Partagez | 
 

 Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 5 Sep - 2:09

  • Shiki
  • Kanae
Caprice de mère nature.


Les enseignements du “ tranche-lune “ m’avaient servis. Je n’étais certes pas le plus fort de ce monde et si je désirais embrasser ne serait-ce qu’un peu ce possible titre il me faudrait encore parcourir un long chemin. Pourtant, via les entrainements spéciaux et conseils que j’avais acquis de certaines personnes, je savais que je grandissais. Restais à voir si quoi que ce soit ne pourrait pas accélérer le processus. Sans le savoir, c’est une simple nouvelle qui m’avait motivé à passer à la vitesse supérieure.

En effet, alors que je voyageais sur un simple petit navire emprunté généreusement, j’avais appris une chose qui ne m’avait pas ravis. De base, cette nouvelle n’en est qu’une parmi tant d’autre et pourtant, elle avait beau être banale, je n’avais pas laisser passer celle-ci. Une fois de plus, des braconniers avaient frappés et kidnappés des gens “ spéciaux “. Par spéciaux, les journalistes entendent des gens avec des caractéristiques spéciales : homme-poissons, longs-bras ou longue-jambes... Dès qu’une personne était différente d’un humain lambda, il devenait une proie pour ces tristes chasseurs que personne n’arrêtaient officiellement. On avais beau vanter la destruction de certains réseaux, ces actes continuaient de voir le jour, comme si au final les victoires n’étaient que de la poudre aux yeux de la part de la marine et pour cause, il ne faut pas être dupe... Certains nobles devaient trouver leur bonheur dans ce genre d’affaire. Hypocrisie maladive qui gangrène ce monde, je comptais bien me dresser face à cette facette de la société pour changer cela, aussi difficile cela s’annonce-t-il.

Pourquoi donc être autant remonté ? Car j’en étais certain, sur une photo, je pensais avoir reconnue une personne bien spécifique : Fugu Doku. Personne officiellement, excepté pour ceux ayant participé au tournoi de Glaglapolis. Autant le dire, si mon imagination ne me jouait pas des tours je me devais faire quelque chose, d’où la mission que je m’empressais de me fixer : retrouver ce groupuscule qui se faisait surnommer “ la main noire “ pour mettre la main sur mon amie et sauver divers gens qui n’avaient rien demandés...

Cependant, mes petites recherches me laissaient croire que des prisonniers de ce genre avaient fortement des chances d’être emmené à Shabaody pour être vendus. Hors de question de laisser passer ça, cependant, comment rejoindre cet endroit le plus rapidement possible autrement que via bateau ? C’est donc avec l’infime espoir de rattraper mon temps perdu que j’étais en direction de Grand Line. Mais seul, sur un petit navire, c’est tout simplement une expédition limite suicide.

La mère n’était pas toujours calme et s’il y a bien une chose que j’avais appris, c’est que se confronter à mère nature était tout simplement de la folie. Ainsi, j’avais beau tenter de me frayer un chemin, trancher les vagues n’étaient qu’une vaine tentative de reporter l’inévitable et quand une de ces vagues se fit plus large et grosse que les autres, moi et le navire ne pouvions empêcher notre tragique destin. La puissance de l’eau était-elle que le navire fut littéralement brisé sur place. Emporté par les courants, seule ma volonté m’empêchait de perdre mes sabres et affaires chères à ma personne. Perdant connaissance sur place... Est-ce donc ainsi que j’allais rejoindre mon père ? Sans rien avoir accomplit ?

Ce n’est que quelque jours plus tard qu’un rayon de soleil me caressa le visage. Échoué sur une île inconnue de ma personne, j’étais naufragé depuis bientôt quelques heures. Le soleil se levant à peine, mon corps était au milieu de nombreux débris de bois. Sans le savoir, je me trouvais sur l’île que les marins surnommaient “ Nafragus “ et pour cause, elle attirait plus de naufragés qu’autre chose à cause de la mer capricieuse et les courants marins. Outre cette petite anecdote, rien de bien spécial à raconter sur cette île, outre une légende racontant qu’un certain Cobinson Rusoé auraient survécu pendant trois quart de sa vie ici seul, avant de laisser derrière lui un fabuleux trésor au milieu de la végétation où quelques animaux vivent en paix cachant indirectement le repaire de ce fameux naufragé.

Retrouvant enfin mes esprits donc, je tentais de me redresser en vain remarquant que je m’étais fais mal à la jambe à cause d’un débris m’ayant bien amoché. Grimaçant quelque peu, ce n’est qu’avec un peu d’imagination et du temps devant moi que je me fis une attelle artisanale pour me permettre de supporter la douleur et ménager ma jambe. Que faire pour reprendre la route ? Outre attendre de possibles passants, une seule idée me vint en tête : faire un radeau. Après avoir retrouver quelques forces donc, je me mettais à la recherche de divers arbres pouvant faire un radeau idéal, sans pour autant trop détruire la faune et le flore de cet endroit. Entre-temps, j’avais fait un mini-camps en l’attente de construire ce dernier et allumé un feu pour faire voir au loin une fumée qui se voulait attirante.

Est-ce que la chance allait me sourire ? Le temps passa tranquillement et tandis qu’il était désormais la pleine après-midi, je m’étais enfoncé dans la véritable mini-jungle pour trouver des lianes résistantes ou quelque chose pouvant faire office de lien à défaut de trouver des cordes solides.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 5 Sep - 9:58

Oh ! Un feu !

Léon ! Reviens ici salopard ! Je te jure que tu vas finir en sac à main !


Lily, calme toi, tu sais bien qu’il a un faible pour l’odeur du cuir ! Arrête de laisser trainer tes chaussures partout dans la maison et il arrêtera de les bouffer.


Bah voilà, tu le défends encore !


Drame dans l’estomac d’une baleine-île : le sprinteur à collerette de l’équipage venait, une nouvelle fois, de dévorer une paire de chaussure appartenant à la lancière de la même équipe. Oui, Lily entretenait une passion immense pour les chaussures mais avait tendance à les semer un peu partout dans la maison de la Toupex. Léon, le reptile en cause, adorait quant à lui la sensation du cuir sous ses dents. Depuis son arrivée dans l’équipe, il avait déjà fait de nombreuses victimes à commencer par les chaussures de Lily, en passant par les ceintures de Sayara ou les quelques lanières de cuir qui trainaient çà et là. Si la rouge et la verte restaient calmes et comprenaient l’utilité de ranger correctement leurs affaires pour éviter tout problème, la navigatrice persistait dans son rythme de vie et devait donc pâtir du comportement carnassier du sang-froid.

Bon Lily, tu veux bien vérifier qu’on tient le cap s’il te plait ?


Je te rappelle qu’on a une baleine-île, pas un bateau mais bon je vais sortir pour me calmer et voir la météo, sinon je vais égorger ce salopard de lézard.


Sans attendre plus longtemps, l’ex-mouette se mit en marche et remonta jusqu’à l’évent du cétacé pour effectuer un contrôle météorologique et calmer ses envies de meurtre. En bas, sur l’îlot situé dans l’estomac de Bulle, Sayara caressait la tête de Léon tout en cherchant à le calmer. Le pauvre sprinteur avait eu une peur bleue en voyant l’une de ses maîtresses lui courir après avec une lance à la main. A côté d’elle, Kanäe se reposait sur un transat, la chienne-louve Meyki bien placée sur ses cuisses, occupée à faire une longue et reposante sieste. Malheureusement, la chienne fut dérangée par un cri provenant de l’évent.

Kana ! Il y a de la fumée !


Les deux autres femmes montèrent donc à leur tour pour découvrir le mystère de la fumée et Sayara eut une réaction simple et sans complexe.

Oh ! Un feu !


Ça doit-être un naufragé, l’île est connue pour ça.


Soupirante, l’ex-colonelle de la marine savait qu’elle allait devoir aller chercher la personne qui avait fait ce feu.

Bon, on y va.


Il ne fallut au groupe que quelques minutes pour rejoindre l’île en question sur laquelle Bulle déroula sa longue langue pour laisser la humaines et leur ménagerie retrouver le sable chaud de la plage ; Kanäe assise sur le dos de Rico, son lézard géant. Lily annonça leur arrivée au naufragé de l’île.

Eh ! On est là ! Y’a quelqu’un ?


© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 5 Sep - 16:12

  • Shiki
  • Kanae
Survivre seul.


Ma recherche de matières pour former un radeau avançait petit à petit à petit à une allure très lente. Ma jambe me faisant mal, il m’était difficile d’avancer avec aisance... Pour sûr, certains singes natif de l’île se moquaient joyeusement de moi en me voyant avoir du mal à grimper à des arbres ou autre. Ce n’est donc qu’après une bonne demi-heure que j’arrivais à décrocher quelques lianes que j’avais trouvées, cependant, la quantité me manquait grandement... Jamais je ne pourrais lier entre eux une vingtaine de troncs d’arbres pour former cette embarcation que je voulais construire. Il me fallait trouver une astuce, sans quoi... Je commençais déjà à m’imaginer avec une barbe et un air d’homme des cavernes. Secouant la tête, me rappelant de ma mission, je me mis moi-même la pression afin d’avancer plus vite. Si je n’accélérais pas au plus vite qui sait ce qui pourrais se passer pour la miss ? Hors de question d’avoir la réponse une fois qu’il sera trop tard.

Tandis que je me mis à grimper sur un arbre imposant pour prendre de la hauteur, voilà qu’un bruit me fit tilter. Il y a quelqu’un sur l’île ? Je ne reconnaissais pas la voix, mais cet appel me fit tout drôle et bêtement je tomba comme un idiot.Mais au lieu de faire une chute sur du sol, j’eus l’impression de traverser quelque chose. Seul un cri se fit entendre pour ma part avant un silence d’environ cinq minutes.

Retrouvant rapidement mes esprits, je me mis à voir une lumière. Celle-ci passait difficilement outre les feuilles de grands arbres des alentours. Par réflexe, je me mis à me masser la nuque avant de soupirer et grogner de mécontentement.

“ ... O... Où suis-je ? “

Je m’adressais à moi-même et commençais à laisser mon regard dériver sur la zone poussiéreuse. Ce n’est qu’après une petite minute que je compris que j’avais traversé le sol puisque ce dernier n’était pas que en terre. Il s’agissait là d’une plaque de bois faisant camouflage, caché par de la terre et des feuilles. Ma chute avait du être suffisante pour passer outre ceci. Ainsi donc, me voilà dans ce qui semble être une drôle de cachette. Massant brièvement ma jambe, je me mis à analyser le lieu. On dirais une petite grotte qui a été aménagée il y a de ça des années. Malheureusement, l’entretient laissait à désirer.

Me redressant lentement, je me mis à m’approcher de ce qui semblait être un bureau. Dépoussiérant ce dernier, je tombais nez-à-nez avec une sorte de petit bouquin. Un journal intime ? Feuilletant ce dernier, je me rendis compte qu’il appartenait à une certaine personne cependant, son dernier message date d’environ dix ans. Sans doute est-il partit de là ?
Continuant de fouiller un peu les lieux, je me mis à penser que cette personne était peut-être morte et pour cause... Un joli squelette se cachait dans un pseudo lit. Pauvre homme... Je me dois de partir de là me disais-je, mais comment faire hein ? Visiblement, il n’y avait que par là où je suis entrer qu’on peut sortir, mais avec ma jambe, difficile de faire de l’escalade sur une parois rocheuse abrupte. Commençant à piller les lieux, je réussis à former une sorte de grappin et le lança pour commencer à tenter de revenir à la surface, loin de me douter que des gens se trouvaient sur l’île.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 5 Sep - 22:34

Une île déserte

Bon bah non, y’a personne.


Plusieurs minutes que la clique attendait sur la plage et que Lily s’égosillait dans le but de pouvoir faire venir ou attirer l’attention d’un éventuel habitant de l’île des naufragés. Au final, la brune en avait tiré une conclusion tout à fait logique selon elle : l’île était inhabitée. Elle s’expliquait la présence de ce feu par la présence ancienne d’un ou d’une naufragé qui avait dû passer l’arme à gauche depuis. Pourtant, cette certitude vint être remise en question par Sayara et Kanäe, beaucoup plus terre à terre, qui mentionnaient le fait que la personne à l’origine de ce feu était peut-être hors de portée de voix. Ou à tout le moins qu’il n’était pas en capacité de répondre. Certes, la mort de la personne était une possibilité mais le feu ainsi que le reste des installations étaient bourrés de traces fraiches et récentes ; l’inconnu ne devait pas donc être mort, ou en tout cas pas mort depuis longtemps.

Lily, t’es vraiment pas maligne, regarde, le feu brûle encore et la buche n’est même pas à moitié consumée. Les traces de pas dans le sable n’ont pas encore été effacées par la marée montante donc tout ça est récent. Le naufragé doit chercher du matériel pour le radeau qu’il a commencé là-bas.


La révolutionnaire ponctuait la fin de sa phrase par la désignation d’un tas de bois plus ou moins ordonné en forme de radeau. La réalisation navale arracha un rire à Lily et un sourire appuyé à Sayara qui ne put retenir son commentaire.

Avec ça, il n’ira pas très loin… En tout cas, j’espère que ce n’est pas un homme.


L’androphobe préférait éviter de rencontrer un homme pour son propre confort de vie mais ne refuserait néanmoins pas de lui venir en aide s’il s’avérait qu’il était, comme les circonstances semblaient le prouver, un naufragé. Pour la résolution de l’absence de réaction aux cris de Lily, Kanäe employa les grands moyens.

Norok, survole la forêt et essayes de trouver un homme. Si tu le trouves ramène-le. Moi je vais faire le tour de la plage avec Rico. Sayara, Lily, vous restez là avec Léon et Arnold au cas où Norok le trouve.


Elle se retourna alors vers le dénommé Arnold, ours géant de plus de dix mètres de haut à la peau aussi sur qu’un tekkai, pour lui donner ses directives.

Mon grand, tu protèges les filles si ça ne va pas.


Approuvant, le géant poilu exprima son approbation par un grondement profond qui marqua par la même le départ de Norok vers la forêt et celui de Kanäe et Rico, son lézard géant et monture, en direction de la partie Ouest de la plage.

***
Quelques instants plus tard, le veilleur nocturne avait déjà couvert une bonne partie de l’étendue forestière et n’avait encore décelé que la présence de petits animaux. Tout à coup, un bruit d’effondrement attira son attention et l’envoya dans un coin encore inexploré de l’île où celui-ci perçut finalement une puissante odeur humaine : la transpiration. Mais au-delà de ça, l’odeur lui semblait familière, ou à tout le moins connue. Il descendit donc en piqué pour arriver sur le bord du trou qu’il percevait à l’aide de son sonar et y décela donc l’homme qu’il avait repéré à l’odeur. Aveugle de naissance et de race, la bête ne put reconnaitre celui qu’il avait ressenti quelques temps auparavant mais savait qu’il connaissait cette personne et qu’il ne s’agissait pas d’un ennemi. Etendant ses ailes, il se mit à voler sur place au-dessus du trou tout en tendant ses pattes à la personne emprisonnée pour lui permettre de sortir de cette impasse. Le rouquin n’aurait qu’à saisir un des pattes pour être immédiatement attraper par l’autre et emmener sur la plage auprès de celles qui l’avait libéré.

La Toupex quant à elle continuait son tour de l’île et n’était pas encore revenue à son point de départ, si tout se passait selon les plans de Norok, le roux et le volant arriveraient sur la plage bien avant elle laissant les deux filles s’occuper du naufragé.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Jeu 7 Sep - 1:43

  • Shiki
  • Kanae
Sauvé. Ou pas.


Il n’y avait rien ni personne sur cette île. La seule personne qui avait vécut ici semblait belle et bien morte, du moins, tout le laissait croire. Mais est-ce réellement la vérité ? Je n’avais malheureusement pas le temps de réfléchir trop longtemps étant préoccupé par autre chose de plus important à mes yeux. Ainsi, je tentais de remonter jusqu’à ce que finalement, je fasse un faux mouvement.

“ Bord...”

Pas le temps de finir ma phrase, je refis une chute vers l’arrière. Me cognant sérieusement, je laissais les “vaps” me faire repenser à certaines choses. Dans ma tête, je revenais à ce tournoi et je repensais à ces rares fois où j’ai pu observer cette demoiselle. Elle semblait si seule dans mes souvenirs... Elle qui était différente et cette dernière fascinante pourquoi donc rester seule ? Maintenant que j’y repense, peut-être n’ais-je pas aider cette dernière comme j’aurais pu le faire non ? Me remémorant le peu d’entraînements que j’ai vu d’elle, même dans ses mouvements il y avait cette traduction de solitude qui se faisait ressentir. Est-ce sa façon à elle de demander de l’aide ?
Il n’y a qu’en la retrouvant que je pourrais en être sûr me disais-je. Revoyant comme un flash-back cette photo où j’avais l’impression de l’avoir vu prise dans les filets de ces braconniers, je revins aussitôt à moi en prenant une grande respiration. Je revenais d’une certaine façon d’entre les morts me disais-je. Faisant abstraction de la douleur à ma jambe, je recommençais à grimper pour sortir de ce trou, mais là... Voilà qu’une chose inattendue se produit. Une bête plutôt imposante se présenta voulant visiblement m’aider. Tandis que la chose aurait dû m’étonner, voilà que je fus doublement étonné et pour cause ... Il s’agissait d’une créature que j’avais déjà vu dans le passé. Ne comprenant pas qu’il s’agissait de la même créature de la dernière fois; je me laissais attraper après avoir saisis une de ses pattes. Par la suite, la chose me tracta donc jusqu’à la plage où visiblement... Des connaissances se trouvaient.

Ce que j’avais gardé de la cachette sous terre était juste le petit livre contenant plein de note. Une fois donc déposé, je repris correctement mes esprits, disant presque bêtement, n’osant pas vraiment y croire.

“ ... On.. Se serais pas déjà... Croisé ? “

-----------

Dans la jungle, pour la miss, les choses ne seraient pas si paisibles et pour cause, l’agitation du volatile nocturne avait réveillé quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Manque de chose, cette bestiole avait un calendrier précis pour son sommeil et être dérangé ne faisait pas partit de ses habitudes... La conséquence de tout ça ? Simple, un long hurlement bestial retentit sur l’île et très vite, la miss verte pourrait avoir la sensation d’être observé. Puis suite à cela, quelque chose viendrait depuis le ciel tentant de la prendre par surprise. Une frappe directe de haut en bas venant d’une créature de taille imposante. Ses traits étaient facile à reconnaitre puisqu’il s’agissait d’un gorille aux airs clairement agressifs.

https://pre02.deviantart.net/774b/th/pre/i/2013/014/3/5/gorilla_warfare_by_raging_akujiki-d5rjk2l.jpg

Clairement d’humeur peu matinale, la bête frappait plusieurs fois ses poings contre son buste pour impressionner la verte. Et si celle-ci pensait le vaincre rapidement, elle aurait une vive surprise étant donner que dès sa première frappe, elle rencontrerait une surprise de taille : la zone visée serait recouvert d’une plaque de haki de l’armement. La bête tenterait immédiatement de répondre à une quelconque agression, mais jamais il ne tenterait de totalement l’attaquer pour lui faire mal. La verte aurait-elle envahit son territoire et donc tenterait-il en guise de réponse de l’en chasser ?

-----------

“ ... Q... Quel était... Ce hurlement ? “


Regardant les miss et notamment celle à la chevelure rouse sang, je me demandais bien s’il s’agissait d’une blague, ou un réel souci. Sans m’en rendre compte, le calepin était tombé au sol, laissant voir un livre avec des écrits sous forme de journal intime.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Jeu 7 Sep - 13:13

Fou rire et coup de coeur

Sayara ?


Oui ?


C’est pas l’autre débile qu’on avait sorti de prison il y a quelques semaines avant d’aller voir Jenna.


Pour ponctuer sa phrase, la lancière de l’équipage de la Toupex avait pointé du doigt Norok qui revenait sur la plage en compagnie d’un illustre inconnu, enfin presque inconnu. En effet, quelques semaines plus tôt, les deux belles se rendant sur l’île de Goat, avait fait un arrêt pour sauver un jeune épéiste nourri des idées révolutionnaires. La Jenna dont il avait été fait mention n’était autre que la gestionnaire de l’île d’East Blue, placée sous les ordres directes de la verte. Quoiqu’il en soit, le veilleur nocturne semblait avoir trouvé l’habitant de l’île et les filles avaient été étonnées en comprenant que ce dernier n’était autre que le taulard qu’elles avaient délivré.

Ah si c’est lui on dirait.


Cette confirmation de la part de la rouge entraina un vrai fou rire chez la brune qui repensait à tout le comique qui pouvait exister chez ce rouquin. Elle formalisa sa pensée dans une phrase emplie de bon sens et de bienveillance.

Oh le con, il a vraiment une vie pourrie celui-là.


Et oui, enfermé puis naufragé, il semblait évident que Shiki n’était pas un chanceux par nature. Une fois déposé et presque clair dans son esprit, il avait évoqué une possible précédente rencontre. Si elle le connaissait déjà vaguement, Sayara n’en restait pas moins intimidée, c’était un homme après tout ; ce fut donc Lily qui obtint la primauté de la réponse.

Bah évidemment, c’est quand même moi qui t’ai sorti du trou où tu pourrissais l’ami. D’ailleurs on dirait que ça va recommencer nan ? Comment tu t’es retrouvé là ?


La scène fut néanmoins interrompue par un hurlement bestial d’une rare intensité. Norok avait immédiatement levé la tête et s’était envolé en direction de l’odeur de Kanäe et Rico, il sentait qu’un danger la menaçait. Le reste de la troupe se mit en position pour parer à toute éventualité et notamment l’artificière timide qui avait déjà saisi Jason et demandé à Arnold de se mettre en position de combat. Devant l’absence d’ennemi, Lily relâcha sa prise sur sa lance et répondit à Shiki.

Bah ça doit-être une grosse bête… Je suis sûre que Kana va encore nous la ramener…


Devant l’évidence on ne pouvait que s’incliner ; et Lily connaissait parfaitement sa supérieure.

***
Plus loin, la verte alertée par le cri n’eut aucun mal à esquiver l’attaque sauté de son nouvel adversaire, d’ailleurs elle n’avait pas fait grand-chose. Rico, son lézard géant, avait senti le coup venir et s’était décalé sur la gauche avant de lui aussi se préparer au combat en ouvrant la gueule pour intimider le mammifère. Ce fut l’instant choisi par la Toupex pour descendre de sa monture et prendre les choses en main.

Rico, tu n’es pas un bananacroco, reste derrière moi.


Prendre les devants était intéressant à deux égards pour la révolutionnaire : elle pouvait protéger son fidèle destrier mais surtout, elle pouvait profiter de la beauté qui s’étalait devant elle. Un gorille magnifique, de très grande taille, au poil brillant et ordonné, à la mâchoire et à la dentition parfaite, à l’œil vif et aux poings puissants… A cet instant, son choix était fait.

Toi, tu vas repartir avec moi.


Elle n’avait spécialement d’atome crochu avec les macaques mais aimait beaucoup trop les animaux pour laisser une occasion comme celle-ci se dérober. La bête était impressionnante et cela nécessitait donc de l’affaiblir pour pouvoir la calmer et éventuellement la convaincre de la rejoindre. Elle dégaina donc son sabre et envoya une lame d’air de très faible intensité au niveau de la cuisse gauche de l’opposant. L’attaque ne risquait pas de le blesser gravement et permettrait de voir quelles étaient ses capacités défensives. Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsqu’elle vit la partie visée se recouvrir d’une plaque noire à l’aspect métallique : l’animal maitrisait mieux qu’elle le haki de l’armement. Cette constatation arracha un large sourire à l’ex-mouette et lui fit presque loupé un battement de cœur, elle se trouvait donc finalement devant une bête non plus seulement impressionnante mais tout à fait exceptionnelle.

Alors qu’elle s’apprêtait à recevoir les représailles de l’attaqué, elle nota que celui-ci ne faisait que se défendre et à la repousser, il ne cherchait pas à la blesser ou à la tuer ; peut-être avait-il senti le lien que la maudite pouvait entretenir avec les animaux. Kanäe se contenta donc d’esquiver l’offensive de représailles et de se tenir à bonne distance. Elle rangea alors son sabre et baissa légèrement sa garde pour indiquer au primate qu’elle ne cherchait pas à le vaincre, qu’elle venait en paix. Rico s’approcha d’elle, comme pour l’épauler dans sa tentative de paix et pour montrer que sa maîtresse était une femme aimante avec lui.

Mais la véritable bête furieuse qui allait tout prouver arriva par la suite du ciel. En effet, au cours de ce premier échange, Norok avait pu couvrir la distance qui le séparait de sa protectrice et avait fondu en piqué pour atterrir entre elle et son agresseur. Griffes labourant le sol sablonneux, ailes déployées et crocs dévoilés, le prédateur aérien était prêt à en découdre avec son homologue terrestre pour protéger sa plus grande amie.

© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Dim 17 Sep - 3:18

  • Shiki
  • Kanae
Sauvé. Ou pas.


De toutes les personnes que j’aurais pu rencontrer, j’aurais du avoir ... Une chance sur mille de les retrouver dans cette situation ? Quoi qu’il en soit, en ce pseudo doux moment, je pouvais constater qu’il s’agissait bien d’elles. L’arrogante à la lance et la timide aux cheveux rouges... Déposé au sol, j’avais confirmations des identités et me mis à soupirer alors que l’autre grande gueule - malgré sa taille - faisait encore des siennes. D’ordinaire, je suis tolérant, mais elle, je n’arrivais pas à la supporter, sans doute est-ce l’exception à la règle comme on dit. Comment me suis-je retrouvé là disait-elle ? Simple... Il n’y a pas quarante solutions, à moins qu’elle imagine des choses du genre que je me sois fait kidnappé, jeter ici car j’étais trop gentil ou autre ? Ces possibilités farfelues me faisaient rire intérieurement, même si je le cachais.

" Naufrage... "


Je fus vite remis les pieds sur terre quand un cri de créature retentit. Je demandais naïvement ce dont il s’agissait et la légèreté de la demoiselle m’exaspérait. Ne se rendait-elle pas compte de l’intensité de son cri ? Ce n’est pas un chiot qui fait ce genre de hurlement... Fronçant les sourcils, je me demandais si leur fameuse “ Kana “ pourrait ramener ce genre de chose. Mais qui sait...

“ ... Il faudrait... Aller voir. “

Instinct protecteur avant tout, je ne voudrais pas que des gens soient blessés par ma faute, ou blessés tout court. Mais alors que j’étais chaud bouillant, je vins à tituber légèrement, me faisant grogner sur le coup. Je devais me reposer un peu avant, mais ... Rhaaaa, je me faisais des films sur ce qui pourrait se passer. Mais je ne pouvais pas dépasser les limites que mon corps m’impose pour l’heure... Ainsi, allant m’asseoir, je me tourna vers le livre que je me permis de feuilleter avant de tomber sur des mots étranges : cris qui déchirent les cieux, bruits lourds, hurlements aigus. Fronçant les sourcils, je vins alors à afficher ma mine inquiète.

“ ... I... Il faut... Bouger. “

Et tandis que je m’apprêtais à me prendre sans doute des réflexions du genre “ tu t’en fais trop “ je vins à montrer la fameuse page. Les dires étaient clairs, bien que la feuille un peu brouillon.

“ Son cri perce les cieux et fait trembler troncs et feuilles. On peut croire que la jungle entière prends peur. Sa présence suffit à faire hésiter ses plus terribles ennemis, à terroriser ses adversaires. La créature noire n’est pas à prendre à la légère, si vous entendez son cri : fuyez de son territoire. “

L’espèce de “ guide de survie “ était clair à ce sujet. Et si ce hurlement était cette bête... Alors il fallait bouger, mais restais à voir ce qu’en penseraient les demoiselles.

-------------

L’arrivée de la chauve-souris ne changeait rien au comportement de la bête. En effet, celle-ci redoublait d’effort en montrant sa “supériorité”. Laissant la verte deviner les limites de son territoire, au moindre faux pas la bête gonflait la poitrine pour alors taper sur son buste et produire ce son si particulier faisant peur à bien des gens. Elle restait sur place, prête à foncer sur elle si elle tentait encore d’approcher. D’ordinaire, elle en resterait là, mais là, son réveil un peu plus tôt que d’ordinaire, son humeur n’était pas la meilleur qui soit et la présence de trop d’individus n’arrangeait en rien les choses. Face à la forme défensive et se voulant impressionnante de la bestiole ailée, le gorille en vint à grogner fermement avant de tenter une fois de plus de frapper; Le poing noir encre, il visa essentiellement la tête avant de faire le fourbe et frapper le lézard. Il ne visait en rien la verte et pour cause, ce serait sa possible “ proie “ plus tard, après avoir mit K.O ses gardes du corps aussi nombreux soient-ils. Le roi singe n’était pas connu pour avoir peur du surnombre.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 19 Sep - 11:33

Coup de stress et coup de lame

Ah… merde.


Lily venait de lire les quelques lignes que lui avait présenté le rouquin légèrement stressé. Alors certes, les dires de la personne ayant habité sur l’île un peu avant eux n’arrangeaient ni la brune ni la rouge et ce en deux lieux. La première était bien sûr que la verte était donc potentiellement en danger mais la seconde, et véritable inquiétude, était celle que la bête en question allait réellement intéresser la révolutionnaire : un animal massif, exotique, rare et, en plus, très puissant ; Kanäe allait encore se donner à fond pour l’embarquer ou au moins pour lui prouver que le dominant sur l’île, c’était elle.

Sayara s’approcha pour s’adresser à Shiki et Lily, le jeune bretteur avait raison sur un point, il fallait bouger et aller voir comment s’en sortait la maudite du scorpion.

Nous devons aller l’aider, ou au moins la forcer à partir s’il s’avère que la « créature noire » est plus forte que Kana. Au pire Norok, est déjà probablement avec elle et …


L’artificière fut coupée dans sa phrase par un cri strident provenant de l’autre extrémité de l’île, un hurlement que les deux jeunes femmes ainsi que le reste de ménagerie avaient reconnu sans la moindre difficulté. Il s’agissait là de la parade de guerre du veilleur nocturne qui indiquait que le combat avait commencé entre les deux titans d’ébène, la verte et le lézard géant.

Immédiatement, Lily resserra la prise sur la hampe de sa lance et se retourna avant de partir en direction de la mer, vers la tête immense de Bulle qui attendait toujours de reprendre la route.

Sayara, je fais le tour avec Bulle, allez-y par la plage avec Arnold. Un ours de plus de dix mètres ça impressionne toujours, même une autre grosse bête.


Oui allons-y. Arnold, tu me portes ?


Et alors que l’ours se baissait pour permettre à l’explosive beauté d’escalader son dos, cette dernière se rendit compte d’un oubli : Shiki.

Ah, toi. Suis nous ou monte avec Lily mais dans tous les cas on te déposera sur une île habitée une fois Kanäe récupérée.


A lui de choisir, suivre l’ours et participer potentiellement à l’affrontement ou rejoindre la baleine-île et rester à l’abri.

***
Au moment où le gorille avait frappé sur son torse pour impressionner ses opposants, l’ailé n’avait pas laissé les choses se faire et avait sorti l’une de armes les plus précises : sa voix. Inspirant et gonflant lui-même sa cage thoracique, il indiquait à sa protectrice qu’il allait donner de la voix et envoyer les gros ultrasons. Se bouchant les oreilles, elle se protégea alors de ce qu’il suivait. Le veilleur relâcha les chevaux tout d’un coup et envoya un hurlement qui traversa l’île et ne pouvait que venir vriller les tympans du simiesque ennemi. Ayant l’habitude et ayant pris ses précautions, la verte partit à l’action dès la fin du cri qui ne pouvait que laisser légèrement sonné l’adversaire : d’un vif soru, elle passa par la gauche de la bête, dégaina sa lame et sa forme hybride et tenta les assauts.

La lame se dirigeant vers l’arrière du genou droit avait pour but d’handicaper le gorille alors que le dard cherchait à se planter dans le bas de la colonne vertébrale du poilu. Le but était clair pour la Toupex, handicapé le bestiau, éventuellement lui infliger des souffrances suffisantes pour lui prouver qui était le chef sur l'île.

De son côté, Norok avait quitté le sol et attendait une ouverture pour plonger en direction de la cible et planté ses crocs dans la chair de son challenger. Rico quant à lui s’était écarté et cherchait maintenant à se protéger des échanges qui se déroulaient sous ses yeux.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mer 20 Sep - 23:26

  • Shiki
  • Kanae
Sauvé. Ou pas.


Heureusement pour moi, les miss semblaient prendre au sérieux cette histoire de chose dangereuse. Ainsi, elles prirent vite des dispositions pour agir vite. Entre temps, un véritable cri strident retentit me faisant bien mal aux oreilles malgré la distance d’origine du bruit. Quelle était l’origine d’un tel brouhaha ? Serait-ce le compagnon ailé qui est partit ? Si oui, une chose est sûr, il a du coffre. Mais il ne fallait pas tarder trop longtemps. Ainsi, deux options se proposaient à moi : aller dans la baleine et rejoindre la demoiselle insupportable, ou suivre la rousse timide. Suivre ? ... J’ai un mal de chien à la jambe et je devrais marcher ? Je ne suis pas du genre à faire ma princesse, mais le côté borné de ces personnes m’étonnait à un point toujours plus grand à chaque rencontres...

“ Je doute que marcher soit une bonne solution pour moi... Mais y être au plus vite est dans mon intérêt. Je ne veux rien vous imposer mais, il va falloir vous imaginer que je ne suis pas derrière vous. “

Ou bien elle se barrait seule, ou bien elle allait devoir faire abstraction du fait que j’allais monter sur le dos de cet ours. Il serait marrant qu’elles osent me laisser poireauter ici, mais ayant déjà vu une belle partie de leurs caractère je pense, j’étais prêt à tout. J’ignore encore qui est cette “ Kanae “, mais visiblement elle leur apportait une grande fierté. Peut-être même un peu trop...
Ainsi, je tentais de monter à l’arrière de l’ours. Observant chacune de ses mimiques, je quitterais mes prises au moindre mouvement suspect. Je tentais de caresser ce dernier pour ne pas le stresser n’étant pas familier avec lui après tout. Restait à savoir comment la chose allait réagir.

-------------

Le gorille n’était plus dans une période de calme. Agacé à son grand réveil et insulté par des présences clairement hostile à ses yeux, il ne comptait plus intimider mais agir... Alors que le nocturne se mit à hurler, le gorille fit preuve d’une prouesse physique remarquable se mettant à frapper plus fort pour essayer de couvrir au maximum les ondes gênantes, cependant, à défaut de ne pas broncher - ce qui était faux si l’on remarque sa légère grimace contrariée - il remarqua la miss bouger. Seule sa “ conscience “ du danger le fit agir, recouvrant son dos poilu d’un noir d’encre pour bloquer le coup de la verte. Prit entre deux feux, le roi singe n’avait nul d’autre choix que de faire appel à tout ses dons.

Donnant un coup horizontal avec son bras pour dégager la verte si elle esquivait, il en vint alors à de nouveau pousser divers hurlement. Mais cette fois, au lieu que cela ressemble à des cris pour impressionner, il semblait appeler des compagnons. Depuis le ciel, le fameux Norok pourrait voir que des choses secouaient les branches et en bas... La verte aurait vite des surprises : de nombreux singes apparurent. Agrippés aux branches, aux troncs, à des lianes, une trentaines de “ serviteurs “ venaient de faire leur apparition, répondant à l’appel de leur maître. Certes ils n’étaient pas dangereux à première vue pour la marine, mais il fallait prendre en compte le fait que le roi lui était un réel danger... Le surnombre ne jouait pas en sa faveur.
Si le protecteur de Kana désirait intervenir, cette-fois-ci il aurait bien du mal et pour cause, des projectiles en tout genre seraient lancés sur lui au moindre mouvement trop brusque allant donc retarder son arrivée auprès de sa maîtresse.
Théoriquement seule donc face au roi singe, celui-ci prit un air hautain et qui malgré son manque de parole exprimait clairement : “ Et maintenant ? Que vas tu faire ? “. Le roi n’attendait qu’une chose : des excuses et du respect. Loin d’imaginer son côté borné. Il suffirait pourtant d’un simple genoux à terre pour cesser ces histoires tirées un peu trop loin en un rien de temps.
Frappant son torse fièrement, la bête cachait autre chose en plus de sa mauvaise humeur, un mal. Mais depuis quand un roi fait comprendre un moindre signe de faiblesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Jeu 21 Sep - 11:52

Bête contre bête


Du côté de la plage calme, et sous l'approbation de la belle aux cheveux rouges, Arnold l'ours de douze mètres se rabaissa pour laisser Shiki monter au creux de son dos alors que sa chérie, Sayara, trônerait fièrement sur sa tête. L'androphobe artificière éviterait toute conversation avec le roux qui serait probablement trop occupé à frotter le dos plus qu'imposant d'Arnold, pour le plus grand plaisir de ce dernier. Toujours très protecteur envers la Nokano, le mammifère avait developpé, tout comme elle, une certaine méfiance envers les inconnus ; cependant sa religion animale et son tempérament relativement docile lui interdisait de ne pas profiter de caresses dans le dos. Une fois ses passagers "à bord", le poilu se mettrait alors en route vers sa véritable maîtresse, la Toupex, pour l'aider dans cette situation qui se voulait maintenant épineuse. Au cours du trajet qui se voudrait relativement court, Sayara préparerait ses bombes ainsi que Jason, son fidèle lance-grenade tout en évitant soigneusement de parler à Shiki. Elle connaissait déjà l'individu et savait qu'il était un épéiste plutôt doué. Pas besoin donc de s'entretenir avec lui sur ses capacités et sur le fait qu'il fallait mieux pour lui de rester loin des champs d'explosion que pouvait provoquer la fière jeune femme.

En mer, Bulle fendait les fonds marins bien plus vite qu'Arnold sur la plage. Lily et sa monture sous marine arriverait donc bien avant le groupe de la rouge sur les lieux des affrontements mais ne joueraient pas les héroïnes. Elle devait attendre l'arrivée du second groupe et profiter de l’éventuelle diversion de Sayara pour embarquer tout le monde loin de ce territoire inconnu et hostile. Stationnant donc sous la surface, la brune attendait toute manifestation explosive pour demander à Bulle de se mouvoir en direction de la plage et de sortir sa grande langue pour permettre à tout ce beau monde de partir.

***

De l'autre côté de l'île, où se déroulaient les hostilités, la verte assistait presque admirative aux démonstrations de puissance que déballaient cet adversaire simiesque. Entre chocs pectoraux de dissuasions, chocs d'appel en renfort, couverture de haki de l'armement et conscience presque humaine de son environnement de combat, le roi de l'île apparaissait réellement comme un ennemi admirable aux yeux d'une véritable amoureuse des animaux. Elle avait esquivé le coup large et horizontale et sautant en arrière pour finalement se retrouver à deux ou trois mètres du singe.

Kanäe se trouvait donc dans une position fâcheuse mais en éprouvait une excitation toute logique si 'lon considérait son caractère. Entourée d'animaux, elle se trouvait maintenant dans une impasse qu'il fallait enfoncer. Norok ne pouvait plus agir, Léon ne lui servirait à rien et les gorilles "de renfort" ne s'intéressait pas à elle mais uniquement à son acolyte ailé. La donne était plus que claire : le roi gorille désirait en découdre en un contre un pour prouver que son titre était absolument indiscutable. Si la Zoan comprenait parfaitement le fait qu'un abandon était synonyme de paix, sa fierté et son amour de la nature l'en empêchait. Elle aussi souhaitait devenir une reine, une reine pour les animaux ; et dans le milieu animal seule la loi du plus fort existait. Pour devenir cette impératrice bestiale, il fallait prouver que c'était elle, la seule et unique alpha. Rengainant son sabre d'exception, elle transforma encore son corps pour adopter une forme évoluée de sa méladiction : l'armure totale. Ainsi, l'intégralité de son corps à l'exception de la paume de ses mains et de son visage se recouvrait maintenant d'une épaisse carapace chitineuse à la dureté tout à fait remarquable. Si dans cette forme la belle était plus lente et moins agile, elle gagnait en puissance, en résistance et surtout, en gabarit. Maintenant plus large du fait de ce renfort, le corps de la révolutionnaire était plus imposant et démontrait à soin opposant qu'il n'avait pas encore gagner.

Plus encore, la maudite combina cette transformation avec une autre dont elle disposait à savoir la perte de ses mains maintenant devenues deux pinces de scorpion : fines, relativement plates et par-dessus tout, très coupantes. Le gorille assistait donc à la transformation d'une humaine en une créature qui n'avait plus que d'humain que la tête et la posture. Il assistait également au bal des armes dont disposait l'invertébré poisonneux, à savoir ces pinces prêtes à entailler sa peau et ce dard, dansant au gré des mouvement de sa propriétaire, prêt à venir lui injecter une substance létale dans l'organisme. Bien évidemment, l'ex-colonelle refuserait se laisser voir mourir un tel animal et lui administrerait un antidote avant de partir de l'île.

Quoiqu'il en soit, le combat n'opposait plus l'animal à l'homme mais bien deux animaux entre eux. Sans attendre, et en souriant, Kanäe se mit à courir en direction de son adversaire, pinces ramenées vers elle, dard tendu prêt à piquer. Une fois sur lui, la pince droite irait vers la cuisse droite cherchant à l'entailler, la pince gauche resterait prêt d'elle pour parer et le dard chercherait la zone de pectoral gauche. Ainsi, MidoriSasori souhaitait voir si son opposant pouvant recouvrir deux zones disparates de son corps en même temps et avec la même précision et intensité.

Au cours de l'échange, Norok, impuissant resterait en standby alors que le groupe de l'ours ne tarderait probablement plus à arriver en vue de l'affrontement.

© Codé par Kari Crown
  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Ven 22 Sep - 2:40

  • Shiki
  • Kanae
Sauvé. Ou pas.


Visiblement, la demoiselle qui avait une peur bleue des hommes ne se faisait pas réticente. Sage décision que voilà... Ainsi donc, je montais sur l’animal qui semblait avoir un faible pour les caresses. Haha. J’avais rarement approché ce genre de bête, mais finalement on peut affirmer que le cliché du gros nounours n’est pas si faux que ça n’est-ce pas ? Ainsi, je laissais l’animal nous emmener vers sa maîtresse à vitesse modérée au travers de la jungle. Durant tout le trajet, je caressais les poils de ce nounours géant, manquant de m’y enfouir tant ils étaient doux. Parfois, je parlais à la demoiselle, mais j’avais la nette impression qu’elle ne désirait pas me parler.

‘ Rhooo... Tu es tout douuuuux ... “


Aussi étrange cela puisse-t-il paraitre, je laissais de côté mon caractère sérieux et laissais voir un homme qui devenait limite comme un enfant avec une peluche entre ses mains. Amoureux de la nature, il n’y a pas plus heureux que moi dans ce genre de moment malgré la gravité de la situation.

-------------

Le gorille souhaitait soumettre donc cette insolente qui l’insultait de sa présence et pour l’avoir déranger. Mais plutôt que la faire se mettre à genoux, celle-ci suintait l’excitation et défiait presque une fois de plus le monarque animal.

Quelle surprise quand la verte se transforma. L’animal observa son ennemie devenir plus massive, presque similaire à lui en terme de masse. Intrigué, l’animal pencha la tête sur le côté comme un chat qui ne comprenait pas ce qui se passait, mais très vite, il retrouva son hostilité naturelle. Que l’ennemi soit maigrichon ou massif, hors de question de se faire marcher dessus si facilement. Quand la belle chargea donc sur le gorille, celui-ci ne se fit pas prier, rompant la distance entre elle et lui avec tout autant de violence.

Arrivant au contact avec la verte, le gorille Attrapa son poignet de la pince qui tentait de toucher sa cuisse alors que son autre poing fonçait vers son buste. Mais ce que l’animal ignorait était la queue de la verte et de ce fait, si celle-ci tentait de piquer, le roi face à elle ne verrait pas le coup venir, ou que trop tardivement.
Immédiatement, un rugissement de colère se ferait entendre sans sans prévenir, la créature redoutée de l’île entrerait dans une colère noire. Sa seconde réaction serait tout simplement une prise au niveau de la queue de la verte pour alors tenter de la tirer brutalement et la propulser vers le sol d’un côté, puis de l’autre, l’empêchant de s’échapper de son moment de rage à moins de se séparer de sa queue. Qu’importe ses actions d’ailleurs, celle-ci venait de déclencher une telle colère à cause de la douleur que pendant un bref moment ce dernier ne ressentirait rien. Et pendant la maltraitance de la verte si elle ne trouvait pas une astuce pour s’échapper de sa prise, celle-ci pourrait peut-être remarquer une sorte d’épine dans son dos, placé à un endroit que aucun de ses bras ne pourraient attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Ven 22 Sep - 11:22

Véto itinérant

Arnold avançait tranquillement au milieu de la canopée tout en profitant allégrement des caresses énergiques et des compliments du rouquin sur son dos, finalement s’il s’en était méfié au début, l’ours appréciait de plus en plus cet épéiste inconnu. Il avait un bon coup de main, une bonne technique de caresse et un peu plus de poigne que Lily donc pas mal. Malheureusement pour lui, il n’arrivait pas au niveau de son amoureuse à la chevelure écarlate qui, grâce à sa force très poussée, lui procurait un plaisir incommensurable au cours de leurs séances de caresse et de brossage de poil. Le mammifère massif était demandeur d’attention et entre Kanäe et Sayara, il en avait largement et pouvait régulièrement profité de séance de soin privatif. L’animal au Tekkai constant leur rendait bien ces attentions en leur servant tantôt de protecteur, tantôt de monture ou encore d’élément de dissuasion devant certains ennemis.

Quoiqu’il en soit, et même s’il prenait plaisir à ces caresses, l’ours remua d’un coup et émit un long bruit de gorge ; il s’agissait là de sa manière de prévenir ses passagers du fait qu’il avait quelque chose en vue. Arrivant par la forêt, la tête dépassant du haut des arbres, le géant avait vu une flopée de gorille perturber les feuillages et se rassembler en lisière, prêt de la zone où se trouvait sa maîtresse. Accélérant alors le pas, Arnold se retrouva lui-même derrière les singes et vit ce qu’il se passait sur la plage : Kanäe se battait dans sa forme évoluée. S’il connaissait la forme, il n’en restait pas moins toujours étonné de voir les transformations de celle qui l’avait accueilli.

Quoiqu’il en soit, l’ours poussa sur ses pattes arrière d’un coup d’un seul pour finir par se redresser. Une fois debout, la bête mesurant douze mètres faisait preuve de toute la puissance de sa race pour impressionner et surtout effrayé, toutes les petites bêtes qui se trouvaient en contrebas. Nul doute que devant cette démonstration, de nombreux opposants simiesques détaleraient sans trop demander leurs restes. En tout état de cause, et même si la balance du nombre s’inversait encore une fois, Norok ne pourrait intervenir dans le combat au corps à corps sans risquer de blesser sa révolutionnaire préférée.

Sur la tête de l’ours, Sayara s’était également mise debout et avait préparé son fidèle Jason. Elle attendait de voir si les subordonnés du roi de la jungle prenaient peur ou non devant la démonstration d’Arnold. Si certains résistait à la peur, ils seraient les témoins d’une chute de bombe relativement proche de leur position sans pour autant les toucher. Grosso modo, la Nokano souhaitait maintenant finir le travail commencé par son beau nounours. Une fois cela fait, la rouge viserait le lieu du combat au corps à corps et attendrait le moment propice pour envoyer une Doll.

Sur le dos de l’effrayant prédateur géant, Shiki avait dû être légèrement chahuté au moment du passage sur deux pattes, peut-être était-il même tombé. Plus qu’à espérer qu’il n’était pas mort !

***
Sur le lieu de l’affrontement, Kanäe avait vu son premier coup bloqué et avait elle-même mis sa pince vacante en opposition pour dévier l’imposant poing du bestiau qu’elle affrontait. Ainsi, la main ferme était passée juste à côté de la poitrine de la révolutionnaire et n’avait qu’à peine effleuré la carapace de la scorpion. S’agissant de sa queue, elle avait vu que le coup allait porter et n’avait pas hésité pour faire pénétrer son épais dard dans la peau et dans la chair de son ennemi. Même s’il n’était pas au niveau du cœur, l’appendice poisonneux avait injecté une bonne quantité de fluide handicapant dans l’organisme qui ne tarderait plus à paralyser la bête.

Malheureusement, et comme il fallait s’en douter, le macaque entra dans une rage folle et entreprit d’attraper la queue massive de l’humaine. Au moment où sa main se refermait sur la poche à venin de la Zoan, cette dernière abandonna sa forme de maudite pour retrouver toute humanité et ainsi laisser le brutal sans aucune prise. Elle se jeta alors en avant pour prendre l’adversaire à revers et donc se tenir debout dans son dos. Ainsi, se retournant vers le massif dos de la bête, l’amoureuse de la nature découvrit l’épine digne des plus grands comptes. Beaucoup parlait de l’épine dans la patte du Lion mais ici il s’agissait de la même chose dans le dos d’un autre roi de la jungle.

Ah !


Telle une réplique fortement connue des lecteurs, Kanäe y voyait là une évidence à la rage de l’autre. Elle se détendit donc et ne posa même pas la main sur son sabre, elle attendait de voir où la rage allait pousser le combattant primitif. Elle chercherait alors à se soustraire à l’attaque et à sauter sur son dos pour retirer le corps étranger.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 25 Sep - 2:36

  • Shiki
  • Kanae
Sauvé. Ou pas.


Inquiet au départ, maintenant cela avait changé. Cet animal que nous chevauchions était une vraie peluche géante. Titillant sa peau, s’était dommage qu’il ne puisse pas ronronner, car j’aurais continuer jusqu’à l’entendre ronronner comme un moteur. Si j’avais plus de stabilité, je me roulerais sur lui tel un chat qui se roule dans l’herbe. J’étais aux anges, oubliant presque la situation dans laquelle nous étions. Mais alors qu’on arrivais à destination, l’animal se redressa et cela me surpris.

“ AHHHH !!!! “

Tombant au sol brutalement, ce sont mes fesses qui amortissaient mon choc. Non mais on a pas idée de se redresser sans prévenir.. Alors que je le câlinais en plus, quelle ingratitude. Fronçant les sourcils, je me reculais pour éviter de me faire écraser bêtement par mon “ ex “ copain nounours.
Observant la zone, je constatais les alentours et ce qui s’y passait. De nombreux singes semblaient faire le guet et se montraient hostiles envers le moindre personnage pas invité par le roi singe. Quand l’ours fit sa démonstration donc, cela fit fuir la plupart des subordonnés du gorille, mais les plus téméraires faisaient ce qu’ils savaient faire de mieux : lancer des projectiles. Bien que ce ne soit pas une grosse menace pour Arnold, moi ou Soraya, cela était une vraie petite pluie de cailloux qui tombait sur nous, empêchant toute avancée. Que faire hein ? Ces singes étaient clairement sur la défensive et non là pour nous attaquer et nous blesser. Regardant ce que faisaient les deux compagnons de route, je restais observateur pour le moment, jusqu’à me souvenir que la rouge utilisait des bombes. Voyant qu’elle en avait une en main, je ne pu m’empêcher de prévenir.

“ Hey ! N’utilise pas d’engin explosif ! Tu risquerais de détruire les alentours. “

Certes, elle ne devait pas s’inquiéter pour quelques arbres, mais moi, ça me turlupine. Un animal ou la forêt, c’est le même combat.

---------

L’attaque de la verte avait fait mal au roi. La douleur, c’est être faible et un roi ne peut pas être faible devant qui que ce soit. Ne comprenant pas comment la demoiselle avait échappée à son assaut, le grand gorille mit un peu de temps à avoir l’idée de se retourner. C’est l’exclamation de l’amoureuse de la nature qui lui signala sa position. Avant de se retourner brutalement, sans prévenir, il donna un coup de pied en arrière, tentant de la propulser vers un tronc d’arbre. Suite à cela, il arracha un arbre et bien que ses mouvements ralentissaient très légèrement pour le moment, le seigneur de cette île menaçait de se servir de l’arbre comme une batte contre la demoiselle. La scène se voyait au loin.
Comment allait réagir la verte ou ses compagnons ?
Avec sauvagerie, le gorille fonça donc sur la demoiselle, armé de son tronc d’arbre pour jouer de plus belle avec elle. La piqûre l’avait mis hors de lui et pour cause, cela lui rappelais le jour où il s’était enfoncé cette épine accidentellement. Il n’allait pas la laisser gagner cette bataille de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 25 Sep - 22:17

Travail d'équipe

Ferme-la, je sais quoi faire.


Sayara était dans le combat, enfin. L’androphobe avait alors laissé place à la furie de guerre qui distribuait ses bombes comme des petits pains un jour de disette. Le rouquin était tombé comme une roche au sol, il s’était fait enfermé et était tombé dans un piège primitif, il n’avait donc pas droit à la parole en matière d’explosif. En plus de ça, la Nokano ne pouvait se permettre d’exploser des singes, Kanäe lui passerait un savon monumental si tel était le cas. S’agissant de la flore, elle était un tout petit peu plus coulant car elle savait pertinemment que la nature finissait toujours par reprendre ses droits. Pour autant, elle ne balança pas de bombes à proximité des singes lanceurs de cailloux, seulement quelques-unes sur des zones vierges pour les effrayer. Malgré tout, devant la ténacité des simiesques, elle abandonna rapidement l’idée de les effrayer pour se concentrer sur le duo de combattant. Pointant Jason vers la zone de combat, elle se mit à respirer lentement, à attendre le moment propice pour décocher son engin explosif et donner un avantage tactique à sa supérieure.

De plus, elle n’avait pas s’inquiéter des lancers de cailloux. Peu d’entre eux arrivaient jusqu’à la tête très haute perché de l’ours, la majorité de ces derniers étaient bloqués par l’épaisse fourrure et les quelques survivants étaient simplement esquivés ou bloqués par Jason. S’agissant d’Arnold en lui-même, les cailloux ne lui faisaient absolument rien. Son corps était habité par un tekkai constant qui l’empêchait d’être blessé par de simples pierres. Cependant, s’il ne ressentait rien, cette activité ininterrompu sur ses barrières physiques commençait très sérieusement à l’irrité. Ainsi, il se campa une nouvelle fois sur ses deux pattes arrière et vint écraser ses deux pattes avant sur le sol. Le choc causa un tremblement du sol à proximité qui ferait très probablement fuir quelques-uns des tenaces gorilles. Sur la tête d’Arnold, et malgré ses mouvements, Sayara restait bloquée en direction du roi de la jungle et de Kanäe, elle était prête.

En contrebas, il n’avait plus qu’à espérer que Shiki ne fasse pas le fou, qu’il ne se jette pas sur les combattants au moment où la rouge tirait.

***


Par reflexe sans doute, le roi poilu avait envoyé un coup de pied ; ce qui était clairement une erreur lorsque l’on était un gorille. En effet, ces animaux possédaient des pattes avant très massives, longues et puissantes. A l’inverse, les membres arrière étaient petits, relativement peu flexibles et plutôt simple à appréhender dans le mouvement. Ainsi, en voyant la patte se lever pour venir la frapper, la Toupex modifia sa cible pour ne plus viser l’épine avec sa main mais bien le membre agresseur en lui-même. Posant ainsi ses mains libres sur le membre lancé, elle poussa sur ses bras pour passer au-dessus du corps massif du macaque dans un saut périlleux plutôt remarquable. De l’extérieur, l’action avait été relativement classe et de toute beauté en plus d’avoir permis une esquive parfaite. Revenant sur ses pieds, l’ex-colonelle vit son opposant déraciné un arbre et commencé à foncer vers elle comme une brute enragée.

Ah… pas mal.


Cet assaut lui rappelait un peu son face à face contre Valentine D. Kain, le forban avait levé une grosse masse de terre à l’aide de son ancre et s’en servait pour frapper, le tout était à peu près aussi gros que l’arbre récupéré par le roi de l’île. Mais alors que la Toupex s’apprêtait à dégainer son sabre pour découper le tronc en plusieurs morceaux, elle entendit un avertissement sonore provenant de son ours géant ; or celui-ci ne parlait pas et le signal était très clair.

Doll !


Sans attendre, elle recula de plusieurs petits sauts alors que le gorille arrivait sur la position qu’elle occupait quelques secondes plus tôt. En principe, il aurait continué sa route jusqu’à arriver sur sa cible mais une bombe de la taille d’un poing vint exploser dans le sable à environ un mètre de lui. Pour ne pas lui laisser le temps de rassembler ses esprits, la verte fendit la plage d’un soru, passa à travers le nuage de sable tout en restant sur ses gardes, prête à esquiver un coup de défense et, une nouvelle fois, elle chercha à se jeter sur son dos dans le but de retirer la maudite épine qui torturait probablement la bête royale.

Pendant ce temps, le venin de la révolutionnaire continuait à faire son petit bonhomme de chemin dans l’organisme du simiesque, ses mouvements devraient donc ralentir en principe et son souffle se faire plus court.

©️ Codé par Kari Crown


_________________


Dernière édition par Kanäe Toupex le Lun 2 Oct - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 2 Oct - 1:49

  • Shiki
  • Kanae
Stop


Détruire la forêt à coup de bombes était clairement hors de question. Si elle désirait combattre, elle se devrait de trouver un autre moyen et j’allais vite lui faire comprendre... Tandis que le beau monde semblait bien occupé, pour ma part, je me fis tout petit pour me déplacer comme je le pouvais malgré quelques singes qui tentaient de me mitrailler de coups divers et variés. Seule ma blessure m’empêchait d’esquiver aisément me forçant à parer les coups pour avancer toujours en gardant un côté discret laissant la rousse et l’ours sur place. Ne me montrant nullement offensif, je laissais les singes comprendre que comparé à toutes les personnes présentes, je ne suis guère là pour improviser un concours d’égo. La nature se doit d’être respecté un point c’est tout. De ce fait, quand la rousse lança sa bombe et prévenu sa patronne, moi qui me trouvais à distance raisonnable, je vins à doser le coup pour agir. Elle qui avait prévu une explosion ne fit rien et pour cause... J’avais agis.

“ Battou Senkou - Inazuma !!! “

Les mots avaient retentis comme un coup de tonnerre et pour cause je voulais captiver l’attention. Ayant dégainé brutalement ma lame, une lame d’air avait prit de court la bombe et coupé celle-ci en deux pour l’empêcher de causer du mal à mère nature. Le hurlement avait été suffisant pour intriguer le roi singe et l’attaque pour captiver quelques servants, ce qui donna alors l’opportunité à la verte d’agir.
Sabotage ? Libre à la rousse de voir mon acte comme elle veut, cependant, s’il y a bien une chose que je n’aime pas, c’est qu’on fasse du mal à la nature et ses animaux, qu’importe la raison. Peut-être pense-t-elle que la nature repousse, blablabla, mais ce n’était pas une raison pour oser se laisser aller à un peu de destruction que ce soit pour protéger quelqu’un ou non. La vie d’une plante est aussi précieuse qu’une vie humaine... Elle l’apprendrait à ses dépends.

Le roi singe constata une présence dans son dos et se mit immédiatement à chercher celle-ci. Ses mains tâtaient et ce n’est qu’après un temps qu’il toucha ce qui était ni plus ni moins une des longues couettes de la miss. Tirant dessus avec force, si celle-ci avait attrapé l’épine, c’est donc indirectement lui se retirerait l’épine en retirant la miss de son dos violemment et si était le cas, un hurlement bestial ferait trembler l’île. Le monde semblerait s’arrêter tant sa douleur était audible.
Les singes aux alentours s’agitaient nerveusement, devenant limite agressif et pour sûr que s’ils attaquaient violemment, ce serais une autre paire de manches...

C’est donc en reprenant mon souffle que je mis un genoux à terre comme prouver mes respects à sa majesté de l’île. Déposant mes armes tel quelqu’un qui abdique je vis les singes regarder étrangement ma personne avant de se tourner vers les autres se demandant s’ils allaient avoir faire preuve d’humilité... Quitte à perdre un peu de fierté. Mettre fin à ce combat serait une bonne chose pour le bien de tous. Et cela, sans la violence serait un plus non négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 2 Oct - 9:13

Vers un dénouement ?

Sayara bouillait… comment ce petit salopard avait osé bloquer sa si précieuse Doll. Pire encore, la petite n’avait pu exploser. L’artificière ne cherchait pas à détruire sans réfléchir mais ne supportait pas que l’une de ses bébés soit arrêtée en plein air sans pouvoir exploser, il s’agissait là d’une vie sans but pour ses petites poupées explosives. Elles n’avaient pour finalité que de délivrer leur beauté au monde sans être limitées par des petits cons qui voulaient protéger trois grains de sable. Quelle ironie…

La rouge avait balancé plusieurs bombes sur des zones vertes sans trop d’arbres aux alentours sans que l’autre ne vienne la bloquer, et là, alors qu’elle visait la plage et qu’aucun arbre n’était en danger, il était intervenu pour tout bloquer. La Nokano était furieuse, sa douce n’avait pu éclater et elle comptait bien le faire payer au rouquin un peu plus tard. Pour l’heure, elle prit son mal en patience et reporta son attention sur la verte qui venait d’être envoyé dans les airs par l’imposant gorille.

***
Le roi de la jungle avait effectivement saisi l’une des longues mèches de cheveux de la Toupex au moment où celle-là cherchait à retirer l’épine du dos du bestiau. Devant la puissance physique évidente du gros, Kanäe décida de ne pas chercher à esquiver et se laissa tirer tout en maintenant sa prise sur le corps étranger. La puissance développée arracha la Toupex du dos du royal simiesque en même temps que l’épine qui le torturait depuis si longtemps. Pour la suite, et alors qu’il s’énervait, la maudite du scorpion devait subir le vol plané que lui avait imposé son adversaire. Elle retomba aussi bien qu’elle le pouvait dans le sable, à environ six mètres de sa zone de lancement. La verte comprenait alors maintenant que le gorille faisait jeu égal avec elle alors qu’il devait supporter une blessure profonde et douloureuse. Sans cela, et avec la rage énorme qui l’habitait maintenant, elle avait encore moins de chance de l’emporter. D’ailleurs, le chef des lieux semblait apprécier le comportement soumis du rouquin à l’épée qui était arrivée avec Sayara et Arnold.

D’ailleurs, en voyant ce gars, la belle se demanda où ses compagnons avaient bien pu trouver cet imbécile qui explosait les diversions et qui se mettait au sol directement… Elle aimait aussi la nature mais bon, elle préférait sa vie à celle d’un arbre, plus encore lorsque la plage était visée.

Quoiqu’il en soit, Kanäe fit signe à Arnold de se baisser en signe de respect, rapidement suivi par Sayara qui, sur la tête de l’ours, s’inclina également. La chasseresse suivit le mouvement mais ne se plaqua pas au sol, elle baissa seulement la tête en signe d’estime pour son adversaire. Loin de la soumission, elle voulait être estimée en retour par son ennemi. D’ailleurs, si un combat devait reprendre, le temps et le poison allait jouer contre le mammifère.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mer 4 Oct - 2:40

  • Shiki
  • Kanae
Stop


Espérant que les autres allaient faire quelque chose d’intelligent, j’attendais de voir comment allaient réagir les singes. Il se pourraient être frustrés, ou le roi aussi, mais visiblement, ce n’était pas le cas et heureusement... Continuer ce combat mènerait où ? Des blessés ? La destruction de la faune et la flore ? S’était risible.... Se battre contre un ennemi puissant pourquoi pas, mais de là à l’énerver au plus haut point, là, c’est ce qu’on appel dépasser les bornes. Certes ils m’ont aidés, cependant, cela ne veut en rien dire qu’ils peuvent tout se permettre. Ainsi donc, je vins à attendre de voir certaines réactions. De ce que je voyais, ils se décidaient enfin à montrer un peu de respect au roi souffrant.

En effet, alors que tout le monde acceptait enfin d’agir comme il se doit, il semblerait que la verte attendait quelque chose. Chose qui ne viendrait pas compte tenu du comportement du gorille. Ce dernier afficha ce qui pourrait être prit pour un “ sourire “ suite à quoi il mit un genoux à terre. Non pas une preuve de reconnaissance, mais bien à cause d’un nouveau problème que la verte pourrait identifier immédiatement : le poison.

“ Qu’a-t-il ? “

Me redressant quelque peu, les singes se mirent immédiatement à se regrouper comme des groupies autour de leur idole, mais c’est le mâle dominant qui fit taire ses compères. Alors qu’il s’était calmé, le roi redressa la tête vers la responsable de son état et laissa voir un regard sans équivoque. Malgré le manque de mots et de gestes, ses yeux exprimaient clairement une demande particulière : le guérir. Nul doute qu’un refus serait purement suicidaire car à défaut d’être de plus en plus ralentit, quitte à mourir cette créature serait capable d’un dernier coup d’éclat avant d’y laisser la peau. C’est bien connu, même dans une situation sans espoir, un vrai roi ne baisse jamais les bras. C’est du moins l’image que moi-même j’avais d’une personne se voulant héroïque.

Observant donc la scène depuis ma position, je me demandais bien ce qu’allait faire la verte ou ses compagnons. J’essayais de faire abstraction de certaines rancoeurs que je pourrais avoir envers elles pour me concentrer sur l’acte actuel. Qui était donc la fameuse verte ? Serait-ce la fameuse “ chef “ de ces demoiselles, accessoirement celle que j’aurais du appeler dès que je le voudrais ? Je ne savais pas trop quoi penser de toutes ces personnes... La verte était-elle aussi caractérielle que ses comparses ? Autant le dire, la demoiselle à la lance et la rouge étaient pas assez humble à mon goût et pas assez vigilante. Sauver des gens d’accord, mais pas n’importe comment... Plage ou non, même cet endroit mérite respect.

Attendant patiemment donc, je restais le regard fixé sur la demoiselle aux couettes. J’avais l’impression de l’avoir vu quelque part, mais où ? Me grattant la tête, je finis par simplement soupirer et me redresser sans gestes trop rapides.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mer 4 Oct - 9:54

Le roi et la verte

Lorsque la bête avait mis le genou à terre, la révolutionnaire s’était approchée de lui tout en fouillant dans sa petite sacoche. Une fois arrivée devant le groupe de gorille, elle en sortit une fiole au liquide jaunâtre qu’elle versa dans une seringue. Remettre une aiguille dans la peau du puissant ennemi ne l’enchantait pas, mais aux vues de ses symptômes, le poison avait déjà parcouru un bon chemin dans son organisme et pour y remédier, l’injection était la meilleure alternative.

Elle se fraya donc un chemin au milieu de la foule simiesque, quitte à jouer des coudes s’il le fallait, pour se présenter devant le poilu en chef. Elle posa sa main sur le pectoral gauche du bestiau avec une grande bienveillance. Elle avait toujours eu un feeling particulier avec les animaux et espérait que ce sentiment réciproque allait lui permettre de ne pas prendre un coup en réponse à ce contact. Elle cherchait en réalité à faire passer quelque chose entre elle et son ancien adversaire, pour lui permettre d’appliquer son traitement sans aucune difficulté par la suite. Frottant le torse de l’animal pour chauffer la zone, elle ressortit sa seringue et la présenta à son interlocuteur pour lui faire comprendre qu’il fallait souffrir pour se remettre.

Ca va piquer mon grand.


Elle referma sa prise sur l’objet de soin et vint la planter à l’endroit qu’elle frictionnait depuis maintenant quelques instants, tout en espérant ne pas subir un revers de médaille. Avec ce produit, le roi se remettrait rapidement de son état et pourrait vite reprendre sa position de fier et puissant animal.

Devant cela, et si elle n’était pas cognée ou occupée à se défendre, la belle glisserait quelques mots, autant pour lui que pour elle.

Tu es un roi fier… Décidemment, on se ressemble pas mal.


***
De l’autre côté, Sayara qui avait suivi la situation avait demandé à Arnold de prendre le chemin de la plage, et plus particulièrement celui de la bouche de Bulle qui refaisait lentement surface. Le rouquin l’avait passablement énervé et la situation ne semblait plus précaire ; elle pouvait donc tirer sa révérence. Elle savait qu’il allait monter à bord et s’entretiendrait avec lui en temps et en heure, même si pour ça elle devait surmonter son androphobie.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 9 Oct - 21:03

  • Shiki
  • Kanae
Stop


Observant la verte qui approchait de l’animal, les autres semblaient battre en retraite, la grosse menace de l’instant ayant été écartée. Soupirant de soulagement, j’observais la scène entre la Toupex et le roi singe. Il se laissait faire, tiquant un peu quand elle toucha ses pectoraux, mais sans plus. Restant à distance, je me redressais en douceur sans attirer l’attention. Soigné, l’animal ne mit pas longtemps à redevenir normal. Quand la miss semblait lui parler, l’animal se contenta de pencher la tête et nul ne savait ce qui lui passait par la tête. S’en moquait-il ? S’en amusait-il ? Sans attendre, lui et sa horde partirent de nouveau dans la forêt pour reprendre le contrôle de l’île depuis son sommeil de la dernière fois.

S’en était terminé non ? Il fallait donc partir, mais plutôt que simplement suivre les deux autres, je me surpris à approcher d’elle pour faire connaissance. Observant les lieux, boitant quelque peu, je vins alors à interpeller celle-ci.

“ ... Bonjour. “

Observant celle-ci, je tentais de découvrir un maximum de choses, mais rien n’y fais, je ne lisais rien en elle. Je n’avais aucune impression de faiblesse, mais encore moins de force, elle semblait neutre. Elle ne dégageait pas un charisme particulier... Au fond, tout comme moi elle était normale et je m’en amusais presque. Pourtant, ma prochaine question sortie naturellement.

“ Seriez-vous... Kanae ? “

Je ne me référençais pas à sa possible prime, mais simplement à sa relation avec les deux autres “ emmerdeuses “. Regardant celle-ci de haut en bas, je tentais de sourire légèrement, bien que ma douleur me rappela à l’ordre. Du repos s’impose vraiment...

“ Nous devrions discuter dans cette baleine. Le temps de me déposer ailleurs. “

Attendant sa réponse, je me dirigeais vers la gueule de la fameuse “ bulle “. Je me demandais bien qui elle était, ce qu’elle faisait et quel genre de combat elle suivait dans la vie. Loin d’imaginer son affiliation à un des plus gros poissons de cette ère : Erwin Dog.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Lun 9 Oct - 23:16

Rencontre

La verte venait donc de voir la personne qui avait attiré leur attention et qui était la cause de leur arrivée sur l’île. De visu, elle dut se rendre à l’évidence, s’il semblait la connaitre, elle n’avait pas la moindre idée de qui était ce jeune rouquin. En plus de cela, il avait un toupet magistral en imposant à son interlocutrice de le déposer ailleurs.

Pourtant, plus sociable depuis sa rencontre avec le pouvoir noir de Satan, Kanäe ne tint pas rigueur à son acolyte de son absence de bienséance, d’ailleurs la récente rencontre avec le royal macaque l’avait mise d’excellente humeur. Elle avait senti un véritable respect réciproque au moment de l’échange qu’il avait partagé. Ce fut donc dans ce contexte favorable que l’ex-mouette répondit à cet illustre inconnu sans pour autant lui donner sa confiance et son crédit.

Elle-même. Et vous êtes ?


Attendant une réponse plus que simple, la verte comprendrait alors qu’elle ne connaissait absolument pas l’homme qui se tenait devant elle. Certes les filles lui avaient parlé du mec qu’elles avaient libéré sur l’île d’East Blue mais la maudite n’avait pas retenu le nom. A quoi bon d’ailleurs ? Enfin, elle ne pouvait se permettre de laisser n’importe qui monter dans le bel estomac de cette magnifique baleine-île qui était la sienne.

Vous avez l’air bien sympathique mais je ne peux pas vous laisser entrer comme ça. Qui me dis que vous n’êtes pas un gouvernemental ou un hors-la-loi, ou pire encore d’ailleurs. Jouons franc-jeu pour que vous compreniez bien qui je suis, je fais partie de la révolution et, de fait, j’ai un certain nombre d’ennemi.


En terminant sa phrase, le visage de la Zoan transcrivait tout le sérieux dont elle faisait preuve. Ne le connaissant pas, elle ne laisserait certainement pas un ennemi monter à bord. S’il était un gouvernemental, il serait laissé sur place ou ligoté avant transport ; s’il était un hors-la-loi tueur de civil, il subirait le même sort. A voir donc.

Cependant, une fois qu’il aurait décliné son identité, la verte lui laisserait l’accès à Bulle.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 10 Oct - 2:12

  • Shiki
  • Kanae
True color


L’approche vers la verte avait été faite sans encombres et tandis qu’elle répondit presque sèchement à mon goût, je me sentais d’humeur un peu plus joviale. Qu’importe son âge, sans doute pouvais-je la traiter comme une “ grande “ à différence de ses deux subordonnées. De ce fait, je m’inclinais respectueusement quand elle me demanda de décliner mon identité.

“ Je suis Shiki M. Eiki. “

Un nom inconnu de ce monde et pour cause, je n’ai rien commis de mal envers qui que ce soit. Je ne suis pas non plus un grand nom dans le monde de lumière qu’est celui des gens qui font des dons ou autre par exemple. Non, je reste dans l’ombre ou n’arrive pas à vraiment décoller. Mais au fond, un “ héros “ se doit-il d’être vraiment sous le feu des projecteurs ? Quelle question... Bien sûr que non, il fait ça pour les autres, pas pour la gloire ou autre...

Alors que je comptais “ m’inviter “ dans la baleine, la propriétaire de du mammifère ne me laissa pas faire si facilement. Ses comparses s’étaient montrées généreuses et naïves à la fois, mais elle, elle n’est pas si douce. Elle a les pieds sur terre. De ce fait, tandis qu’elle argumentait avec moi, je vins alors à sourire de manière franche. En voilà une personne sérieuses. Concrètement, je me devais de prouver qui j’étais ? Soit.

“ Je ne suis ... Rien de particulier. Selon la définition qu’on en fais, je suis un hors-la-lois, puisque je ne me plis à aucunes règles. Je ne suis pas un agent du gouvernement désirant m’opposer à lui. Et je ne suis pas un civil, ayant déjà prit part à des batailles qui ne regardaient pas les civils... Pourtant, quand bien même tout me dirige vers le fait d’être un membre de la révolution, je n’en suis pas même un, n’ayant aucun camps affilé à ma personne. Je suis disons... Neutre donc. “

Dégainant mes lames, après une légère manoeuvre censé montrer une certaine maîtrise, je tendis humblement mes trois lames vers la belle avant de présenter les manches pour qu’elle puisse les saisir. Tout les épéistes ne font guère cela, puisqu’en soit leurs armes sont comme des parties d’eux-même, mais je voulais qu’elle essaie de comprendre. Les lames étant une partie de soit, je voulais qu’elle ressente la zénitude qui s’en dégage. Comme le dit mon dicton, je ne les utilisent jamais pour la vengeance ou sous la colère... Seulement agir pour mes convictions et mes principes. Attendant qu’elle agisse, ce n’est qu’une fois qu’elle fit quelque chose que je repris la parole.

“ J’ai étudié l’anarchie qui frappe la révolution dernièrement. La bataille de Baltigo a vraiment mit fin à l’union solide qu’Arias avait réussit à mettre en place et désormais, peu de groupes peuvent correspondre... La révolution d’Eken Sor est peut-être trop douce, celle de Jonas corrompue et celle de Sayouri dénudée de sens... Au final, un seul petit groupe arrive à se démarquer dernièrement, quand bien même il est un peu tôt pour affirmer qu’il s’agisse d’une réelle révolution, le groupe du nom “ d’Inquisition “ fait parler d’elle, et surtout via Erwin Dog. J’aimerais entrer en contact avec lui, de n’importe quelle des façons, que ce soit via un escargophone, des messages papiers ou une rencontre en face-à-face bien que cela doit être rare vu la pression que met le gouvernement sur lui. “

Affichant ainsi mes couleurs, j’espérais la convaincre sur ma sincérité de mon envie de devenir un révolutionnaire et qui sait... Peut-être rejoindre ce fameux Erwin si la chance que je désirais lui donner était fondée. Si ça se trouve, ce groupe que je qualifiais donc de “ nouveau “ ne ferait qu’être une duplicata d’une révolution déjà existante, mais quelque chose me disait qu’elle avait son épingle à tirer du jeu. Restais à voir l’avis de la verte à ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mar 10 Oct - 10:23

Belle coïncidence ou grande machination ?


Lorsque le roux eut fini ses explications, un doute persistant s’était déjà formé au sein de l’esprit de la maudite du scorpion. La coïncidence était presque trop belle pour ce rouquin ; il disait chercher un moyen d’entrer en contact avec le Dog et, coup de chance, il tombait sur sa sœur qui était justement membre de l’inquisition depuis peu. Il était peut-être un gouvernemental infiltré cherchant à dénoncer la position d’Erwin, un assassin Décima, hors-la-loi ou gouvernemental qui comptait mettre à mort le petit frère de l’ex-mouette.

Sa trahison était récente et les vieux réflexes de la marine n’étaient pas partis, elle était encore très méfiante et ne voulait pas engager la responsabilité du groupe auquel elle faisait partie. Pourtant, lorsqu’il lui tendit ses lames, la verte fut légèrement étonnée. Elle voyait donc quel genre de personne était cet homme ; un épéiste que l’on disait traditionnel, un homme qui avait probablement une grande fierté mais qui avait surtout un grand dévouement. Cela atténua ses craintes pour qu’enfin elles furent balayées par l’intervention de Lily, la lancière de la bande.

Bon Kana, tu dragues le boulet ou quoi ? Dépêchez-vous, en plus il connait déjà les lieux.


Au moment où elle avait pris la parole, tout devint beaucoup plus clair car finalement la verte se rappela ; elle se souvint de la discussion qu’elle avait eu avec les filles autour d’un jeune homme roux, un certain Shiki. Problème, elles ne l’avaient appelé qu’une fois comme ça, Lily l’ayant très vite surnommé « Le boulet ». A l’évocation de ce surnom, la Zoan avait enfin su que ce garçon avait déjà voyagé avec Bulle, qu’il connaissait déjà les animaux de la ménagerie et surtout, qu’il n’était pas si inconnu que cela. D’ailleurs, elle s’expliquait aussi le fait que le gars lui ait parlé du Dog. Elle ne savait pas si c’était le cas mais se doutait alors que les filles lui avaient parlé de leur récente affiliation avec l’inquisition. Quoiqu’il en soit, il était temps de l’inviter à monter et de faire tomber les masques.

Ah Shiki. Je me rappelle. Tutoyons-nous. Les filles m’ont dit qu’elles t’avaient sorti d’un trou il y a quelques semaines. Tu n’as effectivement pas beaucoup de chance en termes de déplacement et de navigation : un emprisonnement et un naufrage en si peu de temps. Enfin, disons que tu as eu de la chance ailleurs si tu recherches les membres de l’inquisition.


A quoi bon cacher son affiliation plus longtemps ; bientôt les affiches de recherche du gouvernement avec la tête de la verte allaient être placardées partout sur les mers, probablement au motif d’une affiliation criminelle. Il s’agissait donc maintenant de défendre les intérêts de son groupe en voyant si ce jeune homme était assez fiable. Même si au final, la décision reviendrait à une personne : Erwin.

Sayara et Lily te l’ont peut-être dit la dernière fois, je suis moi-même membre de la révolution. Ton étude de la révolution est relativement juste s’agissant des groupuscules existants, même si je ne partage pas ton étude de la révolution de West Blue qui est probablement plus acculée que douce. Pour le reste, je suis membre du groupe que tu recherches, l’inquisition, depuis peu et je suis accessoirement une proche d’Erwin Dog.


Ici, il était la personne en demande, et alors qu’il passait l’épaisse gorge de Bulle pour arriver bientôt dans son estomac, la belle chercha à approfondir tout en laissant le temps à Shiki de poser d’éventuelles questions.

Pourquoi souhaites-tu nous rejoindre ? Car, si je puis me permettre, un révolutionnaire en devenir ne peut se qualifier de neutre, il est forcément opposé à certaines personnes et à certains actes comme l’esclavagisme par exemple. A quoi es-tu donc opposé ?

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mer 11 Oct - 0:59

  • Shiki
  • Kanae
True color


Entendant une des deux emmerdeuses me surnommer de “ boulet “ me fit plisser les yeux... Cette pisseuse osait ? Je secouais la tête à cette simple pensée me disant que ça ne collais pas avec moi le fait de surnommer qui que ce soit ainsi, même dans mes pensées. Me reconcentrant sur la verte, je l’écoutais alors parler alors que nous allions vers la fameuse baleine-île. Elle cherchait à m’amadouer ? Ses paroles étaient douces, et je ne pouvais que me méfier... Après tout, les femmes aussi peuvent être aussi cruelles que les hommes en terme d’hypocrisie ou autre. Me grattant la nuque alors qu’elle soulignait ma chance en terme de navigation et mes péripéties, je me mis à rouler des yeux. Ce naufrage était la cerise sur le gâteau effectivement... J’enchaîne les gaffes avouons le.

Tandis que je me montrais neutre la plupart du temps, je ne pu réprimander un haussement de sourcil quand elle affirma être une proche du Dog. Ah ? Mon jour de chance est enfin là on dirais, à moins qu’un coup de pute m’attends au tournant ? Alors qu’on entrais dans l’animal, je laissais les mots filer d’entre ses lèvres et enfin se faire comprendre. Je comprenais vite où elle voulait en venir... Me tester, voir mes convictions. Logique quand on y pense, et je comprenais tout à fait sa méfiance. De ce fais, je ne me fis pas prier pour discuter avec elle sur un ton semblant léger et pourtant, très sérieux au fond.

“ L’injustice. “

En effet, ne peut pas être un bon révolutionnaire celui qui s’attaque à une seule cause... L’injustice regroupe tout les mal selon moi. Que ce soit l’esclavagisme, les guerres insensées, les trafiques en tout genres, et le fait de retirer à autrui son droit de vivre ou de penser. Attendant de voir ne serait-ce qu’une première réaction. Allait-elle simplement être étonné dans le sens se dire que le terme est trop vague ou au contraire immédiatement penser un peu comme moi ?
Sachant qu’au fond j’allais devoir en dire plus, je dévoilais la logique qui m’habitait, comme quand j’avais montré mes sabres pour montrer patte blanche en somme.

“ Cela semble souvent utopique... Pourtant, je souhaite vraiment guérir le monde entier de son mal. Combat sans doute impossible à gagner en une vie, mais le but ultime en quelque sorte de mon épopée serait de laisser une marque. Que ma vie laisse une trace indélébile, un idéal que d’autre reprendront, devenir qui sait... Une légende, ou un exemple. “

Sans doute allait-elle me prendre de haut, alors j’expliquais le pourquoi de mes termes.

“ Une personne peut-être brisée. Les choses physiques sont faites pour être détruites ou oubliées... Mais quand on devient un symbole, alors là, on deviens intouchable, on dure dans le temps, et telle une flamme, les gens peuvent tendre leur flambeaux pour que la flamme persiste et continue de brûler à travers les âges. “

Souriant à celle-ci, je me demandais si elle suivait mon “ délire “. J’y croyais dur comme fer et j’espérerais trouver des gens capables de respecter cela. Au fond, je savais qu’on allais rire un jour de ça, mais demandez par exemple au fameux Roger. On a du lui rire au nez et pourtant, il a prit ce trône sur lequel plein de gens voulaient s’asseoir non ? Moi aussi un jour, j’arriverais à atteindre mes objectifs, je le jure.

“ L’esclavagisme, les guerres, les maltraitances, la corruption, l’abus, la pauvreté... Tout ceci doit cesser et c’est pourquoi, je met un peu d’espoir sur cette fameuse organisation se disant révolutionnaire. Elle a encore tout à prouver, on ne peut pas vraiment la juger comparé aux autres. Alors... C’est pourquoi je mise sur ce fameux Dog. “

J’attendais désormais son avis sur la chose, bien que je n’avais jamais réellement parler de rejoindre ou être recruté. Pour l’heure, je voulais me faire un avis sur ses comparses et lui-même avant de savoir si faire cavalier seul ne serait pas plus rentable.


Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 12.816.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Mer 11 Oct - 10:08

Un révolutionnaire ?

Kanäe écouta attentivement l’étude que Shiki pouvait faire de lui-même et ne le coupa à aucun moment. Elle voulait voir jusqu’où le jeune pousserait son analyse et s’il partageait les idéaux que pouvait véhiculer l’inquisition. S’il avait prôné une révolution souveraine et sanglante, la question était entendue et il ne pouvait faire partie de l’aventure, il aurait été plus adapté au mouvement de Sayouri le cas échéant.

Loin de là, les réponses du roux étaient intrigantes pour la verte. Si, effectivement, répondre « l’injustice » semblait particulièrement large, il s’agissait probablement aussi de la meilleure réponse qu’un homme pouvait donner à Erwin s’il se trouvait en face de lui. S’il développait avec un certain brio ses arguments qui reflétaient effectivement la pensée révolutionnaire soutenue par quelques branches de la révolution, et notamment celle du Dog ; la discours de ce jeune homme était bardé de bonnes intentions et de rêves ce qui pouvait parfois se chevaucher et ne pas se retrouver. Une fois qu’il eut fini, Kanäe prit la parole à son tour pour expliquer sa façon de penser et exprimer son avis sur son interlocuteur.

Tu sembles être un idéaliste ambitieux. Ne le prend pas mal, ce n’est absolument pas une critique. Après tout, l’ambition est probablement ce qui caractérise le mieux la révolution, il serait difficile de qualifier autrement un mouvement qui a pour but de renverser l’ordre établi par les hautes instances depuis plusieurs siècles. S’agissant de l’idéalisme, je dois t’avouer être une personne assez terre à terre, je m’en rend tout à fait compte et estime que c’est une bonne chose. Je veux simplement dire par là que notre combat entrainera des morts, obligatoirement, dans notre camp et parmi les civils. J’ai rejoint Erwin pour empêcher que les vies civiles soient mises en danger et que le gouvernement mondial arrête ses exactions partout sur les mers. Cependant, à certains moments, en tant que révolutionnaire, il faudrait affronter des personnes que tu n’auras pas forcément envie de défaire.


L’image de Ghetis, Caligula et de son mentor, Bart, lui vinrent immédiatement en tête. Ces trois-là avaient beaucoup compté dans sa vie de gouvernementale et elle avait tissé des liens forts avec ces personnes. Pourtant, si la marine et la révolution s’affrontaient encore une fois comme à Baltigo, il ne faisait aucun doute que la Toupex ferait face à l’une des personnes à qui elle tenait. Cependant, en rejoignant la révolution de son petit frère, elle avait accepté ce constat et était prête à prendre ses responsabilités, à commencer par Ghetis qu’elle devait retrouver incessamment sous peu. Reprenant, elle illustra ses dires par son exemple personnel.

A titre personnel, et sans entrer dans des détails qu’il serait prématuré de te livrer, j’ai longtemps été membre du gouvernement mondial, jusqu’à peu d’ailleurs. J’ai des proches dans cette faction mais je doute pouvoir vivre toute une vie de révolution sans les affronter un jour. SI cela arrive, je le ferai néanmoins.


La tirade de l’ex-mouette s’arrêta lorsqu’il fallut rejoindre l’îlot à l’intérieur de Bulle. En réalité, pas besoin de barque ou autre, car même si elles en avaient une, les filles traversaient la petite étendue d’eau par le biais d’un excellent nageur de taille plus que respectable : Arnold. Celui-ci revenait de la maison où il venait de déposer Sayara et avait maintenant pour but de s’occuper du transport de celle qui ne pouvait pas nager sans couler comme une pierre.

Une fois le duo monté sur l’ours, elle reprendrait tranquillement.

Ce que je cherche à expliquer ici, c’est simplement que les choses peuvent parfois être plus difficile que ce que l’on espère. Mais la lutte contre l’injustice sous toutes ses formes le nécessite et en vaut la peine.


La traversée durerait encore quelques petites minutes et laisserait le temps à Shiki de répondre avant de descendre.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 322
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
69/200  (69/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   Jeu 12 Oct - 3:06

  • Shiki
  • Kanae
True color


Ainsi donc, je discutais avec cette fameuse “ Kanaë Toupex “ sur mes ambitions et mes intentions. Ne me faisant pas taire à n’importe quel moment, ce n’est qu’une fois mes paroles terminées qu’elle répondit à son tour.Laissant son avis se faire ouïr à mes oreilles, je souriais en coin. Le fait qu’elle se justifie était presque mignon, comme si elle avait eu peur que je prenne mal le fait d’être qualifié d’idéaliste ambitieux. Pourquoi prendre mal ce qui est une réalité totalement assumée ? Là où son discours était “ barbant “, s’était le côté exposé qu’elle donnait à ses paroles; Pensait-elle m’apprendre quelque chose en me disant ce qu’un révolutionnaire - selon elle - alors que là n’avais jamais été la question ? Secouant la tête, je ne disais rien, sachant pertinemment déjà ce qu’elle me disait. Ou alors, je devais voir là une façon de dire qu’elle me trouvait trop “ doux “ visuellement ? Me grattant le menton, je me demandais bien ce qu’elle cherchait à me dire indirectement. Les femmes sont si compliquées à comprendre parfois...

Elle continuait sur sa lancée en omettant un fait : elle, elle était une “ traitresse “, elle provenait d’une autre faction avant d’en arriver là. Alors que moi, je suis quelqu’un du peuple, je suis une personne neutre en sorte... De ce fait, les seules personnes que je pourrais potentiellement combattre contre mon gré seraient à la limite des ex-compagnons de mon île natal, pas réellement des amis ou autres. Bref, alors qu’elle terminait ses tirades, je montais sur le dos du nounours géant que je m’empressais de revenir câliner aussi étrange cela puisse-t-il paraitre aux yeux de la demoiselle si elle me voyait faire. Je m’accrochais certes à l’animal pour pas tomber, mais parfois je m’étalais vers l’avant pour le grattouiller fermement telle une peluche en murmurant des paroles qui confirmait cette image toute mignonne.

“ Rhooo... T’es trop doux. “

Après une petite pause enfantine, je revins à la chasseuse verte pour alors répondre à ses paroles, donnant mon avis.

“ Ce que tu dis est vrai, mais pas universel. Tu as trahis une faction pour suivre tes convictions et les respecter, tournant ainsi le dos à d’autres personnes avec des chemins différents du tien. Moi pas... De ce fais, le risque pour moi d’affronter ce genre de connaissance est loin de moi... “

Regardant celle-ci, je vins alors à soupirer et devenir pensif, massant lascivement le nounours géant.

“ Pourtant, malgré mes mots, je ne qualifie pas d’invincible, car à défaut d’avoir une base qui pourrait devenir une faiblesse... Les ennemis n’hésiteront pas à s’en prendre aux personnes qui plus tard seront mes compagnons, mes proches, mes amis. Cela reviens au même, mais ça viendra moins rapidement que pour toi, c’est ce que je tiens à souligner. “

Soupirant en douceur, je vins alors à dire une chose qui allait peut-être faire tilt chez la miss et pour cause, un vampire médecin de l’inquisition avait aussi cette expression dans ses références.

“ ... Ceux qui veulent tirer doivent être les premiers à être prêts à se faire tirer dessus. “

Souriant tristement, je vins à regarder brièvement mes lames pour alors revenir à la miss aux deux couettes de couleur intrigantes.

“ Mais je note tes sages paroles Kanaë-chan. Je sais que ce monde est cruel et que jamais les choses ne se passeront toujours comme prévu... Mais plutôt qu’être trop terre-à-terre, je préfère relever la tête et espérer à un meilleur avenir en créant moi-même ce prochain. “

Elle trop terre-à-terre et moi trop “ rêveur “, qui sait si chacun ne pouvais pas apporter à l’autre ? Quoi qu’il en soit, cette discussion me donnait envie de la connaitre en plus du fameux Dog.

“ Mes lames et ma personne ne sont pas encore prêtes à devoir faire verser du sang, aussi ridicule cela soit-il, je suis prêt à affirmer que je le refuse... Mais ... Je sais aussi qu’un jour, je devrais passer la frontière... Pour le bien d’une personne ou d’une cause... Mais en toute honnêteté, je préfère retarder au possible ce moment, trouvant en attendant tout les moyens pour parvenir à mes fins sans devoir arriver à ce point de non retour et personne ne me retirera ça. “

Je refuse de faire le grand saut car c’est un choix. Il n’y a que moi qui pourra faire ce pas là, et cela, qu’importes les personnes qui poussent derrière pour me forcer la main.
Après un moment si sérieux donc, je me remis à câliner comme un enfant cette monture aussi douce que robuste. Qui aurait pu croire qu’un épéiste des plus traditionnel peut se montrer aussi si enfantin ? Tout en le câlinant cette-fois, je vins alors à dire d’un ton sérieux et presque sous forme de confidence.

“ Pourras tu transmettre un message à Erwin Dog ? “

Regardant de nouveau devant moi, je vins alors à placer de plus belle quelques mots sérieux.

“ ... S’il me juge apte à l’aider ou qu’il désire observer de près ou de loin mes actes pour se faire une idée de ma personne... Qu’il n’hésite pas à me trouver. “

Je m’étais convaincu de cela, mais vu le don qu’il avait, pour sûr que via de bon informateur il pourrait vite me repérer sur ces terres et mers... La question du déplacement était loin d’être un souci... À contrario, le trouver serait largement plus difficile pour moi...
Bref, attendant sa réponse, l’heure des au revoir sonnait bientôt, oubliant totalement la présence dans ces lieux de la rousse et la demoiselle à la lance des plus pénibles à supporter.

" Quand arrivons nous ? "

Pourquoi tant d'empressement ? Allez savoir si la miss allait noter la chose, ou laisser couler ce simple détail.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre verdoyante ( Pv Kanae Toupex )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Jungle Verdoyante : Illustration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3-