Partagez | 
 

 [FB] Détresse gérontologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: [FB] Détresse gérontologique    Sam 24 Juin - 15:32




Détresse Gérontologique



Du sang. Nils avait beau avoir été récupéré des suites de son combat avec la femme araignée, le sort semblait vouloir s’acharner. En effet à peine quelques heures après avoir subi un traitement que le navire avait dû faire une halte. En réalité, il s’était agi d’une embuscade par des malfrats mais le vieil homme avait subi bien trop de dommages pour être en capacité de repousser ces petites frappes. Sans doute aurait-il pu user de son fruit pour se sortir de ce mauvais pas mais la fuite semblait le plus sûr en ce dur moment. Les plaies à peine pansées, l’ancêtre s’était jeté dans un canot de sauvetage et avait finalement dérivé un long moment avant d’arriver sur une petite ile qu’il ne connaissait pas.

A première vue, cette dernière semblait être assez petite et peu habitée. Du moins en apparence : un réseau sous-terrain existait depuis belle lurette pour garder le peu de chaleur sur cette ile. En effet, cette dernière souffrait du climat de North Blue : froide à en mourir !

Le grand-père avait échoué sur la plage et en à peine quelques minutes, il avait sombré dans un sommeil à demi-conscient. Le canot de sauvetage retourné et brisé sur un rocher, le grand père était allongé sur le ventre. Le dos assez exposé, ce dernier laissait entrevoir la marque des rankyakus qu’Elina avait infligés au vieillard. L’un d’entre eux laissait même une belle plaie ouverte. En temps normal, Nils aurait sans doute été capable de soigner lui-même ses propres blessures mais dans le dos, tout devenait bien trop difficile. Impossible de se contorsionner. Pire encore, il n’était simplement plus en état tellement il pouvait être épuisé.

Un mince filet de sang venait à perler sur la neige. Bien que le corps du vieillard se recouvrait de plus en plus vite avec ce temps des plus glacial, il restait quelques traces de sang qui faisaient fondre la neige par endroit. Le lieutenant de la marine ne mit finalement que peu de temps à entrer en hypothermie. Il fallait agir au plus vite, de toute façon, il n’avait tout simplement pas le droit de mourir ainsi.


_____________


Au loin, tapi dans des congères, deux yeux injectés de sang luisaient. Un filet de bave, un individu ainsi caché semblait être au fait de ce qui se passait. Indétectable pour le moment, il espérait pouvoir bientôt passer à l’action. Une cible facile, une proie si faible… un marine de surcroît !

Plein d’espoir, le personnage se frotta les mains non pas à cause du froid mais certainement à cause de l’excitation qui semblait parcourir tout son corps. Depuis toujours, il agissait tapi dans l’ombre, personne ne savait qui il était. Ce n’était qu’une légende après tout. Un être que personne ne connait et qui apparaît la nuit ou dans les recoins sombres pour aspirer le sang de ses victimes… incontrôlable, incorruptible, cet étrange personnage allait bientôt se repaître du sang d’un vétéran de la marine.

Le vampire sourit une dernière fois avant de disparaître discrètement sans que personne ne puisse savoir quoi que ce soit…




_________________

Signature réalisée par Komatsu


Dernière édition par Nils Gratz le Dim 25 Juin - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 2:41

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Temps merdique sur cette île. North Blue était vraiment une zone difficile même pour les gens comme moi. La température n’est pas le point fort de cet endroit, mais heureusement, j’avais toujours de quoi me servir en cas de froid : une écharpe, de quoi me réchauffer et surtout, de quoi me soigner en cas de pépin, car le froid ne fait pas bon ménage.

Bref, ayant besoin de vivres, je me mettais en chasse, allant la où le vent me menait. Habillé chaudement, je cherchais une zone où traquer de possibles animaux sauvages et quoi de mieux que les côtes ? Peut-être que quelque chose va s’échouer, ou que des poissons seraient dans le coin. La pêche est une activité plaisante selon moi, même si la température actuelle était un véritable challenge.

Ma marche me menant proche du vieillard sans le savoir, j’observais l’horizon. Le froid mordait ma peau malgré mes habits, mais je faisais abstraction de cela. Ce n’est que quand une tâche rouge se fit voir au loin que j’écarquillais les yeux. Hein ? Accélérant le pas, j’approchais du tas de neige pour alors remarquer une drôle de silhouette.

“ Bordel de ... “

Retirant la neige aux alentours, le corps d’une vieille homme se fit voir. Essayant de garder mon calme, je posa alors ma main sur sa nuque pour vérifier son état physique. Pas mort, mais pour sûr, il n’est pas en bonne santé.

“ Oi.... Jiji ! “

Tapotant une de ses joues, je priais ne pas avoir un corps prêt à me lâcher, car ça doit être horrible que de voir quelqu’un mourir. Observant son corps, j’essayais de voir d’où provenait les saignements et j’appliquais immédiatement de quoi le ralentir. Suite à cela, sans tarder, je me mis à tirer ce corps endoloris pour essayer de le tirer vers le premier abris du coin. Par chance, un semblant de grotte se trouvait là. Si j’arrivais à atteindre cet endroit, je pourrais l’y soigner et tenter de le maintenir en vie le temps de trouver de quoi réellement le sauver. Malheureusement, un souci se présentait déjà : le poids.

“ Jiji... Un régime s’impose... “

Profitant du fait qu’il semblait - jusqu’à preuve du contraire - dans le coma, je me permettais quelques commentaires, bien qu’ils n’étaient pas très respectueux. Forçant un maximum, j’espérais vraiment sauver cet homme qui méritait de vivre encore quelques décennies.

“ Tenez-bon Jiji... “

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 8:55




Détresse Gérontologique



Une maison vide. Le grand-père courait dans toute la ferme sans n’y retrouver personne. Ouvrant les portes à la volée, il ne voyait que des pièces vides et recouvertes de poussière. Au loin, une silhouette. Ecarquillant les yeux, il fronça de suite les sourcils pour s’élancer dans cette direction. Plus il s’en rapprochait et plus il s’en éloignait en même temps. Rien à faire : la silhouette disparut alors qu’il tomba dans un tourbillon sans fin avant de s’écraser dans un lit d’hôpital.

La pièce était sombre : seule une petite lumière au plafond lui permettait de voir comme dans une pénombre. Tentant de bouger, il remarqua alors être attaché au lit. Paniquant un peu, il bougea dans tous les sens mais les liens étaient bien trop forts pour lui. Soudainement, la porte de la chambre s’ouvrit à la volée et une belle infirmière sexy entra dans la pièce. Sans un mot, elle attrapa le lit amovible de l’ancêtre et commença à le déplacer. Une sensation de froid envahit le corps de Nils sans qu’il ne puisse rien y faire. Finalement, il se pissa même dessus. Honteux, il tenta de le cacher en essayant de contrôler sa vessie. Ses seuls mots n’étaient pas compréhensibles : il ne désirait qu’une chose, retrouver sa famille mais cette infirmière l’éloignait de ce but, il en était sûr. Nils était perdu… il ne savait plus.

Le cauchemar que traversait le grand-père n’était qu’un pâle reflet de ce qu’il pouvait se passer en réalité. Assimilant l’infirmière au révolutionnaire qui le trainait, Nils n’avait simplement pas conscience de ce qui l’entourait et ce n’est pas une fois dans la grotte qu’il parviendrait à se remettre d’aplomb. L’hypothermie était active et le fait d’avoir été trainé avait rouvert la plaie dans son dos. L’uniforme de marine déchiré, on pouvait aisément analyser deux rankyakus en croix.

Le médecin tremblait. Il avait besoin de chaleur et en même temps de soins… ou du moins d’un minimum de soin. Un simple pansement ou un bandage ne ferait pas l’affaire mais permettrait sans doute de limiter les dégâts. Un dilemme se posait dès lors : devait-on laisser l’uniforme déchiré du grand-père au risque d’infecter sa blessure ou bien lui retirer son haut quitte à augmenter l’hypothermie mais pour pouvoir mieux s’occuper des blessures ? En cela, ce dilemme ne se posait qu’au bon samaritain qui était maintenant avec lui…


_____________________



- Tss ! De quoi il se mêle celui-là ?

Un chasseur. Un chasseur épéiste. Evidemment, il fallait qu’il tombe sur un autre chasseur bien que ce dernier ne semblait pas avoir les mêmes envies culinaires qu'elle. Alors qu’elle comptait passer à l’action, l’homme épéiste lui avait pris sa proie sans même qu’il ne puisse réagir. Fulminant intérieurement, elle s’arrêta cependant pour pousser un petit rire démoniaque.

Finalement, aujourd’hui, il allait y avoir du rab ! Sans doute attendrait-elle un peu histoire de profiter d’un moment de faiblesse ou de garde baissée pour s’assurer de pouvoir déguster deux nouveaux mets. Cependant, le vampire pensa aussi à son plaisir du combat : quoi de mieux que de pouvoir se réchauffer avec un peu d’exercices.

Repérant la grotte, la jeune femme fut visible à peine plus longtemps qu’une seconde avant de disparaître dans le froid. Elle ne souhaitait qu’une chose : jauger le niveau de l’épéiste pour voir si elle avait pu le remarquer ou non.





Nils est toujours dans le coma, tu peux le PnJser encore ce tour-ci !

_________________

Signature réalisée par Komatsu


Dernière édition par Nils Gratz le Dim 25 Juin - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 18:47

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Le tirer était une corvée des plus chiante et en plus de ça, la trace de sang qui se faisait devenait plus importante. M’arrêtant un moment, je remarquais alors que comme un con, une blessure semblait s’être remit à saigner. Merde merde merde... Me mordant une lèvre, je m’empressais d’user de ma longue écharpe pour alors faire bandeau et limiter encore le saignement. Cette fois, plutôt que le trainer, je me plaçais sous une de ses épaules pour le soulever tant bien que mal et marcher. Qu’importe le froid, je ne prenais pas de pause, dépensant une certaine quantité d’énergie à ce sauvetage, mais je le savais, s’était une course contre la montre actuellement... La moindre minute de trop pouvait être celle qui le changerait de la vie ou de la mort. Pas question que l’option “ mort “ en soit réellement une.

Arrivant enfin dans la grotte, le vent et la sensation de froid diminuait un peu, bien que ce ne soit pas encore ça. Le déposais dans un coin semblant propre, je m’empressais alors de fouiller mes affaires. Prenant le nécessaire, je vins alors à rassembler des semblants de branches tant bien que mal sèches et je me mis alors à essayer de faire un feu. Après une bonne minute à essayer, je réussis à le créer, bien qu’il me fallait l’alimenter et faire en sorte qu’il soit le plus fort possible.
Emmenant ensuite le corps du vieux juste à côté - en priant que par mégarde je ne mette pas feu à son habit - pour alors me charger de lui.

Regardant le tissu de l’homme, je vins alors à le tâter et comprendre une chose au touchée. Je n’arrivais plus à mettre la main sur le nom de ce tissu, mais une chose était sûre : il flambait très bien. Ainsi, pesant le pour et le contre, je retirais son habit usagé pour alors m’en servir pour attiser le feu. En échange, je retirais mon habit le plus chaud pour alors le lui donner. Le tournant sur le ventre, je pu voir avec horreur sa blessure que je m’empressais de soigner du mieux que je pouvais. Une fois cela fait, les premiers soins étant enfin apportée, je me mis à prier intérieurement. Passant du désinfectant sur les plaies, les bandant pour la plupart, je pense avoir fait le maximum pour lui, désormais, je me chargeais de lui donner un maximum de chaleur en le mettant proche du feu, en le couvrant d’habits bien que du coup c’est à moi d’avoir froid... Bref..

Restant à ses côtés, je me frottais les bras et le torse pour me maintenir à une chaleur respectable à défaut de claquer des dents. Je vérifiais sa température et son rythme cardiaque tant bien que mal.

“ Tenez bon ... Jiji... “


Je prenais sur moi, et je n’osais pas imaginer ce qui se passerait s’il y passait... Je me sentirais sans doute coupable. Me mordillant une lèvre, j’eus la drôle d’impression d’être observé. Me redressant, j’allais vers l’extérieur de la grotte et je regardais l’horizon. Rien. Retournant auprès du vieil homme, je me demandais bien si j’avais ressentis une illusion ou si s’était bien réel.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 20:23




Détresse gérontologique




La jeune femme était repassée sur le lieu où gisait le grand-père à peine quelques minutes auparavant. Elle avait voulu s’imprégner du sang qui semblait former une croute à même la neige et fut attirée par quelque chose de brillant un peu plus loin.

Après un « Oh ! » de surprise, la jeune vampire se lécha les babines. Aujourd’hui était un jour spécial : deux plats en apparence délicieux pour le prix d’un. De plus, le jeune bretteur avait choisi une grotte pour abri, c’en était presque trop facile pour le coup… insensible au froid qui semblait prendre en tenaille les habitants peu nombreux de l’ile, elle avait élu domicile à la surface mais s’était bien vite lassée du sang de la faible faune locale.

Souriant devant la chance qui semblait lui sourire elle aussi, Lyrata explosa simplement avec un petit cri de joie. Toute excitée, c’est en sautillant qu’elle se dirigea vers la grotte, elle en dansait presque, les yeux mi-clos et le sourire aux lèvres qui ne voulait pas s’effacer. Elle avait un plan et comptait bien s’amuser avec son nouveau jouet face au bretteur un peu trop samaritain à son gout.

_____________________

Le feu commençait à faire de son effet et bien que Nils ne soit pas véritablement en état de pouvoir reprendre du poil de la bête aussi aisément, il parvint tout de même à émerger de sa sieste improvisée. Grelotant avant son réveil, il entama comme une nouvelle journée après une forte gueule de bois. En quelques secondes, le vieillard réalisa qu’il n’était pas dans son lit. Finalement, ce qui n’était qu’un léger picotement dans son dos au départ devint vite une démangeaison avant de se transformer en brulure pour finalement l’arracher de sa léthargie. Un tel réveil au désynfectant était visiblement le pire réveil qu’il avait imaginé. Se redressant de tout son long comme pour s’étirer, il poussa un terrible hurlement accompagné de jurons de plus en plus violents.


Nom d’une sale bicoque bricolée avec les dessous de la mère de sa sœur !
On avait dit pas les mamans. Bougeant dans tous les sens, l’ancêtre vint se coller le dos contre la paroi du mur comme s’il s’était agi là du seul remède pour apaiser la douleur qui le tiraillait. Le choc entre les plaies et la paroi eut tôt fait de le faire souffrir une nouvelle fois de martyr. Le souffle coupé par l’impact, il tenta de se calmer en respirant grandement, sans faire attention au fait qu’il venait de laisser tomber le vêtement que le jeune homme qui l’avait secouru lui avait prêté.

Les yeux fermés, Nils tenta de fouiller dans ses poches intérieures pour en ressortir une sorte de petite pilule... quoi ?! Où pouvait bien être son manteau ?! Continuant de grimacer, il tenta de se détendre finalement au bout de quelques secondes avant d’ouvrir les yeux et de constater qu’il n’était pas seul. Clignant des yeux, il vit simplement un homme à moitié torse nu… tout comme lui... alors que son manteau de lieutenant de la marine brûlait dans le feu, avec ses pilules. Un désespoir sans nom l'envahit alors.

L’esprit du vieillard se troubla d’un seul coup. Sûr de lui et de son raisonnement, il serra les fesses avant de le regarder d’un œil circonspect : visiblement, il avait échappé à une sentence bien pire que la mort. Le « tché-tché » n’était peut-être pas qu’une légende après tout !


Je... Aheum...
L’ancêtre ne savait pas comment réagir mais une nouvelle fois, avec la violence de ses réactions, était parvenu à rouvrir ses plaies. Se désintéressant momentanément de l’homme en face de lui, il tata son dos difficilement. Laisser passer le rouquin derrière lui ne l’enchantait pas vraiment mais avait-il vraiment le choix ?

D’une demande non-formulée, Nils requérait l’aide de l’ « homo sapiens » en face de lui. Un simple signe de tête bourru. Il espérait qu’il comprendrait et si tel était le cas, il donnerait au jeune homme les indications pour refaire un bandage bien plus résistant.




Tu peux couper mon action si tu le souhaites bien entendu !

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 21:45

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Quand est-ce que le vieil homme allait enfin se réveiller ? J’espérais avoir été assez compétent bien que mes connaissances en médecin étaient très limitées. Les premiers soins je connaissais, mais c’est tout. Alors que j’attendais, finalement l’homme bougea brutalement comme s’il se réveillait en sursaut. Manquant de louper un battement de coeur, je le visionnais revenir à la vie soudainement. Se tortillant comme un asticot, il recula pour alors aller contre une paroi et autant le dire, quand je vis le choc qu’il s’imposa, je ne pu que m’inquiéter de son cas.

“ Jiji... Vos soins !!! “


Il allait les réduire à néant s’il continuait à bouger ainsi. Ignorant sa manière de penser, je le laissais donc se montrer presque timide. Ne pensant même pas à la possibilité perverse que lui se mettait dans le crâne, je me mis à observer celui-ci et agiter mes mains comme pour montrer patte blanche.

“ Calmez-vous... Je ne vous veux aucun mal. “

Rare seraient les truands qui affirmeraient vouloir le violer ou le tuer, mais bon... Espérant vraiment le détendre, je m’approchais de lui alors qu’il semblait enfin accepter une quelconque aide. De ce fait, me redressant, je vins alors à sortir le matériel que j’avais à disposition et entrepris de refaire ce que le vieil homme avait ruiné quelques secondes plus tôt. Son corps était marqué par le temps et pourtant, il semblait doté d’une énergie étonnante pour son âge. Un homme de la marine ? Est-il un Vice-Amiral ? Ou plus ? Secouant la tête face à cette possibilité, ce n’est pas comme si je devais me présenter. Loin d’imaginer mon statut de renégats, fugitif légèrement recherché sans qu’il soit question de prime, qui sait si mon nom ne lui mettrait pas la puce à l’oreille.

“ Ne bougez pas, ça risque de piquer... “

Et tandis que je le prévenais, la sensation de piqure eu lieu quand je prononçais le terme “ risque “, afin qu’il ne s’y attende pas. Reformant la bandage correctement et solidement, cette fois, à moins de se gratter avec force contre une partie pointue d’une paroi, impossible de le déchirer. J’étais quelque peu fier de moi, mais j’en revins à lui, soucieux de son état.

“ Comment vous sentez-vous Jiji ? “

Sans m’en rendre compte, on pourrais imaginer un vieillard et son petit fils qui le soigne. Me remettant face à lui, je l’invitais à retourner près du feu.

“ Le temps devrait se calmer d’ici quelques heures... Vous voulez une pomme ? J’ai quelques truc à grignoter, ou du sucre. “

Ne remarquant pas la silhouette fantomatique qui se faisait presque invisible. Le blanc sur le blanc aidait vraiment à ce qu’elle se camoufle dans la nature aisément. Reprenant mes frottements pour me maintenir au chaud, je me mis à regarder le feu intensément.

“ Que vous est-il arrivé ? Comment vous êtes vous échoué ? Terrible bataille perdue ? “

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 22:20




Détresse gérontologique



L’ancêtre crispa la mâchoire lorsque son acolyte du jour vint resserrer le bandage. A dire vrai, ce n’était pas la seule chose qu’il crispait tant il avait peur que les mains du jeune homme ne dérapent pour venir se loger dans des endroits bien plus inconvenus. Soufflant finalement en sentant que tout semblait être réglé, le vieillard se cala plus près du feu pour éviter le malaise. L’hypothermie n’était pas véritablement passée et était loin de l’être : l’homme était complètement diminué par les récents évènements et pour cause ! Tout s’était enchaîné très vite et il n’avait pas vraiment eu droit à un repos pourtant bien mérité.

Un mal de crâne sans nom, des vertiges, voilà ce que ressentait encore le grand-père et finalement, il fut reconnaissant envers le jeune homme encore dans la fleur de l’âge. Nils se détendait un peu suite à ces soins : en temps normal, il aurait cherché à faire le malin et à promouvoir son côté grand chieur mais aujourd’hui, il n’en avait simplement pas la force.

En réalité, le grand-père était un véritable con. Une tête de mule, une force de la nature pour les vieux de son âge, mais c’était un choix. Le choix qu’il avait fait pour emmerder son monde du fait qu’il n’avait pas choisi d’intégrer la marine. Le docteur Gratz savait être brillant et restait tout de même un médecin réputé, bien que personne ne puisse en douter une seule seconde.

Regardant le feu avec insistance pour tenter de garder un minimum de concentration, le vieillard vit quelques pilules continuer de fondre. Tant pis. Au pire il en synthétiserai de nouvelles… pour l’heure, il écouta avec attention le jeune rouquin. A des questions ouvertes, nul doute que les gens qui le connaissaient se seraient déjà infliger une violente claque devant une telle erreur mais pour l’heure, le grand-père parla en toute franchise et sobrement.


Merci. Une erreur de parcours sans doute mon petit… une suite d’évènement sans queue ni tête avec une momie désincarnée sur une ile non-loin d’ici.
Tout en croquant dans la pomme qui lui était généreusement offerte, le vieillard expliqua sa bataille avec une momie ou ce qu’il avait cru être une momie. En réalité, il s’était agi d’Elina sans que lui-même ne le sache. Se tenant la tête à cause du mal de crâne que lui provoquait l’hypothermie, Nils fut pour le moins désorienté mais chercha tout de même à en savoir plus sur son acolyte du jour.


Et toi alors gamin ? Tu t’es perdu aussi ?
Nils n’avait en réalité que peu d’intérêt pour le jeune homme mais force était de constater qu’il l’avait sauvé d’un grand pétrin. Il ne pouvait que le remercier. En laissant traîner un peu son regard, il vit l’arme du jeune bretteur et s’y arrêta d’un coup.


Fais gaffe à pas te couper avec ça… c’est dangereux tu sais et puis…
Soudainement, le vieillard réalisa et prit une moue des plus inquiètes. Il n’avait plus sa faux ! Réalisant un effort surhumain pour regarder dans toutes les directions, une goutte de sueur perla sur son front tandis qu’il tentait de retrouver son bien. Impossible de la voir, impossible de savoir où elle se trouvait… non… le jeune rouquin ne pouvait pas l’avoir volé tout de même, si ?




_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 25 Juin - 22:54

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Le vieil homme semblait coopérer. Ouf... Pendant quelques instants, j’avais imaginé le pire des cas où celui serait sénile vu l’âge qu’il doit avoir et partirait dans des délires en tout genre. Qui sait ce qu’il se serait passé s’il m’avait accusé de viol, de vol, ou de machination contre lui ? Quoi qu’il en soit, j’étais heureux de voir que tout allait devenir tranquille, ou du moins, je le croyais. En effet, sa première tirade en guise de réponse fut désarçonnant. Il venait bien de dire momie ? Une momie ? Un de ces êtres morts en ayant subit un “ lavage “ du corps intensif et avoir été bandé entièrement. Vraiment ? Il avait combattu une de ces choses ? De mémoire, il n’y a que dans les légendes que les morts reviennent à la vie et c’est donc bêtement, qu’avec des yeux gros comme des globes terrestres que je lui demandais naïvement.

“ Pardonnez moi Jiji... Mais... Vous avez dit... Une ... Momie ? “

Mimant avec des gestes un zombie qui marche à peine correctement et avec des vêtements en lambeau, je me demandais bien si au final il ne perdait pas la boule, mais il y a encore certaines choses que je refuse de croire tant que je n’ai pas croisé moi-même cette chose. À moins qu’il ne fasse dans la comparaison ? Dans ce cas, se serait-il battu avec une compagne d’un page similaire ? Même s’il ne semblait pas prêt à être momifié, cela serait cohérent. Une autre personne d’un âge avancé qu’il surnommerait “ momie “. Me grattant le menton, je regardais cet homme puis le feu, seule source de chaleur réelle actuellement.

Quand il me retourna la question, je ne pu m’empêcher de sourire. Secouant négativement la tête, je pris la parole assez légèrement, clairement pas fatigué comparé à lui.

“ Du tout Jiji... Je suis là depuis quelques jours et disons que je suis en pleine étape d’un voyage. J’étais partis chasser quand je suis tomber sur vous, et ainsi nous voilà ici. “

Lui lançant un sourire se voulant rassurant, il n’avait en face de lui un bougre qui voulait profiter de lui. Ou alors si tel était le cas, j’en aurais profité depuis longtemps Quoi qu’il en soit, celui-ci semblait s’arrêter sur mes armes et me fit une remarque des plus intéressantes. Me couper ? Haha... S’il savait. Riant de bon coeur, je ne vis que tardivement son comportement affolé. Il semblait chercher quelque chose et ne pas le trouver. Hm ? Arquant un sourcil, je m’approchais.

“ Jiji ? “

Regardant où il regardait, je vins alors à soupirer de lassitude.

“ Je vous ais trouvé seul... Aucun outil ou autre avec vous. Vous avez perdu quelque chose ? “

Et tandis que je disais cela, une silhouette se faisait discrète, encore à quelques mètres de la grotte avec sans doute l’objet de ses désirs. Tentant de le rassurer, je vins alors à essayer de relativiser.

“ Hm.... Il vaut mieux perdre un objet que sa propre vie vous ne pensez pas ? “

Priant que ma remarque fonctionne, je me permis une pause où je mordis dans une de mes pommes de réserve. Le sucre coulait dans ma gorge et autant le dire, je ne cachais pas un gémissement de plaisir satisfait. La mal bouffe ? Pour quoi faire ? Moi un bon fruit ça me plait toujours... Terminant vite ce fruit, je m’en léchais les babines en oubliant presque le froid des alentours.

“ Une fois que le temps sera plus calme, nous rentrerons au village le plus proche, des gens devraient être capables de nous prêter un den-den mushi pour appeler des gens pour venir vous chercher si cela vous convient. “

Si on en sortais vivant pensait une spectatrice nouvellement venue. À pas de loup, elle avait approché de la grotte sans être vue.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 0:11




Détresse gérontologique



Qui pouvait bien être Jiji ? Sans être capable d’identifier ce que voulait dire à plusieurs reprises le jeune marmot, l’ancêtre finit par penser qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que du rire du rouquin. Mais ainsi, pourquoi se foutait-il donc de la tronche du vieillard ? Ah les jeunes ! C’était vraiment plus que ça avait pu être par le passé !

L’homme paniqua bien vite en ne retrouvant pas sa faux, seul héritage qu’il avait pu embarquer avec lui. Bien plus qu’une arme, elle représentait son attachement à sa famille et était avant tout l’outil de toute une vie. La perdre ainsi était inconcevable pour le grand-père qui fronça les sourcils devant l’impudence du jeune bambin.


Hors de question de partir sans p’tit…

Le médecin n’avait pas pu finir sa phrase. S’étant levé de colère et sans doute sous le coup de la panique, Nils eut de nouveau un vertige. Il était véritablement trop faible physiquement pour tenter une entreprise pareil et se lever aussi brusquement ne risquait que de lui faire du mal... « Pour pas manger de foin, fais le ménage et pas de la peinture » pensa alors l’ancêtre.

_____________________


Un petit soubresaut dans le feu à peine perceptible vint troubler la quiétude de la grotte. En réalité, la jeune vampire venait de passer à l’action. Pas affamée pour autant, elle avait bien l’intention de jouer avec ses proies un moment. Devenue maitre de l’hypnose depuis bien longtemps, elle avait profité d’un instant pour capter le regard des deux hommes au moindre mouvement de tête. Son but était simple : disparaitre à leurs yeux.

Silencieusement, elle entra dans la grotte. A l’abri du moindre rayon de soleil, le feu artificiel ne fit que la réchauffer un peu sans pour autant la réconforter. Elle sautillait silencieusement dans son coin, heureuse comme une petite enfant à qui on serait venu apporter une confiserie. Avançant à pas de louve, la jeune femme se mordait les lèvres pour s’empêcher de pouffer de rire sous l’excitation. Elle passa même derrière le grand père, frôlant une mèche de cheveux de ce dernier avec la faux qu’il avait cherché un moment et qui se trouvait maintenant entre les mains de la vampire. L’instant d’après, elle approcha même ses canines près du cou du grand père sans que celui-ci ne sente rien. En réalité, elle ne mordit pas mais se contenta de jouer encore un moment pendant que le vieil homme semblait perdu.

Il fallut attendre quelques secondes encore pour que la jeune femme ne pousse le vice encore plus loin. Laissant la faux trainer, elle exécuta un son strident de la lame qui racle à même le sol. Coupant l’illusion sur l’entaille ainsi faite, c’est une trainée reconnaissable entre toute qui apparut non loin du grand-père.

Cette fois-ci, c’en était trop pour la jeune demoiselle qui pouffa d’un rire démoniaque résonnant ainsi dans l’ensemble de la grotte. Il était question de partir de l’ile… encore faudrait-il qu’ils s’échappent de cette grotte !

- Nyyyiiiihiiiiiiihiiii

Les yeux plissés, le sourire aux lèvres, elle ne tenait plus en place et d’autres entailles firent leur apparition sur les murs. Le jeune bretteur avait-il déjà pu percer le mystère de ce qui se jouait ici ? Avait-il succombé à l’illusion ou bien était-il intervenu dès les plus brefs délais ?

Nils lui, finirait tôt ou tard par faire dans son froc… franchement ! Tomber sur une grotte hanté avec un rouquin gay… y avait de quoi flipper nan ?!




_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 0:35

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


J’avais beau dire cela, je savais qu’à sens inverse, si on m’avais volé mon arme, je réagirais pareil. L’homme n’aimait pas mes paroles et se releva d’un coup. Inquiet, je lui intimais de s’asseoir et il le fit de force. Forcer sur son corps était vraiment une mauvaise chose pour lui et j’allais le lui dire une fois de plus, mais alors que je pensais qu’un vieux crouton était la chose la plus difficile à garder, voilà qu’un autre élément s’ajouta à cette grande équation déjà particulièrement compliquée. Encore une fois, un frisson parcouru mon échine et je me retournais pour alors regarder vers la sortie. Durant une micro seconde, je cru apercevoir quelque chose, mais non, rien... Secouant la tête, je regardais les lieux sans rien distinguer. Aucune odeur, aucune présence, simplement cette sensation de mal être qu’on a quand on est observé ou qu’on a quelque chose à se reprocher.

“ Jiji... Vous ressentez ça ? “

Simple murmure, ne comprenant pas qu’il ne captait pas le fait que “ Jiji “ voulait dire “ vieil homme “ je me mis à secouer la tête, me convainquant que le froid gelait mon cerveau. Oui, ça doit être ça... Mais quand finalement quelque chose se fit entendre et qu’une trace au sol se fit voir, là, je ne pouvais pas renier l’évidence. Nous ne sommes pas seul. La trace au sol n’était pas importante, mais bien présente et donc je ne pouvais pas me dire “ simple détail qui m’a échappé “.
Me dirigeant vers mes lames, je les repris pour alors les mettre à leurs places. Deux autour de ma taille, tandis que la dernière trônait dans mpn dos.

“ ... Restez immobile Jiji... J’ai l’impression que quelque chose cloche... “

Et en effet, quand les marques se multipliaient et qu’un petit rire malsain se faisait entendre, il n’y avait plus aucun doute. Nous n’étions pas seul. Une grotte hanté ? Un fantôme ? Les options étaient multiples, mais encore une fois, je ne crois que ce que je vois. De ce fait, je fis un mouvement circulaire pour soulever une légère quantité de poussière, mais là encore, je ne vis rien - à défaut de peut être causer une légère toux chez le vieux - de remarquable. Sommes nous victime d’une hypnose ? Ou quelque chose qui alterne notre perception ? Comment s’en sortir ?
Osant reculer d’un pas, j’eus l’impression de ressentir un souffle glacé sur ma peau, plus précisément ma joue. Frissonnant grandement, je me retournais pour encore ne rien voir. Merde... Ne cédant pas à la panique, je me mis alors à fermer les yeux. Prenant une légère pause, je laissais mes oreilles me guider, mon instinct prendre le dessus. Essayant de faire abstraction de tout ce qui peut m’entourer et que mes yeux avaient analysés je me mis à me souvenir d’une leçon de mon père : “ Fait abstraction de tes sens trop superficiels. Oublie ta vue si celle-ci se trahit. Tu as six sens et tout comme le maître de l’île, si tu en perds un, renforce tes autres dans ce cas. Aller, remet le bandeau sur tes yeux et tente de toucher les cibles mouvantes. Concentre toi sur le bruit de l’air ambiant, repère toi via des repères auditifs, essaie de ressentir les vibrations du sol... “

Essayant d’appliquer le conseil, je me mis à faire le vide dans ma tête. Me concentrant sur le feu crépitant, ma respiration se fit bien plus lente et quand enfin j’eus de nouveau l’impression que quelque chose me souffla dessus, je dégainais ma lame pour frapper. Je ne rêvais pas, je rencontrais une résistance et sans comprendre, je fus projeté vers l’avant. Me rattrapant maladroitement, j’avais confirmations, nous n’étions plus seul.

“ ... Jiji... Vieil homme... Restez sur vos gardes ! “

Jetant de plus belle un regard aux alentours, je ne vis rien. Pourtant, je n’avais pas rêvé. J’avais frappé et rencontrer une résistance, on m’avais poussé et quelqu’un était dans le coin. Me mordant une lèvre, je cherchais du regard le ou la responsable de cette panique générale.

“ Qui êtes vous et que voulez vous ? Montrez vous ! “
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 9:05




Détresse gérontologique



Mais bordel ! C’était quoi ce Jiji à la fin ?! Nils n’avait absolument rien pu remarquer de ce qui se passait. Etant mal en point, le vieillard n’avait rien perçu d’autre que ce que son esprit lui dictait depuis quelques secondes. Après tout, il avait déjà combattu une momie, avait voyagé à dos de ventilateur géant… non : un fantôme dans une grotte, c’était tout à fait possible !

Le jeune rouquin paraissait quant à lui bien plus inquiet et entra dans ce que Nils avait coutume d’appeler « le syndrome du trop jeune ». Dans un délire des plus enfantins, le gosse se mit à jouer le grand bonhomme. Bougeant et frissonnant quelques peu, l’acolyte du vieillard semblait bien plus sérieux. Il ne lui fallut qu’une seconde pour dégainer et frapper le vide tel un forcené avant d’arrêter son mouvement. Etait-ce encore un jeu ? Tentait-il de montrer au grand-père ses capacités ?

Intimant au grand-père de rester sur ses gardes, le docteur Gratz haussa un sourcil avant de finalement croiser les bras. Après tout, il n’y avait aucune raison : c’était qu’un sale fantôme et en tant qu’homme de science, il savait qu’un être intangible ne pouvait lui faire de mal.


Mais arrête-donc de beugler comme un putois gamin ! J’ai déjà assez mal au crane comme ça. Allez ! ça suffit assied-toi !
Nils avait besoin de repos et ce n’était pas une démonstration qui bougeait dans tous les sens qui allait calmer ses douleurs. Il avait besoin de récupérer sa faux mais pour l’heure, il fallait récupérer des forces. Tentant d’ignorer le fantôme qui semblait hanter les lieux, l’ancêtre ferme ses yeux comme pour avoir la paix et montrer son désintéressement du besoin de reconnaissance que le jeune rouquin voulait à première vue.



- Niyyyiiiiiiihihihiiiii !

De nouveau, le fantôme ricana. Elle était parvenue à parer sans problème l’attaque de l’épéiste et jouait encore. Quand elle comprit que le jeune homme avait perçu la supercherie, elle se recula pour sautiller sur place et applaudir avec la faux en main. S’approchant tel un ninja en évitant de déplacer l’air, elle alla susurrer quelques mots doux à l’oreille de son adversaire.

- Hiiiiiihiiii ! Qu’il est meuuuuugnon ! un p’tit bout d’carotte avec un esprit pas farouche ! Et si on jouait encore un peu mon p’tit bout d’homme charmant ?

La jeune vampire termina en se reculant et en esquivant les coups. Bientôt elle tenterait même de s’approcher avant de disparaitre pour se rapprocher une nouvelle fois de son homologue et plutôt que de mordre le cou de Shiki, elle voulait le lécher. Juste le gouter pour savourer…

Si elle y parvenait elle se reculerait une nouvelle fois pour sautiller sur place telle une enfant qui gouterait sa glace.

- Ouiiiiiiiiiiiii ! Mon dieu que c’est booooOOOoooon ! Je t’aime ! Marions nous ! Faisons des enfants ! On part en vacance ?

Des cœurs rouges battant la chamade remplaçaient maintenant ses yeux. Dans l’euphorie, elle en oubliait presque sa faim, Lyrata courait maintenant dans tous les sens.

Nils était exaspéré au plus haut point. Comment pouvait-on se reposer dans un endroit pareil ? Foutus gosses !






_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 16:06

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Je ne devais pas paniquer... Tandis que le papy se la coulait douce en ne comprenant pas la gravité de la situation, j’essayais de relativiser tant bien que mal, mais au milieu de ce merdier, impossible d’être totalement zen. Me mordillant une lèvre, le petit rire se fit de nouveau entendre. Le son était assez aigu... Une femme ? S’agissait-il d’une femme ? Reculant malgré moi, je ne voyais toujours rien, pourtant elle parlait et était dans le coin.

Quand un murmure arriva à mes oreilles, je frissonna grandement. Elle me trouvait mignon ? Super, mais ça ne m’avance pas grandement. Le pire était sans doute quand quelque chose de froid et visqueux parcourir ma nuque, une langue ? Me reculant, je me cognais à une paroi par mégarde et une vive douleur me fit grimacer en plus de me faire saigner au niveau du coude.

Mais alors que je regardais devant moi, je vis alors une silhouette se dessiner. Sans le savoir, la douleur m’avait sortit de cette hypnose dont j’avais été victime avec papy. Désormais, je pouvais la voir, elle et sa plastique avantageuse. Ses cheveux blancs étaient plaisant à admirer, mais son air de petite chipie brisait un peu le charme.
Elle sautillait partout comme une folle, semblant visiblement m’apprécier. Ne comprenant pas immédiatement ce dont il s’agissait, je me demandais pourquoi tant de joie, mais ce qui me choqua sur le moment, s’était la faux qu’elle tenait.

“ Hey... Qui es tu ? “

La fixant et suivant ses mouvements, je montrais que je la voyais clairement cette fois. Approchant à petit pas d’elle, je vins alors à remarquer son teint pâle et ses yeux d’une certaine couleur carmin. Se pourrait-il qu’elle soit... Une de ces créatures nocturnes qui se nourrissent de sang ? Ravalant ma salive, je rangeais mes lames pour n’en garder qu’une seule en main.

“ Que nous veux tu ? ... Si tu es venue pour le vieil homme... Alors sache que je m’interposerai... “

Sérieux dans le regard, je fixais ses mouvements, me concentrant dessus. Si elle voulait se battre, alors soit, mais je me disais qu’il y avait sans doute des alternatives possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 17:08

[quote="Nils Gratz"]


Détresse gérontologique



« Oh il peut me voir ?! Vraiment ? »

La petite demoiselle vampirette était au summum de sa forme. Pas de soleil, des proies avec qui jouer et un Apollon devant elle. Elle se serait presque désintéressée totalement du vieillard tellement le rouquin avait bon gout. Un frisson la parcourut tandis qu’elle comptait bien profiter de l’occasion. Son hypnose était sans doute rompue pour le jeune beau gosse mais pour le vieillard, elle restait toujours aussi efficace !


Naméoh ?! C’moi que tu traites de vieux ?! C’pas parce que t’es sorti de ta mère y a trois jours que t’as le droit de te montrer insolent p’tit impudent ! Va pas pousser mémé dans l’cagibi quand même parce que je te jure que…
Décidément, Nils ne comprenait absolument rien à la situation qui se déroulait sous ses yeux. L’ancêtre avait d’abord cru à une pièce de théâtre qu’il répétait à moins que ce ne soit une technique d’exorcisation propre aux origines du jeune bambin ? Quoiqu’il puisse en être, le grand-père ne put que constater que le gamin voulait de l’attention. Malheureusement pour lui, Nils était du genre à prendre la mouche assez vite et c’est presque sans attendre qu’il se tourna pour faire face au mur. Grimaçant de douleur en se tournant et grommelant dans sa barbe, il était exposé à bien des ouvertures.

Quelle chance que Lyrata était obsédée par Shiki ! S’étant totalement désintéressée du vieillard, elle entreprit une technique toute nouvelle de son « cru ». Et bon dieu ! Quel « cru » elle pouvait avoir ! Déchirant un bout de tissu de son haut, elle dévoila ainsi son nombril et son ventre, parfaitement sculpté. Ricanant comme une fille éperdument amoureuse, elle montra alors le tissu déchiré avant de le faire tomber au sol.

Adoptant une démarche sexy à mourir, elle accompagna son geste d’un « oups ! » si naturel qu’un cyborg serait considéré comme un humain à part entière. Vraiment, elle pouvait avoir du talent au combat et dans son art hypnotique mais l’actoring n’était décidément pas son fort… même si cette maladresse lui offrait par la même occasion un charme certain.

Quoiqu’il puisse en être, si sa proie se décidait à attaquer pendant cette ouverture, alors elle parerait le coup à l’aide de la faux, produisant un son caractéristique de deux lames qui s’entrechoquent mais si jamais le jeune homme jouait le jeu, alors elle tenterait sa chance elle aussi avec un baiser. Un simple baiser qui virerait au cauchemar une fois qu’elle se serait rassasiée de ses lèvres : Lyrata planterait alors ses puissants ongles dans la chair de son opposant du jour afin d’assurer sa prise pour, par la suite, soit le demander en mariage, soit le mordre goulûment.

Avec un peu de chance, peut être que des cris plus terrifiants ou de douleurs seraient bien plus impactant pour que le grand-père ne se décide à agir. En l'état des choses, il n'avait simplement pas connaissance de ce qui pouvait se jouer derrière lui. « Derrière moi ? » pensa alors le grand-père en se souvenant soudainement le penchant du jeune rouquin... et si tout ça n'avait été qu'une technique de plus ? Et s'il ne cherchait simplement qu'à le faire se retourner ?! Nils fronça les sourcils et c'est en beaucoup de mini-mouvements qu'il entama de se retourner pour finalement invectiver son camarade du jour.


Je vois clair dans ton jeu !
Pointant du doigt, il désignait l’Apollon avec un regard entendu qui voulait absolument tout dire : « moi vivant, tu ne m’auras pas » ! Il ne restait plus qu'à espérer que le bretteur ne le tue pas pour l'avoir...






_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 26 Juin - 17:44

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Fixant cette demoiselle, celle-ci semblait surprise que je puisse la voir. Quoi qu’il en soit, si elle voulait s’en prendre au vieil homme, je ne la laisserais pas faire. Mais je n’allais pas l’attaquer pour autant. Tel un combat entre prédateur, je ne frapperais que si elle le faisait en premier. Pari risqué que voilà, mais je n’avais pas le choix. Ainsi, je fus quelque peu surpris quand l’homme commença à blablater. Erf, c’est pas le moment d’être sénile me disais-je... M’excusant brièvement auprès de lui, j’en revenais à la miss qui tenta quelque chose de... Sensuel ?

“ Euh... “

Me grattant la nuque, celle-ci ne semblait pas vouloir se battre et quand elle fit tomber un bout de tissu, semblant rater son premier coup. Me demandant bien ce qu’elle voulait faire, je me mis à approcher pour voir ce qu’elle voulait.

“ Tu vas attraper froid... Ce n’est pas cool de faire peur aux gens. “

Jusqu’à maintenant, elle semblait juste vouloir jouer en fin de compte, même si être armée de cette faux n’avait rien de rassurant. De ce fais, j’approchais naïvement et c’est là que je tombais dans le panneau, une fois à sa hauteur, elle m’enlaça brutalement. Sa force était impressionnante et rapidement, je sentis comme des piqures se faire sur mon corps. Ses ongles se plantaient dans ma chaire comme si des lames entraient en moi comme dans du beurre. Frémissant de douleur, j’ouvrais grands les yeux alors qu’elle venait... embrasser ma personne. Hm ? Gigotant quelque peu, j’essayais de me défaire de sa prise, mais elle ne me laissait pas le choix.
Ses lèvres froides comme la glace rencontraient les miennes plus chaudes en terme de comparaison. Le contraste saisissant de sa personne et la mienne était divin, mais je ne pouvais pas céder face à cela. Essayant de la repousser, je la vis se retirer de mes lèvres pour alors montrer des crocs trop présents à mon goût.

Revenant totalement à moi, je ressentis la douleur se faire plus vive et cela me fit lâcher un gémissement de douleur audible dans la grotte. Un cri affirmant que j’avais mal et non que je prenais mon pied. Ne sachant pas si cela avait suffit à affecter le vieil homme, je tentais alors de gagner du temps en prenant la miss par surprise. De façon presque sensuelle mais rapide, je mordis sa nuque. Bien entendu, je ne la mordais pas sérieusement, mais on pourrais croire voir un chaton tentant de jouer avec sa maîtresse. Voyant sa surprise sur son visage, je me mettais le doigt dans l’oeil en pensant que ça allait changer ses plans. Bien au contraire même et vu la lueur qui brillait dans ses yeux...

* Oups... *
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Jeu 29 Juin - 19:03




Détresse gérontologique



Que ça pouvait être bon pour la jeune vampire ! Se dégageant vivement de l’étreinte qui se jouait actuellement, elle prit juste le temps de se lécher les doigts, comme pour savourer un repas tout juste sorti du four. En l’occurrence ici, c’était principalement le sang du jeune homme qui l’intéressait. Frétillant une nouvelle fois sur place, elle aurait tout de même aimé le séduire, le rendre fou d’elle quitte à ce qu’il se taille les veines juste pour elle mais elle se contenterait de le faire elle-même dans quelques instants.

La morsure de l’homme dans sa nuque eut le don de l’électriser plus que nécessaire : le rouquin aurait fait un parfait amant pour sûr ! Imprimant un moulinet avec la faux, elle fut bien trop excitée par ce qui se jouait avec l’épéiste pour maintenir l’illusion et la brisa alors. Sa maitrise de l’arme aurait pu égaler nombre de grands maitre et bien qu’il ne s’agissait pas de la sienne, le grand-père n’aurait jamais pu l’égaler…

Nils quant à lui avait eut un petit cri de surprise lorsqu’il s’était retourné pour découvrir la jeune femme devant lui. N’imprimant absolument pas le fait ni l’idée qu’il puisse s’agir d’une vampirette, l’ancêtre leva les yeux au ciel avant d’appuyer le tout d’une parole bien sentie.


Hey ! C’est qu’il y a des chambres d’hôtel pour ça !
La parade nuptiale que jouaient les deux jeunots eut le don d’exaspérer le grand-père : sous quel droit est-ce qu’on ne s’intéressait plus à lui, hein ?! Trop faible encore pour agir physiquement, il n’y a que son fruit du démon que le grand-père pouvait utiliser. Ce pouvoir l’avait déjà sorti de bien des impasses mais avec son état, il ne semblait simplement pas comprendre ce qui pouvait se jouer devant lui maintenant.

Il fallut un cri de douleur de plus du jeune rouquin pour que Nils ne se décide finalement à agir. Se relevant avec difficulté de peur de ranimer d’anciennes blessures pas si vieilles que ça, le vieillard haussa finalement le ton.


Naméoh ! C’est pas bientôt fini ces chamailleries ?! Vous la voyez celle là ? Hein ?!
Nils avait levé sa main droite comme pour mimer une fessée. Il comptait bien remettre en place le duo d’amoureux avant que ça n’aille trop loin : les jeunes, c’était vraiment plus ce que ça avait pu être par le passé…


De mon temps on ne faisait pas tant de simagrée quand même !
Arquant un sourcil en détachant un œil vers l’ancêtre tout en tenant sa garde afin de ne pas laisser d’ouvertures, Lyrata hésita un moment. Le vieux ne l’intéressait plus du tout à dire vrai, entre un petit jeunot fougueux et plein de passion et un vieux croulant barbu et ridé sans doute plus proche de l’accident vasculaire, elle avait fait son choix. En revanche, se faire importuner de la sorte la dérangeait au plus haut point. Penser qu’elle pouvait être une gamine était sans doute valorisant mais Lyrata avait passé la cinquantaine depuis bien longtemps. Un vioque humain ne pouvait décemment pas comprendre.

- Ferme-la sale vioque !

Momentanément, elle se désintéressa donc de Shiki pour agir vivement. Avec la faux, elle effectua un pas rapide pour tout bonnement frapper le grand-père. Magnifique vitesse, elle n’avait pas montré toutes ses capacités à Shiki ! Son but était pourtant simple : dans une attaque verticale, elle allait simplement trancher l’ancêtre en deux. Au moins, les deux tourtereaux allaient pouvoir s’amuser tranquillement…







_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Dim 2 Juil - 21:46

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Quelle drôle d’histoire quand même. En sauvant un papy, voilà qu’une vampire nous tombait dessus avec la ferme intention de nous déguster. Ou s’il ne s’agissait pas de nous, moi... La belle semblait ravit par ma morsure et cela empêcha ma personne de se faire mordre immédiatement, mais je ne faisais que retarder l’inévitable. Cependant, sans savoir qu’elle avait relâché son hypnose, voilà que le vieillard arrivait à la voir. Ah ! Tant mieux. Cependant, il ne semblait pas réaliser l’étendue du problème en question. Il pensait qu’on allais copuler en sa présence ? Mais, mais, mais... Il est fou !!! Secouant la tête, alors qu’il haussait le ton il semblait vouloir nous punir tel un vieux coulant qui s’apprête à mettre une correction à ses petits fils. Il y avait de quoi se frapper le front, mais je n’avais pas cette idée là en tête, alors que celui-ci continuait de radoter, je tentais de faire passer le message.

“ C’est une vampire, Jiji... Méfiez vous. “

Mais déjà trop tard, énervée, voilà que la miss se propulsa vers lui avec férocité. Il me fallait agir vite... Sans réfléchir, aussi peu catholique soit l’acte, je pris ma lame pour la lancer tel un javelot vers la lame de la miss. Les coups s’entrechoquant, l’attaque de la miss dévia et manqua alors le papy lui évitant d’être séparé parfaitement en deux, ou de perdre un bras ou que sais-je.
Espérant avoir l’attention de la vampire, j’étais loin d’imaginer les capacités extraordinaires de l’homme et partais du principe qu’en son état, se battre était une mauvaise chose. Un sacrifice s’impose, car partir ensemble, ça n’était pas possible. Nous étions fatigués, mais elle non... Même si l’union fait la force, là, je ne voyais pas mille et une façon de réussir à s’en sortir, outre utiliser la ruse.

“ Attends !!! “

M’adressant à la vampire ayant enfin comprit ce qu’elle était, je commençais mon monologue, qui allait sans doute être prit pour une tentative d’excuse pour se remettre en couple avec elle, d’après l’homme...

“ ... Tu veux du sang pas vrai ? Dans ce cas... Prends le mien. Pas celui de cet homme, il est blessé et avec son vieil âge, pas certain qu’il y survive... Prends le moi, et je resterais avec toi en échange. S’il.. Te plait. “

Abdiquant pour sauver l’homme, je savais que si elle acceptait, je ferais tout pour éviter d’être transformé. Un don du sang, ça ne doit pas etre mortel, sauf si elle comptait boire jusqu’à la dernière goutte, ou jusqu’au seuil critique. Pour prouver ma bonne foie, je dévoilais ma nuque, lui proposant carrément de s’abreuver à la source. Pas le poignet, pas le ventre ou une jambe, bel et bien ma nuque, là où les veines pulsent avec vigueur, là où généralement les vampires raffolent.

Gardant mon sang froid, désarmé et incapable de me défendre outre avec mes mains, j’attendais son verdict. Allais-je... Mourir aujourd’hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Lun 3 Juil - 18:26




Détresse gérontologique



Le coup avait été pare in extremis. Papy ne s’attendait pas à tant de virulence envers sa propre personne. Etait-ce vraiment de cette façon qu’on respectait ses ainées ? Même lui pouvait ainsi comprendre qu’on avait tenté de s’en prendre à sa vie. Le courage du rouquin n’était plus à démontré maintenant et bien qu’il était des plus faibles, cette dose d’adrénaline avait eu le don de l’électriser quelque peu.

De son côté, Lyrata cracha à terre en voyant que son attaqua n’avait pas abouti. Depuis quand les chatons s’en prenaient à leurs maitres ? Le regard de joie et d’euphorie totalement transformé en haine viscérale l’espace d’un instant, la petite vampire regarda son chaton sous un autre jour. S’approchant lentement, bien déterminée à lui faire regretter son geste, elle se stoppa lorsque celui-ci dévoila son cou.

Une nouvelle fois, son expression faciale changea du tout au tout et c’est le retour d’une petite vampire aux traits joueurs et particulièrement amusée qui refit surface. Sautillant sur place avec sa faux, elle s’approchait lentement du rouquin avec un petit brin de folie dans les yeux. Un nouvel amant ! Rien que ça et offert sur un plateau d’argent ! Que demander de plus ? Fermant les yeux un instant, la petite dévoila ses canines prête à mordre à la source. Indécise, elle marqua tout de même un temps de pause en réalisant que ce qui lui plaisait dans le chaton était son petit côté rebelle. Elle n’en eu cependant pas le temps. Du coin de l’œil, elle perçut le danger et s’écarta vivement en se mettant en garde. Décidément le grand-père était vraiment une plaie.


J’vous ai dit qu’il y avait des chambres d’hôtels pour ça non mais ! C’pas possible ça ! Dès que les hormones travaillent, les jeunes sont pas foutu d’avoir une pensée cohérente.
Un tentacule de poison, bien qu’inoffensif car uniquement constituer en petite part de poison paralysant, traversa la grotte pour séparer les deux protagonistes. Nils visait particulièrement mal mais au moins, se concentrer sur un mur lui permettait de ne pas avoir trop d’effort à faire. Vigilante, la jeune ne comprit pas tout de suite. Devant elle se tenait le même vieillard qu’auparavant… mais recouvert d’une substance violette particulièrement dégoûtante. Visiblement, elle se désintéressa totalement du vieillard. Il n’était plus question de le mordre du tout. La faux en avant, elle tenait en respect le duo improbable lorsque soudainement, Nils réalisa en écarquillant les yeux.


Ma faux !
Marquant un temps, le vieillard n’en revenait pas. Lui aussi changea du tout au tout avec un regard qui implorait la petite fille aux cheveux blancs.


Merci de me l’avoir retrouvée… tu peux me la rendre maintenant ?
Il en avait oublié toutes les convenances et c’est tout naturellement que Lyrata y vit la une occasion de faire taire le vieillard une bonne fois pour toute. Tout en gardant un œil sur son chaton, elle savait qu’il ne la laisserait pas faire. Elle allait devoir redoubler d’effort dans son jeu d’acteur pour s’assurer une attaque sans faille. S’approchant du vieillard, elle proféra de nouveaux quelques mots… bien plus à l’attention du rouquin que du vieillard.

- Mais bien sûr… je l’ai trouvé pas très loin en me baladant, c’était juste pour m’amuser un peu que je vous titillais… je voulais m’assurer qu’un si bel outil ne retrouve que son propriétaire grand-père.

Est-ce que le duo tomberait dans le panneau ?







_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mar 4 Juil - 3:12

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Je me devais de gagner du temps pour cet homme. Je priais que durant la morsure, il prenne les jambes à son cou, mais... Il n’en fit rien. Alors que la vampirette approcha, voilà qu’elle s’écarta alors que le vieil homme faisait encore des siennes. Quel était ce pouvoir ? Serait-il un mangeur de fruit du démon ? Bouche-bée, je me demandais bien qui il était. Mais alors que les choses auraient pu tourner en bataille générale, voilà qu’il se fit étrange. Il captait enfin qu’elle avait sa faux ? Tant mieux me disais-je, mais voilà que les choses tournaient mal selon moi.

En effet, le papy semblait complétement perdu. C’est une ennemie qui veut nous pomper le sang, alors avoir sa faux ne signifie rien de bon, mais voilà, il croit qu’elle l’a ramassé et la miss se permet donc de tenter quelque chose. Même si j’étais convaincu du contraire, ma naïveté naturelle revit le jour et me faisait douter. Approchant de ma lame, je me permis de la reprendre pour alors regarder la belle.

“ C... C’est vrai ? “

Approchant en silence, laissant la belle avoir une opportunité en or que de nous blesser tout deux en une attaque rotative par exemple, je repris doucement la parole.

“ Tu sais... J’ai cru comprendre que parfois les vampires sont souvent rejetés de part leurs différences, mais moi... J’accepte ta différence et j’aimerais vraiment apprendre à te connaitre, le temps que je resterais encore sur cette île... Mais ne fais aucun mal à cet homme s’il te plait, ni à qui que ce soit. “

Sincère, je rangeais alors ma lame, ne sachant pas si elle était fondamentalement méchante, ou si c’est à cause de sa solitude qu’elle se comportait ainsi ? Je désirais comprendre, car on ne nait pas méchant, c’est une chose que je me refusais de croire. On le devient, on est influencé, mais jamais on n’est méchant de nature dès le départ. J’y croyais dur comme fer et j’étais prêt à sacrifier ma vie pour ces convictions qui sont miennes.

La belle allait-elle le comprendre ? Ou bien allait-elle s’en jouer ? N’avait-elle donc pas un coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mar 4 Juil - 15:16




Détresse gérontologique




Les paroles du jeune homme avaient fait mouche. Sans crier gare, la petite vampirette replongea dans un souvenir cher à son cœur.

La neige tombait à gros flocons cette nuit alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Se baladant sur une avenue déserte, elle suivait en réalité un homme bien plus grand et bourru qu’elle. Le teint pâle lui aussi, il fit signe à la petite de s’arrêter pour se mettre à couvert. La prenant par les épaules, il soupira avant de commencer à parler avec une toute faible voix, dans le but de ne pas se faire entendre par autre qu’elle.

- Ecoute ma chérie. Papa est fatigué mais notre proie l’est encore plus. Il va falloir t’armer de patience encore un tout petit peu pour nous nourrir. Maman n’étant plus là, je lui ai promis de subvenir à tes besoins. Tu te souviens de ce qu’on a dit ?
- Oui papa !
- Bien ! Alors vas-y !


Le père poussa sa fille en plein dans l’avenue centrale et la comédie commença. Un pied devant l’autre, Lyrata titubait dans la rue et s’effondra finalement dans un bruit sourd accentué par son talent d’actrice. Le choix de la chute n’était pas anodin : visible depuis une fenêtre, il s’agissait uniquement de pouvoir attirer l’attention de la proie aux yeux de tous. L’instant d’après, l’homme sortit de sa maison pour venir porter secours à la petite vampire effondrée. Le piège ainsi refermé sur ce dernier, il ne restait plus qu’à cueillir le fruit de la chasse.

D’un puissant bond, le père fondit sur la proie en un éclair. Un coup sec net et précis qui aurait eu raison de bien des hommes et de bien des proies. Seulement voilà, le chasseur chassé, c’était tout ce qu’était devenu le vampire et une seconde plus tard, plusieurs coups de feu traversèrent le corps du père de Lyrata. Quelles étaient les chances que l’homme ait en réalité été l’un des plus grand boucher de l’ile natale de la petite ? Quelles étaient les chances pour que l’homme ne soit devenu rien de plus que le vulgaire jouet d’un chasseur de prime ? Enfin, quelles étaient les chances qu’un tel personnage ait été choisi pour être la proie du père et de sa fille.

Lyrata s’arrêta alors de respirer pour voir le corps de son père s’effondrer sur elle tandis qu’elle criait à plein poumons de désespoirs. Depuis ce jour, Lyrata était particulièrement prudente pour la chasse. Elle aimait à vérifier ses victimes et s’assurait que la moindre résistance était futile. L’attaque du grand-père, la résistance du rouquin… tout ça n’était pas prévu au programme mais oui… elle avait été seule.

Si l’histoire de la petite s’était arrêtée là, peut-être aurait-elle succombé. Seulement, elle fut bien vite récupérée par une guilde d’assassin quelques années plus tard. Le sort s’acharnant sur elle, c’était à l’issu de l’utilisation du même subterfuge. Un talent d’actrice mis en avant, une cible trop facile au départ, et finalement une capture de sa propre personne pour s’en être pris à la mauvaise proie. Le chasseur chassé, voilà à quoi se résumait sa vie.

C’était trop simple. Vraiment trop simple. Elle avait su jouer la comédie et l’homme tombait dans le panneau ? Elle ne comptait pas se faire avoir de nouveau aussi facilement. Devenue presque bipolaire avec le temps, c’est une toute nouvelle personnalité qui fit son apparition sur son visage. Le corps exposé, elle entama son attaque circulaire tout en se reculant dans le fond de la grotte. Un « pop » presque imperceptible emplit la grotte alors qu’elle affichait un air déterminé sur le visage. En garde et silencieuse, elle ne s’attendait plus qu’à une seule chose : la contre-attaque. Le chaton cachait certainement un tigre des plus féroce… elle en était persuadée.




_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mar 4 Juil - 21:50

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Elle n’est pas méchante. Je me disais cela car je refusais de croire à une méchanceté naturelle. Tant que je n’aurais aucune certitude, je continuerais de me battre pour connaitre la vérité. Ainsi, alors qu’elle semblait hésiter quelques secondes, quand elle entama un mouvement brusque, j’agis par réflexe. Dégainant à moitié ma lame, la faux rencontra ma lame et stoppa le mouvement de rotation. Sa force n’était pas à prouver ni la mienne, tenant bon pour pas que le mouvement continu et menace le grand père, je me mordais la lèvre avant de chercher le regard de la miss.

“ ... Arrête... “

Maintenant l’entrave en place, je forçais autant qu’elle usant de mon énergie quitte à m’épuiser à cause de ce froid. Je plongeais dans son regard à la recherche de réponses. Si elle savait lire dans les gens, elle pourrait voir une simple douceur, une certaine gentillesse qui force n’importe quelle barrière. Je voulais savoir et je ne partirais pas jusqu’à ce qu’un dénouement se réalise. Quant à moi, je n’arrivais pas à voir en elle. Il y avait de nombreuses couches qu’elle s’imposait, mais je tentais de forcer le passage.

Forçant d’un coup et relâchant brusquement pendant quelques secondes, je créais un bref espace pour me permettre une légère manœuvre rapide. Je donna un coup de lame dans la faux pour essayer de la repousser et avec une main libre, je tenta de saisir sa main pour la désarmer. Si elle forçait, elle pourrait peut-être planter sa faux dans mon épaule, mais je tentais quand même ma chance. Le contact de ma main chaude faisait contraste avec la froideur de sa personne, mais je me fichais de cela, je voulais qu’elle lâche cette arme et m’écoute.

“ S’il te plait... J... Je peux t’aider. Mais pour ça... Lâche cette arme, je t'en prie. “

En supposant qu’elle en ait besoin bien entendu. Je voyais souvent le côté rose des choses, et je refusais de voir le côté sombre. Souffrait-elle ? Si oui, je me donnerai corps et âme pour l’aider. Si non, alors je chercherais à comprendre quel est le souci de cette miss. Une vampire ? C’est la première fois que j’en croisais un, alors autant partir sur un bon pied non ? J’espérais que de son côté aussi le papy aide à la maîtriser sans avoir dans l’idée de l’arrêter immédiatement. Allait-il l’emmener en prison ? Ou allait-il se montrer compréhensif ?
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mer 5 Juil - 0:40




Détresse gérontologique




Impossible pour le vieillard de concentrer son poison plus encore. Déjà atteint par la fatigue, il ne comprenait que la moitié des choses qui étaient en train de se passer devant ses yeux. Les esquives démentes du jeune rouquin et sa technique de combat étaient toutes deux véritablement impressionnantes et nul doute qu’en temps normal, il aurait bien aimé ne pas l’avoir comme ennemi. Une chance que son cœur d’or le perde en un tel instant.

Lyrata pensait la même chose. En réalité, bien que particulièrement à l’aise avec la faux du grand-père, elle était bien plus efficace avec ses « griffes » en temps normal. Quoi de plus normale pour une adepte du retour à la vie des ongles. Cependant, c’est avec l’hypnose qu’elle avait brillé quelques secondes auparavant : le « pop » survenu un peu plus tôt n’était autre que le signal qu’elle n’avait jamais réussi à corriger et qui indiquait la création d’une illusion. Les ombres avaient tressauté l’espace d’un instant. Visiblement, ni le vieillard, ni le jeune chaton n’avait pu percevoir ce changement brutal. Ainsi, lorsque les lames se rencontrèrent, ce n’étaient en réalité que des morceaux d’ongles qui tombèrent au sol. Le poignet froid que pensait avoir attrapé le jeune Shiki n’était, quant à lui, rien d’autre que la faux toute aussi froide qu’elle avait laissé là pour parer son ultime coup.

Lyrata était particulièrement chamboulée. Pourquoi un si jeune chaton ne l’avait-il pas prise au sérieux ? Pourquoi s’était-il acharné à la penser gentille alors qu’elle avait tout fait pour lui faire penser le contraire ? Grinçant des dents, Lyrata était en réalité sortie de la grotte depuis plusieurs secondes maintenant et fulminait contre elle-même.

Rebroussant chemin, elle ne fit qu’une simple halte pour vide un pauvre petit rongeur de tout son sang. Elle n’avait pas faim pour autant mais perdre autant la face devant le grand-père et son sale mioche avait eu le don de l’agacer au plus haut point. N’ayant pas vécu cette sensation depuis des années, elle s’en voulut terriblement. En réalité, quelques heures plus tard, elle appellerait la guilde d’assassin dans laquelle elle avait élu domicile pour dire qu’elle s’en irait. Sans savoir trop s’il s’agissait d’un coup de tête ou non, elle le ferait. Sans doute ne la laisserait-on pas partir pour autant mais maintenant, elle avait une autre mission d’ordre prioritaire : laisser le jeune rouquin penser qu’il avait gagné pour « se le faire » très bientôt…

_____________________

L’illusion se dissipa lorsque Lyrata fut suffisamment loin pour ne pas être inquiétée. Nils applaudit du peu de force qu’il lui restait les actes de bravoure du jeune homme. Marquant un temps, l’ancêtre finit par soupirer en faisant un « non » de la tête et en baissant les yeux. Lui, c’était forcément un jeunot qui allait se faire bouffer par les femmes sans aucun doute ! De toute cette aventure, il retenait principalement que le jeune homme avait un tempérament à se faire soumettre par plus fort que lui…


Ta mégère est un peu folle mais tu sais…
Nils lui fit signe de s’approcher. Que Shiki réponde par l’affirmative ou non, il continuerait. En revanche, s’il approchait, le docteur n’hésiterait pas à lui faire la morale en lui assénant un taquet digne des grands-pères. Restant faible, le taquet n’aurait pas d’autre impact que celui d’une tape sur la tête comme on pourrait le faire à un chien lorsqu’il a fait une bêtise.


Bon : ça s’écrit pas avec un « C » !
Laissant la possibilité au jeunot de digérer les paroles, Nils reprendrait finalement en observant avec un regard tendre la faux.


Est-ce que tu peux me la rendre du coup ?
Un peu anxieux de la réponse, le vieillard n’attendait que de retrouver sa canne. Il ne voulait pas se battre mais pour un bien de famille, il ferait peut-être une exception. Après tout, qui aurait le courage de refuser une volonté à une ancêtre pareille ?




_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mer 5 Juil - 1:46

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


La lutte était acharnée, mais voilà, tout redevint normal. J’avais succombé à cela comme un idiot et j’aurais peut-être du m’en rendre compte, mais il n’en était rien. La belle avait fuie, il fallait se rendre à l’évidence. Regagnant mes sens, j’essayais de comprendre la situation, priant qu’elle ne m’ait pas hypnotisé pour tuer le grand père sans m’en rendre compte ? Cette simple possibilité me faisait ressentir une énorme boule au ventre. Mais heureusement, il n’en était rien.

“ JIJI !!! “

Me tournant vers lui pour le trouver, je fus rassuré de voir qu’il ne semblait pas mort. Ouf. Ma “mission” était accomplie me disais-je et la pression retombait. Que demander de plus hein ? Je tendis l’oreille pour alors sourire à son commentaire. Ma mégère ? MA mégère ? Après un moment de silence, je ne pu retenir un petit rire étouffé.
J’eus l’idée conne de m’imaginer en couple avec elle. Qu’est-ce que ça pourrais donner ? Comment doit être la vie entre un humain et une vampire ? Est-ce dangereux ? Est-ce que forcément un jour ou l’autre l’un aurait transformé l’autre ? Je devins mélancolique me demandant un bref moment si elle avait déjà un homme ou si elle était solitaire ? Si oui... Je me sentais mal, incapable en un sens de lui venir en aide et ça me rendais triste. Alala...
Voyant le vieil homme me faire signe d’approcher, quelque peu naïf je m’avançais pour prendre de plein fouet son coup. Ricanant en douceur, je riais joyeusement.

“ Vous avez besoin de reprendre des forces... “

Mais quand il me demanda de rendre sa faux à ce dernier, comment dire non ? J’attrapais l’objet de ses convoitises et la lui tendit prudemment. La lame était nette, tranchante à souhait. Même s’il ne s’agissait pas d’une épée comme les miennes, je devais avouer que ce métal tranchant avait son charme. Mais je la lui rendis après l’avoir observé intensément. L’aidant comme je pouvais, je lui fis signe de se reposer.

“ Reprenons quelques forces avant de retourner au village une fois la tempête calmée. Il faut que nous nous reposions de ces aventures voulez-vous ? “

Inquiet pour lui, je montrais là un coeur d’or. Je ne le connais pas, certes, mais je voulais partager. Chaque rencontre est bonne à prendre et ce n’est pas celle avec la vampire qui me ferait dire le contraire.

“ Je suis Shiki. Et vous ? ... Avant de brûler votre tenue, je n’ai pas eu l’idée de regarder votre prénom... Pardonnez moi d’ailleurs. “
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mer 5 Juil - 10:42




Détresse gérontologique



Reprendre des forces, le vieillard en avait bien besoin. Il se présenta tout de même alors qu’il affichait un visage fatigué. L’adrénaline qu’il avait reçue avec cette petite pimbêche avait eu le don de l’électriser mais l’effet était en train de se dissiper. Les yeux mi-clos, il essaya de donner le maximum d’informations au sabreur.


Nils Gratz. T’en fais pas pour le manteau gamin, j’ai jamais été vraiment attiré par la marine… en réalité il se trouve que…
Et voilà que le vieillard était parti dans un de ses plus vieux péchés : le monologue. Commençant à raconter sa vie, c’est un véritable récit qu’il entreprit de faire. D’un côté, il présenta toute sa fierté : sa famille et sa femme. Originaire de Toroa, il expliqua avec des anecdotes anormalement longues comment il avait rencontré sa moitié et comment il avait mis au monde le bel Éric. Cependant, il passa encore plus de temps sur la présentation de ses petits enfants qui représentaient tout à ses yeux.

Le grand-père tentait de faire communiquer son amour de sa famille. Racontant l’anecdote de la mort de sa sœur en un éclair, il passa bien plus de temps sur l’entretien des champs d’un paysan. En vérité, il profita de l’instant pour donner un véritable cours au jeune homme sur la façon de cultiver salades et pommes de terre. Nul doute que ses propos étaient interminables.

Cependant peu à peu, Nils commença à fatiguer plus encore… ses yeux se fermaient petit à petit et bientôt il grelotta de froid. Comme si raconter sa vie lui puisait le restant de ses forces. Histoire de prendre un peu plus de repos, il arrêta là sa mascarade pour finalement poser quelques questions au jeune rouquin qui lui avait sauvé la vie.


Et toi alors ? Que fais-tu en ce bas monde gamin ?
Non pas que le vieillard s’y intéressait véritablement mais en soit, il ne pouvait que lui rendre la politesse. Il avait été plutôt impressionné par les talents martiaux de l’épéiste et se questionnait quand même sur la façon dont il avait acquis cette force.


T’es plutôt bon dans le genre tu sais… j’me souviens à ton âge… Non. Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?
L’avenir était la question favorite du grand-père lorsqu’il s’intéressait vraiment à quelqu’un. Chaque jour, il avait pris pour habitude de poser la question à ses petits-enfants et tandis qu’Alphonse répondait toujours la même chose, Chloé en profitait pour tirer la langue tandis que Ginny inventait chaque fois un nouveau métier. C’était une petite habitude qu’il avait pris. Lui avait déjà vécu beaucoup d’aventures dans sa vie et son avenir n’était pas le plus important, c’était aux jeunes de prendre la place des anciens et de porter le flambeau de la nouvelle ère. Le progrès passait par la jeunesse, Nils en était certain.

Avec un sourire sur le visage, il fermerait peu à peu les yeux tout en écoutant son homologue. Un repos du guerrier bien mérité tout en s'appuyant sur sa précieuse faux qu'il venait de récupérer.





_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 215
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Mer 5 Juil - 16:27

  • Shiki
  • Nils
Sauver le soldat Gratz


Observant le papy, je me demandais bien ce qu’il allait dire. Est-il du genre matérialiste ? Visiblement non et heureusement. Ouf. Par contre, ce que je n’avais pas prévu, ce sont les paroles du vieil homme. Il parle il parle et il parle encore et encore... Pour sûr, si j’avais un berry pour chaque mots qu’il prononçait, alors je serais milliardaires tant il étalait sa vie. Quelle moulin à vent. Pourtant, malgré cette constatation, je ne lui demandais rien pour s’arrêter, bien au contraire. J’écoutais ses paroles aussi barbant cela soit-il par moment. Malgré tout, il était touchant comme homme. Quand vint enfin le moment de parler de moi, je me grattais la nuque en douceur. Que dire ? Je n’avais pas énormément de choses à dires...

“ Je suis... Shiki. “


Pas besoin de préciser comment étant un fugitif de base. Qui sait si mon nom n’est pas recherché à défaut d’être primé ? Autant la jouer fine me disais-je; même si je lui avais sauvé la vie en un sens.

“ Je suis un simple voyageur à la recherche de soit... Ce que l’avenir me réserve ? Je ne sais pas trop. J’ai appris que notre voie se dévoile à force de vivre, alors j’applique ce conseil. Je voyage, j’apprends, je grandis suite à mes rencontre et qui sait si demain je ne saurais pas où aller ? “

Souriant, sincère à ce dernier à défaut de cacher ma véritable identité, alors quand il me demanda clairement ce que je voulais faire, je me contentais de hausser les épaules et répondre via des paroles franches qui me ressemblaient bien.

“ Être moi. “


Voilà une réponse bien philosophique n’est-ce pas ? Bref, laissant l’homme réfléchir là dessus, j’attendais que la tempête se calme, continuant de nourrir le feu comme il se doit. Aussi, plus tard quand la neige arrêtait de tomber, je me décidais à aider le vieux. Lui signalant que le temps s’était arrangé, je faisais ce qu’il faut pour marcher. L’aidant comme je pouvais, je faisais le chemin en paix vers la ville pour alors demander de l’aide à qui était compétent. Vérifiant mes coupures ou autre, je fus vite remis sur pied avant de simplement attendre le verdict pour papy.

J’aurais pu partir, mais il n’en était rien. Je tenais à discuter un peu plus avec ce dernier avant de reprendre mon chemin. Une petite pensée restait pour cette femme que j’avais affronté. Je n’aurais visiblement pas la réponse comme quoi si oui ou non elle est méchante. Mais une chose était sûre, elle avait besoin d’un coup de main d’une quelconque façon que ce soit. Peut-être que je ne serais pas l’homme de la situation comme je l’espérais, mais au moins j’aurais tenté ma chance.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1399
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Détresse gérontologique    Jeu 6 Juil - 11:12




Détresse gérontologique



Encore un paumé. Nils, qui s’était attendu à une réponse plutôt construite, fut pour le moins pris de court par la réponse du jeune homme. C’était à se demander lequel des deux personnages était le plus vieux en quelque sorte. Ne répliquant pas à ses dires, le vieillard se laissa aider pour reprendre la route en direction de la ville qui serait sans doute bien plus confortable que la malheureuse grotte pour laquelle ils avaient élu domicile. Pas rétabli pour un sou, il allait être un véritable fardeau pour le jeune rouquin mais l’ancêtre n’en avait pas vraiment cure.

La ville était en réalité sous terre : c’était le seul moyen que les habitants avaient trouvé pour garder le maximum de chaleur de façon naturelle. Assez peu équipée de façon générale, il y avait peu d’habitants. Seul un petit cabinet pour soigner les bobos et les très nombreuses hypothermies était au centre du village. Des personnes sans intérêt et seule une infirmière à la compétence douteuse avait repris l’enseigne. De toute façon c’était toujours mieux que rien, non ?

Nils avait dû faire un effort surhumain pour se déplacer ainsi dans la neige. Ce fut une véritable épreuve pour lui. Aidé de sa faux et du jeune homme, il tomba plusieurs fois et c’est finalement sur un lit bien chaud qu’il s’écroula avec l’aide de la petite infirmière. Il ne se ferait d’ailleurs pas prié pour s’endormir. Avec les aventures qu’il venait de vivre, il fallait bien compter sur plusieurs jours de sommeil. C’est qu’il n’avait même pas pu faire sa sieste en plus !

De son côté, la jeune infirmière laissa Shiki dans la chambre. Elle lui avait demandé de l’aider pour les vérifications d’usage mais rien de bien transcendant. Au bout d’un moment, elle s’était même éclipsée pour revenir quelques minutes plus tard au chevet de son patient avec deux bonnes tasses de chocolat chaud. Nils ronflait tel le vieillard qu’il était : un bruit assourdissant capable de couvrir le bruit des mots. Un sourire aux lèvres, l’infirmière tendit alors une tasse au jeune homme comme pour le féliciter de sa bravoure et de son aide. En un sens, c’était rare de trouver de véritables personnes gentilles comme il avait pu l’être… enfin, les liens du sang.

- Votre grand-père va avoir besoin d’un peu de repos… et… au son qu’il fait, je pense qu’il ne risque pas de se réveiller de sitôt !

Elle avait presque hurlé pour couvrir le ronflement du Gratz. Comme pour la contredire, Nils eut un réveil en sursaut et se redressa brusquement sous les yeux ahuris de la jeune femme. En réalité, le grand-père ne s’était réveillé que pour mieux se rendormir, donnant un faux espoir à ceux qui attendaient son réveil. En se rendormant, il parlerait dans son sommeil. Sa famille lui manquait et il n’attendait qu’une chose : pouvoir les retrouver. C’est avec ce doux rêve qu’il s’endormit paisiblement tel le grand-père aimant qu’il pouvait encore être dans ses rêves les plus chers.


Al’… Chloé… Ginny… je vous retrouverai…




_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

[FB] Détresse gérontologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Xalith Vyk'zlade [Haute-Prêtresse] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-