, l’amenait à une seule et unique conclusion. Le seul moyen de prouver son innocence et celle de son Nakama était de trouver le véritable coupable et de le traîner devant le vieil homme, ou devant le Yonkou en personne. Se reconcentrant sur les échanges alors qu’il n’avait écouté que d’une oreille distraite les paroles entre Edward et leur juge il ne put s’empêcher de reculer d’un pas lorsque l’illustre combattant devant lui les congédia alors. Cela était une bonne nouvelle bien entendu puisque cela signifiait qu’il les innocentait, au moins temporairement. Néanmoins tandis qu’il regardait l’homme explosif être libéré de ses entraves il sentait une certaine panique l’envahir. Il ne pouvait pas laisser cette entrevue se terminer ainsi, il n’aurait plus d’occasion comme celle-ci avant des lustres, voire jamais. Il avait tellement focalisé son attention sur le fait de tenter de gagner la confiance de l’homme qu’il n’avait pas eus l’occasion d’en tirer profit. Se tournant de nouveau vers Mortimer qui s’était déjà détourné d’eux pour se concentrer sur Abrahan il fit deux pas en avant afin de montrer sa détermination au moment où il prononçait d’une voix forte :

Je souhaite rencontrer Tengen !

La phrase avait été lâchée de but en blanc, sans préparation préalable comme il aurait préféré le faire mais il semblait être à court de temps. Il savait pertinemment que son annonce pourrait passer pour de l’impertinence, mais il espérait néanmoins que ceux qui ne tarderaient sans nul doute pas à se retourner vers lui avec des yeux de merlan frit y décèleraient sa volonté d’épauler l’un des plus grands. Après une légère pause afin de laisser retomber la grande annonce dont la soudaineté l’avait lui-même surpris il tenta d’expliquer sa demande :

Je souhaite de tout cœur être utile à cet équipage qui m’a sauvé la vie alors que mes alliés me tournaient le dos. Avec mes capacités je suis certain de pouvoir être plus utile à un Yonkou sur les actions qu’il souhaitera sur Grand Line ou le Nouveau Monde qu’en tant que stagiaire de Salry sur une Blue.

Son regard se posa rapidement sur le fan de l’administratif, il ne le rabaissait en aucun point, cet homme était celui qui avait ordonné son sauvetage et l’avait par la suite soigné sur son navire. Que cela ait été fait en accord avec de plus hauts gradés ou pas il était celui qui avait représenté la seconde chance qui lui avait été donnée. Peut-être que son intervention entrait en conflit direct avec certaines lignes du contrat signé sans même le lire quelques mois auparavant déjà mais s’il ne tentait rien maintenant jamais il ne progresserait, et la perte serait autant pour lui que pour ses alliés. Néanmoins un dernier point demeurait à éclaircir, si le bras gauche de l’homme le plus puissant du monde avait ne serait-ce que le moindre soupçon à son égard il refuserait catégoriquement la possibilité de cette rencontre. S’il voulait accéder à un tel honneur alors même qu’il débutait au sein de l’équipage il fallait qu’il soit irréprochable :

J’ai bien entendu vos paroles, et je peux vous assurer que je trouverais le coupable de toute cette histoire et le trainerait devant vos pieds le jour de cette rencontre. Si jamais j’échouait dans cette entreprise j’en assumerais alors l’entière responsabilité et me remettrait à votre jugement sans broncher.

Il mettait son honneur en jeu, pour peu que son interlocuteur y apporte la moindre valeur, mais également sa vie puisque c’était bien cela dont il s’agissait. Mais aucun doute ne transpirait dans sa voix et sur son visage, il retournerait chaque brindille de cette mer pour trouver ce qu’il recherchait. Il rassemblerait également ses atouts glanés au fur et à mesure de sa carrière afin de les offrir au Yonkou, s’il devait prouver sa loyauté il se couperait même un bras pour qu’aucun doute ne soit possible. Demeurant immobile le corps penché vers l’avant et son regard fixant avec intensité et détermination le vieil homme sur son trône il attendit simplement que le glas tombe, sa réponse conditionnerait les jours, les semaines, les mois et les années qui lui resteraient à vivre à présent.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Lun 11 Déc - 12:04










Le mot « impertinence » demeura en suspens dans mon esprit, comme figé. Il possédait cette sonorité sinistre, mélancolique. Cette sonorité qui me promettait un destin des plus tragiques. Était-ce la fin ? Gild déracina chacun de ses pieds et s’approcha, lui et ses traits assassins, de ma position. C’était fini, la messe venait d’être dite. Mon bourreau était sur le point d’ôter ma tête de mes épaules. Ces épaules qui me servaient jadis de trône. C’en était fini de mon règne, de ma vie. Et sans doute la fin de notre dynastie. Enfin, les membres antérieurs de l’ancien s’agitèrent et les ténèbres m’envahirent. Et l’ultime son qui me parvint fut un triste cliquetis métallique.

Mon fardeau de granit s’affaissa à mes pieds, délestant mes poignets de son étreinte. Une intense sensation de liberté allégea mon corps tandis que ma force regagnait peu à peu mes différents membres. Une intense sensation de satisfaction m’envahit, dessinant un sourire sur mon visage mutilé. Pourtant, une autre émotion venait ternir l’éclat de ce tableau. Tandis que ma condition de prisonnier s’était effondrée, la peur avait émergé du néant et empoisonnait peu à mon âme. Cette liberté était nocive en l’instant : plus rien ne saurait entraver mes talents destructeurs. Le chaos et l’incertitude de mes gestes s’étaient invités dans mes pensées. Et en garder le contrôle semblait être chose impossible. La situation venait donc d’empirer, paradoxalement.

Mon échine se courba alors respectueusement en direction du pirate légendaire, comme pour le remercier d’avoir considéré mes paroles et de m’avoir accordé mon innocence dans cette histoire. Ce fut l’occasion choisie par Kiru pour affirmer ses ambitions. Ou plutôt nos ambitions communes : je partageais totalement son opinion. Pourtant, je ne me risquai pas à prendre la parole. Je devinais l’importance de cette prise de parole soudaine et je ne voulais pas nuire à mon capitaine une nouvelle fois avec mes propos déplacés. Non, l’enjeu était bien trop important.

Pourtant, ce fut le moment choisi par mes plus profondes émotions pour sortir de leur torpeur, dévalant mes entrailles pour émerger à l’air libre. Mon sang sembla s’embraser, propulser par un cœur qui palpitait furieusement. Tout mon corps se crispa, mes muscles se bandèrent. Et puis, le tout s’agita, profitant du discours de Kiru pour s’effacer. Mes pieds me portèrent jusqu’au lieutenant à la casquette : Marcus Armstrong. Lorsque je fus suffisamment proche de lui, ma mâchoire s’anima, formulant ses mots qui me déchiraient mon être depuis le début, ces mots que je m’étais forcé à refouler pour le bien de tous. Mais j’étais empoisonné par un bien funeste pressentiment. Une voix sinistre s’échappa du plus profond de mon être, une voix brulante, âpre, mais d’une faible intensité sonore.

« Marcus… dis-moi… Où est Mio… ? »

Tout mon corps tremblait de haine, une fureur latente semblait attendre le signal pour se déverser sur les lieux, pour rompre tout ce qui avait été construit jusqu’alors. Mes traits s’étaient durcis d’animosité tandis que mes yeux transperçaient le lieutenant de toute la noirceur de mon cœur. Finalement, plus rien ne semblait avoir d’importance mise à part le sort qui avait été réservé ma fidèle compagne. Et puis, mes lèvres s’ouvrirent une nouvelle fois afin de délivrer de nouvelles précisions. Mes pupilles incandescentes attaquèrent une nouvelle fois le regard de Marcus. Et puis ma voix se brisa dans un silence meurtri.

« Où est… la jeune rouquine qui m’accompagnait à la fête ?! Qu’avez-vous fait d’elle… ? »

Tic-tac, tic-tac. Dans ma tête, ou dans mon corps, une sorte de cliquetis s’était actionné délivrant un rythme sinistre. Tic-tac, tic-tac. Comme si une bombe à retardement venait d’être actionnée. Comme si le compte à rebours avant la destruction s’était enclenché.


_______________




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Lun 11 Déc - 14:56


Dernier Ordre!


Kiru venait à peine de terminer sa tirade, celle qui détenait une importance si grande pour son avenir et l’avenir des Deadly Sins dont Edward faisait partie, lorsqu’il aperçut son compagnon du coin de l’œil. L’homme n’était pas intervenu suite à sa libération, laissant son capitaine mener ce discours d’une importance capitale. Mais à la place de cela il s’était tout droit dirigé vers son geôlier, l’homme que le Golem avait précisément passé son temps à empêcher de frapper son partenaire. Il ne savait pas quelles étaient les intentions du maudit envers Marcus, qu’elles soient amicales ou une volonté de vengeance il était sûr d’une chose, son ami n’en ressortirait pas vivant s’il le laissait faire. Se tournant vers les deux hommes qui étaient désormais particulièrement proches il serra les dents en voyant l’ancien prisonnier ouvrir la bouche, il n’aurait pas le temps d’empêcher ses premières paroles ! L’explosif acheva sa phrase en prononçant le nom d’une personne, Mio ! Ce nom disait quelque chose à l’homme de pierre, probablement une relation dont l’homme lui avait parlé lors de l’un de ses rapports, pourtant il ne parvenait pas à mettre un visage dessus. Peut-être s’agissait-il de cette créature qui les avait attaqués lors de leur sortie de la cale du navire d’Abrahan. Kiru n’en savait rien et s’en fichait éperdument. A l’heure actuelle sa seule priorité était d’éviter que leur situation ne revienne en arrière. Il souhaitait faire tout son possible pour aider son nakama mais si celui-ci continuait à agir de la sorte il ne pourrait rien pour lui. Bientôt les seules possibilités qui lui resteraient serait soit de le regarder mourir sans rien faire, soit de le défendre et mourir avec lui. Il n’était pas dupe Gild était bien plus fort que lui et Marcus avait d’ores et déjà fait montre d’une puissance effarante. Les deux hommes pouvaient nager et il leur suffirait de pousser le Golem à l’eau pour s’en débarrasser. Alors qu’Edward rouvrait la bouche, sa voix trahissant une montée émotionnelle, il intervint soudain pour couvrir la suite de sa phrase :

Edward ! Sur le Bateau ! Maintenant !

La voix caverneuse du Golem avait soudainement pris la place de celle de l’humain, résonnant dans un cri sourd qui sembla résonner contre la roche et faire trembler l’atmosphère qui les entourait. La tempête s’étant quelque peu calmée il était fort probable que les hommes présents sur les navires en contrebas l’aient également entendu. La voix était directive et ne souffrait aucun doute, c’était un ordre qu’il lui donnait et aucune réponse autre que le mouvement de son allié pour descendre vers le navire n’était pas envisageable. C’était la première fois qu’il parlait de la sorte à un membre de son équipage, même lorsqu’il avait demandé à Edward de s’attacher avec les cordes sur le navire d’Abrahan il était apparu compréhensif et ouvert à la discussion. Maintenant même son regard noir venait percer la silhouette de celui qu’il tentait désormais de défendre contre lui-même. Il savait pertinemment qu’il prenait un risque énorme, le maudit étant libéré si sa folie prenait le dessus il ferait rapidement sauter le plateau sur lequel ils se trouvaient. Mais il espérait que son intervention ramènerait suffisamment son compagnon à la raison pour désamorcer la situation. Lui-même commençait à perdre patience et, sa voix pour preuve, sentait la colère du Golem monter en lui. Sa main droite glissa lentement vers la poche de son manteau, vérifiant par-dessus le tissu la présence des menottes en Granit Marin dérobées sur Nighty Town. Si son nakama ne faisait pas le bon choix il serait le premier sur lui, il règlerait ce problème quitte à l’assommer et lui passer lui-même les menottes. Espérant qu’il serait raisonnable il se retourna vers Mortimer Gild, conservant son haki et le coin de l’œil fixé sur l’explosif pour tenter d’empêcher une escalade de la situation déjà tendue :

Excusez-moi pour cela, je me porte garant de cet homme. De la même manière j’assumerais toute la responsabilité de ses actes s’il venait à devenir un problème.

Kiru avait agi vite avant que Gild, Marcus ou même Abrahan ne puisse faire ou décider quoi que ce soit. Il mettait sa vie en gage de la survie de son nakama, mais espérait profondément que cet incident ne coupe pas court à la demande qu’il avait formulé quelques secondes plus tôt. Si son nakama quittait le plateau il pourrait poursuivre auprès du bras gauche de Tengen. Lui et Edward auraient à discuter longuement une fois tout cela fini. Mais s’il agissait autrement, alors…




HRP : Je poste avant le PNJ Pirate vu avec Nak, il reprendra après Edward Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
avatar
Messages : 396
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : - | Dead-End

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
203/250  (203/250)
Berrys: 263.760.000 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Lun 11 Déc - 19:29










La voix caverneuse du maudit tonna furieusement, effaçant totalement le fracas des gouttes de pluie qui martelaient la surface rocailleuse. Des frissons s’érigèrent sur ma peau décorée de ses habituelles balafres. Et puis, mes paupières se fermèrent, drapant mes yeux de leur voile sombre. Des plumes flottaient légèrement vers le sol. Des plumes rousses. Mon visage voulut se tordre une nouvelle fois sous la colère, mes poings voulurent venir frapper ma poitrine avec toute la rage que j’avais accumulée. Pourtant, je ne fis rien de cela. Le froid avait consumé mes sentiments, balayé mes émotions, figé mes pulsions meurtrières. Comme si mon sang désormais glacé venait oxygéner mon corps et mon cerveau de raison, cette denrée qui se faisait pourtant si rare lorsqu’il s’agissait de moi.

Mon corps pivota vers le chef des Deadly Sins et mes yeux soutinrent son regard noir l’espace d’un instant. Cet ordre direct, prononcé sur ce ton, aurait sans aucun doute des conséquences. Une envie irrépressible de lui tenir tête me vint alors. Au fond, étais-je quelqu’un que l’on pouvait canaliser ? Comment diable pouvais-je ne pas faire de vagues alors que mes émotions tempêtaient si fort dans mon cœur ? Je pestai intérieurement. Puis, mon faciès se ferma, et mes jambes s’actionnèrent afin de me porter plus loin. Durant un court instant, je me mis à songer à cette sensation de froid, cet instant de lucidité qui semblait toujours me tirer de situations où ma vie était mise en danger. Étrange. Je balayai cette idée invraisemblable de mon esprit blessé et me dirigeai vers les statues de pierre qui avaient accueilli ma venue, un peu plus tôt. Je n’osai pas esquisser un nouveau regard en direction des illustres pirates, sans doute de peur de revenir brusquement sur ma décision.

Lorsque je fus arrivé à hauteur de la statue de mon idole de pierre, je m’accroupis devant. Gol D. Roger, le seigneur des pirates. Maintenant que la colère s’était effacée, j’étais assailli par des pensées sombres, subtiles, qui ne m’avaient pas effleuré l’esprit jusqu’à maintenant. Le moment de me remettre en question était sans doute venu, après tout. Je me mis à fixer les contours caverneux de la silhouette sculptée à même le roc, ce personnage qui me toisait de par sa légende. Mais ce dernier demeura silencieux alors que mes pupilles l’assaillaient de questions. Sa voix ne me parvint pas, finalement. J’eus alors une pensée pour Tengen, cette légende vivante que j’avais délibérément choisi de suivre. Méritait-il vraiment mes sacrifices ? Je pestai intérieurement. Le sourire de l’ancien Seigneur des Pirates semblait me narguer alors que j’étais tiraillé par les doutes, alors que le désespoir me dévorait. Pourquoi donc avais-je choisi d’emprunter ce chemin sur lequel je me tenais actuellement ? Ce chemin vers la piraterie. Était-ce réellement là qu’était ma place dans ce bas monde ? Foutaises. Je voulus insulter l’homme de pierre qui me faisait face, je voulus lui crier mes peines et mon désarroi. Mais à quoi bon ? Je savais pertinemment que quoi que je fasse, le roi des pirates resterait de marbre.

Me faisant à cette fatalité, je finis par poursuivre mon chemin vers l’oppressante carrure du navire, toujours amarré au même endroit. Si l’intensité de la pluie avait faibli, ses gouttes continuaient toutefois de choir sur mon visage déchiré entre amertume et tristesse.


_______________




_________________


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 337

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 13 Déc - 14:27



Mortimer Gild & Francesko Abrahan

La proposition de Kiru n'eut pas le temps d'être songée que ce dernier reportait déjà sa pleine attention sur son subordonné au tempérament explosif, lequel semblait bel et bien décidé à tenir tête à un Marcus hébété et incompréhensif. L'homme à la casquette arqua un sourcil interrogatif face aux questionnements incessants de son ancien captif, puis attrapa le bout de son couvre chef d'une main franche pour adresser à Edward un regard direct. Il n'était pas certain d'avoir bel et bien cerné les véritables intentions de son interlocuteur mais il semblait bien avoir compris que celui-ci avait formulé ses dires de manière véhémente et menaçante... Il lui tenait tête ? Une petite leçon s'imposait, et le lieutenant de Tengen était sur le point de la lui délivrer lorsque l'intervention salvatrice de Kiru eut lieu. Comme celui-ci semblait prendre les responsabilités qui lui incombaient et délivrait à l'égard de son subordonné des ordres catégoriques, la tension sembla retomber d'un cran. Marcus relâcha sa casquette et croisa à nouveau les bras d'un air à demi assoupi tandis que Mortimer, de son côté, reposait sa main sur l'accoudoir de son trône sans que personne n'ait jamais remarqué à quel instant précis il l'en avait ôté. A la vérité, il avait été à deux doigts d'intervenir lorsque le Kabayochi l'avait devancé... Et c'était une incommensurable aubaine pour son jeune subordonné qui, dans le cas contraire, aurait probablement passé quelques mois à l'hôpital. Dans le meilleur des cas, à tout le moins. La Mort Grise n'aimait guère que l'on s'emporte en sa présence, a fortiori lorsqu'on aurait eu toutes les raisons du monde de faire montre d'humilité et de discrétion. Si le Lawrence était ainsi libéré, c'était après tout uniquement parce que son alibi était lié à celui du golem de pierre : dans le cas contraire, il n'aurait pas recouvré la liberté de si tôt. Il en devait une à son capitaine, c'était une évidence... Mais le Gild n'allait pas s'embarrasser d'une autre fleur gracieuse à son intention avant de bons moments. S'il voulait prouver son innocence et la sympathie qu'il adressait à Tengen, il allait devoir octroyer à la Mort Grise de véritables raisons d'y croire... Délaissant finalement totalement l'homme explosif qui s'en retournait d'où il était venu, le vieillard poussa un soupir de lassitude puis en revint à Kiru, le jaugeant d'un regard sévère mais néanmoins plus chaleureux qu'auparavant.

La proposition de Kiru était assez clair : il voulait prouver qu'il était digne d'enfin rencontrer le Yonkou et, pour ce faire, voulait mettre la main sur l'hypothétique contact des Decimas également trouble-fête. Un sourire à demi-narquois naquit sur les lèvres du vieux pirate, pourtant moins hautain qu'à l'accoutumée : le golem l'intéressait, d'une certaine manière. Après un instant d'un silence pesant, il prit enfin la parole.

-Très bien. Je vous donne l'ordre de trouver le scélérat et prouver sa culpabilité. Ensuite, libre à vous de prendre la décision qui s'imposera : nous le livrer, ou le tuer. Lorsque cela sera fait, je vous donnerai un moyen de mettre la main sur Tengen et de le rencontrer.

S'il n'avait pour l'heure pas de tâche spécifique à offrir à Kiru pour prouver son utilité mis-à-part celle-ci, Mortimer savait mieux que nul autre que Myô, en revanche, aurait très fort probablement d'autres travaux à lui donner. Ils avaient un certain nombre de frontières à maintenir sous leur contrôle et même si le Liga D. n'était assurément pas l'Empereur dont le territoire était le plus disputé, il avait néanmoins grand besoin d'alliés pour maintenir ses îles sous sa domination lorsqu'il s'en laissait aller à des folies diverses comme cela avait récemment été le cas sur Sweety Peaks. Un jour, un ennemi pourrait effectivement tenter de profiter de ses habitudes puériles... Ce qui risquait de s'avérer désastreux si aucun lieutenant puissant et capable ne couvrait ses arrières. C'était principalement pour cela que la menace de Centes Decima était si palpable aux yeux du Gild : la seule chose qui protégeait l'homme le plus fort du monde de l'influence néfaste et grandissante de ce petit Monarque, c'était son absolue imprévisibilité. Mais elle pourrait, un jour ou l'autre, finir par se retourner contre lui... Mieux valait donc prendre les mesures qui s'imposaient d'elles-mêmes tant qu'il en était encore temps.
Là-dessus, la Mort Grise se redressa légèrement dans son trône de pierre, congédiant Kiru sans plus de cérémonies :

-Vous êtes libre de partir. Si nous apprenons quoi que ce soit de concluant, nous vous transmettrons les informations sans plus attendre.

S'ils ne trouvaient pas le coupables mais que Mortimer se savait proche du but, il laisserait des hommes derrière lui pour persévérer en ce sens et épauler le Golem au mieux. Mais s'ils n'avaient absolument aucune piste, il laisserait le mythique agir selon son bon vouloir tout en gardant un œil sur la situation : il quitterait West Blue et se contenterait d'épier les rapports et journaux pour croiser les informations et se renseigner le plus possible. Il allait devoir prendre garde à chaque personne qui s'approcherait de l'Empereur durant les jours à venir...


Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2821
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   Mer 13 Déc - 16:17


Détermination Nouvelle !


Kiru surveilla du coin de l’œil la progression de son allié, il n’aimait pas ce qu’il venait de faire et savait qu’il devrait s’en expliquer mais il venait probablement de sauver Edward d’un bien plus funeste destin. Le danger représenté par son nakama éloigné il se reconcentra sur le bras gauche de Tengen qui reprenait finalement la parole. Le Golem était littéralement en apnée, son regard fixé sur les lèvres du vieillard tandis que le temps semblait s’être ralenti. Il le savait les mots que prononcerait son interlocuteur allaient dictés son avenir, et si celui-ci était brisé il risquait de se perdre une nouvelle fois dans l’égoïsme qui l’avait déjà éloigné de ses principes. Et finalement le silence si pesant se brisa, les paroles tant espérées étant prononcées devant un Kiru qui, bien que demeurant sérieux et déterminé à l’extérieur, se sentait comme un gamin à Noël à l’intérieur. Il sentait son cœur faire des bonds dans tous les sens en battant, il sentait chaque battement propulsant le sang dans ses veines comme une victoire. Demeurant immobile quelques instants il esquissa un sourire, tentant de montrer sa reconnaissance silencieusement avant de se retourner lorsque le vieil homme le congédia à nouveau. Il ne réalisait pas vraiment ce qu’il venait de se passer, cette situation il l’avait tellement attendue depuis des semaines qu’elle lui paraissait désormais irréelle. Pourtant après quelques pas il avait calmé son euphorie interne et l’avait transformée en une détermination nouvelle. Désormais la seule et unique chose qui le séparait d’une rencontre avec l’homme le plus puissant du monde était un allié des Decimas qui avait choisi le mauvais équipage à infiltrer. Et il n’aurait de cesse de le traquer afin de le trainer devant la justice qui lui était promise, cet individu, quel qu’il soit, représentait désormais le seul obstacle entre le Golem et son but. S’arrêtant au bout de l’allée des statues auxquelles il n’avait porté cette fois-ci qu’un œil distrait il décrocha son Den Den Mushi, y composant un numéro avant de dire :

Amener le navire sur l’île, nous sommes prêts à partir.

Ses alliés les attendaient au large à quelques kilomètres de là, ils seraient arrivés en quelques minutes à peine. Il les avait prévenus dès qu’ils avaient quittés le bateau d’Abrahan et ne souhaitait pas réellement attendre le retour du masqué et de Marcus pour repartir. Chaque seconde où il ne cherchait pas le coupable des événements du jour était une seconde de sa vie qui l’éloignait de Tengen. Entamant sa descente il grimaça un instant, il tâcherait de ne pas croiser son explosif compagnon durant leur voyage en navire, mais il savait pertinemment qu’avant toute chose ils devraient avoir une conversation difficile dès leur arrivée à Powder Island.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Judgement [PV Kiru et Edward]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Judgement [PV Kiru et Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Judgement [PV Kiru et Edward]
» Journal de Kiru
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ∼
» La surprise. [PV : Edward, Era]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-