Partagez | 
 

 Les vrais démons sont humains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 291
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.950.176.000 B

MessageSujet: Les vrais démons sont humains.   Lun 26 Juin 2017, 05:40



Les vrais démons sont humains.







Logan

Les yeux fermés pendant que ses pensées se perdaient dans les méandres des derniers évènements, Logan se prélassait tranquillement tout en se laissant porter par la légère brise entre les mangroves. Plusieurs mètres au-dessus du sol, sous son poids, la bulle de résine ne s’élevait pas plus haut dans le ciel, sans pour autant en descendre. Il n’avait pas bougé depuis une bonne heure environ, profitant ainsi de l’ombre gracieusement offerte par la végétation luxuriante. Comme à son habitude, il n’avait de marine que le titre, même pas le costume et avait indiqué à ses amis de faire pareil. Le roux n’était pas seul sur l’archipel Shabaody ; bien entendu Sia était la mais aussi accompagnée de Roxiflor, Celiox et Eron, les nouveaux membres de son équipe, placés sous sa juridiction par Thalassa Yang lui-même ! Le colonel ne les connaissait pas encore très bien mais avait de grands espoirs en eux. Si l’une des cinq étoiles les lui avait confiés, c’est surement qu’ils devaient avoir du potentiel.

« Logaaaaaaannnn ! Descend, on va aller manger ! »



Roxiflor

Le paresseux ouvrit légèrement les yeux pour regarder en bas et voir Roxiflor qui l’appelait, apparemment exaspéré par le fait qu’il trainait nonchalamment et surtout constamment. D’un revers de la main, comme s’il chassait un simple insecte, Logan lui fit comprendre qu’il n’avait pas l’intention de bouger d’un poil. Etrangement, le regard du lieutenant changea pour devenir malicieux et amusé en prévision de ce qu’il s’apprêtait à faire. Il se mit à siffler mélodieusement. Un petit oiseau vint se poser sur son épaule et comme à son habitude avec les animaux, il lui murmura quelques mots inaudibles de la position du colonel. Obéissant et docile, le volatile s’éleva dans les airs jusqu’à la hauteur du roux en restant tout de même à une distance de trois bons mètres. D’un vif battement d’aile, il fonça en direction de Logan, le bec en avant, vers la bulle sur la quelle il se tenait, faisant voler celle-ci en éclat. Directement, le corps du funambule se mit à tomber, parallèle et dos au sol. Sans première réaction notable, il se laissa aller à un soupire las durant sa chute mais intéressé par cette étrange capacité de domptage, un sourire en coin aux lèvres pendant que Roxiflor le regardait dégringoler. Finalement, il sortit un couteau de sa manche pour l’envoyer en direction de l’arbre le plus proche et tirer d’un coup sec sur le fil qui y était attaché pour se diriger dans cette direction et ainsi se rattraper à la branche d’un arbre et y pendre mollement dans le vide. Toujours trop haut que pour se laisser retomber au sol, Logan sauta de bulle en bulle en dilettante avec un équilibre parfait pour rejoindre la terre ferme. L’air de rien, le dresseur d’animaux leva les yeux au ciel avec son petit air angélique arrachant un rire franc à son supérieur.

« Mais enfin, pourquoi es-tu descendu ? C’est toujours cool de glander un peu. »

« Mais non voyons, je réfléchissais à un plan. »

______________________________


Céliox

Bryan. Voilà un nom qui commençait à se faire connaitre au fil des générations. Entre le grand-père primé à plus de 300 millions de Berrys, le fils qui approchait les 100 millions et le petit fils qui n’en faisait toujours qu’à sa tête, la famille s’était faite un nom qu’il était devenu difficile d’ignorer dans le domaine de la pègre. Le jeune vampire avait reçu l’ordre d’enquêter sur eux, histoire de préparer le terrain pour Logan. Celiox avait toujours ce visage placide dénué de toute expression humaine. Humain, il ne l’était d’ailleurs pas même si l’ombre des mangroves le protégeait des rayons du soleil pour un bref instant. Sa condition de vampire avait tendance à l’obnubiler, à le répugner. Aucun sourire ne venait jamais percer le marbre de ses lèvres fines. Il avait fini par trouver un informateur qui aidait généralement la marine pour que celle-ci accepte de fermer les yeux sur ses légers écartements vis-à-vis de la loi.

« Comme nous l’enseigne les saintes écritures, il faut venir en aide à son prochain. Je vous en prie, dites-moi ce que vous savez ; votre chemin vers la rédemption ne s’en fera que plus lumineux encore. »

Légèrement désarçonné par cette étrange façon de parler, l’informateur regarda Céliox quelques secondes avant de répondre. Force est d’avouer qu’il s’agissait la d’un étrange personnage ; il avait pour habitude de psalmodier des passages d’un livre qu’il gardait constamment sur lui et qui n’était d’autre que la bible. Parfois, il se flagellait même de son plein gré pour expier ses propres péché en exposant sa peau de vampire au soleil durant de longue heures… En réalité il mettait Logan extrêmement mal à l’aise et manquait cruellement d’humour. Il était d’ailleurs le seul à bénéficier d’une chambre privée durant les voyages de groupe. Enfin, quoi qu’il en soit, le jeune garçon écouta la réponse avec attention.

« Oui totalement, je tiens ça de source sûre. Tout se déroulera aujourd’hui en début de soirée dans le grove 17. Dites leurs simplement ces quelques mots quand vous arriverez et vous pourrez rentrer. »

D’un simple hochement de tête, Céliox acquiesça en prenant le papier que lui tendait son interlocuteur. C’est tout ce qu’il voulait savoir et n’avait donc plus aucune raison de trainer dans cette zone de non droit. Il avait beau être habillé en civil, les marines n’était pas les bienvenus dans cette partie de l’archipel et beaucoup des criminels présents étaient bien plus fort que lui. Qui plus est, il avait du pain sur la planche. Beaucoup de choses devaient encore être mises en place et il se devait de rapporter les informations à son supérieur le plus rapidement possible pour que celui-ci puisse monter un plan ingénieux à la limite du machiavélisme comme il avait l’habitude de le faire. Sans plus de cérémonies, il tourna les talons sobrement en ajoutant quelques rapides mots après avoir déjà fait quelques mètres.

« Je vous en remercie. Que vos péchés soient expiés. »

______________________________


Sia

« Sia, grouille toi, on n’a pas toute la journée et t’es pas toute seule a devoir t’apprêter ! »

« Rhoooo ça va, j’arrive dans 2 minutes ! »

« Tu m’as déjà dit ça il y a une heure ! Si tu ne sors pas TOUT DE SUITE je te jure que je t’envoie une armée de grenouille en pleine face ! »

Roxiflor tambourinait à la porte de la salle de bain simplement vêtu de son caleçon blanc. S’ils voulaient suivre le plan de Logan, ils se devaient de tous être habillé de leurs plus beaux vêtements et si la femme du groupe ne se décidait pas à céder la salle de bain, ce n’était pas gagné. C’est seulement 45 minutes plus tard que la jeune fille daigna ouvrir la porte. Le dresseur d’animaux voulu d’abord s’énerver mais ne pu réagir comme il l’aurait souhaité. Sia était vêtue d’une magnifique robe de soirée qui épousait son corps à la perfection et de talons aiguille qui lui faisait la jambe encore plus fine que d’habitude. Ses cheveux étaient relevés dans un chignon serré qui mettait parfaitement ses yeux en valeur. Elle arborait de fin bijoux et exhalait un doux parfum qui laissait le jeune homme bouche-bée. Les joues légèrement rouges, il détourna rapidement les yeux du décolleté plongeant qui s’offrait à lui pour regarder timidement le plafond. Il ne portait qu’un simple caleçon… Caleçon qui par ailleurs ne retiendrai pas grand-chose de son anatomie masculine. Il se devait de vite partir de la s’il ne voulait pas que la situation devienne bien plus gênante qu’elle ne l’était déjà.

« Voilà, je suis prête, on y va ? »

« Euh… oui oui, j’arrive. »

Et il disparu dans la salle de bain… En prenant bien soin d’orienter son bassin dans un angle qui échappait au regard de la belle alors qu’un léger sourire se dessinait sur le visage de celle-ci. Sia savait parfaitement l’effet qu’elle avait sur les hommes en général. Elle aimait jouer et était une séductrice tout aussi dangereuse que talentueuse. Quant à Eron, il se fichait bien de tout ça. Il restait assis dans le divan en fignolant les derniers préparatifs, prêt depuis longtemps en ce qui le concerne. Ils allaient bientôt se mettre en route alors que Logan était sur le terrain depuis plusieurs heures. Déjà, ils arrivaient devant ce qui allait être leur lieu de travail pour la soirée à venir.

« Il nous fait toujours des plans foireux c’est dingue… »

« Boarf, tu finiras par t’y habituer. Et puis, étrangement, en général ça se passe plutôt bien. S’en est même presque énervant parfois. »

Sia et Roxiflor discutaient tranquillement en avançant en direction d’un vieux bâtiment dont l’enseigne moisie signalait l’entrée d’une taverne miteuse, suivit de prêt par Eron qui gardait le silence tout en évitant tout contacte avec ses deux comparses pour éviter d’être associé à eux. La jeune femme poussa délicatement la porte et s’avança directement en direction du bar. Elle était étrangement bien habillée pour l’endroit, à l’instar de ses compagnons et d’autres clients présents. De sa voix suave avec son regard le plus enjôleur, elle s’adressa directement au barman, bien déterminée à obtenir ce pourquoi elle était venue.

« Bonjour, excusez-moi de vous déranger mais nous avons réservé une table pour 2 personnes. Nous prendrons un steak, saignant. »

« Et avec quoi est ce que je vous le sers ce steak ? »

« Rien de trop extravagant, je n’aime pas le chocolat. »

« Très bien, prenez la porte ici sur votre droite et descendez les escaliers. Passez une bonne soirée. »

Il s’agissait bien entendu d’un code, une sorte de mot de passe pour pouvoir avancer plus loin dans le bâtiment, code fourni par l’informateur de Céliox quelques heures plus tôt. Plusieurs autres clients usaient de la même manoeuvre. Eron en faisait d’ailleurs partie. Lui aussi finit par avancer, quelques minutes plus tard ; un jeune couple et un homme légèrement plus vieux seul était le meilleur moyen de passer inaperçu. Le sabreur s’était donc totalement dissocié des deux autres pour qu’aucun lien ne puisse être fait entre eux. Cependant, contrairement à Sia et Roxiflor, Eron s’était contenté de suivre la foule pour prendre place avec l’assemblée dans un anonymat des plus totales.

« Il en a de la chance, il doit juste se poser tranquillement et attendre, c’est pas juste! »

« Espèce de paresseux ! Arrête de râler et au boulot… Tout de suite ! »

Dit la ninja sur un ton qui n’appelait pas à la discussion en lui cognant légèrement le haut du crâne. Cependant, une fois que Roxiflor eu relevé la tête, elle n’était déjà plus là… Il était temps pour lui aussi de s’activer pour remplir sa mission.

______________________________

Un jeune garçon aux cheveux de feu s’approchait d’un large mur de pierre. Ses yeux étaient d’un bleu céruléen et un certain nombre d’ornements venaient parer son visage. Plusieurs boucles à la même oreille ainsi qu’un bandeau sur l’oeil droit et anneau à la lèvre ; il ne pouvait s’agir que de Logan V. Seyfried. Lui qui était d’un naturel pourtant calme semblait avoir décidé de laisser sa finesse de côté pour aujourd’hui. Il s’avançait d’un pas lourd et lança un petit maillet en l’air qui retomba dans sa main quelques secondes après alors qu’il faisait maintenant prêt de deux mètres de haut et était recouvert d’écailles rugueuses. Le sourire du funambule était carnassier et son regard sanguin. Sans faire de détour, il arma son bras et frappa un coup puissant sur la paroi pour la faire voler en éclat. Le mur n’était pas particulièrement épais et céda sous le poids de la frappe s’écroulant dans un amas de pierre ouvrant ainsi une brèche sur l’intérieur du bâtiment. Simple, rapide et efficace.

Forcément, la garde réagit rapidement et plusieurs mercenaires l’assaillirent simultanément. Ceux-ci n’étaient pas bien fort, le menu fretin. Logan avait pour but d’en éliminer un maximum pour réduire l’effectif du personnel le plus possible sans trainer car plus il patientait plus la masse d’adversaires allait se faire nombreuse. Maniant à la perfection Kyoran, son arme maudite, le funambule attrape le manche finit d’une pointe acérée pour le fluidifier en disloquant les vertèbres et élargir ainsi son périmètre d’action. D’un coup sec de poignet, il fit voltiger le fouet nouvellement créé au-dessus de sa tête pour gagner en inertie et finit par l’envoyer sur les gardes. Deux tombèrent au passage alors que la lance vint se planter dans la poitrine du troisième, tintant celle-ci d’un rouge si reconnaissable. 3 de moins. Selon ses estimations il ne devrait pas y avoir plus 7 ou 8 de gardes de bon niveaux et ceux-ci étaient sans doute les plus faibles.

Une fois les premiers éliminés, le roux continua son chemin rapidement. Il eut à peine le temps de s’arrêter et de sauter en arrière pour faire un salto en deux temps grâce à un rebond sur ses mains. Le gout du sang emplissait déjà sa bouche. Une fine entaille parsemait maintenant sa joue. Sa langue effleura le liquide rouge d’excitation, le regard allumé d’une braise qui trahissait la confiance en lui du jeune homme.

« Qui es tu ? Et surtout, qu’est-ce que tu nous veux ? »

Logan ne prit pas la peine de répondre. Il n’avait qu’un seul adversaire et privilégiait donc le combat rapproché. D’un coup de poignet inverse, il réassembla le manche de son marteau et fonça sur son adversaire de manière frontal. Le sabreur était doué, mais moins que Logan. Plusieurs coups s’échangèrent entre les deux combattants mais la rapidité du funambule eu le dessus et finit par asséner une frappe fatale sur le crâne qui plongea l’épéiste dans un profond coma. 4 de moins ; le plan se passait à la perfection pour l’instant même si l’assaut commençait à essouffler légèrement le roux qui continuait d’avancer dans une pièce bien plus exiguë. Pas le temps de se reposer que deux nouveaux assaillant arrivèrent au niveau de Logan. Deux d’un coup, ça allait être compliqué mais pas le temps de réfléchir à un autre plan. La seule chose qu’il savait, c’est qu’il devait absolument quitter cette pièce. Elle était bien trop étroite et restreignait trop ses mouvements que pour lui permettre d’utiliser Kyoran au maximum de son potentiel.

« Mais c’est qui celui la ? »

« Je le reconnais, c’est un marine et depuis quelques jour y’a une mise à prix sur sa tête à 50 millions de berrys ! »

Cette révélation eu le don d’étonner Logan. Sa tête n’était donc plus totalement anonyme comme il venait de le remarquer et cela n’arrangeait en rien ses affaires même si il n’avait pas le temps de réfléchir aux conséquences à l’heure actuelle. Quoi qu’il en était, le funambule laissa donc son marteau reprendre sa taille originale et rebroussa chemin. Très vite il arriva à l’entrée qu’il s’était lui-même créé. Mieux valait battre en retraite pour le moment, le funambule avait déjà fait pas mal de dégât. Les deux mercenaires le suivait cependant de prêt. Direction l’extérieur ! Alors qu’il était sur le chemin de l’air libre, au loin se profilait une ombre, un visage pâle armé de cheveux noirs comme la nuit. Fort heureusement, il s’agissait de Céliox, le jeune vampire fraichement placé sous ses ordres. Tout allait donc probablement bien se passer. Avec une confiance retrouvée, le roux arrêta sa course quelques mètres après être sorti et empoigna une nouvelle fois son marteau pour frapper le premier un de ses poursuiteurs l’envoyant valser sur plusieurs mètres grâce à l’effet de surprise. Il n’arriverait par contre surement pas à se débarrasser du dernier aussi facilement. Celui-ci avait montré des réflex plus conséquent en évitant le coup de Logan qui était à bout de souffle. La présence de Céliox allait permettre de finaliser le plan.

Sans crier gare, Céliox fonça en avant mais étrangement en direction de Logan qui était venu droit sur lui vers l’unique sortie possible. Le lieutenant, sans uniforme, lui porta un coup direct dans l’abdomen que le funambule ne put éviter. Sous l’impact de la frappe, le roux se plia en deux ce qui permit à Céliox d’enchainer avec un cou de genoux droit sur le crâne qui assomma directement le fraichement promu colonel.

« Je cherche du travail. Je viens d’arriver sur Shabaody et je crois voir que vous cherchez du personnel depuis quelques minutes. »

Le dernier des mercenaires s’était arrêté net. Il ne savait clairement pas quoi en penser et n’avait pas encore eu le temps d’imprimer les dernières secondes dans son cerveau. Il se calma vite, signe de son entrainement sur le terrain et de son expérience. Il finit par prendre la parole en se redressant de toute sa hauteur.

« Je veux garder cette raclure. »

Commença-t-il par poser comme condition en pointant Logan, toujours inconscient, du doigt. Après tout ils allaient en effet avoir besoins de nouveau personnel pour l’évènement du soir.

« Cela va de soi. Je suis même pret à vous le donner gratuitement si vous m’offrez un travail. »

« Suivez-moi. »

______________________________


Bryan Jack

« Hey ! Heeeeyyyyy ! Réveil toi allez ! »

Péniblement, Logan finit par ouvrir les yeux avec un mal de crâne carabiné. Céliox n’y était pas allé de main morte. Bref, quoi qu’il en soit, le jeune homme leva les yeux sur la personne qui tentait de le réveiller de son coma forcé. Il put découvrir quelqu’un qui devait avoir a peu pret son âge au look plutôt funky.

« Ca va ? Ils t’ont jeté ici totalement inconscient, j’ai presque cru que t’étais mort ! »

Le regard du roux se fut d’abord observateur avant que la parole ne prenne le pas. Il était dans une cellule avec d’autres hommes adultes, c’est tout ce qu’il pouvait affirmer pour le moment. Sa première réaction fut de se masser les tempes pour essayer de reprendre ses esprits.

« Ca va… Enfin je crois. J’ai mal à la tête mais ça va passer. »

Le funambule tenta de se relever mais sentit pendre un poids à ses poignets. Il était enchainé à de lourdes menottes en métal qui restreignaient grandement ses mouvements.

« Ne t’en fais pas pour ça, je compte bien trouver un moyen de sortir d’ici ! »

« Comment t’as fais pour fini ici ? »

Plus machinalement que par réelle curiosité, Logan commença à discuter avec le jeune homme en continuant d’analyser les différentes options qui s’offraient à lui. Les joues du blond se tintèrent d’un léger rouge et son regard se fut fuyant.

« Et bien euh… Comment dire… Disons que j’ai un peu dragué la fille du patron… Et que ben… Je l’ai un peu trompée aussi… »

Le roux éclata simplement de rire ! Force était d’avouer que c’était un peu stupide. Le courant semblait bien passer entre les deux prisonniers et ils continuèrent à discuter pendant plus d’une demi-heure après s’être présenté l’un à l’autre. Ils se mirent même à rigoler ensemble à plusieurs reprises alors que la situation ne s’y prêtait pourtant pas le moins du monde. Jack se proclamait fièrement pirate, à l’instar de son grand père. Logan, lui, racontait sa jeunesse aux côté des Dreamcatchers, parcourant Grand Line. Ces deux la auraient surement pu devenir amis. Une seule chose était sure chez les deux jeunes hommes, ils allaient sortir d’ici et ne seraient pas trop de deux pour y arriver !

Cependant, tout ça ne fut que de courte durée. Deux gardes venaient de pénétrer dans les cachots et ouvrirent la cellule. Ils attrapèrent chacun un bras de Jack. D’un tempérament bien trempé, celui-ci leur cracha littéralement au visage ce qui lui valu un coup ferme dans le ventre pour le calmer. Enchainer, il ne pouvait pas faire grand-chose. C’est donc de force qu’il se fit trainer après que l’un des deux mercenaires ait essuyé le sang qui avait coulé le long de sa bouche suite à la frappe. A peine quelques secondes plus tard, Jack était à genoux devant une assemblée qui le scrutait d’un regard gourmand et pervers…

La vente d’esclave allait bientôt commencer.

______________________________

« Le prix de départ pour ce magnifique spécimen est de 5 millions, allez y mesdames et messieurs n’attendez plus ! 5 millions 500 milles pour l’homme au troisième rang, 5 millions 600 milles pour la jeune dame au premier rang. »

« 30 millions ! »

« Nous avons 30 millions pour le monsieur, 30 millions qui dit mieux ? 30 millions une fois, 30 millions deux fois, 30 millions trois fois… Adjugé et vendu ! »

Eron lança un regard noir au vieil homme qui venait d’enchérir de manière excessive. 30 millions pour un esclave n’avait en soit rien d’inimaginable, mais pas dans ce marché-ci ; il était réputé pour leur vente abordable et n’avait que des humains… Et des animaux, en guise de couverture. Rien d’extravagant comme des hommes poissons ou des géants. Eron venait donc de lâcher l’achat. Les consignes de Logan étaient claire, il devait acheter Jack et le funambule sans se faire remarquer. Il ne pouvait donc pas monter dans des prix trop exorbitant et 30 millions était déjà étonnant pour l’endroit. Le mieux était donc de s’arrêter avant même d’avoir commencé dans le cas présent. Suivant la procédure, l’esclave fraichement acheté fut trainé dans les coulisses pour l’entreposer jusqu’à la fin de la vente et lui installer le typique collier explosif forçant à l’obéissance. Le garde commençait à préparer Ia technologique pendant que Jack marmonnait dans sa barbe.

« Tsss c’est le vieux qui m’a acheté. Qu’est-ce qu’il fout la lui !? Bref ça ne veut dire qu’une seule chose, je dois absolument sortir d’ici… Et maintenant ! »

Il était seul avec le garde, il devait passer à l’action tout de suite ! Il accompagna ses dires d’un coup de pied rotatif droit dans le menton du garde qui s’apprêtait à refermer la grille. Plusieurs de ses dents volèrent en éclats et les clefs attachées à sa ceinture tombèrent dans un tintement strident sur le sol. Il en aurait besoins pour pouvoir sortir d’ici ! Alors que le mercenaire se relevait péniblement, Jack lui fonça dessus avant qu’il se relève et enroula ses jambes autour de son cou. Il se retourna et entraina le corps de l’homme avec lui en enroulant les chaines de ses mains autour des jambes de sa cible. Celui-ci tomba lourdement en avant. Pendant la chute, Jack usa de toute sa force pour augmenter la puissance de la torsion et un craquement sonore annonça la fin du combat… Ainsi que la mort pure et simple de son adversaire. Toujours handicapé des mains, le prisonnier se pencha pour ramasser les clefs ainsi que son passe pour la liberté. Malheureusement, elles n’étaient plus la…

« Tu es un bien vilain garçon dis-moi. Mais tu t’en es bien sortit avec ce garde et j’ai besoins d’aide pour faire sortir quelqu’un d’ici, comme toi tu auras besoins d’aide aussi pour t’échapper… ! »

Dis elle, armée de son regard enjôleur en faisant tournoyer le trousseau de clefs autour de son index, l’épaule gauche appuyée contre le mur dans une attitude nonchalante.

______________________________

Quand Jack reviendrait ; voila le moment ou Logan passerait à l’attaque. Le garde devrait forcément sortir les clef et ouvrir la cage, c’était le moment idéal ! Mais ce moment ne vint jamais. Ni le garde ni Jack n’ouvrit la porte depuis les coulisses. Seul le silence régnait sur le cachot mal éclairé et ce depuis bien trop longtemps. Un autre mercenaire veillait au grain en compagnie de Céliox qui servait de soutien en tant que nouvel employé embauché grâce à la capture de Logan. La porte fini par s’ouvrir laissant entrer une ombre qui plongea sur le vampire. A peine une seconde plus tard, celui-ci s’écroula, plongé dans un profond sommeil. Un sourire satisfait se dessina sur le visage de Logan. Il avait reconnu la technique de Sia qui permettait d’endormir ses cibles. Il allait sortir d’ici rapidement.

Le second garde n’eu pas non plus le temps de réagir. Il eu cependant moins de chance, l’amazone ne se contenta pas simplement de l’endormir, elle lui asséna un coup de paume directement dans le ventre qui lui fit cracher quelques gouttes de sang. Elle enchaina plusieurs frappes qui avaient pour but de causer des dommages internes. A peine quelques secondes plus tard, le mercenaire s’effondrait avec, au vu des plicatures de son corps, un bon nombre d’os cassés. Derrière, Jack regardait cette femme aux allures de succube dominer la situation ; l’évasion était lancée et le bruit de l’affrontement avait surement sonné l’alerte chez les autres employé de la vente d’esclave… Chaque minute était maintenant précieuse.

« Envie de sortir de la peut être ? »

« Et ben, il était temps ! »

« Attends c’est Logan que tu veux faire sortir ? »

« Euh oui… Vous vous connaissez ? »

« On a sympathisé un peu avant qu’il monte sur scène… Bref dépêchons-nous, les autres gardes vont surement venir voir ce qui se passe très rapidement. »

Dit simplement Logan en se relevant et en tendant ses mains menottées à Sia qui utilisa les clefs fraichement volées pour le délivrer et ouvrir la porte de la cellule. Une fois dehors et en se massant les poignets endoloris, Logan exposa rapidement son plan. Bien entendu Sia le connaissait déjà depuis longtemps, avant même que toute l’opération ne prenne place mais ce n’étais pas le cas de Jack.

« On va libérer tous les prisonniers et les animaux pour créer la confusion. Nous sortirons par la grande porte comme ça on profitera de la panique généralisée dans la foule pour pouvoir s’enfuir. Tant qu’à faire, autant essayer de limiter au maximum les pertes humaines. Evitez le combat au maximum, le but est de sortir d’ici et c’est tout. Mieux vaut rester en groupe, certes nous serons plus facile à cibler mais nous les surpassons probablement en puissance de frappe et ça nous permettra de garder un oeil sur les autres détenus. Allons-y ! »

Sia fut la première à se mettre en route, elle passait de cage en cage pour libérer tous les esclaves… Une dizaine tout au plus dont des femmes et des enfants inutiles au combat. Ceux-ci allaient probablement poser problème en ayant besoin d’une protection. Bref, normalement Roxiflor devait être en train de se charger des animaux. Au vu de son talent de dresseur il était de loin le mieux placé pour s’acquitter de cette tache. Avec la libération des fauves et autres animaux sauvages, le chaos n’en sera que plus grand et l’échappée des prisonniers facilitée. Quoi qu’il en soit, la troupe était maintenant en route. Logan, Sia, Jack et une dizaine de personnes, inaptes au combat.

______________________________

Le plus simple était de passer en force. Logan n’avait plus son marteau, il devait être gardé dans une cage sous sa forme animale. Exploser les murs pour avancer n’allait donc pas être possible. Comme prévu, le corps des employés était déjà bien diminué et il ne fallu au groupe qu’une petite minute pour débouler sur la scène dans une fanfare sans la moindre discrétion.

« BARREZ-VOUS ! JE DESCENDS TOUS CEUX QUI SE TROUVERONS SUR MON CHEMIN ! »

Jack venait d’annoncer la couleur clairement. S’il devait tuer pour s’échapper, il n’aurait pas le moindre scrupule à le refaire. Directement, la foule s’était agitée précipitamment. Le présentateur était tombé en arrière et regardait Jack de haut en bas totalement dominé par la situation. Le regard carnassier du jeune homme le fit fuir en rampant… Ce n’était surement pas un combattant ; non, le reste des mercenaires arrivaient de partout ! Il n’était pas nombreux mais toujours plus que les combattants de la troupe des protagonistes. L’affrontement finale allait avoir lieu au centre de la scène et incessamment sous peu. Logan n’était pas au devant de l’action, il analysait plutôt la situation comme un joueur devant un échiquier. Il indiquait à Sia et Jack ou se positionner en dirigeant les autres détenus hors du danger pour limiter les pertes humaines. La stratégie fonctionnait, ils avaient le dessus et seraient bientôt dehors mais l’entrain de Logan fut stoppé net !

« Stop, encore un seul mouvement et je l’égorge. »

Roxiflor était immobilisé par le sabreur qui avait combattu Logan un peu plus tôt, sa lame pointée sur la gorge du jeune homme. Il avait dû se faire prendre alors qu’il libérait les animaux comme pouvait en témoigner l’absence de ceux-ci au milieu du combat. Tout s’enchainait très vite et Logan ainsi que Sia étaient pieds et poings liés. Une vague d’inquiétude traversa le regard du funambule. Il avait moins d’emprise sur Jack qui ne connaissait pas Roxiflor, celui-ci pourrait peut-être sacrifier la vie du soldat de Logan sans le moindre remord. Qui plus est, il fallait agir rapidement pour éviter à l’opposition de s’organiser, le chaos était leur porte de sortie. Pas un mot ne sortit de la bouche du colonel, il réfléchissait à toute vitesse sans avoir pour autant le moindre plan. Le roux écarquilla les yeux quand il vit le sang gicler en quantité phénoménale.


Eron

Son corps se raidit croyant à la mort de son ami mais celui qui s’était effondré n’était autre que le sabreur qui menaçait Roxiflor, lui-même égorgé. Eron se tenait derrière, avec des éclaboussures rouges sur la joue, le visage toujours aussi impassible. Il venait d’infliger la sentence qui avait été promise en tuant le bourreau usant de sa propre lame. L’infiltrer en tant qu’acheteur dans la salle s’était révélé particulièrement bénéfique. Cependant le combat n’était toujours pas fini et les derniers gardes se devaient d’être éliminés. Il n’y avait qu’une seule entrée, l’escalier principal qui débouchait sur la taverne. Le prendre directement était beaucoup trop risqué car probablement piégé et les rendrait trop facile à cibler. Logan et ses lieutenants étaient 5 en comptant Jack, soit à peu près le nombre d’adversaires restants. Mieux valait simplement tous les éliminer.

Le premier à lancer les hostilités fut Jack, il fonça dans le tas tel un animal enragé. Sia lui emboita le pas suivie de pret par Eron qui découpait tout ce qui passait à portée de sa lame. Le blond donnait des coups directe et violents ; un style de combat simple mais efficace. Sia était plus fine dans ses mouvements ; elle immobilisait ses adversaires en s’attaquant directement aux nerfs des mercenaires. Logan de son côté faisait l’éclaireur dans l’escalier pendant que Roxiflor reprenait son souffle. Comme prévu, un levier permettait d’actionner un mécanisme de défense. Tant que les marches étaient vides, le funambule activa le mécanisme. Des litres d’eau remplirent le couloir et deux larges portent en métal bloquait la sortie. L’eau était salée, contre les utilisateurs de fruit du démon s’était une bonne défense. Il suffit simplement de réactionner le mécanisme pour libérer le passage.

Malheureusement, le trio de combat se faisait submerger par les mercenaires. Le bras gauche de Sia était cassé, Eron était couvert de bleu mais le plus mal en point restait Jack ; sa jambe droite était hors d’usage et il crachait du sang en abondance sans oublier l’énorme entaille qui fendait son abdomen de tout son long. Encore un seul coup et il serait à terre. Un des épéistes lui plongea dessus avec une rapidité qui annonçait la mort du pirate. Un bruit de métal sourd résonna et Sia détourna les yeux.


Bryan Johnes

« Allez y les enfants, je les retiens ! »

Un vieil homme venait de parer le coup avec sa propre épée. Le roux, témoins de la scène, souriait intérieurement pour une raison inconnue du plus grand nombre. Cependant ce fut le blond qui réagit le premier.

« Tsss j’avais pas besoins de toi le vieux. »

« Tais-toi et enfuis-toi espèce de fils indigne ! »

______________________________

Le vieil homme était doué. Il tenait en respect tous les adversaires restant usant de ses deux épées qu’il avait tirées des fourreaux croisés dans son dos. Ses lames virevoltaient et donnaient l’impression de couper l’air lui-même. Cependant, un détail frappa Logan ; leur sauveur n’utilisait que le dos de sa lame sans jamais infliger de blessures mortelles… Il faisait donc partie de ces révolutionnaires au grand coeur. Quoi qu’il en était, personne ne pouvait passer le mur qui n’était pourtant fait que d’un seul homme. Pas de temps à perdre, tous sortirent du bâtiment sains et saufs alors que l’affrontement faisait toujours rage. Les autres prisonniers ne tardèrent pas à se disperser, fuyant chacun de leurs côtés le plus rapidement possible. Jack se retourna plusieurs fois le regard étrangement mélancolique. C’était son père qui venait de lui sauver la vie. Encore une fois. Jack avait beau partir, le vieil homme finissait toujours par le retrouver et à le sauver d’une façon ou d’une autre. Et pourtant, le garçon continuait de partir, mu par une soif d’aventure qu’il ne pouvait expliquer. Il aimait penser que son père pouvait mourir derrière lui mais n’arrivait pourtant pas à s’y résoudre. Il voulait l’abandonner sans jamais y arriver.

« Partez devant, on vous rejoint après ! »

Dit il en rebroussant chemin seul. Tout du moins, c’est ce qu’il aurait voulu faire. Logan se tenait entre lui et l’entrée du bâtiment. Son regard n’avait plus rien d’amical. Sia ne connaissait que trop bien ce visage dénué de toute émotion. Elle n’aimait pas voir le funambule dans cet état. D’une certaine façon, il lui faisait peur. Lui qui était d’un naturel si joyeux pouvait se transformer en une sorte de monstre inqualifiable. Sia savait ce que ce regard impliquait ; la fin de la gentillesse de Logan et l’exécution du plan, peu importe les sacrifices requis.

« Désolé, mais je ne peux pas te laisser partir. »

Dit calmement le Seyfried qui n’était maintenant plus qu’à quelques centimètres du blond. Une vague d’incompréhension envahis Jack mais c’était déjà trop tard.

« Tu n’étais qu’un pion, ma cible c’est ton père… Ou plutôt, ton grand-père. Il est le prochain sur ma liste et maintenant que j’ai réussi à le faire sortir de son trou grâce à toi, je ne veux pas que tu deviennes une gêne. »

Un couteau était maintenant planté dans le coeur du pirate et le sang coulait abondamment. Tout ça n’avait été en réalité que comédie, un plan finement ficelé qui avait fini par prendre place comme l’avait voulu le funambule. Logan était quelqu’un de machiavélique dans le fond, une âme bien plus sombre que ce qu’il ne laissait paraitre. Le remord était un sentiment qu’il ne connaissait pas, il avait cette capacité de se fermer à toute émotion pour n’être plus qu’une coquille vide qui n’agissait que pour son bien personnel. Le roux était un jongleur, un illusionniste ; un tacticien. Ses talents ne résidaient pas dans le combat mais dans la stratégie militaire. Il avait monté ce plan couronné de succès de A à Z. Il avait placé ses pions à la perfection acceptant de régulièrement passer au second plan pour plus d’efficacité. Le roux n’était pas naïf au point de se lier d’amitié aussi rapidement avec quelqu’un et la sympathie de Jack n’avait rien changé au plan. Tout ça dans le simple but de récupérer un fruit du démon ? Absolument car Logan était égoïste et capricieux. Après tout, ses adversaires étaient des pirates ; il ne risquait donc rien, si ce n’est des félicitations des autorités locales.

______________________________

Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Logan s’était consciemment fait capturer pour cette vente d’esclave dans le but de se rapprocher de Jack Bryan qui était en réalité le fils de sa cible, Johnes Bryan qui n’était autre que le vieil homme qui avait permis leur échappée, cible connue pour son habille discrétion. Le funambule avait donc vu la une opportunité de se rapprocher de son objectif et faire sortir le vieux de sa tanière. Il avait infiltré Céliox qui allait notamment récupérer son marteau et Eron comme soutient au cas où et avait envoyé Sia et Roxiflor en espion. Rien n’avait été laissé au hasard. Mais le plus important était qu’il avait maintenant la confiance du vieil homme toujours en train d’affronter le reste des gardes. Celui-ci n’avait rien vu du meurtre de son fils et ne soupçonnerai probablement pas l’homme qui avait organisée l’évasion. Cela serait mis sur le compte d’un mercenaire qui avait échappé à leur vigilance. Il n’y avait donc plus qu’une simple et dernière mise en scène à mettre au point et le Seyfried pourrait profiter du désarroi du père pour l’éliminer de la même façon que le fils et ainsi récupérer l’éternal pose pour Okommori sans soucis.

Quelques minutes plus tard, Johnes monta l’escalier à son tour légèrement essoufflé, les vêtements en lambeaux mais victorieux, sans l’ombre d’un doute. Une fois en haut des marches, il marqua un temps d’arrêt. Il ne comprenait pas, il ne voulait pas comprendre, accepter. Le cadavre de son fils était devant lui, sous ses yeux, inertes, aux pieds de Logan. Il était monté trop vite sans laisser au funambule le temps de finaliser la scène. De sa ceinture, le vieil homme sortit un fusil de calibre moyen mais suffisant que pour infliger une blessure mortelle à bout portant avec une seule balle. Doucement il s’avança en direction de Logan alors que le corps de Sia se raidissait, observant la scène impuissante. Avait-il comprit ? S’il décidait d’en finir avec Logan, il y arriverait très probablement au vu de ses prouesses de combat démontrée un peu plus tôt face à plusieurs adversaires simultanés.

« Mon fils est mort… »

Furent les derniers mots que Logan pu entendre avant le coup de feu. Celui-ci retentit dans tout l’archipel tel un requiem. Johnes venait de tomber mort à son tour, le fusil toujours braqué sur sa propre tempe. Les yeux encore plein de larme même à travers la mort, le vieil homme avait préféré mourir que d’affronter la mort de son fils tant aimé.




Revenir en haut Aller en bas
 

Les vrais démons sont humains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❝ L'enfer est vide, et tous les démons sont ici. ❞
» L'enfer est vide, tous les démons sont ici
» Sevastian A. Dolohov ♠ L'Enfer est vide. Tous les démons sont ici.
» Nos dragons sont humains (Fanfic collective)
» Les vrais mariages sont toujours insensés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-