Partagez | 
 

 [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Lun 4 Sep - 23:09

REPOS !

Foooooooooooouuuuuh !


Le soupir de soulagement de la lieutenante avait été profond et laborieux lorsque la verte s’était étalée de tout son long sur son lit d’hôtel. Quelques jours plus tôt elle avait conquis l’île de Shell pour le compte de l’inquisition ; elle avait ensuite enchainé sur une mission gouvernementale en compagnie de deux chasseurs de primes pour capturer une bande de jeunes étranges. Quoiqu’il en soit, elle avait eu la chance de ne pas devoir emmener les capturés elle-même aux forces de sa faction et avait pu décrocher pour aller se reposer.

La Toupex était habituée à un rythme effréné par ses années de service auprès du gouvernement mondial mais cet enchainement de combat et de mission l’avait néanmoins laissé sur les rotules. Elle avait finalement quitté l’île de mission et avait rejoint une île voisine où pullulaient de nombreuses espèces végétales. La soirée en vue était prévue de façon très simple : un long bain bien chaud et une nuit encore plus longue. Ce fut donc sous ses auspices que la mouette se releva une nouvelle fois pour se rendre dans la salle d’eau et débuter ce programme incroyablement chargé qui se déroula ainsi sans aucun accroc. Le bain dura plusieurs heures et la nuit fut l’une des plus longues de la jeune vie de la chasseresse verte qui n’ouvrit les yeux qu’à deux heures de l’après-midi le lendemain. La personne la plus heureuse de tout cela ne restait pas la belle mais bien la bête. Car oui, Kanäe ne se déplaçait pas, ou très peu sans son fidèle Norok. A l’occasion de la mission en compagnie des chasseurs de primes, le veilleur nocturne était resté dans le bateau et avait attendu le retour de sa protégée et protectrice. Aujourd’hui, l’animal dormait et il adorait ça. Il s’agissait effectivement là de son activité favorite et pour une fois il en profitait avec sa chère gradée.

Cela faisait plusieurs mois que le duo ne se quittait plus et jamais il n’avait pu profiter d’un moment de sommeil très long sans être dérangé par les activités de sa accompagnatrice. Enfin, ce jour arrivait : une nuit de plus de douze heures de paix totale. Mais enfin, la réalité et la vie rattrapait le rythme de sommeil élevé de la bête ailée qui entendit finalement la Zoan se lever et se préparer pour reprendre le rythme de sa vie.

A côté, justement de celui de la principale concernée, les choses n’étaient pas exactement ce que pensait Norok. Elle allait effectivement reprendre le rythme de sa vie mais le lendemain seulement. En cet après-midi, elle avait prévu de se reposer avant de profiter d’une nouvelle, paisible et longue nuit qui marquerait un ultime instant de repos avant de rallier GrandLine.

Norok, je vais me promener pour voir les fameuses fleurs de l’île. Reste ici et dors, tu as encore l’air claqué. J’espère que ça vaut le coup au moins.


Un peu bougonne, la lieutenante retrouva l’extérieur. Sa passion botanique l’obligeait à sortir pour apprivoiser toutes les beautés végétales qui pouvaient exister ici-bas. Quoiqu’il en soit, elle aurait préféré que ces plantes viennent à elles mais cela relevait de l’impossible ou de la magie. C’est ainsi qu’elle se mit à déambuler dans les rues de cette île peu connue nommée Ikagarane, l’île aux senteurs. Ce nom avait été celui donné au territoire par un explorateur séduit par les senteurs végétales présentes sur l’île au moment de son arrivée. Malheureusement, et avec le temps, l’île avait été faite sienne par l’homme et les senteurs magnifiques étaient passées au second plan, loin derrière les émanations humaines.

C’était donc entre nature et civilisation que la belle poursuivait son chemin à la recherche d’un parc, d’un espace vert ou d’une forêt.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Jeu 7 Sep - 10:57




Séance de Shopping !


Bon sang ce que ça faisait du bien de mettre le pied a terre, cela faisait déjà un moment que nous naviguions depuis Shell Town et entre les differente altercation que j'avais put avoir avec le capitaine et l'entrainement qui avait passablement mal tourné avec vincent, j'avais tout simplement besoin de prendre l'air. Quoi de mieux pour ça qu'une petite ile simple et sans grande prétention en bref un endroit où il faisait bon vivre. Ne sachant trop s'il y avait des membre de la marine présent ici nous avions pris la direction d'une petite crique où nous avions jetés l'ancre et c'est ainsi que j'avais étais de corvé de shopping. Les vivre et l'eau fraiche commençant a manquer j'avais ecopé de cette tache pas si ingrate que ça si l'on prend en compte le fait que je ne supportais pas la présence du capitaine ou de son frangin.

C'est deux la me tapé sur les nerfs au plus haut point surtout depuis la lacheté dont ils avaient fait preuve sur l'ile de Shell, ils n'avaient même pas levés le petit doigt alors que nous nous démenions pour que les choses ne se passe pas si mal que ça, au moins avais-je reussi a extorqué un passe droit et un pied a terre sur place, rien de bien folichons mais toute choses étais bonne a prendre en particulier dans ces temps incertain dans lesquels nous vivions. J'avais également le réconfort de me dire que le peuple de cette petite ile ne souffrirais plus de la lacheté et de l'autoritarisme débilement inutile de la marine qui se prétendait le protecteur des peuples face a la "barbarie" de la piraterie et des criminels.

Personnelement je voyais les choses d'un angle tout autre, je ne pouvais m'empécher de gamberger tandis que je fumer une cancéreuse en arpentant le petit sentier de pèche qui remonter de la crique pour rejoindre une ville. En un sens la végétation et la sensation de calme et de bien-être qu'elle dégageais me rappelais cette épopée mystérieuse sur l'ile de Gaimon avec mon ami cornu. N'en faisant qu'a m'a tête je décidais de faire enrager un peu plus le capitaine et ses acolytes, débouchant sur une petite clairière calme où un ruisseau ruisselait en provoquant de doux et léger clapotis aqueux s'associant au vent provenant de la mer qui s'engouffré dans la canopée qui me surplomber, le chant des animaux sauvage et le murmure des insectes, tout ça formait une mélodie des plus apaisante pour un ésprit torturé comme le mien. Certes je n'avais jamais connu cet environnement, sur Ironfall les seul foret que l'on pouvait trouvé n'était composé que de souche d'arbe ravagé par l'avidité des maitres de l'île et la nécéssité des gens de se chauffer.

Je profitais de ce moment en ecrasant ma cigarette et en récupérant le mégot afin de ne pas corrompre cet endroit, j'allais boire une goutte d'eau a ce ruisseau claire et vivace, pour enfin m'installer contre un arbre et commencer a gratter quelque note sur ma maitresse d'ébène, le lieux m'inspirant particulièrement je commençais a composer tranquillement une mélodie calme et apaisante a l'ombre des arbres.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Jeu 7 Sep - 18:44

Une mélodie pleine de surprise

Kanäe se promenait toujours le long de la lisière de la forêt tranquillement et commençait à rencontrer les fameuses fleurs sauvages immergées dans leur milieu naturel : la forêt. Se retrouver sous le couvert des arbres représentait beaucoup pour Kanäe, pour être exact cela représentait une grande partie de sa vie et illustrait l’intégralité de son enfance. En se retrouvant seule dans ces environnements, la maudite du scorpion se promettait souvent de retourner sur son île natale. Située entre les voies quatre et cinq de Grande Line, l’île n’était pas difficile à atteindre mais était particulièrement éloignée de tout autre port d’attache ; et n’ayant rien d’autre à offrir que les bienfaits de la nature, elle n’avait pas été colonisée par l’homme. Enfin, excepté le clan maintenant disparu de la mouette.

Une époque où la beauté partageait son temps entre apprentissage de la chasse, expérimentation sur les poisons et les grands et chaleureux repas de clan où tous se réunissaient et partageaient leurs histoires de chasses épiques. Les plus vaillants, à commencer par le père de Kanäe, parlaient de leurs affrontements meurtrier face aux plus grands prédateurs de l’île : les chauves-souris géantes. Aujourd’hui, la dernière membre du clan et l’une des dernières chauves-souris géantes partageaient leurs journées dans la bonne humeur et l’amour le plus vrai.

De ces grandes réunions autour du feu, la belle se remémorait encore les chants et les musiques traditionnelles faites à partir d’instruments taillés dans le bois de l’île ; un rythme entrainant, guerrier, excitant… quelque chose d’inoubliable. Kanäe avait même l’impression d’encore entendre de la musique en y repensant ; mais quelque chose n’allait pas : la musique était différente de son souvenir. Portant alors son attention sur son environnement et tendant l’oreille, la Zoan comprit que la musique qu’elle entendait n’était pas le fruit de son souvenir mais était bel et bien jouée non loin de là. Il s’agissait là d’une mélodie lancinante, calme, presque hypnotique si l’on s’y laissait prendre on pourra être surpris par le sommeil. Sur ce dernier point, la verte ne risquait pas de tomber, trop intriguée par l’origine de ladite mélodie. Elle rechercha donc l’origine du son tout en se fiant à ses sens, hésitant parfois sur la véritable direction à emprunter, elle finit par entendre le bruit de l’eau se mêlant à celui de la musique. Elle avança encore un peu jusqu’à enfin voir l’origine de la musique apaisante ; le moins que l’on puisse dire était que Kanäe n’était pas apaisée. Le terme exact était probablement celui de sadiquement joyeuse… Ce musicien, elle le connaissait, un souvenir plus que récent, un homme qui lui avait volé un baiser et auquel elle n’avait rien pu faire pour ne pas effrayer une population. Souriant, approchant discrètement, elle abandonna son enveloppe humaine pour adopter celle d’une femme hybride scorpion. Elle accéléra alors à l’aide d’un soru et s’arrêta juste devant le guitariste, dard tendu juste en dessous de la gorge du principal intéressé si celui-ci n’avait pas bougé. En tout état de cause, il y avait peu de chance que le brun ait eu le temps de bouger aux vues de sa position, de la discrétion de la verte et de l’effet de surprise.

Alors pirate ? On se retrouve ?


Pour l’illustre inconnu, Kanäe n’était pas un membre du gouvernement mondial mais une révolutionnaire affiliée à l’inquisition d’Erwin. Il lui fallait donc poursuivre dans cette voie.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Ven 8 Sep - 22:04




la taquinerie est la pudeur de l'affection !



Le moins que l'on puisse dire c'est que je ne m'attendais pas le moins du monde a tomber sur cette femme au cheveux vert, et encore moins a me retrouver avec un crochet venimeux pointé sur la glotte ici au milieu de nul part. La seule réaction première que j'eu fu un simple sourire tandis que je continuais tranquillement de gratter sur ma guitare tout en écoutant ses mots. Mon sourire s'élargis un peu plus, je ne cherchais aucunement a déstabiliser la jeune femme mais plutôt je n'avais pas la moindre envie de chercher midi a quatorze heure. Je voulais profiter de ce peu de tranquilité que je pouvais trouver dans ces bois, je voulais tout simplement me ressourcer pour mieux affronter la déferlante d'ordre et de rabrouage quotidien imposé par les jumeaux.

Puis stoppant ma mélodie au moment où celle-ci arrivait a son terme, je pris alors ma forme animal et bondissant dans la foulée hors de mes vétements qui s'affecer sur le sol en même temps que ma guitare dans un bruit mat sur l'humus recouvrant le sol. Me mettant momentanément hors de porté de la pointe venimeuse j'esquissais un sourire félin a la demoiselle pour m'assoir au sol toujours sous ma forme la plus mignonne. Je pris alors la parole d'un ton jovial:


" Je dois vous avouer que c'est un plaisir de rencontrer un visage connu, comment vous portez vous depuis Shell Town ? Pirate moi ? tout de suite les grand mots, vous pouvez m'appeler Raki, ce n'est pas comme si nous n'avions rien partager !"


Accentuant mon sourire pour qu'il devienne presque taquin je commençais a me faire une toilette de chat sans trop vraiment comprendre pourquoi, et percevant la possibilité que mes propos soit déformé je m'empressait alors d'ajouter sur un ton légèrement penaud:

" Ne le prenais pas mal, ce n'est que de la taquinnerie ! je vous présente mes excuses pour ce baiser volé, a dire vrai je sais absolument pas ce qui m'a pris !"




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Ven 8 Sep - 22:55

Rencontre en bonne et due forme

La verte avait encore assisté à ce type de transformation qu’elle ne connaissait que trop bien, en étant titulaire elle-même du malédiction de ce type, elle savait que la forme animale était plus qu’utile, surtout lorsque la bestiole était petite. En l’occurrence, s’il restait plus grand qu’un scorpion, la forme de chat lui permettait de se mouvoir rapidement et aisément et surtout de s’extirper de la menace venimeuse. La belle l’avait vu bouger et aurait probablement pu continuer à le maintenir en joug mais n’y voyais aucun intérêt pour le moment. Celui qui lui avait volé un baiser serait puni s’il retentait quelque chose avec beaucoup de violence que Sakuga lorsqu’il avait tenté de stopper la mouette sur l’île de Shell. Quoiqu’il en soit, le pirate ne semblait plus être dans la même humeur que lorsqu’il avait rencontré son interlocutrice sur l’île précédente d’East Blue. Qu’il se présente lui-même ainsi que ses excuses de but en blanc surpris légèrement la lieutenante qui s’attendait à faire face à un gros macho qui serait fier de ses exploits passés.

Devant tant de franchise et de gentillesse, la Toupex avait presque envie de dévoiler son véritable nom mais il n’en restait pas moins qu’une telle révélation pourrait également donner un indice sur ses affiliations et pourrait la mettre dans une position délicate. Mais après tout, il savait déjà qu’elle était une maudite, qu’elle était une Zoan et qu’elle était un hybride scorpion avec des cheveux verts. Il avait relativement peu, voire aucune autre personne sur toutes les mers qui correspondait à cette description alors pourquoi en cacher davantage. Si le forban parlait, elle serait découverte, s’il ne parlait pas, elle ne le serait pas, rien de plus simple. Et au pire, c’était la parole d’un forban contre celle d’une gradée de la marine.

Kanäe… J’accepte tes excuses mais ne t’avises jamais plus de recommencer ou je te transperce avec mon dard et mes lames.


La messe était dite et le brun était prévenu donc. Sur ces entrefaites, la mouette reprit sa forme humaine et fit quelques pas dans la petite clairière où les deux se trouvaient avant de reprendre.

Tes amis pirates ne sont pas avec toi ? Aurais-je tué le blondinet ?


Elle ne se rappelait que beaucoup trop bien de ce jeune épéiste qu’elle avait fauché d’un simple coup de queue avant de passer son chemin, en y repensant il s’agissait là pour elle d’un moment très drôle. Cela avait dû été beaucoup moins sympathique pour le principal concerné. Enfin, en l’occurrence, le blond n’était pas là ; il n’y avait que ce brun et sa solitude. Elle attendit donc sa réponse en se laissant lentement glisser le long d’un tronc large.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Sam 9 Sep - 22:31




Le pauvre blondinnet !

Je ne sus retenir un léger sourire lorsqu'elle me révéla son nom et me menaça de grave représaille si je m'avisais de recommencer. Le moins que l'on pouvait dire d'elle c'est qu'elle avait un caractère bien trempé. Je continuais de l'écouter tandis que je m'approchais de mes effets personnel pour les embarquer derrière un buisson et me vétir en toute discrétion. Ce ne fut qu'une fois cela fait que je sortais de ma cachette une cancéreuse au bec allumé, je laissais échapper un petite rire amusé lorsqu'elle me demanda où se trouvait le reste de l'équipage et notament notre blondinnet angélique de service.

Le pauvre avait apparement morflé plus que de raison contre la Verte sur Shell Town et avait pris la poudre d'escampette direction Dawn pretextant vouloir se renforcer. Grand bien lui fasse au moins je n'avais pas a supporter son caractère arrogant et égocentrique. Tirant une longue latte sur ma clope je pris enfin la parole d'un ton amusé:


" Le reste de l'équipage est sur le navire, je suis de corvée de shopping, quand a Sakuga tu ne l'as pas tuer, tu as juste réduit son amour propre a néan et de toi a moi ça ne peux pas lui faire de mal. Un gars aussi égocentrique mérite bien quelque bonne claque de temps en temps !"

Mes dirent s'accompagnèrent d'un sourire qui s'élargit au fur et a mesure, je ne cachais pas le désamour que j'éprouvais pour l'ingénieur de bord mais je ne révélais pas volontairement la position exact de l'équipage, on est jamais trop prudent ! Prenant le temps d'observer un peu plus le calme omniprésent je continuais de fumer tranquillement pour enfin finir par replacer ma guitare en bandoulière et reprendre la parole lorsque ma cancéeuse fut totalement consummé:

" Et toi que fais-tu donc sur une ile si peu stratégique ? Pas de voix commercial, pas d'information essentiel pour la révolution. Le seul interret que l'on pourrait y trouvé serrais la faible présence marine et encore ce n'est qu'une garnison faiblement garni et d'entrainement moyen ! Non pas que je souhaite fouiner dans tes affaires mais c'est plutôt inhabituelle de prendre des risques pour si peu de choses !"


J'avais employer un ton presque naif qui détonner totalement avec mon discour pouvant limite mettre mal a l'aise une personne n'ayant pas l'habitude de me cotoyer, ça me permettais en un sens de savoir a qui j'avais affaire en réalité selon la reaction employer. Une réaction violente où impulsivement négative révélant généralement un mensonge j'adorais dans un certain sens user de ce genre de supercherie qui ne m'apportais certes pas beaucoup d'ami mais avais eux jusqu'a présent le loisir de me garder en vie.



Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Dim 10 Sep - 11:26

Équipage intéressant

Kanäe écoutait très attentivement les révélations de ce petit Zoan sur son équipage et notamment le passage sur les inimitiés qui pouvaient exister au sein de ce jeune groupuscule pirate. Le chat et l’épéiste ne semblait pas bien s’entendre, ce qui finalement faisait un premier point commun entre le maudit poilu et la maudite à carapace. Même si elle ne connaissait rien d’autre sur l’épéiste étrange que la sensation du craquement de ses côtes sous la puissance de sa queue de scorpion, elle voyait en lui un petit être insignifiant se donnant effectivement de grands airs en toute situation. Cette impression ne semblait donc qu’assez peu éloigné de la réalité, ou en tous les cas de la réalité du brun à la guitare.

Cet état de fait faisait sourire la verte habituellement si froide : certains décriaient la solitude mais le solitaire n’avait pas à subir les désavantages de la vie avec des compagnons forcés. Personnellement, la solitude ne dérangeait pas Kanäe mais elle préférait se retrouver au sein d’un groupe de personne en qui elle avait confiance. La mouette avait déjà rejoint un équipage par le passé, la couronne, et projetait en cas de la découverte de ses secrets de rejoindre celui de son frère car elle en connaissait des membres formateurs ou la personnalité de chacun d’entre eux. La franche camaraderie qui pouvait exister au sein d’un équipage était quelque chose de très beau que la belle aimait ressentir et partager.

Quoiqu’il en soit, la belle due ensuite faire face aux interrogations de son interlocuteur forban et à son étude assez développée le l’île. D’ailleurs, s’il ne pouvait ne pas avoir d’informations précises sur la garnison en poste ici, Kanäe, elle, en disposait. Sa place de lieutenante lui permettait d’en savoir beaucoup sur les positions gouvernementales des îles visitées, et donc de les éviter si elle ne voulait pas que ses affaires soient mises en lumière. En l’espèce, l’étude de Raki était tout à fait correcte à une exception : un colonel était actuellement en visite sur l’île pour la mise en place d’une nouvelle stratégie défensive du fait de la présence pirate sur la mer de l’Est. Elle répondit donc, cette pensée toujours en tête.

Disons simplement que je suis en vacances. J’avais besoin de repos après mes activités récentes. Et comme tu l’as dit, l’île ne représente pas un véritable danger pour moi donc j’ai décidé de prendre du temps pour moi ici. J’espère que vous avez été intelligent et que vous avez bien caché votre navire. Sinon tu peux compter sur le fait que tes collègues font se faire attaquer.


***
Un peu plus loin sur l’île, au milieu de la cour de la garnison gouvernementale de très faible importance qui existait sur cette île, un homme beuglait des ordres sur ses subordonnés. Il organisait les opérations d’une main de fer et obligeait ses hommes à respecter un rythme effréné en vue de finir la construction du rempart Ouest de la zone. La base ne bénéficiait que d’un effectif très faible, à peine une vingtaine d’homme, et était sous la direction d’un jeune sergent ambitieux mais à la puissance très limitée. Ce nouveau gradé avait été dépêché sur place dans le but de redéfinir une politique plus martiale, plus dure et surtout, pour améliorer les moyens en présence. Basée dans une simple maison d’une taille suffisante, un mur d’enceinte se dressait maintenant sur trois de ses côtés : le colonel avait produit un excellent travail.

Bon les bleus ! Je vais faire mon footing, à mon retour ça a intérêt à être fini !


Sans plus attendre, le joggeur disparu en direction de la forêt.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mer 13 Sep - 0:04




A un détail prés !



Je souriais à la jeune femme, ainsi donc elle avait besoin de repos suite à ses diverses activités. Intéressant surtout en sachant la durée relativement courte qui séparait notre rencontre actuelle des évènements de Shell Town. Je gardais ce genre de réflexion pour moi, ne souhaitant pas la braqué, il n’y avait nul besoin de tiré des conclusions hâtives avec si peu de choses à cogiter. En revanche ce qui m’intrigua un peu plus fut sa dernière remarque concernant la planque du navire. Me demandant de but en blanc si celui-ci était suffisamment caché pour ne pas être reconnu. Je savais personnellement le navire suffisamment camouflé dans la crique pour ne pas être perceptible au premier regard et il faudrait pour ça s’approcher suffisamment de l’embarcation pour la remarquer.

Mais ce qui me chiffonner un peu plus c’était qu’une personne avec les informations que j’avais n’aurait très certainement pas apportée la moindre importance à ce genre de détails. Cela me poussais a croire qu’il y avait quelque choses que je ne savais pas, un détail crucial qui avait la potentialité de faire tomber l’équipage et ses capitaines qui, même si je ne les portais pas dans mon cœur, ne mérité pas de finir sur un échafaud, du moins pas tant qu’il ne m’avait pas prouvé concrètement qu’ils étaient mauvais. Mais la question qui se posé alors à moi étais de savoir quel était ce détail qui pouvais causer la perte d’au moins un de mes ami sur le navire.

Instinctivement je pris ma forme hybride pour m’assurer qu’il n’y avait pas de danger dans les environs. Laissant mon ouïe et mon odorat faire leurs œuvres. Je ne percevais qu’une fine odeur végétale qui se rependait autour de moi, chaleureuse et apaisante. Tandis que dans le même temps mon sens auditif m’apporté d’une manière plus large les chants d’oiseau, le son de l’eau qui s’écoulait mais aussi un son plus lointain, plus diffus, comme une respiration haletante et le son se rapprochait de seconde en seconde. Ne tournant pas un seul regard vers la verte je braquais mes oreilles et mon visage félins dans la direction du bruit que j’avais capté pour le suivre au fur et à mesure et enfin dire à la jeune femme :


« Y a quelqu’un qui vient par ici, et au bruit qu’il ou elle fait je peux te garantir qu’il se déplace a une vitesse de couse. Tu fais ce que tu veux mais perso je n’ai pas l’intention de le laisser remonter jusqu’au navire en suivant ce chemin ! »

Je sautais alors dans la canopée qui se trouvait au-dessus de moi, me cachant dans le feuillage je callais mes affaire dans un creux entre les branches et prenant ma forme animale j’attendais sur une branche de voir l’individu passer, prêt à bondir s’il s’agissait d’un ennemis potentiel.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Lun 18 Sep - 20:26

Boulet de chat

La verte avait écouté le félin en tendant l’oreille, si le chat avait entendu quelque chose grâce à ses sens de matou, la zoan du scorpion n’avait quant à elle rien entendu. En temps normal, elle se serait passablement moquée du destin de ces abrutis de forban mais en l’espèce la situation était très différente. Elle faisait partie de la faction opposée aux pirates mais avait dévoilé plusieurs éléments de son identité qui ne pouvait alors pas tomber entre les mains de ses homologues gouvernementaux. Si le félin finissait capturé et que de fil en aiguille il abordait le sujet de la jeune femme maudite du scorpion, aux cheveux verts et au prénom dorénavant connu, il ne faisait que peu de doute sur l’avenir de la mouette au sein de son groupe.

Se pinçant les lèvres, la verte réfléchit à vive allure pour arriver à une conclusion inévitable qui lui arracha un juron, elle devait le suivre et s’assurer que l’arrivant n’était pas un membre du gouvernement mondial ou qu’il ne pourrait vaincre le membre de l’équipage affronté quelques jours auparavant. Le rejoindre dans cette forêt signifiait énormément de chose et notamment celle de s'allier à lui en cas de découverte d'un membre du gouvernement mondial et d'un gradé en particulier. Elle releva donc la tête vers le chat en saisissant sa ceinture de tissu.

Je te suis, mais tu te débrouilles s'il s'agit d'un gouvernemental, j'aime autant faire gaffe avec ceux-là. Et t'es gentil, tu ne parles pas de moi.


Elle entoura sa ceinture autour de sa tête dans le but de cacher son visage et sa chevelure, tout ce qui pourrait la compromettre. Ensuite, elle suivrait Raki vers le halètement.

***


Sur le chemin de terre serpentant au milieu de la couverture végétale, un homme massif courait à un rythme soutenu. Le chevelu s’amusait à sauter au-dessus de toutes les racines suffisamment importantes pour le gêner dans sa course. Le pas lourd, les muscles saillant et le souffle puissant, le bœuf était chaud comme jamais. Il avait engueulé des recrues toute la journée, s’était moqué du petit sergent en charge et s’apprêtait à les priver de dîner en cas de travail de maçonnerie incomplet. Quelle belle journée ma foie !

Il ne manquait plus qu'une seule et unique chose : casser du hors-la-loi, du révolutionnaire ou du pirate ; voir mieux : les trois !

***


Au sein de la base, les bleus s’activaient sur le mur pendant que leur chef stressait. Il sentait bien qu’il n’avait pas vraiment fait bonne impression à son supérieur et voulait clairement se rattraper. Aussi, il attrapa l’un de ses subordonnés pour l’informer de la suite des événements.

Tommy, je vais rejoindre le colonel, je cours vite ça me permettra de marquer des points.


Sans attendre, le jeunot se mit à courir aussi que possible vers la forêt, il courait vite, très vite et rattraperait son collègue à un moment ou à un autre.
© Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mer 1 Nov - 23:35




Promenons-nous dans les bois....

Je dois bien avouer que je n'écoutais qu'a moitié les dire de la jeune femme, trop absorbé par cette course régulière qui se frayait un chemin jusqu'a mes oreilles félines. Laissant de coté les avertissements où tout autres choses je me focaliser principalement sur la détection de ma proie. Je ressentais comme une tension croissante se développer au creux de mon être, certes je ne portais pas le capitaine et son jumeaux en haute éstime mais je ne souhaitais pas leur mort, du moins pas encore et plus important il y avait a bord du navire des personnes qui n'avait strictement rien a voir avec les altercations que j'avais pu avoir avec ces deux roublards. Il étais donc hors de question pour moi qu'elles payent les pots cassés de la relation improductive que j'entretennais avec Kizuro et Rin.

C'est a ce moment la que tendu que la première course se faisait extrémement proche que je perçu une deuxième course, bien plus rapide que la première et elle semblait se diriger comme la première droit vers nous. Expirant un coup je souris alors, inspirant et expirant une nouvelle fois silencieusement mon regard se fit plus froid et calculateur. Je n'avais pas le droit a l'erreur, la donzelle avait bien précisé qu'elle ne m'apporterais pas d'aide s'il s'agissait de gouvernementaux. Je devrais donc la jouer fine et le plus discretement possible, au même moment je perçu un mouvement, un homme en uniforme courrait droit vers la crique. Colonel ? Sergent ? Je n'en savais strictement rien tout ce qui importait dans l'immédiat étais d'agir, dans le laps de temps qu'il pris pour arriver jusqu'a ma position je prenais ma forme hybride au couvert du feuillage et m'élançant je donnais un effet a ma courbe qui me plaçait dans l'angle mort du marine. Tel un prédateur fondant sur sa proie je me voyais fondre sur lui griffe retracter, si tout se passait comme je l'escomptais je finaliserais ma courbe en calant la tête de l'adversaire entre mes bras afin de lui briser la nuque et l'embarquer dans la foulée grace a l'élan dans des fourrées afin de cacher le corps au deuxième poursuivant, a contrario si mon approche ne fonctionnais pas je pourrais me servir de cet élan pour retourner me cacher dans ses même fourrées et faire diversion afin d'éloigner l'attention du gradé loins de cette crique.






Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Jeu 2 Nov - 11:28

Griffes contre griffes



Durant cette course folle et haletante, la maudite du scorpion réfléchissait à plein régime sur la suite possible des événements et essayait d'envisager toutes les issues possibles. Il n'y avait que peu de chance que les gouvernementaux de l'île aient réussi à manquer plus d'un navire pirate et donc peu de chance que ce coureur soit un membre de cette faction, à moins que l'un des nakamas de Raki se soit senti d'humeur sportive. Pour autant, Kanäe évaluait les chances de croiser un gouvernemental seul comme étant assez faibles, les entrainements de course se faisant majoritairement en groupe. Au final, et elle l'espérait, il devait probablement s'agir d'un civil qui se vidait la tête en courant au milieu des arbres.

Pourtant, prudence étant mère de sureté, la verte accéléra le pas pour tenter de reprendre son retard, le félin étant plus agile et moins gêné par la végétation. Enfin, elle arriva en vue du chemin de terre et vit ce qui l'attendait... son visage se crispa et ses lèvres s'étirèrent pour former une moue contrariée : un gradé de la marine. Cette situation était l'une des pires possibles, elle ne devait pas être reconnue comme Kanäe Toupex, elle n'avait pas encore décidé fermement de son avenir au sein de mouvement gouvernemental et ne pouvait se permettre d'être découverte. Tout cela l'embêtait fortement.

Plus encore, quelques instants plus tard, elle passa de la gêne à l'horreur en voyant un homme-chat, celui qu'elle poursuivait ayant changé de forme, bondir des buissons pour tenter de porter un coup à la tête. Cependant, fixé sur son environnement durant sa course, le colonel avait perçu le mouvement quelques instants avant d'être définitivement pris, et avait pu en conséquence mettre son bras en opposition. Les griffes du félin avait alors dessiné de longs sillons sanglants dans l'avant-bras musclé du bourrin qui pestait maintenant en se secouant le bras et en cherchant du regard celui qui venait de disparaitre de nouveau dans les fourrés.

En guise de mise en garde et de vengeance verbale, le blessé commença une belle liste de noms d'oiseaux ou autres gentillesse à l'attention de celui qui venait de l'entailler. Il était entrer dans une rage profonde et ne cherchait maintenant qu'une chose : la vengeance. Il se campa sur ses deux pieds et sans bouger d'un pouce, il commença à se concentrer. La seconde suivante, ses ongles de main commencèrent à pousser jusqu'à former des griffes d'une vingtaine de centimètre. Il conclut sa transformation par un cri tonitruant adressé au pirate caché quelque part non-loin.

Aller chacha ! Viens !


Il attendrait ensuite la prochaine offensive de l'hybride.

De son côté, notre Zoan, qui n'avait rien manqué du spectacle commençait à douter de la capacité du forban à vaincre cette adversaire. Si l'on considérait son uniforme et ses galons, il était assez simple de voir qu'il s'agissait là d'un colonel ; d'un homme qui avait donc suffisamment d'aptitudes, d'expériences ou de relations pour se hisser jusqu'à ce poste important. La verte considérait le musicien voleur de baiser comme un homme trop jeune et trop inexpérimenté pour venir à bout de ce monstre. La soudaine pousse de ses ongles n'arrangeait en rien ce constat et ne faisait que confirmer le fait que le chevelu était dangereux, soit il bénéficiait d'une malédiction, soit il maîtrisait le retour à la vie des ongles. Dans les deux cas, il semblait avoir les mêmes armes que le matou mais en plus grandes.

Saisissant le pommeau de l'une de ses dagues et se mit en position de défense, plus par précaution que par réelle nécessité. Si l'ennemi du jour maîtrisait le haki de l'observation, il aurait déjà localisé le maudit du chat.

***

Un peu plus loin sur le sentier, le sergent Tobin accélérait le pas, il n'était probablement plus très loin étant donné qu'il avait entendu la voix de son supérieur. Probablement que celui-ci avait trébuché sur une souche, ça ne risquait pas de lui arriver à lui qui connaissait si bien la forêt.

Enfin c'est ce qu'il pensait car deux foulées plus loin, son pied buta sur une racine et l'envoya au sol, retardant de quelques instants son arrivée.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mer 8 Nov - 20:46




"Tu appels ça des griffes ?"

Je pouvais sentir la chaleur du sang sur mes griffes, l'odeur ferreuse qui émané des blessures sanglantes de ma cible mon emplissait mes narines a tel point qu'elle me faisait presque tourner la tête. Me concentrant sur cette odeur je braquer mon ouïe en direction de l'autre course que j'avais perçu. Dans ma précipitation j'avais complétement oublié de prévenir la jeune zoan de l'arrivé d'un deuxième inconnue, et tout ça sans compter sur le fait que le gradé semblé maitriser un pouvoir en lien avec ses ongles qui poussaient pour devenir des griffes.

Toutes ces choses me faisais doucement rire intérieurement, moi qui avais toujours été d'un naturel solitaire je me retrouvais a protéger un équipage que je n'avais rencontré il n'y avait que peu de temps et surtout a me battre avec cette femme dont je ne savais rien hormis le nom et son pouvoir. Je me rappelais alors un détails qui ne m'avait pas semblait important a la base, elle s'était masqué une partie du visage et ses cheveux. Pourquoi ? En tant que révolutionnaire elle ne devrait pas avoir quelque chose a faire qu'on la reconnaisse ou non, si elle était connue bien sur, hors je ne me souvennais pas avoir vue d'avis de recherche la concernant, que ce soit dans les diverse éditions de journaux ou sur les diverse îles que j'avais visité. Je ne comprenais pas tout mais j'avais comme un doute qu'il me faudrait éclairer, mais le moment n'étais pas encore venu.

J'avais tourné en forme animale a l'ombre des buissons tout autour de la cible, me faisant le plus discret possible tout en réfléchissant a tout ça. Et commençant a élaborer un plan j'entendis l'autre course se stopper net dans un bruit mat, une chute a en juger. Profitant de l'occasion je pris alors la parole tandis que je commencer a prendre la direction du deuxième opposant:


" Chacha ? on t'as jamais appris a utiliser un coupe ongles ? Deux coupes a intervale régulier ça te ferrais pas de mal !"

Je provoquais délibérément le marine, mais je tentais aussi de transmettre un message a la verte pour lui indiquer un deuxième opposant, certe j'aurais pu trouver mieux mais pour le moment je me m'en contenterais. Puis commençant a courire a une vitesse qui lui permettrais de me suivre je pris la direction de l'autre en faisant autant de bruit qu'un animal en fuite. Je ne cherchais qu'une choses atteindre l'autre avant le colonel et accelérer pour me fondre dans le décors derrière la deuxième cible, en espérant que le gradé tomberait dans le panneau et attaquerais son acolyte, pour me permettre d'utiliser l'effet de surprise pour les mettre au tapis l'un comme l'autre.



Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mar 14 Nov - 12:55

2 vs 1 ?

Si Kanäe avait entendu la remarque du félin maudit, elle n’avait bien évidemment pas compris qu’un second larron arrivait, et comment aurait-elle pu ? Elle n’avait d’ailleurs pas compris du tout ce que Raki disait, il parlait de coiffure par griffe ou un truc du genre. Enfin quoiqu’il en soit, et comme le colonel, elle avait vu le chat partir en direction de la ville, sur le chemin de forêt qu’avait emprunté plus tôt le griffu gouvernemental.

Si le lourdaud n’avait pas hésité une seule seconde pour se mettre en chasse de sa proie, la verte quant à elle avait pris le temps de laisser un peu d’avance à son collègue de la marine. Elle allait également suivre mais ne pouvait absolument pas se permettre de se mettre en lumière. Elle attendit donc environ vingt secondes avant de suivre le mouvement, toujours couverte par l’épais manteau forestier.

***

Plus loin sur le chemin en question, le jeune sergent se relevait doucement de sa chute en s’époussetant les genoux. Les lèvres pincées, il était vraiment gêné… Son beau pantalon de service arborait maintenant un accroc au niveau du genou gauche, dire que son chère et tendre fiancée venait tout juste de lui repasser. Il y avait de forte chance que sa belle ne soit pas contente du tout, elle qui avait le cœur tendre mais la voix puissante. Fixant le trou, il se demandait s’il pouvait le camoufler à l’aide d’un écusson ou peut-être l’échanger à la blanchisserie de la base pour ne pas risquer une nouvelle soufflante. A défaut, il se voyait déjà lui acheter un bouquet de fleur pour l’attendrir et éviter son courroux.

Aussi, complétement obnubilé par cela, le jeune homme ne remarqua même pas ce qui arrivait vers lui. Il ne vit donc pas le chat et encore moins le gros balourd qui le suivait sur le chemin, cependant, il l’entendit. Levant les yeux, il vit un poing massif arrivé en plein dans sa direction avec la plus grande des stupéfactions.

En effet, la brute avait donc suivi le mouvement jusqu’à voir une forme à l’orée de la forêt. Couvert par les arbres il ne pouvait déceler qu’une forme humaine dans l’ombre du couvert forestier, il en avait donc conclu qu’il s’agissait là de son adversaire. Il avait donc bandé son épais bras, avait sauté et se préparait à ni plus ni moins décalquer la tête de son ennemi. Plus de griffe mais un coup massif et puissant, tout simplement. Quand son poing arriva non loin de la face de l’inconnu, il était déjà trop tard, il ne pouvait plus arrêter son mouvement et voyait qu’il s’agissait là de son petit subordonné. Et alors qu’il pensait emplâtrer ce jeune espoir et mettre ainsi un terme à sa carrière, il vit le corps de ce dernier se dérober en se tordant en un angle inimaginable au niveau de la taille. Retirant son poing, le gradé était bouche bée : le sergent avait une parfaite maîtrise du Kami-E.

Restant sur ses gardes, le plus haut gradé regarda son subordonné et lui expliqua rapidement qu’un ennemi se trouvait dans les fourrées. Ils se mirent alors dos à dos pour avoir de meilleures chances de survie et se préparèrent à recevoir le prochain assaut. Si le colonel prenait le sergent pour un jeune homme relativement faible, sa précédente démonstration de Rokushiki le faisait gentiment changer d’avis.

De son côté, la verte avait rejoint la scène et observait maintenant la nouvelle donne, le combat se déroulait à deux contre un tant qu’elle ne décidait pas de bouger, ce qui n’était pour l’heure pas d’actualité.
©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Dim 19 Nov - 0:23




On joue a chat ?

Je souriais interieurement en constatant que le premier me suivait hameçonné par ma provocation, mon plan avait marché comme je l'escomptais, du moins c'est ce que je cru jusqu'a voir le deuxième homme esquivait l'attaque du premier en se pliant en deux. Le temps de leur échange et de leur explication qui me parvenait au oreilles comme une mélodie limpide et sans parasite, j'en avait profiter pour rejoindre la canopée en forme animal et le plus silencieusement possible.

Il était temps de passé aux choses sérieuses, certes leur idée de se mettre dos a dos n'était pas mauvaise loin de la, mais dans un environnement comme celui dans lequel nous nous trouvions les attaque pouvait surgir de partout et surtout de la masse végétale qui se trouver au dessus de leur tête. Les observant attentivement je commençais a élaborer une stratégie pour diminuer leur vigilance pour me créer des ouvertures. Mon rythme cardiaque s'accelera un peu plus tandis que l'excitation commençait a se déployer dans mes veines au rythme de cette mélodie pulsative et suave. Je me déplacer pile au dessus d'eux toujours en forme animal pour enfin mettre mon plan en branle.

La mélodie qui emplissait mon ésprit explosa alors tandis que je prenais instantanément ma forme hybride pour casser la grosse branche sur laquelle je me trouvais. Enchainant je repris forme animal pour me volatiliser dans les fourré me déplaçant au maximum de ma vitesse je ne cherchais pas a savoir si la branche avait fait des dégat que je reprenais forme hybride derrière un arbe pour en une série de coup de griffes rapides récupérer des esquille de bois que je lançais dans la foulé sur les deux individues. Devenant une nouvelle fois le félin chetif au poils gris je continuer ma course dans les buissons pour cette fois reprendre ma forme hybride et fonçant sur eux a pleine vitesse je stoppais ma course a quelque mettre d'eux dans un dérapage controlé qui déploya un nuage de poussière devant moi. Bifurquant dans la direction opposer a mon dérapage je ne pouvais les voir mais mon odorat et mon ouïe braqué sur eux me permettrais de les suivre a la traces. Me repropulsant a pleine vitesse vers l'odeur de sang qui m'indiquer l'homme blessé je commençais a positionnais mes mains, ne laissant que trois doigts redressé je les charger d'une vibration, je propulsais mon attaque en direction du diaphragme de l'adversaire, ne ralentissant pas le moins du monde je prévoyais de retourné dans le couvert des fourré que mon attaque fonctionne ou non et ralentir a ce moment la serrais ne me le permettrais pas. Ne soufflant pas le moindre mot j'entammais véritablement le combat a ce moment la.




Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mar 21 Nov - 12:58

Chemin vraiment pas tranquille

Lorsque la branche craqua, et si l’on pouvait penser le contraire, ce ne fut pas le colonel qui prit les devants mais bien le Sergent. Le jeune homme, bénéficiaire de sa grande et belle jeunesse, distingua rapidement son ennemi et se plia encore une fois dans un angle épique pour finalement s’extirper de cette attaque aérienne. Il serait donc hors d’atteinte de l’attaque du Zoan poilu et avait déjà entrepris de contre-attaquer pour mettre son nouvel ennemi au tapis et ainsi montrer à son supérieur qu’il était un homme de confiance. Pourtant, même s’il avait prévu la suite des évènements, il ne put s’y mettre pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait personne ; seulement son gradé qui venait de découper l’épaisse branche d’un coup de griffe destructeur.

Les deux se regardèrent et durent alors faire face à une volée de bois provenant des buissons. Encore une fois, les réactions furent doubles : la première, celle du sergent, se définit en une succession de déplacements rapides et de contorsions provenant du Kami-e. La seconde, celle du colonel, était beaucoup plus brutale, il avait encore fait grandir ses ongles et découpait maintenant la majorité des projectiles avant que ceux-ci ne le touchent. Au final, le plus jeune était parfaitement sain et sauf et ne souffrait d’aucune blessure, le plus âgé cependant avait laissé passer quelques projectiles qui avaient légèrement entaillé sa peau de titan. Grimaçant, il provoqua une fois de plus son adversaire maudit.

ALORS CHACHA ! T’as trop peur pour venir te battre comme un homme !?


A l’inverse de l’exalté chevelu, l’inexpérimenté maître des lieux jouait de finesse et de stratégie pour tenter de l’emporter. Il ne pouvait se permettre d’être blessé ; ou pire : de refaire des trous dans ses vêtements. Le tenue et l’entretien de son uniforme lui occupait l’esprit presque autant que le combat qu’il menait de front avec difficulté. Celle-ci n’en fut d’ailleurs que renforcé lorsque les deux compères virent le chat sortir de sa cachette. Le sergent se mit en position pour parer ou esquiver une éventuelle attaque alors que le balourd s’apprêtait déjà à accueillir le greffier à coup de griffe. Si le premier ne fut que peu désarçonné par le nuage de fumée soulevé par son adversaire, le second fut particulièrement handicapé et toussait fortement, dévoilant encore un peu plus sa position au matou. Et alors que Raki s’élançait justement sur lui au milieu du nuage de fumée, les choses prirent une tournure inattendue.

Le sergent, qui était sorti rapidement du nuage grâce à un soru très bien exécuté, avait vu l’ennemi pénétré le nuage de poussière et avait décidé de protéger l’utilisateur du retour à la vie des ongles. Il avait alors levé la jambe et l’avait abattu dans l’air très rapidement en direction de la position présumée de Raki et du colonel. Il mêla le geste à la parole tout en sachant que l’ennemi avait sauté et qu’il était en l’air, il ne pouvait donc pas esquiver, ou tout cas pas facilement, ce Rankyaku net et tranchant.

A TERRE COLONEL !


Le sort du Goshuushou semblait entendu lorsque la lame aérienne était partie pile dans sa direction, pourtant, le renversement de situation ne s’arrêta pas là.

***
Cachée dans ses fourrées, la maudite du scorpion observa le combat avec attention tout en sentant une forte haine prendre le contrôle de son corps. Cette colère ne visait pas spécifiquement les gouvernementaux mais principalement le musicien. Certes, il n’avait pas l’avantage du nombre et se débrouillait plutôt bien par le biais de ses diversions et transformations mais Kanäe voyait qu’il laissait clairement de trop nombreuses ouvertures. Etonnamment, ce n’était pas le colonel qui en profitait mais bien le sergent qui arrivait toujours à se mettre hors de portée d’attaque et en position de contre-offensive. La verte était toujours membre de la marine et ne pouvait se compromettre, pourtant ce gamin à la guitare en savait clairement trop et elle ne pouvait se permettre de le laisser se faire prendre.

Aussi, lorsqu’enfin elle vu partir le coup qui allait mettre à terre son « allié », elle abandonna sa position pour se jeter sur la trajectoire du projectile aérien, dagues en avant pour parer le coup. Le un contre deux était donc maintenant rééquilibrer ; Kanäe faisait face au jeune utilisateur du Rokushiki et les deux griffus allaient pouvoir s’en donner à cœur joie. D’ailleurs, Raki devait être passé juste au-dessus de sa cible qui, suivant les directives de son subordonné, s’était d’ores et déjà jeté au sol. Devant la nouvelle donne, et la dissipation du nuage de poussière, il se redressa rapidement pour chercher le maudit du regard. S’il le voyait, il se jetterait dessus avec la ferme intention de planter ses griffes.

Enfin, de son côté, et si elle prenait déjà une position de combat, la Toupex conservait son visage et ses cheveux totalement dissimulés dans une capuche : hors de question que l’on puisse la reconnaitre. Elle esquiva encore deux Rankyaku lancés par le jeune sergent avant d’elle-même passer à l’action et d’engager un long échange de coups/esquives au corps à corps.

©️ Codé par Kari Crown


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Mer 22 Nov - 22:03




Quand la musique est bonne


Spoiler:
 

Je finissais ma course dans les fourré en forme animal, je n'avais fait strictement aucun dégâts au colonel pour la simple et bonne raison que ce maudit sergent avait mit son grain de sel, grain de sel qui aurait put m'être fatal si la jeune femme n'était pas intervenu. Ce court échange me rappeler avec amertume les divers entrainements que j'avais eux avec Vincent quelque jours avant. Le regard brillant d'une colère sourde et glacial je continuer ma course le plus vite et le plus silencieusement possible pour regagner l'endroit ou se trouvé mes affaires.

Enfilant mes vêtements en quatrième vitesse et passant ma guitare en bandoulière je prenais ma forme hybride pour cette fois revenir sur les lieux de l'affrontement en sautant de branche en branche. Tout ce cirque n'avait duré qu'une dizaine de minute et mon odorat ainsi que mon Ouïe m'avertis que je m'approchais rapidement de la zone de pugilat. Je souriais alors, laissant cette mélodie enivrante qui pulser aux confins de mon cerveau prendre plus d'ampleur j'agrippais ma guitare tandis que je m’approchais de l’embouchure de ce tunnel végétale dans lequel je me déplacé toujours plus vite. Je pouvais sentir le vent siffler a mes oreilles ajoutant comme un doux chant a cette odes qui ne demandait qu’a prendre son envole au creux de mes griffes acérées.

C’était en m’imprégnant de la mélodie champêtre des lieux que je bondissais hors de la canopée droit sur le gradée, un large sourire limite dément plaqué sur le visage. D’un simple mouvement de du bras je fis basculer ma guitare au creux de mes mains et commençant a jouer je laissais un simple conseil a cette ennemis d’hier qui se révélée une alliée aujourd’hui :


« Ne combat pas la musique Lucky Girl ! Flamenco Tempo ! »

La musique explosa dans cette clairière en même temps que l’amour que je pouvais ressentir pour ceux que je voulais protéger, certes ce n’était pas un amour au sens conventionnel du terme mais plus comme un sentiment fraternelle envers eux. Je ne pouvais m’empêcher de sourire béatement à tel point que j’en avais mal aux joues. Dans le même temps je riais intérieurement du surnom que j’avais donné a la jeune femme mieux qu’une moquerie je m’étais tout simplement inspiré des paroles de la musique que j’avais joué lors de notre départ de Shell Town, musique je reproduisais a l’instant.

Les effets de la musique ne se firent pas attendre, tandis que mon amour exploser j’avais l’impression que les mouvements du Gradé ralentissais, il avait entrepris de m’envoyais une série de coup de griffes bien sentis lors de mon atterrissage, j’esquivé la série de coup grâce a ma vitesse qui ne faisait que croitre sous l’influence de mon Tempo. Effectuant un pas souple de coté pour esquivé ce qui devait être un coup fatale je ne stoppais pas mon mouvement mais le prolonger en tournant sur moi-même pour envoyer un kick en direction de l’abdomen du gradé, si tout fonctionnais comme je l’escomptais il se retrouverais projeter en arrière et j’aurais alors l’occasion d’enchainer sur un saut qui se conclurait par un coup de pied retourné en direction du diaphragme de l’adversaire, le tout n’ayant pas pour but de tuer l’adversaire mais bien de l’envoyer au tapis pour qu’il fasse une sieste prolongée.






Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Jeu 23 Nov - 10:28

Le culot !

La verte n’en revenait pas. Non seulement elle avait du intervenir pour lui sauver la peau, mais cerise sur le gâteau, le pirate avait déserté la zone de combat sans demander son reste et avait laissé sa camarade seule contre les deux gouvernementaux. Elle qui ne voulait pas être repérée devait donc maintenant s’évertuer à garder le visage et la chevelure couverts tout en se battant contre deux adversaires d’un niveau tout à fait correct ; et tout cela sans pouvoir recourir à son fruit du démon. Pour parachever le tableau, c’étaient les ennemis de la Toupex qui représentait un véritable problème car avaient tous deux reporté leurs attentions sur la seule menace présente. Ils se battaient avec deux styles relativement différents mais surtout avec deux intensités diamétralement opposées. Le plus gradé envoyait de grands et violents coups de griffe pour lacérer au maximum la peau de la belle alors que le sergent combattait d’une façon plus souple et agile. Il arrivait même à ce dernier d’user de son Rokushiki pour esquiver un coup un peu trop large de son propre allié qui le menaçait au même titre que l’encapuchonnée.

Devant ce tableau relativement alarmant, et ne pouvant se donner à fond pour des questions de préservation de son identité, Kanäe ne se concentrait que sur l’esquive et la défense tout en espérant que son acolyte allait bientôt refaire surface avec un plan correct. Si d’aventure il ne revenait pas, elle se promit de passer à l’offensive sans tenir compte de la discrétion quitte à faire disparaître les deux hommes par la suite. En effet, s’ils découvraient qui elle était, elle ne pouvait se permettre de les laisser vivre ni même de laisser des preuves. En l’absence de corps et de réapparition des intéressés, la marine apprendrait rapidement que des forbans étaient présents et mettrait probablement les disparitions sur le compte de l’équipage auquel appartenait le musicien.

Quoiqu’il en soit, cet échange à sens unique se poursuivit pendant quelques minutes avant que la verte ne se lasse de simplement esquiver et contrer. Elle avait déjà subit un coup de pied dans les côtes et trois coups de griffe superficiels sur le bras, elle ne pouvait se permettre d’attendre plus longtemps. Aussi, elle s’apprêtait à lâcher sa capuche et prendre sa forme Zoan au moment où elle entendit la voix de l’abruti de chat depuis le couvert des arbres.

Si, encore une fois, elle ne comprit pas du tout où il voulait en venir, les choses s’éclaircirent lorsque les premières notes de musique se firent entendre. Plus beau encore, la brute griffue délaissa encore la jeune femme pour se concentrer sur le revenant. S’il s’agissait d’une mauvaise stratégie, le colonel avait une envie folle de meurtre s’agissant de ce félin inconnu et préférait l’assouvir plutôt qu’aider son subordonné.

Le résultat fut assez prévisible, dès les premiers moments, et pouvant enfin contre-attaqué plus efficacement, la gouvernementale cachée recommença à prendre l’ascendant et à placer des coups précis et cinglants. S’il était rapide, endurant et précis, le jeune sergent n’était pas résistant et grimaçait fortement à chaque coup encaissé. Et alors que Raki passait également à l’offensive pour mettre à terre son propre adversaire, la Zoan vint placer un coup de pied au niveau de la nuque de son détracteur qui n’y résista pas, s’effondrant immédiatement sur le sol poussiéreux de la forêt.

L’assaut final de Raki avait également porté, les deux gouvernementaux se retrouvaient donc tous les deux au sol, inconscients. Il fallait maintenant décider de leur sort ; une issue déjà toute trouvée pour la future révolutionnaire.

Allons nous en avant qu’il se réveille. Ils resteront bien dans les vapes pendants quelques longues minutes alors profitons en, hors de question de les tuer.


Sans attendre, elle repartit en direction de la forêt tout en gardant un oeil au félin. S’il tentait d’achever l’un des gradés, en particulier le sergent, le maudite du scorpion interviendrait pour l’en empêcher et le mettrait, lui aussi, hors d’état de nuire.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 431
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
3/250  (3/250)
Berrys: 3.483.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Ven 24 Nov - 21:56




La liberté !



Spoiler:
 

 C’était le souffle court que j’écoutais d’une oreille le scorpion qui m’avait assisté. Elle s’en allait sans le moindre mot, sans un regard en arrière. Etait-ce ça la force de la révolution, vaincre un ennemis sans lui faire honneur ? J’avais mes propre concept en matière de liberté et je considéré que bien que différentes des miennes les valeurs de ces deux hommes valaient au moins le coup d’être prise en considération.

Je laissais la jeune femme s’en allait tandis que je continuais d’observer les deux hommes inconscient, je n’éprouvais pas spécialement d’amitié ou de sympathie a leur égard mais ils s’étaient battus, l’un pour protéger le griffu et l’autre pour assouvir une vendetta que j’avais moi-même provoqué. Mais je ressentais au moins le besoin de leurs apporter une marque de respect de ma part pour les valeurs qu’ils avaient défendu. Après la liberté n’est elle pas le simple et libre choix de ce que l’on pense ? Je me retrouvais presque chamboulé par cette fin de combat, fasse a cette fuite irrespectueuse de la verte qui me mettais les nerfs a vif.

Sans attendre je m’inclinais par respect devant eux pour enfin prendre deux cigarettes, l’une que j’allumais pour encastrer dans une motte de poussière, comme un bâton d’encens maladroit, et l’autre que je commencer a fumer plus par agacement qu’autre choses. Reprenant forme humaine je commençais a suivre le scorpion pour la rattraper plus ou moins rapidement, arborant une expression placide et le regard glacial je me remémorais plus ou moins son intervention.

A aucun moment elle n’avait souhaitée révéler son visage et encore moins prendre sa forme hybride, et comble de la chose elle m’avait intimée une retenu certaine vis-à-vis du meurtre des deux hommes, choses que je n’avais absolument pas envisagé de prime abord. Tous cela concordaient avec l’impression que j’avais depuis Shell Town, l’impression qu’elle se retenait vis-à-vis de la marine, le fait qu’elle masque son identité et surtout sa réticence a utiliser sa malédiction. Mon regard s’assombrit un peu plus tandis que j’aspirer les fumer acre de ma cancéreuse au rythme de ma réflexion. Je finis enfin par lui dire d’un ton glacial :


« Concrètement que tu sois un agent double où non je m’en contre fou, en revanche que tu marque si peu de respect pour la liberté de ces deux lascar a défendre leur valeur me donne la gerbe… »

Je savais un combat contre elle perdu d’avance mais je n’en avais proprement rien a faire, son attitude présente me révulsais et je ne pouvais faire autrement que l’extérioriser. J’enchainais toujours sur le même ton, tout en restant a la même position :

« Sur Shell Town je te demander une rencontre avec Le Dog, juste histoire de voir sa conception des choses, a voir tes action j’ai largement de quoi me faire une idée sur ton patron ! »

J’avais repris ma marche passant devant elle tout en continuant a fumer le regard noir, n’y avait-il vraiment rien de valable en ce monde ?





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1721
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
242/500  (242/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   Sam 25 Nov - 16:34

Adieu


Les paroles du chat étaient encore une fois totalement incompréhensible pour la Toupex, non plus fait du simple contexte cette fois mais bien sur le fond. Il lui parlait maintenant de respect des libertés, de reconnaissance et des valeurs que pouvaient entretenir les deux gradés; le tout en précisant que la maudite le dégoûtait.

Très bien, ce premier constat ne lui posa aucun problème et elle se moquait complètement de plaire ou non à cet inconnu qu’elle ne comptait pas revoir avant un bail, ou pas du tout. Elle trouvait l’analyse du guitariste, si ce n’était simplement étrange, complètement hors de propos. Et à cet instant précis, elle comptait lui répondre pour lui faire part de son avis et pour, gentiment, le remettre à sa place. Pourtant, l’instant d’après, le matou commis une erreur proche de l’irréparable.

Qu’on s’attaque à elle et ses méthodes, même si l’argumentation était bancale, pourquoi pas, mais que l’on salisse l’image et que l’on parle de son petit-frère sur ce ton: elle ne pouvait l’accepter. En particulier de la part d’un homme comme Raki qui ne connaissait finalement rien au roux comme à la verte.

Aussi, lorsque le maudit félin passa à côté de la maudite du scorpion pour la dépasser, celle-ci décida de laisser sa colère s’exprimer. Elle attrapa alors son col et tira violemment d’un coup sec pour le projeter au sol. Une fois celui-ci au sol, et sous réserve qu’il tombe, la verte continuerait sa mise au point. Pourtant; aux vues de la différence de niveau entre eux, les chances d’esquive étaient plus que réduites.

Elle le plaquerait donc avec ses mains et ses jambes tout en prenant sa forme hybride de scorpion pour se protéger et l’empêcher de bouger. Elle placerait également son dard empoisonné sous le coup de celui qui était son allié encore quelques instants pour le dissuader de tenter quoique ce soit, à commencer par une transformation totale : un petit chat avec un trou dans le corps n’avait pas vraiment de chance de survie...

Une fois toute sa mise en place remplie, elle irait à son tour sur le terrain verbale.

« Je t’interdis de parler d’Erwin de cette façon, il vaut beaucoup mieux que toi et cette bande de criminel que tu as défendu avec tant d’ardeur. »

Elle s’interromprait un instant pour laisser sa cible imprimer ce qu’elle avait dit et notamment prendre la mesure de la menace. Plus elle reprendrait tout en conservant sa position et revenir sur le fond de l’histoire et son manque de « respect ».

« Tu parles de respect et de valeur pirate. Mais dis moi, qui a initié ce combat ? Qui est intervenue par obligation parce que le premier instigateur allait se faire tuer ? Qui s’est occupée des deux gaillards tout seul parce que l’autre s’est enfuit ? Je crois que tu connais la réponse. Si je n’avais pas de respect comme tu le dis, ils seraient morts et en l’occurrence ils sont en vie. Ton cinéma ne regarde que toi, je n’ai pas mis un terme à leur vie car justement ils n’accomplissaient que leurs devoirs et n’avaient initialement rien demandé. Plus encore, la plus belle marque de respect pour un combattant est bien de ne pas entraîner la pitié de son vainqueur mais bien son estime. Je ne les estime certes pas, mais je n’ai eu ta pitié en faisant un petit autel. »

Elle n’ajouterai ensuite qu’une chose s’agissant des conséquences de son discours. Elle lui en voulait et comptait bien lui faire comprendre.

« Ce combat, cette situation, c’est toi qui l’a initié en sautant sur le joggeur. A toi d’en assumer les conséquences. Sur ce ... je pense que nous n’avons plus rien à nous dire. Ne compte plus sur la clémence et l’accueil des forces révolutionnaires sur l’île de Goat, ni sur une éventuelle rencontre avec le Dog par mon intermédiaire. Réjouis toi d’être en vie. »

Sans attendre, Kanäe libérerait sa prise et reprendrait forme humaine avant de s’éloigner en direction de ses prochaines aventures.

Peu importe s’il répondait ou non, leur collaboration était terminée et elle n’avait plus rien à faire ici.



©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Qui sème le vent récolte la tempête (ft Raki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui sème le vent, récolte la tempête [Fubuki]
» Qui sème le vent récolte la tempête.[Terminé]
» [Évent été 2016] Qui sème le vent récolte la tempête | Tonnerre
» [Évent été 2016] Qui sème le vent récolte la tempête | Ombre
» Qui sème le vent, récolte la tempête.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-